Page 1

PARKER 4TH QUARTER 2020

FOLLOW US: @canadianparking

n

4ER TRIMESTRE 2020

canadianparking.ca


MASTER ® >>BUILDERS SOLUTIONS

Comprehensive Parking Structure Solutions Solutions pour structures de stationnement ®

■ MasterSeal Deck Membrane Membranes d'impermeabilisation ®

■ MasterEmaco Concrete Repair Reparation de beton ®

■ Wabo Expansion Joints Joints de dilatations

®

■ MasterProtect Waterproof Coatings Enduits, hydrofuges et inhibiteurs de corrosion

■ MasterSeal Sealants Calfeutrants

®


4TH QUARTER 2020

n

IN THIS ISSUE

4ER TRIMESTRE 2020

8

18-23

Chihuahua vs Muffin

16

2020 Award Recipients

By Blake Laufer

2020 Virtual Conference

12

18 The Ted Seeberg Memorial Award For Outstanding Contribution – Nigel Bullers | EasyPark

By Kevin Uhlenhaker

20 Innovation in Parking Operations & Programs Award – Calgary Parking Authority | PARK PARK

How Parking’s ‘New Normal’ Will Transform Operations 14

22 Parking Supervisor of the Year – Pablo Pascual | EasyPark

Life Is About Choices, Parking Should Be Too

Commanditaires, Exposants et Merci

17

Prix de l’Association canadienne du stationnement 18-23

Lauréats 2020

24

19 Le Prix Ted Seeberg Pour Une Contribution Exceptionnelle – Nigel Bullers | EasyPark

2020 Virtual Conference

By Baptiste Corno

Sponsors, Exhibitors & Thank you

28

21 Innovation dans l’exploitation et les programmes de parcs de stationnement – Calgary Parking Authority | PARK PARK

By Joni Eros

Dynamic Pricing: A success story in three stages

16

17

The Canadian Parking Association Awards

n

Hamilton’s Transition to Digital: Building a Mobility Strategy for the Future

23 Superviseur de stationnement de l’année – Pablo Pascual | EasyPark

By Alicia Smart

32

Chihuahua ou Muffin Par Blake Laufer

OFFICERS AND DIRECTORS

n

DANS CE NUMÉRO

36

La vie est une question de choix, le stationnement devrait l'être aussi Par Joni Eros

38

Comment la « nouvelle normale » des parcs de stationnement va transformer leur exploitation Par Kevin Uhlenhaker

41

La tarification Dynamique : une réussite en 3 actes Par Baptiste Corno

44

La transition de Hamilton vers le numérique : bâtir une stratégie de mobilité pour l’avenir Par Alicia Smart

MEMBRES DU CONSEIL ET DIRECTEURS

PRESIDENT

TREASURER

DIRECTORS

Janice Legace City of Fredericton legacej@fredericton.ca

Brett Bain Edmonton Airports bbain@flyeia.com

Nigel Bullers EasyPark nigel@easypark.ca

Sharon Lewinson ACT Canada info@actcanada.com

CPA STAFF

VICE PRESIDENT

PAST PRESIDENT

Alex MacIsaac University of Toronto a.macisaac@utoronto.ca

Daniel Germain Indigo Park Canada Inc. daniel.germain@parkindigo.com

Frank Cavaliere RJC Engineers fcavaliere@rjc.ca

Anna Marie O’Connell City of Guelph annamarie.oconnell@guelph.ca

SECRETARY

Sam Cusick AIMS (EDC) Corp. sam@aimsparking.com

Randy Topolniski Winnipeg Parking Authority randytopolniski@winnipeg.ca

Ralph Bond BA Consulting Group Ltd. bond@bagroup.com

Reachel Knight Calgary Parking Authority Reachel.knight@calgaryparking.com

Nick Spensieri City of Vaughan nick.spensieri@vaughan.ca

EXECUTIVE DIRECTOR

Carole Whitehorne 613 727 0700 x 10 carole@canadianparking.ca MEMBERSHIP & EVENTS COORDINATOR

Patty Kettles 613 727 0700 x 12 patty@canadianparking.ca DESIGN & COMMUNICATIONS

Brenda Hanna 613 727 0700 x 15 brenda@canadianparking.ca

Opinions and recommendations provided by contributors to PARKER are not necessarily those of the Canadian Parking Association. The Canadian Parking Association does not endorse or assume any responsibility for damages arising from the use or application of any of the equipment, services, technology, or opinions expressed, discussed or advertised in PARKER. The Canadian Parking Association assumes no responsibility for errors or omissions in materials submitted for publication by vendors or authors of articles. Les opinions et recommandations fournies par les collaborateurs du PARKER ne sont pas nécessairement celles de l’Association Canadienne du Stationnement. L’Association Canadienne du Stationnement n’endosse pas et n’assume aucune responsabilité pour des dommages qui résulteraient de l’utilisation ou de l’application de tout équipement, service, toute technologie ou opinion exprimés, discutés ou annoncés dans LE PARKER. L’Association Canadienne du Stationnement n’assume aucune responsabilité pour des erreurs ou omissions dans les matériaux soumis pour publication par les marchands ou auteurs d’articles. Publications Mail Agreement No. 40026129 | Return Undeliverable Canadian Addresses to: Canadian Parking Association, 350 – 2255 St. Laurent Blvd., Ottawa, ON K1G 4K3 | email: info@canadianparking.ca

PARKER | 4TH QUARTER 2020 | 4ER TRIMESTRE 2020

3


| FROM THE EDITOR CAROLE WHITEHORNE, EXECUTIVE DIRECTOR

A I personally would like to thank those vendors who pledged their support and exhibited with us, after having endured a year full of virtual tradeshows. My pledge for 2021 is to develop a solution to the lonely ‘Maytag Man’ experience that is the virtual tradeshow.

s 2020 draws to a close, we are looking forward to the end of a very tumultuous year that showed unprecedented difficulties to all, and on so many levels. I’m certain we are all waiting in anticipation for the rollout of the promised vaccines and remedies that will hopefully manage and then put an end to the virus and we can find a ‘new normal’. The impact of this past year on the parking industry is not unlike the airlines and hotels – no customers, no business. No business, no revenue. And then the chant for free parking started. The tasks that lie ahead for members to return their businesses to pre-pandemic levels will be extraordinary. We, as a not-for-profit association, are facing similar challenges, but are already restructuring to be able to continue to meet the needs of our members. It was no small feat to pull off a virtual version of the annual conference and trade show to provide members the opportunity to gather and share some time learning and networking. We had a very respectable turnout for the event and some incredible content to share from keynotes and presenters. Our very generous sponsors stepped up and helped us immensely to deliver the program. I personally would like to thank those vendors who pledged their support and exhibited with us, after having endured a year full of virtual tradeshows. It is not lost on us that this component of the annual event is key, not only to the vendors who rely on us to bring the industry’s buyers to them, but also to members who benefit from face-to-face meetings and demos with the vendors. And lastly, the Canadian Parking Association – who relies heavily on a venue jammed full of delegates exploring new equipment and technologies. My pledge for 2021 is to develop a solution to the lonely ‘Maytag Man’ experience that is the virtual tradeshow (Xennials and Millennials may have to google this reference!). As they say, the best laid plans… CPA activities may have seemed to some to be few and far between this past year. There is no doubt that with the shift from CPA office to home offices, change in key staff after the pandemic began, and

4 PARKER | 4TH QUARTER 2020 | 4ER TRIMESTRE 2020

members being furloughed or laid off, our plans for the year went awry. Just the learning curve for “Zoom” this, and “Virtual” that was a time hog! But the focus and dedication shown by Brenda Hanna and Patty Kettles saw us through the launch of the Parking Management Certification course, four full Parker issues, virtual round table meetings, and not one, not two, but three versions of the conference! I would be in a corner with a net over me, were it not for their hard work and good humour. Cheers gals! Here’s to 2021! Likewise, the Directors on the CPA board faced their own challenges that cannot be summarized in a short sentence. Suffice it to say, hardships were common amongst them all, but their support of the association and sage advice has seen us through to year end. To them too, I say thank you for being there for us all. On a final note, the 2021 Membership renewal notices have been issued. We thank everyone who maintained their membership during the past year and hope you will continue to support or join the CPA in 2021 as we find our ‘new normal’ too! As the holidays approach, and we all respect our duty to help stop the spread of Covid-19 by staying home, I will raise a glass to you all and hope you find a bright light shining on the horizon that will guide you to a safe, productive and successful year ahead. n Happy Holidays to you and your families,

Carole Whitehorne, Executive Director


MOT DE LA RÉDACTRICE | CAROLE WHITEHORNE, DIRECTRICE EXÉCUTIVE

A

lors que 2020 touche à sa fin, nous attendons avec impatience la fin d’une année très tumultueuse, qui a soulevé des difficultés sans précédent pour tous, et à de nombreux niveaux. Je suis certain que, tout comme moi, vous attendez tous avec impatience le déploiement des vaccins et des remèdes promis qui, nous l’espérons, permettront de gérer puis de mettre fin au virus et de finalement retrouver une « nouvelle normalité ». L’impact de l’année passée sur l’industrie du stationnement n’est pas différent du sort des compagnies aériennes et des hôtels : pas de clients, pas d’activité. Pas d’activité, pas de revenus. Et puis les chants pour un stationnement gratuit ont commencé à se faire entendre. Les tâches qui attendent les membres pour ramener leurs entreprises aux niveaux d’avant la pandémie seront extraordinaires. En tant qu’association à but non lucratif, nous sommes confrontés à des défis similaires, mais nous sommes prêts à nous restructurer pour continuer à offrir de la valeur à nos membres. Réaliser une version virtuelle de la conférence annuelle et du salon professionnel, afin de donner aux membres l’occasion de se réunir et de partager un peu d’apprentissage et de réseautage, n’a pas été une mince affaire. Nous avons eu un taux de participation très respectable pour l’événement et des discours en séance plénière et des présentations au contenu incroyable. Nos commanditaires très généreux se sont mobilisés et nous ont énormément aidés pour mettre en œuvre le programme. Je tiens personnellement à remercier les fournisseurs qui ont promis leur soutien et ont exposé avec nous, après avoir vécu une année pleine de salons virtuels. Nous réalisons que cette composante de l’événement annuel est essentielle, non seulement pour les fournisseurs qui comptent sur nous pour leur amener des acheteurs de l’industrie, mais aussi pour les membres qui bénéficient de réunions face à face et de démonstrations par les fournisseurs. Enfin, l’Association canadienne du stationnement, qui compte beaucoup sur un lieu où se pressent les participants pour découvrir de nouveaux équipements et de nouvelles technologies. Mon engagement pour 2021 est de développer une solution à l’expérience solitaire de « réparateur Maytag » qu’est le salon virtuel. Comme on dit, les meilleurs plans… les activités de l’ACS ont peut-être paru peu nombreuses et

espacées au cours de l’année passée. Il n’y a aucun doute qu’avec le passage de l’ACS du travail au bureau au travail à la maison, le départ de membres important du personnel après le début de la pandémie, et le licenciement temporaire ou permanent de nombreux de nos membres, les plans que nous avions pour l’année ont mal tourné. La simple courbe d’apprentissage pour utiliser « Zoom » et les outils « virtuels » nous a pris énormément de temps! Mais l’attention et le dévouement dont ont fait preuve Brenda Hanna et Patty Kettles nous ont permis de lancer le cours de certification à la gestion de parcs de stationnement, quatre numéros complets de Parker, d’organiser des tables rondes virtuelles, et pas une, pas deux, mais trois versions de la conférence! Je serais dans un coin avec un filet au-dessus de moi, si ce n’était pas pour leur travail dur et bonne humeur. Merci les filles! À 2021! De même, les administrateurs du conseil d’administration de l’ACS ont fait face à leurs propres défis qui ne peuvent être résumés en une courte phrase. Disons simplement qu’ils ont tous éprouvé de grandes difficultés, mais leur soutien à l’association et leurs conseils avisés nous ont aidés jusqu’à la fin de l’année. À eux aussi, je dis un grand merci pour être là pour nous tous. Enfin, pour terminer, je tiens à vous faire savoir que les avis de renouvellement de l’adhésion 2021 seront publiés prochainement. Nous remercions tous ceux qui ont maintenu leur adhésion au cours de la dernière année et nous espérons que vous continuerez de soutenir l’ACS en 2021, car nous aussi découvrons notre « nouvelle norme »!

Je tiens personnellement à remercier les fournisseurs qui ont promis leur soutien et ont exposé avec nous, après avoir vécu une année pleine de salons virtuels. Mon engagement pour 2021 est de développer une solution à l’expérience solitaire de « réparateur Maytag » qu’est le salon virtuel.

Alors que les fêtes approchent, nous devons tous respecter notre devoir d’aider à stopper la propagation de la Covid-19 en restant à la maison. Je vais lever mon verre à votre santé à tous et j’espère que vous trouverez une lumière brillante sur l’horizon qui vous guidera vers une année sécuritaire, productive et fructueuse. n Bonnes fêtes de fin d’année à vous et à vos familles,

Carole Whitehorne, Directrice Exécutive

PARKER | 4TH QUARTER 2020 | 4ER TRIMESTRE 2020

5


| FROM THE PRESIDENT JANICE LEGACE, PRESIDENT

Hello, fellow parking professionals.

I

t’s almost the end of 2020. What a year. You would think we would have been left utterly speechless by now, but we were not. Merriam Webster and Dictionary.com just released their buzziest word of the year and it was pandemic. Quelle surprise. New words became part of our everyday vocabulary like physical distancing, bubble, self-isolate, WFH, PPE and … tergiversation. Maybe not that one but it was one of the top 10 words of the year for 2019. I’m really missing the good ol’ days when we were introduced to fun buzz words like man bun, chillax, woot, chipcard and pay station.

A big thank you to all the sponsors and the exhibiting suppliers who invested in the CPA even though it was unproven.

PARKER STAY CONNECTED WITH THE CPA RESTEZ CONNECTÉ À L’ACS www.canadianparking.ca/contact

Two other words that come to mind are virtual and nimble. Virtual computer technology has been evolving around us for a few years and we all harnessed it quickly and made it work for us. I’m very pleased that we were able to deliver a whole conference virtually without too many hiccups. We had more attendance than expected and all the traditional parts of a conference were produced. Trade show, keynotes, presentations, Q&A’s, award show were all possible. We even chatted and took photos, albeit they were selfies. A big thank you to all the sponsors and the exhibiting suppliers who invested in the CPA even though it was unproven. I have to say that the quality of the keynotes and the presentations were top notch. I feel more informed about generational differences, digitizing curbsides, designing safe parking lots, the world of possibilities for cities, and I do see the difference between a Chihuahua and a muffin. I am always hungry for learning and Carole Whitehorne and her team delivered a feast of options over three days from November 16 – 18th. I know it was exhilarating and exhausting for them, but It was worth it. Thank you for everything.

I am most appreciative of the members who attended but do hope that we see more of you next year. The two words that we all want to use next year is in-person networking. Another word that comes to mind is pride. Pride in knowing that I belong to an organization that has such fine members. I want to say Woot! Woot! to our award recipients: Pablo Pascual of EasyPark, our Supervisor of the Year. Nigel Bullers of EasyPark, the recipient of the Ted Seeberg Memorial Award and the Calgary Parking Authority for the Innovation in Parking Operations and Programs award. You can read more about Calgary’s Park Park and our other winners in this Parker magazine. I think better days are on the horizon with the announcement of successful vaccine trials. I am optimistic when I hear that airlines and large delivery companies have been doing test runs of transporting vaccines at the right temperature. They have been practicing this for a while knowing it wasn’t a matter of “if”, it was a matter of “when”. I’m ready anytime to get that vaccine. I wish all of you in our industry a safe Christmas and a better New Year. Let’s hope 2021 brings with it some better words like – booming economy, low unemployment, bipartisan, kindness, optimism and grace. n

Janice Legace, President

EDITOR • RÉDACTRICE EN CHEF Carole Whitehorne carole@canadianparking.ca | 613-727-0700 x 10

Distribution • Diffusion : 2,000

ADMINISTRATION • ADMINISTRATION patty@canadianparking.ca | 613-727-0700 x 12

RÉSERVEZ DÈS MAINTENANT VOTRE ESPACE DE PUBLICITÉ

DESIGN AND MARKETING CONCEPTION ET COMMERCIALISATION brenda@canadianparking.ca | 613-727-0700 x 15

6 PARKER | 4TH QUARTER 2020 | 4ER TRIMESTRE 2020

RESERVE YOUR ADVERTISING SPACE TODAY! Call 613-727-0700 Ext. 12 for more details

Les espaces de choix sont disponibles


LETTRE DU PRÉSIDENT | JANICE LEGACE, PRÉSIDENT

Bonjour à vous, confrères de l’industrie du stationnement.

