Page 1

Fairmont Le Reine Elizabeth

/  Fairmont Le Reine Elizabeth

Le Groupe Germain 30 ans

Le Groupe Germain 30 ans

Hommage à Pierre D’Anjou

Hommage à Pierre D’Anjou

William Gray & Renaissance

William Gray & Renaissance

AC Marriott & Le Mortagne

AC Marriott & Le Mortagne

Italia Lords of Verona

Italia Lords of Verona

75 P R INTE MPS — É T É / S P R I N G — S U M M ER 2 0 1 8 F R A NÇ A IS / E N G L I S H 8 , 9 5 $ C A / US


INTÉRIEURS 75


2

–

3


INTÉRIEURS 75


4

–

5


INTÉRIEURS 75


6

–

7


INTÉRIEURS 75


8

–

9


/ Contents

Sommaire Édito / Editorial

14

Brèves

Dossier Hôtellerie Fairmont Le Reine Elizabeth

22

Les suites Extrême WOW de l’hôtel W Montréal

40

Design

— Caserne

En couverture / Cover

— Masigny Ébénisterie

Expo Rénovation

27

JSP Industries

63

Les Meubles Saint-Damase

35 - 61

Lightemotion

33

Arrive en Ville

18

Le Groupe Germain

42

LumiGroup

24

Moment Spa

19

Spa Eastman

49

Moruzzi

30

Mortagne & AC Marriott Montréal

54

Textiles Patlin

60

William Gray & Renaissance

59

Union Luminaires + LED 123

34

Mount Stephen

64

Lords of Verona

66

Hommage / Tribute Aficionados Pierre D’Anjou

74

Articles phares / Leading articles

Smoked meat Promo-rédactionelles Jean de Lessard La théorie du chaos

INTÉRIEURS 75

16

78

Salon international / International Fair CIFF

Masigny Ébénisterie

70

Bättig Design

31

Celadon

37

Cime

29

Crown Wallpaper

26

Abonnements / Subscriptions

Liste des annonceurs / Ad index

82

82


10

–

11


INTÉRIEURS № 75 PRINTEMPS — ÉTÉ / SPRING — SUMMER 2018

Éditrice & Directrice du contenu / Publisher & Editor Ginette Gadoury

ABONNEMENTS / SUBSCRIPTIONS

Direction artistique / Art Direction Caserne — caserne.com

Canada 25 $ + tx — 3 éditions / issues 45 $ + tx — 6 éditions / issues

Coordonatrice magazine / Magazine coordinator Annie Jourdenais–Lemaire

International 40 $ + tx — 3 éditions / issues 80 $ + tx — 6 éditions / issues

Collaborateurs / Contributors Christian Bergeron, Laurie Bigras, Madeleine Champagne, Richard Des Lys, Suzanne Laliberté

En kiosque / On news stands 8,95 $ + tx par numéro / per issue

Révision et traduction / Proofreaders and translation Féminin pluriel

PUBLICITÉ / ADVERTISING Développement des affaires / Business Development Brigitte Fortier, Caroline Michaud

COMMUNICATION, MARKETING, PRODUCTION, DIFFUSION, DISTRIBUTION Directrice / Director Brigitte Gadoury Chargés de projets / Project managers Sonia Bourahla, Annie Jourdenais-Lemaire, Mariève-Patricia Langevin Adjointe administrative Marie-Claude Charlebois Impression / Print Impresse inc. Abonnements / Subcriptions magazineinterieurs.com info@magazineintérieurs.com 450 651–3630

Le magazine INTÉRIEURS est publié trois fois par année par / INTÉRIEURS Magazine is published three times a year by Agence PID 450 651–3630 info@agencepid.com Convention de la poste-publication no 40019406. Retourner toute correspondance ne pouvant être livrée au Canada au Service des publications. / Publication mail agreement number 40019406. Return all mail that cannot be delivered in Canada at the Publications Services.

ADMINISTRATION Coprésidentes / Co-presidents Ginette Gadoury et Brigitte Gadoury Comptabilité / Accounting Gestion Lynda De Grandpré inc Toute reproduction de textes, illustrations et photographies du magazine est interdite. Bien que toutes les précautions aient été prises pour assurer la rigueur des renseignements contenus dans le magazine INTÉRIEURS, il est entendu que le magazine ne peut être tenupour responsable des erreurs ou des négligences commises dans l’utilisation de ces renseignements. / Any reproduction of texts, illustrations and photos of the magazine is strictly forbidden. Even if all precautions have been taken to confirm the information containedin the INTÉRIEURS Magazine, it is agreed that the magazine cannot be held responsible of errors or acts of negligence in the use of this information. Dépôt Légal / Legal Deposit Bibliothèque nationale du Québec, Bibliothèque nationale du Canada ISSN 1206–0208 Imprimé au Canada / Printed in Canada

INTÉRIEURS 75


12

–

13


№ 75 Éditorial

Édito / Editorial Spécial design hôtelier actualisé / Updated Hotel Design Special

INTÉRIEURS 75

Par / By — Ginette Gadoury

Il est loin le temps où l’hôtel n’était que lieu de passage de vacanciers et de voyageurs affairés. Les besoins des clients ont changé. Ils sont à la recherche d’une expérience, d’une émotion. Certains sont en quête de dépaysement, tandis que d’autres veulent se retrouver comme à la maison. Inspiré du coworking, le multifonction est de mise, de même que la domotique et la technologie de pointe. Architecture, design et art visuel se confondent, l’espace faisant partie intégrante de la création. Les aires publiques se parlent entre elles. Ouvertes sur la ville, elles sont de plus en plus inspirées par son urbanité. Le dialogue entre culture, histoire et art devient inspiration sensuelle et motif de destination. Cette édition souligne aussi la pensée créatrice du regretté designer-styliste Pierre d’Anjou, dont le travail fut caractérisé par l’élégance et la passion du beau. Claude Maufette se rappelait, lors d’une rencontre d’amis en son honneur, cette exclamation qu’il faisait quand ses yeux captaient la beauté : « C’est beaaauuuuuuu ! ! » Nous avons été marqués par toi, Pierre. C’est toi qui es beau !

/ The time when hotels were meant exclusively for vacationers and business people who were just passing through has long since passed. Customers’ needs have changed. They are looking for an experience, an emotion. Some are looking for a change of scenery whereas others want a place that feels like home. Inspired by co-working, multifunctionality is a must, as well as home automation and cuttingedge technology. Architecture, design and visual art merge, as space is an integral part of the creation. The public areas communicate. Open onto the city, they increasingly draw inspiration from its urban life. The dialogue between culture, history and art becomes a sensual inspiration and destination motif. This edition also showcases the creative experience of the late designer/stylist Pierre d’Anjou whose work was characterized by elegance and passion for beauty. Claude Maufette remembered, during a gathering of friends in his honour, this exclamation that he uttered when his eyes met with something beautiful: “It’s beau-ti-ful!!!”. You left your mark on us Pierre: it is you who is beautiful !


№ 14

15


Masigny Ébénisterie

Texte —

Photos / Masigny

Laurie Bigras

Une adéquation de finesse et de simplicité / A Harmony of Finesse and Simplicity Masigny Ébénisterie est née d’une volonté de marquer le monde du meuble à sa façon et d'y réintroduire des courbes. Lorsqu’on pense à Masigny Ébénisterie, on pense tout de suite à l’élégance des courbes, à la richesse du bois naturel, à un travail minutieux et à un design minimaliste. Les pièces ne comportent ni fioritures ni couleurs tape-à-l’œil : toute la beauté des morceaux se trouve dans la simplicité du design, sans charnières ni poignées. Pour sa première collection, cette entreprise florissante de mobilier résidentiel sur mesure a voulu mettre la fonctionnalité au cœur de la conception. Tout a été réfléchi pour le confort au quotidien. On note, entre autres, la présence de systèmes d’ouverture par pression et de fermeture amortie, ainsi que l’ajout de tiroirs cachés. Cette nouvelle collection, où le grain du bois est à l’honneur, rappelle les traits d’une raie manta, animal marin dont elle porte le nom. S’additionneront au fil du temps une variété d’autres morceaux suivant les mêmes lignes directrices, dont quelques éléments de décor mural et une bibliothèque décorative, agissant comme âme pour chacune des pièces de la maison. / Masigny Ébénisterie was born of a desire to reintroduce curves and impact the furniture design industry. When thinking of Masigny Ébénisterie, we discover meticulous work that offers elegant curves, rich natural wood and a minimalist design. Each piece of furniture is an art statement without frills or flashy colours: its beauty resides in the simplicity and the elegance of the design, free of hinges and handles. For its first collection, this thriving custom-made residential furniture company wanted to put functionality at the heart of its design. Everything was thought out for everyday comfort: the presence of pressure opening and soft-closing systems, as well as the addition of hidden drawers. This new collection, enhancing the wood’s grain, is reminiscent of a manta ray, a marine animal whose name it bears. Over time, Masigny Ébénisterie will release a variety of other pieces of furniture following the same guidelines, including wall decor items and a decorative bookcase, which will be the heart and soul of each room of the house.

INTÉRIEURS 75


16

–

17


Une œuvre inédite… et rassembleuse !

Photo / Maxime Brouillet à L’Arsenal

La jeune boîte de production Arrive en ville – Film, bien connue du monde de l’architecture et du design au Québec, est à l’origine d’un projet audacieux. « J’ai voulu rassembler des créateurs qui m’inspirent autour d’une œuvre collective, explique Jacinthe Parenteau, initiatrice du projet. Avec Le plus long tableau design au monde, j’invite les designers et les architectes à retourner à l’essence de leur art : l’imagination et le dessin. »

Les participants sont invités à piger un thème, puis à faire parler leur imagination en s’exprimant sur le papier. « Quand je vois un homme comme Michel Morelli piger « Kuujjuaq » et se mettre à dessiner comme un gamin, les yeux étincelants, je tripe, c’est certain ! », dit Jacinthe. Avec d’autres thèmes comme « Le karma », « La défaite » ou encore « Bleu nuit », liberté artistique et imagination sont au menu ! L’œuvre laissera sa marque, puisqu’elle fait plus de 57 pieds de long et met en scène plus de 60 personnages clés du design et de l’architecture. Et le projet a déjà séduit la communauté, remportant le Prix d’excellence – Expérience immersive au SIDIM 2018. Vu l’engouement des designers et des architectes, Jacinthe Parenteau envisage de poursuivre l’expérience dans l’année à venir. L’œuvre continuera sa route et il sera possible d’y laisser sa trace. Elle sera exposée lors du SIDIM l’an prochain. aevfilm.ca

INTÉRIEURS 75

L’initiatrice du projet et quelques-uns des alliés qui le soutiennent, avec des sections de l’œuvre en main. Ginette Gadoury, Richard Gagnon, Nicola Tardif-Bourdages, Jacinthe Parenteau, Stéphanie Marleau Crépin de L’Arsenal.


Moment Spa Promo rédactionnelle

Le spa des grandes et petites occasions

/ The Spa for Small and Big Occasions

Moment Spa est sous l’enseigne d’Amerispa, mais elle est uniquement offerte dans les hôtels de la chaîne Fairmont. À l’image de l’environnement élégant dans lequel il s’inscrit, le Moment Spa Le Reine Elizabeth offre une expérience de haute qualité en plein cœur de la métropole. Les installations luxueuses du centre comprennent des salles de soins, des stations de manucure et de pédicure ainsi qu’une aire de relaxation. On y propose une gamme complète de soins de massothérapie et de soins esthétiques et corporels, lesquels sont assurés par des professionnels hautement qualifiés. La carte des soins est d’ailleurs adaptée aux besoins des personnes qui travaillent au centre-ville, avec notamment les Pauses bien-être, une sélection de soins d’une durée de 25 minutes. Pour les clients de l’hôtel comme pour tous les Montréalais, le Moment Spa Le Reine Elizabeth est la destination idéale quand vient le temps de se ressourcer. / Moment Spa is an Amerispa banner offered only in Fairmont Hotels. Moment Spa The Queen Elizabeth offers a high-quality experience in the heart of the city, which reflects the elegant environment in which it is set. The luxurious facilities of the centre include treatment rooms, manicure and pedicure stations as well as a relaxation area. Moment Spa offers a complete range of massage therapy, beauty and body care services, provided by highly qualified professionals. The treatment menu is adapted to the needs of people working downtown and includes “Well-Being Breaks,” a selection of 25-minute treatments. For hotel guests as for all Montrealers, the Queen Elizabeth Moment Spa is the ideal destination when the time to relax and unwind has come. amerispa.ca

18

19


INTÉRIEURS 75


20

–

21


Hotel Fairmont Le Reine Elizabeth Texte —

INTÉRIEURS 75

Suzanne Laliberté

Une fois franchie la porte de l’hôtel Fairmont Le Reine Elizabeth, on est vite attiré par l’Agora. Dans cet espace libre, des projecteurs suspendus, émergeant d’un fouillis de câbles, font ressortir les fauteuils-bulles et les sièges orangés qu’on dirait importés des années 1960. Aux murs, des portraits de personnages anciens, tout en moustaches et en chevelures élaborées, renvoient plutôt à l’époque victorienne. Dans cette antichambre hôtelière nouveau genre, les époques se rencontrent et dialoguent, vouées à de nouvelles interprétations. Ici comme dans tout l’hôtel, le design emprunte au passé pour donner plus de profondeur à un langage bien contemporain.

Traitement royal


/Fairmont The Queen Elizabeth Hotel

/ Once you have crossed the threshold into the Fairmont The Queen Elizabeth Hotel, you are instantly drawn to the Agora. In this open space, suspended projectors, emerging from a muddle of cables, highlight the bubble armchairs and the orange-coloured seats that we would think were imported directly from the 1960s. On the walls, portraits of ancient people, with moustaches and elaborate hairdos, send us back to the Victorian era. In this new style of hotel anteroom, periods meet and interact, destined for new interpretations. Here, like elsewhere in the entire hotel, design borrows from the past to give more depth to a very contemporary language. Photo / Stéphane Brügger

/ The Royal Treatment

22

23


Après un an de fermeture pour rénovations, l’hôtel Fairmont Le Reine Elizabeth a rouvert ses portes il y a quelques mois. Pour cet établissement emblématique de Montréal, ce n’était pas une mince affaire, et le résultat valait la peine qu’on s’y attarde. INTÉRIEURS a donc rencontré Martin Leblanc et Jean Pelland, architectes et associés principaux chez Sid Lee Architecture, pour discuter de ce projet marquant. Son origine remonte à quelques années, alors que Sid Lee Architecture avait été invitée par le propriétaire, Ivanhoé Cambridge, à collaborer à son plan d’action « Projet Nouveau Centre », un plan d’investissement de près d’un milliard de dollars dont l’objectif est de redynamiser l’offre de services de quatre grands pôles immobiliers le long de l’avenue McGill College. De la série d’interventions prospectives recommandées, de grands projets de rénovation ont été confiés à la firme, dont le projet de repositionnement de l’emblématique hôtel Fairmont Le Reine Elizabeth et de Place-Ville-Marie, en cours de réalisation. Dans cette entreprise de revitalisation majeure, le Reine Elizabeth se positionne aujourd’hui comme un campus d’affaires d’envergure internationale. À ce titre, l’hôtel a dû relever un triple défi : se distinguer en répondant aux besoins actuels de la clientèle d’affaires tout en exprimant de manière originale son appartenance montréalaise et en respectant l’identité très claire de l’exploitant Fairmont.

