Avalanche Canada 2020 Annual Report - french version

Page 1

2019-20 Rapport annuel d’Avalanche Canada

i


02 Message du président 03 Message du directeur général 04 Communications Diffusion Médias sociaux Ambassadeurs en avalanche

12 Notre communauté Avalanche Québec Subvention de BC Gaming Campagnes de financement Prix Gordon Ritchie

19 Service public d’avertissement d’avalanches Lancement d’AvID Prévisions météo de montagne Téléchargement de cartes ÉETA Réseau d’information de la montagne Équipes de terrain Initiatives Kakwa Recherche

26 Éducation et sensibilisation Programmes de formation d’Avalanche Canada Manuels CSA Mise à jour du programme CSA 2 Programmes jeunesse Sensibilisation Sensibilisation en matière de motoneige

34 Décès liés aux avalanches 36 Résumé financier 38 Partenaires financiers 41 Regard vers l’avenir 42 Notre équipe 44 Fondation Avalanche Canada Message de la présidente Campagnes de financement Subventions et bourses Résumé financier Soutien financier et commanditaires

Image de couverture : Martina Halik, qui dirige l’équipe de terrain de la région des Rocheuses du Nord, effectue un test du manteau neigeux dans le secteur de Bijoux. Cette nouvelle équipe de terrain nous a permis, pour la première fois, d’effectuer régulièrement des prévisions pour la région des Rocheuses du Nord. Photo : Dave Merritt


Vision Inspirer les adeptes de plein air, susciter leur participation et leur donner les moyens nécessaires pour profiter de l’arrièrepays en hiver au Canada et rester à l’abri des avalanches.

Mission Encourager et éduquer les gens à profiter de l’arrière-pays en hiver de manière sécuritaire en développant, coordonnant, préconisant et livrant des programmes et des services de sécurité en matière d’avalanches de calibre mondial.

Valeurs • Notre engagement est de sensibiliser le grand public et tous ceux qui voyagent en terrain avalancheux aux risques d’avalanche et à offrir des formations de sécurité en avalanche. • Nous sommes une organisation inclusive et diversifiée qui offre des services à tous les adeptes d’activités récréatives hivernales. • Nous nous efforçons de faire en sorte que tous nos programmes et services et toute notre documentation soient fondés sur des données et preuves scientifiques justes. • Nous formons des relations et alliances stratégiques afin d’élargir la portée de nos programmes et de notre message. • Nous enquêtons afin de comprendre tous les facteurs qui mènent aux incidents impliquant des personnes en terrain avalancheux et nous soutenons ces enquêtes en encourageant la recherche. • Nous inspirons les gens à voyager dans l’arrière-pays et à participer à des activités récréatives hivernales de façon sécuritaire. • Nous attachons une grande importance à notre personnel et à la force collective, l’énergie et le leadership de notre communauté. • Nous créons un milieu de travail plaisant, professionnel et durable et offrons à notre personnel la chance de grandir et de s’épanouir. Photo : Ian Coble

• Nous anticipons les défis et les changements et nous faisons preuve de créativité, de collaboration, de courage et d’enthousiasme audacieux pour y répondre. 1


Message du président L’aphorisme « on ne s’ennuie jamais » convient bien à Avalanche Canada. Grâce aux subventions fédérales que nous avons reçues, la saison 2019-2020 a vu Avalanche Canada accélérer ambitieusement l’expansion prévue de ses activités et services, selon notre plan d’affaires stratégique national. Comme le démontre ce rapport annuel, les choses évoluaient très bien jusqu’à ce que, comme l’on pourrait s’y attendre, la pandémie provoque une grande incertitude quant à nos plans. Nous avons alors rapidement porté notre attention sur d’autres priorités essentielles, tels la santé et le bien-être de notre équipe et les communications concernant l’utilisation à but récréatif de l’arrière-pays en temps de COVID-19. Alors que nous attendons avec impatience la nouvelle saison, j’aimerais être en mesure de dire que tout ça est maintenant principalement derrière nous, mais la réalité est que personne ne sait vraiment comment se déroulera la saison qui vient. Ceci étant dit, la stratégie mise en place pour faire face à la croissance probable des défis et des incertitudes est solide et adaptive, comme le sont toutes nos stratégies. L’un des objectifs principaux d’Avalanche Canada et de la fondation Avalanche Canada ces 12 derniers mois a été la gestion scrupuleuse et transparente de notre subvention fédérale et des revenus générés. Notre entente avec le gouvernement fédéral quant à la façon dont cette contribution financière doit être gérée était extrêmement claire et nous avons tout fait en notre pouvoir pour respecter ces attentes, et même les dépasser. Pas un seul dollar n’a été dépensé sans qu’un examen et un contrôle minutieux soient effectués. Nous avons également mis en œuvre un processus d’examen par étape pour notre budget fiscal annuel et nos dépenses majeures. Ce processus implique la collaboration de notre conseil d’administration, par le biais de notre trésorier, et de notre personnel clé. Chaque décision est, au final, appuyée d’une résolution officielle. Depuis 2013, nos états financiers ont été entièrement audités par un auditeur externe réputé, MNP, lequel fait son rapport directement au conseil. Les résultats de cet audit sont alors rendus publics au moyen de ce rapport annuel. Nous déposons également un rapport annuel et un plan d’affaires auprès du gouvernement fédéral chaque année, en juillet. Ce rapport présente nos opérations financières pour l’année qui vient de s’écouler et décrit toute modification ou dérogation au plan d’affaires déjà présenté. En bref, je crois que les contribuables canadiens peuvent faire confiance à notre totale redevabilité et à notre engagement à faire de notre mieux pour gérer leurs dotations dans le but de préconiser la sécurité publique en matière d’avalanches. J’espère sincèrement que nous pourrons TOUS et TOUTES profiter de l’arrièrepays cet hiver, et ce, en toute sécurité et en toute santé.

Kevin Seel, Président

Les membres du conseil d’Avalanche Canada et de la fondation Avalanche Canada ont participé à une retraite commune à Valemount, en ColombieBritannique., en février. Parmi les sessions extérieures, ils ont eu droit à une formation en sauvetage autonome. Photo : Brent Strand


Message du directeur général Il y a douze mois, nous avons dû opérer à toute vapeur afin de mettre en œuvre la première année de notre plan d’affaires qui s’échelonne sur 15 ans, conformément aux exigences de nos nouvelles subventions fédérales. La première année du plan consistait à consolider les services existants et à étendre nos programmes sur le terrain. Nous avons réussi à augmenter la capacité de nos services et à accroître notre personnel, et avons établi deux nouvelles équipes de terrain régionales, soit dans les Rocheuses du Nord et au Yukon. Les équipes de terrain jouent un rôle essentiel relativement à notre implication dans les différentes communautés et nous fournissent également les données qui nous permettent d’émettre des prévisions régulières dans ces régions. Avec ces nouvelles équipes de terrain, nous sommes maintenant en mesure de produire des prévisions dans 14 différentes régions. Bien que nous disposions de peu de temps pour la préparation, nous avons réussi à mener à bien cette augmentation importante de notre productivité grâce à un effort collectif. Puis, la COVID est arrivée. Comme tout le monde, nous sommes passés de notre mode proactif habituel à un mode réactif qui nous forçait tous les jours à faire de nouveaux plans. Nous avons pris la décision de fermer tôt nos opérations de sensibilisation et de terrain et, à la fin mars, nous avons arrêté de produire des prévisions. La basse saison a servi à travailler sur différents projets et à se préparer à affronter ce qui sera très certainement une saison imprévisible remplie de mystère et d’incertitude. Nous sommes très reconnaissants d’avoir la subvention fédérale qui est une partie essentielle de notre avenir et de notre stabilité. Mais on n’est pas encore sorti du bois. Les commandites venant à la fois de particuliers et du secteur privé ont tranquillement diminué ces dernières années, et la COVID n’a fait qu’amplifier et accélérer cette tendance. Nous sommes arrivés à un point où les commandites ne représentent qu’une très petite fraction de notre financement. La source de financement la plus problématique est le gouvernement de la Colombie-Britannique. En mai 2019, la Colombie-Britannique a publiquement annoncé qu’elle augmenterait son financement. Cette augmentation se fait toujours attendre, et, en fait, la contribution financière de cette province sera considérablement diminuée cette année. Aussi longtemps que ce problème ne sera pas résolu, nous ne pourrons étendre nos services aux régions encore mal-desservies de la Colombie-Britannique. Si l’on s’en tient à la tendance observée cet été, nous pouvons nous attendre à un hiver bien occupé rempli d’activités en arrière-pays. Nous anticipons à la fois une plus grande demande pour nos produits et services et une possible interruption du flux de données nécessaire pour produire nos prévisions et communiquer avec les adeptes de plein air. Ça ne tombe pas très bien considérant les défis financiers posés par le gouvernement de la ColombieBritannique auxquels nous faisons face. La COVID a changé notre façon de travailler, mais elle n’a pas changé ce que nous faisons. Quels que soient les défis auxquels nous aurons à faire face, nous serons prêts. Tout ceci ne serait pas possible sans l’effort collectif et le dévouement de tous les employés d’AvCan. Je remercie mille fois chacun d’entre eux et chacune d’entre elles. Soyez prudents, et bon hiver à tous

Gilles Valade, Executive Director

3


Communications

Diffusion Les efforts que nous avons déployés relativement à la communication ont considérablement augmenté au cours de la dernière année. En janvier, nous avons émis un avertissement public d’avalanche pour l’est de Terre-Neuve après qu’une tempête record ait enseveli St. John's et qu’une maison du quartier Battery soit frappée par une avalanche. À la suite de la tempête historique du 17 janvier, nous avons publié un communiqué afin d’avertir la population de se tenir loin des pentes dégagées suffisamment prononcées pour produire une avalanche. Suite aux effets du vent, la formation de corniches nous préoccupait également et nous avons offert des conseils sur les façons de les identifier et de les éviter. Le communiqué a été largement diffusé par les médias de la province, démontrant notre envergure à l’échelle nationale. Cette expansion en matière de communication nous a également permis d’atteindre un public plus large. Nous avons augmenté de manière significative nos efforts afin de rejoindre les nouveaux utilisateurs d’arrière-pays – les gens sans formation, intimidés ou déroutés peut-être par les prévisions, qui ne connaissent pas les risques liés aux avalanches. Un certain nombre d’incidents sérieux impliquant des gens non préparés qui ne savaient probablement pas qu’ils se trouvaient en terrain avalancheux se sont produits ces dernières années, causant dans certains cas des décès. Il est plus important que jamais de rejoindre ce groupe d’utilisateurs. À l’automne, nous avons facilité des événements de sensibilisation à succès qui visent ce groupe (voir page 31 pour plus de détails). Nous avons également créé une page sur notre site qui s’appelle « L’arrière-pays, c’est nouveau pour vous? »; celle-ci offre aux utilisateurs une introduction simple et rapide aux concepts de base, tels que l’identification de terrain avalancheux, la façon de déterminer si les conditions avalancheuses s’aggravent et comment interpréter les prévisions. En tant qu’organisation nationale de sécurité publique en matière d’avalanches, nous travaillons étroitement avec Parcs Canada et la région de Kananaskis en Alberta. Nous sommes très fiers des excellentes relations que nous entretenons avec ces deux agences et nous avons, avec eux, développé des initiatives très efficaces relatives à la communication. Ces relations étroites ont porté fruit au moment où la pandémie de la COVID-19 nous a initialement frappés au printemps. Ensemble, nous avons pris la décision sans précédent de cesser tôt l’émission de prévisions en vue de venir en soutien aux autorités de santé publique qui demandaient à tous les Canadiens de rester à la maison. Nous avons tous les trois cessé d’émettre des bulletins le 30 mars, nous joignant ainsi à un effort coordonné et unifié diffusant une voix unique et claire qui demandait aux utilisateurs de respecter les besoins de la collectivité. Ce fut un moment extraordinaire de notre histoire.

C’est merveilleux de voir davantage de gens profiter de l’arrière-pays, mais les nouveaux utilisateurs ne reconnaissent pas toujours les risques d'avalanches. Notre équipe de communications a développé de nouveaux outils et programmes qui visent ces utilisateurs afin de leur transmettre des informations de base et de les encourager à s’éduquer davantage. Photo : Parcs Alberta


Bien que nos efforts se concentrent sur l’arrière-pays et non les zones urbaines, nous savions qu’un risque d’avalanche existait à la mi-janvier lorsqu’une tempête record a frappé Terre-Neuve. La tempête, qui se déplaçait lentement, a déversé des quantités massives de neige, rendant ainsi toute pente abrupte potentiellement dangereuse. Nous avons travaillé rapidement avec les médias de la région afin d’alerter les résidents de St. Johns et des alentours et de les aider à identifier les terrains à éviter jusqu’à ce que la tempête se calme. Photo : Weather Network

L’effet de la COVID En raison de la fin précoce de la saison des prévisions, nous nous sommes servis de nos comptes sur les médias sociaux pour annoncer que les prévisions allaient cesser, et pour quelle raison. Notre façon de publier a alors transitionné à un mode d’été : réduction des publications en faisant particulièrement attention à ne pas encourager les sorties en arrière-pays. Bien que nos médias sociaux aient, en gros, connu une bonne croissance cette saison, cette interruption précoce aux publications habituelles de prévisions a ralenti la croissance à laquelle nous aurions pu nous attendre ce printemps. 5


Communications

Médias sociaux Tout au long de la saison 2019-2020, le nombre de nos abonnés a augmenté sur toutes les plateformes de médias sociaux. Notre stratégie, qui consiste à utiliser les médias sociaux pour interagir avec notre audience et pour renforcer notre message de manière positive, nous a aidés à élargir notre rayonnement et à accroître notre influence en ligne. Une plus grande quantité de contenu a été créée à l’interne, la saison dernière, ce qui a été bien reçu par nos abonnés et largement partagé. Nous avons continué à utiliser des plateformes de médias sociaux payantes afin de viser certaines audiences et de livrer des messages essentiels de manière plus efficace, particulièrement dans le cas d’avertissements spéciaux de risques d’avalanche (SPAW) et de blogues de prévisionnistes. Durant cette période, nous avons également réussi à avoir la vérification de notre compte Facebook. Les médias sociaux nous permettent de diriger des visiteurs sur notre site Web. Bien qu’en général le nombre de sessions sur les médias sociaux soit plus bas comparativement à l’année dernière (probablement à cause de la saison écourtée), les utilisateurs de médias sociaux passent en moyenne plus de temps sur le site par session par rapport à l’année dernière. Le nombre de visiteurs qui se sont rendus sur le site avalanche.ca à partir d’Instagram et Twitter a également augmenté.

