Page 1

www.doubs.cci.fr

no61

LE MAGAZINE ÉCONOMIQUE DE LA CCI DU DOUBS

avril > juin 2015

ECONOMIA S'ÉLARGIT AU GRAND EST

PRÉFÉRENCE COMMERCE : 82 LAURÉATS DANS LE DOUBS

LETOUBLON : LA FORMATION POUR VOCATION

PAGE 20

PAGE 26

PAGE 28

VISA REPRISE

LE LABEL QUI FACILITE LA VIE DES ENTREPRENEURS


t u o t

r i o v sasur la

n o i t a s i l a e r r i a é t n e m gén é BESANÇON TÉMIS Parc Artémis 4C, avenue des Montboucons BP 61622 25042 Besançon Cedex Tél. 03 81 400 500

é t n a s

BESANÇON 4, rue Luc Breton 25000 Besançon Tél. 03 81 400 600

Plus de 20 agences en Lorraine et en Franche-Comté www.acorismutuelles.fr

PONTARLIER 17, place Saint-Pierre 25300 Pontarlier Tél. 03 81 46 38 25

L’ENGAGEMENT SOLIDAIRE

STUDIO RL

l p m o c a l de


PAR DOMINIQUE ROY PRÉSIDENT DE LA CCI DU DOUBS

C

ertes le contexte économique est atone, le contexte politique mouvant et le monde agité.

Devons-nous pour autant céder à la tentation du repli sur soi et entretenir le scepticisme ambiant ? A l’évidence, la réponse est non ! Votre Chambre de Commerce et d'Industrie reste mobilisée et active à vos côtés. Ainsi, lors d'une conférence de presse très médiatisée en mars 2015, nous avons dénoncé avec l’ensemble des organisations du département (MEDEF, CGPME, UPA, UIMM, FFBTP et Chambre des Métiers) le refus des entreprises de subir toujours plus d’augmentation de fiscalité. Au quotidien, nous travaillons à moderniser notre offre de services aux entreprises pour vous assurer toujours plus de proximité, de réactivité, d’inventivité. Conscients de la richesse de notre tissu d’entreprises qui irrigue tout le territoire du Doubs, nous engageons des partenariats avec les collectivités pour contribuer à leurs côtés au développement économique. La fusion des régions Bourgogne et Franche-Comté, la régionalisation de notre réseau consulaire nous invitent à vous garantir toujours plus cette proximité des services. Ensemble, nous devons cultiver notre ADN, celui du désir d’entreprendre : l’entreprise c’est la vie parce que c’est la création, l’action, la volonté, le mouvement, l’inventivité…

sommaire

L’esprit d’entreprise

Le dossier de ce numéro, consacré au dispositif Visa Reprise, met en lumière la question cruciale de la reprise de PME-PMI. Il montre que grâce à la mobilisation de nombreux partenaires autour de la CCI, il est possible de sécuriser la pérennité des entreprises industrielles et de permettre à des hommes ou des femmes de concrétiser leurs projets. Et c’est là une des raisons d’être de notre Chambre de Commerce et d‘Industrie : favoriser le développement des entreprises et des territoires. Alors bonne lecture et vive l’esprit d’entreprise !

page 04 conjoncture Des territoires contrastés page 06 made in Doubs… et alentours. page 9 le dossier Visa Reprise : Le label qui facilite la vie des repreneurs page 17 cci en actions page 22 échos de l'éco. Economia s'élargit au Grand Est. Préférence commerce : 82 lauréats dans le Doubs, Boulangerie-Pâtisserie Letoublon, la formation pour vocation.

page 32 info'pratique. page 34 vu/lu.

Journal de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Doubs, 46 av. Villarceau, 25042 Besançon cedex, Tél. 03 81 25 25 25 - Contact : expression.active@ doubs.cci.fr - Directeur de la publication : Dominique Roy, président de la CCI du Doubs - Rédacteur en chef : Sylvie Dejour-Albahary - Chef de projet : Corinne Nevière - Ont collaboré à ce numéro : Pierre Accard, Monique Clémens, Elise François-Dainville, NF2 (Agence de Presse), Bernard Rerat, Jean-Philippe Roux, Blandine Sauter - Photographies : Laurent Cheviet, Agence DER - Maquette : Magazine - Mise en page : Olivier Rovelas, CCI du Doubs - Abonnement : 25 euros par an. Publicité : MCC, tél. 03 81 55 44 44. www.doubs.cci.fr - Dépôt légal : 2e trimestre 2005. ISSN : 1637-9454. Imprimerie CHIRAT.

E XPRESSION AC TIVE → NUMÉRO 61 | AVRIL-MAI-JUIN 2015

3


conjoncture éco Cette analyse est produite par le Département « Etudes Economiques et Territoriales » de la CCI du Doubs au 17 mars 2015.

Des territoires contrastés Le Grand Besançon (CAGB+) : Une offre d’immobilier d’entreprise soutenue

2e semestre 2014

• Industrie : le lancement de la plateforme logistique de Maty sur 3.500 m², permet d’optimiser le traitement d’un million de produits représentant 40.000 références. Omnicom, société de services d’origine suisse, choisit Besançon pour son développement en France.

1er semestre 2015

• Commerce : si les samedis piétons ont semblé redonner un certain élan à un centre-ville à la peine, l’ouverture de l’îlot Pasteur, est attendue avec impatience.

2e semestre 2014

• Infrastructures, aménagement : les travaux du TCSP reliant Viotte à Témis démarrent. Les projets d’immobilier d’activité se poursuivent à un rythme soutenu : zone de l’échange à Vaux-lesPrés avec 1 800 m² de bureaux, l’immeuble « le Signal » qui sort de terre sur la ZAC des Auxons, et surtout, le lancement du Pôle administratif et tertiaire de Viotte destiné à accueillir près de 800 agents de l’Etat sur 16.000m².

1er semestre 2015

Haut-Doubs :

2e semestre 2014

la question suisse, mais pas seulement • La dimension industrielle du bassin de Pontarlier ne se dément pas comme l’illustrent les investissements de Nestlé et le développement de Schrader, qui rappelle ses retraités pour assurer le transfert de compétences.

1er semestre 2015

• Pour le commerce des biens de consommation courants, les premiers mois de 2015 ont été historiques. Le pouvoir d’achat cumulé des clients suisses et frontaliers n’a jamais été aussi élevé. Mais côté construction ou consommation de biens durables, le ralentissement est perceptible.

2e semestre 2014

1er semestre 2015

• Tourisme : le premier bilan de la saison d’hiver, démarrée après Noël, est positif.

croissance

4

emploi

industrie agro-alimentaire

luxe

automobile

commerce

travaux publics

bâtiment

E XPRESSION AC TIVE → NUMÉRO 61 | AVRIL-MAI-JUIN 2015


L’agglomération de Montbéliard : PSA réintègre le CAC 40

Industrie : après deux ans d’absence, PSA réintègre le CAC 40, avec une capitalisation boursière multipliée par deux. Le site de Sochaux, boosté par le succès confirmé de la 308, annonce l’embauche de plusieurs centaines d’intérimaires et tire la filière locale. En parallèle, Economia (150 donneurs d’ordre, 300 fournisseurs, 5 000 rdv) contribue à diversifier les débouchés des sous-traitants.

2e semestre 2014

1er semestre 2015

Commerce : le centre-ville souffre. Le succès des soldes, comme sur les autres bassins, a été mitigé mais compensé en partie par des ventes privées en amont qui séduisent de plus en plus les consommateurs.

2 semestre 2014 e

1er semestre 2015

• Côté infrastructures, les travaux du Bus à Haut Niveau de Services (BHNS) démarrent sur Valentigney avec un tracé reconfiguré et contribue ainsi à alimenter l’activité d’un secteur des travaux publics toujours en crise.

2e semestre 2014

1er semestre 2015

Pays Horloger :

dans le commerce, la part des clients suisses augmente • Le développement de l’offre commerciale profite au mieux des effets immédiats de la hausse du Franc suisse. La clientèle suisse de proximité, offre de nouvelles et belles perspectives au commerce local.

2e semestre 2014

1er semestre 2015

• Industrie : avec la sortie de la montre « Made of Tour Eiffel », la maison horlogère Saint-Honoré crée l’évènement. Dans un autre domaine, et pour illustrer les savoir-faire et les potentiels de la filière agroalimentaire locale, Rième Boissons remporte le prix « stars et métiers » et se développe à l’export avec une gamme de plus en plus riche.

SUISSE ET ALLEMAGNE,

• Après le krach monétaire du 15 janvier, la hausse du Franc Suisse inquiète. Les industries exportatrices helvétiques ont rapidement été touchées : le médical, les machines-outils, et, bien sûr, l’horlogerie. Ce secteur, qui à lui seul emploie le quart des frontaliers franc-comtois, attend donc d’autant plus fébrilement l’arrivée de la fameuse Apple Watch. On peut s’attendre à une baisse de 10 % du nombre de frontaliers franc-comtois en 2015, soit 2 500 personnes. • Le dynamisme de l’économie allemande (consommation notamment, en lien avec les hausses de salaires outre-Rhin) ne se dément pas et les opportunités d’exportation de produits ou de savoir-faire locaux sont nombreuses.



Ce qu’on peut retenir :

• La perspective d’une croissance française supérieure à 1% en 2015 est crédible, tirée par la grande exportation (aidée par la hausse du $) et la baisse des coûts des matières premières et de l’énergie. • Le BTP traverse une crise sans précédent et qui n’en finit pas. La commande publique, et les investissements privés sont en baisse. Les secteurs les plus touchés sont les travaux publics et la construction de maisons individuelles. • L’agroalimentaire tire son épingle du jeu. Illustration : une foison de médailles pour les entreprises du Doubs au Salon de l’Agriculture.

5


... et alentours Un Cacouyard en argent

Les robots du ciel de CM Drones Hébergée dans la pépinière Témis à Besançon, l’entreprise CM Drones a été créée en février 2015. Mais son créateur JeanPhilippe Culas n’est pas un nouveau venu dans l’univers fascinant des drones. Cet autodidacte de 42 ans, passionné de photo et d’électronique depuis l’adolescence, est depuis plusieurs années concepteur et constructeur de systèmes drones professionnels sous la marque Skyrobot. Il est même l’un des 40 fabricants français agréés par le ministère des Transports. Il est aussi télépilote (c’est le terme consacré) à travers Photocoptère, sa structure spécialisée dans l’exploitation des drones pour des missions de type inspection technique ou surveillance de sites industriels. Et ça n’est pas tout. Il a également créé C ma cam, une unité de production audiovisuelle qui propose ses services aux collectivités, aux entreprises et aux sociétés de production. Pour Jean-Philippe Culas, 6

l’objectif est désormais d’organiser ses activités multiples face aux besoins grandissants de ce secteur dont on peine à définir les contours. L’innovation est ici permanente. Les systèmes rivalisent d’intelligence, on inaugure chaque jour de nouveaux usages, qui inspirent de nouveaux développements… La réglementation tente de canaliser les risques sans brider cette bouillonnante créativité technologique. CM Drones a les moyens de compter parmi les acteurs de premier plan. L’entreprise a engagé un partenariat de recherche avec le CNRS et l’Institut Femto ST. Ses compétences ont également attiré l’attention de l’administration militaire. Le recrutement récent d’un ingénieur aéronautique doit permettre un recentrage intégral de la fabrication en France, et peut-être même en Franche-Comté.

