Page 1

Mag Le

d’AmeriSud

Un été AmeriSud Au menu, les sorties estivales et quelques extras ...

03

Automne 2011


Mag Le

d’AmeriSud

#03 Automne 2011

Bulletin d’information du club des américaines du sud AmeriSud 53, rue Abbé Brémond 64000 Pau

Président : Philippe Courant Secrétaire : Gilbert Molto Trésorier : Didier Hardy Directeur de publication : Philippe Courant Rédacteur en chef : Frédéric Mardon Publicités dans le mag : didier.hardy8@orange.fr

Welcome !

Bienvenue chez AmeriSud, le club des américaines du sud, et plus particulièrement du sud-ouest de la France ... En effet vous remarquez que flottent au vent deux drapeaux, le “American flag” (le Stars & Stripes) et la “croix occitane” car on peut aimer à la fois les voitures US et la région “sud”. Nous n'existons que depuis 2010 mais nous roulons en US depuis des dizaines d'années ... N'hésitez pas à nous rejoindre, virtuellement via le forum par exemple ou chaque premier dimanche du mois à l'espace Quartier Libre à Lescar (64230). Nous vous accueillerons volontiers aussi lors de nos sorties (voir la rubrique calendrier sur le site web du club ou ici même dans le bulletin), mais attention, certaines sorties sont en priorité réservées aux adhérents !!! Par ailleurs, qui dit adhérent dit adhésion ... Rendez-vous sur la page “Adhérer” ou au “Store” du web pour adhérer en ligne. Interrogation écrite, les copies étant ramassées au numéro suivant : - quelle est la marque de la voiture que l’on devine dans le reflet ?* * indice : le modèle servant de miroir est une Cadillac DeVille cabriolet. Ahahahahah ... ça ne vous aide pas ? :-)

@ bientôt pour la réponse !

Site Internet d’AmeriSud : www.amerisud.fr - Forum Internet d’AmeriSud : www.amerisud.fr/forum LES COORDONNÉES DU CLUB


Au Sommaire Dans ce numéro, vous retrouverez : - 02 - Les infos du club, les nouveautés, les événements à venir ... - 04 - Les Fiches : Buick Riviera et Frazer Manhattan convertible sedan. - 08 - Les sorties de cet été : Aramits, Oloron, Lescar, Beaucaire ... - 23 - Buick Century “Free Spirit” 1975 - 25 - Voyage au bout du monde ! - 28 - Pontiac Ghost Car 1939 - 30 - Des Chevrolet 1959 en cours de montage, suite et fin ... - 32 - Quelques photos d’époque ... Pour ce numéro, nous faisons une pause impériale pour voir un peu ce qui s’est passé cet été en termes de sorties. Vous pourrez retrouver Nicole dans le prochain numéro (de cet hiver) ainsi que les Imperial 1957-59 (un énorme pavé, de quoi passer l’hiver tranquillement à la lecture de la prochaine revue).

Le rédac’ en chef, Frédéric Mardon (alias Mopar58)

Le mot du Chef Adishatz monde e la companhia* ... Automne ... Octobre ... Quand on tue de grands rêves il coule beaucoup de sang ... c’était le 1er message d’un sujet qui a fait couler beaucoup d’encre, enfin surtout de fiel (et il en reste encore) ... Le fameux sous-marin soviétique de Sean Connery donna son titre au sujet et “octobre rouge” restera emblématique de la période qui vit la naissance d’AmeriSud, un mois et demi plus tard. Quelle chance vous avez eu !!! Mais revenons chez nous, on s’y sent tellement mieux d’ailleurs que les adhésions tombent comme les palombes chez nous, la revue “made in Fred” ayant toujours autant de succès et les sorties s’étirant jusqu’en novembre, la preuve il nous reste encore un week-end les 29 & 30 octobre. Avant il y aura eu l’AG du club, n’hésitez pas à y participer et si vous êtes trop loin (nos amis adhérents du Texas, d’Argentine, du Tonga, de Corée du Nord ... ah non on n’en a pas là-bas) pensez “club” en renvoyant votre “pouvoir” ! Tiens, je pense aussi “clubs” en donnant le bonjour au V8Forever, au MMC, à l’American Feeling et au tout nouveau US Cars Club Normandy, pourquoi me direz-vous, d’une part parce qu’on partage les mêmes valeurs, passions, éthique, d’autre part ... chuuuttt ... A propos de revue on a eu une “tuile” cet été quand on a appris que notre imprimeur, LC Impressions, avait déposé le bilan (sans conséquence pour nous), dommage, surtout financièrement, mais nous continuerons avec l’Italie pour la suite. Et bien sûr, avec VOUS !

