Page 1

‫‪ARTIFARITI 2016‬‬

‫‪AFTER THE FUTURE‬‬

‫ﻣﺎﺑﻌــــﺪ ﺍﻟﻤﺴﺘﻘﺒــــﻞ‬

‫ﺍﺭﺗﻴﻔﺎﺭﻳﺘﻲ‬

‫ﺍﻟﻄﺒﻌـــــﺔ‬ ‫ﺍﻟﻌﺎﺷـــﺮﺓ‬

‫‪ALGERIAN ARTISTS‬‬


AFTER THE FUTURE //// ‫مابعــــــد املستقبـــــــل‬ GRAPHIQUE//// EDITION

PROJET  01  :  

HIND ZIOUR

Proverbes Sahraouis

Pour la  10ème   édi0on  du  projet   ARTIFARITI,   Je  vous  propose   un   Atelier   de   peinture  sur   toile   Technique  mixte   (Acrylique/   pastels  a  l’huile)   basé  sur   la  source   d’inspira0on   de  proverbes   Sahraouis. Je  souhaiterai  travailler  avec   des  enfants  de  10   à  18  ans  ou  des  femmes  au  foyer  mais  cet  atelier   peut  être  libre….Il  est  ouvert  a  tout  les  gens  qui  souhaitent  y  par0ciper. Cet  atelier  sera  segmenté  de  la  manière  suivante  : Une   ou   2   séances   consacrées   au   choix   du   proverbe   sahraoui   dans   un   livre   et   recueil   de   proverbes  sahraouis.


L’analyse du   choix   :   Pourquoi  ce  proverbe   touche   ou   inspire  le  sujet   ?   S’inscrit-­‐il  dans  une   histoire  personnelle  ou  collec0ve  ?  Quels  signes  et  symboles  le  représentent  ?  Quelles  images   viennent  au  sujet  ? Les  autres  séances  seront  consacrées  à  la  représenta0on  du  proverbe  par   l’imagerie  picturale  et   symbolique  sur  la  toile. Etape  1  :  Découpe  et  choix  du  format  de  la  toile. Etape  2   :  Selon  l’espace  le  choix  de  la  façon  dont  la  toile  sera  peinte.   Soit  à  la  ver0cale  (dans  ce   cas  la  toile  sera  agrafée  la  au  mur)  Soit  à  l’horizontale  (à  même  le  sol  ou  sur  une  table). Etape  3  :  je  donnerai  quelques  no0ons  et  défini0ons  sur  les  couleurs  et  des  no0ons  de  dessin.   Le  public  peut  également  s’aider  de  l’écriture  dans  le  dessin. Etape   4   :   dans   l’analyse   du   choix   du   proverbe   nous   auront   recueilli   toutes   les   informa0ons  qui  ont  a_rait   aux  images  et  représenta0ons  picturales  de  ce  proverbe  que   nous  commencerons  à  projeter  et  dessiner  au  crayon  sur  la  toile. Etape  5  :  accompagner  et  aider  les  par0cipants  dans  l’élabora0on  de  la  toile.  

PROJET  02  :   SOFIANE ZOUGGAR SAHARA-ZINE

Un atelier  de  créa0on  avec  les  étudiants  de  l’Ecole  des  Beaux-­‐Arts  du   camps  de  Bojador   à  travers  le  support  "Fanzine”.   Le   fanzine  porte  un   symbole  de   résistance  et  de  liberté,   en   effet  c'est  un  «  journal  libre   »,  souvent  sans  existence   officielle   (une  large   majorité  des  fanzines  n'ont   pas  de   dépôt   légal),  publié   sous  l'égide   du  "Do  it  yourself"   (faites-­‐le   vous-­‐même),  et   qui  ne  demande   pas  beaucoup  de  moyens  pour  une  distribu0on  gratuite  et  limitée. Le   peuple   sahraoui  a  besoin   de   tous  les  moyens  afin   de   faire   passer   son  message   de   combat  et  de  résistance  mais  aussi  de  sensibiliser  et  d’informer  le  plus  grand  nombre.   Pourquoi  les  étudiants  de  l’Ecole  Beaux-­‐Arts  ?   La  réalisa0on  d'un  fanzine  demande  un  minimum   d'expérience  en   graphisme   et  volume   afin  de  manipuler  les  formes  et  les  couleurs.  