/ After being closed for a year due to renovations, the Fairmont The Queen Elizabeth Hotel opened its doors again a few months ago. It was no small thing for this emblematic Montreal establishment, and the result was worthy of our attention. INTÉRIEURS met with Martin Leblanc and Jean Pelland, architects and senior partners at Sid Lee Architecture, to discuss this landmark project. Its origin goes back a few years to when Sid Lee Architecture was invited by the owner, Ivanhoé Cambridge to collaborate on its “Projet Nouveau Centre” action plan, an investment plan of close to one billion dollars, whose objective was to revitalize the service offer in the four main real-estate hubs along McGill College Avenue. Of the series of prospective recommended interventions, major renovation projects were entrusted to the firm, including the repositioning project for the emblematic Fairmont The Queen Elizabeth Hotel and Place Ville-Marie, which is currently being completed. In this major revitalization undertaking, the Queen Elizabeth today positions itself as a business campus with international scope. As such, the hotel had to meet a triple challenge: setting itself apart by meeting current business clientele needs, while expressing its sense of belonging in Montreal in an original way, and while respecting the Fairmont owner’s very clear identity.

LumiGroup

Éclairage Architectural

Promo rédactionnelle

/ Architectural Lighting

LumiGroup, agent d’éclairage architectural au Québec, est fier d’avoir fourni des appareils d’éclairage de haute performance pour l’hôtel Fairmont Le Reine Elizabeth, conçu par Sid Lee Architecture. On retrouve notamment les luminaires Aim de Flos dans l’agora, telle une multiplication de projecteurs de cinéma, tout indiqué pour la mise en scène d’événements en tout genre et insufflant un vent d’Hollywood. À l’étage, les luminaires Flashwood de Masiero apportent une touche ludique et contemporaine à ce lieu de rencontres et d’affaires, tout en rappelant les éléments décoratifs et l’élégance classique des années 1960. / LumiGroup, Quebec’s leading lighting agency, is proud to have provided the high-performance lighting fixtures for the Fairmont Queen Elizabeth Hotel, designed by Sid Lee Architecture. The Aim by Flos is especially notable in the agora, resembling a multiplication of movie projectors, perfect for any kind of event staging, and infused with a hint of Hollywood. The Flashwood suspensions by Masiero bring a contemporary touch of playfulness to the meeting and business area, while recalling the decorative elements and classic elegance of the 60s. lumigroup.com

INTÉRIEURS 75


Les créatifs dans la mire / Creativity in Our Sights

↑ Photo / Stéphane Brügger

← Photo / Marc-Antoine Charlebois ↓ Photo / Jean-François Lemire

Inauguré en 1958, le Reine Elizabeth visait d’emblée une clientèle internationale. Au fil des décennies, de nombreux chefs d’État et personnalités y ont posé leurs valises. Mais à l’aube de son soixantième anniversaire, l’hôtel devait se remettre en phase avec l’époque et retrouver la faveur populaire. Pour réaliser cette grande transformation, Sid Lee Architecture a misé sur la culture créative de la ville, qui la distingue et fait son attrait. « Il faut reconnaître que les gens d’Ivanhoé Cambridge ont été ambitieux, affirme Jean Pelland. L’hôtel représentant pour eux une magnifique carte de visite, ils ont voulu faire un grand geste et repenser l’espace au grand complet. Ils croyaient sincèrement au potentiel de rayonnement de l’hôtel, à l’échelle de la ville et bien au-delà. » De nombreux espaces plutôt traditionnels ont été complètement refaits pour donner vie à de nouvelles fonctions et services, et ce, sans dénaturer l’immeuble ou l’hôtel lui-même, précise l’architecte. / Inaugurated in 1958, the Queen Elizabeth targeted from the outset an international clientele. Over the years, many Heads of State and celebrities have set down their luggage here. But at the dawn of its sixtieth anniversary, the hotel had to fall in line with the times and reclaim the public’s interest. To complete this huge transformation, Sid Lee Architecture bet on the city’s creative culture which distinguishes it and gives it appeal. “It has to be said that the people at Ivanhoé Cambridge were ambitious, affirmed Jean Pelland. For them, the hotel represents a magnificent calling card, they wanted to make a big move and completely rethink the space. They sincerely believed in the hotel’s potential to shine within the city and well beyond.” Numerous traditional spaces have been totally renovated to give life to new functions and service, without altering the building or the hotel itself, the architect pointed out. 24

25


Crown Wallpaper

Murs et merveilles

/ Walls and Wonders

Promo rédactionnelle

Crown a travaillé de près avec Sid Lee Architecture pour créer les imprimés numériques sur mesure qu’on trouve sur les murs à la tête des lits des suites de l’hôtel Fairmont Le Reine Elizabeth. Nous avons également fourni d’autres revêtements muraux pour les suites, salles de bain, salles de bal et salles de réunion, en plus de sélectionner des tissus pour les canapés modulaires et les bancs ainsi que pour les oreillers et coussins décoratifs. Établie depuis plus de 75 ans, Crown Wallpaper & Fabrics est une entreprise familiale de troisième génération basée à Toronto qui possède aussi des salles d’exposition à Montréal et à Vancouver. Reconnus pour notre service et nos produits de très haute qualité, nous offrons plus de 100 000 produits décoratifs pour les marchés résidentiel et commercial. / Crown has worked closely with Sid Lee Architecture to create the custom-made digital prints that we find on the headboard walls in the Fairmont The Queen Elizabeth hotel’s suites. We have also provided other wall coverings for suites, bathrooms, ballrooms and meeting rooms, in addition to choosing fabrics for the modular sofas and benches, as well as for the pillows and decorative cushions. In business for over 75 years, Crown Wallpaper & Fabrics is a 3rd generation family business based in Toronto that has showrooms in Montreal and Vancouver. Known for our service and our high-quality products, we offer over 100,000 decorative products for residential and commercial markets. crownwallpaper.com

Nouvelles perspectives

/ New Perspectives

Le paysage hôtelier a bien changé, depuis 60 ans. Le Reine Elizabeth vient d’une époque où les hôtels étaient en quelque sorte refermés sur eux-mêmes, et où les visiteurs, coupés du monde extérieur, jouissaient de services exclusifs. « Aujourd’hui, un hôtel, ce n’est pas qu’un hôtel : c’est une destination urbaine, affirme Sébastien Théberge, vice-président aux affaires publiques chez Ivanhoé Cambridge. Et ce que les utilisateurs souhaitent y trouver, c’est un environnement ouvert. » Les architectes se sont donc employés à créer de nouvelles façons d’interagir avec l’hôtel. « Nous avons ouvert l’hôtel sur la ville pour inviter les Montréalais à s’approprier les espaces, comme s’il s’agissait d’un équipement urbain ouvert à tous », dit Jean Pelland. Pour y parvenir, les architectes ont créé au rez-de-chaussée un vaste passage transversal, en plus de percer les façades et de donner à chacun des commerces de l’hôtel un accès sur la rue. Ainsi aménagée, l’allée centrale met en évidence la réception tout en donnant accès aux divers commerces : café, bar, restaurant et marché Artisans. Accessibles de l’extérieur et de l’intérieur, ces derniers viennent enrichir l’expérience de l’hôtel pour la clientèle comme pour le public montréalais. Les matériaux utilisés contribuent à définir le nouveau visage de l’hôtel, les architectes puisant dans l’histoire des lieux les références à leur travail de création. En témoignent les tons de noir, bronze et cognac du hall, ainsi que les matériaux intemporels évoquant les années 1970. Ce mariage entre le passé et le présent joue à la fois de force et de subtilité : ainsi, le grand hall central est ponctué de colonnes et bordé d’imposants piliers recouverts de marbre, mais son plafond est orné de longues plaques dorées, découpées au laser, qui créent de délicats motifs géométriques.

/ The hospitality trends has changed a lot in 60 years. The Queen Elizabeth comes from a time when hotels were somewhat closed in on themselves, and where visitors, who were cut off from the outside world, enjoyed exclusive services. “Today, a hotel is not just a hotel: it’s an urban destination, says Sébastien Théberge, Vice-President of Public Affairs at Ivanhoé Cambridge. And what users hope to find there is an open environment.” The architects therefore worked at finding new ways of interacting with the hotel. “We opened the hotel up on the city to invite Montrealers to take ownership of the spaces, as if it was an urban facility that was accessible to everyone,” says Jean Pelland. To do so, the architects created a large transverse passageway on the ground floor, in addition to piercing the facades and giving each of the hotel’s commerces access to the street. Thus designed, the central aisle focuses on the reception area while still providing access to the various commercial amenities: café, bar, restaurant and Artisans market. Accessible from the outside and inside, they enrich the hotel experience for clientele and for the population of Montreal. The materials used contribute to defining the hotel’s new face; the architects drew references from the location’s history for their creative work. The hall’s tones of black, bronze and cognac, as well as the timeless materials reminiscent of the 1970s attest to that. The blend of past and present is both powerful and subtle: as such, the large central hall is marked by columns and bordered by imposing marble-covered pillars, but its ceiling is decorated with long laser-cut golden plaques, creating delicate geometric motifs.

INTÉRIEURS 75

↗ Photo / Marc-Antoine Charlebois


Expo Rénovation Promo rédactionnelle

Concrétiser une vision

/ Turning a vision into reality

Chef de file national en ébénisterie architecturale et en fabrication de meubles commerciaux hors série depuis 1977, Expo Rénovation a su démontrer son savoir-faire et son dynamisme en concrétisant la vision de Sid Lee Architecture pour les aires communes du Fairmont Reine Elizabeth. Comptoirs de réception, panneaux muraux, plafonds décoratifs, bars, banquettes, étals du marché Artisans : les spécialistes d’Expo Rénovation ont travaillé à donner vie aux idées audacieuses proposées par la firme d’architecture, tout en suggérant des solutions innovantes afin de réduire les coûts de production. L’échange entre les deux équipes tout au long de la réalisation a permis de mettre au point un projet distinctif, basé sur des liens de confiance et la satisfaction du client. / A national leader in architectural cabinetmaking and in manufacturing customized commercial furniture since 1977, Expo Rénovation has demonstrated its skills and resourcefulness in carrying out Sid Lee Architecture’s vision for the common areas of Fairmont the Queen Elizabeth. Reception counters, wall panels, decorative ceilings, bars, benches, kitchen market stalls ; the specialists at Expo Rénovation have worked hard to bring the architectural firm’s bold ideas to life, while also suggesting innovative solutions to reduce production costs. The constant communication between the two teams throughout the project allowed a distinctive project to be developed based on trust and customer satisfaction. exporenovation.com

26

27


Ouverture sur la ville

/ Opening on the City

Le café Kréma offre un moment de détente aux passants comme aux clients de l’hôtel. Espace de transition entre l’extérieur et le hall, il emprunte d’ailleurs à ce dernier plusieurs éléments décoratifs : composantes en bois, éléments de plafond, marbre et matériaux aux teintes terreuses. Son plancher de céramique noir et blanc, à motifs triangulaires, le rattache également au restaurant voisin ainsi qu’au marché Artisans. Ce dernier, juste en face, tire parti des cuisines de l’hôtel, nouvellement décloisonnées, pour mettre en valeur le travail des artisans. Divers comptoirs thématiques offrent au public des produits locaux ou préparés sous la direction des chefs renommés de l’hôtel, à emporter ou à consommer sur place. Ce marché urbain à l’ambiance de bistro connaît d’ailleurs un succès surprenant, à tel point qu’on a dû ajuster l’aménagement pour faire place à plus de tables, preuve que le concept a eu un bel écho auprès du public. Le soir, c’est l’heure de gloire du bar Nacarat, dont le décor s’inspire délibérément du rock des années 1970. Les teintes de cuivre et de laiton ainsi que les meubles capitonnés contribuent à créer une ambiance chic mais décontractée. Ici, le plafond bas standard de la structure de l’hôtel a valu des maux de tête aux concepteurs, qui ont utilisé des miroirs et créé une alcôve pour jouer sur les proportions et modifier la perception de l’espace. Le plancher en terrazzo spécialement conçu crée au sol un motif décoratif élégant et attrayant. Les sièges crème ou beiges constituent un autre motif décoratif, tandis que les banquettes bleu royal et les chaises orange proposent un dialogue de couleurs complémentaires. À l’entrée, la présence des piliers en marbre du hall rappelle le lien que conserve l’espace avec l’hôtel.

/ The Kréma café offers a moment of relaxation to passersby and hotel customers alike. A transitional space between the outside and the hall, it borrows many of the hall’s decorative elements: wood components, ceiling elements, marble and earth-toned stained materials. It’s flooring in black and white ceramic with triangular motifs, also joins it to the neighbouring restaurant as well as the Artisans market. Directly in front, the aforementioned market makes use of the hotel’s kitchens which were newly opened up, to truly highlight the artisans work. Various themed counters offer the public local products or products prepared under the management of the hotel’s renowned chefs, for take-out or to be eaten on site. This urban market with a bistro ambiance has enjoyed surprising success, to the point of having to redesign the layout to add more tables, proof that the concept really resonated with the public. In the evening, it’s the Nacarat bar’s moment to shine, with its decor that is deliberately inspired by 1970s Rock and roll period. The tones of copper and brass, as well as the upholstered furniture contribute to creating a chic but relaxed atmosphere. Here the hotel structure’s standard low ceilings were a real headache for the designers, who used mirrors and created an alcove to play on the proportions and change the perspective of the space. The specially designed terrazzo flooring creates an elegant and attractive decorative motif on the ground. The beige or cream seats are another decorative motif, while the royal blue booths and orange chairs offer a conversation of complementary colours. At the entrance, the hall’s marble pillars remind of the link that the space maintains with the hotel.

INTÉRIEURS 75


Au restaurant Rosélys, transformation rime une fois de plus avec décloisonnement. La salle à manger, logée entre la cuisine à aire ouverte (servant de passage vers le Marché Artisans) et une immense façade nouvellement fenestrée, assume entièrement son statut de lien entre la ville et l’hôtel. La vue magnifique de la cathédrale Marie-Reine-du-Monde est d’une ampleur rare à Montréal. L’intérieur reprend les codes décoratifs des espaces publics de l’hôtel, et crée sa propre marque avec l’ajout de fauteuils et d’un bar vert olive, ainsi que d’une série de banquettes arrondies d’un jaune profond. Les murs accueillent une œuvre d’art longitudinale aux couleurs chatoyantes et une bande d’éléments verticaux en bois, tandis que des éléments décoratifs au plafond, dont un long collier réfléchissant, complètent le décor. Revenons à l’Agora, dernier espace public du rez-de-chaussée, qui fournit à l’hôtel un équipement unique. Mariage entre place publique intérieure et salle multifonction, l’Agora accueille les passants dans un espace éclectique et théâtral qui offre de multiples configurations de sièges adaptables aux besoins du moment. On y trouve des éléments multimédias du projet Cité Mémoire, ainsi que de petites cuisines dissimulées, ce qui lui permet de transformer aisément l’espace en salle de réception.

