FOCUS MAGAZINE 105

Page 1


MEUBLES CONTEMPO ZONE FREJORGUES EST 2 335 RUE ÉTIENNE LENOIR 34 130 MAUGUIO


OPENING

JEUDI 2 1 OC TO B R E


This is an happy place ! On y brunch, on y mange, on y boit, on y partage des moments forts, on y rencontre des gens, on y chante, on y fait la fête toute la nuit... Profitez de moments uniques aux Mômes : dj, magicien, performers et plus encore du mardi au dimanche de 18h à 01h du matin.


8 Place du Marché aux Fleurs, 34000 Montpellier 04 34 08 23 98 - www.lesmomesmontpellier.fr





GUIDE URBAIN

Design & Archi

ça bouge...

Évasion

PARis Week end

Axel

Michel

Chay

Ducaroy

CHEVAL

BLANC

Franklin Azzi 8

16

22 - 39

44 - 53

photo

Soubacq

FIVE JEANS

STEPHAN

DARROZE

BARTO LOMEO G I N

74

MOBILIté

EN CUISINE

60 - 69

Hélène

THE FEEBLES

GLADIEU

HOPIUM

MĀCHINA

82

MUSIQUE

Kraak & Smaak PHOTOLIVE

92

104

112

118 LECTURE + 119 SOCIAL MEDIA + 120 AGENDA + 122 CARNET D’ADRESSES + 130 L’HOROSCOPE

www.focus-magazine.com

Magazine bimestriel gratuit édité par la SARL FOCUS ● Directeur de la publication : Christophe MALSERT pao@focus-magazine.com

● Journalistes-Rédacteurs : Laurent MALSERT & Romain DACHY Agence Racine www.agence-racine.com

redaction@focus-magazine.com

Rédactrice musique : Lolita M. music@focus-magazine.com ● Responsable commerciale/publicité : Solange Roux / 06.88.24.83.62 solange@focus-magazine.com ● Couverture : THE FEEBLES www.thefeebles.com

Nous remercions particulièrement : The Feebles, Lolita M., Eric Canto, Rosine Bramly, Axel Chay, Louise Drouhet ● Siège social : 269, rue François Daumas 34090 Montpellier Tél. : 0952.598.600 Dépôt légal septembre 2021 RCS 448 676 320 Imprimerie JF Impression Montpellier (34) 7

Impression sur papier PEFC

Toute reproduction du titre, des textes, photos et maquettes sans autorisation écrite est interdite. La revue décline toute responsabilité pour la perte ou la détérioration des éléments ou documents non sollicités par écrit ainsi que pour le contenu des publicités. Les documents reproduits ici l’ont été avec l’accord préalable du photographe ou de l’envoyeur. Photos non contractuelles. Tous les tarifs de la revue sont des prix indicatifs. Focus Magazine off


APPLE

Nouvel Iphone 13 Pro / Max

XGIMI

Vidéoprojecteur intelligent 4k Horizon pro

DEVIALET

Ecouteurs true wireless Gemini

HI-

LENOVO

TECH Son & Image

Tab P12 Pro : tablette 12.6 pouces OLED

DEFUNC HOME

Système audio multi-room

APPLE

Watch Series 7

8

LEICA

Modèle Q2 édition 007, limité à 250 ex

RAYBAN X FACEBOOK

Lunettes intelligentes Rayban Storie’s


NANAMICA

Veste gore-tex cruiser à capuche

GREEN & MULTI

Chemise manches courtes à imprimé jungle

JM WESTON

Derby Golf Eugène semelle crêpe

HAMILTON

Montre Khaki field mechanical / Bronze

MO DE H O M M E S

UCON ACROBATICS

Sac à dos minimaliste Hajo Lotus disponible au 609 by RBC

9

SAINT LAURENT Veste en peau

UNDERCOVER Pull en laine

VEJA

Modèle V-12 en cuir / white marsala nautico


ALLUDE

ANINE BING

Poncho en cachemire côtelé

Sweatshirt Ramona AB x To Bowie

MAX MARA

MO DE

Pantalon Calte

CLERGERIE Bottines Ninaa

F E M M E S

FENDI

Sac à main First format moyen

10

SESSÙN

Pull rayé en maille tricot Americana

JACQUES MARIE MAGE

Lunettes de soleil effet écaille Sturges

VEJA X MAKE ME LEMONDE Sneaker V-10 suède / sable


HELLO SIMONE

Robe brodée Thétis bleu marine

LITTLE CREATIVE FACTORY Pull écru

POM D’API

Chelsea boots brother jod zip vert kaki

TOPO DESIGNS

Sac Rover pack classic bleu marine

MO DE K I D S

THE PARK SHOP Montre waterboy camel

11

FINGER IN THE NOSE

Chemise velours côtelé Magali vert kaki

CALIFORNIA VINTAGE T-shirt skate gris anthracite

TIMBERLAND

Boots Hiker courma marron


ARMANI CASA Cabinet de bar Royal

GLAS ITALIA

Tables Basses Simoon

ARFLEX

Fauteuil Suppli par Luca Nichetto

RED EDITION Paravent Mogador

De sign Mobilier - luminaires - déco...

HAY

Canapé Quilton par Doshi Levien

12

FORESTIER

Suspension Gravity origin

CASSINA

Table Sengu Par patricia Urquiola

MAISON DADA Vase Margot


DRUGEOT MANUFACTURE Bibliothèque PISA

& TRADITION

Table d’appoint Shuffle MH1

BLOOMINGVILLE Fauteuil en rotin Natali

KRONBALI

Buste en bois sculpté

De sign Mobilier - luminaires - déco...

101 COPENHAGEN Vase Sumo

13

CARL HANSEN & SON Fauteuil pliable Plico

OFYR

Brasero Island 100 en acier corten chez Contempo

LA CHANCE

Tabouret Marmini 2



CENTRE VILLE 4 place Jean Jaurès - Montpellier Tél. 04 67 60 24 35 Tous les jours de 8h30 à minuit

MARSEILLE / LES TERRASSES DU PORT 9 quai du Lazaret 13002 Marseille Tél. : 04 91 31 24 53 Tous les jours de 10h à 20h

CENTRE CIAL. ODYSSEUM 2 place de Lisbonne - Montpellier Tél. 04 67 83 32 26 Du lundi au samedi de 8h30 à 20h

AIX EN PROVENCE 5 av. Victor Hugo - Aix en Provence Tél. : 04 42 61 36 33 Tous les jours de 8h30 à minuit

W W W. M A P R E M I E R E C A N T I N E .F R


GUIDE URBAIN ça bouge...

FOODING

GALERIE

FOODING

MON SHOP À COOKIES

AD GALERIE À MAUGUIO

ANGA BEAULIEU

Depuis la création de la galerie en 1998, David Garcia et Arnaud Dionnet défendent la Figuration Libre et Narrative en présentant une sélection pointue d’artistes reconnus ainsi que de jeunes artistes émergents de la scène artistique actuelle. En cette fin d’été 2021, ils viennent de déménager leur galerie pour un espace impressionnant : un écrin de béton brut et de verre dans lequel ils exposent désormais des œuvres historiques et récentes d’artistes tels que Combas, Alëxone, Cedrix Crespel, Di Rosa, Mist, Viallat, César ou Philippe Pasqua… Des pièces uniques à découvrir au sein de la nouvelle AD Galerie implantée au 335, rue Etienne Lenoir - Mauguio

Après une expérience rue du Palais des Guilhem, l’aventure Anga se poursuit à quelques pas, au sein de l’Hôtel Pas de Beaulieu. Un lieu hybride, avec un espace bistronomique et cuisine ouverte en vitrine, un espace gastronomique de 15 couverts plus intimiste au fond et au sous-sol un bar à vin proposant une centaine de références. La cuisine s’oriente toujours vers les produits frais et les influences méditerranéennes, avec une touche végétale bien marquée. Anga, le restaurant vous accueille du mardi au vendredi pour le déjeuner et le dîner tandis que Beaulieu, le bistrot ouvre ses portes du mardi au samedi, midi et soir. À tester. 10, rue Saint Firmin - Montpellier

Aurélie et ses cookies ! Passionnée depuis toujours, et artisan biscuitier depuis un an, Aurélie a ouvert « mon shop à Cookies » en octobre 2020 ! Bientôt un an que l’on peut venir déguster ses cookies tout juste sortis du four dans son shop situé en plein centre-ville de Montpellier. Fabriqués avec des matières premières de qualité et le plus possible locales, les cookies se déclinent en différentes saveurs et sont cuits toute la journée pour un maximum de plaisir. Aurélie a remporté en mai 2021 une médaille au concours Hérault gourmand pour son cookie au chocolat noir et graines de courge. Elle organise également des prestations en entreprise : petit-déjeuner, pause sucrée, cadeau client… 5, rue de la Vieille - Montpellier

16


DESIGN

FOODING

OPTIQUE

SHOWROOM CONTEMPO

CASA PICAFLOR

O MIL’YEUX

C’est dans le quartier des Beaux-Arts qu’une nouvelle adresse vient d’ouvrir ses portes : Casa Picaflor… Après Casa Jaguar à Lyon, l’équipe dévoile une cantina bar à cocktail proposant une cuisine fusion mélangeant les inspirations sud-américaines, et péruvienne en particulier, et les saveurs nippones. Idéal pour boire un verre, pour de petits en-cas apéritifs ou pour dîner, le restaurant dévoile une carte de plats typiques revisités, de grillades et de tapas baptisés picassiette. Le bar à cocktail fait lui honneur aux spiritueux américains comme le pisco, la tequila ou la cachaça, entre autres évidemment. Ouverte du mardi au samedi de 18H30 à 01H00, l’adresse promet de belles soirées animées et gourmandes. 22, rue Bernard Délicieux – Montpellier

Située au coeur de l’écusson, place Saint Côme, la boutique O Mil’Yeux propose une sélection pointue de lunettes optiques et solaires. Bruno Chaussignand, lunetier-créateur, a ouvert cet espace il y a 18 ans. Il y présente aussi sa propre collection et réalise des montures sur-mesure. Ici les paires de lunettes sont en tiroirs : on est conseillé, on prend du temps pour choisir et découvrir des créateurs soigneusement sélectionnés. Moscot, Eyevan, Oliver Peoples, Vava Eyewear, Marni, Cutler and Gross, Garrett Leight... autant de noms que d’univers différents. Ce qui réunit toutes ces marques : la qualité des montures fabriquées à la main dans de très belles matières qui sont autant uniques que confortables… 1, rue en Rouan - Montpellier

À compter du 21 octobre, les amateurs de design et de décoration pourront profiter d’une nouvelle adresse à Mauguio aux portes de Montpellier : le nouveau showroom de Meubles COMTEMPO. Huitième magasin du groupe Meubles Contempo, il propose des pièces d’éditeurs emblématiques tels que Baxter, Steiner, Natuzzi, Magis, Kartell ou Kave Home entre autres, l’espace met en lumière une collection impressionnante de salons, séjours et chambres, scénographiés dans des ambiances soignées associant formes, couleurs et matières. Les 500m2 d’espaces extérieurs accueillent également une large gamme de mobilier de jardin, de braseros, et d’accessoires Outdoor. 335, rue Etienne Lenoir – Mauguio

En bref...

• Le chef Pierre Olivier Prouhèze vient d’ouvrir une nouvelle table bistronomique dans le quartier Euromédecine à Montpellier, le VR à vin. • Archives Mtp, pop-up store responsable dédié à la mode homme et femme, a ouvert ses portes au Polygone. • Le smash burger débarque à Montpellier alors rendez-vous au 66, rue de l’aiguillerie pour déguster les créations de The Smash Burger Club. • Et pour les amateurs de bonne cuisine japonaise, on vous conseille Itoko, situé au 7, avenue de Sommières à Castries. 17


18


Design & Archi

PA N O R A M A L A C R É AT I O N S E R É I N V E N T E ICÔNE M I C H E L D U C A R OY ENTREVUE A X E L C H AY ARCHITECTURE FRANKLIN AZZI

19


Design & Archi PA N O R A MA

retro

EXPOSITION

DIOR AU SALONE DEL MOBILE MILAN

DESIGN PARADE TOULON

À l’occasion du salon du meuble qui s’est tenu à Milan début septembre, la marque Dior a créée l’événement en conviant dixsept artistes à revisiter une pièce emblématique de son catalogue : la chaise Médaillon. Créée il y a plus de deux-cent cinquante ans en 1769 par le menuisier Louis Delanois, et choisie par le couturier Christian Dior dès 1947 pour y installer le public de ses défilés, l’assise iconique a donc été réinventée par des créatifs de tous courants artistiques parmi lesquels Sam Baron, Nacho Carbonell, Pierre Charpin, Constance Guisset, India Mahdavi, Nendo, et Pierre Yovanovitch entre autres. Remise au goût du jour, elle se voit ornée de feuilles d’or, redesignée en balançoire, en verre translucide, tapissée de tissus contemporain abstraits, illustrant tout le génie créatif des designer invités.

Jusqu’au 31 octobre prochain, le festival Design Parade Toulon #5 investit de multiples lieux emblématiques de la Ville mais également les intérieurs de la Villa Noailles à Hyères. À Toulon, c’est l’architecture d’intérieur qui est mise en lumière, tandis qu’à la Villa, le design prend ses quartiers avec une exposition dédiée à Constance Guisset, également présidente de la 15ème édition de design Parade Hyères. Sur le parcours, pensé par le duo d’architectes Studio KO, Karl Fournier et Olivier Marty, il est possible de découvrir l’exposition Futirissimo issue des collections du Centre Pompidou, mais aussi les travaux des 10 finalistes du concours comme Edgar Jayet et Victor Fleury auréolés du Grand Prix, ou encore de Clémence Plumelet et Geoffrey Pascal, lauréats du Prix du Mobilier National. A voir !

20


CUISINE

ARCHITECTURE

REFORM X JEAN NOUVEL

MUSÉE GUGGENHEIM ABU DHABI PAR FRANK GEHRY

L’architecte Star Jean Nouvel signe une cuisine pour l’éditeur danois Reform. Avec un rendu ultra contemporain, l’ensemble de meuble de cuisine a été baptisé « Reflect » et s’inspire des formes de l’Art Déco. Abordable, la cuisine est fabriquée à partir d’un acier inoxydable et ondulé pour plus de robustesse et est disponible en deux finitions : métal non traité ou noir. Une belle manière, minimaliste, de jouer avec la lumière qui se reflète délicatement sur les façades monochromes striées de fines rayures verticales. Design fonctionnel et architecture élégante se marient donc à merveille pour mettre en valeur la pièce centrale de la maison…

Comme pour le projet iconique de Bilbao, ce projet sera mené de main de maître par l’architecte Frank Gehry et fera partie du complexe culturel de l’île de Saadiyat, qui accueille déjà le Louvre Abu Dhabi. Prévu pour devenir le plus grand des musées Guggenheim, avec une surface de près de 30 000 m2, il hébergera une collection comptant déjà plus de 600 œuvres majeures de l’art du XXème siècle dans un bâtiment futuriste fait de structures cubiques et coniques enchevêtrées. Le cœur du musée offrira 13 000 m2 d’espaces de galeries qui entoureront un atrium central sur quatre niveaux, reliés par des ponts de verre créant un espace muséal ouvert sur le monde. Ouverture prévue en 2026

En bref...

• Le premier concept store H&M Home a ouvert au cœur de Paris à l’angle de la rue Scribe et du boulevard des Capucines. • Le créateur iconique des cheminées suspendues Focus, Dominique Imbert, s’est éteint à l’âge de 81 ans. • La maison danoise Karakter vient d’implanter son showroom français au cœur de la capitale dans le quartier de St Germain des Prés. 21


Design I CÔN E

Michel

Ducaroy © photos : D.R

Son nom est peu connu du grand public mais tout le monde connait son best-seller : le canapé révolutionnaire en mousse baptisé Togo. Une carrière entière dédiée à la création de mobilier, des pièces audacieuses et intemporelles, et une association de plus de 25 ans avec l’éditeur ligne Roset en font, encore aujourd’hui, l’un des plus grands designers français.

22


23


Design I CÔN E

Né en 1925 dans une famille d’industriels créateurs de mobilier contemporain, Michel Ducaroy était prédestiné à travailler dans l’univers du design. Diplôme de l’École Nationale des BeauxArts de Lyon dans la section sculpture, il fait ses premières armes dans l’entreprise familiale qui équipait à la fois l’intérieurs de clients privés et celui de paquebots de croisière comme le célèbre Normandie. Il fonde ensuite son studio de design en 1952. Dès 1954, il commence à travailler avec Ligne Roset, qui produit alors des sièges français haut de gamme. À compter des années 60, il en devient l’un des designer clés en basant ses créations sur les formes biomorphiques et les matériaux synthétiques de haute technologie, comme la mousse, le

plastique thermoformé et les tissus matelassés. Le succès est alors au rendez-vous avec des collections baptisées Adria, Kashima, Koufra, Safi ou Kali, les premiers salons à composer avec des assises très proches du sol. Mais c’est avec le Togo, imaginé en 1973, qu’il entrera dans l’histoire avec ce canapé toujours édité par Ligne Roset. Michel Ducaroy décrivait le Togo ainsi : « un tube de dentifrice plié comme un tuyau de poêle et fermé aux deux bouts ». Présenté la même année au Salon des arts ménagers de Paris et récompensé du Prix René Gabriel, décerné jusqu’en 1990 à un créateur de mobilier moderne de série, dans une gamme qualitative et économique, le Togo est immédiatement

plébiscité par le public. Sa forme d’oreiller et son corps sans structure, inspirés du Pop Art, en font aujourd’hui une pièce intemporelle et surtout un objet culte du design international. Audacieux et anticonformiste, Michel Ducaroy a embrassé les matériaux de son époque, travaillant également le plexiglass pour imaginer des chaises, des tables, des supports de fauteuils ou encore des étagères. Il prendra ensuite une retraite bien méritée à la fin des années 1980 et finira sa vie à Lyon sa ville natale à l’âge de 83 ans, toujours inspirant pour les nouvelles générations de designers et inscrit au panthéon des plus grands créatifs français du XXème siècle.

Le canapé TOGO Véritable icône du design traversant sans encombre les modes et les époques depuis 1973, le Togo a été vendu depuis quarante-huit ans à 1,5 million d’exemplaires ! Sa ligne simple et anticonformiste, plissée comme un sharpeï, sa structure en mousse sans armature et son assise au ras du sol en font une pièce ultra moelleuse. Éditée par Ligne Roset, la gamme Togo est aujourd’hui déclinée en chauffeuse, en différentes tailles de banquettes et canapés, en version enfant et déclinable en près de 900 coloris.

24


25



A E

Design E N T R EV U E

X L

A X E L C H AY Designer autodidacte et créateur de pièces sculpturales pour le moins étonnantes, Axel Chay s’affirme par son profil atypique et son style singulier. Fonctionnant en autoédition, ce marseillais d’adoption, entouré de son frère spécialiste de l’aluminium et de l’acier, jouit d’une immense liberté dans sa pratique du design. Et il nous explique tout ça, en toute décontraction.

C

© photos: Cinqcentquarante

27

H


Design E N T R EV U E

entreprise de charpente métallique, mon frère travaille l’acier et l’aluminium, il se consacre donc à plein temps à cette activité à mes côtés. Rythme de création, fabrication en France, commercialisation… Comment tu procèdes ? Je n’ai aucun rythme particulier de création, je continue de fonctionner à l’instinct avec une très grande liberté dans la pratique. J’aime faire ce qui me plait sans m’inscrire dans les tendances du mobilier et en m’affranchissant des contraintes. J’ai la chance de pouvoir réaliser des prototypes directement avec mon frère sans passer par une usine, cela me permet de réduire considérablement les coûts. Tous les produits sont donc fabriqués en France et quant à la commercialisation, j’essaie de rester dans la démarche d’autoédition, tout se fait très naturellement à vrai dire avec le bouche-à-oreille, les galeries mais je n’oublie pas Made In Design également qui m’assure une superbe visibilité notamment avec la communication et les RP. C’est une partie évidemment très importante du travail et depuis Nova Obiecta je connais de mieux en mieux le marché et son fonctionnement.

