Page 1

42

Numéro 14 - Avril 2010

L e m a g a z in e q u i se n t so u s l e s b r a s

Et 1 et 2 et 3€

50 POMPES, 25 PUSH-UP, 75 DÉVELOPPÉS COUCHÉS, 2500M DE FOOTING ET DES ETI


Pub byDummyCT


EDITO ÉDITO crochez-vous à votre fauteuil et prévoyez des coussins en cas d’évanouissement inopiné. C’est bon ? Bien,

alors en avant : NON, la couverture du numéro 14 n’est pas une énième blague hilarante dont la rédaction a

le secret, OUI, il s’agit bien d’un numéro spécial sport qui sent la sueur sous les bras !

« Queuah ! Mais c’est un scandale ! Du sport dans un magazine geek !! Et pourquoi pas des articles intelli-

gents dans un magazine féminin pendant qu’on y est !! Arrête la drogue sale chacal, je vais te taper avec mes grands bras maigres, je suis un fou, je joue démoniste dans WoW !! »

Ouhalalala, du calme ! Être geek n’est pas nécessairement incompatible avec le sport, ça peut même être vachement utile ! Imagine un peu, grâce à un entrainement physique adéquat plus besoin de cracher tes pou-

mons à chaque fois que tu fais le trajet pc-frigo-toilettes, pour les lan papa et maman n’auront plus à t’accompagner pour porter ton pc trop lou*BOUM*

« Brigade des clichés !! On ne bouge plus ! Vous avez enfreint à 10 reprises depuis le début de cet édito la

loi anti-clichés débiles, vous serez donc décapité, pendu et on obligera votre tête à écouter l’intégrale de Lorie

en boucle ! Nous aussi on est des fous, on joue à CS sans wallhack !! Et vous là derrière l’écran, au lieu de lire des insanités allez donc faire 50 pompes ! Je vais vous apprendre le respect qui change l’école, à coup de

petit cailloux dans les yeux s’il le faut !! »

CerberusXt (1984 - 2010)

ZI SPAWRT GAME N’écoutez surtout pas ce que j’ai dit dans l’édito ! On a fait pression sur moi ! Le sport c’est mal ! Le sport

c’est la santé, ne pas en faire c’est la préserver !! Et puis si vous ne me croyez pas devinez donc à quoi

s’adonnaient les jeunesses hitleriennes ? Au sport !! Au spooooooort !! Alors maintenant que vous êtes con-

vaincu des dangers de cette hérésie je vous invite à un petit jeu dans le plus pur esprit “connaîs ton ennemi” :

classez chaque sport à la rubrique du magazine qui lui correspond le mieux.

1

2

3

4

5

6

D

p14 apô

B

E

p38 p48

C F

p44 p56

et Tom) | 5-B (Million Dollar Baby) | 6-A (PES 2009)

A

EH, DITES ! OH ! - S’HOMER, OH PINAISE !!

Bon, il va falloir vous préparer psychologiquement parce que ce que je vais vous annoncer peut faire mal. Ac-

RÉPONSES : 1-F (Le curling, quel beau sport) | 2-E (L’équipe de france de rugby) | 3-D (X-Men Baseball) | 4-C (Olive


Lé Niouzes

Le mur des lamentables, 50% véridique, 50% stupide THE END IS NIGH

Tout le monde s’en...

Il y a deux fois la même image dans l'article de Bébéalien sur Terminator 2, mais tout le monde s’en fout.

Ma (bobcat) pointure de chaussure est 42 mais tout le monde s'en fout ! Une compagnie d'alarmes incendie s'apelle Cerberus, mais tout le monde s’en fout. Un film tout pourri s'appelle Cerberus, mais tout le monde s’en fout.

l'univers. Et le pire, c'est qu'on ne peut absolument rien y faire, d'ailleurs, si elles estimaient que je représentai le moindre danger en révélant la vérité, elles auraient déjà utilisé leurs pouvoirs pour faire imploser mon cerveau avant même ma naissance.

J

e le reconnais, en ce qui concerne la fin du monde, j'ai une légère tendance à m'emporter un peu vite. Que ce soit avec les robots auto-réplicateurs, les japonais, les reptiliens ou voyages-sncf.fr, il ne m'en faut pas beaucoup pour y voir les prémisses de l'apocalypse. Mais cette fois, c'est sérieux, je suis sûr de mon coup, et je peux vous donner sans l'ombre d'un doute la nature de l'ancienne et insidieuse menace qui causera la fin de l'Humanité telle qu'on la connaît : les méduses. Plus exactement la Nutricula de Turritopsis, à la base originaire des Caraïbes. Des scientifiques ont en effet découvert que cette variété de méduse hydrozoaire était capable de procéder à une trans-différentiation de ses cellules afin de pouvoir revenir à l'état de polype. Ouaip, carrément. En français, cela veut dire que ces saloperies sont capables de se régénérer à volonté en inversant leur

putain de vieillissement. En trois mots, elles sont immortelles. Du coup, comme elles ne meurent jamais et continuent de se reproduire, elles sont tranquillement en train de se propager dans les eaux du monde entier. Et alors, me direz-vous ? Bande de naïfs, vous pensez vraiment que les océans vont leur suffire ? Ce qu'il faut bien réaliser, c'est que certaines de ces méduses sont âgées de plusieurs millions d’années. Au cours des millénaires passés à dériver silencieusement dans les mers, elles ont probablement eu le temps de mûrir un plan de conquête dépassant l'entendement humain. Personnellement, je pense qu'elles ont développé des capacités psioniques qu'elles utilisent pour manipuler les plus hauts échelons des gouvernements et des grandes compagnies : j'imagine que leur prochaine étape sera de pousser le développement de la recherche spatiale afin de pouvoir coloniser le reste de

-4

(42lemag.fr)

-

Là encore, certains d'entre vous diront probablement que je raconte n'importe quoi, que je suis fêlé, et que je n'aurais pas dû manger le morceau de fromage que j'ai trouvé derrière ma cuisinière, mais lorsque le 21 Décembre 2012 sera connu dans les livres d'histoire comme Le Jour Des Méduses, vous regretterez de ne pas avoir profité plus que ça de vos dernières années de libre arbitre !

Mppprrrrfffffchier

"Rien ne m'inquiète pour l'instant" R. Domenech

LE MUR DES LAMENTABLES

NEWS


NEWS LA JOURNÉE DE LA STUPIDITÉ FEMME

C

PERFECT WEAPON

"Je suis fier d'être sarkozyste" X. Darcos

'est quand même bizarre que chaque année, on nous fasse autant chier avec la journée de la femme. Je sais pas, c'est un concept qui me dépasse un peu, m'enfin bref. Toujours est-il que chaque année, le beau sexe nous gratifie de belles "perles", surtout lors de cette fameuse journée. D'un côté, on a une allemande qui appelle les flics parcequ'il des bruits "qui la terrifie" dans son appartement, sauf que, les bruits en question étaient ceux de... son vibromasseur (gg epic win) et de l'autre côté, on a La Grande Gagnante de la journée.

L

La mort n'aura jamais eu si bel emballage

es bombes, ça reste un moyen très pratique pour faire péter quelque chose, demandez aux barbus "cestmonDieulevraipasletien", ils sont en kiff intégral sur les bombes. Le problème avec ces engins explosifs, c'est le camouflage. C'est vrai quoi, se trimballer avec une masta valise en argent (mais si, le cliché des films hollywoodiens) à l'aéroport, pas top discrétos. Du coup, il faut rivaliser d'ingéniosité pour faire péter la rondelle à son ennemi quicroitpasauvraiDieu. Après la "bombe anale" (y'a rien de sexuel là-dedans, juste un suppositoire explosif (!) déclenché par un GSM accroché à la ceinture), voici arriver la "bombe mammaire". Nan nan, c'est pas une blague, les golios à forte

capillarité capable de lire qu'un seul livre dans leur vie ont mis au point des bombes dissimulées dans des implants mammaires - autrement appelés b00bs, putain de traitrise si tu veux mon avis Roger. Alors que les b00bs sont un des seuls réconforts quotidien des pauvres hommes que nous sommes, ces espèces de connards trouvent le moyen de même nous pourrir ça !!!! Alors guerre de religion, de pétrole ou je sais pas quoi d'autres - et j'en ai rien à branler - mais ON NE TOUCHE PAS AUX BOOBS PUTAIN DE MERDE §§§§ 

Polo

Elle est américaine, et elle s'est glorieusement emplâtrée dans un pick-up. Une femme qui se crash en bagnole, de l'ultra classique de base, sauf que les circonstances de l'accident sont plutôt funky. Notre gagnante donc, a buttseks un pick parcequ'elle "ne conduisait pas". Elle était bien sur le siège conducteur du véhicule, mais c'est la personne sur le siège passager qui tenait le volant, son ex-mari. "Mais qu'est ce qu'il branlait avec le volant ?" En fait, il dépannait sa femme qui ne pouvait pas le tenir car elle était occupée à ... s'épiler le maillot pour "être prêt pour son petit ami", oui oui, vous avez bien lu. Pour résumer la situation, ça donne une nana qui s'épile pour se faire belle pour son chéri alors que son ex-mari (!) qui est sur le siège passager gère le volant. Si y'avait eu des morts, on était bon pour un Darwin Award. Quelqu'un a les chiffres des accidents de la route au Portugal ? 

Polo

Tout le monde s’en...

France 2 a fait un reportage sur le jeu de rôle sans parler de satanistes ou de suicides, mais tout le monde s’en fout.

45% des Américains ne savent pas que le soleil est une étoile, mais tout le monde s’en fout. Le Ketchup a été vendu dans les années 1830 en tant que médicament, mais tout le monde s’en fout.

-5

(42lemag.fr)

-


QUESTION DE POINT DE VUE

Tout le monde s’en...

A chaque rapport sexuel, la baleine éjacule environ 1800 litres de sperme, mais tout le monde s’en fout.

N

Trop bien le Menu Happy Meal Giga-QuintaMac, les jouets offerts roxx, jvais aller l'essayer sur les gros cons de mon lycées oui j'ai souvent redoublé, et alors ?

otre histoire du jour se passe chez les gros beaufs à Stetson (le Texas pour les deux du fond) où un nioub lambda raconte sa vie sur le Xboite Live. Apparemment, y'a pas mal de gros cons au lycée qui lui mettent ce qui semble être un "zermis du neufdeux" et, du coup, notre winner planifie de tout simplement fumer les gros cons en question (ce qui est loin d'être impossible vu la difficulté pour se procurer une arme à feu dans son état de redneck). Un suceur de Caribous entend cette conversation sur le Xboite Live et flippe un peu quand même (probablement parcequ'il avait pas encore envie d'entendre/lire "Un joueur de NHL Madden tue 14 lycéens, il faut arrêter le massacre, interdisons NHL Madden !") et décide de prévenir les bouffeurs de donuts (vous avez remarqué, je suis chaud de la métaphore et du stéréotype aujourd'hui quel est le con qui a dit "Comme d'habitude LOL !") pour leur expliquer ce qui pourrait se passer - ce qui a du prendre un certain temps - . Les gros

sacs finissent par remonter chez l'emokid-à-Stetson (ça va vous suivez ?) et l'arrêtent avant que ce dernier ne passe à l'acte ! GG EPIC WIN. Donc, en gros, GRÂCE au XBOX Live, on a EMPÊCHÉ une potentielle TUERIE dans une ÉCOLE. Ça vous semble pas contradictoire ça ? Enfin bon, je suis pas inquiet car ce que l'actualité retiendra, c'est "qu'un joueur de JV préparait une tuerie dans une école". C'est toujours plus facile d'écrire ça que de dire "un canadien, grâce aux JV empêche un abruti, dans un état où il est aussi difficile de se procurer une arme qu'un Tacos, de massacrer une bande de gros cons qui le tabasse tous les jours". Les médias ou l'art du point de vue, sans doute ... 

Polo

Tout le monde s’en...

A Hongkong, une femme peut tuer son mari adultère, la loi l'y autorise, mais elle peut le faire seulement à mains nues, mais tout le monde s’en fout.

Au cours d'une journée notre main entre en contact indirect avec 15 pénis, mais tout le monde s’en fout.

-6

(42lemag.fr)

-

"Les joueurs PC comptent pour nous" Ubi Soft

LE MUR DES LAMENTABLES

NEWS


S

NEWS JACK « REDEMPTION ? » THOMPSON

i vous êtes un adepte de la lobotomie télévision vous devez déjà le savoir : les jeux vidéo c’est le mal absolu, ça rend foufou les enfants dedans leur tête, ça entraine des troubles de l’érection, ça congèle des nouveaux nés et ça donne le choléra de la peste bubonique de l’anus je ne vous parle même pas des meuporgues, c’est trop

"M et Mme éfé ont une fille : Anne." C. Albanel

horrible, je pourrais quicher mon petit déjeu-

ner ! Heureusement, il existe des associations de bienfaiteurs qui font tout pour protéger les chiards de ce fléau, surtout quand ce ne sont pas les leurs.

Ainsi, aux Etats Unis, un groupe de ces héros a proposé une loi pour punir les marchands de jeux avec des amendes et/ou des peines de prison s’ils vendent

LES PAPYS FONT DE LA RÉSISTANCE

C

'est l'arnaque musicale du siècle, du moins du siècle dernier. En apparence. EMI a en effet tenté de se faire plein de billets verts tous neufs en vendant morceau par morceau tout le catalogue de Pink Floyd, un des plus grands groupes de musique au monde du siècle dernier. Pour les deux du fond qui dorment, Pink Floyd c'est un catalogue super rentable qui rapporte des millions puisque ça se vend encore par paquet de douze, et accessoirement parce que ça roxxe du poney. Devant cette pratique ô combien scandaleuse à chier dans la bouche de Pascal Nègre, les papys attaquent la maison mère (enfin ce qu'il reste des Pink Floyd). EMI avait objecté que le contrat (datant de 1967, rajoutant au ridicule de l'histoire) le liant au groupe stipulait en effet

qu'ils n'ont pas le droit de vendre les morceaux du groupe autrement sur format d'album complet... mais que cela ne concernait pas les ventes en ligne. Vous pouvez rire maintenant. Personnellement j'ai bien ri jaune devant cette escroquerie à faire rougir de honte les plus grands escrocs du web 2.0 et les plus grands escrocs de la planète. Et bien finalement c'est le groupe qui a gagné, tout simplement à cause de l'argument bidon des ventes en ligne. En effet, les ventes en ligne n'ont pas été mentionnées dans le contrat. L'arroseur arrosé Imhotep. Donc un bon coup de poing dans la gueule des maisons de disques, comme quoi certains ne laissent pas passer cette fumisterie qu'est la vente de morceau à l'unité. 

Draxx

-7

(42lemag.fr)

-

des jeux adultes à des mineurs. Comme il fallait s’y attendre, de nombreux rabat-joie se sont élevés contre ce magnifique projet et notamment le célèbre… Jack Thompson ! Oui, vous avez bien lu, il s’agit de Jack Thompson, LE Jack Thompson, l’homme qui est aux jeux vidéo violent ce que Gargamel est aux schtroumpfs ou les médicaments à Heath Ledger et Mickael Jackson : leur pire ennemi ! Cet homme, qui a voué sa vie à l’éradication du mal vidéoludique, s’oppose aujourd’hui à une loi qui va dans le sens de sa lutte, et ça, c’est pas krékré roleplay ! Pour bien vous faire comprendre à quel point cela est inattendu (et histoire de caler un point godwin), c’est un peu comme si Hitler avait signé une pétition pour soutenir les droits des juifs ! Rien à secouer du calendrier Maya, le vrai signe de l’apocalypse imminent c’est ça !! Pour justifier sa position, Jackounet a expliqué qu’il considère cette proposition de loi comme complètement anticonstitutionnelle car son application est basée sur un système de classification des jeux géré par une société privé (l’ESRB). Pour être acceptable et avoir une chance d’être voté il faudrait mettre en place une classification gérée par l’état ! Ouf, pendant une seconde j’ai eu très peur ! En réalité il ne remet pas en cause le cœur de cette loi mais uniquement son cadre ! Jacko n’a donc pas retourné sa veste, il en a simplement marre d’être en mode freelose (il a quand même été radié du barreau le pauvre) et ne veut donc pas s’associer à une loi qui va à coup sûr se gaufrer en passant devant le Sénat (les trucs anticonstitutionnels c’est pas trop leur trip aux amérloques, il y a qu’à voir leur amendement foireux sur le port d’arme).. Pour finir de me rassurer, Jack a ajouté qu’il allait travailler avec l’association à l’origine de cette loi histoire d’augmenter ses chances de passer. Après ça il a tué un chaton, frappé un orphelin et lancé un rire machiavélique *mouhahahaha*. N’empêche, on l’a échappé belle, parce que si Jack Thompson arrête la lutte contre les jeux vidéo, un vrai avocat compétent pourrait avoir envie de prendre sa place… 

CerberusXt


ITALIE + FONCTIONNAIRE +FEMME = WIN

SOULCALIBURNE, LE RETOUR JE VOUS L4AVAIS DIT §§§§ Dans le numéro précédent de 42, je dégueulais sur les DLC en disant, bien que c'est de la merde, mais, surtout, que ça allait devenir un business model. C'est vrai que jusqu'ici, les DLC touchaient surtout des jeux pour benêts (L4D2, MW2, Fallout 3 par exemple) mais, il est évident que ça allait peu à peu venir sur des bons jeux (BC2, peut-être God of War 3 ?). Ce mois-ci, le grand gagnant est Bioshock 2 qui nous offre un DLC de ... 108kb :

108 kb ... hum ... qu'est ce qu'on peut bien foutre comme DLC avec 108 kb sans dec' ? La réponse est simple : RIEN. Ce "DLC" est en fait un patch qui débloque des features DEJA PRÉSENTES sur le DVD du jeu, exactement comme pour Soulcalibur (Yoda + Vador). Encore une fois donc, il faut rajouter 5 € pour débloquer un truc qui est déjà présent sur le DVD (ce qui signifie que quelque part, vous avez DÉJÀ payé le bouzin ...). Alors, très franchement, même si le jeu en question est Bioshock 2 - soit un bon jeu, même si copypasta du premier opus - c'est quand même un énième énorme mollard dans la gueule des joueurs (qui ouvrent glorieusement la bouche pour bien l'avaler, soyons clairs). Encore une fois, on a les jeux qu'on mérite ... Je finirai donc cette niouze en citant le Grand Philosophe Orbb, qui m'a fait pleurer de rire : "C'est en partie pour cette raison aussi, que les joueurs PC sont délaissés, ils savent très bien qu'à nous, on ne fait pas acheter n'importe quoi" Quelqu'un lui a dit pour les chiffres de vente de Left 4 Dead 2 (qui n'est pas "un vulgaire pack de skins, d'armes et autres trucs sans intérêts" selon Notre Grand Penseur et qu'il a, bien entendu, acheté. Quel putain de plot ...), Borderlands, Bad Company 2 et surtout Modern Warfare 2 ? 

Polo

C'est toi Daniella ? Vas bosser au lieu de faire la conne dans la rue bordel !

L

'Italie, rahlala, il me fait rêver ce pays ! Ce pays est pour moi un must, un vrai ! C'est vrai quoi, même si l'Allemagne reste le summum du Bon Goût et la Belgique reine dans Les Trucs Qui Font Peur (Quecoeur ftw ! http://www.youtube.com/watch?v=RkC NCCB6tw4), c'est quand même en Italie que la Pensée Philosophique prend tout son élan. Après le Camping made in Silvio, voici un autre salve verbale proposée par Daniela Santanché (Secrétaire d'Etat à un truc alakon, enfin bref, elle glande rien quoi) : "Si cela ne tenait qu’à moi, il n’y aurait pas de pause-café dans les entreprises" et "La pause-déjeuner non plus n’est pas nécessaire". C'est donc le genre de femme qui, quand on dit qu'elle a du bien manier la langue pour en arriver là, on parlait donc pas forcément de ses talents d'oratrice ... Je sais pas vous, mais moi, voir un fonctionnaire utiliser le mot "travail" (sauf pour dire "concrètement j'ai pas de travail"), ça m'a toujours bien fait marrer, mais quand en plus c'est pour se la jouer Stratégor et sortir des "ouais, les pauses cafés/déjeuner, c'est une perte de temps rofltrainàvapeur", si on met en parallèle qu'ils sont "en congés" 365 jours/an (et 366 les années bisexuellestiles) par rapport aux gens du privé. Une fois de plus, merci l'Italie ! 

Polo

-8

(42lemag.fr)

-

"Ils sont chouettes nos derniers drivers hein ?" nVidia

LE MUR DES LAMENTABLES

NEWS


"Pourquoi les snipers dans ma team sont TOUJOURS nuls et ceux en face bons ?" Polo et Jenrathy sur TF2

Les filles ouvrent la bouche quand elles se mettent du mascara pour stopper les battements de leurs cils, mais tout le monde s’en fout.

D'après la loi en Floride, on ne peut pas faire l'amour à un porc-épic, mais tout le monde s’en fout. Le céleri est si peu calorique qu'il va vous couter plus de calories en faisant l'effort d'en manger que ce qu'il va vous rapporter, mais tout le monde s’en fout.

HEUREUSEMENT QUE C'EST PAS ARRIVÉ CHEZ NOUS ...

L

Après le wallhack CS, le Docteur Rachid Xisung présente le wallhack IRL !

Moi ce que j'aime en Chine, c'est la capacité de prise de recul des nomnomrice. Si un truc va pas, ça finit avec une balle en travers de la tronche, des mains coupées, des pendaisons etc, classe ! La dernière en date s'est passée le 16 Mars. Dans un cybercafé (appellé "nomnomfaïeurindohaule") se déroule une partie de ce jeu pour nioub appellé CS.

W

WARLOCK'S GAMEPLAY

Tout le monde s’en...

a Chine, le pays qui "va tous nous bouffer" la future "première puissance mondiale", "l'avenir économique" bla bla bla. Ils me font tous chier ces Paco Rabanne en carton avec leur prophéties chez les nemophiles. Bon, ils sont plus d'un milliard, j'avoue, ce qui fait du potentiel pour fabriquer des Nike ou autres daubes du genre mais ce qui faut voir dans ce milliard et des brouettes d'âmes, c'est le potentiel nawak ! Imaginez, un pays où ils sont 100 fois plus nombreaux que la Belgique !!!! Bon, ils ne peuvent PAS être d'un niveau équivalent (bah non, c'est des Chinois et surtout, en face, c'est des Belges ...) mais y'a quand même de quoi faire !

NEWS

Jean Tchang, dans son coin se marre, il wallhack (le petit PD) et s'amuse à défourailler ses petits copains bridés. Manque de bol, Edouard Tchung, Robert Tong, Gaston TsinTao et Moulhoud Xioatung décident de stopper le dangereux wallhacker ! Pour celà, ils se fufutent derrière notre skill-less et ... le backstab avec un couteau en pleins dans la gueule, normal ... Jean Tchang sera opéré et ne va apparement pas crever, mais bon, ça, on s'en branle. Nan, ce qui compte, et je remercie le Grand Spaghetti pour ça, c'est que ça soit pas arrivé chez nous ! Si un truc comme ça arrive chez nous, avec les mongoloîdes qui ont toujours pas rien aux JV (dont les Meuhporgues) soyez sur que ça aurait été la fin pure et simple des FPS (et je vous dis même pas Au Pays Du Bon Goût ...). A la limite, on peu toujours envoyer nos politiques et nos médias là haut, ils auront tout pleins de sujets intéressants pour leurs émissions ... 

Polo

-9

(42lemag.fr)

-

oW, le célèbre acronyme connu de tous les joueurs. Force est de constater qu'en matière d'exploitation d'un filon, Blizzard a fait fort. L'univers Warcraft et ses fanboys ainsi qu'un grande facilité d'accès sont des éléments qui ont contribué au succès du jeu de Blizzard. Et puis, comme commercialement, Blizzard c'est pas les derniers, ils ont trouvé tout plein de moyens de se faire des thunes en plus du moyen "basique" (l'abonnement) via les divers micropayements (changement de serveur, entre autres) et merchandising (rofl le clavier WoW) du tonnerre ! Mais, Blizzard étudie à présent une possibilité, la console ! C'est vrai que la console c'est un peu le royaume de nioubs fanboy de DLC (olol Assassin's Creed 2) et y'a donc un putain de potentiel. Seulement, adapter WoW sur console, ça risque quand même d'être galère en terme de gameplay : le nombre de skills, les raccourcis, la gestion de l'espace en troidé sont autant de facteurs compliqués à transposer sur les consoles. Enfin bon, ça emmerdera pas forcément tout le monde ceci dit, comme, par exemple les Warlock qui ne jouent de toute façon qu'avec une pauvre maccro (fear-dot-dot-dot-dot-/lol). Ce sera même plus simple, ils ne risqueront pas d'appuyer sur une mauvaise touche (zOMG que faire après ????), hop, on bind le tout sur un bon gros bouton bien visible, et c'est parti ! Sont forts même !!! 

chez

Blizzard

quand

Polo

En exclusivité, le pad spécial WoW pour les Warlocks (notez le bouton rouge pour lancer la maccro !)


