Page 1

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

25 e E D I T I O N


Les qualificatifs de l’Esprit Jean Louis David ne manquent pas ! Tous évoquent une vision audacieuse de la beauté des femmes : toujours renouvelée, en mouvement, changeante. Cette nouvelle saison Printemps-été 2013 déborde de cet esprit de vie : bonne humeur, énergie, enthousiasme, confiance en soi... Les mannequins Jean Louis David sont comme toutes les femmes qui entrent dans nos salons : explosives, rayonnantes, pétillantes… Un cocktail détonnant que nous sommes toutes fières de revendiquer !

JEAN LOUIS DAVID 279 Avenue de Lattre de Tassigny 44500 La Baule Tél : 02 40 42 77 32 JEAN LOUIS DAVID Centre Commercial Carrefour Beaulieu Bd General de Gaulle 44200 Nantes Tél : 02 40 47 40 70

FRANCK PROVOST Galeries Lafayette Rdc environnement parfumerie 44000 Nantes Tél : 02 40 47 10 20 FRANCK PROVOST Centre Commercial Beaulieu Bd General de Gaulle 44200 Nantes Tél : 02 40 74 12 44 FRANCK PROVOST Centre Commercial Leclerc Le Point du Jour 44600 Saint-Nazaire Tél : 02 40 01 88 28 FRANCK PROVOST Centre Commercial Auchan 44570 TRIGNAC Tél : 02 40 90 19 25 FRANCK PROVOST 10 Bd Hennecart Face océan 44500 La Baule Tél : 02 40 24 18 89

Un été élégant, chic et tellement glamour à l’image de cette collection printemps-été 2013. Les coupes sont longues, mi-longues ou courtes et les Couleurs Précieuses éclatent de brillance. Les salons Franck Provost offrent tout leur savoir-faire pour sublimer les bruns chauds, les blonds froids ou dorés et les blonds vénitiens des Couleurs Précieuses. Le Brun Cashmere, technique exclusive Franck Provost, sublime les châtains foncés et les bruns avec des jeux de lumière infinis. L’ Ambre Vénitien, technique exclusive Franck Provost, sublime les blonds vénitiens, les châtains et les roux, vibre par des reflets subtils, naturel et brillants sur l’ensemble de la chevelure. Le Balayage 2 Ors, technique exclusive Franck Provost revèle l’éclat des cheveux blonds ou châtain clair. Salons du Groupe Martine BILLY


ÉDITO

Vingt-cinq ans ! Déjà. Comme le temps passe. Sur le sable comme ailleurs. Magazine des étés inspirés, La Baule Privilège porte bien son nom. Celui que Daniel Piriou-Larue, son créateur, lui avait donné et celui que nous avons conservé avec un « s » en moins pour garder pour nous et pour vous l’essence du privilège commun qui nous fait aimer cette station qui est aussi l’une des plus belles baies du monde. Chaque année, le lancement du magazine est un événement et un avènement, l’un et l’autre, mélange réussi de tradition et de nouveauté conjuguées. Car, comme dit une publicité célèbre, ELLE le vaut bien, cette Bôle d’autrefois qui ne cesse de se transformer pour la grande fête de la famille, des sports, de la culture et de l’été ! Cette Presqu’île qui n’en finit pas de sourire à tous ceux qui la comprennent, l’écoutent et l’aiment. Dans ses accents singuliers qui en font un kaléidoscope si particulier de l’âme marine. Toutes voiles dehors! Dans ce numéro anniversaire, nous avons privilégié l’excellence qui ne dénote pas avec une certaine idée de la simplicité. Car la baie lie les deux comme par un enchantement naturel – marées obligent – de ce qui a été et de ce qui sera… Toute l’équipe de La Baule Privilège est donc heureuse de vous offrir ce beau volume de votre été 2013. Qu’il vous apporte des notes originales de découvertes et de redécouvertes, d’amusements ou de réflexions. En vous permettant d’apprendre des choses qui comptent ou qui amusent mais qui sont bien dans l’esprit baulois. Cette part de nous-mêmes que nous aimons communiquer aux autres, l’espace d’une saison, afin qu’elle devienne aussi la leur pour aujourd’hui et pour demain. Toutes générations confondues. Petits et grands. Baulois enracinés, habitués ou de passage, vous aimerez – nous le souhaitons – cette 25e édition très colorée qui constitue un moment rare d’émotion et de communion. En partage avec tous les annonceurs qui nous font confiance depuis si longtemps et qui savent, mieux que d’autres, la passion et la générosité avec lesquelles nous dessinons chaque année ce rendez-vous de l’été ! Qu’ils soient tous ici remerciés. Bonne lecture donc, de page en page, bercée par l’insouciance d’une villégiature plus ou moins longue mais toujours privilégiée. Avec un soleil généreux, ce qui serait encore beaucoup mieux… Hervé Louboutin

2

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

25 ANS


SOMMAIRE

LA BAULE PRIVILèGE Revue annuelle Directeur de la publication HERVÉ LOUBOUTIN éditeuR LES ÉDITIONS DU PRIVILÈGE 33, Boulevard Guist’hau BP 81408 – 44014 Nantes Cedex 1 Tél. : 02 40 73 31 31 Fax : 02 40 73 88 40 SAS au capital de 120  001 € ASSOciéS : HERVÉ LOUBOUTIN & FRANÇOIS BARRAULT CODE APE : 7312Z Siret : 523 585 974 00018

4

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

25 ANS

14

NUIT BAULOISE

21

LE RENDEZ-VOUS DES ÉCRIVAINS

29

SAGAS FAMILIALES

42

L’ENCHANTEUR DU MAJESTIC

50

DESSINS DE PLAGE

58

JAZZ À LA BAULE

74

PIN UP

81

LE STYLE BAULOIS

88

PAUSE TENDRESSE

99

HERMITAGE, CÔTÉ SUITES

103

EN CALÈCHE

108

UNE JOURNÉE AUX COURSES

113

JARDINS DE LA PRESQU’ÎLE

119

A BORD D’ANGELINA

127

LOICK PEYRON À L’AMERICA’S CUP

132

NOS VIGNERONS

137

AIR ET LUMIÈRE

147

LES RUCHES D’ÉRIC GUÉRIN

176

LE CARNET D’ADRESSES

Régie Publicitaire LES ÉDITIONS DU PRIVILÈGE 1, AVENUE PIERRE-PERCÉE 44500 La Baule Tél. : 02 40 60 42 19 Fax : 02 40 60 45 71 Françoise Pasiot-Proust Tél. : 06 08 34 29 88 publicite@editionsduprivilege.com rédaction HervÉ LOUBOUTIN STÉPHANE HOFFMANN OLIVIER D’ARGOL Alain Danjou Nicolas Boileau Philippe Hervouët Pierre-Jean Bassenterre Joseph-François Gesril Michèle Vételé Hélène Roulet JEANNE-MARIE DARBLAY

PhotoGRAPHIES PATRICK GERARD PASCAL KYRIAZIS COLLECTION BARRIÈRE STÉPHANIE BILLARANT ILLUSTRATIONS ALEX MATHERS CONCEPTION GRAPHIQUE DIRECTION ARTISTIQUE THOMAS PROUST www.thomasproust.com

IMPRESSION Imprimé par LABEL-PPS Chez Pollina-Vendée REMERCIEMENTS Lilia Millier CÉLINE DELAVAUX JEAN-CLAUDE GUILBAUD nos amis vignerons Jo Landron Guy Bossard et Frédéric Niger Van Herck Stéphane Perraud Vincent Perraud Jérôme Bretaudeau Rémi Branger ALEXANDRA HUBERT ALEX MATHERS FRANÇOISE PASIOT-PROUST


Maison de BeautĂŠ Haute Parfumerie - Soins

5, avenue Pavie TĂŠl: 02.40.60.17.43 maisondebeaute.labaule@orange.fr


LE MOT DU MAIRE

IRE A M E L

r Monsieu

Le MA

IRE

Pour ceux qui cherchent à mieux connaître, à mieux s’intégrer au sein de la subtile alchimie ou de l’art de vivre de notre région bauloise, quel meilleur moyen que de se laisser emporter par les reportages, les belles photos et les textes toujours justes et souvent poétiques de La Baule Privilège. Entrée l’an dernier au Club des plus belles baies du monde, la baie de La Baule-Le Pouliguen-Pornichet méritait bien, par la beauté du site, d’y être un membre actif aux côtés des sites littoraux exceptionnels de notre planète. Car, dans le monde qui nous attend, l’esprit de compétition et l’imagination seront plus importants que jamais. C’est d’ailleurs pourquoi nous avons investi dans deux sites essentiels pour l’économie de notre ville : le marché et le palais des congrès Atlantia. Ils seront bientôt opérationnels et sauront accueillir les amis de La Baule, que vous êtes peut-être déjà, ou que vous deviendrez sûrement demain. Bon séjour à La Baule. Yves Métaireau

« Aux amis de La Baule »

25 ANS

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

7


Maison de Beauté Haute Parfumerie - Soins

BODY TIME CONTROL Pour une silhouette de rêve…

5, avenue Pavie Tél: 02.40.60.17.43 maisondebeaute.labaule@orange.fr


Maison de Beauté Haute Parfumerie - Soins

CREME DE LA MER I VALMONT I TOM FORD I DIPTYQUE I VILLORESI ACQUA DI PARMA I ANNICK GOUTAL I BY TERRY 5, avenue Pavie Tél: 02.40.60.17.43 maisondebeaute.labaule@orange.fr


Le bar

en croÛte de sel

L’OcEan

de

Le mystÈre reste entier la fascination aussI

www.restaurantlocean.com


SORTIR

PAR Hélène Roulet

Photographies Pascal Kyriazis

Que tous ceux qui croient que La Baule ne vit pas la nuit rechaussent leurs baskets flashy et leurs talons hauts dernier cri. En version chic ou plus décontractée, il y en aura pour tous les goûts ! Pornichet, La Baule, Guérande… nous avons suivi les petites bulles de Mumm pour apprécier chaque nuit bauloise...

14

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

25 ANS


Plutôt feutrée ou plus débridée, La Baule night fever

Le Garden : voilà une boîte de nuit qui mérite son nom! Amateurs de fiesta en plein air, le must de la soirée, ça se passe dans le jardin ! C’est le rendez-vous branché des jeunes et là, oui, y’a de l’ambiance ! À l’intérieur, personne assis, tout le monde debout… Éscarpins tout neufs, s’abstenir. Oubliez l’idée de toute discussion, ici, ça bouge, ça chante et ça crie. Programmation de « ouf » tout l’été, les soirées à thème ne se ratent pas, les invités non plus !! La file d’attente et le parking bondé font partie du décor… Un conseil, soyez dans la place avant minuit.

25 ANS

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

15


SORTIR

La Terrasse : Depuis plus de cent ans, c’est de génération en génération que l’on conserve et développe une atmosphère familiale et conviviale où l’on peut apprécier deux ambiances différentes : une première salle où l’on peut partager des moments sportifs et festifs, et une seconde au rythme de la salsa, où sont proposés des cours gratuits tous les jeudis soir, histoire de vous mettre en jambes. Chez Christophe et Cathy, de 18 à 80 ans, c’est une soirée sérénité garantie. Public féminin, n’hésitez plus ! Venez profiter de cette immense terrasse de jour comme de nuit. Le Bax : Plus chic, plus cocoon… et ne vous y trompez pas, rien de surjoué. On rejoue l’ambiance en revanche. Exit les programmes radios, on se retrouve sur des morceaux de tous genres que l’on connaît bien, qu’on redécouvre dans un endroit soigné où l’on se sent comme chez soi. Ambiance intimiste en début de soirée qui laisse place à une ambiance plus décalée au milieu de la nuit jusqu’à 3 heures du matin.

Le Nova : Envie de danser ? Envie de papoter autour d’un verre et ne pas avoir l’air d’un vétéran à 35 ans ? Avis aux pros de l’excuse pour ne pas sortir : au Nova, tout est possible ! Côté piste, dans une ambiance sereine et conviviale, on s’éclate sur les tubes les plus entraînant du moment, un vrai dance floor ! Côté salon, on apprécie de se retrouver entre amis dans un décor très sympa, propice à de bons moments de complicité. Son grand petit plus ? Le mojito ! Villa La Grange  : Entité bauloise incontournable. Qui n’y est jamais allé ? Spot de sortie pour les plus jeunes, on y fait la fête sans complexe. Discothèque de référence pour tous les habitants de la Presqu’île depuis plus de vingt ans. On a même droit au vendeur de croissants à la sortie au petit matin tout l’été.

La Grange

Le Bax

Le Nova

Un rien lounge, quelques bulles, une boisson cubaine 16

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

25 ANS

la Terrasse


QG

Beach

MIAM FUN & FRENCH RESTAURANT

Plage du Nau I LE POULIGUEN QG BEACH Ouvert tous les jours sauf le mardi Il est conseillé de réserver 06 18 13 62 69 I qgbeach@gmail.com


Table Gourmande

LE SUNSET

Isabelle et Laurent JONEAU Maître restaurateur de France Boulevard des Océanides Sur la plage de Pornichet - Baie de la Baule Tél: 02 40 61 29 29 www.lesunset.com I lesunset@lesunset.com


LITTÉRATURE

rendez-vous ÉCRIVAINS Le

des

En 2011, le premier Rendez-vous des écrivains de La Baule avait attiré un millier d’amateurs. Un an plus tard, c’est quatre fois plus de visiteurs qui se sont rendus, pendant tout un week-end, à Atlantia, pour cette manifestation organisée par l’association des Rendezvous de La Baule. Aux premières loges, Stéphane Hoffmann nous en raconte les grands moments, avec des photographies de Patrick Gérard. Par Stéphane Hoffmann Photographies Patrick Gérard

Invité d’honneur : Jean d’Ormesson Conversation sur la scène d’Atlantia. Amanda Lear, qui jouera le soir même Lady Oscar , nous a prêté son décor..

25 ANS

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

21


LITTÉRATURE

1

Causeries, débats, dédicaces, expositions... Les 27 et 28 octobre 2012, dans tout Atlantia, c’était le Rendez-vous des écrivains. Mais pas que. Il y avait aussi un restaurateur (Olivier Androuin, chef de « La Véranda »), des photographes (Christian Boyer, Teodoro Gilabert), des peintres (Nathalie Fréour, qui avait conçu l’affiche ; Gérard Fruneau, qui exposait pour la première fois à La Baule), un sculpteur (Sergé Boué) et beaucoup de visiteurs pour rencontrer et pour écouter Patrick Barbier, Jean-Louis Debré, Michel Déon, Nicolas d’Estienne d’Orves, Stéphanie des Horts, Jean-Joseph Julaud, Amanda Lear, Macha Méril, Christian Millau, Jean-François Parot, Jean-Michel Riou, Gonzague Saint Bris et une vingtaine d’autres auteurs, dont Paul Gourain, Bernard Bertho, Jean Brouillet et Christian Renaut, venu sans son Chat-Lumot.

2

L’idée n’est pas de faire un de ces salons du livre où chaque auteur attend le client derrière sa pile de livres. Il s’agit de favoriser les rencontres entre les écrivains et leurs lecteurs, des écrivains avec d’autres artistes, et des écrivains entre eux.

4

3

(1) 800 personnes pour écouter Jean d’Ormesson. (2) Il se vendra 700 livres pendant le week-end.

7

(3) Annie Leguen, vice-présidente de l’association, accueille Michel Déon à l’hôtel « Hermitage Barrière ». À droite, Stéphane Hoffmann. (4) Michel Déon, Catherine Decours et Annie Le Guen. (5) Patrick Barbier raconte la Naples du 18e siècle. (6) La pianiste Caroline Gaudfrin. (7) Catherine Decours, présidente de l’association, et Gonzague Saint Bris. (8) Le photographe de presse Christian Boyer parle de son métier.

5

22

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

6

I

8

25 ANS


(1) Nicolas et Amélie d’Estienne d’Orves, Love me tender. (2) Yves Pittard, Jean-Joseph Julaud et Bernard Bertho. (3) Jean-François Parot, ambassadeur de France et auteur des Enquêtes de Nicolas Le Floch. (4) Gérard Fruneau fait visiter à Michel Déon l’exposition de ses peintures. (5) Macha Méril à la rencontre de ses lecteurs. (6) Jean-Louis Debré.

(7) Christian Millau rend hommage à son ami Roger Nimier.

4

3

5

... librairie, musiques, pique-niques, rencontres et spectacles

6

2

1

7

En 2011, pour la première édition dont l’invité d’honneur était Michel Déon, nous avions reçu une trentaine d’écrivains et un millier de visiteurs. Un an plus tard, quatre fois plus de passionnés et de curieux ont fait le déplacement vers Atlantia. Pendant que je bavardais avec Jean d’Ormesson dans l’auditorium, Bernard Bertho se demandait, avec Macha Méril et Stéphanie des Horts, si le pouvoir des femmes avait changé. Puis, Paul Gourain traita de « Police et société  » pendant que Patrick Barbier entraînait le public dans un «  voyage musical dans la Naples baroque  ». En cette fin d’après-midi du samedi, Catherine Decours, présidente de l’association des Rendezvous de La Baule, réunissait Gonzague Saint Bris et Jean-Michel Riou pour traquer les secrets de Louis XIV pendant que Christian Boyer, en illustration à son exposition de photos, donnait une causerie sur l’âge d’or du photoreportage. Le lendemain, Michel Déon, Jean d’Ormesson et Christian Millau rendaient hommage à leur ami Roger Nimier à l’occasion du 50e anniversaire de sa mort. Pendant ce temps, dans une autre salle, Macha Méril lisait des lettres de Mme de Sévigné à un public enchanté. Dans l’après-midi, Gonzague Saint Bris régalait la salle avec son spectacle Dans le salon de l’Histoire, où il était accompagné de la pianiste et comédienne Caroline Gaudfrin. En ce dimanche aprèsmidi, on parlera encore peinture (avec Michel Déon, Teodoro Gilabert et Gérard Fruneau), bande dessinée, avec un illustrateur, Jean-Marie Michaud et un scénariste, Jean-Joseph Julaud, lors d’une rencontre animée par Bernard Bertho. L’histoire locale n’a pas été oubliée, avec la causerie de Marie Rouzeau sur l’histoire de la Presqu’île et les souvenirs et témoignages de Domitille Marbeau, Funck Bretano, Jean Brouillet, Josick Lancien et Jean-Yves Paumier. Tandis que JeanLouis Debré parlait du plaisir qu’il éprouvait à son activité d’écrivain, quand le Conseil constitutionnel lui en laisse le loisir. Catherine Decours, elle-même historienne, arbitrait une rencontre intitulée « Écrire dans l’Histoire », avec Jean-François Parot, Jean-Michel Riou et Nicolas d’Estienne d’Orves. >>>

25 ANS

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

23


LITTÉRATURE

1

2

3

(1) Sur le remblai, Amélie d’Estienne d’Orves et Jean d’Ormesson, accompagné de son éditrice, Malcy Ozannat. (2) Nicolas d’Estienne d’Orves immortalise l’Immortel. (3) Jean d’Ormesson et Stéphane Hoffmann. (4) Un nouveau pin le long de la plage. (5) Jean d’Ormesson confie à Yves Métaireau son plaisir d’être à La Baule.. 5

« Je fais comme d’habitude ? » 4

Jean d’Ormesson la pelle à la main

24

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

25 ANS

En empoignant la pelle, Jean d’Ormesson ne perd pas son esprit. Sur les conseils de son ami et confrère à l’Académie française, Michel Déon, qui s’est livré à l’exercice voici plus de vingt ans, l’auteur de Et toi mon cœur pourquoi bats-tu ? remue quelques mottes de terre avant de s’écrier : « Je sais à merveille profiter du travail des autres. » Puis, il va saluer un représentant du Service des espaces verts de la ville de La Baule, avant de regagner Atlantia, rendre hommage à son ami Roger Nimier, mort il y a cinquante ans jour pour jour. L’occasion pour lui de revenir sur son œuvre. Les livres de ses débuts furent dédaignés ou assez mal accueillis par la presse. Le roman le plus ancien a près de soixante ans, le plus récent vingt-cinq. On est heureux de le dire  : ça tient le coup. Et même très bien. Loin de faire ronfler les orgues comme dans ses romans publiés ensuite chez Gallimard (La Gloire de l’Empire, Au plaisir de Dieu et

Dieu, sa vie son œuvre), Jean d’Ormesson se révèle dès son premier livre, L’Amour est un plaisir, un pianiste de bar alerte et très enivrant. C’est-à-dire qu’il donne soif. Aussi échevelée dans leur folie romanesque que sobre dans leur expression (on appelle ça le classicisme), son œuvre donne mieux qu’envie de lire: envie de vivre et d’aimer. C’est toujours les vacances. « Qu’ai-je donc fait ?, a-t-il pu confier. Ah ! j’ai aussi skié au printemps, j’ai nagé dans les mers du Sud, j’ai aimé trois ou quatre femmes, j’ai écrit quelques livres. Mon Dieu ! J’ai été heureux dans ce monde si cruel, dans cette vallée de larmes – in hac lacrimarum valle – dont j’ai admiré presque tout, jusque dans les chagrins, jusque dans la souffrance, et qui, à tort ou à raison, m’a paru comme un voile passager chargé de cacher d’autres splendeurs dont il est impossible de rien dire mais dont il est permis de rêver. »


Relais Gourmands

LE

FORT L’OCÉAN DE

Un Relais & Châteaux face à la mer, s ur la Côte Sauvage. Ou vert à l’année. w w w. h o t e l f o r t o c e a n . c o m


Christophe

Roussel Pâtissier Chocolatier

• Créateur de Gourmandises

19 avenue du Général de Gaulle – La Baule 6 allée des Camélias – La Baule 26 rue Saint-Michel – Guérande 10 rue du Champ de Mars – Paris 7ème 5 rue Tardieu – Paris 18ème www.christophe-roussel.fr


Burberry Paul Ka Armani La Martina Brunello Cuccinelli Chaussure Tod’s Hogan Escada Sport Missoni Chacok Kenzo Twin Set Trussardi

Galerie du Casino La Baule 02 40 70 97 24 Avenue du Général de Gaulle 30 bis - Tél : 02 40 60 27 44 105 - 02 40 24 50 79


Une villa contemporaine en bord de mer

Regardant La Baule, non loin de Pornic, les chambres design de l’ Hôtel**** Relais & Chateaux vous enveloppent pour une nuit paisible au calme, avec ses très belles terrasses, vue sur mer, parc et piscine. Philippe et Michèle Vételé, la complicité mets & vins

Les Fugues Gourmandes, c’est la plus agréable manière de s’échapper… pour se retrouver. Se retrouver soi-même d’abord, avec ceux qu’on aime ensuite, dans de délicieux moments d’émotions culinaires, avec la cuisine inventive et créative de Philippe Vételé. Deux étoiles Michelin, et avec les découvertes des accords Mets et Vins grâce à la belle carte aux flacons rares, que savent si bien présenter Michèle Vételé et ses sommeliers.

HÔTEL

RESTAURANT

Michelin

www.annedebretagne.com bienvenue@annedebretagne.com Port de la gravette . 44770 La Plaine sur Mer Tél : 02 40 21 54 72 . Fax : 02 40 21 02 33


FAMILLES

Sagas

FAMILIALES La Baule Privilège, c’est un peu l’album de famille de La Baule. Depuis vingt-cinq ans, notre magazine vous raconte comment chacun essaie, par son talent et son travail, de contribuer à l’idéal qu’est le plaisir de vivre à La Baule et dans sa région. Depuis vingt-cinq ans, certains nous ont quittés, d’autres sont arrivés : c’est la vie qui va. Et, comme la mer « toujours recommencée », les familles continuent, recommencent et se succèdent aux affaires. Tout au long des années, nous vous les avons présentées, ces familles et ces affaires. Leur idée fixe : vous rendre agréable votre séjour à La Baule. Cette année, nous enrichissons notre album. Un album qui, jamais, ne sera complet, tant l’activité des familles se renouvelle. Merci à la famille Louis, à la famille Taittinger, à la famille Puig, à la famille Mainguet et à toutes les autres qui forment aussi la grande famille de La Baule Privilège. Par Olivier d’Argol et Stéphane Hoffmann Photographies Pascal Kyriazis et Patrick Gérard

25 ANS

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

29


FAMILLES

Saga

LOUIS

LA PRESQU’ÎLE NE SERAIT RIEN SANS EUX...

Monsieur et madame Louis en famille, fille, gendre et petits enfants. 30

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

25 ANS


Valérie Criaud, directrice du Fort en compagnie de Gérard Louis.

Difficile d’imaginer repos plus iodé

Ancienne batterie côtière, le fort de l’Océan a sans doute été construit peu avant 1750 sous l’impulsion du duc d’Aiguillon. Pour surveiller la mer, à la pointe du Croisic, position on ne peut plus stratégique. C’est un « expéditeur de marée » du Croisic, Julien Poisson (!) qui le rachètera lors de son désarmement en 1891. Il changera encore plusieurs fois de mains ensuite avant d’être laissé à l’abandon puis racheté un siècle plus tard par M et Mme Gérard Louis, les propriétaires de l’hôtel-restaurant « L’Océan », son plus proche voisin. Le 25 juin 1997 (il y a tout juste seize ans), le « Fort de l’Océan », nouvelle mouture, est inauguré en présence de Catherine Painvin, la célèbre créatrice de la marque « Tartine et chocolat » (vêtements d’enfants), familière du Croisic par sa belle-famille, et qui a signé la décoration. La mue est impressionnante. Le vieux fort guerrier est devenu un écrin raffiné. Il entre dans le club très prisé des « Relais & Châteaux » en 2005. Sa table a été également particulièrement soignée avec le talent et l’originalité de Guillaume Brisard

qui a très vite obtenu une étoile au Michelin. Une excellente cuisine des produits de la mer (mais aussi des terroirs voisins) qui complète celle de la maisonmère, véritable institution, toute proche, à L’Océan. Dirigé par Valérie Criaud depuis l’ouverture, le « Fort de l’Océan » bénéficie de son emplacement, à même les rochers, pour un dépaysement complet, une capacité de ressourcement hors norme, au milieu des mouettes et du vent. Avec des balades alentour, à pied ou en vélo, facilitées par les chemins côtiers ou les allées cyclables, faciles d’accès et bien organisés. Avec neuf chambres seulement, toutes décorées différemment, le « Fort de l’Océan » est un must qu’il faut mériter. Ce que sa clientèle apprécie largement en raison de l’intimité qu’il procure intra-muros. Le jardin suspendu et la piscine extérieure ajoutent au confort de cet hôtel pas comme les autres qui donne parfois l’impression (les jours de tempête !) d’appareiller pour l’aventure. Cette magie-là lui est propre. Le vieux fort et le Fort d’aujourd’hui ne font plus qu’un…

25 ANS

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

31


FAMILLES

Saga

TAITTINGER Quand Virginie T. fait pétiller la Presqu’îlE

Les parents de Virginie Taittinger, à la belle époque.

32

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

25 ANS


La Bulle les-Pins... pour rire !

