Page 1

INITIATIVE DE

Briller par son ÉDITION PRINTEMPS 2015

LA R&D,

qu’est-ce que c’est? Numéro de convention de la poste-publications 40037621


TA B L E D E S M AT I È R E S

2

Mot du directeur général La recherche et développement, un élément majeur de croissance

3

À la CDEVR (CLD) Résumé du Rapport annuel 2014

4

Dernière heure Concours québécois en entrepreneuriat

5

Nouvelles-éclair St-Pierre Moteur Planchers HB

6

Signature Cascades GIE, CRD et CIP

7

À la une Quelques incitatifs fiscaux à faire de la R&D

8

TRÈS jeunes entrepreneurs La grande journée des petits entrepreneurs

10

Développement durable Devenez des chasseurs de fantômes!

11

Mentorat pour entrepreneurs Dans l’oeil du mentor

Légende des programmes d’aide reçus par les entreprises : FDEÉS Fonds de développement des

entreprises d’économie sociale

FJP Fonds Jeunes Promoteurs

Futurpreneur Canada (anciennement FCJE) FLI Fonds local d’investissement STA Soutien au travail autonome AT Aide technique M Mentorat pour entrepreneurs

Le bulletin trimestriel Briller par son Excellence est entièrement rédigé et conçu par la Corporation de développement économique de Victoriaville et sa région (CLD). Il est distribué dans toutes les entreprises manufacturières, de distribution et de services aux entreprises sur le territoire, ainsi qu’aux partenaires économiques. Les renseignements contenus dans les pages du bulletin visent non seulement à informer les lecteurs sur les derniers événements économiques, mais aussi à faciliter le réseautage entre entreprises. 747, boulevard Pierre-Roux Est Victoriaville (Québec) G6T 1S7 Téléphone : 819 758-3172 Site Internet : www.cdevr.ca Courriel : cdevr@cdevr.ca

Mot du directeur général LA RECHERCHE ET DÉVELOPPEMENT, un élément majeur de croissance La recherche et développement, communément appelée R&D, est, par définition : « une catégorie statistique, économique et comptable englobant l’ensemble des activités d’entreprises de façon systématique, en vue d’accroître la somme des connaissances, y compris la connaissance de l’homme, de la culture, de la société, ainsi que l’utilisation de cette somme de connaissance pour de nouvelles applications ». En résumé, cela concerne les procédures entourant la conception, la mise au point et la fabrication d’un nouveau produit industriel ou commercial. À quoi peut servir d’investir en R&D? Inventer de meilleures manières de répondre aux besoins des consommateurs permet d’assurer une position de leader. C’est aussi la R&D qui permet de faire évoluer les méthodes et procédures internes de l’entreprise. En effet, l’entreprise mène des activités de R&D pour améliorer sa capacité de production, notamment environnementale, ainsi que sa qualité. Celle-ci mènera également des recherches afin de créer de nouveaux biens et services, si possible, en accord avec les orientations du marketing et, entre autres, en matière de développement durable. Il existe trois grandes composantes de la R&D : La recherche fondamentale : travaux plus théoriques entrepris en vue d’acquérir de nouvelles connaissances sur les faits observables; La recherche appliquée : travaux théoriques également en vue d’acquérir des connaissances nouvelles, mais dirigées vers un objectif pratique; Développement expérimental : travaux systématiques fondés sur des connaissances obtenues par la recherche, en vue de lancer la fabrication de nouveaux produits, procédés, systèmes et services, ou encore d’améliorer ceux déjà existants. C’est la composante du développement expérimental qui détient la plus grande importance en termes de financement. Nombre d’entreprises, sises sur notre territoire, font de la R&D et maintiennent ainsi un haut standard de qualité pour leurs produits et services. Pour n’en nommer que quelques-unes, je citerais Cascades GIE, qui se spécialise en efficacité énergétique et qui

