Page 1


Ce 22ème numéro de notre magazine est dédié à la fraîcheur. Fraîcheur du champagne, qui coule à flots, mais avec modération, lors des circonstances heureuses qui nous réunissent à La Baule, avec nos familles et nos amis. Fraîcheur des glaces et des sorbets, que l’on aime particulièrement déguster l’été, et que bien des restaurateurs et des glaciers d’ici travaillent avec talent, pour le plaisir de tous. Fraîcheur aussi de La Baule et de sa région, qui savent, tout au long de l’année, proposer aux visiteurs comme aux habitants des plaisirs inédits et de jeunes talents. Fraîcheur des pins et de l’ombre du soir, après une journée chaude et ensoleillée, comme notre station en compte tant. La fraîcheur, c’est la nouveauté : ne dit-on pas que les nouvelles sont fraîches ? Voici donc un numéro plein de fraîcheur. DANIEL PIRIOU-LARUE, Directeur de La Baule Privilèges

06. 17. 24. 29. 31. 38. 40. 45. 46. 49. 56. 69. 74. 79. 84. 87. 91. 92. 95. 105.

LES GLACES CHAMPAGNES JAZZ A LA BAULE LES MOMENTS MUSICAUX DE L’HERMITAGE MARC ZUCCOLIN BILLY PRESENTE KRIKI BILLY PRESENTE MESSAC PASCAL CHÔVE PIERRE-YVES D’AYOT VINYL ADDICT VUE SUR MER FLEURS DE LUMIÈRE SI LA BAULE ÉTAIT... LA 50ÈME ÉDITION DU JUMPING FLORENCE ARTHAUD FRÉDÉRIC BEIGBEDER HÉLÈNE MERCIER ARNAULT JEAN-LOUP CHRÉTIEN KITE SURF LES BONNES ADRESSES

LA BAULE PRIVILÈGES 2010 DIRECTEUR DE LA PUBLICATION DANIEL PIRIOU-LARUE EDITEUR ACANTHE 2, AVENUE HEURTEAU - BP 75 44503 LA BAULE CEDEX TEL : 02 40 60 42 19 - FAX 02 40 60 45 71 acanthe44@wanadoo.fr Siège social : 10, esp. Lucien Barrière - 44500 - La Baule www.acanthe-mag.com ISSN N° 999 9852 - DÉPÔT LÉGAL 2010

RÉGIE PUBLICITAIRE ACANTHE CATHY PIRIOU-LARUE TEL : 02 40 60 42 19 - FAX 02 40 60 45 71 - 06 24 43 14 73 cathy.acanthe44@wanadoo.fr FRANÇOISE PASIOT-PROUST TEL : 06 08 34 29 88 - francoise.acanthe44@wanadoo.fr RÉDACTION SKASIA PRODUCTIONS PHOTOGRAPHE PATRICK GERARD - STUDIO CONTACT - DR CONCEPTION GRAPHIQUE www.thomasproust.com ILLUSTRATION PATRICK BRETTE (Affiche 1987 Jumping)


Nouvelle BMW Série 5

www.bmw.fr

PAYS DE LOIRE AUTOMOBILES Porte de sautron, avenue des Lions, 44800 ST HERBLAIN -02.40.16.94.30

CAP OUEST Route de la Baule, 44350 GUERANDE – 02.40.11.10.01

Le plaisir de conduire


DE A À Z L’ABÉCÉDAIRE DES

« Alors on regardait les bateaux, on suçait les glaces à l’eau », chantait Michel Jonasz dans une chanson des années 70, délicieusement reprise cette année par Stacey Kent. Et Stendhal, voici quelques étés, rapportait ce mot d’une dame italienne dégustant un sorbet et confiant : « C’est si bon ! Quel dommage que ça ne soit pas un péché ! » Manger des glaces, pas un péché ? Non, pas encore. Mais nous vivons dans une société de plus en plus puritaine, où chaque plaisir devient suspect. Alors, laissez-vous conduire dans un pays enchanté : le pays des crèmes glacées, des glaces et des sorbets. La Baule en est une des capitales. Nous laisserons les photos de Patrick Gérard vous mettre l’eau à la bouche. Il a rencontré trois restaurateurs : Olivier Androuin, de la Véranda, Gilles Demaure, du Royal Thalasso Barrière et Guillaume Brisard, du Fort de l’Océan au Croisic. Et les glaciers Amorino, Igloo, Manuel et Mignon. Sept manières de conjuger le plaisir des glaces.

6 LA BAULE PRIVILÈGES 2010


GILLES DEMAURE, DE L’HÔTEL ROYAL THALASSO BARRIÈRE, PRÉPARE GLACES ET SORBETS ALLÉGÉS EN SUCRES, MAIS PAS EN GOÛT. A… comme Amour

B… comme Bâtonnet

Les glaces sont le dessert préféré des Français. 85% des foyers français achètent des glaces, mais à une fréquence encore faible : seulement 7,4 fois par an en moyenne.

Il fit son apparition aux Etats-Unis en 1924, vingt ans après les cornets, créés pour l’Exposition Universelle de Saint-Louis en 1904.

LA BAULE PRIVILÈGES 2010 7


C… comme Crème glacée La crème glacée est le résultat de l’association de matières grasses exclusivement laitières et d’œuf, de protéines laitières, de protéines d’œuf et de sucres. Elle doit contenir au moins 5% de matières grasses laitières.

D… comme 229 Le record de parfums différents a été inscrit au Guinness Book en 2004 : un glacier proposait 229 parfums différents, dont truffe, moutarde, sancerre, asperge, roquefort, et un sorbet saumon à l’aneth…

E… comme Étranges coutumes ? Les Italiens sont les spécialistes de la tranche napolitaine et des glaces dites « à l’italienne ». Les Espagnols n’envisagent pas leur balade du soir sans une glace, ils raffolent des glaces à l’eau et de la saveur « nata » (une crème glacée au bon goût de lait). Les Allemands nappent leur glace de chantilly non sucrée…

8 LA BAULE PRIVILÈGES 2010


OLIVIER ANDROUIN, DE LA VÉRANDA, ET GUILLAUME BRISARD, DU FORT DE L’OCÉAN, ONT UN FAIBLE POUR LES GLACES, CE QUI LES REND FORTS.

Guillaume Brisard aime tant le K… ramel qu’il a ainsi baptisé une de ses créations. Quant à Olivier Androuin, il est l’auteur d’une glace à la langoustine (ci-dessus) et d’une huître au glacis de muscadet, mais il travaille aussi les fruits en sorbets.

LA BAULE PRIVILÈGES 2010 9


À LA BAULE, L’AVENUE DE GAULLE EST AUSSI LA GALERIE DES GLACES : PAS MOINS DE CINQ GLACIERS AUX ALENTOURS. IL Y EN A POUR TOUS LES GOÛTS. LES ENFANTS RAFFOLENT DES PARFUMS ORIGINAUX D’IGLOO. F… comme Froid. Si la température de conservation des glaces est de -18°C, il est conseillé de les sortir du congélateur un quart d’heure avant de les consommer.

G… comme Grossir ? Eh bien non. Les glaces sont relativement peu caloriques. Deux boules de sorbet, c’est 100 calories, deux boules de glace, 120 calories. À consommer avec modération, bien sûr.

H… comme Histoire C’est Catherine de Médicis qui fit connaître les glaces à la cour de France. Trois siècles auparavant, Marco Polo avait rapporté d’ExtrêmeOrient le principe de la sorbetière et des glaces à l’eau. Mais Néron aimait déjà les fruits écrasés au miel, que l’on mettait à glacer dans des récipients entourés de neige.

10 LA BAULE PRIVILÈGES 2010


LES GLACES ARTISANALES ITALIENNES AMORINO, SANS COLORANT NI ARÔME ARTIFICIELS, SONT SERVIES À LA SPATULE

LA BAULE PRIVILÈGES 2010 11


MANUEL, BIEN SÛR, EST L’UN DES GLACIERS LES PLUS CÉLÈBRES DE LA BAULE. FAMEUX AUSSI POUR SES CONFISERIES. L… comme Litres 350 millions de litres de glaces vendus chaque année en France. En moyenne, chaque Français en consomme donc 6 litres. 70% des glaces sont consommées à la maison.

M… comme Mode Comme toujours en France, la mode fit le succès des glaces. En 1660, le florentin Procopio di Coltelli ouvrait à Paris rive gauche le café Procope. Lieu fréquenté par des acteurs, des gens de lettres et des aristocrates, le café affichait sans cesse complet. Son succès lui vint de ses 80 variétés de glaces aux parfums tous plus étonnants les uns que les autres : rose, sureau, fleurs d’oranger grillées… Face à un tel engouement du public, en 1676, la corporation des limonadiers recevait officiellement le droit de fabriquer des glaces.

N… comme Norvégiens Les Norvégiens sont les plus grands consommateurs de glaces d’Europe, avec 14 litres par an et par habitant. La lanterne rouge revient aux Hollandais, avec 4,6 litres par an et par habitant.

O… comme Os Les glaces sont bonnes pour la solidité des os et des dents parce qu’elles contiennent du calcium. Deux boules de glace apportent 100 mg de calcium contre 118 mg dans 100 g de lait.

12 LA BAULE PRIVILÈGES 2010


LA BAULE PRIVILÈGES 2010 13


Tabata et la Royale Tabata, qu’elle a imaginée à 12 ans : deux boules au choix parmi les 44 parfums proposés par la maison Mignon, de la chantilly, du coulis caramel et des pépites de nougatine.

14 LA BAULE PRIVILÈGES 2010


P… comme Parfums

V… comme Vanille

Pour 72% des Français, le critère n°1 dans le choix d’une glace est son parfum.

La vanille reste le parfum préféré des Français. Arrivent ensuite le chocolat et la fraise.

Q… comme Quels vins avec ?

Z… comme Zut !

Un sauterne, un muscat ou un vin mousseux comme la clairette de Die, le crémant d’Alsace, le saumur ou le vouvray. Le côtes-de-bergerac blanc accompagne bien le sorbet au fruit de la passion ou à la mangue, et on connaît la passion qu’a la vodka pour le sorbet citron ou poire.

J’ai fini, j’en veux encore. Peut-on recongeler une glace ? Sur le plan sanitaire, aucun souci . Mais sur le plan gustatif, cela dépend du temps qu’elle a passé hors du congélateur. La glace est un équilibre subtil de matière et d’air, lui donnant son aspect léger et délicieux à déguster. Une glace fondue va se liquéfier et vous recongèlerez ce liquide qui prendra alors une structure solide de type glaçon… Ce sera évidemment beaucoup moins agréable à déguster. En pratique, c’est simple : sortir la glace du congélateur quelques minutes avant consommation. Ensuite se servir et remettre la glace au congélateur. Cela permettra de déguster une autre fois votre glace dans les meilleures conditions et avec le même plaisir.

R… comme Recette Une glace est un mélange de protéines (laitières, végétales et/ou d’œufs), de matières grasses et de sucres. Elle peut ensuite revêtir différentes formes : glace au lait, glace aux œufs, dont les compositions varient.

S… comme Sorbet Un sorbet est un mélange d’eau et de sucres dans lequel aucune matière grasse n’est ajoutée et contenant au minimum 25% de fruits.

SUR LA PROMENADE DU PORT DU POULIGUEN, ON PEUT ASSISTER À LA FABRICATION PAR MIGNON DE SES CORNETS. LA BAULE PRIVILÈGES 2010 15


UN VIN DE VICTOIRES

« Le champagne évoque la fête, les bulles, la joie de vivre ! » confie Anne Roumanoff. C’est un plaisir de gourmet. Il en faut très peu pour faire tourner la tête. Donc, je n’ai pas envie d’en boire à n’importe quelle occasion. » Alors que Marina Hands se réjouit : « C’est le seul alcool que je puisse boire sans modération. » Pour l’une et pour l’autre, quelques règles. « Ce n’est jamais anodin de boire du champagne, poursuit Marina Hands. Cette boisson célèbre l’instant : détente à deux, désespoir (pourquoi pas ?) à célébrer entre intimes, bonheur à partager. Je ne boirai jamais de champagne seule, ce serait trop triste ! » «D’ailleurs, précise Colette, le champagne ne se boit pas, il se déguste. Il ne faut pas l’avaler goulûment. On doit le déguster avec mesure dans des verres étroits, à gorgées espacées et réfléchies».


à quelle température ?

on ne le sabre pas non plus

Un champagne doit être frais, mais pas froid. S’il est jeune, on peut le servir à 7-8°. Plus âgé, plus fort en vin, on peut le servir à 10, 11° voire 12°. Attention, il se réchauffe assez vite dans le verre qui, lui-même, est à température ambiante. La température du champagne augmente environ de 2° toutes les dix minutes. L’erreur à ne pas commettre : mettre une bouteille dans le congélateur parce qu’on croit ainsi la rafraîchir rapidement est un crime contre le vin, qu’on casse. Il faut placer le champagne dans le bas du réfrigérateur.

Sauf si on est hussard. « D’une main, conseille François Bonal dans son Livre d’or du champagne, on tient la bouteille par le corps, la paume en dessous, et de l’autre on fait glisser d’un coup sec la lame du sabre, à plat, sur la partie supérieure du fût, le côté non tranchant faisant face au goulot. Le sabre vient ainsi heurter la bague de la bouteille qui, en raison de particularités de fabrication, se sépare en entraînant le muselet et le bouchon. La cassure est parfaitement nette et il n’y a aucune chute d’éclats de verre dans le champagne. » Il est préférable d’ouvrir la bouteille tranquillement, presque tendrement. Par respect pour le vin, tout simplement. En tenant la bouteille à 45° et en la dirigeant vers un espace libre, sait-on jamais ?

le seau n’est pas sot Parce qu’il accompagne lentement le champagne à la bonne température et l’y maintient. Le mieux est d’y mettre de l’eau froide avec quelques glaçons, et non seulement de la glace, qui « cassera » le vin aussi sûrement que le congélateur.

on ne sable pas le champagne « Sabler le champagne » veut dire « boire cul sec », comme le sable absorbe tout liquide. L’expression était très employée aux 17ème et 18ème siècle. Diderot, dans Jacques le Fataliste, précise que son héros, « en chemise et pieds nus, avait sablé deux ou trois rasades sans ponctuation, comme il s’exprimait, c’est-à-dire de la bouteille au verre, du verre à la bouche ». Il est plutôt conseillé de boire le champagne, bien sûr avec modération, mais encore une fois avec lenteur.

La terrasse ensoleillée de la Villa, place du Maréchal Leclerc, celle du Nossy Be, sur la plage, ou celle de l’hôtel Hermitage Barrière, trois manières parmi tant d’autres d’apprécier, avec goût et modération, le champagne à La Baule.

18 LA BAULE PRIVILÈGES 2010

comment remplir ? Il est recommandé de ne remplir les verres qu’à moitié ou, au plus, aux deux tiers, et de les maintenir au niveau choisi en les complétant fréquemment afin que le spectacle de la joyeuse ascension des bulles soit permanent. Si un verre vide est attristant, un verre plein manque d’élégance. Dans un verre très rempli, le niveau du vin est trop proche de l’air ambiant pour que l’on puisse jouir du bouquet qui, au contraire, se concentre dans un verre à moitié plein. En outre, le Champagne a toutes les chances de déborder si on verse exagérément, et ensuite de se réchauffer, tout au moins pour l’amateur qui, sachant l’apprécier, ne le boira pas d’un seul coup, une gorgée étant en elle-même un régal.


dans quels verres ? Colette préconise les verres étroits. Cela se discute, et la discussion fait d’ailleurs aussi partie du plaisir du champagne. Alain Sarraute rappelle que l’Histoire se plaît à raconter que la première coupe de champagne aurait été moulée « sur le sein délicieux de Pauline Borghèse, sœur de Napoléon Bonaparte. » Ce verre, trop évasé, a l’inconvénient de laisser s’enfuir les arômes et les saveurs. La flûte, au contraire, les canalise, mais certains amateurs la trouvent trop droite et rigide, incapable de laisser le vin s’épanouir.

quand le boire ? Les vrais amateurs apprécient le champagne en apéritif et/ou dès le début du repas. Dès 1890, voici ce que l’on peut lire dans le Chansonnier du vin de Champagne : « Quant au champagne il se boit avec tout. Au grand dîner, servez-le pendant tout le repas... Vos convives, et surtout les dames, ne s’en plaindront pas, soyez-en convaincus. » C’est même la doctrine officielle, telle qu’elle apparaît dans la Notice historique sur le vin de Champagne, rédigée pour l’exposition de 1889, et dans Le Vin de Champagne, brochure datant de 1896 éditée par les Grandes Marques de Champagne. Dans ce dernier document, on lit ceci : « Il est un préjugé que nous ne saurions trop combattre : d’ordinaire, en France surtout, on ne fait intervenir le vin de Champagne qu’au dessert; c’est là une erreur gastronomique. Le vin de Champagne, par sa nature même, s’assimile mal aux fruits et aux sucreries. Il doit être offert avant le dessert, c’est alors qu’on pourra apprécier toute sa finesse et sa saveur délicate. » Mais, avec les desserts, on peut servir certains champagnes doux, surtout s’ils sont un peu âgés.

et pour finir Une phrase du grand critique André Thérive :

« LE CHAMPAGNE EST FAIT POUR LA CONVERSATION, NON POUR L’IVRESSE.IL AIDE L’INTELLIGENCE ALORS QUE D’AUTRES BOISSONS CONSPIRENT CONTRE ELLE ».

Le bar de l’Hermitage Barrière est un des beaux endroits où l’on sait servir le champagne. Alain BIZEUL et Olivier ALLIOT, les deux barmen, en font aussi des cocktails, dont le fameux Evens, avec de la pulpe de fraises ou de framboises, le jumping champagne et le mojito champagne.

LA BAULE PRIVILÈGES 2010 19


9

ÈME

LA BAULE

SEMAINE UN NOUVEAU SWING, UNE NOUVELLE AMBIANCE. DES CONCERTS GRATUITS AVEC LES MEILLEURS MUSICIENS. ÉDITION CHAQUE

E

n 1977, Jean-Luc Gouin arrive à La Baule comme membre des Jongleurs, fameuse équipe de basket. Il y reste comme banquier. Marié à Véronique Just-Valmont, psychiatre devenue peintre il a, lui aussi, changé de vie en renouant avec une passion ancienne : le jazz. Chaque année, quelques-uns des meilleurs musiciens du moment font le voyage vers La Baule pour des concerts gratuits. Ils ont lieu le jeudi soir devant le casino de La Baule de 19h30 à 21h et le vendredi soir, place Leclerc, devant la chapelle Sainte-Anne, de 21h30 à 23h00. Véronique conçoit les affiches, qui ont été exposées, à l’automne dernier, chez Papa, fameux club de la rue Saint-Benoît, au cœur de Saint-Germain-des-Prés. Les 8 et 9 juillet, vous pourrez entendre le Jeff Zima Trio, époustouflant guitariste d’origine américaine. Un blues subtil et précis mis au service du swing. Accompagné de Simon Boyer et Fred Jouglas. « Installé en France, dans les Pyrénées, depuis dix-sept ans (et naturalisé depuis trois), écrit Joël Pagier dans la revue Jazz Impro, ce type d’une quarantaine d’années joue le blues du Delta comme s’il y était né, ce qui est d’ailleurs le cas. Il y a, en effet, des signes qui ne trompent pas : une vieille guitare acoustique reliée à un ampli et dont il use avec une étourdissante virtuosité, des riffs acrobatiques passés comme on sèche un verre de liqueur, un éternel bottleneck enveloppant son annulaire gauche, qui lui permet des glissandos et de libres échappées à la limite du surréalisme hendrixien… Une voix un peu nasillarde et cependant très juste racontant les incroyables histoires d’un quotidien beau comme le jour et triste à pleurer… Un pied gauche martelant la scène avec une régularité horlogère et un vrai son de grosse-caisse… Et surtout, une présence épaisse et un sens du public débarrassé de toute inhibition comme de tout artifice… Jeff Zima nous éclata littéralement à la figure comme un ballon gonflé de blues, de rage et de bonheur mêlés, de nécessité brute et savante à la fois, sauvage, démesurée, mais formidablement contrôlée. »

24 LA BAU BAULE LE PRI PRIVIL PRIVILÈGES VILÈGE ÈGES S 2010 2010

Les 15 et 16 juillet, le Bang Bang Music Quintet. Un groupe francoaméricain qui mélange jazz, folk et country. Les Américains Robyn Bennett et Jeff Hallam se mêlent aux Français Benoît Van Hille (trombone), Max Mastella (guitare) et Philippe Dourneau (saxophone) Les 22 et 23 juillet, La Planche à laver. Ce quartet consacrera ses concerts à la musique la plus populaire de la Nouvelle Orléans, où il vient d’enregistrer leur dernier album. Vous pourrez applaudir Armel Amiot au banjo ténor et au chant ; Michel Cousin au washboard: après avoir été batteur, il étudie, depuis plusieurs années, cette fameuse planche sous toutes ses coutures et a développé un jeu très spectaculaire, alliant originalité, humour, précision et virtuosité ; Sébastien Vallet au saxophone basse : il a le sens du collectif et il marque le swing à la chaussette : un milieu de terrain irremplaçable ; et Gilles Véron à la clarinette. Les 29 et 30 juillet, hommage d’Olivier Franc à Sidney Bechet. Olivier Franc est un musicien exceptionnel, doté d’une parfaite maîtrise instrumentale au service d’un style ancré dans la grande tradition du jazz. Sa source d’inspiration demeure Sidney Bechet ainsi qu’on s’en aperçoit dès qu’il embouche son saxo soprano. Sans copier d’aucune façon l’œuvre de son maître, il en a si parfaitement assimilé l’esprit qu’il a retrouvé exactement son langage pour animer un répertoire très personnel. Parmi les innombrables disciples ou imitateurs, Olivier Franc reste, sans nul doute, celui qui se situe vraiment dans la ligne de Sidney Bechet. Voilà quelque temps, le saxo soprano de ce dernier a été vendu aux enchères et acquit par un amateur suisse… qui l’a remis à Olivier Franc, jugé le plus digne d’utiliser l’instrument du génial musicien. Lauréat du prix Sidney Bechet de l’Académie du Jazz, sa venue à La Baule, accompagné de sa formation, est un événement. L’occasion d’écouter Petite fleur, Dans les rues d’Antibes ou Les oignons, tous ces succès qui ont fait le tour du monde.


CHAQUE ANNÉE QUELQUES-UNS DES MEILLEURS MUSICIENS FONT LE VOYAGE

LA NOUVELLE-ORLÉANS SOUS LES PINS DE LA BAULE Les 5 et 6 août, du jazz manouche avec La Pompe. Cette formation associe avec bonheur la virtuosité de ses solistes, Arnaud Bouquin et Gérard Vandenbrouque, à une rythmique impeccable. Pour les cent ans de la disparition de Django Reinhardt, ils joueront ses grands succès, et interprèteront aussi leurs compositions originales qui, notamment, mettent à l’honneur la musique tzigane. Seul concert payant de La Baule Jazz Festival, celui du Drew Davies Swing Band, au parc des Dryades, le vendredi 13 août. Renseignements et réservations à l’Office de Tourisme de La Baule au 02 40 24 34 44. Drew Davies est un jeune saxophoniste ténor originaire du Pays de Galles. En 2000 il s’installe à Paris et crée avec quatre musiciens un groupe de Blues/Swing parmi les meilleurs de la scène parisienne.

LA BAULE PRIVILÈGES 2010 25


L’HERMITAGE B A R R I E R E

Si vous les avez manqués en mars, vous les retrouverez du 11 au 14 novembre, lors des Moments Musicaux de l’Hermitage Barrière de l’automne. Entre temps, les membres du quatuor Modigliani auront donné près de cent concerts dans une dizaine de pays et, après un premier album Haydn en 2008 , sorti un nouveau disque consacré à Mendelssohn.

