Page 1

#

41 31 mai - 6 juin 2013

Une semaine


Des bruits et des odeurs « Il souffle ce soir un parfum de liberté qui sied si bien à Paris et à son histoire » : saluant sa propre victoire à la rocambolesque primaire parisienne de l’UMP, NKM ne manquait ni de lyrisme, ni de certitude. Dans son sillage, les fragrances de l’Heure Bleue (Guerlain) diffusait une ambiance un brin chic, un rien désuète, celle d’un Paris que peu fréquentent. Fleure bleue, les Parisiens ne l’auront pas été longtemps. Mercredi soir, une odeur âcre allait nous couper le souffle : le sang a coulé sur la rue Caumartin et Clément est tombé, tabassé par des skinheads. On ne voulait pas y croire, mais ça commence à franchement puer : « les loups sont entrés dans Paris. »*. On aura beau dire que Clément aimait en découdre, que les militants d’extrême gauche attendaient les skins échauffés… il n’empêche : Clément est mort sous les coups des fascistes et ce n’est pas juste un simple fait divers. Il suffisait jeudi, d’écouter le chef de l’UMP pour voir combien cela couvait. Non Monsieur Coppé, on ne peut pas confondre les groupuscules d’extrême gauche et la mouvance d’ultra-droite. Les premiers sont des 2


combattants qui chassent d’autres guerriers. Les seconds ne sont que des adeptes du pogrom et de la rafle : ils s’en prennent d’abord à de simples civils, pour une couleur de peau ou une orientation sexuelle. Monsieur Coppé, il y a des amalgames coupables que nulle ambition républicaine ne saurait excuser : voilà bien 300 ans que des philosophes ont écrit qu’il est en politique des voies plus honorables que celles de Macchiavel. Alors gardons raison et nos esgourdes ouvertes. Cette semaine, un gosse de 18 ans, un minot au teint frais, est mort tabassé. Plus souvent qu’à leur tour — le samedi soir surtout — des jeunes au teint brun rentrent chez eux le visage rouge sang : mauvais métro, mauvaise rue et mauvaise rencontre…

Honte à ceux qui font mine de se boucher le nez : ça sent vraiment le roussi dans notre démocratie.

* Serge Reggiani. http://www.dailymotion.com/video/xa48er_serge-reggiani-les-loups-sont-entre_music#.UbCfcoWsK2w

3


4


5

Les loups et l’agnelle


Ça pue et l’on suffoque.

À Istambul, on étouffe les critiques et les contestations dans un nuage lacrymo. Odeur brûlante que l’on respire du fond de la gorge, les yeux larmoyants. Là-bas, on ne manifeste pas contre de nouveaux droits, on se révolte seulement pour en garder quelques-uns. Mais déjà, la puanteur toute proche de nos propres barbares estompe peu à peu le bruit des casserolles de la place Taksim. Erdogan est rentré et il ne changera rien ! Là-bas aussi, on accuse les anarchistes et les étrangers… Mais l’horreur n’a pas d’odeur. Celle-là se confirme et nous ne changeons rien. En Syrie, les Barbares ont assemblé des atomes de carbone avec de l’hydrogène, du fluor, de l’oxygène et du phosphore. Ils les ont tenus bien liés entre eux et nul n’a rien senti : pas une odeur, tout juste le bruit d’un projectile qui siffle. Combien sont morts sous les coups du gaz sarin dans les combats 6


syriens ? Quand nous ferons les comptes, il faudra se souvenir qu’à l’annonce confirmée de ce massacre-là, nous préparions, sans ciller, une nouvelle conférence : il n’aurait plus manqué qu’elle se tienne à Munich ! Alors, combien de morts sous les coups répétés des barbares impunis ? Il en est dont les mains sentent le sang : ceux-ci gazent et fracassent un par un ou en masse… juste pour le pouvoir. Il en est d’autres, abjectes et amoraux, qui pillent et qui affament… juste pour la puissance. Ceux-là ne sentent rien — l’argent n’a pas d’odeur —, mais ensemble ils exhalent une odeur pestilancielle : celle de la bête immonde. Toujours tapie dans nos rancœurs et dans nos peurs, elle attend son heure. À chaque civil tué en Syrie, Poutine et nos silences garnissent sa gamelle. Ça pue et l’on suffoque ! 7


8


9

Sinistres bouffons


Dans les bacs cette semaine

C’est un blues râpeux porté par une voix éraillée et plus que bien servie par des musiciens de talent. Igit est de retour et son petit monde avec. Ils étaient lundi à la Maroquinerie, jeudi au Divan du monde, mais il faudra patienter pour voir d’autres concerts. En attendant, allez les découvrir sur leur site et faites l’acquisition de leur nouvel EP. Ça vous changera pour de bon de l’infâme bruit des bottes. Un peu de poésie dans un monde de brutes : en ces temps agités, l’harmonie fait du bien.

http://www.myspace.com/igitmusic


La semaine dernière

Enfin ! le printemps est dans l’Hexagone et nous peuplons les terrasses. Hélas ! le déluge a frappé cette semaine, une bonne partie de l’Europe centrale. Après Vienne et Prague, Budapest était en état d’alerte jeudi. À Passau (Allemagne), on a dépassé le record de 1501. Ces crues ont fait au moins douze morts, la plupart en République tchèque.

Tous les numéros d’Une Semaine ARySQUE sont sur

www.arysque.blogspot.fr

Une Semaine Arysque n°41  

Chaque vendredi l'actualité de la semaine passée à l'encre et au vernis à ongles. n°41 : 31 mai - 6 juin 2013.

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you