a développé une expertise en matière de réduction de la consommation d’énergie; d’ailleurs, celle-ci se retrouve à la page Signature de ce présent bulletin, de même que Cascades CRD et CIP. Un autre fleuron de notre région, Gaudreau Environnement, a innové en créant des dalles écologiques fabriquées uniquement à partir de matériaux recyclés. La dalle, composée essentiellement de verre, plastique et porcelaine, se veut une alternative écologique à la traditionnelle dalle de béton. Un autre bel exemple, c’est celui de Groupe Sani Marc qui a conçu les produits Envirologic; ceux-ci sont entièrement faits de fibres recyclées et un minimum de 40 % de ces fibres provient de déchets post-consommation. À plus petite échelle, l’entreprise Techservice, spécialisée en automatisation et contrôle, a développé un nouveau procédé permettant un contrôle des températures spécifiques, selon le mode de production, pour la Fonderie Soucy Belgen, et ce, grâce à des procédés d’automation. Cette innovation a permis une économie atteignant 30 % du coût de chauffage de l’entreprise durant certains mois d’hiver. Je trouvais important de vous donner des exemples concrets de ce qui peut se faire en R&D. Connaissant notre milieu industriel, je peux affirmer qu’une très large majorité de nos entrepreneurs s’appliquent à toujours améliorer les produits et les services qu’ils offrent à leurs clients. Cette façon de procéder démontre le dynamisme entrepreneurial de la région et la prospérité économique qui en découle. L’été est à nos portes, et avec lui, des vacances bien méritées. Je vous souhaite du repos et du bon temps auprès des gens que vous aimez. Partez à la recherche de votre bonheur et développez l’art d’être heureux! Bon R&D!

René Thivierge, directeur général


3

À la CDEVR (CLD)/Résumé du Rapport annuel 2014 MISE EN PLACE DE PROJETS STRUCTURANTS, mission accomplie pour l’équipe de la CDEVR (CLD) L’année 2014, au sein de la CDEVR (CLD), aura été aussi productive que par les années antérieures quant à la somme des résultats obtenus dans le développement économique de la région, nonobstant les coupures annoncées par le gouvernement du Québec concernant les CLD. Au cours de la dernière année, l’équipe de la Corporation a traité et a soutenu plus d’une centaine de dossiers d’entreprises et a permis de générer des investissements avoisinant les 10 millions de dollars. « L’année 2014 aura été celle de l’aboutissement d’un projet de grande valeur pour la CDEVR (CLD), soit celui de la mise en place du tout premier incubateur industriel de la région. D’ailleurs, les premières entreprises pourront commencer à s’installer dès le mois de juin », explique René Thivierge, directeur général de la Corporation. « Ce projet rassembleur, qui démontre la volonté économique du milieu, est un bel exemple du soutien qui est offert à nos entrepreneurs », de rajouter M. Thivierge. REVUE DE L’ANNÉE 2014, EN BREF Grâce aux programmes qu’elle gère, soit le Fonds de développement des entreprises d’économie sociale (FDEÉS), le Fonds Jeunes Promoteurs (FJP), ainsi que le Fonds local d’investissement (FLI), la CDEVR (CLD) a injecté 755 000 $ dans les différents projets d’entreprises, ainsi qu’un montant de 556 867 $ dédié à la ruralité. Ces montants totalisent des investissements de 9 303 567 $ sur notre territoire. Le développement durable fait partie intégrante des valeurs de la Corporation. Durant la dernière année, plusieurs actions concrètes ont été réalisées; cinq entreprises, à l’extérieur de l’Écoparc industriel, ont adhéré à la Démarche d2 et l’entreprise Planchers HB a été la toute première à s’établir dans celui-ci. De plus, la conseillère en développement durable et l’équipe de la CDEVR (CLD) ont remporté respectivement les prix de Relève en développement économique et Précurseur en développement économique lors du gala de l’APDEQ en octobre dernier, pour la Démarche d2 et l’Écoparc industriel. Le mentorat pour entrepreneurs a permis à 21 promoteurs de bénéficier de l’expertise de 15 mentors chevronnés.

