Issuu on Google+

EXPRESSION La lettre du Député-Maire de Cannes

Chères Cannoises, chers Cannois,

L

a période estivale que nous venons de vivre a été marquée par une affluence record de touristes et vacanciers venus séjourner dans notre cité tout au long de l’été, jusqu’aux portes de l’automne. S’ils en ont fait le choix, en si grand nombre, c’est bien qu’à l’évidence la destination de Cannes s’impose de plus en plus comme un havre de villégiature, renouant ainsi avec son lustre d'antan.

Un tel résultat, qui en cette période de crise majeure flirte avec la performance, n’est pas le fruit du hasard, mais celui du travail des équipes mobilisées, tant au niveau des services publics que du secteur privé, pour capter la clientèle, développer et moderniser les infrastructures d’accueil, maintenir une offre culturelle et événementielle de qualité, renforcer la sécurité, préserver et embellir un cadre de vie exceptionnel.

Tout au long de l’année, c’est vous qui profitez de cette réalité si recherchée par nos visiteurs. Vous qui payez des impôts pour que la municipalité élue apporte et garantisse, à travers ses orientations budgétaires et politiques, ses projets et réalisations, la meilleure qualité de vie possible pour tous les habitants, dans un souci permanent d’équité sociale et de solidarité. Une politique budgétaire récompensée par l’agence de notation internationale Standard and Poor's – la même qui a dégradé il y a quelques semaines la note des États-Unis – qui vient de rehausser la note de la Ville de Cannes, la passant de « AA- » à « AA ». Une performance quasi-unique pour une collectivité au regard du contexte international, et qui démontre de manière irréfutable et contrairement aux rumeurs malveillantes véhiculées sans cesse par un groupe d’opposition municipal, la solidité financière de la Ville de Cannes. Concrètement cela contribue à réduire les annuités de la dette. L’équipe municipale sait prendre et assumer sa propre responsabilité dans le mandat que vous lui avez confié. Les décisions prises au cours des derniers conseils municipaux et présentées, pour les plus importantes d’entre elles, dans ce document, témoignent de cette volonté d’œuvrer au quotidien pour un mieux vivre ensemble et du souci permanent de préserver l’intérêt général. La réforme territoriale qui doit conduire notre ville, comme toutes celles de France, à intégrer une intercommunalité à fiscalité propre en 2012 constitue un enjeu majeur qui renforcera ou affaiblira, selon la cartographie finale, le modèle économique, social, culturel et environnemental que nous avons su mettre en place au cours de la décennie écoulée. Ce modèle doit servir à la prospérité de l’ensemble de l’agglomération, au sein d’un territoire que nous espérons cohérent, étendu sur un périmètre compris entre Cannes-Grasse-Antibes que nous défendons. Il ne peut être abandonné à une configuration a minima, qui placerait notre ville en minorité systématique, et donc chaque Cannois en situation de ne plus maîtriser son avenir. Surtout, cette intercommunalité ne doit pas impliquer une hausse de la fiscalité. Ensemble, nous avons à poursuivre le renouveau de Cannes qui en fait le succès reconnu et recherché sur la place internationale. Vive Cannes ! Le Député-maire de Cannes EXPRESSION / N° 23 - octobre 2011 - 1


EXPRESSION INTERCOMMUNALITÉ

CANNES RETIENT LE TERRITOIRE CANNES-GRASSE-ANTIBES a municipalité a réaffirmé lors du conseil du 18 juillet dernier sa volonté de retenir comme territoire pertinent, dans le cadre de la loi qui impose à toutes les communes en France d'être en intercommunalité d'ici juin 2013, le territoire dit « CannesGrasse-Antibes », élargi à 53 communes. Elle a donc émis un avis défavorable sur le projet de Schéma départemental de coopération intercommunale (SDCI) tel que notifié en avril par le préfet des Alpes-Maritimes qui prévoit une intercommunalité plus restreinte, limitée aux communes du bassin cannois et grassois auquel s'ajoute les villages du haut-pays. Ce découpage territorial séparé donc en deux entités distinctes à l'ouest du département (d'un côté la communauté d'agglomération de Sophia-Antipolis étendue au canton de Coursegoules et de l'autre la fusion de la communauté d'agglomération Pôle Azur Provence, de la communauté de communes des Terres de Siagne, de la communauté de communes des Monts d'Azur avec adjonction des communes de Cannes, du Cannet, de Mandelieu-la Napoule, de Mougins et de Théoule-surmer) n'est pas en cohérence avec la réalité du bassin de vie, des flux et des synergies économiques.

