Page 1

CONSTATS

la Guillotiere

1

SUPERPOSTIOn de flux

De nombreux modes de transport sont disponibles, quadrillant le quartier et le reliant au reste de l’agglomération. Ces axes ont pour but d’écouler les flux Presqu’Ile-Est et Nord-Sud. Ainsi piétons, vélos, bus, trolleys, tramways, métros arpentent tous les abords de la zone et s’accumulent sur les grands axes créant des espaces moins desservis.

2

des QUARTIERs DANS LE QUARTIER

La population de La Guillotière s’est répartie dans l’espace en le sectorisant: les jeunes dynamiques (étudiants et jeunes cadres) le long des berges, les pesonnes retraitées proches de la Grande Rue de la Guillotière, axe historique du quartier et les familles avec enfants davantage sur la partie en lien avec Lyon 8ème. L’analyse des revenus et du taux de chômage, révèle des espaces défavorisés en plein coeur du quartier (revenus presque 2 fois inférieurs à la moyenne de Lyon). Le quartier est cosmopolite par la variété des commerces et services fortement imprégnés culturellement, qui sont cependant regroupés spatialement.

3

DES DYNAMIQUES notables

Il existe un foisonnement d’associations réparties sur La Guillotière ayant chacune des champs d’actions différents. De plus, de nouveaux commerces et activités s’implantent dans le quartier, attirant des personnes d’horizons variés et favorisant le développement de nouveaux services.

4

DES ESPACES DELAISSES

Malgré la diversité et l’aspect nouvellement dynamique de la zone, on observe de nombreux espaces délaissés. Cela se traduit par un fort taux de logements vacants et de nombreux locaux en rez-de-chaussés à l’abandon ou en attente de location. Taha BOUIZARGAN | Benoit LEGENDRE | Sarah NABYL | Clara PASSAS || DCIA 3 || JANVIER 2018


enjeux

la Guillotiere

1

encloisonnement physique et social

Socialement : les atouts du quartier l’emprisonnent en même temps. Son caractère cosmopolite crée des zones où la majorité des commerces propose des services emprunts d’une culture spécifique. Physiquement : Les grands axes de circulation aspirent l’ensemble des circulation au détriment d’espaces potentiellement plus adaptés aux modes doux.

2

espaces en perte d’activites

Délaissés de leur fonction commerciale ou d’hébergement, des zones creuses se créent dans le tissu urbain de la Guillotière. Un terrain de jeu se présente donc en vue d’initiatives et de redynamisation.

3

rayonnement des dynamiques existantes et emergeantes

Avec un fort passé commercial et une nouvelle gentrification, le quartier s’appuie à la fois sur des bases solides de dynamisme et se teinte de nouvelles initiatives commerciales ou associatives venant diversifier les services proposés mais attirant aussi de nouveux acteurs pour le quartier.

Taha BOUIZARGAN | Benoit LEGENDRE | Sarah NABYL | Clara PASSAS || DCIA 3 || JANVIER 2018


strategies la Guillotiere

1

creer une porosite

En créant des points d’intérêts en dehors des grands axes, mais également accessibles et visibles depuis ceux-ci, nous proposons de les quitter au profit de nouveaux axes. Ainsi de nouvelles dynamiques de cheminement apparaîtront. Cela sera renforcé par les intéractions entre ces différents points d’intérêt.

2

reinvestir les espaces delaisses

Les points d’intérêt ont été placés au sein ou à proximité des espaces en perte d’activités. En implantant des éléments forts à ces endroits, nous souhaitons attirer des services, commerces et associations variés qui viendraient, par la suite, tirer profit du rayonnement de ce nouveau lieu. Cela permettrait de redynamiser ces espaces et leur donner une nouvelle identité.

3

multiplier et federer les initiatives et les dynamiques

Le quartier est déjà fort d’initiatives et de dynamiques anciennes ou émergentes. Le but est de faire entrer en résonance les nouveaux points d’intérêt avec ceux existants. Chacun pourra exploiter cette nouvelle relation de proximité et fonctionner en symbiose. Cette démarche pourra, par la suite, créer de nouvelles initiatives.

Points d’intervention sur le territoire

Place Simon Ballanche Lie la place Gabriel Péri et la place Bahadourian

Porosité par rapport aux axes et rayonnement créés par les interventions

Rue Basse Bombalot Lie les berges et la place Gabriel Péri au quartier asiatique

Résonance avec les dynamiques déjà présentes

Rue de Bonald Lie la piscine du Rhone a la rue de Marseille

Création de nouvelle dynamique, nouveaux cheminements et échanges au sein du quartier

Rue Bechevelin Lie la place Mazagran au quartier de l’Université et à la Presque-Ile Rue St Michel Lie la place mazagran au cours Gambetta et à l’est

Taha BOUIZARGAN | Benoit LEGENDRE | Sarah NABYL | Clara PASSAS || DCIA 3 || JANVIER 2018


master plan la Guillotiere

4 8 9 10 11

6 7

1

2

3

piste cyclable La piste cyclable traverse la place du nord au sud et serpente dans les rues adjacentes à la place. Elle permet également de lier la place aux rues traversantes et ainsi de la connecter au reste du quartier et créer une porosité. Longueur : 700m

1

1 2

Parc a velos Jean Jaures Ce parc à vélo, situé au nord de la diagonale, peut accueillir 30 vélos et permet l’accès à vélo par l’avenue Jean Jaurès. Surface : 30m²

2

atelier reparation velos + Parcs a velos securise + casiers On installe un atelier de réparation de vélos à l’entrée sud de la place, à proximité du quartier de l’université complété par un parc pouvant accueillir 60 vélos et des casiers en libre accès pour pouvoir stocker des rollers. Surface : 400m²

4

parking souterrain Le parking souterrain peut accueillir 200 voitures sur deux étages pour pouvoir capter les places de parking supprimées pour l’insertion de la place et la transformation des circulations en zone de rencontre. Les sorties piétonnes du parking seront sur la place. Surface : 6000m²

5

halles commercantes Elles s’insèrent au milieu d’un ilôt. On supprime des bâtiments délaissés trois locaux commerciaux et une circulation piétonne en rez-de-chaussée. La circulation permet le lien de la place Mazagran au cours Jean Jaurès et au parc à vélo au nord. Surface : 1300m²

6

MJC La Maison des jeunes et de la culture visera les jeunes du quartier, venant notamment des lycées et collèges environnants, Lieu de rencontres et de création pour de très nombreux jeunes issus de publics variés elle permet de se former, d’échanger et de créer. Surface : 300m²

7

Skatepark Le skatepark placé à côté de la MJC sera un lieu iconique de la place, attirant des pratiquants de tout le centre ville, ainsi que les jeunes des collèges et lycées environnants. Surface : 400m²

5

3 5

4 8

8

9

6

Musee Le musée est sur le thème des arts urbains. Situé au centre de notre intervention, il est en raisonnance avec tous les éléments la place. Surface : 700m²

mur de tags On réapproprie les murs des anciens bâtiments en face du collège Georges Clémenceau pour les laisser libres au street art. Des échaffaudages sont installés sur le pignon voisin pour permettre à des professionnels de réaliser des fresques, comme sur la place Mazagran. Surface : 300m²

10

11

7 9

3

a musique 10 kiosque Le kiosque à musique accueille les spectacles d’artistes

et les concerts de musiciens, dans l’esprit du préau de l’Opéra de Lyon qui accueille des danseurs de rue. Il n’est pas placé au centre de la place mais légèrement excentré. Surface : 30m²

11

Place Bellecour et Antonin Poncet 74 000 m2

espace foodtrucks De nombreux foodfrucks ont envahi Lyon ces dernières années. Ces mini-cuisines nomades proposent de la restauration rapide pour les étudiants et les professionnels travaillant dans le bâtiment Citroën et alentours. Surface : 60m²

Place terreaux et louis pradel 21 500 m2

place du projet 14 000 m2

place gabriel peri 2800 m2

Taha BOUIZARGAN | Benoit LEGENDRE | Sarah NABYL | Clara PASSAS || DCIA 3 || JANVIER 2018

Profile for Benoît LEGENDRE

Etude Urbaine - La Guillotière, Lyon  

Etude Urbaine - La Guillotière, Lyon  

Advertisement