Page 1

Verbier - Route de Verbier - Tél (027) 771 66 06 T R E N T E d e g r é s v er b i er h o r s - s é r i e 2 0 1 3 - 2 0 1 4 | w w w. 3 0 d e g re s .t v

hors-série

VERBIER


cartier.com


Nouvelle Collection TANK MC

Mouvement Manufacture 1904 MC


extrĂŞmementnature

verbier.ch


PrÉface

JoËl Sciboz Directeur de l’Office du Tourisme de Verbier/Val de Bagnes

Nature, émotions… Verbier tout simplement! Nichée sur un haut plateau idyllique ouvert sur les montagnes et baignée de soleil, Verbier profite d’une situation privilégiée et d’une nature généreuse, envoûtante. Pôle touristique du Val de Bagnes, la station a su garder son caractère montagnard initial, tout en se modernisant et se muant en un grand village au caractère étonnamment cosmopolite - au point de générer un microcosme propre à la station, sorte de symphonie harmonieuse où se croisent amoureux de la nature, adeptes de sports plus ou moins extrêmes, de bien-être, de culture, de traditions et de bonne chère. Verbier bénéficie d’une offre et de services touristiques diversifiés et de qualité. Que ce soit pour les pentes enneigées ou les vertigineux après-ski, pour un séjour entre amis ou en famille, pour le shopping ou la détente, tout le monde y trouve son compte. La station ne cesse d’investir pour le bien-être de ses hôtes. Ses infrastructures de remontées mécaniques, efficaces, confortables et toujours au faîte de la technologie, en témoignent magnifiquement. Elles permettent, entre autres, d’accéder aisément au sommet du Mont Fort: là, à 3’330 mètres d’altitude, s’offre un panorama incomparable, époustouflant, sur plus de 50 sommets de 4’000 mètres. A l’image de ce spectacle, où la sensation de liberté se mêle d’humilité et de respect face à la puissance de la montagne, Verbier ne laisse personne indifférent. Elle sublime les émotions. Soyez les bienvenus à Verbier!

Eric-a. balet Directeur général Téléverbier S.A.

2013, une année charnière pour les Mayens de Bruson… et Verbier Nouvelle télécabine, enneigement mécanique, retenue collinaire, garages et locaux d’exploitation tout neufs: avec 22 millions de francs d’investissements en 2013, notre petit domaine skiable de Bruson change de catégorie. Il se retrouve dorénavant idéalement relié à Verbier et aux 4 Vallées. Cet effort n’aurait pas été possible sans le soutien direct de la Commune de Bagnes, qui supporte la moitié des coûts de construction de la télécabine, et une partie de celui de l’enneigement mécanique. Idéalement, vous auriez certainement souhaité nous voir étendre simultanément le domaine skiable vers le Six Blanc, avec la création du télésiège du Chargerat. Idéalement, vous auriez sûrement apprécié un renouvellement du télésiège de la Pasay et un agrandissement de la buvette du même nom, dès cet hiver. Las, les moyens financiers ne permettent pas de tout faire en même temps! De notre côté, nous aurions souhaité que ces importants investissements soient accompagnés par la construction de lits marchands sur le site des Mayens - pour que le taux d’occupation de Bruson atteigne un seuil critique qu’il n’a pas encore aujourd’hui. Mais après cette année charnière, nous poursuivrons le développement de notre domaine skiable - donc des Mayens de Bruson -, sans précipitation, de manière logique et équilibrée. Et Bruson conservera toutes les spécificités qui font son charme. Bon hiver à tous !


, l i e l o s u d r e v e L n e p , e s u e r d u o p ro. t t a u q f eo m o H e h e to t m o c l e W

P

ations su lus d’inform

uattro

i.ch/q r www.aud


, . s e g r e i v s e nt


KJUS. uncompromising. kjus.com

en vente chez:

place centrale – VERBIER www.xtremesports.ch

KJUS LADIES SNOWRAY JACKET

Photo: Stefan Schlumpf

KJUS MEN SNOWBANK JACKET


éDITO I

l y a des endroits où l’on passe et d’autres où l’on revient. Saison après saison. Année après année. Avec le même plaisir qui fait vibrer les sens et donne un sens à la vie. Verbier est de ceux-là. Voilà un doux refuge dans la montagne, une parenthèse heureuse dans le quotidien, où l’écho des carres sur les pentes gelées chasse le spleen, où les épais tapis de poudreuse enveloppent de leur ouate le fracas du monde. A nouvel hiver, nouveaux plaisirs, nouveaux hôtels et chalets de luxe, nouveaux restaurants, nouvelle télécabine. Verbier bruisse. Verbier s’enthousiasme. Pour le shopping. Pour l’après-ski qui dure parfois toute la nuit. Pour les festivals et les artistes qui lui confèrent une inimitable ambiance cosmopolite. Pour la glisse surtout, là-haut, sur la montagne. Certains ne jurent que par le domaine des 4 Vallées. On les comprend. Avec 5 stations reliées, 400 km de pistes (de 1400 à 3300 m d’altitude) et 3 snowparks, difficile de faire fausse route… Il y a pourtant plus encore. Tous les freeriders vous le

diront: Verbier est une Mecque de la discipline. Les fidèles sont nombreux qui reviennent, béatement, s’enivrer de poudreuse, jour après jour, comme d’autres égrènent des chapelets. Swatch Skiers Cup en janvier, Xtreme en mars, les plus belles compétitions défient les faces enneigées les plus improbables (connaissez-vous le Bec des Rosses?). Spectacle et frissons garantis. Au-delà, un autre ski s’impose. Un ski de l’effort intense, façon Patrouille des Glaciers, qui plonge les randonneurs dans un décor de carte postale. Les Anglo-saxons parlent de wilderness. Une montagne sauvage, vierge comme au premier jour, où la trace des skis qui s’imprime dans la neige fraîche donne un peu le sentiment d’être un explorateur. C’est ce Verbier-là, pour la deuxième année consécutive, que 30° vous invite à (re)découvrir. A respirer. Un espace incomparable de beauté et de plaisir – à retrouver aussi, en version XXL, avec nos bonus sur le web et sur l’iPad. Joyeux Noël!

C h r i s t i a n b u g n o n _ Editeur & rédacteur en chef www.30degres.tv


Sommaire 69 NEWS

12

EXCLUSIF Chalets d’exception

20

PORTFOLIO Melody Sky, l’aventurière de l’image

32

INTERVIEW Mads Kornerup

42

LE VAL DE BAGNES Côté nature

44

LA CORDÉE DES ALPES Vers les sommets du luxe

48

MUSIQUE CLASSIQUE Le Verbier Festival au sommet de sa gloire

55

CHALETS D’ADRIEN ET DE FLORE Créateurs de souvenirs d’exception

57

LES 4 VALLÉES L’univers de tous les possibles

59

VERBIER La Mecque du hors-piste

60

L’XTRÊME au féminin

65

HÔTEL NEVAÏ VERBIER Un must du design

67

RANDONNÉE À SKI Le souffle de la liberté

69

TEST SKIs Du freeride au ski-alpinisme

70

LIQUEURS ET EAUX-DE-VIe s’invitent à l’apéritif et au café

73

GASTRONOMIE Skier gourmand

75

LA FAMILLE MICHELLOD La tradition du bon pain

77

Patrouille des Glaciers Objectif Verbier par les hauts glaciers

78

SPORT Comment s’entraîner à la Patrouille des Glaciers?

80

GASTRONOMIE Hôtel-Restaurant «Le Terminus», à Sierre

82

Société Verbier se rallie à Bruson

85

La légende du Bec des Rosses

87

TRENDS HORLOGERS

88

TRENDS SPORT

90

CHARITY NIGHT La nuit des étoiles… de la glisse

92

TRENDS DESIGN

98

48

42

HORS-SÉRIE LUXE VERBIER HIVER 2013-2014 | IMPRESSUM 30° Degrés (since 2002)

Edition, administration et publicité: CB Communication sàrl | Rue du Simplon 20 – Case Postale 386 | 1001 Lausanne - Suisse | info@cbcommunication.com | www.cbcommunication.com | Tél: +41 21 312 41 41, Fax: +41 21 312 41 11 | Rédacteur en chef: christian.bugnon@cbcommunication.com | Secrétariat de rédaction: sophie.artar@cbcommunication.com | Rédaction (par ordre d’apparition): Christian Bugnon, Claude Hervé-Bazin, Frédéric Rein, Sophie Dorsaz, Serge Greter, Monique Delarze, François Perraudin, Raphaël Berset | Photographes (par ordre d’apparition): François Perraudin, Aline Paley, Lionel May, Charlotte Percle, Gilbert Grettaz, Jack Affleck, Nuno Silva, Charles Jerry, La Tzoumaz tourisme, Jean-Pierre Besse, Yves Garneau, Melody Sky, Morten Bjarnhof, Bjarke Johansen, Laurie Fletcher, Nicolas Brodard/Verbier Festival, Luca Ricchi, Philippe Fragnol, Keystone, Gérard Berthoud, Didier de Courten, Sébastien Baritussio/Peter Charaf/Monica Namy, Roulin Thomas | Conception graphique: florian.blanchard@cbcommunication.com | (stagiaire) laura.calabro@cbcommunication.com | (DA) christian.bugnon@cbcommunication.com | Traduction anglaise: Simon Till, Paul Subrenat | Photolithographie: Images 3 | Imprimerie: IRL plus SA | Publicité: info@cbcommunication.com | Copyright: © 2013-2014 magazine 30° degrés, Tous droits réservés. Tous les textes et visuels publiés sont soumis au droit d’auteur. Leur reproduction, en tout ou partie, est strictement prohibée, sauf autorisation expresse des ayants droits respectifs. 30° magazine est le partenaire média officiel du Club Alpin Suisse (CAS) pour les sports de compétition | Ce magazine a été entièrement imprimé en Suisse en papier FSC | Disponible sur l’iPad et internet: www.30degres.tv | Cover: photo Laurie Fletcher | Prochaine édition décembre 2014

12


François Perraudin

NEWS

La Patrouille des Glaciers s’expose Du 18 janvier au 11 mai 2014, le Musée de Bagnes retracera l’aventure de la Patrouille des Glaciers en images. L’exposition reviendra sur l’histoire de la course, dont la première édition eut lieu en 1943, et fera revivre son atmosphère, entre engagement humain de l’armée, puissance de la montagne et défis personnels. En collaboration avec l’Association de la Patrouille des Glaciers, le musée exposera également une riche collection d’objets liés à la compétition.

DR

www.museedebagnes.ch

Le nouveau spa du Chalet d’Adrien by Sisley Sisley inaugure son premier spa à la montagne dans l’intimité du seul hôtel 5 étoiles Relais & Châteaux de Verbier – un recoin d’authenticité raffiné, aux antipodes de l’ostentation des grands établissements tapageurs. Dans ce cadre d’exception, l’espace bien-être, entièrement rénové et repensé, affirme un niveau d’excellence rarement égalé, avec ses hammam, sauna, nouveau jacuzzi à six places, cabines feutrées, nouvelle salle de fitness dotée d’appareils high-tech et grande boutique Sisley doublée d’un espace détente. Ajoutez un accès direct depuis la terrasse, sur laquelle s’ouvre également une piscine prolongée par l’un des plus beaux panoramas des Alpes et la détente touche au sublime. « Nos baumes, précise Christine Deslarzes, la responsable du spa, sont tous issus de la gamme des produits Sisley», qui associent oligo-éléments et huiles essentielles, selon un concept exclusif propre à la célèbre marque – appréciée par les connaisseurs dans le monde entier. Les protocoles maison font un large recours à l’huile de jojoba, reconnue pour ses vertus hydratantes et cicatrisantes, ainsi que pour son pH proche de celui de la peau. Autres déclinaisons à la carte: des soins beauté du corps, amincissants, une option jambes légères et peau de satin. Les drainages lymphatiques et la réflexologie plantaire sont aussi de la partie. www.chalet-adrien.com


DR

DR

W s’implante à Verbier Médran évolue, entre dans le XXIe siècle avec le grand projet mené tambour battant par l’équipe de promoteurs chevronnée des Trois Rocs, en collaboration avec Starwood Hotels & Resorts. Au programme: un site enchanteur au pied des pistes, des espaces commerciaux conviviaux pour les piétons et le premier espace hôtelier international de la station, griffé W. Occupant six chalets encadrant la place Blanche, à moins de 50 m des remontées mécaniques, celui-ci se partage entre l’hôtel W Verbier et les Résidences W, proposées à la vente (2 à 4 chambres). Chacun y bénéficie de l’emblématique look urbain contemporain de la marque, d’une cheminée et d’un balcon privatifs, sans oublier l’accès aux spa, espace fitness et piscine extérieure couverte. www.wverbier.com | www.verbierresidences.com

Aline Paley

Veuve Clicquot Metal Fridge Reconnaissable entre tous à sa forme et ses arrondis emblématiques, sa poignée et sa finition brillante, le nouveau coffret «Metal Fridge» s’inscrit dans la lignée de la «Fridge Collection», inspirée des réfrigérateurs américains des années 1950. Il rejoint ses homologues le «Yellow Fridge», sorti en 2010, et le «Fridge Rosé», apparu une année plus tard, tous conçus pour garder au frais la bouteille préalablement réfrigérée pendant deux heures. Un style design typique de Veuve Clicquot, qui révèle toute la modernité et l’innovation de cette illustre maison de Champagne. www.veuve-clicquot.com

Tchaïkovski à Noël Le concert de Noël des Amis du Verbier Festival aura lieu le dimanche 29 décembre 2013 à 18h30 à l’église de Verbier. Le programme s’articulera autour du prenant et délicat Souvenir de Florence op.70 de Tchaïkovski, interprété par six virtuoses issus de la Verbier Festival Academy: le grand Kirill Troussov au violon, entouré des étoiles montantes Alexandra Conunova au violon, Barbara Buntrock et Georgy Kovalev à l’alto, Anastasia Kobekina et Edgar Moreau au violoncelle.

Petit déj et lunch aux Gentianes Inauguré fin 2012 et achevé durant l’été-automne 2013, le restaurant des glaciers des Gentianes, stratégiquement situé sur le secteur du Mont-Fort, est l’un des plus élevés du domaine des 4 Vallées, à 2950 m d’altitude. Il se présente maintenant dans sa forme définitive d’igloo, partagé entre un restaurant self-service, un bar et un lounge au 1er étage. Les Gentianes offrent tous les jours un grand buffet petitdéjeuner, disponible jusqu’à 11 heures. Une bonne raison de chausser les skis dès l’ouverture des pistes avant de s’envoler vers le Mont-Fort!

www.verbierfestival.com

www.verbierbooking.ch/fr/restaurants/les-gentianes-0-698


NEWS

Lionel May

Hierba®: le goût des Alpes Le dernier-né de la distillerie Morand est un alcool aux plantes des Alpes et aux agrumes. Cette liqueur (31,5% vol. d’alcool) a été conçue suite à une demande exclusive du Caprice Festival de CransMontana. Le succès du produit a été fulgurant: quelque trente litres ont été vendus en deux jours durant la manifestation! En découle aujourd’hui une nouvelle palette de produits à base d’herbes: aux côtés de Hierba®, un génépi et une liqueur dénommée Cervin seront prochainement commercialisés. www.morand.ch

DR

Verbier Snowpark: plus qu’un simple snowpark Le snowpark de La Chaux fait peau neuve: l’ancien petit snowcross disparaît pour laisser plus de place aux nouveaux éléments. On y trouve désormais 2 entrées et 5 lignes: une verte (WOOPS), une bleue (3 kichers et rails débutants, initiation), une rouge (3 kichers et 9 rails), une noire (2 kichers et 5 rails) et une de Jibs — sans oublier skicross et chill zone sonorisée avec barbecue. Un AUDI Skicross, accessible à tous, est aménagé en permanence dans le secteur desservi par le télésiège de La Chaux 2. Autre nouveauté de taille: le big air bag, destiné aux sauts, est déplacé en contrebas du Chalet Carlsberg pour laisser plus de place au snowpark. Le nouvel emplacement prévoit… 2 big air bags à la place d’un seul, dont un conçu pour les plus jeunes. Les parents pourront ainsi déguster leur viande sur ardoise au calme, pendant que les enfants s’éclateront.