L

a fin de 2020 approche. Quelle année! On pourrait penser que nous serions complètement sans voix à l’heure qu’il est, mais ce n’est pas le cas. Merriam Webster et Dictionary.com viennent de publier leur mot le plus recherché de l’année… cela a été le mot pandémie. Ce n’est pas vraiment une surprise! De nouveaux mots font désormais partie de notre vocabulaire quotidien comme éloignement social, bulle, auto-isolation, travail à la maison, équipement de protection personnelle et… tergiversation. Peutêtre pas ce dernier, mais c’était l’un des 10 mots les plus recherchés en 2019. Je regrette vraiment le bon vieux temps où nous avons été initiés à des mots amusants comme bêta-lecteur, se boujouter, gyoza et vidéoludique. Deux autres mots qui me viennent à l’esprit sont virtuel et agile. La technologie informatique virtuelle évolue autour de nous depuis quelques années et nous l’avons tous exploitée rapidement et l’avons fait fonctionner pour nous. Je suis très heureux que nous ayons pu organiser une conférence complète pratiquement sans trop de problèmes. Nous avons eu plus de participants que prévu et toutes les parties traditionnelles d’une conférence ont été produites. Le salon professionnel, les discours en séance plénière, les présentations, les séances de questions et réponses et la remise de prix ont tous eu lieu. Nous avons même clavardé et pris des photos, même s’il s’agissait de selfies. Un grand merci à tous les commanditaires et exposants fournisseurs qui ont investi dans l’ACS, même si le succès de la conférence n’était pas prouvé. Je dois dire que la qualité des discours en séance plénière et des présentations a été excellente. Je me sens mieux informé sur les différences générationnelles, la numérisation des bordures de trottoir, la conception de parcs de stationnement sécuritaires, le monde des possibilités pour les villes, et je vois la différence entre un Chihuahua et un muffin. J’ai toujours eu soif d’apprendre et Carole Whitehorne et son équipe ont

offert un festin d’options sur trois jours, du 16 au 18 novembre. Je sais que c’était exaltant et épuisant pour eux, mais cela en valait la peine. Merci pour tout. Je suis très reconnaissant aux membres qui y ont participé et j’espère que vous serez encore plus nombreux l’année prochaine. Les deux mots que nous voulons tous utiliser l’année prochaine est le réseautage en personne. Un autre mot qui me vient à l’esprit est fierté. Fierté de savoir que j’appartiens à une organisation qui compte de si bons membres. Je veux dire Youpi! Youpi! à nos lauréats : Pablo Pascual d’EasyPark, notre Superviseur de l’année. Nigel Bullers d’EasyPark, récipiendaire du prix commémoratif Ted Seeberg et du prix de la Calgary Parking Authority pour l’Innovation dans l’exploitation et les programmes de parcs de stationnement. Vous pouvez en savoir plus sur le Park Park de Calgary et sur nos autres gagnants dans ce numéro du magazine Parker. Je pense que des jours meilleurs se profilent à l’horizon avec l’annonce d’essais de vaccins réussis. Je suis optimiste quand j’entends dire que les compagnies aériennes et les grandes compagnies de livraison ont fait des essais de transport de vaccins à la bonne température. Elles pratiquent cela depuis un certain temps, sachant que ce n’est pas une question de savoir « si » ça va arriver, mais de « quand ». Je suis prêt à recevoir ce vaccin dès que possible.

Un grand merci à tous les commanditaires et exposants fournisseurs qui ont investi dans l’ACS, même si le succès de la conférence n’était pas prouvé.

Je vous souhaite à tous, membres de notre industrie, un Noël en toute sécurité et une meilleure année nouvelle. Espérons que 2021 apporte de meilleurs mots, comme économie en plein essor, chômage faible, bipartisan, gentillesse, optimisme et grâce. n

Janice Legace, Président

Connecting Parking and Mobility Professionals in Canada Connectez les professionnels du stationnement et la mobilité au Canada

PARKER | 4TH QUARTER 2020 | 4ER TRIMESTRE 2020

7


Chihuahua vs Muffin By Blake Laufer

AUTHOR’S NOTE: I was fortunate to present at the recent CPA Virtual Conference on the topic of AI, data, and video analytics in parking. As a result of that presentation I was asked to expand on the topic for an article.

A

ccording to professor Pedro Domingo at the University of Washington: “People worry that computers will get too smart and take over the world… but the real problem is that computers are too stupid and they’ve already taken over the world.” Parking managers recognize the need to have data for decisionmaking. When meeting with colleagues or bosses every decision needs to be supported by charts and graphs and data to garner support. The good old days management by intuition and experience are gone.

Computing systems, and especially those we find in parking operations, are wonderful at collecting massive quantities of raw data. But raw data isn’t useful to the typical parking manager; the data needs to be converted into information before it is useful. Raw data is a raw material like iron ore, while processed data is like finished metal, something that can be used for productive ends. Artificial intelligence comes in a variety of forms including natural language processing (“OK Google…”), making recommendations such as what to purchase on Amazon or what to watch on Netflix, and even predictive analytics (hurricane forecasting).

and predict that pattern in new data that it has never seen. A simple pattern may only need 10 or 20 inputs before the machine starts to recognize it. A complex pattern might require hundreds of thousands of inputs before the computer can predict a pattern. We are used to computers following instructions written by humans, but that’s not how AI systems work. In a machine learning application, the computer is left to its own devices to analyze the many inputs, called training data, and look for patterns on its own based on tagged inputs. For example, if you want a computer to recognize images of cats you must provide many thousands of images of cats, as well as some images that do not include cats. Each image is already identified (tagged) as “cat” or “not cat” so the computer can look for similarities in photos of cats, and dissimilarities of photos without cats. It will come up with its own concept of a what it perceives as a cat. It might look at the ratio of eyes-to-nose spacing, or the shape of the ears, or any number of other features. The input data defines the programming, so training a system with different images will result in a different interpretation of what is a cat. If the training data is skewed – too many orange cats and not enough black ones – then the system’s future recognition of cats will be biased.

In parking there is one type of AI that we encounter the most, machine learning. Machine learning is an application of pattern matching. That is, if you show the computer enough patterns then it becomes able to detect

An Ontario license plate likely intended to confuse LPR readers.

8 PARKER | 4TH QUARTER 2020 | 4ER TRIMESTRE 2020

In parking one of the most common machine learning applications is license plate recognition (LPR). From the image of a license plate the computer magically converts the plate to text. What happens inside the magic comes from machine learning, the result of training the computer with many thousands of inputs to recognize letters, shapes, colours, angles, ratios, backgrounds, and other elements.


The uncanny resemblance between chihuahuas and muffins has become a meme in the AI industry.

This still doesn’t prevent users letters make it harder for LPR License plates like “B88B8BB” and “Z7Z2Z27” are real plates LPR systems.

from gaming the system. Similar to differentiate between letters. and “QOQQOQ” and “S5SSS5S” with a sole purpose of thwarting

The quality of the training data has a big impact on the accuracy of the machine learning prediction accuracy. Consider the images of the chihuahua and the muffin provided here. A human, even a young child, can decipher the differences here, but a computer really struggles. It needs more and more data, perhaps a million pictures of chocolate-blueberry muffins and chihuahuas – every one of them individually tagged “this is a muffin” or “this is a chihuahua” before the computer becomes accurate differentiating between the two.

the same elements, these go into the training database as tagged data. And voilà, millions of images tagged for free by unwitting humans. Parking operations do not have the luxury of millions of users willing to tag our data for free. But parking operations do generate vast amounts of data from our systems. It is possible to use this data in machine learning applications to make parking smarter. In addition to license plate recognition there are a variety of applications in parking that leverage AI and machine learning. Finding and counting vehicles in an image is a simple way to determine occupancy and availability without sending a human to view the lot. Parking operations can use security cameras or webcams to capture images, and then use AI tools to get accurate counts all day long.

Where does one go to find people willing to tag millions of images for training an AI system? It turns out that Google, amongst other companies, is already having you train their systems – for free. The CAPTCHA is a tool used to distinguish humans from computers (Completely Automated Public Turing test to tell Computers and Humans Apart). In the case of Google, they use images from their Google Street View function in their Google Maps service. The CAPTCHA asks the human to click on all the images with street signs, bridges, storefronts, or some other element on which Google wants to train their AI. When enough humans identify

By using the ReCAPTCHA above you’re helping Google identify objects in the Google Maps Street View feature, as well as training their autonomous vehicles learn to process the world around them.

While individual counts can be considered raw data, gathering counts over a period of minutes or hours becomes useful information. Key performance indicators like dwell time, turnover, peak and average occupancy all require good counts and individual points in time. For the last several years parking operations have talked about “dynamic pricing”. The concept of dynamic pricing is simply to change the price of your product based on demand – higher when demand is high, and the product is scarce, and lower when demand is low, and the product is abundant.

PARKER | 4TH QUARTER 2020 | 4ER TRIMESTRE 2020

9


Unique requirements Changing demands Parking solutions for a digital world Leaders in smart parking. Scheidt & Bachmann’s future proof systems help you improve your operation and maximize revenues. Let’s talk. PLEASE CONTACT:

parkingsales@scheidt-bachmann-usa.com Blanden.James@scheidt-bachmann-usa.com (781) 272-1664 Iles.Chris@scheidt-bachmann-usa.com


Some believe that pricing should change hour-to-hour or minute-to-minute. While this may work in some industries (airline seat pricing, for example) most parking operations prefer more stability in pricing due to bylaw requirements, and the fact that most payment systems cannot handle rapid price changes.

And when human beings are better at overall datawrangling, then maybe the computers that have taken over the world will be a little more intelligent too.

Rudimentary applications of dynamic pricing have been around for years: parking facilities with “early bird” discounts are one example. Having a lot change for a metered price to a flat rate overnight is another. These are simply having different prices for the same product based on the target audience. The key to success with dynamic pricing is having enough data to predict when prices should change. Each data sample includes the occupancy and current price, along with time of day, duration of stay, and perhaps other conditions like weather or location. These are the building blocks of measuring demand – or to be more accurate, the elasticity of demand. Dynamic pricing is a perfect application of machine learning. With many hundreds or thousands of these data samples fed into a machine learning engine it is possible to predict the impact of price changes on the parking operation. The parking manager can model and anticipate the result of price changes without changing the price! Of course the experienced parking manager would take a holistic approach to dynamic pricing, considering not just the revenue-

maximizing nature of dynamic pricing, but also the effect on the number of citations written, or potential erosion of goodwill with the public, and any other number of invisibly connected factors.

In fact, most parking operations are already awash in data. Individual parking management systems such as PARCs, payby-cell, meters, LPR, occupancy counters, citations, and many others, all gather mountains of data that could feed a machine learning engine. That raw data, turned into actionable intelligence, could improve parking for both staff and patrons. Additionally, organizations such as Alliance for Parking Data Standards (APDS), are working to develop uniformity around data exchange between parking systems so that it’s easier for parking operations to manage and measure their operations. (The APDS is a not-for-profit joint effort formed by the International Parking & Mobility Institute, the British Parking Association, and the European Parking Association.) Parking operations are recognizing a need for staff members to be versed in having some ability to convert data into information. This can be training staff on the basics of databases and using pivot-tables in spreadsheets, or even bringing a full-time parking Business Analyst on staff. And when human beings are better at overall data-wrangling, then maybe the computers that have taken over the world will be a little more intelligent too. n

Counting cars in parking lots is a simple application of machine learning being used in the parking industry. Dwell-time, turnover, and other key performance indicators are a result of counting cars over several images.

ABOUT THE AUTHOR: Blake Laufer is the founder of Mistall Insight Inc, providing count technologies and AI solutions for the parking industry. blake@mistall.com

PARKER | 4TH QUARTER 2020 | 4ER TRIMESTRE 2020

11


How Parking’s ‘New Normal’ Will Transform Operations By Kevin Uhlenhaker

NEW APPROACHES TO STAFFING More than six months into the Covid-19 pandemic, the parking industry is still reeling. Canada has done better than its neighbor to the South, but the measures that were required slow the spread of the virus (at least relatively speaking) have also had a major impact on parking and transportation. The combination of government-enforced lockdowns and corporate work-from-home policies decimated parking demand, and while people have begun to venture out again and the economy is showing signs of rebounding, public experts tell us to prepare for a very difficult winter. In fact, the impact of the pandemic will be felt for years to come. Parking revenues at least in many locations will likely be down for the foreseeable future—at least into next spring and, perhaps summer—as public health will be a primary consideration in how owners and operators manage their parkades.

12 PARKER | 4TH QUARTER 2020 | 4ER TRIMESTRE 2020

One of the most obvious impacts of the Covid-19 crisis on parking operations will be found in staffing. As parking lots and parkades begin to fill up again, parking owners and operators will need to find ways to minimize interactions between staff and parkers. Many experts believe that the Coronavirus is still going to present an on-going risk even after there is a widely distributed vaccine. Without draconian governmental intervention a non-insignificant portion of the population will opt to not get the vaccine and for others, it may not be 100% effective or long lasting. Parking owners and operators can help to protect their customers and employees by limiting face-to-face interactions. That begins with moving staff out of areas of the facility where they are likely to come into direct contact with parking customers. The most obvious place to start is at exit booths. When staff are taking payment directly from parkers, the risk of transmission rises exponentially. A second area of potential risk is enforcement. If enforcement personnel are required to travel throughout a parkade or parking lot, they are bound to come into contact with parkers. Masks and other protections will cut the risk to your staff, but not nearly as much as eliminating the interaction altogether.


Automation is a sensible solution in the post-Covid world because it helps parking owners provide a safer, healthier experience. It also provides more flexibility to owners and operators in how they allocate staff to assure that their parkades and parking lots continue to run smoothly.

TIME TO AUTOMATE The answer will be found in technology. The parking industry was already increasingly leveraging technology, even before the pandemic. Over the past decade, parking owners have been installing advanced PARCS, parking guidance, LPR, prebooking, and other technologies to enhance the efficiency of their operations while improving the parking experience. The Covid-19 crisis has increased the need and sped up the process. By automating operations with equipment that permits pre-payment, mobile payment or automated credit card payments, owners and operators can minimize staff/patron interaction while making the parking process more customer friendly. Automation also permits the reallocation of staff to perform other essential functions. Not only does this provide scheduling flexibility, but it also helps mitigate the uncertainty that inevitably results from people getting sick, going on vacation, or moving on to other jobs. When employees aren’t needed to staff collection booths, they can be available to help out when their co-workers aren’t on the job. Automation also permits operators to manage multiple parkades from a single location. In fact, modern parking management technology has improved so much over the years that, today, operators can manage their parking facilities from anyplace in the world—from the office, from home—even while on vacation. Today, operators and parking managers can use their mobile devices to view parkade occupancy, oversee revenue performance, and manage any operational issues.

This automation trend is good news for parkers, as well. The last few years have been dominated by frictionless parking, which makes the parking experience simpler and more convenient by letting drivers prepay for parking or have a credit card on file; admitting drivers to the parkade automatically, without having to pull a ticket; and allowing the driver to exit automatically upon payment verification. But even in non-frictionless systems where people decide to use a credit card to pay and exit, the process just requires the driver to insert a card and be on his or her way. Other technologies also improve the parking experience. The benefits of parking guidance, for instance are obvious. By leading drivers directly to available parking spaces, the technology can significantly reduce the amount of time it takes a driver to find parking. And prebooking platforms can assure a space will be waiting for the driver, which can be a lifesaver when you need to find parking in a busy lot or parkade.

MANAGING PARKING IN THE POST-COVID WORLD While these automation trends were already on their way to becoming entrenched, the Covid-19 pandemic accelerated the process. Automation is a sensible solution in the post-Covid world because it helps parking owners provide a safer, healthier experience. It also provides more flexibility to owners and operators in how they allocate staff to assure that their parkades and parking lots continue to run smoothly. n

ABOUT THE AUTHOR: Kevin Uhlenhaker is managing director of SLS Insights. He can be reached at kevin@slsinsights.com.

