Page 245

( 239 ) l'on veut, le certificat de religion qui était exigé comme l'avait été en France, à certaine époque, un certificat de civisme , ne pouvait être obtenu par tous. Il faut même avouer que le nombre de ceux qui avaient montré du respect pour les pratiques et les habitudes religieuses de la nation à laquelle ils avaient demandé un asile n'était pas très-considérable. On pouvait, à la rigueur, me regarder comme Français. Je lis part de mes craintes à mes deux amis ; ils me donnèrent

en réponse une autorisation conçue en termes très-flatteurs, au nom de la junte de Jaruco , dont ils fesaient partie. J'ai pu reconnaître , par la suite , que cette autorisation avait excité des jalou-

Ossolinski, ou Marseille et St-Domingue, après 1794 et en 1815 : mémoires contemporains. T.3  

Auteur. Masse, E.-M. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique de manioc. Université des Antilles et de la Guyane, service commun d...

Ossolinski, ou Marseille et St-Domingue, après 1794 et en 1815 : mémoires contemporains. T.3  

Auteur. Masse, E.-M. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique de manioc. Université des Antilles et de la Guyane, service commun d...

Profile for scduag
Advertisement