Page 1

E D I T I O N E

1 8 2 0 1 4

NANTES PRIVILÈGE

le printemps ! Notre duchesse Nos Nantaises Nos TENdances nos adresses

Printemps / Été 2014


Emotion gustative et vue imprenable sur l’Océan…

HÔTEL

RESTAURANT

Michelin

www.annedebretagne.com bienvenue@annedebretagne.com Port de la gravette . 44770 La Plaine sur Mer . Tél : 02 40 21 54 72 . Fax : 02 40 21 02 33

www.thomasproust.com

Dans un décor contemporain et épuré, découvrez la cuisine iodée du chef Philippe Vételé, récompensé de deux étoiles au guide Michelin. Pour les amateurs de vins, l’exceptionnelle cave d’Anne de Bretagne regroupe plus de 25 000 références d’une diversité étonnante. Michèle Vételé partage son métier, sa curiosité et sa passion au travers de ses subtiles accords mets & vins commentés par ses sommeliers en dégustation.


ÉDITO

Notre duchesse

Il flotte toujours sur Nantes comme un parfum de duché breton. Via le château bien sûr, noblement restauré, mais aussi et surtout par le tombeau des ducs de Bretagne qui constitue une œuvre d’art unique d’intérêt mondial. En cette année de commémoration du 500e anniversaire de la mort de notre duchesse, deux fois Reine de France, il était normal que Nantes Privilège, qui paraît aussi pour la première fois au printemps, se féminise en donnant la parole à des femmes, de tous horizons, qui sont le visage et le sourire d’une ville en perpétuelle évolution… Épouse de Charles VIII et de Louis XII, la fille du Duc de Bretagne est née à Nantes en 1477 et est morte à Blois en 1514. À 36 ans. Courte vie dans une époque de profonde mutation. Pour la France, pour la Bretagne et pour les femmes… Notre numéro de printemps, kaléidoscope inspiré de la vie nantaise d’aujourd’hui, offre également des angles nouveaux pour en saisir la singularité et la modernité dans de nombreux domaines très différents les uns des autres. Bonne lecture donc, amis lecteurs et lectrices, qui avez le privilège de découvrir ce numéro de printemps qui, avec celui de l’hiver depuis longtemps, constituera la double respiration de l’excellence nantaise que nous aimons ! Et comme le disait Armel de Wismes, notre ami nantais disparu, qui saluait chaque semaine le merveilleux tombeau de marbre des parents d’Anne sis en la cathédrale  : «  Nous sommes tous ici, un peu, en famille !  » Hervé Louboutin Éditeur

1


FE

M

V M U ÉR ES N O ANNE E GR NI N L’E AN AN Q X DE UE ANNE CE BEAUVAL TA LL VO GEN PRO EN ISES IX Ast FF RE CE S ESS IM SC P AG ri IE IO IC M N IN d A N -LE TI TH AT CHE AT l FI M ÉA H IO la Q F AR UE Pe TRE ILDE N in D ET FOURRRINE C ’ EN H DE ET M CR TRE AND HU O É S M PR I DE T M REAU ATI Be OUR VI a ISE H TÉ u LA É va CI VENIN i GA s

SOMMAIRE

8

LE

10

12

14

16

O

AU SA GRA UT LI SSES

COURA

20 OLLE e ÉD IT JO IO URN N

ÉE

SLIN

N

HISTOIRE 22

F

LES

O

LE

GR

TRE

M

D

AN PO

TI

LIN

O

TA ODE

M

VI

IN

LA

CU

LTURE

VO YA G

E

18

53

67

Éditeur SAS Les éditions du Privilège 2, rue Bertrand-Geslin BP 81408 44014 NANTES CEDEX 1 T : 02 40 73 31 31 - F : 02 40 73 88 40 CODE APE : 7312Z Au capital de 120 001 € ASSOciéS HERVÉ LOUBOUTIN FRANÇOIS BARRAULT Siret 523 585 974 00034

48

Directeur de la publication HERVÉ LOUBOUTIN direction@editionsduprivilege.com

34

­NANTES PRIVILÈGE revue bi-annuelle www.editionsprivilege.com

Régie Publicitaire LES ÉDITIONS DU PRIVILÈGE ANASTASIA GOUIN T : 06 08 34 29 88 publicite@editionsduprivilege.com MEDIA PARTENARIAT COMMUNICATION MARIE-CHRISTINE PARICHI T : 06 19 46 26 18 mpc.ouest@yahoo.fr OUEST PUBLICITÉ SYLVIE GOUBIN T : 06 64 13 89 31 s.goubin@free.fr

70

80

86 2 10

L

TE

AN

2

D CARNE N

CONCEPTION GRAPHIQUE DIRECTION ARTISTIQUE THOMAS PROUST www.thomasproust.com

94

COUVERTURE PASCAL KYRIAZIS HERVÉ LOUBOUTIN PhotoGRAPHIEs PASCAL KYRIAZIS CHARLES MARION JULIE MOYON Yvan Moreau JÉRÔME GALLAND RAPHAËLLE DE FOURCY MARC ROGER

ININ M TES VRE FÉ N VI RE AUISÉS FÉ DE BLE IF O CRO KO ES D K IL LM RDS ART FI VIGNGA EL O ÉTO N U RE T S Ô TRE UE ES AN H UA D AG SS PS T V Q E F M M LE TE LO M EL N ’ADRE CO RI NGOUV TD P SO A N CES

rédaction CAROLINE SCRIBE SOPHIE DE GOURCY PIERRE-BAPTISTE VANZINI OLIVIER D’ARGOL Alain Danjou Nicolas Boileau PHILIPPE HERVOUËT HERVÉ LOUBOUTIN JEAN DE LA FONTAINE-GRASLIN KAREN DELARGE

LE TOMBEAU DES DUCS

LES INTENTIONS D’ANNE DE BRETAGNE


3


FEMMES NANTAISES

Un début de carrière

dans la musique baroque

8


véronique gens UNE GRANDE VOIX NANTAISE

Pionnière du renouveau baroque, mondialement connue pour ses interprétations de Mozart, la soprano Véronique Gens a élu domicile à Nantes. Elle s’y ressource loin du rythme trépidant d’une carrière bien remplie. PAR Caroline Scribe / PHOTOGRAPHIES Marc Ribes / Virgin Classics

«  Je n’ai pas décidé d’être chanteuse. Je le suis devenue en faisant les bonnes rencontres aux bons moments », affirme Véronique Gens. Enfant, elle commence à chanter dans des chœurs d’enfants à Orléans, sa ville natale. « J’y ai découvert le plaisir de chanter, de chanter avec d’autres, toujours en amateur », raconte-t-elle. Elle commence à prendre des cours de chant à l’âge de 16 ans en entrant au Conservatoire d’Orléans. Elle y fait une première rencontre décisive en la personne de Jacqueline Bonnardot, « une pédagogue comme on n’en fait plus, qui a construit ma voix avec prudence, sans jamais chercher à la forcer », témoigne son ex-élève. Puis son professeur la présente à William Christie, précurseur du renouveau de la musique baroque qui, à cette époque, recherchait des chanteurs. « Je n’avais jamais entendu parler ni de William Christie ni de la musique baroque. Je me suis présentée dans sa classe au Conservatoire supérieur de Paris où il m’a admise », relate Véronique. Commence alors pour elle une vie endiablée entre le Conservatoire à Paris et le lycée à Orléans, puis les études à La Sorbonne. Très vite, William Christie fait confiance à la chanteuse et lui donne sa chance, d’abord dans les chœurs puis dans des solos de plus en plus importants. Atys de Lully lance sa carrière. « Atys a été le commencement de tout pour moi. J’ai eu de la chance. Je suis arrivée à un moment où la musique baroque se développait alors que peu de chanteurs évoluaient dans cet univers », confie Véronique. Très demandée, la soprano se produit dans le monde entier, de New York à Vienne en passant par Londres, enregistre un disque tous les trois mois. Une vie riche, fatigante, excitante. Une médaille qui a pourtant son revers. « Tant que je n’avais pas joué dans le vrai répertoire, on ne m’a pas considérée comme une authentique chanteuse lyrique. J’en ai beaucoup souffert », avoue Véronique. Sa bonne étoile et son talent la conduisent alors à une autre rencontre déterminante, celle de Jean-Claude Malgoire, directeur artistique de l’Atelier lyrique de Tourcoing, une maison d’opéra au répertoire diversifié, où s’épanouissent de nombreux talents. Avec lui, Véronique chante Chérubin, l’opéra de Massenet, et bien sûr Mozart. Elle chante à Lyon son premier « Air de la Comtesse » dans Les Noces de Figaro

qu’elle reprendra une centaine de fois dans la suite de sa carrière. Une carrière qui ne cesse de prendre de l’ampleur. La chanteuse lyrique a une prédilection pour les personnages de Dona Elvira dans Don Giovanni, Iphigénie et Alceste dans les opéras de Gluck, « des femmes meurtries, blessées, abandonnées, fortes et fragiles à la fois qui me touchent beaucoup », confie Véronique. La soprano ne chante aujourd’hui pratiquement plus de musique ancienne mais toujours Mozart, Verdi, Weber… Partie depuis six mois de Nantes, elle a chanté dans La Clémence de Titus de Mozart à Bruxelles, joué le rôle de Madame Lidoine dans Le Dialogue des Carmélites de Francis Poulenc au Théâtre des Champs-Élysées à Paris et, depuis Noël, a retrouvé Don Giovanni de Mozart au Covent Garden, à Londres. Nantes, sa ville d’élection

Pas de répit dans un planning rempli jusqu’en 2018. Pour tenir ce rythme infernal, Véronique s’astreint à une discipline de sportif de haut niveau. « Les cordes vocales sont un muscle et un opéra, c’est long. Les jours où je chante, je dois me reposer, ne pas parler de la journée et manger des sucres lents. La vie de chanteur lyrique fait rêver mais ce n’est pas toujours drôle de s’exclure du monde de cette façon. Le plus dur pour moi dans ce métier, c’est de laisser derrière moi ceux que j’aime », soupire Véronique. Son mari et ses deux enfants l’attendent en effet à Nantes, leur ville d’élection. « Quand on démarre une carrière, il faut vivre à Paris mais, après la naissance de ma fille, nous avons fait le choix de Nantes, une ville où il fait bon vivre, où tout est proche, où je me déplace uniquement à pied et à vélo. Cela me change des avions. Je ne cherche pas à être une diva ou un mythe, juste une femme qui a des enfants et une carrière », conclut Véronique.

ELLE • L’hyper-centre de Nantes et ses magasins • Les villes et les opéras de Vienne, Barcelone et Münich • Les sopranos Felicity Lott et Kiri Tkanawa

9


FEMMES NANTAISES

L’École des Mines de Nantes est une école très attachante qui connaît un fort dynamisme et pour laquelle j’ai des ambitions fortes Originaire de Doué-la-Fontaine dans le Maineet-Loire, Anne Beauval a suivi une formation d’excellence – Polytechnique puis le Corps des Mines –, inspirée par son goût pour les sciences. « J’adorais les sciences et j’avais envie d’exercer un métier dans lequel je ne m’ennuierai jamais. Le cursus que j’ai suivi offrait un fort socle scientifique tout en ouvrant de multiples possibilités pour la suite de ma carrière », raconte Anne Beauval. Fonctionnaire du ministère de l’Industrie, elle commence son parcours professionnel à la DRIRE de Bretagne comme responsable de l’environnement industriel avant de prendre la direction de la Recherche de l’École des Mines de Douai de 2003 à 2008. « L’enseignement supérieur est un monde que je trouve passionnant et ouvert. Il présente l’intérêt d’associer étudiants, enseignants et entreprises », commente Anne. Après un détour de quatre ans par la centrale nucléaire de Gravelines, Anne manifeste le souhait de revenir vers l’enseignement supérieur et prend, début 2012, la direction de l’École des Mines de Nantes. Généraliste, l’école se distingue dans deux domaines : les sciences et technologies de l’environnement, de l’énergie et du nucléaire, ainsi que les sciences et technologies de l’information. « L’École des Mines de Nantes est une école très attachante qui connaît un fort dynamisme et pour laquelle j’ai des ambitions fortes », poursuit la directrice. Au premier rang de cellesci figure la volonté de continuer à augmenter les effectifs de l’école, actuellement forte de 1 000 étudiants, en misant sur l’internationalisation des formations. « Nous souhaitons à la fois internationaliser les formations destinées aux étudiants français et développer les masters internationaux en langue anglaise adressés aux étudiants étrangers qui représentent 35 % de nos effectifs », indique Anne. Autre projet, cher à la directrice, renforcer la contribution de l’école au développement économique du territoire via l’incubateur créé en 2011. « Actuellement, dix projets, relevant essentiellement de l’informatique,

J’adorais les sciences et j’avais envie d’exercer un métier dans lequel je ne m’ennuierai jamais.

10

sont accompagnés. Notre objectif est de trouver des financements pour tripler les capacités de l’incubateur et l’ouvrir à l’ensemble des écoles implantées sur le site de La Chantrerie. Participer au dynamisme de l’écosystème local par la recherche constitue une mission primordiale de l’École des Mines », explique Anne qui avoue aimer par-dessus tout « construire, agir, mettre en œuvre, réaliser ». Deux autres spécificités de l’établissement trouvent une résonance particulière auprès de sa directrice qui confie : « Le développement durable est un engagement personnel, prégnant dans mon parcours professionnel. » Ce n’est donc pas un hasard si l’École des Mines de Nantes, qui figure parmi les premiers établissements à s’être doté d’un Agenda 21, a vu sa directrice prendre la présidence de la commission Développement durable de la Conférence des grandes écoles. Autre caractéristique forte de l’établissement, l’innovation pédagogique promeut l’apprentissage par l’action et les méthodes d’apprentissage numériques. « L’École des Mines de Nantes s’implique depuis 1996 dans le programme La Main à la pâte, initié par Georges Charpak pour éveiller le goût des sciences chez les élèves du primaire et du secondaire, une démarche à laquelle je suis très sensible et que nous avons commencé à étendre aux enseignants dans le cadre d’un projet européen distingué récemment comme l’un des meilleurs », souligne Anne. Un programme bien chargé qui exige d’elle « une solide logistique » pour mener sa vie professionnelle tout en s’occupant de ses trois enfants.

ELLE • L’île de Versailles • La Loire, l’Erdre, Nantes ville d’eau • L’ouverture de Nantes sur le monde


ANNE BEAUVAL L’EXCELLENCE SCIENTIFIQUE

Polytechnicienne, diplômée du Corps des Mines, Anne Beauval met sa passion pour les sciences et son goût de l’excellence au service de l’École des Mines de Nantes dont elle a pris la direction en février 2012. PAR Caroline Scribe / PHOTOGRAPHIE PASCAL KYRIAZIS

11


FEMMES NANTAISES

Je gère l’entreprise en bonne mère de famille car l’entreprise, c’est ma vie au quotidien... 12


ANNE REPIC-LEMARCHAND PROFESSION CHEF D’ENTREPRISE

Codirigeante de l’entreprise LEM-Équipement à Saint-Étiennede-Montluc, Anne Repic-Lemarchand conjugue avec bonheur sa carrière de chef d’entreprise dans un univers masculin et une féminité assumée. PAR Caroline Scribe / PHOTOGRAPHIE PASCAL KYRIAZIS

« Rien ne me prédisposait à devenir chef d’entreprise. J’ai reçu une éducation très classique selon laquelle la femme reste au foyer s’occuper de ses enfants. Exercer une activité professionnelle était secondaire à mes yeux », déclare d’emblée Anne RepicLemarchand. Sans doute le destin en avaitil décidé autrement car, tout en accordant une large place à l’éducation de ses trois enfants, Anne entre, en 1986, au service administratif de l’entreprise créée par son père en 1982. Ses enfants grandissant, elle s’investit davantage dans son travail. Son frère, Antoine, rejoint à son tour l’entreprise en 1993. « À l’approche de la retraite, mon père nous a posé la question de savoir si nous préférions qu’il nous donne le poisson ou le filet pour pêcher. Mon frère et moi avons opté pour la transmission familiale de l’entreprise », relate Anne. En 2005, Anne devient donc dirigeante de l’entreprise aux côtés de son frère. Chacun conserve son domaine d’activité privilégié : la responsabilité administrative et financière pour Anne, le commercial pour son frère. Anne se retrouve à la tête d’une entreprise évoluant dans un secteur d’activité a priori peu féminin. Implantée à Saint-Étienne-de-Montluc, LEM-Équipement est spécialisée dans la concession de matériels de travaux publics, carrières et industries en partenariat avec des marques réputées comme Liebherr, Takeuchi, Thwaites et Hamm. Sa clientèle est composée de grands groupes nationaux (Bouygues, Eiffage, etc.), de groupes régionaux (Charier TP…), d’entreprises indépendantes de terrassement et de TP

ou encore de recycleurs et de carrières. « Au fil des années, nous avons cherché à compléter notre gamme pour élargir notre clientèle. Par exemple, aujourd’hui, grâce aux mini-pelles Takeuchi, nous sommes en mesure de servir également une clientèle de maçons et de paysagistes  », explique Anne. L’entreprise intervient également sur le marché de la location via sa filiale LOCALEM et dispose d’un important magasin de pièces détachées et accessoires. « Je gère l’entreprise en bonne mère de famille car l’entreprise, c’est ma vie au quotidien. J’aime retrouver mes équipes le matin. J’aime l’ambiance conviviale qui règne chez nous. Je pense que LEM-Équipement est une entreprise dans laquelle il fait bon vivre. Ce qui n’exclut pas de faire preuve de rigueur et de courage », confie Anne. Et du courage, il en a fallu pour affronter les deux crises auxquelles l’entreprise a été confrontée. « La vie de chef d’entreprise est loin d’être un long fleuve tranquille. Mon père a quitté l’entreprise en 2005. Entre 2006 et 2008, nous avons dû gérer une crise de croissance sur un marché très porteur. Notre chiffre d’affaires a bondi de 15 à 27 millions d’euros. Immédiatement après, nous avons enchaîné avec la crise économique qui s’est soldée par des licenciements. Une situation difficile à vivre dans une entreprise familiale », soupire Anne. Depuis lors, la situation s’est stabilisée. Le chiffre d’affaires de LEM-Équipement a retrouvé un rythme de croisière autour de 26 millions d’euros et l’entreprise emploie 46 salariés dont une large majorité d’hommes. « Nous essayons d’intégrer de plus en plus de femmes. Nous en avons une au service commercial, une au service pièces détachées et une apprentie mécanicienne. C’est une nécessité de réussir à

les attirer vers nos métiers car le paradoxe est que nous avons beaucoup de mal à recruter des techniciens », relate Anne. Mais l’horizon de cette dirigeante qui se qualifie « 100 % épicurienne » est loin de se limiter au monde de l’entreprise. « J’adore les voyages, la gastronomie, les vins, les épiceries fines, les restaurants », confie Anne. Une raison qui l’a poussée à adhérer à Chais Elles, « un club exclusivement féminin où on apprend à découvrir vins et cigares entre femmes », explique-t-elle. Nantaise de naissance, Anne aime profondément sa ville. « Je suis née rue Francis-Merlant. J’habite dans le quartier Graslin. J’adore me promener à pied dans Nantes et courir sur l’île de Nantes en faisant une halte en face de la butte Sainte-Anne, au pied de la statue de ma sainte patronne », sourit-elle.

