Page 1

Beau bizarre — Automne 2016

 CULTURE & LIFESTYLE — LILLE AMIENS PARIS Lucien Murat      La Mverte      Panorama 18      Rocky      Pierrefonds


©photo : Création Skertzò pour Amiens Métropole

2

S Spectacle gratuit

15 JUIN > 3ÈME DIMANCHE DE SEPT. 1ER DÉCEMBRE > 1ER JANVIER

Parvis de la Cathédrale Notre-Dame. Tous les soirs vivez une expérience unique en 3D sur WWW.AMIENS.FR/CATHEDRALE Renseignements - Offic Office e de T Tourisme ourisme 03 22 71 60 50

Cr Création éation Sk Skertzò ertzò pour Amiens Métr Métropole opole

www.amiens-tourisme.com


Automne 2016

Édito

EN COUVERTURE

Lucien Murat, ©Mathieu Farcy / Signatures

« Le beau est toujours bizarre. Je ne veux pas dire qu’il soit volontairement, froidement bizarre, car dans ce cas il serait un monstre sorti des rails de la vie. Je dis qu’il contient toujours un peu de bizarrerie, de bizarrerie non voulue, inconsciente, et que c’est cette bizarrerie qui le fait être particulièrement le Beau » Charles Baudelaire, Curiosités esthétiques. C’est en pleine vague romantique et symboliste qu’émergea dans la culture européenne à la fin du dix-neuvième siècle le Beau Bizarre. En cette période trouble, annonciatrice de sombres présages et dominée par la révolution industrielle, les artistes entraînèrent le public aux confins de l’imagination, de la mort, du fantastique, de l’ésotérisme et de la solitude. Des contrées surnaturelles, que la photographie ne pouvait capturer, peuplées d’êtres mythologiques et hybrides sur lesquels régnait une femme idéalisée, symbole du vice et de la vertu. Ces curiosités picturales et esthétiques cristallisaient surtout les peurs, les doutes et la décadence d’un monde hors de contrôle. Au-delà de l’imagerie des têtes de mort et des frissons, c’est cette ligne que nous avons creusée en partant à la rencontre des artistes Lucien Murat, Raphaël Tachdjian, Mu Pan ou du musicien La Mverte, qui chacun à leur manière, captent, détournent, s’amusent et surfent sur nos peurs inconscientes et sur les incertitudes du monde en devenir. Une thématique de saison déclinée au fil des pages pour un voyage décalé, onirique et grand-guignolesque. Bel automne. L’ÉQUIPE

Bon temps

Bande originale de ce numéro, le titre inédit Symphony for Mina de Dersee.

Téléchargement gratuit depuis notre page Facebook ou www.soundcloud.com/bontempsrecords Un grand, grand merci à nos soutiens pour le projet Bon Temps Merci Angèle, Maryse Arnoldy, Patrick Arnoldy, Marina Autin, Élodie Bernard, Catherine Avel Brisset, Anne-Sophie Camus, Caroline Camus, Quentin Debeauvais, Thomas Devred, Marie-Laure Dufour, Héloïse Godet, Thu-Huyen Hoang, Carol Levy, François Limousin, Sylvianne Limousin, David Monet, David Porchy, Antoine Pouilly, Pierre Rasse, Jocelyn Soler, Corinne Vanpoperinghe.

3


octobre - décembre 2016

théâtre

Ça ira (1) fin de Louis Joël Pommerat 5 et 6 octobre Pour Ça ira (1) fin de Louis, Joël Pommerat a reçu trois Molières 2016 : meilleur auteur, meilleur metteur en scène de théâtre public et meilleure pièce.

ET AUSSI : théâtre ★ Le Cid - Pierre Corneille - Yves Beaunesne ★ Les Rustres - Carlo Goldoni / Jean-Louis Benoit

/ La Comédie-Française

cirque

★ Moby Mick, la Merveille de la Baleine

Mick Holsbeke

Feu! Chatterton 10 octobre

chanson théâtre / création

★ Douar - Kader Attou - hip-hop ★ Y Olé! - José Montalvo - flamenco ★ Giselle - Ballet du Capitole / Kader Belarbi

musique

★ Eric Bibb & J.J. Milteau - Lead Belly’s Gold -

blues Vive l’Armée ! Superamas du 7 au 10 novembre

Lisa Simone 1er décembre

★ Katia & Marielle Labèque - musique classique ★ Giovanna Marini - Jo i soj / P. P. Pasolini -

chanson ★ Grigory Sokolov - musique classque ★ Orchestre de Picardie - Arie van Beek /

Anne Mason / Ronan Collett / Knabenchor der Jenaer Philharmonie ★ Wilson chante Montand - chanson ★ Orchestre de Picardie - Arie van Beek / Chœur de l’Opéra de Lille

expositions

★ Paysages cassés et Objets naturels -

Galerie 3A / fracpicardie

Art, villes & paysage (festival des jardins) Hortillonnages Amiens 2016

théâtre-musique création

jazz

Label Bleu ★ Louis Winsberg & Jaleo - For Paco ★ Daniel Zimmermann Montagnes Russes

Sonnets W. Shakespeare / J. Dowland Louise Moaty / Thomas Dunford du 12 au 16 décembre Louise Moaty a reçu le Prix de la Critique 2016 du meilleur créateur d’éléments scéniques pour La Petite Renarde Rusée de Leos Janacek

In Spite of Wishing and Wanting Wim Vandekeybus 13 décembre

danse

4

danse

sortie automne 2016

Cinéma Orson Welles

Avec la carte MCA, les plus grands spectacles à tarif réduit www.maisondelaculture-amiens.com 03 22 97 79 77

SAISON 2016 - 2017

V W U

MAISON DE LA CULTURE D’AMIENS Centre européen de création et de production


Automne 2016

Sommaire ÉDITO — 3 SOMMAIRE — 5 ILLUSTRATION Anka Za — 7 PORTRAIT CULTURE #1 Sabine Cazenave, Musées de Picardie, Amiens — 10.11 PORTRAIT CULTURE #2 Maxime & Sébastien, The Steidz, Paris — 12.13 PORTRAIT CULTURE #3 Laudine Verbraeken, Kilti, Lille — 14.15 ÉVÉNEMENT Panorama 18, regards contemporains — 18.19 EXPOSITION Oscar Wilde / Luc Tuymans / Alechinsky — 21.25 ART #1 Lucien Murat, l’apocalypse joyeuse — 26.29 ART #2 Raphaël Tachdjian, le bruit et la fureur — 30.33 ARTOTHÈQUE Mu Pan, Me like Sushi — 34.35 LITTÉRATURE Une rentrée 2016 — 36.37 MUSIQUE #1 La Mverte, sueurs froides — 30.41 MUSIQUE #2 Rocky, combat pop — 42.45 PLAYLIST — 47 OBJET Jessica Harrison, danse macabre — 50.51 DESIGN Au-delà — 52.53 ATTITUDE #1 Weird, femme — 54.55 ATTITUDE #2 Weird, homme — 56.57 TEMPS FORT Paris photo, vingtième édition — 58 AGENDA Lille, Amiens & Paris — 59.61 HÔTE La Villa Paula, le temps d’une pause — 63 ÉVASION Le château de Pierrefonds, fantaisie médiévale — 64.65 FOODING Fish & chips à la française, Mersea — 66

Beau bizarre — Automne 2016 RETROUVEZ

Bon temps sur www.bon-temps.fr

DIRECTEUR

MAGAZINE

DE LA PUBLICATION

Thu Huyen Hoang, Olivier Pernot, Pascal Sanson,

& DE LA RÉDACTION

Pascal Sanson DIRECTION ARTISTIQUE & CONCEPTION GRAPHIQUE

Wilhem Arnoldy, WAG&W

BON TEMPS ASSOCIATION

29, rue Philippe-Lebon, 80000 Amiens

CONTACT RÉDACTION

bontemps.mag@gmail.com 801 905 381 00019 Trimestrielle DÉPÔT LÉGAL à parution SIRET

PHOTOS

CONTACT PUBLICITÉ

Ludo Leleu, Mathieu Farcy

bontemps.pub@gmail.com

PÉRIODICITÉ

La rédaction n’est pas responsable des textes, photos, illustrations et dessins qui engagent la seule responsabilité de leurs auteurs. Leur présence dans ce magazine implique leur libre publication. La reproduction, même partielle, de tous les articles, illustrations et photographies parus dans Bon temps est interdite. Bon temps décline toute responsabilité pour les documents remis.

5


6


Automne 2016

Illustration

7

ANKA ZA, Untitled,

Dessin, 2016 — http://anka-draws-stuff.tumblr.com


8

POR-


TRAITS 9

Automne 2016


10

SABINE CAZENAVE Musées de Picardie, Amiens — PHOTOGRAPHE

Wilhem Arnoldy INTERVIEW

Pascal Sanson

CES DIX DERNIÈRES ANNÉES,

Sabine Cazenave ,

directrice des Musées de Picardie, aura œuvré, sans

relâche, pour l’un des plus importants chantiers d’Amiens, la rénovation et l’extension du Musée de Picardie. Une entreprise titanesque et périlleuse, mais qui à l’aube de 2020, verra ce musée représentatif de l’esprit du XIXe siècle basculer dans une nouvelle ère. Plus ouvert sur l’extérieur, agrémenté de jardins, de services aux publics et connecté, le musée livrera dans un faste retrouvé ses trésors et collections. En partance pour de nouveaux projets, Sabine Cazenave, revient, entre autres, sur son parcours, les orientations qui ont guidé son action, le futur musée rénové et l’artiste Daniel Buren.


reste persuadée que c’est les conditions nécessaires

PORTER, À VOUS ÉMOUVOIR ?

à la survie d’une ville d’importance moyenne comme

La première œuvre à m’émouvoir fut le Portail de

Amiens. Cette ville a besoin d’un grand centre avec un

l’Abbaye Saint-Pierre de Moissac. J’avais, je pense,

musée d’importance en son cœur.

