Issuu on Google+


A/R magazine voyageur — 3

Directeur de la publication Michel Fonovich mfonovich@ar-mag.fr Rédactrice en chef Sandrine Mercier smercier@ar-mag.fr

l’édito

Sandrine Mercier

Directeur artistique Albéric d’Hardivilliers alberic@ar-mag.fr Reporter Christophe Migeon cmigeon@ar-mag.fr Maquette Léopoldine Solovici Journaliste Camille Rustici  Stagiaire Tiphaine Favereau Diffusion MLP Service des ventes (réservé aux professionnels) Vive la Presse 09 61 47 78 49 Publicité A/R publicité pub@ar-mag.fr B&H régie bhanicotte@bhregie.com 06 12 98 51 05 Imprimeur Agir Graphic – Laval

L’homme qui a vu l’huître A/R magazine voyageur 1 rue du Plâtre — 75004 Paris 06 87 83 22 56 / www.ar-mag.fr Publication bimestrielle Prix de vente : 5,50 € Édité par les éditions du Plâtre SAS au capital de 10 000 € Siège social : 1 rue du plâtre — 75004 Paris R.C.S : 523 032 381 / ISSN : 2108-3347 CPPAP : 1015K90544 © A/R magazine voyageur La reproduction, même partielle, des articles et illustrations publiées dans ce magazine est interdite. Image de couverture : Matthieu Raffard

Y aura-t-il de la neige à Noël ? Pour faire de la raquette dans les Pyrénées, c’est plutôt recommandé. Et puis quand il y a de la neige, on ne risque pas de rencontrer un ours puisqu’il dort. On me souffle qu’il y a autant d’ours ou presque dans les Pyrénées que de monstres dans les lochs écossais. Ah bon ? Je suppose que l’exactitude du décompte dépend du nombre de verres de whisky éclusés par le promeneur. Il faut dire qu’il est difficile, voire stupide, de refuser une lampée de single malt, Talisker ou Oban quand dehors le ciel s’applique à noyer la lande. Quoi qu’il en soit, je dois bien l’avouer, ce numéro qui parle de Pyrénées et d’Écosse ne comporte aucune photo d’ours, aucune photo de monstre lacustre. Pas de quoi être fiers ! Heureusement, de l’archipel des Gambier paumé au milieu du Pacifique, A/R, au mépris du danger, a rapporté quelques saisissants clichés d’un terrifiant mollusque bivalve qui possède le don de produire des perles de nacre. Donc, dans ce numéro 9, pas d’ours, pas de monstre qui s’appellerait Nessie mais des huîtres perlières. Et des raquettes et du whisky et des îles et plein d’autres choses. Il fallait quand même le faire. Ah, j’allais oublier, on a aussi vu un grand cerf. Je vous embrasse. Sandrine

Retrouvez toute l’équipe de A/R, dans une ambiance écossaise au pub The Thistle, 112 rue Saint-Denis – Paris 1er, le 8 novembre à partir de 19h. n°09 / novembre — décembre 2011


4 — A/R magazine voyageur / carnet

Sommaire nov. / dec. 2011

Regards : 

006

Marjorie Roussel & Christelle Géronimi

Le guide du queutard : 

Carnet L’entretien : 010 Sylvain Tesson

Actus :  014 Nos adresses016 Bric-à-brac  018 Culture :  021 Archi / Livres / Ciné  026 — 063

Partir France :

Raquettes dans les Pyrénées écosse :  Un voyage en hiver Polynésie Française :  Gambier, le superbe isolement

094

à Ubud je boude

010 — 024

Week-end :  Tallinn / Estonie 

Tourista  « Je t’aime » autour du monde Carnettiste :  Rendez-vous de Clermont-Ferrand Carte Postale :  Julien Blanc-Gras en Corée du sud

095 096

098

Contributeurs :

Julien Blanc-Gras (JBG), Jean-Pierre Couffin (JPC), Laurent Delmas (LD), Antonio Fischetti (AF), Lucas Lahargoue (LL), Jean-François Mallet (JFM), Matthieu Raffard (MR), Grégory Rohart (GR),Albert Zadar (AZ)

