Issuu on Google+

NOVEMBRE 2013 - 17ÈME ANNÉE N° 92

Le magazine pour votre parc automobile Bureau de depot : GENT X autorisation : P2A6243 parait 6 fois par an en janvier mars - mai - juin - septembre - novembre

BMW i3

ElectroCHOC !

« La conduite électrique moins chère que le diesel ? » INTERVIEWS

LEASING

AUTO

Els Ampe, Echevine de la mobilité à Bruxelles Pierre Deneus, Managing Director Opel

Mobilité totale à l’horizon ALD Automotive reprend Favor Lease

Opel Insignia, Mazda3, Mercedes-Benz Classe S, SKODA Rapid Spaceback, tests longue durée Mazda6 et Volvo V40

FLEET_92_NOV13_FR.indd 1

18/11/13 17:00


Audi Finance

L’Audi A4 Avant à partir de € 495 / mois HTVA.* * Audi A4 Avant 2.0 l TDI 120 CV. Prix catalogue TVAC : € 31.090. Loyer TVAC : € 590,02. Offre en Location Long Terme “Full Service” Audi Finance calculée sur base de 60 mois et 100.000 km. Offre réservée aux professionnels. Sous réserve d’acceptation du dossier par D’Ieteren Lease s.a., Leuvensesteenweg 679, 3071 Kortenberg avec siège social à 1050 Bruxelles, rue du Mail 50. CBFA 20172 CA. Prix au 29.11.2013 et valables jusqu’au 29.12.2013. Audi Finance est une dénomination commerciale de D’Ieteren Lease et de Volkswagen D’Ieteren Finance s.a.

Modèle présenté avec options. Informations environnementales (AR 19/03/04): www.audi.be

4,4 - 8,4 L/100 KM ◆ 116 - 197 G CO2/KM. FLEET_92_NOV13_FR.indd 2 DIAUAUG0397_A4_PM_267x202_FR.indd 1

18/11/13 04/11/13 17:00 15:06


1/13 15:06

Le magazine pour votre parc automobile NOVEMBRE 2013

edito

Sur-mesure ou prêt-à-porter ? Chez FLEET, il nous importe de suivre de près l’actualité du secteur. C’est pourquoi nous avons interrogé les sociétés de leasing fin octobre. Quel est leur bilan de l’année en cours ? Et comment abordent-elles la question récurrente des solutions de mobilité ? Concernant la première question, une tendance se dégage nettement. Tout le monde s’accorde à dire que le marché est capricieux, caractérisé par l’incertitude et la réticence des clients. Ceux-ci exigent de leur société de leasing qu’elle les aide à résoudre leurs problèmes et leur offre des solutions. Les contrats de leasing conclus pour quatre ans et 120.000 km font encore autorité… mais de plus en plus de clients demandent des alternatives aux formules classiques. En d’autres termes, ils ne renoncent pas au leasing, mais ils veulent des solutions surmesure. Une des personnes interrogées fait allusion à la « zone morte entre le renting et le leasing » qui doit être comblée… par le biais d’une nouvelle formule qui a remporté un franc succès auprès des clients. Il est toujours préférable de faire preuve d’initiative que de se réfugier dans le maintien du statu quo. Les réponses à la deuxième question étaient bien moins unanimes. Si la mobilité est une activité à laquelle les sociétés de leasing doivent s’essayer, elles nous répondront qu’elles s’y « attellent pleinement » et qu’elles ont mis cet instrument au « banc d’essai ». Mais comme dans tout, il y a des précurseurs qui ont une longueur d’avance sur la concurrence et qui proposent une offre concrète (lisez : une unité commerciale distincte). Si un fournisseur se trouve encore dans une « phase de réflexion » ou qu’il « écoute les besoins du client », alors que vous pouvez dégoter une carte de mobilité chez son voisin, c’est que celui-ci a fait d’autres choix stratégiques. Ceci étant, nous lisons entre les lignes que les Belges ne se ruent pas vers les solutions de mobilité globale, et qu’il n’y a rien à y gagner pour le moment. L’idéal serait que nous prenions en leasing un vélo pour aller à la gare et une voiture pour nous rendre à nos rendez-vous pendant la journée. C’est comme ça et pas autrement… Mais la voiture est en soi un concept de mobilité qui nous amène du point A au point B et, si nécessaire, au point C, D, E et F sans transition. On parle alors de « changement de mentalité », une expression utilisée par les médias pour « on en reparle dans dix ans ».

Philip De Paepe Rédacteur en chef

sommaire

05

Humeur Nature morte

FLEET Update 12

06 12

Des nouveaux visages et d’autre actualité de fleet ALD Automotive reprend Favor Lease

11

11 L’actualité des dealers fleet

FLEET Partners FLEET Interview 15 15

27

Pierre Deneus (Managing Director Opel Belgium) : « Opel doit rester accessible » Els Ampe (Echevin de la Mobilité, des Travaux Publics et du Parc de véhicules de Bruxelles Ville) : « On ne règle pas le problème des files par le harcèlement. »

FLEET Mobility 18

21

37

La carte de paiement XXImo : one-stop-mobility shopping AlphaCity : autopartage sur mesure pour les entreprises

FLEET Leasing 21

Les sociétés de leasing en 2013 : « Mobilité totale à l’horizon »

FLEET Coverstory 32 27

(philip.depaepe@activemail.be)

BMW i3: ElectroCHOC ! FLEET a pu essayer en exclusivité le premier modèle électrique de série du constructeur allemand. L’occasion aussi de réaliser une comparaison des coûts. L’électrique est-il vraiment moins cher que le diesel ? Rendez-vous en page 32 !

AUTO & Technique 32

39 40 42 44 46 48

FLEET_92_NOV13_FR.indd 3

Opel Insignia : Moins de 100 grammes, c’est grave ? Mercedes-Benz Classe S : La voiture paradoxale Mazda3 : dynamique jusqu’au bout des pneus SKODA Rapid Spaceback : spacieuse mais spartiate Long term test Mazda6 : low compression, high output ! Long term test Volvo V40 : solide efficacité

18/11/13 17:00


UNE JAGUAR POUR LE PRIX D’UNE VOITURE. Embarquez à bord de la Jaguar XF berline ou XF Sportbrake et vous remarquerez d’emblée que la Jaguar XF est une voiture de société exceptionnelle à tous points de vue. Sobre en émissions de CO2 (129 g/km), elle interpelle par ses performances de rêve. Son équipement de base a, lui aussi, tout pour vous séduire avec, entre autres, une boîte automatique à 8 rapports, des jantes en alliage léger 17” et des phares bi-xénon.

XF BERLINE ÀPD

43.200 € TVAc 769 € / mois* 147 € / mois ATN net imposable**

HOW A LI V E A RE YOU ?

4,9-11,6 L/100 KM. CO2: 129-270 G/KM. Donnons priorité à la sécurité. Les modèles illustrés sont équipés d'options. Informations environnementales [AR 19/03/04] : www.jaguar.be. *Offre en leasing opérationnel ‘tout compris’ (sauf carburant) pour une XF berline 2.2D 163 ch sur la base de 60 mois et 100.000 km. Offre réservée aux clients professionnels, sous réserve d’acceptation du dossier par Corporate Mobility Lease (une division d’Axus sa), rue Colonel Bourg 120 à 1140 Bruxelles. Prix au 1er novembre 2013. ** Basé sur un taux d'imposition de 53,5%.

JAGUGEN3W136_XFSB_Belux_Fleet_267Hx202_FR_IC.indd 1 FLEET_92_NOV13_FR.indd 4

07/11/13 18/11/13 09:27 17:00


c

] : et on

1/13 09:27

5

HUMEUR

Nature morte Le mois d’octobre dernier a été un grand cru en termes de calvaire des embouteillages. Certains jours, j’étais à peine sorti de chez moi que j’atterrissais déjà au début de la file. Et comme vous vous en doutez, tout cela entraîne quelques grognements et autres jurons occasionnels. Ça soulage un peu, mais ça ne change rien à l’état stationnaire de mon véhicule à ce moment bien précis. Avec des milliers d’autres conducteurs, je forme chaque jour une nature morte sur nos autoroutes. Cela fait des années que nous insistons là-dessus dans FLEET : ces heures perdues à l’arrêt coûtent de l’argent, beaucoup d’argent. Mais combien au juste ? Le club automobile Touring a décidé de le calculer et est arrivé au résultat de 6,3 millions d’euros en dommages économiques hebdomadaires. L’organisation patronale Voka a une vision encore plus sombre de la situation et estime que l’on perd toutes les semaines 8,7 millions, soit 437,5 millions par an. De Lijn a eu l’excellente idée de mettre le holà à cette misère des bouchons, associée à ce gouffre financier, avec le Potver-potje. Je présente d’ores et déjà mes excuses à mes lecteurs francophones pour ce mot intraduisible. Groupe cible : les conducteurs qui jurent au volant sous prétexte qu’ils se sont fait prendre dans un embouteillage ou ceux qui s’énervent sur la route en général. Chaque fois qu’ils poussent un juron, ils doivent mettre une pièce de monnaie dans cette petite boîte qu’est le « potje » et, lorsqu’ils en auront vraiment assez, ils pourront utiliser cet argent pour s’acheter un abonnement De Lijn. Le hasard veut que j’étais sur le point de pousser un juron quand j’ai entendu ce spot publicitaire infantilisant. Cette thrombose des artères routières est un problème grave qui demande des solutions à court et à long termes. Il est important que notre pays se dote d’un super ministre de la Mobilité, et que l’on cesse de morceler les compétences et de lancer des campagnes publicitaires en demi-teinte qui ne font de toute manière pas avancer les choses. Les soi-disant alternatives n’en sont pas vraiment en termes de capacité et de flexibilité pour bon nombre de navetteurs. Touring a estimé que la capacité des transports publics devrait tripler pour réduire les files d’un cinquième. Aucun potver-potje ne peut aller à l’encontre de cette logique. Sommes-nous alors condamnés à souffrir de l’enfer de ces embouteillages quotidiens ? Non, cette situation n’est pas inéluctable. Et elle ne doit pas durer des années, les solutions sont là : ouverture de voies de pointe, utilisation de panneaux de signalisation dynamiques qui affichent des vitesses adaptées pendant les heures de pointe, augmentation des bandes de circulation sur les rings de Bruxelles et d’Anvers, installation de voies de communication non existantes, intervention plus rapide en cas d’accident. Si on y ajoute le télépéage, les horaires de travail variables et une meilleure multimodalité (où en est le RER et où se trouvent les parkings de dissuasion sur les voies d’accès à Bruxelles ?), les politiques disposent d’un véritable arsenal pour redonner vie à la nature morte quotidienne qui encombre les routes. C’est possible, comme en témoigne la voie de pointe de Bruxelles à Heverlee. Depuis sa mise en place, les embouteillages sont réduits de presqu’une demi-heure. Autrefois, le trajet durait 35 minutes à l’heure de pointe du soir. Sept minutes suffisent à présent. Voilà des mesures. Voilà des résultats.

« Cette thrombose des artères routières est un problème grave qui demande des solutions à court et à long termes »

Philippe Quatennens

Retrouvez l’humeur souvent sarcastique de Philippe Quatennens sur l’actualité du secteur automobile dans chacune de nos éditions.

FLEET_92_NOV13_FR.indd 5

18/11/13 17:00


6

H

L R

UPDATE

CHANGEMENT CHEZ HYUNDAI FLEET

DIDIER FENIX EST NOMMÉ DIRECTEUR DES OPÉRATIONS DU GROUPE EUROPCAR Europcar, le spécialiste de la location court terme, annonce la nomination de Didier Fenix en tant que Directeur des Opérations. Il aura pour mission de renforcer l’excellence opérationnelle d’Europcar et de développer l’innovation au sein du réseau afin d’optimiser le parcours client. Didier Fenix est responsable des Opérations, de la Flotte et de l’Innovation en termes de mobilité. Didier Fenix, 48 ans, a rejoint Europcar en 1992 et est Directeur Général d’Europcar Belgique depuis 2002. Il était déjà membre du comité exécutif du Groupe depuis février dernier, chargé de la Flotte et de la Mobilité.Afin de permettre à Didier Fenix d’exercer ses nouvelles fonctions au sein du groupe, Steven Pauwels a été nommé Deputy General Manager d’Europcar Belgique.

GERT HENDRICKX AUX COULEURS DE NISSAN Nissan vient de nommer Gert Hendrickx au poste de Fleet Manager. Fort d’une riche expérience dans le secteur automobile, il a également exercé les fonctions de Fleet Manager chez Hyundai Belux. Avant cela, il a occupé différents postes chez Alfa Romeo et BMW Belux notamment.

BEN DE GRAEVE, BUSINESS MANAGER SGS AUTOMOTIVE Ben De Graeve est depuis peu le nouveau Business Unit Manager de SGS Automotive Services. Il est chargé des opérations et du développement de cette unité commerciale dans le Benelux. Fort d’une longue et riche expérience en management dans l’industrie automobile en termes de vente, de service après-vente et de R&D, Ben De Graeve est titulaire d’un bachelor en ingénierie automobile. L’unité automobile s’est spécialisée dans la conception, le développement et l’exécution opérationnelle des inspections, des contrôles et des expertises au sein des différents services de remarketing, de distribution et de détail de l’industrie automobile. Organisme indépendant, SGS est leader mondial dans le domaine de l’inspection, de la vérification, des tests et de la certification.

FLEET_92_NOV13_FR.indd 6

Hyundai a de grandes ambitions, y compris au niveau du fleet. Pour atteindre les objectifs fixés, Jean-Marc Vertroost a rejoint l’équipe fleet début septembre chez Hyundai BeLux (Korean Motor Company). Jean-Marc Vertroost devient le Dealer Fleet & Used Cars Sales Manager et, dans ce rôle, il est responsable pour les relations fleet avec les distributeurs, Rent-a-Cars (RAC) et le label i-Best pour les voitures d’occasion récentes. Luc Sano se focalisera, en tant que Corporate & B2B Fleet Sales Manager, sur les relations avec les sociétés de leasing et les contacts directs avec les sociétés (Business-to-Business). Jean-Marc arrive chez Hyundai avec une solide expérience dans le Fleet et en particulier le B2B. Ainsi il a travaillé entre autres chez LeasePlan, Renault et Mercedes-Benz, et il connait parfaitement les mécanismes et les approches nécessaires afin de générer du chiffre dans ce marché très compétitif.Il mettra son know-how et son expertise à disposition de l’équipe fleet entière et travaillera tout particulièrement avec Luc Sano.

BRIGITTE GOOSSENS, FLEET MANAGER DE SEAT Brigitte Goossens est désormais Fleet Manager chez SEAT. Elle succède ainsi à Nicolas Jussy, qui a choisi de relever un autre défi professionnel. Douze ans durant, Brigitte Goossens a officié en tant que Manager Executive Accounts chez LeasePlan. En octobre 2012, elle prenait en charge la division fleet de Fiat Group Belgium. Elle défend depuis le 7 octobre les couleurs de SEAT dans le marché des flottes.

CHRIS VAN RAEMDONCK, NOUVEAU FLEET MANAGER DE BMW Chris Van R a e m d o n c k succède à Kris Verleye en tant que Fleet Manager de BMW Belgium. Chris Van Raemdonck a quitté son poste de Directeur général de la concession Autobedrijf Jacobs (Mercedes-Benz, smart, Jeep et Lancia), à Sint-Niklaas. Avant cela, il avait été respectivement Directeur général de Mercedes-Benz Wemmel, training manager chez Mercedes-Benz Belgium Luxembourg et le responsable technico-commercial chez DAF Trucks Belgium. Kris Verleye était Fleet Manager chez BMW depuis 12 ans et a été élu Fleet Manager de l’Année à deux reprises.

