__MAIN_TEXT__
feature-image

Page 1

Nouveaux enseignants

Aleksander Nikolaev (flûtiste) admis à la Hochschule für Musik de Dresde

1erRécital Jeunes Espoirs 2019 du Conservatoire de Cannes


Mots

La lettre du directeur

UN NOUVEL ÉLAN PAR ALAIN BALDOCCHI, DIRECTEUR

C

ette rentrée 2019 est marquée par l’émotion de voir partir en retraite Alain Pavard, Directeur du Conservatoire de Cannes depuis 2002, départ dont vous avez pu prendre connaissance en lisant son article paru dans le précédent numéro de ce magazine.

Je tiens dans un premier temps à saluer son action, pour ne pas dire l’empreinte qu’il laisse sur la ville de Cannes tout entière. Sous son impulsion, le conservatoire s’est développé, autant en nombre de disciplines proposées qu’en nombre d’élèves ; il s’est déployé sur l’ensemble de la ville, à travers les actions d’éducation artistique et culturelle et l’importance du nombre d’événements qui découlent de l’enseignement dispensé  ; il a obtenu son niveau de classement à Rayonnement Départemental par le Ministère de la Culture et le niveau d’excellence des élèves est à la hauteur des grands conservatoires environnants. Tout cela serait impossible bien évidemment sans une

équipe composée des enseignants et des personnels administratifs dont les compétences et l’engagement au quotidien sont à saluer. Tout cela serait également impossible sans la confiance accordée par chaque famille pour accompagner et soutenir les élèves, de 2 à 85 ans, dans ces parcours artistiques et je tiens à remercier chacun pour les efforts accomplis. La direction que je souhaite donner au conservatoire de Cannes se saisira de cette dynamique pour lui donner un nouvel élan, avec l’objectif de permettre à tous les artistes en formation dans cet établissement ou touchés par nos interventions sur le territoire de bénéficier d’expériences encore plus enrichissantes et diversifiées, plus solidaires et partagées. Pour cela, les pratiques collectives prendront plus de place dans le premier cycle notamment. Qu’elles se jouent en ensembles dirigés ou non dirigés, un parcours de diversification des esthétiques sera institué dès le deuxième cycle, afin que chaque élève puisse se saisir de l’immense variété de styles qui coexistent aujourd’hui et que chacun se constitue une culture éclectique et personnalisée. Les pratiques liées à la création artistique, les nouvelles écritures, l’utilisation des outils numériques continueront à être développées. La manière d’évaluer les élèves dès leurs débuts privilégiera de plus en plus une forme artistique, en scène, à l’instar des derniers événements consacrés à ceux qui passaient leurs examens de fin d’études au conservatoire cette année et dont vous trouverez le récit dans les pages de ce numéro. À travers les partenariats avec les diverses institutions artistiques du territoire, les élèves seront amenés à connaître d’autres arts, d’autres acteurs du spectacle, tels que les musiciens de l’orchestre de Cannes, les marionnettistes d’Arkétal, les acteurs de l’École Régionale d’Acteurs de Cannes Marseille, les danseurs du Pôle National Supérieur de Danse Rosella Hightower, des étudiants du futur Campus universitaire, des artistes programmés dans la saison culturelle cannoise, etc. Ces partenariats seront aussi autant d’occasions d’accompagner chacun des élèves vers leur(s) « futur(s) artistique(s) », c’est-à-dire qu’ils puissent se représenter tous les moyens qu’ils auront de s’exprimer après leur parcours au conservatoire, qu’ils se projettent dans une pratique en tant qu’artiste amateur ou en tant que professionnel. Les actions de diffusion, déjà très nombreuses, continueront à se développer sur le territoire afin de faire bénéficier à de nouveaux publics des talents des artistes du conservatoire. Celles qui pourront se réaliser dans les écoles, collèges et lycées, en maisons de retraite, à l’hôpital, etc. seront autant d’occasions supplémentaires de présenter l’étendue du savoir-faire des élèves et de valoriser davantage la pratique artistique aux yeux de leurs pairs. Je souhaite enfin qu’à travers ces projets toutes les personnes qui fréquentent notre belle institution y trouvent beaucoup de plaisir et les clés de leur épanouissement personnel. À tous, une très belle année artistique 2019-2020 !


