Issuu on Google+

Le Magazine de l’Office de Tourisme de Saint-Tropez

FRENCH & ENGLISH VERSION

DISCOVERY

Hommage à Bardot Itinéraire d’une idole Spécial Cinéma Saint-Tropez et le

7 art ème

Expos majeures Rodin, Modigliani, Botero… Saint-Tropez Discovery n°2  2010  Annuel  www.ot-saint-tropez.com  3€


Le Magazine de l’Office de Tourisme de Saint-Tropez

Saint-Tropez FRENCH & ENGLISH VERSION

DISCOVERY

Hommage à Bardot Itinéraire d’une idole Spécial Cinéma Saint-Tropez et le 7 art Expos majeures ème

Rodin, Modigliani, Botero… Saint-Tropez Discovery n°2  2010  Annuel  www.ot-saint-tropez.com  3€


Le Magazine de l’Office de Tourisme de Saint-Tropez

Saint-Tropez FRENCH & ENGLISH VERSION

DISCOVERY

Hommage à Bardot Itinéraire d’une idole

Spécial Cinéma Saint-Tropez et le 7 art Expos majeures ème

Rodin, Modigliani, Botero… Saint-Tropez Discovery n°2  2010  Annuel  www.ot-saint-tropez.com  3€


la

montre du plongeur

L’Oyster Perpetual Submariner est la référence absolue des professionnels de la plongée qui ne veulent rien céder au style. Dès son lancement en 1953, elle a ouvert une nouvelle ère dans la quête des profondeurs. Étanche jusqu’à 300 mètres grâce à la remarquable couronne de remontoir Triplock qui rend le boîtier Oyster aussi hermétique qu’un sas de sous-marin, la Submariner est un symbole de technicité. Élément essentiel de l’équipement de plongée, la Submariner offre à chacun l’opportunité de vivre pleinement son goût de l’aventure. L’histoire continue sur

ROLEX . COM

la su b ma ri n e r

passage du port saint-tropez - tél. 04 94 97 20 27 www.bijouterie-julian.com

place de la garonne saint-tropez - tél. 04 94 97 58 13 www.frojo.com


50 ans de règne sans partage sur les profondeurs

1960-2010 rolex.com/fr/trieste


agenda2-qxp:Mise en page 1

2

7/06/10

12:51

Page 2


agenda2-qxp:Mise en page 1

7/06/10

12:51

Page 3

Jean-Pierre Tuveri Maire de Saint-Tropez Président de Saint-Tropez Tourisme Ville de tradition et de culture, ville d’art et de fêtes, rendezvous des stars et des artistes, ville marque à la notoriété exceptionnelle, Saint-Tropez vous promet une saison 2010 haute en couleurs. Bleu céleste argentin ou rose glamour du vichy popularisé par Brigitte Bardot viennent ainsi s’ajouter aux traditionnelles couleurs rouge et blanche qui habillent la ville à l’occasion des Bravades et vous invitent à vivre des moments d’exception. Brigitte Bardot, la Madrague et Saint-Tropez sont intimement liées dans l’inconscient collectif, presque indissociables. SaintTropez se devait donc de constituer l’une des étapes incontournables de l’exposition consacrée à l’artiste qui, au tournant des années 50, marqua les arts et les esprits, et qui a fait de Saint-Tropez son port d’attache pour s’y consacrer à la noble cause de la défense de la condition animale. Après la beauté et la passion personnifiées par celle dont Serge Gainsbourg a fait entrer les initiales au patrimoine de la chanson française, c’est toute la fougue argentine qui s’invite à Saint-Tropez dans le cadre de la célébration du bicentenaire de l’indépendance du pays. Etendues sauvages, bandonéons envoutants et tango passionnés, l’Argentine vous donne rendez-vous à Saint-

Tropez. Son drapeau azul celeste y blanco flottera notamment le 24 juillet à la Citadelle, à l’occasion d’une grande soirée, point d’orgue des nombreuses manifestations sportives et culturelles organisées dans le cadre de l’année de l’Argentine à Saint-Tropez. A cette occasion, l’ambassadeur d’Argentine remettra officiellement à la ville le buste d’Hippolyte Bouchard, marin tropézien devenu l’un des acteurs majeurs de la révolution de mai 1810 qui conduisit à l’indépendance du pays. Cette cérémonie sera suivie du décoiffant spectacle la « Pampa furiosa » de la fameuse troupe « Che Malambo ». Du bleu céleste à la grande bleue, il n’y a qu’un pas, qu’une nuance subtile et Saint-Tropez ne saurait s’apprécier sans ses manifestations nautiques, au premier rang desquelles la Giraglia Rolex Cup, le Trophée du Bailly de Suffren ou les fameuses Voiles de Saint-Tropez. D’autres rendez-vous et d’autres grands noms vous attendent aussi à Saint-Tropez cette année. Parmi eux, Fernando Botero dont les sculptures monumentales, qui n’ont jamais si bien porté leur nom, viendront, tout l’été, “ bronzer ” en ville, ou encore Modigliani qui aura les honneurs du Musée de l’Annonciade. Saint-Tropez reste plus que jamais tournée vers les arts. Alors en 2010 encore, laissez Saint-Tropez mettre de la couleur dans votre vie. A bientôt.

City of traditions and culture, city of arts and, friendship, meeting point of the rich and famous, Saint-Tropez is promising a very colourful 2010 season. Silver blue and pink Vichy check brought to fame by Brigitte Bardot will add up to the traditional red and white, dressing up the town for the Bravades. When you think of Brigitte Bardot, you automatically think of the Madrague and Saint-Tropez. The exhibition dedicated to her had to stop in Saint-Tropez to pay tribute to the artist who marked her time and our minds and who settled in our little port to fight for the noble cause of animal rights. After the beauty and passion personified by Serge Gainsbourg’s muse, it is the Argentinean spirit which will come to Saint-Tropez for the celebration of the bicentenary of the country’s independence. Its “azul celeste y Blanco” flag will float on the citadel on 24 July for the great Argentinean evening, ultimate event of the many cultural and sporting events held during this Argentinean’s year in Saint-Tropez. The Argentinean ambassador will be present to

give the city the bust of Hippolyte Bouchard, Tropezian Sailor who became a major actor of the may 1810 revolution which lead to the independence of the country. This ceremony will be followed by the stunning show the “Pampa Furiosa” from the famous company “Che Malambo”. here is only a fine line between the Argentinean’s blue and the sea blue and Saint-Tropez wouldn’t be itself without its prestigious nautical events amongst which the “Giraglia Rolex Cup”, the “Trophée du Bailli de Suffren” or the famous “Voiles de Saint-Tropez”. Saint-Tropez offers many other meetings and renowned artists. This year will be Fernando Botero’s turn. His monumental bronze sculptures will embellish our streets this summer. Modigliani will also have the honours of the Musée de l’Annonciade. Saint-Tropez is more than ever a city of arts. So let Saint-Tropez put colours in your life for this 2010 summer. Goodbye.

3


7/06/10

12:51

Page 4

© Chanel

agenda2-qxp:Mise en page 1

Cécile Chaix Adjointe à l’Evènementiel et au Tourisme

4

Ce n’est pas un hasard si Karl LAGERFELD a choisi Saint-Tropez pour le défilé de la nouvelle collection prêt-àporter “ Croisière 2010-2011 ” de la maison CHANEL. Le cadre magique de la place des Lices et des quais du vieux port a enchanté les journalistes, mannequins et people présents, les 10 et 11 mai derniers, à l’occasion d’un événement qui a lancé la saison de manière très élégante. A l’actif de la ville, partenaire du défilé CHANEL, quelque 160 journalistes des médias du monde entier, comme VOGUE COREE ou VOGUE JAPON, ou des médias français tels que PARIS MATCH, CANAL + et M6, vont générer d’importantes retombées médiatiques présentant SAINT-TROPEZ sous un jour “ glamour ”, prestigieux et attractif. C’est précisément cette image que nous souhaitons véhiculer pour attirer une nouvelle clientèle touristique et pour conquérir de nouveaux adeptes de SAINT-TROPEZ. C’est précisément ce type d’événement que nous souhaitons perpétuer chaque année au printemps et à l’automne, pour ouvrir la

saison et en meubler les “ ailes “, avant et après la période estivale. D’autres projets sont au stade de la réflexion, notamment sur le thème du vintage ou du design. Après le défilé CHANEL, l’exposition consacrée à Brigitte BARDOT, organisée par la société AKOUNA Productions, l’Office de Tourisme et la ville de Saint-Tropez, traversera tout l’été tropézien dans l’Espace Rendez-vous des Lices pour fermer ses portes à la fin du mois d’octobre. Une période suffisamment étendue pour attirer des dizaines de milliers de visiteurs autour de la légende d’un certain SAINT-TROPEZ des années soixante. Nous attendons là encore une vague médiatique, l’occasion de communiquer sur une affiche de prestige et de “ booster ” notre activité touristique. Ville d’exception, ville-marque, SAINT-TROPEZ se doit de continuer de séduire et de maintenir son image à un niveau de qualité que justifient sa réputation et sa renommée internationales. C’est le moyen et l’objectif pour développer un tourisme de qualité.

It’s no accident that Karl Lagerfeld chose Saint-Tropez for the new collection “prêt-à-porter” fashion show “Cruise 2010-2011” of the fashion house Chanel. The magical setting of the Place des Lices and the Old Port quays enchanted journalists, models and celebrities, the 10th and 11th May 2010, on the occasion of an event that launched the season in an elegant way. The town hall (partner for the Chanel fashion show) has its credit for 160 journalists of worldwide media, such as Vogue Korea or Vogue Japan, or French media such as Paris Match, Canal + and M6, that generate important media repercussions presenting Saint-Tropez in a glamourous, prestigious and attractive light. That is the image we would like to convey in order to attract new tourism customers and to conquer new Saint-Tropez addicts. This is exactly this kind of event we would like to carry on every year during spring and autumn, in order to reopen the season before

and after the summer period. Other projects reach the stage of reflection, mainly on the theme of vintage and design. After the Chanel fashion show, the exhibition dedicated to Brigitte Bardot (organised by the company Akouna Productions, the Tourist Office and the city of Saint-Tropez) will take place in the Rendez-vous des Lices Hall in the summer (from June 23rd to October 31st). It will attract about ten thousands of visitors around the legend of the 1960’s in Saint-Tropez. We will expect a successful media wave, a chance to communicate at the top of the bill in order to boost the tourism industry. As an exceptional and remarkable town and as a branded city, Saint-Tropez has to keep attracting and maintaining the image at a high quality level that justifies its world-famous reputation. This is the mean and the goal to develop a highstandard tourist activity.


agenda2-qxp:Mise en page 1

7/06/10

12:51

Page 5


agenda2-qxp:Mise en page 1

7/06/10

12:51

Page 7

10

44 69

SAINT-TROPEZ ET LE 7ÈME ART Saint-Tropez and the cinema

10

Terre de cinéma, la ville est le décor favori de multiples tournages depuis le siècle dernier Saint-Tropez has a long tradition of being a place where many films were shot for over a century

HOMMAGE À B.B. Tribute to B.B.

30

La ville de cœur de Brigitte Bardot accueille à son tour une magistrale exposition qui dévoile l’intimité de la star Brigitte Bardot’s favourite village hosts a beautiful exhibition, which offers a view of the star’s privacy

S O M M A IRE SAINT-TROPEZ, VILLE D’ART

65 69 73

Les stars sont fidèles Stars are faithful to Saint-Tropez

PORTRAITS

38

Les sculptures monumentales de Botero Botero’s monumental sculptures Modigliani au Musée de l’Annonciade Modigliani at the Annonciade museum Les concerts du Château de la Moutte Concerts at the château de la Moutte

LES RENDEZ-VOUS NAUTIQUES Nautical meetings

76

PEOPLE

37

50

Les Voiles Latines, La Giraglia Rolex Cup, Les Voiles de Saint-Tropez…. The Latin Sails, the Giraglia Rolex Cup, the Voiles de Saint-Tropez…

SAINT-TROPEZ, DESTINATION DE RÊVE a dream destination 87 Saint-Tropez, for luxury cruise

Lartigue, père et fils Lartigue, father and son

SORTIR TRADITIONS

44 50

Les Bravades : Le Cepoun, garant des traditions the Cepoun, guardian of traditions Saint-Tropez : histoire et légende History and legends

ON EN PARLE Much talked about

60 62 75 91

La Citadelle : un musée devrait voir le jour The Citadel : the future birth of a museum 2010, l’année de l’Argentine en France : Hippolyte Bouchard à l’honneur 2010, the year of Argentina in France : the story of Hippolyte Bouchard Visite guidée sur Iphone Saint-Tropez magical multimedia tour La légende de Milwaukee : la grande parade des Harley The Legend of Milwaukee : the great Harley parade Office de Tourisme de Saint-Tropez Bureau d’accueil Information desk

Sur le port de Saint-Tropez. Ouvert 7/7 jours sauf le dimanche d’octobre (après les Voiles) à mars. Fermé le 25 décembre et le 1er janvier Horaire d’ouverture juillet - août : 9h30 - 13h30 et 15h00 - 20h00

96

L’itinéraire incontournable Places you need to go to

Saint-Tropez Discovery n°2 Magazine édité par Saint-Tropez Tourisme Société d’économie mixte au capital de 38.000€ n°Siret : 4816 7587 4000 20 - APE : 7990z 45, rue Gambetta - BP 128 - 83994 Saint-Tropez cedex Tél. 0892 68 48 28 (0,35€/min.) Fax +33(0)4 94 55 98 59 www.ot-saint-tropez.com info@ot-saint-tropez.com

Directeur de la publication Claude Maniscalco c.maniscalco@ot-saint-tropez.com Comité de rédaction Carine Roux & D. Boin carine.sainttropez@gmail.com dboin@hotmail.com Régie Publicitaire VIP Media Pub vip.mediapub@hotmail.fr Photos des couvertures © Ministère de la Culture Médiathèque du Patrimoine/ Sam Lévin/dist.RMN © D.R. - Col. Bob Zagury

Conception graphique Benjamin Courcot www.courcot.net Crédit photos Jean-Louis Chaix - Ville de SaintTropez, Ministère de la culture Médiathèque du Patrimoine/Sam Lévin, Col. Bob Zagury, Douglas Kirkland - Celebrity Vault, Fondation Lartigue, Rolex - Carlo Borlenghi et Kurt Arrigo, Société Nautique de Saint-Tropez, archives municipales de la ville de Saint-Tropez, Angeli, Galerie Malborough Monaco, Musée de l’Annonciade Impression Riccobono, Le Muy

7


Hommage à Bardot

MAI

7/06/10

12:51

© Ministère de la culture Médiathèque du Patrimoine/Sam Lévin/dist.RMN

agenda2-qxp:Mise en page 1

Page 8

Paradis Porsche

La Patrouille de France et Breitling

A G E NDA

Sculpture de Botero

15 juin

22 au 25 mai

Bravade des Espagnols

Le Printemps des antiquaires

Elle commémore la victoire tropézienne du 15 juin 1637 contre vingt et une galères espagnoles qui ont attaqué le port. Spanish’s Bravade. It commemorates the victory of the tropezians on 15 June 1637 over 21 Spanish galleons attacking the harbour. En ville

Antique dealer’s spring Salle Jean Despas, place des Lices

Jusqu’au 25 mai

Exposition des sculptures monumentales de Patrice Racois

20 juin au 13 juillet

Exhibition of monumental sculptures by Patrice Racois En ville (place de la Garonne, place Grammont et quai Jean Jaurès)

Pour son 9ème Salon de Peintures et Sculptures, en plus des douze sociétaires, l’association a invité seize artistes n’ayant pour la plupart jamais exposé à Saint-Tropez. Fair of the painters and sculptors of Saint-Tropez Salle Jean Despas, place des Lices

27 au 30 mai

Les Voiles Latines à Saint-Tropez

26 juin au 5 juillet

Rassemblement de bateaux traditionnels du pourtour méditerranéen. Latin sails, regattas of traditional boats.

Trophée du Bailli de Suffren

29 mai

23 juin au 31 octobre

Parade Grand Tourisme

Exposition Brigitte Bardot

Exposition des plus beaux coupés et cabriolets de grand tourisme construits entre 1950 et 2010. Gran Turismo Parade, on the new harbour’s car park. Exhibition of the most beautiful coupé and convertible cars from 1950 to 2010. Parking du nouveau port

The Brigitte Bardot Exhibition Espace Rendez-Vous des Lices

JUIN Jusqu' au 21 juin

Exposition Rodin et la Couleur Le public connaît les sculptures de Rodin, un peu moins ses aquarelles et dessins réalisés à l’automne de sa vie. Le musée de l’Annonciade, “temple de la couleur”, vous les présente. Exhibition “Rodin and the Colour”, at the musée de l’Annonciade. Rodin’s aquarelles are not as famous as his sculptures and the museum decided to bring them to the light and exhibit the best colourful works of the sculptor which inspired many artists. Musée de l’Annonciade

04 au 06 juin

SERVEST 2010, Salon des Energies Renouvelables et des Véhicules Electriques de Saint-Tropez Sous le haut patronage de Jean-Louis BORLOO, ministre d'Etat, ministre de l'Ecologie, de l'Energie, du Développement Durable et de la Mer, la Ville de Saint-Tropez organise la 2ème édition du Salon des Energies Renouvelables et des Véhicules Electriques. SERVEST 2010, Saint-Tropez’s fair on renewable energy and electric vehicles under the patronage of Jean-Louis Borloo, the French minister for Ecology, Sustainable Development and the Sea, in charge of Green technologies and negotiations on Climate, the city of Saint-Tropez holds the 2nd edition of this fair one renewable energy and electric vehicles. Esplanade du nouveau port

11 au 19 juin

Giraglia Rolex Cup Mythique course au large, reliant Saint-Tropez à Gênes. Yacht race

8

Salon des Peintres et Sculpteurs de Saint-Tropez

Course-croisière Saint-Tropez / Malte Yacht race

26 juin au 31 octobre

Exposition de sculptures monumentales de Fernando Botero

Les nuits du château de la Moutte

Exhibition of monumental sculptures by Fernando Botero En ville

JUILLET 1er au 11 juillet

International Polo Cup Saint-Tropez Sur le site exceptionnel du Polo Club de Saint-Tropez-Haras de Gassin, les champions de polo viennent disputer l’un des tournois majeurs du calendrier international. La traditionnelle parade en fanfare sur le port, programmée cette année le 9 juillet, est toujours un grand spectacle. Once again the polo champions come to this major event of the international calendar at the Polo Club Saint-Tropez. The parade on the harbour will be held on 9 July, an amazing show that everyone will enjoy. Au domaine du Bourrian, Gassin

3 juillet au 18 octobre

Exposition Modigliani Modigliani Exhibition at the musée de l’Annonciade. Au musée de l’Annonciade

Fête Nationale du 14 juillet La cérémonie de commémoration aura lieu à partir de 10h45 au monument de la Libération. La soirée festive commencera à 21h avec l'ouverture du bal au môle Jean Réveille, suivi du feu d'artifice à 22h15. The commemoration ceremony will start at 10.45 at the liberation monument. The festivities will start at 9 with a ball at the mole Jean Reveille, followed by fireworks from 22.15.


agenda2-qxp:Mise en page 1

7/06/10

12:51

Page 9

20 juillet au 13 août

Festival musique, théâtre, danse : Les Nuits du château de la Moutte

11 au 16 octobre

Music Festival: The Nights of the chateau de la Moutte Au château de la Moutte

Festival du film australien et néo-zélandais. The Down Under Cinema Festival Cinéma La Renaissance, place des Lices

24 juillet

Festival du Cinéma des Antipodes

17 octobre

Soirée de l'Argentine

Saint-Tropez Classic

Argentina night at the Citadel A la Citadelle

15 au 16 octobre

Pro-Am Indian Summer Pan Deï Trophy

26 juillet

Foire de la Sainte-Anne Messe à 6h30 et à 9h à la chapelle Sainte-Anne, procession autour de l’édifice construit au XVIIème siècle. Marché artisanal sur la place des Lices. Saint Anne’s fair - Mass at 6.30 and 9 at Saint Anne’s chapel, then procession around the 17th century monument will be held. There will also be an arts and crafts market on the place des Lices. Chapelle Sainte-Anne, place des Lices

La 4ème édition des Drives de Saint-Tropez, est le rendez-vous des amateurs de golf. Organisé par PSO Production, en partenariat avec la ville de Saint-Tropez et en collaboration avec les ambassades de France et d’Inde. Pro-Am Indian Summer Pan Deï Trophy. The 4th edition of the Drives of Saint-Tropez is where golf enthusiasts should be. Organized by PSO production, in partnership with the city of Saint-Tropez and in collaboration with the French embassy in India and the Indian embassy in France.

22 au 25 octobre

31 juillet au 3 octobre

Exposition de sculptures de Rodin Exhibition of sculptures by Rodin Salle Jean Despas, place des Lices

31 juillet

Rodriguez Rendez-vous

Grande Braderie des Commerçants Chaque année, depuis 1992, le dernier week-end d’octobre est une vraie fête pour les chasseurs de bonnes affaires. Clearance Sale - Every year since 1992, the last weekend of October is a real treat for bargain hunters. En ville

NOVEMBRE

Exposition de yachts de luxe Yacht show

6 au 14 novembre

AOUT

8ème Festival de Piano 8th Piano Festival Salle Jean Despas

Festivités du 15 août

Show aérien des Patrouilles de France et Breitling Suivi d’un spectacle à la Citadelle et du traditionnel feu d’artifice. Air show with the French Air Patrol and Breitling followed by a show at the Citadel and of course, fireworks. A la Citadelle

6 au 7 novembre

Les Voiles d’Automne Madraco Cup Régates / Regattas

19 au 29 août

DECEMBRE

Open du Soleil

A partir 4 décembre

Polo Club de Saint-Tropez Au domaine du Bourrian, Gassin

Noël à Saint-Tropez Coup d’envoi d’un mois d’animations et de magie pour des fêtes de fin d’année inoubliables à Saint-Tropez Christmas in Saint-Tropez - This will be the launch of a month of festivities and magic that no one will forget. En ville

SEPTEMBRE 8 au 12 septembre

Polo Gold Cup Polo Club de Saint-Tropez Au domaine du Bourrian, Gassin

25 septembre au 3 octobre

10 au 12 Décembre La grande parade du Polo club

Les Voiles de Saint-Tropez Rassemblement des plus prestigieux voiliers de tradition et modernes. Parcours côtiers et défis organisés par la Société Nautique. A meeting for the most prstigious traditional and modern sailing boats from all over the world.

Les Mystères du XXIème siècle Depuis 10 ans, la ville de Saint-Tropez organise ce grand colloque fort apprécié du public autour d’un thème scientifique d’actualité. Mysteries of the 21st century - For the last ten years, the city of Saint-Tropez has organized this great conference around a topical scientific theme. Espace Rendez-vous des Lices

OCTOBRE 7 au 10 octobre

Dragon Saint-Tropez Régates / Regattas

9 et 10 octobre

Paradis Porsche Exposition sur le port et parade en ville. Porsche Paradise. An exhibition of collector cars on the harbour. Parade en ville

31 décembre

Fête du Nouvel An Feux d’artifices, musique, animations, la ville de Saint-Tropez concocte un programme original et ludique pour le passage à la nouvelle année. Fireworks, music, street animations etc. The city of Saint-Tropez is preparing an original and playful program to celebrate the New Year. En ville

9


cinema-qxp:Mise en page 1

7/06/10

13:00

Page 10

© D.R. Col. Bob Zagury

CINÉMA

Saint-Tropez ème et le 7 art 10


cinema-qxp:Mise en page 1

7/06/10

13:01

Page 11

Textes : Dominique Boin Remerciements : Michel Brussol, René Chateau, Cinémagence, Akouna production Photos : D.R., Col. Bob Zagury

Entre Saint-Tropez et le cinéma, l’histoire d’amour dure depuis plus d’une centaine d’années The love story between Saint-Tropez and the cinema has been going on for more than a hundred years.

A la fin du XIXème siècle déjà, les maîtres du cubisme et de l’impressionnisme tombent en mour pour le village de Saint-Tropez, escale de soleil habitée par cette lumière particulière que seul peut offrir le ciel de Méditerranée. D’évidence, ce lieu préservé, à la beauté sereine, va s’imposer très vite comme un cadre idéal pour accueillir les balbutiements du 7ème Art et les premiers tournages. Eclectique sur le fond et la forme, le patrimoine cinématographique tropézien préserve surtout la mémoire d’une société multi générationnelle qui n’a jamais pu oublier sa jeunesse, et l’exquise légèreté des années d’or et d’insouciance. Entre Saint-Tropez et le cinéma, l’histoire d’amour dure depuis plus d’une centaine d’années. C’est dire si le lien est fort. Visionnaire avant l’heure, c’est dans ce lieu que Vadim révéla Bardot, déesse boudeuse à l’élocution enfantine. Une BB qui reste, à travers l’histoire et pour l’éternité, le clone juvénile de Marilyn que nous enviera l’Amérique toute entière. Sur les sables du Club 55, une véritable légende vient d’éclore. En appui sur ses ailes, la série des fameux Gendarmes partira un peu plus tard à la conquête d’une planète qui va découvrir l’existence de la Cité du Bailli et surtout sa douceur de vivre. Le cinéma est bien né dans le sud.

