Issuu on Google+

REUSSIR AU ROYAUME UNI

N째97

1/20

Mai 2011


SOMMAIRE SOMMAIRE ................................................................ ................................................................................................ ...................................................... 2 EDITORIAL ............................. ................................... ................................................................................................ ....................................................... 3 I.

PRESENTATION DU ROYAUME--UNI ............................. ................................ ................................... ............................................ 5 1.

TENDANCES DE L ’ECONOMIE .................... ........... ............ . ........... .......... ..................... .................... ........... ............................... . ........... 5

2.

P RINCIPAUX INDICATEURSS ECONOMIQUES .................... ........... ...................... ............................... ................................ ............ ........... ... 6

II. POURQUOI LE ROYAUME UNI ? ................................................................................................ ................................................. 6 1.

L ES PRINCIPAUX ATOUTS ............................... ........... ........... ................................ ........... ..................... ............................... ...................... . ........... .......... .... 6

2.

UNE IMPLANTATION FACI LITEE ..................... ........... ............................... ...................... ........... ...................... .......... ..................... ........ 8

III.

LES RELATIONS FRANCE - ROYAUME-UNI ROYAUME ................................................................ ................................................................ 9

1.

L ES ECHANGES COMMERCIAUX AUX FRANCO-BRITANNIQUES .................................................... ................................ ............ ........... ................. 9

2.

L E ROYAUME-UNI : IMPORTANTE TERRE D ’ ACCUEIL DES IDE FRANÇAIS ET MONDIAUX ........... ..................... ...................... ............................. 10

IV.

LES REGIONS A FORT POTENTIEL OTENTIEL ET LES SECT EURS PORTEURS ............................................................... ................................ 11

1. 2.

L ES REGIONS A FORT POTENTIEL ........... ................................ ........... .......... ................................ ............................... ........... ........... ...................... ........... ... 11 A. B. C. D. E.

L ES SECTEURS PORTEURS ............................... ........... ........... ................................ ........... ..................... ............................... ...................... . ........... .......... .. 12 L’aéronautique.................... .................... ........... ............ . ........... .......... ..................... .................... ........... ............ ........... ............................. 12 L’agro-alimentaire ............................... ........... ........... ................................ ........... ..................... ............................... ...................... . ........... .......... .. 12 Les sciences ences de la vie (Pharmacie et biotechnologie médicale) ........... ................................ ........... .......... ..................... ........... . 12 Les TIC et logiciels ..................... ................................ ........... ........... ........... .......... ........... ..................... ...................... .......................................... ... 13 L’environnement et les energies renouvelables........... renouvelables ........... .......... ........... ..................... ...................... ............................... ... 13

V. « TIPS » POUR APPROCHER LE PAYS................................................................ ......................................................................... 14 1.

AVOIR UNE BONNE CONNAISSANCE ISSANCE DU PAYS ET DE D SES PARTICULARITES ........... ..................... ...................... .......... ..................... ........... ...... 14

2.

BIEN CONNAITRE SON MARCHE .................... ............................... ........... ...................................................... ................................ ............ ........... ............... 14

3.

D EFINIR SA STRATEGIE .................... ........... ...................... ................................ ............................... ................................ ............ ........... ........... .......... ..... 14

4.

AVOIR UNE OFFRE ADAPTEE DANS NS UN CONTEXTE FORTEMENT FORTE CONCURRENTIEL E T CONSERVATEUR ................................ ... 14

5.

INSTAURER DES RELATIONS NS SOLIDES AVEC SES PARTENAIRES ........... ........... .......... ........... ..................... ...................... .......... ..................... 14

VI. 1.

LA CHAMBRE DE COMMER CE FRANCAISE DE GRAN GRANDE-BRETAGNE (CCFGB) ................................ ............ 15 A. B. C.

L ES SERVICES D’ APPUI ..................... ........... ........... ........... ............................... ........... ...................... .......... ..................... ........... ...... 15 L’information ........... ........... ............................... .......... ........... .................... ........... ...................... ...................... ........... .......... .......... 15 L’aide à la prospection et au développement ............................... ...................... ........... ...................... .......... ..................... ...... 15 L’aide à l’implantation ........... ........... .......... ..................... ...................... .................... .................................. .......... ........... ...... 16

2.

L ES PUBLICATIONS ........... ........... ............................... .......... ........... .................... ........... ...................... ...................... ........... .......... .......... 17

VII.

TEMOIGNAGES................................ ................................................................................................ ..................................................................... 18