La durée  du  workshop  est  de  7  jours,  avec  une  exposi0on  publique  le  dernier  jour  où  les   fanzines  et  les  recherches  graphiques  seront  présentés  et  distribués  gratuitement.  

PHOTOGRAPHIE PROJET  03:  

ARSELANE BESTAOUI

Au temps perdu « A la recherche du temps… » Depuis  mon  enfance,  j’entends  parler   de  «   SAHRA  EL  KOUBRA  »  (Sahra  el  gharbiya).  Je  n’arrivais   pas  à  l'imaginer   et   à   la   visualiser.   Elle  est   restée  un  mystère  pour   moi…   J’ai  beaucoup  lu   et   entendu  d'histoires,   qu’elles  soient   poli0ques  ou  humaines…   Mais  il  m'a  semblé   que  rien  n'a   changé  ni  évolué  depuis,  comme  si  le  temps  s'était  arrêté.   Est-­‐ce   que   le   temps   est   s'arrêté   pour   le   peuple   Sahraoui   ?   La   vie   con0nue,   il   y   a   eu   des   naissances,  des  morts,  une  évolu0on  personnelle,   une  ou   plusieurs  généra0ons,  la  survie.   Les   histoires  sont  marquées  sur  leur   visage  ou  dans  le  profondeurs  de  leurs  âmes,  au  fil  du  temps.   Cela,   pour   moi   reste   incompréhensible.   Un   reportage   photo   contemporain   et   une   étude   sociologique  sur   terrain   me   perme_raient   de   comprendre  leur   vraie   histoire.   Le  temps  peut   nous   raconter   beaucoup,   depuis   la   naissance   du   peuple   Sahraoui,   et   les   causes   de   leur   situa0on.   Leur   méthodes  d’évolu0on  et   de   survive  dans  un  milieu   hos0le   me  perme_rait   de   poursuivre  ma  recherche  sur  le  «temps  perdu…»  Dans  la  profondeur  de  l’âme  de  mon  désert…   J'aimerais   réaliser   un   reportage   photo   sur   le   peuple   sahraoui,   photo   contemporaine   et   abstraite,   une   approche   sub0le   et   sincère,   prendre   des   intérieurs   et   des   extérieurs,   des   silhoue_es,  jouer  sur  la  forme.  

Atelier photo   Le   désert   m'a  beaucoup   donné,   c’est   à  mon  tour   de   partager   mon  expérience  et   mon  savoir   avec  le  peuple  Sahraoui,  d’animer  un  atelier   photo  avec  les  enfants.   Cet  atelier   consiste  à  aider   les  enfants  sahraouis  à  raconter  leur  propre  histoire  et  à  travailler  sur  le  sens  des  choses.  


J’ai une   expérience   et   une   pédagogie   d’animateur   d'atelier   pour   enfants.   Ma   recherche   personnelle  dans  le  domaine  du  développement  dans  un   milieu  hos0le  m'a  permit  d'avoir  une   communica0on  facile  et  très  simple,  c'est  du  à  mon  intégra0on  et   à  mon  engagement.  Je  parle   Arabe  classique  ou  Français…   -­‐   Rappel  rapide  des  no0ons  de  bases,   expliquer   aux   enfants  la  prise  de  vue,   laisser   l’enfant   exprimer  sa  liberté…  

PROJET  04:  