18/11/13 17:00

U

Vou ave en d’éq disp de d’ém

en sur Bus le F Il y


Hyundai i40

L’inspiration. Réalisée.

Une fiscalité high-tech.

Garantie kilométrage illimité ANS

Vous souhaitez offrir à vos employés une voiture parfaitement équipée en phase avec leur budget ? Hyundai Fleet vous propose les technologies les plus récentes en matière de voitures d’entreprise. La i40 Wagon, par exemple, offre un niveau d’équipement supérieur avec le Business Pack et couleur métallisée gratuits. Vous disposez entre autres de la climatisation automatique, d’un régulateur de vitesse et de capteurs de stationnement avant et arrière. La i40 peut aussi se prévaloir d’émissions de CO2 particulièrement faibles, seulement 113g. De cette manière, vous en retirez un avantage fiscal très intéressant. Enfin, votre employé peut compter sur les compétences de nos professionnels fleet, à sa disposition dans les Fleet Business Centers. Bref, de très bonnes raisons de réserver maintenant un essai dans le Fleet Business Center le plus proche. Plus d’infos sur hyundai.be/fleet. Il y a déjà une i40 à partir de 456 €*/mois.

(L/100KM): 4,3 - 7,7 CO2 (G/KM): 113 - 179

* Prix hors TVA pour une i40 Wagon 1.7 CRDi Blue Drive, réduction de domiciliation incl., action couleur métallisée et Business Pack gratuite. Leasing opérationnel sur 60 mois, 100.000 km. Offre de Hyundai Lease pour professionnels et valable jusqu’au 31/12/2013. Sous réserve de l’acceptation du dossier de crédit par Hyundai Lease et des changements de prix, tarifs, taxes et TVA. Photo non contractuelle. Informations environnementales (A.R. 19/3/2004) hyundai.be.

FLEET_92_NOV13_FR.indd 7

18/11/13 17:00


ON PEUT ALLER CHEZ N’IMPORTE QUI POUR LOUER DES VOITURES, MAIS POUR GÉRER EFFICACEMENT SON PARC ? Aujourd’hui, il ne s’agit plus seulement de louer une voiture ou un utilitaire. Aujourd’hui, il s’agit de savoir comment gérer les coûts de son parc automobile de façon optimale. Votre gestion des coûts roule-t-elle parfaitement ? Ou lui arrive-t-il de rater un virage ? En tant qu’expert en matière de fleet et de vehicule management, nous sommes à la pointe des derniers développements du marché. C’est pourquoi nous disposons de spécialistes et d’outils vous offrant des solutions sur mesure pour optimiser la gestion de votre parc automobile. Que vous ayez un parc automobile de petite ou grande taille, un seul véhicule ou une flotte d’utilitaires, nos spécialistes vous apportent l’équilibre nécessaire pour la gestion de votre flotte. Parlez-en à nos spécialistes LeasePlan.

WWW.LEASEPLAN.BE

FLEET_92_NOV13_FR.indd 3708 Alg Ad 267x202 FR.indd 8 1

18/11/13 04/11/13 17:00 10:09


?

1/13 10:09

9

UPDATE

WIM BUZZI QUITTE COCA-COLA POUR FLEET LOGISTICS Le 1er septembre dernier, Wim Buzzi a quitté Coca-Cola Entreprises pour rejoindre Fleet Logistics International. En tant que Chief Regional Officer pour l’Europe de l’Ouest, Buzzi est responsable de l’activité de l’entreprise au Benelux et en France. Il rend compte directement au PDG

de Fleet Logistics International, Rainer A. Laber. Le transfert de Buzzi vient à un moment où Fleet Logistics International est, avec le soutien de l’actionnaire TÜV SÜD, en train d’élargir ses activités de gestion de flotte et de consulting hors de l’Europe. Basé sur la nouvelle structure mise en œuvre pour rationaliser les activités au niveau mondial, Fleet Logistics International travaille dès à présent

à travers des responsabilités régionales. Après une carrière réussie chez Coca-Cola Enterprises, où il était Manager Procurement Fleet EU avant de devenir Senior Manager Fleet EU, Buzzi se dit ravi de son transfert. « Après cinq ans de gestion de flotte chez Coca-Cola Entreprises, j’ai réalisé que mon projet fleet était arrivé à son terme et j’ai ressenti le besoin de relever un nouveau défi. »

DRAGINTRA FLEET SERVICES DÉMÉNAGE Pour pouvoir poursuivre sa croissance, Dragintra Fleet Services s’est installé dans un bâtiment plus spacieux à Kapellen (Anvers). Ces nouveaux locaux, comprenant 4 salles de réunion aménagées, sont accessibles aux clients, partenaires et collaborateurs. Dans le cadre de ce déménagement, Dragintra Fleet Services lancera la « Dragintra Fleet Academy » destinée à la formation des Fleet Managers, et de leurs responsables en Belgique et aux Pays-Bas. Ces sessions aborderont des thèmes tels que les solutions de mobilité et les assu-

RONNY VEIREMAN REVIENT AUX AFFAIRES CHEZ FORD Ronny Veireman est un visage connu du monde des flottes. Il fut en effet Fleet Manager chez Ford pendant une dizaine d’années avant de prendre la direction du département RH de la marque, voilà un peu plus de 4 ans. Aujourd’hui, Ronny Veireman revient aux affaires, en prenant la direction des ventes fleet. En pratique, il échange son poste avec Paul Ververs. Paul Ververs devient en effet directeur RH chez Ford. Tous deux rapporteront au directeur général, Paul Flanagan.

rances alternatives, la nouvelle législation IFRS, les optimalisations de processus, etc. Au printemps 2014, le Dragintra Knowledge Center permettra aux clients fleet d’avoir accès à une base de données de connaissances sur la gestion de flotte, dans laquelle ils pourront consulter des informations sur les tendances du marché, mais aussi sur des cas de bonnes pratiques sur les modèles, écarts de consommation CO2, RCU, comparaisons de prix de leasing en pourcentage, évolutions des carburants, etc.

MICHEL VERGAERT REJOINT AXIAL Michel Vergaert a rejoint l’équipe de Axial Belgium au 1er octobre 2013. Michel Vergaert dispose d’une grande expérience dans le secteur automobile, e.a. chez D’Ieteren comme Product Manager, Sales & Marketing Manager et comme responsable de site d’une concession automobile. Ces quatre dernières années, il travaillait chez Kia Motors Belgium en tant que Fleet Manager. Michel Vergaert a rejoint Axial Belgium en tant que Sales Manager, et occupe la même fonction au sein d’Axial Europe. Une des missions les plus importantes dans cette fonction est de faire grandir la clientèle professionnelle (les grandes sociétés pouvant faire appel au service carrosserie d’Axial).

ARI : ACQUISITION DE HPI FLEET ARI, le spécialiste dans l’approvisionnement de services fleet, a fait l’acquisition de HPI Fleet et de toutes ses filiales européennes. C’est une nouvelle étape dans l’expansion européenne d’ARI,

FLEET_92_NOV13_FR.indd 9

qui fait suite aux récentes reprises au Royaume-Uni et en Allemagne. ARI est aujourd’hui représenté en Autriche, en Belgique, au Danemark, en Finlande, en France, en Allemagne, en Irlande,

au Luxembourg, aux Pays-Bas, au Portugal, en Espagne, en Suède, en Suisse et au Royaume-Uni. Le nom HPI Fleet disparaît et l’implantation belge portera également le drapeau d’ARI.

18/11/13 17:00


10

PUBLIREPORTAGE

QUATRE MARQUES, UNE MÊME PASSION Depuis 1979, les Etablissements LANA, dealer Alfa Romeo, Fiat et Lancia, clament indéfectiblement l’amour de ces trois grandes marques italiennes. Depuis juillet 2012, LANA est aussi distributeur de la marque Jeep, synonyme de liberté, d’aventure, de maîtrise et d’authenticité. Parmi les nombreuses nouveautés exposées dans le vaste showroom de la concession, la Jeep Grand Cherokee tient une place à part. Avec ses nouveaux feux avant bi-xénon entourés de LED, ce SUV haut de gamme affiche son charisme naturel. Exclusif jusqu’au bout des pneus, il fait la part belle aux matériaux nobles tels que le cuir et le bois tout en faisant profiter ses occupants des dernières technologies embarquées. L’écran tactile

WARNING

UConnect de 8.4 pouces affiche clairement toutes les informations utiles, alors que le système mains-libres peut être activé avec la voix. Largement plébiscité pour son agrément de conduite, le grand Cherokee reçoit une nouvelle transmission automatique à 8 rapports, disponible pour l’ensemble des motorisations. Cette nouvelle boîte de vitesses réduit la consommation et les émissions tout en améliorant considérablement le confort et les prestations. Aussi à l’aise sur la route qu’en dehors, la nouvelle Grand Cherokee est disponible avec trois systèmes de transmission intégrale, une suspension pneumatique Quadralift et un système de contrôle de traction pour une conduite 4x4 en toute sérénité.

EZ UER CLIENT CH DEVENIRASE PEUT PROVOQ WESTLE ES DE JALOUSIE DES CRIS

WESTLEASE_advertentie_fleet_nl-fr.indd 2 FLEET_92_NOV13_FR.indd 10

Lana s.a. 33 Bvd Zénobe Gramme 4040 Herstal Tél : 04.264.24.50 Fax : 04.240.09.97 E-mail : info@autolana.com Website : www.autolana.com

Un service personnalisé, du sur-mesure flexible, des conseils indépendants… Nos solutions de location de véhicules longue durée vont rendre tous vos amis et concurrents verts de jalousie. Raison de plus de nous contacter sans tarder. Appelez-nous au 081 33 11 60 ou surfez sur www.westlease.be.

28/10/13 18:04 18/11/13 17:00


13 18:04

NEWS

ITAL WAVRE EST DANS LES STARTING-BLOCKS La concession Nissan ITAL Wavre a ouvert ses portes le 12 septembre dernier. « Les nouvelles installations sont exclusivement dédiées à Nissan et ont bien entendu été aménagées selon les critères et les normes en vigueur de Nissan. La réception, le showroom, l’atelier, le magasin et le bureau de la direction se marient parfaitement sur une superficie de 5.500 m2, afin de permettre à nos clients Nissan de se sentir directement chez eux. Nous serons désormais également spécialisés en voitures d’occasion et en carrosserie, » souligne le gérant, monsieur Giani Nobile.

LE GARAGE VW HEREMANS OUVRE UNE NOUVELLE CONCESSION Le 14 novembre dernier, monsieur et madame Heremans et leur équipe ont invité leurs clients à l’ouverture solennelle de leur nouvelle concession à GrandBigard. Les personnes présentes ont pu découvrir le nouveau concept Volkswagen dans un cadre magnifique, sur un fond musical et gastronomique tout à fait approprié.

Le distributeur Ford Unicars Ostende & Diksmuide a achevé la livraison de 26 Ford Transit à la société de construction générale Artes-Depret de Zeebrugge. Suite à un changement de logo, cette entreprise, qui appartient au Groupe Artes, a procédé cette année au renouvellement de tout son parc de camionnettes. Le lot est composé de 26 Ford Transit dans différentes versions et exécutions qui rouleront partout en Flandre où le groupe de construction est actif.

UNITED MOTOR PRÉSENTE LA NOUVELLE INSIGNIA Le 24 octobre dernier, United Motors, le concessionnaire Opel et Chevrolet établi à Ypres, Izegem, Roulers et Tielt, a présenté au public la nouvelle Insignia. Le « United Motors Battlefield Tour » offrait la possibilité à ses invités de s’installer au volant de la nouvelle Insignia le long de sites commémoratifs de la Deuxième Guerre mondiale. Une visite à la Brasserie Saint-Bernard était également inscrite au programme plus tard dans la journée.

OPEL BELGIUM DÉVELOPPE SON RÉSEAU ‘BUSINESS CENTER’ Opel a mis l’an passé sur pied le projet Business Sales. Objectif : attaquer le marché des PME de manière plus professionnelle via le réseau de concessionnaires. Le cœur du projet est le réseau Business Center existant. Opel Belgium soutient cette initiative, notamment par la formation et le coaching des fleet advisors chez les concessionnaires qui, de ce fait, pourront prospecter plus efficacement et répondre aux besoins des PME locales. Et apparemment, le succès est au rendez-vous même à court terme, déclare Pierre Deneus, Managing Director d’Opel Belgium : « Nous pouvons tirer un premier bilan après six mois et il montre que ce segment PME est le seul à croître au sein du marché fleet. Ceci est dû à l’approche plus professionnelle de ce marché. » Récemment, le nombre de Business Centers a encore été étendu en intégrant Garage Exelmans de Tessenderlo et Garage Monnier d’Ath. Au total, le réseau d’Opel en Belgique compte désormais 31 Business Centers.

FLEET_92_NOV13_FR.indd 11

UNICARS FOURNIT 26 FORD TRANSIT À L’ENTREPRISE DE CONSTRUCTION ARTES-DEPRET

CITROËN K MOTORS (CUERNE) PRÉSENTE LE NOUVEAU GRAND C4 PICASSO AUX CLIENTS FLEET Les clients fleet de K Motors ont été reçus au Golf Palingbeek à Ypres pour découvrir la nouvelle Grand C4 Picasso. Pour joindre l’utile à l’agréable, la présentation s’est clôturée par un verre de l’amitié et une initiation au golf.

18/11/13 17:01


12

UPDATE

ALD Automotive reprend Favor Lease

Philippe Portal (CEO Alcadis), Miel Horsten (CEO ALD Automotive) et Olivier Sermeus (Managing Director Hyundai Belux)

A

u 1er janvier prochain, ALD Automotive reprendra Favor Lease. Ce n’est pas vraiment une surprise, car ALD entend renforcer sa position sur le marché. Elle commercialisait d’ailleurs déjà le produit Hyundai Lease. La force d’une grande société de leasingd s’accouple ainsi à la soif de croissance d’une marque. Texte: Philip De Paepe philip.depaepe@activemail.be

ALD Automotive reprend à partir du 1er janvier 2014 le portefeuille clients de Favor Lease et renforce ainsi sa marque existante Hyundai Lease. Concrètement, le leasing opérationnel de 1.423 voitures, dont 95 camionnettes, sera intégré à la division Hyundai Lease du groupe. Avec cette reprise, le groupe AXUS, mieux connu sous le nom ALD Automotive, renforce sa position sur le marché en tant que société de leasing la plus importante en Belgique, avec une flotte comptant plus de 70.000 voitures. Ces 70.000 véhicules sont répartis au sein d’une dizaine de société captives, comme Hyundai Lease. Favor Lease est un spécialiste en leasing opérationnel et appartient au grand spécialiste-distributeur automobiles Alcadis (branche du groupe Alcopa), actif au niveau européen. La société gère

FLEET_92_NOV13_FR.indd 12

principalement des voitures et camionnettes de la marque Hyundai. Cette flotte sera intégralement intégrée au sein du produit Hyundai Lease d’ALD Automotive.

soutien du groupe Alcadis. Grâce à cette reprise, nous sommes très heureux de pouvoir travailler avec les distributeurs Hyundai à l’avenir de Hyundai en Belgique ».

STRATÉGIE D’EXPANSION Miel Horsten, General Manager d’ALD Automotive Belgium commente cette acquisition : « La reprise et l’intégration du portefeuille de Favor Lease s’inscrit parfaitement dans la stratégie d’expansion belge et internationale d’ALD Automotive et est une étape logique dans le développement et le soutien de Hyundai dans le secteur du leasing en Belgique. Hyundai dispose d’une gamme très large qui associe design et fiabilité, le meilleur paquet de garantie sur le marché et des valeurs résiduelles importantes. Nous sommes confiants quant à la stratégie de Hyundai et le

Alcadis souhaite à l’avenir devenir spécialiste au niveau de l’importation et de la distribution de marques automobiles. Philippe Portal, CEO du groupe explique : « Depuis quelques années, nous avons construit avec Favor Lease un beau portefeuille, principalement grâce à l’ascension rapide de Hyundai sur le marché fleet. Une évolution logique à l’ascension de Hyundai Lease est de conjuguer les forces entre nos deux sociétés. Le choix pour ALD Automotive est une évidence car c’est déjà le partenaire qui se cache derrière Hyundai Lease. De plus ALD Automotive sera le partenaire préférentiel pour nos marques ».

18/11/13 17:01

OPELATL


CO2 /km

99g

ATN/mois*

Déductibilité fiscale

€ 58 90%

LA NOUVELLE

BUSINESS

ÉCONOMIQUE SUR LA ROUTE ET SUR VOTRE FICHE DE PAIE. La nouvelle Insignia Business est richement équipée – elle dispose notamment du système d’infotainment avec navigation IntelliLink. Avec seulement 99 g CO2/km – les émissions les plus basses de son segment –, elle est fiscalement déductible à 90%. Et votre ATN net est réduit au strict minimum : € 58 par mois. Alors, rendez-vous vite chez votre Distributeur Opel pour y découvrir une voiture qui ne présente que des avantages. De toute nature.

opel.be info environnement (AR 19/03/2004): opel.be 3,7-8,3 L/100 KM 99-194 G/KM * Estimation de la contribution nette mensuelle que l’employé aura à verser sur base du taux d’imposition maximum de 53,50% sur l’avantage de toute nature, sur base du prix catalogue. Modèle illustré à titre indicatif.

FLEET_92_NOV13_FR.indd 13 267Hx202_FR.indd 1 OPELATL168_Insignia business

18/11/13 04/10/13 17:01 12:27


"JE DEPLACE LES BORNES ET JE DEPASSE TOUTES ATTENTES. MON HUILE MOTEUR EGALEMENT."

Repousser les extrêmes de son talent, de son audace et de ses prestations, Lewis Hamilton n'évite aucun défi. Une passion partagée par PETRONAS Syntium et réalisée à chaque course. Développée pour les prestations extrêmes en Formula One TM, de la MERCEDES AMG PETRONAS Formula One TM Team, une association qui assure le meilleur pour votre voiture.

PETRONAS LUBRICANTS BELGIUM NV Ingberthoeveweg 4 - B2630 Aartselaar - T 03/458.12.30 - info@be.petronas.com - www.pli-petronas.be

FLEET_92_NOV13_FR.indd 14

18/11/13 17:01


15

ES S. T." INTERVIEW

Pierre Deneus – Managing Director Opel Belgium

« Opel doit rester accessible » U

ne offensive sérieuse de nouveaux modèles, une nouvelle famille de moteurs qui allient sobriété et faibles valeurs CO2, toute une série d’awards et de titres dans l’armoire à trophées : Opel est armé jusqu’aux dents. Et pourtant, des nuages sombres s’amoncellent à l’horizon. Un marché automobile européen surpeuplé entraînant une guerre des prix sans précédent met les marges de tous les acteurs sous pression. Quelle stratégie le constructeur allemand applique-t-il dans cette lutte ? FLEET a posé la question à Pierre Deneus, Managing Director d’Opel Belgium. Texte: Philip De Paepe philip.depaepe@activemail.be

FLEET : Cette interview se déroule mi-octobre. Comment l’année s’est-elle déroulée jusqu’ici pour Opel ? Pierre Deneus : « Nous sommes modérément positifs. Tant en termes de volumes que de bénéfices, les objectifs d’Opel Belgique sont toujours réalistes. Les prévisions – et il semble bien que nous allions les atteindre – sont de 485.000 véhicules pour le marché belge total, ce qui représente un statu quo par rapport à l’année précédente. Nous pouvons nous estimer heureux avec de tels chiffres si l’on regarde le reste de l’Europe. »

FLEET_92_NOV13_FR.indd 15

18/11/13 17:01


16

« Nous avons une gamme très vaste, mais notre absence dans le segment luxe est un choix délibéré. »

FLEET : L’an passé, le marché fleet a compensé le manque de confiance chez le client particulier. Un scénario semblable se dessine-t-il cette année ? Pierre Deneus : « Selon les dernières statistiques que j’ai vues sur le marché total belge, la proportion reste d’environ 50/50 avec une légère augmentation à l’avantage du fleet. En ce qui concerne Opel, nous constatons une augmentation des ventes sur le marché particulier. C’est logique car les nouveaux modèles tels que l’ADAM, la Cascada et la Mokka sont davantage axés sur ce marché. La Mokka séduit aussi certains conducteurs fleet mais n’est pas un produit fleet typique comme l’Astra et surtout l’Insignia. Dans le vrai segment fleet, nous voyons que les marques premium prennent des parts de marché grâce au downsizing et ceci n’est pas sans conséquence pour Opel mais il en va de même pour les autres généralistes. D’autre part, nous avons pleine confiance dans le fait que la nouvelle Insignia avec des émissions d’à peine 99 gr CO2/km – la meilleure valeur dans son segment – et la Zafira Tourer, qui n’émet que 109 gr CO2/km, vont obtenir de bons résultats dans les mois qui viennent sur le marché fleet. Avec un équipement complet et un prix correct, on a là un beau package pour le conducteur fleet ET l’employeur. » FLEET : Lors de l’introduction du nouvel ATN, tout le monde s’attendait à ce que des opportunités se créent pour les marques de volume et les challengers. Cela a tourné autrement. Vous y attendiez-vous ?

FLEET_92_NOV13_FR.indd 16

Nous avons toute confiance dans le fait que la nouvelle Insignia, avec une émission de 98 gr CO2/km à peine – la meilleure valeur dans son segment – connaîtra le succès dans les mois à venir au sein du marché fleet.

Pierre Deneus : « Ce downsizing des marques premium nous a semblé assez logique oui, mais nous pensions quand même que le nouvel ATN offrirait l’opportunité pour une marque comme Opel d’accroître sa part dans le fleet. Cela n’a pas été le cas, et nous avons sous-estimé le fait que les marques premium allaient encore prendre de nouvelles parts de marché. Nous sommes forts sur le plan de l’ATN en raison de nos prix catalogue et des faibles émissions de CO2 mais si l’on tient compte du leasing, il y a encore la valeur résiduelle et sur ce plan, les marques premium ont une avance. Permettez-moi cependant de faire quelques remarques ici. Si les marques premium placent de trop grands volumes du même modèle sur le marché fleet, elles risquent de mettre leur propre valeur résiduelle sous pression. Si cette différence est gommée à l’avenir, ceci ne peut jouer qu’en notre faveur. Par ailleurs, il y a aussi la variable ‘fiscalité automobile’. Nous savons ce qu’elle est actuellement mais que nous réserve le prochain gouvernement ? Ceci aura aussi une influence sur la manière dont le marché fleet va évoluer. »

FLEET : Une Insignia peut – sur la seule base de ses qualités – tout à fait rivaliser avec les marques premium et est même objectivement, dans de nombreux cas, le meilleur choix en raison d’un meilleur rapport qualité/prix et d’une excellente valeur de CO2. Opel nourrit-il des ambitions premium ? Pierre Deneus : « Je vais être très clair à ce niveau : non. Tenons-nous en à ce que nous faisons le mieux. Nous sommes une marque allemande : solide, de qualité et innovante… mais une Opel doit être et rester accessible. Nous ne voulons donc pas concurrencer les marques premium. Nous nous comparons plutôt à Volkswagen et Ford. Il est aussi très difficile pour un généraliste d’être présent du segment le plus bas au segment le plus élevé. Nous disposons d’une gamme très vaste, mais notre absence dans le segment luxe est un choix délibéré. Il existe des exemples de généralistes qui ont tenté cela par la passé et, que je sache, rarement avec succès. » FLEET : Le problème principal n’est-il pas que les généralistes sont aujourd’hui attaqués de deux côtés ? Par le dessus par

18/11/13 17:01


17 « La voiture de société est quasiment la dernière façon de motiver les travailleurs. Si vous attaquez la voiture de société, il faut une compensation par ailleurs. »

les marques premium et par le dessous par des challengers comme par exemple les marques coréennes ? Quelle stratégie pouvez-vous leur opposer ? Pierre Deneus : « Je ne vois pas cela comme un problème des marques de volume uniquement. Le marché total européen a déjà baissé cette année de 8 % par rapport à l’année précédente… et pendant ce temps, de plus en plus de marques arrivent et réclament leur part de ce gâteau qui se réduit. Tout le monde est sous pression et ceci met aussi les prix et les marges sous pression. Dans la ‘value chain’, tant le constructeur que l’importateur et le concessionnaire peuvent survivre mais ceci n’est possible que si le client paie le juste prix. La seule solution à long terme, c’est d’adapter l’offre à la demande réelle et il faut alors faire quelque chose pour régler le problème de surcapacité chronique. Fermer les usines n’est pas une mesure populaire, mais est nécessaire si vous voulez survivre. C’est pourquoi la décision a aussi été prise de fermer l’usine de Bochum l’an prochain. Les marques qui n’ont pas le courage de le faire vont connaître des problèmes encore plus grands. » FLEET : Comment s’en sort l’Opel Ampera pour l’instant ? Pierre Deneus : « Elle souffre de l’absence de stimuli fiscaux, mais c’est vrai pour toutes les voitures électriques. Ajoutez-y le fait que la technologie d’une

« Le projet Opel Business Sales montre que la croissance au sein du segment fleet PME est possible moyennant un bon support des concessionnaires. »

FLEET_92_NOV13_FR.indd 17

Ampera est plus chère que celle des véhicules conventionnels et des voitures électriques ordinaires en raison du range extender. Vous devez récupérer cet investissement quelque part et ceci n’est possible que si vous pouvez l’amortir sur de plus grands volumes de production. Du côté des autorités, nous entendons toujours le même argument : il n’y a pas d’argent pour un soutien fiscal. Ceci est faux selon nous. C’est une question de priorités et de choix de principes. D’une part, nous devons, en tant qu’industrie, être toujours plus verts et, d’autre part, on nous complique la vie au niveau de la vente de produits verts. Vous pouvez parfaitement faire d’autres choix au sein de la même enveloppe : taxer un peu plus les véhicules avec moteur à combustion et utiliser ce budget pour donner un coup de pouce aux véhicules verts. » FLEET : Vous avez mis sur pied, l’an passé, le projet Opel Business Sales qui vise à attaquer le marché fleet PME via les concessionnaires avec le soutien de l’importateur. Un succès ? Pierre Deneus : « Nous en sommes très satisfaits, oui. Outre nos propres Business Centers – 25 centres – un certain nombre d’autres concessionnaires ont souscrit. Après 6 mois, nous pouvons établir un premier bilan et il montre que le segment des PME au sein du marché fleet est le seul à progresser. Ceci est dû à l’approche plus professionnelle de ce marché. Nous coachons les fleet advisors chez les concessionnaires, tant au niveau de leur prospection que de la manière dont ils approchent les clients. De plus, nous n’allons pas nous mêler des grands comptes, nous restons en soutien et ne chipons pas les clients qui possèdent une flotte importante. C’est la force du réseau Opel : nous n’avons pas de concessions propres mais uniquement des concessionnaires. Et, en tant qu’importateur, nous respectons leur indépendance. Comme je l’ai déjà dit : chacun doit survivre. Tant le constructeur que l’importateur ou le concessionnaire et ceci n’est possible que si chacun peut

réaliser des marges sur sa part de la chaîne de valeur. » FLEET : La voiture de société est souvent attaquée en Belgique : elle cause des files, elle pollue,… D’un point de vue écologique, on envisage même la suppression de tous les avantages fiscaux et de les remplacer par un budget mobilité. Qu’est-ce que cela vous inspire ? Pierre Deneus : « Opel ne veut pas concurrencer d’autres modes de transport. Au contraire, la multimodalité a de l’avenir et nous participons à la réflexion en tant que constructeur. Mais s’il s’agit de la voiture de société, le débat devrait être selon moi un peu plus objectif. Indépendamment du fait que la voiture de société représente pour beaucoup un instrument de travail, on ne peut ignorer que la pression fiscale sur le travail dans notre pays compte parmi les plus élevées d’Europe. La voiture de société est pratiquement la dernière façon de motiver les travailleurs. Si vous attaquez cette voiture de société, il faut une compensation par ailleurs. Augmenter les salaires n’est pas une option car la voiture de société est une façon, pour les entreprises, d’échapper à la mainmise fiscale. »

18/11/13 17:01


18 Daniel Van Delft (VISA), Jo Van Winckel (Plugin2Drive), Els Descamps (Mobility Athlon Car Lease), Patrick Bunnik (XXimo)

FLEET MOBILITY

XXImo : A

one-stop-mobility shopping près son succès en terre néerlandaise, la solution de mobilité tout-en-un pour le voyageur d’affaires fera prochainement son entrée dans nos contrées. Grâce à la carte de paiement XXImo, qui fonctionne comme une carte de crédit limitée, l’usage des différents services de mobilité peut être traité simplement au niveau administratif. Texte: Hans Vanden Driessche hans.vanden.driessche@activemail.be

La carte de paiement XXImo peut être utilisée pour quasiment tous les paiements liés à des déplacements : carburant, parking, péages, taxi, vélo de location, train et métro peuvent être réglés avec XXImo. Elle offre en outre la possibilité de réserver des hôtels, des billets d’avion et des salles de réunion. Les employeurs et les employés disposent d’une seule solution pour chaque déplacement et les dépenses y afférentes – aussi bien pour les voyages d’affaires que pour le trajet domicile-travail. XXImo passe par le réseau mondial de Visa pour les paiements, ce qui permet de déterminer le type et le plafond de dépenses, par individu. La solution XXImo est très avantageuse pour les employeurs. Ils déterminent un budget mensuel par employé et choisissent les options auxquelles il a accès ainsi qu’un budget par option. Il est impossible d’effectuer d’autres transactions que celles autorisées préalablement. Chaque mois, les employeurs reçoivent une facture TVA unique, reprenant toutes les dépenses. FINI LES NOTES DE FRAIS Avec la carte XXImo, l’employé jouit d’une totale liberté quant à ses dé-

FLEET_92_NOV13_FR.indd 18

placements (professionnels) et le trajet domicile-travail. Il détermine lui-même la meilleure façon d’aller d’un point A à un point B et ne doit plus avancer les frais de voyage, garder des justificatifs ou remplir des formulaires de notes de frais. Toutes les transactions et le budget disponible apparaissent dans une interface personnelle en ligne, baptisée « Mon XXImo » et disponible sur le site web mobile (www.xximomobiel.be) ainsi que via l’application XXImo. A la fin du mois, l’employé reçoit un aperçu personnel de ses émissions de CO2 ainsi que de toutes ses dépenses liées à sa mobilité. Les utilisateurs de XXImo peuvent planifier leur itinéraire en voiture, en transports en commun ou en avion grâce au planificateur d’itinéraire de XXImo pour PC. Via l’application XXImo pour smartphone et tablette, et sur le site web mobile www. xximomobiel.be, ils trouveront – sur la base de leur localisation GPS – la station-service, la salle de réunion ou le parking le plus proche ou le plus avantageux. PARTENARIAT AVEC ATHLON CAR LEASE Aux Pays-Bas, Athlon Car Lease fut le premier partenaire de XXImo, et en Belgique aussi Athlon a opté pour un partenariat

La carte de paiement XXImo peut être utilisée pour quasiment tous les paiements liés à des déplacements : carburant, parking, péages, taxi, vélo de location, train et métro.

avec l’entreprise néerlandaise. « Nous sommes très fiers d’être, également en Belgique, la première entreprise à souscrire à XXImo », déclare Els Descamps, Directeur Commercial Mobility Solutions chez Athlon Car Lease Belgique. « Notre expérience avec XXImo aux Pays-Bas s’est avérée très concluante. C’est donc volontiers que nous faisons en sorte que nos clients belges aussi profitent des avantages de XXImo en termes de mobilité. » La carte XXImo peut actuellement déjà être utilisée dans le train et le métro, et XXImo travaille désormais également via des accords de collaboration avec d’autres partenaires.

18/11/13 17:01

BMW1552


BMW i3

Le plaisir de conduire

LA BMW i3. E-FFICIENCE MAXIMALE. Comme responsable fleet, l’efficacité est votre première préoccupation, bien sûr. Alors, allons droit au but. Pourquoi choisir la nouvelle BMW i3 ? Premièrement, pour l’efficience de la technologie BMW e-drive, aussi dynamique qu’innovante. Deuxièmement, pour son faible coût d’utilisation, notamment en matière de consommation d’énergie et de fiscalité. Troisièmement, pour ses systèmes de connexion avancés, qui font de la BMW i3 l’équivalent d’un bureau mobile. Quatrièmement, pour la durabilité exemplaire qui a présidé à sa conception, ses matériaux et son processus de fabrication. Enfin, parce que, comme toute BMW qui se respecte, elle fera naître chez ses utilisateurs un large sourire … d’e-plaisir de conduire.

BMW i3. BORN ELECTRIC. La BMW i3 est disponible en exclusivité chez les partenaires agréés BMW i : ●

BMW Brussels

J-M Martin West (1070 Bruxelles)

Ginion Waterloo

Louyet Charleroi

Discar Liège

Centrauto Wijnegem

Jorssen Aartselaar

van Osch Hasselt

Dejonckheere Roeselare

Verstraeten Lochristi

BMW i Contact Center: 03 890 56 66

CIC.belux@bmw-i.be

Informations environmentales (KB 19/03/04): www.bmw.be

BMW15528_Fleet_BMW i3_FleetFV_267x202 FR.indd 1 FLEET_92_NOV13_FR.indd 19

0-0,6 L/100 KM • 0-13 G/KM CO2

16/10/13 17:01 15:39 18/11/13


FLEET_92_NOV13_FR.indd 20

18/11/13 17:01


21

Les cartes de mobilité semblent avoir un avenir. Mais combiner tous ces moyens de transport sur les plans logistique et organisationnel n’est pas une mince affaire.

LEASING

Mobilité totale à l’horizon

L

’année n’est pas encore tout à fait terminée, mais nous pouvons déjà faire le bilan 2013 avec les sociétés de leasing. Quelles ont été les tendances marquantes ? Quel est le rôle aujourd’hui des sociétés de leasing en tant que fournisseurs de mobilité totale ? Texte: Philip De Paepe philip.depaepe@activemail.be

Selon les perspectives 2013 du Bureau fédéral du Plan, la zone euro devait connaître un recul de 0,3 % pour renouer ensuite avec une légère reprise, qui devrait se traduire par une croissance de 1,1 % en 2014. Bien que l’évolution de l’activité économique belge reflète la faible croissance européenne, la croissance belge devrait rester supérieure à la moyenne de la zone euro. La croissance économique belge devrait s’établir à 0,2 % en 2013 et 1,2 % en 2014. Les optimistes pourraient voir en ces chiffres une bouffée d’air frais,

FLEET_92_NOV13_FR.indd 21

mais on entend un autre son de cloche du côté des sociétés de leasing. La tendance générale ne laisse aucun doute : l’insécurité, la réticence et l’instabilité planent sur le marché. Guy Hannosette (Directeur commercial Vancia Car Lease) trouve même le marché plus capricieux qu’en 2008-2009 : « À l’époque, la stabilité était encore de mise, mais elle est absente au cours de ce second semestre. L’année avait bien commencé avec une croissance de 8 % au

« L’emploi est bien sûr soumis à de fortes pressions au sortir de la crise. Cela signifie que nous continuerons à en subir les conséquences. » Ilse Vercammen, KBC Autolease

cours des six premiers mois de 2013, mais nous avons dû céder une bonne partie de cette avance. Le début de l’année a d’ailleurs été pour le moins agité : de très

18/11/13 17:01


22

« Contrairement aux années précédentes, nous n’escomptons pas d’augmentation de la flotte totale du leasing en Belgique en 2013. » Gerry Van Aken, LeasePlan Belgique

bons mois ont alterné avec de violents revers. Depuis juillet, nous sommes clairement sur une pente descendante et la fin du mois de septembre s’est caractérisée par une croissance totale de 2 %. Nous voyons bien que les clients comparent et contrôlent davantage, ce qui est un signe d’un manque de confiance en l’économie. » Pieter Goossens (Responsable Marcom & Innovation Athlon Car Lease Belgium) : « Les résultats enregistrés fin 2012début 2013 étaient encore bons, mais ils se sont assombris par la suite. Prudence sur le marché, pas de création d’emplois, beaucoup de pools de voitures sur les parkings des entreprises... Le vent est plutôt à l’optimisme depuis l’année dernière, mais la prudence est de mise. Les fameux plans cafétéria qui ont été relativement bénéfiques en termes de volume mettent un peu de beurre dans nos épinards cette année. De plus, nous remarquons qu’il est nécessaire de contrer cette incertitude grâce à de nouvelles formules. C’est ainsi qu’Athlon Car Lease Rental Services a récemment lancé la formule « Rent & Roll ». Il s’agit grosso modo d’une formule de location de 12 à 24 mois (la zone morte entre la location et le leasing) offrant la possibilité de passer à un contrat de leasing classique ensuite. » Ilse Vercammen (Responsable des ventes KBC Autolease) : « En 2012, notre nouvelle production a même enregistré une croissance par rapport à 2011 ; en 2013, c’est une autre histoire. L’incertitude qui plane sur le marché et qui touche nos clients s’est très fortement fait ressentir cette année. Notre secteur joue un rôle

FLEET_92_NOV13_FR.indd 22

Les entreprises restent prudentes. Elles engagent peu et cela a irrémédiablement un impact sur le secteur du leasing.

important dans les avantages à l’intention du personnel et l’emploi est bien sûr soumis à de fortes pressions au sortir de la crise. Cela signifie que nous continuerons à en subir les conséquences. » Gerry Van Aken (Responsable Marketing & Consultance LeasePlan) : « Malgré l’amélioration de la confiance des consommateurs et des entreprises, le marché automobile belge est aujourd’hui caractérisé par une croissance nulle du nombre des immatriculations des nouveaux véhicules. Sur le marché du leasing opérationnel, nous notons également un ralentissement notable des commandes cette année (11 % par rapport à 2012). Contrairement aux années précédentes, nous n’escomptons pas d’augmentation de la flotte totale du leasing en Belgique en 2013. L’adaptation de l’ « Avantage de Toute Nature » en 2012 est désormais une réalité. Après s’être penché sur la valeur d’investissement des nouveaux véhicules de société, celle-ci a repris son ascension sur le marché du leasing opérationnel. Les pertes sur le marché de l’occasion commencent également à se résorber. La réduction des coûts reste un élément central pour les entreprises. Toutefois, nous remarquons que certaines

d’entre elles ne se concentrent plus uniquement sur le profit, mais cherchent à nouveau à intégrer l’écologie, l’excellence du service, l’efficacité et la facilité dans leurs objectifs, ce qui donnerait à penser qu’elles recommencent à penser à l’avenir. Manifestement, une nouvelle période économique s’est ouverte, sans doute celle de l’après-crise. Elles optent à nouveau pour un véritable partenariat avec un fournisseur unique. » Roberto Fonseca (Directeur Général Arval) : « Comme l’indique notre dernier Corporate Vehicle Observatory, le nombre de voitures de société en Belgique est stable (environ 1,5 million) en comparaison à l’année dernière. Chez Arval, nous montrons un intérêt nuancé pour les plans cafétéria. De plus, les questions concernant les taxes (et les consultances à ce sujet) restent sans réponse. » Gudrun Ghijs (Responsable général CIACfleet) : « Une grande incertitude règne encore dans le monde des PME. Elles engagent davantage certes, mais restent très prudentes en termes de parc automobile. La tendance est à l’économie dans la motorisation et la consommation de CO2, principalement en raison de l’Avantage de Toute Nature. »

18/11/13 17:01

DIETVWG


www.volkswagen.be VOUS SOUHAITEZ UN VÉHICULE ESSENCE ?

OUI

NON

VOUS SOUHAITEZ UN VÉHICULE DIESEL ?

OUI

NON

VOUS SOUHAITEZ UN VÉHICULE AU GAZ NATUREL ?

Golf TSI

OUI

NON

Golf TDI

Golf TGI*

VOUS SOUHAITEZ UN VÉHICULE PLUG-IN HYBRIDE ? NON

OUI

VOUS SOUHAITEZ UN VÉHICULE ÉLECTRIQUE ?

NON

OUI

VOUS N’AVEZ PAS ENCORE LE PERMIS DE CONDUIRE ?

Golf Hybrid*

E-Golf*

Limitez le TCO avec la diversité de la Golf. Grâce à nos différents types de motorisations toujours plus propres, vous pouvez anticiper les futures mesures fiscales en tant que Fleet Manager. Proposez une liste de véhicules qui correspondent aux vrais besoins de chacun de vos collaborateurs, et économisez au niveau du Total Cost of Ownership (TCO). C’est le cas de la Golf. Elle dispose déjà aujourd’hui de nombreuses technologies de sécurité active de série - et elle sera, en 2014, la seule voiture au monde disponible dans 5 types de motorisations différents. Soyez prêt pour le futur, surfez vite sur vw.be/thinkblue

partir de Golf TDI à A en Location mois HTV 365 € par e “Full Service”** Long Term

TSI: 4,7-6,4 L/100 KM • 109-149 G/ KM TDI: 3,8-4,7 L/100 KM • 99-122 G/ KM *La Golf TGI, la Golf Hybrid et l’E-Golf seront disponibles courant 2014. Les moyennes de consommation et émissions de CO2 ne sont pas encore connues aujourd’hui. ** Volkswagen Golf Trendline 1.6 l CRTDI 90 CV. Prix catalogue TVAC: 20.630 €. Loyer TVAC: 433,40 €. Offre en Location Long Terme “Full Service” Volkswagen Finance calculée sur base de 60 mois et 100.000 km. Offre réservée aux professionnels. Sous réserve d’acceptation du dossier par D’Ieteren Lease s.a., Leuvensesteenweg 679, 3071 Kortenberg avec siège social à 1050 Bruxelles, rue du Mail 50. CBFA 20172 CA. Prix au 01.11.2013. Consommation moyenne (l/100 km): 3,80. Emission CO2 (g/km): 99. Volkswagen Finance est une dénomination commerciale de D’Ieteren Lease et de Volkswagen D’Ieteren Finance s.a. Modèles équipés d’options à titre illustratif. Informations environnementales (AR 19/03/2004): www.volkswagen.be.

FLEET_92_NOV13_FR.indd 23 DIETVWGL6313_PM_GOLF_FLEET6_267x202_FR.indd 1

18/11/13 17:33 17:01 24/10/13


24 Une multimodalité acceptable implique de pouvoir passer d’un moyen de transport à un autre sans devoir accomplir de lourdes formalités administratives.

l’essence, les parkings, les transports en commun ou les vélos urbains. Cela simplifie les tâches administratives pour les entreprises, et facilite le contrôle des dépenses et du comportement des travailleurs en termes de mobilité. Enfin, nous nous ouvrons également aux voitures électriques pour le déplacement entre nos différents sites. De cette manière, nous apportons nous aussi notre pierre à l’édifice pour une mobilité plus verte et nous expérimentons ce type de motorisation. » Vincent Beckers (Responsable général Belfius Auto Lease) : « Nous escomptions un marché stable cette année et nous ne nous étions pas trompés. De plus, nous constatons un intérêt croissant pour des flottes écologiques dicté par les nouveautés fiscales. Enfin, les entreprises doivent désormais tenir compte des nouvelles règles de déduction de la TVA. » Erwin Coessens (Responsable général DirectLease) : « Je n’ai pas encore assez de recul pour oser parler d’une reprise économique. Le mois de septembre a enregistré un record historique de faillites. Les processus de prises de décisions sont longs et il est question d’un marché en stagnation. » Les sociétés de leasing en tant que fournisseurs de mobilité ? Comme le disait récemment Michel Van den Broeck, président de Renta, lors d’une session d’informations préalable au FLEETLounge : « Nous ne sommes plus les fermiers du leasing d’autrefois. » Mais quel est le rôle des sociétés de leasing alors ? Ou plutôt, quel doit être leur rôle ? Des fournisseurs de mobilité totale ou surtout des loueurs de voitures dont la mobilité serait une activité secondaire ? Pieter Goossens : « Pour nous, ce n’est pas nouveau, c’est un segment qui nous occupe déjà depuis 2008 et qui passe par les principes de Railease, Bikelease, Flexdrive... Tous les mois, nous recevons des commandes de la part de gros clients qui mettent en place un budget mobilité au sein de leur entreprise. Cela donne lieu à de nouvelles combinaisons telles qu’un contrat de leasing pour une voiture hybride, associé aux principes de Bikelease et Flexdrive. Nous lançons également

la Athlon Mobility Card en collaboration avec XXImo, qui offre un traitement administratif simple de l’utilisation de différents services de mobilité. » Jan van Roon (Directeur Général Alphabet Car Lease) : « Récemment, nous avons lancé AlphaCity et nous apportons ainsi une réponse claire à une demande du marché. Les entreprises veulent des solutions de mobilité totale pour leurs travailleurs et cela dépasse la simple location de voitures. En outre, elles veulent faire appel à des sous-traitants qui leur permettront de rester au fait, mais surtout de se décharger au maximum des charges administratives. Avec AlphaCity, nous offrons au travailleur un budget mobilité qu’il peut utiliser librement. Bien évidemment, la voiture reste un élément important dans cet ensemble, mais l’évolution de la possession de la voiture vers son utilisation est déjà en cours depuis quelque temps, et cette tendance ne fait que s’accélérer. » Ilse Vercammen : « Notre aventure mobilité suit pour l’instant quatre voies, dont une série de projets pilotes en interne. Ainsi, nous offrons en option un vélo pliable aux voitures de société, une solution pour les petits trajets qui présente l’avantage d’être simple, tant pour notre client que pour nous. De plus, nous participerons dès 2014 au projet VIM, budget de mobilité intelligente. Nous voulons ainsi acquérir encore plus d’expérience pour comprendre davantage les besoins de nos clients, leur prodiguer des conseils de qualité et développer de nouvelles possibilités commerciales sur mesure. Nous planchons ainsi avec KBC sur une carte de mobilité que nos clients pourraient utiliser dès 2015 dans le cadre de leur budget de mobilité. Il s’agit d’une carte prépayée qui permet de payer

Gerry Van Aken : « LeasePLase participe au projet Olympus. Ce projet est coordonné par le holding SNCB et cible la modalité durable en réseau. L’accent est mis sur le partage des véhicules électriques et l’intégration des différentes formes de transport au sein d’un seul voyage. L’objectif est d’examiner la capacité des voitures électriques, des vélos et autres à jouer un rôle dans ce projet. Cette plateforme Olympus est un espace de rencontre pour les différents acteurs dans le domaine de la mobilité durable, et d’échange d’informations et de connaissances relatives aux habitudes de déplacement, à la technologie verte et aux réseaux d’électricité intelligents afin de promouvoir et d’améliorer cette technologie, et de développer d’autres modèles commerciaux. Ensuite, nous travaillons avec notre filiale Mobility Mixx, qui n’est pour l’instant présente qu’aux PaysBas. LeasePlan se consacre intégralement au transport en voiture alors que Mobility Mixx offre aux conducteurs, par le biais d’un pass, la possibilité de se garer sur des parkings ou d’utiliser également une voiture de pool, un taxi, les transports en commun (en bénéficiant d’un tarif réduit) ou un vélo. La combi card permet également de faire le plein. En outre, il existe une alternative aux déplacements : les réunions par téléphone. Nous offrons donc une solution totale pour une mobilité optimale, et ce, à prix réduit. » Roberto Fonseca : « En termes de solutions de mobilité totale, il est important d’écouter le marché. Nous avons traversé une période de réflexion qui nous a permis d’analyser les véritables besoins de nos clients et ce que ceux-ci entendaient exactement par la mobilité. C’est la ‘voix de nos consommateurs’ qui nous a permis de répondre parfaitement à leurs besoins. »

B b

L

L e T V 6 a b s l e

7 il s

FLEET_92_NOV13_FR.indd 24

18/11/13 17:01

04668_Ki


www.kia.com

Business� but not as usual

La nouvelle Kia Carens. Le choix d�une voiture de socihth doit �tre avant tout un choix bhnhfique pour votre entreprise. C�est pourquoi, Kia vous propose la nouvelle Carens _ partir de 23.190� TVAC et avec un ATN de seulement 75 �(1). De plus, elle est garantie pendant 7 ans. Vous pourrez choisir entre les moteurs diesel de 115 ou 136 ch, une bomte manuelle 6 vitesses ou automatique ainsi qu�entre plusieurs packs Fleet particuligrement attractifs. Voil_ d�excellents arguments pour votre �business plan�. Et ce qui est bon pour votre entreprise l�est aussi pour vous. Comme son design dynamique, sa technologie innovante et son vaste espace inthrieur doth de 7 places. Parfait pour les clients, parfait pour la famille. Back to business ? Dhcouvrez nos conditions Fleet et nos offres Kia Lease personnalishes sur www.kia.com ou chez votre dealer Kia. L�action �7 Year Map Update� (7YMU) donne droit pour une phriode de 7 ans _ une mise _ jour annuelle de la cartographie du systgme de navigation (maximum tous les 12 mois) chez tous les concessionnaires agrhhs Kia ou rhparateurs Kia agrhhs de l�Union Europhenne (uniquement sur rendez-vous). Cette action concerne tout acheteur d�une KIA neuve vendue par Kia Motors Belgium par l�intermhdiaire d�un concessionnaire KIA agrhh en Belgique ou au Grand-Duchh de Luxembourg et hquiphe d�un systgme de navigation LG month _ l�usine.

4,6 - 6,8 l/100 km

LEASING OPHRATIONNEL Lease

385 �

(2)

_ partir de HTVA, par mois

Carens 1,7 CRDi Lounge

Scannez le QR Code et dhcouvrez la Kia Carens.

124 - 179 g/km

7 ans de garantie ou 150.000 km (le premier atteint). (1) Avantage toute nature, retenue d�imp�t nette mensuelle, bashe sur le bargme le plus hlevh du prhcompte professionnel (53,5%). Photo illustrative et non contractuelle. (2) Prix exemplatifs au 01/11/2013, valables en Belgique pendant 60 jours et sujets _ d�hventuelles modifications. Le produit offert est un leasing ophrationnel calculh sur 20.000 km annuels pendant 5 ans pour une Kia Carens Lounge 1.7L CRDi 115. Uniquement valable pour les clients assujettis _ la TVA et aprgs acceptation de leur demande de crhdit par Arval.

04668_Kia_Carens_Fleet_267x202_FR.indd 1 FLEET_92_NOV13_FR.indd 25

04/11/13 17:01 10:17 18/11/13


FLEET_92_NOV13_FR.indd 26

18/11/13 17:01


27

INTERVIEW

Els Ampe, Echevin de la Mobilité, des Travaux Publics et du Parc de véhicules de Bruxelles Ville

« On ne règle pas le problème des files par le harcèlement. » L

« Vous devez d’abord proposer une meilleure alternative, et ce n’est qu’après que les gens changeront de comportement. »

« Aujourd’hui, alors que tout tourne autour de la durabilité et de l’écologie, il n’est plus politiquement ‘trendy’ de choisir la voiture. »

FLEET_92_NOV13_FR.indd 27

’échevin bruxellois de la Mobilité Els Ampe (Open VLD) arrive une demi-heure en retard au rendez-vous à cause, ô ironie, des embouteillages. Ceci ne l’a pas empêchée de prendre place, avant l’interview, au volant d’une Renault Twizy. FLEET a ensuite eu une conversation passionnante avec Els Ampe, qui ne mâche pas ses mots et travaille avec sincérité et lucidité. Jugez plutôt. Texte: Hans Vanden Driessche Hans.vandendriessche@activemail.be

FLEET : En tant qu’échevin de la Mobilité de la ville de Bruxelles, vous êtes face à un défi énorme : vous attaquer à la congestion du trafic qui touche notre capitale. Els Ampe: « Avant tout, nous devons nous défaire de l’idée que le problème des embouteillages est un problème de mentalité, comprenez que nous sommes tous esclaves de notre voiture. Non, le problème des embouteillages est un problème logistique. Et ce problème, vous ne le résolvez pas en introduisant des mesures de harcèlement, mais en proposant un meilleur réseau de transport public et une meilleure infrastructure routière. A Bruxelles, nous travaillons à un plan d’automobilité stratégique clair qui doit faciliter la circulation de chacun. Ceci ne veut pas dire que la voiture doit régner en maître partout. Au contraire, en plus d’une circulation plus fluide, nous voulons aussi davantage de zones sans voiture qui doivent augmenter la qualité de la vie en ville et rendre celle-ci plus agréable pour les promeneurs et les cyclistes. »

18/11/13 17:02


28

FLEET : Aujourd’hui, il est de bon ton chez nos politiciens d’être contre la voiture. La voiture de société va-t-elle être bannie de notre capitale ? Els Ampe : « J’ai le sentiment que la voiture et surtout la voiture de société est le paria de la société. Aujourd’hui, alors que tout tourne autour de la durabilité et de l’écologie, il n’est plus politiquement ‘trendy’ de choisir la voiture. Un grand nombre de partis politiques ne diront pas de façon explicite que rouler en voiture est selon eux une mauvaise chose, mais vont imaginer une multitude de mesures pour compliquer le trafic automobile en ville et imposer le transport public. Je ne pense pas qu’une autorité puisse obliger quelqu’un à utiliser ou non la voiture, car alors nous restreignons sa liberté personnelle. Nous devons laisser le choix à chacun mais veiller à proposer une alternative plus efficace à la voiture. Malgré toutes les mesures dissuasives par rapport à l’utilisation de la voiture, l’aménagement de voies de bus et de lignes de tram supplémentaires et la réduction des bandes de circulation pour voitures, le trafic automobile n’a pas diminué en ville au cours des 10 dernières années. La vitesse des bus et trams a, par contre, bel et bien diminué. Il faut donc renverser la situation : d’abord proposer une meilleure alternative et seulement après les gens changeront de comportement. » FLEET : Le projet-pilote concernant les péages dans la zone du Réseau Express Régional (RER) devrait nous en apprendre beaucoup sur l’impact de la taxe kilométrique. Que pensez-vous des péages urbains ? Els Ampe : « D’après moi, les péages urbains ne régleront rien, étant donné que la plupart des gens restent dépendant de leur voiture pour les déplacements domicile-lieu de travail. Cela me semble être un instrument fiscal pour renflouer les caisses de l’Etat plutôt qu’une véritable solution au problème des embouteillages. Je crains qu’après son introduction, nous soyons tout autant dans les files, mais avec un por-

FLEET_92_NOV13_FR.indd 28

« Selon moi, le péage urbain n’apportera pas de solution, vu que la plupart des gens restent dépendants de leur voiture pour les déplacements domicile-lieu de travail. »

te-monnaie plus léger. Au lieu de favoriser la croissance de l’économie par le biais de mesures structurelles et le développement d’une infrastructure routière de qualité qui porteront leurs fruits à long terme, on opte à nouveau pour la solution de facilité à court terme : prendre l’argent où il se trouve et faire payer tout le monde davantage. Payer pour entrer en ville, comme à Londres, je pense que c’est aller trop loin et tout simplement inacceptable socialement. Entrer en ville en voiture devient alors un privilège pour les citoyens aisés. » FLEET : La ville de Bruxelles souhaite le développement d’un réseau de transport public capable de concurrencer la voiture. Le Réseau Express Régional en est un bel exemple, mais vous croyez davantage dans le métro. Els Ampe : « Une rame de métro transporte facilement jusqu’à 750 personnes. Le métro est rapide, ponctuel, très fréquenté et écologique. De plus, il y a un taux de couverture des coûts de pas moins de 105 %, ce qui signifie qu’à terme, il rapporte de l’argent. Lorsque l’on évalue le coût réel du métro par rapport à celui du bus ou du train, la différence est claire. Je crois dans le RER, mais il aurait encore été préférable de développer le métro jusqu’à la périphérie flamande. Hélas, la Flandre est réticente à l’idée d’un développement du métro par crainte d’une bruxellisation de la périphérie flamande. Quand on sait que le plus grand groupe de navetteurs arrivant à Bruxelles en voiture provient de cette même périphérie flamande, on se rend compte qu’on a loupé une belle occasion car je suis convaincue qu’une extension du métro écarterait, en combinaison avec

« Les parkings périphériques actuels sont presque toujours complets ou sont inexistants. »

de grands parkings aisément accessibles à la périphérie, de nombreuses voitures de la route. Voyez le grand succès de villes comme Paris et Londres. » FLEET : C’est précisément là que le bât blesse. Les navetteurs qui, soucieux de l’écologie, veulent parquer leur voiture près d’une station de métro pour prendre la direction du centre, ne trouvent généralement pas de place ou doivent payer. Els Ampe : « En effet, les parkings périphériques actuels sont presque toujours complets ou sont inexistants comme à la périphérie nord de Bruxelles. C’est pourquoi j’estime que les ministres flamands et bruxellois des Travaux Publics (respectivement Hilde Crevits, CD&V et Brigitte Grouwels, CD&V) doivent urgemment se réunir pour établir un plan portant sur des parkings périphériques avec un financement commun. Il faut trouver un certain nombre d’emplacements stratégiques à proximité des grands axes routiers où il est possible d’implanter un grand parking et d’où le métro ou le tram peut prendre la direction de Bruxelles centre. Ce n’est qu’à ces conditions que cela devient vraiment intéressant. »

18/11/13 17:02

www.

S330031N


RENAULT CAPTUR. 3,7 L/100 KM, 95 G CO2 /KM TOUS LES EMPLOYÉS RÊVENT D’AVOIR PLUS D’AUTONOMIE.

100% PERSONNALISABLE MOTEUR ENERGY DCI 90 DÉDUCTIBILITÉ FISCALE 90 %

www.renault.be

Informations environnementales [A.R. 19.03.2004] sur www.renault.be.

FLEET_92_NOV13_FR.indd 29 S330031NB Renault Captur juin2013 202X267 FLEET BE FR v1.indd 1

18/11/13 17:24 17:02 31/05/13


30

« L’histoire de la voiture électrique est celle de l’œuf et de la poule. Pas de voitures, pas de bornes de recharge et vice versa. »

« Je ne sais pas pourquoi mes prédécesseurs n’ont pas travaillé là-dessus plus tôt. »

FLEET : Les entreprises de Bruxelles constatent avec tristesse que le nombre de places de parking fond comme neige au soleil. Et les parkings privés bruxellois sont souvent difficiles à trouver pour un étranger. Els Ampe : « Commençons par évacuer un malentendu : les entreprises ne doivent renoncer à aucune place de parking. Mais le fait est qu’à partir d’un certain nombre de places, ils doivent payer davantage. L’impact de cette mesure ne sera clair que l’an prochain. Moi-même je suis partisane d’une extension du nombre de parkings d’entreprise, car cela signifie moins de voitures sur la voie publique. Nous sommes également conscients du fait que les gens tournent parfois en rond

FLEET_92_NOV13_FR.indd 30

pour trouver une place. Par analogie avec la ville de Gand, nous avons développé en collaboration avec la Région de Bruxelles, une route avec des panneaux qui vous mèneront vers des parkings publics et indiquant combien de places de parking sont encore libres. Je ne sais pas pourquoi mes prédécesseurs n’ont pas travaillé là-dessus plus tôt. » FLEET : Pour conclure : quels sont vos grands projets en cours ? Els Ampe : « Il y en a beaucoup mais commençons par la conduite électrique. L’histoire de la voiture électrique est celle de l’œuf et de la poule. Pas de voitures, pas de bornes de recharge et vice versa.

C’est pourquoi il est important que nous, en tant qu’autorités, ouvrions la voie. Actuellement, nous étudions comment nous pouvons mettre en place une couverture géographique de bornes de recharge. La ville de Bruxelles travaille aussi sur l’analyse de 93 carrefours très fréquentés sur son territoire et comportant des feux rouges. Des simulations montrent clairement comment nous pouvons améliorer la fluidité du trafic à l’avenir pour chaque usager. Des feux intelligents et le réaménagement des carrefours peuvent assurer, dans de très nombreux cas, un meilleur flux. Nous planifions aussi l’aménagement de pistes cyclables. Si nous roulions tous en Renault Twizy ou avec un véhicule de ce type, il ne serait pas question de file ! »

18/11/13 17:02


LE PREMIER CROSSOVER PLUG-IN HYBRIDE RECHARGEABLE! ATN : €73,5*

100%

FISCALEMENT DÉDUCTIBLE

PERMANENT

4x4

1.9L /100KM

1.500KG CAPACITÉ DE REMORQUAGE

800KM AUTONOMIE

5

PLACES

Pour plus d’infos, inscrivez-vous sur : www.outlanderphev.be

1,9L/100km

44g/km

Donnons priorité à la sécurité. Information environnementale AR 19.03.2004 : www.mitsubishi-motors.be Modèle illustré : Outlander PHEV Instyle * Estimation de la contribution mensuelle que l’employé aura à verser sur base du taux d’imposition maximum de 53,50 % en 2013 sur l’avantage de toute nature, sur base du prix catalogue.

FLEET_92_NOV13_FR.indd 31

18/11/13 17:02


ESSAI

BMW i3

ÉlectroCHOC !

