Page 1

alexiswanert architectureportfolio


table des matières

espace public + marché(s) couvert(s) / Madrid

maison individuelle

w/ Aires Mateus

/ Lisbonne

logement collectif + école primaire / Bruxelles

géorama(s) moderne(s)/ ...

logement collectif + station RER / Bruxelles

rénovation + extension maison privée / Lille

curriculum vitae


Madrid est une ville dans laquelle la culture du marché est extrêmement répandue, qu’ils soient intérieurs comme extérieurs. Les marchés couverts se retrouvent à l’échelle de chaque quartier, souvent intégrés dans le parcellaire urbain. Les marchés extérieurs, quant à eux, jouent un rôle urbain beaucoup plus fort. Ils s’étendent pour la plupart sur la longueur, en investissant plusieurs rues, bien souvent à la jonction entre le tissu du Madrid médiéval, et celui de sa périphérie. Ce sont des évènements ponctuels, qui assurent un rôle de cohésion spatiale et sociale au sein du tissu urbain. L’ambition du projet est donc, au-delà de l’architecture, de répondre aux différents enjeux urbains propres au quartier de Barcelo, marqué par une organisation complexe autour d’une ancienne porte médiévale. Il se propose de penser le programme du marché comme un système hybride, entre marché couvert et marché à ciel ouvert. Ce marché serait ainsi un élément vecteur d’un véritable espace public piéton, jouant un rôle connecteur dans ce quartier situé à cheval entre la ville médiévale, et son extension datant du 19ème siècle. Le parti pris du projet est donc d’éclater le programme du marché, et ainsi de proposer différentes halles légères , se déposant délicatement dans les différentes dents creuses urbaines présentes aux alentours du site : marché alimentaire, marché aux fleurs, marché aux livres.


M#2 _

espace public + marchĂŠ(s) couvert(s)

Madrid / 2013


maquette d’étude urbaine aménagement urbain : plan de sol


halles de marché : élévation _ plan espace public


coupe longitudinale _ plan toiture habitĂŠe _ plan sous-sol


0,5

2,5

dĂŠtail de construction


perspective d’ambiance


Cet exercice, initié par Manuel Aires Mateus, architecte portugais et professeur invité, se propose de mener une réflexion sur la manière de penser l’habitat contemporain. Dans cette logique, il nous est volontairement proposé un site naturel idyllique et peu contraignant, de manière à amener le développement du projet vers l’expérimentation et la recherche spatiale autour de 5 thèmatiques : travailler, cuisiner, dormir, se laver et séjourner. L’implantation du bâtiment se propose d’exploiter un principe spatial extrêmement lié au paysage côtier de la région de Lisbonne. La maison s’ancre sur une crête située à 200 mètres en recul du rivage, lieu où se révèle aux promeneurs l’infinité de l’océan Atlantique. Cette implantation confère au projet une position à la fois intime, mentale, de par son éloignement au chaos rocheux et houleux de la côte, mais aussi dominante, grâce à sa position surplombant visuellement ce paysage. L’habitation est donc avant tout pensée comme un cloître, intime et renfermé sur lui-même. Elle est considérée comme un jardin investi par différents volumes habitables, et entouré d’un mur d’enceinte protecteur marquant la limite de l’espace domestique. C’est ce mur qui va générer et mettre en lien les différents espaces de vie du projet, intérieurs comme extérieurs.


M#2 _

maison individuelle

_ sĂŠminaire Aires Mateus

Lisbonne / 2013


implantation du projet dans le paysage


espace d’habitation _ atmosphères


Le projet se propose de réinvestir une friche industrielle délaissée, le long du canal d’Anderlecht. Il s’inscrit dans une logique à plus grande échelle visant à requalifier les quais de Biestebroeck, en parallèle d’un projet de gare RER dans ce quartier, marqué par un nombre remarquable d’infrastructure ferroviaires et portuaires. L’îlot dans lequel intervient le projet est actuellement occupé par des entrepôts, pour la plupart dénués de tout usage, et dont le caractère massif et opaque prive les riverains d’un rapport direct avec le canal et ses quais. Le point de départ du travail consiste donc à établir une relation visuelle entre la ville et l’eau. Malgré la présence de ces nombreux hangars aux qualités architecturales limitées, 3 constructions remarquables liées aux anciennes activités industrielles du quartier seront préservées, et réinvesties. Ce contexte confère au site une géométrie particulière et accidentée. L’enjeu du projet est alors de combiner 2 espaces, 2 programmes sur ce fragment d’îlot, en s’aidant à la fois des constructions existantes et d’un nouveau volume unificateur. La partie sud-ouest du site est investie en grande partie par un programme de logement collectif, cherchant à établir un dialogue avec les habitations des ruelles voisines. La partie opposée du terrain est affectée à un large programme scolaire pensé comme équipement de quartier : classes primaires, maternelles et garderie, en contact direct avec le centre de la commune, et avec le canal.


