Issuu on Google+

Regard et

Perspectives

Supplément du Neuvill’mag

N°2 I Février 2013

Édito

Sommaire

La petite enfance et la jeunesse !

P. 2 > Le pôle petite enfance et son futur relais d’assistantes maternelles P. 3 > Les structures d’accueil de la petite enfance > Les compétences humaines et formations obligatoires pour l’accueil des jeunes enfants > Des partenaires multiples P. 4 > Les structures > Les accueils > Les animations événementielles

L’accueil des 0-3 ans : Le choix de Neuville-en-ferrain Nous avons une énorme responsabilité dans la conduite de la politique de la ville envers la jeunesse. Depuis 2001, de grands progès sont venus compléter l’offre comme par exemple : - un lieu décent pour nos ados, dans les locaux adaptés et en centre-ville aujourd’hui baptisé le 13-25 (choix des ados) - la mise en place d’un Point Information Jeunesse (PIJ) - bientôt la mise en place d’un accueil pour les 11-13 ans, tranche d’âge se trouvant un peu à l’écart et qui sera l’anti-chambre des 13-25 ans - des ALSH (accueil de loisirs sans hébergement) durant les vacances scolaires ainsi que tous les mercredis dès 7h30 jusque 18h30 - un large accueil possible pour la Petite Enfance : deux multi-accueils, une crèche familiale, et bientôt l’ouverture d’un Relais d’Assistantes Maternelles (RAM). Une politique Jeunesse volontariste permettant l’épanouissement de nos jeunes et offrant également des moyens pour les familles confrontées à l’équilibre nécessaire entre vie familiale et vie professionnelle. Cette politique en faveur de la Jeunesse et de la Petite Enfance est suivie au quotidien par les élues en charge de ce domaine, Sylvie DELPLANQUE et Marie TONNERRE, pouvant s’appuyer sur leurs directions et le personnel qui les compose. Un budget important mais indispensable pour l’avenir de nos jeunes. Gérard CODRON, Maire

En 2010/2011, de nouvelles propositions de lois voyaient le jour au niveau national, et un débat sur l’âge de l’entrée à l’école a fait couler beaucoup d’encre. Les enfants de moins de 3 ans allaient désormais devoir attendre leur 3è anniversaire révolu avant de faire leurs premiers pas dans la scolarité. La problématique de l’accueil des 2-3 ans a été prise à bras le corps par vos élus neuvillois, soucieux de répondre à ce nouveau besoin des familles. Plusieurs solutions pouvaient être envisagées, dont celle de l’immobilisme face à la situation. La Ville de Neuville-en-Ferrain a pourtant décidé d’anticiper et de mener une réflexion de fond sur l’opportunité d’ouvrir une structure complémentaire à l’offre existante : un Relais d’Assistantes Maternelles. Plusieurs communes environnantes possèdent déjà ce type de structure, et notre diagnostic a ainsi pu s’appuyer sur des éléments concrets. Aujourd’hui, les menaces qui pesaient sur l’accueil de l’enfant de moins de 3 ans à l’école sont levées, pour autant la ville poursuit son engagement afin de satisfaire les familles et les assistantes maternelles, ainsi que les enfants porteurs de handicap pour qui l’accueil en structure collective s’avèrerait facilité. Le Pôle Petite enfance regroupera en centre-ville le Relais d’Assistantes Maternelles, la crèche familiale « Les Diablotins » et le multiaccueil « Planèt’mômes », ainsi que les services de la Protection Maternelle Infantile. Sa création marque

une volonté forte de la ville envers la petite enfance. Nous espérons que vous pourrez en apprécier le fonctionnement, dès le dernier trimestre 2013.

QUELQUES CHIFFRES Neuville-en-ferrain, c’est en moyenne, 100 naissances par an.

