Page 1

Des voyages qUi cHANGENT LA ViE Etude exclusive LE VOYAGE RESPONSABLE EN 2011

Bilan 5 ANS DE TROPHéES

Palmarès LES LAUREATS 2011


Des voyages qUi cHANGENT LA ViE Un voyageur responsable sommeille dans l’esprit de beaucoup de Français et de Françaises. Friand de nature, de découvertes, d’échanges, respectueux de l’autre, il ne demande qu’à être séduit pour ouvrir les yeux et préparer ses bagages. Les Trophées du Tourisme Responsable – que Voyages-sncf.com a le plaisir d’organiser pour la cinquième année consécutive – lui réservent un réveil en beauté, en compagnie de Claire Keim, la lumineuse marraine de cette édition. Cette artiste de talent a accepté de se joindre à nous avec des convictions fortes, en faveur d’un tourisme plus vertueux. Elle a présidé avec enthousiasme le jury qui a désigné les lauréats. Cette conception du tourisme gagne du terrain : jamais les initiatives n’ont été aussi nombreuses, comme ont pu le constater nos partenaires et les salariés de Voyages-sncf.com qui ont pris part à cette belle aventure. Elles répondent aux besoins des nouveaux consommateurs, sont bonnes pour la planète, tout en étant économiquement viables. Ce sont ces entrepreneurs, petits et grands, que nous encourageons à travers ces Trophées. Cette année, les Trophées deviennent de véritables « révélateurs de voyages responsables » pour mettre en lumière la variété de cette offre. Ils mettent l’accent sur les valeurs primordiales que sont la préservation de la nature, la solidarité, mais aussi le plaisir de voyager. Le tourisme responsable n’est pas l’affaire d’avant-gardistes, il s’adresse à tout le monde, jeunes et moins jeunes. « Voyez comme la vie a changé », dit Claire Keim dans l’une de ses chansons* ! C’est exactement ce que je souhaite à ceux qui hésitent encore : lancez-vous, les voyages responsables rendent la vie plus belle. Yves Tyrode Directeur général de Voyages-sncf.com * Extrait de Ça dépend (album Où il pleuvra, Mercury, 2011).


claire Keim, Marraine des Trophées du Tourisme Responsable 2011

Sommaire Les nouveautés 2011

04

Les Lauréats Comédienne à la télévision, au cinéma et au théâtre, Claire Keim est aussi chanteuse. Après Je ne veux qu’elle, duo avec Marc Lavoine en 2001, son album Où il pleuvra, sorti début 2011, est l’aboutissement d’années de passion pour la musique. C’est la même énergie qui l’anime lorsqu’il s’agit de la planète. « Depuis toute petite, je suis sensibilisée à l’environnement et je voyage beaucoup pour mon métier, c’est pourquoi soutenir des initiatives de tourisme responsable me tient particulièrement à cœur », souligne-t-elle. Elle est marraine de la Fondation Nicolas Hulot depuis 2004 (désormais Fondation pour la Nature et l’Homme) et de l’association SOS Grand Blanc pour la défense du requin depuis 2006. En 2011, elle soutient officiellement le Chef Raoni, du peuple amazonien des Kayapos, dans son combat contre le barrage de Belo Monte. Claire Keim a également participé, aux côtés de 17 personnalités, à la campagne « La biodiversité c’est ma nature » lancée par le WWF en 2010, en partenariat avec d’autres ONG comme la Fondation Nicolas Hulot et France Nature Environnement. « Les Trophées donnent envie de revenir à des voyages plus humains, se réjouit-elle. Quand on voit toutes ces personnes qui se battent pour proposer autre chose, tout cet engagement, on se dit qu’on va peut-être s’en sortir finalement ! »

« Revenir à des voyages plus humains »

Bons plans

06

luxe & Zen

07

Bol d’air

08

solidaire

09

urBain

10

eco-moBilité

11

territoires

12

accessiBilité

13

information

14

Voyage humanitaire routard.com

15

Les trophées, mode d’empLoi

16

5 ans de trophées : La carte du voyage responsabLe 18 étude excLusive Le voyage responsabLe en 2011

20


// NOUVEAUTÉS 2011

« Des Trophées révélateurs de voyages » Nouvelle identité, nouvelles catégories, votes en ligne du grand public : l’édition 2011 des Trophées du Tourisme Responsable est résolument tournée vers les voyageurs. L’éclairage d’Isabelle Bascou, directrice de la communication et du développement durable de Voyages-sncf.com et SNCF Voyages. Les Trophées du Tourisme Responsable ont mûri depuis 2007 : quel est le visage de cette cinquième édition ?

Notre toute première ambition était de fédérer la profession, alors qu’on parlait encore peu du tourisme responsable. Aujourd’hui, sans fausse modestie, on peut dire que c’est réussi : ce sont les Trophées de la profession, co-construits par nos experts, nos partenaires et nos salariés ! La suite logique était de transformer l’essai et de toucher directement les voyageurs. On sait que 7 Français sur 10 ont envie de voyager responsable, mais les idées reçues ont la vie dure : le tourisme responsable est encore trop souvent perçu comme cher et contraignant. Cette année, c'est donc tout naturellement que nous avons imaginé les Trophées comme des « révélateurs de voyages ». De quoi donner aux clients des idées de voyages responsables pour toutes les envies et tous les budgets !

concrètement, qu’est-ce qui a changé ?

En 2011, on fait vraiment peau neuve, avec une nouvelle identité et un nouveau site Internet, plus moderne, plus simple, plus pratique. Les candidats ont aussi bénéficié d’un système d’inscription entièrement en ligne. Nous avons créé de nouvelles catégories qui répondent au plus près aux aspirations des voyageurs, comme Bons plans, Urbain, Luxe & Zen, Bol d’air… Elles montrent que, loin d’être une contrainte, voyager

responsable est source de plaisirs et d’expériences fortes. Puisque le voyage responsable ne se résume pas à des questions environnementales, les catégories Solidaire et Accessibilité ont aussi été créées, qui mettent l'accent sur l'homme au cœur du développement durable. Elles rejoignent le Trophée du Voyage Humanitaire Routard.com qui, depuis 2007, soutient les initiatives des particuliers.

Pourquoi avoir fait voter les internautes en 2011 ?

C’est une grande première qui concerne les catégories Bons plans, Urbain, Luxe et Zen, Bol d’air et Solidaire. Nos 60 experts du développement durable et du tourisme apportent toute leur crédibilité aux Trophées. En invitant les internautes à élire leurs favoris, nous tenons compte de l’attractivité des offres. Les votes en ligne comptent pour 50 % dans le classement final, autant que les votes du jury. C’est aussi un moyen pour les internautes de découvrir des idées séduisantes, du cocooning zen au voyage en totale immersion au bout du monde en passant par des visites insolites de Paris. Certains d’entre eux ont même eu la chance de gagner des week-ends éco-responsables, des guides de voyages et bien d’autres cadeaux… Cette nouvelle opération est un indéniable succès (voir ci-contre). Il confirme la forte implication des nominés ainsi que l’appétit des voyageurs pour le tourisme responsable.

Plus d’infos sur www.tropheesdutourismeresponsable.com 4


CHIFFRES cLéS bol d’air 23,94 % ccessibilité accessibilité 5,4 %

24 % des candidatures pour Bol d’air

information 5,4 %

La nouvelle catégorie Bol d’air, consacrée aux offres « nature », a attiré près d’un quart des candidatures, loin devant Solidaire (10 %) et Luxe & Zen (9 %).

solidaire 10,42 %

eco-mobilité 5,8 % erritoires territoires 6,17 %

Luxe & Zen 8,9 %

bons plans 6,57 %

40

urbain 6,94 %

4 régions totalisent plus de 50 % des candidatures 23

Quatre régions concentrent la moitié des candidatures : île-de-France, Bretagne, Rhône-Alpes, Provence-Alpes-Côte d’Azur. L’île-de-France compte 2 lauréats, 4 nominés et 40 candidatures. La Bretagne suit de peu avec 1 lauréat, 5 nominés et 23 candidatures.

21 17 14 10

259 dossiers et un boom de 50 % des dossiers pros

Record battu : 259 dossiers de candidatures ont été reçus, deux fois plus que lors de la première édition de 2007. 197 dossiers pros (entreprises, associations et collectivités) ont été déposés, soit une hausse de 50 % par rapport à 2010, et 62 dossiers de particuliers pour le Trophée du Voyage Humanitaire Routard.com.

80 000 votes en ligne, 500 000 pages vues

Le site de vote en ligne, accessible du 18 juillet au 5 septembre, a attiré 125 000 visiteurs uniques pour 500 000 pages vues et 80 000 votes. Il a aussi généré 1400 partages Facebook, 740 tweets et 500 commentaires ! Les médias ont participé à ce succès avec plus de 160 retombées presse, notamment dans la presse quotidienne régionale.

1

0 Corse

Lorraine

2 Limousin

2 Basse-Normandie

2 Franche-Comté

3 Picardie

3 Haute-Normandie

3 Centre

4

Alsace

4

Poitou-Charentes

4

Champagne-Ardenne

4

Auvergne

5

DOM-TOM

6

Pays-de-la-Loire

6

Nord-Pas-de-Calais

6

Bourgogne

Aquitaine

Midi-Pyrénées

Languedoc-Roussilon

PACA

Rhône-Alpes

Bretagne

Île-de-France

6

Un secteur innovant

Le développement durable est un axe d’innovation moteur dans le tourisme : 47,7 % des structures candidates ont été créées il y a moins de trois ans, 22,6 % ont entre 3 et 10 ans et 29,7 % plus de 10 ans.

5


// LAURÉATS 2011

BONS PLANS LAURéAT

cAMPiNG LOU PANTAï Un camping familial de la Côte d’Azur engagé dans une démarche éco-responsable globale. C’est un petit camping 3 étoiles sur la Côte d’Azur, au Pradet, un village préservé jouxtant un massif forestier entre Toulon et Hyères. Pierre-Gilles et Nathalie Artayet, qui vivent sur place avec leurs enfants, l’ont racheté fin 2008 avec la volonté d’en faire un camping éco-responsable. Premier de la région Paca à avoir reçu l’écolabel européen, il est aussi labellisé Clef verte et Tourisme et Handicap. Deux tiers des 50 bungalows sont éco-conçus, en bois, dans un souci d’intégration paysagère.

Nathalie Artayet

propriétaire, avec son mari pierre-gilles, du camping lou pantaï « Mon fils Léon m’avait dit : “Maman, si on gagne, on sera le plus beau camping de France ?” Ce Trophée nous apporte surtout de la crédibilité pour convaincre nos collègues varois de suivre cette voie. »

Le mot du jury

« Les campings ont besoin d’être boostés pour aller vers le tourisme durable. Lou Pantaï montre que c’est possible. »

LES AUTRES NOMINéS DE LA CATéGORIE Auberge des Voyajoueurs

Un concept unique, avec 500 jeux du monde entier pour toutes les générations et un hôtel basse consommation.

6

Enfants Gât’thés & clos du Tay

Un restaurant bio où l’on cuisine des produits locaux et de charmants gîtes et chambres d’hôtes tournés vers les loisirs verts.


LUxE & ZEN LAURéAT

DAR Hi Un nouvel hôtel aux allures de citadelle design invitant à des retraites écologiques et chics aux portes du désert tunisien. Cette structure hôtelière de 18 chambres, première réalisation architecturale de la créatrice Matali Crasset, invite à la contemplation. Dar Hi emploie les habitants des villages environnants, valorise leurs savoir-faire et préserve et utilise la biodiversité locale.

Patrick Elouarghi

directeur général de hi life (société qui gère la nouvelle chaîne d’hôtels hi) « Nous avons ouvert le 18 décembre 2010, juste au moment où la révolution démarrait. C’était un coup dur, mais aussi un symbole. Notre concept marque un virage contre le tourisme de masse qui colle à l’image de la Tunisie. »

Le mot du jury

« Dans un environnement difficile, l’intégration d’un tel établissement est exemplaire. Dar Hi défend un modèle global assez juste, un luxe abordable avec une diversification intéressante. »

Prix décerné au nominé ayant obtenu le plus de votes des internautes, toutes catégories confondues.

LE PALAiS DE LA MéDiTERRANéE

cOUP DE cœUR GRAND PUBLic

Fleuron de l’architecture niçoise et premier 5 étoiles en France à recevoir le label Green Globe.

Depuis la réouverture en 2004 après vingt-six ans de sommeil, l’équipe aux commandes de ce 5 étoiles s’évertue à concilier prestations de luxe et souci de l’environnement : vélos gratuits, limousines hybrides, plats bio, de saison ou issus du commerce équitable... L’hôtel a reçu en 2010 l’exigeante certification Green Globe.

christophe Aldunate

directeur général du palais de la méditerranée « Nous sommes une sorte d’incubateur. Nos trouvailles et bonnes pratiques pourront être adoptées ailleurs dans le groupe Concorde Hotels & Resorts. »

L’AUTRE NOMINé DE LA CATéGORIE Temmos

Premier groupe d’hôtels de montagne neutre en carbone pour des prestations de standing.

7


// LAURÉATS 2011

BOL D’AiR LAURéAT

cENTRE DU SOULARAc cHEVAL EN PYRéNéES Des treks et des randonnées sauvages avec des chevaux du cru, dans les montagnes des Pyrénées et du monde. Cette petite structure indépendante élève 70 chevaux, de races locales, sur 100 hectares. Ils sont au cœur d’une offre basée sur l’éco-mobilité en pleine nature. Les visiteurs adultes ont le choix entre des séjours sur site, des itinérances à cheval ou des parcours à pied, avec animaux de bât pour le portage du matériel, dans les Pyrénées et quelques montagnes du bassin méditerranéen. Les enfants et les ados opteront pour des

randonnées équestres ou des journées multi-activités. Le centre propose aussi cours et balades toute l’année.

récupération d’eau de pluie, augmentation de personnel… Ce Trophée nous aidera à ne plus être sur le fil du rasoir. »

Sylvain Salamero

Le mot du jury

créateur et gérant du centre « Nous privilégions un tourisme lent, de rencontres, au contact des chevaux, et nous réinvestissons beaucoup pour nous améliorer : minibus pour les transferts gratuits depuis les gares, centrale photovoltaïque, système de

« Cette démarche globale avec de l’hébergement, de la randonnée, de la restauration de terroir est convaincante, et peut être répliquée par d’autres. »

LES AUTRES NOMINéS DE LA CATéGORIE Amarok

Spécialiste de l’immersion dans la nature en France et à l’étranger, pour apprendre à respecter l’environnement.

8

Family Ecolodge

Cabanes perchées, roulottes et tenteslodges, à 1h30 de Paris, pour des pauses de charme, en famille, sous les arbres.

L’Evasion au naturel

Ce centre de vacances dans des chalets bioclimatiques face aux Alpes propose une palette d’expériences pédagogiques.

Le Vélo voyageur

Agence de voyage spécialisée dans les séjours à vélo accessibles à tous pour découvrir la France autrement.

Biolande

Dans cet écosite construit en bois de cèdre local par un passionné de solaire, on se relaxe, on s’informe et on échange des savoir-faire « verts ».


SOLiDAiRE LAURéAT

ATALANTE ET xETic Monté par Atalante avec Xetic, ce programme de microcrédit d’urgence soutient ses équipes dans le Sahara, privé de tourisme pour raisons géopolitiques. Grâce à Xetic, une nouvelle association spécialisée dans le microcrédit, le spécialiste des voyages à pied Atalante a financé un premier projet de reconversion professionnelle de ses équipes au Niger et envisage de dupliquer la démarche en Mauritanie, en Algérie et au Mali.

Frédéric Giroir

directeur associé d'atalante « Au Sahara, il faut de la solidarité. Mais pour les pays du printemps arabe, l’important est d’y retourner, pour soutenir la démocratie. »

Jérémy camus

président de xetic « Ce Trophée aura un impact

Prix spécial décerné par le jury, toutes catégories confondues.

L’ANciEN cARMEL DE cONDOM

direct sur le nombre de microentrepreneurs que nous soutiendrons à l’avenir. »

Le mot du jury

« Un modèle magnifique mis en place dans un contexte catastrophique. Il est important que les professionnels du tourisme s’impliquent de manière durable. »

cOUP DE cœUR D U JURY

Un beau couvent transformé en lieu de rencontres, où se côtoient vacanciers et résidents à l’année. Cette bâtisse chargée d’histoire et de spiritualité, réhabilitée l’année dernière par le promoteur devenu mécène Olivier Laffon, est un melting pot surprenant. Elle abrite des résidents à l’année, souvent démunis, des associations, des artistes, des retraités, et accueille des gens de passage.

Thomas Sorrentino

directeur du site « Cette récompense nous permet de passer d’une dimension

intimiste, où l’information nous concernant se refile comme un bon tuyau, à une dimension grand public, où chacun pourra avoir envie de venir en confiance. »

Le mot du jury

« Le jury a souhaité ce prix spécial pour l’ancien Carmel de Condom, l’un des meilleurs dossiers de tout le panel, qui a une valeur d’exemple en réconciliant les Français entre eux. »

L’AUTRE NOMINé DE LA CATéGORIE Le Domaine des Terres d’Amanar

A la lisière du Haut Atlas marocain, des éco-lodges en matériaux traditionnels et des campements, ancrés dans la vie berbère, pour des séjours culturels et sportifs.

9


// LAURÉATS 2011

URBAiN LAURéAT

PARiSiEN D’UN JOUR (GREETERS DE PARiS) 220 amoureux de Paris partagent bénévolement leur passion avec les touristes. Comme à New York où est née l’idée en 1992, les Greeters de Paris accueillent les touristes depuis 2007 pour changer l’image trop souvent négative des habitants de leur ville et faire découvrir leurs quartiers. Rassemblés au sein de l’association Parisien d’un jour, ils sont 220 à ce jour, d’âges et d’origines variés, tous bénévoles et étrangers aux métiers du tourisme. Aux visiteurs, en groupe de 6 personnes au maximum, ils proposent de

surprenantes balades – scènes de vie quotidienne, lieux insolites, artisans passionnés – en français, mais aussi en anglais, espagnol, allemand, portugais, hongrois…

jour, ce Trophée est avant tout la reconnaissance de notre action citoyenne, de la générosité de nos bénévoles, de leur amour de Paris. »

Bruno Pelletier

Le mot du jury

président de l’association parisien d’un jour « La nomination a été une jolie surprise pour notre association atypique dans le monde du tourisme. Pour Parisien d’un

« Le travail formidable des Greeters de Paris, inhabituel avec ce système basé sur la gratuité, est exemplaire pour d’autres métropoles. »

LES AUTRES NOMINéS DE LA CATéGORIE Hôtel du Nord

Des habitants des quartiers Nord de Marseille hébergent les visiteurs et font découvrir leur patrimoine.

10

Valpré Lyon

Un centre de séminaires et un hôtel dans un parc de 6 hectares où l’on cultive l’échange et l’engagement responsable.


EcO-MOBiLiTé LAURéAT

VOiSiNE Association pour le covoiturage éco-responsable et solidaire en Lozère. L’association lozérienne de coVOIturage Solidaire INtégré à l’Environnement (Voisine) incite au covoiturage et à la mobilité durable (marche, vélo, transport en commun) sur le département de la Lozère. Elle signe des conventions avec des associations, des entreprises et des structures qui proposent le covoiturage à

leurs adhérents, personnels et usagers, ainsi qu’aux vacanciers. Pour favoriser les déplacements à pied, Voisine accompagne la mise en place de « carapattes ». L’association organise également la Semaine de la mobilité en Lozère.

Evelyne Boukera

présidente de l’association Voisine « Nous apportons un service qui favorise le tourisme durable, qui permet de créer des liens entre les populations et de faciliter les déplacements “autrement”.

Ce Trophée nous aidera à faire connaître nos actions et incitera aux inscriptions. »

Le mot du jury

« L’action de Voisine va dans le sens de la défense du patrimoine des Causses et des Cévennes, récemment inscrits au Patrimoine mondial de l’Unesco. Cette approche globale et solidaire aide au désenclavement, il est important de la soutenir. »

LES AUTRES NOMINéS DE LA CATéGORIE Association des grandes traversées du Jura

5 itinéraires et 150 hébergeurs pour découvrir les montagnes du Jura à pied, en VTT, à vélo, en raquettes…

Mobilib

Cette coopérative toulousaine propose un service d’abonnement de voitures partagées en libre-service, utilisables à l’heure.

11


// LAURÉATS 2011

TERRiTOiRES LAURéAT

céVENNES EcOTOURiSME Cette association accompagne les professionnels du Parc national des Cévennes sur la voie du tourisme durable. Depuis dix ans, l’association Cévennes Ecotourisme poursuit trois grandes missions : soutenir les professionnels du Parc national des Cévennes vers la signature de la Charte européenne du tourisme durable dans les espaces protégés, les accompagner dans une démarche de progrès vers le tourisme durable et animer ce réseau. Grâce à elle, plus de 80 hébergeurs, accompagnateurs, restaurateurs, gestionnaires d’activité et sites touristiques sont engagés dans le sens d’un tourisme de qualité, dans le respect de l’environnement naturel et culturel des Cévennes.

Laurène Grangette

chargée de mission de cévennes ecotourisme « Ce Trophée nous permet de faire connaître et reconnaître dix ans de travail d’animation et d’accompagnement. Il salue aussi les actions des membres de notre réseau qui, riches de leurs diversités, ont tous en commun la volonté de progresser dans le sens du tourisme durable. »

Le mot du jury

« Avec peu de moyens, Cévennes Ecotourisme a fait beaucoup progresser le tourisme dans cet espace protégé. Fédérer des structures, on le sait, demande beaucoup d’efforts, et le travail accompli sur le terrain est remarquable. »

LES AUTRES NOMINéS DE LA CATéGORIE comité régional de tourisme de Bretagne

Voyagez autrement en Bretagne avec www.voyagezresponsable-tourismebretagne.com, premier site régional entièrement dédié au voyage responsable.

12

Pays des châteaux

Ce Syndicat mixte regroupant 46 communes, réparties entre Blois et le Pays de Chambord, favorise l’émergence de projets d’acteurs locaux, comme les Châteaux à Vélo (300 km d’itinéraires cyclables).


AccESSiBiLiTé

LAURéAT

AU BORD DE LA TERRE Ce centre de plongée convivial assure des prestations de plongée sous-marine pour publics valides ou non. A Plouhinec, dans le Morbihan, Au Bord de la Terre, ouvert toute l’année (sauf janvier), accueille des publics spécifiques (enfants, seniors, aquaphobes, dépressifs, handicapés moteurs et mentaux) ainsi que le public classique. Le centre propose également des stages, formations et explorations en plongée sous-marine et des promenades en bateau. Une démarche environnementale est engagée : recyclage des eaux de ruissellement et de rinçage du matériel, captage des eaux de pluie, utilisation de panneaux solaires, utilisation de matériaux réutilisables et/ou recyclables, covoiturage sur site de plongée…

Jérôme Ollivry

responsable d’au Bord de la terre « Ce Trophée est la reconnaissance d’un travail de longue haleine financé en autonomie depuis le début. C’est l’occasion de faire valoir nos compétences techniques et humaines au-delà de la région. »

Le mot du jury

« Souvent, pour les personnes en situation de handicap, on trouve de l’hébergement et pas grand-chose à côté. Au Bord de la Terre change la donne avec sa démarche d’accompagnement pour les handicaps physiques, mais aussi d’autres publics moins souvent acceptés. »

LES AUTRES NOMINéS DE LA CATéGORIE comité régional de tourisme Provence-Alpes-côte d’Azur

www.handitourismepaca.fr, un site Internet inédit en France pour organiser son séjour dans les meilleures conditions d’autonomie.

Parc botanique de Haute Bretagne

24 jardins thématiques pour découvrir une Bretagne romantique, accessible à la clientèle handicapée.

13


// LAURÉATS 2011

iNFORMATiON LAURéAT

A/R MAGAZiNE VOYAGEUR Un regard libre sur le voyage pour ce nouveau magazine qui donne envie de voyager près de chez soi comme aux antipodes ! A/R Magazine voyageur, bimestriel édité par les Editions du Plâtre depuis mai 2010, a pour ambition de dépoussiérer le genre en portant un regard libre sur le voyage. Sur 116 pages, une vingtaine est consacrée au tourisme durable dans un cahier spécial. Il présente aux lecteurs des actus, des adresses, des portraits… Le magazine, vendu 5,50 €, est distribué à 30 000 exemplaires en France.

Michel Fonovich

directeur de la publication « Ce Trophée nous apporte de la notoriété (fort utile pour un magazine jeune et indépendant comme le nôtre) et de la reconnaissance pour notre engagement en faveur d’un tourisme durable. »

Le mot du jury

« Dans le contexte actuel, lancer un magazine indépendant avec cette liberté de ton et cette éthique est courageux. »

LES AUTRES NOMINéS DE LA CATéGORIE Brive - Festival icare

Icare, le festival du tourisme responsable pour tous.

14

Réseau Archimède

Le réseau des professionnels d’Ile-de-France pour la promotion du tourisme responsable.


VOYAGE HUMANiTAiRE ROUTARD.cOM Le Trophée du Voyage Humanitaire Routard.com récompense un projet de voyage utile et responsable, qui manifeste une réelle ambition d’aide aux populations défavorisées, en France ou à l’étranger. Les deux lauréats ont remporté des bourses de 3 500 € et des billets d’avion.

TERiMA KASiH

KUSANGiRA

(BALi, iNDONéSiE)

(GiHARA, RwANDA)

Des coffrets souvenirs « pas comme les autre » à Bali, en Indonésie, pour aider un village de paludiers.

Un soutien au dispensaire de Gihara, au Rwanda, pour améliorer l’accès aux soins et les conditions sanitaires.

Le projet mené par Christophe Charpentier consiste à créer et commercialiser des coffrets souvenirs touristiques à Bali. Comprenant un livret et un CD sur l’activité du sel à Bali, de la fleur de sel et des salières, ils sont confectionnés par les habitants du village de Kusamba, l’un des plus défavorisés de l’île, où résident encore quelques paludiers (personnes qui travaillent dans les marais salants). Les revenus sont entièrement reversés aux paludiers pour créer des emplois et augmenter les revenus des familles impliquées.

La situation dans le district de Remera Rukoma, au Rwanda, est extrêmement précaire, avec des besoins très importants en termes de prise en charge médicale. Samuel Gagnot, jeune étudiant en médecine, mène un projet au dispensaire de Gihara avec l’association locale Kusangira pour améliorer l’accès aux soins (27 000 personnes bénéficiaires). Plusieurs actions sont engagées : accès à une hygiène élémentaire, suivi du patient et supplémentation nutritive des jeunes enfants carencés.

christophe charpentier

Samuel Gagnot

« Pour dire “merci” en indonésien, on dit “Terima Kasih”, soit, littéralement, “donner-recevoir”. N’est-ce pas la plus belle façon de dire merci ? »

« Ce Trophée a été très précieux, nous permettant d’acheter un stérilisateur et des vaches pour nourrir les enfants pris en charge par le dispensaire. »

15


// COMMENT ÇA MARCHE?

Les Trophées du Tourisme Respon

1

2

L’APPEL à cANDiDATURES (d’avril au 15 juin)

Les entreprises, collectivités et associations envoient leur dossier pour les 9 catégories pros et les particuliers pour le trophée voyage humanitaire routard.com.

LA SéLEcTiON (6 juillet)

Le comité de sélection, composé de 30 experts du tourisme et du développement durable*, se réunit. sur la base des dossiers de candidature, il sélectionne 3 nominés pour chaque catégorie (sauf bol d’air, qui en compte 6, étant donné le grand nombre de candidatures reçues). * Liste complète des experts sur www.tropheesdutourismeresponsable.com, rubrique jury.

réunion du jury du 7 septembre 2011

LES SEcRETS DES TROPHéES fidélité Nous veillons à prendre le temps Ce n’est pas par magie La pour ces débats, indispensables à « Les Trophées du Tourisme que les Trophées du Responsable, c’est avant tout une l’équité des Trophées. » aventure humaine. Nous avons Tourisme Responsable forgé au fil des années des relations La passion sont devenus durables et de confiance avec les « Le Comité de vérification est un experts, les salariés, les acteurs, moment unique de rencontres incontournables ! les nominés, les partenaires… entre nominés et ambassadeurs, Les ingrédients du Beaucoup sont là depuis les débuts qui portent le développement durable dans leur vie de tous succès dévoilés en 2007. » les jours (plus de 30 salariés de par Olivia Robert, L’échange Voyages-sncf.com et 10 de SNCF responsable du « Ce n’est pas parce que les experts Voyages en ont fait partie cette Trophées se connaissent bien année). Quand ils reviennent de développement durable des leur visite avec des étoiles dans les qu’ils sont toujours d’accord, loin de Voyages-sncf.com. de là : de la sélection au jury final, yeux, on se régale en les entendant les échanges de points de vue peuvent être vifs, même s’ils se déroulent dans la bonne humeur.

16

raconter leurs aventures avec une grande humanité. C’est mon Trophée à moi ! »


nsable 2011

3

en 4 étapes

LA « VéRiFicATiON » (du 11 juillet au 3 septembre)

un expert et un salarié de voyages-sncf.com ou de sncF voyages partent à la rencontre de chacun des nominés. sur le terrain, ils échangent avec les responsables. a leur retour, ils rédigent un rapport qui résume leur expérience. ces informations précieuses aideront le jury au moment du vote.

4

LES VOTES DU JURY (7 septembre) ET DES iNTERNAUTES (du 18 juillet au 5 septembre)

Le jury, présidé par claire Keim et composé de 30 autres experts du tourisme et du développement durable*, s’est réuni le 7 septembre. dans les cinq catégories ouvertes au vote en ligne (bol d’air, bons plans, Luxe & Zen, solidaire, urbain), les voix des jurés ont compté pour moitié dans le choix final, autant que les votes des internautes.

« J’ai aimé changer d’avis »

« ambassadeurs et experts sont complémentaires » carole sierra (Voyages-sncf.com), représentante du comité de vérification « Les ambassadeurs salariés reviennent souvent emballés de leur visite et veulent défendre coûte que coûte “leur” nominé. Les experts aident à poser un regard plus objectif. Ensemble, ils proposent une vision pertinente des projets. »

claire Keim, marraine des trophées du tourisme responsable esponsable 2011, qui présidait le jury. « Je craignais des discussions trop techniques, mais ce n’est pas sur ce plan que se situent les échanges entre jurés : il s’agit de questions tout simplement humaines. J’ai aimé changer d’avis : mes certitudes sur tel ou tel dossier pouvaient être balayées par un éclairage nouveau. Ces débats permettent de repérer des initiatives parfois moins “éclatantes” mais aux vertus plus discrètes, plus vraies, qui méritent d’être encouragées. »

qUE GAGNENT LES LAURéATS ? De la visibilité

• Les lauréats bénéficient de 50 000 euros d’espace publicitaire (newsletters, bannières…) sur le site de Voyages-sncf.com (11 millions de visiteurs uniques par mois / 1 million de visiteurs uniques par jour). • Parution dans le guide du routard du tourisme responsable (depuis 2008, une double page est consacrée aux lauréats des Trophées). • Parution dans le mini-guide tao Voyage responsable (coédition Voyages-sncf.com / Viatao, qui

sera distribué gratuitement dans les gares et accessible en ligne sur Voyages-sncf.com). • Et aussi : relations presse, stands communs sur des salons professionnels et grand public (comme le salon Monde à Paris qui accueille plus de 100 000 visiteurs)…

De la reconnaissance

• C’est le seul événement en France qui soutient et récompense les projets innovants dans le secteur du tourisme responsable. • Un Trophée est la reconnaissance d’une démarche par et auprès des

professionnels du secteur, et une opportunité de développement en rejoignant le « réseau » des Trophées. C’est aussi un gage de sérieux et de crédibilité, plébiscité autant par les professionnels que le grand public.

Pour participer en 2012 ?

L’appel à candidatures sera lancé au printemps 2012, les personnes intéressées peuvent déjà contacter tropheesdutourismeresponsable@ voyages-sncf.com. L’équipe organisatrice accompagne les candidats tout au long de leur participation.

17


// 5 ANS DE TROPHÉES…

…5 ans d’idées pour toutes les envies et tous les budgets En cinq éditions, les Trophées du Tourisme Responsable ont reçu près de 1000 candidatures et sélectionné une centaine de projets. Depuis 2007, les Trophées du Tourisme Responsable ont reçu plus de 1000

candidatures. 115 nominés

(professionnels du tourisme, collectivités, associations…) ont été sélectionnés lors de ces cinq éditions. En tout, 41

lauréats ont été désignés. 60 experts reconnus participent chaque année aux Trophées.

La carte du voyage responsable Voici 80 initiatives lauréates ou nominées aux Trophées du tourisme responsable entre 2007 et 2011. Cette carte est extraite du mini-guide Tao Voyage Responsable qui sera distribué gratuitement dans les gares et accessible en ligne sur Voyages-sncf.com (co-édité par Voyagessncf.com, SNCF et Viatao).

1 Le Vélo Voyageur (agence de voyage) 2 Le Fouquet’s (hôtel) 3 Chemins de sable (voyagiste) Trophée 2008 4 Association Ça se visite (accompagnement de groupes) Trophée 2010 5 Parisien d’un jour (accompagnement de groupes) Trophée 2011 6 Solar Hotel Trophée 2010 7 Au Bord de la Terre (plongée) Trophée 2011 8 Hôtel des Tourelles

18

9 Huttopia Senonches (camping) Trophée 2007 10 Le Clos du Tay & Les Enfants Gât'thés (hébergement et restauration) 11 Parc botanique de Haute Bretagne 12 Un Lit au Pré - Ferme du Prieuré (hébergement) 13 La Grée des Landes (hôtel-spa) Trophée 2010 14 Les Orangeries (hébergement) Trophée 2007 15 Auberge des Voyajoueurs (hébergement et animation)

16 Centre de plein air Lathus (hébergement et animation) Trophée 2010 17 Tourisme et développement solidaires (voyagiste) 18 Hôtel La Pérouse Trophée 2008 19 Agence Ouest Cornouaille Développement Trophée 2009 20 Angers Loire Tourisme 21 Comité départemental du tourisme de la Somme 22 Comité départemental du tourisme du Morbihan 23 Comité régional du tourisme de Bretagne 24 Office du tourisme de Saint-Jean-de-Monts

25 Office du tourisme de Trebeurden 26 Pays des Châteaux 27 Cap France – Chalet de la Haute-Joux (hébergement) Trophée 2007 28 Family Ecolodge (hébergement) 29 Vignoble Klur (hébergement) 30 Agence de développement touristique du Bas-Rhin 31 Association des grandes traversées du Jura (circuits) 32 Comité départemental du tourisme du Pas-deCalais 33 Biolande

(hébergement) 34 Centre du Soularac - Cheval en Pyrénées Trophée 2011 35 Gîte La Passerelle (hébergement) 36 La Balaguère (voyagiste) 37 La Ferme d’En Goût (hébergement et animation) 38 Naviratous – Croisière pour tous Trophée 2008 39 Hôtel au naturel – Hôtel Le Saint Cirq Trophée 2009 40 La Route des voyages (voyagiste) 41 L’ancien Carmel de Condom (hébergement) Coup de coeur 2011


Crédit carte : (c) VIATAO, www.viatao.com - Design: Stéphane Bertrand, www.tcomme.com.

Toutes les informations et les coordonnées sur www.tropheesdutourismeresponsable.com 42 Saïga (voyagiste) 43 Association interparcs Massif central Trophée 2008 44 Comité départemental du tourisme du Cantal 45 Allibert Trekking (voyagiste) Trophée 2010 46 Amarok, L’Esprit nature (voyagiste) 47 Association Sur le chemin de Stevenson (randonnée) Trophée 2010 48 Atalante (voyagiste) Trophées 2011 et 2007 49 Camping Lou Pantaï Trophée 2011 50 Cybelle Planète (voyagiste)

51 Le camp de Nicolas Vanier 52 L’Evasion au naturel (hébergement et animation) 53 Club Med Village d’Opio 54 La Bicyclette fleurie (hébergement) 55 Le Morgane (hôtel) 56 Le Palais de la Méditerranée (hôtel) Coup de cœur grand public 2011 57 Institut de coopération pour le développement en Afrique 58 La Route des sens (voyagiste) Trophée 2007 59 Rencontres au bout du monde (voyagiste)

60 Vision du monde (voyagiste) Trophée 2009 61 Hôtel du Nord (hébergement et animation) 62 Nîmotel (hôtel) 63 Valpré Lyon (hébergement) 64 Cévennes Ecotourisme Trophée 2011 65 Comité régional du tourisme de ProvenceAlpes-Côte d’Azur

ils ont aussi remporté un Trophée… 2011 • Dar Hi (hôtel en Tunisie) • Voisine (éco-mobilité) • A/R Magazine voyageur (information) 2010 • Elka Editions (information) • Covoiturage.fr 2009 • Tao m’a dit de Viatao (information) • Au fil de l’eau (écomobilité) • Dar Daïf (hébergement au Maroc)

2008 • Voagespourlaplanete. com (information) • Groupe Accor 2007 • François Tourisme Consultants (salon Ecorismo) • Salon MIT International • Voyagez aussi (voyagiste) • Villages créoles (voyagiste) • Nouvelles frontières (voyagiste)

19


// étude exclusive Voyages-sncf.com routard.com / tns sofres

5 ans de tourisme responsable

Les Français attendent du concret Le tourisme responsable est bien mieux connu qu’en 2007. Mais le grand public attend plus d’informations et d’offres concrètes pour l’adopter. C’est ce que révèle l’étude exclusive Voyages-sncf.com / Routard.com / TNS Sofres sur le tourisme responsable en 2011. Notoriété en hausse, besoin d’informations

Alors qu’en 2007, près des trois quarts des sondés ne connaissaient pas le tourisme responsable, la proportion s’est inversée. Le concept est maintenant connu bien au-delà du cercle des voyageurs initiés. Cette hausse de notoriété s’accompagne d’une définition plus juste, même si un peu abstraite : un tourisme respectueux de l’environnement et des populations. Mais les voyageurs se déclarent toujours mal informés (83 %) et souhaiteraient l’être plus (84 %).

De plus en plus de voyageurs responsables…

L’idée de voyager responsable séduit : près de 7 voyageurs sur 10 se disent prêts à se lancer. Le passage à l’acte a augmenté : 17 % de voyageurs disent l’avoir pratiqué, un chiffre en nette hausse par rapport à 2007 (il n’était alors que de 2 %) et stable sur les deux dernières années.

…mais toujours des idées reçues

CHIFFRES CLÉS

Certaines idées reçues continuent de freiner l’adoption du tourisme responsable. Principales difficultés

20

2 voyageurs sur 3

évoquées : l’impression d’être trop âgé (14 %) et l’impression qu’on ne va pas se détendre (10 %, en hausse). Pour certains voyageurs, il apparaît donc que ce tourisme ne serait pas compatible avec tous les types de voyages. En fait, l’offre existante reste mal connue, perçue comme « chère » (62 %, en hausse) et « difficile à trouver » (58 %). Ce qui pourrait convaincre les réticents ? « Pouvoir conserver son style de voyage » (88 %), « disposer d’un label de garantie » (88 %), « savoir quels en sont les bénéfices » (87 %), « avoir la garantie d’un voyage inoubliable et authentique » (86 %) et « ne pas payer plus cher » (84 %). C’est pour répondre aux aspirations de ces voyageurs que les Trophées du Tourisme Responsable accueillent en 2011 de nouvelles catégories : Bons plans, Luxe & Zen, Bol d’air, Urbain… Le défi consiste désormais à faire savoir qu’il existe une offre variée, pour toutes les envies et tous les budgets. * Echantillon national représentatif de 600 personnes de plus de 18 ans, recueil par téléphone du 6 au 13 mai 2011.

31

connaissent le tourisme responsable

% des voyageurs connaissant le tourisme responsable estiment qu’il n’est pas compatible avec leurs habitudes de voyages.

7 voyageurs sur 10 s’y intéressent.

84

Aujourd’hui,

(75 % chez les CSP+).

des sondés ont voyagé 17 responsable 2% %

en 2011, contre

en 2007.

% des voyageurs intéressés par le tourisme responsable souhaitent être mieux informés.

41

% pensent qu’il s’agit d’un voyage plus cher, à prestations identiques.


Le voyageur responsable en 2011… • appartient aux csp+ • est gros voyageur • a moins de 50 ans

• veut sortir des sentiers battus • s’inquiète de la crédibilité du volet responsable

Les labels recherchés Si 88 % des voyageurs disent vouloir un label de garantie, ils sont 62 % à en connaître au moins un. La notoriété des labels est en hausse en 2011, mais reste très variable.

62 % des voyageurs connaissent au moins un label ecolabel européen

48 % 25-34 ans : 60 %

gîte panda

19 %

16 %

clef verte

50-64 ans : 23 % atr : agir pour un tourisme responsable

10 %

38 % des voyageurs ne connaissent aucun de ces labels

comment les clients sont-ils informés ? Comme en 2009, la notoriété du tourisme responsable est portée par les médias traditionnels, en premier lieu par la télévision.

65 %

Inactifs : 56 % 50 ans et plus : 63%

46 %

26 %

25-34 ans : 24 %

15 %

65 ans et plus : 5 %

12 % 2%

1%

1%

6%

1%

21


// Etude exclusive Voyages-sncf.com / Routard.com / TNS Sofres

« Le tourisme durable doit devenir un phénomène de masse » Isabel Babou, vice-présidente de l’Association française des experts scientifiques du tourisme (Afest), co-auteur notamment de l’essai Les Dilemmes du tourisme (Vuibert, 2007) et le nombre de celles qui sont effectivement parties sur cette base. Par ailleurs, en 2007, l’aspect humain passait inaperçu. Cinq ans plus tard, on associe spontanément tourisme durable avec protection de l’environnement et des populations. C’est un progrès.

comment l’offre « responsable » évoluet-elle ?

quels enseignements tirezvous de cette étude sur le tourisme responsable ? La prise de conscience est bien là. Mais on voit un décalage entre le nombre de personnes qui se disent prêtes à voyager responsable

Le tourisme durable s’est imposé avec une image de « carême » qui est difficile à changer. Mais cela évolue. Depuis trois ans, des établissements de luxe se sont mis à servir une cuisine locavore. Les formes d’hébergement responsable qui n’exigent pas de sacrifices sur le confort se multiplient. Mais il reste à généraliser ces pratiques. Le tourisme durable sera un phénomène de masse ou ne sera pas.

que manque-t-il aujourd’hui ?

Les professionnels tâtonnent dans l’élaboration de l’offre. Personne n’a envie de culpabiliser les touristes mais voyager loin, en avion, c’est forcément émettre du CO2. Si l’on veut être durable et continuer à voyager, il faudra partir plus longtemps et moins souvent. Préférer le bateau à l’avion. Mais traverser la planète en cinq jours plutôt qu’en 12 heures impose de revaloriser le chemin lui-même, de retrouver les plaisirs de la lenteur et le goût de l’escale. Une traversée en cargo, c’est le début du repos ! En parallèle, c’est aussi le tourisme de proximité qui doit être revalorisé, tout comme la nourriture locale et de saison.

Les photos publiées dans ce dossier appartiennent aux structures mentionnées et ne peuvent être réutilisées sans autorisation. Crédits photos : Yann Orhan (portrait de Claire Keim), Antoine Doyen (portraits d’Yves Tyrode et Isabelle Bascou), Marcel Jolibois (Palais de la Méditerrannée), Pascal Assailly (portrait d’Isabel Babou), GettyImages (couverture), Shutterstock. Rédaction : Eric Lecluyse et Christine Taconnet (agence Ô Bob). Création : l’Agence Verte.

22


Nos parteNaires MéDiAS Aujourd’hui, 2 voyageurs sur

maximiles est le leader européen de la fidélité en ligne. il opère le programme de fidélité multi-enseignes maximiles sur internet (7,8 millions de membres) ainsi que la gestion de près de 50 programmes de fidélité ou de relation client en marque blanche.

moteur de recherche de voyages complet et intelligent, liligo.com interroge 250 sites de voyages dans le monde pour aider l’internaute à trouver son voyage le plus simplement et le plus efficacement possible.

metro est engagé de longue date en faveur de la protection de l’environnement, notamment avec l’impression du quotidien à 100% sur papier recyclé et la publication de deux « green metro » par an, communs à toutes les éditions. en France, metro, présent dans 15 grandes villes, est un leader de la presse quotidienne avec chaque jour 2 401 000 lecteurs (source epiQ 2010).

depuis 4 ans, le site internet femininBio.com informe les femmes sur le mode de vie bio, sain et durable dans un esprit de partage et de convivialité.

mensuel, terra eco remet l’homme et l’ecologie au cœur de l’économie et contribue à la citoyenneté en incitant les lecteurs à se saisir des grands enjeux du développement durable : social, environnement, mondialisation, changement climatique. l’echo touristique, première source d’informations multimédia dédiée aux professionnels du tourisme, délivre chaque semaine une synthèse de l’actualité du secteur au travers de reportages, d’analyses économiques et de dossiers de fond. LE MAGAZINE DES INDUSTRIES DU TOURISME

le féminin qui change la vie

.com

trois connaissent le tourisme responsable (75% chez les CSP+) femininbio youphil.com, média de toutes les solidarités, décrypte l’actualité du monde de l’engagement sous toutes ses facettes, qu’il soit associatif, humanitaire, philanthropique ou entrepreneurial. Lancé en avril 2010 par une équipe de journalistes spécialisés, le Journal de l’ecotourisme propose chaque semaine aux décideurs et responsables de terrain des solutions techniques, des idées d’éco-produits, des informations pertinentes sur le marché et des offres d’emploi ciblées. www.plusbellematerre.com est le site Web de référence entièrement dédié à l’actualité du développement durable dans le monde.

nos partenaires iNSTiTUTiONNELS l’agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ademe) est un établissement public sous la tutelle conjointe des ministères de l’ecologie et du développement durable, de l’industrie et de la recherche. elle participe à la mise en œuvre des politiques publiques dans les domaines de l’environnement et de l’énergie. chaque année, la France reçoit des millions de touristes étrangers. Le tourisme, loin d’éroder les richesses patrimoniales de notre pays, se doit de les faire vivre encore davantage. atout france travaille main dans la main avec les acteurs du secteur en leur proposant son savoir faire et son expertise. Les différents outils, mis à leur disposition, leur permettent, tout en développant l’économie de leur territoire, de prendre le virage du tourisme responsable. TONS RECOMMANDÉS (4)

