Page 1

Une semaine 8-14 juin 2012

n째

13


FRANCE La gauche est en tête du premier tour des Législatives, mais à HéninBeaumont, Marine Le Pen enregistre plus de 41 % des voix, éliminant vertement Jean-Luc Mélanchon. Ambiance d’entre deux tours entre tentations FN et tweets assassins. En fin de semaine, François Hollande rendait hommage aux quatre soldats tués en Afghanistan samedi. 3


5


MALI

La contagion djihadiste


Alors qu’il recevait le président nigérien, François Hollande s’est inquiété de la présence au Mali de fondamentalistes dont l’ambition va « bien au-delà du Mali ». De facto, c’est bien la conquête de l’Afrique de l’ouest, au sud du Sahel, que convoite la dissidence ouest africaine d’Aqmi Mujuao, déjà maître de quelques villes nord-maliennes.


SYRIE

Crimes contre l’humanité La semaine dernière, nous découvrions avec horreur l’élimination systématique des habitants de deux villages sunnites en Syrie (voir pages suivantes). Mercredi, Amnesty International a publié un rapport d’enquête menée dans vingt-trois villes et villages syriens et faisant état de crimes contre l’humanité commis par le régime de Bachar El Assad.


ÉPURATION - MÉTHODE SYRIENNE

phase 1


phase 2


POPULATIONS ERRANTES

43 millions de déracinés

à travers le monde. 15 millions sont réfugiés, 1 million sont demandeurs d’asile, les autres errent dans leur pays.

12


COUP DE GUEULE

Censeurs, je vous hais !


Le 3 mai, jour de la liberté de la presse, le dirigeant de la chaîne de télévision tunisienne Nessma, était condamné pour avoir diffusé Persepolis. Le 11 juin, le couvre-feu est tombé sur Tunis parce qu’une exposition a offusqué quelque esprit resserré, quelques bruyants empêcheurs de la pensée errante. Silence radio sur le printemps arabe. Le contexte est ce qu’il est dans cette partie du monde : soumis à des fondamentalismes fort éloignés de l’aspiration des fidèles musulmans, mais suffisamment prosélytes pour couvrir toutes les autres voix. Les prosélytes se défient toujours de l’art. Parce que dans la main de l’artiste, ce sont des mots et des images en liberté empruntant les chemins de traverse. Parce que la main de l’artiste touche l’homme là où il pleure, là où il rit, là où il vibre, là où il vit. Parce que dans la main de l’artiste, c’est l’homme réellement : une créature instable, en devenir, un être riche de mots en cascade, d’esprit en escalier… un démiurge que le doute fait rebondir. Que n’avez-vous compris que rien ne pouvait empêcher la pensée de divaguer, que dans la main de l’artiste, le besoin de liberté ne se dit pas seulement sur le fond, mais également dans la forme ? Cette absolue nécessité explose en volutes entrelacées dans les pierres des mosquées ! Votre cœur est trop sec.Vous n’avez pas senti comme l’arabesque centrifuge et exaltée, mille fois répétée, reproduit aussi bien qu’un Van Gogh l’ivresse d’un champ de blé. L’artiste a dans la main la quintessence du désir : celui qui fait que l’homme, toujours, tend le cou et dresse la tête pour voir plus loin derrière l’horizon - et qu’il invente, par plaisir ou par besoin, ce que ses yeux ignorent. Pour faire des mondes émouvants, démiurges. Pour créer Dieu. C’est cela qui vous dérange. Plus que tout, je crains l’obscurantisme. Etouffer la culture c’est asphyxier l’humain. Censeurs, je vous hais ! 15


Il y a cinq semaines En pleine campagne présidentielle, la loi sur le harcèlement était jugée inapplicable et toutes les procédures en cours en étaient annulées, les plaignantes se retrouvant devant un vide juridique. Une nouvelle loi a été présentée au Conseil des Ministres mercredi. Christiane Taubira et Najat Vallaud-Belkacem seront auditionnées par la Commission des lois le 26 juin qui devrait l’adopter après amendement, le lendemain. La loi devrait être votée juste après la déclaration de politique générale.

Retrouvez chaque jour les chroniques illustrées d’ARySQUE

www.arysque.blogspot.fr

Une Semaine ARySQUE n°13  

Chaque vendredi l'actualité de la semaine passée à l'encre et au vernis à ongles. n°13 - 8/14 juin 2012

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you