PARKER | 4TH QUARTER 2020 | 4ER TRIMESTRE 2020

13


Life Is About Choices, Parking Should Be Too By Joni Eros

W

e take choice for granted in our daily lives. We choose what we’ll eat or drink; what we listen to on the radio or watch on tv; what products we use each day; and who to befriend in our lives. There’s a cliché about life being about choices, but it’s true. We make so many every day that we begin to take them for granted. Historically, choice has not been a significant element of parking. Sure, drivers get to choose where to park, but that is pretty much where their freedom of choice ends. Once they choose a parkade or on-street space, the parker has to use the meter the city has installed, or the PARCS or pay-on-foot equipment the garage offers. Why does choice matter when it comes to parking payment? Simply put, we don’t all like the same things. Some people are Coke, some are Pepsi; some are Apple, and some are

Windows; some like Tim Hortons and some—ok, everyone likes Tim Hortons. The chasm is particularly wide when it comes to technology. The most obvious 21st Century example can be found in smartphones. Some of us are iPhone users and some are Android. Different people experience technology differently, and that affects their preferences. While one phone may seem alien in its layout and functionality, the other seems entirely intuitive. The good news is that the evolution of the parking landscape is drastically changing, providing drivers more choice than ever. This is particularly true when it comes to mobile payment. As mobile payment becomes increasingly popular, municipalities, institutions of higher education, and private parking operators are adopting the multi-vendor model on a global scale. And this increased choice benefits both drivers and parking organizations.

Choice Benefits Everyone In today’s technology-dominated parking world, it is easier than ever to provide choice for payments. Many cities and private owners already offer payment apps as a convenient alternative to meters and PARCS equipment. We all have our preferences when it comes to technology. Why not improve the experience of drivers by offering multiple mobile payment choices?

In fact, that’s exactly what cities are starting to do. Parking professionals across the globe are seeking new ways to promote mobility and are applying new technologies to their mobility challenges. The City of Atlanta, for instance, recently took the first step by offering PayByPhone, Passport, Flowbird, and ParkMobile so drivers can select the payment app with which they are most comfortable.

14 PARKER | 4TH QUARTER 2020 | 4ER TRIMESTRE 2020

Through trial and error, or perhaps based on the first look at each app, drivers in Atlanta are selecting the payment app that they like best and adopting it as their payment method of choice. This obviously benefits parkers, but it’s good for cities too. Providing choice promotes higher mobile payment utilization, which leads to increased compliance. It also reduces infrastructure costs by reducing


wear and tear on meters or eliminating the need for them altogether. These savings can be funneled back into the community and into facility improvements. And the benefits of offering multiple payment apps is not limited to cities. More private owners and operators are beginning to offer mobile apps as a payment option and a convenient way to manage permits. Doesn’t it make just as much sense for them to offer multiple apps too? After all, if offering choice makes the parking experience more convenient, won’t it also provide a competitive edge over owners and operators who don’t offer mobile payment or who only offer one mobile payment app? Mobile payment solutions can offer many potential benefits to any parking provider. The most visible—and the benefits that are most

familiar to drivers and parking professionals— revolve around making the parking experience better. There is no easier way for drivers to manage their paid parking sessions than with their own personal devices. But the efficiencies and cost effectiveness provided by mobile payment apps can also be critically important to parking providers. These efficiencies can allow for the reallocation of parking personnel in ways that can make parking systems safer and more parker friendly. But perhaps the most important benefit is the data that is collected and analyzed by the solution. This data can tell parking managers exactly who is using their parking assets and how. This information can help parking planners understand parking trends and make more informed decisions about how to manage all parking inventory more efficiently and effectively, now, and well into the future.

All About Choice The benefits of cashless payments primarily revolve around convenience: it is simple and quick. But it’s more than just convenient—in this technology age it has become essential. Tech-savvy, young adults (and even many older technology aficionados) also value being able to review transactions and track their spending habits on their mobile devices. Integration with rewards or loyalty programs can also create a new customer experience that strengthens the connection people have with a given brand. While offering mobile payment choice with a multi-vendor model is a relatively new trend in North America, the trend is well-established in other countries. We can learn a lot by looking at the experiences of parking professionals in other parts of the world, the challenges they face, and the strategies and tools they are utilizing to overcome those challenges. It’s important to remember, too, that offering mobile payment isn’t simply about supplanting all other forms of payment methods. For many people, 28% in fact, cash is still king, and most parking owners will continue to accept cash payment even after introducing mobile options. But customers today expect

a wider range of options from the stores and merchants they patronize, and that extends to parking. This demand will continue to increase as cashless payments become more common and businesses continue to create escalated expectations for their checkout process. And as the Covid-19 crisis continues, demand for contactless payment options will continue to grow. By offering a contactless payment experience by allowing parkers to pay for their personal devices, mobile payment is a healthy and safe option during this pandemic. And technology companies are doing their part to promote this safe approach. Solutions like Apple Pay, Google Pay and Samsung Pay are making contactless payments safer and more accessible. We tend to take the many choices we face every day for granted. But that doesn’t mean we do not value them. In fact, we have come to expect choice in our day to day lives. When it comes to mobile parking payment, it makes sense for municipalities, universities, private parking owners and operators to offer a range of mobile payment options. Choice presents a win/win scenario that benefits us all. n

We tend to take the many choices we face every day for granted. But that doesn’t mean we do not value them. In fact, we have come to expect choice in our day to day lives.

ABOUT THE AUTHOR: Joni Eros is Regional Sales Director, Pacific Northwest for PayByPhone. She can be reached at jeros@paybyphone.com

PARKER | 4TH QUARTER 2020 | 4ER TRIMESTRE 2020

15


Virtual 2020 SPONSORS

C O M M A N D I TA I R E S

EXHIBITORS

EXPOSANTS Precise ParkLink Inc.

HUB Parking Technology Canada Ltd.

AIMS (EDC Corporation) Canada Ticket Inc.

J. J. MacKay Canada Limited

Electromega Ltd.

Sika Canada Inc. Southland Printing Co. Inc.

eleven-x

Master Builders Solutions Canada (BASF)

Honk

Parkaran

T2 Systems

HotSpot Parking Inc.

PaybyPhone

Tannery Creek Systems Inc

SpotHero

WPS Canada Inc.

Annual Conf

Virtual 2020 erence & Tr ad

e Show

16 PARKER | 4TH QUARTER 2020 | 4ER TRIMESTRE 2020

#LetsTalkParking


THANK

YOU

MERCI

Thank you to all of our conference partners, speakers and participants for supporting the 2020 Virtual conference and trade show. It is through the continued generosity of CPA members that we were able to deliver this event in these unprecedented times. Merci à tous nos partenaires et participants à la conférence pour leur soutien à la conférence virtuelle et au salon professionnel 2020. C'est grâce à la générosité continue des membres de l'ACP que nous sommes en mesure de tenir cet événement en ces temps sans précédent.

T H E C A N A D I A N PA R K I N G A S S O C I AT I O N A W A R D S

P R I X D E L’ A S S O C I AT I O N C A N A D I E N N E D U S TAT I O N N E M E N T

Purpose of the Awards The success of the Canadian Parking Association is based primarily on the continued support of its members who strive for excellence in their field. Today’s parking industry is comprised of professionals from entry level to executive across a broad range of disciplines: planners; technical and environmental developers; financial experts; designers and builders; consultants; customer service representatives, to name a few. The collaboration between these professionals drives the industry to develop and achieve strategies that enhance the communities in which we serve and heightens awareness of the parking industry in Canada. The Board of Directors of the Canadian Parking Association (CPA) recognizes the contributions by members through these awards with following goals intended: • To encourage young professionals to consider Parking as a career choice. • To create role models for members of the Canadian Parking Association.

Objet des Prix Le succès de l’Association canadienne du stationnement repose principalement sur le soutien continu de ses membres qui s’efforcent d’atteindre l’excellence dans leur domaine. De nos jours, l’industrie du stationnement est composée de professionnels, du niveau d’entrée à la direction, dans un large éventail de disciplines : planificateurs, développeurs techniques et environnementaux, experts financiers, concepteurs et constructeurs, consultants, représentants du service à la clientèle, pour n’en nommer que quelques-uns. La collaboration entre ces professionnels pousse l’industrie à élaborer et à mettre en œuvre des stratégies qui améliorent les communautés dans lesquelles nous sommes présents et qui sensibilisent davantage l’industrie du stationnement au Canada. Le conseil d’administration de l’Association canadienne du stationnement (ACP) reconnaît les contributions des membres par le biais de prix qu’elle remet avec les objectifs suivants : • Encourager les jeunes professionnels à considérer l’industrie du stationnement comme un choix de carrière.

• To encourage professionalism in the parking industry.

• Créer des modèles de rôle pour les membres de l’Association canadienne du stationnement.

• To acknowledge achievements for innovation and technology development in the parking business.

• Encourager le professionnalisme dans l’industrie du stationnement.

• To acknowledge individuals who have excelled in their area of work and in personal achievements that have had a positive effect on their communities.

• Reconnaître les réalisations en matière d’innovation et de développement technologique dans l’industrie du stationnement. • Reconnaître les personnes qui ont excellé dans leur domaine de travail et dans leurs réalisations personnelles, et qui ont eu un effet positif sur leurs communautés.

To nominate an individual or organization for a Canadian Parking Association award, or a CPA Founders Award, visit Pour proposer la candidature d’un individu ou d’une organisation à un prix de l’Association canadienne du stationnement ou à un prix des fondateurs de l’ACP, consultez le site

canadianparking.ca/awards-and-recognition/

PARKER | 4TH QUARTER 2020 | 4ER TRIMESTRE 2020

17


THE TED SEEBERG MEMORIAL AWARD FOR OUTSTANDING CONTRIBUTION TO THE CANADIAN PARKING INDUSTRY FOR EXAMPLE: • Service to the Canadian Parking Association or other aspects of the industry, • An innovation (could be an invention or a program), • An outstanding contribution in design, maintenance, or technology, • Could be a lifetime achievement or a single achievement.

2020 RECIPIENT

Nigel Bullers | EasyPark Nigel first joined the parking industry in 2013, he knew the pathway to success would not only require a superior customer experience, but also finding new and innovative ways to reach the market through messaging and branding. Nigel embarked on a consumer-focused product development innovation strategy. Nigel set out to find out what the industry needed. By listening to employees and customers and responding to their feedback, Nigel knew that creating a collaborative environment and fostering relationships with all stakeholders was the best way to be able to not only deliver what they wanted and needed, but also was the type of transparency that has been one of the keys to growth as a company.

Some of the key milestones include:

The transformation started within the organization. Establishing a strong cultural commitment to employees, was critical to the success he envisioned over the next 5 years. He understood that it was his job to first inspire and support the dedicated women and men that made up the organization. He knew that their hard work and passion would be the main drivers for years to come.

• First in North America to integrate and accept multiple mobile payment applications. Currently accepting EasyPark Parking App, Honk Mobile, PayByPhone (Verrus) and soon to be accepting ParkMobile.

With the internal transformation taking shape by empowering leaders, recruiting top talent and enabling the teams to innovate and explore ways to disrupt the parking industry, the next phase began to take shape in regards to reinventing the Corporate Brand in the marketplace. The reassessment of all EasyPark locations with a key focus to modernize, adopt leading edge technology, adopt innovation, expand reporting capabilities, upgrade fraud detection and reduction analytics began. Nigel’s approach was to seek integration of physical and technology components to achieve both operational and customer friendly benefits.

18 PARKER | 4TH QUARTER 2020 | 4ER TRIMESTRE 2020

• Unprecedented growth in EasyPark mobile payment services for EasyPark App and Verrus PaybyPhone measured in increased usage, user adaption, realized revenue, reduced operating costs, improved customer safety and satisfaction. Current statistics show some locations at 70% - 75% app usage following marketing initiatives. EasyPark started at 3-5% 5 years ago and the current industry average is 15 - 20%. EasyPark has 24 locations that are now App only. • Increased payment capabilities for EasyPark customers by launching the acceptance of Debit, Credit Card Express entry & exit, Apple Pay, EasyPark's own reloadable/draw down multi-site FlexPass, AliPay, and WeChat Pay for all attended facilities. In addition, PayPal launched at all unattended locations. • Explored, implemented, and integrated data analytic platforms. Realized the beneficial use of dashboards to develop capabilities of improving brand visibility • Increased the number of EV Charging Stations, introduced a Waterless Eco Carwash Program, and a hybrid and fully electric fleet.

• Implementation of TIS - Automated Parking Guidance System (APGS) at the flagship CF Pacific Centre location - changed the way customers parked by utilizing vehicle detecting systems, saving parkers time an increasing operational efficiency. First to North America, and now leading the way for other facilities to utilize this innovation in their facilities. This hard work and tremendous innovation resulted in a 7-year growth from $28M in 2013 to an astounding $46M in 2019. Nigel's innovation, leadership and passion for the parking industry has helped the organization reimagine how parking shapes the community in which we do business. n


LE PRIX TED SEEBERG POUR UNE CONTRIBUTION EXCEPTIONNELLE À L’INDUSTRIE CANADIENNE DU STATIONNEMENT PAR EXEMPLE : • Service à l’Association canadienne du stationnement ou à d’autres aspects de l’industrie. • Une innovation (peut être une invention ou un programme). • Une contribution exceptionnelle en matière de conception, d’entretien ou de technologie. • Cela pourrait être une réalisation unique ou de l’ensemble d’une carrière.

LAURÉAT 2020

Nigel Bullers | EasyPark Nigel a rejoint l’industrie du stationnement en 2013. Il savait que la voie du succès nécessiterait non seulement une expérience client supérieure, mais également de trouver des manières novatrices d’atteindre le marché grâce à l’image de marque et la publication de messages. Nigel s’est lancé dans une stratégie d’innovation avec le développement de produits axés sur le consommateur. Nigel s’est fixé pour but de découvrir ce dont l’industrie avait besoin. En écoutant les employés et les clients et en répondant à leurs commentaires, Nigel savait que la création d’un environnement collaboratif et la promotion des relations avec toutes les parties prenantes était la meilleure manière de pouvoir non seulement fournir ce qu’ils voulaient et ce dont ils avaient besoin, mais aussi le type de transparence qui a été l’une des clés de la croissance de son entreprise. La transformation a commencé au sein de l’organisation. L’établissement d’un engagement culturel fort à l’égard des employés a été essentiel au succès qu’il envisageait au cours des 5 années suivantes. Il a compris que c’était son travail d’inspirer et de soutenir avant tout les femmes et les hommes dévoués qui constituaient l’organisation. Il savait que leur travail acharné et leur passion seraient les principaux moteurs des années à venir. La transformation interne prenant forme en responsabilisant les dirigeants, en recrutant les meilleurs talents et en permettant aux équipes d’innover et d’explorer des moyens de perturber l’industrie du stationnement, la phase suivante a commencé à prendre forme en ce qui concerne la réinvention de la marque de la société sur le marché. La réévaluation de tous les parcs EasyPark avec pour objectif clé de moderniser, adopter des technologies de pointe, embrasser l’innovation, étendre les capacités de rendre compte, mettre à niveau la détection des fraudes et l’analytique de réduction a commencé. L’approche de Nigel consistait à rechercher l’intégration des composantes physiques et technologiques, afin d’obtenir des avantages opérationnels et conviviaux. Parmi les principaux jalons atteints, on mentionnera : • Croissance sans précédent des services de paiement mobile EasyPark en utilisant l’application EasyPark et Verrus PaybyPhone, mesurée en termes d’utilisation accrue, d’adaptation des utilisateurs, de revenus réalisés, de coûts d’exploitation réduits, d’amélioration de la sécurité et de satisfaction des clients. Les

statistiques actuelles montrent que certains parcs utilisent entre 70 et 75 % des applications suite à des initiatives marketing. EasyPark a commencé à 3-5 % il y a 5 ans et la moyenne actuelle de l’industrie est de 15-20 %. EasyPark dispose de 24 parcs qui fonctionnent désormais uniquement avec une application. • Capacités de paiement accrues pour les clients d’EasyPark en lançant l’acceptation d’entrées et sorties expresses avec carte de débit ou de crédit, Apple Pay, le FlexPass multiparcs rechargeable d’EasyPark, Alipay et WeChat Pay pour toutes les installations avec gardien(s). De plus, le paiement avec PayPal a été mis en place dans toutes les installations sans gardien. • Étude, mise en œuvre et intégration de plateformes d’analyse de données. A tiré parti de l’utilisation bénéfique de tableaux de bord pour développer des capacités d’amélioration de la visibilité de la marque • Augmentation du nombre de bornes de recharge pour véhicules électriques, mise en place d’un programme de lavage écologique sans eau et d’une flotte de véhicules hybrides ou entièrement électriques. • Première société de stationnement en Amérique du Nord à intégrer et à accepter de multiples applications de paiement mobile. Accepte actuellement l’application EasyPark Parking, Honk Mobile, PayByPhone (Verrus) et bientôt ParkMobile. • Mise en œuvre de la technologie TIS - système automatisé de guidage aux places disponibles utilisé au parc phare du CF Pacific Centre - qui a modifié la manière dont les clients se garent en utilisant des systèmes de détection de véhicules, ce qui a fait gagner du temps aux clients et améliore l’efficacité opérationnelle. Premier système du genre en Amérique du Nord et maintenant pavant la voie pour que d’autres installations utilisent cette innovation dans leurs installations. Ce travail acharné et cette formidable innovation ont entraîné une croissance sur 7 ans, qui est passée de 28 millions de dollars en 2013 à 46 millions de dollars en 2019. L’innovation, le leadership et la passion de Nigel pour l’industrie du stationnement ont aidé l’organisation à réinventer la manière dont le stationnement façonne les communautés dans lesquelles nous exerçons nos activités. n

PARKER | 4TH QUARTER 2020 | 4ER TRIMESTRE 2020

19


INNOVATION IN PARKING OPERATIONS & PROGRAMS AWARD This award acknowledges CPA members who have created operational processes, programs or technical advances that exemplify the experience of innovation, economic results, benefits to the company and/or their community, and new developments that may be an advantage or value to others, all of which may represent new ideas or concepts, projects, or programs that benefit the parking profession and sustainable programs.

