Page 1

beyond words

© Superuse Studios

l’économie circulaire inclusive the inclusive circular economy

Les membres de l’équipe. De gauche à droite : | Team Superuse Studios. From left to right: Jos de Krieger, Césare Peeren, Jan Jongert, Floris Schiferli, Jeroen Bergsma

66


In this fourth issue of open_resource magazine dedicated to the circular economy, SUEZ wanted to give the floor to an architecture office that has been rethinking design over the past 20 years to adapt to a world of scarce resources. Superuse Studios was founded in 1997 in Rotterdam by Césare Peeren and Jan Jongert. It has become a pioneer in the field of sustainable design: a design not considered as the beginning of a linear process, but as a phase in a continuous cycle of creation and recreation, use and reuse. In the following pages, Jan Jongert describes this circular approach.

Dans ce quatrième numéro d’open_resource magazine consacré à l’économie circulaire, SUEZ souhaitait donner la parole à un bureau d’architecture qui, depuis vingt ans, repense le design pour s’adapter à un monde aux ressources limitées. Superuse Studios a été créé en 1997 à Rotterdam par Césare Peeren et Jan Jongert. Ce bureau est devenu un pionnier du design durable, lequel n’est pas considéré comme la première étape d’un processus linéaire, mais comme une phase d’un cycle continu de création et de recréation, d’utilisation et de réutilisation. Jan Jongert nous décrit cette démarche circulaire.

67


— BEYOND WORDS —

L’économie circulaire L’économie circulaire commence à devenir plus populaire. Pourtant, il reste difficile d’imaginer ce qu’elle implique au quotidien. Logiquement, si l’économie circulaire change notre façon de faire des affaires et de gérer nos relations professionnelles, tout le monde sera concerné. Mais ce n’est pas forcément évident pour chacun d’entre nous et des choix cruciaux restent à faire. Des choix qui donneront lieu à des processus différents, voire à une autre économie circulaire, qui n’est pas celle que nous avons en tête aujourd’hui.

En travaillant à l’envers, nous nous forçons à examiner l’ensemble de la chaîne de construction sous un angle différent.

The circular economy Les déchets sont une source d’inspiration Depuis la création de l’entreprise en 1997, Superuse Studios inverse radicalement les pratiques traditionnelles en matière de design. Nous ne nous contentons pas de concevoir un espace et de rechercher ensuite les matériaux les plus appropriés. Nous étudions également le projet et son environnement pour trouver des ressources disponibles à proximité que nous utilisons comme matériaux de construction. Nous proposons ensuite d’en transporter le minimum nécessaire et nous leur donnons une nouvelle fonction. C’est un peu comme la cuisine. Soit vous choisissez une recette et vous achetez tous les ingrédients nécessaires, soit vous avez des restes de vos précédentes courses et vous vous laissez inspirer pour cuisiner un repas à partir de ceux-ci. En travaillant à l’envers, nous nous forçons à examiner l’ensemble de la chaîne de construction sous un angle différent. Cette nouvelle perspective confère aux fournisseurs traditionnels un rôle différent dans le processus. Comme nous aimons le répéter, nous ne faisons plus affaire avec le service commercial d’une entreprise, mais avec son service production et avec la société de gestion des déchets.

Circular economy has started to become a commonplace. Yet it remains challenging to imagine what it will imply for our daily experience. Logically, if the circular economy is changing the way we do business and we manage business relations, everyone will be affected. But it is not necessarily obvious to all of us, and fundamental choices still have to be made. Choices which will lead to different processes and even maybe to another circular economy, not the one we have in mind today.

Waste as a source of inspiration At Superuse Studios, we have radically reversed design practice since the creation of the company, in 1997. We do not only design a spatial form and find afterwards the most appropriate materials. We also study the project and its environment to find available resources nearby that we use as building materials. Then, we propose to transport the minimum amount of them and to give them a new function. It is pretty much the same when you cook. You can either come up with a recipe and then buy all the ingredients needed or either be

68


Imaginé par / Designed by : Superuse Studios | photo © Denis Guzzo

— BEYOND WORDS —

TERRAIN DE JEUX WIKADO, ROTTERDAM, 2007 Le terrain de jeux Wikado est construit avec des pales d’éoliennes recyclées. Ces pales résistantes au vent et aux intempéries sont un excellent matériau de construction pour le mobilier urbain. Leur conception aérodynamique leur confère des formes ergonomiques. Elles sont suffisamment grandes pour pouvoir grimper, courir et s’asseoir dessus. Elles sont creuses, ce qui permet d’aller à l’intérieur.