Phil Courant * Salut à tous et à la compagnie

WWW.AMERISUD.FR

01


Le Calendrier L’année est presque finie, il reste quelques rendez-vous, et ce sera la pause hivernale. 23 octobre : Assemblée générale, à Pau. 29/30 octobre : (en cours d’élaboration à la date de bouclage de la revue - vérifiez le web ou le mailing !!!) "Thanksgiving-Halloween week-end" dans la région de Navarrenx (64) Et tous les premiers dimanches du mois, rendez-vous à Lescar (64) à "Quartier Libre " ! Comme c’est le dernier numéro de 2011, et que le prochain sera daté de 2012, nous vous souhaitons par avance de bonnes fêtes de fin d’année. En espérant que le père Noël vous apporte une auto comme celle de droite qui a dû faire un heureux propriétaire en 1955, on vous dit ... ... à l’année prochaine !

02

WWW.AMERISUD.FR

Photographie par Yale Joel, 1955. Life Magazine.


News de Detroit Quelques autos bientôt disponibles en neuf chez nous ... General Motors semble petit à petit cueillir les fruits de sa réorganisation. Après avoir supprimé bon nombre de marques, la visibilité de la gamme est plus claire. Et chez nous, nous devrions avoir de jolies nouveautés chez les concessionnaires Chevrolet. Pour cet automne, la Camaro sera disponible (on peut déjà la commander), en coupé et en cabriolet, mais en V8 only. Et ce à des prix défiant toute concurrence : 39.000€ pour le coupé et 44.000€ pour le cabriolet, en V8 432 chevaux. C’est certes bien plus cher qu’aux USA, mais beaucoup moins que chez les importateurs spécialisés, qui plus est ne fournissaient que des occasions ... Ensuite, la Malibu devrait faire aussi son apparition chez nous. Les téléspectateurs avertis que vous êtes avez probablement remarqué la nouvelle campagne de publicité de la marque, décidément “avec un goût d’Amérique”, où l’on voit entre autres, la Corvette à côté de la Camaro.

Vous pouvez retrouver les spécifications des modèles pour le marché français sur le web de la marque : www.chevrolet.fr .

Chez Chrysler, enfin Lancia, on retrouvera la 200 badgée Flavia, et en cabriolet uniquement. Autant Chevrolet fait rêver avec la Camaro et la Corvette, autant Chrysler-Fiat laisse un goût amer ... F.M.

... alors que d’autres viennent de rejoindre l’Histoire ... Après la disparition de la Mercury Grand Marquis (le 4 janvier 2011) et la suppression de la marque Mercury toute entière, Ford continue le ménage parmis ces modèles “dinosauresques”. En cela, l’été 2011 fut un “été meurtrier” ... Le 29 août, la dernière Lincoln Town Car était produite, et pas plus tard que le 15 septembre dernier, la dernière Ford Crown Victoria fut produite. Il nous restera le grand écran et surtout le petit écran pour revoir ces voitures à la conception dépassée (châssis séparé, V8 glouton au rendement lamentable, finition très moyenne ...), mais qui faisaient le bonheur des policiers, des taxis, du FBI, des flottes de grande remise ... L’usine de St Thomas au Canada tourne donc une page de la production automobile US ... Vous pouvez retrouver une vidéo à propos de la dernière Crown Victoria sur youtube : http://www.youtube.com/watch?&v=hpsuDRLjpGs

L’intérieur de la dernière Crown Victoria, autographié par les ouvriers. Elle est partie rejoindre son propriétaire. WWW.AMERISUD.FR

03


Les Fiches

Buick Riviera 1963-1965

BUI-01

Marque commerciale : Buick Modèle : Riviera Années : 1963 à 1965 Carrosserie : coupé 2 portes HT Groupe d’appartenance : General Motors Corporation Fabricant : Buick Division *** Bref historique : Les Riviera (nom utilisé jusqu’alors pour désigner certains modèles sans montants depuis 1949, avec l’apparition du coupé hardtop) sont l’archétype du coupé luxueux et sportif : carrosserie "razor-edged" (primitivement refusée par Cadillac ...), gros moteur, équipement pléthorique etc ... 1963

Les clients ne s’y sont pas trompés en plébiscitant cette concurrente de la Ford Thunderbird. Après 1965, ce coupé s’embourgeoisa avant de revenir en 1971 avec les fameuses “boattails” pour ensuite s’enfoncer dans le m’as-tu-vu poussif, bien éloigné des fabuleuses Riviera GS de 1965.