LA BAULE PRIVILÈGES 2010 29


2. François Kieffer, violoncelle

Créé en cinq minutes et deux coups de fil voici sept ans, le quatuor Modigliani est vite devenu l’une des jeunes formations de chambre les plus demandées. La presse musicale internationale est délirante. Dagblad Eindhoven, octobre 2004 : « Magnifique Quatuor Modigliani. Dans le Philip Hall, les Modigliani ont impressionné. » El Pais, juillet 2005 : « Très haut niveau de la génération montante. » Classica, mai 2006 : « Une maturité musicale et d’ensemble étonnante… ». Concerto Net, après un concert aux Serres d’Auteuil, septembre 2006 : « Une standing ovation a salué un ensemble à l’homogénéité et la personnalité plus que prometteuses. » Washington Post, février 2007 : « Doté de qualités musicales immenses, ce quatuor a tout le potentiel pour atteindre des sommets. » New York Times, février 2007 : « Les Modigliani affichent une grande sérénité, soutenue par une technique infaillible et une homogénéité parfaite. » The Sunday Times, juillet 2008 : « La palette et la dynamique des couleurs est large, la conduite et la tension rythmique superbe. »

1. Laurent Marfaing, alto

« Les très grands quatuors, quand on les écoute, on les reconnaît. Nous devons créer une esthétique sonore qui nous soit propre, proposer notre propre son et le chercher dans son évolution. » Cette confidence, Philippe Bernhard, premier violon du quatuor Modigliani, l’a faite à François-René Martin, lors d’un film tourné à l’occasion des Moments Musicaux de l’Hermitage Barrière, dont le directeur artistique est René Martin. Et il ajoute : « L ‘idéal du quatuor va au-delà de la musique. C’est aussi un idéal humain. Le challenge de rester à quatre toute une carrière paraît impossible aux yeux de tout le monde. Il ne nous a jamais fait peur. »

ILS ONT REMPORTÉ LES TROIS PREMIERS PRIX AUX CONCOURS INTERNATIONAUX D’EINDHOVEN (2004), DE FLORENCE (2005) ET DE NEW YORK (2006)

30 LA BAULE PRIVILÈGES 2010

4. Philippe Bernhard, premier violon

François-René Martin a demandé à chacun de présenter la place dans le quatuor de l’instrument dont il joue. « Le premier violon, explique Philippe Bernhard, est toujours en avant. Il a la phrase, la mélodie. Il faut qu’il soit bien soutenu par le reste du quatuor, mais c’est le leader. » Selon François Kieffer, le violoncelle a un rôle de pilier : « C’est sur lui que tout se construit. Il est la base de la pyramide. Mais, dans bien des cas, son rôle est similaire à celui du premier violon. » Selon son titulaire, Loïc Rio, le « second violon a une place toute particulière. Il faut vivre avec. S’il faut une image, c’est celle du danseur soutenant la danseuse. Il doit être présent tout le temps pour soutenir le premier violon. Pas de droit à l’erreur. Il doit aussi faire le liant avec les bases du quatuor. » Le second violon est d’ailleurs musicalement très lié à l’alto, « c’est ce qu’on appelle communément « le ventre du quatuor », note Laurent Marfaing. L’alto est une force tranquille qui arrive d’un coup avec un thème à exposer, mais sans jamais vouloir briller. »

3. Loïc Rio, second violon

Unis par leurs différences, Philippe Bernhard (premier violon), Loïc Rio (second violon), Laurent Marfaing (alto) et François Kieffer (violoncelle) s’attaquent à un répertoire qui se défend bien. « Depuis Haydn jusqu’à nos jours, explique Loïc Rio, le quatuor reste la formation de musique de chambre « royale ». À mon avis, pour le compositeur lui-même, c’est une virtuosité d’écriture. Ecrire pour quatre instruments sans un support de claviers ou d’orchestre, c’est très exigeant. Dans un quatuor, on a seize cordes uniquement pour former tout un univers, c’est un genre très particulier. Pour les interprètes, on retrouve un peu la même chose. C’est à nous quatre, avec nos quatre personnalités très différentes – et c’est important qu’elles soient très différentes – de créer et d’enrichir un univers avec cet instrument à seize cordes. »


Parmi les futurs engagements du Quatuor figurent le Festival de Lucerne en septembre 2010, le Festival de Gstaad avec Sabine Meyer, le festival de la Roque d’Anthéron, le Wigmore Hall à Londres, le Palais des Beaux-Arts à Bruxelles, le Concert-Gebouw d’Amsterdam, l’Auditorium du Louvre à Paris aux côtés des quatuors Emerson, Hagen, Takacs, le Musikverein de Vienne ainsi que des tournées en Allemagne, Italie, Espagne, Belgique, Japon et Australie. Le Quatuor compte comme partenaires des interprètes de renom tels que Michel Dalberto, Henri Demarquette, Abdel Rahman el Bacha, Anne Gastinel, Gary Hoffman, Jean-Marc Luisada, Paul Meyer, Jean-Frédéric Neuburger, Michel Portal, Gérard Caussé, Lise Berthaud, François Salque,... et se produit sur des scènes telles que Carnegie Hall ou le Lincoln Center à New York, le Kennedy Center à Washington, le Wigmore Hall à Londres, le Concertgebouw d’Amsterdam, le Théâtre du Châtelet, l’ Auditorium du Louvre, le Festival French May de Hong Kong, «La Folle Journée» de Nantes, le festival de Rheingau, ou le Festival de Mecklenburg-Vorpommern en Allemagne, la Fenice de Venise, le Palazzo Sarracini de Sienne, le Kioi Hall de Tokyo. Grâce à René Martin et à l’équipe du groupe Lucien Barrière de La Baule, c’est une grande chance de pouvoir écouter ces merveilleux musiciens pendant les Moments Musicaux de l’Hermitage Barrière, « l’un des moments forts de la saison musicale française » selon Ouest-France, « un nouvel art de faire et d’entendre de la musique en communauté » selon Le Monde, et dont le prochain épisode se tiendra du 11 au 14 novembre, notamment avec le Quatuor Modigliani.

EN 2008, ILS ONT REÇU LE GRAND PRIX CHARLES CROS ET LEUR SAISON 2009 A ÉTÉ COURONNÉE PAR LE PRIX DU SYNDICAT DE LA CRITIQUE.

LA BAULE PRIVILÈGES 2010 31


MARC

ZUC COLIN

MARC ZUCCOLIN EST ARRIVÉ À LA BAULE EN 2001. (PRESQUE) DIX ANS PLUS TARD, NOUS AVONS RENCONTRÉ LE DIRECTEUR DU GROUPE LUCIEN BARRIÈRE À LA BAULE POUR FAIRE LE POINT SUR LA SITUATION D’UN GROUPE FAMILIAL, QUI SAIT RESTER LUI-MÊME DANS UN MONDE QUI CHANGE ET QUI TIENT À PARTICIPER À L’ANIMATION DE LA STATION, DOUZE MOIS SUR DOUZE. PHOTOGRAPHIES PATRICK GÉRARD - RESORT LUCIEN BARRIÈRE LA BAULE

D’ABORD, POUVEZ-VOUS NOUS DIRE COMBIEN DE PERSONNES PASSENT CHAQUE ANNÉE DANS LES ÉTABLISSEMENTS DU GROUPE LUCIEN BARRIÈRE À LA BAULE ? Nous avons, par an, 95 000 clients dans les hôtels, 250 000 dans les restaurants, 360 000 au casino. J’ajoute que nous avons 850 membres au golf et 400 au tennis. DONC, TOUT VA BIEN ? De tels chiffres sont, pour nous, une bonne raison de plus d’être motivés pour faire de mieux en mieux pour tous nos clients. Qu’ils sachent que, à La Baule, on trouve une ambiance qui fait que, seul, à deux ou en famille, on y est heureux. LE GROUPE LUCIEN BARRIÈRE A TOUJOURS INNOVÉ. QUOI DE NEUF CETTE ANNÉE ? Les lits ! Vous direz que c’est la moindre des choses pour un groupe hôtelier, mais nous avons entièrement repensé le sommeil. Tous les lits ont été changés, non seulement à La Baule, mais dans l’ensemble du groupe : nous avons changé 3400 lits. Nous avons mis des sommiers, des matelas d’un confort inégalé en douceur, fermeté et hauteur. Chaque matelas est enveloppé d’un sur-matelas, recouvert d’une superbe couette. Les plaids et les oreillers sont plus grands. C’est tellement bien fait qu’on ne va plus quitter sa chambre ! CHANGER LES LITS, C’EST POUR NE PAS S’ENDORMIR SUR LES LAURIERS QUE VOUS AVEZ GAGNÉS L’AN DERNIER ? C’est vrai qu’en 2009 l’Hermitage Barrière, le Royal Thalasso Barrière et le Castel Marie-Louise ont tous décroché leur cinquième étoile. Il faut noter que le premier hôtel de France a avoir reçu les cinq étoiles a été, le 11 juin 2009, le Fouquet’s Barrière, à Paris ; ce qui peut paraître normal puisque c’est un hôtel récent. Mais le deuxième, c’est l’Hermitage, qui

32 LA BAULE PRIVILÈGES 2010

a été classé cinq étoiles le 3 juillet 2009. Or, c’est un hôtel qui a bientôt cent ans. Le Royal et le Castel sont aussi des hôtels historiques, qui ont su rester au top. Cela veut dire que, dès leur création, ces hôtels ont été conçus pour pouvoir vivre longtemps et correspondre naturellement à toutes les évolutions. Il y a aussi les équipes et les collaborateurs qui travaillent tous les jours pour donner le meilleur à la clientèle. EST-CE RAISONNABLE D’INVESTIR ENCORE EN PÉRIODE DE CRISE ? Le groupe Lucien Barrière est présent à La Baule depuis bientôt cent ans. En un siècle, de multiples crises ont secoué le monde. La crise actuelle n’a pas épargné La Baule, bien sûr. Mais, de toute son énergie et de toute son imagination, le groupe a choisi des ouvertures et des initiatives qui lui permettent de résister à des moments difficiles. Nous faisons de nombreux efforts sur le plan de la gestion. Nous sommes très dynamiques sur le plan commercial. Nous avons maintenu les grands événements qui sont la signature de La Baule. Nous avons aussi retardé certains investissements, que nous reprendrons dès que possible. C’EST CHER DE VENIR CHEZ VOUS, NON ? Par boutade, je pourrais répondre que La Baule est exceptionnelle, rare, et que ce qui est rare est cher. Plus sérieusement, comme toutes les destinations mondiales de tourisme, La Baule s’est adaptée à la façon de consommer de la clientèle. Aujourd’hui, selon la période de l’année, on peut venir à La Baule pour des budgets tout à fait acceptables. Nous pouvons, selon la saison, garantir des offres spécifiques pour faire de La Baule un lieu de résidence régulier et qui favorise le bienêtre.


LA BAULE PRIVILÈGES 2010 33


DOUZE MOIS SUR DOUZE ? Le futur de La Baule, c’est la quadri-saisonnalité. Il faut aller de l’avant, être moteur, proposer des séjours toute l’année. C’est ce que nous faisons. Nous voulons recevoir notre clientèle comme nulle part ailleurs. Chacun de nos collaborateurs doit être un ambassadeur de La Baule. Pour que, étant heureux de son séjour, chacun de nos clients soit un prescripteur de notre destination. LA THALASSOTHÉRAPIE A BEAUCOUP FAIT POUR L’ATTRACTION DE LA BAULE TOUTE L’ANNÉE… En effet. Après plus de vingt ans de vie, elle a toujours sa fraîcheur du premier jour. Dès que nous le pourrons, nous ferons des travaux, non pas pour toucher à la structure, mais pour réorganiser les espaces en fonction des demandes, qui ont évolué. Plus que jamais, l’entreprise est gérée en « bon père de famille. » LA CRISE A-T-ELLE AFFECTÉ LE SECTEUR DES CONGRÈS ET DES SÉMINAIRES ? Oui. Cette activité a été spécialement touchée. Notamment entre novembre et mars. Mais c’est un de nos objectifs, aujourd’hui : continuer à commercialiser la destination de La Baule comme la signature des séminaires et congrès en France, et ce en partenariat étroit avec Atlantia. LA BAULE EST UNE STATION TRÈS SPORTIVE, ET VOUS POSSÉDEZ LE PLUS GRAND GOLF Oui, d’ailleurs une association de journalistes sportifs a choisi La Baule, pour la deuxième année consécutive, pour son tournoi. Mais le golf Barrière est aussi un golf bio. Nous avons effectué un travail de plusieurs années afin de le rendre exemplaire pour le traitement des sols. Nous travaillons avec un ingénieur agronome : quatre fois par an, il fait un prélèvement des sols. L’ Agence de l’Eau fait une étude pour toutes les méthodes permettant les économies d’eau. Le golf Barrière est un site-test pour l’analyse de l’utilisation des eaux de déversement. ON DIT QU’IL NE SE PASSE RIEN À LA BAULE ? Ça ne correspond pas à la réalité. Rien que dans le groupe Lucien Barrière, nous avons des activités évidemment dans l’hôtellerie et la restauration, mais aussi le jeu, le tennis, le golf, la thalasso, les activités nautiques… SANS OUBLIER LES ÉVÉNEMENTS QUE VOUS CRÉEZ OU AUXQUELS VOUS VOUS ASSOCIEZ… Comme le Dîner des Cinq Toques, les Moments Musicaux de l’Hermitage Barrière deux fois par an, le Salon du Chocolat, les animations autour de Noël, les conférences de Luc Ferry, et les aides que nous apportons aux manifestations créées par d’autres. Plus que jamais, le groupe Lucien Barrière est entreprenant.

SI LA BAULE ÉTAIT UNE MUSIQUE, ELLE SERAIT POUR MARC ZUCCOLIN LA CHANSON DE BOB DYLAN KNOCK, KNOCK ON THE HEAVEN’S DOOR. SI LA BAULE ÉTAIT UN LIVRE, APPRENDRE À VIVRE, DE LUC FERRY ; UN PARFUM, DE L’IODE ; UN PLAT, DES FRUITS DE MER ; UNE BOISSON, UN JUS DE FRUITS FRAIS. UN SPORT DE LA MARCHE SPORTIVE, UN OBJET, UN COQUILLAGE

34 LA BAULE PRIVILÈGES 2010

LE GROUPE LUCIEN BARRIÈRE PARTICIPE TOUTE L’ANNÉE À L’ANIMATION DE LA BAULE


GALERIE

JCM BILLY 32, ESPLANADADE FRANÇOIS ANDRÉ - 44500 LA BAULE - TÉL : 02 40 60 45 75 - WWW.GALERIE-BILLY.COM

EXPOSITION IVAN MESSAC DU VENDREDI 17 AU SAMEDI 31 JUILLET 2010 EXPOSITION KRIKI DU VENDREDI 13 AU MARDI 31 AOUT 2010


EN PERMANENCE : BEN, BUFFET, COMBAS, DI ROSA, FUSARO, KRIKI, JANSEM, JIN BO, MESSAC, TOBIASSE, VOLTI


« Du punk au street-art, de l’architecture aux arts africains, en passant par le design et l’art classique, » l’oeuvre de Kriki, comme l’écrit E. Van Buynder (Président du Musée d’Art Contemporain d’Anvers), comprend aussi bien la «haute-culture» que la subculture, et illustre parfaitement cette ouverture sans compromis de la pratique artistique, loin de tout système établi.» PHOTOGRAPHIES COLLECTION KRIKI

a Galerie JCM BILLY présente un ensemble d’huiles sur toile de l’artiste KRIKI, dans lesquelles on retrouvera les thèmes obsessionnels de l’artiste, tous composés d’éléments qui traversent son oeuvre : «Mes peintures sont une sorte de mosaïque affective, un refuge que je partage avec le spectateur». Chez Kriki, le dessin joue un rôle fondateur qui se poursuit encore aujourd’hui comme la matrice de chacun de ses tableaux. Les thèmes de ses peintures prennent racine dans des jeux de scène empruntés à l’art classique (intérieurs paysages ou portraits) et que Kriki a sur-manipulés, les rendant à la fois contemporains et méconnaissables. Dans cette exposition, Kriki fait de certains tableaux des scènes bouffones et méconnaissables où ses personnages robotiques, graves et ironiques, nous captivent en redonnant à notre regard une densité pensive. Et même si on reconnaît certains éléments, ces huiles sur toiles résistent à notre première tentative de lecture. Le travail de Kriki est un pont entre subculture et haute- culture. En 2010, Kriki continue d’incarner la culture punk dans l’art contemporain français. Après avoir adhéré aux sons saturés de Suicide et Sonic Youth, il fondera, en 1984, le collectif de peintres graffeurs Nuklé-Art et le groupe de musique alternative Les Envahisseurs. Avec la rue et le pochoir comme école d’art, cet ancien skater sera sur Paris un des premiers acteurs de ce que l’on nomme, aujourd’hui, le Street Art. Dès 1985, Kriki invente un personnage, mi-robot mi-fétiche polymorphe : « Le Fuzz ». Omniprésent dans son œuvre, il en devient même la signature de l’artiste et fera l’objet d’une édition collector par le Musée d’Art Moderne de Paris. Avant d’être identifié comme une des figures emblématiques de la peinture française des années 80, Kriki découvrira, très jeune, à travers les fanzines, toute une culture

38 LA BAULE PRIVILÈGES 2010

underground de graphistes tels Marc Caro, Mark Beyer ou encore le collectif Poor No Graphics signant les pochettes de disques des Residents et autres Snake Fingers. Le fameux critique Otto Hahn a pu dire de Kriki à ses débuts, qu’il appartenait à cette sensibilité générationnelle de la «Figuration libre», dont il se détachera par son style et ses thèmes devenus très vite inclassables. Deux décennies et de nombreuses métamorphoses plus tard, le Fuzz et les figures qui l’accompagnent, réapparaissent sous la forme de virus contaminant l’histoire de l’art. En replaçant les Daft Punk chez Fragonard et les robots chez Watteau, Kriki avance à contre courant, en s’intéressant à la manière dont les anciens tableaux deviennent de nouveaux tableaux.


Copyright Delphine Tomaselli

« MES PEINTURES SONT UNE SORTE DE MOSAÏQUE AFFECTIVE, UN REFUGE QUE JE PARTAGE AVEC LE SPECTATEUR » Né en 1965 à Issy-Les-Moulineaux (92), Kriki vit et travaille à Paris. Son oeuvre est présente dans d’importantes collections à travers le monde, elle a notamment été exposée par les galeries : Loft (Paris), Reflex Modern Art (Amsterdam), Il Capricorno (Venise), Guy Pieters (Knokke-le-Zoute), Jérôme de Noirmont (Paris), Kamel Mennour (Paris), Nordine Zidoun (Luxembourg), Riff Art Projects (Paris).

LA BAULE PRIVILÈGES 2010 39


Celui qui fut le plus jeune peintre de «la Figuration Narrative», Ivan Messac, évoque avec nous les artistes qui ont nourri sa recherche. À la façon de Guillaume Apollinaire et Raoul Dufy, il nous présente son ZOO dans lequel se promènent en liberté : des phoques, des perroquets, des pieuvres et des girafes. Mais ce Paradis des animaux est aussi un Panthéon où l’on croise : Brancusi, Fernand Léger, Dali, Kandinsky… PHOTOGRAPHIES COLLECTION IVAN MESSAC

van Messac a 20 ans en 1968. Ses premiers travaux s’apparentent au Pop art et les critiques de l’époque l’associent au mouvement de la Figuration narrative après qu’il eut collé une fresque de 10 mètres de long dans les couloirs de la fac de Nanterre. Sa participation au Salon de la Jeune Peinture, avec des tableaux dédiés aux Amérindiens et intitulés «Minorité absolue» est elle aussi remarquée. Sa première exposition personnelle parisienne à la Galerie Ratié date de1973. La même année il signe les décors et costumes de «Es», une chorégraphie de Michel Descombey sur une musique de Stockhausen donnée au Théâtre de la Ville. C’est donc aux côtés de Rancillac, Klasen, Monory, Errò d’une part, d’Arroyo, Cueco et quelques autres d’autre part qu’Ivan Messac entame sa carrière de peintre au début des années 70. Parallèlement, il organise avec Olivier Kaeppelin des livres collectifs, Chroniques des années de crise, fonde la revue Le Grand Huit et participe à de nombreuses expositions dont la Biennale de Paris et Mythologie Quotidienne II au Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris. Au cours des années 80 l’évolution de son travail le transforme en sculpteur. Il réalise alors de nombreuses commandes publiques pour la Place Maurice Quentin et le Boulevard de Grenelle à Paris, l’Ambassade de France à Beyrouth, la ville de Changchun en République de Chine Populaire, le siège EDF à Saint-Denis, ainsi que pour les villas et jardins de collectionneurs en Italie et en France.

40 LA BAULE PRIVILÈGES 2010

Au début des années 2000, le peintre qui sommeillait en lui se réveille. Son travail, qui renoue avec celui des années 70, est accueilli avec enthousiasme tant par les galeries que par les institutions. Une trentaine d’expositions personnelles lui sont consacrées au cours des dix dernières années au Etats-Unis, au Luxembourg, en Italie, France Belgique et Portugal. Certaines «Le grand écart» construite autour du personnage de Vladimir Maïakovski ou «Pessoa é um outro» pour Fernando Pessoa, témoignent de l’intérêt de l’artiste pour la littérature et les œuvres de ses aînés. «Zoo mio», mon zoo en italien, sa toute récente série rassemble une galerie de portraits d’artistes qu’il admire. On y trouve des musiciens comme Béla Bartok et Schoenberg, des écrivains comme Cendrars, Breton et Apollinaire et des peintres, bien entendu. Chacun y est associé à un animal totémique. Mondrian pause avec une chouette rigoureusement géométrique, Delaunay s’y trouve enchâssé dans la coquille spiralée d’un escargot, tandis que Picasso y devient torero, que Mirò y écoute le chant du coq de sa ferme catalane et qu’une cigogne alsacienne fait couver ses œufs par Jean Arp. Imaginaire, mémoire, humour et fantaisie définissent assez bien ces œuvres d’Ivan Messac.


1. Max est la - 100 x 100 cm 2. Long Joh Ceadrars - 100 x100 cm 3. La Dance de Saint Guy - 100 x100 cm 4. Un chouette angle droit - 100 x100 cm

LA BAULE PRIVILĂˆGES 2010 41


IL EST INSTALLÉ À SAINTMARC-SUR-MER, PRÈS DE LA BAULE, ET IL NE QUITTE GUÈRE SON ATELIER. MAIS SES TOILES VOYAGENT POUR LUI DANS LE MONDE ENTIER. Pascal Chôve n’a pas le temps d’exposer : à peine secs, ses portraits de femmes sont emballés et prennent l’avion pour rejoindre les maisons de leurs amateurs qu’elles enchantent de leur éternelle jeunesse et de leur sérénité.

LA BAULE PRIVILÈGES 2010 43


44 LA BAULE PRIVILÈGES 2010

C’est dans son atelier de Saint-Marc-sur-Mer que Pascal Chôve réalise des tableaux qu’il n’a pas le temps d’exposer : à peine secs, ils sont déjà partis chez les amateurs qu’il a dans le monde entier. Blue Valentine, huile sur panneau – 100 x 100 cm

A

quinze ans, il a saisi un crayon et ne l’a plus lâché que pour prendre brosses et pinceaux. Trente-cinq ans plus tard, il est toujours devant son chevalet. Dédaignant l’avis d’Edgar Degas selon lequel il faut décourager les vocations, les parents de Pascal Chôve ne l’ont pas dissuadé d’embrasser la carrière de peintre. Une étreinte qui a donné plus de trois cents tableaux que les colleurs d’étiquette nomment « hyperréalistes ». Je ne crois qu’au travail et à la régularité. Quand j’ai commencé, je ne cherchais rien. Je ne me voulais pas hyperréaliste. Le style, la manière viennent avec le temps. » « À 18 ans, lors de mon premier voyage aux EtatsUnis, j’ai découvert les hyperréalistes américains. J’ai aimé leur rigueur technique. » Après un bac option arts plastiques à Angers et l’école Duperré des Arts Appliqués à Paris, il passe un BTS de plasticien et, pendant des années, réalise des peintures murales.

Il est né dans la presqu’île et y vit parce qu’entre deux voyages, c’est près de la mer qu’il se sent revivre. Pour autant, il ne se compte pas au nombre des peintres régionaux parce qu’il n’est pas directement inspiré par ce bout de terre baigné d’eau, où le fleuve rejoint l’océan, entre ces marais doux qu’on nomme la Brière et ces marais salants de Guérande. « Pourtant, j’ai commencé à exposer à Saint-Nazaire. Puis, très vite à Paris. Ma première exposition à New York s’est faite en 1995. » C’est à Miami que les galeristes Bartoux – installés à New York, Paris, Saint-Paulde-Vence, Honfleur, Megève et Courchevel – le repèrent et lui font savoir, par l’intermédiaire d’un critique, leur désir de travailler avec lui. Mais Pascal Chôve est sous contrat exclusif avec l’un de leurs confrères. Persuadés d’avoir pour lui une clientèle internationale de passionnés, ils ont la patience d’attendre que ce contrat se termine. Patience récompensée pour tout le monde : soixante tableaux vendus en cinq ans, soit la totalité de la production

de l’artiste, qui passe un mois sur chaque tableau. Il n’a pas le temps d’exposer : à peine sèche, chacune de ses toiles trouve preneur, et certains amateurs en ont plusieurs chez eux. Dans sa formation, il ne peut démêler les influences de ses recherches personnelles. Chaque tableau est pour lui une invitation à pousser plus loin ce qu’il veut exprimer. « C’est parfois délicat parce que les gens qui ont aimé un tableau ou une série de tableaux, aiment à retrouver toujours un peu la même chose. Or moi, j’ai besoin d’évoluer. Alors, des amateurs vous lâchent en cours de route. Mais on en attrape d’autres et le voyage continue. » À ses débuts, il aimait peindre à l’acrylique des endroits chargés de mémoire comme des gares désaffectées, de vieux hangars, des clairières et des personnages symbolisés par des statues ou des morceaux de mannequins. Depuis 1996, il crée à l’huile des œuvres où des personnages sont présentés dans leur intégralité. Il aime


1

2

3

4

montrer ses modèles dans des poses calmes, à l’état pur, laissant apparaître leur vérité. Au départ, il dessine un projet à la mine de plomb. Une fois trouvées la composition et la lumière, il sait exactement où il va. « Ce qu’il y a de plus difficile à faire, c’est ce qui ne se voit pas : l’état d’âme, l’intérieur du personnage. Ne rien faire de vide. Donner à rêver à celui qui regarde le tableau. Ce qui me plaît, c’est quand un client me parle du tableau qu’il a chez lui. Cela veut dire que le personnage que j’ai créé a une vie autonome, puisqu’il existe pour celui qui le regarde. » Bien qu’il peigne beaucoup de femmes différentes (l’une d’elle lui a dit : « Grâce à ce tableau, je vais rester jeune »), il arrive que certaines reviennent dans plusieurs tableaux, « quand je ne les ai pas poussées à fond. Elles ont encore quelque chose à exprimer. »

ile , hu ule c i an 1. C

u– nea pan r su

x 100

cm 100

Parce qu’il reste persuadé que le véritable artiste doit rester seul face à sa toile, c’est-à-dire à lui-même, il se méfie des écoles. « Orson Welles a toujours dit qu’il n’avait pas fait d’école de cinéma pour ne pas être influencé. Pour la même raison, il n’allait jamais au cinéma. Moi, je vois des tableaux, mais j’essaie de ne pas les voir en peintre. En fait, je m’intéresse à tout mais je ne m’en imprègne pas, car je veux garder l’authenticité dans mon travail. Ceci dit, le doute fait avancer parce qu’il permet de se poser les bonnes questions. » Techniquement, il découvre toujours des choses nouvelles. « Chaque tableau est pour moi un nouveau départ. Je remets tout à plat. » Passionné par le figuratif, il reconnaît qu’il est « bien plus difficile que l’abstrait », mais que, à lire certaines de ses toiles, on peut trouver de l’abstraction dans le respect méticuleux de la réalité, « ce peut être dans les plis d’une étoffe, ou dans les rayons de la lumière. L’étrange peut naître du quotidien. Il y a différentes lectures des tableaux. On peut s’arrêter au personnage ou aller dans le détail, le rendu d’un mur ou d’un drapé. » On aime aussi chez lui ce contraste entre la finesse extrême du sujet et la rudesse de l’arrière-fond. Pascal fabrique lui-même les panneaux de bois en jouant avec l’épaisseur et les matières comme le grillage, les bois, les tissus ou les cartons résinés. Il commence ensuite à dessiner. Un mois lui est nécessaire pour réaliser un tableau auquel il pense déjà plusieurs semaines auparavant.

ile hu d, i o t fr de au h C 2.

uea nn a rp su

0x 10

m 0c 10

Parfois, il est malheureux de voir partir un tableau qu’il aimait. « Ça m’est peu arrivé. En fait, je me rappelle une toile que nous voulions garder. Elle était accrochée là, dans le salon. Un jour, quelqu’un est venu, a fait une offre, et nous nous en sommes séparés. Cette toile 3. L’a ura d me manque toujours. » ’E

cm 20 x 120 neau – 1

En octobre sortira chez Bartoux un album de soixante-dix de ses tableaux. Il le mentionne à peine, tant l’œuvre à venir semble l’intéresser plus que l’œuvre passée. « J’ai toujours le même plaisir, ce grand bonheur de travailler. Chaque matin je me lève avec la joie d’aller m’installer dans mon atelier. J’ai envie de bosser, de continuer, de finir. Parfois, je me dis que je me repose, que je prends des vacances. Mais alors, je dois partir d’ici, sinon je me retrouve tout naturellement dans mon atelier. »

p. - 1 00 x 1 00 cm

pan huile sur 4. Après,

Pour se détendre, il fait de la sculpture. C’est un récréation. « Je fais ça par plaisir. J’essaie de vivre pour avoir des impressions. Il faut être patient et confiant, et toujours continuer à chercher un but qui, toujours, recule. »

lise, h uile s ur

LA BAULE PRIVILÈGES 2010 45


S’EX POSE A PA RIS 46 LA BAULE PRIVILÈGES 2010

PHOTOGRAPHIE MONICA DE CHAMPFLEURY

S

i, quand on découvre ces œuvres, des échos du street artcollages de Villeglé, fresques des graffeurs new-yorkais, de la poésie frénétique des mangas ou de la délicatesse des estampes japonaises peuvent nous venir à l’esprit, ce ne sont que des points de repère fragmentaires, eux aussi « mixés » par les flux de formes et de couleurs en perpétuelle métamorphoses. Paradoxes sous haute tension, les œuvres de Pierre-Yves Dayot sont construites comme des énigmes aussi bien techniquement que visuellement. L’artiste souhaite qu’à chaque instant le public se demande ce qu’il regarde, de quoi est faite l’image qu’il a sous les yeux. C’est exactement ce que dévoilent les jeux incessants entre abstraction et figuration dont se nourrit sa peinture. On y décèle toujours, cachées dévoilées, des figures fantastiques, tantôt monstres cauchemardesques ou génies bienveillants issus du maelstrom des lignes et des jets de couleurs, comme dans le magnifique triptyque réalisé spécialement pour cette exposition ou,

tels des dragons, deux créatures mystérieuses se font face. Ainsi se propage d’une toile à l’autre, d’un mur à l’autre, la bataille des formes et des énergies, dans un univers en perpétuelle mutation qui tire sa force et son harmonie d’un principe d’équilibre-déséquilibre étourdissant et fascinant à la fois. PierreYves Dayot construit, en effet, l’espace de ses œuvres comme s’il voulait que le spectateur ne soit plus face à la peinture mais bien dans la peinture, absolument entouré, traversé, habité par les chocs de la matière en mouvement. Le quatre février dernier l’exposition PierreYves Dayot créait l’évènement rue du Dragon à St-Germain des prés lors du vernissage attendu par l’artiste et la galeriste Monica de Champfleury. Quinze toiles sont présentées durant toute la durée de l’exposition. GALERIE MONICA DE CHAMPFLEURY 15 rue du dragon 75006 PARIS.