N°97

2/20

Mai 2011


EDITORIAL Secteurs d'activité au Royaume-Uni Royaume Uni dans lesquels les sociétés françaises se développent Les entreprises françaises sont implantées au Royaume--Uni dans des secteurs aussi divers que le luxe, la finance ou encore l’agroalimentaire. Les Sciences de la Vie et les Technologies de l’Information et de la Communication sont aussi particulièrement attractifs, comme en témoignent les exemples exemple s suivants de projets réalisés en 2009 2010 : Vente-privee.com, Vente , site de ventes événementielles sur Internet (filiale à Londres), HRA Pharma,, société pharmaceutique européenne développant des dispositifs et services en matière de santé reproductive et d'end d'endocrinologie (filiale à Londres), Fareva, Fareva sous-traitant traitant leader en Europe en pharmacie et cosmétique (extension de son site gallois pour un investissement de plus de 8 millions d’euros avec création d'environ 200 emplois) ou encore Michelin, qui a investi plus us de 31 millions d’euros dans son site de fabrication et recyclage de pneus situé dans la région des West Midlands. A l’export, les secteurs les plus représentés sont les es biens de consommation, les biens de transport et l’agroalimentaire. Position du Royaume-Uni, Uni, sur le plan de l'environnement des affaires, par rapport à ses voisins Classé au 4ème rang mondial dans le World Bank Index en 2010 pour sa facilité à y faire des affaires, le Royaume-Uni Uni offre un environnement très favorable à l’implantation d’ entreprises étrangères. Une U société peut ainsi y être créée en 48 heures. Les procédures administratives sont également beaucoup moins lourdes et contraignantes que dans de nombreux pays : pas de RSI (Régime Social des Indépendants), Indépendants) pas de taxe professionnelle et des formalités en général très simples. A noter aussi que les frais de gestion (comptabilité, juridique) sont moins coûteux qu’en France, les charges sociales sont parmi les plus basses d’Europe, et l’impôt sur les sociétés est le plus faible aible des pays du G8. Tendances de développement des sociétés françaises au Royaume-Uni Royaume Dans son communiqué de presse du 15 juillet 2010 , UKTI (United Kingdom Trade and Investment) a confirmé la position de la France au 1er rang des investisseurs européens et au 3ème rang des investisseurs mondiaux au Royaume-Uni en 2009-2010. En n effet, entre e 2009 et 2010, les entreprises françaises ont continué d’investir fortement au Royaume-Uni avec vec 99 projets. projets Au niveau mondial, l a France arrive derrière les Etats -Unis (484 projets) et le Japon (107 projets). Selon UKTI, les projets d’investissements investissements français au Royaume Royaume-Uni ont entrainé la création de 3 729 emplois, soit une hausse de près de 35 % par rapport à l’exercice précédent. Les conditions favorables citées ci-dessus dessus ainsi que les mesures prises récemment par le gouvernement britannique pour attirer les investisseurs étrangers (en particulier la baisse de l’impôt sur les sociétés) devraient continuer à encourager les investisseurs français au cours des prochaines prochain années. Au regard du commerce extérieur, environ 15000 entreprises françaises exportent chaque année au Royaume Uni, qui représente ainsi le 5ème client de la France. Le montant total des exportations françaises vers le Royaume-Uni a atteint 25.9 Mds EUR UR en 2010, en hausse de 6% par rapport à l’année précédente. La tendance à la reprise des échanges au niveau mondial et le taux de change favorable à l’euro sont des facteurs positifs pour les exportations françaises vers le Royaume -Uni dans les mois à venir. Causes d’échec des entreprises françaises s'implantant au Royaume-Uni Royaume

N°97

3/20

Mai 2011


Les causes d’échec sont principalement liées à deux facteurs : le marché en lui lui-même et les différences culturelles. Le marché britannique est très ouvert. Il est cependant également très concurrentiel et conservateur. Une offre non différentiée ou inadaptée inadapt n’y aura donc aucun avenir. Bien que le Royaume-Uni Uni soit un marché de proximité, il a ses particularités tant culturelles que commerciales et les négliger est une cause d’échec très fréquente. Ainsi, maîtriser l’anglais et disposer de documents commerciaux iaux traduits sont entre autres indispensables. Conseils à un investisseur français qui envisage de s'implanter au Royaume -Uni Si je devais donner des conseils à un investisseur français qui envisage de s’implanter au Royaume -Uni, je lui dirais d’être particulièrement attentif à la forme juridique qu’il va choisir et à la localisation de son implantation. Bien que la forme de société la plus utilisée au Royaume-Uni Royaume Uni par les entrepreneurs étrangers soit la “Private Limited Liability Company” (équivalent d dee la SARL française), d’autres formes juridiques peuvent en effet être mieux adaptées à la taille et l’activité de l’entreprise. Concernant la localisation, le Grand Londres est évidemment toujours attractif, mais d’autres régions sont à considérer. Celle des West Midlands par exemple, dont la capitale est Birmingham, présente de nombreuses opportunités et accueille déjà d’importantes entreprises françaises (EADS, Lafarge, Veolia, etc…). Les régions de Manchester, Liverpool ou encore le Kent et le Sussex au sud de l’Angleterre sont également très dynamiques.

Florence GOMEZ Directrice Générale de la Chambre Française de Commerce de Grande Bretagne

N°97

4/20

Mai 2011


I.

PRESENTATION DU ROYAUME-UNI ROYAUME Le Royaume-Uni Royaume Uni est la huitième plus grande île du monde par sa superficie (244 101 km2 ). Son nom exact est le « Royaume-Uni Uni de Grande-Bretagne Grande et d’Irlande du Nord ». Il comprend la Grande Grande-Bretagne Bretagne (Angleterre, Ecosse et Pays de Galles) et l’Irlande du Nord. Avec une population de 61.5 millions d’habitants, c’est le troisième pays de l'Union Européenne après l'Allemagne et la France. 84% des Britanniques vivent en Angleterre et 25% dans le sud. 90% de la population est urbaine et la capitale londonienne compte 7.7 millions d’habitants. L’industrie a une place importante dans l’économie l ’économie britannique (26.5% du PIB) grâce à des secteurs tels que les Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) (10% du PIB), les sciences de la vie, l’aéronautique ou encore l’agroalimentaire et les énergies renouvelables. Le secteur manufacturier m anufacturier représente quant à lui 14% du PIB du Royaume-Uni. Royaume L'agriculture n'a qu'un faible impact sur l'économie, mais c’est un secteur très productif.

Quant aux services, ils restent la force motrice de l'économie, avec une dominance du secteur financier (15% du PIB). Londres est la plus grande place de marché financière européenne et la 2 ème au niveau mondial.