Collaboration avec Boondock Nation Nous avons travaillé avec la compagnie de production vidéo Boondock Nation afin de créer deux vidéos s’adressant aux motoneigistes. Ils ont créé un court métrage mettant en vedette des motoneigistes professionnels qui insistent sur le fait qu’ils partent toujours en randonnée avec des gens préparés et formés. Ce film a été formaté pour être utilisé sur les médias sociaux et encourage les motoneigistes à réfléchir à ce qui pourrait être considéré des accompagnateurs appropriés. Nous avons également collaboré à un projet plus gros avec l’équipe Boondock, Tourisme Valmont et l’entreprise Frozen Pirate Snow Services. Ce projet a mené à une série de vidéos YouTube mettant en vedette l’équipe de motoneigistes professionnels à Valemont alors qu’ils suivaient le cours d’Avalanche Canada CSA 1. Ces vidéos soulignent l’importance de suivre une formation et le plaisir que l’on peut avoir à faire un tel voyage pour suivre une formation – une bonne façon de se préparer pour la saison de motoneige. Ces vidéos ont été partagées sur les médias sociaux de Boondock Nation et de tourisme Valmont, ainsi que sur les nôtres. Ce projet a été extrêmement bien reçu par nos abonnés.

« Je suis très reconnaissant du travail qu’Avalanche Canada a effectué avec nous afin de faire de ce projet une réalité. Les connaissances acquises par l’équipe sont extrêmement précieuses et leur approche quant à la sécurité en motoneige a été complètement transformée depuis qu’ils ont suivi cette formation. J’espère qu’ils n’auront jamais à utiliser les informations qu’ils ont apprises, mais je suis vraiment reconnaissant du fait que maintenant ils ont les connaissances nécessaires pour assurer leur sécurité mutuelle. » Whitney Grimmett, directeur des opérations Boondock Nation


AvCan

23 421 % d’augmentation 4,3 Rocheuses du Sud 3 560 % d’augmentation 13,9 Rocheuses du Nord 539 % d’augmentation 276,9 Yukon 258

AvCan

22 837 % d’augmentation 42,8 Rocheuses du Sud 3 167 % d’augmentation 33,6 Rocheuses du Nord 1 056 % d’augmentation 40,4 Yukon 423

Pages vues 2 639 994 Pages vues uniques 2 054 017 Sessions 1 062 524 % d’augmentation 9,6 Moyenne de temps sur la page 1 min 22 s

Abonnés 246 % d’augmentation 47,8 Visionnements 3 120 Durée 188,7 hrs Impressions 21 848

Abonnés % d’augmentation Sessions web

Abonnés % d’augmentation Visionnements Impressions

268 6,1 66 300 689 100

7 871 5,7 7 747 7


Communications

Initiatives sur les médias sociaux Cet été, nous avons utilisé notre présence sur les médias sociaux pour rejoindre des groupes d’adeptes de plein air qui n’utilisent pas traditionnellement nos produits. Vidéo hors-piste Nous avons réalisé une vidéo mettant en vedette des skieurs et planchistes professionnels qui vise les adeptes de horspiste. Cette vidéo a été formatée pour être partagée sur les médias sociaux, mais nous avons dû cesser sa distribution lorsque les stations de ski ont fermé en raison de la crise de la COVID-19. Nous la distribuerons la saison prochaine.

Destination BC Destination BC, une société d’État provinciale, est le chef de file en marketing touristique pour la ColombieBritannique et encourage le développement et la croissance de l’industrie touristique provinciale. En mars, nous nous sommes associés à Destination BC afin d’envoyer à leurs centres d’accueil un bulletin par courriel avec un court article décrivant les produits et services que nous offrons. Le but était d’aider les visiteurs de ces centres à en savoir plus sur les façons de profiter de l’arrière-pays en toute sécurité en hiver. Nous avons reçu de bonnes rétroactions en lien avec cette campagne de courriels ainsi que plusieurs demandes d’information ou de ressources supplémentaires.

Séances de questions Instagram Dans le cadre de notre plan visant à rendre les médias sociaux plus interactifs, nous avons tenu deux séances de questions sur Instagram cette saison. Lors de celles-ci, nos abonnés ont posé à nos prévisionnistes des questions sur les avalanches, la science de la neige, ou les emplois à Avalanche Canada. La participation a été impressionnante; environ 100 utilisateurs nous ont envoyé des questions sur des sujets aussi variés que les batailles de balle de neige sur le terrain et la thermodynamie du réchauffement. La chance d’interagir directement avec nos abonnées s’est avérée précieuse pour nos prévisionnistes, et nous avons reçu une foule de commentaires positifs de la part de gens qui étaient heureux de faire la lecture des séances.


Horaire des activités sociales

Concours « MIN to Win » Le concours MIN to Win s’est poursuivi cette saison, et les gagnants ont pu recevoir un cachecou avec le sigle d’Avalanche Canada, ou des GoggleSoc. Les gens continuent de participer à ce concours avec beaucoup d’enthousiasme. Publicités sur Google Notre campagne Google Ads, financée par une bourse offerte par Google, s’est également poursuivie. La bourse nous a permis de diffuser simultanément deux publicités – l’une pour diriger les visiteurs vers nos prévisions, et l’autre pour diriger les nouveaux adeptes de plein air vers notre page « Débutez ici ». Ces publicités apparaissent lorsqu’un utilisateur fait une recherche sur les avalanches ou sur la sécurité en terrain neigeux sur Google.. L’infolettre L’aspect L’infolettre L’aspect est essentielle à notre plan de communication. Elle est envoyée à nos partenaires, nos donateurs, nos commanditaires, nos parties prenantes et toute autre personne intéressée par le travail que nous effectuons. On y trouve des mises à jour sur nos activités, des aperçus des événements à venir ainsi que des discussions sur nos succès et nos défis.

La prévisionniste Arienne Hanna sur le terrain cet hiver. Photo : Simon Horton

Cette année, nous avons rebaptisé notre infolettre, et l’appelons désormais « L’aspect », plutôt que « Stakeholder News ». Vu la quantité de nouvelles qui a découlé de l’expansion d’AvCan, nous avons augmenté la distribution et envoyé six numéros plutôt que quatre comme auparavant. L’aspect s’est avéré un moyen précieux de communiquer avec notre éventail de parties prenantes impliquées dans la sécurité publique en matière d’avalanches. 9


Communications

Ambassadeurs en avalanche Le programme Ambassadeurs en avalanches d’Avalanche Canada en est maintenant à sa quatrième année à travailler avec des athlètes d’élite dans le but de promouvoir la sécurité en matière d’avalanches. Des chefs de file de différents sports d’hiver ont été choisis pour joindre l’équipe, certains faisant partie des personnalités les plus connues dans leurs sports respectifs. Chacun des membres de l’équipe apporte son expérience personnelle et son bagage de connaissances en matière de sécurité en arrière-pays à leur poste d’ambassadeur, leur permettant ainsi de partager leur message selon leur style et leur personnalité. Les ambassadeurs sont passionnés par les montagnes et par la sécurité en montagne, ce qui renforce notre message central et atteint des audiences qui ne feraient normalement pas usage de nos produits. Les membres de l’équipe ont utilisé des mots-clics, des étiquettes et des photos pour rejoindre leurs audiences respectives et ainsi promouvoir le message d’AvCan sur les médias sociaux et ont également participé en personne à des événements de sensibilisation tout au long de la saison. Chris Rubens @chrisrubens Chris Rubens est un skieur reconnu à l’échelle mondiale depuis maintenant une décennie. Véritablement dévoué à la pratique du ski en montagne, une passion extrême pour lui, Chris passe le plus de temps possible dans l’arrière-pays chaque hiver, sa spécialité étant de tracer de belles lignes dans les montagnes pour ses projets de film ou de photo. Il passe la majorité de ses hivers à collaborer avec Salomon Freeski TV et le cinéma Sherpas. Entre ses différents voyages de ski, Chris réside dans la petite ville de Revelstoke en Colombie-Britannique, un endroit qui lui donne une foule de possibilités en matière de projets de plein air, et ce, juste derrière chez lui. Nadine Overwater @nadineoverwater Nadine fait ses premières sorties en motoneige à l’âge de sept ans, et continue d’aller de l’avant depuis. En 2007, elle se met à faire de la motoneige de montagne de façon sérieuse, et depuis 2010 elle est guide dans la région de Revelstoke. Elle passe plus de 100 jours chaque saison sur sa machine en compagnie de gens de tous les niveaux, et poursuit une formation professionnelle en avalanche. En 2012, Nadine a démarré La Nina Sled Camp, un lieu où les motoneigistes féminines peuvent acquérir de l’assurance dans un environnement positif, sans les pressions qui se présentent lorsqu’elles tentent de suivre leurs partenaires. Nadine espère continuer d’éduquer les femmes et les encourager à sortir sur leurs motoneiges aussi souvent qu’elles en ont envie. Abby Cooper @abbydells Abby, une photographe et une auteure, se spécialise dans les séances photo en arrièrepays et dans la culture du plein air. Elle donne également régulièrement des conférences en sécurité neige dans différents événements et a créé sa propre série d’événements sociaux appelée « Split social », qui vise à éduquer et à bâtir une communauté solide d’adeptes de planche à neige divisible tout en prônant la bonne communication entre tous les adeptes de plein air. Abby fait du bénévolat pour les organismes Mountain Mentors et SheJumps, et travaille aussi avec Wheelie Creative dans le but d’encourager la participation des femmes dans le milieu du plein air. Abby est commanditée devant et derrière la caméra par Arc’teryx, Karakoram, Smith Optics et G3 Gear.


Jeunes ambassadeurs Le programme des jeunes ambassadeurs d’Avalanche Canada met à profit le pouvoir que possèdent certains jeunes adeptes sur les médias sociaux. Ces jeunes, qui viennent de partout au pays, sont solidement engagés à promouvoir la sécurité en matière de sports de plein air et leur discipline respective. Avec leur aide et leur influence, nos messages de sensibilisation et de sécurité atteignent une audience plus large. Cette année, nous avons diversifié et agrandi notre équipe de jeunes ambassadeurs. Amy Ertel, une patrouilleuse de Whistler/Blackcomb, est notre première jeune ambassadrice féminine, et Mason Kenyon, un Albertain, est notre premier motoneigiste. Nous avons également intégré Nathan Shears et Jonathan Walsh de Terre-Neuve à l’équipe. Aleks Klassen, quant à lui, en est à sa troisième saison avec les jeunes ambassadeurs. Bravo l’équipe!

Aleks Klassen Revelstoke, BC @aleksklassen

Mason Kenyon Stony Plain, AB @mason.kenyon

Amy Ertel Whistler, BC @amyertell

Nathan Shears Rocky Harbour, NL @nathan_shears_

Jonathan Walsh Norris Point, NL @jonathann_walsh

Les associés en avalanche En plus des ambassadeurs d’AvCan, l’associée d’Avalanche Canada Holly Walker @hollyskiwalkerles a pris en charge les communications sur les médias sociaux et a partagé, tout au long de la saison, ses connaissances et sa passion pour la sécurité en arrière-pays sur les différentes plateformes.

11


Our Community

Avalanche Québec Avalanche Québec est basée dans les Chic-Chocs, en Gaspésie. L’hiver 2019-2020 a marqué le vingtième anniversaire de l’organisation, qui est le seul centre d’expertise en matière d’avalanches à l’est des Rocheuses. Avalanche Québec est un organisme à but non lucratif avec comme mission de protéger le public, de prévenir les accidents et d’améliorer la sécurité en matière d’avalanches en offrant une gamme d’activités et de services qui permettent de sensibiliser, d’informer et de former la population, principalement au Québec. La relation entre Avalanche Québec et Avalanche Canada date de longtemps, et les deux organisations ont collaboré sur plusieurs projets au fil des années. Cette année était particulièrement importante puisqu’il s’agissait de la première année d’une stratégie nationale subventionnée visant la sécurité publique en matière d’avalanches au Canada. Grâce à cette subvention fédérale, Avalanche Québec est maintenant en mesure d’émettre des bulletins d’avalanche quotidiens pour les Chic-Chocs. Ceci permet au programme de se soumettre aux meilleures pratiques et normes internationales, de s’aligner avec le niveau de service offert par Avalanche Canada et de procurer des prévisions de qualité supérieure aux adeptes de plein air de la Gaspésie. Avalanche Québec administre les programmes de formation d’Avalanche Canada au Québec depuis 2016, ce qui inclut le soutien et la supervision des instructeurs, la publicité quant aux formations et la vente exclusive du matériel de cours. La saison dernière, 848 étudiants ont suivi des formations en avalanche au Québec, ce qui représente une augmentation de 5 % par rapport à l’année dernière et de 51 % depuis le début de cette entente. La relation entre Avalanche Canada et Avalanche Québec et la collaboration accrue entre les deux organismes nous permettent de poursuivre l’objectif de notre stratégie nationale. Ensemble, nous visons à fournir des services essentiels de sécurité en matière d’avalanches partout où le besoin s’en fait sentir au pays, et à soutenir la vision qui voit Avalanche Canada devenir une véritable organisation nationale de sécurité publique en avalanche.