By working backwards, we force ourselves to look at the entire construction chain from a different angle.

WIKADO PLAYGROUND, ROTTERDAM, 2007 Wikado Playground is made from reclaimed wind turbines blades. The wind and weatherproof blades make an excellent building material for urban furniture. Because of their aerodynamic design they make ergonomic shapes. They are big enough to climb, run, and sit on, and they are hollow so you can go inside.

69


© Superuse Studios

— BEYOND WORDS —

70


— BEYOND WORDS —

Par exemple, il y a à Eindhoven une usine de camions néerlandaise dont le flux de déchets se compose de plaques d’acier. Elles sont percées de trous uniformes provenant de la fabrication de certaines pièces de camions neufs. Notre partenaire Van Gansewinkel, une entreprise leader sur le marché de la valorisation de déchets, achète à l’usine de transformation ces plaques d’acier à bas coût. Il assure également la logistique entre le soustraitant (l’entreprise qui vend les déchets d’acier) et le chantier. Dans cette chaîne, le constructeur de camions vend ses sous-produits et Superuse est rémunéré pour ses services de médiation et de design. Au bout du compte, le produit obtenu est unique et coûte 20 à 30 % moins cher qu’un produit neuf.

Des produits au système Pourquoi la transition vers l’économie circulaire reste-t-elle un défi ? Cela s’explique en partie par la façon dont nous voyons les choses et comprenons notre environnement. Nous avons appris à le regarder comme une collection d’objets et de produits. Pendant longtemps, notre façon de faire des affaires concernait exclusivement le produit. Les clients cherchaient simplement à acheter le plus

inspired in the kitchen by the leftovers from previous purchases to create a meal from these ones. By working backwards, we force ourselves to look at the entire construction chain from a different angle. This new perspective gives traditional suppliers a different role in the process. As we like to tell ourselves, we no longer do business with the sales department of a company, we do business with the production department and the waste processor. For example, in Eindhoven, one of the waste streams of a Dutch truck factory consists of steel plates with uniform holes, resulting from the production of parts for new trucks. Our partner, Van Gansewinkel, a leading waste-to-product business, gets the steel from the processing industry at a cheap price. It also takes care of the logistics between the contractor—the company selling waste materials—and the building site. In this chain, the truck manufacturing company sells its by-products and Superuse gets a fee for mediation and design services. In the end, the product is unique and is 20 to 30 percent cheaper than if it would have been a brand new one.

From products to system CENTRE DE GESTION DES DÉCHETS MUNICIPAUX, LA HAYE La municipalité de La Haye, commanditaire de ce centre de gestion des déchets municipaux, a souhaité que la conception du bâtiment intègre l’utilisation de déchets valorisés. Superuse Studios a choisi d’exploiter des plaques de métal provenant des déchets de l’industrie automobile. WASTE STATION, THE HAGUE For this waste management centre, the comissioner, the Municipality of The Hague—asked for the use of “waste” materials in the building. Superuse Studios advised metal contour sheets, a leftover product from the car industry.

Why transitioning to circular economy is still such a challenge? This is partly due to how we see things and understand our environment. We have learned to look at our surroundings as a collection of objects, of products. For a long time, our way of doing business did not go beyond the product itself. Customers were simply looking to buy the best quality and the largest volume at the lowest price. With the circular economy, we enter in a world of flows. These flows go through a circuit and work to connect value chains with each other. For both producers and

71


— BEYOND WORDS —

DORTYART, DORDRECHT, 2012 Au-delà de leur esthétique, les textures graphiques présentes sur les sols et les murs ont également une finalité fonctionnelle. Il s’agit de chutes issues de la fabrication de tables, qui offrent des propriétés antidérapantes au sol. Leur utilisation murale recouvre le réseau de chaleur du bâtiment.

de produits de la meilleure qualité et au prix le plus bas. L’économie circulaire nous plonge dans un monde de flux. Ces flux empruntent un circuit et tentent de connecter des chaînes de valeur entre elles. Sensibiliser les producteurs et les consommateurs a une grande influence sur leurs achats et leurs ventes. Cela se répercute sur l’ensemble de l’écosystème. Ainsi, acheter et payer un produit représente un investissement dans un processus qui ajoute plus ou moins de valeur dans la chaîne. Ces dernières années, deux tendances ont émergé dans les entreprises ayant adopté l’approche circulaire : les boucles fermées et les réseaux ouverts.