1. Tendances de l’économie Classé au 6 ème rang mondial et au 3 ème rang européen en termes de PIB derrière l’Allemagne et la France, le Royaume-Uni Uni fait indéniablement partie des premières puissances économiques mondiales. Au niveau des échanges internationaux, il est le 11ème plus grand exportateur et le 6 ème plus grand importateur de marchandises au monde. Après avoir connu une croissance continue de 3% par an pendant 16 ans et ce jusqu’en 2008, l’économie britannique a été très touchée par la crise financière. Le pays est cependant officiellement sorti de la récession depuis fin 2009. Les principaux secteurs à avoir profité de cette reprise sont laa production manufacturière m (+2.2% en 2010) et celle des services (+ 2.2% également). Durant la même période, le secteur de la construction a connu sa plus us forte croissance depuis 9 ans (+9.5% en 2010).. De manière globale, le PIB a progressé de 1.3% en 2010. Une reprise des exportations a aussi été enregistrée depuis septembre 2009, grâce en particulier à la dévaluation de la livre (-25% 25% entre l’été 2008 et fin 2009). 2009)

N°97

5/20

Mai 2011


Des difficultés subsistent cependant :  le chômage est en hausse et a atteint 8% en 2011 ; son plus haut niveau depuis dix dix-sept ans,  l’inflation a atteint 4% en ma mars 2011,  le déficit public représente 10% du PIB. PIB D’où le plan d’austérité mis en place par lle gouvernement de coalition dirigé par David Cameron . Le but de ce plan est de ramener le déficit à 1.1% du PIB d’ici à 2015 grâce à la réduction des dépenses publiques (coupes budgétaires de 81 milliards de GBP) et une augmentation des impôts (passage du taux de la TVA de 17,5% à 20% au 1 er janvier 2011). Des mesures ont donc été mises en place pour stimuler la croissance (objectif de 1.7% pour 2011 et 2.5% pour 2012) :    

baisse de l’impôt sur les sociétés de 28% à 2 3% sur 3 ans, augmentation du crédit impôt impô recherche, aides à l’accession à la propriété , gel de la taxe sur les transports.

Les Jeux Olympiques (JO) de 2012 devraient également stimuler l’économie. Grâce aux contrats liés à la construction du site olympique et au million de touristes attend u, les retombées directes sont ainsi estimées à 11 milliards de GBP. Le projet de reconversion du site après l’événement aura aussi un impact positif sur l’économie avec 8 000 logements prévus d’ici à 2020.

2. Principaux indicateurs économiques Population : 61.5 5 millions d’habitants (2010) PIB : 2 131 Mds USD (2010) Taux de croissance : +1.3% 3% en 2010 (prévision +1 .7% en 2011) Taux d'inflation : 4% (mars 2011) Taux de chômage : 7.8 % (mars 2011) Investissements Directs Etrangers : 19.5 Mds GBP en flux sur 2010 (1ère terre d’accueil des IDE Européens) Européens Sources : OCDE et ONS 2010

II.

POURQUOI LE ROYAUME UNI ? 1. Les principaux atouts

Grâce à son système universitaire performant, le Royaume -Uni Uni bénéficie d’une main d’œuvre hautement qualifiée. La collaboration entre universités et secteur privé est très développée et les importantes aides publiques soutiennent le secteur de la recherche et développement.. C’est ainsi que l’on dénombre plus de 70 parcs scientifiques au Royaume-Uni. Uni. Les performances du secteur secondaire classent le pays au 6 ème rang mondial pour les produits manufacturés. Les industries à haute valeur ajoutée comme la pharmacie, les biotechnologies,, l’aéronautique et l’électronique, représentent par ailleurs des secteurs clé grâce à leur forte présence à l’export.

N°97

6/20

Mai 2011


Le Royaume-Uni possède un réseau de transports complet et performant.. 3600 kilomètres d’autoroutes traversent le pays. 87% du frêt est acheminé par voie routière et les camions peuvent livrer et reven revenir au dépôt central en 24 heures. Le système de transport aérien est le plus important d'Europe avec de nombreux aéroports internationaux. Les transports ferroviaires sont également rapides et tendent à le devenir encore plus. Les infrastructures de communication nication sont également très compétitives. compétitives . Ainsi, le réseau de téléphonie mobile couvre tout le pays avec le GSM (Global System for Mobile) et la 3G (3 rd Generation). Les Le tarifs sont continuellement revus à la baisse et chaque fournisseur propose des services pour les entreprises. L’offre standard est par ailleurs très complète car elle contient communication téléphonique, messages textes et accès internet. Le réseau internet net est aussi très développé auprès des particuliers par ticuliers comme des entreprises. I l est de plus en plus rapide, notamment depuis l’arrivée de la fibre optique. Le Wifi est aussi très répandu et accessible via les « hotspots » qui sillonnent le pays (plus de 27 000 en 2009). La capitale londonienne est elle-même même un centre majeur de l’économie. Elle est en effet :    

la 1 ère place financière d’Europe Europe et le leader pour les nouveaux produits financiers (bourse du carbone carbone), un centre entre mondial pour les secteurs des TIC, des sciences de la vie et des industries créatives, créatives la 1 ère ville des IDE en Europe (3 ème année consécutive), laa ville la plus visitée en Europe. Europe

Enfin, de nombreuses opportunités d’affaires existent grâce à plusieurs projets en cours :  Thames Gateway, sur le site des JO, J est le plus grand projet urbain de redéveloppement d’ d’Europe,  Tech City, à l’est st de Londres , pour encourager les startups dans le secteur des TIC (« Silicon Valley » britannique),  London Green City, s’insérant dans « Low carbon Capital of the World », a pour objectif d’attirer les industries « Cleantech » et d’ancrer ancrer la ville dans une démarche de développement durable, durable  Crossrail : RER reliant l’ouest uest de Londres à l’est l’ de la ville (horizon 2018 ),  High Speed Rail : train à grande vitesse reliant Londres à Birmingham avec un prolongement prévu au nord ord de l’Angleterre et en Ecosse, dont le début des travaux est prévu pour 2017.

