Issuu on Google+

12/05/09

18:02

Page 1

TOBOGGANS DES MAISONS

Amandine Marembert Audrey Calleja

les vêtements gardent l’odeur des maisons que l’on traverse l’humidité de l’air amollissant les tissus les parfums de lessive et de nourriture imprégnant la peau les marques des cintres impriment des rictus aux étoffes si bien que tu t’endors dans les plis d’un autre lieu

Pour lecteurs à partir de 5 ans et jusqu’à plus que centenaires. Avec Toboggans des maisons la collection « le farfadet bleu » quitte les éditions L’Idée bleue et poursuit son aventure sous l’enseigne des éditions Cadex.

TOBOGGANS DES MAISONS - AMANDINE MAREMBERT ET AUDREY CALLEJA

CouvToboggansXP6Def

TOBOGGANS DES MAISONS

id

le farfadet bleu

Poèmes de

Amandine Marembert Illustrations de

Audrey Calleja

le farfadet bleu L’IDÉE BLEUE 6, place de l’Église 85310 CHAILLÉ-SOUS-LES-ORMEAUX

http://lideebleue.unblog.fr CADEX 19, rue d’en Quissé - Russan 30190 SAINTE-ANASTASIE

http://www.cadex-editions.net

ISBN 978-2-84 031-252-9 Prix : 9 €

L’IDÉE BLEUE / CADEX


MaquetteCorrXP65Def

12/05/09

18:02

Page 2


MaquetteCorrXP65Def

12/05/09

18:02

Page 3

Toboggans des maisons


MaquetteCorrXP65Def

12/05/09

18:02

Page 4

Amandine MAREMBERT est née à ClermontFerrand en 1977. Elle vit à Montluçon où elle enseigne le français et anime avec Romain Fustier la revue & les éditions Contre-allées. Elle a bénéficié en 2005 du soutien du Centre National du Livre. Elle a publié : Éclairs, Contre-allées, 2001 Entrebâillements, La Porte, 2002 La lune est claire il gèlera ce soir, Contre-allées, 2002 Tout le jardin tient dans ta tête, Contre-allées, 2004 Elle(s) si tant est que, Les Carnets du Dessert de Lune, 2005 Il pleut dans la chambre cette nuit, Polder, 2006 Il a plus qu’un papillon de nuit, La Porte, 2007 À perpète, Pré carré, 2007 Ce train n’accueille pas de voyageurs, Les Carnets du Dessert de Lune, 2008 L’ombre des arbres diminue à certaines heures du jour, Wigwam, 2008 À paraître : Du baume stick dans la douceur, La Yaourtière, 2009 Mon cœur coupé au sécateur, Henry & Écrits du Nord, prix des Trouvères des lycéens, 2009 Coquelillages, Le Chat qui tousse, 2009 Audrey CALLEJA est née en 1982 à Mâcon. On peut suivre son travail sur www.audreycalleja.com. Elle fait des expositions, collabore à des revues. Elle a publié : Le placard, texte de Frédérique Cretin, La Cabane sur le chien, 2004 27 premières, Atelier du poisson soluble, 2006 Contes du bout des doigts, Didier Jeunesse, 2008


MaquetteCorrXP65Def

12/05/09

18:02

Page 5

Amandine Marembert

TOBOGGANS DES MAISONS illustrations

Audrey Calleja

Ouvrage publié avec le concours du Centre National du Livre

le farfadet bleu L’IDÉE BLEUE / CADEX 2009


MaquetteCorrXP65Def

12/05/09

18:02

Page 6

à Jasmin et à Rose. (A. M.)

à Jacqueline. (A. C.)


