Page 1

www.doubs.cci.fr

no78

LE MAGAZINE ÉCONOMIQUE DE LA CCI DU DOUBS

LA NOUVELLE VIE DE GEMDOUBS PAGE 11

ANNIVERSAIRE

SIFCO FÊTE SES 10 ANS !

juillet > septembre 2019

M&A, UN RESTAURANT BIO ET LATINO À MONTBÉLIARD PAGE 14

NORVOTECH S'AFFICHE SUR LES IMAGES DU TOUR DE FRANCE PAGE 19


Déjà 200 ans que la Chambre de Commerce et d'Industrie façonne l'avenir du Doubs !


Déjà 200 ans que la Chambre de Commerce et d'Industrie façonne l'avenir du Doubs ! PAR DOMINIQUE ROY PRÉSIDENT DE LA CCI DU DOUBS

L'été qui s'annonce marque la concrétisation de projets. Et il annonce déjà une rentrée 2019 chargée à la fois en actualités et en évolutions. Ainsi, à la suite du bicentenaire de la CCI du Doubs le 12 mai dernier, le mois de juin a vu naître l’événement « l’horlogerie : situation, enjeux et perspectives ». Cet évènement a été co-organisé par la CCI du Doubs et France Bleu Besançon dans le cadre des 24h du temps. Une table ronde, animée par des experts, retransmise en direct sur nos réseaux sociaux a été suivie par de nombreux professionnels et passionnés d’horlogerie. Une première réussie ! Deux nouvelles offres de services, ont également vu le jour. Tout d’abord, l’offre Cafés-Hôtels-Restaurants, à destination des professionnels du tourisme. Parce que vous avez des besoins spécifiques liés à votre corps de métier, à votre clientèle et à votre territoire, nous avons créé une offre sur mesure destinée à améliorer vos performances. De la même manière, vous aidez à réduire vos coûts, ou à développer votre entreprise, telle est l’ambition de notre nouvelle offre Environnement afin que cette dimension environnementale devienne un atout de compétitivité. Les collaborateurs de la CCI sont à votre disposition pour décliner ces prestations selon vos attentes, de même que pour notre récente offre Industrie.

Visibilité

La rentrée de septembre apportera aussi son lot de nouveautés. Nos nouveaux locaux de Pontarlier, situés rue des Bernardines, font peau neuve et ré-ouvriront dès septembre 2019, étoffant ainsi notre offre de services avec la mise en location d’un espace de coworking, d’un bureau et de salles de réunion. Une solution à moindre frais pour permettre aux entreprises du territoire d’accéder à un environnement de travail temporaire, rénové et agréable. Dans cette continuité, notre antenne de Pontarlier accueillera un nouveau campus Iméa, où nos jeunes seront formés en alternance au commerce et au management avec la formation bac +2 Gestionnaire d'Unité commerciale. L’effectif 2019-2020 qui s’annonce est prometteur. Trois sites pour trois campus dans le Doubs (Besançon, Montbéliard, Pontarlier) et Vesoul en Haute-Saône afin de créer des passerelles, de l’entreprise formant des jeunes motivés et compétents, à l’étudiant, futur créateur d’entreprise. Ainsi, je suis heureux de voir la CCI du Doubs compléter son offre dans une logique de création / formation et de service aux territoires. Le CFA HDC (anciennement Hilaire de Chardonnet) dont nous sommes partenaires depuis l’origine complètera l’offre sur Pontarlier en proposant dans nos nouveaux locaux dès septembre prochain un Bac Pro Commerce. Enfin, je n’oublie pas les commerçants, impactés par les mouvements sociaux depuis novembre 2018, qui comptent sur nous. Je réitère donc le soutien total de la CCI du Doubs à vos côtés et vous assure de son implication dans les politiques d’aide à la revitalisation des centres-villes. Je citerai uniquement à titre d’illustration les actions Cœur de ville de Besançon et Montbéliard, la création de la commission ASA Grand Besançon en janvier dernier et des réunions de concertation hebdomadaires avec Monsieur le Préfet du Doubs ou son représentant.

sommaire

Vous l’aurez compris, notre action s’effectue au cœur des territoires, ruraux et urbains ainsi qu’à destination de toutes les entreprises, TPE, PME, PMI. Des actions menées en coopération avec les différentes instances économiques pour simplifier vos démarches, vous aider à croître, vous aiguiller, vous accompagner.

page 4 les GET | page 6 made in Doubs… et alentours | page 8 cci en actions | page 11 échos de l'éco | La nouvelle vie de Gemdoubs | M&A, un restaurant bio et latino à Montbéliard | Norvotech s'affiche sur les images du tour de France | page 28 info'pratique | page 30 vu/lu Journal de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Doubs, 46 av. Villarceau, CS 51 666, 25042 Besançon Cedex, Tél. 03 81 25 25 25, www.doubs.cci.fr Contact : expression.active@doubs.cci.fr - Directeur de la publication : Dominique Roy, président de la CCI du Doubs - Rédacteur en chef : Charlotte Craimet - Chef de projet : Emmanuel Mangin - Ont collaboré à ce numéro : Pierre Accard, Monique Clémens, Jean-François Hauser, Frédérique Tandin - Photographies : Laurent Cheviet - Mise en page : Émy Bauer, CCI du Doubs - Impression : S2E - 400 boulevard Charles de Gaulle 21160 Marsannay-la-Côte - www.s2e-impressions.fr - Tirage : 300 exemplaires. Dépôt légal : 2 e trimestre 2005 · ISSN : 1637-9454.

E XPRESSION AC TIVE → NUMÉRO 78 | JUILLE T - AOÛ T - SEPT EMBRE 2019

3


Doubs Central /// La revitalisation des bourgs avance. Le projet de SCoT repart à l’échelle des trois communautés de communes. Une nouvelle dynamique.

Les GET

NS 1er semestre 2019

Des actions ciblées aux côtés des Communautés de Communes

NS 2e semestre 2019

Conjoncture économique locale, par GET (groupes entreprises et territoires) : situation et perspectives au 25 juin 2019

Retrouvez les référents de chaque GET sur www.doubs.cci.fr

1er semestre 2019 2e semestre 2019

-vous Abonnez n io à la vers ue iq n électro ine a m e S de la ise o ue C mto Économiq de presse ma le panora lité locale a tu c a l’ r u s fr oubs.cci. .d w sur ww

Besançon

Por

Grand Besançon

Grand Besançon et Val Marnaysien /// Le commerce de centre-ville peine (gilets jaunes, côte de Morre, …). Un fonds national d’urgence est mobilisé, parallèlement au programme « cœur de ville ».

Loue Lison Convention GET

Loue Lison /// Obtient aussi le label « Territoires d’Industrie ». Une reconnaissance des savoir-faire, une image, des projets en perspective.

1er semestre 2019 2e semestre 2019

Haut-D

1er semestre 2019

NS

1er semestre 2019

2 semestre 2019 e

NS 2e semestre 2019

Les flèches indiquent des dynamiques  : une tendance à la hausse

1er semestre 2019

une forme de stabilité sinon une incertitude

2e semestre 2019

une dégradation

CCI 25 - Direction des Études Économiques et Territoriales - territoires@doubs.cci.fr - T. 03.81.25.25.24

croissance

4

emploi

industrie agro-alimentaire

luxe

automobile

commerce

travaux publics

bâtiment

E XPRESSION AC TIVE → NUMÉRO 78 | JUILLE T - AOÛ T - SEPT EMBRE 2019


PMA /// Les difficultés du site de General Electric à Belfort inquiètent, à l’échelle de l’Aire Urbaine. 1000 emplois directs, 1000 emplois indirects sont en jeu.

1er semestre 2019 Montbéliard

2e semestre 2019

Pays de Montbéliard Agglomération

1er semestre 2019

Doubs Central

2e semestre 2019

Convention GET

rtes du Haut-Doubs Convention GET

Portes du Haut-Doubs /// Dynamique Avoudrey : - Inauguration d’un nouveau site SIS, avec le maroquinier belge Delvaux - Amiotte fête ses 80 ans

Pays Horloger Convention GET

Pays Horloger /// Les employeurs envisagent plus de 1 240 embauches en 2019 (vente, tourisme et services pour 40 %, devant l’industrie, 18 %).

1er semestre 2019 2e semestre 2019

NS 1er semestre 2019

NS 2e semestre 2019

1 semestre 2019 er

2e semestre 2019

Doubs

Lacs et Montagnes

Convention GET

En 2019, les entreprises du Doubs recrutent : + 15% d'intentions d'embauche

1er semestre 2019

Haut-Doubs /// Le bilan touristique de l’hiver est excellent. La meilleure saison depuis 15 ans.

LES CHIFFRES CLÉS

Services 10 958 • 65%

NS

24,5% des établissements envisagent de recruter

NS

23,5% en 2018

Commerce 1 591 • 9%

1er semestre 2019 2e semestre 2019

2e semestre 2019

16 930 projets de recrutement 14 790 en 2018

1 semestre 2019 er

2e semestre 2019

55,6% des projets jugés difficiles 43,3% en 2018

21,9% des projets liés à une activité saisonnière

Construction 1 351 • 8% Industrie manufacturière 1 992 • 12% IAA et Agriculture 1 039 • 6%

22,3% en 2018 Source : Pôle Emploi, Enquête sur les besoins en mains d'œuvre - Département du Doubs - 2019


... et alentours

Le charme envoûtant du Endro Le handpan est un instrument de musique à percussion mélodique inventé à l’aube des années 2000 par deux créateurs suisses. Sa liberté d’utilisation et l’originalité de ses sonorités liquides, évocatrices d’un esprit new age, lui ont valu un succès discret mais planétaire. Comme la plupart des instruments de musique, la qualité d’un handpan tient au talent de son fabricant. En France, l’un de ces artisans est un bisontin, Florent Recouvreux. Ce psychologue de formation est tombé sous le charme de l’instrument. Il s’est intéressé à sa technique, a créé son atelier en 2013, et a breveté un processus de fabrication unique. Baptisé Endro (« nature » en breton), le handpan de Florent Recouvreux possède une coque d’acier à haute teneur en carbone qui confère à l’instrument une sonorité chaude, douce, et une forte résonnance vibratoire aiguë comparable au tintement de la cloche ou verre de cristal.