N°97

7/20

Mai 2011


2. Une implantation facilitée Le Royaume-Uni Uni offre un environnement favorable aux affaires de façon générale. Il occupe ainsi la 4ème place mondiale dans le World Bank Index 2010 (France : 26ème place). Les facteurs en faveur de la création d’entreprise au Royaume-Uni Royaume Uni sont détaillés dans le tableau ci ci-dessous. Le principal atout du pays est la souplesse de d son cadre fiscal (charges charges patronales faibles : aux alentours de 12%, impôt sur les sociétés le plus faible du G G8) et législatif (préavis de licenciement plus court qu’en France, salaire minimum faible et fonction de l’âge). l’âge) Classement mondial du pays concernant sa facilité à y faire des affaires :

Source : « Doing Busine ss 2011 » – Banque Mondiale Mondiale.

N°97

8/20

Mai 2011


III.

LES RELATIONS FRANCE - ROYAUME-UNI 1. Les échanges commerciaux franco-britanniques franco

Le marché britannique est une destination stratégique pour les PME françaises. Plus de 15 000 d’entre elles exportent leurs produits ou services chaque année au Royaume -Uni. En 2010, le Royaume Uni reste le 5 ème client de la France (7% des exportations) et son 7 ème fournisseur. Il représente toujours le premier excédent commercial de la France avec un solde positif de 6.3 Mds EUR. Exportations françaises vers le Royaume-Uni Uni par secteur en 2010 (en %) Produits agricoles et alimentaires

0.5% Produits énergétiques

18%

5%

42% 16%

Equipements mécaniques, matériel électrique (produits informatiques, équipements électriques, machines) Matérie l de transport (automobile, aéronautique)

19%

Autres produits industriels (chimie, parfums, cosmétiques, pharmacie, textile, cui r, métallurgie) Divers

Hors matériel militaire Source : Douanes Françaises 2010

Le montant total des exportations françaises vers le Royaume-Uni, qui avaitt baissé de 24% en 2009 2009, a atteint 25.9 Mds EUR en 2010, en hausse de 6% par rapport à l’année précédente. Les principaux produits français exportés vers le Royaume -Uni sont ont les biens de consommation (42%), (42 les biens de transport (19%) %) et les produits agricoles (18%). Importations françaises en provenance du Royaume-Uni Royaume par secteur en 2010 (en %) Produits agricoles et alimentaires

1% 11%

Produits énergétiques

12%

39%

19%

Equipements mécaniques, matériel électrique (produits informatiques, équipements électriques, machines) Matériel de transport (automobile, aéronautique)

18%

Autres produits industriels (chimie, parfums, cosmétiques, pharmacie, textile, cuir, métallurgie) Divers

Hors matériel militaire Source : Douanes Françaises 2010 N°97

9/20

Mai 2011


Les importations françaises en provenance du Royaume Royaume-Uni Uni qui étaient en baisse de 21% en 2009 ont augmenté de 7.2% en 2010 pour atteindre 19.57 Mds EUR. Les principales catégories de produit importées en France sont les biens de consommation (39%) et les biens d’équipement (16%).

2. Le Royaume-Uni : importante terre d’accueil des IDE français et mondiaux En 2010, le Royaume-Uni Uni a maintenu sa position de destination numéro 1 pour les investisseurs étrangers en Europe et de numéro 2 dans le monde (derrière les Etats -Unis). 50% des sièges sociaux en Europe se trouvent au Royaume-Uni. Evolution des projets étrangers par type au Royaume-Uni Royaume Uni entre 2009 et 2010 (en nombre) La France est par ailleurs le premier investisseur européen au Royaume -Uni, avec 99 projets en 2010 sur 1 916 au total. En 2010, les investissements français ont entraîné la création de 3729 emplois ; une hausse de 35% par rapport à 2009. 2 200 filiales d’entreprises françaises sont implantées au Royaume-Uni, Royaume employant 330 000 personnes (UKTI, 2011).

Source : UK TI 2010

Evolution des projets étrangers par secteur au Royaume -Uni Uni entre 2009 et 2010 (en nombre)

Les secteurs des Sciences de la Vie, TIC et services financiers sont particulièrement attractifs. Ainsi, entre 2009 et 2010, dans le domaine des Sciences de la Vie, les investissements ont augmenté de 23% (173 projets). Le nombre d’emplois créés par les T IC a augmenté de 118% pour dépasser les 10 000. Enfin, les emplois créés par les investissements dans les services financiers ont augmenté de 21%.

Source : UK TI 2010

N°97

10/20

Mai 2011


IV.

