Architecture Bois Magazine N°97

Page 1

Maison - Écologie - Design - Décoration - Plans - Construction - Numéro 97

COMMENT CHOISIR SON BARDAGE ? Naturel ou composite

PISCINE EN BOIS

Un rêve accessible

CHOISIR D'HABITER UN IMMEUBLE EN BOIS !

Construire en Bourgogne-Franche-Comté

L 13363 - 97 - F: 6,20 € - RD







18

34

26

40

46

52

56

62 82

78

SOMMAIRE 9 ÉDITO

REPORTAGES

LOGEMENTS EN BOIS

10 ACTUALITÉS DE LA FILIÈRE BOIS

18 L’AILE DESIGN

78 LES NOISETIERS

DOSSIERS

26 COUP DE FOUDRE

82 LE RUBIK’S CUBE

14 2020, L’ANNÉE DU BOIS !

34 VOGUE LE BOIS

RUBRIQUES

56 LES PISCINES BOIS

40 JEU DE COURBES

62 LES BARDAGES

46 TAILLÉ SUR-MESURE

86 SUIVI DE CHANTIER D’UNE MAISON BOIS

90 EN RÉGION :

EXTENSION

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ

N°97

98 CARNET D’ADRESSES

52 L’ÉCHOPPE S’ÉCHAPPE Architecture BOIS N°97

7



ÉDITORIAL

LA PERCEPTION DE LA MAISON BOIS A-T-ELLE ÉVOLUÉ ? par Maxime Kouyoumdjian-Simonin

La maison bois a longtemps eu cette connotation, presque négative, du chalet massif, dont la mise en œuvre ne pouvait se trouver qu’en montagne. Depuis une dizaine d’année, la maison bois s’est démocratisée en présentant sa diversité architecturale. Et même si elle reste un marché de niche ( 15 % de la construction ), elle continue de faire des émules sur tout le territoire. L’évolution de la maison bois se fait donc tranquillement alors que l’urgence environnementale et la prise de conscience nationale pouvaient laisser croire à un large plébiscite. L’explication vient, me semble-t-il, d’un cruel manque de communication auprès du grand public. Les différentes interprofessions, les fédérations ou les professionnels de la construction bois informent régulièrement et sensibilisent les pouvoirs publics autant que le monde du bâtiment. Les gros faiseurs tels que Vinci, Eiffage ou Bouygues ont d’ailleurs bien compris l’intérêt d’associer le bois à leur image. En revanche, le public, consommateur final de ces maisons et logements en bois reste souvent interrogatif voire sceptique notamment lorsque l’on aborde le sujet des façades en bois. Depuis 16 ans, le magazine Architecture Bois informe et met en exergue les possibilités constructives de la maison bois, comme dans le dossier bardage de la page 62. De même que s’informer est essentiel, une meilleure communication des professionnels sur les qualités des constructions bois et leurs savoir-faire, me semble indispensable pour conforter de futures propriétaires dans leur choix de construire autrement pour vivre mieux. Je vous souhaite une bonne lecture et n’hésitez pas à donner votre avis ou nous raconter votre histoire, sur nos réseaux sociaux.

Maxime Kouyoumdjian-Simonin Fondateur - Rédacteur en chef

Architecture BOIS & dépendance est une publication de Serum Presse, S.A.R.L. de presse au capital de 15 000 e • RCS de Bordeaux 452 176 787 • Siège social : 49 cours Xavier Arnozan - 33 000 Bordeaux • Tél. 05 56 50 02 02 - www.architecturebois.fr Directeur de la publication / Rédacteur en chef : Maxime Kouyoumdjian-Simonin : max.simonin@free.fr • Maquette et Graphisme : Cyril Richard • Journaliste : Claire Thibault • Secrétariat : Julie Bouve : 05 56 50 02 02 Communication : Marine Vasseur • Publicité : 05 56 50 02 02 : Maxime Simonin - Alexandre Chupin - Christophe Cousson • Ont collaboré à ce numéro : Mireille Mazurier, Sophie Rohart • Abonnement : 05 56 50 02 02 pour la France métropolaine et l’étranger. Contact pour suivi de commande : 05 56 50 02 02 - E-mail : julie@architecturebois.fr Dépôt légal : Mars 2020 • N° ISSN : 2678-6368 - Commission paritaire : 0322 K 86254 • Imprimé par Printall AS - Tallinn, Estonie • Diffusion MLP • Prix en France : 6,20 € - BELUX : 7 € - DOM / S : 7.20 € - IT/PORT : 7.20 € CH : 10.50 CHF – CAL/S : 880 XPF – POL/S : 930 XPF – CAN : 10.99 $ CAD – MAR : 68 MAD Toute reproduction, représentation, traduction ou adaptation des articles et/ou illustrations, qu’elle soit intégrale ou partielle, quel qu’en soit le procédé, le support ou le média, est strictement interdite sans l’autorisation expresse de Serum Presse. Les informations ou performances techniques ou toutes autres données relatives aux produits présentés ainsi que les prix mentionnés dans ce numéro sont fournis par les fabricants, distributeurs, constructeurs ou propriétaires et n’engagent que ceux-ci. Ces données ne constituent qu’une base d’information et doivent être considérées comme de la documentation générale sans jamais pouvoir engager la responsabilité de la rédaction ou de la direction de Serum Presse. L’envoi de textes ou photographies implique l’accord de tous leurs auteurs et suppose que ledit envoi a été précédé, préalablement à la parution, de l’obtention de toutes les autorisations éventuellement nécessaires. Ceci est également applicable aux annonceurs qui doivent s’être assurés de l’ensemble de leurs droits eu égard à la législation sur la propriété littéraire et artistique. Sauf accord exprès particulier, les textes ou photos, quel qu’en soit le support, ne sont jamais restitués. La rédaction ne peut être tenue pour responsable de la perte, détérioration ou destruction des textes et photographies qui lui sont adressés. Important : voir nos conditions générales de vente. Si malgré toutes les précautions prises par Serum Presse au regard du droit de la propriété intellectuelle, une ou plusieurs autorisations avaient échappé à Serum Presse, ou à ses partenaires, Serum Presse serait reconnaissante à quiconque en aurait connaissance de bien vouloir l’en informer afin de lui permettre de prendre toutes les mesures en vue de régulariser la situation et de prendre toutes les dispositions qui s’avèreraient nécessaires envers l’intéressé. Photo couverture : © Abrisud/ DomArt - Dominique Amette - CR

Architecture BOIS N°97

9


ACTUALITÉS

1

3 5

4

2

1 - Le constructeur sarthois Nature & Logis investit en Île-de-France et Normandie Thaddé Girandier, fondateur de la société Nature & Logis, s’associe au constructeur Pascal Roussel, avec la reprise de deux fonds de commerce en IDF et Normandie. Cet investissement porte sur les acquisitions d’une usine de production, sous le nom " Solutions ossatures bois et charpente " et d’une partie de la marque " Construction A.M.B ", dédiée à la construction de maisons individuelles en ossature bois. Nature et Logis a aussi racheté 70 % des titres de la société CCMI " Les Maisons Évidences ". Le constructeur lancera prochainement une gamme de maisons bois dédiée aux primo-accédants et aux investisseurs. Plus d’informations : www.natureetlogis.fr

2 - Deceuninck simplifie la pose des terrasses avec Twinson Click La nouvelle sous-structure Twinson Click de Deceuninck permet de simplifier l’assemblage des lames de terrasse, sans vis. Les lambourdes en aluminium s’enclenchent sur une base triangulaire brevetée (Triax) selon un procédé d’encliquetage simple et rapide. Les plots sont réglables en hauteur (de 45 à 225 mm) tandis que les pièces d’extension permettent de compenser les surfaces inégales. Ce système s’adapte aux lames pleines Twinson, pour terrasses et toits-terrasses, dont le nuancier vient d’être enrichi. Plus d’informations : www.deceuninck.fr 4 - Concours La Canopée : la filière bois-forêt innove Le concours d’innovation a récompensé, entre autres, le système Pavaroof de Soprema, une solution d’isolants en fibres de bois, compatible avec l’application d’étanchéité en toiture-terrasse. Deux produits de résines biosourcées ont également été distingués, dans la catégorie Idéation : la Bioglue de l’entreprise grenobloise FunCell, une résine biosourcée dédiée à la fabrication de meubles en panneaux de bois agglomérés. À Bordeaux, c’est l’entreprise Arrosia et son produit Écopin à base de résines de Pin maritime qui a remporté les suffrages du jury. Tous défendront leurs projets lors de la finale au Forum International Bois Construction à Paris. Plus d’informations : https://xn--concourslacanope-pqb.fr/

3 - Kyocera Senco présente un nouvel outil de fixation des lames de terrasse L’outil Camo® DriveTM, distribué par Kyocera Senco, propose une solution qui accélère grandement la pose de lames de terrasse bois, composites ou PVC. Fixé sur le bloc moteur d’une visseuse classique, Camo® Drive™ muni de son guide Edge angulaire permet la mise en place des vis sur la tranche des lames. Conçu pour préserver les genoux et le dos des poseurs et associé au système Camo Marksman pour le cadrage préalable de la terrasse, il promet une pose 5 fois plus rapide qu’avec un outil traditionnel. Plus d’informations : www.kyocera-senco.fr

5 - Anova Bois innove avec le Protecteur Bois Brulé PB600 Le bois brûlé est la tendance architecturale du moment pour les bardages. Son aspect esthétique noir attire. Anova Bois, fabricant français de produits de protection pour le bois, a créé un produit innovant, le Protecteur Bois Brulé PB600, pour protéger ce type de revêtement. Applicable en usine ou sur chantier, il prolonge la durabilité esthétique du bois brûlé. Accessible aux professionnels comme aux particuliers, ce produit vient s’ajouter à une gamme complète de produits respectueux de l’environnement : saturateurs, vernis, lasures et bien d’autres. Plus d’informations sur : www.anovabois.com 10

Architecture BOIS N°97



AGENDA* 3

5

1 2 S A L O N

4

1 - Le Forum International Bois Construction fête ses 10 ans à Paris Pour sa 10e édition, le FBC se déroulera au Grand Palais de Paris, en 2020 même si aucune date précise n’a été communiquée, pour l’heure, suite à son report en mars. Le thème général des solutions face au changement climatique sera enrichi par la notion de mixité des matériaux et le recours aux matériaux biosourcés. Les systèmes constructifs et la notion de " cadre de vie " seront également mis à l’honneur. Le Forum s’ouvre exceptionnellement au grand public cette année ! Plus d’informations : www.forum-boisconstruction.com

2 - Salon Habitat & Jardin - Tendances Bois La 34e édition de ce salon se tient du 17 au 20 avril au Parc des Expositions de Chambéry, en Savoie. Décoration, ameublement, équipement, jardins et espaces verts, construction et même rénovation… Sur 27 000 m², 320 exposants offrent aux visiteurs un vaste regard sur les évolutions et les innovations de l’habitat actuel. Au programme cette année, deux expositions majeures sur la valorisation des métiers anciens et l’art contemporain. Plus d’informations : www.habitat-jardin.com

4 - Les innovations se dévoilent au Carrefour international du bois Organisé tous les deux ans, à Nantes, le Carrefour international du bois est l’occasion pour les professionnels de découvrir les dernières innovations de leur filière. Les 27, 28 et 29 mai, le salon abordera de nombreuses thématiques lors des conférences de l’espace Techniques et Solutions Bois : matériaux biosourcés ; bois, santé & bien-être ; le bois aux JO 2024 ; les chiffres clés ; la gestion durable des forêts et la traçabilité des bois. Plus d’informations : www.timbershow.com

3 - Des idées à foison pour la maison Du 24 au 26 avril, le salon Idées Maison à la Teste-de-Buch, en Gironde, regroupe 150 exposants sur 5 000 m² d’exposition. L’entrée gratuite permet aux visiteurs de découvrir de nombreuses entreprises pour construire, rénover, aménager et décorer leur habitat. Pour se renouveler, le salon dédiera un espace au " Do it yourself ", la fabrication maison qui remporte de plus en plus de succès auprès des particuliers. Plus d’informations : www.bassindidees.fr

5 - Les métiers du bois, à l’honneur dans les Landes Du 17 au 19 juin, le salon Forexpo vous invite à découvrir les métiers du bois sur près de 40 000 m² d’exposition, au cœur de la forêt des Landes, à Mimizan. Près de 400 exposants (dont 17 % étrangers et 500 marques internationales) sont attendus. La filière bois offre de nombreuses opportunités d’emplois, avec des activités relevant de l’agriculture (sylviculture et exploitation forestière) ; de l’industrie (fabrication de meubles, industrie papetière ou emballage) ou de la construction (menuiserie, charpentes, parquets et lambris...). Plus d’informations : www.forexpo.fr *À l’heure où nous bouclons, les événements cités (sauf le FBC) sont maintenus. 12

Architecture BOIS N°97


L’INDISPENSABLE DE LA FILIÈRE BOIS

L’ANNUAIRE

2019 - 2020 FABRICANTS INDUSTRIELS

NÉGOCIANTS SPÉCIALISÉS

ENTREPRISES DE INTERPROFESSIONS CONSTRUCTION & FÉDÉRATIONS

POUR SEULEMENT : 13,90

*

( *FRAIS DE PORT INCLUS FRANCE MÉTROPOLITAINE )

À renvoyer sous pli suffisamment affranchie à l’adresse suivante : SERUM PRESSE - ARCHITECTURE BOIS 49 cours Xavier Arnozan - 33300 BORDEAUX Votre règlement, obligatoirement par chèque à l’ordre de Serum Presse, doit être joint avec le coupon réponse Ou abonnez-vous sur www.architecturebois.fr par paiement sécurisé. Pour monde et DOM TOM, contactez le 00 33 5 56 50 02 02 ou par mail : julie@architecturebois.fr

À commander sur : www.architecturebois.fr/boutique/ ANNUAIRE à 13,90

Nom

Prénom

Adresse Code postal Tél.

Ville E-mail

Conformément à la loi informatique et liberté du 06.01.78, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification pour toutes informations vous concernant, au Siège social de la société.

OFFRE VALABLE JUSQU’AU 31 MARS 2020 Commandez l’ANNUAIRE 2019-2020 en renvoyant le bon de commande ou en vous rendant sur le lien : www.architecturebois.fr/boutique


DOSSIER

2020,

L’ANNÉE DU BOIS!

Innovations, constructions, emplois…

L

Les Jeux Olympiques de Paris 2024 se préparent, la Cathédrale de NotreDame-de-Paris attend sa nouvelle charpente, les immeubles bois fleurissent dans les villes… Toute la filière bois est en ordre de bataille pour répondre aux défis techniques et économiques qui se posent en 2020. Et ce qui semble bien parti, pour être l’année du bois, a débuté avec le salon professionnel Eurobois, du 2 au 4 février dernier, à Lyon. L’événement a illustré la dynamique d’un secteur pleinement engagé dans l’innovation. « Le bois, le plus ancien matériau du monde est toujours aujourd’hui d’une extrême modernité. Grâce à ses propriétés mécaniques,

14

Architecture BOIS N°97

© Eurobois

Les différents salons – Eurobois, le Forum International Bois Construction, le Carrefour international du Bois, Forexpo – témoignent de la richesse des propositions des professionnels, tant sur le développement de nouveaux produits que de services. Mais que peut attendre le grand public de cet engouement autour du bois ? Éléments de réponse.

ses performances environnementales et l’attachement que lui voue le public, le matériau bois bénéficie d’une véritable dynamique notamment dans la construction ou encore dans l’agencement. Le business model de cette industrie est en pleine transformation », confirme Florence Mompo, directrice du salon Eurobois. Des produits plus design et personnalisés Parmi les défis pour la filière, la nécessaire digitalisation des outils de production pour optimiser les temps de fabrication et proposer des produits toujours plus design et personnalisés. « En deux ans, ce secteur a énormément progressé », estime Olivier

Dario, président du Symop, syndicat des fabricants de machines et technologies de production. « Pour les constructeurs de machines en 1ère transformation on voit, par exemple, la naissance de capteurs qui s’intègrent aux outils afin d’améliorer la productivité, en 2ème transformation on va trouver de la maintenance prédictive, ou pour les artisans, des machines à commandes numériques et des logiciels très pointus qui facilitent des tâches jusque-là très manuelles », précise-t-il. Dans ces deux secteurs (hors agencement et ameublement), la Fédération française du bâtiment (FFB) annonce qu’il faudra recruter 5 000 à 6 000 personnes dans les toutes prochaines années.