Dans le patois franc-comtois « cacouyer » voulait dire remuer, mélanger, brasser le fromage. Le Cacouyard, c’était celui qui cacouyait. C’est le nom que la Fromagerie Philippe de Septfontaine a donné au plus emblématique de ses fromages. Il aura fallu des années à cette famille de fromagers pour parfaire leur champion. Les connaisseurs avaient repéré depuis longtemps cette petite tomme au lait cru, à croûte lavée, douce et onctueuse, qui se distinguait par ses subtils arômes de noix, sans contenir le moindre cerneau. Affiné pendant 3 semaines sur planche d’épicéa, et frotté tous les 2 jours à l’eau salée sans colorant, le Cacouyard doit son goût inimitable à un soin bien particulier : lorsqu’il est encore jeune et frais, il est tendrement caressé à l’alcool de noix. Ni trop tôt, ni trop tard, c’est cette étape de la fabrication qui a nécessité la plus longue mise au point. L’exigence et la patience ont été largement récompensées. En quelques années, la fromagerie artisanale est passée de 3 à 17 employés. Le Cacouyard qui était cacouyé dans des cuves de 10 litres à ses débuts, est désormais produit dans des cuves de 1 000 litres. Présenté cette année au concours général du Salon de l’Agriculture, ses qualités exceptionnelles n’ont pas échappées au jury qui lui a attribué la médaille d’argent de sa catégorie. Tel : 03 81 89 57 90

sur www.photocoptere.fr

E XPRESSION AC TIVE → NUMÉRO 61 | AVRIL-MAI-JUIN 2015


L es préparations culinaires des Délices de Courbet La vie moderne est ainsi faite : nous sommes de plus en plus nombreux à prendre nos repas hors domicile. Les restaurateurs ont un besoin croissant de préparations culinaires leur permettant de répondre à nos désirs de variété et de qualité. Agrodoubs est l’un de ces spécialistes de la préparation alimentaire. Cette PME de 13 salariés, créée en 1987, est installée à Flagey, le village où vécut la famille du peintre Gustave Courbet. Les produits de Agrodoubs ont ainsi été réunis sous la marque Les Délices de Courbet. Sa gamme est composée de préparations salées ou sucrées, des recettes conçues en collaboration avec de grands noms de la gastronomie et de l’agroalimentaire. Présentée au concours des produits alimentaires innovants en FrancheComté en 2014, les préparations pour fondant au chocolat et pour cheesecake ont séduit une large clientèle. La nouveauté de ces deux grands classiques des desserts français : une recette

Green Fibre Drum, l’emballage de demain Derrière son apparente simplicité, le Green Fibre Drum (GFD) révolutionne le monde de l’emballage. Développée par De Trevillers Cartonnages, soutenue par Oséo, l’idée est partie d’un constat : les fûts kraft traditionnels sont difficilement recyclables en raison de leur sertissage en métal. L’innovation du GFD repose sur la conception bimatière du fût qui permet que carton et plastique soient aisément dissociables, facilitant le tri sélectif et le recyclage en fin de vie. Destiné au conditionnement de produits pulvérulents issus de l’industrie de Chimie/Pharmacie et de l’Agroalimentaire, le Green Fibre Drum, exempt de métal, permet également de prévenir tout risque éventuel de contamination des produits. Il aura fallu pas moins de deux années de recherche à cette PME basée à Chemilly (70) pour penser et élaborer ce fût nouvelle génération 100 % recyclable. Ce dernier fait aujourd’hui l’objet d’un brevet, et est homologué ONU pour le transport des matières dangereuses. Voilà donc de quoi emballer les clients ! sur www.detrevillers.com



originale et savoureuse qui offre aux restaurateurs la possibilité de personnaliser le produit final en l’enrichissant de fruits ou d’arômes. Une liberté créative qui n’existait pas jusqu’alors dans l’univers des préparations. La marque Les Délices de Courbet est désormais distribuée dans toute l’Europe, aux Etats-Unis et au Japon. sur www.agrodoubs.com

Les bières subtiles de la Brasserie d’Épenoy Après un Master en agroalimentaire et une spécialisation en procédés fermentaires, Anaïs Mesnier aurait pu facilement trouver un emploi dans une filière viticole ou laitière. Mais son tempérament entreprenant l’engage sur une autre voie le jour où elle découvre qu’un restaurant est à vendre à Épenoy, son village d’origine. Sa réflexion sera rapide. Dès la première visite des lieux, elle sent se dessiner ce projet qu’elle portait en elle sans vraiment se l’avouer : brasser ses propres bières, les vendre, et partager la convivialité qui accompagne toutes les expériences gustatives. Les cuisines du restaurant ont la taille souhaitée pour créer un atelier de brassage. La salle à manger, quant à elle, pourrait devenir une boutique de produits régionaux, flanquée d’un petit bar. Anaïs pose les chiffres sur le papier. L’investissement

est conséquent mais son business plan est encourageant. L’équipement est installé quelques mois plus tard (cuves d’empattage, d’ébullition, de fermentation). À l’automne 2014, la jeune brasseuse achève la mise au point de ses deux premières créations. L’une est une bière blonde, fine et subtile. Elle la baptise Dam’Naïs. L’autre s’appellera Spinoyenne (le gentilé des habitantes d’Épenoy). C’est une bière ambrée non filtrée, non pasteurisée et brassée à partir de céréales délicatement torréfiées. Toutes les deux sont vendues dans des restaurants de la région, ainsi que dans la boutique d’Anaïs Moustier. Quant au bar, pour l’instant, il n’est ouvert que le soir. Mais Anaïs a des projets de soirées à thèmes. Elle a aussi des idées de bières originales, et une grande envie de créer. L’aventure ne fait que commencer. Retrouver la Brasserie d’Épenoy sur FaceBook 7


8

E XPRESSION AC TIVE → NUMÉRO 61 | AVRIL-MAI-JUIN 2015


le dossier VISA REPRISE

Le label qui facilite la vie des repreneurs Visa Reprise est le dispositif de détection, de labellisation et d’accompagnement de potentiels repreneurs de PME, créé par la Chambre de Commerce et d’Industrie du Doubs. Il contribue à faire émerger les dirigeants « grand format » qui assureront la pérennité et le développement des entreprises individuelles du tissu local. Mise en réseaux, coaching, démarches facilitées… autopsie d’une formule qui marche.

E

n France, on estime que 300 000 emplois sont concernés, chaque année, par des opérations de reprise d’entreprise. Et que 8 000 entreprises disparaissent faute de repreneurs ! Si la transmission d’entreprise est bien un enjeu crucial pour les dirigeants, elle l’est tout autant pour l’économie nationale et locale : une transmission d’entreprise réussie permet la sauvegarde des emplois et des savoir-faire sur les territoires, voire la relance de l'activité. Mais encore faut-il avoir à l’esprit que reprendre une entreprise ne s’improvise pas, et qu’une telle aventure se prépare très en amont. « Dès 2007, la CCI du Doubs a pris à bras le corps cet enjeu, cette nécessité absolue d’identifier et d’accompagner les nouveaux dirigeants aptes à assurer la pérennité et le développement des entreprises locales, explique Philippe Guerder, élu de la CCI du Doubs et membre du groupe

de pilotage Visa Reprise. Notre réflexion nous a conduit à proposer un dispositif complémentaire aux démarches des réseaux existants, en le positionnant en phase ante reprise. C’est ainsi qu’est né Visa reprise ». Son principe est simple et ambitieux : la détection et la qualification de repreneurs à fort potentiel, au niveau local et national, ayant un projet de reprise d’une PME de plus de dix salariés, dans les secteurs industriel, des services à l’entreprise et du BTP. « Concrètement, nous effectuons une pré-sélection parmi les candidatures reçues en ne conservant que celles qui nous paraissent les plus mûres et les plus motivées  », indique Pierre Lacanal, responsable Visa Reprise à la CCI. Puis le potentiel repreneur travaille, avec lui, à la rédaction de

Philippe Guerder, élu de la CCI du Doubs est membre du groupe de pilotage Visa Reprise E XPRESSION AC TIVE → NUMÉRO 61 | AVRIL-MAI-JUIN 2015

9


le dossier Visa Reprise en 5 chiffres 365 Candidats reçus

72 Candidats présentés au Comité de Qualification

54 %

Le taux de cessionstransmissions intervenues avant les 55 ans du dirigeant.

son dossier de présentation : cible recherchée, atouts, expérience, apport financier… ensuite il se présente devant un comité de qualification, constitué d’un collège d’experts dont des élus CCI du Doubs, de chefs d’entreprise et d’acteurs de la transmission, auquel il expose son projet durant 40 minutes suivies d’une séquence de questions-réponses sans concession. «  Nous évaluons sa personnalité, ses compétences, ses capacités entrepreneuriales, sa motivation, son environnement familial, son apport financier immédiatement mobilisable… Nous le poussons dans ses retranchements tout en restant conviviaux, indique Henri Porte, PDG de Photline à Besançon et membre du Comité de qualification. Rapidement, le potentiel nous saute aux yeux, ou pas ! ». À l’issue de cette présentation, le collège délibère et accorde la labellisation Visa Reprise, ou pas. Il arrive, lorsque des lacunes facilement et rapidement corrigeables sont détectées, qu’une deuxième chance soit accordée à un candidat.

qu’est la reprise d’une PME. Il va être promu auprès du réseau qualifié de professionnels de la transmission-reprise : banquiers, experts-comptables, avocats… Ces derniers, en fonction des cessions dont ils disposent en portefeuille, le mettent en contact avec des vendeurs potentiellement intéressés. « Nous recevons aussi à la CCI des annonces de cession, bien que les vendeurs demeurent très discrets et se dévoilent peu », constate Pierre Lacanal qui entraîne son poulain jusqu’à la recherche d’aides financières. « Nous sommes d’ailleurs en lien avec les autres CCI de Franche-Comté et échangeons des informations concernant aussi bien des candidats repreneurs que des entreprises potentiellement cessibles. »

À l'échelon régional Dès lors certifié, le futur entrepreneur est prêt pour cette mutation professionnelle et humaine

41 Candidats labellisés

Henri Porte, PDG de Photline à Besançon, participe au Comité de qualification

Source : BPCE L’Observatoire « Les nouveaux visages de la cession-transmission des PME », décembre 2013.

ÉCOLE DES MANAGERS : CAP SUR L’INTERNE

23 Reprises, dont : > 4 par des femmes > 5 hors de Franche-Comté > 5 par des entrepreneurs non Francs-Comtois

59%

L’École des Managers de Franche-Comté accompagne les salariés et les membres de la famille dirigeante souhaitant reprendre leur propre entreprise. Cette formation de 56 journées programmées sur 16 à 18 mois permet au stagiaire d’appliquer dans sa PME, avec l’aide de six consultants, ce qu’il a appris lors des cours théoriques. Le cursus se compose d’une partie Acquisition des connaissances en matière de management, de commercial, de marketing, de stratégie et de finance, suivie d’une section Diagnostic de l’entreprise, puis d’un temps d’Actions. Le cursus est validé par une certification professionnelle reconnue par l'État. La prochaine session démarrera le 4 décembre 2015. EDM Franche-Comté : 03 84 75 69 29

des entreprises reprises existent encore après 5 ans. contre 49 % pour les entreprises créées. Source : Insee

10

La CCI du Doubs réfléchit actuellement à la duplication de son dispositif au secteur du commerce et à sa régionalisation. « Nous avons présenté Visa Reprise aux CCI de Haute-Saône, du Territoire de Belfort et du Jura afin d’envisager cet enjeu majeur à l’échelon de la Franche-Comté  », annonce Philippe Guerder.

L’École des Managers de Franche-Comté accompagne les salariés et les membres de la famille dirigeante souhaitant reprendre leur propre entreprise.


le dossier

REPRISE D'ENTREPRISES

PAROLES DE FINANCEURS NATHALIE BONDUAEUX, CHARGÉE DE MISSION PME AU SEIN DE DÉVELOPPEMENT 25 - PARTENAIRE DE VISA REPRISE « Véritable enjeu pour notre territoire, la reprise permet de pérenniser les savoir-faire locaux, de favoriser le maintien, le renouvellement et le développement de notre tissu économique et de l’emploi. Nous soutenons les porteurs de projet en les accompagnant dans leur ingénierie financière et le montage de dossiers de subventions auprès des collectivités départementales et régionales. Nous instruisons les demandes de prêts d’honneur et d’avances remboursables. Développement 25 travaille également en collaboration avec l’ensemble des établissements bancaires, notamment la Banque Publique d’Investissement (BPI), la Banque de France, les sociétés de capital-risque, dont Franche-Comté Invest, les crédits bailleurs… Ce travail nous l’effectuons auprès des futurs repreneurs labellisés Visa Reprise les objectifs économiques de la convention cadre signée entre le Conseil Départemental (ex général) et la CCI du Doubs.

FABRICE BACCARI, PRÉSIDENT DU COMITÉ DES BANQUES DE FRANCHE-COMTÉ « Les chargés d’affaires prennent le temps de discuter avec les repreneurs. Puis vient la question du financement. En général, pour les TPE et les PME,

nous conseillons des solutions de crédit à moyen terme : la rentabilité permet de rembourser l’avance tout en préservant les capacités de financement. Pour des sociétés plus importantes, nous orientons, en complément de nos offres bancaires, vers les solutions de BPI France, les Business Angels ou les fonds de capital risque ».

PIERRE WORMS, PRÉSIDENT DU RÉSEAU ENTREPRENDRE FRANCHE-COMTÉ « Réseau Entreprendre et Visa Reprise sont complémentaires. Notre vocation est de délivrer des prêts d’honneurs aux futurs dirigeants et de les accompagner durant les deux premières années de leur activité. Ce sont nos adhérents, chefs d’entreprise expérimentés et bénévoles, qui assurent ce parrainage. Avec Visa Reprise, nous sommes des partenaires de la première heure. Nous pouvons attribuer des financements aux repreneurs qualifiés par le dispositif de la CCI - c’est un atout de plus – mais également adresser à Visa Reprise des candidats qui ont besoin de davantage de maturation dans leur parcours.

46 partenaires

Cabinet KPMG Franche-Comté Sud / Cabinet Orcom et associés Franche-Comté.

> Banques / Organismes financiers : Fédération bancaire française / Crédit agricole Franche-Comté / CIC Est /  Caisse d’épargne Bourgogne FrancheComté / Banque Populaire Bourgogne Franche-Comté / Société générale / Crédit Mutuel / BNP Paribas / Invest FrancheComté / Aire Urbaine Investissement /  Sud Franche-Comté Angels /  Capital risque Franche-Comté.

> Avocats : Ordre des avocats de Besançon / Cabinet d’avocats Bulle-PittetSutter / Société d’avocats Juridil / Mazars.

> Experts-comptables : Ordre des expertscomptables région Bourgogne FrancheComté / Cabinet Hanz et Associés /  Cabinet Grant Thornton / Cabinet Expo Cap Audit / Cabinet Futin et associés / 

> Collectivités locales : Pays de Montbéliard Agglomération /  Communauté d’agglomération du Grand Besançon / Communauté de communes du Larmont (Pontarlier) /  Ville de Morteau / Conseil Général du Doubs (convention cadre)

> Notaires : Chambre des notaires du Doubs. > Organisations patronales : UIMM Doubs – Jura / Medef Doubs / Medef Nord FrancheComté / CGPME Doubs.