Focus

NOUVEAUX ENSEIGNANTS

L

e Conservatoire de Musique et Théâtre de Cannes (CRD) est heureux de recevoir au sein de son équipe six nouveaux collègues :

Marc Joaniquet – Ruiz (Trombone) Né à Barcelone en 1990, il a commencé l’apprentissage du piano à l’âge de 7 ans avant de se diriger vers le trombone à coulisse. Après une licence en trombone (spécialité Jazz) au Conservatori Superior de Música del Liceu (Barcelone) Marc complète son cursus par un master en pédagogie dont l’aboutissement fut un mémoire portant sur l’utilisation de la musique comme outil d’inclusion sociale. « C’est dans cet état d’esprit que j’ai débuté l’enseignement dans la banlieue barcelonaise. En parallèle, j’ai eu le plaisir de jouer sous la direction de Maria Schneider, Sergi Vergés, Bob Sands, Ronald Baker et d’enregistrer différents albums. Mes objectifs pédagogiques sont d’éveiller la conscience musicale par l’écoute et le jeu tout en favorisant la découverte de styles musicaux internationaux. Tout en posant une méthode de travail toujours orientée vers le plaisir musical je souhaite organiser un accompagnement personnalisé propre à chaque l’élève ».

Clément Gancia (Intervenant en milieu scolaire) Clément commence la musique à l’âge de six ans à l’Académie Rainier III de Monaco. Il y pratique le trombone puis quelques années plus tard la basse électrique. Il se lance parallèlement dans la composition assistée par ordinateur de musiques actuelles électroniques et électroacoustiques grâce auxquelles il participera à plusieurs festivals (Manca, Printemps des Arts, etc.). Pour parfaire sa formation il entre ensuite au Conservatoire Darius Milhaud d’Aix-enProvence ainsi qu’au CFMI d’Aix, où il obtiendra son DUMI en 2019. Au-delà de ses activités de pédagogue, Clément est musicien interprète, bassiste et tromboniste au sein de nombreux groupes de musiques actuelles, funk, jazz et même d’orchestres classiques. « Ma culture musicale en un mot ? Éclectisme ! Je souhaite transmettre ce goût de la musique, du spectacle et de la diversité qui m’anime depuis mon plus jeune âge. Rendre la musique accessible pour les enfants afin de pouvoir les rassembler autour de ce langage universel, devant lequel nous sommes tous égaux. » Laurence Tavares (Clarinette) Après des études au conservatoire de Dijon, à l’École Normale de Musique de Paris, Laurence obtient le


Diplôme supérieur de concertiste, un Diplôme universitaire de pédagogie en musique et le Certificat d’Aptitude de professeur de clarinette. « Mes pratiques artistiques comme musicienne au sein du « Sextuor Baermann » ou dans divers ensembles de musique de chambre, ainsi qu’une expérience de directrice de projets, ont enrichi mes savoirs tout en renforçant mes convictions pédagogiques : donner du sens à l’apprentissage pour se l’approprier, tout en se révélant à soi-même. Ainsi les projets pédagogiques, mêlant les esthétiques et les envies pour que la culture soit un moyen commun de compréhension mutuelle, restent ma ligne directrice essentielle de l’apprentissage musical. » Marco Cimino (Pianiste accompagnateur, Chant actuel) Alors jeune élève pianiste au conservatoire de Cannes, Marco obtient en fin de cursus, grâce aux enseignements de Denis Weber, son diplôme de musique classique en 2006. Très sensible à l’esthétique du jazz, il poursuit son cursus au sein du conservatoire de Nice avec Robert Persi. Suivent ensuite deux années exceptionnelles de spécialisation aux États-Unis dans le cadre de la célèbre Berklee school of music de Boston où il étudiera l’art du contrepoint, de l’orchestration, la composition de musique liée notamment à l’image. Marco y approfondira également sa technique instrumentale, sous la direction de la brillante pianiste japonaise Chihiro Yamanaka. Aujourd’hui, Marco enseigne le piano et l’harmonie jazz à l’école de musique ArtCetera de Nice. Il se produit également avec des groupes de la région. « La composition est devenue mon outil d’expression privilégié mais la pratique instrumentale et l’enseignement, restent un vecteur de plaisir et de perfectionnement dont je ne pourrais me passer. Je suis très heureux d’intégrer à nouveau, mais en tant que professionnel, le Conservatoire de Cannes qui m’a tant apporté lorsque j’étais élève. Heureux aussi de partager de nouvelles expériences musicales avec la classe de chant actuel tout en transmettant ce qui m’a été enseigné pour accompagner afin d’encourager au mieux les jeunes chanteurs. » En attendant le retour de la désormais Valenciana Cécile Bontron – Maudire (professeur de harpe), c’est Megan Metheney et Graziella Bondoux qui dirigeront la classe de harpe du Conservatoire

