Page 1

trente degrés n°54 juillet 2015

SPORT Le Swimrun, une étrange discipline en plein boom • A la découverte d’un des plus beaux canyons de Suisse • L’homme qui court plus vite que Kilian Jornet • La Swiss Epic, une course de VTT dans toute sa grandeur alpine LIFESTYLE Dans l’intimité des grands cachalots • Plongée onirique au cœur du Burning Man festival • Le meilleur photographe de surf du monde se raconte en images • El Cosmico, hôtel «hippysant» et apaisant SOCIéTé Les roues motorisées s’imposent • L’Ecocapsule, caravane futuriste


Impressum

30° Degrés (since 2002) N°54, juillet 2015

Photo cover  El Cosmico/Nick Simonite

Edition & administration CB Communication sàrl Rue du Simplon 20 – Case Postale 386 1001 Lausanne - Suisse info@cbcommunication.com / www.cbcommunication.com Tél : +41 21/ 312 41 41, Fax : +41 21/ 312 41 11 Rédacteur en chef christian.bugnon@cbcommunication.com Secrétariat melissa.hertzeisen@cbcommunication.com Rédaction (par ordre d’apparition) Laurent Grabet, Frédéric Rein, Sabrina Monella, César Deffeyes, Serge Greter, Christian Bugnon, Guy Michel Photographes (par ordre d’apparition) Romina Amato/Red Bull Cliff Diving, Thomas Jantscher, chris@minerva-design.com, Richard Chapuis, Sam Bié, JM Cornu, Sacha Martin, Franco Banfi, Ötillö & Engadin Swimrun/Jakob Edholm, David Carlier, Jim zimmermann & Katherine Choong, Victor Habchy, www.Snap-Shoppe.com, Nate Appel, Ecocapsule, Tomas Manina, Brian Bielmann, Seb Montaz, The North Face® Ultra-Trail du Mont-Blanc®/Pascal Tournaire, The North Face® Ultra-Trail du Mont-Blanc®/Franck Oddoux, Stefan Schlumpf, visualimpact.ch/Christian Gisi, Apix Alex Buschor/Swissepic AG, David Schweizer, El Cosmico/Nick Simonite Graphisme florian.blanchard@cbcommunication.com (DA) christian.bugnon@cbcommunication.com Traduction allemande Sabine Dröschel Photolithographie Images 3 Imprimerie IRL plus SA 30° présent dans les kiosques en Suisse chez Naville & Valora, numéro à CHF 8.numéro collector à CHF 15.30° par abonnement info@30degres.ch Abonnements pour la Suisse mars / mai / juillet /septembre / décembre 1 an (4 éditions + 1 collector) pour CHF 57.– –25% pour les 18-24 ans et dès 65 ans 2 ans (8 éditions + 2 collectors) pour CHF 99.– –25% pour les 18-24 ans et dès 65 ans Publicité Suisse www.30degres.tv www.30degrees.tv info@cbcommunication.com Copyright: magazine 30° degrés © 2002-2015 Tous droits réservés. Tous les textes et visuels publiés sont soumis au droit d’auteur. Leur reproduction, en tout ou partie, est strictement prohibée, sauf autorisation expresse des ayants droits respectifs. Ce magazine a été entièrement imprimé en Suisse en papier FSC.

«Ouah!» Chez 30°, cette onomatopée sonne comme un leitmotiv. Un mantra. Une injonction même. Lorsque j’ai intégré notre équipe voici trois mois, on m’a longuement exposé le concept: chacun des sujets que nous retenons doit d’une manière ou d’une autre provoquer chez le lecteur un sentiment de surprise ou de ravissement – un «ouah!» d’étonnement, en quelque sorte, entre photos spectaculaires et histoires sublimes ou incroyables.