> Intermédiation d’entreprise – Consulting : Global corporate / Cabinet ACB Est / ACGE consulting / Francession / Aexecutive & Fact / DMG Conseil et investissement.

> Organisations professionnelles : Alizée Plasturgie / Fédération du bâtiment et des travaux publics du Doubs / Fédération régionale des travaux publics de Franche-Comté / OTRE Franche-Comté Bourgogne / FNTR Franche-Comté.

> Accompagnement créateurs – repreneurs : CRA Franche-Comté délégation Besançon / Boutique de gestion de FrancheComté / Club entreprise des ingénieurs Arts & Métiers (Clenam) / Réseau Entreprendre Franche-Comté.

E XPRESSION AC TIVE → NUMÉRO 61 | AVRIL-MAI-JUIN 2015

11


le dossier Après une formation à l’Institut de la transmission d’entreprise, il a suivi Visa Reprise afin de structurer son projet et d’élargir son réseau : « Cette aide est indispensable. Je recherchais une entreprise industrielle solide avec un positionnement net. Lorsque le conseiller de Visa Reprise m’a présenté Gresset et Associés, le contact est tout de suite bien passé avec les trois cédants ». Motivé, Christian Mary s’est familiarisé avec l’activité de la société et a longuement rencontré le La reprise vue par le cédant personnel, les « Nous souhaitions vendre à une personne vraiment fournisseurs et concernée, afin de perpétuer notre activité et les emplois. Nous les clients. Il a avons pris contact avec la CCI du Doubs qui nous a rapidement aussi bénéficié donné les dossiers de présentation de 2 repreneurs susceptibles du soutien financier d’être intéressés. Dès la première rencontre avec Christian Mary, Christian Mary, repreneur le l'entreprise Gresset-SAS a du Réseau nous avons pensé que c’était la bonne personne, partageant investi afin d’améliorer la performance opérationnelle Entreprendre nos valeurs d’un travail de qualité et du respect du Franche-Comté, Repreneur sérieux cherche personnel. C’est une vraie satisfaction. » de Développement 25 entreprise au solide savoir faire et du Conseil régional. Roland Gresset À 51 ans, le nouveau gérant est « satisfait d’avoir franchi le pas ». En janvier 2012, Christian Mary a repris l’entreprise d’usinage Depuis la reprise, l’entreprise a investi afin d’améliorer la de précision Gresset et Associés, basée à Nods, après 18 mois performance opérationnelle. Résultat : un effectif de 48 salariés d’échanges avec les trois cédants. Cet ingénieur textile a occupé en croissance et un chiffre d’affaires record de 5,4 M€ des fonctions techniques, puis commerciales, au sein de grands en 2013-2014. groupes de l’industrie chimique et de la plasturgie. Désireux d’être « en prise directe avec le quotidien », la reprise lui est apparue comme ce qui correspondait le mieux à son état d’esprit. sur www.gresset-sas.com

Une formation haut de gamme

de salariés désireux de reprendre une PME suivront un accompagnement opérationnel et stratégique de 20 jours, répartis sur 8 mois.

26 mai 2015 : date de la première session de Premium Reprise à Sifco, l’organisme de formation continue des CCI du Doubs, de Haute-Saône et du Territoire de Belfort. Une douzaine

Le cursus est construit en sept modules balayant toutes les étapes de la reprise. « Le participant effectue son propre cheminement, explique Nicolas Bourguignon, directeur général

PREMIUM REPRISE

de Sifco. Nous lui apportons des connaissances et des outils spécifiques pour l’aider à définir ses cibles, rechercher des entreprises, établir un diagnostic… ».

sur www.sifco.eu inscriptions ouvertes jusqu’à mi-mai.

Analyse-Conseil-Suivi Un cabinet d’études de proximité pour vos besoins en :

 Étude de marché, étude marketing ou traitements

& analyse statistique de vos données  Mise en place de tableaux de bord pour le suivi de votre activité, automatisation des tâches répétitives pour optimiser vos mises à jour v

Tél. 07 82 58 67 08 / 09 84 27 79 62 fati.boubacar@analyse-conseil-suivi.fr

12

http://www.analyse-conseil-suivi.fr

Sur RDV 20 Rue Alexis Chopard - 25000 Besançon

E XPRESSION AC TIVE → NUMÉRO 61 | AVRIL-MAI-JUIN 2015


le dossier Froid Climatisation Chauffage Un repreneur réactif

REPRISE D'ENTREPRISES Laquor Un repreneur motivé… mais prudent !

Début 2010, Patrice Delcher expose son projet entrepreneurial au Comité de qualification Visa Reprise. Cet ancien directeur d’usine pour un équipementier auto spécialisé en plasturgie souhaite donner un nouvel élan à sa carrière professionnelle. « Après avoir exercé différents postes à responsabilités, je me sentais prêt à passer à l’étape supérieure, reprendre une entreprise », expliquet-il. Quand il apprend que le dirigeant de la société Froid Climatisation Chauffage, basée à Bart, désire passer la main, il prend contact et le feeling passe immédiatement. Au même moment, la qualification Visa Reprise lui ouvre les portes de Développement 25 : « L’agence économique du Doubs m’a transmis de bons conseils et m’a accompagné dans l’obtention d’un prêt d’honneur délivré par le Conseil Général. J’ai ainsi pu finaliser rapidement la transaction ». Mais très vite, Patrice Delcher doit affronter les premières difficultés : la crise conjuguée à la baisse du crédit d’impôt dédié à l’achat de pompes à chaleur entraîne une baisse de 50 % de l’activité. « Après des restructurations financières et de personnel,  j’ai décidé de diversifier l’activité, de nous positionner sur d’autres segments de marché , comme les particuliers, l’hôtellerie et les fruitières, précise-t-il. J’ai aussi étendu notre zone de chalandise audelà du département ». Des décisions qui ont permis de redresser la barre et de retrouver un chiffre d’affaires proche du million d’euros. Aujourd’hui, Patrice Delcher commence à préparer sa succession à la tête de la PME. Il intègre son numéro 2 aux décisions en vue de lui laisser les rênes d’ici à cinq ans. sur www.froidclimatisation25.fr " J’ai décidé de diversifier l’activité, de nous positionner sur d’autres segments de marché " - Patrice Delcher

" Contrairement à la création, la reprise permet de s’appuyer sur une équipe et un savoir-faire ", déclare Rémy Nuninger

Ancien directeur Marketing de Playmobil, puis directeur Commercial de Smoby, Rémy Nuninger a repris Laquor, spécialisé dans le laquage de produits de luxe pour les secteurs de la bijouterie, de l’écriture, de l’horlogerie ou de la lunetterie, en juin 2013. « Le moment était venu de prendre mon indépendance et de devenir chef d’entreprise, explique-t-il. Contrairement à la création, la reprise permet de s’appuyer sur une équipe et un savoir-faire. Et de perpétuer une activité de conception, fabrication et commercialisation ». Venu chercher des informations, il est orienté vers Visa Reprise. Avant de passer devant le Comité de qualification, il peaufine son projet et travaille sa présentation : « Cette étape m’a conforté dans mon choix. Quand j’ai obtenu la labellisation en juillet 2010, ma motivation a décuplé ». Bénéficiant pleinement des leviers du réseau, son projet se concrétise. Rémy Nuninger se rapproche alors de Développement 25 pour finaliser la reprise. À la clé : un prêt d’honneur Développement économique attribué par le Conseil général du Doubs. Aujourd'hui, plus d’un an et demi après, Rémy Nuninger a pris ses marques dans ses nouvelles fonctions de dirigeant. Une première année qualifiée de « transition » durant laquelle il s’est familiarisé avec les équipes et les process… avant d’imprimer sa marque. 03 81 68 63 85 - Les Écorces



13


le dossier Décolletage de la Garenne Quand le cédant fixe les règles du jeu

j’ai refait l’isolation et l’étanchéité des locaux, repeint l’extérieur de l’usine. Je voulais la laisser dans le plus bel état possible ».

Après 42 années passées au sein de l’entreprise familiale, dont Via la CCI du Doubs, Jacques Maronne reçoit de nombreuses 33 ans à sa tête, Jacques Maronne candidatures, dont et son épouse Chantal décident en quatre sont sérieuses et 2013 de passer la main. « Nous avons bien construites. Si le démarré l’aventure ensemble, l’un s’occupant prix demeure un critère de l’administratif et l’autre de la partie important, il étudie d’abord commerciale et technique. Quand Chantal les dossiers sous le prisme a fait valoir ses droits à la retraite, il m’a du projet de vie. Il veille semblé normal de partir aussi pour boucler à ce que la PME reste ensemble notre parcours entrepreneurial », implantée à Ornans, que explique l’ancien président de les collaborateurs soient Décolletage de la Garenne. Ses deux tous conservés, que le filles ne souhaitant pas reprendre repreneur s’installe avec sa l’affaire, le binôme décide de vendre. famille dans la commune… Une page se tourne alors pour cette « Yannick Robichon était PME d’Ornans spécialisée dans le sur la même longueur d’onde, décolletage de précision pour analyse-t-il aujourd’hui. les secteurs de l’horlogerie En plus, il parle plusieurs La transmission vue par le repreneur de luxe, du médical langues, un atout pour le « Au-delà de Visa Reprise, qui m’a permis de me structurer, la transmission et du ferroviaire : commercial, il possède une a été facilitée par Jacques Maronne. J’ai compris son attachement à cette « L’entreprise était bonne formation des Arts entreprise créée par le grand-père de son épouse. J’ai su le rassurer. Et j’ai saine financièrement, & Métiers et un vaste souhaité qu’il reste à nos côtés les premiers mois pour effectuer la transition en possédait de beaux réseau… Bref, le choix clients fidèles, m’a paru évident ». douceur avec l’équipe, les clients et les fournisseurs. Sur un plan personnel, je me une équipe d’une suis installé à Ornans avec ma femme et mes deux enfants. C’est important quarantaine de En janvier 2014, d’être impliqué dans la vie locale et de connaître son environnement. » collaborateurs de l’affaire est entendue haut niveau, un parc et Décolletage de la Yannick Robichon, P-DG de Décolletage de la Garenne d’une centaine de machines Garenne change de mains. de pointe régulièrement mises à jour…, indique le cédant. La mariée sur www.ddlg-decolletage.com était belle d’autant que, dans l’optique de la vente,

L’HOMME DE VISA REPRISE Pierre Lacanal est l’homme-orchestre de Visa Reprise à la CCI du Doubs. Responsable du dispositif, il est celui qui est au contact des éventuelles offres des cédants et des demandes des repreneurs, celui qui favorise les rencontres et qui les accompagne, « en toute neutralité et objectivité …. » « Le travail doit s’organiser en toute discrétion soulignet-il, l'extrême confidentialité des informations reçues et échangées est une condition impérative pour que les dossiers avancent. Tout comme la confiance… » Contact Pierre Lacanal 06 83 500 218

14

E XPRESSION AC TIVE → NUMÉRO 61 | AVRIL-MAI-JUIN 2015


le dossier

REPRISE D'ENTREPRISES

VISA REPRISE JOUE LA CARTE RÉGIONALE Grace aux partenaires de Visa Reprise, Stéphane Juillard apprend à connaître la dynamique du territoire, son tissu économique et sa culture

Un ex-Parisien choisit la Franche-Comté Ancien directeur d’une filiale d’un groupe américain en région parisienne, Stéphane Juillard est, depuis 2010, à la tête de la société Élec 90, basée à Sévenans dans le Territoire de Belfort. Un changement de vie décidé suite à une intense recherche via la bourse d’échanges du réseau des CCI de France, qui lui a permis de concrétiser l’orientation qu’il voulait donner à sa vie professionnelle : reprendre une entreprise de génie climatique d’une trentaine de salariés située en FrancheComté. « Le projet m’a immédiatement séduit, la localisation n’était pas un obstacle, explique-t-il. La CCI de Paris m’a alors mis en relation avec la CCIR Franche-Comté qui m’a conseillé Visa Reprise. En parallèle, j’ai noué des contacts avec le cédant, validé la faisabilité de l’opération et élaboré un dossier de reprise et le business plan ».

Aventure en terre jurassienne À 48 ans, Patrick Janand a trouvé l’autonomie qu’il cherchait dans sa vie professionnelle. Depuis janvier dernier, il est à la tête de l’Entreprise Jurassienne d’Électricité (EJE) implantée à Dole. Ce diplômé en gestion a exercé au sein d’un groupe de travaux publics puis d’une PME de transport international dont il a repris la direction lors de son rachat par un groupe. Il quitte la structure pour désaccord avec le changement de stratégie. L’idée de reprendre une société dans le transport ou le bâtiment mûrit. Patrick Janand pousse la porte de la CCI et intègre Visa Reprise : « Cette démarche m’a beaucoup plu, c’est

Grace aux partenaires de Visa Reprise - experts-comptables, avocats, Réseau Entreprendre Franche-Comté, banques, Agence de développement économique de Belfort… - il apprend à connaître la dynamique du territoire, son tissu économique et sa culture : « Ces rencontres m’ont aidé à structurer mon projet, notamment sur le plan financier, et à me faire gagner un temps précieux dans la connaissance du tissus local ». Plus de quatre ans après, le P-DG se complait dans ses nouvelles fonctions, riches de multiples facettes et dans l’environnement franc-comtois, tout aussi riche en découvertes. Sévenans - 03 84 56 00 11

intéressant d’échanger avec différents interlocuteurs et d’avoir une validation par des pairs. J’ai ensuite entamé une longue période de recherche puis identifié EJE en mai 2013. J’ai apprécié la volonté des cédants de transmettre en toute transparence cette société de 16 personnes spécialisée dans les travaux d’installation électrique ». Le processus est en marche, la CCI du Doubs fait le lien avec celle du Jura - « un travail fluide très estimable » - et le nouveau gérant obtient des aides financières auprès de Jura Initiative, ARDEA et du Réseau Entreprendre Franche-Comté. Dole - 03 84 82 21 86

" C’est intéressant d’échanger avec différents interlocuteurs et d’avoir une validation par des pairs " déclare Patrick Janand

Vous pensez à céder votre entreprise, Visa Reprise vous assure la plus grande confidentialité dès les premiers échanges et vous accompagne tout au long de cette démarche. Contact Pierre Lacanal 06 83 500 218 

15


BESOIN D’AIRE DE STOCKAGE ? BESOIN D’ESPACE ? DES TRAVAUX DANS VOTRE ATELIER ? UN SURCROÎT D’ACTIVITÉ ?

www.le-story-industries.com Tél. 03 81 57 61 35

Complémentaire Complémentaire santé obligatoire Complémentaire santé obligatoire santé obligatoire

QUAND QUAND LA LA LOI LOI CONTRAINT CONTRAINT MON ENTREPRISE MON ENTREPRISE www.adrea.fr www.adrea.fr www.adrea.fr

Vous le savez, le 1er janvier 2016, la mutuelle santé devient obligatoire tous vosla salariés. Vous le savez, le 1er pour janvier 2016, mutuelle santé Vous le savez, le 1er janvier 2016, la mutuelle santé devient obligatoire pour tous vos salariés. C’est aussi pour vous l’opportunité de faire rimer devient obligatoire pour tous vos salariés. progression sociale etl’opportunité fiscalité avantageuse. C’est aussi pour vous de faire rimer C’est aussi pour vous l’opportunité de faire rimer progression sociale et fiscalité avantageuse. progressionde sociale et fiscalité avantageuse. Spécialiste la protection sociale des entreprises, ADRÉA Mutuelle propose des solutions simples, Spécialiste de la vous protection sociale des entreprises, Spécialiste de la protection sociale des entreprises, modulables et efficaces. ADRÉA Mutuelle vous propose des solutions simples, ADRÉA Mutuelle vous propose des solutions simples, modulables et efficaces. modulables et efficaces. Santé, prévoyance, épargne, retraite… Nous faisons le tour de la questionépargne, pour vous apporterNous des faisons réponses Santé, prévoyance, retraite… Santé, prévoyance, épargne, retraite… Nous faisons d’experts accompagnement personnalisé. le tour de et la un question pour vous apporter des réponses le tour de la question pour vous apporter des réponses d’experts et un accompagnement personnalisé. d’experts et un accompagnement personnalisé.

Fax : 03 81 57 78 88 E-mail : contact@le-story.com

Mutuelle Mutuelle relevant relevant dudu livre du II du code II du decode la la Mutualité de la Mutualité - immatriculée - immatriculée sous le le n°311 sous le799 n°311 878.crédit 799 878.crédit photo : istock. photo :Créa istock. : COMINSTIT : COMINSTIT ADREA. ADREA. Mutuelle relevant livre IIlivre du code de Mutualité - immatriculée sous n°311 799 878.crédit photo : istock. Créa :Créa COMINSTIT ADREA.

LouEr un bâTimEnT TEmporairE : unE soLuTion économiquE !

BAUME-LES-DAMES - BESANÇON - MONTBÉLIARD - MORTEAU - ORNANS - PONTARLIER BAUME-LES-DAMES -- BESANÇON BESANÇON -- MONTBÉLIARD MONTBÉLIARD -- MORTEAU MORTEAU -- ORNANS BAUME-LES-DAMES ORNANS -- PONTARLIER PONTARLIER

EST_Expression active CCi Doubs_2015.indd 1 EST_Expression active CCi Doubs_2015.indd 1 EST_Expression active CCi Doubs_2015.indd 1

10/03/2015 14:59:34 10/03/2015 14:59:34 10/03/2015 14:59:34


cci en actions Le président sur le terrain

Retrouvez toutes les infos de la CCI du Doubs sur Facebook

Grand Besançon Le NON des entreprises à la hausse de la fiscalité Les représentants des entreprises ont fait front contre l’annonce de la hausse de la fiscalité sur le Grand Besançon. Le 16 mars dernier, six organisations (CCI du Doubs, CMA, Medef, CGPME, UPA, UIMM, Fédération du BTP) ont fait part de leur envoi aux élus de la CAGB d’un courrier leur demandant de ne pas voter le budget. Pour Dominique Roy, le président de la CCI « Les entreprises ne doivent pas être la variable d’ajustement de la fiscalité locale et la CAGB devrait plutôt diminuer ses frais de fonctionnement. C’est ce que fait la CCI, souligne-t-il, lorsque le gouvernement diminue ses ressources de 37 % sur 3 ans… ».

19 janvier : La Gourmandise – Maison Begin – Biocoop les Halles à Montbéliard 18 février : BPBFC – Table ronde : l’Entreprise, au cœur de notre développement 19 février : Ensemblier Défi à Valentigney et inauguration du nouveau fournil du CFA du Pays de Montbéliard 9 mars : Publi-Presse à Morteau E XPRESSION AC TIVE → NUMÉRO 61 | AVRIL-MAI-JUIN 2015

17


cci en actions Info économique

La Banque de France et la CCI partenaires

Prix Le 9 mars, le président de la CCI, Dominique Roy, a reçu Nathalie et Olivier Letoublon, boulangerpâtissier à Besançon, à l'occasion de leur Mercure d'or 2014. Ce prix national leur a été décerné pour leur action en faveur de la formation de leur personnel. La

C’est le 12 février à la CCI de Besançon puis le 8 avril à l'Unité de Montbéliard que la Banque de France a présenté aux dirigeants des deux territoires une conférence-débat sur le thème « Les entreprises en Franche-Comté : bilan 2014 et perspectives 2015, des raisons d'espérer ? ». L’enquête a été menée par la Banque de France en janvier 2015 auprès de 820 entreprises des secteurs de l’industrie, des services marchands et du BTP. 2014 a été une année contrastée pour l’activité économique franc-comtoise : un léger rebond de l’industrie après une année 2013 difficile, une stagnation des services et un recul du bâtiment. 2015 ne devrait pas connaître d’embellie sur les trois secteurs. C’est la deuxième année que la CCI du Doubs accueille cet événement et la première fois qu’elle se déroule aussi à Montbéliard. Plus de 200 personnes étaient présentes.

Banque populaire est le partenaire du challenge. (lire en page 28)

Val de Morteau La veille de la CCI renouvelée

CLUB

Appel d’Aire en visite Pour la cinquantaine d’adhérents, le premier rendez-vous 2015 du club des dirigeants du nord Doubs s’est tenu le 1er avril à 17h45 chez Cube. Au programme une visite de l’entreprise de Bart, spécialisée dans le bâtiment et le second œuvre et une présentation par la CCI du Doubs d’un point de conjoncture local avec l’impact de l’envolée du franc suisse.

La CCI du Doubs poursuivra sa mission pour la communauté de communes du Val de Morteau pour la 5e année consécutive. Il s’agit du suivi de 55 entreprises industrielles de l’agroalimentaire, du bois, de la mécanique, de l’horlogerie et des microtechniques. Au cours de ces rendez-vous d’écoute active, les préoccupations des dirigeants sont recensées, et sont l’occasion d’éclairages conjoncturels et structurels. Cette mission est destinée à alimenter et orienter les réflexions et les actions de la collectivité.

Loi Rendre accessible son établissement : dernière ligne droite ! Plus de 500 professionnels ont assisté aux 4 réunions sur l’application de la loi accessibilité organisées par la CCI du Doubs en février dernier chaque lundi, à Baume-les-Dames, Besançon, Pontarlier, Sochaux. Désormais il s’agit pour eux de se mettre en règle avant le 27 septembre 2015 en déposant, en Mairie ou en Préfecture, un document de programmation pluriannuel qui précise la nature des travaux, leur coût et leur calendrier. L’absence de dépôt expose le gestionnaire à des sanctions pécuniaires et pénales. La CCI du Doubs a mis en place une permanence téléphonique chaque matin pour les accompagner dans leurs démarches. Elle leur propose aussi, sur son site internet, un auto diagnostic en ligne pour une première évaluation.

Adhérer : 03 81 31 25 24 sur www.doubs.cci.fr - 03 81 25 25 25 18


cci en actions Ateliers numériques :

Candidatures

l'importance de rester connecté

L

es ateliers numériques de la CCI lancés fin 2013 connaissent un beau succès. Ils ont pour objectif " de défricher le sujet du numérique devenu indispensable pour les TPE du commerce et des services d'aujourd'hui. " explique Nicolas Montagnon, en charge de ce projet à la CCI. A raison d'un atelier par mois, les participants s'initient au e-commerce ou au e-tourisme et tout ce qui s'y rapporte. " Les ateliers sont très courts et animés par des prestataires locaux. Ceux qui veulent poursuivre savent ensuite à quels spécialistes s'adresser... " Et les retours, positifs, sont unanimes. A l'image de Sylvie Dabère, propriétaire des magasins " La douceur en couleur " et " Le travail en couleur " à Pontarlier qui n'a quasiment raté aucun de ces ateliers. Consciente qu'Internet " favorise l'attractivité ", que cet outil lui permet de toucher des clientes différentes des seules locales ", et échaudée par le passé alors qu'elle a payé " très cher " pour créer un site, " superbe mais sur lequel personne ne venait ", elle

reconnait mieux comprendre cet " e-business d'aujourd'hui : j'apprends par exemple comment être bien référencée ; j'apprends comment faire vivre un site et à quel hébergeur m'adresser... Même discours très enthousiaste chez Betty, Béatrice Ithié-Jeanroy du magasin " Les appartements de Juju " à Besançon. Une belle boutique déjà hyper connectée sur tous les réseaux actuellement existants, de Facebook à Instagram. " Mais l'on devient vite obsolète, d'où l'intérêt de se tenir sans cesse au courant. " explique Betty. Prochainement, elle participera à l'atelier animé par un avocat. Car, au-delà de l'aspect purement technologique, les questions juridiques restent aussi très importantes en matière d'e-business.

Un trophée pour les entreprises régionales

MÉTIERS

Les entreprises de FrancheComté peuvent d’ores et déjà candidater pour concourir aux Trophées organisées par Orcom Expertise comptable, audit et conseil -, qui seront décernées le 29 septembre prochain à la CCI du Doubs, à Besançon. Ils sont une dizaine de partenaires à s’être mobilisés pour cette 3e édition afin de mettre en valeur les réussites locales et de donner de la visibilité aux dirigeants et à leurs activités. Candidater jusqu’au 30 juin 2015 sur

L’apprentissage bien exposé

sur www. tropheesdesentreprises-fc.com

sur 03 81 25 26 50 - www.doubs.cci.fr

Le hall de la CCI à Besançon a accueilli en mars dernier une exposition sur les réalisations des apprentis de notre région. Elle s’est enrichie au fur et à mesure, avec des réalisations " en direct " : • Un aménagement paysager par Paul Petiet, Meilleur Apprenti de France en Bac Pro Aménagements Paysagers au CFA des Maisons Familiales Rurales à Chargey-les-Gray. • La démonstration d’abattage d’arbres via un simulateur de conduite par le CFA agricole de Besançon

• La réalisation de compositions florales par les apprentis du CFA Hilaire de Chardonnet de Besançon • Le coiffage de tête d'études par les apprentis Le samedi 14 mars les 22 CFA de Franche-Comté ont ouvert leurs portes sur plus de 70 sites et accueilli plus de 3 200 familles sur www.cci.fr

Exposez vous ! Entreprises du Doubs, la CCI du Doubs met à votre disposition son hall d'accueil pour exposer vos produits et mieux faire connaître vos savoir-faire. E XPRESSION AC TIVE → NUMÉRO 61 | AVRIL-MAI-JUIN 2015

19


INDUSTRIE

Economia s’élargit au Grand Est développement La convention d’affaires dédiée à la diversification de la filière automobile prend de

l’ampleur. Les 18 et 19 mars, elle a attiré 128 donneurs d’ordre à Montbéliard et permis de réaliser 4 682 rendez-vous. De belles opportunités pour les fournisseurs régionaux.