At the Rosélys restaurant, transformation goes hand in hand with opening up the space. The dining room, nestled in between the open kitchen (which is used as a passageway to the Artisans market) and a huge, newly fenestrated facade completely takes on its role as link between the city and the hotel. The magnificent view of the Marie-Reine-du-monde Cathedral is of rare magnitude in Montreal. The inside uses the decorative codes of the hotel’s common areas and creates its own signature by the addition of armchairs and an olive-coloured bar, as well as a series curved booths in a deep yellow. The walls welcome longitudinal art with shimmering colours and a group of vertical elements made of wood, while the decorative elements on the ceiling, including a long reflecting necklace, complete the decor. Let’s come back to the Agora, the last common space on the ground floor that provides the hotel with a unique piece of equipment. A marriage between an inside public square and a multifunctional space, the Agora welcomes passersby in an eclectic and theatrical space that offers many seat configurations that adapt to the needs of the moment. We find multimedia elements from the Cité Mémoire project as well as small hidden kitchens, allowing it to easily transform into a reception hall.

← ↑ Photos / Stéphane Brügger

Cime Promo rédactionnelle

environnements d’affaires business environments

Une expérience sensorielle

/ A sensoriel experience

Cime est un important chef de file au Québec, spécialiste dans les environnements et les espaces de travail innovants. Nous sommes un conseillé d’affaires pour tous les besoins dans le domaine d’ameublement et offrons une expérience clé en main à nos clients. La diversité de nos produits complimentée par un service sur mesure, nous a permis de fournir une gamme sélective de produits de qualité dans plusieurs espaces exceptionnels au Fairmont Le Reine Elizabeth. Passant des chaises de travail Haworth, aux fauteuils Moroso, Allermuir et au mobilier d’extérieur Vondom, pour ne mentionner que quelques gammes de produits, le mobilier rencontre les critères d’esthétisme et les exigences de performance requises pour ce type d’aménagement. Nous sommes heureux d’être le partenaire privilégier du Fairmont Le Reine Élizabeth et de contribuer à l’expérience des nombreux clients qui séjourneront à l’hôtel. / Cime, leader in innovative workplace environments in Quebec, is a trusted adviser when creating innovative workspaces to maximize the sensorial experience of the users. The large range and diversity of our products combined with tailor-made services, has enabled us to provide selective and quality products in multiple exceptional spaces at the Fairmont The Queen Elizabeth. From Haworth work chairs to Moroso armchairs, Allermuir and Vondom outdoor furniture, to mention only few product lines, the furniture meets the aesthetic criteria and performance requirements in many applications. We are pleased to be the partner of Fairmont The Queen Elizabeth and to contribute to the experience of the many important guests who will staying and using the facilities at the hotel. cimedecor.ca

28

29


Moruzzi

Avec la pierre, tout est possible

/ With stone, Anything is Possible

moruzzi.com

Promo rédactionnelle

Forts d’une riche tradition européenne, nous sommes un leader dans le domaine de la pierre naturelle en Amérique du Nord. Nous travaillons des pierres architecturales des quatre coins du monde, d’une qualité et d’un raffinement sans pareils. Moruzzi, c’est votre référence pour l’exécution de designs impeccables. N OT R E H I S TO I R E

Avec plus de 65 ans d’expérience transmise au fil des générations, notre équipe de professionnels vous guide dans la sélection des matériaux propices à votre projet. La réputation de Moruzzi vous garantit des résultats impeccables : notre portfolio de clients constitue votre assurance. N OT R E E X P E RT I S E

Nos investissements dans les technologies d’avantgarde se traduisent par une utilisation efficace des matériaux bruts, dans le respect de votre budget et de l’environnement. Nos techniciens réalisent pour vous les concepts les plus exigeants ; ce sont des artisans passionnés qui façonnent à la main les détails les plus fins. N O S C A PA C I T É S

Nous offrons plus de 450 variétés de pierres naturelles de partout dans le monde (dont 380 en stock) : matériaux exclusifs ; ancienne marqueterie de pierre récupérée ; mosaïques de pierre, de verre ou de nacre ; terrazzo ; dalle de porcelaine et terracotta peinte. Des produits innovateurs et futuristes, fossilisés et exotiques, mais toujours avec la quête de surfaces rentables et faciles à entretenir. NOS MATÉRI AUX

INTÉRIEURS 75

One of North America’s leading natural stone com/O U R H I S TO RY panies driven by a European heritage. We work with architectural stones from all over the world of unparalleled quality and refinement.. Moruzzi is your reference for the execution of impeccable designs. More than 65 years of experience passed down through generations and reinforced by a team of professionals with the knowledge to guide you through the selection of the best-suited materials for your project. Moruzzi’s reputation guarantees absolute results… our list of established clients is our testament. OUR EXPERTISE

OUR ABILITIES Our investments in the latest stone processing technology translates to the efficient use of this raw materials, contributing to both cost savings and the environment. Our highly trained technicians have the ability to realize the most challenging designs, they are craftsmen with a passion for stone hand-tool the most intricate finishing detail.

More than 450 individual stone varieties sourced from all corners of the world (380 available in inventory). Exclusive materials—reclaimed stone, stone and glass mosaics, terrazzo, fresh and salt water mother-of-pearl mosaics and hand-painted terra cotta. Innovative and futuristic products—fossilized and exotic, today’s reality in the quest for low maintenance cost-effective surfaces. O U R M AT E R I A L S


Quand l’art s’invite à l’hôtel

Bättig Design Promo rédactionnelle

/ When Art Invites Itself to the Hotel

Geste distinctif dans le renouvellement de l’hôtel : la création d’un parcours semé d’œuvres d’art qui peut devenir une destination en soi. « Nous avons ajouté une couche dans la relation entre le visiteur et l’hôtel, explique Martin Leblanc : une dimension d’exploration. » Un peu partout dans l’hôtel, on découvre ainsi des dizaines d’œuvres d’art positionnées avec soin au fil des espaces. La sélection des œuvres, effectuée avec l’aide de l’agence MASSIVart, fait la belle part aux artistes canadiens, une autre façon d’inscrire l’hôtel dans son environnement. La collection comprend 123 pièces de techniques et d’ampleur variées, et culmine au 21e étage, où plusieurs œuvres sont rassemblées dans un espace aux airs de galerie d’art. Attestant du sérieux de sa démarche, l’hôtel a même produit un catalogue pour aider les visiteurs à profiter de ce programme. Par ailleurs, deux nouveaux escaliers sculpturaux font le pont entre architecture et œuvres d’art, connectant l’espace verticalement et offrant de nouvelles voies de communication entre les étages principaux. Le premier déploie, à partir de la réception, une gracieuse courbe blanche qui s’élève jusqu’au troisième étage (le CoLab 3). Les marches noires contrastantes, soulignées par un éclairage qui les détache de la structure, semblent flotter. Le second « escalier d’art » relie le rez-dechaussée au niveau du métro, où il agit comme signal visuel. Également en spirale, il est enchâssé dans de multiples panneaux de verre ambré qui imposent un rythme, décomposent le mouvement et réfléchissent la lumière à différents angles.

Des escaliers comme œuvres d’art

/ Staircases as Works of Art

/ A distinctive mark in the hotel’s renewal: the creation of a pathway punctuated with artwork that could become a destination unto itself. “We added a layer to the hotel-guest relationship, explained Martin Leblanc: a dimension of discovery.” All over the hotel we can discover dozens of pieces of artwork carefully positioned throughout the spaces. The selection of works, undertaken with the help of the MASSIVart agency, favours Canadian artists, just another way to entrench the hotel in its environment. The collection includes 123 pieces of varied technique and scale and culminates on the 21st floor where many works are gathered in a space that gives the impression of being an art gallery. A testament to the serious nature of their process, the hotel even produced a catalogue to help visitors fully benefit from this program. Additionally, two new sculptural staircases create a bridge between architecture and works of art, connecting the space vertically and offering new paths of communication between the main floors. The first, unfurling from the reception area, creates a graceful white curve that reaches up to the 3rd floor (CoLab 3). The contrasting black steps, highlighted by lighting which detaches them from the structure, seem like they are floating. The second “art staircase” connects the ground floor with the metro level, where it acts as a visual cue. Also made in a spiral, it is embedded in many amber coloured glass panels which dictate a rhythm, decompose movement and reflect the light at different angles.

↖ Photo / Stéphane Brügger

Bättig Design a joué un rôle crucial dans la réalisation des escaliers du nouveau Fairmont Le Reine Elizabeth. Cinq escaliers courbes ont été conçus pour l’hôtel, dont trois de marbre et d’acier, et un de verre teinté bronze. Ces œuvres imposantes mais empreintes de légèreté traduisent parfaitement les exigences de beauté des architectes, ainsi que leur désir de fluidité. Depuis 1994, Bättig Design conçoit et réalise des escaliers pour les secteurs commercial et résidentiel. Les créations prestigieuses de ce chef de file dans le domaine mettent en valeur des matériaux comme l’acier, le bois, le verre trempé et la pierre. / Bättig Design played a crucial role in creating the staircases in the new Fairmont The Queen Elizabeth. Five curved staircases were designed for the hotel, three of which in marble and steel, and one in bronzestained glass. These massive works, with remarkable lightness, perfectly execute the architects’ beauty requirements as well as their desire for fluidity. Since 1994, Bättig Design has created and produced staircases for the commercial and residential sectors. The industry leader’s prestigious creations highlight materials like steel, wood, tempered glass and stone. battigdesign.com

30

31


Campus d’affaires : réseautage et créativité / Business Campus: Networking and Creativity

Au deuxième étage, l’hôtel a conservé ses grandes salles de réception classiques, mais un important travail a été effectué sur les aires communes qui accueillent les préludes aux conférences, dîners ou présentations qu’on y tient. « À Montréal, affirme Martin Leblanc, ces espaces sont aussi importants que les salles de conférence elles-mêmes. C’est là qu’on réseaute, qu’on se rencontre, et bien souvent c’est la partie la plus intéressante de l’événement. » Les espaces reçoivent donc un traitement en conséquence. Le grand corridor central est aménagé comme un salon, avec fauteuils et œuvres d’art, et plusieurs zones ont été créées pour prendre son temps ou se laisser aller au plaisir des rencontres informelles. Le troisième étage de l’hôtel, lui, a complètement changé de fonction. Les chambres qu’il contenait ont été démantelées et l’espace ainsi dégagé a été transformé en une suite de salles de travail personnalisées, baptisée CoLab 3. Ce tout nouveau campus d’affaires constitue une pièce maîtresse de la vision stratégique du projet, offrant à la clientèle une série d’espaces collaboratifs propres à encourager la créativité. Inspirés des environnements décloisonnés des entreprises en démarrage ou des espaces de coworking, les aménagements du CoLab 3 privilégient une approche ludique. L’ensemble a été conçu pour accueillir par exemple des séminaires d’entreprise, des retraites créatives ou des réunions de consolidation d’équipe. L’aménagement polyvalent comprend 13 salles thématiques qui offrent au visiteur autant d’aventures possibles. On y trouve par exemple des espaces de présentation ouverts et décontractés, avec sièges en gradins ou poufs, mais aussi des salles de réunion fermées, qui demeurent conçues pour éveiller les sens. Dans l’une d’elles, il faut franchir un rideau de billes jaune pour atteindre la table de réunion, jaune elle aussi, qui invite à une rencontre conviviale. Dans une autre, des balançoires favorisent la réflexion en mouvement, tandis qu’une autre encore offre une table de ping-pong de luxe à laquelle on peut (aussi !) s’asseoir pour travailler. Une autre enfin, qu’on dirait sortie du film Dr Strangelove, joue le jeu de la rondeur et de la théâtralité : le décor noir fait ressortir une table circulaire blanche entourée d’une dizaine de fauteuils en cuir qui semblent attendre d’importants représentants venus d’à travers le monde. Au mur, un assemblage d’écrans incurvés permet d’afficher des présentations audiovisuelles. Cet étage consacré aux rencontres s’adjoint aussi d’une terrasse qui constitue un réel ajout à l’offre de l’hôtel, puisqu’elle fait usage d’une toiture auparavant inutilisée. Ici, la vue magnifique en surplomb sur l’Esplanade de la Place-Ville-Marie et l’avenue McGill College permet d’embrasser du regard cette zone du centre-ville montréalais qu’Ivanhoé Cambridge est en train de renouveler en profondeur.

Photos / Stéphane Brügger

INTÉRIEURS 75

/ On the second floor, the hotel kept its large classical reception halls, but significant work has been undertaken on the common spaces that act as preludes to the conferences, diners or presentations that are held there. “In Montreal, affirmed Martin Leblanc, these spaces are as important as the conference halls themselves. It’s there that we, network, meet and it’s often the most interesting part of the eavent.” The spaces therefore are treated accordingly. The large main corridor is laid out like a living room, with armchairs and artwork and many areas were created to take one’s time or enjoy informal meetings. The third floor of the hotel completely changed its function. The rooms it housed were dismantled and the space created was transformed into personalized working spaces, named CoLab 3. This new business campus constitutes a masterpiece within the project’s strategic vision, offering the clientele a series of collaborative spaces to promote creativity. Inspired by the open-concept environments found in start-up companies or shared working spaces, the layout of CoLab3 favours a playful approach. The whole thing was designed to welcome company seminars, creative retreats or team-building meetings, for example. The adaptable design includes 13 themed rooms which offer visitors the possibility of so many adventures. For example, we can find open and casual presentation spaces with stadium seating or pouffes, but also closed meeting rooms that remain designed to awaken the senses. In one of them, you must cross a yellow beaded curtain to reach the conference table, which is also yellow, and invites people to a friendly meeting. In another, swings encourage reflection through movement while another offers a deluxe ping pong table that we can (also) sit on to work. Finally, another which seems like it is taken straight out of the Dr. Strangelove movie, plays the game of roundness and theatricality: the black decor creates a contrast with a white circular table encircled by ten or so leather armchairs that seem to be waiting for important representatives that have come from across the globe. On the wall, an assembly of curved screens allows audiovisual presentations to be displayed. This meeting floor is also connected to a terrace which is a real addition to the hotel’s offer, as it includes a rooftop that was not previously used. Here, the magnificent view overlooking the Place Ville Marie Esplanade and McGill College Avenue allows you to cast your gaze over the part of Montreal’s downtown that Ivanhoé Cambridge is in the midst of completely renewing.