,

Ce numéro 54 a été confectionné avec du travail, du cœur, beaucoup de perfectionnisme et surtout cet objectif «ouah!» vissé dans la tête. Ma yogini de chérie, mon coiffeur et l’une de ses sympathiques clientes, une bande de vieux copains réunis lors du mariage tardif de l’un d’eux, tous, avidemment consultés en amont, ont répondu favorablement à l’appel… Dans les bouches de chacun d’eux, le portfolio surf bleuté du légendaire Brian Bielmann, les escalades routardes de Katherine Choong, les subtilités cyclédéliques du Swiss Epic, le regard décalé du prometteur Victor Habchy sur le mythique festival Burning man et les mérites des effort trails au très long cours ont su faire émerger le «ouah!» tant convoité. Le mérite en revient en grande partie à cette quête de la photo parfaite qui fait la force et la spécificité de notre magazine depuis bientôt 13 ans, mais aussi aux talents et passions de nos amis athlètes, photographes et… photolithographes. Grâce à eux et à tout ce beau, nous espérons un peu contribuer à vous faire passer un été tout en «ouah!», avant de vous retrouver tout bronzés et déjà des envies de neige plein la tête en septembre. Retrouvez-nous aussi avec beaucoup de bonus dans l’univers du digital

Laurent Grabet | Rédacteur magazine 30°: partenaire officiel média du Club Alpin Suisse CAS pour les sports de compétition www.sac-cas.ch www.30degres.tv | www.30grad.tv | www.30degrees.tv


. 7 Q i d u A e l l e v u La no r u e d n a r . s g e e t i i a r m i v l e La d s a p ît a n n o c ne

La nouvelle Audi Q7 peut accueillir jusqu’à sept personnes. Bénéficiez du service gratuit pendant 10 ans. Audi Swiss Service Package+: service 10 ans ou 100 000 km. Au premier terme échu.

www.audi.ch


24 sommaire N° 54 juillet 2015

SPORT Le Swimrun, une discipline en plein essor

16 Un tour du monde de la grimpe en amoureux 24 En course à pied, le corps souffre plus sur 168 km que sur 335! 56 Dani Arnold: «Mes records seront battus un jour» 60 La Swiss Epic, une course de VTT dans toute sa grandeur alpine 62 Franz Krakenberger, grimpeur bohème 68 Karl Egloff, l’homme qui court plus vite que Kilian Jornet 71

LIFESTYLE News 6 Dans l’intimité des grands cachalots 12 Plongée dans les entrailles d’un canyon secret 20 Le Burning Man, selon Victor Habchy 30 Portfolio: Brian Bielmann. Profession? Meilleur photographe de surf du monde! 42 Les Flying Frenchies, ou la montagne réinventée 55 El Cosmico, un hôtel nomade aussi «hippysant» qu’apaisant 78

42

62

société  Mobilité: quand la roue partage

son espace avec un moteur L’Ecocapsule, la caravane du futur? Trends sport Trends horlogerie

5 | trente degrés

38 40 73 76

16


L’île de la Dominique, dans les Caraïbes, est l’un des sites où il est le plus aisé de nager avec les grands cachalots. Les mâles peuvent peser 45 tonnes et mesurer 18 m de long. Des mensurations qui en font les plus grands carnassiers du monde.

des grands cachalots Nager avec ce cétacé à dents est une expérience inoubliable. Elle peut se vivre dans les eaux qui bercent la Dominique, une île sauvage des Caraïbes. Immersion, juste sous la surface, dans un monde onirique.


Les deux coéquipiers ne peuvent être séparés par plus de 10 m dans l’eau et par plus de 50 m sur terre. Du coup, certains choisissent de rester reliés par un élastique!


LE SWIMRUN UNE DISCIPLINE EN PLEIN ESSOR

Né voici dix ans en Suède, le swimrun, discipline improbable alliant trail et natation sur de longues distances, essaime de plus en plus hors de Scandinavie. Son co-inventeur, Michael Lemmel, l’imagine déjà conquérir le monde.

Texte°°° Laurent Grabet Photos°°° Ötillö & Engadin swimrun/Jakob Edholm «Ces dix dernières années, le swimrun était un sport confidentiel. Dans les dix prochaines, il deviendra une discipline à part entière!» assène Michael Lemmel. Le Suédois, aujourd’hui âgé de 48 ans, a quasi­ ment inventé cette discipline alliant à répétition trail et natation: en 2006, avec trois copains férus d’endurance, il lançait l’Ötillö swimrun, une course dantesque de 75 km (dont 10 km dans l’eau!) dans la région de Stockholm.