A

Pour son édition 2015, la convention d’affaires bi-annuelle, dédiée exclusivement à la diversification de la filière automobile s’est révélée prometteuse. Du côté des donneurs d’ordres, les inscriptions affichaient 128 participants, et 286 du côté des fournisseurs, (dont 30% du Doubs, la plus forte représentation). « Parmi les grands donneurs d’ordre, Economia 2015 offre une plus grande diversité des secteurs », se félicite Nadine Lods-Mercier, responsable de la filière auto pour la Chambre de Commerce et d’Industrie de Franche-Comté pilote de l’opération. Aéronautique, défense, ferroviaire, énergie, horlogerie, équipements industriels et automobile – la diversité étant entendue au sens des marchés et des clients. Des

Organisé par : la CCI de Franche-Comté - la CCI d'Alsace - En partenariat avec  : le Comité mécanique de Franche-Comté : les groupes métiers (Centre Technique des Industries Mécaniques - Union des Industries et des Métiers de la Métallurgie Fédération des Industries Mécaniques) - le Comité mécanique d'Alsace - Perfo Est Association Pôle Véhicule du Futur - Vallée de l'Énegie - la CCI de Bourgogne - la CCI France Suisse - Un projet soutenu par le programme  : Investissements d'Avenir - Avec le soutien de  : la République Française - l'Union Européenne - l'Europe s'engage en Franche-Comté - le Conseil Régional de Franche-Comté - la Région Alsace - la Ville de Montbéliard et son agglomération - la Communauté d'Agglomération Belfortaine - le Grand Besançon l'Agglomération Mulhouse Alsace - le Département du Doubs - l'Eurométropole de Starsbourg - la Ville de Montbéliard - EDF - PSA Peugeot Citroën - Filauto

2020

grands comptes comme MBDA, Areva, Alstom, Clemmesy, General Electric, Siemens, Thales, Snecma, Comau, EDF, Liebherr, PSA, Valéo, Faurecia, Lisi, Liebherr, Vétoquinol, Swatch, Tag Heuer, … sont venus rencontrer les sous-traitants du Grand Est, à près de 60 % francs-comtois. « La partie horlogerie se développe », confirme Nadine Lods-Mercier. « Et d’une façon générale, c’est une vitrine extraordinaire par rapport aux éditions précédentes. Ce qui ne nous empêche pas de rechercher également comme donneurs d’ordres, des inventeurs par exemple. » © DR

Tendances et évolutions

Pour cette 9e édition, la CCI de FrancheComté assure toujours le pilotage avec l’appui de la CCI d’Alsace, co-organisatrice. Mais cette année, la CCI de Bourgogne est venue en appui de la manifestation, comme la CCI franco-suisse, ces nouveaux partenariats donnant une dimension Grand Est à la convention d’affaires. « L’objectif, c’est d’attirer majoritairement nos fournisseurs francs-comtois, notre rôle consistant à promouvoir les savoirfaire industriels régionaux. Faire venir des donneurs d’ordre en Franche-Comté n’est pas facile. Cette année, nous avons organisé, la veille, grâce à l’appui de PSA, une visite du site de Sochaux, qui est aussi un moyen de valoriser notre savoir-faire industriel. » La rencontre des 18 et 19 mars, à l’Axone, à Montbéliard, n’est que la partie émergée de l’iceberg. En amont, pour que les rendezvous d’affaires (entre 9 et 10 en moyenne pour chaque fournisseur) soient efficaces et bien ciblés, l’équipe de la CCI a travaillé

d’arrache-pied à son organisation pour au final parvenir à organiser 4 862 rencontres. Côté donneurs d’ordre, on part du besoin pour pouvoir proposer, en face, les compétences nécessaires. « L’objectif, pour nous, c’est d’amener un courant d’affaires mais aussi des outils de veille pour les fournisseurs. En voyant les besoins exprimés par chaque donneur d’ordre, ils prennent conscience des tendances et des évolutions à venir. C’est pour cette raison que nous avons mis en place un espace vitrine technologique, axé cette année sur la fabrication additive, la robotique et la réalité augmentée. » Plus largement, Economia veut sensibiliser les entreprises aux axes de développement d’activité possible. L’appui des pôles Véhicule du Futur, Microtechniques et Plastipolis, ainsi que celui de la Vallée de l’énergie et du MFQ vont dans ce sens. sur www.economia.org

E XPRESSION AC TIVE → NUMÉRO 61 | AVRIL-MAI-JUIN 2015


INDUSTRIE

Le fabricant de portes Reymond s’agrandit savoir-faire À Grand'Combe-Châteleu, Reymond

fabrique de A jusqu’à Z des portes en bois.

C

e menuisier franc-comtois très spécialisé se présente comme un fabricant au sens noble du terme. « Nous assurons 100 % de la manufacture de nos portes en interne, du bois brut jusqu’au produit fini prêt à l’emploi. » Gérant de la Sarl familiale, Norbert Reymond revendique avec une certaine fierté le « Made in France », et une qualité de fabrication qu’il dit totalement maîtriser. Cette PME-PMI semi-industrielle de taille moyenne (7 000 m2 de surface couverte, 3,4 millions d'euros de CA, 23 salariés), bénéficie d’un parc de machines à commandes numérique up to date et d’un bureau d’études équipé de logiciels de CAO et DAO adaptés à son cœur de métier (AutoCAD, TMS Porte…). Des ateliers de Grand Combe Châteleu sortent annuellement 25 000 portes d’intérieur qualifiées de haut de gamme par la direction. Près de 30 % d’entre elles prennent la direction de la Suisse où Reymond a développé

l’entreprise vient d’édifier un nouvel atelier de 1 600 m2

une politique commerciale dynamique. Sur les 5 dernières années, les ventes de l’entreprise ont progressé de 20 %. Mais les dirigeants de cette Sarl familiale n’entendent pas en rester là. Afin d’améliorer son outil de travail, l’entreprise vient d’édifier un nouvel atelier de 1 600 m2, et un chalet d’accueil en poteaux-poutres de 200 m2 abritant bureaux et salle d’exposition. Les entreprises locales Garnache, Myotte-Duquet et Simonin ont participé à ce projet qui devrait permettre à Reymond de poursuivre sa progression. sur www.reymond.fr

La belle croissance d’Erdil réussite L’ entreprise spécialisée dans l’analyse de

messages clients pour de grands comptes a doublé son effectif en un an et vient de passer la barre du million d’euros de chiffres d’affaires.

D

epuis sa création, en 2007, en pépinière de Témis Innovation, Erdil comptait entre 7 et 9 salariés. Mais mi-2013, encouragée par sa croissance régulière, Séverine Vienney, sa dirigeante et fondatrice, a décidé de passer à la vitesse supérieure. En un an et demi, l’effectif a doublé pour atteindre aujourd’hui 18 personnes, l’interface graphique a été relookée et, en 2014, le chiffre d’affaires a passé la barre symbolique du million d’euros de chiffre d’affaires. Le cœur de métier de l’équipe d’Erdil, des linguistes issus du laboratoire Lucien Tesnière (Université de Franche-Comté) et spécialisés en traitement automatique des langues,



c’est l’analyse des messages clients que reçoivent les grands comptes par milliers. Et ce qui le différencie de ses concurrents, c’est la grammaire qui est mise au point pour chaque client. « Une solution sur-mesure pour détecter l’ensemble des informations pertinentes contenues dans les messages », précise Guillaume Robardet, directeur adjoint. Depuis 2007, Erdil a multiplié les contrats avec de grands comptes : Leroy-Merlin, puis SFR, Orange, Cofinoga, PSA, LCL, Pierre et Vacances, Groupama, Allianz, Promod... « Tous ceux pour lesquels nous avons déployé notre solution ont renouvelé le contrat », dit avec fierté Séverine Vienney.

En un an, l'effectif d'Erdil est passé de 9 à 18 salariés

Début 2015, Erdil a inauguré ses nouveaux locaux, toujours sur Témis, mais plus vastes. Cette année, si tout va bien, la croissance atteindra encore 20 % et l’export pourrait monter en puissance : les linguistes d’Erdil sont armés pour cela et les clients sont demandeurs. A suivre… sur www.erdil.fr

21


INDUSTRIE Fermetures - Automatismes Contrôle d’accès

> Installation

8 ZA AUX PLANCHES DE CROMARY - 25640 MARCHAUX -

> Dépannage toutes marques > Contrat de maintenance

Tél. 03 81 57 93 53  Fax 03 81 57 94 33 E-mail : contact@access-control.pro

Location de

> Mise en conformité

chariots élévateurs et nacelles Z.I.Technoland 25461 ÉTUPES Tél. : 03 81 90 77 66 Fax : 03 81 90 75 80 E-mail : contact@laibe.fr Site internet : www.laibe.fr

Un large choix de chariots élévateurs et nacelles livrables sur site

A R T I S A N S , C O M M E RÇ A N T S , S E RV I C E S E T AG R I C U LT E U R S

à vos

côtés au quotidien…

Nos Services Formations gratuites

Vos Avantages Fiscaux Non majoration de 1.25

Prévention des difficultés

Réduction d’impôt pour frais de comptabilité

Prévention fiscale Centre Régional de Gestion Agréé Franche-Comté

4 5

a v e n u e

C a r n o t

Déductibilité totale de la rémunération du conjoint

Observatoires Commerce et Bâtiment et Statistiques Assistance commerciale -

2 5 0 4 2

B e s a n ç o n

c e d e x

Contrôle fiscal ramené à 2 ans -

T é l

:

0 3

8 1

6 1

5 7

5 7

www.crga.org 22

E XPRESSION AC TIVE → NUMÉRO 61 | AVRIL-MAI-JUIN 2015


TERRITOIRE

Allucyne préfère la Jonxion emplacement La société numérique a choisi la zone d’activité de Méroux-Moval pour

poursuivre son activité. Une question de stratégie.

L

es 12 salariés d’Allucyne se sont installés il y a quelques mois dans leurs nouveaux locaux de la Jonxion, la zone d’activité de la gare TGV de Meroux-Moval. Créée en 2009 par Guy Ativon (sous le nom de Numéri4D) pour exploiter un savoir-faire dans l’animation 3D et la réalité augmentée, la start-up était auparavant installée sur Numerica, à Montbéliard. Un déménagement qui fait sens dans la stratégie de l’entreprise. « Nous sommes passés d’un cluster de pro-

duction avec accès aux universités – ce qui nous a permis de recruter – à un pôle d’activité qui répond aux besoins de la deuxième phase d’Allucyne », explique le dirigeant. « C’est un positionnement stratégique : nous ne produisons plus des technologies mais nous vendons des solutions. » Pour Guy Ativon, la Jonxion offre de nombreux atouts : le parc d’activité est au cœur de l’Aire urbaine, ce qui lui offre de la visibilité pour de nouveaux clients francs-comtois, il est connecté aux grandes métropoles et à la Suisse, et il permet d’accueillir facilement clients et prospects. La petite entreprise numérique est positionnée sur quatre marchés : le bâtiment et les travaux publics, le patrimoine et le tourisme, l’énergie et la diffusion. Elle travaille déjà avec Bouygues Construction, la mission du Centenaire 14-18, GE et Alstom ou encore Hermès pour la modélisation… Elle est aussi impliquée dans plusieurs projets collaboratifs, notamment avec des entreprises suisses et la Vallée de l’énergie. Une pépite à suivre… sur w ww.allucyne.com

Partager ses espaces non occupés bureaux L'association Silicon Comté réunit des professionnels de la filière numérique

comtoise. Pour répondre aux besoins de créateurs de startups qui ne trouvent pas de bureaux à un coût raisonnable, elle lance l’opération « je partage mes locaux ».

S

ilicon Comté propose aux entreprises franc-comtoises qui le peuvent, de mettre à disposition des biens ou des surfaces de bureaux inoccupées. L’opération « Je partage mes locaux » est initiée en partenariat avec le site Bureaux à partager (BàP) dont la mission est de regrouper des annonces d’espaces de co-working, d’entreprises sous-louant des mètres carrés inoccupés ou même des offres d’agences immobilières proposant des biens de petite (ou grande) surface à des tarifs raisonnables. « Nous souhaitons que cette initiative offre la possibilité à de jeunes entreprises innovantes de réduire leurs coûts immobiliers durant les premiers mois de leur activité pour se focaliser sur le développement 

de leur produit ou service numérique » souligne Christophe Boutet, Président de Silicon Comté, qui ajoute que « dans certains cas, ce partage de mètres carrés peut être également une opportunité de rapprocher des jeunes dirigeants et des cadres ou des managers plus expérimentés qui pourront progresser ensemble dans une démarche collaborative en partageant des méthodes de travail, des outils et ressources techniques ou des contacts utiles au développement de leurs entreprises respectives ».

Christophe Boutet est Président de Silicon Comté

sur w ww.siliconcomte.fr

23


Paul,

Dara,

Superviseur d’un point de vente

Directrice adjointe d’une enseigne de prêt-à-porter

et

2 diplômes à la clé !