Projets de traduction Un des buts d’Avalanche Canada est de devenir une véritable organisation nationale et de procurer des services dans les deux langues officielles. Alors que nous travaillons vers cet objectif, nous offrons plus de services bilingues et travaillons fort à traduire plusieurs de nos produits en français. Ce travail nous permettra de rayonner davantage et de permettre à plus de gens à la grandeur du pays d’accéder aux informations relatives aux avalanches. Nous remercions nos collègues d’Avalanche Québec pour leur aide précieuse dans ce domaine. L’automne dernier, nous avons publié le manuel du cours de sécurité en avalanche – version ski – en français, et la version motoneige sera traduite pour la saison 2021. Notre curriculum pour les jeunes a également été traduit et nous étions très fiers de le livrer en français pour la saison 2019-2020. Grâce à Avalanche Québec, nos glossaires en matière d’avalanches et de météo ont été traduits cette année, procurant d’excellentes ressources éducatives dans les deux langues. Ils ont également traduit le Dangerator, un outil utilisé par Avalanche Canada depuis 2018 pour permettre aux utilisateurs de développer leurs propres indices de risque dans les régions qui ne reçoivent pas de prévisions quotidiennes. Finalement, ce rapport annuel sera traduit et disponible en français sur notre site Web.


Échange de compétences Un technicien de terrain d’Avalanche Québec inspecte un dépôt d’avalanche sur le Mur des Patrouilleurs dans les Chic-Chocs. Photo : Avalanche Québec

Cet hiver, James Floyer – superviseur de notre programme de prévision – et Mark Bender – prévisionniste sénior en matière d’avalanches – se sont rendus dans les ChicChocs au Québec pour passer du temps avec nos collègues de l’est du Canada. Cette visite constituait une excellente chance de se familiariser avec la façon dont opère Avalanche Québec. James et Mark ont été en mesure de visiter plusieurs lieux récréatifs importants, d’observer les opérations de prévision et de participer à un événement de sensibilisation aux avalanches qui s’étalait sur plusieurs jours. Le groupe a également tenu des discussions sur la meilleure façon de mettre en place des programmes de sécurité en matière d’avalanches à Terre-Neuve et au Labrador. En fin de compte, ce fut une visite importante qui a permis de solidifier un partenariat déjà solide.

13


Notre communauté

BC Gaming Capital Project Grant À l’automne 2019, nous avons appris que notre application pour l’obtention d’une subvention d’équipement de BC Gaming avait été approuvée. Cette bourse permet l’achat de biens d’équipement pour usage à long terme et exige que le récipiendaire fournisse une somme égale à celle demandée. Nous avons reçu 64 000 $ dans le cadre de ce programme de subvention, ce qui représente un peu moins de la moitié des coûts de notre projet d’investissement de 133 000 $. Ceci nous a permis d’acheter six nouvelles motoneiges avec accessoires, de l’équipement de communication et du matériel de sécurité en matière d’avalanches – tous des éléments essentiels pour nos plus nombreuses équipes de terrain. Cet équipement est allé à nos équipes de la Colombie-Britannique qui se trouvent dans les régions des Rocheuses du Nord, des Rocheuses du Sud et de Revelstoke. Il est essentiel pour nous de disposer de motoneiges afin de pouvoir offrir nos programmes à la population de la ColombieBritannique. Elles permettent à nos prévisionnistes, aux équipes de terrain en avalanche et à notre personnel de sensibilisation en matière de motoneige de voyager à travers le territoire prisé des adeptes de motoneige de la province. Notre personnel de terrain et nos prévisionnistes sont en motoneige lorsqu’ils recueillent des données essentielles à nos prévisions et lorsqu’ils mettent en œuvre nos initiatives de sensibilisation qui les voient rejoindre directement les utilisateurs dans l’arrière-pays. Ces 10 dernières années, quatre motoneiges nous ont été prêtées chaque hiver par les membres de l’Association internationale des fabricants de motoneiges (ISMA). Nous sommes grandement reconnaissants de leur générosité, qui illustre l’importance que nous représentons pour la communauté de motoneigistes. Toutefois, avec un plus grand nombre d’équipes de terrain, ce programme ne remplit pas tous nos besoins. Cette bourse nous a donc procuré le financement nécessaire pour combler les manques relatifs aux motoneiges et à l’équipement qui y est associé.

Notre équipe a fait bon usage des nouvelles motoneiges SkiDoo achetées grâce à l’aide de la subvention d’équipement de BC Gaming. Photo : Jennifer Coulter


Subventions Subventions BC Community Gaming Grants Le programme de subvention Community Gaming Grants distribue des fonds venant des revenus du jeu à des organisations à but non lucratif qui offrent des programmes dans différentes communautés de la Colombie-Britannique. Chaque année depuis 2010, Avalanche Canada applique à ce programme avec succès et reçoit des bourses dans le secteur de la sécurité publique en tant qu’organisation provinciale. Notre demande est de 250 000 $, ce qui nous permet d’offrir des services publics d’avertissement aux avalanches – qui incluent les prévisions, les équipes de terrain et les avertissements spéciaux – et des programmes de sensibilisation – qui incluent des ateliers, des événements de sensibilisation, des campagnes ciblées, l’éducation et des programmes jeunesse en Colombie-Britannique. Ce type de bourse exige que le récipiendaire maintienne un fonds équivalent acquis par financement privé par le biais de commanditaires et de dons. Sans financement privé, nous ne pourrions bénéficier de cette importante source de financement. Nous sommes très reconnaissants envers BC Community Gaming Grants pour cette subvention. Ce financement représente l’épine dorsale de nos opérations en Colombie-Britannique ces 10 dernières années. Programme de dons communautaires de Credit Union à Revelstoke Avalanche Canada a reçu plusieurs dons de la communauté visant à soutenir les programmes offerts à Revelstoke au fil des années. Cette année, nous avons appliqué avec succès au programme de subvention d’équipement et avons reçu pour 7000 $ d’équipement d’avalanche neuf pour notre programme Youth Toolbox. Les boites à outils d’AvCan sont une ressource très populaire offerte dans les écoles et les groupes de jeunes à la grandeur de la Colombie-Britannique et de l’Alberta. Ces boites contiennent une variété de DVA, de sondes et de pelles qui sont utilisés lors des cours pratiques, et non sur le terrain. Cette bourse de la Credit Union de Revelstoke (RCU) a financé une boite à outils qui sera utilisée spécifiquement pour les cours et les programmes de sensibilisation visant les jeunes de Revelstoke. La boite à outils RCU contient de nouveaux DVA et de nouvelles sondes et pelles, nous venant de Backcountry Access. L’équipement qui se trouve dans cette boite spécifique sera maintenu à un standard qui nous permettra de l’utiliser sur le terrain. L’acquisition d’une boite à outils dédiée à nos programmes pour les jeunes de Revelstoke a grandement amélioré notre capacité de soutenir ces programmes. Ces cours gratuits bénéficient grandement à la communauté et il est essentiel que les étudiants aient accès à un équipement de sécurité approprié lors de ces formations. Columbia Basin Trust Le programme Community Initiatives and Affected Areas, offert par Columbia Basin Trust (CBT), soutient les projets régionaux qui valorisent les communautés de la région du bassin de la Columbia. Lors de la saison 2019-2020, nous avons reçu 3500 $ dans le cadre de ce programme afin de soutenir deux événements de sensibilisation : Staying Alive et le festival Canuck Splitfest. Ces deux événements aident les visiteurs et les résidents à se préparer à entreprendre des aventures de plein air en hiver, et contribuent ainsi à limiter ou éliminer les demandes d’aide reçues pour cas d’avalanche par l’équipe de recherche et sauvetage de Revelstoke. Ces deux événements profitent économiquement aux entreprises locales et font efficacement la promotion du tourisme à Revelstoke. Cinq des 14 régions où nous émettons des prévisions se trouvent dans la région du bassin de la Columbia et cette région en entier comprend quelques-unes des destinations les plus populaires en Colombie-Britannique en matière de sports de plein air. Cette bourse s’ajoute aux autres subventions que nous recevons de CBT pour nos programmes jeunesse et opérations qui bénéficient à toutes les communautés à l’intérieur du bassin. Hugh & Helen Hincks Memorial Fund Le fonds commémoratif Hugh & Helen Hincks sert à soutenir les projets jugés comme ayant le plus grand impact pour les jeunes en termes d’éducation en sécurité en avalanche. Ce fonds sert à soutenir notre programme d’éducation aux jeunes, en classe, depuis quatre ans. En 2019-2020, nous avons reçu 15 000 $ pour soutenir nos programmes pour jeunes dans les Rocheuses du Nord, en Alberta, et dans la région des Shuswap en Colombie-Britannique. Au cours des cinq dernières années, le nombre de communautés qui a participé à nos programmes visant les jeunes de ces régions a connu une croissance constante.

15


Notre communauté

Campagnes de financement En tant qu’organisation non gouvernementale à but non lucratif, nous mettons beaucoup d’efforts à effectuer des demandes de bourses, à solliciter le soutien de parties prenantes, à travailler avec nos commanditaires et à optimiser chaque dollar. C’est un énorme travail que d’assurer l’accès vital aux informations et aux programmes publics en matière de sécurité, et nous ne pouvons le faire seuls. Nous sommes reconnaissants de toute l’aide que nous recevons. Merci mille fois à toutes les personnes et à tous les groupes qui donnent du temps, de l’énergie et des ressources afin d’assurer la sécurité de la communauté de plein air. La fondation Splitfest & Wade Philip Galloway Legacy La dixième édition de l’événement annuel Canuck Splitfest, présentée par Trapper Snowboards et tenue à Revelstoke en ColombieBritannique du 10 au 12 janvier, était fantastique et a permis d’amasser une somme de 13 200 $ pour Avalanche Canada. Depuis 2011, ce festival a amassé plus de 74 000 $ pour les divers programmes de sécurité publique en matière d’avalanches. Un gros merci à tous nos commanditaires, nos bénévoles, nos présentateurs et nos fidèles qui ont participé aux efforts de financement. Plus de 400 personnes venant de partout en Amérique du Nord ont assisté à la présentation et ont participé à l’événement social et au tirage du samedi soir. Il s’agit du plus important événement de planche à neige divisible en son genre, en plus de constituer une campagne de financement considérable pour AvCan. Cette année, nous avons assisté à des présentations de Simon Horton d’Avalanche Canada, Matt MacDonald d’Environnement Canada, Mike Wigley (alias Pow Slashing Wigley) et John Baldwin. Les présentations, qui couvraient autant le domaine de l’éducation que celui de l’aventure, combinaient merveilleusement l’aspect technique et le plaisir. Mark Hartley, de Stoke Roasted Coffee, a assuré l’animation encore cette année. Il a bien su nous tenir en haleine avec ses histoires de grains de café et d’infusions et ses blagues bien placées. Adam Warkentin de la compagnie Tradesman Manufacturing a quant à lui rendu un hommage chaleureux à son ami Wade Galloway, un passionné de la planche à neige divisible, fondateur du Canuck Splitfest, mort dans une avalanche en 2014. Adam a annoncé le don de 10 000 $ à Avalanche Canada de la part de Bill Galloway, le père de Wade. L’héritage de Wade, en matière de communauté et de générosité, subsiste toujours. Commanditaire principal Trapper Snowboards Commanditaires OR : Arc’teryx, Chimera, Eagle Pass Heliskiing, Intuition, Karakoram, Libtech, Pallas Snowboards, Phantom Splitboard Bindings, Prior, la station de montagne de Revelstoke, The Sandman Revelstoke, The North Face, Tourisme Revelstoke, Venture Snowboards et Weston Backcountry Commanditaires ARGENT : Club alpin du Canada, Backcountry Access / K2, Burton, Cheetah Factory Racing, Eric Poulin Photo, Free Spirit

Sports, Kootenay Mountain Culture, Nibz, Revelstoke Mountaineer, Spark R&D, Spline, Tradesman Manufacturing Commanditaires BRONZE : Le photographe Andrew Strain, CAPOW, Columbia Basin Trust, Dakine, POW Protect Our Winters, le club de planche à neige de Revelstoke, Society Snow & Skate, Splitboard. com, Splitboard HQ, Stoke Roasted Coffee, Westwood Design, la station de ski Whitewater/Kootenay Cold Smoke Commanditaires sociaux : Mt. Begbie Brewing Co, Remax/Tara Sutherland, The Village Idiot, Whitetooth Brewing Co.


Soutien communautaire Nous sommes toujours reconnaissants de l’aide financière et du soutien en nature apportés par différents individus et diverses organisations, incluant le club alpin du Canada et le club d’alpinisme de la Colombie-Britannique. Nous bénéficions du soutien de bénévoles, qui ramassent pour nous des donations, et de plusieurs organisations passionnées par la sécurité en matière d’avalanches. Au total, nous enregistrons plus de 150 000 $ par année en nature et en bénévolat allant directement à appuyer nos programmes. Voici quelques points marquants : Monod Sports Il n’y a rien comme le « snow business ». Katherine Erwin et Matt Monod de la boutique Monod Sports voulaient contribuer à la cause de la sécurité en avalanche, alors ils ont pris l’initiative de concevoir et de produire des t-shirts pour AVALANCHE Canada à leur boutique emblématique se trouvant à Banff, en Alberta. Tous les bénéfices des ventes ont été donnés à Avalanche Canada. Jusqu’à maintenant, 900 $ ont été ramassés.

Rockies Shred Fest Animé par Crowfoot Media, ce festival qui marque le début de la saison de ski s’est déroulé au Will Bill’s à Banff, en Alberta, le 17 octobre. Des films de ski et de planche à neige de la région ont été présentés à une audience enthousiaste qui a rempli les salles. Depuis trois ans, Crowfoot Media donne un pourcentage des ventes de billets de cet événement à Avalanche Canada. En 2019, ils ont amassé plus de 900 $ pour nos programmes. Merci de continuer de nous soutenir!

La compagnie Teadore Tea Thomas Poitras, propriétaire de la compagnie de thé en feuilles Teadore Tea basée à Canmore en Alberta, a développé les deux mélanges suivants sur mesure dans le but de lever des fonds pour les programmes de sécurité en matière d’avalanches : Mochalanche et Mountain Mojito. Teadore s’est engagé à offrir 20 % de ses ventes brutes à Avalanche Canada. L’étiquette unique qui a été créée pour ces deux mélanges affiche certains éléments de notre logo. Ils sont tous les deux vendus sur le site Web de Teadore et dans certaines boutiques au détail de l’ouest du Canada.

Atelier sur l’arrière-pays et les avalanches de Lethbridge Cet atelier a été tenu le 2 décembre 2019 grâce à deux organisateurs bénévoles : Lisa Block et Dan Webster. On pouvait assister à des présentations de la part de l’équipe de terrain des Rocheuses du Sud et d’autres professionnels de la région. Les organisateurs ont amassé des dons pour un total de plus de 600 $ pour nos programmes.