ELLE • La Cigale à toutes les heures de la journée • Le cours Cambronne • Le marché de la Petite-Hollande

13


FEMMES NANTAISES Lorem ipsum dolor sit amet

Lorem ipsum dolor sit amet, consetetur sadipscing elitr, sed diam nonumy eirmod tempor invidunt ut labore et dolore magna aliquyam erat, sed diam voluptua. At vero eos et accusam et justo duo dolores et ea rebum. Stet clita kasd gubergren, no sea takimata sanctus est Lorem ipsum dolor sit amet. Lorem ipsum dolor sit amet, consetetur sadipscing elitr, sed diam nonumy eirmod tempor invidunt ut labore et dolore magn

Lorem ipsum dolor sit amet

Lorem ipsum dolor sit amet, consetetur sadipscing elitr, sed diam nonumy eirmod tempor invidunt ut labore et dolore magna aliquyam erat, sed diam voluptua. At vero eos et accusam et justo duo dolores et ea rebum. Stet clita kasd gubergren, no sea takimata sanctus est Lorem ipsum dolor sit amet. Lorem ipsum dolor sit amet, consetetur sadipscing elitr, sed diam nonumy eirmod tempor invidunt ut labore et dolore magn

ng elitr, sed diam

nonumy eirmod

Cela m’ennuierait de faire toujours la même chose

tempor

tur sadipsci vero eos et accusam sit amet, consete diam voluptua. At Lorem ipsum dolor aliquyam erat, sed sanctus est et dolore magna en, no sea takimata invidunt ut labore clita kasd gubergr ng elitr, sed diam et ea rebum. Stet consetetur sadipsci et justo duo dolores ipsum dolor sit amet, sit amet. Lorem magn Lorem ipsum dolor ut labore et dolore tempor invidunt nonumy eirmod

Lorem ipsum dolor sit amet, consetetur sadipscing elitr, sed diam nonumy eirmod tempor invidunt ut labore et dolore magna aliquyam erat, sed diam voluptua. At vero eos et accusam et justo duo dolores et ea rebum. Stet clita kasd gubergren, no sea takimata sanctus est Lorem ipsum dolor sit amet. Lorem ipsum dolor sit amet, consetetur sadipscing elitr, sed diam nonumy eirmod tempor invidunt ut labore et dolore magn

or d temp sam eirmo accu numy eos et ro m no est m d dia At ve sanctus tua. tr, se sed dia imata volup elitr, ing eli dipsc sed diam no sea tak dipscing sa , sa erat, etetur rgren nsetetur , cons aliquyam sd gube , co amet gna ta ka sit amet lor sit e ma et cli um do et dolor bum. St um dolor e magn ips e re m ips dolor labor Lore rem et ea e et nt ut lores amet. Lo ut labor invidu duo do idunt lor sit to et jus ipsum do mpor inv te m mod Lore my eir nonu

Astrid Allain DES Beauvais

L’imagination et la créativité au pouvoir

Conjuguant tradition et modernité, elle a marqué de son empreinte quelques-uns des hauts lieux de la vie nantaise comme le restaurant La Cigale ou la Brasserie Félix. Rencontre avec Astrid Allain des Beauvais, architecte. PAR Caroline Scribe / PHOTOGRAPHIE PASCAL KYRIAZIS

14


ELLE • Le quartier Graslin et ses boutiques de luxe • Les Machines de Nantes et la réhabilitation des quais • La rue Franklin joliment traitée • Les petites boutiques de la rue du Château Lorem ipsum dolor sit amet

Lorem ipsum dolor sit amet, consetetur sadipscing elitr, sed diam nonumy eirmod tempor invidunt ut labore et dolore magna aliquyam erat, sed diam voluptua. At vero eos et accusam et justo duo dolores et ea rebum. Stet clita kasd gubergren, no sea takimata sanctus est Lorem ipsum dolor sit amet. Lorem ipsum dolor sit amet, consetetur sadipscing elitr, sed diam nonumy eirmod tempor invidunt ut labore et dolore magn

Astrid Allain des Beauvais est née à Nantes et a grandi dans le quartier Saint-Pierre Decré. Son histoire familiale fait écho à celle de la ville. Descendant d’une famille d’armateurs par sa mère, Astrid, née van Goethem, a des ascendances belges du côté paternel. Ingénieur à Bruxelles, son grand-père est en effet venu s’installer à Nantes, en 1910, pour participer à la construction des raffineries de sucre. Architecte depuis 1990, Astrid Allain des Beauvais a rapidement fait le choix de travailler à son compte. « Cela m’a semblé être la bonne solution pour continuer à exercer ma profession tout en m’occupant de mes quatre filles », témoigne-t-elle.

Concevoir construire décorer Professionnellement, le registre de ses interventions est étendu. « Je conçois, je construis, je décore, je dessine des meubles, des savoir-faire complémentaires qui me permettent de maîtriser toutes les étapes d’un chantier », explique Astrid. L’un de ses domaines de prédilection porte sur la rénovation de maisons ou d’appartements anciens. Bon nombre d’appartements de la place Graslin, du cours Cambronne ou du boulevard Guist’hau lui doivent ainsi une seconde jeunesse. « Confrontée à l’existant, j’aime beaucoup remodeler et transformer les lieux. Les modes de vie ont évolué et je trouve excitant de le traduire dans l’aménagement des espaces. Mais j’apprécie également de partir d’une page blanche et de laisser libre cours à ma créativité et à mon imagination », s’enthousiasme l’architecte. D’autant que l’évolution des techniques, l’émergence de nouveaux matériaux permettent de moderniser les éléments anciens par petites touches. Pionnière dans l’utilisation de l’ossature bois, l’architecte aime également employer le zinc qui autorise de multiples courbes. Autre corde à son arc, l’aménagement et la décoration de restaurants. Astrid Allain des Beauvais a ainsi signé la rénovation de deux lieux incontournables de la vie nantaise, la Brasserie Félix et La Cigale. «  Pour la Brasserie Félix, je suis intervenue à la fois pour redessiner les parties techniques (cuisines, vestiaire…) et sur la décoration. En phase avec l’environnement portuaire local, des cheminées de paquebot rythment les axes de passage. Les suspensions et lustres de la collection Cargo assurent la mise en lumière. J’ai également

changé les sols, les couleurs… Une prestation très complète réalisée avec l’objectif de conférer au lieu des ambiances différentes au fil de la journée », commente l’architecte qui a également conçu des tables et des chaises pour le restaurant La Cigale. « Pour les chaises, je suis partie du style art nouveau avec une structure métallique en acier en l’associant à du velours pour conserver l’aspect brasserie », explique-t-elle. « Cela m’ennuierait de faire toujours la même chose. Même si j’ai ma patte, j’essaie donc d’intervenir dans des registres très différents », assure Astrid. Alternant micro-projets et chantiers plus ambitieux, travaillant pour des particuliers comme pour des professionnels, l’architecte, pour se renouveler, se montre à l’affût des nouveaux créateurs, des nouveaux matériaux qu’elle déniche sur les salons mais également chez des artisans de la région. L’une de ses dernières trouvailles est La Grange à bois à Guérande qui remet au goût du jour du bois ancien (vieilles portes, vieilles charpentes…) directement importé du Canada pour habiller des murs, réaliser du mobilier et même des luminaires. « Cela correspond complètement à la tendance actuelle du vintage, consistant à faire du moderne avec des vieux matériaux. S’ils sont écologiques et économes en énergie en plus, c’est parfait », indique Astrid qui avoue son goût pour les harmonies de gris, de beige, de taupe et les palettes de blancs et qui aime mélanger bois, galets et béton ciré. Si son œil de professionnelle déplore « un plan architectural de la ville pas toujours très abouti et des lignes directrices pas assez réfléchies », cette Nantaise pur jus apprécie néanmoins le dynamisme, la modernité et l’esprit d’innovation nantais.

15


FEMMES NANTAISES

MATHILDE MOREAU THEÂTRE ET HUMOUR POUR PASSIONS

Présidente depuis 1998 de la Compagnie du café-théâtre, haut lieu de l’humour à Nantes, Mathilde Moreau, tour à tour chef d’entreprise, productrice et auteur, mène plusieurs carrières de front avec une bonne humeur contagieuse. PAR Caroline Scribe / PHOTOGRAPHIE PASCAL KYRIAZIS

Atypique, à l’image de sa créatrice, le lieu est devenu au fil des années une scène incontournable pour les humoristes se produisant à Nantes. Logée dans les bâtiments d’un ancien couvent au fond d’une cour plantée d’un vieil olivier et de jasmin, la Compagnie du café-théâtre accueille chaque année 70 000 spectateurs, ce qui la classe juste derrière le Point-Virgule à Paris en termes d’entrées et de droits d’auteur. L’aventure n’est pas banale. « Je ne suis pas du sérail. Je suis complètement autodidacte. J’ai tout construit à partir de ma passion pour le théâtre et de mon tempérament de chef d’entreprise », raconte Mathilde Moreau, sa créatrice. La vocation de cette admiratrice de Pagnol et de Tchekhov est précoce.

Je suis complètement

autodidacte

À l’âge de 16 ans, pensionnaire à Blanche-de-Castille, elle crée une petite compagnie au sein de l’école qui joue Les Suites d’un premier lit d’Eugène Labiche. Le bac en poche, elle donne ensuite des cours de théâtre dans son appartement. L’expérience tourne vite court suite à une intervention de l’Inspection du travail. Mathilde, qui se décrit comme « catholique mais pas fille d’Église », frappe alors à la porte de l’Évêché qui lui prête les clés d’une salle de patronage où s’installe, en 1998, la Compagnie du café-théâtre. Les débuts sont difficiles. « Je faisais tout : les cours de théâtre, la mise en scène, la régie… J’ai construit la première scène avec des palettes de muscadet », se souvient Mathilde. Le tournant dans la vie de Mathilde et de la Compagnie se produit en 2006 avec la rencontre d’Erwan Guynot qui devient son associé dans la vie comme à la scène. Ensemble, ils rachètent les locaux de la Compagnie à l’Évêché en 2009 et les rénovent en 2010. Toute la famille de Mathilde se trouve associée à l’entreprise : son mari

16

mais aussi sa maman, trésorière de l’association, sa sœur, chargée de diffusion… Anne Roumanoff, marraine du théâtre, est également celle de son fils. « Je suis à la fois chef d’entreprise, metteur en scène, productrice, auteur, maman de deux jeunes enfants de 4 et 3 ans… Je cours toujours après le temps mais j’adore mon métier, je ne pourrais pas faire autre chose et je suis fière de la réussite de la Compagnie », souffle Mathilde. Satisfaction justifiée. La Compagnie du café-théâtre, c’est aujourd’hui une association qui dispense des cours de théâtre à 260 élèves, âgés de 5 à 75 ans. C’est également une société d’événementiel qui loue ses locaux à une clientèle de 250 entreprises pour y organiser des événements tels que séminaires, formations… C’est une entreprise de diffusion pour des artistes, tel que l’humoriste nantais Daniel Camus. C’est le promoteur local de La Nuit des duos d’Anne Roumanoff. Et c’est bien sûr une société de production qui a fait de la scène de la Compagnie du café-théâtre la scène nantaise de l’humour en accueillant François-Xavier Demaison, Antoine Duléry, Bernard Mabille, Sellig, Mathieu Madénian, Cauet, Julien Courbet, Anthony Kavanagh, Kev Adams et bien d’autres encore… Le duo Cécile Giroud-Yann Stotz a vu le jour à la Compagnie du café-théâtre. Anne Roumanoff ou Patrick Timsit viennent y rôder leurs sketches. « Je travaille la programmation de la compagnie avec l’envie de surprendre, de diversifier les spectacles tout en restant dans l’univers de l’humour. Je cherche également à promouvoir de nouveaux talents, notamment les Nantais », explique Mathilde dont les auteurs de prédilection sont Anne Roumanoff pour son écriture tout en finesse, Caroline Geep pour ses comédies et plus généralement « les artistes complets sachant jouer la comédie, chanter et danser, les vrais comédiens, les artistes généreux avec le public ». Et l’avenir, comment Mathilde l’envisage-t-elle ? « J’aimerais évoluer vers la télévision. En ce moment, j’ai une caméra dans la tête », confie-t-elle. Affaire à suivre…


ELLE • Le centre-ville de Nantes • Ses quartiers anciens et les petits commerces • Le soir du réveillon du 31 décembre où elle programme 7 spectacles à la Compagnie du café-théâtre

17


FEMMES NANTAISES

Perrine Thévenin FOURMI DE LA CIGALE

La Cigale, la vieille et belle brasserie nantaise, héberge aussi des fourmis. Parmi elles, une jeune fille venue de l’Est à la conquête de l’Ouest : Perrine Thévenin, 22 ans, qui officie à l’heure du thé et du café. Tout sourire... Passé le long chantier de ré-aménagement de la place Graslin, La Cigale recommence à respirer... PAR J. de la Fontaine-Graslin / PHOTOGRAPHIE Charles Marion 18


Passé le long chantier

de ré-aménagement de la place Graslin, La Cigale recommence à respirer... La vieille brasserie nantaise auréolée de son superbe décor fin XIXe connaît, comme toutes les grandes maisons, son turn over habituel. Quelque peu perturbée par les longs travaux de son environnement proche (la place du Théâtre), elle retrouve ses aises depuis la fin 2013 avec des bruissements d’eau qui parviennent de la fontaine qui lui fait face. Nantes, ville d’eau entre Loire et Erdre, qui a perdu ses petits ponts intra-muros entre les deux guerres, renoue avec les fraîcheurs qui lui vont si bien. Point de découverte nantaise par excellence et lieu de rassemblements divers et variés, ma Cigale a aussi ses fourmis noires et blanches dotées de jolis tabliers. L’une des plus jeunes arrivées, âgée de 22 ans, vient de l’Est, de Bar-Le-Duc précisément, et se prénomme Perrine… Elle s’occupe du salon de thé in situ quasi permanent (en dehors des déjeuners et des dîners) avec d’autres, comme Clémentine. Titulaire d’un bac et d’un BTS en hôtellerierestauration, notre fourmi a une maman institutrice et un papa, salarié de France-Telecom. Deux sœurs et un frère. Elle est arrivée au pays d’Anne de Bretagne le 15 septembre 2013, emmenant dans ses bagages son « fiancé », Nicolas, pâtissier dans un autre restaurant. La rue Jean-JacquesRousseau, à deux pas de La Cigale, est aujourd’hui leur adresse permanente. « Nantes est une ville bien faite et accueillante et j’apprécie toutes les clientèles qui se pressent à La Cigale le matin et l’après-midi. Toutes sortes de gens qui apprécient le confort du lieu et la qualité des prestations… »

La Cigale et la fourmi (après les travaux)…

La Cigale, ayant ramé tout l’été, Se trouva fort bien pourvue Quand la fontaine fut venue  : Plusieurs petits morceaux De mouche et de vermisseau Elle alla crier bonne mine Chez la fourmi sa voisine, La priant de lui donner Quelque grain pour subsister Jusqu’à la saison nouvelle. « Je vous donnerai, lui dit-elle, Avant l’Oût, foi d’animal, Intérêt et principal » La fourmi n’est pas peureuse  : C’est là son moindre défaut. Que faisiez-vous au temps chaud ? Dit-elle à cette donneuse. – Nuit et jour à tout venant Je bossais, ne vous déplaise. – Vous bossiez ? J’en suis fort aise. Eh bien ! Dansons maintenant.