FETHI SAHRAOUI / COLLECTIF 220 Echapper à la canicule   L'arrivée  de  la  vague  de  chaleur  est  généralement  synonyme  d'escapade  à  la  mer  pour   beaucoup  d'Algériens,  car  c'est  le  type  de  vacances  le  plus  accessible. Dans  des  régions  comme  celles  de  Mascara  ou  Relizane,  la  température  approche  les  44°C.   Malgré  le  fait  que  la  côte  méditerranéenne  est  seulement  à  65  km,  certains  enfants  n'ont  pas  la   possibilité  d'aller  à  la  plage,  pour  des  raisons  familiales  et  sociales  ;  et  en  raison  du  manque   d'espaces  de  loisirs  et  de  piscines  dans  ces  régions,  les  enfants  ne  parviennent  à  échapper  à  la   vague  de  chaleur  qu'en  allant  dans  des  endroits  dangereux,  comme  des  réservoirs  d'eau   abandonnés.    Les  accidents  sont  fréquents  près  de  ces  points  d'eau,  qui  sont  parfois  très   pollués.  On  retrouve  des  enfants  nageant  dans  des  canaux  d'irriga0on,  dans  des  condi0ons   déplorables,  s'exposant  à  de  nombreux  risques. Le  but  de  ce  projet  est  de  montrer  la  situa0on  difficile  de  ces  enfants  prêts  à  tout  pour   échapper  à  la  dureté  du  soleil.

PROJET  05:   SAMIR ABCHICHE Le  rond  pointrospec0ve

Le rond-pointrospective


Exposi0on photographique Lieux:  Camps  de  refugiés  Sahraoui  (Sahara  occidental) Event:  ARTIFARITI  2016 Exposi0on  rétrospec0ve Description du projet Notre  projet  consiste  en  l’organisa0on  de  la  première  exposi0on  photographique  qui  se  0endra   au  camp   de   réfugiés   sahraouis  de  Tindouf.   Une  expo   i0nérante  a   laquelle  par0ciperont   des   photographes  interna0onaux   ayant   déjà   partagés   et   vécu   l'expérience  sahraoui   au  camp   ou   ailleurs...  Retraçant  la  vie  d’une  na0on  en   exil  d’une  part  et  le  parcours  d'Ar0fari0  d’une  autre   part   et   d’une   par0e  de  l’histoire   sahraouie   ainsi  que  la  vie  dans  les   camps  de  réfugiés  et   des   images  du  monde  extérieur  (par0e  collabora0ve)  regroupant   les  par0cipants  de  tous  les  coins   du  globe)  regroupant  tous  les  citoyens  autour  d’une  ques0on. Lieu de l’expo Etant   soucieux   du   contenant,   nous   voudrions  donner   une  grande  importance   au   lieu   et   au   volume   de   l’espace  accueillant   l'expo.   Notre   choix   s'est   porté   vers  la   grandeur   de   l’espace   symbolisant  la  grandeur  de  l’esprit   de  ce  peuple  et  de  sa  pa0ence  face  à  l’isola0on,  rappelant   ainsi  l’oubli  et  l’isola0on  que  la  cause  subit  de  la  part  de  la  communauté  interna0onale Lieu  :  un  lieu  en  plein  désert  (zone  complètement  vierge)  à  l’écart  du  milieu  urbain. A  déterminer  après  repérage  idéalement

PROJET  06  :   NADJIB BOUZENED Project  :  Coup  d’oeil  

INSTALLATION//VIDEO ART PROJET  07  :  

STOUTAH MASSINISSA SARAH OUDAH


Le marchand de la Liberté Notre projet consiste à réaliser une installation composée de deux supports : - Une sculpture surréaliste du marchand fabriquée en terre avec un environnement pur et naturaliste d’un effet centenaire, du temps où l’humain était libre et il n’avait à avoir peur que du pouvoir de la nature - Une projection d’un court métrage en animation 2D dernière la sculpture, l’animation dévoile des appels des communautés d’un autre temps qui diffère du sien, des peuples qui cherchent et souhaitent le retour du marchand de la liberté.