Megan Metheney (Harpe) Musicienne inspirée et éducatrice atypique, Megan Metheney, harpiste originaire d’Arizona, utilise sa formation classique pour repousser les limites de son instrument. Elle s’attelle à créer une musique et un style mêlant jazz, folk, musique classique, contemporaine pour tendre vers davantage d’authenticité. Musicienne et artiste toujours en quête de nouvelles collaborations, Megan travaille avec de nombreux artistes appartenant à d’autres disciplines tels que des auteurs-compositeurs, arrangeurs, danseurs, chorégraphes, artistes visuels, poètes… La transmission occupe également une part importante de ses activités. Elle a notamment dirigé le plus grand programme d’enseignement public de la harpe, à Odessa, au Texas, formant de nombreux musiciens. Enfin, Megan est titulaire de deux diplômes, une Licence et un Master de musique, spécialité harpe, délivrée par deux université américaine dont l’un sous la direction de Carrol McLaughlin (harpiste jazz de renom). « Transmettre l’amour de la harpe à mes élèves  ! Leur donner les outils qu’ils utiliseront pour créer et suivre leur propre chemin en tant que musiciens. Ma pédagogie repose sur la fusion des mes expériences variées et de la méthode Suzuki. Savoir écouter son propre son, comment travailler personnellement pour toujours plus d’authenticité dans l’expression individuelle reste pour moi l’essentiel. » Graziella Bondoux (Harpe) Après des études musicales au conservatoire de Nice, Graziella se perfectionne à l’institut Curtis de Philadelphie. De retour en France, elle se forme à la pédagogie au CEFEDEM-SUD d’Aubagne, et obtient son Diplôme d’État. Depuis, elle enseigne dans plusieurs écoles de musique de la région. Graziella se produit régulièrement dans différentes formations de musique de chambre et intervient en tant que musicienne supplémentaire à l’orchestre de Monte-Carlo. «  Passionnée par la pluralité des styles musicaux y compris les Musique du monde, je souhaite faire découvrir aux élèves toutes ces sensibilités. De même que fabriquer sa propre harpe « pop – harpe » légère donc transportable reste une corde originale supplémentaire que je proposerais aux jeunes musiciens ! »


Talk

ALEKSANDER NIKOLAEV (FLÛTISTE) ADMIS À LA HOCHSCHULE FÜR MUSIK DE DRESDE Aleksander Nikolaev, élève de Caroline Debonne (professeur au Conservatoire de Cannes) a été récemment admis en Master à la Hochschule für Musik de Dresde dans la classe de Stéphane Réty (flûte solo de l’Orchestre Symphonique de Bâle et du Zürcher Kammer Orchester). Sur 32 candidats seuls 3 ont été retenus ! «  Ma rencontre avec Caroline Debonne, professeur de flûte avec d’autres professeurs du conservatoire de Cannes a eu lieu en 2013 lors d’une master class dans mon école de musique à Pleven, Bulgarie. Cette master class était organisée par Ventzislava Choykova (fille de l’ancien directeur de cette école). Toujours attiré par la France j’ai exprimé à Mme Debonne mon envie de m’y rendre pour étudier avec elle. Comment remercier aussi Mme Choykova (professeur au Conservatoire de Cannes) et Mme Lipkovic (APES) qui m’ont tant aidé sur

de nombreux aspects de ma vie à Cannes. J’ai également rencontré Henri Pourtau (professeur au Conservatoire de Cannes), pour étudier l’orgue, cet instrument est devenu une seconde passion puisque j’ai tenu les orgues de la cathédrale Sainte - Réparate à Nice ! Mon passage au Conservatoire de Nice en 2016 dans la classe de Sibel Pensel m’a ensuite permis d’obtenir une Licence universitaire. La musique m’a construit… Elle m’a donné de l’ambition, un métier, elle m’a permis de voyager, rencontrer des gens et cultures différentes tout en découvrant et en comprenant toujours davantage le monde qui m’entoure et par là… moi-même. » Cet élève brillant a également remporté deux Prix lors de concours internationaux en 2018 à Nice et en Bulgarie !