Course nocturne en peau de phoque Le 7 mars prochain, laissez-vous embarquer pour une folle équipée à la frontale, en raquettes ou à peaux de phoque, sur les 847m de dénivelé séparant La Tzoumaz de Savoleyres. Inscriptions sur place dès 17h00; départ populaire à 18h30 (sans chronométrage) et départ compétiteurs à 19h30 (avec). A l’arrivée, un bon plat de pâtes requinquera tous les participants! www.latzoumaz.ch

Gilbert Grettaz

www.facebook.com/SnowparkVerbier

Craquez pour l’héliski Fous de freeride en quête de pentes vierges, sportifs avides de sensations fortes ou simples bons skieurs rêvant de nouveaux horizons et challenges, l’héliski attire de plus en plus d’adeptes. On les comprend! Déposés par l’hélicoptère, ces aventuriers des airs découvrent les paysages alpins sous un autre regard, avant de se laisser aspirer par des runs de folie, en communion avec la nature, dans des tapis de poudreuse encore immaculée. www.adrenaline-verbier.ch

Charlotte Percle

Prêt(e) pour la cascade de glace? Activité hivernale à part entière, l’escalade en cascade de glace permet de découvrir un univers féérique, peuplé de stalactites géantes et de murs à conquérir. Le val de Bagnes possède bon nombre de ces «chemins du gel», offrant des degrés de difficulté variables. De la moulinette, pour l’initiation, aux longueurs engagées, il y en a pour tous les goûts et tous les niveaux! www.guideverbier.com


NEWS Chiens de traîneau: la montagne autrement Si l’activité se pratique tout au long de l’année, c’est bien naturellement en hiver qu’elle est la plus évocatrice. Première approche: une balade de 50 min aux Ruinettes, confortablement assis sur le traîneau. Envie de plus de sensations? Partagez la passion d’Olivia, qui vous initiera à la conduite d’un attelage de 3 à 4 chiens, lors d’une demi-journée ou d’une journée complète. Besoin de dépaysement? Inscrivez-vous pour 2 jours de raid avec une nuit sous tente trappeur chauffée. L’occasion de découvrir l’univers des chiens de traîneau avec un grand T.

Jack Affleck

www.chiensdetraineau.ch

www.wholeycow.ch

Nuno Silva

Wholeycow: body and mind Bien plus qu’un simple fitness, Wholeycow propose des cours de haute qualité, collectifs ou privés, et un large éventail de packages santé et wellness dans un esprit novateur. L’entreprise emménage dans de nouveaux studios cet hiver, où elle bénéficie de meilleures infrastructures, sans pour autant changer sa philosophie axée sur l’harmonie entre force physique et psychique. Au programme: plusieurs types de yoga, pilates, TRX, spinning, entraînement en circuit, zumba, boxercise et bien d’autres, sans oublier massothérapie, coaching personnel et conseils en nutrition.

Charles Jerry

Verbier étend sa collaboration avec le groupe Vail Epic Pass: vous entendez probablement ce nom pour la première fois. C’est celui de l’abonnement multistations du groupe de remontées mécaniques américain de Vail (Colorado), le plus important au monde, regroupant la station proprement dite, mais aussi Beaver Creek, Breckenridge, Heavenly Valley, Keystone, Kirkwood et Northstar. Après avoir initié une opération d’échanges l’an dernier, Vail et Verbier ont décidé de renforcer leur collaboration. Dès cet hiver, tout titulaire d’un abonnement annuel Verbier/4 Vallées pourra skier gratuitement 5 jours dans l’une des stations du groupe Vail – le corollaire étant assuré sur Verbier pour les titulaires d’un Epic Pass. Si Vail est bien connue pour ses Back Bowls, Beaver Creek brille par son service exceptionnel, Breckenridge possède une ville historique unique, alors que Keystone mise sur l’aventure familiale. Heavenly est réputé pour ses vues époustouflantes et sa vie nocturne, alors que Northstar est plus intimiste. Si c’est l’aventure pure en montagne qui vous tente, c’est à Kirkwood que vous tracerez vos lignes en poudreuse sur le légendaire domaine d’Arapahoe Basin. www.snowusa.com

Escale on-piste au Chalet Carlsberg Situé aux Attelas, l’incontournable Chalet Carlsberg ravira les amateurs de terrasses skis aux pieds: par beau temps, le panorama y est imprenable. On opte au choix pour le restaurant de l’intérieur, spécialisé dans les viandes sur ardoise et pâtes, ou pour un simple en-cas au bar extérieur du Petit Carlsberg, à accompagner d’une bonne bière, les yeux rivés vers les sommets alentours – un lieu très apprécié des jeunes et des familles pour ses prix sans concurrence sur les pistes et sa bonne ambiance. La terrasse devrait être réaménagée en 2014 (si tout va bien!). www.televerbier.ch/fr/restaurants/ carlsberg-0-75


NEWS 1936: deux yourtes pour un bar Les habitués connaissent bien les yourtes installées au départ du télésiège du Mayentzet, sur la piste de retour en station. Cette année, les animations y seront renforcées, avec des concerts presque tous les samedis à partir de mi-février et parfois même en semaine, lors des périodes d’affluence. Impossible, ici, de ne pas faire halte au Bar 1936, une référence de l’après-ski pour son vin chaud et ses fondues mongoles au clair de lune – avant de poursuivre la fête à Verbier.

La Tzoumaz tourisme

Le Comptoir de Flore: salon de thé et boutique au 20 rue de Medran Parenthèse heureuse au sein du Chalet de Flore, le Comptoir de Flore est une invitation aux plaisirs et saveurs d’excellence. Thé, chocolat, confitures, tout est dans le fabriqué sur mesure… Entrons, donc, au cœur de ce cocon pour nous blottir dans le salon de thé, devant une grande carte Mariage Frères – l’une des références absolues dans l’univers du thé. Prendrez-vous un classique, comme l’Earl Grey Impérial, un mélange fait maison (variable au gré des saisons), un thé vert, noir, rouge, bleu ou blanc?! La gamme est impressionnante. L’après midi, les parfums de gaufre chaude titillent les papilles des enfants au retour du ski. Voilà «l’Instant Chocolat» – celui de David Pasquiet, artisan valaisan, lauréat 2013 du championnat suisse de chocolat et finaliste du championnat du monde. Un orfèvre du cacao. Il signe la carte des chocolats chauds, nature, Tonka, aux épices, à l’anis… Un délice pour petits et grands, qui dégustent dans le même temps les tartes du chef pâtissier et les confitures artisanales du Comptoir de Flore. Côté boutique, on retrouve le très grand choix de chocolat suisse de David et les boîtes noires de thé Mariages Frères – témoins d’un moment privilégié à glisser dans ses bagages. www.chalet-flore.ch

Open de luge de la Tzoumaz A Verbier, luger se conjugue à toutes les personnes. Le 2 février prochain, participez au 19 e open de luge de la Tzoumaz, organisé sur la plus longue piste de Suisse romande, dans le cadre du Trophée de luge du Valais. Amateurs, fous de vitesses et familles s’affronteront sans merci ou passeront simplement un bon moment le nez au vent en retrouvant leur âme d’enfant! A vos luges! www.letrophee.net

Jean-Pierre Besse

DR

www.verbierbooking.ch/fr/restaurants/1936-0-76

Safari à ski Le safari à ski, c’est avant tout l’incomparable occasion de vivre les Alpes, en s’immergeant dans ses paysages blanchis et ses diversités linguistiques, gastronomiques et culturelles. Avec plus de quinze ans d’expérience dans ce domaine, les guides de Verbier ont tout un éventail de programmes dans leur besace: tour du Mont-Rose, routes ZermattChamonix, Klosters-Andermatt, escapade du Léman à la Jungfrau, et même un safari 2x2x2, réunissant trois fois 2 jours dans autant d’escales de prestige: Verbier, Courmayeur et Chamonix (Vallée Blanche incluse). www.guideverbier.com

Plaisirs du terroir à La Croix de Cœur Le sympathique petit restaurant du col de la Croix-de-Cœur, implanté à mi-chemin de Verbier et de La Tzoumaz, face au vaste panorama du massif des Combins et du mont Blanc, a été labellisé «Saveurs du Valais». Sa carte est logiquement vouée au terroir local et permet quelques belles découvertes, comme le steak de boeuf «Fleur d’Hérens», à déguster sur la vaste terrasse abritée du vent. Désormais, tout est «fait maison», y compris les fameux desserts! www.verbierbooking.ch/fr/restaurants/croix-de-coeur-0-77


Enrobée de bois, la suite parentale du Chalet Chaleureux se blottit au feu d’une charmante cheminée de pierre où crépitent les bûches. Chandeliers et meubles baroques apportent leur note contrastée.


chalets d’exception

Certains n’oseraient pas même en rêver. Nichés sur les hauteurs de Verbier, deux chalets de prestige nous ouvrent exceptionnellement leurs portes pour une visite très privée. Au menu: deux univers d’un luxe rare, entre hier et aujourd’hui, aux harmonies savamment orchestrées.


Fourrures, bois brut et pierre se retrouvent dans le grand salon au plafond cathédrale, rehaussé d’objets d’art et de toiles modernes et colorées. De part et d’autre d’une magistrale cheminée, les baies vitrées ouvrent sur trois panoramas différents.


Chalet Chaleureux Texte_C L au d e H e r v é- B a z i n

I

Photos_Y v e s G a r n e au

l offre probablement les plus belles vues de Verbier: trois panoramas différents, tous aussi impressionnants. D’un côté se détachent les crêtes poudrées de blanc du Petit Combin, d’un autre le val de Bagnes dans sa belle sinuosité et, en prime, tout le village de Verbier – un balcon tout désigné pour admirer, à la Saint-Sylvestre, les feux d’artifice qui illuminent la nuit alpine. Dernier-né des chalets de grand luxe de la station, achevé en 2013, le Chalet Chaleureux a été conçu en intégrant systématiquement les paysages. D’une pièce à l’autre, les montagnes se détachent invariablement en toile de fond, baignant les intérieurs de leur aura cristalline. Sous sa carapace de neige, c’est un nid douillet qui se dessine. Explorant les sols anciens en pierre, les murs et les plafonds de bois patiné aux lustres excentriques, le regard rebondit vers des meubles baroques, des poufs et des divans enlacés de fourrure, contrastant avec les couleurs vives de toiles modernes. Ailleurs, les bassins de roc rappellent les auges de jadis, où coulait l’eau fraîche des alpages. Lagopèdes empaillés, ours, bouquetins, peaux de vaches tapissant des pans entiers en appellent à la montagne éternelle. Rien ne manque à l’heureux occupant des lieux: un salon aux plafonds cathédrale de 6 m, une bibliothèque bien cosy, une salle de cinéma, une autre de sport pouvant faire office de discothèque, une cave à vin et 7 chambres, rien de moins. C’est beaucoup, mais il y a mieux encore: un sauna, un hammam pour se réchauffer lorsque souffle la bise, une cheminée sur la prestigieuse terrasse pour dîner dans le reflet des flammes et deux spas, l’un intérieur, l’autre extérieur, pour se faire dorloter lorsque le besoin s’en ressent.


ffCadre chaleureux, lit douillet, coussins moelleux: quel bonheur de se pelotonner sous les couettes poilues des sept chambres! fdDebout: la vue sur les alpages et les cimes enneigées. Couché: l’eau chaude de la baignoire, profonde comme une mer intérieure.

fLe soleil s’invite au petit déjeuner, pris face à la terrasse panoramique, en compagnie du Petit Combin auréolé de neige.

sIdéal pour se relaxer après une journée de ski, le spa, habillé de céramique grise et noire, se complète d’un home-cinéma. ssLa grande table de la majestueuse salle

à manger fait de l’œil, la nuit de la Saint-Sylvestre, aux feux d’artifice de Verbier. Santé!


Le majestueux living combine l’élégance subtile d’un mobilier confortable à la chaleur d’une cheminée imposante. Il appelle à la contemplation de la plus belle vue panoramique que Verbier puisse offrir.


Chalet norte Texte_C L au d e H e r v é- B a z i n

P

Photos_Y v e s G a r n e au

lanant sur les hauteurs de Verbier comme un condor au-dessus de l’Alti­plano, l’imposant chalet dessine une retraite de taille (1000 m2) au-dessus du monde des hommes. Plus qu’une demeure, Norte est un secret bien gardé – un petit palais aux cinq étages d’un luxe suprême, desservis par un personnel d’une compétence et d’une discrétion à toute épreuve. Le premier regard séduit, le second conquiert. Là, au loin, l’œil se laisse entraîner vers les sommets enneigés qui, traversant les baies vitrées du salon cathédrale, semblent s’inviter à se réchauffer à l’âtre de l’imposante cheminée de pierre médiévale. Irrésistiblement attiré, l’hôte passe le miroir et découvre le panorama à 180 degrés depuis un large balcon de bois flottant au-dessus de la mer des nuages – les Alpes étincelantes pour tout vis-à-vis. La fraîcheur du soir force déjà au retour. Vers quel refuge se diriger maintenant? Au-dessus, une suite en nid d’aigle raffinée aux poutres costaudes couronne l’édifice. Au-dessous, 5 chambres et un appartement se languissent d’accueillir d’heureux privilégiés. Plus bas encore, un niveau entier abrite une salle de cinéma et l’un des plus grands spas et espaces wellness privés qui soient – piscine, hammam, sauna, salles de massage et bar, capsules œufs suspendues, jacuzzi extérieur en lac de névé à 36 degrés. Là, se dresse, défiant l’imaginaire, une gigantesque tête de cheval (3 m au bas mot) signée par le sculpteur britannique Nic FiddianGreen. Une œuvre aussi peu commune que ce chalet oscillant entre sérénité et audace.