Ci-dessus, modèle 1963 (photos d’usine). 1963

1963

Technique : Moteur : V8 fonte - 1963 : 401 ci (6570 cm3), 325 chevaux. Option : 425 ci (6964 cm3), 340 chevaux. - 1964 : 425 ci 340 ch - option : 360 ch , 2 carbus 4 corps. - 1965 : 401 ci 325 ch - options : 425 ci 340 ch ou 360 ch (de série sur GS). 2 carbus 4 corps. Transmission : aux roues arrière. Boîte automatique 2 vitesses Turbine Drive en 1963, 3 vitesses Twin Turbine Hydramatic en 1964/1965. Freins : tambours sur les 4 roues. Suspensions: ressorts hélicoïdaux à l’avant et à l’arrière. Pneus : 7.10 x15 (1963/1964) - 8.45 x 15 (1965). Dimensions : Empattement : 2,97 m. Longueur : 5,29 m. Poids : 1800 à 1980 kg. Vitesse maximum : 190 km/h. Le 0 à 60 mph en 7,5 s. Equipement : direction et freins assistés, console centrale, sièges bacquets etc ...

Buick réussit là un coup de maître,et la Ford Thunderbird n’est désormais plus la seule sur le créneau. Plus tard, on retrouvera Oldsmobile aussi.

Evolution : Cette “Milestone car”, rapide et confortable évolua peu dans sa 1ère série : c'était bien inutile ! En 1964 quelques détails mineurs comme un badge “R” cerclé ou “Riviera” en script sur les ailes furent ajoutés. Les phares se cachent en bout d’ailes avant en 1965 et le pare-chocs arrière s’alourdit. La version Gran Sport (GS) est une des plus recherchées, tout comme les versions avec l’intérieur “custom” (cuir ou tissus / vinyle, bois, doubles poignées intérieures). Cote : (en état concours US) 24.000$ pour les modèles 1963/1964, 21.000$ pour le modèle 1965, 22.000$ pour la GS 1965 et +25% si V8 425 ci (hors GS). Production: 1963 : 40.000 ex. à 4.333$ // 1964 : 37.658 ex. à 4.385$ // 1965 : 34.586 ex. à 4.408$ (dont 3.354 GS).

1963 04

WWW.AMERISUD.FR

Club : Riviera Owners Association, P.O. Box 261218 Denver, CO 80226-9218. Tél. : 303-233-2987. Fax : 303-2380346. Web : http://www.rivowners.org


Les Fiches

Buick Riviera 1963-1965

BUI-01

1964

Photo par Jacksnell - www.flickr.com

Esthétiquement, les modèles 1963-1965 sont très proches. La plus grande différence se situe à l’avant pour le modèle 1965 avec ses phares cachés.

1965

1964 Photo par Jacksnell - www.flickr.com

1965

1963 WWW.AMERISUD.FR

05


Les Fiches

Frazer Manhattan Convertible 1949-1951

FRA-01

Marque commerciale : Frazer Modèle : Manhattan (F4962, F5062, F5162) Années : 1949-51 Carrosserie : berline 4 portes cabriolet Groupe d’appartenance : Kaiser-Frazer Corporation Fabricant : Kaiser-Frazer ***

Un des tous premiers exemplaires (probablement le premier), étant donné l’absence de quelques détails décoratifs sur la carrosserie.

Bref historique : En 1946, les industriels Henri Kaiser et Joe Frazer décident de s’opposer aux “big three” en lançant non pas une mais deux nouvelles marques : Kaiser et Frazer. L’originalité est que ces 2 marques partageront la même cellule et la mécanique mais se différencieront par quelques ornements, Frazer étant le modèle “supérieur”. Excellents débuts avec 139.000 voitures en 1947, le stylisme de H.D. Darin n’y étant pas étranger. En 1949 le groupe K-F va proposer un original convertible 4 portes avec une curieuse vitre sur le montant fixe de portière. Proposé aussi chez Kaiser 100$ de moins le cabriolet n’attirera guère les clients (54 exemplaires chez Kaiser), les autres marques ayant “mieux” (un V8 par exemple) pour moins cher ! Revanche posthume, ces modèles sont maintenant des “Milestones cars”. Ceux qui en ont une actuellement (il en resterait 13) ont par contre fait un bon investissement ... Etes-vous prêt ? (devise de Frazer : “je suis prêt” ...). Technique : Moteur : 6 cylindres en ligne “latéral” Continental. 226 ci (3705 cm3), 112 ch (115 ch en 1951), carburateur Carter 2 corps. Transmission : aux roues arrière. Boîte de vitesse manuelle 3 vitesses au volant, overdrive en option. En 1951, boîte automatique Hydramatic en standard. Freins : tambours sur les 4 roues. Suspension : ressorts hélicoïdaux à l’avant, à lames à l’arrière. Pneus : 7.10 x 15 Dimensions: Empattement : 3,14 m. Longueur : 5,16 m (1951: 5,37). Poids : 1700 à 1800 kg.