L

La municipalité a émis un avis défavorable sur le projet de Schéma départemental de coopération intercommunale (SDCI) tel que notifié en avril par le préfet des Alpes-Maritimes. Dynamiques démographique et économique Le rapprochement Cannes-Grasse-Antibes répond, en effet, à une dynamique sociodémographique homogène. L’accroissement démographique y est continu et supérieur au reste du CONSEIL MUNICIPAL DU 20 JUIN 2011

CULTURE  : CANNES MET L'ART NIPPON À L'HONNEUR

En octobre, la ville a organisé à l'espace Miramar une exposition exceptionnelle d'œuvres de Yoshitaka Amano, à l'occasion des célébrations du 20e anniversaire du jumelage de la commune avec la ville de Shizuoka, dont l'artiste japonnais est originaire. Il est notamment le dessinateur du célèbre jeu vidéo « Final Fantasy » et des mangas « Gatchaman » et « Maya l'Abeille ». BUDGET COMMUNAL : LE PLAN DE RIGUEUR PORTE SES FRUITS

Depuis 2008, la Ville a mis en place un plan de rigueur pour diminuer les charges de fonc2

Conseils municipaux des 20 juin, 18 juillet, 12 septembre 2011

département. Sa zone d'emploi va également continuer à croître à un rythme moyen annuel de + 0,65 % par an, contrairement à celle de l'est. La zone concentre aussi 46,5 % des salaires du département sur quatre filières d'excellence (l'industrie, les technologies de l'information et de la communication, les sciences du vivant, et l'accueil) et se rapproche ainsi de la zone d'emploi de Nice (50,6 %). Il existe donc une dynamique et une réelle complémentarité de l'activité économique sur l'ensemble de l'ouest du département démontrées également par le niveau élevé de déplacements à l'intérieur de ce secteur. Le périmètre voulu par la municipalité permettrait donc une croissance plus soutenue, induisant une création de richesses supérieure au bénéfice de l'emploi notamment.

Rationalisation : moins d'établissements publics pour plus d’efficacité Unifié, ce bassin de vie « Cannes-Grasse-Antibes » offrirait aussi la possibilité de définir une politique commune sur ce périmètre en matière d'aménagement de l'espace, de transports publics, d'eau et d'assainissement, de collecte et de traitement des déchets ménagers, de préservation de la qualité de l'environnement et de prestations sociales et de proximité. Enfin, à cette échelle, le territoire voulu par la municipalité atteint plus efficacement l'objectif de rationalisation, donc d'économies, clairement énoncé par la loi de réforme des collectivités territoriales. L'écart entre le projet de SDCI élaboré par le préfet et celui d'un périmètre élargi « Cannes-Grasse-Antibes » est de onze établissements publics de coopération intercommunale supprimés ou fusionnés. Ce sont donc des charges de fonctionnement considérables qui seraient supprimées au bénéfice des contribuables avec une qualité de service à l'usager accrue. La municipalité a ainsi proposé ce schéma « Cannes-GrasseAntibes » au préfet des Alpes-Maritimes qui l'étudiera au cours d'une prochaine Commission départementale de coopération intercommunale. Le futur schéma choisi devant être achevé le 31 décembre 2011.

tionnement. Ainsi, les effectifs sont passés de 2 659 en 2008 à 2 545 au 31 août 2011, soit une économie financière de 4 000 000 € entre 2008 et 2011, sans que les prestations de service public ne soient affectées grâce à une optimisation de l’organisation interne. Les frais de personnel représentent 47 % des charges de fonctionnement, un ratio qui situe la Ville de Cannes en dessous de la moyenne nationale des dépenses de personnels des collectivités de même taille. URBANISME : 25 000 EUROS D'AIDES POUR REDORER LES FAÇADES

Onze nouveaux dossiers de subventions dans le cadre de travaux de ravalement de façades ont été validés par la municipalité. Cette dernière s'est, en effet, engagée, depuis plus de 10 ans, à

instaurer un dispositif d'aide à l’amélioration et à l’embellissement des bâtiments (aides variables en fonction des périmètres et des types de travaux réalisés). Près de 25 000 euros viennent ainsi d'être octroyés pour des réfections de devantures commerciales et de façades d'habitations privées. ACCESSIBILITÉ  : LA VILLE ŒUVRE POUR LES PERSONNES HANDICAPÉES

La municipalité vient de valider le rapport annuel de la commission communale pour l’accessibilité. Près de 422 000 euros ont été investis en 2010 dans des travaux de mise en accessibilité de bâtiments ou locaux (collège Les Mûriers, piscine des Oliviers, boulodrome des Platanes, etc.). L'an passé, 40 nouvelles places PMR ont également été créées portant à 405

EXPRESSION - La Lettre du Député-Maire de Cannes / N° 23 - octobre 2011


EXPRESSION

Conseils municipaux des 20 juin, 18 juillet, 12 septembre 2011

■ CONSEIL MUNICIPAL DU 18 JUILLET 2011

le nombre de ces places de stationnement pour les conducteurs à mobilité réduite sur le territoire communal. Des aménagements de voiries ont également été financés pour un budget de 113 000 euros. SOLIDARITÉ : 125 M2 DE LOCAUX POUR LES "RESTOS DU CŒUR"

Les restaurants du cœur vont bénéficier d'un nouveau lieu à La Bocca. La municipalité vient, en effet, de leur attribuer de nouveaux locaux d'une superficie de 125 m2, situés 160 avenue Michel Jourdan. L'association, qui œuvre pour les personnes en difficulté, était jusqu'alors accueillie dans un local de 92 m2 dans l'ancien centre commercial de Ranguin. Elle dispose désormais de locaux plus adaptés pour mener à bien l'indispensable mission qu'elle effectue.