Bonjour Axel, ton parcours en quelques mots ? Tu n’as pas suivi de formation spécifique… Effectivement, je n’ai suivi aucune formation de design ou d’architecture. Je suis passé par une école de commerce et obtenu un MBA donc mon parcours ne correspond pas vraiment à mon activité d’aujourd’hui même s’il m’aide dans certains aspects du métier. Je me suis lancé dans la conception de meubles et d’objets par pur plaisir en réalité avec mon ami Marouane Sadki. On avait simplement envie de créer des objets hybrides qui nous ressemblaient et qu’on ne trouvait pas forcément ailleurs. Tu as créé Nova Obiecta avec Marouane Sadki… On a créé la maison d’édition Nova Obiecta ensemble, en 2013, pour faire connaître et commercialiser nos créations. On a toujours fonctionné au feeling, à l’instinct, sans trop se poser de questions tout en s’inscrivant dans une démarche artistique. Nos pièces étaient commercialisées par des galeries principalement ou lors de salons. Au fur et à mesure, Marouane a souhaité s’en détacher et j’ai donc décidé de poursuivre seul. J’ai ensuite rencontré Anne Carpentier, une galeriste qui m’a aidé à faire connaître mon travail via une première exposition. Après huit années avec Nova Obiecta, j’officie aujourd’hui seul sous mon propre nom Axel Chay.

Tes créations sont sculpturales. On a l’impression que ce sont davantage des objets d’art imaginés avec beaucoup de liberté… Je ne m’impose aucune limite dans la conception des pièces, mon mode de fonctionnement me permet de conserver une très grande liberté, ça fait partie de mon identité et de mon savoirfaire depuis toujours. J’ai simplement envie d’imaginer des pièces qui me plaisent et visiblement elles plaisent aussi à ceux qui les achètent. J’essaie de concevoir des objets qui sortent un peu de l’ordinaire avec une certaine forme d’abstraction et des couleurs qui attirent tout de suite le regard.

Aujourd’hui, tu travailles seul (avec ton frère) … Pas d’éditeurs à tes côtés ? Pas encore, mais des projets d’édition sont en cours. Je travaille maintenant depuis deux ans avec mon frère. J’imagine, je dessine et ensuite il fabrique, je reprends la main pour l’électrification des lampes, l’emballage et les expéditions. Notre famille a une 28


29


30


Design E N T R EV U E

« Je ne m’impose aucune limite dans la conception des pièces, mon mode de fonctionnement me permet de conserver une très grande liberté, ça fait partie de mon identité et de mon savoir-faire depuis toujours. »

Aujourd’hui, tu vis à Marseille. Dans quelle mesure ton travail s’inspire de Marseille et de la Méditerranée ? Évidemment je suis inspiré de manière inconsciente par cette ville en perpétuel mouvement. Je pourrais dire que ce sont les couleurs, la mer… mais en fait ce que j’aime ici ce sont les gens, les rencontres, l’identité si particulière de Marseille, sa mixité, son style de vie… et ça se ressent forcément dans mes créations sans pouvoir l’expliquer précisément.

Quels types de matériaux utilises-tu ? J’utilise principalement de l’acier et de l’aluminium pour mes objets étant donné que ma famille sait travailler ces matériaux depuis longtemps, j’apprécie particulièrement le rendu assez brut. Je travaille des tubes en acier thermolaqué comme sur le fauteuil PARA(D) ou le lampadaire Modulation. L’idée c’est d’expérimenter et s’amuser sans contraintes de temps ni de budget même s’il faut rester cohérent. Il y a aussi le bois et la tapisserie puisque je collabore avec un menuisier et un tapissier qui sont à proximité de chez moi. A l’avenir, je pense que je vais diversifier les matières, j’ai d’ailleurs un projet autour de la pierre.

Une pièce que tu rêverais de créer ? Je m’autorise tous les types de projets tant que j’y prends du plaisir. J’aimerais par exemple me faire surprendre avec une commande de pièces extravagantes ou l’aménagement d’un hôtel, ça serait vraiment cool de collaborer sur ce type de projets. On verra bien, tout arrive naturellement, chaque chose en son temps.

Tu produis à chaque fois des séries limitées ? Il ne s’agit pas vraiment de séries limitées, la plupart des objets sont en série ouverte, mais chaque pièce est unique de par son mode de fabrication.

Quels sont tes projets pour la fin d’année et 2022 ? Une exposition ? Pas mal de nouveaux projets sont en cours, je suis en train de concevoir des fauteuils que l’on pourra assembler pour former un canapé, des nouveaux luminaires, une table autour de la pierre. D’ici la fin de l’année je prépare un shooting des nouvelles pièces et des collaborations avec des galeries et des éditeurs en Europe et aux USA.

Tu travailles aussi sur des projets d’aménagement intérieur…. Oui et c’est une activité que j’aimerais développer davantage en collaboration avec des architectes par exemple. J’ai déjà collaboré sur des aménagements de restaurants, en apportant du conseil sur les couleurs, les objets et le mobilier. J’aime penser des pièces (mobilier ou luminaires) sur-mesure qui viennent s’adapter à un lieu en particulier. 31




ISABEL MARANT LOS ANGELES

34


Architecture P ORT R A I T

Franklin

Azzi © portrait : Noël Manalili

Lors du dernier salon Maison&Objet 2020, finalement organisé en 2021, l’architecte Franklin Azzi a

été nommé Designer of The Year. Ce créateur aux multiples facettes et aux influences variées présente des projets aussi disparates que ses sources d’inspiration, passant savamment de l’urbanisme à l’architecture d’intérieur, du design d’objet à la création d’immeubles. Le tout aux quatres coins du monde.

35


Architecture PO RTR AIT

« Il me semble impossible d’imaginer le futur sans analyser le passé. » Diplômé de l’École spéciale d’architecture de Paris, Franklin Azzi est ce que l’on peut appeler un « touche à tout ». Marqué par son passage à la Glasgow School of Arts au sein de laquelle il a pu expérimenter de nombreux médiums, de la poterie au dessin industriel, du textile de mode à la peinture, son travail est aujourd’hui pluridisciplinaire, avec une méthode proche des grands noms que sont Alvar Aalto, Oscar Niemeyer, ou Le Corbusier qui s’engageaient dans des collaborations tout en maîtrisant tous les détails du lieu qu’ils étaient en train de fabriquer, du mobilier à la poignée de porte. Fondée en 2006, son agence se tourne rapidement vers la création de points de vente pour de grandes marques de mode tels que Christophe Lemaire, Isabel Marant ou Jérome Dreyfuss. S’en suivent des projets pour des restaurants, des cafés et bureaux, toujours réalisés en prenant en compte la dimension historiques des espaces qu’il investit : « Il me semble impossible d’imaginer le futur sans analyser le passé. » Sa signature ? Impossible à définir, même par ses propres mots. Il s’inscrit dans la génération du sampling, de l’hybridation, de la réinterprétation, en développant un approche transversale nourrie de l’entrecroisement des regards et des disciplines ; architecture, design, architecture d’intérieur et art contemporain, qu’il alimente avec son fond de dotation dédié. JEROME DREYFFUS LONDRES © Alexandre Tabaste

36


HALLES ALSTOM NANTES © Luc Boegly

NAOM MONTPARNASSE © Nouvelle AOM_IDA+

37


Architecture P ORT R A I T

THE BUREAU © Valerio Geraci

de bon sens. Ce concepteur-bâtisseur aime à redonner vie au patrimoine bâti, en imaginant par exemple des lieux amovibles et réversibles, dont les usages sont interchangeables, du bureau au logement ou inversement. Avec son équipe de 50 personnes installée dans le deuxième arrondissement de la capitale, il invente de nouvelles voies au sein d’une agence « laboratoire de recherches et d’innovations ». Il explore les matériaux, les méthodes de fabrication, les contextes et les environnements dans une démarche responsable et résolument ancrée dans son époque, au service de l’humain.

Résolument modernes, ses réalisations vont de la micro architecture comme le Kiosque Eiffel aux tours Mama Shelter de Dubaï, de la réhabilitation de halles industrielles à Nantes aux structures démontables et amovibles baptisées « le pavillon sur le toit » aux Galeries Lafayette à Paris, jusqu’au travail sur la Tour Montparnasse en collaboration avec les agences Chartier Dalix Architectes et Hardel Le Bihan Architectes. Elles sont souvent dominées par le béton brut, le réemploi de matériaux, peu énergivores, et s’inscrivent dans une recherche de durabilité en réponse aux besoins de tous les usagers, sans oublier une touche végétale omniprésente. L’architecture de Franklin Azzi est qualifiée de minimaliste, mais avec une approche de fonctionnalité maximale pleine

www.franklinazzi.fr 38


MONTPELLIER 15 RUE FOCH

QUEL QUE SOIT VOTRE PROJET IMMOBILIER

NOS CONSEILLERS VOUS ACCUEILLENT DANS UN LIEU CHALEUREUX Rencontrons-nous à l’Atelier Capifrance Foch Montpellier au cours d’un événement artistique, ludique ou pro, ou simplement autour d’un café !

15, RUE FOCH 34000 MONTPELLIER

04 99 61 61 59

atelier.foch.montpellier@capifrance.fr L’agenda de nos événements est disponible sur nos réseaux

Q E C

> Atelier Capifrance Montpellier


40


évasion G L O B E -T R O T T E R CHECK IN / CHECK OUT E S C A PA D E PA R I S H ÔT E L C H E VA L B L A N C

41


évasion

G L O B E -T R O T T E R

INDE

P R OV E N C E

SIX SENSES FORT BARWARA

HÔTEL LE MOULIN LOURMARIN

Premier resort Six Senses du genre, Fort Barwara s’installe dans un édifice historique de l’Inde : un palais de maharaja au Rajasthan érigé au XIVème siècle par les ancêtres de la famille royale de Jaipur, aujourd’hui propriétaires des lieux. L’ouverture des portes, prévue pour la fin d’année 2021, dévoilera des parties communes ponctuées d’arcades ouvertes, des suites témoignant de l’élégance de l’architecture indienne, deux piscines, deux restaurants, un bar et salon, ainsi qu’un spa et un centre de remise en forme axé sur l’ayurveda et la méditation. Vue imprenable sur la nature environnante, décoration entre authenticité et esprit contemporain pour un séjour luxueux et coupé du monde.

Signé par le duo Jaune et be-poles, cette nouvelle adresse provençale est le dernier projet du groupe hôtelier Beaumier à qui l’on doit entre autres Les roches Rouges à Saint Raphaël. Installé dans le charmant village de Lourmarin, solaire et empreint de convivialité, le Moulin met l’accent sur sa bâtisse originelle, simple et épurée comme une maison de vacances. Céramiques, murs à l’enduit, tomettes, linges unicolores… Tout rappelle le Sud dans les 25 chambres comme dans le lobby, dans les salles de bain ou les extérieurs, jusqu’au restaurant orchestré par le chef Julien Serry qui sublime les saveurs, les parfums et les produits locaux, entre légumes de saison et plantes aromatiques aux senteurs entêtantes…

42


LANGUEDOC

I TA L I E

CHÂTEAU L’HOSPITALET

THE HOXTON ROME

Installé au cœur de la réserve naturelle de la Clape aux portes de Narbonne, le Château l’Hospitalet est une destination de charme lovée dans le vignoble audois. Sur un domaine de 1000 hectares, ce Wine Resort d’exception offre une expérience unique autour du vin, de la nature, de l’art et des plaisirs gourmands. Il accueille le Château et la Villa Soleilla sur les hauteurs qui, ensemble, proposent 41 chambres et 28 suites à la décoration contemporaine soignée. Trois restaurants dont l’Art de Vivre orchestré par le chef Laurent Chabert, Chez Paule une rôtisserie qui sublime les produits locaux, et l’Hospitalet Beach, la plage installée à Narbonne Plage à quelques minutes en voiture, pour profiter des eaux de la Méditerranée après une visite du vignoble…

C’est dans un quartier au nord de la capitale italienne, à Parioli que les 192 chambres du Hoxton Rome accueillent leurs hôtes depuis le début de l’année 2021. Occupant un bâtiment des années 70, l’hôtel est situé à proximité de certains des plus beaux parcs de la ville, dont la Villa Borghese, accessible à pied. Imaginé par Ennismore Design Studio, il dévoile en extérieur une façade restée intacte et à l’intérieur, une scénographie moderniste du plus bel effet avec des marbres et terrazzos, des pièces de Gio Ponti et du mobilier contemporain illustrant à merveille le chic italien. Deux bars et deux restaurants dont Cugino ouvert en partenariat avec la micro-boulangerie/ restaurant Marigold complètent le tableau à la sauce Hoxton.

En bref...

• Le Parc Disney World en Floride va lancer une nouvelle expérience intitulée Star Wars : Galactic Starcruiser. Un voyage de deux nuits et trois jours dans un vaisseau vers une galaxie lointaine avec au programme : jeu de rôle, parc à thème, théâtre immersif, et restauration exotique à la sauce Star Wars.

43


évasion

PARIS © photos: D.R

Pour cette 105ème escapade bimestrielle, on a décidé de rester dans l’hexagone et de vous emmener à quelques centaines de kilomètres de chez nous. Direction la capitale pour quelques jours d’évasion et de découverte des nouveaux spots à voir et à tester absolument. visages qui la font bouger. Quartiers en mouvement, nouvelles tables, ouvertures d’hôtels et de rooftops, concepts-stores et boutiques pour un après-midi shopping… on vous a préparé une belle sélection d’adresses qui valent vraiment le détour. Il s’agit bien sûr d’une liste non exhaustive que vous prendrez le soin de compléter. Bon voyage !

Ah Paris sera toujours Paris. En perpétuelle ébullition comme la plupart des grandes capitales mondiales, La Ville Lumière, quelque peu endormie en 2020 pour les raisons que l’on connait (comme les autres d’ailleurs), a naturellement retrouvé tout son dynamisme depuis plusieurs mois. Une occasion parfaite pour s’offrir un petit week-end ou plus et aller découvrir les nouveaux

44


évasion

LE CŒUR DU POULET

Direction les 1er, 2ème, 3ème et 4ème arrondissements pour démarrer notre revue des meilleurs spots de la capitale. C’est souvent là que les choses bougent le plus alors on a décidé de s’arrêter pour la première étape à la Bourse de Commerce qui a ouvert ses portes le 22 mai dernier. Entièrement rénovée par l’architecte japonais Tadao Ando, le monument historique datant du 18ème siècle est le nouvel écrin de la collection Pinault où sont présentées plus de 10.000 œuvres de près de 350 artistes. Un lieu unique qui est aussi devenu le terrain de jeux de la famille Bras. Michel et Sébastien, les étoilés aveyronnais, y ont ouvert La Halle aux Grains, un restaurant-café qui propose trois temps de dégustation autour d’une cuisine de l’essentiel en écho avec l’histoire de cette ancienne halle aux blés. Parmi les tables à tester, on vous conseille également Tzantza pour sa carte au sourcing français twistée par des accents sud-américains, Magniv et ses saveurs israéliennes signées Kobi Vilot ou encore Tekes si vous êtes amateurs de végétal. Le centre de Paris, c’est aussi l’hôtellerie haut de gamme et de ce côté-là, vous avez de quoi faire pour la nuit ou juste pour boire un verre avec le très élégant Kimpton St-Honoré, premier du nom à Paris, qui présente une esthétique Art Déco minimaliste avec notamment le rooftop Séquoia et sa vue panoramique. Incontournable également, l’hôtel Madame Rêve, niché dans l’iconique Poste du Louvre récemment rénovée, où l’on profite d’un cadre et d’une cuisine de premier choix. Et l’on n’oublie pas l’étonnant Cheval Blanc dont on vous parle un peu plus loin et la Samaritaine, une adresse légendaire qui s’est offert une belle cure de jouvence. Cap ensuite sur le Haut Marais pour déambuler dans Quartier du Vertbois, nouvel épicentre de la créativité à Paris où se sont installés des acteurs sensibles aux savoir-faire français et à l’excellence. On y retrouve notamment le nouveau Café Kistsuné et son atelier de torréfaction. Au cœur de Vertbois, art, design, mode, littérature et gastronomie réveillent les sens. 45


évasion

arrondissement. Toujours au Printemps, faites un petit tour à la Délicatisserie, la pâtisserie de haute facture de Nina Métayer qui s’est installée au Printemps du Goût où l’on sert des créations de saison, des gâteaux de voyages et aussi des chocolats et bonbons à consommer sans modération. Pour se dépenser un peu après avoir gouté toutes ces bonnes choses, rien de mieux qu’une petite virée dans les boutiques. Et ça se passe d’abord chez Kith, rue Pierre Charon, le temple parisien des sneakers et du street wear qui va vous en mettre plein la vue avec ses 1500 m² dédiés à la mode, la culture, la déco et la restauration. Puis au Dover Street Little Market imaginé par les londoniens de Dover Street Market. Le second point de vente de la capitale présente, sur une trentaine de mètres carrés, une super sélection de créateurs de mode émergents. Direction ensuite le 10ème pour une petite visite de La Caserne, le plus grand accélérateur de transition écologique dédié à la filière mode et luxe en Europe. Cet incubateur hors norme, qui a pris ses quartiers dans la plus vieille caserne de pompiers de Paris, regroupe bureaux, ateliers, fab lab, salles polyvalentes, studio photo, salle de danse, boutiques, café-restaurant et rooftop abrité. Le monde de demain est en marche.

PLUS LOIN, C’EST TOUJOURS BIEN

On élargit un peu le cercle pour se retrouver dans les 6ème, 7ème, 8ème, 9ème et 10ème arrondissements de la capitale. Evidemment, on ne peut parler de nouveautés sans citer Marsan, l’excellent restaurant de la rue d’Assas ouvert en début d’année par la cheffe étoilée Hélène Darroze. On vous en parle aussi un peu plus loin dans nos pages gastronomie. Une table à tester d’urgence donc tout comme le Relais Plaza de Jean Imbert bien sûr, Cèna et Braise, un bistrot chic ultra créatif et un autre dédié à la cuisine au feu de bois. La jeune garde est bel et bien là ! Pour les cyclistes, rendez-vous chez Pastel, un tout nouveau café cycles expérientiel et communautaire imaginé par des architectes avec une belle carte de bières et des super vélos aussi. On poursuit notre chemin en passant chez Perruche, le lieu à vivre perché au dernier étage du Printemps Haussmann. Cet été, ce jardin d’altitude de plus de 500 m² a dévoilé sou nouvelle terrasse XXL qui sera ouverte toute l’année avec une carte réinventée et une programmation musicale soignée. Le hot spot du 8ème 46


évasion

TERMINER EN BEAUTé

Allez hop, encore un peu d’énergie pour terminer en beauté notre tour de la capitale. Il se passe encore plein de choses dans les autres arrondissements où les restaurants, boutiques et hôtels ont de quoi vous surprendre. On passe tout de suite chez Tapisserie comme ça, c’est fait. La nouvelle pâtisserie artisanale du chef étoilé Bertrand Grébaut fait déjà beaucoup de bruit quelques semaines après son ouverture avec ses créations fabriquées sur place avec des super bons produits. Dégustation obligatoire ! Parfait pour une viennoiserie le matin ou le goûter. Pour déjeuner ou diner, arrêtez-vous au Fitzroy, lieu hybride inspiré du quartier typique de Melbourne. Non loin de là, dans le 12ème, une pause s’impose chez Rosa Bonheur, la célèbre guinguette qui a investi le bois de Vincennes cet été avec une nouvelle adresse à l’esprit joyeux et fêtard. On aime bien aussi La Bamba, calée en plein cœur du Parc Floral, qui propose une programmation festive et des kiosques de restauration très cool comme les tapas ou le bar à huitres. Et pour prendre un peu de hauteur, rendez-vous au Paradiso, le rooftop du cinéma-hôtel éponyme pour boire un verre en plein air et regarder un bon film, tranquillement. Une loge privée est également disponible sur réservation depuis septembre. De l’autre côté, dans le 16ème, on a aussi choisi plusieurs adresses qui pourraient vous plaire à l’image de la belle boutique Anja, griffe de maillots de bain pour femmes qui a inauguré sa première boutique parisienne. Côté gastronomie, réservez votre table au Petit Victor Hugo avec une décoration signée Laura Gonzalez, un bar à cocktails magistral et une carte marine, moderne et responsable. Et chez Bellefeuille, le nouveau restaurant de l’hôtel Saint-James, on se régale avec les assiettes végétales et les produits de mer cuisinés par le chef Julien Dumas. Pour finir, on voulait vous faire découvrir Raymonde, un shop du 18ème dédié aux chaussures éco-conçues et aux vêtements vintage et le Kilomètre 25, le lieu de vie des cultures périphériques où se mélangent boutiques et évènements artistiques et musicaux.