MaquetteCorrXP65Def

12/05/09

18:02

Page 7

les vêtements gardent l’odeur des maisons que l’on traverse l’humidité de l’air amollissant les tissus les parfums de lessive et de nourriture imprégnant la peau les marques des cintres impriment des rictus aux étoffes si bien que tu t’endors dans les plis d’un autre lieu


MaquetteCorrXP65Def

12/05/09

18:02

Page 8

les épingles à linge alignées sur le fil du séchoir sont oiseaux sur le fil électrique jardin et rue croisent leurs cordes pour laisser passer les funambules offerts à la désinvolture du vent ce que tu enfiles une fois sec est déjà déshabillé prêt à s’envoler et à te mettre hors de portée de tout filin

8


MaquetteCorrXP65Def

12/05/09

18:02

Page 9

la lune est claire il gèlera ce soir dit-elle en refermant le portillon en fer forgé le lierre en a égaré la clé la boîte aux lettres rit de toute sa fente la femme qui porte des bas et des pulls à manches courtes rentre son bois sans un seul regard sur l’hiver

9


MaquetteCorrXP65Def

12/05/09

18:02

Page 10


MaquetteCorrXP65Def

12/05/09

18:02

Page 11


MaquetteCorrXP65Def

12/05/09

18:02

Page 12

dans l’armoire les vêtements se mélangent d’eux-mêmes le fer finit d’embrouiller les choses il efface les plis de qui il a envie pas le lundi jour fixe mais quand et comme ça lui chante et danse et rit et boit la nuit avec la table ressortie en douce

12


MaquetteCorrXP65Def

12/05/09

18:02

Page 13

de mon état réparatrice de cils un éléphant dans l’œil je le trompe aussitôt soulève d’un doigt la rive fraise humide globetrotteuse un bouquet d’iris à la main reçoit clins d’œil et battements de paupière comment faire avec des prunelles en amande si le chat me le demande

13


MaquetteCorrXP65Def

12/05/09

18:02

Page 14

la pluie que tu attends se réduit à une poignée de pétales roses sur la table de jardin le géranium se balance en infusette au-dessus de ta tête prêt à tremper ses feuilles dans la tasse il a un goût ancien de fenêtre haute de store en bois ocre séparant la colline de la baignoire

14


MaquetteCorrXP65Def

12/05/09

18:02

Page 15

ton visage sera de brique et d’hortensias bleus dans l’embrasure des fenêtres la grisaille du gravier qui crisse à travers la sapinière des grilles te conduit à gravir un perron une maison d’après la première et pourtant comme un appentis de la mémoire

15


MaquetteCorrXP65Def

12/05/09

18:02

Page 16

pas résille mais grillage de peau ajour des semaines mi-bas des haut-le-cœur grésillement des grains de beauté ô pour un coup de filet aucune clôture ne les égale

16


MaquetteCorrXP65Def

12/05/09

18:02

Page 17

la fenêtre découpe un arrondi de ciel sur nos draps coton gris entre parenthèses de branches mes yeux à la croisée des tiens tu t’es endormi t’ogives dans mes bras


MaquetteCorrXP65Def

12/05/09

18:02

Page 18

paupières cernées de prune sommeil de quetsche coquillages aux ornières rosées empreintes des coussinets l’ensablement guette les cils jouent une violine crépusculaire il est temps de changer l’eau des vasques

18


MaquetteCorrXP65Def

12/05/09

18:02

Page 19

le bruit de la douche du soir il pleut dans la chambre les radiateurs ronronnent eau chaude à tous les étages dans le vase communicant des tuyaux petites ondes diffusant chaleur manque à la verveine du shampooing le sucre qui viendra roussir le fond de nos tasses

19


MaquetteCorrXP65Def

12/05/09

18:02

Page 20

trois nez de buĂŠe six mains dĂŠshabillant la voiture de son manteau les grilles des pavillons sous les flocons orange des lampadaires quelle carte postale ancienne habitons-nous

20


MaquetteCorrXP65Def

12/05/09

18:02

Page 21

les montres tu les portes pour moi qui me défile à chaque coup d’aiguille mélange parfois le jour et la nuit de l’endorsmatin au réveille-soir