NEWS

E

PLAN DE CARRIÈRE

EPIC DROP

LE MUR DES LAMENTABLES

C'est dans l'Ohio que ce miracle tant attendu est arrivé. Un fourgon a drop un sac pété de billets verts avec en tout et pour tout 100 000 $. En bons Américains, et en bons êtres humains tout court, les habitants de la ville en question se sont rués façon zerg rush sur le sac. Je vous laisse imaginer le bordel. Et

Q

uand j'étais petit, je voulais être pilote de course, astronaute ou pompier, comme à peu près tous les gosses quoi. Ensuite, vers le début de l'adolescence (soit le moment de la vie où on est le plus con) je voulais être militaire (comme quoi, tout est lié) puis, très vite, acteur porno. Bon, finalement je suis rien de tout ça (mais j'ai toujours envie de chainfuck de la biatch de l'Est), et, comme la majorité des gens, j'ai un boulot "normal" et un "plan de carrière" banal. Chienne de vie. Pour ce qui est des plans de carrière, y'en a un qui a particulièrement attiré mon attention, celui d'une américaine nommée Grossevachecomplètementconne (faux nom pour préserver l'anonymat) qui veut être "la femme la plus grosse du monde pour entrer dans le "Guinness Book" *sigh* ... La pauvre se lamente de ne peser "que" 273 kg *sigh²* et voudrait atteindre au plus vite les 450kg. Pour cela, elle a mis sur pied un vrai plan de marche : manger QUE de la junk food, au cours de

fort heureusement, certains Américains sont moins cons que d'autres et font appel à la police pour signaler la shitstorm,et les aider à récupérer l'argent (que le conducteur du fourgon n'a pas vu tomber, pour une fois qu'il fait plus gaffe à sa vie qu'au pognon). Au total, 10 500 $ ont été retournés au commissariat local, ce qui n'est pas énorme.

trouzemille repas par jour, qu'elle finance en ... faisant payer les internautes pour la voir bouffer ... C'est vrai que c'est une perspective fascinante de payer pour voir une grosse vache s'empiffrer de hotdogs, burgers, bocaux de saindoux et autres soft drinks. Bah, si elle se met au foot, elle pourra toujours bosser avec Pierre Ménès, ça lui fera un adversaire à sa taille et pas sur qu'elle dise plus de merde que lui... 

Polo

Tout le monde s’en...

Le son de démarrage de Windows 95 a été composé par Brian Eno (composé d'ailleurs sur un Macintosh), mais tout le monde s’en fout.

Les gens se lavent pas toujours les mains en sortant des WC, mais tout le monde s’en fout. (pour ceux qui s’interrogait sur les 15 pénis/j :p)

- 10

(42lemag.fr)

-

Le plus drôle dedans, ce sont les flics qui croient que d'autres auront un comportement citoyen. Depuis quand un Américain peut-il être un citoyen modèle ? En tout cas c'est bien cool comme histoire ils vont pouvoir acheter de nouvelles armes avec ça. 

Draxx

"Ça s'écrit MMMPORPG" Le gros gland de Télématin, France 2

tre Américain, c'est vivre le rêve américain, c'est être pété de thunes, et le montrer à tout le monde. Mais en ces temps de crise, de moins en moins de personnes ont cette possibilité. Subprimes, hedge funds, blablabla sépculation, blablabla dumping social machin. Donc les Américainq l'ont mauvaise et se réveillent avec la gueule de bois. Et ils n'espèrent qu'une chose, c'est que ça leur tombe du ciel, parce que bon sur les billets, y a quand même marqué "In God We Trust".


"Tiens, c'est quoi dans ma poche ? Un billet d'avion pour Le Cap, cool !" Raymond Domenech

NEWS

L

TOO DUMB TO LIVE

orsque l'on parle d'un accident débile causé par une arme à feu, neuf fois sur dix cela se passe aux États-Unis, et cette niouze ne fera pas exception. L'histoire que je vais vous compter se déroule dans le Tennessee, un état qui fleure bon le burger et la winchester.

Dumbass ne s'affole du fait que sa fille se trouve dans la même pièce qu'une arme chargée, probablement parce qu'elle est trop occupée à refaire le monde avec son grand ami Jack Daniel, et pendant ce temps là, Pamela Angie Junior décide alors de faire une partie de wii.

Ayant entendu quelqu'un rôder autour de sa propriété (vraisemblablement un mobil home dans le terrain vague derrière le bowling local), un brave redneck, appelons-le Billy BoB McDumbass, sort le flingue familial de son placard, le charge, et enlève le cran de sécurité. Puis il le pose sur la table du salon et va se coucher. C'est intelligent ça, Mr McDumbass !

Et là, c'est le drame.

Sa belle-fille âgée de trois ans, appelons-la Pamela Angie Junior, est restée jouer dans le salon. À aucun moment, sa maman, disons Pamela Charlotte Mc-

I THINK IT MEANS "YES" "Honey, would you mary me?" Un moment important dans la vie d'une femme, mais aussi d'un homme. La réponse de la fiancée est un moment ô combien crucial, et, un "nan vtff naab" peut faire mal, très mal (et un "oui" beaucoup plus avec du recul...). "Oui" ou "Non", le choix est très binaire, faux avouer, on va pas se faire chier à complexifier en même temps. Sauf que, sauf que, des fois, on a droit à autre chose qu'un de ces deux mots, il nous incombe alors d'interpréter la réponse. Dans notre cas du jour, il va donc falloir analyser la réponse de Hillary - Grosse Bombasse Atomique - Duff à son copain dontjemebranledunom. Des paparazzis étaient là (en fufu hein, c'est des paparazzis) et ont pu avoir des clichés exclusifs de la "réponse" d'Hillary :

La suite, vous l'avez sûrement deviné : la petite Pamela Angie confond le pistolet de son abruti de beauf avec un contrôleur wii, et se tire une balle dans le ventre dont elle décédera peu de temps après. Cruel destin, elle qu'une brillante carrière de pom-pom girl attendait, elle ne connaîtra jamais la joie de sa première bicyclette à 7 ans, suivie du premier avortement à 14 ans puis divorce à 17 ans. Cela dit, si cette affaire est assurément tragique, elle aura au moins le mérite de sûrement relancer le débat sur la libre circulation des armes à feu aux ÉtatsUnis qui font, rappelons-le, plus de 30 000 morts chaque année, et qui sait, de conduire à de vraies avancées en matière de réglementation. L'autre possibilité, ça serait que les médias s'empressent d'accuser les jeux vidéo de tous les maux en prétendant que voilà bien la preuve que cela rend les enfants violents et suicidaires, mais les gens ne sont quand même pas cons à ce point, n'est-ce pas ? 

Mppprrrrfffffchier

Tout le monde s’en...

Officiellement Coca-Cola ne contient plus de cocaïne depuis 1903, mais tout le monde s’en fout.

Polo

- 11

(42lemag.fr)

-

Dans les années 80, un hoax circulait comme quoi McDonald's mettait de la viande de ver de terre dans ses hamburgers. Pourtant, 1kg de viande de ver coûte 5 fois plus cher qu'1kg de viande de boeuf, mais tout le monde s’en fout.


U

RELIGION = PROFIT

Tout le monde s’en...

Dans la Grèce antique, avoir un petit pénis était signe de virilité, mais tout le monde s’en fout. Sur le CD M6 hits 2010, il y a 42 "tubes", mais tout le monde s’en fout.

Le crapaud cornu (Phrynosoma cornutum) peut projeter des jets de sang à partir du coin de ses yeux et parfois par la bouche jusqu'à 1,5 m de distance pour se défendre. mais tout le monde s’en fout.

Le magazine 42 est doté d’un bel email 42lemag@gmail.com et d’un sublime forum http://www.nioutaik.fr/daultimatewebzine/ mais tout le monde s’en fout.

NOUS ALLONS VOUS FAIRE AIMER VOS PIEDS Mardi 16 Mars, on pouvait voir ça sur le site de la SNCF :

Bon, perso je m'en cogne, je connais personne susceptible d'avoir été dans le train à cette période, et encore moins dans les coin de Mâcon, donc "j'osef" comme disent ceux qui ont rien compris. Mais bon, quand même 102 morts, ça craint du boudin, grosse cata ferroviaire quoi, parceque, en général, les accidents de train bien laids (déraillement, attentats) qu'on voit aux infos, ça fait rarement plus de 30 morts, alors 102, putain, paye ton carton... Essayant de recouper l'info à droite à gauche (oui, je suis pas comme les mecs de chez TF1), je trouve bizarrement rien, hum ... Puis, voulant link le bouzin à un pote, je tombe sur ça :

En fait, il n'y a jamais eu d'accident, rien, c'est en fait le malheureux résultat d'un "exercice de routine" (I lol'd) où un gros gland employé uber skillfull aurait appuyé sur - attention les manettes - "le mauvais bouton" ...Bon après, faut bien remplir le quota d'handicapés dans la fonction publique hein ! Quoique avec du recul, je me demande s'ils font pas de "l'overquota" à la SNCF ... Bah, au pire, ça fera toujours un motif de grève supplémentaire ! 

Polo

- 12

(42lemag.fr)

-

ne fois n'est pas coutume, nous allons nous attarder sur les magnificance des péons fanboy de Djézusse (je trouve drôle d'avoir utiliser le verbe "attarder" *sifflotte*). Après le Quick Hallal qui apparemment est un scandale (osef ?), il fallait bien que McDalle se foute aussi un peu en avant. C'est désormais chose faite via son Happy Meal. Le Happy Meal, vous savez, le truc que vous avez jamais pris si vous avez plus de 20 ans (ouais, truc pour les jeunes générations ça, les vieux, ils ont commencé avec le Mc Chicken !) propose des jeux alakon. Le dernier en date consiste à retrouver un message codé qui dit : "Acceptez-vous de prendre Suzanne, ici présente, pour repas?" prononcé par un Blork déguisé en prêtre.

Je sais pas vous, moi ça me fait 0 effet, mais 0 hein, même pas un truc genre 0.000000000000[...]1 mais apparemment y'a un gogol quelque part qui s'est retrouvé outré. Pour notre créationniste du jour, celà représente un "blasphème" et il enchaîne même sur : "Une fois de plus, la foi chrétienne est ridiculisée. Le mariage est bafoué, l'évêque est tourné en dérision, et le crucifix sert d'alibi à une propagande qui, sous des apparences désinvoltes, salit et blasphème des signes et des convictions qui sont au coeur de notre foi chrétienne", du lourd. C'est donc officiel, notre winner n'a jamais vu les Guignols de l'Info ou autres caricatures du genre ... Au final, McDo a retiré son jeu vu que le golio a appellé ses moutons ouailles au Boycott et ça, c'est pas bon pour l'image et, par ricochet, ça fait diminuer les profits et ça, on aime pas chez le Grand Diététicien Ricain. Sinon, pour la santé mentale (quoiqu'elle a l'air déjà bien attaquée !) et physique de notre héros du jour, j'espère qu'il tombera jamais sur Preacher ... Attendons maintenant de voir la riposte de KFC ! 

Polo

"Aaaahhhhh MAIS PUTAIN de merdEEEfais chIIIIIEEEENCULÉ !!!!" Jenrathy sur TF2

LE MUR DES LAMENTABLES

NEWS


INFOS PUB

- 13

(42lemag.fr)

-

POGNON POGNON PUB POGNON POGNON PUB POGNON POGNON

Ami lecteur, une vraie pub s'est dissimulĂŠe parmi ces annonces ubuesques. Sauras-tu la retrouver ?


TESTAGE DE JEU

JEUX VIDEO

Uncharted 2

Un jeu pour triathlètes : cours, saute, tire ! Uncharted 2, c'est un jeu qui a beaucoup beaucoup, mais alors beaucoup fait parler de lui, apparemment parce qu'il roxxe. C'est même la tonne de superlatifs qu'il a reçu qui m'a poussé à me pencher sur le sujet. "Bijoux", "Merveille", "Chef d'œuvre vidéoludique", "La Référence" et autre "Le Meilleur" en guise de critique, ça a eu le mérite d'attirer mon attention de vieux con aigri en me disant "houla, ça faisait un bout de temps que j'avais pas vu tout le monde se toucher le kiki comme ça sur un jeu". On a quand même vu défiler des jeux comme God of War, Bioshock et Stalker d'y'a pas si longtemps que ça, mais, aucun n'a semblé autant faire l'unanimité des critiques (et des joueurs). Voyons voir ce que ça donne ! Et puis bon, ça sera aussi pour moi l'occasion d'allumer ma PS3

pour faire autre chose que mater un BlueRay...

Ça parle de quoi ? Vu qu'on parle d'un jeu d'action, on va se pas casser la rondelle en douze pour le scénario (n'est pas God of War qui veut), y'a un trésor daouf caché à perpet' les oies, on a un chasseur de trésor über trop fort - et beau gosse pour défoncer un peu de biatch, car il faut de la tension sexuelle dans un jeu, il faut qu'il get le trésor avant le méchant qui a un sale nom ainsi qu'un accent de mafieux

russe/serbe/croate/ukrainien/untrucdugenreoùy'adesputesetdelavodka. Côté scénario donc, y'a pas de putes à sauver

Joli mais on ne peut plus classique ...

-quoique, pas de taxi ou de yamakazi (mais si, les rmistes qui sautent partout) ni de gros noir à défoncer comme dans un Luc Besson mais on en est pas trop loin non plus (http://www.dailymotion.com/video/x80 385_europa-corp-la-recette-bessonparod_fun) dans l'absolu puisqu'une fois encore on va devoir sauver le monde tout en gérant un potentiel threesome avec des nanas über reloues. Allez, hop, zou, c'est plié, kthxbye. Ce qui est plus sympa en revanche, c'est la narration. Sans être un "chefd'œuvre" (à peu près tous les sites/magazines de JV), l'enchainement est pas dégueulasse (flashback la moitié du jeu et présent ensuite) et le didacticiel est plutôt funky : on commence à moitié mort dans un train se vautrant d'une

- 14

(42lemag.fr)

-


JEUX VIDEO

TESTAGE DE JEU

montagne qui semble être tibétaine et faut s'extirper de ce merdier. C'est ici qu'on apprendra à utiliser notre héros qui fait passer n'importe quelle Lara Croft pour une paraplégique, parce que, que ce soit clair Nathan Drake, c'est du Very High Level ! Le machin s'accroche avec un seul doigt (le petit doigt en plus, même pas l'index ou le majeur hein !) sur une corniche glacée au Tibet après une chute de 48 643 013 540 mètres, il saute des ravins que le Prince de Perse ose même pas regarder et se fait des enchainements de jumps sur des surfaces aussi douteuses que la façon dont elles tiennent debout. Oui, Nathan n'est pas une fiotte, c'est un homme, un gros balèze, qui pue sous les bras et dézingue du méchant ruskov au petit dej', mais en restant gosse-bô parce qu'il faut faire fonctionner le démonte-pneu, quel ouf ce Nathan !

Cours, saute, accroche-toi, tire, saute, cours, saute, accrochetoi, tire et oublie pas de sauter avant hein

Pour résumer Uncharted 2, on a guère besoin que de quatre verbes : sauter, accrocher, tirer, courir (y'a pas le verbe viser, vous remarquerez, parce que viser avec un pad de PS3 ... I lol'd). Uncharted 2, c'est de l'action pure et une alternance sympa des phases "cours-sauteaccroche" et "tire-tue". C'est en gros ce qui se passe pendant 10 heures (la durée de vie à la louche). Vous allez donc devoir aller à la recherche de la cité

Les énigmes sont débilement simples ... perdue Shabadibada (c'pas le vrai nom mais je me souviens plus vraiment et j'ai trop la flemme de chercher sur google) tout en échappant à une espèce de malade balafré qui peut faire respawn des gugusses, des tanks et des hélicos à l'infini, putain de pays de l'Est. Le côté exploration étant malheureusement réduit au néant (on est vraiment guidé de façon trop flagrante, c'est super cassecouille, on se croirait dans Oui-oui) tout comme les "énigmes" qu'on trouve qui

Le moment le plus facile de la vie de Nathan Drake, sisi, pour de vrai !

- 15

(42lemag.fr)

-

sont torchées en trois minutes en consultant un bouquin "Alors y'a un emplacement jaune devant une peinture jaune et un vase jaune, que faire ?", on a vu plus dur en effet... Bref, Naughty Dog n'a clairement pas orienté son jeu sur le côté réflexion-énigme, mais sur l'action, soit, en route Simone ! Les phases d'actions sont donc nombreuses, et, même si elles tournent autour de deux axiomes "escalade et pew-pew", on a droit à des phases sympas de ninja dans un musée turc (oui, les Turcs ne font pas QUE des kebabs, ça parait fou comme ça hein ?), de coopération avec une bombasse qui encaisse mieux les balles qu'un Warrior lvl 70 spé tanking, de portage d'un boulet blessé dont je vous laisse deviner la fin sponsorisée par Cap'tain Obvious, de fuite devant un tank qui vise aussi bien que Draxx etc, question adrénaline, c'vrai que c'est pas mal, faut avouer. Le jeu arrive donc à proposer "du différent dans le tout le temps pareil", ouais, ça veut rien dire mais vous avez compris l'idée (sinon, allez jouer à WoW). Par contre, faut être clair, le level design, sympa au premier coup d'œil, est tellement nawak que ça en devient relou. Les séquences d'escalade en ville et au Tibet sont totalement too much en terme de level design par rapport au jeu qui se veut relativement réaliste, et c'est vraiment dommage, parce qu'on sent que le jeu est un poil schizo de ce côté. Par schizo,


TESTAGE DE JEU

JEUX VIDEO j'entends qu'il se veut très proche de la réalité en terme d'environnement mais que les séquences de plate-forme son dotées d'un level design "PrinceOfPersia4esque", qui nique complètement le côté réaliste du jeu, dommage. Enfin, les décors sont parfois nawaks sévère, mais, au moins, ils sont jolis.

Apparemment le jeu est magnifique, sublime, parfait et bla bla bla On arrive donc à la partie graphique -qui m'a longtemps intrigué je dois dire. Avant de jouer à ce jeu, j'ai eu droit à un florilège de superlatifs, sur les qualités intrinsèques du jeu, mais surtout sur les graphismes. Alors, je vais pas dire que

le jeu est moche hein, non, loin de là. Les décors sont mignons, colorés, variés (enfin, variés, une montagne, une ville, une grotte, un temple, rien de trop original quoi...) et détaillés. MAIS, moi j'ai un malaise en jouant à ce jeu (outre le saut de Nathan, qui saute comme une hémiplégique qui aurait passé 2 ans enfermé dans une pièce de 4 m² avec Lexington Steele) : ouais c'est beau, gna gna gna, mais où est la personnalité ? Y'a rien de spécial quoi ! La ville, bah c'est une ville, les temples, bah c'est des temples, les architectures sont "basiques", jamais je me suis émerveillé devant les décors et l'ambiance ("wut truc de oufzor") du jeu. Même la fameuse cité de Shabani Nonda (blague de footeux de merde spotted) est ultra commune : elle

Une des deux biatches qui va vous saouler tout au long du jeu

ressemble à n'importe quelle ville Maya/Aztèque/civilisationalakonsans3da nslecalendrier avec une architecture ultra prévisible ainsi qu'une faune vue et revue (à part des bouboules bleues), mouais, ils sont pas déchirés en terme de créativité. Les "gardiens" non plus cassent pas des briques, des espèces d'haltérophiles moldaves roses/violets très wonder gayzor... Encore une fois, c'est joli mais désespérément commun. Autant j'ai passé mon temps à être émerveillé avec des jeux comme Shadow of the Colossus, Machinarium, Stalker ou Dead Space (raaaah, l'ambiance de Dead Space, unique !) autant là, ouais, bah rien quoi... C'est joli toussa, mais... pauvre, voilà, y'a pas de cachet, ni en terme artistique pur, ni en terme de lieux visités. C'est d'ailleurs assez frustrant parce qu'avec une réalisation si propre, on se prend à rêver que les devs se lâchent et créént quelques trucs très surprenants "wtf ?", mais non, du conventionnel encore et encore. Alors du coup, j'ai du mal à comprendre pourquoi les sites/magazines se sont autant enflammés le chibre sur les graphismes du jeu. Ok, c'est beau, mais tant de conformisme (ouais le truc que les emokids prétendent pas aimer alors du coup ils sont tous anti-conformistes et tous pareils, donc conformistes, CQFDvastetaillerlesveinesLOL) et si peu d'audace, c'est super décevant...

Le poids des médias, allo www.lobbying.com, bien ou bien ? À ce stade, il y a deux lectures possibles de la chose : soit je suis encore plus blasé et aigri que je pense l'être, soit les médias ont un poil abusé (un histoire de gros sous p'têt ?). De base comme, ça, c'pas si facile que ça de se faire un avis. Et pour une fois, je crois pas que mon ai-

- 16

(42lemag.fr)

-


JEUX VIDEO

De la même façon, le gameplay n'est pas "un bijou" (Gamekult), il est "normal" et carrément trop assisté, on est trop guidé, les actions coulent trop de source. La difficulté n'est pas "très bien dosée", il y des passages finger in teh pif et d'autres super relous (surtout les fusillades avec des tanks ou des lance-roquettes), en plus on a pas de barre de vie (la mode en ce moment cette merde là...), on se planque on attend 10 s. et c'est bon l'écran "défloute", et puis si on meurt, on recommence 20 secondes avant la mort, oui, comme si on était handicapé (cf syndrome Prince of Persia). Alors, là où les tests me choquent c'est au niveau de l'immersion. En ce qui me concerne, c'est quasiment le 0 pointé, à part les musiques qui sont sympas euh, bah, c'est tout. On dirige un gugusse très con qui se prend pour un labrador et qui doit sauver tout le monde, il a la personnalité de François Hollande et le charisme d'une huître (et vice et versa). À part sauter et tirer, il fait pas grand chose de vraiment impressionnant et l'histoire du jeu a rien, mais alors RIEN d'épique. Du coup les commentaires du type "diablement immersif" (jeuxvideo.fr) me font bien marrer. Y'a quoi d'épique à sauter, s'accroche et sortir un flingue ? Comparé à un Kratos qui doit escalader des Dieux/Titans pour leurs arracher les yeux pour se faire

TESTAGE

gritude ait frappé (ce qui rare, j'admets). Je le répète, entre les tests, reviews etc que j'ai bouquiné et le jeu, y'a quand même un putain d'écart. Le jeu n'est pas "Magnifique au point d'en être parfois émouvant" (jeuvidéo.com), il est bien réalisé, mais rien ne pousse à l'émerveillement du fait de son côté banal.

un boulier, j'me dis que... À la limite, jouer en étant bourré je dis pas, parce que nan, vraiment là, je vois pas... Mais alors il est comment le jeu en fait ?

Verdict : juste un bon jeu ? Si j'ai l'air négatif tout au long de cette review, c'est plus pour contrebalancer

tout ce qui a pu être dit sur le jeu qu'autre chose. Ce jeu est tout sauf mauvais. Doté d'un gameplay honnête, des graphismes bien foutus et de bonnes musiques, on prend un plaisir certains à y jouer, vraiment. Maintenant, dire que c'est la "bombasse atomique daouf JE ME BRANLE LÀ" c'est de la monumentale connerie. En fait Uncharted 2 souffre d'un gros défaut : il a 0 personnalité, il est plat comme une chinoise. Il n'a pas de le côté "wtf ?" d'un Bioshock, n'a pas l'ambiance de malade d'un Deadspace et surtout n'a pas ce côté epic qui font les jeux cultes comme God of War ou Shadow of the Colossus. Oui, Uncharted 2, est un bon jeu, JUSTE un bon jeu, et c'est déjà pas trop mal des derniers temps... Pour conclure, si vous cherchez un bon jeu, vous vous ferez plaisir avec Uncharted 2, si, par contre vous cherchez une poutre vidéoludique qui embarque tout sur son passage, à moins que vous ayez des standards type Modern Warfare 2, passez votre chemin, y'a pas grand chose à voir. 

Polo

- 17

(42lemag.fr)

-


DOSSIER DÉCOUVERTE

JEUX VIDEO

(E)sport

Du sport avec un grand E devant, des baffes, des paddles de SNES, des Orcs, des armes, un Hollandais, ouais, un beau merdier ...

Vu que je suis un vieux, j'ai eu l'occasion de voir pas mal de chose dans les JV mais j'ai surtout vu "la rencontre" entre sport et JV. Non, ça n'a rien à voir avec la Wii ou je ne sais quelle autre bouse du genre. Non, je vais vous parler de comment j'ai vu peu à peu naître ce qu'on appelle aujourd'hui l'Esport. E-sport, Esport, sport virtuel, Gaming, Competitive Gaming, VHL et autres sont des expressions qui ont souvent été utilisées pour décrire les gens qui jouaient à un jeu à un "niveau compétition" et/ou "qui gagnaient de l'argent avec les JV". Aujourd'hui, ça semble bateau vu qu'il y a des ladders et concours sur à peu près tous les jeux qui sortent, oui, mais avant ? Que ce soit clair, cet article n'a pas vocation à faire un historique sur l'Esport car je n'ai pas toute les données pour ça et il me faudrait un temps plus que conséquent pour

les trouver et au moins autant pour rédiger le bouzin, mais de vous relater ma petite expérience en tant que participant mais surtout spectateur à ce qu'on appelle aujourd'hui l'Esport.

"N'oubliez pas vos manettes" Si vous avez lu un minimum mes articles, vous savez que j'ai toujours été

C'est ainsi que tout commença. fasciné par les jeux de baston qui, pour moi, allient à merveille dextérité et faculté d'anticipation. Le cadeau bonus avec les jeux de baston, c'était la facilité

ElkY : un des premiers PGM français, ancien serial violeur à Starcraft, aujourd'hui il amasse des millions au poker. Ouais, y'a pire ...