J

usqu’ici, on ne pouvait pas vraiment dire que BMW était aux avant-postes en matière de production électrique. Alors, quand la marque bavaroise se lance dans l’aventure, c’est une onde de choc qui secoue le marché des flottes premium. La i3 décidera-t-elle le conducteur fleet à se rendre à la borne de recharge plutôt qu’à la pompe à carburant ? BMW Belgium a permis à quatre collaborateurs internes de FLEET de se mettre au volant de ce nouveau produit et d’examiner son aspect financier. Texte: Philip De Paepe philip.depaepe@activemail.be

FLEET_92_NOV13_FR.indd 32

Nos pilotes d’essai : quatre collaborateurs de l’Automotive Media Centre. Ils roulent en voiture de société tous les jours. Certains avalent littéralement les kilomètres tandis que d’autres n’effectuent que le déplacement domicile-lieu de travail. Quelles sont leurs impressions ? Cette nouvelle offre électrique premium constitue-t-elle une alternative à leur propre véhicule ? Peter Meyskens, directeur artistique chez Active amorce le débat : « Pour le moment, je roule en BMW X1. J’exerce mon métier de graphiste au bureau la plupart du temps et je parcours peu de kilomètres à titre professionnel. La distance séparant mon domicile de mon lieu de travail est de 30 km et j’effectue quelque 20.000 km par an. J’ai été agréablement surpris par le comportement de la i3. Elle possède la fougue et le tempérament d’une BMW classique. Une citadine agréable

« Les premiers mètres de la i3 sont franchement impressionnants : Usain Bolt sur roues… »

avec un rayon de braquage réduit. Les finitions sont soignées, mais paraissent banales par endroits, peut-être en raison des matériaux de recyclage. Les avis sur le design sont vraisemblablement mitigés, mais il me plaît : il est visionnaire, mais pas futuriste. Compte tenu du nombre de kilomètres que je parcours, la i3 pourrait être une alternative. Mais je devrais alors troquer l’espace de ma X1 contre une banquette arrière étroite et un volume du coffre réduit. L’autonomie limitée et le prix élevé font également partie des points faibles de la i3. » Bram Crombez est caméraman pour FLEET.TV. Cela signifie qu’il prend la

18/11/13 17:02


33

route chaque jour pour tourner en extérieur. Presque tous les nouveaux véhicules passent devant son objectif, mais il tient personnellement le volant cette fois : « La i3 est dynamique, offre une accélération instantanée et jouit d’une bonne tenue de route. L’accélération progressive et le couple disponible immédiatement représentent également des atouts selon moi. De plus, la visibilité vers l’extérieur est excellente. Si je devais troquer mon Opel Insignia Sports Tourer contre une i3, j’opterais pour la version avec prolongateur d’autonomie, car je parcours jusqu’à 300 km par jour. Le coffre peut loger tout mon matériel de tournage même si je dois bien avouer que la version break de l’Insignia est plus spacieuse. L’espace pour les jambes à l’arrière m’a également agréablement surpris : je suis assez grand et j’ai néanmoins pu m’y installer confortablement. » Leslie Berckmans est assistante personnelle chez Active Media et conduit chaque jour une Citroën DS3, principalement pour le trajet domicile-lieu de travail sur une courte distance. Cette première expé-

FLEET_92_NOV13_FR.indd 33

rience de conduite au volant d’une voiture électrique lui a plu : « Elle est agréable et silencieuse. Le plus surprenant est sa façon de ralentir dès que l’on lâche la pédale d’accélérateur. Elle procure un sentiment incomparable. Le design du véhicule ne me plaît pas personnellement, mais j’ai été agréablement surprise par le bel intérieur et le niveau des finitions. La BMW i3 est compacte et maniable, idéale pour aller faire des courses et pour conduire en ville. Mais ça, je peux également le dire de la DS3. Les passagers de la i3 pourront cependant profiter d’un espace intérieur particulièrement généreux. »

Kristof Winckelmans est rédacteur en chef de Transport Management. Il roule actuellement en Mazda6 et affiche annuellement quelque 35.000 km/an au compteur si l’on comptabilise les trajets domicile-lieu de travail et les déplacements professionnels : « Ma première impression : j’aime la manière dont l’aspect écologique de la i3 transparaît au travers des matériaux utilisés à l’intérieur, un tableau de bord en bois d‘eucalyptus, des panneaux de portières en matières recyclées, etc. Malgré tout, l’intérieur continue de respirer l’atmosphère typique et professionnelle d’une BMW. Une petite

18/11/13 17:02


Leslie Berckmans, personal assistant chez Avtive Media

« La BMW i3 possède la fougue et le tempérament d’une BMW classique »

Peter Meyskens, art director chez Active

Kristof Winckelmans, rédacteur en chef de Transport Management

Bram Crombez, caméraman pour FLEET.TV

FLEET_92_NOV13_FR.indd 34

critique : les batteries nichées dans le plancher contraignent les adultes installés à l’arrière de plier les genoux. L’entrée et la sortie restent confortables grâce aux portières de type « suicide ». Je suis ravi de cette expérience de conduite. Si cette i3 doit préfigurer l’avenir électrique de BMW, les Allemands sont bien engagés pour les prochaines décennies. Les premiers mètres de la i3 sont franchement impressionnants : Usain Bolt sur roues… La grande différence entre la i3 et des voitures électriques similaires est qu’elle a suffisamment de couple sous le capot pour effectuer de sérieuses reprises, même à des vitesses supérieures à 80 à 90 km/h. Une manœuvre de dépassement neutre en CO2 ne doit plus nécessairement être dangereuse… Une dernière remarque : son prix reste élevé. Si vous optez pour une i3 avec prolongateur d’autonomie, vous vous situez à un niveau de prix plus ou moins équivalent à celui d’une BMW série 5, équipée à l’identique. Un changement de mentalité sera donc nécessaire pour faire franchir le pas au conducteur final. Si je devais opter pour la i3, ce serait pour la version avec prolongateur d’autonomie vu mes nombreux déplacements. » COMPARAISON : LES CHIFFRES Afin d’établir une comparaison objective entre la BMW i3 et des véhicules traditionnels, il est utile d’énumérer quelques chiffres. Pour le prix de leasing opérationnel mensuel, nous nous sommes basés sur une période de trois ans et 15.000 km par an, pneus et pneus hiver, entretien, taxes, assurances et voiture de remplacement compris.

Pour élargir quelque peu la base de comparaison, nous avons ajouté la VW Golf et la Nissan Leaf aux véhicules de nos collègues. En ce qui concerne les frais de consommation par 100 km, nous nous sommes basés sur la consommation réelle de nos chauffeurs pour les véhicules à moteur à combustion et converti ce chiffre en euros. Pour le diesel, nous nous sommes référés au prix de carburant officiel maximum de 1,435 euro le 28/10. Le tableau ci-après a été établi avec l’aide de Sofie Depoorter du bureau de comptabilité Moore Stephens Verschelden. Vu la législation fiscale extrêmement complexe, une comparaison de coûts entre les véhicules électriques et les véhicules traditionnels n’est en effet pas une sinécure.

BMW I3 : 360° ELECTRIC L’électromobilité offre des possibilités illimitées : outre le lancement sur le marché d’un nouveau produit qu’est la i3, BMW propose d’emblée un ensemble de biens et de services baptisé 360° ELECTRIC qui doivent faire de la conduite électrique une expérience confortable et évidente. Le chauffeur pourra recharger son véhicule sur l’i Wallbox Pure (895 euros TVA comprise) à domicile et la carte de recharge ChargeNow (89 euros TVA comprise) lui permettra d’accéder à des bornes de recharge publiques de différents partenaires. Il trouvera très simplement les points de recharge via l’application BMW i Remote ou le système de navigation. La BMW Add-on Mobility lui donnera la possibilité d’utiliser une voiture conventionnelle pour parcourir de plus longues distances telles que les trajets pour aller en vacances.

18/11/13 17:02


35

Paramètres utilisés pour les calculs du tableau : l Calculs incluant 50 % de TVA non déductibles. En partant du principe que les déplacements professionnels ne sont pas supérieurs à 50 % du total des km parcourus. l Compte tenu du taux normal de l’impôt des sociétés = 33,99 %, arrondis à 34 %. l Les frais de carburant ne sont déductibles à titre de frais professionnels qu’à concurrence de 75 %.

Le prix de revient du carburant affiché de la BMW i3 + Nissan Leaf + BMW i3 avec prolongateur d’autonomie concerne le prix de revient de l’électricité. l La TVA non déductible = 50 % est bien acceptée comme frais déductibles pour le calcul de l’impôt des sociétés. Les pourcentages de la déduction fiscale sont donc exprimés en termes d’impôt des sociétés. En outre, la partie de la TVA non déductible suit la même règle que le prix du leasing, en d’autres termes 120 l

% pour une voiture électrique. l Les frais de carburant, y compris la TVA non déductible, ne sont déductibles qu’à hauteur de 75 %, quelles que soient les émissions de CO2 de la voiture. l Les frais d’électricité sont 100 % déductibles tant à la TVA qu’aux impôts. Une dernière précision : celui qui installe une borne de recharge électrique bénéficie d’une déduction d’investissement majorée de 13,5 % ou d’un amortissement accéléré en 2 ans.

PARAMÈTRES

Citroën DS3 1.6e HDI 90 SoChic

Prix TVA comprise

TMC

Taxe de circulation

Déductibilité fiscale

ATN € brut/mois

Cotisation CO2/an

Consommation réelle/100 km

€ 20.345,00

€ 123,00

€ 248,29

90%

€ 102,50

€ 312,60

€ 7,46

VW Golf 2.0 CRTDI Highline 150 CH € 26.580,00

€ 867,00

€ 373,30

80%

€ 125,33

€ 392,41

€ 7,60

Opel Insignia Sports Tourer 2.0 CDTI ecoFLeX Cosmo

€ 30.450,00

€ 495,00

€ 373,30

75%

€ 161,50

€ 571,99

€ 9,61

Nissan Leaf Visia

€ 33.990,00

€ 123,00

€ 75,77

120%

€ 102,50

€ 277,08

€ 3,15

BMW i3

€ 35.500,00

€ 123,00

€ 75,77

120%

€ 102,50

€ 277,08

€ 2,70

BMW i3 range extender

€ 39.990,00

€ 123,00

€ 75,77

100%

€ 102,50

€ 255,60

€ 3,69

Mazda6 2.2 CDVI Sportbreak Executive

€ 33.990,00

€ 867,00

€ 458,96

80%

€ 155,41

€ 432,32

€ 8,89

BMW X1 S-Drive 18 D X-line

€ 39.035,00

€ 867,00

€ 366,43

75%

€ 245,33

€ 532,08

€ 9,32

CALCULS Consommation réelle 15.000 km/an

Loyer de leasing mensuel HTVA

Cotisation CO2/mois

Coût carburant/mois HTVA

Coût déductible

Avantage fiscal à 34%

Citroën DS3 1.6e HDI 90 SoChic

€ 1.119,00

€ 438,16

€ 26,05

€ 77,07

€ 525,67

€ 178,73

VW Golf 2.0 CRTDI Highline 150 CH

€ 1.140,00

€ 563,09

€ 32,70

€ 78,51

€ 595,54

€ 202,48

Opel Insignia Sports Tourer 2.0 CDTI ecoFLeX Cosmo

€ 1.441,50

€ 580,42

€ 47,67

€ 99,28

€ 610,96

€ 207,73

Nissan Leaf Visia

€ 472,50

€ 660,06

€ 23,09

€ 32,54

€ 930,87

€ 316,50

BMW i3

€ 405,00

€ 699,00

€ 23,09

€ 27,89

€ 977,86

€ 332,47

BMW i3 range extender

€ 553,50

€ 779,00

€ 21,30

€ 38,12

€ 920,21

€ 312,87

Mazda6 2.2 CDVI Sportbreak Executive

€ 1.333,50

€ 660,32

€ 36,03

€ 91,84

€ 695,86

€ 236,59

BMW X1 S-Drive 18 D X-line

€ 1.398,00

€ 674,02

€ 44,34

€ 96,28

€ 682,73

€ 232,13

RÉSULTATS Loyer de leasing mensuel HTVA

Coût mensuel après déductibilité fiscale

Coût annuel après déductibilité fiscale

Coût carburant/an après récup TVA

Coût total/an

Coût total/km

Citroën DS3 1.6e HDI 90 SoChic

€ 438,16

€ 305,44

€ 3.665,27

€ 1.013

€ 4.677,94

€ 0,31

Nissan Leaf Visia

€ 660,06

€ 412,87

€ 4.954,44

€ 390

€ 5.344,94

€ 0,36

BMW i3

€ 699,00

€ 439,92

€ 5.279,09

€ 335

€ 5.613,80

€ 0,37

VW Golf 2.0 CRTDI Highline 150 CH

€ 563,09

€ 419,73

€ 5.036,77

€ 1.032

€ 6.068,45

€ 0,40

Opel Insignia Sports Tourer 2.0 CDTI ecoFLeX Cosmo

€ 580,42

€ 433,64

€ 5.203,63

€ 1.305

€ 6.508,16

€ 0,43

BMW i3 range extender

€ 779,00

€ 547,92

€ 6.575,06

€ 457

€ 7.032,50

€ 0,47

Mazda6 2.2 CDVI Sportbreak Executive

€ 660,32

€ 493,06

€ 5.916,73

€ 1.207

€ 7.123,52

€ 0,47

BMW X1 S-Drive 18 D X-line

€ 674,02

€ 512,66

€ 6.151,98

€ 1.265

€ 7.417,14

€ 0,49

FLEET_92_NOV13_FR.indd 35

18/11/13 17:02


FLEET_92_NOV13_FR.indd 36

18/11/13 17:02


24

MOBILITY

ALPHACITY: autopartage sur mesure pour les entreprises

A

près avoir remporté un grand succès en Allemagne, en France, au Royaume-Uni, aux Pays-Bas et au Danemark, Alphabet lance AlphaCity en Belgique. Ce concept d’autopartage innovant vise à simplifier l’utilisation des voitures partagées et à limiter les coûts des déplacements professionnels. Texte: Hans Vanden Driessche hans.vandendriessche@activemail.be

Le nouveau concept d’autopartage d’AlphaCity est une solution de mobilité qui a été développée afin d’alléger le travail administratif des gestionnaires de parcs automobiles et de permettre aux entreprises d’organiser leur mobilité en fonction de leurs travailleurs. Le système fonctionne avec un portail de réservation spécialement conçu, sur lequel les collaborateurs peuvent réserver un véhicule pour leurs déplacements professionnels et personnels. Leur carte à puce personnelle donne accès à la voiture, sans qu’aucune clé ne soit nécessaire. Contrairement aux solutions de transport alternatives, telles que les taxis ou les véhicules de location, ce concept assure une mobilité 24 heures sur 24, un contrôle optimal grâce à des informations de gestion intelligibles et une budgétisation prévisible. En outre, le

FLEET_92_NOV13_FR.indd 37

système enregistre précisément l’état de la voiture afin d’éviter toute discussion ultérieure. ÉCONOMIQUE « Nous nous distinguons des autres formules d’autopartage en proposant un dispositif totalement intégré. Le portail de réservation et l’ordinateur de bord de la voiture sont parfaitement coordonnés. Une offre unique sur le marché professionnel, » explique Marc Vandenbergh, directeur des ventes et du marketing. « Alphabet est convaincu qu’AlphaCity permet de faire des économies en offrant une véritable alternative aux voitures de location, aux transports en commun, aux véhicules de pool ou aux taxis. En outre, l’utilisation des véhicules de pool est optimalisée, étant donné que les voitures d’AlphaCity sont également employées

Le portail de réservation et l’ordinateur de bord de la voiture sont parfaitement coordonnés.

dans le cadre privé, le soir ou le week-end par exemple. Ainsi, la voiture génère des rentrées supplémentaires pour l’entreprise et cela constitue un avantage non négligeable pour le personnel. » Alphabet, une filiale du Groupe BMW fondée en 1997, a acquis de vastes connaissances en gestion de parcs automobiles et en leasing. En Belgique, Alphabet gère plus de 35.500 véhicules, ce qui lui vaut une place dans le top 4 sur le marché du leasing. L’entreprise offre une large gamme de produits et de services dans le monde entier, dont des missions de consultance et de financement, et des services liés aux voitures, ainsi que des programmes de gestion approfondis pour les flottes de société.

18/11/13 17:02


NOUVELLE m{zd{6 } o} o o o o}

zo

} o o}

zo

-o -z

o}

o -z

PUISSANTE ET SOBRE

zz

Mazda6 Business Line À partir de 23.545,45 €

ATN net de 71,15 €/mois 90 % de déductibilité fiscale

Hors TVA

3,9 – 6,0 (l/100km)

104 – 139 (g/km)

Régulateur de vitesse • Bluetooth® • climatisation automatique • sièges avant chauffants • système de navigation intégré • capteurs de stationnement à l’avant et à l’arrière • Smart City Brake Support • Rear Vehicle Monitoring • …

Donnons priorité à la sécurité.