Un marchepied intelligent NA-CEO, cabinet d’engineering basé à Montbéliard, se définit comme une « boîte à idées industrielles ». Les idées, en effet, son dirigeant n’en manque pas. David Navarro est ingénieur de formation. Sa dernière invention s’est vue décerner le Prix du président du Jury au concours Lépine 2019. L’objet est ingénieux. Baptisé Caméléon Stepbox, c’est un marchepied escamotable, pratique et compact. Replié, l'objet est à peine plus encombrant qu’une boîte de jeu de société. Du bout du pied, on actionne une mini-pédale et le marchepied déploie ses deux marches. Un système de roulettes permet de le déplacer sans avoir à se baisser, mais dès que l’utilisateur met le pied sur une marche, sa semelle antidérapante le colle au sol. Stepbox sera commercialisé dès l’automne 2019 via une boutique en ligne accessible par le site de NACEO France. www.na-ceo.com

https://ederod.com

6

E XPRESSION AC TIVE → NUMÉRO 78 | JUILLE T - AOÛ T - SEPT EMBRE 2019


Les petits mondes végétaux de Léa

Quelque part sur terre… Enfant, il a beaucoup rêvé devant des globes terrestres. Poser la main sur le vaste monde, traverser les continents du bout des doigts, imaginer d’autres contrées, d’autres paysages. Alain Sauter deviendra géographe. Après ses études à Besançon il enseigne à Paris, à la Sorbonne. Un jour, à la radio, il entend parler d’un artisan anglais qu’on présente comme le dernier fabricant artisanal de globe terrestre. Le dernier, vraiment  ? Alain débarrasse et aménage la cave de son domicile bisontin. Il achète du plâtre, de la toile de jute, de grands compas, des tubes d’aquarelle, des pinceaux… Des mois d’essais, de tâtonnement. Il dit qu’il a été le premier surpris des réactions. Les amis parlent à leurs amis ; un article paraît dans la presse régionale. Le bouche à oreille s’amplifie, les commandes se multiplient. Puis tout s’accélère. La télévision se déplace, la presse étrangère prend le relai. Dans leurs reportages, les journalistes laissent percer leur propre fascination pour les globes du jeune géographe. Alain Sauter quitte l’Université en 2018 et il aménage un atelier lumineux situé dans une petite rue calme de Besançon, la rue du Cercle.

Ginger & Green est une toute jeune entreprise dirigée par Léa Meyer. Sa créatrice a connu une enfance « au vert », jouant le plus souvent dans le potager familial. Des études de gestion l’ont éloignée de sa campagne natale. Mais travailler entre quatre murs ne pouvait satisfaire très longtemps à son irrépressible besoin de nature. Au gré de ses lectures elle découvre le terrarium, cet art végétal qui consiste à créer des jardins d’intérieur miniatures. Plantes vertes et minéraux sont agencés avec minutie dans des contenants de verre. Fermés mais non hermétiques, ceux-ci forment un petit biotope naturellement vivant. Léa s’initie en autodidacte. Ses premières compositions séduisent. Elle décide de franchir le pas. En Juillet 2018 elle installe son atelier aux Fermes Laillets, aux Fins (25). Depuis, un beau site web et une présence active sur les réseaux sociaux contribuent au succès des petits jardins de Léa. www.gingerandgreen.fr

www.globesauter.fr

Une microbrasserie de caractère Loïc et Marc Fusillier sont frères et partagent depuis toujours une même passion pour la bière et les activités brassicoles artisanales. Ils élaborent leurs premières bières dans le garage de Loïc à Déservillers. Les premiers brassins ne sont pas tous convaincants. Il leur faudra plusieurs années de recherche, de tâtonnement, pour trouver un style qui satisfait leurs exigences. Leurs recettes séduisent les connaisseurs de leur entourage. Progressivement une gamme se dessine, Blonde, Ambrée, Blanche, Noire et une India Pale Ale appréciée des amateurs de bières britanniques. En 2018, les frères sautent le pas. Leur microbrasserie s’appellera Les 2 Fûts. Ils installent leurs cuves à Besançon, leur ville natale. Malts et houblons sont issus de l’agriculture biologique. Les céréales crues sont cultivées en région via Interbio, l'association de développement des filières biologiques de Franche-Comté. Les points de vente proposant les bières Les 2 Fûts sont indiqués sur le site web de la marque. www.les2futs.com E XPRESSION AC TIVE → NUMÉRO 78 | JUILLE T - AOÛ T - SEPT EMBRE 2019

7


cci en actions Déjà 200 ans que la Chambre de Commerce et d’Industrie façonne l’avenir du Doubs ! Le 13 mai dernier la CCI du Doubs fêtait officiellement son bicentenaire. Le Président Dominique Roy a rappelé cette page d’histoire à travers un discours que vous pouvez retrouver sur notre page Facebook (vidéo). Cet événement fut l’occasion de présenter l’ouvrage des Editions du Signe « Excellence dans le Doubs », ainsi qu’un livret créé spécialement pour les 200 ans de la CCI du Doubs, mettant à l’honneur des entreprises ayant traversé les années, exemples de pérennité et de réussite, ainsi que des témoignages d’entrepreneurs. <

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux !

Communauté de Communes Portes du Haut-Doubs : un solide partenariat Un nouveau temps d’exposé et d’échanges s’est tenu le lundi 27 mai à Valdahon autour des mutations du commerce et de ses enjeux. Une action inscrite dans le cadre d’un partenariat étroit entre la CCI du Doubs (à travers les Groupes Entreprises et Territoires) et la Communauté de Communes des Portes du Haut-Doubs. Les acteurs économiques locaux, chefs d’entreprises, commerçants et les élus ont pu exprimer leurs interrogations, notamment les incidences du commerce en ligne sur le commerce traditionnel. <

Le livret est disponible en version numérique sur www.doubs.cci.fr

En savoir plus sur les GET : www.doubs.cci.fr

La CCI du Doubs accueille un point de collecte de l’association Les Invités au Festin ! Vos vêtements et objets inutilisés encombrent vos placards  ? Offrezleur une seconde vie ! La CCI du Doubs a mis en place un point de collecte de vêtements, linge de maison, chaussures, accessoires, livres, bric à brac, jouets, etc. dans ses locaux. L’objectif  ? Récupérer 8

des articles en état (propres et non abîmés) qui seront ensuite proposés à la vente à petit prix dans la boutique solidaire des Invités au Festin. La Boutique solidaire de l’association contribue au financement des activités d’accueil et d’accompagnement des personnes en souffrance psychique. <

Rapport d'activité 2018 Le rapport d’activité 2018 de la CCI du Doubs est en ligne ! Vous pouvez le consulter sur www.doubs.cci.fr <

E XPRESSION AC TIVE → NUMÉRO 78 | JUILLE T - AOÛ T - SEPT EMBRE 2019


cci en actions Assemblée générale CCI du Doubs - 24 juin 2019 Le 24 juin avait lieu l’Assemblée Générale de la CCI du Doubs à Montbéliard. Au programme : plusieurs délibérations, des informations sur les marchés en cours, un point sur la situation, les enjeux et les perspectives du dispositif Groupes Entreprises et Territoires (GET) et trois interventions sur le commerce. Tout d’abord une présentation par Mme Marie-Noëlle Biguinet, maire de Montbéliard, du dispositif « Action Cœur de Ville », suivie d’une inter-

vention de M. Gabriel Maquin, auteur du livre « les Pionniers du Commerce de 1820 à aujourd’hui ». L'Assemblée Générale s'est poursuivie par une présentation de l’application « WUDO », plateforme digitale stimulant créativité et collaboration par M. Kévin Appointaire et M. Cyril Voidey, co fondateurs de Wudo. <

Open#Business PMI/PME : Esprit start-up es-tu là  ? Avec une approche très opérationnelle et accessible, Julien Masson, co-fondateur de Whyers, donnait les clés pour transposer un mode de fonctionnement start-up dans les entreprises traditionnelles. Avec des exemples concrets d'entreprises et des témoignages de structures locales, l’Open#Business a permis d’aborder les notions de scalabilité, d’audace et d’expérimentation. Organisé le 18 juin avec plus de 70 participants ! <

En avant pour la 7e édition du Trophée des Entreprises ! Le cabinet d’expertise comptable ORCOM et ses partenaires, dont la CCI du Doubs lancent la 7ème édition du Trophée des Entreprises de Franche-Comté. Cette année, la pérennité des entreprises sera mise à l’honneur et la cérémonie de remise des Trophées aura lieu le 25 septembre 2019 à Micropolis à partir de 17h. Cet événement a pour objectif la valorisation du savoir-faire des entreprises franc-comtoises représentatives de la richesse et du dynamisme du tissu économique de cette

région, le partage d’expériences et le développement de la notoriété des lauréats. Seront distingués huit lauréats pour huit catégories différentes : Start-up, Innovation, Bienêtre au travail, International, Junior entreprise, Made in Franche-Comté, Transmission et reprise d’entreprise, Croissance et développement économique. < Plus d’informations sur : http://tropheedesentreprises-fc.com

E XPRESSION AC TIVE → NUMÉRO 78 | JUILLE T - AOÛ T - SEPT EMBRE 2019

9


cci en actions Temps d’échanges GET Loue Lison à DDLG Décolletage d’Ornans

Une première à la CCI du Doubs ! Le 21 juin dernier, dans le cadre des 24h du Temps et en collaboration avec France Bleu Besançon, la CCI du Doubs a organisé la table ronde « Horlogerie 2019 : la montre ne sert plus à lire l'heure et alors  ? Situation, enjeux et perspectives ». Experts, passionnés et professionnels du monde de l'horlogerie ont pu assister en présentiel ou à distance (retransmis en live sur les réseaux sociaux) à un débat riche et animé par Emmanuel Cugny, chroniqueur et éditorialiste économique à franceinfo. <

Le 6 juin dernier, le dirigeant de l’entreprise DDLG Decolletage d’Ornans, Yannick Robichon, a accueilli plus de vingt participants (entreprises, élus, services de l’Etat, Action Logement, …). Au cœur des échanges,

une intervention de la CCI du Doubs sur le thème : « Effets de la Suisse voisine sur le territoire Loue Lison ». Ce temps convivial a été l’occasion de présenter le label « Territoires d’industrie », distinction qui vient d’être obtenue par la Communauté de Communes Loue Lison, en relation avec ses homologues des Portes du Haut Doubs et du Pays Horloger. L’homme, facteur majeur de développement à travers l’innovation, les compétences, la transmission des savoir-faire par l’intégration de personnel en apprentissage, le « made in France », l’ancrage dans la vallée de la Loue… Autant d’ingrédients que l’on retrouve dans les valeurs qui animent DDLG, une entreprise d’exception. < En savoir plus sur les GET : www.doubs.cci.fr

Le management et les nouvelles générations Le vendredi 7 juin, le Groupe Solidarité Emploi du CCAS de la Ville de Montbéliard, en partenariat avec la CCI du Doubs, unité de Montbéliard, Pôle Emploi et IDEIS, a proposé un temps d’échange et de sensibilisation à destination des responsables d’entreprises et des responsables RH. Il avait pour objectif de présenter les attentes et motivations de la nouvelle génération au travail et de nous sensibiliser pour faire évoluer les pratiques d’attractivité, de recrutement, de management et de fidélisation. <

10

E XPRESSION AC TIVE → NUMÉRO 78 | JUILLE T - AOÛ T - SEPT EMBRE 2019


INDUSTRIE

La nouvelle vie de Gemdoubs, la papeterie de Novillars renaissance Six ans après sa reprise par Fadi Gemayel et cinq mois après la mise en route de la centrale biomasse

voisine, qui lui fournit son énergie, l’usine de papier reprend des couleurs.