L’immense spa est doté d’une grande piscine avec fond mobile dans laquelle se déverse une cascade d’eau. Au fond, se détache un mur brut aux pierres cyclopéennes.


ffLa chaleur de la

montagne et l’esprit citadin du Pop Art se côtoient harmonieusement dans une salle de cinéma aux dimensions généreuses.

ffdDu vaste hall d’entrée, agrémenté d’un mobilier aux tendances baroquisantes, on aperçoit la cave à vin, gardée par une superbe porte vitrée en ferronnerie d’art. fLa salle à manger

positionnée en nid d’aigle offre à ses convives une vue à 180 degrés à couper le souffle.

dUne des nom-

breuses chambres à coucher décorée dans un esprit de raffinement et d’authenticité.


Melody Sky

L’aventurière de l’image Plongeuse et skieuse avertie, Melody Sky est aussi et avant tout une photographe et réalisatrice de talent. Sa passion pour Verbier se découvre ici en une série d’images emblématiques.

S

Texte_C l au d e H e r v é- B a z i n

Photos_M e lo dy S k y

on goût de l’aventure, son amour des grands espaces et son respect pour l’environnement offrent à Melody une palette infinie de projets lui permettant d’exercer ses talents de photographe. Cette passion est devenue métier sous l’eau, lorsqu’elle commença à réaliser des prises de vue en milieu marin. Une passion menant à une autre, elle se retrouva bientôt instructeur de plongée sous glace à Tignes! De là à cadrer les exploits des skieurs de l’extrême, il n’y avait qu’un pas, allègrement franchi. Tombée amoureuse de Verbier au cours de ses pérégrinations en quête d’images, Melody s’est attachée à la station, quartier général des meilleurs freeriders. «La lumière, les nuages, le bal des saisons font constamment danser les paysages devant l’œil ici – c’est tout simplement spectaculaire, dit-elle. Tant de personnes talentueuses et créatives ont fait de Verbier leur chez-eux, ce lieu m’attire irrésistiblement. J’y suis venue la première fois en 2001 pour un tournage en compagnie d’un ex-skieur acrobatique olympique. Il avait skié partout et sa station préférée au monde était Verbier… Je savais que je reviendrai.» Quelques jolis projets attendent désormais Melody aux quatre coins de la planète: photographier les ours en Arctique, plonger en apnée avec les requins baleines aux Maldives, surfer avec les dauphins en Nouvelle-Zélande et suivre les baleines migrant à Fidji en paddle board… Son rêve: nous sensibiliser, grâce aux sports d’aventure et à leurs acteurs, à la beauté de la planète Terre et à ses plus beaux environnements pour mieux nous enjoindre à les protéger. Mission accomplie.


L’Australien Tori Beattie survole les falaises soulignant la face cachée du mont Gelé (3518 m), à Verbier.


L’Australienne Anna Smoothy se noie dans une poudreuse épaisse et légère lors d’un run sur la Highway.


Avant de s’élancer, le Suédois Anders Fritzon se gorge du fantastique panorama sur les montagnes culminant au-dessus de Verbier et d’une épaisse mer de nuages.


Tori Beattie surpris en pleine action sur un couloir dévalant le long de la face arrière de mont Gelé.


Point de vue vertigineux sur les Alpes de Verbier depuis le sommet du mont GelĂŠ.


Un premier matin au-dessus des nuages en avril Ă Verbier.


Fa m i ly s e

Fami ly series#

r ie

Family series#

Fa m i ly s e

! t s r i f n Wome s# ie r e ly i s m a F

s Fa m i ly s e r ie

#

**

D intEGRatE a BanDan

DaviD t & Ophéliephélie David h c a n s Fa e et O By Géraldin ne Fasnacht expertise est une ses, Géraldi ur

Photos : Semaphore - TTristan Shu - David Ravanel - *Le monde a besoin de votre regard - **Les femmes d’abord !

les rideu vision pour profiter de le Pour toutes Pour Julbo, dames associent leur ique Zebra de e. pl em ex sont un ochrom drôles de d de protecique et phot c nous, ces chance. Ave masque : écran cylindr e double densité, foular ours avec style. créer un top ment antibuée, mouss donné pour rider, touj aite coor Cat. 2 à 4, tr tion avec graphisme

Flashez et visionnez la vidéo Elles Angels

www.julbo-eyewear.com

ri

The world needs your vision*

Fa m i ly # s e r ie s


Morten Bjarnhof

«Je dévale les pentes tous les jours, quel que soit le temps»


Bjarke Johansen

Mads kornerup Mads Kornerup est le fondateur et directeur artistique de la marque Shamballa Jewels, dont les bracelets haut de gamme sont portés par les stars du monde entier. Rencontre avec un créateur baroudeur qui se rend régulièrement à Verbier pour skier et méditer.

I

Texte_F r é d é r i c R e i n

l s’agit d’un lieu précieux où règnent «la paix et la tranquillité». Shamballa, si l’on s’en réfère aux écritures sacrées, est un royaume mythique de l’Himalaya, où vivent des êtres éclairés et remplis de compassion. C’est cet univers emprunt de spiritualité qu’a voulu évoquer, par ses créations, la marque Shamballa Jewels, fondée en 2005 par les frères danois Mads et Mikkel Kornerup. L’enseigne est connue pour ses bracelets de luxe en pierres et métaux précieux, qui font appel à la technique du macramé. On les retrouve au poignet de Jay Z, de Karl Lagerfeld, de la princesse Marie de Danemark, de Gwyneth Paltrow ou encore de Giorgio Armani! «Nous encourageons nos clients à prendre part au processus de création, que nous nommons «exploration de l’énergie créative», en choisissant la combinaison de matériaux, les couleurs ou les inscriptions», explique Mads Kornerup. «Nous avons l’ambition de faire de nos bijoux les vecteurs de messages positifs, nous espérons qu’ils amèneront ceux qui les portent à sourire aux autres – rien n’est plus contagieux qu’un sourire, vous savez. De cette manière, nous souhaitons pouvoir aider les gens à se connecter à leur compassion intérieure.»

Vous vous êtes fait connaître avec vos bracelets, alliage de modernité et de tradition. Ont-ils un lien direct avec le bouddhisme tibétain, que vous avez découvert au contact de réfugiés dans un monastère de Katmandu, au Népal?

Pour comprendre la démarche et les inspirations de Mads Kornerup, actuel directeur créatif de Shamballa Jewels, il faut remonter en arrière, retrouver ses 19 ans, lorsqu’il partit à la découverte du vaste monde. De ce long voyage, il ramena du Brésil une passion pour les bijoux et, d’Asie (Japon, Inde, Népal, Thaïlande et Indonésie), une affinité avec le bouddhisme et un goût prononcé pour le yoga. «Cette fascination pour les bijoux m’a toujours suivie et a grandi quand j’ai commencé la méditation, confie-t-il. Un lien s’est créé. Ils sont devenus pour moi des outils de connexion spirituelle et je me suis mis à dessiner.» Aujourd’hui, Shamballa Jewels se décline également en boucles d’oreille, bagues ou boutons de manchette. Rencontre avec Mads Kornerup, 43 ans, qui a fait de Verbier l’un de ses lieux de pèlerinage…

Mais ce n’est pas la seule raison qui vous conduit à Verbier…

Mon design s’imprègne de toutes les écoles de spiritualité. Je suis personnellement attiré par les enseignements de Bouddha, mais, dans mon travail, je ne me limite pas à cette seule dimension. Nos bracelets Shamballa s’inspirent des chapelets de prière, que l’on retrouve dans la plupart des grandes religions. C’est un objet puissant qui permet à de nombreuses civilisations d’entrer en contact avec l’être spirituel.

Quelle part de spiritualité trouvez-vous à Verbier, où vous vous rendez régulièrement? Verbier est un bel endroit pour méditer. Quand on randonne sur les pics ensoleillés et que l’on respire l’air de la montagne, on se retrouve dans un environnement calme et agréable, propice à la réflexion. La montagne dégage une certaine grandeur et une forme de mysticisme.

En effet. J’ai toujours skié et j’ai appris à mes fils à faire du ski. J’adore ce sport et je dévale les pentes tous les jours, quel que soit le temps. Les déclivités vertigineuses et la poudreuse sont fantastiques à Verbier. Nous aimons skier ici avec nos amis et passer du temps avec eux. Peut-être, un jour, aurais-je ma maison ici.

Hormis les pistes, quel est votre endroit préféré à Verbier? J’aime traîner dans la bijouterie Michaud (l’un des quatre points de vente Shamballa Jewels en Suisse, ndlr), où mes créations sont exposées. C’est comme un grand salon avec une cheminée et il y a toujours une grande fête avec des bons vins et du champagne! www.shamballajewels.com


Ilir Osmani atteint le sommet du glacier de Corbassière pour rejoindre le plateau des Maisons Blanches.

Le Val de Bagnes

côté nature Vous rêvez de vous évader de l’agitation de la plaine ou des pistes trop fréquentées? Osez la randonnée! Le Val de Bagnes permet d’infinies échappées, les skis au pied. Un peu de courage, l’effort en vaut largement la chandelle!


S

Texte_S o p h i e D o r s a z

Photos_Y v e s g a r n e au

’essayer à la randonnée à skis ou en raquettes, c’est goûter au plaisir de la nature, du silence et de l’effort récompensé. Rien ne remplace une ascension à la sueur de son front, suivie par une descente dans une neige vierge et poudreuse. Bien sûr, en dehors des pistes balisées, la montagne dicte sa loi. Pour profiter pleinement du paysage et de la sérénité retrouvée, mieux vaut s’y aventurer en compagnie d’un connaisseur ou d’un professionnel, avec le matériel de sécurité adéquat (pelle, sonde et DVA). En partant du domaine de Verbier, le col de la Chaux, accolé au fameux Bec des Rosses, est atteignable depuis le col des Gentianes en une bonne heure seulement. L’escapade est parfaite pour ceux qui voudraient expérimenter la peau de phoque. Les plus endurants pourraient poursuivre en direction du col de Momin, à 3015 m, pour rejoindre La Rosablanche, culminant à 3336 m. Passage clé de la fameuse Patrouille des Glaciers, la Rosablanche a tout pour séduire les randonneurs: une vue superbe et des descentes géniales. Comptez trois heures de montée depuis les pistes mais, attention, passé le col de Momin, un glacier se cache sous vos skis! En face, au-dessus de la petite station sauvage de Bruson, se dresse la Tête de la Payanne. Accessible depuis le téléski de Moay en une heure au pas du guide, ce sommet permet, au choix, de skier sur les pentes du flan bagnard, ou de basculer sur le Val d’Entremont. Il convient toutefois de bien calculer son point de chute... Une fois dans les grands espaces, les installations ne sont plus qu’un souvenir et le risque de s’égarer est réel. Poursuivant plus avant dans la vallée de Bagnes cette quête de l’authentique et du silence, un itinéraire incontournable se détache, apprécié des plus assidus comme des débutants: le chemin forestier menant à la Cabane Brunet, au-dessus de Lourtier. Le lieu, accessible par presque tous les temps, est fréquenté par de nombreux locaux, qui y montent pour la fondue de Sonia, l’accueillante gardienne. Les amateurs en font un but, les autres une étape vers le mont Rogneux. Au menu: encore 800 m de dénivelé. Plus d’infos pour préparer vos sorties:

www.guideverbier.com www.meteosuisse.admin.ch http://map.geo.admin.ch/ (cartes topographiques) www.slf.ch (bulletin d’avalanches)

iUne poudreuse vierge de toute trace tapisse souvent les pentes en contrebas du col de La Chaux. sGlisse paisible sous l’imposant Grand Combin.


Les 34 chambres sont toutes décorées sur un thème alpin aux réminiscences 1900, sans pour autant négliger le confort, digne d’un quatre étoiles.


La Cordée des Alpes vers les sommets du luxe

Baignant dans l’atmosphère feutrée d’un grand chalet au décor cosy, le dernier-né des quatre étoiles luxe de Verbier offre tous les services d’un établissement de prestige, avec son restaurant semi-gastronomique et son très beau spa.

S

Texte_S e r g e G r e t e r

Photos_L au r i e F l e tc h e r & Y v e s G a r n e au

i les sommets enneigés sont bien là, on est loin du confort spartiate des refuges de montagne. Le dernier-né des quatre étoiles de Verbier, ouvert en décembre 2012, n’est que luxe, charme et volupté. Le raffinement passe ici par d’exquises finitions et mille et un détails: une paire d’anciens skis patinés par le temps délicatement posée contre un mur, des couettes gonflées comme des nuages, des lavabos reposant sur des pieds, des balcons et des volets de bois ciselés tels des pièces de dentelle. «Nous nous sommes inspirés des vieux hôtels du début du siècle dernier. De nombreuses touches rappellent cette époque. Mais nous n’avons pas pour autant oublié les exigences d’un hôtel moderne», explique l’Australo-suisse Marcus Bratter, propriétaire de l’établissement – également à la tête du proche Nevaï. Le bois, matériau local par excellence, est omniprésent, mais jamais oppressant. Dans ce décor cosy façon chalet, on se sent rapidement chez soi, voire mieux que chez soi! Le décor intérieur mêle avec harmonie des touches 100% nostalgiques, comme cette paire de vieux skis et cette chaise en bois, à des lignes épurées et géométriques typiques du design suisse.


Lumières tamisées, couette et oreillers au moelleux consommé, plaid pour se blottir, chaque chambre dessine une parenthèse de raffinement invitant à la détente.

Vieux bois et pot en grès – deux éléments parmi tant d’autres ramenant aux années 1900, dont s’inspire la décoration.


51 | 30° hors-sÊrie verbier


Si les éléments décoratifs de l’hôtel invitent souvent à remonter le temps, son fantastique spa La Cordée Cinq Mondes plonge les hôtes au cœur de notre époque. Au programme: piscine, jacuzzi, hammam et sauna pour un moment de relaxation intense.

Tout pour le bien-être Entre deux descentes sur les pistes, les nombreux services proposés invitent à se délasser et se faire chouchouter... Notamment dans le Spa Cinq Mondes. On s’y laisse volontiers glisser à l’eau pour quelques longueurs de bassin dans la piscine intérieure de 15 mètres. Rappel alpin: ses lignes épurées répondent élégamment aux poutres apparentes du plafond. Muscles endoloris? Optez pour le jacuzzi, le hammam ou le sauna, ou abandonnez-vous aux mains expertes d’une masseuse. Vous reprendrez ensuite vos esprits dans une chaise longue proche de la cheminée, avec vue panoramique sur les cimes. Bien-être assuré! Les plus sportifs feront peut-être un détour par la salle de gym – dotée des derniers équipements et des technologies les plus récentes – pour parfaire leur condition physique. La quête des sens se poursuit dans le cadre authentique et intimiste du restaurant semi-gastronomique, La Cordée. Poutres apparentes et fenêtres parées de volets sculptés dans le bois rappellent, par petites touches, l’environnement alpin. Le bar est le poste privilégié pour admirer le chef et sa brigade dans leur grande cuisine ouverte. Spectaculaire! On y mitonne une cuisine de saison, légère et équilibrée, largement inspirée par les produits locaux, qui fait chanter légumes mijotés, sautés ou confits, et herbes aromatiques. Un voyage gustatif qui en préfigure un autre, au pays de Morphée, sur le moelleux d’un oreiller. Refuge chaleureux, la Cordée des Alpes nous conduit incontestablement vers… le septième ciel! www.hotelcordee.com

La Cordée, version appartements Au sein de la Cordée des Alpes, on trouve également 14 appartements. Tous appartiennent à des propriétaires privés, mais la moitié d’entre eux restent disponibles à la location, à la journée ou à la semaine. Comportant deux, trois ou quatre chambres, ils peuvent accueillir quatre, six ou huit personnes, et bénéficient d’un service de conciergerie personnalisé – qui permet, par exemple, d’organiser la restauration sur place, de réserver des cours de ski privés ou un guide de montagne. Ces appartements de haut standing bénéficient des mêmes services (navettes vers les pistes, etc.) que les chambres. Le grand luxe.