From the end of the 19th century, masters of cubism and impressionism fall in love with the village of SaintTropez, a heaven of sun which offers this particular light that only the Mediterranean Sea can offer. The painters’ love for the village will draw attention of producers and directors and Saint-Tropez will become an ideal location to welcome the early stages of the film industry. The history of cinema in Saint-Tropez is very eclectic but also preserves the memory of several generations who could not forget their youth. The love story between Saint-Tropez and the cinema has been going on for more than a hundred years. The bond is very strong. Visionary before time, Roger Vadim revealed Brigitte Bardot to the world in this village. B.B. will forever remain in history as the French clone of Marilyn Monroe; and the whole America envy us for that. On the sand of Club 55, a true legend was born. From there, the “Le Gendarme” film series also make Saint-Tropez famous in the world. The Lumière brothers: birth “The arrival of a train in La Ciotat Station” is the first documentary shot by the Lumière brothers in 1895. They have invented an incredible way of filming motion pictures. It goes without saying that the public was immediately thrilled and a passion was born, especially when the early stages evolved into an almost real perfection. At the end of the 19th century, Paul Signac, a gifted sailor and event better painter, visited every shores and creeks of the Mediterranean Sea. He bought a lovely house in 11


cinema-qxp:Mise en page 1

7/06/10

13:01

Page 12


cinema-qxp:Mise en page 1

7/06/10

13:01

Page 13

Les frères Lumière La naissance L’entrée d’un train en gare de la Ciotat est le premier documentaire filmé par les Frères Lumière en 1895. Ces Lyonnais ont mis au point une incroyable invention qui permet de fixer sur la pellicule une action en mouvement. Il va sans dire que la présentation de ces images sautillantes va susciter une véritable passion auprès du public, d’autant que très rapidement la vision balbutiante va évoluer vers une perfection empreinte de réalisme.

Les frères Louis et Auguste Lumière

Sur le quai d’honneur déjà… des artistes En cette fin de XIXème siècle, passionné de voile, de mer et de ports qu’il a souvent peints, Paul Signac sillonne les rivages et les calanques de la Méditerranée à bord de son yacht L’Olympia. Propriétaires de résidences secondaires sur les terres tropéziennes, la plupart des artistes majeurs de l’époque feront chaque été une sorte de pèlerinage enchanté :

1920

La douceur de vivre En évoluant du muet au parlant, le cinéma gagne ses lettres de noblesse. Déjà stars, Charlie Chaplin, Buster Keaton et Fritz Lang qui tourne son Métropolis en 1927. Le 16 mai 1929 se déroule la première cérémonie des Oscars du cinéma américain. C’est déjà l’avant guerre, mais nul ne l’imagine encore. Saint-Tropez est encore un petit port animé, ignoré de la mode et du tourisme, mais aussi une sorte d’atelier de plein air qui inspire les artistes. Colette passe beaucoup de temps dans une maisonnette de la route des Salins, baptisée La Treille Muscate. L'été 1927, à l'automne de sa vie, elle entame la rédaction de La Naissance du jour qui paraîtra l'année suivante. Mistinguette, la reine du Casino de Paris et de l’opérette est là aussi. Mais elle affiche une nette préférence pour le bal de Chez Palmyre.

Matisse, Picabia, Bonnard, ou encore Charles Camoin qui passe une bonne partie de l’été dans sa propriété près de la Chapelle Sainte-Anne. Le rendez-vous des artistes en ville, c’est chez Frédérique, un petit bar situé sous l’Hôtel Sube, à l’emplacement de l’actuel Café de Paris.

Saint-Tropez where most of the major artists of that time would go on a pilgrimage every summer: Matisse, Picabia, Bonnard or Charles Camoin, who had a house near SainteAnne’s chapel. They would all meet in town, in a small bar under the hotel Sube, “Chez Frédérique”, where the Café de Paris now is, with an amazing view on the harbour, drinking anisette.

The 1920s: the gentle pleasures of life Before WW2, Saint-Tropez was still a lively harbour, ignored by fashion and tourism, but a true inspiration for artists. Colette spent a lot of time in a small house on the Salins road. In the summer 1927, while writing “Break of Day”, she has entered in the autumn of her life. Mistinguett, the queen of the Casino de Paris and operetta came very often as well. She had a strong preference for the ball at “Chez Palmyre”. It is the place which does not enjoy good reputation. By the side of a player piano, Angèle, the owner, organised the best parties where people danced galop, a very trendy dance from Hungary. The crowd is a mix of sailors, girls and bourgeois who wanted to mix with the riff-raff in a festive atmosphere in the place that lasted under the name of “Strand”, a trendy restaurant in Rue du Petit Bal.

13


cinema-qxp:Mise en page 1

7/06/10

13:01

Page 15

Maurin des Maures, d’André Hugon en 1931

Un endroit qui, à tort ou à raison, n’a pas très bonne réputation. Autour d’un piano mécanique, Angèle, la propriétaire, y organise mieux que personne des soirées où l’on danse le galop. Cette danse au tempo vif venue de Hongrie est alors fort à la mode. Marins en escale, filles et bourgeois venus s’encanailler dans une atmosphère festive composent la clientèle cosmopolite de ce lieu devenu le Strand, un restaurant en vogue, dans la bien nommée rue du Petit Bal. Quelques années plus tard, le comédien Gérard Philipe y aura ses habitudes, passant même derrière le comptoir, pour y jouer les barmans fantaisistes avec les étrangers de passage… Le Livre d’Or garde en mémoire l’entrée mémorable de trois monstres sacrés des Amériques venus en voisins de Monaco pour trinquer au Bourbon. Sans doute la seule escale tropézienne d’Errol Flynn (Robin des Bois), Clark Gable (Autant en emporte le vent) et Tyrone Power (Le Signe de Zorro)… C’est ici qu’il faut être. L’évidence n’échappe pas à Jean Marais, jeune premier du grand écran qui fait quelques discrètes infidélités à son cher Saint-Paul de Vence… Le week-end à Saint-Tropez n’est-il pas déjà synonyme d’exquises turbulences ?

Jean Marais

Les Temps modernes, de Charlie Chaplin en 1936

Colette

Errol Flynn

15


cinema-qxp:Mise en page 1

7/06/10

13:01

Page 16

1930

L’Ange bleu, avec Marlène Dietrich (1930). Premier film parlant du cinéma allemand Aloha, le chant des îles de Léon Mathot tourné à Pampelonne (1937)

Les débuts de la couleur En raison de l’application du Code Hays, qui prétend définir la morale au cinéma, la censure bat son plein aux Etats-Unis. Ce qui n’empêchera pas Marlène Dietrich de triompher dans L’Ange Bleu et King Kong de trébucher du sommet de l’Empire State Building. Neuf films en sept ans : les clés de l’univers du cinéma français sont détenues par quatre ou cinq grands réalisateurs. Trois d’entre eux vivent à Saint-Tropez : Julien Duvivier, René Clair et Yves Mirande.

1930. La Servante, de Jean Choux 1931. Maurins des Maures, d’André Hugon 1932. L’Illustre Maurin, d’André Hugon 1933. Le Petit Roi, de Pierre Colombier 1934. Rose, de Raymond Rouleau 1937. Balthazar, de Pierre Colombier 1937. Aloha, le chant des Iles, de Léon Mathot 1938. Firmin, le muet de Saint-Pataclet, de Jacques Séverac

The comedian Gérard Philipe was a regular, even sometimes behind the bar … The visitors’ book is a testimony of the people who came, such as the prestigious neighbours, visiting from Monaco to enjoy Bourbon: Errol Flynn, Clark Gable and Tyrone Power. It is the place to be, and Jean Marais, a young actor, left Saint-Paul de Vence for Saint-Tropez quite a few times. The weekend in Saint-Tropez is already something else!

The 1930s : introduction of “natural color” films There were nine movies shot in seven years. There were four or five major directors in the 1930’s. Three of them lived in Saint-Tropez: Julien Duvivier, René Clair and Yves Mirande.

16

King Kong, de Merian C. Cooper et Ernest B. Schoedsack (1933) Balthazar, de Pierre Colombier (1937)


cinema-qxp:Mise en page 1

7/06/10

13:01

Page 17

1940

Le cinéma sous l’Occupation Quelques chefs d’œuvre vont voir le jour outre-atlantique : Le Dictateur de Chaplin, Casablanca de Michael Curtiz ou Citizen Kane d’Orson Welles (qui réalisera plus tard l’unique film sur les Bravades de Saint-Tropez). La sortie du Corbeau d’Henri Georges Clouzot est un exploit français dans le contexte de l’Occupation. Pour son premier festival du film, en mai 1946, Cannes consacre Rita Hayworth pour sa performance dans Gilda. Sur le port de Saint-Tropez, la Kommandantur a réquisitionné l’immeuble de Fitzgerald. Pour célébrer cette fin de guerre, le cinéma ose s’offrir un Festival. Cannes 1946 invite sur le podium René Clément qui remporte le Prix International du Jury pour sa Bataille du rail, un documentaire inspiré par la Résistance. Michèle Morgan, Tropézienne d’adoption, décroche un prix d’interprétation pour la Symphonie Pastorale (Jean Delannoy). Au générique de Passage to Marseille, tourné en 1944, l’actrice pourra se vanter d’être la seule française à avoir partagé l’affiche avec Humphrey Bogart…1944, l’année même où le Général Patch et ses troupes libèrent la Provence.

1946 : Michèle Morgan, prix d'interprétation féminine dans La Symphonie Pastorale

The 1940s : cinema and military occupation It was also the golden age of American cinema. On the harbour of Saint-Tropez, the Kommandantur requisitioned the Fitzgerald building. Despite the troubled times, a cinema festival is organised in Cannes. René Clément is invited on the podium during the 1946 Cannes Film Festival for the documentary “Battle of the rails” (Prix International du Jury) inspired by French Resistance. Michèle Morgan, future inhabitant of Ramatuelle, is awarded best actress (“La Symphonie Pastorale”). In the final credits of “Passage to Marseille”, shot in 1944, she was the only French actress who played with Humphrey Bogart … 1944 is also the year General Patch and his troops landed in Provence.

1941. Le Soleil a toujours raison, de Pierre Billon 1942. La Chèvre d’or, de René Barberis 1943. Les Gueux au paradis, de René Le Hénaff

17


cinema-qxp:Mise en page 1

7/06/10

13:01

Page 18

1950

Saint-Tropez-des-Prés Les français tombent amoureux de Caroline Chérie. Ils pleureront pour Jeux Interdits. Simone Signoret est au sommet de sa beauté dans Casque d’Or et Marilyn Monroe s’offre Sept Ans de réflexion. En 1959, le film Les Quatre Cents coups de Truffaut inaugure la Nouvelle Vague. Sur le podium des Oscars américains, il y a Simone Signoret pour Les Chemins de la haute ville et Ben-Hur qui emporte sur son char pas moins de onze statuettes. Déjà rien que du beau monde sous le soleil tropézien : Paul Paviot fait débuter le jeune Michel Piccoli, tandis que le réalisateur américain Jeffrey Heyden tourne dans les vignobles avec Michèle Morgan, Mel Ferrer et même sa femme, une certaine Audrey Hepburn, attendue à Paris pour le tournage de Drôle de frimousse. Les premiers rôles feront le nid de solides carrières au panthéon du cinéma hexagonal. Molinaro a du flair lorsqu’il choisit la très belle Pascale Petit, vue dans le dernier Marcel Carné, ou Micheline Presle qui est une valeur sûre depuis son apparition dans Le Diable au Corps où elle donne la réplique à Gérard Philipe. Dans la baie de Pampelonne, le petit cabanon familial de Geneviève de Colmont fait aussi à l’occasion, table d’hôtes, pour les promeneurs. En ce mois de mai 1955, ses pensionnaires sont les acteurs d’une équipe de tournage emmenée par Roger Vadim. Le scénario de Et Dieu… créa la femme est désarmant de simplicité : entre mari et amants, une jeune orpheline sème la pagaille à Saint-Tropez. Le tournage se partage entre la plage, le quartier de la Ponche et les studios niçois de la Victorine. Curieusement, bien que ce film propulse Bardot et Trintignant au rang de stars internationales, il reçoit un

The 1950s The best are all under the sun of Saint-Tropez: Paul Paviot gave the young Michel Piccoli his chance, and the American director Jeffrey Heyden shot a movie in the vineyards. Playing for him are Michèle Morgan, Mel Ferrer and his wife Audrey Hepburn, who is awaited in Paris to start shooting “Funny Face”. They will all go on to become French movie stars. Edouard Molinaro had a good intuition when he chose Pascale Petit, seen in Marcel Carné’s last movie (“Les Tricheurs” in 1958), or Micheline Presle who played with Gérard Philipe. On Pampelonne Bay, Geneviève de Colmont’s family cottage also served food for the strollers on the beach. In May 1955, her customers are Roger Vadim’s team, shooting a movie. The scenario was very simple: a young orphan is driving men 18

Et Dieu… créa la femme, de Roger Vadim en 1955

accueil mitigé en France. L’érotisme et la légèreté affichée de l’histoire bousculent avec insolence les codes de la société bien-pensante. Vadim déchaîne des flots de passion, d’indignation, d’idolâtrie ou de haine… Le film battra outre-Atlantique, des records de recettes. Symbole déifié de l’émancipation des femmes, beauté impudique, l’actrice sera l’un des moteurs de la révolution des mœurs à l’origine de la nouvelle vague existentialiste. Un sex-symbol est né. Et aussi une belle histoire d’amour avec Saint-Tropez, où elle achète La Madrague, une jolie maison pieds dans l’eau, dans la baie des Canoubiers. Elle apportera dans ses bagages une certaine idée de la fête et de l’extravagance qui contribuera à forger une partie de la légende tropézienne.

crazy in Saint-Tropez. The movie was shot between the beach, la Ponche and the studios in Nice. Brigitte Bardot and Jean-Louis Trintignant became international stars after the movie, but in France the critics do not like the movie. “And God… created Woman” went against the codes of the moral majority, but it left no one unmoved. In the US, the country is fascinated by Brigitte Bardot phenomenon, a symbol of women emancipation. As a shameless beauty, she was at the origin of the French existentialist New Wave. A sex symbol was born, and also a love story with Saint-Tropez. She bought the Madrague, a house on the beach in the Canoubiers Bay. She brought a new way of partying and eccentricity to the village and gave it a well-established reputation.


cinema-qxp:Mise en page 1

7/06/10

13:01

Scènes du film de Et Dieu… créa la femme En haut, Brigitte Bardot et Christian Marquand En bas, B.B. avec Jean-Louis Trintignant

Page 19

1953. Saint-Tropez, devoir de vacances, de Paul Paviot 1953. Les Corsaires du Bois de Boulogne, de Norbert Carbonneaux 1955. Et Dieu… créa la femme, de Roger Vadim 1957. Les Vendanges, de Jeffrey Heyden 1959. Une Fille pour l’été, d’Edouard Molinaro

19


cinema-qxp:Mise en page 1

7/06/10

13:01

Page 21

1960

Les années de Funès

Scènes des Gendarmes de Saint-Tropez, à la chapelle Sainte-Anne et devant chez Vachon

La Nouvelle Vague, courant d’avant-garde, s’installe et va bousculer la façon de penser et les fondations de la société. La Grande vadrouille est en tête du box office. Godard met en scène La Chinoise qui annonce les prémices de la révolution sociale, mais c’est La Mélodie du bonheur qui est le film de l’année 1965. A l’affiche Cléopâtre avec Elisabeth Taylor (son dépassement de budget vertigineux faillit mettre la Fox au bord de la faillite). Suivi de près par le cultissime Easy Rider et le OO7 contre Dr No, premier numéro de la saga des James Bond. On est en 1968. Pour cause de “révolution”, le Festival de Cannes est interrompu.

Incontestablement, la décade est marquée par les aventures des Gendarmes de Saint-Tropez. Distribuée dans le monde entier et quasiment dans toutes les langues, la série convie la planète devant la fameuse gendarmerie qui reste l’un des bâtiments les plus photographiés du golfe. En 1968 sur la plage de Tahiti, se tourne La Chamade, d’après un roman de Françoise Sagan. Un univers trouble dans lequel évolue avec grâce Catherine Deneuve, la star des Parapluies de Cherbourg. Dans une villa de Ramatuelle cernée par des photographes se joue La Piscine, un huis clos ambigu. Pour cette comédie dramatique, Romy Schneider retrouve Jane Birkin, Maurice Ronet, et Alain Delon.

La série des Gendarmes : de 1964 à 1982 1964. Le Gendarme de Saint-Tropez Avec plus de six millions d’entrées, le film fédère une France qui vient en famille suivre les aventures du gendarme Cruchot. 1965. Le Gendarme à New-York 1968. Le gendarme se marie 1970. Le Gendarme en balade 1979. Le Gendarme et les extra terrestres 1982. Le Gendarme et les gendarmettes 1960. Saint-Tropez blues, de Marcel Moussy 1967. Le Grand dadais, de Pierre Granier Deferre 1967. La Collectionneuse, d’Eric Rohmer 1968. La Femme infidèle, de Claude Chabrol 1968. La Chamade, d’Alain Cavalier 1968. La Piscine, de Jacques Deray

The 1960s: de Funès’ years The adventures of “The Gendarmes of Saint-Tropez” left their mark on the decade. Distributed almost around the world in many languages, it made the Gendarmerie building the most photographed monument in the area to this day. In 1968, “Apollo VIII” was the first spaceship carrying humans outside of the Earth’s orbit. On Earth, more precisely on Tahiti beach, a film was shot adapted from a Françoise Sagan’s novel: “La Chamade”. A troubled atmosphere, in which Catherine Deneuve gracefully played. In Ramatuelle, a party was held in a villa behind closed doors surrounded by photographers. For the movie “The Swimming Pool”, Romy Schneider played along Jane Birkin, Maurice Ronet and Alain Delon. A strange remake of a movie both male actors played in: “Purple Noon” (1960) in which Delon already killed Ronet.

1964: the year of “the Gendarme” De Funès was not yet famous when he started the movie. He will become one of the most popular and funniest actors in French cinema. More than six million people watched the adventures of the gendarme Cruchot. 21


cinema-qxp:Mise en page 1

7/06/10

13:01

Page 22

La Piscine, de Jacques Deray (1969)  Saint-Tropez Blues,  comĂŠdie musicale de Marcel Moussy (1960) La Chamade, avec Catherine Deneuve  Ă  Tahiti (1968)

22


cinema-qxp:Mise en page 1

7/06/10

13:01

Page 23

1970

Love and peace Woodstock devient l’emblème de la contestation d’une jeunesse éprise de liberté. Hollywood nous livre quelques épopées et films de sciencefiction qui deviendront des succès mondiaux : Le Parrain de Coppola, La Guerre des étoiles de George Lucas, Les Dents de la mer de Spielberg et Alien de Ridley Scott. En 1976, la cérémonie des César récompense à trois reprises (meilleur film, meilleur acteur pour la performance de Philippe Noiret et meilleure musique) Le Vieux Fusil de Robert Enrico, qui s’impose désormais comme un grand classique du cinéma français. Les Pink Floyd en concert au Moulin Blanc, le mariage de Mick Jagger ou encore le tournage de La Cage aux folles… La décade soixante-dix a richement étoffé les livres d’or de la cité du Bailli. De mémoire de tropézien, nul n’avait connu telle effervescence sur la place des Lices. Le maire Marius Astezan doit affronter la meute de photographes venus par centaines de l’Europe entière pour immortaliser le mariage du siècle en mai 1971 : Mick Jagger, le sulfureux Rolling Stone épouse Bianca Perez Morena de Macías, une sublime nicaraguayenne,

Pour le premier opus de La Cage aux folles, mettant en scène deux homosexuels propriétaires d’un club à Saint-Tropez, Edouard Molinaro s’appuie sur les lieux et la population du village. Sans même oublier Madame Brun, l’épicière truculente qui reçut le monde entier dans sa minuscule boutique de la rue de la Citadelle… La nuit s’empare du phénomène et invente le spectacle de transformistes sans lequel aucune grande fête n’est digne de ce nom. Paris, Barcelone et Ibiza sont reléguées en fond de classe. Au sommet de la déferlente disco, Saint-Tropez règne en maître sur la nuit et toute la jeunesse européenne vient passer ses week-end aux Caves du Roy, au Bal et au Papagayo.

The 1970's : love and peace

Claudia Cardinale entourée de Jean-Paul Belmondo et Michel Constantin à l’Escalet sur le tournage de La Scoumoune

à l’Hôtel de Ville de Saint-Tropez. Parmi les invités attendus pour le dîner à la Brasserie des Arts : Vadim, Alain Delon, Eric Clapton, David Bowie, et même les Beatles qui ont fait le déplacement. Au Gorille ou à l’hôtel Byblos, on croise la fine fleur du cinéma mondial : Sam Spiegel, le producteur de Lawrence D’Arabie et du Pont de la rivière Kwai, Helmut Berger et Roman Polanski, Elsa Martinelli, Claudia Cardinale en tournage sur les plages de l’Escalet pour La Scoumoune avec Bebel et Michel Constantin. Clap de fin pour Bardot, qui en 1973, décide d’interrompre sa carrière d’actrice après Colinot trousse chemise, une comédie de Nina Companeez. A quarante ans, elle fait le choix de défendre la cause des animaux.

Pink Floyd in concert at the Moulin Blanc, Mick Jagger's wedding or the shooting of « La Cages aux folles », … The 1970 visitors' book of the city did not have enough pages for everyone... No one had ever seen such a crowd on the place des Lices. The Mayor and the Cepoun Marius Astezan had to face the crowd of photographers who came to cover Mick Jagger's wedding with Bianca Mora. The wedding was held in the city hall, but was 3 hours delayed. The guests invited for dinner at the Brasserie des Arts included Roger Vadim, Alain Delon, Eric Clapton, David Bowie and even the Beatles. At Le Gorille or the Hotel Byblos, one can spot the elite of world entertainment industry: Sam Spiegel – producer of “Lawrence of Arabia” and “The Bridge on the River Kwai” - or Helmut Berger and Roman Polanski, Elisa Martinelli, Claudia Cardinale … 1971. Le Viager, de Pierre Tchernia 1972. La Scoumoune, de José Giovani 1974. Les Innocents aux mains sales, de Claude Chabrol 1976. Bilitis, de David Hamilton 1977. Un Moment d’égarement, de Claude Berri 1978. La Cage aux folles, d’Edouard Molinaro

23


cinema-qxp:Mise en page 1

7/06/10

13:01

Page 24

1980

Paillettes et disco Ce sont les années d’Apocalyse now, du Dernier métro, de Shining et des Blues Brothers. Le César du meilleur film est attribué à Roman Polanski pour Tess. A Cannes, c’est Kurosawa qui remporte la Palme d’Or avec Kagemusha, l’ombre du guerrier.

Cette décade fait la fête avec les monstres sacrés de Hollywood. En smoking et robe du soir, Roger Moore et Ursula Andress sont les parrain et marraine du Régine’s qui a pris ses quartiers d’été au Papagayo. Il y aura une terrible bousculade pour apercevoir la première James bond-girl de l’histoire, celle qui a marqué les esprits et l’époque juste en sortant de l’eau dans un bikini blanc. Sylvester Stallone, Robert de Niro et Jack Nicholson prennent pension aux Caves du Roy et à la Voile Rouge. Ces grosses pointures des majors américaines découvrent avec intérêt l’insouciance d’un été sur les rivages de la vieille Europe… Sergio Leone, imperator du peplum et du western, préfère jeter l’ancre juste en face du bar de l’Escale… Des vacances de courte durée car il doit rentrer pour attaquer Il était une fois l’Amérique, dernier opus de sa trilogie. Franck Sinatra passe son unique soirée tropézienne au Club du Pigeonnier, chez Sophie. Une infidélité à son amie Grace de Monaco qui l’invite chaque année sur le Rocher. Sur la place des Lices, le cinéma La Renaissance joue dans la cour des grands. Il propose, en avant-première nationale, le film Alien II avec Sigourney Weaver. Cette suite du chef-d’œuvre de Ridley Scott est réalisée par James Cameron, auteur chevronné de films d’actions à grand spectacle. 1984 est L’Année des méduses ; le film sera entièrement tourné à Saint-Tropez avec des figurants tropéziens, et à Ramatuelle, sur la plage de Tahiti et dans la propriété des Malortigue, route des Plages. Face à la caméra de Christopher Franck, Caroline Cellier décrochera le César du meilleur second rôle féminin tandis que Valérie Kaprisky s’installe en bonne place dans l’imaginaire masculin pour un cultissime strip-tease offert à Bernard Giraudeau.

1980 - Le Coup de parapluie, de Gérard Oury 1980 - Premiers désirs, de David Hamilton 1982 - Mon Curé chez les nudistes, de Robert Thomas 1982 - Les Sous-doués en vacances, de Claude Zidi 1983 - Les Branchés à Saint-Tropez, de Max Pecas 1984 - L’Année des méduses, de Christopher Franck 1985 - Le Facteur de Saint-Tropez, de Gérard Balducci

24

L’Année des méduses avec Bernard Giraudeau et Valérie Kaprisky 

It is also the end clap for Brigitte Bardot who decided to stop her career after one last movie. At the height of her beauty, she was only 40 and decided to set up her foundation to protect animals. For the first opus of “La Cage aux folles” - the story of two gay club owners in Saint-Tropez – Edouard Molinaro draws inspiration from the village and its inhabitants. Without forgetting Madame Brun, the grocery shop owner whose tiny shop on the Rue de la Citadelle had seen the whole word. Surfing on the wave, nightlife draws inspiration from the movie and drag queen shows were introduced, without which a party is not a party. Paris, Barcelona and Ibiza are not the only hotspots anymore. At the height of the disco era, Saint-Tropez was the unchallenged palce to be in terms of nightlife, and all of Europe's youth came to party at the Caves du Roy, Bal and Papagayo.