Une productivité améliorée De nouveaux talents qui bénéficieront d’avancées technologiques, telles que celles récompensées par les Trophées de l’Innovation. La société Rothoblaas France a notamment séduit par son système Spider, de connexion et de renfort pour les assemblages de plancher poteaux-poutres. Cette technologie, certifiée pour les poteaux en bois lamelle-collé, LVL et acier, ouvre ainsi de nouveaux horizons architecturaux pour la création de bâtiments de plusieurs étages. Du côté des machines, le Shaper Origin de Shaper Tool GMBH est la première machine à commande numérique guidée à la main. Cette fraiseuse est équipée d’un ordinateur puissant. L’utilisateur peut ainsi suivre un modèle numérique sur un écran. Les moteurs de précision corrigent automatiquement tous les mouvements pour un résultat parfait, dans une grande variété de matériaux. Les Trophées ont récompensé également le premier perforateur chevilleur sans fil ( 36 V ) du marché. Le Spitbull de Spit Paslode® permet la mise en œuvre complète d’une fixation comme les chevilles. Avec ce seul outil, il est possible de percer, frapper, cheviller. Il assure ainsi les fonctions de marteau, clé, visseuse et perforateur pour un gain de temps considérable sur chantier. À noter que le jury a attribué une mention à l’Oakbot de Epur Sas, premier robot à commande numérique portatif. Il est destiné aux travaux du bois, en ajoutant une dimension sécuritaire pour l’artisan, car le robot usine seul. Sa grande productivité remet de la valeur ajoutée dans les mains des artisans et replace la taille de charpente au sein de l’activité des entreprises. Des constructions plus vertes Outre la transformation digitale, le secteur innove en faveur du développement durable. « La demande du client final ( collectivité, entreprise, particulier ) est réelle et le prix n’est plus l’unique variable d’un projet. Le respect de l’environnement devient une question centrale », soulignent les exposants. La thématique de la "transition écologique " revient donc tout natu-

© Carrefour international du Bois

rellement, à l’occasion du Forum International Bois Construction*, à Paris. Celui-ci sera d’ailleurs exceptionnellement acessible au grand public. « 2020 sera un point d’étape concernant les objectifs fixés par le Plan Climat de l’Union Européenne. Dans la dynamique du Grenelle de l’environnement et des Accords de Paris sur le climat, la France honorera ses objectifs définis dans le paquet climat-énergie à l’horizon 2030. 2020 verra l’entrée en vigueur d’une toute nouvelle réglementation environnementale, la RE 2020 qui tiendra compte du bilan carbone de tous les matériaux, systèmes et procédés constructifs », rappellent les organisateurs. Ce thème sera enrichi d’interventions de plus de 2000 spécialistes du monde entier, sur les thèmes de la mixité des matériaux ( bois / acier, bois / béton, bois / brique ), du recours aux matériaux biosourcés ( bois, paille, terre, chanvre ). Des cadres de vie mieux adaptés Autant de procédés constructifs innovants qui trouvent déjà leur place, dans les villes et cam-

*À l’heure où nous bouclons, l’événement est reporté à une date ultérieure, sans plus de précisions.

16

Architecture BOIS N°97

pagnes françaises et étrangères. « Construire en bois et matériaux biosourcés permet de créer un cadre de vie mieux adapté aux attentes des nouvelles générations grâce à ses aptitudes contribuant au bienêtre, au confort et à un mode de vie plus durable et solidaire », indiquent les professionnels. Le Forum présentera des ouvrages architecturaux emblématiques portés par les programmes Réinventer Paris, Inventons la Métropole du Grand Paris, les Immeubles à Vivre Bois, les JO de Paris 2024 et enfin la restauration de la Cathédrale NotreDame-de-Paris. Lors du Carrefour International du Bois, du 27 au 29 mai, à Nantes, une maquette de la flèche de Notre-Dame, avec l’assemblage des 4 morceaux de la charpente, sera présentée par les Compagnons charpentiers du Devoir. Grâce aux récentes innovations industrielles et techniques, la construction bois participe à la sauvegarde du patrimoine existant et ouvre de nouvelles perspectives architecturales. Texte : Claire Thibault



REPORTAGE

L’AILE

DESIGN Haut-Rhin

Sophie et Didier, mariés depuis six ans et parents de trois enfants, souhaitaient une maison totalement différente des maisons traditionnelles de leur entourage. Avec la volonté d’une maison plus écologique, ils s’orientent vers la maison bois… Le design pour crédo ! 18

Architecture BOIS N°97


Architecture BOIS N°97

19


C

Comme pour la création d’une montre, la construction de maisons bois obéit à des contraintes techniques spécifiques et demande un travail méticuleux pour obtenir un design à la fois beau et fonctionnel. Didier, designer dans l’horlogerie, a été particulièrement sensible sur ce point, lors du choix du constructeur. « Pour la petite anecdote, mon parrain travaille chez booa. C’est évidemment de cette façon que nous avons connu la marque », explique sa femme, Sophie. « Mais au delà de ce détail, on a tout de suite été séduits par le mode de production, le marketing et bien sûr par le design des maisons. Et puis on peut raisonnablement dire que notre choix a été fait de façon très objective,

Ci-contre : La terrasse se compose d’une partie en dalles et d’une partie en bois.

20

Architecture BOIS N°97

puisque nous avons tout de même rencontré d’autres constructeurs ». Très créatif, le couple dessine les plans de la maison et les soumet au bureau d’études de booa pour en étudier la faisabilité. « On voulait un plain-pied en L, de manière à avoir une vue sur l’extérieur et la piscine, autant du salon que de la chambre à coucher », souligne Sophie, qui peut compter sur les plans 3D de son mari pour avoir une idée plus précise du résultat. Accompagné par le constructeur, le couple se laisse guider dans leur projet avec un moment très émouvant : la pose de la maison. « C’était fantastique ! C’est quelque chose d’assez exceptionnel, et je pense qu’il faut vraiment le vivre pour le croire

et le comprendre. De voir sa maison arriver comme ça, sur un gros camion, c’est déjà assez étonnant. Mais de revenir en fin de journée et de voir qu’elle est montée c’est très impressionnant.» Dicté par le côté innovant, leur choix de maison a fait l’unanimité dans leur entourage. « Nos amis ont pratiquement tous eu la même réaction. Un grand " Waouh ! C’est beau ! ". Je pense que quand on parle de maison en bois, on ne s’attend pas à voir quelque chose d’aussi moderne. » De ce coup de cœur est née une belle réussite : le projet a finalement trouvé sa place dans le catalogue booa parmi les autres réalisations du constructeur, pour inspirer d’autres projets et d’autres familles.


La maison dessinée par les propriétaires est devenue l’un des modèles phares du catalogue booa, la wool.

Architecture BOIS N°97

21


La maison présente un plan en L, de plain-pied et ouvert sur l’extérieur.

Ci-dessus : La pose de la maison a débuté en juillet 2014 pour un emménagement de la famille en janvier 2015. À droite : La chambre parentale et le salon profitent de la terrasse extérieure, avec vue sur la piscine.

22

Architecture BOIS N°97


Architecture BOIS N°97

23


FICHE TECHNIQUE Architecte* : Maisons booa – groupe Burger & Cie Localisation : Haut-Rhin (68) Année de construction : 2014

Rez-de-chaussée Cuisine

Surface habitable : 127 m²

Terrasse Salon

Prix : À partir de 1500 €/m² en finition PAD Système constructif : Ossature bois, Épicéa Revêtement : Bardage bois en Épicéa, pose horizontale, traitement autoclave

Chambre

lasure couleur marron + crépis

Séjour

Isolation : Dalle : Hourdis en polystyrène

Garage

Chambre

Murs : Laine minérale de type Ki-Fit de Knauf 140 mm

Chambre

Sdb

Toit : Polyuréthane en pose croisée 160 mm Cloisons : Laine minérale de type Ki-fit

Sdb Terrasse

de Knauf 48 mm Chauffage/EnR : Poêle à pellets

Ci-contre : Les propriétaires ont étudié la faisabilité d’une extension et ont fait faire un renfoncement dans le toit de manière à faciliter le projet futur.

Texte: Claire Thibault - Propos recueillis par Goodway - Photos: Frédéric Godard pour booa 24

Architecture BOIS N°97

*Voir le carnet d’adresses : page 98



REPORTAGE

COUP DE FOUDRE Gironde

Une idée trottait depuis longtemps dans la tête de Mélissa… construire sa maison, comme l’ont fait ses ancêtres avant elle. Alors, lorsqu’elle acquiert un terrain familial, en Gironde, elle décide d’embellir ce cadre de vie d’une maison bois en phase avec la nature. 26

Architecture BOIS N°97


Architecture BOIS N°97

27


I

Il y a des coups de foudre qui changent toute une vie. Pour Mélissa, il se produit sur le salon bordelais Vivons Bois. « Je voulais une maison bois, qui s’intègre dans la nature. Sur son stand, le constructeur Alaya Maisons Bois avait reproduit une partie d’une maison bois. L’odeur du bois m’a tout de suite attirée, c’était une évidence. » L’idée lui trotte en tête depuis une dizaine d’année, le temps d’acquérir un terrain appartenant initialement à sa famille, de dessiner les plans et de trouver le bon constructeur. « Pas écolo », Mélissa veut pourtant aller au bout de sa quête de naturel avec des « madriers massifs, qui font plus sens à mes yeux qu ’une ossature bois », précise la propriétaire qui est par ailleurs pompier volontaire. Elle tient beaucoup à travailler avec des artisans locaux (Jérôme le menuisier, Sébastien le couvreur, Fabien le monteur, Xavier l’électricien, Sébastien le plombier…). Les plans de sa maison sont déjà dessinés par ses soins, mais « certains constructeurs ne dérogent pas à leurs modèles sur catalogue », déplore-t-elle. « Ce qui n’est pas le cas d’Alaya, qui m’a aidée à adapter mes

28

Architecture BOIS N°97

plans pour la demande de permis de construire. » Entre la validation des plans et la livraison de la maison, il ne se passe que six mois environ. Le kit préfabriqué en atelier comprend les murs, les cloisons, les menuiseries, la charpente et le bardage. « Il ne comprend pas les tuiles, ni le système de chauffage mais toutes les réservations électriques sont pensées et prévues en amont. »

Le kit préfabriqué en atelier d’Alaya Maisons Bois comprend les murs, les cloisons, les menuiseries, la charpente et le bardage. Mélissa opte pour des artisans, recommandés par le constructeur : maçon, monteur, électricien, plombier… « Avec Alaya, on choisit vraiment ce qu’on veut déléguer ou pas. Je me suis réservée la pose du bardage, que j’ai réalisé avec mes parents, durant mes deux semaines de vacances. »

Partie prenante de son projet de construction, Mélissa se rend régulièrement sur chantier. « J’ai même pris des photos avec mon drone, ça m’intéressait de voir comment ça se montait. » La maison est orientée sud ouest, et donne sur les vignes. « L’hiver, le soleil chauffe la maison et l’été, les feuilles du chêne me gardent à l’ombre. En pleine canicule, la maison a rarement dépassé les 26°C et je n’ai pas de climatiseur ! » De cette expérience, Mélissa ne retire que du positif. « J’ai apprécié le côté familial de l’entreprise, tous les artisans ont fait du bon boulot et il y a un vrai suivi pour le réglage de la maison avec le tassement naturel du bois. Ils maîtrisent vraiment leur sujet. » La propriétaire apprécie aujourd’hui le côté chaleureux et sain de sa maison. « Je me sens en vacances chez moi, je ne ressens plus le besoin de partir. » Quant à l’idée de vendre un jour sa maison bois, Mélissa balaye l’idée d’un revers de la main. « Ce terrain est dans la famille depuis 1936, revendre n’est même pas envisageable. Et puis, je ne retrouverais jamais un cadre de vie comme ça, ailleurs. »


Page de gauche : La propriétaire a déjà en tête son prochain projet bois : une cabane de 10-15 m², perchée dans les arbres. Ci-contre : Le bardage bois en Épicéa, est posé horizontalement et protégé par la lasure Cetol® Novatech de Sikkens, couleur Buis.

Architecture BOIS N°97

29


Ci-dessus : La décoration reste sobre, dans l’esprit maison de campagne, pour laisser s’exprimer toute la beauté du bois. Page de droite : La charpente traditionnelle et les planchers en bois confèrent du charme à cette maison.

30

Architecture BOIS N°97


Afin de conserver l’odeur du bois, les madriers sont laissés apparents à l’intérieur. Leur pouvoir isolant et leurs propriétés hygrométriques renforcent la sensation de bien-être.

Architecture BOIS N°97

31


Rez-de-chaussée

Étage

Terrasse

Garage

Entrée

Salon

Vide sur entrée Cuisine

Séjour

Bureau Chambre

Sdb

Chambre

Sdb Cellier

FICHE TECHNIQUE Constructeur* : Autoconstruction (kit Alaya Maisons Bois)

Isolation : Dalle : Polystyrène 60 mm

Localisation : Saint-Sulpice-et-Cameyrac (33)

Murs : Mousse écologique projetée Icynene® 150 mm

Année de construction : 2017

Toit : Laine de verre en rouleaux 300 mm

Surface habitable : 123 m²

Chauffage/EnR : Poêle à bois S43, Nestor Martin

Prix : 118 000 € pour le kit + 26 000 € pour le montage

+ 3 radiateurs électriques en fonte Équateur de Thermor

Système constructif : Bois massif empilé Épicéa 72 mm

Menuiseries : Bois, Alaya Maisons Bois

Revêtement : Bardage bois Épicéa, pose horizontale,

Terrasse : Épicéa

lasure Cetol® Novatech de Sikkens, couleur Buis Texte : Claire Thibault - Photos : Cyril Richard - Serum Presse 32

Architecture BOIS N°97

*Voir le carnet d’adresses : page 98



REPORTAGE

VOGUE LE BOIS Chili

Située au bord du lac Général Carrera, en Patagonie chilienne, cette double maison profite d’un décor de rêve. Imaginée par l’architecte Sergio Araneda, elle prouve qu’on peut construire dans les lieux plus difficiles et les plus isolés avec le bois.

L

Le paisible village de Puerto Río Tranquilo, en Patagonie chilienne, est connu pour ses cathédrales de marbre et son glacier. En dehors de cette attraction touristique, la région reste plutôt isolée, à 4 heures de route de la capitale régionale Coyhaique. Dans ce décor de carte postale, à l’orée d’un immense lac, les conditions de construction sont particulièrement compliquées. « Isolement, difficultés d’approvisionnement et pénurie de matériaux, climat difficile pour un chantier, main-d’œuvre rare et éloignée », énumère l’architecte. La préfabrication industrielle est la seule solution, pour mener à bien le projet. Le chantier dure 8 mois au total. « Les poteaux de

34

Architecture BOIS N°97

fondation en béton sont ancrés directement au rocher. La structure portante, des piliers et poutres aux châssis des fenêtres, est en acier. Dans cette structure viennent s’ajouter les cadres d’ossature bois qui reçoivent les panneaux bois SIP. La maison dispose aussi d’un plancher et d’une charpente en bois », détaille l’architecte. Ces panneaux isolants structurels sont composés d’une couche isolante en polyuréthane, prise en sandwich entre deux panneaux OSB. Les éléments de construction sont ensuite assemblés directement sur site. Pour respecter la tradition constructive patagonienne, la maison est entièrement revêtue de bois. En façade, son bardage est un

assemblage minutieux de petites tuiles en Lenga (Hêtre blanc) tandis que la toiture est recouverte de tuiles de la même essence. Protégée d’un saturateur incolore, la maison se compose de deux pavillons situés parallèlement au parc. Orientés nord-est, ils sont légèrement décalés entre eux pour favoriser les vues et la luminosité. L’espace du salon, jouxtant celui de la cuisine et de la salle à manger, fait le lien entre les deux. Les murs coulissants donnent aussi la possibilité de cloisonner les espaces. La maison arbore plutôt une volumétrie simple. Suspendue au dessus du lac, par sa terrasse en Chêne, elle donne l’impression d’un paquebot qui avance vers l’avenir.


Ci-dessus : La maison en ossature bois est revêtue d’un bardage en petites tuiles de bois, typiques de la région. Ci-contre : Les poteaux de fondation en béton sont ancrés directement au rocher.

Architecture BOIS N°97

35


Ci-dessus : La terrasse en Chêne, suspendue au dessus du lac, avec ses gardes corps bois et acier donnent l’impression de naviguer sur les eaux du lac. Ci-contre : La cuisine est un mélange d’éléments rustiques et de pièces modernes, avec des façades et des équipements modernes gris anthracite, surmontés d’une crédence en carreaux métro blancs et des suspensions industrielles. S’y ajoutent une cuisinière à bois en fonte et une table en bois plus rustiques, pour un effet très convivial.

36

Architecture BOIS N°97


Dans cette région isolée, la construction bois reste un moyen simple et efficace pour construire facilement sur des sites contraints, avec peu de main-d’œuvre.