Gemdoubs

D

élivrée de sa dépendance au gaz depuis la mise en route de CBN, la centrale biomasse voisine, la papeterie de Novillars  – rebaptisée Gemdoubs depuis sa reprise, en 2013, par l’industriel papetier libanais Fadi Gemayel – pousse de plus en plus loin sa démarche écologique. Polluante, l’industrie papetière a l’obligation de maîtriser son impact environnemental, et la papeterie du Doubs s’est prise au jeu. Ainsi, le site dispose depuis les années 1990 d’un système de filtration par rhizosphère pour diminuer ses rejets dans la rivière. Désormais, grâce à l’énergie tirée de la centrale

biomasse, l’eau est même chauffée entre 25 et 30 degrés pour optimiser encore l’épuration. Le site est même labellisé LPO (Ligue de protection des oiseaux) et accueille trois ruches qui ont donné une petite récolte de 9 kilos de miel en 2018. « Nos deux postes de dépense les plus importants sont la matière première, constituée de papiers et cartons recyclés, et l’énergie, procurée par la biomasse, des rémanents forestiers », explique Laurent Grenier, le directeur général de Gemdoubs. « Pour l’un et l’autre nous sommes désormais en circuits courts, l’un et l’autre provenant de moins de 100

E XPRESSION AC TIVE → NUMÉRO 78 | JUILLE T - AOÛ T - SEPT EMBRE 2019

kilomètres autour de Novillars. » Ces deux postes sécurisés, l’entreprise peut souffler. Elle compte à nouveau 70 salariés, alors qu’ils n’étaient plus que 40 au redémarrage de l’activité, en 2013. Et la production suit : 85.000 tonnes de papier produites par an, un chiffre d’affaires 2018 de 35 millions d’euros, dont 50% à l’export, et un management tourné vers l’avenir : depuis son arrivée en 2015, Laurent Grenier lance un projet d’entreprise par an et avait commencé par des démarches de certification du management. D’abord pour la qualité (iso 9001), puis pour l’environnement (14.001), et enfin pour la performance énergétique (50.001), accompagné par la CCI. « L’idée, c’était de prendre la question de l’énergie des deux côtés », explique le dirigeant. Des deux côtés, c’est à dire côté production, avec la centrale biomasse, mais aussi côté consommation, avec un programme d’économies d’énergie. Lancé fin 2018, le nouveau projet porte sur la qualité de vie au travail. « Nous avons une équipe jeune et nous faisons un métier passionnant mais difficile. Il faut leur donner envie de rester », estime le dirigeant. Le questionnaire qui a lancé le projet 11


INDUSTRIE a eu un taux de réponse de 93%. Une fois dépouillé, il a livré des préoccupations dominantes : la nutrition, l’hygiène de vie pour mieux vivre les horaires décalés, la communication, le choix de la 4e semaine de congés. Pour y répondre, des actions sont mises en place. La première : la mise à disposition de fruits, deux fois par semaine, par un producteur local. CBN, la centrale biomasse ultraperformante De l’idée à la livraison de l’équipement, il aura fallu dix ans et 87 millions d’euros. Mais depuis février, c’est une réalité : CBN, la Centrale biomasse de Novillars, produit de l’électricité et de la vapeur à partir d’une ressource bois de proximité.

Cet équipement de cogénération biomasse bois était « une condition sine qua non » de la rentabilité de la papeterie, avait indiqué Fadi Gemayel lors du premier coup de pioche du chantier, fin 2016. Et il est aussi performant qu’impressionnant : des kilomètres de tuyaux d’inox, une tour haute de 41 mètres, une turbine de 20 mégawatts, une salle de contrôle qui, 24 heures sur 24, évalue sa performance, ses émissions, ses moyens d’optimisation. La centrale couvre 100% des besoins en énergie de Gemdoubs, sa voisine, qui détient 10% de son capital. L’actionnaire majoritaire (50,01%) étant Akuo, producteur français d’énergie renouvelable, devant la Caisse des dépôts (21,1%),

qui a voulu s’impliquer dans ce projet structurant pour Novillars. Car si tout va bien, début 2020, des bâtiments communaux pourront eux aussi bénéficier de l’équipement via un réseau de chaleur. www.gemdoubs.com

Laurent Grenier, directeur général de Gemdoubs

Le refendeur ARS Métal poursuit sa conquête du marché allemand export L’entreprise de Châtillon-le-Duc a misé sur ARS Métal

« O

n a tout misé sur l’Allemagne, et c’est toujours notre axe de développement », assure Christine Tillet, qui dirige l’entreprise de refendage et de distribution de produits laminés et tréfilés à froid avec son frère, Patrick Tillet, son président. Elle pilote le centre de production de Châtillon-le-Duc, aux portes de Besançon, où leur père avait démarré l’activité. Patrick Tillet, lui, se trouve à Saint-Maximin, dans l’Oise, où ARS Métal avait créé un second site de production en 1996, l’année où elle s’était dotée d’un service export pour attaquer le marché allemand. « Un marché de proximité qui compte trois fois plus d’entreprises utilisatrices de nos produits qu’en France », ajoute Christine Tillet. « L’export, c’est 20% de notre chiffre d’affaires, et à elle seule l’Allemagne c’est 17%, les 3% restants étant répartis entre des pays voisins. »

12

le marché d’outre-Rhin dès 1996. Vingt-trois ans plus tard, elle n’a pas changé de cap. ARS Métal, qui emploie 36 personnes à Châtillon et 10 personnes dans l’Oise, se porte bien. En 2018, la PME a enregistré une croissance de 12%. Mais ses clients étant des découpeurs, emboutisseurs ou ressortiers bien souvent sous-traitants de l’automobile, marché fluctuant, elle ne s’endort pas sur ses lauriers et redouble d’efforts sur l’Allemagne : son équipe commerciale parfaitement bilingue va bientôt pouvoir commercialiser les nouveaux produits aluminium, plus fins, sortis du laminoir racheté par le site de l’Oise début 2019. « Nous allons commencer à stocker des produits qui correspondent au marché », confie la dirigeante qui, déjà, pense à l’étape suivante. Un partenaire allemand  ? À Suivre… www.ars-metal.com/fr

E XPRESSION AC TIVE → NUMÉRO 78 | JUILLE T - AOÛ T - SEPT EMBRE 2019


INDUSTRIE

PMB Plast, savoir dire non pour avancer vision Créée il y a plus d’un demi-siècle, l’entreprise de Dominique Melet a toujours affiché une profitabilité enviable,

fruit d’une croissance très maitrisée et d’une stratégie à contre courant des idées reçues. Une philosophie de l’action entièrement partagée par le futur repreneur.

P

MB Plast n’a pas de site internet. De la part de Dominique Melet, cette absence n’est pas juste de l’indifférence pour un outil qu’il ne juge pas absolument nécessaire. Elle illustre aussi le plaisir que prend le dirigeant à ne rien décider par réflexe moutonnier. Dominique Melet a 28 ans, en 1986, lorsqu’il intègre l’entreprise d’outillage et injection plastique que son père a créée vingt ans plus tôt. Le fondateur envisage une reprise par son fils. Celui-ci souscrit au projet mais à sa façon, en créant sa propre entreprise, Topsign’, dans les mêmes locaux que PMB Plast, à École Valentin. Cinq ans plus tard, lorsque le fondateur prend sa retraite, Dominique Melet a eu le temps d’apprendre le métier du plastique et de faire de Topsign’ l’une des principales entreprises locales d’enseigne et de signalisation. Désormais aux commandes, le dirigeant imprime sa marque. « Mon père avait fait le choix d’un développement très maîtrisé, très qualitatif. Quitte à assumer des renoncements. L’entreprise aurait pu tourner en 3 x 8, comme bien d’autres, mais il disait que la nuit était faite pour dormir. Il avait donc mis au point des automates pour que nos machines puissent travailler la nuit, en autonomie. J’ai totalement épousé cette vision de la croissance, tout en améliorant nos process et notre rentabi-

lité. En 1996 nous sommes sortis du marché automobile pour nous libérer d’injonctions incompatibles avec nos propres exigences. Notre capacité à être force de proposition a été mieux appréciée ailleurs, dans le secteur du médical notamment ». En 1997 les deux entreprises s’installent à Pirey dans une usine de 2000 m2 qui devient rapidement trop petite. Topsign’ libère la place pour s’installer dans ses propres locaux (l’entreprise sera ensuite vendue). PMB Plast se porte à merveille lorsque le dirigeant commence à réfléchir à sa succession. « Rien ne pressait mais j’étais conscient que notre cohésion, notre rentabilité exceptionnelle, reposaient sur un état d’esprit collectif qu’il fallait préserver. Ce qui faisait notre force ne devait surtout pas être mis en péril par un groupe, par exemple, qui aurait dilué notre personnalité. »

E XPRESSION AC TIVE → NUMÉRO 78 | JUILLE T - AOÛ T - SEPT EMBRE 2019

En 2012 Dominique Melet rencontre Florent Reymond. À 41 ans, ce cadre de formation scientifique et technique est en quête d’une entreprise à reprendre. Dès le premier échange, il sait qu’il a trouvé ce qu’il cherchait. « La reprise devait se faire à terme, mais j’ai compris tout l’intérêt, notamment commercial, de passer quelques années avec le dirigeant pour établir une soudure solide. Ce qui m’importe dans la vie, y compris professionnelle, ce sont les valeurs. Je parle surtout d’exigence et de respect. J’ai trouvé cela ici, non seulement au sein des équipes, mais aussi dans la relation avec les clients. Une telle philosophie du travail n’est pas si fréquente ». La reprise effective se rapproche, même si les deux dirigeants n’ont pas fixé de date. Cette décision-là se prendra facilement et naturellement, disent-ils d’une seule voix.