Virginie, en famille, à la droite de son père, sur une terrasse du « Crillon », place de la Concorde, à Paris.

La Bulle-les-Pins... pour rire ! Et avec Virginie, on peut s’éclater. Le fait est que sa présence dans la Presqu’île ne passe pas inaperçue. Qui a vu une joueuse de golf sortir de son sac des bouteilles de champagne ? C’est pourtant le cas. Arrivée de Bruxelles le matin, via un vol régulier, Virginie T. n’a pour tout bagage qu’un sac de golf qu’elle tire derrière elle avec une maestria consommée. Et, à l’intérieur, ce qu’il faut de flacons inspirés pour convaincre ses futurs interlocuteurs du bien-fondé de sa démarche. Vingt-et-un ans aux côtés de son père, Claude, dans la grande maison Taittinger (à la com’, au marketing et à l’export) lui ont appris les bonnes manières pour s’imposer. C’est-à-dire faire aimer « son » champagne qu’elle a nommé, tout simplement,« Virginie T. » Elle n’a pas dû hésiter longtemps… Après la vente du groupe familial en 2007, celle qui dit avoir le champagne dans le sang a voulu reprendre du service auprès de ses amis champenois. Formée à Sup de co Reims (évidemment) et juriste, Virginie Taittinger n’est pas du genre à prendre le thé tous les après-midi dans des salons plus ou moins douillets. Née dans le business, elle y reste.

Sans sourciller. Taittinger par son père, PiperHeidsieck par sa mère, Virginie a hérité du désir de porter aux quatre coins du monde l’excellence du champagne et son savoirvivre pétillant à la française. Avec 150 000 bouteilles à elle aujourd’hui (5,5 millions pour son ancienne maison), la nouvelle productrice utilise les moyens modernes de la commercialisation pour diminuer tous les canaux habituels de distribution  : un site exclusif sur Internet et des livraisons sous 48 heures. Sa cuvée, née de ses propres assemblages, est élaborée avec 85 % de raisins « grand cru », 70 % de pinot noir et de pinot meunier, 30 % de chardonnay. Un champagne léger, avec du caractère et un certain tempérament. Comme son nom. Tonique et top ! De Bruxelles où elle vit avec mari et enfants, ville dans laquelle elle s’était installée pour s’occuper de l’export, il y a plus de douze ans, Virginie Taittinger a particulièrement développé sa marque en l’Allemagne, en Belgique, au Luxembourg et en Grande-Bretagne. La France, premier pays consommateur de vin de champagne, n’est

pas négligée pour autant ! Les dégustations pétillantes lui permettent de pratiquer son art de vivre préféré grâce aux rencontres à haute valeur humaine ajoutée. À une bonne altitude mentale. Champagne aidant. « Il favorise la discussion… », confie-t-elle, tout sourire, en trinquant. Le 10 juin au « Nossy-Bé » sur la plage de La Baule, elle a eu l’occasion de rencontrer tous les amis de La Baule Privilège pour la présentation de la 25e édition. Une belle fête comme elle les aime. Simple et élégante. Comme le « Virginie T. », son champagne préféré, aux bulles légères. Que nous n’oublierons pas !

25 ANS

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

33


Cet été coiffé / décoiffé chez IW. Coiffeurs et esthéticiennes sont à votre écoute. Le professionalisme, on connait, la psychologie aussi. Notre marque fétiche : CARITA mais aussi WELLA pour la technique et Sébastian & TIGI pour les coiffant. Une nouvelle gamme de produits capillaires CARITA, exclusivement vendue chez nous à La Baule. Extensions nouvelles générations, gommages du cuir chevelu. Nous prenons soin de vous et de votre beauté de 9h30 à 19h30 7/7j Les mardis à -20% sur toutes les prestations coiffures et esthetiques.

IW COIFFURE / ESTHETIQUE CARITA - TIGI - WELLA - SEBASTIAN Galerie du Casino LUCIEN Barrière (1er étage - vue Océan) 44500 LA BAULE 02 40 60 86 09


FAMILLES

Saga

PUIG

LA PLAGE EN PARTAGE

Joffrey et Anne-Charlotte ont pratiquement grandi sur la plage où leur mère les emmenait à la sortie de l’école. Ils y passent tous les trois la majeure partie de leur temps libre.

Joffrey Puig Né à La Baule, il travaille depuis trois ans avec Marie-Françoise à « Vent d’Ouest ». Il souhaite lui succéder. « La Baule, confie-t-il, c’est mon cocon. J’adore y vivre. J’y ai tous mes amis. J’aime profiter de toutes ses infrastructures sportives. Et ce que je fais à “Vent d’Ouest” me plaît beaucoup. » Une musique qui évoque La Baule ? Stupidisco, de Junior Jack. Un parfum ? L’odeur des pins. Un plat ou une gourmandise  ? Les langoustines et les crevettes. Une boisson  ? Un rosé bien frais avec des amis ou en famille. Ou un petit verre de blanc avec des huîtres, si possible au marché. Un sport ? Beaucoup : tennis, surf, wake… Mes journées de surf ou en bateau avec mes amis sont parmi mes meilleurs souvenirs. Un objet ? Les voiliers. Mon rêve le plus fou à La Baule  ? Plein d’activités pour les jeunes, de la musique partout, des concerts improvisés sur la plage, des spectacles toute l’année.

Anne-Charlotte Puig Née elle aussi à La Baule, elle a vécu quelques années à Paris et à Nantes pour ses études. Aujourd’hui, elle travaille sur la plage, tous les jours, face à la mer, et c’est un vrai bonheur. « Je suis contente d’être revenue », confie-t-elle. Elle a repris l’an dernier le restaurant « Polo Beach », sur la plage de Pornichet, avec son ami Romain Collet. Une musique qui évoque La Baule  ? Mathias Aguayo, que j’écoute en boucle. Un parfum ? L’odeur de l’océan. Un plat ou une gourmandise ? Les niniches de « Manuel ». Une boisson ? Un rosé bien frais avec des amis ou en famille. Ou un petit verre de blanc avec des huîtres, si possible au marché. Un sport ? Footing sur le remblai, tôt le matin Un objet ? Les vélos. Mon rêve le plus fou à La Baule  ? 25° C toute l’année !

Marie-Françoise Puig Vingt ans cette année que Marie-Françoise gère les magasins « Vent d’Ouest ». « Quand je suis arrivée à La Baule, se souvient-elle, c’était pour la profession de mon mari. Et je me suis alors dit que ce serait un merveilleux endroit pour y vivre et élever nos enfants. Je n’ai absolument pas changé d’avis. De plus, j’ai pu m’y accomplir professionnellement. Une musique qui évoque La Baule ? Pas de musique en particulier, plutôt des sons : les drisses qui claquent sur les mâts, ou le ressac qui m’apaise. Un parfum  ? L’odeur du sable chaud et de l’ambre solaire. Quand les enfants étaient petits, à la sortie de l’école, nous allions toujours sur la plage nous baigner, jouer ou retrouver des amis. Un plat ou une gourmandise  ? La glace à la nougatine de Manuel et les plateaux de fruits de mer. Une boisson  ? Un rosé bien frais avec des amis ou en famille. Ou un petit verre de blanc avec des huîtres, si possible au marché. Un sport ? La marche à pied sur le remblai ou sur la plage, dès que je peux. J’ai aussi fait beaucoup de squash avec mon mari, nous y avons passé des moments magiques. Un objet  ? Les tentes de plage. Mon rêve le plus fou à La Baule ? Le remblai complétement piétonnier, où l’on puisse courir, faire du roller ou marcher en toute tranquillité et sans bruit.

25 ANS

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

35


FAMILLES

Saga MAINGUET

Sophie et Hervé ou l’hôtellerie conjuguée

Après une vingtaine d’années à la tête du « Régent » à Pornichet (qu’ils possèdent toujours), Hervé et Sophie Mainguet ont jeté leur dévolu sur un autre bel hôtel, tout proche du premier : la « Villa Flornoy ». « Nous rêvions d’agrandir le Régent », explique Hervé. « C’était fait, avec trente chambres en plus ! » La « Villa Flornoy », qui plus est, permettait d’entrer dans un hôtel bien structuré, rénové et bénéficiant des normes modernes de sécurité. Restait des travaux d’aménagement et d’embellissement. « Nous y venions parfois faire un break, en voisins, en raison de son grand calme à quelques pas de la mer… », ajoute Sophie qui appréciait son côté

« famille », avec une clientèle d’habitués vivant un peu comme chez eux ! Le jardin (élégant) a été aménagé avec une piscine chauffée et il constitue un havre de paix sans égal sous les pins. Un restaurant, baptisé « Secret », a été ouvert et il commence déjà à faire beaucoup parler de lui. Une cuisine familiale évidemment. De bons produits cuisinés simplement. Hervé est la troisième génération d’hôteliers dans sa famille. Ses grands-parents avaient repris le « Régent » en 1956. « Je suis le premier à tout casser et à faire des emprunts », explique-t-il avec humour, lui qui aurait voulu construire des ponts et des routes… À 22 ans, BEP et BTS en poche, après un décès familial, il reprend

le flambeau et marque son territoire. La passion est venue aussitôt. Pour Sophie également. Ancienne élève d’une école hôtelière, elle est également diplômée en sommellerie au lycée Nicolas-Appert. Avec un vieux rêve pour une propriété viticole, un jour, en Bourgogne... Papa et maman d’un garçon et de deux filles, les Mainguet poursuivent leur aventure hôtelière, à deux faces, avec succès et ambition. Pour eux, le travail en couple est une force si l’on sait être complémentaires. Ce qui est leur cas. La Baule Privilège a eu l’occasion de partager leur enthousiasme et leur gentillesse lors du lancement du magazine en juin 2012. Un excellent souvenir !

25 ANS

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

37


FAMILLES

Saga TOFINOU Atl antiqu attitude e

PAR Nicolas Boileau

38

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

25 ANS

PhotoGRAPHIES Pascal KyriaZis


Les Nathan en famille avec leurs amis sur « Camomille » dans le port de Pornichet.

Le Tofinou 16 fera peut-être un jour son apparition dans la baie

Alain Stresser, habitué du Tofinou 8, dans une vedette, pour nous permettre de faire des photos en mer.

Jean-Louis Nathan tient bon la barre de son nouveau bateau. Le Tofinou 12 en possède deux pour aller facilement de bâbord à tribord. Ce jour-là, dans la baie, un merveilleux soleil rendait tout l’équipage souriant. On le comprend !

La baie de La Baule sans ses voiliers ne serait pas tout à fait elle-même ! Et, lorsque, au large, on aperçoit l’élégance parfaite d’un Tofinou 12 (le tout premier), on se dit que la magie de la mer et du vent ont encore, ici, quelque chose de fort à « communiquer » ! Construit par le chantier « Latitude 46 » à l’Île-de-Ré, le Tofinou 12 (11,98 m) a été lancé en 2009 par Christian Iscovici et ses équipes sur un plan de Michel Joubert et de Bernard Nivelt. Avec un tirant d’eau de 2,40 m, ce Tofinou 12, baptisé « Camomille » est basé au port de Pornichet en eau profonde. D’où il peut partir, à n’importe quelle heure, nuit et jour. Ses trois cabines offrent un confort de navigation réel pour des traversées de plusieurs jours. Ce Tofinou 12 est la propriété du Dr JeanLouis Nathan, chirurgien orthopédique à Paris, grand amoureux de La Baule où il possède une villa familiale proche du Yacht Club. Président du Club international des Tofinou 12, il navigue souvent avec son ami Alain Stresser, Baulois dans le même quartier Benoît, et quant à lui, président du Club des Tofinou 8 dont il barre très souvent l’un des modèles ! Entre La Baule

et Tofinou (comme pour les Dragons), c’est une nouvelle histoire d’amour qui commence, ponctuée par des régates estivales âprement disputées, tel l’Open de France Tofinou 8 qui sera disputé du 28 au 30 juin 2013. Ce jour-là, après un brunch familial, toute la famille Nathan (père, filles, gendres, petits-enfants), accompagnée de deux amis, embarquaient à Pornichet. Sous le soleil. Pour une croisière idéale. Le Tofinou, 7, 8, 9,5 ou 12, quille rétractable ou pas, habillé de teck et d’acajou verni, est un bateau qui convient bien à la baie de La Baule. Le dernier-né, un 16 m, fera peut-être aussi un jour son apparition entre Pornichet et Le Pouliguen. Toute la famille Tofinou sera alors réunie. Il flottera ce jour-là un petit air de l’Île-de-Ré au-dessus de l’une des plus belles baies du monde. L’Atlantique attitude…

25 ANS

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

39


FAMILLES

(1) Nadine de Rothschild au « Nossy Be » avec Nicole et Stéphane.

Sagas

(2) Lucien Barrière, sa famille et Andrée Mauger, D.G. des hôtels Lucien-Barrière de La Baule.

FAMILIALES D’abord, bien sûr, il y a François André et son neveu Lucien Barrière. Puis Martha, la femme de Lucien, et sa fille, Diane Barrière-Desseigne, et à présent Dominique Desseigne, mari de Diane. Depuis plus de cent ans, cette famille est présente à La Baule jusque dans les noms de ses rues. Autre famille d’hôteliers  : les Mainguet, depuis trois générations à Pornichet à l’hôtel « Régent » et, depuis l’an dernier, à la « Villa Flornoy ». Trois générations également chez les Bardouil où, en 1920, Guy rachète « L’Hôtel des étrangers et des familles  » (quel nom  !), aujourd’hui dirigé par son petit-fils Michel, qui en a fait « Le Sud-Bretagne » en 1966.

Gérard et Yolande Louis, leur fille Dominique, son mari Gérald Samson tiennent au Croisic le cap à « L’Océan » et au « Fort de l’Océan », et ce n’est pas fini : la troisième génération aussi pointe son nez avec le talent, la tenacité et la gentillesse qu’on connaît à la famille. Toujours au Croisic, « L’Océarium » ouvert par Jean et Jeannine Auffret est aujourd’hui dirigé par leur fils Stéphane et son épouse Nadine. Et nous reviendrons à La Baule en passant par Batz-sur-Mer, où la biscuiterie « Saint-Guénolé », créée en 1920, est animée par Christophe Jadeau, fils de Gérard Jadeau, qui l’a relancée en 1987. Christophe, aidé de sa sœur et de son beau-frère. À la confiserie « Mignon Tabata », la fille de Jacques, a même imaginé à 12 ans une glace originale qu’elle a appelée « La Royale

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

qui l’on doit notamment l’« Eden Beach » et le « Yachting », et dont le gendre, François Barrault est aujourd’hui l’un des patrons, avec Hervé Louboutin, de La Baule Privilège. Le galeriste Marcel Billy, qui travaille avec son fils Jean-Charles, et la décoratrice Agathe Lechat travaille avec sa mère au « Chat au manoir ». 2

Avenue De Gaulle, Georges et Brigitte Kersulec ont créé La Croisette, il y a quelques années. Ce qui a réveillé la restauration bauloise. Leurs deux fils sont dans le métier, Benoît à Angers, où il a ouvert « Jo Carpa », Jérôme à Pornichet, chez « Nina à la plage ». Plus bas, le « Fondant baulois » a ouvert sa boutique. Pâtisserie légendaire, sauvée par Stéphane et Marie-Sophie Boullier, secondés par leur fils Charles.

1

40

Tabata ». En toute simplicité. Restons dans les gourmandises et saluons la famille Ortiz qui, par les niniches de « Manuel », enchante des générations de gourmands. Saluons aussi au passage la mémoire de notre ami Jean-Paul Canseliet, frère de Mme Ortiz, et auquel nous devons plusieurs bâtiments à La Baule, dont Atlantia. Jean Fréour avait sculpté la tête très balzacienne de Jean-Paul.

I

25 ANS

Avenue De Gaulle, nous passons près des jolis bureaux de « Promocéan », entreprise fondée il y a un peu plus de vingt ans par Lionel Gernigon et dans laquelle travaille aujourd’hui son fils Benjamin ; nous léchons les vitrines des « Poppees », Cathy et Pauline Piriou-Larue, dont le père, Daniel PiriouLarue, est le fondateur de La Baule Privilège ; et nous saluons Gabrielle Ferchaud, chez « Digital » : ses parents ont créé le magasin qu’elle anime aujourd’hui avec son mari, Didier, tandis que leur fille est dans la boutique SFR. Avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny, la fameuse quincaillerie où Jean-Marie Baudouin travaille avec sa femme et leur fille. Côté casino, Astrid et Maxime Larue ont ouvert deux magasins, « La Réserve » et « Vicomte Arthur », tandis que leur père Philippe, qui a longtemps dirigé l’imprimerie « La Mouette », administre aujourd’hui, pour le compte de la ville de La Baule, la villa léguée par le peintre Bernard Boesch, et qui va ouvrir cet été. Chez « Cricket », la fille de René et Véronique Jouan travaille avec sa mère. Comme madame Blot (JB Boutique) avec sa fille. Dans le même quartier sont ouverts les bureaux de Françoise Beaulande-Appert, issue de la dynastie Beaulande, qui embellit la Presqu’île depuis plus de soixante ans. Tout comme le designer Lionel Bureau, à

Terminons à table ce rapide tour d’horizon de quelques-unes des familles dont les entreprises passent les générations. Près de Vannes, Erik Hébert travaille à la « Brûlerie d’Alré » avec ses deux fils, Hugo et Jimmy. À Trologo, « Burban Production » fête cette année ses 30 ans : créée par deux frères, Alain et Joël, elle a été reprise par deux frères, Stéphane et Xavier, fils d’Alain. En Brière, à l’« Auberge de Bréca », Christian et Françoise Deniaud laissent peu à peu la main à leur fils. À Guenrouët, Georges

Les familles restent Todesco a laissé la place à son gendre, Frédéric Vaillant, et à sa fille Hélène, pour poursuivre la bonne tradition du « Relais Saint-Clair ». Et pendant ce temps, à La Baule, au « Nossy Be », Stéphane Malhaire a repris le flambeau de Bibi et de Nicole.


PEINTURE

Le’ nchDUanteur MAJESTIC Émile-Louis Guillaume (1900-1975)

Ses grandes fresques colorées ont longtemps orné les murs du « Majestic » à La Baule. ÉmileLouis Guillaume avait du talent. La Baule Privilège est heureux d’en exhumer quelques-unes avec la complicité de Jean-Claude et de Michèle Guilbaud. Par Alain Danjou

Photographies Pascal Kyriazis

25 ANS

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

43


PEINTURE

44

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

25 ANS


25 ANS

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

45


PEINTURE

L’âme ancienne du pays sur sa palette Ils ornaient, il n’y a pas encore si longtemps, les grands salons du « Majestic » à La Baule. « Ils », c’est-à-dire, les grands tableaux d’ÉmileLouis Guillaume, peintre né avec le siècle (1900) et disparu en 1975. Architecte-décorateur de formation, cet artiste excellait également dans les grandes compositions picturales comme celles que nous vous proposons aujourd’hui (en exclusivité) avec l’autorisation de Jean-Claude Guillebaud, propriétaire du « Majestic » jusqu’en 1992. Peintes en 1956, du temps des parents de Jean-Claude (Armand et

46

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

25 ANS

Germaine), ces fresques furent retirées des murs de l’établissement construit en 1930 (sur un terrain vendu par François André) à la faveur de travaux en 1978. Conservées ensuite, elles sont toujours dans un parfait état. De nombreux étrangers de passage au « Majestic » ont voulu les acheter ! Trente-cinq ans après, pour le 25e La Baule Privilège, ces toiles réapparaissent dans tout leur éclat. Elles constituent le témoignage vivant d’une époque et le charme absolu de l’âme bauloise. Sous la lumière que nous aimons.


Un e e sc a l e o ù l ’ o n p è c h e p a r g o u r m a n d i s e . ..

Beau Rivage www.restaurant-beaurivage.com Plage de la Birochère 44210 Pornic Tél: 02 40 82 03 08


Cheminées

GODIN Nouvel espace pour cheminées, poêles et cuisinières

Dans ce nouvel espace d’exposition de 185 m2 sont réunis plus de trente poêles, cuisinières et cheminées signés de la légendaire marque Godin, créée en 1840. L’équipe de Guérande (une dizaine de spécialistes) mène du début à la fin du projet et sur mesure tout projet d’installation ou de rénovation. Pour un chauffage, d’appoint ou non, efficace, économique et écologique, les Cheminées Godin ont toutes les solutions personnalisées pour s’intégrer dans un intérieur. Accessoires et meubles de décoration Flamant, en exclusivité dans la presqu’île guérandaise. Accessoires de cheminées Tadé.

4 rue de l a Briquerie Par c de Villejames - 4 4350 Guérande tél: 02 40 66 70 90 - www.godin4 4.com


PEINTURE

Les croquis pris sur le vif donnaient parfois lieu à des œuvres plus ambitieuses comme cette huile sur toile.

La Baule, refuge du peintre-voyageur en vacances 50

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

25 ANS


Jean Bouchaud (1891–1977)

Passion DU DESSIN dePlage La

Peintre à la facture classique, Jean Bouchaud n’a pas aujourd’hui la reconnaissance qu’il mériterait. Ses tableaux témoignent pourtant d’un sens de la composition et de la couleur qui impressionne. Il aura été l’un des peintres les plus célébrés de son vivant. Son œuvre reste à redécouvrir. À commencer par ses délicieux carnets de dessins qu’il emportait toujours avec lui lors de ses voyages mais aussi sur la plage de La Baule. Par PHILIPPE HERVOUET

25 ANS

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

51


PEINTURE

Sur du papier du Japon acheté en Indochine Dans les années vingt, entre deux périples autour du monde, Jean Bouchaud, peintre-voyageur parti du port de Nantes, ne manquait pas de revenir l’été dans la région afin de profiter des vacances en famille. Et les vacances, pour la famille Bouchaud, c’était avant tout la baie de La Baule. « Mon père était deux personnages : un peintre et un père », précise Jacques, son fils, qui a gardé un grand attachement pour la Presqu’île, puisqu’il y revient encore l’été dans une antique maison. « Même quand il était avec ses enfants, sur la plage, il ne pouvait pas s’empêcher de dessiner, de travailler. »

52

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

25 ANS

Ordinairement, quand Jean Bouchaud rentrait de ses voyages, il n’apparaissait jamais autrement que costumé et cravaté. Exceptionnellement, sur la plage de Pornichet, il s’autorisait à porter une tenue plus décontractée, une vieille veste de marin-pêcheur rouge brique achetée à Concarneau. Sa femme lui avait cousu deux poches intérieures assez larges pour qu’il puisse y glisser ses carnets de dessins en papier du Japon achetés en Indochine. Ses pinceaux, eux, venaient de Chine. Et là, sur la plage, il se plaisait à croquer quelques-uns de ses sept enfants, jouant sur le sable, pataugeant dans l’eau, ou bien sa femme en train de tricoter au soleil. >>>


Pour croquer les scènes de plage en famille, Jean Bouchaud avait toujours un carnet de dessins dans sa vieille veste de marin.

Initié à l’aquarelle par le paysagiste Harpignies

25 ANS

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

53


PEINTURE

Les châteaux de sable, les petits ânes, les balançoires, les rayons de soleil filtrant à travers les tentes, la pêche aux couteaux, la jeunesse s’ébrouant sur la plage, rien n’échappait à son œil de peintre. L’art occupait une très grande place, dans la vie familiale. « Les conversations à table portaient sur les œuvres des grands maîtres. Tous les dimanches à Paris, nous allions au musée et après, il y avait interrogation… dans la bonne humeur. » Bien sûr, Jean Bouchaud est avant tout connu pour ses scènes d’indigènes représentées au cours de ses nombreux voyages en Chine, au Tonkin, au Maghreb ou en Afrique, mais ce peintre célèbre et honoré en son temps est aussi resté très fidèle à la Bretagne et à sa ville, Nantes. C’est là, sur l’île Feydeau où

54

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

25 ANS

Enfants s’adonnant aux châteaux de sable, jeunes gens bronzant au soleil et surtout blancheur de la lumière d’été, tout était prétexte à fixer les moments de bonheur.


Peintre de la Marine et académicien

résidaient ses parents, qu’il avait commencé son apprentissage sous les conseils d’Harpignies, paysagiste pré-impressionniste, ami de son grand-père. Le vieux peintre lui avait dit : « Envoyezmoi vos aquarelles, je vous dirai ce que j’en pense. » Jacques Bouchaud possède encore quelques pochades de son père commentées à la plume par Harpignies. Par la suite, il sera formé aux Beaux-Arts de Nantes par Chantron et à Paris par Baschet de l’Académie Julian. Jean Bouchaud deviendra l’un des peintres qui recueillera le plus de distinctions de son vivant, jusqu’à être membre de l’Académie des beaux-arts. À l’Académie française, il travaillera sur le dictionnaire pour tous les termes se rapportant au domaine artistique. Il sera également peintre officiel de la Marine et participera à la décoration du « Normandie », ainsi que de nombreux paquebots. Sa peinture, classique et puissante, frappe par son élégance et par la dignité des personnages représentés. Ses carnets enchantent par l’assurance et la fraîcheur du dessin, mais aussi par la tendresse poétique dont témoignent les scènes représentées.

Élégance des formes, harmonie des couleurs, assurance et fraîcheur du dessin, l’art de Bouchaud continue de séduire les vrais amateurs d’art.

25 ANS

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

55


JAZZ

UNE AFFICHISTE EST NÉE Depuis le début de La Baule Jazz Festival, on attend toujours avec impatience la belle affiche qui l’annonce et qui marque tellement les esprits qu’on s’en souvient avec nostalgie. Cette année encore, le portrait de Kenny Blues Boss Wayne, qui en est l’objet, est signé Véronique Just-Malmont. PAR STÉPHANE HOFFMANN

Une affiche éclatante de couleurs, de santé et d’émotions. Vous pouvez la voir sur la page de droite. Une page qui fera pourtant tiquer l’artiste, qui n’aime pas qu’on écrive sur ses œuvres. Mais elle doit savoir qu’une artiste doit composer avec les contraintes techniques auxquelles obéissent euxmêmes les médias qui la promeuvent… La Baule Privilège est un magazine, pas un catalogue, et la mise en page doit garder son unité de la première à la dernière page. Cette affiche, Véronique Just-Malmont la conçoit depuis le premier festival, en étroite liaison avec Jean-Luc Gouin. Au début, elle joignait au portrait du musicien quelques éléments de l’architecture ou des décors de La Baule. Très vite, elle se laissa gagner par la représentation de l’émotion pure. Évidemment, les traits sont justes, mais ce ne sont pas juste les traits. Véronique Just-Malmont peint, en quelque sorte, ses personnages de l’intérieur, dessinés qu’ils sont par les états d’âme qui, peu à peu, ont modifié leurs traits. Ou, du moins, l’éclat de leur visage, la lumière dans leurs

56

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

25 ANS

PHOTOGRAPHIES PATRICK GÉRARD

yeux, la manière de dresser ou de baisser la tête, toute cette énergie, aussi, dont ils sont les vecteurs par la musique qui passe à travers eux. Attachée à la perception d’un sentiment à un moment donné, elle fait bien attention à ce que ce sentiment reflète l’âme de celui qu’elle peint. C’est-à-dire la personnalité que la vie a dessinée en lui. Aussi laisset-elle reposer le tableau en elle assez longtemps avant de le jeter sur la toile avec une énergie accentuée par l’angoisse de laisser passer l’instant où tout se révèle. Ayant longtemps étouffé ce besoin de peindre pour développer les autres qualités que ses parents préféraient voir exploitées chez elle, elle a depuis quelques années abandonné son métier de psychiatre, qui l’a passionnée, pour s’adonner à cette exigeante passion de l’art qui lui permet d’exprimer d’une autre manière le secours qu’elle peut apporter pour atténuer les souffrances de ses contemporains. Et, de fait, après avoir regardé une peinture de Just-Malmont, on se sent mieux. Et, même, on se sent bien.