Architecture BOIS N°97

37


Ci-contre : Les espaces nuit se trouvent à l’arrière du terrain tandis que les espaces de vie profitent de toutes les vues sur le lac.

Sdb Cuisine

Chambre

Salon Séjour

Salon

Chambre Sdb

Chambre

Chambre

Sdb

Chambre Sdb

FICHE TECHNIQUE Architecte* : SAA Architectes (Sergio Araneda)

+ panneaux SIP 210 mm

Localisation : Puerto Río Tranquilo, Lac General Carrera,

Murs : Polystyrène expansé Aisla® Pol 150 mm

région d’Aysén (Chili)

+ panneaux SIP 116 mm

Année de construction : 2018

Toit : Polystyrène expansé Aisla® Pol 150 mm

Surface habitable : 250 m²

+ panneaux SIP 75 mm

Prix : 1700 €/m² environ

Cloisons : Panneaux isolants SIP

Système constructif : Structure mixte acier/ossature bois

Chauffage/EnR : Cuisinière bois à combustion lente,

et panneaux bois SIP

marque Fundicion Pirque

Revêtement : Bardage en petite tuiles en Lenga,

Menuiseries : Acier, noir

saturateur incolore

Terrasse : Chêne

Isolation : Dalle : Polystyrène expansé Aisla® Pol 200 mm Texte : Claire Thibault – Photos : Nicolas Saieh (www.nicosaieh.cl)/Sergio Araneda *Voir le carnet d’adresses : page 98 38

Architecture BOIS N°97



REPORTAGE

JEU

DE COURBES Maine-et-Loire

Sur un terrain triangulaire, a priori difficile à habiter, l’architecte Sophie Markowicz et l’entreprise Nature et Logis ont réalisé une maison bois aux courbes originales. De quoi susciter l’intérêt des passants, dans ce quartier composé de pavillons classiques !

D

« De la supérette de quartier à un pôle santé, les spéculations des passants sont allées bon train, durant le chantier, quant à ce qui allait pousser sur notre terrain », s’en amuse encore Philippe, 55 ans, heureux propriétaire avec sa femme Nathalie, d’une maison bois des plus originales. Tout est parti des contraintes du terrain : 530 m², une forme pointue et étroite à laquelle s’ajoute la gestion d’une mitoyenneté. « C’est là que

40

Architecture BOIS N°97

le génie de l’architecte intervient ! Ma sœur qui est du métier nous a proposés une maison triangulaire avec une façade ondulée pour casser la forme trop géométrique, presque la forme d’un piano à queue ! », explique Philippe. Pour leur première maison neuve, ce couple de quinqua rêve de matériaux naturels et d’autonomie énergétique. « Nous avions étudié la faisabilité du projet en structure béton/chanvre et en bois. Le bois était

finalement plus approprié pour notre projet. J’aime beaucoup son aspect, son toucher, la variété des couleurs et des tons. » Pour la construction de ce beau projet, Philippe et Nathalie vont à la rencontre des constructeurs, à Angers, sur le Salon de l’Habitat. « Le concept bois bioclimatique du constructeur Nature & Logis nous a tapés dans l’œil dès le départ, il y a tout de suite eu un bon feeling et notre adhésion à leur phi-


Ci-contre : L’originalité de la façade réside dans sa forme mais aussi dans le choix des matériaux : un bardage bois en Douglas associé à un enduit blanc, chapotés par une couverture en zinc anthracite.

losophie de construction. Mais, nous avions renoncé pour une question de budget. Nous avons alors confié notre projet à un autre maître d’œuvre… qui a fait faillite. Finalement, Nature & Logis nous a proposés quelques modifications mineures sans remettre en cause l’idée générale du projet, afin de correspondre à notre budget », raconte Philippe, qui est tout de suite mis en confiance par le constructeur sarthois : « J’ai pu visi-

ter l’entreprise de charpente bois avec laquelle travaille Nature & Logis, voir le montage des différents éléments à l’atelier, la découpe des panneaux. » La magie opère alors : « Sur le chantier, c’était encore plus extraordinaire avec la structure qui arrive par pans entiers et se monte en une journée seulement ! » Sur cette ossature en Douglas avec des murs perspirants, le bardage bois naturel posé verticalement à claire-voie

ondule et se courbe comme une vague au creux de la ville. Deux ans après la livraison, pas de mauvaises surprises à l’horizon, bien au contraire. « Grâce à une conception bioclimatique, le poêle suffit à chauffer la maison et malgré ça, nous n’avons même pas fini la première tonne de granulés offerte par l’installateur ! » Le couple n’en revient toujours pas d’avoir réalisé son rêve : habiter dans une maison saine et économe. Architecture BOIS N°97

41


42

Architecture BOIS N°97


La structure combine l’ossature bois et des matériaux isolants à déphasage long comme la ouate de cellulose et la fibre de bois pour un bon confort thermique.

Ci-contre : Pour répondre aux normes de la RT 2012, la maison dispose d’un système de ventilation double flux avec un échangeur thermique et des bouches chauffantes d’appoint. Ci-dessous : Cette maison met en pratique les principes du bioclimatisme avec une forme compacte, de grandes surfaces vitrées dans les pièces principales, orientées plein sud et équipées de protections solaires adaptées, ainsi qu’un garage côté nord qui fait office de zone tampon.

Architecture BOIS N°97

43


Les murs, préparés en atelier puis acheminés sur site en pans entiers, sont dits " respirants " car leur composition offre une régulation hygrométrique naturelle. FICHE TECHNIQUE Architecte* : Sophie Markowicz Constructeur* : Nature & Logis Localisation : Angers (49) Année de construction : 2018 Surface habitable : 198 m² Prix : Entre 2000 et 2500 €/m² TTC Système constructif : Ossature bois en Douglas Revêtement : Bardage bois Douglas naturel, pose verticale à claire-voie et enduit minéral Isolation : Dalle : TMS® Efisol 100 + 56 mm (R=7,25) Murs : Ouate de cellulose + fibre de bois par l’extérieur (R=5,24) Toit : Ouate de cellulose 400 mm (R=10,25) Cloisons : Laine de bois 40 mm Chauffage/EnR : Poêle à granulés + radiateurs électriques d’appoint, + VMC double flux + ECS thermodynamique Menuiseries : Hybrides bois/ aluminium Extrem66, Minco®, triple vitrage côté ouest, volets roulants Novoli Terrasse : Douglas, naturel

Cuisine

Garage

Chambre

Sdb

Terrasse Salon Séjour

Rez-de-chaussée

Chambre Étage Chambre

Sdb

Sdb

Chambre Chambre

Texte : Claire Thibault - Photos : Nature & Logis 44

Architecture BOIS N°97

Chambre

*Voir le carnet d’adresses: page 98



REPORTAGE

TAILLÉ

SUR-MESURE Vosges

Ce géant de bois et de pierre, taillé sur-mesure, vient prendre le relai d’une maison fatiguée des années 1970, à La Bresse, dans les Hautes-Vosges. Grâce à " l’intelligence de la main " des équipes du constructeur Chalets Décobois, ce chalet typique de la région devient une réalisation atypique de haut standing.

F

Faire du neuf avec du vieux, c’est un peu la marque de fabrique du constructeur Chalets Décobois. À La Bresse, entouré de montagnes, ce chalet témoigne de la facilité avec laquelle le constructeur perpétue le savoir-faire artisanal tout en apposant un style ultra design. « Un chalet Décobois ne ressemble à nul autre, même si notre concept de mêler le bois à la pierre est souvent imité dans

46

Architecture BOIS N°97

la région », reconnaît Emilien Perrin, cogérant de l’entreprise qui emploie une dizaine de salariés. C’est la singularité de cette prestation qu’est venu chercher une nouvelle fois le propriétaire, pour la rénovation d’une maison récemment acquise pour être mise en location. « Le constructeur avait déjà réalisé mon premier chalet, je souhaitais avoir la même prestation pour celui-ci. Les sections de

bois sont bien proportionnées, l’isolation est bien pensée et le chalet a du caractère, ce qui plaît aux gens qui veulent à la fois du typique et de l’atypique », explique le propriétaire. Pour arriver à ce résultat, le constructeur tire sa force de son ancrage territorial. « Nous privilégions l’Épicéa et le Douglas des Vosges car il s’agit d’essences locales qui disposent de toutes les capacités


Ci-contre : Le client a donné au constructeur les grandes lignes de son projet, puis a validé des esquisses à la main. Mais pour un rendu encore plus réaliste, le constructeur propose systématiquement un dessin 3D accompagné d’une vidéo qui aident son client à se projeter.

mécaniques nécessaires à la réalisation de nos structures bois. Le bois est scié et séché à la demande, dans une scierie voisine, en cinq semaines environ. Nous taillons ensuite toutes les sections de bois à la main. Nous n’avons pas de machine à commande numérique, cela n’a pas d’intérêt pour notre structure familiale, nous préférons valoriser le savoir-faire traditionnel de nos charpen-

tiers », explique Emilien Perrin. Ce chalet a nécessité à lui seul un mois de travail en atelier pour la taille des différents éléments avec des sections de 20 x 25 cm pour les pannes et de 12 x 12 cm pour les chevrons de la charpente. La structure poteaux-poutres nécessite quant à elle des sections de 24 x 24 cm. « La pierre vient protéger le sous bassement du chalet et asseoir visuellement le

bâtiment par son esthétique », ajoute le constructeur. À l’intérieur, tous les standards d’une résidence haut de gamme sont là : grande cuisine ouverte blanc laquée, table au format familial, bar et ses tabourets accueillants, coin cheminée cosy, sauna, balnéo, table de pingpong ou encore cave. De quoi occuper une famille de 15 personnes, pendant ses vacances à la montagne. Architecture BOIS N°97

47


Associant vieux bois et bois neuf, le chalet fait la part belle aux essences locales : du Sapin, du Mélèze, du Douglas, permettant de varier les teintes et les effets de matière.

48

Architecture BOIS N°97


Ci-contre : Dessiné par l’entreprise Chalets Décobois, le bar est constitué d’anciennes poutres empilées autour d’une structure en tôle noire. Les tabourets attenants sont réalisés à partir de chutes de charpente redécoupées et réassemblées. Une vieille poutre, équipée de LED, fait office de luminaire design original.

Ci-dessous : Dans une logique d’up-cycling, l’entreprise réutilise du vieux bois ou des objets d’antan associés à la montagne, pour créer du mobilier design et fonctionnel.

Architecture BOIS N°97

49


La marque de fabrique du constructeur est d’allier l’esthétique à l’écologique, pour livrer des chalets au cachet inimitable. Sous-sol

Rez-de-chaussée

Étage

Chambre

Sauna

Chambre

Sdb Sdb

Cuisine

Sdb

Salon Cave Sdb Chambre Séjour

Sdb Chambre

Chambre

Sdb

Sdb

FICHE TECHNIQUE Architecte* : Chalets Décobois

Murs : Laine de bois souple 140 mm

Localisation : La Bresse (88)

+ laine de bois rigide 40 mm

Année de construction : 2018

Toit : Polyuréthane 2 x 80 mm + laine de bois rigide 30 mm

Surface habitable : 190 m²

Cloisons : Laine de bois souple 80 mm

Prix : Environ 2500 €/m²

Chauffage/EnR : Cheminée insert

Système constructif : Ossature bois et poteaux-poutres

+ chauffage au sol avec PAC

en Épicéa des Vosges

Menuiseries : Bois, double vitrage avec

Revêtement : Bardage en Mélèze, brut de sciage, pose

volets roulants électriques

horizontale et verticale, saturateur Sikkens

Terrasse : Pin autoclave

Isolation : Dalle : Polyuréthane projeté 100 mm Texte : Claire Thibault - Photos : Thomas Devard 50

Architecture BOIS N°97

*Voir le carnet d’adresses: page 98



REPORTAGE

L’ÉCHOPPE S’ÉCHAPPE Gironde

À Lormont, une petite maison ouvrière de style échoppe bordelaise a retrouvé une seconde jeunesse. Rénovée puis augmentée d’une surélévation et d’une extension en bois, elle accueille aujourd’hui une maison familiale et des bureaux d’architecte autour d’un jardin intimiste.

S

Sur ce terrain en bande de 550 m², l’objectif n°1 de l’architecte était de conserver, à tout prix, le jardin arrière et les arbres présents sur la parcelle. « Nous souhaitions lier la maison à son environnement, à la fois sur l’aspect physique et sensible », explique l’architecte Alexandre Prout, gérant de l’agence Plus Architectes et propriétaire des lieux. Le projet s’avère compliqué dès le départ car la maison existante en mâchefer nécessite d’importants travaux de rénovation. « Le mâchefer est un matériau plus friable que la pierre, très utilisé dans la construction dans les années 1950. Tout le rez-de-chaussée a été purgé, pour ne garder que les murs périphériques et créer un mur porteur qui sert de support à la surélévation. » Après la reprise du sous-œuvre, l’architecte fait appel à l’entreprise charentaise

52

Architecture BOIS N°97

Belaud Prestige pour la fabrication de la charpente traditionnelle et de l’ossature bois en Sapin. La livraison sur chantier nécessite « l’approbation de la voisine », du fait de l’étroitesse du terrain. « À peine dix mètres de large », confirme l’architecte. Si une partie du chantier est mise en œuvre par l’entreprise Belaud Prestige, l’autre partie est réalisée en auto-construction. « Le chantier s’est fait en trois phases car nous avons rénové la maison existante en habitant dans l’extension pendant les travaux. Au total, le chantier nous a pris 4 ans, ce qui n’est pas le standard d’un chantier de cette taille qui aurait plutôt mis 8 mois, mais c’était notre choix. » L’architecteconstructeur a pris en charge une grande partie des travaux, en dehors de l’électricité, de la plomberie, de l’étanchéité, de la plâtrerie et de la pose des

menuiseries en aluminium. L’enveloppe ainsi rénovée et augmentée atteint des performances thermiques proches des standards du passif sur existant : 80 kWh/m²/an. Pour l’aménagement intérieur, l’architecte adapte les volumes pour conserver la luminosité et l’ouverture sur l’extérieur. « L’espace intérieur s’affranchit de toutes cloisons pour privilégier les longues perspectives vers l’extérieur. Cela favorise la fluidité de circulation au sein de la maison et crée un parcours ludique avec, en fond de tableau, l’omniprésence du jardin. » L’intimité n’est pas en reste grâce au positionnement judicieux de volumes de bois permettant l’intégration des équipements techniques : rangements, sanitaires, porte coulissante… Enfin, le choix d’une décoration minimaliste participe à cette sensation de liberté.


Ci-contre : Tous les arbres de la parcelle ont été conservés. Leur feuillage caduc offre une ombre bienvenue en période de canicule.

Pour ce projet, l’architecte souhaitait optimiser les atouts de l’existant en l’agrandissant avec une structure bois qui sublime l’environnement immédiat de la maison et préserve la végétation du terrain.

Page de gauche : Elle privilégie, par le positionnement intelligent de ses ouvertures, une ventilation traversante naturelle l’été et un chauffage naturel l’hiver grâce aux apports solaires. Ci-contre : La cuisine est réalisée sur-mesure avec des façades en contreplaqué de Peuplier.

Architecture BOIS N°97

53


Ci-dessus : Le salon met en contraste différents matériaux comme le béton, le Peuplier, le plâtre. Le bardage bois extérieur se retrouve aussi à l’intérieur pour flouter davantage les frontières entre le jardin et la maison.

L’aménagement intérieur fait la part belle aux matériaux bruts, béton, bois, plâtre, cordelettes de chanvre pour les luminaires, dans des tonalités sobres. Les matériaux simples et naturels ont été sourcés dans une logique de circuit-court.

Rez-de-chaussée Sdb

Cuisine

Salon

Étage

Chambre

Chambre

Chambre

FICHE TECHNIQUE Architecte* : Plus Architectes

Isolation : Murs : Laine de bois 145 mm + 45 mm

Fournisseur bois* : Belaud Prestige

Toit : Laine de verre 300 mm

Localisation : Lormont (33)

Cloisons : Laine de verre 45 mm

Année de construction : 2018

Chauffage/EnR : Chaudière à condensation et

Surface habitable : 175 m²

radiateur fonte + ventilation naturelle

Prix : 350 000 € de travaux

Menuiseries : Aluminium à rupture de ponts thermiques,

Système constructif : Ossature bois Sapin

double vitrage 4/16/4 faible émissivité, lame argon

Revêtement : Bardage en Mélèze, non traité,

Terrasse : Pin des Landes, classe 4

finition brute Texte : Claire Thibault – Photos : Olivier Poggianti 54

Architecture BOIS N°97

*Voir le carnet d’adresses: page 98



DOSSIER

LES PISCINES EN BOIS

Plongée au coeur du bien-être Les Français adorent se baigner ! En ville ou à la campagne, pour nager ou se rafraîchir, ces espaces aux couleurs idylliques ont tout bon, pour notre plus grand plaisir !