Florent Reymond et Dominique Melet

13


COMMERCE exotisme

M&A, un restaurant bio et latino à Montbéliard Charles Daudet, dirigeant de Terres de Vin 3 rue Luc Breton, Besançon

passion

Vins sur vins

V

oilà un commerce qui manquait à Besançon : un endroit où l’on peut acheter du vin, mais aussi le déguster. Bar à vin et cave à vin : tel est le concept. L’idée a germé il y a 2 ans, dans la tête de ce jeune homme de 29 ans, Charles Daudet. Malgré son jeune âge, il a déjà un riche parcours aux 4 coins de l’Europe : il a notamment travaillé dans la restauration à Londres, à Paris, puis a fait des études d’œnologie à Montpellier et a participé à l’ouverture d’un bar à vins à Berlin. C’est cette expérience qui l’a décidé à se lancer aux côtés de son associé Hugo Delage. Deux amis d’enfance passionnés par le vin, qui avaient envie de faire découvrir les différents vignobles ainsi que les vignerons aux Bisontins. Mais pourquoi Besançon  ? Il a eu un véritable coup de cœur pour la ville qu’il a connue grâce à sa compagne. « Le cadre de vie, le cachet de la Boucle et la gentillesse des habitants m’ont définitivement convaincu. On est loin de Paris, dans tous les sens du terme… » C’est ainsi que depuis mars 2019, « Terres de vin » propose une large sélection de vins (majoritairement bio) provenant de France ou d’Italie : vallée de la Loire, du Rhône, vins bourguignons, mais aussi les vins locaux comme les Côtes du Jura, le vin d’Arbois... 100 références en tout pour un prix qui oscille entre 8 et 50 €. Des produits bio en provenance de producteurs du Doubs sont aussi proposés sous forme de planches, assiettes ou tapas. Un endroit simple et chaleureux dans une ambiance bistrot, avec une terrasse aux beaux jours. Les deux associés voulaient aussi un lieu de rencontre et de partage. Mission réussie car, que ce soit le touriste de passage, le jeune actif qui vient se délasser après le travail, l’œnophile confirmé, « Les gens viennent pour le vin évidemment, mais aussi pour l’endroit ! » souligne Charles Daudet. terresdevinbesancon 14

M

&A, c’est tout d’abord l’histoire d’une rencontre. Antoine Ceriani est consultant en hygiène et sécurité lorsqu’il fait la connaissance de Martha Henao Valerio en 2018. La rencontre a lieu à Blaye dans un petit restaurant bio où Martha officie. Originaire de Colombie, fine cuisinière, elle a travaillé quelques années en Espagne avant de s’installer dans le Bordelais. Antoine est en mission dans la région. Il prend ses habitudes dans ce restaurant et fait la connaissance de la cuisinière qui lui apprend que l’établissement est à la veille de fermer. Son propriétaire cesse l’activité pour des raisons patrimoniales. Depuis quelques années déjà, Antoine caresse l’idée d’ouvrir un restaurant bio. Avec le talent de Martha et sa cuisine aux saveurs exotiques, une hypothèse enthousiasmante se dessine. L’idée devient vite un projet. Antoine est alsacien mais c’est à Montbéliard qu’il trouve un restaurant à vendre répondant à ses attentes. Martha vient visiter les lieux. Le restaurant lui plaît, et elle est séduite par la Cité des Princes. Aidé par la Ville, soutenu par Initiative Doubs et France Active, le projet trouve rapidement les moyens de son financement. Quelques mois de travaux sont nécessaires pour moderniser, équiper, décorer… Pendant ce temps le tandem de restaurateurs sillonne le Pays de Montbéliard pour rencontrer les maraîchers, éleveurs et autres producteurs bio qui fourniront à Martha la qualité désirée. Le restaurant accueille ses premiers clients le 20 février de cette année. Ils découvrent une cuisine ensoleillée aux arômes latinos et méditerranéens. Tout est bio et tout est fait maison. En peu de temps, un bouche à oreille flatteur attire l’attention des gourmets en quête de saveurs originales. https://m-a-restobiolatino.fr

Martha Henao Valerio, M&A 50 faubourg de Besançon, Montbéliard E XPRESSION AC TIVE → NUMÉRO 78 | JUILLE T - AOÛ T - SEPT EMBRE 2019


Le safran made in Bourgogne-Franche-Comté audace La société Culture de Safran est l’une des plus importantes, en France, par la surface cultivée.

Son dirigeant a délaissé les céréales pour l’or rouge. En quelques années son épice et ses bulbes ont trouvé leurs débouchés, en région et au-delà.

Mathieu Legrand, dirigeant de Culture de Safran

P

arce qu’il est associé à une cuisine de type exotique, on pense généralement que le safran est cultivé sous d’autres latitudes. En réalité, le crocus sativus se plaît parfaitement dans nos contrées et il s’accommode très bien de nos saisons contrastées. Il a besoin de chaleur en été, de froid en hiver, et de précipitations au printemps. Tout cela, Mathieu Legrand le sait depuis longtemps. Ancien producteur de lait à Comté et céréalier, il s’est intéressé à la question dès les

années 2000. Il sait également que le marché du safran est porté par les tendances culinaires de notre début de siècle. Les chefs pratiquent désormais une cuisine ouverte sur le monde, et l’on n’a jamais vendu autant d’épices rares. En 2009, il plante ses premiers bulbes sur une petite parcelle à Buffard. « Les bulbes sont mis en terre de juillet à septembre », explique Mathieu Legrand. « La récolte a lieu en octobre. C’est un travail délicat et totalement

E XPRESSION AC TIVE → NUMÉRO 78 | JUILLE T - AOÛ T - SEPT EMBRE 2019

manuel. On cueille la fleur le matin, quand elle est encore fermée et qu’elle protège bien ce fameux pistil rouge formé de 3 stigmates. Immédiatement après la cueillette, il faut émonder, c’est à dire extraire ces pistils, un à un. En une heure on cueille environ 1 000 à 1 200 fleurs, et il faut deux heures pour émonder. Une fois les pistils isolés, il faut les déshydrater. C’est un séchage au four, à 65° pendant 35 minutes. Le safran perd alors 80% de son poids mais c’est là qu’il dévoile son arôme incomparable. Chacune de ces opérations demande une très grande délicatesse. » Saison après saison le producteur va étendre ses cultures. L’exploitation est aujourd’hui certifiée ISO 3632, une norme spécifique au safran. Son précieux or rouge, Mathieu Legrand le vend essentiellement aux restaurateurs de la région, une clientèle exigeante qui privilégie les produits locaux et qui souhaite connaître ses producteurs. La vente de l’épice représente 50% du chiffre d’affaire de l’entreprise. L’autre moitié provient de la vente des bulbes via le site internet. En quelques années la marque Culture de Safran a gagné une belle reconnaissance, et son créateur envisage la conversion de nouvelles parcelles pour une surface de culture qui va désormais atteindre cinq hectares. www.ventebulbesafran.com

15


COMMERCE

Préférence commerce, 73 points de vente labellisés ! reconnaissance Préférence Commerce est une démarche qualité nationale pour les commerces

et les services, permettant d'afficher l'engagement qualité auprès de la clientèle.

D

Central, du Haut Doubs, du Pays Horloger et du Pays de Montbéliard Agglomération. Sur la base d’une grille de 43 points de contrôle, un client-mystère passe au crible l’intérieur et l’extérieur du point de vente, la qualité de l’accueil et des conseils apportés au client, tant au magasin qu’au téléphone. L’évaluation faite permet ainsi d’identifier rapidement les points forts et les points à améliorer pour rester compétitif. Elle aboutit, si les notes sont suffisantes, à la délivrance du label qualité. Cette année, ce sont 73 commerçants qui ont reçu le label qualité. La CCI du Doubs félicite les lauréats, qui contribuent au développement de commerces locaux de qualité !

epuis 2007, la Chambre de Commerce et d’Industrie du Doubs propose aux commerçants du département une évaluation de leur qualité d’accueil par un client-mystère : Charte Qualité Accueil / Écoute / Conseil jusqu’en 2014 et, dorénavant, Préférence Commerce, une démarche nationale unique reconnue par le Ministère de l'Économie, des Finances et de l’Industrie. S’adressant aux structures indépendantes de moins de 400m2, ce réseau national, lancé fin 2012, couvre 19 départements et plus de 1000 points de vente. Dans le Doubs, elle rassemble des commerçants, artisans et prestataires de service du Grand Besançon, du Doubs

Les lauréats 2019-2020 GRAND BESANÇON BESANÇON • ALLARD Mathieu - AGENCE VAUBAN • BITARD Nathalie - CENTURY 21 • BOURGEOIS Gaëlle - AUTO ÉCOLE BOURGEOIS • GHESQUIER Joffrey - TRILOGIE • MALANDRE Raymond - STUDIO 24 • MARTIN Pascal - LA RIGOTTE • POILBOIS Lina - E.NOVEO • POINSOT Roger - MAISON POINSOT TRAITEUR • ROBELOT Jean-Christophe - LES BARBIERS

16

DE SAINT AMOUR • ROBELOT Jean-Christophe - POPHAIR • ROLLOT Dominique - ACORIS MUTUELLES (Rue des Montboucons) • ROLLOT Dominique - ACORIS MUTUELLES (Rue Luc Breton) FRANOIS • BOUDET Sylvie - À FLEUR DE PEAU SAINT VIT • CHOPARD Olivier - TERRITOIRE OPTIQUE • METADIEU Claire - LAURENZO SERRETTI