1949 1951

Le système de capotage est hydro-électrique. Les “fender skirts” sont standard sur le convertible. Evolution : 1949 ne fut pas une bonne année pour K-F avec un énorme stock d’invendus, aussi il fut décidé de rebadger les restantes en modèle 1950 ! D’où une certaine confusion pour distinguer les vrais 1950 des 1949 ... Car même la pub d’époque reçut un coup de tampon ! D’ailleurs la plupart des convertibles sont des 1950 ... Le convertible 4 portes continua en 1951 (pas chez Kaiser) avec un nouveau styling mais toujours la petite vitre. Fin 1951 la marque disparut et seules les Kaiser perdurèrent encore quelques années. Mais on ne revit pas de convertible 4 portes avant les Lincoln “Kennedy”. Cote : (en état concours US) 56.000$ ... encore faut-il la trouver en vente. Production : 70 exemplaires 1949-50 (estimation) à 3295$, 131 exemplaires 1951 à 3075$. Club : Kaiser Frazer Owners Club International. 7860 Twin Lakes Road, Mancelona, MI 49659-8831. http://www.kfclub.com

06

WWW.AMERISUD.FR


Les Fiches

Frazer Manhattan Convertible 1949-1951

FRA-01

Un modèle 1949 actuellement en vente pour 75.000$ aux USA.

Publicité Frazer pour 1951. Pour facilement distinguer la Frazer de la Kaiser en 1949-50, il suffit de regarder l’arrière et la forme des feux, et l’absence de moulure chromée latérale supérieure.

Frazer 1951

Kaiser 1949

WWW.AMERISUD.FR

07


Merci aux photographes pour leurs contributions à l’illustration de ces deux pages.

08

WWW.AMERISUD.FR

Oloron - 26/06/2011


Compte-rendu de cette sympathique réunion entre amateurs de V8, musique et culture.

A l’heure du déjeuner, un cruising d’une dizaine de kilomètres nous a amenés jusqu’à Lucq de Bearn, petite commune de 1000 habitants où je réside. C’est avec grand plaisir que j’ai accueilli les voitures et leurs équipages pour l’apéritif offert par le club et le pique-nique/barbecue de midi.

Deux Imperial surprises en plein “tchat”. La blanche de 57 : “t’as changé de couleur ?”. La rouge de 58 : “oui, je suis devenue rouge pour être plus sexy !”.

Une fois les agapes terminées, les automobiles se sont déplacées jusqu’à l’église du village où nous avons bénéficié d’une visite commentée par M. Bourrouilh, spécialiste de l’histoire locale, de ce monument du XIIIème siècle. Ce moment culturel a ainsi clos une sympathique journée de rencontre américaine et chacun est reparti vers ses pénates. Oloron - 26/06/2011

Une pause culturelle WWW.AMERISUD.FR

09

Oloron Sainte Marie

Le 26 juin 2011, nous nous sommes retrou- Merci à tous les participants que je serai vés à Oloron Sainte Marie, petite ville du pié- heureux de recevoir à nouveau en 2012 mont pyrénéen à une trentaine de kilomètres (toujours avec un “moment culturel”). de Pau. Didier Hardy En effet, dans la cadre du festival de jazz sous-titrés “Des rives et des notes”, nous avons exposé nos voitures (une petite dizaine) toute la matinée du dimanche sur le site principal du festival.


Beaucaire 2011

Sortie

Beaucaire, la sortie “sudiste” du M.O.C. Des Mopar, mais pas que !!!

Depuis plusieurs années je participe au week-end organisé par Luc Montaut, membre du M.O.C. (Mopar Owners Club), gersois maintenant et avec qui AmeriSud entretient d’excellentes relations.

maine de Seviac avant de se promettre de se retrouver en 2012, soit à Beaucaire, soit bien avant puisque de nombreux membres d’AmeriSud participaient à cette sortie ! Merci à Isabelle et Luc …

Beaucaire c’est un petit village de 300 habitants au sud de Condom et le dernier weekend de juillet c’est la fête locale. A cette occasion et depuis 3 ans, en plus des animations habituelles il y a une soirée très “américaine”, que ça soit musique ou exposition.

Lien : h t t p : / / w w w. m o p a r - o w n e r s club.com/index.php?option=com_content&task=view& id=1238&Itemid=1

Bien sûr les “Mopar” sont privilégiées mais il n’y a aucun ostracisme envers les Cadillac ou les Mercury, tout le monde est le bienvenu ... Et donc de nombreuses US cars (près de 30 le samedi soir et presque 50 le dimanche) envahissent les (y’en a pas beaucoup) rues de Beaucaire ainsi que le terrain de Luc ! Repas sous les ombrages de la place centrale, musique avec Chicken Chic et Musical’ail. Au programme du dimanche, après le petit déj’ proposé chez Isabelle et Luc un beau cruising vers la base de loisirs de Montreal (du Gers ...) via Laressingle et la ferme de “Martin Neuf” histoire de se ravitailler pour le pique-nique de midi. L’après-midi un peu de culture ne nuit pas, tout ce petit monde a visité la villa gallo-ro10

WWW.AMERISUD.FR

Beaucaire - 30-31/07/2011


Beaucaire - 30-31/07/2011

WWW.AMERISUD.FR

11


Beaucaire

Publicités Pierce-Arrow 1931

Sympathique pin-up entrelacée dans un logo V8 !

12

WWW.AMERISUD.FR


Retour à Aramits, apéro, initiations à la danse country avec Ma Dalton et Lucky Luke, repas et concert de “Summertime Green”.

Le dimanche matin c’est exposition lors du marché d’été, puis courte balade pour rejoindre le restaurant du centre Escary sous Au programme, cruising, initiation “lien un beau soleil. dance”, repas, concert, expo, etc ... Pour des raisons de programmation, le festival de Ru- Retrouvez la video sur youtube.com : ralCountry n’a pu regrouper cette partie voi- http://www.youtube.com/watch?v=NuN7RoYtpYk tures qui se déroula donc 15 jours avant. Ce Philippe Courant ne sera pas le cas en 2012 et nous vous donnons déjà rendez-vous les 6/7/8 juillet 2012 pour un week-end qui fera date ! Restons donc en juillet 2011 où le samedi après-midi commence par un cruising vers L a n n e - e n Barétous puis Arette où nous visitons la maison du Barétous, partie patrimoine et partie spéléo et sismologie, avec comme guide le 1er magistrat de la commune, M. Casabonne. Aramits - 02-03/07/2011

Les mousquetaires à l’assaut d’Aramits ! Compte-rendu de cette sortie de juillet 2011 qui vous donne déjà rendez-vous pour la deuxième édition l’année prochaine !

Aramits 2011

Pour la première fois AmeriSud et RuralCountry organisent une manifestation commune à Aramits, dans la vallée de Barétous, célèbre pour ses mousquetaires. Eh oui, Aramits (z) = Aramis, un des personnages de Dumas était en fait un abbé laïc, Henri d’Aramitz !

Rendez-vous en 2012 ! WWW.AMERISUD.FR

13


14

WWW.AMERISUD.FR

Aramits - 02-03/07/2011


Musiques, danses, visites, cruising, statique ... mais aussi des endroits pour satisfaire la soif et la faim, le tout avec mod茅ration bien s没r.

Aramits - 02-03/07/2011

WWW.AMERISUD.FR

15


Lescar 2011


Il faut dire que cette année la municipalité avait décidé d’américaniser ses fêtes avec donc tout ce qui va avec, la musique, les voitures et bécanes, la line dance, les exposants, la nourriture, etc ...

velé le lendemain. L’excellent repas du soir (2 gratuits / voiture) était loin du plateau repas en plastique blanc compartimenté !!! Les Bootleggers mirent ensuite le feu à l’ambiance avec un country rock vigoureux au milieu d’une forêt de bikers. Le dimanche matin, re-cruising, bien plus “policé” et de nouveau 2 repas pour les inscrits, tout cela sous un magnifique soleil. L’après midi (réservé aux jeux d’enfants) se passa en farniente à l’ombre. C’est Smoky Joe Combo, musique tendance swing, qui clôtura ce week-end sous un superbe feu d’artifice.

Non, il ne s’agit pas du rencard mensuel à Quartier Libre, mais bien une fête à Lescar, en dehors du parking habituel du premier dimanche du mois ...

Dès le samedi après-midi l’expo commence, suivi par un cruising un peu désordonné Philippe Courant dans les rues de Lescar ... Rural Country Lien : anima ensuite le début de soirée avec de http://www.larepubliquedespyrenees.fr/2011/08/29/lesl’initiation à la line dance, d’ailleurs renou- belles-americaines-seduisent,208371.php

Fête des Lescariens, mode US !

Lescar est surtout célèbre dans le petit monde de l’américaine béarnaise pour “héberger” les fameux rencards primo-dominicaux (car c’est le 1er dimanche du mois). Mais fin août ce n’est pas sur le parking de Quartier Libre que s’exposaient les américaines mais bien sur l’espace festif, au milieu de la fête locale.

Line Dance, Rock, Swing Lescar - 27-28/08/2011

WWW.AMERISUD.FR

19


20

WWW.AMERISUD.FR

Lescar - 27-28/082011


Les Bootleggers, sur scène ... “Alors ... ça VAAAAAAA ?”

Certains photographes ont l’esprit moqueur ...

Motos, voitures, public, soleil, musique, tous les ingrédients pour passer un agréable moment. Lescar - 27-28/08/2011

WWW.AMERISUD.FR

21


Une publicité de DeSoto 1958 alors que la page de droite traite de Buick ? Ben ... nous n’avons pas réussi à trouver une publicité en rapport, alors le rédacteur en chef s’est fait plaisir ... Ici donc une publicité pour une DeSoto Fireflite de 1958, en habits de printemps “Spring Special”. Pour 1958, les “Spring Special” se distinguent non seulement par leurs couleurs spéciales, mais aussi par les 8 barrettes entourant la plaque d’immatriculation arrière.


1970s

Celle-ci n’a pas les bonnes jantes. La Buick Century “Free Spirit” de 1975 avec cette décoration spéciale était la Pace Car officielle. Depuis plusieurs décennies, les constructeurs se battent pour voir leurs voitures ouvrir la course et servir de Pace Car à Indianapolis. Celle-ci en est une. Buick avait prévu de fabriquer 1700 exemplaires de ce modèle ainsi décoré, mais apparemment, moins de 400 furent fabriquées (cependant, ce n’est pas prouvé). C’est donc une Buick Century Custom en coupé 2 portes “Colonnade”, avec un V8 350ci, carburateur 4 corps, réglé à 175 chevaux. Elle vient avec les sièges avant indépendants “bucket seats”, la boîte automatique Turbo Hydramatic, console centrale, et surtout, toute une décoration bleu blanc rouge à l’extérieur, histoire de ne passer absolument pas inaperçu. On en voit très rarement, et les survivantes sont très peu nombreuses.

Rapide coup d’oeil sur cette Buick à la décoration très peu discrète, mais qui s’explique par l’objectif d’une telle auto.

Vous pouvez trouver un peu plus d’informations sur le web à l’adresse suivante : http://deansgarage.com/2009/1975-and-1976-buickindy-pace-cars/

Pace Car 1975 Buick Century Free Spirit 1975

WWW.AMERISUD.FR

23

Buick Century Free Spirit 1975

Celle-ci a les bonne jantes.


1980s

Je vais vous conter ici un “road trip” que sept malades de vieilles mécaniques avaient décidé de faire en 2007. Continent : Amérique Latine. Pays : Brésil, Chili, Argentine, Uruguay. Objectif : la ville la plus australe du monde. Moyen de transport : Ford Galaxie. But : juste le plaisir de conduire et de découvrir des paysages grandioses. 01/10/2007 : les trois Ford Galaxie, celles made in Brazil sur le modèle US 1966 sont prêtes. Entièrement révisées, fiabilisées, trois équipages prêts pour l’aventure, avec 10.500 km de route en tout, à parcourir en une quinzaine de jours. Le trajet démarre à Curitiba, Etat du Paraná, Brésil (au sud de São Paulo). Puis ensuite les étapes principales seront : Uruguaiana à la frontière entre l’Etat du Rio Grande do Sul (Brésil) et l’Argentine. Puis Puerto Madryn en Argentine, Rio Gallegos, et enfin la destination finale, Ushuaia, avant le trajet retour qui passe par Rio Gallegos, El Calafate, Puerto Madryn,

Buenos Aires, puis Punta del Este (Uruguay), Novo Hamburgo (Brésil) pour finir à Curitiba, le point de départ. L’objectif est atteint après 6 jours de route, dans un froid de canard pour des équipages plutôt habitués aux climats tropicaux. Pour y arriver, ils durent affronter deux pannes (carburateur bouché et ressort de soupape cassé), mais surtout durent bien planifier les arrêts ravitaillement. Ces Ford Galaxie consomment énormément, et quand il faut faire plus de 300 km entre deux stations-service, il vaut mieux bien calculer son coup. A 20 litres aux 100 de moyenne, et d’interminables routes en lignes en droite, le pied droit peut se faire très lourd : imaginez une ligne droite presque plate de 1200 km … Les Ford “cruisèrent” tranquillement à 130 km/h, de quoi abattre ce genre de distance en une journée à peine, dans le plus grand confort du moelleux des sièges ! Les équipages cassaient la monotonie de certaines portions

Dans la rubrique “cruising”, il y a les balades du dimanche en individuel, les balades au sein du club, et il y a ceux qui sont tombés sur la tête et qui font des cruisings de 10.000 km en quinze jours ... Le tout, en ancienne américaine V8, cela va de soi. Voici comment trois Ford rejoignirent Ushuaia en 2007.

Les 3 Ford Galaxie, au début du “méga super” cruising. Ce sont des modèles “made in Brazil”. En fait, Ford do Brasil lança en tant que modèle 1967 les anciens modèles US de 1966. Le modèle fut fabriqué jusqu’en 1983, et subit un restylage à l’avant et à l’arrière au milieu des années 70. Ce fut la voiture des ministres par excellence, et près de 80.000 exemplaires furent construits, dont des versions à alcool.

Quelle aventure ! Ushuaia 2007

WWW.AMERISUD.FR

25

Voyage au bout du monde

Inutile de chercher goudron ou aire de repos, il n’y en a pas ...


Vu la faible circulation, les Galaxie peuvent se permettre quelques mises en scène pour la photo.

La panne, ça arrive. Au regard de la distance parcourue, on peut dire que les trois Ford se sont comportées admirablement bien, dans le ronronnement du V8. Ce sont des voitures solides et fiables, et malgré leurs 30 ans d’âge, le voyage fut un plaisir.

nne sèche.

ur éviter la pa

ents

Les ravitaillem

t respectés po étaient dûmen

par de la communication en direct live entre les voitures via les talkieswalkies. Les paysages plats et presque désertiques laissèrent place à de grandioses spectacles de la nature à mesure que les voitures arrivaient à proximité de l’extrême sud du continent, aux pieds de la Cordillère des Andes. Un bout du trajet fut effectué en bac, pour franchir des bras de mer, car dans ces contrées très reculées du bout du monde, les routes et les ponts ne sont pas disponibles partout … Une fois arrivé au bout de monde, et bien … demi-tour ! Et c’était reparti dans l’autre sens, via un itinéraire différent, afin de voir le maximum de paysages argentins. A l’arrivée, les “Amis de la Galaxie” (Amigos do Galaxie) s’étaient donnés rendez-vous pour un accueil triomphal aux 3 autos téméraires et leurs passagers qui avaient bravé plus de 10.000 km de bitume, cailloux et autres pistes en terre. Mais vous savez ce que l’on dit après une telle expérience : cela a toujours un goût de trop peu. Et devinez ce qui fut alors décidé : aller sur le toit de l’Amérique Latine, dans le désert de l’Atacama. Mais ça, ce sera conté dans un numéro ultérieur. Frédéric Mardon 1200 km de ligne droite dans la pampa argentine. Courage ! 26

WWW.AMERISUD.FR

Ushuaia 2007


Vallait mieux avoir quelques filtres en rab ...

La plaine, et à l’horizon, la cordillère des Andes, imposante. Les paysages traversés sont divers et variés : du quasi-désertique à la pampa argentine, en passant par les montagnes, les glaciers ou encore les espaces boisés à perte de vue.

Discipline de rigueur pour le retour des équipages. Alignement au cordeau, et voitures impeccablement propres.

Même si on est loin de tout, l’homme est présent un peu partout, avec une infrastructure hôtelière pas totalement absente. Idéal pour ne pas être totalement perdu au milieu de nulle part. Retrouvez l’aventure sur leur blog, http://degalaxieaushuaia.blogspot.com/, et sur www.youtube.com en cherchant “galaxie ushuaia 2007” (plusieurs vidéos). Le club : Amigos do Galaxie - www.amigosdogalaxie.com.br Ushuaia 2007

WWW.AMERISUD.FR

27


Pontiac Ghost Car

Etrange voiture que cette Pontiac de 1939 pratiquement totalement transparente. Mais qu’est-ce donc, et pourquoi fut-elle construite ainsi ?