160 paires de devises à 3’328 mètres

Ouvrez un compte sur saxobank.ch Testez gratuitement nos 3 plateformes de trading

trade anytime, anywhere

Forex | CFD | opTions | FuTures | ACTions


Le verbier festival au sommet de sa gloire La 20 e édition de ce festival de musique classique a connu un succès sans précédent. On se remémore cet ultime rendez-vous estival, tout en attendant avec impatience sa version 2014, annoncée du 18 juillet au 3 août.

E

Texte_f r é d é r i c r e i n

fJansen Pletnev dKhatia Buniatishvili

Photos_N i c ol a s B ro da r d/ V e r b i e r F est i va l

n 2013, le Verbier Festival a atteint des sommets aussi hauts que les montagnes qui lui servent de décor. Pour sa 20 e édition, sous un soleil éclatant, ce rassemblement a embarqué dans son ascension une incroyable cordée d’amateurs de musique classique. «Pendant 17 jours, nous avons accueilli plus d’artistes que jamais, note Martin T:son Engstroem, son fondateur. En tout, 675 musiciens, dont près de 250 jeunes talents émergents.» Le Verbier Festival s’est toujours investi en faveur des virtuoses de demain, afin de favoriser l’essor de leur carrière. Ainsi, si le programme 2014 (du 18 juillet au 3 août) est encore en cours d’élaboration, une chose est sûre: le projet du Music Camp, lancé en 2013, va être reconduit. «Ce programme orchestral, qui s’adresse à des musiciens de 15 à 17 ans, a en effet connu un grand succès», précise Martin T:son Engstroem. à guichets fermés Jeunes ou moins jeunes, les musiciens du Verbier Festival ont flatté l’oreille de très nombreux mélomanes. Un seul chiffre suffit à s’en convaincre: 37 000 billets ont été vendus, soit 16 % de plus que l’année précédente. C’est sans conteste la meilleure année du Verbier Festival depuis sa création, en 1994, avec15 concerts joués à guichets fermés. Le festival a ainsi trouvé un formidable écho à Verbier, en Suisse et, plus largement, à l’échelle de la planète musique, puisque plus de 750 000 connexions provenant de 177 pays ont été enregistrées pour les 30 concerts transmis en live sur la plateforme de streaming medici.tv. On se rappelle avec émotion de l’opéra réunissant Valery Guerguiev, Anna Netrebko et Bryn Terfel, des Rencontres inédites entre Maxim Venguerov, Mischa Maisky, les Frères Capuçon et le jeune Daniil Trifonov, ou encore du Requiem de Verdi sous la direction de Gianandrea Noseda. Que nous réservera la cuvée 2014? Rendez-vous à Verbier pour de nouvelles envolées lyriques planant par-delà les montagnes. www.verbierfestival.com


First created in 1953

tissot Heritage Navigator automatic

160th anniversary – nUMBered editiOn Montre héritage classique aux 24 fuseaux horaires, boîtier en acier inoxydable 316L, au mouvement automatique certifié chronomètre par le cOsc (contrôle Officiel suisse des chronomètres) et étanchéité jusqu’à 3 bar (30 m / 100 ft). 1495 chF*

Get in touch at www.tissot.ch

in tOUCH witH yOUr time *Prix public conseillé


Le grand Chalet d’Adrien, ses dépendances et sa large terrasse ensoleillée dominent stratégiquement Verbier.

Du Chalet d’Adrien au Chalet de Flore Créateurs de souvenirs d’exception

Du spa et des tables du Chalet d’Adrien au salon de thé du Chalet de Flore, les Verbier Luxury Hotels entonnent un hymne amoureux à la montagne et au luxe. Leurs résidents bénéficient indifféremment des services des deux établissements, gages de moments mémorables. Parenthèse cocooning.

H

Texte_S o p h i e D o r s a z

Photos_LU C A RI C C H I

erbier de mon enfance aux parfums d’insouciance, chalets aux colombages patinés par le temps, pâturages de quiétude à peine troublés par le tintement des cloches… C’est peu dire que ces villages valaisans ravivent en moi la nostalgie de mon Alsace, écrivait en 1903 Adrien de Turckheim dans un récit de voyage. Un siècle plus tard, sa petite-fille Brigitte de Gastines et son époux Eric Cachart lui rendent hommage en baptisant leur premier hôtel à son nom. Le Chalet d’Adrien est l’unique cinq étoiles (Relais & Châteaux) de la station bagnarde. Charme et prestige s’y mêlent subtilement sur fond d’authenticité. Chambres boisées, feux de cheminée et mets traditionnels incarnent la devise des maîtres des lieux: «Comme à la maison, loin de la maison». Depuis l’hiver passé, le couple gère un second établissement au cœur du village: le Chalet de Flore. Anciennement l’Hôtel des 4 Vallées, la demeure respecte elle aussi le goût de l’authenticité en cultivant l’excellence de l’art hôtelier. Le concept Verbier Luxury Hotels permet aux clients de bénéficier des prestations de chacune de ces deux parenthèses de luxe. «Nos hôtes du Chalet d’Adrien peuvent se délecter de thés et chocolats suisses au Comptoir de Flore et inversement, les résidents du Chalet de Flore ont le nouveau Spa Sisley du Chalet d’Adrien à leur disposition», explique Eric Cachart. La carte des Verbier Luxury Hotels réunit ainsi le wellness et la gastronomie (16 au Gault & Millau) du chalet cinq étoiles à la quiétude et au cocooning du salon de thé du Flore. Pour passer de l’un à l’autre lieu, rien de plus simple: un service de transport privé a été inauguré. La carte des plaisirs ne s’en tient pourtant pas là. La maison propose également des journées de ski en compagnie de moniteurs privés, on- ou off-pistes. Autre option: un apéritif alpin dans une cabane d’altitude en fin de journée, suivi d’une descente aux flambeaux. L’été, les suggestions sont orientées vers le terroir valaisan, avec des balades dans les alpages, l’expérimentation de la

Au décor personnalisé des chambres s’ajoute une vue exceptionnelle vers les sommets emmitouflés de neige.

fabrication du fromage ou des déjeuners pique-nique au cœur du vignoble local. «Notre métier est de créer des souvenirs, des moments authentiques et partagés. Nos clients doivent pouvoir savourer les valeurs de la montagne. C’est une part de l’âme de Verbier que nous leur offrons!», certifie le propriétaire. www.chalet-adrien.com www.chalet-flore.ch www.verbierluxury-hotels.ch


La perfection est notre quotidien et La CordĂŠe des Alpes votre refuge au coeur de la Suisse www.hotelcordee.com


Verbier les 4 Vallées L’univers de tous les possibles

D

Texte_s o p h i e d o r s a z

es pistes balisées à la poudreuse, des slaloms en forêt aux pentes les plus abruptes, Les 4 Vallées offrent tous les possibles en matière de glisse. D’Hérémence à Bruson en passant par le centre névralgique de Verbier, le domaine est le paradis des skieurs et snowboardeurs. Au départ du Châble, à 820 m d’altitude, les premières cabines se hissent vers la station, pour une halte possible, avant de poursuivre leur course jusqu’aux Ruinettes (2200 m) et jusqu’aux Attelas (2727 m). Sous les yeux, un univers étincelant nappé d’or blanc défile dans l’air vif. A l’est, à l’ouest, vers les sommets ou la vallée, les alternatives se multiplient. Selon vos envies, laissez-vous glisser sur les itinéraires à ski du vallon d’Arbi, sauvage et préservé, ou basculez vers Siviez et Nendaz, en empruntant le col de Chassoure. Pour respirer l’air le plus frais des 4 Vallées et vous enivrer de paysages fantastiques, prenez le téléphérique du Mont-Fort, perché à 3330 m d’altitude. Là, par beau temps, se dessinent le massif des Combins, la Dent Blanche et le Cervin – pour ne citer que ces imposants sommets valaisans. Au sud-ouest, le toit de l’Europe vous fait même de l’œil. Tous ceux qui sont attirés par les espaces vierges et la poudreuse scintillante l’affirment: Verbier les 4 Vallées est le royaume par excellence du ski hors-piste. Avec ses quatre bureaux de guides répartis sur le domaine, les possibilités de randonnées encadrées par des professionnels en dehors des sentiers battus se multiplient à l’infini. A vous les grands espaces et cette sensation inégalable de liberté! En famille ou entre amis, pour ses terrasses ensoleillées ou ses journées sportives, la réputation du plus grand domaine entièrement suisse n’est plus à faire – mais de nouvelles sensations restent à coup sûr à découvrir. Le chien de traîneau invite à revivre la conquête du Grand Nord, le golf se pratique non pas sur «green» mais sur «white», et les sensations de la glisse au clair de lune rempliront des soirées entières de discussions passionnées et nostalgiques. www.verbier.ch

www.verbierbooking.ch


verbier La Mecque du hors-piste Connue pour ses itinéraires sauvages, Verbier attire de nombreux amoureux de poudreuse. Idylliques et facilement accessibles depuis le domaine skiable traditionnel, ces excursions hors des sentiers battus requièrent tout de même une bonne connaissance de la montagne.


Le SuĂŠdois Anders Fritzon fait sa trace dans une poudreuse de rĂŞve, au-dessus de la cabane du Mont-Fort.


L’Anglaise Becky Hammond disparaît dans un nuage de peuf sur les pentes cernant le barrage de Cleuson.

B

Texte_S o p h i e D o r s a z

Photos_M e lo dy S k y

rasser de la poudre sans transpirer à la montée? C’est possible à Verbier! De nombreux spots de freeride sont en effet à portée de mains… Tour d’horizon (non-exhaustif!) des hotspots de la station. Facilement repérable depuis le Funispace – qui mène aux Attelas –, le large couloir du Creublet est assez fréquenté, mais reste une valeur sûre après une belle chute de neige. Il suffit, pour y accéder, de longer l’arête sur la gauche en sortant des cabines. Un cran plus haut, le mont Gelé domine les Attelas. Le site, atteignable en téléphérique, offre plusieurs variantes grâce à ses nombreux couloirs. On choisira l’exposition en fonction des conditions météo du moment. Ainsi, le versant sud, qui arrive à La Chaux, est un brin capricieux et se réchauffe vite: mieux vaut donc le titiller au petit matin. Le versant nord, lui, dissimule plusieurs couloirs raides qui débouchent sur l’un des runs de hors-piste les plus courus de Verbier, «La Mouche». Cet itinéraire rejoint Tortin. Plus exigeant au niveau de la technique de ski, le «Backside Mont-Fort» fait partie des grands classiques des descentes freeride de Verbier. On ne s’étonnera pas de sa consonance anglaise: l’influence britannique est bien connue dans la station. Culminant à 3300 m d’altitude, avec le Cervin et le mont Blanc pour toile de fond, le Mont-Fort offre, outre un panorama imprenable, un run relativement long et raide sur son versant oriental. Une traversée délicate au-dessus de barres rocheuses, inévitable, permet d’atteindre le sommet de deux couloirs évidents. Souvent en bonnes conditions, oscillant entre 35 et 38°, ils dévalent vers le barrage de Cleuson, puis Siviez. Aussi merveilleux soit-il, le freeride est un sport qui requiert de solides connaissances de la montagne. Mieux vaut donc s’engager sur l’un de ces

Beanie Milne-Home s’éclate au Champ-Ferret, réputé pour ses belles saillies rocheuses.

itinéraires en compagnie d’un professionnel ou d’une personne de confiance. Par ailleurs, un passage au DVA Park est vivement conseillé. A La Chaux, en face du snowpark, ce coin sécurité est idéal pour se remémorer les gestes qui sauvent. Pelle, sonde et DVA en mains, un exercice de recherche est parfait comme échauffement matinal!


OMNI-HEAT®. CHAUD, RESPIRANT, PHOTOGÉNIQUE.

The Shimmer Flash II™

TISSU RESPIRANT DOTÉ DE POINTS ALUMINIUM QUI RÉFLÉCHISSENT LA CHALEUR DU CORPS. KEEP YOUR WARMTH, NOT YOUR SWEAT • COLUMBIASPORTSWEAR.CH


Philippe Fragnol

Estelle Balet 19 ans, Vercorin Profession? Etudiante en dernière année du collège de Sion. Tu cours le FWT pour la première fois. Comment vas-tu l’aborder? A la cool. Je ne joue pas ma carrière dans cette épreuve. Bien sûr, la volonté de gagner est là. Mais, pour le moment, c’est un bonus dans ma vie et ma priorité va à la maturité gymnasiale que je passe cette année. Tes atouts? J’ai la chance de skier depuis l’âge de 2 ans. Outre le ski et le snowboard, je pratique encore le télémark, ce qui m’apporte de l’équilibre. Je suis également entre 5 et 10 ans plus jeune que mes concurrentes. Je ride donc avec beaucoup moins de pression qu’elles. Avoir l’esprit léger, c’est un avantage. Les points à travailler? Le plus dur, c’est le mental. Il y a toujours des hauts et des bas dans la saison et, en compétition, il faut savoir remonter la pente rapidement. Je vais courir avec des filles plus expérimentées, et donc devoir travailler ma concentration pour ne pas me laisser influencer par ce que j’entends.

DR

L’année passée, tu as fini 2e à l’Xtreme. Cette année, tu vises la victoire? Bien sûr! C’est un rêve que j’ai depuis que je suis toute petite. J’allais déjà voir la compétition avec mes parents et les riders étaient mes idoles.

Géraldine Fasnacht sa coach depuis l’hiver 2011-2012 Comment doit-elle aborder le FWT? Avec légèreté, comme elle l’a fait jusqu’à présent, sans se mettre de pression. Pour elle, c’est un rêve qui se réalise, elle doit donc y aller au plaisir et le vivre à fond. Ses atouts? Pour son âge, elle est très mature. Elle a la tête sur les épaules, connaît ses limites et gère bien le stress. Dans ce genre de compétition, on peut vite se laisser dépasser par les événements, mais Estelle est très posée. C’est d’ailleurs pour cela que j’ai beaucoup de plaisir à la suivre sur le tour. Les points à travailler? Son niveau augmente constamment. Elle peut donc toujours s’améliorer. En fluidité notamment, mais c’est une histoire d’assurance qui viendra avec l’expérience. Ce qu’elle peut viser pour l’Xtreme? La victoire, bien sûr! Elle a le niveau pour gagner, mais l’Xtreme, c’est une seule course dans la saison. Il faudra donc faire avec les conditions et la forme du jour J.