570 enfants de moins de 6 ans. 20 places au multi-accueil des p’tits loups au Risquons-Tout. 24 places au multi-accueil planet’mômes au centre ville. 63 enfants accueillis chez les 20 assistantes maternelles de la crèche familiale. 150 enfants accueillis chez les 60 assistantes maternelles indépendantes en activité. Les différents modes de garde sur Neuvilleen-Ferrain permettent d’avoir un taux de couverture de 58,5%, bien au-dessus de la moyenne départementale qui est de 30,8%


2

PETITE ENFANCE

Février 2013

2. Missions, Objectifs, Raison d’être...

Le pôle petite enfance et son futur Relais d’Assistantes Maternelles

Le RAM est chargé de valoriser et d’améliorer le quotidien des enfants accueillis à domicile, de soutenir les assistantes maternelles agréées dans l’exercice de leur profession, de soutenir et d’accompagner les parents dans leur recherche de mode de garde, et de faciliter les relations employeur-employé. C’est un lieu d’accueil, d’écoute, de rencontres, d’échanges, d’informations et d’animations. C’est un lieu neutre, gratuit et confidentiel.

1.Les Origines du Projet R.A.M.

3 questions

à Sylvie DELPLANQUE, adjointe à la jeunesse et Marie TONNERRE, conseillère déléguée à la famille et la petite enfance. Q Elues à la jeunesse et la

l’occasion de répondre à plusieurs objectifs : - Satisfaire la demande des assistantes maternelles indépendantes qui souhaitaient un local pour se réunir et faire des activités communes, - Faire bénéficier d’activités en collectivité encadrées par un professionnel de la Petite Enfance l’ensemble des petits neuvillois en situation de garde à domicile chez les assistantes maternelles, mais aussi par une employée de maison, chez les grands-parents…, - Pouvoir accueillir les enfants en situation de handicap qui n’ont pu intégrer nos structures collectives.

l’ensemble des assistantes maternelles indépendantes en exercice sur la commune. Ce questionnaire faisait état du travail de réflexion mené sur la création d’un RAM. Chaque assistante maternelle travaillant sur Neuville-en-Ferrain était interrogée sur sa motivation face à l’opportunité de fréquenter un Relais d’assistantes maternelles. Le retour a été au delà de toute attente ! En effet, et cela est assez rare pour le souligner, plus de 80% des questionnaires nous ont été retournés, et 100% des réponses apportées étaient favorables à la création d’un RAM, c’est dire l’intérêt accordé à cette structure.

petite enfance, vous connaissez bien les structures petite enfance sur Neuville-en-Ferrain et leurs modes d accueil. D’où vous est venue l’idée de Q Quelle a été la démarche créer une structure complé- de la collectivité afin de Q Une fois les retours répermentaire aux trois structures prendre connaissance de ces toriés et analysés, quelle a été existantes ? votre action afin de parvenir besoins ? à l’acceptation du dossier ? Créer un Relais d’assistantes Courant 2011, nous avons Maternelles était pour nous adressé un questionnaire à Nous avons commencé par visi-

ter les RAM des communes voisines, rencontrer leurs animatrices et les élus en charge de la Petite Enfance, notamment à Roncq, Bondues, Linselles, Mouvaux, Bousbecque et Wasquehal. Lors de ces rencontres, nous avons pu mesurer l’importance des services du RAM rendus aux Familles et aux assistantes maternelles. Les besoins ont ensuite été répertoriés, ainsi que les succès, les regrets… afin d’imaginer la structure idéale ! De nombreuses réunions intercommunales ont été programmées sur le sujet. Et bien évidemment, nous avons rencontré nos partenaires : la CAF et le Conseil Général, sans qui ce projet n’aurait pu aboutir. Ils nous apportent un soutien financier important, mais ce sont aussi de véritables partenaires dans la conception du projet, notamment grâce à leur expertise sur la construction.

Pour l’enfant, accueilli chez une assistante maternelle, c’est un nouveau lieu de découvertes, une première approche de la collectivité

