Page 152

140

AUX ANTILLES

lité. Alors, devant la réalité des faits, vos belles théories françaises s'évanouissent, et l'on se sent moins d'enthousiasme pour ces constitutions politiques aventureuses qu'enfantèrent un jour de trouble, entre deux phrases de rhéteur, les cervelles surchauffées d'avocats en délire 1. »

Vendredi, 30 mars.

Ce matin, un de mes amis martiniquais, dont je fis la connaissance sur le paquebot, vint me réveiller dès l'aube. « Seriez-vous superstitieux, me dit-il ; la vue d'un prêtre vous offusque-t-elle ? Accompagné d'un religieux échappé à la catasrophe, je gagne Saint-Pierre. 1[ connaît admirablement les ruines. Si vous le voulez soyez des nôtres. » «Enchanté,nul n'est plus éclectique que moi, répondis-je. Je voyagerais avec Belzébuth en personne. Au même titre, la présence de cet homme de Dieu me sourit. Partons. » 1. Exprimée sous cette forme mordante l'idéen'est pas absolu ment exacte. En se reportant aux extraits de journaux cités à la page 251 le lecteur comprendra la sévérité de ce reporter. On philosophe mal dans la fournaise. Prématuré en ce qui concerne les colonies, le mouvement de 1848 fut admirable, dans son ensemble. Depuis soixante ans, lambeaux par lambeau x, les peuples, en Europe, ne font qu'adopter le programme politique et social qui fut alors si généreusement élaboré.

Aux Antilles : hommes et choses  

Auteur : Robert Huchard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antille...

Aux Antilles : hommes et choses  

Auteur : Robert Huchard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antille...

Profile for scduag
Advertisement