L’Xtreme au féminin

E

Texte_s o p h i e d o r s a z

n mars prochain (du 21 au 30), les meilleurs skieurs et snowboardeurs du moment se donneront rendez-vous dans la mythique face du Bec des Rosses, à Verbier. Comme chaque année, le Swatch Xtreme marquera la finale du Freeride World Tour (FWT), une compétition de cinq épreuves pour les femmes (six pour les hommes) dispersées entre le Canada, la France, l’Autriche, la Californie et la Suisse. Les coureurs sélectionnés seront jugés sur la ligne choisie dans la pente, leur style, leur technique, leur fluidité, mais aussi sur leur contrôle. Installée au Col des Gentianes, sur les pistes de Verbier, Estelle Balet sera la seule valaisanne et la plus jeune rideuse de l’histoire du FWT. Cette année, on lui accordera donc une attention toute particulière... Infos sur Estelle: www.mountainlinefoundation.ch Infos sur le FWT: www.freerideworldtour.com


Brillian ce mee ts

march 27 – april 3, 2014


Hôtel

Verbier un must du design

A gauche, le chaleureux bar du rez-de-chaussée, idéal pour l’après-ski. A droite l’un des jacuzzis privés offrant un paysage de rêve sur les Alpes, une chambre grand confort à l’esprit contemporain et, au premier étage, l’ambiance design du restaurant.

Entièrement transformé il y a cinq ans, le Nevaï fait partie depuis 2010 du cercle très fermé des Design Hotels®. Magnifiquement situé au cœur des Alpes suisses, il incarne la tradition de luxe et d’élégance qui place Verbier parmi les destinations de ski les plus recherchées d’Europe.

S

Texte_M o n i q u e D e l a r z e

Photos_Y ve s G a r neau

on nom, issu du patois local, signifie «neiger». Alliant un design «alpin chic et moderne» à des équipements et installations de haute technologie, l’hôtel Nevaï comprend 33 chambres de qualité supérieure, 2 suites Penthouse, un spa, un restaurant et deux bars ouverts au public, sans oublier la célèbre discothèque «Farm Club». Sa décoration a été confiée au cabinet d’architectes Mahmoudieh Design, responsable de la réalisation d’autres hôtels étoilés remarquables à l’étranger et maintes fois primé. Mobilier personnalisé, textiles luxueux, vue magnifique sur les Alpes, gadgets de divertissement, rien n’a été laissé au hasard pour faire le bonheur des hôtes. L’année passée, l’accueil du rezde-chaussée a été entièrement repensé, de même que son chaleureux espace

bar, comprenant notamment une spectaculaire cheminée ouverte de 4 m de long. Là se niche le tout nouveau Nevaï Sushi Bar, où le chef officie sous l’œil même des convives. Dans chaque chambre, les clients se prélassent sur des dessus de lit en coton égyptien, profitent des systèmes de divertissement les plus récents et d’un mini­bar de luxe richement approvisionné. Quant aux deux suites Penthouse, elles disposent en plus d’un système audio haut de gamme, d’un téléviseur à écran plasma, d’un espace-bureau bien équipé, d’un salon avec cheminée, d’une entrée privée et d’un balcon isolé équipé d’un jacuzzi offrant une vue grandiose! Le Nevaï Restaurant, qui n’est pas en reste côté panorama, s’affirme comme un incontournable de la scène people de Verbier avec sa cuisine-grill ouverte, son bar au design spectaculaire, son aménagement très élégant et son menu offrant une grande diversité de plats savoureux inspirés de la cuisine asiatique, méditerranéenne et locale. Le Nevaï spa inclut un hammam turc, un bassin de rafraîchissement, un sauna et offre une gamme complète de produits et traitements Elemis. Il s’ouvre sur une terrasse de repos extérieure. Le Farm Club, situé à côté de l’hôtel, est le club de référence de Verbier depuis 40 ans! Tenu de main de maître, depuis l’origine, par les frères Berardi, il accueille une clientèle suisse très fidèle passant ses week-ends à Verbier et des jet-setters venus des quatre coins du monde. www.nevai.ch


La montée à la Pierre Avoi s’effectue par des pentes délicates exposées au soleil, mais c’est la descente sur le versant Nord qui requiert le plus de prudence dans le choix de l’itinéraire.

Randonnée à ski Le souffle de la liberté Rosablanche, Parrain, Fenêtre d’Allèves, Méteiller, Pierre Avoi, Fou, Rogneux ou Tête de la Payanne: les sommets que l’on atteint à peau de phoques abondent au voisinage du domaine skiable des 4 Vallées.

E

Texte & Photos_F r a N ç o i s p e r r au d i n

nvie de changer des habituelles remontées et descentes de pistes? D’ajouter un frisson à vos journées de glisse? A une, deux, voire cinq heures de marche à bout de spatules, les randonneurs un peu entraînés découvrent des sensations spectaculaires à quelques pas à peine des bleues, rouges et noires du domaine classique. L’occasion de profiter mieux encore du calme des sommets et de se gorger de la beauté des rondeurs du relief enneigé, dans un décor virginal. Lorsque le beau temps s’installe après une chute de neige, l’araignée des randonneurs tisse sa toile tous azimuts. Par bonne visibilité, nombreux sont les candidats aux sensations qui s’aventurent dans les traces de ceux qui les ont précédés – quêtant du regard une pente au tapis de poudreuse encore intact. Son appel est puissant: la seule idée de la session à venir, sur un versant immaculé, pousse parfois à prendre des risques. Si chaque sommet possède ses propres charmes, dévoilés au gré de différentes voies d’accès et de descentes plus ou moins engagées, chacun possède aussi ses dangers. Une bonne connaissance du terrain permet de les limiter. Ainsi, on accédera à la Rosablanche et au Parrain par un glacier plutôt que par l’arrière du Mont-Fort, très peu sûr en cas de neige dure – ou on lui préférera les cols de la Chaux et de Momin. Les montées au Méteiller requièrent elles

aussi de l’expérience dans le choix de l’itinéraire. Bien que régulièrement effectuée par les skieurs-alpinistes, l’ascension du Rogneux par la cabane Brunet, puis la descente par la petite face Nord, peuvent être le théâtre de traîtresses avalanches. La Tête de la Payanne s’avère plus accessible, pour autant que l’on y monte par le col de Chargerat et que l’on évite ses pentes orientales, souvent plus incertaines. Par mauvais temps, ou lorsque la neige fraîche est balayée par des vents puissants, le caractère de la course change drastiquement. Mieux vaut alors savoir où l’on va et comment on y va! Si vous n’avez pas l’expérience requise, faites-vous accompagner par un montagnard expérimenté – ou mieux encore, par un guide de montagne. N’oubliez pas que, contrairement aux déclivités dominant les pistes de ski, le reste du massif n’est pas sécurisé par le service des remontées mécaniques. Et qu’un détecteur victimes avalanches ou un sac ABS n’empêche pas les coulées de partir… Les skieurs sont d’ailleurs nettement plus souvent victimes de traumatismes mécaniques fatals que d’asphyxie sous la neige. Le danger est le prix à payer pour ressentir les plus belles sensations de liberté à ski, le respect de la montagne la condition sine qua non pour des runs engagés. Bien du plaisir sur les neiges valaisannes!


A

e

C

B

D

G

f

H

Du freeride au ski-alpinisme Le cru 2014 des skis 4x4

Rien de mieux, pour attaquer l’hiver, qu’une nouvelle paire de skis… Pour vous aider à faire votre marché, 30° a testé les nouveautés 2013-14 dans différentes catégories, du gun de freeride jusqu’au ski light. Que vous soyez un adepte de la poudre, un fana des longues ascensions, ou un fidèle des pistes damées, vous devriez y trouver chaussure à votre pied. Texte_R a p h a ë l B e r s e t

E

En collaboration avec Yosemite

n freeride, discipline reine, K2 sort l’Annex 118, à la spatule affinée et rabaissée pour diminuer la pression de la neige – un gage de stabilité à haute vitesse. On ne parle plus ici de «ski de poudre», car l’Annex 118 est aussi efficace sur la neige dure des canons que dans la peuf d’Alaska. Designé à Chamonix, pour des conditions de ski équivalentes aux nôtres, le Black Crows Corvus est lui aussi une réussite. Son nouveau rocker en spatule le rend plus docile et plus maniable et ses quelques millimètres gagnés au patin améliorent sa portance, sans pour autant lui faire perdre son latin – ni son esprit alpin. Voilà un ski qui ne fait jamais défaut, même lors des hivers sans neige! Notre découverte dans la catégorie ski allmountain, le K2 Rictor 90XTI, possède la même spatule affinée et rabaissée que ses grands frères de la gamme Annex. Ses performances sur neige dure (voire artificielle) sont dignes d’un ski de GS et son patin de 90 mm assure la portance nécessaire pour une belle journée de poudre. Rien ne lui fait peur, pas même les couloirs gelés les plus raides! A monter avec une fixation de piste ou en rando. Le choix de skis de randonnée est aussi vaste que les pratiques en la matière – influencées par le freeride ou par la compétition. Black Diamond présente

le nouveau Carbon MegaWatt, un ski d’exception pour les grosses conditions. D’un poids de 1750 g en 178 et d’une largeur de 120 mm au patin, il offre une maniabilité extrême et une bonne accroche sur neige dure – sans pâlir dans la poudreuse. Un must si votre approche de la rando se tourne avant tout vers la descente dans un esprit freeride. Certes, ce n’est pas un ski de tous les jours, mais sa polyvalence est impressionnante. Basé à Argentière, ZAG sort une version plus large de l’Ubac, un ski qui n’a plus rien à prouver. Léger et fun, à mi-chemin du freeride et de la rando, il facilite les longues montées et promet de réjouissantes descentes. Dans le même esprit, la marque à la pomme, Movement, propose le Shift, un ski technologique dont la solidité, la légèreté et la skiabilité promettent d’en faire un bestseller auprès des randonneurs. Pour les longues promenades en haute montagne, le Cho Oyu de Dynafit décroche la palme des skis de rando performance. Héritier des technologies du freeride, c’est un vrai poids plume! Les rockers s’invitent de plus en plus souvent en spatule des planches utilisées lors des compétitions de ski-alpinisme. C’est le cas du Fish Gold de Movement, qui garantit une meilleure skiabilité – et gagne, aussi, quelques millimètres au patin.


crow’s eye view the poles furtis: ultimate freeride stick A – Black Crows Corvus Ce modèle a fait l’histoire de Black Crows. Ski de freeride puissant et accrocheur sur neige dure, il a été élargi de quelques millimètres au patin pour plus de plaisir et de portance, sans sacrifier son comportement alpin. Il hérite aussi d’un rocker en spatule – gage d’une meilleure maniabilité.

blackcrows-skis.com

www.blackcrows-skis.com

B – Black Diamond Carbon MegaWatt Ce ski de rando en bois et carbone, large de 120 mm au patin, séduira les chasseurs de poudre qui ne font pas de compromis et visent de longues montées en peaux. Il n’est pas en reste pour les belles descentes jouissives. http://eu.blackdiamondequipment.com

C – Dynafit Cho Oyu Le petit nouveau de Dynafit est un ski au shape moderne, avec spatule rocker et patin de 88 mm, dont le poids défie toute concurrence (1080 g) – une performance qui le destine par excellence à la rando de compétition. Une belle réussite dans l’optique des longues courses où chaque gramme compte. www.dynafit.com/fr

D – K2 Annex 118 A la fois maniable et stable, avec sa largeur de 117 mm au patin, le modèle Pro de Seth Morrisson réunit ce que tout freerider demande à sa monture: puissance, capacité ludique et polyvalence. Du couloir étroit aux longues faces vertigineuses, en passant par la forêt dense, il est à l’aise partout, dans toutes les conditions de neige. http://k2skis.com

E – K2 Rictor 90XTI Ski allmountain, le K2 Rictor 90XTI est performant dans toutes les conditions. Sur piste, avec sa relance en sortie de courbe rappelant celle d’un ski de géant, ou hors des sentiers battus, grâce à son rocker en spatule et sa largeur au patin de 90 mm.

F – Movement shift L’excellent nouveau venu de la gamme Movement s’inscrit dans l’essor des skis de montagne Freerando. Conçu en carbone avec un topsheet pour plus de solidité, il est très performant sur neige dure et très léger à la montée. Une largeur de 98 mm au patin assure un plaisir maximum dans la poudreuse. www.movementskis.com

G – Black crows OVA Le Ova profite d’un dynamique rayon de courbe de 17 m et d’un séduisant tour de taille de 85 mm. Doté d’un léger rocker avant et d’un talon plat, c’est un ski très maniable qui permet des mises en pivot ultra-rapides. Cette grande facilité de pilotage sur piste et hors-piste en fait un compagnon idéal pour partir à l’aventure. www.blackcrows-skis.com

H – Zag Ubac XL Ce ski tendance Freerando, de 100 mm au patin, possède un rocker en spatule et un autre au talon. Offrant un excellent compromis entre poids et performance, entre maniabilité et facilité d’utilisation en toute neige, il permet d’allier le plaisir de la montée à celui des descentes exposées. www.zagskis.com

swiss distribution: dac sport import sa / www.dacsport.ch / info@dacsport.ch

http://k2skis.com


www.cbcommunication.com photo: Yves Garneau

cœur de la station de Verbier, à quelques pas des pistes d’un Lovédes plusaupermet grands domaines skiables des Alpes, l’hôtel La Rotonde vous de vivre pleinement vos vacances à la montagne. www.hotelrotonde.com


Liqueurs et eaux-de-vie s’invitent à l’apéritif et au café En 125 ans d’existence, la distillerie Morand, implantée à Martigny, a développé un savoir-faire et un goût de la qualité exceptionnels. Aujourd’hui, la 4e génération Morand revisite l’inventaire familial avec des cocktails innovants et savoureux. Williamine® Mojito

Royal Framboise

U

Texte_S o p h i e D o r sa z

n petit verre d’eau-de-vie en fin de repas pour accompagner le café? L’image est connue. Peut-être même vous semble-t-elle un peu vieillotte. Essayez maintenant de prendre 2cl de Williamine®, de pincer un zeste de citron et de remplir le verre avec du tonic, et agrémentez le tout de glaçons. Vous dégustez alors un cocktail étonnement fruité et léger. Le Williamine® & Tonic est un des sWiss® cocktails créé par l’entreprise Morand pour dynamiser l’image de ses produits. «Aujourd’hui, la distillerie se tourne vers le consommateur, elle est à l’écoute de ses envies. Nos cocktails ou long drinks sont festifs et invitent à un moment de convivialité. On peut les servir en apéritif comme en soirée.», explique le directeur général Didier Fischer. Depuis trois ans, un barman travaille au sein de l’entreprise à la recherche de nouvelles compositions. Un virage culturel pour la société qui n’en oublie pas ses valeurs d’origine. «L’exigence du savoirfaire Morand est constamment maintenue. Une bouteille 70cl de Williamine® contient 8 kilos de poires du Valais. Chaque année, nous en achetons et en trions à la main deux mille tonnes pour nos eaux-de-vie haut de gamme. Nous sommes très attachés à la qualité du fruit et à la proximité avec l’agriculteur» précise Bruno Vocat, le directeur de la production. Dans leur interprétation moderne, les sirops, liqueurs, eaux-de-vie et Douce de® se déclinent en une trentaine de cocktails, shots et long drinks. Le café a également été revisité par la distillerie. Parmi ses recettes griffées sWiss Rock® Coffee, la traditionnelle mêle avec brio Douce de® Abricot, sucre de canne, expresso et chantilly. «Une déclinaison moderne de l’Irish coffee, mais piccolo et 100 % sWiss; la proposition incontournable pour nos hôtes en recherche de produits à la fois typiques et actuels», nous affirme Julien Morand, Directeur PR et marketing. Conçues aussi bien pour les restaurateurs, barmans ou consommateurs privés, les recettes sont à découvrir et à personnaliser au goût de chacun.

sWissRock® Coffee

Une qualité qui traverse le temps Depuis quatre générations, les Morand se donnent pour mission de développer et de promouvoir des eaux-de-vie et des liqueurs de grande qualité, élaborées dans le respect du travail des artisans valaisans. C’est en 1889, sous l’impulsion de Louis Morand, que la distillerie est créée. Ses premiers produits phare: une liqueur aux plantes et au miel des Alpes et une absinthe. Quelque 65 ans plus tard, son fils André tire de la poire William la célèbre eau-de-vie Williamine®. Son propre fils, Louis Morand (deuxième du nom) assure à la tête de la société une politique de qualité rigoureuse qui permet à la Williamine® de conquérir le marché mondial. Depuis les années 2000, la distillerie ne cesse d’innover. En plus de ses alcools traditionnels, elle modernise sa production au travers, notamment, de la gamme Douce de®, des sWiss cocktails ® et sWiss Rock® Coffee. Proximité, qualité et innovation sont aujourd’hui les maîtres-mots de l’entreprise. Découvrez les produits et les recettes Morand sur: www.morand.ch


Melody Sky

Skier gourmand

Sur le plateau des Attelas, le chalet Carlsberg est un passage obligé pour se détendre ou se restaurer face à un panorama spectaculaire. Les viandes sur ardoises et le large choix de pâtes sont les principaux attraits du lieu.