évasion

CARNET DE VOYAGE PA R I S

A voir/ à faire Bourse de Commerce : 2, rue de Viarmes - 1er

La Poste du Louvre :

16, rue Étienne Marcel - 2ème

Quartier Vertbois : La Caserne :

12, rue Philippe de Girard - 10ème

Rosa Bonheur :

Avenue de Nogent – 12ème

La Bamba :

102, route de la Pyramide – 12ème

Kilomètre25 :

12A, rue Ella Fitzgerald – 19ème

143, avenue Victor Hugo - 16ème

La Halle aux Grains : 2, rue de Viarmes - 1er

5, place du Chancelier Adenauer – 16ème

Tzantza :

Bambini

58, rue Jean-Jacques Rousseau – 1er

Granite :

27-29, boulevard des Capucines - 2

Maison Flore :

2, rue du Havre - 8

Kith :

135, boulevard Diderot – 12ème

Dover Street Little Market :

2, avenue de la Porte de la Plaine – 15ème

Michel Vivien :

5, rue Saint-Éleuthère – 18

Anja :

7, rue de Castiglione - 1

er

Kimpton St-Honoré

27-29, boulevard des Capucines - 2ème

Pley Hotel

214, rue du Fg St-Honoré - 8ème 5, place du Chancelier Adenauer – 16ème

Trame Paris :

119, rue du Temple – 3ème

Sequoia :

4 bis, rue Saint-Sauveur - 2ème

Perruche :

Montecito :

27-29, boulevard des Capucines - 2ème

ème

ème

Datsha

57, rue des Gravilliers - 3ème

Le Perchoir Porte des Versailles :

Bofinger :

Cœur Sacré :

ème

Pâtisseries

Cédric Grolet Meurice & Opéra :

6, rue de Castiglione 1er & 35, avenue de l’Opéra – 2ème

21, avenue Montaigne - 8ème

Cèna :

Délicatisserie :

23, rue Treilhard – 8ème

45, rue Charlot – 3ème 49, rue Pierre Charron - 8ème

Rooftop Paradiso :

Relais Plaza :

Hôtel Costes Castiglione

78, rue Montmartre - 2ème

Tekes :

4, rue d’Assas - 6ème

48, rue du Louvre - 1er

Flagship Oh My Cream:

Rooftops

37 bis, rue du Sentier – 2ème

Marsan :

Madame Rêve :

Off-White :

Magniv :

6, rue des Fossées Saint-Marcel - 5ème

8, quai du Louvre – 1er

9, rue de la Monnaie – 1er 8, rue de Castiglione – 1er

13, av. du Président Wilson - 16ème

Bacav’ :

Cheval Blanc

La Samaritaine :

Bellefeuille :

5-7, rue de la Bastille – 4ème

Hôtels

Boutiques

Petit Victor Hugo :

6, rue Bailleul - 1er

rue du Vertbois - 3ème

Le Saint James :

Restaurants

54, rue du Fg Saint-Honoré - 8ème 70, rue du Fg Saint-Honoré - 8ème 5, rue Pierre Guérin – 16ème

Raymonde :

26, rue du Poteau – 18ème

Bars

Café Kitsuné Vertbois : 30, rue du Vertbois - 3ème

19, rue d’Anjou - 8ème

Printemps du Goût – 64, boulevard Haussmann – 8ème

7, rue du Conservatoire -9ème

65, rue de Charonne – 11ème

Pastel Café :

24, rue des Moines – 17ème

Sir Winston :

Braise :

Tapisserie :

Phenice

Fitzroy :

Jeffrey Cagnes :

49, rue du Fg Saint-Antoine – 11

ème

48

Coya Pisco Bar :

83-85, rue du Bac – 7ème 4, rue Richer - 9ème 5, rue de Presbourg – 16ème


Destination la Méditerranée secrète

HÔTEL | VILLAS | SPA | RESTAURANTS | BAR | CAVEAU | ÉVÉNEMENTS

AVENUE DE GRUISSAN | 11100 NARBONNE 04 48 22 07 24 | CHATEAUCAPITOUL.COM


50


évasion

CHEVAL

BLANC © photos : Alexandre Tabaste

Fleuron hôtelier du groupe LVMH, Cheval Blanc ouvre sa première adresse urbaine au

cœur de Paris, au sein de la mythique Samaritaine. Avec ses vues inédites sur la capitale, des quais de Seine au Sacré Cœur, l’hôtel accueille ses premiers clients depuis le 7 septembre dernier dans un cadre enchanteur. Petite visite.

A

près Courchevel, Saint-Tropez, les Maldives et l’île de SaintBarthélemy, LVMH vient donc d’inaugurer son nouvel établissement cinq étoiles, le Cheval Blanc Paris. Très attendu après des retards administratifs et les confinements successifs, l’adresse

est impressionnante de démesure et vise bien entendu la distinction Palace dans les mois à venir. Installé quai du Louvre, dans le Ier arrondissement, le Cheval blanc se distingue de ses concurrents par le nombre de chambres qu’il propose à sa clientèle. « 51

Plus qu’un hôtel, il s’agit là d’une maison, d’un établissement à échelle humaine. Nous souhaitons que les clients se sentent comme chez eux» explique Edouard Delavaux, directeur exécutif. Les 72 chambres et suites composent donc une halte confidentielle luxueuse et raffinée.


évasion

« Cheval Blanc s’ouvre sur le plus vivant des Paris, entre le Marais, l’île de la Cité et le Louvre. C’est là, au cœur d’un iconique bâtiment Art Déco que la lumière envahit chaque fenêtre, reflétant un art de vivre sans pareil. A la française. A la parisienne. »

C

es dernières proposent de véritables espaces de vie, de 45 mètres carrés pour la plus petite, jusqu’à 1000 mètres carrés pour la plus grande : un appartement en duplex des 8ème et 9ème étages qui abrite entre autres sept chambres, une salle de projection, une terrasse panoramique et un bassin de nage de douze mètres et demi. Transformé par les architectes Peter Marino et Édouard François, l’ensemble est mis en scène dans un esprit audacieux et contemporain en hommage à l’héritage Art déco. Les matériaux y sont sublimés : salles de bains en marbres, mobiliers en bois, tissages métalliques, murs en marqueterie de paille ou en pin brulé… démontrant tout

le génie du savoir-faire et de l’artisanat français. La piscine installée au sous-sol mesure trente mètres et est, semble-t-il, la plus longue de la capitale. Habillée de milliers de mosaïque, elle n’est accessible qu’aux clients de l’hôtel, contrairement aux autres services. À commencer par le Spa Dior, premier du nom à l’échelle mondiale, qui s’ouvre aux parisiens pour des instants beauté et détente de haute facture. Véritable de lieu de vie, le Cheval Blanc offre un large panel culinaire à ses hôtes et aux visiteurs de passage. Une table qui sublime les saveurs italiennes et en particulier les fruits de mer baptisée Langosteria, la brasserie « le Tout Paris » et sa terrasse de 650 mètres carrés au 7ème étage, les pâtisseries et spécialités 52

boulangères de Maxime Frédéric implantées au Limbar… Et évidemment la table gastronomique « Plénitude » orchestrée par le chef Arnaud Donckele, trois étoiles Michelin au Cheval Blanc de Saint Tropez… En attendant les étoiles à Paris. L’établissement constitue donc désormais une nouvelle destination cultivant une harmonie épicurienne qui emporte les sens, suspend le temps et créée d’inoubliables souvenirs. Reflet de l’excellence hôtelière française mixant art de vivre, gastronomie, bienêtre, mode et maroquinerie, l’adresse à tout pour devenir une halte mythique au cœur de la capitale, avec vue sur la Seine… www.chevalblanc.fr


53


54


MODE DRESS CODE LE GUIDE DU STYLE H I STO I R E S D E M A R Q U E S FIVE JEANS S O U B ACQ

55


MODE DRESS CODE

N O M I N AT I O N

RéCOMPENSEs

NIGO CHEZ KENZO

PRIX LVMH 2021

Fondée en 1970 par le japonais Kenzo Takada et propriété du groupe LVMH, la maison Kenzo enregistre une nouvelle arrivée. En effet, le créateur Nigo a été nommé directeur artistique de la marque le 15 septembre dernier, succédant ainsi au créateur portugais Felipe Oliveira Baptista. Styliste reconnu mondialement, Tomoaki Nagao n’est autre que le fondateur du label de streetwear A Bathing Ape et il aura désormais pour mission d’insuffler une vision moderne et innovante aux collections Kenzo tout en conservant son ADN et son savoir-faire. Il faut probablement s’attendre à des surprises de taille dans les prochains mois.

Chaque année, le prix LVMH est un évènement dans le monde de la mode. Et pour cette huitième édition, le jury a couronné la créatrice albanaise Nensi Dojaka. Basée à Londres, elle a été récompensée pour ses jeux de matières et ses pièces asymétriques qui définissent une nouvelle silhouette féminine. Elle profite d’une enveloppe de 300.000 euros et d’un mentorat d’un an pour développer son label. Rui Zhou (marque Rui), Colm Dillane (Kidsuper) et Lukhanyo Mdingi ont également été distingués lors de la remise des prix et partagent le Prix Karl Lagerfeld/ Mention Spéciale du Jury, doté d’une cagnotte de 150.000 euros.

56


EXPO

MODE RESPONSABLE

JEAN

TRESSÉ AU BON MARCHÉ

Incontournable, indémodable… les qualificatifs sont nombreux lorsqu’on parle du jean. Alors si vous voulez le découvrir sous toutes ses coutures, rendez-vous jusqu’au 22 janvier 2022 à la Cité des Sciences et de l’Industrie. Ici se tient une exposition ludique, immersive et décalée consacrée à cette pièce phare du vestiaire. Au cœur d’un décor évoquant un grand atelier industriel et de six espaces thématiques, on y explore l’univers du jean, de son histoire à sa fabrication en passant par ses conditions de production, à travers des jeux, films, ateliers créatifs, manipulations et dispositifs multimédia. Une expérience inédite pour les parents et les enfants.

Après avoir installé son pop-up au cœur du conceptstore parisien Merci, Tressé investit le Bon Marché pour y développer son premier point de vente physique. Fondée en 2020, la jeune maison spécialisée dans la mode responsable et intemporelle, les accessoires et la décoration présente son univers sur un espace de 20 m 2. Une sélection de prêt-à-porter et d’objets de belle facture en édition limitée est à retrouver dans le grand magasin parisien de la Rive Gauche. Une vitrine de choix pour la marque qui s’engage à produire moins et mieux. Rendezvous sur le site pour tout savoir.

En bref... • Le géant américain Facebook et la marque Ray-Ban se sont associés pour lancer des lunettes connectées, les Ray-Ban Stories. • Avis aux amateurs de pantalons flare, Levi’s a récemment dévoilé son nouveau denim déjà incontournable, le 70’s high flare. • Olow et La Brasserie Fondamentale ont collaboré à la création d’un t-shirt en coton bio et d’une bière IPA. • L’Advanced Shoe Factory 4.0, une usine automatisée de chaussures de sport, a ouvert ses portes dans la région Auvergne-Rhône-Alpes.

57


11 Millions de visiteurs

42 000m2

de shopping

110

boutiques

2000

places de parking

Idéalement situé, le Polygone Montpellier est un centre commercial nouvelle génération. Sa rénovation permet à ses 110 boutiques de bénéficier de la lumière du jour grâce à sa majestueuse verrière de 120m de long. Une expérience unique au cœur de la ville de Montpellier.

58


59


60


MODE H I STO I R E D E M A R Q U E

FIVE JEANS © photos : Sébastien Cottereau

Imaginée en 2003 par deux français alors installés aux États-Unis, la griffe Five Jeans est devenue en un peu moins de 20 ans un incontournable des dressings féminins. Avec l’envie de créer des collections pleines de bonheur et de bonne humeur, la marque signe une mode urbaine aux accents Rock n’roll, tout en s’appuyant sur des principes responsables. Petit tour d’horizon…

61


MODE H I STO I R E D E M A R Q U E

label qui certifie non seulement des conditions de travail dignes et le respect de l’environnement, mais également la fabrication d’un produit qui n’atteint pas la santé de ceux qui le portent.

Le concept de Five Jeans est assez simple : mixer un savoir-faire unique à une touche « Home made », complété par un design français inspiré du « Californian way of Life » des années 70. Cet héritage donne vie à une mode urban rock, piochant dans les codes du vestiaire militaire et donnant vie à un style conçu pour le quotidien, et surtout pour apprécier et partager chaque minute de sa vie.

Pour cette saison automne hiver, Five a réinterprété son teeshirt iconique Love avec des mailles en laine et cashmere qui se marieront parfaitement avec les jeans et chinos, pensés pour toutes les morphologies en versions larges ou slim, taille haute, flare ou style boyish et évidemment en divers coloris. Et pour compléter le look Five, des parkas aux couleurs chaudes, la jolie veste Viviane reversible, des combis ou des vestes workwear, des chemises à carreaux ou à motif léopard toutes douces ont été ajoutées au vestiaire rock & casual, sans oublier la collection Amour qui intègre des chemises et blouses aux teintes multiples en velours, denim, popeline ou en fibre naturelle Tencel… FIVE, c’est une attitude, une philosophie, et des couleurs pop rock, pour des collections porte-bonheur !

Véritable marque lifestyle, Five a démarré par produire uniquement des jeans aux coupe parfaites, puis a complété son offre denim par une gamme de tee-shirts, de mailles, de robes imprimées, de pièces outerwear et également d’accessoires. Les finitions sont effectuées à la main pour une réelle attention au détail, et tous les tee-shirts, sweatshirts et jeans colorés sont confectionnés en coton biologique, ancrant la marque dans une réelle démarche éco-responsable. Une prise en compte de la dimension environnementale qui se traduit également par l’utilisation de packagings en cartons et plastiques recyclés et qui est venue couronner Five de la certification GOTS (Global Organic Textile Standard) depuis les 1er janvier 2021, un

En vente chez Lily - 22, rue de l’Argenterie - Montpellier 62



MODE H I STO I R E D E M A R Q U E

SOUBACQ © photos : Pierre Prospero

Nombreuses sont les marques de prêt-à-porter à proposer des réinterprétations des vêtements de travail. Que cela soit pour les vestiaires masculins ou féminins, ou les deux, la veste de travail occupe aujourd’hui une place de choix dans le cœur des amateurs de vêtements casual et passepartout. La jeune marque Soubacq en fait le pari et redonne toutes ses lettres de noblesse au bleu de travail avec une vision toute personnelle…

64



MODE H I STO I R E D E M A R Q U E

savoir-faire français, et celle de la personne qui le porte : sobre ou original, élégant ou audacieux en fonction de la couleur choisie. Car le Bleu de travail Soubacq, malgré son nom, existe déjà en diverses teintes : bleu nuit, vert forêt, terre d’argile, Lilas, Jaune, Bleu Moleskine, Beige et même en Vichy mais, victimes de leur succès, certains coloris sont déjà indisponibles, il vous faudra donc patienter avant la sortie des prochaines collections qui se dévoilent régulièrement. Louise déniche en effet, chaque semaine, les étoffes oubliées des grandes maisons de mode pour confectionner des pièces exclusives pour un style intemporel, non genré et résolument élégant.

Le constat est simple : pour fabriquer un bleu de travail, il faut 15.000 litres d’eau, plus de 800 grammes de produits chimiques et 38.000km de transport au compteur pour une simple veste ! C’est énorme, et c’est-ce qu’a décidé de « combattre » Louise, la fondatrice de Soubacq. Après des études dans le milieu de la mode éthique, la jeune cheffe d’entreprise a décidé d’allier son goût pour la création et ses engagements pour une économie vertueuse et une mode plus sobre. En puisant dans ses racines familiales, dans l’histoire de ceux qui travaillent avec leurs mains, elle réinvente le bleu de travail pour permettre un retour à l’essentiel et une alternative à la mode en grande série en créant une veste unisexe qui s’adapte à tous, à chaque moment de la vie, tout en respectant l’humain et la planète.

Et pour celles et ceux qui préfèrent personnaliser leur Bleu, la marque propose le « Bleu rêvé ». En répondant à un questionnaire sur votre Bleu parfait, la marque se charge ensuite de dénicher des matières correspondant à vos réponses puis vous propose 3 choix en accord avec vos goûts vestimentaires.

Pour aller encore plus loin, Louise se tourne vers le surcyclage en récupérant des chutes de tissus provenant des grandes maisons de couture et de décoration afin de réduire les déchets textiles. Les pièces obtenues, fabriquées à Paris, sortent ainsi en séries très limitées faisant de chaque veste un vêtement singulier et écoresponsable. Chaque bleu raconte une histoire, celle d’un tissu oublié, celle du

Une démarche globale responsable, des lignes simples et parfaitement coupées, et des pièces à la frontière du sur-mesure pour un vestiaire unique et original, Soubacq est la marque à suivre en cette fin d’année 2021. 66



BRUNO CHAUSSIGNAND 10 ANS DE CRÉATION


Bruno Chaussignand est un homme épanoui. Cette année il fête les 10 ans de sa marque de lunettes et lance une collection exclusive de 20 nouveaux modèles pour lesquels il confirme et signe un travail exécuté avec exigence, précision et passion.