- 18

(42lemag.fr)

-

pour trouver des adversaires (au début des années 90, il y avait 2-3 jeux de baston, pas plus) et de pouvoir bien les chambrer (faut pas déconner non plus) une fois qu'on leur avait fait les fesses bien comme il faut ! 1991, c'est Street Fighter 2 sur Super Nintendo et c'est là que pour moi les choses sérieuses ont commencé. Après avoir vite fait ratiboisé mon bled et les alentours, je me suis rendu compte que les magazines de JV de l'époque organisaient des concours dans les grandes villes de France !!! Après un lobbying intensif auprès de papounet, il a fini par céder (j'ai fais la prise du chat de Shrek 2 mais avant que le film sorte, trop fort !) et j'allais vivre ma première expérience. J'ai 11 ans, j'arrive Paris au parc des expos et pleins de TV sont installées avec des Super Nintendo et la cartouche avec Blanka, Ryu et Chun Li. Ce qui me fait VRAIMENT


JEUX VIDEO

Tekken 3 : l'Age d'Or. Après avoir pas mal sévit sur Street Fighter 2, je me penchais sur la nouvelle référence du genre : Tekken 3. Avec Tekken 3, les choses sérieuses allaient commencer : organisation de nombreux tournois (régionaux et nationaux) et "les gens" découvrent ce genre de manifestation (au même titre que les LANs) où

Ma principale source de revenue de la fin des années 90. des jeunes passent leur(s) journée(s) sur des consoles pour savoir qui a la plus grosse. Grâce à Tekken 3, j'ai pas mal sillonné la France et ses pays limitrophes (et gagné un sacré paquet de thunes), merci Paul Phoenix. J'ai passé 2-3 bonnes années de ma vie à ne faire quasiment que ça : trouver l'enchainement parfait, trouver LA parade aux innombrables combos que proposait ce jeu exceptionnellement riche. Et, si à Tekken je n'ai jamais trouvé un mec capable de me la mettre, à King of Fighters, ça a été une autre histoire ... Je pris conscience avec KoF d'un truc qui jusqu'ici m'avait jusqu'alors échappé, la portée internationale du jeu. À Tekken, j'avais l'habi-

tude d'affronter majoritairement des européens, avec KoF je suis tombé sur un sac de bridés et y'en a un qui m'a mis une rouste bien bien sévère donc je me souviens encore aujourd'hui (j'ai de la pommade que je m'applique régulièrement, c'est toujours douloureux ><). Après de bonnes qualifs, je tombe en demi sur ce putain de nomnomrice avec des cheveux bleus (!), bon, j'avoue que sur le coup, je me suis marré, et, j'aurais pas du ... Il m'a haché menu le con, saleté d'Étrangien (les gens qui viennent de l'Étrangie), c'était la première fois que je me prenais une valise comme ça, ça fait mal au cul et à l'égo, mais, ça a au moins le mérite de remettre les choses en perspective ... Mais alors si les gens dans les autres pays jouent aussi aux JV, à quoi ça ressemble ?

Le choc Hollandais Peu à peu, je me tourne vers le paycay (le mââââââl !) et je découvre les tournois via le net (principalement CS) parceque me déplacer en LAN, j'allais pas faire ça tout le temps non plus hein. Bizarrement (ou pas ?) j'ai du mal à accrocher à l'Esport CS. Bien qu'il y ait un côté stratégique certains, de belles actions etc, je sais pas, il manque un truc, un brin de folie, CS se prêtant moyennement à la folie, faut être clair ... Peu à peu aussi, je ne suis plus un joueur, mais plus un spectateur, les jeux ont changé, ma vision aussi (mon temps libre également !), et, puis bon, CS ...

Boxer, un des joueurs mythique de Starcraft

- 19

(42lemag.fr)

-

DOSSIER DÉCOUVERTE

drôle, c'est l'âge des autres joueurs, beaucoup plus vieux que moi (pas dur en même temps ...), ils ont tous entre 20 et 25 ans, dur. Il est pourtant super facile de discuter avec ces gens, malgré mon jeune âge et très vite on se met à se taper dessus (sur le jeu hein) pour savoir qui est le meilleur. On est donc plus ou moins alignés sur des bancs (le même type de banc que dans les fêtes communales) et le tournoi se déroule dans une bonne humeur vraiment exceptionnelle. Chacun montre sa manette, car, oui, à l'époque, on venait avec notre paddle de Super Nintendo pour jouer et c'était une fierté d'exposer sa manette custom (ce qui semble revenir un peu en ce moment avec les sticks arcade) parceque les organisateurs n'oubliaient jamais de préciser "n'oubliez pas vos manettes", c'était ça l'Esport à l'ancienne, tous dans une salle avec chacun son pad ! À la surprise générale je finis par gagner ce tournoi, ce qui ne manqua pas de méduser la plupart des participants (jamais agréable de se faire dézinguer par un morveux de 11 berges) et c'est probablement là que naquit ma passion pour ce qu'on appellerait plus tard l'Esport.


DOSSIER DÉCOUVERTE

JEUX VIDEO Là, un pote me parle d'un mec qui roxx pas mal sur Warcraft, un Hollandais. "Quoi, un Hollandais, tu te fous de moi ? Depuis quand ils jouent aux JV eux ?". C'est vrai quoi, des niaks ou des tarlouzes (suédois) j'en ai croisé, mais des Hollandais .... oO Le mec en question s'appelle Grubby, et, il joue une race (rien à voir avec Moundir) que pas grand monde jouait à haut niveau à l'époque : les Orcs. Ayant un peu joué à Warcraft 3 (je zappe la partie Stracraft avant Warcraft 3 car je ne suis pas un expert et à part Boxer et ElkY, je connais pas grand chose) je choppe quelques replays de ce fameux joueur et là, là, là bordel ... LE choc ! N'ayons pas peur des mots, on est en face d'un génie avec un skill de pure

brutasse. Grubby a réinventé WC3. Il se tire la bourre avec plusieurs PGM (progamers) dont les célèbres ToD, Moon, Lucifer et d'autres comme Susiria (plus tous ceux que j'oublie). Mais, si ces joueurs sont conventionnels dans leur gameplay (que des Elfes ou des Undead, sauf ToD en Humain et toujours avec la même strat, en même temps, en Humain, le choix est limité, j'avoue), les strats sont ultra-classiques, ça joue bien, très bien même, mais c'est horriblement classique et c'est celui qui fumera une unité de plus que l'autre sur 2-3 fights qui gagnera. Mais Grubby, ce phénomène de Grubby fait des trucs que personne à jamais vu ni d'Eve ni d'Adam, des strats complètement folles, presque

THE WAY OF THE DUTCH BLADE

Jordan Tresson, une des figures de proue de la nouvelle vague de l'Esport. Un jour dans son salon à jouer à Gran Turismo, le lendemain à Silverstone, avec une VRAIE bagnole (pis c'est mon cousin alors il roxx doublement !)

Grubby, PGM de Warcraft 3, avoue qu'il y'a quand même des SUPER MEGA BOmbasseNS côtés ... le sale enfoiré de merde

Attention, pour comprendre ce paragraphe, il faut connaître WC3. Grubby, déjà innovant du fait de jouer Orc (c'est vraiment le précurseur des Orcs à Hugh Level, peu aujourd'hui ont été capables de suivre à part quelques uns comme Lyn), pris le parti anticonformiste d'avoir le Blade Master (qui NE MEURT JAMAIS !!!!!!) en premier héros alors que le peu de joueurs jouant Orc sont en général campés sur le Farseer (Thrall) qui permet d'xp grâce à ses loups invoqués. Grubby, lui, préfère faire chier le mec en face, c'est un putain de lamer, et c'est en partie ça qui a fait sa réputation. Il harass non stop le mec en face, lui last-hittant non-stop les creeps (et donc lui pique l'xp + l'item) pour en chassant les unités amochées. Grubby, de par son gameplay basé sur l'harass non-stop avec son héros et 2-3 unités maximum (soit, la bite et même pas le couteau) est capable de faire des dégâts considérables dans les rangs adverses et de, soit pousser le mec à bout pour qu'il fasse des erreurs - crise de nerf assurée - soit de le ralentir suffisamment dans son évolution pour le fumer dès le passage en Tiers 2 grâce aux Riders et aux Kodo (le combo filet + devour a poussé un paquet de joueurs elfes au suicide). Je vous recommande donc très fortement de vous procurer quelques replays du Maître des Orcs pour constater à quel point ce mec est un génie et la pire des pourritures, c'est vraiment du grand art ! (il fait des circles de fou furieux, c'est une de ses spécialités !) Vite fait en passant : http://www.youtube.com/watch?v=cUemIHaMbMg http://www.youtube.com/watch?v=gCX48qeuxmI http://www.youtube.com/watch?v=2wcVN3Hz5MA http://www.youtube.com/watch?v=ibhoBYpbWSo

- 20

(42lemag.fr)

-

impensables, et, le pire, c'est que ça marche à quasiment tous les coups ! Et, le plus impressionnant dans tout ça, c'est que j'ai dû voir plus de 200 games où j'ai dis "Bon, là, c'est mort, il est grillé, jamais il revient de ça" (demandez au Roumain, il peut acquiescer !), et pourtant, il a gagné 95 % des games en questions ... Grubby, c'est ça, des strats de malade mental, des retours inespérés et un skill qui force totalement le respect. Le skill en question, c'est la microgestion de ses unités complètement folle (il perd aucune unité le machin !) mais surtout, celle de son héros : le Blade Master. Chaque jour, avec quelques potes, on passait une bonne heure à se mater des replays de "La Crevure venue des Pays Bas" (surnom affectif) parceque, définitivement, c'est autres chose que tout ce qu'on a pu voir, et, bien qu'on jouait nous aussi à un certains niveau, on en était loin mais

loooooooooooooiiiiiiiinnnnn

Pendant ce temps là, sur ns_tanith et ns_origin Alors que Grubby squatte le top du hiphop (?), d'autres jeux viennent eux aussi squatter l'Esport (outre les célèbres Quake, DoD et CS) comme CS:Source, WoW (!) et même des jeux console comme Fifa et PES. Pour ma part, j'étais absorbé par le grandiose Na-


JEUX VIDEO

tural Selection et surtout par les possibilités gargantuesques de ce jeu (cette masterpiece vidéo ludique à été présentée par votre serviteur dans le No 9 de 42). Bien que relativement confidentiel, des équipes très skillées se tapaient sur la gueule via NS, et, joie, les français avaient une place de choix dans l'élite mondiale auprès des Fiottes (les suédois pour ceux qui suivent pas), des Lopettes (les finlandais) et des Cheaters-Scripters (les allemands, règle no1 : les allemands ne sont JAMAIS clean au niveau de la cfg). Les clans français via les différentes générations (vite fait comme ça : RaB, Ownage, Fast, a51) arrivaient toujours à tirer leur épingle du jeu et à se placer voir à gagner des compétitions (yeah, on a niqué les Knife !!§§). Tout ça avait pour habitude de se dérouler dans une ambiance teintée d'amateurisme (au bon sens du terme) plus qu'appréciable. En effet, dans la première moitié des années 2000, l'Esport restait quelque chose de très confidentiel, et, à part quelques exceptions (SK, MYM, 4K), le but avoué était juste "d'être le meilleur" et aussi de se marrer un peu en LAN en faisant n'imp et en se prenant de sévères cuites (Bonzaï Etape Hotel de Vienne, Amen). Depuis, il me semble avoir remarqué un changement important, très important : la très large majorité des jeux peuvent (et sont ?) joués à Haut Niveau via la démocratisation du haut débit. L'aspect compétitif des jeux n'est donc plus réservé à une bande de fou-furieux dans des caves obscures mais bel et bien à tout le monde, et surtout, sur n'importe quel jeu. Alors qu'avant, il fallait jouer à un FPS ou à un STR "conçu pour" pour entrevoir l'Esport, n'importe quel Gran Turismo, WoW, Fifa ou encore Call of Duty est aujourd'hui une référence de l'Esport et ça, ça change tout ...

Et maintenant syndrome

?

L'E(A)sport

Si vous êtes un "vieux gamer", avezvous souvenir de voir des tournois sur à peu près tous les jeux qui tournaient un minimum avant ? Non. Aujourd'hui par contre, on se mange des PES League, des Fifa Cup, des Gran Turismo Academy dans tous les sens. Oui, l'Esport s'est étendu, s'est diversifié, et, surtout, s'est ouvert aux joueurs de consoles (ce qui était très marginal avant à part Tekken et 2-3 autres jeux) qui en sont devenus très friands ! Aujourd'hui, l'Esport est une vitrine pour les éditeurs, une potentielle pompe à fric non négligeable (achète la même souris que Némésis, tu seras carrément plus fort !) qui fait que tous les jeux multi doivent avoir une alternative Esport. SF4 est un raz de marée (alors que SF3 n'avait peu ou pas percé en Europe, et quelle dommage !),

Encore une fois, je n'ai pas la prétention d'avoir balayé la totalité du spectre de l'Esport (puisque des monuments comme Starcraft et Quake sont très peu abordés), mais juste de relater ma vision de l'évolution des choses ainsi que ma modeste expérience d'un sujet qui est nébuleux pour bon nombre des joueurs. Alors, Fifa dans le salon avec un paddle ou Hollandais timbré à clavier dans le bureau ? Pour moi en tout cas, c'est tout vu ! 

... et du coup, la bonne ambiance s'est un peu fait la malle :/

- 21

(42lemag.fr)

-

Polo

DOSSIER DÉCOUVERTE

Oui, ça c'est "un peu" professionnalisé...

Fifa et PES, des normes, Call of Duty ... j'en parlerai même pas. Ce nouveau type d'Esport que je qualifie de "bling-bling" (ouais je suis à la page des termes !) prend le dessus par rapport au "vrai" Esport, celui où il faut un skill de brutasse, une vision de jeu superlative et une intelligence de jeu hors du commun avec des facultés d'anticipation dingues comme dans Starcraft, Warcraft, DotA ou Quake. Oui, l'Esport a vécu un tournant, il est sorti de l'ombre pour s'exposer aux masses via des jeux blockbusters ultra accessibles, on a à présent un Esport à deux vitesses : celui que je viens juste de décrire et l'autre, plus "roots", plus ancré dans les "origines", plus underground, fait d'Hollandais givrés, d'Asiats aux cheveux violets et de petites jeunes à binocles qui se fritent la tronche dans des jeux de ouf, pas trop accessibles et ultra pointus. Vivement Starcraft 2 quand même ...


AIGRI GAMER

JEUX VIDEO

Dis-moi à quoi tu joues et je te dirai comment bouger ton lard Ou tes os parce qu'un geek c'est généralement maigrelet

Ce mois-ci, ça va gueuler, thème sport ! OLOL, les geeks et le sport, toute une histoire pleine de... vide. Le geek chie sur le sport (sauf CS qu'il considère comme un sport) et trouve que c'est un truc de beauf, ce qui est très majoritairement vrai ceci dit... Alors ce mois-ci, vu que je dois être le seul connard de la rédaction à aimer le sport - surtout le foot - hop (- 20 charisme) je vais tenter un truc : trouver le sport qui te conviendrait petit geek, selon les jeux auxquels tu joues. Bon je vais pas répertorier tous les jeux non plus hein mais plutôt de faire du générique.

"Je joue à Starcraft/Warcraft" Starcraft/Warcraft, c'est des musts des JV. La façon de préparer sa tactique, de poser les jalons de la future zermis du 92 qu'on va mettre au putain de Suédois d'en face est le fait d'un minutieux raisonnement. On peut soit attaquer très vite, soit faire un boulot de sape qui portera ses fruits sur le long terme et/ou qui

Zerg Rush kekekeke fera craquer nerveusement son adversaire et surtout, jouer sur les points faibles de sa race. Savoir "étirer son ad-

versaire" et le forcer à disperser ses forces peut constituer une façon redoutable de se préparer à l'estocade finale. "Hop je te balade sur la map", "Hop t'y laisse une plume par ci, une autre par là", "oula, t'en chie là non ? Bon bah je t'achève" sont des expressions assez révélatrices de déroulement d'une partie. Et le sport dans tout ça ? Balader un mec de droite à gauche, le fatiguer, lui mettre une méga pression d'entrée, l'énerver pour qu'il fasse des erreurs tout seul comme un grand, jouer sur ses points faibles, et le tout sans compter sur rien ni personne (ou un allié, maximum), votre sport, c'est le tennis.

"Je joue à Counter Strike" (désolé, t'as des goûts de merde) Rofl noob, d'où tu crois que tu vas gagner sans numéro 6 pour contrer mon 10 ? Jvais te violer dans l'axe et après ça je t'achète ton gardien. Allez, go PvE noob !

- 22

(42lemag.fr)

-

Bon, CS, on va pas en faire des montagnes, c'est le jeu "de base" de n'im-


JEUX VIDEO tactique, mais bon, en FFA, la tactique, ça se résume souvent à foncer dans le tas comme une brutasse en espérant que derrière ça suive pour récupérer les restes du carton que j'ai fait ! C'qui est bien dans TF2, c'est la décomposition de la team, y'a les offensifs (Soldier, Heavy et cette petite pute de Spy principalement) et les défensifs comme ces vicelards de Demomen et les Engis (mais qui peuvent servir pour attaquer). Bon par contre, c'est vrai qu'on a l'impression de voir un gros bordel un peu incompréhensible si on est pas initié, ça part pas mal dans tous les sens et y'a guère que quand une attaque est bien préparée via une übercharge - qu'un semblant d'organisation apparaît, hop, tout le monde suit les deux qui foncent, advienne que pourra.

Et si on file la bombe à K3v1n, c'est mort de chez mort. Hé oui, Cs, c'est le foot des JV, faut pas faire le con avec la balle/bombe !

"Je joue à Quake"

"Je joue à TF2" TF2, c'est quand même un truc de bourrin. Ça explose de partout, y'a des crit' qui embarque tout sur leur passage, bon, y'a quand même un minimum de

AIGRI GAMER

porte qui. Facile d'accès, ne nécessitant pas une cfg de wataouf pour jouer, c'est un peu le jeu sur lequel tout le monde s'est essayé. Le hic, c'est qu'il faut se taper des alliés, et bon, faut être honnête, à part 2-3 roxxors vite fait "q lq kqlqsh" ou "q lq ",4" c'est pas la fête. Le pire, c'est qu'on a pas trop le choix, on doit composer avec et on espère que l'autre derrière il nous couvre, nan parce que s'il le fait pas, on va tous se faire lamentablement trouer, et se faire chambrer par JeanJean en face, c'est moyen. Bon, CS, il faut un minimum de tactique à bas niveau (ouais tous rusher le bombsite A en def et laisser le B libre, c'est pas top moumoute) et à haut niveau, tout doit être réglé sur du papier à musique. Truc où tout le monde à joué parce que facile d'accès, avec des bozos en guise d'équipiers où on doit compter sur les autres, hum... Assimilé à un truc de neuneus-beaufs en règle générale et dont les joueurs sont systématiquement décriés par les joueurs d'autres jeux, hum hum hum...

Gros bordel pour les non-initiés, truc de brutasse, équipiers aux compétences très spécifiques et TOUT LE MONDE DERRIÈRE L'UBER GOGOGO, c'est clair, vous aimez le rugby !!!

Oula, Quake, sacré morceau ! Si vous êtes sur Quake, c'est que vous êtes pas une fiotte du skill ! Quake c'est rarement le premier jeu sur lequel on s'attarde, on en entend parler, on teste après avoir joué à autre chose et si on accepte d'en prendre VRAIMENT PLEIN le cul pendant un certains temps pour se skiller, ça va l'faire (@ Trashman : http://www.you-

MMMMMMEEEEEEEEEEDDDDIIIIIIIIIIIIIIIICCCCCCCCCCC putain ramène toi, j'en ai deux au cul là !!!!! make.tv/video?id=5089). Ton truc, c'est l'adrénaline, il te faut ta dose. Un truc qui speed, qui envoie sévère, pas trop le temps de réfléchir, faut foncer, être capable de tout anticiper très vite pour enchaîner le mec en face, faut pas le laisser respirer ! Et puis quand on joue à Quake, on transpire comme un goret (si, soyez honnêtes !) La pression, la vitesse, le skill de brutasse après un long apprentissage à se faire dézinguer, le squash est fait pour toi !

"Je joue à WoW" (ou un MMO, mais bon WoW, c'est plus parlant) Hum, j'avoue c'pas facile. WoW, c'est quand même un truc de branlecouilles. Déjà, faut pex comme un âne en solo pendant lulure, ensuite faut toujours rechercher le meilleur item pour booster vos perfs (mais bon, même avec l'item daouf, un handicapé reste un handicapé), ce qui évolue beaucoup d'ailleurs. À un certain moment, bon, une macro et zou c'est plié, on va pas se faire chier

- 23

(42lemag.fr)

-


AIGRI GAMER

JEUX VIDEO non plus et puis si je veux faire une pause à la nique, je la fais hein, faut pas me faire chier non plus, namého ! Pex en solo, get les nouveaux items (même si on sux) et jouer à un rythme de sénateur sans se faire chier et se servir que d'un bouton... Jetez voir un œil du côté du tire à la carabine.

"Je joue à Modern Warfare 2" C'qui est chiant avec ce jeu c'est qu'on peut pas y jouer où on veut, à cause de la galère pour trouver un serveur... Les "performances" du neuneu joueur sont donc liées directement à la qualité de l'host. Si l'host est un peu tout naze, on va avoir du mal à s'ajuster et ça va être la merde, on loupe ses tirs, on foire ses déplacement, on se stuck et on se pète la gueule, la loose quoi... Ce qui est bizarre, c'est qu'il semble quand même qu'il y ait pas mal de mecs qui ont pas tout compris qui jouent à ce jeu, bah, pas grave après tout, faut du tout pour faire un monde. Ce qui est VRAIMENT gênant par contre, c'est de voir les Quakers et les TF2ers se foutre de votre gueule "lol get a un serv" "ça va le lagg sinon ?" "learn to aim kthx", ça sérieux, c'est relou. Être discrédité constamment par les autres, servir de tête de turc à ceux qui jouent "pas à des jeux de lopettes" et être très dépendant de l'endroit où vous allez sévir, c'est pas facile à vivre tous les jours, et oui, vous aimez le patinage artistique, vous êtes le Brian Joubert de l'Edition Collector à 150 euros, sucks to be you.

"Je joue à Football Manager" Déjà, si tu joues à Football Manager, c'est que tu es un bon, parce que FM, c'est le bien (/propagande). Le but de FM est d'essayer de toujours avoir un coup d'avance sur ses adversaires, d'anticiper (les transferts comme la stratégie) et les contrer. Ce qui est agréable, c'est de les brosser dans le sens du poil pour mieux les "Gravellus Buttseksus" après. La dimension tactique est ici absolument déterminant, il faut être capable d'analyser le futur mouvement de l'adversaire pour le contrer, en jouant l'intox, par exemple ou en construisant une stratégie sur mesure pour le fumer. FM, c'est donc de la stratégie, du cerveau, de l'anticipation et

- 24

(42lemag.fr)

-

de l'intox. Faudrait ptêt jeter un œil du côté des échecs ou du poker, sait-on jamais ! Voilà, vite fait quelques parallèles entre certains jeux et des sports qui peuvent procurer des sensations relativement proches. Encore une fois, j'allais pas m'amuser à décrire tous les jeux (RPG, jeux musicaux ...) parce que j'ai pas que ça à foutre (fake raison) et que j'ai pas l'imagination pour tout relier (vraie raison) mais bon, personnellement, je me retrouve parfois dans certaines descriptions (surtout Quake et Football Manager). Et vous les petits geeks ? 

Polo


JEUX VIDEO

et d'autres sports qu'on aime pas

Désolé si je touche les fans de foot et autres tifosi de tout poil, mais je vais pondre un article qui pue bien des fesses sur les jeux de foot, et les jeux de sport en général. Non pas sur le principe du jeu de foot, qui en soi n'est pas condamnable, mais sur la pratique du jeu par an. Cela est valable pour les jeux de foot et à licence, qui proposent la même chose, mais avec “ un gameplay encore plus mieux LOL”. Bref, si vous êtes avide de jeux de foot et êtes un pigeon joueur qui achetez un jeu de foot tous les ans, ne lisez pas cet article !

I) Les jeux de sport, tout un programme Alors que nous gueulons allègrement sur les merdes que sont Call Of Duty 6 et L4D2, sortant un an après leurs prédécesseurs respectifs, on oublie bien souvent que les précurseurs dans cette grande arnaque et vol organisé, sont les développeurs/éditeurs de jeu de foot. On les oublie et les place à l'ombre parce que franchement, entre nous, la plupart des geeks sont peu attirés par ces jeux de sport. Déjà qu'il n'est pas attiré par le sport en général, mais alors les jeux de sport.... Donc le jeu de sport constitue un genre, ou un sous genre du jeu à part entière. Et j'en vois déjà annoncer la principale raison des plus aigris pour éviter ces jeux et justifier leur caractère merdique : “ce n'est pas en jouant à Pro

Un bon sujet à troll ça Evolution Soccer Ultimate 2012 que tu deviendras le prochain Zinédine Zidane”. Un peu à l'instar de Guitar Hero où plein de gens se consternaient devant ce jeu qui selon eux, faisait croire aux joueurs qu'ils pourraient devenir un guitariste de ouf. Mais ces cons ont oublié qu'il ne s'agit que d'un jeu. Et donc les jeux de sport ne sont que des jeux après tout. Donc rien d'affligeant à ce que des joueurs jouent à du foot avec une manette, ou à du basket en se foutant des quolibets dans la gueule à chaque branlée. C'est bon enfant, et à plusieurs, c'est fun. C'est un jeu comme un autre. Un peu comme un Hearoes Of

- 25

(42lemag.fr)

-

Newerth ou n'importe quel jeu multi, ou de ce genre : sur la base c'est basique. Deux camp, on doit poutrer l'autre. C'est pourtant simple non.

II) pourquoi les jeux de foots et de sport à licence puent du bec Le concept est donc sympa, à défaut d'être transcendant. Et sur le papier, c'est bien fun d'incarner son joueur ou équipe favori (au hasard le PSG, hein) et d'aller mettre 6-0 au parc contre, au hasard l'Olympique de Marseille (spéciale dédicace à tous les supporters). Je dois avouer qu'en multi-joueurs, avec des potes, on s'amuse bien à PES. Je me

AIGRI GAMER

Les jeux de foot


AIGRI GAMER

JEUX VIDEO prends pas la tête, je prends une équipe à la con, et souvent, en faisant n'importe quoi ou en jouant sommairement, j'arrive à battre l'autre, qui est roxxor de ouf, 10 ans de pratique intensive de PES, 98.76% de réussite avec le Barça. Joie bonne humeur. Mais en solo ? Bah je ne vois pas ce qu'il y d'excitant à faire exactement la même chose. Surtout dans un mode “Ligue des Masters” (si je me souviens bien), je ne vois pas l'intérêt, une fois la tactique trouvée, d'aller faire 50 fois la même chose. Et c'est là que les défenseurs de ces institutions que sont FIFA et PES réagissent bien comme il faut avec des “mais dans ton jeu c'est pareil, c'est quoi l'intérêt de tuer les autres, c'est aussi répétitifs et tout”. Sauf que voilà : oui dans nos jeux que nous préférons, il y a des merdes (genre Crysis), et puis il y a des jeux qui offrent autre chose et des perspectives de jeu autres (Heroes Of Newerth, TF2, un simple Hack N Slash comme Diablo 2). Dans un jeu de foot ou de sport... Bon bah y a pas grand chose. Alors selon le sport c'est différent, on accroche plus,

Ces jeux ne devraient pas exister par exemple le hockey c'est pas un truc de tapette. Mais on en fait vite le tour.

