Page 1

›PALMARÈS MANCHE une action des CAUE normands*


2


>ÉDITO

2018, 5 départements, une Normandie, 5 c.a.u.e. engagés dans un projet commun : poursuivre la valorisation de l’ensemble des partenaires qui œuvrent au quotidien à la construction et à l’embellissement du cadre de vie des habitants de notre territoire. Il s’agit pour nous de participer à la promotion de réalisations particulièrement abouties, afin d’honorer les différents acteurs qui les ont initiées, mises en œuvre ou aidées. Composé de 14 membres et en présence de Nicolas Guillon, journaliste, le jury s’est réuni le 6 octobre 2017 au c.a.u.e. de la Manche pour distinguer, parmi 45 réalisations, les primés de la nouvelle édition du Palmarès de la Manche, première étape du Prix de l’Architecture et de l’Aménagement Normand 2018. Placé sous la coprésidence d’Emmanuelle Polle, journaliste, et d’Hervé Rattez, architecte dplg et enseignant à l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Normandie, le jury a globalement exprimé une très forte sensibilité à la nature des paysages impactés par les réalisations proposées. Ce jury a été particulièrement réceptif aux projets dont l’insertion paysagère a été soignée. Il ne s’est donc pas arrêté à la seule perception des objets architecturaux proposés mais il a pris en compte de manière très forte la qualité des nouveaux paysages produits. Les débats très équilibrés ont aussi fait ressortir la qualité globale des candidatures proposées et la difficulté de renoncer à la valorisation d’un certain nombre de réalisations. C’est pourquoi le Palmarès de la Manche 2018 se trouve enrichi d’une nouvelle mention intitulée “remarqué par le jury”. À travers cette mention, le jury a souhaité valoriser spécifiquement des opérations ayant pris en charge des sujets de fond liés à la santé (qualité de l’air) ou au logement (extension plutôt que véranda) par exemple. Comme lors des dernières éditions, le c.a.u.e. de la Manche et l’Atelier Canopé de la Manche ont organisé le prix du jeune public qui a rassemblé 518 enfants qui ont exprimé leur vote dans la catégorie de la maison individuelle. Le c.a.u.e. de la Manche a aussi organisé,

en partenariat avec le Rectorat de l’Académie de Caen et le soutien de l’Atelier Canopé de la Manche, un prix jeune public collège qui permis à 170 collégiens de voter pour leur bâtiment de loisirs et de culture préféré. Vous retrouverez au sein de cette nouvelle publication l’ensemble des réalisations primées. Nous avons aussi souhaité y faire figurer l’ensemble des candidatures proposées. Je tiens, au nom du c.a.u.e. et du jury, à manifester toute ma reconnaissance à l’ensemble des participants et à souligner à nouveau la qualité globale des réalisations présentées. Souhaitons que ce document, qui sera largement diffusé, soit une occasion de sensibiliser un public encore plus nombreux, collectivités, particuliers ou acteurs économiques, en faveur d’une prise en compte accrue de la qualité du cadre de vie et de l’environnement. Nos considérations s’adressent tout d’abord à tous les candidats, maîtres d’ouvrage et maîtres d’œuvre, qui ont tenté l’aventure d’une candidature à ce 7e Palmarès départemental. Elles s’adressent également au jury qui a accepté de s’impliquer dans une tâche redoutable et ingrate, celle de choisir… et donc de décevoir ! Je remercie enfin l’équipe projet qui, au sein du c.a.u.e. de la Manche, a organisé sans faille et sur le long terme cette action. Ainsi, depuis 2002, cette manifestation est un véritable événement associant collectivités et professionnels dans une volonté commune et responsable de construire encore plus harmonieusement le cadre de vie de demain. Pour la première fois, très prochainement en 2018, l’aménagement, le paysage, l’architecture ainsi que l’ensemble des acteurs qui y sont liés feront à nouveau parler d’eux à l’occasion du Prix de l’Architecture et de l’Aménagement Normand (PAAN) ! Bonne lecture ! François Brière, ­­­­­­­­­­­­­­­­président du C.A.U.E. de la Manche

3


›AMÉNAGEMENT 6 8 9 10

›LAURÉAT - Création d’un cimetière à SAINT-PLANCHERS ›MENTION SPÉCIALE - Aménagement de la traversée du bourg et création d’une place de village à SAINT-LÔ-D’OURVILLE ›REMARQUÉ PAR LE JURY - Parc des Sculptures de l’Abbatiale à CERISY-LA-FORÊT ›AUTRES CANDIDATURES

›LOGEMENT INDIVIDUEL RÉHABILITATION 4

12 14 15 16

›LAURÉAT - Réhabilitation et extension de dépendances en logement à LES MOITIERS-D’ALLONNE ›MENTION SPÉCIALE - Extension de la maison “Marcelin” à AGON-COUTAINVILLE ›REMARQUÉ PAR LE JURY - Extension de la maison “Le Bihan” à LA BARRE-DE-SEMILLY ›AUTRES CANDIDATURES

›LOGEMENT INDIVIDUEL NEUF 18 19

›PRIX DU JEUNE PUBLIC - Construction d’une maison d’habitation à LA HAYE-DU-PUITS ›AUTRES CANDIDATURES

›LOGEMENT COLLECTIF IMMEUBLE 20 22 24

›LAURÉAT - 30 logements collectifs à GRANVILLE ›MENTION SPÉCIALE - Rénovation BBC* et accessibilité PMR* d’immeuble de 32 logements à COUTANCES ›AUTRES CANDIDATURES

›LOGEMENT COLLECTIF GROUPÉ 23 24

›REMARQUÉ PAR LE JURY - 5 logements sociaux à CARANTILLY ›AUTRES CANDIDATURES

25

›MENTION SPÉCIALE MAÎTRISE D’OUVRAGE - Le Clos aux lièvres à DIGULLEVILLE

›SANTÉ ET HÉBERGEMENT SPÉCIALISÉ 26 28 29

›LAURÉAT - Réhabilitation de l’immeuble Grimaldi en Pôle santé à TORIGNI-SUR-VIRE ›MENTION SPÉCIALE - Pôle santé à LA HAYE-DU-PUITS ›AUTRES CANDIDATURES


>SOMMAIRE ›BÂTIMENT D’ACTIVITÉ 30 32

›LAURÉAT - Construction de la nouvelle Maison des Métiers de l’Artisanat à COUTANCES ›AUTRES CANDIDATURES

›SERVICE PUBLIC ADMINISTRATIF 34 36 37

›LAURÉAT - Extension et restructuration du PNR* des Marais du Cotentin et du Bessin à SAINT-CÔME-DU-MONT ›MENTION SPÉCIALE - Reconversion et extension de la gare en pôle de proximité à BRÉHAL ›AUTRES CANDIDATURES

›ENFANCE ET ENSEIGNEMENT 38 40 41 42

›LAURÉAT - Pôle jeunesse et culture à DONVILLE-LES-BAINS ›MENTION SPÉCIALE - École des 3 villages à SOTTEVILLE ›REMARQUÉ PAR LE JURY - Restructuration et extension du groupe scolaire à MARCEY-LES-GRÈVES ›AUTRES CANDIDATURES

›LOISIRS ET CULTURE 44 46 48 50 51

›LAURÉAT EX ÆQUO - Espace Culturel de La Hague à BEAUMONT-HAGUE ›LAURÉAT EX ÆQUO - Gymnase à CHERBOURG-OCTEVILLE ›LAURÉAT EX ÆQUO - Base nautique à BARNEVILLE-CARTERET ›PRIX DU JEUNE PUBLIC COLLÈGE ›MENTION SPÉCIALE - Espace Vallée de l’Airon à LES LOGES-MARCHIS ›AUTRES CANDIDATURES

52 53

›PRIX DU JURY ›PRIX DU JEUNE PUBLIC ›PRIX DU JEUNE PUBLIC COLLÈGE ›COMITÉ TECHNIQUE

55

›RÈGLEMENT

5


LAURÉAT

›AMÉNAGEMENT

›COMME UN JARDIN opération lieu maîtrise d’ouvrage maîtrise d’œuvre surface

La parcelle en légère déclivité est aménagée comme un jardin, structuré par des allées, des haies basses et des talus plantés. Une attention particulière est portée au mobilier funéraire : jardin du souvenir ponctué de carrés plantés, urnes funéraires intégrées dans des stèles dressées, plaques d’inox en L pour fermer les cavités. Construction sobre et fonctionnelle, le bâtiment d’accueil créé se compose d’un volume parallépipédique couvert par une toiture à faible pente en zinc.

LE JURY A AIMÉ ›la grande simplicité d’un projet bien pensé ›les cadrages sur la campagne et l’église ›le dialogue entre l’architecture et l’aménagement paysager

Création d’un cimetière SAINT-PLANCHERS Commune de Saint-Planchers La Fabrique des Paysages (Caen) SCPA Daligaux-Van Nieuwenhuyse (Bayeux) 4 900 m2 et 42 m2 bâtiment d’accueil

7


MENTION SPÉCIALE

›AMÉNAGEMENT

opération lieu maîtrise d’ouvrage maîtrise d’œuvre surface

Aménagement de la traversée du bourg et création d’une place de village SAINT-LÔ-D’OURVILLE Commune de Saint-Lô-d’Ourville Atelier Zénobia (Caen) 32 000 m2

8

Construit autour d’un axe routier Ouest/ Est très fréquenté, le centre-bourg peine à trouver sa place et à considérer le piéton alors qu’il s’inscrit par ailleurs dans un environnement très agréable. Pour pallier les problèmes de sécurité, de vitesse et retrouver un équilibre des espaces publics, la traversée du bourg se définit aujourd’hui dans une relation de mise en scène avec le cadre de vie existant, laissant une vraie place à l’ensemble des usagers grâce à la qualité des espaces publics et ceux voués à la circulation.

LE JURY A AIMÉ ›la modestie et la justesse de l’intervention


REMARQUÉ PAR LE JURY opération lieu maîtrise d’ouvrage maîtrise d’œuvre surface

›AMÉNAGEMENT

Aménagement du parc des Sculptures de l’Abbatiale CERISY-LA-FORÊT Saint-Lô Agglo Atelier Strates en Strates (Bayeux) 6 500 m2

9

Éléments structurants, les plessis en acier rouillé viennent à la fois redessiner le talweg et reconstituer un sol fertile accueillant un écrin végétal destiné à la mise en valeur des œuvres. L’ambition est d’offrir un jardin, réalisé avec peu de moyens mais répondant aux enjeux de l’intervention d’un paysagiste, un lieu à la richesse symbolique très forte, un lieu où les stratifications sont visibles et porteuses de sens.

LE JURY A SOUHAITÉ ›encourager la démarche du maître d’ouvrage ›valoriser le travail du maître d’œuvre


AUTRES CANDIDATURES

›AMÉNAGEMENT

10 opération lieu maîtrise d’ouvrage maîtrise d’œuvre surface

Requalification de la place rue Bruce et du secteur des écoles BRIX Commune de Brix Atelier Strates en Strates (Bayeux) 17 700 m2

Cet aménagement transforme un lieu de transit envahi de voitures en une véritable place de village centrée sur sa mairie, ses commerces et son cimetière. Nivelé en creux et terrasses, l’espace devient support de convivialité quotidienne. Il instaure un dialogue avec le grand paysage et magnifie le lien fonctionnel et symbolique avec l’église. Les abords du groupe scolaire, de la salle des fêtes et de la résidence de personnes âgées sont traités de façon végétale en cohérence avec le bocage agricole voisin.


11 opération lieu maîtrise d’ouvrage maîtrise d’œuvre surface

Aménagement du centre-ville SAINT-LÔ Commune de Saint-Lô URBANICA, Architectes & Urbanistes (Paris) 30 000 m2

Ce projet vise à proposer un espace public accessible et attractif redonnant à ce mail une place dans le cœur de ville. Un parcours, ponctué de “salons urbains” et matérialisé par un cheminement circulaire sur des pas japonais en granit bleu de Vire, invite à la contemplation de l’architecture d’Eugène Leseney. Trois pergolas jalonnent le cheminement vers l’ascenseur urbain. La mise en lumière du “jardin des sens” rappelle les tapisseries de Jean Lurçat mêlant les bleus denses à de fins détails brodés. L’espace paysager est propice à l’imaginaire et à la flânerie.


LAURÉAT ›LOGEMENT INDIVIDUEL RÉHABILITATION

›INTERVENIR SANS DÉTRUIRE opération lieu maîtrise d’ouvrage maîtrise d’œuvre surface

Réhabilitation et extension de dépendances en logement LES MOITIERS-D’ALLONNE Mme Holley Jean-Philippe Laquaine, architecte (Coutances) 75 m2 13

Le parti pris de ce projet de réhabilitation s’est porté sur deux axes : concevoir un bâtiment bioclimatique tout en conservant les bâtiments existants (ancienne boulangerie et dépendance en pierre) et créer un volume qui puisse les relier sans perturber leur image dans le site. Intervenir sans détruire, intervenir en accompagnant. Les maçonneries pierres ont été restaurées et les surélévations réalisées avec les pierres récupérées sur les bâtiments.

LE JURY A AIMÉ ›une réalisation honnête et modeste ›la qualité de la rénovation ›la justesse des volumes ›le beau travail sur la pierre ›la très belle qualité globale du projet


MENTION ›LOGEMENT INDIVIDUEL SPÉCIALE RÉHABILITATION opération lieu maîtrise d’ouvrage maîtrise d’œuvre surface

Extension de la maison “Marcelin” AGON-COUTAINVILLE SCI Waschington Antoine Fournier, architecte (Coutances) 61 m2

14

Ce projet d’extension offre un espace lumineux et généreux au rez-de-chaussée composé à l’origine d’une succession de pièces sombres. Véritable séquence d’entrée, elle est un signal fort, perceptible depuis l’accès sur la parcelle et vient “englober” une petite dépendance en s’inspirant des éléments d’architecture typiques du quartier du manoir. L’extension permet de retrouver un lien évident avec le jardin et le paysage qui s’ouvrent vers l’ouest jusqu’à la mer à l’étage.

LE JURY A AIMÉ ›le lien avec le jardin ›la continuité intérieur-extérieur


REMARQUÉ ›LOGEMENT INDIVIDUEL PAR LE JURY RÉHABILITATION opération lieu maîtrise d’ouvrage maîtrise d’œuvre surface

Extension de la maison “Le Bihan” LA BARRE-DE-SEMILLY M. et Mme Le Bihan Camélia Alex-Letenneur, architecte (Saint-Lô) 35 m2

15

La demande de la maîtrise d’ouvrage est de créer un salon en extension de la cuisine qui soit largement vitré sur le panorama sud. L’architecte y répond par un cube simple habillé d’un bardage couleur vert en tôle/alu/résine perforé, matériau que l’on retrouve dans les panneaux coulissants qui protègent les baies. La toiture plate permet de ne pas contrarier l’architecture existante tout en renforçant la rupture architecturale.

LE JURY A AIMÉ ›la démarche de projet ayant conduit au choix d’un architecte pour une extension digne de ce nom


AUTRES CANDIDATURES

›LOGEMENT INDIVIDUEL ›RÉHABILITATION

16

opération lieu maîtrise d’ouvrage maîtrise d’œuvre surface

Restructuration et extension d’une villa balnéaire SAINT-MARTIN-DE-BRÉHAL Mme Hervin-Tchinkati CompoSite Architectes (Regnéville-sur-Mer) 249 m2

L’extension de cette maison des années 50 se glisse derrière le pin bleu, élément remarquable du paysage dans cet environnement pavillonnaire. Le maître d’ouvrage souhaitait agrandir le niveau de vie en rez-de-chaussée en créant des chambres supplémentaires dans la maison existante et un séjour cuisine en extension. L’état de la toiture nécessitant une réfection totale, le volume de celle-ci a été repensé afin d’adopter un langage commun avec l’extension. L’ensemble s’insère ainsi avec plus d’harmonie au milieu des constructions avoisinantes plus basses.


