Issuu on Google+

N°2679 Le 25 Mai 2009

M. Mohamed HORANI, nouveau Président de la CGEM


Sommaire ACTUALITÉ

4-5

Visite d’une délégation de chefs d’entreprises français à la CGEM, le 3 juin 2009 Réunion du Comité de veille stratégique à Rabat FÉDÉRATION

6

Amith. Guides pratiques pour l’usage du Code du travail IIIe édition des journées techniques de l’Institut de Formation de l’Industrie Meunière UNION RÉGIONALE

7

Rabat. Etude sur les besoins en compétences de la région ÇA NOUS INTÉRESSE

ACTU CGEM

Mme Skalli appelle les entreprises à s’investir davantage dans l’action sociale

8

FOCUS

10

DOSSIER

12

Efficacité énergétique et développement durable INTERNATIONAL

16

OCDE. Initiative de soutien des PME de la rive sud de la Méditerranée Quand les patrons perdent le sommeil FOIRES & SALONS APPEL A CANDIDATURE

5

17

FOCUS

10

Forum des employeurs africains. La CGEM insiste sur l’intégration régionale pour sortir de la crise


ACTUALITÉ CGEM

M. Mohamed HORANI, nouveau Président de la CGEM

2009 au 31 Décembre 2009. L’Assemblée Générale Ordinaire a ensuite élu, conformément aux dispositions statutaires en la matière pour une durée de trois ans, MM. Mohamed HORANI et Mohamed TAMER respectivement Président et Vice-Président Général de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc. Leur mandat expire lors de l’Assemblée Générale Ordinaire de 2012.

M

. Mohamed HORANI a été élu, jeudi 21 mai 2009, président de la CGEM succédant ainsi à M. Moulay Hafid ELALAMY, désigné par ses pairs, lors de cette assemblée, président d’honneur de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc. M. HORANI, nouveau président et M. Mohamed TAMER, vice président général de la CGEM ont recueilli 1830 voix sur 2611 lors de cette Assemblée Générale Ordinaire Elective. En préambule, l’Assemblée Générale a approuvé à l’unanimité les rapports moral et financier dans toutes leurs parties, en particulier le compte d’exploitation et le bilan de l’exercice 2008 qui lui ont été présentés, et donné quitus plein et entier au Président et au Conseil d’Administration pour leur gestion au cours de l’exercice 2008. L’Assemblée Générale a, par ailleurs, reconduit M. Zahir TIJANI, Commissaire aux Comptes de la CGEM pour la période du 1er Janvier

• Le Premier ministre, M. Abbas El Fassi a reçu, le 19 mai à Rabat, une délégation de la CGEM, conduite par M. Moulay Hafid Elalamy. Lors de cette réunion qui s’inscrit dans le cadre de la poursuite du dialogue avec les partenaires sociaux et économiques, M. El Fassi a passé en revue les différents rounds du dialogue social, se félicitant du climat de sincérité, de respect et de responsabilité dans lequel se sont déroulées les réunions du gouvernement avec les différents partenaires. Le Premier ministre a souligné, à cette occasion, l’attachement de toutes les parties à oeuvrer pour l’amélioration des conditions de vie des citoyens et la préservation de la capacité d’investissement des secteurs productifs nationaux publics et privés. Pour sa part, Moulay Hafid Elalamy a salué les efforts du gouvernement visant la préservation du pouvoir d’achat des citoyens et de la compétitivité des entreprises nationales. Il a rappelé, à cet égard, les mesures d’urgence prises, sur fond de la crise économique internationale, en vue de soutenir les secteurs industriels exportateurs.

Directeur de publication : Mohamed HORANI Redacteur en chef : Mustapha MOULAY Administration et Rédaction : 23, bd Mohamed Abdou, Palmiers - Casablanca. Tél : 05 22 99 70 00 Fax : 05 22 98 39 71 E-mail : cgeminfos@cgem.ma Régie publicitaire : Agence AUTOGRAPH, Bd Brahim Roudani (ex Route d’El Jadida). Rés. Al Fath Tél : 05 22 98 29 64 /75 Fax : 05 22 98 29 82 E-mail : contact@autograph.ma Abonnement : Malika Charafi, E-mail : charafi@cgem.ma ISSN : 0851-123X D.L : 214/99 Web : www.cgem.ma Impression : IMPRIMAHD 4

CGEM INFOS 25 Mai 2009


Événement

La CGEM reçoit, le 3 juin 2009, une délégation de chefs d’entreprises français conduite par M. Jean-René FOURTOU, Président du Conseil de Surveillance de Vivendi, co-président du Club d’affaires France-Maroc et M. Jean-Paul HERTEMAN, Président du Directoire de SAFRAN. Cette mission comprendra une assemblée plénière suivie d’ateliers sectoriels.

Mme Skalli appelle les entreprises à s’investir davantage dans l’action sociale

L

a Commission Proximité Sociale a organisé, le 15 mai au siège de la CGEM, en collaboration avec le Ministère du Développement Social, de la Famille et de la Solidarité, une conférence sous le thème «l’Entrepreneuriat Social, Innovation et Dynamique de Changement». Lors de cette conférence, Mme Nouzha Skalli, Ministre du Développement Social, de la Famille et de la Solidarité a rappelé les liens déjà existants entre le ministère et la CGEM pour la lutte contre la pauvreté et pour le développement social. Elle a également souligné le rôle des entreprises dans le développement social et a invité la Confédération à renouveler sa collaboration avec le Ministère à travers d’autres actions de rapprochement social. M. Sekkat, président de la Commission Proximité Sociale a, de son côté, développé le concept de l’engagement sociétal dans la charte de Responsabilité Sociale des Entreprises. Cet engagement incite entreprises à s’impliquer davantage dans leur environnement. Cette rencontre a été l’occasion pour Mme BIBARS, directrice de l’association Ashoka pour la monde arabe, d’annoncer la création de la structure chargée du développement du réseau des entrepreneurs sociaux affiliés à l’organisation et ce, en la personne de M. Abbad Al ANDALOUSSI président de l’association Al JISR pour l’éducation. Cette structure aura la charge d’accompagner les entrepreneurs sociaux au Maroc et au Maghreb arabe. Ashoka est une organisation internationale qui a pour mission de soutenir les entrepreneurs sociaux engagés. Ces derniers doivent être capables de réaliser le changement par des solutions innovantes aux problèmes sociaux les plus urgents. Son conseil d’Administration compte parmi ses membres Muhammed Yunus détenteur du Prix Nobel de la paix en 2006 pour son

idée relative au lancement des micros crédit. Cette conférence a connu également la présentation de plusieurs témoignages à savoir celui de Mme Amina Slaoui pour ses actions d’amélioration de la vie des handicapés à travers la création du centre Nour de rééducation, de M. Amine Souhail pour l’encadrement des élèves pour la création des entreprises dans le cadre des actions de l’association Injaz et de M. Abbad AL ANDALOUSSI pour son engagement dans l’enseignement à travers Al JISR. • Le Comité de veille stratégique a examiné, le 19 mai à Rabat lors de sa 4e réunion présidée par ministre de l’Economie et des Finances, M. Salah Eddine Mezouar, les indicateurs disponibles sur l’évolution des conjonctures sectorielles dans le contexte de crise ainsi que l’appréciation des effets des mesures engagées par le gouvernement pour appuyer les secteurs exposés. Dans ce contexte, le comité s’est penché sur les nouvelles mesures à retenir suite aux propositions des comités sectoriels pour ce qui concerne les secteurs du tourisme, des transferts des MRE et de l’électronique, en vue de les proposer au gouvernement. Les mesures relatives au secteur touristique portent sur le renforcement de la promotion et de la communication institutionnelle pour un montant de 300 millions DH, avec un ciblage particulier de la ville de Marrakech. Elles portent aussi sur la stimulation des ventes de package, la consolidation du transport aérien, le lancement de nouveaux produits et l’appui au tourisme interne. Pour sa part, la profession s’engage à veiller au maintien des compétences, au développement de la formation et à l’amélioration de l’animation. S’agissant des transferts des MRE, les mesures préconisées visent l’appui et l’encouragement de l’investissement des MRE, avec un aménagement du dispositif “Dammane Assakane” pour mieux soutenir l’acquisition de logements au bénéfice de cette catégorie. Le secteur de l’électronique bénéficiera, pour sa part, des mesures déjà engagées au profit d’autres secteurs industriels, avec un ciblage d’accompagnement en faveur du principal opérateur du secteur. CGEM INFOS 25 Mai 2009

5


ACTUALITÉ CGEM

Fédération

Amith. Guides pratiques pour l’usage

du Code du travail

==> Contrat de travail : Procédures et modèles ==> Procédures des mesures disciplinaires et de la rupture du contrat de travail : Procédures et modèles ==> Négociation collective : Principes et méthodologie ==> Institutions représentatives du personnel dans l’entreprise : Mise en place et gestion L’AMITH est disposée à partager avec les membres de la CGEM cet outil de travail pour un prix symbolique de 500 DH. Point de vente des guides : - L’AMITH : Casablanca: 92 Avenue My Rachid Tél 5.22.94.20.84 à 86 • Rabat : 27 Avenue Nakhil 1er étage Apt n°2 au Hay Riad Tél 5.37.71.78.97/89 • Tanger : Angle Av Med V, Rue Floride Rés Radwane Apt 21 Tél 5.39.94.29.28 • Fès : Ville nouvelle n°10 rue Allal Ben Aboucieuse d’améliorer la compréhension dellah Immeuble Tél 5.35.65.38.23 des dispositions du code de travail par Menara, 5ème étage bureau 52-53 ses membres et désireuse de mettre à leur disposition un outil harmonisé de gestion des ressources humaines, l’AMITH a initié une réflexion visant la réalisation de guides pratiques ayant trait aux volets les plus complexes du code. Les guides pratiques pour l’usage du code de travail ont été mis en œuvre dans le cadre de • La troisième édition des journées techniques Tra de Maroc, projet pilote du BIT. C’est le de l’Institut de Formation de l’Industrie Mefruit d’un travail d’équipe de 18 mois conduit unière se tiendra les 24 & 25 juin 2009 à par un expert en droit du travail dans le but l’IFIM, sis ancienne route de Rabat Km 11,5 Sidi Bernoussi, Casablanca. de : • Clarifier et expliciter certaines dispositions Plus de 40 exposants spécialisés dans du code du travail et notamment celles qui l’Industrie meunière et céréalière seront présents à cette manifestation. Des conintroduisent des concepts nouveaux, férences et des tables rondes sur l’évolution • Réduire les écarts dans les interprétations, • Faciliter l’harmonisation des pratiques au de l’environnement réglementaire et norsein des entreprises du secteur en fournissant matif du secteur meunier seront organisées en marge de ces journées techniques. des documents types de travail. Ces guides sont présentés sous forme de clas- C’est aussi une occasion pour présenter les dernières innovations technologiques dans seur traitant les thèmes suivants : ==> Règlement intérieur : Procédures et le domaine de transformation des céréales et de contrôle qualité. mise en place

S

6

Brèves

CGEM INFOS 25 Mai 2009


Union régionale

Rabat. Etude sur les besoins en compétences de la région

L

a wilaya de la Région de Rabat-Salé-Zemmour-Zaers et l’ANAPEC ont organisé le lundi 11 mai 2009 à la salle des fêtes de la wilaya une demi-journée destinée à prendre connaissance et débattre de la démarche et des résultats de l’étude prospective sur les besoins en compétences de la Région à court et à moyen terme. OBJECTIF GLOBAL DE L’ETUDE PROSPECTIVE Anticipation des besoins en recrutement des entreprises et des secteurs d’activité dans la Région pour une meilleure préparation des viviers de compétences. OBJECTIFS SPECIFIQUES Identifier les secteurs porteurs en matière d’emploi Identifier les besoins immédiats en recrutement et en formation à la carte des entreprises, des secteurs d’activité retenus, par entreprise et par emploi-métier ; Identifier les besoins en recrutement des entreprises à court et moyen terme (horizon 2010) et déduire les effectifs par profil à former dans le cadre de la formation qualifiante en tenant compte des capacités de formation existantes ; Créer une dynamique au niveau de la Région en : informant et sensibilisant les professionnels des secteurs porteurs retenus; informant et mobilisant le Comité Régional d’Amélioration de l’Employabilité (CRAME). DEROULEMENT DE L’ETUDE Étape 1 : Cadrage Central et au niveau du CRAME pour la précision des objectifs et l’orientation stratégique du projet ; Étape 2 : Identification des secteurs porteurs en matière d’emplois et constitution des groupes de travail sectoriels ; Étape 3 : Echantillonnage; Étape 4 : Réalisation des enquêtes sur le terrain; Étape 5 : Restitution des résultats ; Étape 6 : Examen de l’offre régionale de formation, préparation des CPS de formation et identification des opérateurs de formation potentiels ; Étape 7 : Actions d’information et de diffusion des résultats. PERIMETRE DE L’ENQUETE L’enquête a été conduite auprès de 600 entreprises. Cinq secteurs porteurs on été retenus : L’Offshoring/TIC ; Le BTP Le Tourisme/Hôtellerie/Restauration ; Le textile Habillement Cuir L’Artisanat SYNTHESE DES RESULATS DE L’ETUDE Besoins en recrutements identifiés à court et à moyen terme par secteur

Tourisme, L’Offshorin Bâtiment et Hôtellerie Le textile et g Travaux Habillemen L’Artisanat & TIC Publics Restauratio t Cuir n

Secteur En 2008 En 2009 & 2010 Total

Totaux

6 647

2 458

266

1 861

331

11 563

15 854

5 072

2 368

1 245

650

25 189

22 501

7 530

2 634

3 106

981

36752

Soit : 11 563 opportunités d’insertion identifiées en 2008 25 189 recrutements potentiels pour 2009 et 2010 à cibler Synthèse des besoins à moyen terme (2009-2010) du secteur de L’Offshoring & TIC Année

Besoin total en recrutements (1)

Ecarts à combler (2)

Opportunités de qualification / reconversion (3)

2009

7 836

7 081

6775

2010

8 018

6 879

6442

Total

15 854

13 960

13 217

Soit, à l’horizon 2010, un total de 13 217 opportunités de formation qualifiante pour les diplômés chercheurs d’emplois (Profils entrants  : bac, bac+2). Cinq emplois métiers  porteurs sont concernés : Télé Conseiller, Comptable offshore, Technicien en assurances, Développeur et Administrateur de ressources humaines. Synthèse des besoins à moyen terme (2009-2010) dans le BTP  Année

Opportunités de qualification / reconversion 644

Besoin total en recrutements

Ecarts à combler

2009

2 544

676

2010

2 528

753

729

Total

5 072

1429

1373

Soit à l’horizon 2010, un nombre de 1 373 opportunités de formation qualifiante pour les diplômés chercheurs d’emplois (Profils entrants : qualification, technicien, bac, bac+2). Cinq emplois métiers  porteurs sont concernés : Chef de chantier, Maçon polyvalent, Conducteur d’engins, Chef d’équipe de travaux publics et Mécanicien d’engins. Synthèse des besoins du secteur du Tourisme Hôtellerie Restauration  Année

Besoin total en recrutements

Ecarts à combler

2009

960

742

2010

1408 2 368

1068 1800

Total

Opportunités de qualification/ de reconversion 726

1 004 1 730


ÇA NOUS

INTÉRESSE

l’automobile et des technologies propres (Cleantech).Ce Sommet mondial, le premier du genre organisé dans la PAAP. Conférence capitale catalane, deviendra un rendezsur la compétitivité vous annuel auquel prendront part les de l’entreprise Le Programme d’Appui aux Associa- grandes multinationales spécialisées tions Professionnelles (PAAP) organise, dans le domaine de l’Innovation et de le 28 Mai 2009 à 16h à l’Auditorium la Technologie. Au total, ce sont 2.500 de la CGEM en coopération avec BMH COACH et ADEMA, une conférence sous le thème « Modernisation et compétitivité de l’entreprise : quel rôle pour les Associations Professionnelles ?», animée par Mme Christine Pujol, membre du Comité Exécutif du Mouvement des Entreprises de France (MEDEF) et Présidente de l’Union des Métiers et de l’Industrie de l’Hôtellerie (UMIH). Cette conférence vient clôturer le troisième module de formation sur « les Services aux Adhérents ». Elle permettra de considérer les services que peuvent apporter les associations dans les processus qui visent, d’une part, à préparer et à adapter en permanence leurs entreprises membres aux exigences du marché et d’autre part, à leur assurer un environnement économique, juridique et institutionnel efficient pour garantir un climat des affaires favorable, conduisant au développement directeurs de multinationales, entreéconomique du Maroc. preneurs, investisseurs, chercheurs et experts du monde entier opérant dans les secteurs de l’innovation et de Sommet mondial la technologie qui vont se rencontrer de l’Innovation Le premier Sommet mondial de au cours de ce sommet mondial pour l’Innovation et la Technologie, une débattre et réfléchir sur les applicaréunion rassemblant des leaders mon- tions de l’innovation et des nouvelles diaux des Télécommunications, de la technologies dans les domaines des Cleantech et de la Healthcare, se tien- Télécommunications, des énergies dra du 17 au 19 juin 2009 à Barcelone. renouvelables, de la santé et de la bioLe Sommet intitulé “Hothouse for In- technologie. L’un des moments forts novation and Technologie” (HiT Bar- de la manifestation sera “le Marché de celona’09) réunira investisseurs, scienti- l’Innovation”, un point de rencontre fiques et industriels internationaux pour entre responsables de projets innovants discuter de l’évolution de la technologie et investisseurs où seront conclus pludans les secteurs de l’information et la sieurs accords d’investissement pour la communication (TIC), dans les tech- création d’entreprises innovantes. nologies de la santé (Healthcare), de 8

CGEM INFOS 25 Mai 2009

Forum économique mondial

La sixième édition du Forum économique mondial du Proche Orient se tiendra au Maroc en mai 2010. Les 6è et 7è éditions du Forum économique mondial du Proche Orient sont prévues respectivement au Maroc (Marrakech) et en Jordanie, a précisé le Pr. Schwab lors de la séance de clôture du 5è Forum (15-17 mai), tenue en Jordanie. Un mémorandum d’entente sera signé dans ce sens, en juin prochain au Maroc, entre la Fondation du Forum et le Royaume du Maroc, a fait savoir une source responsable à la Fondation.

MEDays 2009

L’édition MEDays 2009, prévue du 19 au 21 novembre prochain à Tanger, sera dédiée au “co-développement responsable”, à l’initiative de l’Institut Amadeus. En vue de conférer davantage de rayonnement à cet événement international, l’Institut Amadeus a décidé d’associer RSCG Worldwide Events (filiale événementielle internationale du Groupe Havas) à l’organisation de cette édition, qui rassemblera une communauté de plus de 150 intervenants de très haut niveau, abordera notamment la nécessité d’étendre la coopération “NordSud” à l’Afrique, tout en l’incluant de manière opérationnelle aux différents processus politiques en cours dans la région. Le Forum MEDays 2009 permettra ainsi de mener une réflexion tournée vers l’action et la production de solutions pratiques pour la mise en place d’une politique de relance économique concrète, incluant tous les acteurs euro-méditérranéens et euro-africains. MEDays, qui a été placé dès sa dernière édition sous le signe de l’”opérationnel”, se propose en ce


temps de crise économique, comme cadre d’échanges et de propositions pratiques, où décideurs politiques et économiques, du Nord comme du Sud, partagent leurs lectures, leurs avis et leurs solutions sur des questions concrètes et sectorielles. La première édition de MEDays tenue du 26 au 28 novembre 2008 à Tanger, s’était penchée sur la coopération des pays et des entreprises dans le cadre de l’Union pour la Méditerranée, lancée en juillet 2008 à Paris. Plus de 600 personnes avaient participé à cette édition qui a été animée par une centaine d’intervenants de très haut niveau venus de tous le pourtour méditerranéen, mais également d’Afrique et d’Amérique du Nord.

Gouvernance de l’Internet

L’Association marocaine pour la promotion de l’Internet (MISOC) organise, le 26 mai à Rabat, à l’occasion de la journée mondiale des télécommunications, une journée d’étude sur la gouvernance de l’Internet et la fracture numérique. Cette rencontre, placée sous le thème : “gouvernance de l’Internet : défis et enjeux pour le Maroc”, a pour objectif de présenter le bilan des actions réalisées au niveau international depuis le Sommet Mondial de la Société de l’Information de 2005. Les experts nationaux et internationaux dans le domaine de l’Internet, qui prendront part à cette journée, se pencheront sur plusieurs sujets se rapportant notamment à la gouvernance mondiale de l’Internet, à la fracture numérique et aux négociations internationales en cours sur la gestion des Noms de Domaine et les Normes et Services techniques de l’Internet. Comment mettre en place une politique volontariste de promotion de l’Internet? Comment renforcer l’ouverture des services de réglementation à la concurrence ? Comment résoudre le problème du coût d’accès ? et Comment protéger nos enfants dans le cyberspace ?, sont les principales questions auxquelles tenteront de répondre ces experts lors de cette rencontre qui vise à permettre au Maroc, et à l’Afrique en générale, de s’impliquer d’avantage dans l’élargissement de la diffusion d’Internet et de sensibiliser les instances aussi bien nationales que régionales sur

les enjeux de la gouvernance dans ce constitué de la Charte de responsabilité sociale et du Label RSE que la CGEM domaine. décerne à ses membres en reconnaissance de la tangibilité de leurs engagements en faveur des principes et des objectifs de ladite charte. Sous forme de CD Rom, ce didacticiel a pour objectif de : - Rendre accessible une information rigoureuse sur le contenu des normes publiques universelles qui définissent les objectifs de responsabilité sociale et sur les risques et les opportunités associés à leur degré de mise en œuvre par les entreprises ; Forum International des Femmes Chefs d’Entreprise - Aider les décideurs, notamment ceux ORGA GROUP organise, les 26 et 27 des Petites et Moyennes Entreprises, Juin 2009 à l’Hôtel Hyatt Regency à à évaluer et à améliorer la prise en Casablanca, en partenariat avec Con- compte de ces principes et objectifs nected Women (Islande), et l’Association dans leurs stratégies et leurs opérations AFRICA FEMMES PERFORMAN- quotidiennes avec leurs différentes parTES (USA), le Forum International des ties prenantes ; Constituant un outil Femmes Chefs d’Entreprise et Cadres d’accompagnement aux entreprises Dirigeantes sous le thème « Manage- pour asseoir une démarche RSE, ce ment au Féminin : Quel apport pour le didacticiel est composé de 8 parties disdéveloppement durable des entreprises tinctes dont un test d’auto-évaluation dans un contexte de crise ? ». Ce forum managériale sur la RSE. Ce test donne se propose d’être un moment impor- à l’utilisateur la possibilité d’instruire tant d’échange entre femmes Chefs un questionnement au terme duquel il d’entreprise, cadres dirigeantes, uni- recueille une opinion sur la pertinence versitaires, expert(e)s et représentant(e) de ses choix face à des problématiques s d’associations internationales pour managériales précises auxquelles tout débattre et traiter de l’implication de la manager peut être quotidiennement Femme dans la démarche d’innovation être confronté. Ce didacticiel a bénéficié et de développement durable face aux de l’appui financier de la SNI et de la contraintes de la mondialisation et de la GTZ. La GTZ a également apporté sa crise. Il se veut également un espace de contribution à l’élaboration du chapitre rencontre pour permettre à ces femmes « L’égalité des genres dans les entrede créer un réseau, de tisser des relations prises». Elle correspond à un ensemble commerciales, professionnelles et ami- d’outils destinés à éclairer les femmes cales, grâce à un annuaire regroupant et les hommes chefs d’entreprise sur les fondements normatifs du principe l’ensemble des participantes. Programme : http://www.orga-group. d’égalité et d’équité entre hommes et com/programme.html femmes dans le secteur privé, ses objecConférenciers : http://www.orga-group. tifs, ses contenus et les conditions de son com/Conférenciers.html respect et de sa promotion. Inscriptions : http://www.orga-group. com/INSCRIPTION/inscription.html