Crow Snowriders Poker Run Le 29 février 2020, les Crow Snowriders de la passe Crowsnest en Alberta ont tenu leur course poker et campagne de financement annuelle pour Avalanche Canada. Notre équipe de terrain des Rocheuses du Sud était sur place pour faire des démonstrations de sécurité en matière d’avalanches. L’événement a amassé plus de 1500 $, et comptait entre autres différents articles venant de nos commanditaires FXR Racing et BCA dans sa vente aux enchères. Les organisateurs de l’événement sont actifs sur les médias sociaux et partagent plusieurs des publications de l’équipe des Rocheuses du Sud, ce qui permet de diffuser notre message à d’autres clubs de motoneigistes de l’Alberta. Nous remercions grandement les Crow Snowriders pour leur don généreux et pour leur engagement continu à la cause de la sécurité en matière d’avalanches.

Club de motoneige de Merritt Ce club effectue une donation annuelle à Avalanche Canada, et nous sommes reconnaissants de leur soutien continu. Leur don est basé sur le nombre de ventes de passes et d’abonnements donnant accès aux sentiers.

17


Notre communauté

Prix Gordon Ritchie Chaque année, Avalanche Canada remet le prix Gordon Ritchie à un individu ou à une organisation qui s’est distinguée par son dévouement exceptionnel à la sécurité en matière d’avalanches. Cette année, le prix est remis à Dominic Boucher, qui est le directeur général d’Avalanche Québec depuis plusieurs années. Dominic joue un rôle de premier plan dans la promotion de la sécurité en matière d’avalanches au Québec depuis plus de 20 ans. Le premier janvier 1999, une avalanche a frappé une école dans la communauté retirée de Kangiqsualujjuaq au Québec lors de célébrations de la nouvelle année, tuant neuf personnes et en blessant 25. Une enquête sur la tragédie a appelé à établir un centre de sécurité en matière d’avalanches dans la province. Dominic a alors été désigné pour diriger le nouveau centre d’avalanche de la Haute-Gaspésie. Au fil des années, il a supervisé l’organisation, qui est devenue Avalanche Québec. Celle-ci a célébré ses 20 ans cette année. Avalanche Québec procure de l’éducation et de la sensibilisation dans la Belle Province, et émet des prévisions d’avalanche quotidiennes pour les Chic-Chocs. Dominic supervise le personnel, qui inclut trois techniciens en avalanche, trois prévisionnistes et une spécialiste en communications. Il a également effectué un travail essentiel quant à la formation de la nouvelle génération de professionnels en avalanche du Québec. Depuis 2004, il a enseigné à plus de 200 étudiants le premier niveau de formation en avalanche de l’ACA. Avalanche Québec est un partenaire important d’Avalanche Canada alors que nous implémentons notre stratégie nationale, et nous ne serions pas là où nous sommes sans les contributions de Dominic.

Dominic Boucher accepte fièrement le prix Gordon Ritchie au Québec, après une réception en ligne avec ses collègues. Photo : Julie LeBlanc


Service public d’avertissement d'avalanche

Lancement d’AvID La première phase du projet, qui a pour but de mettre sur pied le système canadien de distribution d’information en matière d’avalanches (AvID), s’est terminée le 31 mars, après trois années de travail. La phase deux, qui est autofinancée, est quant à elle presque terminée. La phase trois, qui se terminera à la fin de l’année fiscale 2020-2021, est au stade de la planification. Le projet AvID comprend un élément de recherche qui nous permet de mieux comprendre les utilisateurs de nos services et d’évaluer l’efficacité de nos prévisions. Le projet a également financé des recherches qui nous permettront de comprendre comment nos prévisionnistes visualisent et rassemblent les données afin d’améliorer nos interfaces visuelles. Ces recherches ont soutenu les objectifs principaux du projet, qui étaient de développer de nouveaux logiciels de prévisions (AvIDfx) ainsi que de nouveaux logiciels d’agrégation de données et de visualisation (AvIDdx). La première version d’AvIDfx a été lancée avec succès en novembre 2019. AvCan et les prévisionnistes de la région de Kananaskis l’ont utilisée pour produire des prévisions tout au long de la saison. Le logiciel s’est avéré convivial, ce qui a simplifié la transition au nouveau système pour les prévisionnistes tout en augmentant leur efficacité et en leur faisant gagner du temps. Le logiciel AvIDdx v1 est quant à lui aux derniers stades de développement, et son lancement est prévu pour la saison 2020-2021. La recherche révolutionnaire qui a été effectuée à l’université Simon Fraser a permis d’améliorer et d’approfondir notre compréhension des utilisateurs et du processus de prévision à un point que nous n’aurions pu imaginer. Les résultats préliminaires ont joué un rôle important dans le développement du logiciel et mèneront ultimement à l’amélioration des communications relatives aux risques d’avalanche au Canada et, potentiellement, partout dans le monde. En haut : La formation Service public d’avertissement d’Avalanche Canada est l’affaire d’une semaine complète. Ici, on voit des prévisionnistes et des membres des équipes de terrain qui écoutent Katie Fisher, une étudiante en maitrise qui fait de la recherche sur la façon dont les utilisateurs interprètent nos prévisions d’avalanche dans le cadre du programme de recherche en avalanche de l’université Simon Fraser. En bas : Le prévisionniste Grant Helgeson crée des prototypes de nouveaux outils de prévision qui sont développés dans le cadre du projet AvID. Photos : Alex Cooper

Merci mille fois au Secrétariat national Recherche et sauvetage de nous avoir soutenu dans ce projet grâce au Fonds des nouvelles initiatives. Bien que ce financement soit maintenant terminé, il reste du travail à faire en matière de recherche et de développement afin d’atteindre le plein potentiel du logiciel. Nous travaillons à créer un consortium d’agences et d’organisations qui collaboreront à financer et développer le système AvID afin qu’il puisse être utilisé dans le futur. 19


Service public d’avertissement d'avalanche

Prévisions météo de montagne Les adeptes de plein air des Rocheuses albertaines étaient heureux de voir que leur terrain de jeu est désormais inclus dans les prévisions météo de montagne (PMM). Les PMM sont produites pour Avalanche Canada par le Service météorologique du Canada depuis janvier 2015, et ont depuis été améliorées plusieurs fois. Cet hiver, les prévisionnistes du centre de prévision Pacific Storm à Vancouver se sont mis à collaborer avec le centre de prévision Arctic Storm d’Edmonton afin d’inclure dans leurs rapports quotidiens les prévisions des Rocheuses canadiennes. De plus, de nouvelles images des Rocheuses albertaines ont été ajoutées, ainsi que des prévisions horaires de précipitations, des prévisions de précipitations aux 12 heures et des photos radar et satellite. Le secteur de la côte sud et la région de l’intérieur méridional ont également obtenu des zooms d’animations de bien plus haute résolution qui proviennent du satellite GOES 17. Toutes ces mises à niveau ont permis aux utilisateurs d’avoir un meilleur aperçu des conditions météorologiques imminentes de leur région. Afin de mieux assister les gens qui observent la météo, nous avons ajouté 27 stations météorologiques à la carte affichée sur notre page d’accueil, ce qui porte le total à 113. Les stations enregistrent la température, les précipitations, la vitesse du vent et plus encore, permettant aux utilisateurs de planifier leurs excursions en arrière-pays. « Une petite tape dans le dos des personnes responsables des prévisions météo en montagne. Et des remerciements spéciaux pour la région des Rocheuses albertaines, c’est grandement apprécié et utilisé chaque jour. » ~ Wilf Petherbridge « J’étais très heureux de voir la nouvelle section Rocheuses de l’Alberta dans les prévisions météo. Merci! » ~ Jim Laycraft « C’est une merveilleuse nouvelle, l’addition des prévisions météo pour les Rocheuses. Merci de ma part et certainement de la part de tous les adeptes de ski de randonnée (et autres) des Rocheuses. » ~ Wayne Gilrain

James Minifie, membre de l’équipe de terrain du Yukon, examine l’une des stations météorologiques de la nouvelle région du Yukon. Photo : Jennifer Coulter


Planificateur d’excursion en ligne Une partie importante de notre mission est de procurer les outils nécessaires à la planification de sorties en arrière-pays. Cette année, nous avons utilisé des ressources considérables pour faire en sorte que nos indices d’avalanche soient téléchargeables afin que les gens puissent les utiliser hors ligne. Notre planificateur d’excursion en ligne a été relancé cet hiver afin de permettre aux utilisateurs de télécharger les cartes qui ont une cote d’échelle d’exposition en terrain avalancheux (ÉETA). Une fois téléchargées, les cartes peuvent être accédées sur le terrain sur le téléphone intelligent des utilisateurs et ainsi les aider dans leurs prises de décision. Tous les secteurs de motoneige gérés ainsi qu’un certain nombre de parcs provinciaux populaires auprès des adeptes de plein air en Colombie-Britannique ont des cotes ÉETA. Cette année, en collaboration avec Parcs Canada, nous avons aussi été en mesure de donner des cotes ÉETA à tous les terrains montagneux de la côte ouest de Terre-Neuve, ainsi que dans le parc national Gros Morne et ses environs. Des informations de terrain ont été ajoutées au planificateur d’excursion en ligne. Le planificateur d’excursion en ligne inclut l’Avaluator, un système d’aide aux décisions. Une fois qu’un utilisateur choisit une destination dotée d’une cote ÉETA, le planificateur d’excursion applique automatiquementindice de risque actuel de la région. Le planificateur d’excursion indique alors si les expéditions dans cette région peuvent être effectuées avec prudence habituelle ou prudence accrue, ou si elles sont déconseillées.

Pour en savoir davantage, allez sur le site avalanche.ca/planning/trip-planner

Réseau d’information de la montagne Le Réseau d'information de la montagne (RIM) est un outil essentiel autant pour les adeptes de plein air que pour les professionnels. La plateforme de partage d’information permet aux utilisateurs de soumettre leurs observations sur le terrain, en temps réel, ce qui procure une ressource importante quand vient le temps de prendre des décisions. Les observations partagées sur le RIM procurent également aux prévisionnistes des informations essentielles qui leur permettent de combler les absences de données, surtout dans les régions où il y en a très peu. Nous avons organisé des concours sur les médias sociaux et encouragé l’utilisation de la plateforme en offrant des prix à gagner. De plus, nos équipes de terrain ont créé chaque semaine leurs propres publications RIM dans leurs régions respectives. Ils partageaient ensuite ces publications sur les médias sociaux de leur région en s’assurant de souligner les risques que présentait le manteau neigeux, et encourageaient les utilisateurs à examiner les données et à soumettre leurs propres observations. Bien que l’utilisation du RIM augmente chaque hiver, nous continuons de travailler à l’améliorer. Les rapports RIM pourraient devenir encore plus importants si le nombre d’observations professionnelles que nous utilisons pour faire nos prévisions diminue en raison des mesures de confinement provoquées par la COVID-19.

Statistiques 2019-20 Nombre de rapports RIM soumis : 2,522 Nombre de rapports RIM vus : 597,215 21


Service public d’avertissement d'avalanche

Équipes de terrain L’hiver dernier, Avalanche Canada a franchi une grande étape : le lancement de deux nouvelles équipes de terrain nous permettant d’augmenter notre présence et de produire des prévisions dans deux nouvelles régions. Notre subvention fédérale nous a en effet permis d’engager des équipes de terrain dans les régions des Rocheuses du Nord et du Yukon qui sont venues s’ajouter à notre équipe de longue date des Rocheuses du Sud. Chaque équipe de trois personnes joue un rôle précieux dans sa région respective. Les équipes recueillent des informations sur le manteau neigeux, la météo et les avalanches dans des régions procurant peu de données au bureau de prévision de Revelstoke, en plus de faire un travail vital de sensibilisation directement auprès des adeptes en arrière-pays. Rocheuses du Sud L’équipe de terrain des Rocheuses du Sud est un chef de file dans le domaine de la sensibilisation aux avalanches de la région et sert de modèle aux nouvelles équipes de terrain d’Avalanche Canada. Les membres de l’équipe participent à des événements de sensibilisation et comptent un grand nombre d’abonnés sur les réseaux sociaux, faisant d’eux une ressource fiable pour les adeptes de plein air de la région des Rocheuses du Sud. À l’hiver 2019-2020, ils ont joué un rôle important lors de l’événement annuel Elk Valley Snow and Avalanche Workshop. Ils étaient ensuite à Fernie pour l’événement de sensibilisation aux avalanches de l’association de motoneige locale et ont aidé à opérer la station DVA. Ils ont alors interagi avec plusieurs motoneigistes qui ont posé des questions et étaient désireux de pratiquer leurs techniques de recherche. Ils ont également participé aux événements CrowSnow Riders poker run et FSA Gumball Adventure Challenge, où ils opéraient la station de sauvetage en avalanche. L’équipe des Rocheuses du Sud a développé un modèle hautement à succès pour promouvoir une culture de sécurité en matière d’avalanches par le biais de campagnes de sensibilisation et de présence sur les médias sociaux. Rocheuses du Nord Notre nouvelle équipe de terrain des Rocheuses du Nord a travaillé fort à développer un nouveau programme l’hiver dernier et a été extrêmement bien reçue dans la région. Basés à Prince George et à McBride, les membres de l’équipe se sont déplacés dans l’ensemble de la région et ont recueilli des données essentielles sur le manteau neigeux, la météo et les avalanches afin que nos prévisionnistes de Revelstoke puissent produire leurs toutes premières prévisions pour les Rocheuses du Nord. Les prévisions étaient émises les lundi, mercredi et vendredi tout au long de l’hiver. En plus de leur travail sur le terrain, l’équipe était active sur les médias sociaux et faisait de la sensibilisation en début de sentiers et sur le terrain. Ils ont participé aux journées Cabin Fever Days de Mackenzie et ont fait une présentation au club de motoneige de Prince George. Ils ont établi plusieurs liens dans la région, ce qui les aidera à étendre leurs efforts de sensibilisation dans le futur. Yukon L’équipe de terrain du Yukon vise à la fois à résoudre le problème de manque de données dans cette nouvelle région et à sensibiliser les communautés du nord de la Colombie-Britannique et du Yukon et leur communiquer des informations locales sur les risques d’avalanches, spécialement dans la région White Pass. Les utilisateurs de la région utilisent de nombreux modes différents de déplacement en arrière-pays, dont le ski, la planche à neige, la motoneige, la raquette, le ski de fond et la randonnée pédestre, en plus de compter des chasseurs et des trappeurs. La diversité que l’on observe chez les utilisateurs et l’éventail de compétences qu’ils possèdent sont des traits uniques à la région de prévision du Yukon et cette diversité est, jusqu’à un certain point, représentée par la nouvelle équipe. Celle-ci a travaillé à développer une présence sur les médias sociaux et s’est également jointe à la Yukon Avalanche Association pour mettre en place des activités de sensibilisation. Une grosse partie du programme a dû être construite de toute pièce en cette année inaugurale, en se basant sur la structure des équipes déjà existantes. Ceci, en plus du fait que la saison a dû être écourtée en raison de la COVID, a fait en sorte que la saison a été bien remplie et parfois chargée de défis.