3. Fonctionnement Au cœur du centre-ville, le RAM aura une situation privilégiée là où se trouvent actuellement le multi-accueil Planet’mômes, la crèche familiale Les Diablotins et la PMI mais aussi à proximité de la Ludothéque de l’Union des Familles et de la Bibliothèque pour tous. Le Pôle Petite Enfance regroupant le RAM, la crèche familiale, la PMI et le multi-accueil permettra de mutualiser les moyens notamment avec la création d’une salle dédiée à la psychomotricité, activité très appréciée des petits ! Le RAM est un lieu : - où les parents et futurs parents peuvent échanger et s’informer : les différents modes de garde, aide à la recherche, accompagnement des parents dans la relation employeur/employé pour l’accueil individuel, - où les enfants participent à diverses animations : ateliers d’éveil, temps festifs pour découvrir de nouvelles activités, permettant la socialisation, avec d’autres enfants, - où les assistantes maternelles indépendantes, les employés à domicile bénéficient de conseils : démarches à effectuer pour devenir assistante maternelle, rencontres à thème, échanges sur les expériences et pratiques professionnelles, informations actualisées sur la profession d’assistante maternelle, accompagnement de la fonction employé/employeur.

4. Diriger un Relais d’Assistantes Maternelles, quelles compétences pour répondre à quelles attentes ? Les compétences du responsable du RAM sont très vastes. La personne en charge du RAM devra être capable de concevoir, mettre en œuvre et évaluer les projets mis en place, d’accueillir, informer, orienter les assistantes maternelles mais aussi les familles, mettre en place des animations et organiser des activités

d’éveil pour les enfants, autant de missions qui représentent le responsable de la structure à la fois comme un organisateur et une personne ressources. Une charte et des formations sont aujourd’hui proposées, afin d’homogénéiser la fonction sur l’ensemble des Relais.

QUELQUES CHIFFRES

860 000 euros d’investissement pour le Pôle Petite Enfance dont : 211 000 euros de subventions de la Caisse d’Allocations Familiales 53 000 euros de subventions du Conseil Général 70 % des frais de fonctionnement sont subventionnés par la CAF : 40% au titre de la Prestation de Service et 55% dans le cadre de notre Contrat Enfant Jeunesse.


PETITE ENFANCE

Février 2013

Les structures d’accueil de la petite enfance

Le Multi-accueil Planèt’mômes Au centre-ville Structure d’accueil collectif pour les enfants de 10 semaines à 4 ans, il propose un mode de garde aux familles, en atténuant la séparation parent-enfant et en favorisant la socialisation et l’éveil du jeune enfant. Il accueille 16 enfants en journée et 8 en accueil occasionnel de 7h30 à 17h45. Les activités sont multiples : psychomotricité (manipulation, parcours, musique), éveil au langage (marionnettes, chants, temps de lecture, comptines), activités plastiques (collage, peinture, pâte à modeler) mais aussi des jeux en fonction de l’âge et des capacités du jeune enfant. Régulièrement, une psychomotricienne et un animateur jeu interviennent. Des visites au sein de la Bibilothèque sont programmées, et des accueils parents-enfants-professionnels ont lieu tous les deux mois. En 2013, profitant de la création du Pôle Petite Enfance, le projet pé-

dagogique porte sur « LES TRAVAUX ». Les enfants étaient aux premières loges pour observer le début des travaux. La découverte des engins et vêtements de chantier, de la signalétique et du bruit se font de manière ludique et bien concrète.

bue à l’éveil des enfants par des jeux, des activités et démarches éducatives sociales et de prévention auprès du jeune public pour favoriser les connaissances. En 2013, « LE CIRQUE » est à l’honneur, avec des activités et animations variées.

Direction : Ghislaine DELERUE, Directrice, éducatrice de jeunes enfants, Virginie CORRION, directrice-adjointe, éducatrice de jeunes enfants.

Direction : Sophie CHASTAIN, Directrice, éducatrice de jeunes enfants, Sylvie ROMMELAERE, Directrice-adjointe, infirmière puéricultrice.

