__MAIN_TEXT__

Page 1

arras actu www.arras.fr

le journal d’information de la ville d’Arras

N° 335 / décembre 2020 - janvier 2021

Du rêve, enfin !

POUR LES FÊTES DE FIN D’ANNÉE,

PLUS QUE JAMAIS,


puisqu’on vous le dit Pierre Bertrand, directeur de l’hôpital d’Arras, nommé au ministère de la Santé Ce 1er décembre, Pierre Bertrand, présent sur le territoire depuis 2015, a officiellement quitté ses fonctions de directeur du groupement hospitalier Artois-Ternois (GHAT). Nommé au sein du ministère de la Santé, il sera chargé d’une mission sur l’adaptation de l’organisation des soins ambulatoires, hospitaliers et médicosociaux afin de faire face à la crise sanitaire.

Une communauté @VilleArras toujours plus importante ! Plus de 60 000 sur Facebook, bientôt 20 000 sur Instagram et près de 14 000 sur Twitter … vous êtes très nombreux à suivre les réseaux sociaux de la Ville d’Arras. Ces réseaux sociaux ont notamment permis de garder un contact quotidien avec vous durant cette crise sanitaire. En cette période de fêtes, c’est aussi l’occasion de partager de jolies photos et de belles actions solidaires. A noter que la municipalité s’est récemment lancée sur le réseau LinkedIn, n’hésitez pas à nous rejoindre ! Vive la communauté #Arras !

La photo Instagram du mois

Vers un report des élections départementales et régionales ? Les élections départementales et régionales devaient se dérouler en mars 2021. Avec le contexte sanitaire, un report est envisagé afin qu’elles puissent avoir lieu dans les meilleures conditions possibles. Il est donc probable que ces élections aient lieu en juin 2021. Nous en saurons plus dans les semaines à venir. Vous pouvez d’ores et déjà noter que comme à chaque élection, la Ville d’Arras lancera une campagne de recrutement d’assesseurs. L’occasion de vivre les dessous d’un exercice démocratique. Et aussi, plusieurs bureaux de votes seront délocalisés exceptionnellement afin de répondre aux normes imposées compte tenu de la crise sanitaire. Nous vous tiendrons informés en détail dans le prochain numéro d’Arras Actu.

Annulation de l’enquête de recensement 2021 En janvier et février prochain, auraient dû se tenir les enquêtes annuelles de recensement de la population. Dans le contexte sanitaire que nous connaissons, l’INSEE a décidé d’annuler l’opération. La collecte de renseignements sur le terrain entraîne en effet de nombreux déplacements pour les enquêteurs et des dizaines de rencontres chaque jour. Une pratique incompatible avec la situation actuelle. L’INSEE a annoncé le report des enquêtes en janvier et février 2022.

Une journée dédiée à la lutte contre le harcèlement scolaire Pour certains enfants et jeunes, le climat scolaire dans lequel ils évoluent est source d’angoisse et de troubles. Le harcèlement, qu’il soit moral, physique ou par internet n’a pas sa place dans nos écoles. Chaque jeune et enfant mérite de pouvoir apprendre et s’épanouir dans son milieu scolaire. À l’occasion de la journée nationale de lutte contre le harcèlement scolaire, la Ville d’Arras a dédié ses réseaux sociaux à cette cause durant toute la journée du jeudi 5 novembre dernier, en parallèle des actions menées dans les écoles. Différents documents et vidéos ont été publiés sur les pages Facebook et Twitter de la Ville d’Arras. En direction des harcelés, des harceleurs, des témoins et des parents, ces supports pédagogiques ont été réalisés par des jeunes, des artistes et des professionnels pour dénoncer, sensibiliser et faire évoluer les comportements face à ces agissements qui touchent toutes nos écoles.

L’Arras Film Festival a su se réinventer

Compte tenu du contexte sanitaire, la cérémonie du 11 novembre a été organisée sans la présence du public. Place Foch, seuls deux porte-drapeaux et deux musiciens ont pu accompagner les élus présents. Cependant, l’intégralité de la cérémonie a été diffusée en Facebook Live sur la page de la Ville d’Arras. Celui-ci a été vu 17 000 fois. Suivez-nous sur Instagram : villearras.

arras actu - décembre 2020 - janvier 2021

Comme la quasi-totalité des événements prévus en 2020, la situation sanitaire a contraint l’association « Plan Séquence » d’annuler son traditionnel, reconnu et attendu « Arras Film Festival ». Un crève-cœur pour les organisateurs mais aussi pour tous les amoureux du cinéma qui ont vu évoluer ce festival devenu aujourd’hui une référence dans la région et sur le plan national. Pour autant, l’association a su se réinventer en proposant notamment ses ciné-concerts en ligne durant lesquels le pianiste Jacques Cambra a accompagné 8 courts-métrages muets grâce à des œuvres originales créées pour l’occasion. A noter aussi la tenue de la 9e session des « ArrasDays » en visioconférence et le maintien de 2 prix décernés, dont le Grand Prix. « Plan Séquence » est aussi appréciée pour ses actions pédagogiques réalisées tout au long de l’année pour permettre aux plus jeunes de découvrir les coulisses du monde du cinéma. Nous espérons tous que la situation sanitaire permette à nouveau de profiter de nos salles de cinéma. Quoiqu’il arrive, l’Arras Film Festival continue ses actions et se projette d’ores et déjà vers son édition 2021.

2


édito - sommaire

2020, une année éprouvante 2021, la reconstruction Frédéric LETURQUE Maire d’Arras, Président de la CUA Conseiller régional

En écrivant ces lignes, deux sentiments se distinguent : celui du soulagement et celui de la détermination. D’abord le soulagement, de voir cette année 2020 se terminer. Une année historique qui marquera notre société pour de très nombreuses années. Ce virus a eu - et aura encore - des effets colossaux et insoupçonnés dans notre quotidien. La Covid-19 a révélé certaines de nos failles collectives et individuelles, à nous d’en retenir les leçons.

FAISONS PREUVE DE RÉSILIENCE ET ALLONS DE L’AVANT

Mais la crise sanitaire a aussi mis en avant certaines de nos plus belles qualités. Comment ne pas être admiratifs devant le formidable professionnalisme des personnels soignants ? Que dire des femmes et des hommes qui ont continué de faire tourner le pays alors que celui-ci était confiné ? Comment ne pas respecter l’art de l’adaptation de nombreux professionnels, dont les enseignants et les commerçants ?

Nous avons, tous, su nous acclimater à cette situation inédite. Le courage, la solidarité, l’écoute ont été

les clés de réussite d’un maintien indispensable du lien social dans nos vies. Nous pouvons, en prenant le recul nécessaire, être fiers de nous. Vous pouvez être fier de vous ! L’autre sentiment est donc la détermination. Et il en faudra pour faire de cette année 2021, une année de reconstruction. La santé, l’emploi, l’éducation et la sécurité seront nos priorités, nos obsessions à toutes et tous. Aux côtés de ces priorités, nous devrons aussi faire preuve de résilience (l’art de rebondir après un traumatisme) et ainsi aller de l’avant. Notre ville, notre territoire, notre région et notre pays doivent continuer d’avancer, d’innover et de se projeter. Ce dernier magazine de l’année est l’occasion pour moi de vous présenter mes meilleurs vœux pour 2021. En janvier, et vous savez à quel point j’apprécie ces moments, nous ne pourrons pas partager les traditionnels rendez-vous du début d’année. C’est un crève-cœur, certes, mais c’est un mal pour un bien. En effet, et ce seront mes mots de conclusion, chères Arrageoises, chers Arrageois, plus que jamais, soyons responsables et vigilants. Le virus n’a pas encore abdiqué, il est encore là. Alors, s’il vous plaît, continuons de faire preuve de patience afin de vite pouvoir nous retrouver, chez nous, à Arras ! Belles fêtes de fin d’année à vous toutes et tous !

sommaire commerces p. 8-9

actualités 4 - Arras en images 6 - La magie de Noël / Des colis pour les aînés / Les chiffres clés « Arras Ville de Noël » 10 - Covid 19 : Interview de Sylvie Noclercq / L’accès au numérique pour tous 11 - Confinement : Le numérique au service de la culture / Le souhait d’un gand plan pour les plus défavorisés

projet saint-vaast

projet saint-vaast p. 12 - 15

détente p. 24 - 27

12 - Maison du projet / Une histoire arrageoise / Un joyau à préserver / Interview d’Emilie Bigorne 14 - Une histoire arrageoise / Les espaces inoccupés en images / Pierre-Antoine Gatier, maître d’œuvre / Les bases du nouveau projet culturel / Le calendrier

participation citoyenne 16 - Budget participatif 2020 / Les projets inaugurés depuis l’été 17 - Démocratie participative : Posez vos questions lors de la « Toutes commissions » / Les Parents-relais

actualités 18 - Se stationner à Arras 19 - Des arbres dans nos écoles / Les assises du sport

archéologie 20 - Une année riche en découvertes

3

/ Fouilles archéologiques, comment ça marche ? / Un sarcophage du IVe siècle découvert

vos élus 22 - Tribunes 23 - Permanences

RETROUVEZ-NOUS SUR

VilleArras Direction de la communication de la ville d’Arras 6 Place Guy Mollet - BP 70913 62022 Arras Cedex - Tél. 03 21 50 51 44

Directeur de la publication : Frédéric Leturque • Directeur de la Communication de la Ville d’Arras : Christophe Tournay • Chargés de Communication : Chloé Lemoine - Kevin Thuilliez • Reporter photographe : Julien Mellin • Concepteurs graphiques : Béatrice Couadier - Mathieu Lucas - Julien Ramet - Christine Roussel • Assistante de direction : Catherine Petit • Web : www.arras.fr •  Courriel : nousecrire@villearras.fr • Impression : Imprimerie Deprez- 62620 Ruitz

décembre 2020 - janvier 2021 - arras actu


actualités

Hommage national à Valéry Giscard d’Estaing

Suite au décès de Valéry Giscard d’Estaing le mercredi 2 décembre à l’âge de 94 ans, la Ville d’Arras a mis à disposition un Livre de Condoléances afin de permettre aux Arrageois de lui rendre hommage. Des dizaines d’habitants ont ainsi pu écrire quelques mots à destination de l’ancien Président de la République (1974-1981) lors de la journée de Deuil National, le 9 décembre dernier. Les drapeaux de l’Hôtel de Ville ont été mis en berne.

Soutien affiché !

Nos « soldats en blanc » connaissent une année 2020 particulièrement éprouvante, c’est pour cela qu’en guise de remerciements et de reconnaissance, vous êtes nombreux à formuler des messages de soutien aux personnels soignants de l’ensemble du territoire. Après deux vagues épidémiques, le message « plus que jamais, restons solidaires » a … plus que jamais … tout son sens !

Partenariat entre la Ville d’Arras et les commerçants forains

En octobre dernier, les élus de la Ville d’Arras et les commerçants forains ont signé une convention de partenariat. Cette convention porte sur de nombreux sujets : création d’une association, accueil, sécurité, communication, le but étant de renforcer les liens et ainsi ancrer encore d’avantage la place de la Fête Foraine à Arras.

Arras, première ville de France à dévoiler le « Label Ville Européenne »

Le 17 octobre dernier, à l’Hôtel de Ville, Arras a officiellement reçu le « Label Ville Européenne » à l’occasion d’une cérémonie avec l’association des « Jeunes Européens ». Avec ce label, la Ville d’Arras s’engage encore d’avantage dans la construction de projets communs avec l’Union Européenne. Nous aurons l’occasion d’y revenir dans les prochains numéros d’Arras Actu.

arras actu - décembre 2020 - janvier 2021

4


actualités

De Gaulle et Arras : une histoire dans l’Histoire

Une exposition programmée dans le cadre de l’année De Gaulle, Hauts de France 2020 organisée par la Région, proposait en octobre et novembre de revenir sur ce lien entre De Gaulle et la ville d’ Arras. Composée de photos issues de collections d’institutions publiques, de particuliers mais aussi provenant d’un album photo déposé en juin dernier lors d’une visite souvenir à l’Hôtel de ville par les enfants de René Méric, Maire d’Arras de 1944 à 1945, cette exposition était visible sur les grilles de l’Hôtel de Ville. De Gaulle et Arras, c’est une longue histoire. Le 1er octobre 1944, il y a 76 ans, le Général De Gaulle arrive à Arras pour une visite de la ville libérée depuis le 1er septembre. Il est accueilli par le Préfet Cabouat et le Maire, René Méric. Dans ses mémoires, il écrit sur cette visite : « Par Arras, je revins dans la capitale de mes résolutions ». De Gaulle connaissait bien Arras puisqu’il y a séjourné deux ans avant la Grande Guerre, alors qu’il est jeune lieutenant au 33e Régiment d’Infanterie. Il reviendra encore deux fois dans l’arrageois, en 1950 comme président du Rassemblement du Peuple Français et en 1959 alors qu’il était Président de la République.

Les feuilles se sont ramassées à la pelle !

Octobre à décembre, voilà près de deux mois et demi que les souffleurs et les balayeuses sont de sortie pour une grande partie des agents du Centre Technique Municipal. Près de 50 agents se sont mobilisés sur l’ensemble de la ville pour ramasser les feuilles, avec l’aide d’une entreprise spécialisée dans le quartier ouest. Pendant cette période, ils ont parcouru près de 120 km de voirie et 240 km de caniveau, en adaptant leurs horaires au rythme de vie des habitants, et ramasser près de 100m³ de feuilles par semaine pour assurer la sécurité des usagers. Les feuilles souillées partent en déchetterie. Lorsque les agents ne récupèrent que des feuilles, elles sont recyclées auprès du SMAV pour être transformées en compost. Les agents du Centre Technique Municipal interviennent également dans les écoles de la ville pour éviter d’éventuelles chutes des petits écoliers arrageois.

La Semaine de la Laïcité

Du 7 au 11 décembre dernier, s’est déroulée dans les écoles arrageoises, la Semaine de la Laïcité. Ateliers d’échange, théâtre d’improvisation, session de badminton handisport avec Bruno Cat, champion dans cette discipline, création d’une salle d’expression… Autant d’actions pour valoriser l’esprit de la loi de 1905 : la laïcité pour faire société. En image, l’un des temps forts de la semaine, la plantation de l’Arbre de la Laïcité dans le Jardin des Allées (parc du gouverneur) par le Conseil Municipal des Enfants et le Conseil des Jeunes.

« Secret d’Automne »

Celles et ceux qui possèdent Twitter y ont peut-être vu passer le challenge « Secrets d’automne ». Lancé par Stéphane Bern, il s’agissait de mettre en avant les châteaux de France sous les plus belles couleurs d’automne. Certes, nous n’avons pas de châteaux, mais nous n’avons pas pu résister à l’envie de participer au challenge de l’animateur de « Secrets d’Histoire ». Et nous sommes d’accord pour dire que l’abbaye Saint-Vaast a toute sa place auprès des plus beaux sites patrimoniaux.

5

décembre 2020 - janvier 2021 - arras actu


actualités

Place Foch

Place d’Ipsw

La magie de Noël, malgré UN CONTEXTE SANITAIRE DIFFICILE, UN NOMBRE DE CAS COVID EN HAUSSE À LA SORTIE DE L’ÉTÉ, UN MARCHÉ DE NOËL LOGIQUEMENT ANNULÉ, UN DEUXIÈME CONFINEMENT… IL A FALLU AUX ÉQUIPES DE LA VILLE D’ARRAS BEAUCOUP DE DÉTERMINATION ET UNE ADAPTATION PERMANENTE POUR FAIRE D’ARRAS UNE CITÉ DE LUMIÈRE, DANS UNE AMBIANCE FÉÉRIQUE ET PAISIBLE, EN CE MOIS DE DÉCEMBRE. ET, À VOIR LE BONHEUR DES ENFANTS À LA NUIT TOMBÉE, LE PARI EST RÉUSSI. Parfois, dans la difficulté, nous vivons des petits moments faits de magie, des petits bonheurs qui n’ont pas de prix et qui nous font oublier, le temps d’un instant, ô combien cette année 2020 a été particulière et éprouvante. Les sourires des enfants, leurs yeux brillants, en regardant les illuminations de Noël, ces « Whaouh » lâchés en parcourant les rues d’Arras la tête dans les étoiles, nous font dire que, malgré tout, la vie est belle et que le meilleur est devant nous. Il est vrai que l’annonce de l’annulation du marché de Noël en septembre dernier a affecté les Arrageois et les amoureux de cet évènement féérique. Cette année, le centre-ville et nos rues habituellement animées sont plus calmes et clairsemés. Mais, pour compenser, c’est toute la Ville qui a revêtu ses habits de lumière. Depuis le 4 décembre et jusqu’au 3 janvier, les déambulations, les promenades vont bon train. Les vitrines des commerçants sont aux couleurs de Noël pour enchanter les petits et les grands (voir page 9). De la Grand’Place, autour de la grande roue, en passant par la Place des Héros devenue, le temps d’un mois, une place de lumière avec l’arbre à papillon, déjà présent l’année dernière, et ses alumines qui semblent flotter au son des

arras actu - décembre 2020 - janvier 2021

6

chants de Noël au pied d’un Beffroi brillant de mille feux. Place d’Ipswich, au milieu des structures lumineuses et des sapins, les enfants ont pu glisser leurs lettres au Père Noël et leurs souhaits de cadeaux dans une boîte dédiée. Non loin, des lumières illuminent la façade de l’église Saint-Jean-Baptiste qui semble s’animer le soir venu. En face de la Gare, on découvre une Place Foch enchantée. D’énormes lustres lumineux accueillent les usagers du train pour leur souhaiter la bienvenue dans une Ville d’Arras de lumières, tout en longeant des dizaines de sapins sur leur route tapissée de moquette. Sur la Place du Théâtre, on déambule entre les veilleuses et les sapins en observant la belle façade du Théâtre mise en lumière. Au rond-point de l’Avenue Jules Catoire, les enfants observent de l’arrière de la voiture un Père Noël et ses rennes lumineux entourés de fontaines. La féérie de Noël s’est aussi emparée de la Place Victor Hugo, de la Place du Wetz D’amain et ses arches de lumière, des Places du 33e, Verlaine et Courbet, du Square Méric et du parvis de la Mairie. En voyant la ville habillée de lumière et le sourire des enfants, c’est certain, le virus n’aura pas gâché la magie de Noël arrageoise.