Notre fourmi se qualifie elle-même joliment d’ « hôtesse de salon de thé »… Chocolat, café, thé, orange pressée, viennoiseries, tartines grillées, cake (savoureux) et pain aux raisins… Le quotidien de la fourmi qui, avec un beau sourire et une belle prestance, conjugue ici le savoir-faire et le faire-savoir. La fille de l’Est, passée à l’Ouest, s’y trouve bien. Nantes vaut bien Nancy. L’air océanique et les fruits de mer, en plus ! Louis XVI trône toujours près du château et de la cathédrale. Cela vaut bien un roi de Pologne ! Le voyage à Nantes, c’est aussi cela, pour travailler, pour se cultiver, se détendre et rêver…

ELLE • Se promener au bord de l’Erdre • Fréquenter les monuments historiques • La quiétude du centre-ville

19


Crée en 1924 par Adrien Thierry, c’est son fils Bernard, qui démarre dès 1955 la gestion locative et le métier de syndic de copropriété. Rejoint par 2 de ses enfants Philippe en 1965 puis Yvan, ces derniers vont développer de nouvelles compétences immobilières. Avec la 4ème génération en place depuis plus de 10 ans, Thierry Immobilier fête ainsi les 90 ans d’une affaire familiale qui continue de grandir et de transmettre ses valeurs : Professionnalisme - Accueil - Respect - Intégrité - Ecoute. Benoit et Laurent Thierry et Vincent Cavé, dirigeants actuels de cette institution nantaise, orchestrent leurs savoir-faire avec leurs équipes dans les différents métiers qu’ils exercent. • Gestion locative • Syndic de copropriété • Location • Transaction immobilière  • Immobilier d’entreprise  Pour vous assurer le meilleur service et les meilleures garanties, Thierry Immobilier investit chaque jour dans l’évolution et la valorisation des compétences de leur équipe de 80 collaborateurs à Nantes. • Formation externe reconnue • Manager de proximité assurant quotidiennement un accompagnement des équipes • Evolution de poste interne Entreprise locale depuis toujours, Thierry Immobilier souhaite le rester pour garder une proximité, une réactivité et une écoute maximale avec le client et consolider sa place de leader sur la métropole de Nantes- St Nazaire. Depuis la création d’une structure à St-Nazaire, il y a 3 ans, avec une équipe de 6 personnes vous garantissant les mêmes prestations, le souhait est d’être désormais plus présent sur la Presqu’île. Tous métiers confondus nous assurons pour nos 15.000 clients le suivi technique, administratif, comptable, commercial de leurs biens immobiliers en tant que copropriétaires, propriétaires, locataires, vendeurs, acquéreurs, qu’ils soient des particuliers ou des professionnels. Vos projets sont les nôtres. Retrouvez-nous sur www.thierry-immobilier.fr


HISTOIRE

22


TOMBEAU DES DUCS Les intentions d’Anne de Bretagne

Le 9 janvier 1514, il y a cinq cents ans, Anne de Bretagne mourait à Blois, léguant son cœur à ses Bretons afin qu’il prenne place dans le tombeau qu’elle avait commandé pour honorer son père François II et sa mère Marguerite de Foix quelques années auparavant. Ce superbe projet de 1499 est un geste politique chargé d’intentions et de références nombreuses à l’actualité du temps. Il demeure un témoignage insigne des arts des années 1500. PAR Sophie de Gourcy / PHOTOGRAPHIES PASCAL KYRIAZIS & Raphaëlle de Gourcy

23


HISTOIRE

Le commanditaire, mécène avisé, est ici la reine, Anne de Bretagne, qui fut l’épouse en 1491 de Charles VIII, puis en 1499 celle de Louis XII. Elle s’adresse aux plus grands artistes de son époque, le peintre officiel Jean Perréal et le sculpteur tourangeau Michel Colombe. Le premier organise les entrées solennelles des souverains dans les villes honorées de leur présence, donne des modèles pour les médailles qui à la mode italienne diffusent les profils royaux, il accomplit encore les effigies de ses maîtres, destinées à accompagner le rite des funérailles. Le second artiste est à la tête d’un brillant atelier répondant aux projets de décorations sculptées, de sépultures princières : les tombeaux des enfants de Charles VIII et d’Anne de Bretagne, plus tard celui (non réalisé par lui) de Marguerite d’Autriche. Il orne la chapelle du château de Gaillon à la demande du cardinal Georges Ier d’Amboise, puis à Nantes l’enfeu du conseiller d’Anne de Bretagne, l’évêque Guillaume Guéguen. Le prestige de l’atelier s’étend jusqu’ à Rhodes où des éléments décoratifs de l’encadrement du tombeau du grand-maître Pierre d’Aubusson peuvent être attribués aux Italiens, les assistants de Michel Colombe. Le tombeau de Nantes, maintenant élevé dans le bras sud du transept de la cathédrale, occupait depuis 1507 le chœur de la chapelle des Carmes (détruite à la Révolution) autrefois sise près du château ducal. La composition du tombeau Un socle rectangulaire divisé en deux registres superposés soutient la lourde dalle des gisants princiers. Le plus bas de ces registres est composé des médaillons enfermant des moines lisant ou priant aux attitudes mouvementées. L’autre niveau décrit une succession de niches qui abritent sur les faces longues du tombeau le collège des apôtres, tandis que les faces courtes accueillent les saints patrons ou protecteurs de la dynastie bretonne issue de la branche capétienne des Dreux. Nous y trouvons la présence de sainte Marguerite, saint François d’Assise aux pieds des ducs, puis de saint Louis et Charlemagne à leur tête. Mais l’originalité de ce tombeau réside dans la présence des monumentales figures adossées représentant les allégories de la Prudence, la Tempérance, la Force et la Justice, cette dernière, sur les autres est reine et couronnée. Une lecture verticale conduit notre regard jusqu’aux trois anges soutenant les coussins sur lesquels reposent les têtes des ducs. Quittant la zone terrestre des deuillants, le regard se pose sur ces présences célestes, gardiens de la Jérusalem d’en haut : le paradis. Cette disposition rappelle l’élancement symbolique du portail d’une cathédrale gothique. Les apôtres deviennent ainsi, devant ces portes feintes, les introducteurs vers ce royaume du ciel.

La Tempérance

La Justice 24

La Force

La Prudence

Les couronnes, armoiries, cordelières et colliers d’ordres de chevalerie timbrent ce sépulcre d’une profusion héraldique. Mais il faut remarquer le raffinement des atours de Prudence et de Tempérance accusant une recherche de féminité et même d’idéale douceur particulièrement sensible dans le ravissant profil de Tempérance. Ces vertus féminines sont celles prônées par les célèbres écrits de Christine de Pisan, première femme écrivain du XVe siècle dont les œuvres font même l’objet de déploiements tissés, de vastes tentures servant de vivants modèles aux femmes d’autres temps qui en passant les regardent et s’imprègnent de leurs gestes lents et mesurés. En revanche, Force et Justice affirment un caractère plus volontaire. Le bouclier bombé et armorié, entre les pattes du lion, devient une métaphore guerrière, les écus prennent les allures de ceux des aristocratiques tournois de chevalerie. Les neuf Preux et Preuses, valeureux chevaliers de la littérature contemporaine, sont des héros à la mode, admirés et enviés. Leurs présences s’incarnent autour de ce monument.

un message d’Anne de Bretagne La vertu de Justice Dans la patrie de saint Yves et sur un tombeau glorifiant la dynastie des Montfort, il ne faut pas s’étonner de voir la Justice couronnée mise en valeur. Symboliquement vêtue d’un surcot d’hermine, comme celle bordant l’habit des gens de justice, l’allégorie située sous le visage du duc François II conforte le rôle judiciaire, la plénitude des pouvoirs rappelés lors des promesses du couronnement de Rennes. Car, à l’instar des rois, les ducs connaissent cette cérémonie du Sacre. Pour modèle, au prince, on donne la figure idéale de saint Louis sous une arcade, d’ailleurs ornée de feuilles de chêne, ce roi est subtilement placé à ses côtés, son autorité est appuyée de celle de Charlemagne. On rappelle au nouveau duc, par le drapé couvrant la partie acérée de l’épée, que sa justice doit être tempérée. Charlemagne, symboliquement, rentre l’arme dans son fourreau créant ainsi une continuité visuelle et d’intention. D’autres allusions à ce rôle primordial du souverain sont égrenées dans le pourtour de l’œuvre. La Force est le bras armé de la Justice, elle se met au service de l’Église qu’elle promet de protéger. Le mors de la Tempérance rappelle symboliquement la prudence que l’on doit accorder aux paroles, aux jugements « mordants  » ou intempestifs. Le mors placé dans la bouche du cheval et ici sculpté dans la main de cette allégorie doit freiner l’emportement, donc l’injustice. Les rênes dans les mains d’un cavalier expérimenté doivent être des guides doux, ceux qui maintiennent dans le droit chemin. La Prudence dotée d’un double visage, l’un jeune et l’autre ancien, n’ignore pas la nécessité de l’étude du passé pour juger de l’avenir, de l’écoute des avis des anciens pour se forger une expérience, du temps qui passe et qui fléchit et estompe la colère. À côté de la justice des hommes, réside la vraie justice, celle qui est suggérée par les plateaux de la balance, image comprise et dans un tombeau médiéval parfaitement approprié du Jugement dernier. La grande originalité de ce programme élaboré par Anne de Bretagne et ses artistes, c’est de montrer le continuel enchaînement d’idées, les ingénieuses correspondances suggérées par la multitude des détails déployés qui ne cessent de nous frapper et qui prouvent que ce tombeau ne pourrait se séparer de ses quatre vertus, parfaitement bien intégrées à la lecture de l’œuvre, sans en altérer la profonde signification. Nous découvrons dans les intentions de la Reine la richesse de la pensée médiévale aux multiples niveaux de sens, la sensibilité féminine d’une telle mécène qui suggère, évoque et laisse regarder pour s’émerveiller.


Le tombeau

dans la cathĂŠdrale de Nantes

25


HISTOIRE

Des portraits inédits Mais la principale surprise de cette page d’histoire sculptée réside dans la présence de portraits cachés, ces « cryptoportraits » qui avaient, jusqu’alors, été oubliés. En effet, il n’est pas étonnant de reconnaître sous les traits de saint Louis, ceux du roi Louis XII. La justice fut pour lui une préoccupation constante : par les ordonnances de Blois de 1499, il réforme la justice de son royaume, rectifiant la longueur des procédures et leur coût. Un roi influencé par l’image de saint Yves ? Le portrait inséré dans une niche du tombeau ne fait qu’annoncer celui qui lui est tout à fait comparable dans le tombeau de 1515 conservé à Saint-Denis. Louis XII y est là, légèrement vieilli, la mèche tombe davantage sur le front, mais les traits sont parfaitement reconnaissables. Sur un tombeau que l’on ne pensait que d’essence « ducale », la présence du roi lui donne une autre dimension non seulement royale mais lourde de conséquences politiques, introduisant une continuité logique pour la succession de ce duché breton. Cette succession s’enracine capétienne, branche dont les ducs sont issus. L’usage d’introduire de tels portraits était une pratique courante et qui ne nous étonne pas ici sachant que Jean Perréal est un portraitiste officiel et réputé qui suivit de ses dessins la physionomie et la carrière de ses souverains. Le double visage de la Prudence comporte lui aussi un portrait d’homme étonnant : à la longue barbe, l’ancien au front ridé et concentré, à la bouche amère se tourne vers les gisants, dont il contemple la paisible attente. Or, la tradition reconnaît dans le tombeau nantais le visage de Michel Colombe âgé de quatre-vingts ans, mais aidé dans son œuvre par son jeune et talentueux neveu Guillaume Regnault. Le portraitiste Perréal n’auraitil pas voulu laisser dans la pierre le souvenir d’un illustre Ymagier dessiné par lui et qu’il veut honorer, voire flatter ? Comparant ainsi l’atelier de Tours aux prestigieux ateliers italiens de la Renaissance ? Faisant du foyer artistique français de la région de la Loire un rival à la hauteur des modèles transalpins ? Comment quitter ce tombeau sans penser qu’Anne de Bretagne puisse, elle-même, s’y trouver  ? On a souvent voulu reconnaître dans la Justice couronnée le portrait de la reine. Mais, il est à remarquer que, des quatre visages féminins allégoriques, seule la Prudence montre des traits caractérisés, mûris et réalistes. Des yeux cernés, un menton alourdi la distinguent de ses autres compagnes. Anne ne craint pas la mise en scène de sa personne. Elle se situerait ainsi au plus près de sa mère, comme dans le vitrail qui orne la nef de la cathédrale de Nantes et qui fut, en ces mêmes temps, par elle commandé au maître-verrier Jean de la Chasse. Une fois de plus réunies toutes deux par la délicatesse de ses vœux, par l’habileté de sculpteurs désireux de la satisfaire.

26


L’art prestigieux

du sculpteur Michel Colombe

Ce tombeau exceptionnel méritait un regard particulier, il révèle aussi une très haute qualité stylistique faisant de Michel Colombe un artiste à la pointe de la modernité, celle inspirée de l’Italie dans le rendu anatomique de ces figures. La Force ainsi révèle les muscles tendus de ses bras, ses doigts crispés, une rare anatomie féminine précisément notée. Le lévrier, tonique, comme aux aguets, minutieusement observé semble respirer encore. Les circonvolutions de ses oreilles, les fins osselets qui transparaissent dans ses pattes trahissent une attention scientifique à l’animal. Une connaissance de la sculpture italienne de la Renaissance se traduit par ces conversations qui s’établissent entre les apôtres d’une niche à l’autre, leurs regards et leurs postures qui s’accordent, animent de mouvement et d’un souffle de vie le socle. Mais les chefs-d’œuvre en ce domaine sont les attitudes variées, contrastées et agitées des deuillants de jaspe vert sur fond de coquille de marbre blanc. Le sens politique et religieux de ce tombeau des ducs fait de lui une œuvre inégalée dont le programme iconographique introduit le destin de la Bretagne dans une continuité royale, le destin des ducs dans l’Éternité, leur jeunesse idéale, celle des corps ressuscités, les anges qui les soulèvent de leur couche de marbre les y conduisent. Le destin de Michel Colombe dans la postérité et la société des plus grands sculpteurs. La lecture médiévale d’une telle commande est éminemment active, engageant le spectateur à réfléchir sur les fins dernières, à envisager de nombreuses associations d’idées et à quitter l’œuvre rasséréné et admiratif. Voilà ce qu’Anne de Bretagne voulait offrir à ses chers Bretons et l’effet qui en émane se ressent encore cinq cents ans après la mort d’une telle souveraine sur ce ducal mais royal Tombeau. Et ce visage de Tempérance, étonnante douceur méditative à la proue d’un vaisseau de pierre.

La cathédrale

1) Niche du soubassement du Tombeau, saint Louis-Louis XII. 2) Basilique Saint-Denis, Tombeau de Louis XII et d’Anne de Bretagne par les sculpteurs italiens Antoine et Jean Juste, 1515, portrait de Louis XII en priant. D’après le dessin de Jean Perréal. 3) Cathédrale de Nantes, porte du bas-côté sud, Les Anges porteurs des armes du chapitre. 4) Cathédrale de Nantes, voussures du portail central, Anges conducteurs des âmes des élus, XVe siècle, atelier de Philippe Colombe.

reflet du mécénat des ducs Sophie de Gourcy Historienne de l’art À paraître : Sophie de Gourcy, « Le Tombeau des ducs, une commande royale d’Anne de Bretagne », Bulletin de la société archéologique et historique de Nantes et de Loire-Atlantique, t. 149, année 2014.

27


Norber

Pour celles et ceux qui n

4 lieux dédiés à

Soins et Cosmétiques

Extensions de cils

Amincisseme

COIFFURE - BIE N-ÊTRE COIFFURE 02 40 73 56 00

NAIL’S BAR 02 40 73 56 88


rt Dray

n’aiment pas les coiffeurs

à votre beauté

Nouvelle ouverture

-10cm -7cm -3cm

ent avec Alice

Lissage Brésilien

- NAIL’S BAR - FISH SPA BIEN-ÊTRE 02 40 73 56 57

FISH SPA 02 40 73 56 78

6, 7 & 9 rue Racine - Nantes www.norbert-dray.com 02 40 73 56 00 Du mardi au samedi de 9h à 19h Nocturne le jeudi jusqu’à 21h


17 rue Crébillon 44000 Nantes 02 40 73 98 38

Modèle présenté : CAVALLI

www.thomasproust.com

VANINA


LEUTELLIER TESSON COUTURE PARIS - NANTES

Une maison Haute Couture à Nantes Elégance, charme, grâce, justesse des coupes, étoffes soyeuses et délicates, soucis du détail… Voici les promesses assurées de deux créateurs passionnés par leur métier, Stéphanie Leutellier et Sébastien Tesson. Avec un parcours riche de savoir-faire et d’idées créatrices à la pointe de la mode, ces deux prestigieux professionnels savent désormais conjuguer leur talent pour créer et vous émerveiller. Lieu de rêve de toutes les futures mariées, LEUTELLIER TESSON COUTURE c’est donc la passion de la création avant tout, le plaisir de partager avec vous un moment de luxe et de raffinement dans un espace voluptueux où l’univers des blancs sur fond noir enchante votre regard. A l’image des plus grands couturiers parisiens, nos deux créateurs, mettent en lumière le naturel de votre identité. De leurs gestes précis et subtiles, ils animent vos rêves les plus précieux de robes les plus classiques romantiques aux plus contemporaines voire même complètement atypiques… Vous retrouvez également une collection d’élégantes robes de cérémonie, de cocktail ou du soir. Telle une garde-robe d’exception, où voiles, dentelles, tulles, broderies, étoffes du plus bel effet se mêlent et s’emmêlent, les plus beaux modèles se dévoilent ainsi sous vos yeux. Soucieux de faire plaisir et d’enchanter, ils mettent tout en œuvre pour que vous preniez ainsi le temps d’imaginer, d’essayer, d’ajuster… de créer avec eux la robe qui saura vous séduire et rayonner sur le plus beau jour de votre vie. Au fil des rendez-vous, Stéphanie et Sébastien prennent le temps de vous connaître, vous proposent et s’adaptent à vos envies, selon votre idée du mariage, votre style et votre silhouette afin de réaliser la plus belle robe, l’unique, c’est la vôtre...

