Page 1

aquarama L 64 r e v u e p r o f e s s i o n e l l e d e l a t e c h n o l o g i e d e l’ e a u I av r i l - m a i - j u i n 2 0 1 4 I a n n é e 1 6

Boulevard des Canadiens 118 B-7711 Dottigniess

501059 I Editeur responsable: Filip Cossement

Les micropolluants dans les eaux usées

Periodicité: trimestriel I Bureau de dépot: Bruxelles X

avec la participation de la

foto © Exelio


Maximisez l’ozone. Minimisez l’énergie. Bienvenue dans la nouvelle dimension de l’oxydation de l’ozone… avec l’introduction de la nouvelle génération “evo” des systèmes d’ozone SMO et PDO Wedeco, conçus pour générer un maximum d’ozone pour une consommation minimale d’énergie. La dernière technologie d’électrodes EFFIZON®evo nécessite un entretien minimum, garantit un travail sur mesure d’une qualité inégalée et permet une réduction de la consommation énergétique à 20 %. Les systèmes d’ozone SMOevo et PDOevo sont livrés avec deux configurations différentes: Greenline, un système dont les coûts du cycle de vie sont les plus faibles possibles sur le marché, en raison d’une consommation d’énergie étonnamment faible, et Smartline, un système pour un investissement réduit, qui n’accepte aucun compromis en termes de qualité, de fiabilité et de facilité d’emploi. Venez découvrir les solutions que nous vous offrons pour relever les défis en matière d’oxydation de l’ozone ainsi que notre technologie de l’ozone WEDECO via www.xyleminc.com

xyleminc.com Wedeco est une marque de Xylem, dont les 12.000 collaborateurs s’efforcent de résoudre les problèmes les plus complexes du marché mondial de l’eau. Let’s solve water.


contenuE64

Aquarama Revue professionnelle de la technologie de l’eau. Distribuée gratuitement à l’industrie (chimie, matières plastiques, métal, alimentation, textile, cuir, industrie graphique, photo, verre, papier et carton), aux bureaux d’études, aux sociétés de distribution d’eau, aux abattoirs, aux hôpitaux, aux services techniques des villes et communes, aux lavoirs, aux constructeurs de piscines, aux entrepreneurs en travaux

dossier Les micropolluants dans les eaux usées P26-P49

hydrauliques et aux spécialistes en environnement. Periodicité

Trimestrielle Redactrice en chef

Tilly Baekelandt E redactie@aquarama.be Redaction

Bart Vancauwenberghe Koen Vandepopuliere E redactie@aquarama.be Mise en page

Koen D’Haene E koen.dhaene@fcomedia.be Publicité-conseil

Katja Wijffels T 0473/86 59 70 E katja.wijffels@fcomedia.be Editeur responsable

Filip Cossement Canadezenlaan 118 - B-7711 Dottenijs T 056/77 13 10 F 056/77 13 11 E filip.cossement@fcomedia.be I www.fcomedia.be Nederlandse versie: op aanvraag Rien de cette édition ne peut être reproduit

P5 INSIDE NEWS P12 foires & salons P15 aquarama trade fair-tnav workshop 2014 P19 lettre d’informations TNAV #45 P51 projet hydris - kalsbeek P54 reportage nuresys - vlakwa - aquafin P59 reportage exelio P61 projet Eco-Vision P64 projet robushi P67 technique Endress+Hauser

P70 projet novotec

P73 reportage novochem P73 reportage wateris P75 reportage tensio P79 projet van remmen UV Techniek P83 projet grontmij P87 projet egger 88 productspot vink P91 new products

et/ou publié par impression, photo-copie, microfilm ou tout autre moyen sans accord écrit préalable de l’éditeur. Pour le contenu des publicités seul les annonceurs sont responsables.

Membre de l’union des Editeurs de la Presse Périodique

aquarama #64 I 3


À chacun sa spécialité

Faire fonctionner une station d’épuration des eaux usées de manière optimale exige beaucoup de connaissances et d’expérience. Sauf pour nos clients. En effet, les entreprises qui confient leur gestion et leur entretien à Aquaplus ont l’esprit tranquille et peuvent se concentrer pleinement sur leurs activités principales.

www.aquaplus.be

l

info@aquaplus.be


winside news

Grundfos Product Centre

Rietland emporte un prix international pour l’épuration des eaux du Badboot IWA (International Water Association) a attribué à Rietland le ‘Product Innovation Award’ pour l’épuration par plantes des eaux du Badboot à Anvers. Le prix a été décerné dans la catégorie ‘design’. Avec les autres lauréats régionaux, Rietland participera cette année au Global Award. L’attribution des prix de ce tour euro-asiatique préliminaire aura lieu à Bruxelles dans le cadre du Water Innovation Europe Conference, le 25 juin. Le système d’épuration sur le Badboot a été conçu par van Oirschot, en collaboration avec son partenaire américain ScottWallace. C’était le premier champ de roseaux aéré d’Europe. Dion van Oirschot de Rietland, gérant : “Du début à la fin, ce projet était un défi pour nous. Non seulement il fallait épurer les eaux usées du Badboot à un degré d’excellence de qualité pour qu’elle puisse être déversée dans les docks, mais l’épuration devait se faire en outre dans un espace réduit. C’est la raison pour laquelle nous avons opté pour un champ de roseaux aéré. De plus, la construction du système n’était pas simple. Etant donné que, de nature, un tel champ de roseaux pèse beaucoup, nous ne pouvions le remplir de gravier peu avant son arrivée au port d’Anvers. Ce nonobstant, nous étions prêts deux jours avant l’ouverture officielle”. E

A sa base, le Grundfos Product Centre (lancé le 27 mai 2014) est plus rapide, plus intuitif en remplacement du système WebCAPS. Il facilite le choix de la bonne pompe pour son installation ou pour son remplacement, et il vous donne rapidement des informations sur les pompes que vous avez déjà. Avec le Center vous pouvez: dimensionner des pompes, parcourir le catalogue des produits Grundfos, trouver les pompes de remplacement appropriées et trouver les pompes pour une manipulation de liquides spécifiques. Il vous permet d’accéder à des informations techniques sur un produit - y compris

les dessins CAO, les courbes, les spécifications, la documentation et les vidéos - presque instantanément. Une nouvelle fonction de “Dimensionnement Rapide” permet à de nombreux utilisateurs de dimensionner une pompe presque automatiquement. Il suffit d’entrer les valeurs de hauteur et de débit, et le Center fait le reste. Vous êtes maître dans le processus de dimensionnement, grâce à de nouvelles options telles que le dimensionnement en fonction de la conception de la pompe ou de la famille de produit, comprenant également le dimensionnement par application. E

http://be.grundfos.com

www.rietland.com

Une première mondiale, KLIP Digitaal lancé Le 25 mars, Kris Peeters, ministre-président de la communauté flamande a officiellement présenté ‘KLIP Digitaal’ (portail donnant des informations numérisées sur les câbles et conduites) en présence notamment de Marc Dillen (Vlaamse Confederatie Bouw), Hilde Masschelein (Bouwunie), Hilde Beeckmans (Vlaamse raad

voor Netwerkbeheerders) et Luc Martens (VVSG). ‘KLIP Digitaal’ est un outil permettant d’échanger en ligne des informations sur les câbles et canalisations souterrains entre le secteur de la construction et le secteur des utilités publiques. Ce système met donc fin à l’envoi de tonnes de plans en papier en différents formats et des cartes non uniformes. Le ‘KLIP Digitaal a été réalisé dans le cadre d’une collaboration étroite entre

les autorités flamandes, les villes, les communes, le secteur de la construction et le secteur des utilités publiques. Ce système permet d’améliorer l’efficience et de faire des économies ; la sécurité dans la construction et dans le secteur des utilités publiques s’en trouve également améliorée. E

www.klip.agiv.be

aquarama #64 I 5


winside news

Eurodal en route avec l’école Klim-op pour la Journée Mondiale de l’eau

Le 22 mars, c’était la Journée Mondiale de l’eau, une journée pendant laquelle on demande au monde entier de prêter attention à la problématique de l’eau pure. En collaboration avec les enseignants de l’école fondamentale Klim-op de Grobbendonk, Eurodal s’est efforcé de sensibiliser 190 enfants au droit à l’eau pure. La semaine éducative a été clôturée le 21 mars avec un ‘ Walk for Water’. ‘The World Walks for Water’ est une action mondiale fixant

l’attention sur les millions de personnes qui doivent marcher tous les jours 6 kilomètres pour aller chercher de l’eau pour les besoins de base. En Flandre et à Bruxelles, les écoles ont également organisé une Journée Mondiale de l’Eau au cours de laquelle des milliers d’enfants ont parcouru symboliquement 6 kilomètres. Il arrive régulièrement que la Belgique se plaigne d’inondations. Les autorités s’efforcent d’y remédier en imposant des normes sévères aux revêtements en béton dans la construction et dans les travaux d’infrastructure. Producteur de plaques en béton, Eurodal a pleinement joué le jeu en mettant sur le marché il y a quelques années le système HYDROPS®. HYDROPS® offre des solutions pour gérer l’eau de pluie de manière écologique. Les eaux de pluies peuvent être récupérées par infiltration, réutilisation, ou déversement ralenti dans les égouts. E

www.eurodal.be

KISTERS AG ajoute une composante essentielle à son software WISKI : le système de gestion des mesures, développé par l’entreprise de software d’Aix pour la gestion de l’eau, traite maintenant aussi des données d’échantillonnage (meta données) de concert avec les informations concernant la qualité physico-chimique de l’eau et les paramètres hydrologiques usuels. Autorités, Conseils d’eau et instituts de recherche auront beaucoup d’avantages à utiliser ce développement. Avec l’extension du module de qualité de l’eau KiWQM, WISKI est maintenant une banque de données commune à plusieurs départements, permettant d’avoir une vue globale sur l’état de l’eau et de gérer de manière efficiente les données de process. Si nécessaire, il est possible d’étendre le software avec la composante KiECO pour représenter les aspects écologiques. L’analyse de l’eau est complétée avec des données biologiques recueillies dans des études de terrain. Les taxonomies sont disponibles pour classer la flore et la faune observées. Les utilisateurs sont donc en mesure de tirer des conclusions générales sur la qualité de l’eau. E

Mads Nipper, nouveau CEO et Group President de Grundfos Group Chairman de Grundfos, Jens Moberg, souligne que Mads Nipper a été choisi pour son long travail fécond sur le marché : “Mads Nipper est un leader hautement qualifié, avec un solide savoir-faire en stratégie, business development, vente et marketing sur le marché global. Mads est très orienté client, et tout au long de sa carrière il a prouvé qu’il est capable de créer de nouvel-

6 I a q u a r a ma # 6 4

KISTERS traite maintenant aussi des données chimiques

www.kisters.de

les manières de faire croître les affaires. Son profil convient parfaitement au Grundfos Group, et je suis heureux de pouvoir collaborer avec lui pour exploiter l’énorme potentiel de croissance de nos marchés, existants et futurs. “ Mads Nipper a travaillé 23 ans pour le groupe Lego, il a été directeur dans diverses entreprises et organisations, il détient un MSc

fos, parce que c’est une entreprise fondée sur des valeurs, et qui, par la qualité de ses produits, améliore la vie de ses clients, tout en faisant quelque chose de bien pour le monde. J’ai apprécié chaque minute du temps passé chez Lego, une grande entreprise avec des grands produits et des gens bien. Il était temps pour moi de trouver un nouveau challenge

et BSc en Business Administration : “Je suis heureux d’intégrer Grundfos Group. J’ai choisi Grund-

attirant, et je suis prêt à relever le gant”, affirme Mads Nipper. E

www.grundfoss.be


Laissez respirer votre système de traitement des eaux usées Air Products fournit des solutions d’oxygène (oxygène pur ou oxygène généré sur site) pour votre station d’épuration afin de: • Augmenter la capacité de traitement • Absorber les pics de charge • Traiter des problèmes d’odeur, de mousse ou de boues • Réduire l’empreinte CO2 du site (économies d’énergie) • Limiter la production de boues Les offres d’Air Products peuvent améliorer le traitement des eaux usées à un coût inférieur que prévu. Contactez-nous pour plus d’informations: Air Products SA Chaussée de Wavre 1789, 1160 Bruxelles T 02 674 94 78 apbulkbe@airproducts.com

© Air Products and Chemicals, Inc., 2012 (34771)

tell me more

www.airproducts.be/fr

EU002147

34771_Kuszewska_Aquarama_ad_195x134mm+bleeds_FR.indd 1

5/16/12 11:52 AM

L’eau Les bonnes solutions, aux bons endroits L’eau, c’est la vie. Nous nous devons de tout mettre en œuvre pour préserver cette richesse naturelle. Avec la Division Eau de Tauw, vous trouvez une réponse durable, quelle que soit votre question. Nos spécialistes vous conseillent en toute indépendance. Ils vous indiquent comment appliquer la loi et ce qu’il est possible d’entreprendre pour votre entreprise. Sur mesure et en gardant le sens des réalités: respect de votre budget et retour sur investissement optimal. Notre perspective est globale: Tauw considère l’ensemble du cycle de l’eau. Résultat? Nous vous garantissons les bonnes solutions aux bons endroits.

www.tauw.be/fr/eau

Apporter des solutions durables pour un environnement meilleur

Advertentie Water FR_195x134_FINAL.indd 1

15-11-2013 11:15:16


LeLeservice notre savoir service notre savoir-faire -faire Water treatment

Produits spécifiques pour le traitement de l’eau résiduaire, industrielle, la déshydration des boues organiques et minérales.

Nos produits et services: - Floculants - Coagulants - Terres de diatomées - Cellulose - Produits biotechnologiques - Antimousses - Traitement des odeurs - Résines échangeuses d’ions - Lait de chaux - Produits de conditionnements - Essais labo et industriels - Entretien et réparation d’installation de traitement d’eau

Pour nous contacter: Anne Denoël - Nieuwlandlaan 16B, Industriezone B411, 3200 Aarschot Tél. 016 49 09 04 - Fax 016 49 09 05 - www.clarflok.be - E-mail: info@clarflok.be

AquaScat

sets the standard

Turbidimètre

Tel: E-mail: Web:

+31 88 278 28 28 info@apt.be www.apt.be


winside news

Une entreprise belge d’aéronautique développe une unité novatrice de traitement de l’eau L’entreprise aéronautique QinetiQ Space de Kruibeke a conclu un accord avec l’Agence Spatiale Européenne (ESA) pour le développement d’un prototype d’unité d’épuration de l’eau. Le modèle de base est destiné au recyclage de l’urine et les eaux usées pendant les missions spatiales. Le montant du contrat s’élève à 1.1millions d’euros. L’information que fournira le prototype sera cruciale pour le développement de systèmes généraux de traitement de l’eau dans les missions futures dans l’espace. L’eau épurée peut être utilisée par les astronautes pour se laver, ou peut encore subir un traitement supplémentaire pour servir d’eau potable. Le modèle de base doit tenir compte de la pesanteur, des forces requises et de la durée de vie des composants dans une atmosphère différente. Outre sa qualité de chef de projet, QinetiQ Space est responsable du développement du prototype et de la conception. L’entreprise aéronautique espagnole NTE est chargée de l’analyse des différentes exigences, le Vlaamse Instelling voor Technologisch Onderzoek (VITO) prend en charge la technologie des membranes. UGent est responsable du sous-système qui épure l’urine, ainsi que des tests généraux. E

Mesures de protection en cas de surcharge d’eau En avril, Joke Schauvliege, ministre flamande de l’environnement, de la nature et de la culture, a fait, accompagnée de Julie Alboort consultant NAV de Waterbewust Bouwen, de la présidente Kati Lamens et du directeur Kris Baetens, une visite de presse à différents projets de construction robuste et offrant une protection vis-à-vis de l’eau. Ces initiatives cadrent dans l’approche accélérée de la gestion de l’eau à laquelle la ministre prête toute son attention depuis les surcharges d’eau survenues en 2010. Outre un certain nombre de projets du Vlaamse Milieumaatschappij (VMM), la ministre a pris connaissance des plans

d’aménagement par la commune de Maarkedal d’une plaine de jeu naturelle dans la zone inondable, et a visité une maison particulière spécifiquement construite pour se protéger contre les inondations. La ministre a accordé l’an passé à l’organisation d’architectes NAV un subside de 142.000 euros pour la consultance ‘Waterbewust bouwen’ avec pour objectif de transférer aux concepteurs, architectes et maîtres d’ouvrage, connaissances et expertise concernant les constructions résistantes à l’eau dans les zones à risques, et de promouvoir ainsi l’approfondissement des connaissances. E

www.nav.be

www.spacenv.qinetiq.com

aquarama #64 I 9


Steering and optimizing your environmental and microbial processes Nos spécialités: traitement des eaux (anaérobie et aérobie), digestion anaérobie, assainissement du sol et de l’eau souterraine, valorisation des produits secondaires Nos produits: Stabilox (micro-éléments aérobie), Methanostim Liquide (micro-éléments anaérobie), Nutriflok (amélioration de la floculation et de la précipitation), Multidechlorobac (dégradation des composés organochlorés volatils dans l’eau souterraine), la boue d’ensemencement (HANDS pour la nitrification/dénitrification, les granules de boue anaérobie), ... Recherche et développement en collaboration avec des entreprises industrielles Essais de faisabilité (du laboratoire au pilote) Industrieweg 122 P, 9032 Wondelgem • Belgium • T: +32 9 375 17 14 • F: +32 9 375 17 15 • sales@avecom.be ECO_VISION_AD_FR_AQUA_93_134.pdf

1

22/05/14

www.avecom.be

15:22

15 avecom ad 195x134.indd 2

17/05/13 09:48

Environnement et technique en harmonie

Installations de surpresseurs “turnkey”

Les nouveaux surpresseurs Compacts convainquent par leur efficacité totale • avec le nouveau profil économique OMEGA • prêt pour le raccordement avec variateur de fréquence et CE/EMV-certification • nouveaux IE3-moteurs à haute rendement • installation compacte

ISATION RÉUTIL UM MAXIM U DE L’EA

Eco-Vision offre un service global complet, des services de consultance en matière d’environnement et d’ingénierie à la construction de vos installations. Les bénéfices environnementaux en accord avec les bénéfices de votre entreprise, c’est notre affaire...

Contactez-nous ... pour un regard clair sur l’environnement ! Ambachtslaan 14 • 3665 As • T. +32 (0)89 79 81 30

www.eco-vision.be

*) débit de 5 jusqu’à 150 m³/min surpression jusqu’à 1000 mbar vide jusqu’à 500 mbar

KAESER KOMPRESSOREN BVBA Heiveldekens 7A – B-2550 Kontich Tél: 04/ 222 95 41 – Fax: 04/ 222 95 42 E-Mail: info.belgium@kaeser.com

www.kaeser.com


winside news

Début officiel du projet Rietland Jordanie

Air Products construit un nouveau centre de remplissage et de distribution de bouteilles de gaz au Pays-Bas Air Products a débuté la construction d’un nouveau centre de remplissage et de distribution de gaz en bouteille dans le zoning du Polanenpark, sur la A9 entre Haarlem et Amsterdam (Pays-Bas). Ces investissements démontrent que le Benelux est une région importante pour le groupe. En 2012, Air Products avait inauguré une fabrique d’oxygène dans le port de Rotterdam. Une unité de séparation de l’air (ASU) sera prochainement ouverte à Gand. La fin des travaux de construction du site du Polanenpark annoncera la fermeture du centre d’Amsterdam Nord et le déménagement des bureaux administratifs situés actuellement à Amsterdam. Au total, ce sont pas moins de 100 personnes qui travailleront sur le nouveau site. Le choix du Polanenpark a été motivé par sa proximité avec les installations de conditionnement et de distribution existantes, pour minimiser l’impact sur le personnel et les fournisseurs. Le Polanenpark a été développé spécifiquement pour l’activité industrielle, car la région est menacée d’une pénurie de sites appropriés à l’industrie. Le Polanenpark est un lieu privilégié proche de Schipol et du port d’Amsterdam, avec une excellente connexion au réseau autoroutier. E

Le champ de roseaux du Princess Rahma College en Jordanie a été officiellement mis en service le mercredi du 26 mars. Le champ de roseaux a été réalisé dans le cadre d’une collaboration du research centrum UFZ Leipzig et de NAW, un entrepreneur local. Le projet entre dans le cadre du projet SMART 2 de l’Union Européenne. Rietland s’est chargé de la conception, de l’installation du système d’aération et de la programmation de la régulation électrique. La cérémonie officielle a eu lieu en présence d’un grand nombre d’hôtes importants, tels que l’ambassadeur d’Allemagne en Jordanie et le

secrétaire d’état du ministère de l’eau et de l’irrigation de Jordanie. L’installation a été mise en service après la cérémonie de coupure du ruban,. Le champ de roseaux procède à l’épuration des eaux usées du collège qui comporte 1.100 élèves et 200 professeurs et membres du personnel ; le système a une superficie de 400 m², répartis en deux champs de 200 m². L’eau épurée sera récupérée et utilisée pour asperger des oliveraies et des serres de plantes.

sont tenues de respecter un certain nombre de mesures sociales publiques. Elles doivent soutenir, tant sur le plan des services que sur le plan financier, les groupes vulnérables. Pour le groupe le plus vulnérable, il s’agit de l’exonération de l’indemnité fixe pour l’eau potable. Un groupe plus important, celui des clients protégés, a droit à un audit d’eau, au règlement mensuel de la facture et à un relevé gratuit du compteur d’eau par la soci-

été distributrice d’eau. La ministre Schauvliege a remis à Patrick Meulebroek, président de la maison sociale de Termonde, la nouvelle brochure, les affiches et une vidéo, tous éléments destinés aux salles d’attente des CPAS. Ensuite, la société distributrice de l’eau a procédé à un audit d’eau dans une habitation sociale d’accueil du CPAS.

E

www.rietland.com

www.airproducts.com

Une campagne pour les nouvelles mesures sociales relatives à l’eau de ville Joke Schauvliege, ministre flamande de l’environnement, de la nature et de la culture, a présenté récemment au CPAS de Termonde la campagne “Bon règlement = économies”, qui informe les clients protégés sur leurs nouveaux droits. Depuis le 1ier janvier 2014, les sociétés de distribution d’eau

E

www.vmm.be/waterloket

a q u a r a m a # 6 4 I 11


winside news

w Foires&salons • Aquatech China du 25 au 27 juin 2014 I Shanghai Salon professionnel mondial pour l’eau de process, l’eau potable et l’eau usée u www.aquatechtrade.com • IWA Lissabon du 21 au 26 septembre 2014 I Lisbonne Congrès et salon mondial de l’eau u www.iwa2014lisbon.org • Aquarama Vakbeurs - TNAV Workshop 23 octobre 2014 I Brabanthal Leuven/Louvain Salon professionnel et atelier destiné au secteur belge du traitement de l’eau u www.aquarama.be • ifat india du 9 au 11 octobre 2014 I Bombay Exhibion Centre, Mumbai Salon des sciences de l’eau, des eaux usées et des déchets u www.ifat-india.com • Pollutec Lyon Du 25 au 28 novembre 2014 I Eurexpo Lyon Evènement global des éco-technologies u www.pollutec.com

Wasser Berkin International améliore son concept Wasser Berlin International, salon et congrès pour l’industrie de l’eau, qui aura lieu du 24 au 27 mars 2015, vous accueillera désormais dans un espace encore plus structure. Inspirée de la circulation de l’eau, la structure thématique des palais s’organise sur 360 degrés. Cette approche symbolise à la fois la durabilité et souligne que le salon présente des produits, services et solutions pour tous les domains de la gestion des eaux. De plus, cette nouvelle structure permet aux visiteurs de s’orienter plus facilement dans le salon. Un forum sera spécialement consacré au congrès, sera intégré dans le salon et en fera ainsi pleinement partie. Il n’y aura pas de ticket d’entrée

séparé pour le congrès. En outre, le congrès sera davantage axé sur le concept du salon. Les sessions du 24 et 27 mars 2015 (une par jour) et des 25 et 26 mars (deux par jour) aborderont des thèmes actuels concernant la gestion, l’industrie et la politique de l’eau à l’échelle régionale et internationale. Des symposiums spécialisés en lien étroit avec le déroulement du salon seront également organisés afin d’approfondir les différents thèmes qui y sont représentés. E

www.wasser-berlin.de

Guide sectorial Aqua Belgica • Wasser Berlin International du 24 au 27 mars 2015 I Messe Berlin Salon et congrès pour l’industrie de l’eau www.wasser-berlin.com • Aquatech Amsterdam du 3 au 6 novembre 2015 I Amsterdam RAI Salon professionnel mondial pour l’eau de process, l’eau potable et l’eau usée u www.aquatechtrade.com

Aqua Belgica, fédération belge du conditionnement de l’eau, a édité cette année son deuxième guide sectoriel pour professionnels. Outre les informations techniques, on y trouve également réponses aux questions les plus demandées sur le conditionnement de l’eau. Avec ce guide, Aqua Belgica veut offrir au professionnel un outil utile pour qu’il puisse informer correctement et totalement ses clients sur les possibilités et les avantages du conditionnement de l’eau. Le guide est subdivisé en six chapitres: Aqua Belgica, le livre blanc, Vrai-Faux,

informations techniques, papiers de fond et liste des membres. E

www.aquabelgica.be

Sectorgids voor de waterbehandeling Alles wat u wil weten betreffende waterbehandeling

4000-5933_POM01.indd 1

12 I a q u a ra ma # 6 4

14/11/13 15:01


AQUARAMA TRADE FAIR FOR WATER TECHNOLOGY 2014

TNAV WORKSHOP

23/10/2014

23 OCTOBRE 2014 I BRABANTHAL LOUVAIN “Network event” dans le secteur de la technologie de l’eau Unique en Belgique!

Exposants Aerzen Belgium Air Products APT AquaFlanders Aquaplus Aquasystems International Atlas Copco Avecom Benvitec Best Instruments Bio-Dynamics BPI Instruments Brenntag Camtronics Carmeuse CGK-Group Clarflok Danfoss VLT Drives De Watergroep Deckx Eco-Beton Water Technologies

Eco-Vision Edo Pumps Egger Turo Pumps Endress + Hauser Eurowater exelio Festo Belgium Filter Service GE Water & Process Technologies Gea Westfalia Belgium Gemü Valves Geo-Engineering Georg Fischer GH Systems Grundfos Bellux Hach Lange Hanna Instruments Hydris Engineering IKT Nederland Induss Iwaki Belgium Jumo Automation Kaeser Kompressoren

Kalsbeek Krohne Belgium KSB Belgium KURITA Europe KWT Milieu Metrohm Nalco Belgium Netzsch Pumps Bellux Noreva Novochem Water Treatment Novotec Ovivo Holland P. Boonen & Co Packo Pumps Pantarein Pentair Valves & Controls Phoenix Contact PMT Benelux Praxair ProMinent Belgium Rietland bvba/Group W Robuschi Benelux Schneider Electric Smet-G.W.T.

Spirotech België SPX Process Equipment Sulzer Pumps Tauw België TNAV Trevi Veolia Water Solutions & Technologies Belgium Vigotec Akatherm Vink Vito Vlario Wateris Waterleau-Biotim Watts Industries/Socla WEG Benelux Xylem

Plus d’infos ? Contactez Katja Wijffels à katja.wijffels@fcomedia ou au 0473/ 86 59 70

www.aquarama.be I www.tnav.be


Moteurs | Automation | Energie | Transmission & Distribution | Peintures

Lorsque vous êtes bien préparé, l’avenir s’aborde sans crainte

Lorsque la norme pour les moteurs IE2 est devenue obligatoire en juin 2011, les moteurs WEG étaient déjà prêts. La norme IE3 ne sera appliquée qu’en 2015, mais encore une fois WEG produit déjà des moteurs de haute efficacité IE3. Pour l’instant, aucune date n’a été confirmée pour la norme IE4, mais vous pouvez déjà aujourd’hui choisir un moteur WEG super efficace IE4. Le futur est si proche...

Si vous aussi vous voulez aller de l’avant, visitez ww w.weg.net


w foire s &s a lon s

AquaFlanders et TNAV, partenaires pour le salon Aquarama Un plus un égale trois ! C’est forts de cette science que les organisateurs du Salon Aquarama et de la journée d’études Aquaflanders se sont mis autour de la table l’an dernier pour unir leurs évènements respectifs et en faire une grand-messe de l’eau. La réussite fut au rendez-vous et la formule est reprise en 2014. Le monde de l’eau de toutes les régions de Belgique profitera de cet événement ainsi que de TNAV pour échanger des idées et faire de nouvelles connaissances.

“L

a raison pour laquelle nous avons décidé de nous mettre autour de la table était parfaitement claire l’an dernier”, témoigne Marc Buysse de AquaFlanders. “Auparavant nos évènements respectifs étaient organisés à la même date, mais à des endroits différents. Au lieu de travailler l’un à côté de l’autre, il valait mieux unir nos forces”. Ainsi dit, ainsi fait: la journée d’études AquaFlanders et le salon Aquarama se sont tenus pour la première fois ensemble sous le même toit en 2013, au Brabanthal. “AquaFlanders avait de toute façon toujours l’intention d’offrir régulièrement des possibilités de contact à ses communes, actionnaires et membres. Le forum est en outre pour eux la possibilité idéale d’acquérir de nouvelles vues sur les défis de l’eau dans lesquels ils sont impliqués, de discuter de quelques points de gestion, etc.”

après avoir enrichi leurs connaissances à la journée d’études, de pouvoir aussi visiter le salon. Non seulement ils ont ainsi l’occasion de faire connaissance avec les innovations de différentes entreprises, mais de plus ils peuvent aussi élargir leur réseau de contacts. La collaboration avec le Brabanthal à Louvain a été pour nous très positive. L’endroit est suffisamment grand pour monter quelques dispositifs d’essais, pour aménager dans les règles de l’art la salle destinée à la journée d’études, et offre également suffisamment de place pour le service trai-

teur. Quant au salon il vient compléter l’événement de façon presqu’organique. L’an passé, l’évènement AquaFlanders s’est tenu en matinée. Etant donné l’accès au lieu hôte, cette année la journée d’études ne commencera pas avant l’heure d’ouverture du salon. “En déplaçant l’évènement en fin de matinée et en début d’aprèsmidi, nous anticipons sur des problèmes éventuels de circulation; il devrait être plus facile pour tout le monde d’être à temps à Leuven”. Contrairement au passé - à l’époque où AquaFlanders était seule responsable de l’évènement - maintenant nous collaborons aussi avec les organisateurs du salon dans la phase de préparation. “La pression de travail s’en trouve diminuée. Dans quelques années nous pourrons de nouveau évaluer la collaboration. Il est clair déjà maintenant que ces évènements seront intéressants pour un plus large public. Les techniciens par exemple, pourront en tirer plus” estime Marc Buysse.

T r ava i l é l a r g i e n r é s e a u

L’évaluation de la première organisation commune était positive. Marc Buysse: “Pour les participants, il est intéressant d’avoir la possibilité, u Marc Buysse de AquaFlanders et ministre flamand de l’environnement Joke Schauvliege (photo © Doeke)

a q u a r a m a # 6 4 I 15


AQUARAMA TRADE FAIR FOR WATER TECHNOLOGY 2014

TNAV WORKSHOP

23/10/2014

ment d’une plateforme numérique d’inspection. De cette manière, nous nous efforçons de travailler le plus possible sans papier. C’est une des façons qui nous permet d’anticiper au mieux les tendances actuelles”. Autre exemple récent: l’introduction du waterscan, dont AquaFlanders a réalisé le cursus, et organise la formation des spécialistes.

“Avec AquaFlanders, notre ambition est d’être une voix pour la gestion intégrale de l’eau à l’intention de tous les acteurs publics”, poursuit Marc Buysse. “Peut-être, notre objectif devrait-il être à terme de réunir toutes les niches de la gestion intégrale de l’eau dans notre organisation. La synergie avec Riorama, le périodique d’Aquarama qui se focalise sur le secteur des égouts, offre des possibilités intéressantes dans cette perspective. Il serait bon que le plus grand nombre possible d’acteurs notent en rouge dans leur agenda plusieurs mois à l’avance l’organisation de cet évènement”.

Le programme aborde de nombreuses innovations et des témoignages concrets. Comme les années précédentes, on s’attend à une participation au workshop de nonante à cent participants. “La collaboration avec le salon est une situation win-win; chacun de nous fait largement connaitre l’évènement de l’autre. Grâce à la collaboration avec d’autres organisations, nous pouvons encore faire un pas de plus vers l’avenir”, conclut Paul Ockier.

L e w o r k s h o p TNAV

Neuvième édition

Cette année le thème central du workshop TNAV est “L’eau dans l’industrie”. Paul Ockier: “Comme c’était le cas les années précédentes, nous invitons sept à huit orateurs. Le programme est réparti en session d’avant-midi- et session d’après-midi. Les participants ne sont pas tenus de s’inscrire aux deux sessions. La réutilisation de l’eau et la récupération des matières premières contenues dans les effluents - problème central du Cercle Bleu – sera un des sujets largement traités, de même que la transformation de l’eau saumâtre en eau de process”.