Lightemotion

Repenser une institution

/ Rethinking an Institution

lightemotion.ca

Promo rédactionnelle

Revisiter la façon de présenter un lieu aussi emblématique que l’hôtel Fairmont Le Reine Elizabeth, c’est un défi de rêve pour tout designer d’éclairage. Pour ce projet en collaboration avec Sid Lee Architecture, avec qui Lightemotion a déjà travaillé à plusieurs reprises, nous avons créé une œuvre qui utilise une approche lumineuse sensorielle. « L’objectif était de générer une émotion dès l’arrivée, dit François Roupinian, président de Lightemotion. Nous avons voulu créer une histoire grâce à une approche théâtrale. » À cette fin, la mise en lumière intérieure et extérieure est entièrement intégrée à l’architecture, et les clients sont plongés dans diverses ambiances lumineuses qui leur font vivre des expériences variées mais unies sous la même signature. La relation entre les matériaux de finition et leur réaction à certaines directions de lumière ont été étudiées de manière à assurer que les ambiances lumineuses sont visuellement intéressantes et créent un sentiment de bien-être tout en répondant évidemment au niveau lumineux demandé. Consultant en design d’éclairage basé à Montréal et à Toronto, Lightemotion a reçu plusieurs prix tant sur les plans local qu’international. L’entreprise se distingue par son équipe multidisciplinaire et son approche innovante axée sur le design, avec un portefeuille de projets imposant dans plusieurs secteurs, dont la culture, l’hôtellerie, la vente au détail, l’entreprise, les transports, les universités et l’aménagement paysager.

/ Rethinking the way to present such an emblematic location like the Fairmont The Queen Elizabeth Hotel is a dream challenge for any lighting designer. For this project in partnership with Sid Lee Architecture, with whom Lightemotion has already worked on many occasions, we created a work which uses a sensory luminous approach. “The goal was to generate emotion upon arrival, says François Roupinian, President of Lightemotion. We wanted to create a story with a theatrical approach.” For this purpose, the interior and exterior lighting is entirely integrated into the architecture and the customers are submerged into different luminary atmospheres that allow them to have various experiences all within a single signature. The relationship between the finishing material and their reaction to certain directions of light were studied to be sure that the luminous atmospheres are visually interesting and create a feeling of well-being, while, obviously meeting the required lighting level. Lighting design consultant based in Montreal and Toronto, Lightemotion has received numerous local and international awards. The company stands apart through its multidisciplinary team and its innovative, design-focused approach, with an impressive portfolio of projects in various sectors including culture, the hotel industry, retail sales, business, transportation, universities and landscaping.

32

33


UNION LUMINAIRES + LED123 Promo rédactionnelle

UNION Luminaires fournit des appareils d’éclairage, des systèmes de contrôle de l’éclairage et de la quincaillerie architecturale depuis plus de 100 ans. + LED123 est un partenaire fournisseur fiable dans de nombreux projets, y compris dans les secteurs résidentiels, du secteur hôtelier, des super-hôpitaux, de la gestion immobilière et de la vente au détail à l’échelle nationale. UNION Luminaires offre indépendamment toutes les grandes marques d’éclairage. Contrairement aux autres firmes ou agents de vente, Union Luminaires ne restreint jamais les architectes et designers à un choix limité. Notre objectif premier est de soutenir la marque de nos clients en offrant TOUTES les meilleures options possible. Nos compétences nous permettent donc de livrer nos produits aux quatre coins du monde en respectant les contraintes budgétaires et les délais. Pour le Fairmont Le Reine Elizabeth, Sid Lee Architecture nous a demandé de nous concentrer sur ce qui fait l’essence du séjour à l’hôtel : les chambres. LED123 était un fournisseur en qui nous savions que nous pouvions avoir confiance pour intégrer l’éclairage DEL selon les nombreuses configurations de chambre. Nous aimons croire que John et Yoko auraient approuvé ! C’est un honneur pour nous d’avoir travaillé en collaboration avec ces grands établissements montréalais.

/ UNION Luminaires has been for over 100 years, specifying and supplying lighting, light controls and architectural hardware. + LED123 has been a most dependable partnersupplier for many elaborate LED custom projects in the following sectors: Hospitality, Super-Hospital, Property management, National Retail & Residential. UNION Luminaires, independently supports every major brand of lighting. Unlike other smaller firms or agent driven sales, Architects and Designers are not pushed into considering from a limited palette. We offer ALL the very best options that best exemplify our clients brand equity. Our expertise is to then deliver anywhere in the world, on budget & on time. For the Queen Elizabeth Hotel Project, SID LEE, asked us to consider the essence of the stay; the rooms. LED123 was a supplier we knew we could trust to integrate the LED (ambient mood lighting) into the many different room configurations. We’d like to imagine that John & Yoko would have been thrilled! We are honored to have collaborated with these venerable Montréal institutions. unionltg.com

Lennon et la Suite Royale Ville-Marie Certains hôtels sont associés à des moments phares de l’histoire de la musique populaire. On pense bien sûr au Chelsea de New York, mais le Reine Elizabeth est aussi du nombre. C’est en effet ici que John Lennon et Yoko Ono effectuèrent leur deuxième Bed-in for Peace, en 1969, enregistrant au passage la chanson Give Peace a Chance. S’il était possible avant les rénovations de louer la mythique suite 1742 où l’événement avait eu lieu, l’hôtel a décidé de tirer parti de son histoire unique et d’approfondir cette relation avec Lennon. « À notre époque, précise Martin Leblanc, chaque marque, chaque hôtel, essaie de se trouver un parcours narratif qui raconte son caractère unique. Ici, nous avons décidé de mettre cette histoire en valeur. » La suite comprend donc de multiples clins d’œil à ses célèbres occupants de quelques jours, que ce soit sur le plan du mobilier ou des œuvres d’art qu’on y trouve. Les fanatiques de Lennon apprécieront aussi le mur de documents audio et vidéo rassemblés derrière des façades de tiroirs de classeurs, à la manière d’un grand meuble d’archives. Ils pourront même gratter la guitare fournie pour entonner la chanson classique composée par l’ex-Beatle ou revivre le Bed-in au moyen d’un casque de réalité virtuelle. Photos / Stéphane Brügger INTÉRIEURS 75


/ Lennon and The Royal Ville-Marie suite

SaintDamase Promo rédactionnelle

Mobilier Hôtelier Hotel Furniture

Construire / Building la confiance Confidence

/ Some hotels are associated with important moments in the history of popular music. We automatically think of the Chelsea in New York, but the Queen Elizabeth is among them. It was in fact here that John Lennon and Yoko Ono held their second “Bed-in for Peace” in 1969, and during which trip they recorded the song “Give Peace a Chance.” If it was possible to reserve the mythical 1742 suite where it all took place, before the renovations, the hotel decided to take advantage of its unique history and deepen its relationship with Lennon. “In this era, states Martin Leblanc, each brand, each hotel, tries to build a narrative to illustrate its unique character. Here we have decided to showcase this story”. The suite therefore includes many nods to the celebrities that occupied it for a few days, whether through the furniture or the artwork that we find there. Lennon admirers will appreciate the wall of audio and video documents gathered behind the facades of cabinet drawers, like a huge archive unit. They will even be able to strum the guitar provided to chant the classic song written by the ex-Beatle or relive the Bed-in through a virtual reality headset.

Chez Saint-Damase Mobilier Hôtelier, nous fournissons depuis plus de 30 ans des produits de qualité à une clientèle sophistiquée et bien établie. Notre assurance : innovation et livraison rapide et bien coordonnée, le tout à prix compétitif. Pour l’hôtel Fairmont Le Reine Elizabeth, en plus de réaliser les tables et crédences des espaces publics, nous avons fourni le mobilier des chambres et du salon Fairmont Or, des suites exécutive et présidentielle, ainsi que de la suite John-Lennon & Yoko Ono. Dans nos installations à la fine pointe, nos employés hautement qualifiés confectionnent chaque pièce sur mesure selon les critères spécifiques du client. C’est ce qui fait notre fierté ! / At Saint-Damase Hotel Furniture, we have been providing quality products to a sophisticated and wellestablished clientele for over 30 years. Our guarantee: innovation and speedy, well-coordinated delivery, all at a competitive price. For the Fairmont The Queen Elizabeth Hotel, in addition to having made the tables and credenzas in the public spaces, we provided the furniture for the Fairmont Gold rooms and lounge, for the executive and presidential suite as well as for the John Lennon and Yoko Ono suite. In our state-of-the-art facilities, our highly qualified employees produce each custom-made piece according to the customer’s specifications. That’s what makes us proud! st-damase.com 34

35


Quelques étages plus haut, les architectes ont créé une toute nouvelle suite royale conçue à la manière d’un hôtel particulier. Accessible par un ascenseur privé, elle propose des espaces polyvalents, comme la salle à manger qui sert aussi de salle de réunion, avec appareils technologiques dissimulés dans le mobilier. Chacune des pièces en enfilade profite d’un aménagement recherché qui atteint un bel équilibre entre luxe et sobriété. La pureté des espaces et les matériaux nobles utilisés composent un écrin unique pour les nombreuses œuvres d’art qui décorent la suite, tandis que les vues grandioses sur l’extérieur sont entre autres soulignées par une grande fenêtre panoramique en porte-à-faux. A few floors higher, the architects created a totally new Royal Suite designed as a particular hotel. Accessible through a private elevator, it offers versatile spaces like the dining room that doubles as a conference room, with technological equipment hidden within the furniture. Each of the adjoining rooms benefits from thoughtout designs that achieve wonderful balance between luxuriousness and sobriety. The purity of the spaces and noble materials used make an ideal setting for the numerous works of art that decorate the suite, and the grandiose views of the outside are highlighted by a huge panoramic cantilevered window.

Photos / Stéphane Brügger

INTÉRIEURS 75


Celadon

/ Shedding Light on the Hotel

Lumière sur l’hôtel

celadoncollection.com

Promo rédactionnelle

1 Aerin, Iveala Sconce 2 Kelly Wearstler, Precision Double Sconce 3 Kelly Wearstler, Melange Sconce 4 Made Goods, Duffy Stool 5 MG+BW, Addie Pull-Up Table 1

2

3

4

Celadon est honoré d’avoir collaboré avec Sid Lee Architecture au projet de l’hôtel Fairmont Le Reine Elizabeth. Notre contribution visait principalement les lampes et luminaires, et l’offre éclectique de Celadon répondait bien à la demande des architectes, qui recherchaient des produits de grande qualité d’influence mid-century, mais avec une signature contemporaine. Parmi les pièces sélectionnées, on trouve des produits de créateurs de renom, la plupart alliant des matériaux naturels à des lignes raffinées, à l’image des appliques Ivalea d’Aerin Lauder, en albâtre et en laiton naturel, et des suspensions Tumbler de Lee Broom, faites de chêne anglais et de cristal. Les luminaires fournis par Celadon agissent comme extension de l’aménagement architectural, et leur aspect sculptural met souvent le décor en valeur : les appliques Precision et Melange de Kelly Wearstler en sont de bons exemples. Celadon est également très fière d’avoir contribué à l’aménagement de la suite John-Lennon & Yoko Ono en fournissant la lampe sur pied Devin de Ralph Lauren. En participant à la transformation du Reine Elizabeth, Celadon a démontré tout le potentiel de son offre hétéroclite en matière de luminaires. Le résultat est éblouissant, et nous croyons que ce projet emblématique contribuera au rayonnement du savoir-faire de la communauté montréalaise du design.

5

6

6 Thomas O Brien, Terri Table Lamp

/ Celadon is honoured to have collaborated with Sid Lee Architecture for the Fairmont The Queen Elizabeth Hotel project. Our contribution mainly focused on lamps and light fixtures. Celadon’s eclectic offer fulfilled the architects’ request for high-quality mid-century-inspired products with a contemporary signature. Among the selected pieces we find products by renowned creators, most using natural materials with sophisticated lines, reflecting Ivalea d’Aerin Lauder wall sconce, in alabaster and natural brass, and Lee Broom’s Tumbler suspensions, made of English oak and crystal. The light fixtures provided by Celadon act as an extension of the architectural layout, and their sculptural aspects often highlight the design: the Kelly Wearstler Precision and Melange wall sconces are good examples. Celadon is also very proud to have contributed to the design of the John Lennon & Yoko Ono Suite by providing the Devin floor lamp by Ralph Lauren. By participating in the Queen Elizabeth’s transformation, Celadon showed its heteroclite offer of light fixtures. The result is dazzling, and we believe that this emblematic project will contribute to the reach of Montréal’s design community’s expertise.

36

37


Couronnement Ultime création, l’Espace C2 est un tout nouvel équipement construit sur le toit de l’immeuble. Cette grande salle de conférence, issue d’une collaboration entre Fairmont et C2, constitue un attrait de plus pour l’hôtel. Comme ce dernier, il se destine à une clientèle d’affaires mondiale à la recherche d’expériences hors du commun. Mettant à profit la situation unique qu’offrait la toiture, Sid Lee Architecture en a fait le prototype d’une salle de conférence nouveau genre, adaptée à la culture d’affaires actuelle. Commerce, communauté, culture : voilà les trois pôles qui ont guidé tout le projet de revitalisation de l’hôtel Reine Elizabeth. Dans le respect de ce cadre, un travail en profondeur a été effectué par les architectes, pour définir ce que ces grands piliers sociaux représentent aujourd’hui dans le secteur hôtelier, et ainsi orienter la nouvelle incarnation de l’hôtel. Si Martin Leblanc et Jean Pelland admettent avoir abordé le projet avec une certaine naïveté, on ne peut que constater la réussite de l’approche souvent audacieuse de Sid Lee Architecture. « C’était la première fois que nous travaillions sur un hôtel, et cela nous a permis d’avoir une certaine fraîcheur dans notre approche. Cela a contribué à définir la personnalité unique du projet. »

Photos / Stéphane Brügger

C 2

/ Coronation

/ The ultimate creation, the Espace C2 , is a new equipment built on the building’s rooftop. This large conference room which originated from a partnership between Fairmont and C2, is another element of appeal. As the former, it targets worldwide business clientele looking for extraordinary experiences. Taking advantage of the unique situation offered by the rooftop, Sid Lee Architecture made a prototype of a new kind of conference room, adapted to the current business culture. Commerce, community, culture: here are three pillars that guided the Queen Elizabeth Hotel’s entire revitalization project. Respecting this framework, an overhaul was undertaken by the architects to define what these strategic social pillars represent today in the hotel industry, and thus orient the hotel’s new incarnation. Martin Leblanc and Jean Pelland admit having undertaken the project somewhat naively; we cannot help but acknowledge Sid Lee Architecture’s often audacious approach. “It was the first time that we worked on a hotel, and it brought a breath of fresh air to our approach. It contributed to defining the project’s unique personality.”

INTÉRIEURS 75


38

–

39


Les suites Extrême WOW Texte —

Suzanne Laliberté

de l’hôtel W Montréal Superbement revampées

Situé au cœur du Quartier international de Montréal, l’hôtel W Montréal impressionne par son design exubérant depuis son ouverture. Plus récemment, Sid Lee Architecture a terminé la transformation de trois suites Extrême WOW, reflétant parfaitement la philosophie haute en couleur de la bannière. La suite 1001, la plus spacieuse avec sa superficie de 1 105 pi2, jouxte une terrasse de 160 pi2. Multifonctionnelle, elle dispose d’un mobilier modulable conçu pour libérer l’espace en totalité. Dotée d’un grand écran circulaire et d’un projecteur ainsi que d’un garde-manger et d’une entrée de service permettant les activités d’un traiteur, la suite devient ainsi un local propice à la tenue d’événements privés. Les emblèmes culturels de la ville de Montréal ont inspiré l’aménagement des trois suites restaurées de l’hôtel W Montréal. Dans la suite 1001, l’espace dînatoire et le bar Habitat reprennent les formes déconstruites d’Habitat 67, et le tapis central comme la bibliothèque font un clin d’œil aux bancs de la station de métro Villa Maria, conçus par l’architecte André Léonard. Le luminaire suspendu surplombant le lit est une structure géométrique inspirée de la biosphère. Les coussins de fourrure naturelle posés sur le lit rappellent quant à eux l’activité des trappeurs du début de la colonie. Enfin, les œuvres d’art ornant la suite sont le reflet de l’avant-gardisme des divers mouvements artistiques montréalais. INTÉRIEURS 75


/Extreme WOW Suites

Photos / Stéphane Brügger

/ Beautifully Revamped

/ Located in the heart of the Quartier international de Montréal, the W Montréal Hotel is impressive with its exuberant design since its opening. More recently, Sid Lee Architecture has completed the transformation of three Extreme WOW Suites, perfectly reflecting the banner’s colourful philosophy. The suite 1001, the most spacious with a surface of 1,105 ft2, adjoins a terrace of 160 ft2. It is multifunctional and has modular furniture designed to free up the entire space. Equipped with a large circular screen and a projector as well as a pantry and a service entrance allowing for catering activities, the suite thus becomes a room ideal to host private events. The cultural symbols of the City of Montréal inspired the design of the three refurbished suites at the W Montréal Hotel. In suite 1001, the dining area and the Habitat bar take up the deconstructed forms of Habitat 67, and the central carpet and library reflect the benches of the Villa Maria metro station, designed by architect André Léonard. The suspended lighting fixture over the bed is a geometric structure inspired by the biosphere. The natural fur cushions placed on the bed recall the activity of the trappers at the beginning of the colony. Finally, the works of art in the suite reflect the avant-gardism of Montréal’s various artistic movements.

of the W Montréal Hotel

40

41


La touche Germain

/The Germain Touch

Trente ans de design collaboratif

Thirty Years of Collaborative Design

Texte —

Suzanne Laliberté

L’association entre Le Groupe Germain Hôtels et la firme LEMAYMICHAUD Architecture Design persiste depuis l’époque du premier hôtel-boutique Le Germain au Québec, jusqu’à la création des Hôtels Alt et, plus récemment, de l’Hôtel Alt+. Au fil des ans, une nouvelle génération s’est jointe à cette longue collaboration reposant en grande partie sur le partage des valeurs. La pérennité de cette recherche créative fut ainsi assurée, suscitant des designs uniques et une architecture diversifiée. / The association between Le Groupe Germain Hôtels and the LEMAYMICHAUD Architecture Design firm began at the time of the first Le Germain boutique hotel in Québec and has continued to the development of the Alt Hotels and, more recently, the Alt+ Hotel. Over the years, a new generation joined this lengthy collaboration which, to a large extent, depends on shared values. The sustainability of this creative research was thus maintained, generating unique designs and varied architecture. INTÉRIEURS 75


Sous le signe de la liberté d’expression / Alternative to European Imports Coprésidente du Groupe Germain Hôtels avec son frère Jean-Yves, Christiane Germain dirige les activités de l’entreprise depuis le tout début, soit la conception de l’Hôtel Germain-des-Prés, à Québec, il y a 30 ans de cela. Elle est aujourd’hui soutenue dans son travail par sa fille Marie-Pier, détentrice d’un baccalauréat en génie mécanique, et par le fils de Jean-Yves, Hugo, titulaire d’une maîtrise en administration des affaires, qui ont tous deux joint les activités familiales en 2006. Chez LEMAYMICHAUD, Louise Dupont, designer associée, et Pierre Mierski, architecte associé, ont pris la relève du partenariat d’abord établi avec la famille Germain par Viateur Michaud, architecte fondateur. Tous s’entendent pour dire que l’approche très ouverte de la famille Germain a permis le développement de cette relation inusitée. Au fil des projets, Christiane Germain a préservé ce souci de concevoir des hôtels de taille moyenne, à l’architecture et au design uniques, bien intégrés dans le milieu, et où l’expérience client prédomine. À cette orientation première s’ajoute l’inspiration du moment, souvent glanée au cours de voyages, qu’elle transmet de manière générale à l’équipe de créatifs de LEMAYMICHAUD. Très peu de directives leur sont données, confirment ceux-ci. Cette liberté permet d’amener la réflexion toujours plus loin et de créer des projets qui se distinguent. / Co-President of the Groupe Germain Hôtels alongside her brother Jean-Yves, Christiane Germain has led the company’s development from the very beginning, from the design of the Germain-des-Prés Hotel, in Québec 30 years ago. Today she is supported in her work by her daughter Marie-Pier who holds a Bachelor’s Degree in Mechanical Engineering and Jean Yves’s son Hugo, who has an MBA, who both joined the family activities in 2006. At LEMAYMICHAUD, Louise Dupont, associate designer and Pierre Mierski, associate architect, took over the partnership that was first established with the Germain family by Viateur Michaud, founding architect. Everyone agrees that the Germain family’s open approach allowed this unusual relationship to develop. Throughout the projects, Christiane Germain maintained her preoccupation for developing medium-sized hotels with unique architecture and design, which are well integrated within their environment and where customer experience prevails. To this initial orientation is added the inspiration of the moment, often gathered from travels, which she broadly shares with the LEMAYMICHAUD creative team. Very few instructions were given, which was confirmed. This freedom allowed for further reflection and the creation of unique projects.

Photos / Groupe Germain Hôtels

Les / The Hôtels Le Germain Le Germain Hôtels Le terme « hôtel-boutique » est utilisé pour décrire une atmosphère enveloppante et un sentiment d’intimité suscités par le design et l’architecture. De taille moyenne, les hôtels-boutiques Le Germain sont caractérisés par leur cachet intemporel, favorisé par des matériaux nobles et des couleurs sobres. En ce qui a trait au service, il se différencie par l’anticipation des besoins des clients, considérés comme les invités de la maison. Principalement situés dans les grandes villes, les hôtels-boutiques Le Germain sont établis dans des quartiers dynamiques et branchés avec lesquels ils s’harmonisent. Le dernier-né, l’Hôtel Le Germain Ottawa, qui loge au cœur du centre-ville de la capitale nationale, est un bel exemple de ce concept. Il partage un immeuble avant-gardiste avec la Galerie d’art d’Ottawa, la Cour des arts, les résidences privées ArtHaus et un théâtre. Son design, inspiré par l’activité artistique environnante, propose une expérience sensorielle engendrée par des jeux d’ombre et de lumière savamment orchestrés, de même que par l’heureux mariage du bois, du métal et de la pierre. Les chambres luxueuses au design stylisé ont été conçues dans un souci de sobriété. Chaque hôtel-boutique Le Germain est ainsi créé selon une personnalité qui lui est propre, offrant aux visiteurs une signature unique, loin des modèles standardisés de l’hôtellerie classique. / The term “boutique hotel” is used to describe an enveloping atmosphere and a feeling of intimacy generated through architecture and design. Medium-sized, the Le Germain boutique hotels are characterized by their timeless charm, achieved using noble materials and sober colours. When it comes to service, it stands apart by anticipating the needs of their clients who are treated like house guests. Primarily located in large cities, the Le Germain boutique hotels are established in dynamic, trendy neighbourhoods where they fit in seamlessly. The latest one, the Ottawa Le Germain Hôtel, at the heart of the downtown nation’s capital, is an excellent example of this concept. It shared an avant-garde building with the Ottawa Art Gallery, the Arts Court, the ArtHaus private residences and a theatre. Its design, which was inspired by the surrounding artistic activity, offers a sensorial experience generated by skilfully orchestrated plays on shadows and light, as well as the pleasing marriage of wood, metal and stone. The luxurious rooms with stylized designs were developed with sobriety in mind. Each Le Germain boutique hotel was developed according to its own personality, offering visitors a unique signature, far from the classic hospitality industry’s standard models. 42

43


Les Hôtels Alt / Alt Hotels

Avec leur look urbain, les Hôtels Alt sont tout sauf conventionnels. Ce sont des hôtels bien réfléchis, fonctionnels, colorés, offrant un confort raffiné. La recherche ergonomique y est particulièrement importante, les pratiques environnementales de pointe y sont valorisées, et les techniques écoénergétiques les plus récentes y sont appliquées. / With their urban look, Alt hotels are anything but conventional. They are well thought out, functional, colourful hotels offering refined comfort. Ergonomic research is particularly developed here, cutting edge environmental practices are valued and the most recent eco-energy techniques are applied. INTÉRIEURS 75


L’Hôtel Alt+ / The Alt+ Hotel

La nouvelle marque du Groupe Germain, Alt+, vient d’ouvrir son tout premier hôtel au Quartier DIX30 de Brossard. D’esprit loft, les chambres sont conçues comme des studios où le visiteur est convié à passer du temps. Elles deviennent en quelque sorte un pied-à-terre contemporain, fonctionnel et modulable. Plusieurs salles, équipées de la technologie et du confort nécessaires à une rencontre de travail, reçoivent réunions et conférences. À l’accueil, la murale derrière la réception est inspirée du passé agricole du Quartier DIX30. Le mobilier Mah Jong, de Roche Bobois, aux couleurs du Groupe Germain, invite à la détente et devient même le terrain de jeu des enfants, raconte Céline Chautard, directrice générale de l’hôtel. La conception du bar Les Cousins porte la signature de l’Atelier Zébulon Perron. Les matériaux utilisés, tels le bois, le laiton cuivré, le marbre et le velours, contribuent à l’atmosphère à la fois vintage et contemporaine. À la mezzanine, des espaces collaboratifs surplombent le hall d’entrée et donnent vue sur la sculpture végétale courant au-dessus du bar. Le restaurant adjacent au lobby, dirigé par le réputé chef Normand Laprise, fera aussi office de traiteur de l’hôtel.

Photos / Groupe Germain Hôtels

/ The Groupe Germain’s new brand, Alt+, just opened its first hotel in Brossard’s Quartier DIX30. Loft inspired, the rooms are made like studios where the visitor is invited to spend time. They become a sort of home base that is functional and flexible. Many rooms equipped with the comfort and technology required for work meetings host meeting and conferences. At the reception, the mural behind the desk was inspired by the Quartier DIX30’s agricultural past. The Mah Jong furniture by Roche Bobois, in the colours of Groupe Germain, invites relaxation and even becomes the children’s playground, the hotel’s General Manager Céline Chautard recounts. The concept for the Les Cousins bar carries the Atelier Zébulon Perron’s signature. The materials used, like wood, copper-plated brass, marble and velvet contribute to an atmosphere that is both vintage and contemporary. On the mezzanine, collaborative spaces overlook the entrance hallway and offer a view of the natural sculpture that runs along the top of the bar. The restaurant adjacent to the lobby, led by renowned chef Normand Laprise, also acts as the hotel’s caterer.

« Notre façon d’aborder les projets n’a pas changé. On cherche toujours à créer un lieu inspirant, unique et confortable. » Louise Dupont

/ “Our way of taking on projects has not changed. We are always looking to create an inspiring place that is unique and comfortable.” 44

45


INTÉRIEURS 75


Intégration de l’art à l’architecture / Integrating Art to Architecture

Christiane Germain possède sans contredit un grand sens artistique. L’intégration de l’art dans les projets architecturaux que le Groupe Hôtels Germain développe avec LEMAYMICHAUD est donc pour elle et sa fille Marie-Pier, de même que pour Louise Dupont et Pierre Mierski, un apport incontournable au design. On s’efforce de recruter des artistes, le plus souvent locaux, pour chaque projet. Ils sont guidés par une idée générale de ce qui est attendu. De la sorte, la réalisation de leur œuvre devient unique et originale. / Christiane Germain possesses without a doubt a developed artistic sense. For her and her daughter Marie-Pier, as well as for Louise Dupont and Pierre Mierski, the integration of art in the architectural projects which the Groupe Hôtels Germain developed with LEMAYMICHAUD to be a vital asset to the design. We endeavour to recruit artists, usually local artists, for each project. They are guided by a general idea of what is expected. Because of this, their work becomes unique and original.