On peut voir d’autres peintures de Véronique Just-Malmont sur www.just-malmont.fr Notez aussi que ses peintures sont visibles sur rendez-vous au 06 63 71 53 54.

Kenny Blues Boss Wayne, l’affiche du festival 2013

25 ANS

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

57


iNtérieurs

STER

www.caharel-sothebysrealty.com

INTERIEURS STER 9, rue de La Briquerie Parc de Villejames - Guérande Parking de 90 places 02 51 76 98 51 Meubles Ster 89, avenue de la République Saint-Nazaire

Douze ans après l’ouverture des Meubles Ster à Saint-Nazaire, Fabienne et Jean-Luc Sabater vous invitent à découvrir Intérieurs Ster à Guérande : deuxième adresse, nouvelle ambiance. Sur une surface d’exposition de plus de 1 200 m2, un espace Stressless de 250 m2, Intérieurs Ster vous propose un univers contemporain, avec les signatures des meilleurs designers  : Serge Lesage, Vincent Sheppard, Sonia Rykiel, Maison, De Bournais, Bontempi Casa, literie André Renault et quelques autres, pour les meubles, miroirs, luminaires, peintures, tapis sur mesure.


JAZZ

LES GRANDS MOMENTS DU FESTIVAL La Baule Jazz Festival a été créé en 2002 par la Ville de La Baule en partenariat avec l’Office de tourisme et quelques partenaires de la vie économique locale. Sous la direction artistique de Jean-Luc Gouin, il réunit chaque année 10 000 spectateurs qui assistent aux concerts donnés gratuitement deux fois par semaine, l’été, dans différents endroits de la station. 1 200 spectateurs en moyenne assistent au concert de clôture au parc des Dryades. Cette année encore, le programme est alléchant. PAR STÉPHANE HOFFMANN

Tout d’abord, les concerts gratuits, le jeudi soir devant le Casino de La Baule de 19 h 30 à 21 heures. Et le vendredi soir, sur la place Leclerc, à l’ouverture de l’avenue du Généralde-Gaulle de 21 h 30 à 23 heures. Chaque semaine, un nouveau swing, une nouvelle ambiance. Pour l’ouverture de la 12e édition du Festival, on pourra entendre, les 11 et 12 juillet, le quintet Gadja Tavaritch, qui swingue entre jazz manouche et musique tzigane. Cette formation associe la virtuosité des guitaristes Laurent Legoff et François Hégron à celle du violoniste Jean-Baptiste Frugier et de l’accordéoniste Philippe Mallard. Leur répertoire n’est pas sans rappeler les grandes heures du Hot Club de France avec Django Reinhardt, Stéphane Grapelli et Gus Viseur. Les 18 et 19 juillet, Blues de Paris rend un hommage appuyé à tous les grands bluesmen tels John Lee Hooker, BB King, Freddie King. Qualifié de bluesman en or massif par le magazine Jazz Classique, le guitariste François Fournet dirige sa formation avec élégance et dynamisme, entouré de musiciens au swing impeccable. De la musique à écouter sans modération, comme en témoigne le succès de leur dernier album Move it  ! que les danseurs font tourner en boucle. Pour la première fois à La Baule, les 25 et 26 juillet, la chanteuse américaine Gilda Solve.

60

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

25 ANS

PHOTOGRAPHIES PATRICK GÉRARD

À travers un répertoire où elle revisite les grands standards du jazz, vous découvrirez sa voix pure et sensuelle et une vocaliste à la technique remarquable. Entourée d’instrumentistes talentueux comme Philippe Petit à l’orgue Hammond et Olivier Robin à la batterie, elle met le jazz à l’honneur pour votre plus grand plaisir. Le fabuleux pianiste Philippe Duchemin forme avec les frères Le Van un trio de classe internationale que vous pourrez entendre les 1er et 2 août. L’osmose qui les anime est comparable à celle du trio de Keith Jarrett. Son dernier album, Massilia, qu’il présentera à La Baule, associe la musique classique et le jazz avec une grande subtilité et des arrangements remarquables. Ses compositions inspirées de Bach ou du Boléro de Ravel sont de pures merveilles. Du grand ART ! Avant de retrouver Kenny Blues Boss Wayne pour notre 6e soirée de clôture au Parc des Dryades, nous accueillerons les 8 et 9 août la Fanfare Biguizi pour nous mettre dans l’ambiance de la NouvelleOrléans. Deux soirées festives où vous pourrez partager la bonne humeur de cette formation régionale qui ne manquera pas de vous interpréter les grands standards du répertoire comme Sheik of Araby, Sweet Georgia Brown, When the Saints, Down by The River Side et bien d’autres…


Deux fois par semaine, pendant tout l’été, les meilleurs musiciens se produisent pour un public heureux

La trompette de Ronald Baker en 2012 25 ANS

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

61


JAZZ

De gauche à droite, le contrebassiste inconnu, le pianiste Philippe Petit, le trompettiste Ronald Baker, le batteur Olivier Robin et, au-dessous, le saxophoniste Serge Rahoerson. Page de droite, Ronald Baker, la violoniste Aurore Voilqué et le guitariste Siegfried Mandacé. À droite, le guitariste Thomas Ohresser et la chanteuse percussionniste Nivo Rahoerson.

GRANDE SOIRÉE FATS DOMINO Kenny Blues Boss Wayne sera l’invité de la 6e soirée de clôture au Parc des Dryades. Né aux États- Unis, Kenny passe sa jeunesse à la Nouvelle-Orléans où il devient très vite un pianiste prodige. Il côtoie très jeune ses aînés, en particulier Fats Domino et Johnnie Johnson, pianiste de Chuck Berry, qui vont profondément l’influencer. Kenny Blues Boss Wayne est régulièrement invité en Europe où il partage avec le public sa passion pour cette musique traditionnelle de la Nouvelle-Orléans  faite d’un mélange de blues, de rythm’n blues et de boogie-woogie aux accents rock’n roll. Pour sa tournée 2013, il nous invite à un voyage musical dans l’univers de l’un de ses maîtres, Fats Domino. La formation de Kenny Blues Boss Wayne vous plongera dans cette formidable atmosphère des années 60 qui ravissait à la fois les amateurs de jazz et les danseurs autour de grands standards comme les légendaires et incontournables Blue Berry Hill, Jambalaya et Run Little Joe qui ont fait le tour du monde. .

62

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

25 ANS

BAD MULES La formation Blues Bad Mules assurera la première partie du concert de clôture. Ce quartet nantais écume depuis dix ans les festivals avec une belle présence sur scène qui leur a valu des apparitions au Cognac Blues Passion, Jazz à Vannes, Le Mans Europa Jazz et bien sûr les Rendez-vous de l’Erdre. Puisant leur inspiration chez les grands bluesmen américains Big Joe Turner, Jimmy Rogers et Wynonie Harris, leurs arrangements blues-swing vous mettront dans l’ambiance d’une soirée qui s’annonce exceptionnelle. LA BAULE JAZZ AUX DRYADES 6e SOIRÉE DE CLÔTURE Lundi 12 août à 21 heures KENNY BLUES BOSS WAYNE Jean-Luc et Véronique présente l’affiche 2012 à Wynton Marsalis, lors du festival de Marciac.


Quelques moments heureux de 2012

25 ANS

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

63


DÉCO

Déco

facile à vivre

ou la magie du sur-mesure

L’été est toujours un bon moment pour repenser sa décoration. En ville, à la campagne et au bord de mer. La Compagne des ateliers (Nantes, Vannes, Lorient, Paris) offre une prestation vraiment sur mesure (dimensions et finitions) de la conception, réalisée en collaboration avec vous, jusqu’à la pose. L’ambition est de combiner plusieurs objectifs parfois contradictoires : l’optimisation de l’espace disponible surtout quand il est compliqué (sous pente, sous escalier) ; une organisation du rangement, efficace et conviviale, grâce à une bonne analyse des fonctionnalités attendues et à la prise en compte de vos « habitudes » de vie ; la sublimation d’un « outil de rangement » en « objet de décoration » toujours en harmonie avec l’existant ; le respect des budgets disponibles pour le projet. Les chargés de projet, de formation « aménagement d’espace & décoration d’intérieur », peuvent également vous accompagner en « coaching déco ». 1200 projets sont traités chaque année, tous uniques, du plus simple au plus compliqué. Deux formules sont proposées, la formule « éco » pour des projets simples  : conseils en magasin pour des budgets serrés au plus juste et la formule « déco » avec un accompagnement personnalisé à domicile pour mieux cerner le projet sur place et ainsi garantir une véritable valeur ajoutée adaptée. 900 photos d’aménagements réalisés sont disponibles en ligne sur le site Internet (www.compagnie-des-ateliers.fr). Elles illustrent la grande variété de l’offre et vous aideront à « projeter » un nouvel « intérieur » pour votre maison. Séduits et intéressés, n’hésitez pas à aller les rencontrer dans un de leurs magasins. Les multiples solutions « Déco & Rangement » présentées sur plus de 1200 mètres carrés vous surprendront.

64

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

25 ANS


BEAULANDE IMMOBILIER L’AGENCE BAULOISE DEPUIS 1946

Dans un endroit mythique, la baie de La Baule, nous vous proposons des biens d’exception et souvent en exclusivité face à la mer, dans les pins ou bien sur la presqu’île Guérandaise. De par leur connaissance précise du marché Françoise BEAULANDE, Dominique BEAULANDE et Isabelle ONNO pourront sans engagement de votre part et en toute confidentialité vous faire découvrir ces biens, ou vous faire l’expertise de votre propriété, villa, appartement ou terrain. Dans l’attente du plaisir de vous rencontrer.

BEAULANDE IMMOBILIER - 18, avenue Marie-Louise 44500 La Baule - Tél. : 02 40 60 20 05 www.beaulande-immobilier.fr beaulande-immobilier@wanadoo.fr


Nouveau. Installé depuis Mars 2013 dans le parc de Villejames à Guérande. Le Bihen Cuisine distribue et installe la marque allemande LEICHT en exclusivité sur la presqu’île guérandaise. Son show-room présente une superbe gamme des produits proposés par la célèbre enseigne. Avec Le Bihen Cuisine prestation complète : étude, conception et installation de votre cuisine avec ses éléments de cuisine, ses plans de travail et son électroménager. Bien connue dans la presqu’île depuis sa création, en 1955, l’entreprise Le Bihen a déjà deux magasins, l’un au Pouliguen, l’autre à Saint-Nazaire. Avec cette troisième surface, il s’affirme encore davantage comme spécialiste de la cuisine en presqu’île guérandaise.

NOUVEAU A GUÉRANDE ZONE DE VILLEJAMES 26, rue des Guérets Tél: 02 30 32 32 30 Service commercial : 06 08 18 09 83 www.cuisiniste-guerande.com


MODE

4e

COMBAT élégance VENDREDI 19 juillet 2013

Un grand après-midi de spectacle Luc Delachamade organise avec ses amis un grand spectacle gratuit et ouvert à tous sur le parvis de la Galerie du Casino de La Baule. Dès 15 heures, devant le Ring, vous pourrez voir l’exposition d’une vingtaine de voitures de collection. À 18 h 30, démonstration de boxe anglaise féminine et masculine. À partir de 19 heures, grand défilé avec une vingtaine de mannequins, sur des musiques choisies par Luc, de la bande originale du film The Artist au final chanté par Mylène Farmer.

Avec Luc Delachamade et ses amis de la Galerie du Casino, La Baule redevient le centre de la jeunesse et du glamour.

25 ANS

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

69


JARDIN

Paris 1er, non loin de l’Eglise Saint-Eustache, une terrasse ombragée prête à accueillir des moments partagés. 70

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

25 ANS


Architectes Paysagistes

Daniel Pons (à gauche) et David Gobaut (à droite) travaillent sur le territoire français et de l’autre côté de la Méditerranée. Créée à Blois, leur agence TendreVert vient de s’implanter à Saint-Nazaire.

TendreVERT David Gobaut et Daniel Pons

Par Stéphane Hoffmann

Photographies Le Scanff & Mayer

Qui sont ces deux architectes paysagistes qui ont ouvert leur agence TendreVert à SaintNazaire ? David Gobaut et Daniel Pons sont tous deux diplômés de l’École nationale supérieure de la nature et du paysage. Amenés à travailler ensemble sur divers projets, notamment dans le cadre du Festival international des jardins de Chaumont-sur-Loire, ils décident d’associer leurs talents et ouvrent leur première agence à Blois en 2002. Désormais, ils collaborent aux créations d’Arnaud Maurières et Éric Ossart, professionnels de grande renommée, qui les encouragent vivement à exprimer leur vision artistique dans le paysage. De leur travail à l’étranger et plus particulièrement dans les pays du Maghreb, leur palette s’enrichit de nouvelles esthétiques. En France, leur création se diversifie et s’amplifie entre jardins d’agrément, espaces privés, lieux publics, scénographies… Ils nous présentent, ici, quelques-unes de leurs dernières réalisations.

Page de droite, nous sommes dans un jardin clos aux portes de Paris sur la commune d’Ivry. Ce jardin placé à l’arrière d’un immeuble donne accès à une maison contemporaine composée d’une peau de bois et de zinc. « L’allée, en dalles de béton teinté dans la masse, souligne le massif de vivaces et de graminées. À l’arrière-plan, une charmille entoure le jardin et crée l’intimité d’une chambre de verdure.» Page de gauche, véritable pièce à vivre extérieure cette terrasse parisienne a été conçue selon le souhait des propriétaires d’intégrer leur collection de sculptures à une végétation de potager fleuri. «  Nous considérons les aménagements extérieurs comme un prolongement de la maison. » Directement intégrés au platelage en Ipé (« Nous utilisons du bois européen ou exotique issus de forêts gérées durablement»), des bacs en acier inoxydable accueillent des sculptures contemporaines mêlées à une association de vivaces à l’ombre des volutes d’une akébia et d’un néflier. Tout ici est réalisé sur mesure par des artisans d’art. » >>>

25 ANS

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

71


JARDIN

L’histoire d’une rencontre entre un lieu et ses propriétaires « Pour nous la création d’un jardin est avant tout, disent David Gobaut et Daniel Pons, l’histoire d’une rencontre avec les personnes qui vont y vivre. C’est un peu de leur « âme » à travers leurs souhaits que l’on va essayer de cristalliser dans nos réalisations». Un dialogue constant avec leurs clients est essentiel pour l’équipe de TendreVert. «  Nous travaillons un matériau vivant et attachons une grande importance à la pérennité des ambiances végétales créées au fil des saisons. Un projet de jardin est une promesse d’avenir et doit s’inscrire dans le temps. Nous ne concevons pas un décor mais dessinons l’espace pour que naisse une relation de qualité entre le jardin et ses hôtes. » Le végétal n’est pas la seule source d’inspiration de TendreVert. Le minéral intervient souvent comme élément structurant permettant d’affirmer l’identité du jardin et de le relier à l’habitation. « Nous travaillons avec divers matériaux mais affectionnons particulièrement les bétons teintés dans la masse que nous déclinons sous différentes formes : allées, parvis, murets et bassins de nage. » Les éléments de mobilier (bancs, kiosques et ombrières) sont le plus souvent réalisés par des artisans d’art selon le style du jardin. Un potager bouquetier pour le château de Cheverny. Jeux d’aplats de couleurs par une alternance de plates-bandes minérales (verre pilé coloré) et de fleurs à couper ou à manger.

Ainsi, la photo ci-contre a été prise, près d’Orléans, dans un jardin contemporain d’inspiration arabo-andalouse. Un platelage bois orienté plein Est, dédié aux petits déjeuners, est enchâssé dans un mélange de fenouil bronze et de kniphofia, ne demandant qu’à s’épanouir. « Nos réalisations sont aussi le fruit de nos voyages, nous aimons y transposer diverses influences en les adaptant au contexte de chaque site. Nous ne faisons pas de «  jardins pastiches », expliquent David Gobaut et Daniel Pons. Voilà pourquoi et comment, entourés des meilleurs spécialistes, ils travaillent sur une trentaine de projets par an. L’agence TendreVert a depuis sa création développé une approche transversale du paysage en multipliant les domaines d’activités : études, projets publics et privés, scénographies ou encore aménagement intérieur afin d’enrichir son approche de l’espace. « Nous travaillons toujours dans le respect des sols, des végétaux et des ressources. » La « relation de qualité » entre l’homme et son environnement est une des idées fortes de TendreVert. «  Un jardin, expliquent David Gobaut et Daniel Pons, est avant tout un lieu d’échange, un lieu d’interaction en perpétuelle évolution qu’il faut apprivoiser et recevoir comme un enchantement, une source d’apaisement, de précieux moments de joie partagés, de vie… . »

72

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

25 ANS


Ci-dessous, vue sous un autre angle, la terrasse parisienne de la page précédente prend ici une autre dimension comme le prolongement de l’intérieur vers l’extérieur. Conscient de l’importance de cette relation entre le dedans et le dehors, c’est naturellement que l’agence TendreVert travaille, aujourd’hui, à l’aménagement de vos intérieurs. Ci-contre, en haut, retour au jardin de la Porte d’Ivry, où des gradins de béton noir teinté dans la masse rythment la perspective du jardin vers l’habitation tout en créant un demi niveau enherbé pour le jeu des enfants. Ci-contre, en bas, un jardin en terrasse typique des coteaux du Val de Loire : ici la piscine se fait bassin de nage et devient l’élément majeur de la terrasse intermédiaire accueillant également une cuisine extérieure. L’aspect poli des margelles du bassin et du mur en béton teinté au premier plan entre en résonnance avec les murs de pierres originels. « Nous aimons, disent les fondateurs de l’agence TendreVert, travailler dans des univers très différents. Dans notre métier il faut avoir une sensibilité artistique alliée à un savoir-faire technique pour que de cette osmose naisse une création en harmonie avec la nature et avec les êtres qui y vivront ». La nature comme la beauté ne se laisse apprivoiser que lorsque l’âme guide la main qui crée.

Un savoir-faire technique au service d’une démarche artistique

AGence tendrevert David Gobaut : 06 10 24 16 90 Daniel Pons : 06 09 52 43 23 39, rue de Pornichet 44600 Saint Nazaire Tél: 02 40 90 38 34 2, rue Henri Drussy 41000 Blois Tél: 02 54 58 92 53 tendrevert@gmail.com www.tendrevert.com

25 ANS

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

73


MODE

Baule La

VINTAGE PhotoGRAPHIES pascal kyriazis Mannequin Olivia Stylisme Julie Moyon Make up Charlene Hamon Coiffure Deborah Sandillon Merci À monsieur Isnard pour le prÊt de sa voitURE

Tel un décor de film des années 50, on entend souffler cette brise à travers la végétation qui orne les marais. L’horizon lointain nous évade… Un brin nostalgique en quête de bonheur simple, on aime se perdre dans les chemins, on arrête le temps, on prend le temps…

Jupe et top col claudine & ballerines (Des petits hauts avenue de Gaulle). 74

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

25 ANS


Belle des marais cherche brise légère pour s’évader 25 ANS

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

75


MODE

nUp i P ON THE ROAD

Short Ralph Lauren denim chemise sac et chaussures Tommy Hilfiger (Week end avenue de Gaulle) Lunettes Burberry (Howkins & Kunch Galerie du casino).

Rendez-vous avec l’élégance en soif de liberté, on prend la route et l’on revisite nos classiques jusqu’à jouer les stars en toute sérénité. On voyage léger, l’esprit ailleurs… Ambiance pin-up, il est temps d’oser se plaire au féminin. L’aventure nous attend au virage, on se surprend à redécouvrir l’authenticité sous toutes ses coutures. On s’habille de matières naturelles, coupes classiques ponctuées de douceur ou d’un soupçon de couleur, un rien scintillant… tandis que le noir nous sublime en toutes occasions. Chic, décontractée ou romantique et naturellement femme… C’est l’échappée belle dans tous les styles ! Le rêve de paysages d’une autre époque nous plonge en mode vacances pour savourer au mieux l’instant présent qui est de toute beauté.

Chic, décontractée ou romantique et naturellement femme Robe, chapeau et chaussures Paule Ka (JB galerie du casino). 76

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

25 ANS


Un vrai bonheur estival

Robe Scappa Cricket (Women avenue Pierre-Loti). 25 ANS

I

LA BAULE PRIVILĂˆGE 2013

I

77


MODE

Baule La

VINTAGE

Bain de soleil en toute élégance

78

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

25 ANS


Maillot de bain Roidal (Jardin de femme 317 avenue de Lattre) Lunettes Gucci (Howkins & Kunch Galerie du Casino).


PORTRAITS

Style BAULOIS TROIS FOIS RIEN QUI FONT TOUT

Souvent imité, parfois moqué, rarement égalé, le style baulois est inexplicable. Il ne suffit pas d’avoir un pull sur les épaules ou de relever le col de son polo pour l’attraper. Mélange de décontraction lasse sans être relâchée et d’un maintien tellement acquis qu’on peut se permettre de l’oublier un peu, il faut, pour l’avoir, être sportif mais pas trop, gourmand mais pas trop, galant mais pas trop, élégant mais pas trop. Tout ce qu’on voudra, mais pas trop. PAR STÉPHANE HOFFMANN

ILLUSTRATIONS ALEX MATHERS

STYLISME ALEXANDRA HUBERT

Alex Mathers est canadien. Illustrateur freelance de talent diplômé de l’université de design OCAD, il est directeur artistique du magazine Product de Toronto, et même le concepteur de sa marque de vêtements Pigdin. Fourmillant de projets, il nous donne son interprétation du style baulois. C ’est un honneur pour nous de vous faire partager notre chanceuse et fructueuse collaboration.

25 ANS

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

81


PORTRAITS

Style

LA BAULE TROIS FOIS RIEN QUI FONT TOUT

PAUL 52 A N S , B É L I E R , FA M I L I E R D E S P O N TO N S

Paul ne manquerait pour rien au monde un entraînement de dragon. C’est un bateau dont il aime la lenteur, l’inconfort et la précision technique. Une fois qu’il a rangé son bateau, après avoir salué ses amis du Yacht Club de La Baule, il longe la plage Benoît jusqu’au bar de l’Hermitage où il déguste les dernières créations d’Alain et Olivier, en écoutant le piano de Jo Biskup.

82

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

25 ANS

Florence vient le rejoindre. Au programme de la soirée : un dîner chez des amis, ou une escapade, tous les deux, vers l’un de ces restaurants où ils ont tellement de souvenirs fidèles. Les vacances à La Baule, pour Paul, c’est toujours un peu la même chose, mais pas tout à fait puisque, d’année en année, il n’est pas le même homme.


Style

LA BAULE TROIS FOIS RIEN QUI FONT TOUT

FLORENCE 49 ANS ET DEMI, VERSEAU, AIME ALLER AU MARCHÉ LE DIMANCHE MATIN

Florence, c’est l’experte en marché baulois ! Cela fait presque 40 ans qu’elle le fréquente. Enfant avec ses parents, jeune-fille avec ses amis, jeune mariée avec son mari puis maman avec sa fille et son fils. Avec le temps, elle a rôdé une technique qui consiste à venir assez tôt le matin, afin de ravitailler la famille. Elle remplit donc 2 gros paniers qu’elle ramène tout de suite à la maison.

Puis elle revient vers 11h00 pour acheter ses fraises chez Burban, son Fondant baulois et surtout retrouver ses amies autour d’un plateau d’huîtres pour l’apéritif. Selon le temps et ses envies, elle ira à la plage l’aprèsmidi ou restera à bouquiner sous les pins. Ce qui est certain c’est qu’elle retrouvera son mari pour dîner, moment privilégié où chacun racontera à l’autre sa journée.

25 ANS

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

83


PORTRAITS

Style

LA BAULE TROIS FOIS RIEN QUI FONT TOUT

BAPTISTE 2 2 A N S , L I O N . S I G N E PA RT I C U L I E R : TO UJ O U R S L E N E Z E N L’A I R

Dès qu’il arrive à La Baule, Baptiste lève le nez et cherche le vent. Puis, il prépare son matériel de kite et se tient à la disposition de l’air et de l’eau. Le top pour lui : une eau plane, des vagues et un vent puissant. On le voit souvent à Pornichet, où le « swell » est meilleur à marée haute. Mais encore dans des « spots » tenus secrets, sur des plages de la Presqu’île connues de lui seul et de

84

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

25 ANS

quelques amis. Ces sessions durent entre une et quatre heures, selon la force du vent et selon leur forme. Baptiste et ses amis travaillent la technique, la vitesse, et les nouveaux « tricks ». Entre eux, ils ne se font aucun cadeau : c’est le prix à payer pour s’améliorer. Une fois le matériel rangé et la tenue choisi, il est temps de se retrouver à nouveau mais cette fois pour l’apéro.


Style

LA BAULE TROIS FOIS RIEN QUI FONT TOUT

LA B AUL E

JAME S

M

A

T

H

E

ALEX ANDE R

R

S

LA BA ULE

A Z IN

E

MAGA ZINE

N O VE

R

C

MAG

AL

R

SE

L

- S TA

LOU 1 8 A N S , P O I SS O N . O U P LU S E X AC T E M E N T S I R è N E

Cette année, Lou vient d’avoir son bac, alors il ne faudrait pas qu’on la cherche trop. D’ailleurs, si on la cherche, on est sûr de la trouver sur un « dancefloor » la nuit, et sur la plage l’après-midi. Toute l’année, elle a rêvé à cette trêve bauloise, dont elle compte bien profiter à « balle ». Bien sûr, elle accompagnera aussi sa mère au marché afin de partager avec elle ses

derniers coup de coeurs tendance et discuter des derniers « gossip » baulois. Elle profitera du concours d’élégance automobile avec son père pour retrouver «James» un parisien en vacances qu’elle a rencontré sur la plage... En revanche, elle ne ratera pour rien au monde les soirées de La Grange même si pour ça, elle devra supplier son grand frère...