InfoEx

En haut : L’équipe de terrain des Rocheuses du Nord, de gauche à droite : Dave Merritt, Martina Halik et Ben Hawkins. Photo : James Floyer Au milieu : L’équipe de terrain du Yukon, de gauche à droite : James Minifie, Alastair Wain et Drew Nylen. Photo : Ilya Storm En bas : Nos équipes de terrain utilisent des skis et des motoneiges pour accéder au terrain. Sur la photo, Jennifer Coulter de l’équipe de terrain des Rocheuses du Sud. Photo : Leslie Crawley

Depuis 2004, l’année où Avalanche Canada a été établie, nos prévisionnistes se fient principalement au réseau d’échange d’information professionnelle appelé InfoEx pour obtenir leurs données. InfoEx, un service offert par abonnement utilisé par les opérations en avalanche professionnelles du Canada, permet d’échanger quotidiennement en ligne des observations sur la neige, la météo et les avalanches. En tant qu’abonnée, Avalanche Canada est en mesure d’accéder à ce flux de données fiable de haute qualité, ce qui nous permet d’avoir une meilleure compréhension de l’état toujours changeant du manteau neigeux dans les vastes régions montagneuses éloignées de l’ouest du Canada. L’Association canadienne des avalanches administre InfoEx chaque hiver depuis 1991. Le système InfoEx et les abonnés qui soumettent leurs données quotidiennement jouent un rôle essentiel dans la sécurité publique en matière d’avalanches au Canada. Avec l’incertitude qui règne quant aux opérations en arrière-pays en raison de la COVID-19, nous ne savons pas quelle quantité de données sera partagée sur le système InfoEx lors de la saison 2020-2021. Notre service d’avertissement est toutefois prêt et nous avons mis en place des stratégies afin d’être en mesure de produire des prévisions d’avalanche fiables.

23


Service public d’avertissement d'avalanche

Initiatives Kakwa Nous tentons continuellement de trouver de nouvelles façons de communiquer au public des informations relatives à la sécurité en matière d’avalanches. Cette année, nous avons lancé un projet pilote afin de livrer des prévisions d’avalanche aux motoneigistes de la région de Kakwa dans les Rocheuses du Nord, à la frontière entre l’Alberta et la Colombie-Britannique. La région Kakwa présente des défis particuliers. Il s’agit en effet d’un parc retiré, largement fréquenté par les motoneigistes de montagne. La majorité y accède à partir de l’Alberta, au moyen d’un sentier qui est entretenu par le club de motoneige Swan City, établi à Grand Prairie. Vu l’isolement de l’endroit, les motoneigistes montent des camps à l’extérieur de la limite du parc et passent typiquement plusieurs jours à faire des randonnées dans ce secteur où l’absence de réseau cellulaire ne leur permet pas d’accéder aux prévisions d’avalanche sur une base quotidienne. Avec l’aide du club de motoneige Swan City, nous avons créé un panneau de début de sentier qui affiche des prévisions sur une période de trois jours. L’information est envoyée à la personne chargée de l’entretien du sentier, qui a la charge d’actualiser le panneau régulièrement. Il s’agit d’une approche toute simple, mais les premiers commentaires reçus indiquent que c’est une solution efficace. Nous continuerons donc de l’améliorer en vue de la prochaine saison. Nous avons également essayé une méthode plus technique. Plusieurs des utilisateurs de la région Kakwa utilisent des appareils Garmin InReach pour communiquer entre eux. En travaillant avec Garmin, nous avons développé une méthode qui nous permet d’envoyer de simples prévisions sur ces appareils. Cette approche n’a malheureusement pas été aussi fructueuse que nous l’avions souhaité, ce qui fait que nous nous sommes remis à l’ouvrage pour arriver à une solution. Nous avons appris d’importantes leçons avec ces projets pilotes et continuerons de travailler avec les utilisateurs de la région Kakwa afin de leur livrer l’information dont ils ont besoin.

Martina Halik, membre de l’équipe de terrain des Rocheuses du Nord, regarde le panneau de début de sentier de Karkwa en début de journée. Photo : James Floyer


Recherche Il est essentiel pour nous de rester à jour en matière de recherches si l’on veut respecter notre objectif qui est de réduire le nombre d’incidents liés aux avalanches. Depuis 2015, nous soutenons la position du Dr Pascal Haegeli en tant que chaire de recherche en gestion de risques d’avalanches à l’Université Simon Fraser (SFU). Nous travaillons étroitement avec Pascal et ses élèves sur un certain nombre de projets, particulièrement lorsqu’un sujet présente un potentiel important quant à l’amélioration de la sécurité en avalanche. Nous sommes particulièrement enthousiasmés par les recherches continues qui visent à évaluer l’efficacité des communications relatives aux risques dans nos prévisions d’avalanche. Deux sondages approfondis ont été développés et mis en ligne dans le cadre de ce travail, et deux thèses de maitrise ont été écrites à ce sujet jusqu’à présent. Ce travail nous permet d’arriver à mieux connaitre nos utilisateurs, à comprendre la façon dont ils utilisent les prévisions, et jusqu’à quel point ils sont capables d’utiliser les informations que nous leur procurons dans leur gestion de risque. Ceci amènera des changements éclairés à la façon dont nous communiquerons nos prévisions dans le futur.

L’effet de la COVID La COVID-19 a eu un impact immédiat sur nos services publics d’avertissement d’avalanche. Tout d’abord, notre flux de données a été interrompu en raison de la fermeture des services de guide en arrière-pays. Puis, nous avons pris la décision de cesser d’émettre des prévisions afin de décourager les gens à participer à des activités dangereuses en arrière-pays et ainsi mettre une pression indue sur les équipes de recherche et sauvetage, les premiers intervenants et le système de santé. Pour la saison 2020-2021, nous nous engageons à fournir des bulletins quotidiens dans les régions que nous desservons tout au long de l’hiver. Toutefois, nous prévoyons un certain nombre de défis potentiels qui pourraient affecter notre service public d’avertissement d’avalanche en raison de la diminution de données nécessaires à nos prévisions et des inquiétudes relatives à la santé au travail.

Diagramme présenté dans l’une des questions de terrain du sondage de SFU qui nous permet de mieux comprendre qui sont nos utilisateurs. Nous soutenons également une bourse de recherche postdoctorale à SFU qui vise à développer des simulations de manteau neigeux à l’aide de données venant de différents modèles de prévisions météorologiques. La version opérationnelle d’un modèle de manteau neigeux est actuellement soumise à des tests par des prévisionnistes et sera mise en place pour la saison 20202021 sur la plateforme de notre nouveau logiciel de gestion de données AvID. En plus de travailler à développer des modèles opérationnels, les chercheurs de SFU tentent de trouver des façons de connecter ces simulations avec les indices de risque d’avalanche et les problèmes d'avalanche. Des recherches sont également effectuées afin de découvrir la façon dont nos prévisionnistes regardent les données utilisées pour créer les bulletins d’avalanche. Ceci a aidé à développer un tableau de bord qui permet de visualiser les données venant des stations météorologiques dans AvID et sert à développer d’autres systèmes de visualisation de données, par exemple pour les observations relatives aux avalanches, ce qui aidera les prévisionnistes dans leur travail quotidien et accroitra leur efficacité.

Nous avons augmenté notre budget et préparé des plans d’urgence dans l’éventualité que le flux de données soit affecté. Nous mettons aussi actuellement en place un système présentant un modèle de manteau neigeux, ce qui augmentera la quantité de données disponibles à nos prévisionnistes et permettra à nos équipes de terrain d’effectuer des collectes de données ciblées. Nous avons également établi un plan de sécurité qui contribuera à prévenir la transmission de la COVID-19 parmi les membres de notre personnel et qui nous aidera à gérer le nombre plus élevé de congés de maladie, le cas échéant. Aucun de nos prévisionnistes et aucune de nos équipes de terrain n’effectuera de travail de sensibilisation en personne cet hiver.


Éducation et sensibilisation

Programmes de formation d’Avalanche Canada Le nombre d’étudiants inscrits à une formation d’Avalanche Canada a dépassé les 10 000 pour la quatrième année consécutive, malgré la saison écourtée en raison de la pandémie. Dans l’ensemble, 10 173 personnes ont suivi l’une des quatre formations au cours de l’hiver 2019-2020, ce qui représente une augmentation de 13 % par rapport à l’année dernière. Nous évaluons que le nombre d’inscriptions aurait été similaire à celui de 2018-2019, n’eût été les mesures de confinement mises en place pour freiner la propagation de la COVID-19. Nous avons vu une augmentation importante du nombre de raquetteurs inscrits au cours de sécurité en avalanche (CSA); 639 raquetteurs ont en effet suivi un cours l’hiver dernier, une augmentation de 55 % par rapport à l’année précédente. Cette augmentation peut être attribuée aux sessions de sensibilisation que nous avons offertes à l’automne à Calgary et à Vancouver visant spécifiquement ce groupe d’utilisateurs, en plus de la promotion ciblée effectuée par plusieurs groupes qui offrent ce cours et de l’augmentation de la popularité de ce sport. Malheureusement, le nombre de motoneigistes qui ont suivi un cours a, quant à lui, chuté de 41 %. Plusieurs facteurs pourraient avoir joué un rôle ici : les mesures de confinement imposées par la COVID-19, la situation instable dans le secteur pétrolier en Alberta et en Saskatchewan, et le fait que, au cours des dernières années, nous n’ayons enregistré aucun incident majeur impliquant de multiples motoneigistes. Dans le passé, nous avons constaté que les incidents mortels ont pour effet d’augmenter le nombre d’inscriptions. Les formations d’Avalanche Canada sont reconnues à l’échelle mondiale. La saison dernière, nous avions 180 instructeurs actifs certifiés pour le cours CSA. La majorité d’entre eux sont canadiens, mais nos cours sont également offerts au Japon, au Chili, en France, en Norvège, en Espagne, en Russie et en Australie.

LE COURS CSA 1 ENSEIGNE LA BASE QUANT À LA FORMATION DES AVALANCHES, AUX DÉPLACEMENTS EN TERRAIN AVALANCHEUX ET AU SAUVETAGE AUTONOME.

LE COURS CSA 2 PERMET DE DÉVELOPPER DES OUTILS POUR UNE MEILLEURE PRISE DE DÉCISION LORS DE DÉPLACEMENT EN TERRAIN AVALANCHEUX ET D’APPROFONDIR CONCRÈTEMENT CES CONNAISSANCES.

LE COURS DE SAUVETAGE AUTONOME EST UNE FORMATION D’UNE JOURNÉE OFFRANT UNE INTRODUCTION À CEUX QUI DÉSIRENT APPRENDRE LES DERNIÈRES TECHNIQUES DE SAUVETAGE EN CAS D’AVALANCHE OU QUI DÉSIRENT ACTUALISER LEURS CONNAISSANCES.

LE COURS DE GESTION EN TERRAIN AVALANCHEUX (GTA) EST UN COURS D’UNE JOURNÉE OFFERT À CEUX QUI ONT TERMINÉ LE COURS CSA 1 ET QUI PERMET D’APPROFONDIR SES CONNAISSANCES ET HABILETÉS LORS DE DÉPLACEMENTS EN ARRIÈREPAYS, L’HIVER.

Participants au cours CSA 1

Participants au cours CSA 2

Participants au cours CRS

Participants au cours GTA

12,000

1,200

400

200

9,000

900

300

150

6,000

600

200

100

3,000

300

100

50

15-16

16-17

17-18

18-19

Présenté par

19-20

15-16

16-17

17-18

18-19

19-20

15-16

16-17

17-18

18-19

19-20

16-17

17-18

18-19

19-20


Mises à jour du manuel du CSA Nous avons publié deux nouvelles versions de notre manuel de cours de sécurité en avalanche à l’automne 2019, dont une version visant les motoneigistes. Curtis Pawliuk, un guide de motoneige et instructeur CSA, a travaillé sur la nouvelle version avec les auteurs originaux James Floyer et Keith Robine. La nouvelle version pour les motoneiges inclut 13 pages supplémentaires qui offrent des informations sur des problèmes particuliers aux motoneigistes comme la communication de groupe, l’utilisation du terrain et les habitudes de déplacement. Nous étions très heureux de publier ce manuel pour ce groupe spécifique d’utilisateurs. Nous avons également traduit la version originale du manuel en français grâce à nos partenaires chez Avalanche Québec. La traduction en français de la version pour motoneige sera publiée en 2021. Ce nouveau matériel constitue un ajout précieux au programme du CSA. Certains instructeurs le considèrent également comme une ressource utile pour le cours CSA 2.

L’effet de la COVID Vu le climat incertain en raison de la COVID-19, Avalanche Canada travaille en collaboration avec les instructeurs du CSA pour développer un plan qui nous permettra d’enseigner nos cours de manière plus flexible en 2020-2021. Certaines des options incluent l’enseignement en ligne d’une partie du programme en classe. La partie effectuée sur le terrain ainsi que le cours de gestion en terrain avalancheux sont toujours requis et ne changeront pas, mais différentes options seront offertes pour les cours en classe.