PROJET  08  :  

MERIEM KADRI Titre  :  le  soulèvement   Genre  :  Installa0on  volume/son   Techniques  :  mixtes   Dimension  :  15  cm  de  diamètre  

Pour mon  projet  je  me  suis  inspirée  des  mines  présentes  sur  le  territoire  du  Sahara  Occidental,   notamment  tout  au  long  du  mur  de  la  honte  miné  sur  2700  kilomètres  ce  qui  en  fait  l’une  des   régions  les  plus  minées  au  monde  et  qui  prive  son  peuple  de  leurs  biens  moral  et  matériel.   Ce  projet  est  une  installa0on  volume/son  sous  le  0tre  «  le  soulèvement  »,  une  mine  récupérée  ou   fabriquée  à  l’aide  d’objets  de  récupéra0on  et  placée  sur  une  façade  extérieure  du  camp  qui  émet   du  son  sous  toutes  ses  formes  (témoignages,  cri,  chant  ..)  à  l’aide  d’une  baffle,  une  mine  pacifique   dans  laquelle  s’inscrit  la  force  et  l’endurance  du  peuple  sahraoui  face  à  la  souffrance  dans  le  silence   et  l’oubli.  Une  mine,  pour  Briser  le  mur  du  silence,  franchir  le  pas  vers  l’espoir,  le  futur,  en  toute   sécurité.

PROJET  09:  

GOURI MOUNIR


PEINTURE PROJET  10  :  

SLIMANE SAYOUD AU NOM DU MOI

"Au nom   du   moi  "   est   une  fresque  qui  illustre  l'impact   créé  par   la  souffrance  que  vivent   au   quo0dien  les  enfants   Sahraouis  privés   totalement  de   leurs   droits  les  plus  fondamentaux,   une   situa0on  générée  par  des  systèmes  qui  la  loi  au  nom  de  l'intérêt  personnal.

PROJET  11  :  

MERINE HADJ ABDERAHMAN

PROJET  12:  

FARES YESAAD Projet: Fresque

PERFORMANCE /INSTALLATION PROJET  13  :  

CHIB DJALEL

La paix  sous  le  reflet  de  la  paranoia


C'est alors  que  l'idée  fut,  d'un  Algérien  qui  a  essayé  de  se  projeter  dans  le  vécu   d'un   Sahraoui,   un  scénario  qui  a  vite  tourné  au  carnage,  car  insupportables  étaient  les  sen0ments  de  ce  peuple   pour  un  enfant  de  la  Méditerranée. Une   performance  drama0que,   au   goût   d'une   oeuvre   ephemère,   un   sujet   qui   essaye  de   se   débarrasser   de   ce   sen0ment   de   non-­‐lieu,   de   non-­‐existence,   sous   la   chaleur   d'un   soleil   étouffant.  Il  percut,  vêtu  d'un  0ssu  blanc,  son  image  dans  le  reflet   de  4  miroirs  dirigés  vers  les  4   direc0ons  cardinales  de  ce  monde.   Il  regarda  au  nord,  au  sud,  à  l'est   et  à  l'ouest  et   cria  "libérez-­‐ moi  de  ce  que  je  ne  suis  pas".  Il  regarda  le  ciel  et  cria  "je  suis  perdu  dans  ma  paranoia"                                            

                                                       

PROJET  14  :   AHMED SOUKAHAL Performance installation Medium  :  technique  mixte   Titre  :  suspension   Dimension  :  6/6  mètres Le  projet  que  je  vous  présente  :  des  lanternes  volantes  en  papiers  kra{,  a_achées  à  des  pierres   au  sol,  par  du  fil  invisible   Mise  en  place  des  éléments  : de  5/5   séparées  l'un  de  l'autre   par   1,50cm  ,  qui   forme  un  carré  de  6   mètres  composé  de  25   lanternes,  le  fil  qui  va  servir  pour  a_acher  les  lanternes  sera  d'une  longueur  de  6  mètres  et  une   foi  les   lanternes   allumées  et  suspendues  en  l'air  ça  va  former   ainsi  un  cube  de  6/6   mètres  la   performance  sera  d'allumer  les  lanternes  la  nuit.  