LEUTELLIER TESSON COUTURE 12, rue Jean Jaurès Quartier Viarme | Talensac 44 000 NANTES

Tel : 02 40 897 854 Uniquement sur rendez-vous www.leutellier-tesson.fr


www.thomasproust.com

LEUTELLIER TESSON COUTURE | Modèle MARION en crèpe de soie et dentelle de Calais | Prix sur demande


MODE

LA MODE Invitation au voyage

Dans un décor où le rêve et le songe s’habillent des couleurs les plus vibrantes, les tenues s’évadent entre tableaux d’un autre monde et meubles au design contemporain. Nature, chic, sportive et un brin sauvage, on s’aventure et l’on se dévoile à travers cette palette d’identités, on investit l’espace pour redevenir enfin soi-même.

Blouson en cuir blanc, top en soie et jean argenté Barbara Bui Vanina Montre Chaumet Prieur JoaillIer

PHOTOGRAPHIES PASCAL KYRIAZIS ASSISTANTE JULIE MOYON Mannequin Manuella www.ella.book.fr COIFFURE ET MAKE UP NORBERT DRAY rue Racine Les photos de cet article ont été prises à Nantes dans un lieu de prestige privatisable. Si vous Souhaitez l’utiliser pour une réunion de travail, un cocktail, un tournage de film, VOUS POUVEZ NOUS CONTACTER jml.gwd@orange.fr ».

36


37


Robe À TRAîNE Leutellier Tesson Couture

38


Jupe et chemise coton Cacharel bijoux Landreau JoaillIer Tennis Stann Smith Scott Premium

39


Robe longue en soie H么TEL PARTICULIER bracelets et bagues Landreau JoaillIer

40


Jupe portefeuille rayÉe haut dentelle strech et blouson coton damassÊ High

Montre Jaeger Lecoultre Prieur joaillIer

41


RENALDI

M i s s oni E an 1 3 A nna R ac h ele I ce b er g V iolanti F ourrure s E s cada S p ort E s cada J ean Paul Gaultier F ourrure s

RENALDI Couture 16 rue CrĂŠbillon 44000 Nantes

www.thomasproust.com

C O U T U R E


RENALDI Couture 16 rue Crébillon 44000 Nantes

www.thomasproust.com

8 bis r u e S cribe 4 4 0 0 0 N antes Tél. 02 40 57 84 47


www.thomasproust.com

3 rue de Toulouse RENNES 02 99 79 42 54

3 rue Nationale RENNES 02 99 78 17 96

4 rue ST SALOMON VANNES 02 97 54 06 16

4 & 5, rue de Fosse Nantes 02 40 08 27 39


ART DE VIVRE

CYRIL CASABO directeur du Radisson Blu

PAR Nicolas Boileau. / PHOTOGRAPHIES PASCAL KYRIAZIS

L’Assise est le restaurant du Radisson Blu que vous dirigez. Quelle est son ambition ? L’ambition du restaurant procède de plusieurs paramètres. Dans la ville, en devenant un restaurant à part entière aussi bien fréquenté par les clients hôtel que non résidentiels et en intégrant les habitudes nantaises. Dans son positionnement , en répondant aussi bien à la clientèle affaire que loisir avec une signature culinaire raffinée (et non luxe) recherchée et variée dont les spécialités de la région rejoignent nos inspirations. Enfin, en offrant des menus adaptés pour les déjeuners «Affaire» (22 € entrée-plat & 28 € entrée-plat-dessert). Notre offre se veut dynamique, avec un changement de carte tous les mois et demi (nos clients fidèles sont eux-mêmes acteurs de ces changements puisqu’ils viennent tester en amont chaque nouveau plat et nous faire partager leurs impressions). Les événements réguliers tels que nos brunchs sous la thématique de l‘art « Un Brunch, Un artiste », nos Afterwork, nos soirées piano-bar les samedis soirs vont dans le même sens. Une petite note économique : la restauration a créé 25 nouveaux emplois à Nantes. Frédéric Laval, votre chef était avec vous à Toulouse auparavant. Le faire venir à Nantes allait donc de soi ? Le département Restauration est, en quelque sorte, une entreprise dans l’entreprise. Ouvrir un Hôtel avec un département restauration important comprenant restaurant, service banquet, room service, petit déjeuner, Bar... implique donc des qualités entrepreneuriales en plus de la pure passion culinaire qui fait vivre l’âme de nos cuisines tous les jours. Frédéric a non seulement l’âme du passionné ayant travaillé avec de grands Chefs étoilés mais aussi le recul nécessaire à la bonne marche de ce service important. Ayant vécu 3 ouvertures dont celle de l’Hôtel Radisson Blu Toulouse ensemble, la confiance s’était instaurée.

Frédéric Laval, notre chef, est à l’écoute de nos clients!

ET POUR LA PÂTISSERIE ? Notre charmante et passionnée Chef Pâtissière, Sarah Glain, a fait ses armes auprès de grands noms tels que Guy Savoy ou Christophe Michalak. Sarah apporte sa touche, son émotion à travers une carte unique, créative de desserts aujourd’hui reconnue de nos plus fidèles clients ! La phase de lancement est loin derrière vous. Les jugements ont-ils changé ? Les critiques (positives ou négatives) suscitent la réflexion et tirent vers le développement. Elles font partie de nos quotidiens et doivent être écoutées en toute humilité. Nous souhaitons que ce lieu si unique réponde parfaitement aux attentes de nos clients, aussi faut-il savoir les écouter, les comprendre. Les avis partagés de nos clients nous ont toujours poussés depuis l’ouverture et ont été source de réflexions, rajustements et améliorations certaines. Aujourd’hui nous avons nos clients fidèles de plus en plus nombreux, heureux, qui reconnaissent ces efforts. Notre plaisir se révèle chaque jour à travers leur sourire, leur bien-être parmi nous. Les félicitations et encouragements sont nombreux et quotidiens. Le brunch est une nouveauté ? Se lancer dans un brunch devait aussi s’inscrire dans la signature de notre restauration, notre hôtel. Aussi devions-nous lui trouver une thématique exclusive. En plus de la qualité de ce brunch, nos clients passent ainsi un moment très agréable d’échange. fin mai, son Patio va réouvrir Un véritable havre de paix, où les clients pourront déjeuner à l’extérieur en toute quiétude. À noter que le site internet  : radissonblu.com/hotel-nantes permet de retrouver tous les événements liés à l’hôtel ainsi que la page Facebook du restaurant «L’Assise». 47


Claude Chausseur L’exigence de la perfection

Spécialiste du 33 au 42 par demi-pointure. Dépositaire des marques ATTILIO GIUSTI, BRUNATE, CANDICE COOPER, GRAVATI, MARETTO, PARLANTI, THIERRY RABOTIN, VOLTAN Retrouvez également les sacs à main CHARLES ET CHARLUS. 2, place Aristide-Briand • Tél: 02 40 48 51 63 www.cl-chausseur.com


4 Rue Santeuil Nantes 02 51 82 68 97

1 Place Aristide Briand Nantes 02 51 72 18 01

1 Place Aristide Briand 44000 Nantes 02 40 35 45 92

www.leboudoirnantes.fr

www.ristoranteannesso.fr

www.lepalatium-nantes.fr

www.thomasproust.com

7/7


NUMÉRIQUE

LA CANTINE NUMÉRIQUE

Nantes à la table des grands

Ensemble, on est plus intelligent. C’est le credo de la Cantine numérique. La Cantine, qui fête ses 4 ans cette année, est avant tout un carrefour, un lieu de rencontre et d’échange, un peu à l’image de ce qu’a pu être le port de Nantes. Mais ici, en lieu et place d’épices, de sucre ou de produits exotiques, on crée l’industrie numérique de demain. Découverte. PAR PIERRE-BAPTISTE VANZINI / PHOTOGRAPHIES PASCAL KYRIAZIS

« La Cantine, c’est un espace de rencontre dédié au Web et à l’innovation numérique, explique Volodia Lepron, chef de projet événementiel au sein de la structure. L’idée est de proposer non seulement des événements, plus de 200 par an, mais également un troisième lieu de travail qui se situe entre le bureau et le domicile. C’est un espace de calme mais également un endroit où l’on est sûr de pouvoir rencontrer des gens. » Des rencontres souvent fructueuses qui permettent de fusionner les énergies, les moyens et le savoir. « Ce sont par exemple deux indépendants, l’un développeur et l’autre designer, qui vont s’associer et pouvoir répondre à un appel à projets ou encore, si l’un de nos membres se heurte à un problème de code, un autre peut venir à son aide et trouver une solution », détaille Volodia Lepron. La Cantine numérique peut également servir de port d’attache à des entreprises déjà existantes qui souhaitent s’implanter à Nantes.

Nous sommes tous dans la même industrie 50

« J’ai décidé de revenir à Nantes et j’ai proposé de développer ici une nouvelle branche de la société, explique ainsi Erwan, un salarié de l’entreprise parisienne Zengularity, une entreprise qui crée des applications Web. Quand je suis arrivé, j’étais tout seul. C’est pour cela que je suis venu ici, profiter de cette plate-forme de co-working. Pour moi, la Cantine, c’est un excellent environnement pour ne pas être isolé. Les autres membres de la Cantine, je les considère comme des collègues, sauf qu’ils travaillent pour d’autres entreprises. Ce qui compte, c’est que nous sommes tous dans la même industrie », pointet-il. Le pari est certes risqué pour l’entreprise parisienne mais la trentaine de postes de travail mis à disposition par la Cantine permettent de réduire l’engagement financier. La demie-journée de travail coûte 6 euros, la journée entière 12. Les carnets de tickets, comme à la cantine justement, permettent même d’obtenir des tarifs dégressifs. « Nous n’avons pas à payer de maintenance, ni de facture d’électricité ou d’Internet à gérer. C’est simple et pratique », sourit l’informaticien. Aujourd’hui, il a pu recruter deux autres personnes pour l’épauler. C’est l’un des autres attraits de Nantes, selon lui. « Il y a de très bonnes écoles d’ingénieurs ici et à Nantes, il y a quand même moins de concurrence en termes de recrutement qu’à Paris. Dans la


À Nantes, nous avons tout pour être un écosystème favorable capitale, un jeune qui est vraiment bon va avoir beaucoup de propositions. À Nantes, comme il y a moins d’entreprises susceptibles d’offrir des postes à ces jeunes diplômés, c’est plus facile pour nous d’avoir accès à des profils de qualité », souligne-t-il. « C’est vrai qu’à Nantes nous avons tout pour être un écosystème favorable, analyse l’un des responsables de la Cantine. Nous avons les écoles, la main d’œuvre, un pôle recherche, des entreprises et un connecteur, ce qu’est la Cantine. Ce qui nous manque, pour l’instant, pour développer encore davantage la filière, c’est la masse d’investissement que l’on trouve par exemple au sein de la Silicon Valley. » Nantes n’est pas encore la Californie mais a tous les atouts pour tirer son épingle du jeu. Déjà, le numérique représente 22 000 emplois dans la région nantaise. Derrière ce chiffre, avancé par Atlantic 2.0, l’association qui fédère et dynamise le secteur et qui est à l’origine de la création de la Cantine numérique, on trouve tout un réseau d’entreprises : des grands comptes, des sociétés de services en ingénierie informatique (SSII) ou encore des start-up. «  Sur les 250 entreprises membres du réseau Atlantic 2.0, on estime qu’il y a environ 400 emplois créés chaque année », pointe Volodia Lepron. La Cantine numérique amplifie ce mouvement. Parmi les centaines d’événements organisés, on trouve par exemple le Web2day dont la 6e édition aura lieu du 4 au 6 juin prochain. 2 000 personnes sont attendues pour ce qui est le deuxième plus important événement Web de France. « C’est la démonstration qu’il y a un réel écosystème numérique à Nantes, souligne le chef de projet de la Cantine, et cela permet de mettre en valeur les projets locaux. L’exemple, c’est la Silicon Valley. L’idée, c’est de savoir ce qui a fonctionné là-bas et c’est peut-être pour ça qu’on a créé la Cantine », sourit-il.

1. La Halle de la Madeleine, remarquablement restaurée, accueille, au cœur du quartier des Olivettes, la Cantine Numérique de Nantes. 2. La Cantine Numérique occupe deux espaces, de chaque côté de la « nef » consitutée par la Halle. 3. Espace de travail partagé, il suffit d’avoir un ordinateur portable et de prendre un ticket pour bénéficier des bienfaits du réseau de la Cantine et du café offert …

51


33 rue de Rieux / 44000 Nantes Tél : 02 40 89 20 20

TROIS MAISONS, UNE MÊME PASSION ! DES PRODUITS DE QUALITE POUR UNE CUISINE DE TRADITION Jour après jour, nous cuisinons pour vous les plus beaux produits de notre région et cultivons nos légumes dans notre jardin. www.baron-lefevre.fr

PASSAGE POMMERAYE / 44000 NANTES TÉL : 02 40 89 50 50

ESplanade Georges Brassens 44800 Saint-Herblain Tél: 02 40 65 01 88


www.thomasproust.com

NOTRE NOUVELLE AGENCE

P r o g r a m me ORI OLUS s i t ué r ue d es H au ts Pav és à Nantes

9 rue l a Fayet te • 44000 Nantes • 02 40 12 07 07 • www.promocean.fr


MUSIQUE

TREMPOLINO le grand saut

L’Ile de Nantes, l’atelier de la ville de demain, accueille, tout près des nefs, la Fabrique, le pôle des musiques actuelles. Hier, les navires étaient construits ici et partaient ensuite sur toutes les mers du monde. Aujourd’hui, grâce à la Fabrique et à l’association Trempolino, ce sont des chanteurs, des musiciens, seuls ou en groupe, qui partent à l’assaut de la planète. Découverte de cet incubateur de talents. PAR PIERRE-BAPTISTE VANZINI / PHOTOGRAPHIES PASCAL KYRIAZIS

54


Trempolino, association créée en 1990, faisait à ses débuts figure d’Omni (Objet musical non identifié). « Au départ, c’est une invention complète, il n’y avait pas de modèle pré-existant, se souvient Jacques Dépont, manager d’Elmer Food Beat à l’époque. Il a fallu tout inventer et tout est parti d’une écoute des besoins et des envies des musiciens. » Le concept de Trempolino se veut global. « On peut apprendre à chanter, à jouer de la basse mais aussi par exemple la technique de “vente” d’un groupe par un manager, détaille Jacques Dépont qui a été président de la structure pendant huit ans. Il y a donc à la fois des locaux de répétition et un pôle de formation et de conseil. Cela permet d’aider à la vie d’un musicien de A à Z. L’idée de base, c’est de s’adresser à la fois aux amateurs et aux gens qui veulent en faire leur métier. » Et ça marche : Nantes est aujourd’hui fournisseur officiel de talents. On peut citer, pêle-mêle et sans être exhaustif, les Little Rabbits (aujourd’hui French Cowboy), C2C, Dominique A, Elephanz, Pégase… Pour l’anecdote, c’est même Trempolino qui s’est porté garant auprès de la banque pour que Philippe Katerine puisse monter un studio chez lui. Pendant plus de vingt ans, l’association est hébergée dans des locaux vieillissants à Chantenay. Elle a depuis intégré la Fabrique, sur l’île de Nantes dans des bâtiments flambant neufs qui font rêver les musiciens de la France entière.

La scène nantaise est l’une des plus actives de France

« Trempolino, c’est vraiment un élément qui fait que la scène nantaise est dynamique. C’est même l’une des plus actives de France, analyse Jacques Dépont. Nantes a inspiré beaucoup d’autres structures dans d’autres villes et, pour ne pas se laisser dépasser par le succès, il fallait passer à la vitesse supérieure pour que la ville reste en avance sur son époque. » « Nous avons seize studios et nous accueillons une centaine de groupes à l’année, détaille Benjamin Reverdy, en charge de la communication au sein de Trempolino. Il y a des groupes qui viennent juste une fois par semaine parce que c’est leur passion, des groupes semi-professionnels qui tentent de vivre de leur musique ou encore des groupes résidents qui viennent enregistrer leur album ou se préparer pour une tournée. »

C’est notre QG C’est le cas d’Elephanz : ces Nantais, nommés aux dernières Victoires de la musique immédiatement après la sortie de leur album, reviennent spécialement de Paris où ils sont désormais installés pour répéter. « C’est un peu notre QG, ici, sourit Jonathan, l’aîné des deux frères Verleysen, créateurs du groupe Elephanz. C’est une structure de qualité professionnelle. On loue un local à l’année et nous y laissons tout notre matériel. Nous avons répété ici notre tournée, c’est le passage délicat entre le moment où on est assis tous les quatre en se regardant, et la formation de combat. » Jonathan est venu se former ici. « Il y a dix ans, quand j’ai commencé à faire de la musique, je me suis naturellement tourné vers Trempolino parce que c’est une source de conseils incroyable. On peut savoir par exemple chez quel tourneur aller frapper. J’ai également fait des formations de musique assistée par ordinateur », se souvient-il. C’est encore Trempolino qui leur a permis d’aller jouer au Printemps de Bourges ou aux Transmusicales de Rennes. Aujourd’hui, grâce à Stereolux, la salle de musiques actuelles voisine, l’association continue à lancer de nouveaux talents sur la scène nantaise. Une première escale avant qu’ils n’aillent, à leur tour, faire rayonner cette culture nantaise bien au-delà des bords de Loire.

55


Le Fish Spa by Norbert Dray c’est tout simplement du jamais vu. « J’ai mis des années à développer ce concept, sourit Christophe Duché, l’un des dirigeants du groupe nantais de beauté. Je voulais absolument proposer un espace à la fois novateur et convivial où l’on vienne à la fois se détendre et prendre du plaisir ». Ici, on s’occupe évidemment de la beauté des pieds mais également des mains, ce qui est complètement nouveau. Le résultat est immédiat : on ressort avec une peau douce comme de la soie. Le Fish Spa offre, dans une eau à 30°C, tout à la fois un gommage et un massage naturel, un moment de relaxation et une sensation de légèreté liée à l’activation de la circulation sanguine et à la stimulation des points d’acupuncture. Pour la beauté des pieds, on retrouve 150 Garra Rufa, les poissons ouvriers de ce massage « bio », là où, en principe, on conseille d’en mettre à peine une centaine. « Je voulais absolument que le résultat soit à la fois rapide et parfait, souligne Christophe Duché, c’est pour cela que nous avons décidé de mettre 50 % de poissons en plus par bac tout en conservant un tarif à 1 euro la minute, ce qui est la moyenne nationale ». Le Fish Spa répond scrupuleusement aux normes d’hygiène françaises, les plus strictes d’Europe en la matière. Avec ce quatrième établissement dédié à la beauté, après le Salon de Coiffure, le Centre de Bien-Être et le Nail’s Bar, Norbert Dray se démarque une nouvelle fois. L’espace de 80 m2, à la fois cocooning et convivial avec son plafond en forme de vague, est en effet entièrement privatisable. Il peut accueillir des groupes allant jusqu’à 30 personnes dans la plus parfaite intimité : une salle est totalement aménagée pour accueillir un buffet où l’on se détend tranquillement pendant que 10 invités profitent des bienfaits du Fish Spa. Tongs et peignoirs sont fournis. Il y a même un vestiaire et ce n’est pas un hasard ! Avec ce concept de « Fish Bar », Norbert Dray espère bien accueillir également les noctambules. L’espace est déjà ouvert jusqu’à 21 h le jeudi mais il doit ensuite, quand les beaux jours seront définitivement installés, fermer ses portes aux alentours de minuit.

Mardi au Samedi de 10h à 19h Nocturne le jeudi jusqu’à 21h Possibilité de privatiser leS lundiS et soirées en semaine

02 40 73 56 78

9 rue Racine 44000 Nantes Quartier GRASLIN www.norbert-dray-fish-spa.com


BACKSTAGE

58


OPÉRA GRASLIN Dans les coulisses de Pelléas et Mélisande

Faire le tour des coulisses du Théâtre Graslin de Nantes est une vraie joie surtout au rythme des répétitions de la nouvelle grande production de Pelléas et Mélisande. Ce que l’amateur d’art lyrique ne voit pas et que nous sommes heureux de lui offrir. PAR OLIVIER D’ARGOL / PHOTOGRAPHIES PASCAL KYRIAZIS

59


BACKSTAGE

Après la phase de construction de l’impressionnant décor dans les ateliers d’Angers Nantes Opéra, Nantes Privilège a suivi le montage du décor sur la scène et notamment depuis le premier étage des cintres, était présent à l’instant particulièrement précieux et délicat des essayages des costumes de Mélisande et s’est glissé dans l’atelier de costumes, avant de suivre la Générale piano ainsi que la Pré Générale. Cette nouvelle production d’Angers Nantes Opéra a déjà été annoncée comme l’un des temps forts de la saison lyrique au niveau national en raison de trois grandes prises de rôles : celles de Mélisande par la mezzo-soprano rennaise Stéphanie d’Oustrac, de Pelléas par le baryton argentin, Armando Noguera et de Golaud par le baryton québécois, Jean-François Lapointe après qu’il se soit longtemps illustré sur les scènes internationales dans le rôle de Pelléas. Enfin parce que la direction musicale nous permet de retrouver le chef Daniel Kawka qui avait embrasé Le Château de Barbe-Bleue et le Mandarin merveilleux de Belà Bartok. La mise en scène est signée Emmanuelle Bastet, metteure en scène que l’on pourrait qualifiée de « sociétaire » d’Angers Nantes Opéra qui a déjà signé celle de L’Etoile de Chabrier, de Lucio Silla de Mozart – récemment reprise à l’opéra national de Bordeaux – celle d’Orphée et Eurydice de Gluck en 2012 et en fin de saison dernière une inoubliable Traviata qui avait séduit le public comme la critique par la sensibilité, l’intelligence, l’élégance et la minutie de sa direction des chanteurs !

Cette nouvelle production a été l’un des temps forts de la saison lyrique 60


61


Stéphanie d’Oustrac habillée par Tim Northam, dans le rôle de Mélisande à enthousiasmé le public de Nantes et d’Angers. La musique de Claude Debussy y effleure la langue de Maeterlinck pour ne rien perdre de son irréelle poésie. Angers Nantes Opéra a offert au public nantais et angevin un « Pelléas éblouissant, théâtral, cinématographique ( …) qui restera comme l’évènement lyrique de l’année 2014 » ainsi que le soulignait Philippe-Alexandre Pham dans Classiquenews.com.

La conception des costumes nécessite un savoir-faire de tout l’atelier de couture de l’Opéra LES PRINCIPAUX INTERPRÈTES Daniel KAWKA à la direction musicale Emmanuelle BASTET à la mise en scène François THOURET à la lumière Tim NORTHAM à la scénographie et aux costumes Armando NOGUERA dans le rôle de Pelléas Stéphanie d’OUSTRAC dans le rôle de Mélisande Jean-François LAPOINTE dans le rôle de Golaud Cornelia ONCIOIU dans le rôle de Geneviève Wolfgang Schöene, dans le rôle d’Arkel Chloé Briot dans le rôle de Yniold Le chœur d’Angers Nantes Opéra préparé par Xavier Ribes l’Orchestre national des Pays de la Loire et les équipes des ateliers de costumes, décors, accessoires, lumière … d’Angers Nante 62


Le rêve s’écrit en musique

57 rue Maréchal Joffre 44000 NANTES (parking Cathédrale) Tel : 02 40 74 37 44 www.desevedavy-musique.fr

LES GRANDES MARQUES FONT LES MEILLEURS PIANOS


Cocktails I Whiskies I Tapas I Apéros jazz I 16h a 4h du matin

L’Univers Speakeasy , Institution nantaise depuis plus de 160 ans. 1er bar jazz Européen, et 1er bar Cocktails de la région ! Découvrez le style et l’âme d’un bar clandestin américain des années 1920 appelé traditionnellement «Speakeasy» durant la Prohibition !

Wifi gratuit I Terrasse I Soirées à thèmes I Fermé dimanche Tenue correcte exigée, pour clientèle sélectionnée Place Graslin - 16 RUE JEAN-JACQUES ROUSSEAU - 44000 - NANTES Facebook: bar univers I Www.univers-cafe.com I 02 40 73 49 55


MUSIQUE

FOLLE

JOURNÉE le défi du XX e siècle

PAR PHILIPPE HERVOUËT / PHOTOGRAPHIES MARC ROGER

Pari audacieux pour René Martin que de ne programmer pratiquement que des musiques du XXe siècle pour la vingtième édition de La Folle Journée. Il est vrai que le thème en était l’Amérique, ce qui autorisait une palette extrêmement variée de styles musicaux : musique classique à travers les œuvres de grands exilés (Dvorak, Rachmaninov, Stravinsky), compositions proprement américaines avec Gershwin, Bernstein, Barber, contemporaines avec Glass ou Adams, grandes commandes américaines à Messiaen, Berio ou Ligeti, mais aussi jazz, musique de films, lyrics de comédies musicales… Il y en avait pour tous les goûts. Résultat : un taux de fréquentation de 97 %, 144 468 billets vendus. Un pari largement remporté une fois de plus avec des chiffres records.


ART DE VIVRE

68


Grand Hôtel

MercurE

une métamorphose complète

Héritier de l’Hôtel central construit à la fin du XIXe siècle près de la place Royale, celui qui s’appela aussi « Adagio » poursuit sa mue sous la marque Mercure avec la volonté de son propriétaire, le groupe Accor, de lui donner tous les atouts pour garder sa place historique parmi les quatre étoiles de l’ancienne cité des ducs de Bretagne. PAR OLIVIER D’ARGOL / PHOTOGRAPHIES PASCAL KYRIAZIS

Central, il l’est. Grand hôtel, aussi. Le Mercure Nantes Centre Grand Hôtel (groupe Accor), depuis 1997, poursuit sa mue pour tenir sa place. Entre juin 2012 et mai 2013, 7 millions d’euros de travaux intérieurs ont été investis par le groupe pour lui redonner une nouvelle jeunesse et lui permettre de maintenir ses quatre étoiles au plus haut niveau. Dirigé par Erwan Blin, 40 ans, depuis septembre 2013, le Mercure Nantes-Centre bénéficie d’une aura nouvelle pour accueillir ses nombreux clients. Tourangeau d’origine, marié et père d’un petit garçon, le nouveau directeur de l’hôtel, diplômé d’une école hôtelière, a effectué un long périple en Angleterre avant de revenir en France, à Aulnay-sous-Bois d’abord, puis au Mercure de l’île Beaulieu à Nantes. « Easy work »: un concept innovant

Envie de séjourner au cœur de Nantes ? En plein centre-ville ? Bienvenue au Mercure Nantes Centre, une adresse incontournable pour vos affaires ou vos loisirs

Doté de nombreuses salles de réunion en plein centre-ville, le Mercure Nantes-Centre dispose aussi du nouveau concept «  easy work  » qui permet de louer à l’heure (6 euros) une vingtaine de places de « bureau » dotées de toutes les technologies up to date (wifi, ordinateur, internet, vidéo, etc.) avec la possibilité permanente de consommer café, thé, eau et jus d’orange, accompagnés de Petit Beurre LU… Un espace convivial, remarquablement bien décoré, qui donne à l’établissement une « modernité » nouvelle pour des utilisateurs, nomades et pas forcément hébergés. Le nouveau lounge-bar, avec une restauration rapide, procède du même état d’esprit, d’une philosophie similaire. Un test « grandeur nature  » pour le groupe Accor. Une première pour Nantes. Le soir, il est devenu le nouveau bar chic du quartier. Convivial et confortable, il offre de multiples possibilités de rendez-vous conviviaux. Toutes les chambres (162) bénéficient de la refonte complète de l’hôtel ainsi que les dix suites entièrement relookées. Aux nouvelles couleurs de la chaîne Mercure. « En 2013, nous avons fait plutôt une bonne année. Le voyage à Nantes nous aide, c’est un atout, et avec une présence hôtelière nouvelle, depuis quelques années, c’est toute la ville qui y gagnera ! », note Erwan Blin, heureux et confiant, dans ce « Nantes Centre » où il se sent si bien…

Erwan BLIN Directeur de l’hôtel

69


ART DE VIVRE

Vignoble au féminin Regards croisés

Le muscadet continue sa révolution. Le vignoble change, de nouvelles générations reprennent le flambeau. Parmi elles, des femmes. Nous avons souhaité réunir deux vigneronnes : Marie-Luce Métaireau qui a repris les rênes du Domaine du Grand Mouton il y a 25 ans et Imelda Figureau qui s’est installée en 2007 sur le Domaine du Moulin. Deux générations, deux parcours, deux histoires mais une envie commune : bien faire. Nous leur avons demandé de se livrer en dégustant leurs vins. Dialogue à bâtons rompus et à flacons ouverts. PAR PIERRE-BAPTISTE VANZINI / PHOTOGRAPHIES PASCAL KYRIAZIS

Marie-Luce Métaireau ouvre une bouteille de son Grand Mouton 2012. Aussitôt, Imelda Figureau l’observe, en absorbe les effluves. « Au nez, on sent une promesse de souplesse à la dégustation, note-t-elle avant d’en boire une gorgée. L’attaque est souple et derrière on retrouve en bouche de la fraîcheur, un côté perlant et frais », analyse la jeune vigneronne. « Le vin est assez fin. Derrière les vins fins, on trouve souvent une femme, souritelle, même si je n’aime pas trop cette expression de vin de femme. Cependant, je pense que nous, les femmes, nous savons peut-être plus nous adapter à ce que demandent les consommateurs. On est peutêtre moins bornées que les hommes qui ont une idée très précise de ce que doit être un muscadet, s’amuse-t-elle. Ce qu’on veut, c’est partager notre produit et ainsi faire des vins qui plaisent à tout le monde. » « Moi non plus, je n’aime pas que l’on parle de vin de femme , approuve Marie-Luce Métaireau. Un vin de femme, on considère souvent que c’est quelque chose de plus sucré, plus doux. Mais pas du tout ! On aime la vivacité, la fraîcheur tout comme le fruit. Moi, mon but est de faire vraiment des muscadets de terroir mais en essayant par exemple de vendanger un peu plus tard et de jouer sur la maturité du raisin. C’est parce que j’ai passé vingtcinq ans sur la route à vendre du vin. C’est ça qui a fait que, en écoutant les gens, partout, que ce soit en France et surtout à l’export, je me dis que j’ai envie que mes vins soient dégustés. Je pense que l’on a envie de faire partager ce que l’on fait. On peut rester dans le côté traditionnel, respecter ce qui a

70

existé, emmagasiner toutes les connaissances mais après cela, notre vin, il faut le vendre. Si on veut se faire plaisir, si on veut continuer la recherche et faire évoluer les choses il faut trouver des consommateurs qui vont aimer un vin de terroir mais également une petite touche supplémentaire. Et je pense, comme Imelda, qu’en tant que femme on est plus à l’écoute des consommateurs. On a chacun notre façon de faire les choses et c’est ce qui nous permet de présenter plusieurs muscadets. Nous ne travaillons qu’un cépage, le Melon de Bourgogne, il faut donc trouver des idées et de nouvelles cuvées. ». Justement, Marie-Luce Métaireau propose ensuite à Imelda de goûter une cuvée faite uniquement à partir de vignes plantées par son grand-père au milieu des années 1930. « Je viens de planter des vignes, réagit Imelda à cette histoire. Je me dis que je ne les verrai pas mourir. » « C’est vrai, renchérit Marie-Luce. C’est une chose à laquelle je ne pensais pas avant. Notre travail, c’est ça, aussi. On pense beaucoup à ceux qui étaient là avant nous mais on

Je n’aime pas que l’on parle de vin de femme


pense aussi à ceux qui viendront après. C’est pour ça qu’un domaine, il faut vraiment en prendre soin, pour qui que ce soit, que ce soient des gens de la famille ou pas. Il faut juste trouver des gens qui sauront continuer. C’est ça qui est important. Moi, je ne suis pas du tout attachée au côté transmission familiale. Je trouve ça très lourd, peut-être parce que j’ai connu ça. Je n’imposerai jamais cela à mes filles. Si quelqu’un arrive et me dit “j’adorerais reprendre votre domaine” alors que je souhaite arrêter, je serai ravie. Il faut sentir que la personne a envie de continuer l’histoire. » « Ce serait dommage que les choses se terminent ainsi, enchaîne Imelda, vous avez bâti quelque chose. Derrière ces vins, il y a toute une histoire qu’il ne faut pas arrêter parce que l’on veut à toutes forces le transmettre à ses enfants. C’est encore plus triste. Cela revient à détruire ce que l’on a fait et ce que nos parents ont fait. Il faut trouver la bonne personne. Aujourd’hui, dans l’agriculture, on a des gens qui viennent d’ailleurs et qui sont tout aussi passionnés. » Du cœur historique du vignoble, Imelda Figureau nous emmène sur les Côtes de Grand Lieu. À son tour de faire découvrir à Marie-luce son vin, celui d’une appellation qui bénéficie d’un terroir très particulier : les ceps prospèrent dans les alluvions du plus grand lac de plein d’Europe. « Au nez, il est formidable, il y a beaucoup de richesses, détaille Marie-Luce Métaireau. On est tout en finesse avec des arômes plus fruités, plus ronds, plus charmeurs. C’est la spécificité des Côtes de Grand Lieu et de leurs sols plus légers. Ce n’est pas un vin “tendu” comme on les fait ici. On est sur quelque chose de très gourmand, très flatteur, de très gastronomique. C’est vraiment la façon de travailler de la vigneronne qui va nous être livrée à mesure que l’on déguste ce vin. C’est l’illustration qu’il n’y a pas un muscadet mais des muscadets », souligne la vigneronne. « Le muscadet a cette image de vin blanc qu’on boit en mangeant des huîtres au comptoir, regrette Imelda. Ce cépage, le Melon de Bourgogne, nous sommes pratiquement les seuls dans le monde à le faire exister et on arrive à produire des choses complètement différentes. Je trouve ça super de voir arriver un client qui a une idée toute faite sur le muscadet et là, en quelques verres, au fil de la dégustation, on le “retourne” en lui présentant des choses complètement différentes. C’est aussi la force de notre cépage ! », assène-t-elle. « C’est exactement ça, renchérit Marie-Luce. Il faut vraiment comprendre que nous sommes uniques au monde : c’est un monocépage qui s’est plu dans la région et qu’on ne peut pas reproduire ailleurs. Il y a aujourd’hui 9 000 hectares de Melon de Bourgogne pour le monde entier, ça ne représente rien ! C’est pour cela qu’il y a vraiment de la place pour tout le monde dans le muscadet que ce soit sur les étals de la grande distribution jusqu’au restaurant étoilé. Ça, les gens ne le comprennent pas forcément et c’est dommage : il y a de la place pour tout le monde ! », assure-elle. « Il ne faut pas se dire que plus on sera nombreux, plus il y aura de concurrence et moins on vendra, c’est l’inverse, approuve Imelda. Si tout le monde essaye de travailler et de communiquer, derrière, ça fait boule de neige.