25 ANS

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

85


SPOTS

LES MEILLEURS

01

Au Salon de la Plage, 136, avenue des Lilas, (02 40 11 98 99) on vit un vrai moment de détente, d’apaisement et d’authenticité, un instant privilégié où l’on saura vous mettre en beauté. Ouvert aux femmes, hommes et enfants, ce salon calme et serein près de l’Hermitage Barrière et de la plage Benoit vous coiffe pour la vie de tous les jours, les soirées, cérémonies et mariages. Soins profonds du cuir chevelu avec les lignes Christophe Robin, Dayna, S.Factor, TIGI et Hip aux huiles essentielles. Colorations douces INOA et dépositaire des pinces lissantes GHD. Pendant la saison, le Salon de la Plage vous propose également une beauté des mains ou des pieds du mardi au samedi avec les vernis OPI.

NTRE-VILLE DU CE

03

02

Fuego, Fuegolita, Leslie Monte-Carlo, Akhesa, Ananke, Joseph Ribkoff, Brighton, Ugo zaldi… Du bureau au resto, Luc saura vous habiller pour que chaque moment du jour ou de la nuit fasse de vous la femme idéale, que vous portiez du 36 ou du 50. Nombreux accessoires : chapeaux, étoles, sacs, pochettes … Luc puise son inspiration dans le regard de chaque femme. Luc Delachamade Galerie du Casino RDC tél. : 02 40 60 11 51 www.lucdelachamade.com

05

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

04 La Tour de Pise, 33, avenue des Ibis(02 40 24 61 23) vend le meilleur des produits italiens près du marché. Pâtes, pizzas, vins, charcuteries, plats cuisinés préparés et autres douceurs. Terrasse ensoleillée pour apéritif ou déjeuner. Les soirs d’été, le rosé et les plateaux de charcuterie, ou l’incomparable Pain Romain® vous attendent pour le retour de plage. Boutique en ligne, www.latourdepise.fr

Cette année nous serons sous le signe de la couleur, l’été sera vif! C’est ici, Côte de Nacre Côte d’Amour au 2, avenue de Noirmoutier (place du marché) que vous trouverez mesdames le prêt à porter de vos envies, décontracté ou sophistiqué, de création française ou italienne voire même du bout du monde.L’accueil soigné et chaleureux vous guidera dans le choix des accessoires, sacs, chaussures, sans oublier les boucles d’oreilles clip de leur créatrice préférée. (06 63 21 52 19) www.cotedenacre-cotedamour.fr

86

Au 5, avenue Pierre-Loti, dans son nouveau décor, Yvanna propose un grand choix d’accessoires, bijoux fantaisie, chaussures, et de prêt-à-porter les plus tendances, à la pointe de la création. Constamment renouvelés, les objets et vêtements choisis sont toujours inventifs et élégants. On trouve ici le petit « truc » qui change tout et met de bonne humeur.

I

25 ANS


04 07

06

Dans son univers 100% filles, Segolo sait choisir bijoux, étoles, jeans de toutes les couleurs (Jocavi, Ros—W), sacs (Estellon en exclusivité), tuniques, pulls, robes et autres accessoires de créateurs français et européens. Tout se côtoie et s’accorde. Segolo a le chic pour vous trouver la pièce qui complètera et renouvellera votre tenue. Accueil souriant et conseils d’amie. C’est tout simple : tout le monde a le béguin pour Segolo. By Segolo, 1, avenue des Camelias, tél.: 02 40 17 65 13.

08

Bijoux Sasso vous présente une sélection de créations de la maison Cartier disponible à la boutique au 84 Av. de Gaulle. Connu et reconnu depuis de nombreuses années, Bijoux Sasso est spécialisé dans la vente et le rachat de bijoux anciens, d’occasion et des bijoux signés des plus grands noms de la place Vendôme. Découvrez aussi, un large choix de bijoux neufs, modernes, des montres de prestige, de la maroquinerie de luxe et des carrés Hermès. Achat or - Pièces or - etc. Tél : 02 40 60 44 00 - www.bijouxsasso.com

Tous les jours, de 10h et 19h, on trouve chez Lilou boissons, cup cakes et bagels, fabriqués maison tous les jours, avec le concours de producteurs choisis. Le tout à emporter ou à consommer sur place. La carte change selon les saisons. Beau choix de thés et de cafés, dans un univers rempli de petites douceurs. C’est 1 allée des Camélias, 02 40 60 00 23 et 06 14 86 11 35. Lilou prépare aussi goûters d’anniversaire, apéritifs, brunch, cocktails. Cette nouvelle adresse a déjà conduite au succès par le bouche à oreille des gourmands et des gourmandes.

09 Poppyka a ouvert, sur deux niveaux, au 57 avenue du général de Gaulle, (02 40 60 55 91), un salon privé réservé aux femmes qui veulent trouver parmi les vêtements, accessoires et objets qu’elle a sélectionnés pour elles.On peut venir seule ou avec des amies. Du lundi au jeudi, le salon est réservé aux membres du club ou sur rendez-vous. ,Poppyka habille du 34 au 48 avec les créations de Mossi, Cara Lotti, Virginie Castaway, Stella Pardo, Purple’s, Louise Della. Sacs et pochettes Sarah’s Bag, bijoux, bougies parfumées et bien d’autres surprises.

10

Vue sur plage, le salon climatisé de Sandrine Ruhlmann et son équipe vous propose des conseils sur mesure personalisés au 19, boulevard Hennecart (terrasse des Evens, en haut de l’avenue de Gaulle, à gauche) (02 40 01 76 82) Moment parfait de détente sur le fauteuil shiatsu de la cabine tamisée ou dans l’espace contemporain et lumineux. Accessoires Alexandre de Paris, colorations douces L’Oréal INOA et gamme Leonor Greyl 100% naturel.

25 ANS

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

87


PORTRAITS

Pause TENDRESSE PAR PATRICK GÉRARD

PASCAL KYRIAZIS

Nous avons invité chiens, chats, poule, hérisson et cheval avec leur maître à venir prendre la pose sous les objectifs de Patrick Gérard et Pascal Kyriazis pour une séance inédite ! Durant toute la journée, les animaux se sont succédés en studio et en extérieur. Après les premiers instants de repérage, de surprise, ils ont tous pris la pose sous l’œil bienveillant des photographes. Pause tendresse…

DANIEL & URIELLE Dans son jardin, Daniel Piriou-Larue, fondateur de La Baule Privilège joue au dompteur avec sa chienne Urielle. Un jack russel Parson, pattes hautes, acheté dans un élevage vendéen qui ne le quitte pas d’un coussinet. La complicité entre le maître et ce chasseur de renards est évidente. C’est également un privilège d’aimer les chiens…

88

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

25 ANS


HERVÉ & BENJI Benji, cocker spaniel bleu, 8 ans, est le chien d’Hervé et Sophie Mainguet (directeur des hôtels Le Régent & Villa Flornoy à Pornichet). Il joue avec les enfants, est super copain avec le chat de la maison et adore courir après les canards de l’étang. En un mot, c’est une pâte !

Benji, le cocker le plus sympa de La Baule 25 ANS

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

89


PORTRAITS

FRANÇOISE & BERGAMOTE Bergamote, femelle boxer bringé de 7 ans, est la chienne de Françoise Pasiot-Proust, responsable de la publicité des Éditions du Privilège. Ne pas se fier à son air triste, c’est une chienne joyeuse qui aime faire de longues promenades dans le marais. C’est une douce et fidèle compagne.

Bergamote n’a pas sa langue dans sa poche

90

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

25 ANS


CHRISTINE & HENDRIX Hendrix à 10 mois. C’est un coton de Tuléar. Son défaut : c’est un chien très très gourmand et toujours à l’affût de la moindre friandise ! Sa qualité : très social, aimant jouer avec les enfants, et plus particulièrement aller les rejoindre sur le canapé ou sauter dans leur lit ! Sa passion : courir comme un fou sur la plage !

LOÏC & PERLE Avec Perle, l’une de ses plus jeunes pouliches, Loïc Lemasne, figure du Grand Ouest dans le monde équestre et mordu de polo, s’adonne à une présentation improvisée en toute intimité. C’est dans sa propriété de Saint-Étienne-deMontluc que sont nés la majorité de ses chevaux, qu’il soigne et monte pour la plupart, et prépare bien volontiers pour une partie entre amis au cours de la saison sur les plaines de Congor.

Loïc et Perle s’adonnent à une présentation improvisée 25 ANS

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

91


PORTRAITS

Nathalie & CENDRILLON Artiste peintre autodidacte, Nathalie adore les poules et s’en amuse en les interprétant à toutes les sauces : tableaux et figurines en pâte à papier, ses poules en voient de toutes les couleurs. Dans son jardin, Cendrillon, sa poule rousse se balade en toute liberté tandis que Nathalie continue ses créations que vous pourrez découvrir sur son blog roulepoulette.canalblog.com

Anne-Aëlle & Cléo Anne-Aëlle a presque 5 ans. Si ça ne tenait qu’à elle, elle mettrait bien Cléo son poisson rouge dans son bain pour jouer avec… À défaut, entre ces deux « nénettes », c’est une véritable histoire de cachecache. Mais pourquoi un poisson rouge, lui a-t-on demandé ? « Dans mon quartier, c’est le club des poissons rouges, y’en a un chez tous les voisins. »

CHRISTIAN & ISTANBUL Istanbul, 3e du nom, mâle Yorkshire de 8 ans, est le chien de Christian Mimault, du « P’tit Bouchon Gourmand ». Chien d’exception par sa qualité de gentillesse, adore se promener dans son sac, son seul défaut : fait pipi à la maison…

92

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

25 ANS


Marie-Cécile : mal élevée avec une grande gueule !

PIERRE-YVES & MARIE-CÉCILE Femelle jack russel de 2 ans, mariée à Pierre-Yves D’Ayot, peintre baulois, De dos, elle a la démarche de Charlot, elle singe le suricate pour quémander la nourriture. Elle est très mal élevée et a une grande gueule… Une chienne comme on les aime. 25 ANS

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

93


PORTRAITS

Michèle & Helmut Helmut et sa maîtresse, c’est une histoire de cœur. Tout jeune bébé chien, sans pédigree, amené chez un vétérinaire, Helmut se voyait condamné à une mort certaine. Michèle Guillaud, dans le même temps, venait de perdre son compagnon canin… Quand leurs destinées à tous deux se croisèrent. Michèle, l’âme en peine, regardant ce chiot dans sa toute petite boîte, ne se doutait pas à cet instant de l’intelligence de ce nouvel ami si affectueux avec qui elle partage aujourd’hui de jolis moments de complicité.

Bugsy le bouledogue, pot de colle ISABELLE & BUGSY Bugsy de la Voute Azurée est âgé de 7 ans, il partage sa vie avec Isabelle du « Salon de la Plage ». C’est un amour de chien d’un caractère joueur et affectueux, son défaut principal est d’être un veritable « pot de colle », presque trop affectueux... Il aime particulièrement les petits gâteaux, et les séances de bronzage dans le jardin (il devient tout rose)… Évidemment, il est unique, et c’est le plus beau bouledogue français ! Évidemment !

94

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

25 ANS


Nougat, têtu comme un briard !

PATRICK & ALDO Aldo a été trouvé dans une garrigue à quelques mètres d’une plage au nord de la Corse. Tout maigrelet, il avait a peine un mois et avait sans doute été abandonné. Quelques jours après avoir été sauvé, tout en reprenant des forces, le petit rouquin déambulait déjà tout en roulant des mécaniques, façon « Aldo M. », d’ou son nom. 10 ans aujourd’hui, il s’est bien rattrapé sur la nourriture et a conservé l’habitude de se ruer sur ses croquettes. Avant et après les repas, entre deux câlins, c’est la sieste… « Corse, évidemment » !

JEAN-PHILIPPE & NOUGAT Nougat, jeune briard de 3 ans, n’est pas le nounours que son allure pourrait laisser croire. Au contraire, le briard a été sélectionné pendant des générations pour conduire les troupeaux. Il est un formidable compagnon au caractère franc, stable et équilibré. Son atavisme berger se ressent lors des promenades en famille, sur la plage comme à la campagne. Très obéissant, il demande beaucoup d’affection et ne supporte pas la solitude. Il offre le plaisir que tous les maîtres souhaiteraient, c’est de pouvoir le promener sans laisse en ville. Nougat est un chien formidable avec beaucoup de qualités et n’a qu’un seul défaut : têtu. Le briard est têtu et, à ce niveau-là, Nougat est au summum dans sa race. Pour info : ses parents ont été régulièrement récompensés lors de concours nationaux. Il possède un pédigree exceptionnel.

KARINE & IRIS Arrivée à La Baule il y a quelques mois, Karine a eu un coup de cœur pour cette petite bouille grise, Iris, qui adore se mêler aux travaux de couture de sa maîtresse. Au milieu des modèles colorés que l’on peut retrouver sur son blog atelierdemamzelle.blogspot.fr, Karine nous raconte aussi sa passion pour la compagnie de théâtre professionnelle pédagogique qu’elle a créée que l’on peut retrouver sur artsymbiose.wordpress.com.

25 ANS

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

95


PORTRAITS

FRÉDÉRIQUE & SON HÉRISSON Sans nom, et pour cause, c’est bien un animal sauvage et non de compagnie. Frédérique Babin, puéricultrice de métier, est aussi une adepte du sauvetage de la nature depuis toujours. Ce hérisson titubant sur la route, pas plus gros qu’un mulot, c’est en rentrant de week-end que Frédérique l’a récupéré après avoir cherché en vain une éventuelle maman hérisson vers qui ramener ce petit être en bien mauvaise posture. C’est auprès des vétérinaires et en lien direct avec le refuge pour hérissons que Frédérique s’est alors engagée à remettre cette petite boule piquante sur pied dans l’unique but de pouvoir le réinsérer dans la nature d’ici quelques semaines via son jardin labellisé LPO qui vise à protéger les oiseaux et animaux du jardin.

OLIVIER & SHERLOCK Sherlock est un berger nord-américain (ou mini berger australien) de 18 mois. Meilleur ami d’Olivier Androuin, de « La Véranda ». Il est sociable, joueur, gentil, intelligent, obéissant mais un peu pot de colle. Adore « creuser » dans sa couverture. Mordre dans un bout de bois est l’une de ses grandes passions. Jouer au tennis mais surtout avec la balle… et bien sûr faire des balades.

BRIGITTE & HELLINE DE MINGYANG Helline De Mingyang, sacré de Birmanie d’un an a peu de défauts… Têtue parfois. Mais beaucoup de qualités : caline, ftée, très joueuse (elle rapporte ses jouets, elle joue à cache-cache, fait la course dans les escaliers...). Comme tous les chats, elle aime se blottir près d’un radiateur, rester des heures dans la pelouse à surveiller les insectes (qu’elle chasse) et les oiseaux (qu’elle ne fait qu’observer). Bref… le chat idéal !

96

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

25 ANS


Notre créativité et notre savoir-faire sont la clé de la réussite de vos projets d’intérieur les plus élégants et audacieux

RÉNOVATION I AGENCEMENT I DÉCORATION Accompagnement du conseil à la réalisation www.ateliergoodtime.com I

02 40 00 65 93 I 06 88 01 35 23


ART DE VIVRE

Hermitage Barrière

CÔTÉ SUITES En ouvrant sa façade sur des balcons formidablement offerts à la lumière océane, « L’Hermitage Barrière » navigue plus que jamais dans le calme bleu du luxe version grand large.

25 ANS

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

99


ART DE VIVRE

La Bretagne est si proche qu’une mouette, en un coup d’aile, peut s’y poser. Il flotte toujours dans l’air de La Baule le parfum des pins et des souvenirs d’été. Comme la marée, quand elle monte et quand elle descend, « L’Hermitage Barrière » cueille dans l’eau marine le sel de ces reflets changeants. En bord de mer, les maisons prennent ici des couleurs que les heures et les saisons capturent pour en peindre sans cesse le paysage. Il y a aussi quelque chose de charnel que « L’Hermitage Barrière » a choisi de retrouver. Comment ? En s’ouvrant. « En mettant dedans la lumière du dehors », comme disait l’architecte Mallet-Steevens dans les premières décennies du siècle dernier. Pour lui, la lumière était un matériau de construction. Il n’a pas participé en 1926 à la conception de l’hôtel. Mais, neuf décennies plus tard, ce qui exprimait « une » différence – « sa » différence – est devenue une évidence. Et c’est bien. Car, son emplacement exceptionnel sur la baie – même quand le vent grogne parfois au début de l’automne – fait de « L’Hermitage Barrière » le chevalet de toutes les palettes et de toutes les nuances. Ainsi, au 1er, 4e et 5e de ses étages, le décorateur Pierre-Yves Rochon vient d’imaginer pour lui des balcons sur la mer. De la vue époustouflante qu’offre la baie – l’une des plus belles anses naturelles d’Europe –, il a tiré la simple idée d’une « ligne claire ». Comme on le dit en architecture navale quand vient sous le crayon l’inspiration d’un dessin classique pour une mâture gréée au goût du jour. Cela veut dire que l’espace est installé dans la

clarté. Suites « Présidentielle » et « Executive » : de 85 m2 et 60 m2. Un seul plafond : l’horizon. Trois murs et, droit devant, l’espace ouvert : comme à la proue d’un navire. La qualité des matières – étoffes, bois, carreaux – ajoute à la chaleur que les volumes de ces suites mettent en scène pour le meilleur des conforts. Des balcons seront accrochés à la façade de « L’Hermitage Barrière » de La Baule. Ils seront rembardés de bois et peints aux couleurs du rouge de Guérande. Selon la volonté initiale et l’esprit – toujours – présent du maître des lieux : François André, le fondateur du Groupe Lucien-Barrière. Quoi de plus terre à terre qu’une terrasse ou un balcon face à la mer ? Eh bien !, peut-être un lit d’où l’on entend la mer ; si on le souhaite, car toutes les prestations de « L’Hermitage Barrière » sont dotées d’isolations phoniques ultraperformantes. Ces suites, qui mêlent bleu et beige dans le grain des étoffes et la couleur ambiante rehaussée de matériaux laqués blanc pour les meubles, offrent le calme de vastes et lumineux espaces : baignés dans la clarté de l’horizon breton, ils sont de véritables petits ports de relâche. Dotés d’un dispositif technologique de communication issu des plus récentes évolutions, ils bénéficient également d’un service dont l’élégance discrète et « choyeuse » – du verbe choyer – ajoute à la magie de ce lieu qui devient étrangement une rencontre avec « un ailleurs proche », à 3 heures et demie de Paris en TGV et à moins d’une heure de Nantes, la capitale régionale.

Pierre-Jean Bassenterre

01

100

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

25 ANS


(1&2) Luxe, calme et élégance pour cet écrin dont vous serez l’hôte privilégié.

Des balcons sur la mer avec vue imprenable…

(3) Décoration maritime teintée de touches asiatiques chères à Pierre-Yves Rochon. (4) La Bretagne au rendez-vous. (5) Salle de bain avec vue sur la mer.

04 02

03

05

25 ANS

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

101


CHEVAUX DE CONGOR

Une belle complicité lie Guyonne à ses chevaux, heureux de faire découvrir la région aux visiteurs.

TO

UT

E

TOUT FEU M M FLA

Il a fallu une belle énergie à Guyonne Dugast-Rouillé pour monter son projet des « Chevaux de Congor ». Et, d’énergie, la belle n’en manque pas. Monitrice diplômée Jeunesse & Sports, BEES 1, elle entend faire découvrir et partager sa passion pour le cheval et la conduite d’attelage. PAR stéphane hoffmann

PHOTOGRAPHIES PATRICK GÉRARD

25 ANS

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

103


CHEVAUX DE CONGOR

Guyonne Dugast-Rouillé nous dit tout ! Signe astrologique : Balance ascendant Lion. Couleur  : Orange. Parfum : Coco, de Chanel. Passe-temps  : Galeries d’art et antiquaires. Vacances (où et quand  ?) : En famille. Mon frère habite l’étranger, ma mère habite Paris ! Votre paradis terrestre : Une forêt aux arbres centenaires avec de nombreux oiseaux qui chantent. À table, quel plat ne faut-il jamais vous servir ? À partir du moment où il s’agit

104

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

25 ANS

d’un plat cuisiné, on peut tout me servir car je suis une épicurienne. Quel genre de petite fille étiez-vous ? Têtue ! Qui est l’homme de vos rêves  ? Celui qui saura vivre à mes côtés. Quel est votre personnage historique favori ? Néfertiti. Votre occupation préférée ? Le dessin ou la lecture. Pour quelles fautes avez-vous le plus d’indulgence  ? Les fautes commises par ignorance, à partir du moment où ce n’est pas de la bêtise ! Qui auriez-vous aimé être ? Je ne vois pas. J’aime ce que je suis devenue aujourd’hui. Ce que vous appréciez le plus chez vos amis ? Leur profondeur d’âme et, surtout, leur sincérité. Qu’avez-vous à vous faire pardonner  ? De parler trop… et bien souvent trop vite car je n’aime pas le silence… Le don de la nature que vous aimeriez avoir  ? La tempérance.

Votre chanson préférée ? Être une femme, de Michel Sardou. Et tout le répertoire de JeanJacques Goldman. Votre film préféré ? Avatar, de James Cameron. Qu’aimeriez-vous laisser de vous  ? Ma joie de vivre. Si vous étiez invisible, vous feriez quoi ? Je chercherais à rendre la vie plus simple à mes proches ! Que faut-il faire pour vous déplaire ? Être vulgaire et prétentieux. Et pour vous plaire ? Être attentionné et avoir le sens de la répartie. Qu’aimeriezvous changer en vous ? Diminuer mon impétuosité ! De quoi êtes-vous la plus fière ? Être patiente sans en avoir l’air ! Qu’aimez-vous à La Baule ? La douceur de vie. Ce sentiment que le temps s’est arrêté un peu… quartier Benoît  ! Et demain, vous faites quoi ? Un galop sur la plage.


Les « Chevaux de Congor » sont l’aboutissement d’une passion. Pour le cheval, bien entendu, mais aussi du partage et de la découverte. « Nous faisons de l’enseignement de l’initiation au perfectionnement, confie Guyonne Dugast-Rouillé. Nous proposons une prestation à la carte pour permettre d’acquérir la maîtrise d’un attelage. Également des séances en mini groupe pour une meilleure progression, grâce à une pédagogie valorisante et selon le rythme d’apprentissage de chacun. » Elle allie aussi l’enseignement au tourisme en faisant notamment découvrir la technique des paludiers. Mais il y a bien d’autres promenades auxquelles convier les amateurs. Les « Chevaux de Congor » pratiquent aussi l’équithérapie de la rééducation à l’autonomie sportive. En respectant les capacités de chacun, et en travaillant avec l’équipe encadrante et paramédicale, ils arrivent à trouver des possibilités pour améliorer la motricité des personnes handicapées. « Il faut savoir, explique Guyonne, que les variations d’allure et les changements de direction sollicitent plus de trois cents muscles par minute chez le cavalier pour rester en selle. Le mouvement du cheval oblige le cavalier à développer son ressenti, à se rééquilibrer, à automatiser des actions pour diriger son cheval. » Enfin, Guyonne et son équipe répondent à toutes les prestations à la demande et louent des calèches pour tout événement, notamment pour les mariages ou les promenades. « Si tous les rêves ne sont pas réalisables, conclue-t-elle, nous faisons en sorte de servir les émotions dans la sécurité. »

De l’enseignement à l’initiation au perfectionnement

25 ANS

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

105


Fisker Karma reine du concours d’élégance 2012 Notre ami Jean-Marie Jacquet a fait fureur l’an dernier au Concours d’élégance de La Baule avec sa Fisker Karma électrique. Une voiture americano-finlandaise qui augure des futurs progrès en matière environnemental. Le concours a lieu chaque année, le week-end du 15 août au centre èquestre.


COURSES

Le dénouement dans le sprint de la ligne droite des tribunes

108

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

25 ANS


Une journée aux DE PORNICHET Vendredi 5 juillet, premières courses de la saison 2013 ! L’été démarre dans une succession de chevauchées à la fois colorées et captivantes. Avec le soleil au rendez-vous, voilà une sortie qui s’annonce vibrante et forte en émotions. PAR HÉLENE ROULET

PHOTOGRAPHIES PASCAL KYRIAZIS

25 ANS

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

109


COURSES

Paris engagés, paris raisonnés, mais paris libérés ! Bottes de cuirs, étriers et cravaches reluisent et sont fin prêts à rythmer les journées des estivants en quête de sensations sportives, festives et conviviales. Nocturne ou seminocturne ? Nous avons le choix. Selon la course, trot ou galop, en semaine ou le week end, la première course peut démarrer aux alentours de 12 h, 16 h ou en soirée vers 19 h 50. Après-midi excitante ou soirée passionnante, la chance de passer un bon moment sera au rendez-vous. Avant que les guichets ne s’ouvrent, allons faire un tour pour découvrir les lieux… Inauguré il y a tout juste deux ans, cet hippodrome refait à neuf, nous offre de belles tribunes où il est agréable de s’offrir une pause en attendant le début des courses. Face à nous, une superbe piste, plébiscitée récemment pour sa qualité exceptionnelle dans les rubriques hippiques, où nous apercevons les boxes verts numérotés au loin, nous laisse impatients des prochains départs. Sur la droite, près de la tour, appelée communément le « cornet » par

110

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

25 ANS

les Pornichétains, les chevaux et leurs jockeys viennent se placer dans le rond de présentation, parés respectivement de leurs tapis de selle, casaques et toques. Tout le monde se presse pour apprécier les robes les plus luisantes et la musculature des champions, mais aussi pour tenter d’écouter les dernières consignes des propriétaires glissées au creux de l’oreille à leurs jockeys. Des bais ou bais bruns, alezans, gris ou pomelés, des grands, des plus nerveux ou moins toniques ; de tous ces pur-sang, bien malin qui saura dire celui qui franchira le premier la ligne d’arrivée. Mais grands et petits veulent à tous prix parier sur celui qu’ils appellent « mon cheval » jusqu’au prochain défilé… Les guichets s’ouvrent, on attend un peu les côtes pour parier, le nez dans le journal des courses… mais jusqu’à la dernière minute, tout peut changer. Pari au guichet à 10 contre 1, ou pari au comptoir contre un verre, rien ne va plus, les jeux sont faits ! Une voix sonne dans les hauts parleurs, on

court vers la barrière ou alors on grimpe haut dans les tribunes. Top, c’est parti ! Les chevaux s’élancent… Un peloton de tête se forme ; on ne peut encore discerner « son » numéro, alors on tend l’oreille pour reconnaître « son » nom… Ça parle vite, très vite… 1er virage… mais qui est à la corde à présent ? On perçoit le bruit des sabots qui dévorent la piste à une vitesse affolante… 2e virage… Le bruit monte dans les tribunes, les plus avertis suivent leur « champion » aux jumelles. Les joueurs se lèvent, les numéros sont perceptibles à présent ; c’est la dernière ligne droite… Un temps. Les regards tous dans la même direction, on retient son souffle, on crie jusqu’au bout !… ça y’est, c’est fait. Pas certain d’avoir bien vu l’ordre d’arrivée, on attend les résultats en croisant encore les doigts. En attendant la réouverture des guichets pour les gains officiels, on se replonge dans les journaux et on affine sa sélection pour la prochaine course.


Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed dia Lorem ipsum dolor sit amet dolor spium

Un petit tour du côté du bar pour rafraîchir tout le monde… gagnants ou perdants. Oui, promis, pour les plus jeunes, le tour de poney, on ne l’oubliera pas. Et si l’on a la chance d’y être le jour de la fête des courses, l’entrée est gratuite et encore plus d’animations attendent les plus jeunes. Plus tard, une fois le soleil couché, la magie des lumières opère et l’excitation de l’aprèsmidi laisse place à une ambiance plus complice et passionnée. On se retrouve entre amis ou en famille et l’on profite à l’occasion du restaurant panoramique où les arrivées sont du plus bel effet, ou bien pour des événements plus particuliers, il est possible de louer une loge et ainsi de profiter en toute intimité d’une belle soirée hippique. Sportifs parieurs, avertis ou amateurs, curieux de se laisser surprendre, pour tous, cette journée de courses à Pornichet, cet été, est incontournable.

Turfistes chevronnés ou touristes en famille, pour tous la même ferveur des courses 25 ANS

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

111


JARDIN

Rechercher l’harmonie, tout en faisant primer l’originalité dans la mise en scène, la mise en œuvre et le choix des matériaux, telle est la philosophie de « Pain Paysage » depuis 1977. Selon ces paysagistes, l’alchimie de la création repose sur les caractéristiques du site : sa localisation, l’habitation propre, son architecture, le mode de vie des occupants, les vis-à-vis et les ambiances existantes. Cédric Pain nous fait visiter trois des jardins qu’il a créés. PAR stéphane hoffmann

PHOTOGRAPHIES PATRICK GÉRARD

Perspective sur la mer, création d’une terrasse et d’une circulation.

25 ANS

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

113


JARDIN

Ouvert sur la mer un jardin de dune

Nous avions pour mission, racontent-ils, de créer une terrasse, un espace de rangement pour ce jardin de dune ouvert sur la mer. Nous avons donc opté pour un projet très « naturel », dans l’esprit des lignes et dans le choix des plantes et des matériaux. Nous avons utilisé la perspective sur la mer pour créer une terrasse et une circulation. Notre choix s’est arrêté sur des traverses en chêne, qui se fondent dans le paysage et donnent une ambiance particulière au projet. Nous avons un espace de vie au sein de cette dune avec de petits talus plantés pour se protéger un peu des éléments et des regards, associés à des « lignes » de graminées. L’ensemble donne également un côté naturel au projet paysager, tout en créant des perspectives et un guide pour le cheminement. Des oyats, des yuccas et des cordylines ont été mis en scène. Pour l’espace de rangement, nous avons imaginé une armoire de plage qui fait office de rangement et d’occultant pour la douche existante : quand on ouvre l’un des modules, on peut se cacher pour prendre sa douche. Elle a été conçue sur mesure avec une structure bois, un habillage en zinc noir et les panneaux coulissants en acier corten : sa forme cubique et ses dimensions sont en harmonie avec la maison. L’acier corten donne un caractère au projet. Les clients se sont également appropriés leur jardin en y intégrant des sculptures métalliques d’un artiste local qui se fondent très bien dans le décor et font écho à l’armoire de rangement.

114

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

25 ANS


Enfants, adultes, plantes et animaux sont en sécurité dans un jardin ouvert à la lumière.

25 ANS

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

115


JARDIN

Un jardin « japonéen » Le jardin japonais est un art de vivre à part entière, dont les exigences et l’esthétique ont profondément influencé les créateurs et paysagistes occidentaux. Ces dernières années, les plus grands paysagistes et architectes japonais ont donné une nouvelle interprétation de cette philosophie millénaire. Ils ont su faire évoluer leurs jardins tout en conservant le rapport entre la tradition et la création contemporaine. Leurs créations représentent une évolution pleine de respect et d’audace des principes qui fondent l’art du jardin au Japon. Les paysagistes français sont de plus en plus amenés à aménager des jardins japonisants et feng-shui. On pourrait utiliser les termes « japonéens » et « chinoéens » : des jardins associant les cultures orientale et européenne. Nous adaptons certaines de leurs caractéristiques pour réaliser ces espaces verts, ces espaces minéraux. En voici quelques fondements et composantes. L’art zen se caractérise par sa simplicité, son naturel. Le jardin zen est conçu pour pouvoir étudier et méditer. La pierre y

116

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

25 ANS


Patio de jour, patio de nuit. Un grand soin est apporté à la mise en scène et au choix des matériaux.

a une importance extrême. « On accorde autant d’importance à l’élément minéral que végétal, car la pierre a une vie propre. » Ce jardin se doit d’être simple, représenter la nature sous une forme pure. C’est ainsi qu’est né le jardin sec : karensansui. L’association du sable et des pierres de différentes tailles, leur mise en œuvre et leur disposition arrivent à représenter la nature dans son ensemble. Les jardins secs traditionnels offrent une vue parfaitement calibrée et cadrée. Le choix de leur implantation doit exploiter au maximum l’interaction maison/jardin et ses perspectives. On peut représenter de façon minérale la présence de l’eau en train de couler. Ces rivières sèches ou cours d’eau symboliques peuvent être réalisés par du sable ratissé ou des compositions de pierre. La mise en œuvre des pierres nécessite un énorme savoir-faire, une recherche du naturel, de l’esthétique dans l’intégration au site. Leur taille sera adaptée à l’espace disponible à aménager. Pour chaque pierre, on sélectionnera le sens et le côté idéal, les meilleures faces à exposer ou à cacher, avant de l’implanter dans le sol à la bonne profondeur et tournée selon l’orientation appropriée. On veillera à regrouper les pierres,

ou les groupes de pierres par chiffre impair, dont l’aspect, les volumes s’harmonisent. Dressées isolées, en groupes typiques ou en amas rocheux, elles peuvent symboliser les montagnes, les rochers, les ondes et vagues…

Une ambiance jungle Nous devions concevoir et imaginer cet espace paysager en liant ce petit jardin « à vivre » au reste de la maison, en structurant ce petit espace, en créant une atmosphère zen et une ambiance « jungle », en restant en harmonie avec la maison contemporaine, en appréhendant les caractéristiques du site : un patio au centre de la maison, une terrasse supérieure haute ouverte et donnant sur le patio intérieur, le terrain naturel du patio

beaucoup plus bas que le niveau intérieur de la maison. Nous avons imaginé et retenu une circulation du même niveau que la maison, permettant de lier facilement le patio au reste du bâtiment. Nous avons mis en œuvre une terrasse en bois exotique associée à trois gués en ardoise. La structure bois de cette terrasse « suspendue » était en azobé, et le platelage bois était en ipé profil biais face lisse, permettant de diminuer la vue au travers des joints. Le gué en schiste, lui aussi suspendu, renforçait cette impression jungle et zen à la fois : on survole et on traverse cette végétation. Il y a aussi des pots en acier sur mesure, de différentes dimensions, permettant de structurer l’espace, de renforcer le côté jungle et contemporain. Des végétaux très décoratifs donnent l’ambiance recherchée et du volume à ce petit espace. Des fougères arborescentes, un cycas, différents types de bambous, de la sagine, des prêles ont été mis en scène, associés à un paillage minéral. Pour faire vivre ce jardin de nuit, un éclairage basse tension a été installé. Et de la brumisation pour renforcer encore l’esprit jungle et compléter l’arrosage automatique du patio.

25 ANS

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

117


ART DE VIVRE

Le port d’attache d’« Angelina » est Le Pouliguen, ville natale de Jean Brouillet et qui, comme le disait Alphonse Allais, entend bien le rester.

Bienvenue à bord

Construit à Gênes en 1983 pour un peintre italien qui le fit naviguer sur la côte normande sous le nom de « Nicolanda », « Angelina » est un cotre à corne et gréement houari. Restauré à l’île aux Moines par son deuxième propriétaire, avocat au barreau de Paris, il fut vendu en 2003 à Jean et Martine Brouillet. PAR stéphane hoffmann

PHOTOGRAPHIES PATRICK GÉRARD

25 ANS

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

119


ART DE VIVRE

On peut voir « Angelina » de La Rochelle à Douarnenez

Jean Brouillet part en promenade sur « Angelina », avec sa famille et ses amis : Martine, sa femme depuis 1970, armatrice du bateau, le docteur Jean-Marie Bondu, le bosco Allan Godele, Simon Boisserpe et Gauthier Six, mari de sa fille Caroline.

« Nous l’avons appelé “Angelina”, raconte Jean Brouillet, parce que nous voulions lui garder une consonance italienne. Ma belle-mère, que nous aimions beaucoup, se prénommait ainsi. Le baptême eut lieu en juillet 2004, au Pouliguen. Et c’est dans le port du Pouliguen (côté Pouliguen) qu’il est amarré. » Le cœur de Jean Brouillet est lui aussi amarré au Pouliguen, où il est né en 1948. Ses souvenirs d’enfance, il les a racontés et illustrés dans son livre Petite Baie blanche (L’Àpart éditions, 2012). Et il publie cette année, chez le même éditeur, sous le titre Ombre ou lumière, ses souvenirs au collège Saint-François-Xavier, à Vannes, livre que j’ai eu l’honneur de préfacer. Puis, Jean est entré à la faculté de droit de Rennes, à la sortie de laquelle il a été, pendant trente-neuf ans, avocat, sans jamais cesser de dessiner et de naviguer. « Dans mon enfance, la famille Cointreau possédait au Pouliguen une villa qui s’appelait “La Villa des cerises” et, dans

120

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

25 ANS

le port, un bateau nommé “Triple sec” ! » Ce bateau, qui faisait rêver le jeune Jean, s’est ensuite appelé « Fire Bird » puis, francisé, « Oiseau de feu ». Lui, il se contentait de plus modestes dériveurs : « Mais enfin, on ne se posait pas de question : la baie était là, on allait dessus comme on pouvait. » Après son bac, trois saisons de suite, dans les années 60, il devient physionomiste au Casino de La Baule, ce qu’il racontera dans son prochain livre. « Physionomiste à la roulette et ou baccarat, j’étais rémunéré comme les croupiers, ce qui a fait que, étudiant, je me suis retrouvé avec, disons, beaucoup d’argent pour quelqu’un de mon âge. Cet argent des tapis verts s’est retrouvé, non pas à l’eau, mais sur l’eau, puisque dès mon mariage, nous avons acheté un bateau. » À la faculté de droit, Jean, qui n’a pas toujours les yeux dans le Dalloz, a remarqué une jolie fille qui sent le Chanel n°5 et porte des bottes de matelot. Ce piquant mélange intrigue le jeune homme, qui mène l’enquête : Martine navigue à Dinard, son

père est parfumeur à Rennes. L’amour fait le reste, ils se marient en 1970 et s’achètent un bateau avec l’argent gagné pendant les vacances. « C’était un ghibli, un 6,60 lancé à la fin des années 60. Nous l’avons appelé ”Antinéa” du nom d’une héroïne de Pierre Benoit dans L’Atlantide. Quelques années plus tard, nous avons eu un sangria de chez Jeanneau, “Antinéa II”. » Bien qu’avocat et père de famille, Jean Brouillet est alors appelé, à 24 ans, sous les drapeaux. D’abord à Fontainebleau, puis à Rennes. « Là, je me suis retrouvé mêlé à des gars de la campagne qui avaient 17 ou 18 ans et qui m’appelaient l’ancien. » Cette expérience fut pour beaucoup dans la direction qu’il fit ensuite prendre à son cabinet. Se spécialisant à la fois dans le droit rural et dans le droit commercial, il réussit à faire bénéficier les exploitations agricoles du même traitement que les entreprises en difficultés. Pendant une bonne partie d’une activité professionnelle prenante, Jean et Martine


Brouillet ont navigué sur les bateaux des copains avant de reprendre, voici une quinzaine d’années, un bateau bien à eux, un bateau classique, nommé le « Walkyrie », basé à Trébeurden. Et puis, voici bientôt dix ans, l’« Angelina ». Dessiné par Carlo Sciarelli, construit en 1983 par le chantier italien Patrone, les caractéristiques générales d’« Angelina » laissent penser que son dessin est inspiré des cotres-pilotes qui travaillaient, au début du siècle dernier, dans les rades de Gênes et de Trieste. « Ces bateaux, raconte Jean Brouillet, avaient pour rôle de transporter le pilote (un marin spécialiste des accès au port, connaissant bien les fonds et les courants) vers le navire qu’il doit guider. Ils allaient également le chercher après l’opération de pilotage. Ils étaient souvent conçus pour être maniés par un seul homme. L’équipage était souvent composé d’un patron (chargé de ramener le voilier au port, mais souvent pilote lui-même, en alternance) et d’un ou de plusieurs pilotes

(chacun d’entre eux prenant alors un navire en charge). En Europe, les plus grands de ces bateaux pouvaient aller chercher les navires très loin en mer, notamment à l’entrée de la Manche. Ils devaient donc être très marins, et aussi très rapides (les pilotes se faisant concurrence pour arriver le premier) : ces voiliers avaient des allures de yachts. Il a existé des grandes  goélettes-pilotes, notamment aux USA. Prenant plusieurs pilotes à la fois, elles étaient difficiles à manœuvrer en équipage réduit. En général, on leur a préféré des cotres, dont la longueur allait de 10 à 18 m. » Lorsque « Angelina » régate, l’équipage est composé d’un skipper (Hervé), d’un numéro 1 faisant aussi office de bosco (Allan)  ; d’un numéro 2 (Patrice), d’un équipier voué aux écoutes bâbord (JeanMarie, également toubib), d’un autre équipier voué aux écoutes tribord (JeanSébastien), d’une tacticienne (Cathy) et d’un embraqueur (Jean). Mais, en promenade où il nous emmène aujourd’hui, l’équipage

est composé de Martine, sa femme et l’armatrice du bateau, de leur gendre Gauthier Six, de Simon Boisserpe, qui travailla à Atlanpole avec Caroline BrouilletSix, fille de Jean et femme de Gauthier (vous suivez ?), auxquelles se sont joints le docteur Jean-Marie Bondu et Allan Godele, indispensable bosco. « Ce que j’aime, entre autres, en mer, explique Jean Brouillet, c’est que les clivages sociaux ou générationnels n’ont pas lieu d’être. Un jour où, dans le port du Pouliguen, j’armais le bateau pour les Voiles de légende, un gamin sur le quai me regarde et vient me voir. « J’aimerais bien naviguer sur votre bateau, me dit-il. Je fais du dériveur, mais votre bateau, c’est quand même autre chose.  » Sa passion, son culot et sa bonne éducation m’ont plu, je l’ai invité à bord. Il s’est révélé être un excellent technicien. Ça m’a fait plaisir de retrouver chez ce jeune homme la passion qui m’animait lorsque j’avais son âge. » >>>

25 ANS

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

121


ART DE VIVRE

Capitaine de la flotille classique du Yacht Club de La Baule, membre du Yacht Club Classique et du Yacht Club Royal Old de Pornic, Jean Brouillet engage « Angelina » dans des rassemblements comme la semaine du Golfe du Morbihan ou les Voiles de tradition à Pornic. Il participe également à quelques régates locales, comme les Voiles de légende et les Régates du Bois de la Chaise, à Noirmoutier. Le reste du temps, il navigue en famille et entre amis de La Rochelle à Douarnenez. Mais Jean Brouillet aime trop la vie pour se contenter d’une seule activité à la fois. Il a laissé tomber le droit, mais la tradition familiale se poursuit par son fils Guillaume, avocat à Rennes, et sa fille Caroline, directrice administrative et financière d’Atlanpole, à Nantes. Doué pour le dessin, il a fait partie, à Saint-François-Xavier, de l’équipe Décoration et a toujours dessiné. Il illustra d’ailleurs lui-même ses livres d’aquarelles qu’il vend au profit de la SNSM. Quant à Martine, elle peint sur porcelaine.

122

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

25 ANS

Membre du conseil d’administration du Yacht Club de La Baule, Jean Brouillet est aussi l’auteur de Petite Baie blanche, où il raconte son enfance au Pouliguen. « C’est un livre pour les enfants du Pouliguen et pour ceux d’ailleurs, pour les amoureux de leur village, de leur ville ou de leur rue, pour les passionnés de la mer et des jolis bateaux, et pour les vieux enfants qui ont dans leur cœur une madeleine de Proust. »

Jean et Martine Brouillet cultivent l’amitié

« Vieil enfant  » (il le dit par coquetterie), qui vient d’être une nouvelle fois grandpère, Jean Brouillet publie cette année ses souvenirs de collège qu’il m’a fait l’amitié de me faire lire avant tout le monde. Et j’ai pu, moi qui ai fréquenté le même collège, constater une fois de plus la force de ses souvenirs et la légèreté souriante avec laquelle il les évoque. Force et légèreté qu’on retrouve dans ses dessins, dans la manière dont il navigue et dans sa façon de vivre.

Bateau confortable, « Angelina » est fait pour la promenade. Mais il se défend très bien en régate.


Le chenal du Pouliguen

AQUARELLE de Jean Brouillet

À gauche, le premier livre de Jean Brouillet, où il raconte au Pouliguen des souvenirs d’enfance qui sont aussi les nôtres. Il y fait revivre un monde disparu, mais que beaucoup portent dans leur cœur, et qu’ils auront plaisir à retrouver. À droite, le nouveau livre de Jean, Ombre ou lumière, dans lequel il évoque ses années de jeunesse à Vannes, dans un collège tenu par les Jésuites. C’est un véritable roman d’aventures et d’apprentissage, où chacun retrouvera l’enfant qu’il a été. À venir, un troisième livre, dans lequel Jean Brouillet, devenu jeune homme, racontera ses années 60 à La Baule où, pendant l’été, il était physionomiste aux salles de roulette et de baccarat du Casino.

25 ANS

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

123


LA CROISETTE L’inimitable allure bauloise Place du Maréchal Leclerc 44500 La Baule Tél : 02 40 60 73 00 www.lacroisette.fr

NINA À LA PLAGE LA BRASSERIE PIEDS DANS L’EAU 7 bd des Océanides 44380 Pornichet Tél : 02 40 00 91 91 www.nina-a-la-plage.fr


SPORT

America’s Cup

LE SIXIÈME HOMME Jean y ne-M arie Darbla

Jeanne-Marie Darblay, longtemps grand reporter pour Le Figaro Magazine, s’est promenée partout dans le monde, dans les contrées les plus hostiles. Une des peurs de sa vie, elle l’a pourtant connue en compagnie de Loïck Peyron, dans la Baie de San Francisco, lors des éliminatoires de la LouisVuitton’s Cup. Invitée comme « sixième homme » lors d’une compétition, elle nous fait part de ses émotions. Cramponnez-vous. Vous lirez son récit avec d’autant plus de gravité que, dans une des courses suivantes, le Britannique Andrew Simpson, double médaillé olympique de voile et coéquipier de Loïck Peyron dans l’équipe suédoise Artemis Racing, a trouvé la mort dans l’un de ces chavirages dont Jeanne-Marie a été témoin. PAR JEANNE-MARIE DARBLAY PHOTOGRAPHIES STÉPHANIE BILLARANT

Les éliminatoires de la coupe de l’America se déroulent à bord de voiliers rapides, légers et dangereux.

25 ANS

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

127


SPORT

Une vitesse folle pour des bateaux instables

LES COULISSES DE L’AFFICHE Lorem ipsum dolor sit amet, consetetur sadipscing elitr, sed diam nonumy eirmod tempor invidunt ut labore et dolore magna aliquyam erat, sed diam voluptua. At vero eos et accusam et justo duo dolores et ea rebum. Stet clita kasd gubergren, no sea takimata sanctus est Lorem ipsum dolor sit amet.

128

I

LA BAULE PRIVILĂˆGE 2013

I

25 ANS


Longtemps réservé à des happy fews, le plus vieux Trophée du monde (161 ans), né en Angleterre sous le règne de Victoria est devenu en 2013, par la grâce des Américains qui le détiennent et en fixent les règles, un spectacle planétaire plus proche du pugilat nautique que de la régate. Accessible en un clic en direct et en détail sur Internet et sur la plupart des grandes chaînes de la planète de juillet à octobre, la 34e édition de l’America’s Cup, précédée des éliminatoires de la Louis-Vuitton’s Cup, promet du jamais vu. Le sport de l’élite est aujourd’hui un nouveau sport de l’extrême. Le show se déroulera pendant trois mois sur la Baie de San Francisco, pas vraiment réputée pour son calme plat. En piste, les meilleurs régatiers de la planète, parmi lesquels de nombreux médaillés olympiques, juchés sur d’hallucinantes Formule 1 des mers capables d’aller deux fois plus vite que le vent, les AC 72 : des monstres volants à deux coques en carbone,  hors normes à tout point de vue. Longueur  26 m, largeur 14,2 m et hauteur de la voile rigide (« foil ») 40 m, soit un immeuble de vingt étages aux allures fragiles de Mikado géant (poids total, 5 900kg) !

À bord, onze membres d’équipage taillés comme des athlètes, carrures de rugbymen et agilité d’acrobates de foire ou de stars du hip-hop. Et une demi-douzaine de caméras et de micros sophistiqués et amphibies nichés dans tous les coins, même sur les équipiers, pour assurer des directs. En avant-première de cette 34e édition, les régates préparatoires (ACWS) sur les AC 45, petits frères des AC 72 (longueur 13,45 m, largeur 6,90 m et hauteur du « foil » 21,50 m quand même…) ont donné en 2012 la mesure de l’exploit à venir. Surtout en octobre à San Francisco, sur la Baie aménagée façon stade de foot… La comparaison s’impose car les organisateurs de ces super jeux nautiques ne cachent pas qu’ils ont pris conseil auprès de la National Football League. Et surtout la dégaine des cinq hommes d’équipage des AC 45 est très proche de celle d’un captain de Super Bowl. Quant au «  sixième homme », disons-le franchement, il a moins d’allure qu’un baron Bich en veste de soie blanche et panama sur le pont du mythique 12 m Class J « France III », barré par Bruno Troublé dans la finale de la Vuitton’s Cup en 1980… Le « sixième homme  » ? C’est le guest, l’invité VIP, mais aussi une sorte de lest tout à l’arrière du bateau. Spectateur privilégié et acteur passif dans cette étroite coulisse qu’est le filet arrière d’un AC 45, il (ou elle) est

tenu de suivre le mouvement et passer de bâbord à tribord au rythme infernal du skipper en se cramponnant à l’unique cordage qui lui est réservé. Cette tradition du « sixième homme-invité » remonte aux années 70-80, époque où le fougueux baron Bich engloutissait des fortunes dans son voilier de rêve à coque en bois et moulures d’acajou pour tenter d’arracher la Cup aux Américains qui la détenaient depuis plus de 130 ans. Ce passionné de voile avait décidé d’autorité d’embarquer aux côtés de son skipper durant les régates de sélection. Et quand le « France III », mené de main de maître par le jeune Bruno Troublé, se qualifia pour la finale des éliminatoires des Challengers, l’équipage respecta une vieille tradition des vainqueurs : à l’arrivée, le baron, suivi de son skipper, finit en costume de soie blanche dans les eaux fraîches du port de Newport. Peu après, il échouait en finale de la Cup et abandonnait le Défi. Mais le « sixième homme » était né. >>>

Les épreuves reprennent à San Francisco le 4 juillet 2013 et se poursuivent jusqu’au 21 septembre. 25 ANS

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

129


SPORT

Jeanne-Marie, ci-dessous en plein effort, se cramponne comme elle le peut. Loïck lui a dit: « Tu me suis et après tu ne bouges plus .» On le suit à bâbord en enjambant façon crapaud l a chicane. L’écume jaillit de partout, on file à une allure folle. Allongé dans le filet qui se lève à deux mètres de l’eau, on se grise.