VINYL ADDICT Vingt-cinq ans après sa mort officielle, le vinyl ne s’est jamais aussi bien porté. On regrette les pochettes 30 cm x 30 cm, et le son chaud des galettes tournant de 33 à 45 tours par minute.

LA BAULE PRIVILÈGES 2010 49


M

ieux, les maisons de disques rééditent les CD en vinyl. Le noir plaît aux musiciens que nous avons rencontrés. Ils sont DJ dans les discothèques bauloises ou simples collectionneurs et ces gastronomes du microsillon ne jurent que par le vinyl. Ils ne sont pas les seuls. De février au 16 mai s’est tenue à Paris une exposition intitulée « Vinyl, disques et pochettes d’artistes », rassemblant 800 des plus belles pochettes, du disque blanc conçu en 1968 par Richard Hamilton pour les Beatles jusqu’à la photo de Patti Smith par Robert Mapplethorpe pour « Horses » en 1975. Contenant, contenu : tout était bon dans le vinyl.

1. QUEL EST VOTRE DISQUE CULTE ? C’est un peu comme répondre à la question du disque que l’on emmènerai sur une île déserte... C’est très dur d’y répondre... Je vais dire MICHAEL JACKSON «Off The Wall» parce que je pense à celui-ci en premier (parmi 5000 autres...). 2. POURQUOI ? A mon sens, c’est son meilleur album, son premier «tout seul», débordant d’énergie, conçu par celui qui l’amènera tout en haut, Quincy Jones. « Off The Wall » est un concentré de vitamine mélangeant le Funk, la Soul, le Jazz, bref la création du style Michael Jackson qui, quelques années plus tard, donnera l’album légendaire « Thriller ». 3. QUEL EST VOTRE DISQUE FRANÇAIS PRÉFÉRÉ ? SERGE GAINSBOURG «Histoire de Melody Nelson». 4. POURQUOI ? Chef d’oeuvre avant-garde pop, réussissant le mariage improbable entre un group Psyché Rock et un orchestre symphonique (plus de 50 violons sont présents sur le disque). Cet album s’écoute comme on lirait un livre, les images défilent...

« AVEC LES CD, SEULES LES PETITES TÊTES PEUVENT JOUER AU SLEEVEFACE. »

5. QUEL EST VOTRE DISQUE ÉTRANGER PRÉFÉRÉ ? MARVIN GAYE «What’s Going On».

1. QUEL EST VOTRE DISQUE CULTE ? BOB SINCLAR « Western Dream »

6. POURQUOI ? Meilleure vente d’album Motown de tous les temps, véritable photographie d’une époque américaine (la Guerre du Vietnam, la drogue, le ghetto). Cet album est construit comme une suite symphonique au groove soul et jazzy incomparable, il marque la fin d’un formatage assez strict des artistes Motown. Annecdote, James Jamerson, bassiste sur l’album, enregistra la basse du morceau « What’s Going On » allongé par terre, ayant un peu trop abusé d’alcool avant la séance...

2. POURQUOI ? C’est un concentré actif d’émotion !! Que se soit par les ondes positives des paroles, la gaieté des mélodies, l’énergie de toutes les chansons (sans exception ! Toutes les chansons de l’album dégagent quelque chose de fort!) et cela touche toutes les générations.

7. QUELLE EST VOTRE CHANSON PRÉFÉRÉE ? C’est dur encore une fois.... Allez ! GIL SCOTT HERON « The Klan » 8. POURQUOI ? Parce qu’aprés l’avoir écouté des milliers de fois, je frissone toujours... 9. QUEL EST LE PREMIER DISQUE QUE VOUS AYEZ ACHETÉ ? Je ne me souviens plus du premier, mais un de ceux qui m’a le plus marqué est le 1er album de DE LA SOUL «3 feet High & Risin». 10. LE DERNIER ? Tout dépend quand vous lirez cet article, mais aujourd’hui le dernier opus d’ERYKHA BADU «New Amerykha Part II». 11. QU’EST-CE QUE LE VINYL A DE PLUS QUE LE CD ? C’est tout d’abord un véritable Objet. Les pochettes sont mises en valeur et pensées comme des véritables tableaux. Et le son n’aura jamais son équivalent ! Il est chaud, rond, soyeux. Les gens ne se rendent pas compte à quel point la qualité a baissé après l’arrivée du CD, sans parler du MP3... 12. ET DE MOINS ? Le transport c’est évident ! Parce que 80 disques à transporter d’un point A à un point B, ce n’est jamais de tout repos... Le CD, et maintenant les applications de mix assisté par ordinateur amènent une simplicité, une technique et une fluidité quasi infini, que le vinyl ne pourra jamais atteindre. De ce fait, le phénomène DJ est en pleine mutation, il devient beaucoup plus accessible, se banalise même, mais c’est un autre débat... Tant que la nouvelle génération aura la passion de la musique, l’envie de partager, de faire danser et de surprendre, l’émotion aura toujours le dessus sur la technologie...

50 LA BAULE PRIVILÈGES 2010

3. QUEL EST VOTRE DISQUE FRANÇAIS PRÉFÉRÉ ? CLAUDE FRANCOIS « Alexandrie Alexandra » 4. POURQUOI ? C’est un disque (45T) sorti l’année de la mort de Claude François en 78, son dernier ou un des derniers d’ailleurs. Un morceau culte et international. 5. QUEL EST VOTRE DISQUE ÉTRANGER PRÉFÉRÉ ? MICHAEL JACKSON « Bad » 6. POURQUOI ? Quand Michael Jackson sort l’album «Bad» en 1987, il part pour la première fois en tournée mondiale sans ses frères. Avec cet album il entre à nouveau dans l’histoire musicale en devenant le premier artiste à avoir cinq singles d’un même album classés no1 donc sur ce seul album il y a plusieurs de ces tubes. 7. QUELLE EST VOTRE CHANSON PRÉFÉRÉE ? DAVID GUETTA « Love is Gone » 8. POURQUOI ? C’est un super morceau !! Il me rappelle des souvenirs (mes débuts derrière les platines). 9. QUEL EST LE PREMIER DISQUE QUE VOUS AYEZ ACHETÉ ? STARFLOOR ANTHOLOGY (Compilation) 10. LE DERNIER ? DAVID GUETTA « One Love » 11. QU’EST-CE QUE LE VINYL A DE PLUS QUE LE CD ? Le toucher, le contact avec la matière qui donne un petit coté sensuel. 12. ET DE MOINS ? Le CD nous permet de travailler autrement, de faire plus d’effets contrairement au vinyl.


LA BAULE PRIVILÈGES 2010 51

PHOTOGRAPHIE LAURENT EDELINE


1. QUEL EST VOTRE DISQUE CULTE ? Aujourd’hui je n’ai pas de disque culte, pour moi il y en plusieurs. 2. POURQUOI ? Il y a tellement de musique qui sort aujourd’hui, et cela est difficile pour moi d’avoir un disque culte. Sachant qu’il existe plusieurs styles différent (soul / funk / jazz / classics disco…) je ne pense pas qu’un titre soit capable de satisfaire tout le monde. Pour ma part j’ai plusieurs musiques cultes pour chaque style musical. 3. QUEL EST VOTRE DISQUE FRANÇAIS PRÉFÉRÉ ? AYO « Joyful » 4. POURQUOI ? J’aime bien le style de cette chanteuse, l’esprit Soul de son album. 5. QUEL EST VOTRE DISQUE ÉTRANGER PRÉFÉRÉ ? Je n’en ai pas en particulier, j’adore BILLY PAUL, BILL WITHERS... La Black music. 7. QUELLE EST VOTRE CHANSON PRÉFÉRÉE ? NORMA JEAN BELL « I’m The Baddest Bitch » 8. POURQUOI ? Je trouve que cette chanson fais passer pas mal d’émotions, a un esprit Underground et fait la transition entre la fin des années 80/90 et le début des années 2000. 9. QUEL EST LE PREMIER DISQUE QUE VOUS AYEZ ACHETÉ ? IAM « De La Planète Mars... » 10. LE DERNIER ? HÔTEL COSTES 12 (Compilation) 1. QUEL EST VOTRE DISQUE CULTE ? EAGLES « Hotel California », sorti en 1976. 2. POURQUOI ? Nostalgie... 3. QUEL EST VOTRE DISQUE FRANÇAIS PRÉFÉRÉ ? JEAN FERRAT « Ma France ».

11. QU’EST-CE QUE LE VINYL A DE PLUS QUE LE CD ? Le son qui sort du Vinyl n’a rien a voir avec celui d’un cd. Les petits craquements et le son d’un vinyl dégagent une certaine chaleur. 12. ET DE MOINS ? Le nombre de pistes sur un vinyl est plus restreint et le prix de celui-ci est plus cher aussi.

4. POURQUOI ? La liberte de parole. 5. QUEL EST VOTRE DISQUE ÉTRANGER PRÉFÉRÉ ? VANGELIS « Les Chariots de Feu». 6. POURQUOI ? Ca fait rêver.

« LE SON CHAUD DU VINYL N’A PAS ÉTÉ REMPLACÉ. »

7. QUELLE EST VOTRE CHANSON PRÉFÉRÉE ? ART OF NOISE « Moments in Love ». 8. POURQUOI ? L’amour. 9. QUEL EST LE PREMIER DISQUE QUE VOUS AYEZ ACHETÉ ? MARTIN CIRCUS « Shine baby shine ».

1. QUEL EST VOTRE DISQUE CULTE ? B52 « Planète Claire ».

10. LE DERNIER ? PINK « Funhouse ».

2. POURQUOI ? Très en avance sur son époque et un son unique à sa sortie, en 1970.

11. QU’EST-CE QUE LE VINYL A DE PLUS QUE LE CD ? Le son, le toucher, la galette.

3. QUEL EST VOTRE DISQUE FRANÇAIS PRÉFÉRÉ ? CAMILLE BAZBAZ « Sur le bout de la langue ».

12. ET DE MOINS ? Ca prend de la place.

4. POURQUOI ? Une atmosphère mélancolique, une voix chaude et des refrains qui font mouche. 5. QUEL EST VOTRE DISQUE ÉTRANGER PRÉFÉRÉ ? HERCULE & LOVE AFFAIR. 6. POURQUOI ? Un mélange de Pop Rock Electro avec un petit côté kitsch. Moi, j’aime bien ! 7. QUELLE EST VOTRE CHANSON PRÉFÉRÉE ? JULIE DRISCOLL « Season of the Witch » 8. POURQUOI ? Un grand moment de jazz, tout simplement. 9. QUEL EST LE PREMIER DISQUE QUE VOUS AYEZ ACHETÉ ? GEORGE BENSON « On Broadway» (Live). 10. LE DERNIER ? BABX (chanteur a texte français). 11. QU’EST-CE QUE LE VINYL A DE PLUS QUE LE CD Le son est différent et, pour les nostalgiques, il reste le premier contact avec la musique. Je suis pour le bon vieux polychlorure de vinyl. 12. ET DE MOINS ? Une surface de stockage limitée.

52 LA BAULE PRIVILÈGES 2010


Installée à Nantes, l’agence d’architecture FRANÇOIS BUREAU, HUGUES D’ACHON et ASSOCIÉS est composée d’une dizaine d’architectes et de designers. Elle vient de s’adjoindre deux nouveaux associés, l’architecte Laurent Thoby et le designer Antoine Gimbert. Nous leur avons demandé de nous faire visiter quelques-uns des chantiers qu’ils ont réalisés au bord de la mer, pour des villas particulières, un appartement, un hôtel et des centres de thalassothérapie : à La Baule, Pornichet, Pornic, Belle-Ile, Cannes et dans le golfe du Morbihan. PHOTOGRAPHIES PATRICK GERARD AGENCE D’ARCHITECTURE FRANÇOIS BUREAU - HUGUES D’ACHON & ASSOCIÉS

56 LA BAULE PRIVILÈGES 2010


LA BAULE COMME UN PHARE SUR LA PLAGE

LA BAULE PRIVILÈGES 2010 57


« LA DISTRIBUTION DES PIÈCES A ÉTÉ REVUE AUTOUR D’UN ESCALIER REMIS À L’HONNEUR »

58 LA BAULE PRIVILÈGES 2010


A

La Baule, l’agence a réhabilité, au bord de la plage, une petite maison de 70 m2 au sol sur quatre niveaux. « Dans cette maison de vacances, raconte François Bureau, nous avons repris toute la distribution des pièces. Seul l’escalier existant a été réhabilité. » Au rez-de-chaussée haut, les pièces de réception occupent la totalité de l’espace. Le reste de la villa est composée de six chambres, chacune disposant de sa salle de bain ou salle de douche et de ses toilettes privatives. Gagnée sous les combles, la suite des parents bénéficie d’une vue panoramique unique sur la baie. La tête de lit sépare l’espace salle de bain de l’espace nuit. L’ensemble des murs de la salle de bain a été traité en résine béton ciré, y compris le plan vasque. Les autres murs sont en chaux ferrée. Dans toute la maison sont déclinées les mêmes tonalités des matériaux utilisés, qui sont le pichepin, le sapin, la résine, la chaux ferrée et la lave. Astuce encore : la maison a été agrandie sur la façade nord par un bowwindow en porte à faux. Contrainte exigée par le Plan d’Occupation des Sols, qui n’autorisait plus d’emprise au sol supplémentaire. Nouvelle illustration de l’adage d’André Gide, qui s’applique si bien aux architectes : « L’art vit de contraintes et meurt de libertés. »

LA BAULE PRIVILÈGES 2010 59


GOLFE DU MORBIHAN UNE VILLA OUVERTE SUR UNE PISCINE

I

l s’agissait de créer, en granit, chêne, verre, acier et chaux, une maison familiale d’environ 400m2 avec un espace central réservé aux réceptions. L’aile Est est réservée aux parents, l’aile Ouest aux enfants et aux invités. « Les contraintes du Plan d’Occupation des Sols limitant la hauteur des bâtiments à 3m50, explique François Bureau, nous avons retenu comme parti pris architectural,

60 LA BAULE PRIVILÈGES 2010

de créer des poteaux de pierre et de traiter les ouvertures du rez-dechaussée et du premier étage en une seule et même baie. » Cette option permet d’avoir les baies du premier étage à fleur des planchers : ainsi, de son lit, voit-on la mer. Astuce pratique : de petits chiens-assis permettent d’aérer les chambres et de faire entrer le bon air et l’iode de Bretagne.


« UNE AILE POUR LES PARENTS, UNE AILE POUR LES ENFANTS : LA MAISON PEUT AINSI PRENDRE SON ENVOL »

LA BAULE PRIVILÈGES 2010 61


SURÉLÉVATION D’UN PETIT IMMEUBLE DE L’AVENUE DE GAULLE

Il s’agit, toujours à La Baule, d’un petit immeuble adossé au front de mer : « La Pergoletta ». Cet immeuble a été surélevé sur deux niveaux. Ainsi l’appartement du dernier étage bénéficie-t-il de pièces de vie complémentaires et de terrasses permettant des vues exceptionnelles sur la mer au sud et sur les pins côté terre. Afin de limiter les surcharges sur le bâtiment existant, la construction a été réalisée en ossature bois. Le revêtement de surface est en résine, assorti à l’enduit du bâtiment existant, et permet une parfaite intégration de l’ensemble.

PORNICHET RÉHABILITATION D’UNE VILLA EN FRONT DE MER Inscrite au patrimoine, cette villa ne pouvait subir aucune modification d’ouverture en toiture. Les velux, en particulier, étaient interdits. De même ne pouvait-on remplacer le toit de tuiles mécaniques par un toit d’ardoises. « Tout l’enjeu, dit François Bureau, était d’arriver à une solution pour trouver des ouvertures au premier niveau sans modifier la toiture. » D’autant que le nouveau propriétaire voulait pouvoir augmenter la surface habitable de cette villa qui n’avait qu’un seul niveau de plancher. « Nous avons donc, précise Bureau, créé un niveau supplémentaire à partir de poutres en acier avec des portées de 10x13 mètres, puis ouvert les deux frontons et réalisé quatre fenêtres entre les quatre cheminées existantes des pignons Est et Ouest. » Face à la mer, une grande terrasse a été construite avec un soubassement en pierre similaire à la maçonnerie existante. Le plan de distribution du premier niveau a donc été guidé par les ouvertures et il a été possible d’implanter quatre chambres, un salon pour les enfants et deux salles de bains. Des baies à galandage en un vantail et toute longueur ont permis d’optimiser la vue, la lumière et les accès aux terrasses sans modifier les ouvertures des façades.

62 LA BAULE PRIVILÈGES 2010


BELLE-ÎLE À Belle-Ile, transformation de la citadelle de Vauban en « Hôtel 4 canons », pour le groupe de Philippe Savry, « Les Hôtels Particuliers ». « Il a fallu, se souvient François Bureau, des années de négociation avec toutes les administrations pour mettre aux normes les circulations, les accès – notamment pour créer les escaliers de secours – et faire de ce qui était une prison un lieu exceptionnel. Le résultat est à la hauteur de l’énergie que nous avons déployée. Mais c’est un des projets les plus complexes que nous ayons eus à mettre en forme ces derniers temps.»

LES THERMES MARINS DE CANNES

« Dans le projet des Thermes marins de Cannes, explique Hugues d’Achon, nous nous sommes attachés à une approche positive du corps. « Les soins » ne sont pas prodigués ici pour guérir, mais plus pour conduire à la notion « d’être aux petits soins » et d’apporter bien-être, détente et plaisir. Ils doivent être une parenthèse de saveur dans un monde contemporain trépidant. » Les études ont donc porté sur un fonctionnement dédié au bien-être du corps. Un fonctionnement souple et harmonieux, qui invite à passer d’espace en espace. « Nous avons mis en scène l’eau et la lumière : dès l’accueil, reflets vert émeraude de grandes dalles bordées de pierre ocre. Plus loin, les bassins de la piscine et de ses plages répandent des scintillements se fondant dans ceux de la Méditerranée. »

THALASSO DE PORNIC Un océan de couleurs, un univers de douceur, un horizon gourmand, un flot d’énergie, tels étaient les thèmes que devait orchestrer l’agence pour le centre de thalassothérapie de Pornic. L’Hôtel Alliance ***, ses chambres avec vue, sur océan, jardin ou patio ; toutes ouvrant sur une terrasse avec un transat. Il s’agissait, pour Hugues d’Achon, de donner aux clients la possibilité de se reposer, de se relaxer, de prendre du recul, de se ressourcer. « Tous les détails ont été réunis pour garantir la légèreté d’esprit des occupants de l’hôtel. Pour qu’ils puissent se reposer du fracas du quotidien, des soucis qui pulvérisent le temps. Prendre du recul. Grâce à des petits riens, si minimes et si essentiels. »

LA BAULE PRIVILÈGES 2010 63


« À L’OCÉAN, AU CROISIC, LA NOUVELLE STRUCTURE MINIMALISTE CONTINUERA D’OFFRIR UNE VISION SPECTACULAIRE SUR LA MER, AVEC UN MAXIMUM DE CONFORT ». À la demande de Gérard et Yolande Louis, propriétaires de cet illustre établissement, l’agence BureauD’Achon & Associés a repensé l’hôtel-restaurant dans son fonctionnement, son architecture, son environnement et son « look intérieur ». Les volumes vont être simplifiés, une terrasse sera créée pour le Bistrot, ainsi que pour les chambres du niveau deux en remplacement des balcons en béton actuels. Sur les façades actuelles, on va rapporter une enveloppe. Les fenêtres à la française vont être remplacées par des baies plein cadre qui viendront se coulisser complètement derrière la « peau créée ». À l’intérieur, l’agencement sera très épuré, mais intemporel. La façade sud, intégralement vitrée sur 25 m de long, sera tenue par une structure minimaliste composée seulement de deux poteaux. Le restaurant, déjà posé sur les rochers, offrira du sol au plafond une vision dégagée spectaculaire sur l’océan. Le confort sera assuré par une climatisation spécialement étudiée pour diffuser un air frais depuis les plafonds.

Créée par Lionel Bureau il y a une soixantaine d’années, l’agence reste fidèle à son principe fondateur, qui est d’étudier toute la problématique de l’architecture et de l’aménagement. Elle travaille plus que jamais sur … tout ! Des établissements recevant du public (hôtels, casinos, centres de thalassothérapie, magasins…), du tertiaire (sièges sociaux, bureaux, centres médicaux…), et de l’industriel. Mais aussi bien la réhabilitation ou la création de villas, maisons, hôtels particuliers ou appartements. L’architecture que défend l’agence François Bureau, Hugues d’Achon et Associés va de l’architecture intemporelle à l’architecture très contemporaine mettant en œuvre les dernières technologies : géothermie, puits canadiens, cellules photovoltaïques, capteurs solaires, pompes à chaleur… Si vous voulez poursuivre le voyage, au-delà de cet article, vous pouvez consulter leur site internet www.bureau-dachon.com. De gauche à droite, Benjamin Moret - Thomas Lacroix - Muriel Vigier Antoine Gimbert - Laurence Bigey - Laurent Thoby - Françoise Courtioux Laure Duteil - François Bureau - Christelle Elie - Hugues d’Achon.

FRANCOIS BUREAU A R C H I T E C T E

D P L G

2 RUE CACAULT 44000 NANTES F: 02 40 35 61 46 T: 02 40 48 51 67

HUGUES D’ACHON D

& ASSOCIÉS

64 LA BAULE PRIVILÈGES 2010

E

S

I

G

N

E

R

2 RUE CACAULT 44000 NANTES T: 02 40 48 51 67 F: 02 40 35 61 46


ÉRIC GUÉRIN & BÉATRICE RIGAUD CUEILLENT DES

Il est le chef de la Mare aux Oiseaux, à Fédrun, elle est créatrice de tableaux. Ils se retrouvent au jardin pour cultiver la passion des plantes, des fleurs et des légumes.

« BÉATRICE RIGAUD N’EST PAS ENTRÉE PAR HASARD DANS MA VIE » confie Éric Guérin. « L’iris du marais, que nous avons récolté ensemble, le bambou du jardin ou encore les diverses épluchures de légumes de mon restaurant se sont transformés, entre ses mains, en papyrus et papier végétal. » « C’est une technique ancestrale, explique Béatrice Rigaud, des végétaux et légumes cuits en marmite. Depuis quatre ans, je crée des pièces uniques. C’est mon moyen d’expression et mes recherches sur les civilisations ancestrales et l’Éternité, que je mène depuis vingt ans. Les neuf tableaux ci-contre représentent la symbolique égyptienne : les neuf cercles de l’âme. » « Chaque feuille est unique, ajoute Éric Guérin, et a nécessité de quatre à dix kg de végétaux, de trois à cinq heures de cuisson. Cette alchimie terminée, il faudra encore à Béatrice une vingtaine d’heures de façonnage et de savoir-faire pour donner vie à ces œuvres insolites. Autant dire que tout cela a de quoi désarçonner le cuisinier que je suis ! »

MA

MU

MJOLD

MZ

ME

MDOET

MY

MI

MO

Dans la double page suivante, vous verrez ces neuf plantes et fleurs photographiées par Patrick Gérard, commentées par Éric Guérin et transformées par Béatrice Rigaud. Pour poursuivre le chemin labyrinthique et initiatique menant de la noirceur de la terre à la lumière, rendez-vous à la Mare aux Oiseaux, où sont notamment exposées les créations de Béatrice Rigaud.