Iméa - Negoventis ECD 4, rue Jean Bauhin 25207 Montbéliard cedex 03 81 31 25 12

www.imea.info

Dirigeant d’une enseigne indépendante

1 Bac +3

Des diplômes reconnus par l’État

46, avenue Villarceau 25042 Besançon cedex 03 81 25 26 43

Arnaud,


COMMERCE VALENTIGNEY

La Baguette des Ours, première boulangerie drive

R

ien n’est plus traditionnel, en France, qu’une boulangerie. Mais qui a dit que la tradition ne pouvait se marier avec la modernité ? Certainement pas Pascal Moreau. Déjà propriétaire d’une boulangerie à Arbouans, il a décidé, à cinquante ans, d’ouvrir une boulangerie drive à Valentigney. « J’y pense depuis longtemps. Au début, quand j’en parlais, on me regardait un peu bizarrement. Mais moi j’y croyais à 200 %. Tout le monde cherche à gagner un peu de temps. Nos vies sont de plus en plus remplies. C’est comme ça, il faut vivre avec son époque. » Ceux qui connaissent le couple Moreau ne s’étonnent pas. Pascal et son épouse Nathalie ont toujours su créer un climat de vitalité autour de leur commerce. La Baguette des Ours a toujours été une enseigne originale et créative, à commencer par la variété de ses pains (dont cette fameuse Baguette des Ours au levain naturel et au sel de Guérande). La boulangerie possède son site internet mais aussi une page Facebook animée de jeux concours auxquels se prêtent de bonne grâce les clients, petits et grands. Le drive, c’est une autre façon d’entretenir la nouveauté. Et ça plait. L’emplacement a été bien choisi. Cet axe entre Belchamp et Valentigney voit passer 14 000 véhicules par jour. Beaucoup s’arrêtent par curiosité, et reviennent. Et la boulangerie elle-même fait le plein, quelques mois à peine après son ouverture (en décembre 2014). Le lieu est lumineux, les casiers à pain débordent de propositions croustillantes, et dans les longs meubles vitrés les pâtisseries sont alignées comme à la parade. Rares sont les clients du drive qui ne s’arrêtent pas, de temps en temps, pour goûter aussi de cette chaleurlà. La petite entreprise a déjà créé douze emplois. Retrouvez La Baguette des Ours sur FaceBook

L'axe entre Belchamp et Valentigney voit passer 14 000 véhicules par jour. E XPRESSION AC TIVE → NUMÉRO 61 | AVRIL-MAI-JUIN 2015

Changement de cap reprise Le couple,

habitué aux hautes responsabilités, a démissionné de ses anciennes fonctions pour reprendre l'épicerie fine Martin et Muller à Besançon. " Le début d'une nouvelle aventure " disent-ils.

L

a cinquantaine est souvent l'occasion de grands changements. Jean-Jacques et Jacqueline Pichon n'y ont pas échappé, quitte à remettre en question toute leur vie : lui, exexpert-comptable dans le groupe d'audit Grant Thornton, il dirigeait 70 personnes dans tout l'Est de la France ; il était aussi président des commissaires aux comptes de Franche-Comté. Elle, était commerciale dans une entreprise de transport. C'était sans compter sans la passion, celle qu'ils vouent à la cuisine italienne, celle qui les attirait toujours vers l'épicerie fine Martin et Muller, rue de Belfort à Besançon, une institution s'il en est. C'est par hasard que Jean-Jacques Pichon apprend que le magasin est à vendre. Habitué aux négociations, il entreprend le rachat, " pour mon épouse " dit-il, avant de comprendre que ce projet est aussi le sien. Quelques " nuits blanches plus tard " les voilà donc démissionnant de leurs anciennes fonctions pour prendre la tête, le 1er février dernier, de cette jolie boutique : Jacqueline est à la vente et Jean-Jacques à la maitrise des savoir-faire des spécialités italiennes si importantes dans l’épicerie. Et même si certaines

Jean-Jacques et Jacqueline Pichon sont les nouveaux propriétaires de l'épicerie fine.

personnes ne comprennent pas, si le changement de vie est radical, des revenus qui changent aux nouvelles habitudes qu'il faut prendre - " Ne serait-ce qu'être debout toute la journée "- le couple dit ne rien regretter. Car, ce serait trop facile de s’arrêter là : " Outre quelques petits réaménagements dans le magasin, j'envisage une extension d'ici la fin de l'année " explique M. Pichon. Et plus si affinités... L'épicerie mythique de Besançon rebaptisée In FinE, épicerie gourmande, fera-t-elle des petits ? " Je suis un challenger " avoue le nouveau propriétaire bien décidé à encore surprendre. In FinE 03 81 80 99 65 www.in-fine-epicerie-gourmande.com contact@in-fine-epicerie-gourmande.com 25


82 lauréats dans

S DOUB AL R T CEN

D GRANÇON N A BES

•Eric LAURENT - 3 IMAGES PHOTOGRAPHIE Baume-les-Dames •Philippe PIOT - AU MINI ZOO ANIMALERIE Baume-les-Dames •Jérôme GRILLOT - GARAGE CENTRAL Baume-les-Dames •Patrice DROZ - GARAGE DROZ Baume-les-Dames •Marc RENAUD - MARC OPTIQUE Baume-les-Dames •Monique ROY - PÂTISSERIE CHOCOLATERIE TRAITEUR Baume-les-Dames •Benoît WITTRANT - CAPSULE & BOUCHON Baume-les-Dames •Samuel BAULIER - MAXIMARCHÉ Bouclans •Jérôme GRILLOT - GRILLOT AUTOMOBILES L’Isle-sur-le-Doubs •Thierry FOURNIER - FOURNIER MENUISERIE-PVC L’Isle-sur-le-Doubs

26

•Philippe ROY - LE FOURNIL D’AMANCEY Amancey •Arnaud & Didier Musy - MUSY TRAITEUR Amancey •Mathieu ALLARD et Pierre GARRIGUES AGENCE IMMOBILIÈRE VAUBAN Besançon •Thierry DUDRET - AICI AGENCE IMMOBILIÈRE Besançon •Gaëlle BOURGEOIS - AUTO ÉCOLE BOURGEOIS Besançon •Jean-Sébastien VOINET - AIGLE PRÊT-À-PORTER Besançon •Muriel RICHELANDET - BOUTIQUE CLEME Besançon •Michel BITARD - CENTURY 21 - LES CHAPRAIS Besançon •Albert CRAMARO - CHAUSSURES CRAMARO Besançon •Sophie MALFUSON et Eric GODART OPTICIEN KRYS CENTRE VILLE Besançon

•Pierre LOYENET - LA CAVE AUX FROMAGES Besançon •Séverine CHAMBELLAND - LES ROSES Besançon •Arnaud MILLIAN - LES TROTTOIRS DU BRONX Besançon •Pierre CHEVASSU - LIBRAIRIE SILOË CHEVASSU Besançon •Maud PROST - L’INSTITUT ET SPA Besançon •Bruno GRANDVOINNET - PÂTISSERIE GRANDVOINNET Besançon •Jacques BELIN - PUREMENT CHOCOLAT Besançon •Christine GROSJEAN ROGER BERNARD BOUTIQUE - LINGE DE MAISON Besançon •Anthony DEGANI - LAURENZO SERRETTI COIFFURE Besançon •Sylvie JEANNIN - SYL’OPTIC Besançon •Joffrey GHESQUIER - TRILOGIE AGENCE IMMOBILIÈRE Besançon E XPRESSION AC TIVE → NUMÉRO 61 | AVRIL-MAI-JUIN 2015

HAU DOU


COMMERCE

le Doubs

UT UBS

Le contrat de préférence commerce Accueillir avec courtoisie Être disponible et à l’écoute Informer avec professionnalisme Apporter un conseil individualisé Recevoir dans un environnement agréable et attrayant Développer les compétences pour être toujours plus performant Respecter les engagements Garantir la satisfaction

•Sylvie BOUDET - A FLEUR DE PEAU Franois •Claire METADIEU - LAURENZO SERRETTI COIFFURE Saint-Vit •Olivier CHOPARD - TERRITOIRE OPTIQUE Saint-Vit •GUILLEMIN Pierre - SAÔNE OPTIQUE Saône •Julie et Cédric COUVREUR - LE MOULIN À LÉGUMES Valdahon •Philippe JEANMONNOT - BOBBY SPORT AVENTURES Morteau •Benoît RIEME - RIEME BOISSONS Morteau •Christophe PETIT - PARFUMERIE ANNE CHARLOTTE Morteau •Clotilde JACOULOT - JACOULOT PRIMEURS Morteau •Philippe ROY - LE FOURNIL DU LAC Oye-et-Pallet •Agnès FOURNIER - ACORIS MUTUELLES Pontarlier •Philippe ROY - AU FOURNIL DU LARMONT Pontarlier •Georges BONNET - BONNET TRAITEUR Pontarlier •Sylvie DABERE - LA DOUCEUR EN COULEUR Pontarlier 

•Brigitte GERMAIN - LUMINAIRES GERMAIN Pontarlier •Virginie BOICHUT - SALON MOD’STYLE Pontarlier •Frédérique et Julie VIENNET - NEFERTI’TIF Pontarlier •Thomas GRESSET - OPTIQUE GRESSET - OPTIC 2000 Pontarlier •Christophe PETIT - PARFUMERIE ANNE CHARLOTTE Pontarlier •Nicole MEREL - HUGUENIN PRÊT-À-PORTER Pontarlier •Jean-Charles POIX-DAUDE - SIMPLEMENT CHOCOLAT Pontarlier •David MONNIN - GARAGE MONNIN Audincourt NORDS •Pierre CUENIN - OPTIC 2000 DOUB Audincourt •Christophe ERARD - OPTIQUE ERARD Audincourt •Bertrand NADLER - OPTIQUE NADLER Audincourt •Raphaël TISSIER - OPTIQUE TISSIER Audincourt •Élise ANTOINE - MYLORD COIFFURE Audincourt •Pierre DEMEUSY - LES ARTISANS DU PAIN Audincourt •Christophe GIGANDET - BOUCHERIE GIGANDET Fesches-le-Châtel •Danièle KISEL - CIMM IMMOBILIER Mandeure •Jamila MASSON - BODY MINUTE Montbéliard

•Guillaume RIOTON - CENTURY 21- AGENCE DE LA GARE Montbéliard •Philippe GROSJEAN - FRANCHE-COMTÉ CRÉDITS Montbéliard •Sophie DEBUCHY - KRYS OPTIQUE CLÉMENT Montbéliard •Valérie MONNIN-BARLOGIS - LA GOURMANDISE Montbéliard •Sandrine THOLOMIER - LEGEND PRÊT-À-PORTER Montbéliard •Évelyne LAB - OPTIC 2000 Montbéliard •Jean-Philippe RAGOT - RAGOT LA CHOCOLATIÈRE Montbéliard •Christine GROSJEAN ROGER BERNARD BOUTIQUE - LINGE DE MAISON Montbéliard •Daniela MARILA - SINGULIER IMMOBILIER Montbéliard •François CAPELLO - AXA - AGENCE F. CAPELLO Montbéliard •Pierre DEMEUSY - AU BON PAIN Montbéliard •Cécile PEGEOT-CLAUSS - ATOL OPTIQUE PEGEOT Pont-de-Roide •Alexandre LAURENT - DIAG25.COM Pont-de-Roide •Olivier TRAN - OLIVIER TRAN COIFFEUR Sainte-Suzanne •Emmanuel BREUGNOT - CAMARA VALENTIN AUDIOVISUEL Sochaux •Pierre DEMEUSY - AU BON PAIN Taillecourt •Muriel JACQUET - EVOLU’TIFS Valentigney •Patrick MERCIER BOUCHERIE CHARCUTERIE SALAISONS MERCIER Valentigney •Martine LAMBERT CENTRE INSTITUT CAPILLAIRE MARTINE LAMBERT Valentigney

27


Boulangerie-pâtisserie Letoublon : la formation pour vocation

Nathalie et Olivier Letoublon entourés de leurs salariés et apprentis

prix Le couple d'artisans reçoit un Mercure d'or, distinction

nationale, pour son engagement auprès des jeunes. En 27 ans, ils sont environ 70 à s’être formés dans leur établissement.

N

athalie et Olivier Letoublon, de la boulangerie-pâtisserie du même nom à Besançon, viennent d'être honorés d'un Mercure d'or, fameuse distinction qui récompense les meilleurs commerçants de France. Ce prix, organisé par la CCI France, leur a été remis à Paris fin janvier avant une cérémonie à la CCI du Doubs le 9 mars. Le couple, au-delà de la qualité de ses produits, véhicule une belle énergie et -chose plus rare- un enthousiasme sans faille quand il s'agit de " former la jeunesse ". C'est donc, naturellement, dans la catégorie " Apprentissage, formation, développement du personnel " qu'il a été honoré. « En 27 ans, j'ai vu passer quelque 70 apprentis », explique Olivier Letoublon, qui, plutôt que du chiffre exact, préfère se souvenir de chacun. « Ce n'est pas facile d'éduquer reconnaît-il néanmoins, mais si l'on veut que ce métier perdure, il faut former ! » Lui a une méthode infaillible : « Pendant six mois, je leur montre les inconvénients du métier. Même si les choses ont beaucoup évolué, les horaires restent difficiles. Et, les 18 mois suivants, je montre tous les avantages : ce métier ne connaît pas le chômage et en été 28

on est un peu plus libre qu'en hiver ! » La méthode parait, en effet, avoir du bon, car, les deux fils Letoublon s'y sont convertis aussi : l’aîné, Thibault, s'est lancé dans la boulangerie après un bac + 3 et un métier totalement différent qu'il exerçait déjà. Le second, Nicolas, 22 ans, a passé son Brevet de Technicien de Maîtrise de pâtissier. C'est donc en famille que l'on travaille aujourd'hui dans le magasin bisontin. Une famille, qui ne demande toujours qu'à s’agrandir. Elle vient d'ailleurs de développer une nouvelle activité en installant un kiosque à baguettes à la sortie de la ville. Un service en plus "pour dépanner les gens", alimentée par du pain Made in Letoublon.  03 81 50 27 84 - Besançon

E XPRESSION AC TIVE → NUMÉRO 61 | AVRIL-MAI-JUIN 2015


COMMERCE

Faire ses courses à 360o virtuel Le site en ligne de l’hyper U de Pontarlier

est le premier du monde dans le genre : le magasin est filmé à 360°... comme si on y était !