LES REGIONS A FORT POTENTIEL ET LES SECTEURS PORTEURS 1. Les régions à fort potentiel

Source : UKTI

N°97

11/20

Mai 2011


2. Les secteurs porteurs A. L’aéronautique leader Européen (23% du marché) 2 ème rang au niveau mondial derrière les Etats Etats-Unis 13.3 Mds GBP de CA en 2010 dont 70% à l’export plus de 100 000 emplois directs et 275 000 indirects 3 400 entreprises 3 Mds GBP investis en R&D leader mondial dans la fabrication de composites de haute qualité  les plus grands noms de l’aéronautique sont présents au RU : BAE Systems, Rolls Royce, Airbus Bombardier, GKN Aerospace, Thalès  axes de développement : respect de l’environnement et réduction des nuisances sonores       

Echanges avec la France :  partenaire industriel pour Airbus  très forte capacité d’intégration bilatérale

B. L’agro-alimentaire alimentaire  72.8 Mds GBP de CA en 2010 (15% du secteur industriel total)  7 000 sociétés emploient plus de 40 0000 personnes  800 000 producteurs, 18 000 grossistes, 70 000 détaillants et plus de 2 000 épiceries fines  61.5 millions de consommateurs  Grande Distribution dominée par les « Big 4 » : Tesco/ASDA/Morrison/Sainsbury’s (75% du marché)  leader eader européen pour les marques de distributeurs: 48% des produits vendus en Grande Distribution  le marché des produits biologiques, ethniques et écoresponsables est en plein essor Echanges avec la France :  le Royaume-Uni est le 4 ème client (4.4 Mds GBP) et le 6 ème fournisseur (2.1 Mds EUR) de la France

C. Les es sciences de la vie (Pharmacie Pharmacie et biotechnologie médicale) leader dans la R&D (10% des fonds mondiaux) 19 Mds GPB de CA en 2010 4 000 sociétés emploient 93 500 personnes 2 des 5 plus grands groupes pharmaceutiques sont implantés en RU : GlaxoSmithKline et Astra Zeneca  de nombreux partenariats entre les entreprises, les universités, les centres de recherche et le secteur de la santé public (NHS)  mise en place de mesures gouverneme ntales pour simplifier les essais cliniques    

N°97

12/20

Mai 2011


http://panorama iaa.alimentation.gouv.fr/article.php3?id_article=200 http://panorama-iaa.alimentation.gouv.fr/article.php3?id_article=200

D. Les TIC et logiciels           

leader Européen 135.5 Mds GBP de CA en 2010 (10% du PIB) emploie plus d’un million de personnes centre mondial pour l’innovation avec de nombreux partenariats entreprises-universités universités gros investissements du gouvernement secteur financier : 1er client des SSII secteur peu touché par la crise 1 er marché européen pour les logiciels 2 ème marché européen pour l’électronique 3 ème marché mondial des jeux vidéo 3 ème producteur et consommateur de jeux informatiques après les Etats-Unis et le Japon

E. L’environnement et les energies renouvelables  2 ème producteur européen d’hydrocarbures (Gaz : 13 ème producteur mondial / Pétrole : 18 ème producteur mondial)  emploie plus de 260 000 personnes  marché le plus libéralisé d’Europe  leader dans le secteur éolien off -shore  axes principaux de la stratégie énergéti que :  réduction des émissions de CO2 de 80% d’ici 2050 par rapport au niveau de 1990  développement des énergies renouvelables (objectif : 15% de la production électrique d’ici 2020)  renouvellement du parc nucléaire (18 des 19 réacteurs en fin de vie d’ici à 2023)  opportunités dans le secteur des énergies marémotrices, la production d’énergie issue du traitement des déchets, l’énergie photovoltaïque, le nucléaire (démantèlement du parc existant et construction de nouvelles centrales) Echanges avec la France :  Technologie d’Areva (EPR) retenue pour les nouvelles centrales nucléaires d’EDF  Rachat de British Energy par EDF en 2008 qui en fait le premier fournisseur d’électricité au Royaume-Uni Royaume

N°97

13/20

Mai 2011


V.

« TIPS » POUR APPROCHER LE PAYS 1. Avoir une bonne connaissance du pays et de ses particularités

 maîtriser l’anglais,  être au courant des pratiques commerciales britanniques,  se renseigner sur l’environnent légal.

2. Bien connaître son marché  avoir effectué des recherches documentaires,  avoir visité des points de ventes, s’être déplacé sur des salons,  connaître ses concurrents sur place.

3. Définir sa stratégie  avoir un budget suffisant,  avoir un bon business plan et des ressources humaines de qualité,  pouvoir assurer délais de livraison et volumes de commandes.

4. Avoir une offre adaptée dans un contexte fortement concurrentiel et conservateur  être conforme aux normes en vigueur,  fournir une documentation en anglais,  mettre en avant les avantages concurrentiels ,  adapter les « packagings ».

5. Instaurer des relations solides avec ses partenaires  faire appel à un avocat pour établir les contrats,  suivre et motiver ses partenaires : communication, présence sur des salons, dégustations…

N°97

14/20

Mai 2011


VI.

LA CHAMBRE DE COMMERCE FRANCAISE DE GRANDE-BRETAGNE BRETAGNE (CCFGB)