Il y a une nouvelle génération, c’est sûr, mais il y a aussi une prise de conscience de la presse et même du grand public qui se rend compte qu’il y a des gens qui travaillent depuis des années pour faire du bon vin », explique la jeune femme. « C’est courageux de se lancer à notre époque et de reprendre un domaine comme tu l’as fait, l’interpelle Marie-Luce. Je sais que ce sont des années difficiles à passer mais c’est bon pour notre appellation : il faut une remise en question et des gens avec des idées neuves. » « C’est peut-être plus compliqué aujourd’hui, acquiesce Imelda, mais, toi, quand tu as repris le Domaine du Grand Mouton, tu as peut-être eu plus de difficultés du fait que tu étais une femme. Moi, ma génération n’a pas connu cette problématique.  » « Je n’osais pas en parler, admet MarieLuce après une hésitation. Je vois la différence. Moi, on ne m’a rien laissé passer. Je me suis retrouvée dans la cave avec des messieurs épouvantables qui me faisaient déguster à l’aveugle. Je me suis exercée, j’ai bossé, bossé énormément pour être incontestable et pour ne pas être contestée. C’est beaucoup de travail. » «  C’est vrai que ton domaine a aujourd’hui une image. Moi, je suis en train de la construire. C’est un but pour moi qu’à terme le Domaine du Moulin et que le nom Figureau soient connus, reconnus. On y travaille. Cela veut dire aussi laisser une empreinte. » « Il faut beaucoup de travail et de patience, il faut se remettre en question et toujours essayer de nouvelles choses mais Imelda nous a déjà montré largement qu’elle savait faire “son” vin. C’est juste une question de temps pour que tout le monde le sache », sourit Marie-Luce.

Domaine du Grand Mouton D63 44690 Saint-Fiacre-sur-Maine www.muscadet-grandmouton.com Domaine du Moulin 7, rue du Plessis 44860 Pont-Saint-Martin www.domaine-du-moulin.net

71


Ici, votre évènement s’inscrit dans l’histoire...

www.domainelys.fr

HOTEL **** Chateau de Guère 44150 ANCENIS 02 40 83 55 68 contact@domainelys.fr

SEMINAIRES - MARIAGES - EVENEMENTS - LOISIRS Niché au coeur d’un magnifique parc boisé de 80 hectares, Le Domaine des Lys, propriété du XVIII e siècle, vous propose plusieurs salles, entièrement équipées pour la réussite de vos évènements ainsi qu’un hébergement 4**** en chambres et suites, décorées avec raffinement.

www.thomasproust.com

www.domainelys.fr


art de vivre

MICHÈLE VÉTELÉ Anne de Bretagne sonne toujours juste !

Élue meilleure sommelière de France par ses pairs, il y a quelques années, Michèle Vételé a également sauvé deux petits hectares de vignes sur la commune de Saint-Colomban en Loire-Atlantique. PAR HERVÉ LOUBOUTIN / PHOTOGRAPHIE Yvan Moreau

Son « Fié gris », ancêtre du Sauvignon, connaît un beau succès avec une dizaine de milliers de bouteilles chaque saison. Un blanc très cohérent qui allie avec une belle harmonie le cépage, le terroir et le climat. Un vin idéal (à 11/12°) pour les asperges, les crustacés cuisinés, le poisson. Un vin au goût de buis et de fruits, à la complexité singulière. Depuis 2005 (date du rachat de la vigne), Michèle Vételé et son vigneron multiplient tous les succès… En cette année du 500e anniversaire

de la mort d’Anne de Bretagne, l’épouse du chef doublement étoilé de la Plaine-sur-Mer, Philippe, note que le choix du nom de sa « maison », sonne toujours juste   : « Surtout pour notre clientèle internationale qui plonge ainsi dans l’histoire de la Bretagne et de la France… » Pour fêter les 35 ans du « Anne de Bretagne » en mai prochain, la référence à la « double » Reine sera illustrée avec noblesse et poésie. Michèle et Philippe qui possèdent tous les deux des origines bretonnes et ligériennes

sont fiers d’avoir donné à leur célèbre hôtelrestaurant ce beau nom symbole d’unité régionale et nationale. Deux étoiles pour deux reines  : une parfaite alliance pour un art de vivre. Celui d’une maison pas comme les autres qui a fait de l’excellence un territoire de communion et d’amitié partagées. Le souvenir d’Anne de Bretagne, duchesse à Nantes, en son château restauré, souffle toujours sur la Plaine-sur-Mer où elle est, aussi chez elle, pour l’éternité… 73


Ouvert depuis fin avril 2013, l’enseigne Barbecue & Co est enfin arrivée à Nantes !

14 rue du Cdt Charcot - Le Forum 44700 Orvault (Face à Castorama) Tél : 02 40 26 88 76 contact@atlanticbbq.fr www.barbecue-co.com

Avec plus de 300 modèles de machines à griller en stock, Barbecue & Co est le numéro 1 de la cuisine autour du feu en Europe. Vous y découvrirez une sélection unique de planchas, barbecues, braseros, fumoirs, rôtissoires et fours à pain mais aussi tout ce dont vous pouvez avoir besoin en sauces barbecue, accessoires, combustibles, ustensiles de cuisine, coutellerie, épicerie fine et chauffages d’extérieur. Une gamme exclusive d’éléments de cuisine extérieure est désormais aussi disponible. Bref, tout ce qu’il faut pour apprécier les repas sur la terrasse ou dans le jardin dans un confort optimal ! Ici, on cultive l’art de vivre autour du feu en toute saison grâce à un vaste choix d’accessoires pour la cheminée. Côté ambiance, Barbecue & Co distribue les bougies d’exception Baobab Collection, véritables objets de déco aux fragrances subtiles et naturelles. La location de braséros et autres barbecues ou planchas pour 4 à des dizaines de convives est aussi proposée de même que des prestations de montage et livraison des matériels. La grande nouveauté 2014 est toutefois le lancement d’une offre de viandes d’exception ! La complémentarité des membres de l’équipe vous assure par ailleurs un accueil et un conseil personnalisé en toute convivialité. Pour vous initier ou vous faire redécouvrir  cet univers, des animations régulièrement organisées le samedi présentent les produits, leur utilisation, leur entretien ainsi que des recettes simples et savoureuses pour profiter au mieux de chaque concept. A très bientôt autour du feu... Portes ouvertes ce printemps les 16 et 17 mai ! Présentation -  Dégustation – Présence de fournisseurs A ne pas rater :   « WEBER DAY » le 14 juin et nocturne le 21 juin 2014 !


Un cadre enchanteur où se côtoient authenticité et modernité

21 quai Marcel Boissard 44400 Rezé I Tél. 02 40 75 46 60 I www.la-civelle.com


RESTAURANT GASTRONOMIQUE **Michelin Séminaires - cours de cuisine Fermé le dimanche soir, lundi et mercredi toute la journée

33 Rue Chapelle St Martin - 44115 HAUTE GOULAINE (20 mn du centre de Nantes) Tel: +33 (0)2 40 06 15 91 www.manoir-de-la-boulaie.fr - reservation@manoir-de-la-boulaie.fr


re-découvrez MERCURE NANTES CENTRE GRAND HOTEl

MERCURE NANTES CENTRE GRAND HOTEL 02 51 82 10 00 4, RUE DU COUEDIC 44000 NANTES WWW.MERCURE.COM


Cette année, La marque Kartell fête ses 15 ans de transparence, procédé unique imaginé par Kartell qui transforme ainsi le plastique en une matière devenue précieuse, noble et sophistiquée même en conservant une nature de matériaux industriels. Véritable produit de luxe, vous apprécierez le thème fort de cette année « precious Kartell » dans le plus grand show-room de France après Paris où vous découvrirez 15 à 20 nouveautés par an. Retrouvez les meubles, luminaires et décorations Kartell dans ce magasin mythique de Nantes mais également sur son site marchand www.kartellnantes.fr nantes@kartellflag.com Vente aux particuliers / entreprises / architectes

KARTELL / 27 rue du Calvaire 44000 Nantes / 02 28 08 90 15 / www.kartellnantes.fr / nantes @kartellflag.com


ART DE VIVRE

HÔTEL OKKO quatre étoiles différentes

Dernier-né de l’hôtellerie nantaise, « Okko Hotels » mérite bien ses quatre étoiles tant son concept est novateur, audacieux et même, par certains côtés, « révolutionnaire » ! Une nuit suffit à s’en rendre compte… PAR ALAIN DANJOU / PHOTOGRAPHIES Jérôme Galland

80


Okko HOtels 15 bis rue de Strasbourg 02 52 20 00 70 Nanteschateau.okkohotels.com

MUSテ右 DES BEAUX ARTS

GARE SNCF

CHATEAU DES DUCS DE BRETAGNE CENTRE VILLE

81


art de vivre

L’alliance des avantages de l’hôtellerie de chaîne à ceux de l’hôtellerie indépendante

Tout est informatisé (facture électronique par mail) pour ne pas importuner le client. Le téléphone portable peut même servir de clef pour ouvrir ou refermer sa chambre ! L’apéritivo du soir, réservé aux résidents, offre une « Okko touch » Cette nouvelle chaîne quatre étoiles bouscule les du meilleur effet. L’ambiance y est chaude et élécodes traditionnels de l’hôtellerie pour mieux gante. Chacun se sert. Premier verre offert. Et les satisfaire une clientèle nouvelle de plus en plus mets gratuits, à volonté… désireuse de nouveauté et de confort. Un parking de 14 places au sous-sol complète la Le « Okko Hotels » Nantes, avant ceux de Grepanoplie de cet hôtel pas comme les autres. Avec noble et de Lyon qui ouvriront bientôt, possède une salle de sport cohérente au rez-de-chaussée. 80 chambres à l’identique pour sa clientèle d’inL’établissement est managé par une femme chardividuels, hors famille. mante, Rémoise d’origine, Annette Thomas, qui Conçue par Olivier Devys, ancien du groupe dirige une petite équipe d’une dizaine de salaAccor, et Paul Dubrule, co-fondateur du même riés entièrement dévouée aux valeurs du groupe groupe, la chaîne « Okko  Hotels » a bénéficié du « Okko Hotels ». savoir-faire du designer Patrick Norguet. « Okko  Comme le dit son slogan, « Quatre étoiles et auHotels » veut allier les avantages de l’hôtellerie cun nuage », ce qui à Nantes est déjà une prode chaîne à ceux de l’hôtellerie indépendante. messe de bonheur… D’un côté, les tarifs compétitifs et les services  ; de l’autre, l’authenticité et la qualité de l’accueil. Les chambres proposées sont contemporaines, accueillantes et fonctionnelles avec une harmonie de couleurs douces et lumineuses  : «Riva» (salle de bains beige et sol en chilewich (fibres pvc tissées et collées) gris anthracite et «Black Out » (salle de bains noire, et sol de la chambre en chilewich beige). Les salles de bains design et compactes sont installées à l’entrée des chambres. L’espace « toilettes » est en effet contigu et invite le résident à repasser par l’espace douche pour ressortir… une habitude à prendre que ce concept novateur rend très vite familier… La grande originalité des hôtels Okko réside dans la partie « Club », espace à vivre, où il est possible de se restaurer (majoritairement des produits locaux), de se détendre, de s’informer sans « extras ». Tout est compris dans le prix de la chambre, ce qui constitue vraiment une « première  » dans l’hôtellerie… On se croirait, chez soi, dans cet immense salon-salle à manger bien décoré et conçu pour la rencontre, la discussion ou le travail personnel. Avec un wifi, fibre 4G, gratuit… La qualité de l’accueil et de l’hospitalité sont au cœur des valeurs de la chaîne.

On se croirait chez soi...

82


Le « Club », grand espace à vivre conjuguant design et convivialité. Composé de plusieurs salons et intégrant un Business Corner.

Une des chambres Riva du « Okko Hotel » de Nantes, d’environ 18 m2, élégante, design et fonctionnelle.

83


84


1000m2 au Parc de Villejames à Guérande 400m2 au centre-ville de Saint Nazaire Deux lieux d’exception dédiés à l’univers contemporain haut de gamme. La sélection faite parmi les plus belles marques de mobiliers et d’éclairages contemporains est ici source d’inspiration pour imaginer vos espaces privés et professionnels. La réussite de vos projets est pour Olivier Querné et ses équipes une source permanente de motivation. La convivialité est également un élément essentiel des échanges que vous pourrez avoir avec Casaligne : le plaisir doit en effet accompagner l’étude de vos intérieurs. Les deux show rooms sont agencés et équipés pour votre confort et pour découvrir des marques telles que MOLTENI , CASSINA , VITRA , KARTELL, LIGNE ROSET, CINNA, LEOLUX, KNOLL, KRISTALIA, DESALTO , USM ou ZANOTTA pour le mobilier. Et FLOS, ARTEMIDE, FOSCARINI, FONTANA ARTE, LOUIS POULSEN, CATELLANI ET SMITH, INGO MAURER ou TOBIAS GRAU pour l’éclairage. Partenaire avec le musée Boesch au Pouliguen, venez visiter la villa « Atelier d’Artistes » décorée par Casaligne à partir de début mai. Retrouvez ces marques sur le site WWW.CASALIGNE.FR

GUERANDE - 44350 13, rue DE LA briquerie PaRc de Villejames TEL 02 40 24 32 99 contact.guerande@casaligne.fr www.casaligne.fr SAINT NAZAIRE CENTRE VILLE - 44600 VILLE PORT 36, avenue Albert de Mun tel 02 40 22 22 40 contact.saintnazaire@casaligne.fr www.casaligne.fr


DÉCO/DESIGN

86


LOFT

Codes visuels sur fond de bande originale

On a l’impression que le script de cette réhabilitation s’inspire d’un authentique mythe contemporain. Chaque pièce ouvre un nouveau chapitre mettant en scène les étendards du design à la française avec des modèles originaux des années 50 à 70. Dans ce décorum mythique, James et Honey, réalisateurs de projets d’envergure, revendiquent avec jubilation l’époque des sagas d’espionnage. Action ! PAR KAREN DELARGE / PHOTOGRAPHIES PASCAL KYRIAZIS & SOTHEBY’S / CAHAREL IMMOBILIER

87


DÉCO/DESIGN

Pour la petite histoire, c’est dans cette partie de la ville que dès les années 1900 s’installa la famille Vincent. Dernier bastion d’une industrie longtemps tournée vers le canal du Lait de Mai, les bâtiments attirés par la proximité de l’eau développèrent une activité de tanneurs. Après avoir été transformés en atelier de menuiserie puis en garage auto, les murs en pierre de tuffeau devinrent la propriété exclusive de ces Nantais toujours à la recherche de lieux propices aux expériences d’un genre nouveau. Pour James et Honey, le défi était de taille, proportionnel aux 550 m2 de surface qu’il fallait entièrement reconstruire ! Plus résistante, la pierre de Richemont a fait son apparition sur les piliers qui ont été entièrement remontés en même temps que les murs de ceinture. Le travail d’Agnès Lambot, architecte DPLG à Nantes, a consisté à réinventer l’empreinte et le caractère manufacturiers du lieu sans rompre avec la transparence des volumes et leur nouvelle personnalité ancrée dans un mouvement caractérisé par la modernité et l’urbain. Derrière d’ascétiques persiennes se hissant à 4 mètres de haut, le visiteur accède à un passage, un sas d’accès transformé en abri discret pour petites et grosses mécaniques. C’est ici que l’action commence à prendre de la hauteur, sous un escalier totémique qui donne enfin accès au loft en question. Il y a dans cette ascension un surréalisme où s’entrechoquent notre vision formatée de l’habitat et l’absolue liberté de chaque mètre carré. Passé l’enfilade de meubles USM qui servent de garde-corps, s’ensuit l’une des plus grandes illustrations de ce chantier de rénovation : une emblématique pièce à vivre de 240 m2, digne d’un scénario à la Fleming. Dans ce laboratoire du design, James et Honey passent avec naturel d’un ancien mur en pierre entièrement sablé et vernis à la technologie Danpalon, matériau de synthèse translucide qui a conquis le monde de l’architecture grâce à ses caractéristiques mécaniques exceptionnelles. Une sensation de confusion des genres ? Même pas ! «  C’est tout un univers que nous avons voulu recréer. Une sorte de mécanique bien huilée dans laquelle s’emboîtent notre soif de grands espaces, notre attirance pour le design vintage des années 50 et l’art contemporain, sans omettre d’y engager ce parti pris pour les arêtes vives, les joints francs et les finitions de haute précision. » Murs et plafonds dialoguent à travers des nuances de peintures définies avec l’expertise et l’infaillible intuition de l’Agence Ressources à Nantes. Dans l’entourage de la cheminée et de son insert qui s’autoproclament surdimensionnés, siègent deux espaces salon, l’un d’hiver, l’autre d’été, peuplés d’authentiques éditions. Le visiteur dialogue avec des pièces de musée. Fauteuils

C’est tout un univers que nous avons voulu recréer. Grands espaces, design années 50, art contemporain, arêtes vives, joints francs et finitions de haute précision

88

Eames, rocking-chair Goeffrey Harcourt, canapé de la célèbre famille Lu de Nantes, bahut Airborn et bien d’autres stars commémorant l’époque glorieuse du design français et américain. Les frères Paulico et Philippe Tourriol ont accroché là leurs toiles dans des formats transcendantaux qui profitent des jeux d’ombre et de lumière d’une lampe Guzzini ou des reflets d’une sculpture en altuglas de la galerie Georges Bessière à Noirmoutier. Au centre de la pièce principale se projette une pyramide qui semble défier les lois de l’apesanteur. L’expertise et l’audace du cabinet d’architectes Barré-Lambot ont permis de mettre tout l’étage, ses quatre chambres et ses deux salles de bains, en suspension   : un projet pharaonique qui a nécessité bien des prouesses techniques. Derrière le comptoir en inox Porcelanosa, simplicité et fonctionnalité sont devenues les maîtres-mots en cuisine. Notre mission s’achève, mais là encore pas la moindre trace d’agents secrets ni de dangereux infiltrés. Après avoir fait le tour des Amériques, James, Honey et leur famille s’offrent un nouvel opus ici, avec l’envie de partager le lieu et d’ouvrir cet univers à ceux qui aiment les intérieurs à sensations. Par Karen Delarge, journaliste. Remerciements aux propriétaires des lieux, ainsi qu’à Caharel Immobilier Sotheby’s International Realty  www.caharel-sothebysrealty.com


89


VOTRE COURTIER EN TRAVAUX

GUILLAUME OGER NE SAIT PAS TOUT FAIRE MAIS IL CONNAIT CEUX QUI SAVENT FAIRE

VOS PROJETS EN TOUTE SERENITE Carreleur, maçon, électricien, plombier, peintre, architecte, agenceur, conducteur de travaux, couvreur, piscinier, paysagiste et bien d’autres  : Guillaume Oger connaît, sélectionne et fait travailler pour vous tous les corps de métier nécessaires aux travaux que vous envisagez dans votre maison, magasin, boutique, restaurant, bureau… Reposez-vous sur lui en toute quiétude, de la conception à la réalisation du projet. Délais et budgets seront respectés. Vous n’aurez plus qu’à rentrer chez vous.

EURL AMBV TRAVAUX - Courtage en travaux 18, rue des Magnoliers - 44800 Saint-Herblain 06 67 36 56 86 - 09 82 41 95 93 Guillaume.o.g@gmail.com www.ambvtravaux.fr

AVANT

APRÉS

SUSHI SHOP

BASILIC&CO

CLINIQUE BRÉTÉCHÉ

Ils nous ont fait confiance : Sushi Shop, Boutique Saint-James, la Clinique Brétéché, Cook and Go, la Pizzeria Basilic & Co, la Quincaillerie, le Café Charbon, la Poissonnerie ô Poisson, la Pizzeria Casanova, le bè2m ... et de nombreux particuliers.


91


ART DE VIVRE

SONG OU LA NOUVELLE VAGUE

Nhung Phung, Vietnamienne, née au Laos peu de temps après la chute de Saïgon, a rejoint l’un de ses frères exilé en France dès 1975. Ancienne prothésiste dentaire, elle a créé son restaurant, le « Song », à Nantes, il y a sept ans. Avec passion et enthousiasme. PAR NICOLAS BOILEAU / PHOTOGRAPHIES PASCAL KYRIAZIS

Un beau sourire. Et une totale détermination. Plongeuse, marcheuse et grande voyageuse, Nhung Phung se souvient de ses années au milieu de la communauté asiatique. Après une scolarité normale et des cours du soir à la fac, elle a décidé de devenir prothésiste dentaire, par un goût du travail bien fait. Avec ses mains. Dix-sept années de bons et loyaux services dans plusieurs cabinets de la région nantaise avant de réaliser son rêve : ouvrir son propre restaurant asiatique au cœur de la ville… La rue Santeuil, en pleins travaux actuellement, avec la construction du nouveau passage Pommeraye est pénalisée commercialement : « C’est là que je voulais m’installer, en face de l’ancienne imprimerie de Presse-Océan. J’aime le centreville et ses traditions. » Après avoir visité pas mal de maisons « asiatiques », elle a jeté son dévolu sur une pizzeria quasi abandonnée, le « Enzo Milano », en procédure judiciaire. « Je me suis lancée dans de gros travaux, car je voulais un décor qui ressemble à ma cuisine : à la fois traditionnelle et très nouvelle. Une manière d’interpréter en France le meilleur du monde asiatique. Le “ Song ” qui veut dire “ vague” en vietnamien correspondait bien à ce que je souhaitais faire. Entrer dans la nouvelle vague avec une mixité de cultures favorable à la création. Apparemment, cela a bien fonctionné si j’en juge par la fidélité de nos clients très jeunes, jeunes et plus âgés… » « En 2015, je vais changer la déco du Song pour faire évoluer encore le concept qui est le mien. Plus intime et plus convivial », explique-t-elle en souhaitant que la rue Santeuil ait alors retrouvé son vrai visage : « Avec la nouvelle galerie commerciale, le plus sera évident ! » Au Song, la cuisine change tout le temps, avec quatre entrées, quatre plats et quatre desserts qui évoluent avec les états d’âme du chef et de son bras droit. Trois plats restent pourtant légendaires qui reviennent souvent : le tartare de gambas au gingembre et glace au wasabi ; le tigre qui pleure (filet de bœuf snacké au riz thaï), le jacuzzi coco (lotte, Saint-Jacques et crevettes)… Avec un prix moyen de 40 euros (vin compris) par repas, le « Song » reste fidèle à sa réputation. Qualité d’abord. L’équipe des huit permanents est complice et bien rodée. « Mon besoin insatiable de liberté s’exprime dans ma cuisine qui me ressemble parfaitement ! », dit encore Nhung Phung avec ce regard si éclatant.

Le Song comptoir

À côté du restaurant, le « Song Comptoir » offre des plats à emporter ou à consommer sur place. Avec une activité traiteur à la clef qui connaît un beau succès commercial. Associée à l’un de ses frères et à deux autres amis, Nhung Phung vient de réaliser sa première franchise dans le quartier de la Cathédrale (rue de Verdun) et compte bien en ouvrir d’autres à Nantes et ailleurs. Six personnes sont aux manettes de ce Comptoir qui porte bien son nom, autre petite vague de la nouvelle cuisine nantaise et asiatique chaque jour réinventée.

94


Je voulais un décor qui ressemble à ma cuisine : à la fois traditionnelle et très nouvelle

www.restaurant-song.fr

95


NORMES D’ACCESSIBILITE AUX COMMERCES, E.R.P…. (loi du 11/02/2005, applicable au 01/01/2015)

Forte de son expérience technique poussée du design, et de son agrément « HANDIBAT » A.M.D. propose des solutions innovantes appliquant les dernières normes d’ACCESSIBILITE et de SECURITE, sans jamais sacrifier l’ESTHETIQUE.

A.M.D

• Diagnostic des lieux, • Etude de faisabilité, • Etude financière,

ARCHITECTURE D’INTÉRIEUR

• Possiblilté de dérogation, • Proposition chiffrée de travaux, • Suivi opérationnel des travaux, • Livraison de l’espace aux normes d’accessibilité.

A.M.D : Une réponse globale aux projets d’architecture d’intérieur, d’aménagement, et de décoration, intégrant les normes d’accessibilité et sécurité dans le design, pour les particuliers et les professionnels. 1 place Delorme - 44000 - Nantes a.m.d.domicile@gmail.com Tél : 07.61.25.24.10 / 02.40.48.40.11 www.amd.joncheray.com

Pour tout renseignement :

Depuis 1945

Retrouvez ces biens en détails (ainsi que d’autres) sur notre site : www.caharel-immobilier.com Pour nous confier votre recherche, ou pour une ESTIMATION GRATUITE de votre bien, merci de nous contacter

1, place Delorme - 44000 Nantes • téléphone : +33 (0)2 40 48 40 11 • Fax : +33 (0)2 40 20 48 32 www.caharel-immobilier.com • info@caharel-sothebysrealty.com 96

chaque agence est une entreprise indépendante exploitée de façon autonome


carré blanc

Le

Un lieu où la cuisine prend son sens…

Véritable Oasis au beau milieu de la zone industrielle et commerçante de StHerblain, Le Carré Blanc vous invite dans son restaurant, ouvert 6j/7 midi et soir. Venez profiter de notre terrasse extérieure, exposée plein sud, les pieds dans la pelouse au milieu des palmiers sur environ 400m2 pour y savourer nos cocktails, café ou boisson fraîches aux premiers rayons de soleil. Découvrez notre carte sobre, aux mets raffinés, préparés uniquement avec des produits frais et de qualité. Notre cuisine variée, toujours en quête de nouveautés, vous surprendra par sa douceur et sa justesse. Laissez-vous tenter par le plaisir de la table ! Carré d’agneau rôti à la fleur de thym, dos de cabillaud aux épices douces, poêlée de coquilles Saint-Jacques, nougat glacé maison...autant de saveurs qui éveilleront vos papilles. En Saison venez découvrir Saint Pierre, Bar de Ligne, Turbot, Ormeaux, Couteaux en persillade, côte de veau, Girolles, Truffes fraîches, Cèpes, Pied de Mouton pour le plaisir de la bonne cuisine. Pour sublimer et rehausser les saveurs de votre plat, le Chef vous propose toute une gamme de savoureux vins servis au verre ou en bouteille. Dans une ambiance feutrée et conviviale, vous apprécierez son décor moderne et spacieux. C’est l’adresse incontournable pour vos déjeuners et diners, entre amis et en famille, où bonne humeur et détente sont au rendez-vous ! Découvrez le Happy du Carré Blanc : http://youtu.be/dlybfnEoD0c

LE CARRE BLANC Rue du Moulin de la Rousselière, 44821 Saint Herbain Tél : 02 40 63 33 22 www.brasserie-lecarreblanc.fr


VAPORETTO La Venise NantaisE « Créateur » du Palatium à Nantes il y a 15 ans, mais aussi de la Maison Blanche à La Baule, retrouvez désormais Eric de Roincé au Vaporetto à Trentemoult. Face à l’estuaire, dans un environnement totalement dépaysant, venez déguster une succulente variété de spécialités italiennes, antipastis, gratins, pizzas, viandes ou le fameux risotto de Gambas et succombez aux desserts maison comme le trop célèbre tiramisu. A la belle saison, profitez de sa terrasse les pieds dans l’eau dans une ambiance familiale et conviviale où vous apprécierez un vrai café ou une délicieuse sangria :à ne manquer sous aucun prétexte! Au Vaporetto, vous êtes enfin au bord de la mer… à Nantes. Ouvert tous les jours sauf le dimanche soir en hiver, puis 7j/7 à partir de mi-avril. Eric et son équipe vous accueillent de 11h30 à 14h30 et de 19h à 22h30.

spécialités ITALIENNES

Port de Trentemoult 2, Quai Marcel Boissard 44400 Rezé 02 40 75 82 84


100


LE MOIGNE SA : CONCESSIONNAIRE Les Pavillons - 381 route de Vannes - 44800 SAINT-HERBLAIN Tél : 02 51 77 85 85 ZAC Océanis - route du Petit Lerioux - 44600 SAINT-NAZAIRE Tél : 02 40 11 30 40

Votre appartement ou maison à Nantes, La Roche-sur-Yon, Quiberon

La Roche-sur-Yon, à proximité du centre et de la Place Napoléon

Quiberon, entre le marché et la côte sauvage

Saint-Félix, un quartier privilégié de Nantes

37, Bd GUIST’HAU 44000 NANTES 02 40 89 34 38 www.axel-colin-immo.fr


Carnet d’adresses Le plaisir du centre-ville, c’est de pouvoir se promener au gré des rues, le nez en l’air, au hasard, de vitrine en vitrine. Un plaisir vif à Nantes, dont la tradition est ancienne et toujours renouvelée. Les commerçants ont du talent. Ils sauront vous recevoir et vous surprendre. Nous avons sélectionné pour vous quelquesunes des meilleures adresses.

102


Prieur 1896

Landreau

OAILLIERS CR SJ

Ba

ul

N

RT EXPE

te

e

an

ÉC IEUX •

P

R

RIEU

RS TEU ÉA

CLUB D E

1, rue d’Orléans - 44000 nantes TÉL : 02 40 48 69 95 www.bijouterie-prieur.fr

s • La SE PR NP ATRIMOINE

10, rue d’ Orléans - Nantes - Tél : 02 40 48 67 68 14, rue d’ Alsace - Angers - Tél : 02 41 87 61 79 www.landreau.fr Horloger Joaillier fabricant

JOAILLIER-DIAMANTAIRE

Maître joaillier des plus respectés et membre du Club des Joailliers Créateurs, Prieur 1896 crée et restaure dans son propre atelier nantais tous vos bijoux. Grand choix de pierres précieuses.

CARTIER BREITLING CHAUMET CHOPARD BAUME ET MERCIER OMEGA TAG HEUER RADO LONGINES BACCARAT DINH VAN

Rolex - Chanel - CHAUMET, Jaeger le Coultre - Tag Heuer, Fred - Hermès - Pomellato, Boucheron - Messika Dinh Van - Bell&Ross, Ginette NY - Poiray, Christofle - Pesavento Baccarat, Mauboussin, Hamilton, Redline...

Prieur 1896

L’Écrin

Ba

ul

N

RT EXPE

te

e

an

ÉC IEUX •

R

RIEU

P

S

ILLIERS C R JOA

RS TEU ÉA

CLUB D E

avenue Marie Louise - Galerie du Casino - 44500 la baule TÉL : 02 40 60 86 08 www.bijouterie-prieur.fr

s • La SE PR NP ATRIMOINE

17, rue de la Barillerie 44000 Nantes Tél: 02 40 47 78 29

Horloger Joaillier fabricant

JOAILLIER

Chanel, Chaumet, Tag Heuer, Fred, Hermès, Pomellato, Boucheron, Messika, Dinh Van, Ginette_NY, Poiray, Pesavento, Baccarat, Mauboussin, Hamilton, Redline...

Dans un univers résolument tendance et novateur, voici une boutique où l’on prend plaisir à se laisser séduire en toutes occasions… Avec le savoir-faire traditionnel qui le caractérise depuis des décennies, L’Ecrin joaillier vous propose des marques prestigieuses telles que Baume et Mercier, Longines, Rado, Herbelin, Tissot, Hamilton, La Brune et La Blonde, Morganne Bello et Christofle. L’équipe vous accueille du mardi au samedi de 10h à 18h45.

103


Saint James Boutique 17, rue de la Barillerie 44000 Nantes (entre le cours des 50 otages et les Galeries Lafayette). Tel : 09 81 81 42 54 www.saint-james.fr The Sea in the city Installés depuis avril 2012, Luc et Patrice, ambassadeurs exclusifs de la marque sur Nantes et son agglomération, vous invitent à découvrir une gamme complète de vêtements pour Femme, Homme et Enfant. Récemment détenteur du Label d’Etat «Entreprise du Patrimoine Vivant» qui distingue les entreprises françaises aux savoir-faire artisanaux et industriels d’excellence, retrouvez les icônes de la marque (marinières, pulls marins, cabans...) et la nouvelle collection «The Sea in the City» qui vous garantissent les valeurs de cette maison : qualité et authenticité légendaires, fabrication française majoritaire, style urbain chic et décontracté. Le lundi de 14h00 à 19h00 Du mardi au samedi de 10h00 à 19h00 sans interruption.

Studio 54 18, rue de la Juiverie 44000 Nantes Tél: 02 51 82 45 76 www.studio54shop.com I contact@studio54shop.com Dessinez Moi Installé également sur Angers, Studio 54 c’est l’art du tatouage et du piercing pour tous ! Profitez du plus grand choix de bijoux piercing dans l’Ouest avec un large choix de bijoux or. Une équipe de 6 tatoueurs professionnels dont 2 tatoueuses réalisent des motifs pour tous les genres et le piercing est sans RDV ! Un suivi personnel est assuré sur toutes les prestations et la pose des bijoux est gratuite pour tous les clients. Ouvert du Lundi au Samedi de 11h à 19h sans interruption.

104


High 3, RUE FANNY PECCOT 44000 NANTES TÉL : 02 40 35 13 20 nantes@high-everydaycouture.com

La Maison de Prune 15, Rue de Verdun 44000 Nantes TÉL : 09 64 10 59 19 lamaisondeprune@gmail.com / facebook la Maison de Prune

PRÊT-A-PORTER FEMININ

L’AUTHENTIQUE FÉMINITÉ

Ouverture à NANTES de la boutique HIGH by Claire CAMPBELL, l’un des principaux talents créatifs actuels.