S

'imaginer déambulant dans un magasin de 6 600 m2 ouvert pour soi tout seul : qui n'en a pas rêvé ? L'Hyper U de Pontarlier l'a fait ! Virtuellement bien évidemment, mais cela reste une première mondiale. David Gagnepain, le directeur, voulait un site d'achats en ligne " plus sexy, plus ludique " que le simple panier que l'on remplit partout ailleurs. Il s'est donc offert les services de la société VIP Studio 360 pour faire filmer chacun des rayons de son magasin, proposant ainsi aux clients de faire leurs courses comme dans la vraie vie... tout en restant sur leur canapé ! Ceux-ci déambulent, caddie à la main, zooment sur le rayon de leur choix dans le linéaire approprié,

puis cliquent, enfin, sur le produit choisi. Et cette façon d'allier visite virtuelle et drive au final s'avère tellement moins monotone. " Il suffit d'une nuit de prises de vue, quand le magasin est vide. Tous les six mois, saisons obligent, nous remettons les images à jour. " explique-t-il. Le service fonctionne depuis juillet 2014 et, pour le moment, il s'avère bénéfique. " Je pense que nous avons recruté environ une cinquantaine de clients nouveaux par mois avec ce système. Et l'avantage, c'est que les clients découvrent ainsi des rayons qu'ils n'ont pas l'habitude de fréquenter, comme la cave à vins ou bien tout ce qui concerne le

bio... " En prenant leur temps et sans le stress des chariots qui se bousculent autour... Un nouveau site dont l'attractivité nouvelle vaut la visite. Le premier d'une liste sans doute puisqu'il y a fort à parier que ce nouveau challenge - celui d'optimiser les courses en ligne - sera celui des années à venir. site http://www.coursesu. com/accueilmagasin

Vos besoins - Vos salariés : Notre offre de formatioN

Horlogerie

productique

langues

tertiaire

V.a.e.

depuis 2015, le greta du Haut-doubs est habilité centre public toeic. prochaine séance publique : 26/06/2015 - inscriptions : www.etsglobal.org PONTARLIER : 03 81 39 35 31 - MORTEAU : 03 81 67 40 25 - www.greta.ac-besancon.fr



29


04/2015- Crédits Photos : Corbis - photographe : Sunny Miller

#Santé collective des professionnels. Aujourd’hui le Crédit Agricole est aussi là pour protéger la santé de vos salariés. Le contrat d’assurance Complémentaire Santé Pro TPE est assuré par PACIFICA, entreprise régie par le Code des Assurances et filiale d’assurances dommages de Crédit Agricole Assurances. Les événements garantis et les conditions figurent au contrat. PACIFICA, S.A. au capital entièrement libéré de 249.194.475€. Siège social : 8-10 Boulevard de Vaugirard - 75724 Paris Cedex 15. 352 358 865 RCS Paris. Les événements garantis et les conditions figurent au contrat. Ce contrat est distribué par la Caisse Régionale de Crédit Agricole Mutuel de Franche-Comté - Siège social : 11, avenue Elisée Cusenier 25084 Besançon Cedex 9 -Tél. 03 81 84 81 84 Fax 03 81 84 82 82 - www.ca-franchecomte.fr - Société coopérative à capital et personnel variables agréée en tant qu’établissement de crédit - 384 899 399 RCS Besançon - Société de courtage d’assurances immatriculée au Registre des Intermédiaires en Assurances sous le n° ORIAS 07 024 000.


SERVICE

ExpertiSens mesure les… sens ! Setha Mith, exerce un métier bien mystérieux mais qui entre dans la panoplie des outils industriels. « La métrologie sensorielle, c’est la mesure des sens dont le but est d’objectiver le ressenti des consommateurs » résume l’ingénieur en microtechnique Setha Mith. Diplômé de l’ENSMM, où il pose ses valises de futur chercheur en 2000, le trentenaire passe sa thèse en 2007 et occupe depuis 2012 un espace au sein de l’hôtel d’entreprises de Témis. Entretemps, il a balisé son cheminement de chercheur avec notamment le Laboratoire de Mécanique Appliquée de Femto. Mais quel peut être le rapport entre la mécanique et l’approche sensorielle ? Comment créer des outils susceptibles d’aider l’industriel à prendre en compte le ressenti du consommateur dans la conception ou le design de ses produits ? L’automobile constitue un bon… véhicule sur le chemin de la connaissance des seuils d’acceptabilité d’un produit. « Techniquement, tout se ressemble, alors il faut jouer sur l’effet « coup de cœur ». Prenons l’exemple d’un tableau de bord d’une voiture allemande qui va séduire par son aspect au toucher. Pour mesurer cela, il faut développer un appareillage de mesures avec des valeurs chiffrées mesurables, il s’agit d’apprécier de manière globale la qualité de ce que souhaite l’utilisateur final. » Ainsi, non content de proposer une plateforme technologique de métrologie sensorielle, l’ingénieur, en partenariat avec le laboratoire, a finalisé TouchFeel, une valise « référentiel tactile ». Elle contient de nombreuses petites plaques – celles-ci permettant de mesurer le ressenti à l’appui (dureté, nervosité), au glisséant (râpeux, bloquant, fibreux) et au simple contact (thermique). La valise est proposée aux entreprises avec sessions de formation. La société de Setha Mith travaille en liaison directe avec les professionnels ayant une grande expérience dans la production et formant un groupe d’experts sensoriels au sein d’une industrie, quelles que soient sa taille et sa vocation (automobile, cosmétique, horlogerie…). ExpertiSens permet d’aller du subjectif à l’objectif au service de la qualité – et qui peut générer le fameux « petit » rien qui va déclencher l’acte d’achat… Contact : 03 81 25 09 25

Les structures modulaires mènent le bal Le Story, c’est toute une histoire qui commence avec un bal et qui se poursuit avec celle d’une société spécialisée dans la location et le montage de structures modulaires. Le Story était à l’origine un bal monté (Geneuille) très connu dans la région, avant de négocier le virage vers les structures temporaires. En 2005, le beau-père de Marc Montavon achète l’affaire qui se transforme en entreprise de location de structures modulaires entrant notamment dans la catégorie ERP (Etablissement recevant du public). En 2013, Marc Montavon, 38 ans, prend les rênes de la TPE qui emploie deux personnes en CDI ainsi que des saisonniers – sachant que la période juin-octobre constitue la grosse saison. « Notre métier consiste à louer, monter et démonter des structures de toute taille, de 100 à 1 000 m2, et plus. Nous nous adressons notamment aux grandes surfaces réalisant des opérations commerciales sur leur parking, aux industries ayant besoin de stockages temporaires. » Les structures proposées répondent à toutes les normes de sécurité, que ce soit en termes d’électricité, de chauffage, résistance au vent et à la neige, etc. Marc Montavon sait que l’innovation est un élément-clé pour développer l’offre. Les structures en aluminium, montées et ancrées dans tout terrain (goudron, terre…) suivant des techniques particulières et éprouvées, peuvent être équipées de portes coulissantes, de portes d’entrée vitrées avec casquette, de portes de secours anti-panique, de gouttières, de bardage ou toiles de toits double-épaisseur… Exemple récent mais dans l’événementiel sur lequel Le Story reste localement présent, la Transjurassienne de février 2015 : « Nous avons monté l’espace VIP et le restaurant (10 m x 20 m) en deux jours, à quatre, dans la neige et la bise, c’était prêt pour le week-end, et nous sommes allés démonter lundi et mardi. » Il faut aller vite et bien, avec rigueur et méthodologie, en maîtrisant parfaitement le matériel, du camion-grue au perforateur. A ce titre, Le Story dont l’aire d’activité recouvre le Grand Est, a une culture qui fait sa force : réactivité, ponctualité, autonomie complète sur un chantier et puis, et surtout, une petite équipe de pros qui aime le boulot bien fait. w ww.le-story-industrie.com



31


Abonnez-vous à la version électronique d' sur www.doubs.cci.fr

et recevez par mail votre magazine à feuilleter en ligne.

AGENDA

AGENDA LES MERCREDIS 20 MAI, 24 JUIN, 8 JUILLET & LE LUNDI 20 JUILLET • 4 journées de recrutement pour l'école Negoventis sur les campus de Besançon, Montbéliard et Vesoul

contacts Besançon : 03 81 25 26 43 Montbéliard : 03 81 31 25 12 Vesoul : 03 84 96 71 26

LES ÉTUDIANTS DE L'EGC AGISSENT LUNDI 4 MAI 2015, de 17h à 20h • Collecte de sang pour le compte de l’EFS (Etablissement Français du Sang) en collaboration avec la MJC de Palente

infos dondusang.net

DIMANCHE 31 MAI 2015 • 2ème édition de Color Life – Course de la solidarité organisée par les étudiants de l’EGC de Besançon et l’association de la Ligue contre le cancer. Inspirée de la célèbre Color Run, c’est une course

caritative colorée. La précédente édition avait rassemblé 800 personnes. Achat des billets sur www. weezevent.com ou au siège de la Ligue contre le cancer

LOI

Vers une généralisation de la complémentaire santé en 2016

Par ailleurs, la loi prévoit un dispositif de maintien de la couverture santé et prévoyance pour les anciens salariés licenciés.

Le 1er janvier 2016 au plus tard, tous les salariés du privé pourront bénéficier d'une couverture complémentaire santé d'entreprise (maladie, maternité, accident). Sa mise en place se fera par le biais d'un accord de branche, d'un accord d'entreprise ou d'une décision unilatérale de l'employeur.

Des négociations au niveau des branches professionnelles devront être engagées avant le 1er janvier 2016 afin de permettre éventuellement aux salariés du privé qui ne bénéficient pas d'une couverture de prévoyance (incapacité, invalidité, décès) d'y accéder.

Le financement sera pris en charge à minima à hauteur de 50 % par l’employeur.

En savoir

  w ww.ffsa.fr

Réforme de la formation professionnelle : une chance pour les entreprises ? Effective depuis le 1er janvier 2015, la loi du 5 mars 2014 réforme en profondeur le système de formation professionnelle.

ion La révis ux s t ô loca des imp e à 2017 reporté Bercy a le é demand 2017 du à t r e des repo la réform volet de catives pour bases lo reprises. les ent RE… A SUIV

Fin de l'obligation légale, nouvelle contribution pour les petites entreprises, modification du système de collecte, création du compte personnel de formation…la réforme du 6 mars 2014 représente le plus grand changement de la formation professionnelle depuis la loi 1971.

l’opca AGEFOS-PME Franche-Comté et Bourgogne. « Les fonds fléchés vers la formation des employés risquent de représenter de l’argent en moins pour les entreprises. Il va falloir les accompagner pour qu’elles ne se désinvestissent pas en matière de formation ».

Samson. Du côté des organismes de formation, on affiche une certaine réserve. « 150 heures, c’est trop peu pour entreprendre les formations diplômantes proposées dans le cadre du CPF », regrette Nicolas Bourguignon, directeur général de SIFCO (Société d'Intervention en Formation et Conseil).

Cette réforme met tout d’abord fin à l’obligation pour les entreprises de consacrer 0,9 % de leur masse salariale à un plan de formation. Désormais, une contribution unique et obligatoire de 1 % sera versée à un Opca (organisme paritaire collecteur agréé) unique. Pour les entreprises de moins 10 salariés, le montant reste inchangé (0,55 %). « Avec ce dispositif, l’obligation de formation est fortement diminuée et renvoyée à la responsabilité du chef d’entreprise », souligne Pascal Samson, directeur de

Autre nouveauté : le CPF (le Compte Personnel de Formation) remplace le DIF (Droit Individuel à la Formation). Attaché à chaque individu de plus de 16 ans qui le garde tout au long de sa vie professionnelle, même en cas de changement d’emploi ou de chômage, ce compte permet d’accumuler jusqu’à 150 heures de formation. « Les gens, et notamment les moins formés, vont se saisir de ce droit, d’autant plus que le CPF oriente vers des formations plus qualifiantes », continue Pascal

La réforme prévoit enfin la mise en place d’un bilan professionnel tous les 6 ans. Objectif : faire un récapitulatif du parcours du salarié et vérifier qu’il a bénéficié des entretiens professionnels prévus pendant cette période. Une nouveauté qui inquiète les chefs d’entreprises, peu rompus à l’exercice. Source de contraintes ou de nouvelles opportunités, les effets de cette nouvelle loi ne pourront être mesurés qu’en 2017.

32

E XPRESSION AC TIVE → NUMÉRO 61 | AVRIL-MAI-JUIN 2015


EUROPE Rubrique réalisée en collaboration avec la CCIR Franche-Comté service Europe Entreprise Europe Network

Marquage CE mise a jour des normes Tout comme la réglementation, les normes évoluent et sont parfois révisées. Des listes de normes actualisées sont régulièrement publiées au journal officiel européen. Les dernières listes en date de 2015 concernaient les directives : machines, CEM, dispositifs médicaux, produits de construction, bateaux de plaisance, Equipements de protection individuels, ATEX, ascenseurs. Les normes européennes harmonisées permettent de mettre en œuvre les exigences essentielles de sécurité contenues dans les directives prévoyant le marquage CE. Elles facilitent ainsi la vie des entreprises et leur apportent une garantie supplémentaire puisque l’utilisation de ces normes vaut présomption de conformité à la réglementation. Toutes les normes peuvent être consultées en intégralité et gratuitement sur RDV à la CCI de région.