actualités

Des colis pour les aînés de la Ville d’Arras C’est un moment fort à chaque fin d’année : la distribution des colis aux seniors de la Ville d’Arras. Malgré un contexte sanitaire particulier, la Ville a tout de même souhaité maintenir cette tradition en adaptant ses pratiques. C’est avec un grand sourire aux lèvres que Juliana accueille sur son pas de porte les équipes du CCAS de la Ville d’Arras. Elle est une des premières à recevoir un colis, distribué dès le début du mois de novembre. Très fière de ses 80 ans, férue des promenades le long de la Scarpe, elle se prête au jeu du questionnaire et en profite pour glisser quelques idées aux agents : « J’emprunte beaucoup la Citadine, elle est juste à côté de chez moi. Par contre, mes enfants habitent dans le sud de la France et il n’y a pas beaucoup de trains directs. Si vous pouvez faire passer le mot ! » lance Juliana. C’est l’un des objectifs de la distribution cette année : connaître les envies et les besoins de nos seniors. « Cette année est particulière, on le sait tous, mais, avec le Centre Communal d’Action Sociale, on souhaitait à tout prix maintenir ces distributions cette année » précise Sylvie Noclercq, Conseillère déléguée à l’Action Sociale, la Santé, aux Seniors et au Handicap. « Certaines personnes âgées sont isolées, sortent peu et le confinement n’a pas facilité les choses. Nous les avons régulièrement au téléphone, dans le cadre de la Cellule de veille sociale développée dès le premier confinement, mais un peu de contact humain, de proximité et de bienveillance cela fait toujours plaisir. » Surtout que les équipes n’arrivent pas les mains vides. Près de 7 500 colis sont distribués cette année par les équipes de la Ville et les élus, 3 600 jusqu’à la fin d’année et 3 900 de janvier à avril 2021. A l’intérieur des colis de cette première distribution : du café, du jus de pomme, du chocolat, de la terrine et un pot de miel d’Arras. Des produits venant exclusivement de producteurs locaux.

wich

tout ! Grand’Place

« Arras, Ville de Noël » : les chiffres clés Du 4 décembre 2020 au 3 janvier 2021

1 500m²

de moquettes rouges ARRAS

2020

ARRAS

2020

ARRAS

2020

ARRAS

2020

1 000

Place du Théâtre

7

kits à destination des commerçants

700

sapins pour habiller la Ville

décembre 2020 - janvier 2021 - arras actu


commerce

Soutenons nos commerçants de proximité ! ARRAS

À COMME DANS LES 35 356 AUTRES COMMUNES DE FRANCE…

#Je #J eConsomme onsommeL Local Plus que jamais, soutenons le commerce de proximité ! Les commerçants arrageois ontbesoin de vous !

Voilà bientôt un an que cette crise sanitaire nous a tous touché. Au fur et à mesure des semaines, les commerçants se sont adaptés. Protocoles sanitaires à mettre en place, livraison, vente à emporter, click and collect… À chacune des nouvelles annonces gouvernementales, nos commerçants ont agi, se sont montrés inventifs et innovants, et ont investi pour adopter les normes imposées, en constante évolution. Et si de nombreux commerces ont réussi à s’adapter et ont pu ouvrir dès la fin novembre, nous n’oublions pas, certains commerçants qui n’ont pu reprendre leur activité depuis le mois de mars 2020. Dès la fin du premier confinement, l’une des priorités de la Ville d’Arras a été de soutenir ses commerçants. Si de nombreuses aides financières sont proposées (voir article ci-dessous), il a paru plus que nécessaire de faire passer un message fort aux habitants : « Sou-

tenons nos commerçants de proximité » et « Consommons local ». Vous avez probablement aperçu la campagne estivale « Arras, l’Esprit Commerce », une autre pour vous inviter à faire les soldes à Arras et celle affichée en octobre afin de valoriser le savoir-faire de nos commerçants arrageois. L’annonce du second confinement, et donc la fermeture de nombreux commerces, a provoqué un changement dans la manière de communiquer. Inciter à consommer local n’était plus un simple objectif, c’est devenu une nécessité. Consommer chez les commerçants de proximité est une vraie démarche de solidarité et d’entraide. Participer à la survie de notre économie locale c’est faire preuve de citoyenneté et de responsabilité en cette période de crise. C’est pourquoi, il a été imaginé dans la réactivité cette nouvelle campagne de communication que vous avez d’ores et

déjà pu voir dans toute la ville depuis la mi-novembre. Et parce que l’ensemble des commerçants de proximité de France sont concernés par cette crise, la Ville a souhaité rappeler que, quelle que soit la commune dans laquelle un petit commerce est installé, nous sommes tous dans le même bateau. Une version déclinée de cette campagne de soutien a été réalisée et diffusée dans des espaces d’affichage disposés à travers toute la région des Hautsde-France et quelques-uns sur les Champs-Elysées. C’est sur ces espaces, largement implantés, que la Ville a souhaité passer un message : « Plus que jamais, soutenons nos commerces de proximité ! » accompagné du hashtag « #JeConsommeLocal ». Un message global qui, on l’espère, incitera le plus grand nombre à consommer dans la proximité.

Aides économiques de la Communauté Urbaine d’Arras pour les commerçants et entreprises Durant le premier confinement, ce sont plus de 640 commerçants et entreprises qui ont pu percevoir des aides financières provenant de la Communauté Urbaine d’Arras. Avec le début de cette nouvelle crise et les difficultés que rencontrent certaines entreprises avec ce second confinement, les élus de la CUA ont décidé de renouveler l’aide qui avait été accordée en débloquant un fonds d’un million d’euros supplémentaire. Afin de simplifier les demandes d’aides, de faire gagner du temps aux commerçants et entrepreneurs et dans le souci de limiter les déplacements, une plateforme en ligne spécifique a été créée par les équipes de la CUA.

arras actu - décembre 2020 - janvier 2021

Ce soutien économique qui arrive en complément des aides financières de la Région et de l’État est accompagné par la réactivation de la cellule de veille. Créée lors du premier confinement, cette cellule d’écoute et de conseil accompagne les commerçants et entreprises et leur apporte des réponses concrètes et efficaces. Ils pourront être orientés par des agents spécialistes vers les dispositifs les mieux adaptés pouvant les aider à surmonter les difficultés engendrées par la crise sanitaire. POUR PLUS DE RENSEIGNEMENTS Rendez-vous sur cu-arras.org

8

Actualités de vos commerçants arrageois, nouvelles boutiques, promotions, nouvelles collections, offres d’emploi... Suivez la page facebook d’Arras l’Esprit Commerce !


commerce actualités

arras pays d’artois shopping

La marketplace locale Lors du premier confinement, Arras Pays d’Artois Tourisme a lancé une plateforme en ligne sous forme d’une carte dynamique afin de soutenir les commerçants du territoire pendant la crise. En quelques clics on peut vérifier sur l’ensemble des communes de l’Artois si son restaurant préféré propose un service de livraison ou de la vente à emporter et aussi découvrir quels commerces ont pu rester ouverts, chaque établissement ayant une fiche décrivant les services qu’il propose. À l’annonce du second confinement, les équipes d’Arras Pays d’Artois Tourisme ont immédiatement remis en service cet outil, l’ensemble des fiches sur les commerces ont été mises à jour et plus d’une cinquantaine se sont ajoutées. Conscientes de la nécessité d’aller plus loin dans le soutien aux commerçants et des difficultés qu’ont certains pour se lancer dans le e-commerce, les équipes d’Arras Pays d’Artois Tourisme ont développé une « marketplace » locale : Arras Pays d’Artois Shopping. Pour dire les choses simplement, une « marketplace » est un site qui regroupe différents vendeurs. De cette plateforme, les commerçants qui le souhaitent auront la possibilité de créer et de gérer une boutique en ligne pour leur établissement. Ce nouveau service vous permet de profiter, et de façon simple, de tous les avantages qu’offrent le e-commerce, tout en continuant de favoriser l’économie locale et en retrouvant vos commerces de proximité habituels. C’est aussi un moyen simple et rapide de doter d’une plateforme commune de e-commerce, les commerçants, artisans et producteurs qui n’ont pas le temps ou les moyens d’investir dans un site de vente en ligne. www.shopping-arraspaysdartois.fr

Des kits de Noël offerts aux commerçants Depuis le début du mois de décembre, vous avez pu voir que toute la ville avait été transformée en véritable Ville de Noël. Les équipes municipales ont bien entendu habillé de nombreuses places et espaces et des décorations de Noël illuminent les rues un peu partout. Mais pas que ! Un sapin, de la moquette rouge, une guirlande de fanions et un masque, voilà la composition du kit de Noël que la Ville d’Arras a offert aux commerçants qui le souhaitaient. Dans l’idée de créer une ville enchantée où l’esprit de Noël résonne dans tous les quartiers, ce kit est un petit coup de pouce pour aider les commerçants à décorer leur boutique. Ils représentent un montant total pour la Ville de près de 29 000€ et ont été livrés aux commerçants sur simple demande. Les commerçants d’Arras ont apprécié la démarche. Mais la plupart n’a pas attendu cette aide pour nous offrir de magnifiques vitrines, peintes et décorées, ou créer de véritables mises en scène. Ces vitrines sont un réel enchantement pour les clients et contribuent grandement à parsemer la magie de Noël dans toute la Ville. Nous ne pouvons que saluer ces commerçants qui s’investissent chaque jour, et plus encore en période de fête pour embellir notre ville.

9

décembre 2020 - janvier 2021 - arras actu


actualités

covid-19

« Aucun senior n’est seul et encore moins oublié ! » TRÈS SOLLICITÉ DÈS LE MOIS DE MARS, LE CENTRE COMMUNAL D’ACTION SOCIALE (CCAS) A MAINTENU SON ACTIVITÉ EN CETTE FIN D’ANNÉE ET CE DEUXIÈME CONFINEMENT AVEC NOTAMMENT LA CONCIERGERIE SOCIALE, LE PORTAGE DE REPAS ET UNE ATTENTION PARTICULIÈRE PORTÉE À LA VEILLE SOCIALE. INTERVIEW DE SYLVIE NOCLERCQ, CONSEILLÈRE MUNICIPALE DÉLÉGUÉE À L’ACTION SOCIALE, LA SANTÉ, AUX SENIORS ET AU HANDICAP ET VICE-PRÉSIDENTE DU CCAS. qu’ils ont perdu leur emploi, soit parce qu’il était impossible pour eux d’en retrouver un pendant cette période. Le chômage partiel a aussi eu un impact financier pour certains. Nous avons reçu des habitants pour avoir de l’aide pour des impayés de loyer, pour un échelonnement des paiements ou des aides financières. Notre rôle est de les aider au quotidien, économiquement, à notre échelle, et de les réorienter au mieux en fonction de leur demande. Nous sommes une porte d’entrée, nous les menons vers les chemins les plus directs pour améliorer leur situation. Que ce soit une formation, un organisme pour les aider à retrouver le chemin de l’emploi, des banques alimentaires avec un vrai suivi réalisé par nos agents.

Avez-vous constaté un impact particulier lors de ce deuxième confinement ? Oui, clairement. Ce deuxième confinement a eu un impact, avant toute chose, économique. De nombreux habitants se sont retrouvés en difficulté. Soit parce

Concernant la veille sociale, comment le CCAS a géré ce deuxième confinement ? Il y a eu un gros travail de veille sociale lors du premier confinement de la part des agents de la Ville. Un travail qui a évidemment été reconduit ces derniers mois. Même si ce confinement a moins impacté le quotidien des seniors notamment avec un nombre de portage de repas relativement stable, nos agents ont été tout aussi vigilants. Nous avons remis en place la cellule de veille sociale en priorisant les appels vers les seniors les plus isolés, des personnes en détresse sociale qui ont besoin de parler, d’être entourées. L’objectif est de montrer à ces personnes qu’elles ne sont pas seules et encore moins oubliées. Et en ce moment, nous allons à leur

contact avec les colis de fin d’année. Près de 3 600 colis jusqu’à la fin du mois de décembre pour les personnes qui en ont bénéficié l’année dernière. En 2021, jusqu’au mois d’avril, nous continuerons ces visites pour les 3 900 autres seniors en leur apportant un petit cadeau. Et on leur fera remplir aussi un petit questionnaire. Quel est l’objectif justement de ce questionnaire ? Cela nous permet de prendre le pouls concernant les envies et les besoins de nos aînés, mais surtout, à terme, de mettre sur pied la Maison des seniors. C’est un projet qui nous tient particulièrement à cœur et nous le peaufinons avec les premiers concernés. L’objectif est de choisir le maître d’œuvre l’année prochaine et de couper le ruban avant la fin du mandat. La Maison des seniors permettra d’avoir un lieu d’accueil, un lieu de fréquentation au sein du quartier Méaulens. Nous travaillerons aussi les alentours avec un parcours piétonnier et ombragé, nous créerons un lien entre la résidence Soleil, la darse Méaulens en y intégrant la Place de l’Ancien Rivage. Ce lieu ne sera pas cloisonné à un quartier. Au contraire, il rayonnera dans toute la ville. Cette maison coordonnera l’ensemble des animations à destination des seniors. Ce sera un lieu d’information, un lieu de vie, d’échange, un lieu animé, intergénérationnel, un lieu de formation avec des outils numériques, un lieu de transmission et un lieu de prévention du vieillissement. Un lieu qui participera à coup sûr au bien-vieillir de nos seniors !

L’accès au numérique pour tous Lutter contre la fracture numérique en poursuivant les actions de formation de et de sensibilisation auprès de tous les Arrageois constitue l’un des principaux objectifs pour la Ville en matière de numérique. Avec le premier confinement, cet enjeu est devenu plus pressant. C’est un fait, de nombreuses familles arrageoises dont les enfants sont scolarisés dans nos écoles ne possédaient pas le matériel ou les compétences pour permettre aux enfants de poursuivre leur scolarité à distance. Une cellule de continuité pédagogique et éducative a donc été mise en place afin d’aider et accompagner les familles et les établissements issus de la protection de l’enfance et les enfants en situation de handicap. Ce sont 100 ordinateurs et tablettes qui ont été mises à disposition des familles sous forme de prêt. Aux côtés d’Evelyne Beaumont, élue en charge de la Transition Numérique, les équipes de la Ville ont répondu dans l’urgence, mais à la suite de cette expérience, ont souhaité aller plus loin afin de lutter contre la fracture numérique et permettre aux enfants de poursuivre leur scolarité dans de meilleures conditions.

arras actu - décembre 2020 - janvier 2021

Depuis septembre, un véritable parcours numérique a été mis en place. Toujours sur la base d’un certain nombre de familles ciblées en carence numérique, du matériel a de nouveau été prêté pour une durée d’un an. Et en lien avec Orange via la convention d’inclusion numérique votée lors du Conseil Municipal de décembre 2019, les équipes de la cellule de continuité pédagogique sont présentes aux côtés des familles afin qu’elles puissent bénéficier d’une connexion internet personnelle. Ce projet ne se limite pas au prêt de matériel et à l’obtention d’un accès à internet. Avant de confier ordinateurs et tablettes à ces familles, ont eu lieu des entretiens individuels permettant d’identifier les compétences manquantes ou à développer quant à l’utilisation du matériel prêté. Au moment de la remise du matériel, les familles se sont engagées à suivre différents ateliers de formation au numérique. Dans quelques semaines, un bilan de mi-parcours sera réalisé entre les familles et l’équipe de la cellule de continuité pédagogique et éducative.

10


actualités

confinement

Le numérique au service de la culture Le deuxième confinement a été l’occasion pour les équipes de la Ville de développer l’offre culturelle par le biais du numérique. Au Conservatoire, les enfants ont pu continuer à travailler sur leurs instruments de musique grâce aux cours à distance donnés par les professeurs. Un moyen aussi d’impliquer davantage les parents dans le suivi des pratiques de leurs petits musiciens. Certains élèves comme les élèves des Classes à Horaires Aménagés en Musique et Théâtre (CHAM/ CHAT), les élèves en 3e cycle, en musique, danse et théâtre et les élèves en Classe Préparant à l’Enseignement Supérieur (CPES), en musique et théâtre, ont pu profiter de l’enseignement en présentiel. Les équipes du Pharos et du Casino ont également adapté leur fonctionnement pour rendre accessible aux Arrageois une offre culturelle gratuite et variée.