LA BAULE PRIVILÈGES 2010 69


PASSIFLORE Quand on sait que son nom lui vient de la passion du Christ, que ses 72 petits filaments sont censés être au même nombre que les épines sur la sainte couronne, que ses pistils évoquent les 3 clous de la crucifixion, et que ses 5 étamines ornées de rouge nous rappellent les 5 plaies, voilà une légende suffisamment mystique pour que je m’intéresse à cette plante. Bien évidemment dans les jardins de la Mare aux Oiseaux, la variété de fruit de la passion qui y pousse n’a aucun intérêt gustatif.

FIGUIER Arbre sacré depuis l’Antiquité, on dit qu’il calme l’esprit. Si, en phytothérapie, l’extrait de bourgeon est préconisé pour soigner toutes les inflammations de l’organisme, en cuisine j’utilise les feuilles à qui l’on prête aussi de très nombreuses vertus pour faire de jolies papillotes naturelles pour mes langoustines, homard ou encore pour une daurade, une volaille ou un lapin. On peut accompagner les plats de figues sèches ou cuites qui sont particulièrement recommandées en cas de fatigue ou de stress.

MENTHE POIVRÉE Utilisée depuis l’Egypte ancienne comme calmant ou anesthésiant je m’en sers, sur les conseils de Béatrice, sous forme d’huiles essentielles pour soigner mes migraines. En cuisine, j’aime l’utiliser sur un sashimi de poisson cru ou avec des crustacés à la manière d’un pistou, en association avec du basilic et du citron pour obtenir des notes fraîches, toniques et fortifiantes ; mais aussi pour ses fortes propriétés digestives.

FRÊNE D’Odin à Zeus, il est très présent dans l’Antiquité a travers de nombreuses mythologies. De nos jours il est utilisé pour soigner l’hypertension, mais aussi pour ses propriétés diurétiques et laxatives. Cet été, taillez un melon en cubes, ajoutez du concombre, de la mozzarella, quelques feuilles de menthe et arrosez le tout d’une frênette (boisson du nord très peu alcoolisée) bien glacée, pour un goût nouveau.

FENOUIL SAUVAGE Attention à vos jardins, où le vent et les oiseaux auront vite fait de vous semer du fenouil partout. Il est très digestif et possède de nombreuses autres vertus phytothérapiques. Concentré en vitamines, il est aussi riche en sels minéraux et en huiles essentielles. Vous l’aurez compris, le fenouil est l’allié santé incontournable. En cuisine il est souvent utilisé avec le poisson. Moi, j’aime l’associer avec du citron confit, quelques olives ou aromatiser un bouillon pour une viande blanche comme le lapin. Rien de tel pour ensoleiller votre table.

70 LA BAULE PRIVILÈGES 2010


BOURRACHE B D Dans mon potager, on la découvre tout d’abord sous sa fforme de gros buisson, fouillis et couvert de poils, mais si on se rapproche on découvre très vite de délicates petites o étoiles bleu azur, merveilles de la nature. En cuisine j’utilise é les fleurs pour agrémenter et donner de la lumière à mes le plats, elles ont un léger goût frais et poivré qui rappelle p l’l’huître et le concombre. Au printemps, elle aide à soigner les eczémas et autres dermatoses saisonnières. le En hiver, elle est idéale pour les toux, rhumes et autres E fièvres. Ses épis garnis de petites fleurs mellifères sont une véritable gourmandise pour les abeilles et les papillons u et donnent vie à mon jardin tout en encourageant la e biodiversité. b

AGASTACHE Sa culture est très facile, de nature peu exigeante cette vivace aime toutes les terres, mais assume une préférence pour les sols riches et bien drainés. Toutefois attention, elle n’apprécie pas d’avoir les pieds dans l’eau ni trop d’humidité. En hiver un simple paillage me permet de la voir réapparaitre dès les beaux jours. Toutefois elle atteint sa maturité de mai/juin jusqu’aux premières gelées. Au mois de juillet il m’arrive d’en faire des bouquets sauvages pour égayer et parfumer la salle. Côté cuisine je récolte la feuille dentelée pour aromatiser mes plats de l’entrée au dessert.

PISSENLIT Riche en bêta carotène et en vitamine C, c’est un véritable anti-oxydant sauvage et naturel. A la Mare aux Oiseaux, j’aime l’utiliser pour son amertume, soit en salade mélangé avec de la roquette et adoucie par des copeaux de jeune mimolette, soit a peine sauté à la poêle en accompagnement de viandes et poissons. Il est intéressant à associer, pour de véritables contrastes, avec des plats a base de fruits. Essayez de ramasser les jeunes boutons et faites-les revenir avec une pointe de beurre salé, des zestes de citron vert, ou essayer de les cuire comme les asperges, avec qui ils se marient très bien.

TILLEUL Symbole d’amitié et de fidélité, arbre majestueux qui fait le bonheur des sculpteurs et des luthiers : respect pour le tilleul. Si vous avez la chance d’en posséder un dans votre jardin, essayez les jeunes feuilles encore translucides en salade c’est un délice. J’aime associer la fleur avec les fruits, elles vont parfumer les salades de fruits rouges de Damien Rio, mais aussi les melons, et je les aime tout particulièrement sur une pêche rôtie. Moins courant, je me sers des feuilles séchées pour aromatiser mes bouillons de poisson blanc comme le sandre, le bar, la vieille. Le tilleul renforce les défenses immunitaires et vous aide à trouver le sommeil : tous à vos tisanes !

LA BAULE PRIVILÈGES 2010 71


POUR FRANCOIS BARRAULT SI LA BAULE ÉTAIT...

1 une musique « The Girl from Ipanema » d’Antonio Carlos Jobim….évoque pour moi la plage de la Baule (Ipanema !!!)… Quand, étudiant j’étais pianiste l’été, je commençais toujours par jouer ce morceau... je crois que c’est le morceau que j’ai le plus joué dans ma vie de pianiste de bar….

3 un parfum Les odeurs du port le matin avec la marée ou le soir en rentrant en bateau où se mêlent les gourmandises de la promenade du Pouliguen.

2 un livre « Des filles qui dansent », de Stéphane Hoffmann qui me replonge avec délectation dans nos étés d’étudiants à la Baule et qui me fait revivre tant de souvenirs....

4 une gourmandise Un magnifique plateau de fruits de mer et un bar en croûte de sel à l’Océan découpé avec maëstria par Monsieur Louis et partagés autour d’une grande table entre amis.

A

neuf ans, il hésite entre Polytechnique et l’École Normale Supérieure. Finalement, ce Bordelais entre à Centrale Nantes, ce qui l’éloigne du Pyla pour le rapprocher de La Baule, qu’il découvre à moins de vingt ans en dormant dans sa voiture. Il y fut pianiste de bar, il y courut sur la plage, il y fit sinon des rêves, au moins des projets, car François Barrault est un pragmatique : « J’ai pris 80% de mes décisions en courant sur la plage ». Il y a quelques années, il réserva tout l’Hermitage pour y réunir quelquesuns de ses collaborateurs et, régulièrement, il invite des couples du monde entier à le refaire, ce monde. Ayant décidé, dès sa jeunesse, d’arrêter de travailler à 40 ans, il s’aperçoit que le loisir, comme activité principale, est très ennuyeux et reprend du service trois ans plus tard à la tête de BT International, entreprise qu’il a quittée depuis pour d’autres aventures.

5 une boisson Sans hésiter… du Champagne bien glacé que l’on savoure entre amis après une belle journée en mer ou une partie de golf.

Aimant avoir une idée d’avance, il a notamment créé l’an dernier une société consacrée à l’énergie renouvelable, organisé en avril une conférence à Yale et réuni, en juin 2010, avec Richard Attias et Jacques Attali, les 500 plus grands patrons de la planète à New York. À La Baule, il a été partenaire du Derby Tennis, participe tous les ans à la World Investment Conference et caresse d’autres projets. Depuis 1982, il y passe tous ses étés. Il aime surtout la continuité des émotions et retrouver, d’année en année, les lumières de la baie, le bruit du vent dans les drisses, le sillage de son bateau, l’eau qui scintille, et ses impressions d’enfant chez ses trois enfants. PHOTOGRAPHIES FRANÇOIS ET DIANE BARRAULT

7 un objet Le Phare des Impairs qui nous accompagne en toute saisons au gré de la marée et des lumières changeantes…. (sinon mon vélo ou mon bateau .. à voir !!!!).

74 LA BAULE PRIVILÈGES 2010

6 un sport Les Derbys créés par mon ami JeanClaude Driancourt, dit « Dri-Dri » et mon bateau pour tous nos pique-niques joyeux dans les îles… et le footing magique très tôt sur la plage quand tout le monde dort.

8 une photo À Valence pour la coupe de l’America en 2007...nous avons gagné... À ce titre, j’ai eu l’immense joie d’être le 18 ème homme pendant une régate...


POUR DIANA BARRAULT SI LA BAULE ÉTAIT...

1 une musique « In the air tonight », de Phil Collins… Et toutes les musiques qui nous faisaient danser à la boîte de nuit du Golf.

3 un parfum L’odeur saline et iodée de la mer et du sable chauffé par le soleil sur la plage Benoit ou la Côte Sauvage.

2 un livre «Marie Antoinette», de Stéphane Zweig et toute son œuvre que je lis et relis avec bonheur sur ma terrasse l’été ou devant la cheminée l’hiver.

4 une gourmandise Les caramels au chocolat de chez Mignon dont je me délecte depuis que je suis petite fille et bien sûr toutes les pâtisseries du regretté Renou.

A

dix ans, elle découvre le Club du Soleil, animé par Mme Raoul : elle y passe ses journées. Depuis, ses enfants ont été inscrits au même club, animé par la fille de Mme Raoul : ils y ont passé des journées. Cette pérennité enchante Diana Barrault. Enfant, elle remporte toutes les compétitions de tennis de l’Inter : poussins, benjamins, cadets, juniors. Les coupes qu’elle a gagnées sont toujours là, quelque part, il faudrait qu’elle les cherche. Elle aime alors la liberté qu’elle ressent à La Baule. L’ivresse de circuler avec ses amies à vélo. La plage Benoit à marée basse, lorsqu’elle attend que la mer lui rende le bateau pneumatique qu’elle a abandonné sur le sable. Le temps qui passe et qui, finalement, ne passe pas : le temps qui dure, en attendant le temps qui reste. Aujourd’hui, Diana joue toujours au tennis, un peu aussi au golf. Mais ses séjours à La Baule sont aussi le moyen de se reposer, de se ressourcer, de savoir aussi ce qui lui manque : son atelier de peinture, par exemple, ces grands formats à l’huile sur lesquels elle aime travailler. Et ces peintres qu’elle admire : De Staël, Rothko, Tapiès, Soulages, Gerhard Richter, Anselm Kiefer et même, dans un genre très différent, Berthe Morisot.

5 un sport Le tennis…depuis toute petite je nourris une passion pour ce sport que nous partageons en famille... enfant j’ai joué mes premières compétions au Country qui a l’époque s’appelait encore l’Inter...

6 une boisson Sans hésiter aussi, un cidre doux glacé accompagné d’une merveilleuse crêpe au beurre salé.

Graphologue de profession, elle a remporté le difficile concours lui permettant de conseiller les entreprises comme les particuliers, mais elle aime aussi à déchiffrer l’écriture secrète et fugace que laisse la mer sur le sable en se retirant.

7 un objet Les jolies cabines de plages et les voiles de toutes les couleurs l’été dans la baie de la Baule.

8 une photo Sur le port de la Meule à l’île d’Yeu, François et Diana Barrault, et leurs trois enfants: Marie-Adelaide, Arnaud et Stanislas. LA BAULE PRIVILÈGES 2010 75


POUR FRANCK LOUVRIER SI LA BAULE ÉTAIT...

1 une musique C’est une chanson qui a a été composée et interprétée il y a 10 ans par un natif et amoureux de notre région. Un poète chanteur pour qui j’ai beaucoup d’amitié et d’estime. C’est tout simplement «Loire Atlantique» de Didier Barbelivien.

3 un parfum Un parfum : celui de chez Manuel à l’angle de l’avenue de Gaulle et du front de mer et de ses traditionnelles Niniches qui ont fait saliver de nombreuses générations.

I

l vient d’entrer au Conseil Régional des Pays de la Loire, expérience dont il rend compte régulièrement dans son blog francklouvrier.fr, mais ses activités à Paris - il y est conseiller de Nicolas Sarkozy à la communication depuis plus de dix ans – n’ont jamais fait oublier ses racines à Franck Louvrier.

2 un livre Ce merveilleux livre qui traînait dans notre bibliothèque « d’été » et qui me permettait, à chaque vacances, de replonger dans la Comédie Humaine et de me rappeler que l’univers balzacien avait aussi débarqué jusqu’à nos côtes. «Béatrix» d’Honoré de Balzac.

4 une gourmandise Un bon bar de ligne en croûte de sel de Guérande que l’on accompagne avec un traditionnel muscadet sur lie, un peu frais. Une gourmandise ce sont les rillettes de maquereaux de mon ami Eric au Club de l’Etoile sur la plage de La Baule.

Né à Nantes le 30 mai 1968, jour de la manifestation gaulliste sur les Champs-Élysées qui mit fin à « la chienlit », il était tout naturel qu’il s’intéressât à la politique de la seule façon convenable : la passion. Sa première expérience, il l’a faite lors d’un stage à Atlantia, quand il était étudiant. C’est l’époque où il a rencontré Elisabeth Hubert, étoile montante – et filante – du gaullisme, qui l’a fait adhérer au RPR. En 1988, toujours à La Baule, il rencontre, lors des universités d’été du mouvement, un certain Nicolas Sarkozy, alors secrétaire national à la jeunesse.

5 un sport Mon habituel jogging matinal sur cette plus belle plage d’Europe et dans la journée le bateau bien sûr : de l’Optimiste au dériveur 420 ou 470, du Laser au Hobie Cat.

Cette campagne des élections régionales, Franck Louvrier l’a menée sérieusement, avec la détermination, la modestie et la passion dont il a toujours fait preuve. « Il est indispensable, a-t-il alors confié au « Parisien » entre deux poignées de main, une dégustation de muscadet et l’achat d’une douzaine d’huîtres, de s’oxygéner pour voir sur le terrain comment les décisions sont appliquées et comment les Français réagissent. Quand je lui ai fait part de mon intention, le président de la République m’a simplement dit : « Vas y à fond», précise-t-il avant d’ajouter qu’il a «le militantisme dans le sang».

7 un objet La pelle en fer que l’on achetait dans ces cavernes nommées Articles de plage et qui était l’outil indispensable pour participer aux concours de château de sable. 76 LA BAULE PRIVILÈGES 2010

6 une boisson Mes deux premières boissons alcoolisées : une bolée de cidre brut qui accompagnait la traditionnelle galette au beurre salée, et l’incontournable Bidule, ce Banyuls que l’on allait prendre en fin d’après-midi à Pornichet.

8 une photo Un document rare : Franck Louvrier en vacances. C’était au club des Albatros, il y a quelques années. Depuis, il vient surtout dans la région pour travailler.


PUB


Du 13 au 16 mai, le Stade François-André accueillera le Jumping International de France. Un rendez-vous qui, depuis cinquante ans, a su attirer les plus grands champions de la discipline et qui a su entretenir la flamme de tous les amoureux du saut d’obstacles. PHOTOGRAPHIES PSV J.MOREL - ILLUSTRATION PATRICK BRETTE

LA BAULE PRIVILÈGES 2010 79


A

le voir chaque année ravir les spectateurs du stade François-André, difficile de croire que le Jumping International de France affiche déjà cinquante ans d’existence. Et pourtant, c’est bien en 1960 que la grande aventure débuta, le jour où la Ville de La Baule devint propriétaire des terrains sur lesquels l’histoire du saut d’obstacles allait s’écrire. Une simple lecture des palmarès suffit à prendre conscience de l’importance du Jumping International de France dans le paysage des sports équestres. Tous les plus grands champions y ont brillé, qu’ils aient été champions du monde, champions olympiques ou numéros 1 mondiaux. En fait, il y a eu des concours hippiques à La Baule dès le lendemain de la première Guerre mondiale. Mais au début de 1960 François André, découragé de voir que le déficit de la manifestation augmentait chaque année et que le public ne répondait pas, par sa présence, alliée aux efforts des organisateurs, demanda à la ville de La Baule de prendre en charge ce concours hippique.

Pierre Jonquere d’Oriola (2009)

La Commune décida alors de réaliser un programme plus important, afin de faire cohabiter sur le stade François André le Concours hippique et le Centre équestre. Il est amusant de savoir que, jusqu’alors, l’Union sportive bauloise utilisait la partie ouest du stade comme terrain d’entraînement au football ; le 25 février 1963, le conseil municipal décida de réserver exclusivement le stade aux manifestations hippiques. Tout au long des années soixante, sous la municipalité Dubois, et sous les quatre mandats d’Olivier Guichard, la municipalité agrandit et aménagea le stade. Yves Métaireau est dans la continuité de ses prédécesseurs puisque, en 2003 et 2004, il décida de rénover entièrement le stade François André. Après huit mois de travaux, la tribune principale couverte reçoit un nouveau toit translucide, une tribune de jury neuve et une capacité d’accueil augmentée (2200 places). On note aussi de nouvelles tribunes de presse et des salles de travail, une tribune et des salons de réception pour les officiels, des tribunes démontables non couvertes (1000 places), et l’espace à un étage réservé aux loges des partenaires portent à 5000 personnes la capacité globale d’accueil du public assis dans l’enceinte.

Eric Navet et Quito de Baussy Champions d’Europe et la Princesse Anne d’ Angleterre (1991)

De 1960 à 1967, la ville multiplia par sept le montant des prix, ce qui plaça, en valeur absolue, La Baule au deuxième rang européen après Aix-la-Chapelle, et au premier rang en valeur proportionnelle au nombre des épreuves. À partir de 1960, le comité d’organisation s’attacha à accroître la valeur technique des épreuves. D’un « bon national », le concours de La Baule s’orienta sur l’international pur, de manière à ce que cette compétition soit vraiment la confrontation d’une élite de cavaliers. En 1963, La Baule créait le derby du cheval français. L’année suivante, à la demande de la direction des Haras et de la Fédération française de sports équestres, ce derby passait sur le plan international et acquérait une réputation incontestée, aussi bien pour sa valeur intrinsèque d’épreuve-test que pour les prix distribués, dont une importante partie était attribuée aux chevaux français. En 1967, La Baule créa, en plus des épreuves traditionnelles, le Championnat international français, dans une formule similaire au Championnat d’Allemagne d’Aix-la-Chapelle. Au fil de ces mêmes années fut réalisé le stade François-André. En 1962, année de la mort du fondateur de ce qui deviendra le groupe Lucien Barrière (du nom de son neveu et héritier), la municipalité du sénateur Dubois décidait de donner son nom au stade. L’année suivante vit la création de la société d’équitation sous le nom de Centre équestre de La Baule, avec mission de développer le sport hippique. Michel Robert sur Kronos D’Ouilly (2009)

80 LA BAULE PRIVILÈGES 2010

Albert Voorn (2000)


LA BAULE UN GRAND SPECTACLE, DES ÉMOTIONS INTENSES Les trois rendez-vous phares de 2010. LA COUPE DES NATIONS MEYDAN FEI A quelques mois des Mondiaux de Lexington, la Coupe des Nations Meydan FEI, remportée en 2009 par la France, sera le premier temps fort de La Baule (sur les huit étapes que compte le circuit) où chacune des équipes voudra prendre un précieux ascendant psychologique. Le cérémonial est immuable. Les capitaines des meilleures équipes mondiales conviées en Loire-Atlantique agitent fièrement le drapeau de leur pays pour un défilé des nations qui enflamme une première fois le stade François-André. Derrière chacun d’eux, quatre couples composés des plus grands pilotes et de quelques-uns des plus performants chevaux du circuit. Sport individuel par excellence, le saut d’obstacles se transforme le temps des Coupes des Nations en un formidable sport collectif. Tous les cavaliers le confirment, une Coupe des Nations est un moment privilégié dans une carrière, où l’on ne se bat plus uniquement pour soi mais pour son pays, son drapeau, avec l’espoir de finir la journée au son de son hymne national.

Déjà vainqueur en 1998 avec Nissan Carthago Z, Lansink confesse une tendresse particulière pour le Stade François-André. «La Baule m’évoque plein de bons souvenirs, explique-t-il. En plus d’y avoir gagné deux fois le Grand Prix, pour ma première participation, en 1991, j’avais remporté le titre européen par équipes avec les Pays-Bas (avec Piet Raymakers, Jan Tops et Emile Hendrix) devant la GrandeBretagne (Nick Skelton, Michael et John Whitaker, David Broome) et la Suisse (Willi Melliger, Markus et Thomas Fuchs, Rudolf Letter). En individuel, toujours en selle sur Egano, j’avais pris la médaille de bronze. C’était plutôt une bonne entrée en matière pour découvrir La Baule !» Des résultats mais aussi une atmosphère. «C’est une piste très impressionnante, poursuit-il. C’est vraiment un très beau 5 étoiles. Il y a eu beaucoup de bon travail réalisé l’année dernière avec notamment des nouvelles écuries. L’organisation a vraiment fait du bon boulot. Et puis sans faire de démagogie, le public de La Baule est très bon. Tous les ans, les tribunes sont pleines. Et pour les cavaliers, c’est forcément très agréable.» Christine McCrea sur Vegas (2009)

LE DERBY DE LA RÉGION DES PAYS DE LA LOIRE «Le parcours d’un derby est le reflet de la campagne», a confié un jour Douglas Bunn, propriétaire d’Hickstead et de son fameux derby. Même si le temps a fait évoluer la nature des parcours, La Baule a su conserver au fil des ans l’esprit d’une épreuve toujours aussi attractive. Les derbys que l’on ne voit plus guère qu’à Hickstead (GB) ou à Hambourg (ALL), et qui ravissent les adeptes du cross en concours complet, sont à part dans le monde du saut d’obstacles. Le Derby de la Région des Pays de Loire est un très grand moment de sport avec des passages de gué, des butes à gravir, et toute une palette d’obstacles qui en font un des spectacles les plus prisés du concours. «Le Derby est une épreuve traditionnelle à La Baule, raconte Frédéric Cottier, le chef de piste. Le Derby de La Baule est peut-être le plus hybride avec une majorité d’obstacles de concours. Mais avec la longueur de l’épreuve et plus de vingt efforts y a tout de même très peu de sans faute. L’important est que tout se déroule bien avec des difficultés réparties sur tout le parcours. Il est ensuite essentiel que le parcours soit confortable pour le cheval et technique pour le cavalier. J’ai horreur de mettre les chevaux à l’effort. Je préfère jouer sur la difficulté technique et ne pas entamer l’intégrité de ces chevaux. Le rôle du concepteur de piste est de s’adapter au plateau pour que l’épreuve soit passionnante pour le public, ni trop facile ni trop difficile. »

LE GRAND PRIX LONGINES DE LA VILLE DE LA BAULE Que des stars ! Car dans une épreuve de cette envergure, pas de place pour les «petits» vainqueurs. Seuls les plus grands peuvent l’emporter. L’édition 2009 en fit une démonstration supplémentaire avec pour lauréat Jos Lansink, ni plus ni moins champion du monde en titre, auteur l’an dernier d’une démonstration avec Spender S. «Gagner le Grand Prix d’un concours comme celui de La Baule, c’est toujours fantastique, confie le Belge d’origine néerlandaise. A ce niveau de compétition, vous pouvez l’espérer mais jamais en être sûr. Quand vous regardez la liste de départ d’un tel événement, il y a trente couples qui peuvent gagner. Aujourd’hui, le niveau est très élevé avec des grands cavaliers et des grands chevaux.»

A 29 ans, Kevin Staut fait partie des grands espoirs français, dont on attend beaucoup. Déjà membre du Top 5 mondial, notre champion d’Europe en titre a fait du concours baulois un de ses objectifs majeurs sur la route des Jeux Equestres Mondiaux de Lexington, en septembre prochain. Leader d’une équipe de France revenue au sommet et qui espère l’emporter à nouveau sur ses terres, il comptera beaucoup sur la magie de La Baule pour enrichir son palmarès. Le voici avec son cheval Kraque Boom au championnat d’Europe de Windsor.

LA BAULE PRIVILÈGES 2010 81


ARTHAUD FLORENCE

PHOTOGRAPHIE FRANCOIS DARMIGNY / GAMMA

Florence Arthaud a beaucoup fréquenté La Baule, notamment dans les années 80, où elle a participé à La Baule / Dakar. Venant à Atlantia présenter son dernier livre, elle en a profité pour évoquer ses souvenirs avec son grand ami, et ancien coéquipier, Yves Pajot.

84 LA BAULE PRIVILÈGES 2010


À l’âge de 19 ans, Florence Arthaud laisse un mot sur son oreiller, expliquant à ses parents qu’elle a besoin de respirer. « Je suis décidée, rien ne m’arrêtera, il est grand temps de prendre le large. Je ne sais pas très bien où cela me mènera mais, sans me poser trop de questions, je me laisse aller au rythme de la mer. » Trente ans plus tard, elle revient sur cet épisode de sa jeunesse, raconté à Isabelle Autissier sur France-Inter : « Mes parents avaient envie que je devienne une jeune fille convenable, et ils trouvaient que traîner sur les pontons, ça n’était pas convenable, j’ai donc été obligée de claquer la porte pour aller naviguer. Fâchée avec eux pendant un an, j’ai été obligée de me débrouiller toute seule car j’étais une branleuse, et ça m’a fait le plus grand bien. » Elle est comme ça, Florence Arthaud : son intrépidité lui semble toute naturelle, et le courage dont elle a fait preuve dans sa vie, la moindre des choses. Dans ses mémoires parues au printemps, et

UN SACRÉ CARACTÈRE attendre son tour. Il faut y croire et, surtout, être patient et persévérant. » Cette victoire de 1990 fait de Florence Arthaud une des sportives les plus populaires de France (elle a même sa statue au Musée Grévin) et une femme respectée dans un monde de marins réputé macho, ce qu’elle dément. « Pour naviguer, il faut aux femmes beaucoup de brutalité et aux hommes beaucoup de féminité. C’est un sport très sensuel et très brutal. Pour sentir le vent et la mer, bien régler, bien barrer, être bien en harmonie avec ce qui nous entoure, il faut à la fois de la féminité et de la virilité. Les marins de tous genres aiment les femmes - ils sont privés si souvent. Ils ont le goût de cette harmonie entre la violence et la grâce. »

«ON DEVRAIT ENVOYER LES PETITES FILLES AUX COURS DE VOILE PLUTÔT QU’AUX COURS DE DANSE» qu’elle est venue présenter aux Rendez-Vous d’Atlantia, elle raconte ses trente premières années de course, depuis sa première Route du Rhum, en 1978, à l’arrivée de laquelle elle déclarait : « Je suis passionnée par le bateau et passionnée par la course. En course, on voit des choses qu’on ne voit pas du tout en croisière parce qu’on est vraiment intégré au paysage, à la mer, au vent, aux nuages, à tout ce qu’il y a autour de nous. » La Route du Rhum, gagnée en 1990 avec un panache reconnu par tous : elle a fini la course sans radio, avec un pilote automatique défaillant et plus de gazole pour recharger ses batteries, ce qui l’oblige à barrer vingt-deux heures sur vingt quatre. « Pourquoi ai-je gagné ? Sans doute parce que c’était mon tour, parce que je l’avais mérité. Le bon Dieu m’a choisie cette fois. « La petite mérite », a-t-il dû se dire. Et voilà, c’est aussi simple que cela : il faut

Habituée des multis (« Ça va plus vite »), elle n’a pas une passion pour les monocoques, « surtout ceux de maintenant, où il faut trimballer le matériel à chaque changement de vent, c’est un boulot de plombiers et de déménageurs plus que de voile sensuelle », Florence aime surtout la vie en mer, le quotidien (« qui n’en est pas un ») sur un bateau, et la grande liberté qu’elle ressent dans les eaux internationales, « là on est totalement libre, il y a juste la grande familles des marins : marins de commerce, marins pêcheurs, quand les bateaux se croisent, c’est toujours une émotion. Il y a juste les règles de la mer : fair-play et solidarité. » Admirative de l’expression antillaise « la mer n’a pas de branches », elle n’apprécie guère la société moderne, tellement assistée, trouvant que l’insécurité fait grandir, et apporte quelque chose. « Vivre, c’est mourir un jour, donc il faut faire le choix de vivre à fond. C’est parce que la vie est fragile qu’il faut en profiter. Et c’est vrai qu’en mer, on ne peut se raccrocher à rien : la mer n’a pas de branches. On ne peut compter que sur soi. D’ailleurs, quand je suis en mer, il ne me manque rien. »

La rédaction de ce livre, qui l’a contrainte à se retourner vers son passé, ne l’a pas rendue nostalgique. « Je voulais raconter une histoire, la mienne : celle d’une femme qui vit sa passion jusqu’au bout pour le bateau. Avec l’envie de dire aux gens : allez-y vous aussi dans votre passion. » Ayant hâte de partir « loin, toute seule et sur un gros bateau », elle est sûre d’avoir apprivoisé « l’étrange solitude de l’âme » qui étreint tous les navigateurs. « Lors de ma première Route du Rhum, j’avais vingt ans, c’était aussi ma première course, et je suis vraiment allée puiser une énergie au fond de moi, et sonder le fond de mon âme. Je crois à l’âme et, souvent, je me demande en quoi je vais être réincarnée. En méduse, j’aimerais bien : la méduse n’a que deux cellules, pas d’âme et pas de cœur, donc par d’état d’âme et pas de chagrin d’amour ! »

LA BAULE PRIVILÈGES 2010 85


LA VÉRANDA RESTAURANT GASTRONOMIQUE 27 Boulevard de l’Océan 44500 La Baule 02 40 60 57 77 www.restaurant-laveranda.com


frédéric

beigbeder

L

C’EST FRÉDÉRIC DARD QUI, LA PREMIÈRE FOIS,LUI A DONNÉ L’ENVIE DE PRENDRE LE TRAIN POUR LA BAULE

a gare de La Baule, Frédéric Beigbeder commence à connaître. La première fois, c’était en 2003 : lauréat du prix Interallié pour Windows on the world (Grasset), il venait présenter son roman aux RendezVous d’Atlantia. Roman qui racontait l’histoire d’un père emmenant ses deux jeunes fils prendre un petit-déjeuner au restaurant des Twin Towers, le 11 septembre 2001. Il avait alors réuni une centaine de personnes. En 2009, quinze jours avant d’obtenir le prix Renaudot pour Un roman français, ils étaient plus de six cents à se presser dans l’auditorium Jean-Claude Brialy. Entre ces dates, Frédéric Beigbeder s’est laissé pousser la barbe sans pour autant devenir barbant. Il a publié quatre livres, a fait la une des gazettes pour ses amours avec une comédienne et celle des journaux pour avoir sniffé de la cocaïne en plein Paris et en plein air, un soir de janvier 2008. Cette mésaventure, il la raconte dans Un roman français, au titre inspiré du livre d’Emmanuel Carrère, Un roman russe. Il y est encore question de deux fils et de leur père. Mais aussi de leur mère, de la famille entière, du Sud-Ouest, d’un art de vivre à la française et de toute une époque qui disparaît sous nos yeux. Plus que chez Emmanuel Carrère, on se croirait chez Jean d’Ormesson ou Christine de Rivoyre. Mais comme le livre est réussi, c’est-à-dire singulier, unique, on sait qu’on est chez Beigbeder, qui n’a jamais si bien illustré la phrase de Paul Morand, selon lequel la littérature n’est rien d’autre qu’un bon usage des catastrophes. Frédéric Beigbeder n’est pas une catastrophe. Mais il en a traversé quelques-unes : diplômé de Sciences Po, il est devenu président fondateur du CACA’S Club, Club des Analphabètes Cons mais Attachants. Publicitaire, il a fait la campagne du Parti communiste. Éditeur et animateur de télévision, c’est pourtant grâce à ses livres qu’il a été adopté par le public français, au-delà même des amateurs de littérature, il fait désormais partie du paysage, comme Amélie Nothomb. D’ailleurs, on l’appelle familièrement Beigbeder, ou Beig Bègue, il ne l’est certes pas, et l’a prouvé cet après-midi-là, notamment en confiant que, par sa liberté de ton et son esprit déchaîné, le fameux Baise-ball à La Baule, de Frédéric Dard, avait été à la base de sa vocation littéraire. « Voilà pourquoi, bien qu’étant du pays basque, j’aime particulièrement prendre le train pour La Baule ».

LA BAULE PRIVILÈGES 2010 87


PGN AUTO I SAINT NAZAIRE OCEANIS

Tél: 02 40 00 18 18


PUB


HÉLÈNE

MERCIER ARNAULT «LA MUSIQUE EST PLUS QU’UNE PASSION, ELLE ME DÉFINIT. JOUER EST PLUS QU’UN MÉTIER, C’EST UN MODE DE VIE.» Le répertoire d’Hélène Mercier-Arnault est très varié. « Un interprète a besoin de tous les compositeurs pour s’exprimer. Quelle frustration ce serait d’être condamnée à n’en fréquenter qu’un seul ! Si je joue beaucoup Schubert ou Brahms, Ravel et Chopin me manquent… » Mais elle reconnaît aussi faire une place à part à Beethoven et à son oeuvre en perpétuelle évolution, qui fait passer la musique du n moment de détente sur les rochers du Croisic avant d’aller dîner à l’Océan, ce mardi classicisme au romantisme. 30 juin 2009. Hélène Mercier-Arnault vient de présenter et signer au public des RendezVous d’Atlantia son livre Au fil des notes… (Plon). « On ne parle jamais assez de musique Grande pianiste, Hélène classique », confie-t-elle. Parler musique, souvent, c’est aussi parler de soi. Hélène Mercier-Arnault est également Mercier-Arnault ne se dérobe pas. Elle raconte son enfance au Québec, et comment sa une grande auditrice. Parmi grande sœur, Madeleine, violoniste, a fait entrer la musique dans sa vie. « Je rêvais de ses pianistes préférés Moritz lui ressembler, de faire comme elle, d’être comme elle. » Quand ses parents acceptent Rosenthal, Georges Cziffra, d’acheter un piano, la petite fille (six ans) saute de joie. « Grâce à lui, un jour, j’allais Vladimir Horowitz, Sviatoslav pouvoir « faire de la sonate » avec Mado, partager sa passion et pénétrer l’univers si Richter ou Martha Argerich mystérieux de la musique. » et Wilhem Kempff. Déplorant la standardisation du goût, La petite fille est douée (elle l’est restée) et travailleuse (elle l’est toujours : plusieurs heures de piano elle fait preuve, dans son livre chaque jour). Après avoir suivi, notamment, les cours de Dieter Weber à Vienne et à la Juilliard School comme dans sa vie, d’une belle de New York, elle se lance dans une carrière de pianiste. Aujourd’hui encore, mariée et mère de trois personnalité.. enfants, elle donne une vingtaine de concerts par an. « Jouer, c’est plus qu’un métier, c’est un mode de vie. Si j’arrêtais mon activité de musicienne, je perdrais ces rencontres précieuses avec les compositeurs, leurs œuvres et tous ceux qui viennent les écouter, ces instants uniques et sublimes... »

U

Au sein de la famille Arnault, la musique tient une place considérable. Alexandre et Frédéric jouent du piano ; le benjamin, Jean, de la guitare. « J’aurais aimé qu’il se mette lui aussi au piano. Mais comme il est préférable, dit-on, que dans chaque famille chaque enfant ait son instrument, son domaine réservé, je n’ai pas voulu insister. » Quant à Bernard Arnault, il est lui-même pianiste. « Il se sent toujours très concerné par ce que jouent ses enfants. Si les aînés veulent exécuter les mêmes œuvres que leur père, ce qui leur arrive souvent, pour se mesurer à lui, il proteste. Il veut être le seul à interpréter « ses » morceaux ! » Mais jamais il n’a demandé à Hélène d’abandonner sa carrière. « S’il manifeste parfois un peu d’agacement de me voir accaparée par le piano, je crois qu’au fond il est fier que j’exerce toujours mon métier. Même s’il ne me le dit jamais. » C’est d’ailleurs le pianiste Bernard Arnault qui a touché le cœur d’Hélène. Rencontré chez des amis communs, ils ont d’abord beaucoup parlé musique, « sujet qui visiblement le passionnait. Et puis, je l’ai entendu jouer. La veille du jour de l’an, il m’a invitée à prendre le thé chez lui et il s’est mis au piano : l’Étude révolutionnaire de Chopin, une Étude de Scriabine et même un peu de Scott Joplin. J’ai été impressionnée par la qualité de son interprétation. Impressionnée… et touchée. » Quelques années plus tard, ils ont joué ensemble, à Tokyo, sous la direction de Seiji Ozawa, le Concerto pour trois pianos Lodron de Mozart. « Partager cette expérience avec Bernard demeure un souvenir très fort. Au moment du concert, l’échange entre nous a été d’une dimension insoupçonnée. J’étais touchée qu’il entre dans mon univers. Jusque-là, c’était toujours moi qui m’intégrais au sien. Je lui étais reconnaissante d’avoir accepté de se mettre en danger. »

LA BAULE PRIVILÈGES 2010 91


jean loup

chretien

Un cosmonaute aux Ailes Anciennes

92 LA BAULE PRIVILĂˆGES 2010


V

enu en avion à La Baule, avec Catherine Alric, présenter leur livre Rêves d’Étoiles aux Rendez-Vous d’Atlantia, Jean-Loup Chrétien a profité de son passage à l’aérodrome d’Escoublac pour rendre vite aux Ailes Anciennes et au Musée Aéronautique Presqu’île Côte d’Amour. Créé en 1980, ce musée s’est donné pour but la sauvegarde du patrimoine aéronautique et d’avions en état de vol, afin d’éviter la destruction et l’oubli de ce patrimoine. Ce jour-là – c’était le 15 juin 2009 -, les bénévoles mettaient la dernière main à la restauration du Morane-Saulnier 317. Une restauration entamée depuis neuf ans, et qui a nécessité environ 10 000 heures de travail. Cet avion, datant de 1930, a effectué son premier vol après restauration le 7 juillet. « C’est un petit bijou, devait déclarer le pilote, Christian Ravel. J’ai survolé l’aérodrome, cet avion est une pure merveille ! ». C’est à bord d’autres merveilles que Jean-Loup Chrétien a passé 43 jours dans l’espace, à l’occasion de trois vols, deux avec les Soviétiques, un avec les Américains. Expérience qu’il raconte dans ce livre à deux voix, avec Catherine Alric, qu’il appelle « ma comédienne préférée ». « Nous avons décidé de ce livre, confie Catherine Alric, le jour où Jean-Loup fait une conférence à l’école de mon fils. Pendant son récit, tous les enfants l’écoutaient avec les yeux ronds. C’était magique. » Revenant sur ses expériences, Jean-Loup a pu confier ses sensations : « On attend le décollage pendant deux heures interminables. Ensuite, ça va très vite, huit minutes pendant lesquelles on se demande si les moteurs ne vont pas s’arrêter trop tôt. Une fois en orbite, c’est l’extase. De là-haut, c’est incroyable : j’ai vu la baie de Morlaix à peu près de la taille de mon pouce ! »

01. L’équipe des Ailes Anciennes pose avec Jean-Loup Chrétien devant le Morane-Saulnier . 02. Venu de Morlaix aux commandes de son avion (page de gauche), Jean-Loup Chrétien a pu apprécier les installations bauloises. 03. Entre aviateurs, la conversation vole haut ! 04. De Paris, Catherine Alric a préféré le train pour venir à La Baule.

LA BAULE PRIVILÈGES 2010 93


KITESURF

La baie de La Baule est un des meilleurs endroits pour pratiquer ce nouveau sport qu’est le kite-surf. Le Derby Kite, en septembre, fait déjà partie des grands rendez-vous internationaux et rassemble les meilleurs spécialistes. Ces nouveaux champions s’entraînent et gagnent sur nos plages. Nous en avons rencontré quelques-uns.

LA BAULE PRIVILÈGES 2010 95


96 LA BAULE PRIVILÈGES 2010


ANTOINE JONEAU

LE BON VENT DU SUCCÈS

I

l vient d’avoir vingt ans. Dès qu’il le peut, avec ses amis Raphaël van den Velde, Sophie Aillet, Matthieu Deray, Audrey Magré, Vincent Huet, Matthieu Judic, Charles Tiger, Thomas Guiho et bien d’autres, il s’entraîne à Pornichet ou ailleurs, sur des « spots » tenus secrets. « Il faut y aller dès que possible. Même si on n’est pas en forme. Plus on s’entraîne, mieux ça vaut. » Ces entraînements, les kite-surfeurs les appellent des « sessions ». Ça dure entre une heure et quatre heures, selon la forme et la force du vent. Ils travaillent la technique, la vitesse, l’aisance et l’enchaînement des figures, se jugeant les uns les autres pour s’améliorer encore et toujours.

Ce sport, le kite- surf, Antoine Joneau le pratique depuis cinq ans seulement ce qui, à vingt ans, est une très longue période. Jusqu’alors son sport, c’était plutôt le tennis, où il a été classé 15, mais aussi le ski et le snowboard. « J’ai fait aussi beaucoup de trampoline dans mon enfance. Ça a peut-être l’air bête de dire ça, mais c’est excellent pour apprendre la gestion du corps dans l’espace. Et puis, je me suis mis au kite-surf à l’âge de quinze ans. » Les prémices datent des années 60, mais l’histoire du Kite commence vraiment dans les années 80. À La Baule, les compétitions ont vraiment commencé en 2004, avec le Derby Kite, qui est aujourd’hui parmi les étapes officielles du championnat du monde. « Les conditions d’entraînement sont bonnes à La Baule, analyse un spécialiste. Le vent entre régulièrement dans la baie qui, orientée plein sud, capte tous les vents de sud et d’ouest. L’ été, quand il fai chaud, on peut profiter des conditions thermiques, qui sont porteuses. C’est idéal pour le fun. Bien sûr, il faut faire attention aux bateaux, aux planches et aux baigneurs, mais il y a de la place ! et la cohabitation se passe bien. Pour le kite, la partie la plus propice de la baie se trouve plutôt à Pornichet, notamment parce que les vagues y sont meilleures à marée haute. Cela dit, il faut aussi faire attention aux quelques rochers et au vent, qui souffle parfois en rafale et qui, donc, est très instable. »

Toutes ces données, Antoine Joneau et ses amis les connaissent parfaitement. Facile en apparence, le kitesurf procure bien des joies durables

« IL Y A DES GENS DE SOIXANTE ANS QUI PRATIQUENT » mais c’est un sport plus complexe qu’il n’y paraît. « Je conseillerai toujours de commencer par prendre des leçons. Il faut avoir la notion du vent, de l’aile, savoir où s’accrocher, et se connaître soi-même aussi. C’est toujours mieux d’être guidé pour débuter, même si on a l’impression qu’il suffit d’acheter le matériel et de se lancer. » Le matériel a, bien entendu, beaucoup changé. Joneau se fournit chez Naish Kite pour l’aile, la planche, le harnais et la bagagerie. Pour les vêtements, c’est Corto Bello. Ajoutons que Bollé, La Grange et Neway Nantes lui donnent aussi un coup de main pour assurer la saison qui commence, où il espère faire un bon palmarès. Champion de France junior en 2008, il est depuis entré en senior et se confronte à des pros, « les meilleurs ont 22 ans pour le moment », qui ont quelques années d’entraînement de plus que lui. « En 2009, j’ai fait neuvième, ce qui n’est pas assez bien, regrette-t-il. J’ai un peu manqué la première partie de la saison. Pendant la deuxième partie, j’étais en train de remonter. Malheureusement, des épreuves ont été annulées faute de vent, c’est très frustrant. »

LA BAULE PRIVILÈGES 2010 97


Savoir perdre fait évidemment partie de toute pratique sportive. Ça donne de l’énergie pour continuer et progresser. Cette année, Antoine Joneau prépare activement le Derby de La Baule en septembre, le championnat de France en octobre et quelques étapes du championnat du monde. Etudiant à Nantes, en première année de l’École Atlantique de Commerce, associée à la Chambre de Commerce et d’Industrie, il bénéficie de certains aménagements d’horaires, mais doit jouer avec le temps. « En fait, il faut faire du sport tout le temps, tout le corps travaille, il faut être en forme de partout. Il faut trouver l’équilibre entre la force et la souplesse. Le ski, la musculation, la piscine, le footing, tout est bon. »

« LE VENT EST PLUS IMPORTANT QUE L’EAU. ON PEUT PRATIQUER EN MER OU SUR DES LACS. LE TOP, C’EST UNE EAU PLANE ET QUELQUES VAGUES.» 98 LA BAULE PRIVILÈGES 2010

Les compétitions ont lieu dans une zone balisée entre quatre bouées. Les compétiteurs (ils s’appellent entre eux des « riders », à l’anglaise) concourent par deux ou quatre devant un jury de quatre à cinq juges. Pendant sept minutes, ils doivent effectuer le plus possible de figures, en les enchaînant. « La difficulté est de ne pas ennuyer le jury. Il faut de la grâce, de la vitesse, de l’aisance. Le style est très important. Il faut enchaîner les figures à un bon rythme. La réception (ne pas s’écraser quand on touche l’eau) est primordiale : ne pas toucher ni avec les mains ni avec les fesses. Au cours d’une compétition, on peut enchaîner cinq épreuves de sept minutes. Il faut donc aussi une bonne résistance. » Toutes ces figures de « Freestyle » à exécuter devant un jury ont été répertoriées. C’est elles qu’Antoine Joneau et ses amis répètent inlassablement pendant leurs sessions. On distingue le « freestyle old school » des débuts du kite du « freestyle new school », encore appelé « wake style », qui s’inspire des figures du « wakeboard », sport nautique de glisse tenant à la fois du ski nautique, du snowboard et du surf.

CI-DESSUS ANTOINE JONEAU ET SES AMIS SOPHIE AILLET, AUDREY MAGRÉ, RAPHAËL VAN DEN VELDE, MATTHIEU DERAY ET VINCENT HUET.


HAROLD QUINQUIS

IL VOUS EMMÈNE AU BOUT DU MONDE

PHOTOGRAPHIES WAX UP / STÉPHANE FOURNET

NORD DE JAVA - INDONESIE

LA BAULE PRIVILÈGES 2010 101


PHOTOGRAPHIES PRISES LORS DU TOURNAGE DU FILM «BAGUS THE KITESURFING STORY» SUR LES DIFFÉRENTS SPOTS DE SURF INDONÉSIENS (JAVA, SUMBAWA, LOMBOK...)

AERIAL OF THE LIP - VAGUE VIERGE QUELQUE PART SUR L’ÎLE DE JAVA VAGUE TUBULAIRE A LOMBOK & PIOU LE CAMERAMAN INSUBMERSIBLE

Q

102 LA BAULE PRIVILÈGES 2010

u’il ne tienne pas en place n’est pas nouveau. Passionné depuis toujours par les sports de glisse nautiques, Harold Quinquis a aussi la générosité de faire partager ce qu’il aime au plus grand nombre. Sa société, Wax Up, créée voici quatre ans, à produit des films comme Surf Legend ou Rip in Mauritius et fondé des événements comme le Derby Kite ou www.riders-match.com. Actuellement, il met la dernière main à un film de cinéma de 90 minutes, qu’on pourra voir à la fin de l’année prochaine : Bagus, The Kitesurfing Story. « Notre volonté est de raconter l’histoire du kitesurf au grand public. Nous avons tourné dans quelques-uns des meilleurs spots du monde, en Indonésie, à Hawaï, à

Madagascar, à Maurice et aux Antilles. Nous avons rencontré des champions, nous les avons filmés avec une qualité d’image inégalée et des ralentis exceptionnels. Ce sera très spectaculaire. L’idée, au fond, est de découvrir des lieux de la planète à travers le prisme des sports de glisse et de ses pratiquants. C’est un film que nous voulons intéressant pour ceux qui ne connaissent pas du tout ce sport et cette manière de vivre et aussi pour les passionnés. » Coproduit avec la compagnie française Bande Originale et la compagnie Hawaïenne ACL, ce film a pour auteur Harold Quinquis himself et pour réalisateur Nicolas Salet. Ils ont bien voulu nous confier quelques photos, montrant Harold en pleine activité dans des endroits qu’il aime. Mais, ce mois-ci, Harold Quinquis organise « Le Défi de La Baule », qui aura lieu dans la baie le 29 et le 30 mai. « Nous voulons créer un vrai rendez-vous annuel destiné aux amoureux de La Baule et des sports nautiques. Il s’agit, tout simplement, d’une course aller-retour de la plage de La Baule à l’île des Evens. Toute embarcation qui n’est pas motorisée est autorisée. Il s’agit de fédérer toutes les disciplines non


«CE FILM, QUI SORTIRA FIN 2011, MONTRERA DES IMAGES SPECTACULAIRES DE KITESURF AUX QUATRE COINS DU MONDE.»

POST PRODUCTION DANS LES LOCAUX DE WAX UP A LA BAULE

motorisées, les professionnels, les personnalités du nautisme et des médias sur un même challenge, dans une ambiance conviviale et festive. Il s’agit aussi de sensibiliser un large public à la pratique des sports nautiques et à l’éco-citoyenneté en milieu marin. » 250 embarcations sont attendues, et 500 participants maximum. À la voile ou à la rame, tout est possible, pourvu qu’il n’y ait pas de moteur : kayak simple ou double, yole, aviron, stand up paddle, optimist « no limit », catamaran, dériveur, kitesurf, windsurf, windsurf « vintage », habitable… « Je signale, précise Harold Quinquis, que les inscriptions sont gratuites. C’est un projet que nous voulons novateur, populaire et transgénérationnel, s’inscrivant dans la Fête du Nautisme. Nous voulons

mettre en avant des valeurs telles que le Partage, la Convivialité et le Respect de la mer. » Sous le parrainage de Bruno Peyron, le Défi de La Baule a réuni des partenaires comme la Ville de La Baule, l’Espace Voile Bruno Peyron, le Yatch Club de La Baule, le Groupe Lucien Barrière, l’association CCN (de l’IUT de Saint-Nazaire), et l’association La Baule Kite (LBK), sans oublier les sponsors privés. Quand il n’est pas en voyage, on peut rencontrer Harold Quinquis à l’Espace Voile Bruno Peyron, avec lequel il s’est associé pour développer la pratique du kitesurf. « On peut difficilement avoir plus de pratiquants. Tous ceux qui pouvaient être intéressés par ce sport sont déjà équipés. Mais il faut entretenir la pratique chez les jeunes. Surtout que c’est un sport ludique, où on peut se faire plaisir après trois ou quatre jours de pratique seulement. »

LA BAULE PRIVILÈGES 2010 103


87. FRÉDÉRIC BEIGBEDER One of the most popular and most spiritual French writers came to La Baule to present his latest book. An opportunity to meet his admiring public.

6. GLACES

45. PASCAL CHÔVE

91. HÉLÈNE MERCIER ARNAULT

Here, everyone likes ice creams and sorbets. Glaciers and chefs shared their passion with us.

At 15, he picked up a pencil and only swapped it for brush and canvas. He does not exhibit – he simply does not have the time. His paintings are bought in advance by art enthusiasts all over the world, who are increasingly fervent admirers.

She married Bernard Arnault, the boss of LVMH, the world’s biggest luxury group. But Hélène Mercier has not forgotten that she is first and foremost a very talented pianist. She has written a delightful book where she tells all about her career.

17. CHAMPAGNES Summer, the festival season and also the champagne season. Advice for serving champagne with friends or with love. With the necessary moderation, of course.

24. LA BAULE JAZZ Every weekend in July and August, you can listen to some of the best jazz musicians around.

46. PIERRE-YVES D’AYOT We have known Pierre-Yves d’Ayot but not since his birth, since his renaissance when he arrived at La Baule. Since then, his glory and success have continued to grow as his work has revealed his many talents.

49. VINYL ADDICT 29. THE MUSICAL MOMENTS AT THE HERMITAGE Overlooking the ocean, the Hermitage Barrière is an ideal place to listen to chamber music. This convivial weekend environment is furthered by the artists’ relationship with their audiences, made possible because of the intimate venue and the meals that everyone shares together. We met the famous Modigliani quartet that played this spring and are coming back in November.

It was never ready to go…Digital never got rid of lovely old vinyl, which still has loyal and passionate followers including DJs and collectors. We met with a few vinyl connoisseurs.

56. SEA VIEWS Seeing the sea from your home is a dream shared by many people and often a difficult problem for architects. Hugues d’Achon and François Bureau have all the answers. We met with them and picked their brains.

31. MARC ZUCCOLIN Director of the “Lucien Barrière Resort” at La Baule for ten years, Marc Zuccolin gives an insight into the company that has contributed to La Baule’s international reputation for nearly a century. The resort takes part in nearly all events at La Baule, throughout the year.

38. KRIKI The JCM Billy gallery presents a collection of canvas oil paintings by the Kriki. The artist’s obsessive theme is composed of cultural elements that move him. “My paintings are a sort of affective mosaic, a refuge that I share with the viewer.” For Kriki, art plays a founding role that today continues, like the matrix of each of his paintings.

40. MESSAC He was the youngest painter of the Nouvelle Figuration movement and Ivan Messac pays tribute to the artists that have nourished his research. From Guillaume Apollinaire to Raoul Dufy, he presents his Zoo where he can walk around freely: seals, parrots, octopuses and giraffes. But this animal paradise is also a pantheon where we can bump into Bruncusi, Fernand Léger, Dali, Kandinsky and more. 104 LA BAULE PRIVILÈGES 2010

69. HERBY DESIGNS She’s a great artist and he is a great chef. Béatrice Rigaud and Éric Guérin share a passion for vegetables and herbs…but don’t use them in the same way. Explanations and demonstrations.

74. CHINESE PORTRAITS AT LA BAULE We asked a few La Baule fans to describe how they see their favourite beach. Diana and François Barrault and Frank Louvrier, regional councillor and close to the French President, shared their thoughts with us.

79. LA BAULE SHOW JUMPING CELEBRATES ITS 50TH BIRTHDAY At the beginning of every season at La Baule, the best riders compete either individually or in teams. It’s a great occasion for spectators to admire their champions.

84. FLORENCE ARTHAUD She’s been called the “Atlantic’s fiancée” but Florence Arthaud is much more than that. She is a sporting hero with an impressive list of wins spelling out her adventures in a book that she brought to La Baule to share with her fans.

92. JEAN-LOUP CHRÉTIEN He is from Brittany but is one of the world’s heroes; he has been to space for both the Americans and the Russians. He used his small plane to get from Morlaix to La Baule, where he visited plane enthusiasts at La Baule-Escoublac aerodrome who repair the “older sets of wings”.

95. KITESURF At La Baule, the water sports never stop. For a few years now, kite-surf champions have returned here. We met two of them, the oldest Harold Quinquis is preparing for the “La Baule Challenge” and is making a film where he tells the story of his passion with testimonials from other champions he has met all over the world. The younger guy is Antoine Joneau, who is preparing his second season as a senior after winning the junior national championships.

105. DISTRICT LIFE One of the great pleasures at La Baule is strolling through the various districts, from shop to shop. We have selected a few of the best addresses…a useful addition to our address book.


AVENUES LA BAULE DANS LES DE

On oublie trop souvent qu’un des plaisirs de La Baule est de pouvoir se promener le nez en l’air de vitrine en vitrine. Nous avons sélectionné pour vous quelquesunes des meilleures adresses, tout au long de la baie.

LA BAULE PRIVILÈGES 2010 105


Bijoux Sasso I 01 Royal Automobile I 02

AVENUE

DE GAULLE

Douglas I 04

Exposito I 03

De part et d’autre de la plus célèbre avenue de La Baule se tiennent le quartier des Arbres et le quartier des Oiseaux. Deux oasis de calme. Mais on ne visite pas la station sans « faire » l’avenue de Gaulle à pied, dans les deux sens.

106 LA BAULE PRIVILÈGES 2010

BELLES CHOSES

BEAUTÉ / FORME

Au 84, avenue du Général de Gaulle, Bijoux Sasso (photo n°01) est une maison spécialisée dans la vente et le rachat de bijoux anciens, bijoux d’occasions ainsi que les bijoux signés des plus grands créateurs. Il est aussi proposé des montres de marque, de l’argenterie, de la maroquinerie et des foulards de luxe. Face à la gare, au 132, avenue des Ondines, Royal Automobile (photo n°02), créé en 1977, est spécialisé dans le négoce, l’entretien et la réparation de véhicules de collection et de prestige, et dans l’achat, la vente et la restauration de Riva. Le hall d’exposition présente en permanence plus d’une trentaine de voitures et de nombreux navires disponibles à la vente.

Exposito Coiffeur (photo n°03) s’impose, au 133, avenue du Général de Gaulle, par son inspiration des tendances, avec des techniques de coupe associées aux produits Sebastian. La coloration est proposée par Cyrille et son équipe sous diverses possibilités : végétales (pigments et protéines), placements, éclaircissements contrôlés… Douglas (photo n°04) est présent deux fois dans l’avenue du général De Gaule : au 14, près de la place Leclerc, c’est une parfumerie où sont référencées toutes les grandes marques et prodigués les meilleurs conseils ; au 100, en plus de la parfumerie, vous avez un institut dédié à votre beauté et votre bien-être pour vous permettre de vous retrouver, de vous ressourcer, de vous relaxer.


LE TALENT DES CRÉATEURS SE DÉPLOIE TOUT AU LONG DE L’AVENUE DU GÉNÉRAL DE GAULLE.

LA BAULE PRIVILÈGES 2010 107


MAISONS Pertus I 05

Poppy Ka I 06

Les P’tits Z’anges I 07

Chez Zizanie I 08

206, avenue De Lattre de Tassigny, Pertus (photo n° 05) présente pour le jardin, le balcon ou la terrasse, des lignes de meubles contemporains très bien dessinées et confortables, qui peuvent d’ailleurs aussi bien aller à l’intérieur. Salons, fauteuils, grills, luminaires, et d’admirables parasols et stores, le tout dans de très belles matières.

MODE Chez Poppy Ka, 1, avenue des Camélias (photo n° 06), on trouve toujours la tenue décontractée, étonnante et parfaitement chic qui va avec tout quand on aime la vie balnéaire, et qu’on peut continuer de porter en ville. Une profusion d’idées originales très à la mode et qui ont assez de style pour durer plusieurs saisons. C’est au goût du jour, et c’est le style intemporel. Au 51, avenue du Général de Gaulle, Les P’tits Z’anges (photo n° 07) habillent les enfants de 3 à 16 ans. Pour garçons et filles, les meilleures collections, de la plus classique à la plus tendance, ce qui permet de changer de look selon les circonstances et les envies. Modèles gais et colorés pour la vie de tous les jours ; accessoires, maillots de bains et chaussures. Chez Zizanie, 98, avenue du Général de Gaulle (photo n° 08), des collections de folies de prêt-à-porter féminin par quelques-uns des couturiers les plus inventifs du moment. Grande variété de choix dans les arrivages réguliers de robes, jupes, chemisiers, t-shirt, chaussures et escarpins. C’est pratique, joli, très tendance, très contemporain et facile à porter. Au 117, avenue du Général de Gaulle, Le Tanneur (photo n° 09) propose toute la collection de bagages pour hommes et femmes, mais aussi les sacs à main, serviettes et tous les accessoires de ce célèbre maroquinier. Un savoir-faire inégalé, des lignes élégantes et pratiques, et tous les produits d’entretien. On y trouve aussi la ligne Soco, plus contemporaine. Nouveau, au 110, avenue du Généra de Gaulle, Loxwood (photo n° 10) est une maroquinerie qui se caractérise par ses cuirs pleine fleur et ses cabas chics et abordables, et qui propose aussi des lignes de très beaux vêtements pour femmes et hommes : chemises, vestes, blousons, pulls, beaucoup de peau, lin l’été, cachemire l’hiver.

108 LA BAULE PRIVILÈGES 2010

La Régence I 13

Loxwood I 10

Au 311, avenue De Lattre de Tassigny, Eyekey (photo n° 11) propose un service photo qui répond à vos attentes. Disponible à tout moment et à toute heure sur rendez-vous, sachant s’adapter aux besoins de chacun : mariage, portrait, constitution d’un book, stage photo, il travaille chacune de ses photos individuellement, pour un meilleur résultat. Juste en face, au 232 avenue De Lattre de Tassigny, La Maison de la Presse (photo n° 12) est animée par François et Arlette Hubert qui, en dehors de la presse, proposent aussi des livres, un beau rayon papeterie et un rayon pour les enfants et la jeunesse. La Régence (photo n° 13), au 313, avenue De Lattre de Tassigny, est un des meilleurs tabac-civette de France. Ouverte du lundi au samedi de 7h30 à 20h et le dimanche de 8h à 13h, on y trouve, outre cigarettes et tabac, un merveilleux choix de cigares, mais aussi des stylos, briquets, couteaux, montres de créateurs et petite maroquinerie.

La Maison de la Presse I 12

EyeKey I 11

Le Tanneur I 09

SERVICES


MARCHÉ

L’épicerie I 16

Burban I 15

Les alentours de La Baule produisent des poissons, des fruits de mer, des fruits et légumes, des fleurs, du sel, des condiments, des fromage, des pâtisseries et des gourmandises, toutes choses qui se retrouvent sur le marché, un des plus fameux de France.

Carpe Diem I 14

LE

Au 4, avenue du Marché, Carpe Diem (photo n° 14) propose des instants de détente avec des marques comme Estherdem et Sothys et des appareils de pointe comme le Cellu M6 Lipomodelage® corps, le Liftmodelage® visage, le solarium Super Power 300 et la Power Plate pratiquée en séance individuelle avec coach.

BONNES CHOSES Sur le marché, on peut se procurer les fraises et les framboises cultivées à Trologo par la famille Burban (photo n° 15). Fruits produits d’avril à septembre, cueillis mûrs, sur pied le jour même de leur mise en vente. Plusieurs variétés de fraises, dont la chandlet,

la darselec, la selva et la mara des bois. Près du marché, au 17, avenue des Pétrels, L’Épicerie (photo n° 16) n’est pas une épicerie, mais un café avec une large terrasse et une ambiance amicale. Dégustation d’huîtres et belle sélection de vins. Un des meilleurs rendez-vous autour du marché. Au 33, avenue des Ibis, La Tour de Pise (photo n° 17) vend des produits italiens depuis une vingtaine d’année.Des pâtes, au vin en passant par la charcuterie, mais aussi des plats cuisinés préparés. Depuis 2008, la Tour de Pise c’est aussi l’Italie en dégustation sur une terrasse ensoleillée, pour l’apéritif ou le déjeuner. Et les soirs d’été, le rosé et les plateaux de charcuterie, ou l’incomparable Pain Romain ® vous attendent pour le retour de plage…

La Tour De Pise I 17

BEAUTÉ / FORME

LA BAULE PRIVILÈGES 2010 109


La Maison De Louison I 18

Kaly Chaussures I 20

Saveurs de l’aventure I 19

Quelques-uns des chefs les plus exigeants de La Baule et de Bretagne tiennent à se fournir en fraises, framboises et fraises des bois chez Damien Rio, (photo n° 23). La famille Rio est aussi connue pour ses haricots vert à filet, savoureux et fondant et ses petits pois sucrés, aux gousses pleines. Tous ces produits sont cultivés dans un cadre exceptionnel, au pied des ponts de la Roche-Bernard, et aussi à Plougastel, à la pointe du Finistère. Le savoir-faire et les cueillettes quotidiennes à la main garantissent le goût et la fraîcheur des produits. Retrouvez tous ces produits sur les marchés de la Côte d’Amour, de Nantes (Talensac) et du Morbihan. Au 1, avenue du Marché, Loïc Pasquet anime avec un grand succès, depuis dix ans, les Saveurs de l’aventure (photo n° 19). Nombreuses épices, une vingtaine de rhums et de thés, huiles de toute la Méditerranée, poivres, vinaigres, et autres merveilles venues du monde entier, dont le fameux jambon d’Espagne Bellota-Bellota. Deux nouveautés cette année : d’abord, les cours de cuisine donnés toute l’année pour des groupes de 4 à 6 personnes par Loïc Pasquet lui-même, par Eric Mignard, le chef étoilé du Castel Marie-Louise et par Gilles Demaure, le chef du Royal Thalasso Barrière. Loïc livre tous les secrets de l’utilisation des épices dans la cuisine, apprend à confectionner des plats exotiques, à décliner un poisson selon différentes épices et à cuisiner les fruits et légumes de saison. Éric Mignard laisse parler son imagination et son grand savoir-faire au gré des produits de saison. Quant à Gilles Demaure, il donne tous les secrets pour faire des sauces et des desserts allégés, et cuisiner certains produits de base. La restauration du midi, en terrasse ou dans la salle. Loïc cuisine devant vous les produits du magasin. Petite carte, plats du jour comme des tajines, des colombos, des currys etc…

SERVICES Au 269, avenue De Lattre de Tassigny, Les Demeures de la Côte (photo n° 26) est une agence intéressée par tous les produits immobiliers que vous pouvez apporter ou que vous recherchez : petites ou grandes maisons, propriétés, appartements, lofts, immeubles ou terrains.

110 LA BAULE PRIVILÈGES 2010

Design Décoration I 22

La Maison de Louison (photo n° 18), 5, avenue du Marché, est un lieu contemporain où on se sent bien. Sélection de créateurs haut de gamme, avec des recherches de belles matières et de mailles ultra-féminines, dans des collections choisies avec goût. Kaly Chaussures (photo n° 20) est au 27, avenue des Ibis, sous les arcades, mais également présent au Pouliguen (10, rue du Centre) et à Guérande (galerie marchande de Carrefour Market). Dans les trois adresses, le même choix et les mêmes conseils pour un parfait chaussant, des ballerines aux bottes en passant par les sandales et les escarpins plus habillés, pour femmes chaussant du 35 au 41. Tabou’tik (photo n° 21) , au 19 avenue des Ibis, habille en grande taille la femme élégante qui aime les vêtements confortables et faciles à porter pour toutes les occasions de la vie. Zizanie (photo n° 08), au 25, avenue des Ibis, Grande variété de choix dans les arrivages réguliers de robes, jupes, chemisiers, t-shirt, chaussures et escarpins. C’est pratique, joli, très tendance, très contemporain et facile à porter.

Tabou’tik I 21

MODE

MAISON Sous les arcades, au 25, avenue des Ibis, Design décoration (photo n° 22) présente quelques-uns des meilleurs designers pour les arts de la table, linge de maison, petit mobilier, luminaires, plaids, rideaux, cadres, bougies etc…, dans un heureux mélange de styles, et à tous les prix. Au 7, avenue du Marché, Côté Fleurs, (photo n° 24) animé par Jean-Philip et Céline Triolet, confectionne ses bouquets en s’inspirant de fleurs et de végétaux rigoureusement sélectionnés au fil des saisons. Côté Fleurs élabore des bouquets et des compositions florales pour tous les événements de votre vie : naissance, mariage, deuil, réception… Décoration périodique et décors personnalisés. Au 41, avenue des Ibis, Now by Startek (photo n° 25), continue d’habiller les plus belles demeures de La Baule, à l’intérieur comme à l’extérieur. Le vaste show-room donne plein d’idées. Nouveau : un club d’entreprises partenaires pour l’accompagnement de tout chantier de construction ou de rénovation. Le savoir-faire Startek.


Les Demeures de la Côte I 26

Damien Rio - Le Pré de la Fontaine I 23 Now By Startek I 25

Côté Fleurs I 24

APRÈS LA PLAGE, L’ENDROIT LE PLUS FRÉQUENTÉ DE LA BAULE EST LE MARCHÉ. TOUT LE MONDE S’Y RETROUVE. LA BAULE PRIVILÈGES 2010 111


LE

CASINO

Ce quartier du casino est né de la volonté de François André, créateur du groupe repris à sa mort, en 1962, par son neveu Lucien Barrière. François André a sur l’esplanade, sa stèle signée Jean Fréour. Quant au nom de Barrière, il scintille au fronton de tous les établissements du groupe.

112 LA BAULE PRIVILÈGES 2010


Nina Création I 27

Jacques Dessange I 28

Le Nova I 29

Yves Delorme I 30

BEAUTÉ / FORME Pour Fabienne, qui va fêter cette année les dix ans de Nina Création (photo n°27), coiffure mixte au 4, avenue Pavie, chaque personne est unique et doit avoir la coiffure adaptée à sa physionomie, sa façon de vivre et sa nature de cheveux. Conseils utiles et ambiance raffinée dans ce joli salon. Au salon Jacques Dessange (photo n°28), 32, esplanade François André, face à la plage, la femme Dessange prend ses quartiers d’été. Elle devient plus solaire et rayonnante. Le blond emblématique est inondé de lumière et le brun prend des nuances chaudes. Douceur et décontraction incarnent la femme Dessange dans un glamour moderne et contemporain.

BARS Au 10, avenue Pavie, le Nova (photo n° 29) est un bar dansant ouvert toute l’année de 22h à 4h. Il comprend trois salles (dont une en terrasse), deux bars et une piste de danse. Qu’on y vienne en bande pour faire la fête, ou en amoureux, c’est l’endroit chic de tous les branchés. Musique actuelle et vintage, clientèle élégante, barman inspiré, beaux éclairages, fauteuils et canapés confortables, salons spacieux, tout est réuni, tout est réussi.

MAISON

32, esplanade François André, Yves Delorme (photo n° 30) et ses collections présentent un art de vivre à la française. Le linge de lit défie le temps et les modes : Yves Delorme utilise exclusivement la qualité « pur coton égyptien » qui enveloppe votre sommeil avec douceur. Pour le linge de toilette, beau choix de draps de plage et de bain. Le linge de table pour une mise en scène raffinée de votre table. Accessoires bien pensés et très utiles, pour soi-même ou pour des cadeaux.

LA BAULE PRIVILÈGES 2010 113


Glewn Rose I 32

Catherine Jean I 31

MODE Catherine Jean (photo n° 31), 1 avenue Pavie, habille la femme contemporaine, élégante, sensible aux belles matières et aux coupes d’aujourd’hui. Quelques-uns des meilleurs créateurs en prêt-à-porter, chaussures et accessoires. Chez Glewn Rose, 8, avenue Pavie (photo n° 32), on trouve de belles créations pratiques et chic pour la vie de tous les jours et les occasions plus habillées pour se vêtir de la tête aux pieds. Yvanna, 5, avenue Pierre Loti (photo n° 33), mixe accessoires, bijoux et prêt-à-porter les plus tendances, à la pointe de la création, et on passe chez Escales, 2, avenue Pavie (photo n° 34), pour trouver de quoi sublimer la vie au grand air dans des vêtements classiques et confortables, toujours contemporains, réalisés dans des matières nobles et pratiques.

114 LA BAULE PRIVILÈGES 2010

La Coupole Immobilier I 35

La Coupole Immobilier, 32 esplanade François André (photo n° 35), est le spécialiste des locations saisonnières. L’un des meilleurs carnet d’adresses de la région, puisqu’il regroupe les fichiers des agences Lesage, AGB – agence Vincent et Immobilière 2000. Pour la presse et les livres, sans oublier les cartes postales et la petite papeterie La Librairie du Casino (photo n° 36) est ouverte tous les jours dès 8h et jusqu’à 19h (avec une fermeture entre 12h45 et 14h45) au rez-de-chaussée de la Galerie du casino. Autre excellente agence, Immo France, 2, avenue PierreLoti (photo n° 37), qui conseille et accompagne pendant toutes les étapes de votre transaction. Estimation gratuite et confidentielle des biens. Larges choix de villas, de maisons d’architecte et d’appartements sur toute la presqu’île guérandaise.

A LA BAULE, LE LUXE A SON HAUT LIEU. POUR LE TROUVER, MISEZ SANS HÉSITER SUR LE CASINO, BOUTIQUES TENDANCES ET PALACES CHICS Y ONT PRIS LEUR QUARTIER. UN PETIT TOUR S’Y IMPOSE, IL Y A TANT DE BELLES CHOSES. ET PUIS POUR LES JOUEURS DE BACCARAT OU LES AMATEURS DU FRISSON DES MACHINES À SOUS, LE CASINO VOUS DÉROULE LE TAPIS VERT, DE JOUR COMME DE NUIT. IL N’Y A PAS À DIRE, CE QUARTIER A PLUS D’UNE CARTE À JOUER POUR VOUS.

Yvanna I 33

Immo France I 37

La Librairie du Casino I 36

Escales I 34

SERVICES


AVENUE

LAJARRIGE La place des Palmiers a été fleurie d’essences tropicales dès 1951 pour montrer la douceur du climat de La Baule, qu’on situait alors en « Bretagne-Sud ». C’est à cette époque aussi qu’on entreprit de planter des arbres sur la plage, ce qui passa pour une folie.

Institut Sous Les Jasmins I 41

Au 3, avenue Lajarrige, Nadine vous reçoit au Salon Beauté des Îles (photo n° 40) pour des soins du corps, du visage et des ongles, des soins de SPA oriental, un maquillage longue durée, et des épilations. Un savoir-faire parfait et les meilleurs produits. Pour un instant de détente en beauté, l’institut Sous les Jasmins (photo n° 41) propose, au 17, avenue GeorgesBizet, des soins du visage (découverte, sublimateur, éclat, détoxifiant, hydratant, remodelant, correcteur de rides…), du corps (gommage, modelage relaxant, amincissant, stimulant, bien-être du dos), des mains et des pieds. Epilation et maquillage. Pour être en pleine forme, on peut aussi s’inscrire au La Baule Tennis Club (photo n° 42), 45 avenue de l’Étoile. Ouvert à l’année sur deux sites, le Garden et le Sporting, ce club convivial dispose de 31 courts dont 22 en terre battue. Riche de 950 adhérents et 754 licenciés, il a 307 jeunes en école de tennis et 35 équipes en championnat.

Salon Beauté Des Iles I 40

Au 36, avenue Lajarrige, Isabelle Debec (photo n°38), également présente à Pornic, anime une joaillerie, bijouterie, horlogerie qui crée et restaure, et qui propose des montres, bijoux et émaux de créateurs. Au 51, avenue Lajarrige, Merveilles du monde (photo n°39) est une boutique magique, où M. et Mme Berthomé proposent une profusion de bijoux et d’objets du monde entier, de tous les styles et à tous les prix. Objets de décoration et d’art, petits meubles, luminaires… : des splendeurs bien choisies, qui sortent du commun.

Merveilles Du Monde I 39

BEAUTÉ / FORME

Isabelle Debec I 38

BELLES CHOSES

LA BAULE PRIVILÈGES 2010 115


BARS / BRASSERIES / CAFÉS RESTAURANTS Il est conseillé de faire une halte au Surcouf, 28 avenue Lajarrige, (photo n° 43) la table dont on parle de plus en plus. En salle ou en terrasse, une cuisine du marché fraîche, inventive et pleine de saveurs subtiles, tout en respectant le goût des produits.

MAISON

L’Atelier d’Alexandre (photo n° 44), au 19, avenue Lajarrige, réalise des bouquets avec finesse et poésie. Lignes très contemporaines, compositions traditionnelles et savoir-faire d’un grand artisan en train de devenir un des maîtres de son métier.

MODE Élégante, actuelle, pratique, pleine de fantaisie et d’audace, telle est la femme qui s’habille chez Samanta (photo n° 45), 17, avenue Lajarrige. Ce beau magasin défend une mode avec laquelle vous êtes tout de suite à l’aise et tout de suite une autre : une mode qui vous révèle et vous réveille. Matières nobles et contemporaines, couleurs éclatantes ou douces.

OPTIQUE La Baule Optique (photo n° 46), 4, avenue Lajarrige a plus de 1000 références en montures optiques, et autant en solaire. En exclusivité sur toute la presqu’île, la technologie Eyecode, qui détermine le centre de rotation de l’œil et conditionne la fabrication du verre, totalement personnalisé.

Sporting Tennis I 42

Cette avenue s’est d’abord appelée avenue des Tilleuls. En 1957, elle a pris le nom de Louis Lajarrige, considéré comme le créateur de La Baule-les-Pins, et qui avait fait don du parc des Dryades à la commune.

116 LA BAULE PRIVILÈGES 2010


La Baule Optique I 46

Samanta I 45

Atelier Alexandre I 44

Le Surcouf I 43 Les Sylphes I 47

L’AVENUE LAJARRIGE CONDUIT LE PROMENEUR DE LA MER AU PARC DES DRYADES, AUTRE LIEU DÉLICIEUX DE LA BAIE DE LA BAULE.

SERVICES À seulement 200 m de la mer, au 48, avenue Lajarrige, la résidence « Les Sylphes » (photo n° 47) propose, dans un bâtiment classé Patrimoine Remarquable, un séjour au cœur de La Baule-les-Pins. De la « Nuit et Petit-Déjeuner » au séjour en pension complète, vous y trouverez la formule qui vous convient.

LA BAULE PRIVILÈGES 2010 117


BEAUTE / FORME

ET N’OUBLIEZ PAS CAP OUEST BMW / MINI route de La Baule GUÉRANDE

OPTIQUE

CÔTÉ CASINO NINA COIFFURE 4, av Pavie LA BAULE

Tél 02 40 11 10 01 (Page 4)

COMPTOIR D’ACHAT OR ET ARGENT 5, rue Jean-

CÔTÉ LOUIS LAJARRIGE LA BAULE OPTIQUE 4, av Louis Lajarrige LA BAULE

Tél 02 40 11 32 30 (Page 113) SALON DESSANGE 32, esplanade François André LA BAULE Tél 02 40 24 29 29 (Page 113)

CÔTÉ GÉNÉRAL DE GAULLE SALON EXPOSITO 133, av du Général de Gaulle LA BAULE Tél 02 40 60 73 48 (Page 106)

DOUGLAS 14, & 100, av du Général de Gaulle LA BAULE (Page 106) Tél 02 40 60 04 08 & Tél 02 40 60 00 82

CÔTÉ MARCHÉ CARPE DIEM 4, av du Marché LA BAULE Tél 02 40 60 74 16 (Page 109)

CÔTÉ LOUIS LAJARRIGE BEAUTÉ DES ÎLES 3, av Louis Lajarrige LA BAULE Tél 02 40 60 87 12 (Page 115)

INSTITUT SOUS LES JASMINS 17, av Georges Bizet LA BAULE Tél 02 40 45 25 97 (Page 115)

LA BAULE TENNIS CLUB 45, av de l’Étoile LA BAULE Tél 02 40 60 28 73 (Page 116)

ET N’OUBLIEZ PAS COURT CARRÉ Manoir de Porte-Calon GUERANDE Tél 02 40 45 59 37 (Page 128) FRANCK PROVOST 10, blv Hennecart LA BAULE Tél 02 40 24 18 89 ( Page 130) JEAN-LOUIS DAVID 279, av de Lattre de Tassigny LA BAULE Tél 02 40 42 77 32 ( Page 130) MAISON DE BEAUTÉ 5, av Pavie LA BAULE Tél 02 40 60 17 43 (Page26/27/120) SALON MATILE 59, av Louis Lajarrige LA BAULE Tél 02 40 60 28 90 (Page 128) RUHLMANN COIFFEUR VISAGISTE 19, blv Hennecart LA BAULE Tél 02 40 01 76 82 (Page 128)

BELLES CHOSES CÔTÉ DU GÉNÉRAL DE GAULLE ROYAL AUTOMOBILE 132, av des Ondines LA BAULE Tél 02 40 24 10 36 (Page 106)

SASSO BIJOUX 84, av du Général de Gaulle LA BAULE Tél 02 40 60 44 00 (Page 106)

CÔTÉ LOUIS LAJARRIGE BIJOUTERIE ISABELLE DEBEC 36, av Louis Lajarrige LA BAULE Tél 02 40 61 34 04 (Page 115) MERVEILLES DU MONDE 51, av Louis Lajarrige LA BAULE Tél 02 40 42 72 13 (Page 115)

118 LA BAULE PRIVILÈGES 2010

Jacques Rousseau NANTES Tél 02 40 35 32 05 (Page 126)

DÉCOBROC 92, av du général de Gaulle PORNICHET Tél 02 40 15 33 28 (Page 126)

GALERIE HUGUES PÉNOT 3, av Pavie LA BAULE Tél 02 40 88 77 23 (Pages 72/73) GALERIE JCM BILLY 32, espl. François André LA BAULE Tél 02 40 60 45 75 (p 36/37) HORIZON AUTOMOBILES 60, rue de la Ville Halluard Tél 02 40 22 30 30 SAINT-NAZAIRE (Page 53) LATITUDE 46 SAINT-MARTIN ILE DE RE Tél 05 46 09 41 79 (Page 94) LANDREAU JOAILLIER 10, rue d’Orléans NANTES Tél 02 40 48 67 68 (Pages 2 / 3 et 120) PARIS MAINE Route de La Baule GUERANDE Tél 02 51 73 78 60 (Page 54) PRIEUR JOAILLIER espace François André LA BAULE Tél 02 40 60 86 08 (2e et 3e de couverture) GARAGE LE MOIGNE route du Petit Lerioux Océanis Tél 02 40 11 30 40 SAINT-NAZAIRE (Page 73) HONDA VH AUTOMOBILES route du Petit Lerioux Océanis SAINT-NAZAIRE Tél 02 40 11 30 50 (Page 88) PGN AUTO OCÉANIS SAINT-NAZAIRE Tél 02 40 00 18 18 (Page 88)

BONNES CHOSES CÔTÉ MARCHÉ BURBAN sous les Halles du marché de LA BAULE Trologo Tél 02 40 61 10 67 ( Page 109) L’ÉPICERIE 17, av des Pétrels LA BAULE Tél 02 40 24 59 77 (Page 109) LA TOUR DE PISE 33, av des Ibis LA BAULE Tél 02 40 24 61 23 (Page 109) SAVEURS DE L’AVENTURE 1, av du Marché LA BAULE Tél 02 40 11 97 51 (Page 110) DAMIEN RIO-LE PRÉ DE LA FONTAINE Marchés : Côte d’Amour, Nantes (Talensac), Morbihan Rosquérant MARZAN Tél 02 99 90 69 2 (Pages 110/111)

ET N’OUBLIEZ PAS LE FONDANT BAULOIS LA BAULE Tél 02 40 61 66 73 (Page 122)

LA MAISON DES VINS DE LOIRE 15, place du Commerce NANTES Tél 02 40 89 75 98 (Page 67)

Tél 02 40 11 13 33 (Pages 116/ 117)

ET N’OUBLIEZ PAS OPTIQUE TAILLANDIER 69, av du général de Gaulle LA BAULE Tél 02 40 60 28 65 (Pages 28 et 126)

SERVICES CÔTÉ CASINO LA COUPOLE IMMOBILIER 32, esplanade François André LA BAULE Tél 02 40 60 20 12 ( Page 114) IMMO FRANCE 2, av Pierre-Loti LA BAULE Tél 02 40 60 06 14 (Page 114) LIBRAIRIE DU CASINO Galerie du Casino esplanade François André LA BAULE Tél 02 40 60 86 60 (Page 114)

CÔTÉ DE GAULLE EYEKEY 311, av De Lattre de Tassigny LA BAULE Tél 02 40 60 41 89 ( Page 108) MAISON DE LA PRESSE 232, av de Lattre de Tassigny LA BAULE Tél 02 40 60 23 66 (Page 108) TABAC-CIVETTE LA RÉGENCE 313, av de Lattre de Tassigny LA BAULE Tél 02 40 24 23 70 (Page 108)

CÔTÉ MARCHÉ LES DEMEURES DE LA CÔTE 269, av de Lattre de Tassigny LA BAULE Tél 02 40 23 15 15 (Pages 110/111)

CÔTÉ LOUIS LAJARRIGE RÉSIDENCE LES SYLPHES 48, av Louis Lajarrige LA BAULE Tél 02 40 11 99 00 Pages 117 et 129)

ET N’OUBLIEZ PAS BANQUE TARNEAUD 165, av de Lattre de Tassigny LA BAULE Tel. 02 40 23 52 50 (Page 90) BEAULANDE IMMOBILIER 18, av Marie-Louise LA BAULE Tél 02 40 60 20 05 (Pages 89 et 127)

CONCIERGE PRIVILÈGES Tél 06 31 44 36 13 l.thiec@voila.fr (Page 127) ESPACE QUILLY Les Fontenelles QUILLY Tél 02 40 88 12 12 (Page 129) OUEST UNION 25, blv Hennecart LA BAULE Tél 02 40 24 12 61 (Page 127)


HOTELS RESTAURANTS

MAISON

MODE

CÔTÉ CASINO YVES DELORME 32, esplanade François André LA BAULE

CÔTÉ CASINO GLEWN ROSE 8, av Pavie LA BAULE

LE FORT DE L’OCÉAN pointe du Croisic LE CROISIC Tél 02 40 15 77 77 (Pages 21 et 121). LE GRAND HÔTEL DE L’OCÉAN plage de Port-Lin

Tél 02 40 00 94 55 (Page 113)

Tél 02 51 73 24 47 (Page 114) YVANNA 5, av Pierre Loti LA BAULE Tél 02 40 42 04 47 (Page 114) ESCALES 2, av Pavie LA BAULE Tél 02 40 60 80 83 (Pages 99 et 114 ) CATHERINE JEAN 1, av Pavie LA BAULE Tél 02 40 60 32 30 (Page 114)

LE CROISIC Tél 02 40 62 90 03 (Pages 65 et 121). HÔTEL LE RÉGENT 150, blv des Océanides PORNICHET Tél 02 40 61 04 04 (Page 23) LA MARE AUX OISEAUX Auberge du Parc 162, île de Fedrun Tél 02 40 88 53 01 SAINT-JOACHIN (Page 68) RELAIS MARINE 276, rue Centrale QUIMIAC-MESQUER Tél 02 40 42 51 09 (Page 120) ANNE DE BRETAGNE Port de la Gravette LA PLAINE SUR MER Tél 02 40 21 54 72 (Page 55 & 121)

CÔTÉ MARCHÉ CÔTÉ FLEURS 7, av du Marché LA BAULE Tél 02 40 90 39 35 (Pages 110/111)

DESIGN DÉCORATION 25, av des Ibis LA BAULE Tél 02 40 24 66 51 (Page110) NOW BY STARTEK 41, av des Ibis LA BAULE Tél 02 40 11 01 08 (Pages 110/111)

Tél 02 40 60 47 18 Page 108)

CÔTÉ DU GÉNÉRAL DE GAULLE PERTUS 206, av de Lattre de Tassigny LA BAULE Tél 02 40 11 05 56 (Page 108)

BARS RESTAURANTS BRASSERIES CAFES CÔTÉ CASINO LE NOVA 10, av Pavie LA BAULE Tél 02 40 11 06 88 (Page 113)

CÔTÉ LAJARRIGE LE SURCOUF 28, av Louis Lajarrige LA BAULE Tél 02 40 60 02 44 (Page 117)

ET N’OUBLIEZ PAS LE BATEAU IVRE 6, quai Jules Sandeau LE POULIGUEN Tél 02 40 42 31 52 (Page 122) BEACH BAR blv Hennecart sur la plage LA BAULE Tél 02 40 60 79 66 (Page 122) CHRISTOPHE DROUILLET Chef -Traiteur Tél 06 10 62 42 84 www.lechefadomicile.com (Page 122) LA CONFISERIE MIGNON 4/5, promenade du Port LE POULIGUEN Tél 02 40 42 35 24 (Page 16) LA CROISETTE Place du Maréchal Leclerc LA BAULE Tél 02 40 60 73 00 (Page 123). GRAIN DE FOLIE 150, blv des Océanides PORNICHET Tel. 02 40 61 04 04 (Page 23) LES ILES sur la plage, blv de l’Océan, face aux immeubles en vagues LA BAULE Tél 02 40 60 80 93 (Page 48) NOSSY BE 15, blv Darlu LA BAULE Tél 02 40 60 42 25 (Pages 42 et 121) LE PAVILLON ROSE 44, av du général de Gaulle LA BAULE Tél 02 40 23 24 25 (Page 123) PLAGE 154 130, blv des Océanides PORNICHET Tél 02 40 61 86 99 (Page 47) ROUGE Place du Maréchal Leclerc LA BAULE Tél 02 40 23 14 14 (Page 123) SOCIÉTÉ PERNOD HOTEL DE BROU 6, rue du RoiAlbert NANTES Tél 02 51 82 51 51 (Page 78) LE SUNSET plage de Pornichet PORNICHET Tél 02 40 61 29 29 (Page 83) LA VÉRANDA 27, blv de l’Océan LA BAULE Tél 02 40 60 57 77 ( Page 86) LA VILLA 18, av du général de Gaulle LA BAULE Tél 02 40 23 06 00 (Pages 5 et 123)

CÔTÉ DU GÉNÉRAL DE GAULLE POPPY KA 1, av des Camélias LA BAULE

CÔTÉ LOUIS LAJARRIGE L’ATELIER D’ALEXANDRE 19, av Louis Lajarrige LA BAULE Tél 02 40 24 67 82 ( Pages 116/117)

ET N’OUBLIEZ PAS ARCHITECTES FRANÇOIS BUREAU HUGUES D’ACHON & ASSOCIÉS 2, rue Cacault NANTES Tél 02 40 48 51 67 (Page 64) ATELIER BOUTIN 20, rue du Bois-Fleuri LA CHEVROLIERE Tél 02 40 13 31 05 (Page 20) CASALIGNE 36, rue Albert-de-Mun SAINT-NAZAIRE Tél 02 40 22 22 40 (Page 77) CLAIR AZUR 52, blv de la République PORNICHET Tél 0 825 825 818 (Page 129) IDM LA BAULE, 8, blv Hennecart LA BAULE Tél 02 51 73 78 25 (Page 35) IDM NANTES 19, bis rue Noue Bras de Fer NANTES Tél 02 40 12 11 03 (Page 128) LE BIHEN HABITAT 19, quai Jules Sandeau LE POULIGUEN Tél 02 40 42 31 71 (Page 66) TENDANCE MARINE rue Ampère PORNIC Tél 06 07 29 93 85 (Page 100) VENT D’OUEST 68, av du général de Gaulle LA BAULE Tél 02 40 11 38 61 (Page 127) BUGAL ZI de la Croix Rouge bp 69 MALVILLE Tél 02 40 57 00 41 (Page 22)

LES P’TITS Z’ANGES 51, av du général de Gaulle LA BAULE Tél 02 40 66 80 09 (Page 108) CHEZ ZIZANIE 98, av du Général de Gaulle LA BAULE Tél 02 51 73 23 29 (Page 108) LE TANNEUR 117, av du Général de Gaulle LA BAULE Tél 02 51 75 09 24 (Page 108) LOXWOOD 110, av du Général de Gaulle LA BAULE Tél 02 40 42 57 79 (Page 108)

CÔTÉ MARCHÉ LA MAISON DE LOUISON 5, av du Marché LA BAULE Tél 02 40 23 78 14 (Page 110) KALY CHAUSSURES 27, av des Ibis LA BAULE Tél 02 28 55 93 25 & 10, rue du Centre GUÉRANDE dans la Galerie marchande de Carrefour Market Tél 02 40 42 31 54 Tél 02 40 60 06 65. (Page 110) TABOU’TIK 19, av des Ibis LA BAULE Tél 02 40 23 44 10 (Page 110) ZIZANIE 25, av des Ibis LA BAULE Tél 02 40 22 56 70 (Page 108)

CÔTÉ LOUIS LAJARRIGE SAMANTA 17, av Louis Lajarrige LA BAULE Tél 02 40 11 07 20 (Pages 116/117)

ET N’OUBLIEZ PAS BOUTIQUE 64 134, av du général de Gaulle LA BAULE Tél 02 28 54 96 19 (Page 125)

BOUTIQUE SIMONE 13, av du général de Gaulle LA BAULE Tél 02 40 60 18 69 (Page 124)

COMPTOIR DES COTONNIERS 86, av du général de Gaulle LA BAULE Tél 02 40 24 28 91 (Page 124) DES PETITS HAUTS 95, av du général de Gaulle LA BAULE Tél 02 40 62 94 71 (Page 125) DE VOUS À MOI 70, av du Maréchal Joffre LA BAULE Tél 02 40 15 48 08 (Page 126) ENIGMA 108, av du général de Gaulle LA BAULE Tél 02 40 66 80 70 (Page 125) LA FÉE MARABOUTÉE 86, av du général de Gaulle LA BAULE Tél 02 51 73 23 14 (Page 125) ONE STEP 119, av du général de Gaulle LA BAULE Tél 02 51 75 16 62 (Page 82) WILLIAM’S & WILL’S 65 et 89 av du général de Gaulle LA BAULE Tél 02 40 42 02 61 (Page 124) ESCALES 2, av Pierre Loti LA BAULE Tél 02 40 60 80 83 (Pages99 et 114)

LA BAULE PRIVILÈGES 2010 119


CARTIER

LANDREAU JOAILLIER

CARTIER À L’HEURE D’ÉTÉ

JOAILLIER - DIAMANTAIRE

BAGUE TRINITY LA BELLE 3 anneaux or rose, 2 anneaux or jaune et un anneau or gris avec un diamant. 2 030 €TTC

En exclusivité dans la région, Landreau joaillier à Nantes présente toute la gamme des montres Cartier, montres et bijoux Chopard, mais aussi Gucci, Breitling, , Baume et Mercier, Omega, Tissot, Herbelin, Rado, et Baccarat bijoux.

MONTRE MISS PASHA Boîte et bracelet en acier, cadran opalin argenté, mouvement quartz. 2 310 €TTC SAC SHOPPING MARCELLO DE CARTIER Petit modèle, couleur chèvre caramel foncé. 1 320 € Crédit photo : V.Wulveryck©Cartier SERVICE RELATIONS CLIENTÈLE CARTIER TÉL: 01 42 18 43 83 www.cartier.com

ANNICK GOUTAL

ANNICK GOUTAL EST À LA MAISON DE BEAUTÉ En exclusivité, la Maison de Beauté, présente toutes les créations d’Annick Goutal. Parfums féminins et masculins, lignes de bains et pour le corps, séries limitées, gamme de soins à la rose pour le visage et le corps, parfums pour la maison, tout est là, judicieusement choisi pour cette maison de haute parfumerie.

MAISON DE BEAUTÉ 5, avenue de Pavie /// 44500 La Baule Tél: 02 40 60 17 43 /// maisondebeaute.labaule@orange.com

Landreau joaillier vend aussi des diamants montés et non montés. Grand choix de très belles pierres. Atelier pour créations et restaurations de bijoux, réparations de montres.

LANDREAU JOAILLIER 10, rue d’Orléans /// Nantes /// Tél: 02 40 48 67 68 14, rue d’Alsace /// ANGERS /// Tél: 02 41 87 61 79. /// www.landreau.fr

RELAIS MARINE

UN DÉPAYSEMENT TOTAL À quelques minutes de La Baule, une table à découvrir, dans un hôtel ** de charme, doté d’un délicieux jardin d’une vingtaine de couverts. Cuisine subtile, goûteuse et légère, variant selon le marché, avec un menu du terroir tous les jours. Parmi les belles surprises de la carte d’été, tempura de gambas et légumes guacamole légèrement épicée , filet d’ agneau aux pignons oignons rouges et coriandre , dans les desserts, le moelleux aux amandes et fraises rôties à la réduction de balsamique, accompagné d’une glace thym-citron.

RELAIS MARINE 276, rue Centrale /// 44420 Quimiac en Mesquer Tél: 02 40 42 51 09 /// www.relaismarine.fr


LE FORT DE L’OCÉAN

UN RESTAURANT EXCEPTIONNEL DANS UN HÔTEL **** RELAIS ET CHÂTEAUX. Salles intimes et calmes, verrière donnant sur un jardin abrité par les rochers de la Côte Sauvage. Renouvelée deux fois par an, la carte authentique et subtile, est signée Guillaume Brisard, salué par le Guide GaultMillau parmi les « Jeunes Talents 2010 ». Menu du marché à 34 € pour le déjeuner, menus à 50 € et 80 €. Il est prudent de réserver. Ouvert à l’année le Fort de l’Océan, aménagé par Gérard et Yolande Louis, est dirigé par Valérie Criaud.

LE FORT DE L’OCÉAN Pointe du Croisic /// 44490 Le Croisic Tél: 02 40 15 77 77 /// www.relaischateaux.com

L’OCÉAN

ANNE DE BRETAGNE

UNE VILLA CONTEMPORAINE EN BORD DE MER I HÔTEL **** Philippe et Michèle Vételé La complicité des mets et des vins Débarquez au port de la Gravette, face à La Baule, de l’autre côté du fleuve et découvrez un hôtel aux lignes pures et au design original dû aux diverses essences de bois précieux et au mobilier d’art moderne. Chambres et suites juniors avec terrasse sur mer, ou sur piscine et parc. Un moment de plaisir et d’émotions avec une cuisine inventive, des plats de pleine mer subtilement accompagnés par des flacons rares. ANNE DE BRETAGNE Port de La Gravette /// 44770 La Plaine-sur-Mer Tél: 02 40 21 54 72 /// www.annedebretagne.com

NOSSY BE

LE RESTAURANT GASTRONOMIQUE ET LE BISTROT On ne vient pas sur la Côte sans aller à l’Océan, fameux restaurant aux larges baies donnant plein sud sur la mer. Selon la pêche du jour, fruits de mer et poissons cuits « à l’arête » . L’inégalé bar en croûte de sel de Guérande. Parmi les desserts, soufflés et pâtisseries faites à la commande. Ouvert dès 7h00 pour le petit-déjeuner, dégustation d’huîtres le matin, déjeuner de 12h à 14h30 (salades, fruits de mer, poissons, viandes), goûter l’après-midi et dîner. Vente à emporter.

L’OCÉAN Plage de Port-Lin /// 44490 Le Croisic Tél: 02 40 62 90 03 /// www.restaurantlocean.com

QUE DIRE DE PLUS ? L’EXPRESS : Ambiance lounge et sea sex and fun pour cuisine iodée très épurée aux accents parfois japonisants. VSD : Stéphane Malhaire a transformé ce très chic resto en temple des people. L’endroit où l’on voit tout le monde. LE POINT : Toujours en vogue, toujours à la mode. LE FIGARO : Le Nossy Bé est à la Baule ce que le Fouquet’s est à Paris. MADAME FIGARO : Chez lui, l’assiette est fine, grâce à un vrai chef, Sylvain Hervochon. ELLE : Une étape obligée à La Baule depuis vingt ans.

LE NOSSY BE Plage De La Baule Tél: 02 40 60 42 25 /// www.nossybe.com

RESTAURANT 2 MACARONS MICHELIN


BEACH BAR

LE BATEAU IVRE

DU MATIN AU SOIR, TOUS LES JOURS

UNE INSTITUTION

Sur la belle terrasse, chauffée, abritée du vent, ombragée par un toit modulable, découvrez la carte : plats du jour variés, moules marinières et les fameuses moules Beach. Beaucoup de vins bio ; tous peuvent être servis au verre. Service continu du petit-déjeuner au dîner en passant par les crêpes et les galettes. Matelas et transats pour le longs farnientes au soleil. Plaids à disposition en cas de fraîcheur. En soirée, formule « apéritif, sangria et tapas ». Le Beach bar peut aussi organiser toutes vos réceptions.

M. et Mme Bessy donnent à cette institution un coup de jeune qui séduit les nombreux habitués. Depuis des dizaines d’années, on y vient et revient pour déguster la soupe de poissons, les spécialités de moules, crêpes et galettes, dont les recettes traditionnelles sont transmises secrètement de chef en chef. Cuisine de bistrot. À l’ardoise, quelques suggestions. Menu du marché. Terrasse chauffée, salle panoramique à l’étage. Il est conseillé de réserver pour le premier service, à 19h30.

BEACH BAR Sur la plage (50 m à droite de l’avenue De Gaulle) Boulevard Hennecart /// 44500 La Baule /// Tél: 02 40 60 79 66

LE FONDANT BAULOIS® A 30 ANS

POUR LES VRAIS CONNAISSEURS Créée il y a 30 ans, la recette originale du Fondant Baulois® est perpétuée avec passion par Marie-Sophie et Stéphane Boullier. Grâce à eux, le Fondant Baulois® est devenu le gâteau chocolaté de référence à La Baule. Et de La Baule. On le trouve notamment sous la halle du marché de La Baule, chez R.V.Traiteur (ave. des Ibis), au Grenier à Pain (ave.de Lattre).Autres points de vente sur demande, parmi leur sélection de revendeurs : infos@lefondantbaulois.com. À Paris (La Madeleine), on peut surtout le retrouver au Comptoir Baulois, 34 rue Godot-de-Mauroy, 75009. Tél : 01 40 06 04 18. LE FONDANT BAULOIS® Tél: 02 40 61 66 73 www.lefondantbaulois.com

LE BATEAU IVRE 6, quai Jules-Sandeau /// 44510 Le Pouliguen Tél: 02 40 42 31 52

CHRISTOPHE DROUILLET

Ancien éléve de Gaston LENOTRE, Henri SEGUIN et de Michel ROSTANG, aprés avoir dirigé le Parc de Careil à La Baule qui a fait sa réputation. Depuis il se consacre aux services de Chef à domicile et cours de cuisine qui l’on naturellement ammené à structurer le succés de ces réceptions en nouveau service traiteur.Toujours avec cette cuisine du terroir mariant avec subtilité les saveurs rapportées dans sa longue carrière dans les plus beaux établissements d’indonésie, de thaïlande, d’Inde de Dubaï et d’ailleurs... Une prestation compléte adaptée à chaque demande pouvant intégrer logistique globale et événementiels personnalisés.

SERVICE TRAITEUR - CHEF À DOMICILE & COURS DE CUISINE La Baule /// Côte d’Amour /// Nantes /// Tél: 06 10 62 42 84 christophe.drouillet@wanadoo.fr /// www.traiteur-labaule.com /// www.lechefadomicile.com


LE PAVILLON ROSE

UNE BRASSERIE TOUTE NOUVELLE Ouverte 7j/7 toute l’année, cette brasserie légendaire s’est renouvelée en retrouvant les bases qui ont fait son succès. Lumineuse, chaleureuse, elle compte deux cents couverts répartis sous la verrière, en terrasse et dans divers salons. Recettes traditionnelles de brasserie, viandes, poissons et fruits de mer. Plats du jour et formule-déjeuner. Bar, salon de thé, pâtisseries et glaces l’après-midi. Réservations : 02 40 23. 24 25.

LE PAVILLON ROSE /// 44, avenue du général de Gaulle /// 44500 La Baule www.pavillon-rose.Reçoit du lundi au vendredi de 12h à 16h et de 19h à 23h30, le samedi de 12h à 00h00 et le dimanche de 12h à 23h30.

ROUGE

LA VILLA

LA BRASSERIE BAULOISE PAR EXCELLENCE Un cadre unique à deux pas de la mer. Sur plusieurs niveaux, un espace superbement décoré. Aux murs, des œuvres d’artistes comme première mise en bouche. Puis, l’ambiance qui fait vivre un esprit brasserie chic et décontracté. Pour une atmosphère plus feutrée, des salons privés à disposition. Bien sûr, le bonheur est dans l’assiette, avec les spécialités et le talent du chef Mathieu Colmant. En salle et en terrasse, toute l’équipe est pleine d’attentions. Terrasses au rez-de-chaussée et à l’étage, au soleil ou à l’ombre douce des parasols. Pour savourer le temps qui passe. LA VILLA 18, avenue du Général De Gaulle /// 44500 La Baule /// Tél: 02 40 23 06 00 On reçoit tous les jours jusqu’à 23h00, et 23h30 le week-end.

LA CROISETTE

TROIS AMBIANCES DE 9H À 2H Une terrasse ouverte sur la place, un patio intérieur de 80 places et 170 places à l’intérieur : la capacité d’accueil de cet établissement animé par Philippe Noby et Lionel Ferré est importante. Rouge reçoit toute la journée à partir de 9h pour le petitdéjeuner et jusqu’à 2h. Le Rouge Gourmand propose une cuisine du terroir avec huîtres Gillardeau, viandes labellisées, planchas de poissons et créations du grand pâtissierchocolatier Christophe Roussel. Rouge vous accueille dans une ambiance festive pour terminer votre journée,champagnes, cocktails... ROUGE 22/24 place du Maréchal-Leclerc /// 44500 La Baule /// Tél: 02 40 23 14 14 On reçoit tous les jours de 9h à 2h /// www.rouge-labaule.com

OUVERTE TOUS LES JOURS DE 9H À 00H00 Terrasse plein sud, brasserie aux belles boiseries cirées (on se croirait dans un bateau) ou coin lounge avec fauteuils clubs, il y a toutes les ambiances dans cette légendaire adresse dont le succès ne se dément pas. Carte sans cesse renouvelée, avec les célèbres carpaccios, tartares et poissons du jour, et un choix des saveurs du monde. Ardoise changée chaque jour, formule déjeuner rapide.

LA CROISETTE Place du Maréchal Leclerc /// 44500 La Baule Tél: 02 40 60 73 00 /// www.lacroisette.fr»


SIMONE PRÊT-À-PORTER ET ACCESSOIRES ISABEL MARANT ÉTOILE ET VANESSA BRUNO ATHÉ Naturelle et spontanée, toute la collection Étoile d’ Isabel Marant est à La Baule, dans la boutique Simone, au bout de l’avenue du général de Gaulle, vers la plage. Chics et classiques, bohèmes et rocks, faciles à porter comme à assortir, ses créations s’arrachent : pantalons, vestes de pirate, petits blazers, robes, modèles de lin et soie, tout ce qu’elle fait a une allure folle. Vous y trouverez aussi les fameux cabas signés Vanessa Bruno : la ligne cuir et toile, et les dernières tendances de la saison, daim et œillet, lin et paillettes. Vêtements de la gamme Athé, intégrés dans le quotidien, à la séduction décontractée, moderne et sensuelle. En exclusivité, les chaussures Melissa.

BOUTIQUE SIMONE 13, avenue du Général de Gaulle /// 44500 La Baule Tél: 02 40 60 18 69 /// boutiquesimone@yahoo.fr

WILLIAM’S

COMPTOIR DES COTONNIERS

CHAUSSURES ET PRÊT-À-PORTER : LES PLUS GRANDES SIGNATURES Pour le week-end et la ville, chaussures Sergio Rossi, Repetto, Sartore, Santoni, NDC, Heschung, Free Lance, Marithé et François Girbaud. Et, pour les hommes, NDC et Heschung. Prêt-à-porter : Erès, Fabiana Filippi, Irene Van Ryb, Piazza Sempione, Seventy, Gunex Rivamonti, sacs à main et accessoirs Charles et Charlus, sans oublier les créations de cuir Sylvie Schimmel. A deux pas de là, au 89, vient d’ouvrir Will’s, prêt-à-porter masculin : l’élégance à prix doux avec costumes tissu Cerruti, marques comme Aeronautica Militare, Historic research, et les chaussures Schmoove, Dougal’s et Pertini.

WILLIAM’S /// 65, avenue de Gaulle /// Tél: 02 40 42 02 61 WILL’S /// 89, avenue de Gaulle - 44500 La Baule /// Tél: 02 40 11 37 34

COMPTOIR DES COTONNIERS : TROIS TENDANCES PHARES À L’HEURE D’ÉTÉ Coloris tendres, poudrés, essentiels, cet été, le nude donne le ton d’une saison couleur du temps. L’esprit marin quant à lui s’habille de blanc pur, de bleu marine, d’encre, d’indigo ou d’outremer. Autre tendance incontournable, le militaire. Il joue les paradoxes en s’exprimant dans un registre sensuel et élégant, subtil et affirmé. Le trench est l’indispensable complice de l’été, il se décline cette saison en dust, poudre et abysse. Ludique et coloré, vivement l’été !

COMPTOIR DES COTONNIERS 86, avenue du Général de Gaulle /// 44500 La Baule Tél: 02 40 24 28 91 /// www.comptoirdescotonniers.com


LA FÉE MARABOUTÉE

LA FÉE MARABOUTÉE, ÉCRIN DE MODE POUR TOUTES LES FEMMES La boutique La Fée Maraboutée au cœur de la rue principale de la Baule propose une collection qui donnera des envies d’évasion à toutes les femmes. Romantique, sophistiquée, féminine, ou chic et branchée, cet écrin de la mode offre pour toutes les femmes qui rêvent un choix de modèles très tendance. Les matières sont raffinées, le style est féminin et les couleurs sont sublimes. Avant ou après une balade au bord de l’océan, laissez vous tenter vous serez charmées… L’ambiance y est chaleureuse et légère, comme une soirée d’été.

LA FÉE MARABOUTÉE 86 avenue Du Général De Gaulle /// 44500 La Baule-Escoublac Tél: 02 51 73 23 14

BOUTIQUE 64

DES PETITS HAUTS

VITE ! ON Y COURT. Venez découvrir votre nouvelle boutique Des Petits Hauts à La Baule Installée sur l’avenue De Gaulle. Telle une petite maison de vacances lumineuse et cosy ou l’on se sent comme chez soi. Ecrin de présentation pour une multitude de petits hauts, doux, légers, raffinés, unis ou imprimés... à superposer et à assembler selon vos envies.

DES PETITS HAUTS 95, avenue du Général De Gaulle /// 44500 La Baule Tél: 02 40 62 94 71 /// www.despetitshauts.com

ENIGMA

L’ART DE VIVRE SUR LA CÔTE BASQUE

CHAQUE SEMAINE DU NOUVEAU

Créée en 1997 à Guéthary (64), la marque présente des collections pour toute la famille, autour des thèmes rattachés à son univers : rugby, golf, surf etc… Des motifs simples et graphiques, souvent traités avec un clin d’œil et déclinés pour tous les âges, du 3 mois au XXXL. Cette année, le style 64 se décline aussi sur une gamme de t-shirts en coton bio, avec toujours la plus haute exigence de qualité. Gamme complète d’accessoires pour habiller votre quotidien dans le style incontournable de la côte basque.

Chaque semaine, il y a des nouveautés chez Enigma : on y passe souvent, jamais en vain. Pour un vêtement coup de cœur ou une pièce à porter plusieurs saisons et à assortir. Du 32 au 44, prêt-à-porter tendance pour tous les budgets, toutes les circonstances, tous les styles. En exclusivité, parmi d’autres créateurs, dont les sacs Make Everyday Happy : Vila, Vero Moda et chaussures L.O.L. Chez Enigma, pas de mystère : on est sûr de trouver le vêtement ou l’accessoire pour tous les jours et des occasions plus habillées.

BOUTIQUE 64 134, avenue De Gaulle /// 44500 La Baule Tél: 02 28 54 96 19 /// www.64.eu

ENIGMA 108, avenue du Général-de-Gaulle /// 44500 La Baule Tél: 02 40 66 80 70


DE VOUS À MOI

OPTIQUE TAILLANDIER

UN AN DE SUCCÈS Ce dépôt-vente CHICISSIME fête son premier anniversaire. En franchir le seuil, c’est pénétrer l’univers de Cathy, où la mode tient le premier rôle : Marc Jacobs, Maje, Barbara Bui, Marithé et François Girbaud, Paule Ka et, bien sûr, les plus grands tels que Chanel, Hermès, Louis Vuitton, YSL, Burberry font partie du casting. Sélection ultra pointue. Vêtements de collections récentes, à l’état du neuf. Les sacs peuvent être vintage, comme le mythique Kelly d’Hermès ou le 2.55 de Chanel. Les chaussures de marque Gucci, Louis Vuitton, Free Lance… sont souvent neuves ou très peu portées. DE VOUS À MOI 70, avenue du Maréchal Joffre /// 44500 /// La Baule Tél: 02 40 15 48 08 /// www.de-vous-a-moi.com

COMPTOIR D’ACHAT OR et ARGENT

ADRESSE DE RÉFÉRENCE, CHOIX IMPRESSIONNANT Plus de 4500 modèles, dont 2000 pour le solaire. Les plus grandes signatures: John Galliano, Todd’s, Anne et Valentin, Oliver People, Chanel, Tom Ford, Chrome Hearts, Dior, IC Berlin, Persol, Prada, Ray Ban, Paul Smith, Starck... et bien d’autres créateurs, tiennent à être présents chez Taillandier, dont le savoir-faire est une référence. Travail soigné, souci d’esthétisme : vos lunettes, parfaitement adaptées, seront un accessoire de votre style autant qu’un atout pour une vision parfaite. Pour ne rien gâcher, l’ambiance de ce magasin clair, coloré et convivial est toujours au beau fixe. OPTIQUE TAILLANDIER 69, avenue du Général De Gaulle /// 44500 La Baule Tél: 02 40 60 28 65

DÉCOBROC ANTIQUITÉS BROCANTE

EXPERTISE ET NÉGOCE DE MÉTAUX PRÉCIEUX Depuis 1983, le comptoir d’achat d’or et d’argent est passé maître en transactions et évaluations pour le rachat d’or, de platine, d’agent, de pierres précieuses et de monnaies anciennes. Toute origine est acceptée : lingots d’or, pièces d’or ou d’argent cotées ou non, bijoux, pierres précieuses, broutilles et débris, objets divers, or dentaire…

LE PASSÉ REVISITÉ - ACHAT VENTE

Le Comptoir d’achat or et argent rachète les monnaies or et argent anciennes et de toutes origines.

Décobroc reste à votre disposition pour toute estimation.

NANTES, 5, rue Jean-Jacques Rousseau 02 40 35 32 05 /// ANGERS, 4, rue Toussaint 02 41 34 94 57 /// TOURS, 18, rue Marceau 02 47 64 06 06 /// LA ROCHE-SUR-YON, 26, rue Raymond Poincaré 02 51 62 59 74 /// www.comptoirdachatoretargent.fr

Les meubles et les objets de toutes les époques sont les bienvenus dans ce magasin regorgeant de curiosités à tous les prix. L’atelier de Décrobroc vous propose de revisiter vos anciens meubles avec ses patines, ses tapisseries de sièges ainsi que la réalisation de verrières à l’ancienne sur mesure.

DÉCOBROC /// 92, avenue du général de Gaulle /// 44380 Pornichet Tél: 02 40 15 33 28 /// 06 87 06 67 53 Ouvert toute l’année de 9h à 12h - 15h30 à 19h


BEAULANDE IMMOBILIER

L’AGENCE DE RÉFÉRENCE Fort d’une expérience de 60 ans sur la presqu’il bauloise l’équipe de l’agence beaulande immobilier vous accueille en toute confidentialité et discrétion . Des biens en esclusivité,des villas,des propriétés sur mer,des programmes neufs,des terrains,des locations de haut standing...ou simplement l’estimation gracieuse de votre bien. Dans l’attente du plaisir de vous recevoir dans notre agence.

BEAULANDE IMMOBILIER 18 avenue Marie Louise /// 44500 La Baule /// Tél: 02 40 60 20 05 www.beaulande-immobiler.fr /// beaulande-immobilier@wanadoo.fr

OUEST UNION

VENT D’OUEST

Deux adresses qui évoluent à chaque saison au gré des tendances et des coups de coeur de Marie Françoise Puig. Toutes les marques incontournables de la décoration y sont présentes. Jardin d’Ulysse avec sa nouvelle gamme de meubles patines couleur ardoise ainsi que son mobilier industriel, Linum avec son superbe linge Bayadere et ses tissus enduits, Sophie Janiere pour sa collection haute en couleur et toujours très personalisée , Mathilde M. pour ses senteurs tellement raffinnées, Concept Verre pour ses superbes luminaires... Et bien d’autres marques encore que j’ai choisies pour vous offrir un intérieur chaleureux et tendance. VENT D OUEST /// Ouvert tous les jours toute l’année 68 av. du Géneral de Gaulle /// 4500 La Baule /// Tél: 02 40 11 38 61 1 Place du pilori Guerande 02 40 62 12 77 /// ventdouestla@aol.com

CONCIERGE PRIVILEGES

VIVRE ET INVESTIR À LA BAULE ET DANS SES ENVIRONS Depuis 1966, cette agence est spécialisée dans l’achat et la vente de villas, de propriétés et d’appartements situés au cœur de la baie de La Baule, avec un beau choix de biens situés sur le remblai, face à la mer. Quelques biens d’exception, notamment dans les domaines privés des environs et dans toute la presqu’île. Sébastien Jouan et son équipe vous accompagnent tout au long des transactions, en toute confidentialité. Que ce soit pour une habitation principale, une résidence secondaire ou de l’immobilier d’investissement. OUEST UNION 25, boulevard Hennecart /// 44500 LA BAULE Tél: 02 40 24 12 61 /// www.ouestunion.com

SERVICES SUR MESURE Tout ce que vous n’avez pas le temps ou l’envie de faire, Ludovic Le Thiec s’en occupe lui-même ou le fait réaliser par des entreprises partenaires sélectionnées. Que vous soyez là ou pas, tout pour vous faciliter la vie : entretien de résidences secondaires, villas, appartements, jardins. Mais aussi dépannage, suivi de chantiers… Ludovic Le Thiec se porte garant du respect des devis et délais, tout comme de la bonne finition des travaux. Services sur mesure selon abonnement.

LUDOVIC LE THIEC Tél: 06 31 44 36 13 l.lethiec@voila.fr


COURT NOM CARRÉ

JOAILLIER - DIAMANTAIRE En exclusivité dans la région, Landreau joaillier à Nantes présente toute la gamme des montres Cartier, montres et bijoux Chopard, mais aussi Breitling, Gucci, Baume et Mercier, Omega, Tissot, Herbelin, Rado, et Baccarat bijoux. Landreau joaillier vend aussi des diamants montés et non montés. Grand choix de très belles pierres. et présentation de la toute nouvelle taille diamant «Brillant Flanders». Atelier pour créations et restaurations de bijoux, réparations de montres.

SALON NOM MATILE

IL Y A DU NEUF AU MANOIR Frédéric Cornet a aménagé un nouvel espace dédié à la couleur, l’autre restant dédié à la coupe. Nouveaux, les sièges designer par Porsche, et le fauteuil « Technowash »- le seul dans la région – qui associe massage du dos, shiatsu et luminothérapie, pour un moment de relaxation pendant le shampooing. Avec ses collaboratrices Soizick, Alexandra et Fanny, il propose des coiffures sur mesure, adaptées à votre morphologie et à votre manière de vivre. Frédéric est aussi un spécialiste des coiffures de mariées. Large gamme de produits de soins dont les lignes Essensity de Schwarzkopf et Phyto.

COURT CARRÉ NOM 10, Manoir 12, xxxxxxx de /// Porte-Calon XXXXX /// 44350 Guérande /// Tél: 02 40 45 59 37 Tél: 00femmes, 00 00 00 /// www.www.com Reçoit hommes et enfants sur rendez-vous du mardi au samedi de 9h à 19h

RUHLMANN NOM

Spécialiste des locations saisonnières Spécialiste des locations saisonnières Spécialiste des locations saisonnières, La Coupole Immobilier regroupe les fichiers des agences : Lesage, AGB agence Vincent et Immobilière 2000 ; l’un des meilleurs carnets d’adresses de la région.Notre équipe met tout en oeuvre pour vous assurer des vacances réussies avec des séjours sur mesure pour répondre à une exigence de qualité. La Coupole Immobilier c’est aussi une importante activité de transaction. Notre agence vous propose une recherche de biens personnalisée parmi de nombreux produits en.

L’ENDROIT INOUBLIABLE

JOAILLIER - DIAMANTAIRE

Eddie et ses collaborateurs sauront adapter votre coiffure à votre morphologie et votre look car « c’est en vous que la beauté trouve son essentiel ».

En exclusivité dans la région, Landreau joaillier à Nantes présente toute la gamme des montres Cartier, montres et bijoux Chopard, mais aussi Breitling, Gucci, Baume et Mercier, Omega, Tissot, Herbelin, Rado, et Baccarat bijoux. Landreau joaillier vend aussi des diamants montés et non montés. Grand choix de très belles pierres. et présentation de la toute nouvelle taille diamant «Brillant Flanders». Atelier pour créations et restaurations de bijoux, réparations de montres.

Le temps passé parmi ces professionnels, dans ce cadre privilégié apportera à notre clientèle habituelle ou de passage un moment de détente inoubliable grâce à l’ambiance conviviale et au dynamisme de l’équipe. Sur rendez-vous, une esthéticienne sera à votre disposition pour votre manucure.

SALON MATILE NOM 10, av. 59, xxxxxxx Lajarrige /// XXXXX /// 44500 La Baule /// Tél: 02 40 60 28 90 Ouvert Tél: 00 du 00 mardi 00 00 /// au www.www.com samedi 9h-19h Toute l’année, et le lundi Juillet et août

IDM NANTES NOM

UN LIEU D’EXCEPTION Quand la coiffure redevient un art... Dans ce nouveau salon aux lignes contemporaines FACE MER, Sandrine Ruhlmann et son équipe de professionnelle, coiffeur, maquilleur et conseil en image est à votre écoute afin de sublimer vos couleur partenaire L’OREAL INOA ainsi que vos coupe sur mesure formation visagiste. Un savoir faire ALEXANDRE DE PARIS... pour les coiffures de mariée et maquillage pour faire de votre mariage un jour à jamais inoubliable! Venez vivre des instants de détente et massage dans une cabine privé offrant des soins cheveux partenaire LEONOR GREYL 100% naturel.

RUHLMANN /// www.ruhlmann-elegance.com NOM 10, boulevard 19, xxxxxxx ///Hennecart XXXXX /// 44500 La Baule /// Tél: 02 40 01 76 82 40, Tél:boulevard 00 00 00 00 du/// général www.www.com de Gaulle /// Tél: 02 40 24 90 43

MOBILIER CONTEMPORAIN HOME - OFFICE - KITCHEN Un des hauts lieux du design Nantais, IDM est un showroom d’exception entièrement dédié à la création contemporaine. Avec plus de 100 000 références, des icontournables du design international aux tendances actuelles, cet espace rassemble une sélection de pièces signées des plus grands créateurs : Le Corbusier, Philippe Starck, Antonio Citterrio, Christophe Pillet, Ron Arad… Le conseil d’architectes designer confirme bien la vocation de cette équipe passionnée, de traduire au quotidien la force du design pour concrétiser vos projets d’aménagement.

Spécialiste des locations saisonnières Spécialiste des locations saisonnières Spécialiste des locations saisonnières, La Coupole Immobilier regroupe les fichiers des agences : Lesage, AGB agence Vincent et Immobilière 2000 ; l’un des meilleurs carnets d’adresses de la région.Notre équipe met tout en oeuvre pour vous assurer des vacances réussies avec des séjours sur mesure pour répondre à une exigence de qualité. La Coupole Immobilier c’est aussi une importante activité de transaction. Notre agence vous propose une recherche de biens personnalisée parmi de nombreux produits en.

IDM NOM 10, rue 19, xxxxxxx de la/// Noüe XXXXX Bras de Fer /// 44200 Nantes Tél: Tél:02 0040 0047 0001 0047 ////// www.www.com www.espace-idm.com


ESPACE-QUILLY NOM

« EXTÊMES SENSATIONS»

NOM

PILOTEZ DES VOITURES DE LÉGENDE Et si vous preniez place au volant d’une Lamborghini, d’une Audi, d’une Ferrari, d’une Aston Martin, d’une Porsche et d’un Hummer pour une balade de 30 à 60 de Km (1/2 heure à 1 heure). Vous roulerez sur un tracé alliant départementales, et voies expresse afin de profiter pleinement du rugissement du V10, des V8 et du fabuleux flat 6 d’Ingolstadt et vous découvrirez leur déconcertante facilité de conduite. A votre retour un cocktail accompagné de spécialités locales vous sera servi dans le cadre privilégié de l’un de nos sites de départ : Pornichet, La Baule et Guérande pour partager avec vos amis Spécialiste des locations saisonnières ce moment unique. Spécialiste des locations saisonnières Spécialiste des locations saisonnières, JET SKI La Coupole Immobilier les Dédiée à votre besoin regroupe de liberté… fi chiersundes agences : Lesage, après briefi ng complet, vousAGB allezagence Vincent et Immobilière 2000 piloter SANS PERMIS les derniers SEA; l’un meilleurs carnets DOOdes à moteur 4 temps. Aud’adresses départ de de la région.Notre tout en PORNICHET entreéquipe deux met échappées oeuvre vousen assurer vacanà hautepour vitesse pleinedes mer, nos ces réussiesvous avec feront des séjours sur memoniteurs découvrir la sure pour répondre à une exigence de beauté et la diversité des paysages qualité. La Coupole c’est du littoral baulois, Immobilier Vous profiterez aussi une importante activité et de de trande l’agrément de conduite la saction. agence1500cm vous propose 3 puissanceNotre du moteur . Nous une recherche de biens personnalisée vous proposerons une petite pause parmi de nombreux produits en.Evens. rafraîchissante sur sur l’ïle des

Espace de Remise en Forme Détente - Relaxation & Bien-être Notre Espace est consacré à votre Bien-êtreaussibienphysiquequemental, vous permettant ainsi de vous ressourcer pleinement et d’optimiser vos efforts physiques avec un coaching personnalisé, répondant ainsi à vos attentes. Des installations issues des meilleures technologies Hightech vous sont proposées : Power Plate®, Narl 517®, cardio-training, Icoone®, Silkpeel®, Satisform®. Confiés aux mains de nos spécialistes diplômées, vous profiterez de notre Espace Cocooning avec nos soins relaxants visage et corps, l’Espace sauna, le solarium, l’onglerie et les épilations.

ESPACE-QUILLY NOM 10, xxxxxxx Les Fontenelles /// XXXXX /// 44750 - Quilly Tél: Tél:02 0040 0088 0012 0012 /// /// www.www.com www.espace-quilly.com

CLAIR NOM AZUR

Spécialiste des locations saisonnières Spécialiste des locations saisonnières Spécialiste des locations saisonnières, La Coupole Immobilier regroupe les fichiers des agences : Lesage, AGB agence Vincent et Immobilière 2000 ; l’un des meilleurs carnets d’adresses de la région.Notre équipe met tout en oeuvre pour vous assurer des vacances réussies avec des séjours sur mesure pour répondre à une exigence de qualité. La Coupole Immobilier c’est aussi une importante activité de transaction. Notre agence vous propose une recherche de biens personnalisée parmi de nombreux produits en.

NOM 10, xxxxxxx /// XXXXX Tél: 00 00 00 00 /// www.www.com

LES SYLPHES NOM

Clair Azur, leader français du marché du spa et du sauna, assure la conception, la réalisation et l’installation de spas, spas de nage, saunas et hammams auprès des professionnels et des particuliers. Notre équipe vous accueille au SHOWROOM de PORNICHET pour vous présenter une large gamme de spas acryliques et mosaïques allant de 2 à 12 places. Venez découvrir et essayer nos nouveautés équipées des dernières innovations techniques. Clair Azur dispose de son propre Bureau d’Etude, Service Clients et d’une équipe d’intervention répartie sur l’ensemble du territoire français.

VOTRE RÉSIDENCE AU CŒUR DE LA BAULE A seulement 200 mètres de la mer, la résidence «Les Sylphes», est classée Patrimoine Remarquable. A proximité du grand Parc des Dryades, les Sylphes s’ouvrent sur la Place des Palmiers et l’Avenue Lajarrige. De la «Nuit et Petit-Déjeuner», au séjour en «Pension Complète», vous y trouverez la formule qui vous convient. Salle de restaurant spacieuse, service à l’assiette, menus variés et adaptés à tous.

Spécialiste des locations saisonnières Spécialiste des locations saisonnières Spécialiste des locations saisonnières, La Coupole Immobilier regroupe les fichiers des agences : Lesage, AGB agence Vincent et Immobilière 2000 ; l’un des meilleurs carnets d’adresses de la région.Notre équipe met tout en oeuvre pour vous assurer des vacances réussies avec des séjours sur mesure pour répondre à une exigence de qualité. La Coupole Immobilier c’est aussi une importante activité de transaction. Notre agence vous propose une recherche de biens personnalisée parmi de nombreux produits en.

Possibilité de séjours Thalasso. CLAIR AZUR NOM 10, Boulevard 52, xxxxxxx ///de XXXXX La République /// 44380 Pornichet Tél: Tél:0825 00 00825 00 818 00 /// www.www.com

LES SYLPHES NOM 10, avenue 48, xxxxxxx Lajarrige /// XXXXX/// 44500 LA BAULE Tél: Tél: 02 00 40 00 11 00 99 00 00 /// /// www.www.com www.residence-lessylphes-labaule.com


FRANCK PROVOST LE MEILLEUR DES TENDANCES DE DEMAIN ! Face à l’océan, on vous reçoit sans rendez-vous, dans un vaste salon clair et climatisé, pour hommes et femmes. Ici, toutes les coupes sont adaptées, et on est à votre écoute. Franck Provost est le coiffeur officiel des femmes. Chaque semestre, l’équipe du salon suit à Paris une formation pour les nouvelles tendances. En effet, la mode est un univers qui change. Elle se décline et s’inspire des précédentes décennies ; elle s’efface pour mieux réapparaître avec de nouveaux codes. IRRESISTIBLE Cet été, la chevelure se fait glamour et aérienne pour une femme toujours naturelle. Des lignes pures, des couleurs éclatantes et ensoleillées et des coiffages modulables au gré des envies traduisent les tendances de cette saison tant attendue ! On joue avec les couleurs et les balayages duo, comme le balayage 2 Ors ou le brun cashmere, techniques exclusives des salons Franck Provost, totalement personnalisées qui apportent du relief à la coiffure tout en dessinant la coupe. Le salon assure une hygiène parfaite. Peignoirs et serviettes impeccables. Peignes, brosses et ciseaux stérilisés. Bacs à shampooing désinfectés avant chaque usage. FRANCK PROVOST 10 boulevard Hennecart /// 44500 LA BAULE Tél : 02 40 24 18 89 /// Sans rendez-vous

JEAN LOUIS DAVID ENTREZ DANS L’UNIVERS JEAN LOUIS DAVID ! Des collections à la pointe de la mode adaptées aux désirs de chacun. Des coupes, des couleurs et des techniques exclusives Jean Louis David transmises à chaque coiffeur et coloriste par le biais d’une formation exigeante. Un salon au design moderne et pur, où des professionnels sont à votre écoute pour des conseils personnalisés. Les collections Jean Louis David au cœur des tendances de la mode ! Cette saison chez Jean Louis David, les cheveux se font miroirs et misent sur la brillance. Avec la nouvelle collection Urban Light, Jean Louis David met les femmes en lumière. LUMINEUSE : grâce au service exclusif 2-en-1Jean Louis David SOYEUSE et DOREE : grâce au sunlight Jean Louis David FATALE : avec le blond solaire… et bien d’autres encore à découvrir dans votre salon Jean Louis David. Jean Louis David propose… Pour que chaque femme dispose, Et c’est cela qui vous rend belle…

JEAN LOUIS DAVID 279, avenue de Lattre de Tassigny /// 44500 LA BAULE Tél: 02 40 42 77 32 /// Sans rendez-vous


LA BAULE GOURMANDE 2009  

La Baule Gourmande 2009 Acanthe

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you