La saine gestion des parcs industriels a facilité la vente de neuf terrains dans l’un des trois parcs industriels de Victoriaville, dont un dans l’Écoparc industriel et un autre dans celui du Grand Daveluyville. De plus, il y a eu 33 nouvelles demandes d’achat de terrains et 24 demandes de location ou d’achat de bâtiments existants. Le développement des communautés rurales a permis, grâce aux fonds monétaires qui y sont rattachés et au soutien technique, la réalisation de nombreux projets dans les différentes municipalités rurales de la MRC d’Arthabaska, injectant ainsi des retombées économiques de près de 2 millions de dollars. Les communications de la CDEVR (CLD) ont organisé 11 conférences de presse et produit 25 communiqués. En plus de voir à l’organisation du 63e Tournoi de golf industriel et commercial de Victoriaville et sa région, du VIP Manufacturier et de collaborer à la réalisation du colloque du Conseil des aéroports du Québec, l’équipe des communications a fait paraître 20 publicités dans différents médias, dont une publicité télévisuelle diffusée sur les ondes de ICI Radio-Canada Estrie, de même que la Mauricie, ainsi qu’à l’élaboration d’un reportage dans la revue Industrie & Commerce. L’équipe a aussi produit 4 bulletins Briller par son Excellence, envoyé 22 infolettres et mis en ligne plus de 200 publications sur son Facebook. LES ORIENTATIONS POUR 2015 L’annonce d’une subvention pour l’agrandissement de l’Aéroport André-Fortin, le 14 avril dernier, vient consolider un travail de longue haleine pour l’équipe de la CDEVR (CLD), les prémisses remontant jusqu’en 2010 pour cet important projet. En plus de continuer sa mission d’accompagnement auprès des promoteurs et de les soutenir dans leurs démarches de croissance, la Corporation a dans son collimateur trois projets d’envergure. Ceux-ci viendront renforcir une économie déjà forte grâce à la diversité de son tissu industriel. « L’année 2015 en sera une de transition, apportant son lot de changements et d’adaptations, mais qu’à cela ne tienne, notre région continuera de Briller par sa détermination et son leadership! », termine le directeur général, M. Thivierge.


4

Dernière heure CONCOURS QUÉBÉCOIS EN ENTREPRENEURIAT :

une récolte fructueuse pour nos entreprises! C’est à Drummondville, le 6 mai dernier, qu’avait lieu la 17e édition du gala régional du Concours québécois en entrepreneuriat. Cette année, huit entreprises de la MRC d’Arthabaska étaient finalistes au concours dans les différentes catégories du volet Création d’entreprise : LES FINALISTES Bioalimentaire - Bergerie Les Roses Commerce - Boulangerie Soucy - O2 Soleil Économie sociale - Coopérative de solidarité de services de remplacement agricole Transmission d’entreprise - Ébénisterie Chester Services aux entreprises - Experts Momentum Services aux individus - Centre d’entraînement CrossFit Burst - WN Événement La récolte aura été fructueuse, car quatre de ces entreprises sont lauréates et elles représenteront le Centre-du-Québec lors du Gala des Grands Prix Desjardins qui aura lieu au Palais Montcalm de Québec, le 18 juin 2015.

COMMERCE O2 Soleil

LES LAURÉATS Commerce - O2 Soleil Économie sociale - Coopérative de solidarité de services de remplacement agricole Transmission d’entreprise - Ébénisterie Chester Services aux entreprises - Experts Momentum Aussi, le prix Femmessor Centre-du-Québec, remis spécialement à une entreprise gérée par une ou des femmes, a été remporté par le Centre d’entraînement CrossFit Burst. Le deuxième volet de la soirée était celui de l’entrepreneuriat étudiant. Encore une fois, le territoire de Victoriaville et sa région était largement représenté, et c’est avec une grande fierté que les étudiants de la Commission scolaire des Bois-Francs sont repartis avec quatre prix pour les projets suivants : Le Sentier de l’horreur - École St-David Paparazzi - École La Myriade J.-P.-H.-Massicotte Ensemble pour l’autonomie! - C.F.P. Vision 20 20 Le parcours des combattants 2014 - Cégep de Victoriaville

ÉCONOMIE SOCIALE Coopérative de solidarité de services de remplacement agricole

SERVICES AUX INDIVIDUS (PRIX FEMMESSOR CENTRE-DU-QUÉBEC) Centre d’entraînement CrossFit Burst

SERVICES AUX ENTREPRISES Experts Momentum

TRANSMISSION D’ENTREPRISE Ébénisterie Chester


5

Nouvelles-éclair

ST-PIERRE MOTEUR,

au service des entreprises depuis plus de 50 ans Ce nouveau service est offert pour les cylindres de motoneiges, de motocross, de motocyclettes, de véhicules tout-terrains, de motomarines, de « go-karts », de même que pour tout autre moteur à deux ou quatre temps.

Dans le paysage victoriavillois depuis 1958, St-Pierre Moteur offre maintenant un nouveau service à sa clientèle : le replacage de cylindres d’aluminium, et ce, directement à leur atelier. Ce faisant, l’entreprise devient ainsi la 4e au Canada à offrir ce service. « La technologie que nous utilisons a fait ses preuves et elle est comparable à celle utilisée pour le placage de cylindres d’origine (OEM), réduisant la friction, permettant une meilleure lubrification du cylindre, un transfert de chaleur amélioré et une durabilité accrue », fait savoir M. Francis St-Pierre, copropriétaire de la compagnie, avec son père Jean.