Photos / Groupe Germain Hôtels

Parc immobilier du Groupe Germain Hôtels Hôtels Le Germain → → → → → → →

Hôtel Le Germain Québec Hôtel & Spa Le Germain Charlevoix Hôtel Le Germain Montréal Hôtel Le Germain Toronto Hôtel Le Germain Calgary Hôtel Le Germain Maple Leaf Square Hôtel Le Germain Ottawa Hôtels Alt

→ → → → → → → → →

Hôtel Alt Quartier DIX30 Hôtel Alt Québec Hôtel Alt Montréal Hôtel Alt Aéroport de Toronto Hôtel Alt Ottawa Hôtel Alt Halifax Hôtel Alt Saskatoon Hôtel Alt Calgary Hôtel Alt Winnipeg Hôtel Alt+

→ Hôtel Alt+ Quartier DIX30

46

47


INTÉRIEURS 75


Spa Eastman L’expérience régénératrice

/A Rejuvenating Experience

Texte —

Photos / Spa Eastman

Richard Des Lys

48

49


Une expérience hôtelière hors du commun, humaniste et bienfaisante Les sept pavillons aux différents types d’hébergements s’adaptent aux groupes, aux couples comme aux solitaires. Les bains nordiques et la piscine extérieure surplombent le domaine face au magnifique mont Orford. Les saunas infrarouges, finlandais, hammam et bassins d’alternance chaud / froid aux avantages « thermothérapeutiques » sont autant d’options qui s’ajoutent aux nombreux soins esthétiques, corporels et services, telles la naturopathie et l’ostéopathie. Le Spa Eastman a 40 ans. Quatre décennies de savoir-faire aux bienfaits incomparables dont la mission humaniste et bienfaisante est née de Jocelyna Dubuc. La fondatrice et présidente, pionnière dans l’art du bien-être, a inspiré de nombreux spas au Québec et ailleurs dans le monde. Jocelyna Dubuc explique : « Lorsque j’ai créé le Spa Eastman, je ne créais pas une entreprise. Je ne voulais que partager ma passion quant aux bienfaits de la massothérapie, de la gestion de stress, et de l’importance de bien manger pour rester au meilleur de sa forme. C’est ainsi que j’ai créé ce lieu où les gens peuvent expérimenter un nouvel art de vivre. »

/ An Extraordinary Hotel Experience, that is Humanistic and Beneficial

Photos / Spa Eastman

/ The seven pavilions contain various types of rooms and accommodate groups, couples and singles. The nordic baths and the outdoor pool overlook the estate across from magnificent Mont Orford. The infrared and Finnish saunas, hammam and hot and cold circuits with “thermotherapeutic” benefits are all options that can be added to the many beauty and body treatments and services like naturopathy and osteopathy. The Spa Eastman has been around for 40 years. Four decades of expertise about the unparalleled benefits whose humanistic and beneficial mission is inspired by Jocelyna Dubuc. The founder and president, a pioneer in the art of well-being, inspired numerous spas in Québec and elsewhere throughout the world. Jocelyna Dubuc explains: “When I created Spa Eastman, I wasn’t creating a business. I just wanted to share my passion about the benefits of massage therapy and stress management, as well as the importance of eating well to stay in the best of shape. That’s how I created a place where people could experience a new art of living.” INTÉRIEURS 75


Redéfinir sa santé par l’alimentation sans sacrifier le plaisir Cet art de vivre nous offre une nouvelle vision de notre propre santé. Une meilleure connaissance des aliments permet la redécouverte de saveurs délicieuses, dépourvues d’éléments toxiques auxquels notre organisme est malheureusement habitué. Redéfinir sa santé par l’alimentation ne veut pas dire sacrifier goût, plaisir et gourmandise. Le menu du restaurant, aussi riche que goûteux, est d’ailleurs l’un des points phares qui définissent L’expérience Spa Eastman. À sa tête, une équipe d’experts, dont des nutrithérapeutes et des spécialistes en cuisine hypotoxique, propose un menu gastronomique de « Cuisine Tonique ». Dès les premiers jours, le changement est palpable et bénéfique.

/ Redefining One’s Health Through Nutrition, Without Sacrificing Pleasure / This art of living offers us a new vision of our health. A better understanding of food can help us rediscover delicious flavours, free of the toxins to which our organism has sadly become accustomed. Redefining one’s health through nutrition does not mean sacrificing taste, pleasure and delicacies. The restaurant’s menu, which is as rich as it is tasty, is one of the major points that define the Spa Eastman experience. At its head, a team of experts, including nutritional therapists and specialist in hypotoxic cuisine, offers a gastronomic menu of “Tonic Cuisine.” As of the first days, the change is both palpable and beneficial.

Un sanctuaire de remise en forme

/ A Sanctuary for Getting Back in Shape

Le design rustique et chaleureux des chambres et des pavillons apporte un sentiment de confort et d’intemporalité qui convient au ressourcement. Le Spa Eastman invite à la paix intérieure et à la joie de vivre à l’état pur. Il est aussi le moteur et la motivation nécessaires à une remise en forme complète, grâce à plusieurs activités, notamment le yoga et la randonnée, ainsi qu’à des programmes d’entraînement personnalisés. Un lieu exceptionnel et maintes fois récompensé de prix prestigieux, dont le « Meilleur spa au Canada ». Ce parcours sensoriel, dynamisant et réconfortant nous reconnecte avec le meilleur de nous-mêmes, pour un séjour inoubliable qui transforme les vacances en un sanctuaire de plénitude.

/ The rustic and inviting design of the rooms and pavilions brings a feeling of timeless comfort that is conducive to rejuvenation. The Spa Eastman encourages inner peace and joyfulness in its purest state. It is also the engine and motivation required for completely getting back in shape, thanks to many activities, including yoga and hiking as well as personalized training programs. It is an exceptional location that has been awarded prestigious prizes, time and time again, including “Best Spa in Canada.” This sensory, revitalizing and comforting journey reconnects us with the best of ourselves, for an unforgettable stay which transforms vacations into sanctuaries of fulfillment.

50

51


DES VACANCES QUI CHANGENT UNE VIE

INTÉRIEURS 75


52

–

53


Hôtel Mortagne

Provencher_Roy

Hôtel AC Marriott

Texte —

Christian Bergeron

Deux hôtels, deux visions INTÉRIEURS 75

« Réaliser l’aménagement d’un hôtel-boutique, c’est aussi exprimer la personnalité du client », dit Pascale Vaillancourt, designer d’intérieur et associée chez Provencher_Roy. Elle nous parle de deux récents projets hôteliers réalisés par la firme dont elle a assuré la supervision. / “Designing a boutique hotel’s layout is like expressing the customer’s personality,” says Pascale Vaillancourt, interior designer and associate at Provencher_Roy. She tells us about two recent hotel projects that the firm completed under her supervision.

↑ Photo / Hôtel AC Marriott Montréal


À l’Hôtel Mortagne, à Boucherville, pour un projet d’agrandissement de 70 chambres, la designer Mélanie Caron a créé une thématique inspirée des 4 éléments. Dans ce contexte, les chambres en sont venues à représenter l’air, avec un concept basé sur l’ouverture et la transparence qui avait aussi l’avantage de créer une impression de grandeur. L’aménagement privilégie la luminosité, la clarté des teintes. Le garde-robe et la bibliothèque viennent soutenir le concept d’ouverture, tout comme la douche, entièrement vitrée, qui donne sur la chambre et introduit un petit côté voyeur. À côté du lit, l’audacieux meuble coiffeuse-bureau (une idée de la propriétaire de l’hôtel) contribue à l’ambiance de loft contemporain de la chambre. Dans l’ensemble, cet aménagement qui mise sur la fraîcheur résulte d’une approche du design empreinte de féminité.

← ↓ → Photos / Hôtel Mortagne

54

55


À l’inverse, l’Hôtel AC Marriott Montréal adopte une vision résolument masculine. Ici, l’un des défis du designer Paul-William Francœur consistait à aménager l’imposant hall de manière à y installer les fonctions nécessaires tout en créant une atmosphère chaleureuse. La création d’un cube intégrant la réception, le bureau et quelques services a permis de redonner à l’aménagement une échelle humaine. Dans le respect du cahier des normes de l’hôtel, le décor tire parti de teintes naturelles et vise la sobriété. Dans cet espace à la volumétrie généreuse, d’autres fonctions gravitent autour de la réception et dialoguent avec elle : salon d’affaires, bar-lounge, restaurant, bibliothèque. Visant un caractère intemporel, l’aménagement contemporain privilégie les textures et les matériaux nobles ainsi que les lignes simples mais franches. Pour finir, le design puissant souligne la vision et le positionnement recherchés par l’hôtel.

Photos / Hôtel AC Marriott Montréal

Voilà donc deux projets différents, mais où l’on trouve, selon Pascale Vaillancourt, ce qui est au cœur du design hôtelier : l’importance d’être proche du client, de parvenir à travailler en complicité avec lui.

INTÉRIEURS 75


56

–

57


INTÉRIEURS 75


Intégrer l’art pour mieux surprendre Texte —

Christian Bergeron en collaboration avec Laurie Bigras

Deux hôtels qui mettent en valeur la culture montréalaise

↑ William Gray ← Photo / Camdi Design

Montréal est reconnue pour son histoire, ses communautés, ses quartiers typiques et son art urbain : ces facettes s’unissent pour composer sa culture unique. La firme Camdi Design a su capter l’esprit de la ville et le mettre en scène dans la conception de deux projets hôteliers marquants pour la métropole : l’hôtel William Gray, dans le Vieux-Montréal, et l’hôtel Renaissance, au centre-ville.

/Integrating Art to be Even More Amazing

Two hotels that showcase Montreal’s culture

← ↑ Renaissance Montreal Centre-Ville

/ Montreal is known for its history, its communities, its typical neighbourhoods and its urban art: these aspects combine to create its unique culture. Camdi Design has captured the spirit of the city and staged it in the design of two landmark hotel projects for the metropolis: the William Gray Hotel located in Old Montreal and the Renaissance Hotel in downtown Montreal. 58

59


Bijou du milieu hôtelier montréalais, le William Gray allie modernité et charme historique dans une ambiance chaleureuse et vivante, à l’image du paysage urbain. Érigé sur les fondations de 2 bâtiments du 18e siècle, l’hôtel propose un jeu d’opposition entre l’ancien et le nouveau. Sa construction intègre un éventail de matériaux naturels ainsi que des éléments d’origine astucieusement mariés à une créativité moderne, ce qui confère à l’aménagement une allure à la fois industrielle et classique. Des œuvres soigneusement choisies de trois artistes locaux au style audacieux s’arriment de manière singulière à l’aménagement raffiné des chambres et des aires communes de l’hôtel. Une imposante et voyante murale d’Alan Ganev, reflétant l’histoire du bâtiment, contribue à l’esprit animé du rez-de-chaussée, alors que des œuvres uniques de l’artiste Steven Spazuk, composées à partir de fumée de chandelle, s’agencent à la douce atmosphère des chambres à coucher. Dans les couloirs, des photographies de Steve Walsh donnent vie aux espaces et ponctuent les allées et venues des clients à travers l’hôtel. Couplés au mobilier et aux luminaires créés sur mesure, ces éléments artistiques forment un ensemble élégant et branché qui propose une vision unique du confort contemporain.

Textiles Patlin Promo rédactionnelle

INTÉRIEURS 75

Art et confort des tissus

/ The Art and Comfort of Fabric

Textiles Patlin a paré les fenêtres du 18e siècle du luxueux hôtel William Gray de rideaux sur mesure, en plus d’installer dans plusieurs pièces des draperies sur rails motorisés contrôlés par des systèmes domotiques. Spécialisés dans l’habillage de fenêtres et de lits pour l’industrie hôtelière, nous nous occupons de chacune des étapes, de la prise de mesures à l’installation, sans aucune sous-traitance. Que ce soit pour la literie, les rideaux ou la personnalisation de tissus, nous avons gagné la confiance de nombreuses chaînes hôtelières réputées.

/ Textiles Patlin adorned the luxurious Hôtel William Gray’s 18th-century windows with custom-made curtains and installed draperies on motorized tracks controlled by automated systems in many of the rooms. Specialized in window dressing and bedding for the hotel industry, we take care of every step, from taking measurements to installation without any subcontracting. Whether it’s for bedding, curtains or personalizing fabrics, we have earned the trust of several reputable hotel chains. patlinhotel.com


/ A gem of Montreal’s hotel industry, the William Gray blends modernity and historical charm in a warm and lively atmosphere that reflects the urban landscape. Erected on the foundations of two 18th century buildings, the hotel offers a play of opposites between old and new. Its construction integrates a range of natural materials, as well as original elements, cleverly combined with modern creativity, giving the design both an industrial and classic look. Works carefully selected by three daring local artists are uniquely linked to the refined design of the hotel’s rooms and common areas. Alan Ganev’s imposing and striking mural, reflecting the building’s history, contributes to the vibrant spirit of the ground floor, while unique works by artist Steven Spazuk, made from candle smoke, match the soft atmosphere of the bedrooms. In the corridors, photographs by Steve Walsh bring the spaces to life and mark the comings and goings of guests throughout the hotel. Coupled with custom-made furniture and light fixtures, these artistic elements form an elegant and trendy ensemble that offers a unique vision of contemporary comfort. ← ↗ → Photos / Camdi Design

SaintDamase Promo rédactionnelle

Mobilier Hôtelier Hotel Furniture

Accorder le passé au présent

/ Tuning the Past into the Present

L’aménagement distinctif de l’hôtel William Gray fait le pont entre l’ancien et le moderne. Saint-Damase Mobilier Hôtelier y a contribué en mettant aussi un pied dans chaque époque. D’une part, nous avons réalisé le mobilier des chambres, notamment les lits, les bureaux et les tables de chevet, en accord avec le caractère épuré des aménagements contemporains. D’autre part, nous avons fabriqué les fenêtres extérieures de la Maison William Gray, la partie historique de l’hôtel, dans le respect du style d’époque que l’on retrouve dans le Vieux-Montréal. Bref, nous avons une fois de plus fait ce qui nous distingue : répondre aux besoins particuliers de notre client avec des solutions sur mesure ! / The distinctive design of the Hôtel William Gray bridges the gap between the old and the new. Saint-Damase Hotel Furniture has also contributed to this by keeping a foot in each era. On the one hand, we have designed the furniture for the bedrooms, particularly the beds, desks and bedside tables, in accordance with the refined character of the contemporary layouts. On the other hand, we built the exterior windows of the Maison William Gray, the historic part of the hotel, in keeping with the period style found in Old Montreal. In short, we have once again done what sets us apart: meeting our customer’s specific needs with custom-made solutions! st-damase.com 60

61


De son côté, l’hôtel Renaissance Montréal Centre-Ville vibre tout entier d’un design digne d’une galerie d’art. Du hall aux salles de bain en passant par les 142 chambres, la clientèle baigne dans une ambiance éclectique qui s’inspire des formes et des couleurs vives de la métropole. Partout, le dynamisme et la créativité dominent : dans les espaces publics, des œuvres d’art réinterprètent des vues emblématiques de la ville et des murs sont décorés de graffitis multicolores, tandis que dans les chambres, les murs arborent des visages esquissés par un trait vagabond qui s’étire jusqu’au plafond. Les graffitis et les œuvres peints à même les murs ont été imaginés et réalisés par Alex Scaner, artiste montréalais malheureusement décédé depuis. Ces éléments de décor extravagants dégagent une forte personnalité graphique, en phase avec la sophistication du groupe Marriott. Ils contribuent aussi à réaliser la promesse donnée par la chaîne Renaissance : faire découvrir l’inattendu.

/ For its part, the Renaissance Montreal Downtown Hotel vibrates with design worthy of an art gallery. From the hall to the bathrooms and the 142 rooms, the clientele is immersed in an eclectic atmosphere, inspired by the vibrant shapes and colours of the metropolis. Dynamism and creativity prevail everywhere: in public spaces, works of art recreate emblematic views of the city and walls are decorated with multicoloured graffiti, while in the rooms, the walls display faces sketched by a wandering line that stretches to the ceiling. The graffiti and works painted on the walls were imagined and created by Alex Scaner, a Montreal artist who unfortunately has since passed away. These extravagant decorative elements evoke a strong design personality, in line with the sophistication of the Marriott group. They also contribute to fulfilling the promise made by the Renaissance chain: to make people discover the unexpected.