Le Multi-accueil Les Ptits Loups Au Risquons-Tout

La crèche familiale Les Diablotins

Il accueille 18 enfants de 10 semaines à 4 ans en journée de 7h30 à 18h00 pour les accueils réguliers et 2 enfants de 8h00 à 12h00 et de 13h30 à 17h30 pour les accueils occasionnels. Toute inscription se fait à partir d’un premier contact et d’une pré-inscription. Il favorise l’accueil et l’accompagnement du jeune enfant dans une démarche éducative et sociale en lien avec leur famille. Il contri-

accueille, au domicile d’assistantes maternelles agréées, les enfants âgés de 10 semaines à 6 ans. Les assistantes maternelles prennent en charge les enfants du lundi au vendredi, de 7h30 à 18h30 (temps de présence limité à 10h par jour). Les enfants évoluent dans un cadre familial et profitent également des activités d’éveil proposées par l’éducatrice de jeunes enfants et la psychomotricienne. Ces temps d’activités se déroulent dans les locaux de la structure, à la ludothèque et à la bibliothèque. En 2013, « TOUS EN PISTE » initiera les touts-petits aux joies du cirque. Outil privilégié et ludique, le cirque favorise le développement de l’enfant par la stimulation et les jeux, encourage l’exploration dans un climat de confiance mais également la découverte du langage. Equilibre, acrobaties, jongleries, expression corporelle, rien ne sera oublié côté psychomotricité, tandis que les petites mains habiles fabriqueront décors et chapiteaux et se joueront des couleurs et animaux.

Direction : Odile LESCROART, directrice, infirmière puéricultrice, Nathalie EVRARD, directrice adLe service d’accueil familial jointe, infirmière

Les compétences humaines et formations obligatoires pour l’accueil des jeunes enfants En structure d’accueil collectif : « Un seul lieu, plusieurs métiers » Les obligations sont déterminées à l’échelle nationale. Une structure d’accueil collectif doit avoir au minimum 40% de son personnel diplômé (Educateur de Jeunes Enfants, Infirmière, Auxiliaire

de puériculture...). La composition de l’autre partie de l’équipe doit comprendre du personnel possédant au minimum un CAP Petite Enfance ou BEP Sanitaire et social. 1 adulte pour 5 enfants qui ne marchent pas / 1 adulte pour 8 enfants qui marchent. Des compétences humaines indéniables : sens

du contact, de l’écoute, adap- d’accueil, chaque assistante tabilité, patience... maternelle, privée ou dépendante de la crèche, fait l’objet En structure d’accueil d’un agrément, complété par familial : « Les assistantes une formation obligatoire. maternelles, une profesCelle-ci permet d’acquérir les sion à part entière » connaissances minimum en terme de sécurité, d’hygiène, Outre le personnel qualifié développement, etc... associé à la crèche familiale, qui varie selon les capacités

3

Des partenaires multiples 1. La PMI, un partenariat réciproque La Protection Maternelle et Infantile est un service du Département qui dépend de l’Unité Territoriale de Tourcoing - Neuville de Prévention et d’Action Sociale. La PMI aide, conseille les familles ayant des enfants de moins de 6 ans. Elle propose des visites à domicile effectuées par une puéricultrice ainsi que des consultations infantiles. Ces consultations ont lieu les 1er et les 3èmes jeudis du mois, de 13h45 à 15h45. Une équipe, composée d’un médecin pédiatre, d’une puéricultrice, d’une psychologue (une fois par mois), et d’une secrétaire accueille les familles dans le cadre de ces consultations. Le service de PMI propose egalement des consultations pré-natales et de planification familiale, bd de l’égalité à Tourcoing, le lundi matin sur rendez-vous. 2. Les partenaires financiers La CAF - contrat enfance jeunesse et PSU Partenaire majeur et incontournable de la Petite Enfance et de la Jeunesse, la CAF travaille en étroite collaboration avec l’ensemble des collectivités locales. Grâce à son soutien, des structures peuvent non seulement voir le jour, mais également fonctionner, par le biais des subventions attribuées. Le financement des actions Enfance et Jeunesse passe principalement par le Contrat Enfance Jeunesse, signé pour 4 ans (le dernier court de 2011 à 2014). La Prestation de Service Unique est quant à elle dédiée aux structures d’accueil du jeune enfant et de l’enfant porteur de handicap. Le Conseil Général Dans le cadre de sa politique, le Conseil Général s’engage auprès des collectivités afin d’améliorer les conditions d’accueil et de soutenir les initiatives liées à la Petite enfance et à la jeunesse. Ce soutien se traduit par des subventions financières mais aussi par un appui régulier aux actions menées par la Ville. 3. Les partenaires dans l’animation L’Union des Familles, au travers de sa Ludothèque, propose des ateliers jeux adaptés à l’âge des enfants des petites structures. Elle intervient deux fois par mois dans chaque structure et accueille parallèlement les enfants à la Ludothèque. Côté jeunesse, elle intervient au sein des ALSH (Accueils de Loisirs Sans Hébergement) le mercredi et pendant les petites vacances, en proposant des séances de jeux libres.