,


Le canyon de la Tinde, formé par la rivière Triège, présente de nombreux sauts. Certains atteignent 9 m de haut et se terminent dans des vasques de 3 m de circonférence. Approximations interdites!

PLONGÉE DANS LES ENTRAILLES

D’UN CANYON SECRET


d’un couple d’amoureux

(de la grimpe)


Début de journée tranquille pour Katherine Choong dans la voie «Keep Your Powder Dry», un 7b de grès coloré situé dans le parc de Red Rocks Canyon (Nevada).


MAN

SELON VICTOR

HABCHY Le photographe parisien de 23 ans a survécu une semaine à la folie créatrice du mythique festival américain. Il y a aiguisé la sienne et en est revenu avec des images envoûtantes.


Le Festival Burning Man se déroule dans le désert de Black Rock (Nevada) chaque fin d’été. Artistes de tous poils s’y précipitent pour y déployer leur folie créatrice, exacerbée par les tempêtes de sable s’abattant régulièrement sur les lieux.


«Cette photo prise en 2013 en marge d’une compétition à Tahiti illustre à merveille ces moments où je ressens une présence divine dans la nature», explique le photographe.


brian bielmann Ce photographe américain de 57 ans est une légende dans le monde du surf. Ses images magnifient la glisse, ses acteurs et ses paysages depuis quatre décennies. Portrait d’un indécrottable passionné – le meilleur de ses photos à l’appui.

PROFESSION? MEILLEUR PHOTOGRAPHE

DE SURF DU MONDE!


En course Ă pied, le corps souffre plus

sur 168 km que sur 335!


© The North Face® Ultra-Trail du Mont-Blanc® – Pascal Tournaire

En comparant les répercussions physiques du Tor des Géants, un tour du Val d’Aoste de 335 km (24 000 D+), et l’Ultra-Trail du Mont-Blanc, 168 km, (9500 m D+), des scientifiques ont démontré que la fatigue neuromusculaire était plus importante sur la distance la plus courte. Texte°°° Frédéric Rein Courir 335 km est moins éprouvant musculairement que d’en parcourir 168! Sur le papier, cela semble aller à l’encontre du bon sens. Sur le terrain des courses de montagne, elle se vérifie pourtant. Les chercheurs de l’Institut des sciences du sport de l’Université de Lausanne (UNIL), en collaboration avec les Universités de Saint-Etienne et de Vérone, ont en effet comparé les données physiologiques des participants du Tor des Géants, un tour du Val d’Aoste par les chemins de randonnée de 335 km, avec celles récoltées sur les coureurs de l’Ultra-Trail du Mont-Blanc (168 km), dont l’ensemble du parcours correspond – en durée, kilomètres et difficultés – à la course valdôtaine à mi-parcours. «Alors que l’on aurait pu penser que la fatigue musculaire est croissante sur une épreuve quatre fois plus longue (30 h en moyenne pour l’UTMB, 120 h pour le Tor des Géants, ndlr), c’est l’inverse», souligne le physiologiste de l’UNIL Grégoire Millet, qui a conduit cette étude. Pour l’expliquer, les spécialistes font référence au phénomène de «pacing», à savoir la gestion de l’allure. «La distance et la durée de l’exercice permettent de préserver, consciemment ou non, certains paramètres neuromusculaires, poursuit celui qui a lui-même participé au Tor des Géants en 2011 et 2012. Plus l’exercice se prolonge, plus les participants économisent naturellement leur organisme en raison de l’augmentation de la fatigue générale, qu’elle soit nerveuse ou inhérente au manque de sommeil. Sur le Tor des Géants, on a constaté une décélération énorme de près de 35% sur la seconde partie du tracé, alors qu’avant, les trailers ne couraient en moyenne que 14 à 15% moins vite que ceux de l’UTMB. Après le franchissement de la ligne d’arrivée dans le Val d’Aoste, la fatigue était ainsi de 10% moins importante au niveau du mollet ou de la cuisse que celle observée sur l’UTMB. Cette baisse de la «force maximale volontaire» de chaque foulée a pour répercussion une diminution des inflammations. Parallèlement, nous avons aussi prouvé que faire 335 km n’avait pas plus d’incidence sur la fatigue cardiaque que de s’aligner sur une épreuve plus courte.»