Photos / Renaissance Montreal Centre-Ville

INTÉRIEURS 75


Céragrès à proposé à Camdi Design une céramique de style béton permettant d’exprimer à la fois la créativité et le modernisme de l’entrée principale

JSP Industries Promo rédactionnelle

Expérience et passion

/ Experience and Passion

Du personnel expérimenté, des équipements modernes, des matériaux de première qualité : c’est la recette que JSP propose à ses clients, qui sont aussi bien des chaînes hôtelières haut de gamme que des hôtels boutiques indépendants d’Amérique du Nord ou d’ailleurs dans le monde (ou d’outre-mer). À l’hôtel Renaissance Montréal, l’entreprise a réalisé pour les chambres des meubles qui se distinguent notamment par l’intégration de sections courbes et d’éléments en acier chromé. Ces produits s’inscrivent parfaitement dans l’aménagement dynamique, où le design tient un rôle primordial. À l’aube de son 50e anniversaire, JSP mise sur les mêmes valeurs qu’à ses débuts, avec des produits de grande qualité, faits sur mesure au Québec, qui résistent à l’épreuve du temps. / Experienced staff, modern equipment, highest quality materials: this is the recipe that JSP Industries offers its customers, who are as much high-end hotel chains as independent boutique hotels in North America or elsewhere in the world. At the Renaissance Montreal Hotel, the company has created furniture for the rooms that features curved sections and chrome steel elements. These products fit in perfectly with the dynamic layout, where design plays an essential role. At the dawn of its 50th anniversary, JSP is driven by the same values as it did at the beginning, with highquality products, custom-made in Quebec, that stand the test of time.

jsp-industries.com

62

63


Hôtel Le Mount Stephen Architecture actuelle, tradition soigneusement préservée

↑ Photo / Boyer Media ↗ → Photos / Mount Stephen

INTÉRIEURS 75

Adresse prestigieuse du Mille carré doré, l’hôtel Le Mount Stephen est l’amalgame entre une architecture ultramoderne et ce joyau du patrimoine urbain qu’est la Maison George-Stephen. La demeure classée historique fait office d’entrée et abrite quelques petites salles de réunion, ainsi que le Bar Georges, dont le design a été réalisé par Métaphore Design. La palette de couleurs de ton neutre s’apparente avec justesse aux teintes cuivrées et métalliques ainsi qu’aux marbrés brun-roux. Les caractéristiques architecturales patrimoniales et quelques meubles d’époque ont été conservés, permettant ainsi aux visiteurs d’apprécier la splendeur du passé. La nouvelle aile de 11 étages abrite quant à elle 90 unités d’hébergement, dont 16 suites, quatre lofts et une suite royale de 5 000 pi2. La toiture de verre en angle est un des aspects spectaculaires des lofts sous les étoiles. Par ailleurs, chacune des chambres est entièrement robotisée et dispose d’une fenêtre ouvrante sécuritaire. Leur fenestration à effet nid d’abeille encastrée dans un mur blanc offre une vue imprenable sur la ville.

Texte —

Suzanne Laliberté


/Le Mount Stephen Hotel Current Architecture, Carefully Preserved Tradition / A prestigious address in the Golden Square Mile, Le Mount Stephen hotel is a blend of ultramodern architecture and the gem of urban heritage that is the George Stephen House.

The historically designated residence acts as an entrance and houses a few small meeting rooms as well as Bar George, whose design was created by MĂŠtaphore Design. The neutral-toned colour palette mingles perfectly with the copper and metallic shades as well as with the reddish-brown marbles. The heritage architectural characteristics and a few period pieces of furniture were preserved, giving visitors an opportunity to appreciate the splendour of the past. The new wing, with its 11 floors, contains 90 housing units, including 16 suites, four lofts and a royal suite of 5000 ft2. The angled-glass roof is one of the spectacular aspects of the lofts under the stars. Furthermore, each room is fully robotized and includes a secure opening window. Their beehive-like fenestration recessed in a white wall offers a breathtaking view of the city.

Photos / Mount Stephen

64

–

65


Hôtel

Texte —

Suzanne Laliberté

Vues sur Ville Le groupe hôtelier Allégroitalia Hotel & Condo Chain, dont la réputation de service haut de gamme et de confort à l’italienne n’est plus à faire, s’est associé à l’architecte Simone Micheli. Situé sur la Piazza dei Signori, cet hôtel de charme restauré par l’architecte Marco Molo, a été repensé de manière contemporaine par l’architecte florentin Simone Michel. Les 32 luxueuses suites sont ornées de scènes spectaculaires des chefs-d’œuvre architecturaux de la ville de Vérone, saisies par le photographe de renommée internationale Maurizio Marcato. Les monuments et les lieux emblématiques de Vérone, à travers différentes époques de sa riche histoire, ont été photographiés en noir et blanc. Ces vues grand-angles recouvrant les murs des suites créent un effet de continuum intérieur/extérieur saisissant, reflétant la culture, l’art et la passion de cette ville mythique et exécuté par Skinwall Dream Wallpaper. Dans son étude iconographique, Maurizio Marcato a voulu capter les perspectives vues des fenêtres des chambres des seigneurs de Vérone afin d’offrir aux clients de l’hôtel une expérience immersive totale. Le réalisme texturé du noir et blanc suscite des impressions artistiques intenses qui prennent vie dans l’architecture contemporaine de Simone Micheli. Une attention particulière a de plus été portée à la personnalisation du lieu, afin de créer un environnement de type privé pour qu’ainsi l’invité, qu’il y soit pour le travail ou pour les vacances, se sente comme à la maison. Le mobilier, simple mais sophistiqué, de même que la fonctionnalité des équipements domotiques les plus modernes font de ces suites de véritables temples de détente. Simone Micheli avec ses collaborateurs peuvent ainsi s’enorgueillir d’offrir à la clientèle de l’hôtel Lords of Verona une expérience unique faisant une place exceptionnelle à la sensation et à l’émotion suscitées par l’âme intemporelle de Vérone, de même que par son élégance et son authenticité.

INTÉRIEURS 75

Lords


/ City Views / The Allegroitalia Hotels & Condo Chain, whose reputation was built on high-quality service and Italian comfort, has partnered with architect Simone Micheli. Located on the Piazza dei Signori, this charming hotel which was restored by architect Marco Molo, was redesigned in contemporary style by Florentine architect Simone Micheli. The 32 luxurious suites are decorated with spectacular scenes of architectural masterpieces from the city of Verona, which were captured by internationally renowned photographer Maurizio Marcato. Monuments and emblematic landmarks from Verona, through different eras of its rich history, were photographed in black and white. These wide-angled views executed by Skinwall Dream Wallpaper covering the suites’ walls, create a captivating indoor/outdoor continuum, reflecting this mythic city’s culture, art and passion. In his iconographic study, Maurizio Marcato wanted to capture the view as seen from the windows of the rooms that belonged to the Lords of Verona, so as to offer the hotel’s customers a completely immersive experience. The textured realism of the black and white evokes intense artistic impressions which come to life in Simone Micheli’s contemporary architecture. Particular attention was also paid to personalizing the place to create a private sort of environment where the guest feels at home, whether working or on vacation. The furniture, which is simple but sophisticated, and the functionality of the most modern home automated equipment make these suites a veritable relaxation temple. Simone Micheli and his collaborators can therefore take pride in offering the Lords of Verona Hotel’s customers a unique experience, creating an exceptional space for sensations and emotions evoked by Verona’s timeless soul, as well as its elegance and authenticity.

of

Verona

Photos / Jürgen Eheim

Hotel

66

67


INTÉRIEURS 75


68

–

69


CIFF 2018 Le design Texte —

INTÉRIEURS 75

Christian Bergeron

vu de Shanghai


/Design Le 42e China International Furniture Fair (CIFF), qui se tiendra en septembre prochain au Centre des congrès de Shanghai, permettra de mesurer la croissance des secteurs du design et du meuble en Chine. Centre de design devenu incontournable, Shanghai n’accueille le CIFF que depuis quelques années, mais ce salon, le plus grand au monde dans son secteur et le plus influent d’Asie, y a trouvé un nouvel élan. L’Agence PID y sera présente pour la troisième fois, travaillant à tisser des liens et à jeter les bases de projets communs avec des représentants du design chinois, notamment l’Asia Pacific Design Center, avec lequel nous avons établi une relation privilégiée. La section EAST Design Show, en croissance chaque année, présente la fine fleur du design asiatique, mettant l’accent sur l’esprit artisanal qui en constitue encore l’essence. C’est surtout elle qui retiendra notre attention, mais nous serons aussi à la recherche des éléments de design original qui ressortent des autres sections. L’édition de cette année explorera entre autres le thème de la maison globale ainsi que les nouvelles avancées en matière de design de meubles. Produits chinois et internationaux seront présentés, et, pour la première fois, les technologies de fabrication auront leur vitrine, de sorte que toute la chaîne de production du mobilier sera présente. Près de 200 000 visiteurs sont attendus pour arpenter les halls de cet immense salon, dont INTÉRIEURS vous donnera des nouvelles.

Photos / CIFF

from Shanghai / The 42nd China International Furniture Fair (CIFF), to be held next September at the National Exhibition and Convention Center in Shanghai, will measure the growth of the design and furniture sectors in China. As a design centre that has become a staple of the industry, Shanghai has only hosted the CIFF for a few years, but this exhibition, the largest in the world in its sector and the most influential in Asia, has found a new momentum. The Agence PID will attend for the third time, working to forge links and lay the foundations for joint projects with representatives of Chinese design, notably the Asia Pacific Design Center, with whom we have established a privileged relationship. The EAST Design Show section, growing each year, presents the best of Asian design, emphasizing the craftsmanship spirit which is still its essence. Above all, it is this section that will draw our attention, but we will also be looking for the original design elements that stand out from the other sections. This year’s edition will explore, among others, the theme of the global home as well as new advances in furniture design. Chinese and international products will be presented, and for the first time, manufacturing technologies will be showcased, so that the entire furniture production chain will be present. Nearly 200,000 visitors are expected to visit the halls of this huge exhibition, of which INTÉRIEURS will keep you informed.

70

71


INTÉRIEURS 75


72

–

73


Hommage/ Tribute

Aficionados

Pierre D’Anjou, styliste

/Aficio- Pierre D’Anjou, nados Stylist Texte —

INTÉRIEURS 75

Madeleine Champagne


Fana des lampes / Lamp Fanatic Pierre D’Anjou aime le bleu / Pierre D’Anjou Loves the Colour Blue C’est toujours la couleur qu’il cite, lorsqu’on lui demande ses préférences. Elle est classique, brillante, électrique, classe et prometteuse de ciels meilleurs. Comme lui... / It was always his answer when asked about his favourite colour. It’s classic, shiny, electric, classy and it promises better skies. Like him...

Il avait une affection particulière pour les lampes italiennes, son premier coup de cœur a été la Tizio, de Richard Sapper pour Artemide. Chaque année, l’Italie le voyait arriver plein de rêves, et à son retour, Montréal le découvrait chargé de multiples achats (parfois extravagants) de design italien. / He had a particular affection for Italian lamps ; his first crush was Richard Sapper’s La Tizio for Artemide. Each year, Italy saw him coming, dreams in hand, and upon his return, Montreal welcomed him and his many (sometimes extravagant) purchases of Italian designs.

Styliste / Stylist Cette touche spéciale fine et raffinée dont il a fait preuve durant sa longue carrière est redevable sans doute à ses études en graphisme, également à son métier de graphiste à Télé-Québec ou à celui à l’aéroport de Mirabel. Bref, l’élégance et la souplesse de la ligne, les équilibres de couleurs, sont dans tous ses projets. / His delicate and sophisticated special touch shown throughout his long career was without a doubt attributed to his studies in graphic design and his vocation as a graphic designer at Télé-Québec or at the Mirabel Airport. In short, elegant, soft lines and balanced colours are found throughout all his projects.

Fou de l’Italie / Crazy About Italy C’est surtout l’Italie qui l’a mené au stylisme. Déjà, jeune homme, il était un admirateur inconditionnel de leurs objets, leurs meubles... de tout ! Ses multiples séjours à Milan lui ont révélé qu’il était italien dans l’âme. C’est là qu’il puisait son inspiration, et c’est par des accents de design italien qu’il pimentait certaines réalisations. / It was primarily Italy that brought him to design. As a young man he was already an unconditional admirer of their objects, their furniture... of everything ! His many visits to Milan revealed that he was an Italian at heart. It was from there that he drew his inspiration, and it was through Italian design accents that he spiced up some of his work.

Curieux / Curious Inquisiteur, il aimait fureter avec un œil d’aigle pour trouver les choses les plus tendance afin de pimenter ses décors. Avec un certain courage il aimait dire : « Il faut avoir un bon œil pour apprécier la nouveauté et surtout leur donner une âme, même si certains seront vite dépassés. » / Inquisitive, he liked to browse with an eagle eye to find the trendiest items to liven his decors. With a kind of courage, he liked to say: “You have to have a good eye to appreciate novelty and especially to give them a soul, even if some of it will quickly be outdated.”

« J’ai rencontré Pierre il y a 20 ans lors d’une séance photo. Il est arrivé avec ses meubles et plein d’accessoires magnifiques. Mais il était déçu de n’avoir pas trouvé en boutique les articles qu’il aurait aimé présenter. Qui connait Pierre sait qu’il est amoureux de design italien… Depuis 3 ans, la technologie aidant, nous avons pu, en collaboration avec une firme de programmation 3D de Québec, créer nos intérieurs et mettre en valeur nos produits sans aucunes restrictions… Il adorait cela : enfin, il pouvait laisser libre cours à son imagination ! Travailler avec Pierre, c’était aussi apprendre. Lorsqu’il voyait un meuble, il en connaissait le nom, il savait quel designer l’avait créé, pour quelle maison, etc. Une véritable encyclopédie… Il était passionné et passionnant ! » Isabelle Paquin

74

75


Son collègue, son camarade, son complice / His Colleague, His Comrade,

Touche-à-tout

His Accomplice

/ Jack-of-All-Trades

Il a travaillé pendant une vingtaine d’années avec André Caron, designer, à élaborer les vitrines du Salon canadien de l’ameublement à Toronto et également au Salon du cadeau de Montréal. Tous les deux réalisent, parfois avec presque rien, parfois avec beaucoup plus, les décors originaux des vitrines tendance qui piquent la curiosité des visiteurs. Leur objectif est aussi de prouver aux commerçants qu’il est possible de mettre du mobilier en valeur sans dépenser une fortune. Astucieux, ils ont fait reproduire à l’ordinateur un philodendron sur une large bande de vinyle préencollé. Cette silhouette végétale vert avocat s’harmonisait avec les coussins du canapé. Posée sur un mur turquoise délavé, cette plante a créé un effet à la fois chic et branché. « Découper des lettres dans du vinyle — argenté ou de couleur — pour afficher “bonne nuit” dans la chambre ou “bon appétit” dans la cuisine, rehausse aussi l’allure d’une pièce », explique avec assurance Pierre D’Anjou.