17

opération lieu maîtrise d’ouvrage maîtrise d’œuvre surface

Rénovation la Hardelière CAMBERNON M. Thomas Clément Atelier Édouard Grisel (Perriers-en-Beauficel) 257 m2

La longère en pierre et masse est devenue une maison familiale saine et confortable. Au rez de jardin, les espaces s’enchaînent en enfilade. Le pignon en ossature bois vêtu d’un bardage vertical a remplacé la maçonnerie en ruine. Les calories solaires sont emmagasinées dans le refend pour éviter l’inconfort estival. L’entrée se prolonge dans le jardin à l’abri d’un mur en bauge. La réhabilitation se veut sobre et respectueuse du bâti. Les enduits chaux-chanvre assurent le confort hygrothermique.

opération lieu maîtrise d’ouvrage maîtrise d’œuvre surface

Extension de la maison de Gilles AGON-COUTAINVILLE M. Gilles Bouglier-Desfontaines Antoine Fournier, architecte (Coutances) 58 m2

L’extension s’inscrit dans le sens des espaces bâtis et non bâtis de la parcelle, définis par les constructions existantes. Construite en 2001, la maison est une composition de deux cubes en bois reliés l’un à l’autre par deux éléments maçonnés, le bureau est quant à lui constitué d’un seul cube bois. L’extension s’inspire des lignes contemporaines et dynamise l’ensemble par l’utilisation du zinc, matériau sobre et élégant.


PRIX DU ›LOGEMENT INDIVIDUEL JEUNE PUBLIC NEUF

opération lieu maîtrise d’ouvrage maîtrise d’œuvre surface

Construction d’une maison d’habitation LA HAYE-DU-PUITS (LA HAYE) M. et Mme Jarnier Nathalie VIEL, architecte (La Haye) 409 m2

18

L’orientation de la maison, conçue sur la base des normes BBC*, a été choisie en privilégiant le sud-ouest. L’ensemble des volumes intérieurs a été conçu autour de la pièce de vie, chacun pouvant s’ouvrir ou se refermer par des portes coulissantes à galandages. Les espaces intérieurs bénéficient de grandes baies s’ouvrant sur la terrasse. Les trois volumes du projet, adaptés en hauteur à leur usage, ont été traités séparément par des toitures contrariées en longs pans en zinc noir à joint debout.

LES ENFANTS ONT AIMÉ ›sa forme ›les toits qui dépassent et font ressortir la maison ›une maison pas ordinaire ›l’éclairage la nuit, “c’est beau”


AUTRES CANDIDATURES

opération lieu maîtrise d’ouvrage maîtrise d’œuvre surface

Construction d’une maison individuelle CHERBOURG-EN-COTENTIN M. et Mme Aslan Rachid Hamdadou, architecte (Cherbourg-en-Cotentin) 180 m2

Construite pour un jeune couple au budget contraint, cette maison se veut résolument contemporaine. La lecture architecturale extérieure laisse deviner de grands volumes intérieurs lumineux. La qualité de sa fabrication inscrit le projet dans une démarche environnementale et lui assure une grande performance énergétique. Cette réalisation, inscrite dans le périmètre des monuments historiques, vise à valoriser une architecture contemporaine par son insertion dans un environnement urbain hétéroclite.

opération lieu maîtrise d’ouvrage maîtrise d’œuvre surface

Construction de deux maisons SAINT-GERMAIN-DE-TOURNEBUT Commune de Saint-Germain-deTournebut Atelier Édouard Grisel (Perriers-en-Beauficel) 216 m2

L’enjeu de ces 2 maisons locatives : un volume commun revisité pour une maison bioclimatique à ossature bois et en adéquation avec le règlement du lotissement. La recherche du confort des locataires s’attache à l’ambiance hygrothermique, à la qualité de l’air intérieur mais également aux ambiances visuelles. Le pignon plein Sud, largement ouvert dans le séjour/cuisine, offre un apport solaire maximal avec vue sur les champs. Un châssis de toit programmable permet d’éviter les surchauffes. Le poêle à granulé chauffe aisément les 108 m2 pour moins de 150 €/an.

opération lieu maîtrise d’ouvrage maîtrise d’œuvre surface

Construction d’une maison d’habitation BLAINVILLE-SUR-MER M. et Mme Bosvieux Antoine Fournier, architecte (Coutances) 80 m2

Le projet proposé est résolument simple dans sa forme, simplicité que l’on retrouve dans le petit bâtiment hexagonal déjà présent sur le site : un volume sur pilotis basé sur un plan rectangulaire relié à l’existant par un espace vitré. La large terrasse, conçue comme un belvédère, permet de profiter du paysage. Édifié en ossature bois, l’ensemble cherche à se faire discret pour ne pas perturber son environnement très arboré.

opération lieu maîtrise d’ouvrage maîtrise d’œuvre surface

Construction d’une maison d’habitation SAINT-PAIR-SUR-MER M. et Mme Keshvadi SARL JVArchi & Associés, architectes (Granville) 370 m2

Le bâtiment se compose d’un assemblage de volumes simples, tout en longueur, s’empilant les uns sur les autres créant des terrasses successives. Le projet a su tirer profit des contraintes de son implantation (périmètre des monuments historiques, forte pente, terrain exigu, environnement architectural hétéroclite). La simplicité des couvertures favorise la complexité de l’assemblage. Les façades sont rythmées par de grandes baies au nord et au sud, entrecoupées de fenêtres verticales à l’est et à l’ouest.

19


Photos : Patrick Miara photographe


LAURÉAT ›LOGEMENT COLLECTIF IMMEUBLE

›AVEC VUE SUR MER opération lieu maîtrise d’ouvrage maîtrise d’œuvre surface

Construction de 30 logements collectifs GRANVILLE SA HLM Coutances Granville SARL Caradec et Risterucci architectes (Paris) 2 284 m2 21

Cette opération de construction neuve de 30 logements sociaux jouit d’une situation privilégiée sur les hauteurs de Granville. Elle offre un panorama sur la ville basse et la mer. L’implantation du bâti suit les lignes de force du site, sur les crêtes comme sur les flancs des plateaux, irriguées par les pentes de ses rues. Ce bâtiment est composé de deux ailes principales articulées autour d’un noyau de circulation central, desservant une coursive extérieure cadrant la ligne d’horizon pour l’aile Sud, et une circulation commune intérieure pour l’aile Nord.

LE JURY A AIMÉ ›les volumes ›le choix des couleurs ›le respect de la typologie du bâti de Granville


MENTION ›LOGEMENT COLLECTIF SPÉCIALE IMMEUBLE opération lieu maîtrise d’ouvrage maîtrise d’œuvre surface

Rénovation BBC* et accessibilité PMR* d’un immeuble de 32 logements COUTANCES SA HLM Coutances Granville Jean-Pierre Colas, architecte (Saint-Lô) 1 874 m2

22

Profitant du désamiantage du bardage et de la couverture d’origine, cet immeuble de 32 logements a fait l’objet d’une rénovation thermique globale (remplacement des menuiseries, isolation thermique par l’extérieur avec bardage, couverture photovoltaïque sur la quasi-totalité de la toiture et amélioration du système de ventilation). À travers une écriture plus simple, cette nouvelle rénovation a permis de créer une accessibilité PMR* (rampe d’accès et ascenseurs).

LE JURY A AIMÉ ›le travail sur les entrées et sur les socles ›l’utilisation pérenne du végétal en façade


REMARQUÉ ›LOGEMENT COLLECTIF PAR LE JURY GROUPÉ opération lieu maîtrise d’ouvrage maîtrise d’œuvre surface

Construction de 5 logements sociaux CARANTILLY Manche Habitat François Maufra, architecte - urbaniste (Paris) 389 m2

LE JURY A AIMÉ ›le volet social, la volonté de maintien des personnes âgées en milieu rural

Photo : Guillaume Jouet

Le projet porte sur la construction de 5 logements individuels sociaux visant à favoriser l’accueil d’une population rurale, plutôt âgée, désireuse de se rapprocher du centre-bourg. Une grande toiture filante à deux versants, posée sur une charpente bois, fédère les logements en offrant une silhouette unitaire adaptée à la grande échelle du paysage du vallon de la Terrette. La voie de desserte, séparée de la route par le cours du ruisseau, crée un espace analogue à la cour rurale.