Automne 2016

QUELLE FUT LA PREMIÈRE ŒUVRE À VOUS TRANS-

Portrait Culture #1

douze ans, j’étais en voyage scolaire. Je suis restée stupéfaite devant ce portail roman. C’est ma pre- À QUELS CHANGEMENTS DOIT-ON S’ATTENDRE mière émotion esthétique, même si c’est tard douze ans pour avoir une émotion esthétique.

CONCERNANT LES COLLECTIONS ET LES ESPACES SUITE À LA RÉNOVATION DU MUSÉE ?

À découvrir et redécouvrir énormément d’œuvres. À PARTIR QUEL MOMENT AVEZ-VOUS DÉCIDÉ D’EM-

Redécouvrir l’espace du premier étage sera inouï,

BRASSER UNE CARRIÈRE LIÉE À L’ART ?

cet espace sera très différent de l’espace fermé

Alors, c’est venu très tôt. Après le portail de Moissac.

en 2008. Sa porosité sera plus grande avec l’exté-

Suite à cette sortie dans le cadre scolaire, je me

rieur. Le visiteur ne sera plus plongé dans une boîte

suis mise à dessiner énormément. À ce moment-là,

noire et grâce à un éclairage zénithal et des éclai-

j’ai rencontré un professeur d’arts plastiques, un des

rages scéniques pourront enfin admirer le décor.

premiers à être nommé dans les collèges, qui très tôt

Le musée sera enfin doté de services pour les per-

m’a parlé de section arts plastiques. Au lycée, j’ai eu

sonnes. Avec la réouverture de trois jardins, le musée

le premier agrégé d’arts plastiques nommé à Pau,

va recréer de la vie sociale et devenir un spot, un

après j’ai suivi un cursus complet dans cette voie.

repère dans la ville.

QUELS SONT LES ATOUTS ET LES SPÉCIFICITÉS DU

RÉTROSPECTIVEMENT, QUEL ÉVÉNEMENT GARDE-

MUSÉE DE PICARDIE ?

REZ-VOUS EN MÉMOIRE ?

À l’échelle de l’international, c’est un endroit que

Le temps passé avec Daniel Buren reste fort. Je

l’on peut venir visiter pour connaître ce qu’était un

pense que cela fait aussi parti des choses qui ont

musée au XIXe siècle. Il en reste quelques-uns en

posé la question du doute, vis-à-vis des gens qui

France, qui n’ont pas été trop impactés par les réno- pensent que l’art contemporain ou qu’un Buren doit vations successives. Et le Musée de Picardie en est un

être comme ceci ou cela… Cette œuvre peut être

très bon exemple. Au niveau national, il possède des

pour certains décevante, mais demeure une grande

collections qui sont à l’aune des grandes collections

œuvre de Buren. C’est mon instant le plus fort et ma

en région. On peut venir voir au Musée de Picardie,

plus grande déception. C’est a priori la seule pièce

des choses que l’on ne verra pas ailleurs. La col- qui n’entrera pas dans les collections. Mais je ferai lection n’est pas universaliste, mais très généraliste.

tout pour qu’elle y entre d’une autre façon parce

Et pour finir, ce sera l’un des derniers grands musées

que je pense que l’on louperait quelque chose.

à être rénové dans un respect absolu à la fois de ce que doit être un musée aujourd’hui et dans ce qu’il

VERS QUELS PROJETS VOUS ORIENTEZ-VOUS ?

était hier.

Trois choses m’intéressent. La première, diriger

QUELLES FURENT LES NOUVELLES ORIENTATIONS

moderne et contemporain. La deuxième, continuer à

MISES EN PLACE DÈS VOTRE ARRIVÉE ?

transmettre, soit en enseignant, soit en enseignant le

Le service des publics a beaucoup orienté mon action.

métier de conservateur. Transmettre, ce merveilleux

Mais ma priorité était d’obtenir l’extension du musée

métier et qui me paraît plus que jamais essentiel. La

et d’achever sa rénovation. Je dirai que tout le reste a

troisième chose, un projet tourné vers l’art où j’aurai

été inféodé à cet objectif. Pour la bonne raison que je

davantage de libre arbitre et plus d’indépendance.

un musée plus proche de mes spécialités en art

11


© AG. Uplist / DR

12

MAXIME & SÉBASTIEN The Steidz magazine, Paris — INTERVIEW

Pascal Sanson

APPARU EN 2015 DANS LE PAYSAGE DES MAGAZINES CULTURELS, l’annuel

The Steidz offre une radiogra-

phie inspirée des personnalités et mouvements qui

traversent l’art contemporain, le design, la mode... Un défi éditorial relevé avec talent par ses fondateurs Maxime Gasnier et Sébastien Maschino, l’un endossant les fonctions de directeur de publication – rédacteur en chef, l’autre d’éditeur – responsable de développement. Exigence rédactionnelle, rubricage clair, expérimentations typographiques et graphiques, The Steidz innove et décloisonne disciplines et genres. Disponible dans les galeries, librairies et musées, le tout frais numéro #2 se décline en version bilingue et mise sur une distribution choisie et internationale. Rencontre.


FRÉQUEMMENT, ON ENTEND DIRE QUE SE LANCER

la périodicité annuelle qui nous autorise à déployer

DANS L’ÉDITION D’UN MAGAZINE RELÈVE DU PARI

diverses sensibilités a contrario de la presse habi-

FOU. QU’EN PENSEZ-VOUS ?

tuelle que l’on achète. La feuille de calque annon-

MAXIME —

Je comprends que certains puissent

Automne 2016

Portrait Culture #2

çant le portfolio principal participe également à la

le penser. Il faut bien évidemment « recontextuali- dimension « matérielle » du magazine. ser » la santé économique de l’édition, où crise de la

S—

presse papier et domination numérique ne sont pas

tion de The Steidz qui ressemble dans sa conception

Nous apportons un soin particulier à la fabrica-

particulièrement favorables à de nouveaux projets

davantage à un catalogue d’exposition. La dénomi-

print. Mais le magazine, tel que nous le percevons,

nation de « magazine » démocratise le « bel objet »

trouve son public spécialisé ; nos lecteurs sont sen- et rejoint l’esprit du magazine : une esthétique pop sibles à la société de l’image et de la communication,

et une ligne éditoriale accessible.

à l’édition et à la création. SÉBASTIEN —

The Steidz est un magazine « de niche »,

DANS LES MULTIPLES PROPOSITIONS ACTUELLES LIÉES

prospectif dans le domaine de la création. La presse

À L’ART, À LAQUELLE ÊTES-VOUS LE PLUS SENSIBLES ?

spécialisée ne connaît pas la même érosion que la

M—

presse généraliste qui, confrontée au web, peine à

niveau de sa forme que de sa monstration, qu’il faut

trouver son modèle économique. Notre lectorat de

rester sensible à ses mutations. En revanche, je ne

À presque tout ! L’art évolue tellement, tant au

trendsetters est à la recherche de supports qualita- suis pas un adepte des œuvres expérientielles, trop tifs et inspirants, alliant du contenu à une véritable

didactiques. Elles sont, selon moi, beaucoup trop

expérience de lecture.

confondues à la notion de spectacle. Par exemple,

QUELLE EST LA SIGNIFICATION DU NOM THE STEIDZ ?

dissent à la fin d’une performance. Le font-elles

je ne comprends pas les personnes qui applauM—

«Steidz» est la transcription phonétique du mot

devant une sculpture ou un tableau ?

anglais « stage » : [steɪʤ]. C’est un terme monosylla-

S — J’apprécie

bique qui reflète bien l’image du magazine. Il évoque

formes de créations contemporaines, du moment

d’une manière générale toutes les

la scène et donc la mise en lumière de talents sélec- où elles s’adressent autant à notre sensibilité qu’à tionnés au fil des pages. C’est aussi un panorama

notre esprit.

de la création contemporaine qui est rassemblée, comme sur scène, en une seule unité de lieu. S—

Il y a une consonance intéressante avec ce mot,

même si chacun le prononce différemment.

COMMENT VOYEZ-VOUS ÉVOLUER LE MAGAZINE ? ENVISAGEZ-VOUS L’ORGANISATION D’ÉVÉNEMENTS ? S—

Nous concevons ponctuellement des événements

pour des foires d’arts et développons également notre EN QUELQUES MOTS, COMMENT DÉFINIRIEZ-VOUS

activité d’éditeur en collaborant avec des galeries,

VOTRE MAGAZINE ?

institutions et artistes. Mais je crois que nous adore-

S — Une grande exposition collective regroupant des

rions avoir un espace entre galerie et studio d’édition,

artistes confirmés et émergents, s’affirmant à travers

permettant d’aborder la création différemment.

des valeurs d’inspiration, de fonction et d’influence.

M — J’aimerais accentuer le rythme de publication avec

M—

Talents, concepts et expériences, trois mots cor- un format d’édition différent, en semestriel. L’organi-

respondants au rubricage du magazine.

sation d’expositions nous intéresse, mais l’on peut déjà

LA QUALITÉ EST PLUS PROCHE D’UNE BELLE REVUE

considérer que The Steidz est une galerie sur papier ! QUE D’UN MAGAZINE. ÉTAIT-CE L’OBJECTIF ? M—

Oui, cela est d’une certaine manière permis par

SITE INTERNET

www.thesteidz.com

13


14

LAUDINE VERBRAEKEN Kilti, Lille — PHOTOGRAPHE

Ludo Leleu INTERVIEW

Olivier Pernot

DEPUIS DEUX ANS, l’association

Kilti propose des

paniers culturels pour découvrir des jeunes artistes et des formes émergentes, et profiter de spectacles sur les différentes scènes de la métropole lilloise, des plus grandes (Opéra, Orchestre) aux plus petites (Biplan). La structure a aussi développé le concept à Paris et à Bruxelles. Avec un franc succès. QUI A LANCÉ KILTI ?