LES JEUX OLYMPIQUES, QUAND LE MOT OLYMPIQUE PREND TOUT SON SENS Je voue une haine sourde à ces jeux. Oui, y a du challenge, à savoir poutrer l'autre et battre des record sur des disciplines aussi exaltantes que le 100m, le saut en longueur, ou encore le lancer de javelot. Mais pourquoi marteler comme un sourd deux touches au point d'exploser ses pouces et sa manette ? Sérieusement, déjà que les jeux de sports ont parfois un intérêt plus que limité pour moi, mais alors jouer à un jeu qui se résume à celui qui alternera le plus rapidement A et B, ça ne passe pas. Non, je n'y vois aucun intérêt. Heureusement que les jeux actuels propose d'autres épreuves olympiques et quelques innovations de gameplay, mais avouez que c'est décourageant.

- 26

(42lemag.fr)

-

On en fait vite le tour, et puis d'une équipe à une autre, disons que ça ne change rien, si l'on n'est pas un puriste. En solo, bah ça pue du bec. On ne peut pas faire autrement vous dites ? Bah faut pas faire payer autant un jeu pareil, avec une durée de vie aussi limitée. Cependant, les défenseurs des jeux de foot défendent le jeu en mettant en avant les qualités tactiques et stratégique. Depuis Fifa 09, donc depuis peu de temps, l'aspect tactique a été apparemment plus mis en avant. J'exagère bien évidemment sur le concept à la base, étant donné que le jeu requiert de base un peu de tactique (quelle formation choisir, prendre des joueurs adaptés aux situations, savoir faire tourner les joueurs etc.). Et depuis quelques temps, les jeux de foot requiert de plus en plus de choix tactiques, et il ne suffit plus d'esquiver le joueur adverse pour aller gagner (OLOLOL FIFA 2000). L'aspect simulation a été grandement mis en avant

III) ces jeux qu'on vend tous les ans à 70€ l'unité. Voilà maintenant je vais pouvoir cracher ma bile un peu partout comme un gros dégueulasse contre ces jeux à la con. Autant les jeux de sports, j'aime pas trop, mais soit, c'est marrant. Mais de vendre un jeu par an, ça me dépasse.


JEUX VIDEO

Donc on prétexte la vente d'un jeu par an avec les nouvelles licences, les transferts, le mercato... C'est vrai qu'en une année ça change niveau équipe, surtout en foot, ou les transferts vont bon train. Mais à part changer le gameplay (qui d'année en année ne change pas des masses, soyons clairs), et les graphismes (bon ok faut quand même passer à la HD OKAY), quel est l'intérêt de vendre un jeu au prix fort alors qu'on se retrouvera avec la même chose. Ce qui est déplorable, c'est que ce genre de jeu

AIGRI GAMER

C'est dire la faible durée de vie du jeu. T'es content d'avoir eu FIFA 10 à ton anniversaire, bah réjouit-toi, il y aura FIFA 11 un an plus tard. Et en plus, vu que c'est la coupe du monde dans quelques mois, t'auras droit à ton jeu “Coupe du monde de la FIFA” (quel nom de merde sérieux, z'auraient pas pu mettre coupe du monde de foot).

Enough said a métamorphosé le jeu vidéo en “jeu jetable”. Alors qu'avec un jeu de rôle ou

FORMULA ONE 97

jeu de stratégie, ou un FPS, on ressort le jeu pour refaire du multi parce qu'il est bien, pour explorer de nouvelles voies et essayer d'autres possibilités, avec les jeux de sport, (et surtout les jeux de jeux olympiques, de vrais bouses infâmes (voir encadré)), c'est à sens unique. Une année plus tard tu passes au suivant, parce que les joueurs ont changé et tout. Nouveaux maillots, nouvelles équipes, enfin transferts et tout. Heureusement, depuis peu, le mode multi-joueurs commence à être bien exploité, notamment avec FIFA 10 et son multi jusqu'à 20 en ligne et le mode pro virtuel. Enfin quelque chose qui justifie l'achat et qui a de quoi prolonger la durée de vie, que le joueur moyen trouvera sans doute assez courte, s'il n'est pas un puriste. Tout n'est pas perdu donc, avec bien sur toutes les compétitions autour (voir encadré)

IV) Les jeux de courses, sort of want

Beaucoup vont trouver à redire niveau jeu de F1, parce qu'il y aura sans doute une simulation sur PC bien plus abouti. Mais voici ce qui est à mes yeux le meilleur jeu de F1 toutes consoles confondues (et c'est un mordu de F1 qui vous le dit). 13 ans déjà ce jeu, mais quel jeu. Qu'est-ce qui roxxe dans ce jeu ? Tout simplement la sensation de pilotage, l'immersion, le réalisme. A l'époque, il était considéré comme LE must have des fans de F1. Une difficulté bien corsée (va signer la pôle position à Monaco en difficulté expert), une gestion des dégâts bien foutue, réglages à la fois détaillés mais simple à digérer... Bonne modélisation des voitures, possibilité de faire les courses de A à Z (des essais libres jusqu'à la course), infos radio, visière qui se dégrade, usure des pneus, règles strictes... Bref, un vrai jeu de F1 ! Un de ces jeux PsOne que je ressors une larme à l'œil, à péter des chrono sur Suzuka ou SPA-Francorchamps.

- 27

(42lemag.fr)

-

Même si je n'aime pas le foot, je suis un inconditionnel de F1. Vous avez de la chance que je ne parle que de métal, vous échappez aux sujets sur la F1 et au troll anti-schumi (j'aime pas Schumi, que ça vous plaise ou non). Oui, ça vous la coupe hein ? Et donc les jeux de F1 j'aime bien en général. Les jeux de courses en général, avec du rally, de la F1 ou autre compétition sportive. Et malheureusement, la licence F1 n'échappe pas à la règle avec son jeu annuel, et ce depuis facile 15 ans. Sony et son Formula One a bien trusté les bacs à jeux de F1, proposant... toujours


AIGRI GAMER

JEUX VIDEO MOTO GP 09/10 ET SON IDÉE DE OUF

la même chose, et en pire. C'est simple, d'année en année, on a le même principe (thx captain), et à part de plus joli graphisme et des sensations plus "réalistes" une impression de "sort of want". Pour ma part j'en reste au Formula One 97 (voir encadré) Les jeux de courses sont à part car il y a deux écoles : les jeux de merde qui sortent par paquet de douze avec une licence exploitée et surexploitée (au hasard... Need For Speed. Rarement j'ai vu autant de jeux en occasion avec cette licence), et puis les autres jeux de courses qui sortent au compte goute et qui ont le mérite de proposer autre chose et d'explorer (Gran Turismo obv, et dans une moindre mesure l'ex licence TOCA devenu Race Driver). Et puis il y a les jeux de moto, bien plus prisée par les puristes, avec surtout LE JEU qui propose un truc inédit, le principe qu’auraient du adopter TOUS les jeux de sport à licence sans exception (voir encadré). Les jeux de rallye restent une catégorie à part, car parmi les gros jeux, il y a eu peu de daube. V Rally, WRC, Colin Mcrae, on ne peut pas dire que ces jeux furent mauvais. Faut dire que le rallye est une noble discipline du sport automobile et il serait outrageux de massacrer un jeu de rallye. Mais quand on voit des jeux comme Colin Mcrae, on peut oublier tout le reste. S'il y a bien un jeu de rallye, ou plutôt une "licence" (car c'en est devenu une) qui tient la route d'année en année c'est bien celle des Colin Mcrae. Seul point noir, évidemment la sortie annuelle d'un jeu supplémentaire.

Conclusion Comme vous l'avez vu, j'ai une dent contre ces jeux à licences. Non pas sur le principe qui, je l'avoue, évolue un peu plus, en privilégiant justement l'aspect technique et réaliste du jeu (cf. FIFA qui se remet de la domination de PES sur ce domaine). D'autre part, les compétitions nationales peuvent offrir un certain challenge, malgré l'affluence de kéké-portugais-qui-arrive-en-bagnole-spinners-27" . Ce qui me rend le plus aigri, c'est la sortie annuelle, du jeu qui coute une blinde pour... peu de changement. Malheureusement, on ne peut pas échapper à ces jeux à licences qui sortent une fois par an un autre jeu. 

Un nouveau Moto GP qui sort, c'est un nouveau jeu de sport/course à licence. Rien de nouveau sous le soleil, nouvelle saison oblige etc. MAIS le titre 09/10 intrigue. Deux saisons ? Crossover ? ET BIEN OUI ! Le jeu est sorti en pleine intersaison, soit entre deux saisons pour les incultes du dictionnaire. Donc c'est un peu en période creuse et en mauvaise posture. Saison 09 terminée, temps de passer à la 2010. Et bien l'idée de génie est arrivé, et de surcroit simple comme bonjour : proposer la nouvelle saison en DLC gratuit. Oui vous lisez bien, vous n'êtes pas sous LSD. La nouvelle saison à paraitre en Juillet mis à disposition gratuitement. Une aubaine pour les puristes. Mais surtout ENFIN une bonne intention et un studio qui ose cette pratique. Évidemment, les jeux de foot n'auront jamais un procédé pareil, étant donné que le jeu se vend suffisamment bien, ils n'ont pas besoin d'un argument de vente supplémentaire.

Draxx

- 28

(42lemag.fr)

-


JEUX VIDEO

Une belle histoire à la française (avec du buttsecks dedans)

Si la France n’est pas un pays de winner (quand bien même Raymond Domenech pense le contraire), Il y a en a des biens dans notre pays qui se sorte les doigts du cul et font tout pour avoir leur petite heure de gloire. Tel est le fabuleux destin d’Ubi Soft, aujourd’hui devenu une major dans le monde des jeux vidéo. Une fabuleuse histoire qui connaît aujourd’hui bien des travers, qui ne sont pas passés sous silence. Des travers tellement peu reluisants qui font d’Ubi Soft la bête noire des joueurs du monde entier. Même à 42 on leur crache à la gueule.

1.

Mais c’est qui Ubi Soft ?

Pour la petite histoire, Ubi soft démarre il y a de cela plus de 20 ans, en 1986 pour être précis. À l’époque où les jeux vidéo étaient en pleine expansion, cinq frères, les Guillemot, décident de créer un studio de développement de jeux vidéo pour se faire pas mal de pognon, et jouer à des jeux de ouf, faits par leurs soins. Et la success story commence assez rapidement avec le jeu Zombi, carrément encensé par la critique.

Sorti sur Amstrad CPC, programmé en Assembleur (!!), son système de jeu novateur et son scénario lui valurent bon nombre de louanges. À tel point que certains lui donnent l’origine du genre “action-aventure”. C’est donc avec ce jeu que le fabuleux destin d’Ubi Soft commence. Car dès lors tout s’enchaîne : distribution internationale, développement de nouveaux jeux, nouveau siège dans un château, les filles, la belle vie, le canoë, bref ça roxxe pour eux.

Soft connaît une certaine renommée, et la guerre des consoles bat son plein entre Nintendo et sega. Puis, tout le monde connaît l’histoire avec Sony, qui sort le pavé dans la mare avec la Playstation, concurrençant la Sega Saturn avec le support CD (oui y aura la Jaguar, mais lolz).

En 1989, ils plafonnent à 10 M$ de chiffre d’affaires, ce qui est pas mal pour un petit studio monté par quelques frères.

Pour les deux gus du fond qui ont loupé un train (ou trop jeunes héhé), ce type a bossé sur Little Big Adventure avant de passer salarié chez Ubi Soft. C’est à ce moment-là qu’il conçoit son bébé, son joujou, le Super Mario de la Playstation, qui va devenir un carton monumental, au point d’être la mascotte de l’éditeur/développeur et de la console : Rayman !

2. La consécration mondiale : Rayman Au cours des années 1990, ou les nineties si tu veux te la jouer bilingue, Ubi

- 29

(42lemag.fr)

-

C’est dans ce contexte qu’arrive un des roxxors français du jeu vidéo : Michel Ancel.

DOSSIER DÉCOUVERTE

Le fabuleux destin d'Ubi Soft


DOSSIER DÉCOUVERTE

JEUX VIDEO Que de bons moments (et de sacrées crises de nerfs) devant cette merveille vidéoludique, à la difficulté prononcée, mais le rendant addictif. Beaucoup en ont chié avec les nombreux niveaux, et les boss. Une histoire à la con, mais une durée de vie assez énorme, où il fallait trouver TOUTES les cages d’électoons pour débloquer le dernier niveau et poutrer sa gueule à Mr Dark (oui c’est d’un cliché mais osef). De la 2D sublime des couleurs plein les yeux et des univers graphiques enchanteurs ont fait de ce jeu la référence qu’il est. C’est avec Rayman que Ubi Soft devient un poids lourd du jeu vidéo et le fleuron du savoir-faire à la française (kikitoudur le chauvinisme d’ailleurs). Sur sa lancée, Michel Ancel développe la suite, avec un passage à la 3D assez réussi (malgré le fait que j’aie pas pu encaisser ça, question de goût), et un gameplay bien retranscrit. Nouveau succès. Et c’est ainsi que Ubi Soft se développe un peu partout dans le monde, grâce à cette manne de thunes amassée (bien méritée au final).

Un de mes plus beaux cadeau d'anniversaire; *JIZZ* Nouveaux studios un peu partout, rachats de studios etc… Et de son côté Michel Ancel continue et développe une

BEYOND GOOD AND EVIL, LE MÉCONNU

Autre projet ambitieux de Michel Ancel, BGE prend place dans un univers à part, envahi par des extra-terrestres. C'est ainsi que Jade, l'héroïne, entre en scène et va enquêter sur le pourquoi de la chose, avec des phases de jeu variées allant de l'action à l'infiltration en passant par la course. Des personnages atypiques, une identité forte, bref un jeu qui a de la gueule et qui est voué à ne jamais connaître un succès commercial. Heureusement que le succès d'estime prévaut parfois, et actuellement on parle d'une suite, toujours en cours d'étude ou de développement, de quoi faire mouiller tout le monde

nouvelle merveille : Beyond Good and Evil qui au final ne rencontrera qu’un succès critique. (Voir encadré)

3. Ubi Soft sur sa lancée : Lapins Crétins et grosses licences Ubi Soft, conscient de sa popularité, va peu à peu prendre un poids de plus en plus important dans le paysage vidéo ludique. Les deux éléments de cette lancée qui lui permettent d'asseoir leur réputation sont la création de la saga Splinter Cell (avec la collaboration de Tom Clancy (Octobre Rouge, La Somme de Toutes les Peurs...) pour le scénario, y a pire comme soutien), et le rachat de la licence Prince Of Persia, offrant un revival à cette saga mythique du jeu vidéo. Voilà pour l'internationale. Du côté de la France, Michel Ancel est toujours là avec sa mascotte, mais avec une nouvelle idée dans le crâne : Les lapins crétins. Ahlala les lapins crétins. Peut-être la mascotte la plus délirante mais aussi la plus énervante. Impossible de résister devant des lapins modélisés à la nawak, en train de beugler “DAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA AAAAAAH” pendant quelques secondes, avec une tronche priceless. Le synopsis du bouzin : Rayman est en train de pique-niquer quand une horde de lapins crétins venus de quelque part sous terre décide d'envahir sa paisible planète. Rayman se fait capturer et de-

- 30

(42lemag.fr)

-


JEUX VIDEO Gros succès critique et commercial mine de rien, des jeux qui se vendent par paquets de douze. Ubi sent la grosse affaire.

On comprends mieux les lapins... vient leur esclave tenu de les divertir. Les lapins cherchent à ridiculiser Rayman lors des combats dans des arènes. Notre héros doit alors devenir l'idole des lapins en réussissant toutes les épreuves qu'on lui propose, réparties en 15 jours, pour égayer sa pauvre cellule et devenir libre de se salir. Ouais des lapins bien crétins qui crient un peu partout la même chose réussissent à envahir une planète. GG les rongeurs. C'est barge, c'est décalé. C'est fun, et le buzz commence à prendre avec un marketing viral très efficace (ceux qui ont été au Micromania Game Show de 2006, savent de quoi je parle.)

passage, true story), durant la troisième croisade, en tant qu'assassin d'élite. Au menu, missions d'infiltrations, de meurtres, de spiderman, de “ohlolololo” parmi les prêtres, et twist final de ouf (et super frustrant au passage, rarement j'ai été aussi frustré à la fin d'un jeu). Malgré son univers de base fort sympathique et son scénario alléchant, le jeu souffre d'une répétitivité affligeante. D'une ville à l'autre, on répète EXACTEMENT les mêmes missions. Mais la réalisation et l'univers étant très bien ficelés, TLMSF.

Alors le rapport avec les joueurs PC ? J'y viens. Pour info, Assassin's Creed est sorti sur consoles avant la version PC. Le premier épisode disposait de légères améliorations, et faisait office d'un petit cadeau à la communauté PC. Mais il en est tout autrement pour la suite, qui est le symbole de la chute d'Ubi Soft, et du ras le bol général chez bon nombres de gamers (c'est à dire ceux qui n'ont pas acheté MW2 et son map pack à 14 €). Primo, Ubi Soft encule les consoleux en proposant les DLC dans le jeu PC au prix standard. En gros, parmi les consoleux, certains ont du payer 70€ (et encore y en a qui ont du payer l'édition collector) + 4€ pour la Bataille de Forli + 4€ pour le Bucher des Vanités. En gros les consoleux ont eux tout le bouzin pour environ 80€ mini, tandis que les Pciste... 50 €. EPIC WIN me direz-vous.

LES LAPINS CRÉTINS, SUREXPLOITATION

Attention, qu'on soit d'accord, j'aime le concept. La première fois c'était fun, et puis à plusieurs c'est assez funky à jouer. Des mini-jeux complètement WTF, un univers à l'ouest, des lapins qui crient. Ce qui est gênant dans tout ce bordel, c'est la surexploitation, les suites. À raison d'un jeu par an, qui ne sont que des successions de mini jeux, on se pose la question sur la pertinence du truc.

Mais voilà, Michel Ancel a fait la grosse erreur de laisser la licence à Ubi Soft qui va se faire plaisir à décliner le genre (encadré).

4. Ubi Soft et les joueurs PC Nous voici arrivés à la partie la plus intéressante du fabuleux destin de notre champion du monde français des jeux vidéo, notre fierté nationale, qui inspirera même les plus grands. Les consoles HD arrivent et Ubi Soft sort le grand jeu (enfin façon de parler) avec Assassin's Creed. Pour les gens qui passent leur temps à écouter du Black Metal dans leur taverne de misanthrope, un petit rappel : AC est un jeu d'action/aventure prenant dans un futur proche, où un certain Desmond Miles prend contrôle de son aïeul Altaïr (marque de chiotte au

Le problème étant qu'on use et abuse d'une formule qui marche et à la longue ça se mord la queue.

- 31

(42lemag.fr)

-

DOSSIER DÉCOUVERTE

Une suite est inévitable et c'est là le drame. AC2 sort, c'est la liesse générale, mais un élément perturbateur viendra tout foutre par terre, et si vous avez lu le précédent numéro, vous savez qu'il s'agit des DLC. En effet, Ubi Soft ayant un bon flair et sentant les billets verts, développe deux DLC dont un lamentable “comble au scénario global” (voir encadré). L'autre est un contenu plus conséquent, mais toujours payant qui sort un peu après. Paye ton jeu en kit.


DOSSIER DÉCOUVERTE

JEUX VIDEO Mais Ubi ne va les laisser s'en sortir, et c'est là qu'apparaît l'invention ultime, le truc qui va poutrer la gueule aux pirates, j'ai nommé : La-DRM-en-mousse-quit'oblige-à-rester-connecté-pendant-quetu-joues-en-solo. Ce qui va provoquer une grosse tempête de caca chez à peu près tout le monde. (Voir encadré). Le pire dans cette histoire est que les gars d’Ubi Soft persistent dans leur connerie avec le prochain Splinter Cell. Ahlala, Splinter Cell. Un exemple de cette nouvelle mode qui consiste aussi à forcer le joueur à acheter avant que le jeu sorte, sans béta publique sans rien, avec en échange un contenu supplémentaire “gratos” (genre le chapeau de Bill pétédelol). En gros, on rapplique avec la DRM (le fu), mais en plus si tu préachètes le jeu, tu auras un mode de jeu supplémentaire. OH YEAH ! Ou comment prendre les gens pour des cons.

Conclusion D'un certain côté Ubi Soft a rempli tous

HURR DURR je suis un jeu pas complet !

ses objectifs : devenir un poids lourd du jeu vidéo, le fleuron du savoir-faire français en terme de création, et aussi fleuron français du vol à l'étalage et du foutage de gueule. À tel point qu’EA

LA BATAILLE DE FORLI, LA GROSSE BLAGUE

Je ne reviens pas sur l'épilogue de PoP4, allez lire le précédent numéro de 42. Pour ceux qui ont joué à AC2, il y a apparemment un trou scénaristique entre les séquences 11 et 14 (désolé pour le spoiler du coup). Genre y a eu une grosse facilité de scénario et on a fait un pont de ouf. La Bataille de Forli a pour but de “combler” ce trou, en revenant en arrière sur cette bataille. Mais WTF seriously ? Pourquoi couper le jeu comme ça ? Pourquoi ? Surtout pour sortir une merde bouclée en une heure, payée 4 € (ça fait chling chling dans le tiroir-caisse). Bronca générale, même chez jeuxvidéo.com, c'est vous dire, qui ne fera pas fléchir Ubi pour autant malheureusement

s'inspire de ce modèle pour son jeu C&C4. Comme quoi “la France inspire même les plus grands”. 

Draxx

LE DRM-GATE

Voilà une affaire qui remue bien la merde dans le monde des jeux vidéo. Pour faire simple, cela concerne la version PC du jeu Assassin's Creed, Silent Hunter V, et Splinter Cell Conviction. Cette DRM a été pensée comme un dernier recours face au piratage, qui leur fait perdre TELLEMENT d'argent (la preuve, plein de gros poncifs du jeu vidéo ont fait faillite à cause de ça, comme Electronic Arts, LOL). Et pour les deux du fond qui sont restés dans leur caverne, et qui ont rejoint Jack Thompson, cette DRM impose au joueur de rester connecté en permanence au net 2.0 pour pouvoir jouer. Sauf que voilà, Assassin's Creed, c'est un peu tout en solo. Donc grosso-merdo, si t'as pas le net, tu joues pas. C'est aussi simple que ça. Ce qui a foutu en pétard pas mal de joueurs (comme quoi), et d'autres qui ont pris un malin plaisir à ganker les serveurs de DRM. Résultat, personne ne peut jouer, serveurs down, epic fail. Conscient de leur grosse connerie, Ubi a décidé de dédommager les joueurs avec du contenu gratos pour AC2 et un gratos parmi une liste (dont PoP). Ouf !

Tu la sens bien mon arnaque ?!

- 32

(42lemag.fr)

-


JEUX VIDEO

The cake is back !

Pour ceux qui auraient vécu ce dernier mois dans une caverne, le jeu Portal 2, suite du cultissime Portal, a été annoncé. Il est prévu pour septembre 2010, ce qui veut probablement dire Juin-Juillet 2011 en langage Valve, et coûtera dans les 50€ sur PC et vers 60€ sur Xbox. Le jeu devrait proposer un mode coopératif, un monde beaucoup plus vaste, de nouveaux endroits à explorer, et surtout la retour de GLaDOS ! Rien que cette annonce pourrait déjà en faire frémir plus d'un; mais ça ne suffisait pas à la devteam mythique de Portal, non, ils se devaient d'annoncer la sequel en grandes pompes, qu'on ne l'oublie pas ! Eh bien c'est mission réussie, jamais on n'a vu de campagne aussi virale; des milliers de fans se sont rassemblés sur forums et chats pour dénicher des indices semés par Valve dans les fichiers de Portal en une sorte de jeu de piste moderne à grandeur terrestre. Suivez donc l'historique, ça donne le vertige.

C

'est le mardi 2 mars que tout a commencé. Il est 1h du matin et je me dis qu'il est bientôt l'heure d'aller dormir quand soudain je vois Steam télécharger un fichier. Le temps de passer la souris sur l'icône, j'apprends

que Portal est mis à jour. Wait... Portal ??? Mais c'est un jeu solo sorti il y a déjà plusieurs années, comment pourrait-on mettre à jour un tel jeu qui, de plus, incarne déjà la perfection !? Rapidement, j'ai devant les yeux un changelog assez mystérieux : "Changed radio transmission frequency to comply with federal and state spectrum management

- 33

(42lemag.fr)

-

regulations", que l'on peut traduire par "Changé la fréquence de transmission des radio pour s'accorder avec la réglementation fédérale et d'état concernant le traitement des spectres", ce qui ne veut toujours rien dire.

La chasse commence Comme vous le devinez aisément, ce petit message était bien assez suffisant pour déchaîner les passions des millions de fans de Portal à travers le monde qui n'attendaient que ça pour inonder des forums comme ceux de facepunch.com, steampowered.com, ou bien même du board /v/ de 4chan des informations qu'ils avaient rassemblées en refaisant le jeu 3 fois et en fouillant dans des fichiers dont je se connaissais même pas l'existence. Décidant de voir de visu les changements opérés, je lançai Portal, déterminé à résoudre au passage les plus tordues des énigmes proposées par

PREVIEW

L'affaire Portal 2


DOSSIER DÉCOUVERTE

JEUX VIDEO Valve. C'est dans un Portal à peine changé que j'entrai, tout guilleret : la première salle était totalement identique et la radio était toujours là, rabâchant sa version samba de Still Alive. Persuadé que le changement avait affecté la radio en question (oui, je sais, mes dons de Sherloke Holmes sont remarquables), je m'emparai de l'objet pour le trimbaler un peu partout. Quelle ne fût pas ma surprise quand, l'ayant amenée sur le premier bouton rouge, elle se mit à émettre de drôles de sons, des BIIP pour être précis. C'était du morse ! C'est le coeur battant à cent à l'heure et le cerveau sur le bord de l'apoplexie que je me rendis sur l'Internet pour dénicher un logiciel de décodage de morse. Hélas, Audacity faisait encore des siennes sur Vista et je ne pus pas enregistrer le dit code morse. Abandonnant l'idée de déchiffrer moi-même les énigmes, je visitai les différents forums cités ci-dessus. Grand bien m'en pris car le code morse du premier niveau avait déjà été trouvé ! J'appris dont que c'était un "Interior Transmission Active External Data Line Active Message Digest Active" que vomissait en boucle la première radio. Ce message fut pris

Les bâtiments de Kirkland, vous y voyez un éléphant, vous ?

comme un reboot d'ordinateur après une extinction illicite; peut-être était-ce GlaDOS dans un nouveau jeu qui s'appelerait, soyons fous, Portal 2 ? Je retournai donc en jeu pour trouver la fréquence d'émission de la seconde radio, tout in-

SSTV

La méhode SSTV (Slow-scan television) permet de transférer une image via une série de sons. Le principe est simple : un algorithme à l'entrée qui transforme l'image en sons über flippants, puis un autre à la sortie pour le décoder. Cette méthode est surtout utilisée par les radios amateurs et ne nécessite que très peu de Hertz (quelques kHz), contrairement à la télévision qui, elle, transmet 25 à 30 images par seconde et demande donc plusieurs Mhz.