La Bibliothèque Pour Tous accueille les structures afin de donner le goût des belles histoires dès le plus jeune âge. Au centre-ville, assistantes maternelles et multi-accueil se partagent les lundi et jeudi les temps de lecture. Au Risquons-Tout, le multi-accueil est accueilli dans l’annexe qui se situe à l’espace Paul Claudel. Les enfants des centres du mercredi participent régulièrement aux différentes animations proposées par la Bibliothèque.


4

JEUNESSE

Février 2013

JEUNESSE Interview

Les structures Le 13-25 Cathy Robidet, Directrice du service Jeunesse et son équipe Q

Vous êtes connue sur Neuvilleen-ferrain pour être le visage du protocole, qu’est ce qui vous a amené à prendre le poste vacant de la direction jeunesse ? L’ouverture de ce poste a été l’occasion pour moi de revenir à mes premières amours, puisque c’est dans ce domaine que j’ai débuté ma carrière; tout d’abord en tant qu’animatrice puis directrice des garderies périscolaires et des accueils de loisirs. Je suis également titulaire du grade d’animateur territorial suite au concours passé en 2006. Côté personnel, je suis curieuse de nature et j’aime relever les défis. Je suis également maman de deux enfants chez les primaires et chez les maternels, et en tant que neuvilloise, je suis moi-même utilisatrice de nombreux services. Je suis donc en terrain connu lorsqu’il s’agit d’évoquer les besoins des jeunes.

Q Quelles sont vos priorités,

après quelques mois à la tête du service ? La première des priorités est de maintenir notre niveau de qualité afin de répondre au mieux aux attentes des familles. Nous recenserons régulièrement leurs besoins pour être au plus près du public. Ecoute et concertation sont primordiales avec les jeunes. Pour améliorer l’offre, nous aurons besoin de nous appuyer sur de vrais partenaires, comme nous le faisons déjà actuellement, et la poursuite d’un relationnel fort, notamment avec nos financeurs, est une seconde priorité sur laquelle me pencher. Q Quels

projets souhaiteriezvous mener, dans le cadre de la politique jeunesse élaborée par les élues ? Afin de répondre aux attentes des préadolescents, la municipalité a décidé de mettre en place un accueil pour les 11-13 ans. Notre mission consiste à développer cette structure pour favoriser l’autonomie de ces jeunes. Il nous faudra également travailler en amont sur le Contrat Enfance Jeunesse, qui nous relie à la CAF, afin d’anticiper au mieux nos besoins, nos investissements et actions futures.

suel dédié exclusivement aux ados fréquentant le lieu est difavec Alexandre Degardenzi et fusé présentant l’ensemble des Elodie Samaille actions programmées. Inauguré le 3 décembre 2008, il regroupe plusieurs services dédiés à la jeunesse. Point d’Informa-

source par excellence. La municipalité a signé une convention SPO (Service Public d’Orientation). Cette labellisation a pour objet d’élargir le domaine de compétence du PIJ.

D’Angelo est une Ferme d’animations éducatives, créée il y a 30 ans. Ses missions sont multiples, outre l’accueil des enfants neuvillois dans le cadre des vacances : éducation par la nature, sensibilisation à tions Jeunesse, en lien avec l’environnement, initiation au le Centre Régional d’Infordéveloppement durable, relais pédagogique auprès des étaaccueille 73 jeunes, ouvert à mations Jeunesse, est un lieu l’année. Un programme men- d’informations, d’orientation et avec Olivier Deville et Francis blissements scolaires... d’échanges. Il est un lieu res-