Cette Pontiac fort particulière fut créée pour le pavillon de la General Motors lors de la foire internationale de 1939-1940 qui y avait eu lieu dans cette ville (aujourd’hui, on appelle ces réunions des expositions universelles). Construite sur la base d’une Pontiac DeLuxe 6, toute sa carrosserie est en plexiglas, fabriquée en collaboration avec Rohm & Haas, qui venait de développer cette nouvelle matière. En plus de sa carrosserie très particulière, ses pneus sont blancs (ils sont d’origine), son VIN est particulier (modèle spécial), et n’affiche que 86 miles au compteur. Il va de soi qu’elle n’est absolument pas homologuée pour la route !!! Si vous souhaitez plus d’information sur la foire de New York, allez sur wikipedia à l’adresse suivante (le thème était “le monde de demain”, et GM avait fait construire un magnifique pavillon) : http://en.wikipedia.org/wiki/1939_New_York_World %27s_Fair La Pontiac fut mise aux enchères l’été dernier par RM Auctions. Photo par Aaron Summerfield.

Le plancher reste en tôle malgré tout. Néanmoins, cela aurait été amusant si la sellerie avait été en plastique transparent. Les pneus blancs ne le sont plus totalement, avec l’âge ...

Etrange et unique ... 28

WWW.AMERISUD.FR

Pontiac Ghost Car 1939


Même le moteur est blanc ! Les parties en tôle qui rigidifient l’ensemble sont grises. Une auto étonnante, mais cependant totalement fonctionnelle. Il faut juste éviter les chocs ... D’ailleurs, certaines parties portent les traces de quelques incidents, dont l’aile arrière droite (cf. ci-dessous).

Le toit est en plexi aussi. Elle a inventé les toits panoramiques d’aujourd’hui (à ceci près qu’ils sont désormais en verre).

Pontiac Ghost Car 1939

WWW.AMERISUD.FR

29


Chevrolet : 100 ans !

Suite et fin du montage des Chevrolet 1959. Nous nous étions quittés sur les carrosseries qui allaient recevoir le vitrage. Place maintenant à la sellerie, à la mécanique et autres élélements décoratifs. Photos par Fritz Goro, Life Magazine.

Chevy Assembly Line ... 30

Comme nous vous le disions, la mise en place du vitrage donnait lieu à l’utilisation de quelques outils quelque peu “dangereux” pour les vitres ...

En parallèle, les moteurs arrivent par palettes entières. Ils sont ensuite accouplés aux boîtes de vitesse, puis l’ensemble mécanique est accroché au châssis.

WWW.AMERISUD.FR

Assembly Line Chevrolet 1959


Toutes les photos proviennent de Life Magazine, de 1959. Vous pouvez les retrouver sur www.google.com en tapant chevrolet source:life. Avec jusqu’à trois personnes par voiture, les ouvriers installent les équipements intérieurs (toile de pavillon, joints de portière, panneaux de portes, câblage électrique ...). Les sièges sont installés après. Il ne fallait pas chômer pour suivre la cadence.

C’est la fin : voiture prête, en état de marche, un conducteur la sort de la chaîne de montage.

Balai aérien de banquettes de toutes les couleurs.

Une fois l’intérieur garni (revêtement, tableau de bord), les caisses passent dans un tunnel pour de nouvelles vérifications. Ensuite, elles sont mariées aux châssis qui suivent un chemin parallèle.

Ici, on remarque que les carrosseries ont été installées sur les châssis. Vient ensuite l’étape consistant à “accrocher” la face avant (ailes, calandre, phares). Voilà donc un aperçu de l’usine de Tarrytown en 1959. L’usine produisit des Chevrolet de 1915 à 1996. Elle a été rasée depuis ... Assembly Line Chevrolet 1959

WWW.AMERISUD.FR

31


Les temps anciens

Entre une belle “brochette” de voitures et quelques scènes de rues new yorkaises, voici quelques photographies d’époque. Rues encombrées de Fifties, parkings débordant de voitures de la même équope, cela devrait être “quelque chose” quand même, avec des couleurs pimpantes, du chrome de partout ... Dommage que nous ne puissions pas remonter le temps pour voir cela en vrai. Reste alors ces quelques photos, rarement en couleurs, comme témoins de cette époque bénie où Detroit était le centre du monde automobile que “rien n’arrêtait”. Chrysler d’Elegance.

32

WWW.AMERISUD.FR

Rendez-vous au prochain numéro ...


Le Mag d'AmeriSud #03  

Le Mag d'AmeriSud #03

Advertisement