Talk CONCERT DE CLÔTURE TRIOMPHAL !

L

e grand concert de fin d’année du conservatoire de musique a été donné le 25 juin en l’église Notre-Dame de Bon Voyage en présence du Maire de Cannes, de l’adjoint à la Culture, de la conseillère déléguée à la Culture et de la directrice de la Culture.

tine Forget, splendide dans l’Ouverture des Feux d’Artifices de Haendel suivi du Concerto pour Harpe (1er mouvement), en soliste Cécile Bontron Maudire, musicienne raffinée et d’une rare élégance de phrasé. En guise de surprise hors programme vint ensuite un petit groupe de musiciens du conservatoire pour interpréter une pièce récemment écrite par un élève en classe de composition, Hugo Prunet, également chef d’orchestre, avec en soliste la jeune flûtiste Lisa Kordic. Cette pièce merveilleusement bien jouée par les jeunes musiciens et bien écrite fut acclamée par le public conquis. S’installèrent ensuite les 50 jeunes musiciens de l’orchestre de 2e cycle placés sous la direction de Nadine Miccio, musicienne intuitive possédant le sens de la précision musicale, dans Il était une fois dans l’ouest de Morricone puis dans une « fantaisie russe » de Portnoff. Savoureuse prestation de ces jeunes élèves de 10 à 15 ans. Les quarante jeunes chanteurs du Cycle Spécialisé prirent place à leur tour sous la direction de Florence Daly accompagnés au piano par Eugénie Goldobine, pour interpréter quatre mélodies de Haendel, Bhraunain, Schonberg et Nilsson. La qualité vocale de ce jeune chœur fut reconnue par le public qui ne ménagea pas ses applaudissements. Le chœur d’adultes composé d’une vingtaine de per-

Ce concert était le dernier que présentait le directeur du conservatoire Alain Pavard après dix-sept années placé à la direction de l’établissement avant son départ à la retraite, ce qui tendait à rendre cet événement particulièrement émouvant. Plus de cinq cents personnes y ont assisté. Après une superbe ouverture sur les Feux d’Artifices de Haendel, Alain Pavard prit la parole pour témoigner son bonheur d’avoir dirigé le conservatoire, avant de céder la place au Maire de Cannes : Ce que fait le conservatoire est magnifique, il transmet le goût de l’excellence, il y a une culture française parce qu’il y a une esthétique française. Notre mission est de transmettre ce qu’il y a de meilleur de la culture à nos enfants. La musique est une exigence complexe, mais quelle source d’épanouissement et d’accomplissement, de lien social, alors pour cela, je veux rendre hommage à Alain Pavard, je veux vous remercier de votre implication, de votre passion et exigence pour la transmission de la musique » Plus de cent musiciens et soixante chanteurs étaient simultanément en scène dans un programme allant du classicisme au romantisme, des musiques de films au moderne. Tout d’abord l’orchestre symphonique du cycle 3 composé de 70 musiciens et placé sous la direction de Marie-Chris-

sonnes entonna ensuite la musique Dry for tears de Johns Williams accompagné par l’orchestre du conservatoire dirigé par Marie-Christine Forget. Ce fut ensuite au tour d’Alain Pavard de prendre la baguette pour présenter la célèbre Valse des Fleurs du conte Casse-noisette de Tchaïkovsky. L’orchestre démontra une fois encore son aisance et sa maîtrise de la partition sous la baguette du chef. La surprise fut la fin du concert lorsqu’Alain Pavard interpréta trois airs celtiques à la cornemuse accompagné par l’orchestre. La stupeur du public fut grande, les enregistrements des auditeurs nombreux et les applaudissements éclatants jusqu’à l’ultime moment où le public fredonna Amazing Grace, accompagnant ainsi la cornemuse et l’orchestre. Un grand moment d’émotion musicale partagée !