AMÉNAGEMENTS : LES TRAVAUX DU CENTRE AQUATIQUE VONT DÉBUTER

La Ville s'apprête à lancer, avant la fin de l'année, les travaux du nouveau centre aquatique sportif de La Bocca, sur le site de l'actuelle piscine Pierre-de-Coubertin. Cet équipement ouvrira courant 2013 et sera composé d'un bassin olympique découvert de 50m x 25m, de 800 places en tribunes, d'un bassin découvert ludique, d'une pataugeoire, ainsi que de vestiaires, de locaux administratifs et techniques. À noter que l'actuelle piscine Coubertin restera ouverte pendant les travaux.

EXPRESSION - La Lettre du Député-Maire de Cannes / N° 23 - octobre 2011

CONSEIL MUNICIPAL DU 18 JUIL. 2011

DÉMOCRATIE : DES SALLES COMMUNALES POUR LES PRIMAIRES DU PARTI SOCIALISTE

Sept salles municipales ont été mises à disposition du parti socialiste, à titre gratuit, les 9 et 16 octobre, dans le cadre de leurs primaires, en vue de la prochaine campagne présidentielle. Le salon jaune de l'hôtel de ville, les lycées Carnot, Les Broussailles, Jules-Ferry, Jean-Macé et les écoles Frédéric-Mistral et Bocca-Verrerie ont ainsi été concernés pour permettre aux Cannois de tous les quartiers d'aller voter sans trop de difficultés. Des urnes et des isoloirs ont été également mis à disposition durant ces deux journées.

3


EXPRESSION ENSEIGNEMENT

LE CAMPUS UNIVERSITAIRE CANNOIS SUR DE BONS RAILS a Ville de Cannes, l'Etat, l'université de Nice-Sophia Antipolis (UNSA) et le Crous de Nice-Toulon s’apprêtent à signer la convention pour la réalisation d'un campus universitaire dédié aux technologies numériques, aux médias et au tourisme de qualité sur le territoire de la commune.

Conseils municipaux des 20 juin, 18 juillet, 12 septembre 2011

3  000  m 2 pour l’accueil de cinq cents nouveaux étudiants. L'entretien et le fonctionnement de ce bâtiment seront, par la suite, assurés par l'Université de Nice-Sophia Antipolis. Quant au bâtiment dédié à la restauration et l'hébergement, il sera financé et géré par le Crous.

L

Il s'agit pour la municipalité d'assurer le maintien et d'obtenir le transfert et la création de nouveaux diplômes, de bac +2 à bac +5, et même jusqu'au doctorat, sur trois thématiques définies qui constituent les fers de lance de l'économie cannoise et offrent ainsi les meilleures garanties de débouchés : « journalisme et communication », « cinéma et technologie du numérique », « tourisme et hôtellerie de luxe ». Elles ont été déterminées en étroite concertation avec l’UNSA, et avec l'avis favorable du Ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche en fonction des réalités locales et des débouchés locaux, nationaux et internationaux. Le programme privilégiera, quant à lui, deux grands axes : la recherche et l’enseignement. Le site accueillera environ mille étudiants.

La Ville y met à disposition un terrain d’une superficie totale de plus de 6 600 m2 où seront installés les trois composantes du campus à savoir des bâtiments d'enseignement, de restauration et d'hébergement. La municipalité a mis un point d’honneur à conserver la propriété du terrain et du bâtiment d'enseignement qu'elle finance en établissant un bail emphytéotique à l’Université. La vente d’un terrain communal, le terrain Astégiano, permet de financer l’achat des parcelles nécessaires et la construction du bâtiment. C'est donc une opération neutre financièrement pour la commune – et donc le contribuable – mais qui ne le sera pas pour les jeunes Cannois désirant poursuivre des études supérieures. ■ CONSEIL MUNICIPAL DU 20 JUIN 2011

LOGEMENT

La ville demeure propriétaire e choix de l'implantation de ce campus s’est porté sur le site dit « Europe Mimosas », en plein cœur de La Bocca, et à proximité directe du Centre de Formation des Apprentis de la Faculté des métiers, de l'Institut Universitaire de Technologie et de différentes installations sportives.

L

La Ville y met à disposition un terrain d’une superficie totale de plus de 6 600 m2 où seront installés les trois composantes du campus à savoir des bâtiments d'enseignement, de restauration et d'hébergement. Elle prend à sa charge la construction du bâtiment d’enseignement, de recherche et d’administration d’environ

CONSEIL MUNICIPAL DU 12 SEPT. 2011

ÉDUCATION : L'ÉCOLE MATERNELLE METZ DEVIENT L'ECOLE MATERNELLE ANGEMARIE MINICONI

Un héros cannois de la résistance donne désormais son nom à l'école maternelle Metz. La municipalité vient en effet de décider de rebaptiser l'établissement, «  École maternelle Ange-Marie Miniconi ». Né en 1911, Le « Commandant Jean-Marie » avait constitué un groupe de résistants portant son nom « Groupe Jean-Marie », à l'origine d'actions de sabotage conséquentes. Après la guerre, il reprenait son poste d’instituteur à l’école Hélène Vagliano où il termina sa carrière en 1971.

4

L’OFFICE PUBLIC DE L’HABITAT RACHÈTE UNE PARTIE DE LA RÉSIDENCE LES OLÉANDRES ans le quartier de Ranguin, l'Office public de l'habitat Cannes et rive droite du Var a annoncé qu'elle se portait acquéreur de deux bâtiments de la résidence Les Oléandres, située aux numéros 11 et 13 de la rue Alphonse-de-Lamartine. Pour formaliser son offre, l’Office a ainsi décidé de contracter un prêt PLUS (Prêt locatif à usage social) et un prêt PLAI (Prêt locatif aidé d’intégration) auprès de la Caisse des dépôts et consignations d’un montant total de

D

JEUNESSE : CANNES JEUNESSE FÊTE CETTE ANNÉE SES 40 ANS

L'association qui accueille les enfants et jeunes Cannois, dans les bases nautiques, les maisons de l'enfance, les centres de loisirs de l'été et anime le fort de l'île Sainte-Marguerite, fête ses 40 ans cette année. Pour célébrer cet anniversaire, la Ville a ainsi participé notamment à l'organisation d'un événement festif sur la base nautique du Moure Rouge, les 3 et 4 septembre derniers. SANTÉ : MALADIE D'ALZHEIMER ET HANDICAP AU CŒUR DES PRÉOCCUPATIONS

La Ville a décidé de se joindre à l'hôpital de

Cannes ainsi qu'aux associations Alzheimer trait d'union et France Alzheimer pour l'organisation, le 21 septembre dernier, de la journée mondiale contre la maladie d'Alzheimer qui touche 860 000 personnes en France. La municipalité a d’ailleurs créé son premier jardin à vocation thérapeutique, au sein d’un espace public non médicalisé, qui a pour but de stimuler les sens. Appelé Aloïs-Noailles, et situé dans les jardins de la médiathèque Noailles, il a été conçu pour des personnes souffrant de pathologies neurodégénératives, parmi lesquelles la maladie d’Alzheimer. Par ailleurs, la Ville a également multiplié les animations (activités culturelles et sportives) à l'occasion de la Semaine du Handicap, organisée du 25 septembre au 2 octobre, aux quatre coins de la ville.

EXPRESSION - La Lettre du Député-Maire de Cannes / N° 23 - octobre 2011


EXPRESSION 5 390 477 €. Cette dernière a, selon la règle, sollicité la garantie de la Ville de Cannes, qui lui a été accordée.

L'Office public de l'habitat Cannes et rive droite du Var annonce ainsi qu'elle procédera notamment à la pose de double vitrage, à la rénovation des parties communes et de l'isolation de la façade ainsi qu'à la sécurisation des entrées. 1,2 million d'euros de travaux Jusqu'alors gérée par le bailleur privé Parloniam, la partie concernée par l'offre d'acquisition comporte une soixantaine d'appartements - la résidence compte également quelques 140 logements privés dont les locataires bénéficieront de plus d'1,2 millions d'euros de travaux de rénovation. L'Office public de l'habitat Cannes et rive droite du Var annonce ainsi qu'elle procédera notamment à la pose de double vitrage, à la rénovation des parties communes et de l'isolation de la façade ainsi qu'à la sécurisation des entrées. Le bailleur public fait également savoir que les charges devraient être revues à la baisse pour ses futurs locataires grâce au raccordement à la chaufferie à bois de l'Office dont ils pourraient bénéficier au même titre que les autres résidences de La Bocca gérées par l'OPH. ■ CONSEIL MUNICIPAL DU 12 SEPTEMBRE 2011

URBANISME

BIENTÔT UN MARCHÉ DE LA BOCCA RENOVÉ ET EMBELLI près avoir profondément réhabilité les marchés Forville (piétonnisé, embelli et modernisé) et Gambetta (totalement reconstruit), en centre-ville, la municipalité a enclenché la

A

TRAVAUX : DEUX CHANTIERS À VENIR DU CÔTÉ DE LA BOCCA

La municipalité s’apprête à lancer, avant la fin de l'année, la rénovation du gymnase des Mûriers, aujourd'hui très vétuste, pour un budget estimé à 200 000 euros (création d'un espace de bureaux administratifs et de nouveaux vestiaires dont pourront bénéficier notamment les adhérents des associations Cannes Bocca Futsal et AS Cannes Handball). Elle vient aussi de lancer un projet de réhabilitation du parc de la Ferme Giaume. Il comprend la reconstruction de la Maison de l'Enfance, la réalisation d'un parking ainsi que d'un city stade sur l'actuel terrain de sport. Dans une seconde phase, il est envisagé la création d'une Maison du sport qui sera un espace fédérateur au service des Cannois, comprenant la Direction des sports mais

Conseils municipaux des 20 juin, 18 juillet, 12 septembre 2011

modernisation et l'embellissement de celui de La Bocca. Une vaste opération de rénovation pour un coût estimé à un peu plus d'un million d'euros.

La halle existante sera totalement ravalée pour apporter notamment plus de clarté dans les allées intérieures et un nouvel éclairage sera installé. Une réfection du dispositif anti-pigeons est également prévue pour une meilleure efficacité. Tout sera fait pour préserver le caractère traditionnel, chaleureux, authentique et provençal du marché de La Bocca, avec la mise en place de stores aux rayures colorées.

Tout sera fait pour préserver le caractère traditionnel, chaleureux, authentique et provençal du marché de La Bocca, avec la mise en place de stores aux rayures colorées. Tout autour de la halle, la place largement ouverte sur l’avenue Francis Tonner sera remodelée et embellie. Elle bénéficiera d'un tout nouveau revêtement et de la mise en place de jardinières et d'arbres agrémentant les lieux le long des voies. A noter également que les points de regroupement de collecte des déchets seront améliorés par l’implantation de conteneurs intégrés et que l’aménagement du parvis sud permettra d’intégrer le passage du futur Bus à haut niveau de service (BHNS). Parallèlement, la municipalité a lancé une étude pour améliorer l’offre de parking dans ce secteur. Ces travaux ont débuté en octobre pour se terminer avant début mai. Ils se dérouleront en plusieurs phases, avec notamment la préparation des travaux de voirie, la dépose du matériel existant, les travaux de peinture, d’enrobés ou encore les finitions diverses. ■ CONSEIL MUNICIPAL DU 20 JUIN 2011

aussi des espaces dédiés aux associations et aux sportifs de tous niveaux et de toutes conditions, à proximité immédiate du bassin olympique et du stade Coubertin. EMPLOI : 10e CARREFOUR DES MÉTIERS DE L'HÔTELLERIE, DE LA RESTAURATION ET DE L'ÉVÉNEMENTIEL

La Ville se mobilise pour l'organisation du dixième Carrefour des Métiers de l'Hôtellerie, de la Restauration et de l'Événementiel. Destiné à favoriser la rencontre entre l'offre et la demande d'emplois dans le secteur du tourisme sur les bassins antibois, cannois et grassois, il se tiendra le 15 mars 2012 au Palais des festivals et des congrès. L'édition 2011 avait enregistré un vif succès avec 1 500 offres disponibles, 66

EXPRESSION - La Lettre du Député-Maire de Cannes / N° 23 - octobre 2011

recruteurs, et quelques 4 000 visiteurs. ÉDUCATION  : LE PRIX DE L'EXCELLENCE PASSE À 6000 EUROS

La municipalité a décidé d'augmenter de 1000 euros par an et par étudiant le montant de la bourse d'études octroyée dans le cadre de son Prix de l’Excellence Éducative, soit une enveloppe globale de 6 000 euros par lauréat. Destiné à aider financièrement pendant deux ans des bacheliers cannois méritants ayant obtenu la mention « bien » ou « très bien » au baccalauréat et issus de famille modeste, cette aide, déjà versée à vingt cinq étudiants depuis sa création en 2006, va leur permettre de poursuivre leurs études vers des filières prestigieuses, au coût souvent très onéreux. 5


EXPRESSION

Conseils municipaux des 19 juillet, 13 sept., 11 oct., 22 nov. et 17 déc. 2010

LA PAROLE À LA MAJORITÉ - ESPACE D’EXPRESSION RÉSERVÉ AU GROUPE : “VIVE CANNES ! AVEC BERNARD BROCHAND” Aux dires de ceux qui aiguisent leur appétit sur notre cité, depuis les balcons d’une mairie voisine, les Cannois habiteraient une zone sinistrée tant en matière de sécurité, d’emploi, de fiscalité, de dette publique, d’urbanisme, de propreté, bref de tout ce qui touche à l’équilibre de la collectivité et à la qualité de vie quotidienne. Chose étonnante : ces pseudo-prophètes de l’apocalypse permanente poursuivent dans le même temps un seul but : prendre possession de ce territoire prétendu inhabitable et où, semble-t-il, l’humanité même serait menacée d’extinction. Heureusement, la vérité est ailleurs ! Elle émerge de sources multiples et sûres. Elle est accessible et vérifiable par tous les Cannois. D’abord, dans le constat objectif que chacun peut faire de l’évolution positive de notre ville. Bien sûr, il y a des problèmes réels, tout reste perfectible et beaucoup de travail reste encore à accomplir. Mais nul ne peut nier aujourd’hui que, depuis dix ans, Cannes s’est embellie, modernisée, au profit de la qualité de vie de ses habitants et de son attractivité comme en témoignent les massifs investissements d’entreprises privées qui ont fait le choix de Cannes et de sa solidité pour développer leur activité malgré un monde en crise. Ensuite, dans les deux rapports de la Chambre Régionale des Comptes qui, après avoir sévèrement épinglé la gestion passée à laquelle avait participé l’actuel persifleur du conseil municipal – qu’un tel hommage devrait ramener à plus d’humilité – attestent le redressement des finances locales, tout comme l’appréciation de l’agence de notation américaine Standard and Poor’s qui vient de valider

une nouvelle fois la solidité financière de Cannes avec un « AA », non par la prétendue « vente des biens des Cannois » mais par la valorisation du patrimoine communal de plus de 720 millions d’euros depuis 2001 au travers notamment d’une série d’acquisitions immobilières et la revente avec plus-value de certaines propriétés inutiles à la commune et qui ne constituaient que des charges d’entretien. Le fantasme est l’apanage des honteux. Il n’est aucune gloire à vivre du mensonge. Hier les résultats de l’AS Cannes, aujourd’hui la situation d’AnsaldoBreda - qui tous deux ne relèvent pas de la compétence municipale et donc de sa gestion -, et demain ? Le même persifleur, qui a fait la démonstration de son inefficacité au-delà de l’imposture intellectuelle en récupérant une détresse sociale réelle dans l’espoir d’une promotion électorale personnelle, poussant le vice du mensonge jusqu’à lier une modification globale du PLU aux turpitudes économiques de l’entreprise, ira-t-il, dans sa folle surenchère, jusqu’à imputer au maire de Cannes les caprices de la nature, avec ses coups de vent et de mer destructeurs, la morosité des jours de pluie, le désespoir de l’amant éconduit, le train qui arrive en retard, etc. ? La municipalité a le mérite de travailler et d’agir concrètement, dans ses domaines de compétence, loin du cynisme, des coups d’éclats et scandales, des discours creux et promesses sans lendemain. Chères Cannoises, chers Cannois, vous avez droit à la vérité. Vous devez l’exiger, pour que vos choix soient libres et pleinement vrais. L'ÉQUIPE MUNICIPALE

LA PAROLE À L’OPPOSITION - ESPACE D’EXPRESSION RÉSERVÉ AU GROUPE : “GAGNER POUR CANNES” Nous revendiquons, sans déroger, notre volonté de protéger Cannes et de faire en sorte que chaque Cannois soit important. A cette majorité municipale qui incarne l’équipe de « l’accessoire », nous souhaitons être avec mon équipe, celle de « l’essentiel » pour vous. En ce sens, nous plaidons pour une politique qui se base sur deux piliers, la proximité et l’avenir. La proximité, parce que l’on ne vit bien, que si les problèmes du quotidien comme la propreté, le bruit ou encore la sécurité sont réglés. Nous ne pouvons nous satisfaire de voir Cannes placée dans le top des villes les moins sûres de France. De même, nombreux sont ceux qui nous interpellent contre la saleté et le bruit. Nombreux sont ceux qui demandent une réaction forte. Nous répondons à leurs appels par nos interventions contre l’urbanisation importante, contre la pollution de notre baie, contre les bruits incessants dans certains quartiers et pour une reprise en main de la propreté de notre ville. Protéger Cannes, c’est protéger son avenir. En ce sens, nous ne pouvions accepter le peu de considération accordée aux salariés de la société boccassienne AnsaldoBreda (ex-CLBI) dont le terrain peut désormais accueillir, malgré notre opposition, des logements et du commerce à la faveur de certaines convoitises. De plus, l’urgence est de rétablir les comptes de notre ville. Si cette municipalité s’est empressée de se réjouir du relèvement de la note financière de la ville, elle avait en

6

revanche passé sous silence la dégradation de cette même note lors des élections municipales de 2008, et donc, bien avant la crise. Elle a également oublié de rappeler que la raison principale en était la vente en rafale du patrimoine des Cannois à hauteur de 40 millions d’euros pour combler les trous de la dette. Les Cannois payent, par la vente de leurs biens, de la villa Maurice Chevalier, du complexe du Gallia, de terrains dans la Croix des Gardes en vue d’être urbanisés, le relèvement de la note financière de Cannes. D’autre part, l’autosatisfaction affichée et les efforts louables sur les frais de fonctionnement ne doivent pas faire oublier que la dette a explosé en 10 ans de plus 100 %. Avec plus de 300 millions d’euros, Cannes est aujourd’hui la 2ème ville de France de plus de 20 000 habitants la plus endettée, avec 4 216 euros de dette par habitant, soit 2 fois plus que les villes de même taille, soit 4 fois plus que la moyenne des villes des Alpes-Maritimes. A la majorité municipale de cesser cette artificielle communication sur l’exemplarité de leur gestion, la réalité est toute autre ! PHILIPPE TABAROT, ANNICK LACOUR, OLIVIER VASSEROT, DANIÈLE MATHIEU, PAUL SIMONET, NATHALIE BENGUIGUI, HENRI CERAN, NATHALIE GARBAY, EMMANUEL BLANC (Tél 04 97 06 41 06)

EXPRESSION - La Lettre du Député-Maire de Cannes / N° 23 - octobre 2011


EXPRESSION

Conseils municipaux des 20 juin, 18 juillet, 12 septembre 2011

LA PAROLE À L’OPPOSITION - ESPACE D’EXPRESSION RÉSERVÉ AU GROUPE : “LISTE DE LA GAUCHE ET DES ÉCOLOGISTES”

L’OPPOSITION SOCIALISTE CANNOISE, PAR ÉQUITÉ DONNE LA PAROLE À SON PARTENAIRE EÉLV LIONEL NUSSLÉ Autour du G20 à Cannes : - Plan Local d’Urbanisme, qualité de vie & d’accueil – - Finance, dettes, pauvreté → organisons le Revenu universel de Base – Les cannois subissent de bonne grâce l’accueil du G20, peut-être avec l’espoir que Cannes confirme son image de ville d’accueil. Mais, notre Mairie est peu ambitieuse sur son Plan Local d’Urbanisme. Pour exemple de nouveaux immeubles sur la Pointe Croisette, nous n’avons dans ce quartier remarquable ni point de vue, ni espace naturel hors les plages. Le projet de nouvelle gare ne prévoit toujours pas de rampe d’accès pour les handicapés-vélos-poussettes comme cela se fait dans une grande gare sur sept en France, pourquoi ? À la Mairie les employés municipaux auront dorénavant des objectifs, ce qui est louable, mais aussi des appréciations annuelles. Cette notion de valeur est parfois humiliante, elle n’apporte que du stress et parfois elle peut être à l’origine de suicides (La Poste – France Télécom en sont de mauvais exemples). Préférez un entretien d’orientation professionnelle, partagez les objectifs et

besoins de la commune, faites choisir l’évolution des métiers de chacun. La dynamique sera au service de tous. « I have a dream », j’ai rêvé que Bernard Brochand allait chuchoter à l’oreille de Barack Obama : En finance, comme en physique, rien ne se perd, rien ne se créé, tout se transforme ! Pourtant les dettes s’accumulent, des banques s’effondrent. Ces dernières prennent toujours plus de risques, elles cherchent des fonds propres conséquents pour couvrir leurs appétits féroces. Le système économique mondial est étouffé. La pauvreté augmente partout, les revenus médians sont souvent mis à contribution et subissent des pertes. M. le Maire dites en bienvenue au G20 : « Il faut assurer à tous les êtres humains un Revenu de Base qui couvre les besoins vitaux : – se loger – manger – se vêtir – se soigner – se former, s’informer, s’exprimer. Ce Revenu de Base ne doit rien coûter, les plus aisés combleront les insuffisances des autres. L’économie trouvera davantage d’actifs et de consommateurs, ainsi qu’une diminution considérable des soutiens économiques et aides sociales. » EUROPE ÉCOLOGIE LES VERTS, LIONEL NUSSLÉ

LA PAROLE À L’OPPOSITION - ESPACE D’EXPRESSION RÉSERVÉ AU GROUPE : “UN MAIRE POUR TOUS LES CANNOIS”

CHÈRES CANNOISES, CHERS CANNOIS. 1 : Le G20 vient à Cannes, et, compte tenu de la situation économique européenne et mondiale nous pensons qu’une page d’histoire va se graver dans notre cité. Il est évident que pendant ce sommet des décisions importantes vont être prises pour essayer de maîtriser au mieux cette crise qui n’en finit pas de rebondir et qui plonge l'Europe et le monde dans une spirale diabolique. Si nous avons déjà fait des sacrifices pour essayer de répondre aux exigences imposées par les directives Européennes, il ne faut pas s’attendre à ce que le G20 nous offre une bouffée d’optimisme. Pendant quelques jours, nous allons être contraints par des règles de sécurité qui vont entraîner la fermeture de certains établissements. Nous espérons, qu’une activité commerciale sera cependant maintenue afin que les 16 000 personnes attendues pour cet événement ne gardent pas de Cannes l’image « d’une ville morte ». 2 : Il a été demandé une mission d’information et d’évaluation de la politique du tourisme par un groupe de l’opposition. Au travers des réunions successives, nous avons pu échanger notre vision sur la politique du tourisme et les conclusions consignées dans le rapport attestent de la bonne santé du Palais. On peut toujours rêver de faire mieux mais, même en période de crise, les choix et les idées développés ont permis à Cannes de bien résister à la sinistrose en la plaçant parmi les villes de congrès les plus performantes.

Cette mission a permis, aussi, de balayer une rumeur tenace qui a consisté à faire croire, dans le but de détourner une partie de notre électorat, que notre chef de file, suite à des arrangements avec le groupe de la majorité, allait être nommé directeur du Palais et que sa sœur obtiendrait même une plage. Comme ces prophéties ne se sont pas réalisées, ces mêmes personnes n’ont pas hésité à faire courir le bruit que l’entreprise de production de pièces de théâtre dirigée par les associés de notre leader aurait le monopole des représentations théâtrales au sein du Palais. Dans le programme de l’an dernier, sur les 12 pièces jouées à Cannes, seule une pièce a été présentée par sa production et pour cette année sur 12 pièces, deux seulement « Toutou » avec P. Chesnais et « A deux lits du délit » avec Arthur Jugnot, sont produites par eux. Ce qu’il faut aussi retenir, c’est que la pièce produite l’an dernier « Désiré » de Sacha Guitry avec Robin Renucci était un spectacle à grand succès qui a fait plus de 700 entrées. Fallait-il priver tous ces spectateurs de ce grand plaisir ? Nous pensons que les Cannoises et les Cannois qui ont assisté à cette représentation sauront apprécier la mesquinerie de ces délateurs. Pour ce qui nous concerne, nous remercions tous les Cannois et les Cannoises qui nous apportent, régulièrement, toute leur confiance et leur affection et nous leur renouvelons toute notre amitié

EXPRESSION - La Lettre du Député-Maire de Cannes / N° 23 - octobre 2011

JEAN-MARC CHIAPPINI - CHRISTOPHE NAVARRO

7


EXPRESSION URBANISME

LA VILLE MODIFIE SON PLAN LOCAL D'URBANISME a municipalité vient d'adopter une sixième modification de son Plan local d'urbanisme, approuvé en 2005. Elle instaure notamment la mise en place d'un emplacement réservé à la mixité sociale et aux commerces de détail sur la rive sud de l’avenue Francis Tonner à La Bocca, une modification du plan de masse dans le secteur de Ranguin pour l’implantation d’une station-service ou encore l’introduction de règles permettant d’encadrer la pose de panneaux solaires. Elle comprend aussi quelques modifications au règlement afin, notamment, d'empêcher que les hôtels de luxe de la Croisette et jusqu’au quai Laubeuf changent de destination, en d'autres termes soient transformés en résidence de logements par exemple.

L

Elle intègre enfin plusieurs modifications du zonage en vue de pouvoir réintroduire des logements, des commerces ou des services, notamment dans des secteurs à dominante habitat comme à l’Est de l’avenue Michel Jourdan, dans le quartier de l’Abadie, ou autour de l’avenue Maurice Chevalier et enfin au niveau du collège des Vallergues, afin de permettre sa réhabilitation.

La municipalité vient d'adopter une sixième modification de son Plan Local d'Urbanisme depuis 2005. De nouveaux secteurs pour le logement social Cette modification du PLU comprend aussi l'instauration d'un secteur de plan de masse – c'est-à-dire la transcription du projet de construction dans le PLU – pour du logement à destination des actifs et un petit espace vert sur le quartier Pointe-Croisette, ainsi qu'une modification et une création de secteurs de plan de masse en faveur du logement social et/ou à coût maîtrisé dans les secteurs des avenues de Grasse et de Lattre de Tassigny. Il prévoit également une protection supplémentaire des arbres avec l’identification des « espaces proches du rivage » en tant qu’éléments de paysage, mais aussi avec de nouveaux arbres remarquables et de nouveaux espaces verts protégés, notamment dans le parc de la Croix-des-Gardes et dans le centre-ville. ■ CONSEIL MUNICIPAL DU 12 SEPTEMBRE 2011

TOURISME

LA MISSION D'ÉVALUATION A RENDU SON RAPPORT

Conseils municipaux des 20 juin, 18 juillet, 12 septembre 2011

d'élus de la majorité et des trois groupes d’opposition, réunis à cinq reprises, la mission a produit la rédaction d’un rapport, adopté sans aucune opposition en commission, qui fait part du bilan de la politique du tourisme menée par la Ville et son délégataire, la Semec, depuis dix ans.

La productivité en hausse Le rapport pointe notamment l'amélioration de la productivité dans tous les services du Palais des festivals et des congrès et une progression nette du chiffre d'affaires, avec un pic d'activité, avant la crise, à 38,3 millions. Il souligne aussi l'augmentation des retombées économiques engendrées par l'activité du tourisme d'affaires. Elles sont passées de 663,9 millions d’euros en 2001 à 818,4 millions d’euros en 2010 (+ 23,2 %), et le nombre d'emplois de 12 101 à 16 937. En termes de financement, la politique du tourisme à Cannes a connu un processus – assez rare pour être souligné – de forte diminution du coût pour le contribuable, au profit du budget communal, révélant également la bonne santé économique et sociale du Palais des festivals et des congrès. Concrètement, cette gestion efficace a permis un désengagement de la participation financière de la Ville de Cannes et donc une économie réelle pour le budget communal de plus de 32 millions d’euros entre 2001 et 2011.

En termes de financement, la politique du tourisme à Cannes a connu un processus – assez rare pour être souligné – de forte diminution du coût pour le contribuable. Investissements privés records La mission a également observé que sur la période visée, l’activité avait permis de générer une somme record des investissements privés dans l’hôtellerie (extension de l’Hôtel Majestic, naissance du White Palm Hôtel 1835 devenu Radisson Blu, rénovation du Palais Stéphanie devenu JW Mariott, du Martinez, du Gray d’Albion, l’extension de l’Eden, le projet hôtelier d’Alain Ducasse, la création du Five etc.) Des transformations que l'on peut interpréter comme une marque de confiance des hôteliers en l'avenir du tourisme cannois dont la vitalité a été démontrée tout au long de ce rapport. Le nombre de chambres classées dans les hôtels cannois est ainsi passé de 4 654 en 2001 à 5 223 l'an dernier, soit une augmentation de 12,2 % en dix ans. ■ CONSEIL MUNICIPAL DU 20 JUIN 2011

a mission d'Information et d'Évaluation relative à la politique du tourisme à Cannes vient de rendre ses conclusions. Composée

L

Publication Mairie de Cannes - Département Communication CS 30 140 - 06406 Cannes Cedex - Tél. : 04 97 06 40 51 - Fax : 04 97 06 40 78 Directeur de la publication : Franck Scarlatti Rédaction - Réalisation - Maquette : Département Communication Impression : Sea’Com / Cannes - ISSN 1639-8343 - Dépôt légal : novembre 2011

Ce document a été imprimé sur papier répondant à la norme environnementale FSC - PEFC (le Forest Stewardship Council est un écolabel, qui assure que la production d’un produit à base de bois respecte des procédures de gestion durable des forêts). Un engagement

L’ensemble des délibérations du conseil municipal et les arrêtés du maire, à caractère réglementaire, sont publiés dans un recueil des actes administratifs mis à la disposition du public à la mairie de Cannes.

8

EXPRESSION - La Lettre du Député-Maire de Cannes / N° 23 - octobre 2011


Expression n° 23 - octobre 2011