Mise à jour du programme CSA 2 Une mise à jour au programme CSA 2 et au manuel d’instruction a été amorcée à l’été 2020 et sa publication est prévue pour le début de la saison 2020-2021. Cette mise à jour du manuel d’instruction reflétera le nouveau manuel CSA ainsi que les mises à jour effectuées au programme CSA 1. Tout au long du programme, nous avons mis l’emphase sur les processus quotidiens (développés dans le manuel CSA) et sur les comportements humains (les « facteurs humains »). La totalité de l’excellent matériel d’instruction qui se trouve dans le manuel original est incluse dans cette version. La nouvelle version a été reformatée afin de se conformer au manuel d’instruction CSA 1 et servira autant aux instructeurs chevronnés du CSA 2 qu’aux nouveaux. Elle inclut des diagrammes et des activités qui aideront les instructeurs à transmettre de nouveaux concepts. Nous sommes heureux de présenter cette mise à jour du matériel CSA 2 aux instructeurs cette saison et nous croyons qu’elle facilitera l’apprentissage des étudiants. 27


Éducation et sensibilisation

Programmes jeunesse Avalanche Canada a élargi son programme de sensibilisation qui s’adresse aux jeunes en 2019-2020 en offrant des cours dans le nord-ouest de la ColombieBritannique, au Yukon et, pour la première fois, en français. Grâce au généreux soutien de nos commanditaires et partenaires, nous avons été en mesure d’offrir le cours de sécurité en avalanche à 8921 étudiants dans 87 écoles différentes en Colombie-Britannique, en Alberta et au Yukon l’hiver dernier. Ceci a été rendu possible grâce au soutien de Columbia Basin Trust, de Parcs Canada et du fonds Hugh & Helen Hincks. AvCan soutient les programmes jeunesse externes en fournissant des ressources, du matériel et un programme aux enseignants et aux parents qui souhaitent enseigner la base en matière d’avalanches. Notre site Web comprend une section jeunesse où l’on peut accéder à des ressources, des documents, des présentations PowerPoint et plus encore afin d’aider les enseignants à faire leurs plans de leçon. Cette année, nous avons apporté notre soutien au groupe Girls Do Ski qui a suivi le cours jeunesse CSA 1, au projet Open Mountains, à Scouts Canada, et autres.

Ventilation par région Bassin de la Columbia—3 877 étudiants Nord de l’Alberta—1 017 étudiants Côte Sud—1 395 étudiants Yukon—222 étudiants

Okanagan—723 étudiants Vallée de Bow/Calgary—1 544 étudiants Côte du Nord-Ouest—143 étudiants

Programme Boite à outils (Toolbox) Nous avons été en mesure d’ajouter une cinquième boite à notre programme de boites à outils l’hiver dernier. Cette boite a été rendue possible par une bourse remise par la Credit Union de Revelstoke et a été utilisée dans des programmes de Revelstoke, comme Girls Do Ski et The Open Mountains Project. MEC nous a également fait le don de 30 nouveaux DVA pour ajouter à nos boites. Le programme de boite à outils continue d’être en demande. Nous détenons maintenant 5 boites, contenant chacune 20 kits de matériel de sauvetage en avalanche, incluant des DVA, des sondes, des pelles, des trousses de sécurité et des scies à neige. Ces boites circulent dans les écoles de l’ouest du Canada au cours de l’automne, de l’hiver et du printemps, offrant aux enseignants le matériel nécessaire pour donner des cours de sauvetage en avalanche. Plus de 900 étudiants inscrits dans 44 programmes scolaires différents ont bénéficié de ce programme l’année dernière.

Équipe d’éducation aux jeunes Notre équipe d’éducation aux jeunes s’est agrandie l’année dernière et compte désormais neuf instructeurs. Un grand merci à eux pour avoir donné des cours dans différentes écoles et communautés de la Colombie-Britannique et de l’Alberta. Shannon Werner, coordonnatrice Josh Smith, coordonnateur intérimaire Colin Adamson Alexandra Armstrong Abby Cooper

Brendan Cosgrove Madeleine Martin-Preney Brittany Dickson Curtis Pawliuk Sean Fraser Dave Quinn Brandon Gulstene Mel Saarinen Breanne Johnson


Grâce à Columbia Basin Trust et aux stations de ski locales, nous avons à nouveau réussi à offrir des cours CSA 1 subventionnés aux étudiants du secondaire. Cette année, nous avons certifié 77 étudiants du secondaire à Valemount, Golden, Creston, Trail, Fruitvale, Rossland et Cranbrook. Photo : Curtis Pawliuk

« La présentation de Josh – avec ses incroyables vidéos et son diaporama bien présenté – était captivante, très intéressante et divertissante. Pour moi, la meilleure partie était la touche personnelle de Josh. La façon dont il arrive à captiver l’attention des étudiants, à écouter leurs questions et à réussir par la suite à être authentique, honnête et pratique dans ses réponses et ses conseils était incroyable à voir en tant qu’éducateur. » Carl Light, enseignant cole secondaire Lindsay Thurber Comprehensive Red Deer, Alberta

« Nos étudiants grandissent et vivent dans les montagnes où ils font de la motoneige, du ski, de la planche à neige, du camping ou autre en arrièrepays puisque c’est directement derrière chez eux. Merci de nous avoir offert cette formation bien conçue, pratique et captivante qui permet de garder nos enfants en sécurité. » John Hammer, directeur, Summitview Middle School, Grande Cache, Alberta

29


Education and Outreach

Journées de sensibilisation aux avalanches Les journées de sensibilisation aux avalanches (Avalanche Awareness Days) sont une célébration de notre culture d’hiver, une occasion d’en apprendre plus sur notre environnement hivernal, en plus d’être une façon de sensibiliser la population à la sécurité en arrièrepays. En 2020, 28 de ces événements ont été présentés en ColombieBritannique, en Alberta, au Québec et au Yukon. Il s’agit d’événements communautaires où l’on voit des organisations locales – par exemple des stations de ski, des clubs de motoneige, BC Parks, Parcs Canada, recherche et sauvetage, et autres – organiser des activités de sensibilisation dans leurs régions respectives. Nous sommes très reconnaissants de tous les efforts déployés pour l’organisation de ces événements. Grâce à ces efforts, nous pouvons partager notre message avec des milliers de personnes à la grandeur du pays. Nous sommes particulièrement reconnaissants envers les groupes qui profitent de l’occasion pour lever des fonds pour Avalanche Canada. Parmi eux, mentionnons l’Association de motoneige de Fernie, la station de ski de Fernie, les Crow Snow Riders, Castle Mountain Resort et Apex Mountain Resort. Un gros merci à tous nos donateurs pour leur générosité et pour le soutien continu de nos services.

Dave Merrit, membre de l’équipe de terrain des Rocheuses du Nord et de l’équipe de recherche et sauvetage de Prince George, joue le rôle d’une victime d’avalanche lors d’un exercice de sauvetage de groupe qu’il dirige, dans le cadre de l’événement Cabin Days, à Mackenzie en Colombie-Britannique. Photo : Michael Moen


Sensibilisation Le programme de sensibilisation d’Avalanche Canada joue un rôle clé en matière de sensibilisation aux avalanches. Nous avons rejoint plus de 4000 personnes à différents niveaux l’hiver dernier, avant d’être obligés de fermer à la mi-mars en raison de la COVID-19. Notre plus grande initiative a été Heads up, en novembre, qui offrait une série d’événements aux nouveaux utilisateurs d’arrière-pays de Calgary et de Vancouver (voir ci-dessous). Nous avons également offert plusieurs de nos événements réguliers de sensibilisation. L’événement Staying Alive Night vise les personnes qui font nouvellement partie de communautés qui fréquentent les stations de ski. Nous travaillons avec des agences partenaires, comme les groupes de recherche et sauvetage et les commerçants locaux et, évidemment, les différentes stations de ski régionales. Cette année, l’événement a été présenté à Revelstoke, en partenariat avec la station Revelstoke Mountain Resort, et à Golden, en partenariat avec la station Kicking Horse Mountain Resort. Près de 550 personnes ont participé à ces deux événements. Nous avons aussi aidé MEC à effectuer des présentations en magasin dans le cadre des ateliers « Winter Weekend », les 23 et 24 novembre. Nos présentateurs en sensibilisation ont effectué des présentations dans sept différents magasins à Vancouver, Calgary, Edmonton et Montréal (où Avalanche Québec a fait la présentation). Nous nous sommes associés à CAPOW pour les événements Freshtival de Calgary et Shredfest Rockies de Banff. Des ateliers en matière d’avalanches en arrière-pays ont été tenus à Prince George, Kimberley, Cumberland, Whitehorse, Invermere et Mackenzie. Nos équipes de terrain des Rocheuses du Sud, des Rocheuses du Nord et du Yukon ont joué un rôle actif lors de divers événements dans leurs régions respectives. Il s’agissait de notre première année avec une équipe de terrain dans les Rocheuses du Nord et une autre au Yukon, ce qui nous a permis d’élargir notre présence dans ces régions. L’équipe des Rocheuses du Sud, très active comme à son habitude, a participé aux ateliers Elk Valley Snow & Avalanche Workshop et Lethbridge Backcountry Avalanche Workshop ainsi qu’à divers événements tels qu’Avalanche Awareness Days de Castle Mountain Resort et autres tenus par différents clubs de motoneige régionaux.

Présentations

Chaque année, nos prévisionnistes créent de nouvelles présentations et actualisent les anciennes afin de les utiliser lors de nos événements de sensibilisation. L’hiver dernier, nous avons créé deux nouvelles présentations. La première, qui s’appelle Being Pro, examine les actions quotidiennes posées par les professionnels en avalanche lorsqu’ils planifient leurs sorties en arrière-pays et la façon dont ils se déplacent en terrain avalancheux. La deuxième, appelée Ebb & Flow, compare des conditions ultimes avec des conditions exceptionnelles en matière d’avalanches et explique comment s’ajuster à ces changements.

L’effet de la COVID À la mi-mars, le confinement nous a forcés à annuler tous les événements de sensibilisation qui nous restaient à offrir. Ceci nous a également permis de réfléchir à la façon dont nous devrons effectuer notre travail de sensibilisation l’hiver prochain. Vu l’impossibilité probable de tenir des événements à l’intérieur, nous avons pris la décision d’offrir tous nos événements de sensibilisation en ligne à l’hiver 2020-2021.

Marchandise AvCan À vendre! Disponibles à nos bureaux – cache-cou, casquettes et couvre-lunettes de ski. Ne tardez pas à venir chercher les vôtres!

Nous avons également actualisé notre présentation Low-Probability, High-Consequence de manière significative. Cette présentation enseigne comment gérer les situations où les risques de déclencher une avalanche sont faibles, mais les conséquences d’une avalanche sont, quant à eux, graves. Nous avons également créé une version motoneige de cette présentation.

Heads Up

L’automne dernier, plus de 1000 personnes ont participé à nos trois événements visant les nouveaux adeptes d’arrière-pays. L’événement de sensibilisation Heads Up vise particulièrement les gens qui n’ont aucune conscience, ou très peu, des risques d’avalanche en arrière-pays, souvent des raquetteurs. Nous avons tenu un événement à Vancouver, un à Vancouver Nord et un troisième à Calgary. Nous avons également créé une nouvelle page sur notre site Web afin de permettre à ces nouveaux utilisateurs d’amorcer leur apprentissage en matière d’avalanches. Plusieurs décès survenus ces dernières années au sein de ce groupe nous ont incités à déployer des efforts afin de rejoindre ces utilisateurs. Merci à nos partenaires de nous avoir aidés à organiser ces événements et d’avoir contribué à leur succès : Federation of Mountain Clubs of BC, UBC Varsity Outdoor Club, et le programme de plein air de l’Université de Calgary. 31


Éducation et sensibilisation

Le programme de bourse ASA Avalanche Canada est associée à de bons partenaires lorsqu’il est question d’éliminer les obstacles qui empêchent les motoneigistes d’être mieux éduqués en matière d’avalanches. L’un de ces partenaires est l’association motoneige de l’Alberta (ASA) qui offre depuis maintenant quatre ans une bourse qui rembourse les frais des cours CSA 1 et CSA 2 suivis par ses membres. Ce programme est ouvert à tous les membres individuels de l’ASA et des clubs de l’ASA.

Séminaires BRP de sécurité en avalanche Depuis maintenant 11 ans, BRP (le fabricant de Ski-Doo) offre gratuitement des séminaires de sécurité en matière d’avalanches pour les utilisateurs de toute marque de motoneige. Ces séances gratuites sont offertes dans l’ensemble de l’ouest du Canada et des États-Unis chez les concessionnaires participants. Les séminaires sont présentés par des professionnels qualifiés en matière d’avalanches, lesquels encouragent tous les motoneigistes à suivre une formation en avalanche, indépendamment de leur niveau de compétence et de leurs connaissances. Un gros merci à ces deux partenaires pour avoir joué un rôle de premier plan dans l’avancement des formations de sécurité en avalanche pour les motoneigistes.

Sensibilisation en matière de motoneige Depuis 2011, Avalanche Canada offre un programme de sensibilisation visant tout particulièrement les motoneigistes. S’impliquer efficacement auprès de la communauté de motoneigistes est en effet l’une de nos principales priorités, et nous déployons des efforts considérables à créer et à maintenir des liens dans l’ouest du Canada, avec une emphase particulière sur les motoneigistes de l’Alberta et de la Saskatchewan. Brent Strand, notre coordinateur en matière de motoneige, a participé à divers événements importants de motoneige à Edmonton, Saskatoon et Vernon, et a rejoint directement 429 personnes. Compte tenu du fait que des milliers de personnes assistent à ces événements, il s’agit d’une excellente façon de rencontrer des membres de ce groupe d’utilisateurs. • Alberta Snowmobile and Powersports Show, Edmonton, Alberta, du 18 au 20 octobre 2019 • Saskatchewan Snowmobile Show, Saskatoon, Saskatchewan, du 1er au 3 novembre 2019 • BC Snow Show, Vernon, Colombie-Britannique, les 8 et 9 novembre 2018 Nous sommes également entrés directement en contact avec les clubs de motoneige de Revelstoke, Golden, Valemount, Lumby/Mabel Lake, Enderby et Sicamous.