Boutique intimiste, Maison de Prune c’est avant tout la garde-robe qui respecte votre identité. Evelyne et son équipe habillent toutes les femmes de tout âge, vous accueillent et partagent avec vous un univers de la mode harmonieux en adéquation avec votre personnalité. Rencontrer des habilleuses qui auront le plaisir de vous avoir déniché des modèles à la fois chic, casual, originaux, d’une féminité subtile. Maison de Prune, c’est le parti pris des modèles qui révèlent votre plaisir à être vous même. A ne pas manquer: l’ouverture prochaine d’une boutique sur Bordeaux.

Elle propose des collections à forte identité selon 3 principes : design, confort et qualité. HIGH est une expression nouvelle et originale du casual chic contemporain. L’équipe vous accueille : Lundi 14H à 19H. Mardi au samedi 10H30 à 19H.

Batt&Blou 20, Rue Jean Jaurès, 44000 Nantes TÉL : 02 40 47 32 70 www.battblou.com «La femme Batt&Blou ne suit pas la mode, elle la fait.» Dans un univers atypique, tel des coulisses de podium, Batt&Blou est la boutique où l’on retrouve une allure actuelle et confortable. Les silhouettes sont élégantes, les accessoires et chaussures sont dans un esprit chic et harmonieux. Les marques telles Diane Von Furstenberg, Maison Martin Margiela, Philosophy Di Alberta Ferretti, Roberto Collina, Brandmair, Enza Costa, les Jeans Mother, Rupert Sanderson, Avril Gau... apporteront à votre dressing un style féminin et inimitable. Très prochainement, les plus beaux cachemires de Lamberto Losani. L’accueil et les conseils personnalisés vous séduiront. Pour une mode couture, féminine et intemporelle. Batt&Blou, un univers très personnel.

105


Le Fief de Vigne 16, rue Marceau 44000 Nantes TÉL: 02 40 47 58 75 www.fiefdevigne.com

Les Rigolettes 18, rue de Verdun 44000 Nantes tél : 02 40 48 00 39 www.les-rigolettes-nantaises.fr

Une cathédrale de vins

Confiserie fine

Sa visite vaut le détour ! Sous une verrière de 200m2 soutenue par une architecture fin 19ème siècle de fer et de granit, le Fief propose 1800 références de vins et spiritueux (whisky, vieux rhum…) pour le plaisir de vos papilles. Retrouvez des références de toutes les régions viniviticoles françaises et étrangères… Ouvert à Nantes: de 9h30 à 19h30 du mardi au samedi. L’équipe du Fief vous accueille aussi au Chai du Fief, 15 rue de Rieux (Cité des Congrès) de 16h00 à 19h30, mais également à Cholet, Les Sables d’Olonne et La Roche sur Yon.

Baisse de régime, moral en berne ? Un seul lieu à Nantes pour retrouver joie de vivre et bonne humeur : les Rigolettes Nantaises ! Dans une boutique qui fait rêver petits et grands, retrouvez parmi ses douceurs, la véritable confiserie nantaise ! Aujourd’hui encore, fabriquées de façon artisanale par les successeurs de Charles Bohu, créateur en 1902 de ce bonbon fourré d’une pulpe de fruit recouverte par une fine couche de coque de sucre, craquez sur cette friandise aux arômes d’antan ou sur les plateaux de spécialités Pays de la Loire …c’est inutile de résister.

Au Bureau 10, Quai François Mitterrand 44000 Nantes TÉL : 02 28 08 70 76 www.aubureaunantes.fr / Facebook : Au Bureau BRASSERIE EN BORD DE LOIRE Toute nouvelle brasserie à la hauteur de vos envies sur les bords de Loire ! Au Bureau, c’est la nouvelle franchise Pub et Brasserie qui sait faire parler d’elle. Dans une ambiance sport et cosy aux notes anglo-saxonnes, voici une adresse nantaise à découvrir sans attendre pour se retrouver de 10h à 1h du matin, 7j/7 avec une carte servie à tout moment de la journée. Salades, burger, welsh… L’équipe vous accueille et vous sert de quoi satisfaire vos grandes et petites faims en toutes occasions dans une ambiance détendue et cosy. Soyez les premiers à profiter d’une agréable terrasse chauffée de 120 places assurant le même confort qu’en intérieur et profitez des animations le soir du lundi au samedi ! Danses, poker, happy hour du dimanche au jeudi, karaoké, soirée Dj… l’ambiance est garantie toute la semaine sur toute l’année. Un nouveau lieu où se divertir, se restaurer et se détendre à volonté… vous allez aimer passer du temps au bureau !

106


Le Molière Place Graslin 44000 Nantes TÉL : 02 40 73 20 53 contact@lemoliere.fr www.lemoliere.fr Lieu de vie nantais Adresse illustre de Nantes, Le Molière est depuis longtemps bien plus qu’un café brasserie, c’est le lieu nantais pour tous, à toute heure de la journée. Sa terrasse annuelle, plein Sud face à la toute nouvelle place Graslin, et ses prestations allant du petit déjeuner à l’apéro cocktail jusqu’à 2h du matin, fait du plus vieux café nantais l’une des immanquables adresses de Nantes. La brasserie en continu à partir de 12h vous propose des produits frais de qualité avec un plat et un poisson du jour et pour les plus matinaux une formule petit déjeuner + presse. Dès 18h une ambiance apéro avec Tapas vous est proposée avec une grande diversité de vins et de Champagnes. Ambiance assurée tous les jeudis et vendredis avec la présence de DJ. Parmi ses nombreuses soirées à thèmes, découvrez les animations terrasse diverses et variées à la belle saison. Retrouvez Johanna, Pascal et leur équipe jeune et dynamique pour vous assurer l’animation, le service et la qualité toute l’année ! Ne ratez pas l’incontournable soirée blanche en partenariat avec le champagne Mumm le vendredi 4 juillet ! Ouvert du lundi au samedi de 8h à 2h

Clémence « La Chebuette » 91, Levée de la Divatte - 44450 Saint Julien de Concelles www.restaurantclemence.com / contact@restaurantclemence.com TÉL : 02 40 36 03 18 CUISINE DES BORDS DE LOIRE Depuis 1890, le restaurant Clémence, du nom de celle qui est à l’origine de notre fameux beurre blanc, a su garder son amour de cuisine typique de notre région. Avec une vue imprenable sur la Loire, goûtez des mets qui ont traversé les âges et se sont enrichis de l’expérience du chef Jean-charles Batard. Engagé dans les Cuisineries gourmandes, association défendant les spécialités culinaires de la région avec des produits locaux frais de grande qualité, il vous fera redécouvrir des plats typiques des bords de Loire, Sandre beurre blanc, Alose de Loire, Anguille sautées à l’ail et au persil, Cuisses de Grenouilles… mais également une carte avec des produits de saison et vous transmettre sa passion pour la cuisine. Avec une cave exceptionnelle en vins de Loire, redécouvrez le Muscadet et autres spiritueux de notre vignoble nantais dans un cadre à la fois traditionnel et contemporain. Un salon privatif est à votre disposition pour vos réunions professionnelles ou festives ainsi qu’un service traiteur : réalisation de buffet chaud ou froid, cocktail, repas de mariage ou anniversaire. Disposez également d’un chef à domicile. 107


Axa Assurance / Fabrice Bonnet Espace commercial Océane / 10 rond-point de la corbinerie / 44400 reZé Tél : 02 40 32 34 37 agence.fbonnetreze@axa.fr / www.axabanque.fr​ Agent général AXA depuis 3 ans, Fabrice Bonnet vous accueille dans les tout nouveaux locaux de l’Agence Assur Banque, sur le site commercial dynamique de Rezé Océane. Cette agence, plus spacieuse, vous offre désormais un espace d’accueil convivial, des bureaux adaptés à la confidentialité et à l’écoute de vos besoins avec des horaires élargis afin de vous apporter notre meilleur service. Depuis toujours, AXA c’est avant tout l’assurance des particuliers et des entreprises, l’épargne, la prévoyance et la retraite. Aujourd’hui, avec AXA Banque, c’est également toute une gamme de produits innovants, des conseillers joignables 24h/24h et 6j/7j, des services internet exclusifs, les avantages d’une banque directe associée aux conseils de proximité de votre Agence. A découvrir : notre espace dédié au « libre-service Bancaire » pour faciliter la gestion quotidienne de vos comptes AXA. Votre agence a le plaisir de vous accueillir du Lundi au Vendredi : 9h à 12h - 14h à 18h et le Samedi matin  : 9h à 12h.

Optic 2000 29, Rue du Calvaire 44 000 Nantes TÉL : 02 40 48 21 00

OPTICIEN DEPUIS 1973 Certifié Afnor, retrouvez ici tous les services et les compétences que nécessite votre vue. Grand choix de montures, de verres, et de lentilles pour répondre au besoin de chaque individu. Salle d’examen de vue. Essai de lentilles. Partenariat avec de nombreuses mutuelles. Montages réalisés en magasin. Suivi personnalisé. Partenaire Essilor Eyecode, Optic2000 vous propose désormais ce procédé de mesure à la fois ludique et innovant vous assurant des verres plus précis adaptés à votre vue qui vous procurent une vision instantanée et sans effort.

108

A vue d’oeil 1, rue de la Fosse 44000 Nantes Tél: 02 40 74 81 04 a-vue-doeil@wanadoo.fr

L’exclusivité optique A vue d’œil présente son nouvel espace show-room, pour vous offrir plus de confort et un plus grand choix de lunettes créateurs. Fidèles à l’esprit contemporain et convivial du magasin ouvert en 2005, Damien et Stéphanie, opticiens diplômés, confirment leur parti pris : chaque monture est unique, de création exclusivement française et européenne ; choix des montures/verres Essilor et montage sont réalisés sur place pour une qualité irréprochable. Dépositaire des marques Tarian, Markus, Harry Larry’s ou encore Bandapart, A vue d’œil vous propose aussi un nouvel espace « Sport et Vue ».


Motorsport Academy 21, rue de la rabotière 44800 SAINT HERBLAIN tél : 02 40 46 12 37 www.motorsport-academy.fr Des sensations inoubliables Leader du stage de pilotage dans l’Ouest, voilà tout juste 6 ans que Motorsport Academy vous permet de rêver et de ressentir le frisson de la tête aux pieds ! Au volant des derniers modèles des voitures les plus mythiques telles que Ferrari, Lamborghini ou Porsche, découvrez et redécouvrez le plaisir intense de piloter sur les circuits de Lohéac(35), Fontenay Le Comte(85), Fay de Bretagne(44) et Maison Blanche au Mans(72) avec plus de 60 dates par an sur l’ensemble des sites. Une équipe de pilotes professionnels vous encadrent et vous conseillent sur les différentes prestations pour vous faire vivre ce moment d’exceptionnelles sensations dans des conditions optimum. Retrouvez les coffrets cadeaux sur : www.motorsport-academy.fr À votre écoute de 10h00 à 12h00 et de 14h00 À 18h00.

Black Event

Jean-Luc H Coiffeur

Domaine des Lys 44150 Ancenis tél : 06 51 91 46 66 www.blackevent.fr

2, place Aristide Briand 44000 Nantes TÉL : 02 51 84 28 69

Sensation ET détente ! 

La coiffure sur mesure

Pour tous vos évènements, anniversaires, enterrements de vie de garçon ou séances de motivation d’entreprise, Black Event répond à vos besoins de loisir et de détente. Situé sur un lieu prestigieux, le Domaine des Lys à Ancenis, une équipe à votre disposition vous propose Paintball, Segway ou Simulateur de chute libre toute l’année. Séances sur réservations uniquement. Le simulateur de chute libre et les segways peuvent également être déplacés sur le site de votre choix pour des évènements d’exception.

Voilà un salon très intimiste où l’on prend le plus grand soin de vos cheveux. Dans un univers baroque, ici la coiffure se vit façon haute couture. Les coupes sont des créations réalisées uniquement aux ciseaux avec exigence. Couleurs sans ammoniaque, soins Bio à la protéine de soie. Jean Luc H vous reçoit sur rendezvous du mardi au vendredi de 9h à 19h et le samedi de 9h à 16h30.

109


Dos Lit 331, ROUTE DE VANNES 44800 ST HERBLAIN Tél : 02 40 94 80 94 www.doslit.com Créateur de bien-être Besoin d’un sommeil récupérateur ? Envie de réveils sans douleur dorsale, et parfaitement détendu ? DOS LIT est l’adresse qu’il vous faut pour trouver matelas à votre dos. Depuis 1991, DOS LIT vous propose un grand choix de literies sur-mesure adaptées à vos besoins. Chaque couchage est fabriqué par rapport à la morphologie voire à la pathologie de chacun. Spécialiste en literie à matelas d’eau climatisée et stabilisée en système simple ou double (fabricant reconnu par la Fédération Française des Masseurs Kinésithérapeutes Rééducateurs), et en matelas à mémoire de forme visco végétale ou thermo réactive, surmatelas et tapis de massage, DOS LIT créé également sur mesure des sommiers, têtes et cadres de lit, chevets, bancs de lit… et vous propose une large gamme de linge de lit, couettes et oreillers. DOS LIT a sélectionné essentiellement des fabricants français afin d’obtenir une meilleure traçabilité et maîtrise de la qualité des produits. Une équipe passionnée et à votre écoute vous accueille le lundi de 14h00 à 19h00, du mardi au samedi de 10h30 à 13h00 et de 14h00 à 19h00 en magasin ou sur rendez-vous à votre domicile.

Tôlerie de La Loire (Groupe TDL) 353, ROUTE DE SAINTE LUCE 44 300 NANTES TÉL : 02 40 49 55 33 www.toleriedelaloire.fr / www.comptoir-du-poele.com Un poêle à votre mesure Depuis de nombreuses années, le groupe TDL, Tôlerie de la Loire, distribue les poêles Scan Line, des poêles scandinaves haute température réputés pour leurs performances énergétiques, leur fiabilité et leur design. Créée en 1956 en Loire Atlantique, cette société s’est diversifiée dans les années 2000 pour s’orienter vers les poêles à bois. Profitant du boom des énergies renouvelables, le premier développement de magasin s’est réalisé à Nantes en 2008, avec la création d’un show-room permettant la présentation d’un grand nombre de modèles. Retrouvez un large choix haut de gamme de poêles des marques Stûv, Lotus, Héta, Céra parmi les plus robustes et les plus performants au monde avec une combustion optimisée pour chauffer des petits et des grands volumes. Chez Scan Line et TDL, une équipe de professionnels est à votre écoute pour vous apporter entière satisfaction. Tous les produits sont garantis entre 2 et 10 ans. Chaque installation fait l’objet d’une étude personnalisée : visite technique, pose et installation par des équipes qualifiées respectant le cahier des charges Scan Line. 110


Peintures et Ravalements 2, rue de Crucy 44 000 Nantes TÉL : 02 40 69 00 81 PEINTUREs ET RAVALEMENTs Incontournable de Nantes à La Baule depuis plus de 15 ans, composé d’une équipe de peintres spécialisés, Peintures & Ravalements met en oeuvre son savoir-faire et sa qualité à votre service, de votre intérieur à votre façade. Un conseil adapté et personnalisé, dans le respect de vos désirs et de vos besoins. A votre service du Lundi au Samedi. Merci de contacter Fabrice et son équipe au 02.40.69.00.81

Art Design Inox Naviguez vers de nouveaux horizons Tél : 02 40 11 80 20 www.artdesigninox.fr Garde-corps Escaliers / Mobiliers ART DESIGN INOX, un esprit Yachting … Créateur et concepteur de produits design, de garde-corps, d’escaliers et de mobilier haut de gamme pour votre habitation. Dans un esprit résolument Yachting et moderne, avec un doux mélange de matériaux nobles, nous allions l’esthétisme, le raffinement et la qualité. Finesse, pureté et transparence sont les maîtres mots de notre concept, créer pour séduire et durer. La pureté des lignes et des finitions, alliée à la qualité des matières et la maîtrise des dernières technologies contribuent à la mise en œuvre de projets d’exception. Nous ne fabriquons pas simplement des produits design, mais nous donnons vie à une idée, un projet, à un rêve avec pour seules limites votre imagination. ART DESIGN INOX, créateur d’ambiance…

111


Emotion gustative et vue imprenable sur l’Océan…

HÔTEL

RESTAURANT

Michelin

www.annedebretagne.com bienvenue@annedebretagne.com Port de la gravette . 44770 La Plaine sur Mer . Tél : 02 40 21 54 72 . Fax : 02 40 21 02 33

www.thomasproust.com

Dans un décor contemporain et épuré, découvrez la cuisine iodée du chef Philippe Vételé, récompensé de deux étoiles au guide Michelin. Pour les amateurs de vins, l’exceptionnelle cave d’Anne de Bretagne regroupe plus de 25 000 références d’une diversité étonnante. Michèle Vételé partage son métier, sa curiosité et sa passion au travers de ses subtiles accords mets & vins commentés par ses sommeliers en dégustation.


E D I T I O N E

1 8 2 0 1 4

NANTES PRIVILÈGE

le printemps ! Notre duchesse Nos Nantaises Nos TENdances nos adresses

Printemps / Été 2014

Nantes Privilège (Été 2014)  

Nantes Privilège Le magazine Nantais des Editions du Privilège. Edition Été 2014

Nantes Privilège (Été 2014)  

Nantes Privilège Le magazine Nantais des Editions du Privilège. Edition Été 2014

Advertisement