The following four criteria form the basis for the award: Productivity Improved or Problem Solved The program should address a specific program that provides increased efficiency, improved productivity, relieve congestion, or solved a problem. Innovation/Creativity The program shows various elements that make this process, program or operation creative, original and unique.

Measured Benefit of Program or Operation The success of the program and the standard of measurement used to determine success (customer service, efficiency, safety, savings of time or money, etc.) Adaptability by Others The innovation can be easily adapted and used by other agencies and have the potential to create a trend in the industry.

2020 RECIPIENT

Calgary Parking Authority | PARK PARK PARK PARK is a dual-use space (hence the name “PARK PARK”); part parking lot, part park. It features a vibrant mural on the asphalt surface, a scaffolding structure along the perimeter of the lot and freestanding, interactive icons that serve as visual clues to features of the lot, such as a basketball net, picnic table, bike pump and more. This project began with an open design competition managed by the Calgary Municipal Land Corporation (CMLC). The call for submissions asked for a creative intervention that re-imagined how surface parking lots can be designed; something that would delight and inspire, while continuing to operate successfully as a parking lot. The goals of the project were to: • encourage critical thought and conversation on parking lots; • beautify a utilitarian space; • improve the quality of life for users and residents; and, • place make, turning a single-use space into somewhere people can have a positive, interactive, and emotional experience.

20 PARKER | 4TH QUARTER 2020 | 4ER TRIMESTRE 2020

In addition to Lot 43 / PARK PARK now operating dually as a parking facility and a recreation space, it is available for rent through the CPA’s Event Rentals program. Through Event Rentals, companies, individuals and other groups can rent surface lot or parkade space for alternative uses such as birthdays, corporate parties, etc. The Event Rentals program has been successful in CPA facilities across Calgary, hosting a variety of events like Food Truck rallies, movie nights, stampede events and ultimately, has diversified the ways in which we can optimize our finite assets. Under the direction of team leader Sidney Starkman, PARK PARK is a pilot project which will be in place for the next two years. During this period, it will be open to both parking and pedestrian usage unless it’s rented for a private event. After that, a review will be conducted to determine its successes and community feedback gathered to determine if there is opportunity for additional placemaking projects in Lot 43 and other CPA parking facilities across Calgary. n


INNOVATION DANS L’EXPLOITATION ET LES PROGRAMMES DE PARCS DE STATIONNEMENT Ce prix récompense les membres de l’ACS qui ont créé des processus opérationnels, des programmes ou des progrès techniques qui illustrent l’expérience de l’innovation, des résultats économiques, des avantages pour l’entreprise et/ou les communautés, et de nouveaux développements qui peuvent présenter un avantage ou une valeur pour les autres, qui peuvent représenter de nouveaux concepts ou idées, projets ou programmes qui profitent à la profession d’exploitant de parcs de stationnement et des programmes durables.

Les quatre critères identifiés ci-dessous constituent la base de l’attribution d’un prix : Productivité améliorée ou problème résolu Le programme doit porter sur une initiative spécifique qui offre une efficacité accrue, une plus grande productivité, un soulagement de la congestion ou la résolution d’un problème. Avantage mesuré du programme ou de l’opération Le succès du programme et la norme de mesure utilisée pour déterminer le

succès (service à la clientèle, efficacité, sécurité, économies de temps ou d’argent, etc.) Innovation/créativité Le programme comporte divers éléments qui rendent le processus, le programme ou les opérations créatifs, originaux et uniques. Adaptabilité aux autres L’innovation peut être facilement adaptée et utilisée par d’autres organisations et avoir le potentiel de créer une tendance dans l’industrie.

LAURÉAT 2020

Calgary Parking Authority | PARK PARK PARK PARK est un espace à double utilisation, d’où son nom : à la fois un parc de stationnement, à la fois un parc. Il dispose d’une fresque éclatante sur le sol, une structure d’échafaudage à son périmètre et des icônes interactives et indépendantes qui permettent d’identifier différentes fonctionnalités, comme un panier de basketball, une table à pique-nique, une pompe à vélo et autres. Ce projet a commencé avec un concours de design organisé par la Calgary Municipal Land Corporation (CMLC). Les soumissions demandaient une intervention novatrice qui repenserait la conception des parcs de stationnement en surface. Elle se devait une idée qui enchanterait et inspirerait tout en continuant ses opérations de stationnement. Les objectifs de ce projet étaient : • d’encourager les pensées critiques et les conversations à propos des stationnements • d’embellir un espace utilitaire • d’améliorer la qualité de vie des usagers et des résidents • de fabriquer de l’espace, convertissant un espace à usage unique en un endroit où les gens peuvent avoir une expérience émotionnelle, interactive et positive

plus de son opération double de stationnement et d’espace récréatif. Des entreprises, des particuliers et d’autres groupes peuvent louer une aire de stationnement ou un emplacement dans un parc couvert pour toute sorte d’utilisations comme un anniversaire, une fête de bureau, etc. Ce programme fonctionne déjà bien dans les autres installations de la CPA, permettant d’organiser une variété d’événements comme des festivals de camions-restaurants, des soirées cinéma et du rodéo, mais aussi de diversifier les façons d’optimiser ces biens. Sous la direction du chef d'équipe Sidney Starkman, PARK PARK est un projet pilote qui sera en place pour les deux prochaines années. Il sera ouvert à l’usage des piétons et du stationnement pendant cette période, à moins qu’il soit loué pour un événement privé. Après cela, un examen sera effectué pour déterminer ses succès et les commentaires de la communauté recueillis, afin de déterminer s’il y a une perspective pour d’autres projets de fabrication d’espace dans le Lot 43 et d’autres installations de la CPA à Calgary. n

Le Lot 43/PARK PARK peut aussi être loué par le biais du programme de location pour des événements de la CPA en

PARKER | 4TH QUARTER 2020 | 4ER TRIMESTRE 2020

21


PARKING SUPERVISOR OF THE YEAR The Parking Supervisor of the Year Award has been created for employees who have been serving in a parking and transportation position at the time of nomination, be an active member of a CPA member company in good standing and who has worked for a minimum of two years in the parking industry in a supervisory position.

AWARD CRITERIA: • Evidence of leadership in the parking and mobility industry. • Commitment to advancing unique and innovative ideas. • Professional character and reputation.

• Indications of service and leadership include participation on boards, committee, task forces, and presentations, etc. • Community service including civic organizations or other groups outside the industry. • Service to the profession above and beyond normal job responsibilities.

2020 RECIPIENT

Pablo Pascual | EasyPark As the Operations Manager, Safety, Security and Facilities Maintenance, Pablo manages one of the most comprehensive parking safety & security programs in Canada. Through the utilization of 4 different security companies to provide mobile, static and K9 security to more than 150 parking lots in Vancouver, Pablo ensures that every EasyPark customer has access to a clean and safe facility. Pablo’s extensive background in physical security, including several years as a K9 handler and supervisor of various operational groups within security operations, has provided the basis for the success of the safety and security programs at EasyPark. As the only parking provider with a K9 program in Canada, Pablo manages the daily challenges of safety and security in Vancouver, and specifically the Downtown Eastside (DTES) neighbourhood which is one of the city’s oldest - the area is the site of a complex set of social issues including high levels of drug use, homelessness, poverty, crime, mental illness and prostitution. EasyPark operates 8 key parking facilities (4,291 stalls) in this area. Pablo’s career in Parking began in 2013, while he was a Control Centre operator with EasyPark’s contract security provider. Pablo was responsible for scheduling guards to patrol EasyPark facilities. His career progression was closely tied to EasyPark – soon Pablo was certified as a K9 handler with his partner Ares and they patrolled the EasyPark lots handling evictions, helping customers, and providing outstanding service to the community. He was then promoted to Supervisor of the EasyPark Security program and then in 2016, he was promoted to the Operations Manager, K9 Security. At that

22 PARKER | 4TH QUARTER 2020 | 4ER TRIMESTRE 2020

point, Pablo was highly accomplished with multiple awards and recognition for his focus on safety & security within the community. In the Summer of 2017, Pablo accepted a role with EasyPark to oversee the Safety & Security Programs at EasyPark. In 2018, Pablo’s portfolio was expanded to include facilities maintenance. Since joining EasyPark, Pablo has revamped the Safety & Security Program and had oversight over many initiatives: • Annual Holiday Theft from Auto (TFA) Awareness Campaign • Expanding the K9 Security Program to 24/7 coverage • Monthly Safety Education lunch and learn • Initiated EasyPark’s quarterly “Leave Nothing in Your Car” campaign, which effectively uses social media, our security partners and community outreach to educate and deter theft • Expanding the partnership with the Downtown Vancouver’s BIA to include graffiti removal, safe walks, foot patrols of our parking facilities to help achieve a clean, safe, and welcoming downtown to residents and visitors • Oversaw a critical incident with the City of Vancouver (CoV) in 2019, receiving kudos from all levels of the City’s senior management for his quick and effective actions to evacuate a facility. Pablo’s outstanding professionalism in communications and project management has contributed greatly to numerous new site start ups as well as daily operations. He embraces his work and dedication to improve the community by providing his expertise to enhance safety and security to the public. His innovative approach to safety, security and facilities maintenance has helped EasyPark continue to grow and become the parking operator of choice for many landlords, property managers and private owners. n


SUPERVISEUR DE STATIONNEMENT DE L’ANNÉE Le prix « Superviseur de stationnement de l’année » a été créé pour les employés qui occupaient un poste lié au stationnement ou au transport au moment de leur nomination, étaient membre actif d’une entreprise membre de l’ACS en règle et qui a travaillé pendant au moins deux ans dans l’industrie du stationnement à un poste de supervision.

CRITÈRES D’ATTRIBUTION :

• Caractère professionnel et réputation.

• Preuve de leadership dans l’industrie du stationnement et de la mobilité.

• Les indications de service et de leadership comprennent la participation à des conseils d’administration, à des comités, à des groupes de travail, à des présentations, etc.

• Engagement à promouvoir des idées uniques et novatrices. • Service communautaire, y compris des organismes civiques ou d’autres groupes extérieurs à l’industrie.

• Service à la profession au-delà des responsabilités professionnelles normales attendues.

LAURÉAT 2020

Pablo Pascual | EasyPark En tant que directeur de l’exploitation, de la sûreté, de la sécurité et de l’entretien des installations, Pablo gère l’un des programmes de sécurité et de sûreté du stationnement les plus complets au Canada. Faisant appel à 4 compagnies de sécurité différentes pour fournir la sécurité mobile, statique et canine à plus de 150 parcs de stationnement à Vancouver, Pablo s’assure que chaque client d’EasyPark a accès à une installation propre et sûre. La vaste expérience de Pablo dans le domaine de la sécurité physique, y compris plusieurs années en tant que gestionnaire du service canin et superviseur de divers groupes opérationnels au sein des opérations de sécurité, a fourni la base du succès des programmes de sécurité et de sûreté d’EasyPark. Seul fournisseur de stationnement au Canada ayant un programme canin, Pablo gère les défis quotidiens de la sécurité et de la sûreté à Vancouver, et plus particulièrement dans le quartier Downtown Eastside (DTES), qui est l’un des plus anciens de la ville. Le quartier est le foyer d’un ensemble complexe de problèmes sociaux, y compris des niveaux élevés de consommation de drogues, d’itinérance, de pauvreté, de criminalité, de maladie mentale et de prostitution. EasyPark exploite 8 parcs de stationnement majeurs (4 291 places) dans ce quartier. Pablo a débuté sa carrière en 2013, alors qu’il était opérateur du centre de contrôle pour le fournisseur contractuel de services de sécurité privés d’EasyPark. Pablo était responsable de la planification des gardes pour patrouiller les installations d’EasyPark. Sa progression professionnelle a été étroitement liée à EasyPark. Pablo a peu de temps après été certifié comme maître-chien avec son partenaire Ares et ils patrouillaient les stationnements EasyPark pour gérer les expulsions, aider les clients et fournir un service exceptionnel à la communauté. Il a ensuite été promu au poste de superviseur du programme de sécurité d’EasyPark, puis en 2016, il a été promu au poste de directeur de l’exploitation, sécurité canine. À ce stade, Pablo était déjà très accompli et avait reçu de nombreux prix et reconnaissances pour l’accent qu’il mettait sur la sécurité au sein de la communauté. Au cours de l’été 2017, Pablo a accepté une fonction de supervision des programmes de sûreté et sécurité pour EasyPark.

En 2018, les responsabilités de Pablo ont été élargies pour inclure l’entretien des installations. Depuis son arrivée à EasyPark, Pablo a réorganisé le programme de sûreté et de sécurité et a supervisé de nombreuses initiatives : • Campagne annuelle de sensibilisation au vol de voitures pendant les fêtes • Extension du programme de sécurité canine à une couverture 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 • Dîner-causerie mensuel d’éducation à la sécurité • Lancement de la campagne trimestrielle « Ne laissez rien dans votre voiture » d’EasyPark, qui utilise efficacement les médias sociaux, nos partenaires en matière de sécurité et la sensibilisation de la communauté pour éduquer et dissuader les vols • Élargissement du partenariat avec l’association pour l’amélioration des entreprises du centre-ville de Vancouver, afin d’y inclure l’enlèvement des graffitis, des promenades en toute sécurité et des patrouilles à pied de nos installations de stationnement, afin d’aider à créer un centre-ville propre, sécuritaire et accueillant pour les résidents et les visiteurs • A supervisé un incident critique avec la ville de Vancouver en 2019, recevant des félicitations de tous les niveaux de la haute direction de la Ville pour ses mesures rapides et efficaces d’évacuation d’une installation. Le professionnalisme exceptionnel de Pablo en matière de communication et de gestion de projet a grandement contribué à la mise en service de nombreux nouveaux stationnements, ainsi qu’à l’exploitation quotidienne des installations existantes. Il embrasse son travail et se dévoue totalement pour améliorer la communauté en fournissant son expertise pour améliorer la sécurité du public. Son approche novatrice en matière de sûreté, de sécurité et d’entretien des installations a permis à EasyPark de continuer à croître et de devenir l’opérateur de stationnement de choix pour de nombreux propriétaires, gestionnaires immobiliers et propriétaires privés. n

PARKER | 4TH QUARTER 2020 | 4ER TRIMESTRE 2020

23


DYNAMIC PRICING: A success story in three stages

Dynamic pricing is clearly the solution nowadays to boost your parking facilities revenue, enhance customer experiences, increase the attractiveness of a city center, lead urban flow and provide drivers with discounted parking spaces. Drivers, parking managers or city managers, this article is made for you.

By Baptiste Corno

O

ur world and our society, are in constant evolution. We will witness considerable changes in the next decade. Some major events have already changed our world this year and we are likely to see more. This decade is the start of a new cycle. We must individually and collectively reconsider our habits and consumptions modes to sustain our future. Mobility must be one of the top priorities to reconsider. It must evolve toward more autonomy, shared transportation, environmentally friendly and connected usage. Car Parks must also evolve in the same direction and all of us must adopt a very positive approach if we want to succeed. The development of dynamic pricing solutions in parking facilities is one of the first areas to change because it will help everybody in the community, especially consumers and their budgets. By helping a wider range of the population, Dynamic Pricing can be used as a public policy that benefits a large number of people while providing optimization for private entities. Dynamic Pricing can be the solution of numerous challenges. Xavier Zakoian, CEO & Founder of Kowee, leader in Dynamic Pricing solution for the parking industry stated that: “The objective to achieve is not necessarily revenue optimization. It can be, but it can be customer satisfaction, customer targeting, occupancy maximization and so on”. Dynamic Pricing techniques are an answer to the actual issue regarding urban traffic flow in Smart Cities. Infotraffic presented an example of Dynamic Pricing strategy at the Virtual Canadian Parking Association Conference & Trade Show, on November 18th 2020. The case study is about off-street parking facilities in the city of Nimes (France). It highlighted challenges and benefits for customers, managers and cities.

24 PARKER | 4TH QUARTER 2020 | 4ER TRIMESTRE 2020

FOR CUSTOMERS Dynamic Pricing provides the best possible tool for a driver in his decision making process when choosing a parking solution based on price and location. The system is built upon those two last elements, that are key success factors in a pricing strategy by bringing more personalization and a wider range of products. As Hans Puvogel, C.O.O of Parkopedia, explained during the conference “Certain consumers even prefer to pay premium prices because that reduces their parking anxiety or it ensures that they will have availability at a particular preselected location. But there are also other consumers that prefer to get the cheaper deal and don’t mind walking extra blocks to their destination.” Drivers look for economic benefits (cheaper parking space) or convenience even if it is more expensive. Dynamic pricing allows parking managers to customize their offer by adapting prices in real time. It is a very flexible and attractive solution. The goal is to provide more and better opportunities to the drivers. Additionally when that solution is implemented, we often see an increase of car usage. Customization and adaptation are keys to create long term value customers. Maxime Hébert, Head of Business Intelligence & Revenue management at Indigo outlined that vision: “Personalization is going to be key for every customer to enhance the parking experience and thus create long term value clients. Online, they will be able to find better promotions or discounts, and from there we will be able to capture additional data to personalize their experience even more. More than what we would be able to capture for instance on site.”


The French southern city of Nimes (150 000 inhabitants) developed new solutions of Dynamic Pricing and they use digital dynamic rating board for every parking interface for three of their downtown offstreet parkings. The city chose to apply discounts from -10% to -70%, they implemented more than 250 tariff grids potentially applicable every day. The results are impressive: more citizens shop at local businesses and parkings revenus are up.

Nonetheless drivers must know those parking cost beforehand. Either by searching online or through dynamic signage in or within the vicinity of the parking facility. The full potential of Infotraffic solutions goes towards that vision. We bring understandable and transparent dynamic rating boards to allow a quick and efficient customer decision. Xavier Louvet, General Secretary of Interparking France, managers of the parking facilities of Nimes, stated that “Informal feedback from our customers are good. They found our new pricing policy fairer. It is fairer for a driver to pay less when there is availability, and it is also fairer to pay more when the parking is almost full. Since the implementation of that Dynamic Pricing solution we haven't heard any complaint”.

FOR PARKING MANAGERS Nowadays mobility is reduced to its essential use. The issue for managers is to optimize occupancy, or control the erosion of it, and therefore the erosion of revenues. How can managers do better with reduced demand? Economic performance of a Dynamic Pricing solution is the first profit for managers. In the case study of the city of Nimes, a system implemented by Interparking, discounts often go from -10% to -70%. Yet no decline in turnover has occurred since the implementation, except during lockdowns. On the contrary, for numerous managers turnover rose up by 15% to 20% since the installation of a dynamic pricing strategy in their off-street parking facilities. This pricing technique can leverage your revenue during a stable period and limit its decrease in time of crisis. “And all this without going through traditional and generalized increase of the rates. We would risk a misunderstanding

from our customers” emphasize Sébastien Fraisse, France Managing Director Indigo. During that Covid crisis, new segments of customers have been identified, at the expense of traditional segments. That new generation of drivers and parkers is different than previous generations in terms of expected needs. More precisely in terms of economic needs. The rise of low-cost parking solutions, permitted by Dynamic Pricing, is one of the main answers for these newcomers. More broadly Dynamic Pricing enables to address precisely a segment of customers and/or a period in the day. The pricing strategy developed for various segments of customers, aims to provide a greater personalized answer to the newcomers on the market.

FOR TOWNS AND CITIES MANAGERS Finally Dynamic Pricing will enable cities to be “attractive regarding its customer base that tended too often to go peri-urban mall and shopping centers, leaving downtown and city centers” outlined Claude De Girardi, Deputy Mayor in charge of mobility, transports and parking at the city of Nimes. Parking rates in city centers must no longer be an obstacle to local businesses. Dynamic pricing will allow incentive pricing policy targeted to specific customers who deserted downtowns long time ago because of expensive parking costs. The goal of the city of Nimes is to enhance the attractiveness of its downtown for the benefits of local shops and citizens. Before the implementation of the new system, city managers were not allowed to customize their pricing strategy for specific customers. A price incentive beneficial for some customers had to be chosen at the expense of others.

PARKER | 4TH QUARTER 2020 | 4ER TRIMESTRE 2020

25


Thanks to Dynamic Pricing solutions, cities can easily decide to target a group of customers or not, without neglecting others. Cities can choose accurate rating strategies, at a defined time period for a defined type of customer. It is a new and innovative vision summed up by Wilfried Thierry, North America Managing Director Indigo :“ Dynamic pricing is the opportunity to implement the right tariff, at the right time and for the right customer�. Years after its emergence in the airline or hospitality industry, Dynamic Pricing is knocking at the door of our industry. Our industry must reinvent itself, rethink its business model and adapt to the new customers demands and expectations. Parks solutions must be more flexible, consistent, and transparent for customers that now want personalized services. Parking must adapt to their specific needs, and not only to the needs of the majority. n

In order to develop a Dynamic Pricing solution, all the parking interfaces must be digitalized like here in the Market Garage of Ottawa. In particular on-street and gates signs. Infotraffic is the expert in parking pricing solutions for more than 20 years.

26 PARKER | 4TH QUARTER 2020 | 4ER TRIMESTRE 2020


Welcome to New Members Nous Souhaitons la Bienvenue aux Nouveaux Membres

Agence de mobilité durable Laurent Chevrot 640, rue Saint-Paul Ouest, #200 Montreal, QC H3C 1L9

Vancouver Airport Authority Stephanie Sander P.O. Box 44638 YVR Domestic Terminal RPO Richmond, BC V7B 1W2

SpotHero Anthony Jacobsmeyer 125 S. Clark, Ste. 1300 Chicago, IL 60603 USA

Harvard Development Inc. (A Hill Company) Dawn Schlosser #2000, 1874 Scarth St. Regina, SK S4P 4B3

Interchange

The

Bunt & Associates Engineering Peter Joyce 1550, 1050 West Pender St. Vancouver, BC V6E 3S7

University of Regina Raeanne Skihar 3737 Wascana Pky., Room 108, College West Regina, SK S4S 0A2

Membership Renewal The CPA membership is sustaining during the Coronavirus pandemic and with continued support of members in the coming year, we are optimistic that by the 3rd quarter we will be nearing business as usual. Membership renewal notices have been distributed and are due January 1, 2021. If you have already updated your membership, thank you! If not, and you are able to keep your membership in good standing into 2021, we appreciate your support. If you did not receive your renewal notice or would like to make some changes, please contact patty@canadianparking.ca by January 31, 2021.

Interchange

The

THE EXPERIENCE AND SOLUTIONS YOU NEED. Pre-manufactured, aluminum frame custom kiosks: • Parking kiosks • Payment shelters • Security and inspection booths We build to fit your requirements, working with you every step of the way. For more information visit our website at www.ckckiosk.com or call 1-888-893-9990.

PARKER | 4TH QUARTER 2020 | 4ER TRIMESTRE 2020

27


HAMILTON’S TRANSITION TO DIGITAL: BUILDING A MOBILITY STRATEGY FOR THE FUTURE By Alicia Smart, Passport

Over the past decade, the City of Hamilton has experienced a tremendous influx in urban growth and development. The City, known for its tourism and medical research, is also the fastest growing mid-sized city in Canada for tech and healthcare. This rapid growth and urbanization have caused the City to reimagine its parking operations.

Many areas in Hamilton are undergoing secondary plans to ensure that there are land use, transportation, and infrastructure plans in place to meet the needs of the growing communities. Hamilton’s parking operation handles all on-street parking related matters, inclusive to parking bylaws. In addition to the day-to-day parking that occurs on Hamilton’s 2,700 on-street and 5,000 off-street paid parking spaces, construction, special events and filming heavily utilize parking. Many of the core parking surface lots have made way for urban growth and Hamilton expects this to be a growing trend over the next 10 years. Up until 2019, a large portion of the City’s parking operation was simply collecting and reconciling cash and coin. Enforcement operations caused a number of issues at the time, including hardware malfunctions and coin jams. Additionally, data collection was almost non-existent due to the coin and cash dependence. “When I joined the parking system in 2017, what I saw was a large group of very hardworking people who were working too hard at the expense of manual processes,” says Amanda McIlveen, City of Hamilton parking operations and initiatives manager. “From past experience, I knew that Hamilton was in need of a massive digital transformation.” Amanda and her team quickly realized that in a data-heavy industry, it is difficult to run a parking operation efficiently using antiquated and manual processes. Leveraging data allows cities to manage

28 PARKER | 4TH QUARTER 2020 | 4ER TRIMESTRE 2020

and allocate staff properly, manage parking demand, create efficiency in enforcement operations with software integrations and refine policies and processes due to increased understanding of the business. “With increased data through digital technologies, we don’t have to work as hard and we can stop guessing,” Amanda explains. “When we stop guessing, we can take the pressure off ourselves because we don’t run the risk of getting it wrong.”

Building a Mobility Strategy for the Future In July of 2020, the City of Hamilton and Passport partnered together to offer a mobile pay parking solution to residents and visitors. The app allows users to safely manage and extend sessions remotely at roughly 5,400 spaces throughout Hamilton without the need to use coins or to touch parking hardware. This came at a time when Hamilton– and cities across the globe– was especially focused on providing safe, convenient options to pay for parking while continuing its mission to modernize parking operations. A few short months after launching the technology, Hamilton saw an overall increase in digital transactions and a decrease in cash and coin payments for parking. In fact, from August 2019 to August 2020, digital transactions increased by 17%. The increase in digital utilization and decrease in coin and cash reliance is just what the City is trying to accomplish, and the City expects this increase to continue. Additionally, the City of Hamilton has doubled its mobile transactions since implementation in July of 2020. This increase in utilization can be attributed to social media campaigns and pay station stickers. “The greatest achievement of all is that we are dealing with less cash transactions,” says Amanda. “It’s leading to less manual labor of sorting and counting money so that we can move toward our goal of becoming a true smart city.”


By leveraging digital and deploying technology, Hamilton is gaining valuable insight into parking trends. Based on mobile revenue collection, the City is able to see where mobile “hotspots” are, including highest turnround rates, highest transactions and more. This allows the City to be even more strategic with their operations and to implement strategies such as targeted enforcement and dynamic pricing.

Going Digital In addition to Hamilton, below are a few other success stories of other operations who are focusing on a centralized management system, customer choice and future-proofing for the next big wave of technology and innovation. Asheville, NC: The City of Asheville hosts over 9 million visitors each year, and thousands of those park within the City’s parking lots and on street parking spaces. Asheville’s goal was to provide a better option to handle paid parking payments within the City. Within the first year, the City experienced an increase in mobile payment utilization and an increase in overall revenue. Similar to Hamilton, Asheville has seen an increase in credit card and digital transactions. Additionally, the City saw improvements in its overall operations with decreases in expenses and associated maintenance, such as collection and theft. Westmount, Quebec: The City of Westmount wanted to combine the use of traditional multi-space meters and modern mobile payments to make it easier for visitors and citizens to pay for parking. By partnering with MacKay Meters and Passport, the City was able to decrease its reliance on cash and offer a pay-by-plate solution with the meters and mobile.

Leveraging a Single Operating System Our world has become accustomed to digital experiences. In fact, we expect them and prefer them. Whether it’s checking in for a flight, ordering a pizza, or paying for parking, digital is the way we interact for services and it continues to expand into all facets of our daily interactions. With the rapidly changing and competitive nature of this modern curb space, cities must reimagine their traditional parking operation and the technology that supports. Many of today’s city leaders are thinking about how to manage the interactions of all modes of transportation to create more livable and equitable communities. Traditionally, cities have utilized separate providers– one solution for parking , one solution for enforcement, and so on– which can cause a lot of headache and backend inefficiencies. The new way to approach this challenge is by utilizing a single, end-to-end digital operating system for managing mobile pay parking, parking enforcement, digital permitting and micro-mobility. This solution is designed to unify parking management and to enhance the customer parking experience.

CITIES CAN EXPERIENCE: ■

Centralized mobility and parking management with more streamlines processes

Increases in revenue because of increased willingness to pay through easier payment options and increased parking compliance

Reduced hardware costs and labor times

Enhanced user experience due to more choice with parking options

PARKER | 4TH QUARTER 2020 | 4ER TRIMESTRE 2020

29


More Consumer Choice People expect convenience and choice when it comes to paying for parking. While cities strive to provide this for their consumers, they also have to manage and enforce the parking sessions efficiently.

the Netherlands averages 300M parking transactions per year and over 70% of that is through mobile pay applications. Additionally, the Netherlands averages a 90% compliance rate.

With an open ecosystem approach to parking through an end-toend operating system, cities can offer parking payment options to motorists through everyday apps. Additionally, using an operating system with third-party applications allows cities to achieve this from one single source.

By transitioning to a digital parking management solution, the City of Hamilton is keeping up with the pace of change and is providing an infrastructure that allows its community to move as efficiently as possible.

While still a new concept to North America, this open ecosystem approach has proven to be successful abroad. For example, the National Parking Register (NPR) in the Netherlands has increased customer choice and operational efficiency by offering 22 mobile payment options through one transactional register. By doing so,

“How we think about parking and land use is changing and Hamilton wants to lead that change,” says Amanda. “We are on our way to reimagining the parking system as a mode of transportation that supports walkable cities, bus and light rail systems, bike share, easy charging stations and more. None of this would be possible without digital technology.” n

autoChalk

®

Fixed Stationary LPR Mobile Vehicle Mounted LPR Flexible Solutions Digital Chalking

 Pay-By-Space

 Permits

Access Control

 Pay-By-Plate

 Scofflaw

Triple Productivity in All Weather Tough and Reliable Superb Ease of Use Powerful Back Office Exceptional Customer Support Quercus Technologies Global Parking Solution guarantees optimal parking management. Get the most out of your business and 100% control and safety thanks to made-in-Quercus products.

Award Winning Technology!

www.quercus-technologies.com

30 PARKER | 4TH QUARTER 2020 | 4ER TRIMESTRE 2020

Tannery Creek Systems Inc sales@autoChalk.com www.autochalk.com 1.905.738.1406


The Canadian Parking Association’s management training and certification is now available. The Parking Management Certification program (PMC) addresses the training needs of management teams and front-line supervisors who oversee parking operations. This program sets performance and service standards at the point where the parking operation, technology, mobility, and the customer meet. The PMC credential is the standard by which performance can be measured.

Standards

The Examination

Recognized as the benchmark for supervisory and management level employees in the Canadian parking industry, the program offers candidates a comprehensive study program that includes relevant and essential aspects of a standard parking operation.

The computerized PMC examination is composed of 150 four-option multiple-choice questions and is administered during a 3-hour testing session held in close proximity to the candidate’s home or workplace.

The course is designed for quality and fairness in assessing the skill set for the industry and may be used by employers to evaluate candidates during the hiring processes.

Former CCPFM Graduates

Development Of The Certification Program The study materials and examination outline contain information fundamental to the defined roles and responsibilities of parking managers. Content has been compiled from a cross-section of parking professionals from Canada and has been updated to include current information relative to today’s parking industry.

Holders of current CCPFM designation will be offered a discounted fee to study the revised materials and retake the examination. If certification has lapsed, full fees will apply.

Parking Industry Credential The Canadian Parking Association, as the national authority for the industry in Canada, has the authority to grant or rescind the use of the professional designation of Parking Management Certification “PMC” to candidates who successfully complete the program.

Course Content OPERATIONS: Types, Design, Regulations, Loss Prevention, Equipment/Systems/Technology, Safety REVENUE CONTROL: Accounting, Auditing MOBILITY MANAGEMENT (TDM) CUSTOMER SERVICE MARKETING/ADMINISTRATION MAINTENANCE HUMAN RESOURCES

Training Course Registration & Information canadianparking.ca/pmc/


Chihuahua ou Muffin Par Blake Laufer

NOTE DE L’AUTEUR : J’ai eu l’opportunité d’effectuer une présentation à la récente conférence virtuelle de l’ACP sur le thème de l’IA, des données et de l’analyse vidéo dans l’industrie du stationnement. À la suite de cette présentation, on m’a demandé de développer le sujet pour écrire un article.

S

elon le professeur Pedro Domingo de l’Université de Washington : « Les gens craignent que les ordinateurs soient trop intelligents et prennent le contrôle du monde… mais le vrai problème est que les ordinateurs sont très stupides et qu’ils ont déjà pris le contrôle du monde. » Les gestionnaires de services de stationnement reconnaissent la nécessité de disposer de données pour la prise de décision. Lorsque vous rencontrez des collègues ou des patrons, chaque décision doit être appuyée par des tableaux, des graphiques et des données pour obtenir un soutien. La gestion du bon vieux temps par l’intuition et l’expérience est révolue. Les systèmes informatiques, et en particulier ceux que l’on trouve dans l’exploitation de parcs de stationnement, sont formidables pour collecter des quantités massives de données brutes. Mais les données brutes ne sont pas utiles à un gestionnaire de parc stationnement classique. Elles doivent être converties en informations avant de pouvoir être utiles.

Dans l’industrie du stationnement, il y a un type d’IA que nous rencontrons fréquemment : l’apprentissage automatique. L’apprentissage automatique est une application de correspondance de modèles. Autrement dit, si vous montrez à l’ordinateur suffisamment de modèles, il devient alors capable de détecter et de prédire ce modèle dans de nouvelles données qu’il n’a jamais vues. Un modèle simple peut ne nécessiter que 10 ou 20 entrées avant que la machine ne commence à le reconnaître. Un modèle complexe peut nécessiter des centaines de milliers d’entrées avant que l’ordinateur ne puisse prédire un modèle. Nous sommes habitués aux ordinateurs qui suivent des instructions écrites par des humains, mais ce n’est pas ainsi que fonctionnent les systèmes d’IA. Dans une application d’apprentissage automatique, l’ordinateur est laissé à lui-même pour analyser les nombreuses entrées, appelées données d’apprentissage, sur ses propres appareils et rechercher lui-même des modèles basés sur des entrées marquées.

Les données brutes sont une matière première comme le minerai de fer, tandis que les données traitées sont comme du métal fini, ce qui peut être utilisé pour des fins de production. L’intelligence artificielle se présente sous diverses formes, notamment le traitement du langage naturel (« OK Google… »), qui formulent des recommandations telles que ce qu’il faut acheter sur Amazon ou ce qu’il faut regarder sur Netflix, et même des analyses prédictives (prévision des ouragans).

Une plaque d’immatriculation de l’Ontario visant vraisemblablement à tromper les lecteurs de plaques d’immatriculation.

32 PARKER | 4TH QUARTER 2020 | 4ER TRIMESTRE 2020

Par exemple, si vous voulez qu’un ordinateur reconnaisse des images de chats, vous devez fournir plusieurs milliers d’images de chats, ainsi que certaines images qui ne comportent pas de chats. Chaque image est déjà identifiée (marquée) comme « chat » ou « pas chat », de sorte que l’ordinateur peut rechercher des similitudes dans les photos de chats, et des dissemblances avec des photos sans chat. Il proposera alors son propre concept de ce qu’il perçoit comme un chat. Pour ce faire, il peut examiner le rapport entre l’espacement des yeux et le nez, la forme des oreilles, ou un certain nombre d’autres caractéristiques.


La ressemblance étrange entre les chihuahuas et les muffins est devenue un mème dans l’industrie de l’IA.

Les données d’entrée définissent la programmation, de sorte que la formation d’un système avec des images différentes donnera une interprétation différente de ce qu’est un chat. Si les données de formation sont biaisées (trop de chats roux et pas assez de chats noirs, par exemple), alors la reconnaissance future de chats par le système sera biaisée.

un jeune enfant, peut déchiffrer les différences, mais un ordinateur a vraiment du mal. Il a besoin de plus en plus de données, peutêtre un million de photos de muffins au chocolat et aux myrtilles et de chihuahuas, chacune portant la mention « C’est un muffin » ou « C’est un chihuahua », avant que l’ordinateur ne devienne précis et puisse différencier les deux.

Dans l’industrie du stationnement, l’une des applications d’apprentissage automatique les plus courantes est la reconnaissance de plaques d’immatriculation. À partir de l’image d’une plaque d’immatriculation, l’ordinateur convertit la plaque en texte comme par magie. Ce qui se passe à l’intérieur de la magie provient de l’apprentissage automatique, le résultat de la formation de l’ordinateur avec des milliers d’entrées pour reconnaître des lettres, des formes, des couleurs, des angles, des rapports, des arrière-plans, et d’autres éléments. Cela n’empêche toujours pas les utilisateurs de déjouer le système. Des lettres similaires rendent la reconnaissance de plaques d’immatriculation plus difficile. Des plaques d’immatriculation comme « B88B8BB » et « QOQQOQ » et « S5SSS5S » et « Z7Z2Z27 » sont des plaques réelles dont le seul but est de contrecarrer les systèmes de reconnaissance de plaques d’immatriculation. La qualité des données d’apprentissage a un impact important sur la précision de la prédiction de l’apprentissage automatique. Considérons les images d’un chihuahua et d’un muffin illustrées ici. Un humain, même

Où peut-on trouver des personnes prêtes à marquer des millions d’images pour entraîner un système d’IA? Il s’avère que Google, entre autres entreprises, vous a déjà fait entraîner ses systèmes - gratuitement.

En utilisant le ReCAPTCHA ci-dessus, vous aidez Google à identifier des objets dans la fonction Google Maps Street View, ainsi qu’à former leurs véhicules autonomes à apprendre à traiter le monde qui les entoure.

Le CAPTCHA est un outil utilisé pour distinguer les humains des ordinateurs (test de Turing public entièrement automatisé pour distinguer les ordinateurs des humains). Dans le cas de Google, ils utilisent les images de leur fonction Google Street View dans leur service Google Maps. Le CAPTCHA demande à l’humain de cliquer sur toutes les images avec des panneaux de rue, des ponts, des vitrines, ou un autre élément sur lequel Google veut former son IA. Lorsque suffisamment d’humains identifient les mêmes éléments, ceux-ci sont inclus dans la base de données d’apprentissage sous forme de données marquées. Et voilà, des millions d’images marquées gratuitement par des humains involontaires. L’exploitation de parcs de stationnement n’a pas le luxe de disposer de millions d’utilisateurs disposés à marquer nos données gratuitement. Cependant, l’exploitation de parcs de stationnement

PARKER | 4TH QUARTER 2020 | 4ER TRIMESTRE 2020

33


génère de grandes quantités de données à partir de nos systèmes. Il est possible d’utiliser ces données dans des applications d’apprentissage automatique pour rendre le stationnement plus intelligent. Outre la reconnaissance des plaques d’immatriculation, il existe une variété d’applications dans le stationnement qui exploitent l’IA et l’apprentissage automatique.

Et quand les êtres humains seront meilleurs à la gestion globale des données, alors peut-être que les ordinateurs qui auront pris le contrôle du monde seront un peu plus intelligents aussi.

Trouver et compter les véhicules dans une image est un moyen simple de déterminer l’occupation et la disponibilité sans envoyer un humain pour voir sur le terrain. L’exploitation de parcs de stationnement peut utiliser des caméras de sécurité ou des caméras Web pour capturer des images, puis utiliser des outils d’IA pour obtenir des comptes précis tout au long de la journée. Bien que les comptages individuels puissent être considérés comme des données brutes, la collecte des comptages sur une période de minutes ou d’heures devient une information utile. Les indicateurs de performance clé tels que les temps de séjour, la fréquence de rotation, l’occupation maximale et l’occupation moyenne nécessitent tous de bons comptages et des points individuels dans le temps. Ces dernières années, l’exploitation de parcs de stationnement parle de plus en plus de « tarification dynamique ». Le concept de tarification dynamique consiste simplement à modifier le prix de votre produit en fonction de la demande : le prix est plus élevé

lorsque la demande est élevée ou lorsque le produit est rare - le prix est plus bas lorsque la demande est faible ou lorsque le produit est abondant.

Certains acteurs pensent que les prix devraient changer d’heure en heure ou de minute en minute. Bien que cela puisse fonctionner dans certains secteurs (prix des sièges d’avion, par exemple), la plupart des exploitants de parcs de stationnement préfèrent une plus grande stabilité des prix en raison des exigences des règlements et du fait que la plupart des systèmes de paiement ne peuvent pas gérer les changements de prix rapides. Des applications rudimentaires de tarification dynamique sont disponibles depuis des années : des places de stationnement avec des réductions « lève-tôt » en sont un exemple. Changer la tarification d’un parc de stationnement d’un tarif horaire à un tarif fixe la nuit est un autre exemple. Il s’agit simplement de prix différents pour le même produit, en fonction du public ciblé. La clé du succès avec une tarification dynamique est de disposer de suffisamment de données pour pouvoir prédire quand les prix doivent changer. Chaque échantillon de données comprend l’occupation et le prix actuel, ainsi que l’heure de la journée, la durée d’occupation et peut-être d’autres informations telles que la météo ou l’emplacement. Ce sont là les éléments de base de la mesure de la demande ou, pour être plus précis, l’élasticité de la demande.

Le comptage des voitures dans les parcs de stationnement est une application simple de l’apprentissage automatique utilisé dans l’industrie du stationnement. Le temps de séjour, la fréquence de rotation et d’autres indicateurs de performance clés sont le résultat du comptage des voitures sur plusieurs images.

34 PARKER | 4TH QUARTER 2020 | 4ER TRIMESTRE 2020


La tarification dynamique est une application parfaite découlant de l’apprentissage automatique. Avec des centaines ou des milliers de ces échantillons de données alimentés dans un moteur d’apprentissage automatique, il est possible de prédire l’impact des changements de prix sur l’exploitation de parcs de stationnement. Le gestionnaire d’un parc de stationnement peut modéliser et anticiper le résultat des changements de prix sans changer le prix! Bien sûr, le gestionnaire d’un parc de stationnement expérimenté adopte une approche holistique de la tarification dynamique, en tenant compte non seulement de la nature de la hausse des revenus liée à la tarification dynamique, mais aussi de l’effet sur le nombre de contraventions écrites, ou de l’érosion potentielle de la bonne volonté avec le public, ainsi que d’un certain nombre de facteurs liés de manière invisible. En fait, la plupart des exploitations de parcs de stationnement sont déjà inondées de données. Les systèmes de gestion de parcs de stationnement individuels tels que les PARC, les systèmes de paiement par téléphone cellulaire, les parcomètres, un système de reconnaissance de plaques d’immatriculation, les compteurs d’occupation, les contraventions et bien d’autres, rassemblent tous des montagnes de données qui pourraient alimenter un moteur d’apprentissage automatique. Ces données brutes, transformées

en informations exploitables, pourraient améliorer l’exploitation de parcs de stationnement pour le personnel et les clients. En outre, des organisations telles que l’Alliance pour des normes de données de stationnement (APDS - Alliance for Parking Data Standards) travaillent à développer une uniformité autour de l’échange de données entre les systèmes de stationnement, afin qu’il soit plus facile pour l’exploitation de parcs de stationnement de gérer et de mesurer les opérations. (L’APDS est un effort conjoint à but non lucratif formé par l’International Parking & Mobility Institute, la British Parking Association et l’European Parking Association.) Les exploitants de parcs de stationnement reconnaissent la nécessité pour les membres du personnel d’avoir une certaine capacité à convertir les données en informations. Cela peut impliquer former le personnel sur les principes fondamentaux des bases de données et sur l’utilisation des tableaux croisés dynamiques dans des tableurs, ou même d’amener un analyste des activités de stationnement à temps plein au sein du personnel. Et quand les êtres humains seront meilleurs à la gestion globale des données, alors peut-être que les ordinateurs qui auront pris le contrôle du monde seront un peu plus intelligents aussi. n

A PROPOS DE L'AUTEUR : Blake Laufer est le fondateur de Mistrall Insight Inc, société qui fournit des technologies de comptage et des solutions d’IA pour l’industrie du stationnement. blake@mistall.com

Go Contactless, stay Safe with Online Hearing Self-scheduling The next generation in the evolution of online services is here. Self-scheduling hearings online is an integral next step in your digital transformation to provide the services your municipality needs to keep citizens and staff healthy & safe during COVID-19 and beyond. Already have the View + Pay + Appeal Ticket online portal? You’re on the right track. The world has changed and the right technology can make your journey to adapt easier: • Essential safety measure in public health crisis • Convenient customer experience • Efficient streamlined end-user and administrative process

1-866-308-2430 | gtechna.com

eCitation and Permit Software

PARKER | 4TH QUARTER 2020 | 4ER TRIMESTRE 2020

35


La vie est une question de choix, le stationnement devrait l'être aussi Par Joni Eros

ous prenons le choix pour acquis dans notre vie quotidienne. Nous choisissons ce que nous allons manger ou boire; ce que nous écoutons à la radio ou regardons à la télévision; quels produits nous utilisons chaque jour; et avec qui se lier d'amitié dans nos vies. Il y a un cliché selon lequel la vie est une question de choix, mais c'est vrai. Nous en fabriquons tellement chaque jour que nous commençons à les prendre pour acquis.

N

utiliser le compteur que la ville a installé, ou le PARCS ou l'équipement payant offert par le garage.

Historiquement, le choix n'a pas été un élément important du stationnement. Bien sûr, les conducteurs peuvent choisir où se garer, mais c'est à peu près là que s'arrête leur liberté de choix. Une fois qu'il a choisi un parking ou un espace sur rue, le parker doit

Le gouffre est particulièrement large en matière de technologie. L'exemple le plus évident du 21e siècle se trouve dans les téléphones intelligents. Certains d'entre nous sont des utilisateurs d'iPhone et d'autres d'Android. Différentes personnes vivent la

Pourquoi le choix est-il important en matière de paiement du stationnement? En termes simples, nous n'aimons pas tous les mêmes choses. Certaines personnes aiment le Coca, d'autres le Pepsi; certains préfèrent Apple et certains Windows; certains aiment Tim Hortons et d'autres - d'accord, tout le monde aime Tim Hortons.

technologie différemment et cela affecte leurs préférences. Alors qu'un téléphone peut sembler étranger dans sa disposition et ses fonctionnalités, l'autre semble tout à fait intuitif. La bonne nouvelle est que l'évolution du paysage du stationnement est en train de changer radicalement, offrant aux conducteurs plus de choix que jamais. Cela est particulièrement vrai en matière de paiement mobile. Alors que le paiement mobile devient de plus en plus populaire, les municipalités, les établissements d'enseignement supérieur et les opérateurs de parkings privés adoptent le modèle multifournisseur à l'échelle mondiale. Et ce choix accru profite à la fois aux conducteurs et aux organisations de stationnement.

Le choix profite à tout le monde Dans le monde du stationnement dominé par la technologie, il est plus facile que jamais d'offrir le choix des paiements. De nombreuses villes et propriétaires privés proposent déjà des applications de paiement comme alternative pratique aux compteurs et aux équipements PARCS. Nous avons tous nos préférences en matière de technologie. Pourquoi ne pas améliorer l'expérience des conducteurs en proposant de multiples choix de paiement mobile? En fait, c'est exactement ce que les villes commencent à faire. Les professionnels du stationnement du monde entier recherchent de nouvelles façons de promouvoir la mobilité et appliquent les nouvelles technologies à leurs défis de mobilité. La ville d'Atlanta, par exemple, a récemment fait le premier pas en proposant PayByPhone,

36 PARKER | 4TH QUARTER 2020 | 4ER TRIMESTRE 2020

Passport, Flowbird et ParkMobile afin que les conducteurs puissent sélectionner l'application de paiement avec laquelle ils sont le plus à l'aise. Par essais et erreurs, ou peut-être sur la base du premier regard sur chaque application, les conducteurs d'Atlanta sélectionnent l'application de paiement qu'ils préfèrent et l'adoptent comme mode de paiement de leur choix. Cela profite évidemment aux parkers, mais c'est aussi bon pour les villes. Offrir un choix favorise une meilleure utilisation des paiements mobiles, ce qui conduit à une conformité accrue. Il réduit également les coûts d'infrastructure en réduisant l'usure des compteurs ou en éliminant complètement leur besoin. Ces économies peuvent être réinvesties dans la communauté et dans les améliorations des installations.


Nous avons tendance à prendre les nombreux choix auxquels nous sommes confrontés chaque jour pour acquis. Mais cela ne veut pas dire que nous ne les valorisons pas. Et les avantages de proposer plusieurs applications de paiement ne se limitent pas aux villes. De plus en plus de propriétaires et d’opérateurs privés commencent à proposer des applications mobiles comme moyen de paiement et comme moyen pratique de gérer les permis. Cela n'a-t-il pas autant de sens pour eux de proposer également plusieurs applications? Après tout, si l'offre de choix rend l'expérience de stationnement plus pratique, ne fournira-t-elle pas également un avantage concurrentiel sur les propriétaires et les opérateurs qui n'offrent pas de paiement mobile ou qui ne proposent qu'une seule application de paiement mobile? Les solutions de paiement mobile peuvent offrir de nombreux avantages potentiels à tout fournisseur de stationnement. Les plus visibles - et les avantages les plus familiers aux conducteurs et aux professionnels du stationnement - tournent autour de l'amélioration de l'expérience de stationnement. Il n'y a pas de moyen plus simple pour les conducteurs de gérer leurs sessions de stationnement payantes qu'avec leurs propres appareils personnels. Mais l'efficacité et la rentabilité offertes par les applications de paiement mobile peuvent également être d'une importance cruciale pour les fournisseurs de stationnement. Ces gains d'efficacité peuvent permettre la réaffectation du personnel de stationnement de manière à rendre les systèmes de stationnement plus sûrs et plus conviviaux. Mais l'avantage le plus important réside peut-être dans les données collectées et analysées par la solution. Ces données peuvent indiquer aux gestionnaires de stationnement exactement qui utilise leurs ressources de stationnement et comment. Ces informations peuvent aider les planificateurs de stationnement à comprendre les tendances en matière de stationnement et à prendre des décisions plus éclairées sur la façon de gérer plus efficacement tout l'inventaire de stationnement, maintenant et à l'avenir.

Tout sur le choix Les avantages des paiements sans numéraire tournent principalement autour de la commodité: c'est simple et rapide. Mais c'est plus que simplement pratique - à l'ère de la technologie, c'est devenu essentiel. Férus de technologie, les jeunes adultes (et même de nombreux aficionados de technologie plus âgés) apprécient également de pouvoir examiner les transactions et suivre leurs habitudes de dépenses sur leurs appareils mobiles. L'intégration à des programmes de récompenses ou de fidélité peut également créer une nouvelle expérience client qui renforce le lien que les gens entretiennent avec une marque donnée. Si l'offre de choix de paiement mobile avec un modèle multi-fournisseurs est une tendance relativement nouvelle en Amérique du Nord, la tendance est bien établie dans d'autres pays. Nous pouvons apprendre beaucoup en examinant les expériences des professionnels du stationnement dans d'autres parties du monde, les défis auxquels

ils sont confrontés et les stratégies et outils qu'ils utilisent pour surmonter ces défis. Il est également important de se rappeler qu'offrir le paiement mobile ne consiste pas simplement à remplacer tous les autres modes de paiement. Pour beaucoup de gens, 28% en fait, l'argent liquide est toujours roi, et la plupart des propriétaires de parking continueront d'accepter les paiements en espèces même après avoir introduit les options mobiles. Mais les clients attendent aujourd'hui une plus large gamme d'options de la part des magasins et des commerçants qu'ils fréquentent, et cela s'étend au stationnement. Cette demande continuera d'augmenter à mesure que les paiements sans espèces deviennent de plus en plus courants et que les entreprises continuent de créer des attentes croissantes pour leur processus de paiement. Et alors que la crise de Covid-19 se poursuit, la demande d'options de paiement sans

contact continue de croître. En offrant une expérience de paiement sans contact en permettant aux parkers de payer pour leurs appareils personnels, le paiement mobile est une option saine et sûre pendant cette pandémie. Et les entreprises technologiques font leur part pour promouvoir cette approche sûre. Des solutions comme Apple Pay, Google Pay et Samsung Pay rendent les paiements sans contact plus sûrs et plus accessibles. Nous avons tendance à prendre les nombreux choix auxquels nous sommes confrontés chaque jour pour acquis. Mais cela ne veut pas dire que nous ne les valorisons pas. En réalité, nous nous attendons à avoir du choix dans notre vie de tous les jours. En ce qui concerne le paiement du parking mobile, il est logique que les municipalités, les universités, les propriétaires de parkings privés et les opérateurs proposent une gamme d'options de paiement mobile. Choice présente un scénario gagnant / gagnant qui profite à tous. n

A PROPOS DE L'AUTEUR : Joni Eros est directeur régional des ventes, Pacific Northwest pour PayByPhone. Elle peut être jointe à jeros@paybyphone.com

PARKER | 4TH QUARTER 2020 | 4ER TRIMESTRE 2020

37


Comment la « nouvelle normale » des parcs de stationnement va transformer leur exploitation

Par Kevin Uhlenhaker

Plus de six mois après le début de la pandémie de Covid-19, l’industrie du stationnement est toujours sous le choc. Le Canada a fait

En fait, l’impact de la pandémie se fera sentir pendant des années. Les revenus des parcs de stationnement dans de nombreuses villes resteront probablement déprimés dans un avenir prévisible, au moins jusqu’au printemps prochain et même peut-être à l’été, car la santé publique restera un facteur essentiel de la manière dont les propriétaires et les exploitants gèrent leurs parcs de stationnement.

mieux que son voisin du Sud, mais les mesures nécessaires pour ralentir la propagation du virus (du moins de manière relative) ont également eu un impact majeur sur les industries du stationnement et des transports. La combinaison des confinements imposés par le gouvernement et des politiques de travail à la maison des entreprises a décimé la demande de stationnement. Tandis que les gens ont commencent à s’aventurer à nouveau et que l’économie montre des signes de rebond, les experts publics nous disent de nous préparer à un hiver très difficile.

38 PARKER | 4TH QUARTER 2020 | 4ER TRIMESTRE 2020

NOUVELLES APPROCHES EN MATIÈRE DE DOTATION EN PERSONNEL L’un des impacts les plus évidents de la crise de la Covid-19 sur l’exploitation de parcs stationnement a trait à la dotation en personnel. À mesure que les parcs de stationnement et les garages à étages commencent à nouveau à se remplir, les propriétaires et les exploitants de parcs de stationnement devront trouver des moyens de réduire les interactions entre le personnel et les clients. De nombreux experts estiment que le coronavirus présentera toujours un risque permanent même après l’existence d’un vaccin largement distribué. Sans une intervention gouvernementale draconienne, une partie non négligeable de la population choisira de ne pas se faire vacciner et pour d’autres, il pourrait ne pas être efficace à 100 % ou durable.


L’automatisation est une solution judicieuse dans le monde post-Covid, car elle aide les propriétaires de parcs de stationnement à offrir une expérience plus sécuritaire et plus saine. Elle offre également plus de flexibilité aux propriétaires et aux exploitants dans la manière dont ils affectent le personnel, afin de garantir que leurs parcs de stationnement et leurs garages continuent de fonctionner sans problème.

Les propriétaires et les exploitants de parcs de stationnement peuvent contribuer à protéger leurs clients et leurs employés en limitant les interactions en face à face. Cela commence par le déplacement du personnel hors des zones de l’établissement où il est susceptible d’entrer en contact direct avec les clients du parc de stationnement. L’endroit le plus évident pour commencer est les guichets de sortie. Lorsque le personnel reçoit le paiement directement des clients, le risque de transmission augmente de façon exponentielle. Un deuxième domaine de risque potentiel est l’application des règles de stationnement. Si le personnel d’application des règles de stationnement est tenu de se déplacer dans un garage à étages ou un parc de stationnement, il est forcé à entrer en contact avec les clients. Les masques et autres protections réduiront les risques pour votre personnel, mais pas autant qu’une élimination totale de l’interaction.

IL EST TEMPS D’AUTOMATISER La réponse se trouve dans la technologie. L’industrie du stationnement avait déjà de plus en plus recours à la technologie, même avant la pandémie. Au cours des dix dernières années, les propriétaires de parcs de stationnement ont installé des PARCS, des systèmes de guidage aux places disponibles, des systèmes de reconnaissance de plaques d’immatriculation, des systèmes de réservations et d’autres technologies pour améliorer l’efficacité de leurs opérations tout en améliorant l’expérience de stationnement. La crise de la Covid-19 a accru les besoins et accéléré le processus. En automatisant l’exploitation avec des équipements permettant le paiement préalable, le paiement mobile ou le paiement automatisé par carte de crédit, les propriétaires et les exploitants de parcs de stationnement peuvent minimiser l’interaction entre le personnel et les clients, tout en rendant le processus de stationnement plus convivial. L’automatisation permet également de réaffecter du personnel à d’autres fonctions essentielles. Cela permet non seulement d’établir des horaires flexibles, mais aussi d’atténuer l’incertitude qui résulte inévitablement de la maladie, des vacances ou du passage à d’autres emplois. Lorsque les employés ne sont pas nécessaires pour doter des cabines de collecte, ils deviennent disponibles pour aider lorsque leurs collègues ne sont pas au travail.

L’automatisation permet également aux exploitants de parcs de stationnement de gérer plusieurs parcs depuis un même endroit. En fait, la technologie moderne de gestion de parcs de stationnement s’est tellement améliorée au fil des ans que, aujourd’hui, les exploitants peuvent gérer leurs parcs de stationnement depuis n’importe où dans le monde, au bureau, à la maison et même en vacances. Aujourd’hui, les opérateurs et les gestionnaires de parcs de stationnement peuvent utiliser leurs appareils mobiles pour visualiser l’occupation de leurs parcs, surveiller leurs revenus et gérer les problèmes opérationnels. Cette tendance à l’automatisation est également une bonne nouvelle pour les clients. Ces dernières années ont été dominées par des méthodes de stationnement sans contact, ce qui rend l’expérience de stationnement plus simple et plus pratique en laissant les conducteurs payer à l’avance pour le stationnement ou en ayant une carte de crédit au dossier, en laissant automatiquement les véhicules entrer dans le parc de stationnement sans avoir à retirer un billet et en permettant au conducteur de sortir librement une fois le paiement vérifié. Mais même dans les systèmes de stationnement sans contact où le client décide d’utiliser une carte de crédit pour payer et sortir, le processus exige simplement qu’il insère sa carte et sa route est libre. D’autres technologies améliorent également l’expérience de stationnement. Les avantages du guidage aux places disponibles, par exemple, sont évidents. En dirigeant les conducteurs directement vers les places de stationnement disponibles, la technologie peut réduire considérablement le

PARKER | 4TH QUARTER 2020 | 4ER TRIMESTRE 2020

39


temps nécessaire au conducteur pour trouver une place disponible. De plus, les plateformes de réservation peuvent vous garantir au client qu’une place sera disponible, ce qui peut lui sauver la vie lorsqu’il a besoin de stationner dans un parc ou un garage très fréquenté.

GESTION DU STATIONNEMENT DANS LE MONDE POST-COVID Alors que ces tendances d’automatisation étaient déjà sur le point de s’enraciner, la pandémie de la Covid-19 en a accéléré le processus. L’automatisation est une solution judicieuse dans le monde post-Covid, car elle aide les propriétaires de parcs de stationnement à offrir une expérience plus sécuritaire et plus saine. Elle offre également plus de flexibilité aux propriétaires et aux exploitants dans la manière dont ils affectent le personnel, afin de garantir que leurs parcs de stationnement et leurs garages continuent de fonctionner sans problème. n

A PROPOS DE L'AUTEUR : Kevin Uhlenhaker est directeur général chez SLS Insights. Vous pouvez le joindre à l’adresse kevin@slsinsights.com.

PARKER CALL FOR ARTICLES APPEL À ARTICLES Do you have a case study, or a project that you are willing to share with Parker readers? For more information on submitting an article or item of interest contact brenda@canadianparking.ca with your ideas. Avez-vous une étude de cas ou un projet que vous êtes prêt à partager? Pour plus d'informations sur la soumission d'un article ou d'un sujet d'intérêt, contactez brenda@canadianparking.ca avec vos idées.

Connecting Parking and Mobility Professionals in Canada Connectez les professionnels du stationnement et la mobilité au Canada

40 PARKER | 4TH QUARTER 2020 | 4ER TRIMESTRE 2020


LA TARIFICATION DYNAMIQUE : une réussite en 3 actes

La tarification dynamique est incontestablement une solution efficace pour améliorer vos revenus d’exploitant, perfectionner l’expérience client, dynamiser un centre-ville, diriger des flux, ou encore faire bénéficier les conducteurs de promotions attractives.

Par Baptiste Corno

N

otre monde, notre société, sont en perpétuelle évolution. La décennie qui s’annonce va être marquée par les événements majeurs que nous traversons depuis presque un an. Cette nouvelle phase annonce un nouveau cycle. Un nouveau cycle ou nous devons individuellement et collectivement réfléchir à nos usages et modes de consommation pour pérenniser notre avenir. La mobilité est un de ces enjeux majeurs qu’il est important de repenser. Elle se doit d’évoluer afin de devenir propre, connectée, autonome, partagée. Le stationnement doit être pleinement intégré à ces réflexions et ce dans une démarche positive. Le développement de la tarification dynamique comme levier, servant les intérêts de tous, est un des premiers axes à travailler. Elle va protéger les intérêts des consommateurs et leurs budgets, servir la politique de la ville, car dans l'intérêt du plus grand nombre, tout en permettant une optimisation de la fonction revenu pour l’exploitant. La Tarification Dynamique est une solution pour de nombreuses problématiques de mobilité urbaine. Xavier Zakoian, Fondateur et Directeur Général de Kowee, leader en solution de Tarification Dynamique pour l’industrie du stationnement dit à cet effet : “L’objectif à atteindre n’est pas nécessairement celui de l’optimisation des revenus. Cela peut-être recherché, comme il peut être recherché d’améliorer le ciblage, la satisfaction client ou l’amélioration du taux d’occupation.” Enfin cette réflexion tarifaire se doit d'être intégrée dans la gestion des flux urbains pour répondre aux problématiques actuelles d’évolution vers la “ville intelligente”. Lors de la conférence du 18 novembre 2020 au salon virtuel de l’Association Canadienne du Stationnement Infotraffic a présenté une application de tarification dynamique développée dans une stratégie générale pour le parking en ouvrage de centre-ville. L’étude de cas exposée, sur la municipalité de Nîmes (France), met en exergue les enjeux et bénéfices qui s'articulent autour du triptyque des consommateurs, des exploitants et des municipalités.

POUR LE CONSOMMATEUR Pour un consommateur, l'enjeu réside dans l’optimisation de son processus de décision, autour du prix et du lieu. Ces deux derniers éléments vont donc être des facteurs clefs de succès sur lesquels se base la tarification dynamique. En apportant une plus grande gamme de choix et une personnalisation de l’offre. Comme l’explique Hans Puvogel (C.O.O. Parkopedia) “certains conducteurs vont préférer une offre premium pour diminuer leur angoisse liée au stationnement et pour se garantir une offre disponible. A l’opposé certains conducteurs en quête d'offres à bas prix seront prêts à sacrifier un peu de leur temps et marcher quelques rues de plus pour une offre promotionnelle.” Nous l’aurons donc compris, le bénéfice pour un conducteur est soit économique ou de l’ordre de l’amélioration de la commodité. Une personnalisation de l’offre, toujours plus flexible et attractive, offrant plus d’opportunités aux conducteurs, va entraîner plus d’utilisation du véhicule et des offres de stationnement attenantes. Cette personnalisation de l’offre va être un élément de fidélisation sur des clients long-terme. Maxime Hébert, Responsable Business Intelligence & Revenu Management Indigo nous résume cette vision partagée chez Indigo : “Une offre personnalisée est un élément clef pour améliorer l’expérience client et donc la fidélisation à long terme de ces derniers. Grâce aux données

PARKER | 4TH QUARTER 2020 | 4ER TRIMESTRE 2020

41


La ville de Nîmes (France, 150 000 habitants), à développé sur 3 parkings en ouvrage de centre-ville une solution de tarification dynamique et digitalisé toutes les interfaces de ces parkings. Avec des tarifs promotionnels allant de -10% jusqu’à -70% elle est parvenu à dynamiser un cœur de ville via plus de 250 lois tarifaires applicables quotidiennement.

collectées sur internet, lorsqu’il consulte nos offres en ligne de stationnement, nous sommes en mesure de leur proposer par la suite une offre personnalisée basée sur leurs dernières recherches et les informations qu’ils nous ont laissées. Cette collecte de données en ligne est beaucoup plus efficace qu’une simple action terrain.” Le conducteur doit néanmoins connaître ces prix à l’avance, soit en consultation sur internet ou via un affichage spécialisé dans le garage en question. Tout le potentiel des solutions d’Infotraffic se place dans cette logique, de rendre les affichages tarifaires plus transparents et plus compréhensibles pour le client dans son processus de prise de décision. Xavier Louvet, Secrétaire Général Interparking France, exploitant des parkings visés dans l’étude de cas sur la ville de Nîmes déclare à cet effet “Les retours informels des nos usagers sont bons. Il trouve notre méthode de tarification plus juste. Il est plus juste pour le conducteur de payer moins quand il y a de la disponibilité et il est également plus juste de payer plus chère quand un parking est fortement utilisé. Depuis la mise en place de cette solution de tarification dynamique nous n’avons à déplorer aucune plainte.”