B

runo Chaussignand a grandi à Nyons, en Drôme Provençale. Ses proches disent de lui qu’il était calme et rêveur… Si sa créativité n’appartient qu’à lui, son père ingénieur et sa mère géomètre lui ont transmis le goût de la précision, de l’exigence et une sensibilité qui s’expriment dans son travail : « J’ai longtemps cru qu’il fallait trouver un métier technique pour rassurer ma famille mais je sentais aussi l’envie de m’exprimer dans un domaine artistique. Quand j’ai découvert l’univers de l’optique, ça a été une révélation : un monde où pouvaient coexister la technique et la création » confie-t-il. Il se forme alors au métier d’opticien-lunetier et commence à créer des lunettes à l’âge de 16 ans. C’est finalement en 2003 lorsqu’il créé O Mil’Yeux, sa boutique au coeur de l’écusson à Montpellier, qu’il présente ses premiers modèles avant de lancer sa marque éponyme. Depuis 10 ans, Bruno Chaussignand renouvelle sans cesse sa collection de lunettes très typées, parfois surprenantes, qui prennent toute leur dimension une fois portées. «Fiezvous toujours à votre troisième impression !» C’est une véritable expérience que propose le designer avec ses montures uniques et audacieuses : «Au premier regard elles interpellent, parfois même déstabilisent. Puis en les prenant en main on est séduit par leur

qualité, la générosité des matières. Quand on les essaie, enfin, il y a très souvent cet effet «Oh !», comme une évidence» explique le créateur. Cette évidence, elle vient de la minutie avec laquelle il conçoit ses produits : un dessin technique réalisé au crayon et des heures de travail (au demi millimètre) pour que les montures chaussent parfaitement. «Je suis de près toute la chaîne de conception avec nos partenaires français et allemands pour m’assurer de la qualité et du respect des lignes. Il faut 3 mois et plus de 50 étapes de fabrication pour réaliser une paire de lunettes.» détaille-t-il. Le métier d’opticien est aussi essentiel pour Bruno Chaussignand : «La boutique de Montpellier est un laboratoire pour moi. Je ne peux pas me passer de ce contact avec les porteurs de lunettes : il me permet d’être au plus près de leurs envies et de leurs besoins quand je dessine une collection». Il aime souligner que ses montures sont pensées pour les visages : «Les formes que j’imagine sont singulières. Mais au lieu de me faire simplement plaisir avec un design original, je pense d’abord aux personnes qui vont les porter. Parce que les lunettes sont un prolongement de soi, un marqueur d’identité, je créé ces objets dans le seul et unique but de révéler le visage, le regard et l’expression de ceux qui les portent. En un mot, de leur donner confiance». Cette confiance est au coeur son projet. 69

En 2011, il s’associe à son épouse Marina pour développer leur entreprise familiale. Depuis, la marque s’implante chez les opticiens créateurs en France et dans le monde. En 10 ans, elle a su grandir sereinement en incarnant ses valeurs : l’indépendance et la liberté de création. «Nous sommes heureux d’être sur notre chemin, ce n’est pas une autoroute mais la vue y est magnifique : notre souhait n’étant pas d’avoir une croissance exponentielle mais d’avancer à notre rythme, de manière raisonnée. Cela nous offre du confort, une grande liberté et surtout un lien très fort avec nos clients» explique Marina. Aujourd’hui, Bruno Chaussignand affirme son ambition : apporter de l’optimisme aux porteurs de lunettes. «Cet anniversaire, c’est l’occasion de communiquer du positif autour de notre marque, dans une période où nous aspirons tous à plus de légèreté et de bonne humeur dans notre quotidien» raconte Marina. Et l’avenir ? «Nous sommes prêts ! Nous nous sentons parfaitement alignés avec nos équipes, nos produits, nos ambitions. Nous sommes bien entourés, la tête pleine d’idées et certains que l’avenir nous réserve de belles surprises ! En commençant par l’accueil de notre nouvelle collection à découvrir en magasin dès le mois d’octobre !» concluent-ils avec enthousiasme. Liste des revendeurs sur www.brunochaussignand.com


70


art et photo POINTS DE VUES LES EXPOS DU MOMENT CLICHÉS STEPHAN GLADIEU ENTREVUE THE FEEBLES

71


∞ art et photo ∞ POINTS DE VUES

Art Moderne

ANNIVERSAIRE

LA COLLECTION MOROZOV FONDATION VUITTON

50 ANS FONDATION VASARELY

Depuis le 22 septembre dernier, la Fondation Louis Vuitton accueille sa nouvelle grande exposition « La Collection Morozov. Icônes de l’Art Moderne ». L’accrochage, présenté pour la première fois hors de Russie, réunit plus de 200 chefs-d’œuvre d’art moderne français et russe avec des œuvres majeures de Cézanne, Gauguin, Van Gogh, Renoir, Monet, Matisse, Derain et Picasso, en parallèle d’artistes représentatifs de l’avant-garde russe comme Vroubel, Malevitch, Répine ou Sérov. Occupant la totalité des espaces de la Fondation Louis Vuitton, cette exposition magistrale se tient jusqu’en février 2022. www.fondationlouisvuitton.fr

En cette année 2021, la fondation Vasarely célèbre les 50 ans de sa reconnaissance d’utilité publique ! Pour l’occasion, deux expositions ont été imaginées en deux lieux distincts. La Première baptisée « Gordes Magistral ! » s’installe dans le château de Gordes et rappelle à travers de nombreux documents d’archives, d’œuvres originales, de textes et de photos, les circonstances de la création du Musée didactique de Gordes inauguré en 1970, et qui fût la première pierre de la Fondation Vasarely. La seconde « L’art sera trésor commun ou ne sera pas » prend place au Centre architectonique à Aix et revient sur la création de cet ensemble unique : la « cité polychrome du bonheur » de Victor Vasarely.

72


S T R E E T- A R T

p h otO

PEINTURE FRAICHE HALLE DEBOURG

CHEFS-D’ŒUVRE PHOTOGRAPHIQUES DU MOMA

En 2001 et 2016, le MoMA a fait l’acquisition de plus de 350 photographies provenant du collectionneur suisse Thomas Walther. Cet ensemble constitue aujourd’hui un des piliers de la collection moderne du musée. Présenté pour la première fois hors de New York, avec un parcours qui rassemble environ 230 images, la collection raconte l’histoire des avant-gardes photographiques européennes et américaines, à travers les œuvres d’une centaine de photographes qui voulaient changer les images pour changer le monde. L’accrochage reflète ainsi les idées du photographe et théoricien Lazlo Moholy-Nagy qui affirmait que « l’analphabète du futur ne sera pas l’illettré mais l’ignorant en matière de photographie ». Jusqu’au 13 février 2022 au jeu de paume à Paris

Le festival street art Peinture Fraîche est de retour à la Halle Debourg de Lyon jusqu’au 31 octobre 2021 pour une troisième édition sous le signe des nouvelles technologies, de l’écologie, des regards féminins et de l’abstraction. Au programme : vingt artistes locaux se joignent à vingt artistes internationaux et nationaux pour repeindre les murs de la Halle. Live painting, Jam de graffiti, podcast radio, mur d’expression libre et ateliers complèteront le tableau avec une ambition : faire vivre la ville et la métropole sur le tempo du street art grâce à de nombreuses résonances programmées dans des galeries, salles de concert, médiathèques et cinémas… www.peinturefraichefestival.fr

En bref...

• Il vous reste quelques jours pour découvrir les photos de Vincent Migrenne chez agnès b. à Montpellier. • Le Musée d’Art brut de Montpellier présente le travail d’Armand Avril jusqu’au 31 décembre. • Le Mo.Co. Hôtel des collections présentera dès le 13 novembre l’expo « l’épreuve des corps » qui mettra en lumière les œuvres de la Fondazione Sandretto Re Rebaudengo • Le musée du Luxembourg à Paris accueille les tirages de la photographe américaine Vivian Maier. 73



photographie INTERVIEW

STEPHAN

GLADIEU

Ancien reporter de guerre, Stephan Gladieu continue de parcourir le monde pour explorer un champ photographique plus artistique à travers des séries de portraits iconiques à la composition rigoureuse. À la frontière du réel et de l’irréel, il relate de la condition humaine en Asie, en Afrique ou encore au Moyen Orient. Plusieurs bonnes raisons qui nous ont donné envie d’en savoir un peu plus sur ses voyages et ses images. Bonjour Stephan, quelle a été votre première expérience photo ? Très tôt, j’ai voyagé avec mes parents, notamment dans les pays de l’est puis un évènement a déclenché pas mal de choses. Un jour, nous avons eu, mes parents et moi, un grave accident de la route en Roumanie et avons été contraints de rester quelques jours dans un petit bled de province. Rapidement, j’ai été confronté à une réalité bien différente de celle que je connaissais, dans un contexte politique compliqué à l’époque avec la dictature de Ceaușescu. Cet épisode a aiguisé ma curiosité au point de vouloir raconter ce qu’il se passait à quelques centaines de kilomètres de la France. Et assez naturellement finalement, j’ai choisi la photographie comme moyen de faire connaître ce que je découvrais au fil de mes voyages. Son immédiateté et sa spontanéité m’ont paru être les meilleurs moyens de le faire. Vous êtes devenu ensuite photo reporter… Oui cela s’est fait naturellement encore une fois. J’ai vraiment démarré 75

en 1989 et ce sont mes voyages autour du monde qui m’ont amené à me consacrer au reportage. J’ai continué à me rendre en Roumanie, au Kosovo… et dans d’autres pays pour rendre compte de la vie là-bas. Puis en 1992, je suis arrivé en Afghanistan au moment où la guerre civile éclatait. J’y ai rencontré Steve McCurrry, photographe américain de National Geographic, qui m’a beaucoup aidé sur place notamment en me mettant en relation avec un fixeur sans qui rien n’est possible sur le terrain. Puis je me suis rendu compte que je faisais partie des rares photographes présents en Afghanistan pouvant relater de la situation. C’est comme ça que je suis devenu reporter de guerre, un peu par accident à vrai dire. Petit à petit, cette activité est devenue une vraie passion et j’ai commencé à en vivre grâce à mes rencontres avec des journalistes et des collaborations avec des magazines. Puis j’ai continué à parcourir le monde avec mon épouse pour faire des reportages au long cours, des sujets de sociétés que nous vendions dans le monde entier.


photographie INTERVIEW

et le Congo particulièrement, je trouve que quelque chose de très puissant spirituellement s’en dégage, une énergie et une créativité incroyables.

Et aujourd’hui, vous avez une approche plus artistique ? Il y a environ 5-6 ans, j’ai décidé de tout remettre à plat car j’avais le sentiment de me perdre un peu dans ces reportages. J’ai consulté toutes mes archives, fait la synthèse de ce que je voulais faire, je ressentais le besoin de changer ma manière d’aborder la photographie. À partir de là, j’ai décidé d’utiliser le portrait pour réaliser des séries ou l’aspect esthétique et documentaire se croisent, se répondent.

On a beaucoup aimé « homo-detritus »… Quelle était votre idée de départ pour cette série ? Cette série a été réalisée en collaboration avec le collectif congolais « Ndaku, la vie est belle » dont les membres sont presque tous issus des Beaux-Arts de Kinshasa. Ces artistes se sont réunis pour dénoncer la catastrophe écologique que connaît le pays depuis très longtemps, à savoir l’accumulation de déchets qui a transformé le Congo et ses bidonvilles en véritable poubelle à ciel ouvert. Ce mouvement artistique mené par des peintres, chanteurs, plasticiens et musiciens s‘est inscrit dans la tradition et les codes du masque intégral africain pour créer des performances de rue à l’aide de costumes fabriqués à partir de détritus. Plastiques en tous genres, téléphones portables, tissus, câbles électriques, cartons, pièces détachées… sont ainsi devenus des matières premières servant à façonner ces masques qui deviennent un support d’expression pour tenter d’exister dans une société chaotique. Ce projet n’est pas encore terminé puisque je vais retourner prochainement à Kinshasa pour produire de nouvelles images.

Vous avez documenté la Corée, l’Afghanistan, l’Afrique… vous avez rencontré de nombreux peuples et avez pas mal d’anecdotes et de souvenirs à raconter mais en retenez-nous une ou un en particulier ? Sans aucun doute, l’Afghanistan. C’est le pays qui m’a le plus marqué, il est impossible de m’en détacher, pour ses paysages, son peuple, son atmosphère, sa puissance et sa richesse culturelle. Je n’ai rien vu de tel et j’en garde des souvenirs extraordinaires. Aujourd’hui c’est un véritable crève-cœur de voir ce qu’il se passe avec le retour des talibans au pouvoir. Il est évidemment très compliqué d’y retourner et je pense que ce serait difficile pour moi car je ne retrouverai pas ce que j’y ai vécu lors de mes précédents voyages. Dans une autre mesure, il y a aussi l’Afrique 76




photographie INTERVIEW

Forcément, on va parler de la Corée du Nord. Comment cette série est-elle née et comment l’avez-vous réalisée quand on connaît un peu le contexte du pays ? De quelle manière avez-vous préparé ce voyage ? La Corée du Nord a toujours été une énigme pour moi et pour beaucoup de gens aussi je pense. J’avais depuis longtemps envie d’aller voir ce qui se passe dans ce pays complètement coupé du monde. J’ai eu la chance de rencontrer un jour le représentant de la Corée du Nord en France qui m’a aidé à mettre sur pied ce projet photographique. J’avais une idée très précise ce que je voulais faire, et qui s’intégrait parfaitement dans le cadre imposé par les autorités locales. Il a fallu négocier pendant des mois pour accéder aux lieux dans lesquels sont prises les photos. Ce travail a nécessité cinq voyages sur une durée de trois ans. Mon idée était de pouvoir utiliser un certain espace de liberté dans des conditions très particulières en choisissant d’être statique.

Je m‘arrêtais et je demandais aux gens qui passaient de poser devant l’objectif sans aucune mise en scène. Le périmètre d’action était évidemment très restreint mais j’ai tout de même réussi à aller au bout de la démarche en m’inspirant des codes de la photo de propagande et en respectant le décor et l’iconographie du pays. Cette manière de procéder a permis de faire comprendre le projet à mes interlocuteurs et aux sujets des images. Qu’avez-vous appris, découvert en allant là-bas ? Cette expérience a été beaucoup plus puissante que tout ce que je pouvais imaginer. Tout est maitrisé, calculé, sous contrôle et il règne une certaine paranoïa. L’individu n’existe que dans le projet collectif et le libre arbitre comme le sens critique ne semblent être jamais parvenus jusqu’à eux. Le chemin est tracé pour chacun des habitants de la Corée du Nord, par un père omnipotent qui infantilise à 79

outrance. Même si les conditions de vie sont difficiles, je pense que les nord-coréens d’adaptent à ce régime et y trouvent une certaine félicité car ils n’ont rien connu d’autre. Il y a aussi la partie Corporate de votre travail, l’approche est-elle la même ou il y a une vraie différence lorsque l’on tire le portrait d’un homme d’affaires et d’une famille africaine ? Je ne fais pas de différence lorsque je tire le portrait du président de LVMH ou Danone ou celui d’une famille à l’autre bout du monde. Cela reste un portrait même si dans le premier cas il s’agit de l’image de marque d’une entreprise et que la notion contractuelle rentre en ligne de compte. En tout cas, je ne me sens absolument pas bridé quand je rencontre des hommes d’affaires ou des personnalités, la seule chose qui prime est le côté humain qui doit transparaître du portrait.


photographie INTERVIEW

n’ont aucun intérêt pour moi, je suis plutôt porté sur la créativité de certains artistes, photographes et inconnus que je suis. Et puis, la proximité, la facilité d’échanges et les liens qui se créent parfois avec le public sont très enrichissants je trouve. Certains me parlent, me demandent conseil et cela amène une réflexion sur le sens des images.

Vous avez exposé pour le Rencontres de la Photographie à Arles. Qu’est-ce que cela représente pour vous ? Faire partie des artistes sélectionnés pour les Rencontres de la Photographie est assez émouvant effectivement, c’est un peu le graal pour un photographe. Cela permet de présenter ses travaux sous un autre angle, plus doux et poétique avec en face un public différent. Et cette année j’ai eu la chance d’être exposé en extérieur ce qui a permis de toucher un public encore plus large.

Vos projets, prochains voyages, expositions, pour la fin d’année et 2022 ? J’avance toujours sur différents projets en même temps. Je suis en train de réaliser une série de portraits pour un grande entreprise et puis je prévois de repartir au Congo afin de poursuivre la série Homo Détritus qui fera prochainement l’objet d’un livre. Et je suis en discussions avec des galeries afin d’exposer à l’étranger cette série et celle sur la Corée du Nord.

Quel regard portez-vous sur les médias d’images comme Instagram ? Cela fait partie de notre époque et il faut vivre avec son temps. C’est davantage l’utilisation qu’on en fait et ce que je peux découvrir en parcourant les profils qui m’intéressent. Toutes les images postées qui parlent de la vie quotidienne des utilisateurs

80


Un projet immobilier? Rencontrons nous. Montpellier Centre Clermont l’Hérault

2, rue de la Barralerie - Montpellier

04 67 66 00 66 - montpellier@agencegalerie.fr

1, place de la République

04 99 91 44 44 - clermont@agencegalerie.fr

w w w. a g e n c e g a l e r i e . f r

AgenceGalerieCasanova

agence_galerie_casanova

agence-galerie-casanova



art ENTREVUE

The

FEEBLES Gaëtan Guerlais et Anaël Moreau travaillent, dessinent et créent ensemble. Leur audacieux studio The Feebles occupe la scène graphique nantaise,. Mais aussi des travaux à l’échelle plus nationale, comme ceux pour Uniqlo, Adidas, ou la Caisse d’Épargne. Pour répondre aux commandes, le duo compose de nouveaux formats et emploie différentes techniques, et n’en garde pas moins sa touche ludique et moderne. 83


art ENTREVUE

Comment vous travaillez à deux ? G : On commence toujours un projet par une discussion. On évoque à l’oral ce qu’on imagine pour la finalité de la création : techniques, couleurs, inspirations. A : Cette étape est assez rapide car on est souvent d’accord ! D’ailleurs, on finit rarement nos phrases car l’autre a vite compris ce qu’on voulait dire. G : Haha ! Ensuite un de nous deux commence un croquis mais ne le termine pas, pour laisser à l’autre le soin d’apporter sa vision. Et en fonction du temps qu’on a à accorder au projet, on essaye de fonctionner comme ça à chaque étape : mise en couleur, ajout des textures, etc. A : Ça nous permet de toujours rebondir sur ce que fait l’autre, c’est super enrichissant, et on ne s’essouffle jamais sur un sujet.

Hello The Feebles, comment ça va ? A & G : Salut Focus, tout roule merci ! Après une pause estivale bien méritée, nous avons remis la machine en route à la rentrée, avec de nombreux projets à lancer. Donc ça bûche et on est ravis ! Qui êtes-vous et que faites-vous ? A & G : Nous sommes Anaël & Gaëtan, amis et partenaires depuis 20 ans déjà. Nous avons le même parcours depuis 2001, du lycée aux études supérieures, en passant par une phase agence, pour enfin créer notre studio en 2013. Depuis, nous tâchons de concevoir, illustrer, peindre en grand ou en petit, souvent pour des commandes, parfois pour nous-même, avec comme ligne de mire le plaisir dans la création : Design & happiness ! Depuis 1 an, Camille nous a rejoint. Elle s’occupe de la coordination des projets et plus globalement de l’admin du studio. Elle nous soulage beaucoup et nous permet de nous consacrer encore plus à la création.

Vos principales techniques de travail ? G : On est des touche-à-tout. On travaille beaucoup sur les logiciels Adobe (Photoshop/Illustrator) pour les commandes, par contrainte d’utilisation pour le client. Mais on aime tout autant travailler la matière pour nos projets plus artistiques et/ou personnels, surtout le pastel et la peinture. 
 A : Ces dernières années, on a aussi développé le travail mural à plus grande échelle et c’est devenu une part importante de notre démarche artistique.

Ça vient d’où « The Feebles » ? G : Haha ! Éternelle question, on ne pouvait pas y échapper ! On a choisi The Feebles en 2006, lors de nos études supérieures d’arts graphiques. On a commencé notre travail en binôme par la création de tee-shirts pour nos potes de classe. Il a fallu trouver un nom pour les signer, alors on a pris le dictionnaire anglais, et on a pointé au hasard. A : C’est tombé sur “Feeble (adj): faible, débile, frêle“… On avait 18 ans et on a trouvé ça marrant. G : Notre entourage nous a vite appelé “les Feebles“, et quand on a voulu lancer le studio, il était trop tard pour changer. A : C’est donc plus une histoire qu’une signification, et ça nous fait toujours autant rire de créer des visuels pour des marques sérieuses en signant en bas : “Les débiles“ !

Qui sont vos clients ? G : Institutions, marques, festivals, curateurs, artistes, promoteurs, restaurateurs, designers d’espaces, ou même particuliers, c’est vraiment varié. On a la chance d’avoir travaillé pour des enseignes connues comme Adidas, Uniqlo ou Jaguar, mais notre réseau reste assez local (Nantes > Grand Ouest) et on prend finalement autant de plaisir à créer une boîte de pizza pour Vincenzo, la pizzeria locale !

84




art ENTREVUE

L’endroit idéal pour déconnecter ? A : Saint Guilhem le Désert dans l’Hérault. On y a passé de superbes vacances dans une maison de famille perdue dans la montagne. Dépaysant et sans réseau, pour déconnecter, il n’y a pas mieux ! C’est d’ailleurs pendant ce séjour qu’on a décidé avec Gaëtan de se lancer pour que the Feebles devienne notre passe-temps à plein temps. G : La Pointe de Pen-Hir dans le Finistère, on l’appelle aussi le bout du monde. Des copains tiennent un bar/crêperie à flanc de falaise. La beurre-sucre a une autre saveur là-bas.

Votre collaboration la plus inattendue, la plus singulière ? A : Sans hésitation, notre projet pour la ville de Nantes avec l’habillage d’1km de pistes cyclables. L’œuvre s’appelle Tricyclodrome et s’étend sur 3 ponts nantais. Elle nous a été commandée par le Voyage à Nantes qui nous a donné carte blanche pour l’imaginer. 
 G : C’est notre plus gros projet, le plus visible et surtout le plus riche par les rencontres qu’on a faites. Il laisse une belle empreinte créative dans notre ville et ça nous touche forcément. Celle dont vous rêvez ? A : Faire perdurer la nôtre, celle qu’on a commencé il y a 20 ans G : Arrête tu vas me faire chialer… A : Haha ! Je crois qu’une collection capsule avec une grande marque nous plairait particulièrement ?

Votre disque du moment ? A : 4EVER de Buvette
 G : De Película de The Liminanas & Laurent Garnier Un film qu’il faut avoir vu au moins un fois dans sa vie ? A : Human Traffic de Justin Kerrigan G : Haha ! « Joli mon frère ! »

Un artiste incontournable ? A : L’espagnol Aryz, son univers et sa technique son incroyables.
 G : Ou l’artiste Cody Hudson que l’on suit depuis nos études. Maître de la simplicité.

Le meilleur spot du moment à Nantes ? A & G : Le M.U.R. sur l’Île de Nantes. Orchestré par l’association Plus de Couleurs, le spot est dédié à l’art urbain et change de tête tous les 3 mois pour notre plus grand plaisir. Il a déjà accueilli Rouge, Selah, Shane et Bims.

Une œuvre d’art emblématique ? G : “Girl with balloon“ de Banksy. Et sa destruction pendant la vente aux enchères… Dingue ! A : “Nighthawks“ de Edward Hopper. J’admire le travail des peintres réalistes, et l’atmosphère de cette œuvre est particulièrement hypnotisante.

Vos projets pour la fin d’année et 2022 ? G : Pas mal de coups de pinceaux avec des commandes de fresques pour des entreprises et particuliers d’ici la fin de l’année.
 A : Et allez… Parlons de 2023 ! Le studio aura 10 ans, alors pourquoi pas une grande expo anniversaire ?

Un musée à visiter absolument ? G : Le musée Joan Miró sur les hauteurs de Barcelone. A : Le musée Peggy Guggenheim, à Venise, pour sa collection d’art moderne, et son cadre au bord du Grand Canal !

www.thefeebles.com 87


88


EN CUISINE À TA B L E L’A C T U D E S C H E F S PORTRAIT H É L È N E DA R R OZ E F L AC O N B A RTO LO M E O G I N

89


EN CUISINE À TA B L E

ça bouge !

OPENING

JEAN IMBERT AU PLAZA ATHÉNÉE

ADMO AU MUSÉE DU QUAI BRANLY Le 10 novembre prochain ouvrira le nouveau restaurant éphémère du Musée du Quai Branly à Paris. Baptisé ADMO, ce projet expérimental et collaboratif de haute gastronomie initié par Alain Ducasse, Albert Adria et Romain Meder célèbrera les cultures culinaires française et espagnole avec comme fil conducteur l’innovation et l’avant-garde. Ouvert durant 100 jours, il a pour objectif de réfléchir au futur de la gastronomie tout en répondant aux enjeux actuels particulièrement celui d’une cuisine durable, engagée et consciente. Jessica Préalpato, chef pâtissière, fera également partie de l’aventure en poursuivant ses recherches autour de la Desseralité.

Nommé directeur de l’ensemble des cuisines du Plaza Athénée il y a quelques semaines, Jean Imbert a ouvert courant septembre la première table du palace, le Relais Plaza. Pour ce nouveau projet, le chef a imaginé une carte associant les plats iconiques de son ancien restaurant et des nouveautés inspirées de la brasserie parisienne. On y déguste sa tomate farcie et riz pilaf, son gratin de daurade 1962 ou encore l’île flottante minute préparée par le meilleur ouvrier de France et champion du monde de pâtisserie Angelo Musa. Une belle aventure gastronomique démarre ici en attendant l’ouverture de la table gastronomique début 2022.

90


BOULANGERIE

PA R TAG E

MITRON BAKERY PAR MAURO COLAGRECO

PHILIPPE MILLE SUBLIME LA CHAMPAGNE

Le chef étoilé du Mirazur fait à nouveau parler de lui. Après avoir ouvert sa première boulangerie artisanale et durable à Menton en collaboration avec Roland Feuillas, il a récidivé courant août en inaugurant une seconde adresse à Monaco. Chez Mitron Bakery, le pain retrouve toutes ses lettres de noblesse grâce à une fabrication de haute qualité élaborée à partir de blés anciens certifiés bio moulus quotidiennement et d’un levain naturel fait maison sans oublier la cuisson au four à bois qui permettent d’obtenir des nuances de goûts, de textures et de couleurs uniques. Une entreprise vertueuse qui respecte les savoir-faire et les traditions

Meilleur Ouvrier de France en 2011 et doublement étoilé depuis 2012 au Domaine des Crayères, Philippe Mille poursuit son exploration de la Champagne et de ses meilleurs savoir-faire pour imaginer une cuisine plus aboutie, visionnaire et créative qui rend hommage à ce très riche terroir. A travers son menu « L’âme de la Champagne » et chacun des plats présentés, le chef surprend les convives et dévoile une rencontre avec un vigneron, un producteur ou un artisan notamment à travers son étonnant plat de couteaux monochrome et immaculé. A découvrir toute l’année à sa table. Bon appétit !

En bref...

• Glenn Viel, chef triplement étoilé à l’Oustau de Baumanière aux Baux de Provence remplace Michel Sarran dans l’émission Top Chef. • Les chefs Jacques & Laurent Pourcel travaillent actuellement sur l’ouverture d’une nouvelle table installée au cœur des Galeries Lafayette à Paris. • Alexandre Mazzia a été élu Chef de l’année 2021 par ses pairs lors des 35èmes trophées Le Chef. • La pâtissière Claire Damon vient de dévoiler son dernier ouvrage inspiré par la nature, Des Gâteaux et des Saisons disponible aux Éditions Ducasse. 91



EN CUISINE PORTRAIT

Hélène

DARROZE © photos : Jean-Marc Palisse - Nicolas Buisson

Bien connue du grand public pour sa participation à l’émission Top Chef depuis 2015, la cheffe Hélène Darroze a été récompensée en début d’année par une deuxième étoile pour sa table parisienne Marsan et une troisième à Londres. Une occasion idoine de vous dresser le portrait de cette landaise d’origine qui a toujours su se réinventer.

93


EN CUISINE PORTRAIT

La gastronomie est pour moi l’occasion de donner du plaisir, de vous donner du bonheur ! Ma cuisine est vivante et liée aux sentiments. Ma quête : faire du passage dans un de mes restaurants un souvenir inoubliable pour mes convives.

Connaught à Londres où elle œuvre depuis 2008. Élevée dans une famille de restaurateurs cuisiniers et diplômée de Sup de Co Bordeaux en 1990, elle démarre son parcours au restaurant Le Louis XV de l’Hôtel de Paris à Monaco sous la direction d’Alain Ducasse. Encouragée par le chef aux 3 macarons à se lancer dans la grande cuisine, elle reprend l’auberge familiale puis est élue « Chef de l’année » en 1995 par le Guide Champérard et « Grand de demain » par le Gault-Millau en 1996. Puis en 1999, elle revend l’affaire de ses parents et s’installe à Paris, rue d’Assas, au cœur de Saint Germain des Près. Première étoile en 2001 puis seconde en 2003, tout s’enchaine très vite pour la cheffe qui devient alors l’une des rares femmes étoilées du métier. Dès 2008, après la fermeture de son bistrot Toustem, elle démarre donc l’aventure à Londres avant de remporter en 2015 le prix Veuve Clicquot de « Meilleure femme chef au monde ».

Malgré un contexte difficile en 2020 et 2021, le Guide Michelin décidait, début 2021, de maintenir son palmarès, finalement dévoilé le 18 janvier. Ce millésime 2021 a comme chaque année fait des heureux et des malheureux. Et parmi les premiers cités, on retrouve la cuisinière basco-landaise qui a obtenu un second macaron un an et demi après l’ouverture de Marsan au cœur du sixième arrondissement de la capitale. Ce lieu, qu’elle qualifie de « restaurant de ses rêves et de la maturité », a été baptisé en hommage au berceau de sa famille et à son terroir. Le Marsan, ce pays landais auquel Hélène Darroze est viscéralement attachée. Renouer avec ses racines et sublimer son savoir-faire au cœur d’un écrin soigneusement pensé et décoré fut un vrai défi pour la cheffe qui prône avant tout la générosité. Un pari réussi donc pour celle qui côtoie les étoiles depuis bon nombre d’années avec notamment son restaurant*** de l’hôtel 94



EN CUISINE PORTRAIT

d’un souvenir, sont ainsi proposées aux convives venus goûter à la sincérité et à l’authenticité d’Hélène Darroze et de ses collaborateurs dont son pâtissier écossais Kirk Whittle avec qui elle collabore depuis quinze ans. Au menu : le foie gras de canard des Landes et le caviar Baeri d’Aquitaine, le haricot maïs du Béarn, le Bœuf Wagyu Grade A5 du Japon ou encore le baba signature imbibé de l’Armagnac Darroze… sont quelques-unes des créations de la cheffe qui invite aussi les amateurs à sa Table située à l’étage où l’on observe de plus près le ballet des cuisiniers pour une expérience gourmande unique. Une gastronomie instinctive de goûts et d’histoires à découvrir ou redécouvrir le plus tôt possible on l’espère.

Toujours à Paris, elle inaugure en 2018 sa table Joia puis Marsan en mai 2019. Un établissement pensé avec son cœur comme elle le rappelle où elle a voulu « retrouver l’essentiel et aller au bout de son histoire ». Fidèle à ses racines, cette adresse invite à voyager dans l’univers de la cheffe qui retrace ici son histoire, ses voyages et sa gastronomie. « Je suis basco-landaise. Je suis faite de cette famille, de ce terroir, ils sont l’origine de tout ». Son identité prend racine dans les produits, nobles ou modestes, de sa terre natale mais aussi du Béarn, des Pyrénées et du continent asiatique qui sont tous déclinés au menu unique du Marsan selon les saisons et les envies. Des recettes iconiques affinées au fil des années et des nouveautés évidemment, toutes nées d’un produit ou 96


Cookies

tout juste sortis de four toute la journée et tous les jours du lundi au samedi !

97

Mon shop à Cookies 5 rue de la vieille Montpellier 06 30 60 09 25


EN CUISINE F L AC O N

Fabriqué en Charente-Maritime, le gin français Bartolomeo s’inspire de l’histoire des grands explorateurs pour sublimer des saveurs épicées, fraîches et expressives. Une invitation au voyage à consommer avec modération !

C

réation de la marque de spiritueux français Tigre blanc, le Gin Bartolomeo est un hommage à l’explorateur portugais Bartolomeu Dias, premier navigateur à franchir le cap de Bonne-Espérance en 1478, ouvrant ainsi la voie à Vasco de Gamma vers les Indes. Cette découverte majeure, qui permettra le commerce des épices vers l’Europe, est le point de départ de la recette de ce Gin d’exception. Élaborée à partir de coriandre, de poivre melegueta, de maniguette, de racine d’angélique, de cardamome et de gingembre, cette dernière intègre évidemment des baies de genièvre, mais aussi du Combava réunionnais et du poivre Timut ramassé manuellement dans les montagnes népalaises, apportant ainsi au jus une base d’agrumes indispensable à son équilibre. Après récolte, les ingrédients sont réceptionnés entiers puis macèrent dans un mélange d’alcool et d’eau, puisée près de la distillerie. Cette première étape, réalisée en douceur, permet d’extraire le maximum d’arômes. Distillé ensuite en une seule fois en alambic en cuivre sous la supervision du maître distillateur, ce gin offre une palette aromatique unique : finement poivrée, ronde et soyeuse qui s’exprime parfaitement lors d’une dégustation pure ou en mixologie. Le design de la bouteille s’inspire des azulejos, les célèbres carreaux peints caractéristiques de l’architecture portugaise. Un astrolabe, ancien instrument de navigation et symbole des épopées maritimes, figure sur le bouchon en bois brut de la bouteille et sur l’étiquette, soulignant ainsi la vocation et l’inspiration du Gin Bartolomeo : inviter au voyage et à la découverte.

98



100


MOBILIté G A R AG E LES ENGINS DE DEMAIN CONCEPT H O P I U M M AC H I N A

101


– MOBILIté – GA R AG E

SUPERCAR

SUPERCAR

LAMBORGHINI COUNTACH LPI 800-4

BUGATTI BOLIDE

Après un premier concept dévoilé en 2020 et une apparition publique à Milan en juin dernier, la Bugatti Bolide deviendra le prochain modèle de série de la marque. Encore une fois, le constructeur de Molsheim n’a pas fait dans la demi-mesure puisque son dernier concept repousse encore un peu plus loin les limites. Commercialisé à 40 exemplaires, l’engin présente des chiffres hallucinants : un moteur W16 quadri-turbo de 8,0 litres, 1600 chevaux, 1450 kilos et un tarif qui atteint 4 millions d’euros. On vous laisse imaginer les performances sur circuit ! Le développement technique sera achevé en 2024 et le Bolide sera ensuite livré aux heureux clients qui pourront l’essayer sur piste. Accrochez-vous !

50 ans après sa naissance, l’emblématique Lamborghini Countach est de retour ! Inspirée du modèle d’origine, la nouvelle LPI 8004 repose sur le châssis du modèle Aventador et affiche des lignes pures et simples qui contrastent avec les récentes supercars de la marque de Sant’Agata. Sous son élégante carrosserie, le bolide embarque un V12 atmosphérique de 6,5 litres développant 780 chevaux associé à un moteur électrique alimenté par des super condensateurs. La puissance cumulée grimpe donc à 814 chevaux pour un poids de 1595 kilos. Côté performances, la Countach version 2021 avale le 0 à 100km/ h en 2,8 secondes et le 0 à 200 en 8,6 secondes, et dépasse les 355 km/h en vitesse de pointe. Seuls 112 exemplaires seront produits. 102


SUV

B OAT

RIVIAN R1T

SEAGLIDER

Le jeune constructeur américain Rivian vient de livrer les premiers exemplaires de son modèle R1T, le premier pick-up 100% électrique au monde. Suivront ensuite les SUV R1S et les variantes Adventure et Explorer de ces deux baroudeurs qui promettent une autonomie de plus de 480 kilomètres. La startup a misé sur un design unique, des intérieurs dotés des dernières technologies dont la conduite main libre et de multiples fonctionnalités pour les amateurs de horspiste. Ces véhicules devraient rencontrer un franc succès sur le marché Outre-Atlantique en attendant une arrivée en Europe début 2022. Un peu de concurrence pour Tesla !

Aujourd’hui, il faut environ 6 heures de traversée pour relier Cherboug à Portsmouth en ferry. Et demain il faudra peut-être seulement 40 minutes si le projet de la compagnie Brittany Ferries se concrétise. En effet, elle s’est associée à l’américain Regent pour développer un concept baptisé Seaglider, à michemin entre l’avion et l’hydroglisseur. Capable de voler juste au-dessus de l’eau grâce à un système de foil, l’embarcation ferait appel à une motorisation hybride et pourrait transporter entre 50 et 150 passagers selon la configuration à une vitesse maximale de 290 km/h. La mise en service pourrait intervenir en 2028 si tout se passe bien. Affaire à suivre.

En bref... • Pour les passionnés, Netflix diffuse depuis le 15 septembre un documentaire inédit consacré au pilote allemand Michael Schumacher. • Un exemplaire de la célèbre Alfa Roméo 155 V6 TI ITC a été vendue aux enchères par la maison RM Sothehby’s au prix de 800.000 euros. • A l’occasion de son entrée en production au Mexique, un exemplaire de la nouvelle BMW 240i a été peint par l’artiste plasticien Bosco. Un modèle qui vient étoffer la collection BMW Art Car. • Une compagnie de taxis thaïlandaise a décidé de reconvertir une partie de ses taxis en potagers, faute de chauffeurs pour les conduire en raison de la situation sanitaire. 103


104


MOBILIté CONCEPT

HOPIUM

MĀCHINA © photos : HMC

L’hydrogène fera sans aucun doute partie de l’avenir de l’automobile. Preuve en est ce nouveau concept futuriste baptisé Hopium Machina et développé par le petit constructeur français Hopium. Une berline haut de gamme de 500 chevaux qui revendique des performances de premier ordre et affiche une autonomie de 1000 kilomètres.

105


MOBILIté CONCEPT

L

’automobile poursuit sa mutation et le petit constructeur français Hopium en sera l’un des acteurs principaux avec son nouveau concept à hydrogène. Fondée par Oliver Lombard, pilote de course et plus jeune vainqueur des 24H du Mans, l’entreprise, propriété du groupe HMC (Hydrogen Motiver Company) mise sur une technologie de pointe dont le développement promet de belles perspectives d’évolution pour réinventer l’usage de la voiture dans les années à venir. Spécialiste de l’hydrogène depuis près de dix ans, l’entrepreneur a de grandes ambitions pour sa marque qu’il souhaite inscrire durablement sur le marché des véhicules haut de gamme.

recharge record de trois minutes. Une vraie révolution par rapport aux autres modèles de voitures électriques. La version test a donc rempli le contrat en attendant la version finale prévue pour 2026. Au-delà de ces caractéristiques, la Machina entend proposer des technologies de pointe aux futurs utilisateurs dont la conduite autonome qui occupera le premier rôle au même titre que les services embarqués tels que la musique, la vidéo ou la visio. Selon Olivier Lombard, la Māchina sera un cocon connecté où la technologie est au service de l’homme. Un véhicule propre qui deviendra une solide alternative aux motorisations thermiques.

Dessinée par Félix Godard, designer passé notamment chez Porsche, la Machina arbore des lignes futuristes et affûtées dont cette imposante calandre qui font d’elles l’une des plus élégantes berlines de son époque. Le prototype Alpha 0 a d’ailleurs déjà effectué ses premiers tours de piste au début de l’été afin d’ajuster la mise au point finale du bolide qui annonce des performances de haute voltige. Équipé d’une pile à combustible fonctionnant à l’hydrogène et affichant une puissance de 500 chevaux, le bolide est capable d’atteindre une vitesse de pointe de plus de 200 km/h et dispose d’une autonomie exceptionnelle de plus de 1000 kilomètres grâce à son réservoir de 10 kilos installé sous le plancher, avec un temps de

Aujourd’hui, l’Hopium Machina est disponible en précommande et les 1000 premiers exemplaires peuvent être réservés moyennant un acompte de 410 euros. La production devrait démarrer en 2025 alors que la mise sur le marché interviendra en 2026. Le lancement officiel sera réservé au marché français avec un tarif d’environ 120.000 euros, en attendant un déploiement sur les marchés américain et asiatique. Hopium prévoit la fabrication de 8000 véhicules par an en 2030. Un projet ambitieux à suivre de près qui profitera du plan de 7 milliards d’euros annoncé par le gouvernement pour développer la filière à hydrogène et d’un meilleur maillage avec la création de 1000 stations de recharge supplémentaires d’ici 2030. 106


107


108


MUSIQUE SÉLECTION P L AY L I S T S CHRONIQUES FIGURES KRAAK & SMAAK P H OTO L I V E E R I C C A N TO

109


MUSIQUE

Top ten OG MAXWELL & TOM MANZAREK (Piñata radio / FR) 01/ James Massiah - Natural Born Killers / Ride for me (Levels) 02/ Tom Manzarek - Ruffboi (Plaisance Records)

03/ Paul Johnson - Let Me See Your Butterfly (DJ Deeon Alternative Mix 2) 04/ Dom Perignon & Djinn – Timeslip (Big Cuppa)

05/ DJ Central & Erika Casier - Drive / First Mix (Regelbau)

LES 35 ANS DU ROCKSTORE

06/ Missy Elliot - Get Ur Freak On / Gipsyan bootleg (self release)

Voici une excellente nouvelle ! La mythique salle de concert montpelliéraine a enfin rouvert ses portes et s’apprête à célébrer en grande pompe son 35ème anniversaire. Durant tout l’automne, le Rockstore dévoilera une programmation de belle facture associant groupes de légendes, artistes undergrounds, révélations locales et nationales, entre indie, rock, funk, soul, electro, pop, chanson, hard-rock, fusion, afrobeat, reggae… The Liminanas, Thylacine, Bloody Beetroots, Femi Kuti et bien d’autres évidemment se produiront sur l’incontournable scène de l’Écusson pour notre plus grand plaisir. Toutes les infos sont à retrouver en ligne : www.rockstore.fr.

08/ Muzzy D Pilot - Shay’mpempe amapiano mix (self release)

07/ Dreamcastmoe - Backwards (In Real Life Music) 09/ Sir Spyro - Topper Top (Deep Medi Musik) 10/ Salute - Multiply Dub (self release)

PALAVAS (Azzur, Future Disco / FR) 01/ Saidera - Deixa Tudo Fluir (Let’s Play House) 02/ Ron Basejam - Call Me (Ron’s Reworks)

03/ Bibi Flash - Histoire d’un soir (Musiques & Solutions)

04/ Nu Genea - Marechià w/ Célia Kameni (NG Records) 05/ Gold Suite - Safari (Gold Suite)

06/ Duke Hugh - Nighthawks (Dance Regular) 07/ Palavas - You Can’t Get Away (AZZUR)

08/ Ettika - Ettika version maxi inédite (Unknown)

09/ Lauer feat. Dena - Make It Stay / Gerd Janson Remix (Permanent Vacation) 10/ Marc Et Frank - Cap’tain Coke (Space Talk Music


chroniques by lolita

COURT CIRCUIT VOL.1

JOY ORBISON - STILL SLIPPING VOL.1

Le tout nouveau label «Plaisance records»vient de produire cette 1 compilation 100% locale, un assortiment entre House, Jungle, UK Garage, ou encore Future beats… Aux commandes de l’écurie, on retrouve les créateurs de la webradio Piñata. Ils prêchent sans cesse l’éclectisme électronique et la mise en avant de notre belle scène montpelliéraine, toujours prolifique. Ils font donc appel à des jeunes artistes aux sensibilités variées, qu’ils soient certifiés ou émergents, et qu’on a l’habitude de croiser et d’entendre dans les spots branchés du coin. Conçue en pleine pandémie, cette compil’ est finalement apparue à un moment opportun au retour de la Fête !

Après « Slipping » sorti en 2019, Joy Orbison produit « Still Slipping », son 1er long format. Fidèle à sa polyvalence, ses 14 pistes oscillent entre House, Grime, UK Garage & Bass music, le tout enrichit par des bribes de conversation en famille. « Bienvenue chez les O’Grady ». Dans la dynastie, vous avez déjà vu l’oncle Ray Keith (célèbre dj/producteur de Jungle), désormais vous connaissez sa cousine Leighann en Cover. Certes, il n’est pas le 1er à mettre en lumière le bercail. Mais, Joy Orbison vient de sortir une bande sonore déjà culte chez XL recordings.

LONE - ALWAYS INSIDE YOUR HEAD

THE LIMIÑANAS X LAURENT GARNIER - DE PELÍCULA

Matt Cutler, plus connu sous le nom de Lone, signe un 8ème album au rayonnement cosmique et absolument divin ! Producteur à la renommée solide depuis une dizaine d’année, au style si particulier, tour à tour mélancolique, psychédélique, mélodique, dancefloor ; il mélange avec habileté la Techno de Détroit, l’Electronica façon Boards Of Canada, des sonorités Breakbeat et Rave. Dans cet opus, étoffé en textures, il tend vers une atmosphère particulièrement planante. Les adeptes du genre Ambient apprécieront.

Annoncé depuis le début d’année, De Pelicula, qui réunit les maîtres du garage psyché français et le parrain de la techno tricolore, est enfin disponible. Après une première collaboration sur leur titre Dimanche en featuring avec Bertrand Belin, ils remettent le couvert pour nous balancer un album de treize titres résolument rock en forme de road trip musical réunissant Saul, un passionné de musique et de cinéma et Juliette, jeune prostituée. Un concept lumineux et pêchu à découvrir lors de la tournée des Liminanas qui passeront par le Rockstore le 21 octobre prochain.

ère



MUSIQUE FIGURES

Kraak & Smaak © photos : Michel Mees

Pour nombre de producteurs musicaux, l’année 2020 a été marquée par l’annulation des soirées et des concerts, leur permettant de passer du temps en studio. Et le trio Kraak & Smaak ne déroge pas à la règle, avec pas mal de remixes produits et surtout un nouvel album, qui sort en ce début octobre, enfin !

113


MUSIQUE FIGURES

deux ans après Pleasure Center. Comme pour le précédent, le trio dévoile une funk électronique parsemée de downbeat qui sent bon l’été indien.

Le groupe néerlandais Kraak & Smaak, composé d’Oscar de Jong, Mark Kneppers et Wim Plug revient en ce début d’automne ! Connus pour leur carrière impressionnante en studio comme sur scène mais surtout pour leurs sonorités rafraichissantes distillant des influences multiformes venues du disco, de la musique funk, de l’électronique, de l’indie, de la deep house, de la soul et même de la pop, ils ont fait danser les mélomanes des quatres coins du monde, de l’Europe jusqu’en Chine.

Composé de six titres radieux et solaires, Scirocco tangue vers des flows pop psychédéliques sur le morceau Sunflower Suite, mais fait aussi le pont entre jazz-funk et new-wave sur Corsica’80. Enfin, Kraak & Smaak invite Fred Nevché sur le morceau Scirocco pour une valse néofuturiste étonnante…

En 2020, coincés en studio, ils en ont profité pour nous proposer des remixes de grande classe pour des artistes comme Yuksek, Tensnake, Blank & Jones ou encore pour le label Toolroom et sur la compilation Too Slow Too Disco…

Des morceaux qui nous plongent dans des époques et des univers différents, qui ne laissent pas insensibles et qui sentent bon la fin de l’été sur la Riviera… On a évidemment hâte de connaitre les dates de la tournée européenne, encore inconnues à ce jour, qui promettent de belles soirées.

Les trois compères ont également pris le temps de produire de nouvelles pépites, comme ce dernier EP baptisé « Scirocco », 114


115


Photolive

- MARTIN SOLVEIG LUNEL PESCALUNE

116


Photolive

- JEAN-LOUIS AUBERT LUNEL OSE FESTIVAL 2021

w w w . e r i c c a n t o . c o m

117


LECTURE LE CHOIX DE LA RÉDAC

BOOMBASS UNE HISTOIRE DE LA FRENCH TOUCH

SAMARITAINE PARIS PONT-NEUF Rouverte en juin 2021 après plus de quinze ans de fermeture et de travaux colossaux, La Samaritaine fait partie des adresses légendaires de la capitale. Symbole de Paris, de l’art de vivre et du savoir-faire français, ce joyau architectural est ancré dans le cœur des parisiens depuis toujours et se dévoile en détails dans cet ouvrage. Ludique et illustré de superbes photographies, il commémore son évolution, sa rénovation et sa renaissance au XXIème siècle pour devenir aujourd’hui un lieu résolument singulier où se conjuguent mode, restauration, hôtellerie et expositions dans le plus pur esprit de la Ville Lumière.

Légende de la French Touch et membre du duo Cassius avec Philippe Zdar, Hubert Blanc-Francard aka Boombass retrace son incroyable parcours à travers son autobiographie : Une Histoire de la French Touch. Illustré par mille anecdotes et une playlist retraçant trente ans de musique pop, mettant en scène les artistes les plus mythiques (Serge Gainsbourg, Pharrell Williams, Kanye West, Justice, les Beastie Boys, Cat Power...) ce livre est le récit de l’intérieur de cette histoire légendaire, qui a marqué toutes les générations depuis les années 90. Incontournable bien sûr.

SUR NOS MURS

KUMA - COMPLETE WORKS 1988–TODAY

Des murs des rues à ceux des galeries, les graffeurs racontent. 240 pages présentant une soixantaine d’artistes sur trois générations par deux des meilleurs connaisseurs du Graffiti. Du « trou des Halles» et sa première boutique à Paris, jusqu’à la scène new-yorkaise, Agnès b. a été une pionnière, invitant les « graffeurs vandales » à exposer en galerie et ainsi accéder au statut d’artistes. Karim Boukercha a reconstitué cette histoire en recueillant la parole de nombreux acteurs majeurs de la discipline, explorant les grandes évolutions d’un mouvement de peinture planétaire qui naît dans la rue et va réussir à s’imposer dans le monde de l’art.

Il est sans conteste l’un des plus grands architectes japonais. Pionnier dans le développement d’une approche réellement durable de l’architecture contemporaine, qui transpose artisanat et matériaux locaux au service d’une nouvelle architecture tangible, il est notamment à l’origine de projets étonnants comme la Great Wall House ou le stade national du Japon pour les J.O de 2021. Au fil des années, Kengo Kuma a façonné une œuvre qui a marqué l’histoire, présentée sous toutes ses coutures à travers cette monographie XXL éditée chez Taschen. 118


SOCIAL MEDIA

LES COMPTES INSTAGRAM À SUIVRE

DECORATION @marionmailaender

FUNNY

@unnecessaryinventions

PHOTOGRAPHIE @ micaiahcarter

VINTAGE

@savagehouse1970

119

ART

@margauxbrugvin

ÉVASION

@benoitferonphotography


Agenda

SÉLECTION CULTURELLE

EXPO

EXPO

EXPO

MÉD’IN AFRICA – ATELIER CAPIFRANCE

SOL ! LA BIENNALE DU TERRITOIRE #1

TRICKS GALERIE NICOLAS XAVIER

Du 8 au 16 octobre, rendez-vous à l’Atelier Capifrance au 15, rue Foch pour découvrir l’exposition Méd’in Africa. L’évènement présente une sélection de 70 œuvres créées par des plasticiens, photographes, sculpteurs, artistes de rue africains connus, émergeants, ou anonymes travaillant en Afrique. Issues des collections de Guy Lenoir et de Gérard Battrau qui ont toujours soutenu le travail d’artistes durant leurs nombreux voyages, elles témoignent du bouillonnement artistique de la création africaine contemporaine et offrent un regard nouveau sur un continent mis à l’honneur durant le Nouveau Sommet Afrique-France qui s’est tenu à Montpellier du 7 au 9 octobre derniers.

Du 2 octobre au 9 janvier 2022, MO.CO. Panacée présente SOL !, première édition d’une biennale qui reflètera le territoire et la scène artistique locale. Intergénérationnelle, inclusive, aimant à explorer les lisières, cette exposition se veut généreuse, célébrant la dynamique créative qui anime Montpellier et sa région, de Sète à Alès et de Nîmes à Béziers. Les œuvres, montrées selon trois axes (le rapport à la nature ; le rapport à l’Histoire ; le rapport à la société), expriment ce décalage libérateur qui ouvre un rapport au monde dénué d’a priori, et un rapport décomplexé aux outils et matériaux de l’art, allant ici du pinceau à la branche de ronce, de la feuille photocopiée à la porcelaine, de la peinture en bombe aux pigments naturels.

Nouvelle exposition de groupe à la Galerie Nicolas Xavier ! Intitulée Tricks, elle présente le travail de 3 artistes : BomK, Zane, Nubian, qui s’interrogent sur le monde qui les entoure. Quelle est la part des hommes, des objets, de la nature dans notre environnement ? Les œuvres nous plongent dans différents univers flirtant entre monde civilisé, sauvage et futuriste, entre la douceur extrême des traits de Zane et les créatures monstrueuses de Bom.K sans oublier la rêverie perpétuelle des oeuvres de Nubian. Des univers artistiques disparates, des techniques multiples qui s’entremèlent dans l’expression figurative, pour une exposition pleine d’émotions et de vibrations à voir jusqu’au 23 octobre.

A voir / A faire aussi... • Du 15/10 au 23/10 : Cinemed au Corum • Du 11 au 14/11 : Art Montpellier au Parc des Expositions de Montpellier • Jusqu’au 27/11 : If the Shoe Fits / Bien dans ses pompes– Peintures de Lisa Milroy « au FRAC Occitanie Montpellier. • Le 28/11 : festival Green au Marché du Lez • Jusqu’au 04/12 : Jim Dine à la fondation GGL • Jusqu’au 09/01/2022 : Forever MIAM et Psychédélices au MIAM de Sète.

120


Agenda

SÉLECTION MUSICALE

ELECTRO - POP

HIP HOP

TROPICAL

GENERAL ELEKTRIKS PALOMA

WILD STYLE ! ROCKSTORE

EMILE OMAR PONT DU ROQUEROLS

Véritable explorateur musical composant un son pop, funk et électro dopé aux beats hiphop, Hervé Salters se produira sur la scène de Paloma le jeudi 25 novembre prochain avec son groupe General Elektriks. Une occasion parfaite pour dévoiler son dernier album « Party Like A Human » paru en septembre dans lequel il s’est entouré de plusieurs têtes bien faites comme le MC californien Lateef The Truthspeaker, le guitariste Jeff Parker ou encore Quelle Chris. Un disque qu’il décrit comme un véritable « grand écart entre le populaire et l’expérimentation ». Une interprétation poussée à l’extrême de ce qu’il nomme « L’Art Funk ». A voir absolument !

Les soirées Cosmic Groove font leur retour au Rockstore avec l’évènement Wild Style le 4 novembre prochain. Pour cet évènement, destination l’année 1983 avec la présence de deux légendes du hip-hop : Dj Grandmaster Flash, précurseur du mouvement aux ÉtatsUnis et Dj Sydney, pionnier en France et ancien présentateur de l’émission ‘’H.I.P H.O.P’’ ! Du très lourd donc avec un show visuel et sonore au programme de cette soirée qui débutera à 23h pour se terminer à 5h du matin. Une Wild Style party d’anthologie avec un dress code Old School 1983.

Emile Omar, producteur, digger et ancien programmateur de Radio Nova, est de retour dans la région pour nous faire danser à l’occasion d’une soirée Tropical Discoteq le samedi 16 octobre. Et sera cette année sur le pont du Roquerols à Sète, emblématique bâtiment amarré quai du Maroc et haut lieu du centenaire Brassens. L’occasion de découvrir ou redécouvrir les succulentes sélections de celui qui a compilé une série de reprises du grand Georges par des artistes de tous les continents. Réservation conseillée pour guincher sur l’Ile Siungulière.

A voir / A faire aussi... • Les 15/10 et 27/11 : Swing sous les Tropisme(s) à la Halle Tropisme – Montpellier • Jeudi 21/10 : The Liminanas au Rockstore – Montpellier • Vendredi 22/10 : Waves of Techno avec Anna au Dieze Warehouse - Montpellier • Vendredi 12/11 : Back in Techno #1 à l’Antirouille – Montpellier • Mardi 23/11 : Lilly Wood & The Prick à Paloma – Nîmes

121


CAR N E T D’A D R E S S E S

02 . Shopping Montpellier Chic & branché

• CASILDA : 7, place saint Côme • COQUELINE : 6, rue de la Croix d’Or • DEWATCHER : 22, grand rue Jean Moulin • CASTING : Place Chabaneau • KLUB : 7, rue Jacques Cœur • AGNES B : 14, rue Foch • HERO SEVEN : 11,rue de la Loge • SANDRO : 4, rue de l’Argenterie • SANDRO HOMME : 19, rue de l’Ancien Courrier • THE KOOPLES : 29, rue de l’Argenterie • MAJE : 26, rue de l’Ancien Courrier • BA&SH : 13, rue de l’Ancien courrier • CLAUDIE PIERLOT : 19, rue de l’Argenterie • KARL MARC JOHN : 21, rue de l’Argenterie • AUTOUR DU MONDE / BENSIMON : 6, rue Saint Paul

• CACHOU : 4, rue des Sœurs Noires • 609 : 609, av Raymond Dugrand • IN SITU ORIGINALS : 18, rue de l’Ancien Courrier • IN SITU CITY : 9, rue de l’Ancien Courrier • IN SITU LIVE : 15, rue de l’Ancien Courrier • LILY : 22, rue de l’Argenterie • BEAUCOUP STORE : 15, rue de la Croix d’or • LACOSTE : Cc Polygone • SOLAR : 19, rue Foch • PEOPLE’S RAG : 13, rue de l’Argenterie • MANIFEST : 31, bld du Jeu de Paume • COMPTOIRS DES COTONNIERS : 29, rue de la Loge • CASAMANCE : 11, rue Jacques Cœur • DANAE STORE : 31, bd du Jeu De Paume • SOON : 34, rue de l’Argenterie • BONNE NOUVELLE : 53, bld Bonne Nouvelle • SAPSAK : 16, rue de l’Ancien Courrier • DE SI JOLIES CHOSES : 17, rue de la Croix d’Or • COMPTOIR DU DESERT : 22, rue de l’Ancien Courrier • COLLECTION PRIVEE : 7, rue de l’Ancien Courrier • MA PREMIERE BOUTIQUE : 4, rue du Petit Saint-Jean • 34TH AVENUE : 34, bd du Jeu de Paume • HEMISPHERE FEMME : 2, rue des étuves • PALMA : 32, bd du Jeu de Paume • AVANT… APRES… : 29, rue Foch • OFF WHITE : 8, rue du Petit Saint-Jean • ATELIER DES MERVEILLES : 12, rue du puits du temple

Streetwear • IN SITU SPORT : 22, rue de l’Ancien Courrier • GRANIT : 29, bld du Jeu de Paume • BUD SKATESHOP : 9, bld du Jeu de Paume • MAJESTIC : 37, bld du Jeu De Paume • MAISONHATE : 11, rue des sœurs Noires • CONCEPT : 3 rue de l’aiguillerie • FAT MONKEYS : 3, rue Louis Lumière (Pérols) • BARNABE : 11&12, rue de l’Argenterie • POPULAR : 37, rue de l’Aiguillerie

122


Vintage

• OPTIQUE SERRE : 66, Grand rue Jean Moulin

• L’HEURE BLEUE : 1, rue de la Carbonnerie

• LA MAISON DE LA VISION : 2, passage Lonjon

• LA CHANGERIE : 3, rue de l’Ancien Courrier

• DAMIEN OPTICIENS : 9, rue Saint Guilhem

• D’OR ET DEJA : 5, rue Embouque d’Or

• CARLA’S EYEWORKS : 7, rue du Petit Saint-Jean

• LEEBERTHY : 3, rue Fournarie

Hi-Tech

• FRIPERIE JAJA LA FOUINE : 15, rue Jacques Draparnaud

• BIMP : 36, rue Saint-Guilhem

Kids

39 rue Fonck (Mauguio)

• GASTON : 1348, av Raymond Dugrand

• APPLE STORE : Cc Odysseum

• POM D’API : 29, rue de l’Argenterie

• MULTIZONE : 203, rue de l’Industrie

• PETIT BATEAU : 20, rue de la Loge

• BOSE : 201, rue de la Jasse (Mauguio)

• JACADI : Cc Polygone

Design & Déco

• DES PETITES CHOSES : 2, plan Pastourel

• RBC DESIGN CENTER : 609, av Raymond Dugrand • RBC SELECTION : 1, av de la Fontanisse (Gallargues) • LLUCK : rue Foch - 04 67 60 52 04 • FOR INTERIOR LIVING : 5, rue Eugène Lisbonne • LES TOILES DU SOLEIL : 17, rue du Palais des Guilhem • LA SUITE : av Georges freche (Pérols) • BO CONCEPT : av Georges freche (Pérols) • CONTEMPO : 335, rue Etienne Lenoir (Mauguio) • BULTHAUP : 1070, av Nina Simone • MONA MARKET : 16, rue Desmazes • XXL : 4, ZAC Soriech (Lattes) • LAFRÉ : 809 av Raymond Dugrand • DE LA LUCE : 2, rue Saint-Côme • ETAT D’AME : 12, rue En Gondeau • PHLOEME : 16, rue de la monnaie • CHUMA : 10, bld des Arceaux • OXYGEN : 13, rue de l’Ancien Courrier • CHIC & BOHEME : 31, rue Proudhon • METROPOLITAN ART & DESIGN : 30, rue Foch • REGAL : 10 bd Ledru Rollin - Montpellier • LE FABULEUX BAZAR : 15, rue du Cheval Vert • PAUME : 19, bld du jeu de paume • MAISON EMILIENNE : 2, rue du Petit St Jean • MAISON PERNOISE DU LEZ : 1348, av Raymond Dugrand

• LE PETIT SOUK : 20, rue de l’Ancien Courrier

Bijoutiers • HERMES : 5, rue Jacques Coeur • FRAYSSINET JOAILLIER : 7, passage Lonjon • MINUTE ET SECONDE : 14, rue Foch • BARRIERE JOAILLIER : 6, rue de l’Argenterie & 21, rue Foch • CARTIER : 2, passage Lonjon • MAUBOUSSIN : 19, rue Foch • MONT BLANC : 7, rue Jacques Cœur • CARLOS ARTHEMIS : 3, rue de la Charrue • MIAW : 21, grand rue Jean Moulin • EHAWEE : 7, rue du plan d’Agde

Chausseurs • EMPREINTE : 29, rue de l’argenterie • KROMATIK : 17, rue de l’argenterie • LA CHAUSSERIA : 5, rue Jacques Cœur • FREE LANCE/ JB RAUTUREAU : 17, rue de l’Ancien Courrier • MANFIELD : 12, rue Jacques Cœur • FINSBURY : 7, rue Jacques Cœur

Opticiens • O MIL’YEUX : 1, rue En Rouan

Spas

• LOFT OPTIQUE : 8, place des Beaux Arts

• NID’O : 448, rue de la Roqueturière - 04 67 70 77 09

• UNE HISTOIRE DE LUNETTES : 21 rue des Balances

• VERCHANT : 1, bld Philippe Lamour - 04 67 07 26 00 (Castelnau Le Lez)

• VUE D’ICI : 7, rue de l’Ancien Courrier

• LES CORALLINES : 615, allée de la Plage - 04 67 29 13 13 (La Grande Motte)

123


CAR N E T D’A D R E S S E S

03 . les tables de Montpellier & sa région Cantines chics

Tradi & Cuisine du marché

• BIVOUAK : 1348, av Raymond Dugrand - 06 81 37 82 75 • LE BAZAR : 448, rue Roqueturière - 04 67 02 15 40 • LES MOMES : 8, place du Marché aux fleurs - 04 34 08 23 98 • LA CUISINE DU 728 : 728, av de la Pompignane - 04 67 79 43 34 • LE BISTRO URBAIN : 15 bld Ledru Rollin - 09 83 22 42 61 • CHEZ NOUS : 1401, av du mondial 98 - 04 67 07 97 69 • LES TAPAS DU ST ROCH : 20, rue du Petit Saint Jean - 04 67 66 09 55 • NAPOLEON DYNAMITE : 5, place de la Canourgue - 06 88 31 72 77 • LE SHELTER : 11 Rue Saint-Firmin - 06 75 01 34 23 • BISTROT LA CANOURGUE : Place de la Canourgue 04 99 66 18 18 • EBULLITION : 10, rue du Pila Saint Gely - 09 86 10 84 84 • DELAGARE : 27, Jules Ferry - 04 34 09 03 95 • ALTER EGO : rue Elie Wiesel - 04 67 82 09 87 • AVVA GARDEN : 769, av Raymond Dugrand - 04 67 47 85 67 • HYBRIDE : 12, bld du jeu de paume 04 67 55 17 26 • MAHE : 581, av de la Pompignane - 04 67 20 25 26 • MAISON BAYARD : 2, rue Bayard - 04 99 53 24 01 • LE MOODY SOCIAL CLUB : 21, rue de Vallat – 04 67 60 77 23 • CHEZ CUICUI : 181, rond point Ernest Granier - 04 99 54 59 56 • ANGUS & BACCHUS : 4, rue Diderot - 04 67 55 79 57 • LIPOPETTE : 7, rue du Faubourg du Courreau - 09 82 36 45 58 • 1789 : 2, impasse perier - 04 67 02 17 89 • GEORGES CAFE : 11 bis, rue de la Loge - 04 67 66 01 63 • ROCCO ET SA MERE : 8, rue du plan d’Agde - 04 67 57 35 03 • MIKADO : 31, rue Alexandre Cabanel - 07 88 19 12 29 • LES BAINS : 6, rue Richelieu - 04 67 60 70 87 • LA SUITE DES BAINS : 6, bis rue Richelieu - 04 67 66 08 94 • L’INSENSE : 39, bld Bonne Nouvelle - 04 67 58 97 78 • LE FOLIA : Ch.de Flaugergues - 744 av, A. Einstein - 04 99 52 66 35 • CAPANNA : 25, bld Sarrail - 04 67 86 72 73 • LE REFECTOIRE : 25, rue Hyppolyte – 04 99 66 57 66 • LA BARAQUETTE : 1348, av Raymond Dugrand - 06 17 06 31 18 • LA CACHETTE : 1348, av Raymond Dugrand - 06 07 74 70 68 • LE NEKO : 14, rue des Sœurs Noires – 04 11 93 47 74 • VILLA 29 : 29, rue de l’école d’Agriculture - 04 67 91 07 97 • OLEA : 32 rue Jean-Jacques Rousseau - 07 72 27 37 26 • TANDEM : 1191 Rue de la Valsière, (Grabels) - 04 48 20 10 91 • LE JARDIN DES FRANGINS : 2 rue des Loriots - 06 76 63 09 45

• MA PREMIERE CANTINE : 4, place Jean Jaurès - 04 67 60 24 35 Cc Odysseum - 04 67 83 32 26 • MAS DE LAFEUILLADE : 281 bis, rue Fra Angelico – 06 77 18 29 69 • LE DUKE : 2, impasse Charles Fourier (Baillargues)- 07 82 13 24 08 • LA PLACE : 3, place St Ravy - 04 67 66 11 26 • CHEZ TOTO : 20, rue du Palais des Guilhem - 04 67 92 53 37 • L’IDEE SAVEURS : 5, rue Four des Flammes - 04 67 29 88 62 • L ’ACOLYTE : 1, rue des trésoriers de France – 04 67 66 03 43 • LA TABLE DE LA LYRE : 48, rue Georges Denizot - 04 67 04 23 27 • LA TABLE DES POÈTES : 2, rue Desmazes - 04 99 61 19 59 • COLDRIP FOOD & COFFEE : 4, rue Glaize • LES FRERES POULARDS : 27, rue du Fg du Courreau - 04 67 86 94 96 • BLACKEYS : 17 Rue Saint-Firmin - 06 60 83 18 87 • SOULENQ : 469 Rue de la Theriaque - 04 67 41 38 74 • ROSEMARIE : 3 rue des Sœurs noires - 04 67 66 15 95 • BURGER ET RATATOUILLE : 1, place du Marché aux fleurs - 04 67 66 13 54 • ANIS ET CANISSES : 47, av. de Toulouse - 04 67 42 54 48 • L’ANGELUS : 3, rue de l’Ancien courrier - 04 99 63 41 65 • CAFÉ RICHE : place de la comédie - 04 67 02 71 52 • BRASSERIE DU THEATRE : 22, bld Victor Hugo - 04 67 58 88 80 • GIORGIO PRIMMI : 1, rue En Gondeau - 04 67 55 49 83 • L’AOC : 290, av. Theroigne de Mericourt - 04 67 42 80 51 • POPOTE : 4, rue Jules Grevy - Beaux arts - 06 25 61 06 87 • LA KITCHENETTE : 70, allée Alberto Giacometti - 09 83 39 39 19 • MON SHOP A COOKIES : 5, rue de la vieille - 06 30 60 09 25 • CHEZ BORIS : 17, bld Sarrail - 04 67 02 83 38 • LE COCHON AVEUGLE : 8, rue du Pila St Gely - 04 67 52 80 59 • LE BOUCHON SAINT ROCH : 14, rue du Plan d’Agde - 04 67 60 94 18 • CHEZ OUAM : 5, rue Alexandre Cabanel – 04 67 60 38 97 • LE PARESSEUR : 15 rue Jules Latreilhe - 04 67 67 12 07 • OLEO PAZZO (Marriott) : 105, Place Georges Freche 04 99 54 74 13 • MY CUPCAKE BY LILA : 2, rue du Bayle – 04 67 63 05 01 • LA MAISON D’ANNA : 1 rue des Trésoriers de France - 09 66 98 89 49 • LES FRANGINS : 17, rue de la Cavalerie - 04 11 75 89 46 • TÔT OU TARD : 7, place de la Chapelle Neuve - 04 67 66 08 09 • LE DISINI : 1, rue des carrières - 04 67 41 97 86 (Castries) 124


Cuisine d’auteur & Gastronomique

LA GRANDE MOTTE • LE YACHT CLUB : La Capitainerie - 04 67 56 99 45 • LE PROSE : 277, allée du Vaccares - 04 67 56 53 38 • L’ENTRE POTES : 35, av Pierre Racine - 04 67 84 36 60 • LA BOURRIQUE : Rés. Acapulco - Quai d’Honneur - 04 67 06 52 39 • L’ESTRAMBORD : 8, quai Georges Pompidou - 04 67 56 50 50 • L’OMBRINE : 93, quai Charles De Gaulle - 04 67 56 57 36 • L’ESSENTIEL : 53, allée du Levant - 04 67 29 93 00 • LE MARIN’SOL : 343, av Robert Fages - 04 99 62 76 32 • LE QUAI : Quai d’Honneur - 04 67 29 92 07

• JARDIN DES SENS : Place de la Canourgue 04 99 66 18 18 • TERMINAL#1 : 1408, av de la Mer - 04 99 58 38 38 • LECLERE * : 41, rue de la Valfère - 04 67 56 90 23 • LA RESERVE RIMBAUD * : 820, av Saint Maur - 04 67 72 52 53 • ANGA/BEAULIEU : 10, rue Saint Firmin - 04 67 02 71 62 • LA DILIGENCE : 2, place Pétrarque - 04 67 66 12 21 • LE BISTROT MAISON DE LA LOZERE : 27, rue de l’Aiguillerie - 04 67 66 46 36 • REFLET D’OBIONE* : 29, rue Jean Jacques Rousseau - 04 99 61 09 17 • L ’ARBRE : 10, parvis Oscar-Niemeyer - 04 34 76 96 96 • LE PASTIS* : 3, rue Terral - 04 67 66 37 26 • CONTRAT : 11, rue Jean Jacques Rousseau - 04 67 58 00 27 • ABACUS : 26, rue Terral - 04 34 35 32 86 • L’ARTICHAUT : 15, bis rue Saint-Firmin – 04 67 67 91 86 • LE PETIT JARDIN : 20, rue Jean-Jacques Rousseau - 04 67 60 78 78 • LE BISTROT DE CARO : 129, cours Gabriel Péri (Lunel) - 04 67 15 14 55 • MARCELLE : 1, bd Philippe Lamour - 04 67 07 26 00

LE GRAU DU ROI • OUSTAU CAMARGUEN : 3, rue des Marines - 04 66 51 51 65 • LA GUINGUETTE DES PIEDS NUS : bld du Dr Jean Bastide – 04 66 77 69 21 • THE DECK BY SPINAKER : voie de la Pointe du Môle – 04 66 53 36 37 • CAFE MIRAMAR : 25, av Frédéric Mistral - 04 66 51 40 51 • LA BAIE DU ROI : 519 Bd du Docteur Jean Bastide - 06 03 97 25 08

Saveurs Asiatiques

AIGUES-MORTES • LE DIT VIN : 6, rue du 4 Septembre - 04 66 53 52 76 • HÔTEL LE SAINT LOUIS : 10, rue Amiral Courbet - 04 66 53 72 68 • CAFE DE BOUZIGUES : 7, rue Pasteur - 04 66 53 93 95 • AROMATIK : 9, rue Alsace-Lorraine - 04 66 53 62 67 • PAPI MOÏSE : 10, rue Alsace Lorraine - 06 13 08 01 40 • LES TEMPLIERS : 21-23, rue de la République - 04 66 53 66 56 • LE VICTORIA : 10, place Anatole France - 04 66 51 14 20 • MARIE-ROSE : 13, rue Pasteur - 04 66 53 79 84 • BOEM : 253, av du Pont de Provence - 04 34 28 42 30 • REMPARTS AIGUES MORTES : 6, place Anatole France - 04 66 53 82 77

• SUSHI BAR : 20, rue Bernard Délicieux - 04 99 77 06 06 • LE PARFUM : 55, bis rue de la Cavalerie – 04 67 84 86 15 • OBA : 191, rue Shirin Ebadi 09 84 51 05 51 • SUSHI SHOP : 2, place Molière / 2, rue de l’Herberie - 0826 826 826 • YUMIWI : 4, rue St Côme – 04 67 55 38 85 • BAN THAI : 7, rue Bernard Délicieux – 04 67 61 94 59 • WAKU WAKU : 4, bld Louis Blanc - 04 67 60 32 45 • ITOKO : 7, av de Sommières (Castries) - 04 99 24 00 68 CASTELNAU LE LEZ • MONGELLI : 11, place de la Liberté - 04 67 70 35 81 • LA CHICHOUMEILLE : 390, chemin Cauquilloux - 04 67 71 92 86

SAINTES-MARIES-DE-LA-MER • LA SIESTA BY NC : 10, rue Van Gogh - 04 90 97 83 34

SAINT GELY DU FESC • LE CLOS DES OLIVIERS : 53, rue de L’Aven - 04 67 84 36 36 LATTES - MAUGUIO • LE MAS DE COURAN : chemin de Soriech - 04 67 65 57 57 • INVINO : 1565, av des Platanes - 04 34 26 28 20 • COUP DE CŒUR : 14, av de la Fontvin - 04 67 85 81 15 • SENSATION GASTRONOMIK : 2, rue des Consuls - 04 67 50 39 31 • R RESTAURANT : 199, rue Etienne Lenoir - 04 67 85 84 72 • LA SCENE : 193, av Jean Moulin - 04 99 61 88 73 • NUANCES : 60 rue Henri Fabre- 04 67 22 56 59 • LE MAZERAND : chemin du Mas de Causse à l’Estelle - 04 67 64 82 10 PALAVAS - CARNON • MIMOSA FLOW : 191, av Saint Maurice - 04 67 68 76 80 • LE PETIT LEZARD : 63, av de l’Etang du Grec - 04 67 50 55 55 • LA BANANE : 37, bld Sarrail - 04 67 50 73 93 • LE ST GEORGES : 4, bld Maréchal Foch - 04 67 68 31 38 • COEUR DES SABLES : 8, av Grassion Cibrand – 04 67 50 34 99 • ANISETTE & BROCHETTES : 37, av Grassion Cibrand - 06 12 19 17 31 • L’ALBATROS : 1035, av de l’Evéche de Maguelone - 04 34 11 86 25 • LE GLACIER CATALAN : 5, quai Paul Cunq - 04 67 68 44 45 • O CABANON : 123, av Grassion Cibrand - 06 73 13 45 06 • MINATO : 79, place Saint Marc - 06 72 23 28 42

FERRIERES-LES VERRERIES • MAS DE BAUMES- RESTAURANT LA COUR : 04 66 80 88 80 SÈTE - BASSIN DE THAU • THE MARCEL *: 5, rue Lazare Carnot - 04 67 74 20 89 • THE RIO : 7, quai Léopold Suquet - 04 67 74 20 89 • NOSSA : 25, rue Pierre-Semard - 04 67 78 88 28 • HIPPY MARKET : 31, quai Général Durand - 09 81 48 09 93 • L’ESSENTIEL : 292, promenade du Lido - 04 67 51 15 40 • LE BIKINI : 290, promenade du Lido - 04 67 46 05 55 • LE CUBE : 294, promenade du Lido - 06 34 22 58 31 • CHEZ LANCHOIS : 9, rue d’amsterdam - 09 82 36 87 76 • LE BOUCANIER : 4, quai Aspirant Herber - 09 80 61 21 45 • LA COQUERIE : 1, chemin du Cimetière Marin - 06 47 06 71 38 • LA SENNE : 40, quai Maximin Licciardi - 04 67 53 01 91 • OH GOBIE : 9, quai Maximin Licciardi - 04 99 02 61 14 • FRITTO : 11, rue André-Portes - 04 67 46 98 01 • LE ST BARTH’ : lieu dit Montpenedre -- 04 99 43 97 58 (Marseillan) 125


CAR N E T D’A D R E S S E S

04 . Halles / Bars / Caves Montpellier & sa région Halles gourmandes

• PANKA : 3, rue du Puits Du Temple

• HALLES DU LEZ : 1348, av Raymond Dugrand

• LE PARFUM : 55, bis rue de la Cavalerie

• HALLES PLAZA : rambla des Calissons

• THE PEACOCK BAR : 5, rue Durand

• HALLES LAISSAC : place Alexandre Laissac

• APOTHICAIRE BAR : 8, rue du pila saint gely

• HALLES CASTELLANE : 8 Place Castellane

• LE CHABANEAU : 7, place Chabaneau • LE MUSTANG : 2, place Castellane

Cavistes & Epiceries fines

• LE PALACE : 13, rue Four des Flammes

• CAVE DES ARCEAUX : 7, rue Marioge

• LE CAFE JOSEPH & L’ETAGE : 3, place Jean Jaurès

• CAVE NOTRE DAME : 1348, av Raymond Dugrand

• BAR LES LOGES : 22, bld Victor Hugo

• CAVE DES HALLES LAISSAC : halles Laissac

• LOS PARIGOS : 3, rue de la Petite Loge

• PECHE DIVIN : 12, rue Louis Breguet (Jacou)