Talk 1ER RÉCITAL JEUNES ESPOIRS 2019 DU CONSERVATOIRE DE CANNES, UN SUCCÈS !

U

ne remarquable réussite pour une première ! Nous sommes, en effet, fiers de nos élèves et honorés que ces quatre jeunes artistes aient porté un tel récital sur scène et obtenus leur unité de valeur pour finaliser leur Diplôme d’Études Musicales. Un climat émotionnel à fleur de peau, palpable dès les premiers instants lorsque nous entendions, précédant chacune des prestations, l’enregistrement en voix off des candidats laissant librement exprimer leur cœur à propos de leur amour de la musique et du profil musical de leur programme. Lisa Kordic (mention Bien), flûtiste, élève de Caroline Debonne, eut le privilège d’ouvrir ce concert, suivie de Margot Malis (mention Bien), pianiste, élève d’Elsa Cassac, de Paul Ballesta (mention Bien), violoniste, élève de Mariko Baujard et de Paul Aujoulat (mention Très Bien à l’Unanimité avec Félicitations du Jury), élève de David Lévy et Michel Capolongo. Dans le jury  : Michel Camatte, directeur musical et directeur honoraire du

Conservatoire d’Aix en Provence, JeanMarc Boissière flûtiste, professeur au conservatoire d’Aix en Provence, Pierre Bensaïd, professeur de violon au conservatoire de Nice et membre de l’orchestre philarmonique de Nice, et Nathalie Lanoë, professeur de piano au conservatoire de Marseille. « Cette forme d’examen-concert m’a beaucoup plu car elle m’a permis de jouer dans un cadre professionnel, les musiciens étant des personnes de scène. Enfin, cela m’a permis de bâtir un travail avec mon professeur, de diversifier mon répertoire, d’acquérir des connaissances sur différents styles d’écriture et de développer ma technique. La pièce que j’ai préféré interpréter ce soir-là fut la Polonaise numéro 5 de Chopin car j’ai essayé de transmettre à la fois le côté martial mais aussi l’amour de Chopin pour son pays où d’ailleurs son cœur est enterré. » (Paul Aujoulat) À vous tous, bravo ! Vivement le deuxième Récital des Jeunes Espoirs 2020 du Conservatoire de Cannes !


Talk COMPTES-RENDUS DE CONCERTS Dans le cadre de leurs études, les élèves doivent rédiger des comptes-rendus de concerts deux fois par an. Ce travail se présente sous la forme d’un écrit, restitué dans les cours de formation musicale. L’objectif est de les former à adopter et à formaliser un véritable regard critique et constructif, regard essentiel pour leur formation de musicien. La rédaction de Résonances a choisi de mettre en valeur les travaux qui, selon les professeurs de Formation Musicale, présentent la meilleure qualité éditoriale. Vous en découvrirez deux d’excellente tenue et d’un niveau remarquable. Peu importe l’esthétique musicale l’essentiel est de vivre l’expérience du spectacle vivant !

2018-2019

2018-2019 FREITAS Delali

2C4 DE CONCERT N°1 COMPTE RENDU 0 TOUR G2

Quand : MERCREDI 21

NOVEMBRE 201

8

ICE FRANCE

OÙ : PALAIS NIKAÏA, N Heure : 20H

S

ING + MUSICIEN GLISH, ABOU DEBE

Artistes: DADJU, FRAN

EUROS – ASSISES

U DE CONCERT AU

COMPTE REND Places : ENVIRON 40 NANT POUR UN R UN IX PLUTOT ETON IX DE PRESENTE DADJU EST UN CHO J’AI FAIT LE CHO cert ? UN CONCERT DE SOIENT PLUS AXES SUR LA MUSIQUE CLASSIQUE, CHOISI EST DADJU. Pourquoi ce con AI ’ J IQUE