Créée en décembre 1883, la CCFGB a pour mission de développer les relations entre la France et le Royaume -Uni. Sa forte expérience, tant en termes de conseil aux PME françaises intéressées par le marché britannique que d’animation de la communauté franco-britannique franco ritannique locale, font de la CCFGB une des trois plus grandes Chambres de Commerce Françaises à l’étranger. La CCFGB est en outre la plus importante Chambre de Commerce étrangère au Royaume -Uni devant celle s des Etats-Unis et de l’Allemagne. Sa Directrice Directrice Générale, Florence GOMEZ, est par ailleurs Présidente du Conseil d’Administration du CFCC (Council of Foreign Chambers Chamber of Commerce) depuis juin 2010. 20 La CCFGB en quelques chiffres :  610 0 entreprises membres (65% françaises, 30% britanniques,, 5% autres pays) dont 75 membres patrons,  une cinquantaine d’évènements évènements de qualité chaque année,  5 Forums : « Climate Change », « Cross Cultural Relations », « Corporate Social Responsibility », « Human Resources » et « Quaterly Business Review », qui sont l’équivalent de mini « think tanks »,  2 clubs destinés au partage de compétences : « Luxury Club » et « PME/Entrepreneurs PME/ »  environ 300 00 PME accompagnées chaque année dans le cadre de projets Export ou Implantation ,  une équipe multiculturelle de 30 personnes,  un conseil d’administration composé uniquement de CEO de grandes entreprises implantées au Royaume Uni (Cartier, Chivas Brothers, EDF Energy, Eurostar, International SOS, Ipsos MORI, Société Générale, Reed Smith, Veolia Environnement, …).

1. Les services d’appui Les départements « Appui Commercial » et « Appui à l’Implantation » ont un rôle :  d’information,  d’aide à la prospection et au développement,  d’aide à l’implantation.

A. L’information

La CCFGB participe chaque année à une vingtaine de journées pays "Grande--Bretagne" organisées par les Chambres de Commerce et d’Industrie de France. Nous y rencontrons des entreprises qui présentent leur projet d'exportation ou d'implantation et les aidons aid dans leur démarche.

B. L’aide à la prospection et au développement

 Liste qualifiée de contacts commerciaux : élaboration d’une liste qualifiée de contacts ccommerciaux (clients, fournisseurs, distributeurs, etc.) selon les critères définis par nos clients, qui, grâce à cette liste, peuvent contacter eux-mêmes mêmes des interlocuteurs ciblés.  Diagnostic marché : grâce à un questionnaire développé spécialement pour l’entreprise cliente, nous interrogeons en ligne un panel qualifié de consommateurs cible (de 500 à 1000 personnes) afin de connaître leurs habitudes de consommation et leurs besoins, et de tester leurs leu réactions par rapport à l’offre de l’entreprise.

N°97

15/20

Mai 2011


 Découverte du marché britannique : donne une vue d'ensemble du marché britannique à un instant T, une perspective « terrain » d’un secteur d'activité donné et l'opportunité d'avoir quelques contacts directs.  Approche test marché : grâce à des recherches documentaires et une approche téléphonique de professionnels d’un secteur donné, nous évaluons le potentiel de produits ou services sur le marché britannique ainsi que l’opportunité d’ d’y engager une mission de prospection.  Programme de rendez-vous vous avec des prospects : nous ous organisons un programme de 4 à 6 rendez -vous accompagnés avec des partenaires commerciaux rigoureusement sélectionnés selon les critères définis par nos clients.  Recherche d'agents/distrib uteurs par annonce : nous aidons à rédiger une annonce en anglais et à la diffuser sur notre site internet, dans notre magazine bimestriel INFO , auprès des Chambres de Commerce Britanniques et des associations professionnelles les plus appropriées, dans des magazines spécialisés et auprès d'agences d'agents (optionnel).  Représentation commerciale à temps partagé : nous mettons à disposition un de nos Chefs de Projet pour définir et animer l’action commerciale de nos clients, sur la base d’au moins 3 jours par mois. Ce Chef de Projet prend en charge toutes les actions de prospection en utilisant l’identité de l’entreprise cliente.  Hébergement et encadrement de VIE (Volontaire International en Entreprise) : au sein de nos locaux, en plein cœur de Londres. Nous mettons à leur disposition un poste de travail (téléphone, fax, connexion internet haut débit, salle de réunion, réu etc.), et leur offrons un encadrement et des conseils réguliers.

C. L’aide à l’implantation

 Journées Implantation : nous organisons, dans nos salles de réunion, des Journées Implantation sur mesure par rapport au projet de l’entreprise cliente, qui peut ainsi, en une seule journée, rencontrer avocat, banquier, comptable, cabinet de recrutement, agent immobilier, etc … afin de concrétiser son projet.  Création de filiales au Royaume-Uni Royaume : services ervices de liaison et assistance complète pour la création d'une société britannique à responsabilité limitée en tant que filiale d'une société française.  Implantation légère de sociétés au Royaume-Uni : domiciliation postale avec redirection du courrier, téléphonique et mise à disposition de nos salles de réunion.  Gestion administrative et comptable de filiales : gestion des comptes des sociétés françaises qui ouvrent une ou plusieurs filiales au Royaume-Uni Royaume (ex : Sandro, Maje, Bonpoint, Maped, Mobalpa, etc). et  Gestion salariale : assistance au recrutement de collaborateurs britanniques, britanniques gestion des salaires du (des) employé(s) de l’entreprise cliente et déclarations fiscales.  Représentation fiscale : immatriculation auprès des impôts et déclarations trimestrielles de TVA pour le compte de nos clients. Pour plus d’informations, contact s : Catherine DUJARDIN - Appui Commercial cdujardin@ccfgb.co.uk - Tel : 00 44 207 092 6626 Irène ENGELHARDT - Appui à l’Implantation iengelhardt@ccfgb.co.uk - Tel : 00 44 207 092 6606 N°97

16/20

Mai 2011


2. Les publications France-UK Express France Lettre ettre électronique trimestrielle en français donnant gratuitement accès à une sélection d’informations sur le marché britannique, à des conseils d’experts et à des témoignages d’entreprises déjà présentes au Royaume -Uni.