Didacticiel sur la RSE

Dans un souci de vulgariser et de faire connaître la vision et le concept de responsabilité sociale, la Commission Label a réalisé un didacticiel sur la Responsabilité Sociale des Entreprises, intitulé «L’ENTREPRISE SOCIALEMENT RESPONSABLE». Ce didacticiel s’intègre, à part entière, dans le dispositif CGEM INFOS 25 Mai 2009

9


FOCUS

Forum des employeurs africains au Kenya.

La CGEM insiste sur l’intégration régionale pour sortir de la crise

Les mesures d’accompagnement prises par le gouvernement, en partenariat avec la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), ont permis d’atténuer les effets de la crise mondiale sur l’économie nationale, a indiqué, le 19 mai à Nairobi, M. Abdelmalek Kettani, président de la Commission Label et président du Conseil d’affaires maroco-américain. Les réformes introduites par le Maroc sur les plans politique, social et économique, ont permis d’atteindre des avancées majeures dans un contexte de crise économique généralisée, a souligné M. Kettani, qui a représenté la CGEM au Forum des employeurs africains à Nairobi au Kenya sur “La crise financière, la relance économique et l’emploi”. pourraient entraver la croissance et le développement du pays. A cet effet, M.Kettani a présenté devant ce forum les mesures prises dans le cadre du comité de veille stratégique dans l’objectif d’accompagner les entreprises des secteurs touchés par la crise en vue de leur permettre de continuer à opérer et de préserver l’emploi et les compétences et d’assister les entreprises à l’export pour conserver leur compétitivité sur les marchés internationaux. Il a cité également l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH), l’assurance maladie obligatoire, la lutte contre e Maroc a enregistré l’habitat insalubre et l’éradication des succès remarqua- des bidonvilles, la généralisation bles dans les domaines de l’eau et de l’électricité dans socio-économiques grâce à les régions et villages défavoril’amélioration des opportunités sés, le plan Azur du tourisme et des affaires et a pu progressive- l’investissement dans les compément pallier les obstacles qui tences humaines. Le système bancaire marocain

L

10

CGEM INFOS 25 Mai 2009

n’a pas été affecté par cette crise. Sa solidité a même constitué une opportunité dans la mesure où des banques marocaines ont pu élargir leur réseau et prendre pied dans le continent africain de façon plus marquée en procédant à l’achat de filiales de banques étrangères en difficulté, a souligné M. Kettani, qui a mis l’accent sur la nécessité de l’intégration régionale comme moyen de sortie de crise. Tout cet ensemble de mesures a eu pour conséquence d’atténuer les impacts de la crise mondiale notamment par la préservation de l’emploi dans les secteurs les plus touchés à savoir le textile et l’industrie du cuir, le tourisme et des équipements automobiles, a-t-il indiqué ajoutant que le gouvernement n’a ni annulé ni reporté les investissements dans les projets d’infrastructures ou à caractère social. Par ailleurs, M.Kettani a annoncé la tenue, en mars 2010 au Maroc, d’un congrès panafricain des confédérations et organisations patronales qui sera organisée par la CGEM en partenariat avec le “club Entreprendre”. Lors des débats, plusieurs délégations africaines ont accueilli favorablement ces mesures et ont exprimé leurs souhaits de prendre contact avec la CGEM afin de bénéficier de son expérience.


DOSSIER

Efficacité énergétique et développement durable L’augmentation de l’efficacité énergétique permet de réduire les consommations d’énergie, à service rendu égal. En découle la diminution des coûts écologiques, économiques et sociaux liés à la production et à la consommation d’énergie.

N

ous exigeons tous un service énergétique ou un autre. De la lumière pour lire, du chauffage, ou encore des moyens de locomotion et de transport. En fait, la notion d’efficacité énergétique se réduit à ceci : comment pouvons-nous obtenir une plus grande quantité de ces services en consommant moins d’énergie  ? Parfois, il existe une solution technologique  ; parfois, un changement de comportement est nécessaire. Toutes ces choses ont un double résultat. Le but de l’efficacité énergétique est d’économiser de l’énergie. Quand on économise de l’énergie, on réduit les émissions et on minimise aussi certaines des conséquences de la production de cette énergie sur l’environnement. L’efficacité énergétique se traduit par des économies d’argent.

Enjeux de l’efficacité énergétique.

A terme, un programme d’efficacité énergétique permet de  réduire considérablement sa consommation d’énergie et a fortiori sa facture énergétique. Les préoccupations de l’entreprise iront plus vers la recherche d’accroissement de la compétitivité et de la productivité et se concentrera plus sur la qualité de service. La première étape pour une gestion correcte de l’énergie est d’examiner les données actuelles de consommation. À partir de ces données, on adoptera les procédures les plus adaptées permettant d’aligner les consommations énergétiques sur les critères environnementaux et économiques. 1/ Démarche générale à adopter par une entreprise désirant réaliser des économies d’énergie 1- Diagnostic du mode de fonctionnement (autodiagnostic ou possibilité de faire ap12

CGEM INFOS 25 Mai 2009

pel à un expert) 2- Identification des gisements d’économies Des gains induits directs et indirects Coûts - Qualité – fiabilité - responsabilité

d’énergie 3- Elaboration d’un plan d’action pour réduction des coûts énergétiques 4- Mise en œuvre du programme et suivi de l’impact de réalisation 2/ Où chercher les gains en l’efficacité énergétique?

3/Efficacité énergétique : Quels types d’actions dans l’industrie ? • Améliorer les installations existantes : Réglages optimisés Limiter les pertes • Mieux gérer l’énergie : Régulation et gestion optimisées Supervision énergétique • Mise en œuvre de matériels performants : Utilités : Moteurs performants Éclairage performant


Chaudières : échangeurs… Récupération de chaleur Process performants : Meilleures techniques disponibles Fours, séchage, concentration, presses… 4/Les gisements d’économie d’énergie

seraient les plus notables sont les suivants : Industrie : 48% Bâtiment : 19% Transport : 23% Services : 10% 3/ Efficacité Énergétique dans le Bâtiment et l’Industrie

Sur les procédés : Dans certains cas, les gains unitaires sont importants : 20% BATIMENT à 90% mais il y a d’autres critères prior- • Elaboration d’un code d’efficacité éneritaires (qualité du produit, flexibilité…) gétique dans le bâtiment • Développement des chauffes eau solaires Sur les usages diffus de l’énergie (utilités) : (CES): Objectif: 440000 m² de panneaux Les gains unitaires sont plus faibles mais le solaires en 2012 et 170000 m² en 2020 total important. • Généralisation des Lampes à Basse Consommation (LBC) et CES dans le secteur Plan National d’Actions Priorpublic • Équipements adaptés pour l’éclairage itaires public. 1/Actions prévues dans le cadre du Plan National d’Actions Prioritaires • Réajustement de la tarification Un tarif incitatif et social “Modèle -20/20”, a été mis en place au profit de la clientèle domestique et patentée. Ce modèle introduit un système de bonification permettant à tout client ayant réduit sa consommation mensuelle de l’énergie électrique d’au moins 20% par rapport au même mois de l’année précédente de bénéficier d’un bonus équivalent à 20% de la valeur de la consommation mensuelle économisée et qui sera décompté de la facture du client du mois concerné. Mise en place d’un tarif optionnel super pointe pour les industriels THT – HT en vu d’inciter ces clients THT-HT à s’effacer davantage pendant les heures de forts appels de puissance tout en réalisant des gains sur leurs factures. • Programme national d’Efficacité Énergétique (Bâtiment, Industrie,Transport, etc.) Généralisation des Chauffes Eau Solaires Audits énergétiques et mise en place des recommandations • Le passage à GMT + 1 2/Secteurs prioritaires Les secteurs qui consomment le plus d’énergie et pour lesquelles des économies CGEM INFOS 25 Mai 2009

13


DOSSIER INDUSTRIE

• Réalisation d’audits énergétiques • Formation des auditeurs • Intégration des normes de qualité de performances énergétiques dans les équipements (labellisation, étiquetage...) Les actions prévues permettraient d’atteindre des économies d’énergie allant de 15 à 20% de la consommation énergétique à l’horizon 2020.

Exemples de programmes d’Efficacité Energétique proposés aux industriels Nom du programme Programme d’Efficacité Energétique ONE/ ANPME

14

Description

Impacts attendus

La modernisation compétitive des entreprises industrielles sur le plan énergétique s’avère une exigence incontournable pour une meilleure maîtrise de leurs coûts d’exploitation, ayant un impact indéniable sur l’amélioration de leur productivité. A cet effet, l’ONE a mis en place dans le cadre d’un partenariat avec l’ANPME, un programme d’accompagnement en matière d’efficacité énergétique au profit des PME-PMI visant à : - Consolider les actions engagées dans le domaine de l’efficacité énergétique, - Permettre un démarchage actif et pragmatique appuyé sur des actions de proximité, - Favoriser une démarche participative notamment avec les zones industrielles dans la sensibilisation des entreprises pour adhérer à ce programme. Le coût de ce programme sera pris en charge à hauteur de 50% par l’Agence Nationale pour la Promotion de la PME (ANPME) dans le cadre du Fonds National de Mise à Niveau (FOMAN), 30% par l’Office Nationale d’Electricité et 20% par l’entreprise bénéficiaire.

- Amélioration des performances des installations électriques des PME-PMI. - Gains sur les factures d’électricité pouvant allez jusqu’à 20% par l’identification des gisements d’économie. - Instauration de la culture “ Efficacité Energétique”

CGEM INFOS 25 Mai 2009

Opérationnalisation Initiative opérationnelle depuis Mars 2007.


Gamme de services OPTIMA

Programme NEGAWATT

Conclusion  -

La gamme OPTIMA contient 5 services permettant aux clients d’améliorer leurs procédés industriels : Optima Pour l’Efficacité Energétique : Un diagnostic énergétique du process et des recommandations de solutions les plus avantageuses en vue d’une optimisation de la consommation énergétique Optima Entretien : Cette offre comprend un entretien préventif via une visite de diagnostic suivie d’une visite pour la remise à niveau et un entretien curatif qui consiste en une intervention des équipes ONE suite à un incident et à la demande du client. Optima Reac : Fourniture et installation des Batteries de Condensateurs, évaluation de l’impact sur la consommation, pré financement de l’investissement initial et garantie d’un facteur de puissance supérieur à 0,8. Optima Qualité : Un diagnostic de la qualité d’alimentation électrique et un bilan des installations, accompagnés d’actions d’amélioration Dans le but de promouvoir une meilleure gestion de la demande électrique des clients Grands Comptes (THT-HT), l’offre NEGAWATT repose sur les possibilités d’effacement concertées de ces clients en heures de pointe et durant les périodes à fort appel de charge. A cet effet, d’un commun accord, l’ONE et les clients Grands Comptes mettent en place un calendrier des périodes d’effacement total ou partiel de ces derniers, qui inclut non seulement les périodes de pointe, mais également les possibilités de programmation des arrêts techniques pour maintenance. L’adhésion à cette offre permet aux clients Grands Comptes de bénéficier d’importantes incitations financières en termes de facturation.

- Maîtrise de la consommation d’électricité - Fonctionnement optimal des installations électriques - Fiabilité maximale de la qualité d’alimentation électrique

Offre opérationnelle depuis Janvier 2008

- Economies sur les factures d’électricité des clients Grands Comptes - Meilleure maîtrise de la demande en heures de pointe.

Offre opérationnelle à partir de Janvier 2008

Un contexte global qui pousse à agir sur la demande énergétique L’industrie : un bon élève de l’efficacité énergétique… Des gisements importants encore accessibles Gains structurels : matériels plus performants Gains comportementaux : meilleure gestion de l’énergie CGEM INFOS 25 Mai 2009

15


I N T E R N AT I O N A L

OCDE. Initiative de soutien des PME de la rive sud de la Méditerranée

U

ne initiative de soutien des Petites et Moyennes Entreprises (PME) de la rive sud de la Méditerranée a été présentée, le 19 mai à Barcelone, lors d’un séminaire sur “l’encouragement des investissements dans les PME du Maghreb et du Proche-orient”. L’initiative, qui bénéficie du soutien de l’Organisation de la coopération et de développement économiques (OCDE) et l’Institut Européen de la Méditerranée (IEmed), comporte nombre de programmes visant à développer le secteur des PME dans les pays du sud de la Méditerranée, à travers la recherche de sources de financement. Le séminaire, qui s’est tenu à l’initiative de l’OCDE et de l’IEmed dans le Palais Pedral-

Brèves Revue de presse Quand les patrons perdent le sommeil

En ces temps de crise, le Financial Times s’intéresse au… sommeil. D’après un sondage réalisé dans 5 pays, les dirigeants dorment en moyenne 19% de moins que les 8 heures recommandées chaque nuit. Et 40% d’entre eux imputent leurs insomnies à la conjoncture actuelle. Le problème, c’est que 61% de ces mêmes patrons estiment perdre ainsi en efficacité et gâcher plus de 6 jours par an.

16

CGEM INFOS 25 Mai 2009

bes, siège du secrétariat général de l’Union pour la Méditerranée

(UPM), avec la participation de plusieurs experts des pays médi• Le Medef a dévoilé, le 19 mai, la composition du comité des sages chargé de veiller à ce que les rémunérations des dirigeants d’entreprises ayant recours au chômage partiel ou à des plans sociaux respectent des “principes de mesures et d’équilibre”. Présidé par Claude Bébéar, l’ancien patron et fondateur du groupe d’assurances Axa. Le comité des sages, créé à la demande du Premier ministre François Fillon pour veiller à ce que les dirigeants des entreprises en difficulté reconsidèrent leurs rémunérations, se réunira pour la première fois mercredi, précise un Mobiles. Chute de près de 10% des ventes Le cabinet d’études Gartner spécialisé dans les hautes technologies a annoncé les ventes de téléphones mobiles dans le monde ont chuté de 9,4% au premier trimestre. Le secteur est victime d’une baisse de la demande liée à la crise économique et d’un phénomène massif de déstockage causé par les méventes de 2008. Gartner indique d’ailleurs que les stocks ont plongé de 25 millions d’unités au premier trimestre et que ce mouvement devrait continuer sur la période d’avril à juin.

terranéens, permettra la formulation d’une série de programmes versant dans le sens de cette initiative de soutien de la PME du sud de la Méditerranée et qui seront financés à partir de 2010 par l’UPM. Selon Cristina Narbona, ambassadeur de l’Espagne auprès de l’OCDE, la réunion de Barcelone permettra l’examen de plusieurs propositions visant le développement des activités des PME des pays du sud de la Méditerranée. Les conclusions de ce séminaire seront présentées lors d’une réunion qui se tiendra en novembre 2009 au Maroc avec la participation des représentants de l’ensemble des pays de la région.

communiqué du Medef. Il est compétent pour les sociétés ayant adhéré au code éthique élaboré en octobre par le Medef et l’Afep (l’Association française des entreprises privées), “au cas où elles recourent massivement au chômage partiel ou à des plans sociaux de forte ampleur”. Ses avis “portent sur la totalité des rémunérations des mandataires sociaux”. Il pourra être saisi par les conseils d’administration ou de surveillance, les comités de rémunération ou par une motion votée par les assemblées générales des entreprises qui ont adhéré au code Afep-Medef. Guerre des bonus en Suède Branle-bas de combat parmi le patronat suédois ! Depuis que le gouvernement de centre-droit a décidé de taper du poing sur la table pour vilipender les bonus des dirigeants, l’indignation ne cesse de grandir parmi ces derniers qui se mobilisent de plus en plus. Le gouvernement a ordonné aux fonds de pension publics d’utiliser leur pouvoir d’actionnaires pour lutter contre les bonus. Injonction politique pour acteurs financiers, cette innovation fait polémique !


FOIRES & Plast Expo

SALONS

O

Le Salon International du Plastique, du Caoutchouc, des Composites, de l’Emballage et du Conditionnement pour le Maroc et l’Afrique du Nord (Plast expo) se tiendra du 2 au 5 juin à la Foire Internationale de Casablanca. Organisée par l’Association Marocaine de Plasturgie (AMP) sous l’égide du ministère de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies, cette troisième édition réunira pas moins de 97 exposants de 19 pays pour qui ce salon représente une plate-forme majeure réunissant en un événement tous les domaines touchant aux matières premières, produits chimiques et auxiliaires, machines et équipements, produits semi-finis, pièces techniques et plastiques renforcés et produits finis en matières plastiques. C’est aussi une opportunité pour les décideurs de l’industrie, les experts techniques, les leaders technologiques et les professionnels de se rencontrer pour créer des réseaux de contacts et des liens d’affaires.

Alitec 2009

16 exposants de 4 pays vous donnent rendez-vous du 2 au 5 juin 2009 à la Foire Internationale de Casablanca. Excellente synergie : Alitec 09 se tiendra conjointement à plast expo 09 avec 97 exposants de 19 pays, et printpack expo 09 - 22 exposants de 8 pays ! Le Salon alitec 09 est la vitrine des innovations technologiques, des évolutions et des tendances. C’est au Salon alitec 09 que les décideurs du secteur, les experts techniques, les leaders technologiques et les professionnels se rencontrent pour créer des réseaux de contacts et réaliser des affaires.

Maroc Offshore

La deuxième édition de “Maroc Offshore”, forum des acteurs de l’offshoring, aura lieu les 25 et 26 juin 2009 à Casablanca. “Maroc Offshore” est un rendez-vous qui réunira plus de 700 professionnels, marocains et étrangers, spécialistes dans les domaines des nouvelles technologies de l’information et de l’offshoring. Le forum, qui s’adresse à l’ensemble des dirigeants d’entreprises, se veut une plate-forme d’échange et de réflexion sur les pratiques de l’offshoring et tous les métiers connexes aux technologies de l’information. Co-organisé par le ministère de l’Industrie, du commerce et des nouvelles technologies et SUPINFO (The International Institute of Information Technology), le forum permettra, également, d’amorcer un débat sur les divers enjeux, problématiques et perspectives du secteur.

CGEM INFOS 25 Mai 2009

17


APPEL D’OFFRE

APPEL A CANDIDATURE CMPP-MED TEST. Appel à candidature pour les entreprises de la région de Tanger Le projet sur le transfert de meilleures technologies environnementales dans la région sud de la méditerranée (MED-TEST) est une initiative lancée par l’Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel (ONUDI) au niveau de trois pays de la rive sud du bassin méditerranéen à savoir : le Maroc, la Tunisie et l’Egypte. D’une durée totale de 3 ans, ce projet qui s’inscrit dans le cadre du Plan d’Action Méditerranéen (PAM) vise à atténuer la pollution au niveau ce bassin. Le projet est cofinancé par le Fond de l’Environnement Mondial (FEM) et le gouvernement Italien et consiste en la réalisation d’études détaillées au profit d‘entreprises volontaires au niveau des trois pays portant principalement sur : • L’économie et la rationalisation de l’usage de l’eau ; • L’efficacité énergétique ; • La proposition des solutions de traitement des effluents liquides : • La mise en place d’un système de management environnemental (SME); • Le transfert de meilleures techniques et technologies environnementales. Ces études débaucheront sur l’élaboration d’avant projets détaillés pour la mise en place des solutions et recommandations avec la préparation des dossiers technico-économiques qui vont être présentés aux institutions financières et fonds de dépollution existants. La mise en œuvre de ce projet au Maroc a été confiée au Centre Marocaine de la Production Propre (CMPP), qui a désigné à cet effet une équipe d’experts nationaux en matière d’environnement et d’énergie afin d’assister 12 entreprises de la région de Tanger qui vont bénéficier de ce projet. Services offerts aux entreprises volontaires bénéficiaires du projet : • Introduction des solutions de production plus propre permettant de réaliser des économies d’eau et d’énergie ; • Optimisation et bonne gestion des flux de matières ; • Assistance à la mise en place d’un SME; • Initiation à la comptabilité environnementale ; • Formation des équipes projet au niveau des entreprises (3 sessions de formation); Accès à l’information environnementale ; • Transfert des meilleures techniques et technologies environnementales disponibles ; • Assistance pour la préparation des dossiers d’investissement et accès aux lignes de financement ; • Préparation des entreprises intéressées et motivées à la certification ISO 14001; Avantages pour les entreprises volontaires bénéficiaires du projet : • Améliorer la compétitivité de l’entreprise ; • Préparation de l’entreprise aux respects des exigences réglementaires ; 18

CGEM INFOS 25 Mai 2009

• Veuille technologique ; • Image de marque de l’entreprise vis-à-vis de ces clients et ses partenaires ; • Création d’un dialogue avec les autorités locales et nationales en matière d’environnement; • Accès à des nouveaux marchés. Sélection des entreprises : critères d’éligibilité 12 entreprises de la région de Tanger seront sélectionnées pour bénéficier de l’ensemble des prestations offertes dans le cadre de ce projet. Les critères d’éligibilité suivants seront pris en considération pour la sélection des entreprises : - Engagement et motivation de la direction de l’entreprise ; - Entreprise de taille moyenne ; - Viabilité financière de l’entreprise - Potentiel d’amélioration : grande consommation d’eau et d’énergie - Disponibilité des données et le partage des informations - Volonté de cofinancement Méthodologie du projet Les activités du projet au niveau des 3 pays seront réalisées en trois étapes principales : Démarrage du projet et le renforcement des capacités : Cette étape comprend les activités suivantes: • Mise en place de points focaux nationaux / coordonnateur et sélection des partenaires nationaux ; • Formation initiale sur l’approche intégrée du projet au profit des équipes nationales, l’identification et la sélection des entreprises participantes ; • Conduite des premiers diagnostics et collectes de données au niveau des entreprises. Introduction de l’approche intégrée TEST au niveau des entreprises sélectionnés : Cette étape comprend : • La mise en œuvre d’une évaluation de la production plus propre(CP) ; • La réalisation de diagnostics énergétiques, • L’introduction des systèmes de management environnemental ; • L’introduction de l’EMA (Environnement Management Accounting) ; • L’introduction de la responsabilité Sociale des Entreprises (RSE); • L’étude des possibilités d’investissements et de transfert des technologies propres ; • L’organisation de 3 sessions de formation au profit des entreprises bénéficiaires. Diffusion des résultats du projet: Cette dernière étape du projet consiste en : • La publication des réalisations du projet au niveau nationale et internationale ; • L’organisation de séminaires de restitution nationaux ; • L’organisation d’un atelier régional.


l'autre galerie Espace d'art CGEM

Vernissage de l'exposition de

A Z I Z " V a g u e

à

Nl 'Aâ Dm eI"

le 19 Mai 2009 à partir de 19h00

L'exposition durera jusqu'au 09 Juin.

23, Bd Mohamed Abdou - Tél : 05 22 99 70 19 - Fax : 05 22 98 39 71


Cgem Infos