E XPRESSION AC TIVE → NUMÉRO 78 | JUILLE T - AOÛ T - SEPT EMBRE 2019


COMMERCE DOUBS CENTRAL BAUME-LES-DAMES • CHOPARD Maryline - AU CARILLON • DROZ Patrice - GARAGE DROZ • GRILLOT Jérôme - GARAGE CENTRAL • LAURENT Eric - 3 IMAGES • KUNTZ Gaëlle - MMA ASSURANCES KUNTZ • PESEUX Frédéric - LE FOURNIL D'ANROZ • RENAUD Marc - MARC OPTIQUE • THIEBAUD Prescillia - PATISSERIE THIEBAUD • WITTRANT Benoît - CAPSULE ET BOUCHON L’ISLE-SUR-LE-DOUBS • GRILLOT Jérôme - GRILLOT AUTOMOBILES • PETITPERRIN Elisabeth - FONTAINE FLEURIE PROVENCHÈRE • SCHELLE Charles - AUX PRODUITS DU TERROIR COMTOIS

HAUT-DOUBS PONTARLIER • BOICHUT Virginie - SALON MOD'STYLE • BULIARD Frédéric - EQUAGE • DABERE Sylvie - OLIVIER DESFORGES • DE GIORGI Julien - GENTLEMENS-BARBERSHOP • DE OLIVEIRA Sylvie - LE COURTIER PONTISSALIEN • KOENIG Arnaud - CAVE ENTRE TERRE & VERRE • PERRET Jean-Pierre - OPTIC 2000 - OPTIQUE GRESSET • PETITE Lionel - CRÈMERIE MARCEL PETITE • PIRALLA Catherine - CHARME & STYLE • RAMONI Frédérique - PHARMACIE SAINT PIERRE • ROLLOT Dominique - ACORIS MUTUELLES • SALVI Aurélien - SALON WHY NOT • TOMCYK Brigitte - LUMINAIRES GERMAIN

PORTES DU HAUT-DOUBS BOUCLANS • BAULIER Samuel - MAXIMARCHÉ VALDAHON • CHOUFFE Florence - LA BILLIOTTE • COUVREUR Julie - LE MOULIN À LÉGUMES • HUG Patricia - LE JARDIN DE LA MODE • JACQUE Laurent - CALIPAGE COMPTOIR INFORMATIQUE • POURET Céline - MAISON POURET

E XPRESSION AC TIVE → NUMÉRO 78 | JUILLE T - AOÛ T - SEPT EMBRE 2019

PAYS HORLOGER MORTEAU • CORNALI Clotilde - JACOULOT PRIMEURS • DECREUSE Hubert - LE CHALET JACQUET • RIEME Benoît - RIEME BOISSONS • TAILLARD Séverine - POM'CANNELLE MAÎCHE • JACOULOT Pierre-Henry - BOUCHERIE JACOULOT BOISSENOT • LA PENNA Nathalie - LA SCARPA • OBERON Valérie - AUX GOURMANDISES DE VAL BISCUITS BILLIOTTE VILLERS-LE-LAC • VIENNET Rémi - MAISON VIENNET

PAYS DE MONTBÉLIARD AGGLOMÉRATION AUDINCOURT • ANTOINE Elise - MYLORD COIFFEUR • FRAISSE Marie Line - LES VINS DE PROPRIETAIRES • MARENA Sandrine - SAYANE • MONNIN David - GARAGE MONNIN • MOUTAUD Pierre-Henry - L'ESPACE BOUTIQUE • TISSIER Raphaël - OPTIQUE TISSIER MONTBÉLIARD • BALZER Eric - OPTIC 2000 • DEBRIE Jean-Christophe - DEBRIE • DEBUCHY Sophie - KRYS OPTIQUE CLEMENT • FERRAND HOSPITEL Catherine - AUX GALERIES • MARILA Daniela - SINGULIER IMMOBILIER • MASSON Jamila - BODY MINUTE • RAGOT Jean-Philippe - RAGOT LA CHOCOLATIÈRE • RIOTON Guillaume - CENTURY 21 AGENCE DE LA GARE • THOLOMIER Sandrine - LEGEND • THOLOMIER Sandrine - LEGEND SHOES SOCHAUX • BREUGNOT Emmanuel - VALENTIN PHOTOGRAPHE VALENTIGNEY • GROSJEAN Catherine - LE COUCOU QUI LIT • JACQUET Muriel - ÉVOLU'TIFS

17


COMMERCE

La Boutique connectée débarque à Besançon, Montbéliard et Pontarlier ! numérique Testez au cœur de votre ville des solutions digitales pour développer votre commerce.

C

omment améliorer vos ventes  ? Fidéliser et développer votre clientèle  ? Rendre votre vitrine plus attractive  ? Mieux afficher vos produits  ? Les nouveaux outils numériques apportent aujourd’hui des réponses pertinentes et efficaces. Pour vous permettre de tester et adopter les solutions les plus adaptées au développement de votre commerce, la CCI du Doubs lance, le 14 octobre 2019, la Boutique connectée qui sillonnera les trois centres-villes de Besançon, Montbéliard et Pontarlier. La Boutique connectée viendra à votre rencontre avec un espace de démonstration de 36 m2 pour vous faire découvrir et tester 30 solutions digitales. Des solutions digitales pour s’adapter aux évolutions du commerce Ces solutions sont abordables, simples d’utilisation et adaptées aux contraintes des commerçants. En effet, les critères de sélection de ces solutions ont été : leur coût abordable (certaines mêmes gratuites), un retour sur investissement rapide et une simplicité de mise en place et d’utilisation.

Les technologies à découvrir : • Réalité Virtuelle • Compteur de personnes • Image holographique • Système de sécurité avec visualisation sur smartphone et tablette • Borne tactile pour prise de commande • Film opacifiant • Marketing olfactif • Étiquette intelligente • Solution de caisse • Base de données clients et prospects • Et bien d’autres ! Des conseillers pour vous guider Des conseillers de la CCI du Doubs seront présents pour répondre aux questions des commerçants et étudier leur problématique individuelle. Rendez-vous à la Boutique connectée lors de son passage dans votre ville ! La Boutique connectée sera à : • Besançon (Place de la Révolution) - 14, 15 et 16 octobre • Montbéliard (Lieu à préciser) - 17 et 18 octobre • Pontarlier (Place d’Arçon) - 21, 22 et 23 octobre www.doubs.cci.fr

ACHETER


SERVICES

Norvotech s’affiche sur les images du Tour de France data La TPE a conçu une solution logicielle utilisée par la société chargée de produire et diffuser les images

de la course cycliste. Elle intéresse aussi Ferrari...

P

our la troisième année consécutive, le monde entier va, sans le savoir, profiter du savoir-faire unique de Norvotech, toute petite entreprise domiciliée à Flagey et créée officiellement en septembre 2018 par Jean-Louis et Laurent Bourgon, deux frères passionnés de développement logiciel. Leur savoirfaire, en l’occurrence, c’est l’animation d’une carte 3D sur laquelle les coureurs du Tour sont positionnés en temps réel grâce à une puce que chacun d’entre eux porte. Pour cette application, leur client est la société Euromédia qui produit et vend les images du Tour aux télévisions du monde entier. « L’ordinateur cherche le coureur et l’algorithme traite de la couleur », indique Jean-Louis Bourgon, qui a été coureur professionnel sur piste (vainqueur des Six jours de Grenoble en 1994). Président de Norvotech, il travaille toujours, parallèlement comme responsable des systèmes d’information du Creps de Dijon. Laurent Bourgon, lui, assure le développement produit. Le marché du vélo est porteur et les deux frères, passionnés de petite reine et cumulant 50 ans de développement logiciel à eux deux, ont conçu un système comprenant une grosse valise chargée d’enregistrer les données transmises par les puces dont sont équipés les coureurs, pour le Tour de France – mais qui peuvent aussi équiper des chevaux, pour une course, ou encore des voitures.

« Notre logiciel est un gros big brother du Tour de France », explique en souriant Jean-Louis Bourgon. « Notre force, c’est le traitement des data et la possibilité d’ajouter des incrustations, des zooms dont les images sont recalculées par des algorithmes », ajoute-t-il. Le logiciel a déjà fait ses preuves sur l’ironman d’Hawaï et sur les courses cyclistes du Dauphiné Libéré et du Paris-Roubaix. Il intéresse aussi Ferrari. Le constructeur a contacté la

E XPRESSION AC TIVE → NUMÉRO 78 | JUILLE T - AOÛ T - SEPT EMBRE 2019

petite entreprise qui tient dans deux ordinateurs et stocke ses volumineuses données dans un datacenter de Clermont-Ferrand. D’ailleurs, sa petite taille pose problème à la prestigieuse marque de voitures rouges. Du coup, Norvotech s’est rapproché de Koredge, un autre spécialiste du logiciel, basé à Valentin, pour pouvoir mieux répondre à des offres de ce type. Et attend de savoir si ses puces pourront finalement rouler en Ferrari. www.norvotech.com

Jean-Louis Bourgon, fondateur de Norvotech

19


SERVICES

Netalis, la fibre optique Made in Doubs technologie La société bisontine Netalis

vient d’étendre son réseau de fibre optique sur le secteur de Pontarlier en installant 6 km de câble à destination des professionnels.

U

n petit poucet dans le monde des télécommunications, mais qui est bien décidé à continuer sa croissance à côté des quatre géants du secteur que sont Bouygues, S.F.R., Orange et Free. Netalis est ce qu’on appelle un « opérateur alternatif ». Comme une centaine d’autres petits acteurs en France, la société créée par le Bisontin Nicolas Guillaume en 2015 étend peu à peu son territoire d’intervention. Fin mai dernier, Netalis a lancé son propre réseau de fibre optique à Pontarlier, à destination des professionnels avec à la clé, déjà une dizaine de clients connectés sur les zones d’activités pontissaliennes. De la P.M.E. familiale de quelques salariés à la multinationale, ces premières entreprises ont décidé de faire confiance à cet opérateur local dans le capital duquel sont entrés deux gros investisseurs, dont une filiale d’Engie, à l’occasion d’une récente levée de fonds. « Cette ouverture du capital nous permettra de continuer de développer notre propre infrastructure comme c’est désormais le cas à Pontarlier. Ce partenariat nous permet aussi de garder l’agilité de notre petite structure tout en nous appuyant sur la force d’un grand groupe, Engie » résume Nicolas Guillaume. Les 6 km de câble installés sur le bassin pontissalien par Netalis portent à une soixantaine de kilomètres la longueur totale du réseau créé par cet opérateur en Franche-Comté. Netalis ne compte pas s’arrêter là. « Nous créerons bientôt une boucle entre Besançon, Pontarlier et le Jura. Par ailleurs, nous devrions confirmer prochainement le projet d’une interconnexion internationale de 10 gigabits entre Pontarlier et Lausanne » confie le fondateur qui compte également étendre son savoir-faire à d’autres secteurs de la région, notamment Dijon et son agglomération.