Les pistes de Verbier sont parsemées de restaurants, offrant autant de poses rêvées. Du simple sandwich au menu raffiné, le choix est vaste. Voici de quoi vous mettre l’eau à la bouche.

I

l est incontournable! Situé à 2950 m d’altitude, l’igloo géant posé au sommet du téléphérique des Gentianes, ouvert la saison passée, abrite un selfservice ainsi qu’un bar et une zone lounge au premier étage. Tout désigné pour souffler après la descente de la piste bosselée du Mont-Fort ou pour rallier les différentes vallées, il permet d’admirer un panorama à 360 degrés. Et pour rassasier le sportif, l’offre culinaire est large. Entre un plat du jour, un bar à soupes, des pâtes ou de la viande, il y en a pour tous les goûts et toutes les faims. Un service à table est également possible sur réservation. Nouveau aux Attelas, le Cuckoo’s Nest remplace le restaurant de l’Olympique. Sur le thème du fameux coucou suisse, l’établissement offre une ambiance chaleureuse et entièrement boisée. Au fourneau, les cuisiniers s’attèlent à la préparation de produits typiquement suisses. La traditionnelle fondue au fromage figure en bonne place au menu, mais viande sur ardoise ou en fondue raviront aussi les gourmets. Le self-service conserve le nom de l’Olympique, mais a également fait peau neuve. A la même altitude, on peut opter pour une pizza au restaurant de la Vache. Parrainé par James Blunt, l’établissement propose une cuisine simple, mais préparée avec des produits de qualité et servie dans une ambiance qui fait honneur aux reines de l’alpage. Vous pourrez tester la pizza que le chanteur a conçue à son goût, légèrement spicy, ou lui préférer hamburgers, pâtes et salades. Pour une ambiance plus relax, l’Ice Cube vous accueille aux Ruinettes. A quelques dizaines de mètres des cabines arrivant de Médrans, on s’y restaure à la bonne franquette de snacks variés – hamburgers faits maison, fish & chips et hot-dogs à la mode anglo-saxonne. On mange au bar ou à une table haute,

DR

Texte_S o p h i e d o r s a z

Le restaurant le plus haut des 4 Vallées, l’igloo des Gentianes, surprend par son architecture. Il comprend un self-service ainsi qu’un espace lounge.

serrés les uns aux autres, avant de dériver vers la terrasse où, à partir de midi, des DJs chauffent les platines sur un fond sonore électro. L’Ice Cube, c’est le bar des copains, atmosphère chaleureuse assurée!


liaison en moins de 20 min.

nouvelle tĂŠlĂŠcabine


La tradition

Keystone

du bon pain

Depuis 1949, la famille Michellod travaille ses pains avec passion. Tout a commencé à Verbier, avant que l’entreprise familiale, grandie au rythme de la station, ne s’étende en plaine. Du responsable des points de vente au président du conseil d’administration, tous sont des Michellod, issus de la troisième génération de boulangers.

L

Texte_S o p h i e D o r s a z

e pain, Didier Michellod l’aime croustillant et goûteux. Responsable de la production, le petit-fils d’Armand et Anita, les fondateurs des boulangeries Michellod, raconte le pemier atelier né à Verbier Village au milieu du siècle passé. En 1955, le couple ouvre sa première boulangerie en dessous de la chapelle. La reprise de l’exploitation en 1979 par leur fils Gérard, père de Didier, marque le début de l’essor de la maison. Aujourd’hui, on retrouve leurs fameux pains en station, au départ des télécabines, dans la rue de Médran comme en plaine. En tout, la famille comptabilise une dizaine de filiales! «Nous étions obligés de nous développer en dehors de Verbier, qui ne représente à présent plus que 20% de notre production. Mais nous y restons très attachés. D’ailleurs j’y vis avec ma famille», explique Didier Michellod. Avec l’ouverture en 2009 du site de production de Sembrancher, le travail de la marchandise s’est centralisé, sans porter atteinte à la qualité. «Nous programmons la cuisson des pains le plus tard possible, pour qu’il arrive toujours frais sur les étalages », précise Didier, qui passe encore 20 à 30% de son temps à la production. «Aussi, 80% de notre

farine provient du Moulin du Rhône à Naters. C’est une entreprise locale et familiale qui fournit des farines de qualité et qui a aidé mes grands-parents à leurs débuts.» Aujourd’hui, leur offre comprend une centaine de pains, viennoiseries et tartes, répartis entre la boulangerie, la pâtisserie et la confiserie. Le coup de cœur de Didier? «La cressin bagnarde. Une sorte de brioche parfumée à la cannelle, l’anis et la muscade, agrémentée de petits raisins. Mais j’ai aussi un faible pour notre traditionnel pain bagnard à longue fermentation. Fait de farine de froment foncée, il croustille et fait des miettes. C’est comme ça qu’on les aime!» Pour les fêtes, il ne faudra pas manquer le pain à la courge, le gâteau de Noël et, quelques jours plus tard, la tendre couronne des rois. Quant à la succession de l’entreprise, Didier Michellod y songe déjà. Ses filles ayant choisi d’autres filières, il lui reste son fils de 11 ans. «Il m’a toujours dit qu’il voulait être boulanger. J’espère qu’il le sera, mais il a encore le temps de changer d’avis», conclut-il, plein d’espoir.


PDG

fAu coeur du Haut Val de Bagnes, les patrouilleurs approchent du dernier col de la course, le Col de la Chaux, avant d’entamer la descente sur Verbier. dDerniers préparatifs sur la trace entre Tête Blanche et la cabane Bertol, avec le Cervin et la Dent d’Hérens en arrière-plan.

objectif Verbier

par les hauts glaciers Partis de nuit de l’église de Zermatt, les meilleurs spécialistes mondiaux de ski-alpinisme rejoignent Verbier 6 à 12 heures plus tard, épuisés mais riches d’une expérience qui transcende les normes de la randonnée à skis.

2

Texte & Photos_F r a N ç o i s p e r r au d i n

4 avril 1943: les soldats suisses sont mobilisés tout au long des frontières nationales, notamment au fond des vals de Bagnes, d’Hérens et de Zermatt. Le colonel Rodolphe Tissières, pionnier du développement touristique du vaste éventail de mayens et de prés qui deviendra la station de Verbier, cherche à occuper intelligemment ses troupes alpines parfois désœuvrées. Il a l’idée de lancer ses meilleurs montagnards, par équipes de trois, dans une course d’endurance reliant à skis Zermatt, Arolla et Verbier, fusil sur le sac, en passant par les célèbres cols qui font l’attrait de la Haute Route.

Un mythe suisse Ainsi naît, il y a 70 ans, la Patrouille des Glaciers: une course de superlatifs se déroulant dans un milieu certes magnifique, mais exigeant et dangereux. Lorsque, en 1949, une patrouille périt dans une crevasse du glacier du Mont Miné, la PDG est suspendue. Mais la fascination liée à cet itinéraire hors du commun est telle que, en 1984, la course reprend, toujours sous l’égide du Département militaire fédéral. Seule différence: les civils sont désormais admis. Bientôt, des milliers de randonneurs relèvent le défi. Les moins entraînés effectuent le trajet plus court de la «petite» patrouille, entre Arolla et Verbier. Les autres relèvent le défi de la «grande» patrouille partant de Zermatt au milieu de la nuit. Imaginez: 110 kilomètres-effort, 4000 mètres de montées et de descentes successives, par cols, glaciers et combes enneigées. Et par tous les temps... Ou presque! En 1986, soumis à un fœhn féroce sur les hauts de Tête Blanche, la PDG passe à deux doigts de la catastrophe. Et, en 2012, la Zermatt-Verbier est annulée pour cause de tempête.

Le défi des défis Maintenue vaille que vaille par l’armée suisse chaque année paire, contre vents et restrictions budgétaires, la Patrouille des Glaciers possède aujourd’hui un statut mythique. Tout y est réglé dans une perfection bien helvétique pour la meilleure sécurité envisageable, sous la supervision de 1400 militaires. La PDG révolutionne la pratique du ski-alpinisme, qui voit désormais ses randonneurs équipés de collants, ne buvant plus qu’au travers de pipettes pour ne pas perdre trop de temps, et s’entraînant dès les premières neiges dans tous les coins des Alpes. Ils parcourent de leurs longs pas fendus les traces raides, rejoignent en une étape les sommets qui auparavant se faisaient en deux et cumulent des dizaines de milliers de mètres de dénivellation – des centaines pour les meilleurs, devenus des athlètes d’élite. Ceux-ci relient les deux stations phare des Alpes valaisannes en 6 petites heures, là où un randonneur classique a besoin de trois jours au moins! Avec le temps et la sophistication grandissante de l’entraînement des compétiteurs, ceux qui prennent le départ de Zermatt pour la seule envie de participer se font de plus en plus rares. Les pros, a contrario, sont de plus en plus nombreux: plus de 2000 équipes de trois se présentent pour seulement 1400 places! Lorsque la colonne de centaines de ravitailleurs enthousiastes converge vers le sommet du couloir de la Rosablanche, croisant et encourageant celle des skieurs en plein effort, on comprend l’esprit particulier de «LA» patrouille. Puisse-t-il perdurer! Si le goût du défi vous habite, rejoignez-les donc, faites vibrer votre cœur au pouls rapide de la course, gorgez-vous de ses fantastiques paysages de hauts glaciers. Ce printemps, ce sera entre le 29 avril et le 3 mai. À vos skis! ww.pdg.ch


Comment s’entraÎner à la

PDG?

Entre ombre et soleil, les coureurs se détachent sur l’arête du Castor.

Quelle est la meilleure méthode pour se préparer à la Patrouille des Glaciers et comment bien doser l’effort? 30° a demandé conseil au Docteur Pierre-Etienne Fournier, médecin chef et spécialiste du sport au Swiss Olympic Medical Center de la Suva à Sion.

D

Texte_S op h i e D o r s a z

Photos_G é r a r d B e r t h o u d

e renommée internationale, la Patrouille des Glaciers est une course de ski alpinisme très populaire chez les adeptes de la randonnée à ski. L’édition 2012 a vu s’aligner au départ quelque 4560 participants, soit 1520 patrouilles. Le grand parcours reliant Zermatt à Verbier s’étale sur 53 kilomètres, avec 3994 mètres de dénivelé positif, ce qui représente 110km/effort. Le tracé entre Arolla et Verbier compte, lui, 27 kilomètres sur une dénivellation positive de 1881 mètres, soit un total de 53 km/effort. Qui est en mesure de relever le défi et comment s’y prendre pour le mener à bien? Les recommandations du Docteur Pierre-Etienne Fournier. Qui peut aspirer à réaliser la Patrouille des Glaciers? Concernant le petit parcours, une personne régulièrement entraînée peut le faire sans mettre en danger sa santé. Pour la grande, il faut déjà être un sportif confirmé et s’entraîner spécifiquement. Quels types d’entraînements faut-il favoriser? Pour les deux courses, le schéma est le même. L’endurance, c’est-à-dire un effort à basse intensité de longue durée, occupe environ 80% de l’entraînement. Les autres 20% de travail s’effectuent à haute intensité, type interval training. L’idéal est de s’entraîner sur les skis, au plus proche des conditions de la course, ce qui aide à perfectionner les gestes et éviter des dépenses d’éner-

gie superflues. Par ailleurs, un renforcement musculaire du tronc et des membres inférieurs permet d’augmenter sa performance et de prévenir les lésions des articulations périphériques. Comment doser sa charge d’entraînement pour ne pas en faire trop? Il n’y a pas de chiffre absolu en nombre d’heures. C’est personnel. L’important est d’écouter son corps et de s’offrir des plages de repos entre deux entraînements. Des soins, massages ou sauna, peuvent aider à la récupération. Il faut également veiller à s’alimenter suffisamment et correctement. Si des signes de surentraînement apparaissent, tels qu’un trouble du sommeil, une perte d’appétit ou de moral, ou encore une modification de la fréquence cardiaque au repos le matin au lever, il faut diminuer la charge. Peut-on quantifier la dépense énergétique des deux courses? Sur le petit parcours entre Arolla et Verbier, des études ont démontré qu’un coureur brûle entre 4500 et 5000 kilocalories. La course partant de Zermatt demande le double d’effort: les chiffres indiquent une dépense située entre 9000 et 10 000 kilocalories. C’est à peu près l’équivalent d’un Ironman. (Ndlr: course constituée de 3,8 km de natation, de 180 km de cyclisme et d’un marathon.) En comparaison, la dépense énergétique sur une grosse étape du Tour de France est estimée à 6’000 kilocalories. www.he.admin.ch/internet/heer/fr/home/themen/pdg.html


a P hilosophy of Life

terrascope Patrouille des Glaciers – Limited Edition Multi-layer stainless steel case with contrasted vertical satin and polished finishings. Swiss mechanical automatic movement. Grey engraved dial with applied indexes. Rubber strap. jeanrichard.com


Un feuilleté de royale Gala, «fleurs et légumes confits», cigarette pistache au sésame noir et crème glacée au parfum de muscade et de girofle.