L’antenne ados

La ferme du Vert-Bois

Le PIJ,

Les accueils ALSH petites et Des mini-séjours pour les 6/17 ans en juillet/ grandes vacances août sont également proavec Louise Boucquillon La municipalité propose des inscriptions aménagées, adaptées au rythme des familles : matin/après midi ou journée. Pour chaque centre, une offre de garderies matin et soir et de restauration le midi est envisageable. Les ALSH (accueil de loisirs sans hébergement) sont proposés aux différentes vacances scolaires : hiver (février), printemps (avril), été (juillet-août) et toussaint (oct.-nov.). Au total : 664 places proposées par jour pendant les petites vacances et 864 places pendant les vacances d’été, réparties sur l’ensemble des centres pour assurer un accueil qualitatif à taille humaine.

restauration le midi. Un projet pédagogique est établi pour l’année et des activités posés, le programme est en diverses sont proposées : manuelles, sportives, ludiques, cours d’élaboration. Pour encadrer tous ces sorties… centres, la ville embauche chaque année : 167 anima- Pré-ados : 11/13 ans teurs, 21 directeurs et 15 ad- Ados : 13/17 ans Activités de loisirs, sorties, soijoints de direction. rées à thème, accès au local, Ambroise Paré : 3/9 ans - Camille stages sportifs, créatifs ou de Claudel : 3/9 ans - Paul Claudel : découverte, révisions scolaires. 3/9 ans - Jules Devos : 9/13 ans

Centres du mercredi

La ville propose deux centres (Ambroise Paré et Paul Claudel) maternels/primaires ouverts à l’année de 9h30 à 17h30 avec possibilité de garderies matin et soir et

PIJ, Point d’Informations Jeunesse

BAFA

25 places sont proposées chaque années pour la base BAFA aux vacances de printemps. 25 places pour le perfectionnement BAFA aux vacances d’hiver. La participation de la ville s’élève à 50 %, et en contrepartie les jeunes s’engagent à effectuer 50 jours effectifs, soit 350h de cumul d’heures payées dans nos structures.

Lieu d’information, de documentation et d’écoute pour les 13/25 ans. CV, lettre de motivation, aides aux projets, espace public numérique, services petites annonces, logements et jobs...

Les animations événementielles Anim ta ville Fin juin/début juillet Chaque année, afin de répondre au mieux aux attentes des parents qui nous confient leurs enfants, tant au niveau sécurité que qualité de l’encadrement, la ville propose à ses futurs animateurs de centres de loisirs une journée de formation, animée par des professionnels et des experts. C’est également l’occasion pour les équipes de se retrouver ou de faire connaissance, au début d’un été placé sous le signe de l’animation et la convivialité.

Forum santé Courant novembre Il se déroule au mois de

novembre de chaque année et s’adresse principalement aux élèves des Collèges ainsi qu’au grand public. Plusieurs thèmes ont déjà été traités, de la dépendance (alcool, drogues, jeux vidéos...) à la nutrition et l’équilibre alimentaire.

Journée Jobs Mercredi 27 mars Désireux de trouver un job pour cet été? Plutôt attiré par les voyages à l’étranger? Profitez de la journée jobs au mois d’avril pour peaufiner votre cv et votre lettre de motivation, répondre aux nombreuses offres d’emploi, vérifiées par nos services et rencontrer les entreprises

locales.

Motiv’ta ville

temps... Une vraie parenthèse et une bouffée d’oxygène, dans la campagne neuvilloise.

Samedi 4 mai Encadrée par le service jeu- Une naissance/ nesse, cette soirée printanière une semence est organisée pour nos ados Samedi 16 mars et encadrée par les anima- C’est une manifestation teurs neuvillois. d’accueil pour les bébés de l’année. Une belle aprés-midi Les Animations éduca- de partage et de convivialité pour les bébés et leur famille. tives au Vert-Bois Rendez-vous à la foire paysanne le 7 avril, à la fête du Feu le 30 juin et dans l’imaginaire Un temps fort dans l’année est dédié à la des contes le 20 octobre. Trois temps forts rythmeront famille (esprit de famille, l’année 2013, privilégiant camping à la ferme, repas ainsi la qualité à la quantité. champêtre… ). L’occasion de découvrir ou re-découvrir le lieu et de vous laisser transporter hors du


Journal Regard Neuvill'Mag N°38