20

Nicolas Guillaume, fondateur de Netalis

Après quatre ans d’existence, Netalis a réussi son premier pari : se faire une place parmi les géants du secteur, créer de l’emploi (Netalis compte désormais une dizaine de salariés) et être devenue rentable. De nouvelles embauches sont même prévues cette année à Besançon et à Paris où Netalis crée une agence. www.netalis.fr

E XPRESSION AC TIVE → NUMÉRO 78 | JUILLE T - AOÛ T - SEPT EMBRE 2019


SERVICES b to b

Réceptel, l’accueil téléphonique « made in Franche-Comté » L'Annexe 11 rue du Chapitre, Besançon

cachet

Tourisme « comme à la maison » à l’Annexe

À

deux pas de la cathédrale, un ancien hôtel particulier abrite 4 magnifiques meublés de tourisme. Classés 3 étoiles, les appart’hôtels de l’Annexe ont été pensés pour des déplacements privés ou professionnels. L’idée de départ de Catherine Giraud-Telme : « proposer un endroit où l’on se sent bien, comme à la maison ! » Envie logique pour cette ancienne hôtesse de l’air, qui elle aussi, aspirait à se poser. C’est ainsi qu’il y a 10 ans, elle s’est lancée dans la rénovation du premier logement, suivi jusqu’en 2016, des 3 autres. Situés 11 rue du chapitre, ils ont tout simplement pour nom 11A, 11B, 11C et 11D. Mais ils ont tous un dénominateur commun : le charme des lieux ! Décorés avec goût par Catherine, ils se veulent sobres et cosy : tout en conservant le cachet de l’ancien et avec une dominante de bois, ils arborent des couleurs élégantes comme le gris, le beige et le blanc. L’extérieur vaut le détour également grâce à sa cour privative avec jardin, fort agréable aux beaux jours. Dotés d’un équipement complet (dont une cuisine entièrement équipée), ils disposent de la wifi, TV, téléphone, lave-linge, sèche-cheveux, linge de toilette,… pour une gamme de prix qui varie entre 59 et 129 €. Sur simple demande, des prestations peuvent s’ajouter comme la mise à disposition de matériel informatique ou un service de bagagerie. Des services à la carte payants sont également proposés : remplissage du frigo avant votre arrivée, demander un petit déjeuner personnalisé et/ou un plateau traiteur, obtenir une place de parking privé, etc. Que ce soit pour les affaires ou pour le tourisme, l’Annexe sera aux petits soins pour vous, le tout dans une ambiance calme et chaleureuse. www.lannexe-apparthotel.com E XPRESSION AC TIVE → NUMÉRO 78 | JUILLE T - AOÛ T - SEPT EMBRE 2019

L

’entreprise dirigée par Franklin Depraz surfe sur des courants favorables. Tandis que les créations de sociétés ont progressé de 2% en 2018, la catégorie des micro-entreprises a fait un bond de 28%, et 20% pour les entreprises individuelles. Ce sont précisément ces petites structures qui composent la clientèle de Réceptel. Et c’est pour répondre à leurs besoins commerciaux que l’opérateur bisontin développe, depuis quelques années déjà, un service de téléprospection qui permet aux PME de constituer ou d’enrichir leur base de données. Sur la base du fichier clientèle de l’entreprise, les opérateurs Réceptel peuvent, selon l’objectif de la mission, interroger des prospects sur leurs habitudes d’achats, mettre à jour les noms des responsables, proposer un envoi de documentation ou planifier un rendez-vous. Une autre prestation de Réceptel remporte un succès grandissant. Elle concerne sa clientèle médicale qui peut désormais bénéficier de la prise de rendez-vous en ligne. En un clic sur le site de Réceptel, le patient accède à l’agenda du médecin et visualise les plages disponibles. Il peut même sélectionner la nature du rendez-vous de façon à anticiper la durée de la consultation. Cette possibilité est également offerte aux professions juridiques. Si le numérique permet à Réceptel d’offrir à ses clients des solutions de plus en plus efficaces, le succès de l’entreprise repose encore et avant tout sur le professionnalisme des opérateurs. L’entreprise emploie aujourd’hui 30 personnes et traite plus d’un million d’appels téléphoniques par an. www.receptel.fr

Receptel

21


TERRITOIRES

APESA remédie à la détresse du chef d’entreprise en difficulté soutien Créée à l’initiative du Tribunal de Commerce et de la Chambre de Commerce et d’Industrie,

une structure d’aide psychologique aux chefs d’entreprises en souffrance aiguë a été récemment mise en place dans le Doubs, à Besançon.

S

uite à des constats malheureux de morts violentes d’entrepreneurs du Doubs, la mise en place d’un dispositif de soutien d’urgence aux chefs d’entreprise en difficultés est apparu comme une évidence aux membres du Bureau de la CCI. Dès 2006 la CCI du Doubs avait déjà mis en place le CIP (Centre d’Information sur la Prévention des difficultés des Entreprises) créé sous l’impulsion du Tribunal de Commerce. Par ailleurs, le Service juridique de la CCI accompagne au quotidien les entrepreneurs en difficulté. Mais aucune de ces aides ne remédiait aux problèmes d’ordre psychologique. Le public est sensibilisé à la détresse des salariés ; on légifère régulièrement pour améliorer les dispositifs d’accompagnement, de formation, et de reclassement. La souffrance du patron, quant à elle, est passablement ignorée. Elle est pourtant bien réelle. Pour un dirigeant de PME, la chute de l’entreprise peut être aussi la perte de son emploi, de son statut, et de ses biens personnels. APESA 25 est née officiellement en juillet 2018 lors de l’AG fondatrice réunissant 11 membres fondateurs issus des organisations patronales dont l’IUMM, la CMA, la CAPEB, le GEEST ou les acteurs socio-économiques proches du Tribunal de Commerce, Greffiers, Administrateurs et Mandataires judiciaires, Juges consulaires ou encore Chambre des Experts comptables. 22

Christine-Noëlle Baudin, présidente d'APESA Besançon

L’association est présidée par Christine Noëlle BAUDIN, 1re Vice Présidente de la CCI, par ailleurs chef d’entreprise et juge consulaire durant 14 ans. APESA 25, c’est une coordination nationale assurée par la Mutuelle RMA, le déploiement d’un réseau de « sentinelles » membres actifs de l’association, formées à la détection de la souffrance aiguë, et une prise en

charge psychologique assurée par des cliniciens spécialisés. L’aide est gratuite et la confidentialité absolue. Depuis sa création, APESA est sollicitée régulièrement. Le contact est établi dans les heures qui suivent l’alerte, évitant ainsi que le pire ne survienne. www.apesa-france.com

E XPRESSION AC TIVE → NUMÉRO 78 | JUILLE T - AOÛ T - SEPT EMBRE 2019


accompagnement

Une offre conçue pour les acteurs du Tourisme

A

cteurs du Tourisme, cafetiers, hôteliers, restaurateurs, nous vous guidons dans votre croissance, votre rentabilité et votre modernisation afin d’améliorer la performance globale de votre entreprise. Nous vous accompagnons sur des spécificités propres à votre secteur d’activité par l’apport d’informations réglementaires, un suivi personnalisé ou encore un diagnostic précis. Une aide au montage de vos dossiers d’aides Vous avez un projet de reprise, croissance, développement, la CCI du Doubs vous permet d'identifier les aides ou dispositifs auxquels vous pourriez être éligibles. Elle met en place les compétences clés pour solliciter ces financements. Une analyse de la rentabilité de votre établissement Vous rencontrez des difficultés de gestion ou vous avez tout simplement besoin d'une analyse particulière de votre activité pour développer votre rentabilité, la CCI du Doubs vous propose un accompagnement personnalisé afin d'améliorer la marge de votre entreprise. Un accompagnement à la prévention des risques Vous avez besoin de réaliser votre document unique ou de le mettre à jour afin d'être en conformité avec la réglementation, la CCI du Doubs vous sensibilise quant aux coûts inhérents aux accidents du travail, à leurs répercussions et vous accompagne dans la réalisation de votre document unique. Un diagnostic hygiène en restauration Vous devez réaliser votre PMS (Plan de Maîtrise Sanitaire) ou vérifier votre conformité en matière d'hygiène avec la réglementation, la CCI du Doubs vous propose de vous sensibiliser aux pratiques à respecter en réalisant un diagnostic hygiène dans votre restaurant.

E XPRESSION AC TIVE → NUMÉRO 78 | JUILLE T - AOÛ T - SEPT EMBRE 2019

Un accompagnement à l’affichage environnemental Vous souhaitez vous démarquer et afficher votre implication dans le développement durable, la CCI du Doubs, vous propose une démarche environnementale reconnue par l'ADEME qui vous permettra d'afficher votre impact écologique tout en vous aidant à réduire le coût d'une nuitée dans votre établissement Un accompagnement à la labellisation Qualité Tourisme Vous souhaitez communiquer sur votre qualité d'accueil et de prestations auprès de votre clientèle en affichant la marque nationale Qualité Tourisme, gérée par le Comité Régional du Tourisme. La CCI du Doubs vous propose un pré-audit et des préconisations afin de vous aider à obtenir le label. Un accompagnement à la transmission de votre entreprise Vous envisagez de céder votre entreprise, la CCI du Doubs propose de vous accompagner dans cette démarche et de mettre en ligne votre annonce sur la plateforme Transentreprise.

Vos conseillères CCI du Doubs répondent à vos questions et vous proposent un accompagnement individuel.

Pour toute information complémentaire, vous pouvez contacter Catherine Bourdin-Mougel, conseillère tourisme à Besançon cbourdin@doubs.cci.fr | 03 81 25 25 37 Maryline Noirat, conseillère tourisme à Montbéliard mnoirat@doubs.cci.fr | 03 81 31 25 03

23


DU NOUVEAU À PONTARLIER ! OUVERTURE DU CAMPUS IMEA DÈS SEPTEMBRE 2019 FORMATION BAC +2 GESTIONNAIRE D’UNITÉ COMMERCIALE EN APPRENTISSAGE En phase avec son temps et les demandes du marché, IMEA propose, grâce à ses diplômes, de réelles opportunités professionnelles. Spécialisée dans les métiers du commerce et de la vente, l’école a pour vocation de favoriser une insertion professionnelle rapide sur le marché du travail. IMEA c’est aussi le champ de l’entrepreneuriat avec une volonté de sensibiliser les jeunes à la création d’entreprise. Aujourd’hui, l’école est implantée à Besançon, Vesoul, Montbéliard et Pontarlier.