RS DE MUS . L’ARTISTE QUE AUTRE UNIVERS . BIEN QUE NOS COU E DECOUVRIR UN CONSERVATOIRE r français de POUR VOUS FAIR C’est un chanteu IQUE ACTUELLE t un né le 2 mai 1991. CONCERT DE MUS

ana étai a Nsungla est père Djuna Djan complet Dadju Djun iciens puisque son rappeur Dadju de son nom e famille de mus e que le célèbre ent. Il est issu d’un son frère n’est autr RnB principalem côtés d’Abou Tall Papa Wemba, et aux de ai ica Sek mus la Shin pe Viva sein du duo The le d’or : au sing 2 chanteur du grou 201 ifiée en n sera cert mence sa carrière dont une chanso quera le début Maitre Gims. Il com un album, Indéfini, ière solo qui mar deux mixtapes et commença sa carr l qu’i 7 avec qui il sortira 201 en nt Et c’est seuleme Aime moi demain.

de son succès. de isément la réédition an 2.0 (plus préc certifié trois fois ière solo : Gentlem . Cet album a été entreprit en carr m Nice albu tour son G20 t C’es lors de son nteur présentera 2018) que le cha nt de l’artiste. prouvant le tale disque de platine

ndant immenses atte cert : plusieurs files Nous observons x du concert. lieu les sur e 17 :30 : Arrivé scule et monde se bou s le Palais. ant un urité. Tout le de rentrer dan u stoppés dev trôle de la séc mes à nouvea grillages et con som des s e nou sur les tur nt ver uns me assés les lheureuse 18 :30 : Ou ent Ma te e. tten tré par d’a l’en vis ction de long moment sont pas sui court en dire s subissons un Dadju mais ne r un titre de tir de là, nou portail. A par tente à chante se nes son es per ff autres. Certain sion. Palais et le sta foule sous ten ant la porte du le reste de la s arrivons dev nd portail. Nou gra du e tur 19 :00 : Ouver t. Nous nous tickets. era le concer contrôle nos e où se déroul s la grande sall ut du concert. s (enfin) dan déb ron au ent qu’ s jus Nou s 19 :10 : ore 50 minute patientons enc mencer. installons et ctacle va com moins eignent, le spe titres plus ou lumières s’ét Les : cert avec ses :00 20 tie de ce con par re miè urera la pre ass qui ish C’est Frangl … Elle, Vargas etc connus comme

con Déroulement du

en arc n des miroirs en arrière-pla estrade avec arait sur une app Il ne. scè re en Puis Dadju ent re. nneur de sa mè de cercle. nne » en l’ho c le titre « Lio son concert ave Il commence public. est le s connus du à un jeu qui chainent, tou s allons jouer Les titres s’en lique que nou ètera en loupe. soit et nous exp ncera et ce rép où Dadju s’as difficile, siques comme s nt trè mu me it mo ses éta un de Viens le d’une ntal. L’exercice tie instrumenta à cet instrume suivant : la par e le titre associé de reconnaitr avec Notre but est s. fan venir le défier nds gra du public de même pour les des membres un exercice de ju propose à à Dad ocié nd ass nt e qua n’o êtr poursuit ssée qu’elles (ce jeu peut Le concert se tre le chrono dû être si stre ohohah » con jeu. Il réalise ont surement se prêter au essayé mais son célèbre « de ont ju nes Dad son de Trois per s c’est autour respiration). r bouche. Pui sionnant. un son de leu t à fait impres pas pu sortir présentant ce qui est tou siciens en les 29 secondes oge de ses mu son record ; le prouva en également l’él fera s rien. Il nous nou e musique n’est cert, l’artist de jouer on la nt , con aie du eux s rêt rs san s’ar Au cou e que effet lorsqu’ils et nous expliqu stater qu’en tous un par un avons pu con siciens. Nous sique. mu mu la les s nt dan êta pulsé arr nquait ns l’ayant pro lque chose ma de ses chanso sentait que que plus célèbre « Reine », la e titr le c ave hève vente Le concert s’ac des stands de te du succès. nous trouvons devant la por s encombre et se déroule san ais NikaÏa. e Pal sall du la ée de ntr tie l d’e 23 :00 La sor ur dans le hal figie du chante de t-shirt à l’ef squ’avant le m’attendais pui cert : à laquelle je Mon avis sur le con Dadju. Chose sait. le concert de dui ié pro réc e tist app que l’ar J’ai réellement rmément ce tance du coté ciait déjà éno ucoup d’impor concert j’appré ju accorde bea le fait que Dad cédemment. le décrire pré yant surpris est pu m’a ns ses avo s cho é. A Une des ns comme nou ion et la sécurit de ses chanso ler , est l’organisat instrumentale se faire bouscu qui excusable ns facilement noterai, mais négatif que je et nous pouvio nt ux poi ma l ani seu Le comme des ité tra it éta te. Nice le public la file d’atten au moment de et se blesser