Un tartare de dorade royale sauvage, figues sèches et mangues-citrons, Saint-Jacques mi-cuites à la fleur de sel noir et de brocolis.


hôtel-restaurant Le Terminus, à Sierre

Un hommage aux traditions et aux artisans valaisans

Une noisette de chevreuil au poivre frais sur un biscuit praliné, jus de sureau noir et tranches de coing confit.

En plein cœur de Sierre, le restaurant gastronomique de l’hôtel Terminus, tenu de main de maître par le chef Didier de Courten, se fait l’apôtre d’une cuisine qui réfute la chimie et les extravagances, pour se concentrer sur la mise en valeur des produits du terroir. Un savoir-faire récompensé par deux étoiles Michelin et une note peu commune de 19/20 au Gault & Millau. Mise en bouche.

C

Texte_C l aude H e r v é B a z i n

Photos_d i d i e r de c o u r te n

’est un retour aux sources pour Didier de Courten. Natif de Sierre, le quadragénaire a fait ses débuts ici même, comme apprenti, à l’hôtel Terminus. Passionné de cuisine dès le plus jeune âge, initié par sa mère, il se met aux fourneaux dès 14-15 ans, pour le seul plaisir de faire rissoler, pocher et rôtir… puis de partager le repas autour de grandes tablées conviviales. Ses parents doutent un instant, lui pas: il sera cuisinier. «Au début, je ne connaissais rien de la haute cuisine», avoue-t-il. Sa passion le guide, le pousse à expérimenter, il gravit peu à peu les échelons, jusqu’à se voir désigner, en 2005, cuisinier de l’année. Didier de Courten aborde la cuisine simplement, en fils d’une famille paysanne enracinée en Valais depuis des temps immémoriaux. Didier De Courten, comment décririez-vous votre cuisine? C’est une cuisine qui veut «retrouver un lien avec le terroir» et met en valeur les produits plus que le cuisinier. Une cuisine qui les transforme, les magni-

fie… Pas d’additifs ici, pas d’approche intellectuelle, tous nos produits sont sains et simples. Une grande partie est sourcée localement: viandes, fruits et légumes, pain de seigle, etc. Le souci du détail fait la différence – et occupe une grande brigade! Un produit fétiche? Je possède mon propre troupeau de vaches d’Hérens, dans le val d’Anniviers. Viande, lait, fromage, beurre me tiennent donc particulièrement à cœur. Je prends aussi toute la récolte de la plantation historique de safran de Venthône, revivifiée par des passionnés depuis quelques années. La safran, c’est comme un vin: il a ses millésimes et développe ses arômes avec le temps. Je le travaille en risotto de sarrasin, j’y marine de l’orge, je l’ajoute dans les desserts – il se marie particulièrement bien au chocolat blanc. Une tendance pour la carte d’hiver? La chasse s’est terminée début décembre. Le dos de chamois et la truffe blanche cèdent la place à la truffe noire, à l’asperge verte de Mallemort (exceptionnelle!), au bœuf de Salers, au lièvre, à la grouse. Enraciné dans le Valais, vous y puisez votre équilibre à travers le sport… Racontez-nous. Je pratique intensément la course à pied. Je m’entraîne, entre autres, avec JeanYves Rey, de la Patrouille des Glaciers. Mon record sur Sierre-Zinal: 2 h 58. Je fais aussi du vélo, du ski hors-piste, dans le val d’Anniviers bien sûr, où j’ai une partie de mes racines du côté de ma grand-mère, ainsi qu’à Verbier ou Zermatt à l’occasion. C’est une manière de me maintenir en forme, mais aussi une soupape pour évacuer le stress. On part avec des problèmes, on revient avec des solutions! www.hotel-terminus.ch


Depuis le sommet de la Pasay et de sa buvette, la vue s’étend des massifs du Mont-Blanc (à g.) et de Trient aux Dents du Midi en passant par le Catogne.

Q

uarante cabines flambant neuves transportent désormais les skieurs du Châble aux Mayens-de-Bruson. En une vingtaine de minutes, il est ainsi possible de passer du flan sud-ouest de Verbier aux pentes nord-est de Bruson. «Cela offre une diversification intéressante aux skieurs. Bruson est un petit domaine possédant une qualité de neige exceptionnelle grâce à son exposition. Il est à parier que les jours de mauvais temps sur les hauts de Verbier, les riders vont se ruer sur Bruson et sa forêt », commente Eric-A. Balet, directeur général de Téléverbier. Au total, plus de 22 millions de francs ont été investis dans cette opération, dont les procédures d’autorisation ont duré très longtemps. Un an après la mise en service du premier télésiège de la Pasay, en 1962, on évoquait déjà un ralliement avec la gare du Châble… Téléverbier a déposé une première demande officielle pour cette liaison en 1988. Démarches et oppositions en tous genres ont retardé l’octroi de la concession jusqu’à l’automne dernier. Pour Téléverbier, les Mayens-de-Bruson offrent une intéressante possibilité de diversification de l’offre touristique, tant d’un point de vue sportif qu’en terme d’hébergement – la capacité d’accueil de Verbier arrivant à saturation.

Verbier

se rallie

à Bruson Texte_S o p h i e D O r s a z

Photos_f r a n ç o i s p e r r au d i n

Vingt-cinq ans après la première demande de raccordement entre les deux stations, les nouvelles télécabines Le Châble-Mayens-deBruson entrent en service cet hiver. La petite station bénéficie parallèlement d’un nouveau système d’enneigement artificiel.

Enneigement garanti Les ressources en eau de Bruson étant limitées, les Services industriels de Bagnes ont réalisé une retenue collinaire financée en grande partie par Téléverbier qui a également investi dans un système d’enneigement mécanique pour assurer la qualité de ses pistes. Il dessert les bleues, rouges et noire de la Pasay et de Moay jusqu’à La Côt. Avec ces améliorations, la station devrait rapidement sortir de l’ombre de Verbier. «Bruson devrait accueillir plus de skieurs dès cet hiver. Mais nous n’allons pas pour autant multiplier les pistes et dénaturer le domaine. Nous considérons que même sans nouvelle installation, Bruson peut accueillir facilement 50% de skieurs en plus, sans pénaliser les débits », assure Eric-A. Balet. Il est dès lors aisé de profiter des belles pentes damées et de slalomer en forêt en matinée avant de finir la journée sur les plateaux ensoleillés de Verbier. www.verbierbooking.ch

Le domaine de Bruson profite de son exposition nord pour offrir de belles conditions hivernales sur ses pistes comme en lisière de forêt.


Avec IRL plus SA, des couleurs plus nature Les IRL plus SA n’ont pas fini de faire bonne impression! D’autant plus avec leur nouvelle structure, leur nouvelle équipe et leur nouvelle identité IRL plus SA. Dès à présent, vous pouvez compter sur un équipement plus récent, des moyens de production uniques en Suisse romande, des conditions plus avantageuses et des partenaires plus motivés que jamais. Vous voulez déjà en savoir plus? Téléphonez à Alain Bassang, Philippe Delacuisine ou Kurt Eicher. A plus!

de compétences

Chemin du Closel 5 CH-1020 Renens

proche

Tél.: +41 21 525 48 00 Fax: +41 21 525 48 01

de savoir-faire

kurt.eicher@irl.ch www.irl.ch


La légende

du Bec des Rosses

Durant le tournage, un bivouac a été installé au sommet du Bec des Rosses. Une première!

Bien connu dans le monde des films de freeride, le réalisateur Peter Charaf, installé à Verbier, tourne sa caméra du côté humain du Bec des Rosses, à la rencontre de son univers. En résulte un documentaire qui mêle montagne, histoire et témoignages. A découvrir l’année prochaine. Texte_s o p h i e d o r s a z

P

Photos_S é ba s t i e n B ar i t u s s i O/ P e t er C h ara f/ M o n i ca Nam y

our moi, c’est un personnage central de la station!», s’exclame Peter Charaf quand on lui demande pourquoi il s’est intéressé au Bec des Rosses. «J’ai photographié l’Xtreme de Verbier durant une dizaine d’années, j’avais un peu le sentiment d’avoir fait le tour du sujet. Et puis, au cours d’un tournage pour une autre production, j’ai redécouvert le Bec sous un autre angle; ça m’a donné envie d’en savoir plus.» Il y a un peu plus de deux ans, le producteur et réalisateur s’atèle donc à la rédaction d’un scénario. «Dès le début, c’était clair pour moi... Ce ne serait pas un film de freeride, mais plutôt un documentaire sur cette montagne mythique.» Même si le Bec des Rosses doit sa notoriété à la célèbre compétition de l’Xtreme et à son organisateur Nicolas Hale-Woods, il ne se résume pas à cela. Dans «Le Bec des Rosses, montagne de légende», Peter Charaf fait la part belle à l’histoire de la région et du ski, à la géologie, aux hommes et même à certains faits divers. «J’ai adoré mener une sorte d’enquête journalistique autour de l’univers du Bec des Rosses. J’ai vécu des moments magiques grâce à ce film.» Peter évoque avec émotion un bivouac et une fondue au sommet de l’arête un soir d’hiver, suivis d’une descente dans la face au petit matin, et les nuits passées en cabane avec les chasseurs du coin – la chasse, comme le parapente ou la randonnée à ski, permet de raconter tout ce qui gravite autour du Bec. Au final, il ne faut donc pas s’attendre à un film sensationnel sur les prouesses d’un seul rideur: la guest star, ici, c’est la montagne et le fil rouge, l’amour que lui portent la quarantaine d’intervenants du documentaire.

Peter Charaf: «Le tournage de ce film m'a permis d'aller à la rencontre de nombreux habitants de la région que je n'aurais sans doute pas connus autrement.»

«J’ai rencontré le premier skieur à avoir descendu le Bec en 1970, et le plus jeune rideur de la face, qui l’a faite à l’âge de 8 ans, explique le réalisateur. Au bout du compte, j’espère que ce film rapprochera les générations et parlera aux gens de la vallée.» Après deux ans d’engagement personnel, caméra au poing, Peter Charaf travaille actuellement sur le montage du documentaire. «Le Bec des Rosses, montagne de légende» pourrait être présenté en avantpremière au moment de l’Xtreme, en mars prochain. Pour sa commercialisation, il faudra attendre septembre 2014.


trends horlogers

www.bellross.com

Cartier Tank Anglaise cuir Née en 1917, la Tank révolutionne l’horlogerie des Années Folles en délaissant le rond des heures pour la rigueur d’un cadran tantôt carré, tantôt rectangulaire. Elle traverse les époques, épouse leurs goûts, joue de la géométrie, jusqu’à se réinventer, aujourd’hui, épurée, dans l’ombre de la tradition, avec sa boîte en or gris, son cadran flinqué, ses gros chiffres romains et ses brancards latéraux incrustés de diamants, prolongés par un bracelet en alligator brillant rose fuschia. En vente à la Bijouterie Michaud – Verbier. www.cartier.com DR

DR

En vente à la Bijouterie Jacot - Verbier. www.rolex.com

Jeanrichard Terrascope A course d’exception, montre d’exception. Partenaire horloger et chronométreur officiel de la mythique Patrouille des Glaciers, Jeanrichard fête le 30ème anniversaire de cette compétition de ski-alpinisme en lançant une série limitée à 100 pièces de son modèle emblématique, la Terrascope. Pour accompagner les aventuriers de l’extrême, elle est dotée d’un bracelet en caoutchouc gris foncé et d’un cadran gris exclusif – avec relief gravé rappelant les courbes d’altitude à gravir durant de la course. Son boîtier en acier abrite un mouvement automatique.

Hermès Arceau Petite Lune A l’occasion de son 35e anniversaire, l’emblématique modèle Arceau se dote d’une complication affichant les phases de la lune sur un cadran en nacre blanche ou noire aux reflets irisés (au choix). D’un diamètre de 38 mm, celui-ci est enchâssé dans un boîtier rond en acier rehaussé d’attaches asymétriques évoquant le galbe des étriers. Fidèle au savoir-faire sellier d’Hermès, ce gardetemps est associé à un bracelet en alligator disponible en trois teintes (indigo, gris éléphant ou noir), réalisé dans les ateliers de la maison selon la technique du cousu sellier. En vente à la Bijouterie Jacot - Verbier.

www.jeanrichard.com

www.montre-hermes.ch

DR

Rolex Oyster Perpetual GMT-MASTER II Rolex présente une nouvelle version en acier de l’Oyster Perpetual GMT-MASTER II avec une lunette tournante dotée en première mondiale d’un disque Cerachrom en céramique bleu et noir représentant le jour et la nuit. Ce modèle est équipé du calibre 3186, un mouvement mécanique à remontage automatique avec affichage de la date et second fuseau horaire entièrement développé et manufacturé par Rolex. Il est assorti d’un bracelet Oyster à maillons massifs avec fermoir de sécurité Oysterlock et dispose de la maille de rallonge rapide Easylink.

Bell & Ross BR03 Golden Heritage Apprécié pour ses gardetemps reflétant l’esprit des pionniers de l’aviation, Bell & Ross s’est fait une spécialité des modèles à base carrée évoquant les instruments de bord des cockpits. Ses dernières créations revisitent la ligne Heritage, en lui adjoignant un boîtier en acier inoxydable brossé, un bracelet couleur châtaigne et des aiguilles et index dorés inspirés de ceux de ses modèles vintage. Un heureux mariage entre sportivité et élégance. En vente à la Bijouterie Michaud – Verbier.

Photo 2000 © Cartier 2012

DR

Par_C h ri stian B u g n o n


DR

DR

Tissot Luxury Automatique La Luxury Automatique in­carne à la perfection l’idéal Tissot: celui d’un luxe à prix abordable. Sa sobre esthétique cache une révolution. Le mouvement, fruit d’un savoir-faire unique, bat au rythme du tout nouveau Powermatic 80, qui offre une remarquable réserve de marche de 80 heures – sans pour autant perdre en précision (avec certification COSC à la clef ). Voilà un autre luxe devenu rare: oublier le temps qui passe pendant plus de trois jours. En vente à la Bijouterie Jacot - Verbier. www.tissot.ch

www.h-moser.com

www.hublot.com

DR

DR

Moser Nomad Dual Time Platinum Voilà un véritable objet d’art, à l’élégance raffinée et épurée. Le cadran ardoise Moser sert ici de toile de fond aux index appliqués et à trois aiguilles – celles, traditionnelles, des heures et des minutes, et celle, plus discrète, indiquant l’heure d’un second fuseau horaire. Excentré à six heures, un cadran décompte en beauté les secondes. Sobriété, harmonie et lisibilité sont les mots d’ordre de cette création révélée à Baselworld cette année. En vente à la Bijouterie Michaud – Verbier.

Hublot Classic Fusion Tourbillon Squelette Black Ceramic Son design black, racé et ultra-contemporain est fidèle aux codes Hublot. Sans oublier les valeurs de l’horlogerie traditionnelle, cette pièce bénéficie d’une vraie puissance visuelle grâce à sa boîte en céramique noire polie et satinée et son mouvement tourbillon squelletisé résolument graphique, entièrement conçu, développé et fabriqué dans les ateliers de la manufacture Hublot. Cette série est limitée à seulement 99 pièces numérotées. En vente à la Bijouterie Michaud – Verbier.