Infos et conditions sur mazda.be ou chez votre concessionnaire. Tous les prix et avantages s’entendent TVA comprise. Promotions par modèle non cumulables avec d’autres promotions. Les informations et illustrations sont présentées à titre purement indicatif et ne sont pas contraignantes. L’avantage de toute nature est calculé sur la base de la tranche la plus élevée de précompte professionnel : 53,5 %. Les résultats de ces calculs sont purement informatifs et n’impliquent aucune responsabilité de J&T Autolease quant à d’éventuelles divergences entre l’avantage indiqué et l’avantage effectivement obtenu. Réglementation environnementale (A.R. du 19/03/04) : www.mazda.be.

MAZDGEN3W045_Mazda6_Fleet_267Hx202_IC.indd 1 FLEET_92_NOV13_FR.indd 38

13/11/13 18/11/13 11:24 17:02


1/13 11:24

39

TEST

Opel Insignia

Moins de 100 grammes, c’est grave ?

A

près l’Astra, Opel poursuit sa campagne de renouvellement des mécaniques avec la nouvelle Insignia. Non sans un subtil coup de bistouri. Saluons aussi la naissance d’une nouvelle déclinaison pour les baroudeurs : le Country Tourer. Texte: Gregory Livis gregory.livis@activemail.be

A l’avant, les optiques s’effilent un peu et la calandre s’élargit. A l’arrière, les feux LED plus larges accentuent l’air de famille de l’Insignia avec les Cascada et Astra. En fait, c’est plutôt à l’intérieur que ça se passe. Surtout au niveau de la planche de bord. Les nombreux boutons en pagaille, c’est terminé, même s’il en reste quelques-uns, notamment pour la climatisation et les aides au stationnement. Opel a préféré proposer un large écran tactile avec commande vocale. Cet écran est doublé d’un pavé tactile à proximité du levier de vitesses. Pas nécessaire, à notre avis. D’abord, parce qu’il nécessite des doigts de fée pour atteindre une certaine précision. Ensuite parce que le système IntelliLink géré via l’écran tactile se montre très agréable à utiliser, avec des menus très proches de ceux d’un smartphone. Côté mécanique, là où on aurait pu s’attendre au 1.6 diesel, le Blitz a préféré retravailler son 2.0 CDTI EcoFLEX désormais disponible en 120 ou 140 ch et surtout n’affichant que 99 g de CO2/km (104 pour le Sport Tourer). Sur notre parcours de test, l’ordinateur de bord affichait une consommation de 5,2 l/100 km (même si le constructeur annonce 3,7 litres en cycle mixte). Pour atteindre ces valeurs tout de même raisonnables, malgré un poids conséquent de 1.613 kg, Opel a associé son 2.0 litres à une boîte manuelle à six rapports étagée très long.

FLEET_92_NOV13_FR.indd 39

PLACE À L’AVENTURE ! La toute grande nouveauté de ce nouveau cru, c’est l’apparition au catalogue de l’Insignia Country Tourer, le baroudeur de service qui se distingue notamment par ses protections de plastique noir tout autour de la caisse. La cosmétique à elle seule ne suffit pas à défendre le statut d’aventurier. Le Country Tourer adopte ainsi une transmission intégrale de type Haldex (les roues arrière ne sont motrices qu’en cas de perte d’adhérence) associée à un différentiel électronique capable de répartir le couple entre les roues arrière. Sous le capot, on retrouve les deux diesel les plus puissants de la gamme. Le 2.0 CDTI 163 ch offre le choix entre une boîte manuelle et une automatique, toutes deux à six rapports, tandis que le 2.0 CDTI 195 ch n’est disponible qu’en boîte automatique.

+ PLUS Version 99 grammes ! Moins de boutons Acoustique améliorée

-

MOINS

Evolution stylistique timide Pavé tactile pas assez intuitif

18/11/13 17:02


40

TEST

Mercedes-Benz Classe S

7

La voiture paradoxale du nom, la nouvelle Classe S revendique le titre de « meilleure voiture du monde ». Elle l’est sans doute … Surtout si, comme le veut la définition, l’automobile reste un véhicule progressant de lui-même. Mais sera-t-il dit que la meilleure voiture du monde est celle qui évince son conducteur ? e

Texte: Alain Vandersande alain.vandersande@effectivemedia.be

La bête en impose ! 525 centimètres de bout en bout. Dans le reflet d’une vitrine, une petite tête émerge derrière le volant. Le conducteur… minuscule. A la mesure de son implication au volant ? C’est qu’on nous a prévenus : la nouvelle Classe S fait tout… toute seule ! D’ailleurs, coup d’œil dans le rétroviseur, on se sent bien seul dans cette immensité. Difficile de croire que l’engin ait été conçu autour de son conducteur. La version courte est d’ailleurs dérivée de la longue et non l’inverse. Une première qui en dit… long. La nouvelle « S » s’adresse à un public qui aime se laisser conduire. Avec ou sans chauffeur. Le niveau d’assistance en témoigne… Objectif : confort et sécurité. Dans ces deux registres, la nouvelle Classe S fait forte impression. Elle filtre les imperfections de la route et les bruits extérieurs avec le même brio ! La suspension pilotée abaisse même l’assiette de 20 mm sur autoroute pour accroître une finesse aérodynamique déjà excellente. Au rayon ergonomie, on épinglera la présence de deux écrans. Le premier, face au conducteur, reprend le tachymètre, le compte-tours et toutes les informations utiles à la conduite. Le second, perché au sommet de la console centrale, est surtout dédié à l’affichage multimédia. Le tout se commande au

FLEET_92_NOV13_FR.indd 40

Plus que jamais, la Classe S reste la voiture de tous les superlatifs !

volant ou via la molette centrale entourée de quelques boutons pour un accès direct aux fonctions essentielles. C’est propre, intuitif et bien pensé. BIEN DANS SON ÉPOQUE Sur les bandeaux rectilignes et surveillés qu’on appelle autoroutes, les assistances de la Classe S, intrusives et confiscatoires sur papier, se révèlent soudain fort utiles. A 120 km/h, autant dire à l’arrêt dans pareil engin, elles protègent le conducteur des effets de l’assoupissement. Surtout lorsque la voiture est équipée du bien nommé Magic Body Control. Ce dispositif scanne le profil de la route à l’aide d’une caméra et adapte le tarage de l’amortissement en conséquence. Bluffant !

Heureusement, le régulateur Distronic Plus tient la « S » à bonne distance du véhicule en aval tandis que le Lane Keeping Assist se charge de la maintenir sur sa bande, en agissant sur la direction au besoin… Pendant ce temps, le conducteur et ses passagers coulent des jours heureux dans des sièges au maintien parfait. Climatisés, réglables électriquement, chauffants et même massants, pour autant qu’on y veuille bien y mettre le prix… Seuls un volume de coffre et un réservoir plus généreux (disponible en option) auraient pu encore améliorer le bilan confort... A cet égard, on peut aussi s’interroger sur la légitimité d’un diesel à ce niveau de gamme. Certes, le V6 de la S 350 BlueTEC est un vrai

18/11/13 17:02


41

bijou de technologie, à la discrétion de bon aloi. Compte tenu du gabarit de la bête, ses performances sont même époustouflantes (0 à 100 en 8 secondes, 250 km/h en pointe et 146 g de CO2/km !). Reste qu’on l’entend à pleine charge et qu’il ne pourra jamais prétendre au raffinement d’un V6 ou d’un V8 essence, eux aussi désormais capables de rendements exceptionnels… Après tout, être la meilleure c’est aussi ça : oser la différence…

Un petit dégât n’est pas grave mais vous fait perdre un temps précieux et peut réduire sensiblement la valeur du véhicule. Avec One Smart Repair, les petits dégâts sont rapidement résolus. La méthode revient moins cher que le remplacement des pièces et respecte mieux l’environnement. One Smart Repair est une initiative conjointe de One Fleet Services et de BASF. Pour la première fois, un concept total de réparation intelligente est proposé sur le marché belge. Appuyée sur des techniques Smart Repair existantes, la formule est offerte via un réseau national de réparateurs agréés, de One Smart Repair Centers et d’unités mobiles. One Smart Repair crée des conditions d’une ‘Cost-Efficient & Rentanorm Guaranteed Repair”. www.onesmartrepair.be Tel: 0800-92475

One Smart Repair. Membre de Facilicom

+ PLUS Confort et insonorisation Rendements mécaniques Voiture sur mesure

-

MOINS

Tarifs des options Volume du coffre

FLEET_92_NOV13_FR.indd 41

Les bonnes personnes au bon endroit

18/11/13 17:02


Nous le Mazda3 prenons très Dynamique à cœur TEST

Car un service personnalisé n’est pas une évidence

jusqu’au bout des pneus

> ... gestion de votre parc automobile Conseil administratif et physique de vos véhicules.

> ... gestion d’achat de vos véhicules Recommandation objective et suivi professionnel de vos voitures.

> ... leasing Gestion fiable de votre parc de A à Z, et ce, sans aucun investissement dans votre parc automobile.

> ... solutions court terme

L

a nouvelle Mazda3 est jolie, roule parfaitement et saura séduire les jeunes avec son nouvel écran multimédia et sa connectivité. Avec son taux de compression extrêmement bas, c’est surtout le SKYACTIV D 2.2 qui retient l’attention : des prestations excellentes et des valeurs de CO2 faibles, autant d’atouts non négligeables dans le segment fleet.

103409

Texte: Philip De Paepe philip.depaepe@activemail.be

3409-98x267fleetbelg FR indd 1

FLEET_92_NOV13_FR.indd 42

La nouvelle Mazda3 est déjà, après la CX-5 et la Mazda6, le troisième modèle développé selon le design Kodo. Mazda fait lui-même l’éloge des lignes et accents acérés soulignés de chromes censés exprimer le caractère aventureux/sportif de la 3. Mais les designers ont clairement voulu dépasser l’esthétisme pur. Le pare-brise a été rejeté de 10 cm vers l’arrière pour une meilleure visibilité. La nouvelle Mazda3 n’a pas été allongée mais a été élargie de 4 cm. Voici les ingrédients de base de cette nouvelle Mazda3 plus sportive.

Tél.: 09 228 55 29 info@ciacfleet.be - www.ciacfleet.be

22/11/11 09:34

18/11/13 17:03


la visibilité, que ceci est une meilleure solution qu’un écran placé plus bas. Last but not least, signalons encore que Mazda se soucie pleinement de la connectivité. Non seulement avec des entrées pour les aux et l’USB mais aussi avec le Bluetooth qui permet de téléphoner et de ‘streamer’ la musique en quelques secondes.

VIF Ce qui frappe en premier lieu avec la nouvelle Mazda3 lorsqu’elle monte sur l’asphalte, c’est sa vivacité. Elle est plus précise que sa devancière et se montre facilement maîtrisable même lorsqu’on la pousse dans ses derniers retranchements. Sans doute la cure d’amaigrissement de 70 kg et l’empattement plus long n’y sont-ils pas étrangers. Si vous voulez rouler de manière sportive, le nouveau moteur à essence G-1.5 SKYACTIV de 100 ch n’est sans doute pas le meilleur choix. Sur un parcours de test accidenté, il n’a pas été vraiment à son aise. Heureusement, Mazda propose aussi des moteurs plus pêchus. C’est le cas du bloc à essence G-2.0 SKYACTIV (120 ch), dont il existe aussi une version high power avec I-ELOOP de 165 ch. Vu la timide pénétration des moteurs à essence dans le fleet, nous avons été attentifs au D 2.2 SKYACTIV. Ce diesel biturbo au rapport de compression extrêmement bas (14:1) propose une combinaison parfaite entre souplesse, puissance et faibles émissions de CO2 (104 gr/km). L’ingénierie japonaise dans toute sa splendeur. A l’intérieur, la qualité est de mise et il ne faut pas vous attendre à la moindre frivolité. Ce qui est plutôt un bienfait car trop de fioritures, c’est un peu comme une femme avec trop de maquillage : c’est excitant mais ensuite vous aspirez à un peu plus de naturel. Au centre de l’arsenal de commandes, il y a le bouton rotatif entre les sièges avant, flanqué de part et d’autre de plusieurs boutons poussoirs. C’est évident, Mazda sait ce qu’il fait… Et le tableau est clair et intuitif, on ne se plaindra donc pas. Un bémol toutefois : le display central semble avoir trouvé sa place un peu par défaut. Mais il faut admettre, en ce qui concerne

CONCLUSION La nouvelle Mazda3 possède un énorme atout avec son diesel SKYACTIV qui n’émet que 104 gr CO2/km tout en livrant de solides prestations. Mais nous craignons que

+ PLUS SKYACTIV D 2.2 combinant puissance et écologie Tenue de route Connectivité

-

MOINS

Placement du display Prix de la version diesel

Vous avez bien plus qu’une voiture en leasing. Avec Vancia Car Lease, vous louez bien plus qu’une voiture. Un service flexible et une approche personnalisée font partie de l’équipement de base. Si vous laissez Vancia Car Lease gérer votre parc automobile, qu’il soit petit ou grand, il ne vous reste plus qu’à surveiller la route. Du leasing opérationnel à la location financière en passant par la gestion administrative, on se charge de tout pour vous. Sauf du volant. Contactez-nous au 056 34 57 81 ou en surfant sur www.vanciacarlease.com

Lease is more.®

Vancia-Fleet-29112013.indd 2

FLEET_92_NOV13_FR.indd 43

le prix épicé – le diesel n’est disponible qu’à partir de 23.490 euros (TVAC) - ne constitue, pour cette percutante japonaise, un handicap dans ce segment concurrentiel.

28/10/13 12:04

18/11/13 17:03


44

TEST

SKODA Rapid Spaceback

C

Spacieuse mais spartiate e Spaceback est le premier modèle du constructeur tchèque à tenter sa chance dans le segment âprement disputé des hatchbacks compacts. Nous l’avons confronté aux valeurs habituellement prônées par la marque. Texte: Hans Vanden Driessche hans.vandendriessche@activemail.be

La Rapid Spaceback affiche une silhouette deux volumes compacte. Le design n’est pas spectaculaire mais assez élégant, avec une touche sportive. Histoire d’attirer un public aussi vaste que possible. Et SKODA a fait de l’habitabilité une véritable spécialité. La nouvelle Octavia est, à l’intérieur, nettement plus spacieuse que sa devancière et la Superb a toujours fait étalage de son volume habitable. La Rapid Spaceback suit la même voie et s’enorgueillit, elle aussi, de son espace intérieur. De plus, l’espace passager n’a pas été conçu au détriment du volume de chargement, qui varie de 415 à 1.380 litres. Dommage toutefois que le double plancher dans le coffre ne soit proposé qu’en option. Les matériaux en plastique dur, désagréables au toucher, donnent une impression spartiate à l’intérieur. La frivolité n’a jamais caractérisé le constructeur tchèque mais priver le client d’un miroir de courtoisie dans le pare-soleil nous semble pour le moins radin. Par ailleurs, des éléments de confort évidents comme les feux automatiques ou un capteur de pluie sont même rayés de la liste d’options. Ceci est un peu compensé par les équipements ‘simply clever’ comme les espaces de rangement créatifs, une attache pour « clipser » le ticket de parking et un grattoir du côté intérieur du couvercle de réservoir. MOTEURS Les amateurs d’essence peuvent choisir entre le moteur 1.2 TSI disponible en trois

FLEET_92_NOV13_FR.indd 44

puissances (75, 86 et 105 ch) et le 1.4 TSI de 122 ch. Les conducteurs de voitures diesel devront se contenter d’un 1.6 CRTDI proposé en deux niveaux de puissance : 90 ch (en combinaison avec une boîte manuelle à 5 rapports ou une DSG à 6 rapports) et 105 ch à 5 rapports. CONDUITE Nous nous sommes surtout concentrés, pour le test, sur le 1.6 diesel et celui-ci répond – comme nous l’avions prévu – aux attentes : un couple suffisant à bas régimes et toujours alerte en circulation urbaine comme en reprises. Le châssis est dérivé de celui de la VW Polo de 4e génération mais l’empattement est ici plus long de 15 cm. Ceci offre davantage de stabilité, mais la direction assistée électrique ne donne pas suffisamment de feedback et le châssis peu dynamique n’entraîne aucune extase au volant. Conclusion : une voiture solide, mais avec un léger goût de « trop peu ». Si cela s’inscrit dans une politique de prix ultra serrée, pas de problème. Mais pour la version ‘Active’ de base dotée d’un diesel de 90

ch, il vous faudra quand même débourser 18.590 euros (TVAC). Si vous voulez la 105 ch en version ‘Elegance’, comptez alors 22.990 euros. Nous préférons dans ce cas l’Octavia Combi CRTDI Active de 105 ch qui coûte 22.500 euros et correspond au rapport qualité/prix auquel le constructeur tchèque nous a habitués.