PLUS D’INFORMATIONS : WWW.IMEA.INFO - 03 81 25 26 04


F O R M AT I O N

Color Life 2019

Beau succès pour la 6e édition de la Color Life solidarité Organisée par des étudiants d'IMEA en lien avec la Ligue contre le Cancer, la Color Life

est un événement festif, solidaire, et haut en couleur. Sa 6e édition a réuni 2 400 participants et a sans doute enregistré son bénéfice le plus important depuis sa création.

P

our les participants, la Color Life est l’un des plus sympathiques rendez-vous du printemps. Depuis 2014, au mois de mai, on se retrouve à Besançon au parc de la Gare d’Eau pour une course sans compétition, et pour la bonne cause. Petits et grands sont accueillis au « Village » dans une joyeuse ambiance musicale. Chacun revêt son tee-shirt blanc et en début d’après-midi tout le monde s’élance pour un parcours de 5km, acclamé par des supporters lanceurs de poudres, et l’on revient content et coloré comme un oiseau des îles. Pour les étudiants d’IMEA, la Color Life est un superbe défi en termes d’organisation. L’événement est né dans le cadre de cours de gestion de projet, la commande faite aux étudiants de première année étant de créer un grand événement solidaire. Six étudiantes pionnières ont contacté le comité du Doubs de la Ligue Contre

le cancer en proposant l’organisation d’une course inspirée d’un concept né aux États-Unis quelques années plus tôt. Sur le plan pédagogique, le projet est une formidable opportunité pour s’exercer, en situation réelle, à la communication, au sponsoring, aux relations presse et à la logistique. La préparation de l’événement commence au début de l’année scolaire. Il faut former des groupes, partager les tâches, planifier, coordonner… La première édition remporta un succès honorable que la promotion suivante se fit un devoir de dépasser. Cette sixième édition a tenu sa promesse en battant le record précédent. Pour Anaïs Bougaud, étudiante en première année, la récompense de toutes ces heures de travail, souvent prises sur les loisirs, se trouve toute entière dans l’événement lui-même. « Je me suis occupée des réseaux sociaux qui sont très importants dans le dispositif de communication, et j’ai trouvé

E XPRESSION AC TIVE → NUMÉRO 78 | JUILLE T - AOÛ T - SEPT EMBRE 2019

ça vraiment intéressant. Mais ce que je retiens surtout, c’est la fébrilité du jour J. Je me suis sentie emportée par cet enthousiasme collectif ». Un sentiment partagé par Quentin Rouget, étudiant en deuxième année qui a participé à nouveau pour partager son expérience avec les premières années. « En fait, le vrai challenge pour nous, c’est le jour de la course. C’est à nous de gérer la centaine de bénévoles et les 2 400 participants. On doit faire en sorte que tout soit en place, partout. C’est une journée un peu folle. Il ne faut pas se laisser déborder. C’est pourquoi on met quelques anciens dans le dispositif. » Pour la Ligue Contre le cancer, cette course populaire est un précieux dispositif de sensibilisation. Quant au bénéfice de l’édition 2019, il n’est pas encore connu, mais on peut déjà annoncer que le cumul des 6 éditions sera supérieur à 90 000 euros. colorlifebesancon 25


F O R M AT I O N

Dixième anniversaire et nouvel élan pour SIFCO rétrospective En dix ans l’organisme de formation continue a accompli une importante mutation, enrichissant

son offre et développant son activité. Une vitalité qui permet aujourd’hui à SIFCO d’affronter l’une des plus importantes révolutions qu’il ait connu : le monde de la formation professionnelle.

L'équipe de SIFCO

S

i l’entreprise SIFCO est née en 2009, son histoire a des racines bien plus profondes. Cette création d’une SAS (société par actions simplifiées), il y a dix ans, marquait en réalité un tournant majeur dans la politique de formation de la CCI du Doubs. La volonté de mieux former les salariés a toujours été une préoccupation des Chambres de Commerce. En 1874 déjà, la Compagnie Consulaire

26

Bisontine alertait un ministre de passage sur l’urgence « d’élargir dans le domaine de la pratique les horizons de notre enseignement public ». Une autre délibération de mars 1899 déplorerait un enseignement scolaire trop classique « ayant pour objet une culture intellectuelle qui convient à toutes les carrières et ne prépare directement à aucune ». Au début du siècle dernier se met en place « un

service extérieur » de la Chambre, le Centre de Promotion Professionnelle. On y dispense des cours de sténographie, dactylographie, comptabilité et gestion. En 1970 le Centre devient l’Institut de Formation Permanente (INFOP), l’année même où les syndicats (salariés et patronaux) signèrent un accord national donnant à tout salarié le droit de bénéficier d’un perfectionnement professionnel. Installé

E XPRESSION AC TIVE → NUMÉRO 78 | JUILLE T - AOÛ T - SEPT EMBRE 2019


F O R M AT I O N rue Carnot en 1972, l’INFOP connaît un essor remarquable. En dix ans, le nombre de personnes formées passe de 470 à 2000 salariés. En parallèle, la Chambre développe une offre de formations initiales diplômantes. IMÉA est créée en 1989. L’INFOP devient alors IMÉA Entreprises. Rationalisation, relance et croissance Pendant deux décennies, l’offre de formation de la CCI se développe encore, au point d’être considérée comme excessive au regard des missions d’une Chambre de Commerce. C’est sur ce constat qu’est prise, en 2009, la décision d’externaliser la formation continue. IMEA Entreprises est transformée en une SAS dont les actions sont détenues par les CCI du Doubs, de Haute-Saône et du Territoire de Belfort. Commence alors, pour SIFCO, une véritable révolution culturelle, conduite par son directeur, Nicolas Bourguignon. « Nous avons dû nous réorganiser complètement, fermer des formations coûteuses qui n’avaient presque plus de débouchés, créer une nouvelle offre plus en phase avec les besoins des entreprises. Nous avons remis à plat nos méthodes de travail et pris en compte les impératifs de performance d’une entreprise confrontée à un marché très concurrentiel. Tout cela au moment où la crise frappait l’économie mondiale. Quatre ans ont été nécessaires pour accomplir ce changement. La période a été rude mais l’équipe a relevé le défi d’une façon exemplaire. Ensuite, lorsqu’on s’est senti solide en terme économique et organisationnel, nous avons adopté de nouvelles orientations stratégiques. Nous avons intégré des formations diplômantes du réseau NEGOVENTIS et ESMASS. Nous avons noué un partenariat très pertinent avec l’ICN Business School de

Nancy. Nous avons aussi développé une offre de bilan de compétences. Et nous avons obtenu les certifications ISO 9001V2015 et DATADOCKE. Nos choix ont été payants. À l’heure où l’on célèbre ce dixième anniversaire, SIFCO enregistre ses meilleures performances depuis sa création ». Forte de ses 14 salariés et 110 intervenants (des praticiens reconnus pour leur expertise pédagogique), l’entreprise a assuré 86 000 heures de formation en 2018, pour 5000 stagiaires, avec un taux de satisfaction de 98%. L’offre SIFCO couvre 22 domaines de compétences, à travers 230 modules de courte durée, et 6 formations diplômantes de niveau BAC à BAC +3.

tive, comme en témoigne Philippe Guerder, directeur général de l’entreprise Profialis (Clerval), trésorier de la CCI et actuel président de SIFCO. « Cette nouvelle loi va donner au salarié des possibilités supplémentaires d’opportunités de formations pour affronter les modifications tout au long de la vie. Même si le salarié devient davantage le maître d’œuvre de sa formation, les services RH resteront prépondérants dans le pilotage réel de ses choix. Pour nous ce changement de paradigme est riche d’opportunités. Tant en termes d’apprentissage que de renforcement de la formation « initiale » à un nouveau métier, orchestré bien évidemment en harmonie avec les services des CCI concernées. » Pour accompagner cette mutation, SIFCO prépare une nouvelle offre de formation, de conseil et d’accompagnement autour de nouveaux dispositifs tels que l’AFEST (action de formation en situation de travail), l’aide à la construction de parcours dans le cadre du CPF, et le développement de l’accompagnement post formation. SIFCO a démontré sa capacité à s’adapter au fil de son histoire. Rendez-vous dans 10 ans ! www.sifco.eu

Nicolas Bourguignon, directeur général de SIFCO

L’avenir avec confiance C’est donc avec une certaine sérénité que SIFCO a accueilli la nouvelle loi sur la formation professionnelle. Effective depuis le 1er janvier 2019, sa mise en place opérationnelle génère encore de nombreuses incertitudes, mais sa philosophie générale est perçue comme largement posi-

E XPRESSION AC TIVE → NUMÉRO 78 | JUILLE T - AOÛ T - SEPT EMBRE 2019

Philippe Guerder, président de SIFCO

27


Abonnez-vous à la version électronique d' sur www.doubs.cci.fr

et recevez par mail votre magazine à feuilleter en ligne.

AGENDA DU MERCREDI 26 JUIN AU MARDI 6 AOÛT Soldes d'été 2019

HORAIRES D’ÉTÉ À LA CCI DU DOUBS DU LUN. 8 JUILLET AU VEN. 23 AOÛT

RÉUNIONS ENTREPRENDRE BESANÇON L’accueil sera ouvert du lundi au jeudi de 8h30 à 12h et de 14h à 17h30, le vendredi de 8h30 à 12h et de 14h à 17h MONTBÉLIARD L’accueil sera ouvert tous les jours de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h

2019

Des séances d’information collective gratuite pour tout savoir sur la création d’entreprise !