Désormais, tous les voiliers en compétition dans la Vuitton et l’America’s Cups réserveraient une place arrière à un invité maison. Vous, moi, mais plus sûrement le sponsor, la star locale ou le people international. Personne n’aurait idée de décliner pareille invitation. Même si on n’a pas le pied marin, même si on est sujet au mal de mer sur un bateau-mouche, on accepte les yeux fermés de faire une régate sur la Baie comme sixième homme sur « Energy Team », l’AC 45 des frères Peyron. Embarquement immédiat. Octobre 2012, Baie de San Francisco. Grosse effervescence sur Marina Green dans le village de l’America’s Cup au moment du départ des régates des ACWS. Une petite dame vous tend un grand sac (salopette imperméable, gilet de sauvetage, blouson, gants, casque aux couleurs d’« Energy Team ») et une demi-douzaine de feuillets dactylographiés, police 6, à signer, là en bas de la dernière page. On signe sans lire, en souriant un peu jaune. « Ultime

130

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

25 ANS

recommandation, interdiction absolue de s’agripper à un cordage autre que celui qui vous est réservé et court sur toute la largeur du filet arrière. Vous ne pouvez pas vous tromper c’est le seul qui est rouge, et s’il y a un problème, s’accrocher exclusivement au filet, mais vous verrez, ça va bien se passer !  » Direction le bateaubouée jaune Louis-Vuitton, qui assure le chronométrage officiel des courses. Là, enfiler, dans l’ordre, la salopette taille XL (un XS aurait mieux fait l’affaire), l’ajuster vaille que vaille en agrafant dessus le gilet, se faire aider pour glisser par-dessus tout ça le blouson étanche et étroit, se faire un dernier sourire dans le reflet d’un hublot en fixant la jugulaire du casque… Il est déjà temps de sauter dans un gros zodiac qui vous largue en marche sur « Energy Team ». Quatre bras vous hissent comme une plume sur l’immense filet central, genre trampoline, en vous dirigeant vers le mince filet arrière (40 cm par 6 m). On s’accroupit en regardant fixement la poutrelle centrale, chicane qu’il faudra bien enjamber à chaque

changement de bord. Debout ? Pas sûr. On a vu sur YouTube comment le sprinter Michael Johnson, invité sur « Oracle », s’est lamentablement pris les pieds dessus et s’est retrouvé barbotant entre deux eaux… Loïck, toujours goguenard, a croisé votre regard et vous rassure encore d’un « ça va bien se passer ! ». Compte à rebours. Départ dans 7 mn. Onze monstres se frôlent, vous taclent par l’arrière, se glissent sous votre nez, semblent à chaque instant prêts à s’enchevêtrer les uns dans les autres. Et soudain, c’est comme si tous les moteurs s’étaient mis en marche sur la ligne de départ. « Fly! Fly! Fly! On y va ! On y va ! » La bande-son est aussi affolante que la vitesse soudain imprimée aux onze bateaux. Cliquetis, aboiements, grincements, paquets de mer en pleine figure : la ligne de départ franchie, la tension monte. À l’avant, un ballet millimétré se met en place. Quatre silhouettes bondissant, moulinant les winches à une vitesse infernale, passant d’un bord à l’autre en roulé-boulé, disparaissant en rappel. « 5, 4,


Le risque est partout ! 3, 2, 1, on y va ! » Loïck avait dit : «  À 1, tu me suis et après tu ne bouges plus.  » On le suit à bâbord en enjambant façon crapaud la chicane. L’écume jaillit de partout, on file à une allure folle. Allongé dans le filet qui se lève à deux mètres de l’eau, on se grise. « Y a de la casse !  »Tous les regards se dirigent vers l’arrière. À quelques mètres, l’« Oracle » de Spithill est tout simplement en train d’enfourner, comme un mécano désarticulé à la verticale. Six silhouettes se balancent et la plus haute, le « sixième homme  », dégringole doucement de 13 m de haut dans l’eau… On regarde ailleurs en se remémorant ce que Loïck, sans doute le meilleur connaisseur actuel des multicoques géants, disait la veille : « Sur ces engins, on est en permanence sur le fil du rasoir, c’est violent, très physique, on n’a pas le droit à l’erreur.  » « 5, 4, 3, 2, 1… » et c’est reparti. Direction tribord. On resterait bien au milieu accroché à la poutrelle. La gîte rend le parcours usant à la longue. On pensait filer comme le vent sur deux coques mais, à l’ombre du Golden

Gate, on navigue plus souvent sur une seule. Et le parcours imposé nécessite d’incessants virements de bord. 30 mn et quelques émotions plus tard, vous voilà à nouveau débarqué sur le gros zodiac. Avec un paquet de lest embarqué avec vous pour compenser votre poids (50 kilos toute mouillée), le poids prévu à l’arrière étant plutôt de 80 kg – poids moyen des athlètes de l’équipage. La course est finie mais n’en finira pas de vous trotter dans la tête pour longtemps. Réitéreraiton l’expérience sur l’AC 72 beaucoup plus instable et puissant, dont Loïck Peyron dit luimême qu’il est comme « un karting auquel on aurait mis un moteur de V 12 » ? La réponse est inutile : aucune place n’est prévue pour un quelconque « guest » sur ces monstres manœuvrés par onze hommes. Pas de douzième homme, donc. Faute d’avoir réussi à rassembler les fonds (énormes) nécessaires à la construction de l’AC 72, les frères Peyron, Bruno et Loïck, ont dû, fin 2012, abandonner le rêve de participer à la 34e America’s Cup. Mais ils conservent cependant les plans, chèrement monnayés (1 200 000 dollars), et

l’objectif d’«Energy Team » est désormais la 35e édition de la Cup. Avis aux sponsors… La participation des Peyron aux ACWS n’est pas restée inaperçue. Les Frenchies se sont furieusement battus en octobre dernier dans la Baie avec Loïck à la barre et Bruno aux manettes et, à Naples en avril dernier, avec Yann Guichard à la barre. En juillet prochain, Loïck Peyron, qui a intégré début 2013 l’équipe suédoise, affrontera sur l’AC 72 « Artemis » qu’il a contribué à peaufiner au cours des derniers mois, Luna « Rossa Challenge » (Italie) et « Emirates Team » (Nouvelle-Zélande) lors de la Vuitton’s Cup. Avec bien sûr l’idée d’arriver au final dans l’America’s Cup pour se mesurer au defender « Oracle » : son bouillant skipper James Spithill (34 ans) s’est certes illustré dans les ACWS mais s’est aussi donné à deux reprises en spectacle ces derniers mois en explosant un AC 45 et le premier AC 72 « Oracle » lors d’une de ses premières sorties sous le Golden Gate… Plus de peur que de mal et quelques grosses dizaines de millions engloutis au large d’Alcatraz…

25 ANS

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

131


ART DE VIVRE

132

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

25 ANS


Les ViGNerONs

LA pAssiON

PAR Alain Danjou PHOTOGRAPHIES PASCAL KYRIAZIS

Cinq vignerons, et même une vigneronne, sur les rochers de la Plainesur-Mer, face à La Baule, pour célébrer leur muscadet. Autour de la cuisine inspirée du chef deux étoiles Philippe Vételé. Cinq vignerons amis, exigeants, et prêts à mener tous les combats pour maintenir le muscadet à son plus haut niveau de qualité et d’excellence. Comme le dit Michèle Vételé, notre vigneronne (Fié gris), les grands muscadets sont des compagnons de table remarquables. La dégustation des cuvées antérieures à 2010 pratiquée ce jour-là en est la plus parfaite illustration. Oursins et magnum font la paire. Le muscadet, ici, entre Nantes et La Baule, est notre vin. Soyons en fiers. Et même reconnaissants. Vincent et Stéphane Perraud du domaine des Cognettes, Jérôme Bretaudeau du domaine de Belle Vue, Joseph Landron des domaines Landron, Rémi Branger du domaine de la Pépière, Guy Bossard et Frédéric Niger Van Herck du domaine de l’Écu nous disent leur passion du muscadet auquel ils consacrent l’essentiel de leur vie professionnelle et au-delà. Car ce vin coule dans leurs veines. Par un tellurisme biologique qui les fait ligériens comme d’autres ailleurs, bordelais, bourguignons ou bucco-rhodaniens… Cet été, en dégustant leurs vins, en toute tranquillité autour d’une bonne table de vacances, vous ne goûterez pas seulement des breuvages, mais vous entrerez dans un monde d’hommes et de terres, de vents et d’humus, de parfums et de sels, différents. Car le muscadet n’est jamais le même. Comme le temps. Plantées par l’empereur romain Probus, les premières vignes de l’estuaire furent ensuite cultivées par les moines des nombreuses abbayes ligériennes. On trouve la première appellation « muscadet » à Gorges, en 1635, issue d’un cépage unique, le melon de Bourgogne. Vin sec aux arômes floraux et fruités, le muscadet a beaucoup progressé ces dernières années avec une nouvelle génération de vignerons soucieux d’en préserver la qualité intrinsèque. Grâce à eux, ce vin limpide, frais et généreux, a regagné ses lettres de noblesse. Pensez à eux quand vous le dégusterez. Beaucoup d’histoire, beaucoup de travail et beaucoup d’amour président à sa destinée. C’est un privilège aussi, d’aimer le muscadet…

25 ANS

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

133


ART DE VIVRE

Questions

VIGNERONS la passion du muscadet en quelques mots

Un muscadet de bon niveau est une révélation sur les produits de la mer ! Parce que le muscadet n’est pas un « vin » simple. C’est une histoire vivante ! « Le muscadet, par sa saveur iodée insufflée par le vent d’ouest, par sa fraîcheur citronnée entretenue par les brumes matinales, par sa pureté minérale puisée dans les sols si diversifiés du Nantais, peut mener à une communion avec les saveurs de la mer, quand la fraîcheur acidulée du muscadet vient trouver son équilibre dans la salinité iodée de l’huître, quand la minéralité fumée d’un Fief du Breil-sur-Orthogneiss vient se fondre à la saveur tiède finement typée presque grillée d’un bar de ligne, quand la noix de SaintJacques en carpaccio ou même poêlée vient adoucir le caractère puissant d’un muscadet sur gabbro millésimé. Cela n’est pas que pure coïncidence mais résonnance et plénitude du vivant, le lien entre terre et mer. C’est en ce sens que le muscadet est pour moi une révélation pour les produits de la mer. Depuis trente-cinq ans que je suis au vignoble de la Louvetrie, avec mon père Pierre, nous avons toujours cherché à développer l’expression minérale dans nos muscadets Sèvre-et-Maine, cultivés et vinifiés séparément en fonction des trois types de sols qui composent notre domaine sur les côteaux de la Sèvre. Les pratiques de culture biologique et plus récemment biodynamique viennent sublimer cette minéralité et l’équilibre dans nos derniers millésimes. Mon plus grand souhait et mon ambition sont de faire reconnaître la potentialité de notre vignoble à produire des grands vins blancs secs dignes des grands vins en France. La genèse des crus communaux est une étape dans cette quête. Quant à l’avenir, il s’inscrit dans les propos de mon père : « Rappelle-toi, faire de la qualité, ça paiera toujours ! » Jo Landron Domaines Landron à La Haye-Fouassière www.domaines-landron.com

134

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

25 ANS

Dormir vite, se battre entre l’urgent et le prioritaire. Moi, fils de paysan, si proche de la terre, je ne suis pas un héritier. Je me suis installé par passion sur neuf hectares de vignes, répartis sur quatre communes cultivant dix cépages différents. J’ai planté des vignes, j’en ai rachetées, je me suis donc constitué mon vignoble sur des parcelles bien sélectionnées qui, pour moi, avaient un intérêt qualitatif. Je fais des vins d’auteur. C’est comme un pianiste. Il y a la partition et, selon le pianiste, la mélodie est interprétée différemment. Moi, c’est pareil. J’essaie de jouer et de tirer le maximum de la partition vivante que sont mes vignes. J’estime que l’essentiel du travail se fait dans les vignes, non pas dans la cave. Le cépage muscadet (unique), un terroir (unique), un climat (unique), en culture biologique, donnent vraiment les vins que j’aime, et que j’aime partager. « Celui qui sait déguster ne boit jamais de vin, mais il goûte ses suaves secrets. » Salvador Dali Le melon de Bourgogne est un cépage unique : planté dans notre région océanique, le terroir du Nantais, il est mis en valeur par les différentes roches, granit, gabbro, orthogneiss, amphibolite, etc. Puis l’homme intervient en faisant une viticulture saine, bio ou biodynamie, ce qui fait la fusion des trois éléments : terroir, climat, cépage. Cela confère au vin une note vraiment minérale, vive mais pas acide, des notes salines, fraîcheur et gras, ce qui en fait un allié lors de dîners gastronomiques autour des nobles produits de la mer. Jérôme Bretaudeau Domaine de Belle Vue à Gétigné www.jeromebretaudeau.fr

D’un côté, un vignoble avec sa mosaïque de terroirs nés des roches éruptives et métamorphiques du massif armoricain. De l’autre, l’océan Atlantique avec son vent d’ouest, ses plages et sa côte. Entre la terre et la mer, un mariage. Ces muscadets venus du plus profond de la terre, cousus main par ces hommes et ces femmes, sont d’une délicatesse et d’une telle harmonie quand ils sont accompagnés majestueusement par les produits de la mer que ces mêmes hommes et femmes subliment. C’est plus qu’une certitude, ce mariage durera une éternité et sera, je pense, plus intense encore demain. Vous trouverez à Bournigal, petit village vigneron de Clisson, le domaine des Cognettes de Stéphane et Vincent. Fils et arrière-petit-fils de vigneron, ayant grandi au milieu des vignes, la passion a petit à petit gagné les frères Perraud. Deux terroirs caractérisent le domaine, le granite de Clisson et le gabbro. Des différents clos de vignes naissent les cuvées du domaine en fonction de l’âge de la vigne, de la récolte et de la durée de l’élevage du vin avant la mise en bouteilles. La qualité, nous allons la chercher dans notre terre et dans le travail de la vigne. Le vin doit être vrai, ses arômes, son goût, son expression doivent être unis à notre savoir-faire. Ces dernières années, nous avons remis en question nos pratiques culturales, responsabilisés par le sentiment que la terre doit vivre si nous voulons le meilleur d’ellemême. Ce retour à une agriculture saine et durable est devenu une évidence. L’équilibre de la vie est d’une telle complexité qu’elle nous offre une diversité incroyable dans l’expression de nos vins. Nous pensons aujourd’hui que les plus beaux vins sont ceux dont l’histoire se raconte avec plaisir et sans retenue. Des vins justement où l’on respecte les équilibres du vivant. Santé ! Stéphane et Vincent Perraud Domaine des Cognettes à Clisson www.domainedescognettes.fr


Un grand vin de Loire Trop souvent cantonné aux rayons de supermarché et à l’image de petit vin de comptoir, de vin de soif, de vin d’apéritif vite expédié entre amis peu exigeants, le muscadet peut aussi être le compagnon de vos mets les plus raffinés. Oubliez l’accord trop classique avec les huîtres du repas dominical et mariez plutôt nos vins de terroir sur une lotte au curry, sur un turbot safrané ou sur un homard breton. Comme beaucoup de grands chefs étoilés qui nous font confiance tous les jours à travers le monde, oubliez vous aussi vos préjugés et sautez le pas et si vous avez le temps, le temps de patienter quelques années, un muscadet millésimé sublimera avec bonheur un pain de Saint-Pierre truffé. Osez ! La surprise est au bout de votre verre… À une époque où l’œnologie moderne triomphe, on a souvent tendance à oublier qu’un grand vin se conçoit avant tout à la vigne : labours des sols, rendements maîtrisés, travaux en vert, vendanges manuelles et respect du biotope. Avant-gardiste, le domaine de l’Écu est certifié en agriculture biologique depuis 1975 et en biodynamie depuis 1998 (Demeter) sur l’ensemble de ses 22 hectares. Nous avons par ailleurs renoncé à tout artifice technologique en cave pour rompre avec le mouvement de standardisation des vins et préserver le lien unissant chacune de nos cuvées à un terroir et à un millésime. À ce titre, nous sommes fiers de faire partie du groupe « Renaissance des appellations » qui prône ce respect du terroir et qui regroupe nombre de grands vignerons français. Attachés à redorer le blason du vignoble nantais, nous produisons des vins blancs secs de garde qui sont à la fois cristallins, d’une grande pureté et empreints d’une minéralité exacerbée. Nos quatre grandes cuvées de terroir, Gneiss, Orthogneiss, Granite et Taurus, sont aujourd’hui présentes sur les plus grandes tables de par le monde. Le muscadet est un grand vin blanc de Loire, qu’on se le dise ! Guy Bossard et Frédéric Niger Van Herck Domaine de l’Écu au Landreau - www.domaine-ecu.com

Le domaine de la Pépière a toujours souhaité mettre en avant la complexité et la diversité de ses vins. Nous proposons de nombreuses cuvées, car chacune exprime la typicité d’un terroir. Pour cela, nous accordons une attention toute particulière à la vigne. Le palissage, l’effeuillage, l’éclaircissage (maîtrise des rendements), soins de la vigne par les plantes, vendanges manuelles, sont autant de tâches permettant l’expression de nos muscadets. Produits sous les vents marins, les muscadets, chefs-d’œuvre d’un terroir et d’un cépage. Vivacité, fraîcheur et complexité traduisent nos muscadets en accord parfait avec les nombreux produits de la mer de notre région. Rémi Branger Domaine de la Pépière à Maisdon-sur-Sèvre www.domainedelapepiere.com

Gris Fié

MICHÈLE VÉTELÉ En 2005, Michèle Vételé du « Anne de Bretagne », à La Plaine-sur-Mer (ex-meilleure sommelière de France), contacte un producteur de Fié gris. À Saint-Colomban en Loire-Atlantique, M. Erraud exploite une parcelle de 1,70 ha nommée « La grande Verseinne ». Convaincue, elle achète la parcelle et l’exploite. Le viticulteur lui avait dit qu’il passerait le bulldozer… Les souches proviennent de chez Jacky Preys en Touraine, sur un terroir de silex blond. Quatre vignerons seulement en produisent sur toute la Loire. Le climat océanique, la proximité du lac de Grandlieu profitent aux raisins également protégés des vents. La végétation environnante est aussi un atout. Les vendanges ont lieu chaque année de mi-septembre à fin septembre. Le Fié gris possède un jaune d’une belle intensité avec une bouche exquise, d’une grande fraîcheur, doté d’une structure suave sur les grandes années. Idéal à déguster après seulement deux années de garde, le Fié gris peut se conserver sept ans selon les millésimes. Dans les accords mets-vins, il doit être servi au printemps et pendant l’été sur des araignées décortiquées, des coquillages ou des poissons à chair fine avec des herbes aromatiques et de l’huile d’olive. Ce petit domaine du pays de Retz est une perle rare, exploité en biodynamie, pour donner au vin plus de vérité et de caractère… Anne de Bretagne – www.annedebretagne.com

25 ANS

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

135


DB7 AUTOS vous propose des véhicules rigoureusement sélectionnés à travers son réseau de partenaires. Vente, leasing, achat et dépôt de véhicules d’exception toutes marques. Nous serons heureux de vous accueillir et de vous faire découvrir nos occasions haut de gamme, ainsi que l’ensemble de nos services.

show room 127 AVENUE DES ONDINES 44500 LA BAULE ESCOUBLAC Tél : 06 69 20 54 56 I Tél : 09 77 92 45 67 www.db7autos.com


DÉCO

AIR ET LUMIÈRE Situé dans les étages élevés d’un immeuble moderne, ce duplex de La Baule dont la vue donne sur le ciel et sur la mer, plein sud, laisse toute leur place à l’air et à la lumière. La décoration en a été confiée à « Casaligne ». PAR STÉPHANE HOFFMANN

PHOTOGRAPHIES PATRICK GÉRARD

Un jacuzzi de plein air borde le salon de terrasse. Juste le ciel, le soleil et l’air chargé d’iode. À pleins poumons. 25 ANS

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

137


DÉCO

Les grandes ouvertures font place aux lumières atlantiques

LES COULISSES DE L’AFFICHE Lorem ipsum dolor sit amet, consetetur sadipscing elitr, sed diam nonumy eirmod tempor invidunt ut labore et dolore magna aliquyam erat, sed diam voluptua. At vero eos et accusam et justo duo dolores et ea rebum. Stet clita kasd gubergren, no sea takimata sanctus est Lorem ipsum dolor sit amet.

138

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

25 ANS


Dans cette pièce, la circulation est facilitée. À gauche, sièges Catellan Italia et table Cinna Bobine.

25 ANS

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

139


DÉCO

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed dia Lorem ipsum dolor sit amet dolor spium Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed dia Lorem ipsum dolor sit amet dolor spium Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed dia Lorem ipsum dolor sit amet dolor spium

« J’avais, se souvient Olivier Querné, décoré pour cette cliente un premier appartement à La Baule, dans les années 80. Elle l’a revendu pour acquérir un nouvel espace de 160 m2 en duplex. Elle souhaitait du contemporain haut de gamme et un éclairage discret. » Situé dans les étages élevés, sans vis-à-vis, cet appartement est ouvert à l’est, au sud et à l’ouest par de très grandes baies qui laissent généreusement passer les lumières changeantes de l’Atlantique. Aussi le choix fut-il vite fait de ne mettre ni voilage ni rideaux, mais des bannes coulissantes pour les jours où le soleil est trop violent. Dans le salon, un plafonnier Artemide, une lampe Floss au-dessus de la table Knoll, une lampe Artemide près de la télévision et un lampadaire signé Lumen Center. Pour le reste, c’est au soleil et aux nuages de jouer avec un plateau nappé de béton ciré gris clair sur toute la surface de l’appartement, et avec le bois de la terrasse, où a été installé un jacuzzi. La circulation du salon a été travaillée pour être très fluide : pas d’angles

140

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

25 ANS

droits, mais une douceur des formes et des volumes. Les meubles ont été choisis pour leur confort, bien sûr, mais aussi pour leur élégance et leur discrétion, dans des couleurs et des matières très sobres. Il ne fallait surtout pas surcharger. Le meuble de télévision est signé Cinna. Le salon est l’Archipel de Léolux, sur un tapis de Paola Lenti. Sur la droite (cf. photo page 140 en haut à gauche), une cheminée dessinée par Gilles Heissat, à Cesson-Sévigné. Entourage bois et inox, pare-feu en inox. Œuvres de Ben et de Di Rosa glanées à la galerie Billy. Les bibliothèques sont des totems d’Opinion Ciatti. Sur la terrasse au plancher d’ipé, mobilier signé Ego Paris. La chambre fait partie des créations de chez Ligne Roset. La partie salle à manger est meublée par Knoll International (table et chaises), avec un placard de Molteni. Toutes les ambiances sont données par les baies vitrées qui filtrent la lumière au gré des heures et des saisons.


Seules des bannes permettent de protéger du soleil une large terrasse où on se réunit volontiers.

Pureté et simplicité des lignes, sobriété des couleurs

25 ANS

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

141


PORTRAITS

Portrait

OLIVIER QUERNÉ L’an prochain, « Casaligne » fêtera ses 30 ans. En 2002, Olivier Querné a repris le magasin créé à Saint-Nazaire par son père. Il a développé l’affaire en offrant à une clientèle, non plus seulement locale, mais nationale, les meilleures signatures du mobilier et du luminaire contemporains haut de gamme. Olivier Querné a 19 ans lorsque son père achète à Saint-Nazaire le magasin de décoration « Herveau-Brisson », devenu « Casaligne ». Alors étudiant à Rennes, il sait déjà qu’il préfère au droit les métiers de la décoration appris sur le tas dans les formations ouvertes par les grandes marques que commercialise son père. Après avoir fait ses premières armes dans un magasin de Vannes pendant quatre ans, il passe de l’autre côté de la barrière et devient, pour vingt-cinq départements du Nord-Ouest de la France, représentant pour la maison « Kostka France », grand éditeur de luminaires. Il reste une douzaine d’années à visiter les magasins et à s’occuper d’agencement de stands sur les salons, ce qui lui permet de renouer avec la décoration et de mettre en place une grande variété de matériel. « Je passais, se souvient-il, un tiers de mon temps à donner des conseils pour agencer les magasins, ce qui m’a permis de cultiver ma passion du luminaire et de l’éclairage. » Persuadé de l’importance essentielle de la lumière dans la réussite d’un projet de décoration, Olivier Querné pense qu’on n’en est encore qu’aux balbutiements dans ce domaine, tant il a pu réaliser les progrès réalisés depuis ses débuts. En 2001, son père souhaitant passer la main, Olivier quitte « Kostka » pour reprendre « Casaligne ». Le passage de témoin a duré un an. D’abord, il refait de fond en comble le magasin de Saint-Nazaire et, dès 2007, réfléchit à une extension, qu’il souhaite à Guérande, carrefour de la Presqu’île.

142

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

25 ANS

« Pour deux raisons. D’abord, les 350 m2 du magasin nazarien ne sont pas extensibles. Ensuite, je veux pouvoir offrir une réponse à toutes les problématiques d’agencement et d’éclairage et, pour cela, il me faut de la place. » La place, il l’a, à Villejames : 1 150 m2. Ce qui lui permet d’exposer beaucoup de meubles et de luminaires. Ce qui offre la possibilité à la clientèle de se promener et de repérer des objets peut-être parfois inaccessibles sur le moment, mais qu’elle pourra s’offrir plus tard. Mais « Villejames » permet bien plus  : la cohérence et la solidarité des enseignes dans un périmètre limité. « Cela permet aux habitants et aux personnes possédant ici des résidences secondaires de s’équiper plus facilement. Et, à “Casaligne”, on peut rendre plus largement service à des clients qui, lorsqu’ils sont en week-end ou en vacances, sont plus disponibles. Nous décorons souvent, pour les mêmes propriétaires, une maison à La Baule et un appartement à Paris ou ailleurs. Une fois par mois, un camion complet livre du mobilier et du luminaire en dehors du département. »


Pour Olivier Querné, la lumière est une partie très importante de la décoration

Les meubles, luminaires, tapis et objets rassemblés par Olivier Querné à « Casaligne » ont une telle présence que la maison devient secondaire ! On reconnaît néanmoins au fond le beau clocher de Batz-sur-Mer.

25 ANS

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

143


www.artecucina.fr

arte cucina Agencement intérieur 9, rue du général leclerc 44510 la pouliguen tel: 02 40 19 62 09 / 06 60 96 03 86 contact@artecucina.fr

cuisines - portes et séparation de pièces - dressing - mobilier


SPOTS

01 Pour suivre l’intense actualité et les conseils de Philippe Tapprest, Hair Designer, il est conseillé de se connecter régulièrement sur son blog, leblogdephilippetapprest.com Et pour révéler la beauté qui est en soi, rendez-vous dans un de ses deux salons baulois - 22, av. Lajarrige (02 40 11 18 96) et 41, av. Olivier Guichard (02 40 60 39 56), prises de rdv en ligne sur philippe-tapprest.fr où, à la nouvelle adresse ouverte à Saint-Nazaire - 72 av. de la République (02 51 16 02 93). Longtemps Directeur Artistique chez René Furterer, il fait bénéficier ses équipes des meilleurs conseils et dernières formations pour des coupes impeccables et des colorations éclatantes et douces.

02 À quelques minutes de La Baule, Relais Marine 276 rue Centrale à Quimiac en Mesquer (02 40 42 51 09) relaismarine.fr est un restaurant à 300 m de la plage, doté d’un jardin d’une vingtaine de couverts. Dépaysement garanti. Cuisine selon le marché, essentiellement inspirée par la mer. Plats faits «maison» en privilégiant la «cuisson minute», qui respecte le produit.

LES MEILLEURS

NTRE-VILLE DU CE

03 Pour sa 4e année, l’institut Le Monde de Flo - 126 av. de Lattre (09 52 84 11 05) www.le-monde-de-flo.fr s’est doté d’un nouvel espace spacieux et élégant. Florence vous accueille pour des soins experts visage et corps Académie et LPG sans oublier la beauté des mains et des pieds, les épilations et la pose de vernis semi-permanent OPI. Une adresse bauloise incontournable !

05

04 Evénement, l’Auditorium s’installe à La Baule, 127 avenue des Ondines (près de la gare), (02 40 20 53 09). C’est une heureuse nouvelle pour les gastronomes du son et de l’image. Créé à Nantes en 1975, il réunit une équipe de passionnés et de connaisseurs qui est aux petits soins pour ses clients. Ici, on apporte à chacun une réponse sur mesure, grâce aux modèles soigneusement sélectionnés chez les meilleurs fabricants. L’Auditorium, c’est ce qui se fait de mieux, tout simplement. La référence. www.auditorium-nantes.com

146

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

25 ANS

Après huit ans au club de l’Etoile, Mathieu Finaud a ouvert le 3 mai, avec Aurélie Latouche, sa propre affaire, l’Instant local 15, avenue Georges Clemenceau, (02 40 61 09 22), entre la gare et la place des Victoires. Ambiance amicale, cuisine d’instinct et d’instant, avec les produits trouvés uniquement chez les producteurs locaux. Les ardoises proposent deux (12 €) ou trois (15€) plats. Beaucoup d’habitués sont déjà addicts au « club local sandwich », parmi les propositions qui changent chaque jour. Il est prudent de réserver.


ART DE VIVRE

Ruches

Les

D’ÉRIC GUÉRIN

LE MIEL DE l’île de Fédrun, UN ALLIÉ DE VIE

Qui est ce cosmonaute surgissant dans un nuage d’insectes ? C’est Éric Guérin, chef étoilé de « La Mare aux oiseaux », à Fédrun, et du « Jardin des plumes » à Giverny. Dans son costume d’apiculteur, il vient rendre visite aux abeilles qu’il a installées près de chez lui, dans une vingtaine de ruches. PAR ÉRIC GUÉRIN

PHOTOGRAPHIES PATRICK GÉRARD

25 ANS

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

147


ART DE VIVRE

148

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

25 ANS


Vingt ruches, et vingt reines pour Éric Guérin Le miel, un allié de vie par Éric Guérin Ce miel récolté par Éric Guérin sert bien entendu en cuisine. Voici un cabillaud, avocat grillé, bouillon de pamplemousse au miel de Brière.