SledCom Notre comité en matière de motoneige (SledCom) a été établi en 2009 dans le but de mieux comprendre et combler les besoins de sécurité en matière d’avalanches de la communauté de motoneigistes. Au fil des années, Sledcom a représenté efficacement la communauté et a fourni à Avalanche Canada des rétroactions précieuses ainsi que des idées de réseautage et de programmes. Les membres de Sledcom représentent la collectivité de motoneigistes. Un gros merci aux personnes suivantes qui consacrent leur temps et énergie à ce rôle important. Brent Strand (président) Marty Anderson Lisa Block Gen Byl

Trish Drinkle Brittney Dickson Curtis Pawliuk

Avalanche Canada travaille avec les organisations provinciales de motoneige suivantes.


Commanditaires de motoneiges Nous avons une entente avec l’Association internationale des fabricants de motoneiges (ISMA) en matière de financement et d’emprunt de motoneiges servant à nos équipes de terrain, nos prévisionnistes et nos équipes de sensibilisation tout au long de la saison. La plus grande partie du travail que nous effectuons sur le terrain exige l’utilisation de motoneiges de montagne; ce programme de prêt a comblé ce besoin, alors que nous construisons tranquillement notre propre parc de motoneiges. Nous aimerions remercier Polaris Industries pour les prêts continus de motoneiges à nos équipes de terrain. • Notre Polaris Pro RMK 850 2020 nous vient de Mountain Motor Sports à Golden, en Colombie-Britannique.

Ben Hawkins profite d’un accès facile grâce au Polaris 850 Khaos qui nous a été donné. Photo : Raven Eye Photography

33


Avalanches mortelles au Canada

2017-18 Avalanche Fatality Statistics

Le nombre annuel moyen de décès liés aux avalanches au Canada continue de descendre, même si les activités d’hiver en arrière-pays augmentent en popularité. Huit personnes sont décédées à la suite d’avalanches en 2019-2020, ce qui est inférieur à notre moyenne de 10 par année au cours des 10 dernières années. Il s’agit du chiffre le plus bas depuis 1997, et c’est une diminution importante par rapport au sommet de 15 décès que nous avons connu en 2004. L’hiver dernier, la moitié des décès étaient des skieurs ou des planchistes en arrière-pays, trois étaient des motoneigistes et un était un raquetteur. Deux des décès sont survenus en Alberta, un au Québec, et les autres en ColombieBritannique, où la majorité des décès surviennent généralement. Les décès liés aux avalanches nous fournissent l’une des seules statistiques fiables qui nous permettent de mesurer le succès des programmes d’Avalanche Canada. Bien qu’il soit encourageant de voir le nombre de décès diminuer, tout décès est éprouvant pour nous. Bien qu’en général nous ne puissions détecter de tendance claire quant aux statistiques d’une saison donnée, nous constatons que la saison dernière, un certain nombre des victimes et de leurs groupes n’étaient pas préparés. Deux des incidents impliquaient des personnes qui n’avaient pas de DVA en leur possession. Deux autres sont survenus après que les survivants aient été incapables d’effectuer un sauvetage autonome efficace. Les décès liés aux avalanches nous permettent d’orienter nos programmes. Lorsque sept raquetteurs sont décédés à la suite d’avalanches en 2017, nous avons commencé à concentrer nos efforts sur ce groupe d’utilisateurs. L’hiver dernier, nous avons constaté une augmentation de 40 % dans le nombre de raquetteurs qui ont suivi un cours CSA. Nous allons continuer de travailler fort pour remplir notre mission qui est de fournir aux Canadiens les moyens pour profiter de notre arrière-pays en hiver en toute sécurité.

Moyenne annuelle des décès liés aux avalanches au Canada sur une période de 10 ans 25 20 15 10

19-20

18-19

17-18

16-17

15-16

14-15

13-14

12-13

11-12

10-11

09-10

08-09

07-08

06-07

05-06

04-05

03-04

02-03

01-02

00-01

5


En perspective Décès liés aux avalanches entre 2011 et 2020 – par lieu Colombie-Britannique

79

Alberta

21

Québec

4

Yukon

0

Nunavut

0

Terre-Neuve-et-Labrador

1

Total 105

Décès liés aux avalanches entre 2011 et 2020 – par activité

Motoneige

42

Ski nordique

26

Ski hors-piste

3

Raquette et randonnée pédestre 13

Alpinisme

5

Ski avec guide

8

Autres

6

Total 105

Réflexions sur les statistiques concernant les décès liés aux avalanches Il n’est pas possible de compter tout ce qui compte Comment mesurer l’efficacité de nos programmes publics de sécurité en matière d’avalanches? Bien que la tendance quant aux décès semble être une mesure évidente, ces chiffres ne disent pas tout puisque nous n’avons aucun moyen de savoir le nombre total d’utilisateurs en arrière-pays. Sans ces données, nous ne pouvons déterminer le taux réel d’accidents, c’est-à-dire le nombre d’accidents relativement au nombre d’utilisateurs. Par contre, nous savons que le nombre d’utilisateurs est à la hausse. Le ski en arrière-pays, pratiqué autrefois par un nombre limité d’adeptes, attire désormais l’attention de grandes entreprises qui investissent maintenant dans ce secteur. Les ventes de motoneiges de montagne sont effectivement à la hausse. Les activités en arrière-pays profitent également d’une couverture médiatique considérablement plus importante, que ce soit dans les journaux, la presse électronique ou les magazines spécialisés. Le nombre grandissant de gens qui s’aventurent en terrain sauvage en hiver a fait en sorte que l’utilisation de l’arrièrepays est devenue « normalisée » en quelque sorte. Vu cette croissance dans le nombre d’utilisateurs, la tendance à la baisse du nombre de décès liés aux avalanches semble indiquer que nos efforts portent fruit. Grâce à nos programmes de sensibilisation et d’éducation, nous continuons d’encourager la population à utiliser les magnifiques terrains montagneux du Canada avec respect et de manière responsable.

35


Résumé financier

Répartition des dépenses

Cette année était la première de notre plan d’expansion. Les dépenses et les revenus se sont élevés à un peu moins de 2,7 millions de dollars. Le projet AvID, qui ne fait pas partie des opérations d’AvCan et est subventionné par le Secrétariat national Recherche et sauvetage, a quant à lui affiché des revenus et dépenses de 161 143 $.

Produits d’exploitation selon la source

Programme de sécurité en avalanche 123 025 Projets

108 688

Sensibilisation

249 355

Service public d’avertissement d'avalanche 2 017 470

Programmes jeunesse Total

194 157 2 692 695 $

Dépenses par catégorie Contributions du CSA

69 306

Gouvernement de l’Alberta

240 624

Fondation Avalanche Canada

572 169

Gouvernement de la Colombie-Britannique 399 500

Columbia Basin Trust Dons Subvention de BC Gaming

178 500 22 993 250 000

Service météorologique du Canada 75 000 Parcs Canada

150 000

Autres

242 578

Ventes au détail

239 418

Commandites

252 607

Total

2 692 695 $

*Amortissement, fret, intérêts, coûts recouvrés, contributions en nature, projet.

Salaires et bénéfices

1 465 839

Avalanche Québec

250 000

Opérations

498 525

Autres*

478 331

Total

2 692 695 $

*Amortissement, recherches, créance irrécouvrable, coût des produits vendus (CPV), contributions en nature, actifs à perte.


« Les activités de plein air en arrière-pays représentent une partie importante du tissu communautaire de Valemount. Les majestueuses montagnes enneigées qui se trouvent directement derrière chez nous attirent nos résidents et font venir les touristes dans notre patelin tout au long de l’hiver. Avalanche Canada nous a aidés à faire des avancées fantastiques en matière de sécurité pour les skieurs et les motoneigistes. La simplicité de leurs prévisions d’avalanche, le réseau d’information de la montagne et la sensibilisation effectuée auprès des skieurs et des motoneigistes contribuent à bâtir une culture basée sur la sécurité, les connaissances et le plaisir au sein de la communauté d’adeptes téméraires qui aiment la neige. Ce n’est pas un défi facile à relever, mais les progrès d’Avalanche Canada sont impressionnants. Ici à Valemount, nous constatons que cette culture de sécurité en matière d’avalanches grandit chaque année. La décision d’AvCan d’engager du personnel pour effectuer des observations dans les Rocheuses du Nord et de produire des prévisions de manière régulière dans notre région est la dernière de leurs brillantes idées qui contribuent à promouvoir cette culture de sécurité en plein air. Ne lâchez pas s’il vous plait! » Andru McCracken, rédacteur à Rocky Mountain Goat à Valemount en Colombie-Britannique

« L’association des avalanches du Yukon et Avalanche Canada sont des partenaires qui font la promotion de la sécurité en matière d’avalanches en plus de sensibiliser les adeptes de plein air au Yukon et dans le nord de la ColombieBritannique. Les membres des équipes d’opérations et de prévisionnistes d’Avalanche Canada sont tous des professionnels accomplis dévoués à l’innovation et à l’amélioration constante de leurs services. Ils se distinguent dans l’industrie par les constantes améliorations qui sont apportées à leurs produits et services – par exemple le précieux Réseau d'information de la montagne et les pages Web de prévisions – et qui sont axées sur l’utilisateur et son expérience du produit ou service ainsi que sur les besoins des divers partenaires régionaux. » Chris Sheadon, président, Yukon Avalanche Association

« En novembre 2019, la fédération des clubs de montagne de la ColombieBritannique a collaboré avec Avalanche Canada afin de tenir deux événements très populaires à Vancouver. Plus de 700 personnes ont participé aux activités, qui visaient autant les débutants en arrière-pays que les adeptes plus chevronnés. Les présentations exceptionnelles d’AvCan fournissent du matériel pratique et pertinent qui, j’en suis certain, contribuera à continuer d’assurer la sécurité des gens dans l’arrière-pays. Le besoin de rejoindre tous les utilisateurs de notre région ne fait que grandir, et nous sommes heureux à l’idée de poursuivre notre partenariat avec Avalanche Canada. » Barry Janyk, directeur général Federation of Mountain Clubs of BC 37


Partenaires financiers

Intervenants gouvernementaux Avalanche Canada est très reconnaissant du soutien reçu par les ministères et départements gouvernementaux suivants :

Province de la Colombie-Britannique

Gouvernement du Canada

Ministry of Public Safety and Solicitor General Emergency Management BC BC Coroners Service

Environnement et Changement climatique Canada Service météorologique du Canada Parcs Canada

Ministry of Municipal Affairs & Housing Community Gaming Grants

Ministère de la Sécurité publique et de la Protection civile Secrétariat national Recherche et sauvetage

Ministry of Transportation & Infrastructure Avalanche and Weather Programs Ministry of Forest, Lands, Natural Resources Operations & Rural Development Recreation Sites and Trails GeoBC Ministry of Environment & Climate Change Strategy BC Parks Snow Survey Program Ministry of Citizens' Services DataBC

Gouvernement de l’Alberta Ministry of Environment and Parks


Commanditaires Nos commanditaires sont essentiels pour assurer la sécurité publique en matière d’avalanches au Canada. Nous dépendons des subventions de commanditaires pour notre service public d’avertissement d’avalanche, pour nos campagnes de sensibilisation et pour plusieurs de nos programmes de formation.

Partenaires de programmes

Principaux commanditaires

39


Funding Partners

Commanditaires

W

M

OB

AT IO

SNO

N

Contributeurs

IL E A S S O

CI


Regard vers l’avenir

Avy Savvy Notre nouveau tutoriel en ligne Avy Saavy sera lancé au début de la saison 20202021. Il est construit sur une nouvelle plateforme et comportera des centaines de photos, de vidéos, de jeux et de questionnaires qui aideront les gens à entrer dans le monde des avalanches. Il s’agit d’une nette amélioration au tutoriel existant qui aidera les nouveaux adeptes de plein air à amorcer leur éducation en avalanche.

Programme de sensibilisation Nous travaillons en collaboration avec nos partenaires et nos ambassadeurs afin de présenter chaque semaine un webinaire gratuit en ligne. Ces webinaires seront adaptés aux différents types d’activités et niveaux d’expertise ainsi qu’aux différentes régions. Nous aurons des experts dans chaque domaine et nos prévisionnistes seront présents à certaines des séances au cours de l’hiver.

Programmes jeunesse Notre équipe de sensibilisation qui vise les jeunes travaille fort afin d’être en mesure d’offrir notre programme aux élèves de la maternelle à la 12e année cet hiver. Comme les districts scolaires de l’Alberta et de la ColombieBritannique encouragent davantage l’apprentissage en plein air, nous nous attendons à une augmentation de la demande de nos formations en plein air. Afin de répondre à cette demande, nous espérons être en mesure de procurer à chacun de nos instructeurs une boite à outils contenant des DVA, des sondes et des pelles pour qu’ils puissent aller dans les écoles et enseigner, à l’extérieur, la sécurité en matière d’avalanches aux étudiants. Nous travaillons à acquérir davantage de boites à outils afin de ne pas avoir à les transporter d’une région à l’autre. Nous travaillons également à créer un nouveau programme qui nous permettra d’offrir nos séances de sécurité et de sensibilisation aux avalanches en ligne aux écoles qui préfèrent cette option. Bien sûr, nous mettrons en place, pour notre personnel, des protocoles rigoureux de protection contre la COVID dans les écoles qui souhaitent que les sessions se fassent de manière traditionnelle, en classe.

