Page 1

C l u b d e s v i l l e s e t t e r r i t o i r e s c y c l a b l e s

OBSERVATOIRE DES MOBILITES ACTIVES URBAINES Cahier des charges synthétique

Décembre 2009

1  


SOMMAIRE

Contexte de la mise en place de l’observatoire .............................................. 3    L’accès aux données et les modalités de leur mise a jour ............................... 6    Les politiques « modes actifs » ....................................................................... 9  Les fiches communes « politiques modes actifs » ....................................... 12    Les usages « modes actifs » ........................................................................... 17  Les sources existantes pour évaluer les usages des modes actifs ................ 18  L’agrégation des données auprès des collectivités locales .......................... 24    Boite à outils ................................................................................................. 25   

2  


CONTEXTE DE LA MISE EN PLACE DE L’OBSERVATOIRE

3  


Commanditaire Le  Club  des  villes  et  territoires  cyclables  est  le  commanditaire  du  projet  d’observatoire des mobilités actives urbaines.    Objectifs  L’observatoire vise à offrir une vue complète et régulièrement mise à jour des  indicateurs  des  politiques  en  faveur  des  mobilités  actives  dans  les  villes  françaises.  Il  doit  présenter  aux  collectivités  et  acteurs  du  cycle  un  panorama  du système vélo des villes françaises à travers la synthèse des données issues  des  différentes  sources  et  enquêtes  existantes.  Cet  outil  a  vocation  à  être  actualisé dans le temps par les collectivités pour évaluer la progression de ces  politiques.  Outil de partage des bonnes pratiques, l’observatoire vise aussi à mettre sous  lumière les expériences réussies. Celles‐ci feront l’objet d’un chapitre dédié, et  seront organisées par une série de grands chapitres à définir.    Champs d’application  Le  champ  d’application  de  l’observatoire  vise  à  couvrir  l’ensemble  des  modes  non‐motorisés  assimilables  aux  « mode  actifs ».  Il  s’agit  du  cycle  et  de  la  marche en premier lieu, mais également des autres modes.  Les espaces interrogés dans l’enquête sont majoritairement « urbains », ceci du  fait  des  caractéristiques  des  collectivités  adhérentes  au  Club  des  villes  et  territoires cyclables.  La  mise  en  place  de  l’observatoire  des  mobilités  actives  urbaines  se  compose  en trois grands thèmes : une partie infrastructures, essentiellement alimentée  par les résultats de  l’enquête  FUBICY /Villes  et territoire cyclables  réalisée en  2007; une partie sur les pratiques, qui s’appuiera notamment sur l’étude Atout  France  « L’économie  du  vélo  en  France »,  et  qui  sera  nourrie  par  les  autres  études portées sur les mobilités douces ; puis une boite à outils des politiques  modes actifs à partir de fiches de bonnes expériences menées.  4   


Le champ du débat  Le Club des villes et territoires cyclables est marqué depuis sa création par une  composante  urbaine,  du  fait  de  la  nature  des  communes  et  territoires  adhérents.  L’enquête  est  de  fait  marquée  par  une  typologie  de  territoires  denses. L’outil présent ne restreint toutefois pas son évolution future aux seuls  espaces  urbains  et  périurbains,  et  il  peut  être  amené  à  être  enrichi  par  des  enquêtes plus approfondies sur les espaces ruraux. 

       

5  


L’ACCES AUX DONNEES                        

6  


Le site  Internet  du  Club  des  Villes  et  territoires  cyclables  (http://www.villes‐ cyclables.org/) sera la principale interface de diffusion des données. L’accès aux  données  sera  plus  ou  moins  ouvert  en  fonction  du  statut  du  visiteur  (public,  adhérent, administrateur).       

Les niveaux d’accès  ‐

Public/médias

Communes adhérentes (partie « analyses ») 

  Un exemple d’observatoire en ligne : l’observatoire des zones urbaines sensible  de  la  Délégation  Interministérielle  à  la  Ville  (http://sig.ville.gouv.fr/Synthese/93048).    Un exemple d’observatoire papier : « Faits et chiffres – statistiques du transport  [routier] en France », par l’Union Routière de France.    Suite  à  la  mise  en  place  de  l’observatoire,  le  fonctionnement  de  l’outil  est  assuré  de  manière  autonome  par  le  Club  des  villes  et  territoires  cyclables.  Celui‐ci actualisera les données rapportées par les collectivités dans le cadre de  campagnes  de  rassemblement  des  données.  A  terme,  on  peut  envisager  l’utilisation d’une page dynamique/protocole SQL intégrée au site Internet.       