024 028 036 050

066 — 083

Durable Actus :  066 Nouvelles fraîches mais durables De l’air : 068 Petites distances, grands plaisirs Parc National : 070 Ras Mohammed / égypte C’est quelqu’un ! : 078 Corentin de Chatelperron Passage à l’acte :  080 L’éden slovène

L’entretien : Sylvain Tesson P.10

Pyrénées : partie de raquettes P.28

Parc national : égypte P.70

Maim-miam : Sénégal P.88

088 — 098

Bazar L’art et la manière : 

086

Magie blanche en Corse

Miam-miam

088

Sénégal

Heureux qui comme : 092 Patrick Bard novembre — décembre 2011/ n°09


6 — A/R magazine voyageur / carnet

regards de photographes —

Cap Ferret

Marjorie Roussel —

Née en Gironde en 1985, Marjorie a grandi dans les Landes non loin du Bassin d’Arcachon avant d’étudier la photographie à Paris. Son sujet favori : les terres de son enfance, autrement dit le Cap Ferret, Arcachon, Petit et Grand Piquet et Lacanau. Ses thèmes principaux : le voyage et les paysages, et la beauté qui s’en dégage. Sans effets particuliers ni romantisme, sans dramatisation ni recherche de l’exceptionnel, les photographies de Marjorie Roussel sont plutôt un discret hommage à la nature.

novembre — décembre 2011/ n°09


carnet L’entretien : Sylvain Tesson Adresses : Hôtel Aire de Bardenas Livre : Manset, journées ensoleillées

N°09 nov. / dec .

2011


10 — A/R magazine voyageur / carnet

l’entretien

Sylvain Tesson « Voyager c’est faire voir du pays à son ennui » après vingt ans à courir la planète , sylvain tesson a choisi de faire une pause et de passer six mois en solitaire dans une cabane plantée au bord du lac baïkal . lui, le vagabond, relate cette expérience d’immobilité dans son

« dansles forêts de sibérie ». la rencontre se fait chez lui à paris. l’homme sort un petit fût de bière . l’entretien peut commencer.

dernier ouvrage

entretien : Sandrine Mercier Photos : hélie gallimard

C’est la première fois que je rencontre un ermite. Je ne suis pas un ermite, seule ma cabane est un ermitage, un endroit qui accueille celui qui veut se reclure, même provisoirement. L’ermite n’est pas, toutefois, un solitaire. Certes il décide de se retirer, mais il ne se livre pas à une expérience doloriste de solitude. Il peut y avoir une expérience d’ermitage dans la joie et dans l’accueil des autres. Vous avez voyagé pendant vingt ans, à pied, à cheval, à vélo et vous décidez de vivre six mois presque tout seul dans une cabane au bord du Baïkal. Est-ce que le monde a fini par vous ennuyer ? Je pense que l’un des grands motifs inavouables, et d’ailleurs souvent inavoué de la part des voyageurs, est d’échapper à l’ennui, à la morosité, aux habitudes. Je trouve cependant cette motivation magnifique : vouloir franchir les parapets de son ennui. Voyager c’est vouloir faire voir du pays à son ennui. La fuite n’est pas un mauvais motif ni l’ennui une activité terrifiante. novembre — décembre 2011/ n°09

On comprend, dans le livre, que vous allez là-bas pour jouir de l’écoulement du temps cependant, vous avez la bougeotte, même par – 30 ° C ! J’ai quand même vécu de longues plages d’immobilité absolue et j’ai appris une chose que je ne savais pas faire : rester une heure voire deux derrière une fenêtre à regarder ce qu’il se passe. Cette cabane est idéalement placée au bord du lac et adossée à une montagne dont le versant est de 2000 mètres. Le lac en face de moi me tendait sa glace. Je ne vois pas très bien comment – possédant des raquettes, des patins à glace et un kayak – je ne serais pas allé en vadrouille dans mon royaume. Vous viviez un peu comme dans un conte ? Ma cabane était une cabane de conte russe ! J’étais au cœur de mon royaume, entouré de forêts, de montagnes, d’animaux. Il y a véritablement ce sentiment de posséder une géographie dont on connait les frontières. C’était comme exaucer un rêve d’enfant.

Est-ce que pendant cette expérience, quelque chose a bougé en vous ? Il y a une chose importante que j’ai découvert et qui ne me quittera plus. Je sais qu’il y a désormais sur la planète un lieu où je suis absolument sûr de pouvoir trouver une forme de grande plénitude, c’est cette cabane. Même quand je n’y suis pas, le fait de savoir que ce lieu existe quelque part me procure une forme de consolation, de solidification de l’être. Comment est né cet amour pour la Russie ? Je crois profondément à l’idée que les êtres humains ont une sorte d’attachement quasi inconscient à des espaces géographiques et un jour ils le découvrent à la faveur d’un voyage. C’est comme une reconnaissance, un coup de foudre entre deux êtres. Je suis arrivé là-bas en 1991, sans avoir un quelconque intérêt pour la Russie. Et en arrivant, je me suis dit qu’ici, c’était chez moi. Je me sens bien dans ce mélange de choses un peu excessives : une immense générosité


28 — A/Rmagazine voyageur / partir

Pyrénées

Partie de raquettes dans les Pyrénées De la vallée d’Aspe jusqu’en Haut-Aragon

L’hiver, le versant sud des Pyrénées centrales, entre Catalogne et Navarre, s’isole du monde sous un épais manteau meringué. Le Haut-Aragon, pays de silence, d’ours et de contrebande, se découvre alors au rythme lent et ouaté de la raquette à neige. Texte & photos: Christophe Migeon


partir / A/Rmagazine voyageur — 29


46 — A/R magazine voyageur / partir

Highlands / écosse

Doug MacRae Conversation dans les bois / Killin Avec la neige qui recouvre les sommets, les cerfs descendent en hiver se nourrir dans les vallées ce qui fait d’eux, en plus d’une proie relativement facile, un gibier de choix. Gibier de gentleman bien sûr, comme ces deux Anglais que guidait Doug MacRae, adeptes de l’Earl Grey, même en thermos. L’un deux portait sur le crâne un pakol beige clair, souvenir de guerre, l’autre une casquette de tweed plus classique, achetée chez Bates, chapelier à Londres. La conversation tourna, en français et entre autres civilités, sur le soin qu’il convient d’apporter, et ce en toutes occasions, à la cuisson de la venaison. Sans l’odeur piquante des sous-bois, je me serais cru dans un fumoir à l’heure du porto. Il manquait juste la dernière livraison du Times. élémentaire…

novembre — décembre 2011/ n°09


partir / A/R magazine voyageur — 47

n°09 / novembre — décembre 2011


Polynésie Française

gambier, le superbe isolement À 1 700 km à l’est de Tahiti, les Îles Gambier pointent leur museau volcanique au milieu d’un grand nulle part d’eau et de nuages. Un petit millier d’humains s’accroche au pied des montagnes de Mangareva, l’île principale. Longtemps sous le perfide vent nucléaire, l’archipel tache aujourd’hui de cultiver le bonheur entre églises blanches et fermes de perles noires. Texte & photos: Christophe Migeon


96 — A/R magazine voyageur / bazar

carnettiste Coups d’œil, de crayon et de pinceau

jusqu’aux bouts du monde La Biennale du carnet de voyage de Clermont-Ferrand fait peau neuve ! Pour sa 12ème édition, elle change de nom et devient le « Rendez-vous du Carnet de Voyage ». Prochaines destinations, les pays scandinaves avec des escales sur les îles qui parsèment nos océans. Embarquez du 18 au 20 novembre 2011 pour découvrir plus de cent carnettistes, réalisateurs et conférenciers. Nouveauté de cette année : le festival accueille le 1er Marché de l’art du carnet de voyage. www.rendezvous-carnetdevoyage.com Catherine M’Boudi & Alain Korkos www.zekafrik.free.fr Nina Johansson www.ninajohansson.se Olivier Kugler www.olivierkugler.com

novembre — décembre 2011/ n°09



A/R Magazine voyageur # 09