Nous sommes trois créateurs : Hélène Marchal, une réalisatrice de courts-métrages d’animation, Antoine Manier, le directeur des Rencontres audiovisuelles, et moi, Laudine Verbraeken, qui était


AU-DELÀ DE LA DISTRIBUTION DU PANIER, KILTI

avant de diriger Kilti. Hélène avait entendu parler

SE DÉCLINE AUSSI EN SOIRÉES...

d’un dispositif similaire à Nantes et nous avons

La distribution des paniers se fait lors d’une soirée

Automne 2016

chargée de projets aux Rencontres audiovisuelles

Portrait Culture #3

voulu l’implanter à Lille. L’idée est simple : propo- conviviale et détendue. Il y a des mini-concerts, des ser un panier culturel chaque trimestre, sur le prin- dessinateurs réalisent des croquis dans la salle ou cipe des paniers bio, pour faire découvrir différents

toute autre proposition. C’est surtout un moment

lieux, bien implantés ou underground, et des artistes

de rencontre et de discussion entre les acheteurs

émergents. Nous avons lancé le premier Kilti à Lille

du panier et les artistes qui sont « dans » le panier.

en février 2014. Et dans la continuité, nous avons

Car tous les artistes ou auteurs impliqués sont

démarré des Kilti à Paris, à Bruxelles et sur le littoral

de la région concernée. Et les programmateurs

du Nord (Dunkerque/Calais/Saint-Omer).

des salles ou des théâtres sont là aussi pour parler des spectacles.

QUE TROUVE-T-ON DANS CES PANIERS ?

Des produits culturels (CD, DVD, livres), des œuvres

QUEL BILAN TIREZ-VOUS APRÈS PLUS DE DEUX ANS

(photos, sérigraphies), des places de spectacles

D’EXISTENCE ?

(concerts, théâtre, danse) et des entrées dans les

Le projet est complètement réussi : il a une vraie

musées. Chaque panier est un sac en tissu séri- utilité pour les artistes et il y a un intérêt constant graphié spécialement par un artiste autour d’un

du public. Le Kilti Lille fonctionne bien, avec 620

thème que nous avons déterminé à l’avance. Tout

paniers vendus l’année dernière. Celui à Bruxelles

le contenu du panier est en rapport avec le thème.

marche très bien aussi, mieux qu’à Paris où il est

Pour ce mois d’octobre, le thème sera « L’un dans

plutôt difficile à mettre en place. Les Bruxellois sont

l’autre », qui traitera de la différence, de l’altérité.

hyper friands de ce genre de proposition et adorent

En janvier, ce sera un panier « cul », orienté sexe.

venir aux soirées. Enfin, sur le littoral, le projet s’arrête. Il ne marche pas du tout, pourtant il y a de très

SI LE THÈME DU PANIER EST CONNU, SON CONTENU

bonnes propositions culturelles.

RESTE SECRET...

C’est la surprise totale ! C’est le principe de départ,

COMMENT ENVISAGEZ-VOUS L’ÉVOLUTION À MOYEN

mais nous allons faire évoluer la formule : c’est tou- TERME DU PROJET KILTI ? jours difficile de dépenser 49 €, le prix d’un panier,

Nous allons créer une franchise. Dans un premier

sans savoir ce qu’il y a dedans. Même si à chaque

temps, Paris et Bruxelles vont devenir totalement au-

fois, on retrouve dans le sac, deux produits culturels

tonomes. Puis, celui qui voudra créer un panier Kilti

ou œuvres, et quatre sorties (le prix du panier est

dans sa ville pourra le faire facilement grâce à cette

à 32 € pour les personnes en difficulté financière :

franchise. Sinon, pour le développement à Lille, nous

étudiant boursier, demandeur emploi, bénéficiaire

allons renforcer les partenariats avec des structures

du RSA, NDLR).

culturelles. Par exemple, le Kilti d’octobre est réalisé avec Artconnexion : ils vont choisir le graphiste du

QUAND ON ACHÈTE UN PANIER À 49 €, Y A-T-IL LA

sac et les œuvres à l’intérieur. Nous voulons aussi

VALEUR ÉQUIVALENTE DANS LE PANIER ?

développer les ventes groupées de paniers à des

Largement… et bien plus ! En général, la valeur du

universités, des comités d’entreprise ou des institu-

panier est à peu près le double. Car nous négocions

tions. Tout avance !

les prix quand on achète une centaine de livres ou

de CD. Ou quand on récupère des invitations pour des spectacles qui sont en réalité assez chers.

SITE INTERNET

www.kilti.fr

15


16


ART 17

Automne 2016


PANORAMA 18 18

DIX-HUITIÈME DU NOM, l’événement

Panorama

consacré à la création contemporaine prend ses quartiers au Fresnoy et au MUba de Tourcoing du 8 octobre au 8 janvier 2017. Films, performances, installations sonores, audiovisuelles, interactives forment un parcours, sur l’état du monde à la fois intime et universel, éclairé par les visions multiples des artistes invités. — PANORAMA 18,

Du 8 octobre au 31 décembre 2016, Le Fresnoy - Studio national des arts contemporains 22 rue du Fresnoy, Tourcoing INDICES D’ORIENT,

Du 8 octobre au 8 janvier 2017, Le MUba Eugène Leroy, 2, rue Paul Doumer, Tourcoing RENSEIGNEMENTS & RÉSERVATIONS

www.lefresnoy.net / www.muba-tourcoing.fr — I made you, I kill you (détail) Film, 2016, 14 minutes, Production Le Fresnoy – Studio national des arts contemporains

ALEXANDRU PETRU BADELITĂ,


© Alexandru Petru Bdelită

Automne 2016

Événement

19


Š Courtesy The Estate of William S. Burroughs and Semiose galerie, Paris

20


Automne 2016

Exposition

OSCAR WILDE Le désinvolte — DES ILLUSTRATIONS DE SA TRAGÉDIE SALOMÉ PAR BEARDSLEY, aux chefs-d’œuvre pré-raphaélites

accompagnés d’une collection photographique plus intime de l’auteur et de ses proches, l’exposition «

Oscar Wilde, l’impertinent absolu » au Petit Palais

rend un hommage vibrant à ce turbulent artiste, romancier et francophile convaincu de la fin du XIXe siècle. Plus de deux cents pièces réunies relatent la vie de cet esthète mort à Paris en 1900. — EXPOSITION « OSCAR WILDE,  L’IMPERTINENT ABSOLU »,

jusqu’au 15 janvier 2017, Petit Palais, Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris Avenue Winston Churchill – Paris 8e — NAPOLEON SARONY , 1882

portrait d’Oscar Wilde #22 © Bibliothèque du Congrès, Washington

RENSEIGNEMENTS & RÉSERVATIONS

01 53 43 40 00 / www.petitpalais.paris.fr

21


Album photographique de la construction du Musée Napoléon, planche II, 1863, collection de la Société des Antiquaires de Picardie © Amiens, Musée de Picardie

ie.

icard P e d e é s u du M

oniques r h C : 8 1 0 1853-2 retrouvée t jeunesse

ies e Entre loter

Du 5 juillet au 22 octobre 2016 Exposition-parcours du Musée de Picardie à la Maison de l’Architecture MusÉe De PicarDie

05/16

© Courtesy The Estate of William S. Burroughs and Semiose galerie, Paris

22

GratuitÉ

48, rue de la République 80000 Amiens www.amiens.fr/musees inforMations 03 22 97 14 00

> Le 1er dimanche du mois > Le jeudi dès 19h > les moins de 26 ans

Façade rue Puvis de Chavannes (détail) cl 2015, Projet de restauration du musée de Picardie, Equipe Frenack et Jullien, Architectes, Paris

LE CONSEIL DÉPARTEMENTAL

Amiens

amiens.fr


Automne 2016

Exposition

23

LUC TUYMANS Prémonitions —

À CE JOUR, l’influent artiste belge

Luc Tuymans

n’a fait l’objet d’aucune grande exposition en France, ce qui confère à celle organisée par le LAM du 30 septembre 2016 au 8 janvier 2017, l’attribut d’événement. Couvrant la période 1985 à 2015, les estampes, dessins, peintures photographiques présentés révèlent l’essence de cette œuvre fondatrice. Avec pour leit motiv, la représentation du réel et sa dissolution dans l’image. Incontournable. — EXPOSITION LUC TUYMANS « PRÉMONITIONS »,

Du 30 septembre 2016 au 8 janvier 2017, Le LAM, 1 allée du Musée,Villeneuve-d’Ascq

LUC TUYMANS

The Valley (détail), 2012 Sérigraphie en sept couleurs sur papier. Courtesy Studio Luc Tuymans, Anvers (Belgique) ©Studio Luc Tuymans, 2016

RENSEIGNEMENTS & RÉSERVATIONS

www.musee-lam.fr


© Courtesy The Estate of William S. Burroughs and Semiose galerie, Paris

24

1 + 1* = 1

Une monture achetée

=

Une monture de marque OFFERTE*

I LOVE OPTIC AMIENS SUD Lunettes & Lentilles 422 Avenue du 14 juillet 80000 AMIENS 03 22 46 71 55 * Monture de marque offerte du montant de la monture achetée - seconde paire à votre vue


Automne 2016

Exposition

25

ALECHINSKY Chez Matisse —

À L’INSTAR D’HENRI MATISSE, l’artiste belge

Pierre Alechinsky, a fait preuve d’un grand intérêt pour

l’illustration et l’édition d’art. C’est suivant cet angle

que le Musée départemental Matisse du Cateau Cambrésis a réuni pour une exposition surprenante, ses œuvres peintes, gravures, ouvrages illustrés, estampes. Graphique et textuelle, la sélection d’œuvres de ce proche du mouvement CoBrA, lève le voile sur un pan de ses multiples explorations artistiques.