7  


Tableau 1 ‐ Arborescence de l'observatoire sur le site Internet du Club des villes et territoires cyclables 

8  


1ER VOLET LES POLITIQUES « MODES ACTIFS »

- LES FICHES COMMUNES «

POLITIQUES MODES ACTIFS

»

9   


L’objet de cette partie sera de proposer une lecture synthétique des données  sur les aménagements cyclables et piétons extraites de l’enquête FUBICY/ Club  des villes et territoires cyclables, afin de permettre une mise à jour régulière de  ces statistiques.    La  vision  fournie  par  l’observatoire  aux  adhérents  du  Club  des  Villes  et  territoires  cyclables  doit  s’appuyer  sur  une  série  de  variables  composantes  du  « système  vélo »  et  des  mobilités  actives  plus  généralement1  (HERAN,  2008).  De  même  qu’il  existe  un  « système  automobile »,  car  les  déplacements  en  voiture  sont  conditionnés  par  certaines  composantes  (voitures  fiables,  pompistes/garagistes,  stationnement,  éducation  aux  règles…),  il  existe  un  « système vélo ». Celui‐ci tient à quatre domaines : la voirie, le stationnement,  les services, et la communication.       

Le système vélo peut se définir en 3 grands thèmes : les  infrastructures (voirie et stationnement), la communication, et les  services. 

  Ces  quatre  composantes  permettent  de  caractériser,  grâce  aux  variables  interrogées  durant  l’enquête,  le  système  vélo  de  chaque  ville.  Ils  permettent  également de saisir le système des mobilités actives, grâce à la prise en compte  des  indicateurs  des  aménagements  en  faveur  de  la  « rue  apaisée »,  et  de  la  communication et des services en direction de modes actifs en général.    A cela on peut rajouter une composante « politique », recouvrant l’évaluation  des  outils  et  dispositifs,  et  le  niveau  du  portage  politique.  Cet  item  se  justifie  face au constat que la densité urbaine n’entraîne pas naturellement l’usage du  vélo, et que le portage politique sur le long terme, de manière continue dans le                                                               1

« Les modes non motorisés : marche et vélo », support de présentation orale pour enseignement universitaire.  F. HERAN, 2008. 

10  


temps, est une condition de la réussite du vélo, comme en témoigne l’exemple  de Strasbourg.     

11  


LES FICHES COMMUNES «

POLITIQUES MODES ACTIFS

»

 

Infrastructures Aménagements cyclables classiques

Paris (commune)  2 147 857 hab.  X km de voies p.  Enquête 2007 

Couloirs bus‐vélo  Bandes cyclables 

137 km  45 km 

Pistes cyclables  bidirectionnelles  unidirectionnelles 

152 km  152 km  0 km 

Aménagements aux carrefours  Sas  Couloirs de préselection  Marquages couloirs  Feux spéciaux  Mini giratoires 

10 <10  0  10  0 

Itinéraires jalonnés 

2

Aménagements rue apaisée 

Zone 30 

286 km 

dont zone 30 en double sens  dont zone 30 en sens unique avec  contre‐sens  dont zone 30 en sens unique sans  contre‐sens 

54 km  7 km  197 km 

Contre‐sens en zone 50  Contre‐allées 

n.r 29 km 

Aires piétonnes 

50,6 km 

Avancées de trottoirs  Passages piétons surélevés 

n.r n.r 

Réduction de files de circulation  Artères à sens unique remises à  double sens 

n.r

X % de la voirie  totale  X % de la voirie  totale  X % de la voirie  totale  X % de la voirie  totale  X % de la voirie  totale  X % de la voirie  totale 

n.r 12 


Stationnement

Nombre de places  dont Arceaux  dont parkings couverts non gardés  dont parkings dans parcs autos  dont garages gardés  dont garages gardés gares  dont consignes vélos 

1,18 25378 p./hab.  1,17  25200 p./hab.  20 0 p./hab.  0,01  158 p./hab.  0 0 p./hab.  0 0 p./hab.  0 0 p./hab. 

