__MAIN_TEXT__

Page 1

Le Magazine de l‘ANAC

Réouverture de l’espace aérien :

Tout sur la reprise !

Photos:© ADL · stock.adobe.com: gustavofrazao

No. 46 Juillet/Août/Septembre 2020

MAGANAC

Sécurité de l’aviation civile : Les aéronefs non-immatriculés en République Gabonaise immobilisés pour des raisons de sécurité


DANS CE NUMÉRO:

Mentions légales

04 09 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 22 23 24 26

A LA UNE Reprise des vols : présent, rétrospective et perspectives

A LA UNE Sécurité de l’aviation civile

ANAC Un inspecteur de l’ANAC prête serment

GABON · Centre de formation aéronautique à Nkok · Une nouvelle patronne de la PAF

GABON Le Ministre des transports visite les installations aéroportuaires de l’ASECNA

GABON $IULMHWGpFURFKHODFHUWLîFDWLRQ,26$

AFRIQUE ASECNA : 65ème session du Comité des ministres à Cotonou

AFRIQUE Election DG Asecna : Trois candidats en lice pour l’Afrique Centrale … initialement

AFRIQUE MUTAA : « … un mini-ciel est déjà atteint »

AFRIQUE CAFAC : Webinaires de l’Équipe spéciale Africaine de Haut Niveau

AFRIQUE 3ODQ$),6(&)$/UpXQLRQYLUWXHOOHGX Comité Directeur

AFRIQUE Les employés de South African Express s’engagent pour sauver leur compagnie

AFRIQUE /ª$IULTXHVHEDWSRXUPDLQWHQLUVHV052

INTERNATIONAL Comment remplir les avions après la crise ?

INTERNATIONAL Quel est le risque d’attraper le coronavirus dans un avion ?

BRÈVES

INSOLITE


COVID-19 / Relance de l’aviation africaine : Un rĂ´le dĂŠterminant incombera au MUTAA CHĂˆRES lectrices, chers lecteurs, L’impact de la Covid-19 sur le transport aĂŠrien a non seulement plongĂŠ OÂŞDYLDWLRQGDQVGHVGLǸ FXOWpVĂŽQDQ cières considĂŠrables, mais il y aura y aura ĂŠgalement des rĂŠpercussions sur des institutions et piliers stratĂŠgiques qui stimulent la contribution du transport aĂŠrien Ă l’Êconomie africaine. Notamment l’Agenda 2063 de l’Union Africaine (UA) et ses projets phares, les autoritĂŠs africaines d’aviation civile, les compagnies aĂŠriennes, les aĂŠroports, les fournisseurs de services etc. Ainsi, le ComitĂŠ technique spĂŠcialisĂŠ (STC) de l’UA sur les transports, les infrastructures, l’Ênergie et le tourisme a reconnu TXÂŞXQHDVVLVWDQFHĂŽQDQFLqUHpWDLWQp cessaire pour la relance de l’aviation FLYLOHDIULFDLQHDSUqVOD&29,',OD ĂŠgalement soutenu qu’une approche commune africaine soit adoptĂŠe pour que l’aviation, au vu de ses liens avec l’Êconomie nationale, rĂŠgionale et globale, joue son rĂ´le de catalyseur ĂŠconomique et permette au continent africain de reconstruire son secteur aĂŠrien. Dans ce contexte, la Banque Africaine de DĂŠveloppement (BAD) a approuvĂŠ

un don de près de 7 millions de dollars pour la mise en œuvre du MarchÊ Unique du Transport AÊrien Africain (MUTAA), crÊÊ en janvier 2018 comme premier projet phare de l’Agenda 2063 de l’UA. Une dÊcision qui sans doute repose sur la conviction que l’opÊrationnalisation et la mise en œuvre complètes du MUTAA par les États souscrivant à la DÊcision de Yamoussoukro puissent avoir un rôle clÊ dans la relance de l’industrie aÊronautique africaine. Le MUTAA devrait amÊliorer l’accès des Africains - plus de 1,2 milliard de personnes - au transport aÊrien, favorisant ainsi l’intÊgration rÊgionale et stimulant le commerce et le tourisme entre les pays du continent. ConsidÊrÊe comme une infrastructure logistique cruciale et un facilitateur du bon fonctionnement de la Zone de libre-Êchange continentale africaine (ZLECA), complÊtÊe par le Protocole sur la libre circulation des personnes et des biens HWOHSDVVHSRUWDIULFDLQOD9LVLRQ GHOª8$VªHVWÎ[pHOªREMHFWLI ambitieux de porter la croissance du commerce intra-africain de 10% en

2012 à environ 50% à l’horizon 2045, grâce à une intÊgration plus poussÊe. Cette intÊgration plus accentuÊe au sein des marchÊs intÊrieurs aiderait Êgalement les compagnies aÊriennes africaines et le secteur de l’aviation à VHPDLQWHQLUÎQDQFLqUHPHQWHWVDX vegarderait des emplois actuellement menacÊs dans le secteur. Compte tenu de tout ce qui prÊcède, le MUTAA devrait être mis en œuvre avec vigueur et assorti de stratÊgies GLǺpUHQFLpHVGªXQHUpJLRQjOªDXWUH HQYXHGªDFFURvWUHOHWUDÎFLQWHUUp gional qui en 2019, reprÊsentait 6% des sièges des vols commerciaux. Comme le taux de redressement sur OHVPDUFKpVDIULFDLQVVHUDGLǺpUHQW d’une rÊgion à l’autre, l’application de mesures concrètes appropriÊes prÊvues par le MUTAA sera incontournable dans le cadre du plan de relance global.

Arthur NKOUMOU DELAUNAY Directeur GÊnÊral de l’ANAC

editorial ¡ Maganac 46

3


EntrĂŠe du hall

REPRISE DES VOLS :

PrĂŠsent, rĂŠtrospective et perspectives

Tunnel de dĂŠsinfection

La bonne nouvelle est tombÊe le 30 juin 2020 : après plus de trois mois d’arrêt, l’arrêtÊ 056/2020/MTEIH GX0LQLVWqUHGHV7UDQVSRUWVPHWÎQ à l’interdiction des vols commerciaux de passagers au dÊpart et à l’arrivÊe des aÊroports du Gabon. Les compagnies aÊriennes locales

4

A la une ¡ Maganac 46

Pour les vols internationaux Ă l’arrivĂŠe et au dĂŠpart du territoire national, trois frĂŠquences par semaine et par compagnie aĂŠrienne au lieu de deux prĂŠcĂŠdemment sont autorisĂŠes. Pour les vols domestiques, il s’agira dĂŠsormais de quatre frĂŠquences par semaine et par compagnie au lieu de deux prĂŠcĂŠdemment. ÂŤ Toutefois, les autres dispositions sanitaires contenues dans l’arrĂŞWp1ƒ07(,+UHVWHQWGH rigueur Âť, a rappelĂŠ le Ministre des Transports Ă  l’occasion de l’augmentation des frĂŠquences.

Avant la reprise progressive des activitĂŠs de vol, il ĂŠtait donc nĂŠcessaire que les acteurs du transport aĂŠrien aient toutes les informations sur les conditions prĂŠalables. Celles-ci sont en effet très vastes : dâ&#x20AC;&#x2122;abord, dans tous les cas, tout voyageur doit porter un masque en permanence, se plier au protocole de distanciation entre passagers et prĂŠsenter une tempĂŠrature corporelle normale (< 38°) lors des contrĂ´les de santĂŠ.

stock.adobe.com: Mikael Damkier

et internationales sont de nouveau DXWRULVpHVjHÇşHFWXHUURWDWLRQVGH vols par semaine. Moins de 2 mois plus tard, le gouvernement rĂŠagit favorablement aux dolĂŠances des opĂŠrateurs du secteur en autorisant par lâ&#x20AC;&#x2122;arrĂŞtĂŠ numĂŠro 000065/2020/ MTEIH du 19 aoĂťt 2020, complĂŠWDQWHWPRGLĂŽDQWOÂŞDUUrWpSUpFLWp lâ&#x20AC;&#x2122;augmentation de la frĂŠquence des vols de transport des passagers Ă compter du 1er septembre 2020.

Dès la publication du 1er arrĂŞtĂŠ, le Directeur gĂŠnĂŠral de lâ&#x20AC;&#x2122;ANAC, Arthur Nkoumou Delaunay, en prĂŠsence de ses collaborateurs, a prĂŠsidĂŠ des rĂŠunions auxquelles tous les reprĂŠsentants des compagnies aĂŠriennes internationales et locales ont pris part, ainsi que le gestionnaire aĂŠroportuaire GSEZ-Airport et lâ&#x20AC;&#x2122;ASECNA. Ces rĂŠunions ont portĂŠ sur la reprise imminente de leurs activitĂŠs. Le Directeur gĂŠnĂŠral de lâ&#x20AC;&#x2122;ANAC a apportĂŠ GHVFODULĂŽFDWLRQVVXUODWHQHXUGH lâ&#x20AC;&#x2122;arrĂŞtĂŠ 056, car lâ&#x20AC;&#x2122;ANAC, lâ&#x20AC;&#x2122;ASECNA et OÂŞ216)$*VRQWFKDUJpVFKDFXQHQ ce qui le concerne, de lâ&#x20AC;&#x2122;application correcte de cet arrĂŞtĂŠ.


Distanciation en salle d’embarquement

Le mode d’emploi Embarquement : Pour accéder à l’embarquement d’un vol national, les passagers au départ de Libreville doivent présenter un test négatif à la Covid-19 datant de 3 jours maximum, pareil pour les vols internationaux si exigé par le pays de destination, et se soumettre eux-mêmes et leurs bagages à un processus de décontamination mis en place à l’entrée du terminal. L’accès au terminal est restreint : seuls les passagers peuvent y accéder, en présentant leurs documents de voyage lors du contrôle de la police et en remplissant les critères du contrôle de santé, et ils ne pourront quitter le terminal après l’enregistrement et devront procéder aux autres formalités pour se rendre en salle d’embarquement directement. $îQGHUHVSHFWHUOHVPHVXUHVVD nitaires, le temps de traitement des formalités liées au départ est plus long, ce qui fait que le gestionnaire de l’aéroport GSEZ recommande de se présenter à l’aéroport trois heures avant l’heure prévue de décollage pour voyager sereinement. Les transporteurs doivent présenter à chaque embarquement, lorsque requis, un plan de répartition des sièges et un plan d’assainissement, permettant aux autorités aériennes de s’assurer du respect des mesures de protection des passagers. L’embarquement d’un passager ne remplissant pas les conditions précitées, expose la compagnie aérienne

Prise de température à l’arrivée

responsable, à des sanctions administratives et à l’obligation de transporter, à ses frais, le passager non conforme, jusqu’à son point d’embarquement. Arrivée : Les passagers à l’arrivée des vols internationaux doivent présenter XQWHVWQpJDWLIjOD&RYLGHǺHFWXp 3 jours au plus avant la date d’embarquement dans le pays d’origine et se soumettre à l’arrivée à Libreville à un WHVW&29,'DXFHQWUHGHGpSLVWDJH dans le hall des arrivées. En plus, ils devront demeurer en auto-isolement jusqu’à la communication des résultats du test, à domicile pour les nationaux et résidents ou dans un lieu GpîQLSDUOHVDXWRULWpVFRPSpWHQWHV pour les non-résidents. Pour les passagers à l’arrivée des vols nationaux, un test négatif à la Covid-19 datant de 3 jours maximum est exigé au départ des villes déclarées à risque élevé par les autorités de gestion de la riposte à OD&29,' Le hall d’arrivée est désormais interdit aux visiteurs. Dispositions exceptionnelles à l’aéroport : A l’aéroport international Léon Mba de Libreville, des dispositions exceptionnelles ont été prises par GSEZ-Airport : réaménagement de tout le parcours passager pour respecter les mesures de distanciation sociale d’au moins 1 mètre, marquage DXVROGDQVOHVîOHVGªDWWHQWHSRXU garantir la distanciation physique, installation de plexiglass de protection aux comptoirs d’enregistrement et autres points de contact, blocage d’un siège sur deux dans les salles

d’attente, mise à disposition de distributeurs de gels hydroalcooliques tout au long du circuit passager, nettoyage et désinfection régulière du terminal passagers et de tous les points de contact passagers (chariots à bagages, sièges, bacs à usage). Près d’un mois après l’ouverture de l’espace aérien, le Ministère de la santé dresse un premier plan : l’aéroport de Libreville a enregistré 1.315 passagers dont 9 ont été déclarés positifs. « Ce diagnostic a été posé grâce au dispositif qui a été mis en place à l’aéroport de Libreville pour pouvoir faire en sorte que toute personne qui revient de l’étranger soit examinée et ait son test PCR », explique-t-on.

Contrôle santé à l’arrivée

A la une · Maganac 46

5


Comment les passagers vivent-ils FHVPHVXUHV"6RQWHOOHVHÇşHF tivement respectĂŠes par tous les acteurs ou pas ? Nous avons recueilli un tĂŠmoignage â&#x20AC;Ś

HARALD MUNDINAR :

ÂŤ Les Gabonais ĂŠtaient les plus professionnels Âť +DUDOG0XQGLQDURǸ FLHUDOOH mand mariĂŠ Ă une Gabonaise, vit Ă  Libreville depuis dix ans. Lors dâ&#x20AC;&#x2122;une mission de lâ&#x20AC;&#x2122;ONU Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;occasion des ĂŠlections prĂŠsidentielles en RDC oĂš son contingent ĂŠtait stationnĂŠ Ă  Libreville, il est tombĂŠ amoureux du pays et a dĂŠcidĂŠ de sâ&#x20AC;&#x2122;y installer une fois Ă  la retraite. SitĂ´t dit, sitĂ´t fait. Quoiquâ&#x20AC;&#x2122;Ă  la retraite maintenant, LOHÇşHFWXHWRXMRXUVUpJXOLqUHPHQW des missions dâ&#x20AC;&#x2122;aide au dĂŠveloppement pour le compte de lâ&#x20AC;&#x2122;armĂŠe allemande, la Bundeswehr. Au mois de fĂŠvrier 2020, il est parti Ă  Erbil en Iraq pour une mission de 3 mois, mais il sâ&#x20AC;&#x2122;y est retrouvĂŠ bloquĂŠ Ă  cause de la pandĂŠmie de la Covid-19. Ce nâ&#x20AC;&#x2122;est quâ&#x20AC;&#x2122;au mois de juillet quâ&#x20AC;&#x2122;il a pu regagner Berlin pour un

En attente du contrĂ´le santĂŠ

check-up mĂŠdical, en attendant de continuer mi-aoĂťt sa route vers Libreville pour enfin regagner sa petite famille. Les problèmes commencent dĂŠjĂ Ă  Berlin : le samedi 15 aoĂťt, muni dâ&#x20AC;&#x2122;un test PCR actuel, Harald se rend Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;aĂŠroport de Berlin pour rejoindre ,VWDQEXODYHF7XUNLVK$LUOLQHVDYHF correspondance sur Libreville. A lâ&#x20AC;&#x2122;arrivĂŠe (sic !) Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;aĂŠroport de Berlin, on lui annonce que le vol est annulĂŠ et que le prochain vol est programmĂŠ pour le vendredi 21. ConsĂŠquence : il faudra non seulement faire demi-tour et attendre, mais ĂŠgalement refaire le test PCR ! Muni de celui-ci, tout aurait dĂť bien PDUFKHUSRXUOXLĂŽQDOHPHQWOHj Berlin. Mais hĂŠlas : apparemment, les autoritĂŠs allemandes nâ&#x20AC;&#x2122;ont pas rĂŠussi Ă  bien comprendre les conditions pour entrer au Gabon, car chez Turkish Airlines on lui explique que le test PCR doit dater de + de 5 jours (ce qui est totalement faux, ĂŠvidemment), ce qui fait quâ&#x20AC;&#x2122;il ne pourra prendre lâ&#x20AC;&#x2122;avion en direction de Libreville. En plus, on constate que sa carte de sĂŠjour est pĂŠrimĂŠe. Heureusement quâ&#x20AC;&#x2122;il a son

Attestation de lieu dâ&#x20AC;&#x2122;Habitation sur lui, donc ce problème est rĂŠglĂŠ. Quant au test PCR, Harald garde lâ&#x20AC;&#x2122;espoir : il a sur lui aussi lâ&#x20AC;&#x2122;ancien test qui devrait rĂŠpondre Ă ce quâ&#x20AC;&#x2122;on lui demande. ÂŤ Je trouve cela très bizarre que vous ayez deux tests sur vous Âť, lui rĂŠpond la dame au check-in, ÂŤ je dois appeler mon patron Âť. Après un ORQJEDOOHWGHFRXSVGHĂŽOVGHĂŽOV 7XUNLVK$LUOLQHVÂ&#x153;FqGHÂ?ĂŽQDOHPHQWHW le laisse partir. Quel chaos ! Quâ&#x20AC;&#x2122;est-ce qui va mâ&#x20AC;&#x2122;attendre encore j,VWDQEXOHW/LEUHYLOOH"VHGHPDQGH le passager stressĂŠ. $OÂŞDUULYpHj,VWDQEXOjKOÂŞDpUR port est relativement vide. Environ 90% des passagers portent des masques, mais la distanciation sociale nâ&#x20AC;&#x2122;est pas UHVSHFWpHFRUUHFWHPHQW,O\DGHV secteurs oĂš les gens sont entassĂŠs. ConsidĂŠrant que le 12 aoĂťt 2020, OÂŞDpURSRUWGÂŞ,VWDQEXODpWpOHSUHPLHUDX monde Ă  recevoir une nouvelle accrĂŠditation en matière de santĂŠ, octroyĂŠe SDU$LUSRUWV&RXQFLO,QWHUQDWLRQDO $&,  qui atteste que cet aĂŠroport connaĂŽt et applique parfaitement sur tous les plans les dispositions anti-Coronavirus, on peut bien se poser des questions â&#x20AC;Ś

Distributeur de gel

6

A la une ¡ Maganac 46


Distanciation livraison bagages

Au check-in, aucune objection par rapport au test PCR, câ&#x20AC;&#x2122;est encore la carte de sĂŠjour pĂŠrimĂŠe qui pose problème. ÂŤ De nouveau plusieurs coups GHĂŽOHWRQPHODLVVHJpQpUHXVHPHQW continuer. A lâ&#x20AC;&#x2122;embarquement, nous recevons un kit santĂŠ (gel + masque). Dans lâ&#x20AC;&#x2122;avion, le siège du milieu de 90% des rangĂŠes est vide â&#x20AC;&#x201C; mais pas dans la mienne. Devant moi, toute une rangĂŠe est vide, je mâ&#x20AC;&#x2122;y suis donc dĂŠplacĂŠ. Rien Ă faire : une hĂ´tesse mâ&#x20AC;&#x2122;oblige Ă  reprendre mon ancienne place, quoique je lui dis que pour des raisons anti-Covid, ce VHUDLWRSSRUWXQÂ?2QOHXUUHPHWGHV ĂŽFKLHUVDYHFHQWrWH´5pSXEOLTXH*D bonaiseâ&#x20AC;&#x153; Ă  remplir, oĂš il faut indiquer les coordonnĂŠs personnelles, et un sachet-repas, contenant un sandwich, un petit gâteau, une petite bouteille dâ&#x20AC;&#x2122;eau et un jus. Tout le monde descend les masques et mange, mais beaucoup de passagers ne les remettent pas correctement par la suite - sans quâ&#x20AC;&#x2122;on ne les rappelle Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;ordre. Harald renonce, il ne prend que de lâ&#x20AC;&#x2122;eau et garde son masque â&#x20AC;&#x201C; la sĂŠcuritĂŠ dâ&#x20AC;&#x2122;abord ! Les nerfs Ă  nouveau un peu Ă  vif, Harald descend Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;aĂŠroport de Libreville. Mais, qui dit mieux, ici tout se passe Ă  merveille ! ÂŤ Tout sâ&#x20AC;&#x2122;est passĂŠ tambour battant, rien avoir avec Erbil, %HUOLQHW,VWDQEXOÂ?UDSSRUWHWLO A la sortie de lâ&#x20AC;&#x2122;avion, il va au &RQWU{OH6DQWp,FLRQHQUHJLVWUH le formulaire rempli dans lâ&#x20AC;&#x2122;avion, vĂŠrifie le carnet des vaccinations et prend la tempĂŠrature. Les distances

dâ&#x20AC;&#x2DC;1,5 m sont scrupuleusement observĂŠes. Tous les 10 mètres, il y a un agent de la PAF ou du personnel dâ&#x20AC;&#x2122;aĂŠroport qui surveille. Ensuite, on sâ&#x20AC;&#x2122;assoit sur des chaises â&#x20AC;&#x201C; distance obligatoire toujours respectĂŠe ! â&#x20AC;&#x201C; en attendant de se faire appeler un par un par la PAF. Le fait que sa carte de sĂŠjour soit pĂŠrimĂŠe ne pose aucun problème, les agents sont comprĂŠhensifs, il paye la pĂŠnalitĂŠ et peut continuer. Après avoir rĂŠcupĂŠrĂŠ ses valises, il arrive dans le hall de lâ&#x20AC;&#x2122;aĂŠrogare oĂš des cabines ont ĂŠtĂŠ amĂŠnagĂŠes pour HÇşHFWXHUOHWHVWTXLjVDVXUSULVHHVW gratuit (en Allemagne, il avait payĂŠ 42 Euros !). ÂŤ Et je dois dire que tous les agents Ă lâ&#x20AC;&#x2122;aĂŠroport ont ĂŠtĂŠ extrĂŞmement aimables. Bref : les Gabonais ĂŠtaient les plus professionnels ! Âť QRXVFRQĂŽHWLO Finalement, Harald nâ&#x20AC;&#x2122;a quâ&#x20AC;&#x2122;un seul regret : ÂŤ Jâ&#x20AC;&#x2122;aurais voulu documenter ce professionnalisme exemplaire, mais comme il est interdit de prendre des photos dans lâ&#x20AC;&#x2122;aĂŠrogare, je nâ&#x20AC;&#x2122;ai pu prendre quâ&#x20AC;&#x2122;une seule avant de me faire attraper. Jâ&#x20AC;&#x2122;ai essayĂŠ dâ&#x20AC;&#x2122;argumenter que mes images publiĂŠes plus tard dans le magazine de lâ&#x20AC;&#x2122;ANAC seraient ÂŤ dâ&#x20AC;&#x2122;intĂŠrĂŞt public ÂŤ pour donner confiance Ă  dâ&#x20AC;&#x2122;autres passagers, mais lĂ , je me suis heurtĂŠ Ă  un mur Âť, raconte-til.* Mais quoi quâ&#x20AC;&#x2122;il en soit, ce refus nâ&#x20AC;&#x2122;est-il pas une autre preuve du sĂŠrieux des autoritĂŠs aĂŠroportuaires ? Bravo et un grand merci Ă  eux tous ! (*N.d.l.r. : merci Ă  ADL dâ&#x20AC;&#x2122;en avoir mis Ă  notre disposition !)

Ainsi, le secteur aĂŠrien national et international a pu reprendre service GHĂŽOHQDLJXLOOHUDLVRQDXVVL pour lâ&#x20AC;&#x2122;ANAC de respirer ? Le DG de lâ&#x20AC;&#x2122;ANAC nous en dit plus â&#x20AC;Ś Monsieur le Directeur gĂŠnĂŠral, est-ce que vous avez poussĂŠ un cri de soulagement Ă lâ&#x20AC;&#x2122;annonce de lâ&#x20AC;&#x2122;autorisation de la reprise des vols ? Câ&#x20AC;&#x2122;est dĂŠjĂ  une petite avancĂŠe que la reprise (soumise Ă  des restrictions) des vols de transports de passagers. Avec deux vols par semaine autorisĂŠs par le Gouvernement, lâ&#x20AC;&#x2122;activitĂŠ de lâ&#x20AC;&#x2122;aviation civle va redĂŠmarrer timidement. Nous comprenons ces restrictions qui sont liĂŠes Ă  la pandĂŠmie de la Covid-19. Cela UHVWHFHSHQGDQWLQVXǸ VDQWSRXU les compagnies aĂŠriennes pour lesquelles une bonne partie de leurs aĂŠronefs et de leur personnel sont toujours immobilisĂŠs du fait de ces limitations. AssurĂŠment les activitĂŠs reviendront Ă  leurs ĂŠtats dâ&#x20AC;&#x2122;avant la pandĂŠmie â&#x20AC;Ś mais il faudra attendre encore plusieurs mois. Revenons en arrière : je suppose que la pĂŠriode mars-juin 2020 pWDLWSDUWLFXOLqUHPHQWGLǸ FLOHSRXU lâ&#x20AC;&#x2122;ANAC. Lâ&#x20AC;&#x2122;arrĂŞt des vols passagers QHVLJQLĂŽDLWSDVPRLQVGHWUDYDLO nâ&#x20AC;&#x2122;est-ce pas ? Expliquez-nous les JUDQGVGpĂŽVDX[TXHOVYRXVpWLH] confrontĂŠs et comment vous avez rĂŠussi Ă  les rĂŠsoudre ? La pĂŠriode de mars-juin a ĂŠtĂŠ particulièrement intense pour OHVDYLDWLRQVFLYLOHV,ODIDOOXWUqV rapidement mettre en Ĺ&#x201C;uvre les

A la une ¡ Maganac 46

7


RĂŠunion avec les acteurs de la plateforme

Test Covid Ă lâ&#x20AC;&#x2122;arrivĂŠe

restrictions règlementaires. Des rĂŠunions ont ĂŠtĂŠ effectuĂŠes avec lâ&#x20AC;&#x2122;ensemble des acteurs (compagnies aĂŠriennes, gestionaires aĂŠroportuaires, ASECNA, PAF, GTAâ&#x20AC;Ś) dans une première phase pour lâ&#x20AC;&#x2122;arrĂŞt des vols de transport de passagers mais en conservant la continuitĂŠ des vols cargo. Des Circulaires ont ĂŠtĂŠ ĂŠlaborĂŠes Ă cet effet, et sont rĂŠgulièrement mises Ă  jour en fonction des recommanGDWLRQVGHOÂŞ206HWGHOÂŞ2$&, Des rĂŠunions quotidiennes ont ĂŠgalement ĂŠtĂŠ mises en place avec le Ministère de la SantĂŠ et ses services spĂŠcifiques pour les dĂŠpistages et traitements de personnes atteintes de la Covid19 dĂŠtectĂŠe en vol ou pendant le circuit de lâ&#x20AC;&#x2122;embarqement. Dès lâ&#x20AC;&#x2122;arrĂŞt des vols commerciaux, le Gouvernement a ĂŠtĂŠ fortement sollicitĂŠ pour le rapatriement des ressortissants dâ&#x20AC;&#x2122;autres pays. Nous avons donc renforcĂŠ les procĂŠdures entre le Gouvernement et notre agence pour pouvoir rĂŠpondre Ă  la demande. Par ailleurs nous avons ĂŠgalement coordonnĂŠ le rapatriement de plus de 900 des nos propres compatriotes qui ĂŠtaient ĂŠgalement bloquĂŠs Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;etranger suites aux arrĂŞts de vols passagers. Les ĂŠvacuations sanitaires ont ĂŠgalement ĂŠtĂŠ dĂŠcuplĂŠes pendant cette pĂŠriode. Nous avons fait face Ă  tous ces GpĂŽWVPDOJUpODUpGXFWLRQGH

8

A la une ¡ Maganac 46

QRVHÇşHFWLIVGXHjODURWDWLRQGX personnel, la mise en place du tĂŠlĂŠtravail et le couvre-feu imposĂŠs suite Ă la pandĂŠmie â&#x20AC;Ś Quelles ĂŠtaient les institutions/personnes qui vous ont particulièrement soutenus pendant cette pĂŠriode ? Sur la base des arrĂŞtĂŠs pris par le Ministère en charge des transports, nous avons beaucoup collaborĂŠ avec plusieurs ministères FRPPHFHOXLGHOÂŞ,QWpULHXUGHV Affaires Etrangères, la DĂŠfense et la SantĂŠ pour les autorisations GHYROVH[FHSWLRQQHOV/ÂŞ2$&,HW la CAFAC ont ĂŠgalement publiĂŠ beaucoup de recommandations pour accompagner les opĂŠrateurs. Comment voyez-vous lâ&#x20AC;&#x2122;avenir des compagnies nationales ? Vontelles se remettre rapidement des pertes subies ? /HVDpURQHIVHÇşHFWXDQWGXWUDQV port de fret nâ&#x20AC;&#x2122;ont pas ĂŠtĂŠ suspendus de vol. Avec le transport des kits et ĂŠquipements sanitaires, nous avons plutĂ´t vu cette activitĂŠ augmenter. Malheureusement câ&#x20AC;&#x2122;est totalement lâ&#x20AC;&#x2122;inverse pour les vols de transports de passagers. La majeure partie des aĂŠronefs sont restĂŠs clouĂŠs au sol. Tous les rapports ĂŠconomiques sur cette activitĂŠ font ĂŠtat de pertes inĂŠdites, poussant

la fermeture prochaine de compagnies qui ĂŠtaient dejĂ dans le rouge et les ĂŠtats Ă  aider leurs compagnies locales â&#x20AC;Ś Avec la remontĂŠe rĂŠcente des cas de Covid-19 dans le monde, on sait dĂŠjĂ  que ces restrictions vont encore ĂŞtre maintenues pendant plusieurs mois. Et mĂŞme quand cette activitĂŠ reprendra son cours normal, il faudra ĂŠgalement attendre le retour des passagers qui sont plutĂ´t inquiets de se YRLUEORTXpVjOÂŞpWUDQJHURXFRQĂŽQpV Ă  leur arrivĂŠe tant que la pandĂŠmie reste dans ces proportions. Fort de ce qui prĂŠcède, les compagnies aĂŠriennes comme lâ&#x20AC;&#x2122;ensemble des acteurs qui sont liĂŠs Ă  cette activitĂŠ doivent se prĂŠparer Ă  de IXWXUVPRLVGLǸ FLOHV (ia)


La plupart des compagnies gabonaises exploitent â&#x20AC;Ś

â&#x20AC;Śdes aĂŠronefs immatriculĂŠs en Afrique du Sud

SĂ&#x2030;CURITĂ&#x2030; DE Lâ&#x20AC;&#x2122;AVIATION CIVILE :

Les aĂŠronefs non-immatriculĂŠs en RĂŠpublique Gabonaise immobilisĂŠs pour des raisons de sĂŠcuritĂŠ Lâ&#x20AC;&#x2122;Agence Nationale de !â&#x20AC;&#x2122;Aviation Civile (ANAC) tient Ă ĂŠclairer lâ&#x20AC;&#x2122;opinion publique quant Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;immobilisation de certains aĂŠronefs des compagnies aĂŠriennes gabonaises pour non-immatriculation sur le registre civil gabonais.

stock.adobe.com: Mikael Damkier

A cet ĂŠgard, lâ&#x20AC;&#x2122;ANAC rappelle que le Gabon a fait partie des Etats pionniers en Afrique en matière dâ&#x20AC;&#x2122;aviation FLYLOH'HVSUHPLHUVYROVHÇşHFWXpV par Jean Claude Brouillet avec lâ&#x20AC;&#x2122;AĂŠropostale Ă la compagnie aĂŠrienne $LU*DERQTXLQÂŞpWDLWSDVĂŽHUGHYRLU nos compagnies aĂŠriennes porter la marque de nationalitĂŠ ÂŤTR Âť de QRWUHSD\VpYROXHUGDQVOHVGLÇşp rents Etats? HĂŠlas, cette situation a pĂŠriclitĂŠ, jusquâ&#x20AC;&#x2122;Ă  voir le perroquet vert disparaitre et faire place, vers 2005, Ă  de nombreuses compagnies qui ont vu le jour dans un contexte normatif, UHĂŻHWGHQRWUHDYLDWLRQFLYLOHHQGpFOLQ elle aussi. $ODVXLWHGHOÂŞDXGLWHÇşHFWXpSDU OÂŞ2UJDQLVDWLRQGHÂŞ$YLDWLRQ&LYLOH ,QWHUQDWLRQDOH 2$&, TXÂŞDVXELQRWUH pays en 2007, qui a rĂŠvĂŠlĂŠ un taux de conformitĂŠ dâ&#x20AC;&#x2122;Ă  peine 6,3%, le Gabon a ĂŠtĂŠ inscrit en 2008 sur la liste noire de lâ&#x20AC;&#x2122;UE. La crĂŠation de lâ&#x20AC;&#x2122;ANAC en 2008, fut une action gouvernementale visant

Ă doter notre Etat dâ&#x20AC;&#x2122;un instrument ayant une autonomie technique et ĂŽQDQFLqUHSRXUUpVRXGUHOHVpFDUWV ainsi constatĂŠs et pour rĂŠpondre aux recommandations insistantes de OÂŞ2$&,0RQWDQWSURJUHVVLYHPHQW en puissance, lâ&#x20AC;&#x2122;ANAC sâ&#x20AC;&#x2122;est attelĂŠe, avec les moyens dont elle dispose, Ă  amĂŠliorer la situation de lâ&#x20AC;&#x2122;aviation civile et sâ&#x20AC;&#x2122;est vue fĂŠlicitĂŠe en 2019 SDUOÂŞ2$&,jWUDYHUVOHSUL[VSpFLDOGH son PrĂŠsident, en rĂŠcompense dâ&#x20AC;&#x2122;une progression inĂŠdite de son taux de conformitĂŠ qui est passĂŠ Ă  72,91% en très peu de temps. Puis, en dĂŠcembre de la mĂŞme annĂŠe, suite Ă  un autre audit de lâ&#x20AC;&#x2122;UE, le Gabon est sorti de la liste noire de lâ&#x20AC;&#x2122;Union europĂŠenne avec brio. 6LOHVDXGLWVHÇşHFWXpVSDUOÂŞ2$&, et lâ&#x20AC;&#x2122;UE ont relevĂŠ des ĂŠcarts signiĂŽFDWLIVTXDQWDX[LPPDWULFXODWLRQV ĂŠtrangères des aĂŠronefs qui sont exploitĂŠs par des compagnies gabonaises, cette problĂŠmatique avait dĂŠjĂ  fait lâ&#x20AC;&#x2122;objet dâ&#x20AC;&#x2122;une prĂŠoccupation GHOÂŞ$1$&jODWXWHOOH(QHÇşHWOHV aĂŠronefs immatriculĂŠs Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtranger restent sous la supervision et le contrĂ´le de lâ&#x20AC;&#x2122;Etat dâ&#x20AC;&#x2122;immatriculation. De manière gĂŠnĂŠrale, les membres dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠquipage (pilotes, PNC, mĂŠcaniciens), les centres de maintenance et de maintien de compĂŠtence ne peuvent ĂŞtre validĂŠs ou agrĂŠĂŠs par

lâ&#x20AC;&#x2122;ANAC qui ne se contente que GÂŞHÇşHFWXHUGHVFRQWU{OHV3OXVLHXUV ĂŠcarts importants et rĂŠcurrents ont ĂŠtĂŠ relevĂŠs et partagĂŠs pour correction tardive auprès des aviations civiles de leurs Etats dâ&#x20AC;&#x2122;immatriculation. Câ&#x20AC;&#x2122;est la raison pour laquelle lâ&#x20AC;&#x2122;arrĂŞtĂŠ 00494/MT/SG/ANAC du 8 juin 2011, instituant lâ&#x20AC;&#x2122;obligation pour les compagnies aĂŠriennes de droit gabonais dâ&#x20AC;&#x2122;immatriculer leurs aĂŠronefs au registre dâ&#x20AC;&#x2122;immatriculation du Gabon dans un dĂŠlai de 3 mois, avait ĂŠtĂŠ publiĂŠ. Quelques mois plus tard cependant, lâ&#x20AC;&#x2122;arrĂŞtĂŠ n°00000005/ 03,737+7$7$1$&GXPDUV 2013 a suspendu cette exigence. Le Gabon ne pouvant se soustraire Ă VHVHQJDJHPHQWVWLUpVGHODUDWLĂŽ cation de la convention de Chicago, le nouveau code de lâ&#x20AC;&#x2122;aviation civile, adoptĂŠ en dĂŠcembre 2016, a intĂŠgrĂŠ cette exigence en son article 21. /ÂŞ$1$&DHÇşHFWXpGHVUpXQLRQV avec lâ&#x20AC;&#x2122;ensemble des compagnies aĂŠriennes ainsi que les conseillers du Ministre en charge des Transports pour rappeler cet impĂŠratif et a accordĂŠ un dĂŠlai de six (6) mois pour se conformer Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;arrĂŞtĂŠ n°0017/ MTT/2019, du 13 septembre 2019 ĂŽ[DQWOÂŞREOLJDWLRQSRXUOHVFRPSD gnies aĂŠriennes de droit gabonais

A la une ¡ Maganac 46

9


RĂŠsultat du strict respect des recommandations OACI : le Gabon reçoit le Prix SpĂŠcial de lâ&#x20AC;&#x2122;organisation en 2019

MalgrĂŠ les rappels rĂŠpĂŠtitifs de lâ&#x20AC;&#x2122;ANAC, nous avons constatĂŠ que certaines compagnies se sont attelĂŠes Ă la mise en conformitĂŠ, dâ&#x20AC;&#x2122;autres ont pris leur temps, et certaines ont avouĂŠ, une fois le dĂŠlai expirĂŠ, que leurs partenaires ne voulaient pas se conformer Ă  cette exigence.

(QHÇşHWULHQTXHGDQVODVRXVUpJLRQ au Cameroun, en GuinĂŠe Ă&#x2030;quatoriale, au Tchad, en Angola, lâ&#x20AC;&#x2122;immatriculation obligatoire au registre national est HÇşHFWLYHGHSXLVSOXVLHXUVDQQpHVHW la règlementation locale impose ĂŠgalement des exigences pour que des pilotes, personnels de cabine, mĂŠcaniciens locaux soient ĂŠgalement intĂŠgrĂŠs dans lâ&#x20AC;&#x2122;exploitation. Une prise de position qui tient ĂŠgalement compte de la prĂŠservation du personnel des corps de mĂŠtiers de lâ&#x20AC;&#x2122;aviation, qui tend Ă disparaitre au Gabon au dĂŠtriment parfois de personnels ĂŠtrangers peu expĂŠrimentĂŠs, qui viennent se faire la main sous nos cieux.

Dans un contexte non communautaire, un coup dâ&#x20AC;&#x2122;Ĺ&#x201C;il sur le plan international nous permet de constater que le Gabon reste parmi les rares pays Ă avoir encore des immatriculations ĂŠtrangères dans ses compagnies aĂŠriennes.

Fort de ce qui prĂŠcède, lâ&#x20AC;&#x2122;ANAC rappelle les exigences lĂŠgislatives et règlementaires tirĂŠes du Code et de lâ&#x20AC;&#x2122;arrĂŞtĂŠ sus-ĂŠvoquĂŠ, relatives Ă lâ&#x20AC;&#x2122;obligation pour les compagnies aĂŠriennes gabonaises dâ&#x20AC;&#x2122;immatriculer leurs aĂŠronefs au registre gabonais

dâ&#x20AC;&#x2122;immatriculer leurs aĂŠronefs au registre dâ&#x20AC;&#x2122;immatriculation gabonais DYDQWODĂŽQGXPRLVGHPDUV Tenant compte de la pandĂŠmie du Covid¡19, un dĂŠlai supplĂŠmentaire de quatre (4) mois a ĂŠtĂŠ accordĂŠ aux FRPSDJQLHVMXVTXÂŞHQĂŽQMXLOOHW

et de proposer des actions visant Ă se conformer, plutĂ´t que de se lancer GDQVGHVFDPSDJQHVGHGLÇşDPDWLRQ Lâ&#x20AC;&#x2122;agence poursuit son plan dâ&#x20AC;&#x2122;actions correctrices, notamment avec le projet de mise Ă  jour du code de lâ&#x20AC;&#x2122;aviation civile et textes relatifs ainsi que du statut de certains aĂŠroports quâ&#x20AC;&#x2122;elle a transmis Ă  la tutelle technique. Elle continuera Ă  assumer sa responsabilitĂŠ en matière de sĂŠcuritĂŠ et sĂťretĂŠ du transport des passagers et marchandises sans complaisance sur la base des normes et pratiques recomPDQGpHVGHOÂŞ2$&,

Un inspecteur de lâ&#x20AC;&#x2122;ANAC prĂŞte serment Après le DG de lâ&#x20AC;&#x2122;ANAC et plusieurs de ses collègues au mois de janvier 2019, le samedi 27 juin, câ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtait au tour de lâ&#x20AC;&#x2122;inspecteur titulaire de lâ&#x20AC;&#x2122;aviation civile dans le domaine des licences

10

A la une ¡ Maganac 46

et formation du personnel, Ken Rodrigue NZE de se soumettre à ce ULWXHODXFRXUVGªXQHFpUpPRQLHRǸ  cielle au palais de justice de Libreville. stock.adobe.com: Do Ra

Le Code Communautaire dans son lâ&#x20AC;&#x2122;article I.2.3 stipule que les inspecteurs de lâ&#x20AC;&#x2122;aviation civile devront ĂŞtre assermentĂŠs pour exercer leurs fonctions.


CENTRE DE FORMATION AĂ&#x2030;RONAUTIQUE Ă&#x20AC; NKOK :

Le Chef de lâ&#x20AC;&#x2122;Etat annonce lâ&#x20AC;&#x2122;ouverture en 2021 Bonne nouvelle pour lâ&#x20AC;&#x2122;aviation gabonaise : Dans son discours Ă la nation, Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;occasion du 60e anniversaire de lâ&#x20AC;&#x2122;indĂŠpendance du pays, le PrĂŠsident de la RĂŠpublique a annoncĂŠ que la première rentrĂŠe du Centre de formation AVIC aura lieu en 2021.

)LQDQFpSDUOHFRQVRUWLXPFKLQRLV$9,& ,QWHUQDWLRQDO+ROGLQJ&RUSRUDWLRQHW construit dans la Zone Êconomique spÊciale de Nkok, la première pierre DYDLWpWpSRVpHSDU$OL%RQJR2QGLPED en aoÝt 2017, la livraison Êtait prÊvue pour juin 2020.  Ce projet permettra au Gabon de se dÊmarquer dans la sous-rÊgion, en disposant de pôles de formation et de remise à niveau dans les domaines aÊronautiques et technoORJLTXHV�DIILUPDLW$9,&jOªRFFDVLRQ

&RQVWUXLWVXUXQHVXSHUĂŽFLHGHKHFWDUHV avec une capacitĂŠ dâ&#x20AC;&#x2122;accueil de 1000 ĂŠlèves, le Centre sera dotĂŠ dâ&#x20AC;&#x2122;une zone pĂŠdagogique composĂŠe de deux ateliers, trois bâtiments de laboratoire, un bâtiment dâ&#x20AC;&#x2122;enseignements, un amphithÊâtre, un bâtiment administratif, un hangar pour les PDFKLQHVXQUHVWDXUDQWHWXQHLQĂŽUPHULH Le coĂťt de lâ&#x20AC;&#x2122;investissement, ĂŠquipements compris, est ĂŠvaluĂŠ Ă 50,3 milliards de FCFA (90,5 millions USD), mobilisĂŠs par Exim Bank of China. Lors dâ&#x20AC;&#x2122;une visite de chantier de Madeleine Berre et sa dĂŠlĂŠguĂŠe en mars GHUQLHU$YLF,QWHUQDWLRQDOSURPHWWDLWGH livrer le chantier en juin 2020. Ce dĂŠlai nâ&#x20AC;&#x2122;a pu ĂŞtre tenu, probablement du fait de la crise sanitaire de la Covid-19, et puis malheureusement, Ă  un peu plus

de 80% de rĂŠalisation, le Centre a ĂŠtĂŠ victime dâ&#x20AC;&#x2122;un incendie dans la nuit du 6 au 7 juillet 2020, causant dâ&#x20AC;&#x2122;importantes pertes matĂŠrielles. $9,&SUpYRLWODFRQVWUXFWLRQGHGHX[ autres centres de rĂŠfĂŠrence Ă Franceville GDQVOH+DXW2JRRXpHW3RUW*HQWLOGDQV ODSURYLQFHGHOÂŞ2JRRXp0DULWLPH En plus de lâ&#x20AC;&#x2122;aĂŠronautique, cet ĂŠtablissement proposera une dizaine de formations professionnelles en gĂŠnie mĂŠcanique, ĂŠlectronique, civil, ingĂŠnierie agricole, climatisation, soudage, maintenance informatique et menuiserie. (ia)

AĂ&#x2030;ROPORT INTERNATIONAL LĂ&#x2030;ON MBA DE LIBREVILLE :

Une nouvelle patronne de la PAF Mme Olga Anguele est la nouvelle patronne de la police de lâ&#x20AC;&#x2122;air et des frontières (PAF) de lâ&#x20AC;&#x2122;aĂŠroport international de Libreville. Service chargĂŠ de la mise en Ĺ&#x201C;uvre de la politique dâ&#x20AC;&#x2122;immigration, et en particulier du contrĂ´le des documents de voyage aux frontières. $SUqVDYRLURǸ FLHOOHPHQWSULVVHVIRQFWLRQV le 03 avril, elle est venue prĂŠsenter ses civilitĂŠs Ă Arthur Nkoumou Delaunay, Directeur gĂŠnĂŠral de lâ&#x20AC;&#x2122;Agence nationale de lâ&#x20AC;&#x2122;aviation civile le 24 juin et lui faire part de sa disponibilitĂŠ Ă  travailler en toute collaboration avec les entitĂŠs de la zone aĂŠroportuaire.

ÂŤ Tous les acteurs publics et privĂŠs qui exercent dans le secteur aĂŠroportuaire ont besoin de coordination et de partenariat dans leurs activitĂŠs en ĂŠlaborant des protocoles. Et lâ&#x20AC;&#x2122;ANAC en tant quâ&#x20AC;&#x2122;entitĂŠ chargĂŠe de la supervision de lâ&#x20AC;&#x2122;ensemble des activitĂŠs aĂŠriennes et aĂŠroportuaires, a lâ&#x20AC;&#x2122;obligation de veiller Ă la mise en Ĺ&#x201C;uvre des normes et pratiques recommandĂŠes GHOÂŞ2$&,Â?DVRXOLJQp0$UWKXU1NRX mou Delaunay Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;occasion, en rassurant Mme Anguele de sa disponibilitĂŠ Ă  rĂŠpondre Ă  toutes ses interrogations et informations prĂŠcises. (rsm)

La PAF contrôle les documents de voyage aux frontières

GABON ¡ Maganac 46

11


Le ministre avec les responsables de la plateforme aéroportuaire

LIBREVILLE :

Le Ministre des transports visite les installations aéroportuaires de l’ASECNA

Après avoir été reconduit dans son poste de Ministre des transports, des infrastructures, de l’équipement et de l’habitat, Léon Armel Bounda Balondzi s’est rendu le 23 juillet au siège de la représentation de l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA) à Libreville pour visiter les équipements et installations aéronautiques qu’elle exploite. La démarche visait à faire le bilan de la situation du secteur aéronautique en zone de turbulence, et trouver des solutions pour sa relance. Il a été accueilli par la représentante de l’ASECNA, Yvette Zame Ndong.

Dans son mot de circonstance, Mme la représentante de l’ASECNA s’est réjouie de la relation de collaboration entre l’ASECNA et la République Gabonaise. Le secteur aérien dans son ensemble a été fortement impacté par la pandémie de la Covid-19.. En rappelant ce contexte, le Ministre des transports, des infrastructures, de l’équipement et de l’habitat a convié chaque acteur à apporter son expertise pour une

12

Gabon · Maganac 46

perspective de relance du secteur DpULHQDX*DERQ,OOHVDDXVVLLQYLWpV jFRQWULEXHUjXQHUpïH[LRQSRXUDLGHU l’Etat à redynamiser ce secteur qui emploie beaucoup de Gabonais. En présence de plusieurs responsables de la plateforme aéroportuaire, parmi lesquels le Directeur général adjoint de l’ANAC, Mme Nadine Nathalie Anato, le Ministre et sa délégation ont immédiatement débuté le tour de ronde des installations et équipements techniques de l’ASECNA. Sous la conduite de Mme la représentante, ils se sont rendus sur les

GLǺpUHQWVVLWHVGªDLGHjODQDYLJDWLRQ et à l’atterrissage.

Au terme de sa visite, le ministre des Transports a évoqué la mise en œuvre d’une profonde réforme du secteur. La mission principale de l’ASECNA est la fourniture des services de la navigation aérienne dans les espaces aériens et aérodromes qui lui sont FRQîpV(OOHJqUHXQHVSDFHGHSOXV de 16 millions de km2 et compte 18 Etats membres, dont le Gabon. (rsm)


Afrijet dĂŠcroche la certification IOSA Bonne nouvelle encore pour lâ&#x20AC;&#x2DC;aviation civile gabonaise : la compagnie Afrijet Business Service vient GÂŞREWHQLUODFHUWLĂŽFDWLRQ,26$XQ label dĂŠlivrĂŠ Ă la suite dâ&#x20AC;&#x2122;un audit conduit par des auditeurs dĂŠsignĂŠs par lâ&#x20AC;&#x2122;Association internationale des transporteurs aĂŠriens (IATA). /DFHUWLĂŽFDWLRQ,26$HVWYDOLGHSRXU deux ans Ă  compter de la date de dĂŠbut de lâ&#x20AC;&#x2122;audit. Cet audit très approfondi et très exigeant nâ&#x20AC;&#x2122;est menĂŠ que par quelques organismes agrĂŠĂŠs de lâ&#x20AC;&#x2122;audit dans le monde entier. /HV\VWqPHGÂŞpYDOXDWLRQ,26$ couvre essentiellement huit aspects

les plus importants liĂŠs Ă la sĂťretĂŠ des opĂŠrations aĂŠriennes : - organisation corporative et systèmes de gestion ; - opĂŠrations de vol ; - contrĂ´le opĂŠrationnel â&#x20AC;&#x201C; rĂŠgulation des vols ; - ingĂŠnierie et entretien des aĂŠronefs (procĂŠdures de sĂŠcuritĂŠ et de maintenance) ; - opĂŠrations en cabine (maintenance des compĂŠtences ĂŠquipages); - services au sol ; - activitĂŠs de fret ; - sĂťretĂŠ opĂŠrationnelle (contrĂ´le des normes de sĂŠcuritĂŠ Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;intĂŠrieur de la compagnie aĂŠrienne).

/DFHUWLĂŽFDWLRQ,26$FODVVHODFRP SDJQLHFHUWLĂŽpHjXQKDXWQLYHDX dâ&#x20AC;&#x2122;apprĂŠciation Ă lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠchelle mondiale, FDUSDUFHWDXGLWOÂŞ,$7$DPqQHOHV compagnies Ă  ne pas satisfaire les seules exigences nationales ou rĂŠgionales, mais Ă  respecter ĂŠgalement les normes internationales. ÂŤ Nous sommes heureux de rejoindre le groupe des 43 opĂŠrateurs africains FHUWLĂŽpV,2$6$ SDUPLOHVTXHOV FRPSDJQLHVQDWLRQDOHV ,26$HVW bien entendu pour nous un gage dâ&#x20AC;&#x2122;amĂŠlioration du niveau de sĂŠcuritĂŠ, mais câ&#x20AC;&#x2122;est aussi un sĂŠsame pour nouer des alliances commerciales SDQDIULFDLQHVHWDXGHOjDXEpQpĂŽFH des passagers gabonais Âť, se rĂŠjouit 0DUF*DÇşDMROL'*GÂŞ$IULMHW

&RQWHQW0DUF*DÇşDMROL DG dâ&#x20AC;&#x2122;Afrijet.

Gabon ¡ Maganac 46

13


ASECNA :

65ème session du ComitÊ des ministres à Cotonou

Les travaux ont portĂŠ entre autres sur un plan post-Covid pour relancer le secteur aĂŠrien en Afrique, et M. HĂŞhomey, Ministre des Transports HWGHV,QIUDVWUXFWXUHVDpWpQRPPp nouveau prĂŠsident du ComitĂŠ des ministres, ce qui fait que le BĂŠnin est portĂŠ Ă la tĂŞte de ce comitĂŠ pour une durĂŠe dâ&#x20AC;&#x2122;un an. A lâ&#x20AC;&#x2122;ouverture des travaux jeudi dernier, Jorge Fernandes, ministre bissau-guinĂŠen des Transports et prĂŠsident sortant du ComitĂŠ des ministres sâ&#x20AC;&#x2122;est fĂŠlicitĂŠ des avancĂŠes

14

Afrique ¡ Maganac 46

notables enregistrĂŠes par lâ&#x20AC;&#x2122;Asecna. ,ODUDSSHOpTXÂŞjOÂŞRFFDVLRQGHVHV 60 ans en dĂŠcembre 2019 Ă Dakar, OÂŞLQVWLWXWLRQVÂŞHVWĂŽ[pOHGpĂŽGHOÂŞLQ tĂŠgration de nouveaux paramètres liĂŠs Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;utilisation des satellites et de toutes les technologies innovantes qui feront lâ&#x20AC;&#x2122;aviation civile de demain.

Sâ&#x20AC;&#x2122;inscrivant dans la mĂŞme logique, HervĂŠ HĂŞhomey a notĂŠ que le lancement le 1er janvier 2020 par lâ&#x20AC;&#x2122;Asecna GHODYLVXDOLVDWLRQGXWUDĂŽFDpULHQ par satellite constitue une première pour un fournisseur de services de navigation aĂŠrienne en Afrique. ÂŤ La dĂŠclaration de politique de Dakar met ĂŠgalement un accent sur la nĂŠcessaire poursuite du processus vers un ciel unique pour lâ&#x20AC;&#x2122;Afrique Âť, a-t-il prĂŠcisĂŠ. ÂŤ Lâ&#x20AC;&#x2122;Asecna dont nous rĂŞvons doit intĂŠgrer une dimension panafricaine, notamment après lâ&#x20AC;&#x2122;adoption par les chefs dâ&#x20AC;&#x2122;Etat du MarchĂŠ unique du transport aĂŠrien en Afrique. La mise en place de ce marchĂŠ sâ&#x20AC;&#x2122;appuie sur une vision clairement exprimĂŠe par lâ&#x20AC;&#x2122;Union africaine de faire du transport aĂŠrien le moteur du dĂŠveloppement. Cette volontĂŠ politique suppose une dĂŠmarche commune Ă tout le continent. Elle nous conforte dans notre volontĂŠ de nous appuyer

sur lâ&#x20AC;&#x2122;expertise de lâ&#x20AC;&#x2122;Asecna pour bâtir un ciel unique africain plus sĂťr et capable dâ&#x20AC;&#x2122;absorber la croissance SUpYXHGXWUDĂŽFDpULHQDXFRXUVGH la prochaine dĂŠcennie Âť, a renchĂŠri M. Abdoulaye Bio TchanĂŠ. La 65e RĂŠunion du ComitĂŠ des ministres de lâ&#x20AC;&#x2122;Asecna sâ&#x20AC;&#x2122;est, par ailleurs, penchĂŠe sur lâ&#x20AC;&#x2122;adoption du nouveau système de rĂŠmunĂŠration du personnel, le rapport du prĂŠsident du ComitĂŠ des experts, le rapport du prĂŠsident du Conseil dâ&#x20AC;&#x2122;administration et celui du directeur gĂŠnĂŠral sur le plan de riposte aux consĂŠquences de la crise de Covid-19.

Photos: La Nation, facebook

Le ComitĂŠ des Ministres de lâ&#x20AC;&#x2122;Agence pour la SĂŠcuritĂŠ de la Navigation AĂŠrienne en Afrique et Ă Madagascar (ASECNA) a tenu sa 65ème RĂŠunion ordinaire Ă  Cotonou, RĂŠpublique du BĂŠnin, le 30 juillet 2020. La cĂŠrĂŠmonie dâ&#x20AC;&#x2122;ouverture a ĂŠtĂŠ prĂŠsidĂŠe par M. Abdoulaye BIO TCHANĂ&#x2030;, Ministre dâ&#x20AC;&#x2122;Etat chargĂŠ du Plan et du DĂŠveloppement du BĂŠnin. M. HervĂŠ Yves HEHOMEY, Ministre des Infrastructures et des Transports du BĂŠnin, a souhaitĂŠ la bienvenue Ă  la dĂŠlĂŠgation qui a fait le dĂŠplacement Ă  Cotonou et remerciĂŠ les collègues pour leur participation Ă  cette rĂŠunion par visioconfĂŠrence.

HervĂŠ Yves HEHOMEY, nouveau prĂŠsident du comitĂŠ des ministres


POSTE DE DIRECTEUR GĂ&#x2030;NĂ&#x2030;RAL DE Lâ&#x20AC;&#x2122;ASECNA :

Trois candidats en lice pour lâ&#x20AC;&#x2122;Afrique Centrale â&#x20AC;Ś initialement Les candidatures sont closes depuis le 30 juin 2020 et les dossiers sont parvenus aux Etats membres de lâ&#x20AC;&#x2122;ASECNA qui ĂŠliront le DG de lâ&#x20AC;&#x2122;institution au mois de septembre. Initialement, cinq pays ĂŠtaient candidats avec chacun son champion : 1. Niger : DYHF0RKDPHG02866$DFWXHO Directeur gĂŠnĂŠral de lâ&#x20AC;&#x2122;Agence depuis quatre ans 2. Mauritanie : DYHF+DVVHQD2XOG(O\ 3. Centrafrique : avec 7KpRGRUH-28662 4. Tchad : avec Mahamat $ZDUp1(,66$ 5. Cameroun : avec Englebert =2$(781', 6LHQ$IULTXHGHOÂŞ2XHVWOH1LJpULHQHVW seul candidat Ă sa succession et lâ&#x20AC;&#x2122;Afrique du Nord ne prĂŠsente quâ&#x20AC;&#x2122;un seul candidat ĂŠgalement, lâ&#x20AC;&#x2122;Afrique centrale nâ&#x20AC;&#x2122;a visiblement pas pu se mettre dâ&#x20AC;&#x2122;accord. Quelques prĂŠcisions sur ses candidats â&#x20AC;Ś

Photos: Jeune Afrique, ia

ThĂŠodore JOUSSO : 'LSO{PHGÂŞ,QJpQLHXUGHV%DVHVDpULHQQHV obtenu en France ; - Ministre conseiller spĂŠcial du PrĂŠsident BozizĂŠ ; - Ministre de lâ&#x20AC;&#x2122;Aviation Civile et des  ,QIUDVWUXFWXUHVSHQGDQWVL[DQV - Ancien Directeur Technique de lâ&#x20AC;&#x2122;ASECNA ; - Ancien Directeur de Cabinet du Directeur GĂŠnĂŠral de lâ&#x20AC;&#x2122;ASECNA. Englebert ZOA ETUNDI : - Titulaire dâ&#x20AC;&#x2122;un MSc., diplĂ´mĂŠ de lâ&#x20AC;&#x2122;UniversitĂŠ de Surrey au Royaume-Uni ; 0HPEUHGX&RQVHLOGHOÂŞ2$&,GH Ă 2016 (pendant son mandat, 1er

 YLFHSUpVLGHQWGX&RQVHLO93GX3ODQ  $),HW3UpVLGHQWGX&RPLWpGXWUDQVSRUW  DpULHQGHOÂŞ2$&,  - ReprĂŠsentant de la CEEAC auprès  OH&RQVHLOGHOÂŞ2$&,GÂŞRFWREUHj octobre 2016 ; - Avant de servir sur la scène internationale, il a servi Ă lâ&#x20AC;&#x2122;AutoritĂŠ de lâ&#x20AC;&#x2122;aviation  FLYLOHGX&DPHURXQGDQVGLÇşpUHQWHV

pourrait ĂŞtre juge et partie, câ&#x20AC;&#x2122;est-Ă -dire organiser lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠlection et avoir un candidat en mĂŞme temps. Finalement le Conseil dâ&#x20AC;&#x2122;Administration de lâ&#x20AC;&#x2122;Asecna leur a donnĂŠ gain de cause. (ia)

fonctions telles quâ&#x20AC;&#x2122;inspecteur gĂŠnĂŠral adjoint des services de navigation aĂŠrienne, DGA de la supervision de la sĂŠcuritĂŠ des services de navigation aĂŠrienne, coordonnateur du centre de formation et expert rĂŠgional de la sĂŠcuritĂŠ aĂŠrienne de la Banque mondiale. Quant au Tchadien Mahamat AwarĂŠ NEISSA, initialement 3ème en lice et entre autres ancien inspecteur des services au Ministère de lâ&#x20AC;&#x2122;aviation du Tchad et Conseiller chargĂŠ de mission Ă la PrĂŠsiGHQFHGHOD5pSXEOLTXHGHSXLVĂŽQMXLOOHW VRQSD\VDĂŽQLSDUMHWHUOÂŞpSRQJH ÂŤ Le Tchad soutiendra un pays ami Âť, a dĂŠclarĂŠ la partie tchadienne, le 21 aoĂťt, au lendemain dâ&#x20AC;&#x2122;une rĂŠunion de lâ&#x20AC;&#x2122;ex-ĂŠquipe de campagne, prĂŠcisant que le choix du

Lecteur de MAGANAC : ThĂŠodore Jousso

pays ne serait connu que le 14 septembre, le jour mĂŞme de lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠlection. Ainsi, le dĂŠsistement de Mahamat AwarĂŠ NeĂŻssa rĂŠduit le nombre de postulants de lâ&#x20AC;&#x2122;Afrique centrale Ă deux. 2Ǹ FLHOOHPHQWSUpYXHOHVHSWHPEUHj 1LDPH\ 1LJHU OÂŞpOHFWLRQHVWĂŽQDOHPHQW dĂŠlocalisĂŠe Ă  Dakar oĂš se trouve le siège de lâ&#x20AC;&#x2122;Asecna. Les pays des challengers candidats se sont liguĂŠs pour rĂŠcuser Niamey, argumentant que le Niger ne

Englebert Zoa Etundi

Afrique ¡ Maganac 46

15


MontrĂŠal, septembre 2019 : Les DGs de lâ&#x20AC;&#x2DC;ASECNA (Ă dr.) et de lâ&#x20AC;&#x2122;ANAC se rĂŠjouissant du Prix spĂŠcial du PrĂŠsident du Conseil de lâ&#x20AC;&#x2122;OACI obtenu par le Gabon

INSTAURATION DU CIEL UNIQUE AFRICAIN :

ÂŤ Les ĂŠtudes sont terminĂŠes, un mini-ciel est dĂŠjĂ atteint Âť Le directeur gĂŠnĂŠral de lâ&#x20AC;&#x2122;Agence pour la sĂŠcuritĂŠ de la navigation aĂŠrienne en Afrique et Ă  Madagascar (ASECNA), Mohamed Moussa, a annoncĂŠ le 7 aoĂťt Ă  Brazzaville la ĂŽQGHVpWXGHVUHODWLYHVjOÂŞLQVWDXration dâ&#x20AC;&#x2122;un ciel unique panafricain, annonce le site adiac-congo. ÂŤ Les Etats mâ&#x20AC;&#x2122;ont donnĂŠ le feu vert pour conduire ce processus Ă  son terme. Jâ&#x20AC;&#x2122;ai lâ&#x20AC;&#x2122;honneur dâ&#x20AC;&#x2122;annoncer pour la première fois au Congo que les ĂŠtudes sont terminĂŠes. Le premier signal du système Sbas qui favorisera le ciel unique sera lancĂŠ le 10 aoĂťt 2020 Âť, a-t-il dĂŠclarĂŠ Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;issue dâ&#x20AC;&#x2122;un entretien avec le chef de lâ&#x20AC;&#x2122;Etat congolais. Selon lui, câ&#x20AC;&#x2122;est auprès de lâ&#x20AC;&#x2122;Union africaine que lâ&#x20AC;&#x2122;ASECNA a obtenu lâ&#x20AC;&#x2122;autorisation de rĂŠaliser le projet de ciel unique africain. ÂŤ Le projet ciel unique pour lâ&#x20AC;&#x2122;Afrique est lancĂŠ GHSXLVWURLVDQV,OHVWPDLQWHQDQW structurĂŠ au plan politique parce que câ&#x20AC;&#x2122;est plus difficile dâ&#x20AC;&#x2122;amener tous les Etats du continent Ă  accepter lâ&#x20AC;&#x2122;idĂŠe dâ&#x20AC;&#x2122;un ciel unique Âť, a expliquĂŠ Mohamed Moussa. Concernant les capacitĂŠs de OÂŞ$IULTXHGHSDUYHQLUjXQLĂŽHUVRQ ciel, il a prĂŠcisĂŠ que ÂŤ nous avons GpMjXQLĂŽpGXFRQWLQHQWDIULFDLQ ,OQÂŞ\DSDVGHIURQWLqUHVGDQVOHVHVpaces aĂŠriens gĂŠrĂŠs par lâ&#x20AC;&#x2122;ASECNA. Cette expĂŠrience de 60 ans, il faut

16

Afrique ¡ Maganac 46

que nous la mettions au service de notre continent Âť. ComposĂŠe de 18 Etats membres dont 17 africains et la France, lâ&#x20AC;&#x2122;ASECNA couvre un espace gĂŠographique de 16.000.000km2. Pour Mohamed Moussa, les pays membres de lâ&#x20AC;&#x2122;agence reprĂŠsentent dâ&#x20AC;&#x2122;ores et dĂŠjĂ XQPLQLFLHOXQLTXHÂ&#x153;,OIDXWTXHQRXV nous dotions de la capacitĂŠ de gĂŠrer les 15.000.000km2 qui restent de la mĂŞme manière que nous gĂŠrons les 16.000.000km2 Âť, a-t-il souhaitĂŠ. ArrivĂŠ au terme de son mandat Ă  la tĂŞte de lâ&#x20AC;&#x2122;institution continentale, 0RKDPHG0RXVVDDSURĂŽWpGHVRQ sĂŠjour brazzavillois pour prĂŠsenter au prĂŠsident Denis Sassou Nâ&#x20AC;&#x2122;Guesso son dossier de candidature pour un autre mandat. Elu en 2016 Ă  la tĂŞte de lâ&#x20AC;&#x2122;agence, Mohamed Moussa se rĂŠjouit de son bilan. ÂŤ Lâ&#x20AC;&#x2122;ASECNA a rĂŠussi en deux ans Ă  faire le guidage radar sur toutes les capitales africaines Âť, a-t-il relevĂŠ, ajoutant quâ&#x20AC;&#x2122;elle dispose Ă  ce jour de ODFDSDFLWpGHVXUYHLOOHUWRXWOHWUDĂŽF aĂŠrien sur son espace. En plus, Moussa a dĂŠclarĂŠ que son institution a pris des mesures de sauYHWDJHWHFKQLTXHHWĂŽQDQFLqUHGqV les premiers signes de la pandĂŠmie du Covid-19 dans la rĂŠgion. ÂŤ En dĂŠpit GHODEDLVVHGHSOXVGHGXWUDĂŽF

aĂŠrien, jâ&#x20AC;&#x2122;ai payĂŠ rĂŠgulièrement les rĂŠmunĂŠrations et je suis capable de payer les travailleurs de lâ&#x20AC;&#x2122;ASECNA SHQGDQWXQDQÂ?DWLOFRQĂŽUPp 9RLOjVDQVGRXWHOÂŞXQGHVDUJXPHQWV forts que le directeur sortant de lâ&#x20AC;&#x2122;ASECNA mettra Ă son actif, lui qui rempile pour un second mandat Ă  la tĂŞte de lâ&#x20AC;&#x2122;institution panafricaine. Quelques jours plus tard, Mohamed Moussa a ĂŠtĂŠ reçu par lâ&#x20AC;&#x2122;ex-prĂŠsident GHOD5pSXEOLTXHPDOLHQQH,EUDKLP Boubacar KeĂŻta. Moussa ĂŠtait venu lui demander conseil et solliciter VRQVRXWLHQÂ&#x153;,O\DTXDWUHDQVOHV FKHIVGÂŞeWDWPÂŞRQWIDLWFRQĂŽDQFHSRXU diriger cette organisation. ArrivĂŠ Ă  ODĂŽQGHPRQPDQGDWLOpWDLWQpFHVsaire que je vienne rendre compte de lâ&#x20AC;&#x2122;exĂŠcution de ce mandat. Je viens dâ&#x20AC;&#x2122;expliquer au prĂŠsident de la RĂŠpublique la situation actuelle de lâ&#x20AC;&#x2122;Asecna et lui demander son soutien pour un second mandat Âť, a dĂŠclarĂŠ le diplomate nigĂŠrien Ă  sa sortie dâ&#x20AC;&#x2122;audience, en poursuivant : ÂŤ Au regard de ces rĂŠalisations, le prĂŠsident de la RĂŠpublique malienne mâ&#x20AC;&#x2122;a encouragĂŠ pour le travail abattu en quatre ans et mâ&#x20AC;&#x2122;a demandĂŠ de faire en sorte que lâ&#x20AC;&#x2122;Asecna soit toujours en capacitĂŠ dâ&#x20AC;&#x2122;assurer la sĂŠcuritĂŠ arienne, particulièrement au Mali qui est un pays enclavĂŠ comme le NigerÂť. (ia)


La SG de lâ&#x20AC;&#x2122;OACI, Dr Fang Liu a prĂŠsentĂŠ les conclusions

IMPACT DE LA COVID-19 SUR Lâ&#x20AC;&#x2122;AVIATION CIVILE :

Webinaires de lâ&#x20AC;&#x2122;Ă&#x2030;quipe spĂŠciale Africaine de Haut Niveau (HLTF)

Le premier webinaire sur le rapport de lâ&#x20AC;&#x2122;Ă&#x2030;quipe spĂŠciale de Haut Niveau de lâ&#x20AC;&#x2122;Union Africaine (UA) sur lâ&#x20AC;&#x2122;impact de la COVID 19 sur lâ&#x20AC;&#x2122;aviation civile, organisĂŠ par la CAFAC, sâ&#x20AC;&#x2122;est tenu le 10 juillet et a rĂŠuni plus de 185 participants. Le SecrĂŠtaire GĂŠnĂŠral de la CAFAC a prononcĂŠ le discours dâ&#x20AC;&#x2122;ouverture du webinaire sur le thème : ÂŤ RedĂŠmarrage et relance de lâ&#x20AC;&#x2122;aviation en Afrique dans le contexte de la &29,'SDUWDJHGÂŞH[SpULHQFHV des DGAC sur les aspects rĂŠglementaires Âť. Les Directeurs gĂŠnĂŠraux du Kenya, du Cameroun, de la Tunisie, du Nigeria et du SĂŠnĂŠgal ont fait des communications sur le redĂŠmarrage et la relance du secteur aĂŠrien dans leurs pays respectifs. Ce webinaire a permis aux participants de constater les progrès rĂŠalisĂŠs par ces Ă&#x2030;tats dans la reprise GXWUDĂŽFDpULHQ DXQLYHDXQDWLRQDO et/ou international) et le partage dâ&#x20AC;&#x2122;expĂŠriences par les Directeurs

*pQpUDX[,ODpJDOHPHQWSHUPLV dâ&#x20AC;&#x2122;aider les Ă&#x2030;tats membres Ă mettre en Ĺ&#x201C;uvre les recommandations du HLTF (voir MAGANAC 45).

Dans le cadre de la prĂŠparation du 2ème webinaire, les participants du 1er webinaire ont ĂŠtĂŠ invitĂŠs Ă formuler leurs questions. Le 2ème webinaire sâ&#x20AC;&#x2122;est dĂŠroulĂŠ le 20 juillet avec plus de 160 participants provenant des AAC et organisations internatioQDOHVDIULFDLQHV,OpWDLWFRQVDFUpDX[ rĂŠponses prĂŠparĂŠes par les Directeurs gĂŠnĂŠraux panĂŠlistes pour les

questions soumises par les participants du 1er webinaire.

Des orateurs de diverses organisations telles que la CUA, la CEA, OD%$'HWOÂŞ2$&,\RQWDVVLVWpHW rĂŠpondu aux questions des participants. Des fonctionnaires de haut niveau, dont le Commissaire de lâ&#x20AC;&#x2122;UA DX[,QIUDVWUXFWXUHVHWjOÂŞ(QHUJLH6( Dr Amani Abou-Zeid, ont fait des interventions au cours de ce webinaire, aux cĂ´tĂŠs de la SecrĂŠtaire gĂŠnĂŠrale GHOÂŞ2$&,'U)DQJ/LXTXLDSUpVHQWp OHVFRQFOXVLRQVjODĂŽQGHODVHVVLRQ

Capture dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠcran partielle des participants aux 1er webinaire

Afrique ¡ Maganac 46

17


PLAN AFI SECFAL :

RĂŠunion virtuelle du ComitĂŠ Directeur Levers Mabaso, nouveau prĂŠsident du comitĂŠ directeur du plan AFI

recommandations du groupe avant de procĂŠder Ă une dĂŠmonstration dâ&#x20AC;&#x2122;un ensemble dâ&#x20AC;&#x2122;outils intuitifs quâ&#x20AC;&#x2122;elle a mis au point pour collecter, analyser et interprĂŠter les donnĂŠes soumises par les Ă&#x2030;tats, tels que les progrès rĂŠalisĂŠs dans la mise en Ĺ&#x201C;uvre des objectifs de Windhoek sur la sĂťretĂŠ et la facilitation de lâ&#x20AC;&#x2122;aviation. Une autre ĂŠtape importante Ă  noter est la rĂŠvision des objectifs de Windhoek en vue de leur prĂŠsentation ultĂŠrieure Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;UA pour approbation et lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠlaboration dâ&#x20AC;&#x2122;outils de travail pour lâ&#x20AC;&#x2122;opĂŠrationnalisation GHOÂŞ$),&(6 TĂŠlĂŠconfĂŠrence du ComitĂŠ Directeur du Plan AFI

Le prĂŠsident du ComitĂŠ directeur a remerciĂŠ Dr Fang Liu, les partenaires et les Ă&#x2030;tats pour le soutien humain, PDWpULHOHWĂŽQDQFLHUjODPLVHHQ Ĺ&#x201C;uvre des activitĂŠs du Plan. Dans son discours, le SecrĂŠtaire GĂŠnĂŠral de la CAFAC a exprimĂŠ son apprĂŠciation et sa gratitude pour la forte collaboration DYHFOHVEXUHDX[UpJLRQDX[ 52 GH OÂŞ2$&,OHVRUJDQLVDWLRQVUpJLRQDOHV

18

Afrique ¡ Maganac 46

internationales et les parties preQDQWHV&HFLDpWpFRQĂŽUPpORUVGHOD rĂŠunion de coordination conjointe, Ă Nairobi les 20 et 21 janvier 2020. Malheureusement, les missions dâ&#x20AC;&#x2122;assistance ont ĂŠtĂŠ reportĂŠes en raison des restrictions de voyage. Le 6HFUpWDULDWGXSODQ$),6(&)$/D prĂŠsentĂŠ un rapport sur lâ&#x20AC;&#x2122;impact de OD&29,'VXUOHVDFWLYLWpVGÂŞDV sistance et un rapport sur la 7ème rĂŠunion du Groupe rĂŠgional de sĂťretĂŠ et de facilitation de lâ&#x20AC;&#x2122;aviation pour la UpJLRQ$IULTXHHW2FpDQLQGLHQ 5$6 )$/*$), WHQXHj7XQLVHQRFWREUH 2019. Le rapport comprend un bilan et une analyse du taux de rĂŠponses Ă  la lettre de suivi de la CAFAC, les DFWLYLWpVGX5$6)$/*$),HWOHV besoins en matière de renforcement des capacitĂŠs. La CAFAC a fait un bilan de la mise en Ĺ&#x201C;uvre (octobre 2019 - juin 2020) et de certaines dĂŠcisions et

&ÂŞHVWOD6HFUpWDLUHJpQpUDOHGHOÂŞ2$&, Dr Fang Lui, qui a ouvert la 23ème rĂŠunion du ComitĂŠ directeur du Plan global de mise en Ĺ&#x201C;uvre rĂŠgionale pour la sĂŠcuritĂŠ aĂŠrienne en Afrique $),3ODQ RUJDQLVpHSDUYLGpRFRQIp rence le 29 juillet. La rĂŠunion qui a vu la participation des DG des Ă&#x2030;tats de ODUpJLRQ$),OD&$)$&OHV5622HW les organisations internationales, a examinĂŠ les rĂŠsultats des activitĂŠs du SODQ$),HQDLQVLTXHVRQSUR gramme pour 2021â&#x20AC;&#x201C; 2024. La CAFAC a prĂŠsentĂŠ des rapports sur lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtat dâ&#x20AC;&#x2122;avancement de la mise en Ĺ&#x201C;uvre des objectifs de sĂŠcuritĂŠ dâ&#x20AC;&#x2122;Abuja pour OHFRQWLQHQWHWGXSURJUDPPH$),&,6 pour lâ&#x20AC;&#x2122;annĂŠe 2019. Les points forts de la rĂŠunion ont ĂŠtĂŠ ODSXEOLFDWLRQRǸ FLHOOHGHODqPHpGL tion du rapport annuel sur la sĂŠcuritĂŠ GX5$6*$),HWOÂŞpOHFWLRQGÂŞXQQRX veau prĂŠsident du comitĂŠ directeur GXSODQ$),OÂŞDPEDVVDGHXU/HYHUV Mabaso, reprĂŠsentant de lâ&#x20AC;&#x2122;Afrique du 6XGDX&RQVHLOGHOÂŞ2$&,

stock.adobe.com: SmirkDingo

La 9ème rĂŠunion virtuelle du ComitĂŠ directeur du Plan rĂŠgional de mise en Ĺ&#x201C;uvre complet pour la sĂťretĂŠ de lâ&#x20AC;&#x2122;aviation et la facilitation en Afrique (Plan AFI SEC- FAL) sâ&#x20AC;&#x2122;est tenue le 28 juillet. Le SecrĂŠtaire GĂŠnĂŠral de lâ&#x20AC;&#x2122;OACI Dr Fang Liu a remerciĂŠ le ComitĂŠ directeur pour ses HÇşRUWVHQYXHGÂŞDPpOLRUHUGXUDEOH ment la sĂťretĂŠ et la facilitation de lâ&#x20AC;&#x2122;aviation et a apprĂŠciĂŠ les progrès rĂŠalisĂŠs depuis le lancement du plan en 2015. Elle a citĂŠ les principales rĂŠalisations comme preuve de la mise en Ĺ&#x201C;uvre du plan.


AFRIQUE DU SUD :

Les employĂŠs de South African Express sâ&#x20AC;&#x2122;engagent pour sauver leur compagnie Un groupe dâ&#x20AC;&#x2122;employĂŠs de South African Express (SAX) a crĂŠĂŠ une SODWHIRUPHGHĂŽQDQFHPHQWSDUWLcipatif, Uprise.Africa, pour aider Ă lever les capitaux nĂŠcessaires pour sauver la compagnie. Le groupe a dĂŠclarĂŠ quâ&#x20AC;&#x2122;il croit fermement que SA Express (SAX) est XQĂŻHXURQQDWLRQDOTXLGHYUDLWrWUH VDXYpHWFHUWDLQHPHQWSDVOLTXLGp,OV croient en outre que lâ&#x20AC;&#x2122;entreprise est une entreprise viable et que si elle est sauvĂŠe Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;aide dâ&#x20AC;&#x2122;une bonne stratĂŠgie, elle pourrait ĂŞtre très rentable.

Photos: Bob Adams

ÂŤLa liquidation de SAX couperait lâ&#x20AC;&#x2122;artère-mĂŞme qui alimente les petites villes sudafricaines, et fermerait la porte dâ&#x20AC;&#x2122;accès Ă nos zones ruralesÂť, a dĂŠclarĂŠ le porte-parole de SAX Michael Hlatshwayo. ÂŤ Lâ&#x20AC;&#x2122;un des principaux facteurs dâ&#x20AC;&#x2122;amĂŠlioration de notre situation ĂŠconomique serait de stimuler les voyages internes des Sud-Africains qui font des ÂŤ short WULSVÂ?6DQVXQWUDQVSRUWHXUTXDOLĂŽpWHO TXH6$;FHODGHYLHQGUDLWGLǸFLOHSRXU de nombreux Sud-Africains. Âť En plus de la perte dâ&#x20AC;&#x2122;accès aux villes et villages, la liquidation de SAX aura

XQHÇşHWSUpMXGLFLDEOHPDVVLIVXUOH personnel. SAX emploie directePHQWGHV6XG$IULFDLQVTXDOLĂŽpVHW PR\HQQHPHQWTXDOLĂŽpVGHFHV citoyens vivent dans les petites villes, crĂŠant des emplois, des moyens de subsistance et une bouĂŠe de sauvetage ĂŠconomique vitale Ă des milliers de personnes dans les villes. GHVHÇşHFWLIVYLHQQHQWGHV]RQHV rurales oĂš les compĂŠtences sont fortement sous-dĂŠveloppĂŠes, mais avec lâ&#x20AC;&#x2122;aide dâ&#x20AC;&#x2122;entreprises telles que SAX, les compĂŠtences pourraient ĂŞtre reconnues et dĂŠveloppĂŠes. Â&#x153;/HVSUREOqPHVĂŽQDQFLHUVLQWHUQHV des compagnies aĂŠriennes dĂŠcoulent de lâ&#x20AC;&#x2122;ingĂŠrence politique dans ses opĂŠrations, du nĂŠpotisme, des contrĂ´les mĂŠdiocres et dâ&#x20AC;&#x2122;une mauvaise gestion, H[DFHUEpVSDUGHVGpĂŽVH[WHUQHV nous pouvons changer cela Âť, ajoute Michael Hlatshwayo. ÂŤ Les modèles commerciaux fondamentaux de SAX sont solides avec de petits avions rentables, des destinations sous-desservies et des itinĂŠraires exclusifs de grande valeur. Lâ&#x20AC;&#x2122;exĂŠcution dâ&#x20AC;&#x2122;un modèle ĂŠconomique rĂŠvisĂŠ et dâ&#x20AC;&#x2122;une opĂŠration de bonne taille, par une direction compĂŠtente,

sans ingĂŠrence politique, ramènera la compagnie aĂŠrienne Ă la rentabilitĂŠ Âť. 8QSUHPLHUH[DPHQGXSODQGÂŞDÇşDLUHV SURSRVpDpWpHÇşHFWXpSDUOÂŞpTXLSH juridique et de conformitĂŠ dâ&#x20AC;&#x2122;Uprise. Africa et, par consĂŠquent, une dĂŠclaration dâ&#x20AC;&#x2122;intĂŠrĂŞt a ĂŠtĂŠ soumise au liquidateur provisoire par lâ&#x20AC;&#x2122;intermĂŠdiaire de ses agents dĂŠsignĂŠs *R,QGXVWU\'RYH%LG6$ 37< /7'/D proposition devra ĂŞtre approuvĂŠe par les liquidateurs, les actionnaires et les autoritĂŠs compĂŠtentes. Uprise.Africa nommera Lufthansa Consulting pour apporter le plus grand soin au projet sur le plan juridique avant sa mise en ligne sur la plateforme Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;intention dâ&#x20AC;&#x2122;investisseurs nationaux et internationaux enregistrĂŠs et accrĂŠditĂŠs. ÂŤ Câ&#x20AC;&#x2122;est une excellente nouvelle pour SAX, les employĂŠs et notre grande nation, car cela apporte une ĂŠtincelle dâ&#x20AC;&#x2122;espoir Ă  de nombreuses entreprises confrontĂŠes aux mĂŞmes perspectives Âť, a dĂŠclarĂŠ le porte-parole de SAX en conclusion. (ia)

Afrique ¡ Maganac 46

19


CAPACITĂ&#x2030;S DE MAINTENANCE, RĂ&#x2030;PARATION ET RĂ&#x2030;VISION :

Lâ&#x20AC;&#x2122;impact de Covid-19 sur lâ&#x20AC;&#x2122;aviation civile africaine a mis Ă nu la faiblesse des capacitĂŠs rĂŠgionales de maintenance, de rĂŠparation et de rĂŠvision (MRO), oĂš les signes encourageants dans une rĂŠgion sont contrebalancĂŠs par des performances chancelantes ailleurs. /H052LQWHUQHYRLUHFRQWLQHQWDOH - reste une ambition insaisissable pour une grande partie de lâ&#x20AC;&#x2122;aviation africaine, une situation exacerbĂŠe SDUOÂŞHÇşHW&RYLGVXUOHVRSpUDWLRQV aĂŠriennes et les revenus. Rares sont ceux qui doutent que le secteur reprĂŠsente des opportunitĂŠs commerciales, mais les risques sont ĂŠlevĂŠs. Les investisseurs potentiels observent OÂŞHÇşHWGRPLQRTXHOÂŞHÇşRQGUHPHQWGH facto de South African Airlines (SAA) a eu sur lâ&#x20AC;&#x2122;industrie de ce pays. Cependant, il y a lieu Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;optimisme avec le nouveau partenariat entre Ethiopian

20

Afrique ¡ Maganac 46

Airlines (EA) et Sanad Aerotech dâ&#x20AC;&#x2122;Abu Dhabi pour ĂŠtablir un centre dâ&#x20AC;&#x2122;excelOHQFH052j$GGLV$EHED Le directeur gĂŠnĂŠral dâ&#x20AC;&#x2122;Ethiopian, Tewolde GebreMariam, a dĂŠclarĂŠ que les services de maintenance, parallèlement Ă lâ&#x20AC;&#x2122;augmentation des opĂŠrations de fret, sont un pilier de la stratĂŠgie de sa compagnie visant Ă  rĂŠcupĂŠrer une partie des revenus perdus par lâ&#x20AC;&#x2122;annulation des vols passagers. Le centre dâ&#x20AC;&#x2122;excellence commencera par la rĂŠparation et la rĂŠvision des groupes auxiliaires de puissance (APU) utilisĂŠs sur les Boeing 737 et Airbus A320 dâ&#x20AC;&#x2122;Ethiopian. Les partenaires sâ&#x20AC;&#x2122;attendent Ă  ce que cela ouvre la voie Ă  dâ&#x20AC;&#x2122;autres travaux, en augmentant ĂŠventuellement les FDSDFLWpVSRXULQFOXUHOHV052GHV composants et des moteurs domaines dans lesquels Sanad est dĂŠjĂ  actif grâce Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;accrĂŠditation de

Tewolde a dĂŠclarĂŠ que cette dĂŠcision soutenait la vision dâ&#x20AC;&#x2122;Ethiopian de devenir ÂŤ le principal fournisseur de VHUYLFHV052HQ$IULTXHJUkFHjGHV partenariats stratĂŠgiques avec des faEULFDQWVGÂŞpTXLSHPHQWGÂŞRULJLQH 2(0  HWGHVIRXUQLVVHXUVGHVHUYLFHV052 internationaux sĂŠlectionnĂŠs Âť. Ă&#x20AC; lâ&#x20AC;&#x2122;autre bout du continent, les malheurs de la SAA ont submergĂŠ dâ&#x20AC;&#x2122;autres parties de lâ&#x20AC;&#x2122;industrie, \FRPSULVOH0526$$7HFKQLFDO (Saat), jusquâ&#x20AC;&#x2122;Ă prĂŠsent la plus grande entreprise de maintenance et de rĂŠparation dâ&#x20AC;&#x2122;aĂŠronefs du continent, a eu du mal Ă  payer les salaires. Saat serait lâ&#x20AC;&#x2122;une des filiales de la SAA qui serait vendue pour assurer lâ&#x20AC;&#x2122;avenir de la compagnie aĂŠrienne. Selon les plans ĂŠlaborĂŠs par les administrateurs du sauvetage des entreprises de la SAA, une Saat allĂŠgĂŠe continuerait de fonctionner. Les rĂŠductions dâ&#x20AC;&#x2122;effectifs seraient rationalisĂŠes par la rĂŠduction de la flotte de la SAA de 42 Ă  16 avions et par lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠlimination des Airbus A320-200 plus anciens et nĂŠcessitant beaucoup de maintenance. Dans le pire des cas, Ă  savoir la

Photos: Ethiopian ¡ stock.adobe.com: poco_bw

Lâ&#x20AC;&#x2122;Afrique se bat pour maintenir ses MRO

5ROOV5R\FH*($YLDWLRQ,$(HW Pratt & Whitney.


au sol car la compagnie aĂŠrienne assiĂŠgĂŠe ne disposait pas des fonds nĂŠcessaires Ă lâ&#x20AC;&#x2122;entretien essentiel. La situation avait entraĂŽnĂŠ lâ&#x20AC;&#x2122;exode des WUDYDLOOHXUVTXDOLĂŽpVGH6$([SUHVV qui sont principalement responsables de la maintenance des aĂŠronefs et des opĂŠrations techniques.

Ethiopian Airlines a signĂŠ avec Sanad Aerotech Abu Dhabi

fermeture de SAA, Saat serait la seule filiale Ă rester opĂŠrationnelle. Saat a elle-mĂŞme ĂŠtĂŠ en proie Ă  des allĂŠgations dâ&#x20AC;&#x2122;irrĂŠgularitĂŠ et de mauvaise gestion, y compris des questions prĂŠoccupantes sur des WHQWDWLYHVGÂŞLQĂŻXHQFHUOÂŞDWWULEXWLRQ des contrats. Les allĂŠgations de corUXSWLRQDÇš LJHQWpJDOHPHQWODFRPSD gnie aĂŠrienne rĂŠgionale de SAA, SA Express. Quatre de ses six Bombardier Q400 auraient ĂŠtĂŠ clouĂŠs

La dĂŠbâcle de la SAA a ĂŠgalement dĂŠbordĂŠ sur son rival Comair, mettant en pĂŠril les ambitions africaines de Lufthansa Technik (LHT). Lâ&#x20AC;&#x2122;annĂŠe dernière, LHT est devenu le premier fournisseur 052pWUDQJHUjpWDEOLUGHVRSpUDWLRQV en Afrique du Sud grâce Ă son contrat largement annoncĂŠ avec Comair. Cependant, un catalogue de problèmes a frappĂŠ Comair, y compris lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠchec du Boeing 737 MAX et les coĂťts supplĂŠmentaires auxquels la compagnie aĂŠrienne a dĂť faire face lors de la tranVLWLRQGHODPDLQWHQDQFHGHVDĂŻRWWHGH Saat Ă  LHT. Alors que cette transition progressait comme prĂŠvu, elle a placĂŠ la compagnie aĂŠrienne dans la position GLǸ FLOHGHSD\HUSRXUGHX[IRXUQLV seurs au moins jusquâ&#x20AC;&#x2122;en juin 2021. Covid-19 ĂŠtait la goutte dâ&#x20AC;&#x2122;eau qui a fait dĂŠborder le vase.

Compte tenu de ces scĂŠnarios, il serait avantageux pour les compagnies aĂŠriennes de gĂŠrer leur propre 052(OPDU&RQUDGLHGLUHFWHXUJp nĂŠral de la compagnie aĂŠrienne Ă bas prix sud-africaine FlySafair, a dĂŠclarĂŠ que la capacitĂŠ Ă  maintenir sa propre ĂŻRWWHpWDLWÂ&#x153;VDQVDXFXQGRXWHXQ facteur important Âť de son succès. $XVLWH%XVLQHVV,QVLGHULODGpFODUp que la compagnie aĂŠrienne devait cette distinction Ă  sa sociĂŠtĂŠ-mère irlandaise, Safair, qui dirigeait une division de maintenance avant le ODQFHPHQWGH)O\6DIDLU,OpWDLW ÂŤ acquis dâ&#x20AC;&#x2122;avance que nous gĂŠrerions ĂŠgalement cette partie de la chaĂŽne de valeur Âť, a-t-il dĂŠclarĂŠ. Au moment oĂš nous mettons sous presse, FlySafair a ĂŠvitĂŠ de se lancer dans la procĂŠdure ÂŤ sauvetage dâ&#x20AC;&#x2122;entreprises Âť. (aa)

Fin mars, Comair a abandonnĂŠ lâ&#x20AC;&#x2122;acquisition de Star Air Maintenance, avec une entitĂŠ sĹ&#x201C;ur, Star Air Cargo. Puis, dĂŠbut mai, Comair a ĂŠgalement ĂŠtĂŠ placĂŠe en redressement. FlySafair a la capacitĂŠ Ă PDLQWHQLUVDSURSUHĂŻRWWH

Afrique ¡ Maganac 46

21


ABONNEMENT

COMMENT REMPLIR LES AVIONS APRĂ&#x2C6;S LA CRISE ?

Le modèle  abonnement  une solution ?

Les 30.000 clients de la compagnie 9RODULVDX0H[LTXH\VRQWDFFURV $YHFVRQ93DVVODFRPSDJQLHDp rienne mexicaine Ă bas prix propose un abonnement de douze mois pour les vols intĂŠrieurs. Les membres du programme ont droit Ă  un vol aller-retour par mois pour lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠquivalent dâ&#x20AC;&#x2122;environ 16.400 CFA/mois, et un vol aller simple pour 10.000 CFA par mois, plus taxes. Etant donnĂŠ que dans le contexte actuel de phase de redĂŠmarrage oĂš certains voyageurs potentiels sont

22

International ¡ Maganac 46

toujours rĂŠticents et prudents, ce modèle serait-il une solution pour les inciter Ă reprendre lâ&#x20AC;&#x2122;avion ?

De prime abord, cela paraĂŽt tentant pour les deux cĂ´tĂŠs. Pour les transporteurs, quand lâ&#x20AC;&#x2122;avion est rempli Ă 80%, câ&#x20AC;&#x2122;est ERQVXUOHSODQEpQpĂŽFH&RPPHDF tuellement, toutes les compagnies se plaignent que leur taux de remplissage laisse Ă  dĂŠsirer, avec les abonnements, elles auraient au moins une certaine garantie de pouvoir remplir des sièges vides et donc potentiellement augmenter leurs revenus. Cependant, il faudra dâ&#x20AC;&#x2122;abord investir dans la mise en place dâ&#x20AC;&#x2122;un programme dâ&#x20AC;&#x2122;abonnement, quâ&#x20AC;&#x2122;il soit dĂŠveloppĂŠ en interne ou en externe. Et quelle compagnie aĂŠrienne a actuellement de lâ&#x20AC;&#x2122;argent pour de WHOOHVH[SpULHQFHV",OVHUDVDQVGRXWH GLǸ FLOHDXVVLGHWURXYHUĂŽ[HUOHERQ prix dâ&#x20AC;&#x2122;abonnement. Puis il y a danger aussi : en cas de saturation, elles pourraient se voir obligĂŠes de refuser des clients qui payeraient plus cher leur place ce qui constituerait une perte. Avec un abonnement, les voyageurs quant Ă  eux auraient une sĂŠcuritĂŠ de

SODQLĂŽFDWLRQHQFHTXLFRQFHUQHOHV tarifs aĂŠriens. Mais ils devront tout de mĂŞme se demander : dois-je et ai-je vraiment envie de voler tous les mois ? Quelque chose peut arriver, les SODQVFKDQJHQWRQRXEOLHHWjODĂŽQGH lâ&#x20AC;&#x2122;annĂŠe on nâ&#x20AC;&#x2122;aura peut-ĂŞtre utilisĂŠ que la moitiĂŠ des douze vols possibles. Un autre modèle vient dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŞtre mis en place par la compagnie aĂŠrienne Air Serbia : depuis quelques semaines, elle dĂŠlivre une carte dâ&#x20AC;&#x2122;abonnement de vols qui permet aux passagers dâ&#x20AC;&#x2122;acheter plusieurs vols Ă lâ&#x20AC;&#x2122;avance avec jusquâ&#x20AC;&#x2122;Ă  50% de rĂŠduction. Le nouveau concept permet lâ&#x20AC;&#x2122;achat dâ&#x20AC;&#x2122;au moins quatre billets Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;avance avec XQSUL[HWXQHGHVWLQDWLRQĂŽ[HVTXL peuvent ensuite ĂŞtre utilisĂŠs chaque fois que cela convient au passager. La carte de vol peut ĂŠgalement ĂŞtre partagĂŠe avec les membres de la famille et les amis, et un avantage supplĂŠmentaire est la possibilitĂŠ de payer en plusieurs fois. Une idĂŠe Ă  laquelle dâ&#x20AC;&#x2122;autres compaJQLHVGHYUDLHQWUpĂŻpFKLU (ia)

Photos: Airbus ¡ stock.adobe.com: alexandertrou, JeanLuc

Ne pas acheter les vols individuellement, mais rĂŠserver par abonnement ? La procĂŠdure est simple : vous allez sur le site dâ&#x20AC;&#x2122;une compagnie aĂŠrienne. Vous choisissez lâ&#x20AC;&#x2122;itinĂŠraire dont vous avez besoin, le jour et lâ&#x20AC;&#x2122;heure que vous souhaitez, YRXVFRQĂŽUPH]HWFÂŞHVWWRXWFDUOH billet est dĂŠjĂ payĂŠ, comme chaque mois, vous payez un abonnement Ă  cette compagnie aĂŠrienne, tout comme vous payez pour Canal + ou la salle de sport. Un fantasme ? Pas du tout !


RISQUE Dâ&#x20AC;&#x2122;ATTRAPER LE CORONAVIRUS DANS UN AVION ?

La probabilitĂŠ est de 1 sur 4.300 maxi 5HSULVHGXWUDĂŽFDpULHQREOLJHOD question du risque de contamination Ă la maladie Covid-19 dans des espaces clos tels que les avions se pose. Jusquâ&#x20AC;&#x2122;ici, personne nâ&#x20AC;&#x2122;avait pu ĂŠtablir une estimation, ni mĂŞme une hypothèse quant Ă  la probabilitĂŠ dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŞtre infectĂŠ en plein vol. Câ&#x20AC;&#x2122;est dĂŠsormais chose faite.

stock.adobe.com: Prostock-studio, lastpresent

Lâ&#x20AC;&#x2122;on doit ce calcul Ă Arnold Barnett, professeur en Sciences du management ainsi quâ&#x20AC;&#x2122;en statistiques au MasVDFKXVHWWV,QVWLWXWRI7HFKQRORJLH 0,7 FRQVLGpUpFRPPHpWDQWOÂŞXQH des meilleures universitĂŠs du monde.

,OHVWWRXWHIRLVLPSRUWDQWGHQRWHU TXHOHSURIHVVHXUGX0,7VÂŞDSSXLH sur les donnĂŠes des vols intĂŠrieurs aux Ă&#x2030;tats-Unis pour rĂŠaliser ces statistiques, et, selon les vols ĂŠtudiĂŠs GDQVGLÇşpUHQWVSD\VFHWWHSUREDELOLWp proposĂŠe ici pourrait varier. Ă&#x2030;viter une contamination Les compagnies aĂŠriennes sont bien conscientes du danger de contamination dans les avions et prennent des mesures pour limiter les risques, allant du port du masque obligatoire Ă lâ&#x20AC;&#x2122;assainissement de lâ&#x20AC;&#x2122;air dans les cabines.

Pour ce faire, il a pris en compte une multitude de facteurs, allant de la probabilitĂŠ dâ&#x20AC;&#x2122;avoir une personne infectĂŠe dans lâ&#x20AC;&#x2122;avion, au risque que lâ&#x20AC;&#x2122;obligation du port du masque ne soit pas respectĂŠe et que les voyageurs entrent en contact.

Pour autant, le haut conseil de la santĂŠ publique estime quâ&#x20AC;&#x2122;il est possible dâ&#x20AC;&#x2122;attraper le virus Ă travers les dĂŠplacements et les contacts dans lâ&#x20AC;&#x2122;avion, comme lorsque lâ&#x20AC;&#x2122;on se rend aux toilettes ou que lâ&#x20AC;&#x2122;on touche lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠcran devant soi - bien que tout doive ĂŞtre dĂŠsinfectĂŠ par la compagnie.

Ainsi, Barnett avance que la probabilitĂŠ de contracter la Covid-19 est dâ&#x20AC;&#x2122;environ 1 sur 4.300 sur un vol de deux heures rempli Ă pleine capacitĂŠ, et de 1 sur 7.700 lorsque tous les sièges du milieu sont laissĂŠs vacants, rapporte Newsweek.

Ainsi, il est prĂŠfĂŠrable de suivre quelques gestes simples qui rĂŠduiront au maximum le risque de transmission du virus pendant un vol. Pour se protĂŠger malgrĂŠ la promiscuitĂŠ, le gel hydroalcoolique doit ĂŞtre votre compagnon de voyage

LQGLVSHQVDEOHDĂŽQGHGpVLQIHFWHU votre espace ainsi que les toilettes Ă chaque fois que vous vous y rendez. Gardez le masque bien en place et ne lâ&#x20AC;&#x2122;enlevez que pour manger. (QĂŽQLOVHPEOHUDLWTXÂŞLOVRLWSOXV judicieux de choisir un siège près dâ&#x20AC;&#x2122;une fenĂŞtre. Le cĂ´tĂŠ hublot serait lâ&#x20AC;&#x2122;endroit de lâ&#x20AC;&#x2122;avion le plus sĂťr pour ne pas tomber malade selon une ĂŠtude de lâ&#x20AC;&#x2122;universitĂŠ Emory, qui a observĂŠ le nombre de contacts que pouvaient avoir les passagers sur dix vols en pleine pĂŠriode de grippe. RĂŠsultat : les personnes installĂŠes sur les sièges cĂ´tĂŠ fenĂŞtre sont celles qui ont eu le moins de contacts et donc moins de risques de contracter un virus.

International ¡ Maganac 46

23


AFRAA :

Lâ&#x20AC;&#x2122;Association des compagnies aĂŠriennes africaines (AFRAA) ne mĂŠnage pas ses HÇşRUWVSRXUDLGHU les transporteurs du continent Ă faire face aux contraintes dues Ă  la Covid-19. Mi-aoĂťt, lâ&#x20AC;&#x2122;institution a lancĂŠ un portail interactif de partage des capacitĂŠs, destinĂŠ Ă  ses membres. AlimentĂŠ par ACC Aviation Group, il permet aux exploitants de signaler la disponibilitĂŠ de leurs avions, et de consulter la liste des appareils en ORFDWLRQ$&0,HQORFDWLRQVLPSOHRXj vendre. Logiquement, ceux-ci peuvent

y faire des demandes de location, DÇşUqWHPHQWSRXUSDVVDJHUVRXIUHW ÂŤ Ă&#x20AC; lâ&#x20AC;&#x2122;heure actuelle, les avions en stationnement dans certains aĂŠroports RÇşUHQWDX[FRPSDJQLHVDpULHQQHVGH solides opportunitĂŠs de desservir de nouvelles routes, sans investir dans GHVDYLRQVVXSSOpPHQWDLUHVÂ?DǸ UPH AbdĂŠrahmane BerthĂŠ, le secrĂŠtaire gĂŠnĂŠral de lâ&#x20AC;&#x2122;Association. Les deux institutions qui ont scellĂŠ un partenariat stratĂŠgique le 8 juin GHUQLHURÇşUHQWpJDOHPHQWGHVVHU vices de conseil en restructuration, pour aider Ă lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠlaboration des plans de relance Ă  court et moyen terme.

MAROC :

Lâ&#x20AC;&#x2122;armĂŠe autorisĂŠe Ă former les pilotes de ligne civils Le Roi Mohammed VI a approuvĂŠ le projet de dĂŠcret portant sur la rĂŠorganisation de lâ&#x20AC;&#x2122;Ă&#x2030;cole royale de lâ&#x20AC;&#x2122;air (Era). Celui-ci a pour objet de permettre Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;Era de former les pilotes de ligne des compagnies nationales, et ce dans un cadre contractuel entre lâ&#x20AC;&#x2122;administration de la dĂŠfense nationale et les transporteurs aĂŠriens basĂŠs dans le pays. Ce dĂŠcret rĂŠpond aux attentes de lâ&#x20AC;&#x2122;Association Marocaine des Pilotes de Ligne (AMPL) qui attirait lâ&#x20AC;&#x2122;attention des autoritĂŠs marocaines sur OHVRXVHÇşHFWLIHQSLORWHVHWOHV FDGHQFHVGHWUDYDLOHÇşUpQpHVVXELHV ces dernières annĂŠes, depuis la fermeture en 2011 au motif dâ&#x20AC;&#x2122;un plan de rationalisation interne de lâ&#x20AC;&#x2122;Ecole Nationale des Pilotes de Ligne (ENPL), dĂŠtenue Ă  100 % par Royal Air Maroc (RAM). En 2018, Abdelhamid Addou (photo), le PDG de la

24

Brèves ¡ Maganac 46

RAM avait promis la rĂŠouverture de cet ĂŠtablissement. Entretemps, la compagnie nationale marocaine a mis sur pied de nouvelles mesures et conditions pour le recrutement de ses pilotes. Les candidats marocains au recrutement devaient ĂŞtre issus de 3 ĂŠcoles de formation, Ă savoir lâ&#x20AC;&#x2122;Ecole nationale dâ&#x20AC;&#x2122;aviation civile (ENAC) de Toulouse, lâ&#x20AC;&#x2122;Ecole supĂŠrieure des mĂŠtiers artistiques (ESMA-Aviation Academy) de 0RQWSHOOLHUHWOÂŞ2[IRUG$LU7UDLQLQJ 6FKRRO 2[IRUG5R\DXPH8QL 

KENYA :

Vente aux enchères dâ&#x20AC;&#x2122;une centaine dâ&#x20AC;&#x2122;avions abandonnĂŠs dans les aĂŠroports Kenya Airports Authority (KAA) veut dĂŠbarrasser ses aĂŠroports des ĂŠpaves dâ&#x20AC;&#x2122;avions qui les encombrent. Pour ce faire, le gestionnaire des plateformes aĂŠroportuaires kenyanes a publiĂŠ une DQQRQFHGDQVOHMRXUQDORǸ FLHOGX vendredi 14 aoĂťt 2020, appelant les propriĂŠtaires de ses aĂŠronefs Ă venir les rĂŠcupĂŠrer au plus tard dans 30 jours, Ă  compter de la date de publication de ladite annonce. NĂŠanmoins, les appareils ne seront rĂŠtrocĂŠdĂŠs quâ&#x20AC;&#x2122;après payement de tous les frais impayĂŠs, et de tous les frais accessoires, y compris ceux de publication de cette annonce. PassĂŠ ce dĂŠlai, la KAA les mettra aux enchères pour ĂŠponger en partie ou la totalitĂŠ desdits frais. Au cas oĂš ceuxci sont vendus en dessous de leur valeur, la responsabilitĂŠ incombera aux propriĂŠtaires. Selon Alex Gitari, le directeur gĂŠnĂŠral de Kenya Airports Authority, auteur de cette annonce, ces aĂŠronefs sont stationnĂŠs dans les zones de mouvement des aĂŠroports, en violation absolue des normes de sĂŠcuritĂŠ GHOÂŞ2UJDQLVDWLRQGHOÂŞDYLDWLRQFLYLOH LQWHUQDWLRQDOH 2DFL  Les 102 avions dont il est question appartiennent Ă  une soixantaine de compagnies. La grande majoritĂŠ dâ&#x20AC;&#x2122;entre elles sont en cessation dâ&#x20AC;&#x2122;activitĂŠs, certaines depuis des dizaines dâ&#x20AC;&#x2122;annĂŠes.

Photos: RAM

Lancement dâ&#x20AC;&#x2122;une plateforme de collaboration interactive dĂŠdiĂŠe aux compagnies africaines


/ÂŞDpURSRUW(QĂŽGKD+DPPDPHW

PROTOCOLE SANITAIRE DE Lâ&#x20AC;&#x2122;UE :

Deux aĂŠroports tunisiens premiers signataires en Afrique En Afrique, les aĂŠroports tunisiens GH0RQDVWLUHW(QĂŽGKDVRQWOHV premiers signataires du protocole sanitaire de lâ&#x20AC;&#x2122;UE. Les aĂŠroports internationaux de Monastir-Habib %RXUJXLEDHW(QĂŽGKD+DPPDPHW respectent le protocole sanitaire de lâ&#x20AC;&#x2122;Union europĂŠenne (UE) visant une reprise en toute sĂŠcuritĂŠ du WUDĂŽFDpULHQIDFHDX[ULVTXHVGHOD Covid-19. Câ&#x20AC;&#x2122;est ce qui ressort dâ&#x20AC;&#x2122;un

communiquĂŠ publiĂŠ mi-juillet par le gestionnaire TAV Tunisie. Â&#x153;7$97XQLVLHHVWOHSUHPLHURSpUDWHXU aĂŠroportuaire en Afrique Ă signer le protocole de lâ&#x20AC;&#x2122;Agence europĂŠenne de la sĂŠcuritĂŠ aĂŠrienne (Easa) et du Centre europĂŠen de prĂŠvention et de contrĂ´le des maladies (ECDC) Âť indique le communiquĂŠ, soulignant que cette signature est intervenue

après avoir satisfait aux exigences et recommandations de sÊcuritÊ contre les risques du Coronavirus. $LQVLOªDpURSRUWGª(QÎGKDDDFFXHLOOL le dimanche 19 juillet dans la matinÊe, un vol charter de Luxair avec 149 passagers europÊens à bord, son premier vol après plus de trois mois GHVXVSHQVLRQGXWUDÎFDpULHQ

Lâ&#x20AC;&#x2122;OACI exige un organisme indĂŠpendant pour enquĂŞter sur les accidents

SĂ&#x2030;CURITĂ&#x2030; DE Lâ&#x20AC;&#x2122;AVIATION CIVILE :

Photos: Rais67 ¡ stock.adobe.com: icholakov

Le Ghana veut crĂŠer son propre Bureau enquĂŞtes accidents Mettre sur pied un organe autonome et indĂŠpendant, qui ĂŠlucidera dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠventuels incidents et accidents dâ&#x20AC;&#x2122;avions. Câ&#x20AC;&#x2122;est lâ&#x20AC;&#x2122;objectif que vise le Ghana, en projetant la crĂŠation dâ&#x20AC;&#x2122;un Bureau dâ&#x20AC;&#x2122;EnquĂŞtes et dâ&#x20AC;&#x2122;Accidents (BEA) pour la sĂŠcuritĂŠ de lâ&#x20AC;&#x2122;aviation civile. Le projet de loi y relatif a ĂŠtĂŠ ĂŠtudiĂŠ en seconde lecture par OH3DUOHPHQWJKDQpHQĂŽQMXLOOHW 2020. Selon Ghana Business News, ce projet de loi vise Ă ĂŠviter des FRQĂŻLWVGÂŞLQWpUrWHQWUHOD*KDQD civil aviation authority (Gcaa) et les opĂŠrateurs du secteur.

(QHÇşHWMXVTXHOjOHUpJXODWHXUQDtional de lâ&#x20AC;&#x2122;aviation civile est fortement impliquĂŠ dans les enquĂŞtes sur les incidents et accidents dâ&#x20AC;&#x2122;avions. Une situation qui fait de lui un ĂŠventuel juge et partie, sachant que sa responsabilitĂŠ peut ĂŞtre questionnĂŠe dans le cadre dâ&#x20AC;&#x2122;un drame. Une fois la loi adoptĂŠe et promulguĂŠe, lâ&#x20AC;&#x2122;organe spĂŠcialisĂŠ sera ĂŠgalement chargĂŠ dâ&#x20AC;&#x2122;enquĂŞter sur les incidents et accidents dâ&#x20AC;&#x2122;aĂŠronefs dans ODUpJLRQRFpDQLTXHGHOD),5GÂŞ$FFUD Pour le ministre de lâ&#x20AC;&#x2122;Aviation qui dĂŠfend ce projet de loi, il est

nĂŠcessaire de crĂŠer un organisme indĂŠpendant pour enquĂŞter sur les accidents du trafic aĂŠrien. Pour Joseph Kofi Adda, cela se justifie davantage dans la mesure oĂš le trafic aĂŠrien est en croissance dans le pays. La crĂŠation dâ&#x20AC;&#x2122;une telle institution est dâ&#x20AC;&#x2122;ailleurs lâ&#x20AC;&#x2122;une des UHFRPPDQGDWLRQVGHOÂŞ2UJDQLVDWLRQ de lâ&#x20AC;&#x2122;aviation civile internationale 2DFL DSUqVXQHPLVVLRQGÂŞpYDOXDtion effectuĂŠe dans le pays entre le 20 mars le 3 avril 2019. (na)

Brèves ¡ Maganac 46

25


Il menace de tuer des passagers de son avion sâ&#x20AC;&#x2122;ils nâ&#x20AC;&#x2122;acceptent pas que JĂŠsus ĂŠtait noir !

Le mĂŠdia prĂŠcise que, bien que lâ&#x20AC;&#x2122;individu nâ&#x20AC;&#x2122;ait pas ĂŠtĂŠ armĂŠ, son comporWHPHQWDHÇşUD\pFHUWDLQVSDVVDJHUV La police amĂŠricaine a arrĂŞtĂŠ samedi 11 juillet dans lâ&#x20AC;&#x2122;aĂŠroport de Seattle un passager du vol dâ&#x20AC;&#x2122;Alaska Airlines qui avait commencĂŠ, quelque temps après le dĂŠcollage, Ă profĂŠrer des menaces Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;encontre dâ&#x20AC;&#x2122;autres passagers, ĂŠcrit le Seattle Times.

Ă&#x20AC; en juger par la vidĂŠo, lâ&#x20AC;&#x2122;homme en question nâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtait pas noir. Ses motivations restent pour le moment inconnues.

Sur la vidĂŠo prise Ă bord de lâ&#x20AC;&#x2122;avion qui reliait Seattle Ă  Chicago, il est possible dâ&#x20AC;&#x2122;entendre lâ&#x20AC;&#x2122;homme demander aux passagers dâ&#x20AC;&#x2122;accepter que ÂŤ JĂŠsus

NORVĂ&#x2C6;GE :

158 passagers placĂŠs en quarantaine pour une minute trop tard ! Les 158 passagers dâ&#x20AC;&#x2122;un vol entre Nice et Oslo de la compagnie scandinave SAS ont dĂť observer une quarantaine de dix jours, leur avion sâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtant posĂŠ Ă la minute mĂŞme oĂš la Norvège basculait la France en ÂŤ zone rouge Âť. Selon les pointages de lâ&#x20AC;&#x2122;aĂŠroport GÂŞ2VORHWGH6$6OHYRO6. sâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtait posĂŠ le 8 aoĂťt Ă  minuit pile. Selon le site spĂŠcialisĂŠ FlightRadar24, le Boeing 737 a posĂŠ ses URXHVVXUOHWDUPDFGÂŞ2VORjPLQXLW une (22H01 GMT), avec neuf minutes dâ&#x20AC;&#x2122;avance sur lâ&#x20AC;&#x2122;horaire. Les autoritĂŠs norvĂŠgiennes ont mis plusieurs heures avant de trancher. Selon le quotidien norvĂŠgien Dagbladet, les

26

Insolite ¡ Maganac 46

passagers, croyant avoir ĂŠchappĂŠ Ă la quarantaine, avaient applaudi lorsque le pilote leur a annoncĂŠ quâ&#x20AC;&#x2122;il sâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtait posĂŠ Ă  minuit. Mais selon le ministère norvĂŠgien de la SantĂŠ, le passage en zone rouge ĂŠtait Ă  partir de minuit inclus, donc minuit pile ou minuit une, ils ont dĂť faire une quarantaine !

FABRIQUĂ&#x2030;ES POUR AMERICAN, PUIS ANNULĂ&#x2030;ES :

Que faire de 42 tonnes de noix ? En raison de la crise Corona, American Airlines et autres nâ&#x20AC;&#x2122;ont plus besoin de noix. Ă&#x2021;a pose un ĂŠnorme problème aux fournisseurs. Câ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtait un contrat lucratif pour la petite entreprise familiale GNS Food dâ&#x20AC;&#x2122;Arlington, au Texas. Elle fournissait le mĂŠlange de noix quâ&#x20AC;&#x2122;American Airlines servait Ă ses clients des classes premium avec la boisson de bienvenue. Mais ensuite, Corona est arrivĂŠe et la compagnie aĂŠrienne a annulĂŠ sa commande annuelle. GNS Foods livrait ĂŠgalement Ă  dâ&#x20AC;&#x2122;autres compagnies aĂŠriennes aux Ă&#x2030;tats-Unis. Maintenant, lâ&#x20AC;&#x2122;entreprise reste sur des noix qui sont en partie FUXHVHQSDUWLHWRUUpĂŽpHVHWHQ partie dĂŠjĂ  emballĂŠes. La quantitĂŠ totale de noix excĂŠdentaires est dâ&#x20AC;&#x2122;environ 42 tonnes. Lâ&#x20AC;&#x2122;entreprise essaie maintenant de les vendre sur son propre site Web â&#x20AC;&#x201C; Ă  un prix très ĂŠlevĂŠ dâ&#x20AC;&#x2122;ailleurs : presque 14.000 CFA le kilo ! Ce nâ&#x20AC;&#x2122;est certainement pas Ă  cette allure quâ&#x20AC;&#x2122;ils ĂŠcouleront les 42 tonnes ! stock.adobe.com: dragonstock, olly

ĂŠtait un homme noir Âť et menacer de les tuer sâ&#x20AC;&#x2122;ils ne le faisaient pas. ÂŤ Je vais tuer tout le monde. Acceptez-le. Meurs au nom de JĂŠsus ! Âť, crie-t-il. Lâ&#x20AC;&#x2122;homme a ĂŠtĂŠ maĂŽtrisĂŠ par des membres dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠquipage et des passagers qui lâ&#x20AC;&#x2122;ont maintenu jusquâ&#x20AC;&#x2122;au retour de lâ&#x20AC;&#x2122;avion Ă lâ&#x20AC;&#x2122;aĂŠroport de Seattle oĂš il ĂŠtait attendu par la police.


A bord de son avion, un passager reçoit un SMS lui indiquant quâ&#x20AC;&#x2122;il est positif au Covid-19 Un passager a ĂŠtĂŠ escortĂŠ en dehors de son avion qui sâ&#x20AC;&#x2122;apprĂŞtait Ă dĂŠcoller de lâ&#x20AC;&#x2122;aĂŠroport de Stansted Ă  Londres pour Pise en Italie. Et pour cause : lâ&#x20AC;&#x2122;homme a reçu, avant le dĂŠcollage, un SMS lui indiquant quâ&#x20AC;&#x2122;il ĂŠtait positif au coronavirus. Le personnel de lâ&#x20AC;&#x2122;aĂŠroport, ĂŠquipĂŠ de tenue de protection digne dâ&#x20AC;&#x2122;un ĂŽOPGHVFLHQFHĂŽFWLRQDIDLWVRUWLU lâ&#x20AC;&#x2122;homme et son compagnon de voyage, comme le montre une vidĂŠo partagĂŠe par un autre passager sur 7ZLWWHU,OVRQWWRXVOHVGHX[pWp placĂŠs en zone dâ&#x20AC;&#x2122;isolement.

MXVTXÂŞjODVRUWLHDĂŽQGÂŞpYLWHUWRXWH propagation. Leurs sièges et tablettes ont ĂŠtĂŠ dĂŠsinfectĂŠs. Lâ&#x20AC;&#x2122;avion a pu dĂŠcoller avec une heure de retard. ÂŤ Ă&#x2030;tant donnĂŠ que ce passager et son compagnon ont respectĂŠ les règles sanitaires de Ryanair, ils portaient tous les deux des masques [...] il y a peu ou pas de risque de transmission du Covid-19 Ă dâ&#x20AC;&#x2122;autres passagers et membres dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠquipage, car tous portaient ĂŠgalement un masque Âť, a ĂŠcrit Ryanair dans un communiquĂŠ.

ÂŤThe TelegraphÂť rapporte quâ&#x20AC;&#x2122;après avoir reçu les rĂŠsultats de son test, le passager malade a immĂŠdiatement prĂŠvenu le personnel du vol Ryanair, qui sâ&#x20AC;&#x2122;est exĂŠcutĂŠ pour lâ&#x20AC;&#x2122;escorter

TAIPEI :

180 ÂŤ passagers Âť sâ&#x20AC;&#x2122;envolent vers nulle part

stock.adobe.com: poco_bw

Lâ&#x20AC;&#x2122;aĂŠroport de Taipei-Songshan a eu une idĂŠe originale pour les voyageurs en mal de dĂŠplacement vers lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtranger : de vrais-faux vols sont mis en place, avec enregistrement et embarquement â&#x20AC;&#x201C; pour quelques minutes seulement, lâ&#x20AC;&#x2122;avion nâ&#x20AC;&#x2122;allant nulle part. Histoire de lutter contre le blues de lâ&#x20AC;&#x2122;immobilisation au sol, TaĂŻwan ĂŠtant privĂŠe de vols internationaux rĂŠguliers depuis la pandĂŠmie de Covid-19, la direction du deuxième aĂŠroport de la capitale a concoctĂŠ une simili-expĂŠrience de vol pas ordinaire : trois vols sans destination mais avec une expĂŠrience complète jusquâ&#x20AC;&#x2122;au dĂŠcollage (absent) ont ĂŠtĂŠ mis en place. Une loterie organisĂŠe sur les rĂŠseaux sociaux a convaincu 7000 candidats, D\DQWĂŽQDOHPHQWpWpWLUpVDXVRUW (60 par ÂŤ vol Âť, qui dure au total une demi-journĂŠe).

Les ÂŤ passagers Âť ont reçu itinĂŠraire et carte dâ&#x20AC;&#x2122;embarquement, ont passĂŠ les contrĂ´les de sĂŠcuritĂŠ et dâ&#x20AC;&#x2122;immigration. Puis ils ont embarquĂŠ Ă bord de lâ&#x20AC;&#x2122;avion oĂš les attendaient des hĂ´tesses de lâ&#x20AC;&#x2122;air et stewards de la compagnie nationale taĂŻwanaise China Airlines. Mais ils ne sont restĂŠs que quelques minute sur leur siège, avant de redescendre et avoir droit Ă  un repas servi dans un restaurant de lâ&#x20AC;&#x2122;aĂŠroport, une visite du terminal â&#x20AC;&#x201C; et un passage par les boutiques hors-taxes. (aj)

FAUTE Dâ&#x20AC;&#x2122;ACTIVITĂ&#x2030; :

Qantas vend des pyjamas ! PrivĂŠe de vols internationaux, la compagnie aĂŠrienne Qantas met en vente OHVDFFHVVRLUHVGHVDFODVVH$ÇşDLUHV avec des kits en deux couleurs. Ă&#x2021;a ne rapportera pas autant quâ&#x20AC;&#x2122;un aller-retour entre les aĂŠroports de Sydney et Londres, mais en pleine pandĂŠmie de Covid-19 toute trĂŠsorerie est bonne Ă prendre. La compagnie nationale australienne met donc en vente un Care Pack (en gris charbon ou bleu), comprenant son ÂŤ très convoitĂŠ Âť pyjama (en une seule taille L/XL) ainsi que 12 paquets de Tim Tams emballĂŠs individuellement, 10 sachets de thĂŠ T2, un sac de 200 grammes dâ&#x20AC;&#x2122;amandes fumĂŠes servi dans la cabine de première classe. Le kit dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠquipement Qantas Curates avec ASPAR Travel Essentials (Crème pour les mains Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;orange douce et au karitĂŠ, hydratant ultra hydratant pour le visage et baume pour les lèvres Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;orange douce), masque pour les yeux, brosse Ă  dents et dentifrice de voyage, chaussettes de voyage et un ensemble de bouchons dâ&#x20AC;&#x2122;oreille fait SDUWLHGHOÂŞRÇşUH Le tout peut ĂŞtre acquis, en AustraOLHYLDGHVSRLQWVGHĂŽGpOLWp4DQWDV (4250) ou en payant en cash (25 dollars us), et ĂŞtre envoyĂŠ (y compris anonymement) Ă  des membres de la famille ou connaissances. Lâ&#x20AC;&#x2122;achat est limitĂŠ Ă  dix exemplaires ; peu après ODPLVHHQOLJQHGHOÂŞRÇşUHLOVpWDLHQW dĂŠjĂ  en rupture de stock.

Insolite ¡ Maganac 46

27


AGENCE NATIONALE DE L’AVIATION CIVILE BP 2212 Libreville, Gabon Tél.: +241 (0) 11 44 46 54 / 44 46 58

Agence Nationale de l’Aviation Civile

Site: www.anacgabon.org Email: contact@anac-gabon.com

Profile for Agence Nationale de l'Aviation Civile

MAGANAC 46  

Advertisement
Advertisement
Advertisement