Ainsi, sur les réseaux sociaux, tous les lundis, vous pouvez découvrir une rubrique dédiée aux cultures urbaines comme le Hip-Hop, le BMX ou aborder l’histoire du Rap par le biais de petites vidéos. Le 27 novembre, la pièce de Théâtre « Epinards, Porte-jarretelles & Jacuzzi » de la Compagnie La Belle Histoire était à suivre en direct sur les réseaux sociaux du Pharos. Et la Compagnie « Les Lucioles s’en mêlent » a proposé aux enfants de nombreuses écoles d’Arras certaines pratiques artistiques comme la création d’une boîte à sens et des contes à suivre sur la page Facebook du Pharos. Le Pôle culturel Saint-Vaast a développé sa pratique numérique avec des « visites guidées » virtuelles autour des collections du Musée. La Nuit des Musées, le 14 novembre, s’est étendue sur les réseaux sociaux avec la

mise en ligne du jeu « La Quête du moine damné » avec la participation d’une centaine de joueurs. Du côté des médiathèques, dès le 14 novembre, comme au premier confinement, les équipes ont renouvelé le système de bibliodrive pour vous permettre de réserver les livres de chez vous et de venir les chercher en toute sécurité. Sur la page Facebook du Réseau M, les équipes ont également pu partager leurs coups de cœur littéraires et musicaux ainsi que des contes pour les enfants. Et depuis le 28 novembre, les médiathèques peuvent accueillir à nouveau les usagers. Toutefois, sachez que le bibliodrive est toujours d’actualité. Vous pouvez continuer à emprunter jusqu’à 10 documents en ligne (www.reseau-m.fr) et commander par mail ou par téléphone. Vous pourrez alors venir chercher vos documents (livres, C.D….) à l’heure convenue !

Le souhait d’un grand plan pour les plus défavorisés Trois ans après « l’Appel de Grigny » du 14 novembre 2017, des élus de tous bords politiques ont lancé un nouvel appel au Président de la République le 14 novembre dernier. Frédéric Leturque, Maire d’Arras, est l’un des signataires. Il a ainsi pu porter le message des associations et structures qui travaillent au quotidien aux côtés des habitants et qui constatent les effets néfastes de la crise pour les citoyens les plus démunis. Le constat est clair : la crise sanitaire a aggravé certaines fissures de notre société. A Arras, les appels à l’union et à la solidarité n’ont jamais cessé depuis le début du

mois de mars dernier. Cette crise sans précédent a un impact sur l’ensemble de la population, c’est pour cela que la Ville d’Arras est rapidement passée des paroles aux actes en actionnant de nombreuses aides. De manière générale, dans tout le pays, parmi les secteurs les plus impactés, on retrouve l’ensemble des associations. Sport, culture, loisirs, inter-génération … la vie associative est au ralenti. C’est pour cela, entre autres, que les Maires signataires ont proposé au Gouvernement que 1% du plan de relance soit consacré aux 10 millions de français qui vivent dans les secteurs les

11

plus défavorisés du pays. Cette enveloppe d’un milliard d’euros (sur les 100 milliards du plan de relance) servirait donc à accompagner les projets associatifs, les aides à l’apprentissage mais aussi à la lutte contre la fracture numérique ou encore au développement de maisons de santé. Désormais, les Maires, dans une logique constructive et collective, se tiennent prêts pour activer tous les leviers possibles visant à relancer une dynamique positive.

décembre 2020 - janvier 2021 - arras actu


projet Saint-Vaast

Faire de l’Abbaye un phare culturel et patrimonial Joyau culturel, patrimonial et historique, l’Abbaye Saint-Vaast est au cœur de la Ville d’Arras telle que nous la connaissons aujourd’hui. Le cœur battant même puisque la cité, au fil des siècles, s’est construite autour de l’Abbaye. Mais, le bâtiment, classé aux Monuments Historiques, est aujourd’hui fragilisé par de nombreuses dégradations d’autant que la moitié des espaces (10 000 m²) est actuellement inexploitée. Une restauration est aujourd’hui indispensable mais cela à un coût loin d’être négligeable pour la Ville d’Arras, propriétaire des lieux. Les façades, les toitures, les menuiseries, les espaces inoccupés…Les travaux sont nombreux. Après de longues années de restaurations partielles et de projets avortés, la Ville a décidé de prendre le sujet à bras-le-corps. Preuve de l’engagement de la Ville sur ce dossier, 1/3 du budget d’investissement de la commune sur six ans sera consacré à la rénovation de l’Abbaye. Mais, pour répondre à la mission d’ouvrir l’Abbaye à tous les Arrageois et de transmettre ce patrimoine exceptionnel aux habitants et aux générations futures, c’est loin d’être suffisant. C’est ainsi que l’idée d’un partenariat public-privé a germé. Une première étude pour étudier la faisabilité d’un équipement touristique a été lancée ainsi qu’un appel à projet. Des investisseurs, nombreux, ont répondu. « LA VILLE CONSACRERA 1/3 DE SON BUDGET D’INVESTISSEMENT SUR SIX ANS À LA RÉNOVATION DE L’ABBAYE » Et le groupe NAOS a été sélectionné en fin d’année dernière. L’occupation par le groupe hôtelier des locaux vides à ce jour est l’opportunité pour le territoire de s’équiper d’un grand équipement hôtelier de qualité et respectueux des lieux. Surtout, la concrétisation d’un partenariat public-privé va permettre à la Ville d’engager les travaux sur l’édifice. Et la liste de ces travaux est longue : réfection des menuiseries; intervention sur les façades ; la création et

l’aménagement de réserves pour le musée permettant à terme la réouverture de la salle Jaulmes, chef d’œuvre d’art déco et actuellement fermée au public ; un traitement ambitieux des aménagements intérieurs réalisés au sein du pôle culturel (accueil, espaces mutualisés, réserves, bureaux, les cours, remises aux normes…) et l’occupation des espaces inexploités (voir page 14). IL EST HORS DE QUESTION DE METTRE EN PÉRIL UN TEL PATRIMOINE Disons-le clairement, il est hors de question de mettre en péril un tel patrimoine par une restauration non maîtrisée. Qu’il y ait des interrogations, de fausses affirmations (voir page 14), c’est bien normal et c’est le jeu des projets d’envergure. Pour répondre aux inquiétudes, la Ville s’est entourée d’un des plus grands architectes en chef des monuments historiques, Pierre-Antoine Gatier (voir encadré page 15), avec son équipe composée d’une vingtaine de collaborateurs, un habitué des restaurations d’ampleur puisqu’il a participé notamment aux chantiers de la Villa Médicis à Rome, au Domaine de Chantilly et prochainement à la restauration du Palais des Papes à Avignon. Il sera garant des interventions qui se feront sur l’édifice. Un maître d’œuvre sélectionné parmi 14 candidatures après la constitution d’une Commission consultative constituée d’élus de la majorité et de l’opposition et de personnalités qualifiées (Drac, Architecte des Bâtiments de France…). La réalisation de ce projet permettra d’ancrer l’Abbaye Saint-Vaast comme un phare culturel et patrimonial à Arras et bien au-delà. Car ce projet est un véritable enjeu d’attractivité et de rayonnement. Au niveau local, avec son environnement immédiat et la revitalisation du quartier des arts mais aussi dans l’ensemble des quartiers de la ville pour l’ensemble des habitants qui ont un rôle essentiel à jouer par le biais de la Maison du Projet. Au niveau régional, national et international aussi en poursuivant la dynamique de rayonnement et d’attractivité entamée par la Ville d’Arras ces dernières années.

Les habitants et usagers ont la parole ! Deuxième confinement oblige, la Maison du projet a été lancée virtuellement au mois de novembre par le biais du site internet dédié (www.projetsaintvaast-arras.fr) en attendant son installation dans les prochaines semaines, quand la situation sanitaire le permettra. La participation des habitants a une place significative à Arras, au travers de démarches qui placent l’habitant et sa parole au cœur des engagements de la ville. Un projet tel que le Projet Saint-Vaast ne pouvait donc se réaliser sans informer, partager et échanger avec l’ensemble des Arrageois. La Maison du projet est un lieu ouvert à tous, où l’on peut venir s’informer, donner son avis, partager son point de vue et contribuer à la bonne réalisation du projet. Vous pourrez prendre part à différents ateliers de co-construction liés au Projet Saint-Vaast, mais également en proposer et vous permettre ainsi de prendre possession des murs de cette Maison qui est la vôtre. Des visites guidées seront proposées aux habitants dès le mois de janvier. N’hésitez pas, en attendant, à poser vos questions, à nous faire parvenir vos remarques et vos envies sur le site.

www.projetsaintvaast-arras.fr

Une histoire arrageoise TOUCHÉE À SEPT REPRISES PAR DES INCENDIES, EN ÉTAT DE RUINES PENDANT LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE, L’HISTOIRE DE L’ABBAYE SAINT-VAAST EST UNE HISTOIRE TOURMENTÉE, ENTRE DESTRUCTION ET RECONSTRUCTION. DE CHARLEMAGNE AUX DEUX GUERRES MONDIALES, EN PASSANT PAR LOUIS XIV ET NAPOLÉON, NOTRE ABBAYE EST UN TÉMOIN REMARQUABLE DE L’HISTOIRE DE FRANCE. ELLE EST AUSSI, DEPUIS SA FONDATION, LE CŒUR BATTANT DE LA VILLE D’ARRAS.

1

500

L’évêque de Reims, saint Rémi, envoi saint Vaast, né vers 456/460, en mission chez les Atrébates. Il trouve la ville dans un abandon presque total. Selon la légende, un ours avait fait de l’église sa tanière et effrayait les habitants. Saint Vaast demanda, au nom de Dieu, à l’ours de partir et de ne jamais revenir. Ce qui arriva.

arras actu - décembre 2020 - janvier 2021

2

667

C’est à cette date qu’est fondée l’Abbaye Saint-Vaast par saint Aubert, évêque de Cambrai, sur les rives du Crinchon. La légende raconte qu’il aurait eu la vision d’un ange s’exerçant au milieu de ruines gigantesques à dessiner le plan de la nouvelle abbaye. Une communauté de moines s’y implante en adoptant la règle de saint Benoît. Le corps de saint Vaast y fut transféré.

790

Quelques années auparavant, en 783, le monastère fut détruit par un incendie. Charlemagne, roi des Francs, nomme alors son chapelain Radon pour reconstruire le monastère. En 873, Charles II le Chauve, fils de Charlemagne, roi de Francie occidentale, célèbre Noël à l’Abbaye Saint-Vaast. Il fait don de 3 évangéliaires enluminés au trésor de l’Abbaye.

12

885

Création de la première enceinte fortifiée autour de l’Abbaye par le comte d’Arras, l’abbé Raoul. Les travaux à peine terminés, le chef normand Hastings tente de s’emparer de Saint-Vaast mais doit y renoncer, l’enceinte résistant à ses assauts. Le monastère devient vite, par sa richesse et la protection qu’elle procure aux habitants, le centre d’un nouveau noyau urbain au détriment de la cité antique Nemetacum : la Commune d’Arras.


focus projet Saint-Vaast

Un joyau à préserver

interview

Emilie BIGORNE

Conseillère municipale déléguée au Projet Saint-Vaast

CATHÉDRALE

« Notre devoir est de rendre l’Abbaye aux Arrageois » L’Abbaye Saint-Vaast, elle en connait presque tous les recoins. Emilie Bigorne est depuis ce printemps conseillère déléguée au Projet Saint-Vaast. Fidèle déjà toute petite de la Médiathèque et passionnée par cet édifice central à Arras, l’élue a réalisé son master d’arts appliqués sur ce thème à l’Ecole Boulle de Paris. LE TRÉSOR DE LA CATHÉDRALE

COUR DU PUITS

PÔLE CULTUREL SAINT-VAAST

COUR DU CLOÎTRE

Pourquoi ce partenariat public-privé pour restaurer l’Abbaye ? Depuis des dizaines d’années, une grande partie de l’Abbaye est inoccupée. Le musée des Beaux-Arts et la médiathèque occupent 10 000 m². Soit la moitié seulement de l’édifice. Il y a bien eu quelques occupations comme le Trésor Public ou le Conservatoire, pendant une courte période. L’Abbaye était également candidate pour accueillir une annexe du Louvre, mais Lens a été préférée. Nous héritons aujourd’hui de 10 000 m² de locaux dans un état inquiétant. Il est urgent de pérenniser ce patrimoine essentiel pour la Ville d’Arras, mais financièrement c’est une somme très importante. La seule solution est de vivre un partenariat public-privé. La Ville est prête à mettre 20 millions d’euros sur les 6 ans du mandat municipal. C’est 1/3 de notre budget sur cette période ! Nous ne pourrons faire davantage. Quels sont les objectifs de ce projet ? Le projet municipal est clair. Il faut rouvrir ce bâtiment à tous les Arrageois. Nous avons la mission de transmettre ce patrimoine exceptionnel aux habitants et aux générations futures. Il y a urgence compte tenu des dégradations du temps. Et le plus urgent justement ce sont le clos et le couvert, la toiture notamment. Quoiqu’on en dise, ce projet Saint-Vaast, étroitement lié au nouveau projet culturel, est novateur. Ce projet répond idéalement à notre mission de service public, de rendre accessible ce joyau culturel à tous, tous les habitants du territoire, petits ou grands, il répond à notre mission de valorisation de notre patrimoine, dans le prolongement du travail sur l’attractivité du territoire effectué par la collectivité.

COUR D’HONNEUR

Les habitants ont donc un rôle à jouer ? Bien sûr. Plus que jamais ! Ce projet d’envergure est le leur, il évoluera avec et pour les habitants et usagers. La Maison du projet inaugurée en novembre est d’ailleurs là pour ça. Fournir toutes les informations, leur présenter le projet, répondre à leurs interrogations et surtout les écouter, connaitre les opinions, les avis et faire évoluer collectivement ce projet.

ENTRÉE

3

1435

1631

LÉGENDES 1

Saint Vaast apprivoisant l’ours- tapisserie d’Arras XVe siècle - Pôle culturel Saint-Vaast

2

Saint Aubert et la communauté monastique XIIIe siècle - Pôle culturel Saint-Vaast

3

Conférences d’Arras entre les conseillers du roi Charles VII et du duc Philippe le Bon. À droite de l’image, les Anglais (identifiables à la croix rouge brodée sur leurs habits) rompent les négociations et quittent la ville - Enluminure du manuscrit de Martial d’Auvergne, Les Vigiles de la mort de Charles VII - vers 1484 BnF, département des manuscrits, (Ms. Français 5 054, f° 86)

Le traité d’Arras signé entre le roi de France Charles VII et le duc de Bourgogne Philippe le Bon, et qui met fin à la guerre civile entre Armagnacs et Bourguignons, est signé à l’Abbaye Saint-Vaast.

13

L’abbé Philippe de Caverel décide de regrouper tous les livres de l’Abbaye dans une galerie qu’il aménage en bibliothèque. Il fait acheter tous les ouvrages publiés à cette époque. Le premier bibliothécaire nommé est Vincent Duhot. Il mettra 12 ans pour classer les volumes confiés à ses bons soins.

décembre 2020 - janvier 2021 - arras actu


projet Saint-Vaast LE VRAI DU FAUX DU PROJET SAINT-VAAST Projet d’envergure oblige, des questions se posent déjà alors que le dossier n’est pas finalisé. Pour répondre à certaines affirmations, Emilie Bigorne, Conseillère déléguée au Projet Saint-Vaast, se prête à l’exercice du « vrai ou faux ». Affirmation 1 : La crypte sera transformée en piscine.

Les espaces inoccupés L’ABBAYE SAINT-VAAST S’ÉTEND SUR 20 000 M². UNE SURFACE OCCUPÉE POUR MOITIÉ PAR LA MÉDIATHÈQUE ET LE MUSÉE DES BEAUX-ARTS. L’AUTRE MOITIÉ EST INOCCUPÉE DEPUIS DE NOMBREUSES ANNÉES ET SE RÉVÈLE ÊTRE DANS UN ÉTAT PRÉOCCUPANT JUSTIFIANT L’URGENCE DES TRAVAUX.

C’est faux, bien entendu ! Nous travaillons dans le respect du monument historique et de son histoire. Il n’est pas question de mettre en péril les vestiges du cœur de l’ancienne église abbatiale dans lequel se trouvait vraisemblablement la crypte de saint Vaast. L’espace Spa se positionne, dans le zoning actuel, en sous-sol du bâtiment et dans des espaces existants donnant sur le parc. L’architecte en Chef des Monuments Historiques, qui est notre mandataire pour la rénovation de l’édifice, sera garant des interventions que nous mènerons sur l’édifice et tout se fera dans le respect de celui-ci.

Affirmation 2 : Les 3/4 de l’Abbaye seront occupés par le groupement privé. Là aussi, c’est faux. Nous sommes sur une répartition égalitaire entre le Pôle culturel et l’hôtel, avec l’opportunité pour le Pôle culturel d’ouvertures et de porosités sur les espaces d’accueil et de réception de l’hôtel et la réciproque est vraie d’ailleurs... L’idée n’est pas de « saucissonner » l’Abbaye, mais bien d’avoir des entités qui sont en interaction entre elles, ce qui permettra à tout un chacun de pouvoir prendre la mesure de l’Abbaye dans sa globalité.

Combles

Affirmation 3 : La Cour du puits sera couverte. Oui en effet, l’objectif est de pouvoir fluidifier les circulations et créer un espace de rencontre entre l’hôtel et le Pôle culturel ; une sorte de place intérieure irrigant l’Abbaye. C’est aussi une manière de marquer le point zéro de la ville, puisque la crypte de saint Vaast se tient à l’endroit de l’oratoire de celuici, et c’est à partir de ce point que l’Abbaye s’est construite. La ville que nous connaissons s’est constituée au fil des siècles en s’enroulant autour de l’ensemble abbatial et donc de cette cour du puits. C’est un symbole fort, le cœur même de notre ville. La verrière va venir appuyer, marquer, l’importance de cette cour. Je précise que cette verrière sera étudiée par notre équipe de Maitrise d’œuvre et qu’elle sera conforme aux exigences de la charte de Venise*.

Salle Jaulmes

Affirmation 4 : Le futur parking sera implanté dans le parc. Il n’y a pas de futur parking à ce stade du projet dans l’ilot de l’Abbaye et il n’y en aura pas côté parc. Pour l’instant, le parking que nous connaissons Square Albert 1er de Belgique reste en place. Il y aura probablement quelques modifications afin de permettre l’accès au chantier puis plus tard aux livraisons tant pour l’hôtel que pour le Pôle culturel. La réflexion sur les abords est à construire avec les Arrageois et notre maîtrise d’œuvre. La problématique des parkings en cœur de ville est générale et ne se limite pas à l’Abbaye et à l’arrivée de l’hôtel. Nous nous engageons dans un processus qui mettra une décennie pour aboutir ; tout se fera en concertation avec les habitants, d’où l’importance de la Maison du Projet qui prendra toute sa place dans ces échanges. *La Charte internationale sur la conservation et la restauration des monuments et des sites (Charte de Venise) est un traité qui fournit un cadre international pour la préservation et la restauration des objets et des bâtiments anciens.

1640

1743

1790

1831

A l’issue de la prise d’Arras par les troupes du roi de France face aux Espagnols, les abbés des principales abbayes de la ville, les prélats, conseillers, magistrats et bourgeois prêtent serment de fidélité au « roi très chrétien de France et de Navarre » dans le grand réfectoire de l’Abbaye.

La communauté décide la reconstruction totale de l’église et de ces bâtiments disparates dans le style que nous connaissons aujourd’hui. Le projet est validé en 1749 par le cardinal Armand-Gaston de Rohan. Le chantier va durer près de 40 ans. L’Abbaye constitue un impressionnant ensemble monumental urbain de 65 mètres sur 175 et qui s’organise autour de trois cours en enfilade : cour d’honneur, cour des hôtes et le cloître.

L’Abbaye Saint-Vaast a été confisquée aux moines peu après la Révolution française. Elle devient Bien National de l’Etat et les moines sont expulsés de l’Abbaye en 1791. Plusieurs administrations et services s’y installent (Bibliothèque de la Ville, Archives de la Préfecture, Hôpital militaire…).

La Ville fait l’acquisition de toute l’aile Ouest de l’Abbaye pour y installer le Musée des BeauxArts. Elle achète également le Jardin pour y développer un jardin botanique.

arras actu - décembre 2020 - janvier 2021

14


vos projet élusSaint-Vaast LE CALENDRIER

Pierre-Antoine Gatier, architecte en chef des monuments historiques, maître d’œuvre du Projet Saint-Vaast

©gatier.fr/agence

L’agence de Pierre-Antoine Gatier a été sélectionnée par la Ville d’Arras pour mener à bien la réalisation du Projet Saint-Vaast. Pierre-Antoine Gatier est un architecte en chef des monuments historiques de renommée mondiale. Il est diplômé de muséologie à l’École du Louvre en 1983 et de l’École de Chaillot en 1987. Major du concours d’architecte en chef des monuments historiques en 1990, il crée son agence l’année suivante. Il a participé à de nombreuses restaurations d’envergure notamment au chantier de la Villa Médicis, aux travaux du Domaine de Chantilly et prochainement le Palais des Papes à Avignon.

2018

2019

Le nouveau Projet Culturel est lancé

MARS – SEPTEMBRE

Lancement et structuration du projet

OCTOBRE

Délibération en Conseil municipal autorisant la procédure spécifique relative au choix d’un opérateur privé

FÉVRIER – DÉCEMBRE

Procédure spécifique au choix d’un opérateur privé. A l’issue de cette procédure, le groupe NAOS a été sélectionné Lancement de la 1re phase du projet : Ecriture du Projet Culturel, Scientifique, Educatif et Social

2020

En parallèle du Projet Saint-Vaast, les équipes du Musée et des trois médiathèques de la Ville ont redessiné une nouveau Projet Culturel, Scientifique, Educatif et Social. Le confinement du premier semestre 2020 a été l’occasion pour les équipes de l’Abbaye Saint-Vaast de remodeler les espaces du Musée et de la Médiathèque et de créer une véritable synergie entre ces deux entités. Cet aménagement permet d’inaugurer une nouvelle génération de lieu culturel, où la fréquentation du livre nourrit la rencontre de la peinture, où la découverte d’objets scientifiques permet de valoriser des collections documentaires. L’objectif du projet culturel est de promouvoir un accès égalitaire, libre et sans discrimination à toutes les cultures, à la connaissance et aux ressources, notamment grâce à la médiation, à cette facilité d’accès du musée et des médiathèques ainsi qu’au numérique et à la dématérialisation.

8 JUIN

Lancement de la procédure avec négociation de la maîtrise d’œuvre

29 JUIN

En Conseil municipal, protocole d’accord entre la Ville et le groupement privé

10 JUILLET

Signature du protocole d’accord entre la Ville et le groupe NAOS

14 NOVEMBRE

Lancement de la Maison du Projet sur le site internet www.projetsaintvaast-arras.fr

14 DÉCEMBRE

En Conseil municipal, passage en délibération du maître d’œuvre sélectionné

2021 FÉVRIER

Signature d’une promesse de bail emphytéotique avec le groupe NAOS et signature de bail au plus tard au premier semestre 2022

JUIN

Lancement des travaux de la Maîtrise d’œuvre de la Ville d’Arras

2024 Fin des travaux

AVRIL

2025 4

Objectif de réouverture au public de la Salle Jaulmes

5

1915

1920

6

1989

1998

LÉGENDES La France est en guerre. A l’intérieur de l’Abbaye, les collections des institutions sont toujours sur place. Seuls les objets les plus précieux des archives départementales, du musée et de la bibliothèque sont descendus dans les caves. Le 5 juillet, dans l’après-midi, plusieurs obus s’abattent sur les toits. Le feu se propage rapidement. En une nuit, l’ensemble des collections de la bibliothèque et une grande partie des collections des archives départementales et du musée sont détruites.

La restauration débute et durera quatorze années. L’aspect extérieur du monument est conservé tandis que l’intérieur est adapté aux exigences de la municipalité et à l’administration moderne avec l’usage du béton armé pour les planchers, les voûtes et les charpentes. Les moulures et les sols du 18e siècle sont restitués faisant de l’abbaye un monument historique atypique.

Pierre et Pascal Prunet, Architectes en Chef des Monuments Historiques, sont chargés par la municipalité de créer une médiathèque dans une des ailes du monument.

15

En 1998, la nouvelle galerie des Mays de Notre-Dame de Paris est inaugurée.

4

Le Musée et la cour de l’évêché pendant l’incendie le 6 juillet 1915 Pôle culturel Saint-Vaast

5

Travaux en cours d’achèvement dans la cour d’honneur sur l’aile du musée – 8 avril 1925 Archives Départementales du Pas-de-Calais (24 Fi 1763 – fonds Decaux)

6

Salle des Mays © Julien Mellin

décembre 2020 - janvier 2021 - arras actu


participation citoyenne

La transition écologique, grande gagnante du Budget participatif 2020 LA CRISE SANITAIRE A BOULEVERSÉ LE CALENDRIER DE L’ÉDITION 2020 DU BUDGET PARTICIPATIF. C’EST DANS LA SALLE DES FÊTES DE L’HÔTEL DE VILLE, AU MOIS D’OCTOBRE, QUE LES LAURÉATS ONT ÉTÉ ANNONCÉS DEVANT L’ENSEMBLE DES PORTEURS DE PROJETS DE CETTE ÉDITION. UNE ÉDITION DONT L’ENVELOPPE SE MONTAIT À 200 000 EUROS POUR FINANCER LES PROJETS ÉLUS PAR LES HABITANTS, DONT LA MOITIÉ CONSACRÉE À LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE.

1er - Jardin du jeu de pommes - 873 points Un coin de verdure dans la cour de récréation de l’école Oscar Cléret ? C’est l’objectif de ce projet avec pour ambition d’y créer des îlots de fraîcheur, des haies fruitières, un potager pédagogique et un hall d’accueil pour les parents. 2e - Mega Gum - 578 points « Combien un seul mégot pollue de litres d’eau ? ». C’est le genre de questions qui figureront sur les boîtes de collectes ludiques. Elles ont pour objectif d’inciter les habitants et usagers à jeter leurs mégots et les chewing-gums dans ces boîtes et ne plus polluer nos trottoirs. 3e - Un parc « nature » rue des Pinsons - 554 points Ce projet consiste à aménager l’espace de nature situé à proximité de l’Hippodrome. Des bancs, des tables de pique-nique pourraient y être installés, de nouveaux arbres plantés et l’éclairage intelligent y sera installé. 4e - Une salle de change - 528 points Ce sera une première en France ! Uns salle de change, « Handiroom », à disposition des personnes à mobilité réduite, sera aménagée. Avec tous les équipements essentiels comme les toilettes, un lavabo, une table de change, un lèvepersonne. 5e - Un studio photo/vidéo - 487 points C’est le Pharos qui accueillera ce studio photo et vidéo, non loin de la Baraque à son qui a vu le jour grâce, elle aussi, au Budget participatif. Ce projet, porté par l’Arras caméra-club et le collège Mitterrand, prévoit de rendre le studio accessible à tous. 6e - De la verdure à l’école Curie - 436 points La verdure fera également son entrée dans la cour de récréation de l’école Pierre Curie. Le pro-

arras actu - décembre 2020 - janvier 2021

jet sera étudié avec les enfants, leurs parents et les habitants du quartier. 7e - Un espace extérieur intergénérationnel, quartier Méaulens - 356 points Non loin de la place de l’Ancien-Rivage, un espace intergénérationnel va voir le jour. Un lieu chaleureux et convivial qui sera imaginé et par le collectif du quartier Méaulens et le foyer Soleil en concertation avec les riverains. 8e - Maîtriser le numérique - 299 points L’idée est simple : financer du matériel informatique simple d’utilisation et de le mettre à disposition dans différents lieux de la Ville d’Arras. Un bon moyen de lutter contre la fracture numérique. 9e - Street work out - 220 points Ils ont fait du Square Cousteau leur terrain de jeu. Des jeunes du quartier sud y pratiquent du street work out, qui mêle gymnastique et musculation. Le budget participatif leur permettra d’améliorer cet espace et d’y intégrer de nouveaux modules. Prix du Petit Citoyen : « La Ville Comestible » Ce projet a su faire rêver le Conseil municipal des enfants. Ils ont voté pour qu’Arras devienne une ville comestible. Concrètement, des arbres fruitiers seront plantés, afin de les rendre accessibles à tous. Mécénat MAIF - 300 € pour le projet « Insect’Hôtel » L’objectif du projet est de créer de petits écosystèmes au cœur de notre Ville en offrant des lieux de protection pour la biodiversité comme par exemple des « hôtels » à insectes.

16

Les projets du Budget Participatif inaugurés depuis cet été Ré-enchante ton parc – Cité de l’Europe (26 sept.) Faire vivre la Cité de l’Europe, faire cohabiter les enfants et les habitants de la résidence, créer un véritable lieu de vie et de bien être pour le quartier, voilà les objectifs de ce projet porté par le collectif de jeunes de la Cité de l’Europe, premier au nombre de vote du Budget participatif 2019. Objectifs atteints avec l’installation notamment d’aires de jeux dans le parc. Mise en beauté de l’espace Simone Veil – Quartier sud (26 sept.) Dédié aux enfants et à toutes les associations, lieu de convivialité et de rencontre, cet espace a bénéficié d’un coup de fraîcheur grâce à de nombreux aménagements intérieurs et extérieurs. Ce projet a laissé une place majeure aux artistes avec la réalisation de fresques notamment sur le thème du Pôle nord ou encore des géants d’Arras dessinés dans le hall d’entrée. Module de skatepark – Avenue du Maréchal Leclerc (7 oct.) Les jeunes usagers du skatepark, avenue du Maréchal Leclerc, se sont regroupés pour proposer l’installation d’un nouveau module de glisse dans le cadre du Budget participatif. Un projet mené comme sur des roulettes. Ils sont arrivés 8ème et ce projet a pu se concrétiser pour un montant de 20 000 euros. Ces jeunes ont eux-mêmes imaginé et dessiné ce module de 40m² en matière composite, moins bruyant, moins dangereux et plus écologiques que le plaquage métallique.

… Et ceux à venir ! Un terrain de Cricket - Stade Grimaldi (Printemps 2021) Méconnu en France, le cricket est pourtant le second sport le plus pratiqué au monde. Pour participer à son développement à Arras et qu’il devienne un vecteur d’inclusion et d’insertion, l’ASPTT Arras Cricket propose d’aménager un terrain de cricket au stade Grimaldi. Un square commémoratif Arnaud Beltrame – Devant le lycée Guy Mollet (Printemps 2021) Le lycée Guy Mollet dispose devant son entrée d’un espace vert mais cet espace est vide de tout aménagement. Les élèves du lycée souhaitent s’approprier cet espace en y aménageant des bancs, un chemin de gravier et des poubelles de tri sélectif et en y plantant de nouveaux arbres. En hommage au sacrifice héroïque du gendarme Arnaud Beltrame, ce parc sera nommé à son nom. Installation de ruches – Quartier ouest (Printemps 2021) Les abeilles se comptent parmi les victimes de la dérèglementation climatique. Avec une vocation écologique et une ambition biologique, le projet « Ruches à l’Ouest » vise à dynamiser la biodiversité à Arras en favorisant le développement des pollinisateurs.


rencontres participation citoyenne

démocratie participative

Les Parents-relais, une nouvelle étape pour la démocratie participative

Vous pouvez désormais poser vos questions aux élus du Conseil Municipal !

Un nouveau projet a vu le jour en novembre dernier, la création d’un statut de « Parents-relais » pour nos structures Petite Enfance arrageoises. Deux objectifs d’envergure y sont mêlés, le développement de la démocratie participative dans notre sphère locale, et la volonté de recentrer nos enfants au cœur des échanges dans le but de favoriser leur bien-être et leur épanouissement au quotidien. Ces parents-relais siègeront au sein des Conseils des parents de chaque structure Petite Enfance de la Ville. Composés de l’élue en charge de la Petite Enfance, de l’élue adjointe de quartier, de la directrice du service Petite Enfance de la Ville, de la responsable de la structure et de son adjointe, les Conseils des parents ont pour principales missions d’informer et impliquer les parents dans la vie de la crèche, de mieux connaître les besoins des familles et de favoriser la concertation entre les différents acteurs qui gravitent autour des enfants. Afin de mobiliser le plus grand nombre de parents, Emmanuelle Delétoille, élue en charge de la Petite Enfance leur a adressé un courrier en amont des élections pour rappeler à quel point il est essentiel de renforcer le dialogue entre parents, professionnels et élus pour que chacun puisse s’exprimer et faire entendre sa voix dans l’idée d’en faire profiter le plus grand nombre. Son appel a été entendu puisque 34 parents sur l’ensemble des structures se sont portés candidats, de façon individuelle ou en liste. À la suite des élections des Parents-relais qui se sont déroulées du 7 au 16 décembre, un Conseil de Parent pour chaque structure Petite Enfance arrageoise a été mis en place, et ce, pour une durée d’un an.

C’EST UNE NOUVELLE ÉTAPE DE LA DÉMOCRATIE PARTICIPATIVE À ARRAS. VOUS POUVEZ DÉSORMAIS POSER VOS QUESTIONS À L’ENSEMBLE DES ÉLUS DU CONSEIL MUNICIPAL LORS DE LA « TOUTES COMMISSIONS » OUVERTE AU PUBLIC, UNE NOUVELLE INSTANCE CRÉÉE POUR L’OCCASION. La première « Toutes Commissions » ouverte au public s’est déroulée le lundi 7 décembre 2020 en visioconférence. Ce nouveau rendez-vous de participation citoyenne a été intégré dans le nouveau règlement intérieur qui a été élaboré par Denise Bocquillet et Jean-Louis Lefranc en lien avec l’opposition. Sept, c’est le nombre de questions posé par les Arrageois aux élus lors de cette séance diffusée sur la page Facebook de la Ville d’Arras. L’immobilier, le Projet Saint-Vaast, la mobilité en ville, les bacs à compost…Les thèmes étaient nombreux et variés pour cette première qui a duré près de 30 minutes. Kelly Reate, représentante des parents d’élèves de l’école Pierre Baudel fut même la première à poser une question en direct par le biais de la visioconférence : « Connaissant votre ambition pour la réussite éducative de tous nos enfants sans aucune distinction, à quand le recrutement et l’affectation d’une troisième ATSEM à temps plein dans notre école ? ». Elle a obtenu une réponse dans la foulée de Claire Hodent, Adjointe en charge de l’Education. Deux minutes, c’est le temps accordé pour poser une question. C’est aussi le temps donné aux élus pour y répondre. Vous aussi, n’hésitez pas à questionner les élus du Conseil municipal par mail (participation@ville-arras.fr). Des questions limitées à une par personne et par an. Vous avez jusqu’au jeudi, 17 h, précédent la « Toutes Commissions » pour le faire. Les prochaines « Toutes Commissions » ouvertes au public auront lieu le 8 février et le 6 avril 2021. Si votre question n’est pas retenue par le Maire ou l’un des groupes du Conseil Municipal, vous recevrez tout de même une réponse par écrit dans les jours suivants.

17

décembre 2020 - janvier 2021 - arras actu


stationner à arras

Faisons le point ! QUI DIT « NOËL » DIT « CADEAUX » ET QUI DIT « CADEAUX » DIT… « SÉANCE SHOPPING » ! À LA VEILLE DE NOËL, LES RUES COMMERÇANTES SONT PRISES D’ASSAUTS AVEC LES DERNIERS ACHATS À EFFECTUER. ET LA QUESTION « DANS QUEL MAGASIN SE RENDRE ? » ET BIEN SOUVENT ACCOMPAGNÉE DE « OÙ SE GARER ? ». POUR PRÉPARER AU MIEUX VOS SORTIES, PETIT RAPPEL DE L’OFFRE GLOBALE DE STATIONNEMENT À ARRAS.

Base de Loisirs des Grandes Prairies

PARKING PAYANT

Esplanade

Cité Nature

PARKING RELAIS GRATUIT « MA CITADINE »

PARKING GRATUIT

300 places

Pl. Ancien

PARKING SOUTERRAIN PAYANT

Rivage

Crinchon

+/- 10 mn

104 places

Stationnement : les dernières heures du PIAF

680 places Aquarena

+/- 10 mn

340 places +/- 10 mn

Pl. du Wetz d’Amain

Bastions des Chouettes

16 places

Jardin de la Préfecture

Grand’ Place

Madeleine Bé r ov 64 places oy

Place du Wetz d’Amain

Pl. du 33

Pa u

l

Ru

e

Place du 33e R.I

Sa

int Au b

er

Place des Héros

Place du Théâtre

Place d’Ipswich

Ru

e

eE rn

296 places

d’Arras

Ém

est

rd VePl.

Jardin des Rosati

t

e Srs t dÉtienne

u Co

ile

ale

Leg re

lle

12 places

600 places

eG a

mb

Mémorial Cimetière Britanique

Carrefour d’Hagerue

ett

a

Square d’Oudenaarde

Pl. Victor

Hugo

Av. des

Fusillés

Place de Marseille

Jardin des Allées

Bd.

Vauban

Carrefour du 7e Chasseur

140 places Place Foch

Pl. Foch

Rietz St Sauveur

Place de Deva

119 places

Pl. de

168 places

Centre Européen

Abel Bergaigne 520 places

Breton

Brassart

17 places

Marseille

86 places Pl. Émile

Gambetta

105 places

Stade Degouve

Extension des zones vertes et bleues : pour qui ? pourquoi ?

Mahaut d’Artois

Ru

Place Victor Hugo

+/- 15 mn

100 places

27 places + PARKING MOTO

er

Ru un

Pl. d’Ipswich

Place de la Vacquerie

Do

um

50 places

Citadelle

Place Bernard Chochoy

Grand’ Place

Ru

e

+ PARKING MOTO Sq Jouhuare aux

Palais St Vaast

Suite à la liquidation judiciaire de l’entreprise qui le produisait, le PIAF, l’horodateur électronique personnel, n’est plus rechargeable. Vous pouvez néanmoins consommer le crédit qu’il reste sur votre appareil. Pour régler votre stationnement, vous pouvez utiliser les horodateurs ou les applications « EasyPark » et/ou « Flowbird » sur smartphone. Pour plus de renseignements, vous pouvez contacter le Point Info Stationnement au 03 91 95 22 83. Cimetière

330 places

700 places

Place Guy Mollet

ég

Pont de Cité

Régiment

Bd.

Rosati

rre de la Pl.

Cours de

Crespel

89 places

51 places

110 places

Square de la Légion d’Honneur

Verdun

52 places

Pie

Place Jean Moulin Place de la Préfecture

332 places

Vacquerie

Sq. Albert 1er de Belgique

Palais st Vaast

Pl.

Guy Mollet

Pl. de la

Place de l’Ancien Rivage

Jardin Minelle

Rue

émorial Fusillés

actualités

80 places

44 places

Rietz

815 places

Arrazi

114 places

175 places

Lobbedez 100 places

Square René Méric

Des parkings en veux-tu en voilà Carrières

Wellington Des petits, des grands, des gratuits, des payants, des souterrains… vous avez l’embarras du choix ! (Voir plan ci-dessus). Avec plus de 1900 places de stationnement gratuites et la Citadine (gratuite également) qui passe toutes les 10 minutes, on ne peut que vous conseiller les 4 parkings-relais. Et si vous préférez marcher un peu plutôt que prendre la navette, sachez que ces parkings ne se situent qu’à 10-15 min à pied du beffroi. Cité du Polygone

Place des Libellules

Place Jean Jaurès

Place des Papillons

Jaune pour les plus pressés, Verte pour ceux qui souhaitent profiter Globalement, la zone jaune est située en hyper-centre et la zone verte, tout autour sur une partie du secteur intra-boulevards. En zone jaune, le stationnement est limité à 3 h 30, et à 7 h en zone verte. Il est payant de 9 h à 12 h et de 14 h à 18 h du lundi au samedi midi. Rappelons que le stationnement est payant afin de faciliter la rotation des véhicules garés et ainsi éviter des « voitures ventouses » qui monopolisent les places de stationnement. Depuis la fin du premier confinement, et afin de soutenir au mieux les commerçants, des mesures ont été prises, et sont aujourd’hui devenues pérennes : la 1ère heure de stationnement est gratuite (1/2 heure auparavant) et le stationnement est gratuit le samedi aprèsmidi. De quoi vous laissez largement le temps de trouver le cadeau parfait à glisser sous le sapin.

Cité Pierre Bolle

arras actu - décembre 2020 - janvier 2021

18

Lors de réunions de poche menées sur différentes thématiques, de nombreux habitants ont fait part de leur problématique pour stationner dans leur propre rue. Suite à ces temps d’échanges, et toujours dans le souci de répondre aux attentes et besoins du quotidien tout en respectant un équilibre, la Ville d’Arras a modifié l’offre de stationnement dans certains quartiers. Des aménagements ont été effectués en tenant compte des souhaits des habitants. Ainsi : • les rues Jeanne d’Arc, Frédéric Degeorges (entre le boulevard Carnot et la rue Jeanne d’Arc) et d’Achicourt (entre la rue Lenglet et la rue Jeanne d’Arc) sont passées en zone Verte. • les rues Gustave Colin (entre avenue Delattre de Tassigny et le n°90 de la rue Gustave Colin) et la Complexe Sportif Émile Zola contre allée de l’avenue de Cambrai (entre la place Chanoine Aymard et la rue Grassin Balesdans) sont passées en zone Bleue.


actualités

environnement

Des arbres dans nos écoles ! La végétalisation des cours et des abords des écoles est l’un des projets les plus attendus du volet « Transition Écologique » de la Ville. Améliorer la qualité de l’environnement de nos enfants est l’un des engagements forts de ce nouveau mandat. C’est en ayant cet objectif en tête que nos équipes techniques ont saisi l’occasion et répondu à l’appel à projet lancé par la Région, « 1 million d’arbres dans les Hauts-de France ». La semaine du 23 novembre (période à laquelle il convient de planter un arbre si l’on veut s’assurer de la réussite de sa pousse) les jardiniers de la Ville, accompagnés des enfants des écoles concernées, se sont

affairés à planter pommiers et pruniers. C’est avec beaucoup d’entrain et d’enthousiasme que les enfants ont creusé des trous dans le sol pour ensuite y déposer les arbrisseaux. Très à l’écoute des conseils des jardiniers, ils n’ont maintenant qu’une hâte, pouvoir observer la croissance de leurs arbres et récolter les premières prunes et pommes (ces fruits peuvent être cueillis entre septembre et novembre). Au-delà de l’aspect éducatif et ludique pour les enfants, cette initiative vise à reboiser le territoire afin de lutter contre le réchauffement climatique, faciliter l’infiltration des eaux pluviales, et en variant les es-

sences d’arbres choisies pour favoriser la biodiversité et la pollinisation. Ce sont en tout 48 arbres qui seront répartis entre les écoles. D’autres sites ont également pu bénéficier de l’opération. La même semaine, Noël Brizard, président des Jardins Familiaux, a lui aussi plantés plusieurs arbres sur les sites du Polygone, Bocquet-Flochel, Saint-Fiacre et Prieuré. En attendant de savoir si ce projet peut être reconduit l’année prochaine, près d’une centaine d’arbres seront plantés dans nos parcs et jardins à partir de janvier 2021.

les assises des sports

Première étape vers la création d’un Office des Sports Comme tout événement rassemblant du public, la tenue des premières assises des sports s’est trouvée chamboulée par le contexte sanitaire. Initialement prévue durant 2 jours à l’abbaye Saint-Vaast, les assises des sports se sont finalement déroulées en visioconférence le 5 décembre dernier. Ces assises des sports, grande première à Arras, sont la première étape avant la construction d’un Office des Sports. Cet office sera une structure de réflexion, de concertation, de proposition et d’action concernant la promotion d’activités physiques et sportives sur le territoire ou plus largement sur la stratégie politique liée aux sports et aux activités physiques et sportives. Cet office aura un rôle fédérateur et de facilitateur

entre l’ensemble des acteurs du monde sportif et la municipalité. Il ne pourra voir le jour sans le concours des associations et clubs sportifs du territoire. Cet enjeu de taille pour l’avenir sportif du territoire a été entendu puisque près de 40 associations et clubs ont participé à ces assises du sport en visioconférence. Ce sont Alexandre Pérol, élu en charge des Sports et de la Jeunesse et David Guillouf, directeur général de la Fédération Nationale des Offices Municipaux des Sports qui ont introduit cette journée en présentant les différentes étapes de travail et de concertation, mais aussi les enjeux, les intérêts et plus-values pour les associations d’une création d’un Office des Sports. La matinée, plutôt consacrée à la présentation globale

19

du projet et aux échanges avec les associations afin de répondre à leurs préoccupations, s’est suivie d’ateliers axés sur des pans plus précis de l’organisation de l’Office des Sports. C’est Frédéric Leturque qui a souhaité clôturer ces premières assises pour rappeler l’importance de l’émergence d’une telle structure sur le territoire et de la mise en œuvre des 3 volets prioritaires de la politique sportive de la Ville : le sport-santé, le sport éducatif et le socio-sport (insertion, intégration et sensibilisation auprès des personnes les plus vulnérables). Prochaine étape en janvier où de nouveaux ateliers se dérouleront cette fois, autour des thèmes du sport lié à la santé, à l’inclusion et à l’éducation.

décembre 2020 - janvier 2021 - arras actu


archéologie actualités

Une année riche en découvertes pour le service archéologique de la ville Avenue des Atrebate

s

fila tie rs

Rue Côme

Se

Sentier de s

Ch

em

in

Do

M

on

Rue Descartes

els

e air

Rue Anatole France

A d’É llée gla Fa nt bre in e

e

All ée

Gr ès

Ru Blanc e des s Mon ts

Ru Mil e de le V s O ierg nze es s

es

Ar ch

e Ru

er

e nn

ed eT ure Ru

auri ce

S tM

ed Ru

Larc in

Ru eS

du e Ru

Ru Gou e de la vern ance

pie

Ru eP ott ier

Ru e Ch Peti du au t dro n

Ru

eE rn

ed

uC ollè

e

des

S t Imp Ét as ie se n Im de pa ne s 5 sse pla ies

Capu cins

Ru

e

St

ge

Ru

Place du

rre Théâtre

de

s

Cro Rou ix ge Ru Jésue des ites

hes Agac des Rue

illy

Sa

Rue des Louez

ne Étien

Ru

R Jo ue d ng e le s

Rue Roger nn

ain tM

Ru

ed

auri ce

eT ure

e Ru

e

Rue des 3 Pommettes

Qu

Rue

Cro

d Carrefour d’Hagerue

de

u Pa

e

e

Ru

ra

ffa

Be

e

e

nn

Jea

Ru

Place de Marseille

Gri gn y

Lam

rc d’A

Rue

arti

ne Rue

ge org

e

de e Ru

Carrefour du 7e Chasseur

e

De

Rue Na ttier

r

arti

ne Co u

rd

m

Fré dé ric

a Ad

e la

Pe

rt ico u

Ha

Gri gn y

La

Stade Degouve

lle

Ru

e

ay

Ru e

de

nZ

Lam

d’A ch

Na ttie

e

Ro

ger

Ru

or el Im p. M

Ru e Sa G e ng org nie es r

es

Fer à ub er Cheva l t

o

An dré

vin

ob

g Hu

l Pau

A

um

il

an

r

Rue

Bri

rt ufo

Ru

Rue Lurcat

eR

Do se

eP ute

atr e

e tid

to Vic

el

e

l

Co n

Ru

Ru

uin

e

Wailly

rbe

e Ru Ba inte

Sa

Pa u du

m

Ru

eu

uJ

ed

sp Cre

lle

Jea

int

Palai St Vaa

R

u la Plac e Ma e de de lein e Ru e

e e d ll Ru é Ha bb l’A

Ru

Be

Sa

rs

rie

u int Te

s

de

s Ari

de

e

Ru

rt ufo

vard

ule Bo

in de

e

Ru

l

Chem

d

s

de e Ru ena rom sP

u

Die

s Place ve St Étienne eu ne Pe eN n S tÉ tite ru Ru t Étie tie e S nn e

a

Be

Jardin des Allées

l

de an Gr u R d

c

t Josse Puit S

Brian

go

Hu

spe Cre

uis He

Rue du rny l Tou colonne

Rue Lo

Fusi s

de

s

Blo

e Ru

ap Peti p te Ru orteu rue rs e

du

ide

tor Vic

vard ule Bo

Warret

Zay

llés

us sF

de

du

Impa Agacsse des hes

e

Arist

e

ire

n

Jea

Berthe

e

s

illé

ue

e

Ru

Péage

in te Ag nè

in e Ru Court rt ha

a

en Av

len

Ru

Place Quincaille

et

t

Sa

Ro

de

ffl

sse l pa he Imt Mic S

Rue

Ru

Cla

Rue

Ru

tenelle Rue Fon

Salengro

lit é

Ad am

Salengro

Bo Rue

Allées

eP au l

ucher ois Franç Watte au

Sq In uare gre s

Ru

Rue

Rue

Rue Lo Mich uise el

Debuss y

Massenet

ts

Aven ue

Bleue des

Rue

Rue des Bleuet s

Mat

isse

Ampè re Rue

Rue Lum ière

er Rue Lavo isi

use

29 juillet

Gre

Rue du

Rue

Rue Paul Adam

un eaud Chat Rue de s ari eP ux ed sse Ru Fo D. p. Im

te Sain

ou sF

Place Victor Hugo

Ru

ou

de

a lB

n Gé

du

u en Av Rue

tS

ge fu re uil u rœ ed a Ru de M

Rue Chap pe

l’é ga

Rue y upér

sset

int Ex

Mu

e Sa

de Alfre d

Anto ine d Rue

Rue

day Fara

e ierr éP

Rue

bb l’A

s

e

e

e

Ru

ou sF

de

e

ria

mo

y Za

Ve r

Square Saint Jean

du

de

e

Ru

de

et

Jea

e

Ru

Mémorial Cimetière Britanique

lip

eC

Ru

c

ov oy

éra

u

rs

s

tain Fon

an

lL

au eP

in

v ge

evin

n

en Av

Rue

er ch

ne

Ru

e

La

s

be

erm

Je

de

terie

de

Brique

ric Ru

ed

Ch

am

ps

e

Ru

e du

e Ru nfalt Cro

Cité du Polygone

Céramique Xe Occupation et incendie du Xe

arras actu - décembre 2020 - janvier 2021

20

Ru

Mémorial des Fusillés

du

po

Un diagnostic archéologique a été réalisé en janvier 2020 sur une surface de 112 m². Cette opération a permis de mettre au jour les vestiges de deux périodes d’occupation anciennes. Une première trace d’occupation du Xe siècle avec un habitat matérialisé par une succession de sols en calcaire damé et trois trous de poteaux. Un pot en céramique intact y a été retrouvé. Le site connaît une nouvelle mutation au XIIIe siècle avec le démantèlement de la fortification. On y trouve une aire de cour et/ou de jardin. Ensuite, le secteur n’évolue plus jusqu’à la fin du XVIIIe siècle où un bâtiment sur cave est construit.

es

d’A ch

Fré dé e

/ Janvier 2020

Ru

RUE DU CONSEIL

ico u

rt

De

Ru

e

de

ge org

e

la Rue

Ru e

Lagr ange

e Ru

ou

ron

qu

e

e

de

qu

m

Ru

e

g

ue

’Elb

Bra

qu Bra

n

Bra

Jea

lo Pa

n

iso nT

a e Je

loch

Boul

Lan

oz

M

d p.