A

Avec 1,3 millions de piscines enterrées et presque autant de piscines hors-sol, en 2019, le parc français de la piscine familiale ne s’est jamais aussi bien porté. À ce jour, 15 % des foyers peuvent plonger dans leur propre piscine ! Et les professionnels sont tout aussi optimistes pour 2020. « Nous sommes dans un contexte de démocratisation de la piscine. Autrefois, la piscine était un produit de luxe. Aujourd’hui, le prix moyen d’une piscine peut-être mis en parallèle avec celui d’une automobile de moyenne gamme. Tout comme pour les automobiles, vous avez plusieurs gammes et plusieurs niveaux d’équipements qui vont influer sur le prix du bassin. » En tant que Déléguée Générale de la Fédération des Professionnels de la Piscine, Joëlle Pulinx Challet insiste sur une totale transformation de cet univers : « Une piscine sur trois est désormais construite sur un petit terrain, et la taille moyenne des piscines est de 32 m² contre 42 m² dans les années 80. Les mini-piscines de moins de 10 m² se développent également pour profiter des joies de la baignade même dans un petit espace. Elles sont également de plus en plus équipées : un bassin sur trois est acheté, équipé d’une pompe à chaleur. Les particuliers investissent de plus en plus dans des couvertures, des abris de piscine, des équipements sportifs, ou encore de la domotique ! » La piscine en bois se décline en trois catégories, enterrée, semi-enterrée et hors-sol. La piscine biologique peut aussi se décliner en bois. Avant d’acheter la piscine de ses rêves, il est très important de se renseigner sur ses caractéristiques afin d’opter pour le modèle qui correspond idéalement aux besoins et à l’espace dont on dispose. Trois choix possibles Idéale pour un terrain plat, la piscine en

56

Architecture BOIS N°97

bois hors-sol se distingue par son aspect très esthétique. C’est d’ailleurs sous sa forme en bois que la piscine hors-sol se vend le mieux dans notre pays, toutes régions confondues. Parfaitement adaptée sur un terrain en pente, la piscine semi-enterrée en bois offre une profondeur de bassin suffisante, pour pratiquer la natation chez soi. Elle peut aussi être installée sur un terrain plat, à la place d’une piscine hors-sol. L’une et l’autre présentent des caractéristiques esthétiques très appréciées. Quant à la piscine bois enterrée, c’est le modèle le moins fréquent car les amateurs désireux d’installer une piscine enterrée se tournent d’emblée vers un modèle plus classique, la piscine à maçonner ou en coque de polyester. Le bois est fait pour être vu et admiré ! Quelle essence ? Autoclave ou naturellement imputrescible ? Tout dépend du concept du bassin et de son budget… Si l’on excepte les bassins bois biologiques, rares sont ceux en contact direct avec l’eau. Mais la plupart des essences de structures de piscines en bois n’étant pas imputrescibles, elles doivent recevoir un traitement leur permettant de résister à l’eau et plus généralement aux éléments extérieurs. Attention : seuls les bois traités classe 4 ou 5 sont adaptés aux piscines bois. Les bois classe 4, sont des bois qui peuvent être en contact permanent avec l’eau douce, ces bois sont davantage stabilisés, ils sont imputrescibles. Certains le deviennent à l’aide d’un traitement, comme le Pin Sylvestre ou bien à l’aide d’un processus, comme le bois Frêne thermo chauffé. D’autres sont de classe 4 naturellement, c’est le cas de la majorité des bois exotiques. La classe 5 regroupe les essences pouvant être en contact permanent avec l’eau salée,

ces bois sont très durables. Les bois exotiques Itauba et Massaranduba font partie des bois de classe 5, ces bois proviennent d’Amérique du sud et ont une durabilité de plusieurs décennies… Ces bois résistants sont garantis, selon les cas, entre 10 et 20 ans. Et le bois autoclave ? Si l’on opte pour une piscine en bois autoclave, les produits doivent impérativement être certifiés CTB-P+. En d’autres termes, ils ne doivent présenter aucune toxicité, pas plus pour l’homme que l’environnement. Privilégiés dans la fabrication des piscines biologiques, le Pin Douglas et le Mélèze ne nécessitent aucun traitement dès lors qu’ils sont totalement immergés. « Ces essences peuvent même remplacer le liner dès lors qu’une membrane étanche, en EPDM, garantie 20 ans chez Biopooltech, est intercalée entre les revêtements intérieur (le bois) et extérieur (concassé de pierre). » Comme le précise Clément Magro, « Biopooltech est concepteur et fabricant de bassins écologiques et biologiques. L’entreprise n’emploie que du Douglas sans aucun traitement. Plongé dans l’eau filtrée, le Douglas commence par libérer ses tanins. Cette réaction naturelle trouble un peu la transparence de l’eau pendant quelques semaines. Puis le bois est totalement pénétré par l’eau ». L’effet visuel obtenu est, du coup, beaucoup plus authentique. Mais attention : un tel projet nécessite de s’adresser à un professionnel confirmé. Ne pas hésiter à interroger des utilisateurs, à aller voir chez d’autres particuliers leurs réalisations. Parmi les bois exotiques très résistants, on trouve le Teck, l’Ipé, le Doussié ou encore l’Iroko. Chacun d’eux est naturellement imputrescible et convient à la fabrication de piscines, sous réserve que leur provenance soit bien certifiée PEFC ou FSC.


© Abrisud

© Lauréats Roi des Grenouilles 2017 - Biotop

© Abrisud

Architecture BOIS N°97

57


DOSSIER : PISCINE EN BOIS

PISCINE BOIS HORS-SOL

58

Architecture BOIS N°97

euros pour du sur-mesure. Plus rapide à installer qu’une piscine creusée, la piscine hors-sol en bois est un kit à monter soi-même. Conseils d’installation Pour bien l’installer, quelques conseils : - avoir bien réfléchi à son positionnement dans le jardin : bien exposée au soleil, protégée du vent et suffisamment éloignée des arbres pour limiter les envolées de feuilles dans le bassin ; - prévoir une arrivée d’eau, une alimentation électrique, une éva-

© Natura Piscine

C

Choisir une piscine hors-sol en bois, c’est opter pour un modèle très esthétique, qui s’intègre parfaitement dans un jardin. Elle peut être installée par un professionnel, mais le plus souvent, il s’agit d’un kit assemblé par les futurs occupants eux-mêmes. C’est alors le moyen le plus économique de se faire plaisir. Selon les fabricants, en fonction du volume du bassin, de la qualité du bois, des finitions, son prix oscille entre 1 500 euros pour des modèles en résineux, 8 000 euros pour des modèles en bois exotique, jusqu’à 15 000

© amberwerchon-com-au

© revosnightclub-com

Plus rapide à installer qu’une piscine creusée, la piscine hors-sol en bois est souvent livrée en kit prêt à assembler soi-même ou à déléguer à un professionnel. Son esthétique inégalable en fait souvent l’atout charme du jardin.

cuation des eaux de vidange respectueuse de l’environnement et un petit abri technique pour le matériel ; - aménager un espace suffisamment spacieux autour du bassin pour installer un salon de jardin et surveiller les enfants dans l’eau ; - se renseigner en mairie, afin de savoir si le secteur est sauvegardé, classé ou en instance de classement. Déclaration de travaux et chantier Une piscine hors-sol n’est pas soumise à une déclaration de travaux,


Au moment de l’achat d’une piscine bois hors-sol, veillez à bien comparer les modèles selon les fabricants, notamment pour s’assurer de la qualité des matériaux et acessoires qui la composent.

© crestwoodpools-com

dans les cas suivants : lorsque son usage est limité à moins de 3 mois dans l’année, si le bassin mesure moins de 10 m², en respectant les dispositions d’implantation en fonction des PLU. Au moment de l’achat, comparer les modèles et la qualité des composants : l’épaisseur du liner en fonction de la taille de la piscine, l’assurance d’un bois traité par autoclave de classe 4 car il sera en contact direct avec l’eau, ainsi que les garanties sur les différents éléments (bois y compris), entre 5 et 15 ans pour la structure. Le bassin doit reposer sur un sup-

port parfaitement plat et solide : la structure idéalement installée sur une chape en béton, est à recouvrir d’un feutre de protection avant la pose du liner. Selon le modèle, le montage d’une piscine hors-sol nécessite 1 à 2 jours de travail pour 2 personnes. Suivez consciencieusement le mode d’emploi. De nombreux problèmes résultent d’un mauvais montage. Veiller à la sécurité des baigneurs Selon la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes

(DGCCRF), « toute baignade dans les piscines hors-sol doit se faire sous la surveillance constante d’adultes aptes à intervenir rapidement en cas de danger ». En l’absence de réglementation spécifique, les piscines hors-sol sont donc soumises à l’obligation générale de sécurité. Il est indispensable de consulter son assurance pour connaître l’étendue de la couverture et/ou la compléter. L’installation, au choix, d’une clôture normalisée, d’une bâche rigide ou d’une alarme n’est pas rendue obligatoire par la loi, mais reste vivement recommandée. Architecture BOIS N°97

59


DOSSIER : PISCINE EN BOIS

PISCINE ENTERRÉE La piscine enterrée est davantage encadrée que la piscine hors-sol. Si les grands bassins ont longtemps fait les beaux jours des piscinistes, la tendance penche désormais vers des bassins plus petits qui demandent moins d’entretien.

Démarches et lois en vigueur Avant de se lancer, que ce soit dans une piscine hors-sol ou enterrée, il faut se rendre dans sa mairie et demander le PLU (Plan Local d’Urbanisme), afin de vérifier dans quelles conditions il est possible de créer un bassin dans la commune. Pour une piscine de 10 à 100 m², une simple déclaration de travaux suffit, sauf si la piscine est dotée d’un abri haut de plus de 1,80 m (permis de construire obligatoire). Dispositif de sécurité : les piscines enterrées non closes privatives à usage individuel doivent être pourvues d’un dispositif de sécurité normalisé pour prévenir le risque de noyade. Barrière de piscine (norme NF P90-306), alarme de piscine (norme NF P90-307-1/ décret 2009-873 du 16 juillet 2009 et norme NF P90-307-2), couverture de piscine (norme NF P90-308) et enfin, abri de piscine (norme NF P90-309), sont les solutions appropriées. Et n’oubliez pas d’assurer votre piscine, pour être couvert en cas de dommages. La déclaration est à faire dans le cadre de l’assurance habitation. Les nouveaux équipements Pour le confort et sous réserve de disposer d’un budget adéquat, il est 60

Architecture BOIS N°97

bienvenu d’ajouter différents équipements comme un chauffage de piscine, un abri pour se baigner plus longtemps dans la saison, de l’éclairage... Désormais, certains piscinistes proposent des piscines connectées. La mise en route de la pompe à chaleur, le contrôle de l’eau et même la diffusion des produits d’entretien peuvent être gérés depuis un smartphone. Si ces équipements font grimper la facture, ils augmentent aussi la facilité d’utilisation du bassin et le pilotage à distance en résidence secondaire. « Tous niveaux d’équipements confondus », souligne Joëlle Pulinx-Challet : « une piscine permet de valoriser le patrimoine immobilier de 5 à 15 %, selon le prix de la piscine et la région ». En France, la piscine enterrée moyenne mesure 32 m² (4 m x 8 m), mais de nouveaux bassins beaucoup plus petits apparaissent un peu partout. Certains ne mesurent pas plus de 4 m² (2 m x 2 m). Ce sont des espaces de rafraîchissements bienvenus en ces temps de canicule, mais pas seulement : mini-spas, buses de massages, aquabiking sont des équipements très demandés pour ces espaces réduits. Pour les plus sportifs, la tendance est aux couloirs de nage parfois équipés

de système de nage à contre-courant. Avant de penser style ou forme, il faut penser à l’usage recherché. Escaliers faciles d’accès, banquettes ou plages immergées sont des incontournables de la piscine familiale. Avec des bassins qui s’intègrent désormais parfaitement au paysage, des bassins à débordement, des fontaines, des revêtements bleu lagon, sable, gris ou noir tendance, tout devient possible. Quel constructeur choisir ? Avant de choisir un constructeur (spécialiste sous enseigne ou indépendant...), il ne faut pas hésiter à en consulter plusieurs. Une entreprise sérieuse se déplace pour évaluer le terrain, l’emplacement, le besoin. Un professionnel doit pouvoir présenter son assurance décennale piscine. Elle est obligatoire et atteste que le chantier est garanti pendant 10 ans, si la piscine est correctement entretenue, sans oublier la déclaration de fin de travaux à signer en fin de chantier. Le mieux est de consulter le site www.propiscines.fr, site informatif de la fédération, qui ne vend pas de piscine mais donne accès à plus de 800 professionnels adhérents dont plus de 400 labellisés !

© BiopoolTech

L

La piscine enterrée est le rêve de nombreux Français. C’est aussi un investissement qui ne se décide pas à la légère. À partir de 7 000 euros pour une piscine enterrée à installer soi-même sans équipement additionnel, 15 000 euros minimum pour une piscine industrialisée posée par un installateur sans équipement particulier et au moins 25 000 euros pour une piscine enterrée sur-mesure (cf. Étude FPP auprès des consommateurs). C’est aussi un projet qui s’anticipe ! Le chantier peut prendre quelques semaines, ou plusieurs mois, dans certains cas, selon les techniques et les carnets de commandes des fabricants. Sans oublier les aléas de la météo qui peuvent retarder le chantier.

Texte : Mireille Mazurier


Avant de penser style ou forme, il faut bien réfléchir à l’usage recherché afin d’avoir un produit qui correspond parfaitement à ses besoins.

© BiopoolTech

Architecture BOIS N°97

61


DOSSIER

LES BARDAGES Réelles avancées ou innovations de façade ?

Plus verts, encore plus performants, toujours plus élégants, les bardages affirment et personnalisent les bâtiments. La diversité des matériaux, bois et composites toujours en tête, participent à l’évolution constante du marché ces dernières années.

62

Architecture BOIS N°97


© Harpage / Cap Code

Architecture BOIS N°97

63


DOSSIER : LES BARDAGES

BARDAGE: QUEL EST SON RÔLE?

D

D’un côté, des solutions ancestrales comme le bardage bois gagnent en durabilité et deviennent pertinentes en milieu urbain grâce à de nouveaux traitements, de l’autre des produits composites nés des progrès techniques de ces dernières années se multiplient. Pour souligner l’authenticité d’une maison traditionnelle ou celle d’une architecture contemporaine, le bardage répond à toutes les envies : être utilisé seul, sur un pignon ou une façade ou en association avec d’autres parements (enduit, pierre, métal, terre cuite…). Le bardage n’en est pas pour autant un élément structurel, il peut être soit directement fixé sur l’ossature de la construction, soit en être une pièce rapportée (double peau). Efficace contre les intempéries (pluie, vent, soleil, gel), il l’est aussi contre les chocs mécaniques. Il est aussi indispensable dans le cas d’une rénovation avec renforcement de l’isolation thermique par l’extérieur. Améliorer les performances énergétiques et réglementaires Les bardages et vêtures en Isolation Thermique par l’Extérieur (ITE) réduisent jusqu’à 30% la consommation énergétique d’un bâtiment. Fiables et pérennes, ces solutions permettent

64

Architecture BOIS N°97

© CANEXEL - SCB

Si le bardage n’est pas un élément structurel, il est soumis à plusieurs réglementation. Il permet dans certains projets d’apporter de meilleures performances thermiques ou de donner un nouveau souffle architectural à une façade.

d’améliorer la performance globale de l’ouvrage (38 % des déperditions d’énergie proviennent des murs) et de limiter ses émissions de gaz à effet de serre. La mise en œuvre de la vêture extérieure doit respecter la norme NF DTU 41.2 – Revêtements extérieurs en bois. Les bardages doivent également répondre aux réglementations feu en vigueur et notamment aux derniers arrêtés applicables depuis janvier 2020 venant durcir la législation en la matière. Le bardage CanExel de SCB est par exemple déjà classé feu D-s2,d0 pour son bardage fibres de bois. L’ITE enveloppe la construction et supprime une grande majorité des déperditions thermiques, notamment les ponts thermiques qui ne sont que partiellement traités avec une isolation par l’intérieur. Ces systèmes d’ITE sont des solutions approuvées (sous avis techniques). Ils répondent aux objectifs de résultats des réglementations thermiques en vigueur (neuf et existant). Embellir pour viser une plus-value Les différents types de bardages ou de vêtures permettent de jouer avec les matériaux, les couleurs, les textures et les formats (panneaux, lames, claire-voie, brise-soleil…). Ils ouvrent

Toujours en tête des ventes, le bardage bois (massif ou traité) est, sans conteste, le matériau le plus écologique, plébiscité pour son aspect naturel et chaleureux. de grandes possibilités de liberté architecturale et peuvent participer à valoriser un bien. Profiter d’un chantier rapide La pose de bardage correspond à un chantier " en filière sèche ", c’est-à-dire sans eau. Il est donc rapide (puisque sans délais de séchage), propre et sans nuisances sonores. Certains fabricants, l’intègrent même en usine, pour des murs tout en un avec l’isolation, les menuiseries, les parements intérieurs et les vêtures extérieures, pour un gain de temps de chantier considérable. Dans le cadre d’une rénovation, les opérations s’effectuent à l’extérieur des locaux. Les habitudes des occupants ne sont donc pas modifiées durant la durée des travaux, d’autant que la surface habitable est conservée à l’identique.