                                   

13  


Services Transport vélo dans transports collectifs urbains  dont bus  dont tramway  dont métro 

Paris (commune)  2 147 857 hab.  X km de voies p.  Enquête 2007 

dont autre  Service location ou prêt vélo  dont libre service  dont location  dont prêt courte durée  dont prêt longue durée  Gardiennage  Entretien  Marquage  Agence mobilité  Tarification intégrée 

Vélos de service  nombre d'agents ayant accès  proportion  Lignes de ramassage scolaire à pied  Lignes de ramassage scolaire à vélo 

RER et  transilien  oui  oui 

oui oui  oui  n.r  n.r 

oui n.r  n.r  non  non 

Autre                  

14  


Communication & Culture vélo 

Paris (commune)  2 147 857 hab.  X km de voies p.  Enquête 2007 

Plan des aménagements piétons destinés au grand public  Plan des aménagements cyclables destinés au grand  public  Page web pour piétons ou cyclistes  Participation à la semaine de la mobilité  Participation à la fête du vélo  Education routière scolaire à pied  Outil de promotion de la marche  Outil de promotion du vélo  Participation à la semaine de la sécurité routière  Campagne de prévention des accidents de piéton  Campagne de prévention des accidents de cyclistes  Outils de sensibilisation au respect des piétons et cyclistes  par les automobilistes  Campagne de prévention contre le vol des vélos 

non oui  oui  oui  oui  oui  n.r  oui  oui  n.r  oui  oui  oui 

                                                        15   


Gouvernance Outils de planification  Outils de planification piéton  Schéma directeur piéton  Charte piéton 

Paris (commune)  2 147 857 hab.  X km de voies p.  Enquête 2007 

non n.r 

Outils de planification vélo  Schéma directeur aménagements cyclables  Zonage emprise aménts cycl dans PLU  Art.12 PLU comporte dispositions stationnement cycliste  dans les immeuble neufs  Charte aménagements cyclables 

oui oui 

Schéma directeur zone 30 

oui

Postes Postes piéton  Chargé de mission piéton 

oui non 

Elu en charge de la politique piéton 

oui M.  Baupin 

Postes vélo  Chargé de mission vélo  Elu en charge de la politique cyclable 

oui oui 

Instance de concertation avec les usagers 

oui

                  16   


2 EME VOLET LES USAGES « MODES ACTIFS »  

- LES SOURCES EXISTANTES POUR EVALUER LES USAGES DES MODES ACTIFS

- L’AGREGATION DES DONNEES AUPRES DES COLLECTIVITES LOCALES            

17  


LES SOURCES EXISTANTES POUR EVALUER LES USAGES DES MODES ACTIFS

Les  enquêtes  ménages  déplacements  et  les  enquêtes  nationales  sur  les  transports  et  les  déplacements  demeurent  les  études  de  référence  pour  comprendre les comportements de mobilité au niveau local. Outre les EMD et  les  ENTD,  on  peut  identifier  d’autres  sources  de  données  statistiques  sur  les  usages  du  vélo  dont  les  comptages  vélo.  On  doit  à  l’étude  « L’économie  du  vélo »  réalisée  par  ATOUT  France  (anciennement  ODIT  France),  un  travail  de  recensement des sources existantes sur les usages et pratiques du vélo (ATOUT  France, 2009).                                18   


Tableau 2 ‐ Les sources de données sur les modes actifs 

Enquête

Producteur

Type de données

Limites

Enquêtes ménages déplacement

Collectivités locales

Parts modales marche et vélo

Peu exploitées en terme de « chaînes de déplacements »

Enquête nationale sur les transports et les déplacements

INRETS

Parts de marchés et description des déplacements

Peu exploitées en terme de « chaînes de déplacements »

Comptages automatiques de cyclistes

Collectivités locales

Fréquence d’usage des axes de circulations

Peu systématisés à toutes les collectivités

Suivi de la demande touristique

Direction du tourisme

Pratique du vélo durant un séjour touristique

Pas d’item « vélo » proposé au sondé (réponse spontanée)

Enquêtes auprès des usagers

Commandes réalisées par des instituts de sondages pour divers acteurs (Crédit Lyonnais, KEOLIS, Club des villes cyclables)