e

Ru

e

es

es

org

Ge e

Ru

an

rs

Blo

rbo

ed

Ru

un

u Co

au

sR

d Ver

rs

Ru

du

r

ré g

sse

m d’A

de

e

Bo A d nP u ast eu

du

pa

Place du 33e R.I

e

Ru

la ico tN s Sain mp sse ha pa des C

Ru

rd

ed

Ru

y

Kenned

Rue

re

Place du Wetz d’Amain Im

Im

e

Im

Ru

Rue

na Mig

es e

Avenu

e

erie Rue d’Elquent

s ien

Kenn

John

te San

Carrefour Gustave Viart

Ru

Pie r

Halle aux Poissons

edy

ue Aven

rne

John

e s Ru oine e an Ch Dam tre No

e ed Ru Paix la

ssin

ois d’Art

né V ra oie lD d ele u str ain t

te s

e ise Ru Nica inte Sa

Gé et

e Ru

ns

Ru

Square de la Légion d’Honneur

u ed e Ru nt d e Po olèd T

mie d’A

iers abin Car

s

ts

ng

sa

e nd Jea e sse tain pa n Im La Fo

x Gatou André

des

ier

Voie

de

u Po

te

re ne

Bo s

de Rue rmale le No l’Éco

Rue

quel

e

is Bu

Ru

ston Co

sso

lo

Ru

ch

e Ru

s de ées rs All erdie V

e

s

de

des Rue relles te Tour

Voie Ga

a Pic

Cité Leclerc

d

an

in

erd eF

ril

um Da

t ue Alo

on rd

s

de

s

uil

re uv

in

Ho

R

a Ch

e

les ndel

Hiro

Fa

e

run

s de

Ru

s son Pin

Ru

at

rc Lu ue

s

eD

am

on

Im Do pass rlo e ts

Rue St Christophe

Pont de Cité

Square Louise Weiss

Rue de la Paix

ss

Ut

Leb

s de

e Ru

des es

ed

Ru

e

ed

s tte uve

Im

re ua

Rue Dau mier Ru

e Ru

s de e

ed

Ru

s de rges e o Ru es G ug Ro

ves

ri sG

s

te

t ve

au sF

e

pa

e Ru

e

Ru

Rue R des

rom

Sq

e Rue

ts

ele oit

pod

ix Pa

Millet

Dufy

Rue

l’Hip

br

Ru

lets

s Roite

de

eP ost eau

sB

ue

aro

Piss

la de

Rue

ille

Cam

sse pa

Ave n Rue

Rue Utrillo

Rue de

Cit é

Place de Q Herten

Ru

de

Im

Imp Thomas

Rue

Place Courbet

e Ru

nard

day Fara

l’Hippodrome

de

Place de la Préfecture

l

de

Port d’A

Jardin Minelle

Fer ry

Place Jean Moulin

Rue Hoffbauer

l’Hippodrome

de

Avenue Avenue

ité

t on

Frago

Pervenches

Jardin de la Préfecture

Monge

Rue

tern Fra

m

Bastions des Chouettes

Jule

s

i ud

nard

ix

Rue

Ba

Frago

des

re ua Sq lacro De

Hale

u e d ge Ru uina g Bé

e Ru

ets

Lilas

Rue

uere

Becq

nsias Rue des Horte

nd Duma guste Rue Au

u Ble

nard

des

Rue

Frago

e Ru

s

re

Moliè

Avenue

Ale xis

tte

Rue de Chde Puvi avan s nes

re ua Sq avid D

Rue

e la

Rue Cha rdin

anc

uis Bl

Rue Lo

ed

Traversière

Rue

Mozart

erine Rue Sév

de

Vo lta ire Ru e

Rue

Berlioz

Glycine

e

Dahlias

des

uerites

Galilé

Avenue

Marg

Rue

Rue

illets

des Oe

ich

Ru

t

tes

Arag o

les

er

Avenue

Jonquil

Cuvi

ns

ette

ns

Rue

Résidence Gutenberg

Jussieu

Duisa

ele

M

e Ru

e

od

Mone

e

Claud

de

ix Cro

la

de

Goun

Rue

nri He ée sse All arbu B

t

Rue

1945

tte

Aven ue

8 mai

t

ele ich

Sand

M p.

orges

ore eL

Cope rnic

Dau det re Dumas

Rue Alexand

Rue Ge

ed

Rue

onse

Ru

Square Gauguin

Square Manet

Calm

Base de Loisirs des Grandes Prairies

Rue Appolinair e Alp h

am

Avenue Rouault

Jasmi

ace

Rue

Rue du

Violet

Rue

Rue

et

Square Cézanne

Gogh

Rue

ud

Chem

-les-

entie r

T au héo th ph ier ile

Sur ce site, on y constate deux occupations datant de l’Antiquité. Le Haut-Empire (Ier au IIIe siècles) d’abord par la découverte d’un fossé. Le Bas-Empire (284 ap. J.-C. à 476 ap. J.-C.) ensuite caractérisé par l’établissement d’une voirie et d’une nécropole à inhumations. D’orientation sud-ouest/nord-est, ce chemin semble relier deux voies antiques majeures menant à Nemetacum, la rue Georges Auphelle (à l’ouest) Place Marc Lanvin et l’avenue John F. Kennedy (à l’est). Le diagnostic a permis d’identifier Terrain dequ’un Sports 42 sépultures, ainsi sarcophage en plomb (voir l’encadré p. 19). Hippodrome in d’A gnez

Parm

Ru e G

d

on aç

D tre

Renoir

Avenue

rval

an

sM

de

No

Rue

Van

Robe

sS

in

em

Ch

ie Vo

rot

rge

Da

Rue Bon Air

Dide

eo

se

/ Juin-Juillet 2020

Square Degas

Rue

eG

Carrefour Pablo Picasso

RUE RUEGEORGES GEORGESAUPHELLE AUPHELLE Rue

Ru

us

Voie Mallarmé

eA lph

on

Bernard

Rue

Rue Gu sta Eiffel ve

Rue Jean Racine

Corn eille

Pierre

Volta ire

nd

bria

Chat eau

Rue

del

s

Stade Péguy

tC am

t ele ich

Cope rnic

Rue Paul Clau

Ru

er

e

ac

oré de Balz

Pie rre

Rue Hon

hal Ko eing

Maréc

Aven ue du

ult Fo uc a n Ru eL éo

Bossuet

Rue Fénelon

Voie Baudelaire

eA lb

Im

Claude

Ru

Rue Pierre Loti

eM

Rue

Pergaud

Ru

ault

Place Verlaine

Rue Buffon

5

Fouc

Peguy Charles

Rue

Rue Louis

94

Léon

1 ai 8m

Montesquieu

Voie

Rue

du

ie

Rousseau

Rue Rabelais

Rue Rons ard

phon

Rond Point du Président Dwight Eisenhower

e Ru

Sym

Rue Montaigne

de la

Rue Clément Marot

ne

Rue

in

Raci

rigan

Rab

Allée du San Suu Kyi

yere

Bru

n Jea

de l’O

La

e ign nta

Place Mère Thérésa

Luther King

Rue

Rue

Rue Martin

ak

an

e Iz

l’Orig

ie Vo

Mo

Ru

Rue de

ue de l’Orig t an nt ompidou

lt Vo

Ru

e

Ru

Rue Elie Wiesel

Rue F.Villon

eN

Ru

Rue Gustave Flaubert

r

ua

no eA

Ru

Rue

Rue du

is

nti n

Espace Artois Santé Hôpital Privé Arras Bonnettes

eo

d’É gla

Forg

la

de

an

eille

Gené vrier

s

Docteur

d’A nz

eg in

El S

adat e

ois

en B

re

Rue Menac h

Fo rg e

in

Rue Lech Walesa

MALGRÉ LA CRISE SANITAIRE, LE SERVICE ARCHÉOLOGIQUE DE LA VILLE D’ARRAS A PU MENER, EN CETTE ANNÉE 2020, HUIT DIAGNOSTICS D’ARCHÉOLOGIE PRÉVENTIVE ET UNE SURVEILLANCE DE TRAVAUX. AVEC, À L’ARRIVÉE, DES DÉCOUVERTES EXCEPTIONNELLES SYMBOLES DE LA RICHESSE HISTORIQUE DE LA VILLE D’ARRAS. r

Fa b

ct eu

i

nt

Rue de l’Oppidum fila tie rs

Voie Pascal

es filatiers

t orce Cond

Sentier d

es

Rue

Gou g

es

ras lymp e de

Corn

n à Ar

Rue O

er d

Étru

Zones des Bonnettes

Rue de l’Oppidum

in d’

Avenue des Atrebates

Rue Côme

Chem


archéologie actualités sortir

Fouilles archéologiques à Arras : comment ça marche ?

LIEU-DIT « AU-DESSUS DES PRÉS D’ANZIN », RUE DU 8 MAI 1945

Le Service Archéologique Municipal d’Arras mène plusieurs interventions de terrain qui dépendent de deux types : l’archéologie préventive (motivée par un aménagement à venir) et l’archéologie programmée (menée avec une visée scientifique et patrimoniale, sans motivation immobilière particulière).

/ Octobre 2020

Menée en octobre 2020, l’opération de diagnostic a mis au jour les vestiges d’une occupation datée du premier Moyen Âge. Une voirie en limon y a été découverte, large d’environ 4 m et épaisse d’une vingtaine de centimètres. Un four à pain domestique et une fosse d’extraction de l’argile ont également été découverts.

RUE CONSTANT DUTILLEUX / Mars-Mai 2020

atio

n

Aquarena Rue

Mellin

Docteur

Rue du

s

rbe r

pe Ge

eP hil ip

t urgela Rue Bo

porte

Rue de Vienne

Rue de Bruxelles

de Pelves

Rue de Brux elles

Chemin

res

Rue du Doc

reau Rue

Ru

e

Ru

Rue de Lond

Impasse Vasseur Folle

e Ru

teur Sch weitzer

es d’Ath èn Rue

man

rtefa

Schu

des Po

Chem in

Rue

Rue

ix

iturie des Vo

ple Te m

ni

e

Nu

Ga

llie

Ru

ess er ng

rs

eD ero eu

Ru

et

Bell on

Co li

Ru

z et Du m nt da an m Co m du Ru e

Rue de Rome

bray ston De

eG u

Ru

ilb

eM is

ault

tra l

ile Lo ubet Ém

e

is Fran ço ul Rao Rue

Zo la

mil e

eÉ pa ss

De

vil

lers

Im

d

Alf re

e

Bo

cq u

et

pa sse

Flo c

he

Im

hof

R

Ru

l

Lib

Zam en

a ’Als

tio éra

Ru e

n

es

de

s

uV er co r

ed

é Ru Sa e d pin es s

Le m

Ru

Or m es Ru

la Zo

ed

ile

Ém

bb l’A

Ru

ire

ed

u

ch es

Rue

e

e br

de

e

Ru

Lo r

m ve no

ra in

e

11

e Ru

Zamenhof

ce

d ue

Ru e

nri

-Baptiste Dela

Beau

Rue Ga

Impasse Jean

z Riet du

ed e Ru

Rue

aut d’Art ois Mah Rue

s Clus iu Rue

ue liq

Rue

Be Ab el

Rue Georges Clémenceau

let he Ba c sse pa Im

ub la R

ép

t ss ar Bra ur oc te uD ed Ru

rg aig ne

de

Ru e

Ro sati s

s de e Ru

s sati Ro es All ée d

x till eu Du

du

n

nt sta Co n Ru

e

Rue du Ca rdinal C I. d Ru P. S t e. du h. Ro u ug Nic e olas

ed Ru

Im p 3 Fa asse uci des lles

Rue W.Glasso

Ron ville

lan Ru eT ail

Ro sati s

Mail

des

Rosatis

Rue des Porteurs

Rue de Lollie tte

Rue du Pigno n Bigarré

Rue Doncre

e leri e la

Tail

s nce Bala es ed Ru

Ru M e de Bri arch la qu e et

rue an

Pe Sa tite int Je

S tM

Rue

Ru

Cailloux Rue de la douzièm e

P Rue Sa resb du inte ytè Cro re ix

s Our aux Rue

R la B ue de att erie

St Gé ry

rue te

Pe ti

eD ésir é

Ru

S t Ru Ge e rm ain

ite

r

e

arg uer

die

ulin et Mo

du

lgiq u Be rt 1 er de eA lbe Ru

Sa Ru int e De nis

Gra Ru nd e de sV s iéz iers

eu rs Pe Rue tits d Vie es zie rs

s

Hér onva

l

He

Ru des Flee urs

l

6 ju

an

in

m

es s e d on Ru lass G

19

d’A rro

44

Ru e

Rue

n

es

Pla ta n

st

au

ule

de s

Bo

e

Ru

x

de

s

ne

Ru e

e

de

ed

a Ac

Ru

Ru

l’A bb

es

es

é

an Alex

e Rout

Le m

uls

ed

le Til

des

Ru

e

s

cia

Rue

Ru

e tair Clo Rue Labyr

L’opération a livré les vestiges d’une occupation continue de la parcelle entre les IXe et XXIe siècles. La première phase, fin IXe-fin XIIe siècles, se caractérise par une voirie bordée d’aménagements : un silo, une cave, plusieurs trous de poteaux et une latrine partiellement conservée à la suite d’un incendie. Cette occupation est aussi marquée par la présence Complexe Sportif Zola des artisanats du textile et du bronze.Émile L’occupation de la parcelle par la noble famille de Courcelles dit de Tramecourt, à partir du XIVe siècle, amène le rachat de plusieurs maisons existantes afin de constituer un vaste hôtel particulier. Cette entreprise a pu être observée par l’édification d’un bâtiment aux fondations de grès et de calcaire. la

s

ie

du

de

d no

e ed d Ru an rm No

e

Rue

rt

Mo

e

ou erc

mm

es

Ru

d’I

cqu

e Ja

Bucquoy

ue

Ru

de

en Av

caré

g

min

lem eF

Ru

RUE PAUL DOUMER / Mai-Juin 2020 la Zo

Route

t

oin ri P

me

cq u

Ru

e sd

f

de

cour mer d’Im

en

eH

Ru

om

l’h

Bo

ile Ém

ue

ho en

ts

Route

ue Aven

r

de

e

de

sG

m Za n

na

Re Ern

na

Re

nd

Ru

e Ru

ule

sse

pa

ue riq sC

Er

ura

am

Im

de

he

ep St

e

Ru

Cité Eisenhower

éa

ie ath

e Ru

an Oz

eJ

Ru

Place Jean Jaurès

Ru

n

o ns

Zola

e

Ru

s ée uta All Po s le

Ju

e

Ru

Jaurès

nis

e

um

éD

ile

am

ple

m Te du

De Ru

x

et

est

in

p Pa

R re

ua

Sq

au

Did

Ren

Ém

an Oz

lpe

Émile

ier

nt in

Rue

Rue

e

yé plo

Du

es e d ns Ru neto n Ha es ed s Ru llon Gri

e Ru

des Rue abées Scar

Rue des Grillons

lles

cc Co s

de

Jean

Avenue

Place des Papillons

ine

e

th Ar

Carrières Wellington

te

es ed s Ru beille A les

Rue des Guêpes

Ru

Ru

e

e

Ciga

Ma

lves

in de Pe

he

Ru

Rou

vre feb Le

des

e

e i Ru lsink e

d’H

Chem

ue

Flo c

ur

Say

r

elie

d Go

Ru

s

iq Cr Rue

ur

Ru

it

léto

Place des Libellules

t ue

Ru

sse du Impamandant Com umetz D

e

ot

tte

ore eC

in t-Q

De

n Léo

e

Ru

ague

Sa

at h

de

iru

D ve cta

Copenh

rfila

uO

eM

Ru

s

er

m

Ru

ier

rm Co

s

arle

Ch

Rue

e

ille

thé Ma

Rue Colti des neur s

ur

O

Rue de Dublin

Geige

it dro

ne

uy

R

n

e

Wa

ue

Jea

er

lk Wa

Ru

r lke

t

Cu ri

cte

Do

e Ru

r Roge

e

Ru

o ép

s ine

rt

Co ro

R Bru ue de xelle s

Rue de Brux elles

Luxem bourg

Rue de

Rue

u

Ba

du Square René Méric

e

Ru

e Alb Rue

Ru

ux

d

Po ste ugu eA

sM

alp

ea

st gu Au

imon

rez

des

Flor

al uv

M

es

Han

s de

t rco

ha

eC

eG

in

e

Bre

Ju

on

Ru

Pie rre

Georg

ue

Ru

e

t

Rue

R

en Av

e

e de

Ru

po

ille

e la e e d eri Ru tain n Fo

Ru

Ru

le

es ed Ru tres Prê

me om

B

Ru

Chem

Rue

Bra

l’h

Ca m

Édo

nly

d uar Édo

de

Rue

its

e

nt in

Place de l’Europe

me

Ru ue

ly ran

d uar

rnard

G.Be

e ed Ru drid Ma

rlin

de Be

Ro

s

A. de Rue

Rue

Rue de

Rue Ale xandre

r

s

Rue

e ed Ru onne b Lis

dre Ge orge s

Sa

e

Impasse Rohart

Rue Jean-Baptiste Delaporte

de

s

dro

Rietz St Sauveur

Alexan

e

rie Huile

s

s

Chemin de Feuchy

de

Rue

arch ai

e Ru

Ru

ique

um

ny ssig

Neuv e

publ

Bea

e Ta

B

Ré de la

de

re d

Rue

fie tgol Mon

ue

Latt

ile

Ém

Rue

C’est une découverte exceptionnelle réalisée par le Service Archéologique de la Ville en juillet 2020. Un sarcophage en plomb a été sorti de terre. Datant du Bas Empire Romain, au IVe siècle, il a été retrouvé sur une ancienne nécropole antique. « Les clous des cercueils qui entouraient le sarcophage permettent cette datation » explique Mathieu Béghin, Responsable du Service Archéologique. Découverte d’autant plus exceptionnelle que les trois ou quatre sarcophages en plomb découverts depuis les années 1960 ont été systématiquement pillés ou fondus par de tierces personnes. Une coopération avec la Maison de l’Archéologie du Département du Pas-de-Calais à Dainville va permettre d’étudier en profondeur le sarcophage et son contenu. Une modélisation en trois dimensions a été effectuée à partir de photographies. Les chercheurs pourront ensuite procéder à l’examen du squelette afin de connaitre des informations sur le défunt (âge, taille, sexe, cause du décès) ainsi que l’époque exacte de son inhumation. Après ces études, le sarcophage sera restauré pour être exposé à Arras en 2021. Rue

en Av

Rue

ux se

De

e Ru

Rue Émile Lenglet

n

e

e ust ug x e A ou Ru Treh

s Fo

Rue

zy Chan

n

to

Bre

ile

Ém

reto

Ru

du

de

oli eC tav

us

uai

Do

de

e

Ru

Place de Deva

ue

is

u nd ed a Ru dem u Go

de Ru la C e ha rité

bo Du

r

Past eur

n

n

Place Foch

vit ess

Bucquoy

e

Ru

D

el

ich

tave Coli

eG

in t-Q

t

Rue Gus

ique

nneb

He nçois

Rue Fra

Cimetière d’Arras

i

Do

de

e

Ru

Ru

e

Ru

ua

Ru

te

ann ël Tr

No

M ntSai

Rue

a

Sa

r

ge

Ro

e

Rue

Rue

ett

ro ng

le

eux

Rue

Past eur

Square d’Oudenaarde

eti

Foss

rrin

Jose

de

ul Pe

Un sarcophage du IVe siècle découvert sous un parking, rue Georges Auphelle

ce iart den Rési Brongn ph

bois Du

Jardin des Rosati

el

Rue Pa

Rue

ich

mb

M nt-

eG a

Legay

in

Impasse de Fra Écu nce Rue

Sai

ères

Rue Pa ul Pe rrin Impass Domin e des icains

Im de p Viv asse ian Place i Ru e d’Ipswich Justice Ho de la uss e

lle

Rue

e

Leg re

Coc h

ns

ichel

s

Impa Vieu sse du x Tr ipot

inicai

Louis

t-M Sain

Ru

Porte

Ru

Dom

Rue du Saumon

ile

des

Ru e V du Bau ert de t

Là aussi des traces d’occupations anciennes ont été retrouvées. D’abord avec des vestiges d’une première occupation vers les Xe / XIe matérialisée par un fossé de direction nord-sud. Après un silence de trois siècles, une occupation est de nouveau repérée par les archéologues pour la fin du XIIIe siècle au travers des remblais et un puits de carrière. Il faut ensuite attendre les XIVe et XVe siècles pour qu’une organisation soit attestée par la présence de plusieurs maçonneries, dont deux caves. Ces éléments, associés à trois autres puits de carrière et à plusieurs galeries souterraines, traduisent l’importance de l’activité carrière du site. Les années 1630 marquent la fin de l’occupation civile et artisanale des lieux à la suite de l’installation d’une nouvelle ligne de fortification. Lecanuet

