Avn arcade evaluation 2011 10

Scroll for more

Page 1

Rapport d’évaluation des Voutes Nubiennes de DEMBELLA Jo Vicier - Document interne - Page 1 sur 5 - 7 Novembre 2011

Rapport d’évaluation des Voutes Nubiennes Jo Vicier - 7 Novembre 2011 Généralités A notre arrivée, mi Octobre 2011, les 2 VN sont inoccupées depuis 2 semaines environ. La saison des pluies n’est pas terminée. Cette année, les pluies sont très faibles par rapport aux quantités de pluie enregistrées les années précédentes. A l’intérieur règne une odeur de moisie, de renfermé, de terre mouillée. Apres 2 semaines de temps beau et sec et ventilation, les odeurs ont disparues. La température est intéressante, il fait relativement frais la journée par rapport à l’extérieur, et cette température se maintient la nuit lorsque dehors il commence à faire froid. A noter que l’électricité a été installée en novembre 2011 à partir de panneaux solaires. 1. Toit L’hivernage a été très dur pour les toits, ils sont très fissurés. La VN1 a semble t-il été mal réalisée, les fissures sont plus importantes, pourquoi, que s’est il passé ?

Le toit à sa réalisation : crépi inégal

Le toit au mois de mai, après la 1ère pluie

Au cours des pluies, on constate que le banco qui recouvre la bâche se gorge d’eau, l’eau ruisselle ensuite le long de la bâche sur les murs.

La bâche apparait sur toutes les façades

après la réparation en octobre

Un effondrement sur le sommet de la voute coté mur Nord s’est même produit au cours d’une nuit pendant une pluie forte. Le trou est important, environ 200 cm2. Une réparation de fortune a été réalisée par l’occupant depuis le toit, mais la bâche est visible à cet endroit et il manque désormais de la terre à l’intérieur.


Rapport d’évaluation des Voutes Nubiennes de DEMBELLA Jo Vicier - Document interne - Page 2 sur 5 - 7 Novembre 2011

Intérieur de la voute avant réparation

Réparation

Intérieur 1 mois après réparation

Le sommet de l’escalier est particulièrement dégradé.

Escaliers à la construction

Escaliers au mois d’octobre

La question qui se pose est : que devons nous faire maintenant pour remettre en état ?

2. Murs extérieurs Tous les murs laissent apparaitre la bâche plastique noire. VN1 (ci-contre) est plus dégradée que VN2 car plus exposée au vent et à la pluie.

VN2 et VN1 après la toute première pluie au mois de mai (façade Sud)


Rapport d’évaluation des Voutes Nubiennes de DEMBELLA Jo Vicier - Document interne - Page 3 sur 5 - 7 Novembre 2011

VN2 : façade ouest (la moins exposée)

et façade nord après la saison des pluies, la bâche apparait

VN1 : Autour des tuyaux d’évacuation du toit en façade Sud la dégradation est forte, les briques sont même endommagées. Une grande partie du crépi a disparu, notamment en partie haute, laissant apparaitre les briques nues.

En façade Est, VN1 est dégradée au point de voir le jour a travers le mur sur les parties où il est fin, et l’eau traverse à chaque pluie. En façade Sud idem, l’eau a pénétré entre les briques aux endroits ou les murs sont fins.

VN1 : façade Est extérieure et intérieure

VN2 : Elle est plus protégée notamment par la remise entre les 2 maisons pour la façade Est. Cependant la façade Sud est bien dégradée, laissant apparaitre les briques nues.


Rapport d’évaluation des Voutes Nubiennes de DEMBELLA Jo Vicier - Document interne - Page 4 sur 5 - 7 Novembre 2011

VN2 : façade Sud, Nord et Ouest

3. Murs intérieurs Tous les murs de séparation se sont tassés provoquant une grosse fissure au sommet des murs, le long de la voute. L’eau a pénétré en façade Est et Sud partout ou les murs ont été réduits (portes et fenêtres potentielles).

4. Crépi intérieur Il a été probablement fait trop tôt avant un bon séchage de la terre. Résultat il est craquelé de partout et tombe même par endroit. 5. Sol Réalisé en ciment il a été fait correctement. 6. Portes La plupart des portes sont bloquées probablement du fait du tassement de la terre. Les portes en bois intérieures sont à raboter, les portes en fer extérieures sont à ajuster. Les portes en bois sont déjà la proie des bestioles… 7. Conclusions la réalisation tardive dans la saison, le manque d’eau dans le marigot, le fait que les ouvriers ont été très (trop ?) pressés de finir le chantier, la réalisation trop hâtive du crépi par rapport au séchage de la terre, l’enduit du toit de VN1 mal fait, le manque de contrôle de la réalisation par une personne compétente et/ou le manque de rigueur du chef de chantier ? Ont conduit à la réalisation de 2 maisons d’une qualité plus que discutable.


Rapport d’évaluation des Voutes Nubiennes de DEMBELLA Jo Vicier - Document interne - Page 5 sur 5 - 7 Novembre 2011

De gros travaux sont à prévoir pour restaurer les 2VN : crépi extérieur réparation complète du trou du toit de VN1 renouvellement du crépi interieur ajustement des portes, traitement anti bestioles toit ?

VN1 façade Est après l’hivernage

18 Novembre 2011 : entretien avec Mathieu HARDY responsable AVN–MALI à Bamako Après l’exposé des problèmes ci-dessus, conclusions de Mathieu HARDY, : D’après l’analyse des photos, les remarques suivantes peuvent être faites, mais elles doivent être vérifiées sur place par l’expertise technique du maçon VN : - La première erreur est celle de l’enduit, qui aurait du être fait par des artisans locaux selon les méthodes locales pour être adaptées aux conditions climatiques. - Le chef de chantier a commis deux fautes : - la bâche a mal été posée - les goulottes pour l’évacuation des eaux sont trop courtes. Elles peuvent être faites en tuyaux PVC, mais les risques d’infiltration sont plus grands qu’avec la technique que nous leur recommandons : utiliser des tôles pliées de forme carrées et non des tuyaux PVC. [D’après Thomas GRANIER, l'utilisation du PVC pour les gouttières n'est pas un problème, par contre la taille en est un...] Il arrive qu’il y ait des problèmes, mais aucun échec n’a été constaté sur de l’habitat privé à destination de clients locaux. D’ailleurs dans ce cas, il ne s’agit pas d’un échec car la voute ne risque pas de s’effondrer, ce sont simplement des problèmes techniques. Dans tous les cas l’AVN n’avait pas vocation à venir sur le chantier [..?]. Si nous voulions un suivi nous aurions du prendre un maitre d’œuvre [..?] : AVN fournit la documentation technique, donne des conseils et met en relation avec le maçon. Mathieu HARDY rencontrait le chef de chantier le lendemain de notre entretien, ils devaient voir ensemble si deux maçons pouvaient revenir pour faire les réparations avant l’hivernage prochain. Exceptionnellement, l’AVN pourra peut-être prendre en charge le déplacement des maçons, mais l’ARCADE devra payer une grande partie des frais. A suivre…