Les images SSTV, flippantes.

- 34

(42lemag.fr)

-

nocent que j'étais. C'est un bruit monstrueux qui accueillit ma découverte, pas du tout du morse, je me rendis donc à nouveau sur les forums. Le schmilblick avait bien avancé : quelqu'un avait trouvé l'existence d'un nouvel achievement : "Transmission received", et d'autres étaient déjà partis à la recherche de toutes les radios cachées partout dans le jeu, chacune émettant des sons plus bizarres les uns que les autres. C'est cependant bien avant que quelqu'un réussisse à toutes les trouver qu'on découvrit dans les fichiers Steam un ensemble de nouveaux sons : 26 fichiers nommés de "dinosaur1" à "dinosaur26". Immédiatement fleurirent des spéculations sur un alphabet des dinosaures créé par Harry S.Robins qui contenait pil poil 26 lettres, mais cette éventualité fut vite éloignée et des gens comme Kevin Dupont commencèrent à se dire : "Eh mais si ces sons ça serait en fait des images ?" "Wat ? Mais t'es complètement bringzingue ! Et pourquoi pas une tringle à rideau qui serait en fait un poulet en caoutchouc ?". Mais Kevin n'était pas tant que ça dans l'erreur, des fous réussirent en effet à encoder les sons émis par les radios dans un logiciel décodant le SSTV (voir encadré SSTV) et en tirèrent des images telles que celles affichées sur le côté de cet article. Comme le fit remarquer alors notre collègue de chez CPC, Kahn Lusth, ça fout les jetons. Quelle idée d'encoder des images aussi mystérieuses dans des ra-


JEUX VIDEO

dios dans un jeu sorti il y a 3 ans ? Ils sont fêlés, chez Valve. Les plus gros nerds d'internet se mirent donc tous ensemble à se brainstormer la tronche quant à la signification des images et arrivèrent finalement à trouver un numéro de téléphone dedans.

Le BBS Un numéro de téléphone, oui, rien que ça. Alors, forcément, des milliers de gugus essayèrent en même temps d'appeler la ligne en question ce qui empêcha les plus malins, qui avaient, eux, trouvé qu'il fallait non pas appeler le numéro avec un téléphone mais s'y

connecter via un modem pour atteindre un BBS (voir encadré BBS), de s'y connecter. Quand un appel au calme fût lancé de manière plutôt autoritaire sur les forums Steampowered, certains joueurs réussirent enfin à se connecter au BBS. Confrontés à une demande de nom d'utilisateur et de password, les joueurs débutèrent alors un nouveau brainstorming, jusqu'à ce que quelqu'un émette l'hypothèse que le message morse de la chambre 12 (System Data DUMP Active User Backup Active Password Backup Active) était peut-être à prendre au premier degré : essayer Backup comme username et Backup comme password. C'était bien sûr la bonne solu-

BBS

Le BBS (Bulletin Board System), est l'ancêtre d'internet. On y accédait, dans les 70's via un modem et un numéro de téléphone, et il y était possible d'envoyer des emails, de chatter sur des rooms publiques et même d'y jouer, contre d'autres utilisateurs, à des proto-Meuporg ! Ces serveur étaient pour la plupart amateurs donc non-payants. Ah la belle époque, tout le monde s'aimait dans des champs de blé avec des pâquerettes dans les cheveux et tout était gratuit ! C'est à un BBS similèrent à ceux-là que se connectèrent les protagonistes de l'Affaire Portal 2, avec peut-être le côté hippie en moins. Seulement la méthode de connexion utilisée dans les années 70 n'est plus vraiment d'actualité, et c'est par un protocole appelé Telnet que se connectèrent donc les braves nerd de mars 2010.

tion, pouvions nous seulement en attendre moins de la part de Valve ? Une fois cette solution trouvée, des joueurs réussirent à entrer sur le serveur BBS et à en tirer des images en ASCII plutôt étranges. Pendant que les images et les textes en ASCII affluaient comme jamais, d'autres geeks tentaient d'extraire la substantifique moelle des sons du jeu, et il y réussisaient ! On découvrit ainsi des voix qui ressemblaient étrangement à celles d'Alyx Vance ou de Barney de Half-Life 2, et c'est comme ça que naquit une nouvelle rumeur : peutêtre allait-ce être HL2 Episode 3 qui serait annoncé ? Mais rapidement arriva l'inteprétation d'un ASCII par un membre de Steampowered : une chambre à coucher avec des turrets gardant un berceau. La thèse HL2 Ep3 fut écartée, mais on parla alors de crossover : peut-être qu'HL2 Ep3 et Portal 2 ne formeraient qu'un seul et même jeu ? Cette thèse ne fut pas affirmée dans le futur (même si des fans voulurent y croire jusqu'au dernier moment), mais d'autres hypothèses virent le jour : certaines images ASCII étaient signée "GLaDOS 3.11". Hmm... 3.11, 3.11 comme la version de Windows sur laquelle Gabe Newell, le Directeur Excecutif de Valve, a travaillé pendant plusieurs années ? Ou alors 3.11 comme 3/11, soit le 11 Mars en date américaine, la date de la remise du Pioneer Award à ce même Gabe Newell ? Ca commençait à faire beaucoup autour de ce même guignol, les gens commencèrent à flairer que ça cachait quelque chose, et ils n'avaient pas si tort que ça ! Mais je garde ça pour plus tard. Loin de ces délires de drogués (enfin pas tant que ça), les images ASCII continuaient de tomber, les unes après les autres, et les interpétations aussi. On vit donc apparaître les pires théories du complot jamais imaginées sur de simples pixels, on parla de G-Man, de Gunman Chronicles, de mails à Gabe Newell, et puis les forums commencèrent à tourner

- 35

(42lemag.fr)

-

DOSSIER DÉCOUVERTE

La salle au berceau, version ASCII, interprétation d'un joueur, puis version officielle, publiée dans Gameinformer


DOSSIER DÉCOUVERTE

JEUX VIDEO

Une représentation des techniques qu'on pourra utiliser dans Portal 2, ASCII puis version officielle en rond. Les utilisateurs s'insultèrent entre eux quelques temps puis le calme se fit.

Une nouvelle fin approche ! Celui-ci ne dura cependant pas longtemps ! Quelques jours après la pre-

LES FAUSSES PISTES

Les hypothèses furent légion pendant cette campagne épique que fut l'Affaire Portal 2, on put par exemple lire l'histoire d'un mec qui était allé à l'adresse à laquelle était hébergé le BBS et en avait ramené des photos ! Ça n'avait bien sûr rien donné, mais tout le monde apprécia cette preuve d'implication. Autre piste jamais fondée : des sons rappelant des voix de HL2, notamment celles d'Alyx et de Barney furent retrouvés. L'hypothèse d'un H2:Ep3 fut rapidement balayée par l'image de salle à coucher avec des turrets de Portal, mais certains y crurent jusqu'au bout, même après que certains aient prouvé par a plus b que les sons en questions n'étaient certainement que le fruit de notre imagination. Enfin, quelqu'un analysa un des nouveaux sons du jeu au spectrogramme et en tira une courbe ressemblant étrangement à la Citadelle de Half Life, comme les indices précédents, aucune suite ne fut donnée.

mière update, trois jours pour être précis, une autre vit le jour : "Added valuable asset retrieval". Tout aussi mystérieuse que la première, on peut la traduire par "Ajouté recouvrement de bien de valeur". C'est en à peine 20 minutes qu'un joueur trouva le changement : la fin de Portal avait été modifiée. Vous avez bien entendu lu, la fin modifiée ! Je me jetai sur ma version de Portal pour l'essayer moi-même et c'est une heure trente plus tard que j'eu devant les yeux une nouvelle fin; Chell, au lieu de rester allongée dans les débris fumants d'une GlaDOS déchue, se faisait tirer sur le sol par un robot s'exclamant d'une voix enjouée : "Thank you for assuming the party escort submission position !". On peut traduire la chose par "Merci d'avoir opéré la position de soumission à l'escorte de votre fête !", ce qui fait référence au moment où GLaDOS, après avoir manqué de nous tuer, nous demande de nous allonger sur le sol, les bras sur le côté du corps, en attendant l'escorte qui nous amènera à la fête menée en notre honneur, avec du gâteau et tout ! (je l'ai attendue longtemps, moi, cette escorte.) Ainsi Chell serait le "bien de valeur" cité dans le changelog, comme ont pu le faire remarquer très justement des membres de forum en ligne.

L'annonce tant attendue Finalement parut l'annonce de la sortie de Portal 2, une annonce toute simple. Trop simple. En effet, quand on regardait mieux cette annonce, certaines lettres étaient soulignées et formaient le mot dratmannh0nee. Ratman, celui qui a laissé tous ces dessins derrières les décors de Portal ? L'auteur des "The cake is a lie" semés un peu partout ? Etait-il docteur ? Etait-ce en fait Cave Johnson

Un des sons analysés au spectrogramme donnant un simulacre de la Citadelle de Half-Life. Fausse piste.

- 36

(42lemag.fr)

-


JEUX VIDEO

DOSSIER DÉCOUVERTE

Version ASCII puis Gameinformer (le président de Aperture Science), dominé par GLaDOS ? Peut-être, mais rien à voir. On apprit en fait qu'en entrant ce mot en tant que login dans le BBS on arrivait à une nouvelle série d'informations; ces informations nous précisaient notamment que le prénom de Ratman était en fait Doug (d'où le DRatman), mais aussi, par le biais d'images ressemblant fortement à des instructions de sécurité, que Portal 2 serait doté d'un mode coopératif !

Un discours d'adieu, ou pas. C'est quelques jours après, le 11/3 (ou 3/11), que se passa la remise du Pioneer Award à Gabe Newell. Le discours se déroula tranquillement, Gabe parlait de sa vision des jeux-video, comme quoi ils devraient être plus à l'écoute des joueurs et tout, mais soudain apparut sur l'écran géant derrière lui un Blue Screen Of Death ! Après des applaudissements et un "Voilà ma récompense pour avoir travaillé chez Microsoft", Gabe partit, non sans laisser un "Bonne chance pour trouver ça". Personne ne fut dupe sur internet, personne ne crut une seule seconde à une erreur. Rapidement circulèrent alors des images du BSOD en question : on pouvait voir écrit "GLa-

DOS" à la place de Windows ainsi que des chiffres mystérieux plus si mystérieux que ça après être passés par les mains expertes des code-breakers circulants sur la toile : le message était "SUSPENDUNTILEEE", "Suspend Until E3". C'est dont comme ça que se conclut la première partie du jeu de piste à échelle internationale mené par Valve. Nous sommes voués à attendre jusqu'à l'E3 qui se tiendra du 15 au 17 Juin prochains à Los Angeles pour avoir des nouvelles de Portal 2 ! Il est cependant possible de trouver beaucoup d'infos sur le prochain jeu de Valve, Gameinformer lui a en effet consacré toute une page internet, des scans de leur prochain numéro contenant un dossier Portal 2 tournent massivement sur le net et Kotaku, ainsi que d'autres grands sites, semble en savoir beaucoup sur le sujet. Mais le monde du jeu vidéo ne sera plus jamais le même après ce coup de maître de la part de Valve, on ne pourra que regarder avec encore plus de dédain des insultes comme MW2 ou AC2, et toujours on se souviendra de ces quelques heures palpitantes vécues à (regarder d'autres) résoudre les énigmes semées par une devteam aimante. Car c'est en effet les

- 37

(42lemag.fr)

-

créateurs du jeu qui ont monté cette affaire, en aucun cas des commerciaux engagés pour l'occasion. C'est pour tout ça que j'aimerais adresser ce message d'amour à Valve et à Gabe Newell : Je vous aime, continuez le bon boulot. 

Mr Egg


DOSSIER APPRENTISSAGE

CINEMA

C'est décidé, je fais un court métrage Deviens le futur Michel Baie

Puisque Draxx parle toujours de métal, je vais une fois de plus parler de cinéma. Les habitués du forum de 42 le savent, j'ai comme activité dresseur de poneyz, mais pendant mes loisirs je fais des courts métrages. Avec la démocratisation du numérique, c'est quelque chose qui devient très facilement accessible et beaucoup de personnes tentent de s'y mettre. Voici donc une petite checklist de chose à faire ou ne pas faire pour que vous puissiez enfin livrer à la face du monde votre Ninja Poneyz Ejaculator 12 : Le Retour Du Fils Du Robot Mutant Radioactif.

Avant de commencer Comme chacun sait, le cinéma c'est des images qui bougent les unes après les autres. Et aussi parfois des gens tout nus qui font des choses ensemble en s'appelant Gunter et Samantha et en se donnant des coups de fouet en s'insultant en allemand. Mais quoi qu'il arrive, pour faire du cinéma, il faut une caméra. Or, depuis quelques années, il est facile d'en

trouver à bas prix. D'ailleurs tonton Roger en possède sûrement une, avec laquelle il filme régulièrement ses vacances à Dunkerque ou le mariage de Cunégonde. Bref il en fait un usage foi-

reux, mais vous, si vous lui demandez gentilment de vous la prêter, trouverez sûrement une meilleur façon de l'utiliser. Oui, ca peut paraître débile d'expliquer que pour faire un court métrage il faut une caméra, mais que voulez-vous, je préfère être sur que personne n'oublie rien. Et non, je ne vous prend pas pour des cons. A part Régis, mais lui c'est mérité. Car oui, c'est bien d'avoir une bande de pote et une caméra, mais un court métrage ca demande un peu de taf, une histoire, souvent des accessoires, des lieux où tourner et ensuite du temps pour faire le montage. Bref, si vous n'avez pas envie d'y investir un minimum de temps, vous pouvez d'ors et déjà passer votre chemin. Même le plus minable des films de Max Pécas a pris du temps entre l'idée initiale et la projection du film final. Le bon côté de la chose, c'est que théoriquement tout est faisable, la seule limite étant votre imagination et les moyens que vous souhaitez injecter dans le pro-

- 38

(42lemag.fr)

-


CINEMA jet (sans compter le côté cheapos que vous êtes capable d'assumer sans avoir à rougir de honte).

Le scénario, c'est obligé ?

Si c'est la première fois que vous décidez de passer derrière la caméra, je vous conseille de prendre l'histoire la plus simple possible, avec si possible un seul décor. Ca permet de se focaliser sur le plus important, à savoir raconter votre histoire de manière intéressante. J'insiste sur ce point, car quand je regarde les conneries que j'avais tourné le jour où j'avais enfin acheté mon camescope numérique, j'ai peur. Très peur. C'est non seulement mauvais, mal foutu, bourré d'idées débiles et d'effets spéciaux foireux, et je suis arrivé chez mes potes, caméra à la main, juste en disant "He les mecs, j'ai une caméra, on fait un film ?" sachant qu'on disposait juste de deux heures et qu'on n'avait pas l'ombre du

commencement d'une idée sur ce qu'on allait bien pouvoir faire... En fait tout dépend de votre ambition. Si vous voulez faire un petit film pour votre bande de potes et vous même, après tout, vous pouvez faire absolument n'importe quoi. Mais si jamais vous décidez de le montrer à plus de monde et que vous attendez des retours positifs, va falloir se creuser le ciboulot. Si c'est votre premier essai, ne vous embêtez pas à aller chercher midi à quatorze heure. Une histoire simple et courte sera parfaite. De toute manière, comme vous ferez appel à vos potes pour faire les acteurs, ils n'auront pas forcément envie de passer des heures à déclamer des dialogues ineptes. Donc gardez ce côté pratique à l'esprit.

Préparer le tournage A y'est. Vous avez enfin pu terminer le script de Poneyz Ninja Exterminator. Vous avez trouvé deux trois potes pour jouer dedans, un vieux pyjama pour le déguisement de ninja et le jardin de votre maison pour faire l'horrible-junglesecrète-dont-personne-ne-ressortindemne. C'est bien. C'est même la base. Mais je vous conseille de vous préparer un peu mieux que ca si vous voulez arriver à tourner votre film tranquillement. La première des choses est de vérifier que vous êtes capables d'assurer techniquement. Savez vous vous servir de la caméra ? Avez vous suffisement de cassettes ou de DVDs vierges pour tourner tranquillement ? Vous êtes vous demandé comment vous alliez récupérer les images puis les monter ? Sur cette dernière partie, il existe globalement deux gammes de solution. Soit vous vous contentez de Windows Movie Maker, a peu près aussi souple qu'une hippopotame mais relativement pratique pour faire des montages simples. Soit vous vous la jouez pro, et vous partez sur Première si vous avez un PC ou Final Cut si vous avez un Mac (bouhhh la honte). Dans l'absolu, si vous optez pour la solution pro, je vous conseille TRES fortement de vous plonger les mains dedans avant même de tourner, pour vérifier que vous êtes prets à manipuler l'engin, tant il est complexe de prime abord. De toute manière, ne rêvez pas, à moins d'avoir un pote volontaire qui connaisse déjà l'outil, c'est vous qui allez vous pignoler le montage. Maintenant que vous vous êtes assuré

- 39

(42lemag.fr)

-

DOSSIER APPRENTISSAGE

Bah oui. Quand même. Car si ca reste un délire entre potes, ca ne va pas intéresser grand monde. De toute manière, vous trouverez forcément quelqu'un dans votre entourage qui vous expliquera qu'il écrit des scripts depuis longtemps, avec des gens morts et des elfes et un film trop profond tu vois. Surtout, ignorez le. Si vous l'écoutez, vous allez vous retrouver à filmer un truc lourd et chiant. Ce qu'il faut, c'est une histoire suffisamment simple pour ne pas avoir à se casser la tête sur la manière d'arriver à le réaliser, mais quand même un minimum intéressante.


DOSSIER APPRENTISSAGE

CINEMA de savoir comment faire, il va falloir faire. Voici donc une petite checklist de choses à préparer pour le tournage : de la bouffe et à boire. Oui c'est con, mais même si Raoul Glandu, votre pote qui va jouer Kevin le bel éphèbe californien bosse à l'oeil, il sera bien content d'avoir quelque chose à se mettre sous la dent si ca traîne un peu



vérifiez la météo. Oui, ca serait con de vouloir tourner dehors alors qu'est prévue une tornade force 7



rechargez vos batteries. Là encore, rien de plus frustrant que de voir une cascade monumentale (Raoul saute d'un tabouret puis fait une roulade avant) réussie et de se rendre compte que la caméra a lâché entre temps faute de jus



sortez plusieurs exemplaires de votre script : bah oui, pensez y. Gardez en un sous le coude pour vérifier que vous n'oubliez pas de tourner quelque chose, et filez en un aux acteurs pour qu'ils puissent relire leur dialogues 

Cette première liste est le B.A.BA. Ensuite, pour peu que vous soyiez un minimum ambitieux, on peut y rajouter plein de choses vérifier que les endroits où vous souhaitez tourner sont bien accessibles et que vous avez le droit d'y être (en géné

ral en demandant au propriétaire ou à la mairie si c'est un lieu public) si vous le pouvez, essayer de trouver un trépied. Rien de pire que les plans fixes où la caméra tremble



là aussi si vous le pouvez, mais c'est plus difficile, prévoyez plusieurs sources de lumière. Si l'utilisation n'est pas tout à fait évidente la première fois que vous allez tourner, vous allez vite vous rendre compte qu'une lumière bien gérée peut 

transformer un film très moche en film très beau évitez de tourner à contre jour. Ou d'un plan à l'autre d'avoir une luminosité qui change. En général vous avez des réglages dans la caméra qui permettent de régler l'ouverture et donc l'exposition. Si possible faites des tests AVANT le tournage



si vous le pouvez, évitez la prise de son par le micro de la caméra, car vous risquez d'avoir plein de bruits parasites. Branchez plutôt un micro que vous planquerez à côté des comédiens. Sinon vous aurez sûrement besoin de doubler les dialogues en post prod 

vérifiez que les gens prévus pour le tournage seront bel et bien disponibles, et si possible capables de rester un peu plus longtemps, car croyez moi, la première fois qu'on tourne, on sous estime toujours le temps nécessaire 

dites vous bien qu'il ne doit y avoir qu'un seul chef sur le tournage, et que c'est vous. Pas besoin d'insulter tout le monde pour autant, mais si c'est votre projet, vous avez le dernier mot 

n'essayez pas à tout prix de tourner dans l'ordre chronologique. Essayez en général de tourner toutes les scènes qui se passent à un endroit précis d'une seule traite. Regardez ce qui est faisable avec les horaires de disponibilité des lieux 

Des fois c'est vraiment dur, les conditions de tournage

- 40

(42lemag.fr)

-


CINEMA

Une interface de montage classique. Simple, non ? si vous tournez à un autre moment que l'été, prévoyiez des pulls ou des vêtements chauds, car vous allez peut être devoir traîner un peu longtemps dehors. - vérifiez que vous n'aurez pas à prendre de risque inconsidéré. C'est cool de vouloir tourner une scène où deux ninjas se battent sur la flèche d'une grue à 50 mètres au dessus du sol. Mais si vous n'avez pas de coordinateur de cascade professionnel, vaut mieux oublier. Pareil pour les poursuites en caisse.



dormez un bon coup la veille car c'est aussi passionnant que fatiguant à faire



Maintenant, on filme

règle doit prédominer. Et elle est très simple. Si vous n'êtes pas convaincu parce que vous venez de tourner c'est qu'a priori c'est mauvais. Là vous êtes dans l'excitation du tournage donc, emballé, vous aurez toujours tendance à surapprécier ce que vous faites. Sachez que si vous trouvez çà génial c'est sûrement pas mal, si vous trouvez ca pas mal c'est sûrement moyen et que si vous trouvez çà bof, c'est sûrement digne de figurer au panthéon de la nanaritude.

En général, quand on réalise sur un petit court, on a plein de choses à faire : diriger les acteurs, tenir la caméra et cadrer, coordonner tout son petit monde... avec l'expérience, alors que vos tournages deviendront plus complexes, vous apprendrez à déléguer et à prendre des équipes plus grosses. Mais en attendant vous devrez sûrement tout faire. Sachez juste qu'un film, même moche et tourné un peu n'importe comment, peut être sauvé si l'histoire est bonne et si les acteurs jouent bien. C'est important car sur beaucoup de premiers courts, les réalisateurs se concentrent sur les effets spéciaux, le générique d'intro, ou tout autre point secondaire, et oublient souvent que dans un film, le plus important reste le contenu. Alors certes, encore aujourd'hui des navets finis arrivent à se vendre parce qu'ils ont une superbe affiche et une fille à gros seins au casting. Mais vous n'êtes pas Michael Bay ou Spielberg.

Un peu d'imagination : un casque playmobile, de la peinture et hop un méchant super original que vous pourrez appeler Dork Vadar

A y est, c'est le grand jour. Soyez sûrs d'une seule et unique chose : bien que vous ayez tout préparé avec méticulosité, il y aura forcément des emmerdes. Et en général pas qu'une. C'est un principe de base. Si vous êtes du genre à vous démoraliser au moindre anicroche vous pouvez oublier le film, ca ne risque pas de vous plaire. Vraiment pas. Et puis soyez également certains d'une chose, entre ce que vous avez en tête et ce que vous arriverez à tourner au final, il y aura toujours un fossé. En tout cas la première fois. Enfin, sachez également que c'est en tournant qu'on apprend à tourner, qu'en forgeant qu'on devient forgeron et que c'est au pied du mur qu'on voit le mieux le mur. Pour moi, sur un tournage, une seule

- 41

(42lemag.fr)

-

DOSSIER APPRENTISSAGE

Donc refaites une prise, de toute manière c'est pas pour ce que ca va vous coûter en cassette. Règle aussi très importante, gardez toutes vos prises, mêmes les ratées, on ne sait jamais. Peut être qu'à tête reposée vous changerez votre montage et que vous aurez besoin de petits éléments situés dans les prises ratées. Et puis à vouloir constamment filmer sur ce qui a été tourné, vous risquez d'effacer quelque chose d'important.


DOSSIER APPRENTISSAGE

CINEMA Cochez au fur et à mesure que vous tournez afin d'être bien sûr d'avoir tout tourné. N'hésitez pas non plus à tourner quelques plans supplémentaires (qu'on nomme des inserts) sur le décor ou sur une action en gros plan. Ca peut permettre de fluidifier un montage. Dans la mesure du possible, essayez d'éviter de simplement poser votre caméra n'importe où. Si vous avez des notions en photographie, essayez au moins de composer un beau cadre pour faire une image qui a de la gueule... sans oublier de diriger vos acteurs en même temps. De manière générale, tout le monde est motivé au début d'un tournage, mais la fatigue peut arriver vite. N'oubliez pas de remotiver vos troupes, de faire des pauses, de manger ou de boire un coup, ca permet à tout le monde de souffler. Et évitez de gueuler comme un putois en rut ou comme un CerberusXt qui s'aperçoit qu'on livre un texte en retard (comme celui-ci par exemple). Ça ne sert à rien, d'autant plus que les gens bossent à l'oeil. Soyez cool, zen, détendu. Dans le pire des cas, si vous n'avez pas assez de temps pour tout tourner, organisez une deuxième session. Mieux vaut prendre son temps pour tout faire bien que bourriner et faire quelque chose de foireux.