21


MaquetteCorrXP65Def

12/05/09

18:02

Page 22

tu ouvres les vantaux de la porte d’entrée sur l’intimité du dehors à travers le dessin du fer forgé la dentelle des branches se détache sur la peau du ciel des dessous à la hauteur

22


MaquetteCorrXP65Def

12/05/09

18:02

Page 23

les persiennes déplient un air d’accordéon dans l’éventail des jours danser les matins de réveillon demeure accessoire

23


MaquetteCorrXP65Def

12/05/09

18:02

Page 24

ce soir tu as stoppé d’un doigt le pendule de ton horloge intérieure le coucou s’est endormi dans sa boîte cette façon de se frotter les mains en disant au revoir ma grande fille il manquait l’autre jour le quand reviendras-tu lorsque j’ai tiré la porte de la véranda

24


MaquetteCorrXP65Def

12/05/09

18:02

Page 25

dans ma poche quelques lignes des cailloux au fond du cœur lesté par un soleil de décembre qui caresse les persiennes fermées derrière lesquelles tu te reposes une dernière fois cette chaîne de fleurs à travers l’entrebâillement de la fenêtre le carillon qui sonne l’impression que le temps se suspend

25


MaquetteCorrXP65Def

12/05/09

18:02

Page 26


MaquetteCorrXP65Def

12/05/09

18:02

Page 27


MaquetteCorrXP65Def

12/05/09

18:02

Page 28

le petit oiseau va sortir de sa boîte à chaque heure l’horloge ne marque que les quarts les mésanges ont eu le temps de nicher dans la boîte aux lettres les autres volatiles restent prisonniers de la pendule

28


MaquetteCorrXP65Def

12/05/09

18:02

Page 29

la salle à manger ne le sera jamais tout à fait le carrelage a gardé l’assemblage des petites tables carrées et de leurs verres en trapèze le bistrot est encore servi dans les tasses à café seuls les poissons rouges ont remplacé l’odeur du vin

29


MaquetteCorrXP65Def

12/05/09

18:02

Page 30

le rectangle du miroir accroché de guingois à la poignée de la fenêtre de cuisine reflète le visage de ma grand-mère les pommes sur la table leurs peaux un instant suivent les mêmes rides

30


MaquetteCorrXP65Def

12/05/09

18:02

Page 31

le clafoutis aux cerises m’évoque le merisier de mon grand-père planté debout là-bas dans un coin du verger les noyaux que je sèmerai ici feront voyager l’arbre avec son ombre pliée sous le bras

31


MaquetteCorrXP65Def

12/05/09

18:02

Page 32

plus ça va plus je suis petite le mal de voiture de train les canards froids au fond du lit un enfant m’ôterait ces peurs

32


MaquetteCorrXP65Def

12/05/09

18:02

Page 33

le chat seconde l’irrigation des plantes mordille la longue tige ses yeux verts à l’affût dans la forêt d’intérieur lapent les flaques d’eau de salon les feuilles mortes craquent sous ses pattes il promène sa queue d’arrosoir comme une antenne météo pluvieuse

33


MaquetteCorrXP65Def

12/05/09

18:02

Page 34


MaquetteCorrXP65Def

12/05/09

18:02

Page 35


MaquetteCorrXP65Def

12/05/09

18:02

Page 36

gouttières de la dernière pluie accoudée au zinc chats des chéneaux toboggans des maisons en cas de mauvais temps animal né dindrelin miaou d’un robinet mal fermé

36


MaquetteCorrXP65Def

12/05/09

18:02

Page 37

avant de manger le merle il faut lui ôter la langue sinon la chair est amère dans sa cuisine en plein air le chat lui laisse les plumes et trouve à son bec un goût de fraises-cerises


MaquetteCorrXP65Def

12/05/09

18:02

Page 38

le chat qui plume une tourterelle sous le canapé apprend à compter il aura bientôt assez pour se faire un édredon à rêver des locataires de l’air


MaquetteCorrXP65Def

12/05/09

18:02

Page 39

un moteur à deux temps le ronronnement du chat démarré au quart de tour de reins autour des jambes coupé net par le sommeil il reste longtemps chaud sous la tôle du pelage