TAG Heuer Carrera MikroPendulum Premier chronographe magnétique à haute fréquence, le TAG Heuer Carrera MikroPendulum est inspiré du Mikrograph, premier chronographe mécanique avec roue à colonnes intégrée précis au 1/100e de seconde et muni d’une aiguille centrale foudroyante. Le TAG Heuer Carrera MikroPendulum est doté d’une double chaîne, accompagnée d’un balancier et d’un système magnétique sans spiral qui alimente le chronographe. Un garde-temps fidèle à l’esprit Carrera: toujours moderne et à l’avant-garde de la technologie et du design. En vente à la boutique TAG Heuer - Genève.

DR

www.tagheuer.com

Tudor Heritage Black Bay Son cadran bombé – détail vintage exquis –, la couleur bordeaux inédite de sa lunette et ses aiguilles «snowflakes» ont participé à la réputation de ce modèle emblématique né en 1954, parmi les premières montres de plongée. Le boîtier contemporain en acier de 41 mm de diamètre est étanche à 200 m. Le modèle propose deux bracelets, l’un en tissu noir, l’autre en acier ou en cuir vieilli exclusif. En vente à la Bijouterie Jacot - Verbier. www.tudor.ch


trends Sport Par_C h ri stian B u g n o n

Suunto Ambit2 S – Un GPS pour les athlètes La Suunto Ambit2 S est conçue pour accompagner les sportifs dans leur passion: dans un design élégant, elle combine GPS dernier cri et fonctions avancées dédiées entre autres à la course, au cyclisme et à la natation. Des milliers d‘applications Suunto gratuites permettent en outre de lui ajouter de nouvelles fonctions, pour mieux suivre et gérer ses entraînements. Bref, voilà une montre idéale pour donner le meilleur de soi-même – partout et à chaque instant. www.suunto.com

SPORTALM – CASCADE La marque autrichienne, établie à Kitzbühel depuis six décennies, célèbre son anniversaire par une collection rétro alliant chic et technicité – saupoudrés d’un emblématique brin de folie. La veste de ski pour dames Cascade, avec capuchon en fourrure amovible, assure un look à la fois féminin et raffiné. En exclusivité chez Fellay Mode & Sport à Verbier. www.sportalm.at

Scarpa – Freedom SL Thermo Cette chaussure de freeride à 4 boucles a été entièrement revue et corrigée. Conçue pour les freeriders exigeants qui cherchent confort accru à la montée et bonne tenue à la descente, elle intègre un chausson intérieur thermoformable et s’enveloppe d’un noyau en carbone qui rigidifie le bas de la coque pour un meilleur transfert du poids sur les skis. Poids: environ 3 600 g. www.scarpa.com

MOUNTAIN FORCE – REBELLE JACKET Design près-du-corps et haute performance se combinent dans cette superbe veste de ski qui remet au goût du jour les techniques de façonnage traditionnelles. Outre le come-back des coutures apparentes, les découpes laser confèrent un effet décoratif imitant la marque de ciseaux cranteurs. Ajoutez de nouvelles couleurs tendance et une doublure en PCM Schoeller qui permet de réguler efficacement la température. En vente chez Xtreme Sports, sur la place centrale de Verbier. www.mountainforce.com


VÖLKL – V-WERKS KATANA Comment améliorer un shape de ski parfait? En l’allégeant! Plus légère que jamais, la série V-Werks refuse pour autant tout compromis sur la stabilité ou la durabilité. L’usage de matériaux haut de gamme – carbone, aramide et titane – et l’ingénierie poussée (construction 3D ultra-mince) ont donné vie à des skis ultralégers offrant une adhérence des carres fantastique et une glisse ultra-réactive. Le ski sportif et varié ne connaît plus de limites. En vente chez Xtreme Sports, sur la place centrale de Verbier! www.voelk.com

MILLER – SK 1926 MARI Au confluent du luxe, de la mode et de la technologie, cette veste 100% duvet, signée M. Miller, s’orne d’un col en fourrure (raton laveur) amovible, emblème indissociable de la marque américaine. Stylée et fonctionnelle, elle se porte aussi aisément sur les pistes de ski qu’en ville. En exclusivité chez Fellay Mode & Sport à Verbier. www.mmillerfur.com

CASCO – SP-3 LIMITED PEACOCK La marque allemande Casco se spécialise dans la fabrication de casques haut de gamme à partir de matériaux de très haute qualité. Ses modèles grand public s’inspirent directement de ceux de compétition pour un fitting exceptionnel (coques rondes et réglables) et des normes de sécurité avancée. Pour se distinguer sur les pistes, le casque paon est orné d’un motif brodé de plumes serti de plus de 250 pierres Swarovski montées main. Une vraie œuvre d’art! En vente chez Xtreme Sports, sur la place centrale de Verbier. www.casco-helme.de

Adidas – TERREX NDOSPHERE JACKET Avec ses trois technologies intégrées, la Terrex Ndosphere sera votre alliée sur les pistes par tous les temps. La technologie PrimaLoft® maintient le corps au chaud, le design Formotion® permet une liberté de mouvements sans pareil, tandis que la technologie Cocona garantit une gestion optimale de la transpiration. Par mauvais temps, la capuche peut être ajustée pour améliorer encore la protection. www.adidas.ch

Mammut – Protection Airbag System Encore une innovation dans le domaine de la sécurité avalanche! Grâce à son volume de portance conséquent, le Protection Airbag System réduit considérablement le risque d’être profondément enseveli sous la neige. Sa forme spéciale protège en outre efficacement la tête, la nuque et la cage thoracique contre les blessures pouvant être provoquées par les rochers, les arbres et la glace. www.mammut.ch


4

2

1

3

5

1 Xander van Meerwijk, Mariette Touw, Henk Touw et Barbara van Meerwijk 2 Thomas Lüthi et son amie Fabienne Kropf 3 Armin Niederer, Fanny Smith, Sanna Lüdi et Alex Fiva (équipe suisse de ski-cross) 4 Xavier de Le Rue (freerider) et Corrado Baschieri

6

5 Paul Corthay, François Gard et Henk Touw 6 Bertrand Cardis, Laurent Geninasca et Eric-A. Balet 7 Bastian Baker et Enzo Lo Bue 8 Orly Biran, Christian Burrus et Muriel Teboul 9 Didier Défago

7

8

9


Verbier charity night

La nuit des étoiles… de la glisse Dans le sillage de la High Five, une compétition de fin de saison qui attire à Verbier le gratin du monde de la glisse, Téléverbier organise, le 4 avril 2014, un grand raout rassemblant skieurs, snowboarders de renom et bienfaiteurs autour d’une noble cause: le financement du sport en Suisse et dans les pays défavorisés. Chacun peut y participer. Texte_C h r i st i a n b u g n o n Photos_R o u l i n T h o m a s | a l p i m ag e s @v e r b i e r .ch

C

M e lo dy S k y | m e lo dy s k y@ m e lo dy s k y.c o m

haque mois d’avril, la High Five permet aux amateurs d’affronter les professionnels autour de quatre disciplines: slalom géant, kilomètre lancé, ski cross et… trampoline! La barre est haute. En 2013, certains des plus grands noms du monde de la glisse étaient au rendez-vous: les quadruples champions du monde Pirmin Zurbriggen et Marc Girardelli; le snowboarder Xavier de Le Rue, trois fois couronné; les champions olympiques Dario Cologna (fond) – en maître de cérémonie –, Didier Défago (descente) et Edgar Grospiron (bosses), l’intrépide freerideuse Géraldine Fasnacht et bien d’autres encore, dont le chanteur Bastian Baker, venu en invité surprise. La veille de la compétition, tous se sont retrouvés, dans une ambiance décontractée, à la désormais traditionnelle Charity Night, temps fort des nuits du Tout-Verbier – organisée à la brasserie d’altitude Le Cristal, aux Ruinettes (2200 m). Imaginée par le directeur de Téléverbier, Eric Balet, la soirée caritative rassemble sportifs de renom et anonymes. Selon le principe même de la compétition, ils partagent les mêmes tables, à raison de deux stars du cirque blanc assises à chacune. Le ticket d’entrée, fixé à 500 francs par personne (ou 4000 francs la tablée), permet de récolter environ 70 000 francs, en majeure partie reversés à l’association Right to Play, investie dans la promotion du sport auprès des enfants défavorisés du monde entier, comme vecteur de tolérance et de développement. Une partie des subsides revient en outre à l’Aide Sportive Suisse, qui soutient financièrement les jeunes sportifs helvétiques pour leur permettre d’affirmer leurs talents. La 7e Charity Night aura lieu le 4 avril prochain. Faites une croix dans votre agenda! Pour vous inscrire: contact@televerbier.ch www.verbierhighfivebycarlsberg.com


4

1 Bertrand Cardis, les fondeurs Dario Cologna et Laurence Rochat, et le navigateur Stève Ravussin 2 Yan et Montse Felder 3 Estelle Balet (freeride) et sa maman Marielle

1

2

3

4 Barbara van Meerwijk, Pierre Heinis et Mariette Touw 5 Christian Hagin, Laurent Vaucher et Gilles Cottet 6 Géraldine Fasnacht (base jump) et Christian Bugnon (30° magazine) 7 Le cuisinier du Cristal 8 Elena Curtoni (ski, équipe d’Italie)

5

7

8

6

10

9

11

12

9 Le chanteur Bastian Baker au milieu de l’équipe du restaurant Le Cristal 10 Marzio Perrelli et Stéphane Jordan 11 Henk Touw et les anciennes gloires Philippe Roux et Roland Collombin 12 Gérard et Chri­s tiane Eyer


1

2

1 Eugène Eugster entre les anciens skieurs William Besseet Marc Girardelli 2 Bastian Baker 3 Caterina Perrelli, Sophie Bonvin, Elise Ehrenreich, Patrick Poli, Barry Houghton et Marzio Perrelli

3

5

4

4 Doron Biran et Philippe May (ski de vitesse) 5 Christian Sarbach et Isabelle Hefti 6 Olivia Ndiaye 7 Didier Fischer, Miss Suisse romande 2013 et Bertrand Cardis 8 Sylviane Beraud, Gianluca Lepori, Eric-A. Balet et Jean-Pierre Morand (Télé­verbier)

7

6

8


2

1

3

1 Christian Sarbach et Sophie Morard 2 Xander et Barbara van Meerwijk 3 Bastian Baker avec deux jeunes fans 4 Les anciennes stars Pirmin Zurbriggen et Marc Girardelli 5 Enzo Lo Bue et Jean-Pierre Morand

4 6

6 Stefan Innerhofer (ski, équipe d’Italie) 7 Stéphane Willi, Christophe Antille, Stève Ravussin, Bernard Vocat 8 Jean-Blaise Evéquoz (escrime) 9 Léo Blanc 10 Une serveuse du Cristal 11 Mister et Miss Suisse romande avec Enzo Lo Bue 12 Philippe Blanc et son épouse Raphaële, Dominique Perret, Gérard Michellod et son épouse Jeanine, Didier Michellod et son épouse Christiane, le hockeyeur Olivier Keller, Sylviane Blanc et Léo Blanc

5

7

9

8 11

10

12


www.cbcommunication.com

Le Millénium Restaurant: 027 771 99 00 Rue de Médran, 1936 Verbier www.lemillenium.ch – E-mail: lemillenium@bluewin.ch

El Toro Negro Grill House: 027 771 99 01 Rue de Médran, 1936 Verbier

CONFECTION HOMME-FEMME SKIWEAR L O C AT I O N SKI-SNOWBOARDS R E PA R AT I O N LINGERIE

M.MILLER ARMANI EA7 S P O R TA L M GANT SCHNEIDERS MC GREGOR GRAN SASSO BRIC‘S AUBADE

P L AC E C E N T R A L E +41 27 771 22 77 ME D R A N +41 27 771 15 88


trends design Par_C h ri stian B u g n o n

Louis Vuitton SC Bag En visitant les ateliers d’Asnières en 2009, Sofia Coppola rêva d’un sac. Elle le voulut discret et précieux tout à la fois, revisitant subtilement les formes mythiques du Speedy et du Keepall. Rejoignant la constellation des icônes de la Maison, le SC Bag se décline aujourd’hui en mini et petit formats, tout en charme et distinction. Du prune à l’orangé, en passant par le blanc et le noir, il offre des couleurs vitaminées à ses douces rondeurs. www.louisvuitton.ch

Shamballa Black Diamond Bracelet Le designer danois, réputé pour sa philosophie réunissant beauté de la pierre et inspiration spirituelle, aime à séculariser des formes sacrées, comme celle de ce bracelet aux dix perles d’onyx noir entrelacées, rappelant les chapelets que l’on égrène indéfiniment. Il est relevé de deux perles d’or blanc 18 carats et de diamants noirs (2 carats). En vente à la Bijouterie Michaud - Verbier. www.shamballajewels.com

Caran d’Ache Edition limitée Zivago La maison de haute écriture rend hommage à l’œuvre maîtresse du prix Nobel russe Boris Paternak, le célèbre Docteur Jivago, avec cette plume en or 18 carats (ou version roller) d’une rare élégance, au costume de laque de Chine noir gravé de la signature de l’écrivain. Sur le capuchon, de minuscules étoiles blanches font voler des flocons évoquant le cadre sibérien du roman. www.carandache.ch

Aubade CONTE RUSSE Cette ligne, imprimée de riches motifs floraux multicolores, plonge son inspiration dans les illustrations des contes traditionnels russes du début du XX e siècle. Elle associe la dentelle Leavers à une maille satinée douce et confortable. Ensemble en coloris glamour Black Russian: soutien-gorge Plunge avec coussinets amovibles en microbilles et culotte Saint-Tropez avec ouverture très sexy au dos. En exclusivité chez Fellay Mode & Sport, Place Centrale, à Verbier. www.aubade.com

Audi A8 Avec la nouvelle A8, Audi s’inscrit parmi les leaders en matière d’innovation dans le segment des voitures de luxe. Parmi les nouveautés: la technologie à LED Matrix, au design revu et corrigé. Les feux de croisement intègrent 25 diodes par bloc, activées ou désactivées individuellement, permettant à l’intensité lumineuse de varier intelligemment en fonction des situations rencontrées. Ajoutons à cela l’éclairage directionnel dans les virages, les feux de jour de nouvelle conception et les clignotants avec affichage dynamisé. www.audi.ch


Big Bang Unico. Mouvement UNICO chronographe roue à colonnes, 72 heures de réserve de marche. Entièrement manufacturé par Hublot. Boitier réalisé dans un nouvel alliage d'or rouge unique : le King Gold et lunette en céramique. Bracelet interchangeable par un système d’attache unique. www.hublot.com •

twitter.com/hublot •

facebook.com/hublot


Verbier - Route de Verbier - TĂŠl (027) 771 66 06

Hors série 30° Luxe Verbier 2014  

30 ° degrés, le magazine suisse de sports et loisirs, 10 ans de reportages, nouvelles, entrevues, en 2 langues F et D, également disponible...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you