— PAON DE BINCHE (DÉTAIL) ,

1976, encre sur papier marouflé sur toile, 150 x 152 cm © Collection particulière Photo D.R

— EXPOSITION ALECHINSKY MARGINALIA « PLUME & PINCEAU »,

Du 5 novembre au 12 mars 2016, Musée départemental Matisse, Place du Commandant Richez, Le Cateau-Cambrésis RENSEIGNEMENTS & RÉSERVATIONS

www.museematisse.lenord.fr


26


Automne 2016

Art #1

L’apocalypse joyeuse —

LUCIEN MURAT INTERVIEW

Pascal Sanson PHOTOGRAPHE

Mathieu Farcy /Signatures

27

TEL UN ENFANT ESPIÈGLE À L’IMAGINATION FANTASQUE,

tures, de gros bouquins d’histoire à la maison, de la

l’artiste

période napoléonienne. La peinture d’Histoire m’a

Lucien Murat s’amuse à mettre en scène

l’apocalypse. Hors normes et grand-guignolesques,

quand même pas mal influencé. Plus jeune, j’ai aussi

ses tapisseries peintes convoquent les peurs de l’in- beaucoup traîné dans les églises à l’affût de peinconscient collectif, associant avec une belle désin- tures religieuses avec des structures bien particuvolture la désuétude des canevas de nos aïeux aux

lières, d’ailleurs on retrouve certaines de ces com-

références historiques, contemporaines et person- positions dans mon travail. Après, certaines œuvres nelles. Loin d’être aseptisées, presque physiques, ses

m’ont réellement marqué notamment celles de

œuvres convient sur la toile la démesure et brutalité

Bosch, mais surtout Le Massacre de la Saint-Barthé-

de la peinture d’Histoire, la singularité de l’Art outsi- lemy de François Dubois. Une œuvre d’une grande der et la fantaisie kitsch. L’univers de ce lauréat du

force… Je pourrai inclure les jeux vidéo. J’ai eu la

Prix Arte – Beaux-arts magazine 2015, s’inscrit sans

chance que mon père m’initie assez tôt aux jeux.

complexe tant dans la veine des peintres et cari- J’étais assez accro à Doom, un jeu ultra gore et caturistes du romantisme noir que dans celle des

violent. En y repensant, c’était peut-être un peu trop…

contemporains frères Chapman. Véritable coup de cœur de la rédaction, c’est dans son atelier parisien

À QUEL MOMENT AS-TU DÉCIDÉ D’EMBRASSER UNE

que nous avons rencontré ce maître du chaos.

CARRIÈRE ARTISTIQUE ?

Jeune, j’avais plutôt le fantasme d’être ingénieur en L’ART FAISAIT-IL PARTIE DE TES CENTRES D’INTÉRÊT

aéronautique. Fantasme qui s’est rapidement brisé

DURANT L’ENFANCE, L’ADOLESCENCE ?

sur mes résultats en mathématiques. C’est durant

Dû à mon nom Murat, il y avait beaucoup de pein- mes années de prépa aux Ateliers de Sèvres, surtout


la deuxième année, que je me suis rendu compte

tesque de mes œuvres. En associant plusieurs images

que l’Art m’attirait de plus en plus. La Saint-Martins

d’univers différents, en les faisant s’entrechoquer

School n’a fait que confirmer cela.

entre elles, cela annule leur sens d’origine au profit de l’émergence d’un monde absurde et grotesque.

QUE GARDES-TU DE TA FORMATION AUX ATELIERS DE SÈVRES ET À LA SAINT-MARTINS SCHOOL ?

TE SENS-TU PROCHE DES PEINTRES « F IN DE SIÈCLE »,

Aux Ateliers de Sèvres, la rigueur et à la Saint-Martins

DU ROMANTISME NOIR, DU SYMBOLISME ?

School, le Do It Yourself, une forme de solitude aussi

Complètement. Tous les artistes qui jouent avec la

qui préfigurait bien celle de l’artiste.

métamorphose, le bizarre, le fantastique.

EST-CE DURANT CES ANNÉES QUE TON UNIVERS

ON PEUT AUSSI PARLER DE L’ARTISTE JOE COLEMAN…

ARTISTIQUE S’EST MIS EN PLACE ?

Cet artiste m’intrigue parce qu’il avait peint en

Le côté grandiose du chaos m’a toujours fasciné. Cela

l’anticipant l’attentat du 11 septembre. Et je trouve

vient principalement de mon goût pour les peintures

ça fascinant. J’aime sa façon de peindre plein de

classiques, leur puissance d’action. Mais je pense que

petites scènes, de petits personnages, c’est très nar-

c’est le 11 septembre qui m’a énormément marqué.

ratif avec une grosse référence à la bande dessinée.

Plus jeune, j’adorais les films d’action, la série des

C’est vrai que jeune, la bande dessinée m’a captivé,

Die Hard par exemple… Et là, dans un basculement

des BDs comme Le bal des immortels.

soudain, la fiction rejoint la réalité… Depuis, le terrorisme est l’une des composantes de mon travail.

QUELLES SONT LES PREMIÈRES ÉTAPES NÉCES-

LE FAIT HISTORIQUE EST AU CENTRE DE TES ŒUVRES,

Je collecte d’abord des images sur Instagram, sur

DE LA SCULPTURE LA RETRAITE SANS PASSER PAR

Google. J’aime taper des mots-clés pour voir les ré-

MOSCOU EN 2012 À TES PLUS RÉCENTS TRAVAUX…

férences qui y sont associées. C’est une formidable

SAIRES À LA RÉALISATION DE TES TAPISSERIES ?

28

L’idée de mon travail est celle d’un collage de réfé- banque d’images de représentations collectives des rences historiques, contemporaines, personnelles

choses. Intéressant de voir ce qui sort lorsqu’on tape,

dans le but de créer une mythologie contemporaine.

par exemple, le mot « mort », « terroriste » ou « amour » car cela renforce les représentations archétypales

DE L’ACCUEIL DE TON SITE INTERNET À TES TAPISSE-

que nous nous faisons. J’élabore beaucoup de col-

RIES PEINTES, TU PRATIQUES UN ART DE L’UPPERCUT.

lages à partir de ces images sur Photoshop, que je

Je suis très influencé par le travail de John Martin.

redessine. Cela me permet de créer des person-

Au XIXe siècle, les gens allaient voir ses peintures

nages que je me mets en scène.

pour en prendre plein la vue. C’était un peu Le jour d’après de l‘époque. Je me revendique de cet art

VERS QUOI TENDENT TES TRAVAUX ACTUELS ?

spectacle, où l’artiste devient metteur en scène et

Vers la sculpture indéniablement. Dans la conti-

ses peintures relèvent presque du show.

nuité de ma recherche sur la création d’une mythologie contemporaine, j’ai maintenant envie

EN EXPLORANT L’IMAGERIE DU CHAOS, DE LA

que ces figures sortent des tapisseries pour se

MONSTRUOSITÉ, DU TERRORISME, TU ÉVOLUES EN

métamorphoser en sculptures. Qu’elles aient leur

TERRAIN SENSIBLE…

propre existence.

Le problème, c’est que dans mon travail, les gens se

focalisent sur un élément, sur un détail et ne voient pas

SITE INTERNET

forcément l’ensemble. J’insiste sur le caractère gro- www.lucienmurat.com / www.lkff.be


Automne 2016

29

— IDDAD IDKFQ , 2015

Acrylique sur canevas chinés, 200 x 200cm © Galerie Lkff


30


Automne 2016

Art #2

Le bruit et la fureur —

RAPHAËL TACHDJIAN INTERVIEW

Pascal Sanson PHOTOGRAPHE

Mathieu Farcy /Signatures

EN RÉSONNANCE AVEC LE GLAÇANT ROMAN LE MAS-

31 mettait. Je trouvais qu’il se dégageait quelque chose

SACRE DE PANGBOURNE DE J. G BALLARD, les films Le

de ces soirées où des démiurges à leurs tables grat-

village des damnés de Wolf Rilla ou Quien puede

taient des mondes sur des feuilles pour ensuite

matar a un nino de Narciso Ibanez Serrador, l’œuvre

les partager.

de

Raphaël Tachdjian cristallise les dérives liées au

passage de l’enfance à l’âge adulte. Exécutés à la

APRÈS TES ÉTUDES, SUR LES CONSEILS DU GALE-

pierre noire et au graphite, ses dessins hyperréa-

RISTE OLIVIER CASTAING, EN 2015 TU DÉCIDES DE TE

listes ébauchent un monde où la jeunesse semble

CONSACRER À PLEIN TEMPS À TA CARRIÈRE ARTIS-

prendre sa revanche sur l’âge adulte et où la puri- TIQUE. QU’EST-CE QUE CELA A CHANGÉ ? fication passe par le feu, la mutinerie, le sexe et

Olivier Castaing, directeur de la School Gallery,

la violence. D’une grande maîtrise graphique et

suit mon travail depuis 2011. Il m’a permis de faire

narrative, ses œuvres saisissent d’effroi quiconque

ma première expo perso. La décision fut difficile à

y plonge le regard et l’emportent dans une vaine

prendre. D’une part, j’étais très attaché au travail

quête de sens là où ne règne qu’ambiguïté et secret.

que j’exerçais à l’ESAT Turbulences en tant que

Rencontre avec cet artiste de l’innocence, du bruit

moniteur d’atelier, d’autre part, j’avais une certaine

et de la fureur.

appréhension à me lancer avec tout ce que cela impliquait. Olivier a su me rassurer et me convaincre.

QUELLE ÉTAIT LA PLACE DU DESSIN DURANT TES

Me consacrer à plein temps à mes projets est un rêve

PLUS JEUNES ANNÉES ?

qui certains matins fait peur. Cela demande pas

Assez tôt, j’ai souvenir de concours de dessins chez

mal de discipline personnelle et je suis devenu un

ma grand-mère le mardi soir où tout le monde s’y

monstre d’habitudes.


L’ENFANCE, LE PASSAGE À L’ÂGE ADULTE SONT AU

train de jouer sur un train en feu. J’ai dû regarder une

CENTRE DE TON ŒUVRE...

seconde fois pour m’apercevoir qu’il s’agissait en fait

Ils apparaissent dans toutes les séries. Le titre de

de pompiers luttant contre les flammes. Immédia-

ma première exposition Ils ont décidé de le faire

tement j’ai repensé au film Quien puede matar a un

aujourd’hui faisait déjà référence à cette charnière

nino de Narciso Ibanez Serrador. En rentrant, j’ai tout

existentielle. Même si cette séparation m’est toujours

de suite commencé la série d’émeutes d’enfants.

apparue très confuse, j’ai toujours eu l’impression de deux camps. À quel moment je deviens un adulte ?