+ PLUS Espace intérieur généreux Moteur économique Fonctionnalités intelligentes

-

MOINS

Matériaux « cheap » Rapport qualité/prix pas optimal Aucune extase au volant

S

18/11/13 17:03

20131028


45

AlphaElectric Chargés à bloc, les soucis en moins. La mobilité du futur sera novatrice et durable. Alphabet guide votre entreprise sur la voie d’une mobilité électrique plus respectueuse de l’environnement et bénéfique pour votre budget et pour votre image de marque. Grâce à notre approche eMobility intégrée, nous vous conseillons sur les possibilités en matière de véhicules électriques pour votre flotte, nous vous aidons à choisir les voitures électriques les mieux adaptées, et nous mettons à votre disposition des bornes de chargement ainsi que les services complémentaires. Vos collaborateurs pourront ainsi se déplacer sans soucis et chargés à bloc.

Sur www.alphabet.be, nous vous accompagnons sur la voie de la mobilité électrique.

FLEET_92_NOV13_FR.indd 45 FM Witte auto.indd 1 20131028 12 Alphabet FR 267x202

18/11/13 22:48 17:03 29/10/13


46

LONG TERM TEST

Mazda6 Wagon SKYACTIV 2.2-D

Low compression, high output ! L

a nouvelle Mazda6 est Lease Car of the Year 2013 (une élection d’Alphabet Belgium) et cela suscite naturellement la curiosité de la rédaction de FLEET. Pourquoi cette Japonaise a-t-elle coupé l’herbe sous le pied des marques européennes premium et de volume ? Nous espérons le découvrir au cours de ce test longue durée… Texte: Philip De Paepe philip.depaepe@activemail.be

Bien que la rédaction utilise la Mazda6 depuis quelques semaines, nous gardons encore un peu nos impressions de conduite pour nous. En revanche, voyons quelques qualités techniques qui expliquent déjà, pour une large part, pourquoi la Mazda6 suscite l’excitation sur le marché fleet pourtant réputé conservateur. La technologie SKYACTIV de cette Mazda6 concerne le châssis, la carrosserie, la transmission et les moteurs. Objectif : faire rimer plaisir de conduite, efficacité et écologie. Une démarche marketing que nous avons déjà vue chez d’autres marques, mais les ingénieurs Mazda connaissent les ficelles. Que pensez-vous par exemple d’un 2.2 diesel avec la compression la plus basse au monde (14:1) ? Résultat : beaucoup de puissance (150 ch), un généreux couple de 380 Nm, une consommation moyenne de 3,9 l/100 km… et des émissions de CO2 de 104 g/km à peine. De plus, ce diesel répond à la norme Euro 6 sans avoir recours aux systèmes de post-traitement nécessaires aux diesels avec une compression plus élevée. L’économie de carburant dans le cas des moteurs à combustion est aujourd’hui une histoire de combinaison. Nous trouvons ainsi, dans la Mazda6, une combinaison i-stop (start/stop) et i-ELOOP. L’« Intelligent Energy Loop » est un système de freinage régénératif par lequel un condensateur récupère l’énergie de freinage lorsque l’on relâche les gaz. Cette énergie récupérée est utilisée pour alimenter en électricité certains éléments comme l’airco par exemple. Une seule recharge du condensateur est suffisante pour alimenter les systèmes électriques pendant environ une minute. Ces

FLEET_92_NOV13_FR.indd 46

deux systèmes permettent une économie de carburant jusqu’à 10 % en circulation urbaine. SÉCURITÉ ET CONNECTIVITÉ Mazda réunit toute sa technologie de sécurité sous l’appellation générique i-ACTIVSENSE. ABS avec EBD (répartition électronique de puissance), assistance au freinage, DSC (régulation dynamique de stabilité) et TCS (système de contrôle de traction) sont de série. Mazda propose aussi une série d’autres technologies, allant des systèmes de freinage préventifs au Lane Departure Warning, en passant par la détection de l’angle mort. Mazda reste attentif, et c’est indispensable car la concurrence exploite aussi ces technologies. La rédaction de FLEET appréciant les gadgets embarqués, nous avons également examiné la connectivité de la Mazda6… et avons constaté qu’elle était efficace. Des équipements comme la prise iPod, la clé USB ou le Bluetooth sont aujourd’hui monnaie

courante, mais signalons aussi la présence d’une nouvelle fonction mail pour les smartphones connectés à Bluetooth. Vous pouvez non seulement lire les SMS, MMS et autres e-mails sur l’écran tactile mais aussi les faire lire à haute voix par le système. La Mazda se rapproche ainsi encore un peu plus du « bureau mobile ». Tenez cette rubrique à l’œil car dans les prochains numéros nous vous livrerons nos expériences de conduite !

18/11/13 17:03

1


www.omegawatches.com

IN THEIR OWN LITTLE WORLDS The tiny precision components in our mechanical movements dance to the rhythm of our lives – and they have been with us on some of mankind’s greatest adventures.

14 Fleet 202x267 indd FLEET_92_NOV13_FR.indd 47 1

06-11-13 18/11/13 17:0311:46


48

LONG TERM TEST

Volvo V40 Cross Country

Solide efficacité L

a rédaction de FLEET teste, depuis cet été, la Volvo V40 Cross Country et nous approchons doucement du cap des 14.000 km. Le temps est donc venu de partager nos expériences ! Texte: Philip De Paepe philip.depaepe@activemail.be

Pour juger de la bonne tenue de la Volvo V40 dans le segment fleet, il n’est même pas nécessaire d’examiner les statistiques de vente. Tous les jours, nous croisons de nombreux congénères sur la route et quand vous savez que Volvo vend jusqu’à 70 % de ce modèle dans les flottes… Il faut toutefois dire que la version testée – la Cross Country – est moins courante. Ceci étant dit, cette version cross over ne diffère pas de la version standard sur le plan technique. Avec ses rails de toit, ses rétroviseurs latéraux contrastant, ses parechocs renforcés et sa protection latérale, il s’agit en premier lieu d’une variante cosmétique. Mais solide… DERRIÈRE LE VOLANT Il existe bien une version 4x4 de la V40 Cross Country, mais elle est réservée à la variante dotée du moteur à essence le plus puissant. Notre exemplaire de test est, par contre, une traction avec, sous le capot, le moteur diesel D2. Ce moteur économique de PSA saura séduire l’employeur (déductibilité fiscale de 90 %) comme l’employé (ATN) grâce à ses émissions de CO2 réduites à 99 g/km. Mais que donne cette puissance de 115 ch et 285 Nm sur la route ? Les avis divergent à la rédaction. Votre serviteur l’apprécie plutôt : suffisamment de souplesse à bas régimes et pas vraiment mollasson au niveau des reprises. Pour d’autres, le moteur aurait pu être un peu plus énergique. Volvo annonce une consommation moyenne de 3,8 l/100 km mais notre mix de chauffeurs a brûlé 5,6 l/100 km.

FLEET_92_NOV13_FR.indd 48

Un point fait l’unanimité : le châssis, redoutable d’efficacité. Un peu dur, mais au bénéfice d’un plaisir de conduite sportif qui compense le caractère sage du diesel. Comme d’habitude chez les Suédois, cette V40 Cross Country regorge de technologies de sécurité. Dans la pratique, BLISS, le système de détection de l’angle mort, est le plus apprécié par les membres de la rédaction. Le cruise control commandé par radar qui maintient automatiquement la distance avec le véhicule qui précède l’est un peu moins. Parfait sur une ‘highway’ américaine mais quasiment inutilisable sur nos autoroutes surchargées. Cette technologie se justifie toutefois quand vous prenez la route la nuit par mauvaise visibilité et que vous savez qu’un ange gardien électronique vous accompagne. En ce qui concerne l’ergonomie, notre équipe de test est élogieuse. Volvo ne pèche pas par un excès de commandes, tout est fonctionnel et clair. Dans la rubrique ‘cherchons la petite bête’, notons ceci : la V40 Cross Country offre à l’arrière

suffisamment de place pour trois enfants mais les adultes devront s’accommoder d’une hauteur de plafond et d’un espace pour les jambes un peu justes. La plupart de nos testeurs estiment également que la visibilité arrière n’est pas optimale.

+ PLUS Châssis efficace Look sympa Ergonomie

-

MOINS

Habitabilité arrière Visibilité arrière Comportement « on-off » du cruise control intelligent

18/11/13 17:03


FLEET_92_NOV13_FR.indd 49

18/11/13 17:03


IVEZ R C INS OUS T V NAN TE MAIN

SI VOUS DÉSIREZ ÊTRE TENU RÉGULIÈREMENT AU COURANT DE L’ACTUALITÉ DU SECTEUR FLEET, SURFEZ SUR WWW.FLEETMANAGEMENT.BE ET INSCRIVEZ-VOUS À L’E-LETTER DE FLEET !

93

Business

JANVIER 2014

COVERSTORY

INTERVIEW

ECOLOGIE

AUTO

La politique électrique en Norvège

l

Fleet Manager of the Year : qui sera le vainqueur ?

MOBILITÉ

Budget mobilité : une étude de SDWorx et du CD&V

Effective Media

Jan Deknuydt, Directeur général de J&T Autolease

Le Salon de Bruxelles : quelles seront les nouveautés fleet en 2014 ? l BMW i3 l Long term test Volvo V40 Cross Country l Suzuki SX4 cross l Peugeot 308 l Long term test Mazda6

&

&

Mass Media op

Pour plus d’infos, rendez-vous sur www.effectivemedia.be

colophon Sales & Marketing

éditeur responsable

chief executive officer managing director advertising managers

marketing manager abonnenments & changements d’adresse

FLEET_92_NOV13_FR.indd 50

Realisation

Effective Media nv - Patrick Quatennens Automotive Media Centre - Z.1. Researchpark 20 - 1731 Zellik tél 02 467 61 61 - fax 02 467 61 62 www.fleetmanagement.be - www.effectivemedia.be Philippe Quatennens Patrick Quatennens GSM 0478 222 333 - patrick.quatennens@effectivemedia.be Sophie Van Oyenbrugge GSM 0473 99 88 88 - sophie.vanoyenbrugge@effectivemedia.be Jacques Gaillez GSM 0475 811 931 - jacques.gaillez@effectivemedia.be Jessy Olemans tel 02 467 61 64 - jessy.olemans@effectivemedia.be Active s.a. - www.activeonline.be Agnes Raskin - agnes.raskin@effectivemedia.be

directeur de la rédaction rédacteur en chef rédaction collaborateurs traduction art director lay-out impression

C

Frédéric De Backer - frederic.debacker@activemail.be Philip De Paepe - philip.depaepe@activemail.be Gregory Livis, Alain Vandersande, Hans Vandendriessche Anne Claes Words in gear, Virginie Dupont en Michel Buckinx Peter Meyskens Irene Schampaert Roularta Printing s.a.

EFFECTIVE MEDIA 2013

Aucune partie du présent ouvrage ne peut être reproduite et/ ou rendue publique sous forme imprimée, photocopiée, microfilmée, ou sous quelque autre forme que ce soit, sans l’autorisation écrite préalable de l’éditeur.

18/11/13 17:03


L’ARRÊT À E L U IC H É V UN RÊTER. R A S U O V S U L NE DOIT P ONS* SINESS SOLUTI til de TOURING BU aussi votre ou e véhicule est r un réel problème. tr vo e qu it sa ni on Chez Touring, qu’une panne peut vite deve nnes sont réparées , s pa travail. Et donc ez Touring, plus de 90% de ivé de votre pr ch re oi êt qu s ur pa po de ne Voilà nécessaire, vous i vous permet sur place. Ce qu remorquage est malgré tout convient. un us véhicule. Et si le de remplacement qui vo cu recevez un véhi r votre travail et de continue rm pe us vo g in cas, Tour Dans les deux re. nd te at us sans pl

nfos : Plus d’i 34 97 02 286 e touring.b ou tbs@

e

*L’assistance aux personnes est couverte par ATV s.a., dont le siège social est situé en Belgique, à 1040 Bruxelles, Rue de la Loi 44, RPM 0441.208.161 Bruxelles, ING BE69 6300 1222 3978 BBRUBEBB, entreprise d’assurance agréée par arrêté royal du 11/01/1991 et 24/02/1992 (MB 13/02/1991 et 14/03/1992) et par la BNB sous le numéro 1015 pour pratiquer les opérations d’assurance dans les branches 9, 16, 17 et 18. L’assistance pour votre véhicule est opérée par Touring Club Royal de Belgique a.s.b.l., dont le siège social est situé en Belgique, à 1040 Bruxelles, rue de la Loi 44, RPM 0403.471.597 Bruxelles, CBC BE55 1910 4222 2244 CREG BE BB, FSMA n° 011210 cA et/ou par les autres clubs automobiles membres du réseau international F.I.A. La description des garanties est un extrait des Conditions Générales et est seulement une reproduction limitée de nos produits et services. Pour plus d’infos, consultez nos Conditions Générales sur notre site www.touring.be ou sur simple demande par téléphone.

FLEET_92_NOV13_FR.indd 51

18/11/13 17:03


Une solution innovante pour une flexibilité optimale.

Rent & Roll vous apporte une liberté de choix inédite.

Rent & Roll. Vous déterminez vous-même le degré de flexibilité.

Jusqu’ici, vous aviez le choix entre une location à court terme, jusqu’à douze mois, ou un leasing à long terme de deux ans minimum. Avec Rent & Roll, Athlon Car Lease vous propose une solution intermédiaire entre ces deux formules. Pour une flexibilité totale qui répond plus étroitement que jamais à vos besoins de mobilité.

Rent & Roll est synonyme d’un large choix de véhicules de marques premium, généreusement équipés. Après 12 mois, vous pouvez prolonger le contrat ou restituer le véhicule à tout moment. Sur simple demande vous avez également l’avantage de basculer en leasing opérationnel. Une solution unique qui fait de Rent & Roll un concept révolutionnaire dans le domaine de la location.

Une formule révolutionnaire dans le domaine de la location. www.athloncarlease.be

Ad_Athlon Rent&Roll 202x267_DEF.indd 2 FLEET_92_NOV13_FR.indd 52

A

Straight to the solution

B

29/10/13 18/11/13 15:45 17:03


FLEET 92 FR