,

La fatigue neuromusculaire est plus grande sur les 168 km de l’Ultra-Trail du Mont-Blanc (ci-contre) que sur les 335 km du tour du Val d’Aoste.


Une seule édition aura suffi à la Perskindol Swiss Epic pour asseoir sa reconnaissance internationale. Il faut dire que son tracé, entre Verbier et Zermatt, touche au sublime. Avant-goût à quelques semaines de la cuvée 2015, qui aura lieu du 14 au 19 septembre.

Une course de VTT

dans toute sa grandeur…

alpine


Le tracĂŠ de la Perskindol Swiss Epic, entre Verbier et Zermatt, passe dans des paysages grandioses, avec parfois le Cervin en toile de fond.


Vue du jet d’eau depuis le Quai du Mont-Blanc

Vivez l’actualité augmentée Partie intégrante de votre vie, la Tribune de Genève propose une information développée et valorisée, qui donne les clés nécessaires pour comprendre le monde qui vous entoure. disposez en temps réel de commentaires et documentations interactives grâce à notre plateforme numérique. Avec cette version augmentée, la Tribune de Genève plus de contenus et plus de développements et cela où que vous soyez.

L’actualité augmentée


Par christian Bugnon Julbo – Megève Nostalgiques des années 80 et amoureux de la vague Fluo Fun, soyez prévenus: Julbo réédite la Megève et la Cortina, deux modèles qui ont marqué l’histoire de l’entreprise jurassienne. En achetant ces lunettes, vous améliorerez votre look, mais ferez aussi une bonne action: une part des profits est reversée à l’association Des yeux pour le monde, qui assure missions optiques et distributions de lunettes aux populations défavorisées. www.julbo.com

Dynafit – Traverse Hybrid Cette veste très légère (258 g) et facilement compressible, toute désignée pour les belles sorties en montagne, combine intelligemment un tissu stretch très résistant et respirant à une isolation thermique PrimaLoft® – garantie de chaleur conservée lorsque le froid survient. Le liberté de mouvement est pleinement assurée. La Traverse Hybrid est proposée en deux coloris pour les femmes et trois pour les hommes. www.dynafit.ch

Salewa – Wildfire Pro Hyper-polyvalente, elle est capable de tout! Avec sa semelle Vibram® Megagrip, sa combinaison de microfibre et de cuir sur le dessus, sa technologie Alpine-Fit anti-ampoules et sa languette cousue sur les côtés, la Wildfire Pro vous amènera du pas de votre porte jusqu’au sommet, aussi efficacement qu’une chaussure de rando ou un chausson d’escalade – et sans avoir à changer de monture en chemin. www.salewa.ch

Mountain Hardwear – Optic Vue 3.5 Exit les tentes classiques, bonjour l’Optic Vue! Repoussant les limites du champ de vision, Mountain Hardwear conçoit une tente aux larges portes zippées sur les côtés qui offrent une vue panoramique – personnalisable jusqu’à 180° grâce à de nombreuses attaches. Plus spacieuse qu’une deux places standard, elle peut accueillir facilement trois personnes ainsi que le matériel qui les accompagne. Le double vestibule offre une entrée sèche et de l’espace pour ranger son équipement. www.newrocksport.ch

Scarpa – Grand Dru GTX Ces chaussures de montagne cramponnables sont idéales pour les courses engagées sur rocher et sur glace. Leur système «Scarpa Ergo Fit» garantit souplesse et précision dans les passages d’escalade en même temps qu’un grand confort de marche. Dessus en cuir hydrofuge, inserts PU super amortissants, semelle Vibram et large bande de protection en caoutchouc, rien n’est négligé pour votre confort. La Suisse bénéficie même d’un modèle exclusif avec doublure en cuir combinée avec une membrane Gore-Tex! www.newrocksport.ch


Par christian Bugnon Karpos – Remote 3/4 Pant 242 g Ce pantalon 3/4 en tissu élastique léger est à la fois extrêmement résistant et respirant. Il vous évitera d’avoir trop chaud lors de vos randonnées, tout en offrant un effet coupevent et une bonne imperméabilité grâce à son traitement WR. www.newrocksport.ch