En plus du replacage de cylindres, St-Pierre Moteur est un chef de file dans le réusinage de moteurs de toutes sortes, que ce soit à essence, au diesel ou au propane, pour les secteurs automobiles, industriels, agricoles, marins, produits récréatifs, etc. « Nous effectuons la vente et la réparation de turbos ainsi que la vente d’injecteurs et de composantes d’injection. Nous regarnissons les freins et les systèmes d’embrayage industriel. Aussi, un vaste choix de pièces et d’accessoires de moteurs sont disponibles sur place et à des prix concurrentiels », conclut le copropriétaire. Avec de l’équipement à la fine pointe de la technologie et une équipe spécialisée, rien de surprenant à ce que les entreprises fassent confiance à St-Pierre Moteur depuis plus de 50 ans. 820, rue Notre-Dame Est Victoriaville (Québec) G6P 4B7 Téléphone : 819 752-4865 Courriel : st-pierremoteur@bellnet.ca Site Internet : www.stpierremoteur.com

PLANCHERS HB, première entreprise à s’installer dans l’Écoparc industriel Fort attendue depuis l’annonce réalisée en avril 2014, l’ouAndré Bellavance, René Beaulieu, Alain Rayes, Hubert Blier, verture officielle Gilles Lafontaine, Marielle Houle de la première et Mélanie Massé entreprise à s’installer dans l’Écoparc industriel est maintenant chose faite. L’entreprise Planchers HB peut se targuer d’inaugurer l’Écoparc. Leader en services-conseils et en pose de couvre-planchers depuis 1999, l’entreprise offre des produits et un service clés en main de qualité, à la grandeur de la province, pour la vente et l’installation de couvre-planchers dans les secteurs commercial, industriel et institutionnel. Afin de pouvoir s’établir dans l’Écoparc, le promoteur a dû respecter un cahier de charges qui comprend des exigences dans cinq domaines, soit en matière de bâtiment durable, de l’architecture,

de l’aménagement extérieur, de l’environnement, de même que dans les pratiques d’affaires. « Le respect de l’environnement a toujours fait partie de mes valeurs, et par le fait même, de mes décisions d’affaires. Alors pour moi, il était impératif de continuer mon implication en ce domaine et l’Écoparc industriel répondait bien à mes exigences et à mes besoins », explique le président, Hubert Blier. Planchers HB a également adhéré à la Démarche d2. Ce service d’accompagnement personnalisé, offert par la CDEVR (CLD), permet aux entreprises d’intégrer le développement durable au cœur de leurs orientations stratégiques, les aidant ainsi à adopter des pratiques d’affaires qui soient économiquement prospères et soucieuses de l’environnement et du bien-être de la collectivité. 235, rue J-Aurèle-Roux Victoriaville (Québec) G6T 0N6 Téléphone : 819 752-7205 Courriel : hubert.blier@planchershb.com Site Internet : www.planchershb.com