Dans notre supplément Le Gourmand, Éric Guérin confie que, s’il n’avait pas été cuisinier, il aurait aimé être écrivain. Les intitulés de ses cartes attestent d’ailleurs du don qu’il a aussi dans ce domaine. Ses bonheurs d’expression sont pour lui l’expression du bonheur. Aussi sommes-nous très fiers de publier son premier texte, où il raconte comment les abeilles sont entrées dans sa vie. Je me souviens, un matin de printemps, de les avoir découvertes, vivantes et vrombissantes. Elles venaient d’élire domicile dans un de mes nids à canards. Sont-elles venues par hasard ? Je préfère imaginer que c’est le fruit d’un bouche-à-oreille très nature. Et je m’y suis attaché. Un jour, ma voisine demande qu’on enlève l’essaim. Plutôt que les pompiers, j’ai préféré appeler un apiculteur pour le déménagement de mes locataires. Il est arrivé sans masque, ni combinaison. C’est à mains nues, dans un nuage bourdonnant, qu’il a démantibulé le labyrinthe de cire et de miel. Puis, il est parti, emportant avec lui la ruche et la reine secrète. Mais au passage, il a oublié l’histoire d’une vie d’organisation, de travail, d’une hiérarchie, d’un équilibre parfait mais si fragile. L’histoire d’un monde qui m’était jusqu’alors insoupçonné et que je n’ai, moi, pas oubliée. Quelques années plus tard, mon chemin croise celui d’un autre passionné au discours clair et sincère. Aussi, c’est tout naturellement que je propose à Alain Ray d’écrire avec moi une page « environnement » sur l’île de Fedrun. Aujourd’hui, le centre de l’île abrite nos vingt ruches. Entre les épines et les moutons noirs, vingt familles nombreuses s’agitent pour leurs maisons. Radars, odeurs et repères les mènent tout autour, en Brière, pour ramener le précieux nectar, que nous récoltons tout l’été. Depuis, « La Mare aux oiseaux » respire le miel autrement. C’est un allié de vie, qui fait résonner les bruits et les goûts d’un équilibre dont nous sommes hautement responsables.

25 ANS

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

149


painconcept designpaysage

Cédric PAIN 23, rue Pigeonnière - 44740 BATZ-SUR-MER Tél: 02 40 23 94 98 - Fax: 02 40 23 97 88 www.painpaysage.com


ART DE VIVRE

Bijoux PALACE

L’alliance du beau et de l’art de vivre photos pascal kyriazis

Montre Heure H, Hermès, double tour, bracelet cuir Mysore Bougainvilliers, montée en carafe.

154

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

25 ANS

assiste par Julie Moyon


Pendentif Premiers Liens diamants Chaumet sur double chaîne or rose.

La maison Prieur fête aussi ses vingt-cinq ans ! 25 ANS

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

155


ART DE VIVRE

Bagues et collier pendentif sur seau à champagne

Bagues et pendentif Pomellato sur seau à champagne : bague Capri jade teinté lavande pavée améthystes et or rose. Bague Capri turquoise pavage rubis or rose. Collier pendentif Capri turquoise, bélière rubis sur chaîne or rose. 156

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

25 ANS


Bague Fred Pain de Sucre quartz blanc laiteux, pavée diamant monture or jaune et bague Fred Pain de Sucre améthyste lavande pavée diamants, monture or gris.

La maison Prieur à La Baule a 25 ans. Comme nous. Reprise par Loïc Drapeau et son épouse, également propriétaires des magasins nantais (Prieur et Mauboussin), la boutique du casino, dirigée par Éric Jousse, propose ses propres créations ainsi que toutes les marques du joaillier nantais installé dans la ville depuis 1896 : Chaumet, Boucheron, Pomellato, Hermès, Chanel, Fred etc. Afin de vous donner quelques envies de cadeau cet été, nous avons choisi quelques must présentés dans un décor « Lucien Barrière », de circonstance et de saison. Le 25e anniversaire de La Baule Privilège coïncide bien avec celui d’une institution bauloise fréquentée par les habitants du grand Ouest mais aussi par tous les amoureux de la plus belle baie du monde qui y viennent régulièrement en vacances.

Loïc Drapeau et son épouse, devant « Prieur » à La Baule, en compagnie d’Éric Jousse, responsable de la boutique.

25 ANS

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

157


c o n c e p t e u r d ’a m b i a n c e

Rue de la roselière - Zac de Savine - 44570 Trignac Tel: 02.40.45.82.62 - Fax: 02.40.90.45.91


alix 2 5 a ns au pays d e s m e rve i l l e s

Depuis 25 ans ALIX est l’illustration parfaite de la féminité et de l’élégance. Marie-Aude et Lisa, avec leur savoir-faire et leurs conseils insufflent à vos tenues cette séduction dont elles ont le secret. Elles sauront vous faire partager leur passion des belles choses... Multimarques, ALIX vous invite à découvrir Rodika Zanian en exclusivité, Tara Jarmon, Eva Kayan, Nougat, Pôles, Saint-Hilaire... ainsi que de nombreux accessoires qui font toute la différence. Souhaitons à ALIX un très heureux anniversaire !

alix

PRÊT A PORTER FÉMININ plac e de l’église I

L e Pouliguen

I

02 40 42 26 99


ART DE VIVRE

Villas TOSCANES

à vingt minutes de Nantes

Proches de Nantes et de la Presqu’île, ces trois villas proposent un cadre exceptionnel de villégiature aux allures de Toscane mêlant pins parasols, tuiles et briques roses et ocres... La première, véritable « Castel italien » de 800 m² habitables, intégralement rénové et posé sur ses 16 hectares regardant au Sud, surplombe la Loire et le golf en île du Cellier, aux côtés du célèbre château de Clermont ancienne propriété de Louis de Funès. La deuxième, posée au bord de la Sêvre vertavienne, bénéficie d’un environnement arboricole et floral exceptionnel. Villa ancienne dans le style latin du village, elle possède une «touche» rare qui lui donne toute sa noblesse. Magnifiquement rénovée, elle allie parfaitement charme ancien et confort contemporain. La troisième, qui fait face à la deuxième, bien que plus récente puisque «âgée» de seulement douze ans, lui répond parfaitement. Ce même style transalpin, ainsi que ses volumes généreux, lui confèrent une «aura» singulière, offrant le cadre idéal d’une résidence «principale» «secondaire»... Ces trois villas sont proposées à la vente par Caharel Immobilier Sotheby’s International Realty - Nantes.

www.caharel-sothebysrealty.com 02 40 48 40 11

162

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

25 ANS


L’âme italienne à domicile...

25 ANS

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

163


A.M.D

ARCHITECTURE D’INTERIEUR

AMD est un bureau d’architecture d’intérieur, au service des particuliers et des professionnels. Après une première visite «audit» des lieux (domicile, commerces, bureaux...), un «diagnostic» en termes de confort, fonctionnalité, sécurité... en est établi, suite à quoi les préconisations d’AMD sont formulées par l’architecte d’intérieur. Celui-ci, alliant son expérience technique poussée au design, propose des solutions innovantes, maitrisant les différentes contraintes liées à l’existant, afin d’optimiser surfaces, volumes, clarté... pour le meilleur confort et le plaisir de tous, dont les Personnes à Mobilité Réduite (PMR), en appliquant les dernières normes d’accessibilité et de sécurité* sans jamais sacrifier l’esthétique. Compte tenu de l’allongement de la durée de la vie, il devient judicieux, voire nécessaire pour les particuliers faisant réaliser des travaux à leur domicile, d’y intégrer la notion d’accessibilité qui leur permettra de se maintenir chez eux le plus longtemps possible. Plus ce sujet est appréhendé tôt, plus il est facile de l’intégrer dans l’agencement du domicile. De même, la loi de 2005 sur l’accessibilité des Espaces Recevant du Public (ERP), entrant en vigueur en janvier 2015, obligera de nombreux professionnels à faire réaliser ce type de travaux dans leurs magasins, bureaux... AMD propose alors l’étude des besoins au cas par cas, ainsi que des solutions adaptées, conjuguant mise aux normes et esthétique. * Prestations AMD labellisées HANDIBAT.

A.M.D 1, place Delorme - 44000 - NANTES - Tél: 02.40.48.40.11 a.m.d.domicile@gmail.com I www.amd-joncheray.com


CaféLatin Le

Café Re stau ration Salon de thé E picerie f ine

CaféLatin Le

Bar restaurant salon de the 162 bd des oceanides 44380 pornichet Tél 02 40 61 04 01

Galerie du Casino, 1er étage La Baule Tél 02 40 23 05 63 www.lecafelatin.fr


1000 m2 au Parc de Villejames à Guérande 400 m2 au centre ville de Saint-Nazaire Deux lieux d’exception dédiés à l’univers contemporain haut de gamme. La sélection faite parmi les plus belles marques de mobiliers et d’éclairages contemporains est ici source d’inspiration pour imaginer vos espaces privés et professionnels. La réussite de vos projets sont pour Olivier Querné et ses équipes une source permanente de motivation. La convivialité est également un élément essentiel des échanges que vous pourrez avoir avec Casaligne : le plaisir doit en effet accompagner l’étude de vos intérieurs. Les deux show-rooms sont agencés et équipés pour votre confort et pour découvrir des marques telles que MOLTENI, CASSINA, VITRA, KARTELLE, LIGNE ROSET, CINNA, LEOLUX, KNOLL, KRISTALIA, DESALTO OU USM pour le mobilier. Et FLOS, ARTEMIDE, FOSCARINI, FONTANA ARTE, LOUIS POULSEN, CATELLANI ET SMITH, INGO MAURER ou TOBIAS GRAU pour l’éclairage. Retrouvez ces marques sur le site WWW.CASALIGNE.FR

44350 GUERANDE 13, rue DE LA briquerie PaRc de Villejames TEL 02 40 24 32 99 contact.guerande@casaligne.fr www.casaligne.fr 44600 SAINT NAZAIRE CENTRE VILLE VILLE PORT 36, avenue Albert de Mun tel 02 40 22 22 40 contact.saintnazaire@casaligne.fr


Caroline Villa

H ô tel * * * resta u rant 46 Avenue des Lilas 44500 La Baule 02 40 11 54 54

Construit au début du 20e siècle au calme d’un grand jardin arboré, l’hôtel de 69 chambres est ouvert de mars à la minovembre. Le Chef Gérald Moye vous reçoit dans son restaurant « La Fleur de Sel » sept jour sur sept. De bonnes animations musicales ont lieu régulièrement au bar : Happy Hour face à la mer. Ainsi, les 13 et 27 juin à partir de 17h30, deux concerts exceptionnels de Johanna, artiste très appréciée à La Baule où elle chantera pour vous avant de rejoindre la nouvelle tournée, « Timeless 2013 » de Mylène Farmer, dont elle est une des choristes. Entrée libre. Belle terrasse plein sud et accès direct à la plage.


Cuisineries

Gourmandes œuvre pour le respect de l a qualité culinaire française.

Association des Cuisineries Gourmandes (loire atlantique) au restaurant La Chaumière des Marais Kermoureau - 44410 Herbignac www.cuisineriesgourmandes44.com


Dix cuisiniers en cuisine.

Sur la presqu’île guérandaise et au-delà, dans tout le département, les restaurateurs réunis dans l’association des Cuisineries de Loire-Atlantique s’engagent, année après année à respecter la charte de l’Association Française des Cuisineries Gourmandes.

Quatre engagements essentiels : La fabrication totale de tous les plats cuisinés par un Chef qualifié dans l’entreprise. L’utilisation, à 90% minimum, de produits frais et en priorité régionaux. La traçabilité des produits. Cette traçabilité doit être sur la carte-menu ou en un lieu visible de tous. Elle doit indiquer l’origine ou le fournisseur des produits. Proposition d’un menu « Saveurs régionales » représentatif de la région. Ces engagements sont contrôlés tous les ans par l’organisme certificateur Bureau Veritas Certification Qualité-France, d’après le référentiel S-305 publié au Journal Officiel.

De gauche à droite, Jean-Luc Senée à Vertou, François Thorel au Croisic, Frédéric Vaillant à Guenrouët, Ludovic Favrel à Mesquer, Hervé Michels à Herbignac, Jean-Luc Prier à Pontchâteau, Yvonnick Briand à Sucé-sur-Erdre, Christophe Audic à Batz-sur-Mer et Jean-Charles Batard à Saint-Julien-deConcelles. Tous ces chefs sont entre mer et terre, en presqu’île guérandaise, dans les ports ou sur les rochers de la côte sauvage, mais aussi dans les marais, sur les berges de l’Isac ou de l’Erdre, ces belles rivières, sur les rives de la Loire, ce fleuve royal, sous les arbres de la campagne ou dans les vignes du muscadet. Ils vous feront goûter la vie par ce que tous ces terroirs font de mieux : leurs produits préparés avec talent et servis avec cœur.

Jean-Luc Senée Le Monte Cristo www.monte-cristo.fr François Thorel Le Ty Mad www.ty-mad.com Frédéric Vaillant Le Relais St Clair www.relais-saint-clair.com Ludovic Favrel La Vieille Forge www.vieilleforge.fr Hervé Michels La Chaumière des Marais www.lachaumieredesmarais.com Jean-Luc Prier Le Clos de Mélanie www.restaurant-clos-melanie.fr Yvonnick Briand Le Clos Saint-Thomas www.restaurant-clos-st-thomas.com Christophe Audic La Roche Mathieu www.restaurant-roche-mathieu.fr Jean-Charles Batard Clémence www.restaurantclemence.fr Christophe Fouré www.restaurant-lerivegauche.com (absent sur la photo)


LA BAULE 67, avENUE DE gaulle 44500 LA BAULE

AR POUL GWEN

PARIS 11 Rue Étienne Marcel M° ÉTIENNE MARCEL 75001 PARIS

PARIS RIO LA BAULE

w w w. a r p o u l g w e n . c o m


LE

CURÉ

NANTAIS

La région que l’on aime est au cœur du Curé Nantais 16, rue Docteur Auguste Guilmin (face à la gendarmerie) 44210 Pornic tél. : 02 40 82 28 08 Visite de la fromagerie. Se renseigner pour les horaires Boutique ouverte toute l’année du mardi au samedi de 9h00 à 13h00 et de 14h30 à 19h00 Cave à fromages, à vins, à alcools... cours œnologiques www.curenantais.com


shopping

Carnet d’adresses

Le plaisir du shopping, c’est de pouvoir se promener au gré des rues, le nez en l’air, au hasard, de vitrine en vitrine. Un plaisir vif à La Baule, dont la tradition est ancienne et toujours renouvelée. Les commerçants ont du talent. Ils sauront vous recevoir et vous surprendre. Nous avons sélectionné pour vous quelquesunes des meilleures adresses.


PRIEUR JOAILLIER FABRICANT

LANDREAU

DEPUIS 1896

PRIEUR LA BAULE Galerie du Casino, av. Marie-Louise Tél: 02 40 60 86 08 PRIEUR NANTES 1, Rue d’Orléans - Tél: 02 40 48 69 95 Toutes les informations d’horaires et d’ouverture sur : www.bijouterie-prieur.fr

JOAILLIER DIAMANTAIRE

10, rue d’Orléans - Nantes - Tél: 02 40 48 67 68 14, rue d’ Alsace - Angers - Tél: 02 41 87 61 79 www.landreau.fr

Toutes les grandes marques d’horlogerie et de joaillerie tiennent à être représentées chez Prieur. Ainsi propose-t-il les collections Rolex, Chanel, Chaumet, Jaeger-leCoultre, Tag Heuer, Hermès, Poiray, Boucheron, Pomellato, Fred, Bell & Ross, Messika, Dinh Van ou Mauboussin, ce dernier en boutique 19, rue Crébillon, en corner aux Galeries Lafayette. Prieur est aussi un maître joaillier, membre du Club des Joailliers Créateurs. Un des plus respectés. Il sait choisir la pierre et créer le bijou sur mesure. Grand choix de diamants. BACCARAT BAUME ET MERCIER BREITLING CARTIER CHAUMET CHOPARD DINH VAN FREY WILLE HERBELIN HERMES LONGINES OMEGA RADO TAG HEUER TISSOT

VAN RIJN

Art et Décoration d’intérieur

Galerie du Casino 1er étage Esplanade François André vanrijn-labaule@orange.fr Tél : 02 40 23 76 95

L’harmonie de l’ancien et du contemporain Au 1er étage de la Galerie du Casino se côtoient des tableaux des 19ème et 20ème siècles, des sculptures, de la céramique et de la verrerie, du mobilier contemporain et des œuvres modernes, dans un mélange de styles s’adaptant aux intérieurs et aux envies de chacun. Espace Daum. Collection « L’Objet » en exclusivité dans la région. www.vanrijn-labaule.fr

25 ANS

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

177


CARNET D’ADRESSES

BREUIL OPTICIENS Optique de précision, 7 jours sur 7

OPTIQUE PHILIPPE TAILLANDIER

Grand choix, technique parfaite

Place de la Victoire 44500 La Baule Tél: 02 40 60 72 03 www.basse-vision-la-baule.com breuilopticiens@gmail.com Diplômé de Eno Morez, une des meilleures écoles d’optique, JeanFrançois Breuil se définit lui-même comme un opticien à l’ancienne, attaché à l’optique de précision. Ouvert 7 jours sur 7 depuis 1979, cet opticien indépendant est un spécialiste de la basse vision et de la DMLA (dégénérescence maculaire liée à l’âge). Belle gamme de matériel d’aide visuelle électronique de pointe, pour mieux voir et mieux vivre. Dépositaire Bushnell, il présente un choix complet de jumelles et de longues vues.

69, avenue du Général De Gaulle 44500 La Baule Tél: 02 40 60 28 65 www.optiquelaurencetaillandier.com

Plus de 4500 modèles, dont 2000 pour le solaire. Parmi les signatures : Courrèges, Anne et Valentin, Theo, Mykita, Marni, Barton Perreira, Caroline Abram, Kirk Originals, Marc Jacobs, Tom Ford, Persol, Paul Smith, Oliver People et bien d’autres..... Travail soigné, connaissance des techniques de pointe, souci d’esthétisme pour des lunettes adaptées à la vue, la personnalité et le confort de ceux qui les portent.

LA BAULE OPTIQUE Choix Compétence Service

4, avenue Lajarrige 44500 La Baule Tél: 02 40 11 13 33 La Baule Optique est le premier opticien de la presqu’île à être certifié par le bureau Veritas pour l’accueil, le savoir-faire technique, la qualité et le suivi de la clientèle. Belle reconnaissance pour Guillaume Salazard, Laurent Martin et Claire Bothorel, trois opticiens diplômés (cinq l’été), qui animent cet espace avec les meilleures signatures optiques et solaires, dont Chanel, Paul and Joe et Ray Ban, Diesel, Tommy Hilfinger. Nouveau : les montures en titane Lingberg, fabriquées au Danemark. Réservé aux enfants, l’espace Optikid permet de recevoir avec plaisir ses premières lunettes, dans une ambiance de convivialité et de jeu. L’offre est chaque année complétée et diversifiée, notamment pour les 7/10 ans. Pour tous, technologie Eyecode qui permet une précision inouïe. La Baule Optique dispose également d’un atelier paramédical pour faciliter l’adaptation des lentilles de contact et la vérification de la vue, en relation avec les ophtalmologistes: correction sur mesure et vision parfaite.

178

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

25 ANS


MARINE BOUTIQUE

LAINE & COTON

Élégantes du 38 au 54

ET AUTRES BELLES MATIÈRES DU 38 AU 52

4, avenue Lajarrige 44500 La Baule Tél: 02 40 60 55 32

42, avenue Lajarrige 44500 La Baule Tél: 02 40 60 83 98 On s’habille chez Marine Boutique pour toutes les occasions de la vie, du quotidien aux vêtements de cérémonie. En exclusivité, toujours les collections Lucia, Lebek, Rabe et, nouvelles cette année, les lignes Weill et Eugen Klein. Beaucoup de choix, une grande diversité de couleurs et de modèles, pour des vêtements élégants, pratiques et de bonne qualité. Les lignes présentes chez Marine Boutique sont sportives, chic, classiques et très féminines.

Cette jolie boutique de prêt-à-porter féminin est spécialisée dans la maille et dans les matières nobles : lin, cachemire, coton, laine mérinos, etc. Servie par les marques Thomas Rabe, Faber, Cassis, Chassagnard, Sarah Pacini, Escola, Daneva et la marque Pauporté du 38 au 52. Cette nouvelle adresse propose des collections de pulls, gilets, t-shirt, sans oublier les jupes, les pantalons et les robes ainsi que de nombreux accessoires, dont des écharpes et des foulards.

COMPTOIR DES COTONNIERS ÉTÉ 2013

86, avenue du Général de Gaulle 44500 La Baule Tél: 02 40 24 28 91 www.comptoirdescotonniers.com

Les reflets d’une eau bleu piscine, une végétation luxuriante, des parasols technicolor, des lignes graphiques, des mosaïques…

LE TANNEUR

Maroquinier depuis 1898

117, avenue du Général de Gaulle 44500 La Baule-Escoublac Tél: 02 51 75 19 24 www.letanneur.com Le Tanneur conçoit des sacs, de la petite maroquinerie et de la bagagerie haut de gamme pour les femmes et les hommes d’aujourd’hui. Vedettes de la saison printemps - été 2013, les pastels s’invitent cet été sur le devant de la scène. Une déferlante de verts amande, bleus tendres, roses poudrés et autres accents doux donnent le tempo d’un été à l’humeur aussi rafraîchissante qu’un sorbet. Cette année la marque Le Tanneur fête ses 115 ans, l’occasion de redécouvrir son plus bel héritage, le porte-monnaie «sans couture», qui donna très vite à la maison sa réputation de maroquinier de prestige.

Cet été, Comptoir des Cotonniers flashe sur une attitude poolside. De Copacabana à l’Eden Roc, en passant par Palm Spring, pour un grand mix piscine-chic et dégaine maîtrisée, dont les couleurs limonade tranchent avec les feuillages. Des instantanés mode pour une collection très inspirée.

25 ANS

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

179


CARNET D’ADRESSES

JARDIN DE FEMME

SAMANTA

Lingerie fine, homewear et maillots de bain

317, avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny 44500 La Baule Tél: 02 40 60 12 24

l’élégance sur toute la ligne 17, avenue Lajarrige 44500 La Baule Tél: 02 40 11 07 20

Avec les gammes Lise Charmel, Lou, Aubade, Simone Pérèle, Marie Jo, Prima Donna et quelques autres, cette boutique est dans ce qui se fait de mieux pour les sous-vêtements féminins. Du 85 A au 115 E. Lignes de « homewear  » élégantes et confortables, du 38 au 54, dont les marques italiennes Alba et Pepita, sans oublier les créations Marjolaine tout en soie et dentelles. Belle sélection de maillots de bain une et deux pièces. Le tout avec les conseils avisés de Nicole et de Sylvie.

La ligne, c’est la diversité des collections, la noblesse des matières, le chic du détail et la coupe parfaite des vêtements. Joseph, Marithé+François Girbaud, High, Majestic, chaussures Free Lance et Stuart Weitzman, sont quelquesuns des créateurs représentés avenue Lajarrige et dans la galerie du casino. Magasins ouverts 7 jours/7 de 10h00 à 12h30 et de 15h00 à 19h00

LACOSTE

APERT JOAILLIER

Toutes les collections

Joaillier - Fabricant

56, avenue du Général de Gaulle 44500 La Baule Tél: 02 40 63 34 81 www.lacoste.com

2, allée des Camélias 44500 La Baule Tél: 02 40 53 59 01 www.joaillier-la-baule.com

Pour hommes, femmes et enfants, les collections Lacoste dans ce qu’elles ont de mieux. Lacoste, c’est beaucoup plus que l’idée qu’on s’en fait. Dans cette boutique nouvelle, entièrement consacrée à l’univers Lacoste, on trouve bien sûr des polos, mais aussi des sweatshirts, pulls, vestes, blousons, bermudas, pantalons, chaussures, et de nombreux accessoires. Ouvrir un nouvel espace est la meilleure manière pour Lacoste de fêter ses quatre-vingts ans d’élégance sportive chic.

la Joaillerie Apert vous propose après une sélection rigoureuse, un large choix de pierres précieuses et fines serties sur des montures classiques ou contemporaines. Dans son atelier, sur place, la Joaillerie Apert met à votre disposition son expérience et son savoir-faire afin de créer, transformer, remettre en état et restaurer vos bijoux.

180

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

25 ANS


L’OCÉAN

Le restaurant gastronomique et le bistrot

LE FORT DE L’OCÉAN

Un restaurant exceptionnel dans un hôtel **** Relais et Châteaux

Plage de Port-Lin 44490 Le Croisic Tél: 02 40 62 90 03 www.restaurantlocean.com

Pointe du Croisic 44490 Le Croisic Tél: 02 40 15 77 77 www.relaischateaux.com Plein sud, verrière panoramique donnant sur la mer. Le restaurant dispose de son propre vivier à langoustes et crustacés. Produits de la pêche locale: bars, Saint-Pierre, rougets, turbots, soles, Saint-Jacques. Le fameux bar en croûte de sel de Guérande, découpé devant vous, est né ici. Parmi les desserts, soufflés et pâtisseries faites à la commande. Donnant sur la plage de Port-Lin, le Bistrot de l’Océan. Ouvert dès 7h30 pour le petit déjeuner, dégustation d’huîtres le matin, déjeuner de 12h à 14h30, goûter l’après-midi et dîner. Restaurant lumineux, climatisé, quarante couverts sur deux salles. Une verrière donne sur le jardin abrité par les rochers de la Côte Sauvage, le tout dans un hôtel**** Relais et Châteaux. Etoilé Michelin, le chef Guillaume Brisard prépare une cuisine à base de produits frais du marché et de la criée. Déjeuner menu du marché, deux menus saison. Carte renouvelée deux fois par an. Il est prudent de réserver.

Hôtel Les Pléïades *** Entre la mer et les pins

NOSSY BE

28, boulevard René Dubois 44500 La Baule Tél: 02 51 75 06 06 www.les-pleiades.com

C’est toujours ici que ça se passe Plage de La Baule Tél: 02 40 60 42 25 contact@nossybe.com www.nossybe.com D’abord parce que toutes les célébrités en villégiature à La Baule viennent faire un tour au Nossy Be saluer leur ami Stéphane Malhaire, le patron de l’endroit, toujours souriant et attentionné. Ensuite parce que la cuisine du chef Sylvain Hervochon est fraîche, inventive, renouvelée, voyageuse, gourmande avec des pointes d’extravagance réjouissantes. Une cuisine qui met de bonne humeur. D’ailleurs, la bonne humeur, la discrétion et l’élégance règnent dans ce restaurant situé sur la plage, une des institutions de la baie.

Construit au début du 20ème siècle, transformé en hôtel vers 1920, constamment agrandi et modernisé, l’hôtel Les Pléïades a obtenu sa troisième étoile en 2012. Situé dans un parc de 3850 m2, planté de pins, avec un accès direct sur le boulevard de mer de La Baule proche du centre-ville, l’hôtel dispose d’une vue face mer et d’un grand calme. Piscine couverte en toute saison, spa, hammam. 54 chambres très confortables. Bar ouvert sur la terrasse.