M#1 _

centre scolaire + logement collectif Bruxelles Anderlecht / 2012


plan d’implantation

plan r+1 _ plan de sol _ élevation vue du canal d’Anderlecht


studio 1 chambre 2 chambres

3 chambres 4 chambres

service nuit

jour

logements modulables _ concept & dĂŠtail plan r+3 _ plan r+2 _ coupes aa _ bb _ cc _ ĂŠlĂŠvation nord ouest


ambiance ĂŠcole principe structurel _ dĂŠtail


‘ Le géorama est une attraction géographique dérivée au XIXe siècle du panorama qui consiste en une représentation inversée de la Terre sous forme de sphère concave ‘ Ce projet cherche à répondre à la question « que pourrait être un géorama au 21ème siècle ? » Aujourd’hui, à l’ère de la globalisation, le monde est presque conquis. Internet nous propose en quelques clics une image nette de la planète. Notre rapport au territoire a changé. Cette accessibilité, pas toujours égalitaire, doit être modifiée dans un but de partage humaniste tout en perdurant l’essence même du géorama : une attraction géographique, éducative et fantasmagorique. Le géorama moderne doit proposer une vision actuelle, instantanée et interne du monde. Pour cela, l’installation se propose d’investir chaque capitale du monde, à la fois comme récepteur d’un ici et projecteur d’un ailleurs. Les visiteurs sont invités à poser un regard sur différentes cultures, différentes civilisations, différents pays à travers le monde. L’objet se constitue d’une sphère dans un cube. Celui-ci est enlacé par deux circulations en spirale qui s’entrecroisent et se superposent. C’est une alternance de compressions/dilatations, d’intérieurs/extérieurs, de montées/descentes : une procession visant à nous faire perdre nos repères spatiaux avant de découvrir un autre monde. Sur la paroi interne de la sphère, une vue en temps réel d’un ailleurs est projeté dans tous les pays au même moment créant ainsi une interconnexion de chaque individu dans sa « bulle ».


M#1 _

gĂŠorama(s) moderne(s)

... / 2011


r+0 r-1

toiture r+1


coupes


maquette _ parcours principe de circulation


Le projet s’implante dans la commune de Schaerbeek, au nord de la région Bruxelloise. L’îlot proposé pour l’implantation du programme présente comme caractéristique majeure d’être déchiré par la présence d’une voie de chemin de fer sur toute sa longueur. Dans le cadre du développement d’un réseau RER dans l’agglomération de la capitale, et à partir de plusieurs études urbaines, il apparaît nécessaire d’implanter une station de transport à proximité de cet ilôt proposant une forte centralité dans la commune. L’ambition du projet est avant tout de réconcilier les habitants de l’îlot, essentiellement constitué de maison individuelles, avec le rail passant au fond de leurs parcelles. L’intérieur de l’ilôt va donc être pensé comme un espace mixte, proposant un glissement entre des couches programmatiques aux statuts différents : logement, espaces collectifs, quais et chemin de fer. L’intervention architecturale se présente comme un bâtiment de logement collectif «pont», suspendu à une structure Vierendeel en béton, et enjambant la voie ferrée à l’extrémité sud de l’îlot. Cette morphologie assure d’une part la cloture du front bâti jusque là largement décousu, mais joue également le rôle de signal, et de couverture pour les voyageurs désireux d’emprunter les futurs trains de banlieue.


L#3 _

logement collectif + transport en commun

Bruxelles Schaerbeek / 2010


plan d’implantation


ĂŠlevation nord _ ĂŠlevation sud _ plan de sol


03 12 07 04

appartements appartements appartements appartements

t5 t4 t3 t2

plans toiture _ r+4 _ ĂŠtage courant _ structure

coupe d’une pile

coupe transversale


appartement t4 suspendu

appartement t5 patio


détail structure _ matérialité


perspective rue _ intérieur d’ilôt


Le projet concerne une habitation du Vieux - Lille. Les clients viennent de faire l’acquisition d’une maison, mitoyenne à la leur, et souhaitent-la réaménager en vue de la mettre en location. La maison existante, pratiquement à l’état de ruine, présente la typologie classique de la région : située sur une parcelle étroite et allongée. Le rez de chaussée se compose des pièces de vie, avec en fond de parcelle une cuisine en extension, une cage d’escalier permettant d’accéder aux étages et à la cave, et une petite cour. Le propriétaire souhaite que le projet respecte 2 intentions : - Repenser les extensions et la circulation verticale, très mal isolées et structurées à l’heure actuelle. Cet aspect sous entend une volonté de créer un espace de vie au caractère contemporain. - Récupérer le petit jardin en fond de parcelle pour son terrain (en d’autres termes, redessiner une cuisine en extension totalement fermée sur le jardin, situé en fond de parcelle, tout en lui offrant un maximum de qualités spatiales et de lumière naturelle) Le projet propose donc de reconstruire une grande cuisine profitant de la largeur totale de la parcelle, la cage d’escalier étant déportée à l’intérieur de la maison, intégrée au séjour. La cuisine, qui n’est plus ouverte sur le jardin, est largement éclairée par 2 grands velux disposés sur une nouvelle toiture à pan oblique.


#0 _

rĂŠnovation + extension maison privĂŠe

projet personnel / Lille / 2011


extension : relevés de l’état existant


nouvelle extension : projet


réseau électrique


photographies : chantier _ aboutissement


Alexis Wanert Architecte 26, rue de la Halloterie 59800 Lille +336 85 78 50 46 alexiswanert@gmail.com

DIPLOMES 2013 2010 2006

Master en Architecture avec distinction Faculté d’Architecture UCL St Luc _ Tournai

Licence en Architecture

Faculté d’Architecture UCL St Luc _ Tournai

Baccalauréat général S mention bien Lycée St Paul _ Lille

FORMATION 2012 _ 2013

Faculté d’Architecture UCL St Luc _ Tournai

2011 _ 2012

Faculté d’Architecture UCL St Luc _ Bruxelles

2006 _ 2011

Faculté d’Architecture UCL St Luc _ Tournai

DIVERS Langues

Informatique Intérêts

Anglais, niveau courant Allemand, niveau scolaire Espagnol, niveau scolaire Maîtrise de la CAO : Autocad, Revit, 3DSmax, Sketchup, Photoshop, Illustrator, Indesign _ pack Office Urbanisme

mémoire de fin d’études : street art & délaissés urbains _ 2013

Voyages Scoutisme

1996 _ 2010 : 14 ans dont 3 ans en tant qu’assistant chef

Musique, Littérature


EXPERIENCE

2014

Agence d’Architecture LEMAY TOULOUSE _ Lille Etudes de faisabilité pour 2 ensembles commerciaux _ permis de construire pour une salle de sport _ CDD, 1 mois.

2013

Agence d’Architecture PEROUSE _ Paris Développement d’un dossier d’éxecution pour un kiosque alimentaire _ reprise d’un permis de construire pour une maison individuelle _ esquisse pour la réaffectation d’un bâtiment industriel _ stage, 1 mois.

2012

Agence d’Architecture DESCAMPS _ Lille Etude de faisabilité pour un supermarché _ reprise de permis de construire _ suivi d’un chantier de hangar commercial _ stage, 1 mois.

2010

Agence d’Architecture DESCAMPS _ Lille Collaboration au développement de différents projets, de la rencontre du client jusqu’à l’élaboration du permis de construire _ stage, 2 mois.

2009

Entreprise générale de bâtiment BVT Services _ Lille Pose, entretien de revêtements de toiture et de conduits de cheminée _ stage ouvrier, 1 mois.

2008

PASBECQ Menuiserie _ Lomme Conception en atelier d’escaliers et de menuiseries en bois travaux de pose sur chantiers _ stage ouvrier, 1 mois.

2007

NORPAC, Bouygues Construction _ Lille Chantier de gros oeuvre de logement collectif _ banchâge, coffrage de planchers béton, pose de menuiseries aluminium _ stage ouvrier, 1 mois.

2004

Agence d’Architecture PATTOU Tandem _ Lille Initiation aux différents aspects de l’architecture : conception informatisée, chantiers, réunions client _ stage d’observation, 1/2 mois.

Autre

Employé dans la grande distribution Employé de bibliothèque universitaire Vendanges


alexiswanert@gmail.com+33685785046

Portfolio Alex Wanert  

Architecture 2010 - 2013 Saint Luc - UCL LOCI Tournai