6

Signature

Découvrez CASCADES GIE, CRD ET CIP Cascades offre ses services d’ingénierie, de gestion de projets, d’effi cacité énergétique et de recherche et développement aux autres entreprises. GROUPE D’INTERVENTION EN ÉNERGIE (GIE) En 1997, avant même que l’utilisation responsable des ressources énergétiques ne devienne une préoccupation d’envergure auprès de l’opinion publique, Cascades mettait sur pied, à Kingsey Falls, son Groupe d’intervention en énergie. Formée principalement d’ingénieurs, l’équipe du GIE a pour mission de voir à la réduction des coûts d’énergie et à l’augmentation de l’efficacité énergétique de ses clients. Ses mandats spécifiques de réduction énergétique incluent les objectifs suivants : • Réseau d’air comprimé et compresseurs • Optimisation de système de pompage • Réseau de vide et pompe à vide • Procédés généraux de fabrication de papier • Bouilloires (eau chaude et vapeur, tous types de combustibles) • Bilans aéronautiques, systèmes CVAC et échangeurs de chaleur • Réseaux vapeurs-condensat et diagnostic des trappes à vapeur • Mesurage de la consommation d’énergie en temps réel et implantation du Système d’information de gestion de l’énergie (SIGE) • Modélisation et prédiction de la consommation d’énergie • Étude d’intégration de procédés et étude d’étalonnage • Optimisation des sources d’énergie (choix du bon combustible) • Éclairage (optimisation, remplacement, contrôle) • Correction du facteur de puissance électrique • Entraînements à fréquence variable électrique • Sécherie (machine carton) et système hotte-Yankee (machine tissu) • Énergies renouvelables et programmes de subventions Le GIE est à la base de la réussite de Cascades, en matière de réduction de la consommation d’énergie. À preuve, l’entreprise a réduit sa facture d’énergie de plus de 60 millions de dollars entre 2004 et 2014; le Groupe a d’ailleurs remporté, en 2012, le prix de Leadership du PEEIC (programme d’économie d’énergie dans l’industrie canadienne), dans la catégorie Stratégie d’efficacité énergétique intégrée . Cascades GIE est un leader en gestion de l’énergie dans le secteur industriel. L’entreprise accompagne également d’autres industriels québécois de différents secteurs d’activités dans la mise en place de Système de Gestion en Énergie (SGÉ), en lien avec la norme énergétique ISO 50 001. CENTRE DE RECHERCHE ET DÉVELOPPEMENT (CRD) Le Centre de recherche et développement de Cascades est aujourd’hui le plus grand centre de recherche canadien du secteur privé dans le domaine des pâtes et papiers. Son équipe compte à ce jour plus d’une quarantaine de scientifiques (techniciens, chimistes et ingénieurs) et ceux-ci disposent de neuf laboratoires spécialisés. La mission du CRD est d’offrir de l’expertise et des services techniques dans le domaine des matériaux (papiers, cartons, plastiques, composites, caoutchouc, textiles, métaux, etc.). Plus spécifiquement, vous pourrez obtenir de l’expertise dans les domaines suivants : • Analyse de cycle de vie • Mesure et caractérisation de contaminants


7

À la une • Étalonnage d’équipements de mesure • Microscopie optique et électronique • Propriétés physiques des matériaux • Analyse statistique des procédés • Chimie des procédés industriels • Circuits d’eau • Soutien technique et service à la clientèle • Microbiologie • Développement de produits et de méthodes d’analyse • Ingénierie et conception de procédés • Pâtes et papiers (emballage, pâtes, machines, conversion) • Sécurité et conformité des emballages alimentaires L’équipe du CRD se démarque par ses spécialistes qui s’adaptent à votre situation et qui sont très pratico-pratiques. De la simple analyse disponible la journée même, au développement de produits exclusifs qui vous démarqueront de votre compétition, l’équipe du CRD est à votre disposition! CENTRE D’INGÉNIERIE ET DE PROJETS (CIP) Toujours situé à Kingsey Falls, le Centre d’ingénierie et de projets de Cascades a été créé en 1999, avec comme objectif d’offrir des services intégrés en gestion et réalisation de projets dans les secteurs industriel et manufacturier. Son équipe, composée d’une centaine de personnes, offre son expertise dans les domaines suivants : • Sécurité des machines • Montage financier de projets • Remise à neuf d’équipements industriels • Achat et vente d’équipements usagés • Ingénierie; gestion et réalisation de projets (mécanique, électrique et civil) • Préparation de dessins, de devis et d’appels d’offres • Conception et fabrication de pièces usinées et mécano-soudées • Démantèlement, déménagement et installation d’équipements industriels • Construction de bâtiments et améliorations des installations existantes • Achat et vente d’équipements usagés • Rectification de rouleaux de machines à papier Partout dans le monde, Cascades est reconnue pour la polyvalence de son savoir-faire. Cette marque distinctive a mené l’équipe d’ingénierie et de projets à augmenter significativement ses réalisations chez des clients externes. Aujourd’hui, ses professionnels sont passés maîtres dans la gestion de projets, tout en conservant une culture basée sur le respect des partenaires, sur la polyvalence et la flexibilité de ses ressources. Dans notre région, Cascades CIP a, entre autres, participé à la construction de la nouvelle usine de transformation d’aluminium de Sural à Victoriaville, en tant qu’entrepreneur électrique. Elle a aussi agi comme partenaire à la réalisation de projets chez Croustilles Yum Yum à Warwick. Ces deux exemples démontrent parfaitement que Cascades CIP peut œuvrer autant dans les secteurs industriel lourd, manufacturier et alimentaire, grâce au large spectre couvert par ses services d’ingénierie et d’entrepreneur électrique/mécanique/civil. La vision des services d’ingénierie de Cascades est d’offrir des services raffinés à d’autres entreprises québécoises. Par notre expertise du marché industriel et notre proximité, nous désirons soutenir les opérations et le développement de nos compatriotes du Centre-du-Québec , conclut M. Ghislain Fortin, directeur général des Services d’ingénierie de Cascades. 15, rue Lamontagne Kingsey Falls (Québec) J0A 1B0 Téléphone : 819 363-5971 Télécopieur : 819 363-5979 Courriel : gie@cascades.com Site Internet : www.services.cascades.com