Bodel

Place Bernard Chochoy

Ru Fleu e de la r de Lys

Grand’ Place Rue

Jean

Jean

Rue

Sq Jou uare hau x

utre

ue n er o tit m Pe Sau du

ns

Wa tele tte

Lio

s ge

des

es

a Vis

Rue

oss

e la

Rue

t Fe

Place des Héros

Ém

s

Peti

Rue

ed

e

de

du

Ru

Ru

Place Lenglet

Augustines

e Allé

is Tro

ne

e Ru

le

or

De Place des États d’Artois

e Ru llets co Re ne e la arg ed p Ru e d’É iss Ca

sta

Le Rue Ca ron

s lan

des

Rue Sainte Croix

Rue

Imp . Gre du N ob net le R Vert ue d Galau nt Rue Mar des 3 teau x

Vacquerie

Rue du Canon d’Or

du r e ie Ru mm Go

ne

es

r

Place Guy Mollet

let

ed Ru

De Ru lan e no y

Rue du Croissant

du té e Pié Ru t de on

M

ve eu nes e N en Ru Ard s de Ru eB rad Place de la erie

Rue

Place des Potiers

int es

r d’O quet du Noc sse té pa Pié Im nt de Mo

m

Rue

Jérusale

Dé R sir ue éB ra s

Rue

Rue du Viv ie

a eS u Ru acq J

u Fi

éa

rch

Ma

Rue du

Crinch

r

Guinegatte

ur du Fo Rue t Adrien Sain

de

Rue

Rue

s

e Ru

a lip

ns

du

on

stines

des Ch Rue

ule

Puits Rue du ulty de Sa

gu des Au

Rue

s ariotte

éa

des

e

is Tro s de e Rue de la Ru Cronerie

oc uC

e

me

Fillo

Rue

Rue

to ire s

Ru e

ed

Ru

is ast

ires

R. Neuve du Vivier

é ign Co

Ga

lle

e la

la de Rue urche Fo

ed

Ru

es ed s ss tte pa rio Im Cha

M

Rue des Processio ns

nt Po ux re

u ed u Ru mo A

Ru

Place de l’Ancien Rivage

ue e r ge a Riv

Foulons

Rue du Pré

Leroy

Victor

Rue

Crinchon

du

Rue

Rue du Petit Atre

vage

du Ri

Quai

Rue

ge

Quai du Riva

aux

Arras

mar chai s

Nat

Rue Grassin Balesdans

de

bo ut

l’Eco le

xR e

de

19 Rue ma du rs 1 96 2

Rue

L’archéologie préventive prend plusieurs formes : • Le diagnostic (intervention préalable à un aménagement) est motivé par le contenu du dossier de permis de construire et de son impact sur le sous-sol. L’opération de terrain (fouille de 5 à 12 % de l’emprise du projet) donne lieu à un temps d’étude (nettoyer, analyser et inventorier le mobilier ; recherches historiques). Un rapport est rédigé pour présenter les résultats de l’opération. Le dossier est analysé par le Service Régional de l’Archéologie qui détermine l’importance des vestiges retrouvés. S’il juge que ceux-ci sont de qualité et que l’aménagement porte atteinte à leur intégrité, il soumet le dossier pour analyse à une commission interrégionale de la recherche archéologique. Celle-ci décide de prescrire une fouille ou recommande des ajustements du projet et/ou des mesures de préservation. L’aménageur a alors trois options : faire la fouille, revoir son projet pour ne plus impacter les vestiges (supprimer un niveau de sous-sol, déplacer un bâtiment, changer le mode d’implantation de ses fondations, etc.) ou renoncer à son projet, la prescription demeure alors sur la parcelle. Dans ces deux derniers cas, la fouille n’est pas menée. • Le suivi de travaux consiste à suivre l’avancée des travaux souterrains (principalement installation de réseau de gaz, électricité, fibre, etc.). Si ces aménagements mettent au jour des vestiges de grande qualité et leur mise en péril, une fouille peut être prescrite par le Service Régional d’Archéologie.

Ch

ên

ire

es

dre

Ru e

de

du

ume

Bapa es

es

ed

Ru

n Frê

rry

Be

21

du

u ito Po

e

Ru

t

Ribo

e

décembre 2020 - janvier 2021 - arras actu


vos élus la majorité municipale

Une année pour resserrer les liens L’année 2020 aura été particulièrement difficile et éprouvante pour chacun d’entre nous. Nous avons été touchés par une crise sanitaire économique et sécuritaire. Chacun d’entre nous a souffert de ces crises d’une façon ou d’une autre. De la maladie pour certains, du chômage partiel ou total pour d’autres, ou encore du confinement et de ses dommages sociaux et économiques. Les tensions sont palpables et les équipes de la Ville le ressentent au quotidien, sur le terrain. Nous pensons en particulier à nos Policiers Municipaux, qui sont amenés à travailler sur des horaires de plus en plus étendus pour mieux contrôler et réguler l’activité en ville. Le contexte sécuritaire par ailleurs extrêmement tendu suite aux attaques terroristes a encore renforcé les attentes envers nos équipes. Depuis des années, nous avons vu évoluer leurs missions et vous verrez très bientôt, les policiers

municipaux patrouiller en cœur de ville en soirée pour assurer la sécurité et la tranquillité nocturne. Nos policiers sont des professionnels aguerris, qui connaissent bien le terrain et qui sont proches de vous. Pour toutes ces raisons, nous pensons qu’il faut les doter des moyens nécessaires pour assurer leur mission, leur protection dans un cadre serein et apaisé, c’est une marque de confiance et de reconnaissance. Nous avons aussi, bien sûr, une pensée particulière pour les commerçants qui animent habituellement le quotidien des arrageois et qui vivent des moments difficiles. La Ville d’Arras a d’ailleurs dû renoncer à des événements majeurs qui ont forgé depuis des années son identité : d’abord le Festival du Film puis le Marché de Noël.

au lendemain de cette crise, c’est de passer au-delà des tensions pour faire à nouveau société, pour vivre ensemble et pour tisser à nouveau les liens que la crise et les deux confinements ont desserré. Ce sont les valeurs humaines et en particulier la confiance et la bienveillance qui doivent nous guider tout au long de cette nouvelle année pour nous aider à cicatriser les plaies. Nous espérons de tout notre cœur que les fêtes de Noël nous permettront à toutes et tous de passer un agréable moment en famille et que cela nous donne, ensemble, la joie et le bonheur d’entrer dans l’année 2021. La Majorité Municipale

Elus, citoyens, nous avons une responsabilité collective

arras écologie

La ville d’Arras doit prendre ses responsabilités Alors qu’il y a cinq ans étaient signés les accords de Paris, nous battons une fois encore un record climatique, le mois de novembre 2020 est le plus chaud jamais enregistré. Dans le contexte de crise sanitaire, lié rappelons-le à la crise climatique, force est de constater que tant à Arras, qu’en région ou qu’au niveau national l’agenda de prévention et d’atténuation de ce phénomène causé par les activités humaines n’est plus prioritaire. Ainsi, la poursuite des politiques de décarbonation actuelles largement insuffisantes, nous mènerait vers un réchauffement compris entre 3 °C et 4 °C, entraînant des impacts climatiques bien plus vastes et destructeurs. Ces élévations de températures signifient par exemple une submersion de toute la région allant de Dunkerque à Saint-

Omer et sans aucun doute d’autres évènements chaotiques. L’Etat français a été mis en demeure en novembre par le Conseil d’Etat pour inaction climatique. Il va devoir s’expliquer et agir. Il pourrait en être de même très vite demain pour les collectivités territoriales qui n’agiraient pas à la hauteur des enjeux !

N’attendons pas le prochain budget, le prochain rapport ou la prochaine solution technologique : seule une volonté politique forte d’agir dès maintenant pour limiter le dérèglement climatique peut encore permettre de limiter les crises sociales et économiques à venir ; il y a urgence. Grégory Watin, Colette Marie, Alexandre Cousin et Antoine Détourné

La ville d’Arras a voté il y a un an une motion d’urgence climatique. Un an plus tard, nous ne percevons pas cette urgence climatique dans les orientations politiques de la ville, qui ne sont pas à la hauteur des enjeux. Il est vital d’agir vite. Il en va, non plus des générations futures, mais des générations qui sont déjà là, et qui nous ont demandé lors des très fortes mobilisations sur le climat de l’année dernière, de sauver la planète et le climat.

rassemblement pour arras

Armer notre police municipale : une mesure de protection pour tous ! Nous interpellons depuis 2014 Monsieur le Maire sur la question de l’armement de la police municipale à Arras. Nous avions déposé une motion en Conseil municipal le 5 octobre 2015 afin de demander son armement : motion rejetée à l’époque par la majorité municipale. Cette question dépasse les clivages politiques. Il s’agit de protéger nos policiers municipaux. Comme le rappelait l’Union syndicale professionnelle des policiers municipaux : qui peut garantir « qu’au détour d’une rue, un fonctionnaire de police municipale ne risque pas de rencontrer un individu déterminé et armé ». Concernant l’attentat de Conflans-Sainte-Honorine, le Syndicat de défense des policiers municipaux rappelle que « les policiers municipaux étaient les premiers intervenants, et face à l’individu armé, ils n’ont rien pu faire de plus qu’appeler à la rescousse la police nationale ». Heureusement que l’individu

n’a pas fait d’autre victime dans sa fuite : sinon, il aurait été indiqué que les policiers municipaux n’ont pas été en mesure de le neutraliser dans son périple meurtrier, ni même protéger leur propre vie. A l’inverse, pour l’attentat de Nice, les policiers municipaux, armés cette fois, ont pu neutraliser et mettre hors d’état de nuire le terroriste islamiste. On ne peut pas lutter contre le terrorisme sans être armé et sans pouvoir riposter. Les criminels et terroristes ne font pas la différence entre un uniforme de la police nationale et un uniforme de la police municipale. Lors de la surveillance d’événements comme le Marché de Noël…, nos policiers municipaux se sentent vulnérables : ils peuvent être des cibles. C’est le devoir des élus d’assurer aux agents municipaux les meilleures conditions de sécurité. Cela passe par leur armement. L’arme létale doit avant tout être dissuasive et rassurer le policier. L’armement doit faire partie de l’uniforme.

Nos policiers étant formés et passant des concours, il est bien sûr possible de les former au maniement des armes. Nous faisons toute confiance en nos policiers municipaux pour assurer la protection des Arrageois. C’est une police de proximité, en première ligne dès qu’un événement se produit. Prenons les mesures afin de permettre à nos policiers municipaux de se défendre. N’attendons pas un drame pour enfin réagir. Nous profitons de cette tribune pour vous souhaiter à tous un joyeux Noël ! Retrouvez nos interventions sur rnarras.com Alban Heusèle et Thierry Ducroux

une nouvelle énergie pour arras

En cette période, plus que jamais, soutenons la vie arrageoise ! Alors que les fêtes de fin d’année se voudraient joyeuses, la crise que nous traversons ne nous met pas de baume au cœur. Les derniers mois ont été difficiles pour tous. Le front sanitaire, social et économique est sombre, les difficultés s’accumuleront inexorablement. Nos commerçants, restaurateurs, cafetiers, nos petites entreprises, notre population, souffrent ! L’endettement abyssale de l’état laisse présager des lendemains fiscaux compliqués et les dotations de ne notre ville n’y échapperont pas. Aussi, les projets d’investissements lourds, de la majorité devront être réorientés essentiellement vers les infrastructures à destination de notre jeunesse. Un plan efficace concernant la transition environnementale et alimentaire devra voir le jour rapidement (Plan alimentaire de territoire, régie publique de l’eau, zone maraichère), les aides aux associations, à la culture devront être ambitieuses. Sur le volet économique, il en va de l’avenir de notre ville d’apporter un soutien sans faille à nos commerces

arras actu - décembre 2020 - janvier 2021

et entreprises, nous souhaitons que chacun-e des arrageoises, chacune des institutions, fassent vivre le commerce de proximité. L’échelle communale est celle de la proximité, c’est pourquoi nous devons anticiper voire pallier les dispositifs nécessaires à la gestion de cette crise. Nous devons réfléchir à la mise en œuvre, dans les meilleures conditions, des campagnes de vaccination, si le celui-ci s’avère efficace. « Quand tu penses que tout est gris, demandes à l’éléphant de bouger un peu ». Oui l’éclaircie existe, l’éléphant qui a bougé nous offre l’espoir de vaccins qui vont peut-être « casser » le virus. A cette crise sanitaire s’ajoute une crise sécuritaire. Anticipons le débat qui va s’ouvrir dans les prochains mois quant à l’armement de notre Police Municipale. Nous constatons, malheureusement que, les effectifs de la Police Nationale ne sont pas en adéquation avec les besoins de notre territoire ; lors d’un évènement bien

22

souvent les policiers Municipaux sont les primo-intervenants face à la violence. Si nous voulons protéger nos populations il faut que celles et ceux qui ont cette vocation puissent se protéger eux-mêmes. L’armement de la Police Municipale devra bien entendu être encadré et adapté, tel que le prévoit la loi. La responsabilité du Maire est engagée sur cette question ! Il aura notre soutien, s’il venait à retenir ce choix. Cela ne doit pas nous empêcher d’interpeller vivement l’État sur le renforcement des services publics et de la Police Nationale au premier chef, mais aussi sur celui de l’éducation et bien d’autres. Notre position est sans ambiguïté, nous sommes favorables à l’armement de la Police Municipale. Nous vous souhaitons de très belles fêtes de fin d’année puissiezvous trouver la joie et la quiétude en cette période. L’Espoir est là, accompagnons-le. Catherine Genisson et Thierry Occre


vos sortir élus Frédéric LETURQUE

Maire d’Arras - Président de la CUA - Conseiller Régional Permanence téléphonique le mercredi 16 décembre de 10 h à 12 h. Pour le joindre directement, composez le 06 08 74 89 75. m-le-maire@ville-arras.fr • Tél. 03 21 50 51 82 ou 06 08 74 89 75.

les adjoints de la majorité municipale Denise BOCQUILLET

Jean-Pierre FERRI

1re Adjointe en charge des Relations Internationales, de la Coopération Décentralisée et des Affaires Publiques Conseillère de la CUA Conseillère Départementale Permanences sur rendez-vous de 10 h à 12 h les 6, 13, 20 et 27 janv. et 3 et 10 fév. en mairie. d-bocquillet@ville-arras.fr • Tél.  03 21 50 51 85

Alexandre MALFAIT

6e Adjoint en charge de la Culture Conseiller de la CUA Conseiller Départemental Sur RDV en mairie. a-malfait@ville-arras.fr • Tél. 03 21 50 51 83

Nadine GIRAUDON

2e Adjoint en charge de la Cohésion Sociale, Territoriale et Logement Vice-Président de la CUA

Claude FERET

3e Adjointe en charge de l’Administration Générale, des Ressources Humaines, du Protocole et de la Communication Conseillère de la CUA

Evelyne BEAUMONT

4e Adjoint en charge des Finances Conseiller de la CUA

5e Adjointe au quartier Centre en charge de la Transition Numérique Conseillère de la CUA

Sur RDV en mairie.

Sur RDV en mairie.

Sur RDV en mairie.

