Page 1

#

43 14 - 21 juin 2013

Une semaine


Encore heureux qu’on Il pleut toujours. Dans le sud-ouest, les pluies torrentielles et la fonte de quantités exceptionnelles de neige accumulée jusqu’au milieu du printemps sont allées jusqu’à noyer les sanctuaires de Lourdes qu’on aurait pourtant cru protégés des dieux… La cité des miracles est devenue — comme d’autres bourgades du sud-ouest — une ville d’eau sans hôtel. Les torrents de boue ont envahi les maisons et trois personnes ont péri, emportées par les flots. Ce n’est pas mieux du côté du miracle brésilien. Le pays partant à vaul’eau, la population s’agace, manifeste et affronte la police. La baisse du pouvoir d’achat et la corruption sont devenues les maux les mieux partagés du monde et le Brésil s’enfonce de plus belle pour accueillir en pharaon le ballon rond. Pour le reste peu de différences avec la France, sinon que chez nous, il n’y a pas eu de miracle depuis des lustres et qu’on n’en attend guère. Déjà, la conférence sociale tourne en eau de boudin alors que s’annonce une nouvelle réforme des retraites. Pendant ce temps-là, l’armée syrienne prépare l’offensive contre Alep et il y a peu de raisons de croire que la ville résistera longtemps : l’aide occidentale aux insurgés n’est pas venue et ne viendra pas de si tôt, alors 2


va vers l’été même que Vladimir Poutine ne fait pas mystère de sa volonté de continuer à livrer des armes à Bachar Al-Assad. Au G8 une fois de plus, les grands de ce monde n’ont pas su s’entendre : la grande conférence sur la Syrie est reportée aux calendes grecques. Sur le terrain, des civils meurent et des gosses tombent, couchés sur leur propre kalachnikov. Aux frontières du pays et bien au-delà, les réfugiés affluent : je connais, ici, des Syriens qui ne savent plus où loger leurs proches. La crise syrienne sort de son lit, déversant son lot d’errants… Jeudi, la journée mondiale du réfugié fut ainsi l’occasion de rappeler que le monde n’avait pas connu autant de déplacés depuis près de 20 ans (plus de 45 millions) et que, si la plupart sont Afghans, la crise syrienne est en train de fournir au monde un océan de migrants. Pourtant, le rapport du HCR cité en référence avait arrêté sa sinistre comptabilité à fin 2012. Depuis cette date, les réfugiés syriens se comptent par centaines de milliers… 1,6 millions officiels depuis le début du conflit. Il ne nous reste donc plus qu’à nous acccrocher à l’espoir d’un prochain été. Mais il tarde tant que j’ai pensé que quelques images nous mettraient l’eau à la bouche. Histoire de se souvenir comment c’est, l’été… 3


20 juin journée mondiale du réfugié

4


5


6


7


8


Souvenirs d’étés

9


10


11


À lire

C’est un petit livre de théâtre à lire à partir de 12 ans. Une petite merveille de poésie qui ne manquera pas d’émouvoir aussi les adultes. C’est un monologue : celui d’une fillette de 10 ans qui rêve de goûters d’anniversaire, de dormir chez des copines, de vivre comme une enfant… Une petite fille étouffée par les fantasmes de réussite d’un père immigré, dévoré par la honte. Bouleversant ! Elisabeth Gonçalves, La Migration des Canards, L’École des loisirs. Coll.Théâtre, 6€

Tous les numéros d’Une Semaine ARySQUE sont sur

www.arysque.blogspot.fr

Une Semaine ARySQUE n°43  

Chaque vendredi l'actualité de la semaine passée à l'encre et au vernis à ongles. N°43 - 14-21 juin 2013

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you