QUELQUES INCITATIFS FISCAUX À FAIRE DE LA R&D

Afin de stimuler les entrepreneurs à investir dans la recherche et développement, les gouvernements provincial et fédéral proposent différents programmes, crédits d’impôt et subventions. Ceux-ci pourront servir, entre autres, à payer des salaires, à offrir des contrats en sous-traitance ou à obtenir des remboursements de dépenses de matériaux. Voici quelques-unes de ces sources de financement : CRÉATIVITÉ QUÉBEC Investissement Québec, avec la collaboration du ministère de l’Économie, de l’Innovation et des Exportations (MEIE) Ce programme permet de soutenir les entreprises dans l’acquisition de nouvelles technologies ou dans la réalisation des étapes nécessaires au développement ou à l’amélioration de produits ou de procédés. PROGRAMME ESSOR Investissement Québec et le MEIE Le programme ESSOR vise à appuyer les projets d’investissement au Québec, dans une perspective d’accroissement de la compétitivité et de la productivité, de création d’emplois et de développement durable. PROGRAMME D’AIDE À LA RECHERCHE INDUSTRIELLE (PARI) Conseil national de recherches Canada Le PARI fournit du soutien financier aux petites et moyennes entreprises admissibles du Canada qui désirent mettre au point des technologies. CRÉDIT D’IMPÔT POUR LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET LE DÉVELOPPEMENT EXPÉRIMENTAL Agence du revenu du Canada La recherche pure ou appliquée, entreprise pour l’avancement de la science, et le développement expérimental entrepris dans l’intérêt du progrès technologique (en vue de créer des produits, dispositifs, matériaux ou procédés, ou encore d’améliorer, même légèrement, ceux qui existent) sont autant d’activités qui peuvent vous qualifier pour cette aide financière.


8

TRÈS jeunes entrepreneurs Vos enfants ont la fibre entrepreneuriale? Inscrivez-les à

LA GRANDE JOURNÉE DES PETITS ENTREPRENEURS C’est le 27 juin prochain que se tiendra La grande journée des petits entrepreneurs. Forte du succès retentissant de la première édition, qui avait eu lieu uniquement sur le territoire de la ville de Québec, les organisateurs ont décidé d’offrir cette expérience enrichissante à tous les enfants de la province du Québec! LE CONCEPT… Une seule journée; Destinée aux enfants de 5 à 12 ans; Visant à développer une petite entreprise d’un jour; En s’inspirant naturellement de leurs intérêts, passions et nombreuses idées! PAR EXEMPLE : Confection gourmande; Réalisation d’œuvres d’art (bijoux, peintures, caricatures, etc.); Kiosque de limonade, jus frais, etc.; Maquillage; Spectacle de magie; Lave-vélo; Cours de soccer; Et bien d’autres idées imaginées par les petits entrepreneurs! Inscrivez votre enfant à cette journée et encouragez-le à développer son sens des responsabilités, sa créativité, son autonomie et sa confiance en lui! Sur le site de La grande journée des petits entrepreneurs (www.petitsentrepreneurs.ca), un forfait électronique est proposé permettant à votre enfant de créer sa petite entreprise, de la positionner sur la carte et de concevoir une fiche personnalisée, favorisant ainsi l’achalandage du voisinage le 27 juin prochain.