Il était également reconnu comme directeur créatif d’événements et d’expositions, adoptant souvent une approche pratique, utilisant son talent pour la précision et sa vision créative pour créer des expériences exceptionnelles et mémorables, faisant souvent des merveilles toujours à moindre coût. De plus, il a appliqué son esthétique propre à titre de consultant auprès de plusieurs fabricants de meubles. Dans le domaine de la conception de produits, son fauteuil Alta (2005) et son fauteuil assorti (2014) pour G_Romano ont tous deux été largement couverts par les médias. Il relooke un fabricant de tapis en organisant ses tapis selon les tendances de l’heure, il imagine des stands. Homme du monde, il adore l’Italie pour son design. C’est là qu’il pourra admirer les œuvres d’Achille Castiglioni, Piero Lissoni ou Patricia Urquiola. Il chérit Milan pour son Salon et le sous-sol du grand magasin Rinascente pour ses trouvailles ; il affectionne New York pour ses emballages, ses formes et ses curieuses quincailleries ; et il se plaît au Japon pour son dépaysement. Sophie Aumais, rédactrice en chef aux Idées de ma maison, nous parlera de lui en ces termes : « Ses shoppings et stylismes créatifs étaient toujours au-delà de mes attentes. Un vrai bonheur de travailler avec lui. »

/ For twenty years he worked with André Caron, designer, to elaborate the display windows at the Canadian Furniture Show in Toronto and also at Montreal’s Gift Fair. Sometimes with almost nothing, sometimes with much more, the two were able to accomplish original decors in the trendy window displays that piqued visitors’ curiosity. Their objective was also to prove to merchants that it was possible to showcase furniture without spending a fortune. They cleverly used a computer to reproduce a philodendron on a large pre-pasted vinyl strip. This avocado green plant silhouette matched the couch cushions. Placed against a faded turquoise wall, this plant created a chic and trendy effect. “Cutting the vinyl into letters—silver or coloured—to display “good night” in the room or “bon appétit” in the kitchen, elevates the look of any room,” explained Pierre D’Anjou assuredly.

INTÉRIEURS 75

/ He was also recognized as the creative director for events and exhibitions, often using a practical approach, using his talent for precision and his creative vision to create exceptional and memorable experiences, always working wonders on a small budget. Furthermore, he applied his own aesthetic as a consultant for many furniture manufacturers. In the product design sector, his Alta armchair (2005) and his matching armchair (2014) for G_Romano both received significant media coverage. He gave a carpet manufacturer a new look by organizing all the carpets according to new trends, he imagined stands. A man of the world, he adores Italy for its design. It is there that he could admire the works of Achille Castiglioni, Piero Lissoni or Patricia Urquiola. He cherishes Milan for its show and the basement of the Rinascente department store for discoveries; he likes New York for the packaging, the formes and its strange hardware stores; he appreciates the change of scenery Japan provided. Sophie Aumais, editor-in-chief of Idées de ma maison speaks of him thusly: “His purchases and creative stylings always exceeded my expectations. Working with him is a real pleasure.”


Dragon

Ses objets cultes

/ Dragon

/ Iconic Objects

Les étudiants de l’atelier de deuxième année en design industriel ont vécu une expérience enrichissante en 2014 lors d’une séance de présentation de produits de leur propre création devant un comité de dragons dont il faisait partie, avec sa disponibilité, son professionnalisme usuel et son empathie légendaire.

Il adore son iPad, sa collection d’artefacts italiens et son espresso le matin. Nous sommes certains que cet homme inventif, créatif de bon cœur et de bon goût, cet homme de métier, aura emporté les objets de sa vie dans les étoiles... sans doute dans la Voie lactée.

/ Second-year students in the industrial design workshop had an enriching experience in 2014 when they presented products they created to a committee of Dragons, of which he was a member, with his usual availability, professionalism and his legendary empathy.

PAIX ! / PEACE! À la Maison Michel-Sarrazin, le 30 avril 2018, à l’âge de 67 ans, est décédé monsieur Pierre D’Anjou, designer styliste, fils de madame Annette Boulay et de feu monsieur Gérard D’Anjou de SaintAgapit. Il demeurait à Montréal depuis plus de 40 ans. En fin de vie, Pierre a été heureux de venir passer les quatre derniers mois avec sa mère dans la maison familiale, entouré des siens, et ce, pour le bonheur de tous. / Design Stylist, Mr. Pierre D’Anjou, passed away at the Maison MichelSarrazin on April 30, 2018, at the age of 67. He is survived by his mother Mrs. Annette Boulay and by his late father Gérard D’Anjou of Saint-Agapit. He lived in Montreal for over 40 years. At the end of his life, Pierre was happy to spend his last four months with his mother in the family home, surrounded by his loved ones, much to the contentment of all.

/ He adores his iPad, his collection of Italian artifacts and his morning espresso. We are sure that this inventive, creative, good-hearted man with great taste, this professional, has taken all his life’s objects to the stars.. without a doubt in the Milky Way.

« Pierre que j’attendais au Salon chaque année depuis 30 ans ; Pierre qui s’émerveillait comme un enfant, Oooh ! c’est beauuu ! Pierre, l’infatigable découvreur ; Pierre qui appréciait chaque petit moment et le faisait devenir précieux et inoubliable ; Oooh ! c’est bonnn ! Pierre qui avait une facilité magique de se faire ouvrir toutes les portes ; Pierre qui était reçu partout avec un sourire ; Pierre, c’était le “Salon” ; Merci Pierre pour tous ces précieux moments passés ensemble. » Ginette Caron 76

77


Smoked Meat

Texte —

Madeleine Champagne

Jean de Lessard La théorie du chaos

« Du chaos naît une étoile » — Charlie Chaplin

Le chaos

A “Beauceron”

Voilà un mot qui revient fréquemment dans le discours de Jean de Lessard, tel un battement de cœur, ponctuant ses idées. En mathématique la théorie du chaos étudie le comportement des systèmes dynamiques sensibles aux conditions initiales, un phénomène généralement illustré par l’effet papillon. Pour de Lessard, en design, le chaos apporte la surprise, l’émerveillement, l’audace et surtout l’humanité.

Born in Beauceville, he could already be seen drawing houses at 8 years old. Not the typical lambda houses, but the contemporary ones, inspired by his own, whose plans had been drawn by a renowned Montreal architect, Jean-Luc Poulin. His father Roger, a dentist who also owned a local newspaper “Bonjour Beauce”, made it so that they read 3 newspapers per day at home! In a house with walls lined with books, as a teenager he discovered and was seduced by Frank Lloyd Wright’s Fallingwater house. It was love at first sight, a love that continues to this day.

↑ Jean de Lessard, Principal Designer ↓ Kinoya, Jean de Lessard

INTÉRIEURS 75

↓ Rasoï, Jean de Lessard


Entrepreneur en herbe

Des clients audacieux

Inspiré par cette Beauce, pépinière d’entrepreneurs, il gère à 14 ans un casse-croûte (on dirait aujourd’hui un popup) sur un terrain de balle molle. Des chips, du chocolat : en voulez-vous ? En v’là… Ses ventes ? 40 $ par soir, une fortune il y a 35 ans.

Les très nombreux prix et trophées posés comme autant de sentinelles sur le rebord des grandes fenêtres de son atelier attestent de son impact et de son succès. Toutefois, lorsqu’on le consulte, il faut faire preuve d’ouverture d’esprit et s’attendre à du jamais vu, à un produit frais et unique, sans OGM, et qui cassera les idées reçues ! Ému par la confiance de ses clients, il est encore plus que fier de dire que sur le plan du bien-être, ses designs fonctionnent unilatéralement mais ont aussi toujours apporté un grand succès d’affaires aux commerces et entreprises visés.

Puis, tout déboule comme des dominos À 20 ans, il visite Montréal. Stupéfié par la Place-VilleMarie et autres gratte-ciel audacieux, il se forgera alors un chemin dans l’architecture et le design. À 35 ans, après la naissance de sa fille Lily Mai, il crée une entreprise de 3D qui roule bien et vend jusqu’en Asie. Ça carbure... À 38 ans : naissance de sa fille Simone. Il revient alors aux sources et fonde la firme Jean de Lessard – Designers Créatifs dans le but de concevoir des espaces aux vocations les plus diversifiées, du restaurant aux bureaux, en passant par une poissonnerie.

His Buzz Word Deconstruction His approach is intuitive and based on the singular principle of deconstruction. He wants to break the usual codes, to free the space and the occupant of the agreed concepts. Thus, chaos in all its most constructive meaning. It becomes his modus vivendi.

Genèse d’un projet : Némeau ! Jean est un homme qui se couche à des heures impossibles. Alors, lorsqu’on lui demande de concevoir la poissonnerie Némeau, à Lévis, on n’est pas surpris d’apprendre qu’il a lu Vingt mille lieues sous les mers, de Jules Verne, en l’espace de deux nuits pour trouver l’angle d’attaque. Il a voulu y créer un endroit rigolo où les clients se sentent bien. On y retrouve des bacs en forme d’iceberg, des tiroirs laqués, des îlots d’algues : « la poissonnerie de demain », dit-il. Shake well et vous aurez un projet d’une élégance rare, un certain chaos qui oblige le consommateur à un désordre créatif et fait de son passage une expérience unique, en plus de rendre l’achat plus humain, plus festif. C’est une immense réussite et, deux ans plus tard, l’entreprise est en pleine expansion et construit une usine pour mieux se déployer.

↓ Centre médical Alexandre DIX 30, Jean de Lessard

↓ Némeau, Jean de Lessard

78

79


A Typical Night At night he draws, while watching baseball on TV and listening to Techno music, or Trance, or House, or Chill. His brain is in overdrive. To note: Némeau fishmonger was designed while listening on repeat to the music of Rebound, Arty & Matzo. Curious? You can listen to it on YouTube… youtube.com/watch?v=Kmp3MguaTSA

Une pharmacie pas comme les autres, UNIPRIX, toute en pastels Une pharmacie de rêve pour plusieurs et qu’on attendait depuis longtemps. L’axe central, ce sont les pharmaciens que l’on voit dès la porte. « Ce sont eux, dit-il, qui apportent la bonne nouvelle après la mauvaise… » Des professionnels qui travaillent parmi des comptoirs rose thé, vert menthe ou bleu œuf de pigeon. Autant de pastel que de coquillages sur une plage tranquille. Inspirés de certains principes Feng Shui favorisant et activant ainsi le QI, on a voulu consciemment y dissocier l’aspect mercantile de l’acte professionnel du pharmacien. C’est du pur de Lessard.

↗ → Pharmacie Uniprix DIX30, Jean de Lessard ↓ Rasoï, Jean de Lessard

Rasoï to be in the here and now How to work without a net, to be exotic without falling into folklore… to be inspired by Krisnamurti who advises to become lucidly attentive, this is undoubtedly what prevailed in the concept of Rasoï, an Indian fusion restaurant. To recreate India, a country of contrasts, de Lessard has favoured an amalgam of geometric and organic forms, a happy mix of new and recycled materials and has combined different styles reminiscent of the French colonial past. An example of this is a yellow perforated wall (a sort of Garbhagriha) that has become the central element of the decor, as well as the ceiling, which takes its source in the plant world and the modern and warm lighting thanks to a pink glass partition and its hanging lamps which were made in Jaipur, a city in Rajasthan nicknamed the Rose City. A good mix.

INTÉRIEURS 75


Et finalement, si dans votre enfance vous avez bâti une cabane... On a tous conçu au moins une fois une cabane avec un drap, dans la neige ou dans les bois, et ce sentiment inexprimable de chaleur humaine, de sécurité, voire de plaisir des sens, on le retrouve à 100 % chez Kinoya, un izakaya, la version japonaise du bar à tapas. On pousse un petit cri de joie dès l’entrée : dans ce véritable écrin de bois comme un furoshiki, une longue bande sculpturale en merisier qui s’enroule pour former un serpent en origami subtilement excentré. Des graffitis partout, un parfum de ruelles japonaises, à la fois sexy et collectif. Et un bon point pour le chaos, car on s’y sent dépaysés et dans un vortex dynamique et fort sympa.

Et demain ? Il annonce un food court au REM en mode développement durable, la boutique du nouveau Biodôme, des discussions avec les plus grandes marques au pays, tout comme des mandats locaux. Il rêve de concevoir un spa dans la forêt beauceronne et un espace touristique dans les hauteurs du tracé sur le site du débarquement de Jacques-Cartier à Cap-Rouge, de refaire la déco kitch de la MaisonBlanche, de s’attaquer aux lieux mornes et sans saveur des grandes chaînes, et de réaliser bien d’autres recherches et analyses. Is somebody listening? Yes, I hope… PS: I forgot… if you want to meet him in person, he runs 4 nights a week ou presque, at around 1–2 AM around Beaubien park… Need I say more?…

↑ → Kinoya, Jean de Lessard

80

81


Liste des annonceurs / Ads index AFMQ afmq.com

48

EQUIPEMENT NATIONAL ENERGIE neefoyers.ca

6

SIDIM sidim.com

73

ALUMILEX alumilex.com

2

ERGOCENTRIC ergocentric.com

58

SPECTRE SONORE spectresonore.com

69

ARTOPEX artopex.com

83

GERMAIN LARIVIÈRE germainlariviere.com

4–8

STONE TILE stone-tile.com

13

BUROVISION burovision.com

53

GRANDS PRIX DU DESIGN prixdesign.com

19

VICOSTONE vicostone.ca

15

CENTRE DE PLOMBERIE JEAN LÉPINE plomberiejeanlepine.com

11

INTERFONCTION kadrium.ca / portes-sesame.com

72

ZIBO restozibo.com

12

CÉRAGRÈS ceragres.ca

5

L’ATTISÉE poelefoyer.ca

84

CÉRAMIQUE ROYAL royalceramic.com

9

LE BALCONIER lebalconier.com

10

CIFF ciff.furniture

68

MANUGYPSE manugypse.com

14

CIOT ciot.com

20

MURALUNIQUE muralunique.com

57

ÉBÉNISTERIE ST-VINCENT ebenisteriestvincent.com

72

RENAISSANCE marriott.com/yulmd

21

EDP edpinc.ca

3

ROCVALE rocvale.com

73

EQ3 eq3.com

73

SF MARKETING sfm.ca

72

INTÉRIEURS № 75 PRINTEMPS — ÉTÉ / SPRING — SUMMER 2018

Magazine INTÉRIEURS 1080 rue Sainte-Hélène, Longueuil QC J4K 3R9 Canada T : 450 651-3630 F : 450 651-8520 info@agencepid.com

Commandez aussi en ligne As well, order online at : magazineinterieurs.com

1 an / year

2 ans / years

Canada : 25 $ + taxes International : 45 $ + taxes

Canada : 40 $ + taxes International : 80 $ + taxes

3 numéros / issues

6 numéros / issues

Abonnez-vous et économisez plus de 25 %. Rendez-vous sur magazineinterieurs.com

Subscribe and save more than 25 %. Log on magazineinterieurs.com

72 INTÉRIEURS 75

73

74


82

–

83


INTÉRIEURS 75