Sur RDV en mairie.

jp-ferri@ville-arras.fr • Tél. 03 21 50 51 85

n-giraudon@ville-arras.fr • Tél. 03 21 50 51 85

c-feret@ville-arras.fr • Tél. 03 21 50 51 82

e-beaumont@ville-arras.fr • Tél. 03 21 50 51 82

Zohra OUAGUEF

7e Adjointe au quartier Ouest, en charge de la Transition des Âges Conseillère de la CUA Permanences de quartier sur rendezvous de 10 h à 11 h les 13 janv. et 10 mars à la Maison de Services MarieThérèse Lenoir. z-ouaguef@ville-arras.fr • Tél.  03 21 50 51 85

Marylène FATIEN

Gauthier OSSELAND

9e Adjointe au quartier Sud en charge de la Transition Écologique Conseillère de la CUA Sur RDV dans le quartier Sud.

g-osseland@ville-arras.fr • Tél.  03 21 50 51 83

k-boissou@ville-arras.fr • Tél. 03 21 50 51 83

Alexandre PÉROL

11e Adjointe en charge du Cadre de Vie et du Patrimoine Communal Conseillère de la CUA

Karine BOISSOU

8e Adjoint en charge des Mobilités et du Projet Master Plan Conseiller de la CUA Sur RDV en mairie.

Aude VILETTE-TORILLEC

12e Adjoint en charge du Sport et de la Jeunesse Conseiller de la CUA

Pascal LEFEBVRE

10e Adjoint en charge de la Gestion du Domaine Public et de la Sécurité Conseiller de la CUA Permanences sur rendez-vous les 18 janv. de 11 h à 12 h et 11 fév. de 9 h à 10 h au 53 boulevard Faidherbe. pa-lefebvre@ville-arras.fr • Tél.  03 21 50 51 85

David BOURGEOIS

13e Adjoint en charge de l’Attractivité, l’Art de Vivre et le Tourisme Conseillère de la CUA

Claire HODENT

14e Adjoint en charge de l’Urbanisme et du Commerce

15e Adjointe en charge de l’Éducation Conseillère de la CUA

Sur RDV en mairie.

Sur RDV en mairie.

Sur RDV en mairie.

Sur RDV en mairie.

Sur RDV en mairie.

m-fatien@ville-arras.fr • Tél. 03 21 50 51 82

a-perol@ville-arras.fr • Tél. 03 21 50 51 82

a-vilettetorillec@ville-arras.fr • Tél. 03 21 50 51 83

d-bourgeois@ville-arras.fr • Tél. 03 21 50 51 82

c-hodent@ville-arras.fr • Tél. 03 21 50 51 82

les conseillers de la majorité municipale Tanguy VAAST

Stéphane PRINCE

Conseiller délégué à l’Animation Jeunesse et à la Citoyenneté Conseiller de la CUA Sur RDV en mairie. t-vaast@ville-arras.fr • Tél. 03 21 50 51 82

Sylvie NOCLERCQ

Conseiller délégué à l’Enseignement Secondaire et Supérieur Conseiller de la CUA

François-Xavier MUYLAERT

Conseillère déléguée à l’Action Sociale, la Santé, aux Seniors et au Handicap Conseillère de la CUA

Michaël SULIGERE

Conseiller délégué au Bien-Être au Travail et aux Œuvres Sociales Conseiller de la CUA

Conseiller délégué au Patrimoine architectural et historique et à l’Archéologie Conseiller délégué de la CUA

Sur RDV en mairie.

Sur RDV en mairie.

Sur RDV en mairie.

Sur RDV en mairie.

s-prince@ville-arras.fr • Tél. 03 21 50 51 82

s-noclercq@ville-arras.fr • Tél. 03 21 50 51 85

fx-muylaert@ville-arras.fr • Tél. 03 21 50 51 83

m-suligere@ville-arras.fr • Tél. 03 21 50 51 85

Laure NICOLLE

Jean-Louis LEFRANC

Conseillère déléguée à l’Implication Citoyenne et au Vivre-Ensemble Conseillère de la CUA

Émilie BIGORNE

Conseiller délégué à la Déontologie Publique, à l’Ethique et la Transparence de la vie publique, aux Affaires juridiques et contentieuses et aux Procédures internes

Arnaud MICHEL

Conseillère déléguée au Projet de l’Abbaye Saint-Vaast

Éléonore LALOUX

Conseiller délégué aux Affaires Européennes et à la Mémoire

Conseillère déléguée à la Transition Inclusive et au Bonheur

Sur RDV en mairie.

Sur RDV en mairie.

Sur RDV en mairie.

Sur RDV en mairie.

Sur RDV en mairie.

l-nicolle@ville-arras.fr • Tél. 03 21 50 51 85

jl-lefranc@ville-arras.fr • Tél. 03 21 50 51 83

e-bigorne@ville-arras.fr • Tél. 03 21 50 51 83

a-michel@ville-arras.fr • Tél. 03 21 50 51 85

e-laloux@ville-arras.fr • Tél. 03 21 50 51 85

Samantha RIVAUX

Nassim AMAJOUD

Conseillère déléguée aux Services à la Population et aux Archives Communales.

Emmanuelle DELÉTOILLE

Conseiller délégué aux Affaires Patriotiques et Militaires

Théo LOBRY

Sandrine ROSE

Conseiller délégué à l’Insertion Sociale et Professionnelle, à l’égalité Femmes/Hommes et à la Lutte contre les discriminations

Conseillère déléguée à la Petite Enfance et à la Famille

Conseillère municipale

Sur RDV en mairie.

Sur RDV en mairie.

Sur RDV en mairie.

Sur RDV en mairie.

Sur RDV en mairie.

s-rivaux@ville-arras.fr • Tél. 03 21 50 51 85

n-amajoud@ville-arras.fr • Tél. 03 21 50 51 85

e-deletoille@ville-arras.fr • Tél. 03 21 50 51 82

t-lobry@ville-arras.fr • Tél. 03 21 50 51 82

s-rose@ville-arras.fr • Tél. 03 21 50 51 82

Emmanuelle LAPOUILLE-FLAJOLET

Nathalie GHEERBRANT

Ziad KHODR

Conseillère municipale Vice-Présidente de la CUA Conseillère Régionale

Conseillère municipale Vice-Présidente de la CUA Conseillère Départementale

Thierry SPAS

Conseiller municipal Conseiller délégué de la CUA

Conseiller municipal Vice-Président de la CUA Président du SMAV

Sur RDV en mairie.

Sur RDV en mairie.

Sur RDV en mairie.

Sur RDV en mairie.

e-lapouilleflajolet@ville-arras.fr • Tél. 03 21 50 51 82

n-gheerbrant@ville-arras.fr • Tél. 03 21 50 51 82

z-khodr@ville-arras.fr • Tél. 03 21 50 51 85

t-spas@ville-arras.fr • Tél. 03 21 50 51 82

conseillers de l’opposition

Grégory WATIN - Conseiller de la CUA Colette MARIE - Conseillère de la CUA Alexandre COUSIN - Antoine DÉTOURNÉ Arras Écologie Sur RDV g-wattin@ville-arras.fr / c-marie@ville-arras.fr a-cousin@ville-arras.fr / a-detourne@ville-arras.fr

Alban HEUSÈLE - Conseiller de la CUA Thierry DUCROUX

Thierry OCCRE - Conseiller de la CUA Catherine GÉNISSON

Sur RDV

Sur RDV

a-heusele@ville-arras.fr / t-ducroux@ville-arras.fr

t-occre@ville-arras.fr / c-genisson@ville-arras.fr

Rassemblement pour Arras

23

Une Nouvelle Énergie pour Arras

décembre 2020 - janvier 2021 - arras actu


détente

repas de fêtes de fin d’année

Pavé de truite aux graines Sauce lait d’amande

Poularde aux morilles en 2 cuissons

par le chef Julien Hembert du restaurant Couleur des champs

par le chef Gabriel du restaurant L’œuf ou la poule

INGRÉDIENTS / pour 4 personnes • 4 pavés de truite • 125 g de poudre d’amande • 50 g d’amande éffilées torréfiées • 1 bouillon cube • 500 ml de crème liquide à 30% • 500 ml d’eau • 125 g de beurre demi-sel • 500 g de quinoa • 50 g de graines de tournesol • 50 g de graines de courge • huile d’olive

INGRÉDIENTS • 1 poularde • 150 g de morilles sèches • 2 échalotes • 30 cl de vin jaune • 40 cl de bouillon de volaille • 50 g de beurre • 50 cl de crème fraiche épaisse • 1 oignon • 3 gousses d’ail • Sel, poivre, noix de muscade • 1kg de pommes de terre charlotte (petit calibre)

PRÉPARATION DE LA SAUCE LAIT D’AMANDE Faire bouillir 500 ml de crème avec 500 ml d’eau et le bouillon cube. Verser sur la poudre d’amande. Laisser refroidir, filmer et laisser infuser une nuit au réfrigérateur. Le lendemain, mixer la préparation et passer au chinois étamine. Remettre à chauffer et incorporer 100 g de beurre, assaisonner sel et poivre et laisser réduire 5 minutes.

Préchauffez le four th. 7 (210°C).

10 rue des Balances

13 rue des Balances

Faites chauffer légèrement un peu d’eau dans une casserole au feu. Laissez tiédir. Faites tremper les morilles sèches pendant 30 min dans de l’eau tiède. Enlevez les abatis (ailerons et cou de la volaille). Désossez les 2 cuisses de la poularde, coupez-les en 2 à la jointure pour faire 4 morceaux et laissez les 2 blancs sur la carcasse (on appelle cela le coffre). Faites rissoler dans une cocotte les morceaux de cuisses de poularde avec un peu de beurre, les retirer quand ils sont bien dorés, dégraisser la cocotte et faire suer les échalotes émincées. Mettez à nouveau la poularde dans la cocotte sans oublier d’ajouter le jus de cuisson qu’elle a produit. Salez et poivrez. Ajoutez une pincée de noix de muscade puis mouillez avec le vin jaune et le bouillon.

PRÉPARATION DES PAVÉS DE TRUITE Dans une poêle anti-adhésive bien chaude, mettre un filet d’huile d’olive, marquer les pavés côté peau jusqu’à obtenir une belle coloration. Retourner les pavés, éteindre le feu, les laisser 5 minutes. Assaisonner.

Couvrez à demi et laissez mijoter à feu doux la sauce pendant 30 minutes. Mettez-y les morilles et un peu d’eau de trempage. Poursuivez la cuisson à feu doux pendant 30 min supplémentaires et laissez cuire. Enlevez les morceaux de poularde de la cocotte. Mettez-les sur un grand plat. Faire réduire la sauce puis ajoutez de la crème. Laissez chauffer, puis rectifiez l’assaisonnement à votre goût.

PRÉPARATION DU QUINOA Faire bouillir un grand volume d’eau salée, plonger le quinoa, laisser cuire 10 minutes. Egoutter et incorporer une belle noix de beurre ainsi que les graines de courge et tournesol.

Salez et poivrez les blancs, les badigeonner de beurre pommade et rôtir au four dans un plaque avec les abatis, l’oignon coupé en 4, les gousses d’ail en chemise et les pommes de terre préalablement lavées et brossées. Cuire 30 min à 190 °C en arrosant régulièrement.

DRESSAGE Dresser le quinoa à l’emporte-pièce, ajouter une belle cuillère de sauce, déposer le pavé de truite parsemé d’amandes éffilées côté peau sur le dessus.

Enlevez les blancs de la carcasse, servir un morceau de blanc avec un morceau de cuisse, nappez de sauce et accompagnez des pommes de terre rôties.

PLUS QUE JAMAIS,

Arras l’Esprit Commerce

arras actu - décembre 2020 - janvier 2021

#ARRAS

24

SOUTENONS NOS COMMERCES DE PROXIMITÉ

!


détente sortir

ISABELLE CRÉPIN EST AGENT DE RESTAURATION À L’ÉCOLE SUZANNE LACORRE. À L’APPROCHE DES FÊTES DE FIN D’ANNÉE, ELLE VOUS PROPOSE UNE RECETTE DE GÂTEAU FACILE À RÉALISER AVEC LES ENFANTS ET QUI RÉJOUIRA LES PLUS GOURMANDS !

recette

Gâteau moelleux à la farine de châtaigne Préparation : 10 mn Cuisson : 40 mn INGRÉDIENTS / pour 6 personnes • 3 verres de farine de châtaigne • 1 sachet de levure chimique • 3 œufs • 1 verre de sucre • 1 verre de lait • 3/ 4 de verre d’huile PRÉPARATION 1 / Mélanger tous les ingrédients dans l’ordre indiqué ci-dessus délicatement sans faire de grumeaux. 2 / Verser la pâte dans un moule beurré et fariné. 3 / Cuire 160°thermostat 5-6 pendant environ 40 minutes. Pour finir Attendre avant de démouler et saupoudrer de sucre glace pour la décoration.

Nos conseils de lecture LES VACANCES DE FIN D’ANNÉE APPROCHENT. QUOI DE MIEUX, PAR CE FROID, QUE DE S’INSTALLER SOUS SA COUETTE, UN LIVRE À LA MAIN. POUR L’OCCASION, LES ÉQUIPES DU PÔLE CULTUREL SAINT-VAAST, VERLAINE ET RONVILLE VOUS DONNENT QUELQUES CONSEILS DE LECTURE, HISTOIRE DE BIEN ENTAMER L’ANNÉE 2021 ! Il est des hommes qui se perdront toujours

Du bleu dans la nuit

« L’espérance de vie de l’amour, c’est huit ans. Pour la haine, comptez plutôt vingt. La seule chose qui dure toujours, c’est l’enfance, quand elle s’est mal passée. »

Jarnac, 2004. Une petite fille est enlevée au pied de son immeuble. L’enquête dure précisément 25 heures et ce livre la retrace dans ses moindres détails. Tiré d’un fait divers, le ton de ce roman policier fait toute la différence. Enquête dans l’enquête, l’auteur est journaliste et, par son travail pour retrouver les enquêteurs, les parents du coupable, son entourage, se rendre sur les lieux… le récit se construit. Vrai polar, entre documentaire et fiction, ce roman est passionnant de bout en bout.

de Rebecca Lighieri

Un livre d’une grande densité, un roman social et psychologique percutant où tout sonne juste. L’auteure écrit une histoire sombre et fait le portrait sans concessions d’une France en perte de repères dans une cité déshéritée, une cité des laissés pour compte, une cité où les enfants se construisent en marge de la société. Un roman éblouissant et noir.

Nos espérances d’Anna Hope Dernier roman d’Anna Hope. A travers un trio de femmes, Hannah, Cate et Lissa, entre amitiés et rivalités, Anne Hoppe se demande très justement si nos espérances résistent au temps. Très beau roman sur les illusions perdues !

Le pays des autres

de Leïla Slimani - Plongée dans le Maroc des années 50 Slimani nous embarque au Maroc, dans son dernier roman, à la sortie de la seconde Guerre Mondiale. Mathilde est alsacienne et mariée à Amine, soldat marocain. Le roman raconte l’installation du couple, puis le quotidien de la famille sur fond d’indépendance du pays. Sont évoqués la société marocaine, les rites, les valeurs mais aussi les désirs de liberté d’une femme française dans son nouveau pays d’adoption.

Jean-Charles Chapuzet – Marchialy (2020)

lement coupées. Panne temporaire ? Piratage informatique ? Personne ne sait. Style vif. Chapitres courts. Documents chiffrés. Sigridur Hagalin Björnsdottir signe un premier roman tendu, corrosif qui nous interroge grandement sur les tentations de repli nationaliste. Brillant.

Suiza

par Bénédicte Belpois, Gallimard-2019 (Suisse) Une passion torride. Forte. Instantanée. Pulsionnelle. Le premier roman de la franco-suisse Bénédicte Belpois dégage un amour fou, intense en plein coeur d’une Galice aride. Dans une écriture vive, charnelle. Bouillantissime. Brillantissime. Sélection Prix Assises du livre de la médiathèque Verlaine 2019-2020

L’île

de Sigridur Hagalin Björnsdottir, Gaïa édtitions (Islande-2019) Un réveil hypnotique. Où se lève un matin en Islande un jour apocalyptique. Les bateaux ne reviennent pas. Les avions ont disparu. Les télécommunications sont tota-

25

décembre 2020 - janvier 2021 - arras actu


dĂŠtente

relie les points

la bonne ombre

labyrinthe

sudoku

arras actu - dĂŠcembre 2020 - janvier 2021

26

le bon chemin

dessin


détente sortir

coloriage

mémoire Observe cette chaîne pendant 30 secondes, puis cache-là.

Reproduis de mémoime les trois formes manquantes dans la chaîne ci-dessous.

Jeux de mots

1 - Bleu / 2 - Bleu clair / 3 - Orange / 4 - Beige / 5 - rouge / 6 - Rouge foncé / 7 - Noir

erreurs 77différences

7 erreurs

7 erreurs Le bon chemin : B La bonne ombre : 1-6 / 4-3 / 5-2

solutions 27

décembre 2020 - janvier 2021 - arras actu


UN SITE UNIQUE POUR RETROUVER TOUS VOS COMMERÇANTS PRÉFÉRÉS

Faites-vous plaisir en soutenant vos commerces préférés

CLICK AND COLLECT

Choisissez un créneau horaire et retirez vos achats en magasin à l’heure souhaitée

TOUT DANS UN SEUL PANIER

Achetez chez plusieurs commerçants en une seule commande

PAYEZ EN LIGNE

1 seul réglement sécurisé pour tous vos achats

SERVICE LIVRAISON Bientôt disponible

WWW.SHOPPING-ARRASPAYSDARTOIS.FR

Cituation & Ensemble - Arras - ©MandicJovan - stock.adobe.com

CONSOMMEZ LOCAL

Profile for Mairie d'Arras

Arras Actu N°335  

Arras Actu N°335  

Advertisement