Photo : Guillaume Jouet

23


AUTRE CANDIDATURE

›LOGEMENT COLLECTIF IMMEUBLE opération lieu maîtrise d’ouvrage maîtrise d’œuvre surface

Construction de 18 logements collectifs locatifs sociaux SAINT-PAIR-SUR-MER SA HLM La Rance (Saint-Malo) SARL Atelier du canal, architecte associé (Genêts) 1 223 m2

La programmation du projet permet une mixité urbaine et sociale avec une typologie variée. L’implantation des bâtiments crée un espace central, véritable îlot de verdure en lien avec le panorama de la coulée verte du Val de Saigue. Le bâtiment, par sa composition morcelée, s’intègre dans la forte pente du terrain. Tous les logements possèdent des espaces extérieurs et profitent de vues lointaines sur le paysage.

24

AUTRE CANDIDATURE

›LOGEMENT COLLECTIF GROUPÉ

opération lieu maîtrise d’ouvrage maîtrise d’œuvre surface

Construction de 23 logements CHERBOURG-EN-COTENTIN Presqu’île Habitat Jean-Marc Viste - Atelier Nord Sud, architecte (Paris) 1 608 m2

Cette opération s’inscrit dans le projet de la ZAC GrimesnilMonturbert et prend place de part et d’autre du grand axe créé pour articuler l’ensemble de ce nouveau bout de ville. Construire ici, c’est participer à la suture urbaine de Grismesnil vers Cherbourg-Octeville. Ce site, actuellement d’usage agricole, a des caractères propres à sa situation et son histoire, une géométrie claire et des limites végétales. Le projet tend à respecter son environnement paysager et bâti en minimisant son impact au sol et en conservant les traces du bocage.


MENTION SPÉCIALE MAÎTRISE D’OUVRAGE opération lieu maîtrise d’ouvrage maîtrise d’œuvre surface

Le Clos aux lièvres DIGULLEVILLE (LA HAGUE) Commune déléguée de Digulleville (Commune de La Hague) Jack De la Llave, agréé en architecture (Hardinvast) 1 188 m2 + 117 m2 (médiathèque)

25

L’opération s’est portée sur sept logements neufs, deux réhabilitations et la construction d’une médiathèque. Toutes les constructions sont en maçonnerie pierre. Certaines réalisations possèdent une toiture en schiste respectant les caractéristiques du patrimoine du Nord Cotentin. L’ensemble a été pensé dans un souci d’harmonie entre les anciennes maisons du village et les nouvelles constructions. Pour le chauffage, la géothermie a été préférée chaque fois que cela était possible et la majorité de la production d’eau chaude est assurée par ballons thermodynamiques.

LE JURY A SOUHAITÉ ›décerner une mention spéciale à la réalisation d’ensemble, logements et médiathèque ›mettre en avant l’attention portée à l’ambiance, au côté village


Photos : Guillaume Jouet


LAURÉAT ›SANTÉ ET HÉBERGEMENT SPÉCIALISÉ

›GRIMALDI opération lieu maîtrise d’ouvrage maîtrise d’œuvre surface

Réhabilitation de l’immeuble Grimaldi en Pôle santé TORIGNI-SUR-VIRE (TORIGNY-LES-VILLES) Saint-Lô Agglo SCPA Daligaux-Van Nieuwenhuyse (Bayeux) 1 253 m2 27

Ce projet de réhabilitation concerne l’immeuble GRIMALDI de Torigny-lesVilles en Pôle Santé. Les niveaux sont entièrement réorganisés et redistribués afin de créer des espaces généreux, lumineux et fonctionnels. Les circulations horizontales et verticales sont regroupées au centre du bâtiment afin de les minimiser et d’offrir une circulation fluide. Isolées par l’extérieur et bardées de panneaux de teinte taupe, les façades actuelles sont redessinées pour retrouver l’esprit de l’aspect originel.

LE JURY A AIMÉ ›l’intégration de la réalisation dans le tissus de la Reconstruction ›la justesse de l’intervention


MENTION SPÉCIALE ›SANTÉ ET HÉBERGEMENT SPÉCIALISÉ opération lieu maîtrise d’ouvrage maîtrise d’œuvre surface

Pôle santé LA HAYE-DU-PUITS (LA HAYE) Cdc Côte Ouest Centre Manche SARL JVArchi & Associés, architecte (Granville) 1 195 m2

28

Situé dans un environnement végétal et bocager, le bâtiment est traité en volume simple et assez bas, limitant ainsi son impact visuel. Envisagé sous une forme linéaire rythmée par un bardage naturel bois, l’ensemble se déploie autour d’un espace central convivial. Les murs intérieurs non porteurs sont en terre crue pour renforcer l’inertie et réguler l’hygrométrie du bâtiment afin d’assurer le confort des usagers. Chaque salle de soins bénéficie de lumière naturelle.

LE JURY A AIMÉ ›l’approche environnementale globale du projet


AUTRES CANDIDATURES

opération lieu maîtrise d’ouvrage maîtrise d’œuvre surface

Réhabilitation et extension d’un ancien haras en centre médical MONTEBOURG Commune de Montebourg EURL Michel Gourion, architecte (Fleury) 375 m2

Le projet consiste en la réhabilitation et l’extension d’un ancien haras pour la création d’un centre médical. Pour souligner le vocabulaire architectural existant, la maçonnerie pierre a été conservée, tout comme les ouvertures des boxs dans les espaces intérieurs. La couverture ardoise a été remplacée à l’identique. La partie centrale, nouveau volume, souligne l’aspect contemporain par sa façade entièrement vitrée et sectionnée aléatoirement.

opération lieu maîtrise d’ouvrage maîtrise d’œuvre surface

Maison médicale QUETTEHOU Commune de Quettehou EURL Michel Gourion, architecte (Fleury) 198 m2

Réalisée en ossature bois, la nouvelle maison de santé propose une volumétrie cylindrique tronquée. La façade principale, habillée d’une maille rythmée par des effets de verre et de couleurs, vient créer un jeu de plein et de vide tout en permettant de préserver la confidentialité des cabinets. Le volume de l’entrée en saillie du bâtiment, “dans l’esprit de l’arche de la Défense”, crée un appel sur l’espace public.

29


Photos : Guillaume Jouet


LAURÉAT

›BÂTIMENT D’ACTIVITÉ

›ONDULATIONS opération lieu maîtrise d’ouvrage maîtrise d’œuvre surface

Simple volume parallélépipédique vêtu de bois, en suspension au dessus du terrain, cette administration se développe sur un seul et même niveau. Le plan est ponctué de patios qui éclairent et rythment la circulation centrale. Le parking des employés se glisse en-dessous permettant un accès abrité au bâtiment. En façade les différentes orientations du bardage dessinent une vague sur toute la longueur du bâtiment, dynamisant ainsi l’ensemble du volume.