9

En date du 4 juin, la carte de l’événement du site de La grande journée des petits entrepreneurs affiche huit microentreprises sur le territoire de Victoriaville et sa région. Nous avons rencontré Alison Pelletier, 6 ans, qui gèrera Distribution AEP, ainsi que les frère et soeur, Mathis et Justine Cormier, âgés respectivement de 9 et 5 ans, copropriétaires de Pop-Crème! Le 27 juin, alors qu’Alison offrira à sa clientèle du jus d’orange fraîchement pressé ainsi que des dessins et bricolages de son cru, Mathis et Justine feront déguster leurs créations glacées aux passants. « Cette activité est parfaite pour apprendre aux enfants la valeur de l’argent », fait refléter Frédéric Pelletier, le père d’Alison. « En démarrant leur propre entreprise, ils prendront conscience des nombreuses étapes qui mènent à la « paye ». Je suis certain que lorsque ma fille dépensera l’argent qu’elle aura gagné au cours de cette journée, elle appréciera encore plus son achat », ajoute-t-il. La jeune fille, qui fréquente présentement la maternelle, a un côté artistique très développé et elle adore faire des bricolages. « Plus tard, j’aimerais être coiffeuse! », dit-elle avec un large sourire. Monsieur Pelletier n’est pas propriétaire d’une entreprise, mais il a grandi au sein d’une famille qui possédait un restaurant où l’on servait, entre autres, du jus d’orange fraîchement pressé! Vous pourrez visiter Alison au 233, rue Victoria à Victoriaville. Pour Justine et Mathis, l’entrepreneuriat est une affaire familiale; leurs parents sont les propriétaires de Gastronomie à votre table, une entreprise qui propose un service de chef à domicile. « Les enfants prennent cette activité très au sérieux. Ils ont eux-mêmes choisi le nom de l’entreprise, Pop-Crème!, un nom court, dynamique, facile à se rappeler

et qui signifie exactement ce que lamicrocompagnie vendra : des pops, des sorbets et de la crème glacée », explique Steve Cormier, le père des deux jeunes promoteurs. Pendant que Mathis, qui est en 3e année, s’occupe du volet marketing, Justine, qui fréquente la maternelle, sera derrière la caisse le jour de l’événement. « Comme ma fille ne sait pas encore lire, écrire et calculer, nous mettrons en place un système de points de couleur sur les emballages pour qu’elle puisse faire payer la marchandise aux clients. Ce sera une façon ludique et concrète de pratiquer les mathématiques », explique Jessie Pellerin, la maman. Issus de la génération Web, les copropriétaires de PopCrème!, avec l’aide de leurs parents, ont créé une page Facebook afin de cibler les goûts de leur future clientèle. « Nous avons demandé à nos « fans » les saveurs de crème glacée et de sorbets qu’ils aimeraient acheter. Présentement, nous avons des suggestions pour de la glace à la pâte à biscuits, au caramel dulce de leche, de même qu’à l’érable et aux noix. Pour les sorbets, la saveur à la framboise est celle qui a été mentionnée la plus souvent », énumère Justine. Les enfants seront bien heureux de vous servir au 18, rue des Lilas à Victoriaville. Connaître les goûts de sa clientèle, évaluer ses besoins en matières premières (oranges, lait, contenants, etc., dans ces cas-ci), calculer un coût de vente et concevoir de la publicité sont des actions que peu d’enfants vivront, mais que tous les promoteurs doivent prendre en considération s’ils veulent que leur projet entrepreneurial soit une réussite. Si l’on se base sur le dynamisme de ces mini-entrepreneurs, le succès de leur compagnie est pratiquement assuré, il ne manque que vous, les clients, qui aurez la possibilité de faire de cette grande journée celle qui donnera la piqûre de l’entrepreneurship à ces très jeunes bâtisseurs; qui sait, peut-être que l’un d’eux deviendra le Laurent Lemaire ou la Danièle Henkel de demain!


10

Développement durable DEVENEZ DES CHASSEURS DE FANTÔMES, en réduisant les charges fantômes de vos appareils QU’EST-CE QU’UNE CHARGE FANTÔME? Aussi appelée « consommation passive », il s’agit de l’électricité que nos appareils continuent de consommer, même lorsque nous ne les utilisons pas. Cette énergie consommée est imperceptible, mais bien réelle. Il suffit d’observer toutes ces petites diodes allumées, qui prouvent que l’appareil ne dort pas vraiment, ou encore, de toucher certains appareils supposément inactifs et de constater qu’ils sont chauds.

Selon Ressources naturelles Canada, la consommation passive représenterait 5 à 10 % de l’électricité consommée au Canada. Au Québec, cette consommation équivaudrait à la production d’électricité de la centrale hydroélectrique à Grand-Mère (en excluant la consommation passive au travail!). Les principaux responsables de cette consommation passive sont les ordinateurs, suivis des écrans, puis des imprimantes et autres périphériques.