POUR L’EXPLOITANT Dans une période où la mobilité en est réduite à son usage purement essentiel. L'intérêt pour un exploitant d’optimiser son taux d’occupation, ou d’en limiter son érosion, et donc par ruissellement l’érosion de ses revenus est impératif. Comment faire mieux avec une demande diminuée ? La performance économique d’une solution de tarification dynamique est le bénéfice premier pour un exploitant. Dans l’application développée sur la ville de Nîmes par Interparking, des offres promotionnelles allant de -10% à -70% sont appliquées sur les tarifs. Or aucune baisse de chiffre d'affaires n’est à déplorer depuis la mise en service, hors périodes de confinement. Pour nombre d'exploitants leurs chiffres d’affaires ont augmenté de 15% à 20% depuis l’application de ce nouveau système de tarification. Cette solution permet d’augmenter sa performance économique en période traditionnelle et d’en limiter son érosion en temps de crise. “Le tout sans passer par des augmentations traditionnelles et généralisé des tarifs, qui risqueraient de ne pas être comprises par les conducteurs” comme le souligne Sébastien Fraisse, Directeur Général Indigo France.

42 PARKER | 4TH QUARTER 2020 | 4ER TRIMESTRE 2020

Cette crise a également vu naître de nouveaux segments de consommateurs, au détriment des segments traditionnels. Cette nouvelle génération de clients est différente en termes d’attendus et spécialement en matière d’attendus tarifaires. L’apparition d'offres promotionnelles à bas-prix, permise par la tarification dynamique, est une réponse aux besoins de ces nouveaux venus. De façon globale la tarification dynamique permet d’adresser plus précisément un segment de consommateurs et/ou une période dans la journée. L’approche tarifaire selon le public peut réellement être étudiée de façon individuelle pour répondre aux attentes de ces nouveaux clients.

POUR LES MUNICIPALITÉS Finalement la tarification dynamique va permettre aux municipalités d'être "séduisante par rapport à une clientèle qui tend trop souvent à aller dans les centres commerciaux péri-urbains au détriment des centres-villes” comme peut le souligner Claude De Girardi, Maire Adjointe en charge de la mobilité pour la ville de Nîmes. Le prix d’un stationnement en centre-ville ne doit plus être un frein à la commercialité d’une


A whole zone en particulier. La tarification dynamique va permettre une politique tarifaire plus incitative pour des segments de clients , désireux de venir en centre-ville, mais qui le faisaient moins à cause d’un coût de stationnement trop élevé.

LOT of innovation from AIMS

L’orientation prise par la ville de Nîmes avec la mise en place de la tarification dynamique, est un levier fort de la politique municipale pour améliorer l'attractivité de son centre-ville. Auparavant une tarification statique l’obligeait à faire des choix sur les segments de conducteurs visés par sa politique tarifaire de stationnement. Elle était incitative pour certains segments de conducteurs aux détriments des autres, mais appliquée de la même façon à l'ensemble des utilisateurs. Aujourd’hui grâce à la tarification dynamique, les municipalités peuvent faire ce choix politique de cibler davantage ceux sur qui elles souhaitent faire un effort ou non. Elles peuvent décider d’une tarification précise à un certain moment pour une certaine clientèle, logique résumée par Wilfried Thierry, Directeur Général Indigo Amérique du Nord :” Développer une solution de tarification dynamique c’est faire payer le bon prix, au bon moment et au bon client”. Des années après son apparition dans les industries aériennes ou hôtelières, la tarification dynamique frappe à la porte de notre industrie. Notre industrie qui doit se réinventer, repenser son modèle économique et se transformer en suivant les orientations de ses parties prenantes. L’offre de stationnement doit devenir plus flexible, cohérente et transparente aux yeux de ces consommateurs qui demandent aujourd’hui une offre personnalisée et réellement adaptée à leurs besoins et non plus aux besoins du plus grand nombre. n

AIMS MobilePay Today’s drivers demand

pay-to-park transactions

via their smart phones. We listened and responded by introducing AIMS MobilePay.

• Compatible with iOS, Android, or even via a •

desktop, AIMS MobilePay (aka: AMP Park) lets your customer find a parking space in your AIMS service area, pay to park, manage their account, and more... All with their smart phone! Like all our innovations, AIMS MobilePay benefits you, too – with new revenue opportunities and a host of operational advantages.

Learn more about the AIMS Parking Management Software suite – and schedule an AIMS MobilePay demo – at

Développer une solution de tarification dynamique nécessite la digitalisation de l’interface du parking, comme ici au Market Garage d’Ottawa. En particulier l’affichage tarifaire sur rue et aux points d’accès. Infotraffic est spécialisé depuis plus de 20 ans dans ce métier.

PARKER | 4TH QUARTER 2020 | 4ER TRIMESTRE 2020

43


LA TRANSITION DE HAMILTON VERS LE NUMÉRIQUE : BÂTIR UNE STRATÉGIE DE MOBILITÉ POUR L’AVENIR Par Alicia Smart, Passport

Au cours des dix dernières années, la ville de Hamilton a connu un afflux considérable de croissance et de développements urbains. La ville, connue pour son tourisme et sa recherche médicale, est aussi la ville de taille moyenne à la croissance la plus rapide au Canada en matière de technologie et de soins de santé. Cette croissance rapide et cette urbanisation ont amené la Ville à repenser son exploitation des parcs de stationnement.

De nombreuses régions de Hamilton sont en train d’élaborer des plans secondaires pour s’assurer que des plans d’aménagement du territoire, de transport et d’infrastructure sont en place pour répondre aux besoins des communautés en croissance. Le service de stationnement de Hamilton gère toutes les questions liées au stationnement dans la rue, y compris les règlements concernant les stationnements. En plus du stationnement quotidien sur les 2 700 places de stationnement dans la rue et les 5 000 places de stationnement payant hors rue de Hamilton, la construction, les événements spéciaux et les tournages utilisent également beaucoup de stationnement. Bon nombre des grands parcs de stationnement en surface ont disparu au profit de la croissance urbaine et Hamilton s’attend à ce que cette tendance continue au cours des 10 prochaines années. Jusqu’en 2019, l’exploitation de parcs stationnement de la Ville consistait principalement et simplement à collecter et à compter les billets et les pièces. Les opérations d’application des règles de stationnement ont causé un certain nombre de problèmes à l’époque, notamment des problèmes de fonctionnement avec le matériel et des bourrages de pièces. En outre, la collecte de données était presque inexistante en raison de la dépendance à l’égard de l’argent liquide. « Lorsque j’ai rejoint le système de stationnement en 2017, j’ai vu un grand groupe de personnes

44 PARKER | 4TH QUARTER 2020 | 4ER TRIMESTRE 2020

très travailleuses, en fait qui travaillaient trop dur, en raison de processus manuels », explique Amanda McIlveen, directrice de l’exploitation et des initiatives de stationnement de la ville de Hamilton. « De par mon expérience, je savais que Hamilton avait besoin d’une transformation numérique massive. » Amanda et son équipe se sont vite rendu compte que, dans un secteur où il y a beaucoup de données, il est difficile de gérer efficacement une opération de stationnement en utilisant des processus manuels et désuets. L’exploitation des données permet aux villes de gérer et d’affecter le personnel correctement, de gérer la demande de stationnement, de créer une efficacité dans les opérations d’application des règles de stationnement grâce à des intégrations logicielles et d’affiner les stratégies et les processus grâce à une meilleure compréhension des affaires. « Avec l’augmentation des données grâce aux technologies numériques, nous n’avons pas à travailler aussi dur et nous pouvons cesser de deviner », explique Amanda. « Lorsque nous arrêtons de deviner, nous pouvons éviter le stress, parce que nous ne courons pas le risque de nous tromper. »

Bâtir une stratégie de mobilité pour l’avenir En juillet 2020, la ville de Hamilton et Passport se sont associées pour offrir aux résidents et aux visiteurs une solution mobile de stationnement payant. L’application permet aux utilisateurs de gérer et de prolonger à distance et en toute sécurité leur occupation d’une des environ 5 400 places de stationnement dans Hamilton sans avoir à utiliser de pièces de monnaie ou à toucher des machines ou appareils de stationnement. Cette technologie a été déployée à une époque où Hamilton, comme des villes du monde entier, se concentrait surtout sur la fourniture d’options de stationnement sécuritaires et pratiques tout en poursuivant sa mission de modernisation de l’exploitation de parcs de stationnement.


Quelques mois après son lancement, Hamilton a constaté une augmentation globale des transactions numériques et une diminution des paiements en argent liquide pour le stationnement. Ainsi, entre août 2019 et août 2020, les transactions numériques ont augmenté de 17 %. L’augmentation de l’utilisation du numérique et la diminution de la dépendance à l’argent liquide sont exactement ce que la ville tente d’accomplir et elle s’attend à ce que cette augmentation se poursuive. De plus, la ville de Hamilton a doublé ses transactions mobiles depuis leur déploiement en juillet 2020. Cette augmentation de l’utilisation peut être attribuée aux campagnes sur les médias sociaux et aux autocollants placés aux caisses. « La plus grande réussite de toutes est que nous traitons moins de transactions en espèces », déclare Amanda. « Cela conduit à moins de travail manuel de tri et de comptage de l’argent liquide, et nous permet donc de progresser vers notre objectif de devenir une véritable ville intelligente. » En tirant parti du numérique et en déployant la technologie, Hamilton obtient un aperçu précieux sur les tendances du stationnement. Grâce à la collecte de revenus sur les appareils mobiles, la ville est en mesure de voir où se trouvent les « points chauds » mobiles, y compris les taux de rotation les plus élevés, les transactions les plus élevées et plus encore. Cela permet à la Ville d’être encore plus stratégique dans ses opérations et de mettre en œuvre des stratégies telles qu’une application ciblée des règles de stationnement et une tarification dynamique.

Passer au numérique Outre Hamilton, vous trouverez ci-dessous quelques exemples de réussites d’autres opérations qui se concentrent sur un système

de gestion centralisé, le choix des clients et la pérennité de la prochaine grande vague de technologie et d’innovation. Asheville, Caroline du Nord : La ville d’Asheville accueille plus de 9 millions de visiteurs chaque année, et des milliers d’entre eux se garent dans les parcs de stationnement de la ville et sur les places de stationnement dans les rues. L’objectif d’Asheville était de fournir une meilleure option pour gérer les paiements de stationnement payant dans la ville. Dans l’année qui a suivi le déploiement, la Ville a connu une augmentation de l’utilisation des paiements mobiles et une augmentation de ses revenus globaux. Comme avec Hamilton, Asheville a connu une augmentation des transactions numériques et par carte de crédit. De plus, la Ville a constaté des améliorations dans ses opérations globales, avec une diminution des dépenses et de l’entretien, notamment en termes de collecte de l’argent liquide et de vols. Westmount, Québec : La ville de Westmount souhaitait combiner l’utilisation de parcomètres multiplaces traditionnels et de paiements mobiles modernes pour faciliter le paiement du stationnement pour les habitants et les visiteurs. En partenariat avec MacKay Meters et Passport, la Ville a pu réduire sa dépendance à l’argent liquide et offrir une solution de paiement du stationnement par plaque d’immatriculation avec des parcomètres et des appareils mobiles.

Tirer parti d’un système d’exploitation unique Notre monde s’est habitué aux expériences numériques. En fait, nous les attendons et nous les préférons. Qu’il s’agisse de s’enregistrer pour un vol, de commander une pizza ou de

PARKER | 4TH QUARTER 2020 | 4ER TRIMESTRE 2020

45


LES VILLES PEUVENT ALORS JOUIR DE :

payer pour le stationnement, le numérique est la manière dont nous interagissons pour utiliser des services et il continue de s’étendre à tous les aspects de nos interactions quotidiennes. Face à la nature rapidement changeante et compétitive de l’utilisation moderne des places de stationnement en bordure de trottoir, les villes doivent réinventer leur exploitation de parcs de stationnement traditionnelle et la technologie qui l’accompagne.

Gestion centralisée de la mobilité et du stationnement avec des processus plus rationalisés

Augmentation des revenus en raison de la volonté accrue de payer grâce à des options de paiement plus faciles et un meilleur respect des règles de stationnement

Réduction des coûts en matériel et des besoins en personnel

Expérience utilisateur améliorée grâce à un plus grand choix d’options de stationnement

Grâce à une approche écosystémique ouverte du stationnement via un système d’exploitation de bout en bout, les villes peuvent offrir aux automobilistes des options de paiement de stationnement par le biais d’applications quotidiennes. En outre, l’utilisation d’un système d’exploitation avec des applications tierces permet aux villes d’y parvenir à partir d’une seule source.

Beaucoup de dirigeants de villes d’aujourd’hui réfléchissent à la manière de gérer les interactions de tous les modes de transport pour créer des communautés plus vivables et plus équitables. Traditionnellement, les villes ont utilisé des fournisseurs distincts : une solution pour le stationnement, une solution pour l’application des règles de stationnement, etc., ce qui peut causer beaucoup de maux de tête et d’inefficacités structurelles. La nouvelle manière d’aborder ce défi consiste à utiliser un système d’exploitation numérique de de bout en bout unique pour gérer le paiement mobile du stationnement, l’application des règles de stationnement, les permis numériques et la micromobilité. Cette solution est conçue pour unifier la gestion des parcs de stationnement et améliorer l’expérience de stationnement des clients.

Bien qu’il s’agisse encore d’un nouveau concept en l’Amérique du Nord, cette approche écosystémique ouverte s’est révélée efficace à l’étranger. Par exemple, le National parking Register (NPR) aux Pays-Bas a augmenté le choix des clients et l’efficacité opérationnelle en offrant 22 options de paiement mobile via un seul registre transactionnel. Ce faisant, les Pays-Bas effectuent en moyenne 300 millions de transactions de stationnement par an, dont plus de 70 % par le biais d’applications de paiement mobiles. En outre, les Pays-Bas ont un taux moyen de conformité aux règles de 90 %.

Plus de choix pour les consommateurs

« La façon dont nous pensons au stationnement et à l’utilisation du territoire est en train de changer et Hamilton veut mener ce changement », déclare Amanda. « Nous sommes sur le point de réinventer le système de stationnement en tant que mode de transport qui prend en charge les villes accessibles à pied, les systèmes de bus et de tramway, le partage de vélos, les stations de recharge faciles et plus encore. Rien de tout cela ne serait possible sans la technologie numérique. » n

Les gens s’attendent à la commodité et au choix quand il s’agit de payer pour leur stationnement. Alors que les villes s’efforcent de fournir ces services à leurs consommateurs, elles doivent également gérer et appliquer les parcs de stationnement efficacement.

En passant à une solution de gestion numérique du stationnement, la ville de Hamilton suit le rythme du changement et fournit une infrastructure qui permet à sa communauté de se déplacer le plus efficacement possible.

WISHING EVERYONE A SAFE AND JOYFUL HOLIDAY JOYEUSES FÊTES! RESTEZ BIEN ET SOYEZ EN SÉCURITÉ 46 PARKER | 4TH QUARTER 2020 | 4ER TRIMESTRE 2020


TIMES HAVE CHANGED. YOUR PARKING, MOBILITY, AND TRANSPORTATION NEEDS HAVE TOO. Whether you’re a large campus with tens of thousands of permitted parkers or a small municipality with a few blocks of on-street spaces, T2 has an industry-leading suite of solutions to help you generate revenue and make every trip a smooth journey for your patrons. From LPR access and enforcement solutions to contactless and mobile payment options to a full-service citation collection department that collects at 3x the industry standard rate, we give you all the tools and support you need to manage resources, achieve goals, and empower consumers with choices.

MOBILE LPR ENFORCEMENT

FIXED LPR FOR PARCS

VIRTUAL PERMITS

CONTACTLESS PAYMENTS

CITATION SERVICES

DATA & ANALYTICS

800.434.1502 T2Systems.com