BRUZZ - editie 1777

Page 47

BRUZZ Select. Eat & Drink

Saussice réconcilie deux pans de la gastronomie que l’on pensait fâchés : la street food et les légumes.

Saignants légumes FR

Saussice, une récente enseigne saint-gilloise signe un nouveau genre de street food qui, de manière paradoxale, place le végétal au centre de l’expérience. Totalement addictif. — MICHEL VERLINDEN, PHOTO SASKIA VANDERSTICHELE SAUSSICE

••••

Roemeniëstraat 54-56 rue de Roumanie, Sint-Gillis/ Saint-Gilles, Instagram : saussice. traiteur. restaurant, wo/me/We > zo/di/Su 12 > 18.00

Si, si, vous avez bien lu. Cette cantine s’intitule «Saussice » et pas « Saucisse». Ce bug assumé en dit long sur une nouvelle adresse qui envisage la régression de manière inattendue. Imaginée par Bénédicte Bantuelle et Hanna Deroover, deux food égéries repérées du côté de l’excellent restaurant Bouchéry, l’enseigne réconcilie deux pans de la gastronomie que l’on pensait fâchés: la street food et les légumes. Le duo opère, dans un premier temps, en mode micro-traiteur, une proposition

qui par la suite (on parle de décembre-janvier) sera prolongée par une véritable salle de restaurant attenante. Au centre de ce concept ? Un comptoir en bois clair derrière lequel se cache un grill. L’approche culmine dans des «miamiches » (sortes de buns en provenance de Boulengier, autre adresse saint-gilloise) aux légumes et, si on le désire, les miches en question sont rehaussées d’une saucisse délicieusement fumée du boucher-star Dierendonck. On a testé le « miamiche »

chou-saucisse (8,50 euros). Verdict ? On a adoré cette préparation dans laquelle pain et viande n’emportent pas tout sur leur passage. Au contraire, le travail sur les légumes confère à l’ensemble un nuancier de saveurs végétales impressionnant. En bouche, on pointe la présence de chou-fleur, de kale, de chou pointu et même de chou-rave. Ces verdures sont déclinées tout à la fois crues, fumées, rôties et lacto-fermentées. C’est d’autant plus redoutable qu’une sauce au sésame et au vinaigre de Xérès

noue le tout ensemble. D’autres versions sont possibles : boudin blanc-poireaux (8,50 euros), poulet-carottes (8,50 euros) et, en version 100% végétarienne, pleurotes grillées (8 euros). Derrière la vitre de son comptoir, Saussice propose également une grande variété de salades, soit des compositions ultra-gourmandes, comme des grenailles au four, oignons rouges confits et en pickles, sauce moutarde et feuilles de moutarde, ou encore de gros haricots blancs accompagnés de poivrons verts grillés au vinaigre et persil plat (compter 10 euros pour 400g). Enfin, on notera une sélection impeccable de bouteilles, qu’il s’agisse de vin – Hervé Souhaut, Foradori, Riffault… - ou des bières – Cantillon, L’Ermitage.