MARDI 17 SEPTEMBRE Atelier d’information Origine France garantie animé par l’AFNOR BFC CCI du Doubs, 46 avenue Villarceau à Besançon www.doubs.cci.fr

MERCREDI 25 SEPTEMBRE Cérémonie Trophée des Entreprises BESANÇON | 9h ➞ 12h 5 septembre 3 octobre

PONTARLIER

MONTBÉLIARD | 9h ➞ 12h

L’accueil sera ouvert tous les jours de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h

12 septembre 10 octobre PONTARLIER | 9h ➞ 12h 17 septembre 15 octobre

Microplois, Besançon www.tropheedesentreprises-fc.com

JEUDI 3 OCTOBRE DE 11H30 À 17H Forum RSE - Atelier sur la santé et la sécurité au travail animé par la CCI du Doubs Maison de l'Économie, 46 avenue Villarceau à Besançon www.doubs.cci.fr

14/15/16 OCTOBRE La Boutique Connectée Place de la Révolution à Besançon www.doubs.cci.fr

La réforme de l'obligation d'emploi des travailleurs handicapés se précise Trois décrets du 27 mai 2019 mettent en œuvre la réforme de l'obligation d'emploi des travailleurs handicapés (OETH) issue de la loi Avenir professionnel du 5 septembre 2018. Ces textes concernent la déclaration obligatoire, les accords agréés et le calcul de la contribution financière. Ainsi, la première déclaration des entreprises d'au moins 20 salariés effectuée via la

28

déclaration sociale nominative (DSN) sera celle relative à l'année 2020, établie en mars 2021. Mais, dès janvier 2020, tout employeur devra identifier dans la DSN ses salariés bénéficiaires de l'OETH. www.liaisons-sociales.fr

17/18 OCTOBRE La Boutique Connectée Montbéliard (lieu à préciser) www.doubs.cci.fr

21/22/23 OCTOBRE La Boutique Connectée Place d’Arçon à Pontarlier www.doubs.cci.fr

E XPRESSION AC TIVE → NUMÉRO 78 | JUILLE T - AOÛ T - SEPT EMBRE 2019


EUROPE Rubrique réalisée en collaboration avec la CCIR Franche-Comté service Europe Entreprise Europe Network

Les brèves de l'Europe L’UE s’attaque aux déchets de plastique Une directive européenne (2019/204) a été adoptée le 5 juin 2019 pour lutter contre les incidences de certains produits plastiques sur l’environnement. Cette directive fait écho aux récentes mesures annoncées par la France. Elle imposera à l’avenir des obligations à tous les Etats européens. Plusieurs types de mesures sont prévues telles que : • l’interdiction de mise sur le marché de plusieurs articles à usage unique, • la réduction de la consommation de certains autres, • l’obligation d’utiliser un pourcentage minimal de matière recyclée, • l’adoption de normes sur les bouchons et couvercles en plastique, • un renforcement de l’information du consommateur.

Révision de la directive machines : donnez votre avis ! L’Europe demande régulièrement l’avis des entreprises sur différents sujets. Parmi les consultations en cours figurent : • La révision de la directive machines (ouverte jusqu’à la fin août) qui suscite un grand intérêt en particulier de la part des industriels allemands, • La question de la durabilité des batteries et l’opportunité ou non de mieux réglementer ces produits, • La question de la réglementation des perturbateurs endocriniens. Vous pouvez vous exprimer

et contribuer sur tous ces sujets. Pour en savoir plus contactez-nous : jm.chauvin@bfc.cci.fr

ROHS – Fin de certaines dispositions transitoires en juillet 2019 La directive ROHS 2011/65 concerne la restriction de certaines substances dans les équipements électriques et électroniques. Elle fait partie des textes couverts par le marquage CE. En juillet 2019 entreront en application deux changements importants pour les entreprises : 1) 4 nouvelles substances, 4 phtalates, s’ajouteront aux 6 substances déjà restreintes 2) Le champ d’application de la réglementation ROHS sera étendu à la majorité des produits électriques et électroniques. Ce champ d’application élargi résultera de l’entrée en application de la nouvelle catégorie 11 qui couvrira désormais tous les produits qui n’étaient pas jusqu’à présents couverts par les 10 autres catégories y compris les produits dont la fonction électrique ou électronique n’est que secondaire ! Il est parfois évoqué la notion de « ROHS 3 » pour désigner cette nouvelle échéance réglementaire.

Améliorer l’accessibilité des produits et services aux personnes handicapées Tel est l’objectif de la nouvelle directive européenne 2019/882 du 17 avril 2019 (JOUE 7/06/2019).

Cette nouvelle réglementation concernera de nombreux matériels (ex : terminaux en libre-service, distributeurs, borne et plus généralement les outils et services de communication informatiques et multimédia) y compris le commerce électronique. Des dérogations existeront cependant pour les petites entreprises sous certaines conditions. Pour permettre aux entreprises de se préparer à ces nouvelles exigences, la réglementation prévoit de ne s’appliquer aux produits qu’après le 28 juin 2025. A l’avenir cette directive fera partie des textes faisant intervenir le marquage CE. A noter également que le texte fournit des exemples de solutions techniques possibles contribuant à respecter les futures exigences réglementaires.

Fonds européens – transition en vue Les actuels financements européens en région arriveront à leur terme en décembre 2020. Des comités de suivi sont prévus courant juin 2019 pour optimiser la consommation des crédits et gérer au mieux certaines mesures victimes de leur succès comme celle qui finance les investissements productifs des entreprises ! 2019 sera également une année importante pour préparer les futurs programmes 2021-2027. Les CCI participent aux discussions sur tous ces programmes. Vous pouvez les contacter pour en savoir plus ou faire remonter vos attentes.

Pour toute recherche de partenariats européens, merci de prendre contact avec : Anne-Marie VIEUX - CCI BOURGOGNE FRANCHE-COMTÉ - ENTREPRISE EUROPE NETWORK Mail : een@bourgognefranchecomte.cci.fr

E XPRESSION AC TIVE → NUMÉRO 78 | JUILLE T - AOÛ T - SEPT EMBRE 2019

29


vu lu LIVRE

Soleil de nuit

MUSIQUE

Alors que les rayons de nos librairies sont envahis de publications prétendant nous apporter le bonheur, genre : « Respirer pour mieux penser » ou encore : « Retrouvez la sérénité dans un arbre », Boris Cyrulnik publie un ouvrage qui, lui aussi, souhaite un effet curatif et, personne n'est plus qualifié que lui sur ce sujet. Enfant juif, il est arrêté par la Gestapo à l'âge de six ans. ll parvient à s'évader et est recueilli par une famille de « justes » alors que ses parents sont déportés à Auschwitz. Malgré une adolescence difficile, voire misérable, il s'accroche et arrive à devenir neuropsychiatre. Il formule, il y a une quinzaine d'années dans Sauve toi, la vie t'appelle le concept de « résilience ». Le mot a fait fortune, au point d'être utilisé un peu n'importe comment dans les médias, il désigne la reconstruction de soi après une enfance difficile, privée d'affection ou un abandon. Autre exemple de traumatisme, celui d'Anne Sylvestre, enfant choyé, apprenant à la libération que son père est un criminel de guerre. Alors comment atteindre la résilience ? Il n'y a pas, bien sûr de recette universelle. Le livre décrit le parcours d'un grand nombre de personnalités : écrivains, musiciens, comédiens et il semble que l'expression artistique soit la meilleure catharsis. Rimbaud par exemple, pour qui : « Dans un réel désolé, le monde des mots construit une espérance ». Bazin, Sartre, Genet, Romain Gary, la liste est longue des auteurs concernés : « Lire ou ne pas lire témoigne de deux styles existentiels différents ». Parmi les comédiens, Gérard Depardieu est évoqué : enfant doué dans une famille déstructurée, sa mère ayant essayé d'empêcher sa naissance. D'où sa personnalité et ses interprétations géniales (Cyrano de Bergerac). Hélas tous les traumatisés ne réussissent pas leur résilience. Ce texte de Boris Cyrulnik y contribue, foisonnant d'anecdotes il nous met sur la voie en nous enrichissant. Bernard Sertout Boris Cyrulnik - La nuit, j'écrirai des soleils - Ed. Odile Jacob

30

Festival International de musique de Besançon Le Festival International de musique de Besançon affiche un programme riche et éclectique de plus de cinquante concerts pour sa 72e édition qui se déroulera du 6 au 21 septembre 2019. La musique russe sera le fil rouge du Festival, avec de grandes pages de Tchaïkovski, Stravinsky, Prokofiev, Rachmaninov, Chostakovitch et l’invitation du prestigieux Russian national Orchestra. Découvrez le programme complet sur : https://festival-besancon.com

MÉCÉNAT

Offrez un portrait de Juliette au Musée Courbet ! L’Association Les Nouveaux Mécènes de Courbet a été créée le 11 octobre 2017 dans le but d’enrichir les collections du Musée Courbet d’Ornans. Aujourd’hui, Les Nouveaux Mécènes de Courbet lancent leur première souscription pour acquérir un tableau de Gustave Courbet. Ce tableau représente Juliette, la sœur préférée de Gustave. Il appartient depuis 1987 à un passionné d’art qui entend que ce portrait de Juliette rejoigne la maison natale du peintre, au Musée Courbet à Ornans, pour y être exposé et conservé. Les Nouveaux Mécènes de Courbet se sont donc assignés l’objectif de réunir les fonds nécessaires à cette acquisition, soit 250 000 euros. Votre contribution participera à la réussite de cette souscription. lesnouveauxmecenesdecourbet@gmail.com / 06 08 57 68 28 E XPRESSION AC TIVE → NUMÉRO 78 | JUILLE T - AOÛ T - SEPT EMBRE 2019


MONTBÉLIARD PONTARLIER NOUVEAU !

DES ESPACES DE COWORKING EN LOCATION JOURNÉE I 1/2 JOURNÉE I HEURE

DES SALLES DE RÉUNION DES BUREAUX INDIVIDUELS DES ESPACES PARTAGÉS

PLUS D'INFORMATIONS : MONTBÉLIARD - T. 03 81 31 25 25 PONTARLIER - T. 03 81 25 26 80


à Besançon

vos événements

professionnels clé en main

1400 M 2 DÉDIÉS à vos congrés, séminaires, réunions, assemblées générales, formations…

Une capacité de

ESPACES MODULABLES Des SERVICES SUR MESURE Un lieu 100% CONNECTÉ

Contact : Corinne FRANCART Ligne directe : 03 81 25 26 48 Standard : 03 81 25 25 25 maisoneco@doubs.cci.fr

Maison de l’économie 46, avenue Villarceau 25000 Besançon

www.maisoneconomie.com www.doubs.cci.fr

FA I R E AVA N C ER T O U T E S L E S EN V I E S D’EN T R EP R EN D R E

Communication CCID - mars 2019 - photos : Laurent Cheviet - Yves Petit

Des

365 PLACES

Profile for CCI du Doubs

Expression Active 78  

Le magazine économique de la CCI du Doubs. Anniversaire - SIFCO fête ses 10 ans !

Expression Active 78  

Le magazine économique de la CCI du Doubs. Anniversaire - SIFCO fête ses 10 ans !