QUE CHERCHES-TU À METTRE EN PLACE PAR L’APPA-

À quel moment je me retrouve dans le camp des

RITION RÉPÉTÉE DE CERTAINS PERSONNAGES D’UN

méchants ? Je voyais un peu les adultes comme des

DESSIN À L’AUTRE ?

traîtres. J’imagine donc la revanche des gamins.

L’idée de contamination m’intéresse au travers de ce

Cette thématique, je la retrouve dans tous les films

procédé. Il y a en effet des personnages, mais aussi

d’horreur où une civilisation dite moderne (adultes)

des éléments graphiques qui se propagent entre les

vient réveiller une civilisation primitive (enfants).

dessins. C’est comme des acteurs qui reviennent d’une

Une révolte de l’enfant face à ses parents qui passe

scène à l’autre jouant différents rôles. Les dessins se

par une prise de conscience de sa propre condition.

chargent ainsi les uns des autres lorsqu’on les place à

C’est une sorte de réveil brutal et l’initiation se fait

côté et peuvent prendre une narration différente.

alors par la violence, le sexe et le feu. PAR LE RECOURS À LA MISE EN ABÎME, PAR TES EN ASSOCIANT DÉCOR NOCTURNE, SECRET ET MUTI-

32

CADRAGES, LE CONTRASTE DU NOIR ET BLANC, ON

NERIE. TON OBJECTIF N’EST-IL PAS DE DISTILLER LA

NE PEUT OCCULTER LA DIMENSION CINÉMATOGRA-

CONFUSION ET L’EFFROI ?

PHIQUE DE TON ŒUVRE…

Les noirs et blancs procurent aux dessins un côté très

Souvent les personnages sont présentés de dos.

graphique. Le feu et la lumière ont cette qualité d’être

On regarde des enfants qui regardent, sorte de mise

envoutants. Le spectateur plonge dedans sans voir

en abîme. Tout le monde se regarde sans vraiment

de suite ce qui s’y passe. C’est en détaillant l’image

le savoir. L’aspect cinématographique vient surtout

qu’il découvre la scène. L’effroi s’exprime comme ça.

du fait que je travaille beaucoup à partir d’images

À la fois attraction et répulsion. Pour la série La der- de films et d’archives afin de créer des souvenirs nière fois que je l’ai vu, Il était avec les filles…, le trouble

fantasmés. En poussant loin les contrastes noir/

vient de la frontière incertaine entre l’impression de

blanc, j’essaye de jouer sur l’ambiguïté, notamment

jeux et de folie destructrice que les enfants dégagent.

avec les ombres. Elles peuvent se mêler quand les

On a du mal à savoir si les enfants s’amusent dans les

corps n’y parviennent pas et créer des anomalies.

débris d’un monde en guerre ou si ce sont eux qui se

Les zones sombres sont propices aux fantasmes,

plaisent à brûler ce monde.

libre à chacun de se créer une narration.

LA DERNIÈRE FOIS QUE JE L’AI VU…, INAUGURE CE QUE

SUR QUELS PROJETS TRAVAILLES-TU EN CE MOMENT ?

TU APPELLES LA SÉRIE DES NOIRES À LA PIERRE NOIRE

Je continue à travailler sur La série des noires dont

ET GRAPHITE SUR PAPIER. QUELLE EN EST LA GENÈSE ?

certains seront présentés fin octobre durant YIA au

C’est après un voyage à New York que j’ai commencé

carreau du temple sur le stand de la School Gallery.

cette série. Durant mon séjour, il y a eu un accident fer- —

roviaire au lac Mégantic, Québec. Un matin, mon œil

a capté une image de la catastrophe sur un journal. La première chose que j’ai vue était des enfants en

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE

l’interview sur www.bon-temps.fr

SITE INTERNET

www.schoolgallery.fr/raphael-tachdjian


Automne 2016

33

— ELLE ÉTAIT CENSÉE

dessin pierre noire et graphite sur papier, 48,5 cm x 47cm, 2014 ©Raphaël Tachdjian. Courtesy School Gallery Olivier Castaing M’ÉTOURDIR (DÉTAIL),


34

MU PAN, Me like sushi, acrylique sur papier, 76 x 110cm, 2015

— www.mupan.com ©Mu Pan, collection de Fler, Courtesy Galerie LJ Paris


Automne 2016

Artothèque

35


UNE RENTRÉE 2016

4

3

36

2

1

1

UN DESIR D’HUMAIN, LES LOVE DOLL AU JAPON, AGNÈS

Agnès Giard, spécialiste du Japon et de ses caractéristiques sexuelles, livre une enquête passionnante sur le phénomène des Love Doll et de leur impact social, technologique et économique. Troublant. GIARD — LES BELLES LETTRES

2

AMOUR MONSTRE, KATHERINE DUNN — GALLMEISTER

Roman culte américain, couronné du prix National Book Award, Amour monstre est de ces livres qui peuvent changer une vie. Un regard tendre porté sur la monstruosité, la singularité, la famille et l’amour. Freaky et romantique.

3

YAAK VALLEY, MONTANA, SMITH HENDERSON — BELFOND

Œuvre magistrale, ce premier roman résonne comme le porte-voix des paumés de l’Amérique profonde dans le décor grandiose du Montana. Une écriture énergique et sensible au service d’un livre d’une grande humanité. 4

HABITATIONS IMAGINAIRES, EDGAR ALLAN POE — ALLIA

Habitations imaginaires réunit trois nouvelles, trois utopies littéraires tournées vers la plénitude esthétique et les mondes imaginaires, féériques. Un livre apaisé, apaisant par le maître du romantisme noir.


5

6

7

Automne 2016

Littérature

8

37

5

JE VIENS DE M’ECHAPPER DU CIEL, CARLOS SALEM, LAU-

Plongé dans les milieux interlopes, aveuglé par l’amour qu’il porte à Lola, Poe est un homme à la dérive… Mattiussi réussit ici l’adaptation graphique des nouvelles de Salem. Un livre beau et noir comme la nuit. RELINE MATTIUSSI — CASTERMAN

6

CRUE, PHILIPPE FOREST — GALLIMARD

Avec Crue, roman bouleversant et méditatif à portée fantastique, Philippe Forest creuse, invariablement, les thématiques du deuil, de l’absence, de la douleur, du vide. Un livre qui préfigure la fin du monde, hypnotique et inquiétant.

7

10:04, BEN LERNER — ÉDITIONS DE L’OLIVIER

Drôle et vertigineux, d’une construction audacieuse, ce roman à la croisée de l’autofiction, de l’autobiographie conte les turpitudes de Ben, écrivain en mal d’inspiration qui doit écrire sur un écrivain en mal d’inspiration. 8

CALIFORNIA GIRLS, SIMON LIBERATI — GRASSET

Extrêmement documenté, d’un réalisme cru, le roman de Simon Liberati sonde l’âme noire des adeptes féminines du gourou et serial killer Charles Manson. Un récit en trois actes pour trente-six heures de carnage. Glaçant.


38

MU-


SIQUE 39

Automne 2016


© Marie Athénaïs

40


LA MVERTE Sueurs froides — INTERVIEW

Pascal Sanson

wave et bien d’autres. Mais il est vrai que le post punk et les new, cold, synth, etc. - wave occupent une place de choix. J’ai commencé à jouer de la musique en étant bassiste dans de petits groupes de punk et de post punk, je suppose que ça a laissé une trace indélébile. À QUEL MOMENT AS-TU DÉCIDÉ DE PASSER PLUS

EN UNE POIGNÉE D’EPS ET UNE IMPARABLE ESTHÉTIQUE ÉSOTÉRIQUE,

Automne 2016

Musique #1

la Mverte, a su se faire une

place dans le paysage des musiques électroniques.

SÉRIEUSEMENT AUX CLAVIERS ANALOGIQUES ?

Assez vite, en fait. J’en ai très vite eu marre de passer des heures à créer des presets sur des VST, à la re-

Talent confirmé par son passage à la Red Bull Music

cherche des textures qui me convenaient. J’avais

Academy, ce musicien multi-instrumentiste, dj et

plus l’impression de faire de la programmation que

producteur, distille une techno matinée de sonorités

de la musique. Et puis, le contact avec l’instrument

cold eighties, de synthés analogiques et kicks rava- fait vraiment partie de ma « routine  » d’écriture geurs. Un univers sonore dont le particularisme est d’être à la fois dansant et hypnotique...

comme de production. J’utilise l’ordinateur comme un enregistreur, un outil pour traiter le son, mais pas du tout comme un générateur. J’ai donc travaillé et

D’OÙ TE VIENT CET INTÉRÊT POUR LA « BELLE MORT »,

économisé pour pouvoir m’acheter mes premiers

LE ROMANTISME NOIR ET L’ÉSOTÉRISME ?

synthés. Après, j’en aime beaucoup, et des différents.

De l’enfance, très sûrement. J’ai toujours été attiré par les symboles, le fantastique, la mythologie. Je me

QUE RETIENS-TU APRÈS PLUS D’UN AN SUR LES ROUTES ?

suis intéressé à la maçonnerie, à la face sombre du

Je garde d’excellents moments en tête. J’ai la chance

romantisme effectivement. La mort sous l’ensemble

de travailler avec une équipe de choc. Mon tourneur,

de ses aspects, aussi. C’est simplement un univers où

My Favorite, et mes ingénieurs du son Simon Pierre

je me sens bien.

Tourette et Pierre Bonnet. Ensemble, nous avons

PEUT-ON DÉFINIR TA SIGNATURE COMME L’ART DE

Seine, Les Nuits sonores et le Sonar. Les soirées que

DANSER AVEC LE CHAUD ET LE FROID?

l’on organise avec le label, évidemment. C’est un

C’est toujours compliqué pour moi de définir la

plaisir sans cesse renouvelé que d’être sur la route

musique que je fais. J’aimerais penser que, si j’ai une

chaque week-end ou presque.

parcouru de beaux festivals, comme Dour, Rock en

signature, celle-ci est plus dans les textures des sons que j’utilise que dans les « formes » de la musique en

QUELS PROJETS POUR CETTE FIN 2016 ?

elle-même. Mais oui, j’imagine que l’on peut dire

Je suis en train de boucler mon premier album. C’est

que je navigue entre le chaud et le froid.

réellement excitant. Un peu stressant aussi. Et je continue de jouer régulièrement, en live comme en DJ.