La post production A y est le tournage est fini. Il est temps de faire quelque chose de vos rushs. Et

Un acteur bien dirigé, ce n'est pas ca en général, c'est là qu'on commence vraiment à pleurer. Le mieux, c'est déjà de rapatrier quotidiennement pendant le tournage le contenu de vos cassettes ou DVDs sur un PC. Ca vous permet d'avoir une copie de sauvegarde en cas de mauvaise manipulation. La post production peut se contenter d'une ou plusieurs étapes, tout dépend encore une fois de la complexité de ce que vous voulez faire. De manière générale, pour un pre-

Un casque de moto, des images de star wars projeté en fond, et hop une bataille spatiale

- 42

(42lemag.fr)

-

mier court bricolé, on considèrera que vous aurez surtout besoin de faire du montage et deux trois bricoles à côté. Le montage consiste à mettre bout à bout des séquences pour raconter une histoire. Ca peut paraître dérisoire, mais un bon montage peut sauver des images moyennes ou mauvaises. Là encore il y a une règle à ne surtout pas oublier : ne gardez jamais un plan parce que vous l'aimez ou parce que vous le trouvez cool. Un plan se garde si et uniquement si il apporte quelque chose à l'histoire. Sinon, vous plombez le rythme et par extension le résultat final. La plupart des premiers films sont vraiment beaucoup trop longs. Il vaut mieux une histoire simple racontée en cinq minutes, que racontée en dix avec des longueurs. Le plus important reste le rythme. Toujours le rythme. Une fois le montage terminé, je vous encourage à faire l'étalonnage. Cette opération consiste à unifier les plans au niveau de la luminosité et des couleurs. Rien de pire en effet qu'un film où sur la même séquence un plan est super lumineux avec des teintes jaunes, le suivant sombre avec des teintes vertes, etc... à moins que vous ne souhaitiez vous faire un nom dans la même catégorie que Turkish Star Wars. Si vous avez été obligé de faire une prise de son en direct, il y a de grandes chances que des dialogues soient inaudibles. Ré enregistrez les. Pas


CINEMA ront bien formulées, plus vous allez apprendre. Et plus vous apprendrez, plus votre film suivant sera meilleur.

Et après ? Voilà, Poneyz Ninja Exterminator est terminé et vos amis trouvent que c'est trop cool. Que faire ? Et bien n'hésitez pas à le diffuser pour avoir des avis et des conseils. Mais attendez vous surtout à beaucoup de critiques négatives. A moins d'être un génie, votre premier essai a peu de chances d'être brillantissime. Allez donc le poster sur youtube et dailymotion, parlez en sur le forum des videastes amateurs ( http://forum.videastes-amateurs.net/ ), regardez si quelques personnes un peu plus chevronnées dans le milieu peuvent vous donner des conseils. A la base, un film c'est fait pour être vu... et par conséquent pour être exposé à la critique.

sieurs personnes insistent sur un point, il y a de bonnes chances pour que la critique soit fondée. Plutôt que de vous enflammer en répliquant à le personne l'ayant formulée qu'elle peut aller se faire refaire le derrière par Polo et ses amis super héros, essayez de comprendre ce qu'elle tente de vous dire et n'hésitez pas à lui demander d'étayer son argumentation. Plus les critiques se-

D'ailleurs si suite à la lecture de cet article certains lecteurs veulent nous envoyer des créations, n'hésitez pas, faites nous parvenir çà par mail et je me ferai un plaisir d'y consacrer un petit encadré dans un prochain article. 

Bebealien

BEBEALIEN FAIT SON CINÉMA

Pour ceux que ça intéresse, j'ai déjà fait un court semi pro nommé Bunker visible ici : http://vimeo.com/6637651 . Je bosse actuellement sur un projet bien plus complexe, un gros polar noir d'une vingtaine de minutes avec un gros casting, du gunfight, un braquage de fourgon blindé, des cascades autos, des effets spéciaux et je l'espère une bonne histoire. On est en pleine préparation et j'espère qu'on pourra tourner bientôt, mais pour ceux que ça intéresse, je vous encourage à aller faire un tour sur le site (moche) du film ici : http://lordoftraffic.com/UHDF ou à rejoindre le groupe Fessebouc "Une Histoire de Famille". Vous y trouverez des infos et aussi un appel aux dons pour boucler le budget du film.

On peut difficilement plaire à tout le monde et même un excellent film recevra des critiques. Mais sachez que si plu-

- 43

(42lemag.fr)

-

DOSSIER APPRENTISSAGE

d'intérêt si on ne comprend pas ce que disent les personnages. Rajoutez également des bruitages et une musique. Vous avez tout plein de musiques libres de droit disponibles sur le net. Sachez que si vous souhaitez mettre des morceaux existants, vous n'aurez pas l'autorisation de diffuser votre film sur les plateformes vidéos classiques, car il faut en général s'acquitter de droits à la fois auprès des détenteurs du morceau, mais également auprès de la SACEM. Bref, à éviter. Si le film reste dans le cadre de vos amis, vous en vous foutez.

Cet article a été concu dans l'idée d'un tout premier film amateur, mais rien ne vous empêche par la suite de passer à la vitesse supérieure avec de gros moyens. Si aujourd'hui je suis en semi pro, et que je taffe sur un gros projet, mon tout premier court métrage sobrement appelé The Rabbit, était tourné avec un lapin en peluche qui agressait mes potes de manière nanarde, bourré d'effets spéciaux sans rapport avec l'histoire, avec un scénario inexistant et était littéralement sans queue ni tête. Pas grave. Je me suis marré en le faisant, et c'est lui qui m'a donné vraiment envie de continuer et petit à petit de passer à la vitesse supérieure. Aujourd'hui j'ose prétendre que j'arriverai peut être un jour à en faire mon métier, et c'est grâce à mes petits films tout pourris du début que je le dois. Alors lancez vous. Que ce soit pour vous marrer ou pour autre chose !


AIGRI ANIME

TELE

Olive & Tom & Loi de gravitation universelle Captain Tsubasa, tu n’es pas, de notreuuh galaxie…

Mais qu’apprend-t-on à nos enfants ?! Entre Harry Potter qui enseigne la magie noire pour les nuls, Oui-oui le sale gosse de riche qui a une bagnole à 6 ans et apparemment le permis vu que

le petit gros qui sert de policier dans la série

ne le colle jamais en garde à vue ou DBZ

et ses chevelus stéroïdés qui se transforment en aryens à la moindre contrariété, pas étonnant de voir tous les jeunes devenir des émos incapables d’aligner deux phrases sans violer l’ensemble de la grammaire française à coup de Bescherelle !1 Moi de mon temps on allait travailler à la mine dès 8 ans, on avait une orange à Noël et on faisait pas chier !! Mais tout ces exemples de séries subversives pour jeunes ne sont rien à côte d’Olive et Tom, le dessin animé le plus dangereux jamais conçu ! Comme vous n’avez pas l’air du genre à manger des fruits et légumes, même quand le gouvernement vous le demande gentiment, je vais devoir vous expliquer pourquoi j’ose affirmer une telle chose. Préparez vous pour une plongée en enfer !

O

live et Tom (ou Captain Tsubasa pour les puristes qui veulent se la péter utiliser le titre japonais qui sent bon le sushi de la bouche) ça parle de quoi au fait ? Simple ! C’est l’histoire de jeunes supertropbalèzedelamor au foot qui vont, grâce à leur courage, leur persévérance et la complaisance de scénaristes qui pensent visiblement que “subtilité” est une variété de thé vert, remporter tous les championnats de l’univers ! Ce pitch peut paraître innocent au premier abord, après tout ça parle de sport et le sport saybien (© pression sociale), l’ennui c’est que les aventures d’Olive et Tom ne se passe pas dans notre univers mais dans une sorte de monde parallèle ou les lois de la physique gravitationnelle sont

- 44

(42lemag.fr)

-


TELE martyrisées à violents coups de pommes dans la face ! C’est moche, très moche ! Isaac Newton doit tellement se retourner dans sa tombe que son cadavre pourrait servir de mixeur !

Pour bien comprendre les risques, voici la liste non exhaustive des cinq plus grosses aberrations d’Olive et Tom.

5 - Le Contrôle de l’énergie cinétique et des forces de frottement Les personnages d’Olive & Tom possèdent la puissance de feu d’un sous-marin nucléaire dans chacune de leurs jambes ! Si vous ne me croyez pas observez donc l’effet de leurs tirs sur les ballons : sous la violence de l’impact,

AIGRI ANIME

Je sais ce que vous allez me dire "T baite, spa grave ! C 2 la fiction, saypourderire lol !" Ahahaha, bougres d’imbéciles ! Vous savez très bien que les enfants ne font pas la différence entre la fiction et la réalité ! Vous croyez vraiment que c’est un hasard si, chaque année, des millions d’enfants meurent déchiquetés par des tortues sur lesquelles ils ont voulu sauter à pieds joints (enfoiray de Mario !!) ou que des milliers de mioches arrêtent soudainement leurs études pour entamer un voyage Pokémon et finissent par choper le choléra après avoir tenté de capturer un rat vivant ?! Je ne pense pas, alors je vous laisse imaginer l’hécatombe si Olive et Tom les persuade qu’ils peuvent violer la gravitation universelle en toute impunité !!

Dans le monde merveilleux d’Olive et Tom, la moindre petite passe devient une super nova ceux-ci passent à chaque fois d’une belle sphère à un affreux flageolet !! Ça fait très peur, d’ailleurs je suis sûr que lorsque les joueurs de la série s’amusent à faire un croche-pied, ils arrachent les deux jambes de leurs victimes au passage avant de les transformer en haricot volant. L’armée a d’ailleurs pensé un temps remplacer toutes les mines anti-personnelles par des joueurs de foot mais les coûts de transfert auraient fait exploser leur budget. Pour bien comprendre la débauche d’énergie il faut également observer

l’impact sur le goal lorsqu’il tente d’intercepter la balle. Le pauvre malheureux prend tellement cher que le choc le fait reculer ! Oui, RE-CU-LER, parfois sur plusieurs mètres avec les traces de terre sous les pieds comme s’ils venait de se manger un Kaméhaméha dans la face !! Les scénaristes de la série exploitent d’ailleurs allègrement cette particularité physique étonnante pour rajouter de grosses doses de suspenses. En cas de tir de foufou, le goal bloque la balle avant de reculer inexorablement vers la ligne de but ! Va-t-il réussir à s’arrêter à temps ? Va-t-il franchir la ligne et ainsi laisser marquer l’adversaire ?? Qui va devoir encore réparer la pelouse après que ces glandus aient tout labouré ?? Décidément, les Japonais sont très très fort pour balancer du suspense dans des coins totalement improbables ! Pour survivre, les goals de la série ont du développer des pouvoirs magiques. Afin de les aider à se manger la boule d’énergie le ballon sans mourir sous l’impact, ils sont devenus capables de contrôler à volonté les forces de frottement ! Cela se traduit par des ballons qui tournent dans leurs mains pendant des heures comme si toute friction était annulée, ils n’ont ainsi plus qu’à gérer la force de recul sans risque pour la peau délicate de leurs mimines !

4 – La dilatation des distances

Il y a même de la violence gratuite !

- 45

Dans le monde d’Olive et Tom, tous les (42lemag.fr)

-


AIGRI ANIME

TELE KAMÉHAMÉHAAAAA !!

matchs ont lieu dans des stades à géométrie variable qui ont la capacité magique de se dilater à la moindre passe. C’est bien simple, dès qu’un péon se met à courir vers un but on a l’étrange impression qu’il est parti pour se taper un marathon complet tellement cela dure longtemps. Pour expliquer comment une telle chose est possible deux théories s’affrontent : Théorie 1 : Le terrain est à peu près aussi grand que la moitié du globe terrestre. Oui, je sais, ça paraît bizarre et pourtant un indice laisse supposer que c’est possible : la courbure du terrain ! Dès qu’un personnage se met à courir on distingue très nettement la courbure de la terre sous ses pieds (voir image en haut à droite) ce qui n’est possible que si le terrain est absolument gigantesque (ou la terre est très petite). Mouais :/ Théorie 2 : Le terrain est composé d’une multitude de tapis roulant qui permettent de ralentir les joueurs à volonté pour leur laisser le temps de taper la discut’. Cette solution, bien qu’élégante, n’explique pas pourquoi cette dilatation fonctionne aussi lors de passe ou de tirs. Le ballon étant dans les airs, le tapis roulant ne peut pas agir sur lui. Vous l’aurez compris, aucune de ces théories n’est réellement satisfaisante et c’est pourquoi le visionnage d’Olive et Tom risque de détruire la perception de l’espace chez nos chères têtes blondes. Cela peut paraître risible mais imaginez un peu le drame lorsque vous demanderez à votre enfant d’aller vous chercher

une bière dans le frigo et qu’il s’écroulera en pleurs “Mais je peux pas, c’est trop loin, tu m’as pris pour une ceinture noire de marche à pied ou quoi !!!1 Je vais en avoir pour des heures, je veux mourir T____T !!”. C’est hyper angoissant, comme un de ces cauchemars atroce ou on a l’impression de courir au ralenti dans un couloir qui s’allonge à l’infini poursuivi par des armées de télétubbies brandissant des godmichets de 50 cm ! Quoi, vous ne faites pas les même ?

3 – Les sauts à gravitation variable Chez Olive et Tom, tous les joueurs ont la capacité de contrôler la gravité à vo-

Le principe est simple, à chaque fois qu’un joueur frappe une balle en hauteur, deux joueurs s’élancent dans les airs pour tenter de l’intercepter. La ou cela devient incroyable ce n’est pas tant que leur saut dure 3 h comme s’ils étaient en train de partir dans l’espace mais le fait qu’ils soient capable "d’accélérer ou de ralentir" EN L’AIR !! Ainsi, quand un des joueurs voit que l’autre est plus haut que lui, il lui suffit de se concentrer très fort en fronçant les sourcils pour que cela lui donne une poussée supplémentaire lui permettant de dépasser son rival. Rien que ça c’est très fort mais cela ne s’arrête pas là puisque généralement l’adversaire, se voyant dépassé, fronce à son tour les sourcils pour bénéficier du boost (ou alors il utilise l’aspiration de l’autre joueur, difficile à dire). Histoire de rajouter un max de suspense on a parfois droit à trois ou quatre dépassement en un seul saut ! Magique ! Ce phénomène corrobore la thèse du "terrain qui fait la taille de la terre". S’il est aussi gigantesque que notre planète et que les joueurs qui sont dessus sont "à l’échelle" cela veut dire qu’ils peuvent très facilement dépasser la stratosphère en un seul saut, ils profitent ainsi de l’impesanteur pour se battre en duel de saut ! Tout se tient même si c’est vraiment n’importe quoi.

BUCKET BATTLE !!

- 46

lonté. Cela se traduit par ce que j’appellerais "des combats de saut" ou "Bucket battles" pour faire un jeu de mot bilingue totalement foireux.

(42lemag.fr)

-


TELE

AIGRI ANIME

Cette image est à l’endroit ! 2 – La lévitation Histoire d’achever tout le monde après le fameux concours de saut, le joueur qui arrive le premier au ballon s’amuse généralement à lui balancer un coup de pied retourné ! Ainsi, non content de faire des bonds de 3 km, les mecs d’Olive et Tom sont capables de s’arrêter en l’air et de tourner à volonté !!11 On ne parle plus de contrôle de gravité ici mais carrément de lévitation !!1 Cet élément nouveau dans le grand gloubiboulga physique qu’est cette série valide encore plus la thèse du "terrain planète" et ses joueurs qui vont dans l’espace au moindre saut…

1 - Incohérence totale Sans hésitation, la plus grosse incohérence de cette série, loin devant toutes les aberrations physiques, c’est l’équipe du Japon qui arrive en finale de coupe du monde contre le Brésil !!1

chiards tentent de se tuer la prochaine fois qu’ils joueront au foot ("olol la technique du lob triple lutz piqué atterrissage sur la tête") ! Hum, mais qu’est ce qu’il me prend ! N’écoutez surtout pas ce que je viens de dire, faites jouer vos enfants au foot après avoir maté ce dessin animé, au moins quand ils sont à l’hôpital avec une fracture ils ne kévinisent pas l’intraweb ! 

CerberusXt PS : Avant que des fanboys ne violent des cailloux et me jettent mon poisson rouge au visage (ou l’inverse, je ne sais plus), je tiens à préciser que je surkiffe Olive et Tom malgré son côté totalement WTF sans vraiment que je puisse m’expliquer pourquoi ! C’est d’autant plus miraculeux qu’en règle général la seule évocation du mot foot me donne envie de vomir sur un enfant moche…

/lolmdrroflcopter Même moi qui n’y connaît strictement rien en foot je sais que le Japon est aussi balèze à ce sport qu’une baleine avec des moufles est forte en curling !! Et croyez-moi, ce n’est pas très gentil pour la baleine !

Conclusationnagisation Bref, évitez à tout prix ce dessin animé diabolique si vous ne voulez pas que vos

Vous ne comprenez rien à ces images ? C’est normal !

- 47

(42lemag.fr)

-


DOSSIER DÉCOUVERTE

IRL

Le sport c'est bon mangez en Nom nom sport !

Salut les mous, alors ce mois-ci, vu que la thématique c’est sport, je m’en vais vous aider à choisir à quelle activité vous adonner pour mouvoir quelque peu les tissus graisseux qui englobent votre corps d’athlète grec. Polo vous a parlé de ce que vous pouvez faire en fonction de vos goûts vidéoludiques, moi je vais juste vous présenter les sports que j’ai pu pratiquer et ce que ça m’a apporté.

Ouane, le foot Tous les ch’tites n’enfants pourvus d’un attribut nouillesque ont un jour fait du foot, que ce soit en cleube ou dans la rue, le parc d’à côté. Petit, ce sport développe un peu le sens de l’équilibre, pas mal celui de la coordination, et aussi l’esprit d’équipe. Ce n’est que plus tard que l’aspect moisi de ce sport se manifeste. Alors que marmot vous pouviez shooter dans le chat du voisin direction la baie vitrée à ouatemille euros sans risquer que les potes ne vous balancent, une fois ado ou adulte, une simple passe ratée et vous vous retrouvez sous un feu de critiques et de remontrances, souvent émanant de joueurs dont le niveau ferait pâlir de jalousie… euh… bah personne en fait.

Si on ajoute à ça la fourberie maladive de l’adversaire qui n’hésitera pas à vous tacler la carotide à la moindre occasion, et vous avez le sport parfait pour vous faire haïr tout ce qui porte un short et qui court après un ballon.

d’une période foot qui a été limite de vous transformer en monstre sanguinaire ? Le Viet Vo Dao, c’est un art vietnamien, comprenant des techniques variées un peu semblables au judo, au karaté et aux autres machins de ninjas.

Seul bonus, vos nombreux passages à l’infirmerie ou aux urgences pour entorses, fractures et autres luxations finiront peut être par vous faire avoir un ticket avec l’infirmière.

La discipline imposée par les arts martiaux permet de se réguler nerveusement face à diverses situations et de prendre conscience aussi que respecter les consignes, ça n’a jamais amputé personne.

Toouuu, le Viet Vo Dao Quoi de mieux pour se défouler et se canaliser qu’un art martial quand on sort

- 48

(42lemag.fr)

-

Le rythme des entraînements (3x2h par semaine) permet d’avoir la forme olympique et d’avoir un physique taillé à la


IRL

DOSSIER DÉCOUVERTE

serpe. Ce qui peut aussi se retrouver taillé, c’est l’arcade, la pommette, ou toute autre partie du corps qui éclate facilement à l’impact. Non pas que c’est violent, mais parfois l’appréciation des distances fait défaut à certains, et les combats de compétition, bien que réglementés à mort, peuvent occasionner quelques bourre-pif bien sentis du fait de l’engouement des participants (souvent involontaire heureusement). Bonus : On se console en découvrant que depuis le foot, y a de nouvelles infirmières aux urgences…

Sriii, le basket Après des activités un peu brutasses, pourquoi pas un sport où les contacts sont interdits ? Le basket, dans l’imaginaire collectif des bozos qui n’y ont jamais joué, ce sont des danseuses de 2m20 qui s’envoient la baballe pour la mettre dans le panier. En vrai, je crois que j’ai jamais joué à un sport aussi technique et violent. Le fait que les contacts soient interdits signifie surtout qu’il est déconseillé d’être vu par l’arbitre. Dans les regroupements sous le panier (au rebond), ça joue des coudes, des genoux, des mains, et il n’est pas rare de sortir avec plus de bleus d’un

match qu’une de ces tarlouzes de rugbymen qui portent des sous vêtements rembourrés. Ce sport est super complet, puisqu’il développe l’endurance sur des

efforts courts mais intenses, la technique et la coordination, un esprit d’équipe beaucoup plus développé qu’au foot, et aussi la fourberie dite du “pas vu pas pris”. En 4 ans de basket, je me suis juste fêlé une côte + trouze entorses, et j’ai à mon palmarès un nez pété, une entorse du genou, 64887668732 bleus, 5 ou 6 doigts cassés, et quelques côtes amochées. (Et jamais je n’ai donné le 1er impact.) Bonus : Pleins de nouveaux amis sur les terrains, surtout dans les équipes adverses.

Fouaur, le snowboard Après quelques sports collectifs, je me suis penché sur un bon truc d’égoïste à pratiquer tout seul dans son coin comme un gros crevard qui découvre une poche de michokos pas ouverte dans un placard. Ayant habité pas spécialement loin des pistes, je me suis fait un hiver complet à aller manger de la neige tous les weekends ou presque, et je me suis laissé tenté par le snowboard, parce que c’est coooool (comme Fonzie).

- 49

(42lemag.fr)

-


LES COULISSES

IRL Alors au début, à part se ruiner le cul à chaque fois qu’on s’arrête, on apprend surtout que c’est vachement plus physique qu’il n’y paraît et que certains muscles du corps doivent pousser exprès pour l’occasion. Le gros avantage du snowboard par rapport au ski, c’est quand même la progression, bien plus rapide, permettant ainsi d’aller se ruiner la tronche dans des pistes rouges en 2 ou 3 jours de pratique. Les snow-parks sont aussi au top pour se prendre des vautres galactiques, surtout quand on s’essaye aux sauts. Enfin le saut ça va, la réception moins. Puis la confiance arrive, et en avant pour les pistes de dingues, et là c’est le drame… [mylife] Descente d’une rouge bosselée, à slalomer entre les rochers pas recouverts par la neige, je la termine vivant et enchaîne sur une bleue (all too easy). Dans un grand virage à droite, à l’ombre, une plaque de glace d’au moins 20 m² me guette, et elle m’a pas loupé la salope !!! 1 mois de béquille, 3 de rééducation, et même 10 ans après j’ai besoin une fois tous les 2 ans de quelques séances de kiné.[/mylife] Bonus : C’est la classe d’arriver en bas des pistes à la cooool (comme Fonzie), encore plus de passer la porte de la salle des urgences avec la planche sous le bras.

Failleve, la moto La vie d’étudiant branleur vivant au crochet de ses parents terminée, faut passer à la vie active, et qui dit vie active dit

aussi revenus et donc pesos !!! Alors bon, plutôt que d’aller au golf ou au squash ou à je ne sais quel sport de branchouille qui mange des galettes de soja au goûter, moi j’ai investi dans une

ENCART MORALE Oué, parce qu’en moto, y a que le cax d’obligatoire, mais le reste, ça devrait l’être aussi, parce que prendre une pelle même à 50 km/h, ça peut vous octroyer un bon pour des greffes de peau à répétition, un stage de 2 ans dans un centre de rééducation fonctionnelle, ou même une ristourne sur l’achat d’un fauteuil roulant. Donc ceusses qui roulent en tongs et t-shirt, pensez-y avant qu’il ne soit trop tard.

- 50

(42lemag.fr)

-

bécane et l’équipement qui va bien. Donc la moto, c’est loin de tout ce qu’on peut imaginer quand on ne connaît pas. Physiquement, ça tape pas mal, même sans faire de compét’ puisque le corps doit réguler la température, aussi bien été qu’hiver, et une moto, ça se conduit avec tout le corps. Nerveusement aussi ça calme puisqu’outre le bruit de l’engin et la concentration nécessaire à la conduite, il faut aussi faire un travail d’anticipation énorme, et chaque sortie lors de circulation dense est aussi intense qu’une partie d’échecs contre 20 adversaires simultanés. Il faut prévoir tout ce que peuvent faire tous les véhicules autour à tout moment, sans pour autant oublier de rester concentré sur l’endroit où l’on va et l’état de la route. C’est aussi crevant qu’un sport en club (et la piste c’est pire), mais en plus ça demande une grande maîtrise de soi, et surtout de l’humilité. En général, c’est l’orgueil qui conduit au fossé.


IRL

Malus : Si vous avez une machine japonaise, vous serez immanquablement la cible des amateurs de bon goût qui ne manqueront pas de vous faire remarquer que vous roulez sur un mixeur à purée tout en plastique.

Conclusion Le sport c’est bien, mais à condition de savoir reconnaître ses limites et d’avoir suffisamment de volonté pour s’engager dans l’aventure à fond, et pas comme une demi molle qui va s’entraîner une fois par mois parce qu’il a une coupure de courant chez lui. Et une bonne fatigue physique, ça vaut toutes les thérapies du monde pour bien dormir, et ça, ça n’a pas de prix. 

obi

ABDOUL YVES AKIM FLY

- 51

(42lemag.fr)

-

5 BONNES RAISONS DE...

Bonus : Un vrai aimant à gonzesses, la moto, (et aussi à emmerdes) et un vrai bonheur de rouler dans un blouson en cuir par 40°, ça claque tous les régimes à la con des magazines. Et pour peu que vous sortiez des villes, c'est un pur moment d'évasion où vous vous retrouvez seul avec vous même, sans le flot de casse-couilles habituels qui vient vous pourrir vos journées.


DOSSIER DÉCOUVERTE

IRL

Les sports avec des animaux fetchez la vache !!

