Issuu on Google+


HAPPY FEW

16 L’ENEIDE

HIVER 2009 -PRINTEMPS 2010 WINTER 2009 -SPRING 2010 27ème ANNEE/27th YEAR

62 INCROYABLES YACHTS

72

Couverture Panneau de mosaïque aux cacatoès à huppe jaune Haworth Art Gallery, Accrington, Lancashire (England) Exposition au Musée du Luxembourg à Paris : Louis Comfort Tiffany

TREASURES FROM THE NASSER D. KHALILI COLLECTION

Cover: Sulphur crested cockatoos mosaic panel. Exhibition at the Musée du Luxembourg in Paris: Louis Comfort Tiffany

Directeur de la publication Rédacteur en chef : GUY COULOUBRIER 40, avenue Niel - 75017 PARIS Tél. : 01 43 80 31 25 Fax : 09 56 72 16 82 http://happyfewmag.free.fr e.mail : guycouloubrier@free.fr

26 SANTO SOSPIR, le REFUGE de COCTEAU

Représentation Evénements internationaux : Lady Nancy CHOPARD-SAIN Coordination Maroc : Olivier CASANOVAS oliviercasanovas@hotmail.fr Coordination Suisse : Grégory MAILLOT gregorymaillot@gmail.com Coordination Abu Dhabi Marie-Christine de Warenghien mcwdubai@emirates.net.ae

74 LOUIS COMFORT TIFFANY : COULEURS et LUMIERE

Participation Artistique : Nicole Plachtovics Pré-presse : William Frey Impression et façonnage : Mame Imprimeurs Comité de rédaction : Danièle Couloubrier Elizabeth Arkus Iris Clair Laurence Salingue (traduction) Emmanuel Valentin Jacques Crépineau HAPPY FEW MAGAZINE est édité par REAL G. PRODUCTIONS R.C. Paris B 318 247 830 00041 S.A.R.L. au capital de 45 000 € Siège social : 49, rue Pierre Demours - 75017 Paris © 2009 HAPPY FEW Tous droits réservés. All rights reserved. La reproduction même partielle des textes et photographies est strictement interdite. Reproduction in whole or part is strictly prohibited.

37-SOMMAIRE - copie.indd 1

80 FEYDEAU, LE MONSIEUR de CHEZ MAXIM’S HAPPY FEW A PARIS, CANNES, MONTE CARLO, GENEVE, LONDRES, MUNICH, MARRAKECH, ABU DHABI……

7/12/09 16:11:08


" LE BONHEUR DEPEND DE NOUS SEULS "

"HAPPINESS RESTS ENTIRELY UPON US " Aristote

Aristote

In those uncertain times, this adage is an encouragement to take our lives in hand. There is no saint left we could devote to, the saint communism of which we commemorate the fall through the one of a regrettably wellknown Wall, has been a genocide with no equivalent ever. We could have been given to weigh up the utmost fragility of the saint capitalism since a certain banking bankruptcy in the United States. So there is only one saint, the man who has to react alone in the face of the ruin of everything that used to give him a reason for living. It is not certain that the political and economical forces have weighed up this globalized decay. And now that we have to react, let us be happy despite everything and let us exhibit a destructive optimism. Things were possibly better before but it is all over now. We have known great French presidents but the last ones, respectively elected in 1974 and 1995 “write” empty books like the mark they will leave in history. Trips by planes as crowded as subways are not fun anymore, the places where to relax shrink away because of the wars, the insecurity or the shameless overexploitation of the mug tourist. The ship France has been demolished and we now travel on ships where false luxury and crowding prevail. Pupils are paid if they agree going to school, a tax on carbon dioxide has been imposed whereas France is a tiny little village compared to the great polluters who do anything they want without laying out a penny. We have entered into the era of the aesthetic of the ugly so, HAPPY FEW must, more than ever, fight in order to restore a certain harmony and to tempt you to dream one more time. Thank you for your flawless faithfulness for 27 years and have a nice holiday anyhow!

EDITORIAL

En ces temps incertains cet adage est un encouragement à se prendre en main. Il n’y a plus de saints vers lesquels se vouer, le saint communisme dont on commémore la chute à travers celle d’un tristement célèbre Mur a été un génocide sans équivalent, on a pu mesurer l’extrême fragilité du saint capitalisme depuis une certaine faillite bancaire aux Etats Unis alors il ne reste plus de saint que l’homme appelé à réagir seul face à la ruine de tout ce qui lui donnait une raison de vivre. Il n’est pas sûr que les acteurs politiques et économiques aient pris l’exacte mesure de cette déliquescence globalisée. Et puisqu’il faut réagir soyons heureux malgré tout et affichons un optimisme dévastateur. C’était peut être mieux avant mais avant c’est fini, il ya eu de grands présidents français mais les nouveaux élus respectivement en 1974 et 1995 "écrivent" des livres vides à l’image de la trace qu’ils auront laissée dans l’histoire, les voyages en avion-métro ne sont plus une partie de plaisir, les contrées où se détendre se réduisent comme peau de chagrin à cause des guerres, de l’insécurité ou de la surexploitation éhontée du touriste gogo, le "France" a été démantelé et on voyage sur des paquebots où règne le faux luxe et la promiscuité, on paye des élèves pour qu’ils consentent à aller à l’école, on invente une taxe carbone alors que l’hexagone est un tout petit village face aux grands pollueurs qui s’en donne à cœur joie sans rien débourser, nous sommes entrés dans l’ère de l’esthétique du moche alors HAPPY FEW se doit plus que jamais de lutter pour rétablir un certain équilibre et vous inviter une fois encore au rêve. Merci de votre fidélité sans faille depuis 27 ans et bonnes fêtes quand même !

Guy COULOUBRIER

31-EDITO .indd 1

7/12/09 12:00:40


L’ENEIDE 07-ENEIDE.indd 2

1

1

23/03/12 13:42


D

DIANE DE SELLIERS nous offre avec ce somptueux coffret L’ENEIDE de Virgile une pierre blanche dans l’univers de l’édition. Le 1er volume présente l’intégralité du texte de Virgile dans la traduction en alexandrins libres de Marc Chouet illustré par 180 fresques et mosaïques du 1er siècle avant Jésus-Christ au IVe siècle de notre ère. Le second volume reproduit le texte latin illustré par les 11 enluminures de l’Enéide du codex Vergilius Romanus du Ve siècle conservé à la Bibliothèque Apostolique Vaticane. La préface brillante de Philippe Heuzé, spécialiste de Virgile et de Pompéi nous fait partager son enthousiasme pour la culture latine.

2

Poème universel de dix mille vers, l’Enéide est un modèle absolu de poésie classique et un miroir de la destinée humaine. Fils de Vénus et du Troyen Anchise, Enée fuit les ruines de Troie pour accomplir le destin que les Dieux lui ont réservé : fonder au delà des mers une nouvelle cité. Les épreuves se succèdent, tempêtes, tragédie amoureuse - la célèbre union de Didon et Enée - avant que le héros accoste sur les rives du Latium. Il faudra encore une guerre pour qu’Ascagne, le fils d’Enée victorieux, crée la ville d’Albe la Longue et la dynastie des rois albains jusqu’à Romulus, fils de Mars et de Rhéa Silvia, le fondateur de Rome. Les 180 œuvres présentées sont pour la première fois mises en relation directe avec un texte littéraire. Fresques des villas de Pompéi, de Boscoreale, d’Herculanum, mosaïques des provinces romaines d’Italie du Sud, de Sicile, d’Afrique du Nord, d’Arabie ou d’Asie Mineure c’est tout un monde aujourd’hui disparu qui revit sous nos yeux. HAPPY FEW vous fait partager ce chef d’œuvre de la littérature devenu un chef d’œuvre de l’édition. �

1

3 07-ENEIDE.indd 3

23/03/12 13:42


17-ART-COCTEAU.indd 2

23/03/12 13:38


SANTO SOSPIR

LE REFUGE DE COCTEAU

Un farfadet au clair de lune, telle est l’ombre de Jean Cocteau à Santo Sospir, à la pointe du Cap Ferrat. Invité quelques jours par Francine Weisweiler, il entreprend chez elle, en 1950, sa première décoration murale.

Photos : Emmanuel Valentin Texte : Iris Clair

17-ART-COCTEAU.indd 3

23/03/12 13:38


INCROYABLES

YACHTS 10-YACHTS.indd 2

23/03/12 13:43


A

Aux Editions du Chêne un ouvrage passionnant : INCROYABLES YACHTS signé Jill Bobrow et Kenny Wooton, respectivement rédacteur en chef et directeur du grand magazine de référence sur le nautisme Showboats International sur des photographies de Dana Jinkins et une préface de George Nicholson. De Christina O à The Maltese Falcon, le livre présente 20 yachts parmi les plus spectaculaires et les plus incroyables au monde. Pour chacun d’eux une visite complète de la poupe à la proue avec des informations sur leurs concepteurs, designers et propriétaires successifs, par exemple le célèbre Christina O, le 129 mètres de Larry Ellison, auparavant propriété de Aristote Onassis ou encore le Maltese Falcon de Tom Perkins, l’ultramoderne Esense, le classique Delphine ou les futuristes Predator, 118 Wally Power ou encore Sea Force 1. En fin d’ouvrage les projets de yachts recensés prouvent que la voile et le nautisme ont encore de beaux jours devant eux. Une somme pour les nombreux inconditionnels de yachts. n

MARTHA ANN

10-YACHTS.indd 3

23/03/12 13:43


Magie

des MARCHÉS DE NOËL

en Bavière et au Bade-Wurtemberg

Marché de Noël de Munich

La période de l’Avent est le point d’orgue de l’une des traditions les plus anciennes d’Allemagne : les Marchés de Noël.

L

Marché de Noël d'Ulm

L’air, soudain, s’embaume de vin chaud et de pain d’épices, une convivialité s’installe et toutes générations confondues, les yeux dans les étoiles, s’adonnent à cette féerie d’odeurs, de rires et de lumières.

Munich, capitale de la Bavière, ville cosmopolite d’une grande richesse culturelle où règne l’âme de la dynastie des Wittelsbach, souverains bavarois qui pendant plus de 700 ans n’ont eu de cesse de magnifier leur ville. Louis 1er, roi de Bavière est pour l’éternité le Prince des Muses. Notre visite commence par le Münchner Christkindlmarkt littéralement "Marché de l’Enfant Jésus" sur la Marienplatz, le plus ancien marché de la ville étroitement mêlé au Marché Saint Nicolas, dont la première mention officielle date de 1642. Autour de cette même place se tient le plus grand Marché des Crèches d’Allemagne dont l’origine remonterait en l’An 1597, première crèche dressée par l’ordre des Jésuites. Beau marché artisanal et artistique à Schwabing et pendant le Festival d’Hiver de Tollwood concerts et spectacles sont proposés au public. Munich, bercé par l’Isar et dont le nom remonte à l’établissement d’une communauté de moines (Mönchen) en 1158 est aussi un bel ensemble de monuments Renaissance et Baroque, de nombreux musées, trois Pinacothèques, des théâtres dont le merveilleux théâtre rococo Cuvilliés. Après Munich et sa féerie voici Augsbourg et son délicieux Marché de Noël au pied de l’Hôtel de Ville Renaissance abritant l’éblouissante Salle Dorée avec ses plafonds à caissons et ses peintures murales et d’où s’élèvent chaque soir depuis le balcon des chants de Noël "live" dans un crescendo émotionnel. Augsbourg c’est se perdre dans la vieille ville des artisans aux nombreux canaux, c’est aussi la ville natale de Berthold Brecht et de Léopold Mozart, père de Wolfgang Amadeus et le Palais Fugger et sa romantique Cour des Dames. C’est dans cette ville que fut créé par Jacob Fugger le Riche, banquier de son état, considéré à l’époque comme l’homme le plus fortuné du monde, la "Fuggeri", la plus ancienne cité HLM du monde en 1521 dont le loyer annuel hors charges correspond à 0,88 € mais pour en bénéficier quelques critères sont exigés !

54

34-MARCHES NOEL.indd 2

4/12/09 18:24:44


Vitrail de la cathédrale d’Ulm Buste dans les stalles du chœur de la cathédrale d’Ulm

Ulm au bord du Danube dans le Bade-Wurtemberg nous attend et son Marché de l’Enfant Jésus abrite une crèche d’animaux vivants sous l’ombre bienveillante de la cathédrale gothique, chef d’œuvre architectonique dont la flèche la plus haute du monde culmine à 161,60 m et ses 768 marches d’efforts récompensés par une vue époustouflante qui s’étend jusqu’aux Alpes. La cathédrale possède le plus bel ensemble de vitraux en verre datant du Moyen Age, les stalles du chœur sont de Jöng Syrlin l’Ancien et datent du XVème siècle, les bustes en particulier sont des pépites dans l’histoire de l’Art. Perdez-vous dans le quartier moyenâgeux des pêcheurs et des tanneurs au fil du Danube où maisons à colombages, ponts et places pittoresques invitent à la flânerie. Sous l’œil complaisant d’Albert Einstein, originaire de la ville d’Ulm, c’est avec nostalgie que nous nous éloignons de la douceur des Marchés de Noël. n

Concert live lors du marché de Noël à Augsbourg

Danièle COULOUBRIER Marché des crèches à Munich

55

34-MARCHES NOEL.indd 3

4/12/09 18:25:06


TABLES POUR HAPPY FEW

LE PRE CATELAN

Bois de Boulogne - Paris 16ème - Tél. : 01 44 14 41 14 Le ravissement à l’état pur dans ce Pré Catelan dont le nom évoque le souvenir d’un séduisant Capitaine des Chasses de Louis XVI. Le royaume enchanté de Gaston et Colette Lenôtre se perpétue avec Frédéric Anton, Meilleur Ouvrier de France, fils spirituel de Robuchon, aujourd’hui l’un des Chefs les plus doués de sa génération qui a amplement mérité sa place dans le cercle restreint des 3 Etoilés. Parvenu à une maîtrise absolue, s’exprimant aussi bien dans des déclinaisons d’associations originales que dans l’utilisation de produits parfaits sublimés par une mise en scène au millimètre près, cela nous vaut quelques émotions rares et des plats devenus des classiques. Ainsi l’"os à moelle" qui en fonction des saisons se pare d’atours différents, la nouvelle carte est un éblouissement gustatif et visuel "homard rôti, pois gourmand, câpres et champignons, gelée de homard au caviar", "sardine à l’huile, gelée de Bouillabaisse", "turbot cuit au plat, risotto de seiche

Traditions & Qualité

juste poêlée", "ris de veau cuit en casserole, aux girolles, Soubise", "lièvre à la Royale à la façon du Sénateur Couteaux". Mais le Pré Catelan a aussi une réputation mondiale, celle des desserts, et Frédéric Anton, avec le concours de Chrystelle Brua, nous propose une symphonie digne du Grand Maître ès-desserts que fut Gaston : "pomme soufflée croustillante, crème glacée caramel", "tarte fondante au cacao amer, griotte déguisée d’une ganache aux épices", "tartelette fondante de banane au peanut butter bugnes au sucre, crème glacée rhum raisin". Dans le décor somptueux de Pierre-Yves Rochon nous assistons à un ballet exécuté par une équipe d’exception avec à sa tête Jean-Jacques Chauveau, émérite directeur du restaurant ; le Chef Sommelier David Rivière saura vous conseiller de façon idoine. En tout point mémorable. n

STELLA MARIS

4, rue Arsène Houssaye - Paris 8ème - Tél. : 01 42 89 16 22 email : stella.maris.paris@wanadoo.fr Entre les boutiques CARTIER et MONT-BLANC, à quelques pas de l¹avenue des Champs-Elysées se trouve l'univers du Chef Etoilé Tateru Yoshino : le STELLA MARIS. Star de la cuisine au Japon, sa fascination pour la grande cuisine traditionnelle française est omniprésente sur sa carte. Ce virtuose du produit utilise essentiellement ceux biologiques et sa carte respecte le rythme des saisons comme l'été sa "salade niçoise" ; en automne et en hiver ce sont les venaisons qu'il travaille avec une dextérité surprenante, "tourte de gibier" ou "lièvre à la Royale" dont il est l'un des maîtres en France puisque l'Académie du Gibier lui a décerné durant deux années consécutives la meilleure note pour ce plat difficile à réaliser. Tateru Yoshino prend des risques en proposant des plats parfois oubliés, son "pied d'agneau, sauce Poulette, pommes de terre Charlotte" est un grand moment de gastronomie tout comme sa "tête de veau" qu'il sublime et dont nous nous régalons régulièrement. Son menu au déjeuner est exemplaire et vous donnera à coup sûr l'envie de venir découvrir un soir son grand menu dégustation absolument magnifique où l'on sent bien la culture japonaise apportant à la cuisine française un raffinement qui fait la différence. De superbes poissons dont un "saumon mi-cuit" devenu un classique, des desserts comme une invitation au péché, "Mont-Blanc maison avec son quatre-quarts aux marrons glacés et glace vanille". La carte des vins fait la part belle aux grands crus de Bourgogne. L'équipe qui entoure le Chef est parfaite, de Muriel dirigeant l'établissement et hôtesse parfaite à Sorin, maître d'hôtel qui connaît le sens du mot service. n

95

25-TABLES 01.indd 3

6/12/09 16:06:15


HAPPY FEW • HAS BEEN • HAPPY FEW • HAS BEEN

..

Jusqu’au titre même de son film, "le Syndrome du Titanic", Nicolas Hulot aura exploité le filon en faisant référence dans son sinistre pamphlet au "Titanic", histoire d’une catastrophe mais surtout du plus grand succès de l’histoire du cinéma. Les spectateurs seront-ils débiles au point de croire que c’est la suite du Titanic ? Voilà sur quoi a dû parier cet olibrius opportuniste qui veut sauver la planète mais produit à lui seul plus de gaz à effet de serre qu’aucun autre citoyen. L’ayatollah de l’écologie sait y faire pour responsabiliser le quidam, jusqu’à se servir de sa notoriété afin qu’il achète de préférence les produits "Ushuaïa" qui ont contribué à lui assurer un train de vie de capitaliste… de l’extrême. Ne parlons même pas des sponsors de sa Fondation (les gentils, EDF, Saint-Gobain, Orange… et les méchants qui n’ont pas craché au bassinet se retrouvent dans la catégorie des odieux pollueurs). Plus cynique tu meurs ! C’est qu’il a du talent le bougre ! Tous les candidats à l’élection présidentielle ont dû se fendre d’une signature à son dangereux "pacte écologique". L’animateur-aventurier nous a fait rêver, le donneur de leçons nous ulcère. Saluons en revanche Claude Allègre et son livre "La science est le défi du XXIe siècle" qui pose les vraies questions et apporte des réponses à la mesure des enjeux. Payer les élèves pour aller à l’école, un site Internet qui distribue pour sa promotion des billets de banque sous la Tour Eiffel, opération qui s’est soldée par des émeutes d’une violence inouïe et pourquoi ne pas subventionner les bandes organisées dans les cités de non-droit pour qu’elles épargnent les infortunés riverains et autorisent les policiers à y pénétrer à nouveau ? Ne devaient-elles pas être nettoyées au karcher ? L’ère de l’argent sans rien foutre, de l’enrichissement éhonté, de la réussite qui tombe du ciel est arrivée. Indécent et encore plus coupable cette gauche qui s’indigne sur le débat pourtant indispensable de l’identité nationale alors que nous sommes dans une phase cruciale quant au devenir de nos valeurs bafouées et de notre sécurité au quotidien de plus en plus menacée. Et à quand le rétablissement généralisé de la fessée - qu’un projet de loi tend à interdir - afin de punir tous ces aigrefins ? La FIFA (Fédération Internationale de Football Association) se doit d’être rebaptisée : haut la main on pense que "Foutoir International du Football Amateur" conviendrait mieux ou encore "Fédération Internationale des Faux Arbitres Aveugles". Ce match France-Irlande que cette Fédération n’a pas voulu faire rejouer la discrédite de façon définitive.

29-HAS BEEN .indd 1

Giscard de la "Star Académie Française" ne fait pas honneur à la dame du Quai Conti. La "Princesse et le Président" son dernier opus qui aurait dû paraître en feuilleton dans un titre de la presse à scandale prouve, s’il en était encore besoin, que les vieux n’ont rien à envier aux jeunes de Secret Story, ils sont aussi stupides. Mais l’avantage de ces derniers c’est qu’ils ont quelque chance de s’améliorer avec le temps. Heureusement les gogos n’ont pas marché et son bouquin est un flop. L’ "ex" n’a toujours pas compris que les Français le rejetaient en bloc, ils n’ont pas voulu d’un 2ème septennat, ni de sa Constitution Européenne, ni de son retour en politique et encore moins de ses radotages livresques. Chaque pas doit être un but" chez Nil Editions raconte les Mémoires de Jacques Chirac, ou plutôt des bribes avantageuses de la vie de cet homme qui pendant 50 ans a occupé la vie publique. Ce 1er tome s’arrête au soir de son élection, le nègre en train d’écrire le 2ème devrait donc enjoliver les 12 ans passés à l’Elysée de celui qui s’est laissé dicter une dissolution et qui a été réélu comme le sont les dictateurs des républiques bananières. Pas de quoi pavoiser. Pour approcher une vérité plus proche de la réalité lisez plutôt "Chirac s’emmerde" chez un petit éditeur Pascal Galodé écrit par Théodore Musard et Achille Wolfoni qui raconte les Antimémoires ou la vie quotidienne de Chirac sous le règne de Sarkozy. Jubilatoire que ce portrait du vrai Chirac à la retraite qui a encore trouvé le moyen de se loger au moindre coût. La mort vient parfois à point nommé. Jamais Michael Jackson n’a été aussi vivant. Son clip "thriller" dans lequel il se métamorphosait en mort vivant était prémonitoire. Cette déification du roi de la pop montre bien que nous sommes passés du QI au QE entendez du quotient intellectuel à celui émotionnel. On ne peut qu’être affligé de voir qu’un documentaire posthume "This is it" sur les répétitions du show qu’il devait donner à Londres bat des records de recette et laisse au tapis des vrais films, que sur les 750.000 billets pré-vendus pour ses concerts un bon tiers n’a pas eu à être remboursé à des fans qui voulaient conserver le ticket, on se dit qu’il y a encore beaucoup à faire dans l’exploitation des gogos. C’est le promoteur du spectacle qui peut se frotter les mains, même si le mort vivant avait pu physiquement et moralement honorer les concerts prévus - ce qui est plus qu’improbable - jamais il n’aurait généré autant de recettes.

Saluons le courage de Rebiya KADEER, la Pasionaria des Ouïgours, communauté turcophone et musulmane du Xinjiang face à une Chine obsédée par le spectre des rebellions séparatistes et par la peur viscérale de ce qui pourrait nuire à une image de marque pourtant lourdement entachée. A rapprocher de Aung San Suu Ki qui se bat depuis des années afin que la démocratie revienne en Birmanie. Il faut dire que le monde ne se mobilise pas beaucoup, c’est vrai il n’y a pas de pétrole à importer ni de Boeing ou d’Airbus à vendre.

G.C.

10/12/09 13:49:21


HF_90