DORTYART, DORDRECHT, 2012 The esthetic graphic pattern on the flooring and walls is also functional. They are cut outs from table tops and make a non slippery flooring. On the wall, they cover works of the heating circulation.

consumers, increasing awareness has a strong influence on their purchases or sales, which flows back through to the entire ecosystem. Thus, each payment for a purchased product is an investment in a process that adds more or less value in the chain. In the recent years, two trends have emerged from companies embracing the circular approach: closed loops and open networks.

Boucles fermées et réseaux ouverts L’univers des circuits fermés, qui compte de grandes entreprises bien établies, grandit. L’objectif est de combiner des ambitions de durabilité avec une production sécurisée, des ressources optimisées et des matières premières dont l’utilisation est contrôlée. Lorsqu’il s’agit d’entreprises établies, l’économie circulaire est souvent développée pour un nouveau produit ou service autour duquel la chaîne est littéralement fermée : les matières premières sont valorisées à partir des produits récupérés.

Closed loops and open networks The world of closed circuits—which includes large and established companies— is growing. The objective is to combine sustainability ambitions with production safety, resources optimisation and controlled use of raw materials. When it comes to established companies, circular economy is often developed for a new product or service, around which the chain is literally closed. Raw materials are recovered from the products taken back.

With the circular economy, we enter in a world of flows. These flows go through a circuit and work to connect value chains with each other.

In the other end, some circular and uninhibited businesses happen to conquer a niche. They are not afraid to meet demand with originally, little capacity to address multiple services and products

72


Imaginé par / Designed by : Superuse Studios | photo © Denis Guzzo

L’économie circulaire nous plonge dans un monde de flux. Ces flux empruntent un circuit et tentent de connecter des chaînes de valeur entre elles.


© Allard Van De r Hoek

VILLA WELPELOO, ENSCHEDE, 2009 Villa Welpeloo est notre premier grand projet architectural réalisé avec des matériaux récupérés. La structure principale est faite à partir de profils en acier. Avant, ils constituaient une machine utilisée dans la production textile, une industrie jadis florissante dans la région. La façade est recouverte de lattes en bois issues de bobines de câbles classiques provenant d’une usine de câble locale.

D’un autre côté, certaines entreprises circulaires particulièrement innovantes  parviennent à conquérir une niche. Elles ont osé répondre à la demande alors qu’elles n’avaient pas au départ les capacités de traiter plusieurs produits et services en même temps. Le partage en open source est une pratique courante entre elles. Les clients sont souvent impliqués personnellement dans le développement de nouveaux produits, mais ils deviennent aussi de plus en plus des fournisseurs. Par ailleurs, aujourd’hui de nombreuses techniques sont miniaturisées, la production ne représente donc plus un investissement conséquent. De plus, le financement participatif permet à des voisins, des amis et des particuliers de s’impliquer dans

VILLA WELPELOO, ENSCHEDE, 2009 Villa Welpeloo is the office’s first big building project with reclaimed materials. The main structure is made out of steel profiles that previously constituted a machine used for textile production, an industry once very important in the region. The facade is cladded with wooden slats from redundant cablereels harvested at a local cable factory.

74


— BEYOND WORDS —

simultaneously. Open source sharing is common among them. Clients or customers are often personally involved in the development of new products, but also tend to be suppliers. Many techniques are also miniaturised these days which allows for production no longer to be a huge investment. Moreover, crowdfunding enables neighbours, friends and individuals to be involved in the business-ecosystem. In the past century, the tendency has been to reduce complexity and separate activities. But, like in nature, resilience and biodiversity can only thrive if many mutually beneficial relationships are built and maintained.

The architect in an ecosystem

l’écosystème de l’entreprise. Au siècle dernier, la tendance consistait à réduire la complexité et à séparer les activités. Mais, comme dans la nature, la résilience et la biodiversité ne peuvent prospérer qu’en établissant et entretenant de nombreuses relations mutuellement bénéfiques.

When we set up our agency 19 years ago, we intended to create an architecture that would integrate all streams (water, energy, users and materials) since the beginning of a project. We considered each design task as a system, whose flows were first analysed. Each stream itself would be in a cyclical relationship with its own environment and with the other streams. During that time, the design of sustainable energy and water systems in the sustainable architecture field was welldeveloped. But there was little attention for materials. When we realised that, we developed a specific method and the necessary tools. We called it: Superuse, the development of waste materials into building materials, using as little energy for transportation and processing.

L’architecte dans un écosystème Lorsque nous avons fondé notre agence il y a 19 ans, nous voulions créer une architecture qui intégrerait tous les flux (eau, énergie, matériaux et utilisateur) dès le début d’un projet. Nous avons considéré chaque phase du design comme un système dont les flux devaient d’abord être analysés. Chaque flux lui-même était dans une relation cyclique avec son propre environnement et avec les autres flux. À cette même période, la conception de systèmes d’approvisionnement en eau et en énergies renouvelables dans le milieu de l’architecture durable était déjà bien développée. Mais peu d’attention était accordée aux matériaux. Lorsque nous avons pris conscience de cela, nous avons élaboré une méthodologie spécifique ainsi que les outils nécessaires. Nous l’avons donc appelée Superuse. Elle consiste à

An important aspect of (re)using waste is that we pay more attention to the material. Existing materials have very specific technical and aesthetic properties and it is not always easy to get them. As a result, the design of an object or a building is strongly subject to these characteristics. As for us, we look at design and construction process in a dynamic way, resulting from a combination

75


— BEYOND WORDS —

transformer des déchets en matériaux de construction en gaspillant le moins d’énergie possible dans le transport et dans le processus de transformation.

of involved partners, the environment, available material and the program.

Growing impact ( Ré ) ut i l i s e r de s dé c he t s p e r me t d’accorder plus d’attention aux matériaux. Ceux qui existent déjà possèdent des propriétés techniques et esthétiques très spécifiques et il n’est pas toujours facile de se les procurer. La réalisation d’un objet ou d’un bâtiment dépend donc beaucoup de ces critères. Pour notre part, nous considérons la conception et la construction de façon dynamique : c’est le résultat de l’implication de différents partenaires, de l’environnement, de la disponibilité des matériaux disponibles et du programme de transformation.

Un impact croissant Notre démarche novatrice nous a obligés à commencer par de petits projets temporaires pour tester nos idées et rallier des clients à notre approche. Après avoir conçu plusieurs intérieurs, Villa Welpeloo a été le premier bâtiment intégralement réalisé selon la méthode Superuse. Nous avons bénéficié des flux de déchets de l’industrie et de chantiers locaux pour en faire une luxueuse maison fabriquée à 60 % de matériaux récupérés. Dans le

Our pioneering approach required us to start our practice with smaller and temporary projects to test the ideas we had in mind and win clients with this approach. After several interiors, Villa Welpeloo was the first full scale building that we could realise according to the Superuse method. We transformed waste flows from local industry and construction sites into a luxurious house with 60% reclaimed content. At the same time, we developed a method to use the growing amount of redundant wind turbine-blades.


— BEYOND WORDS —

même temps, nous avons mis au point une méthode pour utiliser le nombre croissant d’anciennes pales d’éoliennes. La série « Blade made » (fabriquée à partir de pales d’éolienne) transforme ces éléments gigantesques en un supermobilier urbain fonctionnel qui est déjà installé sur quatre différents sites aux Pays-Bas. Pour accroître son impact positif, Superuse Studios a ouvert une filiale en Chine dont l’objectif est de valoriser les flux de déchets, nombreux et polluants, dans ce pays qui fabrique la majorité de nos produits.

BLUECITY, ROTTERDAM Cette ancienne piscine municipale a été transformée pour accueillir des entreprises et des start-up inscrites dans le courant de l’économie bleue1. Superuse Studios a été l’architecte de cette reconversion et a décidé d’y installer ses nouveaux bureaux.

Cette année, le siège de Superuse Studios a déménagé à Rotterdam dans la BlueCity, une piscine rénovée de 12 000 mètres carrés qui accueille une douzaine

1-Modèle économique inspiré du vivant et fondé sur l’économie circulaire, théorisé par Gunther Pauli. 1-Model inspired by living beings and based on the principles of the circular economy, theorised by Gunther Pauli.

© Superuse Studios

BLUECITY, ROTTERDAM This former swimming pool is transformed into office- and makerspaces for blue economy1 orientated companies and start-ups. Superuse Studios is the architect of the transformation and located their new office there.


— BEYOND WORDS —

d’entreprises comme la nôtre. Là, nous échangeons des flux de ressources et de déchets. Ce projet est actuellement celui de construction le plus abouti jamais mené par Superuse Studios : non seulement les déchets sont élevés au rang d’éléments de construction, mais les flux autour du bâtiment également. Et les connaissances acquises autour de ce projet sont activement partagées. Superuse Studios est l’architecte de la transformation de ces flux : nous avons réussi à réduire de 70 % les émissions de CO2 pour le premier étage de bureaux terminé, qui fait 1 200 mètres carrés.

Harvest Map, une place de marché pour s’échanger des matériaux

(Ré)utiliser des déchets permet d’accorder plus d’attention aux matériaux.

The Blade-made Series turns these gigantic units into exciting and functional public furniture already implanted on four different sites in The Netherlands. To increase our positive impact, Superuse Studios opened a subsidiary in China to upcycle the vast and polluting flows of waste in this country, where we get most of our products. This year Superuse Studios headquarter moved to BlueCity in Rotterdam, a 12,000m2 refurbished swimming pool hosting a dozen similar companies. There, we exchange resources and waste flows. The project is currently the most complete construction project ever led by Superuse Studios. Because not only is the waste material upgraded to building components, but also the flows around the building. And the knowledge gained over the project is actively shared. Superuse Studios is the architect of the transformation of these flows: we managed to cut down CO2 emissions by 70% for the first completed 1,200m2 of office floor.

En raison de notre approche open source , nous avons élaboré des outils et des méthodes que nous avons mis à la disposition d’autres entrepreneurs souhaitant créer des flux de valorisation de s dé c he ts . E n 2 0 1 2 , S u p e r us e Studios a créé une plateforme en ligne, Harvestmap.org, qui présente plus de 250 flux de matériaux courants. Nous l’avons créée pour les besoins de nos activités, mais également pour aider d’autres des igners à trouver des matériaux. Son objectif est d’aider de nouveaux entrepreneurs circulaires à lancer leur propre entreprise de médiation. Harvestmap.org dispose désormais de communautés actives à Detroit, à Vienne et en Chine.

Harvest map, a marketplace to exchange materials

Le site Web peut mettre en relation les grandes et les petites entreprises, comme dans un réseau ouvert, sans compromettre les circuits fermés. Mais nous pensons qu’un changement culturel majeur n’aura lieu que si les grandes entreprises se rapprochent d’autres entreprises différentes. Ainsi, elles pourront renouer des relations avec des acteurs locaux et sauront s’adapter à un contexte mouvant.

As a consequence of our open source approach, we developed tools and methods that are available to other entrepreneurs who want to create value waste streams. In 2012 Superuse Studios built an online platform Harvestmap.org, which presents more than 250 common material flows. We created this platform

78


© Superuse Studios

— BEYOND WORDS —

An important aspect of (re)using waste is that we pay more attention to the material.

HARVESTMAP.ORG Harvestmap est une place de marché dédiée aux matériaux courants de seconde main, qui s’adresse aux designers, aux constructeurs ou encore aux recycleurs. Sur cette plateforme, les entreprises comme les particuliers peuvent faire l’inventaire de leurs déchets, objets ou matériaux inutilisés, pour leur donner une seconde vie.

for the need of our activities in identifying waste flows, but also to help other designers to find materials. Its goal is also to support new circular entrepreneurs to start their own mediation company. Ha r ve s t m a p . o r g h a s now ac tive communities in Detroit, Vienna and China.

HARVESTMAP.ORG Harvestmap is an online marketplace for redundant and second hand materials. It helps designers, builders and professional upcyclers. Harvestmap allows companies or individuals to make an inventory of their supplies of materials (components or even buildings) in order to give them a second use.

The website can link the largest corporations to the smallest businesses as in an open network, however it doesn’t compromise the closed circuits. But for us, a broad cultural shift will only happen if big companies connect with many more different. This way, they would connect back to local stakeholders and be able to adapt flexibly to changing circumstances. 

79

Profile for Superuse Studios

The inclusive circulair economy  

Overview of Superuse Studios' projects highlights untill 2017

The inclusive circulair economy  

Overview of Superuse Studios' projects highlights untill 2017

Advertisement