Le salon Aquarama en est à sa neuvième édition. “Aux cours des ans, notre organisation est devenue surtout un évènement-réseau rêvé”, se souvient Filip Cossement. “Nous en attribuons la popularité au maintien de la formule: c’est toujours le seul salon en Belgique qui se focalise exclusivement sur l’eau. Notre évènement est une plateforme idéale pour prendre la température du secteur, pour découvrir de nouvelles solutions et pour consolider les liens avec les clients et les fournisseurs” (par Bart Vancauwenberghe)

Thèmes techniques

Au moment de passer sous presse, il n’y avait pas encore de réponse définitive concernant le programme de la journée d’études AquaFlanders. “L’an passé, le programme était sous le signe de plusieurs thèmes relatifs à la gestion” se souvient Marc Buysse. “Le thème central était la gestion des ressources de l’eau potable et des eaux usées. En 2014, nous nous focaliserons normalement sur des thèmes techniques. Lors de la préparation du programme, nous nous efforçons chaque fois de nous orienter vers l’avenir. Le contenu de la journée d’études doit donner matière à discussion par après, et contribuer à la formation d’une opinion utile pour l’avenir.” L a g e s t i o n i n t é g r a l e d e l’ e a u

AquaFlanders est une organisation qui aide ses membres à établir la gestion intégrale de l’eau en collaboration avec les autorités. “Notre rôle de conseiller en législation et sur la manière de l’appliquer le plus uniformément possible s’adresse aussi bien aux autorités qu’aux membres. L’implémentation de chaque nouvelle directive va toujours de pair avec un process d’apprentissage. Nous avons également l’ambition de promouvoir la collaboration sur le plan opérationnel. Nous organisons nous-mêmes régulièrement des évènements qui déchargent nos membres et qui contribuent à l’uniformisation”.

En pratique ‘Aquarama Trade Fair for water technology’, la journée d’études AquaFlanders et le workshop TNAV seront organisés cette année le 23 octobre. De 10 à 18 heures les portes du Brabanthal à Haasrode, près de Louvain, seront ouvertes aux exposants et aux visiteurs. Les visiteurs peuvent s’inscrire (obligatoirement) à partir du mois de mai. L’entrée au salon

Un exemple: l’inspection des installations sanitaires intérieures et de l’évacuation privée de l’eau. “Nous sommes responsables de la formation et du suivi des inspecteurs. Les inspecteurs doivent passer un test tous les trois ans pour reconfirmer leur savoirfaire. Depuis cette année, nous disposons égale16 I a q u a ra ma # 6 4

est gratuite. Les participants au workshop et à la journée d’études doivent acquitter une contribution. E

www.aquaflanders.be E www.aquarama.be E www.tnav.be


We keep a close eye on your plant efficiency. The trouble-free operation of your plant is the precondition for maximum economic efficiency. Kurita’s patented ACF technology inhibits the formation of chloride and ammonium salts, thereby preventing fouling and corrosion. This is only one example of how Kurita protects your production unit against unscheduled shutdowns, extends its runtime and lowers process costs – while at the same time increasing plant and operational safety. Particularly for refineries and petrochemical plants, Kurita offers innovative and sustainable process technologies as well as a broad portfolio of products for water management. From consultation through to implementation and maintenance, we support you with a comprehensive range of services. As you can see, we keep a close eye on the effcient operation of your plant. Process technologies for refineries and petrochemical plants Water treatment technologies for cooling water, boiler water, waste water and reverse osmosis

Kurita Europe GmbH . Industriering 43 . 41751 Viersen . Germany Phone:+32 473 851 995 (Jan Deetens) . www.kurita.be


Carmeuse offre une gamme complète de produits dérivés du calcaire et de la chaux ainsi qu’un savoir-faire reconnu. Pour un traitement efficace des eaux potables, des eaux industrielles, des boues, nous vous offrons des solutions personnalisées de qualité, pour un résultat optimisé.

> Contactez-nous à info@carmeuse.be ou au +32 85 830 191 (Marc Bieswal) pour plus d’information

Natural SolutioNS

advert_Aquarama_November_fl_141113_FR.indd 1

14/11/2013 14:14:05


Lettre d’information du réseau des technologies de l’eau en Flandre

#45 Quand vous aurez ces lignes sous les yeux, ce sera presque l’été. Nous espérons que vous pourrez vous reposer dans les mois qui suivent pour, comme on le dit communément, recharger les batteries, et prendre de la distance par rapport à vos soucis professionnels journaliers.

A venir :

Le premier trimestre de cette année fut bien rempli. Rempli pour les membres: les entreprises nous font parvenir des signes d’activité intense. Rem-

Le 8 septembre 2014: au RWTH (Rheinisch-Westfälische Techni-

pli pour notre réseau, encore pleinement impliqué dans le projet du Cer-

sche Hochschule), temple prestigieux de la science à Aix-la-Chapelle,

cle Bleu (qui en est à mi-parcours). Nous nous souvenons d’une journée

juste de l’autre côté de la frontière, nous vous attendons à notre

de recherche de partenaires particulièrement réussie à Venlo avec, neuf

troisième session de posters, en parallèle au symposium. Par ‘nous’,

entreprises belges et sept entreprises néerlandaises, d’un workshop BMG

nous entendons pour la première fois des chercheurs allemands de

de haut niveau sur l’eau ultra pure, et d’une rencontre instructive ayant pour thème “Amélioration de votre position concurrentielle par les aides publiques à votre R&D”, chez notre membre sociétaire Spirotech à Tessenderlo. En outre, nous préparons les activités suivantes, avec notamment une visite d’entreprise intéressante et un workshop important sur

pointe dans la technologie des membranes, le Nederlandse Membranen Genootschap NMG et le BMG. Il est encore trop tôt pour les détails des inscriptions et les informations pratiques, mais un membre TNAV prévoyant coche déjà la date dans son agenda.

un sujet d’intérêt pour nos membres dans le cadre du salon Aquarama. En préparation aussi, une brochure neuve en anglais dans laquelle nos membres se présentent (surtout) à leurs clients potentiels de l’étranger. Et vers la fin de l’année, nous nous intéresserons aux récentes recherches technologiques dans le domaine de l’eau, et à ce qu’elles signifient pour les membres industriels. Lors de Academia Meets Industry, nous remettrons également le prix annuel pour le meilleur travail de fin d’études sur les technologies de l’eau. Avant cela, vous aurez pu assister à la séance de posters et au symposium sur la technologie des membranes à Aixla-Chapelle. Cet évènement est un monument comme le salon Aquarama-workshop TNAV. Vous aurez encore les détails (où, quand, quoi précisément) des autres activités, par email et le site internet de TNAV. Votre équipe TNAV

u RWTH Aix-la-Chapelle photo © Peter Hinschläger

Le 23 octobre: le salon Aquarama qui est devenu une tradition inexpugnable. Le salon croît et fleurit. Fidèle à la tradition, TNAV organise au Brabanthal de Louvain un solide workshop. Ces workshops

Nouveau membre TNAV: WEG-Benelux S.A. WEG Benelux est la filiale d’une multinationale brésilienne, leader du marché dans les techniques d’entraînement. Elle fournit des moteurs (électriques) sur mesure, des tableaux de commande et des systèmes de pilotage. Dans son siège à Nivelles (Brabant Wallon), elle adapte ses produits en fonction des souhaits des clients; voir aussi : www.weg.net/be Nous espérons, ou plutôt, nous sommes sûrs que WEG Benelux trouvera rapidement sa place dans notre réseau. n www.weg.net/be

honorés par la présence de six orateurs intéressants abordant des thèmes de grande importance pour notre groupe cible, connaissent, comme le salon, un succès croissant. Toutes bonnes raisons pour maintenir le cap de ce qui est pour beaucoup de Belges, l’évènement eau le plus important de l’année. Une occasion unique pour y inviter votre client (potentiel), votre client final et lui montrer ce qui est actuellement possible sur le plan de l’épuration de l’eau, de la réutilisation de l’eau et des traitements économisant l’énergie. Plus à ce sujet sur www.aquarama.be. Ce n’est pas pour une question de coût que vous devez refuser. La visite au salon est gratuite (pour le workshop il y a lieu d’acquitter une contribution ). n www.tnav.be

Lettre d’information du réseau des technologies de l’eau en Flandre

a q u a r a m a # 6 4 I 19


Votre partenaire privilégié en instrumentation pour la mesure de la température et l’analyse de l’eau

With Great Products, Come Great Results™

• Eaux usées

• Traitement d’eau

• Alimentation

• Piscines et spas

Hanna Instruments bvba – Winninglaan 8 – 9140 Temse T: 03 710 93 40 – F: 03 710 93 59 – info@hannainst.be – www.hannainst.be


u Partnermatching ontmoeting in Venlo

En visite chez Spirotech

exemption fiscale, tandis que l’employeur a déboursé 3.045

Le 22 avril nous étions les

euros au total. Grâce à cette

hôtes de Spirotech à Tessen-

mesure, l’employé touche

derlo, membre sociétaire de

1.000 euros, le montant réel-

TNAV. Non seulement nous

lement payé par l’employeur.

avons fait la connaissance

Déjà du passé, mais pas encore oublié…

d’une entreprise passion-

Wouter Housen, business

La journée de recherche de partenaires au Limburgs Waterschapsbedrijf à Venlo est déjà du passé (26 mars). Dix entreprises belges pouvaient y faire la connaissance de sept entreprises néerlandaises, et établir des contacts bilatéraux. Cette recherche de partenaires, qui se traduit par des discussions intenses entre quatre (parfois six) yeux, demande une préparation importante, mais en vaut la peine. Par après, les participants ont pu donner un feedback par écrit. Il en est ressorti qu’ils étaient très satisfaits. Plusieurs contacts donneront certainement lieu à un suivi : un approfondissement des contacts, et peut-être une autre forme de collaboration, par exemple un projet de recherche commun, ou un projet commercial commun.

nante, mais nous avons éga-

developer, et son collègue

lement pu écouter deux spéci-

Maarten van Doorslaer con-

alistes ayant des informations

sultant du bureau de con-

intéressantes sur les primes à

sultance Leyton België, ont

l’innovation et sur les stimu-

parlé des stimulants fis-

lants fiscaux à l’innovation,

caux pour le financement

et donc à la force concur-

de l’innovation. La conclu-

rentielle. Le premier orateur

sion était que de nombreuses

invité était Sara Avermate,

entreprises n’utilisent pas les

attachée auprès du minis-

belles opportunités permet-

tère (fédéral) de l’économie,

tant de renforcer leur position

Direction Générale Qualité

concurrentielle. Il est bon de

& Sécurité, Normalisation et

savoir que la rémunération de

Compétitivité. Elle a expliqué

Leyton est liée aux résultats :

comment fonctionnent les

“no cure, no pay”.

Nous avons également à l’esprit le 17 mars avec un évènement BMG fort : la soirée thématique BMG à Heverlee (dans le bâtiment IMEC) sur l’eau ultra pure dans les applications industrielles exigeantes. Les participants, en grand nombre, n’ont certainement pas été déçus. Plus à ce sujet sur www.tnav.be/BMG, où l’on peut également trouver les présentations des trois orateurs invités éminents.

Le Cercle Bleu, état des lieux Les équipes impliquées dans le projet du Cercle Bleu, pardon, dans le projet VIS, continuent à travailler avec acharnement, ayant à l’esprit que, même si la ligne d’arrivée ne sera atteinte que dans deux ans, tous les résultats doivent avoir été entre-temps présentés, résultats en matière de réutilisation durable de l’eau dans l’industrie, ainsi que la valorisation (économique) des composants des effluents et concentrats résiduels. Les techniques de séparation avec lesquelles on traite les sels minéraux utilisés ont ainsi leur prix, même s’il diffère d’un cas à l’autre, d’une activité industrielle à l’autre. Depuis l’année passée, cinq documents de deux pages concernent quatre effluents sur un total des 11 sélectionnés ont vu le jour et ont été disséminés auprès des participants. En ce qui concerne le timing, le Cercle Bleu se porte bien. Les tests de laboratoires de la plupart des effluents seront achevés plus tôt que prévu. Il y a du retard dans deux types d’effluents, que l’on compense en commençant plus tôt les tests pilotes, pour définir ainsi cas par cas des solutions économiques. Ecover est ici le premier à se lancer, mais aussi Induss et diverses autres entreprises sont apparues et/ou ont fait savoir leur intérêt pour les tests d’effluents spécifiques. Pour les documents de deux pages mentionnés plus haut : www. deblauwecirkel.be sous la rubrique résultats.

Lettre d’information du réseau des technologies de l’eau en Flandre

plans d’innovation et ce qu’ils représentent pour l’entreprise.

Notre hôte, Eddy Jansen, a ens-

Le concept “prime unique à

uite présenté son entreprise et

l’innovation” avec exemption

son laboratoire impression-

fiscale totale à l’intention des

nant. La rencontre s’est ache-

entrepreneurs créatifs n’est pas

vée avec un barbecue impo-

encore suffisamment connu. Si

sant où les participants ont eu

l’employeur donne une prime

l’occasion de discuter longue-

de 1.000 euros à son employé,

ment. Merci de tout cœur à

celui-ci reçoit 330 euros, sans

Spirotech België !

a q u a r a m a # 6 4 I 21


En visite chez…

Deckx Elektro Mechanica Valeur sûre des technologies de l’eau en Belgique “Vous vous trompez, Monsieur. Vous êtes ici chez Deckx Algemene Ondernemingen. Deckx Elektro Mechanica se trouve cent mètres plus loin” ; voilà ce que nous apprenions de la bouche de l’aimable réceptionniste du bâtiment dans lequel nous nous étions annoncés, et où figure fièrement le logo de Deckx. Mais qu’en est-il ? Ne vous contentez pas d’appeler Deckx simplement Deckx ! Lorsque nous quittons en voiture le parking de Deckx A.O (Construction, Infrastructure et Environnement)

ment la possibilité de pilotage à

u Stefaan Meulemans et Tom De

au Goormansdijk à Dessel (près de Mol), nous entrevoyons en

distance, permettant au client de

Waele de Deckx Elektromechanica

effet l’autre Deckx. Elle est hébergée dans un bâtiment foncti-

utiliser son personnel à meilleur

onnel dans un léger tournant. En d’autres termes : Deckx n’est

escient dans d’autres tâches.

les expertises. Stefaan Meulemans

pas une petite entreprise familiale. Elle a été fondée il y a près de 100 ans comme entreprise de construction se spécialisant dans la construction et dans les travaux de voierie. Cette “Elektro Mechanica” n’est venue que beaucoup plus tard. Il s’agit d’un véritable groupe employant près de trois cents personnes, et qui fait partie depuis cinq ans du groupe de construction Stadsbader, dont le siège principal est situé à Harelbeke. Stadsbader est une maison comportant beaucoup de pièces, et qui a fait place maintenant à une entreprise limbourgeoise.

laquelle elle a engrangé de nouvel-

Public et privé

veille constamment aux bonnes

Jusqu’il y a quelques années,

relations avec les écoles techniques

Dekcx travaillait exclusivement

de la région. De nombreux jeunes

pour le centre bien connu de pro-

ont la possibilité de faire des stages

duction d’eau potable (VMW,

chez Deckx E.M.

maintenant Watergroep, Pidpa, AWW, TMVW) et pour Aquafin. A

Deckx fournit des projets clef

partir de 2002, elle s’est risquée sur

sur porte depuis de nombreuses

le marché privé, où elle met éga-

années. Les projets sur lesquels

lement à disposition son savoir-

Deckx travaille, ou auxquels elle

faire. La première fois, c’était dans

collabore, ne se réalisent pas seu-

la construction d’une station

lement en Belgique, mais aussi aux

Nos interlocuteurs sont fort occu-

Deckx Elektro Mechanica a pig-

d’épuration pour l’entreprise de

Pays-Bas et dans des pays moins évi-

pés, à en juger par le bourdon-

non sur rue depuis plus de 25

cosmétiques Estée Lauder (Geel).

dents comme l’Arabie Saoudite et le

nement de leurs portables, et

ans, compte une cinquantaine de

Le passage n’était pas évident pour

Nigeria. Cette année, Deckx est for-

les collaborateurs qui viennent

collaborateurs, et pendant toute

l’entreprise qui se sentait bien

tement impliquée dans la construc-

demander régulièrement quelque

cette période s’est constitué une

dans le secteur public et qui a rem-

tion d’une station d’épuration à

chose au patron, ou qui les infor-

large expérience dans le secteur

porté plusieurs adjudications.

Merelbeke près de Gand. “C’est un

ment. Crise ? Conjoncture maus-

de l’eau potable et des eaux usées.

petit projet, mais beau, de nouveau une adjudication publique”, précise

sade ? En tout cas, pas chez Deckx.

Elle développe et construit des

Deckx a su étendre progressive-

Notre hôte est Stefaan Meulemans,

installations mécaniques et élec-

ment ses activités sur le marché

Tom De Waele. “Le client ici est la

Directeur Général (à gauche sur la

triques, avec tous les accessoi-

privé, notamment en reprenant

faculté de médecine vétérinaire de

photo), un homme de la région et

res, pour les stations d’épuration

des bureaux d’études et en recher-

l’université de Gand. L’installation

ayant tout un parcours profession-

et centres de production d’eau

chant la collaboration de quelques

doit être livrée fin 2014. Nous som-

nel chez Deckx. A côté de lui, son

potable, adoucisseurs et stations

entreprises membres de TNAV.

mes également responsables de

collègue Tom De Waele, qui est

de pompage, le tout sur mesure.

L’entreprise de Dessel a su con-

l’entretien et de l’exploitation pen-

venu spécialement pour nous du

Travail de précision, avec un haut

solider sa position par une poli-

dant 10 ans. L’installation est con-

degré d’automatisation, notam-

tique prudente d’acquisitions, par

struite sur base de la technologie

bureau de Harelbeke.

a q u a ra ma # 6 4 I 22

Lettre d’information du réseau des technologies de l’eau en Flandre


BIO DYNAMICS des membranes. L’eau épurée doit

struire des stations d’épuration,

servir en partie pour le nettoyage

une demande à laquelle nous

des bâtiments de la faculté, le reste

pouvons répondre parfaitement

est déversé dans une rivière pro-

grâce à notre apport. Grâce à la

che. Les commandes, les pompes,

collaboration à l’intérieur du

les vannes, les canalisations sont

groupe, nous collaborons égale-

de la responsabilité de Dessel, mais

ment dans plusieurs projets CPP

c’est Deckx Harelbeke qui est res-

(Collaboration Public Privé),

ponsable de l’exécution”, explique

dans certains desquels il faut

Tom De Waele.

garantir 30 ans d’entretien.

Agrandissement d’échelle

“A partir des bureaux de Stads-

C’est comme si la reprise par le

bader à Harelbeke, nous travail-

groupe de construction Stadsba-

lons avec un petit groupe d’une

der avait donné des ailes à Deckx.

demi-douzaine de personnes

Cette consolidation a donné aux

pour Deckx Elektro Mechanica.

deux partenaires des opportuni-

A termes, nous voulons servir

tés supplémentaires dans tous

d’ici nos clients de Flandre Occi-

les cas. Ils sont en effet complé-

dentale et de Flandre Orientale,

mentaires, c.-à-d. qu’ensemble

ainsi que le marché du Nord de

ils peuvent offrir plus à leurs cli-

la France. A Dessel, nous nous

ents potentiels que s’ils allai-

focalisons plus sur la produc-

ent chacun leur propre chemin.

tion de canalisations et sur la

“Stadsbader est une entreprise de

construction de tableaux pour le

pointe dans le domaine des tra-

compte de nos clients d’Anvers,

vaux publics et des constructions,

les provinces environnantes et

mais elle a été régulièrement sol-

les Pays-Bas”.

licitée par ses clients pour fournir également des composants

n www.deckx-em.be

électromécaniques ou pour con-

n www.stadsbader.com

u Installation d eau potable à Eisden pour “De Watergroep”

Votre partenaire pour la construction de...

Stations d'épurations des eaux usées et centrales de biogaz-méthanisation Construction de silos et citernes cylindriques en béton. Béton armé coulées sur place sans joints de reprises verticaux, et sans entretoises. Parfaitement étanche! Tous les diamètres possible de 4,5m à 40m et haut de 14m. Bio-Dynamics peut livrer et installer certains accesacces soires au silo: pièces de traversées en inox ou HDPE trou d'homme diam 800 mm en inox, bâche en PVC, agitateurs à travers de la paroi, possibilité d'intégrer le réseau de chaleur coulé dans les oiles, revêtement intérieur des cuves (liner), etc…

BIO-DYNAMICS

S.A. Groenstraat 55 B-9800 Deinze, Belgique tel | 00 32 (0)9 210 31 60 fax | 00 32 (0)9 210 31 65 ww www.bio-dynamics.be a q u a r a m a # 6 4 I 23 info@bio-dynamics.be


En visite chez…

“Conwed, Global Netting Solutions” : c’est la première chose

Conwed Plastics

que l’on voit lorsque l’on rentre chez ce membre récent de TNAV, à une centaine de mètres de l’ancien charbonnage de Zwartberg. L’amateur candide, tel votre serviteur sans doute, n’a pas la moindre idée de ce que veut précisément dire “netting”. Mais heureuse-

Plus léger, plus solide, plus durable

ment, Ruben Snoeks m’attend : il ne paraît pas avoir la tren-

sons ensuite en process continu à

taine, et même s’il a fait des

Le semi-produit qui en résulte

côté technique du métier ne me pose

travers une pièce calibrée. Dans

connaît un champ d’application

aucun problème. “Je m’y suis initié, et

études de marketing, il sait

les milieux industriels, c’est le

quasiment infini, que nous évo-

je connais le produit de fond en com-

tout ce que j’ai toujours voulu

process bien connu d’extrusion.

querons plus loin.

bles” dit-il. “Le véritable défi consi-

savoir sur les treillis en matiè-

Conwed dispose de la technologie

Conwed Plastics a été fondée

ste à trouver les nombreux marchés

res synthétiques, mais que je

permettant d’en faire des structu-

il y a environ 60 ans à Minne-

qui ont besoin de notre produit, à

n’ai jamais osé demander. Il

res de treillis, des treillis très sou-

apolis (Minnesota, Etats-Unis).

m’impliquer dans les problèmes avec

ples en plastique, dans tous les

Conwed Plastics Belgium a vu le

lesquels le client se démène, et voir si

formats et couleurs imaginables :

jour quelques années plus tard,

nous pouvons, et de quelle manière,

par exemple des mailles rectangu-

d’abord avec un centre commer-

les résoudre. Le champ d’application

laires ou sous forme de losanges.

cial à Heverlee. Ensuite, en 2001,

est en effet très large”.

Dans la phase suivante, dite phase

avec un département de produc-

De combien? On peut s’en faire une

d’orientation, ces réseaux sont éti-

tion à Genk. L’entreprise a repris

idée en surfant sur internet, où j’ai

Que veut dire netting ?

rés dans deux directions jusqu’à

un bâtiment vide, et y a ajouté

lu que les structures en treillis de

“Ces plastiques, principalement

avoir des treillis de maximum six

un espace de production impo-

Conwed sont tissées dans les tapis

du polypropylène, arrivent chez

mètres de large, et dans toutes sor-

sant. Conwed emploie actuelle-

de gazon des terrains de sports et

Conwed sous forme de granulés.

tes de variantes répondant aux

ment 45 personnes à Genk. Ces

des parcs publics ; ainsi que dans

Par chauffage, nous en faisons

besoins des clients. Cela se passe

personnes desservent sept jours

les pelouses d’Afrique du Sud, jeune

une sorte de pâte que nous pous-

dans une énorme machine”.

sur sept et en principe 24 heu-

pays footballeur. Vous-souvenez-

res sur 24 une région compor-

vous de la coupe du monde 2010 ?

tant l’Europe, l’Asie, l’Afrique et

“Lorsqu’on y pense, on s’aperçoit

l’Australie, quasiment la moitié du

que l’on retrouve des treillis presque

monde. L’usine de Genk est égale-

partout”, explique Ruben Snoeks.

ment le siège principal, car le seul

“Les agriculteurs ne connaissent

siège en Europe.

que trop bien les filets qui protè-

explique tout tellement clairement qu’il serait un bon orateur lors d’une journée portesouvertes.

gent les arbres fruitiers contre les

24 I a q u a ra ma # 6 4 a q u a ra ma # 6 4 I 24

Une large panoplie

oiseaux ou la grêle violente. Idem

d’applications

pour la protection des vignobles ail-

Le rayon d’action de Ruben Snoeks

leurs en Europe. Dans la construc-

en tant que business developer

tion routière, on apprécie les filets

embrasse le Benelux, la Scandina-

Conwed comme remède contre

vie, la France et l’Europe du sud. “Le

l’érosion des talus”.

Lettre d’information réseau Netwerk des technologies de l’eau en Flandre Nieuwsbrief van hetdu Vlaams Watertechnologie


OXIPERM® PRO VOUS PERMET DE GARDER LA LÉGIONELLOSE ET VOS COÛTS SOUS CONTRÔLE Conwed est également impli-

ellement un de nos marchés les

quée dans la recherche durable par

plus importants. Extérieurs au

l’introduction de plastiques dégra-

secteur, nous remarquons bien

dables, la production de produits

que la demande est en augmen-

anti-dérapage sans latex. Et bien

tation dans le secteur de l’eau,

entendu, les effluents sont séparés

d’autant plus que l’eau de mer,

de sorte que tout est recyclable. Plus

l’eau saumâtre ou l’eau de pro-

léger, plus solide et plus durable

cesss et les effluents sont de plus

semble être la devise de Conwed.

en plus pris en considération

Genk… et on pense immédiate-

dans le cadre du dessalement et

ment au drame de la fermeture de

de la réutilisation. Bien entendu,

l’usine Ford. Pour Conwed non

nous nous y impliquons volon-

plus ce n’était pas une bonne nou-

tiers. On a même spécialement

velle, mais grâce au large champ

construit à cet effet une nouvelle

d’application de ses produits, l’effet

ligne d’extrusion en Belgique,

de cette catastrophe est resté limité.

qui est opérationnelle depuis le

Diversification et innovation sont

mois d’avril”.

ici les premières priorités. Con-

Au sens strict, notre client est une

wed dispose en Belgique d’un petit

entreprise qui insère nos filets

département R&D, et si nécessaire,

dans ses systèmes de filtration,

peut compter sur les chercheurs de

mais nous nous intéressons aussi

la maison principale. Elle considère

aux acteurs plus en amont dans

comme un de ses devoirs de mettre

la chaîne d’approvisionnement,

au point des solutions à la carte en

et nous voulons savoir de quoi

collaboration avec le client.

ils s’occupent. Considérons

Le dioxyde de chlore vous libère pour longtemps des Légionnelles et d‘autres bactéries • Le dosage en continu de ClO2 garantit une désinfection de très grande efficacité, empêchant la formation d‘un biofilm dans vos tuyauteries, source de prolifération de légionnelles. (Legionella ne peut plus se cacher.) Réduisez vos coûts d‘exploitation - dès le départ • Oxiperm® Pro est inégalé au niveau des prix et de la fiabilité. (Réduisez vos coûts d‘investissement.) • Précision de dosage incomparable. (Réduisez vos coûts de produits chimiques.) • Production de ClO2 directement sur site - de haut rendement. (Réduisez vos coûts de stockage et de transport.) • Cessez d‘utiliser la désinfection thermique. (Réduisez vos coûts énergétiques.) Le résultat? De l‘eau saine et vivifiante • Oxiperm® élimine la Légionellose - sans laisser d‘arrière-goût.

par exemple la consommation Conwed Plastics et le secteur de

d’énergie, un problème qui

l’eau

occupe aujourd’hui pleinement

Ce n’est pas pour rien que Con-

tout le monde ; de quelle manière

wed Plastics s’est fait membre de

pouvons-nous contribuer avec

TNVA. Elle s’intéresse beaucoup au

nos produits à la réduction de la

secteur de l’eau. Conwed travaille

consommation d’énergie ?”

depuis longtemps sur la filtration. Les structures en filet peuvent ser-

Inutile de vous dire que l’on

vir de renforcement pour un milieu

entendra encore parler de Con-

de filtrage, comme support de car-

wed Plastics. Prenons déjà ren-

touches (pleat support), ou comme

dez-vous au salon Aquarama-

espaceur entre des milieux de fil-

workshop TNAV le 23 octobre.

trage, par exemple, deux membra-

Ou bien, si vous ne pouvez pas

nes, de sorte que le liquide ou le gaz

attendre si longtemps, faites la

à filtrer puisse passer aisément à tra-

connaissance de l’entreprise de

vers le milieu de filtrage ; par exem-

Ruben Snoeks sur

pour plus information: www.grundfos.com

ple dans le cas de l’osmose inverse. “Il y a une grande demande en

n www. conwedplastics.com

espaceurs, qui constituent actu-

a q u a r a m a # 6 4 I 25


DOSSIER

L e s m i c r o p o ll u a n t s d a n s l e s e a u x u s é e s

Micropolluants et écotoxicologie

L’homme injecte toujours plus de matières nouvelles dans l’environnement. En même temps, les progrès techniques sont tels qu’on en découvre toujours plus. En outre, on s’aperçoit que les micropolluants ont un impact plus important sur l’environnement qu’on ne le pensait. Les autorités réagissent avec des règlements de plus en plus stricts. Plus à ce sujet avec Prof. dr. Ronny Blust, du département biologie de l’UA (Universiteit Antwerpen).

J

oke Schauvliege était présente l’an passé au congrès Aquaflanders à Louvain. La ministre flamande de l’environnement a cité trois défis que doivent relever les compagnies des eaux. Le premier est que de plus en plus de micropolluants, tels que des médicaments, se retrouvent dans l’environnement. Prof. Ronny Blust, du département biologie de l’UA: “Les macropolluants tels que l’azote et le phosphore se retrouvent en concentration relativement élevée, parfois jusqu’à des milligrammes par litre. Les micropolluants par contre se présentent en concentrations relativement faibles: des microgrammes par litre, ou moins. On en a déjà recensé des milliers dans l’eau. Quelques exemples de groupes importants de micropolluants: les métaux lourds, les hydrocarbures polyaromatiques, les hydrocarbures halogénés, les solvants, les tensio-actifs, les insecticides, les herbicides, les fongicides, les médicaments, les cosmétiques,…”

S c h é m a d e d é c i s i o n : P, B ,T

Les écotoxicologues font appel à un schéma de décision qui leur permet de juger de l’impact d’un micropolluant. Tout se résume à trois lettres, P,T,B. Ronny Blust: “P signifie Persistance: plus celle-ci est élevée, plus la matière est décomposable. Exemples de micropolluants très persistants: les métaux, DDT, et les PCB. Lors du développement d’un produit, on réfléchit de plus en plus sur la manière de le rendre le moins persistant possible, et donc plus biodégradable. Une telle approche permet de réduire sensiblement les problèmes. B signifie Bioaccumulation: paramètre qui favorise l’absorption et le stockage de la matière dans les tissus des organismes. Finalement T signifie Toxicité. C’est ce paramètre qui constitue le plus grand problème”. M u lt i p l e s e ff e t s

“Les micropolluants”, continue Ronny Blust, “peuvent être actifs de diverses manières dans un orga-

Dans la recherche des effets, nous ne devons pas considérer seulement ceux des composés particuliers individuellement, mais aussi ceux qui apparaissent dans des combinaisons de divers micropolluants.

Prof. dr. Ronny Blust, du département biologie de l’UA 26 I a q u a ra ma # 6 4

26 I a q u a r a ma # 6 4


nisme (p.ex. algue, escargot, poisson,…). Quelques exemples: le ralentissement des systèmes de transport et d’enzymes dans le corps, formation de radicaux d’oxygène et apparition de dégâts d’oxydation, dégâts au matériel génétique, perturbation de la régulation du système nerveux et du système hormonal, ralentissement de la régénération des tissus, perturbations de la production d’énergie dans les cellules de l’organisme,… Ronny Blust donne quelques explications sur le dérèglement hormonal. Les micropolluants qui conduisent à une telle perturbation endocrine sont par exemple les PCB, les phtalates, le bisphénol A- dans les plastiques-, le nonylphénol… “Un exemple classique, par exemple, d’une matière qui perturbe la gestion des hormones est tributylétain”, explique-t-il. Cette matière a été longtemps utilisée comme anticolmatant sur les chantiers navals pour empêcher que les algues, les moules ne s’accrochent à la coque des navires, la rendant ainsi moins lisse. Dans les années 70, il est devenu clair que le tributylétain perturbe la régu-

u Le poisson zèbre est utilisé dans les tests sur les effets de développement précoce et de différenciation

lation hormonale, notamment de la pourpre petite pierre. Des populations entières de ce petit animal marin ont alors disparu”. Les produits pharmaceutiques

De date récente, on se focalise également sur les produits pharmaceutiques. Ronny Blust : “Il n’y a qu’à citer les moyens anticonceptionnels, les antibiotiques, les calmants, que l’on retrouve dans les eaux de surface par l’intermédiaire des toilettes. De

tels produits ont été développés pour avoir un effet sur l’homme et parfois sur d’autres organismes. Il se peut, qu’à long terme ils aient des conséquences sur la vie aquatique, et donc sur tout l’écosystème, y compris l’homme. On connait certains composés ayant un effet hormonal féminisant sur les poissons et autres animaux supérieurs. Il est apparu que certains antibiotiques modifient la composition microbienne de l’eau. Dans la recherche des effets, nous ne devons pas considérer seulement ceux des composés particuliers individuellement, mais aussi ceux qui apparaissent dans des combinaisons de divers micropolluants. Les normes actuelles sont d’ailleurs basées en grande partie sur des études écotoxiques de composés individuels; la réalité est quelque peu plus complexe, étant donné la présence simultanée de plusieurs composés…”. Défis

Il y a encore de nombreux défis concernant les micropolluants, dont celui de connaître précisément l’effet des combinaisons. Mais dans beaucoup d’autres cas, on ne connaît même pas encore suffisamment les effets nuisibles des composés individuels. Les concentrations dans l’environnement n’en sont pas toujours très claires non plus. Mais il y a plus. Ronny Blust: “Il y a des micropolluants qui sont plus solubles dans les graisses que dans l’eau. Les PCB et les dioxines sont des exemples classiques. Lorsque de tels composés se retrouvent dans l’eau, ils auront tendance à s’accrocher à des particules, qui finiront par sédimenter. Ils séjournent parfois longtemps au fond, et se retrouvent progressivement dans l’eau et dans la chaîne alimentaire. Il apparait toujours des métaux lourds à partir du fond. Ce sont des exemples de pollution historique. Un exemple: les nanoparticules, dont la structure est inférieure à un dixième de micromètre. On les retrouve dans un nombre toujours croissant de produits: des crèmes solaires aux textiles et aux catalyseurs”. R è gl e m e n tat i o n

Les autorités s’efforcent d’endiguer le problème des micropolluants. Ronny Blust: “Il y a la directive cadre européenne de l’eau. C’est un cadre directeur pour l’amélioration de la qualité des eaux souterraines, de surface et des côtes maritimes. L’objectif initial était que tous les états membres de l’UE aient une bonne qualité écologique de l’eau en 2015. Mais l’objectif n’est pas tenable et demande un effort soutenu à long terme”.

u En recherche ecotoxicologique on

utilise souvent la puce d’eau (photo © Public Library of Science journal. pbio.0030253.g001)

La directive cadre comporte une liste prioritaire de 45 composés (ou groupes de composés) nuisibles à l’environnement. On prépare également une ‘Watch-list ‘ avec des composés qui méritent une attention particulière, par un monitoring plus intense. Il est plus que probable qu’à terme, il y aura des obligations légales pour garder la concentration de ces composés à un niveau plus bas que actuellement. Cette Watch-list comporte notamment le diclofenac (un analgésique) et les hormones 17alpha-ethinyl estradiol (EE2, semi-synthétique) et 17 beta oestradiol. Autre cadre régulateur constituant une barrière contre la progression de la pollution par micropolluants: le programme de recherche européen “REACH”. Ronny Blust: REACH signifie Registration, Evaluation and Authorisation of Chemicals. Dans ce cadre, les producteurs sont invités à constituer un dossier d’enregistrement pour tous les composés chimiques produits à plus d’une tonne par an. Le dossier comporte des données sur la sécurité, y compris sur l’écotoxicité du produit. Les composés présentant un haut risque doivent disparaître progressivement et doivent être remplacés”, conclut-il. (par Koen Vandepopuliere)

a q u a r a m a # 6 4 I 27

a q u a r a m a # 6 4 I 27


© VigotecAkatherm • RPR Brussel / RPM Bruxelles • B.T.W./T.V.A. BE 0421.497.662

Division Engineered Plastics

CONSTRUCTIONS SUR MESURE Les matières synthétiques sont désormais entrées dans les moeurs et font l’objet de nombreuses applications. Beaucoup d’entreprises les choisissent pour leurs propriétés spécifiques et leur mise en œuvre économique. Elles présentent une grande longévité et sont écologiques car recyclables. Elles résistent particulièrement bien à la corrosion et à l’abrasion, même face à des fluides réputés très abrasifs et/ou chimiquement agressifs. •

Réservoirs, laveurs de gaz et conduites à double paroi,...