• LE CAFE RICHE : place de la Comédie

• CAVE CAIREL : rue Montel- Eglise (Lattes)

• LA GRANDE BRASSERIE : 17, passage Lonjon

• L ’ATELIER DE LA CANOURGUE : 3, place de la Canourgue

• TIMES CAFE : 7, rue des Teissiers

• WHISKY RHUM & CO : 17, rue du Palais des Guilhem

• LATITUDE CAFE : place de la Canourgue

• LE PANIER D’AIMÉ : 6, du Plan du Palais

• LE RHUM RUNNER : 12, rue Jules Latreilhe

• LA NOUVELLE EPICERIE : 21, Palais des Guilhem

• PAPADOBLE : 6, rue du Petit Scel

• MARCHE LOCAL : 6, rue du Bras de Fer

• GLOUGLOU : 27, rue du Pila Saint Gely

• LA FINE EQUIPE : 7, rue du Puits du Temple

• LE WINE NOTE BAR : 12, rue des Trésoriers de la Bourse

• HISTOIRE DE SAVEURS : 17, rue Saint Guilhem

• LES ENFANTS ROUGES : 11, rue Rebuffy

• MON CAVISTE A UN GRAIN : 1603, avenue de la Pompignane

• LE DISCOPATHE : 28, rue du faubourg du Courreau • THE EGG : 11, rue du Plan d’Agde

Bars & Cocktails

• CAFE GENERAL : 25, rambla des Calissons

• BONSOIR : 6, rue de la croix d’or

• CE QUI NOUS LIE : 10, rue du Petit Saint Jean

• APERTURE : 2, rue des trésoriers de la bourse

• JUNIPER-THE G&T : 4, rue des Trésoriers de la Bourse

• MADREDIOSA : 5, rue Belmont

LA GRANDE-MOTTE

• LE MERCIER : 5, rue de la croix d’or

• LE GUS ROOFTOP : route du Grand Travers

• LE QUATRIEME TIERS : 10, rue Roucher

• LE WAT : Ancien Quai d’Honneur

• LES GARÇONS : 15, rue des sœurs noires

• INDIAN CAFE : 117, quai Charles de Gaulle

• LE BAR-BAR : 2, rue du puits des esquilles

• LE PROSE : 277, allée du Vaccares

• LA BARBOTE : 1, rue des deux ponts

• LE CRAZY COW : quai d’Honneur

• KRAKEN BAR : 1, rue Delpech

• LE CAFE JULES : 115, allée de l’Épi

• NU-BAHIA : 4, rue Lunaret • SHELTER : 11, rue St Firmin

• LE FLOW : 145, quai Charles De Gaulle 126


les Tapas du Saint-Roch — - C U I S I N E BY X AV I -

2 0 R U E D U P E T I T SA IN T -J E A N - M ON T P E L L IE R

RÉSERVATI ON 0 4 67 66 0 9 5 5 O UV ERT DU MARD I A U S A M E D I D E 1 8 H À 23 H LESA INTROC H

L E S AI NT-R O CH B AR E T TAP AS

SAINT-ROCH FAMILY

127


CAR N E T D’A D R E S S E S

05 . Nos bons spots Avignon Chic & Branché

Tables gourmandes

• SESSUN : 1, rue Joseph Vernet • BEAUCOUP STORE : 3 & 7, rue Rouge • COPPELIA : 42, rue Joseph Vernet • VOGUE : 18, rue Saint Agricol • DONNA : 31, rue Joseph Vernet • SANDRO : 35bis, rue Saint Agricol • CONTACT : 9, rue de la Bonneterie • JEANNE : 1, rue Folco De Baroncelli • JOHN MOOD : 2 bis, rue République 9, rue St Agricol • MAISON MOOD : 13 & 17, rue petite fusterie • LE BOUDOIR : 20, rue Joseph Vernet • FAMILY : 3 & 4, rue Carnot • POP TOWN : 48, rue des Fourbisseurs • ZERO DE CONDUITE : 20, rue des Fourbisseurs • AUTOUR DU MONDE / BENSIMON : 4, rue Joseph Vernet • ACTUEL B : 7, rue Joseph Vernet • ARNACOEUR STORE : 49, Rue Carnot • ACTE 2 : 9, rue Mazand • CHARLOTTE : 46, rue Joseph Vernet • THE NEXT DOOR : 7, rue Folco de Baroncelli • BOND SHOP : place du change • CQFD : 7, rue des trois faucons • CIRCLE : 9, rue Folco Baroncelli

• POLLEN : 318, rue Joseph Vernet - 04 86 34 93 74

• KONSORTIUM SNEAKER SHOP : 15, place du Change • A PETITS PAS : 6, rue Folco de Baroncelli

• SUSHI SHOP : 25 bis, rue de la République - 0826 826 826

Bijoutiers

• LA COUR D’HONNEUR : 58, rue Joseph Vernet - 04 90 86 64 53

• CHRISTIAN ETIENNE : 10, rue de Mons - 04 84 88 51 27 • NAKA : 4, place de la principale - 04 90 82 15 70 • LA VIEILLE FONTAINE : 12, Place Crillon - 04 90 14 76 76 • L’AGAPE : 21 place des Corps Saints – 04 90 85 04 06 • LE DIAPASON : 1764, chemin du Moulin de Notre Dame - 04 90 81 00 00 • LA MAISON : 4, rue Grivolas - 04 90 82 28 82 • PETIT GRAND : 72, place des Corps Saints – 04 65 87 90 96 • NINA’SPOON : 54, rue Joseph Vernet – 04 88 61 04 81 • BISTROT VERNET : 47, rue Joseph Vernet – 04 90 85 23 49 • 83 VERNET : 83, rue Joseph Vernet - 04 90 85 99 04 • LA MIRANDE : 4, place de l’Amirande - 04 90 14 20 20 • L’ESSENTIEL : 2, rue Petite Fusterie - 04 90 85 87 12 • CHEZ MARIE : 4, rue Louis Pasteur - 06 14 52 57 07 • GINETTE ET MARCEL : 25, place des Corps Saints - 04 90 85 58 70 • LA COUR DU LOUVRE : 23, rue Saint Agricol - 09 70 35 15 86 • MA BELLE CUISINE : 3, rue Felix Gras - 04 90 82 48 73 • LE VIOLETTE : 5, rue Violette - 04 90 85 36 42 • LE NID : 3, rue des trois Faucons - 09 63 61 70 64 • LE POTARD : place de la Principale – 04 90 82 34 19 • MILK SHOP : 24-26, place des Corps Saints - 09 82 54 16 82 • THEIAS : 53, rue du Vieux Sextier – 04 32 76 34 79 • LA PETITE PECHE : 13, rue Saint-Etienne - 04 90 86 02 46 • SIMPLE SIMON : 26, rue Petite Fusterie - 04 90 86 62 70

• DOUX : 87, rue Joseph Vernet 31, rue St Agricol • CARLINE : 11, rue de la République

• LE PETIT COMPTOIR : 5, rue de Tremoulet - 04 90 88 35 10 • VIVOTTO CAFFEE : 34, rue des 3 faucons - 04 32 76 36 73

Bars & Cocktails

Design & Déco • RBC AVIGNON : 38, bld Saint Roch • RBC VINTAGE : 9, av de la Libération - L’Isle-sur-la-Sorgue • ROCHE BOBOIS : La Cristole Avignon Sud • BULTHAUP INTRAMURAUS : 39, rue Joseph Vernet • ARDECO : 84 bis, rue Joseph Vernet • FLÔSHOP : 41, rue Joseph Vernet • LES PLUMES DU PAON : 91, rue de la Bonneterie

• AOC BAR A VIN : 5, place Jerusalem • AVITUS : 11, rue Vieux Sextier • LE CID CAFE : 11, place de l’Horloge • LE RED ZONE : 25, rue Carnot • L’OPERA CAFE : 24, place de l’horloge • JUST VIN M² : 21, rue de la Bonneterie 128


CAR N E T D’A D R E S S E S

05 . Nos bons spots Nîmes Chic & Branché

Cuisine d’auteur & Gastronomique

• NEWPORT : 1, rue des Halles

• ALEXANDRE : rue Xavier Tronc - 04 66 70 08 75 (Garons)

• OXFORD STREET : 2, rue des Halles

• JEROME NUTILE : 351, chemin bas du Mas de Boudan - 04 66 40 65 65

• LE DRESSING DE JADE : 17, rue Général Perrier

• SKAB : 7, rue de la république - 04 66 21 94 30

• AVANT-GARDE : 1, place du marché

• LES PALMIERS : 140, rue Vatel - 04 66 62 57 57

• LOTHAIRE : 1, rue Auguste

• AUX PLAISIRS DES HALLES : 4, rue Littré - 04 66 36 01 02

• TRANSITION : 11, rue Chapitre

• LE JARDIN D’HADRIEN : 11, rue Enclos Rey - 06 80 02 00 01

• ATELIER DE NÎMES : 2, rue Auguste Pellet

• DUENDE - IMPERATOR : 15, rue Gaston Boissier - 04 66 21 90 30

• LE VESTIAIRE DE JEANNE : 18, rue Auguste

• VINCENT CROIZARD : 17, rue des Chassaintes - 04 66 67 04 99

• BY LA GARCONNE : rue Auguste Pellet

• LE LISITA : 2, bld des Arènes - 04 66 67 29 15

• L’IDEAL : 3 ter rue de la violette

• LE M : 903, chemin du Mas de Sorbier - 04 66 06 06 63

• LE VESTIAIRE D’UZES : 15, le Portalet (Uzès)

Cantines chics

• LE SHOP : 3, rue Saint Castor

• PAUSE D’AUGUSTE : 2, rue Auguste – 09 70 92 91 79 • LE NAPOLEON : 46, bld Victor Hugo - 04 11 77 00 45 • LE BISTROT JACQUEMART : 6 Place de l’Hôtel de ville - 04 66 05 93 58 • LA BODEGUITA : 1, place d’Assas - 04 66 58 28 27 • LE RESTO : 6, rue St Thomas - 04 66 21 80 12 • L’HARMONIE : 29, rue de la Madeleine - 04 66 67 21 91 • FARMERS : 27, rue de la Madeleine- 06 52 09 69 78 • LA LOCANDA : 10, rue de la Maison Carrée - 04 11 83 34 67 • LE CARRE D’ART : 2, rue Gaston Boissier - 04 66 67 52 40 • LA TABLE DU 2 : 2 bis Rue de la République - 04 48 27 22 22 • CIEL DE NIMES : 3ème étage du Carré d’Art - 04 66 36 71 70 • BASILIK : 29, rue du Grand Couvent – 04 66 29 99 81 • KITCHENETTE FOOD STORE : 35, rue de la Madeleine - 04 66 05 24 91

• GREEN CORNER SHOP : 4, rue du Général Perrier • MARIE M : 7, rue de l’Hôtel de Ville • MELLOW YELLOW : 9, rue de l’Hôtel de ville

Bijoutiers • DOUX : 2, place de la Maison Carrée • THOMAS : 13, place du Marché • THIERRY POISSON : 10, rue du Chapitre

Design & Déco • RBC KARTELL : 1, place Salamandre • DOMUS : 11, rue de l’Horloge • CMS CUISINES : 145, av Maurice Trintignan • ANGULUS RIDET : 3 ter, rue de la violette

Tradi & Cuisine du marché

• LE LUTIN VERT DESIGN: 4, place aux herbes

• LE VINTAGE : 7, rue Bernis - 04 66 21 04 45

• PRISM ART & DESIGN STORE : 9, rue du Chapitre

• LE BISTRONOME : 91, av Jean Prouvé - 04 66 40 73 31

• ET APRES : 20, rue des Marchands

• AU CHAPON FIN : 3, rue Château Fadaise - 04 66 67 34 73

• LA MAISON M : 4, rue Auguste Pellet

• THE O CAFE : 15, rue Régale – 04 66 21 70 20 • AVANT-GARDE : 1, place du marché - 09 83 60 31 02

Bars & Cocktails

• L’ECUSSON : 5, rue Thoumayne - 04 66 06 20 49

• LE JEAN JAURES : 30, av Jean Jaurès

• L’IMPREVU : 6, place Assas - 04 66 38 99 59

• LE VICTOR HUGO : 36, bld Victor Hugo

• LA CASA BLANCA : 9, rue Fresque - 04 66 21 76 33

• LE CAFE CARRE : place de la Maison Carrée

• LE BISTROT DE TATIE AGNES : 16, rue de la Maison Carrée - 04 66 21 00 81

• BAR JOE : 44, bld Victor Hugo

• CHAVERDILLE : 2, place du Château - 04 66 81 43 24 (Caveirac)

• EL CALLEJON : 3, rue Corneille

• LE PETIT MAS : 25, rue de la Madeleine - 04 66 36 84 25

• LA CAVE A HOUBLONS D’ARTHUR : 35, rue Fresques • LE CAFE OLIVE : 22, bld Victor Hugo

• LA MARMITE : 13, rue de l’Agau - 04 66 29 98 23 129


HOROSCOPE octobre - novembre

Gémeaux 22 mai-21 juin

Bélier 21 mars-21 avril

Pour le signe Bélier, octobre sera un mois d’amour, c’est donc le moment idéal pour passer à la vitesse supérieure. Grâce à Mercure, il vous sera facile d’analyser vos relations en profondeur et de réfléchir à ce que vous souhaitez vraiment dans la vie. En couple, vous ne devez pas vous reposer sur vos lauriers, vous devez agir. Au travail, il est temps de lever un peu le pied. Promenades dans la nature, travail artistique ou d’autres activités apaisantes sont conseillés pour votre bien-être.

Octobre et novembre vous apporteront un élan de créativité et de courage réaliser des projets que vous avez en tête depuis longtemps. Un moment idéal pour se précipiter dans les rénovations de la maison, par exemple. Il est possible que les influences négatives d’Uranus vous atteignent également en vous faisant agir de manière impulsive et obstinée. Quoi qu’il en soit, même si vous avez des idées bien réfléchies, il est toujours bon de demander conseil à quelqu’un. Pensez à vous reposer, soyez plus cool !

Taureau 22 avril-21 mai

Cancer 22 juin-22 juillet

L’influence Vénus en Balance donnera aux femmes un charme magique qui étonnera aussi bien les anciens amis que les nouvelles connaissances. Cependant, cela peut aussi apporter quelques désagréments sous forme d’envie et de jalousie. Si l’intuition vous avertit d’un danger, suivez votre instinct et trouvez une solution positive. Grâce à l’influence de Vénus, vos relations vont se stabiliser, et vous prendrez les bonnes décisions, cela va embellir vos amours, apporter la touche de passion et de sexyness qui parle à votre signe particulièrement.

Les cancers seront très communicatifs en ce début d’automne, ce qui sera principalement causé par Saturne. Si habituellement vous évitez de rencontrer de nouvelles personnes, pendant cette période, vous apprécierez la compagnie des gens, et vous pourrez facilement vous entendre avec n’importe qui. Cette période est bonne pour votre créativité et votre santé, reprenez le sport pour vous détendre et vous charger d’une nouvelle énergie.

130


Lion 23 juillet-22 août

Balance 23 septembre-23 octobre

Avec l’influence de Vénus, votre romantisme se réveillera. Préparez une surprise pour votre partenaire, car vous ne manquerez pas d’inspiration. Célibataire, vous pourrez même rencontrer l’amour de votre vie. Mercure dans la position de la Balance vous offrira un excellent moment d’auto-éducation, que vous pourrez utiliser, par exemple, pour une formation professionnelle ou un cours de langue étrangère. Si vous n’êtes pas d’humeur pour de la compagnie, la lecture et le repos pourront être d’excellentes options.

Pour votre épanouissement personnel, prenez du temps pour vous et profitez d’instants de solitude et d’intimité. Un séjour dans la nature vous permettra par exemple de vous sentir bien et aura un excellent effet sur votre santé mentale et physique. Au travail, votre bonne volonté sera ce que l’on remarquera en premier. Pas besoin de vous forcer à quoi que ce soit : vous serez toujours d’attaque pour tous les projets, surtout s’ils sont différents ou marrants !

Vierge 23 août-22 septembre

Scorpion 23 octobre-22 novembre

Au travail, vous vous démarquerez de vos collègues, votre potentiel de leadership sera très fort et vous pourrez conquérir tout ce que vous voulez. Le soleil vous donnera la force dont vous avez besoin et vous permettra d’effectuer des choses que vous n’auriez jamais crues réalisables. Vous vous sentirez plein de vie et plus dynamique que d’habitude. Dans les relations personnelles également, vous aurez l’impression de savoir exactement ce que vous cherchez dans la vie. Allez-y, mais sans mettre vos proches de côté.

Grâce à l’influence de Mercure en novembre, vos relations professionnelles vous écouteront et vous prendront très au sérieux. Pour beaucoup, vous deviendrez même un modèle et vous serez reconnu pour vos réalisations sur le long terme. Votre créativité sera mise en lumière. Vous aurez tout de même une petite envie de solitude pour vous consacrer à l’autoréflexion et trier vos pensées. Cependant, n’oubliez pas que les conversations honnêtes avec vos amis ou votre famille n’ont pas de prix.

131


HOROSCOPE octobre - novembre

Verseau 21 janvier-19 février

Sagittaire 23 novembre- 21 décembre

Vous vous sentirez complètement en équilibre, et vous pourrez transmettre ce sentiment apaisé aux autres. Vénus vous fera rayonner, c’est donc le moment idéal pour changer de tête, redécorer votre intérieur ou votre jardin. En Amour, vous retrouvez un peu plus de fougue séductrice et vous serez intrépide pour pimenter votre parcours amoureux. Vénus en Sagittaire ranime volontiers la flamme et cette période précise devrait marquer une belle avancée dans vos amours.

Les Verseaux seront assez efficaces au travail avec des belles opportunités professionnelles, favorisées par d’excellentes relations avec vos collègues. Vous êtes très communicatif et vos projets se concrétiseront, en faisant cependant attention à rester prudent côté finances. Fin octobre, soyez à l’écoute de votre corps et faites de votre mieux pour prévenir les problèmes de santé. En couple sous l’influence de Vénus en Sagittaire, vous retrouverez votre fougue amoureuse.

Capricorne 22 décembre-20 janvier

Poissons 20 février-20 mars

Les Capricornes préféreront être seuls et se plonger dans leurs pensées profondes pour réfléchir au sens de la vie et analyser leurs relations avec les autres. Cela entrainera une envie de rencontres en espérant trouver le bon partenaire ou de nouveaux amis. Mais ne placez pas la barre trop haut et évitez de faire une confiance aveugle à toutes les personnes que vous rencontrerez. Argent, prenez la responsabilité de votre situation financière globale. Si votre travail ne vous satisfait pas financièrement, c’est le moment de prendre des décisions, la chance sera entre vos mains.

Que vous soyez employé ou un entrepreneur, vous excellerez au travail, offrant de belles opportunités pour gagner beaucoup d’argent, et se constituer un réseau de précieux contacts. Ouvert aux clients et aux offres de travail, vous ferez ainsi de nouvelles connaissances. Cependant, gardez à l’esprit que l’attention que vous commencerez à donner à ces relations ne devrait pas dépasser l’attention donnée à vous-même. Santé, essayez de courir ou de faire des exercices intenses, vous en aurez besoin… 132


CONCEPT STORE 609 609, avenue Raymond Dugrand 34000 Montpellier Tél : +33 (0)4 67 73 14 26 www.le-609.com 133


134