Issuu on Google+

Une semaine 4 - 10 mai 2012

n째

8


4 - 10 mai 2012

Soutenu par François Bayrou et bénéficiant d’un bon report de voix du Front de gauche, François Hollande est président de la république avec 51,6 % des voix. Il célèbre sa victoire le soir-même, à Tulle, puis à Paris. Début de polémique sur ce trajet en avion.


3


INTERNATIONAL

RADICALITES ET RUPTURES

En Grèce, les résultats des législatives sont marqués de l’empreinte de la crise : la gauche radicale arrive en tête du scrutin, vingt néonazis entrent au parlement et l’absence de majorité claire rend délicate la formation d’un gouvernement. Cette crise politique mobilise l’ensemble des dirigeants européens, l’hypothèse de la sortie de la Grèce de la zone euro apparaissant de moins en moins invraisemblable.

4


En Syrie, le plan de paix de Kofi Annan est devenu voeu pieux : un convoi d’observateurs de l’ONU a été visé par une explosion mercredi et un double attentat a fait au moins 40 morts jeudi à Damas. Bachar el Assad bénéficie toujours du soutien de Vladimir Poutine, intronisé cette semaine dans la cathédrale du sacre des Tsars.

5


UNE SEMAINE POUR

COMMÉMORER

Cette année, la cérémonie célébrant la capitulation de l’Allemagne en 1945 a eu droit à deux présidents, l’un sortant, l’autre en attente. Rien sur Sétif ou presque et une cérémonie cherbourgeoise discrète et peu fréquentée par les officiels : celle en hommage aux victimes de l’attentat de

6


Karachi, il y a tout juste 10 ans. Pour mémoire : 15 personnes y ont trouvé la mort, à cause de ce qui ressemble de plus en plus à une affaire de gros sous, sur fond de financement de campagne d’Edouard Balladur, en 1995. Deux jours plus tard, le 10 mai, c’était l’anniversaire de la loi Taubira qui a

reconnu, en 2001, l’esclavage comme un crime contre l’humanité. L’occasion de commémorer l’abolition de l’esclavage et de rappeler qu’aujourd’hui, selon l’OIT, plus de 200 000 adultes seraient réduits en esclavage, auxquel il faut ajouter près de 300 000 enfants de 5 à 14 ans contraints de travailler.


La semaine dernière L’état de santé de Ioulia Timochenko avait incité plusieurs délégations à brandir la menace d’un boycott de l’Euro 2012. L’égérie de la révolution ukrainienne, en grève de la faim depuis plusieurs semaines est emprisonnée pour sept ans. Elle est sortie de prison cette semaine pour être hospitalisée. Elle sera soignée par un médecin allemand ; l’opposante à Vladimir Poutine craignant une tentative d’assassinat lors de son hospitalisation.

www.a r y squ e .blog spot.fr


Une Semaine ARySQUE n°8