« Grande-Bretagne Grande : L'Indispensable » Rédigé édigé en français par des experts ayant eux-mêmes eux mêmes fait l'expérience de l'expatriation, ce guide donne des conseils aux particuliers désireux de venir vivre en Grande--Bretagne Bretagne et des informations pratiques destinées aux professionnels souhaitant s'implanter ou travailler sur le sol britannique.

INFO magazine Cee magazine bimestriel couvre l’actualité de la communauté d’affaires Franco britannique en présentant des interviews de décideurs des mondes financier, politique et économique, tout en incluant les contributions ponctuelles d’experts et de membres de la Chambre. Chambre. Chaque numéro présente un dossier spécial portant sur des thèmes d’actualité aussi variés que la Santé, le Réchauffement climatique, la Défense, les Jeux Olympiques, l’économie numérique etc. INFO est distribué à tous les membres de la CCFGB ainsi qu’à plus de 1,000 décideurs Britanniques et Français. Il est également mis à disposition gratuitement dans les Business lounges d’Eurostar, d’Air France et d’Eurotunnel en France et en Grande-Bretagne Grande Bretagne

L’annuaire des membres Outil util de référence pour ceux qui souhaiteraient développer leur réseau d’affaires en Grande--Bretagne. Bretagne. Mis à jour annuellement, il fournit des informations détaillées sur les 600 entreprises membres de la CCFGB et leurs représent ants. Il contient également une liste de contacts ciblés (services de l’Ambassade de France en Grande Bretagne, CCE, correspondants de presse français, contacts utiles à Londres et Paris).

N°97

17/20

Mai 2011


« Light at the end of the tunnel » Publication ublication issue du forum « Cross Cultural Relations » organisé par la Chambre de Commerce Française en Grande-Bretagne, Grande Bretagne, ce livret est conçu pour faciliter la compréhension des différences culturelles afin de favoriser les relations professionnelles Franco-Britanniques. Franco

A paraître prochainement : « France on the move » Ecrit crit par des professionnels, ce guide rédigé en anglais est destiné aux Britanniques souhaitant s’installer ou s’implanter en France. Il répond à toutes les questions liées à l’expatriation de l’autre côté de la Manche (6ème édition).

VII.

Témoignages Fabrice Beillevaire, UK Sales Manager, Fromagerie Beillevaire Entretien réalisé le 16 novembre 2010

Pour se lancer sur le marché britannique, la fromagerie Beillevaire a eu recours au Volontariat International en Entreprise (V.I.E.). Retour sur l’histoire d’une entreprise familiale qui fête aujourd’hui ses 30 ans. Depuis bientôt 30 ans, la fromagerie familiale Beillevaire fait partie du paysage fromager français. Agriculteur à ses débuts, comme sess parents, Pascal Beillevaire commence en faisant les marchés pour vendre le lait et la crème de la production familiale. Puis, accompagné de son épouse Claudine, il part sur les routes de France pour dénicher les meilleurs fromages de chaque terroir afin de les proposer à sa clientèle. Le couple Beillevaire a ainsi structuré l’entreprise autour de trois métiers originaux et complémentaires : celui de fabricant, collectant matin et soir le lait cru dans les fermes environnantes, celui de dénicheur et affine ur de fromages fermiers et artisanaux, avec la complicité de presque 200 producteurs français majoritairement ; et finalement celui de marchand, sur les marchés, dans ses boutiques ainsi qu’auprès des restaurateurs et de quelques professionnels. De la fabr ication à la vente, en passant par l’affinage, cette entreprise rassemble aujourd’hui 180 personnes, dont la passion et le professionnalisme sont à l’origine de l’évolution et du succès grandissant de la fromagerie Beillevaire. Cette entreprise compte actuellement ellement une quarantaine de points de vente en France, dont 17 magasins sur le grand ouest et Paris.

N°97

18/20

Mai 2011


Aujourd’hui, l’aventure continue « en famille », à Londres, où Fabrice Beillevaire, le fils de Pascal, est venu passer une année avec l’objectif d’y ouvrir la première fromagerie Beillevaire : « Londres, que j’avais déjà visitée auparavant, semblait être la destination idéale pour développer l’entreprise familiale. J’apprécie tout particulièrement la ‘culture du business’ qui y règne. Londres est une v ille multiculturelle, avec une présence française très importante. C’était un marché très intéressant pour nous. ». Afin de se développer sur le marché britannique, l’entreprise a eu recours à l’option V.I.E. : « Le contrat V.I.E. nous a semblé particulièrement rement intéressant car nous avons ainsi pu obtenir des aides financières importantes, comme par exemple la prise en charge à 100% du salaire du V.I.E. par la région*. » Fabrice Beillevaire ajoute que l’entreprise a également bénéficié de l’assurance prospe ction COFACE, qui a pris en charge les frais de prospection, l’hébergement et le transport. Il a par ailleurs expliqué que la domiciliation et l’hébergement dans les bureaux de la CCFGB en plein centre de Londres lui ont offert un environnement de travail propice et chaleureux : « Se retrouver avec d’autres V.I.E. favorise les échanges d’expérience et un esprit d’équipe. J’ai trouvé très utile de pouvoir discuter avec des personnes engagées dans le même type de démarche, et de ce fait confrontées à des problèmes lèmes semblables à ceux que je rencontrais. » Cette année a permis à Fabrice Beillevaire de donner vie au projet qui lui tenait à c œur, à savoir l’ouverture de la première fromagerie Beillevaire avec un nouveau logo et un nouveau concept, en plein cœur de Londres, quelques semaines avant Noël.

Hortense Blondel, UK Country Manager, Showroomprive.com Entretien réalisé le 29 mars 2011

Fondé en France en 2006 par des acteurs historiques du déstockage et un pionnier du Web, Showroomprive.com s’impose aujourd’hui comme l’un des leaders du secteur de la « vente privée » en ligne. Après son lancement en Espagne l’année dernière, l’entreprise s’est tournée vers le service d’ « Appui aux Entreprises » de la CCFGB dans le but de mieux préparer son lancement sur le marché britannique début mars 2011. Hortense Blondel, UK Country Manager, témoigne. Lancé en 2006, Showroomprive.com est né de la rencontre entre Thierry Petit, entrepreneur internet et spécialiste du Web, et les frères Dayan, experts dans le métier du déstockage. Showroomprive.com est un site internet de ventes privées en ligne, qui organise pour ses membres des ventes exclusives, l imitées dans le temps, de produits de grandes marques bénéficiant de fortes réductions par rapport aux prix pratiqués dans les magasins. Seulement quatre ans après son lancement, Showroomprive.com a réussi à se positionner en numéro 2 des sites de ventes privées rivées en ligne avec plus de 6 millions de membres inscrits, une centaine de ventes par mois, plus de 200 collaborateurs, et 130 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2010 (+70% par rapport à 2009). Afin de se développer, la société a accueilli en aoû aoûtt 2010 un nouvel actionnaire, Accel Partners, fonds américain de capital-investissement investissement dans les secteurs de l’Internet et des Nouvelles Technologies, qui a apporté 37 millions d’euros au capital du site de ventes privées. Fort de ce tour de table, Showroo mprive.com a alors eu pour principal objectif d’accélérer son développement hors de l’Hexagone. En 2011, le site vise un chiffre d’affaires de 180 millions d’euros, soit une hausse proche de 40%. Dans cette optique, la société a lancé en juin 2010 – « année charnière », selon Hortense Blondel – la version espagnole de son site. L’e -commerçant commerçant a ensuite décidé de se lancer au Royaume-Uni, « où le concept de ‘ventes privées’ est encore peu développé, malgré l’explosion et l’avancée du e-commerce », explique Hortense H Blondel : « Notre objectif, au Royaume-Uni, Royaume est de parvenir à toucher la bonne cible, la sensibiliser à l’offre et lui donner envie de découvrir le site, d’y revenir et d’en parler autour d’elle. Cela passe, dans un premier temps, par le déploiemen t d’une stratégie d’acquisition multi -leviers visant à augmenter le volume de notre base de données membres et clients afin d’accroître rapidement la notoriété de la marque sur le territoire. » N°97

19/20

Mai 2011


La société a alors fait appel aux services du département « Appui aux Entreprises » de la CCFGB, qui a conseillé à l’entreprise d’effectuer un « diagnostic marché auprès du consommateur cible ». Un panel qualifié de 700 consommateurs cible a été interrogé en ligne grâce à un questionnaire développé spécialement pou r Showroomprive.com, afin de connaître les habitudes de consommation et les besoins des internautes anglais, et de tester leurs réactions par rapport à l’offre du e -commerçant. « Les résultats de cette étude ont confirmé nos prévisions concernant les prix pratiqués, le montant du panier moyen, les délais de livraison et les comportements d’achat en ligne, nous permettant ainsi d’assoir les bases de notre projet », déclare Hortense Blondel. Elle souligne également que « le Royaume -Uni Uni est un marché très mature : les consommateurs britanniques ont des comportements d’achat en ligne très différents des français. Ils sont habitués à acheter peu cher et surtout à être livrés rapidemen rapidement, t, ce qui est assez contraire au modèle des ventes privées où les délais de livraison sont longs puisque nous ne gérons pas toujours directement les stocks ». Elle ajoute : « Il n’était pas possible de transposer le modèle des ventes privées en ligne tel q ue nous le pratiquons en France, sans penser à une stratégie marketing locale, qui tient compte de l’aspect culturel et des habitudes de consommation britanniques. Nous avons dû réfléchir aux moyens de compenser les contraintes mé tier, par exemple en utili sant « la promotion »,, véritable mode de consommation au Royaume -Uni, Uni, en plus de la décote déjà pratiquée sur les produits. Hortense Blondel dit avoir beaucoup apprécié l’accueil qui lui a été réservé à la CCFGB : « Les personnes de l’équipe ont été trèss à l’écoute et ont fait preuve d’une grande disponibilité. Grâce au réseau de membres de la CCFGB, nous avons également pu être mis en contact avec un cabinet d’avocats, notamment pour aborder la question du cadre juridique du e-commerce commerce au Royaume-Uni. Royaume J’ai ’ai trouvé très rassurant que Showroomprive.com soit ainsi accompagné sur le marché britannique. » Le site anglais – www.showroomprive.co.uk – a vu le jour début mars 2011. A la question « si vous deviez conseiller conse iller une entreprise française qui envisage de développer ses activités en Grande-Bretagne, Bretagne, quels seraient vos conseils ? », Hortense Blondel indique : « Il est essentiel de bien se préparer pour se lancer sur le marché britannique. Les anglais ont une bon ne longueur d’avance dans le secteur du ee commerce ; il faut donc bien appréhender le marché et prendre le temps de comprendre ses spécificités et enjeux. Il faut comprendre les anglais, leurs intentions d’achat et les déclencheurs d’achat, et s’adapter au mieux au marché tout en considérant les contraintes métier. En parallèle il est indispensable de se donner les moyens de son ambition – et de prendre en compte le fait que tous les coûts sont au minimum doublés, en particulier les coûts d’acquisition ! »

N°97

20/20

Mai 2011


Réussir en Grande-Bretagne