TON PRISME MUSICAL EST ASSEZ LARGE, MAIS LA COLD, LA NEW WAVE, LE POST PUNK OCCUPENT UNE

— RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE

PLACE DE CHOIX…

l’interview sur www.bon-temps.fr

J’écoute (ou ai écouté) beaucoup de choses différentes.

SITE INTERNET

De la disco à la techno, en passant par les courants

soundcloud.com/la-mverte / hmsrecords.com

41


Š RenÊ Habermacher

42


Automne 2016

Musique #2

ROCKY

mon premier groupe au lycée. J’écrivais surtout

Combat pop —

Des histoires de femmes qui rêvent de s’épanouir.

des chansons, des bouts de texte portés par des mélodies. Des petites histoires comme des nouvelles. Je ne m’étais pas du tout dit que je serai chanteuse.

INTERVIEW

Je voulais plutôt travailler dans le secteur de la

Olivier Pernot

mode. Avec Rocky, tout s’est fait rapidement. LAURENT — Dès qu’on a travaillé avec Inès, il s’est passé

quelque chose : elle a un sacré charisme ! Nous lui avons passé nos premiers morceaux et, en un seul week-end, elle avait déjà collé dessus des paroles. Notamment Just Away qui est sur notre premier maxi. DEPUIS CINQ ANS, le groupe lillois

Rocky illumine les

scènes partout où il passe avec son cross-over malin

ENTRE TOI, INÈS, ET LES TROIS GARÇONS, IL Y A PLUS DE DIX ANS D’ÉCART. EST-CE QUE CELA A ÉTÉ UN

de pop et de house, d’électro et de rock, saupoudré

FREIN POUR CONSTITUER LE GROUPE ?

d’influences eighties. Après un EP éponyme, la for-

INÈS —

mation sort Soft Machines sur Label Gum (Woodkid,

de travailler ensemble. Nous nous complétons

The Shoes, Sage). Un premier album au caractère

parfaitement.

affirmé et aux ambitions pop d’où ressort une voix

LAURENT —

mâte et séduisante. Inès Kokou (chant) et Laurent

été très fluides. On se faisait découvrir des groupes,

Paingault (guitare) reviennent sur la vie du groupe.

on se faisait des playlists. Et on s’est bien marrés

Au contraire. Cela a toujours été hyper cool

Les échanges entre nous ont tout de suite

ensemble dès le début. COMMENT S’EST FAITE LA RENCONTRE ENTRE LES QUATRE MEMBRES DE ROCKY ? LAURENT —

Avec Tom et Olivier, nous avons joué en-

QU’EST-CE QUE VOUS PARTAGEZ MUSICALEMENT ? LAURENT —

Avec Tom et Olive, nous avons une culture

semble pendant six ans dans TV Glory, un groupe

commune, très large, qui va de la pop au funk, du

pop électro, au son très anglais. C’était difficile

rock à la house. Avec Rocky, nous avons voulu

de travailler avec notre chanteur et nous avons

faire une musique dans la lignée de New Order, de

eu envie de faire de la musique sans lui. Quelque

Talking Heads, de Hot Chip ou de LCD Soundsystem.

chose de plus house, de plus dansant. Nous avons

Surtout LCD Soundsystem d’ailleurs ! Ce groupe a été

commencé à faire quelques morceaux et on nous

important pour nous, notamment par son approche

a parlé d’une chanteuse. Une jeune Parisienne qui

de la scène : il fait de la musique de danse avec des

venait de s’installer à Lille pour ses études. Elle avait

instruments, sans utiliser de séquences. De son côté,

20 ans. C’était Inès.

Inès a amené à Rocky un côté black music, R’n’B. INÈS —

Le rhythm & blues et le R’n’B sont les musiques

TOI, INÈS, TU AVAIS CETTE ENVIE DE CHANTER

que j’écoute le plus. De Ray Charles à Beyoncé en

DEPUIS LONGTEMPS ?

passant par Laureen Hill, Michael Jackson ou Marvin

INÈS —

Cette envie a toujours été présente. Je chan- Gaye. Ce sont mes idoles de toujours. Et j’écoute

tais déjà à la kermesse de mon collège et j’ai fait

aussi pas mal de hip-hop.

43


POURQUOI AVEZ-VOUS PRIS CE COMBATIF NOM DE

TROIS AUTRES PERSONNES ONT ÉTÉ IMPLIQUÉES

GROUPE, ROCKY ? À QUOI FAITES-VOUS ALLUSION ?

DANS CET ALBUM : OLIVIER DURTESTE, ERIC

À LA BOXE ?

BROUCEK ET JULIEN DELFAUD.

LAURENT — Ce n’est pas en référence directe à la boxe

LAURENT —

ou à Sylvester Stallone. On cherchait un nom qui

pas là au début du groupe, mais depuis, il nous

claque, que tout le monde peut comprendre, dans

accompagne, à la batterie et aux percussions, en

Olivier, c’est le cinquième Rocky. Il n’était

toutes les langues. Un nom d’icône des années 1980,

studio comme sur scène. Mais il garde aussi sa liberté,

qui fasse partie de la pop culture. De notre culture.

que ce soit pour son projet solo DDDXIE ou quand il

LE GROUPE EXISTE DEPUIS CINQ ANS. VOUS AVEZ

Shoes. Eric Broucek a réalisé le mix de la plupart des

joue avec d’autres groupes, comme Cercueil ou The SIGNÉ TRÈS VITE AVEC LABEL GUM. POURTANT

morceaux de l’album. Il a travaillé pendant dix ans

VOTRE PREMIER ALBUM NE SORT QUE MAINTENANT.

chez DFA Records, le label de LCD Soundsystem. Il a

Pierre Le Ny, le boss de Label Gum, a eu

écouté nos morceaux et a accepté de bosser dessus.

LAURENT —

un coup de cœur en nous voyant en live en pre- C’était cool ! Julien Delfaud, qui travaille déjà avec mière partie d’Azari & III. Le groupe existait depuis

Woodkid ou Superdiscount, a mixé de son côté deux

quelques mois. En nous signant, c’était aussi un coup

titres du disque.

de poker ! Mais il fallait que le groupe mûrisse, que

44

nous écrivions des chansons qui tiennent la route.

L’IMAGE EST AUSSI TRÈS IMPORTANTE DANS LA

Nous avons aussi beaucoup tourné pour rôder nos

COMMUNICATION DE ROCKY. DEPUIS LE DÉBUT,

morceaux, avant et après notre EP éponyme sorti en

VOUS TRAVAILLEZ AVEC RENÉ HABERMACHER ET

2013. C’est vrai que quand nous avons signé, nous

ANTOINE ASSERAF.

aurions aimé que tout s’enchaîne rapidement, mais

LAURENT —

finalement, je crois que c’était nécessaire de prendre

nos pochettes et nos photos de presse. Et Antoine

ce temps.

réalise nos clips. Il se dégage toujours quelque chose

SUR VOTRE EP, VOUS AVEZ TRAVAILLÉ AVEC GUIL-

Inès est en avant. C’est un parti pris et nous l’avons

LAUME BRIÈRE DE THE SHOES. POUR VOTRE ALBUM,

accepté, mais Rocky est bien un groupe. La pochette

VOUS CONTINUEZ AVEC LUI. COMMENT SE DÉROULE

de l’EP avec Inès en cagoule était très marquante

René, qui est photographe, travaille sur

de fort de leur travail. Sur les photos et les pochettes,

CETTE COLLABORATION ? LAURENT —

Toujours sur le même principe. Il écoute

et nous avons continué dans cette voie pour la pochette de l’album.

nos maquettes, nous conseille d’accentuer certaines

INÈS —

parties, certains instruments. Puis nous enregistrons

l’exige pas non plus. Ce qui est important, c’est ce

avec une certaine liberté.

qu’il se dégage de notre image.

Après, Guillaume retravaille notre musique. Il isole

des éléments qu’il « resample ». Sur d’autres mor-

Cette mise en avant, je ne la subis pas, je ne

SOFT MACHINES LP,

ceaux, il intervient moins. Son travail pourrait s’ap- Rocky, Label Gum parenter à du remix. Il « pimpe  » les morceaux. C’est comme du tuning !

SITE INTERNET

www.facebook.com/rockyrocksthehouse


© René Habermacher

45

Automne 2016


SEPTEMBRE-DÉCEMBRE 2016

S17.09 JOURN

JOURNÉES DU PATRIMOINE

PIR T

VISIT S M RTIN NGOR P ROLUN

J22.09 COMING SOON T SLOW S OW

FESTIV’ART

EXPO-CONCERT D25.09 PIC RDI ORNI LOV

M04.10 B CH R M R-K SSCK (M WIMBI)

JO W DIN & J

LI

M05.10 OSC R ER

M12.10 GOÛTER-CONCERT JUN BUG 46

L SCOP

GL S GI T

T RS X

J08.12 S R W P PSUN DG R

LZIN

J27.10 C DUNC N MILI & OGD N

M22.11 BIG UNK BR SS B SSM T

BRUITS DE LUNE

FEST. HAUTE FRÉQUENCE J24.11 T SOUND O B LGIUM (DOCU)

M29.11 CIG R TT S URNITUR

N

S08.10 JC S T N D WOL

M18.10 BRUITS DE LUNE STRUCTUR S R NOIZ R

M08.11 W ND

M28.09

V25.11 N ÏV N W B T RS V RL TOUR

FEST. HAUTE FRÉQUENCE

J01.12 P N M B ND CR SC NDO

BRUITS DE LUNE

S M LOWRY UNST DY

M13.12

M07.12 MOL CUL GORDON JUMO

17 QUAI BÉLU - AMIENS - 03 22 97 88 01

WWW.LALUNE.NET


Automne 2016

Playlist

1

2

1

BOSSANOVA — (WeWantSounds)