Au début, il n'y avait rien. Puis Dieu créa les animaux. Puis Dieu créa les humains. Les humains virent les animaux, et là, ça a commencé à devenir intéressant.

D

e tout temps, l'homme a cherché à aller au bout de lui-même, et parfois encore plus loin. De tout temps, l'homme a également cohabité avec les animaux. Il n'est donc pas étonnant que les deux concepts se soient mêlés pour un résultat des plus constructifs.

Cet article ne traitera pas des sports POUR animaux. Nous laisserons donc de côté les combats de coqs, de chameaux, de criquets, et autres saut d'obstacles pour lapins (toutes ces disciplines existent dans IRL). Ce que je vous propose, c'est un petit tour d'horizon des sports pour humains, mais impliquant, d'une manière ou d'une autre, des animaux.

Le propos sera organisé selon une classification digne des travaux de Darwin. Nous commencerons par les activités sportives avec des animaux vivants, puis nous développerons celles avec des ani-

maux vivants mais plus pour longtemps, ensuite celles avec des animaux morts, et nous terminerons avec un petit supplément surprise. (Putain c'est trop marrant d'annoncer les parties de son texte. Ça me rappelle mes dissertations d'histoire-géo toutes pourries où je me tapais des 8.)

Avec des animaux vivants On passe vite fait sur les classiques : courses de chevaux, de chiens de traîneaux, etc. Sachez tout de même qu'il existe des courses d'autruches, ainsi que des marathons opposant des gens à pieds et des gens à cheval. Ce dernier sport se pratique en Ecosse, et il paraît que les gens à chevaux ne gagnent pas systématiquement. Par DEUX FOIS, le vainqueur était un humain à pied. Wouhou ! Le cani-cross permet de développer une réelle complicité entre l'humain et l'animal. En effet, non seulement vous devez courir en compagnie de votre chien, mais en plus, vous êtes attaché à lui

- 52

(42lemag.fr)

-


IRL

L'autre type de sport requérant un minimum de complicité avec l'animal (qui pour le coup n'est pas très consentant, mais faut faire avec), ce sont les rodéos : sur cheval sauvage ou sur taureau. On demande au compétiteur de ne tenir que 8 secondes. Ça doit donc être assez casse-gueule. Wikipedia dit que le Professionall Bull Riding a obtenu le titre de "sport le plus dangereux du pays" aux États-Unis. Tant qu'à faire, je vais continuer de citer Wikipedia (oui je suis une grosse feignasse) : "Le Pony / Mounted - Games (PMG) est une discipline équestre qui se voit encore associer de nombreuses idées reçues sur la sériosité de ce sport qui n'a, pourtant, rien de dérisoire". Plusieurs jeux existent dans ce PMG, je vous donne les noms les plus rigolos : Carton, Petit Président, Boîte à outils (ce n'est pas sale), Course en sac (wtf ?), et bien sûr : Pyramides.

Et je termine ce chapitre en beauté avec le championnat du monde de cracher de bigorneau. L'un des rares sports où les français sont en tête. Je vous rassure, les bêbêtes sont relâchées dans leur milieu naturel à la fin de l'événement. Ah et sinon y'a eu le concours de traite de vaches dans la Ferme Célébrités, y'a pas longtemps.

Avec des animaux vivants, mais à tuer Vous en connaissez déjà quelques-uns : la chasse aux sangliers, aux piafs, aux bibi-phoques, la corrida... (matadors are gays !). Plus récemment, on a eu le show aquatique avec des orcs. Sérieux, faut être un peu idiot pour faire un spectacle avec des créatures pareilles. Tout le monde le sait que les orcs, c'est super dangereux. Avec leurs haches, leurs grandes canines, et leurs catapultes à gretchins. Faut pas s'étonner qu'ils mangent la tête de leurs aqua-moniteurs. Les concours de mangeage de trucs divers sont à mentionner. Autant certains ne nous intéressent nullement (hot-dog fights, choucroute contest, ...), autant il serait outrageux de passer au silence les orgies de cafards ou de vers de terre que nous gratifient régulièrement des émissions terriblement contemporaines comme Fear Factor. Hey, les enfants ! Essayez ça chez vous ! D'autre part, connaissez-vous les machins-baiting ? C'est jeu amusant où un animal quelconque se fait déchiqueter le lard par un ou plusieurs chiens. Il existe beaucoup de variantes, qui vont du lionbaiting au duck-baiting, en passant par le monkey-baiting. On peut faire des paris, ou juste admirer le spectacle. Je vous vois venir, vous allez me dire que ça rentre pas dans le sujet de l'article,

- 53

(42lemag.fr)

-

DOSSIER DÉCOUVERTE

avec une laisse. Bon, jusqu'ici, pourquoi pas. Là où cette idée de laisse est beaucoup plus rigolote, c'est avec la variante "cani-VTT", (ou bikejoring). Je vous laisse imaginer la folle échappée à travers les épineux quand le toutou croise une collègue à son goût. Sinon on peut aussi le faire en "skijoring", et avec un cheval à la place du chien.


DOSSIER DÉCOUVERTE

IRL puisque ce ne sont que des combats d'animaux. Eh bien non ! Tas de mitochondries asthmatiques ! Car ce serait oublier le human-baiting ! Alors évidemment, c'est devenu illégal, car les tafioles qui nous gouvernent ont fait des lois de pédales interdisant ce genre de rencontres sportives. Que voulez-vous, on vit dans un monde de mous. Pelkosenniemi ! Ce mot ressemble tellement à rien qu'on peut même pas s'en servir comme une insulte. Il s'agit du nom d'une petite ville de Finlande, dans laquelle se déroule le célèbre championnat du monde d'écrasement de moustiques. Attention, aucun insecticide ni accessoire n'est autorisé. Que les mains, et éventuellement la bite. C'est marrant, je pensais que les moustiques y'en avait que dans les pays chauds, mais j'ai dû me planter. Encore un coup de ces cons d'écolos.

Avec des animaux morts Je n'ai malheureusement trouvé qu'un seul sport entrant dans cette catégorie. Mais c'est un morceau de choix. Dans les steppes arides de l'Asie Centrale, des hommes au visage hâlé et à la moustache d'airain jouent au Buzkashi. C'est comme le polo ( /b/ !!! Nan rien à voir, on n'est pas dans un article de slipologue), sauf que le ballon est une chèvre morte. Préalablement démembrée, décapitée, et remplie de sable pour que ça soit plus pratique, mais chèvre morte quand même. Il y a deux variantes : Tudabarai, où il faut simplement s'éloigner hors de portée de l'équipe adverse, muni de la chèvre, et

Qarajai, où il faut se placer à un endroit précis du terrain et lancer la chèvre dans un cercle. Un peu comme au basket.

Avec des humains

vant. Selon vous, quelle catégorie d'humain est très facilement "objetisable", en dehors des nains ? Eh oui, vous avez deviné bande de petites fripons ! Les femmes !

Du sport avec des animaux, sauf que ce sont des humains ? Qu'est-ce donc que cela ? C'est simple, j'ai rangé dans cette catégorie les disciplines pour lesquelles un humain est utilisé comme un animal, voire un objet.

(Et venez pas m'embêter. Vous avez eu votre journée de la femme, alors maintenant vos bouches. Allez plutôt me passer l'aspirateur sur la vaisselle, et occupez-vous des gosses avec la cuisine.)

Ce qui nous amène tout naturellement au lancer de nains, activité qui était très populaire dans les bars et les boîtes de nuit, et qui a permis de projeter jusqu'à des hauteurs stratosphériques des carrières de nains maintenant devenus archi-célèbres, tel que Mimi Mathy. (Nan c'est pas vrai. Mais si on peut plus dire n'importe quoi, où irait le monde ?)

Bref, retournons en Finlande et découvrons le porter d'épouse ! C'est pas compliqué : un homme, une femme. L'un porte l'autre, et doit effectuer un parcours d'obstacles. La manière de porter la madame reste libre. (Qui a dit "pack de 6" ?)

Et hop, Mimi Mathy me permet de faire une transition subtile avec le sport sui-

L'inventivité humaine nous a gratifiés, à travers les siècles, d'une quantité pharamineuse de sports bien débiles. Nous avons vu que dans cette catégorie, la subdivision des sports avec animaux y tient une place de choix. Mais il serait fort dommage d'en rester là. Avec la ringardisation et la caricaturisation actuelle des "amis de la nature" (Brigitte Bardot en est le plus cruel exemple), un monde de possibilités se débloque à nous. Et pour peu que nous en fassions l'effort, nous pourrions très rapidement faire fleurir encore plus de disciplines, rivalisant avec l'insolite et l'humour potache de celles déjà existantes. Tout devient envisageable ! Le foot humains contre singes, la sodomie d'huîtres, le crawl sur fourmilière, le brûle-Francis-Lalanne... Alors, à vos bêbêtes, et imaginez ! 

Conclusing

Réchèr

- 54

(42lemag.fr)

-


IRL

Vous avez qu'à mel !

Le fumeur est une victime. Non, ne niez pas : Esclaves ! Servants ! Soumis ! La nicotine est sa duchesse, sa maitresse, sa souveraine. Le fumeur est exploité, pauvre fumeur. Le fumeur est sous le joug des capitalistes, triste fumeur. Le fumeur n'a pas de volonté, c'est un pion, vite sacrifié pour de l'or. Ah traître cylindre ! Cruel collabo. Ah cigarette, tu te fais complice de millions de crime... contre l'Humanité. Quel est donc ton preux chevalier, banal fumeur ? Se cache t'il ? Non ! Non, il est là : pour toi. Il est ta volonté, ta délivrance, ton maquis : par procuration. Campagnes d'affichages, spots télé, radio, avertissements sur les paquets, messages vengeurs lancés sur la Toile du monde entier (www). Le fumeur, pauvre chou, doit être aidé par des gens compétents pour détruire les ignobles chaînes des bureaux de tabac. Car le vendeur de tabac est vil, mercantile, hideux, hypocrite, opportuniste et sans doute judéo-maçon. Il veut détruire la société, il est apatride, il veut briser le lien social

en tournant les fumeurs vers euxmêmes, créant ainsi une spirale de vice et de lâcheté. Tes preux chevaliers sont là : des gens compétents. Ministres, publicitaires. Des gens qui savent ce que vous ne savez pas : le fumeur se banalise, et c'est un drame. Regardez autour de vous : tout le monde fume ! Votre voisin de palier, votre boulangère, votre patron, le SDF de votre rue, son chien, tout les putains d'accordéonistes sur les grandes places. Ils se regroupent en clan, en tribu, pâles

et mauvaises copies d'une société de gens honnêtes. Entre eux, ils s'encouragent, médisent des gens normaux, empuantissent l'atmosphère. Assez ! Assez de cet aveuglement : suffit ! Ouvrons les yeux de nos frères nonvoyants et montrons-leur la voie de la Raison : la fumée embrume l'esprit, noircit l'âme et les poumons, donne l'haleine d'un rat crevé. La cigarette est le Mal : elle se consumme aussi sûrement qu'elle consumme les vies de ses victimes. La cigarette tue plus que les requins, la grippe A et le LOTO. Elle est la fourche, les buralistes sont le Diable. Mettons fin à ce carnage : bouchons le mégôt de la Sécurité Sociale en écrasant les trous du monde entier. Que les gens de bonne vie, dans un émouvant élan suprème de fraternité, tendent la main aux mauvaises gens. Car, souvenez-vous, nul ne s'enfonce assez profondément dans les Ténèbres pour ne plus retourner à la Lumière. (Peu) Amen. 

...

Maeglyr

- 55

(42lemag.fr)

-

ARTICLE INVITÉ

Pauvres fumeurs


L’ALBUM DU MOIS

PORTNAWAK

L’album du mois Alyzée

Un modèle de classe et de distinction

Bonjour à tous, dans un souci de répondre aux attentes de nos lecteurs, je me permets de vous proposer cet article écrit par un invité motivé. Sur ce, je vous laisse pour aller me prendre une aspirine.

B

onjour, je m'appelle Jean-Kévin Boulier, j'adore 42 mais je trouve que dernièrement c'est un peu devenu Metal Magazine, ce qui me chagrine fort, car je fais partie des gens normaux qui aiment de la vraie musique. Mais contrairement à votre lectorat habituel, je ne me plains pas MOI, mais j'agis, en vous proposant ce mois-ci un article qui permettra, je l'espère, de sortir 42 de son marasme musical. J'ai donc choisi de vous parler de mon artiste préférée, la chanteuse la plus talentueuse de ce millénaire, j'ai nommé Alizée !

sublime Mes courants électriques, qui bien qu'ayant connu un succès commercial inférieur au magnifique Gourmandises, marque selon moi la maturité artistique d'Alizée, dans ses sonorités rock bien plus gouleyantes, dans lesquelles on devine sans peine l'influence sublimée de la grande Mylène Farmer.

J'en ai marre ! Il n'a pas été facile de sélectionner l'album à chroniquer pour cet article, tant ceux-ci se disputent en excellence, mais j'ai finalement arrêté mon choix sur le

J'en ai marre de ces cyniques Et dans les prés les colchiques L'album commence très fort, puisque Ali-

- 56

(42lemag.fr)

-

zée s'impose d'emblée par sa meilleure chanson, dont la chorégraphie emblématique a marqué une génération par son raffinement vestimentaire, et a d'ailleurs inspiré jusqu'aux créateurs de WoW pour la danse de l'elfe de la nuit. Mais ce n'est pas tout, cette chanson est également marquée par l'incroyable pertinence des paroles, sans rien sacrifier à la qualité musicale : Alizée y fait preuve d'une verve mordante et tape là où ça fait mal, et s'impose ainsi comme une chanteuse engagée de premier plan, digne des plus grands Enfoirés. Du grand art !


PORTNAWAK A contre-courant

L’ALBUM DU MOIS

Sous haute-tension Mais pas de prises... De nerfs, je con... ...cilie tes rires Et mes électrons Un bal de vie Bal de ballons

La star a su rester simple. Ici en plein cours de respiration rectale.

La barre était déjà placée très haut avec la première chanson, mais Alizée réussit l'exploit de faire encore mieux avec ce morceau dont les rythmes folks se marient parfaitement aux lignes de basse pour un résultat féerique. Une fois encore, les paroles ne sont pas négligées, et Alizée exploite parfaitement le champ lexical du génie électrique, montrant un talent poétique à faire pâlir de jalousie Paul Verlaine et Kanye West réunis !

Toc de mac J'm'ai pendu par les pieds... C'est le plus bizarre que j'ai fait ! Alizée revient ici à un thème qui lui tient à cœur, celui du romantisme adolescent débridé, et y chante toute son admiration communicative pour son "mac" en qui elle a reconnu sans problème la "tocarditude" (ou un truc dans le genre). La tendresse qu'elle exprime pour son "maître à faire des galipettes" réchauffe le cœur, le tout étant servi par un habillage résolument classique, mais parfaitement maîtrisé, ce qui en fait clairement la meilleure chanson de l'album.

Amélie m'a dit

L'Amélie c'est comme l'amitié De la poésie au bout des lèvres

Amélie a de l'or à donner Mélodie de vie, c'est l'odyssée

Contrastant magistralement avec le souffle entraînant du premier tiers d'al-

bum, Alizée nous livre ici une véritable plongée dans son univers doux-amer, qui a constitué une source d'inspiration inépuisable pour nombre d'artistes, à commencer par les Fatals Picards pour une de leurs célèbres chansons. Malgré son jeu de guitare atypique, cette chanson s'impose ainsi sans peine comme la meilleure de l'album.

C'est trop tard C'est trop tard ! Si c'est ton art... ou du cochon moi j'ai pas d'opinion. T'es con !

"Alizée m'a tout appris" Emmanuel K.

- 57

(42lemag.fr)

-

Évocation splendide de la profondeur des premiers émois lycéens, Alizée nous démontre à nouveau sa virtuosité lyrique se manifestant dans une violence verbale déjantée rivalisant sans problèmes avec les plus hardcores des rockeurs tels que Johnny Hallyday, alliée à un déchaînement musical dans lequel l'influence


L’ALBUM DU MOIS

PORTNAWAK des Beatles se teinte de sonorités ska du plus bel effet. Une véritable claque dans la gueule, qui a amplement mérité son statut de meilleure chanson de l'album.

Tempête Elle, la Belle Hélène, rejoint la terre des "Maudits" "L'ogre" git sous l'écorce, mais dans sa poche un... Lourd secret. Changement complet de ton pour cette chanson, dont le crescendo hallucinant vous fera revivre l'Odyssée d'Homère comme si vous y étiez ! Retranscrire le souffle épique des légendes homériques était une tâche de titan que seule Alizée pouvait remplir avec une telle maestria, et personne ne s'étonnera donc au final que l'ont ait affaire ici à la meilleure chanson de l'album. Tout simplement.

J'ai pas vingt ans ! Et des talons aiguilles : un talent de fille Mélodie du vent Je change comme je rime, cachet d’aspirine On est vieux à vingt ans Et on arrive ici à l'œuvre la plus célèbre, et à juste titre, d'Alizée. Incontestable-

"Alizée m'a mené sur le chemin du grand véhicule" Dalaï L. ment la meilleur chanson de l'album, dans laquelle les capacités vocales d'Alizée se marient à la perfection aux instrumentations pop subtilement transcendées par une pointe d'electro, Benny Benassi ne s'y est d'ailleurs pas

trompé lorsqu'il en a réalisé son mythique remix. Un véritable tube, qui aura fait danser et rêver des millions de personnes à travers le monde, révélant à la terre entière la fameuse French Touch incarnée par la Grande Alizée.

Hey ! Amigo ! "Mets les voiles"... À son doux visage Barcelona, prends-la en otage. Une fois encore, Alizée sait nous surprendre là où on ne l'attend pas, et nous emmène loin de notre grisaille, jusqu'en Amérique du Sud, nous déhancher au rythme des favelas. Alizée nous montre ici qu'elle est parfaitement à l'aise, même dans un style bien éloigné de ses registres habituels, et nous livre ici une grande leçon de culture latino où la samba se mêle au flamenco dans une alchimie enchanteresse. Certes, il est tentant de se dire que l'atypisme de cette chanson la rend très légèrement inférieure par rapport au reste de l'album mais... naaaaan, c'est vraiment la meilleure chanson de l'album !

L'e-mail a des ailes Des mots qu'on s'envoie Mémos et des mails C'est aux bouts de ses doigts Que s'envolent

"Alizée m'a fait rêver" Martin Luther K.

- 58

(42lemag.fr)

-


PORTNAWAK Cœur déjà pris

Pour la clôture de l'album, Alizée finit en beauté et nous offre une ballade mélancolique époustouflante. On pensait avoir tout vu et tout entendu, mais là Alizée achève de nous faire la démonstration de son savoir-faire divin, et c'est donc logiquement sur la meilleure chanson de l'album qu'on la quitte la gorge nouée et les larmes aux yeux, mais non sans en redemander !

Conclusion

"Alizée m'a tuer" Omar R. Mes mots qui s'emmêlent Ce titre démarre par une amorce des plus traditionnelles, mais ce n'est que pour mieux nous emporter dans un tourbillon onirique où la douceur des guitares s'allie à la puissance de la voix d'Alizée pour nous transporter dans un monde où les amours épistolaires font force de loi. Une chanson faussement calme, mais qui ne laissera personne indemne, ce qui est bien ce que l'on est en droit d'attendre de la meilleure chanson de l'album !

compte qu'elle a vraiment un faible pour les bad guys) apparemment pourchassé par Interpol, même le plus endurci des métalleux dépressifs ne pourra être que conquis par l'optimisme débordant de cette chanson. Bref, pour moi c'est LE coup de cœur de cet album !

Youpidou Youpidou J'ai quitte l'école (ouais ben t'aurais peut-être mieux fait d'y rester un peu plus longtemps à l'école, histoire d'apprendre à pondre des paroles qui veulent dire quelque chose, sombre conna... hum veuillez m'excuser, petite fatigue passagère, mon clavier a dépassé mes pensées) Rien que le titre, on comprend qu'on va avoir droit à une chanson de haut niveau. C'est décidément un leitmotiv, mais c'est définitivement lorsqu'elle nous ouvre son cœur qu'Alizée sait le plus nous émouvoir, et à travers le récit de ses déboires sentimentaux avec son homme, "Un voyou ! Un vrai Al Capone !" (entre ça et son mac, on se rend

- 59

(42lemag.fr)

-

Voilà, j'espère que la critique de cet album vous aura donné envie, si vous ne la connaissez pas encore, de découvrir cette immense artiste qui nous ravira, je l'espère, pendant encore de nombreuses années ! J'en profite pour vous rappeler qu'Alizée donnera un concert exceptionnel au salon du tracteur de Montargis le 16 avril, n'hésitez pas à aller la soutenir, moi en tous cas j'y serai ! 

Mppprrrrfffffchier & son correspondant Jean-Kévin Boulier

L’ALBUM DU MOIS

Je vois tes gestes Qui s'assemblent... aux miens De vraies caresses, je laisse Le poids de son chagrin...


TOUT CE QUE VOUS N’AVEZ JAMAIS VOULU SAVOIR

PORTNAWAK

Réaliser des mails "qui tournent sur internet" Car la souffrance aussi, ça se partage

Définir ce qu'est la culture n'est pas chose aisée. Sans rentrer dans de grands débats prise-de-têtogène, on pourrait résumer en disant que la culture est un ensemble de conventions, d'informations et de codes, partagés et reconnus par un groupe de gens. Une culture peut être liée à un pays, un métier, une forme d'art, ... Elle évolue avec le temps. Elle s'enrichit et se précise grâce aux divers échanges effectués par les individus s'identifiant à elle : des échanges entre eux, ou avec d'autres individus, ou d'autres cultures. Partant de cette définition, j'ai le regret de vous annoncer que les blagues et les powerpoint à la con que vous transmettez à vos amis et collègues constituent une culture à part entière. L'un des premiers principes de cette culture, c'est la notion de couches d'informations encapsulées.

Des couches de texte Les messages qui tournent sur internet, c'est comme le vin : ça se bonifie avec le temps, mais ça fait du dépôt. Chaque lo-

giciel ou site de mails ajoute des trucs inutiles au texte existant, afin d'aboutir à un vrai bon tas de merde de qualité. Cette accumulation se produit à divers endroits. 

Début du mail

Ici seront répétés, à plusieurs reprises : le sujet, la date, et surtout, la liste des

personnes l'ayant transmis. C'est pourquoi, vous devez vous appliquer à faire vos envois à un grand nombre de gens (50 minimum), et de bien tous les mettre dans le champ "destinataires" ou "Cc". Surtout pas Cci, car ils ne bénéficieraient pas de la liste totale. Si vous n'avez pas assez d'amis, ce n'est pas grave, inventez des adresses bidons. Vous pouvez vous inspirer des gens imaginaires que vous avez créés dans votre tête et que vous rêvez de rencontrer en vrai : ChaudeCoquineDu75@lingerie.com, Zidane98@fifa.fr, Hannibal_lecter@lasante.gouv... 

Dans le texte même du mail

Chaque forwardage apposera une petite barre colorée, ou mieux, une colonne de caractères ">", qui transformeront rapidement votre subtile blague sur les blondes en une soupe illisible et déchiquetée. Avec un peu de chance, des sauts de lignes seront ajoutés arbitraire-

- 60

(42lemag.fr)

-


PORTNAWAK ment au milieu de vos phrases, qui seront ensuite renforcés de ">", et ainsi de suite. 

À la fin du mail

Au sujet des clauses de confidentialité, il est important que le nom de l'entreprise y soit mentionné, afin que le monde entier sache qu'elle est constituée de jeanfoutre cafardeux qui se complaisent dans leur médiocrité et leur humour de mongolien. 

Dans le sujet de mail

C'est une zone restreinte pour les couches de textes, mais cruciale. Les suites de Tr, Fw, Re, Réf et Trans (ce n'est pas sale) doivent s'y enchaîner en une joyeuse sarabande (ce n'est pas sale non plus). Chaque logiciel est conçu pour ne pas ajouter deux fois de suite sa petite touche personnelle, mais aucun ne reconnaît celles des autres ! La moindre différence de caractère peut suffire (par ex : "Re:" et "RE:"). Pour une analogie pertinente : imaginez 30 enfants autistes travaillant tous en même temps sur le même dessin. Le but ici, est de parvenir à rallonger suffisamment le texte du sujet de façon à ce que seul le début s'affiche, occultant

la partie qui aurait pu être intéressante. (J'ai bien dit "aurait pu".) 

Provoquez l'accumulation

Tout cela est bien. Mais au départ de votre mail de merde, ces couches de textes ne sont pas présentes. Sachez que ce serait une erreur monumentale de l'envoyer tel quel. Vous devez récupérer plusieurs logiciels et vous inscrire à plusieurs sites (prenez les plus cradingues : Outlook, hotmail, infonie...), faites passer votre mail dans toutes ces moulinettes, et vous aurez un résultat satisfaisant que vous pourrez faire découvrir à vos futurs-ex-amis.

(inspirez-vous des skyblogs). Il faut que les gens comprennent bien que vous avez été traumatisé dans votre enfance par un professeur sadique, qui vous faisait copier des punitions avec "les voyelles en rouge et les consonnes en vert".

Des couches de mise en forme

De plus, vous aurez pris soin d'appliquer sur tout votre texte au moins deux modifications parmi le gras, l'italique et le souligné, en alternant les combinaisons, bien évidemment. Le CAPS LOCK FURY peut également vous être utile. Un article entier d'un précédent numéro de 42 à été consacré à cette astucieuse technique (retrouvez-le vous-même). Les points d'interrogation et d'exclamation vont par paquets de 10.

C'est simple, vous avez à votre disposition différentes couleurs, tailles et polices toutes plus gores les unes que les autres. Il vous suffit d'enchaîner le tout, de la manière la plus chaotique possible

Dans les couches de mise en forme, j'englobe également les transformations successives que subissent les caractères particuliers. Une fois de plus, on s'appuie sur l'autisme des logiciels de mails. Les

- 61

(42lemag.fr)

-

TOUT CE QUE VOUS N’AVEZ JAMAIS VOULU SAVOIR

C'est là où la créativité des logiciels de mails s'exprime le plus. Vous y trouverez, en vrac, des publicités tapageuses et obscènes, des smileys et autres images animées débilitantes, des certificats de contrôle faits par des anti-virus imbus de leur confiance, des clauses de confidentialité écrites par des entreprises voulant garder leur petit cul bien propre en se déresponsabilisant de toutes les conneries que font circuler leurs employés, des signatures dégueulasses, des "cordialement" hypocrites, etc., etc.