1980: glitter and disco The 1980’s were the decade of the Hollywood superstars. They all came to Saint-Tropez, with paparazzi and fans in their wake. Wearing a tuxedo and an evening dress, Roger


cinema-qxp:Mise en page 1

7/06/10

13:01

Page 25

 Lucie Aubrac avec Daniel Auteuil et Carole Bouquet La vieille qui marchait dans la mer avec Michel Serrault et Jeanne Moreau 

1990

À contre-courant

En France, c’est le triomphe de Nikita. Bertrand Blier raffle cinq César avec Trop belle pour toi, L’Oscar est attribué à Kevin Costner pour Danse avec les loups. On vibre avec autant d’intérêt pour Ghost avec la burlesque Whoopi Goldberg que pour Robert de Niro dans Les Affranchis. Les années 1990 sont marquées au cinéma par une production mondiale restreignant de plus en plus la production indépendante et la liberté créative. C’est sans doute l’échéance de l’an 2000 qui favorise l’émergence du film à grand spectacle, comme Armageddon, Patriot et autre Independance Day… axés sur la fin du monde et l’héroïsme patriotique qui sauvera l’humanité. La France semble à contre-courant. Elle affiche un foisonnement de jeunes réalisateurs et des scenarii tout en subtilité, qui s’inspirent des tourments et des bonheurs de la société. Sur la place des Lices, Josée Dayan s’applique à cadrer Plein fer, avec Serge Reggiani et Bernadette Lafont. Toute l’équipe du film de Laurent Heynemann notamment, Jeanne Moreau et Michel Serrault, rentre de Guadeloupe pour investir le château Volterra, sur la baie de Bonne Terrasse à Ramatuelle. C’est l’un des décors principaux de La vieille qui marchait dans la mer, d’après un roman de Frédéric Dard. On tourne Lucie Aubrac dans la banlieue lyonnaise. Mais quelques scènes de bord de mer seront une belle occasion pour Carole Bouquet et Daniel Auteuil de flâner sur les sables de l’Escalet. Ils sont réunis pour ce film de Claude Berri qui relate la véritable histoire d’une résistante proche de Jean Moulin.

Moore and Ursula Andress were Régine's patrons as she took her summer quarters at the Papagayo. People went crazy just to catch a glance of the first ever James Bond girl, the one everyone remembers coming out of the water in her white bikini. Sylvester Stallone, Robert de Niro and Jack Nicholson fell in love with Les Caves du Roy and the Voile Rouge.

1990 - Plein fer, de Josée Dayan 1991 - La vieille qui marchait dans la mer, de Laurent Heynemann 1997 - Lucie Aubrac, de Claude Berri

The 1990s: against the trend The superstars discovered the joys of a summer on the shores of Old Europe… Sergio Leone, the peplum and western movie imperator preferred putting down roots in front of the Bar de l’Escale… the holidays were short as he needed to go back to start shooting “Once upon a Time in America”, last opus of his trilogy. Franck Sinatra spent his only night in SaintTropez at the Pigeonnier. Grace Kelly, Princess of Monaco, would forgive him for being unfaithful to Monaco for a night. On the place des Lices, the Renaissance theatre also had its share of fame when it previewed “Alien II” with Sigourney Weaver, directed by James Cameron, as a sequence to Ridley Scott’s movie. In France, it is “The Year of Jellyfish”, a film entirely shot in Saint-Tropez, with local people on Tahiti beach. Acting for Christopher Franck, Caroline Cellier got a César (French national film award) for best supporting actress, whereas Valérie Kaprisky reached the nirvana of male imagination by offering Bernard Giraudeau a strip-tease that has now become cult.

25


MARIE-AGNÈS GILLOT, DANSEUSE ÉTOILE DE L’OPÉRA NATIONAL DE PARIS

www.repetto.com


cinema-qxp:Mise en page 1

7/06/10

13:01

Page 27

End of the 20th century

2000

Nostalgie et comédie Le courant majeur pourrait bien être celui de la nostalgie avec un foisonnement de remakes et de sagas. On est émus par le retour des éternels héros de notre enfance : Rambo, Indiana Jones, Conan, Terminator et autres Tortue ninja… Parmi les trente plus gros succès de la décennie, seuls deux ou trois sont des histoires vraiment novatrices. Les scénaristes auront-ils le courage et le talent pour inventer de nouveaux univers ? Dans le golfe de Saint-Tropez, c’est sur la plage des Jumeaux que cela se passe. Dans une ambiance de légèreté et de bonne humeur, se tourne le numéro deux de La Vérité si je mens réalisé par Thomas Gilou avec une équipe de joyeux drilles : José Garcia, Bruno Solo, Gad Elmaleh et Richard Anconina. Un humour bon enfant, à la française, destiné à cimenter la cohésion familiale et à booster la vente d’esquimaux. Plus d’un million et demi de spectateurs vont adhérer à cette saga du Sentier. L’accueil du public sera plutôt mitigé pour Les Portes de la gloire, la comédie de Christian Merret Palmair. Tourné entre Grimaud et Saint-Tropez, le film et surtout ses acteurs, emmenés par Benoît Poelvoorde, aura eu le mérite de mettre une sympathique animation dans les rues et les bars du village. Aux côtés de Karin Viard et Vincent Elbaz, Poelvoorde fêtera en 2008 ses retrouvailles avec le port le plus célèbre du monde, en tête d’affiche des Randonneurs II, une comédie franco-belge réalisée par Philippe Harel. Les critiques sont loin d’être enthousiastes. Mais l’on retiendra quoi qu’il en soit la beauté et les lumières somptueuses de la presqu’île de Saint-Tropez, un atout irrésistible pour les caméras et les réalisateurs du monde entier.

The 1990’s were marked by blockbuster movies reducing ever more the independent production of movies and creative liberty of artists. As 2000 was getting closer, we witnessed the production of movies based on the end of the world and patriotic heroism to save the world: “Armageddon”, “Patriot”, “Independence Day”, etc. France seemed to be going counter current as many young gifted directors or authors emerged around at the same time. On the place des Lices, Josée Dayan was busy directing “Plein Fer” with Serge Reggiani and Bernadette Lafont. Laurent Heynemann’s team came back from Guadeloupe to finish shooting “La Vieille qui marchait dans la mer” in Bonne Terrasse (Ramatuelle). “ Lucie Aubrac”, a film directed by Claude Berry, is the true story of a woman in the French Resistance. Although most of the movie was filmed near Lyon, the beach scenes were shot in Saint-Tropez, at the Escalet beach. In the years after the new millennium, nostalgia kicked in and we witnessed a lot of remake or sequels of movies such as “Rambo”, “Indiana Jones”, “The Terminator”, etc. 2001. La Vérité si je mens II, de Thomas Gilou 2001. Les Portes de la gloire, de Christian Merret-Palmair 2002. Blanche, de Bernie Bonvoisin 2002. A ton image, d’Aruna Villiers 2005. Hors de prix, de Pierre Salvadori 2006. UV, de Gilles Paquet-Brenner 2007. Les Randonneurs à Saint-Tropez, de Philippe Harel

Amongst the 30 most successful movies of the decade, only two or three were original stories. Will the scriptwriters have the will and talent to invent new universes? In Saint-Tropez Bay, the plage des Jumeaux was the place used for several movies. “La Vérité si je mens II” was shot on the beach and was a huge success at the French box office. The movie “Les Portes de la gloire” was not as successful as the latter mentioned movie. Shot between Grimaud and Saint-Tropez, the movie and its cast, especially Benoit Poelvoorde, gave both villages a huge animation. Along Karine Viard and Vincent Elbaz, Poelvoorde came back to Saint-Tropez to shoot “Les Randonneurs II”, directed by Philippe Harel. The critics did not like the movie, but it was hard to go against Daniel Day Lewis in “There will be blood”. One thing that everyone will remember is the beauty and the sumptuous light of the Saint-Tropez peninsula, which attracts directors from worldwide.

Sous le Soleil : 10 ans au zénith

“Sous le Soleil”: ten years at the zenith

Marathon Production s’est installé pendant plus d’une dizaine d’années dans la presqu’île pour tourner les épisodes de Sous le Soleil. Le programme connaîtra un succès exceptionnel avec 480 épisodes, diffusés entre 1995 et 2008. Rebaptisée Saint-Tropez à l'international, la série, exportée dans une centaine de pays est l’un des programmes français les plus diffusés sur la planète.

Marathon Production was set up in the Peninsula for more than ten years to shoot the episodes of the soap opera “Sous le Soleil”. It has been a huge success across the globe with its 480 episodes, broadcast between 1995 and 2008. The show was renamed “Saint-Tropez” worldwide and broadcast in about a hundred countries. It was one of the most exported French programs.

Silence on tourne : un sérieux projet pour 2011

Quiet on the set : a real project for 2011

Baptisé Saint-Tropez, le prochain long métrage de Lisa Azuelos devrait démarrer en septembre 2011. La fille de Marie Laforêt, réalisatrice de cinéma et écrivain française, est principalement connue pour 15 août dont elle écrit le scénario, pour Comme t'y es belle ! qu'elle réalise en 2006 et pour LOL avec Sophie Marceau. Budget prévisionnel de cette fresque intimiste : 15 millions d'euros.

“Saint-Tropez” the next full-length film of Lisa Azuelos will start shooting in September 2011. Marie Laforêt’s daughter who is a French director and writer is mainly known for having written the scenario and shot the movie “15 août”, as well as for “Comme t’y es belle!” shot in 2006 and for “LOL” (2008) with Sophie Marceau. Projected budget: 15 million euros. 27


cinema-qxp:Mise en page 1

7/06/10

13:01

Page 28

Rencontre avec…

Michel Brussol Directeur de la Commission du film du Var Interview : Carine Roux

Créée en 1991 par Dana et Bernard Théveneau à Entrecasteaux, première structure de ce type en France, la Commission du Film du Var est devenue l’interlocuteur privilégié des professionnels de l’industrie cinématographique et audiovisuelle. La Commission du Film du Var a choisi d’ouvrir une antenne à Saint-Tropez… Saint-Tropez nous paraissait l’endroit le plus emblématique et le plus stratégique pour exporter et valoriser sur le plan cinématographique la ville de Saint-Tropez et, plus généralement le département du Var à l’étranger, dans le but notamment de développer une économie hors saison. Nous effectuons un travail de fond toute l’année entre nos deux antennes varoises, Saint-Tropez et Brignoles, il faut savoir qu’une production se prépare le plus souvent une année à l’avance. La ville de Saint-Tropez a été immortalisée au cinéma. Pourquoi attire t-elle, selon vous, autant les professionnels ? Du fait de la qualité de son environnement, de la préservation du site et du patrimoine, de la qualité de la lumière, la ville offre une grande palette de décors (naturels, urbains et maritimes) dans un même lieu très concentré. De plus, Saint-Tropez possède des hébergements et des infrastructures de qualité. Quels sont les projets concrets de tournage pour 2010 ? Sans dévoiler trop de secrets, je peux vous dire que j’ai été contacté par une production internationale qui travaille beaucoup avec les Etats-Unis pour un projet de long métrage (baptisé Monte-Carlo) avec Nicole Kidman, qui se tournerait en partie au Polo Club de Saint-Tropez cette année. Avez-vous enregistré une baisse sensible des productions dans le département et plus généralement dans la région PACA, depuis les débuts de la crise ? D’après notre bilan financier de 2009, les retombées économiques pour le département du Var, en terme de tournages et de prises de vue sont loin d’être négligeables.

28

Soutenue par le Conseil Général du Var, la Chambre de Commerce et d'Industrie du Var, le Conseil Régional Provence Alpes Côte d'Azur, la ville de Saint-Tropez et les partenaires du Guide de Production, elle a pour mission de faciliter le travail des producteurs et de leur équipe de tournage, mais aussi de promouvoir le département au niveau national et international. Cela dans le but notamment de générer des retombées économiques et médiatiques non négligeables pour le département. Michel Brussol, directeur de la structure, est à la tête du bureau tropézien depuis 1996.

Nous enregistrons 3.916.118 € de retombées économiques pour le département dans sa globalité, dont 540.290 € pour le golfe de Saint-Tropez. Les chiffres du CNC (Centre National du Cinéma) pour 2009 montrent une relative bonne santé de la production cinématographique française et une certaine capacité à résister à la crise économique en publiant les bons chiffres suivants : 230 films agréés en 2009 et 1,1 milliard d’euros investis. Comment la Commission du Film du Var incite-t-elle les productions étrangères à venir tourner dans notre département ? Nous communiquons beaucoup dans des guides de production. Les américains, les japonais et les européens sont intéressés par les services que nous leur offrons : les informations sur les sites de tournage, les conseils logistiques, la liaison avec les autorités locales, etc…, mais ils sont surtout séduits par les avantages économiques que nous leur proposons. Des mesures gouvernementales ont été prises récemment pour que la France soit à nouveau compétitive sur le plan international, notamment sur le plan fiscal.


cinema-qxp:Mise en page 1

7/06/10

13:01

Page 29

The Var Film Commission was created in 1991 by Dana and Bernard Thevenau in Entrecasteaux. It is the 1st structure of this type in France and has become the favourite interlocutor of professionals in the cinema industry. With the support of the General Council of the Var, the Chamber of Commerce and Industry of the Var, the Regional Council and the City of Saint-Tropez and the partners of the Production Guide, its mission consists in facilitate the work of movie directors and their teams, and also to promote the département in France and abroad. The goal is to generate revenues and media coverage for the region.

Michel Brussol

director of the structure, is at the head of the Saint-Tropez office since 1996 Why did the Film Commission open an office in Saint-Tropez? To us, Saint-Tropez is the most emblematic and strategic place to export and increase the prestige of the city on a cinematographic level. The goal is to do so not only for the city but also for the region so as to develop an economy outside of the summer season. We thoroughly work all year round between our two offices in the Var - Saint-Tropez and Brignoles – as a film production requires to work on it at least a year in advance. Saint-Tropez has been seen many times on screen, why does it attract professionals in such a way? It is because of the quality of its environment, also because the site and its heritage are very well protected, the light is amazing, etc. the city offers a palette of decors: urban, natural and maritime. All of this in one spot within a few kilometres. Also Saint-Tropez offers great accommodation and infrastructures to professionals. No drawback ? During the season, big productions cannot shoot in town as it is saturated and the prices are at their advantage. But this is also linked to the fact that Saint-Tropez offers a great logistical quality in terms of accommodation. What are the projects for 2010? I cannot divulge too much, but I have been contacted by an international production working a lot with the US for a film project (called Monte Carlo) with Nicole Kidman and parts of it would be shot at the Polo Club. Have you felt the effect of the crisis on cinema productions in the region? According to our financial report of 2009, the revenues generated by shootings and filming are far from being bad. The total income was of €3,916,118.00 for the Var, of which €540,290.00 for SaintTropez Bay. How do you attract foreign productions? We communicate a lot in production guides. Americans, Japanese and Europeans are interested in the services we offer: information on shooting spots, advice on logistics, liaison with local authorities… They are also very interested in the economic advantages that we offer. Measures taken by the French Parliament have helped the sector to be more competitive on a n international scale, notably in terms of fiscality. Film France, a representative of technical industries, have convinced the French parliament to vote a law allowing a 20% tax credit on eligible spending (contracts with the authors, interpreters, salaries of the technicians, etc).

6, RUE FRANÇOIS SIBILLI SAINT-TROPEZ

29


cinema-qxp:Mise en page 1

7/06/10

13:01

Page 30

EXPO

Textes : Carine Roux Photos : Akouna Production © Ministère de la Culture - Médiathèque du Patrimoine/Sam Lévin/dist.RMN © D.R Col. Bob Zagury © Douglas Kirkland, Celebrity Vault

Avec cet hommage à

Brigitte Bardot ,

Du 23 juin au 31 octobre prochain, l’actrice française la plus célèbre au monde sera le centre de tous les regards à l’occasion d’une exposition qui lui est entièrement dédiée à l’Espace Rendez-Vous des Lices. La ville de Saint-Tropez et l’Office de Tourisme, en collaboration avec Akouna Production, lui rendent hommage dans l’enceinte même de sa ville de cœur, où elle a choisi d’élire domicile.

In homage to Bardot, Saint-Tropez honours its most beautiful fiancée. Until 31st October, the best known French actress will be the focus of an exhibition entirely dedicated to her. Exhibition organized by Akouna Production in collaboration with the city of Saint-Tropez and the Tourist Office.

30

Photos de la page : © Ministère de la culture - Médiathèque du Patrimoine/Sam Lévin/dist.RMN

Saint-Tropez expose sa plus jolie fiancée…


cinema-qxp:Mise en page 1

7/06/10

13:01

Page 31


7/06/10

13:01

Page 32

Une belle histoire

d’amour

© D.R. Col. Bob Zagury

cinema-qxp:Mise en page 1

Entre Saint-Tropez et Brigitte Bardot, la belle histoire d’amour commence dès l’enfance, dans la maison de famille de la rue de la Miséricorde. C’est à la Ponche et sur le port que sont tournées les scènes cultes de Et Dieu… créa la femme, le film qui la fait entrer dans la légende. Dès lors, toutes les jeunes filles veulent imiter la mode “BB” et le “Saint-Tropez style”: la petite robe vichy, les ballerines, le bikini, le micro short, le panier à l’épaule… Elle s’habille chez Vachon ou chez Choses, pose pour le couturier Jean Bouquin qui a installé sa boutique dans un hangar à bateaux. La Madrague, route des Canebiers, achetée en 1958 abrite son bonheur et les plus belles fêtes de l’époque. Le nom de cette maison, inspirera le tube du même nom et le scopitone (ancêtre du clip video) sera bien entendu tourné sur place. Elle obtient une dérogation préfectorale l’autorisant à construire des murs d’enceinte pour se

32

A beautiful love story The love story between Saint-Tropez and Brigitte Bardot began since childhood in the family house in rue de la Miséricorde. The cult scenes from “And God… created woman” were shot at La Ponche. The movie made her a sex symbol. From then, all young women wanted to look like B.B. and copied her Saint-Tropez style: gingham mini dress, ballet shoes, bikini, micro short and basket on the shoulder… She bought her clothes at Vachon or Chez Choses; she was a model for Jean Bouquin, the designer who had his boutique in a boat warehouse. The Madrague, on Canebiers road, bought in 1958, sheltered her happiness and the most amazing parties of that time. The name of the house inspired the hit song of the same name and the video was shot there. She got the approval from the authorities to build a high wall around her house to protect herself from paparazzi.


cinema-qxp:Mise en page 1

7/06/10

13:01

Page 33

protéger des curieux et des paparazzi qui la traquent. En 1973, après vingt et un ans de carrière, elle décide de se retirer du show bizz et crée la fondation Brigitte Bardot en 1986. Elle habite toujours à Saint-Tropez, sa “ville de cœur”, où elle possède deux maisons : La Madrague, et La Garrigue, située au Capon. Après avoir triomphé à Boulogne-Billancourt (plus de 80 000 visiteurs), l’“Exposition Brigitte Bardot” (Akouna Productions), sera présentée à Saint-Tropez dans une nouvelle scénographie.

In 1973, after 21 years of career she decided to quit show business and to create the Brigitte Bardot Foundation. Today, she still lives in Saint-Tropez, the city her heart chose where she has two houses: the Madrague and the Guarrigue. “Brigitte Bardot and the carefree years” exhibition (Akouna Productions) was a triumph in Boulogne-Billancourt: almost 80000 people visited it. The exhibition will be take place in Saint-Tropez, slightly modified to better show Brigitte Bardot, the “lady of the Madrague” in her village by adoption.

33


cinema-qxp:Mise en page 1

7/06/10

13:01

Page 34


7/06/10

13:01

Page 35

© Douglas Kirkland, Celebrity Vault

cinema-qxp:Mise en page 1

© Ministère de la culture - Médiathèque du Patrimoine/Sam Lévin/dist.RMN

Cette exposition tropézienne s’annonce comme …

un voyage intime Construite en trois parties, sur la base d’un parcours chronologique, le visiteur parcourt les années d’insouciance de la star. Une succession d’alcôves thématiques présente les moments clés de la vie de B.B. ; chacune d’entre elles évoque une chanson, un film, une émission de télévision… Le public pourra découvrir sur les 800 mètres carrés de l’Espace des Lices, des visuels, des extraits de films, des images d’archives, des œuvres de prestigieux photographes, peintres et sculpteurs, mais aussi des vêtements, objets personnels et photos privées prêtés par la star. Un véritable voyage intime, unique et tout à fait exceptionnel.

Set up in three parts, following a chronological basis, it plunges the visitor into the heart of Brigitte Bardot’s carefree days. A succession of thematic alcoves introduces key moments of her life. They all evoke a song, a movie, a TV show, etc. The audience will discover 800 sqm dedicated to B.B. (“Espace des Lices” hall) for an immersive exhibition full of pictures, visuals, movie extracts, portraits from famous photographers, paintings and sculptures, and also clothes, personal objects and private pictures lent by the star. A real intimate journey, unique and truly exceptional.

EXPOS I TI ON du 23 juin au 31 octobre 2010 Tous les jours de 11h à 20h Nocturnes jusqu’à 23h en juillet et août Billetterie à l’Office de Tourisme, Quai Jean Jaurès (sur le port).

35


GO•UP COMMUNICATION

Celebrating Guadeloupe, French Caribbean. Spring/Summer Collection 2010. northsails-sportswear.com


lartigue-qxp:Mise en page 1

7/06/10

13:13

Page 37

6

1

7

4

2 8

10

5 3

STARS

9

en vacances 1 Liam Neeson est un fidèle du Club 55. 2 Victoria

Silvstedt, ex miss Suede, n’a rien à cacher dans les eaux bleues du golfe. 3 La princesse Mary de Danemark et son fils Christian font du jet ski dans le golfe 4 Lili Allen a choisi de venir en hélico pour déjeuner avec sa copine Kate Moss. 5 Sting et Trudie Styler prennent de l’altitude au dessus du golfe de Saint-Tropez. 6 Leonardo Di Caprio en jet ski, joue à cache cache avec les paparazzi 7 En toute

simplicité, Naomie Campbell et son fiancé, le milliardaire russe, Vladislav Doronin, en balade sur le port. 8 La star de Manchester United, Wayne Rooney, a découvert la douceur des plages du sud. 9 Au départ de leur propriété de Sainte-Maxime, la famille royale de Suède sillonne chaque été le golfe de Pampelonne à bord de son riva. 10 Arrivée en bateau, comme chaque année, pour Elton John et David Furnish devenus tropéziens d’adoption. 37


lartigue-qxp:Mise en page 1

7/06/10

13:13

Page 38

SAGA

Textes : Carine Roux Photos : D.R. - Fondation Lartigue, J.L. Chaix - ©ville de St-Tropez

Jacques Henri et Dany, deux artistes amoureux de la Côte d’Azur

La saga des Lartigue Jacques Henri Lartigue est, sans aucun doute, l’un des meilleurs photographes de tous les temps

Qui mieux que Dany Lartigue, fils unique de Jacques Henri pouvait nous parler de l’artiste ? Lorsqu’il évoque son père, le peintre et entomologiste tropézien de 89 ans retrouve son regard d’enfant et repense avec tendresse à celui qu’il appelait affectueusement “ Pupurl “. “ Mon père Jacques était le fils d’un riche banquier parisien ; c’était un beau jeune homme élégant et distingué. Il a surtout été reconnu pour son travail de photographe mais il se considérait avant tout comme un peintre et cachait ses photos dans de grands albums pour ne les montrer qu’à quelques amis. “ L’exposition de photographies au Museum of Modern Art de New-York en 1963 consacre Jacques Henri

38

Lartigue comme l’un des meilleurs photographes du XXème siècle. Il a alors 69 ans. Mais on a tendance à oublier que l’artiste avait été l’un des peintres les plus renommés de l’entre-deux-guerres. Jacques Lartigue avait été exposé très tôt, à l’âge de 28 ans dans les plus importantes galeries parisiennes du moment, comme la galerie Georges Petit dès 1922 et jusqu’en 1936, ou à la galerie Bernheim-Jeune de 1923 à 1935.


lartigue-qxp:Mise en page 1

7/06/10

13:13

Page 39

Jacques Henri et Dany Lartigue

“ Il aimait photographier le bonheur… ” Comme Monet, Lartigue est un peintre à thèmes. Se succèdent ainsi, au début des années vingt, la série des Jardins, puis celle des Sportifs, des Autoportraits fauves, suivis durant les années trente par celle des portraits des célébrités du temps : Greta Garbo, Marlène Dietrich ou Yvonne Printemps, qui rappellent parfois l’esprit de ceux de ses amis Van Dongen et Gabriel Domergue. Suivront une série de toiles abstraites exécutées à partir des années 1945, puis des séries sur New-York, les Cactus des déserts américains, Venise, les Palmiers, les Mers, les Poissons et enfin, celle des paysages campagnards commencée vers 1983 et continuée

jusqu’à sa mort en 1986. Son thème de prédilection était cependant les bouquets de fleurs dont le style évoluera avec le temps. ” Il aimait photographier le bonheur ” résume Dany. Jacques Lartigue a six ans lorsqu’il prend ses premières photos ; plus tard il vend occasionnellement des images à la presse et expose à la galerie d’Orsay aux côtés de Brassaï, Man Ray et Doisneau. Mais c’est par l’exposition au Museum of Modern Art de New-York et la parution d’un portfolio dans Life que Jacques Lartigue est reconnu pour son œuvre photographique. Il a alors 69 ans et ajoute le prénom de son père à son nom et devient Jacques Henri Lartigue.

