__MAIN_TEXT__
feature-image

Page 1

LIFESTYLE

No 2 - Nov. 2014

SELECTION De l’immobilier et plus si affinité

LI FEST YLE

INTERVIEW

K ALÉIDOSCOPE

Charles et Ray Eames, icônes du design

Fabio Poujouly, un esthète au goût avisé

Notre sélection immobilière


IMPRESSUM // N°2 – Novembre 2014

Parutions // 10 numéros par an - français Direction Marketing // Fabrice Gay-Balmaz Rédaction // Pascal Viscardi Graphisme // Mathias Regamey Gestion de projet // Magali Ganguillet, Loïse Delacrétaz Contact // laselection@cardis.ch Cardis SA Avenue Mon Repos 14 1005 Lausanne +41 21 781 01 01 www.cardis.ch Toute reproduction des textes ou photos, même partielle, est interdite.


LIFESTYLE SELECTION No 2 - Nov. 2014

EDITO

Pour ce deuxième volet de la « Lifestyle Selection », nous nous sommes intéressés au design d’intérieur et plus précisément à deux figures majeures en ce domaine : le couple Ray et Charles Eames qui seront à l’honneur au sein de notre rubrique « Lifestyle ». Nous ferons cap sur la Californie du XXe siècle, où nous aurons le plaisir de vous résumer quelle a été la vie de ce couple extraordinaire. Véritables icônes du design américain, les œuvres des époux Eames ont changé notre façon d’envisager le mobilier et plus largement, notre façon d’habiter. Leur légendaire chaise en vitra, un exemple parmi tant d’autres, est devenue un symbole de bon goût, une pièce qui résiste à toutes les modes. Nous reviendrons ensuite en Romandie, à Genève, où nous continuerons notre exploration du design avec l’interview de Fabio Poujouly. Designer et architecte d’intérieur à l’Atelier Roger Pfund, il vous guidera sur l’ évolution des tendances et vous donnera quelques petites idées pour décorer votre chez-vous. Pour conclure en beauté et rester dans le thème, nous vous présenterons une magnifique sélection de nos biens au sein de la rubrique « Kaléidoscope », ayant en commun leurs lignes résolument contemporaines. Bonne lecture !

-3-

Loïc Fuhrer Expert courtier, Genève


LIFE ST YLE


»


L IF E ST YL E

Ils ont changé notre façon d’habiter :

Charles et Ray EAMES Cap sur la Californie du XXe siècle où nous avons le privilège de vous présenter le couple iconique « Charles et Ray Eames », pionnier du design et de l’architecture « organique » néomoderniste américaine d’après-guerre.


© 2011 Eames Office, LLC.


L IF E ST YL E

PREMIERS AMOURS Né le 7 juin 1907 à St Louis (Missouri), Charles Eames et son épouse Berenice Alexandra dite « Ray » Eames née en 1912 à Sacramento (Californie) ont non seulement marqué de leur emprunte le design d’aprèsguerre, mais leur style et leurs créations iconiques ont perduré jusqu’à devenir de véritables classiques : des meubles indémodables synonymes de bon goût.

ALVAR AALATO ET LE LAMELLÉ-COLLÉ : UNE TECHNIQUE RÉVOLUTIONNAIRE Ces créations ont été rendues possibles grâce à une nouvelle technique de moulure de bois, le lamellécollé, inventé par l’architecte/designer finlandais Alvar Aalato, père fondateur du design organique. Cette technologie permit de fabriquer la fameuse chaise en bois.

Chassé de l’université de sa ville natale bien avant la fin de ses études, Charles Eames avait été accusé d’avoir une vision « trop moderne », en totale inadéquation avec l’enseignement de l’époque. Nous sommes alors à la fin des années 20, Charles et Catherine Woermann se marient. De leur union naît la petite Lucia. Entre temps, Charles monte son propre bureau d’architecte avec Charles Gray puis Walter Pauley.

Aussi splendide que visionnaire pour l’ époque, légère, s’adaptant parfaitement à la forme du corps, cette chaise deviendra la signature des créations Eames ainsi que du courant néomoderniste. Ce fut également la première pièce de la longue collaboration entre le couple et l’entreprise de meubles et de matériel pour bureau « Herman Miller ».

LE DESIGN ORGANIQUE, En 1938, la jeune famille décide de changer d’air, UNE COURTE DÉFINITION départ pour Bloomfield Hills (Michigan) où Charles Petit aparté : qu’est-ce que le design organique ? Né Eames compte bien terminer son cursus académique. durant l’après-guerre, ce « mouvement » architectural et de design existe aussi bien en Europe qu’aux ELIEL SAARINEN ET L’ARRIVÉE AU MICHIGAN États-Unis, depuis les années 30. Les bâtiments ou Très influencé par l’architecte finlandais Eliel Saa- les meubles issus de ce processus peuvent être vécus rinen (créateur, entre autres, de la fameuse chaise comme un espace « vivant », participant au dévelop«  tulipe »), qui fut d’ailleurs l’instigateur de sa venue, pement individuel et social. Charles en suit les pas en décrochant un diplôme d’architecture à l’université de Cranbrook dans le RENCONTRE ET DÉPART POUR LA CALIFORNIE Michigan où il devient par la suite professeur dans En 1941, Charles tombe amoureux de sa brillante la section « Design industriel ». collègue, l’artiste Ray Kaiser. Cette nouvelle relation le conduit à divorcer de Catherine. Par la Accompagné d’Eero Saarinen, fils de son idole, suite, le nouveau couple s’envole pour l’état dont Charles dessine une série de meubles qui permettent Ray est originaire : la Californie. C’est précisément au duo de décrocher le prix du concours, organisé à Los Angeles qu’ils atterrissent. Ils y passeront par le musée d’art moderne de New York dans la leur vie entière et y construiront leur formidable catégorie « Design organique ». carrière. -8-


Alvar Aalto - Fauteuil Paimio - 1928


Eames House (Case Study House No. 8) - 1949


LIFEST Y LE

DAW - 1950

RAR - 1950

JOHN ENTENZA ET LE « CASE STUDY HOUSE PROGRAMM » Nous sommes en plein boom industriel. Les années 40 sont synonymes d’arrivée en masse de centaines de milliers de personnes en Californie. On construit énormément d’habitations, plus de cent maisons par jour, mais le tout manque cruellement d’inspiration. Les maisons sont toutes semblables. Beaucoup d’idées de jeunes architectes, pour qui le métier devait être avant tout une tâche sociale ainsi qu’un élément primordial de la démocratie, jaunissent dans les tiroirs. C’est alors que John Entenza, propriétaire du magazine « Arts & Architecture », décide d’organiser en 1945 le « Case Study House Program ». Il s’agit d’une expérience visant à construire des maisons modernes et économiques, sans bénéficier de subvention. Huit prototypes sont commandés, trois ans plus tard six maisons familiales recevront la visite de plus de 370’000 personnes.

EAMES HOUSE » (CASE STUDY HOUSE #8)

Contactés dès le début du projet, Ray et Charles, sans oublier l’indispensable Eero Saarinen, dessinent la fameuse « Eames House » (Case Study House #8) à Pacific Palisades (Santa Monica, Californie). Cette création deviendra leur maison personnelle ainsi qu’un véritable objet culte pour tous les amateurs de design et d’architecture. Nota bene, il s’agit de la première construction à ossature métallique du programme « Case Study House ». Située au bord d’une falaise surplombant l’océan pacifique, cette œuvre composée de modules métalliques préfabriqués résume à elle seule le style du couple iconique : la chaleur d’un foyer résolument

LCW - 1945

moderne, fluide et élégant, ouvert et vaste (la fameuse « cuisine américaine »), au sein d’une enveloppe industrielle et minimaliste, mais avant tout facile à vivre et intemporelle.

LE BUREAU EAMES : EMBRASSER LE FUTUR POUR CRÉER DES CLASSIQUES

Situé au 901 Washington Boulevard à Venice (Californie), le bureau Eames a été actif durant plus de quarante ans. De nombreux designers, aujourd’hui « cultes » tels que Don Albinson ou Deborah Sussman, ont défilé entre ces murs, participant activement à l’élaboration du style Eames. Ces meubles, comme la fameuse chaise de salle à manger en bois (utilisant la technologie créée par Aalato), les modèles DSX ou DSR avec des pieds en métal, le fauteuil en cuir associé à son reposepied ottoman ou encore la chaise de bureau composé de cuir et d’aluminium sont présents dans toutes les photos de mode. Le fameux porte-manteau « accroche tout », les nombreux jouets ainsi que tant d’autres font aujourd’hui également partie des «  classiques » d’un appartement ou d’un bureau meublé avec goût.

LORSQUE L’ART ÉPOUSE LA TECHNOLOGIE

Les années 50 sont synonymes d’avancée technologique chez les Eames qui en bons pionniers expérimentent la fibre de verre, matière dès lors chérie par le couple qui l’utilisera pour en faire ses fameuses chaises DSW indémodables. Synonyme de créativité et d’amour pour l’aventure, la synergie unique qui habitait le couple était la résultante d’un juste compromis entre art, science, travail acharné et soif d’apprendre au quotidien.

- 11 -


L IF E ST YL E

Eames Lounge Chair - 1956

Charles et Ray Eames ont littéralement « amené » À cette même époque, le couple se dédie à d’autres le design aux masses en utilisant des techniques de passions comme les courts métrages ou la photogra- fabrication peu onéreuses et des matériaux inédits phie. Leurs productions se révéleront être des puits au service d’ objets pratiques. La carrière du couple d’inspiration pour les générations à venir. De nom- aura duré une cinquantaine d’années durant laquelle breuses expositions signées Eames, sur les thèmes leur talent et leur passion infinie pour le design ont des sciences et de la technologie, auront un grand totalement transformé notre façon de vivre et de impact : « Mathematica, a World of Numbers and considérer le mobilier. Encore aujourd’hui, Charles Beyond » (1961), « A Computer Perspective: Back- et Ray Eames font partie des designers les plus imground to the Computer Age » (1971) ou encore portants de l’histoire.• « The World of Franklin and Jefferson » (1975-1977). www.eamesoffice.com

CINÉMA, EXPOSITIONS ET PHOTOGRAPHIE

PHILOSOPHIE DU COUPLE EAMES

Plus que des idées de design, les créations signées Eames sont des idées de vie. Selon Ray et Charles, le rôle d’un designer est celui d’être un bon hôte, capable d’anticiper les besoins de ses convives. L’ être humain occupe une place centrale et prépondérante dans le processus créatif du couple. Il s’agit de dessiner pour un tiers et, pour ce faire, il est essentiel d’aller puiser l’inspiration au sein de la partie universelle qui existe en chacun de nous.

Videos: • America Meets Charles and Ray Eames • Design Q & A with Charles Eames • Eames Lounge Chair debut in 1956 on NBC

- 12 -


“The details are not the details. They make the design� Charles Eames


INT ER VIEW


»


IN T E RV I EW

Fabio Poujouly

Un esthète au goût avisé Architecte d’intérieur et musicien professionnel, Fabio Poujouly est designer à l’Atelier Roger Pfund depuis maintenant 3 ans. Ce Genevois d’origine franco-italienne nous propose sa vision du design, nous raconte son parcours et nous explique quel est le rôle d’un architecte d’intérieur. - 16 -


plan + coupe

EROS _ SUSPENSION 22 découpes de bois massif articulées sur 2 anneaux structurels

nsion

Plan + coupe

e bois massif articulées sur 2 anneaux structurels 5

19

au blanc

dim:

h 455 mm l 355 mm 455

ut e

5

34

355

© la ligne

BONJOUR, FABIO ! POUVEZ-VOUS VOUS PRÉSENTER ? Je m’appelle Fabio Poujouly, je suis né à Genève en 1983. J’exerce la profession d’architecte d’intérieur et de designer au sein de l’Atelier Roger Pfund. Après avoir obtenu un BAC littéraire en France et ne savant pas exactement quoi faire, je me suis cherché pendant 4 ans, passant par des cours de théâtre, des projets musicaux et des petits boulots, avant de trouver ma voie. Le design m’a toujours plu, j’ai alors commencé à me renseigner pour suivre études dans le domaine. Dans un premier temps, je me suis tourné vers l’architecture, mais j’ai vite compris que mes connaissances techniques n’étaient pas assez développées. Je me suis alors penché vers l’architecture d’intérieur qui était le parfait entre-deux. Aujourd’hui, je mène ma carrière d’architecte d’intérieur avec autant de passion que ma carrière de musicien. 5

19

ET AUJOURD’HUI, VOUS ÊTES DE RETOUR À L’ATELIER ROGER PFUND ? Oui, exactement. Je dirige le secteur architecture et design à l’Atelier Roger Pfund, depuis 3 ans.

455

QUELLES SONT LES VALEURS QUE ROGER PFUND VOUS A TRANSMISES ? Roger Pfund est depuis de nombreuses années une personnalité reconnue et réputée dans le métier. C’est une personne qui a joué un rôle très important dans ma vie. Roger m’a toujours responsabilisé, il m’a donné ma chance. Actuellement, et ça a toujours été sa politique, l’atelier©est composéartisans d’unedesigner la ligne équipe jeune. Pour tout vous dire, du haut de mes 31 ans, je suis l’un des plus anciens. Le style suisse y est parfaitement représenté : rigueur, passion et précision. Ici, nous avons appris à nous donner à 200% dans chaque projet, à proposer un travail abouti ne tombant jamais dans la démonstration. Dans cet esprit, nous réalisons tout type de projet, à tout type d’échelle. Allant du design d’écoles, de produits d’exOÙ AVEZ-VOUS FAIT VOTRE PREMIER STAGE ET ception en série, de fondations, de villas et d’entreVOS PREMIÈRES EXPÉRIENCES PROFESSIONprises que nous réalisons en collaboration avec des NELLES ? Mon premier stage s’est vraiment bien passé, je l’ai bureaux d’architectes, à des objets de petite taille, tels fait à l’Atelier Roger Pfund, en guise d’année propé- que des trophées, de la signalétique ou des montres. deutique. Après avoir été mis sur liste d’attente, j’ai été pris à la Haute École d’Arts appliqués, aujourd’hui EN TANT QUE DESIGNER, QUELLE EST la HEAD, où j’ai fait mes trois années d’études secon- VOTRE APPROCHE LORSQUE VOUS daires. Puis j’ai travaillé au sein de plusieurs ateliers, CRÉEZ UNE PIÈCE ? dont Gandolfi + Cilacian, ainsi que l’Atelier Roger Mon approche est avant tout celle de faire un proPfund qui à l’époque avait un secteur architecture duit artisanal, un produit de qualité. Pour mon proplus conséquent. J’ai ensuite travaillé chez Arcadia jet de design personnel, je me suis associé à Scott Sadim, où j’ai pu développer mes connaissances Deely, diplômé d’un Master en Relations internatiodans la vente de meubles, et également en architec- nales de l’Institut des Hautes Etudes Internationales et du Développement, et surtout un vrai dingue de ture d’intérieur traditionnelle. 5

34

355

- 17 -

artisa


IN T E RV I EW

3

31

20

a = 180 °

41

Plan + élévation

2

18

39 135

135

bricolage. Nous avons décidé d’adopter pleinement ce côté artisanal, aussi bien dans le concept que dans la réalisation, en proposant de petites séries. Cela nous permet de gérer la relation avec les entreprises pour qui nous produisons des meubles, en fournissant un travail sur mesure. Nous proposons une vision du design sans avoir à l’esprit la nécessité de satisfaire le monde entier. Nous fixons également des limites dans le choix des matériaux et des couleurs, pour le respect de la forme, du travail et de la matière. VOUS PORTEZ DONC ÉGALEMENT UNE CASQUETTE DE CONSEILLER ? Oui, dans la mesure où nous proposons, dans notre dernière collection, une vision personnelle et formelle du design. Lorsqu’un client vient chercher une pièce chez nous, notre rôle est également de l’informer sur les tendances, sur les inspirations qui nous ont permis de créer ces pièces. Je n’irai pas jusqu’à dire qu’il s’agit d’« éducation », mais, dans certains cas, ça y ressemble un peu.

Pour les meubles extérieurs, nous utilisons le ductal : un béton fibreux, partiellement mélangé. Nous travaillons principalement sur l’aspect minéral et brut afin de mettre en avant la forme. Cela dit, on ne crée jamais des pièces très complexes ou absolument révolutionnaires. Par contre, nous aimons travailler sur l’équilibre, l’élégance, la forme, les répétitions et l’effet diaphane qui sur des lumières, propose des ombres portées absolument magnifiques. La passion de Scott pour le bricolage nous permet de développer des mécaniques très intéressantes, au sein de nos gammes de luminaires. OÙ POURRIONS-NOUS NOUS PROCURER VOTRE COLLECTION ? Les prototypes existent et nous avons déjà vendu des pièces, mais nous n’avons pas encore entamé la phase de mise sur le marché. Pour le moment, nos pièces se vendent par le bouche-à-oreille, mais patience, tout va bientôt arriver (rires). On peut aussi me contacter par email afin d’obtenir un rendez-vous.

EN TANT QU’ARCHITECTE D’INTÉRIEUR, PAR QUEL EST LE THÈME QUEL TYPE DE CLIENT ÊTES-VOUS GÉNÉRALEDE VOTRE NOUVELLE COLLECTION ? MENT SOLLICITÉ ? Pour notre dernière collection, principalement La plupart du temps à Genève, un architecte d’incomposée de luminaires et nommée « Eros » (en térieur travaille pour des personnes aisées. Par hommage à ma grand-mère qui portait ce prénom), contre, cette vision du luxe qui consiste à amasnous avons choisi de travailler uniquement le bois. ser un nombre incalculable de pièces très chères, - 18 -


EROS _ TABLE Diffuseur de type EROS_SUSPENSION, sur bras articulés, rotation du diffuseur a =180°

as articulés, rotation du diffuseur a =180° m: h 400 / 600 mm l 135 mm

éparpillées sans discernement dans toute la maison est totalement désuète. Selon moi, et d’autres professionnels vous diraient la même chose, il faut un certain budget pour avoir un superbe intérieur, mais le goût et la cohérence sont bien plus importants que la somme que vous pouvez investir. 18

41

20

3

POUVEZ-VOUS NOUS RÉSUMER QUELLES SONT LES TENDANCES QUE VOUS AVEZ RENCONTRÉES DEPUIS VOS DÉBUTS ? Il y a huit ans, lorsque j’ai commencé mes études, la tendance était à l’ethno-récup : gros bois foncé et fer forgé, par exemple. Ensuite, il y a eu assez rapidement l’arrivée du style industriel, à base de métaux, de bois usés et patinés provenant d’usines avant de devenir des éléments de décoration. À présent, on CONCRÈTEMENT, QUEL EST VOTRE RÔLE ? Notre rôle est de satisfaire le client, mais également assiste au retour du style « années 60 » avec son lot de le guider afin que son intérieur soit cohérent. de pièces réalisées par le couple Eames, Eero SaaNous étudions le volume et la lumière pour adap- rinen ou Alvar Aalto. De nos jours, le design norter ses envies et besoins en fonction de l’espace à dique avec ses petits meubles aux pieds courts et la scène. Ilartisans se design © lade ligne disposition. Évidemment, il est essentiel de rester ses consoles évasées est au-devant à l’écoute des tendances pour ne pas proposer des constitue principalement d’éléments épurés et chaleureux revêtant en grande partie du bois clair. idées archaïques. 135

Grâce aux milliers de blogs spécialisés en design, les gens sont au courant des modes et sont très curieux. Satisfaire cette curiosité et avoir du répondant fait aussi partie du métier. Bien entendu, posséder sa propre vision du design, avoir une « patte » est également essentiel, mais le but n’est pas d’imposer son style. Le client a toujours le dernier mot et c’est très bien ainsi. Finalement, et c’est probablement le plus important, il faut savoir écouter les gens et comprendre quelles sont leurs nécessités. La formule peut sembler quelque peu démagogique, mais c’est la réalité.

LES GENS AIMENT DE PLUS EN PLUS CHINER, N’EST-CE PAS ? Effectivement, la tendance est à la brocante. Les gens chinent beaucoup plus qu’avant, ils ont envie de pièces qui ont un vécu. Mais au-delà des tendances, les belles pièces qui ont réussi à devenir des classiques restent populaires. Les chaises Eames sont dans tous les magazines en vogue d’aujourd’hui, mais leur présence n’est pas uniquement due à un effet de mode. Ceux qui ont déjà eu la chance de s’allonger sur une de leurs « Lounge Chair » comprennent de quoi je parle.

- 19 -


IN T E RV I EW

POUVEZ-VOUS NOUS DIRE À QUOI RESSEMBLE VOTRE APPARTEMENT ? En ce qui me concerne, j’aime vivre dans un intérieur chaleureux, entouré de vieux objets aux histoires évocatrices. Ma table basse, par exemple, appartenait à mon grand-père. D’ailleurs, si vous ouvrez les tiroirs de cette table, vous y trouverez ses vieux outils de bricolage. Plus le temps passe et plus j’ai du plaisir à vivre dans des espaces confortables et cosy, entouré de vieux objets soigneusement sélectionnés. Certes, j’adore regarder un intérieur minimaliste et très épuré. D’ailleurs, j’en fais très souvent pour mes clients, mais, personnellement, je ne pourrais pas vivre longtemps dans ce genre d’ambiance, je m’en

lasserais. Par ailleurs, je déconseille vivement l’usage de la brique apparente sur les murs, c’est notre hantise chez Pfund (rires). LE LOFT ÉTANT UN OBJET PARTICULIÈREMENT COMPLEXE À DÉCORER DE MANIÈRE COHÉRENTE, POURRIEZ-VOUS NOUS DONNER QUELQUES CONSEILS POUR LE FAIRE ? Pour un plateau libre, de type loft, je conseillerais d’oser le mélange des matériaux tout en gardant une concordance, comme lorsque vous vous habillez. Idéalement, il faudrait éviter de combiner plus que deux ou trois couleurs. Après, tout dépend de l’histoire que vous voulez raconter. Généralement,

- 20 -


Structure SICPA SA, 2010 Rolex Learning Center EPFL - Lausanne Aluminium peint - © Atelier Roger Pfund

je conseillerais de choisir une tonalité dominante sur laquelle les autres viendront s’accorder. Il s’agit tout d’abord d’adopter un style et d’éviter le patchwork. Pour les murs, rien de tel que du blanc, je suis convaincu que la couleur doit venir des meubles et des objets présents dans l’appartement. • www.atelierpfund.ch poujouly.fabio@gmail.com

- 21 -


KALÉI DO SCOPE


E

»


COLOGNY


COLOGNY

Voir d’autres images »

Superbe parcelle avec projet de villa contemporaine d’exception Étendu sur plus de 4’400 m², vous serez séduit par ce terrain qui bénéficie d’une très belle vue sur le lac. Un bureau d’architecte sud-africain reconnu mondialement a reçu l’autorisation de construire une magnifique propriété contemporaine de luxe. • 889 m2, 12 pièces • 3 chambres • Vue imprenable sur le lac et le Jura • Ensoleillement toute la journée • Salle de cinéma Prix : sur demande / N°réf. : 5213w

Contact : Pierre Hagmann 022 888 18 18 geneve@cardis.ch - 26 -


ONEX

Voir d’autres images »

Superbe propriété contemporaine neuve Cette magnifique villa contemporaine se situe sur la charmante commune d’Onex. Construite en 2014, elle allie design et zénitude tout en respectant le label « Minergie ». Bâtie avec de larges baies vitrées, cette propriété de plainpied offre 8 belles pièces lumineuses et une surface utile de 400 m². • 8 pièces (5 chambres) • Charmant jardin agrémenté d’une terrasse • Environnement tranquille et verdoyant • Piscine, garage • Ensoleillement toute la journée Prix : 4’950’000.- / N°réf. : 6100w

Contact: Loïc Fuhrer 022 888 18 18 geneve@cardis.ch - 27 -


GENTHOD Propriété unique pieds dans l’eau « Les Tourelles »

D’architecture contemporaine et originale, cet objet bénéficie de façades vitrées permettant une vue sur le lac à couper le souffle depuis chacune de ses pièces. La demeure profite d’une surface habitable de 645 m² et bénéficie d’une surface utile supérieure à 1’300 m² grâce à un sous-sol entièrement aménagé et ouvert en grande partie sur l’extérieur avec de larges baies vitrées. - 30 -


Voir d’autres images »

• 13 pièces (5 chambres) • SPA avec piscine, sauna et hammam • Orientation Sud • Chambres à coucher en suite • Terrain joliment arboré Prix : sur demande / N° réf. : 4194w

Contact: Loïc Fuhrer 022 888 18 18 geneve@cardis.ch - 31 -


CHAILLY-MONTREUX Villa contemporaine aux finitions haut de gamme Cette somptueuse villa contemporaine avec piscine bénéficie de deux appartements totalisant 275 m² habitables. Le principal, composé de 5.5 pièces est situé sur plusieurs demi-niveaux. La qualité des matériaux, les grandes baies vitrées ainsi que la luminosité contribuent à une extraordinaire sensation de bien-être. • Terrain de 1000 m2 • 3 chambres • Piscine chauffée • Vue sur le lac et les montagnes • Ensoleillement optimal Prix : 2’750’000.- / N°réf. : 5902w

Contact: Karyl Chabloz 021 962 86 62 montreux@cardis.ch - 30 -

Voir d’autres images »


Voir d’autres images »

LA TOUR-DE-PEILZ

Exceptionnelle propriété contemporaine Située en bordure de forêt, cette maison d’architectes a été conçue avec des matériaux de très haute qualité et avec un respect tout particulier de l’environnement. Les finitions contemporaines offrent un charme unique à ce bien d’exception. La vue sur le lac et les Alpes depuis les terrasses y est exceptionnelle. • 6.5 pièces, 400 m2 • Terrain de 1’340 m2 • Environnement verdoyant et silencieux • Ensoleillement optimal • A 10 minutes du centre Prix : 5’800’000.- / N° réf. : 931w

Contact: Thomas Geiser 021 962 86 62 montreux@cardis.ch - 31 -


GENÈVE


GENÈVE - www.1gevray-geneve.ch Immeuble de prestige, situé au cœur de Genève, à deux pas du lac. Jouissant de technologies domotiques de pointes et d’une architecture contemporaine, le bâtiment profite d’un service de sécurité 24h/24h et 7j/7j. Les appartements se distinguent par leur luminosité et par leurs superbes finitions. • Appartement témoin, visites sur demande • 8 duplex et 9 simplex encore disponibles • De 90 m² à plus de 500 m² • Nouvelle construction – terminée le 30.11.2014 • Service de doorman Prix : Dès CHF 1’850’000.- / N°réf. : 3757w

Contact: Loïc Fuhrer 022 888 18 18 geneve@cardis.ch - 34 -

Voir d’autres images »


NYON

Voir d’autres images »

Résidence « Les Rives du Château » Résidence de grand standing aux lignes sobres et résolument contemporaines, « Les Rives du Château » sera édifiée dans un domaine privé et sécurisé, au cœur d’un parc de 2’480 m² qui saura vous procurer une intimité réconfortante dans une situation urbaine. • 5.5 pièces, 300 m2 • Vue imprenable sur le lac et les Alpes • A deux pas du lac • Matériaux sélectionnés sans concession • Grande terrasse de 120 m2 Prix : 3’800’000.- / N° réf. : 4400w

Contact: Fabien Risse 022 365 20 50 nyon@cardis.ch - 35 -


Rendez-vous au prochain numĂŠro

Profile for Cardis | Sotheby's International Realty

Lifestyle Selection No 2  

En créant « Lifestyle Selection », nous voulions avant tout partager avec vous notre amour de nos régions, nos coups de cœur pour le design,...

Lifestyle Selection No 2  

En créant « Lifestyle Selection », nous voulions avant tout partager avec vous notre amour de nos régions, nos coups de cœur pour le design,...

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded