Page 1

1. 1

Dossier Dossierde departenariat partenariat


02

XvIe ĂŠdition rome 2013


SOMMAIRE Éditorial de la Présidente exécutive La SPECQUE Notre gouvernance ROME 2013 : XVIe édition Devenir partenaire Contacts

Dossier de partenariat

04 06 08 12 20 22

1. 03


Un mot de la Présidente exécutive Tous les chemins mènent à Rome ! Naturellement la SPECQUE s’y installe pour sa XVIe édition après Montréal, Luxembourg, Moncton, Berlin, Québec ou encore Barcelone. Cette semaine promet déjà d’être unique, grandiose et moderne.

Notre ambition est que l’année 2013 soit un tremplin pour la SPECQUE. Grâce au travail acharné des précédents comités d’organisation, nous sommes en effet arrivés à un tournant pour notre association puisque la SPECQUE est aujourd’hui capable d’attirer une très grande diversité de délégations canadiennes, québécoises, européennes et internationales. Elle est aujourd’hui la première simulation parlementaire francophone au monde.

XvIe édition rome 2013

La SPECQUE Rome 2013, comme chaque SPECQUE, sera différente et saura s’adapter à ses hôtes. A Rome, la SPECQUE sera verte, ouverte à l‘international, conviviale et forte en émotion, entre tradition et modernité. Au cœur de cette ville, les idées fourmillent déjà pour offrir aux Specquois, en plus de salles de plénière et de commissions de prestige, la chance de profiter au maximum du cadre unique qui les entourera.

04

Comme chaque année, la diversité de notre recrutement reste un enjeu crucial car il est la clé de cette expérience multiculturelle unique au monde. Nous souhaitons donc étendre le recrutement géographique des participants vers l’Europe de l’Est, et naturellement fidéliser nos délégations dans les pays non-francophones, dans l’Ouest canadien et à l’international. Être en Italie nous donne aussi l’opportunité d’élargir notre recrutement dans “la botte” autour des universités historiques. Notre travail consiste également à étendre le recrutement à plusieurs écoles et universités dans une même ville afin de diversifier les profils des participants et promouvoir les valeurs européennes en dehors des cercles traditionnels.

Enfin, nous devons relever le défi de l’organisation de la SPECQUE dans une ville non-francophone. Mais pas de panique. La SPECQUE n’a t-elle pas déjà été reçue à Barcelone, Varsovie ou Berlin ? Comme nous l’avons fait par le passé, nous savons nous adapter aux spécificités du pays qui nous accueille et avec les partenaires qui auront décidé de faire le pari SPECQUE. Cet été, les échanges transatlantiques seront à l’honneur au coeur du berceau Méditerranéen. Ne manquez pas l’occasion de soutenir un projet exceptionnel qui promeut le partage, l’excellence et la tolérance et qui restera à jamais graver dans la mémoire des Specquois.

L’édition 2013 sera également placée sous le signe de la modernité et de l’approfondissement pour la SPECQUE. Notre ambition est de rapprocher les Specquois, anciens et nouveaux, par la création d’un réseau rassemblant les 1500 personnes qui ont un jour eu la chance de participer à la SPECQUE. Nous souhaitons les impliquer davantage dans la vie de la Simulation. La SPECQUE doit être aujourd’hui plus qu’hier un trait d’union entre les différentes générations : les anciens specquois doivent pouvoir aider les nouveaux et les nouveaux doivent pouvoir être accompagnés dans leurs premiers pas de vie professionnelle par les anciens. Dans le même temps, nous souhaitons développer l’utilisation des plate-formes d’échanges notamment pour intensifier les formations académiques en ligne. En effet, former les participants en amont est le gage d’une Simulation réussie et donc de textes toujours plus novateurs et intéressants pour tous.

Séverine BATS, Présidente exécutive


Dossier de partenariat

Rendez-vous Ă Rome ...

1. 05


LA SPECQUE Depuis sa création, la SPECQUE a développé la double ambition de faire connaître les grands enjeux de l’actualité européenne et de faire découvrir les rouages du Parlement européen. Ce faisant, la SPECQUE permet à ses participants de développer des qualités oratoires, cultiver le sens de la négociation et peaufiner l’art de la persuasion. Les participants apprennent aussi à analyser en profondeur les questions sensibles pour les aborder sous un angle législatif.

Pourtant, bien au-delà de ces objectifs académiques, la Simulation permet à des étudiants provenant des quatre coins d’Europe et du Canada non seulement d’échanger, mais également d’élargir leurs horizons par la rencontre de jeunes issus de milieux et cultures différentes. Cette découverte, et l’ouverture d’esprit qu’elle permet, sont d’une valeur inestimable dans le contexte de mondialisation que nous connaissons actuellement. Les participants se construisent ainsi un réseau solide des deux côtés de l’Atlantique.

Notre fonctionnement

XvIe édition rome 2013

Au cour de la semaine que dure la Simulation, les participants sont amenés à entrer dans la peau de ceux qui participent à la vie politique européenne. Si la plupart revêtent le costume d’eurodéputé, certains auront la casquette de commissaire européen, de Président du Parlement, de chef de groupe politique, de rapporteur, président ou secrétaire de commission parlementaire. Puisque la vie politique ne serait pas la même sans eux, la Simulation inclue aussi des lobbyistes au sein de groupes d’intérêts, alors que d’autres sont journalistes pour le quotidien, le journal télévisé ou le blog.

06

Tous les participants sont amenés à prendre part aux débats sur quatre sujets en rapport avec l’actualité européenne concernant des thèmes très divers, chacun selon des modalités propres à leur rôle dans la Simulation. Parmi les sujets débattus récemment on retrouve la sécurité, les politiques économiques et sociales, le commerce extérieur, le droit des sociétés, ou encore la défense européenne. Quatre textes portant sur ces sujets sont proposés et vont suivre un processus législatif alternant séances plénières et travail approfondi en commission parlementaire. Au terme de ce processus, les textes tels qu’amendés, notamment suite aux négociations en politique de couloir, sont proposés au vote de l’ensemble des eurodéputés lors de la dernière séance plénière. Ce mode de fonctionnement, similaire à la manière de travailler du véritable Parlement européen, permet aux participants d’assimiler les processus décisionnels de la démocratie européenne. Aussi, le Règlement intérieur du

Parlement européen simulé, document de référence qui organise les débats et la votation, est basé sur le véritable règlement intérieur du Parlement européen. Ce parallélisme poussé à l’extrême permet une immersion d’autant plus forte que les coutumes et habitudes du Parlement européen sont représentées. Avec de nombreux et anciens en stage ou en poste dans les institutions européennes - en particulier à la Commission européenne et au Parlement européen -, l’organisation a su s’entourer des personnes les plus compétentes pour assurer ce réalisme. Il faut noter que, acteurs importants de la vie politique européenne, les groupes politiques sont également représentés dans la Simulation. Ils jouent un rôle central dans l’organisation de la semaine tout en contribuant à donner une idée précise des différentes idéologies présentes au sein du Parlement européen. Ils ont d’ailleurs un but pédagogique d’encadrement et de sensibilisation. Toutefois, à la différence des pratiques en vigueur dans le monde politique, la SPECQUE ne promeut pas la pratique de la ligne de groupe. Elle encourage plutôt les eurodéputés à défendre leurs positions personnelles, même si ces opinions s’écartent de l’idéologie qu’ils sont censés représenter. Cette non-partisanerie vise à promouvoir les échanges culturels et l’approfondissement personnel des questions en débat.


Nos Principes fondamentaux En 16 ans d’histoire, la Simulation s’est forgée une identité propre reposant sur des grands principes qui gouvernent l’organisation de l’événement. Au nombre de sept, ils sont pour la plupart inscrit aux Règlements généraux de l’association organisatrice permettant ainsi à celle-ci de croître et de se développer au fil des années, tout en restant fidèle à son esprit originel. La francophonie La Simulation est depuis son origine attachée à l’usage de la langue française, qui est devenu une véritable marque de fabrique. L’ensemble de l’organisation, les textes de travail, les débats, les communications officielles : tout est en français, de l’organisation à la Simulation en tant que telle. Les participants, francophones ou francophiles, respectent en tout temps ce principe. Avec près de 175 participants venus du monde entier en 2012, la SPECQUE s’est imposée comme la plus importante simulation parlementaire francophone et apparaît dès lors comme un formidable outil de promotion de la langue française.

La parité Le recrutement de la Simulation se fait de manière à avoir une certaine parité entre les participants canadiens et européens, et l’association organisatrice est enregistrée des deux côtés de l’Atlantique. C’est aussi au nom de ce principe que les Règlements généraux de l’association prévoient que les treize administrateurs sont élus à parité entre l’Europe et le Canada, permettant l’émergence d’une équipe mixte de gestionnaires et des débats bien plus intéressants.

L’alternance La Simulation est organisée chaque année alternativement en Europe et au Canada. Ce principe d’alternance est fondamental au regard du caractère transatlantique de l’événement. Cette alternance permet l’enrichissement réciproque des participants européens et canadiens, permettant à chacun de découvrir le continent, le cadre et le mode de vie de l’autre.

La Simulation veut mettre en relation des étudiants aux parcours et aux profils très différents. Ouverte à tous les profils d’étudiants, la Simulation permet à des étudiants en droit, en sciences politiques, en relations internationales, en écoles de commerce, en journalisme, voire en génie mécanique ou en théologie de prendre part à la Simulation. La récente ouverture de la Simulation à des délégations issues d’Afrique et du Moyen-Orient renforce cette diversité des profils.

L’apolitisme et la non-partisanerie La SPECQUE se démarque des autres simulations parlementaires par la liberté de ton qui est laissée aux participants. Malgré l’existence de groupes politiques, les eurodéputés sont encouragés à exprimer leurs propres prises de position. Cette indépendance politique doit pousser l’ensemble des participants à s’impliquer pleinement et personnellement dans la Simulation. De même, en vertu de ce principe d’apolitisme et de non-partisanerie, la Simulation se veut totalement indépendante de tout mouvement politique existant ou ayant existé.

La politique verte Depuis 2007, une politique verte a été mise en place afin de réduire l’empreinte écologique de la Simulation. Cette politique a notamment conduit à une réduction drastique du nombre de documents imprimés à l’occasion de la Simulation, notamment de ceux qui étaient auparavant distribués aux participants. Dans la même perspective, l’usage des nouvelles technologies a été fortement développé afin de faciliter les échanges entre les participants ainsi que leur travail pendant la Simulation.

Dossier de partenariat

La diversité

1. 07


Notre Gouvernance

La Simulation est organisée par l’Association SPECQUE, organisme sans but lucratif régi par la Partie III de la Loi sur les compagnies du Québec (L.R.Q., Chapitre C-38). Le Conseil d'administration, composé de 13 personnes élues selon le pricinpe de parité entre le Canada et l’Europe, est chargé d'assurer la gestion de l'association, l'organisation de la Simulation et d'écrire les grandes orientations de l'association. Dans un souci de bonne gouvernance, les membres du Conseil d'administration sont répartis en deux collèges, soit le Comité exécutif, composé d’un président et des cinq vices-présidents exécutifs, et du Comité de gouvernance, composé par les six administrateurs non-exécutants et par le président du Conseil d’adminstration. Les activités sont co-organisées avec la SPECQUE-Europe, association de droit français, entité l’égale représentant le Conseil d’admin-istration sur le territoire de l’Union.

XvIe édition rome 2013

Comité exécutif

08

Le Comité exécutif constitue l’équipe organisatrice de la Simulation. Il veille à l’organisation dite pratique de l’événement, ainsi qu’aux activités de préparation au sein des délégations, en coordonnant le financement, le recrutement, la surveillance académique, les communications et la logistique. Chaque Vice-Président exécutif est aidé par un ou plusieurs administrateurs rattachés à leur domaine. Le Comité exécutif a également en charge la planification budgétaire de l’organisation qu’il présente régulièrement à l’approbation du Comité de gouvernance.

Séverine BATS

Présidente exécutive

Etudiante à l’Institut d’Etudes Juridique des l’Université de Pau et des Pays de l’Adour, Séverine BATS est diplômée de droit et politiques de l’Union européenne. Européenne convaincue, passionnée par cette organisation politique unique, elle est naturellement tombée amoureuse de la SPECQUE dès sa première participation en 2010. Elle s’est ensuite engagée dans la Simulation en tant que chef de groupe politique puis comme vice-présidente du Parlement. Pour la XVIe édition, elle souhaite vivre la SPECQUE d’une nouvelle manière, ainsi elle veut partager avec les nouveaux Spécquois son amour pour cette Simulation en leur organisant une édition unique dans une ville hors du commun.

Fanette AKOKA

Vice-présidente exécutive responsable des finances

Etudiante en première année de master droit public à l’Université d’Aix-Marseille et titulaire d’une licence en droit et sciences politiques, Fanette AKOKA participe pour la troisième fois à la SPECQUE. Elle a occupé lors des éditions précédentes le poste de secrétaire de commission et de secrétaire générale. Elle met cette année à contribution sa passion pour la SPECQUE en s’occupant des finances de l’organisation pour Rome 2013.


Maryse LAROCQUE

Vice-présidente exécutive responsable du recrutement

Étudiante au J.D. en common law nord-américaine à l’Université de Montréal, Maryse LAROCQUE est diplômée d’un Baccalauréat en droit et de l’École du Barreau du Québec. Ayant déjà participé à trois éditions, Maryse a été chef de groupe politique et présidente de commission parlementaire. Elle a également été adjointe au comité exécutif en 2012 où elle avait comme objectif de promouvoir la participation canadienne à la SPECQUE. Encore, cette année, elle mettra à profit sa passion specquoise pour le recrutement des participants.

Michele MUSCI

Vice-président exécutif responsable de la logistique

Étudiant en Master II de relations internationales de l’Université LUISS Guido Carli de Rome, Michele MUSCI a déjà participé à trois éditions, en occupant le poste de chef de délégation, rapporteur et administrateur non-executant attaché au recrutement. Passionné par la langue française et la politique internationale, Michele a aussi étudié à l’ULB de Bruxelles. Originaire de Rome, il souhaite accueillir les Specquois dans la ville éternelle et faire de la première édition italienne de la SPECQUE une expérience inoubliable pour tous les participants.

Marie-Christine ROBERT

Vice-présidente exécutive responsable des communications

Xavier Goya ST-DENIS

Vice-président exécutif responsable de la surveillance académique

Doctorant en sociologie à l'Université McGill, Xavier Goya ST-DENIS est également Chercheur associé au Centre d'étude sur l'intégration et la mondialisation de l'Université du Québec à Montréal (UQAM). Xavier est actif dans la specquois de 2009, il a en particulier occupé en 2012 le poste de commissaire en plus de coordonner les activités de formation de la délégation de l’UQAM. Dans le cadre de son implication au sein du Comité exécutif, il s’assurera que la rigueur et l’excellence académique qui font la réputation de la Simulation soient toujours au rendez-vous en 2013.

Dossier de partenariat

Étudiante en maîtrise en droit international à l’Université de Montréal, Marie-Christine ROBERT est diplômée de l’École du Barreau du Québec. Étant à sa quatrième édition de la SPECQUE, ce fut d’abord en participant comme euro-député qu’elle a eu la piqûre pour ce projet. Devenant par la suite présidente de commission, puis administratrice non-exécutante attachée aux communications et secrétaire-générale de l’association en 2012, son implication l’a menée au Comité exécutif, et c’est aux communications qu’elle mettra à profit son expérience.

1. 09


Comité de gouvernance Le Comité de gouvernance a la charge des fonctions administratives de l’association. Ils veillent au respect des Règlements généraux, vérifient les budgets et les états financiers. Chaque administrateur non-exécutant est également rattaché à un Vice-Président exécutif afin de le soutenir dans sa mission, formant les pôles thématiques de l’organisation. Par ce travail en binômes, tout en soutenant le Comité exécutif, les administrateurs non-exécutants assurent un certain contrôle du respect des grands principes de la SPECQUE.

Florian MARTIN-BARITEAU

Président du Conseil d’administration

Candidat au LL.D. à l’Université de Montréal, doctorant contractuel et chargé d’enseignement à l’Université d’Aix-Marseille, Florian MARTIN BARITEAU fait une thèse en droit des marques comparé. Élu “Euro-député le plus acharné au travail” lors de ses deux premières participation en 2010 et 2011, Administrateur attaché aux communications et Président de la commission des affaires étrangères en 2011, il a été Vice-Président exécutif responsable des communications en 2012. Specquois convaincu vivant entre la France et le Québec, il mettra son expérience et ses compétences au service de la gouvernance de la SPECQUE et au soutien du Comité exécutif.

Loïc de FABRITUS

Secrétaire-Général

XvIe édition rome 2013

Administrateur attaché à la surveillance académique Diplômé de Sciences Po Aix et d’un Master en droit de l’environnement des Universités Paris I Panthéon-Sorbonne et Paris II Panthéon-Assas, Loïc de FABRITUS est assistant parlementaire au Parlement européen depuis 2009, après l’avoir été au Sénat français. Secrétaire-général du Parlement européen simulé en 2010 et 2011, il renouvelle l’expérience comme Chef de groupe en 2012. Elu administrateur non-exécutant chargé de la surveillance académique en 2011, il occupe désormais les fonctions de Secrétaire-général de l’organisation.

10

Shirley BRICQUET-GALMAR

Trésorière

Administratrice attachée aux finances Diplômée d’un master II (LL.M) de droit européen et chargée d’enseignement à l’Université de Toulouse-Capitole, Shirley BRICQUET-GALMAR est passionnée par les mécanismes propres à l’Union européenne. Après deux participations à la SPECQUE en 2010 et 2011, elle s’est occupé en 2012 de l’organisation de l’édition de Montréal en tant que viceprésidente exécutive, responsable des financements. Convaincue de l’intérêt d’un projet comme la SPECQUE, elle espère encore une fois persuader de nouveaux partenaires pour cette édition 2013 en tant qu’administratrice non-exécutante. Egalement trésorière de la SPECQUE, elle entend apporter toute son expérience pour encadrer les financements de l’association.


Jean-Yvres LAGASSE de LOCHT Administrateur attaché au recrutement Belge et bruxellois d’origine, doctorant en droit et gouvernance à l’Université de Sherbrooke au Québec, Jean-Yves Lagasse nourrit depuis longtemps une fascination pour la politique, la gouvernance et l’Europe. Fort de trois expériences de simulation parlementaires - deux en Belgique dont une en tant que membre de l’organisation et la troisième au Québec, il ne pouvait que tomber amoureux de la SPECQUE. Le coup de foudre se produisit à Montréal en 2012, lors de sa participation à la 15ème édition. Il décide alors de s’engager à mettre son énergie au service de l’organisation de l’édition 2013 à Rome en tant qu’administrateur non exécutant, afin de contribuer à un recrutement de qualité et assurer une représentation optimale.

Laurence PÉPIN-LAFOND Administratrice attachée aux finances Étudiante à la maîtrise en développement international ainsi qu’à la Clinique de droit international pénal et humanitaire de l’Université Laval, Laurence PÉPIN-LAFOND participe à sa troisième SPECQUE cette année. C’est lors de sa dernière année au baccalauréat Affaires publiques et relations internationales qu’elle s’implique pour la première fois dans la Simulation, au Luxembourg. Cette expérience l’ayant séduite, elle revient plus motivée que jamais pour la XVe édition en tant que secrétaire de commission. Pour Rome 2013, c’est en tant qu’admnistratrice non-exécutante rattachée aux finances, qu’elle s’engage à contribuer à la réussite de cette SPECQUE.

Gabriel TOUGAS Administrateur attaché aux communications Diplômé d’un Baccalauréat en sciences politiques de l’Université de Saint-Boniface, Gabriel TOUGAS est réalisateur de séries documentaires télévisées, long-métrages dramatiques et animateur d’ateliers de cinéma pour jeunes. Francophone originaire du Manitoba et vétéran de dix parlements jeunesses francophones à tous les niveaux au Canada, Gabriel est impatient d’apporter son expérience au conseil d’administration à titre d’administrateur attaché aux communications et premier représentant de l’Ouest canadien.

Dossier de partenariat

Chloé ROLIN Administratrice attachée au recrutement Titulaire d’un double master affaires européennes/relations internationales entre Scien -ces Po Lille et l’Université du Kent à Canterbury, Chloé ROLIN travaille actuellement en tant que lobbyiste à Bruxelles. Elle a débuté la Specque en 2011 à Luxembourg. Après une première expérience en tant que simple eurodéputée, elle a souhaité renouveler l’expérience à Montréal, mais cette fois en endossant le rôle de Rapporteur. C’est assez naturellement qu’elle s’est finalement présentée au Comité de gouvernance de la Specque Rome 2013 où elle occupe le poste d’attachée au recrutement.

1. 11


XvIe édition rome 2013

ROME 2013

12


Dossier de partenariat

XVI ÉDITION e

1. 13


XvIe édition rome 2013

Bienvenue à Rome

14

Rome Caput Mundi

Rome l’européenne

En août prochain, ce sont plus de 2700 ans d'histoire qui seront offerts aux Specquois qui se rendront à Rome. Avec ses musées, ses églises, ses temples, ses statues et ses boulevards datant de toute époque et reflétant la grandeur de Rome, les participants ne pourront en aucun cas s'ennuyer pendant leur séjour.

Tout en ayant été le cœur de l’Antiquité, Rome a aussi constitué un carrefour primordial de l’ère moderne. C’est à Rome en 1957 que les Traités donnant naissance aux Communautés européennes furent signés. Cet événement témoigne du rôle important joué par l’Italie dans le processus d’intégration européenne.

En se promenant dans les rues étroites du centre-ville ou en buvant un bon verre de vin italien, la ville éternelle promet de couper le souffle à ceux qui la visite -ront pour la première fois. Son charme se présentera à chaque coin de rue et ainsi en surprendra plus d’un, au détour d’un déplacement, par la vue du Colisée ou par la majesté du Panthéon. Une semaine intense dans l'une des villes les plus fascinantes du monde donnera l’envie de ne plus jamais laisser ses ruines et ses monuments.

Rome la multiculturelle Sans être une ville francophone, Rome l’éternelle, multiculturelle et polyglotte, entretient des liens avec la France, le Canada et le Québec grâce à une importante diaspora. La langue française est une langue protégée dans le pays et une des langues étrangères les plus parlées.


Rome vivante Rome, capitale du Monde, est une ville à taille humaine qui offre une certaine convivialité tout en proposant les avantages d’une grande métropole. En effet, que les murailles qui entourent cette cité antique ne trompent pas, Rome dispose de 300 hôtels, de 2000 palais, de 300 églises, de 200 fontaines monumentales, de plusieurs sites archéologiques, de huit parcs, des institutions gouvernementales et des milliers de restaurants, tous prêts à recevoir les Specquois comme il se doit. Les endroits les plus prestigieux de Rome accueilleront les différents moments de cette XVIe édition de la SPECQUE. La sélection de l’hôtel, de la salle de plénière, des salles de commissions parlementaires, des restaurants a eu comme objectif principal celui de montrer aux participants la beauté de la ville éternelle tout en leur permettant de se déplacer rapidement d’un endroit à l’autre. Ainsi les lieux de la Simulation seront situés au centre ville, laissant les participants libres de découvrir les endroits qui rendent célèbre Rome : les forums impériaux, le Colisée, le Circus Maximus, le Panthéon, les thermes de Dioclétien et de Caracalla, l’escalier monumental de la place d’Espagne, la fontaine de Trevi, la Piazza Navona, le Palais Farnèse, l’Autel de la Patrie et de centaines d’autres. « Je suis sûr que notre ville saura offrir le meilleur accueil à un événement de grande valeur politique et culturelle, ainsi que institutionnelle. » Gianni Pittella, vice-président du Parlement européen

« En tant que professeur à Sciences Po, Paris, et à la LUISS Guido Carli de Rome, je pense qu’organiser l’édition 2013 à Rome, ville-symbole de la construction européenne, revêt une forte signification symbolique, et les symboles, on le sait, sont importants pour l’Union européenne comme pour l’opinion. »

« Rome, carrefour de cultures et dépositaire des traités européens, est l'endroit idéal pour le déroulement de la seizième édition de la SPECQUE. Je suis certaine que l'histoire de la ville, fondée sur la tolérance et enrichie grâce au dialogue entre différents peuples, poussera les étudiants à un échange non seulement d’idées, mais aussi de valeurs, de expériences et de connaissances. » Clara Albani, directrice Bureau d’information du Parlement européen en Italie

Dossier de partenariat

Marc Lazar, Président du Conseil scientifique de Sciences Po Paris et Président de la « School of Government» de la LUISS Guido Carli

1. 15


Rome l’Éternelle, pour une XVIe édition d’exception La XVIe édition de la SPECQUE se déroulera dans un cadre unique. Après une XVème édition d’envergure à Montréal, dans l’hémicycle de l’Organisation de l’aviation civile internationale, et au coeur des campus des universités prestigieuses de la ville, la SPECQUE s’installera du 4 au 11 août 2013 à Rome, et offrira une Simulation digne des éditions précédentes. La semaine de Simulation se déroulera dans les plus beaux endroits que la ville de Rome peut offrir. Evidemment une semaine n’est pas assez longue pour tous les voir.

XvIe édition rome 2013

L’institution qui hébergera les séances plénières et les travaux des commissions parlementaires de la SPECQUE en dit long sur la dimension que le comité d’organisation entend donner à l’évènement : l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). Les Specquois vivront leurs journées au coeur de la Rome ancienne.

16

Une plénière à la FAO L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), accueillera les travaux des Specquois lors de cette semaine exceptionnelle, tant pour les séances plénières que pour les travaux en commissions parlementaires. La FAO est une agence spécialisée des Nations Unies dont la mission principale est d’atteindre la sécurité alimentaire pour tous et de permettre à chacun un accès régulier à une nourriture de bonne qualité qui permette de mener une vie saine et active. Le mandat de la FAO consiste à informer et à harmoniser les normes dans les domaines de la nutrition et la productivité agricole, la qualité de vie des populations rurales. Le siège de cette prestigieuse Organisation est situé à Rome depuis 1951, Via delle Terme di Caracalla. Face au Circus Maximus et au Colisée, en plein cœur de Rome, les Spécquois bénéficieront d’un cadre unique. Cet imposant bâtiment héberge plus de 1500 fonctionnaires et dispose de plusieurs salles capables d’accueillir les représentants des 192 Etats membres de l’Organisation. La FAO s’appprête donc à recevoir, dans une configuration des plus adaptées, les eurodéputés, la présidence et le secrétariat-général du Parlement, les membres de la Commission européenne tout comme les journalistes et les lobbyistes.


Participer à la Simulation : au programme ... dimanche 4 août

journée Séance en assemblée plénière soir Soirée d’ouverture

avec les partenaires

mardi 6 août MATIN Séance en commissions parlementaires APRÈS MIDI Réunion en groupes politiques SOIR Soirée de préparation des commissions parlementaires

mercredi 7 août journée Séance en commissions parlementaires SOIR Soirée touristique Réunion en groupes politiques

jeudi 8 août journée Séance en assemblée plénière soir Soirée touristique

vendredi 9 août journée Séance en assemblée plénière soir Soirée libre de négociation

samedi 10 août MATIN Réunion en groupes politiques Séance en assemblée plénière de votation APRÈS MIDI Assemblée générale de l’association SOIR Soirée de clôture

dimanche 11 août MATIN Réunion de transition entre le Conseil d’administration entrant et sortant APRÈS MIDI Visite de Rome

Tous les jours matin Petit déjeuner en groupes politiques nuit Conférence des commissions Conférence des Présidents

Dossier de partenariat

après midi Accueil des participants soir Soirée d’accueil Réunion en groupes politiques

lundi 5 août

1. 17


Un recrutement en effervescence Le recrutement peut déjà compter pour cette XVIe édition sur des délégations provenant de 16 pays, dont de nombreuses nouvelles délégations et des contacts forts avec des chefs de délégation motivés. C’est certainement un gage de succès pour cette SPECQUE 2013.

27 délégations européennes

XvIe édition rome 2013

Délégation de Münster, Allemagne Délégation de l’Université Stuttgart, Allemagne, Nouvelle Délégation Délégation de Villigst, Allemagne Délégation de l’Université libre de Bruxelles, Belgique Délégation de l’Université catholique de Louvain, Belgique Délégation du Collège d’Europe, Belgique, Nouvelle Délégation Délégation de la Kent University à Bruxelles, Belgique, Nouvelle Délégation Délégation de Bulgarie,, Nouvelle Délégation Délégation de Saint-Jacques de Compostelle, Espagne, Nouvelle Délégation Délégation de Madrid, Nouvelle Délégation Délégation d’Aix-en-Provence, France Délégation de Bretagne, France Délégation de Eurofeel Bordeaux, France Délégation de L’IEP de Lille, France Délégation de Toulouse, France Délégation de Paris, France Délégation de Lyon Jean Moulin III, France, Nouvelle Délégation Délégation de LUISS, Italie Délégation de Sassari, Italie Délégation de Turin, Italie Délégation de Milan, Italie, Nouvelle Délégation Déléagtion de la Lituanie Délégation de l’Université du Luxembourg, Luxembourg Délégation de l’Université Charles de Prague, République Tchèque Délégation de Roumanie Délégation de Lausanne, Suisse, Nouvelle Délégation Délégation d’Istanbul, Turquie, Nouvelle Délégation

18

11 délégations canadiennes Délégation du Campus St-Jean de l’Université d’Alberta, Alberta Délégation de Victoria, Colombie-Britannique Délégation de Saint-Boniface, Winnipeg, Manitoba, Nouvelle Délégation Délégation de l’Université d’Ottawa, Ontario Délégation de l’Université de Toronto, Ontario Délégation de l’AÉÉNAP, Québec Délégation de HEC Montréal, Québec Délégation de l’Université Laval Québec Délégation de l’Université du Québec à Montréal, Québec Délégation de l’Université de Montréal, Québec Délégation de l’Université de Sherbrooke, Québec

3 délégations internationales Délégation d’Algérie, Nouvelle Délégation Délégation de Beyrouth, Liban Délégation du Niger, Afrique, Nouvelle Délégation

En 2012, Montréal, Canada : 36 délégations 174 participants 18 nationalités 38, 5 % de canadiens 55 % d’européens 6,5 % internationaux


Sept jours, Quatre débats L’élément central de la Simulation est bien entendu les quatre propositions législatives ou communications fictives qui sont débattues au cours de la semaine de simulation parle - mentaire. Ces textes sont rédigés durant l’année précédant la Simulation par des Specquois aguerris occupant le poste de commissaire européen, en concertation avec le Vice-président exécutif responsable de la surveillance académique et les administrateurs non-exécutants attachés à ce pôle. Ces quatre textes sont ensuite étudiés par les rapporteurs, qui proposeront une série d’amendements en vue de lancer les débats à la Simulation, alors que les chefs de groupe parlementaire prépareront aussi leur ligne politique pour alimenter les échanges entre les eurodéputés. D’autres participants agissant à titre de lobbyistes tenteront aussi d’influencer l’issue des débats, marqués par les prouesses rhétoriques et les arguments longuement mûris. Dans le cadre de l’édition 2013, les sujets retenus pour les textes des commissaires illustrent les problématiques actuelles de l’Union européenne : L’instauration d’un système commun et permanent de réinstallation des réfugiés.

Objectif : limiter la prise de risque excessive par les banques d’investissement et permettre la liquidation des banques défaillantes afin de rompre avec la logique de privatisation des profits et de socialisation des pertes.

Objectif : développer un système de traitement des demandes d’asile basé sur la solidarité entre les États membres en assurant un traitement conjoint des demandes, une prise en charge égalitaire des demandeurs d’asile par les différents États membres, notamment par une répartition des coûts, et faciliter la transmission de données biométriques.

La révision du fonctionnement du Fonds de solidarité de l’Union européenne.

La stratégie de l’Union européenne pour les Balkans occidentaux.

Objectif : assurer la rapidité et la précision du traitement des demandes en respectant le critère de sobriété budgétaire, dans un contexte de croissance des demandes d’aide d’urgence pour des catastrophes naturelles majeures de la part d’États membres et de candidats à l’adhésion.

Objectif : proposer une nouvelle politique de l’Union européenne envers les Balkans occidentaux en révisant les Accords de stabilisation et d’association à la lumière du contexte actuel. La proclamation d’indépendance du Kosovo dans la région et les problèmes de voisinage, le droit des minorités, la réforme des systèmes judiciaires et les droits civils des populations de la région occuperont une place centrale dans le texte.

Les participants à la SPECQUE en tirent d’immenses bénéfices au niveau académique. En effet, les délégations suivent une série d’activités de formation au courant de l’année, comprenant un volet obligatoire et un volet plus flexible permettant d’adapter le contenu à chaque délégation. Ces formations comprennent l’acquisition de connaissances sur le fonctionnement des institutions européennes et sur la place du Parlement européen en leur sein, sur la dynamique des partis politiques au Parlement et sur les grands enjeux et défis auxquels fait face l’Europe d’aujourd’hui. Les délégations étudient aussi de manière rigoureuse les textes débattus et doivent produire un travail de recherche sur celui d’entre eux pour lequel ils se spécialiseront lors de la Simulation. Cette année, le Pôle académiques s’est aussi donné pour mandat de développer un volet de formations en ligne basées sur des entretiens avec des spécialistes de l’Union européenne. La Simulation représente donc un complément pertinent pour quiconque s’intéressant aux institutions européennes ou aux affaires internationales. La SPECQUE offre aussi la chance aux participants occupant des postes à responsabilité de mettre en application les connaissances propres à leur champ d’intérêt par le biais de la rédaction des propositions, des rapports, des lignes de groupe politique. L’ensemble des participants ont aussi l’occasion de se familiariser avec la rédaction de textes de nature politique et juridique en proposant des amendements et des résolutions qui font l’objet de débat durant la semaine.

Dossier de partenariat

La réforme du système bancaire européen, basé sur la séparation formelle des banques de dépôt et des banques d’investissement.

1. 19


Devenir Partenaire Depuis 1998, la SPECQUE a su s’imposer comme un formidable outil de dialogue interculturel. Rassemblant des étudiants issus des quatre coins d’Europe et du Canada, la Simulation a permis de renforcer les relations et de tisser des liens entre la jeunesse canadienne et européenne. Issus d’universités parmi les plus réputées dans des domaines aussi variés que la science politique, l’économie et la gestion, le droit ou les relations internationales, les participants parviennent à se retrouver autour d’objectifs communs : l’échange, le partage et le dialogue. Cet état d’esprit permet à la Simulation de bénéficier d’une grande qualité de débat.

XvIe édition rome 2013

Par leur implication personnelle, la solidité de leur formation, leurs qualités, le sérieux de leur approche, leur dynamisme et leur ouverture d’esprit, les Specquois apparaissent comme des étudiants hors-normes avides de connaissances et d’échanges. Ouverts sur le monde, ils se montrent très dynamiques et très enthousiastes à l’idée de découvrir l’autre. Avec l’émergence, en ce début de XXIe siècle, d’une société mondialisée en pleine mutation, cette attitude et cette ouverture ne peuvent que profiter au perfectionnement de leur formation. La SPECQUE contribue ainsi à la révélation des leaders de demain tant dans le monde de la politique que des affaires ou de la justice.

20

La SPECQUE a aussi pour vocation de promouvoir et de soutenir la démocratie et les valeurs qui y sont associées. Avec l’organisation d’une simulation du Parlement européen, la SPECQUE permet à ses participants de découvrir le fonctionnement de cet organe central de la démocratie européenne ainsi que sa place dans l’architecture décisionnelle européenne et internationale. La SPECQUE met chaque année certaines des grandes questions de l’actualité européenne en débat. Cette démarche permet aux participants d’engager une profonde réflexion sur des questions de société, et de s’interroger sur les conséquences des différentes options qui leur sont proposées. Cette réflexion et les prises de position qui en découlent sont renforcées par le principe de non-partisanerie de la Simulation qui prévoit que les participants, malgré leur rattachement à un groupe politique, sont toujours encouragés à exprimer leur point de vue personnel. Enfin, la SPECQUE est une organisation transparente et ouverte. Tant le recrutement des délégations que la nomination des personnes occupant des postes à responsabilité se déroulent en vertu des principes démocratiques de base. Les différents postes sont ouverts à toutes les candidatures. La sélection se base sur les seules compétences et réelles motivations des différents candidats.

Un aperçu du budget de la XVIe édition Postes de recette Montant

Postes de dépense Montant

Ressources propres > Frais d’inscription des participants 67 900 € 84 203 $

Frais d’organisation > Frais de préparation 6 800 € (démarchages, impressions, communications...)

Contributions des partenaires > Subventions européennes 57 500 € > Subventions canadiennes 4 500 € > Institutions universitaires 4 400 € > Partenaires privés 10 000 € total recettes 144 300 €

71 306 $ 5 581 $ 5 457 $ 12 401 $ 178 946 $

8 453 $

Frais de logistique > Hébergement 61 600 € 76 310 $ > Restauration 33 000 € 40 923 $ > Logistique 30 900 € 38 320 $ > Soirées de prestige et activités 12 000 € 14 801 $ total dépenses 144 300 € 178 946 $


Offres de Partenariat Partenariat Émérite : plus de 10 000 € / 15 000 $ • • • • • • •

Publication d’un communiqué de presse conjoint (et rappel du partenariat dans tous les autres communiqués de presse) Publication sur les réseaux sociaux et sur notre site Internet Affichage de votre logo lors des différents temps forts (conférence de presse et soirées officielles) Présence de votre logo sur l’ensemble des communication (dossier de presse, bulletin d’information, newsletter, journal quotidien de la Simulation) Visibilité dans le rapport d’activité remis aux institutions Possibilité de distribuer du matériel promotionnel Invitation à la soirée d’ouverture

Partenariat OR:

plus de 5 000 € / 7 500 $ • • • • • • •

Publication d’un communiqué de presse conjoint Publication sur les réseaux sociaux et sur notre site Internet Affichage de votre logo lors des différents temps forts (conférence de presse et soirées officielles) Présence de votre logo sur l’ensemble des documents de communication (dossier de presse, bulletin d’information, newsletter, journal quotidien de la Simulation) Visibilité dans le rapport d’activité remis aux institutions Possibilité de distribuer du matériel promotionnel Invitation à la soirée d’ouverture

Partenariat Argent: • • • • •

Publication d’un communiqué de presse conjoint Publication sur les réseaux sociaux et sur notre site Internet Affichage de votre logo lors des différents temps forts (conférence de presse et soirées officielles) Visibilité dans le rapport d’activité remis aux institutions Invitation à la soirée d’ouverture

Partenariat Bronze: plus de 500 € / 750 $ • • • •

Publication sur les réseaux sociaux et sur notre site Internet Affichage de votre logo lors des différents temps forts (conférence de presse et soirées officielles) Visibilité dans le rapport d’activité remis aux institutions Invitation à la soirée d’ouverture

Dossier de partenariat

plus de 2 500 € / 3 000 $

1. 21


XvIe édition rome 2013 22

© 2013 Simulation du Parlement européen Canada-Québec-Europe • Pôle communication Crédits photos : Marie-Alexandre BOUTET-TALBOT, Gokhan CABANZ, Calabrese, Mickaël DUCLOUX, Pierre LESAGE, Michele MUSCI


QUESTIONS GENERALES Séverine BATS Présidente exécutive president.executif@specque.org

QUESTIONS PARTENARIAT/FINANCES Fanette AKOKA VP exécutive, finances finances@specque.org

QUESTIONS ACADEMIQUES Xavier Goya ST-DENIS VP exécutif, académique académique@specque.org

QUESTIONS RECRUTEMENT Maryse LAROCQUE VP exécutive, recrutement recrutement@specque.org

QUESTIONS LOGISTIQUE Michele MUSCI VP exécutif, logistique logistique@specque.org

DEMANDES MEDIA-PRESSE Marie-Christine ROBERT VP exécutive, communication communication@specque.org

Dossier de partenariat

Nous Contacter:

1. 23


XvIe ĂŠdition rome 2013

www.specque.org

24

www.facebook.com/specque www.twitter.com/laspecque

Dossier de Partenariat- XVIe SPECQUE- ROME 2013  

Dossier de partenariat de la XVIe édition de la Simulation du Parlement européen Canada-Québec-Europe (SPECQUE) qui aura lieu du 4 au 11 aoû...

Advertisement