VOICI CINQ (5) CONSIGNES POUR RÉDUIRE OU ÉVITER LES CHARGES FANTÔMES AU TRAVAIL ET À LA MAISON (Source : Écohabitation)

1 Lorsque c’est possible, débranchez vos appareils après utilisation, incluant l’ordinateur. Contrairement à la croyance populaire, éteindre l’ordinateur ne l’endommage pas. En fait, cela prolonge sa durée de vie. 2 Pour tous vos appareils, le branchement à des prises ou des barres d’alimentation munies d’un interrupteur permettra de limiter leur consommation fantôme. Fermez l’interrupteur lorsque vous quittez votre bureau. 3 Pour l’ordinateur, évitez les économiseurs d’écran qui n’amènent aucune économie d’énergie et préférez plutôt des options d’alimentation optimisées (luminosité, extinction de l’écran, mode « veille »). Pensez à utiliser le mode « veille prolongée », pour une inutilisation de courte ou moyenne durée, et l’arrêt total lorsque vous laissez l’ordinateur inactif la nuit, les fins de semaine, ou pendant de longues périodes. 4 Recherchez le logo (ENERGY STAR) à l’achat de nouveaux équipements. Cette certification n’est pas plus dispendieuse et amène des économies d’énergie de 50 à 70 %, que l’appareil soit « en fonction » ou en mode « veille ». 5 Ne pas oublier de débrancher les appareils dont le taux d’utilisation est bas et dont les charges fantômes constituent plus de 50 % de leur consommation d’énergie : four à micro-ondes, chargeur de piles et de cellulaires, brosse à dents électriques, etc.


11

Mentorat pour entrepreneurs DANS L’OEIL DU MENTOR : est-ce que votre projet tombera dans l’oeil de nos mentors? C’est à l’image de la populaire émission Dans l’oeil du dragon, diffusée sur les ondes de ICI Radio-Canada, que cinq promoteurs auront la chance de présenter leur projet entrepreneurial, le 20 octobre prochain, devant un panel de quatre mentors, et ce, dans le cadre du concours Dans l’oeil du mentor.

DANS L’OEIL DU MENTOR

« Nous recherchons des gens passionnés, capables de bien livrer leur projet et provenant de différents secteurs d’activités, que ce soit commercial, manufacturier ou de services aux entreprises. De plus, les entreprises devront être en activité depuis cinq ans, ou moins, et être domiciliées dans l’une des 23 municipalités de la MRC d’Arthabaska », explique Mme Julie Laroche, responsable de la cellule de mentorat pour entrepreneurs à la CDEVR (CLD). Pour l’instant, le nom des mentors et le lieu de l’événement sont encore à déterminer. Tous les renseignements seront bientôt disponibles dans les différents outils de communication (Newsletter, bulletin Briller par son Excellence, etc.) de la CDEVR (CLD).

Chaque entrepreneur aura dix minutes pour se démarquer et Vous aimeriez présenter votre projet entrepreneurial à ce concours mettre de l’avant son projet d’affaires afin de remporter l’une des ou en savoir plus sur la cellule de mentorat? Communiquez avec bourses offertes. Cependant, avant de faire face aux « dragons- Mme Laroche par courriel au jlaroche@cdevr.ca ou en compomentors », les participants devront se plier à un processus de sant le 819 758-3172, poste 234. pub trousse avantages horizontale_Mise en page 1 15-03-12 15:36 Page1 sélection.

AVANTAGE EXCLUSIF AUX MEMBRES Être membre Desjardins quand on est une nouvelle entreprise, c’est bénéficier des avantages1 exclusifs de la trousse, en plus des conseils de notre équipe d’experts :

TOUT ÉQUIPÉ POUR RÉUSSIR GRÂCE À LA TROUSSE DE DÉMARRAGE. 1 2

Certaines conditions s’appliquent. Sujet à l’approbation du crédit.

desjardins.com/troussededemarrage

• Remise en argent sur forfait transactionnel avec marge de crédit2 • Rabais sur solutions de paiement • Crédit sur services de paie • Remise en argent sur assurance véhicule commercial • Plan d’affaires interactif en ligne • Ligne téléphonique pour conseils d’affaires • Fiches-conseils


Briller

par son entrepreneuriat

Vous aimeriez faire connaître vos produits et services à nos 1 400 abonnés sur le territoire de la MRC d’Arthabaska? La chance vous sourit, cette page publicitaire est pour vous! Communiquez dès maintenant avec Chantale Marchand au 819 758-3172, poste 252 ou par courriel au cmarchand@cdevr.ca.

Briller par son Excellence - Printemps 2015  

Le bulletin Briller par son Excellence, dont le tirage s'effectue trimestriellement, est distribué dans toutes les entreprises manufacturièr...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you