FREITAS Delali

Franglish

Dadju

g Abou Debein


Talk VENEZ DANSER BAROQUE AVEC STÉPHANIE GILLET ! UNE INITIATIVE ORIGINALE ! Oui vous avez bien lu… Il s’agit bien là non pas de musique ou de théâtre mais de danse ! La musique dite « baroque », vieille de 300 ans et davantage, jouit aujourd’hui d’une popularité certaine auprès du public et des apprentis musiciens. Les morceaux interprétés portent souvent des titres évocateurs de danses comme Courante, Sarabande, Menuet ou Chaconne. Comment interpréter ces danses des XVIIe et XVe siècles sans avoir vécu cette expérience corporelles du geste dansé, (ses accents, ses rythmes, son tempo, ses pas…) ? En général la danse est un art réputé éphémère, car rarement fixé par écrit pour les générations futures. Avec la danse baroque française la « belle danse » développée sous le règne de Louis XIV par Pierre Beauchamp et ses collègues, nous avons une chance inouïe ! Quelques danseurs et chorégraphes autour de 1700 (Feuillet, Pierre Rameau) fixèrent sur le papier, au moyen d’une notation spéciale, claire et élégante, les pas et les figures. Dans ce style de danse, il n’y a pas de « grands sauts » ni de prouesses acrobatiques, mais une netteté et une précision redoutables doublées d’une oreille musicale très développée. Stéphanie Gillet est avant tout musicienne – claveciniste diplômée et professeur. La danse est une seconde nature puisqu’elle s’associe avec plusieurs compagnies de danse dont ses compétences musicales lui permettent de créer une approche pédagogique bien adaptée aux élèves musiciens. Le stage que Stéphanie a donné les 11 et 12 mai dernier à la villa Les Bleuets fut centré sur l’apprentissage de quelques positions corporelles, pas et figures basiques des danses « baroques » et surtout sur le ressenti musical de leurs rythmes et accents. Ce fut non seulement instructif et formateur, mais aussi un passe-temps agréable et convivial. En grand merci à Stéphanie que le Conservatoire de Cannes accueillera à nouveau très volontiers ! (Dimitri Goldobine)


Talk

MASTER CLASS D’ONDES MARTENOT PAR AYAKO HASE Le 25 mai dernier, le conservatoire de Cannes eut la joie d’accueillir l’ondomiste Ayako Hase. Née à Niigata City au Japon, Ayako a commencé sa carrière musicale dès le plus jeune âge. Elle a étudié le piano, la théorie musicale, la composition et les arrangements à la Royal Academy of Music de Londres avant de revenir au Japon pour y terminer sa maîtrise en musicologie. Elle continue actuellement de parfaire son apprentissage des Ondes avec Christine Ott au conservatoire de Strasbourg. Désireux de découvrir cet étrange système aux sonorités oniriques et mystérieuses, les élèves n’ont pu résister à cette nouvelle approche de la création sonore. En effet, cet instrument monodique à oscillateur électronique se caractérise par ses sonorités particulières, dont la plus connue, proche de la sinusoïde, évoque des voix « venues d’ailleurs », assez proche de la scie musicale, mais présente bien d’autres possibilités, particulièrement au niveau de l’expression (vibrato, glissandi, tiroir à timbres…). Chacun a ainsi pu explorer de nouveaux espaces aux textures sonores bien particulières !