Médias sociaux Au cours de la saison 2020-2021, les médias sociaux continueront de jouer un rôle important dans notre stratégie de communications, particulièrement pour rejoindre les nouveaux adeptes. Nous créons actuellement du contenu qui remplira ce besoin. Les différents médias sociaux que nous utilisons seront importants pour faciliter l’accès aux ressources numériques que nous créons et serviront à remplacer nos activités de sensibilisation en personne. Nous nous préparons également à utiliser les médias sociaux pour promouvoir le Réseau d'information de la montagne, dans l’éventualité que notre flux habituel de données venant de sources professionnelles soit affecté par la pandémie. Image: Lyle Grisedale 41


Notre équipe

L’équipe d’Avalanche Canada 2019-20 Directeur général Gilles Valade

Équipe de terrain des Rocheuses du Sud Jennifer Coulter, Leslie Crawley, Lisa Larson

Chef du service d’avertissement d’avalanche Karl Klassen

Équipe de terrain des Rocheuses du Nord Martina Halik, Ben Hawkins, Dave Merritt

Gestionnaire des TI Karl Guillotte

Équipe de terrain du Yukon James Minifie, Drew Nylan, Alastair Wain

Directrice des communications Mary Clayton

Développeurs de logiciels Russell McWhae, Bryce Schroers

Contrôleuse Janis Borden

Coordinatrice de contenu numérique Sarah Taylor

Commandites et marketing Jennifer George

Agent aux communications Alex Cooper

Coordinatrice de l’éducation et de la sensibilisation Nancy Geismar

Coordonnateurs des programmes jeunesse Josh Smith (Interim), Shannon Werner

Superviseurs au programme de prévision James Floyer, Ilya Storm

Coordonnateur de la sensibilisation en motoneige Brent Strand

Prévisionnistes en avalanche séniors Mark Bender, Grant Helgeson

Assistante aux finances Breanna Hartley

Prévisionnistes en avalanche Mike Conlan, Kate Devine, Lisa Dreier, Colin Garritty, Arienne Hanna, Simon Horton, Cecelia Mortenson, Diana Saly, Josh Smith, Anne St. Clair, Shannon Werner


Engagement du conseil Les membres du conseil s’impliquent beaucoup et apportent toute une gamme de compétences et d’expertise complémentaires, ce qui est nécessaire pour administrer Avalanche Canada. Le conseil se rencontre par conférence téléphonique cinq à six fois par année et en personne deux ou trois fois. Le comité exécutif se rencontre généralement chaque semaine au cours de la saison opérationnelle, et à toutes les deux semaines lors des périodes creuses. Le conseil d’administration est responsable de l’administration judicieuse du financement d’Avalanche Canada. Les membres révisent et approuvent le budget et s’assurent que notre financement soit utilisé de manière responsable et qu’aucun argent n’est gaspillé. Maintenant que nous avons obtenu notre subvention fédérale, ce rôle a pris en importance puisque ce financement doit s’étaler sur les 15 ans de notre plan d’affaires, et même les dépasser. Conseil d’administration Président Kevin Seel détient un diplôme de premier cycle et d’études supérieures en géographie physique, et un doctorat en modélisation environnementale de l’Université de Calgary. Il a travaillé sur des projets à la grandeur du Canada et des États-Unis dans une gamme d’industries, et occupe présentement le poste d’expert-conseil sénior en environnement chez Golder Associates.

Vice-président Kevin Williams est impliqué dans le domaine des avalanches, plus particulièrement en ce qui concerne la science, le sauvetage et l’éducation, depuis le début des années 1980. Il a été impliqué dans les travaux relatifs aux avalanches du lac Louise, de Fernie et de Whistler, et il a effectué un travail important quant à la conception du cours de sécurité en avalanche (CSA). Il possède un baccalauréat et une maitrise en géophysique de l’Université McGill, et a été aspirant au doctorat en recherches en matière d’avalanches à UBC.

Trésorier Mike McMynn, comptable professionnel agréé, a travaillé autant pour de petites entreprises (parfois à but non lucratif) au sein d’une firme que pour l’industrie pétrolière et gazière. Son expérience inclut les impôts, les rapports financiers, les structures organisationnelles, la gouvernance et la direction d’équipes.

Secrétaire William Jackson possède un baccalauréat en génie des systèmes électroniques de l’Université de Régina, et une maitrise en administration des affaires de l’Université Simon Fraser. Il dirige l’équipe d’intelligence économique chez Arc’teryx Equipment, où il est responsable des rapports quotidiens et de l’analytique en plus de soutenir les importantes initiatives stratégiques de l’entreprise. Administrateurs Richard Bergen Paul Chatteron John Irvine Terry Palechuk Curtis Pawliuk Jeremy Shier

43


Fondation Avalanche Canada

Un message de la présidente En octobre dernier, Gord Ritchie a quitté son poste de président de la Fondation Avalanche Canada, mettant ainsi fin à plus de 20 ans de leadership dans le secteur canadien des avalanches. Il est difficile de prendre la place de quelqu’un qui a dirigé de manière aussi exceptionnelle et infusé une telle vision à une organisation. Je suis très reconnaissante d’avoir eu la chance de passer par les différents niveaux de cette unique organisation – qui procurent chacun un environnement sain et professionnel – au cours de mes deux années sur le conseil d’Avalanche Canada, avant de faire la transition au conseil de l’ACF en 2019. Les bases solides qui ont été posées ces 20 dernières années ont été testées en 2020. En janvier, Laura Kosakoski, épouse de l’administrateur Adam Campbell, est décédée lors d’une avalanche. Cet incident a fait réfléchir notre communauté tout entière et nous a rappelé à quel point la vie est fragile. Même ceux qui déploient tous les efforts possibles pour rester hors de danger lorsqu’ils poursuivent leur passion en plein air peuvent rencontrer des situations hors de leur contrôle. Après une campagne de financement très fructueuse à Calgary en octobre 2019, nous avions planifié de répéter l’exploit à Whistler en mars. Toutefois, l’apparition rapide de la COVID-19 sur la côte ouest au début mars a obligé le conseil à reporter l’événement, et ce, moins d’une semaine avant celui-ci, une décision qui s’est avérée difficile. En rétrospective, nous voyons clairement que c’était la bonne décision à prendre, aussi difficile qu’elle ait pu être. Tout au long du confinement et de l’éventuelle fermeture en mars et avril, nous avons dû faire face, comme plusieurs organisations, à l’ambiguïté de continuer à remplir notre mandat malgré l’incertitude qui pesait. L’année 2020 nous a également amené du positif. Une fois le financement de notre stratégie nationale obtenu, la fondation a commencé à formuler des stratégies qui encouragent les utilisateurs à s’impliquer à la grandeur du Canada. Nos collectes de fonds doivent être effectuées de manière dynamique et être faciles d’accès. Ces deux critères sont remplis avec l’utilisation des plateformes en ligne. Celles-ci offrent en effet de nouvelles façons de lancer des événements et de communiquer avec la population. Avant la COVID-19, nous avions commencé à explorer les options de collecte de fonds par des tiers. Plusieurs idées uniques ont été lancées, incluant la création d’une gamme de produits au nom d’AvCan dans une brasserie ou une distillerie, l’utilisation d’une plateforme qui permettrait aux utilisateurs d’apporter leur soutien financier à AvCan, l’installation d’une application permettant les dons par textos, et un groupe d’usagers d’arrière-pays sur les réseaux sociaux qui interagit avec ses abonnés et leur procure des renseignements sur la façon d’accéder aux services d’AvCan. Nous sommes heureux de faire l’essai de ces nouvelles façons de faire et avons hâte de découvrir de nouvelles occasions de partenariat qui permettront de partager le message de l’organisation autant avec les utilisateurs existants qu’avec les nouveaux adeptes de plein air. Que votre passe-temps soit le ski, la motoneige, la raquette ou la randonnée pédestre de début de saison, nous avons plus que jamais besoin de votre soutien. Les fonds de notre stratégie nationale sont destinés à être utilisés pour certains processus opérationnels. La Fondation Avalanche Canada aimerait obtenir votre soutien financier quant aux programmes existants, ce qui permettra un accès continu aux prévisions d’avalanche à tous les utilisateurs du Canada en arrière-pays. Qu’il s’agisse d’un don de 10 $ ou d’un cadeau d’entreprise important, chaque dollar reçu est important. Nous vous souhaitons, à vous et à votre famille, de rester en sécurité en ces temps des plus exceptionnels.

Cheryl Goodwin, Présidente


Campagnes de financement Party for Powder, Calgary, Le 16 novembre 2019 Cette collecte de fonds de présaison, effectuée au Festival Hall de Calgary, a attiré 175 personnes et amassé près de 45 000 $ pour la Fondation Avalanche Canada. Lors de cet événement, nous avons eu droit à des performances musicales, à un DJ, à une vente aux enchères, en plus de nourriture délicieuse.

Art for Avalanche Canada, Whistler Cet événement majeur a été reporté puis annulé en raison de la propagation de la COVID-19. Il était prévu pour le 14 mars 2020 au centre culturel Squamish Lil’wat, mais le conseil d’ACF a pris la décision de le reporter une fois qu’il s’est avéré évident que les grands rassemblements étaient inappropriés. Nous aimerions remercier tous les commanditaires qui s’étaient déjà engagés à soutenir ce grand événement,

Other fundraisers: Nous sommes infiniment reconnaissants envers les multiples organisations qui ont tenu des collectes de fonds pour la Fondation Avalanche Canada. Ensemble, elles ont amassé près de 20 000 $ pour la cause de la sécurité en matière d’avalanches au Canada.

Le Festival Hall à Calgary était bondé lors du premier Party for Powder annuel en novembre dernier. Les invités ont eu droit à de l’excellente musique, de délicieux plats, une vente aux enchères, et plus encore. Photo : Carolyn Best

• Cheers to Charity à la brasserie Fernie Brewing pour l’équipe de terrain des Rocheuses du Sud • Cocktails for a Cause à la distillerie Park à Banff en Alberta le 31 octobre 2019 • Charities Aid Foundation America, Omaze et CMH • Collecte de fonds du groupe Facebook YYC pour les activités en arrière-pays le 21 novembre 2019 • Vente de chaussettes de Kootenay Collab Powder Hwy • Freshtival de Calgary le 12 octobre 2019 • Campagne de don par télémessagerie • Vente de roses Michel Trudeau Memorial à la pépinière Adamson’s à Langley, en ColombieBritannique • L’ale Green Brick de la brasserie Canmore Brewing

45


L’effet de la COVID L’annulation de l’événement Art for Avalanche Canada au printemps était un signe précurseur puisque la Fondation Avalanche Canada n’a toujours pas été en mesure d’effectuer de collecte de fonds en personne à Calgary et à Whistler cet automne. Plutôt que de tenir des événements d’une soirée pour ramasser des fonds, le conseil d’administration mise sur des ventes aux enchères en ligne ou autres initiatives à long terme qui visent à obtenir de plus petits dons, mais en plus grand nombre.

Conseil d’administration de la Fondation Avalanche Canada Présidente Cheryl Goodwin Vice-président Keenan Cannady Trésorier James Titterton Secrétaire Leah Plumridge Président du comité de placements Jim Hall Administrateurs Adam Campbell Robbie Dixon Ted Hincks Quinn Ingham Julia LoVecchio Gordon Ritchie Gilles Valade Kevin Williams

Administratrice de bureau Pattie Roozendaal

Photo : Troy Grant


Résumé financier La situation financière de la fondation est toujours solide. La diminution des revenus totaux, cette année, s’explique par le report de la collecte de fonds de 2020 à Whistler au mois de novembre en raison de la pandémie à la COVID-19. Toutefois, les dons d’entreprise et individuels étaient plus élevés que l’année dernière.

Subventions et bourses

En 2020, la fondation a reçu une subvention de 25 millions de dollars de la part du gouvernement fédéral, qui doit être gardée en fiducie pour Avalanche Canada pendant 10 ans. Le conseil d’administration a dûment formé un comité de placement afin de gérer cette subvention. Conformément aux directives du ministre fédéral des finances, ce comité inclut un minimum de trois membres du conseil d’administration de la fondation qui ne sont ni cadres ni employés de la Fondation Avalanche Canada.

Université Simon Fraser • 40 000 $ ont été alloués pour soutenir la chaire de recherche NSERC Industrial Research en gestion des risques en matière d’avalanches. Nous en sommes à la quatrième année d’une entente de sept ans, pour un total de 240 000 $.

La fondation a décidé d’ajouter deux autres membres, non rattachés à la Fondation Avalanche Canada et à Avalanche Canada, qui possèdent de vastes connaissances et expérience en matière d’investissement. Les fonds sont gérés par une firme de placement externe, conformément aux directives strictes, et sont investis dans une institution distincte.

Revenus 2019-20 Campagnes de financement* 68 754

Fonds ISSW • Deux bourses totalisant 3693 $

Apports reportés reconnus** 9 524 Dons individuels

55 678

Fonds Cora Shea • Une bourse de 750 $

Revenus des bénéfices

12 622

Fonds commémoratif Craig Kelly • Deux bourses totalisant 1000 $

Intérêts et autres revenus 18 393

Fonds commémoratif Al Hodgson • Une bourse de 2000 $

Dons d’entreprises

Total

8 728

173 699 $

*Revenus des collectes de fonds, auxquels sont soustraites les dépenses de ces collectes (collecte de fonds de Calgary). **Contributions à la recherche universitaire et aux bourses d’études.

Dépenses 2019-20 Subventions à l’Université Simon Fraser

40 000

Autres subventions et bourses d’études

7 443

Campagnes de financement

23 943

Frais de bureau et frais généraux***

54 856

Total

126 242 $

***Inclut les frais de bureau, les honoraires, les voyages, les assurances et les frais bancaires.

Veuillez noter : toutes ces informations ont été tirées des états financiers vérifiés de fin d’année de la fondation, émis le 30 juin 2019. 47


Avalanche Canada Foundation

Commanditaires Les organisations et les individus qui se sont engagés à offrir un financement sur une période de trois ans sont appelés des Fondateurs..

Amis fondateurs 5000 $ annuellement sur une période de trois ans. Brad & Tanya Zumwalt

The Polar Foundation

Gordon & Debbie Ritchie

Donateur anonyme

Damon Ockey

Edward Hincks

Contributeurs fondateurs Plus de 250 $ annuellement sur une période de trois ans. J Bruce Jamieson Keenan Cannady

Ken Little Kory Fawcett

Kevin Williams

Fondations contributrices


Commanditaires d’événementss Party for Powder

Pantone - 389CP RGB - 207 214 65 HEX/HTML - CFD641 CMYK - 21 0 85 0

Pantone - 445C RGB - 80 87 89 HEX/HTML - 505759 CMYK - 52 23 30 74

Pantone - 446C RGB - 63 68 68 HEX/HTML - 3F4444 CMYK - 54 27 36 82

Art for Avalanche Canada

PO Box 8800 Canmore, AB T1W 0C1 T 403.678.1235

49


Photo : Leslie Crawley