LAISSER LE POINT DU i ARRIVER PLUS TARD

Page 1

Jill Guillais

WWW.JILLGUILLAIS.COM ARTISTE + 33 6 72412611 guillais.jill@gmail.com SIRET : 80037537000015





DÉMARCHE Je m’appuie sur des éléments de mon environnement proche et quotidien que je cherche à impacter, à rendre étranger, jusqu’à révéler leur portée insoupçonnée : symbolique, philosophique ou poétique. Il s’agit pour moi d’une exploration tangible et langagière des potentialités de l’objet, de la banalité et des milieux dans lesquels je choisis de m’ancrer. Mon travail oscille entre sculpture, action, installation, vidéo, écriture et photographie. Je me filme lors d’interactions avec le paysage, je brode des chaussettes célibataires, je mesure des parcelles de pâquerettes ou je déséquilibre des schémas trop rangés. Je joue avec les codes de la maîtrise et du lâcher prise, d’où l’apparition fréquente dans mon travail de calculs ou d’unités de mesure incongrus. Je travaille de l'intime à l'altérité. D'abord dans l'intimité de l'atelier ou d'un lieu, dans une démarche introspective, puis j'explore la brèche qui mène à l'altérité. Je travaille à ce que l'œuvre arrive dans le monde sensible et puisse impacter à son tour son environnement proche. Je m'intéresse au rendre auteur et j'expérimente des dispositifs d'interaction.


Plier le soleil en deux lunes distinctes SCULPTURE /

plantes séchées et rapporteurs, 2021

Lors de temps d'ancrage dans des jardins, l'hiver, chez des particuliers, je prélève des éléments. Ces fleurs séchées dont la verticalité est mise à mal par une dynamique de tête baissée en sont un exemple. J'ai ensuite greffé sur chacune d'elles une fraction de rapporteur pour mesurer les angles.





TESTER LA FRAGILITÉ D’UNE DIAGONALE RÉACTIVER LES DÉBUTS DE L’AUTOMNE MESURER L'INCLINAISON DES TÊTES BAISSÉES


Infinitifs ECRITURE /

police IMPACT, lettrage adhésif, 2021- Aujourd'hui.

Je m'intéresse au rendre auteur et je rédige des verbes non conjugués. La forme infinitive permet au verbe de rester ouvert à tous les sujets. Par sa simple lecture, on se retrouve à visualiser l'action, le plus souvent portée par soi-même. Ces infinitifs sont pour moi des métonymies de l'ensemble de ma démarche. Ils sont parfois moteurs, parfois conséquence de ma pratique plastique en atelier ou de mes temps d'ancrage filmés(voir p.12). Ils deviennent également vecteurs de plusieurs temps de co-création en situation de résidence ou d'exposition.





Battle SCULPTURE MURALE / (Série)

objet trouvé et impression numérique sur papier RAG, cadre en chêne, 117 x 67cm, 2021.

Je récupère d'anciens canevas mais aussi leurs légendes (p.70). Le canevas est monté sur châssis puis photographié en studio. Les pixels de l'image numérique obtenus sont ensuite étirés jusqu'à révéler ces nuances habituelement absentes du monde de la brodeuse. La distinction du point par point en devient impossible. Les sujets représentés sont des paysages habités par des animaux ou des personnages. Par cette bataille de pixels étirés, le rideau se ferme pour rendre au paysage toute son universalité et sa tranquillité.


I master gravity PROJECTION INSITU

https://www.youtube.com/watch?v=eh1kld-ZdlU

vidéo (boucle). Dimensions et contenu ajustables selon l'espace de projection, 2021.

Je me plais à cerner et calculer l'aléatoire ainsi qu'à déséquilibrer ce qui s'impose comme acquis. Je me suis ici offerte la possibilité d'orchestrer la pluie en reprenant un vocabulaire graphique propre aux logiciels de retouche d'image (mesures, couleurs et encadrés). Dans cette projection, les chiffres défilent au rythme du parcours de chacune des gouttes sur le mur. La vitesse varie d'une goutte à l'autre et les fils se coupent dès qu'une goutte sort du cadre.




Peindre les nuages en bleu FICHIER NUMERIQUE / SERIE IN PROGRESS

2021.

Cette fois-ci un infinitif est réutilisé en guise de titre. Le titre ne découle donc pas de l'oeuvre mais la rencontre entre sa portée et ce travail a fait sens. Je maintiens avec entrain cette liberté à laisser un titre faire oeuvre, mais aussi à l'oeuvre de s'associer à plusieurs titres. Je reprends pour cette série un outil propre aux logiciels de retouche : la sélection magnétique. Grossier et imprécis, cet outil de sélection reste peu utilisé. Son interaction avec l'idée de cerner les nuages m'a amené jusqu'à ce travail qui fera prochainement l'objet d'une édition intitulée "Gentilés". Il existe tellement d'images de ciel qu'il m'a semblé contre-intuitif d'en faire de nouvelles. J'ai alors collecté des photographies de ciel auprès de particuliers. L'édition "Gentilés" présentera plusieurs de ces images, signées par l'auteur de la photographie et moi.


PROJETER UN ECRAN PC SUR CARTEL TRACER UNE ZONE TEXTE ADAPTER LA ZONE TEXTE AU CARTEL AVEC LABEUR COMPLETER LA ZONE DE QUELQUES SIGNES REMUER, PIVOTER

This uneasy task PROJECTION ( boucle)

cartel et vidéo projection, 10x5cm, 2012. https://www.youtube.com/watch?v=ZuexYGtYnAw

Le mot, le nom ou encore le titre devient ici ponctuation. Il devient un ensemble de signes graphiques non alphabétiques qui annotent des rapports de sens, des idées ainsi que des variations d'ordre affectif comme l'intonation, le rythme ou la mélodie. Le protocole à suivre est un entrainement intensif et discret à l'échec de poser des mots sur une émotion, un titre sur une oeuvre, une étiquette à un lieu. Le dispositif ainsi agencé, invite à se questionner sur la présence de l'auteur et sur la simultanéité de l'évènement.



Not that yellow SCULPTURE /

dentelle et épines 70 x 70 x 70cm, 2021.

Je ne souhaite pas distinguer le geste tangible du geste symbolique ou conceptuel. J'y vois une équivalence. Ici, je rends aux fleurs leurs épines. Cette action a également engendré un infinitif qui existe désormais en toute autonomie : RENDRE AUX FLEURS LEURS EPINES.







LAISSER LE POINT DU i ARRIVER PLUS TARD

ÉCOUTER DES GUILLEMETS QUI S'OUV


VRENT

Infinitifs ECRITURE /

police IMPACT, lettrage adhésif, 2021- Aujourd'hui.

Certains infinitifs naissent directemment du processus d'écriture luimême, de l'agencement des mots, d'un signe de ponctuation ou encore d'un L majuscule que je place à la fin de l'interjection "cieL ! " pour un travail de gravure.


Offrir du sel à la mer PHOTOGRAPHIE /

impression sur dos bleu In situ , dimensions variables impression n°1 juin 2021 : 250 x 130cm

Offrir du sel à la mer est tour à tour un titre (hétéronomie) ou un infinitif (autonomie). L'action propose une sorte de ton sur ton, comme si tout le sel de la mer pouvait se réfugier dans ce bloc (sel de l'hymalaya, pierre à lécher). En situation d'exposition, l'immensité du lieu d'intervention se rejoue dans une impression grand format qui invite à l'immersion. La matière photographique n'a pour épaisseur que celle du papier dos bleu, support voué lui aussi, tout autant que l'action elle-même, à l'éphémérité et à l'in situ.




Fonte et scepticisme INSTALLATION ÉVOLUTIVE, IN SITU

pierres, plâtre résineux et pigments, 2020.

Je me sens responsable de ces cailloux collectés le long des plages ou des sentiers. Je les fais sortir des tiroirs et entame le dialogue jusqu'à ce que le coloriage déborde. Le souffle intervient sur des pigments choisis comme catalyseur d'un ton sur ton qui se rappelle régulièrement à moi dans différents domaines. Pour toute exposition, de nouvelles sculptures sont conçues in situ. J'ai dernièrement invité des personnes à contribuer à leur réalisation en m'offrant leur souffle. Pour cela, je remercie Maël Collard, Sarah Bazir et Elise Tratz.


RENDRE AUX FLEURS LEURS EPINES


PROVOQUER LES LARMES D’UN SECRET




A secret never lasts, he said. INSTALLATION ÉVOLUTIVE/

grillage, métal, sel, acrylique, secrets, dimensions, forme et couleurs variables, 2017-2020.

Je cherche à mettre en déséquilibre la régularité du motif. Le grillage se retrouve investi d'affect, de rouille, d'écriture et de sel. L'oeuvre contient des papiers intégrés dont j'ignore le contenu. S'opère un réel lâcher prise sur le contenu même de l'oeuvre. A secret never lasts, he said. s'expose dans des espaces humides pour que les larmes de ses secrets bien gardés puissent discrètement s'en échapper. Le sel intervient pour son rôle de conservation. La rouille fait varier l'apparence de l'ensemble de la structure.



Falling like a snail INSTALLATION /

élément de poterie, pièces de puzzle dénudées, carton, Ø110cm, 2020. Je rappelle ici l'envers du puzzle par l'utilisation de carton gris. Ainsi découpé le carton devient une matière souple qui s'adapte à l'élément de poterie qui le supporte. Je déteste les puzzles, ce jeu incarne la satisfaction du bien faire et de la patience pour un résultat attendu. Pour réaliser cette pièce, je dénude les pièces de puzzles incomplets que je récupère. Je sépare les fines pellicules imagées de la matière brute pour une toute autre image.



FAIRE BOUILLIR LES PIÈCES D'UN PUZZLE INCOMPLET




You left them all naked SCULPTURE ÉVOLUTIVE /

épluchures de pommes de terre, bois, métal et plexiglas 70 x 70 x 70 cm, 2010-aujourd’hui.

Éplucher une pomme de terre, garder les épluchures et en faire une sculpture. J'ai toujours aimé l'idée que les pommes de terre aient des yeux. Cette sculpture est évolutive, appelée par la gravité. La partie inférieure se densifie avec les années, tandis que la partie supérieure, nouvellement réhaussée de quelques épluchures est plus élancée, plus aérée.



Des ratures sur un sou neuf PHOTOGRAPHIE /

impression sur papier texturé 40x70cm, 2020.

L'objet est très présent dans mon travail, en particulier pour son impact direct sur l'environnement qui l'accueille. Ici les micromouvements répétés ont provoqué des zones vides.


PRENDRE LA MESURE D'UN FOND VERT *

PEINDRE EN ROUGE LES CERISES ENCORE VERTES SAUVER TOUTES LES PÂQUERETTES DE LA TONTE PATERNELLE


Infinitifs ECRITURE /

police IMPACT, lettrage adhésif, 2021- Aujourd'hui.

Mes infinitifs prennent souvent une tonalité qui challenge l'impatience. Ils poussent à l'action qui semble de prime abord totalement vaine. Ils encouragent des actes de "bienfaisance" qui semblent sans enjeu.






I am a wind producer INSTALLATION VIDEO

Vidéos sur TV cathodiques et métal 2021. https://youtu.be/lvo8S0S2tbM

Mes pièces se créent par ricochets. Une action peut finir par façonner une pièce sculpturale qui peut ensuite devenir le sujet d'un travail vidéo ou prendre la forme d'un protocole à réactiver. Ici mon souffle est utilisé comme matériau principal et vient impacter par sacades une juxtaposition de pâquerettes ( préalablement sauvées "de la tonte paternelle" dans une action performative). Les télévisions cathodiques sont choisies pour leur tridimensionalité évoquant l'idée de caisses de résonnance.




Cheer up ! IMPRESSION NUMERIQUE

impression sur plexiglass blanc opale, 135 x 170cm, 2021.

À plusieurs reprises dans mon travail j'ai cherché à panser des plaies trouvées : recoudre une fleur écorchée, ajouter une étoile aux sapins décimés. Je reprends dans ce travail le motif de l'arbre coupé dans des gravures d'époques variées avec lesquelles j'interagis en rendant aux arbres leur verticalité. Je travaille la trame de l'image puis j'en étire quelques parties choisies jusqu'à l'obtention d'un nouveau tissage et de nuances de gris.



SE VÊTIR D’UNE TENUE COMPLÈTE LA RETIRER D’UN COUP D’UN SEUL ÉPUISER SA GARDE ROBE

I could have been any of them on that day INSTALLATION ÉPHÉMÈRE/ DOCUMENTATION NUMERIQUE

vêtements sur pavés, 2011.

Installation éphémère suite à l'épuisement de ma garde-robe. Les vêtements sont portés avant d'être retirés en un seul geste, laissant sur le sol quelques amas bien imbriqués de bribes d'identité.




LAISSER LE MOT FAIRE HORIZON




faire + faire RISOGRAPHIE

duo d'impressions sur papier fine art 10 x 15 cm chacun. 70 exemplaires. Centre des livres d’artistes (CDLA) Saint-Yrieix- La-Perche, 2021.

L'image est construite de façon à ce que le faire fasse horizon. Faire faire incarne à la fois l'importance que j'accorde à l'expérimentation en intimité et au fait de rendre auteur. J'invite à s'investir dans une pratique, une écriture.


DÉLIMITER UN ESPACE CALCULER SA SUPERFICIE ( x ), LA NOTER SUR PAPIER Y CUEILLIR LES ÉLÉMENTS D’UNE MÊME FAMILLE LES RASSEMBLER ET CALCULER LA NOUVELLE SURFACE OBTENUE ( y ) COMPLÉTER LA FORMULE-TITRE : xcm2 + ou - égal à ycm2 DOCUMENTER, TRANSMETTRE, DIFFUSER


Métonymie impressions sur papier RAG Fine art cornière en chêne rainurée , l : 120cm, juin 2021.

Le protocole Métonymie s’inscrit dans un ensemble de sculptures, photographies et objets d'édition, dans lesquels je cherche à faire mentir les chiffres et à contrarier les schémas trop rangés. Par un calcul aussi savant que inexact, Métonymie mène une réflexion sur notre manière de penser et d’occuper l’espace. J'ai donné une présence matérielle à Métonymie en situation d'exposition. Je collecte par mail les images et témoignages de personnes qui ont réactivé et documenté l'action. Je mets en page l'image, la formule complétée (à la fois exacte et très imprécise) et ajoute une partie textuelle qui précise le nom de l'activateur et son lieu d'ancrage.






MERCI

Anne-Félicité.B Anne.S Flavie et Babeth.P Elie.L Carole.L Marie.L Yves.L Jacques.F Noémie.F Nathalie.D Maryvonne.F Marie-Hélène.H Grégoire.Q Morgane.J


Comment t’es-tu senti pendant l’activation ? Ailleurs. Comment t’es-tu senti après l’activation ? De nouveau là. Morgane Jouvencel, réactivation dans le cadre de l’exposition PARCELLAIRE organisée par l'association BLOOM, Montpellier.

Je remettais chaque chose à sa place. J’avais hâte de prendre mon temps. Comme pour la méditation, il y a des instants d’abandon et de divagation. M.J Progressivement, s’est installée la notion d’orchestration, de donneurs d’ordres à ces pâquerettes blanches qui devenaient... des moutons !!! Tel un Chien-berger, j’ai manipulé ces petites « êtres », pour les rassembler petit à petit et méthodiquement en utilisant les surfaces triangulaires, au centre du carré à l’intérieur d’un corral circulaire (les tiges des pâquerettes faisant office de clôture). Je lui ai offert le titre, « panurgisme », qui devenait évident! J.F C’était beau et vrai de le faire juste à coté de là où elle repose car je sais qu’elle aurait adoré participer. (...) Pendant que j’ai fait mon petit carré de pâquerettes, j’ai eu une envie de bien faire en moi, une énergie avec la volonté d’être rigoureuse en hommage à maman. Comme si je faisais encore quelque chose avec elle. (...) J’ai senti que j’avais accompli quelque chose car le lieu et la bulle dans laquelle j’étais avait du sens. (...) J’ai aidé et contribué à un projet.(...) J’ai eu mon moment à moi. F.P J’ai voulu recommencer l’expérience dans un lieu où les pissenlits étaient plus denses. J’ai souhaité être hyper précise dans mes mesures, je voulais que mon carré soit irréprochable (ce qui au demeurant ne me ressemble pas vraiment). Rien n’a été ajouté, rien n’a été enlevé pourtant tout a été modifié. Une fois que le carré terminé, je me suis dit que tout est une question de perspective un peu comme dans la vie. Ça avait vraiment de la gueule une fois le carré terminé. A.B Heureuse de participer à un projet pour une personne à laquelle je tiens beaucoup et de pouvoir me rendre utile. J’étais amusée de faire quelque chose sans trop savoir quoi ni pourquoi. Finalement, après l’activation, je me suis sentie soulagée d’avoir eu le temps de sauver ces pâquerettes de la tondeuse, autrement j’aurais dû attendre la repousse pour participer. Je n’ai pas vraiment cherché à déborder du protocole, j’ai respecté à la lettre le travail demandé. J’ai eu peur que des amis débarquent au moment de la ceuillette. Ils se seraient dit «mais qu’est ce qu’elle fait accroupie à rassembler ses pâquerettes celle là ?! N.F J’ai dévié sur la construction de ton prénom avec les fleurs de pissenlits après la photographie, ça devenait un peu comme ta signature. N.D.



Chasing the missing one PHOTOGRAPHIE BRODEE /

point de croix sur toile Aïda, cadre biface en chêne brodé par la grand-mère de l’artiste, Paulette Guillais 37,5 x 49cm, 2019.

Le faire ensemble est important pour moi, alors j'intègre des personnes dans la réalisation même de mes projets, je cherche à valoriser les savoirs-faire et savoirs être qui m'entourent. Cette photographie a été prise en atelier avec une amie. J'ai ensuite sollicité ma grand-mère pour en faire un travail de broderie, le point de croix faisant ainsi écho au motif du puzzle.



Les jours gris ne sont ni de noir ni de blanc BRODERIE /

légendes de canevas, fil de coton, bois et passe partout en papier, 2019.

Je récupère des légendes de canevas qui jamais ne se sont attendues à être brodées, même partielement. Ces cases colorées sont brodées selon l'humeur de la brodeuse, comme des barres de téléchargement, un sondage chromatique. La forme pyramidale évoque la hiérarchie des besoins de Maslow. Le titre de cette pièce est un nouvel appel à la nuance.


Vagabondages SCULPTURE /

chaussettes orphelines solidifiées, aussi influençables que brodées. Ø 8 cm, 2020.

Je collecte des chaussettes célibataires que je regroupe 7 par 7. Je retrouve le fil de coton correspondant à chaque couleur de chaussette pour les broder ensuite sur les 6 autres de façon à ce qu'un nouvel équilibre se mette en place. Le concept devient prétexte à l'exploration de la chaussette comme objet sculptural qui se modèle par les tensions du fil.




See you soon and flowers FICHIER NUMERIQUE

2019

See you soon and flowers est un travail de collecte et de collage. Depuis qu'une suite de hasards m'a amenée à explorer une BD de Lucky Luke en mai 2020, je collectionne les images d'explosion. Je les scanne en très haute définition pour maintenir la trale bien visible. Ils sont destinés à une édition en cours de réalisation intitulée BLOOM!





Coloriages ratés BRODERIE /

toile de canevas imprimée et broderie numérique, bois et passe-partout, 2019.

Je cherche à désobéir aux règles spontanément associées à certains objets : je n'associe pas entre elles les pièces de puzzle, je déborde des cernes noirs des canevas. Le ton sur ton qui apparait régulièrement dans mon travail plastique cotoie ici l'idée d'un coloriage raté. Je règle la brodeuse numérique de façon à ce qu'elle brode une toute autre chose que celle imprimée sur la toile.



Vocabulaire pour géologie aux cernes noirs EDITION

Vignettes reprisées, 20 x 20cm, 46pages, 2021.

Ce titre est porté par plusieurs éditions qui sont pour chacune des moments d'exploration libre du potentiel poétique, symbolique et conceptuel du vocabulaire visuel de Bandes-dessinées franco-belges. Je prélève des images puis je les réagence et les hybride par un recadrage, une duplication, une déformation ou l'effacement de certains éléments.



Schémas contrariés FICHIERS NUMERIQUES / WORK IN PROGRESS

2019 - aujourd'hui.

Je réinvestis des schémas pour les mettre en déséquilibre de façon à ce qu'ils puissent exister en dehors de leur premiere fonction explicative et pédagogique.



"En aparté est un véritable outil de travail, dont la forme, en devenir constant, interrompt son évolution au moment seul de l’impression lorsque mes derniers mots rejoignent les premiers pour s’inscrire sur papier. Cet ouvrage est un recueil en plusieurs volets. Sa portée varie entre le sensible, le poétique, le didactique, l’analogique et l’anecdotique. Les passages datés sont de courts récits de moments en marge des événements dominants d’une vie, mais contribuent, le plus souvent par hasard et par sagacité, à la genèse de chaque monade de ma démarche."