CONCERTS - 2019/20 - ENTRÉE LIBRE

CONSERVATOIRE DE MUSIQUE ET THÉÂTRE DE CANNES

2019 FESTIVAL D’AUTOMNE

OCTOBRE DU DIM. 15 SEPTEMBRE AU DIM. 13 OCTOBRE À 11H30 MARCHE FORVILLE Moments musicaux Forville classe d’Armand Reynaud

NOVEMBRE SAM. 16 À 14H CONSERVATOIRE Conférence sur les études supérieures en musique par Andres Ramos VEN. 22 À 18H30 ET 19H30 VILLA LES BLEUETS Vendredis musicaux SAM. 30 DE 14H À 19H ARLUCS Master class de chant lyrique

DÉCEMBRE VEN. 6 À 18H30 ET 19H30 VILLA LES BLEUETS Vendredis musicaux SAM. 7 À 20H ÉGLISE PROTESTANTE UNIE Musique de la Renaissance. Pour le 500e anniversaire de L de Vinci

FESTIVAL DE NOËL VEN. 13 À 20H MIRAMAR Noël Swing ! SAM. 14 À 18H LICORNE Noël des Suzukis! MER.18 À 20H LICORNE Noël Classique ! VEN. 20 À 20H LICORNE Noël des Chœurs !

FESTIVAL D’HIVER

2020

JANVIER SAM. 25 À 18H30 CHAPELLE ST CASSIEN Concert de la classe de musique ancienne

LUN. 27 À 20H ARLUCS Musique de chambre et piano à 4 mains

FEVRIER DIM. 2 À 18H LICORNE Concert BattSax

VEN. 29 À 18H30 ET 19H30 VILLA LES BLEUETS Vendredis musicaux SAM. 30 À 20H ÉGLISE PROTESTANTE UNIE Chœurs en fête ! DIM. 31À 18H LICORNE Soirée musicale du Ciné au Cabaret !

VEN. 7 À 18H30 ET 19H30 VILLA LES BLEUETS Vendredis musicaux

JUIN

MARS

MER.3 À 19H MIRAMAR Musique de chambre et piano à quatre mains

VEN. 6 À 18H30 ET 19H30 VILLA LES BLEUETS Vendredis musicaux DIM. 8 À 16H (CONFÉRENCE) ET 18H (CONCERT) LICORNE Happy Birthday Vivaldi !

MER.3 DE 10H À 18H CRD Garden party VEN. 5 À 19H MIRAMAR Deuxième Récital des Jeunes Espoirs 2020 du Conservatoire de Cannes

SAM. 21 À 20H LICORNE Journées de la guitare

SAM. 6 À 16H30 ET 20H THÉÂTRE ALEXANDRE III Rencontres des classes de théâtre

VEN. 27 À 18H30 ET 19H30 VILLA LES BLEUETS Vendredis musicaux

SAM. 6 À 20H ÉGLISE PROTESTANTE UNIE Musique Ancienne

DIM. 29 À 18H LICORNE Conte musical

DIM. 7 À 18H LICORNE Orchestre à cordes

MAI

MAR. 9 ET JEUDI 11 (HORAIRES À PRÉCISER) LICORNE Écoliers en Scène

FESTIVAL DE PRINTEMPS

SAM. 2 À 17H ET À 20H MIRAMAR Récitals du Cycle spécialisé DIM. 3 À 18H LICORNE Les Ans-Chanteurs

FESTIVAL D’ÉTÉ SAM. 20 À 20H MIRAMAR Concert percussions « musique du monde »

VEN. 8 À 20H LICORNE Electro-Impact 2 ! DIM. 10 À 18H LICORNE Big-Band de Jazz et Chœur Jazz DU DIM. 10 MAI AU DIM. 28 JUIN À 11H30 MARCHE FORVILLE Moments musicaux Forville (jazz, percu, musiques actuelles, Bossa) LUN. 25 ET MAR. 26 (HORAIRES À PRÉCISER) LICORNE Écoliers en Scène

MER.24 JUIN À 20H LICORNE Concert des disciplines d’érudition

JUILLET MER.1ER À 17H MIRAMAR Récital de fin de Cycle CEM avec remise des diplômes SAM. 11 À 17H LICORNE Concert clôture Académie d’été

MER.27 À 20H THÉÂTRE ALEXANDRE III Rencontres des classes de théâtre MER.27 À 20H MIRAMAR Concert Création-compositions

d’infos sur cannes.com

Un événement #MairiedeCannes

Profile for Ville de Cannes

Résonances N° 49 - Octobre 2019  

Le magazine du conservatoire de musique et théâtre de Cannes Octobre 2019 N° 49

Résonances N° 49 - Octobre 2019  

Le magazine du conservatoire de musique et théâtre de Cannes Octobre 2019 N° 49

Profile for cannes

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded