Page 1

Le secret des diatomĂŠes Voyage au coeur de la pierre Les Baigneuses de CĂŠzanne


Ne jetez pas votre exemplaire, rapportez-le ou envoyez-le à l’adresse ci-contre

www.lepetitpontdelarc.fr


EDIT EAU s

magazine labellisé par le Ministère du Développement Durable Le petit Pont de l’Arc est une édition terreO. Publication, rédaction, photographie : Lydie Akkioui & Bérengère Guillon conception et réalisation graphique Lydie Akkioui

P I G MEN TO avec la participation de Scarlett Gorlier Carine Hollander et Arnaud Menin Bât 9, rue du Colonel Polidori 13090 Aix-en-Provence 04 42 64 14 22 / 06 38 75 68 39 pigmento@orange.fr www.pigmento.book.fr mag-pontdelarc@orange.fr www.lepetitpontdelarc.fr Distribué à 10000 exemplaires sur les communes riveraines de la rivière de l’Arc (voir carte en dernière page) imprimé sur papier recyclé eco and com n° ISSN 2117-0347

uper ! Août pointe le bout de son nez, la chaleur est au rendez-vous à Beaurecueil. les vacances s’annoncent bien. Encore 15 jours à bricoler dans la maison et autour de la piscine. Programme avant le départ, ramassage des feuilles sèches, des branches et brindilles à rassembler dans un coin du jardin. ça fait quand même plus propre, non ? Ce soir, on invite les voisins et je prépare le barbecue... Et demain, à nous l’air pur des Alpes, les verts pâturages et l’ivresse des cimes. Toutes vitres baissées, Alice et Pierre abordèrent les premiers lacets, Pierre en profitait pour fumer une cigarette. le mégot s’envola dans les airs pour rejoindre le bas-côté de la route. Aucun risque, c’est tout vert ici ! dit-il à Alice. Notre charmant couple cavala de-ci de-là dans les alpages, nourrissant au passage les marmottes déjà gavées par des centaines de touristes. les vacances touchaient à leur fin, il fallut faire les valises et repartir vers le sud. une petit halte sur le chemin ferait passer la nostalgie du retour. de leur camping, ils eurent du mal à reconnaître la verte vallée qu’ils avaient longée à l’aller. Tels des squelettes, les mélèzes noircis lançaient leurs maigres bras vers le ciel. ils s’en indignèrent bien sûr, mais bon, plus que 150 kms. A leur arrivée, pas de voisin pour leur remettre les clés. leur propriété et les alentours ayant été entièrement dévastés par un feu de broussailles, ils avaient été relogés par la municipalité. Eteintes avec un pichet d’eau, les braises du barbecue n’avaient demandé qu’un coup de vent pour repartir et s’enflammer dans les herbes sèches. dommage pour les voisins qui durent s’acquitter d’une amende pour non respect de l’obligation de débroussaillement. heureusement la piscine d’Alice et Pierre avait été épargnée. la carte postale des Alpes virevoletait au dessus de la pelouse jaunie. Ainsi va la vie des imprudents !

dossier la rivière de l’arc

14Sommaire Le secret des diatomées - Iolana, mon amour

4-8 uN MetIer, uN Art voyage au coeur de la pierre, le tailleur de pierres 10-11 ACtuALIté préveNtION La forêt en souffre 12 CLIN d’OeIL ArtIStIque Les baigneuses 14-22 dOSSIer de L’ArC Le secret des diatomées - Iolana, mon amour 23 Jeu de CArteS deS pApILLONS 26-27 vIe ASSOCIAtIve Les croqueurs de pommes 29 AGeNdA INfOS prAtIqueS 30 ANNONCeS Jeux COup de tOrCHON

Réservez votre espace publicitaire 04 42 64 14 22 tArIfS MAGAzINe et weB : CONCeptION et pArutION de vOtre puBLICIté L’Art & LA NAture vOuS INSpIreNt ! participez à la réalisation de votre magazine,

ATEliErs d’éCriTurE JourNAlisTiquE ET dE PrisEs dE vuE PhoTogrAPhiquEs

Rejoignez l’association TERREO pour tout renseignement contactez le 06 17 34 53 84 ou écrivez à terreo@orange.fr

Je m’abonne au magazine «le petit pont de l’Arc» et je le reçois chez moi ! q1 an : 4 Numéros 15 euros q2 an : 8 Numéros 30 euros Merci de compléter votre Bon d’aBonnement

et de le retourner accompagné de votre règlement à l’ordre de Pigmento à l’adresse suivante : Pigmento : 9, rue du Colonel Polidori 13090 Aix-en-Provence

Nom ........................................................Prénom......................... Adresse postale ............................................................................ Tél ...............................E-mail......................................................


un MeTieR un ART

a voyage au coeur de la pierre un peu de science

Le géologue étudie la roche. Ce spécialiste s’intéresse à l’origine et aux caractéristiques des pierres. Il possède d’excellentes connaissances sur les différentes formations de cette matière réparties en trois groupes.

Les ROcHes sédiMenTAiRes Les carrières de Rognes et de Bibemus sont toutes deux composées de calcaire marin. Le calcaire se fabrique à partir de l’eau douce provenant d’un lac ou d’un marécage, de l’eau salée issue d’une mer ou d’un océan. Ces milieux abritent des micro-organismes qui puisent dans l’eau les éléments nécessaires à la fabrication de leurs coquilles ou de leurs petits squelettes. Quand ces coquillages meurent, ils coulent. Ces accumulations de milliards de coquilles constituent la vase. Le calcaire est donc une boue faite de couches successives qui atteignent parfois des centaines voire des milliers de mètres d’épaisseur. La couche du dessous se retrouve comprimée, l’eau est chassée et la boue séche pour se transformer en pierre, ceci en quelques millions d’années. Plus il y a de vie, plus le sédiment est coquillier et plus le calcaire est dur. Le calcaire très coquillier est appelé «molasse» comme la pierre de Rognes. Vers Vauvenargues, la Sainte-Victoire et Entremont, les pierres sont encore plus dures, il s’agit de «pierres froides» qui ont été formées dans une mer chaude et peu profonde, foisonnante de vie. Parmi ces roches marines on distingue calcaire et argile (minéral), argiles pures et calcaires purs, argile calcaire, marnes, marnes calcaires, calcaires marneux. Lorsqu’elles sont issues du marin côtier les pierres se composent de grains de sable, de calcaire et de fragments de coquilles. Le tout étant cimenté également par le calcaire. Ce ciment sert de liant à une roche hétérogène (formée de différents éléments).

Brèche : roche détritique

Les roches sédimentaires peuvent aussi être issues d’une formation de type continental. Le «marbre» du Tholonet s’est constitué à partir d’un ébouli fossile. Imaginez qu’une montagne existait avant le massif de la Sainte Victoire. Le sommet de cette montagne s’érode, des blocs se détachent des falaises et roulent en bas des pentes. L’eau chargée en calcaire circule entre ces blocs et les cimente. Ces blocs collés entre eux sont appelés «brèche». La brèche du Tholonet est utilisée comme un marbre pour la décoration des lavabos ou des rebords de cheminée. Le Pouding (éboulis en forme de galets) et le grés, composés à partir de débris de roches, sont classés parmi les roches détritiques. Les grés dans lesquels on trouve les os de dinausores sont constitués de sable, lui-même résultant de roches qui se sont détruites en amont. Suivant la teneur en calcaire de l’eau, le grés durcit plus ou moins vite. Dans une eau très riche en calcaire les grains se cimenteront en quelques siècles. Principal constituant des roches sédimentaires détritiques, la silice est un autre type de ciment. Elle se présente sous forme de cristaux de quartz, de calcédoine (minéral) et de squelettes de diatomées. Elle est aussi fréquente dans les roches magmatiques et métamorphiques.

magazine trimestriel gratuit

4

Les ROcHes éRupTiVes appelées MAGMATiQues Sous la croûte terrestre, le magma. De temps à autre des bulles remontent à la surface. Selon leur vitesse d’ascension et la rapidité de leur refroidissement, elles engendreront des roches en fusion classées en deux grandes familles. Si les bulles remontent vite et qu’elles arrivent rapidement à la surface, il y a formation de lave on les appelle roches volcaniques. Le refroidissement rapide empêche la formation de cristaux, on obtient alors du Basalte. Le seul volcan de la région se situe à Beaulieu. Aux alentours, les vignes sont clairsemées de roches noires qui font la particularité du vin, d’après la cave coopérative.du village. Pour la seconde famille, la remontée de la bulle est lente et celle-ci n’atteint pas la surface. Par conséquent, le refroidissement est lent et dans ce cas les cristaux ont le temps de se former. Cette roche est dite cristalline ou plutonique. Le Granite des Alpes et du Massif Central appartient à cette catégorie. Les ROcHes MéTAMORpHiQues Parmi les roches métamorphiques, le schiste, le gneiss et le «vrai» marbre au sens géologique du terme (cipolin). Ce sont des roches sédimentaires ou éruptives ensevelies sous les montagnes lors du glissement des plaques tectoniques. Au cours de ce phénomène, elles subissent de très fortes pressions et de très fortes températures. Imaginez que les célèbres marbres de Carrare en Italie «se sont pris les Alpes sur la tête».

Numéro 4 - Juillet 2011


rOcHes sédimentaires

rOcHes eruptiVes volcaniques lave, pierre ponce

calcaire coquillier

rOcHes métamOrpHiques schiste (argile)

basalte, calcaire lacustre

Gneiss (quartz, mica, feldspaths)

marne

(mélange d’argile et de calcaire)

plutoniques grés

brèche

des pierres précieuses Hormis la construction et la décoration, les roches possèdent bien d’autres fonctions. «Certains oiseaux qui ont un gésier comme la poule, le canard ou l'autruche, avalent des graviers pour écraser leurs aliments. D'autres ingèrent des morceaux de calcaire pour récupérer le carbonate de calcium nécessaire à l'élaboration de la coquille de leurs oeufs» précise le géologue. Quelques animaux encore se servent de cailloux comme outil pour se nourrir. Le sol se forme notamment par la décomposition des roches qui ont une grande influence sur la végétation. Certains arbres poussent uniquement sur sols calcaires alors que d’autres préfèreront se développer sur des terrains siliceux. En médecine, on utilise le talc espèce minérale composée de silicate (sel dérivant de la silice) de magnésium et l’argile pur pour les problèmes intestinaux. quelques traits de caractère Une pierre se définit par sa composition, sa dureté, sa porosité, sa fragilité et sa couleur. Sa teinte est déterminée par sa composition chimique. Lorsque la pierre est composée de fer,

marbre

granite

elle est plutôt rouge, si elle contient du cuivre elle sera verte. Le manganèse lui confère la couleur noire. Certaines roches sont très légères comme la pierre ponce et la diatomite, pierre constituée de petites algues, les diatomées. quand la matière se désagrège Les pierres évoluent. Elles subissent les intempéries, elles s’altèrent, se détruisent et bougent en permanence. En fonction de leurs compositions, de leurs duretés et de la nature de l’érosion, elles dessineront des paysages différents. Agent d’érosion naturel, l’eau provoque au fil du temps une usure d’autant plus abrasive qu’elle transporte du sable. De plus, l’eau dissout le calcaire. On assiste alors à des érosions spectaculaires qui créent de gigantesques réseaux de grottes comme dans le Verdon où les sols sont pourvus d’une grande épaisseur de calcaire. Le vent et le sable rassemblés accélèrent le phénomène d’érosion. Le gel est aussi un facteur déterminant. Il provoque des micro-fissures et finit par faire éclater la roche. Avec leurs racines, les végétaux cherchent leur nourriture dans les fissures et petit à petit les

(dérivé du calcaire)

élargissent. Le piétinement des animaux participent aussi à l’érosion. La pollution entraîne évidemment des altérations chimiques qu’il faut ensuite traiter. C’est ici qu’intervient la restauration, sujet abordé dans votre prochain numéro. La pierre nous raconte une histoire de plusieurs millions d’années, rejoignons celui qui la façonne pour tenter de l’immortaliser.

le geologue

INFoRMATIoNS Union française des géologues www.ufg.asso.fr BRGM (Bureau des Recherches Géologiques et Minières) www.brgm.fr FoRMATIoN Cinq ou six ans d’études après un bac scientifique. Ecole des mines www.ensmp.fr, Ecole Nationale Supérieure de Géologie www.ensg.inpl-nancy.fr, Ecole & Observatoire des Sciences de la Terre www.eost.u-strasbg.fr, Institut géologique www.igal.fr.

Propos recueillis auprès de Yves Dutour, géologue et paléontologue au Muséum d’Histoire Naturelle d’Aix-en-Provence

magazine trimestriel gratuit

5

Numéro 4 - Juillet 2011


un métier un art

Le tailleur de pierres héritier des graNds bâtisseurs

Dans l'Égypte ancienne et dans l'Antiquité grecque et romaine, l'homme construit des monuments imposants et conçus pour durer. La construction en pierre (dite pierre de taille) devient alors un métier à part entière touchant tous les domaines de l'architecture.

t

amplement exploitée par les romains notamment pour la décoration de leurs salles de bain. Ces pierres sèches ou «pierres des champs» ont servi à la construction locale de restanques et de murs maçonnés dans les villages de Peynier et de Pourcieux. Les «marbres» des carrières de Trets, de Saint-Antonin-sur-Bayon et de Pourcieux ont été utilisés pour réaliser la marqueterie du Château de Versailles.

emples, maisons urbaines et rurales, routes, puis cathédrales, églises ou châteaux de nos ancêtres... étaient bâtis en pierre de taille. Au début du XXème siècle, la pierre est délaissée en faveur de nouveaux matériaux comme le béton armé et l'acier. Les tailleurs de pierre se concentrent alors sur la restauration des édifices. Dans un premier temps, notons que le sculpteur réalise des motifs ornementaux alors que le tailleur de pierre est un professionnel du bâtiment et réalise des éléments architecturaux : murs, arcs, voûtes, piliers, colonnes, corniches, cheminées, escaliers, etc. L’activité du tailleur de pierre consiste à tailler la pierre. A priori, cela parait simple de couper un bloc de pierre, mais imaginez son poids et sa dureté ! Tout d’abord, le tailleur de pierre doit se procurer le matériau brut. Les blocs livrés se débitent en carrière suivant des dimensions normalisées. Pour transporter les blocs, des machines spécialisées de type mini-grues sont nécessaires. Le bardage correspond aux techniques de déplacement des blocs. Le tailleur de pierre doit ensuite être capable de débiter des blocs pesant parfois plus de deux tonnes. Pour cela, il effectue une perforation à l’aide d’un perforateur suivant un tracé puis ajoute les coins éclateurs. En enfonçant la pointe, la pierre éclate. Le tailleur de pierre trace des gabarits à l’aide de divers instruments de dessin pour réaliser l’épure (pierre dégrossie). Vient ensuite le travail de la taille proprement dit. A chaque phase de travail correspondent un ou plusieurs outils adaptés à la dureté de la pierre (voir photos ci-contre). Sur le chantier, le tailleur de pierres effectue la pose des blocs

à l’aide de cales. Les outils sont les mêmes que ceux du maçon. Il fixe ensuite les différentes pièces entre elles avec du mortier de chaux. d’une pierre deux coups Les “pierres sèches” ou moëllons sont utilisées pour la construction des maisons rurales ou des bâtiments agricoles, des restanques, des bories, des cabanons ou des puits. La carrière de la commune de Pourcieux pratique le concassage (pierre broyée pour faire du sable) et vend des blocs de pierre destinés à la construction des digues. Extrait de cette même exploitation, un calcaire dur dit calcaire marbrier dont on se sert dans le bâtiment pour monter des murs, réaliser des encadrements de portes, des fenêtres et des bordures de trottoirs. L’appellation «marbre» ne correspond pas toujours au marbre géologique. C’est une pierre susceptible de prendre le poli, ses veinages lui confèrent une certaine qualité esthétique. Il existe une sorte de grés, nommé «saffre» typique à toute la Haute Vallée de l’Arc. Cette zone géographique a été

magazine trimestriel gratuit

6

éventail de couleurs La pierre possède une valeur ornementale et chromatique en fonction de son lieu d'extraction. Principalement représentés dans les régions du sud de la France, les calcaires ont des tonalités beige clair, rosé, crème, jaune et cuivrée. Les grisâtres et autres gris bleutés sont attribués aux pierres froides. Ces tons naturels peuvent être modifiés par une patine à la chaux, mais ils évoluent aussi avec la patine naturelle du temps. Les pierres sont parfois revêtues d'un badigeon de chaux pour harmoniser les teintes. Les pierres de Pourcieux ont un grain serré pratiquement étanche, ce qui rend la teinte difficile. Les granites de couleurs rouge, grise ou noire sont principalement des pierres importées d’Afrique. des pierres au coeur tendre Les spécialistes constatent que les bâtiments historiques ont subi plus de dégradation en 40 ans qu’en 300 ans. La relation avec la pollution est indéniable. Les pierres pourrissent. Différents symptômes s’observent en particulier sur les pierres tendres, parfois complètement rongées : la désagrégation sableuse supprime tout relief sur la surface, l’alvéolisation est créée par le passage de l’eau, la desquamation est provoquée par le dépôt de salissures et d’éléments

Numéro 4 - Juillet 2011


chimiques qui se détachent ensuite pour arracher la surface. Elle subit également des éclatements provoqués par les sels expansifs. En cas de gel, la pierre se détruit par plaques. un métier d’avenir Le tailleur de pierre possède des connaissances en géométrie, stéréotomie (dessin technique), maçonnerie ainsi que des notions en géologie. En plus d’une culture et d’un sens artistique développé, ce métier requiert une grande habileté et une précision sans faille lors du maniement des outils. L’apprentissage est long et demande beaucoup de patience. Les procédés mécaniques ayant supplanté

les méthodes manuelles, les conditions d’exercice sont moins pénibles qu’autrefois mais réclament tout de même une forte résistance physique. Le plus souvent en déplacement sur les chantiers, le tailleur de pierre travaille quelques fois en plein courant d’air.

FORmATIOn InFORmATIOnS www.compagnons-du-devoir.com www.institut-de-la-pierre.com FORmATIOn CAP et CFP tailleur de pierre de niveau V. Bac Professionnel Artisanat et Métiers d'Art, option arts de la pierre. Un titre professionnel Aide appareilleur de niveau IV. Brevet de maîtrise Tailleur de pierre. Brevet de Maîtrise Marbrier ou Granitier BTS Métiers de la pierre. DEUST pierres ornementales

Actuellement les jeunes sont très sollicités car devenir un bon artisan demande de longues années d’expérience. Les plus motivés des amoureux de la pierre pourront travailler à la restauration de monuments patrimoniaux et entrer dans la fabuleuse histoire des bâtisseurs. Pour les passionnés, les opportunités de carrière sont à portée de main.

LES OUTILS DU TAILLEUR DE PIERRE perforateur et coins éclateurs

cahier pratique

massette

ciseau

PAS A PAS : cRéER Un mORTIER

Choisir une pierre déjà taillée de la forme d’un cube de même calibre que celui du futur mortier.

pointe

7

marteau boucharde

Se munir de lunettes de protection et positionner le bloc de pierre dans du sable pour le caler.

Avec une pointe, dégrossir et redresser le plat de la pierre, enlever les bosses.

magazine trimestriel gratuit

chasse

A l’aide de la chasse, redresser les contours.

Numéro 4 - Juillet 2011


AssociAtion Les Amis De LA Pierre PourcieuX 04 94 72 53 83

cahier pratique

animation pédagogique, démonstration pour les enfants, visite des carrières de pourcieux, initiation à l’ornementation, bas-relief et sculpture sur pierre, mosaïque, moulage et histoire de l’art.

suite : créer un mortier grâce au savoir-faire de monsieur éric rouault, tailleur de pierre à pourcieux 06 73 21 91 44

A l’aide de la massette et du ciseau, réaliser la ciselure sur le pourtour.

Aplanir la bosse du milieu avec la boucharde. On martèle le parment pour redresser la face du dessus. 25 dents pour dégrossir, 64 pour affiner.

A l’aide d’un gabarit, tracer le contour du mortier directement sur la pierre.

Réaliser l’épure : dégager tout le tour à l’endroit du crayonné avec les ciseaux.

Creuser à la pointe et à la massette l’intérieur du mortier.

Dégager les contours externes avec les mêmes outils.

Verser un peu d’eau dans le mortier. Poncer à l’aide d’un galet, enlever le maximum de rayures.

Choisir dans un premier temps un galet à gros grain puis de plus en plus fin.

Le mortier est bien lisse, le veinage de la pierre devient plus visible.

magazine trimestriel gratuit

8

Numéro 4 - Juillet 2011


Atelier Léo

s iste s t r a e les graph r u po oto ee rs, ph n TE TIs R ’An lpteu R L A e ’ RI ut s, scu O k D A Off Os o t e Es hOT .. bO ntr IqU sP ,. N E O pei U v D eure s m ès l e R N d E P N ’A famille, IO ION sD AT

le 26 août 2011 Galerie IPSAA

29 rue Lisse des Cordeliers 13100 Aix-en-Provence

DéCORATION D’INTERIEUR

magazine trimestriel gratuit

22

tous

42

64

26 4 4 14

22

0

arnaudmenin@hotmail.fr

p sin s e ed 04 rs d u o C

pour

4 41

06 15 11 43 06 www.arnaudmenin.book.fr

DIT Is mEE traits de ar t Al PRI r TRA e l’ o m é I p d x : s R e U ie E IqU lEA toir e la v His TAb s gRAPh nements d / e E è tur TOIl les év ein

ri l i d oc e o P nel v e n olo P r o C n u / e d ix e .fr 9 r u0 9 0 A ge n r 3 f a . 1 r @ o .book o t o n ent me p i g .pigm w ww

Location de vos tableaux

Cours de dessin peinture patines et fabrication de couleurs à l’ancienne

t r a d’

z E U LO

exposition de peinture

Restauration de meubles tadelakt Pierre d’évier sur mesure Fresques, trompe-l’oeil toiles huile, acrylique et aquarelle

e

ri e l ga re

vot

Numéro 3 - Avril 2011


aCtUalItE PREvENtIoN

a La forêt en souffre

Autant pour la faune que pour l’Homme, tout incendie de forêt est un véritable bouleversement. C’est ainsi qu’au Montaiguet, massif situé au sud d’Aix-en-Provence, les habitants ont été traumatisés après le terrible feu qui, en 2005 a ravagé 500 hectares de terres… Chaque imprudence multiplie les conséquences. Dans la fournaise Le feu de 2005 est l’un des derniers gros feux depuis ces dix dernières années dans le département. Il s’est propagé sur les communes d’Aix-en-Provence et de Gardanne, a traversé routes, jardins, maisons et s’est frotté à la centrale thermique infligeant une énorme cicatrice au massif du Montaiguet. Né au bord de la Nationale 7, on suppose qu’il est encore une fois d’origine humaine. Une enquête judiciaire est en cours. 5 août 2005, 18h28, le feu se déclare sur la commune d’Aix. Six jours de lutte acharnée ont été nécessaires aux professionnels pour venir à bout de la catastrophe. Fin de l’intervention, 11 août, 14h40. Un incendie est dit maîtrisé lorsqu’il ne progresse plus et éteint lorsqu’il a été noyé. Cependant il reste sous haute surveillance pendant plusieurs jours car il peut resurgir à tout instant. Le feu débute souvent à moins de 100 mètres d’une habitation ou d’une route. Il démarre fréquemment de la strate herbacée, prend de l’ampleur dans les broussailles, envahit les branches basses et enfin atteint la cime des arbres. Le feu avance à vive allure. Il court plus vite qu’un randonneur et progresse plus rapidement en montant une pente qu’en la descendant. Il évolue toujours dans le sens du vent. Sous vent fort, le front de feu avance davantage que les flancs. Pris dans un feu, vous devez vous en éloigner immédiatement. Les fumées arrivent bien avant les flammes. Il ne faut surtout pas céder à la panique de manière à garder ses moyens et ses repères dans ce brouillard toxique et opaque. Au coeur des flammes la température atteint 1000°C. Ces grandes langues oranges

vous êtes témoin d’un départ de feu, téléphonez au 18 ou au 112 Les renseignements doivent être cLairs : donner votre identité, Le Lieu de L’incendie, éventueLLement sa cause, La nature des dégâts et Les menaces. mesurent généralement trois fois la hauteur de la végétation qu’elles brûlent. Si vous êtes sur la route, rebroussez chemin immédiatement et en cas d’impossibilité, restez dans le véhicule, vitres fermées et phares allumés. Ne jamais couper le moteur de manière à pouvoir repartir si besoin est. Des morceaux de végétaux incandescents peuvent être projetés jusqu’à plus de deux kilomètres en amont du front et provoquer de nouveaux départs. Avant l’arrivée du feu, arrosez les façades, rentrez tuyaux et bouteilles de gaz, fermez toutes les ouvertures et les ventilations de votre habitation. IMPRUDENCES 9 fois sur 10 le feu se déclare au bord d’une route ou à la périphérie d’une ville. 80% des incendies sont dûs à l’imprudence alors que la malveillance représente 14%. Quant aux débris de verre qui prendraient feu avec la réverbération du soleil, il s’agit d’une idée reçue. La foudre, parfois en lien avec les lignes à haute tension est la seule cause naturelle d’incendie. Presque toujours, le feu a donc pour origine une cause humaine. Depuis

magazine trimestriel gratuit

10

1973, en forêt méditerranéenne, toutes ces légèretés d’esprit nous ont coûté cinq millions de m3 de bois, la destruction de 8900 hectares de boisement et la vie de 60 sauveteurs. En forêt, tout objet incandescent est un risque potentiel, censurez toute utilisation du feu et cela va de soi, fumer en forêt est formellement prohibé. Toute l’année, le code forestier interdit de «porter ou d’allumer du feu à l’intérieur et jusqu’à 200 mètres des bois, forêts, plantations, landes et maquis». Sur la route, l’incandescence d’une cigarette jetée par la fenêtre, le combustible sec combiné au souffle des véhicules peuvent encore enflammer les herbes et provoquer un départ de feu rapide. La vigilance doit aussi être maintenue dans votre jardin surtout lorsqu’il est situé à proximité d’une forêt ou d’un espace naturel. L’habitation doit être en dur et les abords régulièrement et correctement débroussaillés. Ne jamais brûler de végétaux lors de la période à risque, c’est la cause d’un très grand nombre de départs de feux. La réglementation interdit aux non propriétaires de brûler des végétaux ou de faire un feu de camp. Les propriétaires doivent s’informer des arrêtés préfectoraux en vigueur. Des particules incandescentes peuvent être émises également par les barbecues. Même éteintes depuis quelques heures, elles peuvent être à l’origine d’un incendie. Ces équipements doivent être collés au mur d’une façade. Prévention et réhabilitation Aujourd’hui, face à l’accroissement de la biomasse forestière, à l’uniformisation du

Numéro 4 - Juillet 2011


Crédits photo Entente Valabre Etablissement créé en 1963 regroupant 14 départements. Interventions en prévention incendie, formation, recherche et nouvelles technologies. www.ententevalabre.com oNF Aix-en-Provence

Le Plan Intercommunal de Débroussaillement et d’Aménagement de la Forêt vise à protéger et à mettre en valeur le patrimoine forestier. Le PIDAF est un document de planification comprenant un état des lieux et des propositions de DFCI (Défense des Feux Contre les Incendies). Face au feu. Sur le terrain, les forestiers sapeurs mènent des opérations de débroussaillement en hiver. Le CCFF (Comité Communal des Feux de Forêts) se charge de la prévention l’hiver, de la surveillance et du guidage des sapeurs-pompiers l’été et de la lutte contre les feux naissants. Le service Forêt de la Communauté du Pays d’Aix a notamment en charge la gestion de 10 massifs sur la thématique des risques feu de forêts. L’ONF participe à l’entretien et à la réhabilitation des Forêts appartenant à l’espace domanial et fait appliquer le code forestier. Le Conseil Général a un rôle préventif.

De 2000 à 2010 : nombre d’éclosions / nombre d’hectares Aix-en-Provence : 147 / 614 Berre l’Etang 19 / 28 - Châteauneuf-les-Martigues 18 / 31 - La-Fare-les-Oliviers 8 / 5 - Fuveau 66 / 9 Meyreuil 23 / 12 - Rousset 15 / 155 - Le Tholonet 10 / 5 - Trets 26 / 45 - Velaux 51 / 2217 - Ventabren 27 / 41 - Coudoux 18 / 209 soit pour toutes les communes riveraines à la Rivière de l’Arc 428 départs de feux et 3371 hectares dévastés pour une surface boisée des Bouches-du-Rhône de 98 000 hectares. couvert forestier et à l’urbanisation, le risque incendie augmente. Il menace désormais de vastes étendues de forêts et des zones périurbaines. Auparavant les zones urbaines étaient entourées de cultures. L’exode rural ayant favorisé l’urbanisation, une zone d’interface habitat/forêt s’est mise en place. En principe, une coupure verte diminue l’intensité d’un feu et peut même l’arrêter. Les oliveraies, par exemple, sont censées servir de coupe feu. Les habitations en forêt représentent un obstacle en matière de protection de la nature. Lors d’un incendie, les secours ont l’obligation de protéger en premier lieu les biens et les personnes au détriment de l’espace naturel. La population concernée doit prendre conscience que l’Obligation Légale de Débroussaillement permet de sauver leurs maisons. Le code forestier l’impose pour tous les abords de constructions situés à moins de 200 mètres d’un espace boisé. Les contrevenants sont passibles d’une amende de 750 € à 1500 € et peuvent être poursuivis pour avoir favoriser la propagation du feu. Le débroussaillement peut arrêter un feu s’il n’est pas trop virulent ou bien le ralentir dans sa progression. La logique est de ne pas lui faciliter le chemin. Pour cela, il faut casser la continuité horizontale et verticale de la végétation de manière à empêcher le feu de sauter d’arbustes en arbustes et d’atteindre l’habitation. A la suite d’un feu de forêt, la réhabilitation des terrains incendiés de grande surface doit être gérée au plus tôt. Les arbres calcinés qui s’enchevêtrent et plus encore les chutes d’arbres représentent des Remerciements : M. Langeron de l’Institut pour la forêt méditerranéenne de Gardanne. www.institut-foret.com Service Forêt CPA www.agglo-paysdaix.fr

risques sécuritaires. Le ramassage et la mise à terre sont donc nécessaires. Le facinage consiste à positionner les arbres coupés dans le sens perpendiculaire à la pente de manière à freiner la vitesse de l’eau qui génère le lessivage du sol. Dans le cas contraire, les éléments sont entraînés et provoquent des problèmes d’érosion. Il faut également préparer le terrain afin que les arbres intacts puissent ensemencer. Des risques sanitaires sont aussi à craindre. Les cadavres d’arbres attirent les insectes. On assiste ainsi à la montée d’une population de xylophages qui attaquent les arbres survivants. sauvegarde du patrimoine naturel Pour que la nature ait le temps de se régénérer, il doit s’agir d’un feu uniquement maîtrisé, exceptionnel et non répété. En France, depuis la fin de la seconde guerre mondiale, la surface forestière augmente de 1% par an. 4,5 millions d’hectares composent l’espace naturel méditerranéen. Les chênes

De graves conséquences

occupent la première place du territoire avec 600 000 hectares. La région possède très peu de vieilles forêts (de plus de 200 ans). Lorsque celles-ci sont anciennes, elles sont plus résistantes et plus diversifiées. On obtient alors un équilibre optimal. Cependant, il faut aussi considérer la richesse des milieux ouverts (pelouses, garrigues, champs,…) bien spécifiques au bassin méditerranéen. La méditerranée fait partie des 34 «points sensibles» de biodiversité à l’échelle mondiale et rassemble à elle seule près de 10% de la flore terrestre. Parmi ces espèces, beaucoup sont endémiques. La flore méditerranéenne compte plus de 3600 espèces dont 720 sont protégées et adaptées à la sécheresse estivale. Pas moins de 430 espèces animales (hors insectes) sont répertoriées dont un nombre important est reconnu d’intérêt général. Pour préserver ce qui fait la beauté de la Méditerranée, soyons attentifs et respectons les signalisations dans les zones à risque.

Les paysages désolés provoquent un véritable choc visuel qui fait craindre pour la sécurité des familles. Les répercussions écologiques et économiques sont considérables. Les dégâts du feu entraînent d’énormes dépenses de réparation, d’ouverture et d’entretien de pare-feu, d’extraction de résineux. selon l’étendue du feu ou sa fréquence, les enjeux de l’auto-succession des peuplements sont différents. A priori, au bout d’une dizaine d’années il y a regénération, cependant il est indéniable que nous ne retrouvons pas la même diversité et qu’elle est de toute façon amoindrie. Nous assistons à des dégradations irréversibles, les sols sont recouverts uniquement de pierres ou de champs, comme des terres en «peau de léopard». Les Calanques en sont un exemple. toutes les communautés animales sont touchées et régressent. La combustion des matières organiques anéantit ou affaiblit la petite faune du sol. Les insectes sont en surmortalité, ceux munis d’antennes ne peuvent plus s’orienter dans les fumées et meurent asphyxiés. Les ailes des papillons sont brûlées, les reptiles et les gastéropodes souffrent aussi beaucoup. tous les nids, les œufs et les plus petits partent en flammes. Les oiseaux et autres animaux utiles sont détruits ou bien désertent le lieu. Le gibier s’enfuit. Au bout de la chaîne l’homme finira par subir les conséquences de ces actes.


Les baigneuses

clin d’OEIL ARTISTIQUE sur Cézanne

EXPOSITION PERMANENTE

Peinture

18, rue Roux Alphéran 13100 Aix-en-Provence 04 42 52 88 32 www.museegranet-aixenprovence.fr

Les Baigneuses (1874-1875) appartiennent à la collection permanente du Musée Granet d'Aix-en-Provence. Cette toile de Paul Cézanne est actuellement en dépôt au Musée d’Orsay à Paris. e tableau de petit format représente une scène de baignade avec deux groupes de jeunes femmes nues au bord d’une rivière. Chez Cézanne, ce thème est fréquemment abordé. Le sujet est repris dans plusieurs autres de ses grandes toiles (National Gallery à Londres, Museum of Art de Philadelphie, de New-York et Born Fondation). L’artiste se promenait souvent le long de l’Arc et dessinait les soldats qui s’y baignaient. Il ne peignait pas d'après modèle et préférait reproduire sans cesse des attitudes et décliner postures et mouvements sur d'autres toiles. Ce qui intéresse Cézanne c’est le rapport du corps à l'espace et la recherche d’une nouvelle harmonie. «L'artiste n’exprime pas la sensualité ou l’érotisme mais plutôt la compréhension du corps immergé dans son élément naturel. Le corps est devenu le lieu d'une certaine élévation», précise le conservateur du Musée Granet.

C

91. Paul Cézanne 1839-1906, Les Baigneuses (Huile sur toile, 28x44cm), cliché H. Maertens

Ici, le jeu de lignes courbes des bras, des torses, des jambes et des arbres crée un rythme linéaire qui dynamise la construction et fait naître une certaine musicalité dans l'œuvre. Le tableau se compose de deux triangles principaux (en bleu). Un groupe de femmes est inscrit dans chacun d’entre eux. L’axe central de chaque triangle donne l’appui vertébral à un personnage en position assise. A l’extrémité gauche du tableau, la femme longe la ligne à l’intérieur du triangle tandis que celle à l’extrémité droite du tableau est adossée sur la ligne, à l’extérieur.

La construction des Baigneuses se divise en deux axes de symétrie fort (en rouge). Les deux rectangles séparés par l’axe central vertical contiennent deux représentations quasiment identiques en face à face. En dehors des têtes des trois personnages debout, tous les corps sont peints sous l’axe central horizontal. Au-dessus de celui-ci, seuls figurent le ciel et les feuillages contenus également dans le triangle renversé. Sa pointe souligne le passage de l’eau. La rivière coule précisément au centre du dernier quart horizontal de la toile. On remarquera aussi que les troncs des deux arbres sont à l’extérieur des triangles bleus et que leurs ascensions s’arrêtent au premier quart horizontal. Le tronc de droite partant en fourche. Cézanne disait : «Quand la couleur est à sa richesse, la forme est à sa plénitude». Dans le ciel, nous retrouvons la couleur chaire des personnages et inversement, leur peau semble nuancée du bleu du ciel ou du vert de la nature, ce qui apporte une unité dans l’œuvre. Il n’hésite pas à mettre du bleu dans la terre et du vert dans le ciel. «L'atmosphère bleutée crée une sensation de mise à distance des sujets et éteint la sensualité des corps» souligne l’historien d’art. C’est ainsi que la peinture de Cézanne prend une dimension intellectuelle. Ce nouveau regard que porte Cézanne sur l'humain heurte ses contemporains. Néanmoins, il inspire les cubistes et nous pouvons d’ailleurs faire le parallèle avec Les Demoiselles d'Avignon de Picasso. Les Baigneuses représentent une oeuvre majeure et furent en partie dans la production artistique du peintre «une forme de continuité pour le développement de l'histoire de l'art» conclut M. Ely. C’est en partie grâce à cette peinture que Cézanne fût considéré comme le père de l'Art Moderne.

Grâce à l’aimable participation de Bruno Ely, Conservateur en chef du Musée Granet. 04 42 52 88 32

magazine trimestriel gratuit

12

Numéro 4 - Juillet 2011


L E P P A

AUX HES P A R G O T PHO La photo gagnante sera pUbLiée en pLeine page Dans Le n°5 et sUr Le web

concours

le magazine «Le petit Pont de l’Arc» organise pour la sortie du n° 5 en octobre 2011 un concours photo sur le thème Faune et flore de la rivière de l’arc. pour participer, envoyez vos photos en haute résolution par mail uniquement à l’adresse suivante : mag-pontdelarc@orange.fr (indiquez vos coordonnées complètes et l’endroit du cliché). règlement sur demande à la même adresse. recevabilité des photographies jusqu’au 9 septembre 2011

ForMations arts VisUeLs

e entrepris r particulie

enior

initiation s

informatique, arts graphiques, web, photo, ViDeo...

DemanDez Votre programme

Vo s f o r m a t i o n s p r i s e s e n c h a r g e p a r l e s o r g a n i s m e s f i n a n c e u r s a g r é é s

de vos salariés Optimisez les compétences ation

la Form à el du vi di In it ro D le ec av

Le DIF donne accès à des formations professionnelles correspondant à un développement de compétences sur mesure. Il a pour objectif de permettre à tout salarié de se constituer un crédit d’heure de formation.

aix-en-provence 04 42 64 14 22

Vous aussi, accédez au Droit individuel à la Formation !

organisme de formation déclaré sous le n° 93131309113


DOSSIER DE L’ARC

a

Le secret des diatomées Végétaux aquatiques présents sur terre depuis des millions d’années, les diatomées sont des algues microscopiques. Elles peuplent tous les milieux aquatiques : océans, mers, lacs ou rivières. Cette flore d’un brun doré

I

l existe des milliers d’espèces différentes et des nouvelles sont découvertes chaque année. Elles sont d’une grande diversité et très réactives aux changements de leur environnement. Dans certaines conditions, des colonies meurent et d’autres mieux adaptées se développent. Pour ces raisons, elles sont largement prises en compte dans l’évaluation environnementale. Elles permettent de déterminer la qualité du milieu, de suivre son évolution dans le temps et l’espace, mais aussi d’évaluer les conséquences d’une perturbation. Ces algues sont donc de très bons bio-indicateurs de la qualité de l’eau. Ceux-ci sont utilisés dans le calcul de L'IBD (Indice Biologique Diatomique), méthode appliquée à l’ensemble des cours d’eau

noyau

noyau

Synthèse du squelette en verre (en vert) lors de la division de la diatomée Coscinodiscus.

français. Cet indice a été mis en place et normalisé en 2000 puis révisé en 2007 pour répondre aux exigences de la Directive Cadre sur l'Eau. L’Etat biologique des communautés végétales de l’Arc et de la Jouïne a été évalué grâce à ces petits êtres vivants bien secrets.

colore aussi les eaux de l’Arc.

magazine trimestriel gratuit

14

Numéro 4 - Juillet 2011


pOuR Le DéCOuvRIR pLOngez DAns Le mOnDe De LA fLORe AquAtIque

crédit photo : Pascal Jean Lopez / CNRS

Les

diatomées, du grec diatomos signifiant «séparé par le milieu», sont des algues unicellulaires chlorophylliennes, des êtres vivants simples. Enfin… Presque ! Nichées au fond de l’eau, elles sont appelées diatomées benthiques. Elles sont épiphytiques lorsqu’elles poussent sur les végétaux, épilithiques sur le substrat dur comme la pierre ou encore planctoniques, quand elles sont en suspension dans l’eau. Elles se présentent sous des formes extrêmement variées, le plus souvent en ellipse. Elles peuvent être isolées mais aussi s’assembler en créant des éventails ou des chaînes en ruban. La diatomée s’apparente à une boîte avec un fond et un couvercle. Ces deux parties nommées valves s’emboîtent pour former le frustule. Alors que les autres végé-

a.

INvERTéBRéS

1-

ETAT BIOLOGIQUE

2

ème

c. POISSONS

partie

ETAT EcOLOGIQUE

2ETAT PhYSIcO-chImIQUE

1ère partie

ETAT GENERAL

3ème partie

b.

véGéTAUx

taux sont composés de cellulose, le squelette transparent de la diatomée est rigide car il est constitué de silice. Cette matière, composant principal du verre, est présente dans l’eau. La coque est perforée de petits trous représentant des dessins. Grâce à ces perforations, les diatomées assimilent les nutriments utiles à leur croissance et se différencient les unes des autres. L’enveloppe siliceuse possède un axe de symétrie en long ou en rond. Cet axe est agrémenté d’ une fente appelée raphé. La cellule vivante, située entre les deux valves renferment de la matière organique appelée cytoplasme. Le noyau de la cellule renferme l’ADN. Ces algues se multiplient de différentes manières. Lors de la division végétative, le noyau se divise en deux et les valves s’écar-

tent. Chaque valve reconstitue une cellule et une nouvelle valve plus petite (valve interne) se crée afin de compléter le frustule. Lors de la division de seconde génération la valve interne fabriquera une cellule encore plus petite et ainsi de suite jusqu’à ce que la diatomée ne puisse plus se diviser. C’est alors que deux petites diatomées se rapprochent et s’enveloppent de mucus. Cette nouvelle cellule environ cinq fois plus grande reconstitue sa coque. Cette union correspond au phénomène de reproduction sexuée. Lors de la sporulation, la matière vivante de la cellule sécrète une enveloppe de silice et s’échappe. Les diatomées se développent à la lumière mais également en fonction des conditions physicochimiques de l’eau. L’étude de leur peuplement est précieuse en écologie.

Crédit photo : CEMAGREF de Cestas, Adeline Arini

le phytobenthos

qualité de l’eau 2ème partie 1B

ETAT chImIQUE

magazine trimestriel gratuit

15

Numéro 4 - Juillet 2011


CrĂŠdit photo : CEMAGREF de Cestas, Adeline Arini


dossier de l’arc LE CLaSSEMENT DES DIaTOMéES Règne : végétal / Enbranchement : algues brunes / Classe : diatomée / Famille / Genre / Espèce

araphidees

brachyraphidees

Centrophycidees

{{ Eunotia exigua

LEs ARAphidéEs sont souvent synonymes de bonne qualité d’eau. Cette famille est quasiment absente de l’Arc et de la Jouïne.

Crédits photos : Adeline

LEs BRAChyRAphidéEs sont très sensibles aux pollutions. Cette famille n’est observée ni sur l’Arc ni sur la Jouïne.

Arini Cemagref, J.  Bertrand,

Melosira varians LEs CEntRophyCidéEs peuplent souvent les eaux stagnantes sous forme de plancton. Quelques espèces dans l’Arc.

AsConit

Un secret bien gardé. Ce que les diatomées ont à nous révéler ne se trouve pas à l’intérieur de leurs valves. C’est seulement le frustule qui intéresse les scientifiques. C’est par l’examen de celui-ci qu’ils peuvent dénommer les diatomées et révéler l’état écologique du milieu où elles vivent. Les diatomées nous informent sur le passé récent d’un cours d’eau (un à deux mois avant le prélèvement). Pour obtenir ces informations, la méthode suit une norme stricte. Les échantillons analysés sur l’Arc sont prélevés à l'aide de brosses à dents sur des rochers ou des galets immergés depuis suffisamment longtemps. Les diatomées sont récoltées dans l’eau non stagnante à environ 20 cm de profondeur, le tout dans un espace lumineux. Elles sont ensuite fixées au formol ou à l’éthanol. En laboratoire, les algues sont identifiées après le nettoyage de leur cellule, le plus souvent avec de l’eau oxygénée. Après déshydratation, l’échantillon est observé au microscope. L’espèce est déterminée grâce à des documents spécialisés. Les diatomées se distinguent par leurs formes, la présence ou non de raphé, sa position, l’orientation des stries et de nombreux autres critères uniquement discernables au microscope électronique. L’estimation de la qualité de l’eau se fonde sur des résultats issus de différents indices diatomiques. Les plus utilisés en France sont l’IPS (Indice de Polluosensibilité Spécifique) et l’IBD (Indice Biologique Diatomées). Seul le résultat de l’IBD est pris en compte conformément à l’arrêté du 25/01/2010. Les échantillons analysés sur les différents bassins du territoire national constituent la base de données. Les caractéristiques physico-chimiques de l’eau sont croisées avec les inventaires de diatomées. La sensibilité de chaque espèce permet de dresser un éventail écologique. Le calcul de l’IBD s’appuie sur un échantillon de 400 valves minimum. On compte le nombre de chaque espèce puis on calcule

magazine trimestriel gratuit

18

le pourcentage de chacune sur la totalité. Le résultat de l’IBD est représenté sur une échelle de qualité de 5 classes, illustrée par des couleurs (voir pipette). Ces classes sont différentes selon le territoire étudié. Sur les stations de l’Arc (Pourcieux, Aix et la Fare-les-Oliviers) et de la Jouïne, 48 espèces (ou taxons) ont été inventoriées. Le peuplement de diatomées indique que la rivière est impactée considérablement par les matières minérales et plus ou moins par les matières organiques. D’après l’IBD et l’IPS, l’eau de l’Arc est plutôt de qualité moyenne à Pourcieux. Au niveau d’Aix et de la Fare-les-O. elle est de moyenne et de médiocre qualité. La qualité biologique globale de la Jouïne est très mauvaise. Seules les espèces résistantes à la pollution peuvent se maintenir dans cet affluent, la diversité y est faible. Gardons à l’esprit que les diatomées sont sensibles aux conditions physico-chimiques de l’eau. Elles sont polluosensibles ou polluorésistantes. Les caractéristiques du peuplement de l’Arc sont définies à partir du niveau de sensibilité des diatomées. *Sur l’échelle de saprobie, une diatomée très résistante est polysaprobe. Au contraire, une algue très sensible à la pollution est oligosaprobe. Au niveau de la Fare-les-O., les taxons relevés sont polysaprobes. Le prélèvement effectué sur la station de Pourcieux révèle une population plus sensible à la pollution organique. Les taxons présents dans la Jouïne se développent en présence d’azote organique. Les peuplements des stations au niveau d’Aix et de Berre sont révélateurs d’une présence modérée de matière organique. Sur la Jouïne et au niveau de la Fare-les-O., on constate une forte proportion de diatomées résistantes à la désoxygénation de l’eau.

Numéro 4 - Juillet 2011

valve nettoyée

Diatoma vulgaris


classe de valeurs de l’IBD Très Bon

Les différentes familles et leurs principales caractéristiques floristiques. 17-20

MONORAPHIDEES

naviculacees

Cocconéis placentula var euglypta

Bon

14.5-17

LeS NavicULacéeS recensées dans l’Arc et la Jouïne sont représentatives d’un milieu eutrophisé comme les Fistulifera saprophila, signe également de pollution organique.

A Aix et à Pourcieux l’eau manque moins d’oxygène. La matière minérale est aussi un facteur de pollution de l’Arc. L’eutrophisation touche l’ensemble du cours d’eau. Le bilan est donc très mitigé. En 2008, la qualité des eaux de l’Arc s’est améliorée à Pourcieux alors que celle de la Luynes a régressé. Le suivi de la qualité des eaux de l’Arc et de ses affluents 2009* montre que la qualité diminue tout le long de la rivière. Les colonies des trois sites indiquent que le milieu est riche en composés minéraux comme l’azote et le phosphore. La Jouïne est très fortement touchée

par les pollutions d’origines humaines. En traversant l’Arc, il vous arrivera peutêtre de glisser sur des Achnanthidium saprophilum qui s’enfuient rapidement et emportent avec elles les pollutions que l’Homme a générées. «Dans la nature, les diatomées constituent un des premiers maillons des chaînes alimentaires puisqu’elles servent aux brouteurs du zooplancton» précise M. Bertrand, diatomiste. Présentes sur tout le globe terrestre, «générateur principal d’oxygène, elles participent à la pérennité de la vie».

Et bien d’autres révélations ! La recherche sur les diatomées avance vers une lutte anti-pollution toujours plus poussée (pétrochimie). ces petits êtres interviennent dans le diagnostique de noyade et à l’avenir, on pourrait les compter parmi les molécules utilisées en pharmacologie. en poudre extrêmement fine, on les retrouve dans le dentifrice, les cosmétiques et certains revêtements routiers... Leur structure fine et délicate proche de la résolution, sert à tester la qualité d’équipements optiques tels que les objectifs des microscopes optiques. dans certaines régions du monde, l’accumulation de diatomées a engendré une roche, la diatomite, utilisée pour la filtration des eaux de piscine. «Joyaux de la nature», la beauté et l’extrême finesse de leurs ornementations servent de modèle en joaillerie. Les diatomées conservent encore leur secret : pour se fixer au substrat, elles secrètent du mucus. Certaines se déplacent très vite en prenant appui sur la matière. A l’heure actuelle, les scientifiques n’ont pas encore trouvé d’explication à ce phénomène.

magazine trimestriel gratuit

19

10.5-14.5

Médiocre 6-10.5

Mauvais 1-6

NITZSCHIACEES

Fistulifera saprophila

LeS MONOraPHidéeS généralement sensibles aux perturbations. Achnanthidium saprophilum espèce saprobe ou Cocconéis placentula var euglypta espèce eutrophe présentes dans toutes les stations de l’Arc.

Moyen

Nitzschia palea LeS NiTzScHiacéeS sont habituellement saprobes ou Nhétérotrophes. Nitzschia palea également hypereutrophe peuple la Jouïne. Nitzschia frustulum existe en quantité significative dans l’Arc.

* PETIT LEXIQUE

écologique

Saprobie : pollution de l’eau par la matière organique Polysaprobe : très résistante à la pollution organique (ex : Fistulifera saprophila) Oligosaprobe : très sensible à la pollution organique N-hétérotrophie : pollution à l’azote organique (N) N-autotrophe obligatoire : très résistant à la pollution à l’azote organique N-autotrophe sensible : très sensible à la pollution à l’azote organique Trophie : eaux très fortement minéralisées Hypereutrophe : très résistant à la pollution par la matière minérale (ex : Nitzchia palea) Oligotrophe : très sensible à la pollution par la matière minérale Unité de mesure des diatomées le micron : µm (1mm = 1000µm) Taille moyenne d’une diatomée entre 10 et 100µm

Grâce à l’aimable collaboration de J. BertrAnd Membre du comité de rédaction de la revue Symbioses, auteur de nombreux articles sur le mouvement des diatomées et adhérent à l’Association des diatomistes de Langue Française (Adlaf), e. Ponton - ASConIt Consultants * diagnostique de la qualité biologique des diatomées réalisé par ASConIt Consultants pour le compte du SABA dans le cadre du Suivi de la qualité des eaux et des milieux aquatiques de l’Arc et quelques affluents de 2009.

Numéro 4 - Juillet 2011


DOSSIER DE L’ARC

a Iolana, mon amour Espèce menacée

VAS, VIS ET REVIENS !

Une espèce de papillon rare et patrimoniale du Tholonet est menacée d’extinction. Depuis 2005, un entomologiste se bat pour sa survie.

gD

écouverte de toute beauté Au printemps 1998, Iolana Iolas survole les Baguenaudiers à Seillons dans le Var mais en 2000, la plupart de ces arbustes sont rasés à la suite d’opérations de débroussaillage. Après avoir été témoin de la destruction du milieu naturel de l’Azuré du Serpolet à Vauvenargues, espèce protégée, J.P Balmain, membre de l’OPIE (Office Pour les Insectes et leur Environnement), prend conscience du danger qui pèse sur son protégé. En 2004, la présence d’un Baguenaudier sur le Tholonet l’encourage à tenter l’élevage sur ce plant. Le «grand bleu» Iolana Iolas est le nom scientifique donné à ce papillon communément appelé Azuré du Baguenaudier. Lépidoptère diurne de la famille des Lycènes, il est l’un des plus grands Argus européens. Le mâle est bleu ciel sur le dessus et la femelle violacée. Le revers des ailes est gris pâle, orné de points noirs. La Méditerranée… Adepte des milieux arides, son aire de répartition est très localisée. Quelques individus se rencontrent en PACA. Le Mâle souvent à la recherche de sa partenaire est moins visible que la femelle occupée à butiner… … son Baguenaudier. Le Colutea arborescens aussi appelé «Arbre à vessies» est une plante ligneuse. Cet arbuste méditerranéen de la famille des Fabaceae est disséminé en Provence où il pousse à l'état sauvage. Il peut atteindre 3 mètres. Ses fleurs jaunes qui fleurissent d’avril à juin, attirent les insectes pollinisateurs. Ses fruits, des gousses rouges translucides sont gonflées d’air. Elles persistent de juillet jusqu'aux gelées. Ces baguenaudes produisent des pois verts et juteux, source de nourriture pour la chenille de l’Azuré.

La belle au bois dormant Deux jours environ après l’accouplement, vers la fin mai, la femelle Iolana Iolas pond jusqu'à cinquante œufs et les dépose isolément ou par petit groupe à l’intérieur du calice des fleurs. Ces œufs microscopiques sont blancs en forme de bol. A l’éclosion, la chenillette se dirige vers la gousse pour y consommer les pois. Après cinq ou six semaines, elle sort et rejoint le sol pour s’ensevelir sous des feuilles séchées. Au deuxième stade, quelques jours avant sa transformation en nymphe, elle se rétracte, s’immobilise et devient très fragile : c’est la pré-nymphe. L’enveloppe se fend et la chrysalide apparaît. La diapause ou hivernation dure neuf mois, de juillet à mai. L’imago éclot vers la mi-mai. Il lui faudra environ une heure pour développer et durcir ses ailes. Il volera trois semaines maximum. Des menaces omniprésentes. Dans près de 90% des cas, la chenille est victime de guêpes parasites. Cellesci pondent des larves qui vident la

magazine trimestriel gratuit

20

chenille de sa graisse. La chenille de l’Azuré doit faire face à la concurrence des chenilles pyrales. Dès sa naissance, le papillon devient aussi la proie des Passereaux. Dans la nature, seulement 2% à 5% des Iolana iolas survivent. A ces menaces naturelles s’ajoute la dégradation de leurs biotopes par l’Homme. Les exigences biologiques de l’Azuré tiennent en particulier à la présence de sa plante hôte unique. Or depuis dix ans, les programmes de débroussaillement parfois intensifs et non sélectifs ont abouti à la destruction de nombreux pieds de baguenaudiers qui, après une coupe rase, ne repoussent pratiquement jamais. La régression de cette espèce végétale a une influence directe sur la population du papillon. Tous les ans, l’Azuré fait des petits bons de quelques centaines de mètres et s’il ne trouve pas de quoi s’alimenter et pondre dans un rayon de 500 mètres, il restera confiné ou périra. Son habitat ainsi fragmenté ne répond plus aux exigences écologiques de l’insecte.

Numéro 4 - Juillet 2011


accouplement

ponte

2 chenille

5

nymphe

6 chrysalide avant éclosion

7 imago

8

z

Visitez les jardins des papillons de Digne-les-Bains et de Flassans

ain

pré nymphe

q

Ba lm

4

3

La protection des espèces menacées n’est plus la solution appropriée au drame que vit notre papillon. La reconstitution de micro-populations passe avant tout par la conservation d’espaces spécifiques. Aménageurs, décideurs des Espaces naturels, paysagistes et propriétaires éco-vigilants doivent contribuer à une gestion raisonnée permettant de favoriser l’ouverture des milieux et ainsi préserver la diversité des espèces. En premier lieu, la connaissance de la plante hôte de l’Azuré permettrait l’identification, le repérage, le report sur une carte et la protection de ces plants grâce à des écriteaux «Ne pas couper - Baguenaudier». L’aménagement de mini espaces naturels en chaînon, en contact avec les zones les plus riches pour la biodiversité (ruisseau, enclave de garrigue) favoriserait la création d’une mosaïque de micro-milieux. Cet effet corridor assurerait des zones de survie. Ainsi, certains champs cultivés (anciennes friches ou cultures à gibier) conserveront des bandes de 5 mètres de large sans labour. Aussi, un

débroussaillage sélectif doit être envisagé. Le moindre petit jardin joue un rôle essentiel. Il suffit de sélectionner des végétaux utiles aux papillons. Préférez les feuillus comme les prunelliers ou les troènes sauvages et limitez les genêts d’Espagne et les lauriers Tin. Thym, knauties, sainfoin, luzerne* et lavande sont les plantes clés mellifères à réintroduire. Elles fleuriront votre coin de nature d’avril à août. Proscrivez la tonte* et posez un grillage plutôt qu’un mur pour permettre le passage des petits animaux. Si vous souhaitez accueillir un petit réfugié, offrez-lui une niche écologique où trouver nourriture et abri, laissez au minimum un dixième de votre jardin en friche.

.-P .

La priorité absolue

:J

oeuf sur calice

éd its ph oto s

1

C

r


DOSSIER DE L’ARC

Iolana, mon amour

Eleveur de rêves

J

.P. Balmain innove dans une méthode d'élevage semi-intensive afin de réintroduire une colonie de Iolana Iolas au Tholonet. Douze œufs non éclos ont été récoltés à Seillons puis transférés dans des gousses réceptrices d’un plant d’élevage, protégé par un manchon-bonnette. Quelques poignées de terreau sont déposées au fond du manchon pour permettre la nymphose. L’ensemble est tutoré. La dernière semaine de juin, prénymphes et nymphes sont déposées dans des boîtes en plastique, à l’abri des parasites. Ce réceptacle aéré est placé dans une pièce fraîche jusqu’à l’automne. L’éleveur vaporise de temps en temps pour maintenir l'hygrométrie (humidité dans l’air). En septembre, la boîte est déplacée dans un endroit froid. Fin mars, elle est enfouie sous des feuilles mortes, dans un aquarium ouvert ou un panier mis à l’extérieur. L’ensoleillement doit être partiel et il faut vaporiser tous les 3 jours. Vers le mois de mai, il est nécessaire de surveiller l’éclosion des papillons. La chrysalide passe du blanc crème au brun et deux jours avant l’éclosion le bleu des ailes apparaît en transparence. L’Azuré du Baguenaudier peut se débattre jusqu’à épuisement s’il ne trouve pas de nourriture dès sa naissance. Pour le calmer, il suffit de l’installer dans un endroit frais et sombre. Puis il sera relâché au Tholonet dans les 24 heures près d’un Baguenaudier. Grâce au travail de ses bénévoles, l’OPIE, association reconnue d’utilité publique est une source précieuse d’informations. Les conseils et l’accompagnement qu’ils proposent peuvent être salutaires. C’est dans cette optique qu’en 2005, J.P. Balmain a tenu à informer de son action l’ONF du Var. La concertation et l’avis des spécialistes de la faune et de la flore présents sur le terrain sont primordiaux. L’état des connaissances scientifiques doit nous aider à éviter les disparitions irréversibles et permettre à Iolana de revenir. Vous pouvez disposer d’une méthode clé en main adaptée aux zones arides pour agir en faveur du renforcement de l’espèce auprès de l’«initiateur». Ecrivez à jean-pierre.balmain@cemagref.fr remerciements à Monsieur Balmain, adhérent opie et hydrobiologiste au Cemagref. L’école primaire du Tholonet est le premier établissement du département à s’étre lancé dans la reconstitution d’un biotope en faveur des papillons !

Méthode d’élevage

pour la réimplantation de Iolana Iolas récolte de l’oeuf sur un Baguenaudier sauvage

introduction de l’oeuf dans un Baguenaudier d’élevage

Protection du Baguenaudier grâce au manchon-bonnette

Dispositif pour chenilles âgées

Adoptez un BAguenAudier ! L’arbuste est adapté aux clairières et aux lisières entre garrigue et bois de chêne. Résistant, il se plaît dans les rocailles mais aussi dans les jardins. Facile de culture, le Colutea s’accommode de sols calcaires ou pauvres. Il a besoin d’ensoleillement. La reprise d’un plant de pépinière* est plus efficace que le semis. La première année, l'enracinement sera facilité par des arrosages réguliers de mai à septembre. Si les réserves en eau manquent arrosez abondamment une fois par semaine, surtout en mai et juin. Pour la reprise des plants en pleine nature, on choisira un sol profond et on veillera à ce qu’il ne soit pas inondé. Le jeune Colutea peut être replanté d’octobre à mi-mars. Il devient autonome vers trois ans. Par la suite, les apports en eau ne sont plus nécessaires. L’entretien consiste essentiellement à tailler ses longues ramures qui cassent au vent. Evitez les résineux qui s’accaparent les réserves d’eau. Ces petits soins contribueront à consolider sa croissance et accroître sa longévité. *4 € à la pépinière de Lambesc Stockage des nymphes

Aquarium avec lit de feuilles

magazine trimestriel gratuit

22

Numéro 4 - Juillet 2011

Mise en liberté de Iolana Iolas


tous avec :

A Flassans

gaya

Atelier Léo

ForMations arts VisueLs inFoGrapHie / pao Aix en Provence 04 42 64 14 22

06 15 11 43 06 www.arnaudmenin.book.fr arnaudmenin@hotmail.fr

organisme déclaré n°93131309113

Bio-div ’ f

Mon preMier jeu de cartes

k h

De vraies cartes à découper pour jouer avec tes amis. Observes les papillons et retrouves leurs noms communs. Le site www.lepinet .fr t’aidera. Sa famille, la nourriture de sa chenille et son nom latin sont mentionnés en haut de la carte. Les espèces choisies sont très communes en France, protégées ou spécifiques à la Méditerranée.

g

l

n

Les signes suivants te donnent le sous-ordre* auquel appartient le papillon et deux autres indices. Bombycoïdes Rhopalocères Zygènes spécifique à la Méditerranée protégé Tu as retrouvé le nom de chaque papillon, BRAVO ! Tu peux l’écrire sur la carte. Tu es un entomologiste** en herbe, tu reconnaîtras plus facilement les papillons qui volent dans ton jardin ou en pleine nature. * Il en existe deux autres : noctuelles et géomètres ** Spécialiste des insectes

i

j


Jardins des Papillons près de chez vous

C

onsciente des menaces qui pèsent sur l'existence des papillons, une équipe de passionnés crée l’association ProserPine en 1993.

Cette dernière s'est donnée pour objectif une meilleure connaissance des espèces, la protection active des insectes et de leurs milieux dans les Alpes du Sud et la Provence. Principales actions scientifiques : réalisation d'inventaires, études d'impact et établissement d'une cartographie par commune des papillons des Alpes-deHaute-Provence. Pédagogique : animations scolaires. Eco-touristique : sorties découvertes auprès du grand public grâce à la création du Jardin des papillons, premier espace de ce type en France, au siège de la Réserve naturelle géologique de Haute-Provence à Digne-les Bains.

Depuis 2010, elle propose son savoir-faire dans l'expertise de terrain et l'aménagement d’espaces dédiés aux insectes.

www.proserpine.org

Aoubre Une journée inoubliable au cœur de la forêt en famille ou entre amis ! Parc à thématique «environnement et biodiversité». Ferme et parc animalier, sentiers botaniques, parcours dans les arbres, point info biodiversité et jardin des papillons (visites guidées d’avril à septembre). Flassans - Réservation 0612580226

www.aoubre.fr Crédits photo jeu de cartes : Sonia Richaud pour l’association Proserpine J.-P. Balmain / Pigmento.


vie associative

Les croqueurs

de p mmes

A Puyricard, depuis 20 ans, une association vole au secours des arbres fruitiers en voie de disparition et pérennise les arbres anciens. Des fruits au goût naturel poussent librement au gré du vent sur un terrain vierge de tout composant chimique.

'association «Les croqueurs de pommes», compte 300 adhérents. Elle a pour ambition de sauvegarder des variétés exceptionnelles d'arbres fruitiers. Son action s'étend à travers toute la France. Dès 1990, une poignée de volontaires se mobilise pour favoriser l’implantation de spécimens dans les vergers familiaux afin de maintenir la survie des espèces. Edmond JOANNOT, Président de l’association, évoque un nombre total de trois cent sujets uniques implantés dans un verger d’environ deux hectares.

L

Les arbres anciens sont trouvés grâce au bouche à oreille. Leurs origines et leurs ADN sont répertoriés par le biais d' analyses de l’INRA (Institut National de Recherche Agricole). Par exemple, les porte-greffes classés M106 et M9 font référence à des arbres à pépins. L'association favorise la reproduction des plants. Le jardinier crée ou achète chez des professionnels un porte-greffe adapté au sol et au climat de la région. Un fragment de plante appelé greffon est implanté sur le porte-greffe. Le rôle de celui-ci est de nourrir la plante, il est comparé à un cœur qui envoie du «sang» dans l’arbre. «Les plants sont récupérés en hiver et installés à la montée de la sève en mars/avril» précise M. Joannot. Le sujet greffé est

donc composé du porte-greffe suivi du greffon puis de la pousse. Dans le verger des «Croqueurs de pommes», aucun produit chimique n'est utilisé. Les arbres prospèrent sur un terrain laissé volontairement en friche. Ils sont simplement arrosés une fois par semaine car chaque herbe, insecte, oiseau maintient l’équilibre naturel. L’objectif n’est pas la production de fruits en quantité mais la santé de l’arbre. Le Carpocapse est un papillon parasite, l’insecte le plus ravageur des fruits. Le verger est peuplé de plaqueminiers (kakis), cerisiers, vignes, pommiers, poiriers, pêchers, abricotiers, amandiers et de jujubiers. On trouve aussi le pommier pleureur ou encore des fruits tels que la Princesse de Narci, une pomme rouge, dont le bois et les feuilles sont de la teinte du fruit. Le plus surprenant étant

magazine trimestriel gratuit

26

la couleur vermeille de sa chaire. Connaissez-vous la pomme d’Adam, la pomme Etoilée, pomme Madame, pomme Mademoiselle ou encore les Reinettes grises très peu répandues sur les marchés ? La pomme Cerveau quant à elle, est introuvable sur les étales (pourtant, c’est la seule pomme qu’une personne diabétique peut manger car elle a un goût sucré sans contenir de sucre). On trouve aussi dans le verger, des greffes expérimentales comme l’abricot amandes. L’association a su acquérir et pérenniser une collection réunissant l’intégralité des amandiers. Elle est de plus expérimentée dans la recherche des insectes nuisibles au travers du jardinage. Même si un arbre ne produit pas que de bons fruits, il est tout de même conservé. On évite ainsi leur disparition bien souvent cautionnée par certains consommateurs qui achètent selon l’apparence du fruit. Bien rond, gros et brillant, synonymes de pesticides, engrais et conservateurs au détriment des qualités nutritives et gustatives. L’association «Les croqueurs de pommes» offre grâcieusement à ses adhérents des arbres fruitiers. Les heureux bénéficiaires se régalent à l’ombre de leurs branches.

Numéro 4 - Juillet 2011


Samedi 1er et Dimanche 2 octobre 2011 journée portes ouvertes de 10h à 17h30 Abricot-amande

Cerises

Poire

La greffe en fente le sujet est fendu sur 5 à 6 cm de profondeur et la fente maintenue écartée à l'aide d'un petit morceau de bois. Tailler le greffon en un biseau à 2 faces sur 3 à 4 cm. Insérer les greffons. La greffe en couronne est une technique de greffe permettant de changer la variété d'un arbre arrivé à maturité. Elle consiste à glisser le ou les greffons entre l'écorce et le tronc du porte-greffe fraîchement coupé. La greffe marcotage pliez une branche et mettez une partie dans la terrre en laissant la tête dehors sans la couper de son arbre. Elle fera des racines. Une fois enracinée, coupez-la de l’arbre et transplantez-la. La greffe à l’œil : 1.Entailler en croix 2.Soulever l’écorce 3.Glisser l’oeil dans la fente.

Astuce : Eclaircissez un pommier lorsque les fruits sont trop nombreux. Cela permettra à l’arbre de mieux les nourrir et de vous offrir de belles pommes.

Oeil dormant désigne une greffe à l’oeil. Greffée tardivement, l’oeil ne se réveille qu’au printemps. Si la greffe est faite à temps, c’est à dire en juillet août, l’oeil démarre aussitôt.

Vous pouvez joindre l’association au 06 22 88 38 12

magazine trimestriel gratuit

27

Numéro 4 - Juillet 2011


e g ra iTe i T m li

e u q i t a r P e u q i g o l eco l a n i g i r o Choisir l’agenda «Je protège ma rivière» c’est participer à la revalorisation de la rivière de l’Arc et agir en faveur du développement local. L’intégralité de la somme est reversée à l’association Terreo (actions en faveur des espaces et espèces naturels) dont 5 € pour le magazine Le petit pont de l’Arc.

Envie de prendre l’air ? laissez-vous emporter par le flot naturel

de la rivière de l’arc et le charme de ses rives. Retrouvez les lieux d’exception de votre commune sur les nombreuses

avec votre agenda 2012

Agenda de janvier à décembre 2012 Format A5 (21X15 cm) spirale métallique semainier sur une page papier recyclé impression quadri 500 tirages Réservation jusqu’au 28 octobre 2011 Livraison à partir du 25 novembre 2011 *Frais postaux non inclus

nous remercions les annonceurs qui ont souhaité participer à cette action de sensibilisation en faveur de la rivière de l’arc.

Merci de coMpléter votre coupon de réservation et de le retourner à l’adresse suivante accompagné de votre réglement à : pigmento - 9, rue du colonel polidori - 13090 aix-en-provence

qJe viendrai chercher mon agenda à l’agence : qJe préfère recevoir mon agenda par la poste :

14.90 € 19.90 €

NOM………………………………………PRENOM………………………..………… ADRESSE POSTALE…………………………………………………………………… E-mail……………………………………………………………………………............

magazine gratuit trimestriel

28

Numéro 4 - Juillet 2011


AGENDA INFOS PRATIQUES le petit pont de l’arc vous propose de prendre l’air à petit prix Aix-en-Provence JUIL 18 au 27 AOU Marché artisanal des Calades provençales - Cours Mirabeau AOU 27 et 28 Fête de la Saint-Louis - salle des fêtes Roger Baudun SEPT 16 et 17 musique - Festival Zik Zac - viaduc de l’Arc de Meyran / 24 et 25 Sport - La magie du ciel - plateau de L'Arbois Aix Pont de l’Arc SEPT 2 au 4 Manifestations Jumelage PILA (Italie) - Mairie annexe OCT 2 vide grenier - parking du Moulin Bernard Berre-l’Etang AOU 13 Tribute to Boney M suivi d’un bal disco - parvis de la Mairie / 14 Kontrast Orchestra - parvis de la mairie / 15 Orchestre Gérard Almeras - parvis de la Mairie / 16 Fête de la Saint Roch - Lices de la mer SEPT 16 Théâtre - Compagnie César Choisi - salle polyvalente / 25 Les virades de l’espoir - piscine Claude Jouve Châteauneuf-le-Rouge SEPT Jusqu’au 18 «Le labyrinthe ou l’égarement du regard» - musée Arteum Coudoux AOU 27 Miss Coudoux - salle des fêtes SEPT 10 Forum des associations - centre commercial de Maubequi / 16 au 19 Fêtes votives de la Saint Michel Fuveau SEPT 1 au 4 - 22ème salon littéraire - rues du village / 3 et 4 - 38ème Foire Saint Michel - rues du village La-Fare-les-Oliviers SEPT 10 Forum des associations - centre culturel Jean Bernard / 18 Bourse Multi collection - centre culturel Jean Bernard Le Tholonet SEPT 4 Histoires d’eau contées au Château / 11 Aïoli - prairies des infernets / 18 Journée du patrimoine Meyreuil SEPT 10 forum des associations - place de l’Europe plan de Meyreuil / 24 Concours de chant - salle Jean Monet Peynier AOU 5 Repas animé par l'orchestre Cotton Club - cours Albéric Laurent / 7 Concert Amérique du sud - Viracocha - la Chapelle / 8 Grand spectacle avec la troupe «Equinoxe» SEPT 3 Journée des associations / 10 Grand aïoli - Hameau des Michels / 11 Vide Grenier - Hameau des Michels Pourcieux SEPT Fête du sport et journée des associations / Visite des carrières de marbre par les Amis de la pierre de Pourcieux Pourrières AOU 5 au 7 2ème édition Jazz Festival - couvent des Minimes / 5 au 14 Festivignes - jardin du château d’eau / 10 au 15 Fête foraine Rousset AOU 19 au 27 Fête de la Saint Privat SEPT 22 spectacle jazz «French only ou le jazz en français» - salle Emilien Ventre / 27 Théâtre «Les deux pieds dans le bonheur» - salle Emilien ventre OCT 12 «L’arche part à 8h» Trets AOU 5 au 7 Marché médiéval - centre ville / 5 et 6 Banquet et spectacle historique - cour du château / 13 Visite guidée gratuite Trets Cité Médiévale SEPT 7 Le GUID de Preljocaj - place de l’hôtel de ville / 16 Théâtre et vidéo - Les bougres par le Théâtre du Maquis - cinéma Casino / 17 et 18 Journées du Patrimoine / 17 Architecture - Journée Veyrier organisée par la Serhva - Château des Remparts / 18 Découvrez quelques métiers méconnus : savonnerie, taille de pierre OCT 14 au 16 spectacle amateurs - Par les Villages - salle des Colombes Velaux AOU 5 au 11 Fête Votive de la Saint Eloi - place Caire et centre ancien SEPT 10 Forum des associations et Fête du sport - parc des 4 tours / 17 et 18 Journées du patrimoine - musée de la Ville et église. Animations dans le village Ventabren SEPT 10 journée associative - salle Reine Jeanne / OCT 7 seconde édition du Salon de la Bande Dessinée Renseignements : mairies / services culturels / office de tourisme ... Aix centre 0442161170 / Pont de l’Arc 0488718351 / Berre-l’Etang 0442749381 / Châteauneuf-le-Rouge 0442586201 / Coudoux 0442520707 / Fuveau 0442504977 / La Fare-les-Oliviers 0490454643 / Le Tholonet 0442668514 / Meyreuil 0442659060 / Peynier 0442531653 / Pourcieux 0494780205 / Pourrières 0494784641 / Rousset 0442290010 / Trets 0442612375 / Velaux 0442877373 / Ventabren 0442299286.

special foret Spécial prévention incendie www.prevention-incendie-foret.com Entente pour la forêt méditerranéenne www.entente-valabre.com Institut pour la forêt méditerranéenne www.institut-foret.com Ecomusée de la forêt de Gardanne www.ecomusee-foret.org Observatoire de la forêt méditerranéenne 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 www.ofme.org La banque de données sur les A c h e v a u c h e e incendies de forêt en région méditerraa r s néenne www.promethee.com Office National B h a l a n t des Forêts www.onf.fr Site Cemagref consa- C i l l i s i b l e s cré à la forêt http://forets.cemagref.fr L'InvenD c o i n e l e e taire Forestier National www.ifn.fr Ministère p p e l e r de l’agriculture www.agriculture.gouv.fr E h Code forestier www.legifrance.gouv.fr F e s t a s c e t e Organisation des Nations-Unies m o i s i e c o t pour l’alimentation et l’agriculture G q u e t e u s e www.fao.org/forestry/fr P o r t a i l d e s f o r ê t s H e p r i v é e s www.foretpriveefrancaise.com WWF I n o u s e l e t www.protegelaforet.com Forest Stewardship J t u é e s l e s e Council www.fsc-f r a n c e . f r

magazine trimestriel gratuit

29

special pont de l’arc Pays d’Aix initiatives 04 42 64 63 70 Pays d’Aix Associations 04 42 17 97 00 Communauté du Pays d’Aix 04 42 93 85 85 Mairie Annexe Pont de l’Arc 04 88 71 83 50 La poste Pont de l’Arc 04 42 91 34 01 Ecole élémentaire 04 42 26 36 53 Piscine des Milles 04 42 24 35 67

Numéro 4 - Juillet 2011


31

magazine trimestriel gratuit

NumĂŠro


+

Ne pas jeter sur la voie publique

Magazine Le petit pont de l'Arc N°4  

Magazine pour le développement économique et écologique des communes riveraines de l'Arc. Action en faveur de la revalorisation de la rivièr...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you