En aparté THESAURUS

20x20cm 107 pages, 2021.






Lucky You SCULPTURE

tranche de jardin, trèfles, ruban adhésif et métal. l: 110cm L : 10cm, 2021.

Je prélève une parcelle de jardin habitée de quelques trèfles. Par soustractions, déplacements puis "rafistolages indiscrets" j'octroie à cette parcelle une tonalité plus chanceuse.


DÉCONTEXTUALISER UNE PARCELLE DE JARDIN DÉTACHER LA TROISIÈME FEUILLE DES TRÈFLES POUR EN COMPLÉTER D’AUTRES


CHORÉGRAPHIER L'ÉTONNEMENT




Aterrissage d'une étoile VIDEO/

2019.

Cette vidéo rejoint un ensemble de recherches intitulées chacune "botanique aidée". Certaines sont des vidéos, d'autres des sculptures ou photographies dans lesquelles je modifie des éléments de nature : j'enfile les pétales d'un bouton d'or autour de la tige, je déplace les boules de gui à l'extrémité des feuilles ou encore comme ici, j'ajoute quelques perles d'argile dans les clochettes d'un brin de muguet. Lors de l'ajout des perles, le brin a commencé à plier jusqu'à déposer sur le fond blanc une ombre en forme d'étoile. J'ai eu la chance d'être en train de filmer cet aterrissage, le motif de l'étoile s'était déjà répété dans plusieurs de mes pièces auparavant.


ALLER D'UN POINT A à un point B S'ARRETER EN A ' A' EST UN ARRET QUI RESULTE D'UN NON CHOIX S'EMPECHER TOUTE REFLEXIVITE AVANT D'ACTIVER LA CAMERA SUR PIED INTERAGIR Ancrages PHOTOGRAMMES / WORK IN PROGRESS

2020-aujourd'hui.

Ancrage est un protocole qui stimule le faire avec et la

spontanéité. Je place la caméra, lactive puis commence avec un premier geste, un étirement, quelques pas. Puis mon regard est appelé par un détail, un objet de la réalité avec lequel je décide d'interagir en respectant au plus près le geste spontanné. En réactivant régulièrement ce protocole lors de mes déplacements, je nourris l'ensemble de ma pratique. A chaque fois, je capture quelques photogrammes qui correspondent à des moments-clés.







Can't wait PERFORMANCE EN DIRECT

https://www.facebook.com/groups/687429328740821/posts/698447397639014 "TELEPERFORMANCE FESTIVAL", LA VILLA ARSON, 10 MAI 2020.

Au printemps, en 2020, je propose la diffusion de Can't wait par le biais de la Villa Arson. Dans cette performance je mets à l'épreuve ma propre impatience en peignant en rouge les cerises encore vertes. J'ai réalisé plusieurs vidéos dans cette dynamique sans cependant avoir eu auparavant l'envie de le diffuser, ces vidéos nourrissaient mon travail autrement. Ce qui m'intéresse dans la diffusion de Can't wait c'est la projection, qui me semble ici inévitable, sur les conséquences du geste pour celui qui observe l'action en direct.


S’IMMOBILISER ET PEINDRE TOUT CE QUI EST VERT ET QUI SE MANGE EN ROUGE À 207cm MAXIMUM DU POINT D’ANCRAGE






Constellation PHOTOGRAPHIE/

impression sur papier RAG fine art contrecollé sur aluminium 60 x 60 cm, juin 2021.

Les images des pages précédentes documentent une action tributaire des saisons. J'y surligne la relation entre des champignons. C'était important pour moi d'investir cette action dans une certaine matérialité. La photographie s'est avérée être le médium le plus adéquat. J'ai choisi d'intégrer une aberration photographique dans le processus : certaines parties du fil tendu ne contenaient aucune matière photographique, j'ai donc décidé de retirer la totalité de la matière photographique qui tenait sur le fil, de façon à ce que le papier brut et texturé s'y révèle.