MaquetteCorrXP65Def

12/05/09

18:02

Page 40

seul un merle ce matin se promène sur le court de badminton le volant a les ailes noires il franchit les limites s’envole très haut ne reste qu’une traînée blanche filet de fumée du ciel


MaquetteCorrXP65Def

12/05/09

18:02

Page 41

tu n’as de géographie que celle du potager à gauche les radis le persil en enfilade tu suis les tuteurs panneaux indicateurs en bambou saurais-tu te repérer dans une ville maraîchère entre les rangées de salades en terrasses


MaquetteCorrXP65Def

12/05/09

18:02

Page 42

tu rêves la plante grimpante couvre-jambes pour tonnelles et treillages sous lesquels t’abriter t’encapuciner de juin à octobre un livre en main envahi par un liseron qui vient te sonner les clochettes


MaquetteCorrXP65Def

12/05/09

18:02

Page 43

le rouge-gorge est assurĂŠment le coquelicot volant des jardins on voit dit-on couler le vin dans son gosier lorsque le cerisier fait ses confitures Ă  la volĂŠe


MaquetteCorrXP65Def

12/05/09

18:02

Page 44

elle a ramené des graines collées à ses semelles pour les semer au fil de ses pages c’est dans la marge que la mauvaise herbe est la plus dure à arracher

44


MaquetteCorrXP65Def

12/05/09

18:02

Page 45

tout le jardin tient dans ta tête y compris ses aménagements en devenir un mouchoir de poche un carré vert à éternuer les foins dedans

45


MaquetteCorrXP65Def

12/05/09

18:02

Page 46

les dahlias ont attendu octobre pour s’affaler dans l’herbe haute leurs piquants crachent le feu de la canicule derniers dragons de l’été


MaquetteCorrXP65Def

12/05/09

18:02

Page 47


MaquetteCorrXP65Def

12/05/09

18:02

Page 48

Des poèmes de Toboggans des maisons ont paru dans les revues Contre-allées, Décharge, Diérèse, Le Mâche-Laurier et Poésie/première. Merci à elles. (A. M.)

Achevé d’imprimer en mai 2009 sur les presses de In-Octo à Brignac (Languedoc-Roussillon). Dépôt légal : 2e trimestre 2009. Numéro d’éditeur : 436 © L’Idée Bleue, 2009 © Cadex Éditions, 2009 ISBN 978-2-84031-252-9


MaquetteCorrXP65Def

12/05/09

18:02

Page 1


12/05/09

18:02

Page 1

TOBOGGANS DES MAISONS

Amandine Marembert Audrey Calleja

les vêtements gardent l’odeur des maisons que l’on traverse l’humidité de l’air amollissant les tissus les parfums de lessive et de nourriture imprégnant la peau les marques des cintres impriment des rictus aux étoffes si bien que tu t’endors dans les plis d’un autre lieu

Pour lecteurs à partir de 5 ans et jusqu’à plus que centenaires. Avec Toboggans des maisons la collection « le farfadet bleu » quitte les éditions L’Idée bleue et poursuit son aventure sous l’enseigne des éditions Cadex.

TOBOGGANS DES MAISONS - AMANDINE MAREMBERT ET AUDREY CALLEJA

CouvToboggansXP6Def

TOBOGGANS DES MAISONS

id

le farfadet bleu

Poèmes de

Amandine Marembert Illustrations de

Audrey Calleja

le farfadet bleu L’IDÉE BLEUE 6, place de l’Église 85310 CHAILLÉ-SOUS-LES-ORMEAUX

http://lideebleue.unblog.fr CADEX 19, rue d’en Quissé - Russan 30190 SAINTE-ANASTASIE

http://www.cadex-editions.net

ISBN 978-2-84 031-252-9 Prix : 9 €

L’IDÉE BLEUE / CADEX


Toboggans des maisons d'Amandine Marembert et Audrey Calleja