Page 1

– Automne-Hiver 2012-2013

Bien Vivre à Genève

Automne-Hiver 2012-2013 / CHF 5.–

Vivre Bien

…à Genève AGENDA Tous les événements à ne pas manquer

PERSONNALITÉS Les ambitions de Pierre Maudet

URBANISME Genève en mutation

IMMOBILIER De nouveaux labels gages de sérieux

EDUCATION Des écoles au top

SANTÉ L’excellence genevoise

GASTRONOMIE Grandes tables et douceurs


Un domicile d’exception pour des exigences toutes particulières.

Prenez rendez-vous ! Ils sont fin prêts : les chalets de luxe du Golf & Ski Parc Rhodania. Situés au cœur de Crans, entre le centre-ville et le terrain de golf, ils vous réservent une vue époustouflante et des services haut de gamme. L’un des appartements qui nous restent encore pourraient devenir le vôtre. Nous vous attendons.

Marc Lindner Rhodania S.A. Rue du Rhodania 7, CP 63 CH - 3963 Crans-Montana 2

Fixe +41 27 486 92 92 Mobile +41 78 696 30 32 marc.lindner@lindnerhotels.ch

rhodaniaparc.com


EDITO

Chère lectrice, cher lecteur, Et de trois, un numéro qui se fête! Pourquoi? Parce qu’en préparant cette 3e édition, nous avons pu constater, au fil de nos contacts avec les acteurs régionaux, combien Bien Vivre à Genève fait désormais partie du paysage médiatique du bout du Lac. L’occasion de vous dire, chers lectrices, chers lecteurs, partenaires, annonceurs et collaborateurs, un tout grand MERCI. La confiance que vous nous accordez nous motive à nous améliorer encore et à innover. C’est ainsi par exemple que nous avons poursuivi l’élargissement de la distribution de Bien Vivre à Genève (disponible en kiosque et sur www.editions-bienvivre.ch). A entendre les nombreux échos reçus, ce succès tient à la foison de belles images que nous offrons. C’est cette même exigence de qualité qui guide le choix des thèmes que nous développons. Ce troisième numéro, nous l’avons mitonné en peaufinant notre recette «maison». Au menu, des interviews de nombreuses personnalités: les conseillers d’Etat David Hiler et Pierre Maudet évoquent les défis qui attendent Genève en matière économique, de finances et de sécurité. Quant aux enjeux urbanistiques, extraordinaires, ils sont évoqués par Isabel Girault, directrice de l’Office cantonal de l’urbanisme, Patrice Bezos et Danilo Ceccarini, présidents, respectivement, de l’Association genevoise des architectes (AGA) et de la section genevoise de la SIA, ainsi que par une galerie de figures du monde architectural et entrepreneurial de la place. Gourmets et amateurs de douceurs, ce numéro de Bien Vivre à Genève est également fait pour vous: les grandes tables y sont en bonne place et de plus vous y découvrirez des images de confiseries et autres confitures à tomber. Cette édition propose aussi de larges dossiers consacrés à l’éducation et à la santé. Enfin, vous retrouverez, comme à l’habitude, un riche panorama en images des derniers événements-phares de la vie genevoise ainsi qu’un agenda de tous les rendez-vous à ne pas manquer. Si Bien Vivre à Genève boucle avec optimisme et confiance cette année 2012, il ne s’agit pas de se reposer sur ses lauriers pour autant. Vos remarques, vos retours sont les bienvenus, car le plus dur n’est pas de parvenir au top, mais bien d’y rester. A toutes et tous, Joyeuses Fêtes de fin d’année et tout le meilleur pour 2013!

Didier Benais Editeur et directeur de publication

1


Vivre

AUTOMNE-HIVER 2012-2013

Bien

…à Genève Events

35

8

Agenda

35

Personnalités

49

Pierre Maudet: Il s’attaque à l’insécurité

50

David Hiler s’en va: «Huit ans, ça suffit!»

50

66

Nicolas Pictet: «La place financière a encore un rôle clé pour l’économie tout entière»

66

Banques La finance: poumon économique indispensable

90

78 90

78

104 Urbanisme

103

Isabel Girault, directrice de l’Office de l’Urbanisme: Des chantiers hors normes pour Genève 104

148

SOMMAIRE

178

Antoine Da Trindade: CEVA, le chantier qui va révolutionner Genève

122

Patrice Bezos: Association genevoise des architectes (AGA)

130

Danilo Ceccarini: Président de la SIA Genève Brigitte Diserens-Jucker: L’architecture comme une exigence, un style de vie Construction: Genève: un canton en pleine mutation Groupement Genevois des Métiers du Bois (GGMB): La formation: un défi permanent!

2

144

148

158

178


1839, Vacheron Constantin crée de nombreuses machines dont le célèbre pantographe, un outil mécanique permettant pour la première fois de reproduire d’une façon parfaitement fidèle les principaux composants horlogers, augmentant encore le niveau de qualité de ses gardes-temps. Cette invention propulse la marque dans l’avenir et révolutionnera l’horlogerie suisse.

Fidèle à l’histoire qui a fait sa renommée, Vacheron Constantin s’engage à entretenir, réparer et restaurer toutes les montres produites depuis sa fondation, un gage d’excellence, et de confiance qui fait encore aujourd’hui la réputation de la manufacture.

Malte Petite Seconde Calibre 4400 AS Boîtier en or rose 18K 5N, Réserve de marche d’environ 65 heures, Poinçon de Genève, Mouvement mécanique à remontage manuel, Cadran argenté sablé, Index appliques en or18K Réf. 82130/000R-9755

Maison Vacheron Constantin • 7, Quai de l’Ile • 1204 Genève • Tél. 022 316 17 20 Boutique Vacheron Constantin • 1, Place de Longemalle • 1204 Genève • Tél. 022 316 17 40


Vivre

AUTOMNE-HIVER 2012-2013

Bien

…à Genève

218

Immobilier

201

USPI Genève

202

Blaise Matthey: «Genève devrait mieux résister à la crise»

218

Pierre-Alain Tschudi, Maire de Meyrin: «L’efficience énergétique et les aménagements extérieurs sont des outils pour aller vers une ville durable» 224 Hervé Dessimoz: «Un écoquartier à Meyrin en Minergie-A est une innovation majeure»

228

Jeannine de Haller Kellerhals, Maire de Carouge: «La proximité entre l’exécutif et les habitants, c’est la condition sine qua non pour préserver “l’esprit carougeois”»

224

Avusy: La douceur de vivre en champagne

230

244

230 228

SOMMAIRE

259

Education

259

Les écoles privées genevoises Un environnement multilingue pour un enseignement de haut niveau

260

Ecole Moser «La construction des savoirs est primordiale» Webster University Geneva Une université américaine accréditée à Genève

270 4

262

266

Patrick Parquet, nouveau directeur de IPAC Design Genève «Create your future» 270


VINTAGE 1945 XXL Boîtier en or rose, fond saphir. Mouvement mécanique à remontage automatique Girard-Perregaux. Heure, minute et petite seconde.

ASCONA - HERSCHMANN | BASEL - BUCHERER | BERN - BUCHERER | CRANS-MONTANA - HERITAGE MONTRES & BIJOUX | DAVOS - BUCHERER GENEVE - BMP MONTRES PRESTIGE, BUCHERER, LES AMBASSADEURS, JEAN-JACQUES ZBINDEN, AIR WATCH CENTER | INTERLAKEN - BUCHERER | LAUSANNE - BUCHERER | LOCARNO - BUCHERER LUGANO - BUCHERER, LES AMBASSADEURS | LUZERN - BUCHERER, EMBASSY | SAMNAUN - HANGL | ST-GALLEN - BUCHERER | ST-MORITZ - BUCHERER, LES AMBASSADEURS VEVEY - MEYLAN | ZERMATT - BUCHERER | ZÜRICH - BUCHERER, LES AMBASSADEURS


Vivre

AUTOMNE-HIVER 2012-2013

Bien

…à Genève

277

280

Santé

277

Des cliniques privées performantes et un service public de proximité

278

L’excellence des cliniques privées de Genève

280

Bernard Gruson: Les HUG, les défis de la médecine à l’horizon 2015

288

288

Gastronomie

313

Grandes tables genevoises: Emerveillez votre palais!

314

La société vaudoise et romande des patrons pâtissiers-confiseurs, chocolatiers, glaciers Retrouver le plaisir

313

Grandes tables genevoises: Emerveillez votre palais!

314

328

322

Yves Cornaro, directeur de Montreux Noël: «Un développement constant et des thématiques fortes et interactives»

346

SOMMAIRE

322

L’extraordinaire vitalité des salons horlogers genevois L’ASMEBI Faire perdurer la «bienfacture» de la bijouterie-joaillerie genevoise

350 6

Daniel Loeffler: Service de la promotion économique de Genève

328 342

346

350


TO BREAK THE RULES, YOU MUST FIRST MASTER THEM. POUR TRANSGRESSER LES RÈGLES, IL FAUT D’ABORD LES MAÎTRISER. LA MONTRE QUI TRANSGRESSA TOUTES LES RÈGLES, RÉINVENTÉE EN 2012. EN 1972, LA ROYAL OAK FUT LA PREMIÈRE MONTRE SPORT HAUT DE GAMME À ÉLEVER L’ACIER AU RANG DE MÉTAL PRÉCIEUX; LE MONDE DE L’HORLOGERIE NE SERAIT PLUS JAMAIS LE MÊME. LA N O U V E L L E C O L L E C T I O N R O YA L O A K P R É S E N T É E AUJOURD’HUI RESTE PLUS QUE JAMAIS FIDÈLE À CE PRINCIPE JADIS ÉTABLI AU BRASSUS: «UN CŒUR D’OR DANS UN CORPS D’ACIER». CE SONT AINSI PLUS DE 130 ANNÉES DE MAÎTRISE HORLOGÈRE ET UN SENS AIGU DU DÉTAIL QUI ANIMENT CETTE ICÔNE DE L’HORLOGERIE CONTEMPORAINE; UNE MONTRE À LA PERSONNALITÉ UNIQUE DÉSORMAIS DÉCLINÉE EN 41 MM DE DIAMÈTRE. LA ROYAL OAK D’AUDEMARS PIGUET FÊTE SES 40 ANS.

ROYAL OAK

EN ACIER INOXYDABLE. MOUVEMENT MANUFACTURE À REMONTAGE AUTOMATIQU AUTOMATIQUE.

GENEVE BOUTIQUE AUDEMARS PIGUET, PLACE DE LA FUSTERIE 12, TEL: +41 22 319 06 80 MONTRES PRESTIGE, GRAND HOTEL KEMPINSKI, TEL: +41 22 732 83 00 GSTAAD BOUTIQUE AUDEMARS PIGUET, GRAND HOTEL PARK, TEL: +41 33 748 31 73


BAL DU PRINTEMPS 2012: 500 PERSONNES AU PAYS DES MERVEILLES! Légendes et copyright © Photo Studio Cassandre

Près de 500 personnes ont répondu à lʼinvitation de la Fondation internationale pour la recherche en paraplégie pour le 14e Bal du Printemps, organisé le mercredi 21 mars au Bâtiment des Forces Motrices à Genève. Une soirée déclinée sur le thème «Au Pays des Merveilles», à laquelle le Conseiller dʼEtat Pierre-François Unger a décerné un «triple A», pour illustrer le travail effectué par la Fondation IRP: Alliance, Action et Amour.

© Studio Cassandre

Le témoignage de Philippe Streiff, ancien pilote de Formule 1 devenu tétraplégique, avec son auxiliaire de vie Nadji, et le concert exclusif dʼHélène Segara, auront été les moments forts de la soirée. La Vente aux Enchères, orchestrée par Me Christian Lüscher, a terminé en beauté avec lʼadjudication de lʼœuvre «Yes To All» de Sylvie Fleury. Le Bal du Printemps 2012 a permis de récolter CHF 260’000.– pour financer des projets de recherche en paraplégie.

Ambroise Magistretti, Feriel Fartas, Professeur Pierre Magistretti, Président de la Fondation IRP, et Christine Magistretti – © Studio Cassandre

Marie-Laurence Müller, Chaumet, Valérie Wertheimer et Tiziana Belluci, Action Innocence – © Studio Cassandre

Le Comité dʼAction IRP Genève, présidé par Philippe Boissonnas, Secrétaire général de la Fondation IRP, vous donne dʼores et déjà rendez-vous le 21 mars 2013 pour la 15e édition du Bal du Printemps, avec un événement surprise aussi magique et encore plus généreux. Le Lapin, la Reine de Cœur et Zebrano le ballooniste

Angela Pictet et Erika Wanner

Duo DJ Alice – © Studio Cassandre

Nicoletta

EVENTS

Philippe Boissonnas, Secrétaire général de la Fondation IRP, Muriel Siki et Christian Lüscher, chef d'orchestre de la Vente aux enchères – © Studio Cassandre

Hélène Segara en concert sur la scène du BFM – © Studio Cassandre

8


*Entrez dans un monde incroyable - Creative Center RD, Creative Director Alvaro Maggini

Embrace an incredible world * L‘unique Manufacture 100% certifiée Poinçon de Genève. La signature la plus exigeante de la haute horlogerie. Retrouvez-nous sur rogerdubuis.com Boutique Roger Dubuis, 3 rue du Rhône, Genève, Suisse, +41 (22) 321 28 28


82e SALON INTERNATIONALE DE L’AUTOMOBILE DE GENÈVE: OBJECTIF ATTEINT! Légendes et copyright photos © 2012 Gérard Chardonnens

Les responsables des constructeurs le confirment: cette 82e édition a été une magnifique réussite avec la présentation de quelque 150 premières mondiales et européennes et pour leurs marques une visibilité internationale toujours plus importante, relayée par 11’680 journalistes de plus de 80 pays. Les 702’014 visiteurs ont bénéficié d’un confort amélioré grâce à l’augmentation du nombre de places de parcs disponibles, une meilleure signalisation, des efforts de la Police, des CFF et des TPG. Les Essais Verts ont permis à plus de 10’000 automobilistes de tester les nouveaux véhicules écologiques. Après un premier week-end de fréquentation en hausse par rapport à 2011, la météo printanière a finalement conduit à une légère contraction du nombre des visiteurs (– 4,76 %). Par contre, les 702’014 visiteurs ont été accueilli dans des conditions idéales au niveau des places de parc, des temps d’attente aux caisses et de la qualité de la circulation pour leur visite des stands. Le Pavillon Vert et les Essais Verts placés cette année dans le parc en face de l’entrée principale ont eu un succès incontestable: plus de 10’000 essais ont été effectués. Les automobilistes ont pu tester leur futur véhicule écologique. C’est un réel engouement populaire qui prouve l’intérêt du public pour les nouvelles technologies et le plaisir qu’on peut avoir à conduire des véhicules à faibles émissions. L’an prochain, le Salon international de l’automobile aura lieu du 7 au 17 mars 2013 et bénéficiera d’une surface supplémentaire. Il sera donc plus grand et les organisateurs mettront tout en œuvre pour qu’il soit encore plus efficace et plus beau.

EVENTS

L’Opel Ampera désignée “Voiture de l’année”!

10

Arnold Schwartzenegger


King Power UNICO King Gold Carbon. Mouvement UNICO chronographe roue à colonnes, 72 heures de réserve de marche. Entièrement manufacturé par Hublot. Boîtier en or rouge 18K réalisé dans un nouvel alliage, le King Gold. Lunette en fibre de carbone. Bracelet caoutchouc noir.

BOUTIQUE GENEVE 78 rue du Rhône / 3 rue Céard www.hublot.com •

twitter.com/hublot •

facebook.com/hublot


BAL DE LA CROIX ROUGE VOYAGE EXOTIQUE SUR LA ROUTE DE LA SOIE Légendes et copyright photos © SRK/CRS

Le 11e Bal de la Croix-Rouge suisse a eu lieu le samedi 9 juin à l’Arena à Genève. Les fonds récoltés CHF 500’000 seront destinés au Cambodge, à la Bolivie, à l’Equateur, au Paraguay, au Soudan et au Ghana.

Mrs. Annemarie Huber-Hotz, Swiss Red Cross President & Mr. Segun Agbaje, CEO Guaranty Trust Bank

L’année du Dragon a été fêtée avec tous les honneurs par le Bal de la Croix-Rouge suisse. La soirée a été inaugurée par un message de Michelle Yeoh, Membre de Comité d’honneur du Bal. Dans une Arena décorée sur le thème de la Route de la Soie, 700 personnalités issus du monde politique, des affaires et du spectacle ont assisté à la soirée. Mme Annemarie Huber-Hotz, Présidente de la CroixRouge suisse, a rappelé dans son discours d’ouverture le rôle fondamental de l’institution de protéger la vie humaine et lui redonner sa dignité surtout dans les Pays qui traversent des crises humanitaires. Shen Wei, artiste chorégraphe reconnu pour ses saisissantes et fascinantes performances, a réalisé son imaginaire poétique dans la célèbre œuvre «Folding». Guo Pei, étoile de la haute couture chinoise, a participé avec son époustouflante collection «Legend of the Dragon». Le Bal a pu compter cette année sur le précieux soutien de l’hôtel Beau-Rivage Genève, de la Guaranty Trust Bank, de la marque horlogère Blacksand Watches by Mouawad, ainsi que sur le partenariat avec Air FranceKLM et BCD Travel. Le dîner préparé par l’équipe de l’Hôtel Beau-Rivage, a été élaboré par le chef Dominique Gauthier. La vente aux enchères, menée par Simon de Pury de la maison Phillips de Pury & Company, a inclue entre autres une sculpture saisissante de l’artiste chinois Zhang Huang.

Guy Mettan, Annemarie Huber-Hotz, Swiss Red Cross President & Mr and Mrs. Pierre-Francois Unger Mr. & Mrs. Pierre Maudet

Model Guo Pei Fashion Show Shen Wei Dance Arts performance

EVENTS

Ambiance Swiss Red Cross Ball 2012, Year Of The Dragon

Mr. Chieh “Jack” Tsao Pao, Mrs. Absa Kane (Co-Chairmen SRC ball), Mrs. Guo Pei of Rose Studios Beijing, Mrs. Annemarie Huber-Hotz (President SRC), Mrs. Barbara Zanon (Co-Chairmen SRC ball), Mr. Markus Mader (Director SRC)

12


SALON EPHJ-EPMT-SMT Légendes et copyright photos © Carole Théraulaz

Avec plus de 14’000 visiteurs professionnels et 664 exposants, le Salon EPHJ-EPMT-SMT a battu de nouveaux records. Palexpo Genève a eu l’effet attendu sur la fréquentation et l’édition 2012 a été saluée avec enthousiasme par les participants, ce qui permet aux organisateurs d’envisager l’avenir avec beaucoup d’optimisme.

«C’est la plus belle édition de toute l’histoire d’EPHJ!» A l’heure où les portes se refermaient sur l’édition 2012 du Salon EPHJ-EPMT-SMT, Olivier Saenger et André Colard, co-fondateurs du Salon, n’ont pas caché leur satisfaction. Comme prévu, l’impact et la notoriété de Palexpo Genève ont eu un effet immédiat sur la fréquentation. Avec une hausse de près de 30% du nombre des visiteurs, le Salon EPHJ-EPMT-SMT a franchi un cap décisif. Une satisfaction renforcée par l’internationalisation des visiteurs et l’ouverture à de nouveaux marchés. «Nous avons enregistré de nombreux visiteurs en provenance des marchés émergents, note André Colard. La réputation d’EPHJ dépasse désormais de très loin nos frontières suisses ou européennes.» Cette édition 2012 a également été l’occasion pour les organisateurs de rencontrer les exposants afin d’aborder les sujets d’actualité et de tracer des perspectives. «Lors de la réunion que nous avons organisée avec les exposants, ils nous ont tous renouvelé clairement leur confiance pour l’avenir en contribuant très positivement à l’évolution de notre Salon, résume Olivier Saenger. Ils ont insisté sur la nécessité qu’un seul salon soit organisé dès 2013 en nous apportant tout leur soutien.»

EVENTS

La prochaine édition d’EPHJ-EPMT-SMT se déroulera du 11 au 14 juin 2013.

14

Visite de Pierre-François Unger


U LT I M E D I S C R É T I O N

PIAGET ALTIPLANO La montre automatique la plus plate du monde Boîtier en or blanc, 5,25 mm d’épaisseur Le mouvement automatique le plus plat du monde Calibre Manufacture Piaget, 2,35 mm d’épaisseur

www.piaget-altiplano.com Boutiques PIAGET : Genève - rue du Rhône 40 • Zurich - Bahnhofstrasse 38


BOL D’OR MIRABAUD UNE TRÈS BELLE 74e ÉDITION EN PRÉLUDE AU 75e ANNIVERSAIRE DE LA RÉGATE! La plus importante régate en eaux fermées du monde aura été à la hauteur de sa réputation. A l’issue d’une édition très tactique, la 74e édition du Bol d’Or Mirabaud a été remportée par le jeune équipage du Centre d’entrainement à la régate de la Ville de Genève (le CER). Realstone Sailing remporte une victoire amplement méritée, une belle récompense pour ces navigateurs dont la moyenne d’âge est de 25 ans. Ils ont su composer brillamment avec pas moins d’une quinzaine de changements de vent durant la course. Le team de Jérôme Clerc, a résisté, tout au long de la course, aux assauts de son poursuivant de Rham Sotheby’s et a fait preuve d’un excellent sens tactique ainsi que d’une grande assurance.

© Genève Tourisme & Congrès © Nicolas Jutzi / myimage.ch

Chez les monocoques, le team hongrois de Libera Raffica, grâce à sa légèreté, remporte la 1re place et gagne ainsi le Bol de Vermeil, après ses victoires de 1996, 1997 et 1998. Syz & Co, vainqueur de la précédente édition et barré par Jean Psarofaghis, se classe 2e. Alain Hofer à bord de Tahuata l’emporte dans la classe TCF1+2. Dans la catégorie TCF3, D.I. HOME, de Pascal Bachy, remporte la première place du classement, une semaine après sa victoire à la Genève-RolleGenève, alors qu’Alain Hostettler arrive en tête de la classe TCF4, avec le bateau Nicolas. La première place, dans la catégorie des Surprise, revient à Velasco-Uship-Port de Sciez, barré par Arnaud Machado, devant Mango, qui a franchi la ligne d’arrivée avec un écart de 12 minutes. En Grand Surprise, Tixway, skippé par Philippe Raphoz, s’impose en 22 heures et 51 minutes, rééditant son exploit de l’an passé. Chez les Toucans, c’est Passetoutgrain V qui s’impose.

EVENTS

© Loris von Siebenthal / myimage.ch

Passage au Bouveret © y.ryncki@myimage.ch

16

© y.ryncki@myimage.ch


Douceur des lignes et jeu subtil des finitions, Linea est l’icône intemporelle de la féminité, indissociable des temps forts de la vie. Chaque Linea est proposée sur bracelet interchangeable. www.baume-et-mercier.com


JEAN-JACQUES ROUSSEAU FÊTE SES 300 ANS Légendes et copyright photos © Nicolas Righetti

Jean-Jacques Rousseau est né le 28 juin 1972 à Genève. Trois cents ans plus tard, la Ville de Genève a organisé de nombreux évènements pour fêter son illustre citoyen. Cette journée anniversaire du 28 juin 2012 s’est ponctuée de quatre moments marquants et symboliques. L’inauguration du dernier volet de la fresque de la paix de Hans Erni et le lancement de la signalétique Rousseau, au cœur de Genève. Artiste très attaché à l’œuvre de Rousseau, Hans Erni a conçu sur commande de la Ville de Genève, une œuvre monumentale composée de plusieurs centaines de carreaux en céramiques sur le thème de la paix. En parallèle, a été lancée la signalétique Rousseau, au cœur de Genève. Vouée à durer, elle se présente sous la forme de sept totems disposés à travers la ville sur les lieux entretenant un lien avec la vie ou l’œuvre de Rousseau.

Cortège

Statue Pradier

Un Cortège officiel depuis le Temple St-Gervais. Déjà à l’honneur lors des précédentes commémorations, le Cortège officiel 2012 a prolongé cette tradition en défilant en présence des autorités cantonales et municipales dans les rues du centre-ville pour terminer sa course sur l’Ile Rousseau. Les tambours de la compagnie Transe Express et l’association des Fêtes costumées – entre autres – sont venu semer un vent de folie sur son passage. Un banquet républicain au parc La Grange sur le thème de «la modernité». Après l’effort physique, place a été donnée à celui de l’esprit pour ce dernier festin de paroles où le public a été invité à débattre aux côtés d’intervenants passionnants et passionnés. Un film d’animation L’ombre des Lumières Mêlant arts du théâtre, musiques et «cinéma instantané», la fiction historique sur Jean-Jacques Rousseau a fait vivre un moment magique à tous les publics.

Cortège

EVENTS

Association des fêtes costumées

Cortège

18


pa n e r a i . c o m

art a n d science . luminor 1950 10 days gmt - 4 4mm

Available exclusively at Panerai boutiques and select authorized watch specialists.


EBACE photos © 2012 Gérard Chardonnens

Cette 12e édition a démontré que même dans des périodes économiques difficiles, l’European Business Aviation Convention & Exhibition (EBACE ) reste le plus important évènement européen de l’aviation d’affaires. Brian Humphries, président de l’European Business Aviation Association (EBAA), Fabio Gamba, chef de la direction, et Ed Bolen de la National Business Aviation Association (NBAA) ont pu noter que, comme les années précédentes, l’édition 2012 a fourni une plate-forme de plaidoyer efficace pour l’industrie, mettant en vedette la valeur de l’aviation d’affaires en Europe et partout dans le monde. Il a été souligné la participation de trois hauts responsables du gouvernement dans la session EBACE2012: Salvatore Sciacchitano, secrétaire exécutif de la Conférence européenne de l’aviation civile; Marian Jean Marinescu, membre du Parlement européen et vice-président du Parti populaire européen de l’Union européenne Parlement, et Matthew Baldwin, directeur de la Commission européenne pour l’aviation et des affaires internationales de transport. Pour Ed Bolen «EBACE nous a permis de montrer le vrai visage de l’aviation d’affaires à des fonctionnaires gouvernementaux de haut rang, et de souligner le rôle essentiel de l’industrie en soutenant des emplois. Aider les entreprises à réussir en reliant les villes à travers l’Europe à l’ensemble du marché mondial».

EVENTS

Les organisateurs du salon ont également été satisfaits de la réussite de cette année de l’Atelier EBACE sécurité, EBACE Aircraft International Transactions Conférence et l’hôte de séances d’éducation EBACE, tous tenus en conjonction avec le salon. Lors des sessions, des groupes d’experts de l’industrie discutaient les dernières informations de sécurité, les nouvelles tendances dans l’observation fiscale, l’état des efforts de l’aviation de modernisation du système dans la région, et les préoccupations politiques de l’industrie, les progrès sur la Simple initiative Ciel unique européen et d’autres questions.

20


MONTGOLFIADES INTERNATIONALES DE GENÈVE Photos © Genève Tourisme & Congrès

Depuis 2004, les Montgolfiades internationales de Genève (MIG) animent le ciel genevois pendant 3 jours. Cette manifestation organisée par Genève Tourisme & Congrès (GT&C) est gratuite. Cette 6e édition des MIG s’est déroulée du 13 au 15 avril 2012 offrant un programme exceptionnel avec 9 nations représentées sur 30 ballons à air chaud. La manifestation se compose de 5 vols dont 3 au départ des principaux parcs de la ville.

EVENTS

En raison des caprices de la météo, seul le vol du vendredi 13 au matin a pu avoir lieu durant le week-end. Cependant, à l’occasion du 30e anniversaire du Groupe Aérostatique de Genève (GAG), le «Night Glow» s’est déroulé avec succès le vendredi soir à Genève Aéroport. Cet événement de nuit inédit a accueilli plus de 1500 spectateurs venus assister au show en lumière des ballons sur le tarmac.

22


Chronographe avec indication de date, boîtier en or rouge 18 carats étanche à 30 mètres. Mouvement CORUM à remontage automatique certifié chronomètre (COSC).

www.corum.ch Genève : Boutique Corum, Place KlébergsGübelin, Place du Molard


GALA IWC « TOP GUN» IWC SCHAFFHAUSEN RETRACE L’HISTOIRE DES MONTRES D’AVIATEUR Légendes et copyright photos: SIHH 2012

Genève, 17 janvier 2012 – À l’occasion du Salon International de la Haute Horlogerie (SIHH) à Genève, IWC Schaffhausen a convié un millier d’invités et de nombreux représentants des médias du monde entier à assister au lancement de sa nouvelle collection de Montres d’Aviateur. Les invités ont eu le plaisir d’assister à une soirée de gala de tous les superlatifs sur le thème de «TOP GUN» en présence de stars telles que Cate Blanchett, Jean Reno, Ewan McGregor, Ronan Keating, de légendes du sport Boris Becker, Luís Figo et Zinédine Zidane ainsi que du top model Adriana Lima, tandis que le point fort musical de la soirée fut le concert de Bryan Ferry. «Notre objectif ce soir était d’offrir à nos hôtes une expérience émotionnelle absolument unique pour nos clients, et de raconter l’histoire des Montres d’Aviation. Une histoire qui a commencé en 1936 avec la Montre Spéciale pour Aviateur et fait partie depuis lors de l’ADN d’IWC Schaffhausen», a déclaré la CBI chef de la direction Georges Kern, qui officiait comme maître de la soirée. Sur le tapis rouge, une certaine de journaliste de nombreux pays attendaient les personnalités et amis d’IWC stars hollywoodiennes, légendes du sport, le chanteur Ronan Keating, ainsi que le galeriste Tim Jefferies qui ont mis à profit cette occasion pour découvrir l’univers des Montres d’Aviateur.

Zinedine Zidane, sa femme Véronique et Jose Maria Manzanares © PHOTOPRESS/Martin Ruetschi

Head coach of the Japan national team Alberto Zaccheroni and former international footballer Luis Figo © Getty Images/Andreas Rentz

Bryan Ferry et Adriana Lima

Ewan McGregor, Marc Forster et Paulo Coelho

© PHOTOPRESS/Martin Ruetschi

© PHOTOPRESS/Martin Ruetschi

Jean Reno et Jose Maria Manzanares © PHOTOPRESS/Martin Ruetschi

Georges Kern

EVENTS

© Getty Images/Andreas Rentz

Aloe Blacc © PHOTOPRESS/Martin Ruetschi

© PHOTOPRESS/Martin Ruetschi

24


Longitude. Latitude. Attitude.

Terre en vue! Portugaise Automatic. Réf. 5001: Vous pouvez hisser les voiles et partir où bon vous semble. Après tout, c’est votre bateau. Et si vous décidez aujourd’hui de faire le tour du monde, allez-y! Ce projet enchantera le mouvement de montre de poche de votre Portugaise Automatic avec réserve de marche de sept jours et remontage Pellaton. Car sa précision vous permettra toujours d’arriver à bon port. L’essentiel, c’est qu’elle soit du voyage. IWC. Conçue pour les hommes.

Mouvement de montre mécanique de manufacture IWC | Remontage automatique Pellaton (illustration) | Indication des 7 jours de réserve de marche | Indication de la date | Verre saphir antireflet | Fond en verre saphir | Étanche 3 bar | 18 ct or rouge

IWC Schaffhausen Boutique Rue du Rhône 2, 1204 Genève Tél. 022 310 36 86 www.iwc.com


FÊTE DE L’ESPOIR Une programmation digne d’un grand festival et une météo clémente ont attiré, comme chaque année, près de 50’000 personnes pour la 14e édition de la Fête de l’Espoir au Stade du Bout-du-Monde à Genève Les artistes qui viennent tous bénévolement donner de leur temps sont toujours aussi nombreux et la soirée accueille des grands noms ainsi que de futures stars qui sont tous ravis de leur accueil à Genève! Cette année, le public a pu applaudir entre autres: Sinsemilia, Bastian Baker, Inna Modja, Amandine Bourgeois, Joyce Jonathan, Le Quatuor Terpsycordes, Stevans, Miro, Mountain Men ou MC Solaar

© Eric Ruffino

Les animations, toujours plus nombreuses, proposées gratuitement aux familles font également le succès de cette grande journée. En ces temps difficiles, le succès de cette manifestation nous conforte dans l’idée que la «Fête de l’Espoir» a toute sa raison d’être et permet à toute une population de pouvoir être ensemble et de partager quelque chose d’exceptionnelle au moins une fois dans l’année!

Sinsemilia © Athos99

Même si la recherche de financement et les recettes ne sont pas à la hauteur du succès public de la manifestation, les organisateurs vont tout faire afin de trouver des solutions pour que cet événement hors du commun puisse continuer à exister. La date de la 15e édition est déjà fixée au samedi 25 mai 2013! Bastian Baker

Inna Modja

MC Solaar

© Ueli Frey (drjazz)

© Eric Ruffino

© Ueli Frey (drjazz)

Mountain Men

EVENTS

© Ueli Frey (drjazz)

26


MESURE ET DÉMESURE

TONDA 1950 Or rose Mouvement automatique extra-plat Bracelet Alligator Hermès Made in Switzerland www.parmigiani.ch

GENÈ ÈVE

BENOÎT DE GORSKI - GÜBELIN


GENÈVE MARATHON FOR UNICEF 2012 Epreuve reine du week-end, le Marathon a couronné l’Ethiopien Tewodros Zewdu qui, sous de très beaux rayons de soleil, s’est imposé au coeur du Jardin Anglais en 2 h 19 min 25 sec. L’Ethiopien Terefe Seifu a franchi la ligne d’arrivée 26 secondes derrière lui, suivi par le vainqueur de l’édition 2011 Hailu Begashaw. Les trois Ethiopiens ont dominé la course du début à la fin. Chez les femmes, la Russe Yuliya Vinokurova a remporté une belle victoire, devant la Grecque Andriana Domvrou et la Portuguaise Nisa Camela. Au Semi-Marathon, avec 4 000 participants, la victoire a été remportée par le coureur local Mehdi Khelifi. Chez les femmes, c’est la Française et favorite Aline Camboulives qui a remporté brillamment l’épreuve du Semi-Marathon.

Semi marathon © Roberto Marano

Course Junior © Manu Molle

La 8e édition du Genève Marathon for Unicef s’est achevée avec succès aujourd’hui après avoir proposé quatre formats de course différents: le Marathon, le SemiMarathon, La Genevoise et les Courses Juniors. Ces trois jours ont été un week-end de fête et dépassement de soi pour les milliers de coureurs, du plus jeune, Artur Mino âgé de 6 ans, au plus âgé, Jacques Rey qui a 79 ans. Cette édition a battu un nouveau record de participation avec 6’900 coureurs inscrits sur les quatre courses du week-end. La popularité du Genève Marathon for Unicef ne se limite pas à ce record, l’événement développant parallèlement sa notoriété au-delà des frontières. En témoignent les 102 nationalités représentées et les 32% de coureurs venant de l’étranger! Des dizaines de milliers de supporters sont venus encourager les coureurs sur la ligne d’arrivée au Jardin Anglais, ainsi que dans les 10 communes traversées par le parcours du Marathon avant l’arrivée dans la ville de Genève, libre de toute circulation automobile pour la première fois de l’histoire de l’événement.

1. Medhi Khelifi 2. Wadajo Alemhyew 3. Tesfaye Felfele 4. Babaryka Oleksandr © Roberto Marano

Estelle Oberson, gagnante de La Genevoise © Manu Molle

EVENTS

© Roberto Marano

«La Genevoise – Pont du Mont-Blanc» © Roberto Marano

28

© Manu Molle


MUSIQUE EN ÉTÉ FESTIVAL © Cessy Karina

Musique en été festival a eu lieu cette année du 2 juillet au 24 août 2012. Organisé par la Ville de Genève, ce festival propose toute une série de concerts en plein air dans les cadres idylliques que sont la Cour de l’Hôtel de Ville et la scène Ella Fitzgerald du Parc La Grange. Genève a ainsi eu le privilège d’accueillir tout l’été des artistes reconnus internationalement, et ce ne sont pas moins de 17 soirées classiques, 6 concerts de jazz et 14 rencontres de musiques actuelles qui se sont alternés durant deux mois. Classique - Cette édition a accueilli quelques-uns des artistes qui ont déjà fait vibrer la Cour de l’Hôtel de Ville, marquant ainsi leur confiance pour le festival, alors que certaines formations ont fait leur première apparition estivale à Genève. De grandes œuvres servies par des artistes d’exception. Deux concerts extraordinaires ont été donnés en ouverture de la saison au Victoria Hall.

Quatuor Modigiani © Carole Bellaiche

Jazz - Les lundis soirs du jazz à la Cour de l’Hôtel de Ville sont devenus un rendez-vous incontournable: à chacun des concerts étaient réunis les ingrédients pour créer une soirée où lyrisme, blues et émotions se sont retrouvés au gré de l’inspiration des musiciens. La 47e édition du Jazz estival a eu le plaisir cette année encore de recevoir des artistes de grand renom sur la scène internationale. Musiques colorées - Quatorze concerts gratuits au coeur du parc La Grange ont fait voyager le public autour du globe avec artistes hauts en couleur, comme le veut l’intitulé de la programmation: Alice Russell, El Gusto, Jamait, ou Selah Sue, pour n’en citer que quelques-uns. De belles personnalités qui ont eu de quoi épandre un écho chaleureux haut vers la voûte étoilée qui surplombe la scène Ella Fitzgerald, dite aussi «coquille acoustique».

Jesse Davis

Philharmonia Schrammeln Wien © Elisabeth Bolius

Camerata Berne © L. Dupras El Gusto

EVENTS

© Berkani

Réception VIP avec Calmy-Rey,Academy Conseillère fédérale; Seiji Micheline Ozawa International Switzerland Michaël Reiterer, ambassadeur de l’Union européenne en Suisse; © Nicolas Lieber

30


FOR ME*. Nouvelle EBEL Onde. Acier, or rose 18 carats et diamants.

*Pour moi.

©2012 EBEL – REF 1216097

EBEL.COM


GROUPE BATINEG: CROISIÈRE ANNIVERSAIRE SUR LE LÉMAN Photos © Fabrice Piraud

Entouré de ses équipes et de sa fidèle clientèle, JeanJacques Ghelfi a organisé une croisière anniversaire sur le lac Léman. Cet événement exceptionnel a été l’occasion d’offrir à sa clientèle, ses partenaires et l’ensemble de ses invités, une soirée placée sous le signe de la bonne humeur et des projets communs. Une PME qui a fait du chemin… La PME Genevoise ne comptait que 3 collaborateurs a ses débuts, il y a quinze ans. Aujourd’hui, Jean-Jacques Ghelfi est à la tête d’une équipe de 35 collaborateurs. Avec ses deux associés, Guy Bosmean Pierre-François Ducret, ils sont fiers de pouvoir réunir leur clientèle et leurs collaborateurs autour d’un repas anniversaire. Une croisière sur le mythique bateau à vapeur Un événement aussi important pour le groupe Batineg se devait d’être organisé et fêté dans un lieu exceptionnel: c’est chose faite sur le mythique bateau à vapeur «Simplon». 250 invités ont pris part à la fête et ont apprécié l’originalité du décor et le dépaysement de la croisière. Des personnalités du monde de l’entreprise, des sportifs, des hommes politiques, tous ont pris part aux festivités.

EVENTS

«Heart for India» une cause noble à défendre Présidé par la princesse Françoise Sturdza, dont l’action est principalement centrée sur l’aide des enfants indiens et des jeunes filles abandonnées, les bénéfices récoltées par la tombola de la soirée seront reversés à la fondation. L’écrivain Grégory David Roberts a dédicacé à l’ensemble des invités son dernier ouvrage «Shantaram». Ce livre a pour décor l’inde. Défilé de mode, concert de cor des Alpes ou encore spectacle de magie, les invités ont été enchantés.

32


CLIN D’ŒIL Bien Vivre à Genève est vendu chez Naville. Envoyé par mailing aux médecins, avocats, notaires, clubs de golf, agences immobilières. Diffusion auprès: • des offices du Tourisme, auprès de Genève Tourisme, des hotels 3, 4, 5 étoiles et des restaurants • Organisations Internationales missions diplomatiques et écoles privées (AGEP) • Musées, centres de congrès, casinos, banques, assurances, commerçants, bijouteries et boutiques de luxe • Cliniques privées, welness, spas, centres médicaux, cliniques esthétiques et salons de beauté • Administrations communales, pouvoirs publics, entreprises, membres de la chambre de commerce et d’industrie, Maîtres d’ouvrages • UAPG (Union des Associations Patronales Genevoise), UIG (Union Industrielle Genevoise), FMB (Fédération Genevoise des Métiers du Bâtiments, FAI ( Fédération des Associations d’Architectes et d’Ingénieurs de Genève) – AGA, AGG, AGI, FAS et SIA • A l’étranger, ambassades et salons touristiques. RÉDACTION – ADMINISTRATION Live Publishing Corporation LIPCO SA Rue du Clos 5 CH-1207 Genève Tél. +41 (0)22 737 09 33 Fax +41 (0)22 737 09 38 E-mail: contact@lipco.ch MARKETING – PUBLICITÉ Didier Benais Mobile: +41 (0)79 630 94 55 PARUTIONS Automne / Hiver Printemps / Eté TIRAGE 15’500 exemplaires Bien Vivre à Genève Automne-hiver 2012-2013 Photo de couverture: Cathédrale Saint-Pierre et Monument Brunswick © Genève Tourisme

www.editions-bienvivre.ch 34


AGENDA

ALEGRÍA – Du 19 au 23 décembre 2012 Arena, Genève © Cirque du Soleil

35


NOVEMBRENOVEMBRENOVEMBRE THÉÂTRE, SPECTACLE DERNIER COUP DE CISEAUX Une comédie policière interactive. Un meurtre est commis chaque soir et c’est au public de résoudre l’enquête. 30 ans de succès et guiness des records de longévité aux USA. Plus de 9 millions de spectateurs à travers le monde. Un salon de coiffure, un meurtre, un flic… Des suspects. Les 6 et 7 novembre 2012 Théâtre du Léman, Genève © ADEE-photoadeected.ch

FESTIVAL, FOIRE

LES FRÈRES KARAMAZOV

L’intrigue est simple et tourne autour d’une enquête policière: il s’agit de savoir qui de l’un des quatre frères a tué leur père dépravé, enflé LES AUTOMNALES d’opulence et de débauche, un homme monsAvec toujours plus de visiteurs tre. Mais ce qui compte n’est pas tant l’intrigue et d’exposants, les Automnales policière que l’affrontement de caractères, la sont un vrai succès annuel et psychologie des personnages; à eux quatre, les confirment leur statut de «renfrères semblent décrire les caractéristiques de dez-vous incontournable d’automne» pour la population l’espèce humaine. franco-valdo-genevoise. C’est LA manifestation régionale, commerciale et festive où plus de 110’000 visiteurs viennent se Du 6 au 25 novembre 2012 distraire, découvrir les nouvelles tendances et dénicher de Théâtre Alchimic, Carouge bonnes affaires sur 50’000m2. © Lorenzo di Nozzi Du 9 au 18 novembre 2012 Palexpo, Genève

Le festival Les Créatives s’attèle à mettre en lumière le travail d’artistes féminines, confirmées ou en devenir. Pour sa 7e édition, il propose quatre magnifiques soirées de concerts à la salle communale d’Onex, des afterworks dans la salle du Manège et, grande nouveauté de l’édition 2011, une programmation de films réalisés par des femmes en collaboration avec Pathé. Du 23 au 26 novembre 2012 Onex 36

SOWETO GOSPEL CHOIR

© adelap

AGENDA

LES CRÉATIVES Composé de 21 chanteurs et chanteuses issus des chœurs d’églises de Soweto en Afrique du Sud, le Soweto Gospel Choir se produit à capella ou accompagné par ses quatre musiciens dans un répertoire mixant standards du gospel et chants typiquement sud-africains inspiré des styles mbube et kwela (chanté en plusieurs langues: zulu, xhosa, sotho, tswana, venda, tsonga, anglais…) Le 24 novembre 2012 Théâtre du Léman, Genève


MUSIQUE, CHANSON ÂGE TENDRE

DANSE LE LAC DES CYGNES

Œuvre de Tchaïkovski Après 6 années de succès EXTRAORDINAIRE et plus de 2 millions de spectateurs, Dans ce ballet en trois actes, les AGE TENDRE la Tournée des Idoles, saluée danseurs nous font vivre le fol par tous les médias, revient avec un nouamour du Prince Siegfried pour la veau plateau d’artistes exceptionnels princesse Odette, condamnée et un spectacle inédit: Michel DELPECH par le vil sorcier Von Rothbart à se • CHICO & Les GYPSIES • Philippe LAVIL transformer en cygne le jour, et à • Jeane MANSON • Alice DONA • redevenir femme la nuit. Apprenant Catherine LARA • Michel ORSO • cette malédiction, le Prince Siegfried Francis LALANNE • Le GOLDEN GATE fera tout pour briser le sort en se QUARTET • David MARTIAL • Nicole mariant avec Odette. Ce faisant, il RIEU • Richard ANTHONY s’exposera aux fourberies du sorcier et de sa fille… Le 10 novembre 2012 Arena, Genève Le 17 novembre 2012 Arena Genève

Éternelle amoureuse de la musique et des mots, Véronique Sanson est sur scène une délicieuse composition de qualificatifs aussi opposés que complémentaires. A la fois forte et fragile, douce et rebelle, sauvage et raffinée, LE POIDS électrique et chaleureuse, DES ÉPONGES proche et inaccessible, Le Théâtre Forum elle nous fait passer du Meyrin transformé rire aux larmes, d’un feeling à l’autre avec le même bonheur en piscine, le temps étourdissant. d’un poème aquatique en maillot de Les 13 et 14 novembre 2012 Théâtre du Léman, Genève bain et bonnet en latex. Botelho offre un spectacle d’émotion pure ROCK’N ROLL LEGENDS qui nous plonge au cœur d’un trio familial en pleine Cette année, les fans et les amateurs de rock’n’roll ont décomposition. Voici trois variations surréalistes de quoi se réjouir! Pour eux, ROCK’N’ROLL LEGENDS autour d’une crise. arrive pour une date unique à Genève. Artistes de légende et ambiance de folie seront au rendez-vous Du 27 au 29 novembre 2012 Théâtre Forum Meyrin, Genève © James Day pour assister à un spectacle inédit et inoubliable. Le 23 novembre 2012 Théâtre du Léman, Genève

© forum-meyrin.ch

VÉRONIQUE SANSON

OPÉRA

SAMSON ET DALILA

© DR

EXPOSITION PICASSO A L’ŒUVRE: DANS L’OBJECTIF DE DAVID DOUGLAS DUNCAN Cette exposition, inédite en Suisse, met en parallèle 160 photographies de David Douglas Duncan, prises principalement entre 1956 et 1962 au cœur de l’atelier de Picasso dans sa villa La Californie, et une centaine d’œuvres de l’artiste peuplant ces images. Du 30 octobre 2012 au 3 février 2013 Musée d’Art et d’Histoire, Genève 37

AGENDA

Gjon MILI (1904-1984) Picasso posant avec Duncan au 3e étage alors que celui-ci photographiait Les Picasso de Picasso Septembre 1960, Villa La Californie, Cannes Épreuve gélatino-argentique 34 x 26,6 cm Coll. Particulière

Opéra en trois actes et quatre tableaux de Camille SaintSaëns. Livret de Ferdinand Lemaire. Direction musicale: Michel Plasson. Mise en scène, décors & costumes: Patrick Kinmonth. Avec le Chœur du Grand Théâtre et l’Orchestre de la Suisse Romande. Du 7 au 21 novembre 2012 Grand Théâtre, Genève


DÉCEMBREDÉCEMBREDÉCEMBRE MANIFESTATION

THÉÂTRE, SPECTACLE

FÊTE DE L’ESCALADE

LA R’VUE 2012

La Compagnie de 1602, société historique Toujours à l’abonnement, ce premier rendez-vous vous genevoise commémore chaque année l’annipermet d’assister au Gros Pestak plein d’humour, d’Actu et versaire de l’Escalade, qui a eu lieu dans la nuit de Chansons détournées. De nouveaux artistes avec les du 11 au 12 décembre de l’an 1602. Lors de cette 4 acrobates du cirque renversés qui sont …renversants. manifestation costumée, retrouvez les principaux A ne pas manquer. personnages qui ont écrit l’histoire de notre belle Du 1er novembre au 31 décembre 2012 cité, par leur bravoure ou simplement leurs actions! Casino-Théâtre, Genève Du 7 au 9 décembre 2012 Vieille Ville, Genève

ADAM ET EVE La seconde chance Et s’il était donné une seconde chance à l’Humanité? S’inspirant avec poésie et modernité de la première histoire d’amour, Pascal OBISPO renoue avec les thèmes qui lui sont chers et nous invite à rêver d’un monde meilleur. Cette nouvelle comédie musicale est un grand spectacle familial, fédérateur et porteur d’espoir. Du 14 au 16 décembre 2012 Arena, Genève

OPÉRA LES AVENTURES DU ROI PAUSOLE Opérette en trois actes d’Arthur Honegger. Livret d’Albert Willemetz d’après le roman de Pierre Louÿs. Avec le Chœur du Grand Théâtre et l’Orchestre de la Suisse Romande. Cette production est également l’occasion de célébrer le cinquantenaire de la réouverture du Grand Théâtre de Genève sur la place de Neuve. Du 12 au 31 décembre 2012 Grand Théâtre, Genève

38

© Yoann Bourgeois

Le Cirque du Soleil est heureux d’annoncer, pour la première fois en Suisse romande, la venue d’une production acclamée par le public: Alegría. Après le succès de Saltimbanco, c’est au tour d’Alegría WU-WEI – LES QUATRE SAISONS de jouer à l’Arena de Genève, Dans ce spectacle où il convoque onze artistes chinois et huit musiciens pour 7 représentations seulement. baroques, Yoann Bourgeois se réfère au Wu-Wei, l’art du “non-agir” selon lequel l’acteur ne serait que le vecteur des forces physiques qui passent Du 19 au 23 décembre 2012 par lui. L’acteur comme dépossédé de son corps, habité de forces Arena, Genève supérieures, quasi mystiques. Les 19 et 20 décembre 2012 Forum Meyrin, Genève

CIRQUE

AGENDA

ALEGRÍA


CHANSON

SPORT

SHY’M

SUPERCROSS INTER-

NATIONAL DE GENÈVE Après un concert complet en décembre dernier à l’Arena de Genève, La chanLe Supercross international de teuse élue artiste féminine de l’année par Genève réunit les meilleures les NRJ music award revient à Genève le pilotes du monde. Cette manifes7 décembre 2012 dans un grand show tation allie sport, light show et live à la mesure de son talent. Venez sono, sans oublier le fameux d’urgence «prendre l’air» avec l’icône «Jump Contest». Ne manquez pas de la génération urban pop! ce spectaculaire événement. Vous pourrez également profiter de Le 7 décembre 2012 Arena Genève l’exposition de moto et accessoires regroupant la majorité des construcJOHNNY HALLYDAY teurs et fournisseur du milieu motoAprès avoir ébloui le stade de Genève devant 29 400 personnes, cycliste. Johnny Hallyday revient sur scène à Les 30 novembre et 1er décembre 2012 l’Arena. D’une ténacité exceptionPalexpo Genève, Grand-Saconnex nelle et de nouveau en pleine forme, il a décidé de repartir sur les routes pour terminer ce qu’il avait commencé et combler son public avec un show qui promet d’être à la hauteur de la carrière de l’Idole des jeunes. Le 3 décembre 2012 Arena, Genève M. POKORA A seulement 26 ans, M. POKORA a déjà une grande carrière derrière lui. Une classe et un talent évident qui sont désormais sa marque de fabrique, celle d’un artiste ambitieux qui se donne les moyens d’accomplir ses rêves. Le 8 décembre 2012 Arena, Genève

KARIMOUCHE Elle parle à la première personne, appartient à la catégorie très vaste de la nouvelle chanson française, affiche une gouaille mi-hip-hop, mi-chanson à texte, entre Ms. Dynamite et la grande Fréhel, entre poésie urbaine et caféthéâtre. Il y avait la Môme, il y aura désormais la Mouche. Pardon… Karimouche. Le 13 décembre 2012 Théâtre Forum Meyrin, Genève

COURSE DE L’ESCALADE

© www.scoopdyga.com

CONCOURS HIPPIQUE INTERNATIONAL DE GENÈVE Réunissant les meilleurs cavaliers et chevaux du moment, la seule étape suisse du circuit Coupe du monde sur la plus grande arène équestre indoor du monde. Un spectacle exceptionnel. Du 6 au 9 décembre 2012 Palexpo Genève, Grand-Saconnex 39

AGENDA

Course à pied populaire pour petits et grands, amateurs et élite, ainsi qu’une catégorie humoristique. Le 1er décembre 2012 Place des Bastions, Vieille-Ville


JANVIERJANVIERJANVIER SALONS

MUSIQUE

SALON VACANCES, VOYAGES & LOISIRS

CATTANEO/BERIO

Pour vous mettre l’eau à la bouche avant vos proPar l’Ensemble contrechamps. chaines vacances, des conseillers en voyage sont Michael Wendeberg, direction. là pour partager leur passion et trouver avec vous la Barbara Zanichelli, Chloé Lévy, Candice Carmalt, sopranos. destination et la formule qui convient. Des concours Daniel Gloger, contre-ténor. permettent de gagner de nombreux voyages. Vincent Barras, Jacques Demierre, récitants. Du 18 au 20 janvier 2013 Le 15 janvier 2013 Geneva Palexpo, Grand-Saconnex Studio Ernest-Ansermet, Genève © Eduard Meltzer

Festival Archipel © Isabelle Meister

SIHH – SALON INTERNATIONAL DE LA HAUTE HORLOGERIE 23e édition. Salon privé et réservé aux professionnels, ses vitrines dévoilent les dernières innovations de la Haute Horlogerie technique et précieuse. Du 21 au 25 janvier 2013 Geneva Palexpo Grand-Saconnex

EXPOSITION

AGENDA

LES JEUX SONT FAITS! HASARD ET PROBABILITÉS Cette exposition se propose ELÏNA GARANCA de les découvrir, par une série En tournée avec le Münchener de “problèmes” et autres jeux. Rundfunkorchester sous la baguette Elle vise également à montrer de Mark Chichon, les fans d’Elina que ces questions font intimeGaranca auront la joie de partament partie de notre environneger une soirée avec elle en comment quotidien. pagnie de Bizet, Gounod, Tchaïkovski et Saint-Saëns. Jusqu’au 7 avril 2013 Musée d’Histoire et des sciences, Le 30 janvier 2013 Genève Grand Théâtre de Genève 40


THÉÂTRE, SPECTACLE LES DESAXÉS – SEA, SAX & FUN

SLAVA’S SNOWSHOW

Ce spectacle hors normes balaie tout sur Ces Marx Brothers du saxo s’en son passage. Triomphe mondial depuis donnent à cœur joie dans un près de 20 ans, Slava’s Snowshow est spectacle musical aussi virtuose l’œuvre de l’artiste Slava Polunin, fondaque dépaysant. Ils embarquent teur du Cirque Licedei à St Petersbourg le public dans un drôle de et reconnu comme «Le meilleur clown voyage autour du monde, pour le au monde». Des flocons tombent du meilleur et pour le rire, s’improvisant ciel, des ballons volent, clowns et clowns, danseurs, jongleurs ou équipublic sont pris dans une gigantesque libristes pour le plus grand plaisir de tous les publics. toile d’araignée poétique et burlesque. Du 26 décembre 2012 au 6 janvier Les 23 et 24 janvier 2013 2013 Théâtre du Léman, Genève Salle communale d’Onex

Inspiré du thème éternel de la féminité, Forever Crazy consiste en une série de tableaux très esthétiques et visuels présentés par une troupe multiculturelle de dix magnifiques danseuses de formation classique qui se produisent uniquement habillées de lumières! Du 9 au 15 janvier 2013 Théâtre du Léman, Genève

© Alain Julien

CRAZY HORSE – FOREVER CRAZY

TANGO PASSION

La troupe Tango Pasión vient tout droit d’Argentine pour nous plonger dans l’univers où leur pays DISNEY SUR GLACE – LE VOYAGE IMAGINAIRE rencontre la féePartez pour un voyage vers les mondes magiques de rie de Broadway. Disney. Le Roi Lion, La Petite Sirène, Lilo et Stitch et Peter Pour cela, 12 danPan seront au rendez-vous! Découvrez le royaume des seurs argentins, lions avec Simba et Nala; parcourez le royaume des musiciens et enchanté d’Ariel et Sébastien; amusez-vous avec Lilo et des solistes vous Stitch en lançant un «aloha» et envolez-vous dans le ciel feront vivre un specétoilé avec Peter Pan et son impertinente amie la Fée tacle qui vous fera Clochette. perdre la tête. La perDu 18 janvier au 20 janvier 2013 Arena, Genève fection, la délicatesse et la virtuosité des danseurs: tout est réuni pour vous envoûter! Les 25 et 26 janvier 2013 Théâtre du Léman, Genève

© Patchino

41

AGENDA

HOLLYWOOD Avec Pierre Cassignard, Thierry Fremont et Samuel le Bihan. Histoire, tirée d’un fait réel. Hollywood. 1939, tournage d’«Autant en emporte le vent. Le sénario est complètement raté. Le producteur, le scénariste et le réalisateur s’enferment dans un bureau pour le réécrire en 5 jours. Une délirante aventure, incroyablement drôle et tendue jusqu’aux frontières de la folie, à la taille des géants qu’elle met en scène et du contexte dans lequel elle se déroule: Hollywood. Les 29 et 31 janvier 2013 Théâtre du Léman, Genève


FÉVRIERFÉVRIERFÉVRIER CIRQUE CIRKARFIKA – LES ÉTOILES DU CIRQUE AFRICAIN

© DelfikProd

C’est ce triptyque mêlant le répertoire millénaire du cirque de Pékin, la maîtrise technique du cirque de Moscou à la dextérité et la joie de vivre des artistes africains qu’il vous sera donné de découvrir. Des centaines de costumes colorés, aussi danse, chants, instruments traditionnels et contemporains vous guideront 2 heures durant dans ce périple autour du thème de la découverte de l’Afrique. Le 1er février 2013 Arena, Genève

SALON ARTGENÈVE 2013 artgenève est un salon d’art contemporain qui présente des galeries internationales de qualité, tout en accordant une visibilité importante aux autres acteurs de la scène artistique, comme les institutions, les prix, les collections et les offspaces. Dans ce même esprit, un espace de lecture accueillant et confortable est dédié aux éditeurs et magazines d’art. Du 1er au 3 février 2013 Geneva Palexpo, Grand-Saconnex

SALON DES FORMATIONS ET CARRIÈRES INTERNATIONALES Bien s’orienter, réussir ses études supérieures. Favoriser la poursuite d’études internationales dans le supérieur, en Suisse ou dans un autre pays, aider les étudiants à se réorienter, présenter les formations et aider dans les choix. Le 2 février 2013 Geneva Palexpo, Grand-Saconnex

OPÉRA Opéra en trois actes de Giuseppe Verdi. Direction musicale: Baldo Podic. Mise en scène: David McVicar. Avec le Chœur du Grand Théâtre et l’Orchestre de la Suisse Romande. Du 28 janvier au 12 février 2012 Grand Théâtre, Genève 42

© Mitch Diamond

AGENDA

LA TRAVIATA

DANSE MASH UP Le mash up, en musique, consiste à remixer plusieurs titres existants pour réaliser une troisième œuvre hybride et inédite. Inspirée par cette technique habituellement pratiquée par les DJ, Maud Liardon ose l’exercice de style et superpose, pastiche, triture des extraits de chorégraphies existantes sur des reprises rock. Du 20 février au 3 mars 2013 Salle des Eaux-Vives, Genève


THÉÂTRE, SPECTACLE

EXPOSITION ABBA MANIA

VISAGES DE GENÈVE

La folie du disco continue! Trois Le photographe a rencontré décennies après la séparation des habitants de Genève, du groupe ABBA, ABBA MANIA venus des quatre coins du ne cesse de faire revivre l’ammonde, pour découvrir leur vision biance mythique qui régnait de sa ville. Il a demandé à lors des concerts du célèbre chaque participant de poser dans quatuor suédois. Paroles, son endroit préféré et de décrire son, éclairages, chorégrason expérience de la ville en un phies, chaussures à semelmot. Ce projet est un travail de les compensées, piano découverte et de partage autour électrique, paillettes et d’un lieu de vie commun, autour de boule à facettes, un la multiculturalité qui caractérise show totalement disco Genève. et fidèle à l’esprit originel d’ABBA, jusqu’à l’accent suédois. Jusqu’au 24 février 2013 Le 7 février 2013 Théâtre du Léman, Genève Maison Tavel, Genève

JEREMY FERRARI – «ALLELUJAH BORDEL!» Véritable phénomène de la nouvelle scène humoristique française, Jérémy Ferrari n’a pas froid aux yeux. Dans son nouveau spectacle “Allelujah Bordel!”, il s’interroge sur les religions. Il passe en revue les faits d’actualité les plus insensés et critique les textes du Coran, de la Torah et de la Bible. Un spectacle provocateur qui ne tombe jamais dans le politiquement correct. Le 8 février 2013 Théâtre du Leman, Genève

LA VIE DE VIVALDI

LA COUPURE

De et par Philippe Cohen avec l’orchestre du CMGO Exposition interactive. D’étranges objets spectaculaires dirigé par Antoine Marguier. La vie de Vivaldi est non identifiés transforment les signes, manipulent objets et reliée à un voyage. Le voyage de Matu de quelques mots et illusionnent l’image. adolescents et de leur prof. Ils ont choisi Venise et le Du 25 janvier au 23 mars 2013 Galerie Forum Meyrin, Meyrin souffle d’Antonio Vivaldi va les saisir et les emporter Ci-dessus: dans une découverte inattendue. violeta / moldova / enchantement Du 18 au 23 février 2013 3 septembre 2011 Conservatoire de Musique, Genève GPS: 46.203731, 6.148117 © Josh Fassbind

ILS SE RE-AIMENTS

CHANSON BB BRUNE Depuis la sortie de leur 1er opus «Blonde Comme Moi» (certifié disque de platine) en 2007, le jeune quatuor rock a bel et bien muri et démontre un certain besoin de s’ouvrir à de nouveaux horizons. Dans «Long Courrier», troisième album, les BB BRUNES ont choisi d’amorcer un virage artistique avec l’envie de surprendre. Le 22 février 2013 Salle des Fêtes de Thônex, Genève 43

AGENDA

De et avec Michèle Laroque et Pierre Palmade, mise en scène Alex Lutz. Après avoir été applaudi par 1,2 million de spectateurs avec leurs spectacles “Ils s’aiment” en 1996 et “Ils se sont aimés” en 2001, l’inséparable duo de comédiens Michèle Laroque et Pierre Palmade est de retour sur scène avec “Ils se RE-aiment”, le troisième volet de leurs aventures conjugales. Les 19 et 20 février 2013 Théâtre du Leman, Genève


MARSMARSMARS SALON

OPÉRA

83e SALON INTERNATIONAL DE L’AUTOMOBILE

DAS RHEINGOLD

Cela commence avec quatre minutes d’un flot gonflant, tourbillonnant, débordant de musique qui vous fait Cette manifestation de référence réunit les immédiatement comprendre que ce qui va suivre n’est constructeurs du monde entier et attire chaque pas un opéra comme les autres. année quelque 700’000 visiteurs. Au programme cette année: plus d’espace et un cadre plus moderne. En effet, l’agrandissement de la halle 6 L’histoire du vol de l’or du Rhin est le prologue au grand permettra aux quelques 260 exposants de s’étenœuvre de Richard Wagner: une série de quatre opéras dre sur 5’500 m2 supplémentaires. L’espace derrière connue sous le nom de L’Anneau des Nibelung. l’entrée principale sera redistribué et donnera place Du 9 au 24 mars 2013 à une nouvelle halle très attractive de 1’800 m2. Grand Théâtre de Genève, Genève Du 7 au 17 mars 2013 Palexpo, Genève Grand Théâtre de Genève/Bauprobe de “Das Rheingold”, juillet 2012

© 2011 Gerard Chardonnens

© GTG/Carole Parodi

CIRQUE

DANSE

Un corps qui glisse et s’envole comme une feuille sous le vent, des ombres qui se détachent de leur origine, un jongleur qui manipule des balles dans le noir: est-ce de la danse, du cirque, de la magie, du théâtre visuel? Créateurs de Vibrations, Clément Debailleul et Raphaël Navarro parlent de «magie nouvelle». Les 12 et 13 mars 2013 Forum Meyrin, Meyrin 44

M.-C. PIETRAGALLA ET J. DEROUAULT Mr et M me Rêve

© Clément Debailleul

AGENDA

VIBRATIONS

Marie-Claude Pietragalla et Julien Derouault nous font partager un rêve éveillé à la croisée de la danse, du théâtre et de l’illusion, où le réel est détourné, façonné et virtualisé. Mr et Mme Rêve, deux êtres évadés d’une pièce de théâtre incarnent les obsessions d’un dramaturge éclairé… Les 21 et 22 mars 2013 Théâtre du Léman, Genève


THÉATRE, SPECTACLE SCOOBY-DOO, Sammy, Fred, Vera et Daphné arrivent en Egypte où ils vont devoir résoudre un épineux mystère, celui de la pyramide du Pharaon Hatchepsout 1er. Facile? Non, car les momies s’en mêlent et SCOOBY-DOO et ses amis vont devoir affronter la colère du pharaon qui transforme tous ceux qui osent l’approcher en statues de pierre! Du 2 au 3 mars 2013 Théâtre du Léman, Genève SENS ORIENT L’Orchestre du Grand Eustache – Khaled Arman. DEMAISON S’ÉVADE Ce formidable comédien nous Sens Orient nous emmène à l’Est, là où le offre un rire au fil de l’émotion en bout de la route laisse entendre des noms incarnant ses personnages au à l’incomparable résonance poétique. plus juste pour mieux les pousser Pour accompagner ce voyage, l’orchestre dans leurs derniers retranchedu Grand Eustache a choisi un guide insments et leur folie. Derrière piré: Khaled Arman, virtuose d’instruments chaque personnage apparaît traditionnels, tels le rebab ou le dilruba. un certain désarroi face à un Le 5 mars 2013 Forum Meyrin, Meyrin monde en perpétuel mouvement sur lequel plus perMICHEL SARDOU – sonne n’a prise. LES GRANDS MOMENTS Les 6 et 7 mars 2013 Après une tournée triomphale devant 250 000 personnes et le succès de son dernier album Salle communale d’Onex, “Etre une femme”, triple disque de platine, Michel Onex Sardou retournera sur les routes pour son plaisir et celui de son public. Cette nouvelle tournée répond HAROLD ET MAUDE à une forte demande de son public de le retrouver Avec Line Renaud, Claire sur scène avec ses plus grands succès. Nadeau et Thomas Solivéres, mise en Les 21 et 22 mars 2013 Arena, Genève scène Ladislas Chollat. Une comédie amouBLACK’N BLUES reusement drôle! C’est l’ancêtre de la commedia dell’arte version Harold et Maude, américaine, autrement dit du slapstick et de ses © Gilles Toutevoix c’est la rencontre grandes figures, Buster merveilleuse entre Keaton en tête. Avec six deux personnages artistes aux origines diverses, que tout oppose. Mark Tompkins ressuscite et Lorsque Harold, réinterprète ce genre oublié jeune homme dans un spectacle musical de dix-huit ans qui traverse deux siècles de qui aime se musiques noires. pendre aux Le 22 mars 2013 lustres croise Forum Meyrin, Meyrin Maude, jeune idéaliste de quatre-vingts ans qui aime grimper aux arbres, tout change, la vie TRYO s’emballe et le quotidien devient extraordinaire. Festif, léger mais surtout engagé, le reggae acousLes 26 et 27 mars 2013 tique de Tryo combat Théâtre du Léman, Genève l’argent-roi, la surconsommation et les dérives de la mondialisation. Le 23 mars 2013 Arena, Genève

© TashkoTashef

SCOOBY-DOO ET LE MYSTÈRE DE LA PYRAMIDE

EXPOSITION

FASCINATION DU LIBAN Conçue autour des riches collections préservées au Liban, l’exposition s’appuie sur une sélection inédite de 350 objets archéologiques dont une série de sarcophages monumentaux encore jamais exposés. Cet ensemble est prolongé par plus d’une centaine d’œuvres peintes créées entre le 17e et le 20e siècle. Du 30 novembre 2012 au 31 mars 2013 Musée RATH, Genève 45

AGENDA

© Patchino/Gaieta

MUSIQUE


AVRILAVRILAVRIL

41e SALON INTERNATIONAL DES INVENTIONS DE GENÈVE

THÉÂTRE, SPECTACLE CELTIC LEGENDS

Né de la magie des plaines et légendes du Connemara, Celtic Legends est un condensé de la culture traditionnelle irlandaise. Unique au monde, Présentation d’inventions inédites par des firmes parce que jouer en live, sans et des chercheurs privés. aucun play-back, Celtic Du 10 au 14 avril 2013 Palexpo, Genève Legends s’est matérialisé hors des brumes entourant MIEUX Galway, pour bondir sur les Salon du Bien-vivre durable scènes européennes. Le nouveau rendez-vous incontournable des propriétaires et locataires ayant un projet de Le 13 avril 2013 Théâtre construction, de rénovation ou d’aménagement de du Léman, Genève leur habitation et qui veulent concilier respect de la nature et architecture de qualité. LA VERITÉ Du 16 au 21 avril 2013 Palexpo, Genève Avec Patrick Chesnais, Fanny Cottençon et Christiane Millet La Vérité est une comédie sur le mensonge. Quand la femme de Michel le surprend en flagrant délit de mensonge, il doit tout faire pour écarter ses soupçons. Et quand son meilleur ami lui confie qu’il suspecte sa propre femme de le tromper, il doit se débrouiller pour ne pas être démasqué. Au final: beaucoup de transpiration et beaucoup de mauvaise foi… Les 16 et 17 avril 2013 Théâtre du Léman, Genève

OPÉRA

AGENDA

MADAME BUTTERFLY Drame lyrique en trois actes de Giacomo Puccini. Livret de Giuseppe Giacosa et Luigi Illica d’après la pièce de David Belasco tirée d’un récit de John Luther Long. Direction musicale: Alexander Joel. Mise en scène: Michael Grandage. Avec le Chœur du Grand Théâtre et l’Orchestre de la Suisse Romande. Du 20 avril au 5 mai 2012 Grand Théâtre, Genève 46

LE COMTE DE BOUDERBALA Véritable artisan de l’art du «stand up», Le comte de Bouderbala joue avec les mots et les idées pour parler des grands thèmes de société. Au travers d’une vision décalée et originale, il nous livre sa version des faits sur des thématiques actuelles et piquantes telles que le rap, la mendicité ou le politiquement correct. Le 20 avril 2013 Théâtre du Léman, Genève

© Karine Letellier

SALON


WEST SIDE STORY L’amour fou et impossible de Maria et Tony, les escaliers en métal de New York, les gangs, l’adolescence et l’intensité de la vie. C’est autour de cette Amérique mythique que Les Solistes de Lyon retrouvent leurs complices des Percussions Claviers de Lyon pour revisiter avec finesse LA comédie musicale entre toutes. Le 16 avril 2013 Forum Meyrin, Meyrin

© Bruno Amsellem / Signatures

MUSIQUE

JULIEN CLERC- «PANISTIC» Après une tournée symphonique triomphale accompagnée d’une cinquantaine de musiciens, Julien Clerc retrouve son public dans des salles plus intimes à l’occasion d’un récital à deux pianos. Il nous offrira ses plus belles compositions et ses nombreux tubes enregistrés tout au long d’une carrière exemplaire. Les 18 et 19 avril 2013 Théâtre du Léman, Genève

DIVERS LE CIEL DE PRINTEMPS Observations astronomiques proposées en partenariat avec la Société astronomique de Genève et précédées de présentations d'instruments et de conférences. Le 17 avril 2012 Musée d’Histoire des Sciences, Genève

Au carrefour d’un orchestre de danse cubaine des années 1930, d’un ensemble de musique de chambre, d’une fanfare de batucada brésilienne et de l’ambiance d’un film noir japonais, douze musiciens, un groupe: Pink Martini. Il rencontre son premier grand succès international en 1997 avec l’album «Sympathique», dont est issu le tube «Je ne veux pas travailler». 15 ans plus tard, Pink Martini a toujours autant de succès et annonce une nouvelle tournée. Le 21 avril 2013 Théâtre du Léman, Genève HARLEM GLOBETROTTERS En matière de basket, ce sont les plus spectaculaires! Depuis 1926, les Harlem Globetrotters survolent leur BENJAMIN BIOLAY discipline dans un style aérien et décalé, s’autorisant de Parolier unique, compositeur de talent, producteur nombreuses facéties clownesques sous le panier. Du et arrangeur convoité, Benjamin Biolay s´impose alley-oop au slam dunk, ils sont les précurseurs d’un comme l´un des fers de lance incontestables de la basket-spectacle qui enthousiasme autant les petits que création musicale française actuelle. Sa carrière les grands. Le 17 avril 2013 Arena, Genève prend une nouvelle dimension en 2009 avec la sortie de l’album «La Superbe», ses 2 Victoires de la Musique et une tournée majeure à guichets “Orphée et Eurydice” fermés à travers la France et à l’étranger. Chorégraphie et mise en scène Le 30 avril 2013 Pina Bausch © Agathe Poupeney Salle des fêtes de Thônex, Genève LAISSEZ MOIS DANSER Le génie d’un chorégraphe s’exprime souvent au travers de danseurs exceptionnels. Pina Bausch et Dominique Mercy, Edouard Lock et Louise Lecavalier, Merce Cunningham et Foofwa d’Imobilité… Laissezmoi danser se tourne du côté des interprètes et parle d’eux. Du 17 au 27 avril 2013 Salles des Eaux Vives, Genève

© Jeffrey Phelps-Harlem Globetrotters

PINK MARTINI

SPORT

47

AGENDA

DANSE


spécialiste en aménagement d’espaces de travail


PERSONNALITÉS

Pierre Maudet © Olivier Vogelsang / disvoir

49


INTERVIEW

PIERRE MAUDET

S’ATTAQUE À L’INSÉCURITÉ

© Stefan Hunziker Sportsphotography

Pierre Maudet est le nouveau ministre cantonal de la Sécurité. A 34 ans, il a troqué cet été son habit de Maire de Genève contre celui de Conseiller d’Etat. Cambriolages dans les maisons et les commerces, insécurité sur la voie publique: ces problèmes sont devenus un véritable point noir au bout du lac. Autant dire que les attentes des électeurs sont très fortes. Plus que jamais, le jeune radical est sur le devant de la scène. Le style Maudet fera-t-il mouche une fois de plus? Le nouveau Conseiller d’Etat fait le point.