TOUT CE QUE VOUS N’AVEZ JAMAIS VOULU SAVOIR

PORTNAWAK accents doivent systématiquement être remplacé par du kraproutt, et aboutir à une suite d'au moins trois caractères incompréhensibles (utilisez plusieurs étapes de transformation si nécessaire). À ce sujet, le signe "euro" est particulièrement violenté, et vous permettra d'obtenir des petits oasis d'humour, tels que "Bénéficiez de Windows 7 à 35??? !" N'oubliez pas non plus de passer par un logiciel n'interprétant pas le HTML, et qui réécrira le tout comme un gros crétin illettré et attardé. Une belle suite de 50 "&nbsp;" à la fin d'un mail, ça a toujours son petit effet.

Des couches de fichiers OK, vous venez de dénicher sur Wikipedia la super blague de Toto qui va acheter du saucisson et vous avez envie de la partager avec le monde entier. Vous avez bien compris le concept des couches de texte, alors vous copiez-collez votre historiette dans le corps du mail, vous moulinez, et vous vous apprêtez à envoyer le paquet ainsi élaboré. Erreur !! Erreur !! Les couches de textes, ça se génère tout seul, mais le contenu réel de votre mail de merde nécessite un type d'encapsulation supplémentaire. Prenez votre blague, découpez-la en petites phrases, et mettez-les sous forme d'images. Insérez chacune d'elle dans un document Word différent, que vous intégrerez ensuite dans une présentation Powerpoint. Compressez le tout au format zip, puis au format rar. Changez le type

de fichier en ".zob" pour occulter ces traitements. Cryptez l'ensemble avec une clé de 256 octets, saupoudrez de sauce tomate, faites revenir à feu doux, flambez au whisky, insérez la vis B12 dans la planche X17, secouez, branlez. C'est prêt ! Ajoutez la pièce jointe ainsi obtenue dans votre mail et faites péter la saloperie ! Le but, c'est que les personnes recevant votre fichier doivent en chier des briques pour accédez à son contenu final. Il faut bien que l'on comprenne que vous haïssez la Terre entière et que votre désir profond, c'est de larder le corps de vos amis avec un fouet à pointes. Et puis merde, Toto qui va acheter du saucisson, ça se mérite !

Autre exemple : votre pièce jointe est un court-métrage divertissant, mettons que ce soit le bêtisier du handi-water-polo (sport theme validated). Dans ce cas, utilisez un format de vidéo fermé, lisible uniquement par un player disponible en moldavie septentrionale, et avec un taux de compression inexistant. Les .wmv sont très bien pour ça. Partez d'une qualité d'image minimalistissime, que vous réencoderez ensuite en super-haute définition. De cette manière, les énormes pâtés de pixels représentant Michel Culde-jatte au fond de la piscine seront le plus détaillé possible, et votre fichier triplera de volume. S'il atteint une taille supérieure à 5 Mo, n'utilisez pas de solutions pratiques comme MegaUpload. Découpez-le en petit fichiers de 200 Ko que vous enverrez un par un. Rappelezvous : vous haïssez l'humanité.

Faites souffrir par toutes les sensations possibles J'ai parlé tout à l'heure des Powerpoint. Il s'agit de la clé de voûte de la culture du mail pourri. Tout ce que j'ai dit à propos de la mise en forme de texte y est applicable. Mais une dimension de plus s'offre à vous pour faire ressortir vos névroses : l'animation. Allez-y au taquet : transitions à gerber avec du fondu enchaîné par carré de 50x50, clignotement à outrance, phrases entières qui arrivent en sautillant, ganachage d'étoile brillantes, etc. À noter également que vous pouvez intégrer du Wordart vomitif. Le patrimoine historique véhiculé par cette technique de calligraphie ancestrale est riche et subtil, et mériterait un article à part entière. Je ne vais donc pas m'étendre des-

- 62

(42lemag.fr)

-


PORTNAWAK

Oui mais on raconte quoi ? Voilà une question à-peu-prèrtinente. Parmi toutes ces couches, il faut effectivement un minimum de contenu tout au fond au fond. Vous pouvez puiser parmi quelques thèmes récurrents : sus, mais ça me fera une idée d'article pour plus tard. (Mouhahaha, tremblez, pauvres mortels !!) Ce qui fait toute la force du Powerpoint, c'est ses capacités multimédia (ce mot ne veut plus rien dire depuis longtemps, mais on s'en fout). Cela signifie que vous pouvez absolument tout mettre, depuis le scrolling arc-en-ciel, jusqu'au fichier son ah_que_coucou_johnny.wav, en passant par le bouton "cliquez-ici" qui s'échappe quand la souris va dessus hahaha-lol. Alors n'hésitez plus, et laissez éclater vos sentiments de vengeance contre le monde en une orgie de patchworks frénétiques et spasmophiles. C'est une occasion en or de montrer à tout votre entourage que vous le méprisez intensément, et que vous foulez au pied les codes de survie esthétique les plus élémentaires.

Mes deux coups de cœur personnels pour les sons de Powerpoint, c'est un espèce de fou rire gras "Hwouah hwouah hwouah !!!" et une musique débile avec une voix aigue qui fait "dim dibidim dibidim dibi-dibi-dibim dibidim dibidim dibidibi-dibim" sur un bon gros sample de "DUN DUN DUN DUN STOM STOM STOM". Vous devriez les retrouver sans problème. (Ah mayrde, ici c'est du texte, on peut pas décrire des sons. Ouais, oubliez ça.) Le Powerpoint vous ouvre donc un infini éventail de souffrances, autant pour la vue que pour l'ouïe. Mais pour les autres

Ce qui m'amène à un autre point non négligeable du Powerpoint : le son ! Un véritable zoo d'échantillons sonores est à votre disposition sur le grand internet : musiques cuculs, bruits-rigolos-dzoingdzoing, cris de femme de film d'horreur, hurlements de macaques... C'est la fête ! Ne manquez pas d'ajouter un gros "METTEZ LE SON !!" dans le texte de votre mail. Ou alors, ne le mettez pas. C'est un moyen amusant de détecter qui est en train de glander dans l'open space, et de rerouter la colère du chef de service vers cette petite grue de Louise-Guillemette (dont vous avez l'intention de prendre la place, bien entendu).

- 63

(42lemag.fr)

-



L'humour désespérant

Ressortez tout simplement les blagues pas drôles que vous avez déjà entendues 1 000 fois. Ce qui marche bien en ce moment, c'est la misogynie, la misandrie, les vieux, la consanguinité, la pédophilie et Manchester. D'autre part, vous pouvez recycler toutes vos vieilles blagues belges en blague sur les blondes. C'est une valeur lolifère qui continue d'avoir le vent en poupe. 

L'engagement civil et politique

Imaginons que ce matin, vous ayez ouvert une boîte de smarties, et vous n'en

TOUT CE QUE VOUS N’AVEZ JAMAIS VOULU SAVOIR

sens, comment faire ? Malheureusement, l'informatique ne vous sera pas d'un grand secours pour le toucher, l'odorat et le goût. Il ne reste qu'à faire confiance à votre créativité et vos frustrations profondes : frottez vos cheveux gras contre votre petit frère, approchezvous discrètement de la tablée familiale alors que certains en sont encore au dessert et dropez un pet ninja, glaviotez dans les gobelets de café de vos collègues. Enfin bref, faites comme d'habitude, vous vous en sortez très bien.


TOUT CE QUE VOUS N’AVEZ JAMAIS VOULU SAVOIR

PORTNAWAK avez trouvé que 5 à l'intérieur. Lancez immédiatement un boycott sur ce produit. Expliquez que sur internet, nous disposons du "fabuleux pouvoir de la boule de neige" et que si chacun renvoie ce mail à 10 personnes, au bout d'une semaine nous serons des milliards, bien plus qu'il n'y a de boîtes de smarties dans l'univers !! Vous pouvez également révéler des informations secrètes que tout le monde doit savoir : complots internationaux, extra-terrestres, aiguilles infectées du virus du sida qui se plantent dans votre cul, fin du monde, la Lune qui n'existe pas... 

La morale bisounoursiste

C'est le thème qui génère le plus d'images dégoulinante de couleur et de lumière. Les coucher - de - soleil - avec - lens - flare - entre-branches - d-arbre, capables de tuer sur le coup n'importe quel humain ayant un minimum de connaissances en photographie, y sont foison. Pour le texte, sortez les niaiseries conventionnelles : "Visitez des endroits inconnus, cuisinez vos plats vous-même, passez du temps avec vos enfants plutôt qu'au travail, blablabla". Bien entendu, de votre côté vous ne sortez jamais de chez vous, vous avez la carte de fidélité platinum du MacDo, et vous ne supportez plus votre famille. Mais ça c'est pas grave. Un point important : si vous voulez annoncer qu'il faut "cueillir le moment présent et profiter de tous les petits instants

de la vie et considérez chaque journée comme une occasion spéciale et magique", alors vous devez obligatoirement raconter l'histoire de quelqu'un qui meurt (par exemple, une petite fille dans un accident de voiture). Bien entendu, c'est à ce moment-là que l'entourage du macchab' se rendra compte comme la vie est fragile, et qu'il faut la préserver et l'apprécier. (Tuez-moi je vous en supplie).



Un peu de tout

Des photos de touristes dans des endroits enchanteurs où vous n'irez jamais. De la colère contre les fonctionnaires qui vivent aux crochets de la société en branlant rien et en se mettant en grève. Des réflexions sur le travail et la vie de bureau. Des illusions d'optiques. Des citations et pensées profondes... Les sujets sont vastes.

Conclusion Lorsque je tourne mon regard vers le passé, je vois le kitsch, les vêtements fluo, les pattes d'eph', les coiffures gazeuses, les moustaches kilométriques. Je me fous de leur gueule en me disant qu'à l'époque, ils avaient vraiment des problèmes avec la définition de la beauté. Lorsque les hommes et les femmes du futur (si futur il y a) tourneront leur regard vers nous, et qu'ils fouilleront dans les vieux serveurs de mail qui auront résisté à l'apocalypse, ils retrouveront nos messages. Toutes ces couleurs aléatoires, ces mots gorgés de fautes et ces phrases bancales. Et alors, enfin, les esprits des gens des années 80 pourront reposer en paix. 

Réchèr

- 64

(42lemag.fr)

-


PORTNAWAK ENCORE UN PEU DE DOULEURS OCCULAIRES ?

TOUT CE QUE VOUS N’AVEZ JAMAIS VOULU SAVOIR

- 65

(42lemag.fr)

-


BAYDAY !

PORTNAWAK

- 66

(42lemag.fr)

-


PORTNAWAK

BAYDAY !

- 67

(42lemag.fr)

-


MROUCHIK LE HAMSTER

PORTNAWAK

Le texte dont vous êtes le héros Car tout le monde rêve d'être un hamster.

Previously on Mrouchik The Hamster : (À chanter en scandant : Il s’échappé d’une cage, il s’est échappé des chiottes, il a utilisé Cyttorax, il a pwné Cerb et il a démoli Polo, c’est Mrouchik le Hamster *\o/* *\o/* *\o/* Ouais, ouais, ouais, Mrouchik *\o/* *\o/* *\o/* bon, allez ouste les

pom-pom girls, c’était tout pourri, j’avais

juste besoin de vous pour le quota sport du mois mais en fait vous avez juste niqué mon intro.

Maintenant,

chambre, j’arrive.

retournez

dans

ma

Bon, on revient aux choses sérieuses. Comme les hum… très jolies demoiselles l’ont déjà évoqué, Mrouchik a foutu un magnifique coup de brosse à cheveux fée clochette dans le blase de Polo, qui est maintenant à terre en train de hurler sa maman en tenant son nez tout sanguinolent. Et ça, Mrouchik a la ferme intention de ne pas perdre une miette du spectacle, malgré les bruits de pas de plus en plus proches d’autres humains, alertés par le vacarme…

L

e seul problème c’est qu’il était légèrement groggy. Normal, me direz-vous, c’est comme si on

l’avait éjecté d’un immeuble de six étages avec un énorme coup de pied dans son derrière. Il était cependant tout juste assez maître de ses mouvements pour rouler sur le côté (lamentablement, il faut le reconnaître) pour atteindre un petit espace, sous un meuble en bois, d’où il pourrait à la fois être caché et admirer la scène qui s’offrirait à lui. De courts efforts plus tard, il arriva enfin dans son havre de paix, prêt à se délec-

ter et surtout avec l'intention de reprendre ses esprits : il avait l’impression de revivre la fois où Jenrathy avait mis de la vodka dans son biberon “pour rire, lol”. Il était à peine prêt à en prendre plein les mirettes qu'il entendit les autres humains arriver dans la pièce. Là, nullement inquiétés par la douleur (tant physique que morale) de leurs deux camarades misérablement jetés au sol par un hamster, ils explosèrent de rire, faisant de ce fait tourner les moteurs du roflocopter magnifiquement conçu par Mppprrrrfffffchier et Réchèr. Ceci ajouta encore plus de burlesque à une scène qui n’avait déjà plus rien à envier à un épisode de Stargate. Une voix masculine, qui, on l’entendait bien, avait du mal à reprendre son souffle après un tel fou rire, parvint tout de même à balbutier “putain, y’a personne qui a une caméra, parce que Cerb' bâillonné et Polo démonté, ça se youtube direct !”, et contre toute attente, une voix féminine, celle de la tortionnaire de la cuvette de toilettes qui venait juste d’arriver derrière, s’exclama “Oui oui,

- 68

(42lemag.fr)

-


PORTNAWAK

Et pendant ce temps-là, tapi dans l’ombre, tel un joueur de WoW attendant la remise en route hebdomadaire des serveurs, Mrouchik tentait de maîtriser deux fortes émotions contraires qui s’agitaient en lui. La première émotion était la fierté. Celle de voir son œuvre visible au monde des humains, celle de voir sa puissance être reconnue et admirée, et enfin celle de voir son héroïsme gravé à jamais, et pour l’éternité. Oui mais voilà. La seconde émotion, non moins forte, était la hargne qu’il avait envers l’humaine qui portait la caméra. Il avait réussi à la faire fuir, mais elle était revenue. De quel droit ? C’était elle qui filmait. De quel droit ? Tout cela se confronta dans sa tête, jusqu’à l'inéluctable. Mrouchik passa du côté obscur de la Force. Il sentit la haine emplir son corps, et gagner chacun de ses poils, chacune de ses moustaches, et instantanément, il sortit de son sanctuaire, grimpa sur le lit, atteignit une commode

qu’il escalada, et s’élança sauvagement vers la gorge de la camerawoman, toutes dents dehors. Celle-ci poussa un cri strident qui ne fit pas lâcher prise notre héros. Un bruit mat accompagna la chute de la caméra, le bras de Polo fit un immonde «crrrrrrraaaaaaaack » lorsque l’humaine, se débattant, lui marcha dessus, et Bebealien se mit à genoux et hurla à la mort en prenant la tête dans ses mains. Ce fut à ce moment que l’une des personnes de l’assistance eut une idée de génie pour tenter de venir en aide à sa camarade agressée par Mrouchik : prenant conscience qu'il avait toujours dans ses mains un pot de 500 mL de sirop d’érable qu’il venait d’ouvrir lorsqu’il fut alerté par les beuglements de Polo, il en jeta violemment le contenu en direction de notre hamster, en prenant bien soin de ne pas tâcher son tee-shirt dédicacé de Devin Tonwsend. Notre hamster fut déstabilisé, si bien qu’il perdit prise, pour finalement atterrir de nouveau par terre, comme

avant mais en pire, bien pire, puis qu'il se retrouva désormais englué dans un liquide ignominieusement visqueux, à découvert, et entouré d’une horde d’humains dont quatre qui désirent sûrement le regarder courir au fond d’une casserole à feu vif...

To be continued... La suite dans le prochain numéro, ceci dit vous pouvez influer sur la suite en vous rendant sur le forum http://www.nioutaik.fr/daultimatewebzine/:  Si vous voulez que Bebealien, faisant fi de la convention de Genève, tente de capturer Mrouchik dans le but très clair de le torturer, tapez 1

Si vous préférez que Mrouchik continue de se prendre pour un Maître Yoda saveur québécoise, tapez 2 

 Si vous avez envie qu’il s’évanouisse et revienne lentement à lui dans une pièce faiblement éclairée, le corps enroulé dans du film plastique, tapez 3

Vous pouvez aussi voter pour le rédacteur que vous voulez voir continuer cette histoire le mois prochain : Si vous voulez que ça soit obi votez pour la solution A.



 Si vous voulez que ça soit Draxx votez pour la solution B.  Si vous voulez que ça soit CerberusXt votez pour la solution C. 

zenito

- 69

(42lemag.fr)

-

MROUCHIK LE HAMSTER

moi ! Mais c’était pas vraiment pour ça que je l’avais apportée !”. “Pas grave, lui répondit la première voix, alors tu vas me filmer ça en faisant un espèce de plan tournant ; obi, tu vas me tenir le drapeau de Groland avec un pied sur la tête de Polo, et je vais faire jouer l’hymne roumain sur mon iPhone ! Ça va envoyer du pâté ! Enfin, je le tiens, le court-métrage qui va me révéler !”. Et malgré les ronchonnements dudit Polo, fermement maintenu à terre par des Rangers et avec un nez toujours autant en mille morceaux, le plateau de tournage improvisé se mit en place à la vitesse de l’éclair, avec le roflocopter toujours rugissant en guise de fond sonore.


COURRIER DES LECTEURS

COURRIER

Courrier des lecteurs La rédaction en connexion directe via minitel

Christian Ronald : Moi, le sport, bof, mais je veux gagner des millions et défoncer du mannequin à la chaine, alors, quel sport choisir pour réaliser mon plan carrière ?



 42 (Polo) : La règle numéro 1 est d'être dans un sport médiatisé, qui passionne les foules, car beaucoup de monde = médias impliqués = marketing = thunes, il te faut donc choisir un sport qui attire énormément les foules afin de te faire un max de blé. Puis, il faut que ton sport soit accessible et fasse rêver ! Accessible car tout le monde doit pouvoir le pratiquer s'il le souhaite, c'est de là que partira ta base de fans ! Egalement, ton sport doit ne doit pas avoir une énorme aura qu'auprès des hommes, il faut aussi qu'il passionne les femmes et les enfants et ce, de tous les continents/pays.

Enfin, qu'il fasse rêver grâce à des arabesques et autres gestes techniques époustouflants pour le spectateur, le spectacle, y'a que ça de vrai ! Ensuite, dès que t'as le blé, tu auras les biatches comme l'a démontré le célèbre Docteur Obvious dans son livre sur les capitaines d'équipes de sport ("Capitaine Obvious" aux éditions Stating The, 42 €). Comme tu peux le deviner, plusieurs sports peuvent entrer dans ce spectre mais, il y en a un selon moi qui est nettement plus au dessus du lot : le Curling. Grâce à ce fabuleux sport, à toi les joies de l'argent à ne plus quoi savoir en faire et des femmes à tes pieds !

Bull Thain-Nulle : Bonjour 42, en tant que citoyen modèle, je suis allé voter aux élections régionales. Et comme je suis l'un de vos plus grand fans, je voulais voter pour la région Rhône-Alpes, c'est-à-dire celle contenant le département 42 (Loire). J'aurais aimé voter directement pour la Loire, mais j'ai bien compris que ce sont des élections régionales, et non pas départementales. Il a donc fallu que je choisisse toute la région. Quand je suis arrivé au bureau de vote, les bulletins n'étaient pas disponibles ! Il y avait bien des listes des gens, classés selon leur couleur préférée (rouge, bleu, vert, ...) mais aucun papier avec les noms de région. D'autre part, je ne savais pas qu'on avait eu un vote sur les couleurs. J'ai dû le rater. Tant pis. J'ai donc pris une feuille, j'ai écrit "Rhône-Alpes", j'ai ajouté "42 rules !!" juste en dessous et je l'ai mise dans l'enveloppe. Pourriez-vous me confirmer que j'ai bien fait comme il faut ?



P.S. j'espère que vous passerez au second tour ! Si c'est le cas, je revoterai pour vous, bien entendu. Sinon, je prendrai la région ayant un département le plus proche de 42. 42 (Bebealien) : Tu as bien fait. Sache que nous avons déposé une liste nommée Chasse, Poneyz et 42 qui a récolté exactement 42,42% dans le département 42 (La Loire). Grâce à ce bon résultat, nos congénères vont pouvoir profiter de réductions sur l'achat de poneyz domestiques et sur la mise en place de 42 comme nouvel outil pédagogique pour remplacer



- 70

(42lemag.fr)

-


COURRIER les manuels scolaires bien rébarbatifs.

 Patricia Kaas-Brik : Bonjour 42, je profite de votre tribune pour m'adresser aux gens qui préfèrent le bonus "laser" au bonus "colle" dans les jeux de casse-briques.

Franchement vous êtes trop stupides ! Vous pensez que le laser, ça a un côté pratique, ça permet de finir un niveau tranquille. Youpi youpi génial. Eh bien c'est trop un bonus de noskill ! Avec la colle, tu peux envoyer la balle complètement où tu veux. Tu la places dans un endroit confiné, ça te pète plein de briques, et c'est vachement plus classe comme style de jeu. En plus, vous savez quoi ? Quand y'a des briques invincibles, Eh bien votre laser à la con, vous pouvez vous le foutre dans le cul, parce qu'il sert à rien ! De toutes façons les gens qui préfèrent les lasers, en général, ils sont pas foutus de tenir un bonus multi-ball plus de 15 secondes. Vous êtes vraiment des losers. C'est à cause de vous si les programmeurs mettent des bonus de merde dans les jeux, genre le filet rattrapeur-de-balles juste en dessous du pad. Putain ça me fout la gerbe ! 42 (Mppprrrrfffffchier) : Chère Patricia, merci pour votre courrier, il est toujours agréable de voir qu'il reste des personnes érudites s'intéressant aux grands enjeux de ce monde. Cependant, je me dois de m'inscrire en faux par rapport à votre opinion, qui mériterait d'être plus nuancée. Spinoza le disait fort bien : "Différentes situations appellent à différentes solutions." Et s'il y a bien un domaine, en plus de la philosophie cartésianiste, auquel cette maxime s'applique, c'est définitivement les casse-briques.

Xynthia, de Vendée : wwwouuufffsshhh hhoouuuhuuuouuffffsshhhhh FfffwwWOOOUUWWWOUUFFSHHSHSSHHHH !!!!



WWWOUWWOWWOUUUUU WWOWOWWWWUUUUFFFHHSSSSHHWWW !!! CRAC ! BLOUBLOUBLOUBLOUBLOUBLOUB BLOUBLOUB GLOUGLOUGLOU GLOU GLOUGLOUGLOU glouglou glouglouglou glou  42 (zenito) : Chère Xynthia, votre courrier est des plus... elliptiques. Impossible de savoir ce que vous avez voulu signifier dans celui-ci. Nous vous remercions toutefois de votre participation active, c'est la première fois qu'une femme autant mouillée que vous répond à notre courrier. Après concertation avec toute la rédaction et l'utilisation de logiciels de décodage trilinéaire par convolution de Fourrière, nous avons conclu qu'il s'agissait d'une demande d'un correspondant étranger, avec lequel vous pourriez discuter de préoccupations communes. Dans cette optique, nous vous proposons Stevenson, d'Haïti, qui nous a envoyé en janvier ce courrier qui vient juste d'arriver, accroché à deux tortues de mer :

---



Certes, le laser est inutile contre les briques indestructibles, mais ces cas restent finalement relativement rares, et la plupart du temps, le laser reste donc d'une puissance inégalée. De toute façon, le bon joueur de casse-briques sait faire fi de tout dogmatisme, et saura abandonner la force brute du laser pour les situations où la polyvalence de la colle est requise.

vvvvvrrrrrrrrrrrrvrrrrrrVVVVRRRRRRRVRRRRRRRRRRRRV r r r r r r r r r r r r r v r r r r r r r r r r r r r r vRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHH CRAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAC --J'espère que vous pourrez bien vous entendre, n'oubliez pas de nous donner de vos nouvelles !

Vous accusez le laser d'être un bonus de noskill. Oui, c'est incontestable. Mais d'un autre côté, le skill a quitté le cassebriques dès l'instant où les bonus, quels qu'ils soient, ont fait leur apparition (à ce propos, puisque vous avez l'air préoccupés par l'avenir des casse-briques, je vous engage à signer la pétition pour que le game designer qui a inventé le bonus qui permet de sauter des niveaux soit immédiatement traduit devant le Tribunal Pénal International). Le Vrai casse-briques se joue uniquement avec une batte, une balle, 3 vies (avec éventuellement une vie supplémentaire tous les 50 000 points si le jeu est d'humeur généreuse), sa bite et son couteau ! Point de Si vous voulez causer à la rédaction, nous envoyer des chèques en bois (pin ou chêne, au choix), ou des photos de poneyz nus une seule adresse : 42lemag@gmail.com, voire, pour les plus à la pointe de la technologie, sur Minitel au 36-15 42. Le grand monstre volant de spaghetti vous le rendra et peut-être même qu’il vous touchera de son appendice nouillesque (mais uniquement si vous êtes sages). Par contre, comme on est généralement charrette pour réaliser le magazine dans les temps on ne peut pas répondre à tous vos mails dans de brefs délais (mais on les lit tous). Ce n’est pas du snobisme, juste une grosse organisation en mousse !

- 71

(42lemag.fr)

-

COURRIER DES LECTEURS

Voter Chasse, Poneyz et 42 c'est voter pour l'avenir. Alors nous comptons sur ton vote, et peut-être pourrons nous te proposer un poste au ministère de la glandouille et de la sodomie de dyptères en plein vol. Alors, merci qui ?

bonus superfétatoires pour dévoyer la lutte éternelle de l'Homme contre les Briques !


Magazine 42 - Numéro 14  

Numéro 14 d'avril du magazine 42

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you