◢ 06.2013 Je rencontre Mme Martin qui est aveugle de naissance. Elle me raconte que, petite, alors qu’elle habitait Paris, elle adorait déposer un caillou glané sur le trottoir et s’allonger dessus, le caillou sous son ventre. Un moment qu’elle affectionnait particulièrement jusqu’à ce qu’on lui raconte que personne n’en faisait autant. ◢ 10.2011 En Angleterre, je découvre dans un carton "help yourself" une boîte de puzzle sur laquelle est écrit “one piece missing”. Je n'en ferai rien de ce qui est attendu de moi : je ne reproduirai pas l’image sur la boîte de puzzle et je n’emboîterai pas les pièces entre elles. Le lendemain, je dépose dans le passe-lettres un merci. Quelques jours plus tard, je trouve au même emplacement un carton entier de puzzles incomplets m'indiquant le nombre d'absentes. Je remercie en silence et sans trace cette personne, dont l’anonymat fait partie du jeu ◢ 05.2020 Je remercie ma maman par un petit mot sur le gâteau encore chaud que je place en son centre. Soudain, le mot se met à s’agiter, le coeur fixe et les bras dansants. ◢ 01.2021 Je m’invite à suivre le quotidien de Pierre.G qui passe ses journées à prendre soin des jardins des autres. J’y découvre des plantes marronnées par le temps dont la verticalité est mise à mal. ◢ 04.2020 Mon sommeil est agité. Je répète encore et encore la nouvelle dans mon rêve afin de m’en souvenir au réveil : "GEORGES PEREC ÉTAIT SOURD". Pour voir si bien, il devait être sourd. ◢ 03.2020 Mon papa annonce une tonte imminente du jardin. Je décide soudainement de sauver toutes les pâquerettes du jardin de la tonte paternelle, une par une, mon impatience à l’épreuve. ◢ 04.2020 Je découvre sur l’étagère de mon frère un album de Lucky Luke et décide de le prendre pour objet d’étude. Mes recherches me mènent jusqu’à DaisyTown une ville dont l’emplacement a été déterminé par l’humble et improbable présence d’une pâquerette isolée en plein désert. ◢ 06.2020 Je visionne le film aux neuf pétales dont la pluie de grenouille m'a marquée ( Magnolia de Paul Thomas Anderson, 1999). Le lendemain à l’atelier, je réalise que les fleurs artificielles que j’ai dernièrement récupérées et manipulées pour un projet de sculpture évoquant la pluie, étaient des fleurs de magnolia. ◢ février 2020 J'épuise le lierre à coups d’emporte-pièce en forme de coeur. ◢ 11.2021 Je fais des recherches sur la symbolique des fleurs et m'arrête sur la salsepareille qui symbolise la réparation. ◢ 12.2021 À la bibi, ancienne bibliothèque de Caen, à l'occasion de la semaine des éditions d'art, je tombe sur une image de Lisa Mouchet dans " Le mystère de la maison brune " un joli résumé illustré de mes fleurs rapporteurs"


◢ 10.2020 J’apprends que « Drawing is a verb » est une phrase de Richard Serra qui a su faire son chemin dans les livres d’art. En 2012, j’ai titré une pièce « To land is a verb». Land signifie paysage. Land signifie atterrir. ◢ 14.08.2020 D’un sommet à l’autre de l’une de ces figures rectangulaires que l’homme impose à l’espace terre, je force ma parole à sa libération en décrivant mes sensations. Je m’amuse à l’idée que personne ne me sait ici sous la pluie. L'absurdité ressentie du moment n’a pourtant rien de si étrange. Pas plus, en tous les cas, que de passer la journée devant un écran. Arrivée au sommet : une nouvelle parcelle de champ ponctuée de points blancs. J’ai l’envie de courir pour les faire partir. (...) La terre s’est vidée de ces points fixes et parasites tandis que le ciel s’anime d’une cinquantaine d’oiseaux dont les battements d’ailes feraient trembler les nuages. J’ai changé le paysage.


j’admire l’élan des majuscules et j’aime écouter des guillemets qui s’ouvrent. ressentir l’émergence je n’aime pas marcher sans moments d’ancrage car sinon j’oublie

je convoite le banal pour ce qu’il dit du monde à voix basse ce caillou, je l’interroge sur sa provenance, son usage et son devenir. d’une certaine manière, j’attends ses réponses dans ma confrontation à son silence. je suis autrice de son avenir, responsable.