COURT METRAGE PROJET  15  :  


RABAH SLIMANI In0tulé :  Mes  vingt-­‐cinq  ans  à  Bojador   Genre  :  court  métrage   Type  :  documentaire   Durée  :  17  minutes   Disposi0f  :  immersion  totale   Synopsis  :   "Mes  vingt-­‐cinq  ans  à  Bojador"  est  un  constat,  un  témoignage  sur  et   d'une  jeunesse  qui  a  vu  le   jour   dans  une  terre  de  conflit.  Bien  que  les  hos0lités  furent   abolies  et  le  cesser  le  feu  signé,  le   combat   con0nue.   Un   combat   culturel,   intellectuel   et   social   ainsi   que   le   droit   à   l'auto-­‐ détermina0on.   Une  quête  d'affirma0on  de  soi,  d'indépendance  et  d'autonomie.  Une  voix   sans  voix  qui  a  besoin   de   canaux   de   diffusion   et   de   propaga0on.   La  jeunesse  Sahraouie   a   pris   conscience   que   le   combat   ne  se  résume  pas   qu'aux   interminables   négocia0ons  poli0ques   c'est   aussi  un   devoir   culturel  et  ar0s0que.   La  cause  doit  traverser  les  cieux  et  les  océans  afin  qu'elle  puisse  a_eindre   l'opinion  publique   interna0onale   dans  le  but   d'une  reconnaissance  qui,  plus  que   méritée,  elle   leur  revient  de  droit.   L'évènement   "ARTIFARTI"  est  l'occasion  idéale  de  montrer   au  monde  la  cohésion  ar0s0que  et   culturelle  du   peuple  et   de   la  jeunesse  Sahraoui  et   celle  de  jeunes   ar0stes  venus   du   monde   en0er,  revendiquer  ses  droit   et  crier   la  penne,   sa  souffrance  ,sa  peur  et  ses  inquiétudes  par  l'art   n'est-­‐ce  pas  le  moyens  le  plus  civilisé  qui  puisse  exister  ?   "Mes  vingt-­‐cinq  ans  à  Bojador"   est  un  film  documentaire  sans  structure  ni  balises,  une  sort  de   photographie  d'un  moment  de  partage,   un  moment   de  liberté  de  l'expression  et   à  l'expression   sous  toutes  ses  formes  dans  le  respect  de  l'être  humain  et  de  ses  droits  universels.DisposiLf  :   Le   documentaire   sera   cons0tué   de   deux   axes   principaux.   Le   premier,   est   une   sorte   de   couverture  de  l'évènement  "ARTIFARTI",  des  portraits  sur  les  par0cipants,  leurs  mo0va0ons  et   la  réalisa0on  de  leurs  projets  respec0fs.   Le   deuxième   axe   qui   sera   traité   en   amant   avec   le   premier   et   qui   cons0tuera   le   mo0f   du   documentaire   sera   porté   sur   le   peuple   Sahraoui   réfugié   dans   les   camps   de   Tindouf   et   spécialement   les  jeunes   afin   qu'ils  puissent   se  raconter,   raconter   leurs  vécu,   leur   vie  et   leur   vison  de  l'avenir.  

WALID AIDOUD COORDINATION ARTIFARITI ALGERIA

Profile for ARTifariti Sahara

ARTifariti2016 Algerian Artists  

SÉLECTION D'ARTISTES ALGÉRIENS. Projets sélectionnes pour #ARTifariti2016. Programa de artistas argelinxs seleccionadxs para participar en...

ARTifariti2016 Algerian Artists  

SÉLECTION D'ARTISTES ALGÉRIENS. Projets sélectionnes pour #ARTifariti2016. Programa de artistas argelinxs seleccionadxs para participar en...

Advertisement

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded