Page 1

3,9Dt

or mule

courrier des lecteurs

Nouvelle

f

Sexo

www.femmesdetunisie.com | N° 20 | Mars 2010

Relooking

Prêtes à changer de look?

La sexualité au fil du

temps

Mode

Habillez-vous comme une

Star

Beauté Le temps n’aura pas votre peau! Enquête

Inégalité dans l’héritage Où en sont les femmes? 3


courrier des lecteurs

édito

Directeur de publication Hassen Sfar Management Ismail Ben Miled Rédaction Fatma Ben Mosbah Amel Belkaïd Sonia Farah Laure Bernardini Hanene Hassaniya Direction artistique Sonia Sfar Karoui Mode et beauté Shirine Guiga Direction commerciale Fakhta Hachicha Directeur technique Abdallah Benzieda Assistante de Direction Bochra Boukef Correctrice Lamia Darragi Conseillère en image Norah Kamoun Impression Simpact Contact commercial Commercial@femmesdetunisie.com Contact direction Immeuble Comète – 1er Étage Avenue Hédi Karray Centre urbain nord Tél. : 71 707 207 Fax : 71 707 548 directiongenerale@femmesdetunisie.com

Le 8 mars a été déclaré par toutes les nations, journée internationale de la femme. Mais combien sont-elles dans le monde à savoir que cette journée est celle de leur fête ? En Tunisie, nous avons procédé autrement ! Au cas où certaines n’auront pas prof ité du 8 mars, elles se rattraperont le 13 août, décrété journée de la Femme tunisienne. C’est même un jour férié. Nous sommes l’un des rares pays au monde à célébrer la femme deux fois dans l’année. Nous sommes également l’un des rares à avoir été fondé par une femme, Elyssa- Didon. C’est dire l’ancrage de l’importance de la femme dans la mémoire collective de notre société. Cette importance se traduit par les droits et les obligations qui lui sont accordés et dévolus dans le Code du Statut personnel. Il s’agit là des acquis les plus importants jamais obtenus par les Tunisiennes. De mauvaises langues disent que ce droit leur a été offert sur un plateau. C’est vrai qu’elles ont la chance de vivre dans un pays où les dirigeants ont tôt compris que sans elles, il n’est point de salut contre le sous développement. Ils ont tenu compte de leurs aspirations et de leur rôle dans la lutte pour une vie meilleure. Mais n’est-ce pas le combat de nos mères et nos grand-mères qui a réussi à démontrer que quand « Femme veut Femme peut ». Nous débutons dans ce numéro une série de portraits de femmes qui ont voué leur vie à se battre contre la discrimination et le sexisme. Elles ont milité pour permettre aux générations suivantes de vivre dans la dignité et la liberté, de s’instruire et de participer à la vie active, de jouir de leurs biens personnels, de choisir leur conjoint, de refuser la soumission et l’esclavage. Si du chemin a été parcouru, la route est encore longue et bien des embûches vont la jalloner. Mais nous ne baisserons pas les bras et continuerons à lutter pour obtenir plus et plus, et encore plus jusqu’à la totalité de ce qui nous est dû. Nombreux sont les Tunisiens qui considèrent la femme comme une entité avec laquelle il faut compter. Comme le chef des Bèrbères avait accepté de partager son territoire avec Didon, ils sont d’accord pour que la femme obtienne une part d’héritage égale à la leur. La plupart de ceux questionnés dans notre microttrotoir proposent même de réformer la loi en la matière. Proposons aux hommes de se joindre à nous pour faire entendre raison à tous les réticents qui oublient que l’héritière peut- être leur femme, leur mère, leur sœur ou leur f ille. Le train des réformes est sorti de la gare de l’obscurantisme. Il est sur les rails depuis le début du vingtième siècle. Si de temps à autres, il s’arrête pour une petite halte ou faire le plein, rien ne peut plus l’empêcher d’atteindre sa destination. Alors, à moins de rester sur le quai, il vaut mieux avoir déjà pris son ticket ! A toutes les femmes du monde, bonne fête ! Fatma Ben Mosbah

4

5


6

7


8

9


10

11


Sommaire Mars 2010

3 Edito. 12 Courrier lecteur. 14 Actualités. 18 Femmes célèbres. Nebiha Ben Miled, portrait d’une pionnière du combat pour la libération de la femme tunisienne 19 Livres 20 Culture. FEST à l’acropolium de Carthage. 22 Cinéma. Casa Negra de Noureddine Lakhmari. 23 Web

Magazine

26  Enquête. Inégalité dans l’héritage, où en est le combat des femmes ? 30 Enquête. L’héritage selon la Charia islamique, Caduque ou sacrée, une loi qui mérite d’être réexaminée 34  Micro-trottoir. Pensezvous que l’héritage des hommes et des femmes devraient se faire à parts égales ?

12

Perso

38 Courrier psy 39 Courrier droit 40 Psycho-boulot. Le manque de confiance en soi 43 Couple. Pour plus de libertés au sein du couple 48 Sexo. La sexualité au fil du temps 49 Confessions intime. J’ai épousé le fiancé de ma sœur

Guide 70

Votre forme

72

Votre santé

74

Votre nutrition

76

Votre enfant

78

Votre shopping

82

Votre cuisine

84

Flâneries gourmandes

86 Test 90

Carnet d’adresses

Mode & beauté

54 Mode. Collection printemps-été Dixit 58 Dress like a star. Coupes graphiques 60 Beauté pratique. Le temps n’aura pas votre peau ! 64 Nouveautés 66 Relooking

13


courrier des lecteurs

La parole est aux lectrices Sexo

Je lis Femmes de Tunisie depuis deux ans et je vous félicite d’avoir le courage de lever certains tabous en ce qui concerne la sexualité. Pour ma part, je vous y encourage. J’ai beaucoup apprécié la précision avec laquelle vous avez parlé des partenaires insipides, « sans odeur et sans saveur » au lit. J’avais quelques petits problèmes avec mon époux et je lui ai lu l’article. Cela a contribué à détendre l’atmosphère entre nous. Il a pris les choses avec beaucoup d’humour (je ne m’y attendais pas du tout) et maintenant, il fait beaucoup d’efforts. Merci à vous. Leila – La Marsa Nous sommes contents d’avoir réussi à apporter une réponse (si infime soitelle) à votre problème. Il est vrai que nous avons été très critiqués quand nous avons lancé cette rubrique, certains nous ont même taxés de vulgarité mais nous avons tenu à aller jusqu’au bout de notre décision et nous ne le regrettons pas. La rubrique Sexo connaît un franc succès.

Petites bonnes couchantes

J’ai lu avec beaucoup d’intérêt votre article sur les petites « bonnes couchantes » et je ne suis pas d’accord avec vous. Vous les posez en victimes alors que je peux vous assurer que ce n’est pas toujours le cas. Je vis avec ma mère qui est âgée et malade. Je suis obligée de travailler et je n’ai pas les moyens de lui payer une garde à domicile. Je rencontre beaucoup de difficultés pour trouver une personne qui puisse la garder en toute confiance. J’ai eu celle qui l’a volée, celle qui l’a maltraitée, celle qui ne lui changeait pas sa couche de toute la journée. C’est une véritable galère. Sémira - Ariana Il y a du bon et du mauvais dans tous les êtres humains. Nous avions fait le choix de le traiter sous l’angle des petites filles qui font des ménages au lieu d’être à l’école, car nous sommes convaincus qu’il est bien plus intéressant pour elles de tenir à la main un cahier et un crayon plutôt qu’un balai et une serpillière. Maintenant, pour les domestiques qui volent ou maltraitent leurs employeurs ou les enfants de ceux-ci, les cas ne sont pas rares. Nous vous promettons que le sujet fera partie de nos prochaines enquêtes.

14

Nutrition

J’aimerais savoir si vous envisagez de créer une rubrique nutrition, car avec l’opulence des produits qui se trouvent sur le marché, nous ne savons plus distinguer le bon du mauvais. Les conseils d’un nutritionniste seraient les bienvenus, ils nous éviteraient bien des désagréments de santé. Sarrah – Nabeul Excellente idée ! Hippocrate disait « Que ton aliment soit ton médicament ! » Merci pour cette suggestion qui rejoint notre conception du bien se nourrir. Vous trouverez maintenant dans chaque numéro une question qui sera posée à la nutritionniste de notre comité d’experts à laquelle elle apportera une réponse. Nous vous invitons d’ailleurs à nous écrire pour formuler vos questions. Nous lui transmettrons votre message, auquel elle répondra avec plaisir.

Une idée, une suggestion ou une simple remarque, nous sommes à votre écoute et nous vous répondrons. Ecrivez-nous : courrier@femmesdetunisie.com

15


actualité

Aidez un enfant à retrouvez le sourire En collaboration avec la Japanese Cleft Palate Foundation, le Rotary Club d’El Menzah auquel s’est joint le Rotary Club de La Marsa, a organisé la onzième édition de l’opération« Aidez un enfant à retrouver le sourire », à laquelle participent des médecins japonais, italiens, canadiens, américains, algériens aux cotés des médecins tunisiens, en est à sa onzième édition. Cette action consiste à opérer bénévolement les enfants issus de familles nécessiteuses et atteints de malformations orofaciales de type labiopalatines, plus communément connues sous le nom de ‘bec de lièvre’, puis de les aider à surmonter leurs difficultés et retrouver une chance de mieux s’intégrer dans la société. Du 14 au 18 février 2010, bébés et enfants malformés de Tunisie, mais également d’Algérie et de Libye, ont bénéficié de consultations et d’interventions chirurgicales gratuites au service Maxillo-facial du CHU Sahloul à Sousse.

C’est dans l’air Sade, femme soldat pour l’amour Galvanic Spa System Rajeunir sans opérer Très bientôt, le 9 avril, précisent les dirigeants de la société TAC, distributeur exclusif de Galvanic Spa System en Tunisie, les Tunisiennes pourront profiter de cette technologie de pointe. Cette technologie est réellement révolutionnaire puisque elle va permettre à chacune de rajeunir ses traits et ses formes sans passer par les lourdeurs chirurgicales. Le Galvanic Spa System, un petit appareil mais qui va faire grand avec ses émissions de courants galvaniques réglables. Muni de têtes interchangeables pour le visage, le cuir chevelu et le corps, chacune pourra selon ses besoins, effacer ses rides, rajeunir son teint, affiner sa silhouette ou revitaliser son cuir chevelu. 16

Sade, le groupe musical anglais qui porte le nom de sa chanteuse d’origine nigérienne, vient de marquer un retour en force avec son nouvel album Soldier of love (soldat d’amour) qui se compose de dix titres : The Moon And The Sky, Soldier of love, Morning Bird, Baby father, Long hard road, Be that easy, Bring me home, In anothor time, Skin et The safest place. Ce disque revient sur la planète musicale après 10 ans d’absence de Sade, depuis son dernier album Lovers rock en 2000. Le groupe se compose d’Helen Folasade Adu, alias Sade, chanteuse et membre principale, du bassiste Paul Denman, du guitariste et saxophoniste Stuart Matthewman et du claviériste Andrew Hale. La musique naissante de ces 4 talents s’inspire des origines métissées, nigérienne par le père et anglaise par la mère, de sa chanteuse comme de ses influences musicales allant de Nina Simone et Aretha Franklin à Al Green et Marvin Gaye. Par Soldier of love, Sade se proclame soldat d’amour. Probablement l’un des rares soldats, si ce n’est le seul, à qui on pourrait attribuer un prix Nobel pour avoir exprimé, à sa façon, l’adage « Faites l’amour pas la guerre ».


19


femmes célèbres

Elles ont marqué notre histoire

Nebiha Ben Miled Portrait d’une pionnière du combat pour la libération de la femme tunisienne

S

on intelligence et son indépendance d’esprit », me répond Mme Zohra Ben Slimane quand je lui demande ce qui faisait la particularité de cette grande dame. Nébiha était une femme libre ! Zohra Ben Slimane, l’une des compagnes les plus proches de Nébiha Ben Miled, se souvient de ces années de militantisme avec celle qui ne s’est jamais départie de sa générosité de cœur et de sa disponibilité. Cette générosité qui lui fera transformer le patio de sa demeure de Halfaouine en hôpital de fortune lors des évènements du 9 avril 1938. S’improvisant infirmière, elle travaillera sans relâche aux côtés de son mari pour prodiguer les soins nécessaires aux manifestants blessés par les forces françaises. C’est encore sa générosité qui, pendant les années difficiles de la seconde guerre mondiale, va la pousser à organiser avec son mari et ses compagnes, une soupe populaire pour les habitants d’EL Halfaouine, victimes de la famine qui sévissait. C’est toujours cette générosité qui la fera héberger durant deux années, Adrienne Montégudé, militante communiste française recherchée par la Gestapo. Cette période marquera une étape décisive dans sa vie dans la mesure où elle va y parfaire sa formation politique. Née le 4 mars 1919 à Tunis, dans un milieu de la bourgeoisie citadine, initialement vouée à une vie calquée sur les normes sociales. Scolarisée à l’école des sœurs de Saint Joseph, son rêve de poursuivre des études après le Brevet est contrarié par la volonté

20

de son père. Il sera largement compensé par son mariage au Docteur Ahmed Ben Miled. Convaincu de l’importance du rôle de la femme dans la société, il a tout fait pour pousser sa jeune épouse à naviguer librement, tous voiles ôtés. Elle prend très vite part à la vie sociale, s’inscrivant rapidement parmi les femmes qui ont marqué l’histoire du mouvement féminin en Tunisie avant et après l’indépendance. En 1944, elle adhère à l’Union des Femmes de Tunisie, organisation liée au Parti communiste tunisien, dont elle assurera la présidence en 1952. L’union œuvre pour l’émancipation de la femme et la scolarisation des enfants des couches sociales défavorisés. En 1963, elle quittera l’Union dont elle ne supporte pas la lourdeur bureaucratique ni la démagogie des membres dirigeants. Loin de l’agitation sociale et mondaine de toutes les instances, elle reviendra à sa vocation humanitariste en exerçant pendant quelques temps la fonction d’assistante sociale à l’hôpital Charles Nicolle. Elle y aura la chance inouïe de travailler aux côtés du célèbre médecin anticolonialiste, Frantz Fanon, venu d’Alger pour lutter contre la colonisation à partir de Tunis, aux côtés du FLN, le Front de libération nationale de l’Algérie. Nébiha Ben Miled fait partie de celles des générations précédentes qui nous ont ouvert la voie pour parcourir notre chemin de femme en toute liberté et en toute indépendance. Elle ne l’a pas fait pour entrer dans l’histoire, mais simplement parce qu’elle croyait ferme en la FEMME !. Fatma Ben Mosbah 21


culture

Musique FEST à l’acropolium de Carthage Le festival des échos sonores qui règne depuis des mois sur la colline de Byrsa, à l’acropolium de Carthage revient pour de nouvelles dates en mars. Dans la soirée du 13 au 14 mars à partir de 20h, les maîtres de la platine sont : - L’ensemble Dark Project est un projet flexible et en mutation continue, qui unit les manifestations artistiques les plus diverses sous le dénominateur commun de la «technologie créative». Ensemble composé de Vittorio Lai au chant, Enrico Di Felice à la flute, Maria Elena Runza au violon, Michele Casanova et Marcello Cualbu à la vidéo live et Fabrizio Casti à la direction live électronique. - Molecule : Electron libre de la scène dub, Sur scène, escorté par la voix « roots » de Zig Zag et des rythmi-

22

La 1ère édition des journées de danse contemporaine ont lieu entre le 21 février au 8 mars 2010 à l’espace Mad’art à Carthage. Ce sont des rencontres entre des artistes chorégraphes tunisiens de plusieurs générations et un public qu’ils désirent enchanter et inviter aux rituels du corps et de l’âme. Une occasion pour faire un bilan de 25 ans de danse contemporaine en Tunisie.

ques compulsives du drummer Judah Man, le pilote Molecule embarque la dance floor sur la voie d’un electro dub futuriste boosté par de profondes infrabasses - Chloé : Peut-être que la seule chose à savoir sur Chloé tient en une ligne : sa musique (celle qu’elle compose, celle qu’elle mixe) ne désire qu’une chose : Que vous ne sachiez plus du tout sur quel pied danser.

Programme du 1er au 8 mars 2010 Lundi 1er mars 19h – Imed jomaa : Mémoire  15h/18h – Aicha M’barek et Hafiz Dhaou : Carnet de route Mercredi 3 Mars 20h – Ahmed Khamiss : voyages des poussières 19h – Rinda Dabbegh : Miroir dis-moi Vendredi 5 Mars 19h – Lotfi Abdelli : il faut que j’arrête de danser Samedi 6 mars 19h – Malek sebaii : BTCIINO Dimanche 07 Mars 19h – Levasseur et sofiene ouissi : Cri Lundi 08 mars 19h – KIM EPIFANO: An evening of sonic dance theater

La 7ème édition du Festival de la guitare organisé par L’Association culturelle des fans de la guitare les dimanche 21, mardi 23 et mercredi 24 mars 2010 au théâtre municipal de Tunis. Orchestre symphonique tunisien : Jeudi 25 mars 2010 au théâtre municipal de la ville de Tunis

Théatre Lettres d’amour 0 à 10, 75 min, Jeudi 4, vendredi 5 et samedi 6 mars 2010 au 4ème art Pourquoi ne pas entamer le mois de mars sous le signe de l’amour. La salle quatrième art propose Lettres d’amour 0 à 10, un spectacle que peuvent partager sans modération parents et enfants, mis en scène par Christian Duchange, d’après le roman de Susie Morgenstern.

Danse

Les femmes savantes Ernest, l’enfant héro de cette histoire, tourne en rond dans sa vie. Sa rencontre avec Victoire, une camarade d’école, fait voler en éclat son quotidien et lui apporte une formidable bouffée d’oxygène. Cette touchante histoire, aux allures de fable, parle de l’enfance, de l’amitié, de l’absence et du secret qui entoure les parents d’Ernest.

au Théâtre municipal Mardi 30 et mercredi 31 mars 2010 à 20h30 La célèbre pièce de Molière. Avec : Jean Laurent Cochet Durée : 1h 45 Mise en scène : Arnaud DENIS Décors : Edouard LAUG Lumières : Laurent BEAL Avec : Jean-Laurent COCHET, Nicole DUBOIS, Arnaud DENIS, Elizabeth VENTURA, Marie-Julie BAUP…

Cinéma Cycle de cinéma italien au CinémAfricArt : projection de 6 films Mardi 9 mars 2010 : « Diverso da chi ? » de Umberto Carteni (102 min, 2008) Mercredi 10 mars 2010 : « Good morning Aman » de Claudio Noce (103 min, 2009) Jeudi 11 mars 2010 : « Cosmonauta » de Susanna Nicchiarelli (85 min, 2009) Vendredi 12 mars 2010 : « Lo spazio bianco » de Francesca Comencini (98 min, 2009) Samedi 13 mars 2010 : « Tris di donne e abiti nuziali » de Vincenzo Terracciano (98 min, 2009) Dimanche 14 mars 2010 : « Generazione 1000 euro » de Massimo Venier (101 min, 2008) *L’entrée est libre et les films passent à 15h30, 18h30 et 21h au CinémAfricArt

23


cinéma

web

Votre santé en ligne www.e-sante.fr

La boîte magique se rouvre Ridha Behi, né en 1947, fait partie de ces réalisateurs tunisiens qui sont passés du cinéma amateur (au sein de la Fédération tunisienne des cinéastes amateurs) au cinéma professionnel avec brio. De son premier court métrage, Seuils interdits (1972), à ses longs métrages qui ont marqué l’histoire du cinéma tunisien, son parcours en est le meilleur témoin. Le dernier de ses films, La boîte magique, réalisé en 2002, n’est jusque-là passé qu’à la télévision. Durant les mois de février et mars, il va être diffusé en première dans trois salles : CinémAfricArt à Tunis, Hannibal à El Manar et Alhambra à La Marsa. Une occasion de le découvrir sur grand écran.

Main sur la souris, doigts sur le clavier, préparez-vous Mesdames à surfer sur une vague de bien-être qui se renouvelle au quotidien ! www.e-sante.com est un compagnon qui propose des réponses à tout, absolument tout ce qui peut nous préoccuper en matière de santé féminine et familiale. Les rubriques couvrent tout aussi bien des thématiques d’actualité comme la H1N1 que des sujets plus spécifiques : beauté et peau, psycho et sexo… Le site propose même des diagnostics médicaux à partir de descriptions de symptômes et, cerise sur le gâteau, des recettes de cuisine équilibrées pour un plaisir en toute santé.

La boîte magique, en salle aux CinémAfricArt / Hannibal / Al Hambra du 23 février au 7 mars 2010. Trois séances tous les jours : 15h30, 18h30 et 21h (sauf mercredi 24 février avec une séance à 15h30) Réalisateur : Ridha Behi Durée : 94 min Genre : Comédie dramatique Casting : Marianne Basler, Abdellatif Kechiche, Hichem Rostom, Lotfi Bouchnak...

cret!!!!! e s n u t s ’e c , t u u Ch -filles.com e d s t e r c e .s w w w

Synopsis : Une chaîne de télévision européenne demande à Raouf, cinéaste tunisien d’une quarantaine d’années, de préparer un film sur ses rapports avec le cinéma durant son enfance. C’est alors l’occasion pour Raouf de se plonger dans ses souvenirs à Kairouan.

page ». inin des filles à la m fé e in az ag  m artager leurs te comme le « ent à vous faire p Ce site se présen ch er ch es us iue où les blog à un univers fém it ro d ez av C’est un webzine us vo s, s aux dences interposée seils et bons plan n co es d secrets. Par confi va a el C a jamais ur. Tout y est ! , la restriction n’ ts je nin haut en coule su x au t n ua s de cœur. Q l, sexualité et anecdotes et coup ycho, déco, travai ps e, od m , té liau . Entre be e d’échange où so ac p es un été autant exclue i ss au st , c’est e est servie ! C’e rets-de-filles.com ec .s w w garçons, Madam w . re d or t le seul mot d’ sonne ! darité féminine es s, ne le dites à per lle fi s le s or al s, ou entre n

Casa Negra de Noureddine Lakhmari Casa Negra – l’intrigue est déjà dans le titre - est un film original, un entrelacs de badinages et de sérieux, voire très sérieux. Le jeu de mots « Casa Negra » utilisé par Adil, l’un des deux principaux protagonistes, pour exprimer l’atmosphère noirâtre et la condition difficile des habitants d’une « maison » pourtant baptisée Blanca, ponctue tout le film. L’envie de sortir de Casa Negra conduit Adil vers d’étranges aventures dans lesquelles il y entraîne son voisin et meilleur ami Karim, un être humain pourtant lucide et responsable. Le film trace une radioscopie assez sombre du Casablanca d’aujourd’hui avec en toile de fond, une drôle d’histoire d’amitié. En projection en mars au cinéma Alhambra à La Marsa. Genre : drame Casting  : Anas El Baz, Omar Lotfi, Ghita Tazi ,Mohamed Benbrahim... Durée : 110 min 24

La cuisine bien de chez nous www.coujinti.com En voilà une idée pour une transition ! Parler de cuisine et justement d’un site internet tunisien qui lui est consacré : www.coujinti.com. Le nom est plus qu’éloquent. Le contenu est dans la même démarche et va au-delà. A part les recettes tunisiennes, maghrébines et du monde, classées selon le type (salades, soupes…) et même selon le degré de complexité du plat, vous y trouvez une multitude d’informations concernant santé, beauté, décor, enfant et actualités culturelles. www.coujinti.com dépasse ainsi le fait d’être une simple « coujina » pour devenir une véritable « cuisine interne » pour les femmes tunisiennes !

25


Magazine 26

La part de la femme tunisienne dans l’héritage 26  Enquête. Inégalité dans l’héritage, où en est le combat des femmes ?

Avis de l’expert

30  Enquête. L’héritage selon la Charia islamique, Caduque ou sacrée, une loi qui mérite d’être réexaminée Témoignages 34  Micro trottoir. Pensez-vous que l’héritage des hommes et des femmes devraient se faire à parts égales ?

27


magazine / enquête

Héritage Combats des femmes

Inégalité dans l’héritage

Où en est le combat des femmes ?

P

étitions, écritures, débats… l’engagement de la femme tunisienne dans son combat pour l’égalité dans l’héritage date depuis plusieurs décennies. Un combat qui demeure sans résultat concret. Les textes de loi sont les mêmes, malgré les initiatives prises par les associations défendant cette cause, à l’instar de l’Association tunisienne des femmes démocrates (ATFD) et l’Association tunisienne des femmes pour la recherche sur le développement (AFTURD). Un plaidoyer pour l’égalité dans l’héritage a été édité dans ce sens il y a quatre ans pour démontrer à quel point les Tunisiennes souffrent de cet héritage inéquitable. Un héritage qui « l’exclut » d’une manière ou d’une autre de la sphère socio-économique. Pourquoi la Tunisie n’arrive-t-elle pas à franchir ce pas ? Est-ce à cause de la réticence de la société ou à cause de la rigidité de la législation ? Les femmes sont-elles réellement en train de militer

28

Dans son livre « L’islam, la femme et la violence », Saloua Charfi décrit l’inégalité dans l’héritage comme un acte de violence à l’égard de la femme.

pour cette cause ou mènent-elles plutôt des actions isolées et occasionnelles ? Dans leur plaidoyer, les associations ont présenté une quinzaine d’arguments pour en finir avec cette mentalité. Une mentalité inspirée de la charia et surtout, qui ne colle pas avec le présent. Elles ont en fait démontré les mutations socio-économiques et le changement culturel tout en décrivant les textes de loi dans ce sens. Pour ce faire, elles ont mis en exergue les mutations enregistrées au sein de la famille tunisienne et le décalage entre la réalité conjugale et le modèle successoral. Les militantes ont de plus prouvé la contribution économique de la femme depuis des années. Une contribution jugée incontournable, « perceptible à leur participation à la constitution du patrimoine familial immobilier par l’acquisition du logement au moyen du crédit ou par apport propre… »

Textes figés, mentalités discriminatoires Toujours dans la même optique, les militantes ont prouvé que « l’inégalité successorale est un handicap social et un facteur aggravant la précarité économique et la vulnérabilité sociale des femmes. » Par conséquent, l’inégalité dans l’héritage contribue pleinement à l’appauvrissement de la femme. Ce problème se pose d’ailleurs avec acuité à un niveau plus large. Par ailleurs, le plaidoyer a été conforté par d’autres arguments. Entre autres, les femmes ont tenté de démontrer les stratégies individuelles et les pratiques innovantes de partage égalitaire. Elles ont aussi prouvé que l’inégalité successorale est contraire aux principes constitutionnels d’égalité des citoyens et de garantie des libertés fondamentales. Ce droit à l’égalité est garanti par l’article 6 qui stipule que « tous les citoyens ont les mêmes droits et les mêmes devoirs. Ils sont égaux devant la loi ». Mieux encore, l’inégalité dans l’héritage est contraire à l’esprit libéral du législateur tunisien. « Dans un système

de droit positif, comme le système tunisien, l’interprétation des textes ne peut se faire sans tenir compte de la cohérence générale des lois et de l’esprit du législateur qui les a insufflées, » revendiquent les militantes. Elles jugent qu’il est « inadmissible de continuer à admettre l’inégalité successorale dans le pays d’un CSP marqué dès sa promulgation, le 13 août 1956, par son esprit d’innovation comme par l’interdiction de la polygamie, l’abolition du droit de « jebr » (droit de contrainte), la suppression du tuteur matrimonial…. »

L’engagement dans ce parcours s’effectue de plusieurs façons. Des écritures ont même soulevé cette question en la classant comme une forme de violence à l’égard de la femme. Ces tentatives de changer la mentalité et la législation restent malheureusement sans résultat fructueux. Pis, certaines femmes vont même jusqu’à refuser cette métamorphose. Elles demeurent ancrées dans leurs croyances et fortement attachées aux préceptes de la charia. Sana Farhat 29


magazine / enquête

Avis d’expert

“ L’héritage constitue un point de discorde et l’objet de conflits interminables ” Depuis l’indépendance, la Tunisie a réalisé des mutations fondamentales et même révolutionnaires en termes de droits de la femme. Toutefois, l’héritage est toujours soumis à la Chariâa. Ce système enracine la discrimination entre l’homme et la femme. Il fait l’objet de différends au sein de la famille. Maître Chaouki Chebbi nous explique les modes de succession des biens et les problèmes qui en résultent.

Femmes de Tunisie - Comment s’effectue l’héritage en Tunisie ?

Maître Chaouki Chebbi - Malgré l’évolution remarquable de la Tunisie dans tous les domaines, sa législation concernant l’héritage et son partage reste en majeure partie soumise à la charia islamique. Selon l’article 85 du Code du Statut Personnel la succession s’ouvre par la mort de l’auteur, c’est-à-dire le décès de la personne qui laisse derrière elle un patrimoine. Le partage de la succession entre les personnes successibles ne peut s’effectuer qu’une fois les charges grevant la succession payées. La part de chacun des héritiers varie selon le sexe. En application de la chariâa, l’héritier mâle reçoit une part double de celle attribuée à une héritière.

FdT. L’héritage fait l’objet de conflits entre les membres de la famille. A part le manque déquité, quelles en sont les autres causes ?

M. C. C. Dans la plupart des familles tunisiennes, l’héritage constitue un point de discorde et l’objet de conflits interminables. La source de ces conflits est le plus souvent l’égoïsme de certains héritiers tentés de s’approprier la plus grosse part du bien hérité ou de ses fruits sans le consentement de leurs cohéritiers. La plupart du temps ce sont les hé30

Maître Chaouki CHEBBI Avocat à la Cour de cassation

ritiers de sexe masculin qui tentent d’évincer les héritières de sexe féminin ou essayent de réduire ce qui leur revient de droit par divers moyens. Ils estiment que le bénéficiaire final de la part de l’héritage n’est pas leur cohéritière mais son époux, considéré comme un intrus qui vient profiter d’une part du patrimoine que le père ou la mère a laissé. Dans d’autres cas, les héritiers laissent l’un d’entre eux gérer le patrimoine hérité pendant une longue période sans le contrôler. Le jour où chacun souhaite récupérer sa part le conflit éclate. La lenteur des tribunaux pour trancher les litiges en matière successorales contribue également à envenimer pour les relations entre les héritiers pour de longues années.

FdT. Peut-on parler de problèmes d’évaluation de biens ?

M. C. C. Il me paraît que le problème qui se pose n’est pas celui de l’évaluation des biens, mais celui de la bonne foi entre les différentes parties ainsi que celui de la volonté d’accorder à chacun sa juste part. En cas de désaccord sur la valeur réelle des biens à partager, les héritiers qui cherchent à ne pas rompre les liens familiaux, peuvent d’un commun accord charger un expert désigné par eux ou par un juge pour effectuer l’évaluation des biens.

FdT. Le don égal aux enfants peut- il résoudre le différend entre les héritiers ?

M. C. C. Un don égal peut atténuer les litiges mais ne les fera pas disparaître entre les enfants. Toutefois pour convaincre les parents à organiser leur succession il faudrait passer par un changement des mentalités et par une conception moderne des préceptes religieux. Sana Farhat


magazine / enquête

Témoignages

L’héritage selon la Charia

islamique

Caduque ou sacrée, une loi qui mérite d’être réexaminée Le monde a changé, les mœurs aussi. La place de la femme est au cœur de la modernité. Par elle une société s’éduque, s’ouvre, construit son altérité. La « chaaria » se doit d’être réajustée et adaptée aux temps modernes. La question de l’héritage n’y échappe pas. Bien au contraire, elle embrase les débats.  Pour les uns, ce droit est sacré et il convient de s’y appliquer. Pour les autres, il est caduc. Témoignages.

32

J

’ai trimé toute ma vie pour que ce soit cet incapable et délinquant de fils qui m’hérite ! Qu’adviendra-t il de sa sœur ainée qui ne s’est pas mariée ? Cet inconscient serait capable de vendre le domicile familial par avidité et stupidité...». Celui qui se lamente n’est ni une mère, ni une fille et encore moins une épouse. C’est un papa blessé. Retraité et atteint d’une maladie incurable, ses deux filles prennent soin de lui. Il ne se remet pas de se savoir condamné à léguer son modeste patrimoine aussi « injustement  ». Il souhaiterait faire une donation et déshériter son fils. Il désirerait surtout mettre son aînée, à l’abri du danger en lui garantissant le toit. Mais il craint Dieu. Sa maladie le fragilise : « Je ne peux aller contre la volonté de Dieu... » dira-t-il essoufflé, impuissant, les larmes aux yeux. Ce véritable dilemme est loin d’être un cas isolé. Pourtant, plusieurs familles sautent le pas. Elles font des donations et partagent consciencieusement l’héritage familial de leur vivant. Elles y voient un moyen d’anticiper les problèmes et de contribuer à préserver une ambiance unie entre les héritiers. Toutes n’ont pas ce même courage. La majorité s’en tiennent à la loi coranique et du reste, civile du pays. Une part pour la fille et deux pour le Mâle. Aujourd’hui, la presse fait état de dérapages quasi quotidiens liés, entre autres, à cette raison. On y lit la misère des mères dépossédées, des sœurs spoliées et des épouses désargentées... Sur les écrans de télévision, les émissions de téléréalité font un étal douloureux d’une société qui change. Une société où « si une femme ne s’engage pas à contribuer financièrement à la vie familiale, elle trouvera très difficilement un mari » précise Ahlem, cadre dans une entreprise à Nabeul. Il faut dire que

de par son métier, la jeune femme connait bien les nouvelles mentalités. D’ailleurs, dans son environnement élargi, les femmes qui n’ont pas de ressources sont laissées de côté. Les hommes ont du mal à joindre les deux bouts. Les temps où les femmes étaient englouties par les cadeaux et nanties d’une dot exceptionnelle sont révolus.

Entre crainte, résignation et contestations Ahlem, précisément en a gros sur le cœur et ne parvient à décolérer. Son frère a pris possession des rares bijoux de famille à la mort récente de sa mère et n’a rien voulu entendre. Il vivait dans la maison paternelle et profitait de son héritage de façon naturelle depuis la mort de son père, quelques années auparavant. Aujourd’hui, le frère n’a pas les moyens de payer ce qui revient de droit à ses sœurs. Il refuse qu’Ahlem s’installe avec son mari et ses deux enfants dans la maison familiale, même temporairement. « Je vais devoir le pousser à vendre le seul bien que nous avons ? Mes parents doivent se retourner dans leur tombe, mais j’y suis vraiment acculée. Moi, c’est à peine si on m’a fait un trousseau digne de ce nom ! L’important était que je me marie. Peu importe si mon mari avait les moyens d’assumer un foyer. C’était à moi 33


magazine / enquête de le soutenir... M’a –ton aidée ? Non, certainement pas. Ne dit-on pas que c’est au mari d’assumer ? dit-elle, non sans un rire plein d’amertume. En islam, la femme n’a aucune obligation financière. La responsabilité repose entièrement sur les épaules de l’homme. Avant qu’une femme ne soit mariée, c’est bien entendu son père ou son frère qui pourvoit à ses besoins. Lorsqu’elle est mariée, cela incombe à son mari ou à son fils. C’est d’ailleurs, pour cette principale raison que l’Islam donne à l’homme une part d’héritage deux fois plus élevée que celle de la femme. Ces arguments se fracassent contre le douloureux vécu de Hassna, divorcée et maman d’une petite Inès de 4ans. « Elles sont bien belles ces paroles » crie-t-elle. « Celui qui est censé me protéger et prendre soin de moi et de mes besoins m’a jetée à la rue. Au décès de mon père, on s’est vite débarrassé de moi en me donnant une misère que j’ai eu la bêtise d’accepter sous l’emprise de mon ex-mari. Aujourd’hui, je suis livrée à moimême et regrette d’avoir du céder ma part à mon frère qui a, bien entendu, hérité la modeste maison de mes parents. Je n’ai eu qu’un choix, celui de me contenter de la petite somme qu’il m’a donnée».

En Turquie, peu après l’abolition du califat (1924), c’est la charia coranique qui disparaît, alors qu’elle était restée jusque là l’un des piliers centraux de la société. Elle a été remplacée par un code civil qui a attribué à la femme turque la même part d’héritage que l’homme. 34

Dés qu’il s’agit de parler des hommes qui assument si peu ou si mal et des femmes qui ne sont pas obligées de mettre la main à la poche, les arguments s’effritent. Ils se diluent devant les douloureux vécus des uns et des autres. Ces arguments tiennent-ils vraiment compte de la dure réalité d’aujourd’hui ? Cette loi sur l’héritage est jugée obsolète, injuste et dépassée par de nombreuses femmes. «Toutes mes amies contestent ce principe. Les femmes ont changé. Leur rôle a changé, leur statut a changé, leurs responsabilités ont changé. Aujourd’hui, elles triment. Prétexter qu’elles n’ont qu’une part dans l’héritage familial car elles sont prises en charge par leur époux est archifaux. Combien sont-elles ces privilégiées qui ne s’engagent pas financièrement avec leur mari pour leur foyer? » résume Insaf, quarante ans et mère de Cyrine, une jeune adolescente de 14 ans. Justement, hier, sa fille est revenue de l’école dans tous ses états. Elle a appris par son professeur d’éducation religieuse que son frère aurait deux fois sa part d’héritage à la mort de ses parents. Issue d’un milieu favorisé, la jeune adolescente n’en savait rien. Dans certains milieux, ces questions restent taboues. Cyrine ne parvient toujours pas à comprendre cette injustice. Elle comprend d’autant moins sa mère qui lui disait inlassablement qu’elle avait une chance inouïe de vivre dans un pays exceptionnel. Un pays, où elle a des droits que peu de femmes ont dans d’autres pays du monde. N’est –il pas vrai que son papa n’a pas le droit d’épouser quatre femmes ? N’est –il pas vrai qu’on ne pourra la répudier sur une simple parole ? Le droit à l’école ou le droit de choisir son mari ne sont-ils pas des acquis précieux et irréversibles ? « Alors, pourquoi n’a-t-on pas trouvé une solution à cette injustice ? » dit Cyrine en regardant sa maman abasourdie. Des deux, on ne saura laquelle a perdu un peu de ses rêves d’une Tunisie juste et équitable. Amel Djait

35


magazine / micro-trottoir

héritage

Pensez-vous que l’ des hommes et des femmes devraient se faire à

parts égales ?

Ghada, cadre dans une société « Pour l’égalité entre l’homme et la femme » L’article 44 du Code de Statut Personnel oblige aussi bien la femme que l’homme à pourvoir aux besoins de leurs parents et grands-parents. Cela prouve que les femmes, autant que les hommes, sont capables de prendre en charge la famille même élargie. Il est donc, inadmissible de l’écarter ou de la sous-estimer. Le législateur ne doit pas continuer à la traiter ainsi. Au contraire, il faut oser amender les textes inspirés de la Chariâa, qui ont toujours jugé la femme comme un être humain immature qui manque d’expérience et surtout incapable de se prendre 36

en charge. Je propose de s’inspirer de l’expérience turque. Ce pays laïc traite l’homme et la femme de façon équitable par rapport à un point crucial et source de problèmes entre les membres de la famille. Mieux encore, nul ne peut nier que les différends dus à l’héritage seront réduits quand la loi sera révisée. Je suis contre cette discrimination non justifiée d’autant plus que la loi tunisienne a accordé d’autres avantages, tels que l’abolition de la polygamie… La Tunisienne se marie de plus en plus tard. Elle doit ainsi avoir des garanties en bénéficiant notamment du même héritage que son frère. Ce dernier n’est pas toujours disponible pour la prendre en charge.

Par Sana Farhat

Houçayni, homme d’affaires « Un avantage de plus ? Oui » Le Code de Statut personnel a accordé beaucoup d’avantages à la femme. Il a entre autres interdit la polygamie et structuré le divorce. Pourquoi alors la priver du même héritage que son frère ? Je suis tout à fait d’accord qu’elle hérite des mêmes biens. Un avantage de plus ? Oui. Elle le mérite bien.

Hinda, fonctionnaire « Il faut en finir avec cette mentalité »

Faten, fonctionnaire « Le système fonctionne bien depuis des siècles »

La femme tunisienne a investi le marché de l’emploi et participe pleinement dans le circuit économique. Mieux encore, elle travaille d’égal à égal avec l’homme et contribue dans la prise en charge de sa famille. C’est même un devoir imposé par l’article 23 du Code de Statut Personnel. Cela prouve que son rôle est fondamental aussi bien dans la société que dans la famille. Par conséquent, elle doit bénéficier de la moitié de l’héritage. Ce n’est pas tout, dans beaucoup de familles tunisiennes, nombreuses sont les femmes qui prennent en charge leurs parents ou leurs enfants sans l’assistance des frères ou du mari, car ils sont au chômage ou en difficulté financière, d’où l’importance de récompenser la femme en lui accordant la moitié de l’héritage. Il faut en finir avec la mentalité qui considère que l’homme est supérieur à la femme et qu’il doit bénéficier de la majorité de l’héritage. Il faut lutter contre les législations discriminatoires qui privilégient l’homme au détriment du bien-être et du confort de la femme.

A quoi ça sert de changer un système qui fonctionne bien depuis des siècles ? La Tunisie est un pays laïc qui s’inspire de la Chariâa dans plusieurs points fondamentaux. Cela va être difficile de métamorphoser les mentalités notamment par rapport à l’égalité dans l’héritage. Nous risquons de perturber un système qui fonctionne convenablement malgré les problèmes qui existent au sein de quelques familles. Il faut dire que ce différend est plus particulièrement soulevé dans les familles fortunées car, très souvent, les biens hérités attirent la convoitise des héritiers.

Mohamed, travaille à l’étranger « C’est une récompense pour la femme » Il faut que la femme tunisienne hérite du même bien que l’homme. C’est une récompense en contre partie du travail qu’elle effectue. Nul ne peut nier qu’elle assume des charges au travail, en dehors et chez elle. Je peux même dire qu’elle est militante, elle mérite alors d’hériter des mêmes biens que ses frères.

Khaled, de libre pratique « Je suis contre » Je suis totalement contre l’idée que la femme bénéficie du même héritage que l’homme et ce pour deux raisons. D’une part, il faut respecter la chariâa. D’autre part, en cédant la moitié de l’héritage à la femme, les biens de la famille seront distribués. C’est à l’homme en fait de préserver cette richesse. Mieux encore en ayant la moitié de l’héritage, la femme sera plus fortunée que l’homme. 37


Parce que très souvent nous ne comprenons pas ce qui nous arrive, parce que très souvent nous ne savons pas défendre nos droits, parce que très souvent nous nous retrouvons à faire de la figuration, alors nous avons décidé de réagir. Nos experts sont là pour nous éclairer et nous monter la voie à suivre.

Perso

38  Courrier Psycho. Notre psy à votre écoute 39  Courrier Droits. Notre expert vous répond 40  Psycho boulot. Le manque de confiance en soi 43  Couple. Pour plus de libertés au sein du couple 48  Sexo. La sexualité au fil du temps 49  Confessions intimes. J’ai épousé le fiancé de ma sœur

38

39


perso / courrier psy

perso / courrier droit

Docteur Hager Karray Psychanaliste

Je suis très tentée par les injections de botox mais psychologiquement, j’ai peur d’en devenir dépendante? Combler ses rides est-ce réellement une démarche anodine ?

Malgré des rapports sexuels satisfaisants avec mon mari, je fais souvent des rêves érotiques dans lesquels j’ai des rapports avec un autre homme. J’éprouve beaucoup de plaisir sexuel lors de ces rêves. Est-ce normal ? Sawsen A. - Tunis

Samia - Notre-Dame

Les rides sont souvent associées au vieillissement. Or, paradoxalement la plupart des personnes qui observent les marques de leurs premières rides et la perte d’élasticité de leur peau se sentent encore jeunes. Ce paradoxe est donné par le miroir qui va projeter une image qui n’est pas conforme à celle que l’on a de soi. Ce problème se rencontre également chez l’adolescent qui, du fait des changements physiques liés à la puberté, va devoir se réapproprier une image de lui-même qui a changé par rapport à celle qu’il avait intégrée durant l’enfance. En fait, nous avons une image de soi qui est unique mais qui s’est constituée à partir de deux images : la première nous permet de nous reconnaître comme individu à part entière, différent d’un autre et n’a pas besoin du miroir pour que l’on en soit assuré, et la deuxième, en revanche, est renvoyée par le miroir, et permet de nous reconnaître par rapport à l’autre, de nous comparer à lui dans nos ressemblances et nos différences. Dans la perception à travers le miroir, d’une image de soi marquée par l’âge, c’est le narcissisme qui est mis à mal. La médecine esthétique offre une panoplie de moyens pour lutter contre le changement dû au vieillissement. Certes les résultats obtenus rassurent puisqu’ils permettent de restituer l’image que l’on a de soi mais le problème est toujours repoussé plus loin et c’est pour cette raison que l’on poursuit le comblement aussi longtemps que l’exigera notre narcissisme. S’il le narcissisme devient intolérant et impose son dictat, les rides deviennent une obsession et les injections une dépendance. Mais, il faut quand même se rassurer car il s’agit là de cas extrêmes qui concernent des personnes très narcissiques et beaucoup de celles qui ont tenté l’expérience ne se sont pas senties été obligées de la renouveler.

40

Nous savons, depuis Freud, que le rêve est la réalisation d’un désir refoulé. Un désir refoulé est un désir infantile qui a été refoulé dans l’inconscient parce qu’il a rencontré une interdiction parentale. Il s’agit des désirs incestueux et oedipiens qui font retour dans les rêves pour trouver satisfaction. Chez l’adulte, même si les rêves érotiques s’accompagnent de jouissance génitale, leur genèse s’origine dans l’infantile qui trouve ainsi satisfaction. Et, c’est bien parce que c’est l’infantile qui est mobilisé dans cette jouissance-là que les rêves érotiques peuvent apparaître chez un adulte qui a une vie sexuelle satisfaisante avec son partenaire.

Je suis décoratrice et à chaque fois que je dois commencer un chantier, soit je pique une grosse crise de nerfs soit je fais une boulimie d’achats inutiles. Pourtant je n’ai pas du tout l’impression de stresser face au chantier qui m’attend. Pourquoi ce comportement ? Emna BM- Carthage

Malgré des apparences sereines, il y a une bonne charge anxieuse qui se manifeste dans vos accès de colère ou vos compulsions d’achats. Car, l’anxiété a des manifestations nombreuses, somatiques, psychiques ou comportementales et une personne réagit au stress de façon singulière selon sa personnalité et les moyens psychologiques de défense qui sont à sa disposition pour lutter contre l’angoisse.

Envie de vous confier ? Besoin d’un soutien ?  N’hésitez pas à nous écrire à courrier@femmesdetunisie.com Notre expert vous répondra

Notre expert vous répond Maître Brahim Latrech

Avocat à la cour de cassation, Tunis

Sous location attention aux clauses de votre contrat de location

Factures Steg, Sonède, Tunisie télécom : demandez des explications

Je suis locataire d’un grand appartement. Pour pouvoir en régler le loyer qui est très élevé, j’aimerais opter pour la solution de la sous-location d’une des chambres. Ai-je le droit de le faire ou est-ce que j’enfreins la loi en le faisant ?

N’est-il pas anormal, quand il nous arrive d’avoir des factures exorbitantes de téléphone, d’eau ou d’électricité, d’être obligés de les payer avant toute forme de réclamations. N’y-a-t-il pas une possibilité de recours avant de payer ?

Besma T. – El Manar II – Tunis

Jalila M. – Menzel Bourguiba

En vertu des dispositions des articles 772 et 774 du code des obligations et des contrats, le point de vue du droit tunisien en matière de sous location est très clair. En l’occurrence vous pouvez sous louer une chambre de l’appartement, à moins que l’interdiction de sous location n’ait été exprimée dans le contrat de location. Dans ce cas la défense de sous-louer doit être entendue d’une manière absolue, et entraîne la défense de sous-louer, même pour partie, ou de céder la jouissance, même à titre gratuit.

Avant de vous répondre, il faut savoir que la nature juridique des contrats établis avec les compagnies qui nous fournissent l’électricité, le gaz, l’eau et le téléphone ou les compagnies d’assurances sont ce que, nous juristes, nommons contrats d’adhésion. Par définition le contrat est un contrat d’adhésion lorsque les stipulations essentielles qu’il comporte ont été imposées par l’une des parties ou rédigées par elle, pour son compte ou suivant ses instructions, et qu’elles ne peuvent être librement discutées. Les cocontractants sont alors libres d’adhérer ou non à ce contrat, c’est-à-dire qu’ils sont libres soit d’en accepter les termes soit de ne pas les accepter. Partant de cette définition, la réponse est donc que vous pouvez commencer par

discuter avec la compagnie du montant de la facture pour voir s’il y à une erreur quelconque dans le montant réclamé. A défaut d’une solution, il vous revient de régler le montant réclamé pour qu’on ne vous coupe pas le compteur.

Achat défectueux : remboursé ou remplacé Quand je m’aperçois que l’article que je viens d’acheter comporte un défaut (vêtement, chaussures, articles cadeaux, toute chose qui se vend sans contrat de garantie…), quel est le délai qui m’est imparti pour le rendre et réclamer son changement ou son remplacement ? Fawzia B. – Nabeul

Le point de vue de la loi tunisienne est clair en la matière, le législateur a fixé un délai de trente jours après la délivrance pour pouvoir changer l’article ou faire procéder à son remplacement à condition de signifier le défaut au vendeur dans les 7 jours qui suivent l’achat.

Vous avez une question à poser, un problème à résoudre, n’hésitez pas à nous écrire, Courrierdeslecteurs@femmesdetunisie.com notre expert vous répondra

41


perso / psycho boulot

Manque de

confiance en soi

Cessons de faire de la figuration

C

omment nous épanouir, devenir nous-mêmes et donner un vrai sens à notre vie quand la crainte d’échouer, la peur de décevoir et le sentiment de culpabilité nous poussent sans cesse à rechercher l’approbation des autres? Comment ne pas prendre le risque de nous perdre quand nos actions et nos pensées se déploient sur fond de névrose? Quand les paroles assassines de notre entourage professionnel accréditent l’image négative que nous avons de nousmêmes? Peurs réelles ou imaginaires ? Prétextes fallacieux pour ne rien entreprendre ? Le manque de confiance en soi gêne et empêche d’agir! Pour comprendre la raison de tels blocages, une petite pause sur nous-mêmes s’impose ! A défaut, nos sempiternelles hésitations continueront à nous faire reporter à plus tard… notre propre vie !

42

Dans le domaine professionnel, les relations que nous entretenons avec les autres supérieurs hiérarchiques et collègues, nous donnent mille et une raisons de douter et de ne pas être fiers de nous. Tout se passe comme si à force de vouloir bien faire et de plaire, nous nous refusons le droit à l’erreur. Lorsque ce n’est pas l’autre qui alimente le manque de confiance, c’est en nous-mêmes que nous développons la culpabilité et les regrets qui vont avec : «Je suis nul» «Comment ai-je pu être aussi stupide!»…

Cercle vicieux dépassement

et

stratégie

de

Avant d’agir, nous devons nous libérer petit à petit de nos pensées négatives, apprendre à nous écouter et surtout à nous accepter tels que nous sommes. Bien que l’idée soit séduisante, dans la pratique elle est un peu plus compliquée à mettre en place. Pourquoi? Parce qu’elle nécessite une implication sur le plan émotionnel et qu’elle nous oblige à faire face à nos peurs : plus nous les explorons, mieux nous en comprenons les mécanismes.

Faire confiance est une preuve de courage. Difficile d’avancer et de nous construire sereinement, quand l’image que nous avons de nous-mêmes se trouve «déformée» par des expériences de vie mal assumées et mal interprétées. A force de se répéter, le manque de confiance en soi finit par devenir un automatisme. Chez certaines personnes, il peut même devenir un prétexte ou une excuse pour ne rien faire et ne jamais s’impliquer: «Pourquoi me donner du mal, je n’y arriverai pas de toute façon!». Or, ce n’est pas en nous «chargeant» d’imperfections, que nous réussirons à vivre en adéquation avec les autres et surtout avec la personne que nous sommes. Que faire alors? Baisser les bras? Et si en guise de «rédemption», nous commencions plutôt par accepter l’idée que nul n’est parfait et que l’erreur est humaine. Vous n’y avez jamais pensé? Alors il est grand temps de vous y mettre, car contrairement à ce que nous avons coutume de croire, personne sur cette terre n’est infaillible.

La confiance en soi est le premier secret du succès.

Parfois, le simple fait de nous souvenir d’une situation vécue comme un échec, suffit à nous oppresser et à bloquer toute prise d’initiative! 43


perso / psycho boulot Hélas, malgré nos efforts, il arrive parfois que cela ne marche pas et que nous continuions à nous enfoncer plus profondément dans d’interminables motifs d’insatisfactions ! Pour sortir du cercle vicieux de tous ces blocages qui nous empêchent de nous sentir en confiance, arrêtons de nous persuader qu’il faut être le meilleur, surtout si nous sommes incapables de le revendiquer. En d’autres termes, être quelqu’un de bien, ne signifie pas de toujours tout réussir à la perfection, mais de s’y efforcer: «Je n’ai pas réussi, mais j’ai fait de mon mieux» ; «La prochaine fois,

perso / couple j’aborderai les choses différemment». En pratiquant la pensée positive, nous nous donnons une meilleure chance de ne plus avoir à vivre l’échec comme la preuve de notre «incompétence notoire» d’autant que la mauvaise image que nous avons de nousmêmes, dans ces moments là, ne correspond pas forcément à celle de notre entourage. En effet, aussi surprenant que cela puisse paraître, ces autres dont nous redoutons tant le regard et le jugement, font bien plus souvent preuve de clémence à notre égard que nous le pensons. Laure Bernardini

L’indépendance au sein du couple Prendre la liberté de des

prendre

libertés

L’avis de l’expert

L

a confiance en soi est une qualité psychologique qui se manifeste chez le sujet comme l’expression d’une image de soi valorisée. Cette construction narcissique de l’être se fait par le truchement du regard de la mère qui permet à l’enfant de percevoir son image ainsi reflétée dans ce regard, image trop souvent surdimensionnée. Si l’enfant reste prisonnier d’une image narcissique débordante, il demeure dépendant du regard de la mère et toute sa vie tributaire du jugement de l’autre à son endroit, jugement auquel il ne peut que se soumettre pour continuer à plaire, sans jamais vraiment y parvenir. Il est donc nécessaire que cette première image narcissique soit limitée par l’intervention du père qui va séparer la mère de l’enfant pour permettre à ce dernier d’acquérir une autonomie affective. La parole séparatrice du père va libérer l’enfant de l’amour trop possessif de la mère. Elle va lui permettre d’affronter l’autre et de grandir par delà les échecs et les succès qu’il aura rencontrés.

44

Pour renouer avec le fil de nos désirs et nous réconcilier avec notre «Moi», gardons le cap quoi qu’il se passe et quoi qu’il nous en coûte: «Je ne m’en sens pas capable, mais qu’importe je vais essayer!». Cette attitude qui correspond à celle d’un adulte responsable de sa vie et de ses choix, représente une belle occasion de dépasser notre sentiment d’infériorité et de ne plus laisser les autres décider pour nous-mêmes. Cela dit, comme il n’y a pas ici de règles prédéterminées, il s’agira pour chacun de nous de nous «re-construire» à notre propre rythme.

Si vous avez confiance en vous-mêmes, vous inspirerez confiance aux autres.

45


perso / couple

Elles ont la trentaine, sont mariées ou divorcées, ont des enfants pour la plupart. On les croise sur les terrasses de café, en boîtes de nuit, au restaurant. Reflet des nouvelles tendances de la société, ces femmes revendiquent et assument et revendiquent leur liberté. Portait de quelques filles qui nous expliquent leur vision de la liberté dans un couple. Amel a 36 ans. Fraîchement mariée après une longue période de célibat volontaire, elle tient dur comme fer à sa liberté. Pour elle, le jeudi soir c’est sacré. « Jeudi, c’est soirée entre filles. Nous sommes une bande de cinq copines, et nous nous retrouvons un soir par semaine pour boire quelques verres et nous raconter nos petites histoires. Je ne raterai cette soirée pour rien au monde ! » . Pourquoi sont-elles de plus en plus nombreuses à s’octroyer des petits intervalles entre elles, sans leurs époux ? « Parce qu’aujourd’hui, avec l’égalité des sexes, on fait comme les hommes, ou presque. » explique Imen, 43 ans, mariée depuis quinze ans. « Depuis le premier jour de mon mariage, Chiheb, mon époux a toujours eu les mêmes activités. Tous les soirs après le travail, il retrouve ses amis au café et ne rentre que vers 20h. Le samedi, c’est après-midi foot, chez des amis ou au stade et le dimanche il va faire du sport. Une fois par semaine il sort boire un coup avec ses copains et ne rentre pas avant minuit ». Elle a mis du temps à s’habituer à ce rythme surtout qu’en début de vie à deux, on souhaite passer le maximum de temps avec l’élu de son cœur. Devant ces hommes qui tiennent bon et ne veulent pas se défaire de leurs habitudes de célibataires, les femmes réagissent par des sorties entre filles. A l’opposé d’Amel et Imen, certaines ne pensent pas à « prendre » leur part de liberté et estiment que celle que s’octroie leur conjoint est normale. C’est le cas de Saida, 52 ans, « nous avons été élevées 46

comme cela, les hommes sortent et les femmes restent à la maison. Si j’ai envie de voir mes amies, je les reçois l’après-midi à la maison, mais je ne me permettrais certainement pas de sortir le soir ! ».

Un exutoire essentiel à l’équilibre La tendance aux « sorties entre filles » est une caractéristique de cette nouvelle génération de femmes. Elles ont grandi dans cet esprit ! Pour elles, il est tout à fait normal de sortir, d’aller danser, de faire la fête sans leurs maris et surtout de n’avoir de comptes à rendre à personne. Dans notre société actuelle et avec l’évolution des mentalités, il est plus facile pour une femme de s’affirmer dans son couple. « Depuis que j’ai 18 ans, je sors régulièrement, soit avec des amis garçons et filles, soit entre filles. Je ne vois pas pourquoi cela devrait changer avec le mariage. Nous avons des amis en commun que nous rencontrons ensemble, mais pour moi les sorties entre filles sont essentielles pour mon équilibre. Je leur raconte mes petits bonheurs, leur confient mes petits malheurs, c’est une sorte d’exutoire essentiel » confie Olfa. Mais cette liberté peut tout simplement être une réponse ponctuelle aux actes controversés d’un époux, comme Hichem, le mari d’Imtiyéz.  « Quand j’estime que mon mari a dépassé son quota de sorties mensuelles, je le lui fais savoir. S’il continue quand même à sortir, je ne dis rien mais je programme une sortie avec mes amies le lendemain soir. Cela a le don de l’exaspérer et du coup il se calme pendant un long

moment. A part ces rares fois, je ne sors pas, je n’en vois pas l’utilité, je préfère rester à la maison avec les enfants, même si lui sort régulièrement. »

Sortir entre amis ou sortir du couple

Farida, elle, est passée de la « gentillepetite femme-à-la-maison » à une femme qui ne peut plus se passer de ses sorties entre filles. «  Mon mari sortait beaucoup, il voyait ses amis, mariés comme lui. Moi j’étais femme au foyer, je ne travaillais pas et n’avais pratiquement pas d’amies. Au début je ne comprenais pas ce besoin qu’il avait de sortir. On s’est beaucoup disputés à ce sujet, je ne supportais pas de rester enfermée à la maison. Un jour, lors d’une violente dispute, mon mari m’a dit que je l’étouffais. Il m’a conseillée d’aller faire la fête entre filles, comme le faisaient toutes les femmes de ses amis. Cela a été le déclic ! Je me suis inscrite dans une salle de sport, j’ai rencontré d’autres femmes dans ma situation. Nous avons commencé par prendre des cafés. Ensuite nous avons organisé des après-midi shopping. Aujourd’hui, une fois par mois, nous nous regroupons chez l’une d’entre nous pour pratiquer toutes sortes d’activités. Mes rapports avec mon mari se sont sensiblement améliorés depuis ! »

Mais ce besoin de liberté devient quelque fois problématique. Sihem en a fait les frais : « j’ai toujours beaucoup aimé sortir, mon fiancé aussi. Nous faisions la fête tous les weekends jusqu’au petit matin. Mais une fois mariés, mon époux est devenu très casanier. Il ne sortait plus, passait ses soirées à la maison, devant son ordinateur. Personnellement, je ne voulais pas sacrifier ma liberté. J’ai continué à sortir seule. Mon mari acceptait la situation, pas moi. Cela a eu raison de notre couple, nous avons fini par divorcer » Dans un couple il faut, très tôt, mettre les choses au clair en ce qui concerne l’indépendance de chacun. Expliquer à l’autre son besoin de liberté est la base d’une relation stable. Pour deux personnes tenant très fort à cette liberté, le mieux est de fixer un jour ou dans la semaine pour soi et ses amis. Cela permet de faire un break, que ce soit avec son conjoint ou avec soi-même. Pour les femmes, cela peut être une journée en institut, un café entre amies, une après-midi shopping, ou tout simplement une journée pour soi, sans les enfants et sans le mari. L’amour grandit dans la contrainte et s’épanouit dans la liberté, alors épanouissons-nous ! Hanene Hassaniya

47


48

49


perso / sexo

La sexualité au fil du temps Le désir et la vie sexuelle évoluent au fil du temps, en fonction de la fluctuation des hormones et de la durée de vie du couple. Les rapports fréquents et fusionnels laissent souvent place, avec l’arrivée des enfants et les soucis de la vie, à un rythme atténué, basé sur la complicité. 2. Sexualité et vie de couple Amour fusion, amour passion

1. Age et sexualité La sexualité des femmes au fil du temps

Une femme est physiologiquement prête pour avoir ses premiers rapports sexuels à la puberté, lorsque les premières règles ont montré qu’elle pouvait désormais avoir des enfants, vers 12 - 13 ans. Mais cela ne signifie pas qu’elle soit psychologiquement préparée. De fait, le début de sa vie sexuelle se situe vers 17 ans et demi, selon les statistiques. Cependant, une femme n’acquiert sa pleine maturité sexuelle que vers la trentaine, avec l’expérience. Tout au long de la vie d’une femme, l’intensité de son désir est soumis aux fluctuations hormonales. Il décroît souvent à la ménopause, au moment où le taux d’œstrogènes et de testostérone diminue. De même, la libido évolue chaque mois avec le cycle, atteignant normalement son paroxysme lors de l’ovulation. 50

Lors de ses deux à cinq premières années de vie, un couple aurait en moyenne 13 rapports sexuels par mois. C’est le temps de la passion, de la découverte du corps de l’autre. Cette découverte est basée sur la séduction et sur la sensation que l’autre pourra combler tous les désirs et attentes. Le cerveau secrète pendant cette phase une hormone (la phényléthylamine) qui contribue à entretenir cette impression grisante d’avoir enfin trouvé «le corps frère» ! Le cap du retour sur terre coïncide souvent aussi avec l’arrivée de bébé. Pas évident de rester amants en s’inventant parents ! De plus, le corps de la femme a changé pendant la grossesse et le couple doit prendre de nouvelles marques, gérer un nouveau statut. Le quotidien, les inquiétudes et la fatigue causées par les enfants, qui peuvent émousser le désir, sont aussi l’occasion de souder des liens encore plus forts. Construire une famille ensemble ne peut se faire qu’en soignant la santé du couple, ce qui passe par une grande attention portée à la vie sexuelle, aux petits rituels érotiques à réinventer !

confessions intimes

J’ai épousé le fiancé de ma sœur Quand Cupidon s’immisce entre les sœurs 51


perso /confessions intimes Farah, 36 ans, a épousé le futur mari de sa sœur. Une décision dure à assumer mais qu’elle ne regrette pas.

Nous avons attendu que ma sœur épouse Mondher, un collègue de travail, pour nous marier. Elle l’a connu alors qu’elle essayait d’oublier Mourad. Je pense qu’au fond d’elle, elle n’aimait pas vraiment cet homme, mais qu’elle s’est mariée par peur de finir seule. J’ai pensé, à tort, que la rencontre avec cet homme aurait l’effet d’un déclic pour me pardonner et accepter mon histoire, mais non. Ni les efforts de mes parents, ni la fille qu’elle a eue, quelques mois avant la mienne, n’ont réussi à la faire changer d’avis. Nous étions enceintes en même temps mais nous n’avons pu partager cette joie. Nos filles respectives s’entendent très bien, elles demandent souvent à se voir, mais malheureusement pour elles, cela se limite toujours aux réunions de famille. Quand je les vois s’amuser, je nous revois Emna et moi, petites. Comment cette relation va-t-elle évoluer ? Comment expliquer à ces deux petits anges que leurs mères sont en guerre à cause du mari de l’une d’elles ? L’avenir me fait peur, mais je reste confiante.

Tout a commencé il y a à peu près dix ans, alors que je finissais mes études à la faculté. J’allais sur mes 25 ans, je sortais beaucoup, et lors d’une de ces sorties j’ai rencontré Mourad, un jeune homme charmant, posé, sérieux. Attirés l’un par l’autre nous avons eu un petit flirt le soir même mais pour moi pas question d’aller plus loin car il ne m’intéressait pas. Les garçons je les préférais « bad boy ». Mourad était trop propre sur lui. Nous sommes devenus très proches. Son amitié comptait beaucoup pour moi. Malgré l’insistance avec laquelle il me faisait ses avances, j’ai tout de même décidé de le présenter à Emna, ma grande sœur. Il me semblait que c’était à elle qu’il correspondait le mieux.

Tout allait trop vite Emna et moi c’était le jour et la nuit. Elle était aussi grande, blonde et mince, que j’étais brune, petite et potelée. En revanche j’étais bien plus sociable qu’elle. Alors qu’elle n’avait jamais réussi à conserver une amitié, je ne comptais plus le nombre de mes amis Elle passait toutes ses soirées à la maison à attendre le prince charmant alors que moi, anti-mariage, je fuyais dès qu’une relation devenait trop sérieuse, au grand dam de mes parents. Je présentais Emna à Mourad et comme je m’y attendais, ils se sont très vite entendus. J’étais très heureuse. D’une part, ma sœur avait enfin rencontré l’homme de sa vie, et d’autre part, je gardais en Mourad un ami que j’appréciais de plus en plus. Emna, qui avait 29 ans à l’époque, souhaitait se marier au plus vite. Les fiançailles eurent lieu six mois plus tard, et c’est tout naturellement qu’ils commencèrent à préparer leur mariage, choix de la date, des meubles… Emna avait commencé les essayages pour la robe, et avait programmé un voyage en Italie pour acheter vaisselle et ménagère. Mais plus la date du mariage approchait, plus je sentais, à travers les confidences de Mourad, que ses doutes s’amplifiaient. Pour lui tout allait trop vite. Il n’était plus sûr de ses sentiments. Emna lui mettait trop de pression. Je pensais que c’était le syndrome pré-mariage et j’essayais de lui remonter le moral tant bien que mal. En parallèle, je demandais à Emna de se détendre. Elle voulait s’occuper de tout, dans les moindres détails. Entre son travail et les préparatifs du mariage, elle ne savait plus où donner de la tête. 52

Mourad et moi nous rencontrions souvent seuls pour discuter, et un soir où nous avions un peu trop fait la fête, alors qu’il me raccompagnait à la maison, il m’embrassa… avant de s’enfuir sans aucune explication. L’explication, je la reçus par sms, le soir même. Il m’y avouait qu’il m’avait aimé depuis le premier jour et qu’il ne pouvait pas épouser ma sœur. D’abord choquée par son aveu, je décidais de mettre un peu d’ordre dans mes sentiments. Je réalisais que moi aussi je l’aimais, mais qu’inconsciemment, j’avais toujours essayé de me prouver le contraire.

Emna passait toutes ses soirées à la maison à attendre le prince charmant alors que moi, anti-mariage, je fuyais dès qu’une relation devenait trop sérieuse, au grand dam de mes parents.

Tout est bien qui finit presque bien Quelques temps plus tard, et après nous avoir laissées sans nouvelles Emna et moi, il rompît les fiançailles. Emna tenta de cacher son chagrin tant bien que mal et profita d’une promotion pour aller passer six mois en Europe. Par respect pour ma sœur, j’ai refusé de le voir pendant quelque temps, mais nos sentiments étaient trop forts. Au bout de 3 mois, nous avons décidé de nous afficher. Notre entourage l’a d’abord très mal pris mais a fini par s’y faire. Le plus dur a été la réaction de nos parents respectifs et de ma sœur. Les miens n’ont rien voulu comprendre. Ils estimaient que je les trahissais et surtout que je trahissais Emna. Qu’allaient-ils dire à la famille ? Que finalement c’est Farah qui allait épouser le fiancé d’Emna ? Emna de son côté, avait entendu parler de notre couple avant même que je ne lui en parle. Elle m’envoya une lettre dans laquelle elle me dit tout le mal qu’elle pensait de mes actes. Elle estimait que je lui avais volé son fiancé, l’homme de sa vie. Et tout ce que je pouvais dire ou faire ne la ferait pas changer d’avis. Une fois rentrée de sa mission, elle ne m’adressa pas la parole et se mit à ignorer mon existence. Malgré tout ça, je décidais de faire face et d’assumer mon amour pour Mourad.

Six ans après nous être mariés, lui et moi continuons à filer le parfait amour. Nous avons une jolie petite fille que nous avons appelée Ines. Emna et moi nous rencontrons souvent lors des repas de famille mais c’est comme si nous étions deux étrangères. Cela me désole et j’espère au fond de moi qu’elle va finir par me pardonner, un jour. Mais malgré cette rupture avec ma sœur, si c’était à refaire, je le referai, sans regrets. Hanene Hassaniya

Vous avez une histoire à faire partager, écrivez-nous à courrier@femmesdetunisie.com Nous garantissons votre anonymat et vous recevons dans nos locaux pour recueillir votre témoignage 53


Mode Beauté 54  Mode. Collection printempsété Dixit

58  Mode d’emploi. Elégance s’il vous plaît 60  Beauté pratique. Le temps n’aura pas votre peau ! 64 Beauté Nouveautés 66 Relooking.

54

55


56

57


58

59


Dress like a star Lunettes Tom Ford 497Dt Slim Optic

Veste 119,9Dt Dixit

graphiques Coupes

Jil Sanders Collection printemps-été 2010

Pour le printemps-été 2009, Raf Simons pour Jil Sander puise, lui aussi, son inspiration dans les années 20. Une tendance décidemment très en vogue cette saison. Fidèle à son style épuré, le créateur propose une collection où minimalisme et coupes graphiques révèlent une femme d’une élégance rare.

Jupe 69,9Dt Dixit

Escarpins 104Dt Motivi

Ligne minérale Art Deco

60

Ceinture cloutée 69Dt Sisley

61


beauté pratique

C’est prouvé, la médecine anti-aging ralentit le vieillissement cellulaire et réduit les risques de maladie. Mais encore faut-il savoir quelles pilules avalèrent fonction de son processus d’oxydation personnel et de ses dispositions géniques. Le point pour vivre longtemps sans vieillir. La vitamine A. Deux théories s’affrontent pour ralentir efficacement le vieillissement : la lutte contre l’oxydation et le combat contre l’inflammation, destructrice elle aussi des cellules. Les deux sont intéressantes, voire compatibles. Focus.

LES ANTIOXYDANTS STARS

Le temps n’aura pas votre

peau !

Généralement, on privilégie la théorie du stress oxydatif. Une agression biologique, plus ou moins forte selon la production des radicaux libres et la capacité du corps à déployer ses défenses antioxydants. Si ces dernières sont insuffisantes, les radicaux libres s’en donnent a cœur joie. Ils font rouiller nos cellules, endommagent notre ADN, nous font vieillir plus vite et entrainent même certaines maladies. Les molécules antirouille. Elles neutralisent et réparent les attaques toxiques des radicaux libres. En tète : les vitamines.

La vitamine E.

C’est l’ange gardien de nos lipides, sachant que les membranes cellulaires, les neurones et le sang en sont gorges. Résultat : réduction du risque d’athérosclérose (dépôt de graisse dans les artères) et d’accident vasculaire cérébral (divise par quatre). Elle lutte aussi contre l’affinement du derme et dope la cicatrisation. Dans l’assiette : noisette, amande, pruneau et huiles de germe de blé, tournesol, arachide, foie de morue.

62

Elle donne un coup de pouce a la production des cellules cutanées (son joker est le lycopene a hauteur de 4 a 5 mg par jour) et accélère leur renouvellement. Elle limite aussi les faiblesses visuelles (prés de 50 % de risque de cataracte en moins). Dans l’assiette : végétaux rouges, jaunes, orange et vert.

Le sélénium.

C’est l’enzyme anti-âge par excellence, pare-feu contre les radicaux libres et l’oxydation des acides gras. Mais attention, à forte dose, il devient toxique. AJR : de 50 a 80 microgrammes. (Compléments alimentaires)

La vitamine C.

C’est l’hyperactive du trio : elle intervient en amont dans le plasma sanguin, piège les radicaux libres et amorce les réparations cellulaires avant les autres. Essentielle pour renforcer l’immunité, elle maintient aussi la souplesse des artères, réduit les risques de caillots sanguins et booste la production de bon cholestérol. WARNING : le tabac amenuise sérieusement la réserve de vitamine C, aussi veillez à entretenir votre stock. De 100 a 200 mg par jour dans un cocktail. Dans l’assiette : kiwis, agrumes, fraises, choux, persil, poivron rouge. 63


beauté pratique LA STRATEGIE ANTI-INFLAMMATION A Miami Beach, une autre star du rajeunissement fait parler d’elle : l’aspirine. Les quinquas ultra-glam la vénèrent et l’avalent tous les jours à petites doses. Doyenne des anti-inflammatoires, elle n’est pas prés de prendre sa retraite. Gourou adule des stars, Andrew Weil(3) est surtout médecin et botaniste. Il prône une médecine anti-inflammatoire précise. Il distingue l’inflammation normale (notre premier système de défense interne) et anormale, qui s’étend a des zones du corps qui ne sont ni blessées ni agressées. Cette dernière libère des enzymes capables de détruire les parois cellulaires et les tissus. Le corps doit les maitriser. II prescrit l’aspirine a faible dose tous les jours et une alimentation spéciale. Des études montrent que l’on prévient ainsi les polypes colorectaux et certaines maladies cardiaques. Attention cependant : l’aspirine a forte dose peut causer des hémorragies, déclencher des crises d’asthme et des irritations de l’estomac.

QUID DES HORMONES? Adulées il y a quelques années, elles sont maniées avec prudence aujourd’hui. Le traitement hormonal de la ménopause (THM) est le premier des anti-âges hormonaux, sauf contreindication médicale. II pallie les baisses hormonales naturelles et les troubles qui en découlent (sécheresse cutanée, bouffées de chaleur, troubles de l’humeur, sueurs nocturnes) et prévient l’ostéoporose. La DHEA. Cette molécule aurait perdu de son panache : ses vertus présumées n’ont pas été démontrées, exceptées sur la libido des femmes de plus de 70 ans... Reste que le professeur Etienne-Emile Beaulieu, de l’Académie des sciences, qui l’a découverte, demeure son fervent défenseur pour ses bénéfices sur la peau, dont elle favoriserait la synthèse du collagène, ainsi que sur la mémoire et le moral, qu’elle doperait sans que l’on puisse vraim.ent l’expliquer... » Seul un dosage sanguin permet de savoir si l’on en a besoin ou pas. Pas de shopping sauvage sur le web : l’automédication est dangereuse. Chez les femmes ménopausées qui suivent un THM, la DHEA se transforme en estrogènes, un surdosage. A proscrire chez celles ayant eu un cancer, au risque de le réveiller ou de le booster 64

La mélatonine. Ce régulateur de sommeil, champion de l’anti jetlaga, est aussi un antioxydant. Il protège I’ADN des carcinogènes (agents capables de provoquer le cancer). C’EST POUR DEMAIN Voici, en avant-première, les territoires de recherche les plus prometteurs. n La thérapie génique, qui permettrait de modifier nos gènes pour freiner la vitesse de vieillissement. Aujourd’hui, on sait faire pénétrer un gène venu de l’extérieur dans une cellule, reste a bien cibler sa place dans le génome. n U n médicament antioxydant remplacerait les compléments alimentaires. II a déjà été testé sur les animaux. Résultat : on arrive à diminuer leur stress oxydatif et à renforcer leurs défenses naturelles. n U n bio marqueur du stress oxydatif, l’isoprostane, indiquerait une prédisposition a certaines maladies, dont l’Alzheimer. n U n appareil a domicile pour faire son propre check-up. On suivra avec son médecin l’évolution de son vieillissement au jour le jour. Le défi sera de rester jeune sans flipper.

3 COUPS DE POUCE

The vert sans modération : 1g par jour - soit quatre ou cinq tasses - prévient (‘accumulation des graisses abdominales du syndrome métabolique, accélérateur du vieillissement et également en cause dans le diabète. Cannelle, cure de jouvence artérielle : rien de mieux pour dissoudre le mauvais cholestérol (LDL) de 20 à 30 %.1/2 c. café - soit1g - par jour de cette épice pendant quarante jours suffit a faire chuter ce grand encrasser des artères. Resveratrol, allongeur de vie? Parfaitement Et de 70 %. Certes, les études l’ont prouvé chez les... levures. Mais, contrairement aux apparences, nous avons un gène en commun. En attendant son bénéfice sur notre longévité, le Resveratrol (polyphênol) est déjà actif sur notre fluidité sanguine, sur la microcirculation cutanée, qui fait un teint de pèche, et sur l’élasticité des vaisseaux. Fréderic Le Cren, spécialiste de la physiologie du vieillissement a l’université de Québec, recommande 150 a 200 mg de polyphênol par jour. Soit, au choix : 1 grappe de raisin, 1/2 litre de jus, 1 verre 1/2 de vin rouge ou des gélules de complément alimentaire.

65


guide / nouveautés

ROUGE COCO Le rouge à lèvres complice et intemporel de chanel Classique et moderne Texture crémeuse, hydratante, confortable 30 teintes nuancées faciles à porter Packaging iconique revisité Le style et la fraîcheur d’esprit de Coco Chanel

LOTION TONIQUE AUX 3 ROSES Tonique rafraîchissant, apaisant et adoucissant visage et yeux La peau est parfaitement nette et fraîche. Appliquer matin et soir à l’aide d’un coton sur le visage, après le Lait Démaquillant aux 3 Roses À tout moment de la journée pour se rafraîchir Flacon 200 ml

Lait Audacieux pour le corps 200 ml de Ricci Ricci Blush Caresse de l’Oréal Douceur protecteur longue durée La texture ultra-douce de Blush Caresse offre un maquillage mat et un effet fondu naturel, tout en protégeant votre peau. EIle évite aussi toute sensation de dessèchement.

Un lait onctueux et confortable, parfumé aux notes Ricci Ricci, qui hydrate, nourrit et protège. Cette émulsion délicatement parfumée apportera à votre corps l’hydratation nécessaire, pour une douceur incomparable, tout en renforçant la tenue de votre nouveau parfum Ricci Ricci.

Beauté News

BLV Eau de Parfum II Lysalpha Cicapeel de SVR Lait démaquillant aux 3 roses Ultra-doux visage et yeux. Appliquer matin et soir à l’aide d’un coton sur le visage et le décolleté. Rincer avec la Lotion Tonique aux 3 Roses Appliquer du bout des doigts par de légers massages circulaires sur le visage et le décolleté puis rincer avec la Lotion Tonique aux 3 Roses Flacon 200 ml

Basé sur l’association synergique de 3 actifs, Lysalpha Cicapeel réduit efficacement les marques dès 10 jours : La Gluconolactone (PHA) fortement concentrée exerce une action exfoliante forte pour lisser les marques.  Le zinc, lutte contre le développement de Propionibacterium Acnes et régule la production de sébum. 

BLV Eau de parfum II déploie des notes de tête vibrantes, dominées par une violette lumineuse, délicatement mêlée aux touches subtiles et aériennes de l’anis étoilé et de la réglisse, le tout égayé par une mandarine givrée fraîche et légère.

Volume Glamour Ultra Care de Bourjois

Soin, maquillage et parfum, voici la dizaine de produits incontournables qui sortent ce mois-ci en parfumerie.

« CLASSIQUE X » de Jean Paul Gaultier Une fragrance eXquise comme une seconde peau… Une nouvelle eau de toiletten sexy et lumineuse, qui parfume votre peau aussi délicatement qu’une lingerie fine.

Supremÿa la nuit de Sisley - Le Grand Soin anti-âge

Phyto-Lip shine de Sisley Un rouge à lèvres soin plus coloré qu’un gloss, plus brillant qu’un rouge à lèvres. Fondante, imperceptible et très confortable, la texture des Phyto-Lip Shine est à la fois légère et nourrissante. 66

Un soin de nuit qui répare le passé de la peau et la rajeunit visiblement. Le dernier grand soin Sisley qui capitalise sur les dernières connaissances en matière de chronobiologie et de génétique pour repousser le vieillissement génétiquement programmé de la peau et la rajeunir visiblement.

67


guide / relooking

Par Norah Kamoun Consiellère en image

Ses atouts

Bochra

Assistante de direction

Ses yeux et son décolleté

Coloration Par Mod’s Hair Nous avons éclairci toutes les longueurs avec un Balayage surfer (technique Mod’s hair qui donne un effet plus naturel) puis nous avons appliqué une base cuivre intense.

La coupe Par Mod’s Hair Le coiffeur lui a fait la coupe Champs de mars (coupe Mod’s hair) qui est un carré dégradé sur le dessus donnant plus de volume aux cheveux fins de Bochra.

Le make-up Par Mod’s Hair On a donné plus de lumière à son teint, et pour mettre en valeur ses yeux on a fait un charbonneux marron pour un regard en velours.

Je suis une femme sexy et j’assume ! 

68

Conseil - Attirer le regard sur son visage ou ses épaules. - Porter des coupes dos nus, de fines bretelles, des cols bateau, des encolures drapées. - Jouer sur le maquillage et la coiffure. - Ne pas oublier les accessoires, les bijoux longs, les foulards, chapeaux, les lunettes de fantaisie.

À éviter - L es soutiens-gorge trop petits et

les pulls qui donnent l’impression de gonfler sur sa poitrine.

Petite robe noire High Street Fashion Courte et tenue par une seule bretelle pour mettre en valeur les jambes et le décolleté de Bochra.

Vous avez envie d’une vraie transformation, de changer de coupe, de couleur et de faire le plein de conseils make-up? C’est possible grâce à Femmes de Tunisie et sa baguette magique! Pour participer au relooking, veuillez nous contacter par mail : relooking@femmesdetunisie.com ou par téléphone au 71 707 207.


Pour vous rassurer, pour vous accompagner, pour vous aider, pour vous conseiller mais également pour vous divertir et vous amuser.

Guide 54  Mode. Collection printempsété Dixit 58  Mode d’emploi. Elégance s’il vous plaît 60  Beauté pratique. Le temps n’aura pas votre peau ! 64 Beauté Nouveautés 66 Relooking. 70

71


guide / forme

Le chaud et le froid Fayçal Ben Abda Physiothérapeute

Deux moyens simples, souvent efficaces, pour lutter contre la douleur sans faire appel aux médicaments Mais avant de choisir entre le chaud et le froid, une petite explication des effets de chaque méthode. Quelques méthodes qui se prêtent à l’automédication. n B ouillottes et coussinets chauffants (hotpacks) : jamais trop chauds et toujours enveloppés d’un linge légèrement chaud et humide. n E nveloppements chauds humides  : appliquer un linge-éponge plongé dans l’eau chaude et essoré, répéter plusieurs fois si nécessaire. n E au glacée : plonger à plusieurs reprises les mains ou les pieds dans de l’eau très froide, jusqu’à ce que le seuil de la douleur soit atteint. Attention : L’automédication a ses limites. Lorsque les douleurs sont vives et persistantes, il convient de faire appel sans tarder à un spécialiste. 72

Utilisation du froid La cryothérapie Le froid est bénéfique en cas de traumatisme sans fracture, de déchirure musculaire, de claquage musculaire, d’entorse, de tendinite, d’inflammation ou d’œdème. De brèves applications locales de froid entraînent la contraction des vaisseaux sanguins et donc le ralentissement du métabolisme. Elles atténuent l’enflure et déclenchent de fortes crampes musculaires.

Utilisation du chaud La thermothérapie Constitués à plus de 70% de liquide, les muscles doivent respecter une température minimum pour fonctionner correctement. Un muscle sain est chaud et élastique. A l’opposé, quand un muscle est contracté, sa température chute car l’afflux sanguin diminue sous l’effet de l’augmentation du tonus musculaire. L’application locale de chaleur favorise la circulation sanguine et donc le métabolisme, et détend la musculature. On recourt à la chaleur en cas d’atteintes musculaires non inflammatoires et de douleurs articulaires dues à l’usure.

73


guide / votre santé

gastrique

Pour une meilleure vie

En plus des problèmes de santé croissants, les personnes souffrant de surcharge pondérale sont souvent condamnées à un isolement socio-économique. Le traitement chirurgical, allié à une modification du comportement, est actuellement la seule méthode prouvée qui permet aux obèses de perdre du poids à long terme. La plupart des interventions de pose d’anneau gastrique sont réalisées selon des techniques de chirurgie endoscopiques (laparoscopie). Le principe repose sur le fait de resserrer l’estomac par un anneau qui le divise en deux sections, comme un sablier. Après l’opération, l’anneau est ajusté en fonction du poids que la personne souhaite perdre et de son bien-être. 74

Classification IMC (kg/m²)

Maigreur : Normal : Surpoids : Obésité : Obésité massive :

< 18,5 18,5 à 24,9 25 à 29,9 > 30 > 40

25% des Tunisiens sont obèses, dont 30% des adultes. Chiffres révélés par une enquête sur le poids moyen de la population tunisienne

Stérilet

Je me trouve trop grosse par rapport à ma taille et j’envisage de me faire poser un anneau gastrique. Quelles sont les contraintes et les contreindications à cette pose et cet anneau me fera-t-il réellement perdre du poids ? Sihem K. – Bizerte

La réponse du Docteur Fathi Khouaja – Spécialiste des maladies du foie et de l’appareil digestif, en proctologie et chirurgie des hémorroïdes

Alors que l’obésité est parfois facteur de stérilité, une grossesse est parfaitement possible avec un anneau. Si toutefois vous apprenez que vous êtes enceinte, la meilleure option sera de desserrer l’anneau dans la crainte que les vomissements ne le déplacent.

Référence : OMS

Anneau

Anneau gastrique et grossesse:

aux hormones L’anneau va aider le patient à diminuer son appétit et par conséquent à perdre graduellement son surpoids. Au terme de 18 mois, les patients perdent en moyenne environ 50% de leur surpoids. Cette perte du surpoids peut être maintenue même après 10 ou 15 années.

Suite à la pose d’un stérilet, j’ai des règles anormalement hémorragiques qui me mettent chaque mois dans un état de grosse fatigue. Compte tenu du fait que je ne supporte pas les autres contraceptions, je tiens absolument à le garder comme méthode contraceptive. On m’a parlé du stérilet à la progestérone. Quelle différence avec les autres stérilets ? Salwa B. – El Manar

Important : Le respect des conseils diététiques et comportementaux après l’opération est essentiel pour perdre du poids et éviter les complications. Il faudra donc que le patient modifie ses habitudes alimentaires. Attention : La décision de la pose d’un anneau revient uniquement au médecin spécialiste. Elle n’est proposée que pour une obésité excessive, actuellement définie par un score scientifique, l’IMC, l’indice de masse corporelle. Il s’agit de la fameuse formule : IMC = poids/taille² (applicable chez l’adulte de 18 à 65 ans). Moyen simple et fiable pour dépister l’obésité chez l’adulte, elle n’est cependant pas valable chez l’enfant, la femme enceinte ou certaines personnes très muscles.

Le stérilet provoque parfois des règles si abondantes qu’il en arrive à être la cause d’anémies authentiques avec leurs conséquences : fatigue, vertiges, perte de cheveux, ongles cassants, parfois même mycoses chroniques. Toutefois, si on tient absolument à garder un stérilet, on peut opter pour un stérilet délivrant une hormone proche de la progestérone. Ce stérilet diffuse de la progestérone au contact des parois utérines. Il a pour propriété de diminuer considérablement le flux des règles. En général, quelques mois après sa mise en place, le flux sanguin menstruel diminue pour ressembler à celui des règles normales ou celui que vous auriez pu connaître sous pilule. Il arrive même que les règles deviennent absentes après plusieurs années de son

Docteur Khaled Terras Spécialiste en gynécologie – obstétrique

utilisation. La sécurité de ce stérilet semble supérieure à celle des stérilets standard car la progestérone atrophie l’endomètre - effet recherché quand les règles sont abondantes - et opacifie la glaire cervicale, la rendant impénétrable par les spermatozoïdes. Important:Nombred’hystérectomiessontprogrammées en raison d’hémorragies, surtout pour des fibromes. Le stérilet aux hormone n’a, bien sûr, aucune action sur les fibromes mais peut, en diminuant le flux sanguin, éviter un certain nombre d’opérations chirurgicales. Attention : Ce stérilet est contre-indiqué en cas d’antécédents de cancers hormonodépendants, comme le cancer du sein, et de problèmes de thromboses vasculaires. Il arrive parfois que, psychologiquement, certaines femmes supportent mal la raréfaction ou même la disparition des règles. Un argument non négligeable à prendre en compte : le prix de ce stérilet avoisine les 310 DT contre 40 DT pour un stérilet standard.

1965 : date à laquelle la Tunisie devient le premier pays musulman à légaliser la pratique de l’avortement 75


guide / nutrition

Douceur

chocolat

du contre la

rudesse du

froid

Le professeur Leila Alouane Trabelsi Maître de Conférence de l’Enseignement Supérieur, enseignante à l’École Supérieure des Sciences et Techniques de la Santé de Tunis. Section Nutrition.

D

’abord il faut savoir que dès qu’il fait froid les besoins en énergie augmentent. Cette augmentation physiologique est cependant minime et ne commence qu’à partir de 5°C ou moins. Plus simplement, si mes besoins sont de 2000 calories quand il fait 15°C, ils sont de 2060 calories à 5°C. Nous attirons donc l’attention que cette envie parfois compulsive de nous « ressucrer particulièrement au chocolat » pendant l’hiver n’est pas seulement dûe au froid. En général cette envie cache parfois un état d’angoisse et/ou d’anxiété qui accompagnent souvent la grisaille de l’hiver. Se tourner vers le chocolat pour calmer ces

76

Depuis que le froid s’est installé, j’ai des envies folles de sucré, du chocolat en particulier. Comment faire pour me rassasier sans prendre du poids ? Je n’ai aucune envie de me retrouver à suivre un régime amaigrissant dès l’arrivée des beaux jours.» angoisses se justifie par les plaisirs de tous les sens, odorat, goût, toucher, vue et même l’ouïe - un bon chocolat est celui qui provoque un bruit souple et net lors de sa casse- provoqués par la dégustation du chocolat. Le chocolat par certains de ses composants nutritionnels provoque un apaisement tout en stimulant l’organisme. Il n’est donc pas nécessaire de culpabiliser en mangeant du chocolat car cette culpabilité ne fera qu’augmenter le risque de prise pondérale. Cependant il faut savoir se limiter à 10 g de chocolat noir par jour à consommer lentement en laissant fondre doucement le chocolat dans la bouche pour profiter de toutes ses qualités. Cette consommation raisonnable ne provoquera pas de surplus pondéral et pour éviter tout risque, bouger un peu plus que d’habitude cela vous réchauffera et éliminera les quelques grammes pris en trop. 77


guide / votre enfant

Face à un

enfant malade, surtout

pas

affolement

d’

Docteur Saadia Ben Amor Pédiatre

Comment soulager mon bébé de trois mois qui souffre continuellement de gaz ? Contrairement à ce que l’on a tendance à croire, ces «gaz», médicalement nommés «coliques du nourrisson» ne sont en fait que des crises de pleurs, non des manifestations de douleurs coliques et ne nécessitent pas de prescription médicale. Assez fréquentes, elles commencent autour de la deuxième semaine pour disparaître spontanément autour du troisième mois. Une attitude apaisante et revenir aux méthodes naturelles sont la meilleure manière de calmer le bébé. La bonne vieille tisane de fenouil, les petits massages sur le ventre avec de l’alcool de menthe, le bercement, la sucette, les chansons douces, les petites promenades en poussette ou en voiture sont autant de petites choses qui peuvent donner d’excellents résultats. Il ne faut pas hésiter à confier bébé à une autre personne pour pouvoir prendre une pause quand les pleurs de bébé durent trop longtemps. Il faut savoir que le bébé s’imprègne de l’ambiance émotionnelle qui l’entoure. Plus vous serez sur vos nerfs, plus il va être surexcité ! Ce qu’il ne faut surtout pas faire : n Ne pas entrer dans le cercle vicieux des modifications de type de lait, il n’a jamais été prouvé que cela change quoi que ce soit ! n Pour les bébés allaités au sein, il n’a pas été prouvé que la modification du régime alimentaire de la mère soulage les coliques de bébé. 78

Mon fils a 6 ans et fait toujours pipi au lit, On m’a dit qu’il y avait des médicaments pour guérir le pipi au lit, sont-ils efficaces ? On parle effectivement d’énurésie à partir de l’âge de 5 ans et on commence à traiter les enfants à partir de 6 ans. L’énurésie est responsable chez l’enfant d’un sentiment de honte et de perte d’estime de soi. Elle apparaît comme un événement particulièrement stressant, qui se situe en troisième position après le divorce et les querelles entre parents. Malheureusement, elle demeure un problème tabou, rarement abordé par les parents avec le pédiatre. Parmi les thérapeutiques, l’hormone antidiurétique (desmopressine) est actuellement la plus utilisée. Ce sont des comprimés administrés à l’enfant au moment d’aller au lit. Le traitement donne d’excellents résultats chez un enfant sur deux. Il doit être poursuivi pendant trois mois. L’innocuité du médicament est démontrée et sa tolérance est très bonne, mais des rechutes restent possibles. Il y a aussi ce que l’on appelle les systèmes d’alarme qui réveillent l’enfant dès la détection des premières gouttes d’urine. C’est une méthode aussi efficace que la desmopressine mais qui reste malheureusement peu utilisée en Tunisie. 79


Veste 109,9Dt Mango

guide / votre shopping

Collier 19,9Dt Boomrang

Sac 69Dt Sasio

Chaussures compensées 225Dt Carré Italien

Rayures Givenchy

Hypnotiques

Pull 84,9Dt Mango

Par Shirine Guiga

Pull 44,9Dt Mango

Un esprit très graphique pour des effets très optiques.

Robe 59,9Dt Mango

Robe en jersey 69,9Dt Mango

Chaussures compensées 119,9Dt Mango

Body 54,9Dt Mango

80

Pull 84Dt Motivi

81


guide / votre shopping

Robe 69,9Dt Mango

Pochette 89,9Dt Mango

Ensemble soie et dentelle Cotton Club 237Dt et 127 Dt - Darling

Foulard 49,9Dt Mango

Dolce & Gabbana

Par Shirine Guiga

C’est le printemps, on crit au flower power ! La mode fleurie revient en force sous toutes ses formes. Et ça tombe bien, on commençait à en avoir assez du gris !

Robe 94,9Dt Mango

Ballerines 59Dt Sasio

T-shirt 39,9Dt Mango

Broche fleur rouge 19,9Dt Boomrang

82

Escarpins en cuir 548Dt Sens Inverse

Chemise 84,9Dt Dixit

83


guide / votre cuisine

Cheese cake au coulis de fraises Préparation : 20 min Cuisson : 55 min Ingrédients (pour 10 personnes) Base - 1 paquet de biscuits sablés bretons ou biscuits à la cannelle type spéculoos - 60 g de beurre salé Crème - 6 petits suisses - 300 g de Carré Frais - 4 œufs - 100 g de sucre - parfum (vanille ou zeste de citron) Coulis : - 500 g de fraise - 3 cuillers à soupe de sucre - 1 jus de citron Préparation Préchauffer le four à 180°C. Ecraser les biscuits. Ajouter le beurre fondu. Etaler cette préparation au fond du moule recouvert de papier sulfurisé. Mettre au four le temps de préparer la crème. Fouetter les œufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajouter les petits-suisses, le fromage frais et le parfum. Lisser la préparation (au batteur ou dans un robot). Verser sur le fond de biscuits et enfourner. Laisser cuire environ 55 min à 1h puis laisser refroidir à l’intérieur du four, porte ouverte. Mettre ensuite au réfrigérateur au moins 10h. Servir avec un coulis de fraise. Mixer la moitié des fraises avec sucre et citron. Ajouter les fraises entières.

84


guide / flanerie gourmande d’Amel Djaiet

Le Cap Le Cap porte bien son nom. Cela sied autant à sa situation en pointe de la grande bleue qu’à l’ambition qu’il affiche. Il se compose d’un bar à tapas, d’une brasserie, d’un restaurant gastronomique, d’un salon de thé, d’une « spaghetteria », d’une pâtisserieboulangerie et même d’une galerie d’art. Tout un programme !

86

La Direction de l’établissement a réuni autour d’elle une équipe solide qui a fait carrière en Tunisie et ailleurs. L’objectif est de réunir le meilleur de chaque cuisine. A ce jour, la brasserie propose les incontournables des repas informels, en attendant le rendezvous avec l’inventivité et la rigueur du restaurant gastronomique. On applaudit déjà la pâtisserie qui vaut largement le détour. Une pure délectation ! Question décoration, c’est moderne, lancé et « trendy ». On aime le côté beau et élégant mais pas coincé. Pas trop d’objets de frime, bien que l’établissement draine depuis son ouverture les « happy few » de Tunis et au-delà ! Le Cap, c’est aussi une galerie d’art où on crée l’évènement. L’exposition de Faouzi El Kemal, un peintre vivant entre Berlin et New York et les sculptures de Raja Bouhamed ont largement retenu l’attention.

L

e Cap vient d’ouvrir. Il est trop tôt pour pouvoir tout apprécier. D’ailleurs, la totalité de ce complexe gastronomique ne sera entièrement opérationnel qu’en juin prochain. Pour le moment, le personnel se rode, la carte se stabilise et les gens affluent. On peut passer à n’importe quel moment de la journée, on trouvera forcément un endroit qui réponde aux besoins de l’instant. En famille, entre amis, pour un déjeuner d’affaires ou un goûter entre filles, l’espace est conçu pour que tout un chacun trouve son bonheur. Il n’est donc plus nécessaire de se chamailler- en couple ou en bande- pour choisir le thème gastronomique de la soirée ! Incontestablement, on aime ce lieu qui fait voyager. La carte des « Tapas » peut justement rendre heureux les fans de l’interprétation du riz, des fruits de mer, des « boureyk », des nems et de la « menina »... Des compositions ibériques, libanaises, tunisiennes et asiatiques que l’on retrouve au « Lounge ». Subtiles et complexes dans une netteté de saveurs. Prix en conséquence.

Un peu plus tard dans la soirée, le menu se décline en un assortiment de couleurs aux destinations variées. Les sons s’entremêlent dans une atmosphère douce et velouté et Le Cap se transforme en « Jazz-Bar ». Musique live et ambiance de qualité destinées à une clientèle chic. Le lieu est en cela assez unique dans la scène de la vie nocturne de Tunis.

Le prog

ramm

e Lundi : Soirée Sm o phone w ith Med oth Jazz: Enrico ’s Ali Kam Mardi : oun au p SaxoSoirée S iano Trompe m t & Héd ooth Jazz : A rnaud’s i Fahem à Mercred l a g u itare i Med Al : Duo : Arnaud’ i Kamou s Tromp n au pia et with Jeudi : no Soirée P op Sabrine & Mom : Nebil Mana i Band. o Vendred i : Soirée Band “S o Soulfu Funk: Quartet D ll (Funk Samedi & soul) eena’s : Soirée Pop/Ro Band ck : Sab rine pop 87


guide / test

Savez-vous

encaisser

l'échec? On ne gagne pas toujours ! La vie est un cadeau, même si elle n’en fait pas toujours. Les aléas de la vie nous réservent parfois de bien mauvaises surprises. Pour savoir si vous êtes du genre à baisser les bras ou à garder la tête haute lorsque vous subissez des ratés, faites le test

Savez-vous encaisser l’échec ?

1/8 Après 2 mois de romance, il vous annonce qu’il vous quitte, comment réagissez-vous ? A) « Et bien, tant pis pour toi ! » B) « Ah bon, et pourquoi ? » C) « Oh non, tu ne peux pas !»

2/8 A l’approche des examens scolaires, vous :

B) Révisiez comme une acharnée : nuits blanches, seating à la bibliothèque, les clés du succès assuré. A) Stressiez, vous n’avez pas droit à l’erreur. C) Pensiez déjà à la remise des copies et l’éventualité d’une mauvaise note. 88

3/8 Une rupture sentimentale, c’est synonyme de :

C) Dépression et d’inondation : les larmes coulent à flot. A) Opération séduction : place à la pêche aux garçons. B) Déception et de transition : place à l’introspection.

4/8 Votre projet n’a pas été retenu par le client, préférant celui de votre collègue Micheline :

A) Fairplay, elle le méritait, son projet était aussi bien que le vôtre. B) Philosophe, ça sera pour la prochaine fois ! C) Catastrophée, vous pensez que vous êtes nulle et qu’on va vous virer !

5/8 Petit dîner en amoureux. Vous l’invitez à découvrir vos talents culinaires... oh, malheur, le soufflé est cramé !

B) Ce n’est que partie remise, vous l’invitez à goûter votre quiche maison demain soir, et filez au resto. A) Vous y voyez l’occasion de passer directement au dessert. C) C’est un signe, votre relation ne va pas faire long feu.

6/8 Lors d’une virée à Deauville, vous faites un détour par les machines à sous. Dernier jeton, vous perdez tout : B) « Au moins, j’ai tenté ma chance ! » C) « Mais qu’est ce qui m’a pris de jouer ce fichu jeton ! » A) « Ah le jeu, et ses aléas ! »

7/8 Vous offrez un cadeau à votre chéri... qui n’est pas du tout à son goût. Vous : A) Positivez, c’est une façon de connaître mieux ses goûts. C) Déprimez, vous n’assurez pas, même pas capable de lui faire plaisir. B) Relativisez, c’est le geste qui compte avant tout.

8/8 Pour vous, dans les compétitions sportives, l’important, c’est de : B) Se dépasser. A) Participer. C) Gagner.

89


guide / test

Salon International des Composants Automobiles «Equip Auto Alger» Alger - Algerie Du 19 au 22 AVRIL 2010

Ministère des Affaires Sociales de la Solidarité et des Tunisiens à l’étranger Caisse Nationale de Sécurité Sociale

Le Centre de Promotion des Exportations « CEPEX » organise la participation tunisienne au Salon International des Composants Automobiles « Equip Auto Alger » (Alger – Algérie du 19 au 22 Avril 2010)

MAX A Positive attitude

MAX B Relative attitude

MAX C Dépressive attitude

L’échec n’a qu’à bien se tenir ! Vous êtes loin d’être dupe. Consciente que la vie est faite de haut et de bas, vous avez choisi de la prendre avec philosophie, bonne manière de ne pas être déçue. L’échec pour vous n’est pas une fin en soi, mais un obstacle à franchir, qui vous permet de trouver la bonne voie, d’avancer, de mûrir, d’évoluer. Après tout, c’est en essuyant des échecs que l’on apprend à ne pas répéter les mêmes erreurs. Vous l’avez bien compris. Aussi, vous faites en sorte d’anticiper, d’être toujours parée pour limiter la casse.

L’échec, vous ne le vivez pas, vous le relativisez. Vous apprenez à le gérer au mieux, même si des fois il est difficile à digérer. Pour vous, l’échec est une façon de se préparer à la réussite, à la savourer. Vous apprenez de vos expériences, analysez, tentez de connaître les raisons qui vous ont conduite à l’échec pour les appliquez ensuite. Du coup, vous ne perdez pas confiance en vous. La vie est une leçon. Vous êtes là pour apprendre.

L’échec vous effraie. C’est le facteur principal qui vous empêche d’atteindre vos objectifs et vos rêves. Pour vous l’échec est vécu comme la fin du monde. Tout s’écroule autour de vous. Vous perdez vos repères et l’estime de vous même. Il devient facile de tomber dans la dépression et de vous décourager. Ce n’est pas parce qu’aujourd’hui le succès n’est pas au rendez-vous que demain, vous n’allez pas triompher. Apprenez à tirer profit de toutes vos expériences négatives. Adoptez la positive attitude : ce sera déjà une victoire contre vous-même.

Pour y participer, inscrivez-vous avant le 12 Mars 2010

La Caisse Nationale de Sécurité Sociale porte à la connaissance des bénéficiaires d’une pension de vieillesse, d’invalidité et de survivants âgés de plus de 55 ans et qui perçoivent leur pension par virement bancaire ou postal qu’ils sont invités à déposer un extrait de naissance datant de moins de 3 mois auprès du bureau régional ou local de la CNSS le plus proche de leur lieu de résidence et ce avant le 29 Mars 2010. Ils peuvent de même faire parvenir cette pièce par voie postale.

Contacts Maison de l’Exportateur, Centre Urbain Nord - BP 225 - 1080 Tunis Cedex Tél : 71 234 200 / Fax : 71 237 325 Email : shassen@cepex.nat.tn

En cas de non-production de la dite pièce avant l’expiration du délai sus-mentionné, le paiement de la pension sera suspendu à compter du mois d’Avril 2010.

Foire Internationale d’Alger Alger - Algerie Du 02 au 07 JUIN 2010 Le Centre de Promotion des Exportations « CEPEX » organise la participation tunisienne à la 43

ème

édition de la FOIRE INTERNATIONALE D’ALGER (Alger — Algérie du 02 au 07 Juin 2010)

Pour y participer, inscrivez-vous avant le 02 Avril 2010 Contacts : Maison de l’Exportateur, Centre Urbain Nord - BP 225 - 1080 Tunis Cedex Tél : 71 234 200 / Fax : 71 237 325 Email : gyaacoub@cepex.nat.tn

90

91


guide

Adresses Mode et beauté

Benetton Centre Commercial Carrefour & Geant Carre Italien 6 rue du Lac Tébériade Tél. : 71 963 653. E-mail : carreitalien@gnet.tn Cendrillon Centre Commercial Carrefour Tél. : 71 778 939 Darling Rue du Lac Leman, Pyramide du Lac Tél. : 71 962 357 Dixit Les Berges du Lac. Tél. : 71 860 420 Web : www.dixitwoman.com Etam Centre Commercial Carrefour, La Fayette et Les Berges du Lac. Tél. : 70 938 726 Fatales Centre Commercial Zephyr et Centre Makni High Street Fashion Résidence Karasan rue du Lac Constance, Les Berges du Lac Tél. : 71 960 067 Jennyfer 24 Avenue Jean Jaurès, Central Park Mac 45 Avenue Habib Bourguiba, Tunis Tél. : 71 344 223 Mod’s Hair Rue du Lac Turkana, Les Berges du Lac Tél : 71 962 433 Mango Centre Commercial Carrefour & Geant Motivi Centre Commercial Carrefour & Geant Norah Kamoun Agence de Conseil en image personnelle et professionnelle - Rte de la Marsa GP9 Ain Zaghouan Tél : 25 506 501

Psssy Immeuble Haïfa, Rue du Tchad, Les Berges du Lac Sens Inverse Rue du Lac Turkana Immeuble Mimosa, Les Berges du Lac. Tél. : 71 963 110 Sinequanone Passage du Lac Volta, Centre Kanzet, Les Berges du Lac. Tél. : 71 962 101 Sisley Rue du Lac Tehad, Les Berges du Lac. Tél. : 71 861 616 Tara Jarmon Rue du Lac de Tchad, Les Berges du Lac. Tél. : 71 961 220

Déco & autres Amarante 59 Avenue Taieb Mhiri. Tél. : 71 980 887 et Hôtel The Residence. Tél. : 71 777 764 Architecta 19 Boulevard du 7 Novembre Sidi Bou Said. Tél. : 71 981 330 Casabo Route de la Marsa Km9 Ain Zaghouane Tél. : 70 736 957. E-mail : casabo@planet.tn Conte de Fées19 rue Ibn Hanbel , Marsa Plage Tél. : 71 980 211 Connexion Route de la Marsa (GP9), L’Aouina Tél. : 70 736 153 Elements Centre Commercial Carrefour, boutique n°9 Tél. : 71 778 928. Web : www.elements.com.tn Floralies Avenue de l’Environnement, Dar Fadhal, La Soukra. Tél. : 70 949 190 E-mail : floralies@gnet.tn

Fuchi-Ka Route de la Soukra, km13, Sidi Fradj Tél. : 71 864 400 / 70 946 343 Jeff de Bruges 13 rue Ahmed Tlili, Menzah 5 Tél. : 71 767 801. E-mail : jeffdebrugestunisie@tunet.tn Le Comptoir d'Amilcar 132 Avenue Habib Bourguiba, Carthage Présidence. Tél. : 71 775 789 Librairie Al Kitab 17 Av. de l'indé, La Marsa Tél. : 71 980 338 Maison de la Presse Boutique N°8 Centre Commercial Carrefour Prestige Projects Pyramide du Lac, Rue du Lac Victoria, les Berges du Lac. Tél. : 71 962 287 / 71 962 199 Stanliver Boutique N°12, Centre Commercial Zephyr, La Marsa et N°60 Avenue de l'UMA, Ariana Web : www.stanliver.com. E-mail : contact@stanliver.com Sydney Home by Asa Immeuble Besbes Passage du lac Argentino Magasin N°3 les berges du lac

Jacques Luxe au Garcia et La Mam pieds nus dan ounia The Ru sselior s la Mé à Ham dina mamet

Hôtel

re 2009

com |

etunisie.

mmesd

www.fe

Novemb N° 16 |

Dt

3,9

Lieux

ppinagis Sho nç hic fra

les temde désir ples du bien

Le C

être

Lumin

matière

Rencon

Sexo

uchante Bonne co e ménagèr

Dossier

tenaire Mon parl au lit est nu

une aide le á domici

ster

Test

imes

ions int

natu nt a dé L’arge e ma vi

Confess

tre

Jan Demavec eulem ee

à s prête Êtes-vou ecter vos resp uses? oure am ns tio résolu

BULLETIN D’ABONNEMENT à retourner accompagné de votre règlement à :

Femmes de Tunisie - Immeuble Comète- 1er étage, Avenue Hédi Karray, Centre Urbain Nord,1082 Tunis Je m’abonne à «Femmes de Tunisie» pour un an (12 numéros), y compris les suppléments au prix de 40 dinars. Je joins mon règlement à l’ordre de Femmes de Tunisie par Chèque bancaire : Espèces : Nom : ............................................................... Prénom : ........................................................................................................ Email : .............................................................................................................................................................................................. Adresse : ........................................................................................................................................................................................ Code postal :................................................... Ville : ................................................................................................................ Tél. : .................................................................. Signature :

aires

s natu et petit relles es LED illum vos in inent térieur s

Fdt Mars 2010  

Fdt Mars 2010

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you