Diverses

Sondages irrégulier

Etudes agences d’urbanismes

Agences d’urbanisme

Diverses

Difficile agrégation des données

Plans de déplacements urbains

Collectivités locales

Enquêtes usages tirées des diagnostic

Difficile agrégation des données

Plans de déplacements entreprises

Entreprises

Parts modales

Peu de données à ce jour 19


Les enquêtes ménages déplacements   Les enquêtes ménages déplacements offrent des données sur les déplacements  à  partir  d’une  méthodologie  fixée  par  le  CERTU,  à  partir  de  1975.  Elles  sont  réalisées  aux  échelles  locales  (jusqu’à  l’échelon  intercommunal),  et  peuvent  être  comparées  dans  le  temps  et  l’espace.  Les  EMD  comprennent  une  partie  « déplacements à vélo » permettant de mesurer la mobilité d’individus à partir  d’une  série  de  critères sur  le  fréquence  du  déplacement,  la  tranche  d’âge  du  sondé,  les  secteurs  géographiques  traversés,  et  le  motif  du  déplacement.  L’enquête s’intéresse également aux durées et aux distances de déplacement.  La partie « pratique des modes » mesure la fréquence de pratique et renseigne  à  ce  titre  sur  la  nature  du  déplacement.  Une  partie  « questions  d’opinions »  traite des dimensions d’images et d’opinions.    La  qualité  des  enquêtes  permet  de  mener  un  suivi  dans  le  temps  des  différentes variables. Toutefois, les EMD présentent certaines limites. L’effet de  saisonnalité  tend  à  être  atténué,  et  les  déplacements  de  week‐end  et  de  vacances  scolaires  ne  sont  pas  pris  en  compte,  ce  qui  a  pour  effet  de  limiter  l’observation des pratiques sportives du vélo. De même, les grandes villes sont  surreprésentées  dans  ces  enquêtes.  Enfin,  les  rabattements  marche  et  piéton  constituent  un  « angle  mort »  des  EMD,  n’étant  pas  exploités  dans  les  enquêtes.   

Les enquêtes  nationales  sur  les  transports  et  les  déplacements (ENTD)  Les enquêtes nationales sur les transports et les déplacements sont les seules  enquêtes  réalisées  à  l’échelle  nationale,  à  un  intervalle  de  temps  de  10  à  14  ans.  Pilotée  par  le  Ministère  de  l’écologie,  de  l’énergie,  du  développement  durable  et  de  l’aménagement  du  territoire  (MEEDDAT),  elle  est  réalisée  par  l’INSEE et coordonnée scientifiquement par l’Institut national de recherche sur  les  transports  et  leur  sécurité.  Les  ENTD  décrivent  l’ensemble  des  déplacements  de  manière  complète  (motif,  longueur,  durée,  mode  de  20   


transport, moment  de  l’année,  moment  de  la  journée).  Les  relevés  réalisés  à  différents  échelons  permettent  de  réaliser  des  ratios  entre  deux  niveaux  imbriqués,  ou  de  réaliser  des  comparaisons  internationales.  Outre  la  mesure  des  comportements  de  mobilité  et  d’usages  des  moyens  de  transports,  l’enquête  s’intéresse  aussi  aux  possibilités  de  déplacements  offertes  aux  ménages, ce que Vincent Kaufmann appelle dans son ouvrage « Les paradoxes  de la mobilité » la « motilité » (KAUFMANN, 2008).  La première enquête réalisée en 1959 se base sur les déplacements domicile‐ travail.  Les  enquêtes  suivantes  (1967 ;  1973‐1976 ;  1981‐1982 ;  1986 ;  1993‐ 1994 ; 2009, à venir) s’intéressent à la totalité des déplacements.   

Les enquêtes auprès des usagers  A côté des grandes enquêtes sur les transports qui apprécient l’importance de  chaque  mode,  il  existe  d’autres  enquêtes  complémentaires,  utiles  quant  aux  usages de loisirs du vélo notamment.     Parmi  ces  producteurs  de  données,  les  instituts  de  sondage  ont  déjà  réalisés  plusieurs  enquêtes.  Deux  enquêtes  ont  été  réalisées  en  2003  par  TNS‐Sofres.  « Les  français  et  l’utilisation  du  vélo »,  commandé  par  le  Club  des  villes  et  territoires cyclables, et « Les français et le vélo » commandité par l’Institut CSA  en  2005  pour  le  Crédit  Lyonnais.  La  première  s’intéresse  au  vélo  comme  un  mode de transport à part entière, alors que la deuxième cherche à traiter des  différentes  facettes  du  vélo :  transport,  tourisme,  sport,  loisirs.  D’autres  enquêtes ont été réalisées et offrent des données sur les usages du vélo, mais  en  s’intéressant  à  la  voiture  comme  mode  de  transport  principal :  « Attitudes  sur  les  politiques  de  transport »,  « Quel  conducteur  êtes‐vous ? »,  « Les  Français,  leur  voiture,  et  la  pollution »,  « Les  français  et  leur  budget  automobile », « Les français et leur mobilité durable ».    On  peut  également  utiliser  les  enquêtes  effectuées  par  les  transporteurs :  enquête  KEOLIS  de  2007,  réalisée  par  les  départements  études  et  marketing ;  21   


l’enquête TCL  pour  Lyon ;  et  l’enquête  TRANSPOL  à  Lille  par  Olivier  Barre,  Monsieur Vélo chargé d’étude du groupe KEOLIS. 