One of the best photographers of all times

galleries like the gallerie Georges Petit from 1922 and until 1936, or at the gallerie Bernheim-Jeune from 1923 to 1935. Just like in Monet’s, Lartigue’s painting is composed of themes. In the 1920s he painted the Garden series, then the Sportsmen, also the fawn coloured Self-Portraits. These series were followed in the 1930s by portraits of famous people of the time such as Greta Garbo, Marlène Dietrich or Yvonne Printemps. Following this period from 1945 were a series of abstract paintings, then series on New York City, Cactus in American deserts, Venice, Palm Trees, the Seas, Fish. Then in 1983 until his death in 1986 he started painting rural landscapes. His theme of predilection was nevertheless bouquets, with an ever evolving style as time went by.

Who better than Dany Lartigue, Jacques Henri’s only son, could tell us more about the artist? As he recalls memories of his father, the 89 year old painter and entomologist has the eyes of a child and talks with fondness of the one he called “Pupurl”. “My father Jacques was the son of a rich Parisian banker; he was a good looking and refined young man. He was famous for his work as a photographer, but he saw himself as a painter and would hide his photographs in big photo albums only to show them to a few friends.” One might forget that he was one of the most sought after painter during the interwar years. Jacques Lartigue had had exhibitions from an early age in Parisian art

39


www.madeinmouse.com, photos Alfons Alt, Hervé Hôte/Agence Caméléon.

lartigue-qxp:Mise en page 1

7/06/10

13:13

Page 40

Offrez-vous l’éte l’éternité ! Get your share of eternity

“Le Bienfaiteur” Faux Poivrier, Schinus molle Ce sujet exceptionnel, âgé de 150 ans environ, haut de 6 mètres, a grandi au centre de l’Argentine entre Rosario et Buenos Aires. Sourcé par Pierre Basset en 2004, il coule aujourd’hui des jours heureux dans le Golfe de Saint-Tropez (Provence, France).

n palmier dattier aux parfums d’Orient, un olivier millénaire trônant sur une colline de santolines, un caroubier ombrageant votre piscine… Depuis plus de quinze ans, Pierre Basset et son équipe vous aident à réaliser vos rêves.

At the heart of the “Golfe de Saint-Tropez”, in Grimaud, we offer you 25 acres of stunning plants. Collected all over the world, our trees, ornamental shrubs and fl owers, present an exquisite variety of colours and perfumes ; all of which are waiting for you. To advise you as effi ciently as possible, our passionate team will be happy to show you around the nursery. From natural pools to uncommon arrangements, you will undoubtedly fi nd ideas worthy of your taste and imagination. Whether you own a garden or a park, our team can handle the realization of your project. To do so, we work in collaboration with the very best gardeners and landscape designers. Master your dreams ; trust our experience.

Un vénérable palmier A honorable palm tree

Gros plan sur un pin parasol majestueux Close-up on a majestic stone pine

Au coeur du Golfe de Saint-Tropez, à Grimaud, nous vous offrons un univers végétal de dix hectares. Venus des quatre coins du globe, nos arbres, arbustes d’ornement et fleurs aux couleurs et parfums d’exceptions, n’attendent que vous. Pour vous conseiller au mieux, une équipe de passionnés se fera un plaisir de vous orienter de part et d’autre de notre pépinière.

Entre piscines naturelles et aménagements originaux, vous ne manquerez pas de trouver des réalisations à la hauteur de votre imagination. Que vous possédiez un parc ou un jardin, notre équipe peut prendre en main la réalisation de votre projet. Dans ces domaines, nous collaborons avec les jardiniers paysagistes les plus réputés. Soyez maîtres de vos rêves ; faites nous confi ance en toute sérénité.

An ancient olive tree overlooking a hill of lavender cotton, a date palm liberating its oriental perfumes, a giant yucca casting a fresh shadow on your swimming pool… Pierre Basset and his team have been helping you realize your dreams for more than 15 years.

De vieux oliviers en conversation avec des cyprès florentins Ancient olive trees, conversing with italian cypress

Depuis 1993 au pied du village de Grimaud, dans le golfe de Saint-Tropez (France), Tél. +33 (0)4 98 12 60 66 www.pierre-basset.net


lartigue-qxp:Mise en page 1

7/06/10

13:13

Page 41

Trois ans plus tard, son premier livre Album de famille, puis la publication d’Instants de ma vie conçu par Richard Avedon le font connaître dans le monde entier. Valery Giscard d’Estaing lui commande la photographie officielle de son septennat. En 1975, le musée des Arts Décoratifs de Paris propose la première rétrospective française de son œuvre. Le 26 juin 1979, il signe l’acte de donation à l’Etat français de l’ensemble de ses photos. Jusqu’à la fin de sa vie, il travaille pour des magazines de mode et de décoration.

Dany Lartigue,

une vie

consacrée à la peinture et aux papillons

Dany Lartigue est né en août 1921 “ avec deux mois d’avance, à minuit, au château de Rouzat ”. Son père n’est autre que le peintre Jacques Lartigue et sa mère, Madeleine dite “Bibi”, est la fille du compositeur André Messager.

Si la deuxième passion de Jacques Lartigue était la photographie, celle de Dany est l’entomologie. Il commence à collectionner les papillons dès sa plus tendre enfance dans les jardins de la villa de son père au Cap d’Antibes. De 1960 à 1990, en relation avec le Musée National d’Histoire Naturelle de Paris, il participe à de nombreuses recherches sur le terrain et découvre des espèces rares ou inédites. En 1992, il ouvre un musée baptisé La Maison des papillons, dans l’ancienne demeure de sa mère, rue Etienne Berny. Il abrite une collection de près de 26 000 papillons comprenant l’ensemble des espèces diurnes de France attrapées par l’artiste, à laquelle s’ajoute une donation de 20 000 spécimens exotiques. Plus de 4 500 spécimens sont réunis, dont certains en voie de disparition.

La Maison des Papillons 9 rue Etienne Berny, Saint-Tropez Tel : 04 94 97 63 45

Ses parents se séparent lorsqu’il est encore enfant. Il ne grandit jamais loin de son père : enfance au Pays Basque, adolescence et études à Cannes au lycée Carnot, il découvre Saint-Tropez dans les années trente en rendant visite à “Muze” sa mère qui a acheté une maison à la Ponche en 1925. “Saint-Tropez ! Je n’oublierai jamais le choc que j’eus en arrivant à Saint-Tropez pour la première fois. Le soleil couchant inondait d’une lumière d’or les façades du vieux port et j’eus le sentiment d’avoir découvert, dans un repli secret des Maures, un nouvel Eldorado”. En 1970, il s’installe définitivement à Saint-Tropez. Dix ans plus tard, il fonde l’association des “Peintres de Saint-Tropez“ qu’il présidera jusqu’en 1992.

Ouverture : Avril à octobre et vacances scolaires de Noël de 10h à 12h30 les lundis, mercredis, vendredis, et de 14h30 à 18h du lundi au samedi. Fermé les jours fériés. Plein tarif : 3.00 € Tarif réduit : 2.50 € Tarif de groupes : 2.50 € Enfants de moins de 10 ans : gratuit.

A lire : Lartigue, l’album photo d’une vie, d’A. Sayag, Q. Bajac et M. D’astier (Seuil) Mémoires d’un chasseur de papillons, de Dany Lartigue, (Jean-Claude Lattès) Donation Lartigue : www.lartigue.org

41


lartigue-qxp:Mise en page 1

7/06/10

13:13

Page 42


lartigue-qxp:Mise en page 1

7/06/10

13:13

Page 43

All his life, painting will remain his only professional activity: “my father was from a family of aristocrats, but he was often broke so he would exchange paintings against rooms in hotels on the Riviera.” The artist was a simple man, but refined, mischievous and childish: “I can still see him during the day, wearing his old jumper and espadrilles, turning into a prince at night in his tuxedo, a beautiful woman at his arm.” Dany’s father also he spent a lot of time with people from the art and cinema worlds such as Kees Van Dongen, Picasso, Cocteau, Gabin, Jean Marais… Sacha Guitry was Dany’s godfather, but he also said: “My father was refined but not mundane; he didn’t put barriers between people. Women in his life were often from a modest background.”

The photographs of happiness “He like to photograph happiness” sums up Dany. Jacques Lartigue is 6 years old when he takes his first picture, later he sometimes sells images to the press and holds an exhibition at the gallerie d’Orsay with Brassaï, Man Ray and Doisneau. He becomes famous for his photographic talent when an exhibition is hold at the Museum of Modern Art in NYC and a portfolio is published in Life. He is then 69 years old and adds his father’s name to his own and becomes Jacques Henri Lartigue.

Three years later, his first book Family Album, and then the publication of Instants of my Life, designed by Richard Avedon, make him famous in the whole world. Valery Giscard d’Estaing, the French president at the time, asks him to do the official photography of his seven-year term. The first retrospective of his work in France is held in 1975 at the Museum of Decorative Arts in Paris. On 26 June 1979, he made a donation of all his photographs to the French state. Until the end of his life he works for fashion and decoration magazines: “my father took pictures all his life…” He had them filed in photo albums, he had hundreds of them. He used two cameras, a Leica and a Rolley-Flex. He would carry both of them in a big bag so that they wouldn’t be visible. He wanted to take pictures of events or people as they were in front of him, without anyone noticing. He was very fast. He would take two poses and the picture was a success.” Dany concludes that “more than a father, I saw him as a friend. He would get enthusiastic about anything, like a child.”

Dany Lartigue was born in August 1921 Dany Lartigue was born in August 1921, “2 months in advance, at midnight, in the Château de Rouzat.” His parents is the painter Jacques Lartigue and his mother Madeleine, called “Bibi” is the daughter of André Messager, the composer. His parents separate when he was still a child and he sees his dad with many beautiful women: “a man who adored beautiful women. I was not jealous, I still remember their beauty, their softness and their perfume.” He grows up far from his father: childhood in the Basque country, teenage years in Cannes at the Lycée Carnot. He first comes to Saint-Tropez in the 30s while visiting “Muze”his mother who bought a house in la Ponche in 1925: “Saint-Tropez! I will never forget the shock it was when I first got here. The sun set illuminated the facades of the houses on the old harbour with a golden light and I had the feeling I had discovered a new El Dorado in a secret spot of the Maures massif.” From 1948 to 1970 he lives in Montmartre. At the time he is one of the figures of the “Paris movement” in French painting. In 1970, he permanently settles in SaintTropez. Ten years later he creates the association “Peintres de Saint-Tropez” (Painters of Saint-Tropez) which he’ll preside until 1992. Jacques’ second passion was photography, Dany’s is entomology. He starts collecting butterflies from a

very early age in his father’s villa at the Cap d’Antibes. From 1960 to 1990, in relation with the Museum of Natural History in Paris, he goes in the field very often and discovers rare or new species. In 1992 he opens a museum called “La Maison des Papillons” (the House of Butterflies) in his mother’s old house, on the rue Etienne Berny. It hosts a collection of almost 26,000 butterflies which include all the diurnal species found in France, caught by him, and almost 20,000 other exotic species donated. Some of them are endangered species.

43


bravade-qxp:Mise en page 1

TRADITION

7/06/10

13:18

Page 44

Textes : Carine Roux avec la collaboration de Serge Astezan et de Laurent Pavlidis Photos : J.L. Chaix - ©ville de St-Tropez

452 e Bravades Son histoire, ses codes, son Cepoun “ Ad usque Fidelis ”, “ fidèles jusqu’au bout ”, les Tropéziens manifestent leur attachement aux traditions de leur village et les perpétuent de génération en génération, depuis 1558. Le meilleur exemple de cette ferveur est la Bravade, la fête religieuse et militaire de Saint-Tropez, les 16, 17 et 18 mai.

“ Loyal till the end “, this is how the people of Saint-Tropez show their attachment ton their village from one generation to the other. Since 1558 the Bravade is held on 16 17 and 18 May. It is the most symbolic manifestation of the attachment the people have for their military past and their devotion to their patron saint.

44


bravade-qxp:Mise en page 1

7/06/10

13:18

Page 45

Elle rappelle la “ bravoure “ des Tropéziens qui ont dû faire face au cours de leur histoire à de multiples menaces, à l’origine de la nomination du Capitaine de Ville : “ La répétition des alertes notamment dues à la course barbaresque et l’absence régulière des seigneurs décident les consuls à élire un capitaine de ville à l’année en 1558. “ Quant aux symboles, seuls les Tropéziens et quelques initiés savent les interpréter. Le Cepoun Serge Astezan et l’historien Laurent Pavlidis nous expliquent leurs secrets.

Qu’est-ce que la Bravade ? La Bravade est la fête religieuse et militaire de la ville de Saint-Tropez. Dirigée par le Capitaine de Ville, elle a lieu chaque année les 16, 17 et 18 mai, depuis 452 ans. A partir de 1944, elle est placée sous la haute autorité du Cepoun, garant des traditions.

Qui a le droit de faire la Bravade ? La participation à la Bravade est un honneur et un privilège réservé exclusivement aux Tropéziens de souche. Impossible de déroger à la règle ! “ 700 familles tropéziennes sont concernées “ déclare Serge Astezan. “ Avant tout, il faut être Tropézien. Priorité donnée aux enfants et petits enfants de bravadeurs qui sont majeurs. Puis aux petits Tropéziens, âgés entre 4 et 13 ans, qui

It celebrates the courage of the people who had to face multiple threats throughout their history which is the origin of the nomination of the City’s Captain: “the repetition of threats, due to pirates and the regular absence of the lords make the consuls decide to elect a captain for the city for one year in 1558”. When it comes to symbols, only local people and a few others can interpret them. Serge Astezan, the Cepoun, and Laurent Pavlidis, historian, tell us their secrets.

What is the Bravade? The Bravade is the religious and military celebration of the city of Saint-Tropez. It is lead by the City’s Captain and held every year on 16, 17 and 18 May for 452 years. From 1944, it is placed under the authority of the Cepoun, the guardian of the traditions.

Who can do the Bravade? Participating to the Bravade is an honor and a privilege exclusively reserved to the people of tropezian stock, so is the rule. Serge Astezan tells us that there are more than 700 families who could potentially participate. “You need to be from Saint-Tropez. The priority is given to the children and grand children of the people doing the Bravade and who are over 18. Then, priority is given to children aged between 4 and 13 who wish to dress up and hold a weapon when they

45


bravade-qxp:Mise en page 1

7/06/10

13:18

Page 46

s’habillent et qui veulent s’armer à 18 ans, selon les places disponibles. Je suis obligé de limiter le corps de Bravade à 190 personnes par mesure de sécurité. Lors de la procession, les bravadeurs sont précédés de provençaux en costume “.

are 18, if there are places. The corps has to be limited to 190 people for safety reasons. During the procession, the “bravadeurs” are preceded by people wearing Provencal outfits.” People from Saint-Tropez often say that their city is divided between two powers: the mayor, who has the political power Autour du Cepoun and the Cepoun who is their spiritual leader. “The mayor is Les Tropéziens ont l’habitude de dire que leur ville est the boss of the city. The Cepoun is the guardian of the tradidivisée entre deux pouvoirs : le Maire qui exerce le pouvoir tions.” As guardian of the traditions of Saint-Tropez, the politique et le Cepoun, qui représente leur chef spirituel. Cepoun organizes the Bravade, “a great moment of “ Le Maire est le patron de la ville. Le Cepoun est le patron communion for all the tropezians”, but there is also Saint des traditions ”. Joseph’s day (18 and 19 March) the journey to Pisa (from the En mainteneur des traditions tropéziennes, le Cepoun 27 to 30 April) to honor the memory of the Knight Torpes, organise la Bravade “ un grand moment de communion de beheaded in Pisa on the 29 April 68. There is also the tous les Tropéziens “, mais aussi la Saint-Joseph (18-19 Spanish’s Bravade (15 June), Saint Peter’s day (29 June), mars), le voyage à Pise (du 27 au 30 avril) pour honorer la Saint Anne’s day (26 July) and the 15 August. If the Bravade mémoire du chevalier Torpes décapité à Pise sur ordre de is one of the greatest and most beautiful traditional events, the people of Saint-Tropez owe it to Louis Marius Néron, le 29 avril 68. Il y a aussi la Bravade des Espagnols Sanmartin, the first Cepoun of Saint-Tropez names in 1944. (15 juin), la Saint-Pierre (le 29 juin), la Sainte-Anne (le 26 The late Marius Astezan who succeeded him juillet) et le 15 août. in 1968 for more than 40 years always paid tribute to him when telling the story of the Si la Bravade reste aujourd’hui la plus belle et Bravade: “In 1921, Louis Marius Sanmartin la plus grande fête traditionnelle provençale, les Tropéziens le doivent d’abord à Louis creates the association of the Friends of the Marius Sanmartin, le premier Cepoun de Bravade, in order to structure and develop a Saint-Tropez nommé en 1944. Le regretté group of faithful. In 1944 the title of Cepoun Marius Astezan qui lui a succédé en 1968, et was created and given to him”. 20 years later he names Marius Astezan to qui a honoré sa fonction pendant plus de 40 ans, ne manquait jamais une occasion de lui take over from him, who in turns names his rendre hommage lorsqu’il racontait l’histoire son Serge to succeed him in 2009. “I strictly de la Bravade : follow the traditions of my father the same “ En 1921 Louis Marius Sanmartin fonde way he followed those of Mr. Sanmartin”. l’association des Amis de la Bravade dans le Serge who helped his father for many years, but de structurer et de développer son groupe knows the tasks and the calendar of the Le Cepoun Serge Astézan de fidèles. En 1944, le conseil d’administraCepoun by heart. “I have a lot of administration crée le titre de Cepoun et le nomme tout naturellement tive duties, supported by my friends of the association and à sa tête “. my wife Maryse”. Vingt ans plus tard, il choisit Marius Astezan pour lui succéder, ce dernier perpétue la tradition en nommant son What is the role of the City’s Captain? fils Serge, qui lui succède en 2009. “ Je suis fidèlement la According to Laurent Pavlidis and Bernard Romagnan, it is tradition de mon père qui suivait aussi fidèlement celle de the repeated physical absence of the lords of Saint-Tropez Louis Marius Sanmartin “. that lead the people to create this title. “The inhabitants Serge, qui a secondé son père pendant de nombreuses were forced to nominate from time to time, in case of années, maîtrise parfaitement les tâches et le calendrier du danger, captains to lead the men. Defense was organized by Cepoun : “ j’accomplis un important travail administratif, the consuls who name the captains. Proof has been found secondé par mes amis de l’association et mon épouse in a document from 1511. Maryse “. Pour l’anecdote, Madame Astezan est née un 17 From 1558, the nomination of the Captain becomes a yearly mai, jour de Bravade. occurrence. That year, Honorat Coste was named Captain. A Les Bravades du Cepoun street bears his name in the city. In the beginning, the lord of “ Comme le veut la tradition, j’ai fait ma première Bravade Saint-Tropez, Pierre de Renaud, was against this nominaarmé en 1967, à l’âge de 18 ans. Je suis passé par toutes les tion as he had not been consulted. To commemorate this étapes. En 1959 et 1960, je portais le drapeau des event, every Easter Monday, a City’s Captain is elected by Mousquetaires. En 1961, j’ai été Enseigne alors que mon the municipal council. He then becomes the Bravade’s chief père était Capitaine de Ville pour la première fois. En 1962, for the year. Major de l’Enseigne, j’ai intégré le corps des Marins en 1967, puis j’ai rejoint celui des Mousquetaires en 1979, How is the Captain chosen? année où, mon père, Capitaine de Ville, m’a choisi comme He has to be over 40 and know the Bravade by heart. He can Major. En 1983, j’ai été réélu Major cette fois de mon frère be chosen for his age and his family situation: he often Robert, puis Capitaine de Ville en l’an 2000, avant de names a son, a nephew or a brother as Major, or a grandson devenir Cepoun. “ as Midshipman or Major Midshipman.

46


bravade-qxp:Mise en page 1

7/06/10

13:18

Page 47

Quel est le rôle du Capitaine de Ville ? Pour Laurent Pavlidis et Bernard Romagnan, attaché de conservation au SIVU (Syndicat Intercommunal à Vocation Unique) du Golfe de Saint-Tropez - Pays des Maures, c’est l’absence physique répétée des seigneurs de Saint-Tropez sur leur territoire qui pousse les Tropéziens à créer la fonction du “ Capitaine de Ville “ : “ Les Tropéziens sont contraints de désigner ponctuellement, lorsque le danger se fait sentir, des capitaines pour commander les hommes… La défense est donc organisée par les consuls qui nomment les capitaines… Des mises en défense sont attestées par des textes dès 1511. A partir de 1558, la nomination du Capitaine de Ville devient annuelle. Cette année-là, le Capitaine de Ville se nomme Honorat Coste ; une rue de la ville honore sa mémoire. “ Au départ, le seigneur de Saint-Tropez, Pierre de Renaud “ s’oppose à cette nomination d’autant qu’il ne semble pas avoir été consulté. Après plusieurs recours et procédures judiciaires le roi Charles IX accorde finalement le privilège aux Tropéziens d’élire chaque année un Capitaine de Ville “, résume Laurent Pavlidis. Tous les ans le lundi de Pâques, sur la proposition du Cepoun, un Capitaine de Ville est élu par le conseil municipal. Il est le chef des Bravades de l’année.

Quels sont les critères du choix du Capitaine de Ville ? “ C’est un bravadeur chevronné et sérieux, âgé au moins d’une quarantaine d’années. Il peut être choisi en fonction de critères symboliques comme son âge, sa situation de famille ; il nomme souvent un fils, un neveu ou un frère comme Major, ou un petit-fils comme Enseigne ou Major de l’Enseigne “. Issu des mousquetaires, Jean-François Bausset a été nommé Capitaine de Ville des 452e Bravades, entouré de Jean-François André, Major, Thomas Motto, Enseigne et Baptiste Ugo, Major de l’Enseigne. “ Pour la nomination de son Capitaine de Ville, l’année dernière, mon père avait aussi pensé à lui. Le Cepoun a toujours deux noms en tête, on ne sait jamais ! Mon premier Capitaine de ville sera donc le dernier qu’avait failli choisir mon père “. Jean-François Bausset, 47 ans pompiers professionnel au SDIS (Service Départemental d’Incendie et de Secours) de Saint-Tropez vit sa nomination de Capitaine de Ville comme “ l’aboutissement de plusieurs années de Bravades. Lorsque Serge Astezan m’a téléphoné pour me dire qu’il m’avait choisi, j’étais à la fois très surpris et très ému. La Bravade représente la plus belle preuve de fidélité à Saint-Tropez, à son histoire, à ses traditions “.

Trois jours de liesse “ Le déroulement de la Bravade n’a plus réellement changé depuis le début du XIXe siècle “ explique Serge Astezan.

Le 16 mai : “ La Petite Bravade “ 8h : salves d’artillerie, aubades aux autorités, 21 charges de poudre sont tirées. C'est le début des Bravades. Dans la matinée, la Clique parcourt les rues de la ville. La “ Petite Bravade “ débute à 15h sur la place de la Mairie, par la bénédiction des armes, puis la remise

Jean-François Bausset, a former Musketeer, was named Captain of the City for the 452nd Bravade, helped by Jean-François André, Major, Thomas Mott, Midshipman and Baptiste Ugo, Major Midshipman.

Three days of celebration “The sequence of events has not really changed since the early 19th century” says Serge Astezan.

16 May: the small Bravade 8am: 21 salvos are fired. It is the beginning of the Bravade. In the morning the clique (band) goes around town.

17 May: the great Bravade The musketeer’s mass starts at 9am, in presence of the Bravade corps, women in Provencal costumes, the civil and military authorities and the crowd of tropezians who wish to show their faith in their patron saint. Every family has a bunch of flowers that will be blessed and left next to the statue of Saint-Tropez in each household. Canticles are sung by all, everyone has heard them since their childhood. They are a part of the cultural heritage.

18 May: procession to Saint Anne’s chapel At 8am, the Bravade corps gathers by the town hall to start the procession to Saint Anne’s chapel. A mass is given, followed by a picnic by the chapel where every family has its own place, such is the tradition. Then everyone goes back down to the village singing and dancing. Supervised by the 47


bravade-qxp:Mise en page 1

7/06/10

13:18

Page 48

Après la messe, la procession se forme place de la Mairie, les provençales devant le Corps de Bravade, les GardeSaints alternent avec les pisans pour porter Saint-Tropez, des bénévoles portent les bustes de Saint-Pierre, Saint-Roch, Sainte-Ursule... La procession longe le port, jusqu'au quartier de la Croix de Fer, puis passe par la rue Allard, la rue Georges Clemenceau, la place des Lices, la rue Gambetta, avant le retour à l'église. L’après-midi, la “ Grande Bravade “ commence à 16h place de la Mairie. La procession est la même que la veille, mais les stations sont plus longues et plus nombreuses. Un petit garçon, fils de Bravadeur, met une écharpe rouge autour du cou de Saint-Tropez, symbole du lien entre le passé et le présent. Les Bravadeurs marquent une pause vers 20h, puis la Bravade reprend jusqu'à la reddition de la pique et du drapeau aux autorités civiles sur la place de la Mairie, suivie de la rentrée du Saint et du baiser des reliques. Une dernière salve d'honneur est tirée dans la nuit et le buste du Saint remis à l'église où un dernier hommage lui est rendu.

Le 18 mai : la procession à la chapelle Sainte-Anne A 8h, le Corps de Bravade se réunit sur la place de la Mairie pour monter en procession jusqu'à la chapelle Sainte-Anne. Il y est donné une messe d'actions de Grâces, suivie du traditionnel pique-nique autour de la chapelle. Les familles tropéziennes se retrouvent pour déjeuner “ chaque famille à la même place, telle est la tradition “ précise le Cepoun, avant de redescendre en dansant la farandole jusqu'au village... officielle par les autorités civiles, de la pique et du drapeau symboles de leur pouvoir à l'Etat-Major, qui se compose du Capitaine de Ville et de son Major, de l'Enseigne et de son Major. Les membres du Corps de Bravade, environ 180 hommes parmi les Marins, les Mousquetaires et les Garde-Saints déchargent leurs mousquets et fusils, afin d'honorer le Saint, posé sur son socle devant les autorités, religieuses, civiles et militaires. La procession commence : le Porte-Croix en tête, suivi du Corps de Bravade, les Mousquetaires, les Marins, les GardeSaint. Le buste de Torpes est porté par les Pisans en rouge, symbole du martyr de Saint-Tropez. Elle se dirige vers le port et parcourt la ville en faisant des stations, toujours les mêmes, pour rendre les honneurs à Saint-Tropez comme l'exige la tradition. La “ Petite Bravade “ dure jusqu'à environ 20h, heure du retour du buste de Saint-Tropez à l'église, où les Bravadeurs lui rendent hommage.

17 mai : “ La Grande Bravade “ A 9h débute la messe dite “ des Mousquetaires “ en présence du corps de Bravade, des provençales en costume, des autorités civiles et militaires et de la foule des Tropéziens venus témoigner de leur foi pour leur Saint Patron. Les bouquets vendus à l'entrée de l'église sont bénis. Chaque famille tropézienne conservera le sien placé à côté du buste du Saint, présent dans la plupart des maisons. Les cantiques louant Saint-Tropez sont chantés par tous, les Tropéziens les ont entendus depuis leur plus tendre enfance ; ils font partie intégrante du patrimoine culturel. 48

authorities, 300kg of gunpowder are used each year. The pike symbolizes the military power. The flag bears red and white, colours of Saint-Tropez, a corsair city, and honors its saint. The origin of the bust in the church is not well known but Michel Gaud (Son of the artist Emile Gaud and expert in religious art) reckons that it dates back to the 18th century. His father did some restorative works on it some twenty years ago.

Legend or historic reality? According to the legend, Saint-Tropez owes its name, Torpes, to an officer at Nero’s court, Caius Silvius Torpetius, born in Pisa. Converted by Saint Paul, he caused Nero’s wrath who had him beheaded on the 29 April 68. His body was laid in a small boat along with a dog and a cockerel and they touched shore on the 17 May 68 in what would later become Saint-Tropez. Torpetius’s head is still in Pisa and venerated in the city. Some elements corroborate the historic truth of the story according to Serge Astezan. Several Italian churches still venerate Saint-Tropez: the one in Pisa, where his head in kept and his martyr engraved on the dome. A church in Genoa bears his name, his cult his celebrated in Torpe, in Sardinia, in Tropea, in Calabria and also in Sines in Portugal. One must remember that he was Nero’s officer. When he died, a cult started at the four corners of the Roman Empire. Moreover, it is very likely that his body ended up on our shores, pushed by the currents. We very often find on our shores some objects coming from Italy. Every 17th of each month at 6.30, a mass for Saint-Tropez is held in the chapel on the rue Gambetta.


bravade-qxp:Mise en page 1

7/06/10

13:18

Page 49

Trois cents kilos de poudre Avec l’accord de la sous-préfecture et la présence de la gendarmerie (par mesure de sécurité), trois cents kilogrammes de poudre sont livrés chaque année. Le Cepoun la partage, début mai, aux différents bravadeurs en armes. Les hommes enferment minutieusement la poudre dans des boîtes en fer avant de préparer les cartouches qui serviront à tirer les salves d’honneur.

La pique et le drapeau La pique symbolise le pouvoir militaire. Le drapeau porte fièrement le rouge et le blanc, couleurs de Saint-Tropez, et honore son Saint. Depuis 1997 la pique et le drapeau siègent en mairie, dans la salle du conseil municipal. Le 16 mai, le Maire les remet symboliquement au Capitaine de Ville, élu le lundi de Pâques, lui donnant en quelque sorte le pouvoir. Le lendemain soir, le temps est déjà venu de le rendre.

Le buste du Saint L’origine du buste qui siège dans l’église reste méconnue, mais Michel Gaud, (fils de l’artiste Emile Gaud et membre de l’association des Amis de la Bravade, expert en art religieux) pense qu’il daterait du XVIIIe siècle. Son père l’avait d’ailleurs restauré il y a une vingtaine d’années. Le 15 juin, il est de nouveau honoré en procession lors de la Bravade des Espagnols. Elle commémore la victoire tropézienne du 15 juin 1637 sur les 21 galères espagnoles qui ont attaqué la ville.

Le mythe de Saint-Tropez : légende ou réalité historique ? Selon la légende, Saint-Tropez doit son nom Torpes à un grand officier de la cour de Néron, Caïus Silvius Torpetius né à Pise. Converti par Saint Paul, il engendre la colère de l'empereur Néron qui le fait décapiter le 29 avril 68. Le corps est déposé dans une barque en compagnie d'un coq et d'un chien. L'équipage remonte l'Arno sous le vent d'est et s'échoue le 17 mai 68 sur le rivage de la Bouillabaisse. La tête de Torpetius est encore conservée et vénérée à Pise. “ Certains éléments me semblent attester de la véracité historique de cette histoire “, analyse Serge Astezan : “ Plusieurs églises italiennes vénèrent Saint-Tropez : celle de Pise, où sa tête est conservée et son martyre représenté sur le dôme. Une église de Gênes porte son nom. Son culte est encore célébré à Torpè en Sardaigne, à Tropea en Calabre, mais aussi à Sines au Portugal. Il ne faut pas oublier que Torpes était un officier de Néron. Je pense qu’à sa mort, un culte lui a été rendu aux quatre coins de l’Empire romain. De plus, il est tout à fait probable que son corps ait été emporté sur nos rivages, poussé par les courants ligures ; nous retrouvons d’ailleurs fréquemment sur nos côtes des résidus maritimes en provenance d’Italie “. Tous les 17 du mois à 18h30, La messe de Saint-Tropez est dite, en l’église rue Gambetta. La ferveur intacte semble éternelle.

49


bravade-qxp:Mise en page 1

7/06/10

13:18

Page 50

Textes : Carine Roux, avec la collaboration de Laurent Pavlidis et Elisabeth Sauze Photos : “Saint-Tropez d’antan” d’Henri Prévost-Allard (HC éditions), D.R., Archives municipales - D.R.

HISTOIRE

Saint-Tropez L’histoire, la vraie Fille de la mer et des Arts, Saint-Tropez s’illustre par une histoire exceptionnelle, faite d’une succession de hauts faits d’armes et d’une riche identité maritime et culturelle, indissociables du mythe.

Le port début XXe s.

Les historiens font remarquer que beaucoup d’erreurs ou d’approximations ont été écrites sur Saint-Tropez et sa région, en raison de l’inexistence ou de la rareté des sources, ou encore de mauvaises interprétations de nos anciens. Rares sont les ouvrages qui racontent notre “ vraie histoire “, qui s’écrit parfois, pour la plus lointaine, au conditionnel. Le lecteur intéressé par le sujet devra se plonger dans plusieurs articles (sérieux) pour démêler le vrai du faux et commencer à y voir plus clair. Nous y sommes parvenus à la lecture d’ouvrages de spécialistes, Un Pays Provençal, Le Freinet, de l’an mille au milieu du XIIIe siècle, d’Elisabeth Sauze et Philippe Sénac, (paru aux éditions Minerve en 1986), complétée par les articles de Laurence et Laurent Pavlidis et les dernières recherches de Gilbert Buti.

Une région agricole avant l’an mille Aussi loin que nous pouvons remonter, le golfe de Saint-Tropez s’appelle alors “ le Pays du Freinet “ et son territoire équivaut à peu près à celui de nos deux cantons (Grimaud et Saint-Tropez). Notre terre est essentiellement agricole et forestière. “ Au néolithique, des populations d’agriculteurs et de pasteurs s’installèrent, apparemment dans tout le massif. Les traces de leur présence abondent à Grimaud,

50

Ramatuelle, Saint-Tropez, ainsi qu’à la Garde-Freinet… “ écrit Elisabeth Sauze. L’occupation romaine, qui débute probablement avec l’installation de la colonie de Fréjus, aboutit à un vif essor agricole et immobilier. Une région essentiellement agricole mais aussi maritime avec de multiples mouillages : “ La presqu’île, plus petite qu’aujourd’hui, devait se trouver dans une zone marécageuse située entre la baie des Canebiers et l’anse des Salins. Le golfe de Grimaud est constellé de villas gallo-romaines “, précisent Elisabeth Sauze et Laurent Pavlidis, qui affirment que des recherches récentes ont permis de déterminer un petit quartier artisanal à Cavalaire, actif jusqu’au XVIIe siècle. “ Nous savons aujourd’hui que tous les sites archéologiques du golfe, et il y en a beaucoup, sont soit de grands domaines agricoles (les villas romaines), soit des fermes plus modestes “. La production forestière et la vigne deviennent prépondérantes dans l’économie locale. A Saint-Tropez, la villa des Platanes (transformée aujourd’hui en maison de retraite), située à proximité de la chapelle du Couvent, apparaît vers -40, -50 avant JC, période contemporaine à la création de Fréjus. Elle serait donc l’un des premiers sites connus de la commune, nous explique Laurent Pavlidis. La localisation d’autres villas gallo-romaines de la même époque est avérée aujourd’hui : le domaine des Sellettes à Pampelonne, le domaine Bertaud-Belieu, le domaine


bravade-qxp:Mise en page 1

7/06/10

13:18

Page 51

Saint-Maur à Cogolin… Le propriétaire n’est pas obligatoirement sédentaire ; il peut occuper cette habitation de façon secondaire et vivre le reste du temps à Fréjus ou ailleurs… Sous la Pax Romana, la Provence vit un important développement humain, économique et culturel. Le pays se couvre de théâtres, d'amphithéâtres, de thermes, de villae, d'aqueducs ou de forums. Cette prospérité se voit freinée au IIIe siècle de notre ère, lors de la crise générale de l'Empire et des premiers raids des peuples germaniques en Provence.

Quatre vingt ans d’occupation “ Barbare “ Après avoir été unifiée pendant six siècles, “ la région entre dans une période de troubles d’où elle ne sortira vraiment qu’aux abords de l’an mille “. Les sarrasins qui arrivent sur notre territoire au IXe siècle, profitent d’un monde chrétien affaibli et désorganisé. “ Ces hommes, une centaine tout au plus, s’établissent un peu partout en Pays du Freinet, tout en dressant leur quartier général dans la baie des Canebiers. Ils postent probablement leurs sentinelles sur les hauteurs et les sentiers du littoral “. Les deux historiens évacuent d’emblée le terme de “ barbares “, qu’ils jugent trop réducteur. Elisabeth Sauze préfère parler d’” indigènes venus d’Espagne, assimilés

très tôt par les populations existantes “, rejoint par Laurent Pavlidis : “ L’image des Barbares détruisant tout sur leur passage est à nuancer. Il faut surtout considérer que ces peuples ont une autre culture “. Le cliché des envahisseurs sanguinaires est balayé d’un revers de main : “ même s’ils ont chassé certains grands propriétaires de leurs domaines, ils ont cohabité en règle générale avec la majeure partie des habitants “, d’autant qu’ils ne cherchent pas à se fixer durablement sur notre territoire et font des voyages incessants vers l’Espagne, leur mère patrie. Leur mode de vie, leur habitat reste méconnu : “ La plupart du temps, ils démantèlent les sites antiques mais réutilisent les matériaux existants pour la reconstruction de leur propre habitat, qu’on ne peut pas identifier faute de sources “ explique Laurent Pavlidis. “ L’établissement se composait au moins d’un port, probablement dans la presqu’île de SaintTropez, et peut-être de quelques habitats plus réduits dans les collines. Cet accident de l’histoire, a dû sérieusement perturber le Freinet, sans cependant provoquer sa ruine complète ou son dépeuplement, comme on l’a parfois suggéré… “ conclut E. Sauze. Après plusieurs tentatives des souverains chrétiens, une véritable reconquête, dirigée par Guillaume d’Arles et ses alliés, parvint à les chasser vers 972.

Daughter of the Sea and Arts, Saint-Tropez has a very rich history made of battles and a rich cultural and maritime identity, both entwined in the myth. Contemporary historians point out the fact that many mistakes or approximations have been written on Saint Tropez and its region, because of the lack of sources or because of mistakes made by oral transmission of the history of the village.

An agricultural region 1000 BC As far as we can back, the gulf of Saint-Tropez was then called “Pays du Freinet” (Freinet Country) which extended as far Grimaud. The land is essentially made of forest and agricultural parcels. “During the Neolithic, populations of farmers and shepherds settle in the whole area. Traces of their presence can be found in Grimaud, Ramatuelle, Saint-Tropez, la Garde Freinet, etc. “. Roman occupation started with a colony in Fréjus and then extended, which lead to an agricultural increase in the plains, and a crown of villages was built at the foot of the hills.” The region is essentially agricultural but also maritime with the multiplication of moorings: “the peninsula, smaller than it is now, must have been in a swampy area between the Canebiers bay and the Salins cove.” “The gulf of Grimaud is full of Gallo-Roman villas” tell Elisabeth Dauze and Laurent Pavlidis, according to whom recent research has showed a craftsmen village in Cavalaire in activity until the 17th century. In Saint-Tropez, the villa Platanes (today a retirement home) located near the chapel of the convent, appears around 50 or

Plan du village au XVIIIe s.

40 BC, around the time of the creation of Fréjus. The house is one of the 1st known sites of the city. The localisation of other villas of the same time has been verified: the Domaine des Sellettes, the domaine Bertaud-Belieu, the domaine Saint-Maur in Cogolin…

51


bravade-qxp:Mise en page 1

7/06/10

13:18

Page 52

La naissance de Saint-Tropez L’église dédiée à Saint-Tropez fut donnée aux moines de Saint-Victor de Marseille en 1055. Hormis son existence, attestée jusqu’au milieu du XIVe siècle, on ne sait presque rien du village médiéval, souvent considéré par l’administration comtale de Provence comme une sorte d’annexe de Gassin. Fragilisé par sa situation en bord de mer, exposé aux “coups de main” des marins et des pirates italiens et barcelonais, et par la faible étendue de son terroir agricole, le village de SaintTropez est déserté vers la fin du XIVe ou le début du XVe s. Durant cette grande crise économique et démographique, la Provence se dépeuple dans des proportions que l’on peine à imaginer : la population perd, en l’espace d’un siècle, environ 30% de ses effectifs en Basse-Provence et jusqu’à 80% en Haute-Provence. La ville actuelle voit le jour lors de l’installation en 1470, des colons génois appelés par le baron de Grimaud, Jean Cossa.

Conscient de l’importance stratégique de Saint-Tropez, il décide de repeupler le village en favorisant l’immigration italienne. A partir de cette date, l’étude des cadastres nous montre un développement urbain fulgurant. “ La première agglomération de Saint-Tropez à proprement parler, se situe près du port actuel, entre la tour Jarlier et le quartier de la Ponche, mais elle se développe très vite et en 1540 un nouveau mur d’enceinte entoure et protège la ville jusqu’à la Citadelle “. Peu à peu, les Tropéziens développent leur habitat en bord de mer, confortés par une période de prospérité. En un peu plus d’un siècle, ce qui n’était qu’un embryon de village devient une petite ville de plus de 4000 habitants. A trois reprises, les consuls font grandir l’enceinte urbaine, dont certaines tours (Jarlier, Vieille, du Portalet) sont encore visibles aujourd’hui. Le village s’étire autour du port aménagé progressivement. Les Tropéziens vivent dorénavant essentiellement de la mer. Le pari d’installer un village en bordure de mer est, à l’époque,

La Ponche, le quartier des pêcheurs

The Saracens The region was unified for 6 centuries, but then “the region enters a troubled period of time which will end around 1000 AD” says E. Sauze. We’ve all heard of the Saracens who arrive in the 9th century, taking advantage of “a weak and disorganised Christian world”. E. Sauze has done extensive research on the “Saracen community from Muslim Spain” whose arrival is due to the loosening of local authority, divided and weakened. “These men, not more than a hundred, settle in the Pays du Freinet, while their headquarters remain in the Canebiers bay. They probably had watchmen in the hills.” The 2 historians do not agree with the word “barbarian”. 52

E. Sauze and Laurent Pavlidis would rather talk about indigenous populations from Spain, very early assimilated by local populations”. “The image of barbarians destroying everything in their path is to be moderated. It must be taken into account that these peoples have a different culture.” After several attempts from Christian lords, a real reconquest lead by William of Arles and his allies manages to chase the Saracens with the help of the Byzantine navy, probably a short time after the abduction of the abbot of Cluny, around 972. The 1st documents written after the reconquest show the villages as we know them today, probably founded or repopulated at the time. There is nothing to remember of the legend that sails the boat


bravade-qxp:Mise en page 1

7/06/10

13:18

Page 53

d’autant plus audacieux que les collines environnantes permettraient de mieux sécuriser la population. Les habitants décident de créer un port pour avoir une activité commerciale qui leur rapportera de l’argent. En contrepartie, ils bénéficient d’un certain nombre de privilèges, autant de statuts caractéristiques de la société de l’Ancien Régime : “ les nouveaux habitants sont exemptés d’un certain nombre d’impôts et autres taxes en échange d’un service militaire “. Le premier acte d’habitation de la ville date du 14 février 1470. “ Le baron de Grimaud, seigneur suzerain de Garessio, notifie les devoirs du seigneur en matière de défense… “, en résumé rebâtir une tour et s’entourer de remparts. “ En juillet 1479, un nouvel acte d’habitation est signé… Deux articles de l’acte se réfèrent à la défense due par les habitants… L’article 20 stipule que les hommes doivent faire les gâches (le guet) et gardes.

L’article suivant précise que c’est à eux de faire provision d’armes pour la ville, la tour et le château du seigneur… Les Tropéziens auront en charge la défense des terres de la baronnie “.

Qui était donc le premier seigneur de Saint-Tropez ? Raphaël de Garessio est un seigneur piémontais (nord ouest de l’Italie). Il a deux suzerains : le baron de Grimaud en tant que seigneur de Saint-Tropez et le marquis de Ceva en tant que seigneur de Pornassio. Le choix de cet homme n’est pas anodin nous explique Laurent Pavlidis. “ Derrière lui se cache dès 1470, la famille Ceva. Le roi René veut pouvoir compter de SaintTropez à Monaco sur plusieurs ports tenus par des familles étroitement liées entre elles et fidèles à sa personne… Le lieu apparaît comme l’élément d’un système défensif plus vaste… “.

Les pêcheurs démêlent leurs filets

La ville actuelle de Saint-Tropez voit le jour lors de l’installation en 1470 des colons génois appelés par le baron de Grimaud

in which his body is to our shores, but rather see it as an indication of the frequentation of the coast by the Genovese. The city is exposed by its location on the sea side, at the mercy of pirates and sailors from Italy or Barcelona, and its small agricultural territory leads the population to desert the village towards the end of the 14th century. During this great economic and demographic crisis, Provence lost 30% of its inhabitants in the space of a century in south Provence, and around 80% of it in the mountain parts.

The begining of Saint-Tropez The actual city was born in 1470 when Genovese settlers landed there, called upon by the baron of Grimaud, Jean Cossa. Aware of the strategic location of the village, he decides to repopulate the village with Italian settlers. From this date urban development swells. “the 1st proper agglomeration of Saint-Tropez was located near the actual harbour, between the Jarlier tower and the Ponche neighbourhood, but it develops quite fast and in 1450 a new wall surrounds the city up to the Citadel.” Raphaël de Garessio was the 1st lord of Saint-Tropez, originally from Piedmont (north west of Italy). “He comes from lands belonging to the marquisate of Ceva, north of Savona… he is also the lord of Pornassio in the same marquisate. He has two liege lords: the baron of Grimaud as lord of Saint-Tropez and the marquis of Ceva as lord of Pornassio.” The choice of this man is not innocent according to Laurent Pavlidis. “Behind him, from 1470, stands the Ceva family. King René wants to have trusted families holding harbours between Monaco and Saint-Tropez… The first houses were built on the harbour, which became a means of economical development of the new community. The city develops as its population grows, meaning that “at the end of the 16th century, the

fortified perimeter reaches the actual place de la Croix de Fer, the Louis Blanc boulevard and the place des Lices. Houses are built over this limit only well in the 19th century.” At that time Saint-Tropez grows and has around 4000 inhabitants. The people of Saint-Tropez had to face numerous punctual dangers, including the barbarian threat “first Moorish then Turkish”. Defence is organised, “the communities of Ramatuelle and Saint-Tropez build two towers to defend the coast in the coves and in the woods where the Turkish, enemies of the faith were hiding”. Mentioned in 1653, one was in Ramatuelle on top of the Taillat Cape, and the second probably was at the Pinet. Then attacks become more frequent, and “the people of Saint Tropez ask the authorisation of the governor of Provence to arm vessels.” 53


bravade-qxp:Mise en page 1

7/06/10

13:18

Page 54


bravade-qxp:Mise en page 1

7/06/10

13:18

Page 55

Les premières maisons sont construites près du port, “ moyen du développement économique de la nouvelle communauté “. La ville se développe parallèlement à la croissance démographique, si bien qu’” à la fin du XVIe siècle, le périmètre fortifié atteint l’actuelle place de la Croix de fer, le boulevard Louis Blanc et la place des Lices. Il faut attendre le XIXe siècle pour voir des maisons se construire au-delà de cette limite… “.

Le Capitaine de ville L’absence répétée des seigneurs de Saint-Tropez sur leur territoire pousse les Tropéziens à créer la fonction du “ Capitaine de Ville “, un terme qui existe alors ailleurs en Provence mais qui est la spécificité de Saint-Tropez en Pays du Freinet. “ Les Tropéziens sont contraints de désigner ponctuellement,

L’absence répétée des seigneurs pousse les Tropéziens à se défendre lorsque le danger se fait sentir, des capitaines pour commander les hommes… La défense est donc organisée par les consuls qui nomment les capitaines… “. Mais il faut attendre 1558 pour que la nomination du capitaine de ville soit systématique et annuelle, “ la répétition des alertes notamment dues à la course barbaresque et l’absence régulière des seigneurs décident les consuls à élire un capitaine de ville à l’année en 1558 “. Cette année là, le capitaine de ville se nomme Honorat Coste. Au départ, le seigneur de Saint-Tropez, Pierre de Renaud s’oppose à cette nomination. Après plusieurs recours et procédures judiciaires, le roi Charles IX accorde finalement le privilège aux Tropéziens d’élire chaque année un Capitaine de Ville.

Les menaces barbaresques Les Tropéziens doivent faire face à de multiples dangers ponctuels, dont la menace barbaresque, maure puis turque. Sur place, la défense s’organise : les communautés de Ramatuelle et Saint-Tropez font construire deux tours “ pour la défense de la côte dans les calanques et les bois où se cachent les Turcs ennemis de la foi “. Mentionnées en 1563, l’une était située à Ramatuelle au sommet du Cap Taillat, la seconde sans doute au Pinet.

The Citadel The history of the Citadel is better known since Laurence Pavlidis’ academic works in 1995, who know is the director of the cultural service of the city of Saint-Tropez. The assassination of Henri III, king of France on 1st August 1589, and the military intervention of Philip II in the religious conflict between Catholics and Protestants in France, poses the fear of an attack of the Italian or Savoie navy. The rapid growth of the city in the 16th century means that many houses were built outside of the ramparts. In 1607, a great hexagonal tower dominates the city. The “colline des Moulins” (Windmills hill) becomes the “colline de la Citadelle” (hill of the Citadel). After the French Revolution, the activity of the harbour declines, but remains an excellent haven for ships pursued by the English. The Citadel becomes the centre of defence strategy between Sainte-Maxime and Cavalaire. Despite a rather small garrison, it deterred the English to attempt an attack on Saint-Tropez. Once peace was signed in 1815, the gunmen were replaced by an infantry company which left the fortress around 1870. The Citadel looses its strategic role at the end of the 19th century, but still plays a military role. During first World War, it is used by the civilian german prisoners. During WW2, it is used by

Italian then German troops. In 1925, the Dungeon becomes a listed monument and in 1958 the naval museum opens. In 1993 the site belonging to the Army was sold to the city and in 1995 the whole site is listed as historical monument. Restored several times, it will hold a maritime museum at the end of 2011.

The maritime commerce In Saint-Tropez, “ a new cycle of growth starts at the end of the 17th century” as explained by Gilbert Buti, historian and professor of modern history at the University of Provence. 55


bravade-qxp:Mise en page 1

7/06/10

13:19

Page 56

Le Général Allard (1785-1839)

Les “ Barbares “ ne sont pas les seuls à attaquer nos côtes expliquent Laurence et Laurent Pavlidis “ la course et la piraterie chrétienne est extrêmement active sur tout le littoral. Les corsaires génois, dépendants des renversements d’alliance, n’hésitent pas à attaquer les bâtiments provençaux… “ ; c’est le cas en 1528 et 1536. Pendant les guerres de religion, “ les consuls décident la construction de la tour du port, font murer et grillager les maisons en bordure des remparts et tiennent la milice prête à se battre “. La chasse aux protestants est ouverte, ordre est donné “ de ne pas recueillir de protestants sous peine d’amende et de conduire ceux arrêtés à Grimaud “ lit-on dans les textes d’époque. La ville est à présent solidement parée à faire face aux attaques : “ Au début de l’année 1565, Saint-Tropez a un système défensif cohérent avec des remparts côté terre et des maisons faisant office de muraille côté mer, solidement encadrés par des tours et des bastions. “

La Citadelle, gardienne du golfe

Le Bailli de Suffren (1729-1788)

56

L'assassinat du Roi de France Henri III le 1er août 1589, et l'intervention militaire du roi d'Espagne Philippe II dans le conflit religieux qui oppose catholiques et protestants en France, font craindre aux Tropéziens une attaque de la flotte espagnole ou des Savoyards. L'essor rapide de la ville au XVIe siècle se traduit par l'apparition de nombreuses habitations à l'extérieur des remparts. Une première fortification apparaît sur la colline à la fin de l'année 1589. Les habitants du Freinet sont réquisitionnés par le Duc de Provence, pour aider à la construction de l’édifice. Malgré de nombreuses plaintes, les travaux commencent rapidement. Les Tropéziens ne peuvent plus aller moudre comme par le passé tout en supportant de lourdes dépenses pour l’entretien des troupes. En 1607, une puissante tour hexagonale domine la ville. La colline des Moulins devient la colline de la Citadelle. En 1739, la guerre de succession d'Autriche éclate entre l'Angleterre, l'Autriche et l'Espagne. La France reste neutre un temps avant de s'allier en 1744 avec les Espagnols. Le Maréchal de Belle-Isle est alors chargé des opérations en Italie. Il approvisionne son armée à la Citadelle. Un retranchement intérieur est réalisé en 1747. Après la révolution, le port de Saint-Tropez voit son activité décliner, mais reste un excellent refuge pour les navires pourchassés par les Anglais. La Citadelle devient alors le centre du dispositif de défense entre Sainte-Maxime et Cavalaire. Malgré une garnison assez faible, elle dissuade les Anglais de tenter une action sur Saint-Tropez. Une fois la paix revenue en 1815, les canonniers sont remplacés par une compagnie d'infanterie qui quitte la forteresse dans les années 1870. La Citadelle perd son rôle stratégique à la fin du XIXe siècle, mais elle joue encore un rôle militaire. Pendant la première guerre mondiale, elle accueille les prisonniers civils des Allemands. Pendant la deuxième, elle est occupée par les Italiens puis les Allemands. En 1925, le donjon est classé monument historique, et en 1958 le musée naval ouvre ses portes. En 1993, l'armée vend le site à la ville de Saint-Tropez qui obtient en 1995 le classement complet de la Citadelle comme monument historique. Restaurée à plusieurs reprises, elle abritera un musée naval fin 2011.


bravade-qxp:Mise en page 1

7/06/10

13:19

Page 57

Retour de pêche en famille

Le commerce maritime A Saint-Tropez “ un nouveau cycle de croissance s’amorce à la fin du XVIIe siècle “ explique l’historien Gilbert Buti, professeur d’histoire moderne à l’université de Provence, auteur du livre Les Chemins de la mer. Un petit port méditerranéen : Saint-Tropez (XVIIe - XVIIIe siècles). Les Tropéziens pratiquent la pêche au thon et le cabotage. Céréales, produits forestiers, matériaux de construction, objets manufacturés et vin composent essentiellement le fret. A la fin du XVIIe siècle, Saint-Tropez s’illustre dans le commerce maritime. “ les Tropéziens mettent leurs bâtiments au service d’affréteurs ottomans… L’activité caravanière se trouve ainsi la base du vif mais bref essor enregistré dans la seconde moitié du XVIIIe siècle… Saint-Tropez dispose alors d’une flotte de première importance par rapport aux autres ports secondaires provençaux… “. De nombreux marins tropéziens prennent ainsi la mer. Pierre André de Suffren dit le Bailli (1729-1788) poursuit une brillante carrière dans la marine royale. Ce Tropézien d’adoption, commandeur et Bailli de l’ordre de Malte, combat pendant la guerre d’Amérique avant de servir glorieusement aux Indes contre la Grande-Bretagne. Il est nommé vice-amiral par Louis XVI en 1784. Sa statue veille

At the end of the 17th century, Saint-Tropez is famous for maritime commerce. “The people of Saint-Tropez rent their ships as charters to Ottoman merchants… this activity is at the basis of the sudden and brief boom between the second half of the 18th century… Saint-Tropez at the time has a great fleet compared to other ports in Provence.” Many men from Saint-Tropez go to the sea for a living. Pierre André de Suffren known as “le Bailli” (1729-1788) has a brilliant career in the Royal Navy. He fights during the war in the Americas before serving in India against Great Britain. He

sur le port depuis 1866. Le commandant Sibille (1760-1810) a choisi de servir Bonaparte ; le capitaine Tropez Guichard (1768-1805), mort à Trafalgar, les frères Trullet, commandants lors de la bataille du Nil (1798), ou encore le lieutenant de frégate Baude, chargé d’aller chercher l’obélisque offert par Méhémet Ali (vice-roi d'Egypte) à Charles X. Une école d’hydrographie est créée en 1791, dans la Tour Suffren. Elle permettra à plusieurs générations de Tropéziens de s’engager dans les grandes compagnies de navigation du XIXe siècle.

La Révolution et l’époque moderne Le Général tropézien Jean-François Allard (1785-1839) s’illustre dans les campagnes napoléoniennes (Italie, Espagne, Waterloo, Perse) puis au service du roi Sikh du Panjâb Ranjit Singh (Inde). Agent de France à Lahore (Pakistan), il est de retour à Saint-Tropez dans la maison familiale de la rue Gambetta avec son épouse, la princesse hindoue Bannou Pan Deï et leurs cinq enfants. La cité se recentre sur la pêche et les activités de transport côtier assurées par les tartanes. La vapeur, l’interdiction des

is named Vice Admiral by Louis XVI in 1784. His statue overlooks the harbour since 1866. A hydrographic school is created in Saint-Tropez in 1791 in the Suffren tower. It will enable many generations to work for big shipping companies and sail the world in the 19th century. The general Jean-François Allard from Saint-Tropez (1785 1839) was Agent of France in Lahore, and comes back from India with his wife - the Hindu princess Bannou Pan Deï - and their five children. “From 1864, the first leisure boats make their appearance” 57


POLO CLUB

S A I N T- T R O P E Z à Gassin

RESTAURANT« LA TABLE DU POLO » et sa terrasse DEJEUNER - LOUNGE BAR - DINER - PIANO BAR

Magnifiquement niché dans un havre de paix, le restaurant du Polo Club Saint-Tropez, « La Table du Polo » et sa terrasse, vous offre, pour déjeuner et dîner, le plaisir des sens d’une cuisine Italienne traditionnelle et raffinée (pâtes maison, viande, poisson et gâteaux typiques italiens), le spectacle des tournois de polo et le soir son Piano Bar.

Splendidly nested in a heaven of peace, the restaurant of the Polo Club Saint-Tropez, “La Table du Polo” and its Terrace, offers all sensual pleasures for lunch and dinner: the traditional and refined Italian cuisine (home made pasta, meat, fish and typical Italian cakes), the scenes of the polo tournaments and, in the evening, the Piano Bar.

Le restaurant peut également être réservé pour des réceptions privées (mariage, anniversaire, fête privée).

The restaurant may also be booked for private events or receptions (weddings, birthday celebrations, private parties)

Avril, Mai, Juin et Septembre : ouvert du mardi au dimanche à partir de 10 heures Juillet et Août : ouvert tous les jours à partir de 10 heures

April, May, June and September: Open from Tuesday to Sunday from 10 a.m. July and August: Open every day from 10 a.m.

Parking gratuit (200 voitures) Les cartes de crédit sont acceptées

Free parking available (200 cars) Credit cards accepted

Réservation au +33 (0) 4 94 55 22 14

Reservation: +33 (0) 4 94 55 22 14

Polo Club Saint-Tropez Route du Bourrian 83580 Gassin France t +33(0)4 94 55 22 12 f +33(0)4 94 56 50 66 contact@polo-st-tropez.com www.polo-st-tropez.com


bravade-qxp:Mise en page 1

7/06/10

13:20

Page 59

pêcheries fixes et l’arrivée, en 1860-1870, du chemin de fer du Luc, bouleversent les rapports entretenus par SaintTropez avec la mer. “ Dès 1864 apparaissent les premiers bateaux d’agrément “ explique Gilbert Buti, le Train des Pignes passe par SaintTropez en 1894. La ville se transforme, les cafés et les restaurants se multiplient. Les peintres et les écrivains séduits par le calme et la beauté du village feront bientôt sa renommée, à l’image de Guy de Maupassant, Paul Signac, Henri Matisse, Henri Manguin…

Une notoriété mondiale Pendant les années folles, la Côte d’Azur devient le passage obligé de la bourgeoisie internationale et des artistes. En 1925, Colette trouve son havre de paix à la Treille Muscate,

une charmante maison de la baie des Canebiers. Elle y invite Jean Cocteau, Joseph Kessel, André Dunoyer de Segonzac… Le 15 août 1944, les Américains débarquent dans la baie de Pampelonne. Le port est en ruine. Après guerre, les artistes reviennent dans la cité du Bailli et lui donnent une renommée internationale. Le petit monde de “ Saint-Germain-des-Prés “ passe les vacances dans le village : Françoise Sagan, Juliette Gréco, Roger Vadim, Boris Vian… Le film Et Dieu… créa la femme (Roger Vadim, 1955) révèle le petit port de pêche et Brigitte Bardot devient une star dans le monde entier. “ Avec les années 1950-1960, le tourisme balnéaire de masse métamorphose le port, qui compte moins de dix patrons pêcheurs en station cosmopolite “ conclut Gilbert Buti. Depuis cette époque, le petit port de pêche est devenu un haut lieu touristique international, un village à l’identité préservée.

En haut, Juliette Greco En bas, Brigitte Bardot Boris et Ursula Vian sur le tournage de “Saint-Tropez, devoir de vacances”

© Angeli

© Sam Lévin - Akouna Production

En haut, Marie Laforêt, rue de la Ponche tourne “Saint-Tropez blues”. A gauche, Roger Vadim et ses enfants sur le port.

says Gilbert Buti, the train comes to Saint-Tropez in 1894. The city starts to change, cafés and restaurants become more numerous. Painters and writers, seduced by the beauty of the village, will make it famous, such as Guy de Maupassant, Paul Signac, Henri Matisse, Henri Manguin… During the “crazy years”, the French Riviera becomes the favourite spot of the international bourgeoisie and artists. On 15 August 1944, the Americans land in Pampelonne bay. The harbour is destroyed. After the war, artists come back to

Sources : Un Pays Provençal, Le Freinet, de l’an mille au milieu du XIIIe s. d’E. Sauze et Ph. Sénac (éditions Minerve) Les Chemins de la mer. Un petit port méditerranéen : Saint-Tropez (XVIIe XVIIIe s.), de Gilbert Buti Et divers articles de Laurence et Laurent Pavlidis

the city of the Bailli. An international fame is slowly growing. Artists from Saint-Germain-des-Prés in Paris spend their holidays in Saint-Tropez: Francoise Sagan, Juliette Gréco, Roger Vadim, Boris Vian… “After the years 1950 to 1960, mass popular tourism metamorphoses the harbour which has less than 10 fishermen” concludes Gilbert Buti. Since then, if the small fishing village has become a famous international tourist hot spot, it nonetheless remains a village with a preserved identity.

59


citadelle-qxp:Mise en page 1

7/06/10

13:24

Page 60

PATRIMOINE

Le Musée d’histoire maritime de Saint-Tropez ouvrira ses portes fin 2011 à la Citadelle La forteresse militaire du XVIe siècle, classée monument historique, est devenue un hautlieu culturel tropézien et le second site patrimonial le plus visité du département. À partir de 2002, de multiples campagnes de restauration du donjon sont entreprises. Le Musée naval créé en 1958 est obligé de fermer ses portes. La municipalité dirigée par Jean-Pierre Tuveri, manifeste aujourd’hui sa volonté de recréer un projet de musée, comme l’explique le premier adjoint Claude Bérard. Découvrir l’activité maritime de la cité “La préservation du patrimoine communal est une de nos priorités. En ce sens, de multiples travaux de restauration ont été entrepris aux quatre coins de la commune et à la Citadelle, dont le donjon nécessitait une profonde restauration. Dans un premier temps, des travaux d’urgence ont consolidé les remparts et la contrescarpe, (une partie de la restauration a été effectuée par les jeunes de l’APARE, des chantiers de bénévoles). D’autre part, nous travaillons activement à ce projet sur le site où le visiteur pourra découvrir l’activité maritime de la cité, le port, la construction navale, l’école d’hydrographie, la pêche, les tartanes, le commerce et l’ouverture des tropéziens sur le monde… Initié par le service culturel, ce projet est soumis à un comité scientifique composé d’universitaires, de directeurs d’archives et de responsables de musées. Encadré par un comité de pilotage 60

From 2002, several restoration campaigns were launched on the dungeon. The naval museum created in 1958 is forced to shut its doors. Since the election, the mayor and his team have showed the will to create a museum, as Claude Bérard, deputy mayor tells us: “Preserving the city heritage is our priority. In this framework, restoration work has started in many places and at the Citadelle as the dungeon badly needed it. First, the ramparts and the counterscarp were consolidated (part of the work was done by young volunteers); but we also work on the project of a museum on the site where visitors will discover the maritime activity of the city, the harbour, the hydrographic school, fishing, shipbuilding, the tartanes (small fishing boats), commerce and how open to the world Saint Tropez was… The project was initiated by the Cultural Service of the city hall and is under the authority of scientific committee composed


citadelle-qxp:Mise en page 1

7/06/10

13:24

Page 61

Texte : Carine Roux Photo : J.L. Chaix - ©ville de St-Tropez

The 16th century military fortress, a listed historical monument, has become a cultural heaven for Saint Tropez and the 2nd most visited monument in the département composé d’élus, d’associations, de personnalités locales, il a été validé par le conseil municipal et les institutions administratives. Le fond sera constitué de pièces qui sont déjà en possession de la ville, d’achats, de prêts d’associations et d’institutions comme le Musée de la Marine, les archives départementales… Les travaux sont en cours et l’ouverture est prévue fin 2011”, explique le premier adjoint Claude Bérard.

Deux espaces interactifs Pour Laurent Pavlidis, historien et médiateur culturel de la ville “l’équipe municipale a voulu un Musée d’histoire maritime identitaire qui raconte la vie des marins tropéziens. Les dernières recherches universitaires et la multiplication des sources ont permis de mieux connaître l’histoire maritime de notre commune qui sera retracée dans ce futur musée d’une façon résolument moderne, avec les dernières techniques multimedia qui mettront en valeur les objets présentés. Le musée sera en résonance avec les territoires proches ou lointains, fréquentés par les Tropéziens au long cours des siècles passés. Mais nous montrerons également, avec des thèmes comme le port, la plaisance et l’histoire de l’usine des torpilles, qu’il ne faut pas opposer passé et présent. Aujourd’hui le monde entier vient à Saint-Tropez ; nous allons donc raconter le temps où les marins tropéziens allaient dans le monde entier.”

of academics, archive directors, museum curators, etc. Themselves are supervised by a steering committee composed of elected officials, associations, local personalities and was validated by the municipal council and the administrative institutions. The museum will consist of pieces already belonging to the city, some items will be bought, others will be on loan from associations and institutions, etc. Work is underway and the opening is scheduled for the end of 2011.” According to Laurent Pavlidis –historian and cultural ombudsman of the city – “the municipal team wanted a museum of maritime history which would tell the life of sailors from Saint Tropez. The last university research and the multiplication of sources have allowed for a better understanding of the maritime history of our city, which will be showed in the future museum in a modern way, through the latest multimedia techniques. The museum will be an echo of the near or far territories people from Saint Tropez have been to through the past centuries. But we will also show that past and present should not be opposed through themes like the harbour, leisure sailing, and the history of the torpedo factory. Today, the whole world comes to Saint Tropez, we are then tell the story of a time when people from Saint Tropez would sail the whole world.” 61


citadelle-qxp:Mise en page 1

7/06/10

13:24

Page 62

CULTURE

Texte : Carine Roux Photos : D.R.

Saint-Tropez célèbre le bicentenaire de la Révolution

d’Argentine Dans le cadre de son programme culturel, la ville de Saint-Tropez a choisi de rendre hommage à l’Argentine qui commémore cette année le 200e anniversaire de la Révolution de mai, événement historique qui aboutira à l’indépendance du pays en 1816. Le capitaine Hippolyte Bouchard

Le premier temps fort de la saison s’est déroulé en février dernier dans le cadre des “Rendez-vous Culturels”, un événement qui propose, en dehors de l’effervescence estivale, de découvrir et de vivre une autre culture. Une initiation à la culture argentine a été proposée au public à travers une approche multiculturelle rythmée par des événements de qualité : expositions, conférences, projections… Une journée consacrée à L’Argentine est prévue le 24 juillet prochain ; elle se clôturera par une grande soirée à la Citadelle. A cette occasion, un buste en bronze de l’illustre marin Hippolyte Bouchard sera remis à la ville, avant d’être exposé dans le futur musée de la Citadelle, qui ouvrira ses portes fin 2011. 25 mai 2010 : une date historique En 1808, les troupes de Napoléon Ier occupent l’Espagne. La dynastie légitime des Bourbons est renversée, le peuple espagnol se soulève. A Buenos Aires, les élites créoles, qui ont pris conscience de leur capacité militaire en luttant contre les Anglais, organisent méthodiquement leur prise du pouvoir. En l’espace d’une semaine, du 18 au 25 mai 1810, elles chassent le vice-roi d’Espagne, Baltasar Hidalgo de Cisneros, et mettent en place une première ”junte” destinée à gouverner la colonie. Cet événement est à l’origine de la naissance de l’Etat Argentin. L’indépendance du pays suivra six ans plus tard, le 9 juillet 1816. Saint-Tropez a entretenu, au fil des siècles, d’étroites relations et des liens nombreux avec ce pays d’Amérique du Sud. Hippolyte Bouchard, illustre marin tropézien qui participa à la Révolution de mai, nommé deuxième commandant de la flotte nationale argentine, en est le meilleur symbole. Hippolyte Bouchard : un corsaire de la liberté (1780-1837) Né à Bormes-les-Mimosas, André-Paul Bouchard passe son enfance à Saint-Tropez où son père tient une auberge. C’est dans le golfe de Grimaud qu’il pêche et apprend peu à peu les métiers de la mer. En 1798, à l’âge de 18 ans, il rejoint Toulon et s’engage dans la marine française en commençant sa carrière de canonnier sur le vaisseau Généreux, puis sur la Badine. C’est à cette époque qu’il prend, pour des raisons indéterminées, 62

le nom de son frère cadet, Hippolyte, né à Saint-Tropez. Il participe à l’expédition de Saint-Domingue (1801-1803) pour rétablir l’ordre et l’autorité de la France. Déçu des conséquences de la Révolution Française, il choisit d’embarquer vers les nouveaux Etats d’Amérique sur des navires marchands. C’est en 1809 qu’il foule le sol argentin pour la première fois en arrivant à Buenos Aires, quelques mois avant le début de la Révolution de mai. Libéral et anti monarchique, il s'oriente rapidement vers la cause séparatiste argentine et met ses connaissances navales à la disposition de la nouvelle révolution. Il est alors le deuxième commandant de la nouvelle flotte nationale argentine, dirigée par Juan Bautista Azopardo. Il s’illustre lors de la bataille de San Lorenzo où il prend le drapeau espagnol (3 février 1813). Auréolé de gloire, il prend la nationalité de son pays d’adoption et épouse la fille d’un ancien officier espagnol. Le révolutionnaire n’en reste pas moins un aventurier qui accepte les lettres de course et part en campagne à travers les mers et les océans : Cap Horn, Equateur… De retour à Buenos Aires, il prépare une nouvelle campagne qui va le mener à faire le tour du monde. Son objectif, attaquer partout où il le peut les biens espagnols. Il traverse ainsi l’Atlantique et arrive à Madagascar. Sur place, il bloque les négriers anglais et français et libère les esclaves. Il poursuit ensuite les navires espagnols vers l’Asie, (Océan Indien, Indonésie, Philippines, Chine…), puis continue sa course vers les côtes américaines. Accusé d’actes de piraterie, l’allié des révolutionnaires sudaméricains, rallie le Général San Martin pour libérer le Pérou. En retour, il occupe le poste de chef de la marine jusqu’en 1828. Il meurt assassiné dans son hacienda le 4 janvier 1837. En 1962 ses cendres, retrouvées dans la crypte d’une chapelle au Pérou, sont rapatriées à Buenos Aires. En Argentine des rues, des écoles et même une ville de la province de Cordoba portent son nom. Plus près de nous, à Bormes-les-Mimosas, sa ville de naissance, une stèle commémore sa mémoire. Sources : -El capitan Bouchard, Corsaire de la liberté, d’Hubert Jacquey et Georges Fleury, aux éditions Glénat - Avec la précieuse collaboration de Laurent Pavlidis


citadelle-qxp:Mise en page 1

7/06/10

13:24

Page 63

In the framework of its cultural programme, the city of Saint Tropez chose to honour Argentina which will celebrate the 200th anniversary of its revolution in May, event that led to its independence in 1816. The 1st event was held in February during the “Cultural Rendez-vous”, the perfect setting to discover a new culture outside of the summer season. The guests were offered an initiation to Argentinean culture through quality events: conference, exhibitions, film screenings… A special Argentinean day will be held on 24 July 2010, which will end with an amazing evening at the Citadel. 25 May 2010 : a historical date In 1808, Napoleon’s troops occupy Spain. The lawful regime of the Bourbons is overthrown. The Spanish rose in anger. In Buenos Aires, the Creole elite – who became aware of their military capacity by fighting against the English – methodically organise the seizure of power. In the space of a week, from 18 to 25 May 1810, the vice-regent of Spain – Baltasar Hidalgo de Cisneros, is chased from power and a first “junta” is designated to govern the colony. This event is at the origin of the birth of the Argentinean state. The country will become independent 6 years later on 9 July 1816. Saint Tropez has always had close ties with this South American country. Hippolyte Bouchard, famous man from Saint Tropez, participated in the May revolution and who was named second commandant of the Argentinean Navy, is the best example.

Hippolyte Bouchard (1780-1837) In 1798, aged 18, he goes to Toulon and enlists in the French Navy as starts his career as a gunman on the Généreux then on the Badine. He then decides, for unknown reasons, to take his younger brother’s name, Hippolyte, born in Saint-Tropez. He takes part in the Saint Domingue expedition (1801-1803) to re-establish order and the authority of France. Disappointed by the outcomes of the French Revolution, he embarks towards the new American States on merchant ships. He then is the second commandant of the new Argentinean fleet, commanded by Juan Bautista Azopardo. He distinguishes himself at the San Lorenzo battle during which he takes the Spanish flag (3 February 1813). Covered in glory, he takes the nationality of his adoptive country and marries the daughter of a former Spanish officer. The revolutionary remains an adventurer who set sails through seas and oceans: Cape Horn, Ecuador, etc. Accused of piracy, the ally of South American revolutionaries joins General San Martin to free Peru. As payback, he becomes the head of the navy until he is assassinated in his hacienda on 4 January 1837. The life of this famous sailor from Saint Tropez will be retraced in the future museum of the Citadel.

63


art-qxp:Mise en page 1

7/06/10

13:27

Page 64


art-qxp:Mise en page 1

7/06/10

13:27

Page 65

ART Textes : Carine Roux Photos : J.L. Chaix - ©ville de St-Tropez, Galerie Malborough Monaco - D.R.

Botero s’empare des rues de la ville Lorsque l'art entre dans une maison, la violence en sort… Fernando Botero

Après Manolo Valdes l’année dernière, la ville de Saint-Tropez, en collaboration avec la galerie Marlborough de Monaco a choisi d’exposer en ville, cinq sculptures monumentales de Fernando Botero. Le rendez-vous est fixé place de la Garonne, place Grammont (à côté du musée de l’Annonciade), quai Suffren (en face de la statue du Bailli) et quai Jaurès (près de l’office de tourisme). Du 26 juin au 31 octobre Monumentalité et sensualité La sculpture, abordée dès 1973, est le prolongement naturel de l’univers pictural de Fernando Botero. La monumentalité et la sensualité y sont plus accentuées encore. Ses personnages prennent leur pleine mesure grâce à l’espace en trois dimensions ; leurs formes voluptueuses deviennent palpables et offrent une “ alternative poétique à la réalité ”. Elles trouvent leur source dans l’art de l’Egypte antique ou dans les premières cultures américaines et surprennent par leur qualité d’exécution. Le bronze brillant est parfaitement lisse et patiné.

Une reconnaissance internationale Fernando Botero, né en 1932 à Medellín en Colombie, est un peintre et sculpteur colombien réputé pour ses personnages aux formes rondes. S'étant lui-même surnommé “ le plus colombien des artistes colombiens “, il est l'un des rares artistes à connaître le succès et la gloire de son vivant. Dans les années cinquante, il étudie à l’Académie San Marco à Florence, et découvre la Renaissance italienne. Sa carrière débute réellement en 1958, lorsqu'il gagne le premier prix du Salon des Artistes colombiens. En 1960, il s’installe à New-York où il reçoit le Prix International Guggenheim pour la Colombie. Sa première rétrospective a lieu en 1970 en Allemagne. Depuis, Botero a exposé dans les musées du monde entier et sur les plus grandes artères occidentales : les jardins de Monte-Carlo, les ChampsElysées à Paris, Park Avenue à New York… Depuis 2007 et jusqu’en 2011, une grande rétrospective, “ Le Monde baroque “ de Fernando Botero, est présentée avec grand succès dans de nombreux musées des Etats-Unis. Aujourd’hui l’artiste vit et travaille entre Paris, New-York, Monte-Carlo et Pietrasanta en Toscane.

Homme à cheval, 2008 Bronze - 325 x 250 x 175 cm

65


art-qxp:Mise en page 1

7/06/10

13:27

Page 66


art-qxp:Mise en page 1

7/06/10

13:27

Page 67

When art enters a house, violence gets out…

Sphinx, 1995 Bronze - 273 x 300 x 234 cm

says Botero Last year Manolo Valdes was at the centre of attention, but this year the city of Saint-Tropez in collaboration with the Marlborough Art Gallery in Monaco, has decided to exhibit 5 huge sculptures of Fernando Botero. The statues will be place de la Garonne, place Grammont (next to the Annonciade museum), quai Suffren and quai Jaures by the Tourism Office. Sculpture – which he started in 1973 - is a natural extension of Botero’s pictorial universe. His characters offer a “poetic alternative to reality”. They draw inspiration from Ancient Egypt or in pre-Columbian cultures and surprise us with their quality of execution, the shiny and smooth bronze, and some of them by their gigantic size. Fernando Botero, born in 1932 in Medellin, Columbia, is a painter and sculptor and famous for his characters

with round and voluptuous shapes. He named himself “the most Columbian of Columbian artists”. He is one of the rare artists to be successful during his lifetime. In the 1950s, he studies at the San Marco Academy in Florence where he discovers Italian Renaissance. His career effectively starts in 1958 when he wins the 1st prize at the Columbian Artists Salon. In 1960, he settles in NYC where he receives the International Guggenheim Prize for Columbia. His first retrospective is held in 1970 in Germany. Since then, Botero has had exhibitions around the world, Monte Carlo, Paris, NYC, etc. From 2007 to 2011 a great retrospective – Botero’s Baroque World – is taking place in several American museums. Today, the artist spends his time between Monaco, NYC, Paris and Pietrsanta in Tuscany.

67


Projet1:Mise en page 1 27/04/10 10:06 Page1


art-qxp:Mise en page 1

7/06/10

13:27

Page 69

Textes : Carine Roux Photos : D.R. - Musée de l’Annonciade

Hommage

Modigliani au Musée de l’Annonciade Artiste au style unique, les célèbres portraits d’Amedeo Modigliani, visages ovales et traits expressifs, figurent parmi les toiles les plus recherchées au monde. Adulé du grand public, les collectionneurs se l’arrachent tandis que les plus grands musées du monde ne cessent de célébrer son talent.

Les différentes facettes du maître “ Montrer les différentes facettes de l’œuvre de Modigliani ”, tel est l’angle et l’objectif de l’exposition proposée par Jean-Paul Monery, conservateur en chef du Musée de l’Annonciade. Des dessins de l’artiste italien seront présentés. ” Son œuvre graphique brillante, aussi virtuose que Matisse ou Picasso, si indispensable à la compréhension de son travail plastique, sera à l’honneur pour tenter de comprendre son style : une forme d’expressionnisme sombre et triste ”. Un art atypique pour son époque, empreint de références italiennes mais aussi impressionnistes, fauves, cubistes et primitives. Les œuvres présentées permettent de saisir tous les passages, tous les emprunts de l’artiste pour aboutir à un style hors du monde.

saisir tous les meubles et objets de valeur de la maison. De plus, sa santé est très fragile. Adolescent, “ Modi ” (son diminutif qu’il s’amuse à traduire par “ maudit “) est très affaibli par la typhoïde et la tuberculose. En 1902, il s’inscrit à l’école libre du nu de l’Académie des Beaux Arts à Florence et l’année suivante à L’Institut des Arts de Venise. Il découvre la peinture impressionniste italienne et commence déjà à prendre goût à sa légendaire “ mauvaise vie “.

Un style reconnaissable entre mille Les portraits et les nus de Modigliani, thèmes de prédilection de l’artiste, expriment le plus souvent un lyrisme résigné ; la tristesse et la mélancolie sont le reflet de son âme et de sa vie tourmentée. Né à Livourne en 1884, Amedeo Modigliani est issu de deux familles juives sépharades ; des commerçants très cultivés mais ruinés. Son destin tragique semble tracé dès le départ, Amedeo naît le jour où les huissiers viennent

Amedeo Modigliani is an artist with a unique style, full of oval faces with meaningful traits and his paintings are amongst the most sought after in the world. Loved by the public, art collectors would do anything to buy his paintings and he is celebrated in the world’s biggest museums. A multi-faceted master The goal of Jean Paul Monery’s exhibition, the curator of the the Annonciade museum, is to “ show the different sides of Modigliani’s art “. Rare drawings from the master will be showed. His art was atypical for his time, full of references to Italian art, but also to impressionism, the Fauvism, Cubist and primitive periods. The works on exhibition allow the visitor to understand the work of the artist better.

Portrait de jeune femme, vers 1918 - Huile sur toile - 65 x 50 cm Musée des Beaux Arts, La Chaux-de-fonds, Suisse

An easily recognisable style Modigliani’s portraits and nudes, a beloved theme of his, mostly express a resigned lyricism, sadness and melancholy, a mirror of his tormented life.

69


art-qxp:Mise en page 1

7/06/10

13:27

Page 70

En 1906, il s’installe à Paris au Bateau-Lavoir, un atelier de Montmartre, centre de l’avant-garde artistique. Il est influencé par la période bleue de Picasso, par Matisse et le fauvisme, Toulouse-Lautrec, Cézanne… Formes allongées, ovale des visages, regard vide, le style très personnel de Modigliani se dessine. Tenté par la quête du “ volume idéal ” ; sa courte carrière de sculpteur est stoppée par sa santé, le travail de la pierre attaquant dangereusement ses fragiles poumons. Le poète polonais en exil Léopold Zborowski devient son marchand et son protecteur. On reconnaît un portrait de Modigliani au premier regard : lignes épurées, cous étirés, visages allongés légèrement penchés, regard vide… L’artiste cherchait sans relâche un équilibre entre le réel, la pureté des lignes tout en rejetant l’abstraction. Il souhaitait que les visages réfléchissent le miroir de l’âme humaine. Seuls quatre paysages sont connus, ses tableaux ne représentant presque exclusivement que des portraits et des nus.

La bohème Picasso, Jean Cocteau, Raymond Radiguet et tant d’autres… Le maître dessinait ses portraits à une vitesse fulgurante. Il les distribuait à ses amis ou les échangeait dans les cafés contre des verres, de la nourriture ou parfois de l’argent. Drogues, sexe, alcool, Modigliani a mené une vie tumultueuse, ce n’est un mystère pour personne. Malgré ses poches trouées, ses vestes élimées et ses dettes, son élégance naturelle lui valut le surnom de “ Prince de Montparnasse “. Séduisant, cultivé, il lui arrivait souvent de réciter des vers de Dante en public et ne se déplaçait jamais sans son œuvre fétiche, Les Chants de Maldoror, le recueil de poèmes du comte de Lautréamont. En décembre 1917, Zborowski organise la première exposition personnelle de son protégé à la galerie Berthe Weill. Mais la préfecture ferme le lieu pour cause d’indécence : les nus dans la vitrine choquent les passants. Aucun tableau n’est vendu. Cette même année, il épouse Jeanne Hébuterne, une belle étudiante bourgeoise de 18 ans. Leur fille Giovanna naît un an plus tard. Atteint de tuberculose, Modigliani meurt dans la misère le 24 janvier 1920, à l’âge de 36 ans. Jeanne, enceinte de huit mois, se jete du 5° étage de l’appartement de ses parents. Les amoureux reposent au cimetière du Père Lachaise à Paris. La petite Giovanna (1918-1984), adoptée par sa tante, grandit en Italie. On lui doit une biographie de son père intitulée : Modigliani : Homme et Mythe. Dès le lendemain de sa mort les prix des toiles de Modigliani connaissent une courbe vertigineuse… Son destin tragique a bel et bien été scellé dès le départ.

70

He was born in Livorno in 1884, and in 1902 he joins the Free School of Nude, part of the School of Fine Arts in Florence, then the following year the arts institute of Venice. He discovers Italian impressionist painters and starts to develop a liking for his legendary “ bad life ”. In 1906, he settles in Paris, at the Bateau-Lavoir, a Montmartre workshop. Centre of the artistic avant-garde. He is influenced by Picasso’s blue period, by Matisse and Fauvism, Toulouse-Lautrec, Cézanne… Long shapes, oval faces, empty gaze… Modigliani’s personal style is taking shape. Tempted by the quest of the “ideal volume”, his brief career as a sculptor is stopped short by his health, his lungs not being able to cope with dust from the sculpting. It is easy to spot a Modigliani portrait at first glance. Clean lines, long necks and faces, empty gazes… the artist was always looking for equilibrium between reality and purity of the lines while rejecting abstraction.

Femme en robe noire, vers 1917 Huile sur toile - 90 x 60 cm Musée d’art et d’Histoire, Genève

Exposition Modigliani du 3 juillet au 18 octobre Au Musée de l’Annonciade

Bohemia Picasso, Jean Cocteau, Raymond Radiguet and many others… the master drew portraits at the speed of light. He distributed them to his friends or exchanged them in cafés for alcohol, food or sometimes food. Drugs, sex, alcohol, Matigliani’s life was tumultuous. In 1917, Zborowski organises his protégé’s first personal exhibition in the Berthe Weill gallery, but the authorities close it down for indecency: the nude paintings shocked people on the streets. The same year, he marries Jeanne Hébuterne, a beautiful 18 year old bourgeois student. Their daughter Giovanna was born a year later. Modigliani died from tuberculosis in extreme poverty on 24 January 1920, aged 36. The day after his death, the price of his work increased a lot … his tragic destiny was sealed from the beginning.


www.beren www.berenice.tv .tv www.berenice 3, rue Francois Sibilli - 83990 St Tropez

rueFrancois FrancoisSibilli Sibilli- -83990 83990StStTropez Tropez 3,3,rue


art-qxp:Mise en page 1

7/06/10

13:27

Page 72

Sur la route qui relie Saint-Tropez à Grimaud (D61), R.C.B. Carrelages vous présente son savoirfaire : les matériaux anciens, les vieilles pierres, les jarres, les bacs creusés à même la pierre, les colonnades, les fontaines, les cheminées... C'est également, les carrelages anciens qui, selon les régions, sont différents à cause de la composition

de la terre, les dalles en pierre trés épaisses qui se trouvaient dans les maisons anciennes de caractère. Les terres cuites neuves entièrement faites à la main série Florence dont R.C.B. Carrelages est le dépositaire exclusif. Enfin les carreaux émaillés, de nombreux décors faits à la main et exposés dans une salle de 200 m².

Quartier de la Chaux - GRIMAUD Tel : 04.98.12.60.10 Fax : 04.94.43.20.41 mail : sarl.rcb.carrelages@wanadoo.fr site : www.rcbcarrelages.fr


art-qxp:Mise en page 1

7/06/10

13:27

Page 73

Festival Les Nuits du Château de la Moutte Du 20 juillet au 13 août Musique, théâtre et danse seront cette année encore, à l’honneur dans le cadre magique de la cour du château de la Moutte ayant appartenu à Emile Ollivier. Inscrits au programme de cet été, des concerts et des spectacles prestigieux sélectionnés par Jean-Philippe Audoli, avec des artistes présents sur les grandes scènes internationales.

The programme of the Festival de la Moutte will once again be full of music, theatre and dance, amazing shows and international artists in the magical framework of the château de la Moutte, which used to belong to Emile Ollivier.

Un lieu, une histoire artistes et le public ont la liberté de se rencontrer. La bibliothèque constituée de plus de 4000 ouvrages, a été conservée en l’état. Elle reste régulièrement consultée par de nombreux étudiants et historiens. En décembre 1998, le Conservatoire du Littoral reçoit en donation de Madame Troisier de Diaz, petite fille d’Émile Ollivier, le domaine du Château de La Moutte dont la gestion est confiée depuis février 2007, à la ville de Saint-Tropez. Le château est quant à lui classé “ monument historique “.

Situé sur la commune de Saint-Tropez, le domaine du Château de La Moutte s’étend sur une superficie de quatre hectares, proche de la plage des Salins. Cette propriété exceptionnelle, au cœur d’une superbe palmeraie centenaire, est acquise et restaurée en 1860 par Emile Ollivier, qui fût Premier des Ministres de Napoléon III. Il épousa en première noce Blandine Liszt, fille de Franz Liszt et sœur de Cosima Wagner. Dès lors, s’instaure en ce lieu une tradition musicale de prestige où les

AOUT

Mardi 20 - Le Neveu de Rameau

Mardi 3 - Cordes ibériques - Xavier De Maistre (harpiste)

PROGRAMME

JUILLET Nicolas Vaude, Gabriel le Doze (comédiens), Olivier Baumont (clavecin), Jean-Pierre Rumeau (mise en scène)

A. Fransisque, M. Albeniz, F. Tarrega, M. de Falla, C. Salzedo, B. Smetana…

6-7-8 - TANGO

Vendredi 23 - L’étoile du violon français

En célébration du bicentenaire de la création de l’Argentine

Renaud Capuçon (violon), Gérôme Ducroq (piano) Wolfgang Amadeus Mozart, Ludwing Van Beethoven, César Franck

Mardi 27 - Récital piano Pierre-Alain Volondat Plage des “ Canebiers ” Gabriel Fauré, Maurice Ravel, Claude Debussy, Johannes Brahms, Moussorgski

Jeudi 29 - Hommage à Django Reinhardt Florin Nicolescu (violon), Samuel Hubert (contrebasse), Christian Escoudé (guitare), Bruno Ziarelli (batterie), Thuryn Mitchell (piano)

6 - Che Bandoneon par Juan Josè Mosalini et son orchestre 7 - Œuvres d’Astor Piozzolla, J. J. Mosalini, Leonardo Sanchez 8 - Concert surprise offert par le Festival à la Ville, pl. de la Mairie Mardi 10 - « Satie en liberté » Soirée dédiée à Annette Troisier de Diaz - Satie, Prokofiev, Beethoven, Debussy… François Marthouret (comédien), Madeleine Malraux (pianiste)

Vendredi 13 - Airs d’Opéra en partenariat avec le Festival d’Aix-en-Provence

RETROUVEZ LE PROGRAMME SUR WWW.LESNUITSDUCHATEAUDELAMOUTTE.COM 73


nautique-qxp:Mise en page 1

7/06/10

13:35

Page 74


nautique-qxp:Mise en page 1

7/06/10

13:36

Page 75

ON EN PARLE

I Phone tour Magical multimedia tour Saint-Tropez media is on the road Qu’est-ce que c’est ? Une visite guidée qui devrait séduire toutes les générations pour son côté moderne et ludique. Un service location de dix Ipod Touch est proposé à l’office du tourisme.

Pour qui ? Quasiment pour toute la planète grâce à l’application trilingue : français, anglais et italien.

A voir ? Sept mini films de trois à quatre minutes sur les lieux à visiter en ville : la Ponche, la place de l’Ormeau, la place de la Mairie, la Gendarmerie, la place des Lices, le môle Jean Réveille, le musée de l’Annonciade.

A écouter ? Des interviews de tropéziens et d’experts : Laurent Pavlidis, historien de Saint-Tropez, André Beaufils président de la Société Nautique, Simone Duckstein, propriétaire du mythique hôtel de la Ponche, Alain Rondini, créateur de sandales tropéziennes ou encore Jean-Paul Monery, conservateur en chef du musée de l’Annonciade…

What is it? A guided tour which should please all generations for its modernity and entertainment. It is at the advantage of people who already own an Iphone, but you can also rent 10 Ipods at the Tourism Office.

For whom? Almost for all the world thanks to its trilingual application: French, English and Italian.

To see? Seven mini sets of 3/4 minutes to be seen at places to visit.

Listen?

Des archives et des extraits de films tournés à Saint-Tropez : Et Dieu… créa la femme, les Gendarmes, La Scoumoune, La Cage aux folles, etc…

Interviews of people from Saint-Tropez and experts : Laurent Pavlidis, historian of Saint-Tropez, André Beaufils, President of the Nautical Society, Simone Duckstein, owner of the famous Hôtel de la Ponche, Alain Rondini, creator of the sandal of Saint-Tropez or Jean-Paul Monery, curator of the Annonciade Museum.

Pour s’amuser ?

Discover?

Des fonctions quizz amusantes et originales : un puzzle, et aussi l’accès aléatoire à un lieu de visite obtenu en secouant l’appareil.

Discover archives and films shot in Saint-Tropez : “Et Dieu… créa la femme”, the “Gendarmes”, the “Cage aux folles”, etc.

Have fun?

Fonction GPS ?

Have fun with funny and original quizzes: a puzzle and other different random games.

A découvrir ?

Le programme propose une géolocalisation automatique avec zoom possible sur la carte.

Comment l’utiliser ? Une application téléchargeable sur l'Apple Store Itunes.

GPS? The programme also offers a GPS function on which you can easily zoom.

How to use?  Sept mini films sur les lieux à visiter  Géolocalisation des lieux à découvrir

The application can be downloaded on the Apple Itunes Store.

 Quizz  Témoignage de Jean-Paul Monery, conservateur en chef du musée de l’Annonciade

75


nautique-qxp:Mise en page 1

NAUTISME

76

7/06/10

13:36

Page 76


nautique-qxp:Mise en page 1

7/06/10

13:36

Page 77

Textes : Carine Roux Photos : Rolex© Carlo Borlenghi, Rolex© Kurt Arrigo, J.L. Chaix ©ville de St-Tropez, D.R. -Société Nautique de Saint-Tropez

Les grands rendez-vous

nautiques Le golfe de Saint-Tropez reste fidèle à sa vocation maritime en accueillant des régates internationales de haut niveau. Des rendez-vous que ne manqueraient pour rien au monde ces gentlemen de la mer, qui aiment à se lancer des défis nautiques, sous les yeux d’un public conquis. The gulf of Saint-Tropez remains faithful to its maritime tradition by hosting high level international regattas. Events that would not be missed by the gentlemen of the sea who like to reach each other under the gaze of the crowd gathered for those events.

77


nautique-qxp:Mise en page 1

7/06/10

13:36

Page 78

Les 10 ans des Voiles Latines The 10 years of the Latin Sails

78

Ce rassemblement, organisé par la Ville de Saint-Tropez, le Port de Saint-Tropez, la Société Nautique de Saint-Tropez et l’association Vela Latina Tradizionale, symbolise la culture maritime méditerranéenne, un véritable patrimoine. Il réunit pour cette 10ème édition des pointus, catalanes, felouques, yoles… venus de Tunisie, d'Italie, d'Espagne, de France… L'occasion de découvrir les différentes teintes de voiliers traditionnels, fabriqués et restaurés à l'authentique, et de naviguer à "l'ancienne" sans les instruments modernes d'aide à la navigation. Mis en place par le comité de course de la SNST, les parcours sont situés dans le Golfe de

Saint-Tropez. Les voiliers peuvent choisir de se mesurer en catégorie plaisance ou régate, cette dernière permettant d’intégrer le classement du Circuit de la Voile Latine en Méditerranée. Sur l’eau, c’est la seule étape en France du Circuit Méditerranéen de Voiles Latines. Créé en 2001, il amène dans le Var les meilleurs régatiers italiens de voile traditionnelle. Les Voiles Latines à Saint-Tropez, c’est également un moment de grande convivialité et de culture. Des festivités, un atelier de matelotage et un village des charpentiers sont également proposés au public. Du 27 au 30 mai

The meeting welcomes for this 10th edition boats and people from all around the Mediterranean Sea: Tunisia, Italy, Spain, France etc. It is a unique opportunity to discover the different traditional sailing boats which do not use any modern navigating instruments. The boats can choose to participate

in two different categories: leisure or regattas. The latter will count for the final classification the “Latin Sails” circuit on the Mediterranean. It is the second stage of this circuit on the Mediterranean and the only one in France. Created in 2001, it brings in the Var the best traditional sailors.


nautique-qxp:Mise en page 1

7/06/10

13:36

Page 79

Giraglia

Rolex Cup

Saint-Tropez - San Remo La Giraglia Rolex Cup, course de prestige franco-italienne, créée en 1953, est l’un des plus grands rassemblements nautiques en Méditerranée, des voiliers historiques aux yachts de 35 mètres. Plus de 200 équipages s’affrontent dans cette 58ème édition, d’abord dans la baie de Saint-Tropez, puis au large, en direction de San Remo. Du 11 au 19 juin

The Giraglia Rolex Cup is a prestigious FrenchItalian race created in 1953. It is one of the biggest gatherings of yachts in the Mediterranean, from historical sailing boats to 35m long yachts. More than 200 crews will be eager to race during this 58th edition, at first in the bay of Saint-Tropez and then in the open sea towards San Remo.

Phare de la Giraglia

79


nautique-qxp:Mise en page 1

7/06/10

13:36

Page 80

Tour à tour, port de départ de la course à sa création, puis port d’arrivée de la Giraglia Rolex Cup, San Remo avait été provisoirement suppléée par Gênes ces dernières années pour accueillir l’arrivée de la traversée. Douze ans après, le port de la côte de Ligurie retrouve donc la place qui fut la sienne et ouvre la perspective de nouveaux records. Avec des unités allant de 30 à plus de 100 pieds, les monocoques engagés dans la Giraglia Rolex Cup offrent une exceptionnelle vitrine de l’industrie nautique. Voiliers de croisière, spécialement adaptés et preparés pour la course, mais aussi voiliers de régate, sans oublier les “pur-sang” capables d’avaler les miles sans retenue.

Cette année 2010 sera marquée par la participation d’une masse de monotypes en vogue, les Class 40 Très en vue lors de l’édition 2009, Kito de Pavant et son Open 60 Groupe Bel seront à nouveau présents à SaintTropez. L’un des bateaux les plus imposants de la flotte sera très certainement Higland Breeze, un Swan 112 (34 mètres), habitué des grandes compétitions. Parmi les autres inscrits, Singularity, un Lutra 80 du chantier australien Mc Conaghy, marque l’arrivée dans les eaux méditerranéennes d’un nouveau type de voilier : ce monocoque de 24,53 mètres de long est un voilier de course-croisière bénéficiant de toute l’expertise des Maxis construits par le chantier. La diversité des embarcations et des profils d’équipage font de ce rendez-vous un moment magique de yachting.

80

San Remo was the original port of departure when the race was created before becoming the arrival point of the Giraglia Rolex Cup. During the past few years, Genoa replaced San Remo as port of arrival and after 12 years, San Remo regains its place and hopes to witness new record times. With units between 30 and 100 foot long, monohulls are an exceptional showcase of the nautical industry. Cruise sailing boats specially arranged and prepared for the race, also regatta sailing boats and of course the “thoroughbreds” of the seas, faster than ever.

2010 will see the participation of a popular type of monohulls: the Class 40 Kito de Pavant and his Open 60 “Groupe Bel” will be once more present at the event, especially after last year’s remarkable achievement. One of the most impressive boats of the fleet will of course be Highland Breeze, a Swan 11232m long used in high level competitions. The diversity of boats and crews makes this event a magical moment of yachting.


nautique-qxp:Mise en page 1

7/06/10

13:36

Page 81

/ 11 juin - Départ du prologue entre San Remo et Saint-Tropez / 13 juin - Coup d’envoi des 3 jours d’épreuves côtières, parcours au vent et sous le vent et régates d’une longueur maximale de 35 miles le long du littoral / 15 juin - Dîner de prestige et remise des prix à la Citadelle, feu d’artifice de clôture / 16 juin - Départ de la course au large de la Giraglia Rolex Cup (240 miles), Saint-Tropez - île de la Fourmigue - Rocher de la Giraglia - San Remo / Du 17 au 19 juin - Arrivée des concurrents à San Remo / 19 juin - Cérémonie de remise des prix au Yacht Club de San Remo

Giraglia Rolex Cup 2009

81


P A R T E N A I R E O F F I C I E L D E S V O I L E S D E S A I N T- T R O P E Z

www. Gaastra.eu – 01 42 86 65 00 Saint Tropez – Sainte Maxime – Galeries Lafayette www.gaastrastore.com

GA10013 VDST adv Staand A4.indd 1

29-04-2010 13:04:15


nautique-qxp:Mise en page 1

7/06/10

13:36

Page 83

Le Trophée du Bailli de Suffren Un hommage au Bailli de Suffren, Vice Amiral de la marine royale de Louis XVI, Capitaine Général de la flotte et Ambassadeur de l’Ordre Souverain de Malte, seigneur emblématique de Saint-Tropez. Du 26 juin au 8 juillet Cette course-croisière internationale hauturière d’environ 635 miles nautiques entre Saint-Tropez et Malte est unique en Méditerranée. Elle est devenue, depuis sa création il y a neuf ans, l’un des rendez-vous les plus prestigieux de la voile de tradition, dans le sillage des “chevaliers-corsaires”. La course quittera cette année le port de Saint-Tropez le 26 juin et tracera un itinéraire en trois étapes marqué par une nouvelle escale en l’île sicilienne de Pantelleria. L’arrivée à Malte est prévue entre le 7 et le 9 juillet. La cérémonie de remise des prix se déroulera dans le nouveau club-house du RMYC à Malte le 8 juillet.

This race is a tribute the Bailli de Suffren, vice admiral in Louis XVI’s Royal Navy, General Commander of the fleet, Ambassador of the Sovereign Order of Malta and emblematic lord of Saint-Tropez. The race will see boats sailing across 635 nautical miles between Saint-Tropez and Malta. It is unique in the Mediterranean. In the wake of its creation 9 years ago, it has become one of the most prestigious gatherings of traditional sailing boats in the village of the “corsair knights”. The race will start in the port of Saint-Tropez on 26 June and participants will set sails towards Malta, with three stages including a new one on the Sicilian island of Pantelleria. The arrival in Malta is scheduled between 7 and 9 July. The award ceremony will be held in the new club house of the RMYC in Malta on 8 July.

83


nautique-qxp:Mise en page 1

7/06/10

13:36

Page 84

Epreuve des Dragons le dernier rendez-vous d’octobre Après le succès du 75ème anniversaire des Dragon en 2004, la Société Nautique de Saint-Tropez et l’Association Française de la Série Internationale des Dragon (AFSID) ont décidé de rééditer ce rendezvous d’octobre. Depuis cette date, l’événement réunit chaque année environ cinquante unités internationales, sur lesquelles naviguent les meilleures têtes de série. Du 7 au 10 octobre.

84

The 75th anniversary of the Dragons in 2004 was a success, which led the Saint-Tropez Nautical Society and the Association Française de la Serie Internationale des Dragons (AFSID) to setup this event in October once more. Since then, the event welcomes around 150 international units with the best sailors. From 7 to 10 October.


nautique-qxp:Mise en page 1

7/06/10

13:36

Page 85

Les Voiles de Saint-Tropez

depuis 30 ans Le défi lancé entre Pride et Ikra en 1980 est devenu une légende nautique, celle de La Nioulargue, puis des Voiles de Saint-Tropez en 1999. Chaque année depuis 30 ans, le vieux port est le théâtre d’un spectacle grandiose et incomparable. Les plus beaux voiliers du monde, vieux gréements, voiliers de tradition et yachts futuristes viennent s’affronter, pendant une semaine de régates, pour le plus grand plaisir des spectateurs du monde entier. Sous la direction de la Société Nautique et grâce au soutien de ses fidèles partenaires, de la Municipalité et des associations locales, le Port de Saint-Tropez va une fois de plus créer l’événement en réunissant le plus incroyable plateau de yachts classiques et modernes sur le même plan d’eau. Du 25 septembre au 3 octobre

The challenge between Pride and Ikra in 1980 has become the nautical myth of the Nioulargue which then became the Voiles de Saint-Tropez in 1999. Every Year, for 30 years, the old harbour witnesses an amazing and unmatched show. The most beautiful sailing boats in the world, old sailing ships, traditional and futuristic looking yachts challenge one another during regattas for our greatest pleasure. Under the supervision of the Nautical Society and thanks to the support of faithful partners, the municipality and local associations, Saint-Tropez will once more be the centre of attention by bringing together the most impressive gathering of classical and modern yachts on the same stretch of water.

85


nautique-qxp:Mise en page 1

7/06/10

13:36

Page 86

Le Polo Club de Saint-Tropez

continue son ascension Créé il y a 12 ans par Corinne Schuler, le Polo Club de Saint-Tropez-Haras de Gassin a connu une ascension vertigineuse. Il est désormais l’une des plus belles réussites économiques du golfe.

Quel est votre bilan personnel pour le Polo Club SaintTropez à l’aube de son 12ème anniversaire ? Tout a commencé avec un terrain de polo et quelques amis qui y jouaient. Puis en 1999, la construction d’un club house, des écuries et de la carrière, l’achat de la bergerie pour loger une partie du personnel. Ensuite, les équipes se sont multipliées et nous avons construit un deuxième terrain, puis un restaurant et une boutique, un centre équestre, une école de polo, et en 2008 un espace événementiel qui peut accueillir jusqu’à 500 personnes. A présent, plus de 50 équipes internationales viennent jouer ici et nous comptons 150 matchs par saison… Nous devions donc nous agrandir et augmenter le nombre des terrains de jeu. Comme notre Club est ouvert au public, et que l’entrée est gratuite, nous avons installé des tribunes... Nous sommes fiers d’avoir de multiples sponsors et partenaires qui nous aident à organiser tous les tournois et les événements. Tout cela nous amène aujourd’hui à pouvoir affirmer que le Polo Club Saint-Tropez est considéré comme l‘un des plus beaux clubs de polo en Europe. Quelles sont les nouveautés de cette saison 2010 qui a déjà bel et bien commencé ? Nous sommes passés de 2 à 4 terrains de jeu avec un terrain d’entraînement pour faire du stick & ball. Notre restaurant, “La Table du Polo”, propose une nouvelle carte italienne raffinée, et son piano bar le soir. Sans oublier notre “Saturday@Polo”, notre “Happy Hour” tous les samedis à 17 heures. Une dernière nouveauté ; du 18 juin à fin septembre, une exposition d’art permanente, Les Sentiers de la sculpture, est à découvrir. Vos projets se sont concrétisés d’année en année. Quelles prochaines réalisations envisagez-vous pour le futur ? Nous sommes en train d’étudier notre futur projet, le Pôle Equestre, qui consiste en la construction de nouveaux boxes pour les chevaux, d’un manège fermé et d’un hébergement pour nos team patrons, les propriétaires des équipes de polo, les joueurs et leur famille. Nous allons également agrandir nos bureaux, la boutique et le restaurant. Le début de la construction débutera, je l’espère, en septembre. Que pouvez-vous nous dire sur les rumeurs de tournage avec Nicole Kidman ? Cela serait évidemment magnifique… j’attends la confirmation avec impatience ! 86

Corinne Schuler

ITW de Carine Roux, photo : D.R.

The Saint-Tropez Polo Club–Gassin Stud farm was created 12 years ago by Corinne Schuler and hasn’t stopped growing since. It has now become a prime example of success in the gulf of Saint-Tropez. What is your personal assessment just before the 12th anniversary? We started slowly with one polo pitch and a few friends playing for fun. Then in 1999 we built a club house, stables and we bought another building to house the staff. Then as years passed, more teams have come and we built a second pitch, a restaurant and a boutique. All this was followed by a riding school and in 2008 an event centre which can welcome up to 500 people. We know have more than 50 teams from the whole world playing here and 150 games are held every season, hence the need to build more pitches. As our club is open to everyone (and free to get in) we have built stands to attract more people and help this amazing sport gain notoriety. What is new for the 2010 season? The main news is the fact that we have more pitches to play on than before. We now have 4 pitches and a training ground to play ”Stick and Ball. Also a big news, the restaurant La Table du Polo” now serves Italian food and has a piano bar. We also have a happy hour every Saturday at 5pm. Last but not least: a permanent art exhibition from June to September. Your projects have become real over the years, what is next? We are now looking at our future project, an “equestrian centre” which will consist in building new stables for the horses, a bigger riding school and accommodation for the owners of the polo teams, the players and their families. What can you tell us about the project of having Nicole Kidman Shooting a movie here? It would of course be amazing… I can’t wait to get the confirmation.


nautique-qxp:Mise en page 1

7/06/10

13:51

Page 87

Saint-Tropez

© JL Chaix - ville de Saint-Tropez

Destination de rêve pour les croisières Luxe

Entretien avec Claude MANISCALCO Directeur de Saint-Tropez Tourisme

Saint-Tropez attire en Méditerranée de plus en plus de bateaux de croisière. Que représente ce marché pour le village ? L’Office de Tourisme a développé depuis 2007 l’accueil des croisières en mettant en place une véritable stratégie de promotion de l’escale Saint-Tropez auprès des armateurs. 24 000 croisiéristes ont été accueillis en 2009 contre 14 000 en 2008, essentiellement originaires d’Amérique ou d’Europe du Nord sur un total de 50 escales d’avril à début novembre. 65 escales sont attendues en 2010 soit près de 23 000 passagers. La clientèle accueillie se voit remettre par nos hôtesses une brochure spécifique, le Passeport croisière plaisance qui met en avant l’offre tropézienne au niveau shopping, culture, patrimoine… Cette activité importante est susceptible d’entrainer des retombées économiques non négligeables pour nos commerçants.

Quelles sont les actions que vous menez pour positionner l’escale Saint-Tropez ? En 2009 nous avons rejoint à la demande de Monsieur Le Maire, le Var Provence Cruise Club créé au sein de la CCI du Var et chargé de mettre en place des actions de promotion des ports d’escale du département. Nous avons ainsi participé au SeaTrade Méditerranée à Hambourg, qui réunit les quarante plus grandes compagnies croisiéristes sillonnant la Méditerranée. A la suite de cette participation, nous avons accueilli à Saint-Tropez une délégation de quatre armateurs parmi les plus prestigieux, et un magazine spécialisé : Seadream Cruises, Windstar Cruises, Star Clippers et Sea Cloud Cruises, Magazine Dream World Cruise Destinations. Par ailleurs, nous avons participé fin 2009 à la mise en place du site internet du Var Provence Cruise Club afin de promouvoir nos offres (visites guidées, excursions, musées, shopping…).

(www.varprovence-cruise.com) La poursuite de nos actions au sein de ce club a pour objectif d’attirer essentiellement des bateaux de petite ou moyenne taille sur le créneau du luxe et du haut de gamme. Nous avons ��té présents pour la première fois au plus grand salon professionnel international des croisières, le Cruise Shipping Miami (Seatrade) en présence du Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Var, Jacques Bianchi. L’offre tropézienne, par sa richesse nautique et touristique, permet d’intéresser un grand nombre de compagnies allant du BOREAL (dernier fleuron de la Compagnie des Iles du Ponant (CIP) ; 142 mètres de long pour 265 passagers “Prestige” avec une escale inaugurale à Saint-Tropez), au Star Flyer de la compagnie Star Clippers qui n’était plus venu en Méditerranée depuis deux ans. A l’occasion du prochain salon Seatrade Méditerranéen qui se tiendra à Cannes du 30 novembre au 2 décembre prochain, la destination Saint-Tropez bénéficiera d’une visibilité accrue auprès des acteurs majeurs de la filière.

Parlez-nous du partenariat avec la ville de Cannes initié en 2009… A la suite du partenariat signé entre les deux villes et au succès des actions de promotion engagées par les deux destinations sur différents marchés en 2009 (France, Italie, Angleterre, Scandinavie), des actions vont se poursuivre en 2010 avec le souhait d’accompagner les professionnels dans la recherche de nouveaux marchés. La mutualisation des moyens permettra ainsi à moindre coût d’ouvrir de nouvelles perspectives sur des clientèles émergentes à fort pouvoir d’achat. La thématique utilisée reste la même : “Saint-Tropez-Cannes, la Côte d’Azur de vos Rêves”. Que vous soyez attirés par les

87


nautique-qxp:Mise en page 1

7/06/10

13:36

Page 88

NIOULARGO plage - restaurants

Š Bruno Malègue

pampelonne

bd patch - ramatuelle 04 98 12 63 12


nautique-qxp:Mise en page 1

7/06/10

13:36

Page 89

événements culturels, les activités sportives et nautiques, le shopping, la gastronomie et les vins, le bien-être, les spas, les nuits blanches et la fête ou pour un séjour romantique, Saint-Tropez et Cannes offrent le meilleur. Plusieurs actions s’inscrivent dans ce partenariat en 2010 en présence des hôtels 4 et 5* tropéziens et cannois : participation sur le stand France à l’Arabian Travel Market (Dubaï), avec l’accueil d’un éductour à l’automne sur les deux villes (voyages organisés par les tour-operateurs pour tester leurs nouvelles

offres) ; organisation d’une action de promotion et d’un démarchage sur la Russie (Moscou et Saint-Pétersbourg) pour la présentation des événements de la saison 2010 avec un éductour ; présence sur le Salon Cinémascape et démarchage en Inde en Octobre 2010. La synergie créée entre les deux marques fonctionne admirablement bien. Nous sommes ravis de poursuivre ce partenariat pour le plus grand plaisir de nos clients qui découvrent les charmes de deux destinations complémentaires et voisines.

Saint-Tropez a dream destination for luxury cruise Interview with Claude MANISCALCO Manager of Saint-Tropez Tourisme

Saint-Tropez is a major attraction in the Mediterranean for cruise liners. Could you tell us what this markets means for the village? The Tourist Office launched in 2007 a strategy towards ship charterers to promote Saint-Tropez as a port of call. 24 000 passengers came to Saint-Tropez last year compared to 14 000 in 2008. Most of them are from North America and Northern Europe for a total of 50 stops from April to November. 75 stops are expected in 2010 for a total of 26 000 passengers. Our hostesses hand the passengers a flyer called a “Cruise passport” containing information about shopping, culture, heritage… This important activity can significantly increase the activity for our local shops.

What are the actions launched to Position SaintTropez as a port of call? In 2009, as requested by the mayor, we join the Var Provence Cruise Club, created within the Chamber of Commerce and Industry of the Var which is in charge of setting up actions to promote ports of call in the department. We took part in the Mediterranean Seatrade in Hamburg in September last year, where the 40 biggest cruise companies on the Mediterranean were meeting. Following this we received in Saint-Tropez a delegation of 4 prestigious cruise charterers (Seadream Cruises, Windstar Cruises, Star Clippers and Sea Cloud Cruises) and a Dream World Cruise Destination magazine, specialized in cruises. From 15 to 18 March 2010, for the first time we were present at the biggest international professional cruise

Bernard Brochand, maire de Cannes et Jean-Pierre Tuveri, maire de Saint-Tropez (à droite)

fair in Miami as members of the Var Provence Cruise Club along with Mr. Jacques Bianchi, president of the Chamber of Commerce and Industry of the Var. many companies were interested in what Saint-Tropez has to offer through its nautical and touristic wealth. During the next Mediterranean Seatrade Fair in Cannes, from 30 November to 2 November 2010, Saint-Tropez will benefit from a higher visibility coming from charterers and journalists. Saint-Tropez tourism, through these promoting actions, will do everything to put SaintTropez on the map of the world’s most prestigious ports of call.

Tell us more about the partnership set up with the city of Cannes and initiated in 2009… After the agreement signed between the two cities and due to the success of the various actions set up to promote both destinations in different markets (France, Italy, Scandinavia), more actions will follow in 2010, with a will to help professionals finding new markets. Joining our forces enables us to target new customers from emerging countries. Whether you are interested in cultural events, sports and sailing, shopping, wines and gastronomy, spas and wellness centres, partying or romantic stays, Cannes and Saint-Tropez offer the best. Several actions can be seen this year with the partnership established between the two cities in the 4 and 5 star hotels in SaintTropez and Cannes. The synergy created between the two brands works admirably well and we are happy to pursue the partnership to please our customers who can discover the charm of those two destinations which complement each other.

89


nautique-qxp:Mise en page 1

7/06/10

13:36

Page 90


nautique-qxp:Mise en page 1

7/06/10

13:36

Page 91

Johnny Hallyday

George Clooney

Rock and Road

Elvis Presley Texte : Carine Roux Photos : D.R.

L’euro Festival Harley Davidson du 6 au 9 mai James Dean, Marlon Brando ou Elvis l’ont chevauchée, Brigitte Bardot l’a chantée, George Clooney en possède une bonne dizaine… La Harley Davidson trône au panthéon du rêve américain. C’est dans le golfe de Saint-Tropez et au QG des Prairies de la Mer à Grimaud que les membres de la famille Harley se donnent rendez-vous chaque printemps depuis six ans. Dès son élection, le maire de Saint-Tropez, Jean-Pierre Tuveri, a décidé d’ouvrir les portes de la ville aux bikers. Loved by James Dean, Brando or Elvis, sung by Brigitte Bardot and revered by George Cloney who owns a dozen of them…Harley Davidson is the incarnation of the American dream. The headquarters of the meeting will be at the Prairies de la Mer, a holiday resort in Grimaud, where fans have been gathering every spring for the last 6 years during the Euro Festival. 2 years ago, the Mayor of Saint-Tropez, Jean-Pierre Tuveri, decided to open the city to the bikers. The parade on the harbour, organised by Stephane Sahakian, president of the HOG France remains the climax of the event.

La légende : Elle naît il y a plus d’un siècle lorsque les trois frères Davidson (Arthur, Walter et William) commencent par construire un moteur dans le jardin de leur père à Milwaukee dans le Wisconsin, puis des motos dans le “Shed”, leur premier atelier. The brand was born more than a century ago when three brothers started building an engine in their father’s shed in Milwaukee Wisconsin.

L’emblème : “Bar and shield” est aujourd’hui l’un des logos de société les plus connus au monde. The bar and shield is one of the most famous commercial logo in the world.

Un film : Easy Rider (1969), un road movie à travers les Etats-Unis de deux jeunes motards. Easy Rider (1969), is a road movie about two young riders across the US.

Une chanson : Harley Davidson de Serge Gainsbourg (1967), interprétée par Brigitte Bardot, sexy-motarde en mini jupe de cuir et cuissardes. Harley Davidson, a famous song by Serge Gainsbourg (1967) sung by Brigitte Bardot, dressed in a mini leather skirt and high boots. Un lieu : Milwaukee (Wisconsin, Etats-Unis), la patrie de la famille Davidson. Un musée de 12 000 m2 y a été inauguré en 2008. On y trouve 450 motos, la première de 1903, jusqu’aux derniers modèles et bien sûr les customs. Milwaukee, Wisconsin (USA) is the home of the Davidson family. A huge museum was opened in 2008 where more than 450 bikes are gathered, from the first in 1903 to the latest models and of course the custom ones.

91


nautique-qxp:Mise en page 1

7/06/10

13:36

Page 92

Deux adresses de prestige sur la French Riviera

Jean-Luc Fournier owner

Atmosphère ultra glamour Tendance luxury, fun & fashion déco somptueuse baroque italien DJ resident

www.villa-romana.com

61 bd de la Croisette G Cannes Tél. +33 (0)4 93 38 84 33

Chemin des Conquêtes G Saint-Tropez tél. +33 (0)4 94 97 15 50


nautique-qxp:Mise en page 1

7/06/10

13:36

Page 93

Saint-Tropez

le grand art du shopping Saint-Tropez or the art of shopping

Une sorte de triangle d’or, englobant la place de la Garonne, les rues Gambetta et Allard, accueille les grands noms de la couture, de la beauté, du design version luxe ou des jeunes créateurs. Le choix du roi pour offrir ou se faire plaisir. Avec ses boutiques qui vous accueillent 7 jours sur 7 durant la saison estivale, Saint-Tropez peut rivaliser avec Milan,

All the biggest names in fashion are gathered in a sort of golden triangle between the place de la Garonne, the rue Allard and the rue Gambetta…You just need to make your choice. All the boutiques are open 7 days a week during the summer, meaning that Saint-Tropez can easily be a rival to NYC, Milan or Paris in terms of shopping. The biggest names in luxury make sure to know what their rich and demanding customers need and desire. In a holiday decor, fashion addicts can easily find, a few feet away from the sea, the ultimate names in fashion, elegance

Paris ou New-York, mégapoles reines du shopping. Les grands noms du luxe veillent avec un soin jaloux sur les tendances et les desideratas d’une clientèle exigente et fortunée à la recherche d’émotions fortes. Dans un décor de vacances, les fashion-addicts aiment retrouver, à deux pas de la mer, les symboles absolus de l’élégance et du rêve. Aucun ne manque à l’appel : Dior et Vuitton, Hermes et Gucci, Saint-Laurent et Armani, Prada et Loro Piana, Jimmy Choo et Cavalli… Quelques bonheurs simples, issus de l’artisanat traditionnel tropézien, ont leurs fidèles : senteurs de Provence, boutis raffinés, spartiates de cuir, tarte onctueuse et nougat… En point d’orgue, le dernier week-end d’octobre ponctué par une fabuleuse braderie d’automne dont la réputation a largement dépassé les frontières de la Côte d’Azur.

and dreams: Dior, Vuitton, Hermès, Gucci, Saint-Laurent, Armani, Prada, Loro Piana, Jimmy Choo and Cavalli. But it also easy to find more simple pleasures: lavender from Provence, leather sandals, delicious tarts and nougat… the ultimate event not to be missed if you are a fashion addict: the last weekend of October a huge whole sale takes place in the city!

93


nautique-qxp:Mise en page 1

7/06/10

13:36

Page 94

LOCATION, VENTE ACHAT, GESTION Motor yachts et voiliers 20m - 120m Opens 10 - 30m Pour le week-end, une semaine ou plus

Charter and brokerage Motor and sailing yachts 65 - 446 feet Open boats 30 - 100 feet for one weekend, one week or more

BOOKING - RESERVATION

N°1 DE LA LOCATION DE PRESTIGE

9, av. Foch, place des Lices Saint-Tropez tel. 04 94 97 00 42 fax 04 94 97 74 67 www.premium-yachts.com contact@premium-yachts.com

DU REVE A LA REALITE…

EXECUTIVE EVENTS 9, av. Foch, place des Lices Saint-Tropez tel. 04 94 97 00 42 fax 04 94 97 74 67 guychevrot@wanadoo.fr

ORGANISATION DE SOIRÉES, TENTES ET CHAPITEAUX, DÉCORATIONS, ANIMATIONS


nautique-qxp:Mise en page 1

7/06/10

13:36

Page 95

STARS Les stars et le gotha en escale sous le soleil de Saint-Tropez

6

3

7

1 4

8

5 2

9

1 Denzel Washington adore Nikki Beach. 2 Rande Gerber

et Cindy Crawford viennent chaque année à Saint-Tropez pour “farnienter” avec leurs amis, notamment George Clooney. 3 Albert de Monaco et sa dame de cœur, Charlene Wittstock, jettent l’ancre au Club 55. 4 Kate Moss en ville. 5 Escale au Club 55 pour Frederick de Danemark, fils ainé des

souverains danois. 6 Bono et Ali Hewson, déjeunent à Pampelonne. 7 Jeunes mariés, Flavio Briatore et Elisabetta Gregoraci. 8 L’icône fashion de Saint-Tropez, Karl Lagerfeld et sa muse Baptiste Giabiconi. 9 Le pilote anglais, champion de formule 1, Jenson Button s’est offert quelques virées en jet ski dans la baie de Pampelonne.

95


BAR

CLUB

SORTIR

Sur le quai le plus célèbre du monde, une foule cosmopolite, joyeuse et compacte déambule dans la lumière du soleil couchant…. L’heure est idéale pour débuter la soirée sur une terrasse et célébrer l’heure de l’apéritif, avec vue imprenable sur les yachts. On the most famous quay in the world, a cosmopolitan and happy crowd strolls as the sun sets… now is the perfect time to sit down to enjoy an aperitif and the view on the yachts.

21h30

Le bar du Port

La Villa Romana

Dès la fin de l’après-midi, ce lieu contemporain est toujours très animé. Parmi ses atouts : un DJ résident et le fameux Ice Tropez qui fédère toutes les générations.

Pour voir et être vu, l’adresse est référencée au top ten des incontournables de la fête sur la planète. Il faut absolument y passer pour dîner ou juste un verre et prendre la température de la soirée. Déco baroque vénitienne pour clientèle rich and famous.

Une référence universelle pour son DJ star, ses top models et ses Jéroboam de champagne qui s’arrachent à prix d’or.

A unique place, listed every year in the top 10 of party places in the world. One should check it in order to get the feeling of the night and witness the Venetian baroque décor.

Les meilleurs DJ du monde se succèdent aux platines. On y croise le tout-Miami, les stars de L.A., les icones de la mode et de la politique, de Karl Lagerfeld à Bernadette Chirac.

From the end of the afternoon, this modern bar is always very animated. It has a resident DJ and serves the famous Ice Tropez, loved by all generations.

Le Quai Un rendez-vous exubérant, avec musiciens en live et de très jolies filles qui dansent les pieds dans un sable couleur de jais. Le plus : expo permanente de photos glamour en grand format. An exuberant place, with live musicians and beautiful girls, dancing with their feet in jetblack sand. There is always an exhibition of huge glamorous pictures.

Sénéquier Inscrit au patrimoine de la légende tropézienne, la fameuse terrasse rouge a accueilli dans ses fauteuils le nec plus ultra de la planète. It has a place in the hall of fame of SaintTropez. Its famous red terrace has seen the whole world sitting there.

Le Café de Paris Clientèle internationale et carte de cocktails du monde dans un esprit lounge. Le plus : un accueil absolument 4*. A four star welcome for an international crowd, with an exotic menu and cocktails in a lounge spirit.

96

23h30

19h

La Brasserie des Arts Le QG de la jeunesse dorée d’ici et d’ailleurs qui s’y retrouve avant le traditionnel circuit de nuit… Programmation et sets by Jack-E, celui des Caves du Roy. It is the head quarters of the gilded youth, they meet there before heading out for the night. Set and programming by Jack-E, the DJ of the Caves du Roy.

Les Caves du Roy

A world reference: a star DJ, models, jeroboams of champagne which sell for a fortune…

Le Vip Room

The best DJs in the world mix in the club. From Miami heirs to L.A stars, fashion icons or political stars, from Karl Lagerfeld to Bernadette Chirac, everybody goes there.

Le Papagayo Repris en main par Francois et Franklin Malortigue, les fils de Frangi, ce club mythique attaque une nouvelle vie. Belles soirées en perspective. A suivre de très près. Taken over by François and Franklin Malortigue, Frangi’s sons, this mythical club is starting a new life. The nights should be promising.

L’Esquinade Près d’un demi-siècle de nuits blanches au compteur de ce club gay friendly dirigé par Philippe Paga qui règne sans partage sur le quartier de La Ponche. Le passage est quasiment obligatoire. This gay friendly club has been around for around half a century, managed by Philippe Paga, the king of the Ponche neighbourhood. A must see.


ON ICE*.

*LE

CHAMPAGNE SUR GLACE

- EN

VENTE EXCLUSIVEMENT À

SAINT-TROPEZ - ©MALEGUE.COM - PLAGE

DES

SALINS ST TROPEZ

ICE IMPÉRIAL, lE CHAMPAGNE

L’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ, À CONSOMMER AVEC MODÉRATION


Saint-Tropez: Passage du Port et Tahiti Plage - Ramatuelle


Discovery Saint-Tropez, le magazine de l'Office de Tourisme de Saint-Tropez