Produits chimiques : êtes-vous préparé au nouvel étiquetage ?

Le nouvel étiquetage des mélanges deviendra obligatoire en juin 2015. De nombreux produits utilisés dans les entreprises vont donc revêtir de nouveaux pictogrammes et conseils de prudence, de nouvelles mentions de danger ou d’avertissement. Ce changement est lié à la mise en œuvre du règlement européen sur l’étiquetage et la classification des substances chimiques (règlement CLP). Il est susceptible d’impacter les entreprises à différents titres. En premier lieu par rapport aux établissements classés au titre des ICPE. Ensuite par rapport à l’usage quotidien qui est fait des produits chimiques dans les entreprises vis-à-vis des opérateurs qui les manipulent et qui seront perturbés s’ils ne sont pas formés. Une récente campagne de contrôle de la DGCCRF a mis en lumière un taux élevé d’anomalies et d’infractions (environ 40 %) en lien avec les produits chimiques (étiquetage, composition, FDS…).

REACH Le point sur les autorisations

Le règlement européen REACH sur les substances chimiques prévoit un système d’autorisation pour certaines substances chimiques dangereuses listées dans son annexe XIV. Cette annexe comporte à ce jour 31 substances (ex : trichloroetylène. Diarsenic trioxide, chromate de plomb, sulfate de plomb…). Faute d’autorisation ces substances seront interdites en Europe et ne pourront plus être utilisées par les entreprises. Depuis le 21 février 2015, 4 phtalates (BBP, DEHP, DBP,DIBP) sont interdits sauf à être expressément autorisés. 8 autres substances seront à leur tour interdites en 2015 (mai et aout) sauf autorisation particulière. A ce jour 7 substances ont fait l’objet de demandes d’autorisation sur 31 ! 56 usages sont concernés par ces demandes d’autorisation. 33 demandes ont déjà été examinées. Deux autorisations ont été officiellement approuvées en 2014 pour le DEHP et le DBP. La procédure se poursuit pour les autres

En savoir  : Network Enterprise Europe CCIR Franche-Comté www.franche-comte.cci.fr

Nettoyage professionnel Entretien des Espaces Verts

Entretien de la maison et du jardin Ménage - Repassage - Jardinage

www.entreprise-et-services.fr

www.maison-et-services.com

Besançon > Pontarlier > MontBeliarD Tél. 03 81 50 82 45 / Portable : 06 08 97 93 18 

33


vu lu LIVRES

La dame à la plume noire Dominique Sylvain met en scène, dans ce roman, de nouveaux personnages d’enquêteurs au premier rang desquels Franka Kelhman, lieutenant de vingt quatre ans ayant déjà un beau parcours à la « brigade financière », son commandant, archétype du vieux flic habile et un peu las et la « divisionnaire » aussi influente qu’autoritaire. Les voilà confrontés à un tueur ayant laissé sa victime, jeune femme médecin urgentiste, mutilée, dans le sous sol d’un chantier parisien. Elle se trouve dans la position des gisants jadis sculptés sur des tombes de pierre. Nous sommes vite convaincus : l’assassin n’en restera pas là, il se prend pour un ange exterminateur mandaté par « le Très Haut » pour infliger le jugement de Dieu médiéval : l’ordalie. Il se trouve que le lieutenant est en rupture avec son père, ancien alcoolique, ayant détruit sa famille, mais spécialiste des civilisations anciennes et des Saintes Ecritures. Il devient impératif d’oublier le passé pour traquer celui qui laisse des messages comme : « chose admirable, le feu augmentait sa force dans l’eau qui éteint tout ; car l’univers s’arme pour la vengeance des justes. »

Les sœurs Brown - 1975 > 2014 Chaque année depuis 1975, Nicholas Nixon réalise une photographie de son épouse et de ses trois sœurs. Cette œuvre photographique, dite « Work in progress », fête ses 40 ans en 2015. A cette occasion, le musée du Temps à Besançon fait dialoguer la série de portraits des sœurs Brown, symbole du temps qui passe, avec ses collections d’instruments de mesure du Temps. Lors de l’été 1975, Nicholas Nixon prend une photo de sa femme, Beverly Brown dite « Bebe », accompagnée de ses trois sœurs : Heather, Mimi et Laurie, âgées de 15 à 25 ans. L’année suivante, il fait de même lors d’une remise de diplôme de l’une des sœurs. Le photographe se rend alors compte du potentiel du projet et il leur demande leur accord pour développer la série. C’est ainsi 1 que toujours dans le même ordre (de droite à gauche Heather, Mimi, Bebe et Laurie) et pendant 40 ans, les visages des quatre sœurs vont être capturés à l’aide d’une chambre photographique. 2

A voir jusqu’au 10 mai 2015 Musée du Temps 96 grande rue Besançon sur www.mdt.besancon.fr

1 et 2 © Nicholas Nixon

MUSIQUE

10ème Festival de BesançonMontfaucon : Musique en lumières A l’occasion de sa dixième édition, le festival investira Besançon et Montfaucon, mais également Gray, Pontarlier et Vitreux pour 24 rencontres musicales sur le thème des « Lumières » , du Moyen Âge au Romantisme. Les Frères Lumière, natifs de la capital comtoise, feront partie de la programmation avec un ciné-concert al esti v 10 Fançon / n mêlant cinéma, musique et poésie de 1895 Bes tfauco n o M sera proposé à Pontarlier et Besançon. 24 La programmation musicale du festival 15 > 2015 ma i sera enrichie comme chaque année par des s concerts-off jeunes interprètes et diverses ière m interventions de musicologues, historiens lu de l’art et autres personnalités qui, à travers en leurs lectures, conférences et démonstrations, apporteront au spectateur un autre regard sur le festival. e

ijken ld Ku ijken Bar tho ald Ku Sigisw Kuijken d Wielan in Alard Benjam s Staier Andrea Granjon e Grand Jérôm ne Le dri San

ux nnerie erd wo uc Tho Jean-L Schoonder Arthur is Michel ët Franço Talhou de Gilles és Aliz te Les Com nce me Clé Rignol Myriam Val te ler Juliet ne Kel Capuci nely on Fen Liam ue Mauill i stofor Angéliq Chereji ble Cri Szilard Ensem g Koang Sue-Yin Lepore o Corrad Renard Simón Michel a García Vaness

ts ncer e 24 co oyen Âg e du M omantism au R

M

Bernard Sertout

34

.com ucon ontfa 91 aldem festiv 81 83 48 ne tél. 03 en lig e.com sm terie billet on-touri nc besa er

n ian Leó Sebast iss We Clara Cho kun Hyun Kindynis rtÍnez Dimitri ater Ma Sab Sílvia Pindado r Nésto Serra a Marin ttioli Ma Carla Pláza Elena Martí Folqué Blanca ncesc Fra lmajo t Val Joan Mallar Oriol

GRAPHIQUE

Du 15 au 24 mai 2015

BOUTEILLER

COMMUNICATION

BESANÇON

- RÉALISATION

STUDIO BRACCO

- FÉVRIER

ue

DESIGN

L’archange du chaos – Dominique Sylvain. Ed. Viviane Hamy

Berg Vivian uchy Do inger Éric s Spr boucle Marku l’Escar théâtre à Cie de rique La Fab

q usi erg ssenb in Rei Benjam ar Pad Flora tthews Ma dmail Zoé s Che t Nicola d Guitte Édouar Zebley s Charle Yefsa ane Slim

2015

C’est en banlieue dans une carrière de gypse abandonnée que sera signalée une autre victime. En dupliquant le premier crime, ce rebondissement accentue le suspens, d’autant qu’il implique encore plus l’équipe d’enquêteurs et leurs proches dans les événements et la logique perverse de leur adversaire. Ceci jusqu’au crescendo final inattendu et paroxystique. Comme il est de règle, le criminel, l’illuminé, n’arrivera pas de nulle part. L’habilité de la narratrice est à la hauteur de son talent de conteur et de la variété de sa culture.

EXPOSITION

sur w ww.festivaldemontfaucon.com

E XPRESSION AC TIVE → NUMÉRO 61 | AVRIL-MAI-JUIN 2015


e 155 742de 320 € –742 Siège : 50 avenue 75201 Paris75201 Cedex 13 –Cedex 13 – BPCE – Société anonyme à directoire et conseil de surveillance au capital 155 320social € – Siège social : Pierre-Mendès-France 50 avenue Pierre-Mendès-France Paris RIAS sous le n° 08 045 – Réf. 12/2014 : Bruno Clément RCS Paris n° 493 455 042 – BPCE, intermédiaire en assurance inscrit à l’ORIAS sous le 100 n° 08 045 :100 – Réf.–: Crédit 12/2014photographe – Crédit photographe : Bruno–Clément –

ADDITIONNER LES FORCES MULTIPLIER LES CHANCES ADDITIONNER LES FORCES MULTIPLIER LES CHANCES

POUR MENER À BIEN UN PROJET, C’ESTMENER SOUVENT POUR À BIENLA UNBONNE PROJET, RENCONTRE QUI FAIT TOUTE LA LA BONNE DIFFÉRENCE. C’EST SOUVENT RENCONTRE À la Banque Populaire, votre conseiller est au cœur d’un réseau local et national, QUI FAIT TOUTE LA DIFFÉRENCE.

riche de l’expérience de ses clients et sociétaires et de l’ensemble des expertises À la Banque Populaire, votre conseiller est au cœur d’un réseau local et national, d’un grand groupe bancaire. riche de l’expérience de ses clients et sociétaires et de l’ensemble des expertises Il saura additionner les bonnes compétences pour multiplier vos chances d’un grand groupe bancaire.

de réussir vos projets. Il saura additionner les bonnes compétences pour multiplier vos chances de réussir vos projets.

#LaBonneRencontre


Vorsprung durch Technik

Engagement #1 : Emettre moins pour mieux avancer. Audi Fleet Solutions vous propose plus de 60 modèles émettant moins de 130 grammes de CO2, permettant de consommer jusqu’à 30 % de carburant en moins et de réduire au mieux la taxe sur votre véhicule de société. Retrouvez l’ensemble de nos engagements sur Audi.fr/fleet

Audi A3 Sportback Business line 1.6 TDI ultra BVM6 110ch, à partir de 411 € TTC/mois*. ultra Technologie de l’allègement

+ Efficience 88 gr de CO2/km en cycle mixte

+ Economie 3,9/3,1/3,3 L/100 km cycles urbain/routier/mixte

Audi Fleet Solutions. We delight your business.** **Faire avancer votre entreprise. Perte Financière incluse*** Contrat de Maintenance avec Véhicule de Remplacement inclus**** LLD sur 36 mois avec perte financière, contrat de maintenance aux professionnels et véhicule de remplacement inclus. Offre valable du 01/01/2015 au 30/04/2015. **Offre de Location Longue Durée sur 36 mois et 60 000 km pour une A3 Sportback Business line 1.6 TDI ultra BVM6 110ch,avec option peinture métallisée, 36 loyers de 411 € TTC. Réservée à la clientèle professionnelle, hors taxis, loueurs et flottes, chez tous les Distributeurs Audi présentant ce financement, sous réserve d’acceptation du dossier par Audi Fleet Solutions division de Volkswagen Bank GmbH – SARL de droit allemand – Capital 318 279 200 € - Succursale France: Bâtiment Ellipse, 15 Avenue de la Demi-Lune, 95700 Roissy en France - RCS Pontoise 451 618904 - Mandataire d’assurance et mandataire d’intermédiaire d’assurance enregistré à l’ORIAS: 08040267 (www. orias.fr). Montants exprimés TTC, hors prestations facultatives. ***Perte Financière obligatoire incluse dans les loyers, souscrite auprès de COVEA FLEET SA - RCS Le Mans B 342 815 339. Entreprise régie par le code des assurances soumise à l’Autorité de Contrôle Prudentiel (ACP) - 61 rue Taitbout 75 009 PARIS. ****Contrat de Maintenance obligatoire souscrit auprès de Volkswagen Bank GmbH. Garantie Véhicule de Remplacement obligatoire incluse dans les loyers, souscrite auprès d’Europ Assistance France SA – RCS Nanterre 451366405: Entreprises régies par le Code des assurances et soumises à l’Autorité de Contrôle Prudentiel (ACP) - 61 rue Taitbout 75 009 PARIS. Volkswagen Group France S.A. – RC Soissons B 602 025 538. Publicité diffusée par le concessionnaire en qualité d’intermédiaire de crédit, à titre non exclusif, Volkswagen Bank GmbH. Audi recommande Castrol Edge Professional. Vorsprung durch Technik = L’avance par la technologie. Cycles urbain/routier/mixte (l/100 km) : 3,9/3,1/3,3. Rejets de CO2 mixte (g/km) : 88.

Espace 3000 Pontarlier

Espace 3000 Besançon

27 rue de la Libération - Pontarlier - Tél. 03 81 39 17 13 www.audi-pontarlier.fr

ZAC Châteaufarine - Tél. 03 81 41 28 28 www.audi-besançon.fr

Expression Active 61  

Le magazine économique de la CCI du Doubs. Visa Reprise : Le label qui facilite la vie des repreneurs.

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you