3

2

4

WAX TAILOR — By Any Beats Necessary

L’été vous manque déjà ? Pour mettre du soleil dans

(Lab’Oratoire) Wax Tailor a le blues. Bouleversé par

votre rentrée, jetez-vous sur cette belle compilation

les événements sanglants qui jalonnent désor-

réalisée par WeWantSounds. Dans cette anthologie

mais notre quotidien, Wax Tailor se prend à rêver

cool et pleine de chaleur, le jeune label installé

d’Amérique, d’espoir et de liberté. Son road-trip

entre Paris et Londres explore les mélodies feutrées

rend hommage aux racines blues et rhythm & blues

de la bossanova et les rythmes relax de la samba

des États-Unis, aux grands espaces désertiques, au

canção. Cette escapade sonore, proposée en

rythme des villes qui scintillent de néons. Sa vision

quarante titres, se fait en compagnie de musiciens

du blues prend aux tripes avec des morceaux d’où

incontournables (Antônio Carlos Jobim, João

giclent des riffs de guitares, des phrasés d’orgues

Gilberto, Vinícius de Moraes, Baden Powell) et de

et de pianos vintage, des accents d’harmonica.

signatures moins connues (Johnny Alf, Sylvia Telles,

Dans son voyage musical, qui flirte toujours avec le

Tamba Trio). Cette compilation offre ainsi une

trip-hop et le hip-hop, Wax Tailor a embarqué un

douce approche de l’âge d’or de la bossanova,

casting d’invités prestigieux et ses fidèles compa-

entre les années 1950 et 1970.

gnons vocaux. Sortie le 14 octobre.

3

ALLAH-LAS — Calico Review (Mexican Summer

/ A+LSO) Deux ans après un album solaire, le bien

4

MURCOF / WAGNER — Statea (Infiné)

Après le vertigineux Glass Piano de Bruce Brubaker,

nommé Worship The Sun, les Californiens de Allah-Las

le label Infiné ajoute une nouvelle pièce maîtresse

viennent ensorceler l’automne avec un nouveau long

à son catalogue. Avec Statea, la pianiste Vanessa

format tout aussi plaisant. Les douze morceaux du

Wagner associée à Fernando Corona alias Murcof,

disque, tous entre deux minutes 30 et trois minutes 30,

grand nom de la musique expérimentale moderne,

sont autant de pastilles intemporelles qui évoquent

s’aventurent du côté des maitres de la musique

The Beach Boys (Satisfied, 200 South La Brea), The

minimaliste et électronique. En portant un regard

Velvet Underground (Could Be You) ou les early Rolling

nouveau sur les classiques de Philip Glass, d’Aphex

Stones (Roadside Memorial). À la manière de The

Twin, de John Adams ou de John Cage, le duo

Brian Jonestown Massacre, Allah-Las fait revivre cet

concrétise son projet de parfaite symbiose entre

âge d’or de la pop anglo-saxonne et du rock sixties

classique et expérimental. Un indispensable disque

avec une maestria enchanteresse. Et en lui rajoutant

pour quiconque cherche à se réfugier au-delà,

une bonne dose de soleil.

bien au-delà des cimes...

47


48

LIFE-


STYLE 49

Automne 2016


50


DES FIGURINES EN PORCELAINE CHÉRIES PAR NOS GRANDS-MÈRES, alliant au geste gracieux, le port

altier et la parure de bal,

Jessica Harrison en donne

une tout autre version. Fini l’angélisme désuet, place au boudoir macabre. Par de multiples interventions en silicone, l’artiste métamorphose les belles aristocrates en poupées sanguinolentes estropiées…

Automne 2016

Objet

JESSICA HARRISON Danse Macabre —

Objets de collection, les figurines de l’artiste écossaise associent remarquablement Art brut, traditionalisme kitsch, subversion et culture pop. — SITE INTERNET

www.jessicaharrison.co.uk

© DR Jessica Harisson

51


PETITE FRITURE, Francis, par Constance Guisset, BOWER, Pyramid mirror,

miroir teinté bleu, jaune violet, verre poli et alumi-

miroir à effets d’optiques, verre teinté et bois,

nium peint noir laqué, 60 cm

31 cm x 36 cm — www.bowernyc.com

— www.madeindesign.com

FARG & BLANCHE, Succession mirror,

miroir rond cerclé de billes noires. Tailles

miroir en cuir et textile, plusieurs tailles et formes

disponibles 60 cm, 80 cm, 100 cm

— www.fargblanche.com

— www.sjoerdvroonland.com

52

SJOERD VROONLAND, Bead mirror,


Automne 2016

Design

GHIDINI 1961, Sunset mirror, série « Take me to TOLIX, miroir G16, par Chantal Andriot, miroir

Miami » par Nika Zupanc, miroir en verre poli

mural rond avec cadre en aluminium bleu, 45 cm

et deux palmes en acier brossé, 87 cm

— www.tolix.fr

— www.ghidini1961.com

53

GERMANS ERMICS, Green ombré mirror,

107 RIVOLI, miroir Tribu, par Charlotte Juillard,

miroir rectangulaire en verre stratifié teinté

petit modèle noir à franges, verre poli

vert et noir, 45 cm x 70 cm

et matériaux naturels

— www.germansermics.com

— www.arteum.com


Bracelet JASMINE ALEXANDER, INRI, en or jaune — www.jasminealexander.com

54

Pendentif SYLVIE CORBELIN, Black Magic, tête en ébène ancienne, en or, argent, perles, diamants, opale et cristal de roche — www.sylvie-corbelin.com


Automne 2016

Attitude #1

Lunettes de soleil LINDA FARROW X YAZBUKEY, monture en acétate — www.farfetch.com

55

Eau de parfum VIKTOR & ROLF, Flowerbomb Extrême, vaporisateur 30 ml et 50 ml — www.viktor-rolf.com


Boutons de manchette MONT-BLANC, Serpent, en argent massif et spinelles rouges — www.montblanc.com

56

Couteau pliant FORGE DE LAGUIOLE X ORA ITO, en inox, manche en acrylique minéral noir, 11 cm — www.forge-de-laguiole.com


Automne 2016

Attitude #2

Bague FRANCK MONTIALOUX, Hannibal Lecter, en argent, vermeil et grenats — www.franckmontialoux.com

57

Bottines ROBERT CLERGERIE, Baptiste, en veau grainé noir, semelle articulée Vibram — www.robertclergerie.com


Temps fort

PARIS PHOTO Vingtième édition —

VINGT ANS DÉJÀ pour le rendez-vous parisien dédié

au médium photographique. Du 10 au 13 novembre, pas moins de 180 galeries et éditeurs seront réunis au Grand Palais pour offrir une juste radiographie de la photographie de ce début de siècle. À ne pas rater, The Pencil of Culture, 10 ans d’acquisitions photographiques du centre Pompidou et la carte blanche de Raphaël Dallaporta à la Gare du Nord. — FOIRE « PARIS PHOTO », 20 E ÉDITION

Du 10 au 13 novembre 2016 Le Grand Palais, Avenue Winston-Churchill, Paris 8e RENSEIGNEMENTS & RÉSERVATIONS

www.parisphoto.com

© DR Paris photo

58


Agenda Automne 2016

RÉGION LILLE

1

3

5

7

2

4

6

8

Octobre 07.10.16 caveauxpoetes.com — Roubaix 1

LE

3 12.10.16 AU 15.01.17 www.mhc.lille.fr — Lille

MUSÉE DE L’HOSPICE

11.11.16 AU 12.11.16 festivallesnuitselectriques.com — Marcq-en-Barœul 5

LA CAVE AUX POÈTES —

COMTESSE — « Safet

Avec au programme

Zec, la peinture et la

LES NUITS

le duo Elephant et

vie », Première exposi-

ÉLECTRIQUES — Le festi-

la délicieuse Louise

tion en France pour cet

val techno des Hauts de

Roam, cette soirée

artiste bosniaque dont

France revient pour sa

hissera le drapeau de la

les peintures sont le

cinquième édition avec

génération electro pop,

doux reflet de la fragilité

une sélection déjà bien

entre sons acidulés et

et de la vie.

vue Appollonia, Clap-

paysages aériens. 2 07.10.16 AU 09.10.16 www.lenamefestival.com — Halluin, Lille, Roubaix

tone, Dixon, Mome.

Novembre

7 26.11.16 AU 09.12.16 tandem-arrasdouai.eu — Arras-Douai

TANDEM — « Les mul-

tipistes ». Une série de spectacles et installations, entre cirque, manipulation d’objets, art plastique avec pour maître d’œuvre Johann Le Guillerm.

Décembre 8 15.12.16 AU 21.12.16 www.onlille.com — Lille

4 02.11.16 AU 23.01.17 www.louvrelens.fr — Lens

6 17.11.16 AU 19.11.16 www.opera-lille.fr — Lille

NAME FESTIVAL — Ame,

LOUVRE LENS — « L’His-

OPÉRA DE LILLE —

DE LILLE — « Happy

Laurent Garnier, Recon-

toire commence en

« Nicht Schlafen, Alain

New Year in America ».

dite, Paula Temple et la

Mésopotamie ». Du 3e

Platel ». Entouré des

Le chef Alexandre Bloch

fidèle Ellen Allien vont

au 1er av-JC, la Mésopo-

Ballets C de la B, de Ber-

et l’orchestre lillois osent

faire vibrer cette édition

tamie fût le berceau de

linde de Bruyckere… le

l’immersion dans les

2016. Trois jours, trois

l’écriture, de l’histoire,

chorégraphe Alain Platel

standards de la musique

nuits entre lives, djsets

de l’économie... Un pa-

se penche sur les incerti-

américaine du jazz aux

et masterclasses.

trimoine inestimable.

tudes des années 30.

airs populaires.

ORCHESTRE NATIONAL

59


Agenda

1

3

5

7

2

4

6

8

Octobre 60

RÉGION AMIENS

1 08.10.16 AU 01.01.17 photaumnales.fr — Beauvais

3 LE 14 .10.16 maisondelaculture-amiens.com — Amiens

MAISON DE LA CULTURE AMIENS — « Katia &

7 LE 29.11.16 www.lalune.net — Amiens 5 11.11.16 AU 19.11.16 filmfestamiens.org — Amiens

LA LUNE DES PIRATES —

« Cigarettes After Sex ».