25 ANS

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

181


CARNET D’ADRESSES

Le Régent, hôtel et spa et le Grain de Folie, restaurant

LA VILLA FLORNOY SECRET RESTAURANT

150, boulevard des Océanides 44380 Pornichet Tél: 02 40 61 04 04 www.le-regent.fr

7, Avenue Flornoy 44380 Pornichet Tél: 02 40 11 60 00 www.villa-flornoy.com Dans la même famille depuis trois générations, l’hôtel Le Régent*** a su se renouveler en gardant son âme pour accueillir aussi bien les vacanciers que les hommes d’affaires, les familles et les amoureux. Spa avec jacuzzi, hammam, massages et soins sur réservation. Le restaurant Le Grain de folie a une cuisine très inventive, avec des produits frais, magnifiquement travaillés par le chef Pascal Perrais. Belle cave composée par Isabelle : crus classiques et des surprises. Possibilités de réceptions et cocktails, groupes et séminaires. Envie de calme, de détente et de sérénité? En plein coeur de Pornichet, cet hôtel de charme aux chambres individuelles ou familiales cosy, au jardin paysagé et à la piscine chauffée, est fait pour vous. Séjours en famille, entre amis ou pour affaires, vous serez séduits par cette demeure de caractère du début XXème, au charme d’autrefois et à l’esprit contemporain. Salles de séminaires et réunions. Et que dire du restaurant, Le Secret ? Des plats mitonnés, savoureux, des recettes revisitées de nos grands-mères! Chacun y trouvera son bonheur!

LE VIEUX LOGIS Grill au feu de bois

MORISSEAU & RACINE CARREE créativité, savoir-faire, polyvalence

1, place de la Psalette 44350 Guérande Tél: 02 40 62 09 73

Chemin des Chênes 44500 La Baule Tél : 02 40 61 06 92 www.mrc-paysagistes.fr

Reçu il y a un an parmi les Maîtres Restaurateurs, Michel Stephan est fameux pour ses grillades à la belle cheminée. Viande française, goûteuse et généreuse : côtes de bœuf, entrecôtes ou magret au foie gras. Belle carte de poissons des pêches locales : bar entier au four et découpé devant le client, coquilles saint-Jacques et gambas sur sauce douce au Cognac. Le produit est roi et cuit à la perfection. En salle, Eliane Stephan propose des vins sélectionnés, l’ardoise du jour et un bel assortiment de desserts. Le tout sous les poutres apparentes de cette chaleureuse adresse.

182

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

25 ANS

Depuis plusieurs années, les architectes paysagistes de Morisseau & Racine Carrée dessinent des jardins comme on en voit peu. Souvent, ils ornent leurs créations de végétaux d’exception. Chaque jardin est réalisé en fonction des goûts et aspirations des propriétaires. Malgré la diversité qui en découle, on y reconnaît chaque fois une unité d’inspiration qui trouve ses racines dans l’analyse du site, la volonté de faire « avec » ainsi que dans la connaissance du monde végétal et de l’art des jardins. Aujourd’hui, l’expression du style s’affirme. La proximité de la mer, l’omniprésence du sable sont autant de contraintes transformées en atouts.


L’ATELIER DE LA CUISINE Du sur mesure de A à Z

13, rue de Bréhany Parc de Villejames 44350 Guérande 317 route de Vannes 44800 Saint-Herblain Guérande Tél: 02 40 24 60 00 St-Herblain Tél: 02 51 78 89 15 www.atelier-de-la-cuisine.fr Magasin, bureau d’études et atelier, cet espace de 180 m2 présente sur deux niveaux les modèles des plus grandes marques de meubles et éléments de cuisine, dont Poggenpohl, Next, Miele, Neff, Gaggenau et les fourneaux Lacanche. L’Atelier de la Cuisine, ouvert depuis près de 20 ans à Nantes, et depuis l’an dernier à Villejames, peut fournir un service complet, de la conception à la livraison, avec le souci de fournir un service personnalisé à ses clients. Qu’on aime le traditionnel, le rustique, le contemporain ou le design, on trouvera ici le style qui convient, dans ce qu’il a de meilleur. Meubles, plans de travail et électroménager. L’Atelier de la Cuisine propose aussi des salles de bains complètes (dont la gamme Cerasa) , et toutes les solutions pour placards, dressings et autres rangements.

TENDREVERT

Deux architectes paysagistes

CONCIERGE PRIVILÈGES

39, rue de Pornichet 44600 Saint-Nazaire, Tél : 02 40 90 38 34 www.tendrevert.com

Offrez-vous du temps libre Tél : 06 31 44 36 13 l.lethiec@voila.fr www.concierge-privileges.fr

La société Concierge Privilèges est implantée sur la presqu’île guérandaise depuis 2007. Notre expérience offre une réactivité et une qualité de services conformes aux exigences de nos clients. Tout ce que vous n’avez pas le temps ou l’envie de faire, Concierge Privilèges s’en occupe pour vous. La gestion de votre résidence secondaire fait partie de notre spécialité. Parce que votre temps est une matière précieuse, votre concierge vous délivre des contraintes de l’organisation pour ne vous laisser que le meilleur.

Architectes paysagistes, David Gobaut et Daniel Pons viennent d’ouvrir une nouvelle agence à Saint-Nazaire. Ils travaillent ensemble depuis plus de dix ans en France ainsi qu’à l’étranger. Ils réalisent de nombreux projets de jardins d’agrément, d’espaces privés et publics ainsi que diverses scénographies… Vous désirez un jardin qui vous ressemble ? David Gobaut et Daniel Pons sont à votre écoute et vous proposent de mettre leur excellence professionnelle au service de vos souhaits paysagers.

25 ANS

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

183


CARNET D’ADRESSES

BURBAN PRODUCTION PLUS DE Trente ans d’excellence

Trologo 44500 La Baule Tél: 02 40 61 10 67 www.lafraisedelabaule.fr Entreprise familiale, Burban Production cultive à La Baule, depuis trois générations, sur sept hectares abrités, des fraises vendues tous les jours au marché de La Baule et sur la plupart des marchés de la presqu’île guérandaise. Bénéficiant de la Protection Biologique Intégrée, une alternative au tout chimique, les fraises Burban sont produites de la mimars à la Toussaint et vendues directement au consommateur. Cette exigence permet à Burban Production de fournir les plus grandes tables et les meilleurs pâtissiers de la région, de Paris et de Corse. Le fruit prenant son goût dans les deux derniers jours de son mûrissement, les fraises sont cueillies à maturité, ce qui est une garantie d’un maximum de parfums et de saveurs. Fraises, mais aussi framboises, melons et pommes de terre nouvelles. Fruits et légumes sont vendus dès le lendemain de leur récolte sur la vingtaine de marchés où sont présents les vendeuses de Burban Production, qui savent donner les meilleurs conseils. La libre cueillette dans notre fraiseraie est à vivre en famille ou entre amis tous les vendredis et samedis jusqu’à fin août de 9h à 12h et de 15h à 18h30.

LA PARISIENNE

LE FONDANT BAULOIS©

La qualité avant tout

Le vrai de vrai

104 avenue de la République 44600 Saint-Nazaire Tél: 02 40 22 45 77 www.la-parisienne-traiteur.fr

Tél: 02 40 23 16 05 www.lefondantbaulois.com infos@lefondantbaulois.com Réceptions familiales, événements professionnels, la Parisienne propose des formules sur mesure : cocktail, buffet, plateau-repas, repas, ou préparation à l’assiette. Décoration, nappage, vaisselle, mise à la disposition du personnel : la Parisienne peut s’occuper de tout. Sandrine et Pascal Perrouin ont quinze ans d’expérience et savent répondre à toutes les demandes : vous pouvez leur demander la tour Eiffel ! Fraîcheur des produits, originalité des recettes et des présentations, qualité de la prestation pour tous les budgets.

Depuis l’été dernier le Fondant Baulois® est de retour avenue de Gaulle, au 131, où l’on trouve aussi Ze Cake, le Gâteau Nantais, le Paris-La Baule (gâteau officiel des Derbys) et autres créations de la famille Boullier. Le Fondant Baulois® est devenu le gâteau chocolaté de référence à La Baule. Et de La Baule. À Paris (La Madeleine), on peut surtout le retrouver au Comptoir Baulois, 34 rue Godot-de-Mauroy (01 40 06 04 18). Et on peut toujours l’acheter en ligne : www.lefondantbaulois.com

184

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

25 ANS


VENT D’OUEST

Deux boutiques pleines d’idées

68 avenue du Général de Gaulle 44500 La Baule Tél: 02 40 11 38 61 1, place du Pilori 44350 Guérande Tél: 02 40 62 12 77 Une idée de décoration pour votre maison, un cadeau à offrir ou tout simplement l’envie de se faire plaisir.... Les vitrines de ces deux charmantes boutiques reflètent toutes les tendances de la décoration. Vous y trouverez les marques que vous affectionnez comme Jardin d’ulysse, Linum, Harmony, Mathilde M, Côté Table, Amadeus et notre créatrice nantaise Sophie Janière à qui nous avons demandé de créer une très jolie collection sur La Baule.  Un service en plus cette année : confection de rideaux et stores sur-mesure. OUVERT TOUS LES JOURS TOUTE L’ANNÉE.

COURT CARRÉ

STUDIO 54

COIFFURE ET INSTITuT

Le must du Body Art

COURT CARRÉ COIFFURE - Tél : 02 40 45 59 37 COURT CARRÉ INSTITUT - Tél : 02 40 45 0049 12, Manoir de Porte-Calon - Guérande Sur rendez-vous du mardi au samedi de 9h à 19h

18, rue de la Juiverie - 44000 Nantes Tél : 02 51 82 45 76 www.studio54shop.com Ouvert du lundi au samedi de 11h à 19h

Côté coiffure Frédéric, accompagné de ses fidèles collaboratrices Soizick, Alexandra, Fanny et Mélissa, vous accueille et vous conseille dans le choix de coupes et de couleurs, assisté par les marques Schwarzkopf et Phyto. Côté institut Marie, assistée de Océane, a ouvert deux cabines de soins corps et visage, épilations définitives Ariane pour hommes et femmes, gammes de soins Carita et la technologie Cinétic par Carita, Thermes marins de SaintMalo et Esthederm en solaires.

Tenté par un tattoo, un piercing ou un bijou ? Studio 54 est ce qui se fait de mieux dans le Body Art : une référence. Dans des conditions irréprochables d’hygiène et de confort, une ambiance amicale et décontractée, Studio 54 réunit les compétences de vrais artistes du tatouage. Cabines climatisées, large variété de motifs. Pour le piercing, le choix de bijoux s’est étoffé aux meilleurs prix du marché, pour femmes et hommes. Lignes de bijoux glam’rock. Nouveau ! Ouverture d’un Studio 54 à Angers.

25 ANS

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

185


CARNET D’ADRESSES

CARPE DIEM

SALON MATILE

L’Institut de beauté du marché

L’endroit inoubliable

4 avenue du Marché à La Baule Tél: 02 40 60 74 16 www.carpediemesthetique.fr

59, avenue Lajarrige 44500 La Baule Tél: 02 40 60 28 90 Dans un calme absolu et une chaleur confortable vous serez reçu dans un cadre intimiste aux matériaux précieux. Découvrez l’espace SPA avec hammam aromatique, rituels dépaysants, recettes de beauté du monde avec les marques Cinq Mondes, Sothys, Esthederm. Carpe Diem est aussi votre Centre Expert en Cellu M6 dernière génération Lipomodelage® et Liftmodelage® pour le corps et le visage. Nouveau !!! La pose de vernis longue durée Gel Color O.P.I à adopter sans attendre. Depuis 25 ans, le salon Matile vous accueille pour un moment de détente. Eddie et son équipe auront le plaisir de réaliser vos coupes selon votre morphologie et vos envies. Votre coiffure pourra être sublimée par la nouvelle gamme de couleurs Schwarzkopf haute définition enrichie en huile ou la coloration INOA de l’Oréal. Nous vous attendons avec plaisir du mardi au samedi de 9 h à 19 h.

CAMILLE ALBANE Trois ans de succès

23, boulevard Hennecart 44500 La Baule Tél: 02 40 60 45 25 www.camille-albane-la-baule.com Christelle et son équipe coiffent femmes et hommes en adaptant à la morphologie et à la manière de vivre de chacun les dernières tendances de la mode. Cette saison, porte ouverte à l’aventure, à la liberté, aux grands espaces et au naturel. Dans un style d’une modernité sans compromis, où l’authenticité libère les émotions. Soins intenses du cheveu grâce aux gammes Camille Albane et Kérastase. Grande spécialiste de la coloration, Christelle utilise en exclusivité la ligne sans ammoniaque Redken : brillance garantie et cheveu protégé. Une attention particulière est portée aux coiffures de mariages. Le salon a un beau savoir-faire pour trouver l’attache qui permettra à la mariée de se sentir belle et à l’aise pour cette journée si particulière. Un doux moment de détente face à la mer. Nouveau  cette saison  : soins et beauté des mains, pose de vernis. Ouvert du mardi au samedi de 9h à 19h sans interruption, avec ou sans rendez-vous. Ouvert le lundi de 11 h à 19h pendant les vacances scolaires

186

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

25 ANS


LE CHAT AU MANOIR

Un choix absolument impressionnant !

13, rue Porte Calon / Fbg St Michel 44350 Guérande (Parking) Tél: 02 51 73 04 22 www.lechataumanoir.com Le ton est donné ! Chez « Le Chat au Manoir », le printemps est arrivé !... Accompagné d’une palette de couleurs vitaminées qui font du bien au moral ! Mais aussi des teintes plus douces : des verts tendres, des bleus apaisants, réconfortants, qui aident à adopter un rythme plus détendu… ou des couleurs de «  dînette à l’anglaise », qui nous ouvrent les portes d’un monde sucré, couleur dragée… Des collections toniques, sobres sophistiquées… mais toujours subtiles !

ou

Des senteurs gourmandes, des bougies aux fragrances exquises et raffinées pour vous immerger dans une ambiance feutrée, qui emporte vos sens…

L’INSTITUT DES DRYADES La beauté sur le bout des doigts

4 place La Fayette, 44500 La Baule Tél: 09 81 71 91 62 Nathalie et Amélie ne cessent d’innover. Ces esthéticiennes diplômées ont l’expérience des grandes marques de soins avec lesquelles elles travaillent : Carita, Une, Alessandro et Pevonia. Cette année, elles présentent un tout nouveau soin du visage Carita  : le Cinetic lift expert, succession de massages avec et sans appareil, qui stimulent les tissus et remodèlent l’ovale du visage en associant la luminothérapie et les micro-massages ultrasoniques. Spécialistes des soins du visage, Nathalie et Amélie proposent toute une ligne de soins sur mesure, massages hawaïen, ayurvédique et californien, gommages corps, épilations, bronzage, soins des ongles. Réhaussement de cils... L’institut des Dryades est ouvert aux femmes et aux hommes. Il est conseillé de prendre rendez-vous. Ouvert du mardi au samedi le lundi entre mi-juillet et mi-août et le jeudi en nocturne sur rendez-vous jusqu’à 21h.

25 ANS

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

187


CARNET D’ADRESSES

LE BAX

pour ceux qui savent

12, avenue Pavie 44500 La Baule Tél: 06 26 67 86 34 www.facebook.com/bax.baule

Johann et Christopher préparent leur playlist avec gourmandise. Au Bax, on danse sur les derniers titres, mais aussi sur des choses plus anciennes, dans un mix qui électrise. Au bar, belle carte de champagnes, whiskys, gins et vodkas. Avec, là aussi, de belles découvertes à faire. Ouvert à l’année jeudi, vendredi et samedi de 22h00 à 3h30. Et tous les jours pendant les vacances scolaires. Possibilité de soirées privées et de séminaires.

LE NOVA TOUT PRES DU BAX

10bis avenue Pavie 44500 La Baule Tél: 06 61 14 80 76 www.novabarlabaule.com Trois salles, dont une en terrasse, deux bars une piste de danse : voilà le Nova. On aime la musique des années 80 et les musiques actuelles. Un DJ nouveau chaque soir : aucune nuit ne ressemble à une autre. Ouvert à l’année jeudi, vendredi et samedi de 22h00 à 4h00. Et, bien sûr, les veilles de fête. Possibilité de soirées privées et séminaires. De 22h à 3h30.

188

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

25 ANS


Galerie du Casino

Prêt-à-porter Bijouterie Coiffure Esthétique Restaurant Epicerie fine Librairie Journaux Pharmacie Décoration Agence immobilière Tabac Jouets Boulangerie Pâtisserie Opticien

Esplanade Lucien Barrière 44500 La Baule Ouvert 7 Jours / 7, toute l’année Votre Shopping Privilège avec les boutiques JB, Escada, Les P’tits loups, Luc Delachamade, Cricket, Samanta, bijouterie Prieur, Howkins & Kunsch opticiens, Glewn Rose, Boudoir de Lili, Urbane, Dimitri & Eugénie (jouets), Têto Décoration, Agence du casino, Le Café latin, Epicerie fine, Librairie du casino, Pharmacie du Royal, Tabac « Le Havane  », Boulangerie pâtisserie Martin, Institut Haute Beauté, Coiffure IW, Van Rijn.

ART DESIGN INOX

Garde-corps / Escaliers / Mobiliers

Naviguez vers de nouveaux horizons Tél : 02 40 11 80 20 www.artdesigninox.fr ART DESIGN INOX, un esprit Yachting … Créateur et concepteur de produits design, de garde-corps, d’escaliers et de mobilier haut de gamme pour votre habitation. Dans un esprit résolument Yachting et moderne, avec un doux mélange de matériaux nobles, nous allions l’esthétisme, le raffinement et la qualité. Finesse, pureté et transparence sont les maîtres mots de notre concept, créer pour séduire et durer. La pureté des lignes et des finitions, alliée à la qualité des matières et la maîtrise des dernières technologies contribuent à la mise en œuvre de projets d’exception. Nous ne fabriquons pas simplement des produits design, mais nous donnons vie à une idée, un projet, à un rêve avec pour seules limites votre imagination. ART DESIGN INOX, créateur d’ambiance…

25 ANS

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

189


CARNET D’ADRESSES

agence immobilière OUEST UNION Vivre et investir à La Baule et Ses environs

25, boulevard Hennecart 44500 La Baule Tél: 02 40 24 12 61 www.ouestunion.com Depuis 1966, cette agence est spécialisée dans l’achat et la vente de villas, de propriétés et d’appartements situés au cœur de la baie de La Baule, avec un beau choix de biens situés sur le remblai, face à la mer. Quelques biens d’exception, notamment dans les domaines privés des environs et dans toute la presqu’île. Sébastien Jouan et son équipe vous accompagnent tout au long des transactions, en toute confidentialité. Que ce soit pour une habitation principale, une résidence secondaire ou de l’immobilier d’investissement.

AXEL COLIN IMMOBILIER Jean-François CLEMENT

LA VILLA ARGOS Le cœur de La Baule

4, boulevard Hennecart 44500 La Baule Tél : 02 40 60 51 00 www.axel-colin-labaule.com

5, avenue du Général-Rodes 44500 La Baule Tél: 02 40 19 17 82 & 06 09 34 31 64 www.lavilla-argos.fr

Installés à La Baule depuis presque 20 ans, Jean-François CLEMENT et son équipe vous aident à réaliser vos rêves immobiliers en toute confiance. Plus que des mots, venez nous rendre visite, vos projets méritent de réussir ! labaule@axelcolin.com

À 100 m de la plage Benoit, tout près de la thalasso, du centre équestre et des tennis, Véronique et Dominique Doucelin proposent trois chambres confortables au calme de leur authentique villa bauloise. Vous accueillant avec discrétion et attention, Véronique et Dominique peuvent assurer le transport aller/ retour à la gare, s’occuper de toutes les réservations pour vélos, scooters, voitures et promenades à cheval sur la plage. Moment privilégié, le petitdéjeuner est servi de 8h à 10h dans la vaste cuisine, ou au jardin. Entrée indépendante, terrasse, salon. 190

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

25 ANS


THOMAS POINTIÈRE Architecture & maitrise d’oeuvre

La Baule : 13 bd de l’océan Guérande : 2330 route de la Baule Tél : 02.40.45.43.37 - 06.07.31.88.10 thomas.pointiere@wanadoo.fr Implantés à la Baule depuis presque 10 ans, nous prenons en charge la conception et la réalisation de tous vos travaux de rénovation, de neuf, d’extension d’habitation, jusqu’à l’agencement intérieur et la décoration. Nous sommes là, pour cerner et répondre le au mieux à vos attentes. Nous vous proposons un suivi complet, ceci de la réalisation des plans et perspectives, du dépot de dossier administratif en mairie, en passant par le choix des matériaux jusqu’à la maitrise d’oeuvre générale du chantier. Nous pouvons également vous accompagner dans vos choix de décoration et d’ameublement que cela soit de la série ou du sur-mesure. Nous restons à votre disposition, n’hésitez pas à nous contacter

La Baule en films anciens L’âge d’or de La Baule en films anciens PAR PHILIPPE HERVOUET

MON LIT ET MOI

Dormez bien la semaine, passez un bon week-end Parc de Villejames, rue de la Briquerie 44350 Guérande Tél : 02 40 42 10 10 www.monlitetmoi.fr

philhervouet@wanadoo.fr La réédition du documentaire « La Baule, le rêve au bout du remblai » que certains attendaient depuis des mois est enfin une réalité. Éditée voici une vingtaine d’années cette vidéo, ressort aujourd’hui en DVD accompagné de plusieurs bonus. Cette Rétrospective de la vie bauloise au XXème siècle avait été le fruit d’une recherche de films anciens jamais entreprise jusqu’alors, un travail de plus de quatre années. Joies de la baignade, concours d’élégance, courses de voitures sur la plage, soirées dansantes à Ker Causette, sports nautiques. Tous les aspects du rêve balnéaire qu’a pu susciter La Baule sont présents à travers une foule de documents exceptionnels.

Les plus grandes marques de literie sont présentes dans ce nouvel espace: Treca impérial en exclusivité, Dunlopillo, Epeda, Simmons, Bultex, Mon lit et moi, et quelques autres, également disponibles sur le site internet. Le magasin expose une quarantaine de modèles. Bénéficiez des meilleurs conseils, d’un suivi personnalisé, de la livraison gratuite, et des conditions les plus étudiées, pour une literie adaptée à vos besoins.

25 ANS

I

LA BAULE PRIVILÈGE 2013

I

191


Les qualificatifs de l’Esprit Jean Louis David ne manquent pas ! Tous évoquent une vision audacieuse de la beauté des femmes : toujours renouvelée, en mouvement, changeante. Cette nouvelle saison Printemps-été 2013 déborde de cet esprit de vie : bonne humeur, énergie, enthousiasme, confiance en soi... Les mannequins Jean Louis David sont comme toutes les femmes qui entrent dans nos salons : explosives, rayonnantes, pétillantes… Un cocktail détonnant que nous sommes toutes fières de revendiquer !

JEAN LOUIS DAVID 279 Avenue de Lattre de Tassigny 44500 La Baule Tél : 02 40 42 77 32 JEAN LOUIS DAVID Centre Commercial Carrefour Beaulieu Bd General de Gaulle 44200 Nantes Tél : 02 40 47 40 70

FRANCK PROVOST Galeries Lafayette Rdc environnement parfumerie 44000 Nantes Tél : 02 40 47 10 20 FRANCK PROVOST Centre Commercial Beaulieu Bd General de Gaulle 44200 Nantes Tél : 02 40 74 12 44 FRANCK PROVOST Centre Commercial Leclerc Le Point du Jour 44600 Saint-Nazaire Tél : 02 40 01 88 28 FRANCK PROVOST Centre Commercial Auchan 44570 TRIGNAC Tél : 02 40 90 19 25 FRANCK PROVOST 10 Bd Hennecart Face océan 44500 La Baule Tél : 02 40 24 18 89

Un été élégant, chic et tellement glamour à l’image de cette collection printemps-été 2013. Les coupes sont longues, mi-longues ou courtes et les Couleurs Précieuses éclatent de brillance. Les salons Franck Provost offrent tout leur savoir-faire pour sublimer les bruns chauds, les blonds froids ou dorés et les blonds vénitiens des Couleurs Précieuses. Le Brun Cashmere, technique exclusive Franck Provost, sublime les châtains foncés et les bruns avec des jeux de lumière infinis. L’ Ambre Vénitien, technique exclusive Franck Provost, sublime les blonds vénitiens, les châtains et les roux, vibre par des reflets subtils, naturel et brillants sur l’ensemble de la chevelure. Le Balayage 2 Ors, technique exclusive Franck Provost revèle l’éclat des cheveux blonds ou châtain clair. Salons du Groupe Martine BILLY


LA BAULE PRIVILÈGE 2013

25 e E D I T I O N


Les qualificatifs de l’Esprit Jean Louis David ne manquent pas ! Tous évoquent une vision audacieuse de la beauté des femmes : toujours renouvelée, en mouvement, changeante. Cette nouvelle saison Printemps-été 2013 déborde de cet esprit de vie : bonne humeur, énergie, enthousiasme, confiance en soi... Les mannequins Jean Louis David sont comme toutes les femmes qui entrent dans nos salons : explosives, rayonnantes, pétillantes… Un cocktail détonnant que nous sommes toutes fières de revendiquer !

JEAN LOUIS DAVID 279 Avenue de Lattre de Tassigny 44500 La Baule Tél : 02 40 42 77 32 JEAN LOUIS DAVID Centre Commercial Carrefour Beaulieu Bd General de Gaulle 44200 Nantes Tél : 02 40 47 40 70

FRANCK PROVOST Galeries Lafayette Rdc environnement parfumerie 44000 Nantes Tél : 02 40 47 10 20 FRANCK PROVOST Centre Commercial Beaulieu Bd General de Gaulle 44200 Nantes Tél : 02 40 74 12 44 FRANCK PROVOST Centre Commercial Leclerc Le Point du Jour 44600 Saint-Nazaire Tél : 02 40 01 88 28 FRANCK PROVOST Centre Commercial Auchan 44570 TRIGNAC Tél : 02 40 90 19 25 FRANCK PROVOST 10 Bd Hennecart Face océan 44500 La Baule Tél : 02 40 24 18 89

Un été élégant, chic et tellement glamour à l’image de cette collection printemps-été 2013. Les coupes sont longues, mi-longues ou courtes et les Couleurs Précieuses éclatent de brillance. Les salons Franck Provost offrent tout leur savoir-faire pour sublimer les bruns chauds, les blonds froids ou dorés et les blonds vénitiens des Couleurs Précieuses. Le Brun Cashmere, technique exclusive Franck Provost, sublime les châtains foncés et les bruns avec des jeux de lumière infinis. L’ Ambre Vénitien, technique exclusive Franck Provost, sublime les blonds vénitiens, les châtains et les roux, vibre par des reflets subtils, naturel et brillants sur l’ensemble de la chevelure. Le Balayage 2 Ors, technique exclusive Franck Provost revèle l’éclat des cheveux blonds ou châtain clair. Salons du Groupe Martine BILLY


La Baule Privilège 2013  

La Baule Privilège 2013

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you