MINEFI MIN_08_1926_RdVFrance Doc livré le 20/10/2008

A NOUS RETOURNER SIGNÉE AVEC VOTRE ACCORD OU VOS CORRECTIONS

JFB CRÉATION

ACCORD

CYAN

MAGENTA

JAUNE

NOIR

DATE

ÉCHELLE 1/1 - FORMAT D’IMPRESSION 100%

PRODUCTION

CONSULTANT

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

CLIENT + QUALITÉ*

CARRÉ NOIR - 82, bd des Batignolles - 75017 Paris - FRANCE / Tél. : +33 (0)1 53 42 35 35 / Fax : +33 (0)1 42 94 06 78 / Web : www.carrenoir.com

crée en 1973, le ceto est devenu l’association des tour opérateurs. elle regroupe la majorité des to français, qu’ils soient généralistes ou spécialistes. le comité 21 (comité français pour l’environnement et le développement durable) est le premier réseau d’acteurs engagés dans la mise en œuvre opérationnelle du développement durable en France. depuis 1995, le comité 21 produit des recommandations stratégiques et méthodologiques, ainsi que des ouvrages qui font référence. le comité tourisme du medef (mouvement des entreprises de France), qui regroupe l’ensemble des entreprises de la filière du tourisme et des

voyages, a inscrit comme une des grandes priorités de sa stratégie la mise en place d’un tourisme durable et responsable. direction du ministère de l’économie, des Finances et de l’industrie, la direction générale de la compétitivité, de l’industrie et des services (dgcis) a pour mission, sous l’autorité des ministres, de développer la compétitivité et la croissance des entreprises de l’industrie et des services et donc l’emploi. elle favorise l’appropriation par les entreprises – notamment dans le secteur touristique – des enjeux du développement durable. le meddtl (ministère de l’écologie, du développement durable, des transports et du logement) soutient les trophées du tourisme responsable qui encouragent un tourisme plus respectueux des hommes et de l’environnement. Le ministère des affaires étrangères et européennes œuvre en faveur du tourisme responsable et d’un commerce plus équitable au bénéfice des pays et populations les plus défavorisées.

paris est la première destination touristique mondiale. La ville de paris et son office du tourisme œuvrent chaque jour pour mettre en valeur les ressources naturelles, culturelles et sociales de paris, et pour sensibiliser toujours davantage les visiteurs, comme les professionnels, aux bonnes pratiques issues du développement durable. des initiatives qui lui ont permis, en 2009, de se placer dans le top 10 des villes vertes d’europe. le réseau national des destinations départementales représente une force opérationnelle de 1800 personnes et un budget cumulé de 180 millions d’euros. rn2d anime un réseau de 112 adhérents, cdt/adt, organismes d’appui et de conseil, d’organisation, de promotion et de commercialisation. le snaV (organisation nationale des professionnels du voyage) rassemble un total de 3 286 points de vente. sa mission consiste avant tout à défendre la profession dans les négociations qu’elle mène auprès des pouvoirs publics et d’autres acteurs, comme les transporteurs aériens, ferroviaires ou maritimes.

l’office du tourisme et des congrès de paris (otcp) s’attache à mettre en avant toute la richesse et le dynamisme de la capitale. il anime un réseau de plus de 2000 professionnels du tourisme depuis quelques années, l’otcp met en avant l’évolution de paris ville « verte », et œuvre en collaboration avec l’ademe ile-de-France pour le développement des hôtels éco-labellisés à paris.

23


Merci à NOS SPONSORS depuis 2007, le trophée du voyage humanitaire Routard.com s’associe à voyages-sncf.com pour les trophées du tourisme responsable. droits de l’homme, solidarité, respect des autres, des cultures et de l’environnement sont des valeurs chères au guide du routard. par ses valeurs d’entraide et de solidarité, Mondial Assistance est sensible aux projets de développement en faveur des populations locales des pays accueillant des voyageurs. Les initiatives du tourisme responsable constituent une voie pour faire du voyage un élément fort d’échanges, de richesses et d’équilibre entre les peuples. mondial assistance est heureux de soutenir les trophées du tourisme responsable, confirmant ainsi sa dimension humaine et son implication auprès de voyages-sncf.cm, dont le partenariat repose sur des bases de confiance et de synergie. iFTM Top Resa, le salon des professionnels du tourisme et des voyages, offre une vision des voyages à 360° couvrant tous les motifs de déplacements : loisirs, affaires et événementiel. rendez-vous du 20 au 23 septembre 2011 à paris, porte-de-versailles – pavillon7.2. SNcF est l’un des premiers groupes mondiaux de mobilité et de logistique, avec une présence dans 120 pays, 30,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires dont 20 % à l’international et 241 000 collaborateurs en 2010. groupe public à vocation de service public, fort de son socle ferroviaire, sncF élargit l’offre des services de transport afin de proposer une mobilité fluide et de porte-à-porte à ses clients, voyageurs, chargeurs ou autorités organisatrices. afin de conquérir les marchés transfrontaliers et internationaux, le groupe s’appuie sur 5 branches d’activité : gestion, exploitation, maintenance et ingénierie d’infrastructure à dominante ferroviaire, transport public de voyageurs urbain, départemental et régional, transport ferroviaire de voyageurs longue distance et à grande vitesse, transport et logistique marchandises et gestion et développement des gares. avec une flotte de plus de 480 rames (la plus importante d’europe), sncF voyages a fait voyager 132 millions de personnes en 2010 et réalise aujourd’hui un chiffre d’affaires de plus de 7 milliards d’euros, dont 20 % à l’international. créée en 2000, Voyages-sncf.com est une filiale du groupe sncF. c’est la première agence de voyage en ligne en France avec 2,8 milliards d’euros de volume d’affaires, 11 millions de visiteurs uniques par mois en moyenne et 55 millions de billets de train vendus en 2010. voyages-sncf.com répond aux besoins d’un large public : 70 % des internautes français sont venus au moins une fois sur le site en 2010. voyages-sncf.com réalise 10 % de son volume d’affaires sur le train à l’international et propose 629 destinations différentes sur 22 pays. Les clients peuvent commander leurs billets de train à destination de la France depuis l’étranger sur le site tgv-europe.com décliné en 12 langues. contacts presse : Agence Alchimia Aurélie Faure – 01 44 70 90 72 – af@alchimia-communication.fr ingrid Brégeon-Fall – 01 44 70 90 72 – ibf@alchimia-communication.fr

Dossier de presse Trophées du tourisme responsable de Voyages-sncf.com  

Découvrez les lauréats de cette 5ème édition

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you