Les comptages automatiques de cyclistes  4 grandes villes ont eu recours de manière importante à ces comptages (Paris,  les  agglomérations  de  Chambéry,  Grenoble  et  d’Orléans ;  Lille  prévoit  d’annualiser ces relevés). Ces comptages sont réalisés de manière plus large sur  les « Vélo route » et les « Voies vertes ».  La  rigueur  méthodologique  qui  guide  les  relevés  fait  de  cette  source  un  indicateur intéressant à exploiter pour l’observatoire.   

Le Suivi de la Demande Touristique (SDT)  Ces  données  concerne  surtout  la  pratique  touristique‐rurale  du  vélo.  Une  question  de  l’enquête  portant  sur  « les  principales  activités  pratiquées  personnellement » propose un item « vélo/VTT ». Il permet des  comparaisons  entre grands bassin touristiques, des analyse d’évolutions dans le temps, et de  travailler sur un échantillon large (20 000 personnes interrogées chaque mois).   

Les enquêtes auprès des visiteurs étrangers (EVE)  Les  EVE  offrent  un  unique  point  de  vue  sur  le  vélo,  avec  la  possibilité  pour  le  sondé lors de l’enquête de proposer le vélo comme réponse parmi les activités  qu’il a pratiqué durant ses vacances, mais il n’apparaît pas comme item.    

Les agences d’urbanisme  Les  agences  d’urbanisme  recueillent  des  données  sur  les  pratiques  douces  et  mériteraient  à  être  interrogées.  Il  n’existe  pas  d’agrégations  des  différentes  données produites.   

Les Plans de Déplacement Urbains (PDU)  22   


Les PDU  sont  des  sources  d’informations  qui  peuvent  offrir  des  données  originales produites sur les usages des transports. La majorité d’entre eux a été  réalisée  au  début  des  années  2000.  Ils  sont  ensuite  généralement  renouvelés  tous les 5 ans.   

Les Plans de Déplacement Entreprises (PDE)  Cette  démarche,  encore  trop  récente  pour  apporter  des  résultats  significatifs,  est un angle d’approche original. A long terme, les PDE pourront renseigner sur  les usages pendulaires du vélo.                                  23   


L’AGREGATION DES DONNEES AUPRES DES COLLECTIVITES LOCALES La  méthodologie  adoptée  pour  la  réalisation  des  fiches  usages  tient  pour  beaucoup  des  enquêtes  EMD  réalisées  par  les  collectivités  locales.  Ce  sera  la  source principale des fiches collectivités.  Il apparaît toutefois que les exploitations des enquêtes ménages déplacements  ne  se  nourrissent  pas  assez  des  données  sur  l’usage  des  modes  actifs  comme  maillon  secondaire  des  chaînes  de  déplacements  (domicile‐gare ;  parking‐ travail…).  La  forme  définitive  de  ces  fiches  sera  donc  amenée  à  évoluer  en  fonction des évolutions futures des méthodes d’exploitation des EMD.  Chaque  commune/territoire  sera  renseigné  par  une  fiche  sur  les  pratiques  organisée en deux thématiques principales : vélo, et marche. Ce à quoi s’ajoute  des données clés sur le système de mobilité général : voiture, et transports en  commun. A plus long terme il serait envisageable d’incorporer les autres modes  actifs  aux  fiches,  dont  les  comptages  cyclistes  vélo,  dont  la  rigueur  méthodologique  permet  le  rassemblement  et  des  comparaisons  entre  les  données.                      24   


3EME VOLET BOITE A OUTILS                         25   


Cette partie  vise  à  offrir  une  boite  à  outils  des  aménagements  en  faveur  des  mobilités  actives,  à  travers  un  catalogue  thématique  des  expériences  menées  par les villes.    Deux approches guideront la conception du volet de cet observatoire :  ‐ Construire  le  système  vélo  parfait  à  partir  de  fiches  reprenant  les  exemples  de  bonnes  pratiques.  La  lecture  globale  de  l’ensemble  des  fiches doit représenter ce qui permet l’essor des modes actifs en ville.  ‐ Une approche thématique qui pourra être organisée par un système de  mots‐clés. Cela permettre de superposer des exemples supplémentaires  aux bonnes pratiques phares mises en avant. Les fiches supplémentaires  seront en conséquent plus synthétiques.     

26  


Club des villes et territoires cyclables 33, rue du Faubourg Montmartre 75009 PARIS info@villes-cyclables.org http://www.villes-cyclables.org/

Première édition, 2009 © Club des villes et territoires cyclables. Tous droits réservés. Reproduction, même partielle, sous quelque forme ou sur quelque support que ce soit, interdite sans l’accord écrit de l’éditeur.

27  

cahierdescharges  

cahier des charges, observatoire, modes actifs

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you