Scarpa – Oxygen GTX W Surround Look sportif attrayant, légèreté et respirabilité exceptionnelle: voilà les trois points clefs de ce modèle idéal pour la randonnée facile sur terrain varié. Le nouvelle technologie Surround de Gore-Tex épouse parfaitement la forme du pied et lui permet de rejeter la vapeur d’eau de manière très efficace. Le système de laçage descendant jusqu’à la pointe assure un serrage précis et la semelle intercalaire apporte une agréable sensation de souplesse. www.newrocksport.ch

Peak Performance – Focal W JKT Cette veste coupe-vent taillée pour les trail-runneuses est à la fois très élastique, respirante et légère. Des inserts en filet sous les bras favorisent l’aération et des manchettes élastiques avec passants pour les pouces permettent un meilleur ajustement. Ajoutez à cela une poche sur la manche pour iPod et les incontournables éléments réfléchissants. www.baechli-sportsdemontagne.ch

Dakine – Ale Neo Crop Jacket & Bikini Pono Neo Amatrices de Stand up Paddle, surf et activités nautiques, vous voilà rhabillées pour l’été! La veste courte en néoprène de Dakine offre juste ce qu’il faut de chaleur lorsqu’elle se fait timide et protège contre les rayons du soleil lorsque la crème solaire ne suffit pas. Les températures sont écrasantes? Le bikini Pono Neo en néoprène prend le relais. De couleurs métallisées, il tient parfaitement au corps lors des activités sportives. www.dakine.ch

Mountain Hardwear – Scrambler 30 Outdry® Ce sac à dos polyvalent, apprécié de longue date par les grimpeurs, skieurs, randonneurs et autres sportifs ambitieux, est idéal pour garder ses affaires 100% au sec, même dans les pires conditions. Chaussures d’escalade, friends, vêtements ou matériel d’urgence, tout y tient! Ce nouveau modèle à l’ergonomie bien pensée bénéficie en plus d’une poche supérieure à fermeture éclair pour les besoins immédiats. www.newrocksport.ch

Mountain Hardwear – Hyperlamina Spark 2°C 737 g Ce sac de couchage sarcophage en matière synthétique est tout simplement le plus performant et léger du marché. L’isolation thermique est optimisée grâce à un demi-zip central et à une conception révolutionnaire qui permet de protéger au mieux les parties les plus sensibles du corps, notamment au niveau des pieds. www.newrocksport.ch


Breitling – Superocean Chronograph M2000 Blacksteel Elle plonge au fond des abysses dans une série limitée habillée de noir. Le cadran assorti offre une lisibilité optimale, avec des index et aiguilles soulignés de revêtement luminescent. La lunette tournante unidirectionnelle garantit une excellente prise en main. Le boîtier, avec soupape de décompression pour l’évacuation de l’hélium, se marie à un verre saphir antireflet. Le mouvement SuperQuartz®, certifié chronomètre par le COSC, garantit une précision dix fois supérieure au quartz ordinaire. www.breitling.com

Blancpain – Bathyscaphe Chronographe Flyback Ocean Commitment Cette série limitée à 250 exemplaires a pour mission de récolter 250 000 euros afin de soutenir les expédions scientifiques sous-marines. Elle a tout pour plaire à son propriétaire: des poussoirs étanches permettant d’actionner le chronographe en plongée jusqu’à 300 m et une fonction flyback proposant sa remise à zéro et son redémarrage instantané par simple pression sur le poussoir situé à 4 h. Utile pour juger des paliers de décompression et remonter à la surface. www.blancpain.com

Longines – Heritage Diver 1967 Elle est inspirée d’un modèle de plongée sous-marine produit dès 1967. Chez elle, beau contenant rime avec noble contenu: lunette de plongée bordeaux graduée, cadran noir opalin, compteurs argentés, aiguilles et index recouverts de Super-LumiNova®, mouvement à remontage automatique L688.2. Son rehaut intérieur est orné d’une échelle tachymétrique tandis que le fond et la couronne sont vissés pour assurer une étanchéité jusqu’à 30 m. De quoi aller taquiner le mérou! www.longines.com

Panerai – Luminor Submersible 1950 Carbotech® 3 Days Automatic – 47 mm Chaque détail de cette montre s’inspire de l’histoire de la marque. Le boîtier Luminor 1950 rappelle celui développé par Panerai à la fin des années 1940 à l’attention des commandos de la marine italienne. On le retrouve ici agrémenté d’une lunette tournante ponctuée d’index en forme de points, inspirés du modèle créé pour la marine égyptienne en 1956. La lunette mesure les temps d’immersion: un must pour les plongeurs professionnels qui peuvent explorer les profondeurs jusqu’à 300 m. www.panerai.com

Oris – Aquis Depth Gauge Ce modèle relève le défi d’intégrer une jauge de profondeur dans une montre mécanique. L’eau pénètre dans un petit conduit suivant la courbe de la lunette. Ainsi, plus le plongeur s’enfonce, plus le liquide s’immisce et compresse l’air qui s’y trouve retenu prisonnier. Ce faisant, le système indique, au moyen d’une graduation jaune, la profondeur atteinte. La montre abrite un calibre 733, doté d’une réserve de marche de 38 h, et est étanche jusqu’à 500 m. Utile: le fond du boîtier comporte une échelle de conversion m/pieds. www.oris.ch


Par guy michel Tag Heuer – Aquaracer 300 M calibre 5 Un chronographe qui supporte 300 m de pression, on dit bravo. Performante, l’Aquaracer 300M combine fiabilité, précision et allure. C’est une montre idéale pour aborder l’été d’une façon chic et sportive. Son boîtier en acier se marie avec un cadran sombre strié laissant apparaître des index luminescents. On peut y voir la trace d’une influence mode aussi bien qu’une ambiance subaquatique. A porter aussi bien à la plage, en faisant du kite ou de la voile que dans une grande métropole donc. www.tagheuer.com

Omega – Seamaster Ploprof 1200M Co-Axial Master Chronometer En 1970, Omega créait une montre capable de résister aux pressions extrêmes endurées par les plongeurs œuvrant en grande profondeur: la Seamaster 600, également appelée Ploprof. Equipée du calibre Omega Co-Axial 8912, la nouvelle Ploprof 1200M est, ainsi que son nom l’indique, étanche jusqu’à 1200 m (4000 pieds). Elle combine les caractéristiques légendaires de son aînée à la technologie de pointe Omega Co-Axial. Un petit plongeon ? www.omegawatches.com

Tudor – Pelagos Montre-outil par excellence, la Pelagos est l’une des montres de plongée mécaniques traditionnelles les plus complètes. Déclinée en bleu mat et noir, elle présente un cadran très lisible, avec de larges index lumineux, des aiguilles «snowflake» et une valve à hélium permettent d’afficher une étanchéité jusqu’à 500 m. Equipée d’un nouveau mouvement Tudor, elle est destinée aux professionnels de la plongée et à tous les amoureux du monde du silence ou autres nostalgiques du Commandant Cousteau. www.tudorwatch.com

Tissot – Quickster Lugano La famille Quickster de Tissot s’agrandit avec un modèle minimaliste: la Lugano. Avec son coloris rappelant les eaux miroitantes de l’été, son cadran épuré et ses trois versions de bracelets, cette montre marie avec bonheur fonctionnalité et élégance. Elle est destinée aussi bien aux sportifs qu’aux esthètes, qui trouveront là matière à exprimer leur style. Le détail qui fait la différence? Le bracelet NATO d’inspiration nautique qui sera très tendance au poignet cet été! www.tissot.ch


UN HÔTEL NOMADE aussi «HIPPYSANT» QU’APAISANT Perdu dans le désert texan, à 760 km d’Austin, ce poste avancé du flower power se targue de faire voir à ses hôtes la vie d’un autre œil. Visite colorée.

Pour Liz Lambert qui l’a imaginé, El Cosmico est «un hôtel de caravanes et de tipis» mais aussi «un laboratoire de création et un lieu communautaire favorisant les échanges.»


N° 54 – Juillet 2015  

30 ° degrés, le magazine suisse de sports et loisirs, 14 ans de reportages, nouvelles, entrevues, en 2 langues F et D, également disponible...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you