DOSSIER : LES BARDAGES

LE BARDAGE EN BOIS NATUREL Le bois en façade est souvent le choix du coeur, pour tous les amoureux du matériau. Selon l’essence choisie, l’aspect esthétique d’une façade en bois évoluera différemment. Notre sélection pour un bardage 100 % durable et écologique.

Choisir un bardage bois, c’est intégrer la notion de grisaillement dès la conception du projet. Le bardage le plus écologique Un bardage bois n’assure ni l’isolation, ni l’étanchéité à l’eau ou à l’air du bâtiment mais vient former l’enveloppe finale du bâtiment. Les profils sont fixés mécaniquement sur une ossature secondaire, ils n’assurent donc pas de rôle structurel. Grâce à une vaste palette d’essences, de finitions et de profils disponibles, il permet la réalisation de bâtiments à l’esthétique très variée. Pour autant, une tendance, celle du " zéro entretien ", est en train de rebattre les cartes du marché du bardage bois. Depuis quelques années, les bardages en bois massif sont moins sollicités, tandis que ceux en bois traité ( autoclavé, thermo-traité, carbonisé, acétylé ou pré-patiné ) ou avec une finition " longue durée " ( avec 66

Architecture BOIS N°97

saturateur, pré-grisé ) sont de plus en plus demandés. Notre sélection naturellement durable Sous réserve d’accepter de le voir griser ou de le lasurer régulièrement, voici une sélection d’essences en bois massif que l’on retrouve régulièrement en bardage. Il existe des essences naturellement durables et d’autres dont la durabilité est garantie par un traitement réalisé en usine. Pour un bardage, il faut une essence au minimum de classe 3 ( c’est-à-dire qui supporte un taux d’humidité fréquemment supérieur à 20 % ), voire, pour les zones très humides avec risque de rétention d’eau, une classe 4. Il s’agit le plus souvent de résineux, comme le Douglas, le Mélèze ou le Red Cedar. Ces essences, naturellement résistantes aux intempéries, aux attaques d’insectes et de champignons, ont de belles teintes chaudes. Mais elles grisonnent avec le temps. Exposés à la lumière, au contact de l’eau et en raison du contenu de l’air ( poussière, spores de champignons, pollutions, métaux… ), leur couleur se modifie naturellement et de façon plus ou moins prononcée selon l’implantation géographique et la conception de l’ouvrage. Quant aux Épicéas, sapins et

© Swisspearl

E

En fonction des goûts, des besoins et du style à donner à la maison, il existe une large variété de matériaux de bardage disponibles. Outre l’esthétique, la tenue dans le temps est l’autre paramètre essentiel. Cette durabilité est liée aux conditions climatiques. La proximité de la mer, la pluie, le soleil, le gel, les vents, associés à l’exposition du bâtiment, orientent le choix du matériau. Ainsi, certaines conditions extrêmes ou un taux d’humidité élevé ( supérieur à 20 % ), sur de longues périodes, nécessitent de bien réfléchir au choix de l’essence, avec ou sans traitement, lorsqu’il s’agit d’un bardage bois. Il reste enfin à envisager le budget. Au coût des éléments et de leur pose, il peut être judicieux de rajouter celui de l’entretien, variable suivant le matériau.

autres pins, ils doivent faire l’objet d’un procédé de préservation (autoclave ou traitement à haute température-THT ( cf. Thermowood / Lunawood ) avant d’être installés en extérieur. Les feuillus, Robiniers, Chênes et Châtaigniers, bien que plus rarement employés en bardage, offrent naturellement une excellente résistance fongicide, insecticide et aux intempéries. Les bois exotiques comme l’Iroko ou l’Ipé sont également très adaptés à un usage en extérieur mais ils présentent un bilan environnemental moins bon.

À CHAQUE BOIS SON USAGE

La norme NF EN 335-1 à 3 définit 5 classes d’emploi qui croisent l’usage envisagé à la résistance à l’humidité de chaque type de bois. Pour une utilisation en façade, un bois devra au minimum atteindre un niveau de classe d’emploi 3 – soit naturellement, soit après un traitement spécifique. Dans certains cas, le bois classe 2 est utilisé pour un bardage abrité et non exposé aux intempéries. Sur une façade très exposée aux vents dominants, seule une essence classe d’emploi 3-2, exempte d’aubier, correspondant à une humidification très fréquente sur des périodes de plusieurs semaines, pourra convenir. À ce titre, les Douglas, Red Cedar, Chêne ou Châtaignier sont tout à fait à leur place. De nombreux produits bois français bénéficient des certifications PEFC ou FSC qui garantissent leur origine d’une forêt durablement gérée.



DOSSIER : LES BARDAGES

QUELS TRAITEMENTS POUR LE BARDAGE BOIS NATUREL? Afin de préserver l’aspect naturel du bois, plusieurs méthodes existent, certaines plus écologiques que d’autres. À vous de choisir votre traitement, en fonction de la durabilité attendue.

L

68

Grisaillement bloqué, entretien à assurer Les protections de surface de type lasures, peintures ou vernis sont très répandues car elles permettent de protéger efficacement le bois contre les aléas climatiques (pluie, humidité et UV) et les attaques fongiques. Elles permettent aussi d’assurer la pérennité de la couleur en façade. Toutefois, l’entretien peut se révéler lourd et coûteux car le produit devra être appliqué de nouveau tous les 5

Une esthétique forte sans entretien Le traitement par autoclave agit directement au cœur du bois. Il assure la qualité et la conformité pour l’aptitude à l’emploi. Il est possible de choisir ces bardages bois pré-grisés. Cette finition homogène n’évoluera pas dans le temps : l’esthétique générale du bâtiment est garantie. De plus, l’entretien simple et sans ponçage, est effectué sous la forme d’un lavage annuel, ce qui permet d’éviter de coûteuses opérations de mainte-

Traitement autoclave Le trempage court est une application de surface réalisée par une immersion de courte durée du bois dans un bac d’émulsions permettant d’assurer au bois une résistance de type classe 3a. Le traitement par autoclave agit par un système de vide qui retire l’air présent dans les cavités du bois pour pouvoir pressuriser le traitement jusqu’au cœur. Il permet d’assurer la classe 3b et 4 aux essences qui ne sont pas naturellement adaptées à une utilisation en extérieur.

© Menuiserie Bruzat

nance. Pour encore plus d’originalité, on trouve le bois brûlé obtenu quant à lui par la carbonisation de la couche supérieure du bois selon la technique japonaise ancestrale du Shou Sugi. Cette technique, reprise par des fabricants occidentaux, protège les planches contre toutes les agressions extérieures, même le feu, et le bardage ne s’altère pas dans le temps. L’entreprise Mocopinus est passée maître dans ce savoir-faire en déclinant la technique pour obtenir différentes teintes allant du noir profond (Carboris) à des dégradés de brun (Carboset10, Flam, Flamon, Flamtec).

© SCB

à 10 ans après un ponçage préalable complet. L’application d’un saturateur à base d’huile naturelle est une option moins contraignante. Le saturateur nourrit les fibres du bois en profondeur. Disponible dans différentes teintes, il permet de conserver les nuances originelles du bois, tout en le protégeant et en lui conférant la couleur souhaitée. Il rend le bois partiellement hydrophobe et stoppe les agressions biologiques en empêchant l’eau de pénétrer les premières couches. Il faudra prévoir d’huiler à nouveau le bardage, mais l’entretien courant est simple et consiste en un simple brossage à base d’eau.

© Ambiance Bois Limousin

Le bois est poreux et évolue dans le temps : il subit le grisaillement. Ce phénomène naturel d’oxydation n’altère en rien ses caractéristiques mécaniques mais en modifie l’aspect général de surface pour l’amener plus ou moins rapidement vers des teintes argentées. Ce phénomène varie selon les essences, avec le temps et le type de traitement appliqué, mais aussi selon d’autres facteurs tels que l’exposition de la façade au soleil ou aux vents dominants, les masques avoisinants qu’il s’agisse de végétation ou d’autres bâtiments, de la gestion des eaux de pluie ou encore de la mise en œuvre du bardage en lui-même.

Architecture BOIS N°97



DOSSIER : LES BARDAGES

© Lunawood

THT, un traitement propre Il s’agit de chauffer le bois à haute température (entre 150 et 280 °C) afin de le rendre stable et imputrescible de classe 3 ou 4, sans ajouter ni biocides, ni produits de synthèse (cf. Thermowood, Lunawood). Au terme de cette cuisson, le bois devient durable à cœur et de manière homogène. Il est stabilisé : les variations dimensionnelles, retraits et déformations sont négligeables quelle que soit l’exposition. Le produit est propre : sans coulées de résines, ni exsudation de produit de traitement, prêt à recevoir une finition de surface, si besoin est. Enfin, il est propre pour l’environnement : aucun produit chimique ni gaz n’est utilisé à aucun moment du process. Tous les bois peuvent être traités, depuis le Pin du Nord aux essences locales de nos forêts dont la durabilité est plus faible, telles que l’Épicéa ou des feuil70

Architecture BOIS N°97

lus comme le Peuplier ou le Frêne. Attention, en fonction de la température de cuisson, certains produits peuvent se révéler plus cassants et nécessitent une manipulation plus délicate. Mais le bois thermo-traité a toute sa place en bardage, à clairevoie ou en brise-soleil. Traitement oléothermique Le traitement oléothermique est un traitement de surface à base d’huiles végétales et d’adjuvants naturels chauffés à basse température, moins de 120° C. Le bois est plongé dans deux bains d’huile à des températures différentes, l’huile prend la place de l’eau évaporée du bois. Ce traitement peut s’appliquer sur tous les bois. À terme, le bois est plus stable, hydrophobe et peu sensible aux micro-organismes. Mais des études sont encore en cours pour affirmer les avantages de ce traitement.

Acétylation et furfurylation À l’origine de l’Accoya®, il y a une essence à croissance rapide, le Pin Radiata. Le traitement par acétylation consiste en un trempage dans une solution à base de vinaigre. Il permet d’obtenir un matériau de très haute performance, cumulant toutes les qualités de durabilité (classe 1), d’usage (classe 4) et d’esthétique. Mieux encore, sa longévité minimale est évaluée à 50 ans hors sol et 25 ans dans le sol. La furfurylation est une autre technologie brevetée (Kebony®) issue de Norvège. Elle s’adresse elle aussi au Pin Radiata, mais des essais sont en cours avec des feuillus (Hêtre et Érable). Les cellules du bois sont imprégnées d’alcool furfurylique, un liquide obtenu à partir de la canne à sucre. Les résultats sont équivalents à ceux des produits acétylés.



DOSSIER : LES BARDAGES

LES BARDAGES PRÉ-PEINTS

72

Architecture BOIS N°97

© Gendai-Nakamoto © Harpage Cap Code

Avec des variations de couleurs irrégulières, le vieillissement du bois est souvent vécu par les maîtres d’ouvrage comme une dégradation du revêtement. A contrario, les architectes recherchent cet aspect grisé. Mais la plupart souhaiterait qu’il soit homogène sur l’ensemble des façades. Pré-grisées ou pré-peintes en usine, ces finitions concernent toutes les essences, traitées ou non. Elles permettent de personnaliser les façades, dont l’aspect peut, au choix, rester celui d’un bois aux veinages bien visibles (par pigmentation) ou prendre des couleurs, de la plus classique à la plus originale. Le plus de ces produits, une garantie de couverture d’au moins 10 ans, de quoi rassurer une clientèle tentée par le bois, mais retenue par son entretien. Si, en Scandinavie, les bois sont enduits de peintures aux couleurs particulièrement colorées, la tendance, en France, n’est pas au masquage, mais à l’imprégnation colorée en autoclave. Ces produits plus performants offrent une durabilité garantie jusqu’à 20 ans selon les essences. Sans empêcher le grisaillement du bardage, ces solutions l’anticipent et l’atténuent. Son évolution est plus homogène, plus harmonieuse. La façade vieillit uniformément et l’entretien est limité à un simple nettoyage régulier.

© Harpage Cap Code

A

© SCB Duracolor

Afin de personnaliser les façades bois, certains bardages sont pré-peints ou pré-grisés en usine. Ces finitions permettent de limiter l’entretien du bois et d’obtenir un vieillissement plus harmonieux, au fil des ans.



DOSSIER : LES BARDAGES

LES BARDAGES COMPOSITES

74

© Kaycan

© Silvadec

B

Bénéficier des avantages du bois sans en avoir les inconvénients. Ça ressemble à du bois, ce n’est pas que du bois. S’il s’agit bien d’un mélange de bois finement broyé et de résine synthétique pour lier les fibres, les étanchéifier et les rendre imputrescibles, la composition des bois composites varie totalement d’un fabricant à l’autre. Lorsqu’ils sont de bonne qualité, les bois composites présentent une bonne durabilité et stabilité dans le temps. Certains matériaux composites sont composés jusqu’à 90% de particules de bois (Naturetech™/Kaycan), et le reste de résines plastiques. D’autres optent pour le 2/3 fibres de bois et 1/3 polymères (Silvadec). Chez SCB, le produit phare CanExel® intègre également 3% de cire. « Du bois sans ses imperfections», c’est ce que prône la marque. Mais tous font appel à des copeaux de scierie. Quant aux polymères, ils peuvent aussi être issus du recyclage.

Des technologies toujours plus pointues Sans écharde, résistant aux insectes, facile à entretenir, avec une palette de teintes très variée et une durée de vie de 20 ans en moyenne : autant d’atouts de la première heure auxquels il convient, aujourd’hui, d’ajouter des technologies encore plus pointues. Les produits monoextrudés (lames pleines et colorées dans la masse) cohabitent désormais avec leurs homologues coextrudés. La co-extrusion se fait au moment de la fabrication. Elle permet de recouvrir la lame de bardage avec une enveloppe en polymère. « L’emballage fait vraiment corps avec la matière », synthétise JeanBaptiste Fortin chez Silvadec. « La co-extrusion permet d’avoir une parfaite stabilité de la couleur et un entretien encore plus facile dans la mesure où le profil est lessivable. »

Architecture BOIS N°97

© Deceuninck

Les bardages composites permettent de conserver l’aspect du bois, tout en profitant de technologies toujours plus pointues. Stabilité et durabilité dans le temps sont leurs deux principaux atouts.

Le claire-voie, un bardage tendance Plus attrayant parce que plus contemporain, le claire-voie a le vent en poupe. « Parce qu’il est plus simple à poser, nous avons opté pour un faux claire-voie, sans jour entre les lames », nuance Olivier Theis, pour Fiberdeck dont toutes les gammes de bardage sont en composite coextrudé. « Le claire-voie a vocation à souvent venir en façade avec des angles, avec des habillages sous une casquette de toit par exemple. Ce sont des situations pour lesquelles le co-extrudé, plus léger, est préférable au mono-extrudé », précise-t-on du côté de Silvadec. De fait, les commandes sont de plus en plus nombreuses et les fabricants ne sont pas avares de nouveaux produits en faux ou vrai claire-voie. De la qualité tant sur la composition que la fabrication, c’est ce vers quoi veulent tendre les fabricants.



DOSSIER : LES BARDAGES

LES PANNEAUX DE BARDAGE EN FIBRES-ET-CIMENT Un visuel qui se rapproche du bois mais une composition minérale, voilà le secret des panneaux de bardage en fibres-et-ciment. Plébisicité pour leur résistance, ils se marient avec d’autres matériaux pour plus de mixité en façade !

U

© Hardie Panel

© SCB

Un bardage en fibres-et-ciment se rapproche visuellement du bois, mais sa composition est minérale. Ce matériau composite est constitué de cellulose, de sable et de ciment. Résistant et facile d’entretien, il ne craint ni le feu, ni les insectes, ni la moisissure, ni l’humidité, ni la chaleur. Autrement dit, peu importe la région dans laquelle vous habitez, ce type de bardage pourrait vous correspondre. Bien que son poids soit plus conséquent que les autres bardages composites ou bois, ce produit s’inscrit parfaitement sur le long terme et reste apprécié dans le cadre d’une isolation thermique par l’extérieur (SCB/SwissPearl). Généralement garanti 10 ans, le fibres-et-ciment est aussi plus léger et plus fin qu’un pare-

76

Vers plus de mixité en façade C’est la formule à venir ! Celle qui permettra de mêler un bardage bois et des parements d’autres natures telles que la pierre reconstituée, la terre cuite, le zinc… et de jouer avec les façades tout en tenant compte des propriétés de chaque matériau. Au Syndicat national des Bardages et

Vêtures Isolées (SNBVI), pour Thomas Delépine, la mixité est déjà à l’ordre du jour : « On assiste notamment au regain du minéral. C’est une connotation minérale et terroir qui traverse les années sans se démoder ; la pierre plaît toujours autant. En maison individuelle, ou en petites résidences, ce sont des matériaux que l’on voit de

Architecture BOIS N°97

© Werzalit - Fassaden

ment de pierre ou qu’un bardage en brique, imputrescible, résistant aux UV et ininflammable. S’il est simple à poser, avec des systèmes à emboîtement, à recouvrement, par clouage ou par vissage en fonction de la nature de l’ossature, sa découpe est plus compliquée. En raison de la présence de ciment dans sa composition, des lames de coupe adaptées sont nécessaires.

© Doerken

Les bardages et panneaux composites sont couramment utilisés comme parement dans la construction contemporaine.

plus en plus associés à des bardages bois. Nous surfons un peu sur tous les terrains et constatons que tout intéresse, que tout a sa place. La facilité d’installation, l’esthétique et la pérennité, sont les trois arguments dont il faut tenir compte. Pour le reste, ce n’est qu’une affaire de goût ». Texte : Mireille Mazurier



LOGEMENTS BOIS

LES

NOISETIERS Ain

Sur la commune de Belley, un nouveau quartier durable s’intègre pleinement dans ce paysage du bocage. Le choix du bois en structure a permis d’optimiser les délais de réalisation, ainsi que les performances thermiques pour offrir un cadre de vie privilégié aux nouveaux habitants.

P

Première de son genre, sur la commune de Belley, la résidence Les Noisetiers a été inaugurée l’été dernier lors de la livraison de sa dernière tranche de 20 logements sur un total de 40, répartis en deux petits ensembles. Complété d’un programme de 29 logements individuels en ossature bois et géré par le bailleur social Dynacité, ce projet de quartier se veut exemplaire d’un point de vue environnemental. Il a d’ailleurs été lauréat du concours européen Cesba, quartier durable, dans le cadre du projet européen Cesba Med. Sa particularité ? Pour sa construction, il a fait appel à plusieurs innovations techniques notamment pour son mode de construction. «La structure en murs panneaux ossature bois, en planchersdalles de bois, en solives pour les

78

Architecture BOIS N°97

toitures permet la préfabrication, optimisant les coûts et les temps de réalisation », explique l’architecte Étienne Mégard, gérant de l’agence Mégard Architecte. « Le choix du bois remonte à un concours d’architecte, lancé en 2008, par Dynacité, ayant pour objet l’optimisation de la performance thermique et le développement de la filière sèche. Le bois s’est avéré un choix naturel et innovant. » La préfabrication et le montage en atelier a considérablement diminué le temps de chantier : seulement 15 mois de travaux pour 40 logements livrés par le constructeur Favrat Construction Bois. « Malgré un coût plus élevé pour le bailleur, ce matériau a du sens selon le type de projet et d’objectifs recherchés par la maîtrise d’ouvrage et nous oblige à

une conception plus précise avec l’ensemble des partenaires de la maîtrise d’œuvre et de la maîtrise d’ouvrage », expliquent Étienne Mégard et FrançoisEmmanuel Ferrand, responsable de Projets à la Direction des Affaires immobilières de Dynacité. De conception bioclimatique, les logements sont orientés nord-sud et traversants, afin de favoriser la ventilation naturelle. Les volumes sont compacts et homogènes, ce qui permet d’éviter les déperditions et d’atteindre plus facilement des performances énergétiques élevées. « La valeur de perméabilité à l’air (Q4 Pa-surf) est en moyenne de 0,48 m³/h.m² sur l’ensemble des logements, ce qui est très performant ! », indique l’architecte. Dans ce projet, 50 % des vitrages sont orientés au


Architecture BOIS N°97

79


sud, afin de bénéficier des apports de chaleur gratuits. Ils sont toutefois protégés par de larges débords de toits, afin d’éviter les surchauffes estivales. En façade, le choix des matériaux de finition permet des coûts d’entretien faibles : un enduit blanc, des panneaux de fibres-et-ciment sur les balcons et un bardage non traité en Mélèze, raboté sur ses 4 faces et posé horizontalement sur les celliers et les entrées. « Pour l’acoustique, nous avons fait des tests et validé le complexe de façade avec Qualitel, avant et pendant le chantier, afin d’obtenir le meilleur affaiblissement possible. C’est pourquoi, les façades des 29 logements individuels de la tranche 1 sont constituées d’un isolant laine de bois en intérieur de 120 mm et d’un ITE en polystyrène de 60 mm. Fort de cette expérience, nous avons optimisé notre système constructif pour la tranche 2 (40 logements intermédiaires) en utilisant un mix béton pour les porteurs, et structure bois pour les façades. Nous

La structure bois contribue au respect de l’environnement dans l’acte de construire et apporte une réponse face au défi climatique. avons ainsi conservé le même isolant fibre de bois en intérieur et extérieur », précise François-Emmanuel Ferrand. L’accès aux logements se fait à pied, sur des cheminements en béton désactivé, depuis les parkings avec les espaces communs. Chaque logement, en rez-de-chaussée dispose d’une terrasse bois de 8 à 11 m² et ceux situés en étage d’un balcon d’une surface identique. « La structure bois, contribue d’une part davantage au respect de l’environnement dans l’acte de construire et d’autre part à apporter une réponse face au défi climatique en ayant des logements plus performants. Ce type de construction positionne notre produit logement dans le haut du panier. Nos clients sont ainsi fiers d’habiter un logement de qualité », assure la maîtrise d’ouvrage. Loin de dénaturer son environnement, ce programme a su combiner des enjeux d’aménagement urbain avec la mise en valeur d’un patrimoine paysager composé de hameaux, de prairies et de bocages. Texte : Claire Thibault – Photos : Mégard Architectes - Dynacité 80

Architecture BOIS N°97



LOGEMENTS BOIS

LE RUBIK’S CUBE

Haute-Garonne 82

Architecture BOIS N°97

Dans l’éco-quartier de la Cartoucherie, à Toulouse, un groupement d’habitants a décidé de vivre en ville autrement, au sein d’une architecture partagée et conviviale. Dans ce rubik’s cube en bois, les générations se mélangent et les personnalités se complètent pour tendre vers l’autonomie sociale et énergétique.


S

Sur la toiture de l’immeuble Abricoop, l’un des bâtiments de l’îlot des Quatre Vents, les habitants ont investi les lieux. Le rooftop, aménagé comme un jardin suspendu, est devenu le point de rencontre privilégié des 17 familles propriétaires de l’immeuble. 20 adultes, de 30 à 82 ans et 8 enfants, qui font un pied de nez à l’anonymat généralisé dans les centres urbains, par la création d’un immeuble bois partagé. De l’idée initiale à sa réalisation, le groupement d’habi-

tants a été accompagné par l’agence Seuil Architecture. « Nous avons travaillé les interrelations et la synergie de co-construire ensemble au moyen de plusieurs ateliers où les habitants se sont vraiment impliqués. Notre esquisse de départ était une vue simplifiée de la façade avec, à chaque niveau, les noms des familles qui allaient y habiter. Ensuite, nous avons superposé les typologies d’habitat et fait du cas par cas en fonction des besoins spécifiques

de chacun. Aucun logement n’est identique », explique Leslie Gonçalves, architecte DPLG et co-fondatrice de Seuil Architecture. L’immeuble de 1200 m², livré en février 2018, est réalisé en béton pour la structure porteuse et en ossature bois d’Épicéa avec un bardage en Mélèze pour les façades, par la société toulousaine AV.CO.BOIS. « Le béton permet d’apporter de l’inertie et d’atteindre de hauts niveaux de performances acoustiques, le niveau 5 du label " Habitat Architecture BOIS N°97

83


et Environnement ", précise l’architecte. L’apport du bois permet quant à lui d’atteindre le 1er niveau du label bâtiment biosourcé. De conception bioclimatique, l’immeuble se décline du T2 au T6, avec des duplex normaux ou inversés, tous traversants. D’un point de vue énergétique, il est isolé au moyen de laine de verre (bâtiment classé 3e famille B, pour la sécurité incendie) et approvisionné par le réseau de chaleur de la ZAC. Résultat, l’immeuble bois consomme 20 % de moins qu’un immeuble classique de niveau RT 2012. Et la gestion des ressources ne s’arrête pas à l’énergie. Les eaux de pluie sont récupérées via un substrat sédum en toiture, puis s’infiltrent dans les puits pour arroser le jardin. Enfin, plusieurs espaces communs viennent agrémenter le lieu : une salle d’accueil avec cuisine, trois chambres d’amis, une laverie, une terrasse aménagée, un jardin collectif etc. « La particularité, c’est que les habitants sont propriétaires de l’immeuble mais locataires

Plusieurs espaces communs viennent agrémenter le lieu : une salle d’accueil avec cuisine, trois chambres d’amis, une laverie, une terrasse aménagée, un jardin collectif etc. de leur logement. De plus, le bailleurcoordinateur de l’îlot des Quatre Vents, la SA Les Chalets a imposé de rendre réversibles les logements sur-mesure que nous avions imaginés, en logements standards, au cas où les banques ne suivent pas la coopérative d’habitants ou si les besoins des habitants évoluent. » Par exemple, l’appartement T2 au R+3, relié à une chambre d’amis partagée, peut devenir facilement un T3 à l’avenir. « Ce projet a complètement modifié notre rapport à l’assistance de maîtrise d’ouvrage. Il y a eu un avant et un après. Les habitants ont donné beaucoup de temps et d’énergie à la réussite de ce projet. Le bilan est extrêmement positif pour toutes les parties ! », se réjouit Leslie Gonçalves. Le coût des travaux se chiffre à 1 450 000 € HT, soit environ 1200 € HT/m² (hors parking). Un prix plus bas qu’une opération de logements classique, la qualité de vie en plus ! Texte : Claire Thibault – Photos : Stéphane Brugidou 84

Architecture BOIS N°97



SUIVI DE CHANTIER

L’ARBRE

D’OR Somme

C

Personnalisée à partir du modèle Or, en référence au nombre d’or, cette Maison de Cèdre catalyse le bien-être de ses propriétaires. Retour sur chantier.

Certains l’appellent la divine proportion. Pour la Maison de Cèdre, le nombre d’or est surtout une source infinie d’inspiration. Construite dans la Somme, cette maison est une personnalisation du modèle Or, un polygone de 15 pans, dont les combles aménagés ont été rehaussés d’un mètre. Une aile comprenant un cellier et un garage a également été ajoutée. Certifiée NF Haute Qualité Environnementale, la Maison de Cèdre met tout en œuvre pour

1

La machine de découpe numérique crée chaque élément en bois (pans de murs, plancher, charpente de la toiture) à partir du bois massif brut transformé par les scieries partenaires. Cette étape de production nécessite 5 à 7 jours ouvrés, de travail de précision.

limiter les consommations énergétiques de ses maisons. « L’isolation a été étudiée comme pour une maison passive, sans être certifiée .» Grâce à une enveloppe performante, les besoins de chauffage sont réduits : « la consommation du poêle à bois ne dépasse pas deux stères par an », » , précise le constructeur. La maison est équipée d’un compteur d’énergie thermique, pour suivre les niveaux de consommation en direct. Tout est fait pour préserver la zénitude des habitants.

2

L’isolation extérieure et les cadres des menuiseries sont directement intégrés dans la structure des murs pendant le process de fabrication, en atelier. L’enveloppe est ainsi parfaitement étanche et isolée.

5

86

Pour l’étanchéité à l’air, une membrane Aeromax 200 g de Salola est posée. Le premier pan de mur, de 2,40 mètres, peut ensuite être monté. Architecture BOIS N°97

6

Le camion-grue compose, tel un Lego® géant, la maison à ossature bois, en assemblant les 15 pans du modèle Or.


Étage Rez-de-chaussée

W.C.

Sdb

Cellier

Sdb

Salon

PP: 83 x 204

Chambre

Chambre

Chambre

, ,

Garage Cuisine

Séjour

Chambre Vide sur Séjour

Terrasse

FICHE TECHNIQUE Constructeur* : La Maison de Cèdre

traditionnelle en Pin du Nord

Chauffage/EnR : Poêle à bois

Localisation : Somme (80)

Revêtement : Bardage en Red Cedar,

+ CET

Année de construction : 2013

finition bois chauffé

Menuiseries : Mixte bois/

Surface habitable : 160 m²

Isolation : Dalle : Ouate de cellulose

aluminium, triple vitrage

Prix : Environ 2000 €/m² TTC

300 mm

Terrasses : 43,27 m² (principale)

Système constructif : Ossature bois en

Murs : Ouate de cellulose 300 mm

+ 3 x 11,31 m² + coursives, Pin du Nord,

Sapin du Nord, sur fondations pieux

Toit : Ouate de cellulose 300 mm

classe 3

métalliques Techno Pieux*, charpente

Cloisons : Placostil 72 + BA13

3

7

Afin de s’adapter au terrain, la maison est montée sur des pieux métalliques Techno Pieux.

L’ensemble du système d’ossature est supporté par un pilier central porteur appelé " l’arbre " ou " le parapluie ", la signature visuelle de la Maison de Cèdre.

4 Le plancher, constitué de caissons en Pin du Nord, est ensuite posé par pans. Les caissons sont remplis d’OSB et d’ouate de cellulose, lors de leur préfabrication.

8

Les caissons constituant les pans de la toiture avec isolation intégrée peuvent être montés et fixés au pilier central en Épicéa des Vosges. Architecture BOIS N°97

87


9

11

La toiture est constituée d’une charpente traditionnelle en Pin du Nord, issu de forêts gérées durablement.

Pour donner encore plus de caractère à son architecture, la maison est chapotée d’une toiture diamant à 35°, avec une option " coyau ".

10

12

La façade revêt un bardage en Red Cedar, finition " bois chauffé ". Posé en atelier, il est certifié PEFC, CTB-B+ et dispose du marquage CE.

La pose de la membrane d’étanchéité puis des ardoises Kergoat, en toiture, ainsi que la pose des menuiseries mixtes bois/ aluminium, mettent la maison hors d’eau/hors d’air.

13

L’agencement intérieur (disposition, surfaces des pièces, nombre de fenêtres...) est totalement personnalisable. Comme il n'y a pas de murs porteurs, l'intérieur est aussi modulable dans le temps.

Pour ce projet, le modèle Or a été rehaussé d’un mètre au niveau des combles. Il a été augmenté d’une aile rectangulaire pour le garage. Le cellier, un coin toilettes et un dégagement pour l’entrée font le lien.

14

Texte : Claire Thibault - Photos : La Maison de Cèdre 88

Architecture BOIS N°97



RÉGION

C

BOURGOGNEFRANCHE-COMTÉ L’actualité des acteurs en région

Choisir son constructeur peut s’avérer difficile pour un particulier. Pour vous apprendre à mieux les connaître, Architecture Bois laisse la parole, à chaque numéro, aux constructeurs d’une ou plusieurs régions françaises. Ce mois-ci, les entreprises Constructions Bois Dumont-Fillon, Copacabanon, Myotte-Duquet Habitat et l’interprofession Fibois Bourgogne-Franche-Comté nous livrent leur vision du marché et de ses évolutions. Jérémy Dumont-Fillon Dirigeant Constructions Bois Dumont-Fillon « Nous sommes constructeur et fabricant. Notre entreprise est spécialisée dans les constructions en madrier, poteaux-poutres et ossature bois. Avec une plus forte demande en ossature bois. Nous avons une clientèle qui souhaite une maison bois avec le minimum d’entretien. La plupart des bardages que nous installons en façade sont pré-grisés ou huilés. Quant aux épaisseurs d’isolation, les complexes que nous mettons en place, quel que soit le système constructif, affichent les mêmes qualités de performance. La ouate de cellulose est insufflée en murs et toiture, la fibre de bois en isolation par l’extérieur. Toutes nos constructions sont sur-mesure. Les projets moyens font 130 m². Mais, en ce moment, nous réalisons une construction passive de 375 m², avec de gros volumes intérieurs et un vide sur salon d’environ 8 m de hauteur. La maison devrait être labellisée a posteriori. Cela fait plus de 30 ans que nous maîtrisons et installons a minima les isolations

90

Architecture BOIS N°97

requises par la RT 2012. Mais, pour cette réalisation et depuis 10 ans, nous avons encore amélioré nos standards avec une moyenne d’isolation de 40 cm, qui permet de réduire les appareils de chauffage à une seule VMC double flux. Nos bois proviennent au maximum de la région. Mais, même pour les scieries locales qui produisent du contrecollé, le Pin du Nord est difficilement contournable. Pour l’instant, la clientèle est sensible aux origines des matériaux, mais le surcoût que représente du 100 % local reste un frein. Il correspond environ à 2 % du prix global de la construction. Ce qui compte avant tout pour les futurs propriétaires, c’est la qualité mécanique des bois. L’entreprise n’a de cesse d’évoluer. L’époque où nous étions un petit artisan fabricant de skis est loin. Aujourd’hui, nous essayons de moderniser et robotiser au maximum nos outils de production et nous nous tournons vers la promotion immobilière. Nous avons commencé, il y a 5 ans. En complétant notre offre de maisons clé en main, avec des propositions de terrain, nous pensions offrir un plus à notre clientèle. À ce jour, c’est un réel succès ! »

Johann Ast Prescripteur Bois Fibois Bourgogne-Franche-Comté « La Bourgogne-Franche-Comté est la région française où la filière forêt-bois pèse le plus dans l’économie régionale. Hormis la production de pâte à papier, tous les secteurs de la filière sont présents en Bourgogne-Franche-Comté, d’autant qu’en l’espace d’une trentaine d’années, la surface boisée a augmen-

té de 6 % dans la région. On évalue à 388 millions de m3 sur pied, soit 225 m3 à l’hectare, le volume de bois présent en Bourgogne-Franche-Comté. Ce qui fait de notre région la première en termes de volume à l’hectare. Le Contrat Forêt-Bois élaboré entre l’État, la région et les acteurs de la filière, ambitionne d’augmenter la production de 18 % (par rapport à 2014) d’ici 2028, toutes essences confondues, feuillus et résineux. La région, comme beaucoup d’autres, a perdu des parts de marché en maison individuelle. Mais les entreprises ont de la ressource : certains constructeurs de maisons individuelles ont élargi leur activité en répondant à des marchés publics, d’autres se sont orientés vers la rénovation ou le bâtiment tertiaire, principalement agricole. Mais il semblerait que les demandes en maisons individuelles repartent et certaines entreprises reviennent vers ce marché qu’elles avaient un peu délaissé par défaut. D’autant que nous faisons partie des régions les mieux équipées en machines de taillage à commande numérique. Ici, presque chaque constructeur en possède une. Le taux d’industrialisation est très important. Il est vrai que nos professionnels de la maison individuelle s’adressent surtout à un marché moyen-haut de gamme. La proximité de la frontière suisse stimule l’économie locale. Du côté de l’interprofession, nous préparons plusieurs actions de communication : la sortie d’un ouvrage de retours d’expérience sur des bâtiments bois de 10 ans et plus. Le vieillissement des platelages, bardages mais aussi, celui des bois de structure, sera mis en avant. Nous allons diffuser une série documentaire intitulée " Portraits ". Elle sera programmée dans toute la région ainsi que dans d’autres interprofessions. En préparation, la deuxième édition du Printemps du Bois qui aura lieu en 2021. La première édition avait remporté un joli succès grâce aux 70 événements liés à tous les univers de la filière.


Nous espérons faire aussi bien. Enfin, nous nous préparons à partir au Carrefour du Bois de Nantes, avec 25 entreprises régionales pour lesquelles nous organisons un espace collectif. »

des aléas climatiques. Elles peuvent notamment supporter des charges de neige de 250 kg/m² leur permettant même d’être installées en altitude et de garantir leur durabilité. »

Jérémy Dumont-Fillon Co-gérant Copacabanon « Copacabanon est un concept de création d’espaces en bois, imaginé par Nelson Wilmotte qui est architecte. Je l’ai rejoint en tant que technicien dans la construction bois. La gamme de produits va du poulailler à la petite habitation de loisir de 40 m², en passant par des abris bois et des petits cabanons de jardin. Toutes ces constructions sont modulables et personnalisables. C’est une structure indépendante et 100 % française. Le prix du cabanon de base est d’environ 1 500 € HT. Notre propos est de concevoir des produits design, durables et respectueux de l’environnement. Le système autoportant ne nécessite pas de dalle de béton ni de terrassement. Lorsque la superficie est inférieure à 20 m², les cabanes à vivre peuvent être construites sans permis de construire. Livrées sur le site, elles sont montées par nos spécialistes, bientôt répartis sur toute la France. Nos clients peuvent choisir le nombre de fenêtres souhaitées, leurs dimensions, leur implantation mais aussi les finitions extérieures, le type de bardage, le plancher... Tout cela, en direct, sur notre site internet prochainement complètement interactif. Un pack d’isolation intérieure écologique en fibre de bois peut être également fourni pour rendre la construction beaucoup plus confortable. Les cabanes sont réalisées avec des bois issus de forêts locales gérées durablement et revêtues de peintures utilisant des pigments naturels ou en bois brûlé. Le procédé de construction utilise des panneaux d’Épicéa 3 plis, en bois massif. Ce qui confère au produit une résistance très élevée. Nous avons conçu ces constructions à l’épreuve

Grégory Myotte-Duquet Gérant Myotte-Duquet Habitat « Notre activité est stable sur les trois dernières années. Pour autant, elle n’est pas sans évolution. Globalement, les projets sont de plus en plus longs à monter : raisons administratives, contraintes de permis de construire et de nombreux terrains plus compliqués, sont les freins auxquels nous sommes régulièrement confrontés. De fait, même si la construction bois reste assez facile à traiter, sur des terrains moins plans, plus petits, les permis mettent plus de temps à être acceptés. Pour la construction, cela signifie un choix de positionnement bioclimatique bien souvent plus limité. Cela fait maintenant 13 ans que nous travaillons en coopérative pour des habitations sur mesure, clé en main, avec contrat de constructeur (CMI). L’évolution des dossiers nous a poussés à engager un architecte. Depuis deux ans, tous nos projets passent systématiquement entre ses mains. C’est lui qui prépare les dossiers de permis de construire pour que tout se passe bien. Nous avons de plus en plus de projets qui passent entre les mains des Architectes des Bâtiments de France. En mettant un architecte en face d’un architecte, c’est beaucoup plus facile. La compréhension des dossiers s’en trouve facilitée. Les demandes de notre clientèle ont, elles-aussi, évolué. Aujourd’hui, l’aspect extérieur de nos maisons associe des toitures quatre pans à des toits plats. Quant aux façades, elles sont toujours habillées de différents matériaux, enduits, plaques de composite, mais le bardage bois auquel ils sont associés, est soit pré-grisé, soit recouvert d’une lasure préfigurant son vieillissement. Moins d’entretien, plus de modernité et beaucoup de lumière sans en avoir les inconvénients. Pour y parvenir, nous avons sélectionné les

vitrages Eclaz de Saint-Gobain. Il s’agit d’un triple vitrage offrant les avantages d’un double vitrage en termes d’apport solaire gratuit. Mais nous conservons un regard vigilant sur la bioclimatique. L’occultation ne doit pas être négligée. Nous installons quasiment systématiquement des brisesoleil devant ces triples vitrages. Il y a 18 mois, nous avons innové dans notre démarche commerciale. Nous avons intégré la 3D. Nous travaillons toujours sous Cadwork pour la partie bureau d’études qui réalise les plans d’exécution des maisons. Mais la partie commerciale jusqu’au permis de construire, un peu à la manière d’un cabinet d’architecture, est gérée sous Archicad, avec l’extension Twinmotion qui permet de réaliser la visualisation des volumes avec un casque 3D. Quand des clients viennent en couple, l’un prend le casque et se déplace dans un périmètre de notre showroom, en cliquant sur un joystick pour passer d’une pièce à l’autre. L’autre personne assiste aux déplacements virtuels de son conjoint visualisés sur un grand écran. Il nous a fallu investir dans des bibliothèques d’images pour compléter les lieux et les rendre plus vivants. Mais on ne pourrait plus revenir en arrière, c’est un outil indispensable quand on veut proposer du sur-mesure. Nos prochains investissements concerneront les outils de production. Actuellement, nous préparons deux gros projets de gîtes haut de gamme de moyenne montagne. Ces deux gîtes correspondent, en chiffre d’affaires, à cinq-six maisons. En tant que représentant des constructeurs bois de l’interprofession Fibois Bourgogne-Franche-Comté, je sais que la part de la construction bois dans notre région a baissé en termes de maison individuelle. La région était à 20 % en part de marché, elle serait à 15 % aujourd’hui. Ces chiffres sont à prendre avec précaution. Cela dit, il est probable que les projets de collectifs grignotent des parts de marché à la maison individuelle. Quant au marché de la rénovation, il est spécifique. Il faut se spécialiser, ce n’est pas la même manière de travailler, pas la même manière de vendre. Le marché met en concurrence des professionnels expérimentés face à de nouveaux arrivants prêts à casser les prix. » Texte : Mireille Mazurier

Retrouvez l’ensemble des interviews sur le site www.architecturebois.fr Architecture BOIS N°97

91


LISTES RÉGION

BOURGOGNEFRANCHE-COMTÉ Toutes les entreprises de construction bois

MOB maison ossature bois SPP système poteaux-poutres BM bois massif BME bois massif empilé BMF bois massif fuste BMR bois massif rondin CLT cross-laminated timber COL colombage EXT extension en bois CCMI contrat de construction de

maison individuelle

Ce dossier recense le plus exhaustivement possible tous les constructeurs et entreprises de maisons bois de la région BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ. Les entreprises sont classées par département puis par ordre alphabétique. Nous invitons les sociétés oubliées à se faire connaître auprès de max.simonin@architecturebois.fr. Retrouvez les publicités des sociétés encadrées ci-dessous, dans ce numéro d’Architecture BOIS. CÔTE-D’OR - 21 CEM 30 rue Mardors 21560 Couternon 03 80 47 58 18 MOB BME EXT p.93 Charpente Mortier 28 route de Grancey 21120 Marey-sur-Tille 03 80 75 61 71 MOB SPP EXT p.95 Dodécaèdre 8 rue de la Saule 21610 Fontenelle 06 72 77 85 17 MOB BME CLT SPP p.95 Kit Habitat- Dijon 5 rue Jules Carion 21120 Lux 03 80 75 35 53 EXT Kit Habitat-Is-sur-Tille 10 place Jean Durand 21120 Is-sur-Tille 03 80 75 35 53 EXT L’Arbre à l’étrier ZA - 21410 Saint-Victorsur-Ouche 03 80 43 98 63 MOB EXT Lagarde Sarl ZA Les Burottés 21200 Vignolles 03 80 24 75 01 MOB SPP EXT L’Art du Toit 26 route de Fontaine française 21310 Beyre-la-Châtel 09 77 80 95 06 MOB EXT Le Menuisier de la Rochepot 47 route de Beaune 21340 La Rochepot 07 69 51 16 31 MOB 92

Architecture BOIS N°97

Maisons Bois Cornier 39 rue de Lyon 21230 Lacanche 06 09 37 73 91 MOB EXT

Bouchard Samuel lotissement sur le Mont 25530 Villers-Chief 03 81 56 08 78 MOB SPP EXT

Gardavaud Habitations 23 Grande Rue 25800 Valdahon 03 81 56 21 10 MOB COL EXT CCMI

MB Montage Bois 25 route de Salins 25560 Couvières 06 30 91 38 84 MOB BME CLT SPP EXT

Mob 21 10 rue de la Fontaine 21560 Arc-sur-Tille 06 25 26 19 67 MOB CLT EXT

Chabod Jérome Eurl 14 ZA des Caves 25650 Gilley 03 81 43 35 21 MOB EXT

Mobecokit 20 rue Relais postal 25190 Noirefontaine 03 81 96 94 11 MOB EXT

Natilia - MG Construction bâtiment A - 18 avenue Langres - 21000 Dijon 03 80 36 97 11 MOB BME CCMI

Charm’Ossature ZA La Croix de Pierre 11 rue des Ruchottes 25580 Étalans 03 81 56 30 36 MOB CLT SPP

Garnache 18 Les Saules 25790 Les Gras 03 81 67 67 70 MOB BME BMR BMF SPP EXT CCMI

Sacet 21 ZI Rente Logerot rue Gustave Eiffel 21160 Marsannay-la-Côte 06 80 12 06 62 MOB CLT SPP EXT Société Martin 6 rue du Menhir 21400 Coulmier-le-Sec 03 80 93 11 38 MOB EXT DOUBS - 25 A3 Concept 6 rue Marnes 25360 Nancray 06 75 43 14 68 MOB EXT Aymonier Structures Bois 4 rue du Mont 25330 Fertans 03 81 86 63 29 MOB BME SPP CCMI Bois & Passion 16 rue Jean Moulin 25410 Saint-Vit 03 81 52 73 93 MOB SPP EXT

Charpente Création 4 bis rue de Tallans 25680 Avilley 03 81 86 06 14 MOB CLT SPP EXT Charpente Henriot 4 rue des Cognets 25520 Bugny 03 81 39 26 11 MOB BME SPP EXT Charpente M.P 22 rue de la Libération 25300 Pontarlier 03 81 46 89 00 MOB EXT CRB Conception Réalisation Bois (CRB) 20 rue de la Chapelle 25300 Pontarlier 03 81 69 67 67 MOB CLT

Goguillot & Touvrey Sarl ZA du Chêne chemin des Polis 25170 Champagney 03 81 59 08 63 MOB EXT Group Maison Écologie Clos du Doubs 25190 Glère 06 38 97 34 35 MOB BME

Mougin-Croff 8 chemin chez Noël 25650 La Longeville 06 77 91 67 90 MOB SPP EXT Myotte-Duquet Habitat 10 route de Luisans 25390 Fournets-Luisans 03 81 43 56 51 MOB BME CLT SPP COL EXT CCMI

IBN 6 E rue de la Comtesse 25640 Marchaux 06 28 52 19 06 MOB SPP EXT

Natilia - Maison Concept Comtoise BDP - 1 rue Sorbiers 25140 Frambouhans 03 81 68 29 36 MOB EXT CCMI

Les P’tits Charpentiers 4 rue Frédéric Japy 25800 Valdahon 06 76 65 64 42 MOB EXT

Natilia Besançon 19 rue Xavier Marmier 25000 Besançon 03 81 68 29 36 MOB EXT CCMI

Magnenet Père & Fils ZI lieu-dit Champs Begaud 25270 Levier 03 81 49 58 15 MOB EXT

Nottet Construction 1 bis rue du chemin de Berthelange 25410 Saint-Vit 03 81 55 15 24 MOB SPP EXT

Entreprise Bole Richard 12 rue Neuve 25330 Deservillers 03 81 86 62 03 MOB EXT CCMI

Maisons Néolia Espace Valentin - Expobat 25000 Besançon 03 81 40 08 80 MOB CCMI

Finn-Est Maisons Bois ZA Le Bas de la Chaux 6 rue des Dolines 25500 Le Bélieu 03 81 67 90 31 BME EXT CCMI

Maisons Néolia 24 b rue sous la Chaux 25201 Montbéliard 03 81 31 53 10 MOB CCMI

Prestibois 10 bis rue de la Combe du puits 25480 École-Valentin 03 81 88 30 48 MOB EXT p.93

SFCI 5 rue des Grands Vaubrenots 25410 Saint-Vit 03 81 55 15 01 MOB SPP EXT Sodex-Fesselet rue du Clos Pascal 25190 Saint-Hippolyte 03 81 96 58 49 MOB SPP EXT Syscobois ZA du Bois Carré 25110 Baume-les-Dames 03 81 60 43 89 MOB EXT Tournier Nicolas Eurl 30 impasse des Templiers 25300 Vuillecin 03 81 69 96 12 MOB EXT HAUTE-SAÔNE - 70 Batibois 708 impasse des Angles 70000 Vaivre-et-Montoille 03 84 97 17 17 MOB SPP EXT CCMI Constubois avenue du Maréchal Juin ZAC de la Saline 70200 Lure 06 15 26 87 61 MOB EXT Kontio - Elaa Nature 380 rue du Martiney 70110 Villersexel 06 98 58 18 44 BME p.39 Le Carrefour du Bois Saônoise des Résineux RN 57 70300 La Chapelle-lèsLuxeuil 03 84 94 72 41 MOB BME EXT



Maiseco ZA La Gabiotte 70220 Fougerolles 03 84 49 64 62 MOB EXT

Constructions Chauvin 2 impasse Roch BP 33 39380 Mont-sous-Vaudrey 03 84 80 04 40 MOB BME SPP CCMI

Maisons booa 46 rue de Vesoul 70190 Voray-sur-l’Ognon 03 81 25 77 06 MOB p.25

Dumont-Fillon 49 rue de la Frontière 39220 Les Rousses 03 84 60 01 03 MOB BME SPP EXT CCMI

Maisons Bois Mirbey Sas 12 Grande Rue 70140 Sauvigney-lèsPesmes 03 84 32 24 48 MOB EXT CCMI Manufacture des UR 4 bis avenue Christiane Jansen 70800 Saint-Loup-surSemouse 03 84 40 20 80 MOB EXT STIB impasse Revaux 70270 Corravillers 06 81 74 48 08 MOB SPP EXT Vermont 27 rue Les Grandes Parts 70270 Belmont 06 13 62 16 42 MOB EXT JURA - 39 ALD Construction Bois ZA Bel Air 39600 Port-Lesney 03 84 73 73 37 MOB EXT Artdubois-jura Sas 1 chemin des Maisonnettes 39150 Saint-Laurent-enGrandvaux 03 84 34 67 78 MOB Chalets Daniel Lacroix Sarl 1562 rue du Vivier 39220 Bois-d’Amont 03 84 60 93 01 MOB Charpente Laurent Thiery 7 rue de l’Église 39800 Aumont 03 84 73 90 12 MOB EXT Chevalier Bois 303 rue des Façonniers ZA du Bois de l’Ours 39220 Les Rousses 03 84 60 07 22 MOB BME SPP CCMI 94

Architecture BOIS N°97

Roch Constructeur Bois 195 rue Fontaine aux Daims 39570 Macornay 03 84 24 31 51 MOB SPP CCMI Technibois 40 Grande Rue 39600 Cramans 03 84 37 67 18 MOB

Eden Family 5 rue Rouget de Lisle 39150 Saint-Laurent-enGrandvaux 06 72 79 69 22 MOB SPP EXT

Traditech Charpente Sarl Servagnat 39400 Longchaumois 06 76 54 87 28 MOB CLT SPP EXT

Girod 19 rue du Four 39130 Cogna 03 84 25 80 15 MOB CLT SPP EXT

Vernier Construction Bois 5 rue du Moulin 39700 Falletans 07 61 54 04 40 MOB BME SPP EXT

Gros Sarl 5 rue de la Joux 39310 Les Moussières 06 49 06 26 09 MOB SPP EXT

Vignot Charpente Sous la Vye 39370 La Pesse 06 51 20 28 69 MOB EXT

La Pessière À la Crête 39370 La Pesse 03 84 42 72 32 BME BMR SPP Lancelot Franck 59 rue Longchamp 39170 Lavans-lès-SaintClaude 06 75 86 61 40 MOB SPP EXT Maisons et Chalets Boisson 295 route du Robinet 39570 L’Étoile 03 84 47 33 35 MOB BME SPP CCMI Mariller Charpentes 30 chemin de Barbuise 39270 Orgelet 03 84 25 40 16 MOB SPP EXT MCF Sarl 5 chemin de By 39110 La Chapelle-surFurieuse 03 84 37 81 83 MOB SPP EXT Menuiserie Charpente Angonnet Sarl 3 rue des Petits Chênes 39110 Andelot-enMontagne 09 70 35 36 75 MOB EXT

SAÔNE-ET-LOIRE - 71 Architecture Thierry Hamot 16 rue du Pont 71390 Buxy 03 85 92 17 62 MOB Barge Pélisson La Roche 71570 Saint-Vérand 03 85 37 42 69 MOB EXT Boulicault Sarl 28 rue du Boubouhard 71150 Farges-lès-Chalon 03 85 46 03 77 MOB CLT EXT Charpente Labarge Les Nicolins 71600 Poisson 03 85 25 25 74 MOB CLT EXT

Joseph Sas 767 route des Burriers BP 8 71570 La Chapelle-deGuinchay 03 85 36 72 25 MOB EXT Natilia Macon 6 place de la Barre 71000 Mâcon 03 85 33 50 91 MOB EXT CCMI Nugues Charpente ZI Les Prioles 71520 Dompierre-lesOrmes 03 85 50 28 78 MOB SPP EXT Passion Bois 77 impasse des Villarets 71290 Rancy 06 11 30 89 42 MOB SPP EXT

Charpente Pro 1 rue de Verdun 71350 Saunières 03 85 91 54 09 MOB CLT EXT

Pernin et Fils 49 bis route de Chalon BP 4 Glairans 71310 Mervans 03 85 76 10 54 MOB EXT

Batibois France 4 La Malle 58400 Chaulgnes 03 86 36 67 70 MOB EXT

CL Charpente 51 route des Gautheys 71330 Diconne 06 36 96 78 75 MOB

Saône Seille Charpente ZI Bois Bernoux 71290 Cuisery 03 85 40 15 69 MOB SPP EXT

Bois et Nous chemin de la Montagne 58400 La Charité-surLoire 06 61 67 56 13 MOB EXT

Dupont Frères Sarl 1389 route Nationale 6 71680 Crèches-surSaône 03 85 36 50 53 MOB EXT

Segond & Desvignes Le Bourg 71400 Antully 03 85 54 71 90 MOB

Entreprise William Guillaumot 16 rue du Général de Gaulle 58200 Cosne-Cours-surLoire 03 86 26 64 32 MOB

Dupont Martinot La Vèvre 71960 Pierreclos 03 85 35 73 08 MOB SPP EXT

NIÈVRE - 58

Natilia Nevers 62 rue Ambroise Croizat ZI Vallée Piquet 58400 La Charité-sur-Loire 03 58 12 70 86 MOB EXT CCMI

Eco Bois Construction 21 rue du Parc 71240 Saint-Loup-deVarennes 03 85 44 78 94 MOB EXT Gressard ZA Pré Saint-Germain 71250 Cluny 03 85 59 02 57 MOB CLT SPP EXT HBMC 28 rue Maréchal Foch 71200 Le Creusot 06 66 88 26 56 MOB BME CLT SPP EXT CCMI

Val de Saône Bâtiment ZAC Europarc 429 rue Marius Lacnouze 71850 Charnay-lesMâcon 03 85 37 13 05 MOB EXT CCMI Vouillon Sas ZA de Pari Gagné 71520 Trambly 03 85 50 49 67 MOB EXT

TERRITOIRE DE BELFORT - 90 Charpente Artisanale Binkert 41 Grande Rue 90130 Bretagne 09 70 35 26 34 MOB Clément Père & Fils 4 route Ballon 90200 Lepuix-Gy 03 84 27 18 36 MOB SPP EXT Ecobat Concept 1 rue des Violettes 90160 Bessoncourt 03 84 36 27 81 MOB EXT Jouan Maison Bois 7 rue la Madeleine 90170 Étueffont 06 28 25 76 63 MOB SPP EXT La maison du bois ZA de la Pellerie 15 rue Pierre de Coubertin 90600 Grandvillars 03 84 19 31 36 MOB BME SPP Morel Serge 3 rue des Myosotis 0160 Bessoncourt 03 84 29 84 99 MOB SPP EXT Py Elias ZA de la Goutte d’Avin 90200 Auxelles-Bas 03 84 27 13 39 MOB SPP EXT


YONNE - 89 Barillon - RB Bois Chalet 2 rue de l’Avenir 89770 Chailley 03 86 56 23 12 MOB SPP Boisdicy 16 chemin de Courboissy 89120 Dicy 06 33 64 96 31 MOB EXT Bonnichon David Côte Renard route Joigny Montargis 89120 Villefranche 06 71 45 62 68 MOB SPP EXT Boussereau Charpentes Labricoop Les Chaumes 89130 Mézilles 03 86 45 43 92 MOB CLT SPP EXT Chemolle Sarl chemin Râteau 89190 Les Sièges 03 86 96 85 46 MOB CLT SPP EXT

Doxar France 10 rue Henri Barbusse 89400 Migennes 06 72 08 04 23 MOB BME SPP EXT Horizon Bois Construction 66 rue des Renardières 89140 Pont-sur-Yonne 06 80 83 16 47 MOB EXT CCMI La Forêt d’Othe 6 route des Chenevières 89570 Turny 03 86 35 29 52 MOB SPP EXT Les Charpentiers du Morvan ZA Bonjuans 89200 Magny 03 86 33 07 27 MOB EXT Maisons booa 60 avenue de Paris 89470 Moneteau 03 86 46 64 37 MOB CCMI p.25

Architecture BOIS N°97

95


ABD97 - 2020

OFFRES VALABLES JUSQU’AU 30 JUIN 2020


Commandez les anciens numéros N° ÉPUISÉS disponibles en téléchargement PDF sur www.architecturebois.fr/boutique/ Si vous souhaitez commander directement sur la boutique en ligne, rendez-vous sur www.architecturebois.fr/boutique/

N°67

4e

4e

N°81

4e

N°82

N°84

4e

4e

N°89

4e

DOSSIERS

DOSSIERS

DOSSIERS

DOSSIERS

DOSSIERS

DOSSIERS

ISOLATION ACOUSTIQUE BARDAGE Jardin, ce qu’il faut savoir. Shopping piscines (cahier de tendances). Poser votre

Quels isolants pour votre maison ? Auto-construction : Bois Massif, Contemporain & écologique En 2017, profitez du Prêt à taux Zéro + Liste des constructeurs de maisons bois en région Nouvelle-Aquitaine

Votre maison à moins de 100 000 € 10 projets avec plans, prix et fiche techniques Construire : Mode d’emploi, Garanties, Contrats, assurances....

PoêleS, cheminées

TERRASSE : l’indispensable espace bien-être RÉNOVATION : Les avantages de l’isolation par l’extérieur

PARQUET : L’atout charme et déco MAISONS BOIS CONTEMPORAINES : Le toit plat a tout bon !

BARDAGE & TERRASSE : Choisir un bois adapté + Liste des constructeurs de maisons bois en région Auvergne-Rhône-Alpes

MAISON PASSIVE : Comment devenir autonome ?

terrasse. Architecture verte. + En régions Alsace, Lorraine, Franche-Comté et Champagne-Ardenne.

Les anciens numéros

N°80

N°90

4e

DOSSIERS TERRASSE : Moderne et durable CLT : Les immeubles en bois dans nos villes LA MAISON BOIS : CONTEMPORAINE ET RESPONSABLE + Liste des constructeurs de maisons bois en région Auvergne-Rhône-Alpes

N°91

4e

+ Liste des constructeurs de maisons bois en région Paysde-la-Loire

HS 28

5e

& chaudières Comment s’équiper ? Isolation : Le confort sinon rien ! 7 reportages avec pLANS et prix + Liste des constructeurs de maisons bois en régions Îlede-France et Normandie

HS 30

5e

HS 38

5e

?

+ Liste des constructeurs de maisons bois en région Îlede-France et Normandie

HS 40

NUMÉRO NUMÉ ANNIVERSAIRE - 15 ans d’Architecture Bois

MAISONS BOIS

65 PLANS

20 PLANS

2019 LE GUIDE

Spécial Guide d’achat Maisons principales & secondaires

de 50 à 400 m2 maisons ossature bois, poteaux-poutres, bois mas-

D’ACHAT

DOSSIER : BARDAGE, FIXATION

de 75 à 300 m2 maisons ossature bois, poteaux-poutres, bois massif et agrandissements

sif et extensions

+ LE GUIDE D’ACHAT 2016 de la Maison Bois

+ LE GUIDE D’ACHAT 2019 de la Maison Bois

REPORTAGE : 8 Maisons et Extensions

+ En régions Centre, PoitouCharentes et Limousin.

+ Liste des constructeurs de maisons bois en France

5e

de 24 à 330 m2 maisons ossature bois, poteaux-poutres, bois massif et extensions + En régions Hauts-deFrance, Île-de-France et Normandie

N°67

N°80

N°81

N°82

N°84

N°89

N°90

N°91

HS 28

HS 30

HS 38

HS 40

Nom

Prénom

ABD-97 2020

Adresse

Code postal

Ville

Votre bon de commande est à retourner à : SERUM PRESSE Magazine Architecture BOIS 49 cours Xavier Arnozan 33000 BORDEAUX Votre règlement, obligatoirement par chèque à l’ordre de Serum Presse, doit être joint avec le bon de commande. Pour monde et DOM TOM, contactez le 00 33 5 56 50 02 02. Vous recevrez votre commande 30 jours maximum

Tél.

Email

après la date de réception de votre bulletin. Conformément à la loi informatique et liberté du 06.01.78, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification pour toutes informations vous concernant, au Siège social de la société.

*les prix annoncés (4 € et 5 €) ne comprennent pas les frais de port, veuillez rajouter 1,20 € pour chaque magazine commandé.

Offre valable jusqu’au 30/06/2020

Je commande les anciens numéros suivants (cochez votre choix)


CARNET D’ADRESSES Taillé sur-mesure

REPORTAGES : L’aile design

p. 46

p.18

Constructeur : AV.CO.BOIS 4252 route de Baziège 31670 Labège charpentes-constructions-bois.fr

LES BARDAGES Réelles avancées ou innovations de façade ?

p.62

Lunawood https://lunawood.com/

SUIVI DE CHANTIER : Constructeur : Chalets Décobois 1750 route de Malpré 88290 Saulxures-sur-Moselotte https://chalets-decobois.fr

Constructeur : Maisons booa 2 rue de l’Industrie 67730 Châtenois www.booa.fr

Location : www.lanoliere.com EXTENSION :

Coup de foudre

p.26 L’échoppe s’échappe

p.52

L’arbre d’or

p.86

Constructeur : La Maison de Cèdre 65 rue JJ Mention 80000 Amiens www.maison-de-cedre.fr

Accoya www.accoya.com/fr

Fondations : Techno Pieux France chemin de la Hayette ZA de la Justice 80290 Poix-de-Picardie www.technopieux.com

Kaycan www.kaycan.com

DOSSIERS :

Constructeur : Alaya Maisons Bois 2 rue des Vignes 33 470 Le Teich www.alayamaisonsbois.com Vogue le bois

2020, L’ANNÉE DU BOIS ! Innovations, constructions, emplois… p.14

Architecte : Plus Architectes 92 rue Lavergne 33310 Lormont https://plusarchitectes.com

Salon Eurobois www.eurobois.net/fr Fédération française du bâtiment (FFB) www.ffbatiment.fr

p.34 Fournisseur bois : Belaud Prestige 89 rue Jean Jaurès 16160 Gond-Pontouvre

Mocopinus www.mocopinus.com/fr

Kebony https://kebony.com/fr

Silvadec https://fr.silvadec.com SCB www.scb-exteriorsdesign.com Fiberdeck www.fiberdeck.fr SNBVI www.snbvi.fr EN RÉGION : Bourgogne-Franche-Comté p.90

Rothoblaas France www.rothoblaas.fr

Constructions Bois Dumont-Fillon 49 rue de la Frontière 39220 Les Rousses www.dumontfillon.com

Shaper Tools GMBH www.shapertools.com/en-us/

Fibois Bourgogne-Franche-Comté www.fibois-bfc.fr

Architecte : Mégard Architectes La Cote Buellard 01400 Châtillon-sur-Chalaronne www.megardarchitectes.fr

Spit Paslode www.spitpaslode.fr/fr

Copacabanon www.copacabanon.com

Epur Sas www.epur.io

Constructeur : Favrat Construction Bois Agence de Balan 183 rue des Sapinettes 01360 Balan www.favrat-ossature-bois.fr

Forum International Bois Construction www.forum-boisconstruction.com

Myotte-Duquet Habitat 10 route du Luisans 25390 Fournets-Luisans www.myotteduquet.com

Bailleur social : Dynacité 390 boulevard du 8 Mai 1945 01000 Bourg-en-Bresse www.dynacite.fr

LES PISCINES BOIS Plongée au cœur du bien-être p.56

LOGEMENTS BOIS : Les Noisetiers

Architecte : SAA Architectes Alonzo de Cordova 4555 Departamento 406 Las Condes, Santiago, Chili www.saarquitectos.cl Jeu de courbes

Architecte : Sophie Markowicz 3 bis rue Dombasle 93100 Montreuil www.smarchitecte.com

p.40

Le Rubik’s Cube Constructeur : Nature & Logis rue de Touraine 72190 Saint-Pavace www.natureetlogis.fr

98

Architecture BOIS N°97

p. 78

Carrefour du bois www.timbershow.com

Fédération des professionnels de la Piscine et du Spas (FPP) www.propiscines.fr

p.82

Architecte : Seuil Architecture 18 rue Adonis 31200 Toulouse www.seuil-architecture.com

Abrisud www.abrisud.com Biopooltech www.biopooltech.com

AVRIL-MAI 2020

NUMÉRO 97




Issuu converts static files into: digital portfolios, online yearbooks, online catalogs, digital photo albums and more. Sign up and create your flipbook.