50


© Olivier Vogelsang / disvoir

Quelle est la gravité des problèmes en matière de sécurité à Genève? Le constat général est clair: la situation sur le plan de la sécurité à Genève s’est dégradée au cours des dernières années. Cette évolution se mesure notamment par le volume des infractions reportées à la police, que ce soit pour les vols à la tire, les cambriolages ou encore la problématique du trafic et de la vente de drogue, en particulier sur la voie publique. Ces différents types d’infraction influencent directement la qualité de vie à Genève et je compte faire ce qui est en mon pouvoir pour améliorer cette réalité qui n’est pas immuable.

© Stefan Hunziker Sportsphotography

Faut-il renforcer les contrôles douaniers, remettre en cause Schengen? Pour ceux qui considèrent que les problèmes viennent exclusivement de l’étranger, le raccourci est facile et, surtout, trompeur. En effet, les criminels désireux de commettre des forfaits en Suisse, Schengen ou pas Schengen, y viendront tout de même. La libre circulation des personnes a peut-être rendu la criminalité plus mobile, mais elle n’en est pas la source. Avant Schengen, le soi-disant contrôle systématique des frontières ne concernait que 3% des personnes, les 97 autres pouvant entrer et sortir du territoire suisse comme bon leur semble. Et, pour autant, les 3% contrôlés n’étaient pas tous des criminels. Il ne s’agit donc pas de remettre en cause les accords de Schengen mais bien de renforcer la collaboration franco-suisse qui nous permet une plus grande efficacité en matière de sécurité. Quels sont les grands axes de votre stratégie pour améliorer la sécurité à Genève? La Région Rhône-Alpes, dont les départements qui entourent Genève, concentre à elle seule 14% de toute la criminalité française! Étant la porte d’entrée de cette criminalité importée qui touche ensuite les habitants de toute la Suisse romande, Genève se doit d’être le maillon fort de la chaîne de la sécurité romande. Il apparaît plus que jamais nécessaire de coordonner les efforts des autorités politique et judiciaire en matière de lutte contre la criminalité. 51


INTERVIEW

© Olivier Vogelsang / disvoir

À l’image de ce qui a été réalisé dans les cantons de Neuchâtel, Fribourg, Jura ou encore Zürich – mais ce qui est une première à Genève – il était essentiel de définir une stratégie puis une feuille de route incluant les paramètres propres à tous les maillons de la chaîne sécuritaire, à savoir la police, la justice et le système de suivi administratif et pénitentiaire. Le conseil d’Etat et le Procureur général ont signé une convention dans ce sens, avec deux priorités immédiates et principales: la lutte contre les violences dans l’espace public et la lutte contre les cambriolages. 1700 policiers, c’est suffisant? Non, et c’est pour cela que nous allons mettre un accent particulier sur le recrutement de nouvelles forces. Que voulez-vous aussi changer au niveau de la police? Je n’ai pas de recette miracle. Mais je crois que la police, depuis de nombreuses années, manquait de lignes politiques claires sur lesquelles baser son travail. Le rapport général du 30 août dernier m’a permis de transmettre ma vision aux 1’100 policiers présents, et de leur présenter ma manière de travailler. Je leur ai aussi expliqué qu’ils avaient des droits, mais également des devoirs. En tant que représentant de l’autorité de l’Etat, j’attends de la part de la police un comportement irréprochable. En contrepartie, elle peut compter sur mon soutien et ma confiance. Comment remédier au manque de place dans les prisons? A l’heure actuelle, le plus faible des deux maillons dont j’ai la charge, à savoir la police et les prisons, est sans conteste ce dernier. Malgré les 100 places créées en 2011 par ma prédécesseure, la capacité carcérale du Canton est encore largement insuffisante. Ce manque de places est source de frustration pour la justice, mais surtout pour la police, qui retrouve trop souvent dans la rue des délinquants arrêtés la vieille ou quelques heures auparavant et que l’on n’a pu incarcérer. La nouvelle planification pénitentiaire est un plan qui se développe à court, moyen et long terme pour passer en 2016 de 561 places à 1007 places de prison. L’objectif sera également de recentrer les détenus sur des structures pénitentiaires centralisées et non sur plusieurs établissement souvent inadéquats sinon vétustes. Vos objectifs sont ambitieux. Certains Genevois attendent de voir des résultats. L’Etat a-t-il réellement une marge de manœuvre? L’Etat a clairement une marge de manœuvre mais les solutions ne peuvent pas venir d’une seule personne. C’est en effet d’une manière collective que nous réussirons à atteindre les objectifs. Cela dit, je pense que ça serait une erreur d’attendre sans agir à un niveau individuel. De nombreux cambriolages ont lieu sans effraction par exemple. Il serait bon de rappeler à la population les mesures à prendre pour éviter ce genre de situation on ne peut plus désagréable. 52

Avec Michael Bloomberg, maire de New York © Ville de New York


En compagnie de Michael Bloomberg

© Genève Tourisme

Les prochaines élections ont lieu en 2013 déjà. Espérezvous déjà des résultats à ce moment-là? Les prochaines élections ne sont pas un but en soi. En prenant la présidence du Département de la sécurité, j’ai fait le choix de travailler sur le long terme à l’amélioration des conditions de sécurité à Genève. C’est donc cette politique qui va m’occuper en priorité dans les prochains mois, en particulier la clarification des missions, la restructuration de la police, et la planification pénitentiaire. Le domaine de l’énergie ainsi que les technologies de l’information, qui dépendent également de mon Département, ne seront pas oublié. Il y a de grosses attentes sur vous, une grande pression médiatique. Avez-vous encore le temps de rencontrer les Genevois? La pression médiatique est forte mais celle des habitants l’est encore plus! Et si je veux aller jusqu’au bout de mes idées en matière de sécurité, je devrai faire des choix et mettre certaines réalisations de côté. Si le temps me manque pour aller à la rencontre des Genevois, ma fonction me permet en revanche d’agir pour la collectivité, d’influer sur le cours des choses et c’est là ma principale motivation. Dès mes premiers pas en politique j’ai toujours eu la volonté d’agir plutôt que de subir. Accéder au Conseil d’Etat est ainsi un beau défi, puisque l’on peut agir sur le destin de son canton. Avec toute la responsabilité que cela implique. Entretien G. Zuber

53


GESTION GLOBALE DE PROJETS, CLASSIQUES ET MODERNES Située aux Acacias, rue Marziano, la maison Dupin abrite des «virtuoses» en matière d’artisanat, d’architecture et d’architecture d’intérieur. La passion de la décoration se transmet de génération en génération. Stéphane et Pascal Luthy, fils de Bernard Luthy, sont aujourd’hui à la tête de la plus ancienne maison de décoration genevoise. A l’écoute de leurs clients, le professionnalisme et la créativité concrétisent les rêves d’habitation et d’harmonie de vie d’une clientèle locale, nationale et internationale.

54


Une histoire véritable reflet de l’excellence et d’un savoir-faire perpétué Tout a commencé en 1820 au cœur d’une petite boutique située 1 rue du Rhône et dirigée par Auguste Dupin. Au milieu du siècle passé, Albert Luthy rachète la boutique. Ses fils, Bernard et Jean-François Luthy, feront vivre à la maison Dupin un véritable essor. Domiciliée au 11 rue du Rhône, la société brode son histoire au fil d’or. Dès 1950, la création de différents secteurs d’activités et leur capacité à travailler ensemble vont permettre à la Maison Dupin de prendre en charge des projets de leur conception jusqu’à la livraison clés en main. Le décorateur, le tapissier, la courtepointière, le peintre, le peintre décorateur, le poseur de papiers peints, l’ébéniste, l’architecte, l’architecte d’intérieur et le cuisiniste utilisent toutes leurs compétences pour donner naissance à de splendides confections. Chaque collaborateur de la Maison Dupin a comme principal objectif la pleine réussite du projet. Ces artisans sont habités par la même passion et une rigueur quotidienne: satisfaire la clientèle jusque dans les moindres détails en perpétuant la tradition de métiers ancestraux. En 1983, la famille Luthy décide de réunir les métiers en un lieu unique: la maison Dupin pose ses valises au 22 rue Eugène-Marziano.

Un lieu unique qui abrite des artisans aux mains d’or 80 personnes oeuvrent dans les coulisses de la Maison Dupin pour satisfaire une clientèle suisse et internationale. «Le concept est unique car nous avons les capacités de création avec nos architectes et architectes d’intérieur» explique Pascal Luthy. «Un seul interlocuteur intervient sur l’ensemble du projet. Nos compétences et notre savoirfaire sont un gage de qualité. Notre bureau d’étude nous permet d’avoir des capacités de production et de réflexion très poussées. La Maison Dupin sublime le détail à l’extrême. Nous connaissons aussi bien le classique que le moderne» exprime Stéphane Luthy. 55


INTERVIEW

La préservation des métiers d’arts La Maison Dupin représente l’alliance des technologies modernes et du respect de la tradition par la préservation des métiers d’arts. Rares sont les bureaux d’étude où les architectes sont autant respectueux des métiers artisanaux. La courtepointière, l’ébéniste ou encore le poseur de papiers-peints reflètent des métiers de passionnés, quelque peu malmenés dans ce 21e siècle privilégiant le tout contemporain et l’épuration architecturale. La qualité du projet, de sa conception jusqu’à sa réalisation, est à la hauteur de l’investissement et de la persévérance enclenchés par chacun de ces métiers. «La force de notre entreprise familiale réside dans sa capacité à s’adapter. De la rénovation d’une pièce à la réhabilitation d’une maison complète, nous pouvons tout faire. La maison Dupin propose à son client des croquis, adapte le projet en fonction de sa demande, choisit les matériaux et communique tout au long de l’avancée d’un projet» exprime avec passion Pascal Luthy.

Métamorphose et clés et main L’exécution d’un projet, livré clés en main, est coordonné par le bureau d’architectes et d’architecture d’intérieur, les différents corps de métiers sont coordonnés et efficaces. Rien n’est laissé au hasard. La prise en charge de toutes les étapes du chantier offre à la clientèle le confort et le luxe de disposer d’un seul interlocuteur. Tous les éléments de décoration, les boiseries, les bibliothèques, les tentures murales, les rideaux et canapés sont tous fabriqués sur mesure dans l’atelier de la maison Dupin.

Un espace d’exposition de 1’500 m2 Un vaste espace d’exposition de 1’500 m2 sur trois étages est à la disposition des clients au 22 rue EugèneMarziano à Genève. Les ateliers et le bureau d’étude sont regroupés dans un même lieu pour une efficacité de travail reconnue. Un grand choix de tissus, moquettes et papiers peints, des échantillons de bois et des spécimens de boiseries ainsi que des cuisines, des meubles contemporains et classiques et de nombreux exemples de décoration dans divers styles sont présentés. 56


Dupin International au service d’une clientèle du monde entier Créée il y a 3 ans, la société Dupin International a pour mission de réaliser des travaux à l’étranger, où son expertise «Swiss Made» est fortement appréciée. Dupin International s’adapte aux désirs et aux modes de vie des futurs occupants en réorganisant l’espace de vie dans son entier et en restructurant les pièces pour offrir une harmonie durable. Dupin International effectue également l’entretien, la restauration ou le rafraîchissement de l’intérieur. Qualité et perfection sont les maîtres mots d’une maison renommée. La recherche de l’excellence et la création de lieux d’inspiration sont le reflet d’une expérience riche d’une histoire deux fois centenaire.

Distinctions et créations Le 3 avril 1989, Pascal Luthy invente et dépose le brevet pour le «panneau translucide-bois lumieux». La «lampe dinosaure» à 34 facettes en bois et plexiglas est exposée depuis 1988 au Cooper Hewitt Museum de New-York. La «chaise musicale, The dream of the city man» appartient à la collection permanente de l’UBS à New York. «L’Union Chair», chaise en amarante et érable moucheté a été primée et publiée dans le prestigieux magazine International Design Competion Review.

Décoration / Architecture & Design d’intérieur Gestion globale de projets / Moderne et classique 22 rue Eugène-Marziano / CH-1227 Genève Tél. +41 (0) 22 304 44 64 / Fax +41 (0) 22 304 44 70 contact@maison-dupin.ch / www.maison-dupin.ch 57


ASDZ

ASDZ ARCHITECTURE: DES PROJETS VARIÉS AYANT COMME OBJECTIF UNE RECHERCHE DE QUALITÉ ARCHITECTURALE AU SERVICE DU MAÎTRE DE L’OUVRAGE La qualité architecturale en adéquation avec les objectifs du maître de l’ouvrage sont l’un des points forts de ASDZ Architecture SA. Un dialogue efficace et un suivi permanent permettent à l’équipe d’œuvrer sur des projets variés et sur mesure. Rencontre avec Dominique Zanghi pour évoquer les dernières actualités du bureau d’architecture ASDZ.

58


Les Cèdres de Cologny © Société Codeion / www.codeion.com

Quels sont projets pour l’année à venir? Les Cèdres de Cologny vont accueillir 254 appartements, pour un total de 10 immeubles sur une parcelle de 250’000 m2. Dans le cadre de ce PLQ, un deuxième périmètre est géré par le bureau d’architecture, Brobeck & Roulet. Une très bonne synergie a opéré entre les deux bureaux. Le chantier, sous la conduite de notre collaborateur Monsieur Eric Donzé, a débuté cette année et il comportera, bien entendu, plusieurs phases. La réalisation a été confiée à l’entreprise générale HESTIA. Une partie de ces logements seront en PPE et environ 30% seront des logements LUP, catégorie HM (habitation mixte), destinés à la location. L’ensemble du projet est contrôlé par l’état: la construction, la vente, l’estimation des prix ou encore la location. Les contraintes sont celles de la 3e zone de développement, destinée avant tout au logement avec l’obligation de faire un pourcentage de logement social (30%). Au delà du cadre économique contrôlé, il y a aussi des obligations en matière de type de logement et pour la surface moyenne des pièces qui ne doit pas Les Cèdres de Cologny dépasser 25 m2 pour la PPE et 22.5 m2 pour les HM. Le Plan Localisé © Société Codeion / www.codeion.com de Quartier a aussi donné des contraintes particulières. Certaines morphologies imposées par Le PLQ n’étaient pas très compatible pour configurer des plans d’appartements selon les bases légales en fonction. L’implantation des immeubles ne permet pas de dégager pour tous les appartements une vue intéressante ou optimale. Pour l’aspect «impact environnemental», nous sommes respectueux des exigences que prévoit la loi dans le domaine de la consommation énergétique et la réalisation sera labellisée Minergie. Le projet inclut des pompes à chaleur, qui fonctionnent par sondes géothermiques et des panneaux solaires. Les toitures végétalisées permettent de retenir l’eau pluviale, tandis que les revêtements de sols des aménagements extérieurs permettent une infiltration directe dans le terrain.

Les Cèdres de Cologny © François De Limoge

59


Cuisine ouverte sur le séjour

Dans un tout autre domaine nous avons rénové un appartement de 70 m2, datant des années 70, aux EauxVives. Cette intervention «sur mesure», conduite par notre collaboratrice Madame Aurélie Trieu, a permis de travailler à une autre échelle. La transformation de cet appartement est le résultat de notre mode de pensée qui tout en intégrant les demandes du propriétaire recherche la mise en place d’une lecture claire, simple et rationnelle de l’espace. Pour ce projet, les jeux de transparence, de vue ou encore de lumière ont été au cœur de nos préoccupations. L’enjeu était de rendre l’espace le plus grand possible par des jeux de transparences et des lignes épurées qui guident la lumière. Et ceci par une intervention minimaliste qui portait la réalisation d’une nouvelle cuisine, une douche et une salle de bains.

Que pensez-vous de la politique de logement sur Genève? Quels sont vos objectifs et préoccupations en terme de répercussion architecturale? La zone de développement est un bon outil, qui a permis à Genève de maintenir et d’agrandir son parc immobilier social. Il s’agit d’une zone que les autres cantons n’ont pas. Le faible nombre de logements réalisés ces dernières années souffre de l’ensemble des règlements et des outils qui accompagnent la mise en œuvre des logements sociaux. Les procédures administratives se sont amplifiées et complexifiées depuis la fin des années 50, aujourd’hui c’est un carcan qui ralentit les processus, au lieu de le promouvoir. Le contenu d’un PLQ est en partie qu’un outil très juridique. Un Plan Localisé de Quartier, une fois la nouvelle image urbaine définie, est trituré, modifié et complété pour éviter toutes oppositions et recours lors de sa mise à l’enquête. Par conséquent, il perd une part de sa substance première, un concept urbain qui doit guider des réalisations architecturales. Ce type de plan doit avoir et contenir de la souplesse pour que la mise en œuvre et la transformation d’un instrument de planification devienne une architecture de qualité. Le PLQ fige les éléments alors qu’il devrait par sa spécificité permettre une évolution du projet architecturale. Si l’on souhaite travailler en recherchant de la souplesse d’utilisation et un plan qui incite à la réalisation, il serait judicieux de simplifier l’outil dans son contenu et dans sa procédure, sans diminuer les droits démocratiques et son objectif de réaliser des logements sociaux. Le contenu d’un PLQ ne devrait porter que sur la fixation des éléments urbanistique primordiaux. Fixer des alignements, des frontalités, des périmètres d’implantations, les gabarits, les affectations (à préciser pour les activités avec nuisances) et les Salle de bain + WC visiteur aspects quantitatifs. 60


Cuisine ouverte sur le séjour

Les éléments qui doivent figurer dans l’étude d’impacts devraient rester à un niveaux générale d’objectifs, afin d’inciter les architectes et ingénieurs à rechercher des solutions encore plus performantes. Sur l’aspect des appartements, par exemple, en assouplissant un peu la loi, il serait possible de donner la liberté aux propriétaires de réaliser selon leurs bons désirs 20% de la surface d’un immeuble sans contrainte au niveau des matériaux ou des paramètres des surfaces des pièces. L’objectif des logements à utilité publique et le contrôle des prix serait maintenu, cette liberté n’influant en rien le prix de la construction dans ces éléments de base. En conclusion, il est possible d’inciter des propriétaires réticents aujourd’hui à cause de ce carcan de surface ou de non-personnalisation de quelques appartements à quitter ou à vendre leurs villas en échange de beaux appartements.

Pensez-vous que le canton arrive à suivre le développement de la population? Comment tenir compte de la notion d’infrastructures et de services qui découlent d’un ensemble de construction? Il est, en effet, très difficile de réaliser le nombre de logement en suivant les besoins de la population. Les raisons sont multiples et diverses: blocages individuels (beaucoup préfèrent que les nouvelles constructions se fassent loin de chez eux pour des raisons de nuisances ou de pertes de jouissance et de valeur de leur biens) ou encore les propriétaires qui ne perçoivent pas l’intérêt de vendre leur villa en échange d’un logement aux qualités moindres, ou pour ne pas pouvoir acheter un bien équivalent à celui qu’ils vont vendre. De fait, il faut en moyenne attendre 2 à 3 générations pour que la transformation urbaine puisse se faire. Ceci pénalise le développement de la ville en zone villa suburbaine. Il faudrait arriver à inciter les propriétaires à vendre par choix. Enfin, il faut tenir compte de l’ensemble des aspects financiers qui touchent aux infrastructures et aux services. Quand une construction voit le jour, les équipements (routes, transports publics, crèches, services et magasins) doivent être présents. Il faut modifier l’approche et le partage des compétences et des financements.

Chambre à coucher

ASDZ Architecture SA Avenue Cardinal-Mermillod 42-44 Case postale 1268, CH-1227 Carouge Tél. +41 22 700 22 23 • Fax +41 22 700 22 39 architectes@asdz.ch • www.asdz.ch

61


EDOUARD STAUFFER, DIRECTEUR DE CTTECH

LA CRÉATIVITÉ POUR VOUS FAIRE VIVRE UN MOMENT UNIQUE Constructions Tubulaires Tech met toutes ses compétences et son expérience de l’événementiel à votre service pour faire de votre réception un moment unique. L’équipe de CTTech répond à vos besoins durant chaque étape de la réalisation de vos projets, garantissant une prestation de qualité. Bien Vivre a rencontré Edouard Stauffer qui revient sur le savoir-faire et la parfaite connaissance de l’événementiel de l’entreprise.

62


Votre intense activité et votre planning bien rempli résultent de vos parfaites connaissances et compétences en matière d’événementiel? Notre société est devenue une référence en matière de chapiteaux, de structures industrielles en encore d’aménagements éphémères. L’amour du métier est primordial. Sans une intense rigueur et un rythme de travail soutenu, nous n’en serions pas là aujourd’hui. A l’origine, notre société avaient deux activités: les échafaudages et les tentes. Nous avons toujours réussi à cohabiter tout en sachant que les deux étaient très différents. Plus ludique et plus créatif, les tentes et chapiteaux sont aujourd’hui notre unique activité. Notre progression est constante. Nous sommes cette année comme les précédentes sur des évènements à grande échelle tels que les fêtes de Genève, fête de la musique, marathon, triathlon, tennis et en partie le festival de Montreux. Nous arrivons à fidéliser notre clientèle et pouvons répondre à des demandes n’importe où si tant est que notre planning nous le permette. Dernièrement, nous étions à Venise pour une fête privée somptueuse. Pour ce qui est de notre matériel, il est toujours réactualisé et parfaitement entretenu et cela fait parti de notre savoir-faire d’entreprise.

Quelle est votre clientèle? Comment la satisfaire? Tout est-il possible? Notre clientèle est assez variée: nous avons d’importants clients publics et privés. Pour tous, nous pouvons prendre en charge s’ils le désirent l’ensemble de l’événement: la lumière, la ventilation, le chauffage, etc. Cette année, nous travaillons sur la conception de 3 nouveaux types de rideaux-fenêtres fixes: Ungaria, Nevada et Natura (ossatures métalliques à formes géométriques différentes avec portes fenêtres). Nous intervenons sur: les tentes, chapiteaux, halls de stockage, structures industrielles, planchers, moquettes, vélums et décorations, chauffages, mobilier, aménagements, scènes, éclairages, tribunes, etc.

63


INTERVIEW

Notre amour du métier, notre rigueur et notre disponibilité font toute la différence: notre clientèle se fidélise et peu à peu, nous devenons partenaires des événements. Face à nos clients, nous sommes en mesure d’être réactifs, de connaître les besoins et d’anticiper leurs attentes. L’objectif final est une fête pleinement réussie que ce soit un mariage, une soirée privée ou une fête publique. Nous sommes quatre responsables d’organisation et veillons à l’étude des projets, des montages et des démontages, tout ceci dans le respect des règles de la sécurité et de l’engagement financier.

Vous développez un bureau d’études et des conceptions en 3D? La conception est très importante dans l’élaboration et la réalisation de nos projets. Nous partons d’une réflexion et l’optimisons pour la présenter au client et le satisfaire pleinement. La société a pris un tournant décisif et stratégique orientée vers la modélisation. 64


Notre bureau d’études travaille et propose à notre clientèle des projets en 3D. Nous travaillons efficacement avec l’outil informatique: la modélisation permet de mieux se rendre compte de la finalité du projet. Notre engagement financier est important en la matière, mais il n’est pas vain, bien au contraire! Nous anticipons le futur et les demandes de notre clientèle. N’oublions jamais que nous sommes dans l’événementiel, milieu où tout paraît festif et qui cache en amont un travail de coordination. Un des éléments moteurs de notre société est et demeurera l’adaptation à la demande. Nous écoutons, conseillons et faisons en sorte que tout soit possible, quelque soit les contraintes matérielles, techniques ou géographiques.

Route du Bois de Bay 42 • CH-1242 Satigny Tél. +41 (0)22 342 73 30 • Fax +41 (0)22 342 73 57 E-mail: info@ct-tech.ch • Site: www.ct-tech.ch 65


INTERVIEW

DAVID HILER S’EN VA

« HUIT ANS, ÇA SUFFIT!»

© Etat de Genève/Gérard Chardonnens

© Etat de Genève/Stefan Hunziker

Poids lourd du Gouvernement cantonal genevois, David Hiler ne rempilera pas pour un 3e mandat lors des élections de fin 2013. De la gauche à la droite, on relève ses qualités d’homme d’Etat, de rassembleur et sa puissance de travail. David Hiler restera comme l’argentier qui a su redresser des finances cantonales à la dérive et réduire la dette, de 13 à 11 milliards. Mais les temps sont difficiles et après six exercices dans le noir, Genève plonge à nouveau dans le rouge. David Hiler le dit lui-même: avant de partir, il y a encore du pain sur la planche.

66


© Genève Tourisme

Pourquoi l’Etat de Genève renoue-t-il avec des déficits de fonctionnement? Dans le cadre de l’assainissement des caisses de pension de la fonction publique, nous devrons procéder à la fin 2012 à un versement extraordinaire de 800 millions de francs. D’autre part, nous avons des tâches prioritaires à mener à bien comme les réformes scolaires décidées par le peuple (rétablissement de l’école le mercredi matin et réforme du CO), la construction d’une nouvelle prison pour 2016 et celle du CEVA pour fin 2017. Les problèmes de sécurité, l’engagement de nouveaux policiers, le budget de la justice en passe presque de doubler suite aux réformes fédérales, pèsent également sur notre ménage. De plus, nos contributions aux autres cantons augmentent d’année en année, le tout sur fond de conjoncture internationale difficile. Genève en subit les contrecoups et les recettes fiscales du secteur bancaire sont en baisse.

D. Hiler: «Genève doit assurer le financement du CEVA, Halte de Carouge-Bachet.» © CEVA

Quels remèdes à cette situation? Il s’agit d’être extrêmement prudent sur toute nouvelle dépense. Il faudra sans doute décaler la réalisation de certaines lignes de tram, du nouveau palais de justice, du nouvel hôtel de police ou de bâtiments universitaires. Réduire les effectifs? Non, car après de gros efforts d’efficience réalisés ces dernières années, on risque des disfonctionnements de certains services. Toutefois il faudra sans doute examiner si le maintien de certaines prestations ciblées se justifie toujours, voir si on peut abaisser leurs coûts. De plus, en cas d’inflation, il n’est pas sûr que nous puissions systématiquement indexer les salaires. Après deux comptes déficitaires, et sans espoir de redressement pour le budget suivant, vous devrez actionner le frein à l’endettement, comme le prévoit la Constitution genevoise… Pour éviter ce scénario, il faudrait que les forces politiques du Grand Conseil se mettent d’accord sur des solutions de compromis. Mais dans le climat actuel, je doute qu’elles en aient la capacité. Le peuple devra donc choisir entre certaines coupes que nous lui proposerons et des augmentations d’impôts équivalant au même montant. 67


INTERVIEW

Les réformes scolaires: une priorité!

© Genève Tourisme/Charlotte Mareel

Ce contexte difficile vous incite à jeter l’éponge? Je n’avais jamais prévu de siéger plus que huit ans au Conseil d’Etat. Il est vrai cela dit que le contexte politicoéconomique s’est dégradé. Dans ces conditions, je ne suis pas certain de pouvoir assurer encore cinq ans à ce rythme si intensif, avec autant d’enthousiasme, de force et de sérénité, alors que la prochaine législature s’annonce aussi pénible sinon davantage que les précédentes. J’ai 58 ans. Mieux vaut partir en étant au top et en forme qu’en étant usé car, inévitablement, cette manière de vivre vous use.

Le sauvetage des caisses de pension publiques toujours, après la décision syndicale de lancer un référendum contre le projet de fusion de la CIA et de la CEH? C’est le plus grand dossier de la législature. L’assainissement sera supporté à raison de 45% par l’Etat et de 55% par les employés avec des diminutions de prestations et des hausses de cotisation à la clé. Les enjeux sont très importants et concernent 40’000 assurés. Il faut savoir que si nous ne répondons pas aux exigences fédérales de couverture au 1er janvier 2014, la CIA partira en faillite; les assurés seront transférés dans une autre caisse, mais à quelles conditions? Ce serait d’une gravité inouïe que de se retrouver dans une situation d’immobilisme à la genevoise, alors que les autres cantons confrontés au même problème ont réussi ce type d’opération. Mais le Grand Conseil a largement adopté le projet et je suis confiant. Vos autres grandes priorités? Je dois mener à bien la réforme de la caisse de pension des magistrats et du pouvoir judiciaire ainsi que le projet SCORE d’évaluation et de classification des fonctions. D’autre part, j’ai ouvert un gros débat sur la réforme de la fiscalité immobilière et de la fiscalité de la fortune. Les valeurs fiscales n’ont plus été réévaluées à leur valeur 68

© Etat de Genève/Gérard Chardonnens

Certains regrettent votre départ, à un moment délicat… Ce n’est pas un élu qui peut empêcher la détérioration du monde politique. C’est le monde politique lui-même qui doit se ressaisir. Cela dit, j’ai encore plus d’une année au Conseil d’Etat devant moi et de gros projets à faire aboutir.


© Etat de Genève/Gérard Chardonnens

réelle depuis cinquante ans à Genève. Résultat: des immeubles semblables peuvent être taxés sur 400’000 francs ou sur 2 millions, soit cinq fois plus, selon que la dernière vente est ancienne ou plus récente. Ce système fantaisiste n’est pas conforme au droit fédéral. En contrepartie il s’agit d’abaisser l’impôt sur la fortune, qui est le plus élevé de Suisse. Le nouveau système devra-t-il générer des recettes supplémentaires? Une partie des revenus pourrait contribuer à compenser les effets assez durs de l’abolition des statuts fiscaux, attendus à l’horizon 2017. Pour éviter une mise au banc de l’UE en matière de fiscalité des entreprises, la Confédération planche sur l’abandon de ces statuts qui permettent aux cantons de favoriser certaines entreprises (ndrl.: sociétés de domicile, mixtes, holdings). La bonne nouvelle, c’est que le nouveau système sera plus équitable, avec probablement un taux d’imposition unique pour toutes les entreprises. Ce taux, qui reste à définir, devrait, se situer en dessous de 15%, de manière à rester attractifs par rapport aux autres pays européens.

La construction du CEVA, un investissement prioritaire (concours d’espaces publics gare CEVA des Eaux-Vives)

© Genève Tourisme

© msv architectes urbanistes

Comment réagissez-vous à l’initiative socialiste demandant l’abolition des allégements fiscaux pour les entreprises à Genève? C’est une question marginale par rapport à celle des statuts fiscaux. Nous n’accordons que cinq ou six allègements par an alors que les statuts concernent 20’000 emplois et des recettes fiscales de plus d’un milliard de francs. Cette initiative n’est pas une bonne idée, mais elle offre l’opportunité de proposer un contre-projet permettant de recentrer notre politique d’allègement sur les entreprises les plus innovantes, les cleantech et les biotech. Dans ces domaines, Genève est relativement faible par rapport à Zürich et au canton de Vaud. En revanche, en ce qui concerne les quartiers généraux des multinationales, que nous devons conserver bien sûr, nous avons fait le plein. 69


INTERVIEW

Vos grandes réussites? • Redresser les finances publiques sans diminuer les prestations ni augmenter les impôts. Ce qui a conduit le Conseil d’Etat à une gestion plus collective des dossiers, à une réorganisation et à une modernisation de l’administration et à une transparence financière des plus exemplaires en Suisse. • Moderniser le système de ressources humaines, avec l’introduction de la possibilité de licencier. Je suis en train de généraliser l’évaluation périodique annuelle. • Réduire le taux d’absentéisme. Les absences de courte durée ont diminué de 10% et celles de longue durée ont été stabilisées à un niveau dans la moyenne suisse.

© Etat de Genève/Stefan Hunziker

• Remplacer la prime de fidélité par le 13e salaire, un système plus juste. • Je persiste et signe: baisser les impôts et offrir des déductions familiales élevées, ce qui a donné un bol d’air à la classe moyenne. D’autre part, nous sommes parmi les rares cantons à avoir adopté le splitting: si chacun gagne 100’000 francs par an dans un couple, ce dernier est taxé sur 200’000 francs mais avec un taux d’imposition de 100’000.

Comment l’historien que vous êtes juge-t-il la période actuelle; est-elle particulièrement délicate pour Genève? Nos problèmes et ceux de la Suisse restent marginaux par rapport aux pays environnants. Toutefois, nous sommes effectivement entrés dans une décennie plus difficile et devons nous préparer à un atterrissage en douceur. Les statuts fiscaux et le secret bancaire vont disparaître, car ils ne sont plus tolérés sur le plan international. Pour garder notre niveau de vie élevé, il faudra nous montrer extrêmement innovants. Nous en avons les moyens, notre région restant très compétitive et créative. Le plus grand danger à Genève vient de notre capacité à faire des psychodrames et à nous tirer une balle dans le pied… Notre véritable ennemi, c’est nous-mêmes. Qu’allez-vous faire, après? Je souhaite reprendre une activité professionnelle compatible avec une vie de famille paisible – j’ai une fille de sept ans. J’aimerais si possible œuvrer dans un domaine inédit pour moi, hors des cadres politiques institutionnels. Je suis tenté de m’engager pour des causes comme, pourquoi pas, celle de la protection des animaux. Où vous situez-vous aujourd’hui sur l’échiquier politique? Je reste un vert. Mais j’ai toujours été et reste un pragmatique, je ne crois pas aux utopies. Le développement durable est LA solution, mais en tenant compte de ses trois piliers, économique, social et environnemental. On pourrait me définir comme un social-démocrate suédois. Entretien G. Zuber

70

• Je pense avoir renoué un dialogue fécond avec les associations du personnel. Ce qui a évité l’explosion de certains conflits.

Des regrets? • Un grand regret, oui. Dans certains services, les collaborateurs ont l’impression d’être réduits à des appendices de l’ordinateur. Comment rendre leur travail plus attractif, plus motivant? Une partie de la révolution de l’administration est encore devant nous. • En 2009, dans l’euphorie de l’après-crise, le Parlement a gonflé mon projet de baisse d’impôt. J’aurais dû lui proposer une mouture plus modeste et plus ciblée… Il aurait également fallu être plus prudent en renonçant à certaines dépenses dans le cadre du projet de législature. • Et laisser plus de 11 milliard de dettes? «Pour réduire davantage la dette, qui a tout de même été allégée de deux milliards, il n’aurait pas fallu baisser les impôts des familles ni faire d’efforts de rattrapage en matière scolaire et de mobilité. Autrement dit, les conditions cadres se seraient dégradées. Donc, non, je n’ai pas de regret à ce niveau-là, d’autant plus qu’avec 44 milliards de PIB et des rentrées annuelles de plus de 8 milliards, Genève présente un ratio tout à fait acceptable.»


LA HAUTE COUTURE DE L’IMMOBILIER EN CROATIE

THE HAUTE COUTURE OF REAL ESTATE IN CROATIA

Pelagius SA a pour vocation d’accompagner sa clientèle dans la recherche d’un bien immobilier haut de gamme en Croatie. Jeune société genevoise, Pelagius existe déjà en Croatie. La parfaite symbiose de travail entre les sociétés suisse et croatienne permet une réactivité et un excellent professionnalisme. Pelagius vous ouvre les portes d’un pays splendide, au cœur d’une nature préservée et bénéficiant d’un positionnement stratégique au sein de l’Europe. Rencontre avec sa directrice, Diana Oblak, une polyglotte dynamique pour qui ce métier est une véritable vocation.

Pelagius SA has a mission of accompanying their clients in search of luxury properties in Croatia. Pelagius, with offices both in Switzerland and Croatia, creates the perfect alignment in work, allowing good reactivity and an excellent level of professionalism. Well positioned in Europe, Pelagius opens you the doors of a splendid country, in the heart of preserved nature. Meet the director, Diana Oblak, a dynamic polyglot, for whom her profession is a real vocation.

72


UNE PRISE EN CHARGE TOUT AU LONG DE VOTRE PROJET

SUPPORT AND SERVICE THROUGHOUT YOUR ENTIRE PROJECT

Pelagius est spécialisée dans la vente, la promotion et le Pelagius specializes in sale, promotion and développement d’immobilier en Croatie. Sa directrice, development of real estate in Croatia. The Diana Oblak connaît parfaitement le pays «nous proposons director, Diana Oblak, knows the country very à notre clientèle un portfolio exceptionnel qui se compose well «we offer our clients an exceptional portfolio de biens immobiliers de luxe avec des services à la carte». that consists of luxury real estate properties with Totalisant avec sa collègue la maitrise de 9 langues, la à la carte service». The young yet experienced jeune mais non moins expérimentée équipe de Pelagius team of Pelagius, with the knowledge of 9 lanprendre en charge l’ensemble de la procédure de guages, takes care of the entire sales procedure, as la vente et de l’après-vente. «Nous nous démarquons well as after-sales service. «We differentiate ourselves d’autres sociétés immobilières en offrant des services from the other real estate companies by providing après la remise des clés: Nettoyage, les services excluthe service after giving out the keys: housekeeping, sifs d’un chef, jet privé ou de nombreuses autres exclusive services of a chef, private jet or other multipossibilités sur demande». ple possibilities upon request.»

73


UNE CONNAISSANCE POINTUE DE LA CROATIE

SPECIALIZING IN CROATIA

Pelagius is a strategic intermediary between international investors and Croatia. Not limiting to perfect Pelagius est un intermédiaire stratégique entre les knowledge of Croatia but also passion for this culture investisseurs internationaux et la Croatie. En effet, la are the key references in daily operations. Diana parfaite connaissance de la Croatie mais aussi l’amour Oblak expresses her immediate love for this culture de cette culture sont des références de tout premier since she stepped on Croatian land for the first ordre. Diana Oblak exprime son coup de cœur dès le time «Croatia is a magnificent country. The coast premier pied posé sur la terre croatienne «la Croatie est has remained pristine. Croatia is entering in the un pays magnifique. La côte est restée sauvage et préserEuropean Union in 2013 and is expecting to vée. La Croatie rentre dans l’Union Européenne en 2013 et have a considerable development in tourism promet d’être un pays avec un développement significatif and real estate.» dans le domaine de l’immobilier et du tourisme».

Pelagius garantit la sécurité comme fondement des Pelagius guarantees security as one of the fundamenvaleurs de l’entreprise: une équipe d’avocats tratal values of the company: two teams of lawyers, in vaille sur Genève et en Croatie afin de garantir une Geneva and in Croatia, work in order to guarantee satisfaction totale à la clientèle et une sérénité dans the complete satisfaction of clients and serenity for un cadre de vie idyllique. an idyllic lifestyle.

74


UNE CLIENTÈLE RENOMMÉE ET INTERNATIONALE

A RENOWNED AND INTERNATIONAL CLIENTELE

La Croatie, pays qui se développe économiquement Croatia, a country that has been economically depuis une décennie, est une destination de choix. developing since a decade ago, is a destination «Nous visons une clientèle suisse mais la clientèle russe of the right choice. «We aim at a Swiss clientele but reste la clientèle la plus importante pour Pelagius. Les the Russian clientele remains the most important russes (et l’Europe de l’Est) ont compris toute l’imporone for Pelagius. Russians (and the Western Europe) tance de ce placement en Croatie. Nous voudrions have already realized all the importance of this montrer ces aspects aux suisses et aux autres pays placement in Croatia. We would like to show these pour que eux aussi, commencent à investir dans ce aspects to the Swiss people and the other nationalities pays merveilleux.» explique Diana Oblak. De la so that they start investing in this marvelous country as maison individuelle luxueuse au programme immowell.» explains Diana Oblak. From an outstanding indivibilier avec équipements tout confort, Pelagius dual house to a residence project with all the comfort vous ouvre les portes d’un royaume faste et éclafacilities, Pelagius opens you the door to a prosperous and tant. La maison de vos rêves, et bien plus encore, bright kingdom. The house of your dreams, and even more, n’attend plus que vous… is only waiting for you…

PELAGIUS SA Rue Rousseau 5 • CH-1201 Genève • Suisse Tél. +41 (0) 22 732 31 37 • info@pelagius-suisse.com www.pelagius-suisse.com 75


Agence Immobilière Gérard PALEY & Fils SA Ch. de Chantefleur 9 | CH-1234 Vessy Tél. + 41 22 899 18 00 | Fax + 41 22 899 18 02 Portable + 41 79 286 47 35 | Site: www.gpaley.ch

UN INTERLOCUTEUR PRIVILÉGIÉ DANS L’IMMOBILIER DE PRESTIGE L’agence immobilière Gérard Paley & Fils SA, fondée en 1976, est spécialisée dans le courtage et la promotion, sur le segment très spécifique des propriétés de prestige. Maisons les pieds dans l’eau, propriétés d’agrément dans la campagne genevoise, hôtels particuliers ou appartements dans les plus beaux quartiers de Genève, les perles rares, introuvables ailleurs, composent le portefeuille de l’agence. Philippe Paley, qui a repris les rennes de l’entreprise familiale, nous a expliqué les règles particulières qui régissent ce marché.

76


TROUVER LA PROPRIÉTÉ INTROUVABLE… Spécialiste de l’immobilier de prestige, l’agence Gérard Paley & Fils dispose d’une sélection de maisons, appartements, immeubles, et terrains bénéficiant d’une situation privilégiée sur le canton de Genève. L’agence réalise également ses propres développements, de l’achat du terrain à la remise des clés, en passant par toutes les phases de la construction et en opérant la commercialisation exclusive. Cette expertise l’amène parfois à piloter des opérations pour le compte de particuliers qui souhaitent optimiser la valeur de leur terrain et faire fructifier leur patrimoine immobilier.

UNE ESTIMATION EN ACCORD AVEC LE PRIX DU MARCHÉ Une situation privilégiée, l’authenticité, la qualité architecturale, le charme et un prix en accord avec le marché sont les éléments déterminants qui amène l’agence Gérard Paley & Fils à sélectionner et à retenir un bien à la vente. Fort de 17 ans d’expérience sur le très singulier marché immobilier genevois, Philippe Paley réalise des estimations fiables, qui garantiront la vente du bien dans un délai réaliste, soit 6 à 12 mois pour les propriétés d’exception.

DISCRÉTION, RAPIDITÉ ET EFFICACITÉ La discrétion absolue, l’écoute, la courtoisie et le temps consacré aux vendeurs et aux acheteurs sont des règles intangibles qui caractérisent le secteur de l’immobilier haut de gamme et qui valent à l’agence Gérard Paley & Fils sa notoriété et la confiance sans faille que lui accorde ses clients. Ainsi, Philippe Paley suit sa clientèle de A à Z, d’abord en trouvant le bien recherché, qu’il soit sur le marché officiel ou sur le marché officieux, puis en facilitant des différentes démarches financières, administratives, juridiques, fiscales… Interlocuteur unique, parfaitement informé de l’ensemble des éléments du dossier et joignable en permanence, Philippe Paley offre un service exclusif à sa clientèle, basé sur les valeurs qui le distinguent, à savoir la rapidité et l’efficacité.

77


INTERVIEW

NICOLAS PICTET «LA PLACE FINANCIÈRE A ENCORE UN RÔLE CLÉ POUR L’ÉCONOMIE TOUT ENTIÈRE» Nicolas Pictet, Président de l'Association des Banquiers Privés Suisses, est un homme entendu et respecté sur la place financière suisse. Il revient sur les évolutions que cette dernière doit entreprendre afin de rester compétitive sur le plan mondial.

78


Comment jugez-vous l’état actuel de la place financière suisse? Je crois que rarement dans le passé les pressions politiques sur la place financière suisse ont été aussi élevées qu’aujourd’hui; pressions de l’étranger, Union européenne et USA notamment, pressions internes aussi. Plus largement je crois que rarement dans le passé et en tous cas jamais au cours des 30 dernières années la place financière suisse n’a vécu une période aussi mouvementée qu’aujourd’hui. Comme j’ai déjà eu l’occasion de le dire à plusieurs reprises, les causes en sont multiples. C’est leur apparition simultanée et la rapidité des événements qui me préoccupent. Nous faisons face à trois problèmes principaux: • Une conjoncture extrêmement délicate, • conséquence de la dette dans les pays • industrialisés et du vieillissement de la population;

© SVLuma / www.fotolia.com

• Une avalanche de changements législatifs et • réglementaires (je tiens à souligner à ce propos • que les modifications du secret bancaire, pour • préoccupantes qu’elles soient, ne sont de loin pas • la seule mutation à laquelle nous devons faire face); • Une monnaie forte, le franc suisse, dans laquelle • s’expriment nos coûts, alors que la majeure partie • de nos recettes sont en monnaies étrangères qui • se déprécient.

En quoi la gestion de fortune est-elle déterminante pour l’avenir de notre pays? La gestion de fortune est importante pour la Suisse: de la santé de la place financière dépend celle du pays tout entier. La gestion de fortune privée et d’avoirs institutionnels a généré en 2010 des revenus bruts de plus de CHF 30 milliards. C’est plus de la moitié du total des revenus des banques suisses. La gestion privée en représente presque la moitié en chiffres ronds. C’est donc près d’un quart de ces revenus bruts. Il faut rappeler encore que, selon une étude publiée par l’institut de recherche BAKBASEL, le secteur financier a contribué à près d’un tiers de la croissance du PIB suisse durant les 20 dernières années et ce malgré deux crises financières pendant cette période. Il a été le principal acteur de l’économie suisse avec une croissance réelle moyenne de 3.5% par an, contre 2.4% pour l’ensemble de l’économie. 79


INTERVIEW

Selon la même statistique, le secteur financier génère au total, en comptant les effets induits, une création de valeur de près de CHF 90 milliards, soit presque un cinquième de la création de valeur globale de l’économie suisse. Pris pour lui-même, le secteur bancaire représente environ 8% du PIB. Le Conseil Fédéral n’a pas dit autre chose dans sa dernière étude consacrée à la place financière. Répondant à un postulat du Conseiller aux Etats Graber, notre Gouvernement a rappelé qu’au sein du secteur bancaire, la création de valeur provient à hauteur de 40% de la banque privée. Ces chiffres doivent faire réfléchir.

En dehors de l’emploi et des retombées fiscales, quels sont les autres impacts sur l’économie? Au-delà de son importance directe, sous forme d’emplois ou de retombées fiscales, la place financière a encore un rôle clé pour l’économie tout entière. Elle participe en effet aux bas taux d’intérêts dont nous jouissons. Grâce à ces taux bas, nos entreprises et les ménages peuvent se financer à meilleur compte; les premières sont donc plus compétitives et les seconds jouissent d’un meilleur niveau de vie. Le savoir-faire, la masse critique engendrée par la gestion de fortune permettent aussi aux entreprises comme aux particuliers d’accéder à une technologie de pointe lorsqu’ils veulent réduire leurs risques ou plus largement procéder à des opérations complexes. La gestion de fortune permet enfin à notre pays d’être plus autonome, moins vulnérable à des secousses économiques comme celles que nous avons connues il y a peu. Elle permet aux banques de diversifier leurs revenus et donc d’être plus solides. 80


Nous sommes ainsi moins tributaires de créanciers étrangers et moins soucieux des conséquences de leur attitude sur l’économie d’un pays. Celles et ceux qui dénoncent cette industrie comme génératrice d’un coût de la vie plus élevé pour tous ou qui la combattent pour des motifs idéologiques feraient bien de s’en souvenir. La prospérité n’a jamais nui à personne. Il suffit de regarder autour de nous pour voir les effets désastreux de l’avoir oublié.

Pour parvenir à maintenir une certaine prospérité, il existe un seul moyen: être concurrentiel… L’industrie financière, et la gestion de fortune n’y fait pas exception, est une industrie globalisée. Tous les professionnels de la planète, toutes les places financières de ce monde, se battent pour une part de marché. C’est une industrie d’exportation pour laquelle l’accès aux marchés est primordial. C’est enfin une industrie de services, basée sur la confiance, sur beaucoup d’intangibles, qui ne sont pas tous maîtrisables par les prestataires eux-mêmes. J’ai le regret de dire que ces caractéristiques semblent avoir été oubliées. Nous devons nous réveiller. D’une part, nous avons besoin d’accéder aux marchés. Les dernières initiatives législatives européennes, voire américaines, nous préoccupent. Il est indéniable qu’une tendance protectionniste se dessine. La récente directive européenne sur les gérants de fonds alternatifs, les projets de directives sur les fonds classiques ou plus largement sur la protection des investisseurs, en témoignent. Aux Etats-Unis, le projet FATCA sur l’identification et la taxation des contribuables américains dans le monde entier en est aussi une illustration. D’autre part, nous avons besoin d’une législation concurrentielle. Nous devons modifier nos lois dans un grand nombre de domaines pour rendre la Suisse plus compétitive. Législation concurrentielle veut aussi dire compréhensible par l’étranger, compatible avec les standards internationaux, mais sans excès. A ce propos, nous déplorons que la FINMA n’ait pas perçu la dimension concurrentielle de notre environnement réglementaire. Gestion institutionnelle, administration de fonds de placement, fourniture de services de dépôt sophistiqués sont autant de pistes que nous souhaitons emprunter pour développer la place financière et renforcer notre compétitivité. Sans une adaptation de nos lois, sans un soutien de nos autorités nous ne pouvons y arriver. Nous n’avons pas l’éternité devant nous. D’autres sont à l’affût et on sait qu’un marché perdu l’est souvent pour longtemps.

12 rue du Général-Dufour • CH-1211 Genève 11 Tél. +41 (0) 22 807 08 04 • Fax +41 (0) 22 320 12 89 www.swissprivatebankers.com 81


ALAIN FREYMOND – FERNAND GARCIA

BBGI GROUP SA CÉLÉBRE 10 ANS DE SUCCÈS GRÂCE À UN PROFIL UNIQUE EN SUISSE

82


Qu’est-ce qui vous a motivé en 2002 à créer BBGI Group? Après une carrière exceptionnelle auprès de Pictet &Cie débutée en 1987 dans l’équipe institutionnelle, nous avons eu envie de mettre notre expérience et nos compétences au service de clients en quête d’une nouvelle forme d’indépendance d’esprit, de modèles de gestion alternatifs, innovants, performants et plus adaptés à un environnement économique et financier en permanente mutation. Nous avions clairement le sentiment à ce moment-là que les équilibres internationaux étaient sur le point de changer, offrant aux investisseurs de nouvelles perspectives fantastiques, mais aussi de nouveaux risques inconnus à contrôler. Nous avons donc créé en 2002 une société de gestion d’actifs portée par une vision non consensuelle des marchés, centrée sur une capacité d’action et de réaction supérieure et disposant d’une adaptabilité optimale aux nouvelles exigences des investisseurs, qui est encore unique en Suisse à ce jour sous de nombreux aspects.

M. Fernand Garcia et M. Alain Freymond

Il fallait être passionné pour relever un tel défi pendant cette décennie? Dans un monde de la finance bouleversé par des changements réglementaires fréquents et dans lequel les opportunités de placement font trop souvent place à des périodes d’incertitude ou de pertes boursières, il fallait effectivement être animé par une passion pour l’investissement et le contrôle des risques pour vouloir innover. En tant que véritables entrepreneurs et seuls actionnaires de la société, nous garantissons son indépendance d’action et même si nous dirigeons encore toutes les activités d’investissement, nous avons su nous entourer de collaborateurs professionnels partageant notre passion pour l’investissement et le service à la clientèle, qui assurent notre développement à long terme. Un esprit d’entrepreneur et une véritable passion pour l’investissement sont finalement des qualités rares et pourtant indispensables dans le monde de la finance actuel.

Qu’est-ce qui rend BBGI Group unique en 2012 dans un marché aussi compétitif? Sur le plan organisationnel d’abord, dans un monde où la plupart des services financiers sont consolidés et organisés verticalement au sein de mêmes entités, BBGI Group présente un modèle alternatif très performant et efficace. Une organisation plus horizontale fondée sur l’optimisation des compétences. Notre activité est exclusivement centrée sur la gestion discrétionnaire de mandats et sur le conseil en placements, mais nos clients peuvent aussi bénéficier de nos services, notamment en matière d’investissements immobiliers dans notre pays et à l’étranger. 83


En attribuant un mandat de gestion à BBGI Group, nos clients conservent le choix de leur banque dépositaire. Une telle organisation offre une plus grande souplesse, mais surtout un bien meilleur service global à nos clients. BBGI Group est un des rares gérants indépendants actif principalement dans la gestion institutionnelle offrant aussi à sa clientèle privée des services de gestion directement inspirés de la rigueur institutionnelle en matière de construction de portefeuille et de gestion des risques. Des processus de gestion rigoureux, couplés à des techniques de contrôle du risque innovantes, améliorent grandement le degré de confiance de nos clients. BBGI Group est aussi l’un des très rares gérants indépendants directement soumis à la surveillance de la FINMA (Autorité de Surveillance des Marchés Financiers) comme le sont les banques ou les assurances.

10 ans de succès et des performances à la hauteur de vos espérances? Oui, car notre philosophie de gestion est à l’image de notre emblème: l’ours (bear) et le taureau (bull), symbole d’un processus de gestion en adaptation constante aux différentes phases boursières et cycles financiers. Nous conseillons les investisseurs dans la gestion, la planification, l’implémentation et le suivi de leurs placements avec des solutions adaptées aux changements économiques ou financiers par une gestion réellement active des stratégies de placement. Grâce à cette approche nous avons régulièrement aussi bien pu faire croître les avoirs de nos clients que les préserver en période d’incertitude. Notre philosophie et nos concepts de gestion se distinguent ainsi de ceux proposés par d’autres acteurs. BBGI Group est ainsi clairement la meilleure alternative pour tout investisseur à la recherche de compétences spécifiques ou complémentaires à celles de leurs partenaires actuels.

Vous gérez par ailleurs 8 fonds de placement suisses, leurs résultats sont-ils aussi satisfaisants? Nous avons effectivement créé notre gamme de fonds 100% gérés par BBGI Group dès 2003. Nous sommes aujourd’hui fiers de souligner que 75% de nos fonds surperforment depuis leur origine. Un ratio rarement vu dans la plupart des établissements financiers en Suisse, qui démontre la compétence des équipes de gestion de BBGI Group dans des domaines aussi divers que les actions suisses, les matières premières ou les énergies alternatives. A titre d’exemple, nous avons lancé en 2005 le premier fonds suisse investissant dans les matières premières. Aujourd’hui, ce fonds est l’un des meilleurs au monde et enregistre une performance de +56.3% (6.6%/an), alors que l’indice S&P Goldman Sachs des matières premières reste en territoire négatif (32.3%). Ce fonds surperforme aussi les actions internationales en hausse de +24% sur la même période. C’est un véritable exemple de l’efficacité du modèle de gestion de BBGI Group (voir graphique au centre). 84


La crise financière appelle un retour aux valeurs éthiques, qu’en est-il chez BBGI? Notre culture d’entreprise est basée sur le respect de principes qui ont forgé notre identité et témoignent de notre volonté de privilégier les stratégies de développement à long terme. Nous nous inscrivons ainsi dans la durabilité, tant en matière de stratégie de placement, que dans la volonté de créer des partenariats responsables et durables avec nos clients et collaborateurs. En acteur responsable, BBGI Group est particulièrement attentif à sa réputation et aligne ses intérêts sur ceux de ses clients; créer un climat de confiance durable est ainsi un gage de pérennité. Par ailleurs, nous avons également apporté une contribution concrète sur le plan financier en créant les seuls indices de performance éthique sur le marché suisse des actions, offrant de ce fait de nouveaux outils de référence ambitieux d’un point de vue éthique, mais aussi performants à long terme et accessibles sous la forme de mandats de gestion. La surperformance de ces concepts depuis 1999 est d’environ +5%/an (voir graphique ci-dessus).

La place financière se réinvente, comment voyez-vous ces dix prochaines années?

BBGI GROUP SA Alain Freymond & Fernand Garcia Rue Sigismond Thalberg 2 • CH-1201 Genève Tél. +41 (0) 22 595 96 11 • Fax +41 (0) 22 595 96 12 www.bbgi.ch

Effectivement la place financière devra faire preuve de créativité pour s’adapter à un environnement en forte mutation. En ce qui nous concerne, nous sommes heureux d’avoir très rapidement adapté notre organisation aux exigences d’une surveillance directe de la FINMA depuis plus de 5 ans pour préparer efficacement notre organisation aux défis de demain. A l’avenir, notre développement reposera encore sur notre dynamisme, notre passion pour l’investissement et la gestion active, sans conflit d’intérêt, où croissance et préservation du capital apporteront sécurité et satisfaction à nos clients grâce à une flexibilité unique et un service individualisé que seule une entité à taille humaine totalement dévouée au bien-être de ses clients pourra garantir. L’innovation restera un facteur déterminant à l’image de notre approche tactique 0-100 dont l’efficacité dans des marchés difficiles sera encore plus recherchée. Nous envisageons donc l’avenir avec enthousiasme, responsabilité et confiance. 85


Route de Chêne 36 • CH-1208 Genève Tél. +41 22 849 64 04 • Fax +41 22 849 61 00 assetdevelopment@spg.ch • www.spgasset.ch

SPG ASSET DEVELOPMENT

« NOUS CONSTRUISONS. NOUS RÉNOVONS. NOUS CRÉONS DE LA VALEUR. NOUS PRÉSERVONS LA PLANÈTE». Dominique Bakis-Métoudi, directrice du service Asset Development pour SPG, coordonne une équipe ultra spécialisée portée par la passion de construire et de rénover. La collaboration avec des professionnels partenaires permet un pilotage efficace avec, en arrière-plan, le puissant soutien logistique du groupe SPG. Chaque année, une dizaine d’opérations sont suivies de A à Z. Consciente de ses responsabilités à l’égard de la planète, elle met un accent particulier sur la protection de l’environnement. Retour avec Dominique Bakis-Métoudi sur les projets phares de SPG Asset Development. St Georges Center

86


L’immeuble St Georges Center, un bâtiment Minergie aux courbes futuristes A deux pas du grand théâtre et du musée d’Art Moderne et Contemporain, un vaisseau amiral s’installe dans l’un des quartiers les plus vivants de Genève. 8’500 m2 de surfaces de bureaux sont réparties sur 7 étages offrant des espaces cloisonnés ou libres selon les préférences. Ce splendide et atypique bâtiment a fait l’objet d’un concours d’architectes. 7 bureaux d’architectes suisses, européens et américains ont été invités à repenser l’enveloppe de ce bâtiment administratif. Le bureau d’architectes berlinois, Sauerbruch Hutton, lauréat de ce concours, a proposé de remplacer les façades plates du vieil immeuble par des courbes de verres voluptueuses. Cet immeuble, classé Minergie, est réalisé avec des panneaux solaires et photovoltaïques et bénéficie, pour l’éclairage de façade, d’une consommation d’énergie peu coûteuse, grâce à l’utilisation de LED situées à l’intérieur du bâtiment et éclairées de 23h à 1h.

Amandolier de nuit

Amandolier, la force de l’art Mariage de la forme et de la fonction, de l’enveloppe et du contenu, de l’intervention architecturale avec l’environnement végétal et de l’art avec l’urbanisme: le projet Amandolier est unique en bien des aspects. Son jardin a fait l’objet d’un concours international, remporté par le bureau TER. Son architecture se démarque par sa transparence, ses façades de lumière et son jardin évolutif. Il témoigne d’un art de vivre et de travailler dans un contexte qui invite à la méditation. Son jardin foisonne de verdure et est le résultat d’une création humaine où l’architecte paysagiste est parvenu à conjuguer les plantations, les murs végétaux avec des figures en corten. Il en devient un pôle d’attraction incontournable avec une brume tantôt discrète, tantôt envahissante symbolisant la maîtrise tentée par l’homme et la liberté reprise par les éléments.

Jardins de l’Amandolier

Amandolier éclairage drapeau suisse lors de la coupe du monde de football 2008

Le patio de Frontenex, un joyau dans la nuit Le patio de Frontenex est un défi architectural de taille, un grand défi pour une petite taille… L’objectif était de concevoir un immeuble administratif et résidentiel dans une cour, créer un lieu où l’on puisse profiter d’un calme propice au travail comme à la détente. Pascal Anderegg, Daniel Rinaldi et leur associé Benoît Frignani vécurent une expérience d’immersion totale. Le projet s’est attaché à la valorisation de surfaces constructibles urbaines. SPG Asset Development souhaitait que le patio de Frontenex soit un lieu de vie emblématique. Le choix d’une architecture industrielle s’est imposé. Le gabarit harmonieux de l’immeuble ainsi que les toitures plates, végétalisées et les façades d’ardoise, de verre et de métal, confèrent à l’ensemble une élégance toute urbaine. Grâce à l’architecte paysagiste Denogent, les végétaux de toute taille ont conquis les abords du bâtiment, ses cours et sa toiture. Architectes et ingénieurs sont parvenus à réduire la consommation énergétique du bâtiment sans rien sacrifier de son confort. L’air est renouvelé au moyen d’un système de ventilation à double flux, l’isolation des façades et du toit est optimale et l’immeuble a obtenu le label Minergie. Tel un joyau dans la nuit, le patio de Frontenex s’inscrit dans une lignée d’immeubles emblématiques qui marqueront le XXIe siècle genevois.

St Georges Center, intérieur

Patio de Frontenex


PRISMINVEST SA

COHÉRENCE ET PERFORMANCE!

88


Fondée en 2000, par Michel Donegani et Marc Zosso, Prisminvest SA est une société de gestion de fortune indépendante agréée par l’autorité de surveillance des marchés financiers (FINMA). Active dans la gestion de placements collectifs de capitaux, Prisminvest compte parmi ses clients des caisses de pensions suisses et européennes, des banques privées et assurances suisses et européennes ainsi que des Familly Offices, Tiers Gérants ainsi que des clients privés.

RÉUNIR DES VOLONTÉS, DES FORCES ET DES COMPÉTENCES…

RASSEMBLER DES FEMMES ET DES HOMMES DE GRANDES QUALITÉS…

Lorsque Michel Donegani et Marc Zosso unissent leurs Prisminvest exige de ses collaborateurs des expériences, ils visent à concevoir et à proposer une qualités aussi bien professionnelles que personforme de gestion de capitaux innovante à l’intention nelles: éthique et loyauté, curiosité et ouverture des investisseurs institutionnels. Très rapidement, quatre d’esprit, connaissance des marchés, capacité grandes caisses de pensions soutiennent leur projet d’analyser et d’apprécier, respect des critères et en participant au capital car ils sont séduits par la règles internes exercés avec indépendance d’esprit, totale indépendance de Prisminvest face aux acteurs capacité de partager l’acquis et de travailler en des marchés financiers. équipe pluridisciplinaire.

COMPOSER ENSUITE LES PORTEFEUILLES PRISMINVEST… A l’instar d’un grand chef de cuisine qui trouve et assemble divers ingrédients, parfois insoupçonnés, pour créer des équilibres forts, offrir des goûts structurés, composer des saveurs enrichies, Prisminvest concocte des assemblages de différents styles de gestion, et donne naissance à des portefeuilles équilibrés, solides et performants. Un métier spécifique où la technicité s’enrichit de l’expérience et de la maturité de ceux qui l’exercent. Une sorte d’exclusivité dont les investisseurs bénéficient directement.

…ET CONTRIBUER À L’HARMONIE DES ALLOCATIONS D’ACTIFS DE SES CLIENTS Prisminvest propose une philosophie d’investissement par la construction d’un portefeuille sur mesure, en fonction des objectifs et contraintes particuliers à chaque client.

UNE SPÉCIALISATION DANS LES MARCHÉS ÉMERGENTS ET LES HEDGE FUNDS Avec son premier fonds en actions chinoises en l’an 2000 déjà, et son premier fonds en actions des pays du BRIC (Brésil, Russie, Inde, Chine) en 2004, Prisminvest a acquis une expérience significative dans ces marchés d’avenir.

CONTACTS PRISMINVEST SA Route de la Longeraie 7 • Case Postale 2098 1110 Morges 2 • Suisse Tél +41 21 804 69 99 • Fax +41 21 804 69 98 info@prisminvest.ch • www.prisminvest.ch 89


BANQUES

LA FINANCE: POUMON ÉCONOMIQUE INDISPENSABLE

© Genève Tourisme

Offrant tous les avantages d’une grande métropole européenne, sans les inconvénients liés à une forte densité de population, Genève est assurément la ville d’Europe la mieux située et la plus attractive pour développer des activités à haute valeur ajoutée et installer la direction générale d’une entreprise multinationale. Notamment pour le secteur bancaire qui est omniprésent dans les murs de la cité de Calvin.

90


UBS Acacias, Genève © Tiero / www.fotolia.com

Hans-Ulrich Doerig, président du Conseil d’administration du Credit Suisse Group, promet de belles perspectives d’avenir à la place financière helvétique. «En comparaison avec d’autres pays, le secteur financier suisse a bien géré la crise et bien résisté à la pression internationale», explique Hans-Ulrich Doerig. Dans son tour d’horizon, il insiste sur la nécessité d’instaurer des règles globalement plus strictes dans le secteur financier, mais rejette toute réglementation spéciale réservée aux grandes banques suisses. «De telles mesures ne manqueraient pas de pénaliser l’économie nationale.» Et de rappeler: Actives dans le monde entier, les banques spécialisées dans la clientèle entreprises et l’investissement sont les piliers du paysage bancaire helvétique, notamment grâce au modèle intégré avec répartition internationale des revenus et des risques. Sans ces banques, les exportations suisses et l’attractivité du pays pour les entreprises internationales auraient énormément souffert, sans parler de l’excellent niveau de formation, de la relève du management pour les tiers et du bon fonctionnement des infrastructures financières. Le fait qu’au cours des dernières années, les grandes banques suisses aient joué dans le monde un rôle de pionnier avec leur modèle de banque universelle apparaît aujourd’hui comme un atout d’une importance stratégique capitale: ce modèle combine les trois secteurs Investment Banking, Private Banking et Asset Management; il est envié par la concurrence et copié, autant que possible, à l’étranger.»

© Studio DER / www.fotolia.com

STABILITÉ ET RAYONNEMENT Dans une publication, le Credit Suisse rappelle également que le Credit Suisse et UBS sont, rien que par leur taille, de véritables piliers de l’économie suisse. Ces deux grandes banques proposent une gamme complète de services dans les domaines de l’intermédiation financière traditionnelle, de la gestion de fortune et de la banque d’investissement. Sans ces services, le bon fonctionnement de l’économie réelle, notamment des branches exportatrices, ne serait pas assuré. Le secteur financier, et avec lui les grandes banques, joue donc un rôle de charnière. De plus, étant donné leur masse critique, les grandes banques participent largement à l’infrastructure des marchés financiers, au développement de processus, à l’innovation et au capital humain. Au final, leur importance économique pour la Suisse se résume par un chiffre: «40%». En effet, elles produisent environ 40% de la valeur totale créée par les banques, elles versent en moyenne 40% environ des impôts acquittés par les banques, emploient plus de 40% des collaborateurs du secteur bancaire suisse et représentent 40% du marché bancaire national. La place bancaire suisse se caractérise par une structure duale. 91


On distingue grosso modo les établissements à orientation nationale (banques cantonales, banques Raiffeisen, banques commerciales, banques régionales et caisses d’épargne) et ceux à vocation internationale (grandes banques, banques opérant en Bourse, banques privées et banques étrangères). Alors que les premiers sont principalement actifs dans les opérations d’intérêts, les seconds se concentrent avant tout sur la gestion de fortune globale et l’investment banking. Les grandes banques sont des banques universelles actives dans le monde entier, et ni le marché national ni les marchés internationaux ne sauraient s’en passer. Leur part de marché est toutefois nettement plus faible en ce qui concerne les opérations en Suisse (41%) que les affaires avec les clients étrangers (82%). La création de valeur et l’emploi sont les principaux critères permettant de cerner l’importance économique des grandes banques. Par ailleurs, le produit des impôts et l’impact sur la balance courante ont aussi une importance économique nationale.

Banque centrale eur opéenne (BCE)

Et Genève est le cœur évident de cette réussite du domaine bancaire. La plupart des banques mondiales y ont une succursale et y développent des activités d’importance capitale. Le site officiel de la ville ne manque pas de rappeler qu’aujourd’hui Genève est classée au sixième rang des principales places financières dans le monde et au deuxième rang en Suisse. Elle occupe même la première place en matière de gestion de fortune privée. Genève gère plus de la moitié des capitaux étrangers placés dans le pays et 27% de la fortune off-shore (fortune placée à l’étranger) privée dans le monde. Genève joue également un rôle de première importance dans le négoce et le financement du commerce mondial. Plus de 500 sociétés de trading sont basées ou représentées à Genève. Près de 140 établissements bancaires, dont 60 étrangers, sont basés à Genève. En outre, le secteur financier compose près d’un quart du produit intérieur brut (PIB) cantonal. Par ailleurs, plus de 34’000 personnes travaillent pour le secteur financier genevois. Le secteur bancaire contribue ainsi grandement à la qualité de vie et à la stabilité économique © SVLuma / www.fotolia.com de la ville.

92


Liveyour passion

with Classics Manufacture

L’innovation et la qualité sans compromis sont les principes fondamentaux de Frédérique Constant. Conduits par une passion inégalée pour la précision et l’esthétique, nos horlogers fabriquent des gardes-temps genevois contemporains, au design classique et d’une valeur exceptionnelle. Plus d’informations au +   , info@macher-sa.ch . w w w.frederique-constant.com


La Fiduciaire Franco-Suisse

Comptabilité - Révision - Audit - Transmission - Conseils Spécialiste en relations et implantations Franco-Suisses

www.fiduciaire-jfpissettaz.com

6, avenue du Pré Félin FR-74940 ANNECY-LE-VIEUX Tél. 00 33 (0)4 50 64 00 22 annecy@jfpissettaz.com

14, rue de la Corraterie CH-1211 GENEVE 11 Tél. 00 41 (0)22 312 18 50 geneve@jfpissettaz.com

A N N E C Y- L E - V I E U X - A R C H A M P S - B E S A N Ç O N - B U C A R E S T - C A N N E S - C H A M B É R Y - C H A M O N I X - C H Â T E L C O U R C H E V E L - F AV E R G E S - G E N È V E - LY O N - P O N TA R L I E R - S C I O N Z I E R - T H O N O N - L E S - B A I N S - T U N I S


JEAN-FRANCOIS PISSETTAZ,

UN CONSEILLER AVISÉ Entre la France voisine et la Suisse, Jean-François Pissettaz, expert-comptable diplômé, expert judiciaire, réviseur agréé et membre de la Compagnie des Conseils et Experts Financiers, emploie son temps à assister les chefs d’entreprises. Installé de part et d’autre de la frontière depuis de très nombreuses années, il est reconnu comme le spécialiste des relations francosuisses. C’est dans ce cadre qu’il a obligatoirement été amené à se spécialiser et à développer un nouveau savoir-faire qui fait aujourd’hui référence: le rapprochement et la transmission d’entreprises.

Vous êtes sans aucun doute l’interlocuteur privilégié des chefs d’entreprise et c’est tout naturellement que vous avez souhaité élargir vos compétences pour accompagner vos clients de la création à la transmission de leur entreprise. En effet, notre métier nous permet d’avoir une connaissance approfondie, voire intime de l’entreprise et de son dirigeant. C’est pourquoi nos clients se tournent vers nous dans le cadre de leurs projets, soit de croissance externe, soit de transmission. J’ai donc souhaité que nous nous structurions pour apporter à nos clients tout l’accompagnement nécessaire au franchissement de ces étapes importantes dans la vie d’une entreprise. Cela a nécessité des formations, de l’organisation, de la spécialisation pour aller au-delà de notre métier de base et ainsi être à même de maîtriser les techniques de valorisation mais aussi les montages financiers, juridiques et fiscaux.

En quoi consiste cet accompagnement? Plusieurs réponses à votre question. En effet, nous adaptons notre mission en fonction de la volonté et du profil du repreneur et/ou du vendeur. Certains clients nous demandent de les accompagner dans la réalisation de leur croissance externe, la recherche d’entreprises cibles, l’audit comptable, fiscal, social de celles-ci, leur valorisation et les business plans intégrant l’apport d’activité. Nous pouvons également proposer nos services pour rechercher les capitaux ou les partenaires nécessaires à la réalisation d’une croissance externe. Pour les dirigeants souhaitant transmettre leur entreprise, nous allons nous attacher à trouver la solution la meilleure au niveau fiscal.

Votre présence en Suisse et en France constitue-t-elle un atout supplémentaire? Pour être proche de nos clients, notre action se veut résolument régionale et nous connaissons le poids économique de la région franco-valdo-genevoise au cœur de laquelle nous opérons. Nous avons constitué un réseau de part et d’autre de la frontière et nous savons combien les opportunités de rapprochement et de croissance externe existent dans notre région où bon nombre de dirigeants ont compris l’intérêt de l’économie transfrontalière. C’est donc avec des confrères, des professionnels de la transmission, des avocats, des notaires, des banques que nous travaillons au quotidien pour faire aboutir les projets de nos clients. Notre volonté est d’apporter notre expertise et notre expérience, fruit de la passion que nous avons de l’entreprise mais aussi de l’envie de voir nos clients et notre région s’intégrer dans une dynamique économique positive, que ce soit au niveau de l’industrie, du commerce, de la distribution, du tourisme ou encore des nouvelles technologies. Notre démarche a également pour objectif de maintenir et développer des emplois et le niveau de vie dans notre région, d’assurer la pérennité de ses savoir-faire, de les exporter et de les transmettre aux plus jeunes. Notre objectif est de faire réussir les projets de rapprochement et de transmission, de croissance ou de conduite de changement avec la volonté permanente de créer de la valeur. 95


bj-office SA Route des Acacias 43 CH-1227 Les Acacias Tél. +41 (0)22 708 08 08 Fax +41 (0)22 708 08 88 Email: info@bj-office.ch

bj-office « UNE AUTRE VISION DE L’ESPACE» bj-office s’impose aujourd’hui comme l’un des spécialistes en aménagement d’espaces de travail. Grâce à son équipée intégrée et ses partenaires sélectionnés pour leur qualité et leurs produits, bj-office propose à ses clients des solutions globales. «Créer, harmoniser et optimiser chaque espace de travail en privilégiant la flexibilité, la fonctionnalité et l’ergonomie est notre mission.» M. Wahl, directeur général, a répondu aux questions de Bien Vivre.

Photos © schiller_myimage

96


Quels types de solutions proposez-vous à vos clients? La mutation d’un espace de travail étant souvent liée à un agrandissement ou à une restructuration, il est fondamental de comprendre les enjeux de nos clients afin de proposer la solution la plus adaptée à leurs besoins et à leurs valeurs. Les solutions d’aménagement que nous proposons sont personnalisées et répondent aux exigences et à la culture d’entreprise de nos clients. La diversité de nos partenariats avec des fournisseurs de qualité nous permet de prendre en compte les impératifs de mobilité, de flexibilité, de design, mais aussi les exigences acoustiques et de lumière... Grâce à nos équipes spécialisées et intégrées, nous sommes en mesure de répondre à tous les projets dans leur intégralité et de proposer des solutions pour tout type d’espace (accueils, postes de travail, salles de conférence, espaces de détente, terrasses,...).

Comment accompagnez-vous vos clients dans ces phases de transition? Nous accompagnons nos clients tout au long de leur projet. Nous proposons des solutions clés en main de la réflexion à la conception des plans jusqu’à la livraison et le montage grâce à une équipe de monteurs spécialement formés sur nos produits. Nous garantissons un confort optimal en proposant à nos clients une formation à l’utilisation de nos produits, afin qu’ils puissent en apprécier toutes les qualités ergonomiques.

Quels sont les bénéfices d’un espace de travail aménagé par bj-office? Sans aucun doute, la fonctionnalité et «l’organisationnel», mais aussi le design, l’esthétisme. En rationalisant les espaces de travail, il est possible de travailler dans de meilleures conditions tout en occupant moins de surface. Par ailleurs, un collaborateur disposant d’un réel confort au travail et d’un poste adapté à ses besoins se sentira valorisé, plus impliqué et gagnera en productivité. Aménager un espace de qualité est donc un investissement profitable à la fois pour les collaborateurs et les décisionnaires!

bj-office a développé un nouveau concept de showroom. Pouvez-vous nous en dire plus? Nous inaugurerons notre nouvel espace de travail le 22 novembre. Il s’agit d’un projet avant-gardiste, un espace conceptuel unique, réalisé en partenariat avec la Haute Ecole d’Art et de Design. Nous y exposerons nos réflexions sur le travail de demain en intégrant différentes typologies de postes de travail et en privilégiant la flexibilité: plus de 60% de nos collaborateurs vont devenir 100% mobiles. Nous favoriserons le teamworking grâce à des espaces novateurs spécialement conçus à cet effet. Certaines zones seront également modulables pour garantir des espaces de concentration individuelle. Cet espace unique en son genre permettra à nos clients de visualiser un grand nombre de solutions proposées par bj-office. 97


BEA SA – Bureau d’Etudes et d’Architecture Route de Meinier 9 • CH-1253 Vandoeuvres / Genève Tél. +41 22 750 96 40 • Fax +41 22 750 96 41• bea@bearch.ch

BERNARD ERBEIA – BEA SA

L’ARCHITECTURE COMME REFLET D’UNE HARMONIE AVEC L’EXISTANT Bernard Erbeia est avant tout un architecte investi et convaincu d’une architecture contextuelle. Son engagement tant dans la vie publique que dans le secteur privé a forgé sa réputation depuis plus de 30 ans. Sa curiosité et son amour du métier l’ont mené vers des projets de tout ordre et de toute grandeur. Rencontre avec Bernard Erbeia, architecte de nombreuses réalisations, comme le World Trade Center de Cointrin, le centre villageois de Cologny ou encore créateur de la deuxième vie du palais Wilson. Hôtel Président Wilson © Stefan Sigel

98


Open Tower à Bahrain

Palais Wilson

Quelle est votre philosophie de travail? Avec mon équipe de collaborateurs nous travaillons symboliquement dans la maison ayant appartenu à mon grand-père. Passionnément j’ai toujours défendu la philosophie d’une architecture à échelle humaine. Un projet doit tenir compte de son environnement et de son contexte, il est l’expression d’une harmonie avec l’existant. L’architecte doit intervenir avec une certaine sensibilité, afin de proposer des solutions adaptées et répondant aux exigences de chaque situation. Avec cette approche, j’ai réalisé, par exemple, le centre villageois de Cologny. Cette intervention a permis de structurer le village, en lui donnant une véritable âme grâce à son implantation générale, source d’animation, avec sa petite place, ses divers commerces et son bistrot. Les habitants de Cologny prennent plaisir à y vivre et à se rencontrer. Cette réalisation a permis de mettre en valeur le site tout en renforçant l’identité du village.

Open Tower à Bahrain

Parlez-nous de certains projets représentatifs de votre travail? Durant des années d’engagement passionné et enthousiaste, j’ai eu le privilège de développer de très nombreux et variés projets. En défendant le concept que l’expression architecturale peut être différente selon l’environnement et les exigences du projet, je pense à diverses réalisations, comme, par exemple le World Trade Center de Genève. A cette époque, la réalisation de bureaux dans le secteur de l’aéroport n’était pas encore d’actualité. Ce projet exprime une architecture contemporaine, adaptée au contexte aéroportuaire, pour des bureaux à la pointe de la technologie, encore très adaptés aux exigences des utilisateurs actuels. Je pense aussi au centre villageois de Cologny, au premier siège européen de Procter & Gamble, au siège mondial de la SGS, à la réhabilitation du palais Wilson, à la restructuration et à l’agrandissement de l’hôtel Président, à la restructuration du nouveau siège de la banque Ferrier Lullin, à la réalisation du fameux triangle de Villereuse, et aussi au centre administratif de la CIRCO à Lyon, en France voisine. 99


World Trade Center, Genève

Projet Villereuse

© BRUTSCH & BRUTSCH

© Revue Architecture Construction

Les circonstances et mon enthousiasme m’ont aussi permis d’étudier divers projets à l’étranger, source permanente d’enrichissement culturel et humain, en particulier au Vietnam, au Brésil, au Portugal, au Liban, au Qatar, au Maroc, en Tunisie et à Bahrein pour le projet de l’Open Tower.

Certains vous ont-ils marqués plus que d’autres? Avec mon état d’esprit et la passion de mon métier, je considère que chaque projet, aussi important ou modeste soit-il, mérite la même attention et le même engagement, raison pour laquelle il est difficile de faire ressortir un projet plutôt qu’un autre. Cependant, certains projets méritent d’être relevés, comme par exemple, la restructuration du Palais Wilson à Genève. A l’époque, en 1990, les Autorités de la Ville ne trouvaient pas de solution quant à l’avenir de ce bâtiment. Ce Palais était sur le point de tomber en ruines. Initialement conçu comme un palace appelé Hôtel National, il a connu de nombreux utilisateurs et la première réunion, à Genève, de la Société des Nations. Après avoir subi des transformations et un important incendie, sa conservation devenait de plus en plus difficile. Dans ce contexte, grâce à une initiative privée, un projet a été proposé aux Autorités, pour finalement aboutir à l’installation, dans ces prestigieux locaux, de la Maison des Droits de l’Homme des Nations Unies, L’intervention réalisée en association avec Messieurs Morel et Kossler, a permis de remettre en valeur ce bâtiment historique et de préserver un patrimoine de grande qualité. Je pense aussi au projet du nouveau siège mondial de la Société Générale de Surveillance, situé à la place des Alpes. Le concept urbanistique et architectural a mis en valeur l’ilot de terrain, formant une rotule, située entre deux tissus urbanistiques, l’un côté ville, l’autre se développant en direction des Pâquis. 100

SGS SA © Revue Architecture Construction


Banque Ferrier Lullin © Revue Architecture Construction

Siège social CIRCO, Lyon

SGS SA © Revue Architecture Construction

L’immeuble de tête, élément architectural représentatif, a été conservé. La partie nouvelle, reprend les alignements et les gabarits du bâtiment existant, afin de créer, avec une architecture contemporaine, un ensemble cohérent, soulignant la volonté d’harmoniser la nouvelle intervention avec les éléments existants. Ce projet est également un exemple par son traitement énergétique, étant chauffé et rafraichi uniquement par un système de pompes à chaleur, l’énergie étant puisée dans le lac.

Dans le projet de l’Open Tower à Bahreïn, vous proposez de permettre à la lumière naturelle de pénétrer au cœur d’un immeuble de 208 m de hauteur et de 52 étages? Effectivement, dans ma recherche d’humaniser l’architecture de cette tour, destinée à l’habitat, j’ai recherché la suppression des habituelles grandes surfaces aveugles du noyau central, sans aucune lumière naturelle, ce qui contribue à développer un certain sentiment d’insécurité. Par l’éclatement de ce noyau, l’espace central s’ouvre sur l’extérieur, permettant l’éclairage naturel des espaces de circulation, et l’amélioration de la qualité des zones d’habitat, grâce à deux façades vitrées supplémentaires. Ainsi, ce concept d’Open Tower participe aux réflexions actuelles d’humaniser les nouvelles tours, éléments architecturaux de plus en plus d’actualité. Propos recueillis par Soazig Courtois Sources des photos: Pierre-Yves Vallon, Claude Huber

101


Geneva

Elargissez votre horizon... Comme le marchĂŠ rĂŠsidentiel ne cesse de se mondialiser, il ne fait DXFXQGRXWHTXHYRXVWLUHUH]SURÄžWGHQRWUHYDVWHFRXYHUWXUHJU¤FH¢ QRWUHÂŤTXLSHGHYHQWH1DHI3UHVWLJHHQ6XLVVHDLQVLTXĂ&#x;¢QRWUHUÂŤVHDX GHDJHQFHV.QLJKW)UDQNUÂŤSDUWLHVGDQVOHPRQGHHQWLHU1RXV travaillons conjointement pour mettre au service des propriĂŠtaires et DFTXÂŤUHXUVTXHOTXHVRLWOĂ&#x;HQGURLWRÂťLOVVHWURXYHQWQRVODUJHV FRQQDLVVDQFHVGXPDUFKÂŤDXVVLELHQORFDOTXHPRQGLDO Si vous prĂŠvoyez d’acheter ou de vendre un bien immobilier, n’hĂŠsitez pas Ă vous adresser Ă  notre ĂŠquipe Naef Prestige www.naef-prestige.ch 1DHI3UHVWLJHHVWPHPEUHGXUÂŤVHDX.QLJKW)UDQN

St Barts


URBANISME

Halte Carouge-Bachet intérieur Image de synthèse © CEVA

103


INTERVIEW

ISABEL GIRAULT, DIRECTRICE DE L’OFFICE DE L’URBANISME: DES CHANTIERS HORS NORMES POUR GENÈVE Genève s’apprête à vivre une mutation urbaine extraordinaire. Le mot n’est pas trop fort à considérer tous les projets visant à accueillir 100’000 nouveaux habitants d’ici 2030. Les défis sont à l’image de la ligne CEVA et du nouveau pan de ville Praille-Acacias-Vernets (PAV), les deux projets-phares de Genève: hors normes! Alors que Genève est connue pour ses blocages, il s’agit maintenant de passer de la planification et la réalisation. C’est l’une des missions de l’office cantonal de l’urbanisme (issu de la récente refonte des directions générale de l’aménagement du territoire et des autorisations de construire). Le point avec Isabel Girault, directrice générale de cet office-clé. Le projet lauréat du concours d’architecture du projet Pont-Rouge espaces publics gare CEVA Lancy-Pont-Rouge (janvier 2012) © Consortium Praille 12, Mandataire Pont 12 Architecte SA

104


Le premier concours d’architecture du PAV (Praille-Acacias-Vernets) a porté sur le secteur de la Marbrerie, entre les tours de Carouge et la route de St-Julien. Le projet lauréat prévoit notamment deux tours de 15 étages avec 158 logements. © CLR Architectes SA, avril 2012

Vous dirigez le nouvel office depuis mai 2011. Quel premier bilan? Le manque de logements reste la première urgence. Il faut en produire davantage. Depuis l’arrivée, en juin, de François Longchamp à la tête du Département de l’urbanisme, nous avons réorienté notre action en mettant davantage l’accent sur la qualité du cadre de vie et de l’habitat. Il s’agit d’un facteur très sensible pour remplir notre objectif premier. Cela dit, notre travail s’inscrit dans la vision de cohérence territoriale mise en place, une ligne que je m’attache à confirmer.

Quel est l’intérêt de cette nouvelle organisation? Piloter la création de nouveaux quartiers, c’est presque un nouveau métier à l’Etat. Il s’agit de résoudre des problèmes inédits, à plus large échelle: comment organiser le foncier, les réseaux, les équipements, comment les financer et répartir équitablement les charges entre collectivités publiques et constructeurs, etc. Cela demande un effort colossal, tant sur le plus financier que celui de la production.

L’objectif est de réussir le passage à la réalisation? Tout à fait. Il ne s’agit pas d’alourdir le système mais bien de le débloquer. Nous sommes persuadés qu’avec cette nouvelle organisation, les problèmes peuvent être traités plus en amont, ce qui évite d’avoir à les régler par la suite, lors d’interminables procédures de recours dont Genève est malheureusement coutumier.

Pour en revenir à cette réorientation sur la qualité du cadre de vie et de l’habitat, est-ce à dire qu’elle était absente auparavant? Pas du tout, mais le Plan directeur cantonal insistait surtout sur les quantités: 50’000 logements à produire d’ici à 2030, au rythme de 2’500 par année. La grande majorité des communes ayant exprimé leur opposition au PDCn, nous avons choisi de mettre en avant l’affichage «qualité».

Est-ce à dire que vous abandonnez vos objectifs chiffrés alors qu’il y a un si gros manque de logements? Non, car la population a besoin de se loger, mais dans la nouvelle mouture du projet, en cours de préparation, nous garantissons explicitement que le développement se fera dans un souci de qualité du cadre de vie et qu’il sera tenu compte des priorités des communes.

La disparition des zones villas au profit d’une densification a aussi été un motif d’opposition. Qu’allez-vous proposer dans la prochaine mouture du Plan directeur cantonal? C’est également un sujet sensible qui nécessite une communication plus explicite. Il n’a jamais été question d’avoir une approche unitaire et d’en finir avec toutes les zones villas. Nous allons désormais mettre l’accent sur le concept de densification différenciée en fonction du site, du patrimoine paysager, etc. Nous voulons de la mixité architecturale. L’aménagement de nouvelles liaisons de transports publics, par exemple, sera un critère de densification.

105


INTERVIEW

Le Plan directeur du quartier des Cherpines où sont prévus 3’000 logements, 2’500 emplois et une zone de sports et de loisirs à l’horizon 2030.

Petit zoom sur le PAV: Où en est ce projet? Le Plan directeur de quartier est-il toujours prévu pour 2013? Oui, mais Carouge ayant souhaité créer un parc sur sa commune, nous travaillons actuellement sur cette idée d’équipement, ce qui a une incidence sur le programme, avec un amendement possible de l’agenda du projet. En ce qui concerne les opérations les plus avancées, le concours de la Marbrerie a été jugé. Le projet «Castor&Pollux» du bureau genevois CRL Architectes prévoit notamment deux tours de quinze étages avec 158 appartements, dont 70% de logements d’utilité publique (LUP). Quant au concours pour réaménager la promenade des Crêtes, à Lancy, il a été remporté par le bureau d’architectes PROAP, de Lisbonne. Nous avons été séduits par la simplicité de ces projets, très genevois dans l’esprit. Ces deux chantiers devraient débuter en 2014. Projet lauréat du concours espaces publics halte CEVA Carouge-Bachet (avril 2012) © msv architectes urbanistes (lauréat)

Le PAV, c’est à terme 10’000 à 12’000 logements et autant d’emplois. Quels sont les défis à ce stade? Le renouvellement de la ville sur la ville est sans doute ce qu’il ya de plus lourd et de plus coûteux, d’autant plus que le secteur est très étendu (ndlr: 230 hectares soit les quartiers de Jonction/Plainpalais et des EauxVives réunis). Le PAV n’est pas une friche et il faudra composer avec les entreprises à déplacer pour trouver les meilleures solutions de relogement. Les questions touchant à la coordination avec les communes et les partenaires du secteur immobilier constituent aussi un défi. Enfin la règle de devoir construire un logement pour chaque emploi créé au PAV est également un contrainte lourde. 106


Projet lauréat du concours d’espaces publics la Promenade des Crêtes, Praille Acacias Vernets (PAV)

Le PAV: 230 hectares aux portes du centre-ville © Christophe Blatt

© PROAP SA, Lisbonne, septembre 2012

Voilà à quoi ressemblera le site de la gare CEVA de Chêne-Bourg (Concours espaces publics halte CEVA Chêne-Bourg, novembre 2011 © EMA Architectes, ILEX SAS et INGPHI SA,lauréat)

En ce qui concerne le CEVA, vous accompagnez ce projet de de ligne ferroviaire en réalisant les espaces publics et les projets de développement urbain autour des futures haltes et gares. Pour vous, quels sont les enjeux? Les délais – tout doit être prêt pour fin 2017, car il n’est pas question que les sorties des gares débouchent sur des espaces publics à l’état de chantier – et le respect de la qualité ambitionnée dans le projet. Cela suppose une coordination de chantier assez colossale, en matière d’immobilier, de mobilité, etc.

Vous semblez zen et enthousiaste? Comment faitesvous, entre les communes, les services de l’Etat et les différents lobbies? (Rires) Oui, c’est complexe, mais cela me plaît. Ce qui m’anime, c’est pouvoir réaliser un grand projet, cohérent. J’y crois, c’est magnifique d’œuvrer à la construction du Genève de demain. Mon office compte 200 collaborateurs, il y a de grands pros, c’est un bonheur de travailler avec une telle équipe! Entretien G. Zuber

Les coins préférés d’Isabelle Girault: «Le vallon de l’Aire, qui est merveilleusement renaturé. C’est là que sont mes racines. Et puis les montagnes: j’ai besoin de leur proximité, de les voir en ouvrant mes fenêtres. Les Alpes, c’est une contrainte pour l’urbanisation extrêmement puissante pour Genève. De tels guides manquent lorsque tout est plat comme à Toulouse, le pire exemple d’étalement urbain en France. Sans les Alpes, sans le lac, Genève ne serait sans doute pas aussi respectueux de se espaces agricoles et naturels». Sa vision pour Genève en 2030: «Construire un espace dans lequel on puisse vivre et se déplacer librement, sans porter atteinte à l’environnement. Pouvoir profiter de tous les espaces magnifiques qu’offrent des territoires bien connectés dans l’ensemble du bassin lémanique.»

107


INTERVIEW

FAVRE & GUTH SA ARCHITECTES INGÉNIEURS ET ASSOCIÉS

L’ARCHITECTURE À ÉCHELLE HUMAINE De la réhabilitation du bâtiment LGT place du Rhône en passant par le projet de la route de Ferney au Grand Saconnex ou encore les logements du quartier des Vergers, Patrice Bezos, administrateur de Favre & Guth SA revient pour Bien Vivre sur les projets phares du célèbre bureau d’études.

108


Pouvez-vous nous parler du projet route de Ferney, au Grand Saconnex? Quelles sont ses particularités? La commune du Grand Saconnex ainsi que la société ATON Développement SA se sont unis pour la réalisation de ce bâtiment, nommé «bâtiment 211» sur une parcelle triangulaire avec une géométrie atypique. Ce bâtiment se situe le long de la route de Ferney et il déploie une architecture douce et sensuelle avec des formes arrondies et ondulées. Les deux porte-à-faux donneront l’impression de «flotter» au dessus de la route. Accessible des deux côtés, l’entrée principale se situera sur la route de Ferney et les services extérieurs seront positionnés du côté de l’autoroute. Ce bâtiment sera équipé de bureaux avec toutes les technologies modernes souhaitables. Labélisé Minergie, nous utiliserons par exemple un matériau unique en Suisse romande (béton fibré permettant de très grands modules avec une faible épaisseur).

Qu’en-est-il du futur bâtiment LGT banque du LIECHTENSTEIN, place du Rhône? Ce bâtiment date des années 1960. Il avait été malheureusement transformé au niveau architectural dans les années 1980. Récemment racheté par LGT, le challenge consistait à concrétiser un véritable retour aux sources. Nous souhaitions redonner toute la vibration qu’il y avait dans le dessin et la conception de la façade. La modulation est très précise et fortement étudiée. Il était primordial de rendre ce rythme vibratoire avec l’utilisation de nouveaux matériaux. L’un des objectifs de cette rénovation est de redonner un rapport adéquat entre l’architecture du bâtiment et la place du Rhône. L’espace public est très important dans ce type de projet. L’architecte doit toujours tenir compte de l’environnement et du contexte pour intégrer un projet avec la plus grande justesse possible.

109


INTERVIEW

Favre & Guth est mandaté pour le développement d’un site artisanal rue de Lyon? S’agit-il d’anciennes usines? Comment donner vie à ce type de projet? En effet, Favre & Guth est mandaté pour le développement d’un site artisanal situé rue de Lyon. Une partie des bâtiments, trop vétustes et inutilisables, va être détruite. Quant à l’autre partie (des bâtiments hauts avec une qualité de volume et de solidité), elle sera rénovée. Nous allons construire 48’000 m2 de plancher d’activités en majorité artisanales mais également administratives. L’objectif de ce projet ? Créer un ensemble d’activités perméables au niveau du piéton en créant une liaison entre les deux parties de la rue de Lyon. Des espaces de cours seront installés au cœur de ce dispositif. Nous souhaitons notamment conserver un certain nombre d’artisans de proximité actuellement en activité sur ce site. La ville de Genève souhaite maintenir sur son territoire des activités artisanales et industrielles et créer un équilibre entre les populations. Les bâtiments s’adapteront à différents domaines d’activités: mécanique, bureaux, biotechnologie, informatique. Les superficies iront de 150 à 2’000 m2.

Le projet de Terre Bonne-Eysins est un projet d’envergure? Cette ancienne friche industrielle a été transformée par la société Nemaco en 8 bâtiments d’envergure. Favre & Guth réalise les bâtiments Z1 et Z2. La société Nemaco est le promoteur. Ce complexe réunit un ensemble de sociétés financières et immobilières avec des facilités (restaurants, zone détente, zone verte). Ces bâtiments sont réalisés en association avec un bureau d’études situé à Amsterdam: MVS. Chaque bâtiment aura une superficie de 3’000 m2. Ils seront lumineux et flexibles avec une façade aux lignes aérodynamiques. 110


Favre & Guth prend en charge la construction de logements, par exemple pour le futur quartier des Vergers? Le projet de logements «les Vergers» est un des grands projets de Genève et particulièrement de la ville de Meyrin. Le dépôt de demande d’autorisation a été effectué pour la réalisation de 5 barres d’immeubles, soit au total 17 immeubles de logements à vendre ou à louer. Des locaux commerciaux se situeront au rez-dechaussée. Le parking sera commun à tous les immeubles avec un système de mutualisation des places. Le début des travaux est prévu pour l’automne 2013. Propos recueillis par Soazig Courtois

favre & guth sa architectes ingénieurs et associés architecture à échelle humaine 25, route des Acacias • CH-1227 Acacias-Genève Tél. +41 (0)22 827 02 20 • Fax +41 (0)22 827 02 21 www.favre-guth.ch 111


PILLET SA: DES COMPÉTENCES AU SERVICE DE L’ÉQUILIBRE ENTRE ÉCOLOGIE ET ÉCONOMIE Créée dans les années 70, la société Pillet SA développe trois domaines d’activité parfaitement complémentaires. Patrick Pillet est en charge des activités de développement, tandis que Fréderic Ayer assume la responsabilité de la direction de travaux. Francesco Ponzo, responsable du bureau d’ingénieur, gère avec son équipe l’ensemble de l’ingénierie civile. Une structure qui permet à Pillet SA d’être aujourd’hui un acteur reconnu dans le monde de la construction. Les lofts de Pinchat

112


COMMENT EST COMPOSÉE LA SOCIÉTÉ PILLET SA?

Pavillon de la Fondation Brocher, Hermance

Notre société compte actuellement une quarantaine d’employés très qualifiés et dynamiques. Nous travaillons de manière «collégiale», selon un fonctionnement familial. Nous veillons à rester indépendants dans nos services, ce qui nous permet de garantir des services à la fois performants et compétitifs. Grâce à notre expérience nous sommes devenus polyvalents et nous intégrons nos compétences en ingénierie civile et en direction des travaux à nos travaux en tant que développeur. Nous développons des activités de promoteur et nous mettons en œuvre des plans localisés de quartier.

QUELS SONT LES ATOUTS DE PILLET SA? En tant que développeurs, nous sommes particulièrement actifs dans la construction de logements et nos services de direction de travaux et d’ingénierie peuvent gérer tous types de projets. Nous proposons nos compétences dans l’assistance aux Maîtres d’Ouvrage. Notre expérience nous permet de bénéficier d’une vision juste du marché. Par ailleurs, nous sommes très impliqués dans le développement durable; nous sommes notamment actionnaire de la société XXL Green Project.

QUELS ÉLÉMENTS VOUS DISTINGUENT SUR LE PLAN DU DÉVELOPPEMENT DURABLE? Skate Park, Plaine de

Notre philosophie consiste à construire en équilibrant volontés écologiques et contraintes économiques. Nous nous orientons vers le travail sur les écoquartiers avec la volonté de les rendre économiquement viables. A Genève, il s’agit de les densifier à travers un urbanisme bien intégré afin d’assurer une utilisation durable des sols, qui constituent une ressource rare. Dans le cadre de notre partenariat avec XXL Green Project, nous avons réalisé un guide permettant de comprendre les enjeux des écoquartiers. Il propose une méthodologie permettant de faire des choix écologiques en fonction des contraintes économiques. Nous avons développé le concept d’écointensité qui consiste à définir les écoquartiers en fonction de leur respect, plus ou moins important, des critères de l’écoconstruction (construction, sauvegarde des ressources non-renouvelables, confort et durabilité). Il est ainsi possible d’identifier différents types d’écoquartiers.

Plainpalais, Genève

QUELLES SONT LES RÉALISATIONS RÉCENTES DE PILLET SA? Nous travaillons actuellement sur le périmètre des Vergers à Meyrin en St Georges Center collaboration avec les autorités communales afin d’aboutir à la construction d’un écoquartier. Nous sommes également en train de terminer deux ensembles de logements, l’un de 84 appartements sur la commune de Lancy, l’autre de 60 appartements à Onex. Le Vélodrome, un ensemble de 110 logements à Plan-les-Ouates, ainsi que le SaintGeorges Center, un bâtiment administratif de 8’500 m2, ont été remis récemment. Notre polyvalence nous a également permis d’assurer la direction des travaux du Skate Park de la Plaine de Plainpalais.

PILLET SA Chemin de Paris 5 • CH-1233 Bernex Tél. +41 (0)22 850 91 20 • Fax +41 (0)22 850 91 29 info@pilletsa.ch • www.pilletsa.ch 113


DE GIULI & PORTIER ARCHITECTES SA (dGPa) « ...LA FORME POUR LA FORME EST UN MAUVAIS ET DANGEREUX SPECTRE», PAUL KLEE. De Giuli & Portier Architectes SA est née en janvier 2000 de la fusion des bureaux de Jean-Claude Portier et Jean-Noël de Giuli, respectivement fondés par leurs pères en 1961 et 1976. Forte de 50 ans de métier et d’une collaboration née entre les deux architectes avant même la fusion, la structure en permanente évolution de dGPa lui permet un exercice optimal de la profession. Grâce aux techniques les plus récentes, de la conception à la réalisation des projets, dGPa répond de manière adéquate aux souhaits de sa clientèle. Bien Vivre a rencontré Jean-Noël de Giuli et Jean-Claude Portier.

114


Les activités de dGPa intègrent toutes les facettes de votre profession. Pouvez-vous nous en dire plus? Dans le domaine de l’aménagement du territoire, nous bénéficions de 20 ans d’expérience car nous avons été, dès 1992, une force de proposition pour l’implantation du stade de Genève à la Praille. Aujourd’hui, nous faisons partie d’un groupe d’étude sur la future patinoire de Genève. Au fil des années, nous avons développé de très nombreux projets d’architecture dans le bassin genevois: logement social, villas individuelles, garages, halles industrielles, terminal d’aéroport…. Nous réalisons des rénovations de bâtiments, notamment des immeubles locatifs. Nos compétences nous permettent également de réhabiliter du patrimoine ancien. Nous avons mené à bien des réhabilitations très variées: la Maison Rochette d’Onex, le Café des Amis de Choulex ou encore une église nécessitant des recherches archéologiques. Nous participons également à la restructuration du Stand de Tir de SaintGeorges et de l’Hôtel de l’Arquebuse (futur musée). Dans le domaine des aménagements d’intérieurs avec mobilier intégré, notre dernière réalisation concerne le salon de thé Bonjour Bonsoir de la rue du Stand. Nous avons également aménagé quelques boutiques et magasins (bijouterie, horlogerie, opticien, confection, etc.), transformé l’intérieur de bâtiments bancaires, de bureaux et d’activités pour des clients institutionnels ou privés. Nous proposons, le plus souvent possible, aux particuliers de concevoir leur design intérieur. Enfin, dGPa offre ses compétences dans le domaine de l’expertise technique et immobilière. Nos pères réalisent des expertises pour le Bureau d’Estimation des Bâtiments, mais aussi des évaluations de biens immobiliers. Nous bénéficions du statut d’expert pour les assurances et pour le tribunal de 1re instance. Nous mettons à la disposition de nos clients un outil d’aide à la décision pour la réhabilitation de bâtiments anciens; le diagnostic EPIQR (Energy Performance Indoor Environnent Quality Retrofit), qui permet de choisir parmi divers scénarios d’intervention. 115


Quelle compétence caractérise particulièrement dGPa? Sans aucun doute, la conception de missions diplomatiques et de constructions destinées à des organisations internationales. Notre longue collaboration avec la Fédération Internationale des Sociétés de la Croix Rouge et du Croissant Rouge se poursuit actuellement. Dans ce cas, par exemple, il est impératif de proposer un design évoquant la durabilité et la solidité de l’institution sans tomber dans le luxe. Nous avons aussi été contactés par le Croissant Rouge des Emirats afin de créer le projet du siège à Abou Dabi. Nous avons réalisé la mission de Singapour située près de Balexert et nous sommes en train de concevoir la mission de l’Egypte. Nous avons été mandatés par l’Inde pour la réalisation de sa nouvelle mission diplomatique. Plusieurs autres études de projets de cette nature sont en cours. Nous entretenons donc des contacts étroits avec le monde diplomatique et nous espérons jouer ainsi un rôle d’interface pour l’intégrer à la localité genevoise.

Quelle est la philosophie du bureau dGPa? Nous sommes très impliqués dans le domaine de la formation puisque les apprentis constituent 10% de notre effectif ! Nos propres formations sont complémentaires: M. de Giuli a suivi une formation technique tandis que celle de M. Portier est académique. Cela nous permet de croiser les sensibilités, de diversifier les approches et d’éviter les blocages intellectuels. Nous sommes partisans d’une démarche autocritique: le dialogue est le maitre mot de notre activité. Nous privilégions la transparence, la qualité du suivi et la bonne transmission de l’information, au sein du bureau comme avec nos partenaires. Nous sommes à l’écoute de nos clients car nous devons concevoir des objets qui serviront parfaitement leurs utilisateurs. Il s’agit de concevoir des objets fonctionnels, d’intégrer toutes les contraintes et, bien entendu de créer de l’émotion avec sensibilité. C’est un challenge passionnant, et toujours renouvelé! Il faut savoir rester ouvert, agir avec responsabilité et humilité. De manière générale, les objets architecturaux sont imposés à la population pendant des années. Nous devons donc travailler avec modestie et rechercher l’alliance optimale entre pragmatisme et esthétisme. 116


Quel est le projet phare de dGPa à l’heure actuelle? Nous avons créé la société Swiss Green Investors and Consultants, dont l’actionnaire majoritaire est le plus grand constructeur égyptien. Swiss Green-IC SA est née d’une réflexion menée depuis des années sur le développement durable. Nous construisons nous-même des bâtiments Minergie, mais des dérives existent: en Suisse, nous dépensons de plus en plus d’énergie pour obtenir des gains de moins en moins importants. A l’inverse, ces préoccupations émergent dans d’autres pays, notamment au Moyen-Orient. Il est possible d’exporter notre savoir-faire dans le domaine des économies d’énergie et du développement durable et d’organiser des transferts de compétences en partenariat avec des acteurs locaux. L’objectif de Swiss Green-IC SA est donc d’exporter nos compétences là où l’impact sera le plus important tout en organisant des investissements dans la R&D chez nous. Certains projets devraient voir le jour dès le début de l’année 2013, notamment la construction de tout un secteur d’activités et de logements, au centre d’une nouvelle cité en construction à l’Est du Caire. Cette ville nouvelle, Madinaty, comptera à terme 650’000 habitants. Nous travaillons en collaboration avec des architectes suisses, locaux et internationaux afin d’en faire une ville durable et économe en énergie. D’autres projets sont actuellement à l’étude. Nous espérons ainsi participer, à notre échelle et avec notre savoir-faire, à la préservation des ressources de notre planète, en allant là où les efforts les plus importants doivent être fournis.

DE GIUILI & PORTIER ARCHITECTES SA Chemin de l’Echo 3 • CH-1213 ONEX Tél. +41 (0)22 879 05 90 • Fax +41 (0)22 879 05 91 E-mail: info@dgpa.ch • www.dgpa.ch 117


IMMOTECH CONSTRUCTION

« CONCEVEZ, NOUS RÉALISONS» Fondée à Genève en 2000 par Dominique Genoud Prachex, l’entreprise n’a cessé de se développer. A l’origine, entreprise de maçonnerie, IMMOTECH CONSTRUCTION s’est diversifiée dans la plupart des domaines du gros-œuvre, génie civil et aménagements extérieurs. Rencontre avec son fondateur.

118


Pouvez-vous nous présenter Immotech Construction? Quels travaux peut-on confier à votre entreprise? Notre entreprise est à ce jour dotée d’une quarantaine de collaborateurs. Ce chiffre certes conséquent, mais encore à taille humaine, nous permet de répondre à de nombreuses demandes. Nous possédons les compétences, le personnel qualifié et l’infrastructure nous permettant de répondre aux souhaits de nos clients, et ce, pour tous types de travaux, démolition, forage, terrassement, béton armé, transformation, rénovation de façades. Par notre formation et nos connaissances techniques, nous sommes capables de traiter des chantiers face à une clientèle exigeante.

Sur quels genres d’ouvrages intervenez-vous et pour quels clients? Notre champ d’intervention est vaste: sites industriels en activité, immeubles administratifs, logements habités, sites ultra-sécurisés, institutions, boutiques et hôtels de luxe.

Nous prenons aussi en charge des projets plus «traditionnels» tels que la construction de villas, d’immeubles ou la transformation d’ouvrage existant. La qualité est garantie et notre expérience ainsi que nos références rassurent d’autant plus notre clientèle.

Quelles sont les valeurs de l’entreprise et sa philosophie? Nous misons sur le bien-être de notre personnel et son épanouissement. La sécurité et la formation permanente sont également des thèmes très importants. L’entreprise est cosmopolite avec une dizaine de nationalités et nous prenons chaque année des apprentis, chacun apporte sa pierre à l’édifice. Notre personnel est apprécié de nos clients pour son professionnalisme, son écoute et sa réactivité. La notion de service est primordiale. 119


IMMOTECH CONCEPTION

« LA PASSION DE CONSTRUIRE» Entreprise parallèle à Immotech Construction, et symboliquement sa sœur jumelle, IMMOTECH CONCEPTION est une entreprise générale au sens propre du terme puisqu’une partie des travaux est réalisé par Immotech Construction. La notion de service est omniprésente et la satisfaction du client au cœur des préoccupations des collaborateurs.

Comment est née Immotech Conception? Je travaille dans le domaine de la construction depuis 1989 et les multitudes de rencontres ont logiquement façonné mon réseau sur Genève et la région. Notre profession nous amène à rencontrer et travailler avec des ingénieurs, des architectes, des mandataires, des directeurs de différents organismes financiers avec qui nous tissons des liens de confiance. Ces clients nous confient des mandats, pour eux il n’y a qu’un seul interlocuteur, Immotech Conception.

Comment fonctionne Immotech Conception? Chez Immotech Conception, nous cherchons la meilleure prestation qualité/ prix pour un ouvrage adapté à ses futurs utilisateurs. Le réseau de connaissances professionnelles nous permet également de confier des mandats indépendants à des partenaires soigneusement triés selon leur sérieux et leur savoir faire. Chaque chantier est spécifique, il faut justement savoir mettre la bonne personne au bon endroit. 120


Le développement durable est un sujet dans lequel vous vous investissez? Membre actif de la Société Suisse des Entrepreneurs (SSE). Depuis peu, je suis responsable de la commission Développement Durable. Notre objectif est de promouvoir des actions concrètes auprès des entreprises par le biais de fiches de recommandations. Nous n’imposons rien, nous conseillons. Evolution de la société, respect de l’environnement, approche sociale, le tout sans négliger l’aspect budgétaire, c’est une nouvelle donne pour laquelle nous nous engageons.

IMMOTECH CONSTRUCTION • CONCEPTION Route du bois de Bay 33 • CH-1242 Satigny Tél. +41 22 345 11 20 • Fax +41 22 345 11 21 E-mail: info@immotech.ch www.immotech.ch • www.immotech-conception.ch 121


INTERVIEW

ANTOINE DA TRINDADE

CEVA, LE CHANTIER QUI VA RÉVOLUTIONNER GENÈVE Le chantier du CEVA (Cornavin-Eaux-Vives-Annemasse) s’est ouvert le 15 novembre 2011. Depuis, les travaux ont débuté en plusieurs points du tracé. La future ligne ferroviaire aux 2/3 souterraine va révolutionner la mobilité en ville et dynamiser le développement de nouveaux quartiers, mais également servir de trait d’union entre deux cantons et deux pays. Il s’agira de construire cinq gares qui porteront la prestigieuse signature de Jean Nouvel, deux tunnels, plusieurs tranchées couvertes, etc. Un défi d’envergure pour Antoine Da Trindade, directeur du projet CEVA, et son équipe pluridisciplinaire forte d’une vingtaine de collaborateurs – ingénieurs, juristes, communication, etc. Chêne-Bourg, extérieur Image de synthèse © CEVA

122


«Une voie verte est prévue au-dessus du tracé allant des Eaux-Vives à la frontière, pour assurer la continuité biologique, impossible actuellement.»

Quel bilan tirez, une année après les premiers coups de pioche? Partout où ils ont commencé, les travaux se déroulent de manière satisfaisante, sans surprise ni retards importants. Je suis heureux que le chantier du tunnel de Champel puisse enfin démarrer. Après le rejet par le Tribunal fédéral (TF) en mars des derniers recours contre le projet, nous avons entamé des procédures de prise de possession de terrains auprès des propriétaires, qui sont aujourd’hui bouclées. Ces derniers avaient jusqu’au 15 août pour recourir au TF. Comme nous n’avons pas reçu à ce jour de nouvelles négatives du TF, cela signifie que nous pouvons passer à la réalisation de cet important ouvrage à construire sous le Plateau de Champel.

La mise en service du CEVA pourra-t-elle toujours avoir lieu en décembre 2017, comme prévu?

Genève–Eaux-Vives, extérieur Image de synthèse © CEVA

Etant donné les retards occasionnés dans le secteur de Champel, nous ne pourrons tenir les délais qu’au prix de mesures d’accélération. Il revient au comité de pilotage du CEVA, composé des partenaires du projet, canton, Confédération et CFF, de décider de telles mesures.

Cette fois, les procédures, c’est derrière? Nous l’espérons! Néanmoins, l’autorisation de fond que nous avons reçue pour construire le CEVA a été assortie de demandes d’amélioration de la sécurité à plusieurs endroits. Il s’agit notamment de prévoir des issues de secours supplémentaires sur le plateau de Pinchat. Les différentes modifications de plan doivent être soumises pour validation à l’Office fédéral des transports qui peut ordonner des mises à l’enquête publique. Des oppositions sont possibles, elles peuvent occasionner certains retards au pire mais, depuis la décision du TF en mars, le projet ne peut plus être remis en cause fondamentalement. Le CEVA se fera. Ces procédures complémentaires dont il est question maintenant, comme d’ailleurs les prises de possession de terrains, nous occupent beaucoup.

Halte Carouge-Bachet intérieur Image de synthèse © CEVA

123


INTERVIEW

C’est-à-dire? La future ligne, d’une longueur de 14 km (ndrl: 14 km côté suisse et 2 km côté français) traverse 357 parcelles privées ou publiques. Pour pouvoir construire le CEVA, les CFF doivent être au bénéfice de titres de propriété définitive ou de servitudes de passage. Par exemple, la ligne va passer sous une parcelle en PPE forte de quelque 200 propriétaires dont certains sont outre-mer. Nous devons rassembler toutes leurs signatures… Nous essayons de négocier des accords de gré à gré, au fur et à mesure des besoins, mais lorsque nous n’y parvenons pas, nous devons entamer des procédures d’expropriation. Pour l’instant, les juges nous ont toujours accordé ces prises de possession, mais leurs décisions sont attaquables au TAF puis au TF, ce qui peut également occasionner des retards.

Quels sont les autres grands défis auxquels vous êtes confronté pour mener à bien le projet? Il s’agit de livrer un projet intégré au mieux dans son environnement urbain. Le défi le plus important est de faire accepter cette construction et les différents aménagements de surface qui lui sont liés, comme la Nouvelle Comédie aux Eaux-Vives ou le projet Sovalp. (Ndrl: le futur quartier de la gare CEVA de Lancy – Pont-Rouge, soit l’un des plus importants projets immobiliers du canton et des CFF.)

Ce n’est pas encore gagné, malgré le vote populaire à 61% en faveur du CEVA en 2009? Nous avons encore cinq ans de travaux devant nous; certains Genevois vont avoir l’impression que les chantiers s’éternisent, surtout pendant les deux dernières années lorsque tout se passera en sous-sol – aménagements ferroviaires, équipement des gares, etc. – et qu’il n’y aura plus vraiment de travaux visibles en surface. Le défi, c’est d’expliquer à la population que nous œuvrons de manière à occasionner le moins d’impact possible sur l’environnement urbain. 124

Champel-Hôpital, extérieur Image de synthèse © CEVA


Halte de Carouge-Bachet © CEVA

Au carrefour du Bachet, par exemple, en fermant la totalité de l’autoroute nous aurions gagné du temps, mais cela était bien entendu inconcevable et pour faciliter autant que faire se peut la circulation pendulaire, nous avons mis en place une solution avec un trafic alterné dans le tunnel, qui reste ouvert.

Tout de même, les Genevois ne sont-ils pas des râleurs?

Lancy–Pont-Rouge, extérieur

On a trop tendance à ne parler que des râleurs. Bien sûr que les chantiers provoquent des perturbations au quotidien, mais la grande majorité des Genevois fait avec, car elle sait ce que la mise en service du CEVA apportera à la région. En tant que trait d’union entre les deux rives, deux cantons et deux pays, le CEVA va totalement changer Genève. Par rapport à l’offre actuelle en transports publics, les gains de temps pour les déplacements à l’intérieur du canton seront de 8 à 15 minutes.

Image de synthèse © CEVA

Le CEVA permettra de développer le RER francovaldo-genevois. Quelques exemples? Vingt gares côté suisse et autant de gares côté français seront connectées avec des trains à la demi-heure, voire jusqu’à six trains par heure et par sens entre Anemasse et Cornavin. Pour se rendre à Evian, on gagnera jusqu’à 30 minutes. Entre Anemasse et Lausanne, il y aura une offre à la demi-heure sans changement de train, des dessertes directes de Nyon au Bachet ou à Champel, quartier des hôpitaux occupant plus de 10’0000 collaborateurs. Et puis, au-delà de la réponse pratique et écologique qu’il apportera aux problèmes de transports urbains, c’est également un projet qui fait rêver parce que dans son sillage, c’est l’urbanisation de la Genève du 21e siècle qui se prépare. Entretien G. Zuber

• Les futures nouvelles gares: l’une en surface, LancyPont-Rouge et les autres autres en sous-sol, Carouge-Bachet, Champel-Hôpital (avec liaison souterraine vers les hôpitaux), Genève-Eaux-Vives et Chêne-Bourg. Plus de 120’000 personnes habiteront à moins de 500 m d’une des futures stations CEVA. Jean Nouvel signe les futures gares (après l’Institut du monde arabe et le Musée de l’Homme à Paris, l’Opéra de Lyon ou le Palais de la culture et des congrès à Lucerne). L’utilisation de la brique de verre de grande dimension, à la base du concept, vise la création d’espaces souterrains sûrs, lumineux, conviviaux et uniques. • Le coût estimatif du CEVA: 1,567 milliards de francs, dont 56% à charge de la Confédération et le reste du canton. • En savoir plus sur le CEVA ou pour toute question: www.ceva.ch ou Tél. +41 (0)22 731 01 00.

125


INTERVIEW

JEAN-PIERRE STEFANI

«L’ARCHITECTURE EST UNE AVENTURE UNIQUE À CHAQUE NOUVEAU PROJET» L’Architecte Jean-Pierre Stefani revient pour Bien Vivre sur son actualité architecturale et ses projets en cours de construction: le centre Generali à Nyon, la composition d’un nouvel espace public à Versoix comprenant l’EMS St-Loup, des logements, l’extension d’une Cure, une église à rénover, un bâtiment administratif, ou encore la création d’une salle de concert au Conservatoire Populaire de Musique, Danse et Théâtre. La diversité des projets, la prise en compte des infrastructures environnantes, le choix des matériaux ou encore l’approche du développement durable, tous ces éléments font partie d’intégrante d’un puzzle où chaque pièce joue son rôle. Confidences d’un architecte pour qui l’architecture est une seconde peau…

Jean-Pierre Stefani © Thierry Parrel

Conservatoire Populaire de Musique, Danse et Théâtre, Genève © Federal Studio

126


Espace de Vie Enfantine, Versoix © DMK Photogrpahy

Votre métier d’architecte vous procure-t-il toujours autant de satisfactions? Les projets sont nombreux et variés… La diversité est source de plaisir dans notre profession. L’architecture se nourrit de l’imaginaire, de l’utopie. Chaque projet se vit comme une nouvelle aventure, comme un nouveau parcours. Imaginer des lieux de vie, développer un projet et le réaliser s’apparentent à ce sentiment harmonieux de concrétiser un rêve, tant pour l’architecte que pour l’utilisateur. Ces notions de partage, de convivialité, de plaisir sont très importantes et doivent impérativement être présentes dans la profession d’architecte. Les problèmes de société s’immiscent avec force dans l’art de concevoir et de réaliser. Quand nous parlons de développement durable, de qualité, de diversité, d’économie, d’acte social, ce sont des ingrédients qui nourrissent nos réflexions et se retrouvent tout naturellement dans la conception de nos projets. Participer aux débats publics avec l’architecture est une nécessité qui va aller en s’accélérant. La population aujourd’hui se sent résolument urbaine et rêve d’un territoire où «logements, emplois, équipements publics et mobilité» cohabitent harmonieusement avec «diversité, loisirs et offres culturelles». L’architecture, pour qu’elle soit satisfaisante, doit impérativement avoir l’adhésion de la population

Cure, Versoix © Luca Fascini

Generali, Nyon © Luca Fascini

Que représente l’approche du développement durable dans vos projets architecturaux? Le développement durable est un état d’esprit dès la conception. Il doit être pensé globalement dès les prémices du projet. Par exemple pour le bâtiment Generali à Nyon et le projet du Crédit Suisse à Versoix, construire près d’une gare va offrir l’opportunité aux utilisateurs de venir en train. La création d’une crèche au sein même du lieu de travail ou d’un restaurant sont autant de points forts. Les matériaux, le choix des façades, ou encore la flexibilité du bâtiment sont des éléments clefs. Les nouvelles technologies permettent aujourd’hui aux constructions d’être moins énergivores. Le canton de Genève est très sensible à ce sujet. Les difficultés que rencontre notre planète sur le plan environnemental font souvent la une de l’actualité, ce qui a certainement favorisé cette prise de conscience auprès de notre profession et du public. En tant qu’architecte, innover et faire en sorte que nos projets participent à développer ses choix qui préservent notre environnement et contribuent à favoriser notre qualité de vie. Propos recueillis par Soazig Courtois

127


INTERVIEW

EMS Saint-Loup, Versoix

Logements, Versoix

© DMK Photogrpahy

© Luca Fascini

EMS Saint-Loup et logements Fondation Saint-Loup – Versoix / GE Première étape d’un quartier en devenir, le projet se développe sur les parcelles de la fondation de la paroisse catholique de Versoix, qui en tant que maître d’ouvrage, a décidé de participer à une ambitieuse opération de densification du tissu bâti et de revalorisation des espaces publics, souhaitées par la commune de Versoix. Cette opération développée sur l’ilot nord qui est la partie la plus végétalisée du secteur en mutation à proximité de la gare, se compose de cinq éléments majeurs: l’église catholique de Versoix en cours de rénovation, la transformation de la cure et l’agrandissement de la salle paroissiale, la construction d’un EMS, la construction de logements adaptés aux personnes à mobilité réduite et la création d’un nouvel espace urbain ouvert au public et sans barrière architecturale. L’EMS est un lieu de vie privilégiée pour les aînés. Le choix de cette implantation permet à ses résidents de vivre au cœur de ce nouvel espace public et de bénéficier des synergies avec les multiples activités présentes et futures dans ce nouveau quartier. Sur la parcelle CFF jouxtant ce projet, un bâtiment administratif conçu dans ce même contexte, est également en cours de réalisation. 128

Patio Generali, Nyon © Luca Fascini


GENERALI NYON Centre administratif – Nyon / VD Le siège romand du groupe d’assurances GENERALI occupe un terrain de 4’921 m2, inclus dans le plan de quartier «Perdtemps St-Jean» à Nyon, en limite du domaine du CFF, soit à proximité immédiate de la gare. Mis en vente par la commune de Nyon, dans le cadre de sa politique de développement urbanistique contrôlé et d’encouragement au développement économique, la parcelle se situe dans le périmètre archéologique. Generali, Nyon © Luca Fascini

La prudence qu’impose ce genre de localisation a conduit le Maître d’ouvrage à financer préalablement des fouilles visant à compléter les connaissances déjà acquises dans ce domaine et à conforter l’acheteur dans le potentiel de développement qu’il envisageait. Cette mesure a permis de conclure avec la compagnie Generali, laquelle désirait mettre en œuvre son projet sans tarder et examinait par ailleurs des implantations concurrentes. Aujourd’hui, un projet de surélévation est déjà à l’ordre du jour et fait l’objet de démarches administratives pour une réalisation en 2014. Développé en plusieurs volumes autour d’un patio central, le bâtiment présente des éléments diversifiés dans leurs formes, avec une conception homogène et une expression d’ensemble clairement affirmée. Articulé autour d’un grand patio minéral, le bâtiment se développe sur six niveaux. Les deux niveaux supplémentaires face au lac correspondent au gabarit du plan de quartier. Toute la construction laisse la part belle à la transparence et à la diffusion de la lumière naturelle. Cette dernière est gérée par des stores pilotés automatiquement en fonction de l’angle d’incidence du soleil. Espace polyvalent, la salle de restaurant, au volume généreux, ouvre sa façade vitrée sur une terrasse agrémentée de bambous géants. Le patio central, quant à lui, apporte de la luminosité jusqu’au cœur du bâtiment.

FREI & STEFANI SA Architecture et Développement Chemin du Curé-Desclouds 1A Case postale 159, CH-1226 Thônex Tél. +41 (0)22 703 46 40 E-mail: info@frei-stefani.ch 129


AGA AGA c/o FER • CP 5278 • CH-Genève 11 Tél. +41 (0)22 715 34 02 • info@aga-ge.ch www.aga-ge.ch

ASSOCIATION GENEVOISE DES ARCHITECTES

LE PLAN DIRECTEUR CANTONAL «GENÈVE 2030 », UN INSTRUMENT D’URBANISME PRIMORDIAL POUR L’AVENIR DE GENÈVE L’Association Genevoise des Architectes, association cantonale fondée en 1922, défend et préserve les intérêts des architectes. Ses préoccupations sont nombreuses: simplification des autorisations de construire, formation des apprentis architectes, ou encore le plan directeur cantonal «Genève 2030», déterminant pour l’avenir de Genève. Rencontre avec Patrice Bezos et coup de projecteur sur les engagements de l’association.

Ecole primaire de Chambésy M.O.: Commune de Pregny-Chambésy / Dimitri Démétriadès et Dimitri Papadaniel, architectes / 2003

130


Le plan directeur cantonal 2030 est un instrument d’urbanisme déterminant pour l’avenir de Genève?

Transformation de réservoirs en logements, Pinchat M.O.: Pillet Renaud / Architectures Jucker / 2009

L’AGA est très attentive à la mise en place et au suivi du plan directeur cantonal «Genève 2030». Le Conseil d’Etat a proposé un plan directeur cantonal très ambitieux. Celui-ci va dans le sens d’une ville compacte en prenant soin de ne pas gaspiller le terrain à bâtir. La procédure est de qualité même avec de la densification. En effet, la sous-densification n’est pas automatiquement synonyme de qualité. Ce plan directeur ne doit perdre ses ambitions de départ en terme de mobilité, d’infrastructures et de densification des zones à bâtir. L’association a des rapports étroits avec les députés, la chambre genevoise immobilière et le milieu économique. C’est un gage de réactivité et de communication efficace.

Certaines de vos préoccupations sont quotidiennes comme la simplification des autorisations de construire? L’Association Genevoise des Architectes souhaite réactiver cette procédure qui s’est peu à peu enlisée. La réorganisation des services au sein même de l’administration a eu pour conséquence un ralentissement handicapant de ces procédures. L’AGA est active dans les groupes de travail mis en place entre la FAI et les services des différents départements pour arriver à simplifier les procédures d’autorisation de construire. Cette période de réorganisation est l’expression d’une volonté forte de la part de la direction des autorisations de construire d’arriver à un résultat cohérent. L’association compte sur le soutien des services techniques comme le service de l’énergie (le SCAN). Le processus est ralenti car les services participant à la délivrance ne sont pas intégrés au département de l’urbanisme. Nous vivons pleinement la difficulté entre les départements pour obtenir un travail harmonieux. L’AGA souhaiterait que ces services fassent partis du même département.

Maison Onésienne M.O.: Commune d’Onex / Jean-Marc Comte et 2dlc, architectes / 2006-2010

Crèche de la Cigogne, Vessy M.O.: Hospice Général / VVR Architectes sa / 2009-2011

L’AGA agit activement dans le domaine de la formation? Quelles sont vos préoccupations? L’AGA fait partie de la commission école et formation (de la FAI). Nous sommes très présents. A Genève, la formation est un enjeu majeur depuis la regrettable disparition de l’école d’architecture de Genève. L’association attend plus de précisions sur la politique de formation de l’HEPIA (Haute Ecole du paysage, de l’ingénierie et d’architecture de Genève). Nous devons resserrer les liens avec cette école. Pour l’instant, l’AGA n’a pas de visibilité suffisante sur la qualité des cours. Propos recueillis par Soazig Courtois Maison Corail, Grand-pré-Chandieu, Genève M.O.: A&A real Estate Grand Pré SA / group 8, architectes / 2007-2011 © R. Golay, Federal Studio

131


DES PROJETS QUI ÉLARGISSENT LES HORIZONS DE CRÉATION ET DE CONCEPTION VVR Architectes SA prend en charge le projet de sa conception jusqu’à sa réalisation complète. Philippe Rossé, administrateur du bureau, revient pour Bien Vivre sur des sujets importants: la nouvelle identité de VVR, le nouveau logo, la philosophie de l’entreprise, les projets phares et le positionnement de VVR en matière énergétique.

Les Epinettes, côté séjours

132


Les Epinettes, côté chambres

Maison de la sécurité

Crèche Les Epinettes, l’entrée

VVR architectes SA, une longue histoire, innovation et continuité Le bureau a été fondé en 1938 par Henri Frey puis repris par Michel Frey, son fils, jusqu’en 1994, date de son décès. J’ai eu le privilège de travailler avec lui depuis 1980. Je suis devenu associé en 1994 avec Serge Vuarraz et Gérard Varesio. Depuis janvier 2011, une nouvelle société et une identité visuelle sont créées et marquent le passage en société anonyme et la sortie de Serge Vuarraz, qui restera administrateur encore 2 ans. Je suis épaulé aujourd’hui pour la direction de projets par deux collaborateurs compétents et polyvalents, Jean-Pierre Ghisalberti et Antoine Girasoli, qui contribuent à assurer la pérennité du cabinet d’architecture. Si l’image change, la philosophie reste et s’affirme dans la continuité par son attachement aux valeurs éthiques et culturelles.

Immeuble des Acacias

Nous intervenons dès la conception jusqu’à la réalisation, quelque soit la complexité du projet, transformations lourdes ou nouveaux bâtiments. VVR Architectes encourage l’esprit d’équipe et le partage d’idées au sein du bureau et également avec ses partenaires spécialisés. Chacun apporte son énergie, sa créativité, son expérience et se sent concerné et valorisé par son travail. Notre objectif est de mettre à disposition du projet et des maîtres de l’ouvrage notre expertise et notre force de proposition. Il existe différents niveaux de perception du projet pour lequel la sensibilité de chacun est source d’enrichissement et l’opportunité d’élargir les horizons de création et de conception.

Vos projets sont très variés: logements, équipements publics, banques et institutions administratives ou encore établissements scolaires. Comment né un projet?

Stade de Meyrin

Le projet peut être une résultante d’un concours ou provenir d’un mandat direct. Le concours est un moyen enrichissant d’élargir le dialogue autour du projet, avec les décideurs, nos confrères architectes et avec le public sur l’avenir de notre environnement bâti. Il nous permet également de stimuler la créativité en interne pour des programmes qui offrent parfois plus de liberté. Dans le cadre d’un mandat privé, lors de l’étude d’un projet et de la répartition des tâches, nous nous efforçons de laisser une large place à la communication et au partage des connaissances. Cela permet souvent de faire évoluer le programme du maître de l’ouvrage en faveur d’un meilleur projet. 133


VVR exprime sa volonté «d’adéquation entre la qualité de l’architecture, la compréhension des besoins et le respect de l’enveloppe financière définie par le maître d’ouvrage». Quelle est votre démarche et quels sont vos outils pour arriver à la pleine satisfaction du client? L’adéquation entre clarté du programme et respect de l’enveloppe financière exprimée par une architecture de qualité est la source de notre principale motivation. Un projet réussi doit être capable d’intégrer les contraintes du site, de la zone de construction, de la technique et du budget dès sa conception. VVR Architectes veille également au bon enchainement des étapes du projet où dialogue et transparence des démarches sont en adéquation avec les exigences du maître de l’ouvrage. Nous présentons régulièrement chaque phase décisive du projet à l’aide de maquettes et d’images de synthèse. La mise en place d’une équipe pluridisciplinaire est parfois indispensable dès les premières phases pour répondre au mieux aux enjeux techniques et légaux. L’architecture durable est le résultat d’une intégration harmonieuse des ces contraintes.

Ecole internationale

Quels sont les projets représentatifs de votre savoirfaire? Nous avons eu le privilège de réaliser des objets dans de nombreux secteurs d’activités. Parmi les projets très importants d’agrandissement et transformation d’une grande complexité technique où le confort des utilisateurs est resté au centre de nos préoccupations, nous pouvons citer l’Hôpital des enfants, dont les travaux se termineront en 2014. De nombreux bâtiments publics, la Maison de la sécurité à Lancy, bâtiment rouge emblématique, le Stade de football et la Halle de boules à Meyrin, les salles de gymnastique de l’EIG à Founex et les crèches de la Cigogne et des Epinettes à Carouge, sont des réalisations très abouties, qui nous ont particulièrement enthousiasmées. La dernière réalisation, l’immeuble de logement aux Epinettes à Carouge, clôture cette période avec beaucoup de panache. Les études de quartiers que nous avons menées pour le Triangle Vernier, le quartier de la Forêt ou l’Ilot des Menuisiers à Carouge nous ont donnés une opportunité d’ouvrir un débat intéressant sur notre futur environnement construit.

Ecole internationale

Quelle place tient l’efficience énergétique et plus largement le développement durable dans la réalisation de vos projets? L’efficience énergétique des bâtiments représente pour VVR une évidence pour notre avenir et nous donne l’opportunité de relever le grand défi architectural que cela représente. Le choix des matériaux, la forme, l’implantation et l’orientation des façades contribuent dès la conception à un projet efficace et réfléchi. Bien que passionné de nouvelles technologies, nous restons convaincus qu’une installation simple et facile à s’approprier par les utilisateurs peut s’avérer plus efficace et durable que des automatismes pilotés par des micro-processeurs. Interview réalisée par Soazig Courtois

134

Crèche Cigogne


Hôpital des enfants Hôpital des enfants Hôpital des enfants

LES RÉALISATIONS DE VVR ARCHITECTES SA Hôpital des Enfants, HUG: Extension et transformation du bâtiment des lits, salles d’opérations, urgences, bureaux des médecins, radiologie, pédopsychiatrie. Acacias 50-52: Transformation lourde d’un immeuble, 8 étages de bureaux et remplacement de la façade. EIG – Founex: Salles de gymnastique et salle polyvalente, refonte des aménagements extérieurs, 1er prix d’un concours. Maison de la Sécurité à Lancy, Caserne de pompiers: Protection civile, bâtiment communal, 1er prix d’un concours en association avec DMA Architectures SA. Centre Sportif de Meyrin, Stade de football: 500 places et halle de boules, 1er prix d’un concours en association avec dGPa Architectes SA. Crèche de la Cigogne – Veyrier: Extension d’une crèche de 80 enfants, 1er prix d’un appel d’offre. Crèche des Epinettes – Acacias: Crèche de 70 enfants, bâtiment neuf. Epinettes 8 – Carouge: Immeuble de logements Minergie, 23 appartements HM et 26 PPE.

VVR ARCHITECTES SA Rue de Genève 122 • CP 248 • CH-1226 Thônex Tél. +41 (0)22 860 86 20 • Fax +41 (0)22 860 86 39 E-mail: info@vvr.ch • Site: www.vvr.ch 135


REALS SA : LA RÉALISATION DE VOS PROJETS «CLÉ EN MAINS» Entreprise de services, active dans l’immobilier, REALS SA collabore avec des architectes et des ingénieurs afin de concrétiser une réalisation immobilière «clé en mains». Recherche, estimation, mise en valeur ou encore expertise de tout bien immobilier, REALS SA guide sa clientèle tout au long de son projet. Rencontre avec Maurice RODRIGUEZ, ingénieur civil et directeur de REALS SA.

136


Quelle est la formation qui vous a mené à la création de REALS SA? Dans quel contexte la naissance de votre entreprise est-elle intervenue? Je suis issu d’une formation d’ingénieur civil ETS/UTS AGI. J’ai décidé, assez naturellement, de me mettre à mon compte en 1996. Au sein de REALS, je possède la double fonction d’ingénieur civil mais aussi de directeur d’entreprise générale. La société a su se développer grâce au réseau de connaissances tissées au fil des années. Le cercle relationnel joue un rôle primordial pour trouver des projets intéressants et viables.

Comment se passe l’acquisition d’un terrain? Les acheteurs potentiels sont-ils plus nombreux que les vendeurs de terrains? Certes, l’acquisition d’un terrain est le plus difficile à réaliser. Les futurs acquéreurs sont plus nombreux et plus exigeants que par le passé. En parallèle, l’offre des terrains s’est quelque peu réduite. L’acquisition d’un terrain est souvent le résultat d’un réseau relationnel. Aujourd’hui, REALS a un réseau bien implanté et nous sommes constamment sollicités. La communication est primordiale. Si à l’avenir nous devions manquer de terrains, nous nous adapterions en élargissant notre secteur géographique mais ce n’est pas le cas à l’heure actuelle.

Vos réalisations sont principalement des habitations Minergie? Pourquoi? En effet, la majorité de nos villas sont labellisées Minergie. Le canton de Genève se réfère prin-cipalement à ce label et opte pour l’économie d’énergie dans les constructions d’habitations. Nous appliquons les normes. Il faut savoir qu’il existe différentes normes Minergie et que celles-ci évoluent. Nous intervenons principalement sur le canton de Genève pour réaliser nos projets. Nous pouvons intervenir sur les plans et travaillons en étroite collaboration avec les architectes. Nous n’avons pas de style architectural mais plutôt le souci de respecter les normes et les lois qui régissent les zones dans lesquelles nous intervenons. Nous agissons en fonction des règlements puis du projet de l’architecte. Nous suivons plusieurs projets en parallèle. Cette année, nous réalisons 8 villas et intervenons pour des finitions sur d’autres. Notre métier demande une implication et une gestion totale afin de satisfaire pleinement aux exigences de notre clientèle. 137


Justement, les clients sont-ils de plus en plus exigeants? Les clients s’adressent à nous pour réaliser un projet immobilier, autant dire l’un des projets les plus importants dans une vie! Alors je pense qu’il y est normal qu’ils soient exigeants! Il est aussi primordial d’être dans une relation de confiance. La notion de service est omniprésente. Nous avançons pas à pas, et main dans la main, vers un projet de vie pour chaque client. Nous essayons de répondre aux demandes et de guider sans jamais diriger. REALS SA remplit une mission de conseils, d’aide à la prise de décision avec une écoute toujours active. En étant proches de notre clientèle, nous sommes plus proches de ses désirs et à même de les percevoir pour les réaliser. Tout n’est pas réalisable mais avec un projet bien chiffré et un coût global, le client sait si son projet est –viable ou pas. Notre expérience et notre savoir-faire permettent de percevoir l’image architecturale du projet initial. Cela demande beaucoup d’énergie!

Notre équipe a «une main de fer dans un gant de velours»! Notre rôle est de guider sans imposer mais en expliquant que tout est possible mais qu’il y a un coût. Ce métier est passionnant et il est la clef de voûte, l’élément central articulant tous les corps de métiers. A ce titre, de nombreux métiers interviennent dans la réalisation d’une maison: terrassier, maçon, électricien, chauffagiste, ventiliste, cuisiniste, parqueteur, carreleur, façadier, serrurier,… La construction d’une maison ressemble à une fourmilière s’affairant au travail, chacun à un rôle à jouer pour édifier le projet.

138


VILLAS MINERGIE «La Sapinière» Chemin Terroux au Grand-Saconnex Le projet est constitué d’un ensemble de 2x2 villas mitoyennes liées par un couvert à vélos. Les matériaux utilisés ont été choisis avec soin et répondent à des critères de résistance et qualité particulière. L’exécution a pris en compte la préservation d’arbres de grande valeur. Les villas répondent au standard Minergie. Elles sont équipées de panneaux solaires, d’une ventilation double fux, d’une isolation et de menuiseries permettant d’atteindre les exigences Minergie. L’énergie de chauffage utilisée est le gaz naturel.

VILLAS MINERGIE – Chemin Terroux au Grand Saconnex La construction des deux villas a été réalisée simultanément pendant que leur nouvelle demeure se bâtissait sous leurs yeux, les propriétaires historiques de la parcelle ont continué à vivre dans leur chalet. Celui-ci n’a été démoli qu’après la construction de leur nouvelle habitation pour céder la place au spacieux jardin de la grande villa. Les travaux pour la «grande villa» ont débuté en 2007 et les propriétaires ont pu emménager deux ans après. La façade des villas est agrémentée de panneaux colorés qui encadrent les fenêtres protégées par des stores. Le toit est en béton, recouvert d’une charpente en bois, la tôle de finition est en zinc. L’isolation se fait sous la toiture. Le point fort du projet réside d’une part dans son mélange de couleurs et de matériaux – crépi et zinc – qui donne du cachet au projet et d’autre part, dans ses grands et beaux jardins orientés sud.

REALS SA Maurice RODRIGUEZ – Ingénieur Civil ETS/UTS/AGI Rue Eugène-Marziano 23A • CH-1227 Les Acacias, Genève Tél. +41 (0)22 793 75 91 • Fax +41 (0)22 793 72 70 E-mail: info@reals.ch • Site: www.reals.ch 139


INTERVIEW

JAIME GOLUB

« L’ARCHITECTE CONSTRUIT POUR LES AUTRES. IL PARTICIPE AU DÉCOR DE LEUR VIE» Jaime GOLUB, architecte reconnu, dirige Archi SA et il est à l’origine de très beaux projets: Lancy-Square, Gingins-Parc, Petite Prairie, Pregny-Parc… Passionné, il évoque pour Bien Vivre la philosophie du bureau, le développement durable, l’importance de la lumière dans un lieu de vie ou encore le plaisir resté intact de la page blanche. Confidences d’un artiste amoureux de la Suisse. Prairie

140


Lancy

Rive

Comment est né ARCHI SA? Quelle est la philosophie du bureau? Archi SA existe depuis 12 ans. Nous avons une philosophie au bureau qui tient compte des paramètres et des enjeux sociaux-économiques. L’architecte est un philosophe, un artiste et un professionnel qui construit et conçoit des habitations pour une population qui va y vivre. Il est ainsi fondamental de tenir compte de l’aspect social. Nous participons à la création d’un décor dans une ville ou encore un quartier. Archi SA intègre ce rapport intérieur/extérieur. Par exemple, nous tenons compte de l’environnement et de l’apport de lumière au sein de la construction. Il semble que plus les appartements sont petits, plus il est fondamental pour nous d’ouvrir les façades et de créer un dialogue avec l’extérieur.

Prairie

L’architecture est un métier évolutif. Les matériaux utilisés changent constamment. Nous sommes métaphoriquement dans un jeu de lego où il faut réfléchir dès le départ à la manière dont nous allons créer l’objet. Ce sont les bases du «bien vivre» qui vont nous guider. Nous devons posséder la capacité à nous projeter tout au long du projet. Notre rôle est de comprendre les besoins et les désirs de ceux qui vont habiter nos projets. L’architecte crée des espaces adaptés en tenant compte de l’environnement. Lancy

141


INTERVIEW

Gingins

Pregny

Quelle part tient le développement durable dans vos projets? Archi SA tient compte de l’environnement dans chacun de ses projets. Nos projets sont quasiment tous labélisés Minergie. L’économie d’énergie se mesure sur de nombreux paramètres: la qualité d’isolation des fenêtres, la ventilation, le chauffage… C’est un pas en avant conséquent mais il est important de tenir compte de l’indice carbone. C’est encore assez nouveau. Les acteurs du logement et de la construction se cherchent encore. Le progrès se met en place. L’économie d’énergie ne doit pas être perçue comme une contrainte. Il s’agit au contraire de l’opportunité d’appréhender des nouvelles données et de repousser nos possibilités. Par exemple, pour les plans de quartiers, nous travaillons sur une base volumétrique qui peut être obsolète une fois le plan validé. L’administratif peut être bloquant.

Que pensez-vous de la politique de construction sur Genève? Prenez-vous toujours autant de plaisir à penser et concevoir après autant d’expérience? La qualité de construction a toujours un coût. Les projets immobiliers sont de plus en plus chers. Le rôle de l’architecte est alors d’optimiser la construction et l’espace pour qu’il soit possible de rester dans des budgets abordables. Il est facile de construire sans limites avec tout l’argent du monde. A l’inverse, il est beaucoup plus délicat, mais aussi intéressant, de travailler sur un projet d’HLM avec une gestion du coût de construction et une surface donnée. Là est réellement le défi de l’architecte! Notre plus belle reconnaissance? Que les gens se sentent bien chez eux… 142

Gingins


Pestalozzi

Aujourd’hui, j’ai toujours un plaisir incommensurable face à une page blanche. Les prémices d’un projet, la recherche en amont sont autant de défis que j’aime affronter. Je garde en moi une profonde et sincère admiration pour la politique suisse. Cette conception de la démocratie est fantastique. Les suisses attachent une grande importance à la qualité dans leur travail. Les suisses vont de l’avant, avec une conscience du passé, une volonté d’innovation très réfléchie et très adulte. Ils pensent aux conséquences. Sur Genève, le principal souci reste le coût des terrains et le retard que le canton a pris pour les projets de construction. Il est quasi-impossible de loger tout le monde, les prix flambent et la situation se complexifie. Nous essayons à présent de rattraper le retard accumulé en tenant compte des infrastructures et de l’environnement.

rchitecture

Propos recueillis par Soazig Courtois

archi sa

ARCHI SA Rue François Meunier 1 CH-1227 Carouge Tél. 022 309 43 70 Fax 022 309 43 90 archisa@archisa.ch www.archisa.ch 143


INTERVIEW

DANILO CECCARINI

PRÉSIDENT DE LA SIA GENÈVE Entre créativité et technique l’architecte est un modérateur œuvrant à la concrétisation d’un projet architectural. Le rassemblement des compétences des architectes des ingénieurs et des industriels permet à la SIA de se positionner en tant que société promouvant la pluridisciplinarité, le partage des connaissances et la qualité dans l’acte de construire. Danilo Ceccarini, nouvellement élu à la présidence de la SIA Genève, nous a accordé quelques confidences. Entretien avec un architecte investi et réaliste. Maison Vacheron Constantin SA EMA Erica Maria Architecte SA

144


T ingénierie SA et MBC Ingéo SA

La SIA a, cette année, 175 ans. Pouvez-vous me présenter la section Genève, ses objectifs et votre mission en tant que nouveau président? La SIA Suisse a débuté les festivités, commémorant ce 175ème anniversaire, à Aarau le 4 mai 2012. Ces festivités seront relayées au niveau cantonal par les 18 sections présentent sur le territoire helvétique. La SIA compte quinze mille membres en Suisse. Elle est l’association professionnelle faîtière, représentant l’ensemble des spécialistes (architecture, ingénierie et industrie) acteurs dans l’acte de construire. Chaque groupe professionnel est métaphoriquement la représentation d’une pièce d’un puzzle nécessaire à la construction d’un projet. Avec cette représentation et pluridisciplinarité, la SIA est un gage de qualité, un accumulateur de connaissances. La section de Genève est une des plus importantes sections Suisse et regroupe 750 membres. Chaque section est indépendante. Elle garantit une interface d’application efficace et réactive entre les décisions de la SIA centrale et leurs applications cantonale dans un contexte socio-économique qui diffère entre chaque canton. Cette structure permet à notre section de poursuivre ses objectifs dans la mise en valeur de nos professions dans le canton. Elle contribue au partage du savoir faire, des connaissances et expériences, avec les acteurs locaux pour un développement cohérant de la ville et de l’acte de bâtir.

Cette démarche permet de se demander si les responsabilités sont toujours clairement réglementées au sein de la Société, si l’effectivité et l’efficacité des activités de la Société conviennent, si la vie de la Société est suffisamment transparente et si l’identification avec la Société est toujours présente. L’objectif est de continuer à doter la SIA d’une organisation contemporaine, de l’adapter au changement de contexte actuel et de l’équiper pour relever les défis de ces prochaines années.

VVR Architectes SA

Zanini Architecte

Les membres de la section genevoise sont représentés par un comité, lequel est composé de 13 membres qui s’investissent de manière bénévole. Mon élection à la présidence, au mois d’avril de cette année suite à une présence de six ans au sein du comité, me permet aujourd’hui de m’investir davantage et poursuivre les objectifs de notre société. Elu pour deux ans, ce rôle permet d’avoir un contact pluridisciplinaire et d’assurer la coordination et la représentation genevoise avec la direction suisse. Actuellement, la SIA œuvre sur la réorganisation de ses statuts. En effet, environ dix ans après la dernière modification des statuts de la SIA, la Direction a jugé opportun de s’interroger sur l’organisation et la réalisation des objectifs par la société dans le cadre de ses activités. 145


INTERVIEW

Comment se portent, selon vous, la construction et l’architecture sur Genève? Le secteur immobilier et la construction en général sont en bonne santé. Ce qui en fait une exception par rapport au contexte européen. Cette particularité est due à deux éléments importants: l’afflux de sociétés multinationales, attirées par les nombreux avantages que le bassin lémanique offre et qui accentue les besoins en matière de logement. D’autre part, suite à cette croissance rapide, Genève doit développer un certain nombre d’infrastructures qui permettent de consolider cette augmentation démographique et de mettre en place les bases cohérentes pour son développement futur. Aujourd’hui, le canton doit non seulement répondre à la «quantité» mais doit aussi conserver la «qualité». La Section Genevoise a un rôle à jouer. A travers ses commissions elle collabore avec les autorités pour proposer des conférences et débats, mettant en relation les divers départements étatiques avec les professionnels de la construction. De plus depuis quelques années, elle a développé une commission permettant de contrôler que les adjudications de mandats se fassent en conformités avec les accords de l’OMC et qu’elles permettent d’attribuer des constructions à des bureaux garantissant la compétence et la qualité défendue par la SIA.

DLV Architectes

Le Section genevoise soutient aussi la Maison de l’Architecture, qui fait un travail remarquable de relais d’information entre les décisions politiques et la population en amenant le débat sur les valeurs architecturales et qualitatives d’un projet.

Que représente le développement durable pour la SIA? La section de Genève a développé récemment un «groupe environnement», quel est son but? La SIA a développé tout récemment un «groupe environnement». Celui-ci a pour but d’élargir la question sur le développement durable. Minergie, label privé, est devenu une référence au niveau des politiques et du public.

146

B+S ingénieurs conseils


Mais nous notons qu’il n’est pas la solution unique mais une possibilité d’agir, parmi un panel riche et varié. Le développement durable doit être pensé à chaque étape de la conception, de la planification, de la construction. La prise en compte du développement durable dans une construction, ne doit pas se focaliser uniquement sur la consommation. Il doit prendre en considération aussi toutes les énergies utilisées pour la mise en œuvre d’un bâtiment (fabrication, matériaux, transport) en tenant compte des ressources locales pour la réalisation des éléments constructifs et l’apport d’énergie. Ceci afin d’assurer un bon fonctionnement. La constitution de ce nouveau groupe environnement permettra d’enrichir la réflexion sur le développement durable en prenant en compte le développement de la technique, de communiquer avec le politique pour développer de nouvelles applications, et de sensibiliser la population au fait qu’il existe plusieurs applications possibles.

«La conception permet de donner existence. En utilisant l’imagination, elle développe des images permettant la matérialisation des rêves et le développement d’un environnement». Quelle est la part d’imagination dans la conception d’un projet? Peut-on laisser totalement libre cours à son imagination? Où se situent les limites? Il n’y a pas de limite aux rêves et à l’imagination. Cependant ce ne sont pas les seuls facteurs à la concrétisation d’une idée. Nous progressons sans cesse dans nos démarches projectuelles et à leur mise en œuvre. C’est pour cela que l’acte de construire est totalement lié à la technique et réciproquement. La SIA Genève, décerne tous les quatre ans une distinction, récompensant un projet ou une démarche illustrant les valeurs de la SIA. Le thème choisi cette année «TECHNIQUE ET INNOVATION AU SERVICE DE L’ARCHITECTURE» est représentatif de la synergie et excellence de toutes le professions représentées par la SIA. Il a pour objectif de démonter comment une idée architecturale a pu bénéficier de l’aide des nouvelles technologies, ou à l’inverse, provoquer le développement de nouveaux outils, instruments ou mise en œuvre, permettant sa réalisation et qui aujourd’hui sont devenus des applications communes.

Quelles sont vos références architecturales? Quelles sont les influences déterminantes qui ont fait de vous l’architecte que vous êtes aujourd’hui? A travers l’architecture et l’acte de construire on essaie de provoquer ou de retranscrire une émotion. Provoquer cette émotion, en amenant une réflexion architecturale tout en respectant les règlements, le programme et la fonctionnalité d’un bâtiment, est un challenge. L’architecte est un modérateur défendant l’aspect artistique en minimisant l’emprise visuelle de la technique. Je tends majoritairement vers une architecture minimaliste. Mes références? Elles sont plutôt liées à des réalisations provoquant des émotions, plutôt qu’à des personnes. Je ne considère pas une architecture par rapport à son créateur, mais plutôt par la réponse spatiale et morphologique qu’elle apporte à un programme et un lieu. Propos recueillis par Soazig Courtois

SIA Section Genève

Linea Design Architectes

Rte de Saint-Jean 98 • CP 5278 • CH-1211 Genève 11 Tél. +41 (0)22 715 34 35 • Fax +41 (0)22 715 32 13 E-mail: info@siage.ch • Site: www.siage.ch 147


INTERVIEW

BRIGITTE DISERENS-JUCKER

L’ARCHITECTURE COMME UNE EXIGENCE, UN STYLE DE VIE… «Qu’il s’agisse d’un appartement, d’une boutique, d’un immeuble, d’une ancienne chapelle, d’un repas, d’une soirée entre amis, pour DVK tout est architecture et rien qu’architecture!» Brigitte Diserens-Jucker et son équipe aménagent, inventent, créent mais aussi restaurent, rénovent et donnent vie aux murmures de l’histoire. Ils sauvegardent, ils embellissent et marquent leur époque grâce à une créativité et une passion sans commune mesure. Rencontre avec une architecte qui vit sa passion sans limites.

Falaises Pêcheries: Transformation et aménagement d’un bâtiment industriel en Lofts.Genève

148


Athénée 28: Transformation d’un immeuble de bureaux en habitations. Champel – Genève

Quelle est votre philosophie et quelles sont vos méthodes de travail au sein de votre bureau d’architectes? Le bureau d’architectes DVK représente une dizaine de collaborateurs de nationalités très différentes. Leur seul credo: l’architecture comme idée-force jusqu’au détail le plus infime, l’architecture comme une exigence, un style de vie. Le style de DVK est la résultante d’un concours d’intelligences, d’un partenariat de femmes et d’hommes imprégnés de cultures et d’expériences multiples.

Chapelle: Rénovation et Aménagement d’une chapelle. Choulex – Genève

Pêcheries 7 - 9: Construction d’un immeuble de logements en PPE. Genève

Sur quels projets travaillez-vous en ce moment? Des préférences? Nous avons toujours plusieurs projets en cours. Je pourrais vous citer: les Berges du Rhône, le Musée d’Art et d’Histoire (en association avec Jean Nouvel et Architectures Jucker SA), une surélévation au 32 Athénée… Nos projets sont variés. Nous intervenons dans l’architecture en captant l’énergie d’un lieu, en lui (re)donnant ou en lui inventant une identité. Il est magique de faire d’un espace un lieu où l’on se sent bien, où le plaisir de chaque heure du jour est au rendez-vous. Tous les sens sont en éveil: le plaisir de la vue, du toucher, chaque matériau, chaque couleur, chaque volume joue une partition parfaitement cohérente et finement élaborée.

Quelles sont vos références? Jean Nouvel m’a fortement inspirée pour son architecture «contextuelle». Gio Ponti est un personnage très marquant. Il a mené une carrière unique et a participé activement au renouveau du design de l’après-guerre. Lina Bo Bardi était une femme très avant-gardiste. Être exceptionnel, elle est une référence et un exemple de liberté de penser et d’agir. Elle utilisa le terme de substances au lieu de matériaux pour exprimer la composition de son architecture. Les substances sont l’air, la lumière, la nature et l’art.

Presinge: Transformation et extension d’une maison. Presinge – Genève Photo © Luca Fascini / De Visu

149


INTERVIEW

DRAKE STORE: Transformation et aménagement d’une boutique. Genève

Il serait impossible de ne pas citer Le Corbusier! Il se révèle l’architecte de la conciliation des contraires. Selon lui, les matériaux de l’urbanisme sont le soleil, l’espace, les arbres, l’acier et le ciment armé, dans cet ordre et dans cette hiérarchie. Notre atelier est situé dans l’immeuble «La Clarté», à Genève. Nous avons la chance de vivre notre travail et d’échanger dans des locaux construits par Le Corbu. Plus près de nous, le modernisme tropical d’Oscar Niemeyer interprété par Marcio Kogan, véritable metteur en scène d’espaces, et Isay Weinfeld pour ses géométries sans faille, volumes au cordeau, matières nobles et sensuelles.

Comment anticiper les tendances architecturales de l’avenir? Comment intégrer du contemporain dans un environnement chargé d’histoire? L’architecture est-elle contextuelle? Nous constituons une équipe. Tous, au sein de DVK Architectes, faisons en sorte de proposer une architecture inventive contemporaine. Nous restons somme toute assez classiques. Nous respectons le bâtiment ancien et aimons jouer avec la lumière et les jeux de miroirs. Il faut avoir une base d’histoire et jouer avec elle, mettre en évidence un bâtiment ancien et le révéler. Les architectes d’aujourd’hui jonglent avec les époques. L’ancien sublime le moderne et le moderne rend indéniablement hommage à l’ancien. Ils sont complémentaires sur le chemin de la vie. L’atelier a, par exemple, rénové une vieille chapelle. Nous avons étudié chaque détail et c’est celui-ci qui fera la différence. Tout a été dessiné sur mesure telle la haute couture de l’architecture. 150

Grignan: Transformation, réhabilitation et aménagement d’une bastide. France


Athénée 34: Surélévation d’un immeuble / Création d’un appartement duplex. Genève

La Belotte: Extension et transformation d’une maison. Genève Vieille Ville: Transformation et rénovation des combles. Genève

Comment votre approche écologique apparaîtelle dans vos projets? Le Bureau DVK Architectes intègre la partie environnementale et énergétique dès les premières phases d’étude de ses projets. Ces réflexions passent notamment par l’orientation du bâtiment qui favorisera les apports solaires passifs, tout en tenant compte du choix des matériaux et des aspects environnementaux de l’énergie grise déployée pour la construction et la rénovation. Ces approches sont réfléchies avec des mandataires spécialisés tel que le Bureau Equada SA pour mener une réflexion sur les différents moyens de production et de distribution de l’énergie, en valorisant des procédés écologiques conformément au budget fixé initialement. Une attention particulière est portée sur le suivi des consommations énergétiques et aux labels tels qu’Ecobau qui quittance le bilan CO2. Sénebier: Transformation et aménagement d’un appartement. Genève

Les différentes constructions varient donc de standards traditionnels tels que Minergie ou THPE (très haute performance énergétique) jusqu’à des bâtiments avec un bilan énergétique nul, voire même positif. Propos recueillis par Soazig Courtois

D V K ARCHITECTES «La Clarté» | Rue Saint Laurent 2 | CH-1207 Genève T +41 22 849 53 00 | F +41 22 849 53 01 info@dvkarchitectes.ch | www.dvkarchitectes.ch Photos © Michel Pernet / DVK Architectes Images 3D © Antonio Lisboa / DVK Architectes

151


INTERVIEW

MARC NEMETH

IE INDUSTRIAL ENGINEERING GENÈVE SA Marc Nemeth: «Spécialisés dans la conception, la planification et la réalisation de bâtiments à vocation industrielle, nous réunissons les compétences de l’ingénierie et de l’architecture.» Les qualifications professionnelles constituent le principal atout des collaborateurs de IE Engineering Group et de ses 4 sociétés basées à Zurich, Genève, Munich et Francfort. Des diplômes académiques en architecture, en ingénierie et en gestion d’entreprise soulignent des connaissances spécifiques aux différents domaines de l’industrie. IE Industrial Engineering Genève SA possède entre autres un réseau de spécialistes externes pour la technique des bâtiments et de l’énergie, l’ingénierie en construction, la physique et l’acoustique de la construction, la logistique ou encore l’immobilier. Rencontre et explications avec Marc Nemeth, directeur de IE Industrial Engineering Genève SA.

152


Pourriez-vous nous présenter IE Industrial Engineering Genève? Le bureau de Genève existe depuis 1990. Il regroupe actuellement 15 collaborateurs et 4 architectes free-lance. Notre société représente l’association des compétences de l’ingénierie spécialisée et de celles de la construction et de l’architecture. Nos équipes de projets et de réalisation sont composées d’architectes, de logisticiens et d’ingénieurs chimistes et agro-alimentaires. Nos projets sont relativement complexes et notre compréhension des procédés de fabrication et des besoins spécifiques à chaque domaine industriel nous amène à planifier de l’intérieur vers l’extérieur. Notre méthodologie est le résultat d’une optimisation des procédés industriels et des flux qui donneront naissance au bâtiment: le bâtiment doit être pensé comme un outil de travail performant, adapté et flexible. En 2001, notre bureau s’est spécialisé dans tout ce qui est inhérent à l’industrie chimique, pharmaceutique, aux biotechnologies, au médical et aux salles blanches. C’est la création de notre division IE Life Science Engineering. Ont suivi, dès 2003, la division IE Food Engineering pour l’industrie agro-alimentaire et enfin, en 2010, la division IE Technology Engineering, pour l’industrie des technologies de pointe. IE Industrial Engineering Genève et ses trois divisions interviennent dans toute la Romandie et plus particulièrement dans l’arc lémanique.

Quelles sont les valeurs de travail et la philosophie véhiculées par IE Engineering Group? Quelle est la bonne recette pour une croissance dynamique? Nos valeurs de travail sont basées sur la solidarité et le respect mutuel au sein de nos équipes. Les échanges constants avec les autres sites stimulent la créativité et l’innovation. Notre travail reste transparent aussi bien pour les collaborateurs que pour nos clients. Le dynamisme, la loyauté et le sens des responsabilités sont des valeurs clés. Notre hiérarchie est relativement linéaire, ce qui permet d’offrir sa chance à chacun avec un certain degré de responsabilité.

153


INTERVIEW

D’autre part, notre méthodologie claire et transparente vis à vis du client permet de travailler dans un climat de confiance indispensable au développement du projet. Nous proposons nos services dès les prémisses du projet, c’est-à-dire dès l’idée d’investissement. Cette première phase, généralement très courte, permet au client de savoir si l’idée est réalisable. L’industrie demande une grande réactivité dans les différentes phases du projet et cette dynamique, souvent générée par des enjeux financiers et le respect des délais participe à notre souci de performance. Je dois dire que travailler pour l’industrie est très stimulant et enthousiasmant.

Quel est votre rôle au sein de IE Industrial Engineering Genève? Comment se compose votre équipe? J’ai la responsabilité du bureau de Genève et d’une antenne sur Renens, ouverte pendant l’été 2012. Notre nouvelle antenne a été créée pour répondre aux projets dans le canton de Vaud et être plus proche de nos clients. Je suis entouré de responsables de divisions et de chefs de projets. Ensemble, nous organisons les équipes pour les différents projets. Chaque projet est géré par un chef de projet qui coordonne l’équipe. Le projet est prioritaire et chaque collaborateur met ses compétences au service du projet. C’est pourquoi je peux moi-même me retrouver à prendre un rôle spécifique dans certaines phases du projet ou être responsable à part entière d’un projet. L’objectif est de définir des rôles clairs sachant que certains collaborateurs travaillent sur plusieurs projets. L’équipe de projet se compose du chef de projet, d’architectes et dessinateurs, d’un spécialiste dans un domaine industriel précis, d’un responsable de la calculation, d’un responsable de la réalisation et d’assistantes de projet. En cas de besoin, l’équipe se complète d’un professionnel de la sécurité et d’ingénieurs conseils de notre réseau externe de partenaires.

Quels sont les projets représentatifs de votre bureau? Dans le domaine agro-alimentaire, je citerais Nespresso en premier lieu et son nouveau centre de production et de distribution à proximité d’Avenches. Il s’agit d’un complexe de 9 unités de production et de distribution dans lesquelles 50 tonnes de café sont torréfiées, moulues et conditionnées au quotidien. Les travaux ont démarré durant le premier semestre 2007 et se sont achevés deux ans plus tard tout en permettant à une partie de la production de commencer en juillet 2008. Toujours dans le domaine agro-alimentaire, nous sommes actuellement en phase de réalisation pour l’extension de l’usine de production d’Hilcona à Orbe. Dans le domaine des Sciences de la Vie, nous planifions et réalisons en ce moment des laboratoires de recherche pour Nestlé Institute of Health Sciences. Il s’agit d’aménager deux bâtiments situés dans le quartier de l’Innovation de l’EPFL.

154


Nous avons également réalisé plusieurs projets significatifs pour Firmenich SA au cours de ces dernières années; élaboration de spécifications techniques (User Requirements Specifications), conception et réalisation de laboratoires. Enfin, pour la nouvelle construction de son Centre d’ateliers, l’entreprise genevoise de génie civil Rampini Construction SA n’a renoncé à aucun investissement pour réaliser un concept de bâtiment durable. Dans cet objectif, la qualité de vie a été définie comme base conceptuelle du projet. IE Technology Engineering s’est vu confier d’une part la planification du process ainsi que le suivi architectural et constructif, mais également la mission de mener le dossier jusqu’à l’obtention du label Minergie ECO®.

Quel est votre positionnement par rapport au développement durable et à la construction de projets économiquement énergétiques? Notre rôle est de sensibiliser le client sur ce sujet. IE Engineering Group possède notamment une liste de matériaux qu’elle préconise à ses clients répondant à des questions de développement durable. Nous essayons de faire comprendre aux industriels qu’effectivement il n’y aura pas toujours de retour sur investissement, mais qu’en termes d’engagement et de responsabilité, l’enjeu est intéressant. Nous faisons en sorte d’amener cette réflexion le plus tôt possible dans le projet en trouvant des solutions appropriées en termes de matérialisation et aussi de gestion des énergies. L’exemple du bâtiment de Rampini est révélateur d’une société clairement en demande d’un projet de bâtiment durable. En interne, nous développons une charte destinée à l’ensemble du groupe et indiquant l’utilisation de certains matériaux au détriment d’autres plus polluants. Par exemple, nous refusons de poser certains types de panneaux de façades, qui pourraient être polluants ou toxiques en cas d’incendie. La durabilité transparait à chaque étape de nos projets et surtout à la conception. Le contrôle de la gestion énergétique est parfois complexe. Il est de notre responsabilité d’éveiller et d’éduquer les consciences de ceux qui nous font confiance. Interview réalisée par Soazig Courtois

155


ROLAND

APOTHELOZ

ARCHITECTE

Route de Chêne 53 | CH-1208 Genève | Tél. +41 (0)22 700 30 91 | Fax +41 (0)22 700 30 91 E-mail: ra@rolandapotheloz.ch | Site: www.rolandapotheloz.ch

UNE ARCHITECTURE CONTEMPORAINE ET FONCTIONNELLE Doté d’une expérience de plus de 30 ans, Roland Apothéloz réalise des villas fonctionnelles principalement de type contemporain. Ces réalisations sont toutes économiquement et idéologiquement performantes. «Avec des superficies relativement petites, nous arrivons à prolonger les espaces et à agrandir le cadre de vie intérieur à l’extérieur».

Ch. de Pré-Roset

156


Une influence et une philosophie inspirées du Bauhaus Roland Apothéloz réalise de nombreuses villas toutes situées dans le canton de Genève. Pour un budget de 2 millions de francs maximum et une clientèle à la recherche d’un style résolument contemporain et fonctionnel, le bureau de Roland Apothéloz va développer un projet de standing avec un choix de matériaux soigné et de qualité.

«La particularité de Genève est la pénurie des terrains. Notre architecture est ainsi largement influencée par les paramètres économiques. Nous réalisons des projets accessibles à la majorité des clients, à savoir contemporain et fonctionnel» explique Roland Apothéloz.

Ch. de Carabot

CHEMIN DE CARABOT, BERNEX, GENÈVE 2 groupes de villas mitoyennes Le chemin de Carabot est une voie de desserte de quartier avec un faible trafic. La parcelle a une superficie d’environ 1’560 m2. L’environnement est composé de maisons familiales et de végétation locale. L’ensemble de la réalisation est constitué d’un premier groupe de deux villas mitoyennes d’environ 165 m2 chacune et d’un deuxième groupe d’environ 200 m2 chacune (5-6 pièces). Ch. des Pilotis

CHEMIN DES PILOTIS, CORSIER, GENÈVE 5 villas mitoyennes

Ch. de la Fauvette

Réalisation de cinq villas groupées sur une parcelle rectangulaire d’environ 2’100 m2 proche du bord du lac (moins de 200 m), dans un très bel environnement arborisé, calme et hors de toute nuisance. Chaque propriété comprend un accès privé indépendant avec une cour d’entrée, un couvert pour les véhicules, un espace jardin-patio, devant la façade d’entrée de la villa. Côté sud, une terrasse est couverte avec un jardin privé.

CHEMIN DE LA FAUVETTE, GENTHOD, GENÈVE 4 villas mitoyennes Le chemin de la Fauvette est une desserte secondaire en cul-de-sac. Il n’y a donc pas de trafic autre que celui-des voisins immédiats. Le terrain d’une superficie de 1’734 m2 est allongé avec une légère pente en direction du nord-est. Les villas implantées perpendiculairement les unes aux autres «en dents de peignes» sont mitoyennes par leur couvert à voitures. Les jardins en forme de patio sur trois côtés s’ouvrent à l’ouest.

Ch. de Pré-Roset

CHEMIN DE PRÉ-ROSET, GENTHOD, GENÈVE 4 villas mitoyennes Les villas mitoyennes sont sur deux niveaux. Les terrains sont plats avec un accès au nord et des jardins orientés plein sud.

157


CONSTRUCTION GENÈVE: UN CANTON EN PLEINE MUTATION Sur l’ensemble du canton, les chantiers sont nombreux cette année. Pour la plupart, ils permettront d’améliorer encore davantage les infrastructures déjà existantes. Par leur modernité et leur adaptation aux problématiques de développement durable, ces réalisations font la fierté de toute une région. Maison de la paix

158


Développer une région tout en ne négligeant pas la conservation de Genève veut porter une vision dynason patrimoine naturel, s’adapter aux nouvelles exigences et besoins mique et positive en terme d’énergie et tout en préservant une certaine qualité de vie, voici deux des misde climat afin de transformer un futur sions principales pour le développement futur de Genève. Avec souhaitable en un objectif collectif en y une croissance démographique constante, de nouveaux espaces associant les partenaires territoriaux et les doivent être réalisés. Cette année, les réalisations en cours ne citoyens: «Ensemble, pour une Ville de manqueront pas, surtout celles d’importance. Avec comme fil Genève 100% renouvelable en 2050». rouge, l’idée de rendre l’ensemble des bâtiments du canton adaptés aux nouvelles exigences de développement durable. Cette vision se traduit dans un programme de 33 actions et projets qui sont progressivePour rappel, c’est en 2006 que la Ville de Genève avait prément mis en place dans les domaines de senté une stratégie générale visant à rendre ses bâtiments l’urbanisme, de la mobilité, des transports, 100% renouvelables à l’horizon 2050 pour leurs besoins en mais aussi dans la politique d’achats, la gestion chauffage. Les premiers bâtiments répondant à cet objectif des déchets, l’information et la communication, ont été construits. Ces premiers succès ont incité à élargir la voire même de la promotion économique et vision de politique énergétique et climatique. touristique. Maison de la paix

La Ville de Genève est également particulièrement attentive aux développements technologiques du secteur automobile et vise, à long terme, l’objectif d’un parc de véhicules «zéro émission». Sous l’appellation «Bouquets de transports», elle a mis également en place des offres et des conseils pour favoriser l’usage des transports publics et la mobilité douce auprès de ses collaborateurs.

Ces actions sont rendues possibles par un engagement concerté de la Ville avec les partenaires et acteurs du territoire pour réduire le trafic individuel motorisé et surtout développer l’offre de transports publics, le réseau cyclable et les aménagements piétons.

DÉVELOPPEMENT MAÎTRISÉ La stratégie de développement vise également à s’adapter aux nouveaux besoins liés à la croissance démographique. Pour répondre aux besoins de développement de l’agglomération franco-valdo-genevoise, seize «Projets stratégiques de développement (PSD)» sur sol genevois ont été identifiés. Ils s’ajoutent aux Grands Projets (GP) en cours et sont porteurs d’enjeux majeurs en termes d’urbanisation (logements, équipements, etc.), de mobilité et d’environnement. Pour leur mise en oeuvre, une démarche type a été mise au point, visant à apporter les meilleures garanties de qualité, d’efficacité et de cohérence. Elle est appliquée à une première série de onze PSD engagés en 2011. Deux types de PSD sont distingués: PSD régissant principalement une urbanisation en extension sur la zone agricole et PSD en zone à bâtir impulsant et coordonnant un programme de renouvellement urbain. Les PSD engagés en 2011 et 2012 sont les suivants: Bernex, Ferney – Grand-Saconnex, Tête GVA – Casaï – Aéroport, Châtelaine, Versoix, Puplinge – Gare d’Annemasse, La Pallanterie, Gare de Chêne-Bourg – Chêne-Bougeries, Perly-Certoux – Bardonnex. Et ceux engagés dès 2013: ZIMEYSA élargie, Mail Sud Aéroport, Montbrillant, Route de Chancy – Sur-le-Beau, Veyrier – Etrembières – Pas-de-l’Echelle, Satigny. Grâce à ces dispositifs de pilotage, les Projets stratégiques de développement ne sont pas laissés au hasard des circonstances, mais font l’objet d’une conduite suivie et cohérente, au plus haut niveau de qualité.

159


BÂTISSEUR DE SOLUTIONS

LE SPÉCIALISTE DE LA CONSTRUCTION EN BOIS POUR DES PROJETS INNOVANTS ET ÉCO-RESPONSABLES Constructions bois, façades photovoltaïques, toitures végétalisées, le groupe Batineg SA réunit sous son enseigne des compétences et des savoir-faire complémentaires. La PME Genevoise offre des solutions constructives innovantes et développe un réseau de partenaires ainsi qu’une clientèle satisfaite par une véritable culture d’entreprise. Les équipes sont professionnelles et avec le sens du service. Rencontre avec Jean-Jacques Ghelfi, directeur d’un groupe dynamique et avec un avenir plein de promesses.

160


Pouvez-vous nous présenter Batineg? Quels sont les dates et évènements clefs qui ont ponctué l’évolution du groupe? Je suis ingénieur civil dans le béton armé. En 1996, j’ai décidé de m’orienter vers les constructions en bois, ce qui était assez nouveau à l’époque. Peu-à-peu, l’évolution dans la construction écologique est apparu comme une évidence (toitures végétales, photovoltaïque, façades passives). Toute notre technologie est centrée autour de ce concept. Notre spécificité réside dans la construction rapide et efficace de projets divers. Pour offrir des solutions de bâtiments, le groupe Batineg réunit sous son enseigne des savoir-faire complémentaires: Batineg (entreprise générale avec des solutions globales avec garantie en terme de prix, délai et exécution), Direx (bureau de direction des travaux), Atlante (bureau d’études), Batiflex™ (concept innovant de constructions en bois), Constructions Ecosy™ (concept d’habitat bois contemporain «modulaire»), Faceactive™ (résultat d’une évolution importante en matière d’intégration de panneaux photovoltaïques à un concept de façade. Production d’énergie verte tout en garantissant la parfaite résistance thermique d’un bâtiment). Jean-Jacques Ghelfi, Directeur Général

Façades préfabriqu Surélévation de 2 niv eaux et façades pho tovoltaïque Faceactive™ – Rue de la Golette – Meyrin

ées bois Batiflex™

© Fabrice Piraud

Pierre-François Ducret et Guy Bosmean, associés

Notre groupe a évolué au fil des années grâce à des valeurs indispensables: la qualité, le respect de nos clients, la confiance, la connaissance et la maîtrise de notre métier, et un sérieux face à toutes les situations. La livraison de nos constructions est «clé en main» en 5 ou 6 mois.

Vous vous qualifiez d’entreprise responsable avec comme priorité le maintien et le développement du tissu économique local. Comment cela se traduit-il au quotidien? Dans certains cantons assez protectionnistes, il est somme toute assez facile de travailler avec des entreprises locales. Nous aimerions en faire de même sur Genève mais cela est parfois moins évident. Notre message est clair: nous travaillons avec les communes, les architectes, les régies, les entreprises locales, il apparaît comme une évidence d’opérer des échanges puis des partenariats avec les professionnels sur place. 161


Notre contact avec le client se fait avec sérieux, compétence et efficacité. Nous mettons en place une confiance qui se transmet de clientèle en clientèle. Un réseau se crée au fil du temps et nous faisons toujours en sorte de faire travailler les entreprises au plus proche du chantier.

Quelles sont vos réalisations phares? Notre groupe s’adapte au marché. La réglementation et les appels d’offres nous obligent à être dans un schéma très réglementé. A ce jour, le groupe Batineg SA est le spécialiste de la construction en bois. Un architecte souhaitant faire construire en bois doit faire appel à nos compétences et notre savoir-faire. Nous construisons des écoles, des crèches, des villas, des hôtels, des bâtiments artisanaux, industriels et tertiaires.

Nous avons également un marché important dans la surélévation. Il s’agit d’un domaine technique et compliqué pour lequel nous avons une forte expérience. C’est une solution légère pour régler un problème technique. Nous avons réalisé, par exemple, 3’600 m2 de surélévation à Meyrin en 10 mois. Notre force? Nous pouvons tout construire à partir d’éléments préfabriqués à une vitesse incroyable, le tout sans nuisance sonore. Nous avons toujours réalisé des projets écologiques, beaux et intégrés dans leur environnement. Par exemple: les façades en reflet des golettes avec la création d’une façade photovoltaïque. Nous travaillons aussi sur des projets d’éco-quartiers. Nous avons des idées et nous souhaitons convaincre les promoteurs. 162


Ecole du Grand-Pré – Blonay

ACTUALITÉS • La société DIREX a été retenue pour la réalisation de l’extension scolaire du collège de Vallorbe. L’ouvrage permettra la mise à disposition de 8 nouvelles salles de classe et d’un réfectoire scolaire à la rentrée 2012. Durée des travaux: 11 mois. • Surélévation Golette: Le challenge était audacieux. Les 36 nouveaux logements sur deux niveaux ont été réalisés en moins de 12 mois grâce à la mise en œuvre des planchers et façades mixtes de marque Batiflex™. Ecole de Belle-Cour

Salle de gymnastique – Echallens

– Onex

BATINEG SA Route de Thonon 152B CH-1222 Vesenaz - Genève Tél. +41 (0)22 722 04 94 Fax: +41 (0)22 722 04 90

info@batineg.ch www.batineg.ch

163


Ch. du Champ d’Anier 19 • CP 336 • CH-1211 Genève 19 Tél. 022 929 12 12 • Fax 022 798 44 14 Ch. de Maillefer 36 • CH-1052 le Mont-sur-Lausanne Tél. 021 641 47 10 • Fax 021 641 47 39

E-mail: info@scherler.ch – Site: www.scherler.ch

Route de Beaumont 20 • CH-1709 Fribourg Tél. 026 424 18 15 • Fax 026 424 68 28

INGÉNIEURS-CONSEILS SCHERLER SA

AU SERVICE DE LA QUALITÉ Ingénieurs-Conseils Scherler SA est un bureau d’ingénieurs en électricité établi depuis 1964 à Genève. Avec 60 collaborateurs et des succursales à Lausanne et Fribourg, le bureau d’Ingénieurs-Conseils Scherler SA est à la pointe du secteur en Romandie. Grâce à la qualité de ses prestations et à sa structure collaborative, la société, qui fêtera ses 50 ans en 2014, a su développer des relations de confiance avec ses partenaires. Bien Vivre a rencontré M. Mühlestein, directeur général, M. Ricci, associé du bureau de Genève ainsi que M. Arcoria, directeur du bureau de Lausanne.

164


LES COMPÉTENCES COMME MATIÈRE PREMIÈRE Ingénieurs-Conseils Scherler SA considère les capacités d’expertise et les compétences techniques de ses collaborateurs comme son principal capital. La formation continue de ses ingénieurs est un investissement que le bureau n’hésite pas à réaliser pour garantir le plus haut niveau de compétences parmi ses collaborateurs. D’autre part, la politique d’intéressement aux résultats de l’entreprise, pratiquée depuis sa création est une source de motivation qui récompense le succès de toute une équipe.

LES DÉFIS ACTUELS Les défis actuels sont ceux d’hier: respect des coûts, des délais et de la qualité, auxquels s’ajoutent aujourd’hui, les choix technologiques conciliant Economies d’Energie, Energie Renouvelable et Préservation de l’environnement. Ingénieurs-Conseils Scherler SA s’emploie depuis plusieurs années à intégrer ces nouvelles données dans toutes les prestations offertes à ses clients. On en veut pour preuve, l’installation sur les toits de l’EPFL d’un parc photovoltaïque de plus de 12’000 m2 répartis sur 30’000 m2 de toiture, ou encore, le remplacement d’installations électriques vétustes par de nouveaux composants plus fiables, moins gourmands en énergie et gérables à distance pour des centres commerciaux, des hôtels et autres.

HUG, Maternité

EPFL, Parc Solaire

Ecole de commerce de Frontenex, Chêne-Bougeries

Rolex industriel, Plan-Le

s-Ouates

QUELQUES ACTIVITÉS SPECIFIQUES

Ingénieurs-Conseils Scherler SA dispose d’ingénieurs spécialisés dans les domaines de l’éclairagisme, des télécommunications, des déménagements de bureaux et de la sécurité. Cette dernière activité se partage en 2 volets. L’un assure le conseil pour tout ce qui a trait aux mesures de construction d’un bâtiment: confirmation des largeurs des portes de sortie de secours, le sens d’ouverture, la largeur des couloirs de fuite, le nombre de cages d’escaliers, etc. Ces prestations sont développées en concertation avec l’architecte. Il s’agit d’obtenir une architecture qui corresponde aux exigences du Maître de l’Ouvrage ainsi qu’aux normes de sécurité bâtiment. Le 2e volet s’intègre plus principalement dans la sécurité des biens et des personnes. Il met en œuvre un concept de sécurité établi spécifiquement pour un objet ou répondant à un cahier des charges d’une entreprise appliquant ce dernier pour chacune de ses constructions (on peut citer: Rolex, Palais de Justice Genève, Richemont International).

50 ANNÉES D’ACTIVITÉ ET DE PRESTIGIEUSES RÉFÉRENCES Le bureau a l’opportunité de travailler avec des Maîtres d’Ouvrage renommés issus des domaines les plus variés. On peut citer: Rolex, l’Aéroport International, l’Etat de Genève, le Crédit Suisse, les HUG, Richemont International, les SIG, la Migros, l’Institut de Hautes Etudes Internationales et du Développement - IHEID, la Ville de Genève, l’ONUG, Balexert,…

LE FUTUR Si le bureau d’Ingénieurs-Conseils Scherler SA s’est, jusqu’à présent, concentré sur l’électricité, sa volonté aujourd’hui est d’étendre son modèle collaboratif pour créer un réseau de partenaires spécialisés dans les domaines du chauffage, de la ventilation et du sanitaire. Ceci afin de pouvoir fournir des prestations plus générales, sans jamais sacrifier à la qualité! 165


Isabelle Irlé-Martin Architecte Rue Michel Chauvet 6 | CH-1208 Genève | Tél. +41 (0)22 830 02 80 | Fax +41 (0)22 830 02 81 Natel +41 (0)78 632 88 16 | E-mail: iim@irlemartin.com | Site: www.irlemartin.com

SPÉCIALISTE EN TRANSFORMATIONS ARCHITECTURALES Après un séjour aux Etats-Unis, Isabelle Irlé-Martin travaille au sein du cabinet d’architecture de son père, qu’elle reprend en 1989. Afin de gagner en autonomie et en flexibilité, elle s’installe peu à peu en tant qu’indépendante, tout en continuant de développer ses compétences dans le domaine très vaste de la transformation architecturale. Elle a accepté, pour Bien Vivre, de décrire ses activités.

166


Comment avez-vous décidé d’ouvrir votre propre cabinet? L’architecture est une histoire de famille, puisque mon grand-oncle Camille MARTIN était déjà un architecte de renom au début du 20e siècle et que mon père possédait également son cabinet. L’architecture comme l’urbanisme fait partie du vécu de tout un chacun, mais à l’heure de s’investir émotionnellement et financièrement, l’architecte a le rôle fondamental et la responsabilité de guider par son savoir professionnel. C’est pourquoi il m’a semblé naturel de devenir architecte indépendante, afin de créer des relations réellement personnalisées avec mes mandants. Tout l’enjeu est de savoir écouter les désirs et les besoins des clients et de les accompagner afin de rendre ces rêves réalisables. Seules des relations resserrées permettent d’entrer suffisamment dans les détails et de les conseiller au mieux.

Quelle est l’activité principale de votre cabinet? J’ai été formée dans le domaine de la transformation lourde. Le bouche-à-oreille a fait le reste. J’apprécie particulièrement de travailler dans de l’existant: c’est un défi permanent de transformer des structures, de les réhabiliter tout en respectant leur identité, d’allier le contemporain au passé. Je travaille essentiellement dans le privé, notamment pour des extensions ou des rénovations de villas et d’immeubles. C’est le cas notamment pour des demeures classées ou d’anciennes maisons de maître qu’il faut moderniser tout en travaillant dans un cadre extrêmement exigeant. Parfois, les transformations sont importantes avec une démolition complète de façade pour ajouter une aile à un bâtiment. Je réalise également des transformations d’immeubles, pour des aménagements de combles, des surélévations ou rénovations de façades et réfections techniques intérieures. Au-delà des transformations, je propose également mes services pour la conception de tous types d’aménagements intérieurs et conseils. Dans tous les projets pris en charge, je veille à trouver le meilleur équilibre possible entre esthétique et fonctionnalité.

Villa avant les travaux Villa après les travaux

Comment fonctionne votre cabinet indépendant? J’ai eu l’opportunité de rencontrer d’autres architectes indépendants de grande valeur avec qui je travaille en collaboration pour certains projets. Nos relations de travail sont basées sur la confiance que je porte à l’excellence de leurs prestations et garantie par des contacts permanents... Grâce à ce système, je suis en mesure de travailler en simultané sur 3 à 4 dossiers, mais jamais plus, car je souhaite donner la priorité aux relations avec mes clients, ce que considère comme un réel gage de qualité. 167


dssa Dumont-Schneider SA

20 ANS D’EXPÉRIENCE EN CONSEIL EN ÉLECTRICITÉ Avec une progression régulière depuis sa création il y a 20 ans, le bureau d’ingénieur conseil en électricité dssa a su assoir sa position et gagner la confiance de ses clients et de ses partenaires. Avec trois apprentis actuellement, le bureau s’engage activement pour la formation de la relève et la transmission des compétences. Bien Vivre a rencontré Roger Dumont, l’un des fondateurs de dssa.

168


DES COMPÉTENCES DANS TOUS LES DOMAINES ÉLECTRIQUES Deux décennies de travail ont permis aux ingénieurs électriciens de dssa de développer des compétences de pointe. Les installations de courant fort et faible, les réseaux de distribution bâtiments, les moyens de secours, les réseaux de télécommunication informatique, les équipements audiovisuels n’ont aucun secret pour eux. L’énergie est également au cœur des préoccupations du bureau puisque dssa a obtenu la certification Minergie et réalise des installations de panneaux photovoltaïques.

DES PRESTATIONS TOTALEMENT ADAPTÉES Grâce à sa large palette de compétences et à sa souplesse, le bureau dssa offre des prestations adaptées aux besoins des clients les plus divers: autorités publiques, administrations, industries, hôtellerie, immeubles de logement, agroalimentaire, mais aussi hôpitaux et secteur bancaire, pour lesquels les enjeux de sécurité sont primordiaux. Tout le défi technique et logistique consiste à permettre l’exploitation des locaux alors même que les travaux sont en cours. dssa a ainsi pu compter parmi ses clients des entités aussi diverses que des hôtels et des cliniques, mais aussi certaines villas de très haut standing, caractérisée par une technicité élevée.

DES PROJETS DE DÉVELOPPEMENT Très bien implanté dans le canton genevois, dssa souhaite aujourd’hui étendre ses activités à l’extérieur et notamment dans le canton de Vaud. Le bureau cherche également à se positionner sur des marchés à haute valeur ajoutée. Ainsi, grâce à des ingénieurs spécialement qualifiés, il peut offrir d’excellentes prestations d’éclairagisme et réaliser la distribution de bâtiments particulièrement complexes.

LE LABEL ABTIE dssa est membre de l’ABTIE (Association des Bureaux Techniques d’Ingénieurs Electriciens). Afin de garantir leur indépendance vis-à-vis des entreprises et des fournisseurs, et donc une totale objectivité du conseil au client, les 40 membres de l’association ont signé une charte déontologique. dssa est aujourd’hui le premier bureau à avoir obtenu le label ABTIE, certifiant la qualité des prestations fournies dans le respect du code de l’association.

dssa Dumont-Schneider SA Chemin du Pont-du-Centenaire 109 • CH-1228 Plan-les-Ouates, Genève Tél. +41 (0)22 308 45 45 • Fax +41 (0)22 342 45 70 • info@dssa.ch • www.dssa.ch

169


CRÉER UN ENVIRONNEMENT DANS LEQUEL BIEN-ÊTRE ET ÉLÉGANCE SONT ÉTROITEMENT LIÉS… Le showroom de près de 500 m2 du quartier des Bains accueille professionnels et privés en quête de réalisations d’intérieurs originales et contemporaines. Structure 17 appartient au Lienhard Office Group (LOG), le leader de distribution suisse, réunissant 550 collaborateurs et 34 points de vente helvétiques. Spécialisée depuis plus de 30 ans dans l’aménagement d’espaces de travail, l’équipe genevoise a signée de nombreuses réalisations d’agencement notamment dans la tour RTS, pour le Crédit Suisse et des salles de marchés de la place. Bien Vivre a rencontré Emmanuel Perrey, directeur de Structure 17.

170


Comment fonctionne Structure 17? Notre team est créative, curieuse des nouvelles tendances et technologies liées au Design, et reste alerte pour évoluer aussi vite que le monde du bureau afin de vous les faire partager. Nous assurons un suivi complet des projets: prises de données, analyses, prézoning, planifications et réalisations. Une fois les souhaits définis, une interaction continue entre les architectes, les conseillers en planification et les techniciens permet d’aboutir à une concrétisation. Nous finalisons la mise en place via notre société partenaire MLS (Mobilier, Logistique, Services) qui s’occupe de la partie montage. De plus, notre partenariat avec Intercloisons SA nous permet également de répondre à des demandes de séparations d’espace.

Dans quels domaines êtes-vous sollicités et pourquoi? Nous intervenons sur l’installation de nouveaux sites ainsi que sur de l’existant, dans le domaine de l’habitat privé, des bureaux des entreprises, de la restauration, des institutions et des salles de congrès. L’optimisation de l’espace et la recherche de solutions ergonomiques sont traité en parallèle afin de proposer la configuration idéale. Nous nous efforçons d’aménager des bureaux et des postes de travail où les utilisateurs se sentent à l’aise, ce qui a un impact sur la motivation et la productivité. Nous entretenons également une relation de confiance avec nos clients, soucieux de l’environnement, en leur proposant des matériaux recyclables.

Quels sont les produits phares de Structure 17? Les produits phares sont les marques Lista Office (LO) pour l’acier, koenig + Neurath pour le bois, ainsi qu’Intercloisons pour la division d’espace. Une des nouvelles exclusivités LO «MINDPORT» se présente sous forme de cube acoustique, isolant partiellement des nuisances sonores. Ce nouveau système, visible chez Intercloisons, répond aux exigences des OPEN SPACE. Cette révolution dans l’office a été créée par le couple visionnaire Greutmann-Bolzern qui a également redessiné les armoires Lista LO One. LO One est la nouvelle génération de rangements au design clair, à la finition parfaite et au raffinement de la technique. LOG révèle une nouvelle fois la primauté indéniable de sa philosophie avant-gardiste. D’autres créations signées Vitra, Denz, Arper ou Wilkhahn sont à découvrir dans notre showroom.

Quelle est votre place dans l’univers du design? Structure 17 s’impose également par des expositions, des vernissages lors d’Events comme la Nuit des Bains, et les Design Days, avec les dernières créations des Designers, artistes suisses et multinationaux.

Rue du Vieux-Billard 3A CH-1211 Genève 11 Tél. +41 22 807 12 70 info@structure17.ch www.structure17.ch 171


Chemin des Poteaux 10 • CH-1213 Petit-Lancy Tél. +41 22 301 52 61 • Fax. +41 22 301 52 62 E-mail: geneve@karakas-francais.ch Site: www.karakas-francais.ch

KARAKAS & FRANÇAIS

LES SPÉCIALISTES EN GÉOTECHNIQUE, GÉOSTRUCTURES ET GÉOLOGIE Expert en géotechnique, géostructures et géologie, Karakas et Français SA prend en charge le projet de sa réflexion jusqu’à réalisation. Le bureau de Genève est actif dans de nombreux projets au cœur d’une ville en plein développement. Disponible, expérimentée et très réactive, l’équipe est composée de professionnels très investis.

Photos: Maison de la Paix

172


LES COMPÉTENCES ET L’EXPÉRIENCE D’UNE ÉQUIPE D’INGÉNIEURS ET GÉOLOGUES

UNE TRENTAINE DE COLLABORATEURS AU SERVICE D’UNE CLIENTÈLE EXIGEANTE

Spécialiste en géotechnique, géostructures et géologie Karakas et Français SA intervient dans toutes les phases du projet: du conseil à la Dotés de fortes connaissances théoriques, conception, de la modélisation à la réalisation. Le bureau existe les collaborateurs de Karakas et Français depuis 1964 et sa direction est assurée par trois cadres: Mustafa SA maîtrisent parfaitement le terrain. Leurs Gencer, Christian Voit et Pablo Gebel. L’entreprise intervient dans le collaborations avec des entreprises spécialidomaine des travaux souterrains (parking, fouilles urbaines ou tunsées ou générales ont permis à l’entreprise nels), dangers naturels ou encore gestion des matériaux pollués. de s’imposer parmi les meilleurs dans leur domaine. Disponibilité, réactivité ou encore flexibilité sont les maîtres mots de Karakas et Les compétences et l’expérience de l’équipe Karakas et Français SA. Français SA sont largement reconnues. Les méthodes de travail sont adaptées pour assurer une réalisation et une L’entreprise privilégie la formation continue et le direction de projets enterrés (toujours en relation avec le sol développement quotidien de leur expérience. et l’environnement). Les clients de l’entreprise proviennent de collectivités et services publics (conception d’ouvrages, projet et direction des travaux spéciaux), de particuliers (conseils, expertise et conception et réalisation d’ouvrages) ou de professionnels de la construction (ingénieurs, architectes pour des demandes type projet d’exécution et direction de travaux, rapports de conformité, optimisation technico-économique).

DES PROJETS D’ENVERGURE POUR LE BUREAU DE GENÈVE Pablo Gebel, administrateur, nous explique les projets en cours pour le bureau de Genève: La Maison de la Paix constitue le cœur du Campus de la Paix destiné à l’Institut de Hautes Etudes Internationales et du Développement. Aux portes de Genève, en face des Nations Unies, le bâtiment accueillera une bibliothèque sur 4’500m2, des bureaux pour l’institut ainsi que trois centres soutenus par la Confédération. Après avoir participé au développement du projet de la Maison de la Paix au sein du groupe de mandataires du même nom, le bureau Karakas et Français participe aujourd’hui à la réalisation et au contrôle d’exécution des travaux de terrassement et des travaux spéciaux. Les travaux préparatoires consistent en la réalisation de fondations profondes constituées de 350 pieux forés d’une profondeur allant jusqu’à 30 m destinés à prévenir les tassements différentiels de cette structure exigeante. Le projet s’inscrit dans un contexte urbain contraignant entre les voies CFF, l’Avenue de la Paix et l’Avenue de France. Une nappe phréatique est située au-dessus du fond de fouille sur une partie du projet. L’ensemble de ces contraintes a amené le bureau à choisir la réalisation de soutènements de fouille constitués de parois de pieux sécants et de parois berlinoises ancrées. Karakas et Français a également la charge de la gestion des eaux tant en phase de chantier qu’au stade définitif. Enfin, le bureau apporte aussi son expertise dans le domaine du génie civil pour la réalisation des aménagements extérieurs. Les travaux spéciaux ont débuté en septembre 2011 et se terminent actuellement, la livraison du bâtiment est prévue en 2013. D’autres projets d’importance restent à venir: La poursuite du PLQ Nord a débuté avec l’ouverture d’un nouveau chantier en début d’année, au centre de Versoix, à proximité de la gare et de la Poste. Destiné à recevoir un bâtiment Coop, un hôtel, un parking et des bâtiments communaux, le projet nécessite la réalisation de très lourds travaux spéciaux. L’excavation d’un volume de près de 90’000 m3 est soutenue par des parois parisiennes d’une surface de plus de 4’200 m2 appuyées par un étayage conséquent.

173


EVM-MENUISERIE SÀRL

L’EXCELLENCE ENTRE DANS VOTRE INTERIEUR EVM-Menuiserie a été fondé en 1995 par Jean-Jacques Roth et quelques collaborateurs, avec la volonté de réaliser des prestations de services et des petits travaux délaissés par les grandes entreprises. La formule fonctionne et l’entreprise se développe rapidement. Elle compte aujourd’hui 35 collaborateurs et a su s’imposer sur le marché comme le partenaire privilégié pour l’aménagement des petits et des grands intérieurs. Bien Vivre a rencontré M. Roth, qui a accepté de lever le voile sur les atouts d’EVM-Menuiserie.

174


ENVISAGER TOUTES LES SOLUTIONS POUR L’AMÉNAGEMENT INTÉRIEUR Dans ses 750 m2 EVM-Menuiserie conçoit et réalise toutes les pièces de menuiserie nécessaires à la réalisation d’un aménagement intérieur. L’atelier est spécialisé dans l’exécution de travaux spéciaux et propose un travail personnalisé et sur-mesure. Quels que soient les envies, les besoins et le design requis, EVM-Menuiserie fournit à la demande des pièces uniques, allant de l’aménagement de bureaux aux guichets de réception, en passant par des parois japonaises, des bibliothèques ou des éléments de rangement. L’atelier réalise l’aménagement de cuisines hors-normes et prend également en charge la fabrication de meubles, de lavabos et de tablettes de salles de bains. Grâce à sa large palette de compétences, EVM-Menuiserie est en mesure de proposer des objets en bois massif à partir d’une très grande variété d’essences, mais aussi en bois stratifié ou plaqué, ainsi qu’en Corian, en acier et en inox.

Douane de Veyrier

PORTES ET FENETRES: UNE EQUIPE SPECIALISEE Deuxième spécialité d’EVM-Menuiserie, les menuiserie extérieures sont réalisées par une équipe spécialement formée. Portes, fenêtres et armoires peuvent être créées spécialement en veillant au respect de l’identité d’un lieu, par exemple pour la rénovation d’anciens bâtiments de la vieille ville de Genève. Grâce à ses connaissances des techniques de travail à l’ancienne, l’équipe est en mesure de créer du neuf sur la base de modèles anciens, ce qui garantit la cohérence des lieux transformés ou restructurés. Si EVM-Menuiserie travaille surtout à la réalisation d’objets nouveaux, elle peut aussi proposer ses services pour la rénovation de mobilier, d’escaliers, de portes et de fenêtres. Pour des pièces ne nécessitant pas un travail sur-mesure, EVM-Menuiserie fournit des équipements standards, toujours de haute qualité, notamment pour les fenêtres en bois-métal ou en PVC. L’entreprise effectue les poses et offre les garanties nécessaires à chaque client. 175


DE LA BANQUE AU PARTICULIER, DES COMPÉTENCES POUR TOUS! EVM-Menuiserie travaille en collaboration avec des architectes afin d’apporter ses compétences aux clients les plus divers. Elle a ainsi pu compter parmi ses clients des banques de renom telles que Rothschild ou UBS, pour lesquelles elle a réalisé des isoloirs ainsi qu’une grande part du mobilier d’intérieur qui donnent leur cachet à ses établissements. Compagnie d’assurance et locaux commerciaux peuvent également profiter des compétences d’EVM-Menuiserie pour tous leurs travaux spéciaux, allant du mobilier de bureau aux espaces d’accueil et de réception. Fort de son expérience dans le travail du Corian, EVMMenuiserie est un partenaire privilégié pour la construction ou de la rénovation de cliniques. Facile d’entretien, aisément nettoyable, ce matériau permet l’optimisation de l’hygiène des espaces médicaux. Il est donc particulièrement prisé pour la réalisation de laboratoires ou de salles d’opération.

EVM-Menuiserie ne met pas uniquement son expérience au service des professionnels et des grandes sociétés, puisque les particuliers peuvent également bénéficier de ses prestations pour l’aménagement de leur espace intérieur, avec parfois des réalisations spectaculaires, parfaitement intégrées dans l’architecture du bâtiment.

A LA POINTE DE LA TECHNOLOGIE ET DES COMPETENCES Afin de proposer des services à la pointe des possibilités techniques actuelles, EVM-Menuiserie investit de manière régulière dans l’acquisition de machines toujours plus performantes. Avec une presse hydraulique permettant de façonner le Corian et surtout un centre d’usinage CNC, l’équipe dispose des meilleurs outils pour créer des produits de très grande précision et de haute qualité. 176


Si l’excellence vient des machines, elle provient aussi des hommes. EVM-Menuiserie valorise particulièrement la formation professionnelle des membres de son équipe, en leur permettant notamment de passer des maitrises fédérales. L’ensemble des employés suivent des programmes de formation continue, quel que soit leur domaine d’activité.

ECOUTER POUR SATISFAIRE Afin d’optimiser les produits proposés aux clients, EVM-Menuiserie travaille avec les architectes en amont des réalisations afin de vérifier la faisabilité des projets. Cependant, au-delà des aspects techniques, aucune limite n’est fixée à l’imagination… Il s’agit d’écouter les clients afin de leur proposer des produits correspondant parfaitement à leurs désirs et à leurs besoins. De plus, grâce à une structure organisationnelle particulièrement efficiente, EVM-Menuiserie met à un point d’honneur à respecter les délais fixés sur les chantiers. Une philosophie qui semble porter ses fruits puisque les clients d’EVM-Menuiserie lui restent fidèles, satisfaits de la grande qualité des prestations fournies.

EVM-MENUISERIE SÀRL Rue Cardinal-Journet 57 • CH-1217 Meyrin Tél. +41 (0)22 785 10 15 • Fax +41 (0)22 785 10 37 evm@evm-menuiserie.ch • www.ebenisterie-genevoise.ch

177


INTERVIEW

GROUPEMENT GENEVOIS DES MÉTIERS DU BOIS (GGMB)

LA FORMATION: UN DÉFI PERMANENT! Après plus de 120 ans d’existence, le Groupement Genevois des Métiers du Bois est aujourd’hui une des plus vieilles associations patronales du canton. Il regroupe de nombreux corps de métiers, parmi lesquels des menuisiers, des ébénistes et des charpentiers. Bien Vivre a interviewé François Duret, président du GGMB, qui revient pour nous sur l’évolution de l’association et nous parle de son principal enjeu: la formation.

178


Quel est le parcours historique du GGMB? Le GGMB a été créé en 1890, ce qui en fait une des associations les plus anciennes de la région genevoise. Le Groupement a participé à la création de la FER, en 1928, puis à celle de la FMB, en 1947. Cette dernière défend toujours nos intérêts professionnels auprès des autorités locales et cantonales. Nous sommes également affiliés à notre association faitière, Lignum Genève et Lignum Suisse, qui défendent les intérêts du bois au niveau genevois et fédéral.

Qui sont vos membres? Nous comptons aujourd’hui 63 membres, pour un total d’environ 500 emplois. La majorité de ces entreprises possèdent leur propre atelier de production et toutes bénéficient d’une excellente réputation dans le secteur. Tous nos membres sont également signataires de la convention collective de travail.

179


INTERVIEW

Quelle place accordez-vous à la formation? C’est une priorité pour assurer l’avenir. Nous comptons avec une augmentation de 10% du nombre d’apprentis en dual, et de 21% en école par rapport à l’an dernier. Cette année, ce sont 77 jeunes qui suivent la formation de menuisier, 54 pour la formation d’ébéniste, et 37 pour la formation de charpentier! Pour les techniciens, il existe à Genève une formation à plein temps qui dure 2 ans. Il existe également une formation en cours d’emploi (le samedi) qui dure 3 ans pour le brevet de contre-maître, auquel il faut ajouter 2 années supplémentaires pour obtenir la maitrise fédérale.

Souffrez-vous d’un problème de relève, comme d’autres secteurs du bâtiment? Nous avons beaucoup de demandes. Cependant, et malgré nos efforts, on constate qu’une portion non négligeable des apprentis ne poursuit pas dans le métier… On ne peut pas parler de pénurie car notre situation de canton limitrophe nous permet d’attirer de la main d’œuvre étrangère. Cependant, si la base du travail reste la même, cela requiert un temps d’adaptation aux méthodes et au marché local. Pour les techniciens le problème est plus ardu car la formation, très longue, demande beaucoup de volonté. Cela constitue un défi car nous devons continuer à former sans diminuer nos exigences.

180


Quel regard portez-vous sur la situation du marché dans le canton? Nous sommes un secteur relativement protégé de la crise: nous ne pouvons pas vraiment parler de ralentissement. Toutefois Genève étant un fort pôle d’attraction, les entreprises genevoises subissent une très forte concurrence venant d’entreprises d’autres cantons. Cela se ressent un peu moins en menuiserie qu’en charpente car le volume de travail est plus conséquant en menuiserie. Mais de nombreux projets sont annoncés pour l’année 2013, ce qui nous permet d’envisager l’avenir à court terme avec des volumes de travail satisfaisants et donc avec optimisme.

groupement genevois des métiers du bois

Rue de St-Jean 98 • CP 5278 • CH-1211 Genève 11 Tél. +41 (0)22 715 32 11 • Fax +41 (0)22 715 32 19 bois@fer-ge.ch • www.bois-geneve.ch

181


DASTA CHARPENTES BOIS SA « QUAND CONSTRUCTION RIME AVEC ÉCOLOGIE » Créée en 1986 suite au partenariat établi entre Messieurs Darnauguilhem et Stalder, rejoints quelques années plus tard par Mr Turonnet, Dasta Charpentes Bois SA est, aujourd'hui encore, la seule entreprise du canton spécialisée uniquement en charpente bois. Grâce aux compétences de 45 passionnés travaillant en son sein, et à la qualité de ses prestations, Dasta Charpentes Bois SA est aujourd’hui une entreprise reconnue dans toute la région Genevoise. Bien Vivre a interrogé Bernard Darnauguilhem sur le savoir-faire de son entreprise.

182


VOUS ÊTES SPÉCIALISÉ EN CHARPENTE, MAIS VOS PRESTATIONS N’EN SONT PAS MOINS VARIÉES... Effectivement, nous sommes des charpentiers de métier. Dasta Charpentes Bois SA est reconnue pour la réalisation de grands bâtiments, mais il ne faut pas oublier qu’elle répond à toute demande, même les plus petits travaux souhaités par les particuliers (aménagements intérieurs et extérieurs). Précisément, nous créons des escaliers sur mesure de tous styles, parfaitement adaptés aux besoins et envies de nos clients, ceci impliquant une parfaite maîtrise du traitement de l’espace et de la géométrie. Les faux plafonds bois, les parois phoniques, les sols massifs sont autant de spécialités de l’entreprise. Nous réalisons également des aménagements dans les jardins, comme par exemple des terrasses en bois, des pool-house, des abris à voiture, etc. Dasta Charpentes Bois SA est également rompue à l’exécution des travaux d’isolation, nous gérons au plus près les dernières évolutions techniques et écologiques, la performance économique et physique des bâtiments sur lesquels nous intervenons, aussi bien pour les façades que pour les toitures.

AVEC L’ÉMERGENCE DE NOUVEAUX ENJEUX D‘AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE, LE MARCHÉ A ÉVOLUÉ. QUEL A ÉTÉ L’IMPACT SUR VOTRE ACTIVITÉ?

Colo gny – Ceru tti Arc hitec ture / Charp ente-C once pt SA

Nous intervenons aussi bien en rénovation qu’en construction neuve. Mais il est vrai que la pénurie de terrain est un réel frein à la construction.

Tout cela rentre dans une politique générale de densification de l’habitat. Le bois est réellement LE matériau idéal pour cela: écologique, solide, facile à mettre en oeuvre, il impose peu de contraintes.

Centr e spo rtif de

Depuis environ 3 ans, nous constatons que nous intervenons plus fréquemment sur de la surélévation de bâtiments, permettant de gagner vers le ciel, ou dans l’aménagement de combles pour optimiser l’espace.

Ainsi nous avons refait l’intégralité de la charpente de l’hôtel des Bergues pour créer de nouvelles chambres dans le même volume, avec les contraintes modernes, et surtout: sans interrompre l’activité de l’hôtel.

Mairie de Troinex – Frei & Stefani

183


Michel Graves & Asso ciates - P. Reynaud & P. Gaillard / Charpen te-Concept SA

QUELS SONT LES PRINCIPAUX ATOUTS DE DASTA CHARPENTES BOIS SA? Tout d’abord nous avons un réel amour du bois, de son esthétique, matériau particulièrement noble, écologique, et toujours autant apprécié. Grâce à l’expérience accumulée depuis 25 ans et le faible turn-over de notre personnel (certains sont là depuis leur apprentissage…), nous avons su créer des liens de confiance avec nos clients, principalement des architectes et des Communes, fidèles à Dasta depuis tant d’années. Les relations de confiance se basent aussi sur la reconnaissance de notre réactivité, et notre capacité d’adaptation. Nos compétences sont également issues du compagnonnage, dont plusieurs cadres et ouvriers proviennent, forts des différents savoir-faire qu’ils ont acquis dans de multiples entreprises et régions, voir pays... Surélévation rue Daubin – Beric/Groupe 8

184

Michel Graves & Associates - P. Reynaud & P. Gaillard Charpente-Concept SA

Refuge du Goûter: Deca-Laage - Groupe H / Charpente-Concept SA


Enfin, nous sommes adhérents au réseau Minergie®, ce qui garantit notre capacité à réaliser des constructions à haute qualité environnementale, notamment sur les questions d’isolation. Nous veillons à utiliser des essences de bois locales, essentiellement issues des forêts Suisses. Ainsi nous favorisons les circuits courts et participons activement à l’économie locale.

REFUGE DU GOÛTER En 2011 et 2012, Dasta Charpentes Bois SA a mis ses compétences au service d’un projet hors normes: la construction du nouveau refuge du Goûter, perché à 3’835 m d’altitude sur l’itinéraire du Mont Blanc, au bord du vide. Dans des conditions extrêmes, les charpentiers de Dasta Charpentes bois SA ont construit la plateforme de base, puis l’année suivante, après avoir préfabriqué les parois de façade dans notre atelier, sont repartis pour monter l’ensemble de la structure et les façades bois. La structure est fabriquée par Ducret-Orges SA, et le revêtement inox est réalisé par Labat & Sierra. Ce majestueux refuge sert aujourd’hui d’étape aux amateurs d’alpinisme.

Dasta Charpentes Bois SA Ch. du Pré-Fleuri 25 • CH-1228 Plan-les-Ouates Tél. +41 22 880 03 70 • Fax +41 22 794 03 30 E-mail: dasta@dasta.ch • Site: www.dasta.ch

Refuge du Goûter: Deca-Laage - Groupe H / Charpente-Concept SA

185


RENÉ JEMMMELY SÀRL « IL N’Y A PAS DE LIMITES À LA CRÉATION» En créant son entreprise à Carouge en 1988, René Jemmely se distingue très vite par sa vitesse d’exécution et par la qualité de son travail. Vite à l’étroit, il s’installe dès 1994 à Perly, dans des locaux plus spacieux et faciles d’accès, qui lui permettent de répondre aux commandes de ses clients avec efficacité. Avec son équipe, il propose aujourd’hui un très large panel de réalisations qu’il décrit pour Bien Vivre.

186


25 ANS D’EXPÉRIENCE DE L’AMÉNAGEMENT Spécialiste de l’aménagement, René Jemmely propose ses services pour l’ensemble des besoins que peuvent rencontrer ses clients. Il réalise à la demande des dressings, des agencements de cuisine, des bibliothèques, des armoires, des comptoirs de réception, des parquets et des faux-plafonds. La gamme proposée est très vaste, allant même jusqu’à l’habillage de parois… Toutes ces pièces, intégralement réalisées sur-mesure, peuvent être réalisées en bois massif, stratifié, plaqué ou à peindre, mais aussi en acier, en laiton, en matériaux composites ou en Varicor, un matériau de synthèse qui offre une ressemblance parfaite avec la pierre tout en étant aisément façonnable. René Jemmely et son équipe sont également en mesure de proposer des ensembles composés à partir de plusieurs de ces matériaux.

POUVOIR RÉPONDRE À TOUTES LES DEMANDES La force de l’entreprise René Jemmely est de savoir répondre à tous les besoins, allant de la réparation d’un meuble ancien, afin de lui offrir une nouvelle jeunesse, à l’aménagement d’une banque ou d’un immeuble complet. Tous les projets peuvent être réalisés. Si certaines contraintes techniques existent, toute l’équipe de René Jemmely s’applique à proposer des solutions collant au plus près aux besoins des clients, qu’ils soient professionnels ou particuliers. Les commerces pourront alors disposer de rayonnages spécialement conçus à leur attention, les villas se doteront de boiseries uniques, et le mobilier ancien connaitra une seconde vie. Grâce à sa réactivité et à son sens de l’organisation, l’entreprise ne connait pas de barrières géographiques et peut travailler sur l’ensemble du territoire suisse.

UNE PHILOSOPHIE DE LA DISPONIBILITÉ Disponible pour ses clients, l’entreprise René Jemmely se caractérise par les délais très courts qu’elle propose à ses clients, afin de répondre au plus vite à leurs besoins. A l’écoute et disponible, toute l’équipe s’attache à respecter les souhaits exprimés, les seules limites existantes étant celles de la faisabilité… Afin de former la relève, René Jemmely forme en permanence des apprentis à qui il transmet son savoir-faire pour que perdure la passion de l’ébénisterie et de la menuiserie.

RENÉ JEMMMELY SÀRL Rte de saint julien 255 • CH-1258 Perly Tél. +41 (0)22 771 44 74 • Fax+41 (0)22 771 44 90 jemmely@ebenisterie-genevoise.ch • www.jemmelysarl.ch

187


FAVRE AGENCEMENT – EBENISTERIE – MENUISERIE

« 50 ANS DE SAVOIR-FAIRE SUR-MESURE » Fondée en 1962 par René Favre, cette entreprise familiale d’ébénisterie grandit rapidement et intègre ses locaux actuels de Chêne-Bourg en 1972. Forte des relations de confiance établies avec ses clients au fil des années, l’entreprise a su augmenter son champ de compétences tout en gardant ce qui fait son identité originelle: savoir s’adapter parfaitement aux besoins spécifiques de ses clients. Christophe Favre succède à son père en 2000 et perpétue ainsi l’ADN de l’entreprise. Après 12 ans de direction, il décrit pour Bien Vivre les atouts de son entreprise.

188


UN LARGE PANEL DE COMPÉTENCES L’équipe de l’entreprise Favre qui est composée de personnel hautement qualifié mettant leurs compétences au service de réalisations très diverses et toujours de qualité. La structure de l’entreprise lui permet de porter les plus petits projets comme les plus ambitieux, pour des montants pouvant aller de quelques centaines de francs jusqu’à près d’un million de CHF. Dressings, bibliothèques, armoires, salles de bain, portes, banques d’accueil, aménagement total… La gamme proposée est aussi large que celle des matériaux possibles. Si l’entreprise a historiquement plus travaillé le bois, elle dispose aujourd’hui des compétences et de l’expérience nécessaire pour l’intégration dans ses réalisations du laiton, de l’inox, le verre, des matériaux stratifiés et éclairage LED ainsi qu’à la mise en œuvre des matériaux tels que le Corian® ou Staron®. Très solide, imperméable, tantôt uni, tantôt fantaisiste, ce matériau aisément façonnable et très hygiénique est particulièrement prisé des hôtels et des hôpitaux, mais aussi des particuliers. Quelles que soient les réalisations ou les matières utilisées, l’équipe Favre est en permanence dans une démarche de recherche de l’esthétique et de la fonctionnalité des pièces.

DES CLIENTS TRÈS DIVERS Grâce à son large panel de compétences, l’entreprise Favre a su répondre aux besoins de tous ses clients. Actif dans la réalisation de locaux neufs mais aussi dans la transformation de bâtiments anciens, ses réalisations ont satisfait des clients prestigieux tels que les magasins Ladurée, qui continuent de confier à l’entreprise l’agencement de leur 5e magasin en Suisse, le 3e à Genève.

L’entreprise compte également parmi ses réalisations les agencements de la Papeterie Brachard, les boiseries des vitrines du Musée de l’Ariana, les agencements des banques Baring Brothers Sturdza, du Crédit Agricole, les espaces clients des restaurants Le Bœuf Rouge, La Closerie, des desks de l’Hôpital Cantonal, les guichets de la billetterie du Grand Théâtre, du hall du Bureau des Automobiles… sans oublier toutes les réalisations faites chez des particuliers! Une liste non exhaustive qui permet toutefois d’appréhender la polyvalence et les compétences de toute l’équipe Favre… 189


COLLER AUX BESOINS DU CLIENT L’entreprise Favre fonctionne sans catalogue, chaque pièce étant produite à la demande du client. Si les principaux mandataires restent les architectes, l’entreprise travaille également en lien direct avec des particuliers. Quelle que soit la situation, toute l’équipe veille à ce que les réalisations soient conformes aux nécessités et aux envies du futur utilisateur. L’entreprise sait parfaitement s’adapter, et peut ainsi proposer des prestations à la portée de tous les budgets, allant de la simple réalisation d’une armoire dans un appartement locatif à l’aménagement complet de villas de haut standing ou d’entreprises. L’étape d’écoute est donc fondamentale pour comprendre exactement les goûts des clients en termes de couleur, de matière et de design. Il s’agit également de comprendre le mode de vie des personnes afin de leur proposer un aménagement qui leur corresponde parfaitement. Tous ces éléments, ainsi que la prise des mesures directement chez les clients permettent à l’entreprise de réaliser des produits sur-mesure, totalement personnalisés.

DE LA CONCEPTION À L’AJUSTEMENT Les artisans de l’entreprise Favre proposent leurs compétences en matière de conception des meubles et de l’aménagement. Souvent réalisée en collaboration avec les architectes, cette étape de conceptualisation débouche ensuite sur la réalisation des pièces dans les 2’000 m2 de l’atelier de Chêne-Bourg. Disposant des technologies les plus sophistiquées, l’entreprise Favre est en mesure de réaliser toutes sortes de moulures, d’usinage, de pièces cintrées et en formes.

190


Grâce à un impressionnant parc de machines, et plus spécifiquement à son centre d’usinage CNC à commande numérique, il lui est possible de travailler les matériaux au dixième de millimètre et de fabriquer des pièces d’une grande précision pour assurer la qualité finale du produit. Ces machines permettent la réalisation d’un travail très haut de gamme, mais aussi des produits standards, qui gagnent indiscutablement en qualité. Une fois les produits réalisés, les poseurs de l’équipe prennent le relai afin d’organiser la livraison, le montage et l’ajustement des pièces chez les clients. C’est donc l’ensemble de la chaine de production qui est prise en charge par l’entreprise, afin de garantir la cohérence et la qualité globale des prestations. Pour Christophe Favre, il s’agit de l’enjeu majeur de l’entreprise: assurer la satisfaction des clients sur le long terme, grâce à un travail irréprochable!

FAVRE Chemin de la Mousse 58B CH-1225 Chêne-Bourg Tél. +41 (0)22 860 82 00 Fax +41 (0)22 860 82 01 info@ebenisterie-favre.ch www.ebenisterie-favre.ch 191


Place de Lignon 1 Case Postale 266 CH-1219 Lignon/GE Tél. +41 22 796 66 77 Fax +41 22 796 63 75 info@cg-agencements.ch www.cg-agencements.ch

CG CUISINES ET BAINS SA

UNE ÉCOUTE SUR-MESURE CG Cuisines et Bains est spécialisé dans l’agencement d’intérieur: cuisine, salles de bains, dressing, travaux de carrelage et plus généralement toute transformation et aménagement d’espace intérieur. Pose d’éléments standardisés ou fabrication sur mesure, l’équipe de professionnels s’adapte à toute demande avec un savoir-faire et une parfaite maitrise du métier, et ce, pour tout type clientèle: privée, bureaux d’architecture, architectes d’intérieur, entreprises générales et régies. Ecoute, réactivité et conseils constituent le quotidien de Clotilde Lefroid et Jean-François Cousin qui sont responsables d’une société dynamique et créative. Rencontre avec des experts de l’agencement.

192


DEPUIS COMBIEN DE TEMPS EXISTE CG CUISINES ET BAINS SA? QUELLES PRESTATIONS PROPOSEZ-VOUS À VOTRE CLIENTÈLE? Depuis plus de 30 ans l’entreprise CG Agencements opère dans le domaine de la menuiserie et de l’agencement de cuisine. Fin 2010, nous avons repris cette activité sous le nom de CG Cuisines et Bains, en conservant l’ensemble du personnel. Leur compétence, savoir-faire, expérience et méthodes de travail, ont permis d’étendre l’activité à la création et la modification de tout type d’espace intérieur. Cuisine, salle de bains, dressing, rangements, notre bureau d’étude propose à notre clientèle privée ou professionnelle différentes prestations selon leurs attentes. Nous réalisons tout type de prestations liées à nos domaines de compétence. Nous pouvons également prendre en charge des projets complets clef en mains, de la conception jusqu’ à la réalisation, en nous appuyant sur des entreprises partenaires de longue date et de confiance, ou sur les entreprises sélectionnées par nos clients.

Nous distribuons les marques de cuisines allemandes du Groupe Poggenpohl Suisse et travaillons principalement avec le groupe BSH (Siemens, Bosch, Gaggenau) pour l’électroménager. Nos poseurs disposent tous d’une qualification et d’une expérience accomplie en menuiserie et en ébénisterie, ce qui nous permet de réaliser tout le sur-mesure et de répondre aux demandes spéciales dans notre atelier. Nous disposons de vastes locaux qui abritent un stock conséquent de meubles de cuisines, éléments sur lesquels nous pouvons personnaliser les poignées et les plans de travail. Ce stock permet de répondre avec une très grande réactivité aux demandes de régies ou de propriétaires privés, notamment lors des changements de locataires. 193


Enfin, notre large gamme de faïences et de carrelage, dont les échantillons sont disponibles dans notre exposition, nous offre la possibilité de présenter un concept d’agencement global à nos clients jusqu’à la pose qui est assurée par notre propre carreleur. CG CUISINES ET BAINS POSSÈDE UNE VÉRITABLE EXPÉRIENCE DU MÉTIER. EN QUOI VOUS DÉMARQUEZ-VOUS DE LA CONCURRENCE? Nous développons une approche très personnalisée de chaque projet qui nous est soumis. Lors des premiers rendez-vous, nous consacrons beaucoup de temps à l’écoute de notre client pour bien cerner ses besoins, ses attentes, ses goûts et son mode de vie afin d’imaginer un projet qui lui ressemble. Dès le début de la conception, nous prenons en compte la faisabilité technique et la fonctionnalité des projets que nous allons proposer afin d’éviter toute désillusion lors du passage à la phase de réalisation. Nos concepteurs allient une très grande créativité avec une rigueur technique issue des compétences et expériences de chacun.

Concevoir un espace intérieur requiert des compétences nombreuses et variées (menuiserie, maçonnerie, carrelage, plomberie, électricité, chauffage, gypserie, peinture…), compétences que nous maitrisons pour garantir la réussite des projets qui nous sont confiés. Notre bureau d’étude dispose de nombreux échantillons permettant de présenter les différentes matières, textures, couleurs et finitions possibles pour personnaliser les choix de nos clients. Enfin nous possédons un logiciel de dessin qui permet la réalisation de perspectives 3D d’un réalisme saisissant, mais également de perspectives manuelles permettant de mettre en évidence le moindre détail de la conception. Durant la phase de réalisation nous essayons de délivrer la meilleure qualité possible, n’hésitant pas à investir le temps et l’énergie nécessaire afin que la finition soit parfaite. Notre meilleure vitrine est le résultat du travail réalisé chez chacun de nos clients et notre clientèle est essentiellement constituée de personnes qui nous sollicitent sur recommandation (le bouche à oreille est notre principale publicité). 194


AVEZ-VOUS UN STYLE PARTICULIER ? PLUTÔT MODERNE OU CERTAINS PROJETS SONT ÉLABORÉS AVEC D’AUTRES TENDANCES? Nous ne proposons pas un style en particulier, mais constatons le développement de nouvelles tendances. La cuisine et la salle de bains sont devenues de véritables pièces à vivre dans lesquelles convivialité doit rimer avec fonctionnalité et technicité. Bien souvent les cuisines ne se cachent plus et doivent s’intégrer au décor de l’intérieur. Cela nous amène à conseiller principalement des couleurs pastel, douces, unies. Les cuisines doivent savoir se faire discrètes tout en étant esthétiques et fonctionnelles. Lorsque les clients le souhaitent la touche de couleur et de fantaisie peut-être apportée sur des éléments plus facilement remplaçables comme les crédences.

Nous essayons toujours d’apporter le meilleur conseil et de proposer des solutions innovantes afin de stimuler la créativité de nos clients mais, dans tous les cas, le choix final leur appartient, ils doivent s’approprier leur nouvel intérieur. Le rustique et les moulures sont moins présents mais ne sont pas oubliés pour autant. Les nouvelles finitions en acryl, laque mat ou brillante se marient avec des finitions bois veinés et des portes à cadre qui refont leur apparition dans les gammes des fabricants. Pour conclure, nous ne nous attachons pas à un style particulier mais nous efforçons de mettre en évidence les goûts de chaque client afin de lui proposer un projet qui soit réellement personnel et dans lequel il se sente en harmonie. La diversité des matériaux, finitions et coloris disponibles nous offrent une infinité de solutions permettant de satisfaire tout type de projet.

www.cg-agencements.ch 195


www.lumiverre.ch www.martin-plafonds.ch www.nobile.ch

DES FINITIONS PARFAITES, ESTHÉTIQUES ET FONCTIONNELLES Issu de la fusion, en 2010, des entreprises Lumiverre, Martin et Nobile, CI Group SA propose aux architectes et maîtres d’ouvrages des prestations sur-mesure innovantes pour toutes les finitions intérieures: plafonds métalliques, luminaires, plâtrerie, staff, peinture et décoration. Partenaires et installées sur le même site depuis 1998, les 3 sociétés aux activités complémentaires, qui constituent aujourd’hui les départements de CI Group, ont opéré ce rapprochement tout naturel pour offrir à leurs clients un service global et un interlocuteur unique capable de suivre un projet dans son intégralité. Bien Vivre a rencontré Roland Andrey, Président de CI Group SA.

PALEXPO / transformations lots plâtre, peinture, corian translucide rétro-éclairé, éclairage sur mesure

196


DES PLAFONDS INNOVANTS CI Group est structurée autour de 4 départements. La société Lumiverre, fondée en 1958 et spécialisée dans la réalisation de plafonds métalliques et de luminaires, a donné naissance à deux d’entre eux. Les plafonds métalliques, utilisés essentiellement dans des surfaces commerciales et administratives, présentent différents avantages, ils sont aisément démontables, ils offrent une parfaite isolation phonique, et peuvent se substituer à la climatisation et au chauffage en intégrant un circuit de HOTEL DES BERGUES / transformations lots peinture, circulation d’eau. Ces plafonds dits «actifs» offrent un décoration et éclairage lèd confort accru, puisqu’ils rafraichissent sans courant d’air, et une économie d’énergie significative. BNP / transformations lots plâtre, peinture et éclairage partiel plafond auditorium en plâtre partiellement perforé et avec des spots en plâtre sans collerette

DES LUMINAIRES RENVERSANTS Le département luminaire est partenaire de grandes marques telles que Targetti-Poulsen, Philips, Wever et Ducre, ou encore Linéalight et dispose en interne d’une équipe pluridisciplinaire capable de mener des études d’éclairage, de transformer et de fabriquer sur-mesure des installations sorties de l’imagination d’un architecte ou designer. Ainsi, la quasi-totalité des luminaires qui ornent les plafonds de Palexpo, comme les blocs de glace scintillants qui indiquent les salles sont des réalisations originales, intégralement développées par CI Group sur la base de dessins d’architecte.

PALEXPO / transforma tions lots plâtre, peinture corian tran slucide rétro-éclairé,éclairage sur mesure

PLUS D’UN SIÈCLE D’EXPÉRIENCE EN GYPSERIE ET PEINTURE

Le troisième département de CI Group reprend l’activité de la société Martin, fondée en 1972 et spécialisée dans les travaux de plâtrerie. Qu’il s’agisse de cloisons, plafonds, éléments décoratifs et staff, le plâtre est un matériau naturel et écologique qui se prête à l’isolation phonique, également à la réalisation de plafonds actifs et de plafonds mixtes associant plâtre et métal. Enfin, les travaux de peinture, papiers peints et décoration, activités de la société Nobile, exercées dans les règles de l’art depuis 1890, constituent le quatrième département de CI Group.

DES RÉALISATIONS À LA HAUTEUR DES TENDANCES ARCHITECTURALES Entreprise pluridisciplinaire, CI Group emploie 80 collaborateurs fixes particulièrement stables, et forme en permanence 2 à 4 apprentis. Résolument axée sur l’innovation et l’originalité, la société dispose d’un parc machine des plus performants et son bureau technique développe sans cesse de nouveaux concepts de plafonds et d’éclairages. Les réalisations de l’entreprise telles que: le plafond de l’auditorium de la BNP, avec ses vagues de plâtre et ses spots intégrés, le plafond lumineux de la salle du Conseil d’Etat de Genève, les éclairages du spa et de la piscine de l’Hôtel Kempinski, ceux du Buddha Bar, la rénovation et la transformation de l’Hôtel des Bergues, attestent de ses capacités à matérialiser les créations des architectes contemporains.

197


www.lumiverre.ch www.martin-plafonds.ch www.nobile.ch

Honeywell Rolle: baffles acoustiques avec luminaire intégré

Clinique des Grangettes: faux-plafond phonique et rafraîchissant en métal avec éclairage led


Lundin Oil: faux-plafond métal déployé rafraichissant et luminaire intégré fabriqué sur mesure

Bibliothèque des Beaux-Arts: luminaire sur mesure

Salle du Conseil d’Etat Genève: faux-plafond Plexiglas avec rétro-éclairage et isolation phonique

OMC: travaux de peinture et faux-plafond métal avec perforation aléatoire et bords en retrait

LUMIVERRE SA Route de Saint-Julien 261 Boîte postale n°149 • CH-1258 PERLY Tél. +41 22 721 10 20 • Fax +41 22 721 10 22 MARTIN & CIE SA Boîte postale n°138 Tél. +41 22 721 10 30 Fax +41 22 721 10 33

NOBILE & CIE SA Boîte postale n°139 Tél. +41 22 721 10 40 Fax +41 22 721 10 44


ENSEMBlE éCHANGEONS NOS PASSIONS

Genève · Nyon · Lausanne · Montreux · SION · SIERRE

www.comptoir-immo.ch


IMMOBILIER

© Plojoux & Voellinger Architectes

201


USPI Genève

Interview de Flavio Brisotto Flavio Brisotto, pouvez-vous nous présenter en quelques mots votre Association? La société des régisseurs de Genève a été fondée en 1879 et a changé de raison sociale en 2009 pour devenir l’Union Suisse des Professionnels de l’Immobilier Genève (USPI Genève). Notre association est rattachée à l’USPI Suisse qui regroupe toutes les associations cantonales romandes. L’USPI Genève rassemble les régies et les agences immobilières actives dans le courtage. Elle compte 44 membres qui gèrent pour le compte de tiers environ 70% du parc locatif genevois.

Flavio Brisotto Président de l’USPI Genève Photo © Magali Girardin

Quels sont les buts principaux de l’USPI Genève? L’USPI Genève est une association professionnelle qui défend les intérêts de ses membres. Elle se charge du suivi de l’activité immobilière et informe ses membres de toutes modifications du cadre légal ou des pratiques de l’administration. Elle représente en outre les maisons membres auprès des autorités et des médias. Le lobbying constitue une autre partie de l’activité: il s’agit d’analyser les projets de lois et règlements des autorités et de prendre position si cela s’avère nécessaire. L’autoréglementation constitue également un volet essentiel. Les activités de ses membres ne sont en effet pas réglementées en l’état. L’USPI Genève offre donc un certain nombre de mesures pour garantir la qualité et le professionnalisme des prestations offertes. Elle propose différents labels qui garantissent la situation financière (Label Qualité), le respect decertaines exigences énergétiques (Label Vert), ainsi que le suivi de bonnes pratiques en matière de courtage immobilier (Label Courtier). Un Label Formation vient de voir le jour et promeut la formation supérieure, de base et continue au sein des maisons membres. Enfin, un Code de déontologie est applicable à l’ensemble des membres. Quels sont les avantages pour un propriétaire de passer par une agence membre de l’USPI Genève? Le propriétaire qui confie son bien en gestion ou à la vente à l’un de nos membres a la garantie de bénéficier de prestations de qualité et d’un grand professionnalisme. Tous nos membres sont astreints annuellement à un contrôle de leurs états financiers et doivent souscrire à des assurances RC et fraude avec des couvertures élevées. Ils doivent en outre respecter des règles communes de déontologie et suivre activement de la formation continue pour toujours améliorer leurs connaissances.


Présentation

de l’USPI Genève L’USPI Genève, fondée en 1879, regroupe à ce jour plus de quarante membres actifs dans la gérance, le courtage, le conseil et l’expertise immobilière. Ses membres gèrent approximativement 70% du parc locatif genevois, logements et locaux commerciaux confondus, représentant plus de 3,5 milliards d’états locatifs gérés. Leurs entreprises occupent ensemble plus de 1’450 employés et 3’650 concierges. L’USPI Genève a notamment pour but de garantir que ses membres offrent des prestations professionnelles de haute qualité à leurs clients. Pour atteindre cet objectif, elle exige de ses membres qu’ils répondent à des conditions sélectives et respectent des exigences élevées. A cet effet, différentes mesures d’autoréglementation ont été définies et adoptées au cours des dernières années. Celles-ci sont regroupées sous la politique des Labels: Label Qualité, Label Vert, Label Courtier, Label Formation.

La meilleure recette pour mettre votre bien en valeur.

Andreas Fabjan Secrétaire général Photo © Magali Girardin

L’ensemble des membres de l’USPI Genève doit satisfaire aux exigences du Label Qualité, dont le respect des obligations est vérifié chaque année. La gestion des biens d’autrui implique en effet que la confiance placée dans les régies par les propriétaires soit justifiée. Ce Label comprend en premier lieu un système de contrôle annuel des états financiers des membres de façon à s’assurer de leur bonne santé financière. En plus des vérifications effectuées par leurs propres réviseurs, les maisons membres sont ainsi tenues de fournir à un contrôleur externe indépendant, désigné par l’USPI Genève, des données chiffrées issues de leurs comptes audités, permettant de calculer cinq ratios financiers concernant les liquidités, la cadence de rotation des paiements aux propriétaires, le fonds de roulement, les fonds propres et la rotation des paiements aux fournisseurs. En outre, l’ensemble des membres doit respecter les exigences prévues par le Règlement relatif aux assurances responsabilité civile / fraude et malveillance. Ceux-ci ont ainsi l’obligation de souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle ainsi qu’une assurance responsabilité civile couvrant les dommages corporels et matériels. Des minima élevés en termes de couverture sont prescrits. Les membres exerçant une activité de gérance doivent en outre souscrire une assurance fraude et malveillance avec une couverture minimale proportionnelle au montant de l’état locatif en gérance. Finalement, l’USPI Genève veille à une application stricte et une mise en œuvre effective du Code de déontologie des professions immobilières, adopté conjointement par l’USPI Genève, l’Association des promoteurs constructeurs genevois (APCG) et l’Association professionnelle des gérants et courtiers en immeubles (APGCI). Toutes ces mesures, placées sous le signe du Label Qualité, sont la marque d’une exigence particulière de rigueur et de sérieux. Elles constituent le gage de professionnalisme propre aux membres de l’USPI Genève.

203


Le Label Courtier fixe des exigences élevées en matière de formation et d’expérience professionnelle aux courtiers membres de l’USPI Genève ou employés par un membre de l’USPI Genève. Ceux-ci doivent en effet s’engager à respecter les exigences prévues par le Règlement relatif au Label Courtier, qui prévoit notamment des obligations en termes de formation, d’expérience professionnelle ainsi que de formation continue. Pour qu’un membre de l’USPI Genève puisse se prévaloir du Label Courtier, l’ensemble des collaborateurs actifs dans le courtage doit satisfaire à toutes les obligations prévues par le Règlement.

Choisir en toute confiance.

204


L’USPI Genève a poursuivi sa politique des Labels en 2012 avec l’adoption du Label Formation. L’objectif de ce nouveau Label est d’inciter les membres de l’USPI Genève à fournir un effort particulier en matière de formation, notamment en ce qui concerne l’apprentissage et la maturité professionnelle. Des exigences sont également prévues en matière de formation de base, de formation supérieure ainsi que de formation continue. Notre association s’est en effet toujours engagée, en collaboration avec l’Association professionnelle des gérants et courtiers en immeubles (APGCI) avec force et détermination pour promouvoir la formation. Celle-ci constitue en effet une condition nécessaire à la disponibilité de personnel qualifié, permettant de délivrer des prestations professionnelles de qualité.

Pour un haut degré de qualification.

205


Les questions de développement durable et d’impact environnemental sont de plus en plus présentes dans le domaine de l’immobilier qui représente près de deux tiers des émissions de CO2 du canton. C’est pourquoi, depuis 2008 déjà, l’USPI Genève a fait de la gestion énergétique des bâtiments une priorité. Faisant œuvre de pionnier, elle a mis en place un programme intitulé Label Vert ayant pour objectif de mettre en place une gestion énergétique systématique du parc immobilier. Ses membres, en leur qualité de gérants d’une part très importante du parc immobilier genevois, ont en effet un rôle particulièrement important à jouer. Ils sont conscients de la responsabilité qui en résulte et entendent l’assumer pleinement. Le Label Vert de l’USPI Genève a pour objectif de définir des mesures qui peuvent être mises en œuvre à large échelle et qui sont propres à générer d’importantes économies d’énergies et de ressources naturelles dans le cadre de la gestion des immeubles en gérance. Chaque année, un ou plusieurs programmes sont définis en fonction des objectifs fixés et des moyens techniques disponibles. La première action, mise en œuvre en collaboration avec le programme éco21 des SIG, a pour but de diminuer la consommation électrique des communs d’immeubles. Ces derniers sont responsables de 12% de l’électricité consommée dans le canton de Genève. Les efforts ont d’abord été concentrés sur l’éclairage en recommandant des mesures comme l’installation de détecteurs de présence sur les luminaires existants ou de luminaires avec détecteur intégré ou encore par le remplacement des luminaires existants par des luminaires plus modernes et moins gourmands en énergie. Ces mesures, permettant d’économiser jusqu’à 80% de l’électricité consommée dans ce contexte, ont été mises en œuvre efficacement par les membres du Label Vert ces quatre dernières années.

Isoler pour diminuer vos besoins en énergie.

Pour 2013, ce type de projets reste d’actualité mais l’accent sera mis sur d’autres actions comme le remplacement des pompes de circulation ou l’assainissement énergétique des buanderies et des ascenseurs. L’objectif pour 2013 est de diminuer la consommation d’électricité de l’ensemble des communs d’immeubles de 1% par rapport à 2012. Le second programme vise à diminuer la consommation d’énergie de chauffage. Basé essentiellement sur les contrats à la performance pendant les trois dernières années, ce programme sera également élargi pour 2013 en intégrant toute autre mesure permettant de baisser les besoins de chaleur. Tous les projets d’assainissement énergétique, comme l’optimisation des chaufferies mais aussi l’isolation périphérique, le remplacement des fenêtres ou encore les simples mesures de sensibilisation seront ainsi prises en compte par ce programme. En effet, le critère retenu sera la baisse de l’indice de dépense de chaleur (IDC) qui devra être abaissé de 1% entre 2012 et 2013. Le troisième volet du Label Vert, en vigueur depuis 2010, consiste en une Charte qui est applicable dans le cadre de travaux d’entretien et de rénovation courants des immeubles et des logements. L’objectif de cette Charte est de garantir qu’une réflexion soit menée s’agissant de la préservation de l’environnement, des ressources naturelles et des énergies lors de la réalisation de tels travaux. Le propriétaire demeure toutefois libre d’accepter les travaux selon les modalités proposées par la régie. L’objectif consiste à ce que la régie mène systématiquement une réflexion sur les conséquences énergétiques et environnementales de tous travaux réalisés sous sa responsabilité et à ce qu’elle émette des recommandations adéquates à son mandant dans ce contexte. Finalement, les régies participant au Label Vert doivent s’engager à prendre différentes mesures au sein même de leur entreprise, notamment en matière de tri de déchets, de gestion de l’éclairage des bureaux ainsi que d’incitation en faveur de la mobilité douce à l’attention de leurs collaborateurs. Avec ce programme, l’USPI Genève souhaite répondre aux très larges attentes des propriétaires et des locataires, ainsi que des autorités et de la population.

206


Ingénieur en énergie et développement durable

dans le domaine bâti Compte tenu des développements importants survenus au cours des dernières années en matières énergétiques et environnementales dans l’immobilier, l’USPI Genève a souhaité s’adjoindre les conseils d’un spécialiste dans ces domaines. Un ingénieur, Diplômé de l’EPFL en Sciences de l’environnement, a obtenu un Master en Energie et développement durable dans l’environnement bâti et ainsi renforce les compétences au sein du Secrétariat des associations immobilières. La principale tâche de ce spécialiste de la construction durable est d’accompagner les régies dans leurs démarches d’économie d’énergie, d’assainissement du parc existant et de construction de nouveaux bâtiments énergétiquement efficaces.

Ali Ounaies, Ingénieur en développement durable Photo © André Longchamp

Ses domaines de compétence couvrent également des domaines plus larges comme l’intégration de politique de développement durable dans la gestion d’un parc de bâtiments, et la prise en compte de dimensions plus globales comme le choix des matériaux, la qualité de vie et le confort intérieur des bâtiments ou encore la sensibilisation des utilisateurs à la gestion énergétique. Il recueille également l’information privilégiée et entretient des liens avec les administrations concernées afin de diffuser des conseils sur ces thématiques, et ce, notamment dans le cadre de l’application de la nouvelle Loi sur l’énergie et des différentes subventions qu’elle permet d’obtenir.

IDC et Eco-Conseils La consommation énergétique du parc immobilier genevois, principalement pour le chauffage et l’eau chaude, représente plus de la moitié de la consommation énergétique du canton. Les économies d’énergies constituent en conséquence un défi important pour les régies immobilières ainsi que pour les propriétaires. L’USPI Genève encourage et assiste les régies dans ces démarches. L’assainissement énergétique des bâtiments genevois constitue une priorité dans ce contexte et le taux de rénovation actuel est encore trop faible pour influencer de manière significative la consommation de l’ensemble du parc immobilier. Une des mesures mises en place par la nouvelle Loi sur l’énergie concerne le suivi des consommations énergétiques de tous les bâtiments. Cette spécificité genevoise implique que les propriétaires devront communiquer la consommation énergétique et la surface chauffée de leur bâtiment à un concessionnaire agréé aux fins de calculer l’Indice de dépense de chaleur (IDC). Les propriétaires de bâtiments dont l’indice dépassera un certain seuil pourront être contraints à effectuer un audit, puis éventuellement à mettre en œuvre les mesures d’économie d’énergie recommandées par celui-ci. Afin de sensibiliser les propriétaires à cette thématique, le canton a mis en place un réseau de spécialistes dans le but d’accompagner les propriétaires dans le processus de décision concernant les rénovations énergétiques.

L’USPI Genève a décidé de participer à ce programme. Son ingénieur en énergie et développement durable a suivi une formation spécifique. Celui-ci est dès à présent en mesure de fournir des prestations dites d’éco-conseil. Il s’agit d’une analyse sommaire d’un bâtiment à l’issue de laquelle le propriétaire sera informé sur les travaux à envisager prioritairement, le cadre légal ainsi que les subventions disponibles. Une estimation de l’IDC du bâtiment est également calculée sur la base des consommations fournies par le propriétaire. Cette prestation, largement subventionnée pour les bâtiments de moins de 5 logements, est également appropriée à des immeubles de taille plus importante..

L’USPI GENÈVE ENCOURAGE ET ASSISTE LES RÉGIES DANS CES DÉMARCHES

207


L’amiante dans les bâtiments Le Règlement d’application de la Loi sur les constructions et les installations diverses (RCI) a été modifié le 25 juillet 2012. Ce changement rend l’attestation de présence ou d’absence d’amiante obligatoire lors de tous les travaux soumis à autorisation dans le cas d’un bâtiment construit avant 1991. Dans un tel cas il est donc recommandé de passer par un diagnostic amiante dit «avant-travaux» afin de s’assurer de la présence ou l’absence d’amiante dans les éléments constructifs, et, le cas échéant, les faire retirer dans les règles de l’art avant toute intervention. L’amiante a été employée de manière massive dans les années 50 à 70 pour ses nombreuses qualités physiques, c’est pourquoi une grande majorité des bâtiments genevois est susceptible de contenir ce matériaux. L’impact que celui-ci peut avoir sur la santé des occupants et des ouvriers du bâtiment en fait un sujet incontournable pour l’USPI Genève qui a notamment été consultée dans le cadre de la modifi cation du règlement cité plus haut. Afin d’accompagner au mieux les professionnels de l’immobilier face à cette problématique, l’USPI Genève met à disposition de ses membres son ingénieur en énergie et développement durable dans le bâtiment. M. Ali Ounaies figure effectivement sur la liste officielle des experts en diagnostic amiante publiée par le service de toxicologie dans l’environnement bâti (STEB). Il est donc en mesure d’effectuer des diagnostics amiante reconnus et de conseiller au mieux les maîtres d’ouvrages sur ce sujet.


Les chiffres-clés de l’USPI Genève L’USPI Genève représente à Genève: • 44 membres dont: - 31 actifs dans la gérance et le courtage - 13 actifs dans le courtage uniquement • plus de 1450 collaborateurs • plus de 3650 concierges • plus de CHF 3.5 milliards d’état locatif géré • plus de CHF 2.0 milliards de transactions • plus de 160’000 objets en gérance • plus de 2.6 millions m² de surfaces commerciales gérées • plus de CHF 530 millions de travaux • 70% du parc locatif (commercial et résidentiel) en gérance

4, rue de la Rôtisserie Case postale 3344 • 1211 Genève 3 T 022 715 02 20 • F 022 715 02 22 info@uspi-ge.ch • www.uspi-ge.ch Illustrations © Atelier Clauson


Rue Maunoir 13 | CH-1207 Genève Tél. +41 22 787 50 00 | Fax +41 22 787 50 09 info@regisseurs.ch | www.regisseurs.ch

VOUS AVEZ UNE QUESTION... ...NOUS AVONS LA RÉPONSE

210


Vous avez ouvert en 2002: pouvez-vous dresser un premier bilan de vos activités? Effectivement nous venons de fêter nos 10 ans d’existence cette année. Nous ne pouvons que tirer un bilan très positif de cette période. Notre régie a grandi au fil du temps avec des valeurs de persévérance et d’audace; elles ont finalement payé dans un marché aujourd’hui saturé.

Vous parlez de contacts privilégiés avec les acteurs de la vie sociale et économique genevoise, pouvez-vous préciser? Notre politique de développement ne pouvait ignorer les acteurs majeurs de l’économie genevoise. Nous agissons en proximité et intérêt directs de nos clients et partenaires. Il est important d’être proche des gens et des instances liés à nos métiers. L’on ne peut aborder l’économie genevoise que si l’on connaît parfaitement son tissu social, les ambitions futures du canton, les personnes qui font la vie de Genève.

Plusieurs secteurs d’activités: gestion de copropriété, promotion, courtage, gérance, analyse de patrimoine. Quelles sont vos spécialités? les secteurs les plus porteurs? Nous nous voulons une régie qui pratique, et sait pratiquer, tous les métiers de notre branche. Néanmoins, plusieurs accents de notre développement se sont portés particulièrement sur le courtage et la gérance. L’analyse de patrimoine est aussi l’un de nos points forts car nous savons personnaliser un service de première qualité et de confiance. Cette dernière étant au coeur de tous processus de décision et de partenariat avec nos clients. Sur d’autres points, nous pourrions aussi mentionner nos compétences sur la gestion de compte tiers, tout en garantissant une sécurité financière des plus élevées. Aujourd’hui notre régie est entrée de plein pied dans l’ère de la digitalisation avec un accès online direct sur les comptes via notre site internet. Enfin, toutes les étapes de notre travail et processus s’effectuent en toute transparence avec nos clients.

Décrivez-nous vos atouts? Nous sommes une régie de taille modeste mais qui sait réagir vite et bien. L’important demeure que nous connaissons l’ensemble de nos clients et que ces derniers ne sont pas traités de manière anonyme ou pire comme des numéros... Nous voulons tendre vers l’excellence et pour ce faire, nous avons établi des contacts de qualité avec notre clientèle. Un service personnalisé, une gestion rigoureuse et la passion pour notre métier sont déjà des facteurs de succès indispensables aux Régisseurs. Avec une maîtrise fédérale de régisseur et de courtier, un brevet fédéral de gérants d’immeubles, nous garantissons une expertise professionnelle et approfondie des questions qui nous sont posées. Les Régisseurs c’est un ensemble de personnes qualifiées et motivées par la réussite de notre clientèle. Chez les Régisseurs nous sommes tous des régisseurs en puissance...

Très actifs du point de vue du marketing: un atout pour vous démarquer et être plus visible auprès des acteurs de la vie sociale et économique genevoise? Depuis longtemps nous avons su intégrer le marketing et la communication au coeur de nos activités. Pour une régie de notre taille il s’avère important de pouvoir gagner en notoriété par des actions d’impact et de visibilité. Notre stratégie d’émergence a porté ses fruits ces dernières années et depuis 2012 nous avons «relooké» notre marque tout en redéfinissant ses valeurs et son positionnement.

Des projets à court terme ou moyen terme? Il faut toujours des projets; nous ne pouvons rester immobiles dans un marché comme le nôtre. Notre intérêt premier est de pouvoir arriver à une taille plus importante dans un avenir proche. Notre croissance étant nécessaire à la pérennité de notre entreprise. Plusieurs projets sont d’ailleurs à l’étude soit en croissance externe ou organique.


COMPTOIR IMMOBILIER

ATOUTS ET COMPÉTENCES DU SERVICE VENTES GENÈVE Actif dans la gérance d’immeubles, de centres commerciaux, de locations commerciales ou encore dans la vente et l’immobilier d’entreprise, la société affiche ses priorités: une parfaite gestion financière, le souci du sur-mesure, la mise en valeur et le courtage. Le Comptoir immobilier a la volonté d’offrir une qualité de gestion unique. Pour faire vivre vos projets et optimiser les résultats, le Comptoir immobilier négocie les meilleures opérations. Sa présence stratégique en Suisse Romande (Genève, Nyon, Lausanne, Montreux, Sion, Sierre) et la qualité de ses équipes font de l’entreprise la leader dans le domaine de l’immobilier.

© François Schenk

212


LE SENS DU SERVICE COMME PRIORITÉ ABSOLUE Le service ventes du Comptoir Immobilier de Genève est composé d’une équipe de 7 courtiers (dont un responsable des ventes Genève) et 2 assistantes des ventes. Une équipe nombreuse, relayée par 8 courtiers et 5 assistantes dans les cantons de Vaud et Valais. Au cœur de Genève, cours de Rive 7, la situation privilégiée des bureaux du Comptoir Immobilier est un véritable atout en terme d’accessibilité pour la clientèle. A noter, le Comptoir Immobilier est la seule grande régie localisée dans l’hypercentre de Genève. Au cœur de l’effervescence genevoise, l’équipe du service ventes propose un très large éventail de biens à la vente pouvant répondre aux multiples demandes: appartements de toutes tailles, villas, demeures de prestige, arcades, immeubles, promotions. L’équipe des ventes: les courtiers et leurs assistantes vous accompagneront dans la réalisation de vos projets grâce à leur expérience du métier de plusieurs dizaines d’années. Tous ont en commun la passion de l’immobilier. La connaissance, le suivi des dossiers et la réactivité sont autant de compétences offertes à la clientèle grâce à une équipe nombreuse et disponible.

Equipe de Genève

ANALYSE ET SERVICE SUR-MESURE Le Comptoir Immobilier vous propose un service sur-mesure et un accompagnement total lors des différentes étapes, le tout en gérant parfaitement les aspects administratifs (du financement bancaire aux démarches notariales). Le courtier en immobilier est à la fois négociateur et conseiller. Par rapport au vendeur, ce rôle se matérialise de prime abord par l’estimation de l’objet à vendre selon de multiples paramètres comme la surface du terrain, le type de construction, la situation du bien, son accès, la surface habitable, l’âge du bâtiment et les prix du marché pratiqués. Ce travail d’analyse proprement dit précède la vente. L’équipe du Comptoir immobilier vous fera profiter de sa connaissance accrue du secteur immobilier et des démarches à suivre tout au long de votre projet. 213


Le Comptoir immobilier sait répondre aux attentes des acheteurs en défendant les intérêts des vendeurs. L’aboutissement d’une vente est la résultante de négociations sainement menées entre les deux parties qui ont atteint un point d’équilibre et de satisfaction réciproque.

UN LARGE RÉSEAU, DES OUTILS MODERNES À VOTRE SERVICE Le Comptoir Immobilier possède un carnet d’adresses conséquent et une appartenance au réseau Courtiers Partenaires. L’équipement, le matériel photographique de dernière technologie, mais aussi la présence sur des plateformes internet et réseaux sociaux attestent de l’avant-gardisme de la société et sont autant d’atouts permettant aux Le Comptoir Immob équipes de trouver le bien ou l’acheteur ilier, Cours de Rive 7, à Genève dans les meilleurs délais. Les Terrasses du Golf

– Esery (France voisine

)

LE PROFESSIONNALISME ET LA DISCRÉTION POUR DES DEMANDES EXIGEANTES Polyglote (anglais, allemand, italien, russe), l’équipe du Comptoir immobilier possède les compétences et le sens du contact. L’attitude est adaptée à chaque circonstance avec une priorité: la confidentialité. Un climat de confiance est instauré dès la prise de contact et la clientèle la plus exigeante peut se reposer sur une équipe compétente, réactive et possédant une parfaite connaissance du secteur immobilier genevois. 214


DES PROJETS DE LUXE EN FRANCE VOISINE: «Les Terrasses du Golf à Esery» Le Comptoir Immobilier commercialise, par le biais de Comptoir immobilier France SARL, des projets haut-de-gamme en France voisine. Non loin de la commune de Reignier, à proximité directe du Golf d’Esery, les Terrasses du Golf est un projet alliant luxe et authenticité. Dans un cadre idyllique, surplombant le bassin lémanique, avec une vue panoramique sur le Mont-Blanc et le Salève, les Terrasses du Golf est une promotion d’excellence. 6 appartements, entre 170 et 190 m2, de 5 à 6 pièces (T4/T5) en duplex, 4 en rez-de-chaussée et 2 en attique seront tous conçus avec des matériaux haut de gamme. Les appartements possèdent chacun un jardin privatif et une terrasse.

Les Terrasses du Golf

– Esery (France voisine

)

COMPTOIR IMMOBILIER SA Agence principale de Genève Cours de Rive 7 – Case postale 3753 CH-1211 Genève 3 Service ventes à Genève: Tél. +41 (0)22 319 88 03 ventes@comptoir-immo.ch

www.comptoir-immo.ch

215


14-16 avenue Eugène-Pittard CP 30 • CH-1211 Genève 17 Tél. +41 (0)22 839 39 39 Fax +41 (0)22 839 38 38 naef@naef.ch • www.naef.ch

NAEF IMMOBILIER

EXPÉRIENCE ET PROXIMITÉ Le 26 septembre 1881, Ernest Naef et Charles Nicole s’associent pour ouvrir un bureau d’affaires commerciales et immobilières à Genève. Aujourd’hui, Naef Immobilier fête ses 130 ans d’existence et a connu une croissance fulgurante ces dernières années. Le groupe compte près de 260 collaborateurs répartis sur cinq sites, dans toute la région lémanique et jusqu’au littoral neuchâtelois. Une connaissance approfondie des marchés, des équipes performantes, de solides bases financières ainsi que des valeurs éthiques claires constituent les éléments caractéristiques du groupe Naef. Nous avons rencontré Etienne Nagy, Directeur général de Naef Immobilier

216


COMMENT LE GROUPE NAEF SE DISTINGUE-T-IL? Pour répondre aux besoins de notre clientèle, le groupe Naef a choisi d’assurer un large éventail de services propres à l’immobilier avec dernièrement un nouveau département, Naef Prestige, dédié aux biens hauts de gamme. Une des forces de Naef Immobilier, réside certainement dans son réseau d’agences qui allie complémentarité et proximité. Par ailleurs, notre métier exige des efforts continus de perfectionnement. C’est pour cette raison que notre groupe a orienté son développement vers des thèmes tels que le développement durable ou encore la régie high-tech avec des outils de gestion à la pointe de la technologie (e-naef, e-stats). De plus, Naef Immobilier est constitué de différentes filiales compétentes, chacune avec sa vocation et ses objectifs propres. C’est ainsi qu’Alios, équipe d’architectes chevronnés, offre une palette complète de services allant de la conception à la réalisation, en passant par la valorisation de biens immobiliers. Citons également Acanthe, société d’expertise immobilière qui offre également une vision analytique du marché via son édition annuelle de référence, «l’Observatoire de l’Immobilier».

DES SERVICES SUR MESURE Gérance Quel que soit le type de bien, Naef Immobilier propose à ses clients privés ou institutionnels une gestion traditionnelle ainsi que des solutions personnalisées (reporting, gestion sur comptes de tiers, etc.). Par ailleurs, nous mettons à disposition des propriétaires la plateforme e-naef qui permet de suivre au quotidien et en toute transparence son patrimoine immobilier, avec des vues détaillées immeuble par immeuble.

Courtage résidentiel En matière de transaction immobilière, Naef Immobilier possède une solide équipe de courtiers avec d’excellentes connaissances du marché régional et aujourd’hui international à travers notre nouveau partenariat avec Knight Frank. Notre groupe se démarque également sur le marché de l’immobilier commercial et dans le pilotage de promotions pour son propre compte et celui de tiers avec la réalisation de plusieurs opérations de grande envergure.

Courtage Prestige Naef Immobilier a fait le choix de dédier un département spécifique, Naef Prestige, pour répondre aux demandes croissantes de sa clientèle haut de gamme. Depuis octobre 2011, nous sommes devenus partenaire de Knight Frank, acteur incontournable de l’immobilier d’exception à l’international. En s’associant à Knight Frank, nous donnons la possibilité à nos clients ou futurs acquéreurs, de profiter d’un réseau mondial de plus de 244 agences et d’offrir ainsi, un niveau de services supérieur dans ce secteur de marché. Aujourd’hui notre portefeuille s’est développé et comporte de magnifiques propriétés exclusives. Soulignons que cette association est le résultat d’un travail conjoint de trois ans qui a permis à nos deux entités de se compléter dans ce souci d’excellence lié à la commercialisation de biens de prestige.

217


INTERVIEW

BLAISE MATTHEY: «GENÈVE DEVRAIT MIEUX RÉSISTER À LA CRISE» Dans un contexte économique tendu, il convient de saisir les points forts d’une région pour résister à la crise européenne. Blaise Matthey, directeur général de la Fédération des Entreprises Romandes Genève, nous livre son analyse de la situation.

Palexpo

218


En quoi le tissu économique genevois est-il particulier? Il se caractérise par une très forte présence du secteur tertiaire, puisque, selon les chiffres du dernier recensement des entreprises datant de 2008, 255’000 personnes y sont employées, contre 44’000 dans le secteur secondaire et 1815 dans le secteur primaire. Il est très international, avec près de 76’000 emplois qui dépendent d’entreprises multinationales et 18’000 qui se trouvent dans le secteur international public. On peut relever que si son secteur industriel a diminué, il héberge de très beaux fleurons, notamment dans la métallurgie, la chimie et l’horlogerie.

On parle souvent des organisations internationales, quels sont les autres points forts de la ville de Genève? Il faut parler du canton, voire de la région, qui devient le cadre de référence. Les points forts tiennent à l’attractivité de la région, où il fait bon vivre, à la qualification du personnel, à son multilinguisme et à la présence d’instituts de recherche et d’enseignement de qualité ainsi que, pour les entreprises internationales qui s’y implantent, une fiscalité intéressante. OMC

Mais ce dernier point est maintenant remis en question, ce qui fait peser des menaces sérieuses sur le tissu économique du canton. La sécurité et l’insuffisance de certaines infrastructures routières et ferroviaires sont aussi devenues des problèmes.

Quelles sont les perspectives de développement à Genève? Elles font l’objet de débats contradictoires très vifs. Il est clair que l’on ne peut se passer d’aucun des secteurs qui s’y trouvent actuellement, sous peine de tomber dans une très grave crise. Grâce à un tissu diversifié, et à la base industrielle que j’évoquais, Genève devrait mieux résister que le reste de la Suisse. 2012 sera cependant une année à croissance très faible. Palexpo

Le secteur immobilier n’est-il pas la clé de voûte de tout développement économique, spécialement à Genève? Bien sûr, c’est l’un des éléments fondamentaux. La crise que l’on connaît dans ce domaine est d’abord le fruit de l’inertie locale. Il est toujours facile de vouloir faire porter le chapeau à des tiers, en l’occurrence les entreprises multinationales, mais ce ne sont pas elles qui ont contribué le plus à la forte progression démographique de ces dernières années. Si elle perdure, cette crise affectera la capacité concurrentielle du canton. Il faut donc construire localement et durablement, pour toutes les catégories de la population.

219


INTERVIEW

Quels sont les autres axes forts sur lesquels Genève va devoir travailler? A mon sens, tout avance de front, avec des degrés d’intensité plus ou moins marqués. La question du traitement fiscal des entreprises sera cruciale, tout comme celle des infrastructures et de la sécurité. Or, en ces deux derniers domaines, nous sommes en perte de vitesse, et ce qui constituait un facteur positif par rapport à d’autres régions, a fortement diminué.

Êtes-vous optimiste sur l’avenir de la Genève économique? Si je m’arrête sur ce que prônent certains partisans de la décroissance, non. Dans un canton qui a la dépense publique la plus élevée de Suisse, je suis toujours étonné de ce que l’on cherche à remettre en cause ce qui en fait la substance, à savoir le travail des entreprises. On devrait au contraire améliorer encore le cadre dans lequel elles évoluent. Si j’observe les tendances au plan européen et leurs incidences sur la Suisse, je suis prudent. Un franc fort nous pénalisera, tout comme une fiscalité des entreprises trop élevées. Les attaques sur la place financière ne sont pas là, non plus, pour m’inciter à l’optimisme. Or, une place financière forte, c’est la garantie d’un bon fonctionnement d’une économie tournée vers l’exportation, comme l’est l’économie genevoise. Il reste que j’espère que la population genevoise comprendra l’importance de conserver un tissu économique diversifié et prendra de bonnes décisions.

www.fer-ge.ch

220

OMM


> > > >

Vente et courtage Gérance d’immeubles et copropriétés Expertises et estimations Valorisation de patrimoine

www.regisseurs.ch


SORREL INSURANCE & RISK CONSULTANT

LE COURTAGE PRO-ACTIF La société Sorrel spécialisée dans le courtage en assurances, offre des prestations inédites et des services sur mesure à ses clients, qu’il s’agisse d’un particulier ou d’une entreprise. Les 35 collaborateurs spécialisés du groupe Sorrel déploient des méthodes innovantes pour faciliter la tâche notamment des ressources humaines des entreprises en leur apportant un réel soutien et une vision claire de la gestion du risque. Frédéric Siriex, CEO, fondateur associé de Sorrel SA et actuaire de métier, a reçu Bien Vivre.

222


QUEL EST LE SECRET DU COURTAGE SELON SORREL? Nous proposons un services complet et innovant de gestion de toutes les questions liées aux couvertures d’assurances; de l’audit du portefeuille existant à la sélection de la meilleure couverture en passant par la gestion des sinistres. Ces services qui représentent la réelle valeur ajoutée de notre prestation sont financés par le commissionnement de l’assureur. Cette commission représente une certaine enveloppe budgétaire destinée à rémunérer nos prestations. Il en résulte une transparence dans la relation avec le client qui connaît les sommes allouées au traitement de son dossier. De plus, le mandat de gestion est résiliable sous trente jours. Nous ne forçons personne à réaliser des économies… Le suivi dans le temps du portefeuille est résumé dans des rapports clairs, vulgarisés sous forme de graphiques et de tableaux que le client peut aisément comprendre afin d’optimiser sa situation. Un réel pilotage des ressources humaines et de la gestion des risques s’opère alors puisque les données récoltées servent d’indicateurs, elles sont résumées grâce au logiciel de synthèse des assurances professionnelles et sociales SYNAPS (développé à l’interne grâce à la compétences de nos spécialistes). Cette synthèse relève des failles ou des dépenses trop élevées. Elle constitue un réel outil qui permet notamment de conduire la problématique de l’absentéisme.

Nous comptons parmi nos références de nombreuses multinationales et de grandes entreprises qui ont réalisé d’une part que les précieuses informations synthétisées sont des indicateurs pour définir des stratégies et d’autres part que cette présentation des éléments est un outil pour communiquer clairement avec leurs employés (BSI, l’autre logiciel développé par le groupe présente un bilan social individualisé).

QU’EST-CE QUI DISTINGUE LE GROUPE SORREL?

Frédéric Siriex

La Holding Sorrel SA est active sur toute la Suisse et représentée à Genève, Lausanne et Sion. Un esprit d’innovation et entrepreneurial anime tout le groupe. Nous, dirigeants et collaborateurs, cultivons un esprit d’équipe et nous sommes animés d’un dynamisme permanent. Nous mettons tout en œuvre pour trouver les meilleures solutions pour les clients, en créant des produits sur mesure.

Julien Clément

Notre grande détermination s’applique aussi bien dans la gestion des cas litigieux que dans la recherche d’optimisation coûte que coûte. Notre méticulosité est payante car lors de vérification, nous pouvons trouver jusqu’à 17 % de décomptes erronés. Dans 100% des cas, nous faisons réaliser des économies à nos clients.

«Sorrel sponsorise Julien Clément, le golfeur genevois.»

SORREL SA Avenue Louis Casaï 84 • Case postale 44 • CH-1216 Genève Tél. +41 22 363 66 00 • Fax +41 22 363 66 01 • Site: www.sorrel.ch 223


INTERVIEW

PIERRE-ALAIN TSCHUDI, MAIRE DE MEYRIN «L’EFFICIENCE ÉNERGÉTIQUE ET LES AMÉNAGEMENTS EXTÉRIEURS SONT DES OUTILS POUR ALLER VERS UNE VILLE DURABLE» Maire de Meyrin, Pierre-Alain Tschudi développe avec son équipe communale, le comité Agenda 21 et les acteurs de la commune, des projets riches de sens: le futur écoquartier des Vergers, le lac des Vernes, l’aménagement des espaces publics et les économies d’énergie, la préservation de la biodiversité, le tri des déchets ou encore le sens du partage et de la solidarité comme valeurs fondamentales d’une commune où il fait bon vivre. Rencontre avec une personnalité convaincue et convaincante.

Pierre-Alain Tschudi, maire de Meyrin © Laurent Barlier

Potagers urbains © Laurent Barlier

224


Meyrin cité © Commune de Meyrin

Qu’est-ce que l’Agenda 21, quels sont ses objectifs et votre rôle à l’intérieur de ce comité? En 1992, lors de la convention de Rio, pas moins de 150 chefs d’Etat signent un programme pour le XXIe siècle désigné comme Agenda 21. Il s’agit d’un ensemble de recommandations concrètes pour le 21e siècle. Cet agenda repose sur 3 piliers fondateurs: l’action économique, le développement social et la gestion économe des ressources naturelles.

Police de proximité © Laurent Barlier

Parc à Meyrin © Laurent Barlier

Notre avenir dépend de ses trois piliers. Un Agenda 21 local appliqué aux villes et aux collectivités recommande que «toutes les collectivités locales instaurent un dialogue avec les habitants, les organisations locales et les entreprises privées afin d’adopter un programme à leur échelle». Il est indispensable que les mentalités changent, tout du moins qu’elles évoluent. La prise de conscience collective que nous ne pouvons pas nous permettre de gaspiller les ressources naturelles comme si nous disposions de plusieurs planètes est une nécessité. Nous devons également tout mettre en œuvre pour limiter le réchauffement climatique. Le comité est un outil parmi d’autres. L’Agenda 21 est composé de représentants de la société civile, des représentants du monde de l’entreprise, du conseil municipal et des associations. L’idée est d’avoir un comité représentatif de la population. A ce titre, nous cherchons à intégrer l’ensemble des citoyens dans une démarche d’Agenda 21.

La nature dans la ville © Laurent Barlier

Dans les années 1960, Meyrin a vécu une véritable métamorphose, passant de 3’200 habitants à une ville de plus de 19’000 en 1980 et 22’000 en 2012. Choisie pour accueillir la 1re cité satellite de Suisse, construite selon les idées urbanistiques inspirées par le Corbusier, Meyrin célèbrera en 2013 ces 50 ans de «ville». Quels sont les grands changements prévus pour les prochaines années? Meyrin possède une véritable identité. Sa grande diversité culturelle et sa richesse de nationalités (plus de 130 nationalités) sont des atouts indéniables. Son évolution démographique et sa croissance urbanistique n’ont pas empêché Meyrin de conserver une mentalité de village, notamment dans la notion d’échange et de partage. 225


INTERVIEW

La commune s’engage dans de nombreux projets. Le quartier des Vergers est une priorité absolue partagée par les acteurs de la commune. Ceux-ci même sont conscients de la crise du logement, du devoir de mettre de nouveaux logements à disposition de la population tout en préservant une qualité de ville et la zone agricole. En tant qu’élu, je m’engage avec les acteurs de la commune à réaliser un écoquartier exemplaire qui concrétise le virage énergétique indispensable et désormais admis jusqu’au Conseil fédéral. Nous avons le devoir de réaliser un projet ambitieux en matière d’économie d’énergie et de production d’énergie renouvelable et propre. Le futur éco-quartier des Vergers

C’est pourquoi la commune se bat pour que l’ensemble du quartier opte pour le label Minergie A. Les changements climatiques, les énergies fossiles limitées et la nécessité de sortir rapidement du nucléaire nous incitent aujourd’hui à prioriser clairement les questions énergétiques. Le futur écoquartier des Vergers prolonge la cité de Meyrin. Il est directement desservi par la nouvelle ligne de tram TCMC le reliant à la gare de Cornavin en 19 minutes. Il sera également à proximité d’un bus.

© Commune de Meyrin

La circulation dans le quartier se fera par la mobilité douce offrant ainsi un vaste espace public vert, accessible à tous et propice aux loisirs, au jardinage, à l’exercice physique et aux rencontres et ce en toute sécurité, puisque les voitures n’y auront pas accès. Les places de stationnement privées et publiques seront concentrées dans trois parkings en sous-sol, accessibles depuis la route de Meyrin, l’avenue Louis-Rendu et la rue des Vernes. Ce nouveau quartier accueillera une mixité de populations tant sociale que générationnelle. Notre préoccupation environnementale et sociale doit être perceptible dans l’ensemble de ce projet. La cité de Meyrin possède très peu de jardins privatifs. L’écoquartier des Vergers poursuivra cette tradition.

Le lac des Vernes est également un projet qui vous tient particulièrement à cœur? Le lac des Vernes est lié à deux autres projets: en premier lieu, la mise en réseaux séparatifs des collecteurs d’eaux usés et d’eaux de pluie. Afin de décharger les stations d’épurations, qui lors de fortes crues débordent et déversent des eaux polluées directement dans nos rivières, l’eau (claire) de pluie doit être séparée des eaux usées (conformément à la législation fédérale et cantonale). Des canalisations spécifiques à la récolte de l’eau de pluie sont donc construites. Il est toutefois nécessaire de prévoir un bassin de rétention de ces eaux claires qui puissent réguler le débit dans le Nant d’Avril. Aujourd’hui, Meyrin dispose d’une gigantesque galerie d’évacuation des eaux claires qui pourrait recueillir les eaux de pluie de la cité et d’une partie de MeyrinVillage si le bassin de rétention pouvait être réalisé. Or, le lac des Vernes, n’a pas pu être réalisé jusqu’à présent en raison de différents avec les propriétaires de terrain. J’ai toutefois le ferme espoir que ces problèmes pourront être résolus en bonne intelligence sachant l’importance que cet ouvrage revêt pour un élément indispensable à toute vie, l’eau. 226

Photo montage futur lac des Vernes © Commune de Meyrin


Abri vélo

Le lac des Vernes n’est plus seulement un agréable bassin de rétention qui protège le Nant d’Avril, mais il est devenu un véritable biotope, incluant un parcours pédagogique, des postes d’observation de la faune et de la flore, un espace naturel de détente, qui s’inscrit dans la volonté de la ville de Meyrin, de mettre plus de nature dans la ville. Avec le lac des Vernes, Meyrin vient compléter un véritable couloir biologique incluant les marais de Mategnin, différentes prairies inondables et la réserve naturelle du bois de la Maille inaugurée récemment. Meyrin souhaite ainsi préserver et améliorer la biodiversité. La Commune prévoit également de réhabiliter le Jardin Alpin. Il sera un lieu pédagogique pour sensibiliser la population à la biodiversité et au développement durable.

La ville de Meyrin porte une attention particulière à l’espace de vie extérieur et plus généralement à la qualité de vie au sein de sa commune? L’espace public appartient à tous. Personne n’a le droit de se l’accaparer. Il est de ce fait aussi un lieu à usage multiple qui nécessite respect et tolérance. Il est un lieu de rencontre, de dialogue et de partage. Il doit par conséquent être accueillant, engageant, donc entretenu et sûr. La Commune y attache dès lors une attention particulière, mais sa qualité relève également de la responsabilité citoyenne de chacune et de chacun. Enfin, l’espace public doit faire une large place aux humains, mais également à la faune et à la flore, raison pour laquelle on se soucie aujourd’hui, pour créer une ville durable, de remettre la nature dans les villes En ma qualité de responsable de la sécurité, et pour que les habitants de Meyrin aient tous du plaisir à vivre dans leur ville, je tiens beaucoup à ce qu’on considère et reconnaisse l’importance des agents de police municipale. Cette année, nous avons intégré quatre nouveaux agents de police municipale. L’agent de police est le défenseur des droits humains. Il est aussi le gardien de la paix sur le domaine public jouant un véritable rôle de médiateur. Il est le garant du respect des lois, ce qui exige de sa part courage, équité, cohérence et exemplarité. Enfin, il est un ambassadeur de la commune auprès de la population. En effet, en tant que police de proximité, il est quotidiennement en contact avec les habitants et les commerçants et peut ainsi à la fois expliquer les objectifs de la commune et faire remonter les préoccupations de nos concitoyens. Meyrin n’est ni une ville satellite, ni une ville de banlieue, mais bel et bien une ville à part entière, avec un vaste tissu associatif, une vie culturelle et sportive foisonnante et très diversifiée à l’image de ses habitants. Nous aimons notre ville. C’est pourquoi, nous encourageons et développons des projets durables et responsables. Nous anticipons l’avenir pour léguer aux générations futures un lieu de vie agréable dont nous puissions être fiers. Interview réalisée par Soazig Courtois

227


INTERVIEW

HERVÉ DESSIMOZ «UN ÉCOQUARTIER À MEYRIN EN MINERGIE-A EST UNE INNOVATION MAJEURE» En tant que membre du Comité Agenda 21 à Meyrin, Hervé Dessimoz explique pour Bien Vivre les grands projets et enjeux environnementaux de la ville de Meyrin. En travail étroit avec le Maire Monsieur Pierre-Alain Tschudi, l’architecte du Refuge du Goûter et du Palais de l’Equilibre exprime son indéfectible volonté de «penser global et d’agir local». Rencontre et explications.

Tour R+12: 102 logements et rez commercial. Construction avec façades LUCIDO et panneaux photovoltaïques pour répondre aux exigences du Standard MINERGIE-A

228


Le 16 novembre 2012, le Conseil Municipal de Meyrin a préavisé positivement le PLQ. Le Conseil d’Etat a adopté le Plan Localisé de Quartier (PLQ) le 6 avril 2011 Cap vers le XXIe siècle: l’écoquartier

Ecole de CHANCY avec façades LUCIDO

Dans quelle mesure les préceptes du développement durable sont pris en considération dans l’Agenda 21 de Meyrin? Le 21 juin 2012, RIO + 20, nous avons organisé une rencontre (au Globe de la Science et de l’Innovation) se tenant symboliquement le même jour que le sommet de Rio qui réunissait tous les dirigeants de la planète. Cette journée riche en informations sur la Ville de MEYRIN et le CERN suivie d’une brillante présentation de M. Joël de ROSNAY fut un vrai succès. Dès 2002, RIO + 10, le sujet du tri et de la récupération des déchets était au premier plan dans l’Agenda 21 de la commune de Meyrin qui est une ville exemplaire dans ce domaine. Des centres de tri baptisés «éco-points» ont été mis en place par la commune. Le plan directeur est très bien réalisé, vous pouvez trouver un éco-point tous les 300 mètres. La volonté des membres du Comité Agenda 21 de Meyrin est de sensibiliser les habitants sans rentrer dans le «système de l’amende». L’évolution du comportement de la population est en marche.

Les façades innovantes LUCIDO Après avoir créé la plus haute structure en bois du monde, le Palais de l’Equilibre reconstruit par la suite comme Globe de la Science et l’Innovation, le Groupe H et Charpente Concept développent des constructions durables en bois et énergétiquement efficientes d’un nouveau type. Cette production d’énergie durable est possible par la mise au point du système de façades solaires actives LUCIDO dont Charpente Concept est le réprésentant exclusif pour la Suisse Romande et la France.

En quoi consiste le projet du quartier des Vergers? Le 16 novembre 2010, le Conseil Municipal de Meyrin a voté positivement pour le Plan Localisé de Quartier. Le 6 avril 2011, le Conseil d’Etat a adopté le PLQ. Nous souhaitons réaliser un quartier modèle d’un point de vue énergetique. Nous postulons à l’obtention du label Minergie-A. Notre concept d’écoquartier répondra à plusieurs exigences: faire en sorte que les bâtiments soient reconnaissables pour la qualité durable, inciter la population à avoir un comportement à l’image du logement où ils vont habiter. Il n’y aura pas de jardins privatifs mais collectifs. Des panneaux solaires photovoltaïques seront intégrés sur tous les balcons pour garantir la production électrique nécessaire au fonctionnement autonome des installations MINERGIE. L’étage technique sera placé à mi-hauteur du bâtiment avec un espace de loisirs semi-collectif. Nous mettons en application l’expérience, que nous avons acquise avec la mise en œuvre de la Tour Winterthur à Paris-la-Défense. Un écoquartier Minergie-A est une innovation majeure. L’énergie environnementale se pense et se projette sur du long terme. Les prix des terrains et de la construction sont contrôlés. Nous mettrons en œuvre des façades actives (façades en bois) avec une l’isolation thermique très performante. C’est un investissement pour le futur. Propos recueillis par Soazig Courtois

Minergie-A «Minergie-A signifie plus que la simple couverture des besoins de chauffage par des énergies renouvelables. C’est le nouveau standard haut de gamme pour les maisons zéro énergie» Professeur Armin Binz, directeur de l’agence Minergie Bâtiment.

La façade LUCIDO est composée de lames de bois rainurées, d’un vide d’air et d’un verre de 4 mm d’épaisseur structuré. Le tout est posé devant une isolation en laine de bois stockant la chaleur récoltée. Les rainures du bois ont été calculées pour absorber un maximum d’énergie en hiver (soleil bas sur l’horizon) et éviter par ombrage les surchauffes en été (soleil haut). Source: news h letter Groupe H Architecture et Engineering

Les maisons Minergie-A se caractérisent par leur recours à des agents énergétiques locaux et par l’optimisation de ces derniers. L’architecte qui a compris le concept Minergie-A met en œuvre sa créativité pour proposer des solutions originales (Zéro énergie, appareils et éclairage, enveloppe du bâtiment, étanchéité à l’air, énergie grise ou encore forme du bâtiment et situation). Source: Edition Minergie

229


INTERVIEW

JEANNINE DE HALLER KELLERHALS, MAIRE DE CAROUGE

«LA PROXIMITÉ ENTRE L’EXÉCUTIF ET LES HABITANTS, C’EST LA CONDITION SINE QUA NON POUR PRÉSERVER “L’ESPRIT CAROUGEOIS”» Bien Vivre a été à la rencontre de Mme Jeannine de Haller Kellerhals, qui occupe depuis le 1er juin 2012 la fonction de maire de Carouge, faisant suite à Mme Stéphanie Lammar. Élue depuis maintenant près de dix ans au conseil administratif de Carouge, Mme de Haller Kellerhals nous expose les axes forts de son mandat, sa vision de Carouge et ses désirs d’avenir.

230 © Pierrot Heritier


© Loris von Siebenthal

Vous êtes Maire de Carouge depuis juin 2012, succédant ainsi à Mme Stéphanie Lammar à ce poste. Quels sentiments avez-vous éprouvés lors de votre nomination? J’occupe la fonction de Maire de la Ville de Carouge pour la troisième fois, et j’ai éprouvé à chaque nomination un grand sentiment de fierté et de reconnaissance. C’est un réel privilège et un grand honneur de représenter une ville aussi pleine d’atouts et de charme que celle de Carouge.

© Pierrot Heritier

Mairie de Carouge © Loris von Siebenthal

Vous êtes responsable des Affaires culturelles et de la Communication, des Affaires sociales ainsi que des Ressources humaines. Ce mandat serat-il l’occasion de mettre davantage l’accent sur ces dicastères? Avec mes deux collègues, Stéphanie Lammar et Nicolas Walder, il y a une forte cohésion au niveau des projets pour Carouge et à ce titre, on ne peut pas dire qu’il y aura un accent plus prononcé étant donné que ces dicastères, dont j’ai la charge depuis neuf ans, représentent un travail quotidien et de tous les instants. Toutefois, mon mandat sera animé par deux axes forts, à savoir les contrats de quartier et la politique des ainés. Les contrats de quartier représentent une démarche qui fait appel à l’engagement des habitants sur des enjeux locaux, leur permettant ainsi de devenir auteurs et acteurs des changements qui les concernent directement. Depuis 2012, c’est le quartier de la Tambourine qui est concerné et qui s’est vu allouer un premier montant de 80’000 francs pour mener à bien les projets qui seront décidés par les habitants. En ce qui concerne nos ainés, il y a tout un travail qui est effectué pour trouver les moyens de mieux répondre à leurs besoins. Pour la première fois, un plan canicule a été déployé à Carouge et sera activé si nécessaire cet été, ainsi qu’un projet intergénérationnel pour créer du lien, mais cela n’est bien entendu qu’une première étape en attendant d’autres actions de la Ville. 231


INTERVIEW

Rue Ancienne

Place de Sardaigne

© Genève Tourisme

© Loris von Siebenthal

À votre avis, pourquoi Carouge est-elle une ville aussi rayonnante? Cela s’explique déjà par le cadre atypique. La vieille ville, l’aspect architectural qui détonne par rapport à ce qui se trouve autour de nous. Mais il y a aussi l’enthousiasme des gens, cette ambiance “village” toujours aussi forte alors que c’est une ville de 20’000 habitants! Je pense sincèrement que si nous avons su garder cette ambiance si particulière à Carouge, c’est également parce que nous menons une politique de proximité avec les habitants. Ils peuvent venir nous faire part directement de toutes leurs observations et suggestions lors de réunions d’accueil le premier mardi de chaque mois. C’est très important pour nous et dès lors que les habitants se sentent concernés, ils se sentent bien à Carouge et ont envie d’œuvrer pour leur ville.

Carouge est également célèbre pour son offre culturelle très développée et ses évènements festifs. Quelles sont pour vous, les manifestations à ne pas rater cette année et doit-on s’attendre à de nouveaux évènements? Nous continuerons d’accueillir sur le territoire de la commune des évènements comme le Festival de la BD, mais il n’est pas prévu d’organiser de nouvelles manifestations sous l’égide de la Mairie. Nous sommes dans une période difficile et nous préférons mettre davantage l’accent sur l’amélioration constante de l’organisation des évènements déjà en place. Je pense notamment aux Concerts d’automne qui sont offerts à la population ainsi qu’à l’incontournable Printemps carougeois qui connait toujours autant de succès au fil des années. 232


© Pierrot Heritier

Ville vivante la nuit, Carouge connait comme toute ville de ce type, des nuisances en matière de sécurité et de tranquillité des habitants. Vous avez mis en place le 1er mars de cette année un plan de sécurité sur trois niveaux, pourriez-vous nous donner un premier bilan? Suite à la mise en place de ce plan sécuritaire, il y a maintenant plus d’agents qui patrouillent le soir, sur un horaire très étendu. Ils assurent maintenant une présence dans les rues 24h sur 24 les vendredis et samedis soirs L’objectif est avant tout de diminuer les risques et de faciliter le contact avec les gens, de mieux les connaitre. Une action avec la FEGPA (Fédération genevoise pour la prévention de l’alcoolisme) et l’association Nuit Blanche s’est d’ailleurs terminée en juin avec des résultats très positifs. Des jeunes fournissaient pour ceux qui le souhaitaient des fruits, des bouteilles d’eau ou encore des éthylotests, toujours dans cet esprit de diminution des risques et de dialogue par rapport à la répression pure et simple. Une participation active des commerçants de Carouge a permis à cette opération d’obtenir une franche réussite.

Comment souhaiteriez-vous voir évoluer Carouge dans les décennies à venir?

Tours de Carouge @ Loris von Siebenthal

J’espère de tout cœur qu’on gardera toujours cet esprit d’échange et d’écoute avec la population malgré l’expansion et le développement de Carouge. Il faudra vraiment garder cette mixité sociale qui fait de Carouge un exemple du “vivre ensemble” ainsi que cette proximité entre habitants et autorités, condition sine qua non pour préserver “l’esprit carougeois”. 233


AU CŒUR DE CAROUGE, L’INGÉNIERIE AU SERVICE DE LA QUALITÉ ET DE L’ENVIRONNEMENT La société d’ingénieurs conseils en génie civil et en environnement Perreten & Milleret SA perpétue depuis près de 60 ans son savoir-faire et son expertise. Elle a contribué à modeler le paysage urbain genevois en mettant ses compétences au service des réalisations les plus emblématiques du canton. Ses prestations concernent l’ensemble du cycle du projet, des études de faisabilité à la direction des travaux, en passant par les appels d’offre. Dirigé par Erik Langlo, Serge Dal Busco et Julien Treleani, le bureau dispose également d’une expertise en matière environnementale. Erik Langlo a répondu aux questions de Bien Vivre.

Mediteranen Shipping Company

234


Blandonnet

Quelles sont les prestations proposées par Perreten & Milleret SA? Nos compétences nous permettent de travailler sur l’ensemble du cycle d’un projet: études préliminaires, avant-projets, projets définitifs, appels d’offre et direction des travaux. L’essentiel de notre activité concerne le calcul des structures. La majorité de nos mandats concerne des structures en béton arme. Nous travaillons également sur des structures en acier et en bois, particulièrement utilisées pour les travaux de surélévation qui se multiplient avec la tendance à la densification. En matière de génie civil, les routes, les canalisations et les travaux hydrauliques constituent la majorité de nos mandats.

Mediteranen Shipping Company

Tranchée couverte de Vésenaz

Par ailleurs, trois ingénieurs sont exclusivement en charge de nos prestations dans le secteur de l’environnement. Nous sommes spécialisés dans la détection des matériaux dangereux, notamment l’amiante. Nous programmons les travaux de désamiantage et de dépollution des sites. Notre expertise s’applique à des études et des travaux de grande envergure. En 2011-2012, nous avons ainsi effectué un diagnostic au sein des bureaux de l’OIT. Nous proposons également des bilans énergétiques et environnementaux des bâtiments, afin de définir leur empreinte écologique. Le parc immobilier genevois et les infrastructures doivent être adaptés et assainis en fonction des nouvelles normes et règlementations. Nous comptons aussi avec un spécialiste en charge des travaux de réfection des façades en béton des années 60-70.

235


Blandonnet

Comment décririez-vous la philosophie de Perreten & Milleret SA? Notre engagement en faveur de la qualité et de l’environnement est reconnu par la double certification ISO 9001 et 14001 qui offre des garanties de performance et de transparence à nos clients et à l’administration. Ce système alliant efficacité et durabilité se traduit dans chaque projet qui est soumis à une revue de conception, destinée à stimuler la créativité de l’ingénieur en privilégiant la compréhension (par rapport à la connaissance) et la conception (par rapport au calcul), tout en imposant la rigueur dans la démarche intellectuelle. D’autre part, nos projets passent par une revue environnementale analysant le cycle de vie de l’ouvrage, de l’état initial du site à sa démolition. Ce procédé permet de garantir la conformité légale du projet et de proposer des solutions compatibles avec le développement durable. Nous nous inscrivons dans une démarche cohérente avec nos préoccupations environnementales en encourageant nos partenaires à utiliser des matériaux recyclables. A l’interne, nous favorisons l’utilisation des mobilités douces.

Concrètement, comment se manifeste l’expertise de Perreten & Milleret SA dans le domaine environnemental? Nous réalisons des études d’impact comprenant un aspect environnemental que nous intégrons lors de la mise en œuvre. Nous reçoivons un accueil favorable de la part des mandants. Ainsi, nous avons été les lauréats du concours d’ingénieur pour la construction du nouveau dépôt TPG au lieu-dit En Chardon. Ce projet nécessite une énorme excavation. L’évacuation des déchets vers un point de ferroutage se fera au moyen d’un ruban-transporteur évitant l’utilisation de véhicules. 236

Pont de l’ile


Quels sont les défis à venir dans le contexte actuel? Le marché est dynamique et nous avons de bonnes perspectives pour 2013. Néanmoins, pour durer il est primordial de transmettre nos compétences et nos valeurs à la relève. Nous devons compléter nos effectifs et remplacer les ingénieurs partant en retraite, ce qui est difficile étant donnée la pénurie d’ingénieurs qualifiés. Nos écoles forment des ingénieurs venus de tous les horizons. Certains apporteraient une réelle plusvalue, d’autant que les besoins sont réels. Pourtant, nous rencontrons des problèmes pour obtenir les permis de travail pour des personnes non issues de l’Union Européenne. Les modes de travail utilisés il y a 20 ans sont aujourd’hui révolus. Nous fournissons nos prestations sous une pression de plus en plus intense, tant sur le plan des délais et des financements que des normes et des règlementations. Toutefois, Perreten & Milleret SA bénéficie de près de 60 ans d’expérience et d’une grande polyvalence qui lui permettent d’anticiper les difficultés et de faire face aux défis actuels.

QUELS PROJETS RÉCENTS ONT ÉTÉ CONFIÉS À PERRETEN & MILLERET SA? Dépôt TPG «en Chardon»: un des plus importants chantiers de Suisse (env. 350 millions). Allianz Suisse, Société d’Assurance sur la Vie: Après avoir réalisé la transformation, la rénovation et l’agrandissement du siège administratif, le chantier vit sa phase de finition. Tranchée couverte de Vésenaz: La mise en dénivelé de la route de Thonon, sur une distance de 520 m, est toujours en cours. L’Ecoquartier ARTAMIS: L’assainissement et la dépollution du site est achevée et la phase de reconstruction va commencer à très court terme avec un premier bâtiment. Le chantier regroupe 5 maîtres d’ouvrage dont la Ville de Genève et la Fondation des Parkings. CEVA – Gare des Eaux-Vives: La construction d’une gare souterraine complétée par des tranchées couvertes de transition est aujourd’hui dans sa phase de travaux préparatoires. CEVA – Gare de Carouge-Brachet: Avec un groupement d’architectes, d’urbanistes et d’ingénieurs, Perreten & Milleret SA a obtenu le mandat d’aménagement des espaces extérieurs de la gare sur une superficie de 4 hectares. Route de desserte du Quartier MICA (Mon IdéeCommunaux d’Ambilly): Il s’agit d’adapter les structures routières à la construction d’un millier de logements.

PERRETEN ET MILLERET SA Rue Jacques-Grosselin 21 • CH-1227 Carouge Tél. +41 (0)22 309 49 30 • Fax +41 (0)22 342 49 37 E-mail: info@pmsa.ch • Site: www.pmsa.ch 237


PLOJOUX & VOELLINGER ARCHITECTES

25-27 av. Vibert | 1227 Carouge | Tél. 022 342 78 40 | Fax 022 342 52 54 | info@plojoux.com

PLOJOUX & VOELLINGER ARCHITECTES

« PENSER, CONCEVOIR, RÉALISER… » Le bureau Plojoux & Voellinger architectes est constitué depuis 2007. Il est né de l’association de l’Atelier d’architecture Bernard Plojoux, 35 ans d’expérience, et de sa fille Delphine VoellingerPlojoux architecte EPFL. Ensemble, ils réalisent des mandats complets tant dans le domaine privé que public. Les projets sont variés: transformations, rénovations ou encore constructions neuves. Rencontre avec Bernard Plojoux et Delphine Voellinger.

238


UN PROFESSIONNALISME DE LA CONCEPTION À LA LIVRAISON DU PROJET Le cabinet d’architecture Plojoux & Voellinger est composé de 5 architectes, une secrétaire et un apprenti. «Nous soutenons la formation des jeunes architectes et dessinateurs en bâtiment» explique Delphine Voellinger. Le bureau intervient sur différents types de projets: construction, rénovation, surélévation ou encore transformation. Le projet est pris en charge par les architectes dès la phase de conception jusqu’à la remise officielle des clés. Bernard Plojoux et Delphine Voellinger travaillent principalement sur plan et avec des maquettes pour l’étude des volumes. Le cabinet d’architecture met toutes ses compétences au service du mandataire pour la pleine réussite du projet. Cette architecture «sur-mesure» privilégie la communication et l’échange tout au long du projet. «Notre but est de construire une maison dans laquelle les propriétaires seront heureux. Notre plus belle récompense reste le bien-être du client à vivre à l’intérieur de notre projet». Chaque projet est alors un nouveau défi et une aventure à part entière.

LA PHILOSOPHIE DU BUREAU Dans un climat de confiance et de partage, le cabinet d’architectes Plojoux et Voellinger rappelle quotidiennement la quintessence même du métier: la capacité de se projeter architecturalement, financièrement et techniquement dans un projet aux dimensions et contraintes diverses. La philosophie du bureau repose donc sur la volonté à penser, concevoir et réaliser de beaux volumes, d’imaginer de grands espaces pratiques et donnant naissance à des lieux de vie agréables.

DES PROJETS VARIÉS Les réalisations du bureau d’architecture sont diverses: ateliers transformés en logement, immeubles, HLM, groupe d’immeubles, villas, écoles ou encore réhabilitations et transformations industrielles. L’exemple de la construction d’une maison à Cologny reflète un ensemble privilégiant une architecture en terrasses, prolongements naturels des espaces intérieurs vers l’extérieur. Le projet de transformation d’ateliers en logement au Grand Saconnex est le résultat d’un travail considérable sur l’enveloppe thermique, la restructuration des espaces intérieurs et la lumière.

LE RESPECT DE L’ENVIRONNEMENT ET L’IMPORTANCE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE «Les standards évoluent continuellement. Ce qui était aux normes aujourd’hui ne le sera plus demain. Les architectes doivent s’adapter». Le respect de l’environnement dans la construction ainsi que les normes Minergie apparaissent comme une évidence pour Delphine Voellinger. «Nous avons le devoir de trouver des solutions thermiques adaptées à chaque construction ou rénovation, que ce soit dans l’ancien ou le moderne. La notion d’économie d’énergie est primordiale et représente pour notre cabinet un véritable état d’esprit». Cette philosophie s’adapte aux possibilités de chaque projet.

239


M D Engineering SA

Bureau d’Etudes en

Installations Electriques, Sécurité et

Coordination de travaux

POLYVALENCE ET CONFIANCE POUR UN BUREAU À TAILLE HUMAINE Le bureau d’étude en ingénierie électrique et sécurité MDEngineering S.A. propose ses services dans tous les domaines liés aux installations électriques des bâtiments. Fort de sa polyvalence et de sa réactivité, MDEngineering S.A. a su capitaliser la confiance de ses clients et met un point d’honneur à toujours proposer des prestations de la meilleure qualité possible. Le bureau, qui fêtera ses dix ans en 2013, a ainsi progressé de manière constante et régulière et emploie aujourd’hui 5 personnes. Bien Vivre a rencontré Michel Detry, fondateur et directeur de MDEngineering S.A. Collège Calvin

240


DES PRESTATIONS PARFAITEMENT ADAPTÉES AUX BESOINS Le bureau MDEngineering S.A. s’illustre par sa polyvalence. Ses domaines d’activités comprennent les installations électriques à courant fort et faible, pour tous types de bâtiments. Les installations de sureté et les conseils en sécurité incendie sont également au cœur du travail du bureau, de même que l’automatisation des bâtiments et la domotique. MDEngineering S.A. prend en charge la coordination des travaux et la représentation des maitres d’ouvrage. Le bureau réalise des prestations de haut standing pour des villas de luxe et des boutiques haut de gamme, telles que Gucci ou Loro Piana. Les compétences de l’équipe de MDEngineering S.A. lui permettent de s’adapter à des demandes complexes, variées et pour des montants s’élevant à plusieurs millions de francs. Elle a ainsi réalisé les installations électriques et de sécurité de plusieurs banques telles que la Compagnie Bancaire Helvétique ou encore HSBC. Elle peut également proposer ses services en sécurité dans des bâtiments administratifs ou des immeubles d’habitation.

Ralph Lauren, Genève

Le bureau dispose de l’expérience et de l’expertise indispensable au travail dans des édifices prestigieux, tels que les locaux du Grand Conseil ou du Grand Théâtre de Genève. Le bureau y mène des analyses de risques incendie, suivies de l’ensemble des travaux nécessaires à la mise aux normes. Dans des locaux professionnels, MDEngineering S.A. prend en charge tous types de restructuration, notamment la division des installations électriques permettant à plusieurs d’occupants d’utiliser indépendamment un espace initialement unique. EMS Les Marronniers

DYNAMISME ET PROFESSIONNALISME, LES SECRETS D’UN BUREAU DE CONFIANCE La capacité de MDEngineering S.A. à élaborer et mettre en œuvre les projets les plus variés lui permet de coller au plus près des besoins des clients. Grâce à une équipe dynamique construite au fil des ans, la société est aujourd’hui fière de sa réactivité et de sa très large disponibilité, quelle que soit la taille du mandat qui lui est confié.

Bureaux Elizabeth Arden

MDEngineering S.A. met un point d’honneur à aller au bout de tous les projets entamés, quels que soient les obstacles pouvant survenir. Une philosophie qui semble porter ses fruits, puisque le bureau a su créer des relations de confiance durables avec ses clients grâce à la régularité et à la qualité de ses prestations!

MDEngineering S.A. Route des Jeunes 6 • CH-1227 Les Acacias/GE Tél. +41 22 340 60 30 • Fax +41 22 300 46 67 E-mail: info@mdengineering.info www.mdengineering.info Boutique Gucci, Genève

241


Rue de Plaisance 7, La Praille • CH-1227 Carouge Tél. +41 (0)22 308 09 60 • Fax +41 (0)22 308 09 61 info@artematto.ch • www.artematto.ch

SANEO BY ARTE MATTO MARIER LE RÊVE ET LA RÉALITÉ L’entreprise familiale Bringhen SA, fondée en 1959, a connu une très belle progression. Elle a su résister à la concurrence internationale dans le secteur de l’aménagement d’intérieur et de la construction. Le 1er novembre 2012, l’antenne genevoise Saneo by Arte Matto ouvre au public le plus bel espace du groupe, avec 2000 m2 d’exposition situés à Carouge. Créer l’émotion, valoriser la proximité et la qualité des produits, voilà tout le défi que se sont lancés Jean-Pierre Bringhen, directeur général, et ses collaborateurs. Il dévoile, pour Bien Vivre, la philosophie qui rythme la vie du groupe.

242


Comment êtes-vous passés d’une entreprise locale à une implantation sur toute la Suisse? En tant qu’entreprise familiale, nous sommes parmi les derniers du secteur à rester indépendants des grands groupes internationaux. Cela nous donne la motivation de défendre notre savoir-faire sur l’ensemble de notre territoire; nous possédons aujourd’hui 10 antennes, chacune avec son identité propre et adaptée au contexte local. Grâce à nos 50 ans d’expérience, nous avons acquis la conviction que la proximité et le contact humain, avec nos clients bien sûr, mais aussi avec nos fournisseurs et nos collaborateurs, sont des principes fondamentaux. Appliquer ces principes à tous les niveaux nous distingue de nos concurrents internationaux.

Quelles sont les valeurs qui structurent le travail de Saneo? Nous cherchons avant tout à provoquer l’émotion, en proposant des matériaux de très grande qualité et en jouant sur l’ambiance et la lumière. Nous souhaitons que les gens se retrouvent dans ce que nous leur proposons et non pas les pousser vers tel ou tel produit. Cela passe évidemment par l’établissement de relations personnelles avec nos clients, qu’ils soient promoteurs, architectes, artisans ou maîtres d’œuvre. Nous travaillons sur l’aspect visuel, sur la qualité intrinsèque des produits, mais nous sommes également particulièrement vigilants sur leur provenance. Nous connaissons parfaitement nos fournisseurs et nous veillons à ce que les produits soient élaborés dans des conditions optimales de sécurité et de respect des personnes. Nous prenons également en compte l’ensemble des aspects écologiques de la production. Nos fournisseurs viennent du monde entier même si, pour des raisons de qualité, d’éthique et de design, la majorité d’entre eux sont européens. Par ailleurs, il est primordial de défendre l’industrie et les postes de travail existants sur le sol européen.

Un espace d’exposition hors du commun Dans sa nouvelle exposition de 2’000 m2, Saneo by Arte Matto dévoile son impressionnante gamme de sanitaires, carrelages, pierres naturelles et parquets. Avec 15’000 produits en stocks, et plus de 100’000 références, Saneo by Arte Matto propose aussi un large choix de produits de cuisine et d’électroménager haut de gamme, mais aussi l’ensemble des matériaux de construction. Tout ceci pour proposer des prestations globales, répondant à l’ensemble des besoins, toujours dans le souci de la qualité, de l’éthique et de l’humain! Un conseil technique de pointe Tout le personnel de Saneo by Arte Matto est constitué de professionnels du secteur qui connaissent parfaitement les produits et qui sont en mesure de donner aux professionnels tous les conseils techniques nécessaires. L’accompagnement technique prend également la forme de conseils en faisabilité, afin de permettre aux clients de transformer leur rêve en réalité. Responsable de l’agence genevoise Saneo by Arte Matto, Stéphane Coppex sera secondé par Jean-Pierre Antonioli, responsable sanitaire, et par Vincent Grasso, responsable Carrelage.

243


Commune d’Avusy Route du Creux-du-Loup 42 Segnezin, CH-1285 Athenaz Tél. +41 (0)22 756 90 60 Fax +41 (0)22 756 90 61 E-mail: info@avusy.ch Site: www.avusy.ch

AVUSY LA DOUCEUR DE VIVRE EN CHAMPAGNE Située à l’extrémité ouest du canton de Genève, la commune d’Avusy, ses trois villages, son hameau et ses 1’425 habitants, se caractérisent par une forte proportion de terres agricoles et par un dynamisme associatif, sportif et culturel impressionnant. La commune développe de nombreux services à destination des habitants. Bien Vivre a rencontré René Jemmely, le maire de la commune. Il revient pour nous sur les projets communaux.

244


Comment expliquer le dynamisme socio-culturel d’Avusy? Nous invitons les habitants de la commune à se mobiliser pour organiser les manifestations les plus diverses afin de favoriser l’intégration et le lien social au cœur de notre petite cité. On dénombre 25 associations et sociétés qui organisent des activités en toutes saisons, de la Fête du Feuillu en début d’année à la fête de l’escalade en décembre. Nous organisons également des évènements de plus grande ampleur, telles que les 24h du Rugby, qui accueillent tous les deux ans une vingtaine d’équipes provenant du canton et de France, ou le Défi Boscardin, un contre-la-montre par équipe en vélo qui rassemble toute les générations.

Quelles ont été les dernières réalisations de la commune? Nous avons inauguré une nouvelle bibliothèque – ludothèque à la rentrée 2012, née de l’initiative d’un groupe d’Avusiennes. Cet espace de 60 m2, mis à disposition par la mairie, remplace avantageuse le bibliobus grâce à la participation active des habitants de la commune qui ont fourni 80% des livres et des jouets disponibles. En mai 2012, nous avons également inauguré la mairie entièrement rénovée ainsi qu’une nouvelle salle communale sur le village de Ségnezin. A la demande des habitants, nous avons pu y maintenir le service postal, qui avait disparu du village d’Athenaz suite à la décision de la Poste de quitter certaines petites communes. Nous proposons de nombreux autres services: un jardin d’enfants pour les plus jeunes, un service de mamans de jour appelé Le Couffin, une garde parascolaire jusqu’à 18h, ainsi que des repas de midi avec notre service des Petites Assiettes. Le bus scolaire et le pedibus, permettant aux enfants de se rendre à l’école, est également mis en œuvre grâce à la collaboration de certains parents. Les salles communales sont mises à la disposition des associations et sociétés locales.

Plus de 80% des terres des communes sont classées en terrain agricole. Cela pose-t-il un problème pour le développement de la commune? Nous avons la volonté de garder cette identité rurale à l’heure où tout le monde évoque la nécessité de construire toujours plus. Nous devons développer certaines installations pour répondre à la demande en infrastructures et en logements, mais nous souhaitons le faire de manière raisonnée et raisonnable. Deux grands projets sont actuellement en œuvre ou à l’étude. Suite à l’acquisition de terrains nous allons créer un lotissement de petits immeubles de deux étages afin de créer des appartements semi-médicalisés qui permettront à nos anciens de rester autant que possible dans la commune. D’autres logements bons marché devraient donner à nos jeunes la possibilité de demeurer sur Avuzy. Notre deuxième projet, en discussion avec l’intercommunalité, devrait voir le jour dans quelques années. Il s’agit du Centre Artisanal d’Eaux Mortes, qui sera constitué d’un regroupement intercommunal de services, ainsi que d’un centre artisanal et culturel. 245


JARDINSUISSE GENÈVE: « PROMOUVOIR ET DÉFENDRE NOTRE MÉTIER» Anciennement nommée Association Genevoise des Entrepreneurs des Parcs et Jardins, Pépiniéristes et Arboriculteurs, JardinSuisse Genève a intégré l’association faitière JardinSuisse en 2007. Président de la section genevoise depuis 2011, Vincent Liermier s’est attaqué avec résolution aux défis du secteur. Bien Vivre a abordé ces questions avec lui…

246


Pouvez-vous nous présenter JardinSuisse Genève? Notre section cantonale regroupe aujourd’hui 46 membres, allant des entreprises de cent salariés aux petits artisans. Nous regroupions les paysagistes et les pépiniéristes, puis nous avons été rejoints en avril 2012 par les floriculteurs. Notre champ de compétences est très large: culture et vente des arbres pour les pépiniéristes, fleures coupées et annuelles pour les floriculteurs, création et entretien des jardins, maçonnerie paysagère, arrosage et terrasse pour les paysagistes. C’est un réel savoir-faire. Nous effectuons un travail important pour nous élargir afin de mieux nous faire entendre. Nos membres bénéficient, entre autre, d’une assistance en matière juridique, ainsi que des conseils en sécurité et en gestion.

Votre secteur est en pleine mutation. Quels sont les grands chantiers en cours? Tout d’abord, la sous-commission chargée de la formation professionnelle a mis en œuvre la nouvelle ordonnance fédérale sur la formation initiale. D’autre part, nous comptons parmi nos membres Luc Barthassat, Conseiller National, qui travaille sur une proposition de loi imposant une formation aux entrepreneurs se lançant dans le métier, ce qui n’est pas le cas actuellement. Nous sommes également en négociation avec la DGNP pour la mise en place d’une charte éthique. La sous-commission en charge des marchés publics travaille avec le DU afin de rendre plus transparents les critères d’adjudication des marchés.

Enfin, depuis un an, nous travaillons aussi sur un projet de Convention collective de travail romande, car les difficultés du marché et les spécificités de notre métier nous impose plus de flexibilité.

Quelle place l’association JardinSuisse accorde-t-elle à la formation? Les cours interentreprises (CIE) sont désormais à la charge des associations, même si l’OFPC continue d’en assurer le financement par le biais d’une subvention à l’Association CIE JardinSuisse - GE. Son président est, par statut, le même que celui de JardinSuisse - Genève afin que la formation reste au cœur des préoccupations des futurs présidents. Nous déplorons aujourd’hui un taux d’échec trop élevé parmi nos apprentis. Nous essayons d’y remédier, grâce à un dialogue entre formateurs et entreprises, et en réévaluant les entreprises formatrices. Nous avons aussi évoqué la possibilité d’un examen avant l’entrée en formation, comme cela se fait dans d’autres cantons. Nous recevons chaque année énormément de demandes d’apprentissage, ce qui prouve qu’il y a encore des vocations. Malheureusement, les femmes restent minoritaires… Nous avons également remis en place les formations de Brevet et de Maitrise, destinées aux titulaires d’un CFC ayant travaillé quelques années et souhaitant passer contremaitres.

247


Quel regard portez-vous sur le marché actuel? Nous subissons de plus en plus la concurrence internationale qui tire les prix à la baisse, en particulier dans le monde de l’horticulture, et dans une moindre mesure chez les pépiniéristes. Même si le paysagisme ne se délocalise pas, nous sommes dans un canton limitrophe, et nous subissons également une concurrence directe. Sur le plan interne, le rythme de travail a changé. Alors que les réserves de travail étaient de six mois auparavant, elles se résorbent de plus en plus, parfois à peine un mois. Afin de s’assurer un volume de travail, les entreprises sont souvent contraintes de revoir leurs prix à la baisse. Alors même que les salaires, les coûts des matériaux et du carburant augmentent, nos tarifs restent à hauteur de ceux pratiqués il y a dix ans, ce qui n’est pas tenable à long terme. Nous ne pouvons pas imposer de prix minimums, mais nous réfléchissons, là encore, à une charte éthique. Cependant, cela reste une question juridique épineuse. Nous devons défendre notre métier, valoriser nos compétences, afin qu’elles soient reconnues à leur juste valeur.

Alors que l’écologie est un sujet d’actualité, comment abordez-vous cette problématique? Il existe aujourd’hui une prise de conscience générale, notamment autour des économies d’énergie. Beaucoup de floriculteurs investissent massivement, notamment dans des serres au biogaz. Ils peuvent ainsi obtenir des subventions. Sur le canton, tout arbre coupé ou élagué est soumis à autorisation et une valeur compensatoire est imposée. Celle-ci ne peut être constituée que de plantes indigènes. 248


Or, cette liste est très restrictive et nous souhaitons l’élargir, notamment parce que le climat évolue. Nous avons donc un travail de concertation à mener avec les écologistes. Il s’agit de trouver un équilibre entre leurs revendications et la préservation de nos intérêts professionnels… JardinSuisse a aussi un rôle à jouer dans le domaine des plantes envahissantes, d’ailleurs une liste est actuellement à l’étude au comité central.

JARDINSUISSE – GENÈVE Rue de Saint-Jean 98 Case postale 5278 CH-1211 Genève 11 Secrétaire patronale: Nathalie Bloch Tél. 058 715 32 09 • Fax 058 715 32 19 E-mail: nathalie.bloch@fer-ge.ch www.jardinsuisse-geneve.ch 249


POTTU & SEITZ SA : « IMAGINONS, RÊVONS, DISCUTONS ET ÉLABORONS VOTRE PROJET» Pottu & Seitz SA maîtrise toutes les techniques du paysagisme. Pour votre plus grand plaisir, les professionnels réaliseront votre jardin et aménageront vos espaces verts. Que ce soit pour une entreprise, un canton ou une clientèle privée, le savoir-faire de Pottu & Seitz SA s’exprime sur chaque détail. Respectueux de l’environnement, les 20 collaborateurs sont à votre service. Leurs compétences et les relations personnalisées avec chaque client sont des gages de confiance. Rencontre avec Alain Richner, administrateur délégué de Pottu & Seitz SA.

250


Pottu & Seitz SA est une entreprise genevoise créée en 1993, quelles sont les compétences développées depuis toutes ces années? Notre équipe de 20 professionnels paysagistes issus de l’école d’horticulture de Lullier (ou d’autres écoles) mais aussi des aidesjardiniers, maçons et machinistes maîtrisent toutes les techniques du paysagisme. Nous travaillons en partenariat avec des entreprises de confiance et des architectes paysagistes nous confiant leurs projets. Notre objectif est de mettre notre savoir-faire au service de la clientèle pour créer le jardin de ses rêves. Notre excellente qualité, notre professionnalisme et nos relations personnalisées avec nos clients sont nos principales forces.

Dans quels domaines intervenez-vous et pour quel type de clientèle? Nos prestations sont diverses: la création et l’entretien d’espaces verts, les surfaces sportives tels que les terrains de golf ou de football, l’aménagement des espaces verts mais aussi les jardins en toiture et murs végétalisés. Nous travaillons avec une clientèle privée, des architectes, un réseau de partenaires et des collectivités. Notre clientèle est principalement haut-de-gamme avec laquelle nous privilégions le contact permanent et le souci du moindre détail. Sa pleine satisfaction est notre objectif principal. Pour cela, nos équipes développent tout leur savoir-faire et leurs compétences acquises au fil des années. Le travail d’équipe est très important dans notre métier.

Les collectivités nous confient des créations d’espaces verts, des travaux de saison, des fouilles techniques ou bien des interventions sur des terrains de sport. Pour ce type de travail, les surfaces sont soumises à des contraintes importantes, et ce quelque soit la surface (synthétique ou naturelle). Nous nous sommes spécialisés depuis une quinzaine d’années dans ces revêtements particuliers. Nous utilisons des produits assurant confort d’utilisation et durabilité en intégrant les technologies les plus récentes pour optimiser consommation d’énergie et coûts. L’intervention pour les golfs est un domaine que nous espérons privilégier et développer. Pour les interventions privées, nous tenons toujours compte des contraintes et accompagnons nos clients dans leur désir d’aménager leurs jardins. Nous pouvons intervenir dès la conception jusqu’à l’entretien. 251


Pouvez-vous nous parler des jardins en toiture et des murs végétalisés? Les toitures végétalisées présentent de nombreux avantages: rétention d’eau, isolation, isolation phonique, esthétisme… Ce type de conception se prête pour un jardin intensif ou extensif. Les nouvelles techniques de mise en œuvre garantissent un entretien réduit et économique. Si cela n’est pas réalisable sur une toiture, le mur est une autre possibilité, ce qui vous permettra d’aménager un jardin vertical! Il sera à la fois esthétique et écologique et s’inscrira parfaitement dans un esprit de développement durable.

Vous intervenez également en maçonnerie paysagère et en conception de clôtures? La maçonnerie paysagère fait partie de nos compétences. Cheminements, escaliers, pavages, dallages, tout est possible! La diversité des matériaux et des formes permet de donner libre cours à une imagination débordante. Notre savoir-faire garantira un résultat aussi bien esthétique que durable par la stabilisation du terrain, des fondations solides et un drainage optimal sans oublier l’évacuation des déchets selon les normes environnementales en vigueur.

Quant aux clôtures, nous les réalisons en fonction des impératifs de chaque client. La clôture est une protection avant tout, elle préserve votre intimité et délimite votre espace. La clientèle décide de son style est de son caractère: rustique, presque transparente, intégrée dans une haie ou encore dissuasive. Les modes évoluent, nous nous adaptons aux tendances et aux désirs de chaque client. Le jardin est une extension architecturale de votre propre maison. Il est donc aussi important que la décoration intérieure de votre habitation. 252


Lui donner un style est notre métier, l’entretenir notre passion. L’écoute et les conseils font partie de notre vocabulaire quotidien. Telle une évidence, nous écoutons pour réaliser au plus près des désirs de ceux qui ont décidés de nous faire confiance. L’avenir présage un environnement et un écosystème fragiles. Une biodiversité de nos jardins, une mise en valeur des plantes indigènes sans oublier des entretiens différenciés sont nos priorités. Notre métier est une vocation qui prend tout son sens dans le désir d’une planète verte et en bonne santé.

POTTU & SEITZ SA Route de Certoux 154 CH-1258 Perly Tél. +41 (0)22 754 12 78 Fax +41 (0)22 754 18 14 info@pottu-seitz.ch www.pottu-seitz.ch 253


RENTIMO SA IMMOBILIER - HÔTELS MANAGEMENT

Genève

RENTIMO SA, REY HÔTELS & RÉSIDENCES L’IMMOBILIER DE PROXIMITÉ ET SUR MESURE Rentimo développe ses activités à Genève depuis plus de 50 ans. Le groupe participe à des opérations immobilières d’envergure et s’est aussi spécialisé dans la location d’appartements meublés. En parallèle, la société propose des résidences hôtelières, via sa filiale Rey Hôtels & Résidences: Drake Longchamp sur la rive droite et Sagitta sur la rive gauche. Le Docteur Christian Rey et son fils Xavier Rey dirigent Rentimo. Il sont tous deux officiers dans l’armée suisse. Rencontre

254


QUELLE EST L’HISTOIRE DU GROUPE RENTIMO? Dr. Christian Rey CEO de Rentimo SA, président Rey Hôtels & Residences Le groupe immobilier est fondé par mon père, Othmar Rey, dans les années 60. Il diversifie ses activités avec la résidence hôtelière dès 1965, j’arrive aux affaires dans les années 80 alors Docteur ès sciences économiques. J’apporte ma connaissance de la branche de l’accueil que j’ai étudiée à la Business School d’Harvard («Hospitality Branch»). Les activités de Rentimo en Suisse comme à l’étranger me mènent à voyager. Je suis nommé président des Hôteliers genevois puis président d’Hotellerie Suisse ainsi que de Genève Tourisme. Ces différentes casquettes me donnent l’occasion de participer activement à la promotion du tourisme en Suisse en visitant par exemple des marchés émergents comme la Chine ou l’Inde. En 2006, à la fin de ces différents mandats, avec mon fils Xavier qui me rejoint, je me concentre sur les affaires familiales.

COMMENT LE GROUPE A-T-IL ÉVOLUÉ DEPUIS VOTRE ARRIVÉE EN 2006? Xavier Rey A mon arrivée à la direction du Groupe Rentimo S.A. et celle du Groupe Rey Hôtels & Résidences, j’ai également repris la Direction du Sagitta et du Drake Hôtel et Résidence Longchamp. Professionnel de l’immobilier et de l’hôtellerie, après avoir étudié à HEC Genève, j’ai participé à l’élaboration de nombreux projets immobiliers et hôteliers en Suisse et à l’étranger, à l’acquisition et à la vente de biens immobiliers et hôteliers, ainsi qu’aux concepts de rénovations et aux suivis des chantiers. J’ai mis cette expérience à profit dans notre groupe. Nous nous sommes dès lors concentrés sur la consolidation des acquis, le développement, la rénovation et la modernisation des biens en fonction des nouveaux besoins des utilisateurs. Les forts taux d’occupation des biens que nous gérons nous permettent de penser que nous répondons positivement aux attentes du marché. 255


QUEL EST LE MODE DE FONCTIONNEMENT DE RENTIMO? Dr. Christian Rey et Xavier Rey Grâce à un réseau bien implanté, nous misons sur la qualité. Nous nous dédions à des projets méticuleusement sélectionnés auxquels nous croyons. C’est dans cet esprit que nous avons mis sur pied, au boulevard de la Cluse à Genève, la réalisation d’immeubles de logements destinées à la location répondant ainsi à un besoin prépondérant de la population du canton. Nous fonctionnons avec le bouche-à-oreille. Nous effectuons des recherches spécifiques en fonction des demandes qui nous sont adressées. Nous faisons alors une sélection dans tous nos réseaux en fonction des critères souhaités. L’éthique familiale est au cœur de nos relations avec nos clients et avec nos collaborateurs. Le contact direct, la proximité et la confiance sur le long terme qualifient nos rapports. Les parcours des employés au sein de notre groupe se comptent sur des dizaines d’années. Nous appliquons des processus similaires à ceux de notre éducation militaire d’officiers suisses: la déontologie, l’éthique, la solidarité, la transparence et la rigueur sont des valeurs essentielles qui façonnent notre quotidien.

QUEL EST LE LIEN ENTRE L’IMMOBILIER ET LA BRANCHE HÔTELIÈRE? Xavier Rey La location d’appartements meublés est le lien entre les deux domaines d’activité. Nous nous adaptons au marché et à ses nouvelles orientations. Pour répondre à une demande spécifique de Genève, la location meublée et la résidence hôtelière sont les meilleures alternatives. Nous travaillons en partenariat avec des organisations internationales et des structures d’accueil des expatriés. Rentimo SA • Rue Butini 7 • CH-1202 Genève • Tél. +41 22 731 53 40 • Fax +41 22 731 21 36 rentimo@vtxnet.ch • www.rentimo.ch 256

RENTIMO SA IMMOBILIER - HÔTELS MANAGEMENT

Genève


RENTIMO SA, REY HÔTELS & RÉSIDENCES LES RÉSIDENCES HÔTELIÈRES Drake Longchamp Entre lac et organisations internationales, dans un environnement calme et reposant, à proximité de magnifiques parcs, à 5 minutes de la gare principale et à 10 minutes de l’aéroport international, l’hôtel bénéficie d’une situation idéale pour tous les déplacements à pieds ou en transports publics (carte offerte à l’arrivée). L’Hôtel Drake Longchamp dispose de 157 chambres fonctionnelles et spacieuses, équipées de petites cuisines, d’une télévision par satellite et d’un accès wifi sur demande. Des nouveautés: Une salle pour le petit déjeuner avec un grand buffet ainsi qu’un lounge vinothèque allient ambiance chaleureuse et design. 7, rue Butini • CH-1202 Genève • Tél. +41 22 716 48 48 www.hdlge.ch HÔTEL DRAKE LONGCHAMP & Résidence Genève

Sagitta Dans un quartier tranquille au centre-ville, proche de la rive gauche du lac, de la vieille ville, du centre des affaires et des établissements hospitalier, le Sagitta, équipé d’accès Wifi gratuits, dispose de 42 chambres, Junior suite et appartements, tous munis de petites cuisines. Ses collaborateurs réservent un accueil chaleureux et personnalisé. 6, rue de la Flèche • CH-1207 Genève • Tél. +41 22 786 33 61 reservation@hotelsagitta.ch • www.hotelsagitta.ch

HÔTEL SAGITTA & Résidence Genève

257


GRAPHIC & WEB DESIGN

COMMUNICATION & STRATEGY

FASHION DESIGN

INTERIOR DESIGN

Create your future.

Nous préparons les futures générations de professionnels de la création et de la communication avec des formations Bachelor titre européen, 180 points ECTS, programme Erasmus.

www.ipac-design.ch


EDUCATION

Š Andres Rodriguez | Dreamstime.com

259


LES ÉCOLES PRIVÉES GENEVOISES

UN ENVIRONNEMENT MULTILINGUE POUR UN ENSEIGNEMENT DE HAUT NIVEAU

© Andres Rodriguez | Dreamstime.com

«L’important n’est pas ce qu’on a fait de moi, mais ce que je fais moi-même de ce qu’on a fait de moi» Jean-Paul Sartre. Les écoles privées de Genève proposent à chaque élève une formation de qualité et la possibilité de prendre en main son avenir. Programmes pointus, environnement multilingue, petit effectif, suivi personnalisé des élèves, l’école privée est une école à la carte avec des objectifs de réussite pour chacun.

260


UN ENSEIGNEMENT QUI PRIVILÉGIE LES LANGUES Les écoles privées du canton de Genève offrent un enseignement privilégiant les langues. Dans un environnement international au cœur d’une ville qui abrite des entreprises du monde entier, les écoles privées ont un programme anglais indispensable aux expatriés en poste à Genève. Ces organismes préparent au College Board Entrance des Etats-Unis ou bien le Reifeprüfung/ Abitur Allemand. Dans ces écoles, les élèves issus de cultures et d’origines diverses préservent leurs origines et peuvent progresser dans leur langue de naissance. Il est possible de préparer les principaux certificats européens reconnus ou bien de suivre un enseignement totalement bilingue. Ses écoles privées misent sur un apprentissage des langues étrangères dès le plus jeune âge.

© Poznyakov | Dreamstime.com

© Andres Rodriguez | Dreamstime.com

L’ASSOCIATION GENEVOISE DES ECOLES PRIVÉES (AGEP) FAVORISE LA COLLABORATION ENTRE LES ÉCOLES Constituée en 1959 sur la base de statuts d’un groupement des écoles privées genevoises datant du début du siècle, l’Association Genevoise des Ecoles Privées (AGEP) est une organisation professionnelle dont 46 écoles sont adhérentes. L’association est le garant du respect des exigences de haut niveau proposées par les membres. Elle intervient comme médiateur et fait en sorte de favoriser la collaboration entre les écoles. Pour cela, elle propose l’Institut de Formation Pédagogique intervenant comme un outil de formation, un centre de recherche, de réflexion et d’innovation. Près de 10 000 élèves et leurs familles sont investis et font confiance aux écoles membres de l’AGEP (Source AGEP / www.agep.ch).

DES PROGRAMMES DE FORMATION PERSONNALISÉS Certaines formations n’existent pas dans le cadre du système public officiel. Les écoles privées, quant à elles, offrent un panel riche et varié dans de nombreux domaines de formation. Aujourd’hui, l’offre est victime de son succès puisqu’une majorité d’écoles a sa liste d’attente et ne peut satisfaire à toutes les demandes. Les formations spécialisées sont de haut niveau. Avec des effectifs souvent à taille humaine, l’enseignement privé bénéficie de conditions agréables, stimulantes pour l’élève et avec des résultats probants.

© Yuri Arcurs | Dreamstime.com

© Andres Rodriguez | Dreamstime.com

LES ÉCOLES PRIVÉES SONT DES ATOUTS ÉCONOMIQUES Reflet d’une économie en bonne santé, les écoles privées attirent les Suisses comme les étrangers. Elles deviennent par conséquent de véritables atouts économiques. Dans le cadre de la promotion de la région et de la ville, les écoles privées mettent en valeur une qualité d’éducation à tout niveau. Les entreprises qui font le choix de s’installer à Genève tiennent compte de ce paramètre, véritable moteur pour les employés et leur famille.

DES CONDITIONS OPTIMALES POUR ÉTUDIER Basées sur des critères de sélection, les écoles privées font le choix de leurs élèves. Elles souhaitent maintenir un niveau élevé et stimulant pour chacun. Les professeurs sont également sélectionnés et excellent dans leur domaine d’enseignement. Chaque élève peut ainsi réellement communiquer avec son professeur. Le suivi est personnalisé et humanisé. L’élève est une personne à part entière pour laquelle on a le temps d’expliquer, d’analyser, de conseiller et d’orienter. Afin de préparer au mieux au monde de l’entreprise, toute l’équipe éducative s’investit et suit ses élèves pas à pas. L’élève est soutenu et entouré, gage de réussite. 261


ECOLE MOSER, « LA CONSTRUCTION DES SAVOIRS EST PRIMORDIALE» Véritable pionnière en matière d’immersion linguistique, l’école Moser s’est fixée comme objectif principal que ses élèves puissent intégrer les meilleures universités du monde. Ainsi, Henri Moser a contribué à la reconnaissance officielle de la maturité bilingue. Son fils, Alain Moser perpétue son travail et développe d’autres projets comme prochainement une école en ligne. Rencontre.

262


Quels sont les objectifs fixés par l’école Moser? L’acquisition des langues est un objectif primordial. Les élèves doivent être également en phase avec leur temps en intégrant les nouvelles technologies de manière intelligente: prévention, curiosité mais aussi éthique sont des valeurs «piliers» de notre enseignement. Enfin, la formation continue des enseignants représente un investissement de tout premier ordre. Ces derniers doivent être à la pointe des savoir-faire scientifique et technique. La construction des savoirs est fondamentale.

Que représente l’école Moser aujourd’hui? L’école privée d’enseignement général accueille des classes des degrés primaires et secondaires et prépare à la maturité suisse et à la maturité bilingue. L’enseignement par immersion en Allemand et en Anglais, avec des disciplines enseignées dans ces langues, se fait progressivement dès la 5e primaire tout en assurant la maîtrise de la langue de Molière. Les trois établissements de Genève, Nyon et Berlin accueillent plus de 1’200 élèves (près de la moitié sur Genève). A Berlin, nous sommes passés de 12 à 220 élèves en cinq ans.

Un projet de «campus virtuel» est en train de voir le jour, pouvezvous nous expliquer son fonctionnement et ses raisons d’être? En octobre 2012 «Moser on line» sera un campus virtuel sur internet (www.moseronline.ch). A la différence des plateformes de e-learning classique, il s’agit là de l’ouverture d’une école virtuelle. Nous allons proposer des services comparables à une école traditionnelle (un secrétariat, un cursus scolaire de révision et de préparation pour la maturité suisse ainsi que l’aide de spécialistes et pédagogues, notamment un directeur pédagogique). Les enseignants guideront les élèves au plus près de leurs besoins. Ce projet s’adresse à tous les élèves de Suisse Romande qui préparent la maturité suisse. 263


Le but est de pouvoir réviser pendant quatre ans à chaque étape avec des enseignants diplômés afin de revoir et approfondir. Les élèves auront la possibilité de suivre les cours sur le web en achetant le ou les cours de leur choix. Ce processus se fera en trois étapes: un test de prérequis, un «TV learn» qui consiste à filmer un professeur avec un PowerPoint donnant un cours et un panel d’exercices auto-corrigés pour évaluer les cours et les connaissances acquises. A tout moment, l’élève pourra demander de l’aide en ligne (plateforme). Pour l’année 2012-2013, 60% des contenus de la maturité suisse seront en ligne pour atteindre 100% dès la rentrée 2013.

L’école va principalement se concentrer sur: la biologie, la chimie, la physique, l’histoire, la géographie et les mathématiques. Un pourcentage des recettes ira directement pour une fondation afin d’aider de jeunes étudiants à suivre des cours.

Quel est le but de cette innovante méthode d’enseignement? Le e-learning est un complément à l’éducation. Il ne se substitue pas à l’éducation. L’objectif n’est pas de remplacer l’école mais d’approfondir des connaissances grâce aux cours en ligne. 264


Quelles sont les valeurs de l’école Moser? De quelles manières espérezvous l’épanouissement de vos élèves? L’élève du 21e siècle doit être créatif et ne doit pas s’ennuyer en cours. Il faut arriver à créer des dynamiques chez les jeunes. Nous devons mettre en commun des savoir-faire et réaliser des projets ensemble. L’école d’aujourd’hui est encore trop figée. Nos élèves profitent de leçons quotidiennes remplacées par 4 exposés de 20 minutes, suivis de 90 minutes de travaux pratiques, dans un amphithéâtre qui a été construit pour recevoir cette configuration de cours. L’enseignement de l’école Moser favorise les échanges et les interactions. Nous stimulons les échanges entre les trois campus. Notre force réside dans l’apprentissage des langues. La technologie est un outil au service des élèves. Notre système immersif a fait ses preuves et est victime de son succès puisque nous avons des demandes jusqu’à la rentrée 2018. L’éveil aux langues commence dès l’âge de 8 ans. Le français est leur langue de communication. Les trois langues de base sont: le français, l’anglais et l’allemand. 30% des cours sont enseignés en allemand. Notre objectif est que les élèves puissent intégrer les meilleures universités du monde.

ECOLE MOSER Genève Ch. De-La-Montagne 81 CH-1224 Chêne-Bougeries Tél. +41 22 860 80 80

Nyon Avenue Reverdil 4-6 CH-1260 Nyon Tél. +41 22 593 88 88

Berlin Badenallee 31/32 D-14052 Berlin Tél. +49 30 30 83 82 82

www.ecolemoser.ch 265


WEBSTER UNIVERSITY GENEVA, UNE UNIVERSITÉ AMÉRICAINE ACCRÉDITÉE À GENÈVE

Robert A. Spencer PhD, Directeur Génér al

266

Fondée en 1915, à Saint-Louis, dans le Missouri aux Etats-Unis, Webster University a établi son premier campus international à Genève en 1978. Aujourd’hui, Webster University compte 21’000 étudiants dont plus de 650 à Genève, originaires de 90 pays et libres de suivre leur formation universitaires sur le campus de Bellevue, ou sur l’un des 6 autres campus basés en Autriche, Grande-Bretagne, Pays-Bas, USA, Chine et Thaïlande. Université non-élitiste, Webster University Geneva prépare à des diplômes de Bachelors et Masters reconnus dans le monde entier.


UN SYSTÈME D’ENSEIGNEMENT VISANT À DÉVELOPPER LE POTENTIEL DE CHACUN La mission de Webster University Geneva est de fournir une formation universitaire américaine, incorporant dans son programme d’enseignement une perspective internationale répondant aux exigences actuelles du monde du travail. L’objectif de l’université est de participer au succès de ses étudiants en leur offrant des études personnalisées visant à développer le potentiel de chacun, un apprentissage théorique étayé par la pratique, une expérience de la vie enrichissante et l’opportunité de développer un solide réseau. Webster University Geneva fonde son modèle sur le concept que chaque étudiant doit pouvoir trouver une université à sa mesure. Pour être admis, Webster University Geneva qui est volontairement individualiste, ne juge pas que les notes d’examens, mais préfère évaluer la qualité des candidats au cours de leurs trois dernières années de scolarité gymnasiale, estimer leurs capacités de développement ainsi que leurs chances de succès. Ce système d’admission centré sur chaque individu permet d’assurer un corps étudiant varié et multiculturel, mais académiquement à un niveau comparable. L’approche consiste ensuite à proposer à chaque élève un programme personnalisé lui permettant de développer toutes ses capacités intellectuelles et culturelles.

UN DIPLÔME AMÉRICAIN RECONNU À L’INTERNATIONAL Le système d’enseignement américain de Webster University Geneva se caractérise par la multidisciplinarité du programme. L’objectif étant de donner aux étudiants une large culture et une grande ouverture d’esprit, tout en les préparant efficacement à la vie professionnelle. La préparation du diplôme de Bachelor of Sciences (BS) ou de Bachelor of Arts (BA) s’effectue sur 4 ans et équivaut au niveau licence en Suisse.

267


Les 2 premières années sont consacrées à l’étude d’un programme d’éducation générale intitulé «Global Citizenship Program», offrant une base de connaissances essentielles. Ce cursus international permet de développer la pensée critique, la communication, la conscience historique, les mathématiques, les beaux-arts mais aussi les humanités (philosophie, sciences-politiques, économie, histoire de l’art, littérature). Les 2 dernières années sont focalisées sur une spécialisation. Les étudiants choisissent avec l’aide d’un conseiller académique leur matière dominante (major) et les domaines de spécialisation (minors) liées à celles-ci. En parallèle, les élèves peuvent prendre des cours dans d’autres domaines qui pourraient les intéresser. Webster University Geneva propose 7 matières principales au niveau du Bachelor: • BA en Relations Internationales, • en Communication et Media, • en Psychologie, en Management • BSBA en Administration des Affaires • BS en Finances et en Informatique • Ainsi que 12 domaines de spécialisation

HUIT MASTERS POUR SE SPÉCIALISER Pour les titulaires d’un Bachelor qui souhaitent poursuivre leurs études ou les professionnels qui souhaitent les reprendre, Webster University Geneva propose 7 Master’s enseignés en anglais: • Administration des Affaires • Management et Leadership • Gestion des Ressources Humaines • Relations Internationales • Conseil Psychologique • Communication et Media Un master est enseigné en français: Gestion des Systèmes de Soins et de Santé. 268


L’EXPÉRIENCE UNIQUE DE VIVRE SUR UN CAMPUS Au cœur d’un parc avec vue sur le lac léman et les Alpes, le campus de Webster University offre un cadre idéal et réunit toutes les conditions pour poursuivre des études universitaires réussies. Le cadre de vie et d’études s’apparentent aux campus américains: une vie académique ainsi qu’une vie sociale avec un bureau qui s’occupe des activités estudiantines.

«Nous nous occupons de la vie entière des étudiants, de leur bien-être, comme une véritable communauté» explique Robert A. Spencer, Directeur Général de Webster University Geneva. «L’université possède ses propres clubs, des associations, des organisations d’entraide et l’accès à différents sports. L’ensemble du corps professoral et administratif met tout en œuvre pour une implication totale des élèves».

UNE UNIVERSITÉ INTÉGRÉE DANS LA COMMUNAUTÉ GENEVOISE Webster University organise des conférences ouvertes au public sur des sujets divers (droit humanitaire, sécurité, médias). Les invités sont des entreprises tout comme des particuliers, des O.N.G. ou bien encore la presse. Ce concept existe depuis plus de 15 ans et des livres de références sont édités à cette occasion. Webster University œuvre pour une scolarité universitaire responsable et ouverte sur le monde, une culture partagée tout comme un savoir philosophique, culturel et académique.

WEBSTER UNIVERSITY GENEVA Route de Collex 15 CH-1293 Bellevue Tél. +41 22 959 80 00 Fax +41 22 959 80 13 admissions@webster.ch www.webster.ch

269


PATRICK PARQUET, NOUVEAU DIRECTEUR DE IPAC DESIGN GENÈVE

«CREATE YOUR FUTURE» Ecole d’enseignement supérieur, accueillant des étudiants de nombreux pays. Elle prépare les futures générations de professionnels de la création et de la communication. Nouvelle identité, nouveau directeur, Bien Vivre a rencontré Patrick Parquet. Ancien directeur de création et directeur général dans le groupe DDB, il a accepté de relever le challenge afin de donner une forte identité à IPAC DESIGN GENÈVE. Il explique ses motivations et souhaite offrir la meilleure formation possible à ses étudiants.


Directeur depuis août 2012, quelle est votre expérience professionnelle et quel sera votre rôle au sein de IPAC DESIGN GENÈVE? J’ai travaillé au sein du groupe américain DDB, au départ comme directeur artistique, puis comme directeur de création et enfin en qualité de directeur général d’une structure spécialisée en communication digitale pour DDB Nouveau Monde, toujours au service de comptes nationaux et internationaux. Puis j’ai participé au développement de l’agence MNSTR Paris, qui a obtenu le grand prix Stratégie et le Cristal festival, pour «Harry Potter dans ta ville». Soit environ vingt cinq ans à réaliser des campagnes de communication on et off line. Mon arrivée à la direction de IPAC DESIGN GENÈVE est un nouveau challenge qui correspond à mes aspirations profondes. Je suis enthousiaste à l’idée de transmettre mes connaissances. Mon challenge est de faire de IPAC DESIGN GENÈVE une véritable marque de design et de communication. L’école doit viser la performance et l’ouverture internationale: elle accueille pas moins de 12 nationalités différentes. Après 3 mois d’observation au sein de IPAC DESIGN GENÈVE, j’ai rédigé un projet ambitieux validé par le groupe, et partagé avec les enseignants. Un nouveau logo et la refonte du site internet sont les premiers éléments visibles du changement. Mon passé de créatif publicitaire et mon expérience dans le digital me permettent de me sentir en confiance et d’être optimiste quant à l’avenir de l’école. Je souhaite atteindre une lisibilité au-delà de la frontière suisse, tout en étant reconnu comme un lieu important du design et de la communication sur le territoire genevois. Mon rôle est de donner une véritable identité et une «griffe» unique dans la pédagogie. J’ai suivi, il y a 26 ans, les enseignements de l’atelier Suisse de Peter Keller: je possède donc une véritable sensibilité pour la typographie et j’ai un dialogue étroit avec les designers suisses qui sont à mes yeux parmi les meilleurs au monde. 271


Vous avez intégré un nouveau module portant le nom d’Architecture commerciale, quelles sont les autres nouveautés à venir? J’ai rappelé des architectes, des décorateurs et je leur ai posé la question: qu’est-ce que la réalité? La force de ces personnes est de nous renvoyer la réalité du marché économique. La majorité des professeurs sont des intervenants extérieurs issus du monde de l’entreprise. IPAC DESIGN GENÈVE travaille en transversalité, avec le regroupement des sections sur des thèmes qui nécessite une association de compétences (Marketing, Conception visuelle, web design, architecture, design de mode…).Les étudiants se perfectionnent également en étroite collaboration avec des structures professionnelles. IPAC DESIGN GENÈVE développe aussi des produits «Summer Camp», destinés à une clientèle locale et internationale. Les domaines concernés sont: la photographie, le graphisme, le web design, l’architecture d’intérieur, la typographie. Ces workshops sont élaborés sur différentes thématiques. Deux masters sont également en préparation: master typographisme et master digital specialist, le tout enseigné en français et en anglais. IPAC DESIGN GENÈVE a la volonté de remettre au goût du jour l’hypercompétence des enseignants suisses en typographie et graphisme, mais nous souhaitons également accompagner les entreprises dans leurs besoins de compétences très pointues, par exemple avec les bachelors spécialisés en digital.

En quoi consiste la communication digitale? Cette section a été lancée en intégrant des jeunes designers qui ne s’expriment que sur le media digital mais avec un socle de formation solide. Ils apprennent la typographie avec les bases de la mise en page qui est, elle, immuable. Le média digital exige des créatifs visuels maîtrisant aussi bien le graphisme que la technique web. L’évolution technologique permanente des supports exige un intérêt pour l’innovation. L’enseignement des modules communs avec la communication visuelle permet une interactivité enrichissante. 272


L’éducation de l’œil est la base de toute formation de designer, pour cela, les étudiants doivent aussi bien prendre des cours de dessin, maitriser le sens des couleurs, faire de la photographie ou encore de la vidéo. Pour que les étudiants acquièrent un regard d’expert, IPAC DESIGN GENÈVE s’est fixé d’offrir le meilleur enseignement possible. Notre objectif? Que les étudiants sortent de l’école avec des diplômes reconnus, mais surtout de vraies compétences professionnelles. Interview réalisée par Soazig Courtois

IPAC ECOLE DES METIERS D’ART DESIGN ET DE COMMUNICATION. GENEVE 58 Cour, rue du Grand Pré • CH-1202 Genève Tél. +41 (0)22 700 56 55 • info@ipac-design.ch

www.ipac-design.ch 273


Ecole d’esthétique et de Cosmétologie Christiane Bordeau

APPRENDRE À PRENDRE SOIN DE SOI C’est en 1985 que Christiane Bordeau ouvre les portes de l’Ecole d’Esthétique et de Cosmétologie qui porte son nom. Sa fille, Anastasia Morand-Bordeau reprend la direction de l’école en 2008. Aujourd’hui encore, c’est dans une ambiance très zen d’inspiration balinaise sans cesse renouvelée que toute l’équipe forme des esthéticiennes polyvalentes. Anastasia Morand-Bordeau revient pour Bien Vivre sur les spécificités de l’école Christiane Bordeau.

274


UNE MÉTHODE SINGULIÈRE POUR VISER L’EXCELLENCE L’équipe pédagogique de l’école d’esthétique et de cosmétologique applique à la lettre la philosophie selon laquelle, il faut savoir prendre soin de soi pour être en mesure de prendre soin des autres. Les étudiantes apprennent ainsi à travailler sur ellesmêmes, à se mettre en valeur, à prendre confiance en elles et à abandonner leurs complexes avant de mettre ces principes en pratique pour les clientes. Elles apprennent les techniques de soin et de massage sur les autres membres de leur promotion, afin de pouvoir expérimenter sur elles-mêmes le ressenti et les effets de toute la gamme de soin. Une fois atteint un niveau pratique professionnel, les étudiantes peuvent se confronter à des situations réelles au sein de l’institut de l’école, face à de vraies clientes. Cellesci ont ainsi accès à des soins de très grande qualité, réalisés avec des produits professionnels, tout en bénéficiant de prix particulièrement attractifs, allant jusqu’à 50% de réduction par rapport aux tarifs pratiqués.

Sarah Lahiré, Christiane Bordeau, Anastasia Morand-Bordeau

DES COURS ADAPTÉS AUX BESOINS L’école d’esthétique et de cosmétologie propose une offre de cours flexible qui permet d’adapter sa formation à ses besoins. Elle peut accueillir 38 étudiantes simultanément. La formation s’effectue sur un an à temps complet, sur 2 ans pour les cours à mi-temps. Il est également possible de bénéficier d’un enseignement modulaire avec des cours à la carte privés ou semi-privés. L’école d’onglerie dispose de 8 postes de travail qui permettent de dispenser une formation spécifique.

Afin de répondre aux demandes des instituts et des étudiantes, l’école promeut la formation d’esthéticiennes polyvalentes. Les protocoles de soins enseignés se veulent donc les plus neutres possibles afin de permettre aux futures esthéticiennes de s’adapter à tous types de produits dans leur vie professionnelle. La formation inclut, par ailleurs, des modules spécifiques de massage, d’onglerie et de réflexologie, favorisant ainsi des soins créatifs. Les cours théoriques sont très poussés afin de garantir un haut niveau technique aux étudiantes qui travaillent, entre autres, l’anatomie et la physiologie complète du corps, la chimie cosmétique et l’électrologie

DES PROFILS VARIÉS L’école Christiane Bordeau est ouverte à tous les types de profil; il s’agit Evelyne Favre, responsable onglerie avant tout d’avoir la passion de l’esthétique et l’envie d’apporter du bien-être. Le diplôme international délivré par l’école convient parfaitement à des femmes en formation initiale, mais aussi en reconversion professionnelle ou qui souhaitent retrouver le marché du travail après s’être longtemps occupées de leur famille. Grâce à sa reconnaissance internationale, le diplôme permet d’exercer sur le territoire suisse, mais aussi à l’extérieur de nos frontières.

Ecole d’Esthetique: Rue de la Faiencerie 4 • 1227 Carouge • Tél. 022 342 79 94 Ecole d’Onglerie: Rue Jaques-Dalphin 46 • 1227 Carouge • Tél. 022 301 57 87 En commun: Fax 022 342 55 38 • www.esthetique-cb.com

275


Since 1856


SANTÉ

© D. Hayoun 2010

277


SANTÉ

DES CLINIQUES PRIVÉES PERFORMANTES ET UN SERVICE PUBLIC DE PROXIMITÉ

© Clinique La Colline – Robert Hofer

A Genève, la qualité des soins tant en privé qu’en public est reconnue. De nettes améliorations et un suivi plus personnalisé du patient sont le résultat d’une volonté de prendre en charge au mieux le malade. Les HUG respectent le patient, l’informent et traitent sa ou ses pathologie(s). Ces principes fondamentaux constituent une charte philosophique de soins des HUG. Quant aux cliniques privées, elles continuent d’offrir des services de qualité à une clientèle nationale et internationale.

278


LE SECTEUR PUBLIC ET LES HUG AU SERVICE DE LA POPULATION Dans le secteur public, l’évolution des soins dans les hôpitaux est marquée par des dates très importantes (source: les Hôpitaux Universitaires de Genève www.hug-ge.ch): en 1535, l’hôpital général voit le jour. Il regroupe les huit hôpitaux existants au Moyen-Age. En 1856, les fonctions d’assistance médicale et d’assistance sociale se séparent. L’hôpital cantonal ouvre et l’hospice général est créé. En 1900, un asile rural pour malades chroniques prend forme sur la presqu’île de Loex et un asile pour aliénés sur le domaine de Bel-Air (qui deviendra Belle-Idée) sort de terre. En 1995, la réforme hospitalière organise les hôpitaux publics en treize départements et les HUG naissent. Aujourd’hui les HUG sont au service de la population et proposent un service de proximité public. Les HUG comprennent quatre sites hospitaliers et une quarantaine de structures ambulatoires (Cluse-Roseraie, Belle-Idée, Loëx, Centre de soins continus). Pour rester à la pointe de la technologie médicale, les HUG renouvellent régulièrement leurs équipements bio-médicaux, logistiques et informatiques.

LES CLINIQUES PRIVÉES GENEVOISES PLUS ACCESSIBLES EN 2012 Côté privé, est-ce possible de se faire soigner en clinique sans assurance complémentaire? Le Conseil d’Etat a défini par arrêté la nouvelle liste hospitalière, dans le cadre de la planification du canton 2012-2015. De quoi s’agit-il? D’une liste qui détermine les établissements qui pourront pratiquer certaines spécialités à charge de l’assurance obligatoire des soins. Les cliniques apparaissant sur cette liste s’engagent à accueillir des patients uniquement couverts par la seule assurance de base. Par ailleurs, celles-ci devront prendre acte et s’engager dans un service 24h sur 24. La majorité des cliniques privées de Genève ont été inscrites sur la liste. Les cliniques viendront compléter l’offre déjà existante proposée par les établissements publics médicaux. Le nombre de cas admis par établissement sera limité. Sept pôles d’activités sont concernés: le digestif, la psychiatrie, la cardiologie, l’orthopédie, la gynécologie, l’uro-néphrologie et la cardiologie. Des mandats de prestation doivent être signés avec l’Etat pour déterminer la répartition des capacités de la clinique. Clinique Générale-Beaulieu © 2010 Pierre Boss - 1020 Renens

UNE SPÉCIALISATION INÉVITABLE POUR LE SECTEUR PRIVÉ Selon Adrien Bron

(source association des cliniques privées de

Genève, www.geneve-cliniques.ch),

directeur général de la Santé, «les cliniques privées ne consultent pas les services publics pour définir leurs stratégies en la matière. Mais avec le nouveau financement hospitalier, il y aura sûrement davantage de dialogue.» Philippe Cassegrain, président de l’Association des cliniques privées de Genève (source association des cliniques privées de Genève), estime que la spécialisation est inévitable: «La diversification était la stratégie jusqu’à maintenant, mais avec la planification hospitalière, les forfaits par cas, je pense qu’à terme on ne pourra plus tout faire.» L’homme à la tête de GenèveCliniques pense qu’il y aura un effet inverse d’ici à quelques années: «Il y aura peut-être un resserrement. Certains hôpitaux vont réduire leur offre, mais développer des pôles de compétences. Il y aura soit répartition des activités médicales, soit des regroupements de cliniques. Je ne vois pas d’alternative.» A noter que les cliniques privées genevoises réalisent actuellement environ 30% des cas de soins aigus pour des patients domiciliés dans le canton, toutes assurances confondues.

LES CLINIQUES PRIVÉES FACE À LA CONCURRENCE INTERNATIONALE Les cliniques privées offrent un service et un traitement personnalisés. Les spécialistes opèrent très souvent dans des cliniques privées. Le suivi est de grande qualité et la personnalisation des soins permet une relation de confiance entre le médecin et le patient. De plus, la mobilité des patients et le tourisme hospitalier (notamment dans le domaine de la chirurgie esthétique) créent une forte concurrence avec l’international. Les clients sont donc en mesure de comparer les offres. Les cliniques doivent maintenir leur réputation. Par conséquent, l’avenir semble être au beau fixe. Une seule ombre au tableau: la pénurie de personnel, mais il semble que dans ce domaine, de nombreux pays rencontrent le même souci. La formation est donc l’avenir pour assurer une relève optimale. 279


L’EXCELLENCE DES CLINIQUES PRIVÉES DE GENÈVE De par la diversité de l’offre qu’elle propose dans le domaine de la Santé, Genève est une ville qui compte. En plus des quatre sites hospitaliers publics universitaires qui s’étendent de Bernex à Collonges-Bellerive, la ville compte huit établissements médicaux privés. Dotées d’équipements de très haut niveau et d’une attention personnalisée envers leurs patients, ces cliniques privées font de Genève une place forte de la santé à travers le monde.

280


CLINIQUE BELMONT Spécialisée dans le traitement de la dépendance et des troubles alimentaires, la clinique Belmont, fondée en 1978 est une pionnière dans ce domaine. À proximité du quartier des Eaux-Vives, elle prend place dans une prestigieuse demeure historique. Le programme mis en place a pour objectif d’aider chaque patient à développer et conso-lider sa propre personnalité afin d’entrer dans une logique d’abstinence à long terme. La Clinique Belmont propose trois formes de prises en charge. L’hospitalisation en premier lieu, afin de combattre l’addiction et de mettre en place un sevrage efficace sur le long terme. L’admission en clinique de jour, afin de continuer à consolider ce sevrage et enfin les soins ambulatoires, représentant des entretiens individuels, indispensables au suivi de chaque patient. Ce programme répond à une offre sur-mesure et modulable, permettant au patient d’évoluer entre les trois formes de prises en charges proposées, tout en conservant le même médecin référant. Cet aspect garantit la relation patient-médecin et autorise de fait les meilleures chances de réussite. Route de Chêne 26 • CH-1207 Genève Tél. +41 22 735 78 11

© Andres Rodriguez | Dreamstime.com

HÔPITAL DE LA TOUR Établissement privé de très haut niveau, l’Hôpital de la Tour est situé à Meyrin, non loin du centre-ville de Genève. Il dispose d’un personnel médical et soignant très compétent, expert dans les connaissances techniques et les pratiques médicales les plus récentes via l’utilisation d’équipements à la pointe de la technologie. Les équipes médicales et chirurgicales sont disponibles à tout moment, afin d’être présents à chaque étape du séjour des patients, de l’admission à la sortie de la clinique. L’établissement est le seul hôpital privé dans le canton de Genève à disposer d’une unité de Soins Intensifs. À ce titre, douze lits sont affectés à ce service, pour les personnes nécessitant une surveillance et une prise en charge particulière. © Czanner | Dreamstime.com

L’Hôpital de La Tour intègre également le «La Tour Sport Medicine» un centre médical du sport reconnu officiellement par Swiss Olympic, l’association qui chapeaute les fédérations sportives suisses. Au nombre de 22 et répartis sur tout le territoire suisse, ces centre médicaux dédiés au sport répondent à des critères précis et des normes de qualité exigeantes et accueillent nombre d’équipes professionnelles et d’athlètes, ainsi que toutes les personnes connaissant des problèmes liés à leur activité physique.

© Yuri Arcurs | Dreamstime.com

Avenue J.D. Maillard 3 • CH-1217 Meyrin Tél. +41 22 719 61 11 281


CLINIQUE LA COLLINE Autrefois installée dans un bâtiment typique du début du siècle passé, la Clinique La Colline dispose aujourd’hui d’une nouvelle structure, élégamment restaurée et agrandie, qui garantit à ses patients un confort incomparable. La clinique bénéfice des tout derniers équipements médico-chirurgicaux en matière de performance et de technologie. Disposant d’un luxueux centre de congrès, l’établissement accueillera également dans l’avenir un centre de rééducation ainsi qu’un complexe dédié à la médecine du sport, afin d’agrandir son offre médicale haut de gamme. Avenue de Beau-Séjour 6 • CH-1206 Genève Tél. +41 22 702 20 22

CLINIQUE GÉNÉRALE-BEAULIEU Fièrement dressée au milieu d’un cadre magnifique, la Clinique Générale-Beaulieu prouve l’excellence des soins qu’elle dispense et de l’attention portée aux patients, en étant la première clinique de Suisse Romande à obtenir la norme ISO 9001. Fondé en 1899, cet établissement privé de santé dispose de six unités de soins spécialisées, entièrement équipées avec du matériel médical à la pointe de la technologie. De nombreuses spécialités chirurgicales et médicales y sont pratiquées, afin de garantir au patient une couverture étendue des pathologies. Une unité de médecine du sport et une de physiothérapie sont également présentes pour compléter l’offre de la clinique. Chemin de Beau-Soleil 20 • CH-1206 Genève Tél. +41 22 839 55 55

CLINIQUE DES GRANGETTES Proche du centre de Genève et lovée dans un cadre naturel exceptionnel, la Clinique des Grangettes dont les origines remontent à 1918 à cause de la pandémie de grippe espagnole, bénéficie d’une situation de calme très privilégiée et recherchée. Aujourd’hui, dotée des infrastructures les plus récentes, la Clinique des Grangettes accorde depuis toujours une attention de tous les instants à ses patients. C’est pourquoi elle n’a eu de cesse de se développer pour qu’aujourd’hui, le complexe médical des Grangettes soit en mesure de couvrir toutes les spécialités de la médecine. Elle s’est vue décerner la norme ISO 9001 afin de récompenser l’excellence du travail au service des Urgences. Route de Chêne 11 • CH-1207 Genève Tél. +41 22 305 01 11 282

© Monkey Business Images | Dreamstime.com

© Viktor Levi | Dreamstime.com


CLINIQUE DE CAROUGE Fondée en 1972 et rattachée à l’Hôpital de la Tour, la Clinique de Carouge est en perpétuelle évolution afin de proposer des soins multidisciplinaires de grande qualité accompagnés d’un accueil personnalisé et irréprochable. Clinique à taille humaine car soucieuse du bienêtre et de la récupération des patients, elle compte 26 lits répartis uniquement en chambre de deux. Disposant d’un bloc opératoire équipé des dernières technologies, l’établissement privé propose tout type de chirurgie spécialisée. La Clinique de Carouge dispose également d’un centre polyvalent de consultations spécialisées, en collaboration avec le Centre de Diagnostic de Radiologie de Carouge. Avenue Cardinal Mermillod 1 • CH-1227 Carouge Tél. +41 22 309 45 45

CLINIQUE DE LA PLAINE Située dans le quartier de Plainpalais, la Clinique de La Plaine offre des infrastructures de pointe parmi les plus avancées du pays. Spécialisée en chirurgie ambulatoire et en hospitalisation de courte durée, la clinique dispose des chambres individuelles d’un grand confort afin de favoriser la récupération des patients. Ceux-ci ont par ailleurs la possibilité de choisir le médecin qui assurera le suivi médical. Il est à noter que les blocs opératoires et les structures de la clinique sont ouverts à tous les chirurgiens FMH (Fédération des Médecins Suisses) disposant d’une patientèle privée ou semi-privée, ainsi qu’à tous les patients souhaitant bénéficier de prestations d’une grande qualité. Rue Charles-Humbert 5 • CH-1205 Genève Tél. +41 22 595 05 05

NOUVELLE CLINIQUE VERT-PRÉ Basée à Genève, la Nouvelle Clinique Vert-Pré est un établissement unique, autant par son cadre que par les compétences de ses praticiens, l’attention portée par ses différents collaborateurs et son équipement de dernière génération. Disposant d’un très grand nombre de spécialités, la clinique met tout en œuvre pour conjuguer soins médicaux de grande qualité et confort optimal, afin d’aider les patients dans leur récupération. Il est à noter que la Nouvelle Clinique Vert-Pré est également certifiée par la norme ISO 9001, garantissant ainsi l’excellence des soins qu’elle dispense et de l’accueil qu’elle réserve à ses patients. Chemin de la Colombe 15 • CH-1231 Genève Tél. +41 22 704 31 31 283


CENTRE D’IMAGERIE D’ONEX,

UNE TECHNOLOGIE DE POINTE POUR UN MEILLEUR DIAGNOSTIC Anciennement situé dans les locaux du Groupe Médical d’Onex, le Centre d’Imagerie d’Onex se trouve désormais à la route de Chancy 98. Spécialement conçu pour accueillir les patients dans un environnement confortable et chaleureux, ce centre offre les dernières technologies de la radiologie et de l’imagerie médicale moderne, comme l’IRM ouverte à haut champ et le scanner 128 coupes avec réduction de dose ou encore le mammographe microdose. Entretien avec Florent Bonvin, médecin radiologue et responsable du CIO.

284


Dr Fournier et Dr Bonvin

Pourriez-vous me présenter le Centre d’Imagerie d’Onex, son histoire et ses objectifs? Créé en 2008 par le groupe 3R dans les locaux du Groupe Médical d’Onex (GMO), le Centre d’Imagerie d’Onex (CIO) a emménagé le 9 janvier 2012 dans de nouveaux locaux. D’antenne radiologique à disposition du GMO, avec une infrastructure technologique limitée, le nouveau CIO a pris une nouvelle dimension en se transformant en un centre complet d’imagerie et de radiologie. Tout en améliorant notre intégration à la future Clinique et Permanence d’Onex (CPO) avec un accès direct des urgences à notre plateau technique, nous offrons nos services à un bassin de population de près de 100’000 personnes ne disposant pas d’un accès direct à un centre d’imagerie. L’accès est également facilité grâce à la nouvelle ligne de tram 14 et nous disposons de places de parc sous notre centre.

Quel est votre rôle au sein du CIO? J’assure le rôle de médecin radiologue responsable du CIO. J’exerce également en tant que médecin associé dans l’unité de Radiologie Interventionnelle des Hôpitaux Universitaires de Genève.

Quels sont les différents examens proposés au CIO? Le CIO est équipé de toutes les dernières technologies. Nous recherchons avant tout le confort de nos patients, comme nous le permet par exemple notre IRM ouverte à haut champ, parfaitement adaptée aux patients claustrophobes ou en surcharge pondérale. Nous nous soucions également de diminuer au maximum les doses d’irradiations et avons opté pour des appareils de dernière génération, à réduction de dose, comme notre scanner 128 coupes et notre mammographe microdose. Le CIO est également très en avance dans la téléradiologie (véritable «modalité» du futur), outil qui nous permet au quotidien d’interpréter des examens radiologiques effectués dans différents cabinets et groupes médicaux du canton. Notons finalement que nous offrons une large gamme de traitements à visée antalgique radioguidée. 285


Quelles sont les dernières technologies en terme de radiologie ou encore d’imagerie médicale moderne? En ce qui concerne la radiologie diagnostique, nous vivons depuis une décennie une amélioration des différentes modalités, sous-tendue par les avancées technologiques. En ce qui concerne la radiologie interventionnelle, sa progression et l’augmentation des traitements possibles augmentent de façon exponentielle depuis 5 à 10 ans et devient de plus en plus invasive, autant qu’elle se reproche d’une véritable sousspécialité clinique. Je pense que le chemin futur de la radiologie passera par la téléradiologie. Nous avons la chance au CIO, grâce au groupe 3R, d’être leader dans ce domaine.

Technicien, IRM ouverte

L’équipe du CIO

Avec un matériel performant et à la pointe de la technologie moderne, le corps médical arrive-t-il à diagnostiquer plus tôt et à mieux soigner? Sans aucun doute. Mais le matériel seul reste insuffisant. Les qualités du médecin radiologue sont fondamentales. A cet effet nous prenons un soin particulier à constituer notre équipe de façon complémentaire, de sorte à offrir dans chaque situation une interprétation et une prise en charge spécialisée.

286


Comment se passe la prise en charge de vos patients? L’écoute et l’empathie fontelles partie intégrante du métier de médecin? Le patient est au coeur de notre travail, le centre de nos préoccupations et son bien-être un constant objectif. L’écoute et l’empathie sont indissociables de notre activité.

Quelle sera, selon vous, la médecine du 21e siècle? Les prochaines futures découvertes techniques et médicales?

Echographie

Progressez fait partie de notre nature humaine et il existe tant de voies ouvertes que le simple fait de les énumérer dépasserait le cadre de cet entretien. Je préfère souligner ce que nous devons veiller à conserver dans un monde de plus en plus technique: notre humanité.

CENTRE D’IMAGERIE ONEX Route de Chancy 98 CH-1213 Onex Tél. +41 (0)22 709 00 80 Fax +41 (0)22 709 00 81 secretariat@cio-onex.ch www.cio-onex.ch 287


INTERVIEW

BERNARD GRUSON

LES HUG: LES DÉFIS DE LA MÉDECINE À L’HORIZON 2015 Dépasser les clivages des spécialités médicales, réunir les expertises autour du patient et de sa pathologie dans un souci constant de qualité et de sécurité des soins, tels sont quelques-uns des objectifs des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) à l’horizon 2015. «Vision 2015» est le plan stratégique élaboré par les HUG afin de répondre aux grands défis auxquels la médecine devra faire face dans les années qui viennent. Bernard Gruson qui est à la tête du premier hôpital universitaire de Suisse depuis 1999, porte un regard pointu sur un domaine en profonde mutation, celui de la santé. Entretien.

288


Qu’est-ce que l’entrée en vigueur de la révision de la loi sur l’assurance maladie change pour les Hôpitaux universitaires de Genève? La loi fédérale sur l’assurance maladie, la LAMal, va progressivement modifier le paysage hospitalier. Elle introduit, notamment, la libre circulation et la possibilité donnée à chaque patient de choisir son lieu d’hospitalisation. Tous les hôpitaux suisses découvrent la concurrence pour garder leur clientèle et l’élargir afin de minimiser leurs coûts. En tant que service public, les HUG veulent rester l’hôpital des Genevois garantissant l’accès aux meilleurs soins, en partenariat avec le réseau de soins, et l’hôpital de référence capable d’attirer des patients d’autres cantons ou de l’étranger. Trois missions essentielles sont la raison d’être des HUG: soigner, enseigner et chercher. Soigner en répondant aux besoins évolutifs d’une communauté de 500’000 personnes et en assurant près de 80’000 urgences par an. Les HUG doivent aussi enseigner et former les soignants de demain en collaboration avec la Faculté de médecine et les écoles professionnelles (670 médecins sont formés chaque année, 1’250 professionnels de la santé et une centaine d’apprentis). Enfin, en lien étroit avec la Faculté de médecine, les HUG mènent une recherche de premier plan, contribuant activement aux progrès de la médecine et aux soins prodigués aux patients. Qualité, innovation, service et responsabilité sont les valeurs qui orientent au quotidien l’activité des HUG.

Quels sont les grands enjeux de la médecine de demain? Les grandes batailles à mener? Les HUG doivent avoir la capacité à faire face à l’augmentation de la population et à son vieillissement. De nouveaux quartiers émergent et nous souhaitons développer les soins de proximité. Tout l’enjeu est d’être performant tant dans la qualité et la sécurité des soins que dans l’augmentation de nos capacités d’accueil (nombre de blocs opératoires et d’équipes chirurgicales par exemple). Chaque franc doit être utilisé à bon escient. D’une meilleure planification découleront une performance et une prise en charge optimale dans des délais acceptables pour les patients.

Si l’hôpital public ne relève pas ce défi, les cliniques privées prendront le relais comme le prévoit le contrat de prestations proposé par le canton de Genève au secteur privé. Le risque est évidemment que l’hôpital accueille toujours plus les cas les plus lourds et les plus coûteux. Face à ces évolutions, les HUG doivent améliorer le confort du patient –d’où le programme ambitieux de constructions (600 Mfr. investis d’ici 2016)– et optimiser leur plateau médico-technique, par exemple pour éviter le report d’opérations ou accroître le nombre d’examens, et s’entourer d’un personnel très qualifié à chaque instant. La prise en soins (à l’hôpital comme à domicile) doit être bien organisée, sans journée d’hospitalisation inutile et avec un bon suivi avec le médecin traitant ou les structures d’aide. Nous devons veiller à avoir toujours le bon patient au bon endroit.

Quels sont les grands défis de santé publique? Les cancers? Les maladies chroniques? Les deux! Avec le vieillissement de la population, la médecine doit de plus en plus faire face aux maladies chroniques. Avant, le sida était une maladie mortelle, aujourd’hui c’est une maladie chronique. Notre rôle est d’aider nos patients à accepter l’inacceptable: vivre avec une maladie chronique. La clé de la réussite? Le malade doit comprendre sa maladie, adhérer à son traitement et y contribuer activement. Comment motiver le patient? Le suivi et la coordination des soins entre les différents acteurs sont essentiels et nous devons sans relâche unir nos efforts, pour le patient rien n’est jamais gagné! Notre société évolue sans cesse et les besoins en soins aussi. Je pense notamment à la santé mentale et à la psychiatrie. Notre dispositif de soins doit être aisément accessible pour faciliter une prise en charge précoce et efficace. Quant aux cancers, ils constituent un réel enjeu de santé publique: aujourd’hui un tiers des patients hospitalisés souffre d’un cancer. Pour mieux organiser les soins et réunir les expertises autour de ces malades, nous avons créé un centre d’oncologie et un centre du sein. Notre centre d’oncologie représente une porte d’entrée unique.

289


INTERVIEW

Sa force réside en la réunion en un seul lieu d’une vingtaine d’experts. Tous vont discuter ensemble de la meilleure prise en charge possible à proposer au patient. Au centre du sein aussi, toute l’expertise est regroupée et une infirmière spécialisée suit chaque femme tout au long de son parcours afin de créer ce lien essentiel et cette continuité. Nous organisons les soins géographiquement autour du patient au lieu de l’envoyer dans des services différents. L’autre aspect important, attaché à un hôpital universitaire, est la recherche et la possibilité de disposer des traitements les plus récents, voire de médicaments encore non disponibles sur le marché. Plusieurs fondations privées financent des recherches et cela permet de développer plus rapidement de nouvelles thérapies.

En quoi consiste le plan stratégique 2010-2015 et quelle place tient la formation à l’intérieur de ce plan? Notre plan stratégique s’est fixé 7 objectifs qui se déclinent en 7 programmes d’action et 52 projets. Il est l’aboutissement de 16 mois d’une réflexion participative et pluridisciplinaire. Il dégage les lignes de force qui guideront nos actions futures pour une recherche globale de la qualité. Les enjeux sont multiples: management environnemental, désengorgement des urgences, soutien aux jeunes chercheurs, optimisation du plateau d’imagerie, dégagement de capacité dans les blocs opératoires et réduction des délais d’attente… Il s’agit d’introduire plus d’efficience pour dégager des ressources permettant de continuer à innover et à favoriser l’excellence dans un contexte de pression économique et de concurrence accrue. Quant à la formation, elle est et a toujours été primordiale pour les HUG qu’il s’agisse de la formation initiale en lien avec la Faculté de médecine et les écoles professionnelles (paramédicales et infirmières) ou la formation continue. Deux programmes du plan stratégique (Excellence et Ressources humaines) s’y intéressent. La médecine évolue, les soins aussi et cela a des conséquences sur les métiers et les rôles des soignants. Dans ce domaine, les HUG prennent des initiatives: adaptation de la formation des médecins internes, apprentissage en centre de simulation et en chirurgie robotique, participation au nouveau diplôme de Master en Sciences infirmières créé à Lausanne, création d’un CFC d’assistant en santé et soins communautaires, etc. D’ici 2020, les besoins en personnel de santé hospitalier devraient augmenter de 13% selon l’OFSP. A nous d’attirer les jeunes et de leur proposer un univers de travail stimulant. Car, au-delà des technologies, la richesse d’un hôpital c’est la compétence de son personnel. Interview réalisée par Soazig Courtois

Rue Gabrielle-Perret-Gentil 4 • 1211 Genève 14 Tél. +41 (0)22 372 33 11 • Site: www.hug-ge.ch 290


EgZb^Zg]e^iVa jc^kZgh^iV^gZYZHj^hhZ

EZghdccZa]VjiZbZcifjVa^҂ Zih‚Xjg^i‚YZhhd^ch IgV^iZbZcihYZed^ciZ :fj^eZbZcihYZYZgc^ƒgZ\‚c‚gVi^dc GZX]ZgX]ZZi^ccdkVi^dc

7Zga^c

EVg^h <ZcZkV

GdbZ

=e^iVjmjc^kZgh^iV^gZhYZ<ZcƒkZ GjZ<VWg^ZaaZ"EZggZi"<Zci^a) 8="&'&&<ZcƒkZ&) H[i[hlWj_ed$I[Yj[khFh_l[6^Yk][$Y^ Jƒb$!*'(()-(.'.. bWkh[$Z[Z_]WcW6^Yk][$Y^ mmm$^k]#][$Y^


AS AMBULANCES SERVICES SA

DES PROFESSIONNELS QUALIFIÉS AU SERVICE DE LA VIE Avec rigueur et professionnalisme, AS Ambulances Services SA prend en charge quotidiennement des vies humaines. Véritable chaîne humaine, l’équipe médicale engage une course contre la montre dans laquelle les ambulanciers tiennent une place primordiale. O. Gonin revient sur la quintessence même du métier d’ambulancier et les valeurs qu’il «véhicule». Au propre comme au figuré. Confidences.

292


Quelles sont les différentes prestations proposées par AS Ambulances Services SA? Les prestations sont variées: Transport de personnes ou bien d’organes. AS Ambulances Services SA prend en charge, par exemple, le transport d’organes. Véritable course contre la montre et pour la vie, le transport d’organes s’effectue de plusieurs façons: ambulance, hélicoptère ou bien par avion. Nous sommes mandatés pour effectuer un transport d’organes en Suisse comme en France, tout ceci au départ de Genève. Les transports pris en charge peuvent être de différents types: acheminer l’équipe médicale depuis les Hôpitaux Universitaires Genevois (HUG) sur les sites hospitaliers européens ou bien transférer les organes prélevés directement aux HUG afin de les redistribuer dans les centres de transplantation où se trouvent les patients en attente de greffe. Fiers de l’utilité de notre métier, nous sommes disponibles 24h sur 24 et 7 jours sur 7. Nous avons trois ambulances pour couvrir les urgences de la rive gauche et une petite partie de la rive droite de Genève. Les interventions sont directement transmises par la centrale de régulation 144. Les ambulances sont localisables grâce au GPS et l’informatique permet une meilleure gestion du territoire. Nous faisons intervenir l’ambulance la plus proche afin d’être réactifs et rapides. Nous faisons toujours en sorte d’éviter les risques inutiles et tenons compte de la gravité des cas.

Votre temps de garde peut aller jusqu’à combien d’heures sans interruption? Le métier est réputé pour être exigeant? Nous effectuons des tranches horaires de 12H sans interruption dans l’ordre suivant: 2 jours (07h-19h) suivis de 2 nuits (19h-07h) suivis de 4 jours de récupération, totalisant en moyenne 42 heures par semaine. Quant au métier d’ambulancier, il est tout autant passionnant qu’exigeant. Le professionnel prend en charge les patients en situation de crise ou de risque lorsqu’ils nécessitent un transport. Il évalue la situation et donne des soins d’urgence. Il détermine la nécessité d’avoir recours à un médecin. 293


L’ambulancier maîtrise la conduite professionnelle du véhicule et connaît la topographie de son secteur d’intervention afin de secourir les personnes en détresse dans les meilleurs délais. Le travail en équipe est très important tout comme l’autonomie et la prise de décision. C’est un métier très complet et très utile! Il s’inscrit dans la chaîne du sauvetage dont chaque maillon est présent pour garantir la qualité de la prise en charge de la personne.

La sécurité tient-elle une place importante dans votre philosophie d’entreprise et dans la formation continue? La sécurité constitue un élément essentiel dans notre activité et il n’est pas rare que les conditions ne nous permettent pas d’accéder au patient aussi rapidement que nous le souhaiterions. Afin d’avoir des véhicules et du matériel toujours en parfait état de marche, nous privilégions les plages horaires de travail plus calmes pour équiper nos ambulances, entretenir le matériel, effectuer les contrôles quotidiens, gérer les stocks, remplir les fiches administratives, s’occuper des stagiaires et surtout améliorer nos compétences par de la formation continue et des exercices simulés. Chaque ambulancier est responsable de maintenir à niveau ses compétences en dehors des 40 heures de formation obligatoires par année.

Que signifie la «chaîne de sauvetage»? La chaîne de sauvetage est un concept qui permet d’apporter les soins nécessaires à une personne blessée ou malade avec efficacité. Les acteurs qui entrent en jeu sont nombreux (144, premiers soignants, ambulanciers, cardiomobile, pompiers, policiers etc.) c’est pourquoi il est important que la collaboration entre les différents acteurs soit coordonnée. C’est le rôle du 144 qui va réguler et initier une suite d’évènements après avoir été informé d’un accident ou d’un malaise. La communication est un facteur essentiel, se faisant de manière à limiter les intermédiaires et à réduire au maximum les délais d’intervention. Chaque corps professionnel s’impliquant dans un sauvetage est confronté à des situations qui l’obligent à développer de grandes qualités d’adaptation. 294


Sébastien Lods, photographe, a suivi des ambulanciers du canton de Genève, de 2005 à 2007, captant sur le vif les images de plus de deux cents interventions. Au-delà des images évidentes, comment photographier la solitude, la misère sociale, la détresse psychologique? Au-delà des gestes qui sauvent, comment saisir l’écoute, l’aide, la présence? En effet, le quotidien des secours c’est souvent cela. Il reste alors des ambiances... Les ambulanciers avec sacs de secours et défibrillateur, Sébastien Lods avec son appareil photo. Il devient témoin de la maladie, de l’accident, du drame. «Ambiances Urgences...» de Sébastien Lods aux éditions Slatkine. Contact: photo@artestsurimage.ch

AS AMBULANCES SERVICES SA Rue du 31 Décembre 55 Case postale 6274 CH-1207 Genève Tél. +41 22 786 39 39 Fax +41 22 718 64 59 www.asgge.ch

Photos © Sébastien Lods / ART est sur IMAGE

295


Pharmacie Nouvelle Import-Export

LA PHARMACIE NOUVELLE: RÉPONDRE AUX BESOINS D’ICI ET D’AILLEURS Anastasia Ventouri reçoit à la Pharmacie Nouvelle avec son sens inné du contact. En 2007, cette officine de plus de 60 ans est menacée de fermeture par d’importants travaux. Mme Ventouri rachète alors l’enseigne et la modernise. Elle qui s’est longtemps battue pour maintenir la pharmacie ouverte est aujourd’hui pétillante d’imagination et d’enthousiasme. Elle développe de multiples services destinés à répondre aux besoins des habitants du quartier… mais aussi d’ailleurs!

296


UNE PHILOSOPHIE DE PROXIMITÉ L’équipe de la Pharmacie Nouvelle applique une philosophie d’écoute et de disponibilité. Dans cette officine pas comme les autres, chaque client est unique et tout est mis en œuvre pour répondre à ses besoins particuliers. Les automatismes sont bannis, c’est le traitement au cas par cas qui prime!

UNE PHARMACIE POLYVALENTE Les bilans de santé proposés passent au crible glycémie, tension et habitudes sportives et alimentaires dans une optique de prévention. Or, il est parfois difficile de changer seul ses mauvaises habitudes... La Pharmacie Nouvelle est donc là pour accompagner ses clients avec un coaching santé adapté à chacun. Dans un espace spécialement dédié, la Pharmacie Nouvelle réalise des préparations à la demande, pour un service sur-mesure, 100% personnalisé. Unique dans le quartier, la parfumerie est aujourd’hui un espace reconnu, où la clientèle vient chercher bien-être et conseil.

LE SERVICE DE LIVRAISON: LES MÉDICAMENTS VIENNENT AUX CLIENTS! La Pharmacie Nouvelle propose un service de livraison gratuit à domicile ou à la sortie du travail suite à une commande passée dans la journée. Une facilité particulièrement appréciée par les actifs qui n’ont plus à se déplacer à l’officine pour avoir accès aux produits médicaux du quotidien!

L’IMPORT-EXPORT: UNE PHARMACIE INTERNATIONALE La Pharmacie Nouvelle est une des très rares pharmacies suisses à avoir obtenu le permis d’import-export délivré par Swissmedic. Grâce à ce sésame, la Pharmacie Nouvelle est aujourd’hui un partenaire privilégié pour des compagnies de distribution, des hôpitaux ou des pharmacies situés à l’étranger et dont les commande sont trop restreintes pour intéresser les grands groupes. La Pharmacie Nouvelle devient alors un intermédiaire. Elle s’adapte parfaitement aux commandes les plus complexes, tout en y associant une expertise médicale avisée et des garanties de suivi et de transparence. Ce service s’adresse particulièrement aux nombreux habitants d’origine étrangère de Genève qui souhaiteraient faire parvenir des médicaments dans leur pays d’origine.

UN PROJET DE PRESTATIONS BIEN-ÊTRE La Pharmacie Nouvelle développe un projet de prestations bien-être pour les entreprises qui désirent en faire bénéficier leurs salariés, dans les locaux de l’officine prévus à cet effet ou dans ceux de l’entreprise. Banques, cabinets d’avocat, compagnies d’assurance peuvent ainsi profiter des compétences de masseurs polyvalents. Anastasia Ventouri recherche d’ailleurs un(e) associé(e) afin de pérenniser ce service.

PHARMACIE NOUVELLE Boulevard Georges Favon 18 • CH-1204 Genève Tél. +41 (0)22 329 72 33 • Fax +41 (0)22 781 42 60 info@pharmacienouvelle.ch • www.pharmacienouvelle.ch 297


UNE EXPERTISE RADIOLOGIQUE RECONNUE ET UN VÉRITABLE RÉSEAU MÉDICAL Rive Droite SA est un centre d’imagerie médicale reconnu sur Genève pour la qualité de la prise en charge de ses patients, son expertise et son matériel dernière génération haut de gamme. L’équipe médicale et administrative se fait un devoir d’être à l’écoute de chaque patient, lui prodiguant attention, conseils et surtout des diagnostics pertinents et de qualité. Le haut niveau d’expertise, la réactivité et l’expérience reconnue du corps médical en font un centre performant et très prisé à Genève mais également à l’international. Rencontre et atouts du centre Rive Droite, avec le Professeur Frank Pilleul et Monsieur Jean de Chassey, directeur du développement de Rive Droite SA.

298


Pouvez-vous nous présenter le centre d’imagerie médicale et ses médecins? L’organisation de Rive Droite SA s’est constituée autour des sur-spécialités de chaque médecin, diplômé en radiologie afin de créer un pôle de compétences médicales. Le docteur Malika Quinodoz intervient comme experte pour l’imagerie de la femme et l’oncologie. Le docteur Jean-Baptiste Martin est reconnu en Suisse, pour sa compétence et sa spécialité dans le traitement de la douleur, en imagerie neurologique mais aussi en radiologie interventionnelle et traitement mini-invasif. Quant au docteur Frank Kolo, c’est un spécialiste-expert du diagnostic en imagerie ostéo-articulaire. De plus, il intervient comme référent et médecin-associé en milieu universitaire. Il est, par ailleurs, très actif et impliqué dans la recherche clinique. Le docteur Thierry Somon, nouvellement recruté, fait le lien entre ces deux spécialités en s’occupant du traitement de la douleur, de l’imagerie neurologique et ostéo-articulaire. Quant à moi (Pr Frank Pilleul), je suis spécialiste en imagerie du thorax, de l’abdomen et en oncologie digestive. Je pratique aussi la radiologie interventionnelle et mini-invasive en oncologie et vasculaire. D’un point de vue de l’équipement technologique, notre plateau est équipé d’un scanner GE (64 détecteurs de dernière génération), d’une IRM GE 1,5 Tesla et d’une deuxième IRM dite «ouverte» unique sur Genève, dédiée aux extrémités supérieures et inférieures des membres. Nous possédons également une mammographie high-tech GE (low-dose), deux tables de radiographie et deux échographes dernières générations. Et enfin, pour les traitements mini-invasifs en ambulatoire, nous avons investi dans une table de radiologie interventionnelle haut de gamme. Tous ces paramètres permettent une amélioration continue de la qualité. 299


Quelle est votre dynamique de développement? Quel est votre modèle d’organisation et comment travaillezvous avec les prescripteurs? Rive Droite SA construit une véritable dynamique de développement autour de son centre médical haut de gamme (CIRD), tant par son plateau technologique que par son architecture moderne et accueillante. De ce fait, nous avons réussi à acquérir une expertise reconnue sur Genève. Nous apportons notre valeur ajoutée radiologique à des cabinets médicaux afin que leurs patients bénéficient de notre expertise radiologique et d’interprétation rapide mais de qualité. Nous établissons des relations privilégiées avec nos prescripteurs afin que nos services soient les plus efficaces et réactifs. En termes de qualité de prise en charge de nos patients, Rive Droite SA se différencie par une disponibilité et une intégrité fort appréciées par les patients, lui conférant sa bonne réputation. De plus, nous garantissons un réseau médical dont l’expérience et les compétences sont les principales caractéristiques professionnelles. Il en résulte une plus grande fidélisation des prescripteurs et des patients. Nos priorités: rester à l’écoute du patient, préserver la confidentialité et répondre efficacement aux questions de patients inquiets face à la maladie. Nous privilégions d’ailleurs la flexibilité de nos équipes, en particulier celle des techniciens. Nos maîtres mots sont: la compétence, la disponibilité, et l’expertise pour le plus grand respect du patient. Notre dynamique et les valeurs de nos médecins expérimentés expriment notre vocation médicale, qu’elle soit acquise ou innée. Notre investissement s’oriente ainsi autant vers les moyens matériels qu’en faveur des compétences humaines, à travers le management par la qualité. Nos techniciens se doivent d’être polyvalents et performants: nous estimons qu’une véritable relation de confiance doit pouvoir se nouer par la qualité et la personnalisation de chaque prise en charge, permettant de construire de véritables filières de soins.

Le matériel de Rive Droite SA est-il très moderne? En effet, afin de mieux diagnostiquer et traiter nos patients, nous développons notre offre en investissant dans de nouveaux appareils, comme dernièrement avec l’acquisition par exemple d’une IRM spécifique «extrémités». Le patient n’est plus allongé entièrement - seule la partie examinée se trouve dans le champ magnétique. En plus d’être efficace cette innovation enlève les contraintes «du tunnel» et évite toute claustrophobie, ce qui est un avantage notable. Nous sommes les seuls à Genève à bénéficier de cette technologie. Notre scanner, également de dernière génération, permet de diminuer considérablement la dose de rayons X, afin d’être le moins irradiant possible (low-dose), comme cela est recommandé par les pouvoirs publics à l’avenir. Le centre bénéficie d’une réputation qui n’est plus à faire dans le traitement de la douleur: infiltrations ou bloc de la douleur (efficacité 70%), permettant en cas d’effet insuffisant ou jugé de trop courte durée, de réaliser des gestes plus définitifs comme une désensibilisation des facettes (traitement des rhumatismes) ou une aspiration à l’aiguille des hernies discales. 300


De même, dans un souci avant-gardiste le Centre d’Imagerie Rive Droite (CIRD) est le seul centre à proposer des traitements d’Ozothérapie, remplaçant l’usage des corticoïdes (infiltrations). Pour cela, le CIRD s’est doté d’un générateur de dernière génération. Nous sommes également le seul centre équipé du «système Biomod», permettant sans irradiation complémentaire le suivi des scolioses. Ce système permet, par une caméra externe et des repères tridimensionnels, de reconstruire la colonne, ainsi que les plans cutanés en trois dimensions: sur la base des radiographies complémentaires réalisées habituellement. Par ailleurs, nous développons et sommes avant-gardistes dans les traitements mini-invasifs (percutanée et endovasculaire) concrétisant la diversification de notre offre. Notre philosophie interventionnelle et notre matériel dernière génération nous permettent de construire, quand cela est judicieux, une alternative à la chirurgie classique tout en garantissant une véritable expertise médicale en toute sécurité.

Rive Gauche SA - reposant sur les mêmes atouts et concept que Rive droite SA - verra bientôt le jour du côté de Vésenaz. Ce futur centre d’imagerie médicale possédera comme sa «sœur jumelle» un haut niveau d’expertise radiologique, une architecture accueillante et lumineuse, et un plateau technique high-tech aux services des patients.

RIVE DROITE SA Rue Chantepoulet 21 • CH-1201 Genève Tél. +41 (0)22 545 50 50 • Fax +41 (0)22 545 50 51 E-mail: info@cird.ch • Site: www.cird.ch 301


CENTRE DE THÉRAPIE HOLISTIQUE 11 rue Sautter • CH-1205 Genève Tél. +41 (0)22 789 39 00 Fax +41 (0)22 346 92 75 E-mail: daniel.dulac@homeo-bach.ch E-mail: dominique.dulac@homeo-bach.ch www.homeo-bach.ch www.ecole-de-nutrition-holistique.ch

APPROCHE GLOBALE DE LA SANTÉ ET DE LA PERSONNE Après des années de formation, Daniel Dulac, homéopathe, naturopathe et nutritionniste ouvre un centre de thérapie holistique à Genève. Il est rejoint par Dominique Gehring Dulac son épouse, thérapeute en Fleurs de Bach, massage métamorphique et relaxation. Grâce à la complémentarité de leurs compétences, ils développent une approche intégrative et globale de soins naturels et de l’accompagnement de leurs patients.

Cabinet de Daniel Dulac

304


Cabinet de Dominique Gehring Dulac

UNE PHILOSOPHIE HOLISTIQUE L’approche thérapeutique proposée s’enracine dans une vision globale de la santé ainsi que dans une prise en compte des différents niveaux de réalités qui interagissent dans chaque personne: corps-âme-esprit. Il ne s’agit pas de traiter un symptôme isolé, mais le patient dans son ensemble, en intégrant les aspects physiques, psychiques et existentiels. Thérapie, prévention et pédagogie sont étroitement associés dans l’accompagnement de chaque patient. Il leur est offert un espace d’écoute permettant de rencontrer et nommer leur mal-être profond et leurs blessures. Un temps de questionnement sur les causes possibles de leurs souffrances, les difficultés à les vivres et à les dépasser, permettra de trouver le chemin le plus juste pour retrouver un équilibre. Les thérapeutes du centre aident les patients de tous âges à surmonter des phases critiques et à devenir acteurs responsables de leur bien-être.

UNE APPROCHE SUR-MESURE Chaque personne bénéficie d’un accompagnement ciblé et personnalisé grâce à une large palette d’outils thérapeutiques comprenant: • Un bilan alimentaire, nutritionnel, de terrain pour évaluer sa vitalité et corriger les déséquilibres pouvant • affecter sa santé à moyen-long terme. • Une thérapie énergétique avec l’Homéopathie uniciste et les Fleurs de Bach pour trouver le traitement • le plus efficace pour l’ensemble des troubles d’un patient tenant compte de sa personnalité. • Une pratique corporelle par le massage métamorphique, la relaxation, la méditation consciente, • permettant de dénouer les tensions, lâcher les résistances profondes et apprendre à mieux respecter • ses besoins et aspirations essentielles.

UN AUTRE REGARD SUR LE TDAH Daniel Dulac s’est spécialisé également dans le traitement des enfants dits hyperactifs et en déficit de l’attention, grâce à une approche multidisciplinaire, personnalisée et naturelle. ***

LA VOIE DE LA PROFONDEUR Dans la lignée du «Connais-toi toi-même» sont proposés divers stages, tels que «Les maladies de l’âme», «Découvrir la sagesse du corps», «Du lâcher prise au pardon»… et bien d’autres sujets. ***

QU’EST-CE QUI NOURRIT MA VIE? Dans le même état d’esprit des cours et formations professionnelles agréées en Nutrition Holistique, Fleurs de Bach et d’autres thèmes sont proposés par l’Ecole de Nutrition Holistique fondée par D. DULAC. L’Ecole est ouverte à toute personne intéressée par la Nutrition holistique pour soi-même ou pour devenir thérapeute.

305


TECHNOGYM® : EXPERTISE ET FIABILITÉ AU SERVICE DU SPORT ET DU BIEN-ÊTRE A l’heure où la sédentarité pose de plus en plus de problèmes de santé, toutes les études scientifiques démontrent la nécessité de pratiquer une activité physique régulière. C’est avec cette certitude que la société Fimex, filiale suisse de la marque Technogym® siégeant à Lyss, propose une large gamme de machines de fitness et d’infrastructures wellness. Les clubs ne sont aujourd’hui plus les seuls endroits où pratiquer le fitness. Fimex propose donc son expertise afin de conseiller les architectes et les particuliers souhaitant développer ce genre de projet. Directeur de Fimex, Andrea Matteucci nous éclaire sur les possibilités multiples offertes par Technogym®.

306


A qui s’adressent les produits fitness Technogym®? Le marché s’est beaucoup élargit ces dernières années car les clubs ne sont plus les seuls lieux de pratique du fitness. Nous avons donc élargit notre offre aux particuliers désireux d’avoir une activité physique à domicile ou dans les espaces communs des résidences collectives, mais aussi aux hôtels, aux physiothérapeutes souhaitant se diversifier, ainsi qu’aux sociétés mettant des espaces de fitness à disposition de leurs salariés.

Comment accompagnez-vous les non-spécialistes dans la réalisation de leur projet? Nous mettons nos compétences à disposition des particuliers et des architectes souhaitant concevoir des projets de fitness. Nous les guidons afin qu’ils fassent le meilleur choix possible, tant dans l’aménagement que dans le choix des machines. Le conseil avant la vente à destination des architectes nous semble fondamental pour qu’ils soient en mesure de proposer à leurs clients des projets de fitness ou de wellness de la meilleure qualité. Pour ce faire, nous leurs proposons notre service de Wellness Design: nous réalisons des plans, des projections en 3D et nous les conseillons dans le choix des produits. Bien entendu, nous organisons également la livraison, l’installation et le suivi des machines après la vente.

Le bien-être comprend des aspects sportifs mais aussi de détente. Que proposez-vous à vos clients sur ce point? Nous travaillons avec la marque Starpool®, qui appartient elle aussi au groupe Technogym®. Cette société propose ses services pour les réalisations de cabines de spa, de bains turcs et de saunas de haut standing, au design très moderne et élégant. Elle s’adresse à une clientèle de privés grâce à des cabines modulaires, mais aussi à des hôtels pour lesquels elle propose des créations sur-mesure. Nous importons également les aménagements d’intérieur wellness de Fit Interiors®, qui réalise des décors spécialement conçus pour ce type d’espace.

Quels sont les atouts de la marque Technogym®? Technogym® est mondialement reconnue pour la qualité de ses produits. Nous sommes ainsi en mesure de proposer des machines alliant technologie, fonctionnalité et esthétisme. Avec leur design italien, les produits Technogym® s’intègrent parfaitement dans un intérieur. Un appareil fitness ne sert pas uniquement à s’entretenir: il faut avoir du plaisir à l’utiliser et à le regarder, tout en ayant la certitude de sa fiabilité.

Fimex Distribution AG Werkstrasse 36 CH-3250 Lyss (BE) Tél. +41 (0)32 387 05 05 Fax +41 (0)32 387 05 15 info@fimex.ch www.technogym.ch

307


ATLANTIDE WELLNESS CENTER

UN CONCENTRÉ DE TECHNOLOGIES POUR VOTRE SANTÉ! 4’000 m2 et quelques 200 machines à la pointe de la technologie: le décor de Wellness Center est à l’image de son équipe: performant et accueillant. Le centre propose une large palette de cours spécialisés, un club de squash, une salle de bien-être, une garderie et même un cours pour les plus jeunes! Accueillis avec le sourire, Willy Zurbrugg nous livre quelques confidences.

308


En quoi vous démarquez-vous des autres lieux de bien-être et fitness? L’Atlantide Wellness Center est un centre très grand et très luxueux. C’est un 5 étoiles! Au sein de ce décor surdimensionné, nous offrons à notre clientèle la plus grande attention et misons sur la qualité à chaque instant. Nos programmes de cours sont très variés et nous avons la plupart des licences Les Mills, mondialement connues. En plus nous proposons du stretching, du Pilates ou encore de la Zumba. Les professeurs sont souriants et compétents. L’offre est ainsi adaptée à tous les âges. Nous avons une clientèle qui peut aller jusqu’à plus de 80 ans! Avec 4’000 m2 d’espace, l’Atlantide Wellness Center offre des prestations haut de gamme. Le fitness met à disposition plus de 200 postes de travail dont 52 machines cardiovasculaires à la pointe du progrès (tv intégrées). Nous avons aussi 12 tapis de courses, 6 courts de squash ainsi qu’une salle de bien être avec deux grands jacuzzis, un hammam et un sauna. Nous proposons à notre clientèle de se rafraîchir et de prendre une collation grâce à un bar/snack.

La notion d’écoute et de conseils est importante? Comment se traduit-elle au quotidien? Assurer un service de qualité sans un personnel qualifié serait impossible. Notre centre emploie des moniteurs diplômés avec leurs spécialités dans certains domaines. Ils suivent régulièrement des formations continues. La notion d’écoute et de conseils est non seulement primordiale mais tout simplement naturelle. Notre équipe est passionnée par son métier et transmet des valeurs sportives à notre clientèle: la persévérance, l’écoute, les conseils, le travail et le tout en musique et dans la bonne humeur! 309


Quels sont les moyens investis (matériels, pédagogie, garderie) pour satisfaire la clientèle? Atlantide Wellness Center investit en terme de matériel et d’infrastructure: garderie pour les plus petits, bar et snack, grand parking gratuit à la disposition du personnel et des clients. Nous avons une clientèle qui vient notamment de Genève pour profiter de nos programmes. L’hygiène fait également partie de nos priorités.

Nous proposons un service 5 étoiles ainsi nous sommes très vigilants sur les moindres détails. Chaque jour de la semaine, les membres du centre ont la possibilité de participer à des cours spécialisés répartis en cinq univers distincts. Les cours musculaires (Bodypump, CAF, Pilates,…) visent le renforcement musculaire. Les cours de cardio (step, Bodycombat, Bodyjam, Indoor Cycling, TBC) améliorent la respiration, l’endurance et la résistance à la fatigue. Les cours de bien-être (gym douce, Pilates, Strech ou Bodybalance) améliorent la tonicité et réduisent le stress et autres douleurs musculaires. Un programme qui comporte plusieurs cours Mills, considérés comme les meilleurs cours du monde! 310


Dernières nouveautés: à l’Atlantide le cours CX 30, la Zumba et le Slim Belley, une ceinture faite pour affiner la taille couplée à une machine cardiovasculaire avec un système de pompe, une petite révolution avec des résultats assez impressionnants! Le fitness a un bel avenir devant lui…

ATLANTIDE WELLNESS CENTER ZI. En Fontenailles CH-1196 Gland Tél. +41 (0)22 364 31 45 Fax +41 (0)22 364 00 62 info@atlantide-fitness.com www.atlantide-fitness.com

Heures d’ouverture du centre Du lundi au jeudi: de 8h30 à 21h30 Le vendredi: de 8h30 à 21h00 Le samedi et le dimanche: de 09h00 à 16h00 311


AVIATION BR 03-92 AUTOMATIC - VINTAGE BR 126 SPORT CHRONOGRAPH AIRBIJOUX . Rue du Marché 12 . 1204 Genève . Tél. +41 22 311 66 86 | AIR WATCH CENTER . Aéroport de Genève . 1215 Genève . Tél. +41 22 717 84 14 | CHRONOMETRIE KUNZ . Rue du Mont-Blanc 1 1201 Genève . Tél. +41 22 738 16 00 CLAUDE BRUNNER . 23 Grand Rue . 1180 Rolle . Tél. + 41 21 826 05 07 | KAENEL CHRONOMETRIE . rue centrale . 1884 Villars sur Ollon . Tél. + 41 24 495 26 55 | LES AMBASSADEURS . Rue du Rhône 62 . 1204 Genève Tél. +41 22 318 62 22 | OURANOS . 7 Grand Chêne . 1003 Lausanne . Tél. + 41 21 311 11 88 | PASTORE NICOLET . Rue du Mont-Blanc 7 . 1201 Genève . Tél. +41 22 732 47 81 | SCHALLER . 100 Grand Rue . 1820 Montreux . Tél.+ 41 21 963 05 88


GASTRONOMIE

© Le Pétrus – Genève

313


GRANDES TABLES GENEVOISES

ÉMERVEILLEZ VOTRE PALAIS! Bien Vivre vous emmène à la découverte des tables qui font la réputation gastronomique de Genève. Petit tour d’horizon de ces prestigieux restaurants qui participent pleinement à l’excellence de la gastronomie dans notre canton, avec à leur tête des chefs de cuisine très talentueux qui n’hésitent pas à faire preuve de toujours plus de créativité pour vous étonner et vous régaler!

314


À l’angle de la Corraterie et de la place Neuve, à quelques pas du Grand Théâtre, une grande brasserie typiquement parisienne s’est implantée au cœur de Genève. Doté d’une belle terrasse ensoleillée, Le Pétrus propose une restauration de qualité dans un bâtiment de style moderne et épuré. En cuisine, Arnaud Quemeneur, un ancien chef de Marc Veyrat, propose une cuisine qui mélange authenticité et raffinement. Chair de tourteaux et crème de petits pois, Thon mi-cuit au pavot et sésame, Bar en croûte de sel et craquant au citron sont autant de plats que vous pourrez retrouver à la carte du Pétrus, qui dispose également d’une belle cave, qui saura ravir les connaisseurs et accompagner idéalement tous les plats proposés.

© Le Pétrus

© Domaine de Châteauvieux

On ne présente plus le Domaine de Châteauvieux, toujours représentatif de l’excellence de la gastronomie à Genève. Niché au sommet d’une colline dominant les vignes le Domaine de Châteauvieux est une vieille ferme d’artisans vignerons, ancienne dépendance du Château de Peney. Dans un cadre magnifique rappelant la campagne d’autrefois, le restaurant ouvre ses portes sur une belle cour intérieure pavée où trônent d’anciens pressoirs majestueux. Même topo une fois à l’intérieur, où vieilles poutres et boiseries dominent une grande cheminée et des tables de bois massif.

© Le Pétrus

© Domaine de Châteauvieux

C’est au sein de ce décor somptueux que Philippe Chevrier, propose une cuisine toujours plus inspirée et audacieuse, sur une base solidement traditionnelle. Les découpages et flambages offrent un véritable spectacle, rendu possible par la maitrise et le grand savoir-faire du personnel du Domaine de Châteauvieux. La cuisine de Philippe Chevrier est également un grand festival de couleurs et de saveurs, avec des plats savamment présentés. Citons par exemple la a pomme de ris de veau poêlée et carottes nouvelles au piment doux et curcuma, jus à la réglisse ou encore les succulents filets de rouget de roche rôtis, ravioles d’araignées de mer et petits légumes aux pistils de safran. Devant l’extrême qualité des produits utilisés en cuisine, le Domaine de Châteauvieux ne pouvait que se doter d’une cave exceptionnelle qui fait la part belle à ce qui se fait de meilleur dans le vignoble genevois. 315


Discrètement blotti contre la douane de Belle-Idée, Le Cigalon est une fort belle table de la région que se concentre plus particulièrement sur les saveurs océanes. C’est dans une jolie maison familiale agréablement décorée selon le thème marin, quel le chef Jean-Marc Bessire officie avec talent et passion. Très inspiré par la cuisine méditerranéenne, le chef propose une cuisine saine et légère, fort bien illustrée par le Menu du marché, une caissette de poissons en provenance directe de la Criée de Sète dans le sud de la France, et agrémentée selon l’inspiration du jour.

© Le Cigalon

Corinne Bessire À la carte, les aiguillettes de Saint-Pierre rôties sur © Le Cigalon peau aux chanterelles et salicornes côtoient les filets de sardines marinées, dentelles croustillantes à l’encre de seiches au brocciu Corse ou encore les médaillons de homard du Maine en vinaigrette de carapace et copeaux de truffe d’été. La carte des vins concoctée par Corinne Bessire laisse une grande place au vignoble genevois, avec une sélection de vins étonnants et audacieux, qui s’agrémentent parfaitement avec les plats servis en salle.

© Le Cigalon

Jean-Marc Bessire © Le Cigalon

© Auberge du Lion d’Or

© Auberge du Lion d’Or

Gilles Dupont et Thomas Byrne Perchée sur les hauteurs de Cologny, l’Auberge du Lion d’Or offre un © Auberge du Lion d’Or panorama à couper le souffle sur toute la rade de Genève. Cette table de prestige est tenue par Gilles Dupont et Thomas Byrne qui allient leur savoir-faire et leurs inspirations pour proposer à leurs clients une cuisine ouverte sur le monde, appuyée par des produits de saison d’une fraicheur parfaite. Les saveurs de tous les continents la vue se dégage difficilement sur le Lac Léman. Dans une ambiance d’une rare élégance où se mêlent matières nobles et éclairages subtils, vous pourrez ainsi vous attabler devant un satay de grosses langoustines, nems de croque-légumes et marmelade de piments rouge «Asia» ou encore devant des mignons de veau et condiment provençal aux petits farcis de légumes méditerranée accompagnés d’un risotto Carnaroli à l’écorce de citron. Le très compétent sommelier David Grange vous conseillera les meilleurs vins pour agrémenter ces mets délicats, afin de compléter ce voyage gastronomique autour du monde.

316


Chat Botté / P.-M . Dele ssert © Le © Le Chat Botté / Arnaud Frich

Dominique Gauthier © Le Chat Botté

Le restaurant gastronomique de l’Hôtel Beau-Rivage, Le Chat Botté, est l’une des plus grandes tables de Genève. Le chef Dominique Gauthier qui reçu pour la quatrième année consécutive la note de 18 sur 20 au Gault-Millau 2012, propose une cuisine très raffinée empreinte de sensualité avec les plus beau produits du terroir.

Alléchante, la carte comporte un équilibre parfait en Terre et Mer, avec notamment le filet de veau suisse cuit vapeur aux aromates et courgette fleur de Veigy farcie aux chanterelles et truffes d’été ou encore le Saint Pierre des côtes bretonnes cuit sur peau avec wok de fenouil croquant et infusion d’herbes du jardin à l’huile du moulin du Calanquet.

Côté vins, la cave de l’hôtel Beau-Rivage est l’une des plus riches en Suisse, avec un nombre impressionnant références, qu’elles soient rares ou non. D’une grande élégance, la salle de restaurant est également couplée à une très belle terrasse Philippe Audonnet donnant directement sur le Lac © Windows Léman lorsque le temps est au beau fixe.

© The Red Carnation Hotel Collection / Windows

© Windows

L’Hôtel d’Angleterre, établissement majestueux reconnu comme l’un des sites du patrimoine de la ville de Genève, abrite le Windows, une table de prestige régulièrement classée et mise en avant dans les grands guides gastronomiques. Dans une salle offrant une vue splendide sur le Lac avec le Mont-Blanc en toile de fond, vous pourrez déguster la cuisine innovante et passionnée du chef Philippe Audonnet. Ainsi, vous pourrez apprécier le Duo de foie gras de canard, l’un en dés au magret fumé, l’autre poché au vin d’épices avec toasts de baguette séchée ou encore l’excellent Tartare de homard mi-cuit et légumes croquants arrosés d’huile de crustacés, crème battue au thé «fleurs des bois» façon chantilly, deux plats attestant de cette innovation constante dont fait preuve Philippe Audonnet. Une superbe carte des vins proposée par le sommelier vous permettra de marier somptueusement vos plats. 317


Sur les rives du Rhône, le Rasoi by Vineet, grande fierté du Mandarin Oriental de Genève propose une cuisine indienne contemporaine et très raffinée, l’une des destinations gastronomiques incontour nables dans la région. On y retrouve la célèbre cuisine du chef étoilé londonien Vineet Bhatia, admirablement préparée par l’équipe de Sandeep Bhagwat à Genève, qui ne manque d’ailleurs pas de proposer régulièrement des plats innovants à la carte. On retrouve également tous les charmes de l’Inde dans la décoration de la salle luxueuse et contemporaine, qui se décline dans une multitude tons rouges et pourpres, avec un personnel qui n’hésite pas à présenter les plats d’une fort belle manière. Le four “Tandoori” sobre et élégant situé à l’entrée du restaurant vous permet de découvrir en direct la préparation de vos plats. Vous verrez ainsi la conception des fameuses SaintJacques au “Gunpowder”, de la volaille tikka & moutarde rouge, ou encore du Homard grillé aux épices, risotto khichdi au brocoli et gingembre, poudre d’épices et cacao. Un restaurant à découvrir absolument!

Le Rasoi by Vineet © Le Rasoi by Vineet/ Le Mandarin Oriental Geneva

© Le Floris

Claude Legras © Le Floris

Rencontre entre le marron et la châtaigne © Vertig’O

Jérôme Manifacier © Vertig’O

Comment ne pas citer également le Vertig’o de l’Hôtel de la Paix où Jérôme Monifacier sait sublimer les produits par son inspiration et son talent ainsi que Le Floris où le chef Claude Legras continue de proposer une exceptionnelle union entre saveurs, couleurs et textures. 318


HP Cuisines SA Rue de la Gabelle 5 CH-1227 Carouge GE Tél. +41 22 343 76 97 Fax +41 22 343 77 94

L’assurance d’une cuisine réussie ACCUEIL, DISPONIBILITÉ ET PROFESSIONNALISME Technicien en menuiserie durant une douzaine d’années, puis agenceur de cuisines dès 1983, Pierre Hautlé a décidé d’associer son expérience au talent d’architecte d’intérieur de son épouse Nathalie, pour fonder en 1988 la société HP Cuisines, sise à Carouge. Partenaires de la marque SieMatic depuis 29 ans, ils ont su fidéliser une clientèle exigeante notamment grâce à la qualité de leur accueil, à leur disponibilité et à leur professionnalisme. Ils ont répondu à nos questions.

320


Quelles sont les garanties de satisfaction de l’enseigne HP Cuisines? Nous proposons les cuisines SieMatic, une marque qui a elle seule est gage de qualité et d’excellence, valeurs auxquelles nous nous identifions. Notre savoir-faire et notre expérience sont des garanties de professionnalisme pour nos clients. Le service est au cœur de notre démarche, nous analysons les souhaits de nos clients et prenons le temps de répondre à toutes leurs exigences. La cuisine SieMatic, associée à un conseil avisé, est conçue et réfléchie pour répondre entièrement à leurs attentes et correspondre parfaitement à leurs modes de vies… d’où notre slogan «L’assurance d’une cuisine réussie».

Les cuisines SieMatic, une garantie d’excellence? SieMatic est une entreprise familiale dirigée de manière indépendante depuis trois générations. Elle fabrique des produits dont la technique, le design et la qualité intrinsèque sont régulièrement récompensés par des prix internationaux. SieMatic exporte ses cuisines depuis 1960; aujourd’hui ambassadrice de la qualité de marque allemande dans plus de 60 pays, l’enseigne bénéficie d’une reconnaissance indiscutable à travers le monde. 321


LA SOCIÉTÉ VAUDOISE ET ROMANDE DES PATRONS PÂTISSIERS-CONFISEURS, CHOCOLATIERS, GLACIERS :

RETROUVER LE PLAISIR

© Genève Tourisme

Fondée en 1895 à Lausanne sous le nom de Société Vaudoise et Romande des Patrons Confiseurs-Pâtissiers-Chocolatiers, cette association patronale s’investit particulièrement dans la formation de la relève, afin de préserver un savoir-faire unique au monde. Avec ses 53 membres répartis dans les cantons de Vaud, Genève et Neuchâtel, la SVRPPC veille au maintien et au développement des relations entre ses membres. Bien Vivre a rencontré Christian Boillat, président de la SVRPPC, qui revient pour nous sur les enjeux de la profession.

322


Quelles sont les missions de la SVRPPC? Notre objectif premier est de promouvoir notre métier afin d’assurer sa pérennité, grâce à la formation des jeunes notamment. Par ailleurs, nous soutenons nos membres à travers de nombreuses prestations, telles que des conseils juridiques par exemple. Nous organisons également des rencontres entre confrères afin de développer les contacts et de créer une réelle solidarité parmi nos membres.

La SVRPPC regroupe des artisans au savoirfaire incomparable. Comment assurezvous la transmission de ces connaissances aux générations futures?

Christian Boillat

La formation est réellement au cœur de nos préoccupations. Chaque année, nous délivrons leur CFC à plus de trente apprentis. Pour valoriser cette formation, et les pousser à l’excellence et à la créativité, nous organisons chaque année un championnat vaudois pour lequel les apprentis doivent créer des pièces originales. Celles-ci découlent d’un thème imposé pour la 2e année, et de l’imagination individuelle pour la 3e année. Un jury désigne les plus belles pièces, ce qui permet à certains de nos apprentis, particulièrement doués, de mettre en avant leurs compétences avant même la fin de leur cursus! Toutes les places en apprentissage sont actuellement pourvues, ce qui montre bien que notre métier continue d’attirer. Néanmoins, on peut s’inquiéter de la réduction, lente mais continue, du nombre d’entreprises-formatrices, du fait de la multiplication des exigences et d’un certain vieillissement de notre profession.

Sans être alarmiste, on peut aussi souligner un problème d’orientation des jeunes: pour accéder à certains métiers, il est nécessaire d’être titulaire d’un CFC. Une fois leur diplôme obtenu, certains apprentis quittent la profession. C’est évidemment très frustrant quand on voit l’énergie investie dans la formation. Nous devons donc continuer de valoriser au mieux notre métier, afin de leur donner envie de poursuivre dans cette voie, de s’y investir et de la développer. 323


La SVRPPC soutient également des projets de solidarité internationale. Pouvez-vous nous en dire plus? Effectivement, nous soutenons l’association Akwaaba-Esaase, dont Mme Ferrari est la responsable projet, dans le cadre du championnat vaudois pour les apprentis. En plus des pièces soumises au concours, ces derniers fabriquent des plaques de chocolat destinées à la vente. L’ensemble des bénéfices est investi dans une écoleorphelinat et dans une nouvelle plantation de cacao au Ghana, dont la première récolte a d’ailleurs lieu en ce moment, après plusieurs années de travail. Nous participons ainsi à l’ensemble de la filière, de la plantation à la fabri-cation du produit fini. Ce projet stimule beaucoup nos apprentis, qui s’avèrent très sensibles à la notion de solidarité.

Le chocolat suisse est internationalement reconnu. Mais dans un contexte économiquement difficile, le marché est-il toujours aussi porteur? Nous pouvons bien sûr nous appuyer sur l’image de marque de notre production nationale, qui plaît toujours autant. Cependant, on constate que les modes de consommation ont changé. Le chocolat est toujours un classique du cadeau en toutes occasions, mais aujourd’hui, les quantités sont moindres que par le passé, même durant les fêtes de Noël qui constituent notre période d’activité la plus intense. Afin d’assurer un volume de travail satisfaisant, nous devons parfois nous diversifier, et proposer des produits plus variés, aller vers plus de polyvalence.

Quels sont les enjeux à venir pour votre profession? Il nous faut créer, ou recréer, une identité propre à la pâtisserie-confiserie-chocolaterie, retrouver l’esprit originel de notre métier, à savoir offrir de l’émotion et du plaisir. Nous ne pouvons pas nous permettre de travailler uniquement avec des considérations de volume: c’est vraiment la qualité, la finesse de nos produits qui est au cœur de notre savoir-faire. Au début du mois de novembre, la Fête du Chocolat est chaque année le rendez-vous qui permet de renouer avec ces valeurs. A cette occasion, nombre de pâtissiers-confiseurschocolatiers ouvrent les portes de leur laboratoire et offrent des possibilités de dégustation à un large public. Pour retrouver l’esprit de la confiserie et du chocolat, fait de partage et de plaisir…

Société Vaudoise et Romande des Patrons Pâtissiers-Confiseurs, Chocolatiers, Glaciers (SVRPPC) CP 1215 • CH-1001 Lausanne Tél. +41 (0)21 796 33 72 Fax +41 (0)21 796 33 82 www.lesconfiseursromands.ch 324


GOLD TIME - Lugano | KAENEL CHRONOMÉTRIE - Villars s. Ollon | KIRCHHOFER - Interlaken LABHART CHRONOMÉTRIE - St.Gallen | MAVERICK - Genève | MICHAUD - Verbier | MICHAUD - Neuchâtel OURANOS - Lausanne | SAEGESSER MONTRES-BIJOUX - Crans-Montana | ZEIT ZONE - Zürich W W W. S LY D E . C H


Chocolaterie Cartier Route de Suisse 38 CH-1290 Versoix/GE Tél. +41 22 755 10 05 Fax +41 22 779 12 45 info@cartier-swiss.ch www.cartier-swiss.ch

CHOCOLATERIE CARTIER

150 ANS DE PASSION CHOCOLATÉE La Maison Cartier est sans aucun doute l’un des fleurons de l’artisanat suisse. Chocolatiers de père en fils depuis 1858, les Cartier ont développé au fil des générations un savoir-faire unique, évoluant au gré des techniques et des tendances culinaires. Représentant de la 6e génération, Marc-André Cartier poursuit l’œuvre familiale et apporte sa touche personnelle à l’édifice, en plaçant toujours le goût et la qualité au cœur de son travail. Il nous décrit sa philosophie du chocolat et évoque l’étendue de son potentiel de création.

326


DES BIJOUX DE GOURMANDISE Goûter aux Chocolats Cartier, c’est faire voyager ses papilles au fil de son plaisir gustatif. La Maison Marc-André Cartier se fournit uniquement chez des couverturiers artisanaux dont les fèves sont issues des meilleurs terroirs du monde. Travaillé au laboratoire avec des produits entièrement naturels (beurre, crème et lait), le chocolat développe alors le «Goût Maison» qui fait la renommée de l’enseigne au-delà des frontières suisses. Grâce à une matière première d’une qualité irréprochable et à des techniques parfaitement maitrisées, la Maison Marc-André Cartier est en mesure de proposer une gamme de bonbons de chocolat aux goûts et aux intensités les plus variés. Disponibles dans les boutiques de Versoix et de Genève, ces bijoux de gourmandises sont également exportés dans le monde entier.

PERSONNALISER LE CHOCOLAT La Maison Marc-André Cartier propose des réalisations personnalisées pour des mariages, des anniversaires ou tout autre évènement exceptionnel. A l’écoute des désirs de ses clients, elle crée des œuvres éphémères et uniques, d’une qualité remarquable. Couleur, goût, décoration, les gâteaux de la Maison Marc-André Cartier constituent le petit plus qui rend les moments de fête inoubliables. Pour des réceptions de 20 à 80 personnes, la Maison Marc-André Cartier met à disposition de ses clients un service traiteur, réalise des buffets sucré-salé sur demande et fournit le service en salle. Les hôtes peuvent ainsi ravir les papilles de leurs convives avec de superbes assortiments de petits fours, bonbons de chocolat et gâteaux aux saveurs exceptionnelles.

Les entreprises ont également la possibilité de solliciter la chocolaterie afin d’offrir à leurs clients et partenaires des assortiments de chocolats ou des réalisations à leur image. Un cadeau idéal pour la période des fêtes!

APPRENDRE L’ÉPICURISME Sur demande, la Maison Marc-André Cartier ouvre les portes de son laboratoire et propose des cours aux passionnés de cuisine désireux de réaliser des prouesses. Chocolat, pâtisserie, éléments théoriques, tout y passe afin de faire découvrir aux amateurs les secrets de l’artisanat du chocolat. Des cours gourmands, après lesquels chacun peut emporter sa création! Les sessions peuvent également être spécialement adaptées pour les enfants, qui apprennent à réaliser des sucettes en chocolat et des pâtisseries. Ils s’initient ainsi aux plaisirs du goût. Une activité originale qui ravit petits et grands…

327


INTERVIEW

YVES CORNARO, DIRECTEUR DE MONTREUX NOËL

« UN DÉVELOPPEMENT CONSTANT ET DES THÉMATIQUES FORTES ET INTERACTIVES » Créé en 1995 par des commerçants locaux, Montreux Noël n’a cessé de se développer depuis. Il attire aujourd’hui plus de 420’000 visiteurs. Il se démarque par sa qualité, son ambiance chaleureuse et la sélection des produits et des exposants. Sa localisation dans un écrin touristique somptueux en fait un événement unique et incontournable de l’arc lémanique. Rencontre avec Yves Cornaro, le directeur de Montreux Noël.

328


Cette année, quel est votre hôte d’honneur? Pour le marché de Noël 2012 de Montreux, la Suisse est mise à l’honneur et particulièrement le Val d’Herens. Les visiteurs pourront apprécier la déambulation des sonneurs de cloches, le cor des Alpes et l’opportunité de déguster les spécialités gastronomiques de notre invité. Chaque année, le comité de Montreux Noël cherche une thématique et les partenaires susceptibles de se lancer dans l’aventure.

Quelle est la recette du succès de Montreux Noël? Le marché de Noël de Montreux est la définition même de l’ambiance festive et colorée de Noël. Nous proposons de nombreuses animations et événements autour de Noël. Ce marché hivernal «multi-facettes» est une invitation au dépaysement et au plaisir de passer du temps en famille. Aujourd’hui, avec une capacité de 150 exposants, nous faisons partie des Marchés de Noël européens importants. Notre but à moyen terme n’est pas d’augmenter ce nombre d’exposants, mais d’assurer année après année la qualité de ceux-ci et de trouver de nouveaux stands avec des produits innovants. Montreux Noël est devenu un rendez-vous incontournable de l’arc lémanique pendant la saison des fêtes de fin d’année. Le village des bûcherons, le monde magique du père Noël, les animaux, le château de Chillon et ses animations sont autant d’éléments nous dissociant des autres marchés européens. Nous avons réussi à créer une ambiance, une «marque», le tout basé sur des valeurs familiales de convivialité et bonne humeur. Le choix des exposants est très rigoureux. Notre comité sélectionne et vérifie les dossiers de candidatures. La qualité du produit est déterminante pour tenir un chalet pendant Montreux Noël. 329


INTERVIEW

Le marché médiéval

De plus, tous nos collaborateurs sont rémunérés. Nous ne prenons pas de bénévoles. Durant la manifestation, plus de 120 personnes sont présentes pour le montage, démontage, surveillance et la gestion globale de l’événement. Les 10 premières années, nous avons travaillé bénévolement et grâce au soutien communal et cantonal, nous sommes passés de la phase amateur à la phase professionnelle. Chaque année, nous proposons des nouveautés mais l’esprit reste identique.

Que faites-vous pour développer l’énergie verte pendant le marché de Noël? En tant que citoyen du monde soucieux de la préservation des ressources de notre planète, nous réfléchissons aux moyens dont nous disposons pour être un marché responsable: l’énergie verte est importante. Nous récupérons et recyclons. Nous possédons l’une des premières patinoires écologiques. Enfin, tout en maintenant un niveau de qualité, nous travaillons sur une offre de gobelets lavables. Interview réalisée par Soazig Courtois

Le marché médiéval au Château de Chillon Le château de Chillon vit sa période médiévale avec ses chevaliers, le temps de trois week-ends. Les visiteurs pourront se faufiler au milieu des étales et des marchands en costume médiéval. La cuisine de l’époque, dans une ambiance des temps lointains, fera découvrir les codes sociaux et les mœurs de la fin du moyen-âge.

330


La Maison du Père Noël

Le Village de Noël

La Maison du Père Noël Perchée à 2’032 mètres d’altitude, la Maison du Père Noël accueille des milliers d’enfants et leurs parents. Le Père Noël n’a pas de répit et chaque année, il retrouve son quartier d’hiver aux Rochersde-Naye.

Le Village de Noël Pour sa 18e édition et 4e année consécutive, Montreux Noël présente un site complémentaire exceptionnel. Le rêve des organisateurs se révèle aux visiteurs par un village de Noël situé à la montagne à Caux au-dessus de Montreux. Les familles et les enfants pourront découvrir l'atelier du Père Noël dans un nouveau décor, le parc des rennes, de nombreux animaux, une crèche géante, le village des lutins et la poste du Père Noël! Des jeux pour enfants et des espaces ludiques installés sur une esplanade au pied de laquelle s’ouvre un panorama grandiose sur le lac Léman et les Alpes.

Case postale 1401 CH-1820 Montreux Tél. +41 (0)21 965 24 12 Fax +41 (0)21 963 28 94 info@montreuxnoel.com www.montreuxnoel.com 331


HÔTEL WINDSOR: DESIGN ET MODERNITÉ POUR UNE AMBIANCE UNIQUE! Il y a quarante ans, il n’y avait rien à l’emplacement de l’Hôtel Windsor, aujourd’hui dirigé par Jérôme Ruffin. Le grand-père de celui-ci y construit l’Hôtel Windsor, à deux pas de la Gare Cornavin. Après des décennies de service, l’hôtel fait peau neuve en 2010 avec un relooking total. Jérôme Ruffin fait pour nous le point sur ces changements et nous décrit la nouvelle identité de l’Hôtel Windsor.

332


UN NOUVEAU DÉCOR POUR UNE ATOSMPHÈRE TOUJOURS CHALEUREUSE Avec la rénovation totale effectuée en 2010, l’hôtel Windsor a pris une orientation résolument moderne et design, qui tranche avec le style plus classique de la plupart des hôtels genevois de sa catégorie. Un pari gagné, puisque les retours très positifs se multiplient! L’âme qui se dégage de l’hôtel s’exprime aussi par les bonnes relations de travail existant au sein du personnel. Un climat chaleureux et familial, très apprécié des clients.

UNE OASIS DANS LA VILLE Dans le quartier animé des Pâquis, l’hôtel Windsor est une oasis bienvenue. A peine passée la porte, un espace lounge accueille les clients dans une atmosphère de calme et de détente où un service optimal les attend. Comme aime à le souligner Jérôme Ruffin, «entrer dans l’hôtel, c’est comme entrer dans une bulle!».

DES SERVICES PARFAITEMENTS ADAPTÉS Avec la réservation de la chambre, les clients ont accès sans surcoût à l’ensemble des services proposés. Petit déjeuner, connexion internet, salle de fitness, sauna, tout est compris. La majorité de la clientèle est constituée de professionnels venus à Genève dans le cadre de séminaires ou de missions auprès des organisations internationales. Pour eux, l’emplacement du Windsor est stratégique, à quelques pas de la gare et à 10 minutes des organisations. Et pour les visiteurs en vacances, le personnel propose une assistance pour l’organisation des voyages touristiques. Un bar ouvert sur l’extérieur permet également aux clients de profiter de moments de loisir et d’amusement.

AU-DELÀ DE L’HOTELLERIE, UN LIEU DE RENCONTRES Afin de soutenir des artistes, le Windsor expose aussi des peintres qui peuvent ainsi proposer leurs œuvres aux clients. Grâce à une rotation tous les 2 à 3 mois, la décoration est sans cesse renouvelée, pour le plus grand plaisir des visiteurs. Ces expositions, ainsi que la venue de prestigieuses marques présentant leurs nouveautés aux clients, sont l’occasion d’organiser vernissages et cocktails, qui rythment la vie de l’hôtel.

HÔTEL WINDSOR*** 31 Rue de Berne • CH-1201 Genève Tél. +41 22 715 16 00 • Fax +41 22 731 93 25 www.hotel-windsor.ch

333


RALPH BOSCHUNG: JEUNE CHAMPION MI-FRIBOURGEOIS, MI-VALAISAN ET PROMESSE DU SPORT AUTOMOBILE SUISSE Après une année 2012 chargée en émotions et en récompenses dans le cadre de la BMW Talent Cup, le jeune Ralph Boschung de souche fribourgeoise et valaisanne souhaite continuer à gravir les échelons du sport automobile. L’année 2013 sera l’occasion de perfectionner son indéniable talent, notamment par des tests au volant des véhicules d’écuries italiennes et françaises. Portrait d’un champion prêt à marcher sur les traces des plus grands noms du sport automobile.

334


UNE GRAINE DE CHAMPION Fasciné depuis son plus jeune âge par les sports mécaniques, Ralph Boschung a probablement été guidé par la passion de son grandpère, lui-même pilote de bon niveau, amateur éclairé et ami de Jo Siffert, le fameux pilote suisse de F1. Très jeune, il démontre de réelles capacités en écumant les compétitions nationales et internationales de karting où il récolte de belles récompenses. Son évolution vers les circuits monoplaces, véritables pépinières de champions aussi reconnus que Sebastian Vettel, apparait alors à tous comme une évidence…

2012 ET LA BMW TALENT CUP: LA RÉVÉLATION D’UN TALENT Disputer la BMW Talent Cup constitue un véritable rite initiatique pour les jeunes pilotes de 14 à 19 ans. Ils y apprennent toutes les ficelles de la compétition automobile. Suite à une sélection, les concurrents s’affrontent sur plusieurs circuits européens, le lauréat emportant un volant chez BMW en Formule ADAC pour la saison 2013… Une récompense que Ralph Boschung a tenue à portée de main jusqu’à l’ultime dépassement lors de la 3e manche de la finale, au cours duquel un accrochage avec un compatriote lui coute la victoire. Il termine en cinquième position. Avec une pole position, trois victoires, et pas moins de six podiums, la saison n’en est pas moins à elle seule une incontestable réussite et la meilleure démonstration du talent de Ralph, le plus jeune de la volée BMW Talent Cup 2012 (14 ans)! Victoire, 1re manche

à Oschersleben

ACCÉDER AUX PLUS HAUTES SPHÈRES DE LA COMPÉTITION AUTOMOBILE Ralph Boschung a des ambitions: «Je souhaite entrer en F1» confie-t-il à ceux qui l’interrogent… Un défi possible puisqu’en plus de son talent et de sa maîtrise de la vitesse, le jeune homme se révèle travailleur et perfectionniste. Il est soutenu inconditionnellement par ses parents et par ses deux sponsors actuels, Avanthay&Partners, l’agence familiale située à Champéry, et la boisson énergisante B63. Ralph Boschung reste à la recherche de nouveaux sponsors qui pourront valoriser l’image de leur entreprise en l’aidant à financer les coûts d’une saison en monoplace, pouvant s’élever jusqu’à 300’000 Francs. Le prix d’un rêve, à quelques tours de roue…

Site internet: www.ralphboschung.com Facebook: www.facebook.com/ralph.boschung ***** Pour plus d’informations sur Ralph et les opportunités marketing, merci de contacter: Pauline Daves, Tél. +41 (0)79 652 24 89 E-mail: pauline@avanthaypartners.com Rue du Village 95, CH-1874 Champéry

335


THE VINTAGE GALLERY 46, Route du Village • CH-1977 Icogne • (8 km de Crans-Montana) Tél. +41 27 483 23 22 • Mobile +41 79 576 94 98 • SUR RENDEZ-VOUS info@thevintagegaller y.ch • www.thevintageg aller y.ch

THE VINTAGE GALLERY:

LE VRAI LUXE, C’EST L’ÉMOTION C’est à Icogne, charmant village situé à 8 kilomètres de Crans, que Bénédicte Praplan Colonna et son mari, Philippe Colonna, ont trouvé l’écrin qui leur permet de développer leur passion commune. The Vintage Gallery est un espace unique en son genre, où se mêlent mobiliers, objets décoratifs, malles et accessoires de mode. De superbes objets, anciens et parfaitement préservés. Rencontre avec Madame Praplan Colonna, qui nous dévoile les secrets de cette boutique insolite.

336


L’EXPÉRIENCE AU SERVICE D’UNE PASSION COMMUNE Dans le métier depuis 30 ans, Philippe Colonna met toute son énergie en œuvre pour dénicher les objets les plus authentiques et les plus élégants, en vente aux enchères un peu partout dans le monde. Avec Bénédicte Praplan Colonna, ils ont su créer, pour notre plus grand plaisir, un espace de sérénité où se combinent hommage au passé, authenticité et revanche sur la société du tout-jetable. Des objets décoratifs, en passant par le mobilier et les bagages, la diversité et la qualité des produits exposés sont impressionnantes. Et cela sans oublier la mode et l’élégance! Entre autres merveilles, de magnifiques bijoux Hermès éveilleront, sans aucun doute, l’envie de ces dames….

Exposition chez Antiquorum

L’INSOLITE SUR LA TOILE: UN SITE INTERNET À VISITER ABSOLUMENT! Passionnés par l’ancien, mais résolument modernes, les heureux propriétaires de The Vintage Gallery ont mis en place un site internet pour ceux qui n’auraient pas la chance de pouvoir pénétrer dans la boutique d’Icogne. Ce site recense tous les objets disponibles et offre la possibilité de céder à un coup de cœur en ligne pour une pendule, une gravure… ou autre! Et pour permettre à tous d’avoir accès sans le moindre effort à l’objet de son désir, le paiement en ligne et le service de livraison ne connaissent pas de limite de distance! www.thevintagegallery.ch

THE VINTAGE GALLERY À GENÈVE! The Vintage Gallery exporte aussi ses collections hors de sa boutique. A Genève, c’est chez Antiquorum que sont exposés meubles, objets décoratifs, bijoux et montres, dans un espace lounge spécialement destiné aux clients. C’est dans ce lieu, dédié à la détente et à la réflexion, qu’ils pourront décider de s’offrir le fauteuil sur lequel ils sont assis!

Antiquorum: 3, rue du Mont-Blanc, CH-1211 Genève 337


HOTEL GUARDA GOLF SÉRÉNITÉ ET PRESTIGE À CRANS-MONTANA Après avoir visité de nombreuses stations en Europe, c’est à CransMontana que Nati Felli, brésilienne, et son mari ont choisi d’ouvrir l’Hôtel Guarda Golf, un cinq étoiles de prestige. Ouvert en 2009, l’établissement est reconnu par Suisse Deluxe et Leading Hôtels of the World pour la qualité de ses prestations, son souci du détail et son atmosphère calme et sereine. Bien Vivre a rencontré Nati Felli, qui revient pour nous sur une belle histoire et évoque l’avenir avec confiance.

338


À L’ORIGINE: UN BEAU PROJET Suite à ses études hôtelières en Suisse, Nati Felli souhaite ouvrir un hôtel mêlant ambiance chaleureuse et excellence. Avec son ouverture sur un panorama d’exception et à la variété de ses activités, Crans-Montana est le lieu idéal pour réaliser ce projet. En 2006, le couple achète un terrain proche du centreville, à côté du golf et y construit le Guarda Golf. Avec ses 25 chambres et suites, c’est aujourd’hui dans un cadre à la fois intimiste et luxueux que le Guarda Golf recoit ses clients.

LA RECHERCHE DE LA PERFECTION Afin d’offrir le meilleur, les propriétaires du Guarda Golf ont créé un hôtel utilisant les meilleures technologies disponibles afin d’assurer un confort optimal et facilement ajustable aux désirs de chacun. Qualité du lit, de la douche, ambiance… le perfectionnisme va jusqu’à la présence d’un humidificateur d’air dans les chambres pour pallier à la sècheresse de l’air en montagne! Un service unique en Suisse! Côté prestations, rien n’est laissé au hasard. Avec ses trois restaurants (gastronomique, valaisan et lounge), l’hôtel offre un panel de choix rarement égalé. Dans un environnement hors du commun, les clients peuvent, à quelques pas de leur chambre, pratiquer le golf en été et le ski en hiver. Le Guarda Golf est un haut-lieu du bien-être. Dans un SPA de 600m² imaginé par Davide d’Agostino et taillé à même la roche, les clients pourront profiter d’une piscine intérieure, d’un solarium, d’un sauna, d’une salle de fitness… Le Guarda Golf peut également être fier d’offrir à ses clients la possibilité de bénéficier de la ligne de soins de la marque culte brésilienne Beauty by Clinica Ivo Pitanguy. Ces services exceptionnels sont également ouverts aux non-résidents de l’hôtel, pour un moment de détente unique!


UNE PHILOSOPHIE DU CONTACT Au Guarda Golf, on suit une vraie philosophie de la relation clientèle. Le personnel, discret et professionnel, met tout en œuvre pour transformer les quelques jours passés à l’hôtel en séjour inoubliable. Dès la prise de contact, tout est fait pour répondre parfaitement aux goûts des clients, grâce à un questionnaire de préparation: type de chocolat, couleur des fleurs, contenu du minibar… Tout doit être parfait. Que le client parte de Hong-Kong ou de Dubaï, une assistance lui est proposée car la qualité de son séjour dépend aussi de ses conditions d’arrivée. Traduction, transport des bagages, transferts depuis l’aéroport sont disponibles. L’hôtel possède quatre voitures de luxe, et mandate parfois d’autres entreprises qui répondent aux mêmes critères d’excellence. À son arrivée, le client ne se trouve pas dans un hall classique, imposant une distance avec le personnel. Tout l’hôtel est présenté et le personnel entretient le dialogue afin que le client se sente rapidement comme chez lui.

UN LIEU DE RENCONTRE CULTURELLES ET ARTISTIQUES À L’HEURE ESTIVALE En plus de son excellence hôtelière, le Guarda Golf est un haut lieu de rencontres interculturelles et artistiques. Pour l’été, en lien avec la richesse fruitière du Valais, le restaurant Giardino proposera une exploration des sens. Au menu: un festival de fraises et de framboises, suivi d’un défilé de cerises et d’abricots, puis d’un cortège de pommes et de myrtilles. Le tout traité avec finesse et subtilité pour obtenir des saveurs très originales qui raviront les gourmets. 340


Toujours au chapitre gastronomique, le Guarda Golf a mis en place une institution de Crans-Montana: les buffets du dimanche. Ouverts à tous, ces buffets donnent le plaisir de voir des chefs brillants cuisiner en public et de déguster un large choix de plats très savoureux et esthétiques. Les soirées à thèmes se succèderont, toujours avec le même souci du détail allant des musiciens au décor. Les clients de l’Hôtel pourront ainsi se détendre lors d’une soirée indienne, de la célébration de la fête nationale française ainsi que de la fête nationale brésilienne… Enfin, sur le plan artistique, l’été verra l’exposition du couple de peintres tchèques Tylek et Tylecek, qui décore déjà les chambres. Des concerts sont également prévus, pendant les repas ou dans les salles de conférence, qui peuvent accueillir plus de 100 personnes. «Nous voulons faire du Guarda Golf un lieu de rencontre avec l’art, la musique», s’enthousiasme Nati Felli. Un pari déjà gagné!

HOTEL GUARDA GOLF Route des Zirès 14 CH-3963 Crans-Montana Tél. +41 27 486 20 00 Fax +41 27 486 20 01 info@hotelguardagolf.com www.hotelguardagolf.com 341


L’EXTRAORDINAIRE VITALITÉ DES SALONS HORLOGERS GENEVOIS Malgré la crise économique, l’horlogerie suisse se porte comme un charme. Reflet de cette bonne santé, les salons horlogers de Genève connaissent un succès grandissant chaque année. Du plus glamour au plus technique, tout le monde y trouve son compte.

SIHH 2012 © Nicolas Lieber

342


Chaque année, trois salons de l’horlogerie prennent leurs quartiers à Genève. Le plus célèbre, et le plus important d’entre eux, est sans aucun doute le SIHH - Salon International de la Haute Horlogerie. Depuis 22 ans, ce rendez-vous de janvier donne le pouls de la Haute Horlogerie pour l’année à venir. C’est en effet dans ce salon que les marques présentent en première mondiale leurs créations horlogères. «Chacune d’entre elles rivalisent d’ingéniosité et de créativité», relève Agnès le Métayer, porte-parole de la manifestation. www.sihh.org Les 18 exposants présents début 2012 n’ont en effet pas ménagé leurs efforts. «A l’honneur cette année: grandes complications, métiers d’art, nouvelles interprétations de modèles historiques, éditions anniversaires de pièces emblématiques et garde-temps dont l’exclusivité n’a d’égal que la complexité de leur mouvement», poursuit Mme le Métayer. SIHH 2012 © Nicolas Lieber

SIHH 2012 © Nicolas Lieber

SIHH 2012 © Nicolas Lieber

SIHH 2012 © Alain Morvan

STARS ET MONTRES DE LUXE Le grand public devra pourtant attendre de découvrir ces nouveautés en bijouterie, car le SIHH est réservé à la profession, artisans horlogers et distributeurs, et aux représentants des médias. Mais si le SIHH fait tant rêver, c’est aussi grâce à la présence des ambassadeurs de luxe des marques exposées: stars de cinéma, du sport, et des podiums donnent au salon sa touche de glamour. «Ces personnalités sont contactées par les marques d’horlogerie car leur parcours ou leur actions correspondent à l’histoire ou au positionnement de la marque», explique Agnès le Métayer. Paillettes et bijoux de luxe, une recette qui fait ses preuves. «Avec 13’000 visiteurs, nous avons enregistré en 2012 une fréquentation en hausse de 10%», note la porte-parole du SIHH. 343


SIHH 2012 © Nicolas Lieber

PLUS TECHNIQUE Autre salon de l’horlogerie organisé chaque année à Genève, le EPHJ - Environnement Professionnel Horlogerie Joaillerie. Moins glamour et moins connu que le SIHH, il réunit en juin des soustraitants de l’horlogerie, fabricants de composants horlogers, de machines et d’outils pour l’horlogerie. Il n’expose pas de montres terminées. Tout comme le SIHH, ce salon n’est pas ouvert au public: les visiteurs sont des représentants des marques horlogères et des passionnés de la technique horlogère ainsi que des revues techniques. www.ephj.ch Enfin, The Watches Days est le dernier salon de l’horlogerie organisé à Genève avant la fin de l’année. C’est la seule exposition en Suisse où près d’une quarantaine de marques horlogères présentent directement au public leurs dernières créations avant la période de Noël. Ainsi, pendant 3 jours d’exposition au mois de novembre, les visiteurs peuvent admirer les modèles exposés dans deux salles dédiées respectivement aux marques horlogères et à la nouvelle horlogerie. Munis de bulletins de vote, ils peuvent également élire les lauréats du «Grand Prix du Public».

The Watches Days 2011 © www.thewatchesdays.ch

LES GOÛTS DU PUBLIC Jeune manifestation, The Watches Days connaîtra cette année sa troisième édition. En 2011, ce salon a attiré près de 4’500 visiteurs. C’est moins que le SIHH, mais The Watches Days a l’intérêt, en étant ouvert à tous, de montrer que les goûts du public et ceux des professionnels sont assez semblables dans l’ensemble. www.thewatchesdays.ch

344


SIHH 2012 © Nicolas Lieber

«Les professionnels ont d’ailleurs pour but de développer et d’offrir des montres attractives. Certes, c’est finalement le consommateur qui décide», souligne Jean-Daniel Pasche, président de la Fédération de l’industrie horlogère suisse (FH). «Par contre, il peut y avoir des différences de goût concernant certains modèles qui vont plaire plus à l’une catégorie que l’autre. Cela peut aussi dépendre du segment dans lequel le professionnel évolue», précise-il.

The Watches Days 201

1

© www.thewatchesda ys.ch

L’extraordinaire vitalité des salons horlogers de Genève reflète celle de l’horlogerie suisse, qui a connu en 2011 une année record au niveau des exportations.

SIHH 2012 © Nicolas Lieber

SIHH 2012 © Nicolas Lieber

«Nous restons optimistes pour 2012 et nous estimons que les exportations vont encore progresser, sans pouvoir donner de chiffre exacte. Certes les taux de croissance seront plus faibles par rapport à 2011, un nombre à un chiffre et non plus à deux. C’est normal, car nous allons nous comparer à 2011 qui est une année exceptionnelle», estime Jean-Daniel Pasche. Au vu de la magnifique résistance offerte par la Haute Horlogerie en 2011, il y a néanmoins tout lieu de croire que les mois à venir devraient continuer de sourire aux acteurs de l’horlogerie suisse.

345


INTERVIEW

L’ASMEBI FAIRE PERDURER LA « BIENFACTURE» DE LA BIJOUTERIE-JOAILLERIE GENEVOISE Malgré une période mitigée, Genève reste néanmoins une des grandes places de la bijouterie-joaillerie, reconnue à travers le monde pour l’exceptionnelle qualité de son travail. Bien Vivre a rencontré M. André Perrin, président de l’Association des Métier de la Bijouterie, qui revient pour nous sur la situation actuelle du secteur et évoque la principale mission de l’ASMEBI: former les apprentis à l’excellence.

346


Genève a toujours été une capitale de la bijouterie-joaillerie. Comment se sont créés ces liens étroits au cours de l’histoire? C’est une histoire qui remonte au XIIIe siècle. Genève était déjà un important centre commercial attirant de nombreux marchands, ce qui a permis aux orfèvres de la ville d’avoir accès à une large clientèle. Plus tard, la réforme de Calvin a imposé des limites, mais les artisans se sont regroupés pour protéger le métier et fixer des règles de formation. En fait, il y a toujours eu une tradition d’orfèvrerie, et le secteur s’est peu à peu spécialisé vers les métiers que l’on connait aujourd’hui: bijoutiers, sertisseurs, lapidaires...

Parlez-nous de l’ASMEBI, de son orientation, de son histoire… L’ASMEBI est le résultat de la fusion, en 1987, de deux corporations; l’Artisanat, une association de petits artisans, et les Fabricants Genevois de bijouterie-joaillerie et de boites de montre. Aujourd’hui, notre association n’est plus seulement genevoise, elle s’étend sur toute la Romandie. Nous comptons 44 membres, représentant les différentes spécialités du secteur. Si nous nous sommes regroupés, c’est notamment afin d’assurer la pérennité de notre système de formation.

Pouvez-vous nous en dire plus sur ces aspects de formation? Depuis la création de l’ASMEBI, nous avons voulu mettre l’accent sur la formation afin de pérenniser la bienfacture du travail fait à Genève, son excellente qualité. Il existe des CFC dans chacune des spécialités du métier (bijoutier, sertisseur..). En collaboration avec l’OFPC, nous nommons les commissaires d’apprentissage ainsi que les experts, et nous délivrons les autorisations de former. Deux parcours de formation en quatre ans, basés sur la même ordonnance fédérale, peuvent être envisagés par les étudiants. Le premier, géré par le DIP, a lieu à temps plein en école. Le second, dual, mis en œuvre par l’ASMEBI, permet un apprentissage en entreprise, avec certaines périodes de retour à l’école. Les apprenants sont ainsi formés par des professionnels dans le cadre de cours inter-entreprises et par leur maitre d’apprentissage.

Aujourd’hui, la concurrence internationale est rude. Quel regard portez-vous sur l’état actuel du marché et quels sont les atouts de Genève? Depuis 2008, nous vivons une période extrêmement mitigée, même si cela n’est pas égal dans tous les domaines. Cela est dû à plusieurs facteurs, notamment le prix de la main d’œuvre et la hausse du cours de l’or. Cela renchérit les coûts et rend les acheteurs un peu frileux; on sent moins d’engouement qu’il y a une dizaine d’années. Il y a aussi une question de tendance, les jeunes sont moins intéressés par la bijouterie, même si il y a des effets de mode liés à des marques précises. Cependant, Genève reste une grande place de la bijouterie-joaillerie: nous travaillons sur du très haut de gamme, souvent des pièces uniques. Certaines pièces de haute joaillerie produites dans la région peuvent exiger jusqu’à mille heures de travail! 347


INTERVIEW

Notre force, c’est notre volonté de réaliser un travail d’excellence; nous attirons beaucoup de gens qui tiennent à ce que leurs pièces soient fabriquées ici car notre savoir-faire est reconnu dans le monde entier.

Quand on pense aux bijoux, on a tout de suite l’image du bijoutier et de l’horloger. Pourtant ce corps de métier est bien plus vaste… Au cours des différentes étapes de sa conception et de sa fabrication, une pièce de bijouterie-joaillerie passe entre les mains de plusieurs professionnels. Les dessinateurs, conçoivent la pièce, la dessine. Avec l’apparition du dessin numérique, de nouvelles possibilités ont été ouvertes, même si on continue de faire des dessins à la main. Puis, le bijoutier fabrique la pièce à partir d’un fil, d’une plaque ou d’un tube de métal: il part de la matière brute pour donner sa forme à l’objet. Eventuellement, la pièce passe ensuite entre les mains d’un graveur. Le lapidaire taille les pierres de couleur afin qu’elles soient parfaitement adaptées. Puis, le sertisseur va placer la ou les pierres sur la pièce. Enfin, le polisseur va effectuer les finitions, polir la pièce afin de la rendre brillante. La pièce est alors prête à la vente. Tous ces métiers constituent un savoir-faire à la fois ancestral et moderne, grâce aux avancées techniques. C’est pour cela que nous exigeons un très haut niveau au sein de nos formations. Au mois de novembre, l’ASMEBI participera d’ailleurs à la Cité des Métiers afin de les présenter au public.

www.asmebi.ch

348


Plus dâ&#x20AC;&#x2122;informations : +41 (0)26 460 84 40 info@gouten-distribution.ch


DANIEL LOEFFLER

SERVICE DE LA PROMOTION ÉCONOMIQUE DE GENÈVE Afin de sonder la situation économique actuelle du canton en cette période de crise financière internationale, Bien Vivre a été à la rencontre du directeur du Service de la promotion économique de Genève (SPEG), Daniel Loeffler. Ce dernier nous parle du rôle que joue le Service auprès des entreprises et détaille la santé économique genevoise.

350


Rattaché au département des affaires régionales, de l’économie et de la santé (DARES), le Service de la promotion économique de Genève est à la disposition des entreprises déjà en place ou qui souhaitent s’implanter à Genève. Il a pour mission de soutenir le développement de l’activité économique du canton en apportant son aide sur le plan local au démarrage de nouvelles entreprises et en promouvant le canton de Genève auprès d’entreprises étrangères souhaitant y développer leurs activités. Le SPEG coordonne également le dispositif de promotion et de soutien aux entreprises, et participe également activement à d’actions de promotion à l’étranger ou à des mises en relation, pour la création et le développement d’entreprises à Genève.

L’ATTRACTIVITÉ RECONNUE DE GENÈVE

© Yuri Arcurs / www.foto lia.com

Idéalement située au centre de l’Europe à moins de deux heures de vol des principales capitales européennes, Genève, ville à forte vocation internationale, bénéficie d’un excellent environnement naturel, couplé à une qualité de vie fort agréable. Ce sont des facteurs décisifs dans le choix de l’implantation d’une société étrangère, au même titre que les avantages offerts par le canton, notamment en matière de fiscalité et de droit du travail, sans oublier la présence de nombreuses écoles internationales Tous ces arguments de choix font de Genève une destination idéale pour les entreprises et les multinationales désireuses de s’installer sur le territoire genevois. Daniel Loeffler © François Grobet

LE RÔLE IMPORTANT DU SPEG Le Service de la promotion économique de Genève apporte des réponses aux sollicitations des entreprises genevoises notamment en soutenant le développement de l’innovation en partenariat avec le dispositif de soutien aux entreprises. Il organise régulièrement des évènements comme le petit déjeuner des PME et des Start-ups, qui favorisent les échanges intersectoriels.

«Toutes les personnes porteuses de projet peuvent nous rendre visite, peu importe leur état d’avancement» indique en préambule M. Loeffler. Cela concerne aussi bien l’ouverture d’un simple commerce (café, salon de coiffure, restaurant, etc) que la création d’une start-up ou d’une entreprise plus importante active dans la recherche ou dans toutes autres activités à haute valeur ajoutée. 351


«Ces personnes se sentent parfois démunies et elles souhaitent éclaircir de nombreux points, que ce soit sur la partie financière ou administrative de leur projet. Le SPEG les soutient dans la réalisation de leur Business Plan. Il est important que celui-ci prenne en considération les investissements de démarrage ainsi que les frais de fonctionnement. Le SPEG informe également les porteurs de projet sur le processus administratif lié à la création d’entreprise, notamment les différences entre les statuts juridiques, les assurances sociales, le droit du travail et la fiscalité, ceci afin d’aider les intéressés à faire le meilleur choix» explique Daniel Loeffler. © Ra2 studio / www.fotolia.com

L’action du Service de la promotion écono© Dave / www.fotolia.com mique s’adapte à la taille et aux besoins des entreprises. Disposant généralement de services internes spécialisés, des entreprises plus importantes sont principalement à la recherche d’un réseau de professionnels, dans le but de pouvoir monter des partenariats d’entreprise et de contribuer ainsi à la réussite de leur implantation.

UN PREMIER BILAN À MI-2012 «La situation s’est globalement équilibrée et stabilisée, surtout pour le commerce genevois» annonce le directeur du SPEG, Daniel Loeffler. Pour mémoire, certains commerces genevois avaient vu leur chiffre d’affaires baisser de 30% en raison de la chute rapide du cours de l’Euro, avec une parité Euro/Franc suisse atteinte en août 2011, avant de se stabiliser autour de 1,20 suite à l’intervention de la BNS. «Malgré la cherté du franc, l’économie genevoise se porte bien, et la situation est relativement stable en comparaison de celle des pays voisins» ajoute-il. Ainsi, les secteurs de niche comme l’horlogerie ou les QUELLES PERSPECTIVES POUR arômes et parfums continuent à engranger de bons résultats L’ÉCONOMIE GENEVOISE tandis que celui de la biotechologie et de pharma connait À L’HORIZON 2013? une période de transition. «Les frais de recherche et de déve«Pour beaucoup de secteurs, 2013 sera loppement étant très élevés, les sociétés de biotechnologies encore une période de transition. Aussi, pour et de pharma tentent d’externaliser les coûts et les risques liés à continuer à garder le cap malgré cette al recherche et développement» indique M. Loeffler. crise mondiale et de la crise de la dette européenne, l’économie genevoise doit continuer à se développer sur les marchés Selon Daniel Loeffler les incertitudes liées à la crise financière de niche à forte valeur ajoutée, et s’orienmondiale ainsi que le cours du franc suisse entraîne un ralentisseter sur l’innovation et la recherche. Des ment qui a un impact sur les projets d’implantation. «Depuis 2008 le outils comme le dispositif de soutien à contexte est devenu moins favorable» explique-t-il. Face à cette l’innovation ou encore le développesituation, les entreprises se trouvent dans une position d’attente, afin ment du nouveau pôle d’excellence d’observer l’évolution du marché ainsi que celle de la crise. Toutefois dans les technologies propres sont là la stabilité économique de la Suisse par rapport à ses voisins est prinpour favoriser les mises en relation, le cipalement due aux conditions cadres à Genève qui demeurent soutien puis l’accompagnement de attractives malgré la situation environnante. projets novateurs. En résumé, il faut développer les produits de demain, «Pour retrouver la croissance Genève doit continuer à développer ce et à ce titre, la création d’un bus qui fait sa force. À savoir, la qualité de la main-d’œuvre, les infrastrucélectrique sans ligne de contact tures de haut niveau, une fiscalité attractive, la présence d’écoles interqui sera déployé en mai 2013, nationales, ainsi que maintenir sa qualité de vie» avance Daniel Loeffler. représente la parfaite illustration «Le travail du SPEG est d’être constamment à l’écoute des entreprises et de l’émergence de ce nouveau des multinationales, une attitude très importante pour sonder leurs attentes pôle d’excellence» indique et leurs défis face à l’avenir» explique-il, pour conclure ce bilan semi-annuel de l’économie genevoise. Daniel Loeffler. 352


Un domicile d’exception pour des exigences toutes particulières.

Prenez rendez-vous ! Ils sont fin prêts : les chalets de luxe du Golf & Ski Parc Rhodania. Situés au cœur de Crans, entre le centre-ville et le terrain de golf, ils vous réservent une vue époustouflante et des services haut de gamme. L’un des appartements qui nous restent encore pourraient devenir le vôtre. Nous vous attendons.

Marc Lindner Rhodania S.A. Rue du Rhodania 7, CP 63 CH - 3963 Crans-Montana 2

Fixe +41 27 486 92 92 Mobile +41 78 696 30 32 marc.lindner@lindnerhotels.ch

rhodaniaparc.com


– Automne-Hiver 2012-2013

Bien Vivre à Genève

Automne-Hiver 2012-2013 / CHF 5.–

Vivre Bien

…à Genève AGENDA Tous les événements à ne pas manquer

PERSONNALITÉS Les ambitions de Pierre Maudet

URBANISME Genève en mutation

IMMOBILIER De nouveaux labels gages de sérieux

EDUCATION Des écoles au top

SANTÉ L’excellence genevoise

GASTRONOMIE Grandes tables et douceurs

Éditions Bien Vivre à Genève - Automne-Hiver 2012-2013  

Éditions Bien Vivre à Genève - Automne Hiver 2012 2013

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you