DÉTOUR

du point A au point B débusquer un A’ sur sa route prime ( ’ ) : virgule qui côtoie les hauteurs de la syntaxe


DE L’INTIME UN QUART DE PAS UN QUART D’HEURE, UN QUART DE GÂTEAU AU YAOURT

je murmure un stop aussi fort qu’un murmure me le permet on ignore trop souvent la nécessité de pencher la tête pour assouplir les lignes il est donc aussi des coloriages qui s’annoncent ratés d’avance des brumes à travers lesquelles on ne voit qu’à demi-mots je n’ai rien contre la consommation mais je suis assurément pour la digestion, la rumination et l’expectoration digérer, ruminer, expectorer

de l’intime à l’altérité


des pensées sous astérisques pluriels un environnement proche une pièce de puzzle astérisque : signe typographique en forme d’étoile ( * ) qui indique un renvoi note qui explicite éclaircie timide dans la zone d’ombre entre deux arcs-en-ciel


ENDOTIQUE "ESTRANGEITE" INTERACTION PUZZLE SERENDIPITE INFINITIF REBOND

ENDOTIQUE Plus proche et sans apparat, invitant à l’éveil d’un ici et maintenant, je préfère l’endotique à l’exotique. Avec insistance, j’observe le sol sous mes pieds, la terre tributaire des saisons, un jardin en friche dont quelques adventices sont affectées par le passage récent d’une brouette trop chargée, une pâquerette desséchée sur le coin d’une table en chêne et une fiche bristol dont l’encre des lignes s’efface trop vite au soleil. La contamination mutuelle de soi par le lieu et du lieu par soi-même se fait dans une douceur instable et contrastée jusqu’à s’imposer comme nécessité première.

PUZZLE a situation or something that is difficult to understand _ a game or toy in which you have to fit separate pieces together _ a problem or question that you have to answer by using your skill or knowledge _ to cause someone to feel confused and slightly worried because he cannot understand something _ to try to solve a problem or understand a situation by thinking carefully about it Merriam webster dictionary

I N F I N I T I F Puisqu’un verbe non conjugué reste ouvert à tous les sujets.


“ Le monde ne vient plus à moi sous la forme d’un objet, mais sous celle d’une écriture, c’est-à-dire d’une pratique. (...) Je me mets en effet dans la position de celui qui fait quelque chose, et non plus de celui qui parle sur quelque chose : je n’étudie pas un produit, j’endosse une production. ” “ Je fais une chose une fois, soi-disant bien faite, la 2eme est mal faite mais je ne me préoccupe pas de ça, et la 3ème, c’est simplement le concept. Il faut qu’elle ait été faite 3 fois : bien faite, mal faite, pas faite ”. « IN AND OUT OUT AND IN AND IN AND OUT AND OUT AND IN » « Ce qui m’intéresse, c’est de construire des situations qui ont lieu dans le réel. […] Je me concentre sur quelque chose qui n’est pas joué, mais qui existe en soi. Je cherche non à définir la relation entre les sujets, mais à inventer les conditions qui peuvent déboucher sur la porosité, l’écoulement et l’indéterminé.” “ Faites l’inventaire de vos poches, de votre sac. Interrogez-vous sur la provenance, l’usage et le devenir de chacun des objets que vous en retirez.” “Attribuer à un objet une agentivité, c’est l’envisager comme un membre actif d’une relation sociale. Ou plutôt, l’objet est l’indice d’un agent extérieur ; mais comme cet agent est lointain, invisible ou inconnu, la relation réelle s’effectue avec l’objet qui devient porteur d’agentivité pour lui-même.”

La Pluie (Projet pour un texte)

(...) Les deux mains sur un globe de papier transparent, contemplant les flocons d’encre noire qui tombent à l’intérieur, il épouse la vitesse plus considérable encore de la lenteur. Il regarde impassible les blocs de temps pur, venus d’un ciel sans profondeur : Eloge de l’immobile. Supplique du muet (...)


> Longtemps, je me suis couché de bonne heure, conférence au Collège de France, Roland Barthes 1982. > Principe d’équivalence : Bien fait, mal fait, pas fait, bois textile métal, Robert Filliou 1969 > énoncé textuel, Lawrence Weiner, 1971. > Communiqué de presse sur Pierre Huyghe, Centre Georges Pompidou 2014. > L’Infra-ordinaire, ed. Le Seuil, Georges Perec 1989 > Les chaînes opératoires_ Essais de bricologie. Thomas Golsenne 2015. > La Pluie (Projet pour un texte) Marcel Broodthaers 1969. > L’enchantement simple et autres textes 2001, Christian Bobin.