LE JURY A AIMÉ ›le travail du bois en façade ›la netteté du projet

Construction de la nouvelle Maison des Métiers de l’Artisanat COUTANCES Chambre des Métiers de l’Artisanat de la Manche Charpentier Architectes (Caen), SCPA Daligaux Van Nieuwenhuyse (Bayeux) 1 695 m2

31


AUTRES CANDIDATURES

32

opération lieu maîtrise d’ouvrage maîtrise d’œuvre surface

›BÂTIMENT D’ACTIVITÉ

Réaménagement et extension du chalet du golf BRÉVILLE-SUR-MER Association Golf de Granville Baie du Mont-Saint-Michel Agence Desheulles-Jourdan architecte (Agon-Coutainville) 800 m2

Les nouveaux locaux, volumes couverts par des toitures en terrasses, viennent se substituer visuellement au soubassement aveugle afin de respecter la silhouette du chalet. Le projet s’inscrit dans le développement du caractère moderne de la terrasse existante : murs en maçonnerie enduite de couleur grise percés de fentes verticales et bandeau horizontal. Les planchers débordants des toitures soulignent l’horizontalité des extensions pour rééquilibrer la forte verticalité du chalet.

opération lieu maîtrise d’ouvrage maîtrise d’œuvre surface

In Extenso (rénovation) COUTANCES In Extenso Antoine Fournier, architecte (Coutances) 950 m2

Le parti pris architectural retenu est de souligner, par un jeu d’enduit et par les lames des brise-soleil, le rythme horizontal d’origine des façades de l’immeuble. L’isolation par l’extérieur, le calfeutrement de toutes les entrées d’air en façade et la mise en œuvre de brise-soleil permettent aux occupants de se protéger de la surchauffe d’été et de tamiser la lumière afin d’assurer des conditions de travail sur écran agréables.


opération lieu maîtrise d’ouvrage maîtrise d’œuvre surface

Restructuration de la Capitainerie Chantereyne CHERBOURG-OCTEVILLE (CHERBOURG-EN-COTENTIN) Commune déléguée de Cherbourg-Octeville (Commune de Cherbourg-en-Cotentin) Atelier 970 (Yvetot) 1200 m2

Inscrite dans une dynamique d’aménagement et de modernisation du port, la reconfiguration et l’extension de la capitainerie ont pour objectif d’offrir un meilleur accueil et une meilleure accessibilité aux visiteurs. Une coursive dessert le Yacht-club jusqu’à une terrasse créée en toiture des commerces. L’ensemble isolé et bardé de bois naturel propose des locaux administratifs et d’accueil très ouverts et fonctionnels.

33


LAURÉAT

›SERVICE PUBLIC ADMINISTRATIF

›AU-DESSUS DU MARAIS opération lieu maîtrise d’ouvrage maîtrise d’œuvre surface

Ce projet aux contraintes fortes épouse un programme militant pour la construction écologique (paille, bois, terre). Pilotis béton, ossature bois, couverture bac acier et murs en bauge offrent à l’ensemble tout son caractère et soulignent la cohésion des équipes impliquées. Les passerelles offrent une vue imprenable sur les marais.

LE JURY A AIMÉ ›la qualité de la démarche et des matériaux employés : le côté militant du projet ›le bon agencement des volumes ›le dialogue avec le marais

Extension et restructuration du PNR* des Marais du Cotentin et du Bessin SAINT-CÔME-DU-MONT (CARENTAN-LES-MARAIS) PNR* des Marais du Cotentin et du Bessin L’Archiviolette (Caen) 645 m2

35


MENTION SPÉCIALE

›SERVICE PUBLIC ADMINISTRATIF opération lieu maîtrise d’ouvrage maîtrise d’œuvre surface

Reconversion et extension de la gare en pôle de proximité BRÉHAL CdeC Granville Terre et Mer Camélia Alex-Letenneur, architecte (Saint-Lô) 500 m2

Photos : Guillaume Jouet

36

Ce projet de reconversion a préservé et affirmé l’identité initiale du bâtiment en utilisant une écriture architecturale respectueuse pour l’existant et minimaliste pour les extensions. Le pignon a été ouvert, retravaillé dans un esprit d’ouvrage métallique début 20e siècle. Une galerie en verre complète de manière élégante le bâtiment initial sur l’élévation Est. La nuit, côté jardin, l’ensemble est sublimé par l’éclairage. Les allées du jardin évoquent les croisements des rails. L’ambiance intérieure se veut minimaliste et apaisante.

LE JURY A AIMÉ ›le recyclage d’un bâtiment existant ›la vie diurne et nocturne de l’aménagement ›le travail sur la lumière ›une architecture honnête


AUTRE CANDIDATURE

opération lieu maîtrise d’ouvrage maîtrise d’œuvre surface

Extension et restructuration du Centre de gestion de la Manche SAINT-LÔ Centre de Gestion de la Manche CHARPENTIER Nicolas, architecte (Caen) 591 m2

Ce projet permet de requalifier l’entrée du bâtiment, de redynamiser l’image du Centre de Gestion et d’affirmer la relation du bâtiment avec le site environnant. La partie en rezde-chaussée de l’extension, traitée en socle maçonné avec des percements réguliers et tramés, assure une continuité avec l’existant. La façade de l’étage, en bardage bois à lames verticales à claire voie, accentue la volumétrie du projet et redonne une empreinte végétale au cœur du site.

37


Photos : Hervé Abbadie


LAURÉAT

›ENFANCE ET ENSEIGNEMENT

›MARQUEUR D’ESPACE PUBLIC opération lieu maîtrise d’ouvrage maîtrise d’œuvre surface

Le projet du Pôle Jeunesse et Culture (groupe scolaire, centre de loisirs et médiathèque) adopte une démarche environnementale : implantation et orientation des constructions, espaces extérieurs de qualité, conception bioclimatique. L’implantation et l’organisation du bâtiment concilient les deux échelles du site, pavillonnaire et paysage : de loin, le bâtiment de plain-pied se fond dans le paysage par sa toiture végétalisée, alors qu’il s’affirme fortement dans son contexte proche et urbain par la disposition du bâtiment sur l’espace public.

LE JURY A AIMÉ ›l’effet de parvis d’accueil ›la bonne transition avec les espaces extérieurs ›la bonne échelle de la réalisation ›le signal donné par ce projet au bénéfice d’aménagements à venir

Pôle jeunesse et culture DONVILLE-LES-BAINS Commune de Donville-les-Bains SARL JVArchi & Associés (Granville) S.C.P. d’Architecture GUILLIER JANDELLE (Paris) 2 888 m2

39


MENTION SPÉCIALE

›ENFANCE ET ENSEIGNEMENT opération lieu maîtrise d’ouvrage maîtrise d’œuvre surface

École des 3 villages SOTTEVILLE Communauté d’agglomération Le Cotentin Bernard Lepourry-Bernard, architectes (Caen) 1 545 m2

40

Photos : Stéphane Chalmeau

Le groupe scolaire est conçu à la manière d’un large enclos. L’école se développe à l’abri des murs, autour de la cour de jeu, offrant une répartition claire et fonctionnelle des surfaces. Les façades donnant sur l’espace public sont revêtues de granit issu d’une carrière locale, reprenant le langage des édifices publics de Sotteville. Les autres façades de coloris blanc contrastent par leur aspect lisse et lumineux avec la cour en béton. Le soubassement de la façade Est en béton brut marque la situation en balcon sur le paysage de l’école.

LE JURY A AIMÉ ›la mise en œuvre sensible et moderne du granit ›la force du projet ›le geste architectural


REMARQUÉ PAR LE JURY

opération lieu maîtrise d’ouvrage maîtrise d’œuvre surface

›ENFANCE ET ENSEIGNEMENT Restructuration et extension du groupe scolaire MARCEY-LES-GRÈVES Commune de Marcey-les-Grèves CompoSite Architectes SARL (Regnéville-sur-Mer) 2 805 m2

41 Cette extension permet d’organiser et de redonner une cohérence à l’ensemble des bâtiments (gestion de flux, différenciation entre maternelles et primaires). Les nouvelles salles de classes sont orientées au Sud, profitant des apports solaires l’hiver et s’en protégeant l’été. Le travail en coupe sur le bâtiment permet un éclairage en profondeur des espaces ainsi qu’une gestion contrôlée de la ventilation naturelle des locaux. Ainsi, d’après la campagne de mesures opérées à l’été 2016, l’extension de l’école de Marcey-les-Grèves peut se vanter d’être le bâtiment pilote en matière d’excellence de qualité de l’air sur l’ensemble du territoire français.

LE JURY A AIMÉ ›la préoccupation de la qualité de l’air par le maître d’ouvrage ›l’engagement de l’équipe de maîtrise d’œuvre à aller jusqu’au bout d’une démarche liée à un enjeu majeur de santé publique


AUTRES CANDIDATURES

›ENFANCE ET ENSEIGNEMENT

42 opération lieu maîtrise d’ouvrage maîtrise d’œuvre surface

Extension du préau de l’école Saint-Martin SOURDEVAL OGEC École Saint-Martin Atelier Édouard Grisel (Perriers-en-Beauficel) 107 m2

La cour de l’école étend son préau et se dote d’un pavé comprenant 3 sanitaires, un local technique et un rangement. Le bardage vertical en douglas est lasuré de quatre couleurs séquencées sur fond noir. L’extension du préau adopte une toiture en bâtière avec un pan coupé pour atténuer visuellement le pignon. Le banc crée un corridor freinant les courses aux toilettes et permet aux enfants de se cacher. Deux cubes à usage de table et de banc viennent compléter le mobilier de récréation.


43 opération lieu maîtrise d’ouvrage maîtrise d’œuvre surface

Extension de l’école Suzanne Bres LA GLACERIE (CHERBOURG-EN-COTENTIN) Commune déléguée de La Glacerie (Commune de Cherbourg-en-Cotentin) Jean-Marc Viste - Atelier Nord Sud, architecte (Paris) 885 m2

Accolé à l’école maternelle, le nouveau bâtiment en pierre donne une continuité spatiale logique et naturelle tout en simplifiant la lecture de l’entrée de ville. L’espace d’accueil, autour duquel s’articule le projet, est généreux et largement ouvert vers le patio et la bibliothèque. Le projet tire profit de son ancrage dans un sol végétal, une haie complétée par des arbres apporte une intimité dans la cour des maternelles. À l’intérieur du préau, l’utilisation du bois génère une grande chaleur autant tactile qu’acoustique, nécessaire à la convivialité du lieu.

opération lieu maîtrise d’ouvrage maîtrise d’œuvre surface

Centre Nelson Mandela SAINT-LÔ Commune de Saint-Lô Vincent Borie, architecte 2 052 m2

Situé dans le quartier de la Dollée, en liaison avec le Quartier Saint Georges, le site du centre social offre un autre lien avec la ville. L’objectif est de “modifier” l’image de “l’école préfabriquée des années 70”, image négative s’il en est, peu adaptée à celle d’un centre social. Cette réhabilitation comporte un centre de loisirs, une crèche pouvant accueillir 17 enfants ainsi que des aménagements fonctionnels nécessaires pour les fonctions d’accueil du centre social et du centre de loisirs. Initié par Jean-Jacques Poupard, architecte saint-lois, aujourd’hui disparu, ce projet a été repris par Vincent Borie, architecte, dans le prolongement des réflexions initiales. Il y a apporté un nouveau langage architectural et un profond respect à l’engagement qui avait été pris par Jean-Jacques Poupard.


Photos : Sergio Grazia


LAURÉAT

›LOISIRS ET CULTURE

›MASSE ET LÉGÈRETÉ opération lieu maîtrise d’ouvrage maîtrise d’œuvre surface

Espace Culturel de La Hague BEAUMONT-HAGUE (LA HAGUE) Commune de La Hague Périphériques Marin + Trottin Architectes (Paris) 2 663 m2 45

L’espace culturel est un bloc compact fait de béton, de bois et de métal brut, au milieu duquel une allée couverte a été creusée au rez-de-chaussée. Cette rue intérieure agit comme un espace public, elle dessert tous les programmes (salle de diffusion, école de musique et locaux associatifs). À l’extérieur, le mur rideau joue l’alternance de vitrages et de miroirs, présence et absence, masse et légèreté. Ce projet tente de relier harmonieusement programme et environnement urbain, musique et nature.

LE JURY A AIMÉ ›cet extraordinaire objet architectural


Photos : Stéphane Chalmeau


LAURÉAT

›LOISIRS ET CULTURE

›SALLE MARCEL ARNAUD opération lieu maîtrise d’ouvrage maîtrise d’œuvre surface

Inséré au cœur d’un îlot résidentiel, l’équipement comprend un volume principal (salle de gymnastique) qui traverse l’îlot comme une venelle, et un volume bas comblant les espaces résiduels. L’enveloppe de la salle principale alterne des voiles de béton élancés en continuité du parvis et de larges pans vitrés, translucides en partie haute pour diffuser la lumière et filtrer les vues directes. Les pans vitrés deviennent transparents en soubassement pour offrir une vue sur le jardin et les activités depuis l’extérieur.

LE JURY A AIMÉ ›la bonne insertion urbaine sur une parcelle complexe ›la création d’un espace public de grande qualité ›l’éclairage naturel et la zone d’accueil ›la valeur d’exemplarité du projet global

Gymnase CHERBOURG-OCTEVILLE (Cherbourg-en-Cotentin) Commune déléguée de Cherbourg-Octeville (Commune de Cherbourg-en-Cotentin) Bernard Lepourry-Bernard, architectes (Caen) La Fabrique des Paysages (Caen) 1 816 m2

47


Photos : Cyrille Lallement


LAURÉAT PRIX DU JEUNE PUBLIC COLLÈGE

›LOISIRS ET CULTURE

›UN BALCON SUR LE HAVRE opération lieu maîtrise d’ouvrage maîtrise d’œuvre surface

Base nautique BARNEVILLE-CARTERET Communauté d’agglomération Le Cotentin Jean-Marc Viste - Atelier Nord Sud, architecte (Paris) 1 300 m2 49

Situé dans un contexte privilégié, entre mer, nature verdoyante et édifices traditionnels en pierre, ce projet tient, tant dans sa matérialité que dans son usage, à en faire intégralement parti. “Habiter le quai” est un élément fédérateur de l’image du bâtiment qui offre à tous le spectacle de la vie du port, la vue sur la pointe dunaire. Le bâtiment a donc différents rapports d’échelle, tant dans le lointain paysage en appartenant au quai, qu’à l’échelle des usagers en s’intégrant et en enrichissant le parcours piéton le long du littoral.

LE JURY A AIMÉ ›l’implantation sur le site et le lien au site ›l’accès au toit terrasse ›le travail des gardes-corps ›le maintien de la promenade littorale ›l’élégance et l’évidence du projet ›la qualité de la réalisation


MENTION SPÉCIALE

›LOISIRS ET CULTURE

opération lieu maîtrise d’ouvrage maîtrise d’œuvre surface

Espace Vallée de l’Airon LES LOGES-MARCHIS Commune Les Loges-Marchis Atelier 970 (Yvetot) 650 m2

Photos : Marc Gosselin

50

Alternant habillage en pierre locale et bardage en bois, le projet s’organise suivant deux volumes distincts : l’un, plus élevé, abrite la salle principale et s’ouvre généreusement sur la vallée de l’Airon, l’autre, dans le prolongement des vestiaires existants, comprend les locaux de services et une salle de convivialité. Le traitement en creux, créant un auvent et un appel visuel, permet d’identifier l’entrée principale. Un parking paysager avec noues d’infiltration aide à la gestion des eaux de pluie sur le terrain.

LE JURY A AIMÉ ›la bonne intégration de la réalisation dans le paysage ›La qualité de traitement des espaces extérieurs


AUTRE CANDIDATURE

opération lieu maîtrise d’ouvrage maîtrise d’œuvre surface

Salle de sports DUCEY (DUCEY-LES-CHÉRIS) Communauté d’agglomération Mont-Saint-Michel Normandie EURL Michel Gourion, architecte (Fleury) 1 200 m2

Avec sa forme rectangulaire et sa toiture à deux pans, cette salle de sports propose une volumétrie traditionnelle. La verticalité du bâtiment est soulignée par les ouvertures et le choix du calepinage gris. L’ensemble bénéficie d’un éclairage naturel grâce aux bandeaux vitrés rythmant chaque façade et aux fenêtres de toit installées de chaque côté du faîtage. Trois boîtes rouges et saillantes sont en appliques sur le pignon Sud pour casser l’uniformité.

51


>PRIX DU JURY PRÉSIDENTS DU JURY Emmanuelle POLLE Hervé RATTEZ

journaliste architecte dplg - enseignant à l’ENSA de Normandie

MEMBRES DU JURY Maxime CASTEL

Professionsbois Normandie

Julien CHAUVIN

artisan représentant la CAPEB de la Manche

Thierry COLLIN Vincent DOUSSINAULT David FOUCAMBERT

52

direction du Patrimoine - Conseil départemental de la Manche ARPE Normandie architecte des Bâtiments de France - chef de l’UDAP Manche

Éric GERMAIN

paysagiste - directeur de Folius Écopaysage

Christophe GONET

directeur de l’Atelier CANOPÉ de la Manche

Johann KOULLEPIS

animateur-conférencier

Fabrice LE NOTRE Emmanuel LEMOINE Boris MENGUY Rim REMO

chargé de mission environnement FFB Normandie paysagiste concepteur - Atelier du Marais chef de projets ingénierie développement durable AURH architecte Syrienne

avec l’aimable présence de

Nicolas GUILLON

journaliste


>PRIX DU JEUNE PUBLIC 518 enfants (23 classes et 1 centre de loisirs) ont voté pour leur “maison préférée” dans la catégorie ›LOGEMENT INDIVIDUEL NEUF

École élémentaire de Condé-sur-Vire, classe de CM1 de Mme BEAUJOLAIS, classe de CE2-CM1 de M. LE BEHOT — École des Tanneries de Coutances, classe de CM2 de Mme MANAUTINES — École 1 2 3 Soleil de Créances, classe de CE1-CE2 de M. BEAUFILS, classe de CM1-CM2 de Mme DROUET, classe de CE2-CM1 de Mme HOHMANN — École J. Goubert d’Équeurdreville, classe de CM1-CM2 de Mme DEGRENNE, classe de CM1-CM2 de Mme LEBOURGEOIS, classe de CE2-CM1 de Mme N’GUESSAN — École Julien Bodin de Marigny, classe de CE2 de Mme DUCREUX — Unité externalisée de l’IDRIS-IME de Marigny collège J. Prévert de Coutances, classe de Mme DUCREUX — École Raymond Queneau de Moyon, classe de CM2 de M. MACHADO — École d’Omonville-la-Rogue, classe de CE2-CM1 de Mme RICCHIERO — École des Fontenelles de Saint-Georges-Montcocq, classe de CM1-CM2 de Mme HAMELIN — École Raymond Brulé de Saint-Lô, classe de CE2 de Mme HOMO, classe de CE1-CE2 de Mme LUZEAUX — École Bon Sauveur de Saint-Lô, classe de CM1 de Mme MAUGER DE VARENNE — Centre de Loisirs Nelson Mandela de Saint-Lô — École de SaintSamson-de-Bonfossé, classe de CM2 de M. DUTRON, classe de CM1 de Mme LECOURT — École Jules Ferry de Saint-Sauveur-Lendelin, classe de CP-CE1 de Mme RICHARD — École maternelle de Tessy-Bocage, classe de TPS-PS de Mme BASSE — École de Tollevast, classe de GS de Mme NOVÉ — École Louis Démarres de Tonneville, classe de CM1-CM2 de M. BADIER.

>PRIX DU JEUNE PUBLIC COLLÈGE 170 collégiens (6 classes) ont voté pour leur bâtiment de loisirs et culture préféré.

Collège Anne Heurgon Desjardins de CERISY-LA-SALLE, classes de 5e 1 et 5e 2 de M. CORMARY — ÉREA Robert Doisneau de SAINT-LÔ, classe de CAP de Mme COTTEBRUNE et M. LAURENT — Collège Sainte-Marie de VALOGNES, classe de 5e bleue de M. CLIN, classes de 5e Orange et 5e Rouge de M. PASQUIER.

›COMITÉ TECHNIQUE C.A.U.E. de la Manche

Aurélie Augé, animatrice documentation Mike Brounais, architecte conseiller Emmanuel Fauchet, directeur Inès Férey, assistante de direction Frédéric Fontaine, graphiste.

53


54

* PMR : Personne à Mobilité Réduite BBC : Bâtiment Basse Consommation PNR : Parc Naturel Régional


>RÈGLEMENT

Cette action s’inscrit dans une démarche plus large regroupant l’ensemble des C.A.U.E. normands qui organisent chacun un palmarès départemental. À l’issue de ces palmarès (première étape), un prix d’architecture et d’aménagement normand (seconde étape) permettra de poursuivre la mise en lumière des projets architecturaux et paysagers qui valorisent notre grande région. ›ARTICLE 1  : OBJET Le présent règlement concerne la première étape départementale. Il a également pour objet de poser les bases de la deuxième étape : le Prix de l’architecture et de l’aménagement normand - Palmarès 2018. Les deux étapes s’articuleront comme suit : - la première est départementale et consiste en l’organisation par chaque C.A.U.E. d’un jury en charge de définir le palmarès de son département. - la seconde est à l’échelle normande et y concourent les opérations sélectionnées au niveau départemental. ›ARTICLE 2 : OBJECTIF L’objectif de ce Prix est de promouvoir, en les valorisant au niveau de chaque département, les réalisations en architecture et aménagement de qualité. Ces dernières seront distinguées pour leur valeur plastique d’ensemble, leur insertion dans le site, leur originalité ou encore leur niveau de responsabilité environnementale et sociétale. Seront également pris en compte le cadre de vie, la qualité d’usage et d’innovation ainsi que la richesse des échanges interprofessionnels ayant permis la réalisation du projet. Les réalisations présentées devront mettre en avant la relation équipe de maîtrise d’ouvrage/équipe de maîtrise d’œuvre. ›ARTICLE 3 : CANDIDATURES 3.1. GÉNÉRALITÉS Le Prix de l’architecture et de l’aménagement normand - Palmarès 2018 de la Manche concerne les réalisations neuves ou les réhabilitations en architecture et aménagement. 3.2. CONDITIONS DE CANDIDATURE La participation à cette action est ouverte à tout maître d’ouvrage et maître d’œuvre, public ou privé. L’inscription est gratuite. La réalisation appelée à concourir doit respecter les critères suivants : - Situation géographique : être située dans la Manche (l’inscription est départementale). - Date de réception des travaux : entre le 1er janvier 2012 et le 31 mai 2017. Les maîtres d’ouvrage et les maîtres d’œuvre ont la possibilité de présenter plusieurs projets. Chaque projet devra faire l’objet d’un dossier de candidature individualisé. Une réalisation ayant déjà fait l’objet d’une candidature à un palmarès ou un Prix antérieur organisé par l’un des C.A.U.E. normands ne pourra être représenté. Les coûts engendrés par la réalisation du dossier d’inscription sont à la charge des candidats. Les documents envoyés ne seront pas retournés et seront archivés au sein du C.A.U.E.. 3.3 DOSSIER DE CANDIDATURE Les équipes souhaitant concourir peuvent le faire par courrier ou en ligne avant la date de clôture des inscriptions, en transmettant au C.A.U.E. : - la fiche d’inscription, disponible sur le site www.cauenormands.fr, un texte de présentation du projet (800 à 1000 signes), - une photographie servant d’illustration principale* (identification visuelle de la réalisation), - 10 photographies minimum*. Ces images présenteront la réalisation dans son contexte urbain et/ou paysager, des éléments de détails et au moins une vue intérieure pour les bâtiments. Si les abords du projet restent en devenir, il sera possible de fournir de nouvelles photographies pour les opérations de valorisation ultérieures. Pour les réhabilitations de bâtiments ou d’aménagement, il conviendra d’ajouter des photos avant travaux, - les documents graphiques permettant la bonne compréhension de l’opération (formats pdf, contenu vectoriel) : plan de situation, plan de masse, croquis, façades et coupes significatives, plans des niveaux… (NB: Les documents avec des niveaux de détails type avant-projet seront préférés.) Les frais d’assurance éventuels concernant les dossiers transmis ne sont pas pris en charge par les organisateurs du Prix. En conséquence,

la perte ou la détérioration des dossiers ne fera l’objet d’aucun remboursement et d’aucune indemnité de la part des organisateurs. *Photographies au format “JPEG” ou “TIFF” avec une résolution minimale de 2500 x 3500 pixels, sans mise en page ni signature. Les crédits photographiques devront être précisés. Les photomontages sont exclus. 3.4. DATE LIMITE D’INSCRIPTION Les candidats doivent déposer leur dossier de candidature complet directement auprès du C.A.U.E. de la Manche. Les dossiers doivent être réceptionnés au plus tard le 31 mai 2017 (par voie postale ou par voie dématérialisée sur le site www.cauenormands.fr). L’inscription est considérée comme définitive à l’obtention de la totalité des pièces à fournir, sinon, le comité technique se réserve le droit de rejeter le dossier. Les dossiers incomplets ne seront pas examinés par le jury. 3.5. AUTORISATIONS La fiche d’inscription comprend une attestation sur l’honneur qui devra être complétée. Elle permet au C.A.U.E. d’avoir l’assurance que les maîtres d’ouvrage, les maîtres d’œuvre et les usagers acceptent la candidature de leur réalisation au présent Prix. Sur demande, l’anonymat du maître d’ouvrage public ou privé sera respecté. 3.6. DÉSENGAGEMENT Tant qu’un jury ne s’est pas réuni pour l’analyse des dossiers présentés, les candidats peuvent à tout moment demander par écrit leur désengagement. Les documents envoyés seront alors retournés sur simple demande. ›ARTICLE 4 : ORGANISATION 4.1. COMITÉ TECHNIQUE Le comité technique a pour objet de s’assurer de la recevabilité et de la bonne constitution des dossiers. Il est composé de membres de l’équipe du C.A.U.E.. Sa vocation est uniquement administrative et technique. Il prépare et rapporte les dossiers devant le(s) jury(s). 4.2. PRÉ-SÉLECTION Sans objet 4.3. LES JURYS 4.3.1. LE JURY DÉPARTEMENTAL Trois rôles distincts incombent au jury : - Confirmer les candidatures admises - Désigner les opérations primées au niveau départemental et ainsi définir les Palmarès départementaux - Nommer les candidatures pour l’échelon normand. Ces jurys sont souverains, leurs décisions sont sans appel. Ces jurys sont composés de 3 collèges : - Un collège d’institutionnels et de partenaires, - Un collège de personnes qualifiées (architectes, paysagistes, urbanistes), - Un collège de personnalités extérieures 4.3.2. LE JURY NORMAND Un jury analogue sera mis en place dans le cadre de l’étape normande. Ce jury sera souverain, ses décisions seront sans appel. 4.4. VOTE Les modalités de délibération du jury sont arrêtées par lui-même en début de séance. Il est demandé à tout membre du jury ayant un lien, avec une des réalisations candidates, de l’exprimer. Il s’exclut des débats et des votes liés à cette réalisation. Le jury est libre de composer son palmarès comme il le souhaite (Lauréats par thèmes ou catégories, mentions…). Il ne peut y avoir de vote par correspondance ou par procuration. 4.5. RÉSULTATS Les résultats de chaque jury (échelles départementale et normande) seront officiellement proclamés par leur président de jury (ou tout autre membre désigné par le jury) lors de cérémonies organisées par les C.A.U.E.. Toutes les candidatures à cette action seront valorisées au moins une fois dans le cadre de publications éditées par les C.A.U.E.. ›ARTICLE 5 : LES PRIX 5.1. PRIX DÉCERNÉS PAR LES JURYS En fonction des candidatures, plusieurs prix peuvent être attribués. Les jurys pourront aussi décerner des prix en lien avec des qualités spécifiques, charge à chaque candidat d’apporter les éléments permettant d’apprécier son approche singulière. 5.2. PRIX DÉCERNÉS EN DEHORS DES JURYS À l’échelle départementale, en parallèle des jurys, les C.A.U.E. se réservent le droit d’organiser des prix dans le cadre de leurs actions de sensibilisation (par exemple : Prix du jeune public, prix du public…). À l’échelle normande, il sera proposé au public (via Internet) et aux étudiants de

l’École Nationale Supérieure d’Architecture - Normandie de voter pour leur réalisation préférée. ›article 6 : droits concernant la participation au Prix Pour les documents soumis au droit d’auteur (photos, plans, croquis et documents graphiques…), l’auteur et le maître d’œuvre cèdent aux C.A.U.E. normands leurs droits patrimoniaux à titre gracieux et pour une durée illimitée. Les C.A.U.E. peuvent les exploiter dans le cadre de l’ensemble du Prix (reproduire, représenter, diffuser, adapter...) à des fins de communication et sur différents supports : publications papier, site Internet, affiches, dossiers et communiqués de presse, documents produits pour le jury, projections... avec les modifications de format que cela peut induire et dans le respect des droits moraux de l’auteur. Ils intégreront les fonds documentaires des C.A.U.E. pour être utilisées dans le cadre de cette action et de toute autre action, pour un usage pédagogique ou de communication, dans le cadre strict et non-commercial de leurs missions de sensibilisation, de conseil et de formation, et sur les supports adaptés à la bonne réalisation de ces missions. ›ARTICLE 7 : LITIGES Tout contrevenant à l’un ou plusieurs des ›articles du présent règlement sera privé de la possibilité de participer au Prix, mais également du prix qu’il aurait pu éventuellement gagner. Toute difficulté pratique d’interprétation ou d’application du présent règlement sera tranché souverainement par les organisateurs. La responsabilité des organisateurs ne pourra être engagée du fait d’un changement, ultérieur au dépôt de candidature, dans les renseignements fournis par un participant. En cas de litige entre les candidats et les organisateurs, les parties conviennent d’entreprendre une demande commune de conciliation avant tout recours. Toute contestation ou réclamation devra être formulée par lettre simple adressée aux organisateurs du Prix de l’architecture et de l’aménagement du département concerné. Cette lettre devra indiquer la date précise de participation au Prix, les coordonnées complètes du participant et le motif exact de la contestation. Aucune contestation ne sera prise en compte passé un délai d’un mois après la proclamation officielle des résultats faisant objet de la réclamation. Si les circonstances l’exigeaient, et notamment s’il apparaissait que des fraudes étaient intervenues sous quelque forme que ce soit, dans le cadre de la participation au Prix ou de la détermination des primés, les organisateurs se réservent, dans cette hypothèse, le droit de ne pas attribuer les dotations aux fraudeurs et/ou de poursuivre devant les juridictions compétentes les auteurs de ces fraudes. ›ARTICLE 8 : ÉVOLUTIONS ET ANNULATION Les organisateurs se réservent le droit d’apporter toute modification avérée nécessaire au présent règlement. Les éventuelles modifications seront alors communiquées aux candidats dans les plus brefs délais. Une version à jour du règlement sera disponible sur le site www.cauenormands.fr. Si les circonstances l’exigent, les organisateurs se réservent le droit d’annuler l’ensemble de l’action. En cas d’annulation totale ou partielle, les dossiers de candidature pourront être retournés à leur expéditeur sur simple demande. ›ARTICLE 9 : ACCEPTATION DU RÈGLEMENT La participation à la présente étape départementale vaut participation à l’ensemble de l’action et vaut acceptation sans réserve du présent règlement dans son intégralité. ›ARTICLE 10 : DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL Conformément à la loi Informatique et Liberté (CNIL) n° 78-17 du 6 janvier 1978, les participants disposent d’un droit d’accès et de rectification des données les concernant en écrivant à l’adresse des organisateurs  : C.A.U.E. de la Manche – 2, place Général de Gaulle – 50000 SAINTLÔ. - C.A.U.E. de la Manche - mars 2017 -

55


›conception graphique Frédéric Fontaine, C.A.U.E. de la Manche - Pascal Soret ›crédits photos : maîtres d’œuvre et/ou maîtres d’ouvrage, sauf mentions contraires, reproduction interdite ›textes de présentation des réalisations : maîtres d’œuvre et/ou maîtres d’ouvrage ›Impression Le Révérend Imprimeur, Valognes - février 2018

Profile for C.A.U.E. normands

Prix de l’architecture et de l’aménagement normands 2018 ›PALMARÈS MANCHE  

Prix de l’architecture et de l’aménagement normands 2018 ›PALMARÈS MANCHE  

Advertisement