Séparateurs de graisses et de hydrocarbures

Chambres de visite

Schoonmansveld 52, 2870 Puurs • Tel +32(0)0 860 01 90 • Fax +32(0)3 860 01 99 • E-mail info@VigotecAkatherm.be aquarama.indd 8

8/05/2013 12:16:10

Brenntag, distributeur leader de produits chimiques dans le Benelux, vous offre une gamme de produits complète: ❚ Produits chimiques Spécialités pour les secteurs suivants: le traitement de l’eau, l’alimentaire, la pharmacie, la détergence, les matériaux composites, les peintures, vernis, encres et colles, la cosmétique et la maintenance ❚ Produits chimiques industriels de base (solvants, acides, bases, sels) ❚ Soutien technique & savoir-faire

100000268_BTS_WT_195x134mm_FR.indd 1

Gamme de produits pour le traitement de l’eau: ❚ Floculants ❚ Coagulants ❚ Agents antimoussants ❚ Additifs et nutriments biologiques ❚ Charbon actif ❚ Agents filtrants ❚ Résines pour échangeurs d’ions ❚ Désinfectants ❚ Mélanges sur mesure ❚ Autres spécialités de traitement de l’eau

Water is Life – That’s Why We Care

Brenntag N.V. Water Treatment Nijverheidslaan 38, 8540 Deerlijk Téléphone + 32 56 78 82 52 Fax + 32 56 77 57 11 info@brenntag.be www.brenntag.be www.brenntag-specialties-europe.com

23.04.14 12:16


DOSSIER

L e s m i c r o p o ll u a n t s d a n s l e s e a u x u s é e s

Quel est l’impact des micropolluants sur la vie aquatique? Les eaux usées épurées qui se retrouvent dans nos cours d’eau sont actuellement testées sur les paramètres de base. Si elles répondent aux critères, elles sont considérées comme sûres pour la faune et la flore dans les cours d’eau récepteurs. Le laboratoire d’Aquafin a réalisé des tests pour voir si quelques composés chimiques ne présenteraient éventuellement pas de risques pour l’écosystème à court ou à long terme.

L

a Directive Cadre Eau envisage ‘une bonne situation’ des cours d’eau dans les états membres européens à l’horizon 2015, avec une possibilité de remise jusqu’en 2027. L’extension de l’infrastructure d’épuration des eaux a entrainé une réduction drastique de la charge due aux nutriments dans les eaux de surface. L’attention se déplace maintenant plus vers la présence de micropolluants. Ceux-ci atterrissent dans les eaux de surface de plusieurs manières: par voie directe par l’intermédiaire par exemple d’écoulements, par érosion, ou de manière indirecte par le déversement des eaux usées épurées. T e s t s d e t ox i c i t é a i g u ë

Pour avoir une meilleure vue sur l’impact total des eaux usées épurées déversées par Aquafin, le laboratoire d’Aquafin a réalisé des tests de toxicité aiguë sur un certain nombre d’effluents de stations d’épuration. Ces tests, encore appelés bioassays, utilisent des

organismes vivants tels que les puces d’eau, des bactéries et des algues sensibles aux effets nuisibles de ces polluants. On imite ainsi l’effet sur l’écosystème dans les eaux de surface. Les résultats des premiers tests n’ont pas montré une influence toxique des effluents sur les eaux de surface. Dans le cadre d’une recherche plus sensible, des bioassays ont été réalisés sur des eaux usées reconcentrées, avec le résultat que plusieurs effets écotoxicologiques ont pu être mis en évidence. Le principe du test est que, plus le taux de reconcentration de l’effluent est élevé à l’apparition des effets, plus les eaux usées sont sûres. Seuls trois effluents parmi les vingt testés, présentaient des effets négligeables, en d’autres termes, ils présentaient un facteur élevé de reconcentration. Pour certains échantillons cependant, il a suffi d’une reconcentration de moins de vingt fois. C’est sur ces échantillons que se concentre l’attention. Les tests n’explicitent pas les polluants présents, ils montrent seulement l’effet sur l’écosystème. Les Pays-Bas ont également une expérience de ces techniques de recherche. N é c e s s i t é d e va l e u r s i n d i c at i v e s

L’expérience des ecotests était une bonne raison pour Aquafin de collaborer à une recherche du Vlaamse Milieumaatschappij sur l’impact de microu Les paramètres de base auxquels doivent répondre aujourd’hui les eaux usées épurées ne tiennent pas compte des micropolluants.

polluants tels que les médicaments. L’objectif de cette recherche européenne est de développer un modèle permettant de suivre et de prévoir les polluants de la source aux eaux de surface. Un projet a vu le jour comportant une campagne d’échantillonnage dans dix stations d’épuration pendant dix jours. Dans ces effluents, des mesures ont été faites sur les médicaments présents dans les influents et dans les effluents, ainsi que quelques ecotests. On a choisi cette fois un set de tests toxicologiques qui sont plus près des effets qu’ont les médicaments sur les perturbations hormonales. Il existe en effet des tests qui mesurent les perturbations oestrogéniques et androgéniques dans des lignées de cellules spécialement cultivées à cet effet. Il y a eu des observations intéressantes. Bien que la plupart des stations d’épuration n’ont pas été construites pour éliminer des médicaments et matières connexes, les tests ont montré que les effets oestrogéniques et androgéniques diminuent clairement au cours du process d’épuration. Ceci ne veut pas dire que tous les médicaments et leurs produits de décomposition sont entièrement éliminés. La recherche a montré qu’il subsiste des concentrations mesurables de certains médicaments ; exemples connus : epilepticum carbamazepine, ou le très utilisé anti-inflammatoire diclofenac, que l’on retrouve fréquemment dans les eaux de surface. Les ecotests ne réagissent pas seulement aux médicaments, mais aussi à d’autres micropolluants tels que plastifiants, pesticides, phénols… qui contribuent également au dérèglement hormonal. (par Aquafin) E

www.aquafin.be a q u a r a m a # 6 4 I 29

a q u a r a m a # 6 4 I 29


DOSSIER

L e s m i c r o p o ll u a n t s d a n s l e s e a u x u s é e s

Produits phytopharmaceutiques. Un regard fédéral Agriculteurs, horticulteurs, particuliers,… beaucoup d’acteurs utilisent des produits phytopharmaceutiques. Et qui plus est : en plein air. Mais dans l’eau, les concentrations tolérées de ces produits sont très faibles dans l’eau. Les autorités fédérales prennent des dispositions pour éviter que les normes ne soient dépassées. Les autorités approchent par étape les produits qui posent problèmes, par un plan d’action national, et autres.

L

es produits phytopharmaceutiques sont un exemple typique de micropolluants. Plus à ce sujet avec Ir. Maarten Trybou du service des pesticides et des engrais du Service Public Fédéral, santé publique, sécurité de la chaîne alimentaire et environnement. Il précise qu’il ne peut y avoir plus de 0.1 microgramme de matières actives de produits phytopharmaceutiques par litre dans l’eau potable. Les normes pour les eaux de surface peuvent être plus sévères ou moins sévères. Supposons qu’un agriculteur ou un particulier répande un millilitre d’une telle substance, et que pour cette substance la norme de 0.1 µg/l soit d’application, on peut avoir un dépassement de la norme dans 10 millions de litres d’eau. Tout un défi donc, de veiller à ce que l’eau satisfasse aux normes. Trois types d’eau

Il arrive que les produits phytopharmaceutiques (et leurs produits de décomposition) se retrouvent dans 30 I a q u a ra ma # 6 4

30 I a q u a r a ma # 6 4

les eaux souterraines. Ils se retrouvent parfois aussi dans les eaux de surface, où ils peuvent se montrer toxiques pour les organismes présents dans l’eau. Les concentrations crêtes peuvent avoir des effets aigus, tels que la mortalité. L’exposition à de faibles concentrations peut provoquer des effets chroniques, tels que la diminution de la reproduction. C’est la raison pour laquelle les normes relatives aux produits phytopharmaceutiques sont doubles pour les eaux de surface. Il y a concentration maximum admise pour éviter les effets aigus, et concentration moyenne annuelle permise pour éviter les effets chroniques. 50/30/5

Maarten Trybou explique que les produits phytopharmaceutiques peuvent se retrouver de diverses manières dans les eaux de surface. Les pollutions ponctuelles constituent une source importante de pollution. Il s’agit par exemple de pertes en cas de remplissage ou de nettoyage des pulvérisateurs à la ferme. Il y a aussi l’écoulement : les particules de terre contenant des produits phytopharmaceutiques se détachent et s’écoulent par exemple avec l’eau de pluie dans les eaux de surface telles que ruisseaux, rivières ou étangs. Le drainage est un autre mécanisme possible : l’eau dans ce cas ne s’écoule sur la terre, mais y pénètre (avec des produits phytopharmaceutiques). Elle se déplace ensuite sous terre vers un point d’eau. Finalement, il y a le phénomène d’entraînement. Il se peut que lors de la pulvérisation, le vent emporte les produits phytopharmaceutiques hors de la parcelle traitée. D’après Inagro, centre de recherche en agriculture

et horticulture, 50% de la pollution des eaux avec les produits phytopharmaceutiques proviennent de pollutions ponctuelles, 30% d’écoulements et 5% d’entraînements. A p p r o c h e ava n c é e

Maarten Trybou explique que les produits phytopharmaceutiques seront reconnus par le Service Public Fédéral pour lequel il travaille. Cela demande une évaluation des risques aquatiques, c.-à-. d. une recherche pour déterminer les effets sur les organismes comme les puces d’eau, les algues, les poissons,… Il ne peut y avoir de dégâts irréparables. Le Service Public Fédéral fixe également la dose que l’on peut utiliser, quand, pour quelle culture, dans quelle période de l’année,… Les autorités interviennent si les mesures montrent que la norme d’un produit phytopharmaceutique spécifique est souvent dépassée. Maarten Trybou: “La mesure classique est la mise en place de plus grandes zones tampons : une distance - par exemple 10 mètres - à respecter par rapport à un ruisseau. Ceux qui utilisent des techniques réduisant le phénomène d’entraînement, telles qu’une tête à jet plat, un pulvérisateur avec rampe protégé, sont autorisés à réduire la zone tampon. Les détails sont indiqués sur l’emballage. Si cette intervention n’est pas satisfaisante, nous supprimons quelques cultures. Ainsi, nous pourrions décider de reconnaître un herbicide donné pour le froment, et pas pour l’orge d’hiver. La mesure la plus sévère est l’interdiction. Ainsi, nous avons interdit l’atrazine car la norme de 0.1 microgramme par litre n’était


Sesame

EXPANSION

Remote control/ maintenance

TANKS

Sesame expansion tanks stand for easy maintenance, better quality and a longer life cycle. The innovative design of Sesame’s expansion tanks offers a lot of advantages. Because of the tank, air cell and dynamics, air cell failure is no longer an issue. For maintenance or in the unlikely event of leakage, the air cell can be replaced in no time, because of the large opening at the top and the central tube, ensuring the air cell to stay in place. As the inside of the tank can easily be maintained, it is possible to check for dirt, to disinfect, …

AIR CELL

NO STRETCH The air cell is manufactured out of high quality thermoplastic material. The air cell being larger than the inside of the tank avoids stretching of the material and therefore a longer life and less rupture risk is guaranteed. The Sesame collection offers you a large range of expansion tanks with a capacity from 150 liters / 40 gallons for the smallest tanks, to 450 liters / 119 gallons for the largest one. All models offer the same advantages and are produced with the same, quality-proven materials and knowledge.

…secure and reliable Monitor distributed systems and communicate with remote system components or mobile machines securely.

INSTALLATION EASY, FAST & CLEAN!

• Modems and routers for worldwide and universal access to controllers and Ethernet networks • Security routers for secure VPN connections with IPsec encryption • PLCs and software for controlling remote systems and continuous system overview

Any measuring device can easily be installed on top of the tank. No more messy installations. Sesame enables you to leave your customer’s site in an orderly way.

THERMOPLAST

NOT JUST A RANDOM MATERIAL The Sesame tanks are made out of thermoplastic material. Therefore, they can’t rust, have very high impact resistance and are 100% recyclable.

For additional information phoenixcontact.be

QUALITY

NOT JUST A STATEMENT

The unique quality of Sesame tanks is the result of years of experiments, knowledge and field testing. This quality is guaranteed because of the qualified employees and the various inspection points during the production process.

WWW.SESAME-TANKS.COM Advertentie - Aquarama.indd 1

© PHOENIX CONTACT 2014

21/11/13 14:38


Born to run If you expect highest performance and maximum availability in all fields of application, opt for GEA Westfalia Separator ecoforce. This new decanter saves energy, water and operating costs, but not at the expense of robustness and endurance.  High separating effciiency and throughput capacities have never before been available as reliably and sustainably.  ecoforce is not just a, but the decanter of a new generation.

GEA Westfalia Separator Belgium nv/sa Korte Braamstraat 37, 2900 Schoten, Belgium Phone: +32(0)3 680 02 11, Fax +32(0)3 658 24 62 www.westfalia-separator.be   -   tom.bressinck@gea.com

engineering for a better world


DOSSIER

L e s m i c r o p o ll u a n t s d a n s l e s e a u x u s é e s

Le déversement d’un millilitre de produit phytopharmaceutique peut résulter en un dépassement de la norme de qualité de 10 millions de litres d’eau. Ir. Maarten Trybou, du service des pesticides et des engrais du Service Public Fédéral

pas respectée partout. Dans les bassins de retenue ‘ De Blankaart’ en Flandre Occidentale, la concentration dans les eaux de surface était tellement élevée qu’après épuration pour rendre l’eau potable, la concentration n’était pas encore dans les normes. “Par ailleurs, les pulvérisateurs doivent subir depuis 1995 une inspection technique”, ajoute Maarten Trybou. Pour la partie nord du pays c’est le ILVO (Insituut voor Landbouw - en Visserij-onderzoek) qui est responsable ; pour la partie sud du pays, le CRA-W (Centre Wallon de Recherches Agronomiques de Gembloux). P r o f e s s i o n n e l v e r s u s pa r t i c u l i e r

L’autorisation d’utiliser des produits phytopharmaceutiques explicite clairement le type d’utilisateur : professionnel, particulier, ou les deux. Une des raisons est qu’il est ainsi plus facile d’imposer les conditions spécifiques adaptées au type

d’utilisateur. Car, même des particuliers peuvent être responsables. Par exemple, ceux qui traitent leur allée avec des herbicides, qui s’écoulent ensuite dans les égouts. Le Service Public Fédéral peut également décider d’interdire un produit phytopharmaceutique à un particulier (s’il avait de droit de l’utiliser). Si une telle interdiction ne conduit pas au respect de la norme, elle peut être appliquée à ceux qui utilisent le produit pour des raisons professionnelles. NAPAN

L’Union Européenne fixe des cadres pour l’utilisation durable des pesticides. Entre autres, la directive 2009/128/EG, qui stipule que des plans d’actions nationaux doivent être mis en place visant à limiter les risques d’utilisation des pesticides sur la santé et l’environnement. Ces plans doivent également stimuler les méthodes

d’approche ou les techniques écologiques alternatives. Ces dispositions se sont concrétisées en Belgique dans le plan NAPAN (Nationaal Actie Plan/ Plan d’Action National). Ce plan a été constitué à partir du programme fédéral et des programmes des trois régions. La coordination est assurée par une conférence interministérielle de l’environnement. Ses responsabilités s’étendent à d’autres compétences (surtout en agriculture et en santé publique) liées au plan NAPAN. “NAPAN comprend près de 80 actions”, précise Maarten Trybou, “parmi lesquelles une action importante visant à harmoniser les normes pour les eaux de surface”. Les normes en effet sont différentes dans les divers états membres, mais en Belgique, les normes sont même différentes de région en région. Autre exemple de l’action NAPAN : la mise en place de zones tampons autour des lieux habités, pour éviter que ceux qui habitent, par exemple, près d’un champ ne reçoivent de temps en temps un nuage de produits phytopharmaceutiques. A partir de 2015, des informations concernant les produits phytopharmaceutiques seront disponibles à l’endroit où ils sont vendus à des utilisateurs non professionnels. L’introduction progressive de telles actions sera de plus en plus bénéfique pour la santé et l’environnement. (par Koen Vandepopuliere) E www.health.belgium.be

a q u a r a m a # 6 4 I 33


Geo-Engineering purifie l’eau des pingouins dans Planckendael et le ZOO d’Anvers

GEO-ENGINEERING TRAITEMENT DES EAUX • Conception, construction, mise en service • Exploitation et maintenance technique • Financement

Geo-Engineering nv • Lammerdries 18 • B-2440 Geel Tél.: +32 14 37 32 98 • Fax: +32 14 37 32 99

www.geo-groep.com • info@geo-groep.com


DOSSIER

L e s m i c r o p o ll u a n t s d a n s l e s e a u x u s é e s

Les agriculteurs combattent les micropolluants La directive européenne sur l’eau impose qu’à l’horizon 2015 les eaux souterraines et les eaux de surface soient de bonne qualité. Dans ce cadre, les entreprises agricoles et horticoles jouent un rôle important dans les régions rurales, en veillant, par exemple, à ce que la quantité de produits pharmaceutiques diminue dans les eaux de surface. Inagro, centre de recherche en agronomie et horticulture, est impliqué dans des recherches sur des solutions pratiques à ce problème.

L

a directive européenne sur l’eau impose qu’à l’horizon 2015 les eaux souterraines et les eaux de surface soient de bonne qualité. Dans ce cadre, les entreprises agricoles et horticoles jouent un rôle important dans les régions rurales, en veillant, par exemple, à ce que la quantité de produits pharmaceutiques diminue dans les eaux de surface. Inagro, centre de recherche en agronomie et horticulture, est impliqué dans des recherches sur des solutions pratiques à ce problème. P o ll u t i o n s p o n c t u e ll e s

Les agriculteurs ou les entrepreneurs en pulvérisation traitent les parcelles avec des produits phytopharmaceutiques. Il arrive que l’eau de rinçage ou de nettoyage du pulvérisateur se perde, ou que le produit se répande lors du remplissage,… Ce sont les pertes ponctuelles. Pour éviter que les

eaux de surface soient polluées, il vaut mieux que l’épandage de l’eau de rinçage et le rinçage du pulvérisateur se fasse sur les champs. Dans le sol, il y a en effet quantité de microorganismes, tels que des bactéries qui décomposent les résidus des produits phytopharmaceutiques. Mais il arrive que le remplissage se fasse à la ferme, ou que l’on y ramène le restant des produits phytopharmaceutiques. Dans ce cas, l’agriculteur doit veiller à ce que les eaux résiduelles ne se retrouvent pas dans les eaux de surface, par exemple, par l’intermédiaire des égouts. Il faut donc prévoir un endroit de remplissage et de rinçage en matériaux imperméables, comme le béton. Les eaux résiduelles doivent être collectées et traitées de manière efficiente, par exemple, au moyen d’un biofiltre, d’un phytobac ou de Sentinel, tous systèmes atteignant un degré d’épuration de près de 95%. L’épuration est

u La grandeur du phytobac dépend de la quantité d’eaux résiduelles à la ferme

très utile. Car selon dr. Ellen Pauweleyn, chercheur chez Inagro, 50 à 70 % de la pollution des eaux de surface par les produits phytopharmaceutiques sont dus aux pertes ponctuelles. B i o f i lt r e

Les premiers agriculteurs ont déjà commencé à pomper les eaux résiduelles dans un conteneur IBC (un récipient cubique de 1m³), qui repose sur un autre cubitainer, qui se trouve lui-même sur un troisième conteneur. L’eau du conteneur supérieur s’écoule vers le conteneur du milieu par l’intermédiaire d’un tuyau d’arrosage goute à goutte, et de là vers le conteneur inférieur également par l’intermédiaire d’un tuyau d’arrosage goutte à goutte. Ces conteneurs

Pomp

u Un biofiltre. A gauche, trois cubitainers empilés.

50% coco

Leur effluent se retrouve dans trois bacs à plantes rangés à côté

40% de terreau 10% de terre 50% stro 40% de terreau 10% de terre

Figure (Inagro). Remplissage possible d’un biofiltre. u

Osier 90% de terreau 10% de terre

Laîche 90% de terreau 10% de terre

Herbe 90% de terreau 10% de terre

50% kokos 40% de compost vert 10% de terre a q u a r a m a # 6 4 I 35

a q u a r a m a # 6 4 I 35


DOSSIER

L e s m i c r o p o ll u a n t s d a n s l e s e a u x u s é e s

50 à 70 % de la pollution des eaux de surface par les produits phytopharmaceutiques sont dus aux pertes ponctuelles Dr. Ellen Pauwelyn, chercheur chez Inagro

IBC sont remplis de matières organiques. Ainsi, le conteneur supérieur contient par exemple 50% de copeaux de noix de coco et 40% de terreau, mais aussi 10% de terre du champ de l’agriculteur. Car c’est là que se trouvent les microorganismes qui décomposent les produits phytopharmaceutiques, explique Ellen Pauwelyn. Le conteneur du milieu de la tour comporte 50% de paille, 40% de terreau et 10% de terre. Le cubitainer inférieur comporte 50% de copeaux de noix coco, 40% de compost vert et 10% de terre. L’agriculteur peut utiliser l’effluent comme eau d’appoint pour un traitement total aux produits phytopharmaceutique, ou comme première eau de rinçage des pulvérisateurs. On ne peut pas déverser l’effluent. Mais on peut encore le laisser s’écouler des trois conteneurs IBC vers un bac à plantes, comportant par exemple 90% de terreau,10% de terre du champ et quelques copeaux de noix de coco. Dans le bac un, il pousse de l’herbe, dans le bac deux, de la laîche et dans le bac trois de l’osier. Les bacs à plantes procèdent à une épuration supplémentaire et laissent l’eau s’évaporer. Finalement, avec trois bacs à plantes en complément, il est possible d’épurer 5.000 litres par an. Un tel système coûte entre 1.500 et 2.000 euros. Phytobac

Le phytobac est un bac en béton. Ellen Pauwelyn explique que sa grandeur dépend de la quantité d’eaux résiduelles sur l’exploitation. Souvent le bac est large de 1 m et long de 20 m. Il est rempli de matières organiques. Par exemple : 50% de paille, 40% de terreau et 10% de terre du champ. Ce sont de nouveau les microorganismes qui épurent les eaux usées. Et l’eau s’évapore dans le système. Mais comment introduire les eaux résiduelles dans le phytobac? Tout simplement au moyen d’un Le Sentinel est disponible en location u 36 I a q u a ra ma # 6 4

tuyau d’arrosage goutte à goutte ou d’un système d’irrigation qui s’étendent sur toute la longueur du phytobac. Le système arrose journellement une fraction de l’eau sur la matière organique. Au fond du bac en béton il y a un tuyau de drainage comme sécurité : en cas de problème avec la pompe ou si l’arrosage devient trop important l’eau se retrouve dans le réservoir des eaux résiduelles. Sinon le système se noie et ne contient plus d’oxygène, empêchant les bactéries de procéder à l’épuration. Il y a un toit sur toute la longueur du bac. Les eaux de pluie coulent vers les égouts. Mais il est également possible de fermer le déversement vers les égouts et d’ouvrir une conduite qui mène au réservoir des eaux résiduelles, permettant à l’agriculteur de nettoyer le pulvérisateur au-dessus du phytobac. “On peut traiter de la sorte 5.000 à 20.000 litres par an, dépendant des dimensions du phytobac”. précise Ellen Pauwelyn. L’entretien est limité, tout autant dans le cas du biofiltre que dans celui du phytobac. En hiver, il faut les mettre à l’arrêt pour qu’ils ne gèlent pas. Et tous les ans ou tous les deux ans, il faut faire l’appoint en matières organiques. Le prix du système est d’environ 10.000 euros, y compris l’espace de remplissage et de rinçage.

quelques mots: dans le cas de Sentinel, on ajoute aux eaux résiduelles des pulvérisateurs des produits chimiques tels que des polyélectrolytes et du sulfate de fer. Ces produits donnent lieu à la floculation des polluants; on sépare ensuite les flocs au moyen d’un tissu filtrant. La fraction liquide passe encore par un filtre à charbon actif. Le gâteau solide restant est récupéré par Phytofar-Recover, qui récupère en outre les emballages vides des produits phytopharmaceutiques. L’eau épurée peut de nouveau être utilisée comme eau d’appoint pour un traitement global par herbicides, ou comme première eau de rinçage du réservoir du pulvérisateur. L’appareil permet d’épurer 1 m³ en six heures. Le prix du système s’élève à 30.000 euros. Mais, Inagro a investi dans un tel système et l’a installé sur une remorque, pour la location. L’institut de recherche amène le pulvérisateur de location chez l’agriculteur. Les eaux résiduelles sont traitées au tarif de 50 euros par m³. Cette manière de faire contribue à embellir nos régions rurales. (par Koen Vandepopuliere) E www.inagro.be

Sentinel

Consultance en Belgique

Le troisième système, Sentinel, n’est pas de type biologique mais de type ‘physico-chimique’. En

Ceux qui souhaitent des conseils pour la construction d’un biofiltre, ou d’un Sentinel peuvent s’adresser en Flandre chez Inagro vzw (ellen.pauweleyn@inagro.be ; 051/ 273 290). Les francophones peuvent contacter Armelle Copus, coordinatrice chez PhytEauWal asbl (info@phyteauwal.be ; 081/627 172). Un acteur non négligeable est Phytofar, Association belge de l’industrie des produits de protection des plantes (pesticides). Son porte-parole, Sofie Vergucht annonce que dans l’avenir il y aura encore d’autres systèmes d’épuration sur le marché: elle cite Heliosec, qui fonctionne sur base de l’évaporation, ou des systèmes sur base de l’osmose inverse.


Hydris @ your service

www.hydrisengineering.com

Lease

YOUR WATER OUR CONCERN!

Switch to sustainable water sources

Sales Reduce boiler water and energy consumption

Reduce cooling water and chemical consumption

Textielstraat 13 - 8790 Waregem - T +32 (0)56 432 954 - F +32 (0)56 432 959 info@hydrisengineering.com

INDUSTRIAL WATER TREATMENT

traitement de l‘eau

traitement de l’air

BlueFil demisters

Koolmijnlaan 185 B-3582 Beringen

Tél +32 (0)11 450 750 Fax +32 (0)11 450 759

info@benvitec.be www.benvitec.be


DOSSIER

L e s m i c r o p o ll u a n t s d a n s l e s e a u x u s é e s

Les Pays-Bas s’attaquent aux médicaments

Quand il s’agit de l’eau, les Pays-Bas figurent parmi les meilleurs au monde. Les chercheurs de notre pays voisin ont entrepris actuellement la lutte contre les micropolluants. Il existe plusieurs projets visant à faire baisser la quantité de médicaments dans l’eau. Charbon actif, techniques avancées d’oxydation, osmose inverse, nouvelles populations de bactéries, blocs wc au charbon actif, service biodégradable, matériel d’hôpital biodégradable,… les idées ne manquent pas.

égouts, dans les stations d’épuration, qui en éliminent une part. Une autre fraction se retrouve cependant dans les eaux de surface. Comme les médicaments ont été développés pour avoir un effet sur des organismes vivants, ils en ont quand ils se retrouvent dans les rivières. Quelques exemples. Certains antidépressifs qui se retrouvent dans l’eau ont pour effet de faire nager les écrevisses vers la lumière, et non vers l’ombre, et de ce fait, elles sont plus vite victimes de prédateurs. Certains médicaments ont des effets sur les branchies des poissons. Beaucoup d’hormones féminines se retrouvent dans l’eau par l’intermédiaire des pilules contraceptives, et féminisent les poissons mâles. Il y a des effets à beaucoup de niveaux: bactéries, poissons,…Une fraction des médicaments se retrouve également dans l’eau potable. Il s’agit

L

es méthodes d’analyse chimique se perfectionnent sans cesse, et révèlent de plus en plus de micropolluants. Il s’agit de substances qui polluent l’eau et qui s’y trouvent en concentrations très faibles. Les produits pharmaceutiques en constituent une catégorie importante : antibiotiques, produits de contraste pour l’imagerie, analgésiques, et beaucoup d’autres encore. Herman Evenblij, collaborateur stratégique au Nederlandse Waterschap Groot Salland : “Nous utilisons beaucoup de médicaments. Le vieillissement y contribue beaucoup. Lorsque nous allons à la toilette, les médicaments ou leurs produits dégradés se retrouvent, par les 38 I a q u a ra ma # 6 4

38 I a q u a r a ma # 6 4

u Une des installations avancées d’épuration traitait l’eau à l’ozone

de très faibles quantités en moyenne, même si la menace de quantités étonnement grandes est bien là. Ainsi aux Pays-Bas il existe un réservoir d’eau potable partiellement rempli avec de l’eau épurée provenant du bassin de la Meuse. En période sèche cela représente même la moitié. Dans ce cas, la quantité de médicaments augmente sensiblement. En outre, il n’y a pas que les médicaments qui ont des effets sur les organismes vivants, mais aussi leurs produits dégradés”. I s a l a kl i n i e k

De plus en plus de voix s’élèvent pour réclamer la diminution du nombre de produits pharmaceutiques dans les eaux de surface. “Actuellement, dans les effluents des stations d’épuration, on trouve plus de 100 microgrammes de médicaments par litre”, précise Herman Evenblij. Des techniques avancées d’élimination permettent de réduire cette quantité. Le projet ‘PILLS’ avait pour objectif de déterminer la manière de procéder. Six partenaires de pays européens y ont participé. Le projet s’est étalé de septembre 2007 à décembre 2012, et a bénéficié d’un budget de 8 millions d’euros. Les partenaires du projet étaient d’avis que des mesures prises à la source, là où la concentration de produits pharmaceutiques est la plus élevée, devaient être les plus efficientes. C’est la raison pour laquelle les tests ont été effectués dans une clinique : l’Isalakliniek à Zwolle aux Pays-Bas. A cet endroit, 15.000 litres d’eau par heure en provenance des toilettes et des


Actuellement il y a plus de 100 microgrammes de médicaments par litre dans les effluents des stations d’épuration. Des techniques avancées d’élimination permettent de réduire cette quantité.

Herman Evenblij, Nederlandse Waterschap Groot Salland u Tableau 1

éviers se retrouvent dans les égouts. Ils contiennent les résidus de 10.000 kilos de produits pharmaceutiques utilisés annuellement par la clinique. C’était une des premières installations d’Europe où l’on a tenté d’éliminer les médicaments dans des circonstances réelles et à grande échelle. L’ i n s ta ll at i o n e x i s ta n t e

“Dans le cadre du projet de recherche PILLS, le Waterschap (Institution de l’eau) a construit une station d’épuration des eaux usées de la Isalakliniek”, explique Herman Evenblij. La première étape est un filtrage grossier qui élimine de l’eau plâtres, bandages, chiffons de nettoyage, etc. Un compacteur introduit ces déchets dans des sacs en plastique. L’eau quelque peu épurée de cette manière passe ensuite dans un filtre à plus fines mailles. L’effluent se retrouve ensuite dans un bioréacteur à membrane. Il s’agit d’un système à boues activées auquel sont couplées quelques grandes colonnes verticales équipées de membranes dont les dimensions des pores ne sont que de 30 nanomètres. L’effluent qui en sort ne contient plus de matières en suspension, rien que des polluants dissous (albumines, adn,..). Le bioréacteur élimine également une fraction des produits pharmaceutiques:

Quantité de substances éliminées:

<20%

20-80%

>80%

13

13

21

1

1 – 6

18 – 27

3 – 11

16 – 20

2–3

BRM (bioréacteur à membrane) Ozone (à l’exclusion de l’étape charbon actif) UV (à l’exclusion de l’étape charbon actif) OI (Osmose inverse; à l’exclusion de l’étape charbon actif)

-

CA (charbon actif)

-

dont 21 étaient présents dans l’effluent en concentrations inférieures de 80 à 100%, 13 en concentrations inférieures de 20 à 80%, et 10 dont la concentration était inférieure de 20%. Au total, le bioréacteur à membrane a déversé 15 kg de produits pharmaceutiques dans les égouts par l’intermédiaire de l’effluent. Q u at r e f o i s é ta p e s ava n c é e s

A cette installation, Herman Evenblij et ses collègues ont couplé quatre installations d’épuration avancés. Le premier était une filtration au charbon actif. Le deuxième traitait l’eau à l’ozone, qui passait ensuite encore dans un filtre au charbon actif. Le troisième traitait l’eau au moyen de ray-

- -

30 49

onnements UV (ultraviolet) et H2O2 (peroxyde d’hydrogène). La quatrième installation de test finalement épurait l’eau par une technique membranaire, l’osmose inverse. P i e r r e d ’a c h o p p e m e n t : l e s c o û t s

Les résultats des tests pour les divers effluents sont donnés dans les tableaux 1 et 2. Tout semble beau. Chaque technique cependant à ses manquements. Ainsi, il faut beaucoup d’énergie pour produire de l’ozone, pour presser l’eau à travers des pores de petites dimensions. Les lampes UV consomment beaucoup d’électricité. “Le peroxyde d’hydrogène est en réalité un vecteur d’énergie.”, affirme Herman Evenblij. Pour ce qui

Prévenir vaut mieux que…. Eliminer les produits pharmaceutiques dans les eaux usées est une chose. Veiller à ce qu’ils n’y soient pas en est une autre. Ir. Evenblij : “Réussir cela, est pour l’instant notre préoccupation. Une de nos idées à ce sujet est le petit bloc wc contenant du charbon actif. Les médicaments y sont absorbés, et une installation d’épuration aux boues activées élimine promptement le charbon actif contenant des médicaments. Une autre option est le papier de toilette contenant du charbon actif. Les substances très nocives peuvent être évitées en laissant uriner les personnes, après traitement, dans un sac prévu à cet effet contenant un gel qui se solidifie au contact de l’urine. Ce serait par exemple une option pour les personnes à qui on a administré des produits de contraste. Si ces personnes urinent deux fois dans un tel sac, 90% des produits de contraste ne se retrouvent pas dans les eaux usées”. a q u a r a m a # 6 4 I 39

a q u a r a m a # 6 4 I 39


DOSSIER

L e s m i c r o p o ll u a n t s d a n s l e s e a u x u s é e s

Tableau 2 u

Tests ecotoxicologiques Nombre de substances (Les valeurs supérieures à 100 = pas de souci à se faire) éliminées pour plus de 80%-Mesures par analyse Microtox PAM Antibiotiques chimique (test sur les microorganismes) (test sur les algues) (pas de résidus)

BRM (bioréacteur à membrane)

21

35 <20 <75

BRM (bioréacteur à membrane)+ charbon actif

49

50 30 >266

18-27

<65 <150 >266

UV ( à l’exclusion de l’étape charbon actif

2-3

<65 <65 <100

Osmose Inverse (à l’exclusion de l’étape charbon actif)

30

<65 >167 >266

CA (charbon actif)

49

>85 >167 >266

Ozone (à l’exclusion de l’étape charbon actif

u PILLS a testé une installation à membrane

Non mesurable, mais toxique Herman Evenblij affirme que les analyses chimiques de l’effluent ont montré qu’après l’étape du charbon actif la quantité de médicaments dans l’eau est descendue sous le seuil de détection. Mais il a également fait faire des tests écotoxicoloques. Il s’agit de recherches de laboratoire sur les effets des substances toxiques sur les organismes vivants. “Nous avons mis l’eau en contact avec des algues et des œufs de poisson”, explique le responsable. “Nous avons constaté qu’après

u Tableau 3

€/m3 MBR MBR+AC MBR+ozon+CA MBR+UV/H2O2+CA

l’étape du seul charbon actif, l’eau présentait toujours des effets écotoxiques,

Investissement

3.25 3.35

3.5

3.65

même dans le cas où les quantités de

Coûts variables

1.4 1.8

1.8

1.9

produits pharmaceutiques étaient telle-

5.35

5.55

ment faibles qu’on ne pouvait plus les

Coût total

4/65 4.95

détecter par analyse chimique ! L’effet est peut-être dû à une combinaison de rési-

est de l’osmose inverse, il y a un défi supplémentaire : il faut se débarrasser du concentrat (substances éliminées de l’eau). Herman Evenblij admet: “Les coûts constituent le volet le plus lourd. Un procédé d’épuration moyen coûte entre 50 et 60 eurocents le mètre cube ; un système qui élimine les médicaments est de 5 à 6 fois plus cher”. Les coûts précis sont repris dans le tableau 3. 40 I a q u a ra ma # 6 4

H ô p i ta u x … o u n o n

dus dans l’eau. Il est en outre possible que

En plus des coûts, il y a d’autres soucis. Herman Evenblij : “Au début nous pensions que les hôpitaux étaient une source importante de produits pharmaceutiques. Mais cela semble être moins le cas que nous ne le pensions. Quatre-vingt à nonante pour cents de ces substances proviennent des ménages, et ‘seulement’ 10 à 20 % des hôpitaux. Se pose donc

les composés dégradés des produits pharmaceutiques soient plus dangereux que les produits eux-mêmes. Quoiqu’il en soit, c’est la première fois qu’une recherche avait mis en évidence cet effet”.


GE Power & Water Water & Process Technologies

Le meilleur produit au bon dosage... à chaque moment. Des solutions avancées de GE pour le traitement de vos tours de refroidissement. Advanced Cooling Solutions de GE contient des technologies agrées et brevetées qui font en sorte qu’un dosage exact de polymère est possible sans l’aide de traceurs. Aucune autre technologie donne de meilleurs résultats dans des conditions industrielles. Optimalisez les résultats de votre traitement de l’eau, prolongez la durée de vie de vos équipements et réalisez une réduction de vos coûts opérationnels. Visitez notre site www.ge.com/water ou contactez nous pour plus d’information. Notre centre Benelux: GE Power & Water Toekomstlaan 54 B-2200 Herentals Belgique Tel +32 (0)14 259111

Advanced Cooling Solutions contient TrueSense* Online Monitoring et GenGard* STP Chemistry.

* Marque déposée de General Electric Company


Le VITO (Institut flamand pour la recherche technologique) est un centre européen indépendant de recherche et de conseil à la pointe du progrès dans le domaine du cleantech et du développement durable, travaillant sur des solutions pour les grands défis sociaux d’aujourd’hui. Les cinq thèmes sur lesquels le VITO se concentre sont la chimie, l’énergie, la santé, la gestion des matériaux et l’utilisation de la terre. L’eau est un thème important dans nos programmes de recherche stratégique, ceux-ci mettant l’accent sur l’industrie durable, l’utilisation des terres et les matériaux. Nos activités liées à l’eau sont axées sur les 4 domaines suivants: la conception de nouveaux produits (membranes et modules); la technologie et la démonstration; l’observation, la modélisation et l’analyse; la collaboration et le réseautage. VITO joue un rôle central entre l’industrie, le monde académique et le gouvernement, et de ce fait est le partenaire approprié pour l’intégration de nouvelles technologies et applications, ainsi que pour la mise en place de futures démonstrations dans les domaines de pointe de cyclisation fermée et symbiose. En tant qu’organisation pluridisciplinaire de recherche contractuelle, VITO peut être votre partenaire d’innovation sur la base de projets (conseils, services, tests de l’échelle laboratoire à l’échelle pilote) ou pour une collaboration à long terme (projets de recherche, développements conjoints ou programmes d’entreprises ...). VITO NV Boeretang 200 - 2400 MOL Pour plus d’informations, contactez sans engagement Roel Vleeschouwers Tel. + 32 14 33 69 15 Fax + 32 14 32 65 86 roel.vleeschouwers@vito.be www.vito.be

water-matching by Induss

tailored and to the point

Induss nv Mechelsesteenweg 66 B-2018 Antwerp T +32 3 609 01 60 F +32 3 609 01 69 challenge@induss.eu www.induss.eu


DOSSIER

L e s m i c r o p o ll u a n t s d a n s l e s e a u x u s é e s

Le “Pharmafilter” Il n’est pas simple d’éliminer les médicaments de l’eau. Mais, Herman Evenblij souligne un concept osé au Reinier de Graaf Gasthuis à Delft. L’élimination y est une réussite, et encore de manière neutre sur le plan budgétaire. “Tout a commencé lorsqu’il fallait agrandir”, dit-il. “Pour ce faire, on avait besoin d’un ascenseur sup-

plémentaire pour transporter les patients, porter la vaisselle utilisée au lave-vaiselle.

l’Installation PILLS était une des premières en Europe ayant pour objectif d’éliminer les médicaments dans l’eau dans les conditions réelles et à grande échelle.

Pourquoi ne pas rendre tout le plus biodégradable possible, les assiettes, les couverts, les vases de nuit… et mettre tout à l’égout ? Une entreprise a pris la balle au bond et a relevé le défi”. Finalement il en est sorti un concept comportant quatre étapes. La première implique le personnel des départements qui est chargé de jeter tous les déchets solides de l’hôpital dans un broyeur : les vases de nuit biodégradables, la vaiselle, les cathéters,… Ce flux de déchet est ensuite mélangé avec un tas d’autres. Il y a l’embarras du choix, car 17 flux ont été définis à l’hôpital. La bouillie de déchets formée de cette manière accompagne les eaux usées de l’hôpital à la station d’épuration, où tout est traité. Les boues sont fermentées, produisant du biogaz qui couvre 60 à

Herman Evenblij, Nederlandse

75% des besoins énergétiques de la station d’épuration. Finalement, il ne subsiste

Waterschap Groot Salland

que 10% des matières organiques rassemblées dans les divers départements. Ces 10 pourcents peuvent être recyclés, ou incinérés pour produire de l’énergie. L’effluent liquide résiduel n’est pas seulement épuré par les bactéries, mais aussi par l’ozone

la question : les coûts valent-ils les bénéfices qu’on en tire? La discussion fait intervenir que nos systèmes avancés d’épuration excluent à 100% les bactéries vivantes dans l’effluent. Il se fait que les hôpitaux sont des lieux où plus qu’ailleurs on retrouve des bactéries multirésistantes : elles sont insensibles à nombre d’antibiotiques. C’est un facteur qui plaide pour un tel système.

et le charbon actif. Les fractions de médicament encore présentes sont également décomposées. L’eau résultante serait de la qualité eau potable. La conclusion est que l’hôpital fait des économies d’eau et en produits de nettoyage puisque beaucoup de matériel ne doit plus passer par la vaisselle. La fermentation réduit la quantité de déchets résiduels et une partie des déchets typiques des hôpitaux. Finalement, beaucoup de résidus de médicaments se retrouvent dans les eaux de surface. N’oublions pas les avantages logistiques : les infirmiers perdent moins de temps à placer le matériel dans les ascenseurs, à laver,… Il reste plus de temps pour

L’av e n i r

Le projet PILLS demande des recherches supplémentaires. Herman Evenblij : “Nous nous efforçons de réduire les coûts des installations avancées. Par exemple en réduisant la consommation d’énergie. Il semble également que les boues activées du bioréacteur à membrane contiennent une population particulière de bactéries, qui se sont adaptées aux eaux usées contenant de nombreux produits pharmaceutiques. Wageningen Universiteit s’est lancé dans une recherche visant à déterminer s’il est possible de manipuler les bactéries pour qu’elles épurent mieux les effluents”. (par Koen Vandepopuliere)

le patient. Divers autres hôpitaux du pays et à l’étranger, ont fait connaître leur intérêt pour un tel système. Voilà qui promet.

E www.wgs.nl

u Une cuve de boues activées (à gauche) et un filtre à charbon actif (à droite) ont été installés au Isalakliniek à Zwolle.

a q u a r a m a # 6 4 I 43 a q u a r a m a # 6 4 I 43

a q u a r a m a # 6 4 I 43


DOSSIER

L e s m i c r o p o ll u a n t s d a n s l e s e a u x u s é e s

Champs de roseaux versus micropolluants. Une approche spécifique

Le champ de roseaux figure parmi les options permettant de réduire la quantité de micropolluants dans les eaux usées. Des recherches approfondies ont été entreprises à ce sujet. L’Espagne, par exemple, est très active sur ce terrain et présente un système à trois étages atteignant une épuration de 90% dans le cas de nombreux micropolluants. Mais la Belgique contribue aussi. Une recherche a vu le jour dans le cadre du développement d’un champ de roseaux aéré novateur, et de mise au point d’une combinaison de techniques avancées d’oxydation.

D

e plus en plus de spécialistes se méfient des concentrations de micropolluants dans les eaux usées. Les champs de roseaux permettent d’en réduire la concentration : ils sont connus sous le nom de filtre hélophyte ou de marais d’épuration. Les Anglo-saxons parlent de ‘constructed wetlands’. “C’est finalement le mot qui couvre le mieux la réalité”, affirme Prof.dr. ir. Diederik Rousseau, “car de tels systèmes ne fonctionnent pas toujours sur base de roseaux ou d’hélophyte. Et il ne s’agit pas toujours de marais (aménagés en propre)”. R e c h e r c h e s ava n c é e s

Il existe un grand nombre de micropolluants : pesticides, herbicides, produits de soins personnels (parfums, shampoings,…), ignifuges,… Dans beaucoup d’articles scientifiques, le potentiel des champs de roseaux a déjà été comparé à celui des 44 I a q u a ra ma # 6 4

44 I a q u a r a ma # 6 4

systèmes conventionnels d’épuration. En moyenne, les résultats d’élimination sont au moins aussi bons, assure Diederik Rousseau. “Il est frappant cependant que beaucoup d’articles affichent souvent une grande différence entre eux. La raison en est que l’aménagement de champs de roseaux est moins standardisé que celui, par exemple, des systèmes de boues activées. La différence peut être énorme selon l’entreprise qui a aménagé le champ de roseaux”. “Beaucoup dépend également de la qualité des analyses chimiques”, dit-il. C’est tout un défi que de déceler dans l’eau des quantités extraordinairement faibles d’un grand nombre de micropolluants résiduels. Il faut également mettre en œuvre un appareillage très cher. Les chercheurs doivent procéder trois fois par jour à des échantillonnages : le faire en continu est quasiment impossible à cause de la complexité des analyses. Par ailleurs, les défis sont tels que dans beaucoup de recherches on se focalise sur une fraction des micropolluants. Le plus souvent, l’intérêt porte sur les produits pharmaceutiques parce qu’il est plus que probable que l’UE imposera une législation plus stricte à ce sujet dans le courant des prochaines années. Le mécanisme

Une fraction des micropolluants est absorbée par les plants des champs de roseaux, explique Diederik Rousseau. Une autre fraction se retrouve par des process d’absorption dans les biofilms qui se forment sur les grains (sable/gravier/…) ainsi que sur les racines et les composants des tiges. Ils s’y décomposent par biodégradation. Il y a en outre beaucoup de champs de roseaux où la lumière

u Dans un ‘surface flow wetland’, l’effluent s’écoule

à la surface du substrat de sorte que la photodégradation puisse faire son œuvre. Comme dans cet exemplaire chez Aquafin, à Liedekerke (Photo D. Rousseau)

atteint facilement les composants dans l’eau, permettant à la photodégradation de jouer un rôle dans la décomposition des micropolluants. Diederik Rousseau souligne que la lumière joue un rôle important dans la décomposition du diclofenac, un des trois médicaments qui figurent sur la watchlist de l’UE. U n p r o j e t i m p o r ta n t

Le projet le plus important concernant le potentiel des champs de roseaux à éliminer les micropolluants est NEWWET, dont le coordinateur est l’université polytechnique de Catalogne. Selon Diederik Rousseau, les Espagnols ont réussi

u Le projet le plus important concernant le

potentiel des champs de roseaux pour éliminer les micropolluants avait pour coordinateur l’UNIVERSITE Polytechnique de Catalogne (photo: Universitat Politecnica de Catalunya)


Bientôt les belges construiront une installation de techniques avancées d’oxydation avec couplage d’un

champ de roseaux aéré. But: éliminer les micropolluants. Prof. dr. ir. Diederik Rousseau à mettre au point un système qui élimine au moins 70% des micropolluants détectés, et certains même à plus de 95%. Il s’agit d’une combinaison de champs de roseaux. Le premier est une zone humide à flux vertical. Les eaux usées sont ensuite pompées vers la surface du substrat dans lequel poussent les roseaux, où l’eau est filtrée par percolation. Le pompage est pulsé de sorte que de temps à autre il y a accompagnement d’air. Et donc, le système est parfaitement aérobie (avec oxygène). Après cette première étape, la concentration des micropolluants est déjà sensiblement réduite, par exemple de 60%. L’eau est acheminée vers la deuxième étape : une zone humide à flux horizontal. L’eau ne percole pas, mais coule horizontalement. C’est une étape sans oxygène. L’eau s’écoule ensuite vers une zone humide à flux superficiel, où l’effluent clapote audessus du substrat, de sorte que la photodégradation peut faire son œuvre. Les étapes deux et trois éliminent encore quelques dizaines de pourcents des micropolluants, précise Diederik Rousseau. Ava n ta g e s

Pour ce qui est des micropolluants, les champs de roseaux ont quelques avantages sur les systèmes conventionnels d’épuration, explique Diederik Rousseau. Leur robustesse joue un rôle : le système supporte parfaitement une augmentation ou diminution soudaine de la quantité d’eau entrante, de sorte qu’il y a moins souvent trop de micropolluants dans l’effluent. Mais aussi les fluctuations brusques de concentration. Comme p.ex. en cas de très grande

concentration de pesticides. Dans ce cas, un système de champs de roseaux implosera moins vite et peut faire face plus aisément à la crête. Un atout en ce qui concerne les micropolluants est que dans les champs de roseaux il y a de nombreux microsites qui ont tous des caractéristiques dont les différences de propriétés peuvent varier faiblement ou fortement: par exemple il existe des microsites avec peu d’oxygène, alors que d’autres en présentent beaucoup. Une fraction importante de produits pharmaceutiques se dégrade le mieux dans des milieux riches en oxygène, mais une autre partie importante elle aussi préfère les milieux anaérobies. Cet avantage est moins de mise, ou pas du tout, dans d’autres systèmes, comme par exemple les systèmes à boues activées. Par ailleurs, il y a des avantages généraux liés aux champs de roseaux tels la contribution au développement de la nature. L a r e c h e r c h e b e lg e

Une thèse de doctorat est en cours en Belgique depuis 2013, dont le professeur Rousseau est le promoteur : ‘Removal of micropolluants by activated wetlands’. Elle se terminera en 2016. “Nous voulons développer un système qui se contente d’une plus petite superficie” précise-t-il. “Nous pensons à l’aération du champ de roseaux. Il faut plus d’énergie, mais une plus petite superficie. En outre, l’oxygène contribue à la dégradation de beaucoup de micropolluants. Une recherche a également vu le jour pour étudier le couplage ultérieur d’un champ de roseaux à des techniques avancées d’oxydation

u A l’Université de Gand, campus Courtrai, il y a égale-

ment une recherche en cours sur le potentiel des champs de roseaux. (par exemple, avec ce champ à l’échelle du laboratoire. (photo : UGent, campus Courtrai)

: peroxyde d’hydrogène, ozonisation, rayonnement ultraviolet, toutes techniques dont on sait qu’elles dégradent beaucoup de micropolluants, mais dont on sait aussi qu’elles produisent des composés secondaires tout aussi toxiques que les composés décomposés. Nous construirons bientôt une installation pilote de techniques avancées d’oxydation, avec couplage d’un champ de roseaux aéré, dont l’entreprise Rietveld a une licence. L’installation sera montée chez Aquafin, et est couplés à et derrière un biorotor. Plus tard, une installation pilote dans un hôpital a aussi été prévue. Par ailleurs, pour des raisons pratiques, en analysant les micropolluants, nous voulons surtout vérifier les effets de ces installations pilotes sur les médicaments. “Finalement”, conclut Diederik Rousseau, “les champs de roseaux ne font pas de miracles dans la lutte contre les micropolluants, mais ils ont beaucoup d’avantages propres. En outre, les frais associés sont peu importants. (par Koen Vandepopuliere)

Elimination des produits pharmaceutiques en Catalogne, avec champ de roseaux composé de champs de VF (Vertical Flow), HF (Horizontal Flow) et champ de roseaux FWS (Free Water Surface) (Source : Avila et al ; 2014, Science of The Total Environment). Les substances signalées sont l’ibuprofen (IB), le diclofénac (DCF), l’acétaminophen (ACE), le tonalide (AHTN), l’oxybenzone (OXY), le bisophenol A (BPA, le triclosan (TCS, et le 17α-ethinylestradiol (EE2). Mesurés à trois taux de charge hydraulique (HLR) source : Scia q u a r a m a # 6 4 I 45 ence of The total Environment, février 2014.)

a q u a r a m a # 6 4 I 45


DOSSIER

L e s m i c r o p o ll u a n t s d a n s l e s e a u x u s é e s

L’analyse des traces et ultra traces L’analyse des traces et ultra traces de l’eau potable , l’eau souterraine , eau de surface , l’eau de mer et des eaux usées par voltampérométrie est utilisé pour déterminer les ions inorganiques électrochimiquement actifs. Contrairement aux méthodes spectroscopiques, la voltampérométrie se distingue par une préparation simple de l’échantillon, un temps d’analyse court, une grande précision et sensibilité et des limites de détection très basses. De plus , cette technique permet de distinguer entre les différents états d’oxydation des ions métalliques (spéciation) et entre les ions libres et liées métalliques qui fournit des informations importantes sur la biodisponibilité et la toxicité des métaux lourds. Principaux domaines d’application comprennent la surveillance de l’environnement, la limnologie, l’hydrographie, l’océanographie et la biologie marine et la science du sol.

S

ouvent des échantillons d’eau doivent être analysés très fréquent pour déterminer assez tôt les modifications des conditions de traitement. Cependant, du personnel de laboratoire qualifié n’est pas toujours disponible 24 heures sur 24, et de longues distances au laboratoire empêchent souvent l’analyse rapide des échantillons. Analyser immédiatement “in situ” peut, dans ce cas, représenter un avantage décisif. M e t r o h m ADI 2 0 4 5 VA

Fieldbus (Modbus TCP, Profibus, etc), une parfaite intégration dans le processus de communication est réalité. Quelques minutes après un prélèvement automatique les informations pertinentes sont à la disposition de la salle de contrôle et les conditions de traitement peut être ajustée rapidement et efficacement. Le ADI2045VA est donc idéale pour le contrôle rapide et indépendante de la teneur en métaux lourds. La pratique dans plusieurs endroits cruciaux montre que ce système est très fiable et nécessite peu d’entretien.

Le Metrohm ADI2045VA, un système d’analyse en ligne robuste et simple rend cela possible. La conception est complètement modulaire et est configuré selon les besoins de l’analyse. Grâce à un système modulaire I/O qui utilise des sorties analogiques classiques (4-20 mA) ou des différents systèmes

• Eau potable et des eaux souterraines Des métaux de transition toxiques sont concernés. Des exemples pertinents sont: le zinc, le cadmium, le plomb, le cuivre, thallium, nickel et cobalt .

A p p l i c at i o n s

• L’eau de refroidissement et l’eau d’alimentation de la chaudière Toutes les centrales thermiques utilisent l’eau comme fluide de refroidissement pour la centrale et pour la génération de vapeur. Seulement un qualité superbe de l’eau de la chaudière et l’eau de refroidissement peuvent assurer un fonctionnement efficace. Voltampérométrie permet la commande facile et rapide des paramètres principaux tels que le cuivre, le fer, le zinc, le cobalt et le manganèse .

u Révolutionnaire est le développement de la nou-

velle électrode “scTRACE gold”, développé pour la détermination de l’ arsenic.

u Le ADI2045VA est idéale pour le contrôle rapide et indépendante de la teneur en métaux lourds.

• Analyse fiable d’ arsenic en ligne - Surveillance de la limite pour l’eau potable de 10 ug / L Révolutionnaire est le développement de la nouvelle électrode “scTRACE gold”, développé pour la détermination de l’ arsenic. Ce capteur offre la possibilité, sans aucun conditionnement -donc particulièrement adapté pour les analyses en-ligne- d’ atteindre dans une plage de 5 à 20 µg / L, une limite de détection pour As (totale) de 0,9 µg/L et pour As (III) de 0,3 µg / L

u Voltampérométrie permet la commande facile et rapide des paramètres principaux tels que le cuivre, le fer, le zinc, le cobalt et le manganèse.

• Des solutions complètes Metrohm ne fournisse pas seulement des systèmes d’analyse de performance, mais s’engage pour des solutions complètes .Des systèmes d’ échantillonnage et de conditionnement complètes en font ainsi une partie importante. De cette façon, vous pouvez nous confier la partie la plus importante d’un projet d’ analyse. En outre, Metrohm offre des garanties importantes en termes de l’application, le matériel même, le service technique et la disponibilité de pièces, et cela pour toute la durée de vie de l’installation. Par Xavier De Paepe Product Manager Process Analytics, Metrohm E

www.metrohm.be a q u a r a m a # 6 4 I 47

a q u a r a m a # 6 4 I 47


GF Piping Systems

Un Quart de Siècle de Georg Fischer SA en Belgique Merci! Un tout grand merci à nos clients pour leur confiance pendant ces nombreuses années. Sans vous, nous ne serions pas arrivés à ce cap du quart de siècle. L’équipe GF envisage l’avenir avec un esprit d’enthousiasme afin de vous donner le meilleur service et qualité. Georg Fischer SA 109-111 Digue du Canal 1070 Bruxelles Tel 02/556 40 20 www.gfps.com/be


DOSSIER

L e s m i c r o p o ll u a n t s d a n s l e s e a u x u s é e s

Mesure du pH sans risque Dans les stations d’épuration, la valeur du pH est l’un des paramètres les plus importants du traitement biologique des eaux usées présenté ci-après et doit par conséquent être déterminé et surveillé en permanence.

L

es eaux usées sont traitées dans les stations d’épuration. Pour ce faire, des procédures biologiques et chimiques sont appliquées en plus des procédures mécaniques. Le dégrillage est la première étape d’épuration mécanique. Il consiste à éliminer les matières grossières des eaux usées. La procédure de dessablage permet d’éliminer les particules solides lourdes. Toute la matière résiduelle plus légère présente dans les eaux usées et n’ayant pas été éliminée lors du dessablage se dépose au fond du bassin pour former une boue. Cette dernière est acheminée vers les décanteurs-digesteurs et l’eau prétraitée vers les bassins d’activation. C’est ici que débute la procédure d’épuration biologique. Les eaux usées sont mises en contact avec des boues activées. Celles-ci contiennent de nombreux micro-organismes tels que des bactéries capables de dissoudre les fines impuretés organiques et les composés carbonés, azotés et phosphorés présents dans les eaux usées. Les boues sont alors récupérées et acheminées comme boues recirculées dans les bassins d’activation ou comme boues excédentaires dans les décanteurs-digesteurs. Ces derniers servent à stabiliser les boues. Par “stabilisation”, on entend la digestion anaérobie des composés organiques à l’aide de bactéries spéciales. Pour des performances de décomposition optimales, les bactéries doivent présenter un pH situé entre 6,5 et 8,5. En dehors de cette plage de tolérance, la plupart des bactéries sont endommagées ou ne sont pas activées. Pour garantir l’efficacité du processus d’épuration, il est par conséquent nécessaire de surveiller et éventuellement de neutraliser la valeur du

u Le régulateur/convertisseur de mesure JUMO dTRANS pH 02

pH dans les stations d’épuration. Dans cet intérêt, JUMO a développé les électrodes pH tecLine en combinaison avec le régulateur/convertisseur de mesure JUMO dTRANS pH 02. Afin d’éviter toute erreure de mesure due à ces salissures, de nombreuses stations d’épuration utilisent des électrodes pH JUMO tecLine équipées d’un diaphragme annulaire PTFE pour la mesure du pH. Leur avantage: leur surface lisse empêche toute adhésion des particules d’impureté. Grâce à l’effet “autonettoyant” du PTFE et à sa grande surface annulaire, ce diaphragme est particulièrement adapté aux milieux contenant des graisses et des huiles. R é g u l at e u r / c o n v e r t i s s e u r d e m e s u r e p o u r p H av e c o p t i o n s

L’appareil de base dispose déjà, en plus de l’entrée principale (pH/Redox) et de l’entrée secondaire (compensation de température), de deux entrées binaires, de deux relais, d’une alimentation pour capteurs externes et d’une interface de configuration.

La programmation en texte clair est aisée par le biais d’un écran graphique à cristaux liquides rétroéclairé, une interface RS422/485 ou PROFIBUS-DP sont également disponibles. Aussi, JUMO a équipé ce régulateur/convertisseur de mesure pour l’analyse des liquides de fonctions spéciales: •Mesure du débit: l’appareil peut enregistrer, parallèlement à la valeur du pH, le volume de débit via une entrée de signal normalisé ou une entrée binaire (compteur d’impulsion par exemple pour des capteurs de débit à ailettes. •Enregistreur de données: il permet l’enregistrement et la documentation des processus. •Module mathématique: grâce à son module mathématique, le JUMO dTRANS pH 02 permet de combiner et d’exploiter mathématiquement les signaux de mesure: addition, soustraction, multiplication, division, racine carrée, logarithme, fonction exponentielle, etc. (Par JUMO) E

www.jumo.net

u Processus de traitement des eaux usées dans une station d’épuration

a q u a r a m a # 6 4 I 49

a q u a r a m a # 6 4 I 49


Penstocks for Sewage Treatment

Who else? KWT penstocks... just right! KWT Group use professional routing, laser cutting and robot welding. One micron is our standard. Yours too? KWT Milieu, Belgium: Ph: +32 (0)3 309 06 57/www.kwtgroup.nl/info@kwtmilieu.be

Découvrez référencesop sur Bekijk onzenos referenties

pantarein

www.pantarein.be www.pantarein.be

É P U R AT I O N D E S E AU X U S É E S

Construction et exploitation Expertise en processus

Études de faisabilité Tests de dégradabilité Installations pilotes sur site Recherche

Pantarein :

Les spécialistes de processus les plus compétents Votre expert pour l’épuration des eaux usées et les circuits fermés

Épuration des eaux usées verte

Sur mesure Efficace en termes d’énergie Production minime de boues Valorisation de biogaz Circuit fermé Automatisation poussée

Pantarein :

Entreprise durable Votre partenaire dans le domaine de l’écoinnovation

Aérobie-anaérobiefiltration membranaire Engineering et supervision de chantier Réalisation clés en mains Atelier de construction Commande à distance Accompagnement et entretien de processus

Pantarein :

Concept fiable Suivi de chantier et réception Votre partenaire dans l’exploitation

Optimisation d’épurations existantes

Formation des opérateurs Optimisation énergétique Réduction des boues et produits chimiques Qualité améliorée des effluents Possibilité de financement

Pantarein :

Votre partenaire dans l’épuration économique des eaux usées

Rapports et communication en matière de développement durable : visitez www.pantarein.be/publishing


w proj e t

Réduire le coût de l’eau des chaudières à vapeur auprès de la clientèle industrielle par l’introduction d’un concept durable et optimalisé: voilà l’objectif de Sustain® pour la réalisation duquel le spécialiste hardware Hydris Engineering et l’expert chimiste Kalsbeek se sont donné la main.

Hydris Engineering et Kalsbeek unissent leurs forces dans le concept Sustain®

L

e concept Sustain® a été lancé en automne 2013 et a tout pour devenir le nouveau cheval de bataille de Hydris Engineering et de Kalsbeek. “Avec Sustain® nous nous efforçons d’optimaliser la consommation d’énergie et de réduire le plus possible les frais d’exploitation de la production de vapeur chez nos clients”, explique Marc Beunen, CEO de Hydris Engineering. “Il s’agit d’un programme avec lequel nous peaufinons dans les détails, entre autres, le profil de l’eau des chaudières à vapeur basse pression, et l’adaptons aux besoins de nos clients”. Trois vole t s

Sustain® repose sur trois piliers. Le premier est le choix de la technologie d’eau adéquate. “Nous pouvons nous baser ici sur les différents types de traitement de l’eau. Il peut s’agir d’une de nos propres technologies telles que la technologie des membranes KR. Cette technique membranaire se caractérise par son très haut rendement: de l’eau brute, nous tirons 90% de perméat, ce qui est sensiblement mieux qu’avec certaines autres techniques. Selon la spécificité des situations, nous pouvons également opter pour la distillation membranaire ou l’osmose inverse. Ce sont toutes des technologies qui contribuent non seulement à optimaliser le coût de l’eau, mais qui conduisent aussi à consommer moins de produits chimiques et à réduire les émissions de CO2”.

Sustain® comporte en outre un outil financier puissant. “Nous proposons l’installation de plusieurs manières: vente, location ou ‘off balance leasing’. Le point de départ du choix est évidemment la préférence du client, qui est surtout dictée par le temps de récupération de l’investissement. En cas d’achat de la solution, la plupart des entreprises veulent que le temps de récupération ne dépasse pas deux ans. D’autres préfèrent ne pas mettre leurs moyens dans l’achat d’une installation qui n’est pas directement liée à leur business principal. Dans de tels cas nous payons l’investissement, et le client paie par mètre cube d’eau utilisée”. Last but not least, Sustain® comporte également une optimalisation du profil des produits chimiques. “Il est rare qu’une seule partie puisse offrir simultanément une installation de hardware et le dosage correct des produits chimiques. Avec Hydris Engineering et Kalsbeek, Pollet Water Group dispose des deux. Cette synergie nous permet d’établir parfaitement l’équilibre idéal entre ces solutions”. Bien qu’il n’est proposé que de date récente, Sustain® est déjà bien amorcé. Hydris Engineering et Kalsbeek ont réussi en peu de temps à engranger un certain nombre de beaux projets dans divers secteurs (notamment dans l’industrie agro-alimentaire, la construction et la sidérurgie).

u Un économiseur Sustain® caractéristique de type KR pour un débit de 4000 l/h

Réduction des coûts chez un producteur de légumes

Pinguin, une entreprise de flandre occidentale active dans le secteur des légumes, a été contactée par Hydris Engineering qui lui a proposé une meilleure solution pour l’eau d’appoint de sa chaudière à vapeur. “Pour ce faire, Pinguin utilisait l’eau de ville”, précise Jeffrey Pluij, account manager pour Kalsbeek en Flandre Occidentale et Flandre Orientale. “L’eau était caractérisée par une conductivité élevée (900µS/cm), une présence importante de chlorures (100 ppm), et une dureté relativement élevée (dureté pour l’adoucisseur: 40°fH). En outre, l’entreprise a besoin de beaucoup d’eau: la consommation annuelle est de 42.000 m³, ce qui revient à 5 m³ par heure”. Pour ces différentes raisons, Pinguin était à la recherche d’une solution meilleur marché. “Bien que l’eau

a q u a r a m a # 6 4 I 51


w proj e t

de ville soit très accessible, c’est une solution chère. En outre, l’aptitude à l’épaississement est réduite. A cause de la dureté élevée de l’eau, la consommation de sel pour adoucir l’eau était importante. Pour cette raison, fréquence de purge élevée des chaudières à vapeur, qui avait également un coût important, avec en plus une perte importante de l’énergie dépensée pour chauffer l’eau des chaudières”. Après un audit en profondeur, avec prise en compte dans les calculs de tous les paramètres, Hydris Engineering et Kalsbeek ont proposé une solution parfaitement adaptée. “Nous avons décidé de placer un économiseur Sustain® après l’adoucisseur. Nous avons fait appel à la technologie des membranes KR, qui présente le grand avantage de récupérer 90% du perméat. Le client a opté pour l’achat de l’installation. C’est une option qui a la préférence surtout des entrepreneurs de flandre occidentale”. Grâce à cette installation, la conductivité de l’eau peut être sensiblement réduite (de 900 à 20 – 30µS/cm). C’est la raison pour laquelle l’aptitude à l’épaississement est plus élevée (maximum 100, ou jusqu’ à 3000 µS/cm). “Il en résulte des économies sur plusieurs fronts”, poursuit Jeffrey Pluij. “Tant la consommation de l’eau d’alimentation (de 20%, ou bien le coût de 8.000 m³ d’eau de ville), le combustible (10%, ou bien une économie mensuelle de 7.000€), les eaux usées (95%) que l’émission de CO2 (10%) ont drastiquement diminué. L’empreinte écologique s’est également sévèrement réduite puisque le client consomme moins de gaz, eau et sel, et en outre, peut limiter les décharges”.

u L’unité mobile de traitement de l’eau est également utilisée comme unité de démonstration.

Les entreprises qui se montrent méfiantes face à tant de promesses sur le plan des économies peuvent prendre périodiquement en location une unité de test qui traduit dans la pratique les économies proposées sur papier.

Marc Beunen, CEO chez Hydris Engineering

Hydris Engineering et Kalsbeek sont responsables du suivi périodique et du monitoring de l’installation”. Projet français

A p p l i c at i o n

Après passage dans l’économiseur Sustain®, l’eau d’appoint se retrouve dans un réservoir d’eau froide. Elle y est traitée au moyen d’un additif d’eau de chaudière (autorisé dans l’eau potable), qui est également utilisé pour protéger l’échangeur de chaleur (l’étape suivante dans le process). “L’énergie de l’échangeur de chaleur est fournie par les sources de chaleur de l’usine (notamment les blancheurs). Comme l’eau chaude est utilisée notamment pour le nettoyage, par exemple des bandes transporteuses, elle doit avoir la qualité de l’eau potable. L’eau chaude résiduelle est stockée dans un réservoir d’alimentation où elle est traitée avec un inhibiteur d’oxygène, un dispersant et un produit protégeant contre les condensats d’hydrocarbures. Pour la protection des chaudières, l’échangeur de chaleur et des conduites de condensat, il y a lieu en effet d’utiliser les produits appropriés”.

52 I a q u a ra ma # 6 4

Une telle approche a été mise en œuvre par les deux partenaires pour un spécialiste français de l’alimentation pour animaux domestiques, United Pet Food. David Bourgois (Process Water Manager Hydris Engineering): “Etant donné que la loi lui interdit d’adoucir l’eau, United Pet Food était à la recherche d’un nouveau partenaire pour le traitement de l’eau. Comme prétraitement, nous avons dosé un antitartre chez United Pet Food, de sorte que le calcium et le magnésium ne puissent pas se déposer sur les membranes. L’économiseur Sustain® installé fonctionne sur base de l’osmose inverse. L’approche de la purge est novatrice: normalement l’eau surchauffée est évacuée, mais nous sommes parvenus à en récupérer totalement la chaleur pour la chaudière à vapeur. C’est la raison pour laquelle l’eau purgée est froide et que l’eau d’appoint de la chaudière à vapeur est chauffée à l’avance au moyen de la chaleur résiduelle.

Pour l’instant, nos hommes sont sur place en train d’optimaliser les produits chimiques. Pour United Pet Food il est de grande importance que les chaudières à vapeur fonctionnent de manière continue: toute la production est en fonctionnement ou à l’arrêt avec la production de vapeur”. Il s’agit ici également d’une installation achetée par les propriétaires flamands. I n s ta ll at i o n d e d é m o n s t r at i o n

Puisque dans la phase initiale les entreprises se montrent méfiantes face à tant de promesses sur le plan des économies, elles peuvent prendre périodiquement en location une unité de test qui traduit dans la pratique les économies proposées sur papier. “C’est la manière idéale pour convaincre les sceptiques”, affirme Marc Beunen. Hydris est pour l’instant impliquée dans d’autres projets en Irlande, France, Belgique et au Luxembourg. (Bart Vancauwenberghe). E www.hydrisengineering.com E www.pwg.be


Aerzen

-

one

step

ahead

Innovation from tomorrow’s world Avec des années d’expérience dans la fabrication de supresseurs et compresseurs Aerzen s’est toujours efforcée d’établir de nouveaux standards de qualité pour ses machines et d’apporter en permanence des innovation. Delta Hybrid, la première gamme mondial de compresseurs à pistons rotatifs, est une synergie des techniques supresseurs et compresseurs à vis et offer des avantages des deux technologies dans la production de pression et de vide. Les 5 avantages technologiques du Delta Hybrid sont les suivants: • Efficacité énergétique optimal et reduction du coût global de possession • Fiabilité et longévité • Niveaux sonores améliorés, absence de matériau absorbant • Gain de place, manutention aisée et reduction des coûts d’entretien • Plage de fonctionnement élargie et augmentation de la pression maximale Pour de plus amples informations, consultez notre brochure D1-010 ou www.Delta-Hybrid.com

Aerzen Belgium NV Aerz en Bel giu m N.V.

ProMinent 0140309 Plateforme

. B-0032 . Tel: Coninckstraat 3070(0)2 Kortenberg Arthur de Coninckstraat Arthur 11 . B- de 3070 Kortenberg 11 757 22 78 . .www.aerzen.be . info@aerzen.be Fax: 0032 (0)2 757 22 83 info@aerzen.be www.aerzen.be 195x133,5 Page 1 Tel: 0032 (0)2 757 22 78 . Fax: 0032 (0)2 757 22 83

DH_NL-BE_133x197.indd 3

22.10.2010 10:49:15

Mesures et contrôles plus simples et plus faciles Il y a contrôleur et contrôleur. La nouvelle plateforme de contrôle diaLog DACa simplifie et facilite à l'extrême la mesure et le contrôle permanent des paramètres de traitement des eaux. Elle remplace la plateforme D1Ca/D2Ca en ajoutant des fonctionnalités spécifiques telles que le traitement des grandeurs de perturbation et la commutation entre les paramètres de régulation. Avec des fonctions de régulation intelligentes, le régulateur diaLog DACa clôt le circuit de régulation entre les sondes ProMinent DULCOTEST® et les pompes doseuses ProMinent®. Analogique et numérique

Des capacités de mesure universelles

Grâce aux 14 grandeurs de mesure au choix, qui peuvent être combinées librement, la plateforme de régulation diaLog DACa est parfaitement adaptée au traitement des eaux de piscine. De plus, selon l'application elle peut être configurée pour un ou deux canaux. L’appareil de mesure et de régulation peut communiquer avec des sondes et des modules actifs analogiques ou numériques. Les composants suivants sont disponibles pour la communication avec l’étage de commande : Profibus® DP, Modobus RTU, OPC et un serveur Internet via LAN ou WLAN (prochainement disponibles). Les valeurs mesurées et les données d'étalonnage ainsi que le paramétrage de la plateforme sont enregistrés et facilement accessibles sur une carte numérique SD. Ainsi, le transfert de ces données sur d'autres plateformes est d'une facilité déconcertante.

La nouvelle plateforme de contrôle diaLog DACa est non seulement souple et adaptable aux exigences particulières, mais par-dessus tout, elle garantit une mesure et un enregistrement fiables de nombreux paramètres importants : pH, redox, fluorure et conductivité (mA) ainsi que chlore, dioxyde de chlore, chlorite, brome, ozone, peroxyde d'hydrogène, acide peracétique et oxygène dissous. Le régulateur compense l'influence de la température sur les paramètres de valeur de pH et de fluorure. Selon les conditions locales et en fonction des options de composition, la plateforme de contrôle peut être installée directement dans l'armoire de commande ou, comme c'est généralement le cas, fixée au mur. Les opérateurs de nombreux pays seront également satisfaits car le diaLog DACa intègre 24 langues d'interface utilisateur – tout simplement un allié multi-talents.

Plus d’informations sur : www.prominent.be

ProMinent Belgium SA • Z.I. Saintes • Avenue Landas 11 • B-1480 Tubize • Tél : +32 2 391 42 80 • Fax : +32 2 391 42 90


La valorisation du phosphore des boues des eaux usées gagne des adeptes

Le phosphore: c’est une matière première dont on ne s’occupe pas beaucoup, alors que ce serait bien nécessaire. Les réserves de cette matière première limitée diminuent en effet à vue d’œil dans le monde entier ; il est donc urgent de trouver une solution. Mais elle existe déjà: un consortium d’entreprises flamandes découvre les possibilités de la récupération du phosphore (par l’intermédiaire de la récupération de struvite) dans les boues d’épuration et les eaux usées industrielles. C’est déjà le cas chez Aquafin et chez Clarebout Potatoes. “La récupération des nutriments et la valorisation des eaux résiduelles sont plus importantes que jamais”, souligne Veerle Depuydt de Vlakwa (centre flamand d’excellence de l’eau).

L

es premiers chapitres de l’histoire de la struvite en Flandre ont été écrits par Wim Moerman de Akwadok, un bureau indépendant d’études et de consultance dans le domaine du traitement intégral de l’eau. “Depuis vingt ans, Akwadok a pignon sur rue comme consultant en épuration de l’eau chez Clarebout Potatoes. L’entreprise connaissait à cette époque une croissance annuelle de 20%, et il était crucial d’adapter le système d’épuration de l’eau à l’augmentation de la capacité de production. Pour différentes raisons, l’entreprise a été contrainte de se focaliser de plus en plus sur la récupération de l’eau”.

S tat i o n d ’ é p u r at i o n i n t é g r é e

On se base notamment sur l’eau de pluie. “L’eau de pluie des toits propres est utilisée dans les évaporateurs du circuit de refroidissement. L’eau de pluie qui tombe dans la cour est acheminée vers la station d’épuration”. Entre-temps, la station d’épuration de l’eau est devenue un chaînon intégré dans le process de production de Clarebout Potatoes. “Nous pouvons utiliser l’eau épurée jusqu’au niveau de la coupe : à partir des blancheurs, nous utilisons de l’eau de qualité eau potable”. Dans un traitement tertiaire, nous mettons en œuvre un bioréacteur à membrane. “Cela demande bienentendu un investissement, mais le résultat est que l’effluent ne contient plus de matières en suspension, ce qui ouvre des perspectives pour la réutilisation”. Va l o r i s at i o n d e l a s t r u v i t e

Les eaux usées de Clarebout Potatoes étaient riches en phosphates. La teneur est même extrêmement élevée car, pour des raisons de qualité, l’entreprise ajoute encore des phosphates au process de production. Wim Moerman: “Partant de l’idée que le phosphore (qui se retrouve le plus souvent sous forme de phosphates) est une matière première limitée, j’ai cherché des possibilités permettant de récupérer cette matière dans les boues d’épuration et /ou les eaux u Une installation de production de struvite

54 I a q u a ra ma # 6 4


w proj e t

usées. C’est la raison pour laquelle j’ai développé une installation qui le permet, et je me suis embarqué avec Carl Dewaele dans NuReSys, une entreprise qui se concentrerait totalement sur l’introduction de cette technologie sur le marché. Nous avons placé une première installation chez Agristo. Et deux ans plus tard, chez Clarebout Potatoes, une installation de test qui a été mise en 2012 à l’échelle du débit réel des eaux usées industrielles. De cette façon nous avons accumulé systématiquement de l’expertise dans le secteur de la transformation de la pomme de terre”.

Les eaux usées domestiques NuReSys a également voulu savoir dans quelle mesure la technologie pouvait être appliquée dans les eaux usées domestiques. Ceci a donné lieu à un projet de démonstration Open Call de VITO et de Vlakwa, par lequel un consortium composé d’Aquafin (demanderesse), NuReSys (fournisseur de la technologie) et VITO (centre d’excellence) a exploré les possibilités de récupération du phosphore des eaux usées domestiques. Quatre PME flamandes sont chargées de la construction, de l’installation et de l’exploitation des réacteurs sur la station d’épuration. Avec VITO, Vlakwa assume un rôle de support. C’est par le truchement des engrais que le phosphore se retrouve dans les plants agricoles et donc dans notre nourriture. C’est un élément constitutif important pour le corps humain, et c’est la raison pour laquelle il est aujourd’hui important d’approfondir les possibilités de recyclage du phosphore utilisé.

La technique

A la place de la précipitation traditionnelle des phosphates dans les boues par ajout à profusion de FeCl3, on peut les récupérer par la technique NuReSys – P. L’effluent passe par l’installation. Dans le premier réacteur, le pH est ramené à la valeur souhaitée par volatilisation du CO2. Dans le deuxième réacteur, on ajoute du MgCl2, dont le Mg se lie avec le P et le N présents pour former la struvite (phosphate de magnésium-ammonium ). Le brevet de NuReSys porte sur ‘l’intérieur’ du deuxième réacteur et sur les algorithmes qui commandent la vitesse du mélangeur et la manière de doser les réactifs. Cette manière de faire permet de former réellement des granules qui, étant donné leur poids spécifique de 1.7 kg/dm³, sont facilement séparables de l’effluent.

“Il y a une possibilité dans le cadre du proces d’épuration de l’eau,” explique Marjoleine Weemaes, chef de groupe Recherche chez Aquafin. “Le phosphore se retrouve dans les eaux usées par l’intermédiaire de notre urine, et se retrouve finalement dans les stations d’épuration de Aquafin. Là, nous ajoutons des milliards de bactéries (ou des boues activées) à l’eau. Elles éliminent les nutriments de base tels que l’azote et le phosphore, de sorte que l’eau peut être déversée dans la nature. Après le process de purification, le phosphore se trouve donc dans la masse des boues activées. En fermentant celles-ci, on peut récupérer une forme dérivée du phosphore, la struvite”. Peter Cauwenberg (Vito) et Veerle Depuydt (Vlakwa) : “66% du projet sont subsidiés. Dans les tests de démonstration, Vito intervient auprès des PME par l’accompagnement, la résolution de problèmes et le support. Comme centre d’excellence, nous sommes également responsables de l’évaluation et de la formulation des conclusions. Vlakwa organise des actions de dissémination, se charge du support administratif et suit le contenu du projet en tant que partenaire indépendant”. Wim Moermans (NuReSys) : “Outre la récupération du phosphore sous forme de struvite, la valorisation des phosphates des boues des eaux usées domestiques présente plusieurs autres avantages. En premier lieu, la déshydratation des boues visqueuses s’améliore sensiblement. Deuxièmement, il y a moins de boues à mettre en décharge. De plus, la charge en phosphate se réduit considérablement dans l’épuration de l’eau”. Usine de recyclage La recherche dans le domaine de la récupération du phosphore, fait faire aux stations d’épuration un pas supplémentaire dans la direction de l’usine de recyclage. Les eaux usées domestiques présentent encore bien d’autres possibilités. Venant des baignoires, douches, lessiveuses et lave-vaisselle, elles contiennent une énergie thermique résiduelle qu’Aquafin utilise à bon escient pour chauffer les bâtiments administratifs au moyen de pompes à chaleur. L’entreprise tire la plus grande fraction d’électricité verte de la fermentation des boues, qui produit des biogaz. Aquafin a produit de cette manière 10 millions de kWh en 2013. Après fermentation, les boues sont séchées et transformées en pellets qui ont un débouché dans la production du ciment. Pour ce qui est des matières premières de base, les eaux usées présentent encore beaucoup d’autres possibilités en plus du phosphore. Ainsi, les déchets organiques sont riches en carbone. Aquafin à des projets de recherche visant à récupérer le carbone organique, par exemple pour la production de bioplastiques ou du charbon actif, une matière qui est souvent utilisée pour neutraliser des matières toxiques.

uMarjoleine Weemaes, chef de groupe Recherche chez Aquafin montre un récipient contenant des cristaux de struvite (photo © Jan Locus)

Donc, ne vous limitez pas à donner aux déchets le nom de déchets. En utilisant au mieux les possibilités de recyclage, ils sont une source d’énergie de plus en plus importante de matières premières. A réfléchir, la prochaine fois que vous vous rendrez aux toilettes… a q u a r a m a # 6 4 I 55


Positioner Positionneur Positioner CMSX CMSX CMSX HogeSécurité proceszekerheid Hoge élevée proceszekerheid LageFaible kost Lage coûtkost

U Vous zoektUrecherchez een zoekt partner een partner undie partenaire uwdie doelstellingen uwqui doelstellingen comprend begrijpt. vos begrijpt. objectifs. U Vous wilt Uefficiënte exigez wilt efficiënte des productie-installaties. installations productie-installaties. de production efficaces. Wij Nous hebben Wij avons hebben uwvotre automatiseringsoplossing. uw solution automatiseringsoplossing. d‘automatisation.

www.festo.be/nl/cmsx www.festo.be/fr/cmsx www.festo.be/nl/cmsx De Le CMSX positionneur positioner De CMSXCMSX positioner voor kwarstlagactuatoren: pour voor actionneurs kwarstlagactuatoren: quart de tour : Geen Aucune luchtverbruik Geen consommation luchtverbruik in ruststand. d‘air inàruststand. Ideaal l‘arrêt.voor Idéal Ideaal niet-Atex dans voor leszones. niet-Atex zones Verhoogde non-explosives. zones. Verhoogde procesveiligprocesveiligFestoFesto Festo heid Sécurité dankzij heid élevée een dankzij analoog grâce een au enanaloog retour digitaald‘informations en retoursignaal. digitaal retoursignaal. analogiques Definieerbare Definieerbare et veiligheidspositie digitales. veiligheidspositie in in Belgium Belgium Belgium years years years 19641–964 2014 – 2014 1964 – 2014 geval Position van energie-uitval. geval de sécurité van energie-uitval. configurable Uitstekende Uitstekende en verhouding cas de coupure. verhouding prijs/kwaliteit. Rapport prijs/kwaliteit. qualité/prix excellent.

50 5050


w proj e t

u L’installation chez Aquafin procède à la récupération du phosphore des eaux usées domestiques.

L’avenir du phosphore Le nombre d’entreprises ayant investi dans la récupération du phosphore est pour l’instant relativement limité. Et ce pour plusieurs raisons. Carl Dewaele de NuReSys explique: “Aussi longtemps que la politique ne comprend pas la nécessité de récupérer le phosphore, ce sera pour l’investisseur toujours une histoire purement économique. Il n’y aura une impulsion - par analogie avec les normes de l’énergie renouvelable - que si on prescrit des mesures pour rendre les états responsables pour une partie de leurs besoins en phosphore”. E va l u at i o n d e Cl a r e b o u t P o tat o e s

L’installation de production de struvite chez Clarebout Potatoes se trouve entre les épurations anaérobie et aérobie. Grâce à la technologie, la charge de phosphate de l’entreprise est réduite de quatrevingts pour cent. L’OVAM (Openbare Vlaamse Afvalstoffenmaatschappij) considère le produit récupéré (struvite) comme une matière première secondaire qui, après analyse par l’AFSCA (Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire), peut être vendu comme engrais en agriculture.

En Suisse, il y a une autre approche : on garde sciemment le phosphore dans les boues que l’on incinère ensuite. “L’objectif de cette technologie est de récupérer le phosphore dans les cendres, mais pour ce faire il faut mettre en œuvre une technologie sensiblement plus complexe et donc aussi plus chère. L’avantage de notre approche est que nous obtenons avec la struvite un produit pur qui, par le process de cristallisation, est même meilleur que l’original. En d’autres termes c’est un cas d’école de la manière de valoriser un produit par recyclage.”

Wim Moerman (NuReSys): “Un commerçant d’engrais vient chercher la struvite. Il utilise cette matière première granuleuse, facilement transformable, comme ingrédient supplémentaire pour enrichir ses engrais. En agissant de la sorte, nous contribuons largement à l’établissement de l’économie en circuit fermé. Pour Clarebout Potatoes, la plusvalue la plus importante de l’installation réside dans la réduction sensible de la quantité de boues, et donc des frais de décharge”. Clarebout Potatoes récupère journellement environ 2.5 tonnes de struvite dans ses sièges de Heuvelland et de Waasten. E www.nuresys.org E www.aquafin.be

u Wim Moerman et Carl Dewaele (NuReSys) fournissent la technologie pour la valorisation de la struvite

D’importateur à exportateur? Les réserves de phosphore s’amenuisent de plus en plus. Veerle Depuydt (Vlakwa) : “Il s’agit d’une matière première qui n’est disponible que dans un nombre limité de pays. Fournisseurs importants : le Maroc, les Etats-Unis, la Chine et certains pays du bloc de l’Est. Jusqu’à présent la Belgique doit donc importer cette matière première pour répondre à certains besoins. Grâce à la valorisation de la struvite des eaux usées domestiques, nous serons toujours plus à même de pouvoir répondre à nos propres besoins”. Une plateforme nutriment a d’ailleurs été créée récemment en vue de faire de la Flandre une région de pointe en matière de gestion efficiente des nutriments. Dirk Halet (coordinateur stratégique chez Vlakwa): “L’objectif à long terme de la plateforme est de recycler en Flandre au maximum les nutriments disponibles. En premier lieu, pour ses propres besoins (autosuffisance), mais avec des perspectives d’exportation à long terme”.

a q u a r a m a # 6 4 I 57


Efcon® Waste Water Samplers Made in the middle of Holland

Patented, robust, chemical resistant thermoplastic enclosure

EFCON® Water b.v. Nieuweweg 3B 4126 RN Hei- en Boeicop The Netherlands www.efconomy.com paul@avm-efcon.nl Tel +31 347 342 777

• Cooled sample storage in 4° C • Multi Sample technics for vacuum sampling from open channels to raw wastewater pressure pipes • Sampling according Vlarem - ISO 5667-1/2/3/10-NEN 6600-1 • Divers containers possibilities of 6x18 / 4x30 to 24x1 ltr • Vison high tech controller with a.o. integrated open channel flowmeter and datalogger! • OPTION with separate or build in delivery of EFCON® Magnetic Inductive Flowmeter


w re porta g e

Conception, construction et installation de stations d’épuration des eaux usées industrielles et domestiques: c’est l’un des domaines dans lesquels exelio s’est fait une solide réputation. Pour ce faire, l’entreprise située à Louveigné (près de Liège) étudie des solutions clés sur porte qui répondent aux besoins du client. En outre, depuis 2012, l’entreprise commercialise les biorotors pamco®. Avec ce produit, exelio vise le marché belge, mais également et surtout l’exportation.

exelio, votre partenaire pour vos unités de traitement des eaux

L

a gestion globale est une expertise qu’exelio domine parfaitement. “Nos travailleurs sont dans le secteur depuis plus de vingt-cinq ans”, explique Albert Wuidar, Administrateur délégué, qui a fondé l’entreprise en 2007. “Pouvant compter sur une équipe motivée de collaborateurs énergiques et expérimentés et disposant de solutions de pointe pour le traitement de l’eau, les clients nous confient la gestion de leurs stations d’épuration collectives et industrielles”. De A à Z

exelio maîtrise toutes les phases du process. “Nous concevons les installations techniques, les construisons et, si souhaité, proposons le gros œuvre en collaboration avec des partenaires. Nous prenons également à notre compte la mise en service. Nos clients apprécient également notre service aprèsvente. Pour leur confort, nous travaillons régulièrement avec des contrats de suivi, d’exploitation et d’entretien”. B i o r o t o r s pa m c o ®

C’est en 1993 qu’Albert Wuidar a fait la connaissance des biorotors pamco®. “Cette solution garantit un faible coût d’exploitation”, précise l’Administrateur

u Les biorotors pamco® sont très robustes et bien adaptés à l’industrie

Solides performances

délégué. “Elle se prête parfaitement au traitement des petites et moyennes charges polluantes organiques”. Les biorotors pamco® ont été développés dans les années 1980 par un ingénieur néerlandais et un ingénieur suédois. Ils ont vendu la licence à Sanotec, entreprise qui a été reprise par Besix, mais les biorotors entraient moins dans le cadre de leur “core business”. “Voilà pourquoi Paul Callebaut (Besix Sanotec) m’a donné l’opportunité, début 2012, d’acheter la licence. En tant qu’utilisateurs du système depuis de nombreuses années, nous étions convaincus du produit et nous n’avons pas hésité une seconde”.

Les biorotors sont l’exemple parfait d’un process d’épuration avec la biomasse fixée. Les atouts d’une filière de traitement intégrant des biorotors pamco® sont nombreux. “Le système se caractérise par des performances d’épuration élevées et par la possibilité d’un process de nitrification-dénitrification”, explique Albert Wuidar. “Il supporte également les changements de charge, et s’intègre parfaitement dans le paysage. Il s’agit d’un biorotor très robuste et bien adapté à l’industrie, conséquence de plus de trente ans d’expérience. La construction mécanique est composée d’un axe creux supporté par deux paliers d’appui. Il n’y a pas de palier intermédiaire. La maintenance est réalisée en toute sécurité depuis l’extérieur. Dans les cuves mêmes, il n’y a rien à entretenir. Le système gère parfaitement les variations de charge et est doté d’un milieu alvéolaire à l’agencement optimisé, non sujet au colmatage. Avec pamco®, exelio vise un marché international. “Lorsque nous présentons ce système dans des salons étrangers, les visiteurs sont agréablement surpris de voir qu’il existe un produit belge concurrent des autres fournisseurs. C’est un système bien conçu dont nous exposons volontiers une unité de démonstration dans les foires et salons. Cette solution correspond parfaitement à notre stratégie ‘less is more’ et souligne que nous voulons effectivement apporter quelque chose au marché, car nous voulons avant tout créer du sens”. (BV)

u exelio s’est constitué une large expertise dans le traitement des eaux usées industrielles et domestiques.

E

www.exelio.be

a q u a r a m a # 6 4 I 59


   

     

     

     







Frame mounted

Service

Industrial water treatment Phone: +32 9 228 18 61 Fax: +32 9 228 15 03 info@eurowater.be www.eurowater.be

Containerized

Closed loop system

Boiler and cooling water

EUROWATER Belgium NV Rozenstraat 7 Industriezone Eke 9810 Nazareth-Eke

   

  

   



Turnkey projects Recirculation

Process water


w proj e t

Eco-Vision s’occupe de l’installation de préparation des acides chez Arcelor-Mittal Garantir pendant les dix années suivantes au moins 6.000 litres d’acides dilués chaque jour: c’est l’engagement pris l’année passée par Eco-Vision chez Arce-

Mittal a opté pour notre solution, car pour ce qui est de l’automatisation et du suivi, notre système présentait les meilleures garanties de production de la quantité journalière demandée”, explique Theo Bollen, gérant de Eco-Vision.

lor-Mittal. Ce spécialiste de l’épuration de l’eau de As démontre une fois de plus avec ce projet qu’il va au-delà du rôle de fournisseur, et que, grâce à l’approche répondant aux spécificités, il se positionne comme un partenaire digne de ce nom pour ses clients.

L

es acides jouent un rôle très important dans les process de production d’Arcelor-Mittal. Les acides doivent être préparés selon la concentration exacte pour galvaniser les matériaux comme il convient. Il y a deux ans, l’entreprise a contacté plusieurs spécialistes à ce sujet. “La première condition était que la nouvelle installation, externe, produise chaque jour 6000 litres d’acide sulfurique dilué. Le maître d’ouvrage partait d’un concept tout compris, avec l’entretien et tous les aspects opérationnels aux mains du fournisseur. Sur une dizaine de propositions, Arcelor-

Jusque peu avant juin 2013, Arcelor-Mittal utilisait pour la dilution de l’acide une installation qu’elle a gérée en mains propres pendant 15 à 20 ans. Mais pour plusieurs raisons, elle voulait s’en débarrasser. La première est que le système est soumis à une usure inévitable ; en deuxième lieu, le système n’était plus conforme aux normes en vigueur, et il y avait trop d’adaptations à faire pour mettre l’installation à jour ; troisièmement, le suivi demandait trop de temps de la part de son personnel propre qui ne disposait pas des possibilités pour suivre le système en ligne, vu l’âge de l’installation. En outre, l’entreprise souhaite se consacrer plus à son business principal, la galvanisation. C’est la raison pour laquelle l’entreprise a décidé de sous-traiter certaines activités, telles la fourniture d’acide dilué, à des partenaires spécialisés.

Fonctionnement

Arcelor-Mittal fournit l’acide concentré (96%), l’eau déminéralisée (pour diluer) et l’eau de refroidissement, mais compte entièrement sur l’expertise et l’expérience du fournisseur, en l’occurrence EcoVision, pour la dilution et l’injection dans le process de production. “Etant donné que depuis juin 2013 nous sommes responsables pendant 10 ans pour la livraison journalière du volume demandé, nous avons réalisé le système de la manière la plus performante possible”, poursuit Theo Bollen. L’installation commence au réservoir de stockage de l’acide concentré à 96%. A partir de là, une pompe de dosage injecte en ligne cet acide dans l’échangeur de chaleur (en carbone). La dilution a

L’installation est montée à l’extérieur. Eco-Vision a investi elle-même dans une installation de préparation d’acides, la loue, fait l’entretien et s’occupe des réparations éventuelles. u a q u a r a m a # 6 4 I 61


Egger

quand d’autres pompes se bouchent ou s’usent trop vite Les pompes Turo® Vortex sont spécialement conçues pour le refoulement d’eau usée avec filasses, de liquides chargés et de boues. Non-engorgeable Passage libre Marche silencieuse

Pompe à extraction de sable (Egger HG25.3) en fonte blanche au chrome-molybdène Photo après 6 ans et 13600 heures d’opération Une dureté de 55-60 HRC Des performances inchangée

SWISS ENGINEERED PUMPS SINCE 1947

Problèmes avec des lingettes? Essayez nos nouvelles roue TA.

Egger Turo Pumps Belgium 24 Av. Baron de Viron B - 1700 Dilbeek Tel +32 2 463 56 96 Fax +32 2 463 56 97 info.belgium@eggerpumps.com

www.eggerpumps.com

Egger Pumps pub 195x134mm versie april2014.indd 2

5/05/14 08:42

Disconnecteur Watts BA BM

Le nouveau standard en protection d’eau potable type BA! u’au DN50 Disponible en DN15 jusq 2729 Conforme EN1717 & EN1 ua gaq Bel vé rou App

L’eau potable est un de nos besoins les plus vitaux. Il est donc important que nous garantissons la qualité de notre eau potable dans l’avenir. Pour cette raison, Watts Industries a développé la série de disconnecteurs BA BM en dimension DN15 jusqu’au DN 50, qui répond aux dernières réglementations. Ensemble avec la série BA BS (DN6 - DN10) vous êtes préparés pour l’avenir.

• Compact • Léger • Modulair • Montage facile • Complet Watts Industries Belgium BVBA Beernemsteenweg 65 8750 Wingene Tel. +32 (0)51 65 87 08 Fax. +32 (0) 51 65 87 20 E-mail info@wattsindustries.be www.wattsindustries.be

Watts Industries Belgium BVBA is onderdeel van Watts Industries Europe B.V.


w proj e t

u Mélanger l’eau et l’acide sulfurique est un process délicat qui demande beaucoup d’expertise.

lieu ensuite ; il s’agit d’une réaction exothermique. “La chaleur qui se dégage peut faire monter la température à quelques centaines de degrés Celsius. Pour répondre aux normes de production, la température doit être réduite à 40°C”. Pour ce faire, Eco-Vision a opté pour une double exécution de l’installation de refroidissement. Si un refroidisseur devait tomber en panne, la fonction est instantanément reprise par le deuxième. Sys t è m e d e p r e s s u r i s at i o n

L’acide dilué à 30% refroidi est stocké dans un réservoir. De là, il est acheminé vers la production au moyen d’un système de pressurisation, de sorte que partout dans l’usine la production puisse disposer d’acide dilué. Mélanger l’eau et l’acide sulfurique est un process délicat et demande beaucoup d’expertise. Pour des raisons de sécurité, le mélange ne se fait pas à l’intérieur près du process de production du client, mais dans une installation externe. L e c o û t t o ta l

Depuis juin 2013, le système opérationnel tourne sans le moindre problème, mais même dans le cas contraire, cela n’aurait pas été le souci d’ArcelorMittal. “Le contrat stipule que nous devons fournir journellement le volume demandé. L’installation seule ne peut y faire face, par exemple lors d’une panne ; et il est alors de notre responsabilité d’acheter chez un fournisseur de l’acide dilué et de le rendre conforme à l’utilisation dans la production”. Eco-Vision a investi elle-même dans une installation de préparation de l’acide chez Arcelor-Mittal et la loue à l’entreprise. Elle est également responsable de l’entretien et des réparations éventuelles. “En réalité, il s’agit d’une unité de production qui nous appartient (avec isolation optimale, chauffage

et encuvement) et qui a été fabriquée chez nous et installée prête à l’emploi chez le client. Nous disposons nous-mêmes d’un grand stock de pièces de rechange pour le cas où il faudrait remplacer un élément. En cas de panne éventuelle de l’installation, nous veillons à ce qu’elle soit réparée dans les 48 heures. Pendant cette période, la fourniture d’acide dilué est garantie au moyen d’un réservoir de stockage destiné aux cas d’urgence. Etant donné que l’installation a parfaitement fonctionné jusqu’ à ce jour, il n’y a pas eu nécessité d’intervenir, bien au contraire, nous sommes en mesure de fournir jusqu’ à 10.000 litres par jour. En outre, le maître d’ouvrage ne paie pas de prix supplémentaire, étant donné qu’il s’agit d’un montant mensuel fixe”.

peut pas se spécialiser dans tout, et se focalise de plus en plus sur son business principal. En outre, d’investissement, une telle installation se mue pour le client en coût opérationnel permettant de calculer parfaitement à partir du premier jour ce que coûtera le produit fourni. Convaincus de la plus-value que nous pouvons offrir ainsi, nous répondons volontiers à cette demande. Cela nous permet d’évoluer de fournisseur, qui place simplement une installation, à un partenaire global qui décharge le client d’un aspect spécifique. C’est la raison pour laquelle nous voulons appliquer cette approche, par exemple, à la distillation sous vide”. Arcelor-Mittal est satisfaite de la nouvelle installation. On est immédiatement informé dès que l’appareillage de régulation transmet des valeurs non conformes des paramètres. “De leur feedback il ressort aussi que le suivi se fait plus rapidement par nos soins que quand la responsabilité leur en incombait. Ils peuvent suivre l’installation en ligne et reçoivent une alarme lorsque, par exemple, on soutire plus d’acide que prévu. Etant donné que le fonctionnement de l’installation est entièrement de notre responsabilité, ils ne peuvent rien modifier au fonctionnement”. ( BV) E

www.eco-vision.be

Le suivi

Un des soucis de l’installation précédente d’ArcelorMittal était le manque de suivi en ligne. Celui-ci est prévu dans la nouvelle unité de production. “Dans l’installation de préparation d’acide dilué, tous les appareils de mesure et de régulation sont prévus pour permettre un suivi continu parfait. Nous sommes continuellement tenus au courant par internet et smartphone. Dès que se présente une irrégularité, l’alarme s’enclenche, et nous sommes immédiatement avertis”. Demande croissante pour le outsourcing

Ces derniers temps, Eco-Vision reçoit de plus en plus de demandes pour entreprendre de tels projets de la même façon que dans le cas d’ArcelorMittal. “Le client conçoit de plus en plus qu’il ne u Tous les appareils de mesure et de régulation sont prévus dans l’installation de préparation d’acides pour permettre un suivi continu parfait.

a q u a r a m a # 6 4 I 63


Les produits Robuschi indispensables dans l’épuration de l’eau à Termonde

La station d’épuration Aquafin de

V i e i ll e l i g n e b i o l o g i q u e d ’ e a u

Dendermonde procède à l’épuration

Dans la station d’épuration de Termonde, les eaux usées sont pompées du caniveau d’alimentation entre les pré-décanteurs vers la conduite centrale d’alimentation des bassins d’aération. L’eau est épurée biologiquement dans les deux bassins d’aération par le procédé des boues activées.

des eaux de 72.000 HE (habitants équivalents) dans le bassin du BasEscaut. Les eaux sont déversées par l’intermédiaire d’un fossé de polder, et sont pompées un kilomètre plus loin dans l’Escaut. Construite, il y a

A é r at i o n e n p r o f o n d e u r

presque trente ans, la station a connu

Pour la station d’épuration de Termonde, qui a été mise en service en 1985, on avait pris l’option d’une aération en profondeur. L’aérateur à injection, qui se trouve au fond du bassin, reçoit une canalisation d’air en provenance d’un surpresseur à vis Robuschi, de concert avec une canalisation d’eau. L’aérateur à injection assure une répartition fine de l’air. La profondeur du bassin (17 m) donne lieu au fond à une pression élevée due à la colonne d’eau, de sorte que les bulles doivent parcourir un plus long chemin. Ce phénomène donne lieu, ensemble avec la répartition des bulles, à une absorption optimale d’oxygène. L’architecture des bassins d’aération a été conçue de telle manière que tous les process utilisés en pratique peuvent être mis en oeuvre.

au cours des ans quelques améliorations, mais fait appel dans presque toutes les phases de l’épuration aux produits Robuschi. Les compresseurs Robuschi sont également mis en œuvre dans l’installation de fermentation des boues où sont traitées en outre les boues de quelques petites stations d’épuration des environs.

P r i n c i p e d e f o n c t i o n n e m e n t : fl u x pa r a ll è l e e t/ o u é c o u l e m e n t p i s t o n

En principe, il est possible de faire fonctionner en parallèle les différents compartiments dans lesquels les différents écoulements pistons tiennent la position médiane entre mélange total et écoulement piston. 64 I a q u a ra ma # 6 4

u Des compresseurs à anneau liquide sont prévus sur l’installation à biogaz

En pratique, on travaille cependant en continu en écoulement piston: l’eau brute et les boues de retour passent successivement dans les différents compartiments. Le mélange parcourt ainsi le chemin le plus long possible. Le niveau du liquide mélangé dans l’aérateur se trouve sous le bord des caniveaux de déversement, de sorte que mélange eau-boues s’écoule d’abord dans un mouvement ascendant puis descendant à travers tous les compartiments. L’apport d’air se fait par intermittence, de sorte que se succèdent les conditions de nitrification et de


w proj e t

dénitrification. L’eau s’écoule ensuite vers les décanteurs secondaires.

u Les surpresseurs à vis associent faible consommation d’énergie et fonctionnement silencieux

Surpresseurs à hélices

L’aération en profondeur est assurée par deux surpresseurs haute pression Robuschi type WS 85, d’une puissance de 110kW et d’une capacité de 2080 m³/h et d’un delta P jusqu’ à 1.5 barg. Cette nouvelle technologie de surpresseur à vis a remplacé en 2012 les compresseurs existants dans l’aération des réservoirs d’environ 15 m de hauteur manométrique. Les réservoirs se trouvent entièrement en dessous du niveau du sol. “Ces surpresseurs à vis associent faible consommation d’énergie, fonctionnement silencieux (à cause de leur faible fréquence de rotation de maximum 6000 tours par minute) et tous les avantages des systèmes compacts”, expliquent Wouter Vanlommel et Ton Menger (Robuschi Benelux). “Des roulements et joints d’étanchéité surdimensionnés, et un axe solide assurent une robustesse extrême. C’est la raison pour laquelle ces surpresseurs à vis conviennent aux applications lourdes, ont une durée de vie élevée et que les frais d’entretien sont limités. La conception intelligente assure une efficience élevée au point que la capacité maximum et le pic de l’efficience volumétrique sont atteints déjà à basse fréquence”. Le surpresseur à vis est équipé notamment d’un moteur Premium Efficiency IE3 avec courroie PolyV autoserrant ou courroie dentée et d’un tableau de commande électronique (Sentinel Pro). Le tableau de commande électronique garantit une sécurité optimale et facilite considérablement l’entretien ; l’écran affiche automatiquement les intervalles d’entretien des différents composants. Les fonctions de contrôle de Sentinel Pro et le système de

communication MODBUS peuvent envoyer par modem des alarmes vers les gsm des opérateurs. “Le niveau sonore est en moyenne de 70 dB(A), conséquence de la lourde structure avec silencieux d’admission intégré, filtre et silencieux de refoulement placé au-dessus. Le boîtier insonorisant spécial dispose d’ouvertures d’air bien étudiées qui augmentent encore la production d’oxygène parce que l’air de process aspiré garde la même température que l’air extérieur.” La faible consommation d’énergie est la conséquence de la conception novatrice des rotors. “Celle-ci assure un rapport optimal entre capacité et pression, grâce à la grande efficacité de la compression interne. Suite au montage unique et à la simplicité de la conception, les surpresseurs à vis sont parfaitement accessibles par l’avant pour toutes les interventions journalières”, précisent Ton Menger et Wouter Vanlommel.

fonctionnant au biogaz assure la cogénération d’électricité. Grâce cette installation à biogaz et au CCF, la station d’épuration de Termonde pourvoit en partie elle-même à ses besoins en courant. “Dans cette installation, Aquafin travaille avec deux compresseurs à anneau liquide Robuschi du type KRVS 23 TM-CT avec turbine en inox. Outre la fourniture de ces compresseurs à anneau liquide. Robuschi a également construit le skid avec séparateur d’eau et tous les accessoires. Ces compresseurs sont spécialement construits pour les biogaz avec certificat atex. Ils remplacent les anciens compresseurs à lamelles qui demandaient beaucoup d’entretien. Nos compresseurs fonctionnent sans contact et sont beaucoup moins sensibles à l’encrassement”. Avec cette approche, Robuschi Benelux a beaucoup de succès également sur d’autres sites Aquafin, ainsi que dans les stations d’épuration des intercommunales wallonnes. (par Bart Vancauwenberghe) E www.robuschi-benelux.nl

N o u v e ll e l i g n e d ’ e a u b i o l o g i q u e

Dans la nouvelle partie de l’épuration biologique mise en service en 2005 il y a également 3 surpresseurs Robuschi (type S 125/4P, 132 kW, chacun d’une capacité de 3750 m³/h à 750 mbarg de pression opérationnelle). “Ils fonctionnent au moyen d’air de process aspiré à l’extérieur du local, où est installé le surpresseur, à travers une canalisation. Tous les surpresseurs sont régulés en fréquence, en fonction des besoins en oxygène des bassins d’eau”. I n s ta ll at i o n à b i o g a z

Le fermenteur de boues de Termonde, qui est installé de manière compacte au-dessus de l’aération, ne traite pas uniquement les boues de sa propre station d’épuration mais aussi les boues des stations d’épuration des environs qui ne disposent pas d’un fermenteur de boues. (notamment Saint-Amand, Asse, Grimbergen, Londerzeel, Lokeren,…) Les boues sont déshydratées et fermentées ; un moteur

u Le niveau sonore est de 70dB(A) en moyenne

a q u a r a m a # 6 4 I 65


Delta ADOUCISSEURS D’EAU

Idéal pour des applications industrielles Fonctionne sans électricité Une petite consommation de sel et d’eau Plusieurs configurations possibles De grands débits

FAIT AVEC NOUS LE BON CHOIX DE POMPE POUR VOTRE EAU CHARGÉE

SPX Flow Technology Belgium N.V. T. +32 (0)53 602 715 - johnson-pump.be@spx.com www.spx.com of www.johnson-pump.com/BE


w t e ch n iqu e

L’équilibre idéal entre disponibilité d’un système de production et sécurité Utiliser de manière optimale les facilités

Aspect financier

Boucles de sécurité

de production existantes et travailler en

La disponibilité d’une installation de process est généralement directement proportionnelle à la productivité de l’installation : moins une installation est disponible, moins elle rapporte. Aussi, la conséquence la plus significative est financière. “Un arrêt, programmé ou non, permet souvent de faire des entretiens qui ne sont pas possibles en pleine activité. Augmenter la disponibilité d’une installation demande généralement une installation plus chère et un coût plus élevé d’entretien”.

Les boucles de sécurité peuvent conduire à l’arrêt. “Par exemple, quand les limites sûres sont effectivement dépassées. Dans ce cas, on souhaite de toute façon l’arrêt”, stipule Steven Batselier. “Lorsqu’a lieu l’essai d’une boucle de sécurité, on ne souhaite pas l’arrêt, mais celui-ci est généralement inévitable. Arrêt non souhaité (encore appelé spurious trip, ndlr) aussi quand un instrument tombe en panne dans une boucle de sécurité. Autre cause

même temps dans la plus grande sécurité possible : c’est un défi permanent pour nombre d’entreprises. C’est faisable malgré tout, à condition de respecter quelques conditions, et de trouver le bon équilibre. Au Process Safety Event récemment organisé par Endress+Hauser, Steven Batselier, un spécialiste de M+W Process automation, a approfondi ce thème.

L

a disponibilité d’un système de production peut être définie comme la mesure dans laquelle l’utilisateur final peut disposer du système, d’une installation ou d’une unité de production. Il se peut que dans certaines circonstances une installation ne soit pas disponible. “La cause peut être due aux activités de production, aux manquements d’un instrument, d’une partie de l’installation, à l’activation d’une boucle de sécurité ou à un arrêt économique”, explique Steven Batselier. Pour assurer la disponibilité optimale, il est conseillé de réaliser l’installation de process et le système d’automatisation de telle sorte que les effets des perturbations ne conduisent pas à l’arrêt de l’installation, ou à une perte de production.

Il existe plusieurs possibilités de réaliser ou d’augmenter la disponibilité d’un système de production: achat, vente, mais aussi par l’optimalisation de la production, par la spécification, la sélection, l’entretien et la gestion des ressources. Paradoxe entre disponibilité et sécurité

L’aspect sécurité peut avoir une influence sur la disponibilité d’une installation. Les adeptes de la disponibilité maximum maintiennent en toutes circonstances l’installation en fonctionnement, et optent en cas de doute pour le maintien de la dernière bonne situation. Ceux qui adoptent le point de vue de la sécurité, ont souvent d’autres priorités : on laisse tourner l’installation, mais dès qu’il y a un signe, à tort ou à raison, d’une situation non sûre, la situation est ramenée à une situation sûre (arrêt). En cas de doute, l’installation est complètement mise à l’arrêt. u Le

voting n’est pas toujours simple a q u a r a m a # 6 4 I 67


Flexible, fiable, diversifiée GEMÜ Victoria® Domaines d‘application :

• Industrie de transformation

• Solutions techniques pour l‘eau et les eaux usées • Secteur minier et construction navale, production d‘énergie Avantages :

• Système modulaire

• Possibilités d‘utilisation universelles grâce aux divers matériaux, ATEX (en option) • Couples faibles

• Agréments DVGW et ACS

www.gemu-group.com

GEMÜ 481 Victoria® à commande pneumatique

Collector in een drinkwaterbereiding installatie (Wasserwerk Niedernhall) te Duitsland


w t e ch n iqu e

tion ne s’active. Comme il s’agit d’une panne connue, le voting peut être dégradé, temporairement ou non. C’est vrai dans le cas des capteurs, mais pas dans le cas des actuateurs”. Augmenter la disponibilité dans la sécurité u Dans ce voting, il faut un canal ‘sain’ pour exécuter la fonction sécurité

d’indisponibilité, une spécification erronée et/ou son exécution erronée dans la boucle de sécurité. Cependant, cet arrêt non souhaité peut être parfaitement évité par des vérifications et des validations avancées”. Ta u x d e m a n q u e m e n t s

Il existe plusieurs possibilités pour augmenter la disponibilité. Par exemple les “failure rates”. “Failure rates”, est le terme que les fabricants utilisent pour les instruments et plus particulièrement pour les instruments certifiés SIL. On peut les subdiviser en plusieurs groupes : en premier lieu, les manquements dangereux non détectés. Ceux-ci sont à l’origine du non fonctionnement d’un circuit de sécurité lors d’un ‘safety demand’. Les calculs PFD qui définissent le niveau SIL sont basés sur cet effet. En deuxième lieu il y a, les manquements sûrs, non détectés : ceux-ci ne donnent pas lieu à un danger immédiat. Les manquements sûrs détectés donnent la possibilité d’intervenir quand ils se présentent. La conséquence peut en être l’arrêt, mais pas toujours”.

u Dans ce voting 2oo2, les deux vannes doivent se fermer pour isoler la canalisation.

“Quelques exemples à titre d’illustration. Dans le cas de 1oo2, il faut un canal sain pour exécuter la fonction de sécurité. Même si une des deux vannes devait avoir un manquement et rester ouverte, une vanne redondante fermerait la canalisation. En d’autres termes, c’est une situation sûre. Dans le cas d’une situation 2oo2, il faudrait deux canaux sains nécessaires pour exécuter la fonction de sécurité. Les deux vannes doivent se fermer pour isoler la canalisation. Ce qui signifie que la fonction de sécurité ne peut pas être assurée dans le cas d’un seul manquement dangereux non détectée. L’installation est disponible, mais n’est pas sûre à 100%”.

Il existe suffisamment de possibilités pour augmenter la disponibilité des systèmes de sécurité. Ainsi, dans l’étude de la sécurité on peut opter plutôt pour des sécurités mécaniques que pour des sécurités instrumentales. “Ne construisez un circuit de sécurité instrumentale seulement quand c’est vraiment nécessaire. Optez pour une architecture avec voting qui répond aux exigences de sécurité, mais pensez également aux possibles exigences de disponibilité. Ne faites pas des économies sur la redondance, et optez sur des bases fondées pour les niveaux de ‘trips’, les plus éloignés possibles des conditions normales de process. Construisez des alarmes et des actions en DCS pour éviter l’intervention d’un circuit de sécurité”.

Redondance

Spurious trips

Redondance signifie qu’un composant est présent en exemplaires plus nombreux que nécessaires. “Dans le monde de l’automatisation, on définit comme redondant un système qui est installé comme disponible. Dans la sécurité fonctionnelle, redondance veut dire qu’il y a plusieurs canaux permettant d’assurer la fonction de sécurité. L’accent est ici sur la possibilité d’arrêt, et non sur la disponibilité”.

Spurious trips est le nom générique de tous les trips non souhaités occasionnés par le manquement d’un instrument. Le Spurious Trip Rate (STR) indique combien on peut en attendre, en fonction du temps. “Le STR est défini, comme les calculs PFD, sur bases des manquements sûrs et des manquements dangereux détectés. Il ne s’agit que d’une indication, ce n’est pas une science exacte”.

Sur le plan de la spécification, on peut faire un ‘safety requirement specification’ qui définit les exigences spécifiques et les paramètres de process pour chaque circuit de sécurité séparément. Le document décrit également les réactions aux manquements et les solutions possibles. Sélectionnez l’instrument adéquat pour chaque application, et non pas un instrument dans une liste standard. Faites également des tests avancés : un FAT de l’application dans un PLC de sécurité, un test lors de la première mise en service, et testez également chaque modification dans un circuit de sécurité. Faites également des tests périodiques par enregistrement et dans le cas d’arrêts programmés et non programmés. Il est également de prime importance de faire des entretiens préventifs, et de remplacer les instruments défectueux par des instruments identiques (ou conforme au SRS). Il est également conseillé d’évaluer les modifications d’impact sur les circuits de sécurité dans l’installation (SRS) ( par Bart vancauwenberghe).

Voting

D é g r a d at i o n

E

Le voting peut également augmenter la disponibilité. Le Voting est écrit sous la forme ‘MooN’, où M indique le nombre de canaux nécessaires pour exécuter la fonction sécurité, et N le nombre de canaux disponibles.

La technologie actuelle permet, dans le cas de manquements détectés, de dégrader en architecture, sans que la fonction sécurité ne soit activement supprimée. “Le principe est simple : une panne est détectée dans le S-PLC avant que la fonc-

Le voting n’est pas toujours simple à mettre en œuvre dans la réalité. “C’est pour cette raison qu’il convient de déterminer dans l’étude de la sécurité (LOPA), quelles mesures appartiennent à un SIF donné, et dans quel voting/architecture elles se trouvent. Cela dépend presque toujours du process et de ses caractéristiques.

www.be.endress.com

a q u a r a m a # 6 4 I 69


Novotec, le spécialiste de l’épuration des eaux située à Merelbeke, a implémenté l’an dernier une station d’épuration à trois phases dans une entreprise agroalimentaire belge. Le système semble fonctionner parfaitement, peut être suivi à distance et demande peu d’entretien.

Novotec intègre une station d’épuration modulaire dans une entreprise agroalimentaire

I

l y a environ de deux ans, Novotec a été contactée par une entreprise agroalimentaire de Genk en vue de l’implémentation d’une solution d’épuration de l’eau prête à l’emploi. L’entreprise s’est spécialisée dans la préparation de repas sous vide, destinés notamment aux écoles, hôpitaux et autres institutions publiques. L’entreprise vient d’investir dans un nouveau bâtiment avec des lignes de production construites selon l’état de l’art. L’installation d’épuration de l’eau devait également répondre à des critères élevés de qualité. C h a r g e va r i a bl e

“Le grand défi de ce projet était d’imaginer un système qui traite les eaux usées à charge très variable de l’entreprise. Les eaux usées sont riches en graisses. En outre, la production de l’entreprise est soumise à des moments crêtes : en période de fin d’année, par exemple, elle produit beaucoup plus. Le système devait être capable d’absorber les crêtes et de garantir une solution très stable”, souligne Kris Kellens de Novotec. Dans les process de l’épuration biologique classique, on utilise souvent les boues activées se mouvant librement dans l’eau. Après traitement, il convient de séparer les eaux et les boues, phase u L’eau traitée est d’excellente qualité et pourrait encore être utilisée comme eau de process 70 I a q u a ra ma # 6 4

qui a généralement lieu dans une cuve de décantation secondaire. “Le désavantage en est le danger que les eaux déversées, en cas d’accident, peuvent encore contenir des matières en suspension”, explique Kris Kellens. “Le client ne voulait pas courir ce risque”.

L’eau se retrouve ensuite dans un réservoir, ce qui est idéal pour absorber les crêtes du process de production (et donc la quantité d’eaux usées). “L’eau traitée est constamment mélangée à l’eau entrante, donnant lieu à un lissage de la charge polluante, qui reste donc constante”.

Trois phases

L’eau est ensuite acheminée vers le réacteur biologique. Le traitement effectif a lieu dans cette cuve. Les eaux usées sont épurées au contact des boues activées.

En étroite concertation avec le client, Novotec a décidé de subdiviser l’épuration en trois étapes. “La première phase consiste en une pré-épuration, au moyen d’une unité de flottation. L’ajout de polymères permet de séparer dans cette phase la plus grande partie des graisses, réduisant sensiblement la charge dans la suite de l’installation”.

Bioréacteur à membrane

Spécifique dans ce projet, Novotec a mis en œuvre un bioréacteur à membrane (BRM). Cette cuve en inox contient un certain nombre de modules à mem-


w proj e t

brane qui séparent les boues des eaux. L’eau est aspirée à travers les membranes, les matières solides sont retenues par la membrane à pores très fins. Au moyen de cette ultrafiltration avancée nous sommes parvenus à retenir à 100% toutes les matières en suspension. Cette approche garantit également une grande flexibilité et se traduit par une bonne épuration en continu”. Avantage important: le système est simple et peut être étendu. “Il est possible d’installer un deuxième réacteur sans travaux civils importants, permettant d’augmenter éventuellement le débit dans l’avenir, parallèlement à une augmentation de la capacité de production de l’entreprise”. En outre, les boues résiduelles du réacteur sont de nouveau injectées dans le bioréacteur, et donc il n’y a pas de pertes de boue. “La technique mise en œuvre dans ce projet est de plus en plus utilisée en pratique, particulièrement par les entreprises qui, dans leur quête de la qualité, vont au-delà des normes actuelles. Ce client récupèrera de toute façon son investissement car il a la certitude de ne jamais avoir de problèmes avec son effluent. Faibles exigences en termes d’entretien

Avec cette solution, Novotec répond à toutes les exigences en matière de rendement et de fiabilité de fonctionnement. En outre, le système a pu être installé sur une superficie limitée. “Il arrive souvent, comme dans ce projet, que l’on nous demande de prévoir un prétraitement. Etant donné que dans cette phase, qui élimine donc toutes les graisses, nous effectuons une mesure de débit, nous sommes à même d’estimer parfaitement les possibilités de régulation sans qu’il y ait risque de surdimensionnement; donc, la probabilité de problèmes de capacité est extrêmement faible. Intéressant à

noter, sur le plan de l’entretien, cette installation ne demande qu’un ou deux rinçage par an. La charge de travail du personnel impliqué est donc limitée”. La commande à distance facilite également le travail du personnel. “Nous pouvons constamment évaluer la situation de l’épuration de l’eau à partir de notre bureau à Merelbeke, et si nécessaire, adapter certains paramètres. Il n’est pas nécessaire qu’il y ait constamment une présence physique près de l’installation”. R é c u p é r at i o n c o m p l è t e

En collaboration avec quelques partenaires, Novotec est impliquée dans un lobbying pour la récupération totale de l’eau. “Nous observons trop souvent que l’eau de qualité excellente doit être déversée, alors qu’elle pourrait servir parfaitement comme eau de process. Par exemple, dans le cas du présent traitement, une unité de désinfection et une installation d’OI pourraient donner parfaitement la qualité requise”. (par Bart Vancauwenberghe)

u Si nécessaire, le bioréacteur à membrane peut être agrandi de manière simple

Novotec Novotec conçoit, construit et place des installations pour l’épuration physique, physico-chimique et biologique de l’eau, ainsi que des installations de traitement des boues. L’entreprise construit chez elle les armoires de commande et les composants en inox ou plastique. Elle prend également à charge les canalisations, le montage et le câblage. On peut trouver Novotec sur Facebook et LinkedIn. E www.novotec.be

Un débitmètre mobile pratique Novotec distribue les débitmètres mobiles, compacts et pratiques de Pulsar. “Le grand avantage de cette solution est que son installation ne demande pas de lourdes et coûteuses interventions sur les tuyaux”, poursuit Kris Kellens. “Cet appareil comporte un capteur que l’on peut fixer au moyen d’une boucle de serrage sur l’extérieur du tuyau. Le capteur envoie à travers la paroi de la canalisation un signal ultrasonique qui est réfléchi par les petites particules dans l’eau. Le signal réfléchi est analysé au moyen d’un algorithme breveté pour déterminer le débit. Au moyen du contrôleur manuel qui visualise le débit, on peut introduire les paramètres du process. Le FlowPulse est disponible dans une version pour canalisations de 3 à 35 cm, et dans une version pour canalisations ayant un diamètre de 3 à 100 cm. Cette unité d’utilisation conviviale est livrée dans un kit pratique, mais peut se louer également”. a q u a r a m a # 6 4 I 71


sprl

bvba

FIELD, LABO & PROCESS WATER ANALYSIS from Al…conductivity…O2...

pH…SS…turbidity…to Zn Afficheur/Datalogger ODEON Physico-chimie numérique portable ou en poste fixe Capteurs numériques de terrain Détecteur de surverse Mesure de voile de boues Capteurs de détection des matières lactées-process laitiers

sales@bpiinstruments.be Tél. 04 253 57 55 – 09 234 01 58

BPI_AQ56.indd 2

21/05/12 17:18

Le traitement d’eau écologique et éprouvé pour: • Eau de refroidissement • Systèmes de membranes • Systèmes de pasteurisation et de stérilisation • Eau de process

Villawal 15 3432 NX Nieuwegein The Netherlands +31-(0) 30-6021533 info@novochemgroup.com

www.novochemgroup.com/watertreatment


u Application,

NovoTraqua® dans une multinationale chimique à Rotterdam

w re porta g e

Innover de manière continue et utiliser les sources renouvelables forment la ligne directrice chez Novochem Group. “Grâce à notre technologie éprouvée NovoTraqua®, il y a plus d’entreprises belges, disposant notamment de systèmes de refroidissement à l’eau, qui sont à même de réduire leurs frais opérationnels et les risques”, voilà le message que Novochem Water Treatment fera passer bientôt au salon Aquarama.

NovoTraqua® réduit les frais opérationnels et les risques des tours de refroidissement

T

out tourne autour de la durabilité et la qualité chez Novochem Group, une entreprise fondée en 1992 et active dans l’industrie des engrais chimiques. Tous les produits sont développés, produits et livrés par ses moyens propres. Il en résulte des produits écologiques tels que NovoTraqua®, dont le champ d’application est déjà très large. “Non seulement notre technologie NovoTraqua® nous distinguent des autres acteurs sur le marché, mais aussi notre savoir-faire, nos services et l’accompagnement. Dans tout process de production qui fait appel à de l’eau de refroidissement, l’application de notre technologie NovoTraqua® pemet de réduire les frais opérationnels, les frais d’entretien, la consommation d’eau et de produits chimiques, ainsi que les pertes de production dues à des arrêts non planifiés, conséquence de l’entartrage et de la corrosion. En outre, Novochem Water Treatment fournit tout le paquet de traitement pour les eaux de refroidissement, de chaudière et de process”, précise Jan Hulsink, Sales Manager. L’entreprise est située à Nieuwegein et emploie une cinquantaine de personnes. Les activités dans le domaine du traitement de l’eau sont en croissance. Novochem Group dispose de plusieurs bureaux de vente en Eurasie.

Pa s d e p e r t e s d e p r o d u c t i o n pa r

tous les paramètres du système, les différentes qualités d’eau et le résultat des traitements. Nous définissons ensuite, en collaboration avec le client, le traitement le plus efficient dans lequel les performances et les économies opérationnelles figurent à la première place”.

e n ta r t r a g e e t c o r r o s i o n

“Dans beaucoup d’entreprises, l’eau de process constitue l’artère de vie du process de production. Sans eau, pas de refroidissement ni de chauffage. L’eau doit être traitée dans les règles de l’art pour éviter les problèmes d’entartrage, de corrosion et de microbiologie. Presque toutes les entreprises de traitement de l’eau utilisent encore des technologies ‘d’un autre âge’, non dégradables biologiquement, ou à peine, et basées le plus souvent sur des phosphates et des polymères de synthèse; Novochem opte pour des produits bio. Pour ce qui est de l’entartrage et de la corrosion, nous avons de meilleurs résultats que d’autres acteurs sur le marché. Depuis de nombreuses années, les autorités néerlandaises ont qualifié notre technologie de meilleure technologie disponible. Beaucoup de multinationales ont déjà adopté nos solutions de traitement de l’eau”, précise Robin Witte, Directeur. “L’industrie chimique est très présente en Belgique, mais notre technologie NovoTraqua® y est peu connue. Aquarama est une bonne occasion de nous profiler. Dans les entreprises intéressées nous commençons par une revue dans laquelle nous mettons en carte u Application,

NovoTraqua® dans le parc industriel de Delfzijl.

I n h i b i t e u r s d ’a d s o r p t i o n e t b i o p o lymères pour de bonnes performances

La technologie biologique de traitement de l’eau de Novochem est introduite sur le marché sous la marque NovoTraqua®. Il s’agit de composés qui, ensemble, minimalisent l’entartrage, la corrosion et le biocolmatage. Les inhibiteurs d’adsorption forment une couche hydrophobe empêchant l’eau d’entrer en contact avec les parois métalliques. En cas de perturbation de cette couche, de nouveaux inhibiteurs d’adsorption viennent s’y substituer. Les porteurs assurent la stabilité des inhibiteurs d’adsorption dans les solutions aqueuses ainsi que leur acheminement vers les parois métalliques. En outre, les porteurs se comportent comme agent dispersant (bio)organique, ce qui rend superflu le dosage séparé d’un agent dispersant biologique. Pour ce qui est de la stabilisation du calcaire, nos groupes fonctionnels proviennent de la chaîne agricole ; d’autres acteurs sur le marché utilisent des produits dérivés du pétrole. Lors du déversement dans les eaux de surface, les chaînes de NovoTraqua® se décomposent facilement. “NovoTraqua® est synonyme de produits à mettre en œuvre pour l’inhibition de la corrosion et de l’entartrage dans le cas des tours de refroidissement, en stérilisation, dans les laveurs de gaz… “Le client est à même de déplacer les limites du traitement de l’eau et de réduire les frais opérationnels. Mais le plus grand bénéfice réside dans la réduction des pertes de production suite à des procédés de traitement inadéquat de l’eau”, conclut Jan Hulsink. (PD) E www.novochemgroup.com

a q u a r a m a # 6 4 I 73


investir sur base de la connaissance

PSYCHOLOGIE HYDRAULIQUE Waterpsychologie

Savoir ce qui se déroule dans le circuit des conduites = la connaissance hydraulique

Le Savez-vous…?

Eennieuwedefinitie

vanpomp

rendement

... pourquoi y-a- t-il des dépôts de tartre? ... pourquoi y-a- t-il de la corrosion dans les conduites? ... pourquoi y-a- t-il des dépôts verts dans la douche? ... comment prévenir la Légionelle? ... comment vous pouvez économiser l’eau? ... comment réaliser des économies énergétiques en optimalisant le circuit hydraulique?

Actions

Mécaniques Opérationnelles Chimiques

Calcaire

Connaissance des flux Configuration des conduites Dynamique hydraulique

Evaluation Economie hydraulique Economie énergétique

Microbiologie

Corrosion

Fouling

Mesures Analyses Observations

The Heart of Your Process

Applications: Circuit d’eau sanitaire - Chaudière Tour de refroidissement - Eau glacée Récupération hydraulique - Désinfection Wateris recherche l’origine d’un problème! Seulement quand l’origine est déterminée, le processus de l’optimalisation peut démarrer.

Wateris sprl Laarnebaan 131 - 9070 Destelbergen (Heusden) Tel +32 (0)9 230 85 43 - GSM +32 (0)494 11 80 84 toon.sanczuk@wateris.be

www.wateris.be

Meerkanaals waaiers met wereldklasse bescherming tegen verstopping We nodigen u graag uit om Sulzer Pumps standnummer 8 te bezoeken tijdens Aquarama op 17 Oktober 2013 in de Brabanthal te Leuven, België. Onze 1-kanaal Contrablock Plus waaier van Sulzer Pumps zette de toon voor ongeëvenaarde bescherming tegen verstoppingen, met een vrije doorgang van 75 mm en 80% afvoer van de binnenkomende vaste stoffen zonder tussenkomst van de snij-inrichting. En nu zijn er de meerkanaals Contrablock Plus waaiers, die hetzelfde doen voor pompen tot 400 kW / DN400. Hun unieke ontwerp resulteert dankzij CFD-design in een uitstekend hydraulisch rendement. Als onderdeel van de al even efficiënte ABS afvalwaterdompelpomp XFP bieden ze de best mogelijke garantie voor zorgeloos pompen. Meer oplossingen van wereldklasse vindt u op www.ABSEffeX.com Sulzer Pumps www.sulzer.com


w re porta g e

Conseiller la meilleure installation de traitement de l’eau et offrir le support : c’est la tâche de Wateris. L’entreprise de Toon Sanczuk, gérant, met l’accent surtout sur la microbiologie et est fière d’assister les clients dans le choix de l’investissement adéquat en fonction des besoins spécifique à l’entreprise. “Nous approchons chaque cas de manière quelque peu différente, mais de manière très large”.

Wateris donne une autre dimension aux audits T

oon Sanczuk peut s’appuyer sur une longue expérience dans le secteur de l’eau. En 2008, alors qu’il recevait de plus en plus de demandes en matière de consultance indépendante dans le domaine de l’eau et en matière de support techniques pour les installations de traitement de l’eau, il décida de remplir lui-même cette fonction à l’aide d’une nouvelle sprl. Wateris était née ! Microbiologie

“Notre accent se trouve sur le traitement professionnel des eaux industrielles”, souligne-t-il. “Mises à part les stations d’épuration, nous considérons toutes les niches dans le marché de l’eau : eau potable, eau sanitaire, eau glacée, eau de process, récupération de l’eau, etc. Un de nos chevaux de bataille est la mise en carte des effets biologiques dans les process de l’eau”. Wateris ne vend pas de produits, mais du savoir. Notre équipe s’efforce tous les jours d’élargir ce savoirfaire”, poursuit Toon Sanczuk. “C’est nécessaire, car le secteur est en évolution continue. En tant que bureau de consultance indépendant nous pouvons collaborer avec tous les fournisseurs. Mais nous n’avons aucun problème avec le client qui a fait le choix d’une entreprise spécifique. Notre seul but est de veiller à ce que l’investissement dans le traitement de l’eau couvre intégralement les besoins de l’entreprise, et donc constitue l’investissement adéquat”. A d a p tat i o n s m i n e u r e s

Généralement on contacte Wateris pour rectifier des situations qui ont mal tourné. “Nous sommes

souvent confrontés à des installations surdimensionnées qui augmentent inutilement les frais de l’entreprise. Bien souvent, on peut déjà réaliser des économies avec des adaptations mineures. Nos audits d’eau ne se limitent nullement à des superficialités : nous faisons un point d’honneur à considérer tout en détail de A à Z, de manière à pouvoir mettre en carte tous les points qui causent problème. Ainsi, nous étudions, entre autres, le réseau de canalisations, les échangeurs de chaleur, le dimensionnement, etc. Pour le client il est important de savoir ce qui se passe dans ces canalisations”. La prévention de la légionelle constitue un point important. “C’est vrai tant pour les centres de repos et de soins et les hôtels que pour d’autres bâtiments où il y a risque d’eaux stagnantes”, poursuit Toon Sanczuk. “La solution ne doit pas résider nécessairement dans les produits chimiques. Il suffit parfois de modifications structurelles mineures pour répondre en grande partie au problème. Dans certaines situ-

Nos audits d’eau ne se limitent nullement à des superficialités. Nous étudions, entre autres, le réseau de canalisations, les échangeurs de chaleur, le dimensionnement, et cetera. Toon Sanczuk, Wateris

ations les produits chimiques ne peuvent pas être évités, mais nous nous efforçons d’implémenter toujours la solution la plus écologique”. BBT

Les prestations de service de Wateris ne se limitent pas aux audits, mais trouvent un prolongement dans le support pendant toutes les phases de l’installation et de l’adaptation. “Ainsi, dans le cas des investissements concernant la prévention de la légionelle, nous vérifions si l’installateur exécute les travaux suivant les MTD (Meilleures Techniques Disponibles). Il vaut mieux rectifier que de devoir intervenir par la suite. Les entreprises qui se demandent si leur fournisseur actuel donne pleinement satisfaction nous demandent souvent de donner une ‘seconde opinion’. Dans tous les cas, nous attachons beaucoup d’importance à la communication ouverte, tant envers le client qu’envers les fournisseurs du secteur de l’eau, convaincus que ce n’est que par une bonne collaboration que l’on obtient le meilleur résultat”. (BV) E www.wateris.be

a q u a r a m a # 6 4 I 75


Tensio assure un nettoyage professionnel des filtrations membranaires

De plus en plus de laiteries et autres entreprises de transformation alimentaire utilisent la filtration membranaire dans leur process de production. Le nettoyage professionnel des membranes au moyen de nettoyants spécialement développés à cet effet en constitue une part importante. L’utilisation des nettoyants KOCHKLEENTM de Koch Membraan Systemen et de Tensio permet d’obtenir de beaux résultats.

L

e moment le plus indiqué pour passer au nettoyage peut être déterminé par un paramètre appelé waterflux. Ce paramètre représente le débit du filtre par m² et à 20°C à une pression donnée de filtration, indiquant donc la tendance actuelle du process et la qualité du nettoyage. La diminution continue du waterflux indique une perte de qualité du process et implique une nécessité de plus en plus urgente de passer au nettoyage. D é t e r m i n at i o n d e s pa r a m è t r e s d e n e t t oya g e

Les valeurs limites à respecter pendant le nettoyage se trouvent dans les fiches des membranes : le pH, la température, des données concernant la

76 I a q u a ra ma # 6 4

pression et la résistance ou non aux oxydants. Le pH indique si la membrane doit être nettoyée en milieu basique ou alcalin. Les membranes affichant une plus grande tolérance par rapport au pH donnent souvent de bons résultats de nettoyage. La plupart des membranes modernes demandent l’utilisation de nettoyants tamponnés. Les membranes d’ultrafiltration (UF) supportent une température jusqu’ à 55°C. Dans le cas de l’osmose inverse (OI) et la nanofiltration (NF), la température ne peut dépasser 45°C. Des dommages peuvent apparaître si on dépasse ces températures. Certaines membranes spéciales comme les membranes HpHt de KOCH Membraan Systemen supportent des températures jusqu’ à 85°C et un pH jusque 12.5. Il faut aussi toujours respecter la pression de filtration figurant sur les fiches des membranes. Etant donné que la plupart des membranes OI et NF ne sont pas stables envers les oxydants, le chlore et les produits séparant l’oxygène sont tabous. Pour les autres membranes, la valeur maximum de la concentration en chlore est toujours indiquée. D é t e r m i n at i o n d u m e i ll e u r m o m e n t d e n e t t oya g e

Plusieurs facteurs interviennent. Le premier concerne les performances de l’installation de filtration. L’accent se trouve ici sur la pression de filtration. Un nettoyage effectué trop tard peut bloquer La procédure de nettoyage est harmonisée au produit filtré auparavant u

la membrane de sorte que le fonctionnement normal ne peut plus être garanti par après. Les critères microbiologiques jouent également un rôle. Lorsque le nettoyage est remis trop longtemps, la filtration tangentielle et une température non optimale de > 12°C, peuvent facilement conduire à une prolifération microbienne. Il est nécessaire de faire des contrôles réguliers pour déterminer la fréquence optimale de nettoyage. La capacité de l’installation de filtration est en outre un paramètre déterminant. Dans la plupart des cas, les capacités des installations complètes accompagnants ne correspondent pas à celle de l’installation de filtration membranaire. Ainsi, celleci peut indiquer une durée d’utilisation de 12 heures, alors que la capacité du réservoir ou la durée


w re porta g e

u Une installation de dosage

Procédure de nettoyage sur base d’enzymes, à charge organique élevée

telle que fournie par Tensio

1.Pré-rinçage avec de l’eau : dans le but d’éliminer tous les produits résiduels solubles à l’eau. Une teneur élevée en résidus augmente la consommation des nettoyants et peut ren-

d’utilisation de l’échangeur de chaleur est inférieure. Dans ce cas, la filtration membranaire n’est plus alimentée en produit, ou est rincée à l’eau. La température ne peut pas monter pendant le temps d’arrêt, car les graisses présentes peuvent subir rancissement ou saponification. Il vaut mieux fixer la fréquence de nettoyage sur base de la pression de filtration, c.-à-d. quand celle-ci a atteint une pression de consigne, et ceci indépendamment de la durée du process. D é t e r m i n at i o n d e l a p r o c é d u r e o p t i m a l e d e n e t t oya g e

La procédure de nettoyage est harmonisée au produit ayant été filtré auparavant. L’état de l’art actuel veut que l’on utilise les nettoyants suivants: enzymatiques (par exemple en combinaison avec une préparation alcaline), une préparation sur base de chlore, et des nettoyants monophasiques entièrement alcalins ou acides. Du point de vue des coûts d’achat, le nettoyage au moyen d’un produit à base de chlore est souvent le moins cher ; mais un tel nettoyage au chlore nécessite un contrôle régulier. Les valeurs limites données par le fabricant des membranes ne peuvent jamais être dépassées. Oxydant puissant, le chlore réduit la durée de vie des membranes. Bien qu’un produit sur base d’enzymes semble être souvent une solution plus chère, elle nettoie mieux les membranes, à dosage correct et en utilisant la procédure adéquate, et de ce fait, peut s’avérer meilleur marché. (voir aussi l’encadré). D é t e r m i n at i o n d e s b e s o i n s i n d i v i d u e l s

Toutes les entreprises sont différentes. Une procédure de nettoyage adapté peut avoir du sens d’après l’application de la filtration membranaire et l’objectif du nettoyage,. Wim Lampaert : “Tensio réalise des audits de nettoyage et de process de production dans le but de garantir un bon résultat durable, une plus longue durée de vie du produit et des membranes, et un prix favorable. Ceux qui souhaitent un approfondissement de leur process et un nettoyage de filtration membranaire peuvent prendre contact avec nous”. ( BV)

dre le nettoyage difficile. 2. Pré-nettoyage alcalin doux : un nettoyage alcalin doux complémentaire élimine une grande part des produits résiduels. Le pré-nettoyage se fait à une température et à une concentration telle que les produits résiduels soient le moins possible dénaturés. Après une circulation de 15 min, l’installation est rincée à l’eau. 3. Nettoyage sur base d’enzymes : pour utiliser au mieux l’activité enzymatique pendant cette phase de nettoyage, il est important de gérer correctement le pH et la température. Il faut maintenir à tout instant la plage optimale d’action de la préparation enzymatique, souvent en combinaison avec un produit alcalin. Pour décomposer les albumines, après avoir atteint une valeur stable, on continue à doser la préparation enzymatique. Les éventuelles graisses résiduelles sont liées et éliminées par rinçage. La durée du nettoyage sur base d’enzymes est de 45 minutes. Il est conseillé d’ajuster ultérieurement le pH de la solution de nettoyage d’après la charge organique de la membrane 4. Phase de nettoyage acide : l’ajout d’additifs oxygénés désactive l’enzyme, et le process de nettoyage est renforcé par la réaction avec l’oxygène. Seules les membranes qui résistent aux oxydants peuvent être traitées de cette manière. Après environ 15 minutes on passe à un rinçage à l’eau pour éliminer tous les résidus. En cas de dureté élevée de l’eau, il est conseillé d’appliquer régulièrement la phase de nettoyage acide. Dans les autres cas, il suffit d’un nettoyage acide par semaine. Wim Lampaert (Tensio) : “La plupart des membranes d’ultrafiltration et de microfiltration peuvent être nettoyées au moyen d’un de nos nettoyants tamponnés contenant de l’acide nitrique. Pour les membranes d’osmose inverse et de nanofiltration nous conseillons d’utiliser un produit contenant de l’acide phosphorique. Etant donné qu’un pH trop bas fragilise les membranes, la valeur critique du pH pour la membrane en question ne peut jamais être dépassée. La température de nettoyage est inférieure à 45°C et dépend du type de membrane. La solution acide de nettoyage est circulée pendant 30 minutes, phase qui est suivie d’un rinçage avec suffisamment d’eau”. 5. Phase de détente alcaline : grâce notamment aux hautes températures, les pores colmatés se libèrent automatiquement dans cette phase alcaline. En outre la membrane se détend grâce à l’augmentation stimulée du pH. 6. Détermination du flux d’eau et conservation : après l’élimination des résidus de la solution de nettoyage, on détermine le flux d’eau ; s’il n’atteint pas au moins 80% de la valeur d’une membrane neuve, il y a lieu de recommencer le nettoyage. Wim Lampaert : “Pour conserver la membrane sur une longue durée (et écourter l’étape indispensable de désinfection avant le démarrage de la production suivante, et éventuellement la ramener à une phase de détente) nous conseillons l’utilisation d’un produit acide doux (l’agent de conservation KOCHKLEENTM). Les membranes résistantes aux oxydants peuvent être rincées avec un additif oxygéné”.

Avec remerciements à Wim Lampaert (Tensio bvba) et Martin Patzelt (Horpovel GmbH), en collaboration avec Koch Membrane Systems. E www.tensio.be

a q u a r a m a # 6 4 I 77


La technologie de demain, ici et maintenant

Non aux technologies dépassées ; économisez l’énergie avec nos surpresseurs

Oubliez les surpresseurs obsolètes. Passez à la technologie de demain. Les nouveaux surpresseurs à vis haute performance ZS d’Atlas Copco sont en moyenne 30% plus efficaces que les surpresseurs traditionnels de type roots. En vous appuyant sur leur fiabilité exceptionnelle et leur efficacité, vous réduisez votre facture d’énergie et vos coûts d’exploitation. A la clé, une productivité responsable et une réduction de vos émissions de CO2. Prêt à plus de sobriété énergétique? Les surpresseurs et compresseurs d’air basse pression d’Atlas Copco sont sur www.efficiencyblowers.com www.atlascopco.be

Atlas-00056.indd 2

15/05/12 14:11


w proj e t

Il est relativement bien connu que les Pays-Bas jouissent à l’étranger d’une bonne réputation dans le domaine de l’eau. Mais pourquoi, un spécialiste anglais opte-t-il sciemment pour une solution de fabrication néerlandaise ? Depuis plus de douze ans, l’entreprise anglaise UVO3 Ltd met sur le marché les installations

Un spécialiste anglais opte sciemment pour des installations UV néerlandaises

UV du fournisseur néerlandais Van Remmen UV Techniek. Fiabilité de la technique, flexibilité et force d’innovation constituent les mots-clés d’une longue collaboration.

U

VO3 Ltd est un fournisseur d’installations de traitement de l’eau qui s’est focalisée ces dernières années sur les installations UV. L’entreprise est située à St Ives, juste au nord de Cambridge. Le fournisseur est actif dans plusieurs secteurs du marché, et a été sollicité par un limonadier d’envergure internationale de faire une offre pour le traitement de l’eau potable entrante. Une eau potable de qualité fiable est d’importance essentielle pour le process de production de l’entreprise, non seulement pour le nettoyage mais aussi parce qu’elle est utilisée dans le produit.

P o s i t i o n d u p r o bl è m e

Le limonadier applique des standards élevés dans le domaine de la qualité, et la qualité de type eau potable n’est pas toujours suffisante. La dernière étape de la préparation de l’eau potable est une filtration au charbon, ce qui peut augmenter la probabilité de prolifération de bactéries dans le système de distribution. “Bien que la qualité de l’eau potable satisfasse aux exigences standards de qualité, l’entreprise ne veut courir aucun risque. La qualité microbiologique est le point de focalisation le plus important. C’est pourquoi, le management s’est mis à la recherche d’une méthode permettant de répondre aux exigences sévères”, précise Peter Wadsworth, managing director de UVO3. “En outre, l’entreprise souhaitait disposer d’un monitoring complet de la qualité à des points d’échantillonnage supplémentaires, sans que n’augmente le risque de contami-

nation microbiologique. L’eau potable est en effet une composante du produit final, contenant notamment des sucres. Les sucres constituent des nutriments potentiels pour les bactéries”. Possibilités de choix

“L’entreprise avait le choix entre plusieurs possibilités de traitement”, poursuit Peter Wadsworth. “Après un premier tri, on s’est focalisé sur le choix entre une désinfection complémentaire à l’aide d’ozone ou en utilisant la désinfection par la lumière ultraviolette”. La désinfection de l’eau potable, qui revient à éliminer les bactéries, peut se faire à l’aide de méthodes chimiques et/ou physiques. La plus grande différence cependant entre les deux approches est que les méthodes physiques jouent souvent un rôle de “portier”, et que les méthodes chimiques sont utilisées plus en aval dans le process pour tuer les bactéries présentes.

Un des avantages des UV est que leur application n’altère ni le goût ni les caractéristiques de l’eau potable. Peter Wadsworth, UVO3 a q u a r a m a # 6 4 I 79


w proj e t

L a d é s i n f e c t i o n c h i m i q u e à l’a i d e d’ozone (O3)

La mise en œuvre de l’ozone dans la désinfection est basée sur la réactivité du produit. Outre l’élimination directe des bactéries présentes, l’ozone oxyde également les matières organiques présentes. La conséquence est que la quantité de nutriments pour la prolifération des bactéries diminue dans le système d’eau. La méthode est approximativement une fois et demie plus efficiente que le chlore, désinfectant largement utilisé, mais la réactivité élevée demande une attention soutenue à la génération de l’ozone et aux niveaux de dosage. L a d é s i n f e c t i o n p h y s i q u e av e c l a

ait été contacté il y a douze ans par divers fournisseurs d’installations UV, il a opté pour une collaboration avec Van Remmen UV Techniek des Pays-Bas. “A p p r o c h e p r o a c t i v e e t fl e x i bl e ”

Collaborer avec Van Remmen UV Techniek – qui à l’époque était relativement de petite taille – fut un choix mûrement réfléchi de la part de UVO3. “Elle était en mesure de nous offrir une grande panoplie d’unités UV bien pensées et novatrices. Ce fait, combiné à une recherche continue de faire toujours mieux et à l’approche flexible de l’entreprise, a fait pencher la balance. Ce qui a également joué un rôle est que notre partenaire néerlandais est aimable, professionnel et de collaboration aisée. De telles

l u m i è r e u lt r av i o l e t t e ( UV )

caractéristiques sont appréciées par tous ceux qui veulent s’engager dans une relation à long terme”. “Il s’agit en effet d’une relation fructueuse”, fait savoir Peter Wadsworth. “Notre entreprise a déjà pu vendre et installer plus de 1000 unités UV dans divers segments du marché”. E www.vanremmen.nl

u L’équipe Van Remmen prend en charge tout le trajet : de la conception jusqu’ à la réalisation d’un produit vendable, entièrement de fabrication néerlandaise

Le traitement UV est de loin la méthode de désinfection physique la plus utilisée dans le monde. Le domaine de l’UV s’étend de 200 à 400 nm ; la longueur d’onde d’environ 254 nm est parfaitement en mesure d’endommager les microorganismes de manière irréversible. Fonctionnant à cette longueur d’onde, les installations UV-C envoient cette lumière à travers l’eau à traiter. Point d’attention dans le cas de l’utilisation des UV, la présence éventuelle de particules dans l’eau. Les particules, en effet, peuvent empêcher que toutes les bactéries ne soient atteintes par le rayonnement. M o t i vat i o n d u c h o i x p o u r l a d é s i n f e c t i o n UV

Le choix du limonadier s’est porté sur la désinfection UV, ce qui, d’après Peter Wadsworth, est un choix adéquat. “Tout le process de production de l’entreprise tourne autour des exigences de qualité pour assurer le goût unique. Un des avantages des UV est que leur application n’altère ni le goût ni les caractéristiques de l’eau potable. On n’ajoute pas de produits chimiques à l’eau dans ce type de traitement. UVO3 fournit les deux méthodes de désinfection, mais nous remarquons que le choix se porte de plus en plus sur les UV, suite notamment à ces propriétés”. Le choix d’un fournisseur néerlandais

L’entreprise anglaise UVO3 est impliquée depuis longtemps dans le traitement de l’eau (potable), c.-à-d. dans le maintien ou la remise en conformité de la qualité biologique par la désinfection. Le marché de l’entreprise est très diversifié, mais elle se focalise actuellement presque exclusivement sur les installations UV. Bien que Peter Wadsworth

Van Remmen UV Techniek Entreprise située aux Pays-Bas, Van Remmen UV Techniek est spécialisée dans les systèmes de désinfection UV-C pour le traitement de liquides et de surfaces. L’entreprise prend en charge tout le trajet : de la conception jusqu’ à la réalisation d’un produit vendable, entièrement de fabrication néerlandaise. L’équipe est formée de jeunes enthousiastes ayant des idées fraîches et de collaborateurs expérimentés ayant déjà gagné leurs galons. Van Remmen exporte déjà dans dix pays en Europe, et entreprend maintenant de conquérir le marché belge. Elle est représentée depuis longtemps, par l’intermédiaire de Duktrad, sur le marché des piscines privées. Au-delà de l’intérêt montré par le secteur récréatif, le secteur industriel lui adresse de plus en plus de demandes. “C’est pourquoi, le moment est venu de contacter ces secteurs et de partir à la recherche de distributeurs qui souhaitent représenter notre produit en Belgique. Les distributeurs qui sont à la recherche d’un fabricant de systèmes UV-C, très attaché à la durabilité et à la fiabilité, peuvent toujours nous contacter”.

80 I a q u a ra ma # 6 4


jusqu’à

30%

moins cher

Dans le domaine de l‘eau, le succès du VLT® AQUA Drive n‘est pas le fruit du hasard ... c‘est le résultat de la connaissance et de l‘expérience gagnées avec les clients, projet par projet, depuis plus de 20 ans. Le VLT® AQUA Drive – le variateur de fréquence dédié au secteur de l’eau, pour les applications de 0,25 kW à 2 MW. Découvrez ses nouvelles fonctions intégrées pendant la journée Aquarama, le 23 octobre et rencontrez nos spécialistes sur le stand nr 80.

Danfoss VLT Drives A. Gossetlaan 28 - 1702 Groot-Bijgaarden Tel. +32 2 525 07 11, E-mail: drives@danfoss.be

Épuration des eaux usées, Maroc

Énergie à partir de déchets

Bio réacteur à MeMBranes, Macau

traitMent anaéroBie, espagne

eau potaBle, congo

traiteMent de l’air, araBie-saoudite

TRAITMENT DE L’EAU • DE L’AIR • DE DÉCHETS • PRODUCTION D’ÉNERGIES RENOUVABLES Plus de 1.000 références dans plus de 80 pays de par le monde. Solutions durables pour gouvernements et industries. WATERLEAU • Radioweg 18 • B-3020 Herent (Louvain) • +32 16 650 657 • info@waterleau.com


TitrIC :

One system for your fully automatic water analysis ! Sample preparation and determination of pH, conductivity, p & m value, anions and cations in a single run

Blancefloerlaan 179G — 2050 Antwerpen LO T: +32(0)3 281 33 31 info@metrohm.be www.metrohm.be

votre partenaire en étude de sol et assainissement d’eau souterraine

Installations de surpresseurs “turnkey”

Les nouveaux surpresseurs Compacts convainquent par leur efficacité totale

assainissement d’eau souterraine: solvants

 EBSD type 2: études de sol orientée et descriptive, rapports techniques, …  Recherche et conseils sur les MTD de traitement de l’eau souterraine  Essais en pilote  Réalisation d’installations et/ou intégration dans la ligne de traitement existante  Réalisation et suivi de projets d’assainissement Trevi nv Dulle-Grietlaan 17/1 B-9050 Gentbrugge

T +32 9 220 05 77 S www.trevi-env.com E info@trevi-env.com

• avec le nouveau profil économique OMEGA • prêt pour le raccordement avec variateur de fréquence et CE/EMV-certification • nouveaux IE3-moteurs à haute rendement • installation compacte

*) débit de 5 jusqu’à 150 m³/min surpression jusqu’à 1000 mbar vide jusqu’à 500 mbar

KAESER KOMPRESSOREN BVBA Heiveldekens 7A – B-2550 Kontich Tél: 04/ 222 95 41 – Fax: 04/ 222 95 42 E-Mail: info.belgium@kaeser.com

www.kaeser.com


w proj e t

Grontmij développe un système d’épuration d’eau de process pour Nyrstar Balen Nyrstar, une entreprise impliquée dans les métaux et dans la construction mi-

L e s s u lfat e s e t l e s fl u o r u r e s

nière, ayant en Belgique des sièges à Balen et Overpelt, produit des quantités

Après stockage, la fraction aqueuse est introduite dans le système de séparation des sulfates et des fluorures. Ici, les sulfates et les fluorures sont précipités comme gypse dans une combinaison de 4 cuves de réaction. On ajoute du lait de chaux sous strict contrôle du pH. Lors de la conception, Grontmij a consacré une grande attention au process de mélange dans les réacteurs. En faisant circuler les boues de manière intense dans les différents réacteurs il se forme des grains de boues de haute densité, avec comme conséquence une séparation plus efficiente. Les boues se retrouvent dans l’étang de décantation existant.

relativement importantes de zinc et de plomb, ainsi que d’autres métaux dont l’argent, l’or et le cuivre. Grontmij a été chargé d’une étude de conception et de développement de l’adaptation de l’installation d’épuration des eaux de process à Balen. L’accent était sur les hautes performances et la récupération avancée des effluents. Grâce à ce projet, Nyrstar veut réduire encore son impact écologique sur l’environnement. Les éléments clés sont la récupération des métaux précieux et des eaux de process épurées.

S i t u at i o n a c t u e ll e

Dans la station d’épuration actuelle, Nyrstar traite les différents effluents avec du lait de chaux en vue de précipiter les métaux et les hydroxydes sous forme de gypse. Après séparation de l’eau et des boues, Nyrstar utilise l’eau dans le circuit de refroidissement et stocke les boues dans des étangs de décantation, soit pour continuer la séparation, soit pour les épaissir. Nyrsar procède au dragage de la fraction épaissie des boues pour les déshydrater au moyen de filtres presses, et de les compacter. Les gâteaux déshydratés sont mis en décharge sur le site même. La fraction contenant les métaux est ainsi perdue. Le process futur

En collaboration étroite avec le département process de Nyrstar et sur base de tests de laboratoire,

Grontmij a défini un process d’épuration physicochimique composé de plusieurs étapes successives: élimination du mercure et du sélénium, élimination des sulfates et fluorures, homogénéisation, précipitation du métal et récupération du métal. Le mercure et le sélénium

L’endroit où les différents effluents sont introduits dans le process d’épuration dépend de leur composition respective. Ainsi, les effluents contenant du mercure, du sélénium, des sulfates et des fluorures sont épurés avant que les autres effluents ne soient traités. Dans l’élimination du mercure et du sélénium on prétraite les effluents avec des polymères. Un décanteur à lamelles sépare les boues floculées, qui sont ensuite déshydratées au moyen d’un filtre presse. Un professionnel reconnu du traitement prend ensuite les boues en charge.

H o m o g é n é i s at i o n , p r é c i p i tat i o n d e s m é ta u x , r é c u p é r at i o n d e s m é ta u x

L’effluent résultant de la séparation des sulfates et des fluorures est acheminé vers le système d’homogénéisation. Dans cette étape on ajoute également, après pré-épuration mécanique (dégrillage en étape) les autres effluents du process de production. Les effluents partent d’ici vers le système de précipitation des métaux. L’objectif ici est de précipiter les métaux précieux. Le process se compose d’une cascade de quatre réacteurs. Les trois premiers forment une unité de réaction pour améliorer la précipitation et la décantation des hydroxydes. Ici aussi on dose avec du lait de chaux sous strict contrôle du pH et on fait circuler intensément les boues. Dans le quatrième réacteur on procède au dosage de chlorure de fer et de polymères pour la formation de flocs. Dans cette étape a q u a r a m a # 6 4 I 83


One Name performs in the most demanding environments One Name Pentair Valves & Controls. We’ve made a name for our divisions by backing up the world’s leading range of valves, actuators and associated flow control equipment, with the best customer support services available. Indeed, whatever your process needs, our experienced team can work in partnership with you to ensure you have the most efficient products for your operation. Profitable solutions that will make your production line and your board meetings run a whole lot smoother. When it comes to making your business more efficient there’s only one name you need to remember – Pentair Valves & Controls.

Pentair Valves & Controls Belgium. Phone: +32 16 386 100

www.pentair.com/valves

Notre contribution à la réduction de vos émissions de CO2 We optimize your flow

Visitez-nous à UK AD & Biogas Stand P084 Birmingham 2-3/7/2014

Packo Pumps Belgique Tél. +32 51 51 92 80 • pumps@packo.com

www.packopumps.com


w proj e t

Dans la construction de la nouvelle installation, il a été tenu compte de la continuité, garantie, de l’installation existante. Un plan détaillé de la progressivité des travaux a été concrétisé, il comprend la description des étapes de transformation progressive de l’installation. Un planning d’exécution, avec estimation du budget, à 10% près, complète l’étude.

on sépare également les boues dans un décanteur à lamelles, phase suivie par la déshydratation des boues dans un filtre presse. L’effluent de la phase de précipitation est stocké en vue de son réutilisation ou de son assainissement Les gâteaux provenant de la précipitation du métal sont acheminés vers la dernière étape, la récupération du métal. La fraction métallique des boues est portée en solution dans un process intense de mélange avec ajout d’acide. L’effluent du process, riche en métal, retourne ensuite à la production.

Ensuite, les experts de Grontmij ont traduit le process dans les meilleures techniques possibles d’épuration. Les aspects économiques importants ont également été soupesés. Les conditions limites et les caractéristiques de dimensionnement de chaque composante de l’installation sont listées sur des fiches de données, et toutes les options motivées dans une ‘Justification of choice’. Le volet process de l’installation a été explicité en P&ID et traduit en une présentation 3D qui permettait à Nyrstar de se faire une bonne idée de l’installation.

Ce projet d’épuration d’eau de process est particulier parce qu’il optimalise simultanément les mesures prises pour la protection de l’environnement et pour la production, donnant donc lieu à une situation win-win. Ainsi, Nyrstar est en mesure de respecter les normes plus sévères en matière d’environnement, sans générer des coûts supplémentaires. Grâce à cette approche intégrée durable, Nyrstar bénéficie même d’un effet de récupération. E www.grontmij.be

L a va l e u r a j o u t é d e G r o n t m i j

La mission de Grontmij consiste en un test du process dans la phase de conception, et en la conception détaillée de l’installation d’épuration dans la phase de développement. Parallèlement à la phase d’étude de Grontmij, courait un projet BOOT (Build, Own, Operate and Transfer). Un certain nombre de contractants avaient fait offre pour le contrat BOOT. Le but final de l’étude était de proposer une conception de référence entièrement testée comme base aux différents contractants BOOT. La phase de développement a été très courte. Une équipe de 35 experts de Grontmij de différentes disciplines s’est penchée sur le problème. Le projet s’est concrétisé en une installation compacte, accordant cependant suffisamment d’attention à la fonctionnalité et aux aspects ergonomiques.

a q u a r a m a # 6 4 I 85


chemical process & storage solutions

looking for the right

partner

Les biorotors pamco®

for your project?

Les atouts d’une filière de traitement des eaux intégrant des biorotors pamco® sont nombreux : • idéal pour les petites et moyennes collectivités (100 à 5.000 EH) • performances épuratoires élevées • nitrification - dénitrification • résistance remarquable en cas de variation de charge • coûts d’exploitation très faibles • excellente intégration paysagère Choisir pamco®, c’est choisir : • • • • • •

plus de 30 ans d’expérience les biorotors les plus industriels du marché un arbre creux en acier peint ou en inox seulement 2 paliers d’appui une maintenance en toute sécurité depuis l’extérieur un média incolmatable de par la géométrie des chenaux et les espaces créés • des dispositifs de gestion des balourds éprouvés • des solutions pour l’ensemble de la filière de traitement (décanteur-digesteur, séparation boues biologiques,…)

CGK veille à l’entretien et la réparation de vos installations de traitement.

Plus d’info sur :

exelio s.a. Rue de la China 65 B-4141 Louveigné

T +32(0)4 278 02 28 F +32(0)4 369 90 72 E info@pamco.be I www.exelio.be

CGK group bvba Westlaan 7 8560 Gullegem

cgk-online.be Tel: +32 (0) 56 42 22 02 Fax: +32 (0) 56 42 22 05 info@cgk-online.be


w proj e t

Les phénomènes d’usure de la roue et du boîtier de garniture des pompes à extraction de sable ont conduit l’exploitant de la station d’épuration de Sarrebruck-Brebach en Almagne à effectuer un test de comparaison pendant 6 ans.

Le matériau optimal pour les pompes à extraction de sable

L

es pompes utilisées lors de la construction de l’installation en Acier inoxydable au chrome-nickel (1.4313, dureté < 320 HB) n’ont pas fait preuve d’une durée de vie satisfaisante, aussi les revêtements céramiques n’ont pas donnés des résultats satisfaisants. En janvier 2006 la station d’épuration de Sarrebruck-Brebach a installé une pompe à revêtement caoutchouté afin de contrer le problème des phénomènes d’usure des pompes à extraction de sable. Cependant, après 1 an et demi, l’on a noté les premières marques d’usure sur les aubes de la roue de cette pompe.

tion d’épuration, ainsi que les quantités de sable ont été enregistrés, les pompes ont été annuellement ouvertes pour inspection du taux d’usure. Après 3 ans, des brèches sur le flanc de la roue et sur le côté aspiration de la paroi du boîtier de la pompe à revêtement en caoutchouc ont pu être notées. La zone sans revêtement en caoutchouc derrière la roue montrait des signes évidents d’usure. Toutefois, la pompe en fonte blanche au chromemolybdène HG25.3 faisait preuve d’une usure de surface uniforme. Les ailettes dorsales et le couvercle du

boîtier étaient presque dans leur état d’origine. Après 4 ans les pompes à revêtement en caoutchouc montraient des signes d’usure sur des grandes surfaces du gommage et de la fonte. La pompe en fonte blanche au chrome-molybdène, est restée pratiquement inchangée.

Chrome-nickel 1.4313

Avec revêtements céramiques

Revêtement en caoutchouc aprés 5000 h

Egger HG25.3 aprés 5000 h

Revêtement en caoutchouc aprés 13600 h

Egger HG25.3 aprés 13600 h

É tat d e s p o m p e s a p r è s 6 a n s

Après exactement 6 ans, l’essai à long terme a été terminé avec le résultat suivant. Le boîtier de la pompe à revêtement en caoutchouc est détruit par l’usure. Le revêtement en caoutchouc de la

roue est usé jusqu’à la fonte. La pompe en fonte blanche a toujours une forme stable et ne montre aucune caractéristique de défaillance imminente, le diamètre extérieure est identique à l’origine. Les performances de la pompe Egger Turo® Vortex à passage libre intégral sont les mêmes au bout de 6 ans d’utilisation continue dans le dessableur. E www.eggerpumps.com

Test de longue durée

En juin 2007, deux nouvelles pompes avec exactement les mêmes données de conception sont installées sur un double dessableur avec placeurs jumeaux afin de faire une vraie comparasison. Une pompe avec un revêtement en caoutchouc renforcé et la solution Emile Egger une pompe avec une hydraulique en fonte blanche au chrome-molybdène (HG25.3), avec une dureté de 600-700HV (55-60HRC). Ce matériau atteint son taux de durcissement maximal par le biais d’un traitement thermique, de sorte à ne pas former seulement une couche limite dans la région de la surface. En raison de la teneur élevée en chrome, le HG25.3 est non seulement approprié pour les milieux abrasifs, mais également pour les milieux corrosifs. Les heures d’opération, le flux de la sta-

a q u a r a m a # 6 4 I 87


Les vannes et Vink ont toujours formé une combinaison fructueuse. Le spécialiste en matières synthétiques de Heist-op-den-Berg, qui a pignon sur rue depuis la fin des années soixante, a ces produits depuis quarante ans dans son assortiment, et les propose à divers clients du secteur de l’épuration de l’eau, entre autres. L’entreprise dévoile maintenant quelques innovations surprenantes fabriquées par des marques réputées avec lesquelles elle collabore depuis de nombreuses années.

Vink lance des vannes novatrices

I

nitialement Vink se focalisait sur la distribution de produits semi-finis et de conduites, mais elle n’en est pas restée là. “Nous avons toujours eu l’ambition d’offrir un portefeuille de produits aussi large que possible”, témoigne Bert Wouters, product manager vannes et instrumentation. “Dans notre offre on trouve des matières synthétiques industrielles (surtout le PVC) ; plus s’y sont ajoutées les matières premières synthétiques pour la construction et la publicité. La gamme des vannes était une extension de notre gamme industrielle. Au début, nous nous concentrions sur une seule marque, mais conformément à notre volonté de nous compléter, nous distribuons depuis quelque temps des produits de différents producteurs. Cela nous permet chaque fois de réfléchir à des solutions de manière orientée, avec comme priorité les besoins de nos clients”. V i n k I n d u s t ry

L’offre des produits industriels chez Vink témoigne de sa multiplicité. “On trouve chez nous aussi bien des tuyaux et raccords avec accessoires (étriers, joints d’étanchéité, compensateurs, protecteurs pour brides et joints d’étanchéité pour brides), des méthodes d’assemblage (conseils, formation, vente d’appareils de soudage et techniques de collage), que l’instrumentation (mesure de pression, de température, de niveau et de débit). Le solide encadrement est le grand atout de Vink Industry. Ainsi, nous organisons- en déplacement ou dans nos propres lieux et auditoires- des formations, workshops et présentations de produits. En outre, nous dispo88 I a q u a ra ma # 6 4

sons d’une logistique entièrement entre nos mains, avec des livraisons journalières en Belgique, et trois fois par semaine au Luxembourg”. Va n n e s

Vink Industry dispose également d’un assortiment de vannes. “Outre les séries standards, nous offrons de nombreuses possibilités d’adaptation de ces produits, telles que prolongations d’axe, signal de confirmation, automatisation et commandes ; nous pouvons prendre sur nous la construction de ces vannes, conformément aux souhaits du client. Notre infrastructure est entièrement adaptée pour ce faire”. Indépendance

Comme dans le cas d’autres groupes de produits, Vink n’est pas liée à une seule marque. “.Nous pouvons nous appuyer sur notre longue collaboration fructueuse avec le fabricant italien FIP. Nous avons enrichi son assortiment de base avec des produits intéressants d’autres marques, notamment allemande, ASV. Cette approche nous a permis de combler systématiquement les vides dans notre offre. Nous avons évolué ainsi vers une sélection bien pensée et bien balancée qui nous permet de proposer au client le meilleur matériel possible dans toutes ses applications. Tous les produits sont repris dans un catalogue regorgeant de documentation technique. Les clients considèrent le catalogue comme le guide idéal dans le monde des vannes, grâce notamment à sa présentation bien connue et à sa structure claire”.

Les vannes Vink couvrent toutes les applications industrielles possibles. Elles sont implémentées notamment dans la construction de piscines privées et publiques; dans les projets d’irrigation (aspersion des terrains de golf, agriculture) ; en ventilation et dans les utilitaires (climat, chauffage central, conduite d’eau de refroidissement, conduites d’air comprimé) ; dans les applications écologiques (traitement de l’eau, production d’eau déminéralisée, dessalement de l’eau de mer, recyclage de l’eau, carwash, installations de biogaz, laveurs de gaz, cellules photoélectriques) ; en chimie (production d’acides, de produits chimiques, stockage et distribution, production d’engrais chimiques, batteries, industrie verrière, construction d’installations et conteneurs, pétrochimie) ; en traitement de surface (galvanisation, électropolissage, décapage, zin-

u Vanne à boisseau sphérique trois voies


w prod u ct s pot u La vanne à boisseau sphérique trois voies de FIP convient parfaitement pour les process comportant une installation d’osmose inverse

cage, unités de dosage, traitement anticorrosion, production de métal) ; valorisation et métallurgie (production de métaux partir des minerais, récupération des acides et de l’eau). Va n n e d e r é g u l at i o n V K R à b o i s s e a u sphérique

L’offre s’est régulièrement élargie avec des innovations. La vanne de régulation VKR à boisseau sphérique de FIP en est un bon exemple. Bert Wouters : “En général, les vannes ont des propriétés de régulation relativement limitées: le rapport entre l’angle d’ouverture et le débit n’est généralement pas linéaire. Cette vanne garde cependant son design classique, mais se différencie sur plusieurs plans. Grâce à une construction alternative du boisseau et l’échelle de répartition aménagée sous la manette, le débit augmente ou diminue suivant l’ouverture de la vanne. La vanne peut être commandée pneumatiquement avec un indicateur de la position de la vanne, ou peut être équipée d’un moteur électrique avec une fonction de régularisation. Ce produit est disponible en pvc, pp et pvdf”. Va n n e à b o i s s e au s p h é r i q u e t r o i s vo i e s

La vanne à boisseau sphérique trois voies, également fabriquée par FIP, convient particulièrement bien dans les process comportant une installation d’osmose inverse. Bert Wouters : “Dans les installations d’osmose inverse, il faut une mesure de conductivité derrière le filtre à membrane. Cette vanne le permet parfaitement grâce à sa plaque d’arrêt, sans devoir isoler les filtres à membrane. La pression sur les filtres reste normale, et on minimise la probabilité d’apparition de défauts. En outre, on peut servir les utilisateurs sans le moindre problème. La version de base de cette vanne peut également être utilisée dans les piscines et les canalisations de bipasse”.

u Type 432

Type 432

Dans cette vanne monobloc récemment incorporée dans la gamme Vink, tous les joints d’étanchéité sont entièrement encapsulés : le risque de fuite est donc quasiment exclu. Cette vanne est disponible en pvdf et en polypropylène renforcé de fibres de verre ; le siège du boisseau et les joints d’étanchéité sont en PTFE. Les quelques O-rings dans le montage sont disponibles dans des matières extrêmement résistantes (EPDM/FKM ou FEP). “Ce produit s’utilise surtout dans les applications sujettes à la corrosion. La version pvdf est encore plus résistante à l’acide sulfurique, à l’acide chlorhydrique et à des températures relativement élevées. Le type 432 est disponible de DN15 à DN100.” Va n n e à b o i s s e a u s p h é r i q u e av e c p r o l o n g at i o n d ’a x e

Le fabricant autrichien Agru a récemment équipé sa vanne à boisseau sphérique, lancée en 2008 pour la distribution d’eau et de gaz, d’un axe télescopique de prolongation, permettant de manipuler facilement une vanne souterraine au moyen d’une clef T. Bert Wouters : “Cet ensemble totalement encapsulé répond aux normes européennes les plus récentes, et est relativement unique dans son genre”.

u Agru a équipé sa vanne à boisseau sphérique d’une prolongation d’axe novatrice

Vink Outre son large programme de matières synthétiques en réserve, stockées dans un magasin de 16.000 m², Vink propose

Va n n e a n t i - r e t o u r K 4

également une large panoplie de servi-

Praher, le fabricant, a développé cette vanne avec un encastrement plus long, permettant au clapet de se mouvoir librement sans toucher les composants internes de la conduite (collet) pendant le mouvement “Ce produit est en outre équipé d’un système de ressort et d’un axe sortant, permettant de voir facilement de l’extérieur la position du clapet (fermé/ ouvert). Cette vanne, convenant notamment pour le pompage et pour les conduites de milieux agressifs est disponibles pour les diamètres de DN65 à DN250”. (Par Bart Vancauwenberghe)

u Vanne anti-retour K4

ces. Ainsi, l’entreprise située à Heist-opden-Berg (employant près de 150 personnes) propose un service de sciage sur mesure, une assistance professionnelle des projets et une livraison à flux tendu pour que le client n’ait pas à constituer lui-même une réserve. E www.vink.be

u Vanne de régulation VKR

a q u a r a m a # 6 4 I 89


Créateur de valeur dans le traitement des eaux Septembre 2010 marque l’émergence à l’échelle mondiale d’une force nouvelle et unique dans de domaine du traitement de l’eau ; notre organisation a aujourd’hui la capacité d’apporter un ensemble de solutions innovantes, de technologies éprouvées ainsi qu’un savoir-faire exceptionnel dans le traitement des eaux industrielles et municipales.

Nous n’aspirons pas à être le plus grand intervenant sur le marché mais nous agissons pour être le meilleur.

La fusion d’Eimco Water Technology, Enviroquip et Christ Water Technology permet de regrouper 200 années d’expertise, des marques reconnues internationalement ainsi que les meilleures compétences au sein d’une même structure.

Demain sera très different.

Ovivo est animé par un seul but : créer de la valeur pour nos clients au travers de nos innovations, notre créativité et notre expertise.

ovivowater.com © Copyright 2011 GLV Inc. All rights reserved

Ovivo_HorizAd_Fr_13_05_195x134mm_v1.indd 1

13/05/2011 14:39


wproductnews

KSB introduit une nouvelle génération de pompes de bloc Etabloc

Krohne - Nouvelle gamme de sondes de temperatures compactes Avec OPTITEMP TRA-C10, TRA-C20 en TRA-C30 KROHNE introduit une nouvelle gamme de sondes de température compactes. Celles-ci suivent le tendance dans différentes industries, en particulier le marché OEM, où les sondes de température traditionelles sont remplacées par leurs alternatives compactes préconfiguré. L’OPTITEMP TRA-C10 est une sonde de température compacte pour tous les applications hygiéniques, surtout axée sur les industries alimentaire et pharmaceutique. Elle est livrée avec raccordement process ISO 2852 DN25/38, le raccordement électrique prenant la forme d’un connecteur M12 standard. OPTITEMP TRA-C20 est une sonde compacte pour des applications générales. OPTITEMP TRA-C30 est une sonde compacte avec branchement de processus G1/2 et un branchement éléctrique standard M12. E

KSB introduit sur le marché la version la plus récente des pompes de bloc Etabloc. La version améliorée comprend 43 dimensions de pompes, qui sont entrainées par des moteurs 2 ou 4 pôles. Par rapport à la série précédente, le paquet est plus étendu, de sorte que la grandeur des groupes peut être mieux adaptée au point de fonctionnement le plus économique. Grâce à leur efficience hydraulique, les pompes Etabloc répondent à la directive ErP 547/2012/EU pour pompes à eau, qui entre en vigueur en 2015. Elles sont disponibles dans les matériaux suivants: fonte, bronze et fonte nodulaire. Grâce à cette diversité et au grand nombre de variantes en terme d’étanchéité, le champ d’application du nou-

veau type de pompe s’étend audelà du secteur de l’eau. Les brides au refoulement ont des options de raccordement standards pour le montage de manomètres. On peut ainsi effectuer plusieurs mesures simultanées. Côté refoulement et côté aspiration, les brides sont forées conformément à EN 1092, mais dans les dimensions ASME. Elles sont disponibles pour tous les matériaux. E www.ksb.nl

www.krohne.com

JUMO AQUIS touch P Qu’il s’agisse de la valeur de pH ou redox, de conductivité électrolytique, de résistance de l’eau ultra-pure, de température, de grandeurs de mesure de désinfection ou du débit: le nouveau JUMO AQUIS touch P se présente comme la plateforme centrale pour l’affichage et le traitement des signaux du capteur correspondants. Des entrées de fréquences d’impulsions (compteurs) sont disponibles pour mesurer le débit. Des entrées universelles peuvent être utilisés pour la mesure de grandeurs de mesure analogiques via les signaux normalisés. L’appareil peut, au total, mesurer et gérer simultanément jusqu’à 19 paramètres. En plus de l’affichage détaillée des valeurs mesurées et des états de l’appareil, il est possible de définir jusqu’à 4 boucles de régulation autonomes par paramètre d’analyse. Ecran tactile couleur à 3,5 ‘’ pour afficher tous les paramètres et pour manipuler et régler l’appareil. Les textes en clair pour la commande de l’appareil rendent un manuel inutile. Un enregistreur sans papier est intégré pour l’enregistrement des données. E

www.jumo.be

a q u a r a m a # 6 4 I 91


wproductnews

Les nouveaux débitmètres flexibles de Flygt L’offre de produits Flygt s’élargit avec les débitmètres Flygt MagFlux, équipés d’un grand écran graphique permettant un contrôle plus suivi de votre station de pompage. Le MagFlux comporte un enregistreur intégré de données avec écran graphique. L’affichage se met rapidement en route et peut gérer jusqu’à quatre autres convertisseurs de débit. La navigation est facilitée par le rendu

graphique et la simplicité de la structure du menu. L’affichage se fait de trois manières différentes: localement sur le capteur, à distance sur un mur ou monté dans un panneau, armoire ou porte. Le Flygt MagFlux est pourvu d’une fonction de nettoyage automatique des électrodes et garanti une précision élevée des mesures, même à la très basse vitesse d’écoulement de 0.2 m/s. Grâce aux dimensions disponibles de DN 15 à DN 1200 et aux accessoires, l’appareil constitue le juste choix pour les mesures d’écoulement notamment dans les canalisations d’eau potable, d’eaux usées et d’eaux de process. Après installation, les capteurs deux directions peuvent déterminer la direction du flux.

SEW-EURODRIVE - Extension de la série des réducteurs planétaires P La gamme des réducteurs industriels de SEW-EURODRIVE s’étend avec les nouvelles tailles des réducteurs planétaires P092 et P102 appropriés pour de petites vitesses de sortie et pour des couples élevés. Le réducteurs planétaires permettent des couples nominaux jusqu’à 500Nm, sont très compact et offrent une haute rigidité torsionnelle. Combinés à un motoréducteur, ils offrent une vaste plage de rapports de réduction possible et une large variété de modes d’entrainements en ligne ou perpendiculaires. Les avantages sont: une parfaite correspondance des réducteurs avec les moteurs, un large choix de possibilités et d’options grâce au concept modulaire développé par SEW-EURODRIVE et un design court grâce à une combinaison sans adaptateur et accouplement. La série des motoréducteurs planétaires P s’intègre dans les applications suivantes: systèmes de convoyages, industrie cimentière, mines, agroalimentaire, industrie papetière et cellulose, mixeurs et agitateurs, secteur de l’énergie, traitement des eaux usées, moulins et systèmes de broyages, grues. E

www.sew-eurodrive.be

E www.xylemwatersolutions.com

L’innovation Nalco réduit les coûts du traitement des boues de la station d’épuration Les entreprises s’efforcent, dans le contexte économique actuel, à améliorer la sécurité, la sureté d’exploitation, la profitabilité et l’efficacité. Ceci tandis que les réglementations environnementales deviennent de plus en plus sévères et l’aspect durable plus crucial. Le traitement des eaux usées et l’évacuation des boues rencontrent plusieurs défis opérationnels: un volume et un traitement du système variable, une mauvaise déshydratation des boues, des grands volumes de boues,... sont des facteurs qui peuvent avoir un impact sur le respect des réglementations environnementales, les coûts opérationnels et l’utilisation de matières premières naturelles. Nalco dispose d’une solution intégrée, composée de 4 éléments, afin d’améliorer les performances de déshydratation des boues: la technologie de floculation Core Shell® ou polymère en poudre, L’équipement breveté FLOCMASTER® (assure un mélange efficace), dosage optimal grâce à une mesure de matière sèche en ligne et suivi et ajustement des résultats sur site. E www.nalco.com

92 I a q u a ra ma # 6 4


wproductnews

UV-Connect u

Du nouveau chez Berson Berson a présenté à Aqua Nederland plusieurs nouvelles technologies UV pour la désinfection, le contrôle et le monitoring. Les visiteurs pouvaient y prendre connaissance des nouveaux systèmes multi-lampes UV LPHO (low pressure, high output). Deux modèles sont disponibles: l’un en confi-

guration U avec une plus petite empreinte au sol, et destiné aux applications avec transmission UV (UVT) plus limitée, où il faut des doses plus élevées (comme dans le cas de la réutilisation des eaux usées ou l’élimination des virus); l’autre en configuration L pour des UVT plus intenses en doses plus faibles (par exemple dans les applications de l’eau potable).

Exposé également au salon, l’assortiment des produits Pearl qui a été distingué par un prix. PearlSense est le premier moniteur de transmission UV en technologie LED. UV-Connect est un appareil sans fil permettant d’enregistrer des données pour surveiller à distance les performances des systèmes UV. PearlAqua, lauréat 2013 du International Ultraviolet Association (IUVA) Product Innovation Award, est une unité de désinfection UV LED sans mercure, à faible consommation d’énergie et destiné aux applications à faible débit. PearAero offre un assortiment adaptable de modules UV-LED à intégration aisée dans les traitements de surface tels que le durcissement. E

SYR -I-Lex appareil pour le traitement de l’eau avec interface internet aisé La nouvelle gestion I-Lex pour systèmes de traitement de l’eau possède de plusieurs possibilités. La gestion a plusieurs caractéristiques: un grand écran tactile, des menus clairs et la possibilité de faire connexion sur internet. La gestion peut être utilisé pour un filtre de sable, un adoucisseur, un déferrisateur où come appareil simplex, duplex et triplex. La gestion peut être utilisée pour des systèmes domestiques, semi-industriel et industriel. Grace à la connexion internet il est possible de contrôler et de conduire l’appareil à distance. Ainsi il est possible de télécharger un journal de bord avec tous les données pour analyser le fonctionnement de l’appareil. La gestion I-Lex fait partie de produits complètes comme des adoucisseurs d’eau et des déferrisateurs fabriqué par SYR – Oceanic Water treatment. E www.oceanic.be

94 I a q u a ra ma # 6 4

www.bersonuv.com

Nouvel entrainement intelligent de pompe de KSB Sous le nom de PumpDrive Eco, KSB introduit une nouvelle version du système de régulation en fréquence monté sur moteur pour les pompes centrifuges. Le nouveau système convient particulièrement bien pour les applications dans le domaine du chauffage et des techniques du froid, et permet de faire des économies en adaptant la capacité de la pompe aux besoins réels. Le système est paramétré en usine dans toutes les données relatives à la pompe et au moteur. PumpDrive Eco est équipé d’un module intégré de communication par Bluetooth vers iPhone. Par cette voie, l’utilisateur est en mesure de communiquer avec le système et de faire des réglages. L’application est très conviviale et permet de faire une mise en service rapide de la pompe. De plus, il permet de gérer des données relatives à l’application. L’app associée peut être téléchargée gratuitement à partir de iTunes Store. PumpDrive Eco se monte directement sur le moteur ou sur une paroi de l’armoire de commutation. C’est le seul régulateur de fréquence capable de réguler, outre les moteurs asynchrones, les moteurs à reluctance synchrone E www.ksb.nl


ACO. Des solutions totales pour gestion efficace de l’eau. ACO. ACO. Totaaloplossingen Totaaloplossingen voorune voor efficiënt efficiënt waterbeheer. waterbeheer.

[COLLECT] [COLLECT] [COLLECT]

[CLEAN] [CLEAN] [CLEAN]

[HOLD] [HOLD] [HOLD]

[RELEASE] [RELEASE] [RELEASE]

Enfin, l’eau Uiteindelijk wordt esthet acheminée water wordt het water L’eau Het water est stockée wordt Het water dans des wordt Uiteindelijk het regenwater de pluie Is hetest-elle regenwater Van deDepuis eerste Van les druppel de premières eerste diedruppel die IsL’eau gedimensioneerd le sous-sol afgevoerd vers le afgevoerd gestockeerd in buffer-ouofin desbufferof dans gedimensioneerd verontreinigd of s’agit-il wordtd’eaux er of wordtgestockeerd er bassins-tampons op de gouttes oppervlakte op qui detombent oppervlakte valt toten valt verontreinigd totpolluée ou in de réseau ondergrond, d’égouts, in de ondergrond, naar une de rivièrenaar de infiltratiebekkens bassins d’infiltration infiltratiebekkens om pour om proceswater de traitement? proceswater opgevangen? L’eauopgevangen? est het grootste, surfacehet jusqu’au berekende grootste, plusberekende riolering, ou un een riolering, bassin rivierd’attente ofeen eenrivier of een overstromingen lutter contre overstromingen lesininondations lager in lager oliënVetten, débarrassée en slibdeeltjes oliën des en slibdeeltjes debiet, gros débit allesdebiet, calculé, wordt alles l’eauwordtVetten,alors wachtbekken. natuurlijk naturel. wachtbekken. gelegen dans gebieden lesgelegen zones situées tegen gebieden teà untegennatuurlijk te worden graisses, eruit des worden gehaald, huileseruit ou des gehaald, gecontroleerd est recueillie gecontroleerd opgevangen de manière opgevangen niveau gaan.inférieur. gaan. omdat boues hetqu’elle milieu omdatcontient ons het milieu ons en in contrôlée de gewenste enet inenvoyée derichting gewenste dans richting parcedierbaar l’environnement is. dierbaar nous is. la direction gestuurd.souhaitée. gestuurd. est précieux.

CANIVEAUX SÉPARATEURS D’HUILES BASSINS DE RÉTENTION INSTALLATIONS OLIE- ENOLIEEN INFILTRATIEINFILTRATIEEN EN DE DRAINAGE ET DEVETAFSCHEIDERS GRAISSES ET D’INFILTRATION DE RELEVAGE AFVOERGOTEN AFVOERGOTEN VETAFSCHEIDERS BUFFERINGSBEKKENS BUFFERINGSBEKKENS POMPPUTTEN POMPPUTTEN ACOACO Passavant Passavant ACO n.v.Passavant s.a. - Preenakker - Preenakker n.v. -8,Preenakker 1785 8, 1785 Merchtem Merchtem 8, 1785 - Tel. Merchtem - Tél. 052 052 38 17 -38 Tel. 70 17052 -70 Fax. -38Fax. 052 17 70 052 38 17 - 38 Fax. 71 17052 -71 www.aco.be -38www.aco.be 17 71 - www.aco.be - info@aco.be - info@aco.be - info@aco.be


NETZSCH TORNADO® T2 Rotary Lobe Pumps

The perfect concept  Full Service in Place (FSIP)  Oil free and synchronised tooth belt drive  Patented metal to rubber lobe contact  Low pulsation due to optimised flowpath through the pump chamber

NETZSCH Pumps Bellux BVBA Brusselbaan 209 1790 Affligem Belgium Tel.: +32 53 663301 info.npb@netzsch.com www.netzsch.com

Flexibilité aisée

Adaptation rapide : grâce à son concept modulaire, l‘AQUIS touch de JUMO s‘adapte de façon flexible aux exigences des traitements de l‘eau alimentaire, des piscines, des processus et des eaux usées. Que ce soit pour des tâches d‘ingénierie de régulation ou d‘enregistrements officiels et légaux de données, vous regroupez la mesure, l‘indication, la régulation et l‘enregistrement sur un écran tactile intuitif et convivial. • conçu pour tous les paramètres usuels dans l‘analyse de l‘eau • jusqu‘à quatre boucles de régulation

www.jumo.be


wproductnews

Kurita S-Sensing – Total Water Treatment Management Service

Helix EXCEL système de surpression de WILO

Pour des bâtiments de grande taille comme les hôtels, hôpitaux ou bâtiments industriels, l’approvisionnement en eau est un défi considérable. En effet, la consommation d’eau y est très variable, ces établissements doivent donc être équipés de systèmes capables d’offrir une grande flexibilité. Les systèmes de surpression Helix assurent une alimentation en eau fiable en toutes circonstances et entièrement automatisée. Le dispositif Wilo-SiBoost Smart Helix EXCEL possède deux atouts: la fiabilité et l’efficacité énergétique. Ainsi, le rendement du moteur dépasse déjà les valeurs limites de la future classe énergétique IE4 (d’après la CEI 60034-31 TS Ed.1), connue comme étant la norme la plus stricte. Le système Wilo-SiBoost Smart Helix EXCEL est équipé de deux à quatre pompes centrifuges haute pression en acier inoxydable, munies chacune d’un moteur CE. Il est destiné à l’approvisionnement en eau potable et en eau d’extinction (lutte contre l’incendie), ainsi qu’aux applications industrielles. E

www.wilo.be

En combinaison avec les programmes de traitement chimique de Kurita, Kurita S-Sensing est la base de d’établir le fonctionnement plus efficace et fiable de votre système de refroidissement. Kurita S-Sensing analyse en permanence les paramètres les plus importants comme le pH, la conductivité, inhibiteur et biocide sur une base temps réel. Automatiquement, il réagit sur les fluctuations et ajuste la qualité de l’eau et la concentration de produits chimiques de traitement. Il surveille en plus les performances de traitement de l’eau de refroidissement. Taux de corrosion, piqûres de corrosion, tendance de depot et la tendance de l’encrassement biologique sont mesurés en permanence et toutes les données sont recueillies automatiquement via une ligne de communication, ce qui per-

met la surveillance à distance de leurs tendances et ajustement du traitement. Dernières technologies de communication sont utilisés pour transférer les données ou de messages pour réagir immédiatement et prendre des contre-mesures nécessaires pour éviter toute situation critique d’une façon proactive. E

www.kurita.be

Xylem Flygt APP et écran tactile HMI Xylem a développé une unité puissante, compacte et flexible de commande et de télémétrie destinée aux applications des eaux usées, et dans laquelle toutes les fonctions importantes sont intégrées dans un écran tactile ultramoderne. “Le développement de notre nouveau Flygt APP et écran tactile HMI est basé sur l’expérience de nos clients et collègues du secteur. La structure du menu est tellement intuitive que tout utilisateur est à même de comprendre les données affichées et faire des adaptations de manière simple, localement ou à distance”, explique Ad Damme, manager monitoring & Control Xylem. “En outre, la fonctionnalité APP peut être adaptée et étendue à souhait pour être utilisée dans des modules I/O flexibles.” Les nouveaux Flygt APP 600 et APP 900 offrent des possibilités de contrôle de stations de pompage, ainsi que des process de commande complets. Les unités APP offrent de nombreuses possibilités de raccordement, et fonctionnent comme commandes indépendantes, ou couplées à un système central d’information. L’écran tactile donne 24 h sur 24 et 7 jours sur 7 un aperçu de la station de pompage, et affiche sur l’écran départ les indicateurs essentiels de performance de manière compréhensible. E

www.xylemwatersolutions.com

a q u a r a m a # 6 4 I 97


wproductnews

Alfa Laval - Une palette complète d’équipements pour le traitement des eaux usées

Savez-vous comment évoluent vos eaux usées? Ne qualifiez pas les eaux industrielles d’eau usées. Il y a une énorme diversité entre les différentes sortes d’eaux usées et cette diversité est toujours directement liée au secteur de votre entreprise. La pollution chimique se présente sous différentes formes dans les eaux industrielles, et la concentration de ces polluants peut varier sensiblement de jour en jour. C’est la raison pour laquelle il est important de suivre de près l’épuration de vos eaux, question d’éviter des surprises. Savezvous comment évoluent vos eaux usées? Fabricant d’appareils de mesure, Hanna Instruments a plus de 35 ans d’expérience dans le domaine de l’analyse de l’eau et fournit pour les paramètres classiques des eaux usées des informations sur les tests rapides suivant ISO 15075, des méthodes d’analyse photométriques simples pour la plupart des anions et métaux lourds, des turbidimètres portables et des titreurs automatiques pour la méthode du dichromate de potassium. E

Alfa Laval a présenté à Ifat 2014 l’élément filtrant ISO-DISC®. Conçu pour un process continu, il utilise un média de filtration fixe et un système de décolmatage à contre-courant dynamique et linéaire. Une unité de démonstration du bioréacteur à membrane (MBR) a montré le fonctionnement d’un module de filtration à membrane immergée, basé sur la technologie de membrane “hollow sheet “. On a présenté aussi un table d’égouttage par gravité qui sépare les boues liquides des solides, sous l’effet de la gravité, et qui propose ainsi un moyen direct et économique pour réduire le volume des boues floculées, ainsi qu’un décanteur centrifuge ALDEC G3-75, équipé de la technologie de commande 2Touch et capable d’augmenter la capacité de traitement des boues et parallèlement de réduire les coûts énergétiques de près de 40 %. Finalement, on a présenté une presse à vis Alfa Laval et un nouvel échangeur de chaleur Tube in Tube, spécialement conçu pour traiter les boues qui contiennent des fibres et des particules. E

www.alfalaval.com

www.hannainst.be uAlfa Laval décanteur centrifuge ALDEC G3-75

98 I a q u a ra ma # 6 4


Do you speak H2O?

Efficiënt water meten en een betrouwbare water analyse? Geen probleem met KROHNE. Als één van de toonaangevende bedrijven in de proces meettechnologie, levert KROHNE een waardevolle bijdrage aan de vereisten van de waterindustrie. Het KROHNE productassortiment dekt het gehele scala van meet en -analyse technologie, van diverse meetinstrumenten tot complexe totaaloplossingen voor uw bedrijf. Naast een compleet instrumentatie assortiment van flow- en niveaumeters, bieden wij onze klanten ook analyse toestellen voor ph-metingen, geleidbaarheidsmetingen, ion concentratie en redox. Service en calibratiemogelijkheden maken onze portfolio compleet. KROHNE – Water is onze wereld.

Mesure efficace de l’eau et analyse de l’eau fiable? Aucun problème chez KROHNE. KROHNE, une des sociétés modèle dans la technologie de mesure de proces, fournit une précieuse contribution aux exigences de l’industrie de l’eau. L’assortiment de produits KROHNE couvre la gamme complète des technologies de mesure et d’analyse, depuis des instruments de mesure divers jusqu’à des solutions totales complexes pour votre entreprise. En plus d’un assortiment complet d’instruments de mesure de débit et de niveau, nous proposons également des appareils d’analyse pour la mesure de pH, de conductivité, de concentration en ion et de redox. Les possibilités de service et de calibration complètent notre portfolio. KROHNE – L’eau est notre monde.

Voor meer informatie zie onze website. Pour plus d’information, consultez notre site web.

Aquarama 64 FR  

Revue professionelle de la technologie de l'eau

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you