LES PHOTAUMNALES —

Marielle Labèque ».

FESTIVAL INTERNATIO-

Voix androgyne, nappes

Avec pour théma-

Stravinsky, Schubert,

NAL DU FILM D’AMIENS

sensuelles, tonalités pop

tique « Love stories »,

Bernstein au programme

— L’incontournable

shoegaze, une soirée en

cette treizième édition

d’un concert excep-

événement dédié au

apesanteur en compa-

de l’événement dédié

tionnel des pianistes

cinéma d’ici et d’ailleurs

gnie de Greg Gonzalez.

à la photographie,

virtuoses. Un jeu unique,

revient pour une trente-

On nage en plein rêve.

passe par tous les états

sensible et sublime.

sixième édition pleine

amoureux, au-delà des frontières. 2 LE 13.10.16 asca-asso.com — Beauvais

L’OUVRE-BOITE - ASCA

de promesses.

Novembre 4 10.11.16 AU 26.11.16 # festivalhautefrequence — Région Hauts-de-France

6 LE 23.11.16 03 22 71 62 90 — Amiens

Décembre 8 09.12.16 AU 10.12.16 03 22 69 66 00 — Amiens

LA MAISON DU THÉÂTRE

LE SAFRAN — « Teatro

— « La merveilleuse

Naturale ? Moi, le

— « Aufgang ». Alors que

FESTIVAL HAUTE FRÉ-

invention ». La Cie Les

couscous et Albert

leur dernier opus Tur-

QUENCE — Désormais

Enfants Perdus revisite

Camus ». Produit par le

bulences vient de sortir,

déployé sur l’ensemble

le thème de l’éternelle

Teatro delle Ariette, ce

le duo électro Aufgang,

de la région, l’ex Picar-

enfance, une pièce mise

spectacle fait du spec-

le défend avec prouesse

die mouv’ propose

en scène par Laurent

tateur un convive à table

sur scène, bientôt sur

une foule de chouettes

Cottel et interprétée par

emporté au cœur de la

celle de l’Asca.

concerts à petits prix.

des enfants.

campagne italienne.


RÉGION PARIS Automne 2016

ENVOYEZ-NOUS vos actualités culturelles sur bontemps.mgmt@gmail.com

1

3

5

7

2

4

6

8

Septembre 16.09.16 AU 23.01.17 musee-jacquemart-andre.com — Paris 1

7 27.10.16 AU 29.10.16 pitchforkmusicfestival.fr — Paris

Octobre 3 LE 01.10.16 # NBParis — Paris

NUIT BLANCHE PARIS —

PITCHFORK MUSIC FESTIVAL — Mia, Suuns,

Une édition 2016 dédiée

22.10.16 AU 08.01.17 www.monnaiedeparis.fr — Paris

MUSÉE JACQUEMART

à l’art contemporain

MONNAIE DE PARIS —

Chet Faker… Pour son

ANDRÉ — « Rembrandt

sous la direction artis-

« Maurizio Cattelan ». Le

édition 2016, le Pitchfork

intime». En une ving-

tique de Jean de Loisy.

génial, irrévérencieux,

sort une nouvelle fois

taine de tableaux et

De multiples parcours

cynique artiste italien

l’artillerie lourde dans le

une trentaine d’œuvres

pour découvrir les arts

pose ses valises dans

décor de rêve qu’est la

graphiques le maître de

de demain avec pour

les salons XVIIIe de la

grande halle de la Villette.

l’art hollandais du XVIIe

guide l’amour.

Monnaie de Paris. Aïe

5

Aïe Aïe !

plus vivant que jamais. 20.10.16 AU 23.10.16 yia-artfair.com — Paris 4

2 20.09.16 AU 29.01.17 vie-romantique.paris.fr — Paris

YIA ART FAIR —

200 artistes, 65

Todd Terje, Moderat,

Novembre

6 22.10.16 AU 22.01.17 lamaisonrouge.org — Paris

8 11.11.16 AU 13.11.16 www.akaafair.com — Paris

LA MAISON ROUGE —

AKAA FAIR — 1re foire

MUSÉE DE LA VIE

galeries représen-

« Hervé Di Rosa, plus

d’art contemporain et

ROMANTIQUE — « L’œil

tées au Carreau du

jamais seul ». Exposition

de design sur le prisme

de Baudelaire ». Pour le

Temple, pour cette art

alliant les œuvres de

de l’Afrique organisée

cent cinquantenaire de

fair qui monte et dont

Di Rosa à ses collections

au Carreau du Temple

sa mort, une exposition

la sélection éclairée

d’art populaire et objets

à Paris. Un manifeste en

sur Baudelaire et ses

s’attache à promouvoir

personnels, des années

faveur de la diversité

curiosités esthétiques.

la jeune création.

80 à nos jours.

et de l’échange.

61


Amiens Musée de Picardie

Alfred Manessier, Nocturne à Ghardaïa, 1976, aquarelle, collection particulière (détail). Droits de reproduction réservés © Archives Manessier, Adagp, Paris, 2016.

62

Alfred

MANESSIER

Résonances d’Algérie

Exposition du 16 septembre au 22 octobre 2016 Au Carré Noir du Safran 3 rue Georges Guynemer 80080 AMIENS 03 22 69 66 00 facebook.com/ccLeSafran Amiens.fr/safran

Amiens

amiens.fr


Automne 2016

Hôte

63

LA VILLA PAULA Le temps d’une pause — LA VILLA PAULA

44 rue Ma Campagne, Tourcoing RENSEIGNEMENTS & RÉSERVATIONS

06 12 95 97 97 / www.villapaula.fr

HÔTEL

PARTICULIER

ART

DÉCO

DES

ANNÉES

TRENTE, conçu par l’architecte Charles Bourgeois,

La Villa Paula est l’endroit rêvé pour qui désire

séjourner en métropole lilloise. Pour un week-end

culturel ou détente, cette maison d’hôtes de caractère agit comme une respiration bien-être en ville. Le charme de son jardin et de ses arbres centenaires, ses petits-déjeuners gourmands, son spa et le confort haut de gamme de ses deux chambres et deux suites font de ce lieu à la décoration graphique et raffinée un endroit privilégié que l’on aimerait garder confidentiel. L’adresse indispensable.


64

— CHÂTEAU DE PIERREFONDS

© Philippe Berthe - Centre des monuments nationaux


Automne 2016

Évasion

LE CHÂTEAU DE PIERREFONDS Fantaisie médiévale —

DOMINANT L’ANCIENNE STATION THERMALE DE PIERREFONDS-LES-BAINS, son lac et ses villas XIXe,

la silhouette du château médiéval fortifié est une invitation au voyage historique et romantique. Érigé par le prince et mécène Louis d’Orléans en forêt de Compiègne à la fin du XIVe siècle, démantelé au XVIIe,

le château de Pierrefonds doit sa reconstruction

à Napoléon III et au génie de Viollet-le-Duc. De salle en salle, embarquez dans l’histoire de l’architecture française au XVe, laissez vous porter par la démesure des lieux, sans oublier l’instant « douce frayeur » dans la crypte et son bal des gisants. Insolite, Pierrefonds

est la destination découverte idéale pour un weekend en Picardie. — EXPOSITION « LANTERNES MAGIQUES ET FANTASMAGORIES » & « BESTIAIRE FANTASTIQUE »,

jusqu’au 13 novembre 2016, Château de Pierrefonds, Rue Viollet-Le-Duc, Pierrefonds L’ADRESSE

Dégustez les spécialités sucrées les Mâchicoulis chez Vanille et chocolat Maître-artisan François Bigot Place de l’Hôtel de Ville, Pierrefonds, www.boulangerie-bigot.fr RENSEIGNEMENTS & RÉSERVATIONS

03 44 42 72 72 / www.chateau-pierrefonds.fr

65


© Mersea *Tarifs indicatifs

COMMUNIQUÉ

Fooding

66

FISH & CHIPS À LA FRANÇAISE

C’EST DANS LE QUARTIER DES GRANDS BOULEVARDS

que les aficionados de cuisine anglaise se précipitent désormais pour déguster l’un des plus savoureux Fish & chips de la capitale parisienne. Dans l’esprit des Fast good, mix entre restauration rapide et produits de qualité, le restaurant

Mersea et le chef

étoilé Olivier Bellin, apportent à ce plat commun

d’outre-Manche, ses lettres de noblesse. Le Fish & chips version Mersea comprend deux morceaux de poisson de la pêche du jour (lieu, cabillaud), frits à la minute, enrobés d’une croustillante panure dentelle. Avec pour la touche « Bellin» en accompagnement ; des frites fraîches tortillons, une purée de lentilles du

MERSEA,

Puy-en-Velay et des sauces au choix yaourt épicé,

6 rue du Faubourg Montmartre, Paris 9e

tartare et rouille. Exécuté dans les règles de l’art,

RENSEIGNEMENTS

09 73 22 46 13 / www.merseaparis.com

un fish & chips à se lécher les doigts ! TARIF* 14€ avec accompagnement


Automne 2016

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER DANS

WWW.BON-TEMPS.FR BONTEMPS.PUB@GMAIL.COM

67


68

ALBOROSIE / DIONYSOS / ROVER / MIOSSEC / A-WA / MELISSA LAVEAUX / JEANNE CHERHAL / HOLLIE COOK / KERY JAMES / TÉTÉ / RADIO ELVIS / NAIVE NEW BEATERS / PIERS FACCINI / PHILIPPE KATERINE / MB14 / IMANY / DICK ANNEGARN / DEEN BURBIGO / CARPENTER BRUT / OXMO PUCCINO / HORACE ANDY / ADAMA DRAMÉ… PLUS DE 80 CONCERTS EN RÉGION HAUTS-DE-FRANCE

www.haute-frequence.fr

Bon temps magazine #9 Automne 2016  

Magazine culture et lifestyle. Trimestriel gratuit distribué sur le Nord de la France et Paris.

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you